Écrit par Samael Aun Weor          Catégorie: Médecine Ésotérique et Magie Pratique

Les cinq causes de maladie sont les suivantes:

  1. Ens Astrale
  2. Ens Veneri
  3. Ens Espirituale
  4. Ens Naturae
  5. Ens Dei

Maître Paracelse déclare:

« Toutes les maladies ont leur début dans certaines des trois substances: le Sel, le Soufre et le Mercure; c’est-à-dire qu’ils peuvent avoir leur origine dans le monde de la matière (symbolisé par le Sel), dans la sphère de l’âme (symbolisé par le Soufre) ou dans le royaume du mental (symbolisé par le Mercure). »

Afin de mieux comprendre cet aphorisme de Maître Paracelse, étudions la constitution interne de l’être humain. (Lisez Le Mariage Parfait et La Révolution de Belzébuth).

Il n’y a pas de danger de discordance nuisible si le corps, l’âme et le mental sont en parfaite harmonie. Mais, si une cause de discordance trouve son origine dans l’un de ces trois plans, alors la disharmonie est communiquée aux autres plans.

L’Être n’est pas le corps physique, ni le Corps Vital qui sert de base à la chimie de l’organisme. Ce n’est pas le Corps Sidéral, qui est la racine même de nos propres désirs, ni le mental, un organisme merveilleux dont l’instrument physique est le cerveau. L’Être n’est pas le corps de la conscience, où se fondent toutes les expériences volitives, mentales ou sentimentales. L’Être est quelque chose de beaucoup plus profond.

Très rares sont les êtres humains qui ont compris ce qu’est l’Être.

Le Glorian est le rayon qui « frappe Sa cloche » quand il entre dans le monde physique.

Le Glorian est la Loi et la racine incognito de l’être humain.

Le Glorian est l’Être de l’Être .

Le Glorian est la Loi en nous-mêmes.

Lorsque l’être humain obéit à la Loi (le Glorian), il ne peut pas tomber malade. Par conséquent, la maladie vient à cause de la désobéissance à la Loi. Lorsque les sept corps veulent agir séparément comme s’ils étaient sept « Moi », la maladie est alors le résultat.

Les corps physique et vitaux doivent obéir à l’Âme . L’Âme doit obéir à l’Intime et l’Intime doit obéir au Glorian. Corps, Âme, et Esprit doivent se convertir en un univers très pur et parfait à travers lequel la majesté du Glorian peut s’exprimer.

Prenons un exemple concret et simple: si nous jetons des pierres dans l’eau, des vagues se produiront inévitablement. Ces vagues sont la réaction de l’eau contre les pierres. Si quelqu’un jette une parole offensante contre nous, nous ressentons de la colère. Ainsi, la colère est la réaction contre la parole offensante et les conséquences pourraient être une indigestion ou un mal de tête ou simplement une perte d’énergie, qui sera la cause d’une maladie future.

Si quelqu’un contredit un plan que nous avons projeté, alors nous sommes remplis d’une profonde préoccupation mentale. Cette préoccupation est la réaction de notre Corps Mental contre l’incitation extérieure.

Personne ne doute qu’une forte préoccupation mentale amène la maladie à la tête. Par conséquent, nous devons gouverner nos émotions avec notre pensée. La pensée doit être régie par la volonté et la volonté par la conscience.

Ensuite, nous devons ouvrir notre conscience comme lorsqu’un temple est ouvert, pour que le prêtre (l’Intime) puisse officier à son autel, devant la présence de Dieu (le Glorian).

Nous devons dominer nos sept véhicules et cultiver la sérénité pour que la majesté sublime et ineffable du Glorian s’exprime à travers nous-mêmes.

Lorsque tous les actes de notre vie quotidienne, même les actes les plus insignifiants, deviendront l’expression vivante du Glorian en nous-mêmes, nous ne serons alors jamais malades.

Étudions maintenant les cinq causes de maladie dans un ordre successif.

Ce chapitre est tiré de Médecine Ésotérique et Magie Pratique (1978) par Samael Aun Weor. Les éditions imprimée et numérique de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.