Écrit par : Gnostic Instructor          Catégorie : Transformation de l’Énergie

Dans la Gnose, nous étudions la nature dans son ensemble. Nous faisons cela afin d’être très complet et très synthétique dans notre compréhension des lois qui gèrent notre existence même. La Gnose est très vaste et complète dans sa portée; une large compréhension est très importante pour que nous puissions saisir et comprendre notre place dans l’univers.

La vie n’est pas aussi simple qu’elle le paraît aux cinq sens. La science matérialiste a fait des progrès pour comprendre cela, en particulier ceux qui ont étudié la mécanique des très petits, tels que les quanta et la mécanique des atomes. Ces chercheurs ont découvert des lois et des fonctions de l’énergie et de la matière, qui transcendent décidément les connaissances scientifiques d’il y a 10, 20 ou 50 ans. Les comportements de l’énergie et de la matière à la racine sont très difficiles à comprendre pour l’intellect, et les scientifiques contemporains voient les vérités de cela; leur science devient plus proche du mysticisme que la science de Newton, la science des siècles précédents.

Les Gnostiques étudient les mêmes phénomènes, mais d’un point de vue différent. Nous étudions la nature des phénomènes dans notre propre conscience et dans le miroir que nous avons dans notre propre psyché. Ce miroir, une fois nettoyé, est capable de refléter l’univers entier et de démontrer, à l’âme, à la conscience, la vraie fonction et manifestation de l’énergie et de la matière. Dans la Gnose, nous étudions cette vaste existence en utilisant un glyphe, une carte ou un symbole que nous appelons l’Arbre de Vie. Il est communément et populairement connu maintenant sous le nom de Kabbale, mais malheureusement, la véritable compréhension de cette carte est très difficile à obtenir.

La Kabbale, ou Arbre de Vie, quand vous l’examinez, tout en haut commence par l’Espace Abstrait Absolu, qui est une vaste potentialité primordiale. Cette potentialité, ou utérus, est une étendue d’existence potentielle. C’est en un sens la matière fécondée, ou non-matière, qui est à la base de la matière elle-même. Nous symbolisons cela pour le comprendre, mais sa véritable compréhension ne peut être acquise par le mental, par l’intellect, il doit être expérimenté par la conscience, ce qui est autre chose.

De cette vaste potentialité émergent les premières lueurs de l’existence, ce que nous appelons l’infini. L’infini est très communément symbolisé dans les traditions du monde entier par un cercle. Dans le Gnosticisme traditionnel, nous voyons le symbole du serpent mangeant sa queue; ce symbole représente beaucoup de choses, mais il est étroitement lié au cercle Zen, qui est un cercle rapidement dessiné représentant le continuum de la nature, le continuum de l’énergie. Ce cercle est le zéro, ou l’utérus lui-même.

Lorsque ce point zéro, cet infini, manifeste quelque chose, dans ce cercle nous voyons un point, et c’est la première apparition de quelque chose. Ce point symbolise ce que nous appelons la Monade ou notre Intime, notre propre Esprit Divin. Mais, pour que cette Monade, cet Esprit, cette Intelligence, puisse s’exprimer, il doit se diviser en deux. Donc, si vous visualisez le cercle avec un point au milieu, imaginez ce point s’étendant vers le haut et vers le bas pour former une ligne, et cette ligne divise le cercle en deux parties.

Ce processus de division symbolise les mouvements fondamentaux qui se produisent à la racine de toute matière et énergie. La division en deux est la base fondamentale à partir de laquelle toute création se produit.

Dans l’Arbre de Vie, lorsque cet utérus se divise en deux, apparaît ce que nous appelons יהוה Iod-Havah, ou Iod-Heveh, qui est:

  • י Iod, le principe masculin
  • הוה Heveh ou Eve, est le principe féminin

Cette même dualité du masculin et du féminin est contenue dans le mot Hébreu Elohim. Elohim est aussi une pluralité. El est singulier pour Dieu, et Eloah est la Déesse féminine seule. Elohim est pluriel pour Dieux et les Déesses.

Lorsque ce point dans l’utérus s’étend vers l’extérieur et que le cercle est divisé en deux, nous voyons l’union de la dualité essentielle, et cette union en elle-même forme le troisième principe, ou le troisième facteur. Donc, nous voyons ici trois forces:

  • un et deux, homme et femme
  • l’union de ceux-ci, qui est la 3e force

C’est la Loi du Trois. Le terme Gnostique est Triamazicamno. La Loi du Trois est la loi universelle que l’on trouve dans chaque religion, chaque tradition mystique, chaque enseignement spirituel. La Loi du Trois est la Trinité, ou la Tri-Unité, le Trois-En-Un, et la Loi du Trois est la base de toute matière. Les trois forces expriment l’énergie pour créer, et lorsque ces trois se concrétisent, elles descendent dans la matière, et cette matière se concrétise à travers les quatre éléments. Nous en avons discuté dans les conférences précédentes, donc je suis juste en train de passer en revue ceci afin que nous puissions définir quelques paramètres pour notre discours d’aujourd’hui.

Les quatre éléments sont connus dans toutes les différentes traditions, et dans la Bible, ils sont symbolisés dans les livres d’Ézéchiel et de l’Apocalypse par les quatre Cherubim, ou quatre Elohim, qui tiennent les quatre vents de la Terre. Ces quatre anges, ou quatre éléments, symbolisent l’énergie, ils symbolisent l’intelligence.

Vous avez probablement remarqué que nous venons de passer du zéro, à un, à deux, à trois et maintenant à quatre. Les nombres sont la base de tout. La Kabbale est la science des nombres, et tout mathématicien traditionnel, mondain, matérialiste vous dira la même chose: tout est réduit aux nombres, même l’être humain. Donc, l’étude des nombres dans ce sens est vraiment l’étude des lois fondamentales.

Ces quatre intelligences, qui sont la manifestation de la Loi du Trois, sont la base de tous les atomes, hydrogènes, particules, molécules, cellules, tous les organismes qui existent, du très petit au très grand. Chaque forme existante peut être réduite à quatre éléments, et peut être réduite à la plupart des formes simples de matière, que nous dans la Gnose appelons « hydrogène ».

Il y a dans la nature une vaste hiérarchie, de nombreux niveaux de création et de nombreux niveaux d’existence, mais à travers cette hiérarchie, nous voyons que les lois fondamentales restent cohérentes; la Loi du Trois en est une. La Loi du Trois est requise à n’importe quel niveau d’existence pour que la création se produise. Nous avons souvent cité dans ce cours que cela est évident au sein de notre propre espèce; pour créer un nouveau membre, nous avons besoin de trois forces: nous avons besoin d’un homme, d’une femme et de la sexualité, qui est cette force de liaison qui réunit ces deux éléments duels.

La Loi du Trois est à l’œuvre dans chaque atome, dans chaque cellule et dans chaque particule de matière qui existe. À l’intérieur de nous, à l’intérieur de notre propre psyché, la même loi fonctionne. Nous avons la Loi du Trois dans de nombreux aspects de nous-mêmes. Psychologiquement, nous étudions principalement les trois cerveaux, ou les trois divisions de notre propre activité psychologique:

  • intellect
  • émotion
  • physicalité (moteur / instinct / sexe)

Les trois cerveaux sont des transformateurs d’énergie, qui proviennent de n’importe quelle source qui les alimente.

Il existe une source d’énergie divine qui peut nourrir nos trois cerveaux. Ils sont appelés dans le Christianisme le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ces trois aspects de la Tri-Unité Divine sont trois souffles, ou trois vents, ou forces, qui descendent de l’Absolu, et peuvent dynamiser nos propres trois cerveaux :

  • Le Père dans la tête, lié au cerveau
  • Le Fils dans nos cœurs, lié à notre centre émotionnel
  • Le Saint-Esprit dans notre système nerveux, dans notre centre sexuel, qui est lié au pouvoir et à la puissance, le pouvoir de créer.

Nous avons parlé de la transformation de l’énergie dans la nature. Nous avons parlé du Rituel Pancatattva, qui est de savoir comment l’énergie descend dans les Tattvas, qui deviennent alors les éléments, et comment un individu peut tirer parti de ces éléments par la façon dont nous nous comportons, mangeons et buvons. Nous avons ensuite étudié les planètes métalliques de l’Alchimie, dans laquelle nous avons examiné comment cette énergie racine, cette lumière solaire, la force Christique, est modifiée par la Loi du Sept, qui nous influence ensuite au cours de notre développement. Et nous avons regardé comment travailler avec le Mercure, qui est l’énergie sexuelle de toute créature, puis nous avons eu les cinq causes de maladie, qui était une vaste conférence, couvrant non seulement les types de maladie, mais comment notre propre système endocrinien et tout les glandes sont des influences spirituelles et psychologiques. Aujourd’hui, nous allons synthétiser tout cela.

Un point primaire et très fondamental à examiner, lorsque nous examinons le cours jusqu’à présent, est un axiome ou une fonction fondamentale qui est présente dans chaque conférence, dans tous les aspects de la Gnose : une chose est la nature mécanique, et une autre chose est la volonté consciente. Vous devez faire la distinction entre les deux. Au cours de nos vies, nous devons réaliser la différence entre l’influence et l’impact de la nature mécanique, et l’influence et l’impact de notre propre volonté. Sans une compréhension claire de la distinction entre elles, nous ne pouvons pas comprendre en quoi consiste la Gnose.

Volonté

Notre organisme physique, mécaniquement parlant, est simplement un véhicule, c’est une machine. Le corps physique est la technologie la plus sophistiquée qui existe sur cette planète. Nous ne comprenons pas le véhicule que nous habitons et utilisons au quotidien, et c’est à notre propre détriment, car à l’intérieur de ce véhicule, ce corps physique splendide et incroyable, se trouvent les outils, les énergies et les forces que nous avons besoin pour réaliser le but même de notre existence. Malheureusement, l’humanité ignore cela; l’humanité n’a aucune idée. Mais, afin d’exploiter les capacités de l’organisme physique, nous devons comprendre la différence entre la nature mécanique et la volonté consciente.

La vraie question est: qu’est-ce que la volonté? Quelle est notre volonté? Savons-nous vraiment ce que cela signifie? Impulsivement, nous disons tous: « Bien sûr que nous savons! J’ai ma volonté, je fais ce que je veux, je fais ce que je veux. Mais ce n’est en fait pas vrai. Si nous sommes très sincères, si nous examinons la nature de notre propre expérience de la vie, nous verrons que la grande majorité du temps, nous ne faisons que réagir à la vie. Nous ne faisons que réagir à des circonstances et des situations sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle. La plupart de nos décisions sont prises à partir d’un coin de rue, où nous sommes coincés, et nous avons un ou deux choix, si tant est.

Nous avons en fait très peu de place pour exprimer la pure volonté. La raison en est la cause et l’effet, connus en Sanskit comme karma. Nous avons créé une psychologie à l’intérieur de nous-mêmes, qui a établi un cycle de situations récurrentes dans nos vies, et qui nous a mis dans une position où, très rarement, nous sommes capables d’agir librement, avec une volonté pure. Lorsque nous examinons cela, et que nous reculons un peu plus loin, et que nous regardons le cours de l’évolution humaine à plus grande échelle, nous pouvons voir beaucoup de choses terrifiantes. Notre société se développe de telle manière que personne n’a vraiment une idée claire de ce qui se passe, et pourtant nous contribuons tous au chaos.

Du point de vue de la Gnose, lorsque nous étudions l’évolution de l’espèce humaine, nous voyons que notre propre étincelle divine, l’essence ou la conscience que nous avons, est inséré dans la nature, et a des opportunités de croissance, et cette croissance se produit comme une question de développement à travers les hiérarchies d’intelligences que nous avons décrites précédemment. Ces hiérarchies sont ordonnées depuis la base, le règne minéral, vers le haut jusqu’au règne végétal, animal, et enfin le règne de l’organisme humain, le summum, le plus haut niveau que la nature mécanique peut fournir pour nos besoins évolutifs.

Dépasser l’état dans lequel nous nous trouvons actuellement est impossible tant que nous nous appuyons sur la nature mécanique, et la preuve en est tout autour de nous. La Terre riposte. Nous nous détruisons mutuellement; nous détruisons notre planète. Toute notre société souffre de pannes massives à tous les niveaux; nos communautés sont fracturées, nos divisions familiales, nos structures familiales sont complètement brisées. Il est désormais rare de trouver une famille qui reste ensemble, c’est-à-dire mari et femme; c’est maintenant une rareté. Si vous étudiez la sociologie, vous savez que la cellule familiale est la base de la civilisation, parce que la cellule familiale est ce qui forme les communautés, les sociétés et les cultures, et si la cellule familiale s’effondre, cette civilisation se brisera.

Ainsi, à l’échelle mondiale, nous voyons des preuves psychologiques, des preuves sociales, des preuves sexuelles, que notre culture et notre communauté n’évoluent pas; au contraire, elle empire.

Par le processus de notre évolution en tant qu’individu, lorsque nous entrons dans ce règne de l’organisme humain, de l’humanoïde, on nous donne une nouvelle capacité. Dans les règnes précédents, nous avons développé un mental, mais seulement jusqu’au niveau de l’animal. Dans l’organisme humain, on nous donne le raisonnement, la capacité de comparer et de prendre des décisions basées sur la volonté individuelle. C’est une nouvelle capacité qui surgit avec l’acquisition d’un organisme humain. Avec cette capacité, nous avons le choix de la façon de nous développer ensuite: nous devons nous battre pour transcender notre nature animale, dont nous avons hérité, et franchir la prochaine étape de notre évolution, qui est consciente et basée sur la volonté. Sinon, nous restons comme un animal, car notre mental est toujours le mental d’un animal, mais avec la capacité de raisonner.

Si nous observons notre culture, la télévision, les films, les livres, les magazines, la musique, nous verrons que la grande majorité de l’humanité est intéressée à rester comme des animaux, animée par l’instinct et le désir. Les gens veulent juste vivre comme des animaux, manger, dormir, avoir des relations sexuelles, se battre et suivre le désir instinctif.

L’humanité, en vérité, est un utérus. L’humanité est un vaste utérus, dans lequel sont en gestation des créatures. Chaque organisme humain est un utérus dans lequel se trouve une graine, un embryon.

Du sein de l’humanité naissent deux sortes de créatures, selon la façon dont la graine est gestée. En termes religieux, nous appelons les créatures qui émergent de cet utérus des anges ou des démons; il existe de nombreux autres noms selon la tradition que nous examinons. Un ange est une âme parfaite, une âme qui a transcendé sa nature mécanique et est devenu un véritable être humain. Un démon est un esclave de la nature mécanique et est séparé de l’Esprit. Un ange rayonne la pureté, la chasteté, la vertu. Un démon rayonne la luxure, la colère, la fierté, l’envie et plus encore.

L’humanité, en tant qu’utérus, produit à grande échelle, mais qu’est-ce qui émerge de l’utérus?

La différence entre la gestation d’un ange et d’un démon est la volonté. Créer l’un ou l’autre dépend de notre utilisation de la volonté, mais ils ont une polarité différente. La volonté de l’Ange est le reflet de la volonté de Dieu, la volonté du Soleil-Esprit. La volonté du démon est l’ego, la fierté, la luxure, la colère.

La volonté est définie par la façon dont on travaille avec l’énergie.

L’énergie est constamment en mouvement. À chaque instant, en tout lieu, nous avons de l’énergie et du mouvement; nous avons l’énergie qui devient matière, et la matière devient énergie, et la fluctuation constante et toujours changeante entre les deux. La volonté est la façon dont nous nous rapportons à cette transformation, comment nous interagissons avec elle.

Rien de ce qui existe n’est immobile. Rien de ce qui est manifeste n’est parfaitement immobile; il y a du mouvement dans tout, et la façon dont nous interagissons avec cette énergie est basée sur la qualité de notre mental. Si notre propre mental est rempli d’images et de pensées de haine, de vengeance, de jalousie, nous interagirons avec les énergies de la nature et de la vie conformément à ces volontés individuelles de jalousie. Il en va de même pour la colère, la haine et l’orgueil. Cette interaction produit des résultats, car comme nous le savons, chaque action produit un résultat.

Tantra

Ce continuum d’énergie, le flux constant d’énergie comme cause et effet, est appelé en Sanskrit: Tantra. Le mot Tantra signifie « boucle, flux, continuum ». C’est le mouvement constant de l’énergie et de la matière. Le mot Tantra a un grand pouvoir, car il se réfère au mouvement racine de l’énergie à tous les niveaux d’existence.

Quand nous utilisons le mot Tantra dans la Gnose, il a deux applications principales:

  • Tantra en tant que continuum d’énergie
  • Tantra en tant que pratiques et techniques qui exploitent et utilisent cette énergie

Maintenant, ce mot Tantra est malheureusement abusivement utilisé par l’humanité; il deviendra clair plus tard dans l’exposé pourquoi.

Tantra est l’une des sciences les plus anciennes qui existent. La nature et la science de Tantra est présente dans toutes les religions, sans exception, car sans les enseignements et la connaissance du Tantra, il ne peut y avoir de religion. Tantra ou religion a de nombreux sous-types, de nombreuses formes, de nombreuses apparences différentes. Ce que les gens appellent communément Tantra est simplement un aspect de quelque chose de plus grand.

Traditionnellement, dans toute religion, école de mysticisme ou science ésotérique, la nature du Tantra était toujours refusé aux débutants; le Tantra n’a été révélé par des instructeurs qualifiés qu’à des étudiants très bien préparés. Cela signifie que l’étudiant devra avoir accompli de nombreuses années d’études et de méditation, et avoir cultivé et établi en eux-mêmes un sens très sophistiqué de la compréhension, et surtout, ils devaient avoir un mental très pur. Pourquoi pensez-vous que ce serait le cas? Si le Tantra est le continuum d’énergie, et si nous relions cette énergie en fonction de la qualité du mental que nous avons, si nous avons un mental très sale, désorganisé, malade et déséquilibré, nous nous rapporterons à cette énergie de la mauvaise manière, et cela produit des résultats, du karma. C’est ce qui se passe actuellement sur cette planète. Dans la plupart des écoles qui prétendent enseigner le Tantra, les étudiants sont initiés à des connaissances qu’ils ne peuvent pas comprendre parce que leur mental est très chaotique et débordant de désir. De plus, ils sont introduits à la connaissance de la mauvaise manière, et cela produit des résultats karmiques, ce qui crée de la souffrance.

Le Tantra est présent dans les enseignements de l’Hindouisme, du Bouddhisme, dans le Taoïsme. Ceux-ci sont bien connus. Ce que l’on ne sait pas, c’est que l’ensemble des religions Aztèque et Maya étaient fondées sur le Tantra, tout comme le véritable Christianisme. La Bible est remplie d’images Tantriques [même l’Arche de l’Alliance est un symbole Tantrique], et nous savons que c’est Jésus lui-même qui l’a dit, il a dit à ses disciples,

« Il vous a été donné de connaître les secrets du royaume des cieux, et à ces autres, il n’a pas été donné. » – Matthieu 13:11

Il a indiqué très clairement que seuls ceux qui sont préparés, qui sont qualifiés, peuvent recevoir les enseignements complets du Christianisme, et ces enseignements ont été perdus par les églises traditionnelles.

Afin de comprendre et de bien comprendre le Tantra, nous devons comprendre quelque chose sur la volonté. Il existe deux principaux types de volonté:

  • volonté qui est guidée par les lois du Christ
  • volonté de soi, ou en d’autres termes, l’ego

Le premier type de volonté, la volonté Christique, est parfaitement défini dans le Bouddhisme Mahayana. Mahayana signifie « véhicule supérieur », et c’est la forme du Bouddhisme qui exprime l’idéal du Bodhisattva. UN(E) Bodhisattva, selon le Bouddhisme Mahayana, est quelqu’un qui se consacre exclusivement au bénéfice des autres; cette consécration est l’expression parfaite de la volonté Christique. La loi du Christ est le sacrifice.

Le premier Dalaï Lama a écrit:

« N’espérant jamais profiter à nous seuls, nous nous engageons à nous engager dans les grandes voies uniquement pour les autres, afin de satisfaire constamment les besoins des êtres, que nous atteignions rapidement et facilement le stade de Bouddha. »

C’est le pur Bouddhisme Mahayana, et c’est la pure volonté Christique: l’absence d’identité de soi, d’auto-identification, d’orgueil. La volonté Christ pure et parfaite n’a ni orgueil, ni intérêt personnel; c’est une compassion pure et complète. Cet idéal compatissant est incarné dans le terme Sanskrit Bodhichitta. Bodhichitta signifie « le mental éveillé », ou « le mental de sagesse », et ce mental de sagesse est le mental de Chokmah. Chokmah est l’Hébreu pour sagesse, qui est la deuxième Sephirah sur l’Arbre de Vie, et est liée au Christ. Bodhichitta est Mental-Christ, Volonté-Christ, compassion parfaite. La Gnose est le Bouddhisme Mahayana. Mais, la Gnose va au-delà du Mahayana et enseigne plus que le Bouddhisme Mahayana traditionnel. La Gnose est le Tantrayana.

Tantra est la science pour exploiter toutes les énergies inter-pénétrantes et transformatrices qui existent à l’intérieur de nous. Ces énergies sont la racine de la réalité de la condition humaine. Comprendre la nature de nos propres énergies, c’est comprendre la nature de la vie, du mental, de la souffrance.

Pour exploiter l’énergie, il faut des procédures et des processus scientifiques spécifiques. Nous le savons très bien dans la science matérialiste; pour fournir de l’électricité, pour produire de l’électricité, nous avons besoin de processus et d’outils précis. Le Tantra est pareil, mais traite de types d’énergie plus subtils. Ces énergies ne sont pas accessibles par la croyance ou la théorie, mais uniquement par des méthodes précises.

Certains des outils et procédures pour accéder à cette énergie sont connus sous le terme « rituel ». Le Tantra est la science du rituel, la méthode pour appliquer les compréhensions scientifiques, les procédures scientifiques afin d’acquérir le contrôle de l’énergie. Tout rituel est une méthode pour concentrer la volonté. Par exemple, la Messe Catholique est un rituel magique. On l’appelle « religion » parce qu’elle est sanctionnée par une autorité, mais c’est néanmoins un rituel magique, très similaire à tout rituel pratiqué par les Bouddhistes Tibétains, par les anciens prêtres Aztèques, par les Chamans, par les Tantrikas Hindous, etc.

Tout rituel est une forme de magie qui concentre la volonté. La manière dont nous utilisons notre volonté détermine qui nous sommes et qui nous devons devenir. Nous savons très bien dans la Gnose en étudiant la cause et l’effet, la loi du karma, que ce que nous sommes maintenant, en ce moment, est le résultat de nos actions. Le fait est que si vous examinez n’importe quel atome, n’importe quelle particule, de votre organisme physique, c’est comme un résultat direct de vos actions dans le passé. Le corps que vous avez, la couleur des cheveux, la couleur des yeux, la façon dont vous marchez, la façon dont vous parlez, les mots que vous choisissez, la qualité mental que vous avez, sont entièrement et à cent pour cent votre propre création, parce qu’ils sont le résultat de vos propres actions dans le passé. Cela peut ne pas être visible pour vos sens physiques; pour voir les causes de la matière, il faut être capable de voir le passé de la matière.

Nous savons également très bien que la manière dont nous nous comportons maintenant détermine qui nous devenons. Chaque action que nous effectuons maintenant sont des causes qui ont des résultats. C’est inévitable, inéluctable, et c’est la base du Tantra.

Le Tantra est une science de l’action en pensée, en parole, en acte. Agir avec une volonté consciente pure, c’est travailler avec le continuum d’énergie afin de produire de bons résultats. Agir mal, se comporter mal, agir par orgueil, par colère, par peur, par ressentiment, c’est agir avec le continuum d’énergie de la mauvaise manière et produire de la souffrance. Cette distinction doit être rendue claire dans votre mental, car c’est chaque moment de votre action qui produit votre souffrance ou votre bonheur.

Quand nous comprenons que tous les atomes de notre corps, la structure entière de notre corps est le résultat de notre action précédente, nous sommes mieux préparés à comprendre quelque chose que la biologie conventionnelle enseigne très ouvertement, et c’est la nature de nos caractéristiques sexuelles.

Caractéristiques Sexuelles

La science traditionnelle et conventionnelle enseigne qu’il existe trois caractéristiques sexuelles primaires. Si vous étudiez la biologie dans une école, ils vous diront que les principales caractéristiques sexuelles de l’organisme humain sont les organes sexuels. Dans la Gnose et dans la science traditionnelle, nous faisons une distinction claire entre les caractéristiques sexuelles primaires de l’homme et de la femme; ils ont des organes sexuels différents et ils fonctionnent d’une manière différente. Ce fonctionnalisme produit des résultats, comme pour toute forme d’action, à tous les niveaux de la nature. Cela signifie que lorsque nous utilisons les organes sexuels, nous produisons des résultats, des causes et des effets. Le résultat de l’utilisation des organes sexuels sont les caractéristiques sexuelles secondaires.

Dans la science traditionnelle, on dit que les caractéristiques sexuelles secondaires sont des caractéristiques physiques qui se développent pendant la puberté, et qui accentuent davantage la différence anatomique entre les hommes et les femmes. De nos jours, ce n’est pas si clair. Dans la Gnose on en dit un peu plus, on va plus loin. Les caractères sexuels secondaires sont le karma de l’utilisation de nos organes génitaux, de nos organes sexuels. Des exemples sont vus chez les femmes masculines et les hommes efféminés. Un autre exemple est visible chez les prêtres, les moines et les nonnes qui, en abusant de leurs propres forces sexuelles, se transforment physiquement et psychologiquement. Nous en avons un bon exemple dans l’Inquisition Espagnole, lorsque les prêtres et les moines pensaient qu’ils faisaient très bien. Ils essayaient de détourner leurs forces sexuelles sans la chasteté, et en tant que tels, ils corrompaient non seulement leurs propres énergies sexuelles, mais aussi leur mental, et le résultat était physiquement qu’ils ont changé; typiquement, ils étaient extrêmement maigres ou très gros, et ils devenaient très déséquilibrés dans le mental, et se mettaient à torturer et à tuer, croyant que c’était bien.

Nous voyons le même cas de nos jours dans les églises modernes. L’usage abusif des forces sexuelles a abouti à de graves crimes contre l’humanité, et pourtant ces prêtres se justifient et cachent leurs crimes.

Les caractères sexuels secondaires sont encore modifiés par ce que la science matérialiste appelle tertiaire, ou ceux de la troisième nature. Les caractéristiques tertiaires sont des qualités psychologiques acquises par la culture.

De nos jours, la compréhension de la sexualité sur cette planète est profondément corrompue. Le désir a tellement infecté la psyché humaine que nous sommes sexuellement confus. Les gens mélangent des forces qui ne devraient pas être mélangées, ce qui produit de la souffrance. Il existe de nombreuses preuves de cela qui sont faciles à voir n’importe où.

La nature mécanique développe nos caractéristiques sexuelles en fonction de la nature de notre psychisme, de la même manière que certains drames de l’enfance modifient le développement de l’organisme humain et font surgir certains comportements plus tard. Par exemple, un enfant qui est abusé sexuellement aura des traumatismes à l’âge adulte, ce qui produit des effets; ces traumatismes provoquent une action supplémentaire, qui produit des résultats supplémentaires, et cette personne dégénère, ils s’aggravent, en général. Tant qu’ils agissent sous l’emprise de ces traumatismes, ils agissent sous l’emprise de ces désirs, ils aggravent leur propre souffrance et ils la propagent aux autres. Et c’est une tragédie. Cette fonction d’abus sexuel provoque un traumatisme, provoquant des changements dans la psyché et la physiologie, est reportée de l’existence à l’existence.

La psychologie matérialiste et la sexologie étudient au mieux de leurs capacités la nature du traumatisme sexuel, mais elles ne parviennent pas à intégrer la progression de ces problèmes d’existence en existence, comment l’énergie continue de vie en vie, et comment la psyché se développe, selon sa nature, telle qu’elle est traitée par la nature. Dans la Gnose nous savons qu’il faut éveiller la conscience afin de s’attaquer aux racines de ces problèmes. Parce que les psychologues contemporains ignorent ce simple fait, ils n’iront jamais à la racine du problème.

Nous le signalons car il y a de nos jours beaucoup de gens qui sont détournés de la sexualité naturelle de l’organisme humain, et se livrent à des activités qui sont contre nature, et pourtant ils se justifient en disant qu’ils sont « nés de cette façon ». Ce qu’ils ne parviennent pas à reconnaître, c’est que s’ils sont « nés de cette façon », c’est parce qu’ils ont créé les causes dans leurs existences antérieures. Ces prédispositions sont le résultat d’actions précédentes, et c’est tout. Je mentionne cela parce qu’il y en a beaucoup qui disent que la nature est « juste comme ça », et donc nous devrions l’accepter et les soutenir. C’est la même chose que de dire que nous devrions accepter et encourager un alcoolique parce que son corps veut de l’alcool. Les addictions sexuelles et les dégénérescences sexuelles sont néfastes pour tout le monde. Ils ne devraient jamais être acceptés ni encouragés.

Nous devons comprendre que nous nous développons dans le corps en fonction de la façon dont nous utilisons notre énergie sexuelle. Notre avenir est déterminé par la façon dont nous utilisons notre énergie sexuelle. La façon dont nous utilisons notre force sexuelle détermine qui nous deviendrons. Lorsque nous examinons les caractéristiques primaires et secondaires de toute personne, nous pouvons en voir beaucoup sur la psychologie et le karma de cette personne.

Il existe des moyens fondamentaux d’utiliser l’énergie sexuelle. Nous devons comprendre que le sexe est le fondement de la vie. Sans sexe, il n’y aurait pas de vie. Sans sexe, il n’y aurait pas de famille, il n’y aurait pas de société, il n’y aurait pas de monde, il n’y aurait pas d’univers, parce que l’univers est construit sur l’énergie sexuelle.

Utilisation de l’Énergie Sexuelle

L’énergie sexuelle est la force du Troisième Logos, le Saint-Esprit, et elle a trois modes d’expression:

  1. la reproduction de l’espèce
  2. l’évolution de la race humaine
  3. le développement spirituel

Le premier conduit à la reproduction de notre espèce de nature.

Le second détermine l’évolution de la race humaine. Nous devons comprendre que notre évolution est guidée par l’utilisation de la force sexuelle. Évidemment, selon la façon dont nous nous accouplons, notre race évolue ou involue. Mais, en ces temps, nous sommes confrontés à une grave crise. De nos jours, de jeunes enfants, de très jeunes enfants, deviennent sexuellement actifs. Nous trouvons de jeunes enfants qui abusent déjà sexuellement d’autres enfants. Ce n’est pas normal, ce n’est pas naturel et ce n’est pas bon. Mais, cela devient de plus en plus courant, à chaque génération; les abus sexuels se répandent comme une traînée de poudre.

Les désirs de la psyché humaine dégénérée pour l’expérimentation sexuelle deviennent de plus en plus proéminents et corrompus. Au lieu que la dégénérescence sexuelle devienne plus difficile pour les déviants sexuels, cela devient plus facile, car de plus en plus de pays légalisent les comportements sexuels contre nature. Les pays supposés « civilisés » légalisent et encouragent les comportements sexuels déviants. Nous utilisons le terme « déviant » dans le sens où ces comportements sont des manipulations d’énergie sexuelle qui s’écartent des fonctions de développement sain de l’organisme et de la race.

Nous mentionnons des comportements comme… eh bien, il vaut mieux ne pas les mentionner. Nous connaissons tous très bien le genre de choses qui se produisent. Ils ne se produisent pas seulement dans d’autres pays, ils se produisent à côté de chez vous, et notre culture et notre société les encouragent, peut-être pas en surface, mais de manière subtile, comme lorsque nous autorisons la pornographie dans notre maison, ou quand nous ignorons que nos enfants se livrent à la pornographie, à la mauvaise télévision et à d’autres impressions néfastes.

Si nous aimons beaucoup notre supposée « liberté sexuelle », elle est en fait la cause de l’effondrement de nos structures familiales. Il existe une relation directe entre notre supposée « expression sexuelle » et le taux de divorce et d’éclatement de la famille. Ces structures familiales fournissent des foyers sains où les enfants peuvent grandir, et ces structures n’existent pas. Les enfants sont maintenant inondés de pornographie, d’images de crime et de dégénérescence, et c’est ce qu’ils imitent, et nous le permettons tous.

Le désir sexuel provoque la rupture des familles, car les hommes et les femmes recherchent de nouvelles sensations sexuelles. Ainsi, notre civilisation se brise, à cause de l’abus de l’énergie sexuelle.

Cela indique que l’humanité n’évolue pas, elle est en train d’involuer, elle dégénère, elle s’effondre.

N’hésitez pas à regarder n’importe quelle structure sociale qui existe à la surface de la planète, et vous la verrez. Vous verrez une aggravation des problèmes, plus de complications, plus de difficultés, moins de réponses et plus de justifications.

Ainsi, l’évolution de la race humaine est guidée précisément par l’utilisation de la force sexuelle.

Le troisième aspect, ou le troisième mode d’expression, est le développement spirituel.

La nature mécanique ne peut pas du tout entrer ici. La nature mécanique peut influencer la reproduction, et elle peut influencer l’évolution dans une certaine mesure, mais avec le développement spirituel, elle n’a aucune influence au-delà de l’organisme humanoïde. Nous pouvons le voir facilement: l’humanité, dans son ensemble, ne sait pas ce qu’est Dieu. Nous savons ce qu’est le fanatisme, nous savons comment nous tuer et dire que nous le faisons « pour Dieu », mais cela n’a rien à voir avec Dieu, cela n’a rien à voir avec la religion, cela a à voir avec le mental dégénéré. Tout cela est dû à une mauvaise utilisation de l’énergie sexuelle.

Dans chacun de ces cas, ces trois modes d’énergie sexuelle, si nous apprenons à utiliser la force sexuelle de la bonne manière, nous pouvons changer, nous pouvons changer le développement de notre race, de notre culture, et nous pouvons changer nos perspectives spirituelles. Pour ce faire, nous devons comprendre qu’il existe trois types de sexualité.

  • sexualité normale
  • infra-sexualité
  • supra-sexualité

La sexualité normale est définie dans les enseignements ésotériques de chaque religion et est incarnée par ceux qui n’ont aucun conflit sexuel d’aucune sorte. Cela signifie que personne dans l’humanité n’a une sexualité normale, car nous avons tous des conflits sexuels. Se libérer des conflits sexuels, c’est transcender notre condition humaine actuelle. Avoir une sexualité normale, c’est être au niveau de l’humanité symbolisée par l’homme et la femme dans l’Éden, le paradis.

Pour comprendre cela, nous devons voir que l’énergie sexuelle elle-même est également divisée en trois types distincts.

  • l’énergie sexuelle liée au corps, à la reproduction et à notre santé
  • l’énergie sexuelle ayant à voir avec les sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté
  • l’énergie sexuelle liée à l’Esprit divin

L’énergie sexuelle est, sans aucun doute, l’énergie la plus subtile et la plus puissante normalement produite et transportée à travers notre organisme. Tout ce que nous sommes est le résultat d’une modification de l’énergie sexuelle. Contrôler et diriger cette énergie avec une volonté consciente est extrêmement difficile.

De plus, sa présence représente une source de pouvoir immense. Si ce pouvoir est mal utilisé, cela produit une catastrophe. Au sein de l’organisme, il existe des canaux qui peuvent diriger et guider cette énergie afin de la faire circuler de manière saine, mais si cette énergie s’infiltre dans d’autres zones de notre organisme, le résultat est la destruction.

À titre d’exemple, observez les prêtres, les moines et les nonnes, qui observent ce qu’ils appellent « chasteté », Mais ils ne transmutent pas leur énergie sexuelle; le résultat est qu’ils deviennent fanatiques, ou ils deviennent mentalement déséquilibrés, ou ils deviennent très cyniques, ou ils deviennent homosexuels, ou ils se masturbent, ce qui épuise l’organisme de vitalité, crée une addition psychologique et forme des substances psychiques nocives qui absorbent de plus en plus le vie de leur créateur. L’un de ces résultats se produira, car l’énergie sexuelle doit agir. Ces modifications se produisent parce que ces personnes ne connaissent pas la science de la science de la chasteté (Tantra), la méthode pour exploiter cette énergie et la diriger de manière positive.

Toutes les attitudes mentales négatives conduisent directement ou indirectement à l’utilisation destructrice de l’énergie sexuelle.

La sexualité normale nous donne le pouvoir de créer des enfants en bonne santé, de créer dans le monde de l’art et dans le monde de la science. L’énergie sexuelle exploitée par le mental en équilibre peut produire de véritables révolutions, et toutes les grandes figures de notre histoire faisaient exactement cela: Mozart, Beethoven, Platon, Pythagore et bien d’autres grandes figures de l’histoire. L’humanité ne peut pas comprendre comment ils ont fait ce qu’ils ont fait, accompli leurs œuvres, mais ils savaient comment travailler avec l’énergie sexuelle d’une manière positive, et ils ont dirigé cette énergie avec une volonté Christique consciente.

Cependant, les attitudes mentales négatives obligent l’énergie sexuelle à circuler dans le mauvais sens, ce qui est fatal, cela provoque la destruction, et cela est très évident dans la majorité des créations de l’humanité aujourd’hui. Vous trouvez très rarement la production d’œuvres vraiment belles en ces temps, mais il est très facile de trouver des créations dégénérées, sombres, cyniques, sarcastiques. C’est parce que c’est la nature de notre psyché, et c’est ainsi que nous utilisons notre énergie sexuelle.

L’homme et la femme qui s’unissent sexuellement exploitent cette force et peuvent l’utiliser pour créer de manière très positive, mais si cette énergie est plutôt utilisée pour nourrir le désir, alors elle devient destructrice.

Cette belle lumière, qui donne tant de puissance créatrice au couple, lorsqu’elle est expulsée par l’orgasme, devient Luciférienne, elle devient destructrice. Cela fait disparaître l’enchantement de l’amour. Le désir est rapidement insatisfait et veut une nouvelle stimulation, de nouveaux partenaires, de nouvelles expériences. Le contentement est impossible grâce à un tel cours.

La force sexuelle est la force pure et la puissance créatrice de Dieu. Le Christ est amour. Lorsque notre mental animal corrompt l’acte sexuel avec le désir animal, l’animal veut se livrer à cette énergie et en faire un animal. Quand l’énergie est expulsée par une telle identification, l’amour (le Christ) part, et cela est évident dans tant de couples de nos jours, qui s’unissent, poursuivent leur désir l’un par l’autre et l’épuisent, et à la fin, ils se détestent, commettent l’adultère, commettent des crimes, parce que l’amour est disparu. Si ce couple savait comment travailler avec son énergie sexuelle de manière positive, il pourrait faire grandir cet amour, il pourrait produire la plus belle création imaginable.

La sexualité normale consiste à contenir et à retenir l’énergie sexuelle. Ceci est considéré comme normal dans la Gnose, parce que c’était la règle qui avait été donnée à l’humanité dans le Jardin d’Éden. Cette règle est écrite dans la Bible et écrite dans tous les autres livres sacrés. Dans la Bible, dans l’Ancien Testament, nous trouvons cette citation,

« Quand un homme a une émission de semen, il baignera tout son corps dans l’eau et restera impur jusqu’au soir. » – Lévitique 15

On retrouve également une citation,

« Celui qui est blessé dans les testicules, ou a son membre coupé, n’entrera pas dans la congrégation du Seigneur. » – Devarim / Deutéronome 23: 2

Ces citations, entre autres, indiquent que l’utilisation appropriée de la force sexuelle est la cause du développement spirituel. Cette science, pour utiliser cette force de la bonne manière, s’appelle Tantra Blanc. Il est appelé blanc parce qu’il est pur.

C’est une tragédie pour l’homme d’expulser six ou sept millions de spermatozoïdes, alors qu’il n’en faut qu’un pour créer un enfant. Tous ces organismes contiennent la force, la puissance, le pouvoir de l’homme. Lorsqu’ils sont expulsés, cette force et cette puissance disparaissent, et l’homme en fait l’expérience. L’homme qui perd son énergie sexuelle se sent épuisé. Il y a une vieille citation qui dit,

« Omne animal post coitum triste: Tous les animaux sont tristes après l’éjaculation. »

C’est vrai, car au fond nous ressentons la perte de quelque chose de sacré.

Si l’organisme humain rétablit le système sexuel de l’Éden, l’énergie sexuelle peut être stockée, contenue et transformer l’organisme humain en quelque chose de plus. C’est le grand secret caché dans chaque religion.

Cependant, l’humanité préfère le système sexuel de Lucifer, qui est un système absolument anormal, et s’appelle la fornication. Forniquer, c’est utiliser l’énergie sexuelle pour fortifier le désir. Nous forniquons physiquement lorsque nous expulsons l’énergie sexuelle à travers l’orgasme. Nous forniquons également émotionnellement dans le monde astral, et nous forniquons mentalement à travers le mental dans le monde mental. La chasteté scientifique, ou Tantra Blanc, est le moyen de contenir et de contrôler l’énergie sexuelle dans toutes les sphères de l’organisme humain, dans le cœur et le mental, et au-delà.

Ceux qui s’engagent dans une conversation lubrique, qui regardent des magazines pornographiques, qui regardent des films érotiques, gaspillent d’énormes quantités d’énergie dans le mental et dans le cœur. Ils deviennent des gens très pauvres, spirituellement parlant, et ils produisent une impuissance psycho-sexuelle. C’est très bien connu de nos jours, l’impuissance est un problème qui fait rage, et c’est pourquoi les scientifiques inventent des pilules qui corrompent le système endocrinien et déséquilibrent le corps; ils détruisent notre physiologie et corrompent le mental. Dans l’Évangile de Thomas, nous lisons une citation qui dit:

« Si vous produisez ce qui est à l’intérieur de vous, ce qui est à l’intérieur de vous vous sauvera, mais si vous ne faites pas ce qui est à l’intérieur de vous, ce qui est à l’intérieur de vous vous détruira. »

Cela fait clairement référence à l’énergie sexuelle. Nos forces sexuelles, notre énergie sexuelle, si nous la produisons, si nous l’utilisons avec une volonté Christique consciente, avec compassion envers l’humanité, sans fierté et luxure, alors nous pouvons devenir sauvés de la souffrance, de notre propre karma. Cependant, si nous n’apportons pas cela, cette énergie nous détruira, comme c’est le cas aujourd’hui pour l’humanité.

Il est de plus en plus courant maintenant pour les hommes et les femmes d’avoir un dysfonctionnement sexuel, et les scientifiques matérialistes ne se rendent pas compte que le dysfonctionnement sexuel est un résultat karmique de l’utilisation du sexe par cet individu. Si ces individus apprenaient la science de la chasteté, apprenaient à transmuter leurs forces sexuelles, ils pourraient inverser le cours de leur propre processus dégénératif. Mais, malheureusement, les gens préfèrent la fantaisie sexuelle, qui détruit le mental et détruit les fonctions naturelles de leur énergie sexuelle. L’infra-sexualité est le résultat de cet abus.

La personne identifiée au désir sexuel, qui cultive le fantasme sexuel, se transforme en un infra-sexuel. Infra signifie « en bas », ou inférieur, et un infra-sexuel est un esclave du désir. Un infra-sexuel est une personne qui est devenue esclave de son propre traumatisme sexuel. Ces types de personnes se masturbent sans cesse, effectuent des expérimentations sexuelles qui ne sont pas naturelles à l’organisme humain et, par conséquent, corrompent davantage leur propre psychisme et s’endommagent davantage.

C’est un fait rarement discuté que les établissements psychiatriques sont remplis de masturbateurs; la masturbation est un énorme problème, qui provoque un déséquilibre mental. Malheureusement, notre culture l’encourage et la considère comme naturelle, alors qu’elle est en fait très destructrice pour le mental.

De même, les vices homosexuels, les vices psychosexuels et toutes les formes de fantaisie sexuelle provoquent une corruption du mental et de la physiologie.

Cependant, il y en a beaucoup, voire des millions, qui embrassent l’infra-sexualité et y appliquent le Tantra. En fait, vous pouvez aller dans n’importe quelle librairie, acheter n’importe quel livre sur le Tantra, et il y a 99% de chances que ce soit un livre d’infra-sexualité, ou en d’autres termes, Tantra Noir. Il est extrêmement rare de trouver un livre de Tantra Blanc. La raison en est: les Tantriques Noirs ne veulent pas que vous le trouviez.

Types de Tantra

Le Tantra Noir est la méthode pour appliquer des procédures scientifiques pour exploiter l’énergie sexuelle, mais sous la direction du désir, sous la direction de l’orgueil, sous l’influence de la luxure, de l’envie, de la jalousie. Nous l’appelons « noir » car il est noirci par la luxure, l’orgueil, la ruse, la tromperie et toutes sortes de désirs.

Habituellement, le Tantra Noir encourage le désir, l’orgasme, l’adultère. Mais, la différence entre le Tantra Blanc et Noir n’est pas facilement visible dans de nombreux cas. De nombreuses écoles semblent enseigner le Tantrisme Blanc pur, mais secrètement, elles enseignent le Tantrisme Noir, et faire la différence est très difficile, dans certains cas. Les pratiquants de ces types de Tantra peuvent ne pas s’appeler Tantriques, ils ont plusieurs noms. Nous avons de nos jours des Tantra Hindous très, très populaires, des Tantra Chinois, ou ce qu’ils appellent Alchimie Taoïste et Tantra Bouddhiste, et tous ces enseignements sont importés en Occident et se sont répandus rapidement. Cependant, nous devons réfléchir à quelque chose: pourquoi? Dans quel but, avec quelle intention? Quels sont les fruits de ces écoles? Quels sont les fruits de ces enseignements? Que produisent-ils? C’est quelque chose à étudier.

Les enseignements spirituels véritables et réels et purs ont toujours été gratuits, ont été offerts pour le bénéfice de l’humanité, pour soulager la souffrance du genre humain. Facturer 5000 $ pour un week-end de Tantra devrait vous dire quelque chose sur les intentions de l’enseignant. Promettre une grande satisfaction et une sensation sexuelle devrait vous dire quelque chose sur les intentions de l’enseignant. Offrir des orgies et des expériences sexuelles devrait vous dire quelque chose sur l’enseignant.

Malheureusement, l’humanité est si naïve, nous croyons tout ce qu’on nous dit, du moment qu’elle est d’accord avec nos désirs. C’est le crochet.

Nous ne comprenons pas que le désir est la cause de la souffrance. Nourrir le désir, stimuler le désir, c’est augmenter la souffrance.

C’est très simple: toute forme de Tantra qui promet une augmentation du désir, une augmentation de la satisfaction sexuelle, doit être remise en question. Le désir ne peut pas être supprimé s’il est nourri, et si le désir n’est pas supprimé, la souffrance persistera.

Entre ces deux formes de Tantra Noir et Blanc, il y a une forme appelée Gris. Le Tantra Gris enseigne qu’il faut conserver l’énergie sexuelle pendant de brèves périodes, peut-être une semaine, peut-être un mois. Les pratiquants de ces types de Tantra peuvent ne pas s’appeler Tantriques, ils ont beaucoup de noms, mais ils forniquent ou ne répandent l’énergie sexuelle qu’une fois par semaine, ou une fois par mois, mais cette forme de Tantra conduit inévitablement à une forme noire, car le désir ne s’enlève pas, il grandit, et le désir est extrêmement intelligent dans sa capacité à nous tromper.

Le Tantra Blanc enseigne toujours trois facteurs:

  • la Naissance de l’Âme
  • la Mort de tout désir
  • Sacrifice pour les autres

Dans le Gris et le Noir, vous pouvez trouver des éléments qui ressemblent à ces trois facteurs. Vous trouverez beaucoup de gens qui parlent de Karma Yoga, du besoin de servir l’humanité avec amour; ils parlent de sagesse, ils parlent de compassion, mais dans leurs pratiques et rituels, ils répandent leur énergie sexuelle, ils enlèvent donc de leur organisme l’entité du Christ (Bodhichitta ou Tigle).

Le Troisième Logos élabore l’énergie sexuelle dans tous les éléments. Dans la nature, il existe trois types de nature, liés à ces trois forces: l’énergie du Père, et celle du Fils, et celle du Saint-Esprit. La force du Saint-Esprit doit revenir vers l’intérieur et vers le haut; ces forces, les forces sexuelles, doivent être élevées, pour se mélanger avec les forces avec le Fils dans le cœur. Seul celui qui atteint le développement complet de cette énergie sexuelle peut devenir Christifié, ou peut devenir un avec cette volonté Christique, cette énergie Christique. Et, seul celui qui est Christifié peut devenir un avec le Père, Dieu. Le Fils est un avec le Père, et le Père est un avec le Fils, et personne n’atteint le Père que par le Fils. Pour atteindre le Fils, vous devez travailler avec les forces du Saint-Esprit.

Le Yoga sexuel, Tantra Blanc, est un type de fonction supra-sexuelle. Supra signifie au-delà ou au-dessus. Entrer dans la supra-sexualité signifie transcender la sexualité normale, et bien sûr, par normal, nous entendons la transmutation; l’expulsion de l’énergie sexuelle à travers l’orgasme est anormal. Entrer dans la supra-sexualité, c’est entrer dans le développement et la création du Sur-homme, du supra-homme ou du Sur-âme, le Surhomme, comme ils l’appellent dans certains systèmes. C’est l’incarnation du Christ.

La supra-sexualité produit de nouvelles caractéristiques sexuelles secondaires; en Orient, on les appelle les signes du Bouddha. Il y a trente-deux signes fondamentaux, qui identifient un initié comme un Bouddha, et ces signes sont cultivés et développés par une utilisation appropriée de l’énergie sexuelle.

En exploitant les pouvoirs et les forces qui sont dans nos propres hormones, nous nous transformons en quelque chose de plus grand qu’une victime de la vie mécanique. Les hormones contiennent toute la puissance et le pouvoir qui provoquent le développement du corps en premier lieu. Les hormones qui se trouvent dans les forces sexuelles revitalisent et dynamisent l’organisme lorsque ces énergies sont contenues, sauvegardées et exploitées par des moyens scientifiques, la chasteté. L’organisme est revitalisé et régénéré. Naturellement, cette énergie régénère également le mental.

En utilisant la volonté pour contrôler cette énergie de manière positive, le Tantrique développe la capacité de manipuler les forces de la nature. L’énergie sexuelle sont les Tattvas, ces éléments, qui résident dans toute la nature. Contrôler cela à l’intérieur de nous-mêmes nous permet de contrôler cela dans la nature. Ceci est symbolisé dans le Sphinx.

Les quatre animaux, les quatre Elohim ou quatre créatures saintes, sont l’homme, l’aigle, le taureau et le lion; dans le Sphinx, nous voyons ces mêmes créatures, qui représentent les quatre éléments.

Le Sphinx est la synthèse complète de l’être humain.

  • Les forces physiques sont symbolisées par le Taureau
  • la vertu et la moralité par le Lion
  • l’intellectualité par l’Aigle
  • l’Intelligence Divine par la tête Humaine

La création du Sphinx à l’intérieur de nous est le résultat de l’utilisation de l’énergie sexuelle conformément à la volonté Christique. Chacun de ces quatre représente les quatre éléments en nous psychologiquement et énergétiquement.

  • le Taureau représente la Terre
  • le Lion représente le Feu
  • l’Aigle représente l’Air
  • l’Humain représente la Volonté, qui se développe en travaillant avec les forces de l’Eau (Mercure).

Ces quatre se synthétisent en tant que la croix. La croix est un symbole Alchimique, qui représente le croisement de l’homme et de la femme, pour créer. Lorsque cette croix est animée par le feu du Saint-Esprit, elle tourne et forme la Swastika.

  • Les éléments du Feu en tant qu’influence psychologique sont gérés par les signes zodiacaux du Lion, du Bélier et du Sagittaire. Cet élément ardent rend la psyché énergique voire violente.
  • L’Air apporte l’Intelligence et la réflectivité, et celles-ci sont dans les signes des Gémeaux, de la Balance et du Verseau.
  • L’Eau rend l’être humain sensible et impressionnable, ce qui est délivré par le Cancer, le Scorpion et les Poissons.
  • La Terre rend l’être humain actif, qui passe par le Taureau, la Vierge et le Capricorne.

Ces éléments correspondent aux qualités morales de l’être humain, des quatre animaux du Sphinx, des quatre animaux de l’Apocalypse et, bien sûr, de la Croix.

Ces quatre sont également représentés dans la Bible par les quatre Évangiles:

  • Marc est lié au Lion, et à l’élément Feu, ainsi qu’au Corps Astral
  • Luc est représenté par le Taureau, par la Terre et le corps physique
  • Matthieu est représenté par un jeune homme, l’Eau, le Corps Éthérique
  • Jean est lié à l’Aigle, l’Air, le Corps Mental

Ce sont des symboles communs dans le Christianisme, et ils représentent et démontrent la nécessité d’exploiter les quatre éléments, à travers notre volonté et la façon dont nous utilisons l’énergie sexuelle.

Le Dalaï Lama actuel a déclaré que, de l’avis du Tantra, les énergies vitales des corps sont les véhicules du mental. Lorsque les énergies vitales sont pures et subtiles, l’état d’esprit sera affecté en conséquence, et en transformant les énergies corporelles, nous transformons l’état de la conscience. Le Tantra tel qu’il est enseigné dans le Bouddhisme Tibétain est le même que celui enseigné dans le Gnosticisme, avec seulement des différences superficielles. L’essence du Tantra est ceci: l’être humain a le pouvoir de se transformer. Cette transformation est déterminée par la volonté.

Cette volonté est définie: est-ce une volonté Christique désintéressée ou une volonté de désir? Est-ce sous le contrôle du désir de sensation, par orgueil, par luxure, par colère, par jalousie, ou est-elle motivée par la force Christique, le sacrifice, la compassion?

Réaliser l’objectif du Tantra Blanc exige la mort du Moi, du soi, du faux-soi. Seule cette mort, la suppression du désir, la suppression du point de vue égoïste, peuvent permettre la force de l’Être, la force du Christ, de se manifester et travailler à travers nous. Ceci n’est possible qu’à travers la transmutation sexuelle.

L’énergie du Christ est l’énergie sexuelle. Si nous n’avons pas l’énergie à l’intérieur, nous ne pouvons pas travailler avec les forces du Christ. Nous pouvons croire ce que nous voulons, nous pouvons penser ce que nous voulons, mais la naissance à tous les niveaux est une fonction sexuelle.

La clé de tout pouvoir se trouve dans l’union de l’homme et de la femme. Ce qui est important, c’est que le couple apprenne à se retirer de l’orgasme, renoncer au désir et transmuter l’énergie sous la volonté Christique.

Le semen, la force sexuelle, ne doit être libérée, en aucun cas, en aucune façon, à aucun moment. C’est la règle fondamentale pour entrer dans le Tantra Blanc.

La vie humaine en elle-même, telle qu’elle est, n’a aucun sens. Naître, vivre et mourir, souffrir, comme un ver dans la boue sous la chaleur du soleil, n’a aucun but. Se reproduire comme un animal, puis mourir après une longue période de souffrance, est une tragédie. Si c’est la vie, cela ne vaut pas la peine d’être vécu. Heureusement, ce n’est pas le seul moyen; il est possible de se transformer et de transformer sa vie, en travaillant avec les forces du Christ. En vainquant sa propre nature animale, en vainquant ses mauvaises habitudes, en transformant la nature de son propre mental, et par cet acte de volonté, en utilisant les énergies qui surgissent en soi naturellement, de la bonne manière. En conséquence, de bonnes choses doivent en résulter, car c’est la Loi.

Questions et Réponses

Public: De nos jours, comment se sacrifie-t-on pour les autres?

Instructeur: Le sacrifice est réalisé par niveaux. De toute évidence, le sacrifice ultime est de vous donner au bénéfice des autres, de quelque manière que vous soyez capable. Cela peut commencer aussi simplement que de ne pas vous permettre de causer de la souffrance. Par exemple, vous pourriez être vraiment en colère contre quelqu’un, mais si vous décidez de ne pas lui faire souffrir le poids de votre colère, c’est un sacrifice, car vous renoncez à la volonté de cette colère de s’exprimer et de faire souffrir cette autre personne.

Public: Est-ce vraiment de la souffrance?

Instructeur: Quand quelqu’un est en colère contre vous, souffrez-vous? Oui. Ou quand quelqu’un vous insulte, ou quand quelqu’un vous blâme. Et être en colère, c’est souffrir. Donc, restreindre ces comportements en soi-même, est un acte de sacrifice, à ce niveau.

Travailler sur son propre ego, transformer la façon dont on veut agir par désir, par intérêt personnel, est une forme de sacrifice de soi. Un plus grand sacrifice est de donner l’opportunité aux autres de faire de même, en enseignant la Gnose, à quelque titre qu’ils puissent le comprendre. Il y a donc des niveaux.

La clé est que nous devons travailler avec les trois facteurs tous les jours, à chaque instant. Nous devons, à chaque instant, ne pas laisser du tout une émotion négative s’exprimer en nous. Une émotion négative peut « faire du bien ». Une émotion ou un sentiment négatif ou tout ego peut se sentir bien ou normal. Cela ne rend pas les choses bonnes ou normales. Exprimer une émotion négative est un crime.

Restreindre ce désir, c’est arrêter de nourrir ces désirs dans son cœur, son mental et son action. Contenir la colère, la fierté, l’envie, ne pas leur permettre de contrôler votre comportement, commence le processus de la mort de cet ego.

En même temps, nous devons générer une action positive, agir de manière vertueuse. Donc, si, par exemple, quelqu’un nous fait quelque chose de nocif, et que nous retenons la réponse impulsive de manière égoïste, nous initions le processus de mort de ce désir dans notre propre mental, mais alors nous devons aller plus loin, nous devons initier une action vertueuse en retour; cela peut être direct ou indirect. Mais nous devons cultiver l’amour pour cette personne.

Public: En nous-mêmes ou envers les autres (extérieurement)?

Instructeur: Cela dépend. Bien sûr, vous devez cultiver l’amour des autres en vous-même; cela peut ne pas toujours être visible directement, physiquement, cela dépend. Mais à tout le moins, vous devez cultiver l’amour pour cette personne en vous-même, c’est le début de la naissance: cultiver la vertu, comprendre la vertu, ces deux sont totalement liés, la vie et la mort dans notre propre cœur et dans notre propre mental, et dans nos actions. Et puis troisièmement, nous devons nous sacrifier. Maintenant, ces deux pourraient être synthétisés dans notre action, comme un sacrifice. Donc, si nous sommes attaqués par quelqu’un, ils font quelque chose de nuisible, et nous ne répondons pas, nous générons de l’amour, cela en soi, est un sacrifice parce que nous recevons les actions qu’ils nous donnent, et ne réagissons pas avec une action.

Public: Donc, il ne suffit pas d’ignorer?

Instructeur: Non, vous ne pouvez pas ignorer, vous ne pouvez pas réprimer; vous devez comprendre. C’est très difficile, cela demande beaucoup de volonté, cela demande une volonté Christique, et c’est le Tantra Blanc.

Le point important sur le Tantra c’est que c’est une action à chaque instant. Oui, Tantra fait référence à certaines pratiques et procédures, sans aucun doute, mais en réalité, Tantra est un continuum: c’est un processus psychologique continu d’instant en instant. Appliquer la science du Tantra Blanc dans votre vie, ce n’est pas quelque chose que vous faites juste une fois par jour, c’est quelque chose que vous devez faire constamment, avec continuité. C’est évidemment dans la modification de nos comportements; si nous faisons cela correctement, nous nous sacrifions, nous sacrifions notre propre ego, nos propres intérêts, nos propres désirs, pour le bénéfice des autres. Cela ne veut pas dire que nous devons donner tout notre argent à un organisme de bienfaisance; le plus important est de renoncer à notre propre intérêt, à notre propre statut social, renoncer à l’intérêt d’être respecté ou aimé, et de se concentrer plutôt sur l’amour et le respect des autres.

Public: Pourriez-vous donner un exemple d’inhalation et d’expiration lors de la pratique du Pranayama ?

Instructeur: Il existe plusieurs Pranayamas [exercices de transmutation utilisant la respiration] enseignés dans la Gnose. Le rythme et le moment du Pranayama devrait se produire naturellement, en fonction de l’état de relaxation dans lequel vous vous trouvez. Forcer une longue respiration peut être nocif; il vaut mieux se détendre et respirer naturellement, retenir brièvement la respiration, expirer, inspirer, retenir, expirer. Cela ne devrait pas être forcé. Il ne doit pas être strict et rigide; il devrait être détendu. Si nous faisons l’exercice de respiration et que nous devenons tendus, nous marchons dans la mauvaise direction.

La pratique du Pranayama transmute l’énergie sexuelle pour affecter le mental, pour aider le mental à devenir clair. Un Pranayama est comme une pompe d’aspiration, qui agit pour éliminer les débris du mental, afin que le mental puisse devenir calme. Si nous devenons tendus, agités et rigides pendant que nous faisons la pratique, nous nous opposons au but de la pratique.

Public: Vaut-il mieux faire des mantras pour soutenir le système nerveux?

Instructeur: Oui, vous utilisez des mantras aussi. Vous utilisez des mantras, du Pranayama, et vous pouvez les utiliser en combinaison. Il existe de nombreuses variantes de la pratique. Ce que je décris est le but fondamental, qui est de détendre le mental et le corps. Alors, vous devez faire votre Pranayama avec détente.