La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (2)

Ce qu’il me reste à dire, ici dans cette discussion, c’est comment on peut transformer le sperme en énergie. Il me fera plaisir de vous expliquer un procédé singulier et très spécial que les alchimistes médiévaux enseignaient à leurs disciples.

L’artifice que je vais vous enseigner a également été enseigné par différents scientifiques, comme Brown-Séquard aux États-Unis.

doctorsLe Dr Krumm-Heller, colonel-médecin de notre glorieuse armée Mexicaine, l’a enseigné aussi, tout comme Carl Jung. Il est également enseigné par les écoles Asiatiques du Tantra Oriental.

Ce n’est pas quelque chose que j’ai inventé, par moi-même et pour moi-même: je l’ai appris de tous ces sages et, à mon tour, je le transmets à vous, mais pas comme une foi aveugle ou comme un dogme inébranlable. Acceptez-le si vous voulez, ou ne l’acceptez pas si vous ne voulez pas. Beaucoup d’écoles l’ont accepté et beaucoup l’ont rejeté. Toutes les personnes sont libres de penser comme elles le souhaitent et je ne fais que vous donner mon humble opinion.

Le Dr Krumm-Heller donnait la formule en Latin. Il dirait: «Inmisium membrum virilin vaginae femina, sine ejaculatium seminus». En synthèse, nous définirions ce procédé comme suit: «connexion du lingam-yoni sans jamais renverser l’ens seminis». Que devrait-on comprendre par «lingam»? L’organe sexuel masculin, le «phallus» Grec. Qu’entendons-nous par «yoni»? L’organe sexuel des femmes. Donc, la clé réside dans l’union du lingam-yoni, mais sans éjaculer l’entité du semen.

Certains scientifiques modernes l’ont accepté; la Communité Oneida, aux États-Unis, a expérimenté cette formule. Voyez ce qu’ils ont fait dans la Communauté Oneida: environ 25 couples, hommes et femmes, se sont mis au travail sur le sexe; ils ont été instruits de copuler sur une période de temps, mais sans éjaculer l’entité du semen, et des études cliniques ont été faites à leur sujet par la suite aux Etats-Unis.

Une sémination complète du cerveau a été observée, avec une augmentation des hormones dans le sang, une amélioration globale de l’organisme, un renforcement de la puissance sexuelle, etc. et de nombreuses conditions ont disparu. Décidant que la conception des enfants était nécessaire, les scientifiques donneraient à la communauté la liberté de s’accoupler avec l’éjaculation séminale; ainsi ils ont réalisé la reproduction. De nombreuses expériences de cette manière ont été réalisées dans la Communauté Oneida.

En tout cas, ce qui est intéressant à propos de ce dispositif astucieux – le Secretum Secretorum des alchimistes médiévaux – est que les glandes sexuelles ne finissent pas par dégénérer. Nous avons déjà dit que lorsque les glandes sexuelles dégénèrent, toutes les glandes de la sécrétion interne dégénèrent aussi; tout le système nerveux passe par des processus de dégénérescence, puis vient la décrépitude et la mort…

Cependant, au moyen de ce beau procédé, la connexion du lingam-yoni sans éjaculation de l’Ens-Seminis (telle que décrite par les célèbres médecins Arnold Krumm-Heller et Brown-Séquard), il est alors possible de préserver l’activité des glandes sexuelles à travers toute la vie.

Cela signifie qu’un homme qui a pratiqué un tel système atteindrait l’âge de 90 et 100 ans encore capable de copuler et de jouir du plaisir sexuel, qui n’est pas un «péché», ou un tabou, et ne doit pas être un motif de honte ou quelque chose à cacher, mais – je le répète – un droit légitime de l’homme.

Avec la transmutation, on peut apprécier le plaisir sexuel sans se détériorer. Généralement, après avoir copulé, on se sent épuisé; mais si l’on n’éjacule pas l’entité du Semen, après avoir copulé on veut encore la répéter un million de fois, toujours heureux et joyeux; on en jouit sans jamais devenir faible.

Enrichir le sang avec des hormones n’est pas un crime. Il a été enseigné par la Communauté Oneida aux États-Unis, il a également été enseigné par Jung. Dans le monde entier, il a été enseigné par les gens les plus sages.

pineallocateEn outre, en transmutant l’entité du semen, des changements psychologiques extraordinaires se produisent, tels que le développement de la glande pinéale. Cette glande avait l’habitude d’être active dans d’autres temps, dans les temps reculés de l’histoire. À l’époque, les êtres humains possédaient l’Œil mentionné par Homère dans son Odyssée: l’œil des Laecertides, l’œil qu’ils ont vu sur ce géant qui essayait de les dévorer. Cet œil des Laecertides n’est pas simplement une légende sans fondement… À travers la transmutation sexuelle, cette glande se développe, redevenant active; on y trouve l’œil qui permet de voir l’au-delà de tout.

Notre monde n’est pas seulement tridimensionnel, comme le croient les «ignorants instruits», mais il existe une quatrième verticale. En outre, nous pouvons affirmer – et avec insistance – qu’il existe une cinquième, une sixième et une septième verticales. Cela signifie que nous n’avons pas vu notre monde tel qu’il est réellement. Et nous ne l’avons pas vu parce que nos cinq sens sont dégénérés, notre glande pinéale est atrophiée.

Il y a en nous d’autres sens qui sont pour la perception, mais qui sont complètement dégénérés. Si nous parvenons à les régénérer, nous pourrons percevoir le monde tel qu’il est, avec ses sept dimensions.

dimensionsDonc, la dure réalité des faits est que la glande pinéale et les autres sens maintenant atrophiés peuvent être régénérés au moyen de la transmutation sexuelle. Ainsi, nous aurions accès à un monde de connaissance extraordinaire. De cette façon, nous aurions accès aux dimensions supérieures de la nature et du cosmos, afin que nous puissions voir, entendre, toucher ou sentir les grandes réalités de la vie et de la mort. Nous serions alors capables de saisir tous les phénomènes cosmiques en eux-mêmes, tels qu’ils sont – pas comme ils semblent l’être.

Ce qui importe, par conséquent, est de profiter pleinement de tout le potentiel sexuel, afin de séminiser le cerveau et développer la glande pinéale, et même l’hypophyse et d’autres. De cette façon, on réaliserait une merveilleuse transformation organique.

La transmutation est la clé: transformer le sperme, le transformer en énergie. C’est ce qui est fondamental. Le temps est venu de bien comprendre tout cela, profondément, complètement…

Je peux vous dire, avec beaucoup d’insistance et de certitude absolue, que si un homme se mettait à respecter cette formule, qui est si simple (ce dispositif astucieux enseigné par Brown-Séquard, enseigné par Krumm-Heller et enseigné par des alchimistes médiévaux) un tel homme se transformerait à la longue en Super-Homme.

Nous ressentons tous le besoin de devenir quelque chose de différent – c’est-à-dire si nous ne sommes pas réactionnaires; les gens arriérés, démodés, qui ne veulent pas changer. Mais quand on est vraiment un révolutionnaire, on veut changer fondamentalement, se transformer en quelque chose de différent, devenir un Super-Homme, faire de la doctrine de Nietzsche une réalité.

Il est possible de changer au moyen de la transmutation sexuelle. La force sexuelle nous a amené à l’existence dans ce monde, que vous ne pouvez pas nier. Nous existons, nous sommes vivants, parce que nous avions un père et parce que nous avions une mère. En fin de compte, en synthèse, la racine de notre propre vie est dans la copulation entre un homme et une femme.

Il est donc évident que si la force sexuelle a le pouvoir de nous faire exister, c’est la seule force qui a réellement l’autorité de nous transformer radicalement.

Il y a beaucoup d’idéologies dans le monde, il y a beaucoup de croyances dans le monde, et les gens sont libres de penser ce qu’ils veulent, mais la seule force qui a le pouvoir de nous transformer est celle qui nous a créé: Je me réfère avec insistance à la force sexuelle. Apprendre à gérer cette merveilleuse énergie du sexe, c’est devenir maître de la création.

La psychosomatique est étroitement lié au sexe. Une Suprasexualité implique aussi, en fait, quelque chose de Suprasexuel à l’intérieur de la psychosomatique. C’est pourquoi je vous dirai clairement que les hommes suprasexuels étaient, par exemple, des gens comme Hermès Trismégiste, ou comme Quetzalcoatl, ou comme Bouddha, ou comme Jeshua Ben Pandira (qui n’est autre que le grand Kabir Jésus). C’étaient des gens suprasexuels; la personne Suprasexuelle est le Super-Homme de Nietzsche.

On peut atteindre la stature de Super-Homme en entrant dans le champ de la Suprasexualité, en savourant l’amour, en jouissant de l’épouse, en vivant heureux, avec plus d’émotion et moins de raisonnements inutiles. L’émotion est ce qui compte, et elle vaut plus que toute autre chose.

Donc, d’un point de vue révolutionnaire, nous pouvons devenir de vrais Hommes-Dieux, si nous le souhaitons. Nous aurions seulement besoin de régénérer les autres zones du cerveau, de les mettre toutes au travail, et nous ferions enfin un monde meilleur. En tout cas, je pense, il est indispensable de savoir que la clé de la transmutation est aussi la clé de la régénération…

Abstinence Sexuelle

«Il n’y a aucun doute que la Loi du Sept a sept centres magnétiques fondamentaux. Sans doute, les puissances sexuelles et magnétiques, forces sexuelles infinies, passent d’une région à l’autre, elles descendent d’un monde à l’autre à travers les sept centres magnétiques différents, qui sont sortis des forces du sexe dans leur descente. De toute évidence, ils ne peuvent pas être interrompus et produisent normalement des véhicules; c’est-à-dire qu’ils deviennent la force génératrice par laquelle toutes les espèces se multiplient: ceci les enfants de la fornication, les animaux intellectuels, n’ignorent pas.

Quand l’énergie créatrice est descendue des mondes supérieurs, quand elle a traversé ses sept centres magnétiques, quand elle se cristallise finalement dans le monde physique, si nous voulons qu’elle retourne vers l’intérieur et vers le haut pour réaliser de nouvelles créations, elle doit alors subir un choc spécial, sinon elle va couler vers le bas pour produire de nouveaux organismes.

Le Soleil Absolu Sacré nous sert d’exemple: la vie qui descend d’une région à l’autre en émane, jusqu’à ce qu’elle rassemble ensuite ses forces à partir de la même vie; c’est-à-dire qu’elle reçoit un choc du monde extérieur et, en le recevant, se maintient. L’ésotériste devrait aussi procéder de cette manière.

Quand nous analysons cette question, nous comprenons l’erreur des moines abstinents: ils se fixent le but de l’abstinence, du maintien du sperme, mais puisqu’ils ne connaissaient pas la science, ils dégénérèrent terriblement, ils se chargèrent de vibrations poisonioonoskiriennes terriblement malignes. Clairement, quand le sperme ne reçoit pas un choc spécial, il dégénère terriblement, donnant naissance à l’abominable organe Kundartiguator. – Samaël Aun Weor, tiré d’une conférence «Message Adressé à la Jeunesse Gnostique»

Clairement, soit le sperme sacré est utilisé pour la reproduction de la race, soit il ne l’est pas.

Nous sommes confrontés à une question fondamentale de la plus haute importance: si le sperme n’est pas utilisé pour la reproduction de la race et qu’il n’est pas non plus transmuté, mais qu’il n’y a que l’abstinence, le célibat forcé et rien d’autre, alors ce sperme vont involuer (chez une femme les sécrétions sexuelles vont involuer; ce que je dis s’applique aux femmes, aussi).

L’involution des sécrétions sexuelles produit certaines vibrations malignes, connues dans l’ésotérisme sous le nom de «vibrations poisonioonoskiriennes».

Déjà empoisonné par les vibrations poisonioonoskirian diaboliques, toute personne s’abstenant subit des catastrophes horribles dans sa biologie, sa physiologie et sa psyché. Certaines personnes accumulent de la graisse dans leur corps, tandis que chez d’autres, elles se transforment en quelque chose de différent et deviennent décharnés, minces comme un râteau, couvertes de boutons, avec des marques sur la peau… Maintenant, d’un point de vue psychologique le sperme produit une idiosyncrasie personnelle: d’une part, il devient un fanatisme extrême et, d’autre part, un cynisme très hautement expert.

Regardons les hommes du Moyen Âge, les grands inquisiteurs: abstinents, célibataires, gros individus chargés de graisses; d’autres sont minces, maigres, laids, horribles, la peau pleine de taches. Après avoir brûlé une victime sur le bûcher ou l’avoir torturé, on pouvait voir leur cynisme, leurs yeux brillaient de fanatisme.

Ainsi, dans ce genre de personne, nous trouvons d’une part le fanatisme poussé à l’extrême, et d’autre part le cynisme déconcertant. Après avoir brûlé une victime innocente, ils haussaient les épaules et se justifiaient d’une manière vraiment cynique.

L’involution du sperme, l’involution des sécrétions sexuelles, est vraiment quelque chose de très plausible et ne doit pas être recommandée du tout. Tout dans la nature est continu, et évidemment le sperme doit suivre son chemin pour la reproduction animale ou être converti en énergie à travers la transmutation.

abstinLes gens qui ne transmutent pas le sperme sacré et le laissent involuer avec la pratique absurde du célibat ou de l’abstinence sexuelle deviennent inévitablement chargées de ces vibrations poisonioonoskiriennes terriblement malignes et, à la longue, placent l’abominable organe Kundartiguateur, «la queue de Satan» en activité (un atome dans le coccyx dirige la force créatrice vers le bas, qui devient intérieurement une sorte de queue ou d’appendice satanique).

Le malheur est toujours le résultat d’une abstinence si absurde. La Conscience de ces personnes est endormie. S’ils étaient éveillés, ils pourraient vérifier eux-mêmes, par expérience directe, l’énorme activité des vibrations poisonioonoskiriennes malignes dans leurs corps lunaires (les corps fantomatiques que les gens ont actuellement dans les dimensions supérieures de la nature) et ils finiraient par voir avec une terreur indicible le développement horrible de l’organe Kundartiguateur dans leurs natures animales submergées.

Les gens qui sont sincères mais qui se trompent ne veulent pas comprendre que celui qui veut monter doit d’abord descendre.

Beaucoup d’ascètes fourvoyés vivent dans les mondes de l’enfer, des abstinants qui ont renoncé au sexe mais n’ont pas fabriqué leurs corps solaires (les corps divins avec lesquels on peut consciemment accéder aux dimensions supérieures de la nature) dans la Neuvième Sphère (sexe): les gens qui n’ont pas atteint leur «Seconde Naissance», cette naissance dont Jésus a parlé à Nicodème.

Le chemin menant à l’abîme est pavé de bonnes intentions. L’averne est plein de gens sincères mais fourvoyés.

Il y a beaucoup de pseudo-ésotéristes endormis et de pseudo-occultistes dans ce monde douloureux dans lequel nous vivons qui rêvent d’être éveillé, ne comprenant pas que le sommeil de la Conscience les a encore dans ses griffes et qu’il y a des ombres vengeresses pour eux.

Ces pauvres gens pensent qu’ils sont illuminés et renoncent au sexe, sans avoir d’abord travaillé dans la Neuvième Sphère, sans avoir accompli la Seconde Naissance (la création des Corps Solaires).

L’orgueil mystique est une caractéristique de la condition intérieure des Pharisiens; ceux qui pensent être Initiés, saints et sages, sans avoir préalablement fabriqué les Corps Solaires, sans jamais avoir travaillé dans la Neuvième Sphère, finissent par renoncer au sexe et développer l’abominable Organe Kundartiguateur.

Ces gens sincèrement forvoyés sont très difficiles à corriger; ils se sentent d’avoir transcendé tout, ils pensent qu’ils sont des Dieux, et pourtant ils n’ont même pas mis le pied sur le premier échelon de la Sainte Échelle…

Remarques

1 – Charles Edouard Brown-Séquard (1817-1894) a apporté de nombreuses contributions importantes à la compréhension scientifique de l’endocrinologie.

2 – Dr. Arnold Krumm Heller, médecin Allemand et Rosecroix.

3 – La Communauté Oneida, fondée vers 1840 dans l’état de New York, États-Unis. La Communauté Oneida pratiquait la «continence masculine» dans laquelle «un couple s’engageait dans un congrès sexuel sans que l’homme éjacule, que ce soit pendant les rapports sexuels ou après le retrait». Leur dissolution ultime peut être attribuée à un manque de compréhension du travail psychologique nécessaire qui doit accompagner cette technique.