Écrit par Samael Aun Weor          Catégorie: Médecine Ésotérique et Magie Pratique

Folklore de la Sierra Nevada

De nombreux sages Indiens sont vénérés dans la Sierra Nevada de Santa Marta (Colombie). En cas de maladies graves, nous pouvons les appeler avec notre pensée et notre cœur. Voyons une liste de ces sages Indiens:

  • « Dieu Kogi » (Mamankú)
  • « Mama » Yuisa Quintana Ríual
  • « Mama » Iskaviga
  • « Mama » Rayintana
  • « Mama » Marrocorrúa
  • « Mama » Cajaka
  • La « Saga » Catalina Alberto
  • La « Saga » Sinkiri
  • La « Saga » Yuila
  • « Mama Serancua »

Ces sages médecins Indiens vivent dans le Plan Astral et ils accourent au lit du malade qui les appelle avec ses pensées et son cœur rempli de foi.

Un petit temple existe à Buringueca où les Indiens « paient » la Déesse Mère du monde (la Nature) en lui apportant des offrandes.

Il existe un temple en État Jinn où le degré de « Poporo » est atteint. Ce temple s’appelle « Sokarua » (de Yoburo).

Des temples en État Jinn existent également à Garua et à Gamaque. Le temple de « Guicanuma » est également très important.

Par conséquent, la Sierra Nevada de Santa Marta est le « Tibet » de la Colombie. Les Indiens adorent la Bénie Nature. Ils adorent et lui apportent des offrandes.

Dans le temple de Tierra Nueva, ils utilisent souvent dans leur culte une relique très importante, appelée « Gurrumaya ». C’est une relique de Cansamaria ou Concoruba, qui est un coquillage sous la forme d’une petite assiette ou d’une petite casserole.

Il existe de nombreux coquillages marins que les Arhuacos utilisent dans leur culte. Romantiquement, ils appellent la mer des Caraïbes « macuriba ». Les coquillages qu’ils utilisent dans leurs tempes sont appelés « chengues », qu’ils ont qualifiés de quatre types: le chengue rouge, le chengue jaune, le chengue noir et le chengue blanc.

Ces quatre couleurs nous rappellent les quatre races qui ont existé dans le monde:

  1. Race rouge (peuple Amérindien à la peau rouge)
  2. Race jaune (peuple Asiatique)
  3. Race noire (peuple Africain)
  4. Race blanche (peuple Occidental)

Ces quatre races sont symbolisées par les quatre chevaux des écritures sacrées (Apocalypse).

Il existe un petit fruit appelé « Gulaba », que les Indiens Arhuaco utilisent dans leur culte pour payer la bienheureuse Déesse Mère du monde, Déesse Nature (Isis, Adonia, Insoberta, Marie).

Il existe un autre petit fruit appelé « Seitamaca », qui a également de grands pouvoirs occultes et est très sacré pour eux. Le « Concalva » est un gros fruit de la Sierra Nevada, qu’ils utilisent dans leurs rituels sacrés.

Les rituels sacrés des sages Indiens Arhuaco et leur sage utilisation des élémentaux leur permettent de contrôler les Tattvas, bien que seulement sous une forme partielle. C’est parce que la maîtrise des Tattvas ne peut être obtenue que par les Adeptes de la Fraternité Blanche. Cependant, des Adeptes de la Fraternité Blanche existent également parmi les Initiés du Rayon Maya.

Le fondateur du Collège des Initiés est le « Maha-Guru », qui habite dans l’Est du Tibet. Nous, les Maîtres de la Loge Blanche, avons atteint la maîtrise des Tattvas. Nous nous sommes convertis en rois et reines de la création après avoir fusionné avec notre Intime (Esprit), également après avoir racheté notre âme animale. Ceci est accompli en assimilant l’extrait psychique du Corps Éthérique, l’extrait psychique du Corps Astral et l’extrait psychique du Corps Mental, dans notre propre Âme Spirituelle.

Nous avons deux âmes qui sont mentionnés par Goethe dans son Faust. Ce sont l’âme animale et l’Âme Diamant. La belle Sulamite (Âme Diamant) est fiancée à Salomon (l’Intime) quand on atteint la Haute Initiation. C’est ainsi que l’Âme et l’Esprit est fusionné et devient « un ».

Ensuite, l’Adepte doit libérer son âme animale en assimilant les extraits psychiques de ses Corps Éthérique, Émotionnel (Astral) et Mental, afin qu’il puisse vérifier l’Ascension du Seigneur, qui est la fusion avec le Glorian. C’est ainsi que le Maître se transforme en Ange Divin, en Médecin de la Lumière et en Théurge.

Le Divin Rabbi de Galilée pratiquait l’Évangile et guérissait les malades parce qu’il était un vrai magicien et théurge, un vrai Dieu.

« Magie » vient de mag qui signifie « prêtre ». Cela signifie grand pouvoir venant de la Sagesse Divine, de la Lumière Ineffable, de la Substance Solaire que le magicien médecin manipule pour guérir ceux qui sont malades.

Quand l’être humain fusionne avec son Intime, il se convertit en Dieu de la Nature. C’est pourquoi les Maîtres du Rayon Maya sont des Dieux ineffables de la Nature.

Introduisez le membre viril dans le vagin féminin et retirez-le sans renverser le semen (sans atteindre l’orgasme). Quiconque renonce à la fornication et pratique ce secret au quotidien, menant une vie sainte, sera aussi converti en Dieu de la Nature et en médecin-magicien.

Nous deviendrons également des Dieux en devenant des Initiés du « Serpent Vert ». Les Prêtres du Serpent étaient également vénérés en Égypte.

Voyons maintenant quelques Dieux ou Maîtres du Rayon Maya, vénérés par les Indiens de la Sierra Nevada de Santa Marta (le « Tibet » de Colombie):

  • Kakamulkuabi, un important secrétaire des collines « Udumasi », père des tempêtes de grêle.
  • Sabatamena Laguna
  • « Gualinutukua » est un temple où dansent les Maures.
  • Seyirico, « papa » du « Jayo » (Maître Maya)
  • Le Maître Ucua, mère de boncuá (l’eau).
  • Le Maître Abusudimba, mère.

Il y a un temple sacré appelé « Kembiterna » où les Maures dansent. Un autre temple intéressant est celui de Geingeka.

Il y a une lagune sacrée appelée « Sidigua ». Les pèlerins qui marchent vers les Maîtres Indiens qui habitent « Takima » et « Makutama » se baignent dans cette lagune.

Une danse très ancienne appelée « Cansamaria » est encore dansée de nos jours. Toute la sagesse de ces Indiens est gardée secrète derrière la chaîne de montagnes déchiquetée du Paramos.

Un puits sacré et un gardien qui reste assis se trouvent dans un certain endroit de la Sierra Nevada où les mystères Mayas sont cultivés. Ceux qui ne sont pas préparés, c’est-à-dire les indignes, deviennent enchantés lorsqu’ils y arrivent… Ils ne peuvent pas passer au-delà de cet endroit.

Les pèlerins se baignent dans la lagune pour se purifier et se nettoyer.

Un temple appelé « La Gloria » existe sur les rives de la mer des Caraïbes entre Gaira et « Pozos Colorados ».

Les Maîtres du Rayon Maya sont de vrais Dragons de Sagesse, initiés du serpent. Toutes les inventions de l’Atlantide et de la Lémurie, qui sont conservées comme des reliques sacrées, existent dans le Temple de Kalusuanga, le Fils des Sept Mers Rouges et des Sept Rayons du Soleil. C’est un Maître Maya.

Les Indiens Arhuaco connaissent en profondeur les pouvoirs occultes des coquillages d’escargots marins. Ils les utilisent comme amulettes. Le « muchulo » est un coquillage marin avec la forme des organes génitaux féminins. Il existe de grandes et petites tailles qui sont portées autour du cou par les femmes Indiennes. Les gros coquillages sont pour les femmes et les petits coquillages pour les filles. Les pouvoirs occultes de ces coquillages d’escargot aident ces Indiennes contre les fornicateurs sournois et pervers.

Certaines coquillages d’escargot en forme de cartouches existent, que les Indiens appellent des « deriches ». Il existe de grandes et petites tailles. Les petits sont portés autour du cou des garçons et les grands sont utilisés par les hommes. Ces coquillages d’escargot les aident contre la sorcellerie et les entités maléfiques.

Les Indiens Arhuaco portent toujours deux « calabacitos » (calebasse) lorsqu’ils voyagent à travers leurs montagnes. Ils mâchent également des feuilles de coca (« Jayo ») et tamponnent un petit bâton dans un « calabacito » avec « ambira ». Ensuite, ils mettent le bâton dans l’autre « calabacito » avec de la farine de coquillage marin. Ils portent ce petit bâton pour tamponner la coca (« Jayo ») avec ceux-ci, afin de pouvoir faire de longues promenades sans se fatiguer, car les coquillages marins les recalcifient totalement. Ainsi, lorsque le système osseux est recalcifié de cette manière, il tolère de longues marches.

Des « Mama » noirs pervers existent également dans la Sierra Nevada de Santa Marta qui sont capables de tout type de mal, car il y a beaucoup de choses qui existent dans le monde.

Au Tibet Oriental, de nombreux Mahatmas existent. Cependant, de nombreux Drukpas et Böns du bonnet rouge y vivent également, capables de tous les méfaits et de toutes les méchancetés, car ce sont des magiciens noirs.

Une ville gigantesque et très ancienne appelée « Maoa » existe dans les plaines de Casanare (Colombie). Cette ville se trouve en état Jinn. Cette ville ne sera jamais trouvée par les « civilisés ».

Une autre ville en état Jinn existe également dans la péninsule de Floride. Cette ville ne sera également jamais trouvée par les civilisés.

Des villes secrètes existent en Californie et sont habitées par des Lémuriens, qui sont des survivants du continent « Mu ».

Une ville souterraine existe sous les jungles épaisses de l’Amazonie. D’énormes richesses des Atlantes sont conservées ici. Cette ville est également habitée.

La sagesse médicale est préservée dans toutes ces villes et ces terres Jinn. Légalement, leurs habitants ont le droit de rire des « chevaux universitaires » de nos facultés de médecine.

Les Égyptiens ont momifié leurs cadavres. Cette momification était effectuée en introduisant le Corps Éthérique de la personne décédée dans son corps physique. C’est ainsi que le Corps Éthérique a suspendu la décomposition du cadavre.

Lorsque l’atome « Noûs » quitte le ventricule gauche du cœur, alors les atomes de la mort dirigent le processus de désintégration du cadavre, et le corps physique se désintègre. Ainsi, chaque atome a sa propre intelligence. Ces anges atomiques ont aussi une âme et un corps, parce que chaque atome est le corps d’un Ange atomique.

Les Égyptiens suspendaient le travail des atomes de la mort en introduisant à nouveau l’atome « Noûs » dans son sanctuaire. Ce sanctuaire est situé dans le ventricule gauche du cœur.

Néanmoins, les momies des Indiens Arhuaco sont beaucoup plus parfaites, car en plus de la momification du cadavre, ils ont « réduit » ces cadavres à la taille de petits Lilliputiens, et ont parfaitement conservé les traits de ces cadavres.

Mais, de nos jours, les « scientifiques insensés » de la médecine officielle ne peuvent pas momifier un cadavre parce qu’ils ne connaissent pas l’anatomie interne de l’être humain. L’embaumement d’un cadavre ne peut jamais être égal à un travail de momification, car la momie est beaucoup plus parfaite.

De plus, les scientifiques modernes n’ont pas inventé de remède pour préserver la jeunesse et la vie du corps physique pour une durée illimitée.

En effet, nous, les médecins Gnostiques, avons ce secret. On sait que le comte Saint Germain, qui était mentionné par Giovanni Papini, vit au Tibet avec le même corps qu’il a utilisé aux XVII, XVIII et XIX siècles en Europe. C’est parce que nous, les Maîtres Gnostiques, pouvons préserver le corps physique pour une durée illimitée.

Le Maître Mejnour a vécu sept fois sept siècles. Zanoni était initié dans l’antique Chaldée et désincarné par la guillotine pendant la Révolution Française.

Que savent les scientifiques modernes insensés à ce sujet? La seule chose qu’ils veulent, c’est de l’argent et plus d’argent.

Toute la sagesse des Indiens Arhuaco se trouve derrière la chaîne de montagnes déchiquetée du Paramos. Mais, cette sagesse ne sera jamais accessible aux civilisés de ce XXe siècle.

Les Indiens qui vivent dans la partie inférieure de la Sierra Nevada sont ignorants. Si les « scientifiques insensés » croient que ces Indiens savent quelque chose, ils se trompent beaucoup.

La vraie sagesse médicale Maya ne se trouve que derrière la chaîne de montagnes déchiquetée du Paramos, et aucun profane ne peut entrer dans ces temples du Rayon Maya.

Les Maîtres du Rayon Maya, les Maîtres du Tibet Oriental, les Maîtres du temple secret de Juratena à Boyacá (Colombie) ont la sagesse occulte authentique enfermée dans leurs sanctuaires souterrains.

Les tribus indigènes distinctes du monde entier sont les détenteurs de cette ancienne sagesse archaïque du Serpent Vert.

L’occultisme connu dans les villes n’est rien d’autre qu’une caricature grotesque de la sagesse antique qui se cache dans les sanctuaires souterrains des Andes, de la Bohême, du Tibet et dans toutes les cavernes souterraines de la Sierra Nevada de Santa Marta, dans les Alpes et les déserts de sable d’Asie et d’Afrique.

La sagesse occulte authentique se trouve à Manoa, la ville secrète des plaines de Casanare et dans toutes les villes secrètes des jungles épaisses du monde entier.

Il faut être humble pour acquérir la sagesse, et après l’avoir acquise, il faut être encore plus humble.

Moi, Samael Aun Weor, l’Avatar de la nouvelle Ère du Verseau, suis le premier à enseigner l’antique sagesse du Serpent Vert à tous les disciples qui sont amoureux de la lumière.

Le Mouvement Gnostique avance d’une manière puissante, et maintenant rien, ni personne, ne peut nous arrêter dans cette marche lumineuse et triomphale.

Ce chapitre est tiré de Médecine Ésotérique et Magie Pratique (1978) par Samael Aun Weor. Les éditions imprimée et numérique de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.