La Conquête du Vide Illuminateur

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

prajnaparamita-nepal2
Prajnaparamita

Paix Invérentielle!

Celui qui vous parlera est Samael Aun Weor du siège patriarcal au Mexique. Notre thème: Méditation.

Il est urgent de bien comprendre les techniques de Méditation…

Aujourd’hui, nous aborderons le Vide Illuminateur.

En initiant ce thème, je suis obligé de raconter par moi-même et de façon directe ce que j’ai directement vérifié.

Je pense que ceux qui écoutent cet enregistrement sont informés de la merveilleuse loi de la réincarnation. L’histoire suivante est basée là-dessus…

Lorsque la deuxième sous-race de notre grande race racine Aryenne s’est épanouie dans la Chine antique, je me suis réincarné là-bas. Alors, je m’appelais Chou-Li; de toute évidence, j’étais membre de la Dynastie Chou. Dans cette existence, j’étais un membre actif de l’Ordre du Dragon Jaune, et il est clair que dans un tel ordre, je pouvais clairement apprendre la science de la Méditation.

Dans ma mémoire vient encore ce merveilleux instrument appelé Aya-Atapan, qui avait 49 notes. Nous savons ce qu’est la sainte loi de l’éternel Heptaparaparshinokh, c’est-à-dire la loi des sept. Indubitablement, il y a sept notes dans l’échelle musicale [do-ré-mi-fa-sol-la-si]. Mais, si nous multiplions 7 par 7, nous obtiendrons 49 notes placées dans sept octaves.

Nous, les membres, nous sommes réunis dans la salle de Méditation. Nous nous sommes assis dans le style oriental (jambes croisées). Nous avons mis les paumes de telle sorte que la droite était sur la gauche. Nous nous sommes assis en cercle au centre de la pièce. Nous avons fermé les yeux. Et puis, nous mettons toute l’attention sur la musique qu’un certain frère a offert au cosmos et à nous.

buddha-serpents-meditating
Bouddha Shakyamuni Démontrant la Posture de Méditation. Notez les cygnes (hamsa).

Quand l’artiste a joué la première note, qui était en DO, nous étions tous concentrés. Quand il a fait vibrer la note suivante, en RE, la concentration s’est alors approfondie: nous avons lutté avec les divers éléments subjectifs que nous avons portés à l’intérieur de nous-même; nous les avons récriminés, nous leur avons demandé de garder le silence absolu.

Il n’est pas inutile de vous rappeler, chers frères et sœurs, que ces éléments indésirables constituent l’ego, le «Moi», le moi-même, l’entêté; ceux-ci se présentent comme des entités diverses, personnifiant des erreurs.

Quand la note MI vibra, nous entrâmes dans la troisième zone du subconscient, et nous fûmes alors confrontés à la multiplicité de ces divers agrégats psychiques qui bouillonnent en désordre dans notre intérieur et qui empêchent l’immobilité et le silence du mental. Nous les avons alors récriminés; nous avons essayé de les comprendre.

Quand nous avons atteint cela, nous avons alors pénétré encore plus profond, avec la note FA. Il est évident que de nouvelles luttes nous attendaient dans cette note, puisque bâillonner tous ces démons de désir que nous portons à l’intérieur n’est pas si facile. Les obliger à garder le silence et la quiétude n’est pas une tâche facile, mais avec de la patience nous avons réussi à le faire. De même nous avons continué avec chacune des notes de l’échelle musicale.

Dans une octave supérieure, nous avons continué avec le même effort, et ainsi de suite, progressivement, en faisant face aux divers éléments inhumains que nous portons dans notre intérieur. Finalement, nous avons réussi à les museler tous dans les 49 niveaux du subconscient. Ensuite, le mental est devenu immobile et dans le plus profond silence. C’était l’instant où l’Essence, l’âme (l’élément le plus pur que nous avons à l’intérieur), s’est échappée pour expérimenter la réalité.

Donc, c’est ainsi que nous sommes entrés dans le Vide Illuminateur [Néant, Shunyata, l’Absolu], et c’est ainsi que le Vide Illuminateur a éxplosé en nous.

Et, se déplaçant dans le Vide Illuminateur, nous avons réussi à connaître les Lois de la Nature en elles-mêmes, et non telles qu’elles sont apparemment dans ce monde tridimensionnel d’Euclide, où ces lois ne sont connues que comme causes et effets mécaniques mais pas les lois naturelles telles qu’elles sont réellement. Dans le Vide Illuminateur, ces lois sont devant nous telles qu’elles sont réellement.

Dans cet état, avec l’Essence, avec des sens superlatifs de l’Être, nous pourrions percevoir les choses en elles-mêmes, telles qu’elles sont.

En effet, dans le monde des phénomènes physiques, nous ne percevons que l’apparence des choses, à savoir les angles, les surfaces, mais jamais un corps entier dans sa forme intégrale, et le peu que nous percevons est éphémère. Par exemple, ici personne ne pourrait percevoir la quantité d’atomes dans une table ou une chaise, etc. cependant, dans le Vide Illuminateur, nous percevons les choses comme elles sont intégralement…

Alors que nous étions ainsi immergés dans le grand Vide Illuminateur, nous pouvions entendre la voix du Père qui est en secret.

Indubitablement, dans cet état, nous étions dans ce qu’on pourrait appeler le ravissement ou l’extase [Samadhi].

La personnalité restait dans un état passif, assise là dans la salle de Méditation. Les centres émotionnel et moteur ont été intégrés au centre intellectuel, formant un ensemble unique et réceptif. Par conséquent, les vagues de tout ce que nous expérimentions dans le Vide fluaient à travers la corde d’argent [antakharana] et étaient reçues par les trois centres: intellectuel, émotionnel, moteur. Ainsi, à la fin du Samadhi, nous sommes revenus dans le corps et avons conservé le souvenir de tout ce que nous avions vu et entendu.

Cependant, je dois vous dire que le premier obstacle que nous devons surmonter pour nous immerger longtemps dans le Vide Illuminateur est la peur. L’ego de la peur doit être compris. Nous savons déjà que sa désintégration est possible en implorant notre Mère Divine Kundalini d’une manière dévouée. Elle va éliminer ce «Moi».

Un jour quelconque, peu importe lequel, tout en étant submergé dans le Vide Illuminateur, au-delà de la personnalité, de l’ego, de l’individualité, immergé dans ce que nous pourrions dénommer le Logos, Cela, je sentais que j’étais tout ce qui est, et sera. J’ai expérimenté l’unité de la vie, libre dans son mouvement. Donc, j’étais la fleur; J’étais la rivière qui coule à travers le substrat rocheux cristallin, chantant avec son langage délicieux. J’étais l’oiseau qui plonge dans les abîmes sans fond, le poisson qui navigue délicieusement dans les eaux. J’étais la lune, j’étais les mondes, j’étais tout ce qui est, a été et sera…

Le sentiment d’être «moi-même», le «Moi», avait peur, oui. J’ai senti que «Moi» était annihilé, que «Moi» cessait d’exister en tant qu’individu. J’étais tout, mais pas un individu, ce «moi-même» tendait à mourir pour toujours. Évidemment, j’étais rempli d’une terreur indescriptible, et ainsi je suis revenu à la forme.

De nouveaux efforts me permettaient alors d’expérimenter à nouveau l’éruption du Vide Illuminateur, mais encore je me sentais confus par tout, en étant tout, puisque en tant que personne, en tant que «moi», en tant qu’individu, j’avais cessé d’exister. Cet état de Conscience devenait de plus en plus profond, de telle sorte que toute possibilité d’existence séparée, d’existence individuelle, s’arrêtait; il tendait définitivement à disparaître. Je ne pouvais plus résister: je suis revenu à la forme.

Une troisième tentative, mais je n’ai pas pu résister: je suis retourné à la forme.

Depuis lors, je sais que pour expérimenter le Vide Illuminateur, pour ressentir le TAO en lui-même, il faut enlever le «Moi» de la terreur. C’est indubitable…

Tao

Parmi les frères et sœurs de l’Ordre Saint du Dragon Jaune, celui qui s’est le plus démarqué était mon ami Chang. Aujourd’hui, il vit sur l’une de ces planètes du Christ où la nature est impérissable et ne change jamais. Il y a deux types de nature: le périssable, le changeant, le mutable, et l’impérissable, celui qui ne change jamais et qui est immuable.

Dans les planètes du Christ, il y a une nature éternelle, impérissable et immuable. Mon ami Chang vit sur l’un de ces mondes du Seigneur. Le Christ brille en lui. Il a été libéré il y a plusieurs siècles… Mon ami Chang vit donc dans cette lointaine planète, avec un groupe de frères et sœurs qui, comme lui, sont aussi devenus libérés…

Je connaissais alors les sept secrets de l’Ordre du Dragon Jaune. Je voudrais leur enseigner, mais avec une grande douleur je réalise que les frères et soeurs de toutes les latitudes ne sont pas encore prêts à les recevoir, et c’est malheureux.

Je sais aussi qu’aujourd’hui il n’est pas possible d’utiliser les 49 sons de l’Aya-Atapan parce que cet instrument de musique n’existe plus. Il y a beaucoup d’involutions de cet instrument, mais ils sont différents, ils n’ont pas les sept octaves. Tous les instruments à cordes sont des involutions de cet instrument, à savoir, le violon, la guitare, même le piano, etc.

Mais, il est possible d’atteindre l’expérience du Vide Illuminateur avec un système pratique et simple que tous les frères et sœurs peuvent pratiquer… Je vais dicter la technique maintenant. Faites attention…

Asseyez-vous dans un style oriental (jambes croisées), alors… Pour les occidentaux, cette position peut être très fatigante. Par conséquent, asseyez-vous confortablement dans un fauteuil confortable, de style occidental.

Placez la paume ouverte de la main droite dans la gauche, ce qui signifie le dos de la main droite sur la paume de la main gauche.

Détendez le corps autant que possible, puis inspirez profondément et lentement.

En inspirant, imaginez l’énergie créatrice qui monte à travers les canaux spermatiques jusqu’au cerveau. En inspirant, prononcez mentalement le mantra «Haaaaaaammmmmmm».

Expirez, court et rapide, et prononcez le mantra «Saahh».

Indubitablement, on inhale par le nez et expire par la bouche.

Encore une fois, comme on inhale, on doit mantraliser mentalement la syllabe sacrée HAM, étant donné qu’on inhale par le nez. Mais comme on exhale, on peut articuler la syllabe SAH d’une manière audible.

Ce mantra est Sanskrit. Ham est écrit avec les lettres ऽहम्. Sah est écrit avec les lettres सो. Ham-Sah peut signifier «Je suis Cela», signifiant la Réalité ultime.

brahma_on_hamsa
Brahma (la Réalité, le Vide Illuminateur) sur Hamsa, le Cygne

L’inhalation est effectuée lentement, tandis que l’expiration est courte et rapide. La raison? Évidemment, dans chaque personne l’énergie créatrice circule de l’intérieur vers l’extérieur, c’est-à-dire centrifugement. Mais dans le but de la croissance spirituelle, nous devons inverser cet ordre. Notre énergie doit circuler de manière centripète, c’est-à-dire de l’extérieur vers l’intérieur.

Indubitablement, si nous inspirons lentement et régulièrement, l’énergie créatrice fluera de manière centripète, de l’extérieur vers l’intérieur. Et si nous expirons court et rapide, alors cette énergie deviendra de plus en plus centripète.

Pendant cette pratique, il ne faut absolument rien penser. Les yeux doivent être complètement fermés. Seul le Ham-Sah vibrera dans notre mental, et rien d’autre.

Au fur et à mesure qu’on le pratique, l’inspiration devient plus profonde et l’expiration très courte et rapide.

Les grands maîtres de la Méditation transforment leur respiration en un processus d’inhalation seulement, et même alors cela est suspendue. Pour les scientifiques, c’est impossible, mais factuel pour les mystiques! Ainsi, dans un tel état, le maître s’engage dans Nirivi-Kalpa-Samadhi ou Maha-Samadhi, l’éruption du Vide Illuminateur vient, et on est précipité dans le Grand Vide où personne ne vit et où est entendu seulement la parole du Père qui est en secret.

Avec cette pratique, on atteint l’éruption du Vide Illuminateur à la condition qu’on ne doit absolument rien penser: aucune pensée, aucun désir, aucune mémoire ne doivent être admis dans le mental. Le mental doit être complètement immobile, à l’intérieur, à l’extérieur et au centre; toute pensée, aussi insignifiante qu’elle soit, est un obstacle pour le Samadhi, pour l’extase.

De même, combinée à la respiration, cette science de la Méditation produit des effets extraordinaires. Normalement, les gens souffrent de ce qu’on appelle les émissions nocturnes. Les hommes et les femmes souffrent de cette maladie. Ils ont des rêves érotiques. Si les Moi copulent les uns avec les autres, la vibration passe à travers le cordon d’argent vers le corps physique et devient un orgasme avec perte de l’énergie créatrice. Cela arrive parce que l’énergie sexuelle circule de l’intérieur vers l’extérieur. Mais, lorsque l’énergie sexuelle s’écoule de l’extérieur vers l’intérieur, de manière centripète, les pollutions sexuelles prennent fin. C’est donc un avantage pour notre santé…

Maintenant alors, au cours de cette pratique de Méditation, le Samadhi est produit parce que les énergies créatrices qui fluent de l’extérieur vers l’intérieur imprègnent la Conscience et finissent par lui faire abandonner l’ego et le corps. Lorsque la Conscience n’est pas embouteillée dans l’ego, alors – libre de l’ego et à l’extérieur du corps physique – elle entre sans aucun doute dans le Vide Illuminateur; elle reçoit le Tao.

Si l’on élimine l’ego de la peur, de la terreur, on peut rester dans le Vide Illuminateur sans aucun souci. On sent que l’aspect individuel se dissout. On se sentira vivant dans la pierre et dans la fleur, dans une étoile lointaine, et dans l’oiseau chanteur de n’importe quel monde ou planète, mais ne craindra pas. Et, si l’on ne craint pas, on gravitera finalement vers son origine, avec la Conscience, l’Essence, convertie en une créature terriblement divine, au-delà du bien et du mal.

On peut être perché dans le Soleil Sacré Absolu, et tandis qu’on est dans ce soleil, comme une étoile microcosmique on connaîtra tous les mystères de l’univers. Parce qu’il est bon de savoir que l’univers lui-même, tout notre système solaire, est dans l’intelligence du Soleil Sacré Absolu comme un éternel instant.

Tous les phénomènes de la nature sont traités dans un instant éternel, dans l’intelligence du Soleil Sacré Absolu. Mais si l’on craint, on perdra l’extase et reviendra dans la forme dense.

Par conséquent, tous les frères et sœurs qui lisent cette conférence doivent abandonner la peur.

Mais, continuons avec l’explication de la peur.

Indubitablement, il ne suffit pas de dire: «Je n’aurai pas peur.» Éliminez le «Moi» de la peur est nécessaire, et cela est strictement dissous par le pouvoir de la Mère Divine Kundalini Shakti.

Il faut d’abord analyser, comprendre le «Moi» de la peur, et ensuite invoquer Devi Kundalini (notre Mère Divine Particulière Cosmique), afin qu’elle puisse désintégrer le «Moi» de la peur. C’est seulement de cette façon que l’on peut, de manière absolue, s’immergerr dans le Vide Illuminateur. Celui qui le fait gravitera vers le Soleil Sacré Absolu; là, ils connaîtront les merveilles de l’univers.

Nos frères et sœurs doivent donc pratiquer la technique de la Méditation comme nous l’avons enseigné.

N’oubliez pas que le corps doit être détendu! C’est indispensable.

Ham-Sah est le Grand Souffle. Ham-Sah est la Lumière Astrale. Ham-Sah est aussi un mantra qui transmute les énergies créatrices.

La Méditation combinée avec le Tantra est formidable. Ham-Sah est la clé.

Nous savons très bien que l’énergie créatrice combinée à la Méditation sert à l’éveil de la Conscience. Incontestablement, l’énergie créatrice prend la Conscience hors de l’élément égoïque, et est absorbée dans le Vide Illuminateur.

De toute évidence, le Vide Illuminateur est au-delà du corps, des émotions et du mental.

Dans une salle de Méditation Zen, en Orient, un moine a demandé à un maître Zen: «Maître, qu’est-ce que le Vide Illuminateur?» Les textes Zen déclarent que le maître a frappé le disciple dans l’estomac et que le disciple est alors tombé «inerte». Par la suite, le disciple s’est levé et a serré le Maître dans ses bras. «Merci, Maître, j’ai connu le Vide Illuminateur…!»

«Non-sens», beaucoup diraient. Mais ce n’est pas. Ce qui se passe, c’est que des phénomènes très spéciaux se présentent pour l’expérience du Vide Illuminateur. Un poussin, lorsqu’il est prêt à éclore, est aidé par sa mère. Et elle aide ou aide le poussin en picorant la coquille, et avec cette aide, le poussin continue à lutter pour sortir. De même, quand quelqu’un a mûri, il reçoit l’aide de la Divine Mère Kundalini et quitte la «coquille» de la personnalité et de l’ego pour expérimenter le Vide Illuminateur. Mais, nous devons persévérer…

La Méditation doit être combinée intelligemment avec la concentration et la somnolence. La concentration mélangée à la somnolence produit l’illumination.

Beaucoup d’ésotéristes pensent que la Méditation ne doit en aucun cas être combinée avec la somnolence du corps, mais ceux qui pensent de cette façon ont tort, parce que la Méditation sans somnolence ruine le cerveau.

Utilisez toujours le sommeil en combinaison avec la technique de la Méditation, mais un sommeil contrôlé, un sommeil volontaire – pas un sommeil sans contrôle, pas un sommeil absurde, mais la Méditation et le sommeil combinés intelligemment.

Nous devons «chevaucher» sur le sommeil, et ne pas laisser le sommeil «chevaucher» sur nous. Si nous apprenons à «chevaucher» le sommeil, nous triompherons; cependant, si le sommeil «nous chevauche», nous échouerons. Mais, utilisons la somnolence!

Encore une fois, la Méditation combinée avec le sommeil et une technique emmènent nos étudiants au Samadhi, à l’expérience du Vide Illuminateur.

On doit pratiquer quotidiennement. À quelle heure? Au moment où nous ressentons l’intention de le faire, surtout quand nous avons sommeil; profitez-en et méditez.

Si les disciples suivent ces instructions, ils peuvent un jour recevoir le Tao; ils peuvent expérimenter la vérité.

Évidemment, il y a deux types de dialectique: la dialectique rationnelle, de l’intellect, et la dialectique de la Conscience. La dialectique de la Conscience fonctionne pendant le Satori [Samadhi, extase]; alors nous comprenons tout par intuition, ou par des mots ou des figures symboliques: c’est le langage des paraboles comme dans l’évangile Christique, le langage vivant de la Conscience superlative de l’Être.

Dans le Zen, par exemple, la dialectique de la Conscience est toujours en avance sur la dialectique de la pensée rationnelle. Un moine Zen demandait: «Pourquoi Bodhidharma est-il venu de l’Occident?» Réponse: «Le cyprès est au centre du jardin…»

Tout le monde dirait: «Cela n’a aucun sens», mais en effet, c’est une réponse qui est en avance sur la dialectique du raisonnement, elle vient de l’Essence Cyprès, l’Arbre de Vie, est partout, peu importe l’Orient ou l’Occident, c’est le sens de la réponse…

Dans le Vide Illuminateur, tout est connu «juste parce que», par l’expérience directe de la Vérité.

L’étudiant devra être familier avec la dialectique de la Conscience. Malheureusement, le pouvoir formateur des concepts logiques, si brillant soit-il et même utile dans tous les aspects de la vie pratique, est un obstacle à la dialectique de la Conscience.

Je ne veux pas écarter le pouvoir formatif des concepts logiques, parce que nous en avons tous besoin dans le domaine des faits pratiques de l’existence, mais chaque faculté a incontestablement son orbite particulière et est utile dans sa propre orbite, mais hors de son orbite est inutile et nuisible. Laissons donc le pouvoir formatif des concepts dans son orbite.

Une fois dans le Samadhi ou pour le Samadhi, ou alors dans la Méditation, nous devons toujours appréhender, capturer, expérimenter la dialectique de la Conscience. C’est un sujet lié à l’expérience, que les disciples exerceront en pratiquant la technique de la Méditation.

Le chemin de la Méditation profonde implique beaucoup de patience; les gens impatients ne réussiront jamais. On ne peut jamais expérimenter de façon vivante le Vide Illuminateur tant qu’il y a de l’impatience à l’intérieur de soi-même. Le «Moi» de l’impatience doit être éliminé, après avoir été compris. Que cela soit compris avec clarté! Si l’on agit ainsi, on recevra le Tao; c’est évident.

L’expérience de la réalité ne peut jamais nous arriver aussi longtemps que la Conscience reste ancrée dans l’ego. L’ego, en lui-même, est le «temps». Toute cette multiplicité d’éléments fantomatiques qui constituent le «moi-même» est un compendium du temps: l’expérience du Vide Illuminateur est l’antithèse: il est intemporel, il est hors du temps et du mental..

Le temps est toute la multiplicité des «Moi»; le «Moi» est le temps. Par conséquent, le temps est subjectif, incohérent, maladroit, lourd; il n’a pas de réalité objective.

Quand on s’assoit dans une salle de Méditation ou simplement à la maison pour méditer, lorsqu’on pratique avec cette technique, il faut oublier le concept de «temps» et vivre dans l’éternel instant. Ceux qui se livrent à la Méditation et attendent à l’horloge ne parviennent évidemment pas à expérimenter le Vide Illuminateur.

Si on me demandait combien de minutes par jour nous utilisons pour la Méditation, si c’était une demi-heure, ou une heure, ou deux… Je ne répondrais pas! Car si quelqu’un vient à la Méditation et est conscient du temps, celui-ci ne peut pas expérimenter le Vide Illuminateur, parce que cela n’appartient pas au temps.

Ce serait quelque chose de semblable à un oiseau qui essaye de voler alors qu’une jambe est attachée à une pierre ou à un bâton: l’oiseau ne pourrait pas voler, il y aurait un obstacle. Pour expérimenter le Vide Illuminateur, nous devons nous libérer de tous les obstacles.

Ce qui est important est certainement d’expérimenter la vérité. La vérité est dans le Vide Illuminateur.

Quand on demanda à Jésus, le grand Kabir, «Quelle est la vérité?», Le maître garda le silence, et quand Gautama Sakyamuni fut interrogé sur la même question, il se retourna et s’éloigna.

La vérité ne peut être décrite, elle ne peut pas être expliquée. Tout le monde doit l’expérimenter à travers la technique de la Méditation.

Dans le Vide Illuminateur, nous expérimentons la vérité. C’est un élément qui nous transforme radicalement.

Il faut persévérer; il faut être tenace. Il se peut qu’au début nous n’obtenions rien, mais au fur et à mesure que le temps passe, nous sentons que nous devenons de plus en plus profonds, et finalement, un jour, l’expérience du Vide Illuminateur éclatera dans notre mental.

Incontestablement, le Vide Illuminateur en lui-même est le Saint Okidanokh, Omniscient, Omniprésent, Omnipénétrant, actif Okidanokh, qui en lui-même émane du Soleil Sacré Absolu.

Tree-of-Life-2.0-void
Le Vide Illuminateur sur l’Arbre de Vie (Kabbale). Obtenez l’affiche.

Béni est celui qui parvient à être précipité dans le Vide Illuminateur, où aucune créature ne vit, parce que là précisément où l’on expérimentera la réalité, la vérité!

La persévérance est indispensable. Chaque jour, nous devons travailler à fond jusqu’à atteindre le triomphe total.

L’expérience de la vérité à travers la Méditation devient prodigieuse. Si l’on a expérimenté la vérité, on est rempli de force pour persévérer dans le travail sur soi-même.

Des auteurs brillants ont parlé du travail sur soi-même, sur le «Moi», le Soi. Et il est évident qu’ils ont bien fait en parlant ainsi, mais ils ont oublié quelque chose, qui est l’expérience de la vérité. Tant que l’on n’a pas expérimenté la réalité, on ne se sent pas réconforté, on ne se sent pas assez fort pour travailler sur soi-même, sur le «Moi» lui-même. Quand on a vraiment traversé une telle expérience mystique, on est différent, alors rien ne peut arrêter notre aspiration de libération. On va travailler inlassablement sur soi-même pour obtenir en effet un changement radical, total et définitif.

Maintenant vous comprendrez, mes chers amis, pourquoi la salle de Méditation est si indispensable. Franchement, je me sens très triste de voir que, malgré les nombreux Messages de Noël des années précédentes sur la Méditation, il n’y a pas encore de salles de Méditation dans les pays d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale.

Que s’est-il passé? Il y a de l’indolence! Pourquoi y a-t-il de l’indolence? À cause du manque de compréhension!

Il est essentiel de comprendre que les misérables animaux intellectuels appelés à tort «humains» ont besoin d’encouragement, ont besoin de quelque chose pour les encourager dans leur combat, pour stimuler le travail sur eux-mêmes.

Il arrive que le misérable animal intellectuel soit faible par nature et placé dans une situation complètement désavantagée: leur ego est trop fort et leur personnalité terriblement faible. Si dans ces conditions il est laissé seul, il peut à peine marcher. Il a besoin de quelque chose pour l’encourager à travailler, il a besoin d’un soutien intime, qui n’est possible que par la Méditation.

Je ne veux pas dire que tout le monde, d’un seul coup, connaîtra le Vide Illuminateur. Évidemment, il faut arriver à cette expérience par degrés. Le dévot ressentira de plus en plus l’impulsion intime de l’Être; il aura plusieurs expériences plus ou moins lucides, et enfin le jour arrivera où il viendra avoir le meilleur des expériences: l’expérience directe de la Grande Réalité; alors il recevra le Tao.

Que ceux qui lisent cette conférence pèsent mes paroles, qu’ils réfléchissent sur elles. Il ne suffit pas d’entendre simplement: il faut savoir écouter, et c’est différent.

«Car si quelqu’un écoute la parole, et n’agit pas, il est semblable à un homme qui regarde son visage naturel dans un miroir; car il se voit, et s’en va, et oublie aussitôt quel homme il était.» – Jacques 1: 23, 24

Nous devons être des accomplisseurs de la parole en nous-mêmes! Il ne suffit pas d’entendre les paroles de cette conférence; nous devons en faire chair, sang et vie, si une transformation radicale est ce que l’on veut. Nous devons persévérer!

Ce sont mes derniers mots.

Paix Invérentielle!

La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (4)

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Une Pratique de Transmutation: Ham-Sah

Il y a divers systèmes ésotériques pour transmuter l’entité séminale en énergie sexuelle. Certes, le plus puissant (l’Arcane AZF) doit être effectué par un homme et une femme – nous parlons spécifiquement du Sahaja Maithuna, du Yoga sexuel, du Tantra Blanc; ailleurs nous donnerons tous les détails pour cette pratique. Maintenant, pour l’instant, nous allons expliquer un exercice qui peut être pratiqué par les célibataires ainsi que par ceux qui sont mariés. Je vais vous dire la technique tout à l’heure. Votre attention s’il vous plaît…

Asseyez-vous confortablement: la manière orientale (jambes croisées) ou la manière occidentale (sur un fauteuil confortable). Relaxez votre corps comme le font les enfants.

Inspirez profondément, très lentement, et imaginez que l’énergie créatrice s’élève à travers les canaux spermatiques jusqu’au cerveau; prononcez mentalement le mantra HAM comme ceci: HAAAAAAAMM.

Expirez, court et rapide, en prononcant à haute voix le mantra SAH : SAAAAHH…

Indubitablement, vous inspirez par le nez et expirez par la bouche. En inspirant, vous «mantralisez» le syllabe sacré HAM (mentalement, puisque vous inhalez par le nez); mais vous pouvez articuler le syllabe SAH avec le son pendant que vous expirez.

Le merveilleux symbole qui, en Orient, rend fécondes les eaux chaotiques de la vie, est Ham-Sah, le Troisième Logos.

Habituellement, les forces sexuelles s’échappent de l’intérieur de manière centrifuge et c’est pourquoi il y a des émissions nocturnes; quand vous avez un rêve basé sur le Centre Sexuel, il se produit une émission, une perte de sperme sacré ou de liqueur spermatique…

Si l’on organise ses systèmes vitaux et au lieu de favoriser le système centrifuge, on utilise le système centripète, c’est-à-dire que si on fait fluer les forces sexuelles depuis l’extérieur à travers la transmutation, il n’y a pas d’émission même s’il peut y avoir des rêves érotiques.

On a besoin d’organiser nos forces sexuelles si l’on veut éviter les émissions; de telles forces sont étroitement liées à la nourriture, au prana, à la vie – c’est évident. Il y a donc une relation profonde entre les forces sexuelles et la respiration, de sorte que lorsque les deux sont dûment combinées et harmonisées, elles provoquent des changements fondamentaux dans l’anatomie physique et psychologique.

Faire «refluer» les énergies sexuelles vers l’intérieur et vers le haut d’une manière centripète, c’est ce qui compte; ce n’est qu’ainsi qu’il est possible de produire un changement spécifique dans l’office et les fonctions que la force créatrice sexuelle peut remplir. Durant la Méditation, on a besoin d’imaginer l’énergie créatrice en action, faisant monter l’énergie vers le cerveau d’une manière rythmique et naturelle en vocalisant le mantra HAM-SAH, sans oublier de synchroniser les inhalations et les exhalations de l’air en parfaite concentration, harmonie et rythme.

Soyons clairs: l’inspiration doit être plus profonde que l’exhalation simplement parce que nous avons besoin de faire circuler l’énergie créatrice vers l’intérieur depuis l’extérieur; c’est-à-dire que nous devons rendre l’expiration plus courte que l’inhalation.

Avec cette pratique arrive un moment où toute l’énergie circule vers l’intérieur et vers le haut. Clairement, l’énergie créatrice ainsi organisée – de manière centripète – devient un instrument extraordinaire pour l’Essence, un moyen d’éveiller la Conscience.

Je vous enseigne le vrai Tantra Blanc; c’est la pratique utilisée par les écoles tantriques dans l’Himalaya et l’Hindoustan; c’est la pratique par laquelle on peut atteindre l’Extase ou le Samadhi, ou peu importe comment on veut l’appeler.

Ils ont beaucoup parlé du Vide Illuminateur et de toute évidence nous pouvons en faire l’expérience nous-mêmes. C’est dans ce Vide que nous pouvons trouver les Lois de la Nature telles qu’elles sont en elles-mêmes et non telles qu’elles semblent être. Dans ce monde physique, nous ne voyons que le mécanisme des causes et des effets, mais nous ne connaissons pas les Lois de la Nature en elles-mêmes, alors que dans le Vide Illuminateur, nous pouvons les reconnaître d’une manière simple et naturelle, juste comme elles sont.

On nous a dit qu’une pompe d’aspiration est nécessaire pour former un vide; nous avons une telle pompe dans la colonne vertébrale et les canaux Ida et Pingala à travers lesquels l’énergie créatrice monte au cerveau. On nous a également dit qu’une dynamo est nécessaire; nous avons cela dans nos cerveaux et force de volonté. Enfin dans toute technique, évidemment il doit y avoir un générateur; heureusement, notre générateur est les organes créatifs, le sexe, la force sexuelle.

Ayant le système et tous les éléments, nous pouvons former le Vide Illuminateur; la pompe, la dynamo et le générateur sont les éléments dont nous avons besoin pour atteindre le Vide Illuminateur dans la Méditation. C’est seulement à travers le vide absolu que nous pouvons connaître ce qui est réel.

En fait, le Vide Illuminateur est produit parce que les énergies créatrices qui s’écoulent depuis l’extérieur vers l’intérieur imprègnent la Conscience et la fait finalement quitter l’ego et le corps. Extrait de l’ego comme si elle sortait d’une bouteille, en l’absence de l’ego et en dehors du corps physique, la Conscience va sans aucun doute dans le Vide Illuminateur et reçoit le Tao.

Par conséquent, l’énergie créatrice combinée à la Méditation sert à éveiller la Conscience. Incontestablement, il attire la Conscience hors de l’ego et dans l’absorption dans le Vide Illuminateur.

La Méditation combinée avec le Tantra est énorme. HAM-SAH est la clé…

Note de l’Éditeur: Samaël Aun Weor explique dans d’autres
conférences que les femmes ne devraient pas pratiquer d’exercices
de transmutation pendant leurs règles.

Pour apprendre la pratique du Sahaja Maithuna (Transmutation Sexuelle), étudiez:

Le Mariage Parfait

Le Mystère de la Floraison d’Or

La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (3)

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Contrôle de la Fertilité vs Contrôle des Naissances

«Les scientifiques ont découvert que la thyroïde et les glandes pituitaires ont certaines fonctions très intimes liées à l’expression sexuelle.

La prostate est située à la base de la vessie, entourant son cou. C’est dans cette glande que le fluide séminal, le Mercure de la philosophie secrète, est stocké.

Les anciens magiciens-médecins attachaient une importance exceptionnelle à la glande prostatique, parce que les hiérophantes ou les kabiris des collèges initiatiques sacrés considéraient depuis longtemps la prostate comme l’un des organes les plus importants pour l’exercice de la Magie Supérieure.

La prostate exerce une influence décisive sur les fluides vitaux qui circulent dans le système nerveux.

De nombreux médecins ont constaté à travers l’observation et l’expérience que lorsque la prostate d’un homme devient enflammée, il devient irritable, neurasthénique et avec une tendance marquée au suicide. Si leur prostate était traitée, la santé de beaucoup de ces personnes pourrait être rétablie et ils pourraient reprendre leur activité normale.

Très fréquente chez les hommes âgés, l’hypertrophie de la prostate est due à l’hypersécrétion d’hormones mâles. Fondamentalement, une telle hypersécrétion est causée par une surexcitation des testicules par l’hormone gonadotrophique de l’hypophyse.

L’abus sexuel provoque des conditions prostatiques.» – Samaël Aun Weor, La Race Aryenne Condamnée

Les gonades des femmes sont les ovaires, les seins et l’utérus. Ceux des hommes sont les testicules, le phallus et la prostate. Ces glandes reproductrices se révèlent être de merveilleux micro-laboratoires sexuels. Il est incontestable que les glandes précitées ont une double fonction, puisqu’elles ont une sécrétion externe et interne.

Bien qu’il soit vrai que les ovaires produisent l’ovule, il est moins évident qu’ils incrètent [sécrètent intérieurement] aussi une substance endocrinienne merveilleuse qui vitalise les femmes et les rend féminines.

Il est vrai, efféctif et réel que les testicules ont l’Ens Seminis (l’entité du semen) comme sécrétion externe dans laquelle flottent les spermatozoïdes. En fait, ces derniers constituent les germes vitaux de l’existence.

L’incretion hormonale intime du cortex testiculaire est la puissance merveilleuse qui donne de l’énergie aux hommes et les rend essentiellement masculins.

Un homme normal est celui qui a des gonades masculines normales. Une femme normale est celle qui a des gonades feminines normales.

Les ovaires régulent très sagement la distribution du calcium chez les femmes. Cela a déjà été prouvé.

Un nombre excessif de grossesses «à cause des circonstances» provoque de cas terribles d’ostéomalacie, ou difformités dues aux os mous, si fréquentes dans les pays densément peuplés du monde où nous vivons.

Il a été scientifiquement vérifié que lorsque les grossesses sont très fréquentes, elles épuisent vraiment les réserves de calcium et donc les os sont affaiblis. Tout médecin peut rendre évident que de nombreuses femmes souffrent de problèmes avec leurs dents pendant la grossesse.

Chez les hommes, les testicules (également appelés glandes interstitielles) régulent le calcium dans les os, ce qui leur donne de la force et de la stabilité.

À travers de nombreuses années d’observation et d’expérience, les sages ont été en mesure de vérifier que les hommes avec des os très forts sont généralement très virils sexuellement.

Des observations scientifiques approfondies ont déjà démontré que certains des endocriniens agissent intelligemment comme des accélérateurs des glandes sexuelles et que d’autres diminuent cette action.

Les biologistes éminents, dont on ne peut douter, pensent que la glande du thymus arrête l’appétit sexuel.

On sait que les ovaires libèrent un ovule tous les vingt-huit jours selon le cycle lunaire. Évidemment, ce gamète feminin est recueilli dans l’une des trompes de Fallope et est transporté dans l’utérus, où il doit rencontrer le germe masculin (le spermatozoïde), si une nouvelle vie doit commencer.

Il a été prouvé qu’aucune force dans la vie ne s’exprime d’une manière plus impulsive que l’effort que font les gamètes masculin et féminin pour se rencontrer.

Le contrôle des naissances est un crime; le contrôle de la fécondation est un devoir.

En ces temps de crise mondiale et d’explosion démographique, il y a trois systèmes absurdes pour contrôler la fertilisation:

  • A. Physique
  • B. Chimique
  • C. Biologique

Inclus dans le premier système sont: pessaires, spirales, préservatifs, membranes, etc, etc, etc.

Le second système comprend des onguents spermicides à base d’arsenic, à base de mercure, etc. (poisons cellulaires).

Dans le troisième système sont inclus des pilules anovulatoires; ligatures des trompes de Fallope ou du cordon spermatique; Ovulen 28; Anovlar 21; Retex, etc, etc., etc.

Il est évident que non seulement toutes les procédures de contraception physique, qui sont 100% mécaniques, causent souvent des dommages organiques irréparables, mais elles détendent aussi radicalement l’éthique humaine et mènent à la dégénérescence.

Il est incontestable que les onguents de toutes sortes appliqués au vagin produisent des irritations chimiques et un déséquilibre dans les cellules du col de l’utérus.

Sans aucun doute, tous les anovulants biologiques, qui empêchent la chute de l’ovule dans l’utérus, provoquent un déséquilibre effroyable du merveilleux Axe Hypophyse-Gonade.

Toutes les pilules contraceptives peuvent entraîner diverses maladies dans l’organisme féminin. En réalité, de nombreux contraceptifs utilisés par les femmes ne peuvent produire que du cancer.

Certains hommes ont une vasectomie, et évidemment, avec ce genre d’opération, ils provoquent de graves altérations dans toutes leurs activités organiques.

Il est indispensable que nous comprenions parfaitement l’immense puissance de ces agents vitaux appelés lysosomes, sans lesquels le noyau de la cellule organique ne pourrait pas rester en vie.

Il est évidemment manifeste, clair et positif que les lysosomes stabilisés du spermatozoïde et de l’ovule génèrent des bébés sains et forts.

La pilule contraceptive et les autres éléments biologiques et chimiques détruisent les lysosomes des spermatozoïdes et des ovules, donnant naissance à des bébés malades, des fous, des paralytiques, des sourds-muets, des aveugles, des idiots, des homosexuels, des lesbiennes, etc.

Les scientifiques ont pu vérifier que les onguents appliqués au col de l’utérus dans le but de le bloquer détruisent les lysosomes cellulaires. Les lysosomes ainsi détruits sont libres d’annihiler les cellules et de provoquer des ulcères et des cancers dans les parois vaginales et dans le col de l’utérus.

Les lysosomes en pleine activité harmonieuse à l’intérieur de la cellule vivante constituent le fondement de l’existence.

Des formes variées de lysosomes existent: Amylases (hydrates de carbone); Catalases; Peroxydases; Hydrases (hydrogène); Lipases; Oxydases; Protéases (protéines).

Il est évident que le lysosome lui-même est un centre électromagnétique enzymatique.

Dans le noyau vivant de la cellule se trouve le K-méson qui, en rayonnant vers la périphérie produit les lysosomes intracellulaires par la Loi de l’Heptaparaparshiknokh Éternel.

En harmonie avec l’infini, au contact de la nature, la tension de surface et la pression osmotique et encosite de toutes les cellules (globules rouges, spermatozoïdes, etc.) atteignent l’équilibre.

Les détergents, les insecticides, les pommades spermicides, les médicaments, les hormones d’origine animale, le monoxyde de carbone, etc. détruisent les lysosomes des spermatozoïdes, des ovules, etc.

L’air vital loin des villes, le prana dans les forêts, le soleil, l’eau pure, etc, fortifient et enrichissent l’organisme avec des lysosomes merveilleux.

Certes, les lysosomes sont les agents actifs du stock vital (lingam sarira – le Corps Vital). Les procédures physiques, chimiques et biologiques à la mode pour le contrôle des naissances détruisent les lysosomes, provoquent des maladies effrayantes et tuent la vie.

Le meilleur système contraceptif existant est de ne jamais atteindre le spasme, l’orgasme de la physiologie organique.

Évidemment, pendant la copulation «métaphysique» ou «chimique» (Alchimie Sexuelle), tout spermatozoïde mûr peut s’échapper et provoquer la fécondation. Il n’est pas nécessaire d’éjaculer des milliers de spermatozoïdes pour obtenir une fertilisation.

Pendant la pratique de la transmutation de l’énergie créatrice, si l’on désire la procréation d’un autre être humain, tout spermatozoïde mûr peut s’échapper afin de féconder un ovule, et c’est tout.

C’est le seul système sain pour résoudre le problème extrêmement grave de l’expansion démographique.

C’est la clé pour contrôler la fertilité humaine d’une manière intelligente et sans danger.

La non-éjaculation est évidemment un sacrifice terrible pour les gens lascifs.

Thelema (volonté) est ce qui est nécessaire pour se retirer à temps, avant le spasme sexuel.

Il est conseillé d’affirmer que la nature ne fait pas de bonds; l’étudiant peut et doit même faire le changement petit à petit.

Si nous voulons vraiment consolider, établir, utiliser notre système, je considère nécessaire de commencer par de brèves pratiques sexuelles, de très courte durée, de une à cinq minutes par jour, tout au plus.

Plus tard, nous pouvons certainement prolonger le temps de chaque pratique. Les grands athlètes du Yoga sexuel sont habitués à pratiquer le Sahaja Maithuna quotidiennement pendant une heure.

En aucun cas, il n’est conseillé de commencer avec de longues pratiques sexuelles; le changement doit être méthodique et avec une très grande patience, ne jamais être consterné.

Après quelques années d’apprentissage patient, le Sahaja Maithuna deviendra sa fonction normale, la norme de sa vie sexuelle.

L’un des merveilleux avantages de notre système est qu’il conserve notre vie sexuelle à travers toute la vie.

Le Caducée

«Nous devons transmuter le sperme en énergie afin d’éveiller le Feu Sacré et le faire grimper le long de la colonne vertébrale jusqu’au cerveau. Ce n’est qu’ainsi qu’il nous sera possible de développer toutes nos facultés et tous nos pouvoirs.

Nous devons travailler avec ce Caducée de Mercure que nous avons dans notre colonne vertébrale.

Évidemment, quand nous sommes capables de transmuter le sperme en énergie, quand nous ne faisons pas l’erreur de renverser le Vase d’Hermès Trismégiste, alors le sperme qui n’a pas été éjaculé est transformé en énergie séminale.

Cette énergie, à son tour, se bipolarise en atomes solaires et lunaires d’une très haute voltage, qui montent à travers deux cordes nerveuses jumelées le long de la colonne vertébrale, les deux cordes qui apparaissent dans le Caducée de Mercure.» – Samaël Aun Weor, tiré de la conférence «Le Pentagramme Esoterique.»

La colonne vertébrale ou rachis est harmonieusement composée par la superposition parfaite de trente-trois vertèbres, formant une case précieuse pour la moelle épinière. Elle peut être localisée avec une précision absolue dans les parties postérieure et centrale du tronc. Cinq parties ou régions peuvent clairement être distinguées: cervicale, dorsale, lombaire, sacrée et coccygienne.

Sur le nombre total de vertèbres («pyramides» ou «canons», comme on les appelle en sciences occultes), sept sont cervicales, douze dorsales, cinq lombaires, cinq sacrées et quatre coccygiennes.

Les médecins savent très bien que les vertèbres cervicales, dorsales et lombaires restent indépendantes les unes des autres, alors que les vertèbres sacrées et coccygiennes sont unies avec une eurythmie surprenante, formant respectivement le sacrum et le coccyx.

Une étude attentive de la colonne vertébrale permet de comprendre que toutes les vertèbres ont une série de caractéristiques communes, alors que d’autres caractéristiques sont uniques aux vertèbres de chaque région.

Une vertèbre en elle-même est constituée d’une masse ou d’un corps osseux, plus ou moins cylindrique, qui occupe sa partie antérieure; d’où partent deux colonnes ou pédoncules antéropostérieurs, reliant sagement le corps à une série de protubérances appelées apophyses transversales, articulaires et spinales, et lamines vertébrales.

Entre ceux-ci et le corps vertébral, il y a un orifice ample qui, avec les autres vertèbres, forme un canal grossièrement cylindrique ou canal vertébral, bien connu des gens de science. A l’intérieur de ce tube, la moelle épinière est logée d’une manière extraordinaire et merveilleuse.

Le corps vertébral est plus ou moins cylindrique, sa surface est sculptée verticalement sur ses côtés latéral et antérieur, tandis que son côté postérieur est légèrement sculpté transversalement, constituant le tube de la moelle allongée.

Les bases du cylindre, les faces supérieure et inférieure du corps, sont horizontales et quelque peu concaves, puisqu’elles sont évidemment plus proéminentes à la périphérie qu’au centre, où elles présentent de nombreux orifices merveilleux, tandis que la périphérie est extraordinairement composée de tissu compact.

Selon les yogis de l’Hindoustan, il y a deux canaux nerveux fins et minces le long de la colonne vertébrale, appelés Ida et Pingala, et un canal profond appelé Sushumna, qui courent à l’intérieur et le long de la moelle épinière.

Évidemment, ces canaux nerveux spécifiques servent à l’ascension de l’énergie sexuelle. Malheureusement, ils ne seront jamais trouvés avec un scalpel, car ils appartiennent à la Quatrième Dimension.

«L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil. Il me dit: Que vois-tu? Je répondis: Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche.

Je pris la parole et je lui dis: Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche? Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis: Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or? Il me répondit: Ne sais-tu pas ce qu’ils signifient? Je dis: Non, mon seigneur. Et il dit: Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.» – Zacharie 4: 1-3, 11-14

Les deux branches d’olivier qui versent de l’huile comme de l’or à travers deux pipes, sont les deux nadis Ida et Pingala.

Ce sont les deux Oliviers du Temple. Ce sont les deux Chandeliers devant le Trône du Dieu de la Terre. Ce sont les Deux Témoins de l’Apocalypse et, si quelqu’un voulait leur faire du mal, le feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis.

La sagesse antique nous dit qu’Ida et Pingala s’attachent à l’os coccygien et s’élèvent de là, comme deux serpents enroulés autour de la colonne vertébrale, vers le cerveau. Néanmoins, la racine même de cette paire de cordes nerveuses se trouve dans les organes sexuels, comme Sivananda l’enseigne dans son livre Kundalini Yoga.

Chez les hommes, Ida commence à partir du testicule droit et Pingala du gauche; chez les femmes, cet ordre est inversé à partir des ovaires. La doctrine secrète enseigne à ses disciples qu’Ida est de nature lunaire et que Pingala est solaire.

Les yogis Hindustani affirment que Ida est intimement lié à la narine gauche, et que Pingala est connecté à la narine droite. Bien que cet ordre soit inversé chez les femmes comme mentionné ci-dessus, le résultat est le même.

Le Mouvement Gnostique enseigne à ses disciples que pendant les pratiques ésotériques de la transmutation sexuelle, les atomes lunaires du système séminal ascensionnent à travers le canal nerveux Ida tandis que les atomes solaires montent victorieusement à travers Pingala.

Des recherches approfondies nous ont permis de comprendre que Ida et Pingala se terminent à la région frontale entre les sourcils, formant un nœud gracieux et continuant à partir de là comme certains conduits subtils qui commencent à la racine du nez par des canaux osseux très minces, où quelques terminaisons nerveuses sont stimulées, qui à leur tour reçoivent une stimulation pendant certaines pratiques ésotériques.

En fin de compte, ces canaux relient Ida et Pingala au cœur ésotérique, un merveilleux centre magnétique situé dans la région du thalamus.

Le cœur ésotérique est le centre capital qui contrôle le cœur physique. Le chakra du coeur tranquille est contrôlé par le chakra capital situé dans le thalamus.

Les sages ésotéristes du Laya Yoga disent que dans la région du thalamus se trouve le mystérieux canal nerveux appelé Amrita Nadi, qui sert précisément à connecter le cœur ésotérique au fameux Anahata Chakra, le lotus magnétique du cœur physique.

Ida et Pingala, continuant vers le cœur à travers cet ensemble mystérieux de canaux subtils, relient les organes sexuels aux cardias.

Des recherches ultérieures ont permis de comprendre que l’Amrita Nadi a (outre d’autres fonctions) la fonction très singulière de relier le coeur ésotérique du thalamus au lotus aux mille pétales situé sur la glande pinéale, dans la partie supérieure du cerveau.

La colonne vertébrale est cette canne comme un bâton de mesure dont parle le Livre de l’Apocalypse; c’est la verge de Brahma, le bâton d’Aaron, la baguette de Mercure avec ses deux serpents enroulés.

La moelle épinière se termine par une sorte de gonflement – le bulbe rachidien – qui n’est pas fixé au cerveau mais flotte dans un milieu liquide, de sorte que si on frappe un coup sur la tête, sa force est absorbée par le liquide et la moelle épinière n’est pas endommagée.

Le salut de l’homme repose exclusivement sur la moelle épinière et l’énergie sexuelle; toute autre manière est une perte de temps lamentable.

La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (2)

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Ce qu’il me reste à dire, ici dans cette discussion, c’est comment on peut transformer le sperme en énergie. Il me fera plaisir de vous expliquer un procédé singulier et très spécial que les alchimistes médiévaux enseignaient à leurs disciples.

L’artifice que je vais vous enseigner a également été enseigné par différents scientifiques, comme Brown-Séquard aux États-Unis.

doctorsLe Dr Krumm-Heller, colonel-médecin de notre glorieuse armée Mexicaine, l’a enseigné aussi, tout comme Carl Jung. Il est également enseigné par les écoles Asiatiques du Tantra Oriental.

Ce n’est pas quelque chose que j’ai inventé, par moi-même et pour moi-même: je l’ai appris de tous ces sages et, à mon tour, je le transmets à vous, mais pas comme une foi aveugle ou comme un dogme inébranlable. Acceptez-le si vous voulez, ou ne l’acceptez pas si vous ne voulez pas. Beaucoup d’écoles l’ont accepté et beaucoup l’ont rejeté. Toutes les personnes sont libres de penser comme elles le souhaitent et je ne fais que vous donner mon humble opinion.

Le Dr Krumm-Heller donnait la formule en Latin. Il dirait: «Inmisium membrum virilin vaginae femina, sine ejaculatium seminus». En synthèse, nous définirions ce procédé comme suit: «connexion du lingam-yoni sans jamais renverser l’ens seminis». Que devrait-on comprendre par «lingam»? L’organe sexuel masculin, le «phallus» Grec. Qu’entendons-nous par «yoni»? L’organe sexuel des femmes. Donc, la clé réside dans l’union du lingam-yoni, mais sans éjaculer l’entité du semen.

Certains scientifiques modernes l’ont accepté; la Communité Oneida, aux États-Unis, a expérimenté cette formule. Voyez ce qu’ils ont fait dans la Communauté Oneida: environ 25 couples, hommes et femmes, se sont mis au travail sur le sexe; ils ont été instruits de copuler sur une période de temps, mais sans éjaculer l’entité du semen, et des études cliniques ont été faites à leur sujet par la suite aux Etats-Unis.

Une sémination complète du cerveau a été observée, avec une augmentation des hormones dans le sang, une amélioration globale de l’organisme, un renforcement de la puissance sexuelle, etc. et de nombreuses conditions ont disparu. Décidant que la conception des enfants était nécessaire, les scientifiques donneraient à la communauté la liberté de s’accoupler avec l’éjaculation séminale; ainsi ils ont réalisé la reproduction. De nombreuses expériences de cette manière ont été réalisées dans la Communauté Oneida.

En tout cas, ce qui est intéressant à propos de ce dispositif astucieux – le Secretum Secretorum des alchimistes médiévaux – est que les glandes sexuelles ne finissent pas par dégénérer. Nous avons déjà dit que lorsque les glandes sexuelles dégénèrent, toutes les glandes de la sécrétion interne dégénèrent aussi; tout le système nerveux passe par des processus de dégénérescence, puis vient la décrépitude et la mort…

Cependant, au moyen de ce beau procédé, la connexion du lingam-yoni sans éjaculation de l’Ens-Seminis (telle que décrite par les célèbres médecins Arnold Krumm-Heller et Brown-Séquard), il est alors possible de préserver l’activité des glandes sexuelles à travers toute la vie.

Cela signifie qu’un homme qui a pratiqué un tel système atteindrait l’âge de 90 et 100 ans encore capable de copuler et de jouir du plaisir sexuel, qui n’est pas un «péché», ou un tabou, et ne doit pas être un motif de honte ou quelque chose à cacher, mais – je le répète – un droit légitime de l’homme.

Avec la transmutation, on peut apprécier le plaisir sexuel sans se détériorer. Généralement, après avoir copulé, on se sent épuisé; mais si l’on n’éjacule pas l’entité du Semen, après avoir copulé on veut encore la répéter un million de fois, toujours heureux et joyeux; on en jouit sans jamais devenir faible.

Enrichir le sang avec des hormones n’est pas un crime. Il a été enseigné par la Communauté Oneida aux États-Unis, il a également été enseigné par Jung. Dans le monde entier, il a été enseigné par les gens les plus sages.

pineallocateEn outre, en transmutant l’entité du semen, des changements psychologiques extraordinaires se produisent, tels que le développement de la glande pinéale. Cette glande avait l’habitude d’être active dans d’autres temps, dans les temps reculés de l’histoire. À l’époque, les êtres humains possédaient l’Œil mentionné par Homère dans son Odyssée: l’œil des Laecertides, l’œil qu’ils ont vu sur ce géant qui essayait de les dévorer. Cet œil des Laecertides n’est pas simplement une légende sans fondement… À travers la transmutation sexuelle, cette glande se développe, redevenant active; on y trouve l’œil qui permet de voir l’au-delà de tout.

Notre monde n’est pas seulement tridimensionnel, comme le croient les «ignorants instruits», mais il existe une quatrième verticale. En outre, nous pouvons affirmer – et avec insistance – qu’il existe une cinquième, une sixième et une septième verticales. Cela signifie que nous n’avons pas vu notre monde tel qu’il est réellement. Et nous ne l’avons pas vu parce que nos cinq sens sont dégénérés, notre glande pinéale est atrophiée.

Il y a en nous d’autres sens qui sont pour la perception, mais qui sont complètement dégénérés. Si nous parvenons à les régénérer, nous pourrons percevoir le monde tel qu’il est, avec ses sept dimensions.

dimensionsDonc, la dure réalité des faits est que la glande pinéale et les autres sens maintenant atrophiés peuvent être régénérés au moyen de la transmutation sexuelle. Ainsi, nous aurions accès à un monde de connaissance extraordinaire. De cette façon, nous aurions accès aux dimensions supérieures de la nature et du cosmos, afin que nous puissions voir, entendre, toucher ou sentir les grandes réalités de la vie et de la mort. Nous serions alors capables de saisir tous les phénomènes cosmiques en eux-mêmes, tels qu’ils sont – pas comme ils semblent l’être.

Ce qui importe, par conséquent, est de profiter pleinement de tout le potentiel sexuel, afin de séminiser le cerveau et développer la glande pinéale, et même l’hypophyse et d’autres. De cette façon, on réaliserait une merveilleuse transformation organique.

La transmutation est la clé: transformer le sperme, le transformer en énergie. C’est ce qui est fondamental. Le temps est venu de bien comprendre tout cela, profondément, complètement…

Je peux vous dire, avec beaucoup d’insistance et de certitude absolue, que si un homme se mettait à respecter cette formule, qui est si simple (ce dispositif astucieux enseigné par Brown-Séquard, enseigné par Krumm-Heller et enseigné par des alchimistes médiévaux) un tel homme se transformerait à la longue en Super-Homme.

Nous ressentons tous le besoin de devenir quelque chose de différent – c’est-à-dire si nous ne sommes pas réactionnaires; les gens arriérés, démodés, qui ne veulent pas changer. Mais quand on est vraiment un révolutionnaire, on veut changer fondamentalement, se transformer en quelque chose de différent, devenir un Super-Homme, faire de la doctrine de Nietzsche une réalité.

Il est possible de changer au moyen de la transmutation sexuelle. La force sexuelle nous a amené à l’existence dans ce monde, que vous ne pouvez pas nier. Nous existons, nous sommes vivants, parce que nous avions un père et parce que nous avions une mère. En fin de compte, en synthèse, la racine de notre propre vie est dans la copulation entre un homme et une femme.

Il est donc évident que si la force sexuelle a le pouvoir de nous faire exister, c’est la seule force qui a réellement l’autorité de nous transformer radicalement.

Il y a beaucoup d’idéologies dans le monde, il y a beaucoup de croyances dans le monde, et les gens sont libres de penser ce qu’ils veulent, mais la seule force qui a le pouvoir de nous transformer est celle qui nous a créé: Je me réfère avec insistance à la force sexuelle. Apprendre à gérer cette merveilleuse énergie du sexe, c’est devenir maître de la création.

La psychosomatique est étroitement lié au sexe. Une Suprasexualité implique aussi, en fait, quelque chose de Suprasexuel à l’intérieur de la psychosomatique. C’est pourquoi je vous dirai clairement que les hommes suprasexuels étaient, par exemple, des gens comme Hermès Trismégiste, ou comme Quetzalcoatl, ou comme Bouddha, ou comme Jeshua Ben Pandira (qui n’est autre que le grand Kabir Jésus). C’étaient des gens suprasexuels; la personne Suprasexuelle est le Super-Homme de Nietzsche.

On peut atteindre la stature de Super-Homme en entrant dans le champ de la Suprasexualité, en savourant l’amour, en jouissant de l’épouse, en vivant heureux, avec plus d’émotion et moins de raisonnements inutiles. L’émotion est ce qui compte, et elle vaut plus que toute autre chose.

Donc, d’un point de vue révolutionnaire, nous pouvons devenir de vrais Hommes-Dieux, si nous le souhaitons. Nous aurions seulement besoin de régénérer les autres zones du cerveau, de les mettre toutes au travail, et nous ferions enfin un monde meilleur. En tout cas, je pense, il est indispensable de savoir que la clé de la transmutation est aussi la clé de la régénération…

Abstinence Sexuelle

«Il n’y a aucun doute que la Loi du Sept a sept centres magnétiques fondamentaux. Sans doute, les puissances sexuelles et magnétiques, forces sexuelles infinies, passent d’une région à l’autre, elles descendent d’un monde à l’autre à travers les sept centres magnétiques différents, qui sont sortis des forces du sexe dans leur descente. De toute évidence, ils ne peuvent pas être interrompus et produisent normalement des véhicules; c’est-à-dire qu’ils deviennent la force génératrice par laquelle toutes les espèces se multiplient: ceci les enfants de la fornication, les animaux intellectuels, n’ignorent pas.

Quand l’énergie créatrice est descendue des mondes supérieurs, quand elle a traversé ses sept centres magnétiques, quand elle se cristallise finalement dans le monde physique, si nous voulons qu’elle retourne vers l’intérieur et vers le haut pour réaliser de nouvelles créations, elle doit alors subir un choc spécial, sinon elle va couler vers le bas pour produire de nouveaux organismes.

Le Soleil Absolu Sacré nous sert d’exemple: la vie qui descend d’une région à l’autre en émane, jusqu’à ce qu’elle rassemble ensuite ses forces à partir de la même vie; c’est-à-dire qu’elle reçoit un choc du monde extérieur et, en le recevant, se maintient. L’ésotériste devrait aussi procéder de cette manière.

Quand nous analysons cette question, nous comprenons l’erreur des moines abstinents: ils se fixent le but de l’abstinence, du maintien du sperme, mais puisqu’ils ne connaissaient pas la science, ils dégénérèrent terriblement, ils se chargèrent de vibrations poisonioonoskiriennes terriblement malignes. Clairement, quand le sperme ne reçoit pas un choc spécial, il dégénère terriblement, donnant naissance à l’abominable organe Kundartiguator. – Samaël Aun Weor, tiré d’une conférence «Message Adressé à la Jeunesse Gnostique»

Clairement, soit le sperme sacré est utilisé pour la reproduction de la race, soit il ne l’est pas.

Nous sommes confrontés à une question fondamentale de la plus haute importance: si le sperme n’est pas utilisé pour la reproduction de la race et qu’il n’est pas non plus transmuté, mais qu’il n’y a que l’abstinence, le célibat forcé et rien d’autre, alors ce sperme vont involuer (chez une femme les sécrétions sexuelles vont involuer; ce que je dis s’applique aux femmes, aussi).

L’involution des sécrétions sexuelles produit certaines vibrations malignes, connues dans l’ésotérisme sous le nom de «vibrations poisonioonoskiriennes».

Déjà empoisonné par les vibrations poisonioonoskirian diaboliques, toute personne s’abstenant subit des catastrophes horribles dans sa biologie, sa physiologie et sa psyché. Certaines personnes accumulent de la graisse dans leur corps, tandis que chez d’autres, elles se transforment en quelque chose de différent et deviennent décharnés, minces comme un râteau, couvertes de boutons, avec des marques sur la peau… Maintenant, d’un point de vue psychologique le sperme produit une idiosyncrasie personnelle: d’une part, il devient un fanatisme extrême et, d’autre part, un cynisme très hautement expert.

Regardons les hommes du Moyen Âge, les grands inquisiteurs: abstinents, célibataires, gros individus chargés de graisses; d’autres sont minces, maigres, laids, horribles, la peau pleine de taches. Après avoir brûlé une victime sur le bûcher ou l’avoir torturé, on pouvait voir leur cynisme, leurs yeux brillaient de fanatisme.

Ainsi, dans ce genre de personne, nous trouvons d’une part le fanatisme poussé à l’extrême, et d’autre part le cynisme déconcertant. Après avoir brûlé une victime innocente, ils haussaient les épaules et se justifiaient d’une manière vraiment cynique.

L’involution du sperme, l’involution des sécrétions sexuelles, est vraiment quelque chose de très plausible et ne doit pas être recommandée du tout. Tout dans la nature est continu, et évidemment le sperme doit suivre son chemin pour la reproduction animale ou être converti en énergie à travers la transmutation.

abstinLes gens qui ne transmutent pas le sperme sacré et le laissent involuer avec la pratique absurde du célibat ou de l’abstinence sexuelle deviennent inévitablement chargées de ces vibrations poisonioonoskiriennes terriblement malignes et, à la longue, placent l’abominable organe Kundartiguateur, «la queue de Satan» en activité (un atome dans le coccyx dirige la force créatrice vers le bas, qui devient intérieurement une sorte de queue ou d’appendice satanique).

Le malheur est toujours le résultat d’une abstinence si absurde. La Conscience de ces personnes est endormie. S’ils étaient éveillés, ils pourraient vérifier eux-mêmes, par expérience directe, l’énorme activité des vibrations poisonioonoskiriennes malignes dans leurs corps lunaires (les corps fantomatiques que les gens ont actuellement dans les dimensions supérieures de la nature) et ils finiraient par voir avec une terreur indicible le développement horrible de l’organe Kundartiguateur dans leurs natures animales submergées.

Les gens qui sont sincères mais qui se trompent ne veulent pas comprendre que celui qui veut monter doit d’abord descendre.

Beaucoup d’ascètes fourvoyés vivent dans les mondes de l’enfer, des abstinants qui ont renoncé au sexe mais n’ont pas fabriqué leurs corps solaires (les corps divins avec lesquels on peut consciemment accéder aux dimensions supérieures de la nature) dans la Neuvième Sphère (sexe): les gens qui n’ont pas atteint leur «Seconde Naissance», cette naissance dont Jésus a parlé à Nicodème.

Le chemin menant à l’abîme est pavé de bonnes intentions. L’averne est plein de gens sincères mais fourvoyés.

Il y a beaucoup de pseudo-ésotéristes endormis et de pseudo-occultistes dans ce monde douloureux dans lequel nous vivons qui rêvent d’être éveillé, ne comprenant pas que le sommeil de la Conscience les a encore dans ses griffes et qu’il y a des ombres vengeresses pour eux.

Ces pauvres gens pensent qu’ils sont illuminés et renoncent au sexe, sans avoir d’abord travaillé dans la Neuvième Sphère, sans avoir accompli la Seconde Naissance (la création des Corps Solaires).

L’orgueil mystique est une caractéristique de la condition intérieure des Pharisiens; ceux qui pensent être Initiés, saints et sages, sans avoir préalablement fabriqué les Corps Solaires, sans jamais avoir travaillé dans la Neuvième Sphère, finissent par renoncer au sexe et développer l’abominable Organe Kundartiguateur.

Ces gens sincèrement forvoyés sont très difficiles à corriger; ils se sentent d’avoir transcendé tout, ils pensent qu’ils sont des Dieux, et pourtant ils n’ont même pas mis le pied sur le premier échelon de la Sainte Échelle…

Remarques

1 – Charles Edouard Brown-Séquard (1817-1894) a apporté de nombreuses contributions importantes à la compréhension scientifique de l’endocrinologie.

2 – Dr. Arnold Krumm Heller, médecin Allemand et Rosecroix.

3 – La Communauté Oneida, fondée vers 1840 dans l’état de New York, États-Unis. La Communauté Oneida pratiquait la «continence masculine» dans laquelle «un couple s’engageait dans un congrès sexuel sans que l’homme éjacule, que ce soit pendant les rapports sexuels ou après le retrait». Leur dissolution ultime peut être attribuée à un manque de compréhension du travail psychologique nécessaire qui doit accompagner cette technique.

La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (1)

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

«Toucher en termes médicaux sur les aspects les plus profonds des mystères du sexe est similaire à Ulysse ouvrant le sac dans lequel Aeolus lui a donné les vents pris au piège.» – Samaël Aun Weor

Introduction

Un Extrait du Mystère de la Floraison d’Or

knight«Chacun d’entre nous possède des forces électriques et magnétiques à l’intérieur, et, comme un aimant, nous exerçons une force d’attraction et de répulsion… Entre les amoureux cette force magnétique est particulièrement puissante et son action a un effet profond.

La Magie Sexuelle (Le Sahaja Maithuna) entre mari et femme est basée sur les propriétés polaires qui ont certainement leur élément potentiel dans le sexe. Ni les hormones ni les vitamines brevetées ne sont ce dont nous avons besoin pour la vie, mais plutôt une connaissance authentique de TOI et MOI, donc l’échange des facultés les plus sélectionnées, affectives et érotiques entre l’homme et la femme.

L’ascétisme médiéval de l’age révolu des Poissons a rejeté le sexe, le qualifiant de tabou ou de péché.

Le nouvel ascétisme révolutionnaire du Verseau est basé sur le sexe. Il est clair que la clé de tous les pouvoirs se trouve dans les mystères du Lingam-Yoni. De la combinaison intelligente du désir sexuel et de l’enthousiasme spirituel surgit, comme par enchantement, la Conscience magique.

Un sage auteur a dit: «La Magie Sexuelle conduit à l’unité de l’Ame et de la sensualité, en d’autres termes, à la sexualité vitalisée. La sexualité n’est plus caractérisée comme suspicieuse et méprisante, à pratiquer seulement dans le secret et avec une certaine honte avouée; au contraire, elle est mise au service d’une merveilleuse réjouissance de la vie, imprégnée par elle et élevée à une composante de l’affirmation de l’existence, qui assure heureusement l’équilibre de la personnalité libre.

Nous devons d’urgence échapper à la tendance quotidienne lugubre de l’accouplement ordinaire vulgaire et entrer dans la sphère lumineuse de l’équilibre magnétique pour nous redécouvrir en notre époux(se), de trouver en lui/elle le Chemin en Lame de Rasoir, la voie secrète qui conduit à la libération finale.

Il est absolument clair que le proton est le noyau de base de l’hydrogène; c’est-à-dire la partie la plus centrale du plus léger et du plus simple de tous les éléments connus: l’hydrogène.

En son temps, le savant Prout déclarait déjà que les différents éléments de la nature se formaient à travers les condensations de l’élément le plus simple: l’hydrogène.

Il existe douze hydrogènes fondamentaux, correspondant à douze catégories de matière qui sont contenues dans l’Univers depuis l’Absolu jusqu’aux Enfers symbolisés par Dante dans sa «Divine Comédie» et qui se trouvent dans le Règne Minéral submergé, à l’intérieur de la terre.» – Samaël Aun Weor, La Race Aryenne Condamnée

Il est urgent de savoir qu’il y a douze atomes d’hydrogène fondamentaux dans l’univers.

Les douze hydrogènes basiques sont mis à l’échelle conformément aux douze catégories de matière. Les douze catégories de matière existent dans toute la création. Rappelons-nous les douze salles du zodiaque, les douze sphères de la vibration cosmique à l’intérieur desquelles l’Humanité Solaire doit se développer.

Des douze hydrogènes basiques sont dérivés tous les hydrogènes secondaires, leurs diverses densités allant de 6 à 12 283.

Le terme a une signification très large dans le Gnosticisme. Tout élément simple est vraiment un «hydrogène» d’une certaine densité.

L’hydrogène (H) 384 se trouve dans l’eau, H 192 dans l’air, H 96 est judicieusement déposé dans le magnétisme animal, les émanations du corps humain, les rayons X, les hormones, les vitamines, etc.

Les frères et sœurs du mouvement Gnostique sont déjà très familiers avec les hydrogènes 48, 24, 12 et 6, parce que nous les avons étudiés dans nos précédents Messages de Noël. L’hydrogène 48 correspond au chlore (Cl), poids atomique 35,5; l’hydrogène 24 correspond au fluor (F), poids atomique 19; l’hydrogène 12 correspond à l’hydrogène (H) en chimie, poids atomique 1. Carbone (C), azote (N) et oxygène (O) ont les poids atomiques 12, 14 et 16. L’hydrogène 96 correspond au brome (Br), poids atomique 80; l’hydrogène 192 correspond à l’iode (I), poids atomique 127.

Cet aspect très intéressant des hydrogènes est le domaine de la chimie occulte ou de la chimie Gnostique et, étant assez difficile, nous préférons (pour le bien de nos étudiants) l’étudier progressivement dans chacun de nos Messages de Noël.

Étudions maintenant le fameux Hydrogène Sexuel SI-12, l’hydrogène créateur merveilleux qui est sagement produit dans l’usine de l’organisme humain.

Dans l’organisme humain, la nourriture venant du plat passe par de nombreuses transformations, raffinements et changements subtils, qui se développent dans l’échelle musicale DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI.

Quand la nourriture à son étape la plus dure est mâchée, elle vibre DO; quand elle passe par le larynx, elle vivre RE; puis, quand elle descend dans la région de l’estomac, elle vibre MI; lorsque le processus par la rate et le foie commence déjà, elle vibre la note FA de la création; la note SO est atteinte avec l’activité du pancréas et du côlon; la note LA quand les principes vitaux entrent déjà dans la circulation sanguine; SI, qui est la note la plus élevée, se produit lorsque l’élixir d’énergie merveilleuse dans les glandes sexuelles est déjà produit: l’Ens Seminis, l’Hydrogène Sexuel SI-12, l’Argent Vif brute.

Incontestablement, cet Hydrogène Sexuel SI-12 est le produit final de la transformation de la nourriture dans le merveilleux laboratoire de l’organisme humain.

Étant donné qu’Einsten a prouvé scientifiquement que la matière est susceptible d’être transformée en énergie et que cette énergie peut être transformée en matière (e = mc2), personne ne trouverait surprenant de nos jours que l’Entité Séminale, dans laquelle est contenu l’Hydrogène Sexuel SI-12, peut être transformé en énergie.

Voyez comment l’eau d’une flaque sur la route s’évapore progressivement sous la chaleur du soleil et devient des nuages, et finalement de l’énergie, de la foudre et le tonnerre. Toute l’eau des mers et des fleuves devient des nuages, et enfin des éclairs et des tonnerres; c’est-à-dire de l’énergie. La même chose arrive avec l’Ens Seminis.

Que comprend-on par «ens seminis»? L’Entité du Semen, la Liqueur Séminale, ou en d’autres termes, le Sperme Sacré (éd: l’énergie sexuelle chez les hommes et les femmes).

De nos jours, il y a une tendance à considérer le Sperme comme une substance excrétée par nos glandes endocrines sexuelles. Le Sperme, cependant, est sacré parce qu’il contient notre véritable identité.

VITRIOLLes alchimistes médiévaux ont vu VITRIOL dans le Sperme. Le mot Vitriol est un acrostiche dérivé de l’expression «Visita Interiora Terrae, Rectificando Invenies Occultum Lapidem» («Visite l’intérieur de la terre, en rectifiant tu trouveras la Pierre Occulte).

Mais à quelle Pierre se référaient les alchimistes médiévaux? La fameuse Pierre Philosophale. Cette pierre doit être fabriquée; sans doute, il y a des formules pour la fabriquer. Il est certain que ces formules résident en ce que nous sommes capables de transmuter la «libido sexuelle», c’est-à-dire de transformer le Sperme en énergie.

Si avec l’Ens Seminis nous pouvons donner la vie à un enfant, si avec l’Ens Seminis nous pouvons reproduire l’espèce, si avec l’Ens Seminis nous pouvons remplir un monde avec des millions d’êtres; alors – même si cela peut sembler impossible – il est certainement vrai qu’avec l’Ens Seminis (l’Entité du Semen) nous pouvons nous donner la vie et devenir d’authentiques Super-Hommes ou Super-Femmes, dans le plein sens du terme.

Parlant d’un point de vue strictement scientifique, nous devrions dire que lorsque le Sperme sacré n’est pas éjaculé, il devient ce qu’on appelle un «nœud» (les nœuds sont de l’énergie – de l’électricité trascendente). Cette énergie sexuelle s’élève ensuite à travers des canaux ultrasensibles spécifiques de la colonne vertébrale (qui sont liés aux systèmes nerveux Vage et Sympathique) jusqu’au cerveau. Cette énergie rend le cerveau dynamique et se développe et se dilue dans la masse cérébrale, ouvrant avec sa force le pouvoir qui réside dans la psyché.

À travers la transmutation de la «libido sexuelle», nous atteignons certainement ce que certains ont appelé «cérébraliser le Semen et séminiser le cerveau». Il est nécessaire de «séminiser le cerveau», car les hommes de science savent très bien que pas toutes les zones dans le cerveau travaillent actuellement. Il est maintenant connu en médecine que seulement une partie minimale de notre cerveau travaille, remplis ses fonctions. Incontestablement, nous avons de nombreuses zones du cerveau qui sont inactives.

Si avec la petite partie du cerveau qui est active, nous avons réussi à produire des fusées atomiques qui voyagent vers la lune et la bombe atomique (avec laquelle des villes comme Hiroshima et Nagasaki ont été détruites), et si nous avons créé des avions supersoniques qui voyagent à une vitesse extraordinaire, que serait-ce si nous régénérions le cerveau, si nous mettons en activité toutes les parties du cerveau, si toute la masse encéphalique travaille? Alors, nous pourrions transformer le monde, le changer, en faire un endroit merveilleux …

Mais nous devons le régénérer. Nous avons besoin de le «séminiser»: «cérébraliser le semen et séminiser le cerveau», voilà la clé.

Il est possible de séminiser le cerveau. Les grands musiciens du passé (par exemple Beethoven, Mozart, Chopin ou Liszt) étaient des gens dont le cerveau était très séminisé, des gens qui donnaient des capacités extraordinaires à leur cerveau, des gens qui utilisaient le pourcentage le plus élevé des zones cérébrales. Néanmoins, de nos jours, les choses sont bien différentes: le cerveau humain a trop dégénéré, et nous ne le réalisons pas…

Si nous profitons d’une «frénésie», si nous suivons la dernière «vague», si nous sommes au milieu d’un «rock and roll» et que quelqu’un l’éteint soudainement et joue la neuvième symphonie de Beethoven, comment vous sentiriez-vous? Sûrement vous ne continueriez pas avec la «frénésie». Que feriez-vous? Bien sûr, vous n’iriez pas insulter l’hôte (évidemment pas), mais vous partirez sûrement très décemment. Ne le feriez-vous pas? Pourquoi..?

Au Moyen Âge, par exemple, quand le cerveau n’avait pas encore tellement dégénéré, les choses étaient différentes: les gens dansaient des valses, ils dansaient sur la musique classique; ils dînaient et faisaient jouer des musiciens pour eux, et ainsi ils vibraient aux symphonies les plus délicieuses; Beethoven, Mozart, Liszt et Chopin étaient à la mode…

C’était au Moyen-Age, mais nous ne sommes plus au Moyen Âge maintenant: de nos jours, si nous sommes en pleine frénésie et que nous jouons de la musique comme celle-là, nous nous retournons et – «au revoir!» – nous partons. Évidemment, nous partons. Pourquoi? Parce que nous nous sentons ennuyés. Et pourquoi nous sentons-nous ennuyés? (Soyons analytiques – nous sommes ici pour analyser.) Simplement, parce que le cerveau est dégénéré: il y a certaines zones dans le cerveau qui ne peuvent plus apprécier la bonne musique. Et pourquoi le cerveau a-t-il dégénéré? Il a dégénéré simplement parce que pendant de nombreux siècles nous avons extrait de nos organismes l’Entité du Semen .

Et en fait, nous ne l’avons pas extrait pour donner vie à d’autres créatures, certainement pas: nous l’avons extrait parce que nous avons apprécié de le faire, parce que c’est un grand plaisir, c’est tout. C’est pourquoi nous nous sommes délectés dans la luxure, dans des lits de plaisir, l’appréciant énormément. Mais le cerveau a été celui qui restait à «porter la boîte», le cerveau a payé les conséquences: maintenant il y a beaucoup de zones qui ne travaillent pas.

Il est cependant possible de régénérer le cerveau. Mais pour le régénérer, il faut transmuter l’Entité du Semen, le transformer en énergie. C’est seulement ainsi que l’on peut «cérébraliser le Semen».

Des changements psychosomatiques extraordinaires se produisent lorsque le Sperme Sacré est transformé en énergie. Nous savons bien quels sont les vaisseaux hormonaux de nos gonades; comment ils travaillent; comment les hormones passent d’un vaisseau à l’autre; comment elles voyagent le long des cordons spermatiques, atteignant finalement la prostate. Nous savons bien à quel point la prostate est précieuse. Là se produisent les plus grandes transformations de l’Entité du Semen, et les hormones pénètrent enfin dans le sang.

Le mot hormone vient d’une racine Grecque qui signifie «un désir d’être, la force d’être».

Les hormones ont été étudiées par nos hommes de science; les hormones sont merveilleuses. Les hormones sexuelles, par exemple, font des miracles lorsqu’elles entrent dans la circulation sanguine: elles entrent en contact avec les glandes endocrines (que ce soit la thyroïde, la parathyroïde, la surrénale, le thymus, etc.) et les stimulent; elles font que ces petits micro-laboratoires produisent de plus en plus d’hormones. Ces hormones, produites par toutes les glandes en général, enrichissent extraordinairement la circulation sanguine, et alors les affections disparaissent, les maladies disparaissent.

Savez-vous réellement ce qu’est vieillir? Peut-être que vous pensez que c’est lié à l’âge, au temps. Cependant, ce que nous appelons «temps» n’est rien de plus qu’une illusion du mental.

Un jour, nous sortons à la campagne et nous voyons le soleil se lever et nous disons «Il est six heures du matin», puis plus tard nous le voyons se coucher et nous disons «Il est six heures du soir», mais où sont ces douze heures? Je me demande et je vous demande: où les avez-vous eu? Je veux que quelqu’un prenne ces douze heures dans un laboratoire pour les examiner, afin de voir de quoi ces heures sont faites, pour voir si elles sont faites de fer, ou de cuivre, ou quoi.

Où les avez-vous eu? Je me demande de quelle substance elles sont faites… Sont-elles rondes, ou sont-elles carrés? À quoi ressemblent-elles? Je voudrais savoir à leur sujet; quelqu’un devrait les mettre dans une vitrine, ou les déposer sur la table dans un laboratoire pour les regarder…

Réellement elles n’existent pas: le «temps» n’existe pas; c’est juste une invention du mental. Ce qui a été là, c’est le processus du soleil qui se lève et le processus de son coucher, mais entre une période et l’autre (c’est-à-dire entre le phénomène de regarder le soleil se lever et celui de le voir se coucher), nous mettons nos heures écoulées. C’est l’invention du mental! Ces deux phénomènes, le lever et le coucher du soleil, sont deux phénomènes qui se sont produits dans un éternel instant.

Il n’y a, donc, une telle chose en tant que temps! Le temps est complètement subjectif: il n’a pas de source objective, de source réelle. C’est une invention du mental. Cela arrive aussi avec la question de la vieillesse. Nous disons: «J’ai 80 ans, et par conséquent je suis un vieil homme.» Mais montrez-moi ces années. Où sont-elles? Je voudrais que quelqu’un les mette dans un laboratoire (ces 80 années écoulées), afin de les examiner et de voir de quoi elles sont faites, de quelle substance elles sont faites. Où sont-elles? La dure réalité de ceci, mes chers amis, est qu’il y a eu une succession de phénomènes dans un organisme: de nouvelles cellules ont été substituées aux anciennes; certaines cellules ont été endommagées, elles se sont détériorées et ont été éliminées. Puis nous disons: «C’est une question d’âge…» Mais c’est une question de cellules, pas d’âge! C’est une question de phénomènes, de mécanismes cellulaires. Quant aux années, où sont-elles? Ce que l’on trouve, c’est la mécanique cellulaire, les processus mécaniques défectueux!

Maintenant, vous devez savoir que les hormones les plus puissantes dans l’organisme humain sont dans les glandes sexuelles de la sécrétion interne.

Pensez un instant: quelles sont, par exemple, les hormones sexuelles. Clairement – et concentrons-nous sur les faits – les testicules ont trois couches: la première couche testiculaire a des cellules qui manifestent leur activité très spécialement pendant les sept premières années de l’enfance, alors on est sous la domination de la Lune; plus tard, de sept à quatorze ans, sous la domination de Mercure, la deuxième couche testiculaire entre en activité et définit pleinement le sexe de ce garçon; et beaucoup plus tard, de quatorze à vingt et un ans, sous la domination de Vénus, la troisième couche testiculaire devient active, produisant d’abondants zoospermes. Les zoospermes qui sont produits dans la troisième couche testiculaire montent par le testicule adjacent et continuent le long du cordon spermatique vers les vésicules séminales, jusqu’à ce qu’ils atteignent la prostate.

Il est très intéressant de savoir que ces zoospermes s’électrisent en remontant les cordons spermatiques, ils se chargent graduellement de beaucoup d’électricité, et ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’ils sont magnétisés, pour ainsi dire, du sud au nord; c’est-à-dire qu’ils travaillent comme une boussole, du sud au nord; ils s’orientent aussi vers le Nord, étant électrifiés, magnétisés…

Il est très intéressant de voir comment ils passent d’un petit vaisseau à l’autre, grimpant à travers les cordons spermatiques, jusqu’à atteindre les vésicules séminales, où le spermatozoïde est encore plus purifié (tous ces zoospermes), jusqu’à atteindre la prostate, où se trouve un chakra très important. Évidemment, le Chakra Svadisthana, qui est fondamental pour la maîtrise de la transmutation sexuelle, s’y trouve. La transmutation sexuelle est basée sur la prostate. Le Chakra Prostatique est donc le plus important et le plus intéressant.

Ce Sperme devient totalement purifié. Il devient complètement radioactif, il devient complètement électromagnétique… Et avec la transmutation, il se transforme en énergie.

Les zoospermes se décomposent en hormones, qui traversent les membranes et pénètrent finalement dans le sang, stimulant activement les glandes à sécrétion interne. Elles les font travailler d’une manière extraordinairement intensive. Alors les hormones montent, elles continuent leur chemin vers le cerveau. Là, elles activent les zones du cerveau qui ne travaillent plus, qui sont dégénérées; elles rendent toutes les cellules du cerveau dynamiques et activent certains pouvoirs latents chez l’homme, etc., etc., etc…

Malheureusement, et c’est la chose la plus grave, mes chers amis, les gens sont dégénérés. Les hommes vulgaires, ordinaires ne laissent pas les zoospermes atteindre la prostate – même pas une seconde: ils les éliminent des sacs de sperme pour satisfaire leurs pulsions brutales.

Dans de telles circonstances, le cerveau dégénère terriblement, en raison de l’absence d’hormones montantes. Il ne reçoit pas d’hormones sexuelles et perd sa capacité d’action. Les facultés latentes chez l’homme dégénèrent parce qu’il n’y a pas assez de stimulus provenant des hormones sexuelles, qui sont si puissantes, comme je l’ai dit. Elles ont le pouvoir de faire travailler toutes les glandes à sécrétion interne, de les faire produire toutes sortes d’hormones, ce qui rend l’organisme vivant dynamique.

En outre, il y a d’autres facteurs à prendre en compte: la force sexuelle est ce qui produit le phénomène de «mitose» chez le fœtus. La mitose est la division des cellules pour former des humains, des animaux… Eh bien, la présence de l’énergie créatrice fait que la cellule originelle, qui a les 48 chromosomes, bien connus, se scinde en deux; les deux se divise en quatre, les quatre en huit, etc., etc., etc., et c’est ainsi que se forment les tissus, les organes, etc. C’est le processus de gestation, la formation des créatures dans l’utérus maternel.

Maintenant, du point de vue de la transmutation sexuelle, je veux vous dire que les hormones sexuelles (actives dans le sang, chargées d’électricité et de magnétisme) produisent une mitose dans l’organisme humain adulte: nouvelle division des cellules, formation de nouveaux tissus, etc. C’est ainsi que vous pouvez réaliser – d’un point de vue biologique – une régénération complète ou un rajeunissement de l’organisme humain.

Quelle est la différence, par exemple, entre les jeunes «nouvelles vagues» et les personnes âgées désuètes et retardataires? Un: la troisième couche testiculaire d’un jeune homme produit de grandes quantités d’hormones sexuelles, beaucoup de zoospermes. Tous ces zoospermes, transformés en hormones, vont au cerveau et le renouvellent. C’est pourquoi les jeunes ont une façon de penser révolutionnaire et s’ouvrent à ce qui est nouveau, etc. D’autre part, les pauvres vieillards qui ont déjà gaspillé le Sperme Sacré, qui se sont détériorés à cause des abus sexuels, sont vraiment ruinés: la troisième couche testiculaire produit maintenant très peu de zoospermes. Assez souvent, il leur faut des jours et des mois pour avoir suffisamment de zoospermes pour obtenir une simple érection. Et bien sûr, quand ils parviennent à réaliser une érection, ils cherchent immédiatement le coït et éliminent ces zoospermes. Ils passent des jours, un mois ou plus, à accumuler de nouveaux zoospermes; une fois qu’ils les ont, ils les gaspillent immédiatement (pour la satisfaction passionnée d’un moment), et c’est ainsi qu’ils passent leur vie, jusqu’à ce qu’ils meurent.

Comme ils n’ont pas ce qui produit de grandes quantités de zoospermes, la troisième couche testiculaire devient progressivement totalement atrophiée. Il produit ses cellules ou hormones, mais en raison de son atrophie, celles-ci ne peuvent pas passer à une autre étape. Ensuite, il peut même apparaître certaines inflammations et gonflements entre la deuxième et la troisième couche et, le pire de tout, cela affecte logiquement la prostate. Ces pauvres vieillards dégénérés se font toujours opérer leurs prostates à cause de leurs abus. C’est clair et je veux que vous le compreniez spécifiquement et définitivement.

Ainsi, puisque leur troisième couche testiculaire ne produit pas assez de zoospermes, les pauvres vieillards n’ont pas de nouvelles idées, parce que leurs cellules cérébrales sont atrophiées et que certaines zones ne fonctionnent pas. Ils se retrouvent coincés dans ce qu’ils ont appris dans le passé et se transforment en personnes à l’ancienne qui n’acceptent rien de nouveau; ils continuent avec leurs anciennes idées d’hier, datées et maladroites.

Évidemment, ils se heurtent aux jeunes, parce que les jeunes produisent de nouveaux zoospermes et ont donc de nouvelles idées et s’ouvrent à ce qui est nouveau; alors vient le choc entre ce qui est nouveau et ce qui est vieux. C’est alors la différence entre les jeunes de «la nouvelle vague» et les personnes âgées: c’est une différence entièrement sexuelle et biologique. Comprenez cela clairement.

Remarques:

1 – 48 chromosomes : Dans ses autres écrits, Maître Samael explique que deux chromosomes sont éthériques, correspondant au corps vital, ainsi la science moderne ignore leur existence et n’en a reconnu que quarante-six.