Écrit par Samael Aun Weor          Catégorie: Médecine Ésotérique et Magie Pratique

Maître Paracelse déclare:

« Les étoiles du ciel ne forment pas l’être humain. L’être humain découle de deux principes: l’Ens Seminis (le sperme masculin) et l’Ens Virtutis (l’Intime). Par conséquent, il a deux natures: l’une corporelle et l’autre spirituelle et chacune d’elles nécessite sa digestion (utérus et nutrition).

« Tout comme l’utérus de la mère est le monde qui entoure l’enfant et aussi d’où le fœtus reçoit sa nutrition, la nature, à sa manière, est l’endroit où le corps terrestre de l’être humain reçoit ses influences qui agissent sur son organisme. C’est l’Ens Astrale, qui est quelque chose que nous ne voyons pas, pourtant, il nous contient et tout ce qui est vivant et a de la sensation. C’est ce que contient l’air et dont vivent tous les éléments. Nous le symbolisons avec « M » (misterium). » – Paramirum Liber

Ici le grand Théophastrus (Paracelse) nous parle clairement de la Lumière Astrale des Kabbalistes, de l’Azoe et de la Magnésie des anciens Alchimistes, du Dragon Volant de Médée, de l’I.N.R.I. des Chrétiens et du Tarot des Bohémiens.

L’heure est venue où la Biocénose doit également étudier le grand agent universel de la vie, la Lumière Astrale et son « Solve et Coagula », qui sont représentés par le bouc de Mendez.

La Lumière Astrale est la base de toutes les maladies et la fontaine de toute vie. Chaque maladie, chaque épidémie a ses larves astrales. Lorsque ces larves se coagulent dans l’organisme humain, il en résulte une maladie.

Dans le Temple d’Alden, les Maîtres assoient leurs patients dans un fauteuil sous des lumières jaune, bleue et rouge. Ces trois couleurs primaires servent à rendre visibles les larves d’une maladie dans le Corps Astral. Les Maîtres traitent l’organisme avec d’innombrables médicaments après avoir extrait ces larves de l’organisme astral du patient.

Lorsque le Corps Astral est déjà guéri, alors mathématiquement le corps physique sera guéri, car avant que les atomes physiques d’un organe ne deviennent malades, les atomes « internes » du même organe sont déjà malades.

Lorsque la cause est guérie, l’effet est également guéri. Chaque personne malade peut écrire une lettre au Temple d’Alden. Ainsi, il (elle) recevra l’aide des médecins Gnostiques. La lettre doit être manuscrite par la personne malade, puis elle doit être brûlée par la même personne. Cependant, avant cela, la lettre doit être parfumée à l’encens au moment même avant de la brûler.

La lettre astrale, ou l’âme de cette lettre brûlée, ira dans le Temple d’Alden. Par conséquent, les Maîtres de la Sagesse liront la lettre et aideront le malade.

Nous devons avoir nos maisons propres dans le monde physique ainsi que dans l’Astral. Les dépôts d’ordures sont toujours remplis de larves infectées. Il existe des substances odoriférantes qui brûlent les larves ou qui les jettent hors de notre maison. Le « Frailejon » est une plante Colombienne que les Indiens Arhuaco utilisent pour désinfecter leurs maisons. La désinfection peut également être faite avec de la belladone, du camphre et du safran.

Minerve, la Déesse de la Sagesse, stérilise la chambre du malade des microbes avec un certain élément alchimique. Cet élément irradie au moyen d’un système spécial qui empêche les microbes de se reproduire. Minerve a également une lentille concave qu’elle applique à l’organe du malade. Ceci établit un foyer de magnétisme pérenne qui produit la cure. Nous devons éviter d’avoir des relations avec des personnes perverses, car ces personnes sont des centres d’infection astrale.

Ce chapitre est tiré de Médecine Ésotérique et Magie Pratique (1978) par Samael Aun Weor. Les éditions imprimée et numérique de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.