Écrit par Samael Aun Weor          Catégorie: Médecine Ésotérique et Magie Pratique

La « Saga » Maria Pastora est un grand maître du Rayon Maya et une grande sage illuminée dans la puissante sagesse du serpent. À l’heure actuelle, la « Saga » vit sur la plus grande étoile de la « Grande Ourse ». Elle n’abandonne jamais son Serpent Vert.

Le pouvoir du médecin-magicien est basé sur le serpent. Les serpents curanderos vivent la guerre entre eux. Quand un serpent curandero a beaucoup de renommée et de clientèle, le reste des curanderos lui fait la guerre et envoie des serpents pour le mordre et le tuer. Ces serpents sont envoyés à l’étranger à travers le Plan Astral de loin. C’est ce que nous appelons l’état Jinn.

Si le curandero est très bien « scellé » avec ses extraits Tattviques, alors il n’a rien à craindre, car le poison de la vipère ne lui causera aucun mal. Mais, s’il n’est pas « scellé », il mourra inévitablement.

Le serpent curandero est un roi dans le vortex de la jungle, car personne ne peut guérir la morsure du serpent à part lui. Tous les remèdes de la pharmacie sont sans valeur dans ces cas.

Lorsqu’un serpent tue un autre serpent, le serpent victorieux avale complètement l’autre. Ensuite, le serpent vomit l’autre intact. Ensuite, le serpent victorieux cherche les feuilles d’une plante appelée « siempre-viva » (Sedum praealtum DC.) et donne ces feuilles à la victime pour qu’elle les sente. Ainsi, le serpent mort ressuscite et s’enfuit. La plante « siempre-viva » est une liane qui s’enchevêtre partout et elle a de petites feuilles en forme de cœur. C’est la reine parmi toutes les plantes qui guérissent les morsures de serpent.

Un cercle doit être tracé autour de la plante avant sa récolte. Ensuite, il faut la bénir et il faut implorer l’élémental de la plante pour les services que l’on souhaite de lui, car ce n’est pas la plante qui guérit mais son élémental.

Ensuite, la plante doit être placée dans un récipient contenant du rhum. Ainsi, lorsqu’il est nécessaire de guérir une personne mordue par un serpent, cette potion doit lui être donnée à boire et la zone où se trouve la morsure doit en être baignée.

Les Indiens ont l’habitude de toujours porter des bracelets faits avec des peaux de serpent. Les « Mamas » Arhuaco de la Sierra Nevada de Santa Marta restent des heures entières liées sexuellement à leurs épouses et se retirent au moment où ils sentent l’approche du spasme, afin d’éviter le spasme le déversement du semen. En d’autres termes, ils ne mettent pas fin à l’acte sexuel, car ils suppriment l’orgasme. C’est ainsi qu’ils éveillent leur « serpent igné ».

Sur les patios rocheux des temples Aztèques, des jeunes des deux sexes (couples) se mettaient nus, se caressaient et se connectaient sexuellement. Cela était fait pendant des mois entiers sans jamais consommer l’acte sexuel (sans atteindre l’orgasme). C’est ainsi qu’ils se sont transformés en médecins-magiciens, en éveillant le pouvoir de leur serpent igné.

Dans les mystères d’Eleusis, la danse sacrée et la magie sexuelle ont transformé les êtres humains en Dieux.

Le serpent igné est enfermé dans un sac membraneux situé dans l’os coccygien, qui est l’os qui sert de base à la colonne vertébrale.

Un chakra éthérique existe dans le coccyx, et le serpent de feu spirituel y réside. Lorsque nous pratiquons les rapports sexuels de la même manière que les « Mamas » Arhuaco et les Indiens Aztèques le pratiquent, alors ce serpent de feu spirituel s’éveille et commence son ascension par le canal de la colonne vertébrale, jusqu’à atteindre la tête.

Lorsque ce serpent de feu spirituel atteint la tête, alors le médecin Gnostique acquiert la possession de tous les pouvoirs d’un Dieu. Il fusionne avec son Intime, et devient un Ange. Ce serpent igné est appelé « Kundalini » par les Hindous.

L’être humain qui a éveillé sa Kundalini devient un médecin oint de Dieu. Le secret réside dans la connexion sexuelle avec notre épouse et le retrait de l’acte sexuel sans renverser le semen. D’abondantes informations sur ce thème transcendantal se trouvent dans mes livres Le Mariage Parfait et La Révolution de Belzébuth.

Ceux qui éveillent leur serpent igné doivent s’aider eux-mêmes avec des massages électriques de bas en haut, le long de la colonne vertébrale. Tout appareil de massage électrique sert à cet effet.

En état de « Manteia » (extase), les initiés peuvent contempler leur resplendissant Intime, face à face, devant le miroir d’Eleusis. Un autre miroir merveilleux existe à l’intérieur de l’être humain. Le médecin Gnostique doit apprendre à utiliser ce miroir au moyen de le méditation intérieure profonde… Ce miroir est l’imagination. Pour les sages, imaginer c’est voir. L’imagination est la clairvoyance elle-même.

L’imagination est le miroir de l’âme. C’est la translucidité à travers laquelle nous percevons les images de la Lumière Astrale.

Le Maître Paracelse déclare ce qui suit lorsqu’il se réfère à l’imagination:

« L’homme visible a son laboratoire (son corps physique), et l’homme invisible y travaille. Le Soleil a ses rayons qu’il n’est pas possible de saisir avec les mains. Néanmoins, ces rayons sont très forts (s’ils sont rapprochés au moyen d’une lentille) et peuvent brûler des édifices.

« L’imagination est comme un soleil, elle opère dans son propre monde partout où elle brille. L’homme est ce qu’il pense. S’il pense au feu, alors il brûle. S’il pense à la guerre, c’est qu’il est en guerre.

« L’imagination devient un soleil au moyen du pouvoir de la pensée. » – De Virtute Imaginativa

L’imagination se développe au moyen de la volonté. La volonté est revigorée et développée avec l’imagination.

Pour opérer magiquement sur les élémentaux des plantes et sur l’organisme des malades, le médecin Gnostique doit unir sa volonté et son imagination dans une union divine.

Pratique

Le disciple doit se livrer quotidiennement à la pratique de la méditation. Le thème de la naissance et de la mort des plantes est très simple comme exercice pour la méditation intérieure. Le disciple doit s’asseoir ou se coucher confortablement et regarder pendant quelques instants une plante qu’il doit déjà avoir pour cet exercice. Il ferme alors les yeux et tout en préservant l’image de la plante dans son mental, il devient somnolent. Une fois qu’il a sommeil (somnolent), il doit méditer sur la croissance de la plante depuis le moment où elle était une petite tige minuscule, jusqu’à ce qu’elle atteigne son état actuel.

Souvenez-vous que tout ce qui naît doit finir par mourir. Imaginez la plante en train de se décomposer, de se faner, de mourir, de se transformer en compost. Ensuite, le disciple doit s’endormir un peu plus et essayer de voir et de converser avec la créature élémentale de cette plante.

L’élémental de cette plante sera vu et entendu après un certain temps de pratique quotidienne. Ensuite, l’élémental enseignera ses formules secrètes liées aux maladies qu’il sait guérir, et l’élémental se mettra au service de l’étudiant pour l’exécution des œuvres dans lesquelles un tel élémental est expert.

Cette procédure médicinale à travers la méditation intérieure profonde développe la propre imagination du disciple. Ainsi, il deviendra un clairvoyant illuminé. Il dirigera sa vision intérieure vers les limites les plus éloignées de la terre et deviendra un dirigeant de la création dans son intégralité. Il connaîtra la sagesse de chaque herbe et ainsi il déchaînera les tempêtes. Il transmutera le plomb en or et fera trembler la terre.

Le serpent ardent rendra son miroir resplendissant. Alors, le disciple, demeurant dans sa propre caverne (son univers intérieur), se convertira en Dragon de Sagesse.

La magie des herbes nous permet de libérer les eaux et de faire trembler tout l’univers.

Les Indiens de la Sierra Nevada de Santa Marta conservent deux livres cosmiques des temps très anciens. L’un d’eux s’appelle El Anta. De grands pouvoirs cosmiques sont enfermés dans ces deux livres.

Lorsque nous avons livré à l’humanité notre livre intitulé Le Mariage Parfait, qui contient le message le plus solennel que la Loge Blanche a donné à l’humanité depuis les premières fondations du monde jusqu’à ce que nos jours aient été établis, de nombreux pervertis passionnés, des personnes mystiques et moralisatrices ont émergé qui nous qualifie de pornographique. Ces gens l’ont pris personnellement. Ainsi, ils ont pleuré… et vociféré en vain.

Certains vieillards décrépits, qui ont été rendus nuls à cause d’une trop grande copulation, ont déclaré que la magie sexuelle était impossible. Ainsi, ils ont plaidé pour cette absurde abstention sexuelle, pour la malsaine « chasteté » des religieux. En d’autres termes, ils ont plaidé pour les pollutions nocturnes, la spermatorrhée, la masturbation et la décalcification, car la nature ne peut être violée en toute impunité. Les lois sexuelles n’ont pas été faites pour être transgressées.

Mépriser la femme – qui est vraiment la meilleure que l’homme a, la plus belle créature que la vie ait accordée – est une œuvre d’eunuques, une œuvre de masturbateurs, une œuvre de sodomites. La femme transforme l’homme en un Dieu tout-puissant, capable de secouer la terre et de déclencher la foudre et les tempêtes dans tout l’univers.

Les « mystiques » de la Théosophie, de l’ordre Rosicrucien et du Spiritualisme nous appelaient « matérialistes ». Ces offensants se croyaient super-transcendantaux et ils ont oublié que rien ne peut exister, pas même Dieu, sans l’aide de la matière. Le sexe est répugnant pour eux, mais d’où viennent-ils? Qui les a inscrits à l’école de la vie…?

Sachez alors que l’initiation n’a pas été fait pour les anormaux. Allez-y, eunuques, sodomites, décrépits physiquement et moralement…! Allez-y, spiritualistes fornicateurs! Éloignez-vous d’ici, tyrans de la classe! L’autel de l’initiation ne peut être approché que par le vrai homme et par la vraie femme.

Mes disciples doivent être intrépides, courageux, tenaces, ferreux et d’un caractère comme un bouclier d’acier, toujours victorieux, toujours rebelles comme les créations héroïques de l’illustre Rabelais.

Chacun de mes disciples Gnostiques est un soldat en pleine bataille, dans un champ sans frontières, sans limites paroissiales, sans compromis venant des sectes et des loges.

L’armée Gnostique est l’armée de Christ. L’armée Gnostique se bat maintenant contre les fausses religions, écoles et sectes du monde. Elle est contre tout ce qui est noir, contre tout ce qui a un goût de crime et d’exploitation.

Les paladins de la nouvelle ère émergent partout. Nous avons des soldats Gnostiques dans les usines, dans les ateliers, dans les navires, dans les chemins de fer, dans le commerce, dans les banques, dans l’industrie, dans les mines. Bref, ils sont partout.

Maintenant, pas même un point de plus ou un point de moins, quiconque n’est pas avec nous est contre nous. Nous ne pouvons tolérer plus d’infamies et de fausses promesses de la part de politiciens bornés. Nous voulons maintenant retourner dans les champs de la Nature pour travailler. Nous voulons maintenant retourner au sein de la bienheureuse Déesse Mère du monde.

Maintenant, nous voulons un roi, un président, un gouverneur: Christ, Christ, seul Christ!

Malheur à ces mystiques qui détestent la femme! Malheur à ces fornicateurs passionnés qui ne voient en elle qu’un instrument de plaisir! Malheureux… Cela aurait été bien pour de tels hommes s’ils n’étaient pas nés; ou il aurait mieux valu pour eux qu’une meule soit suspendue à leur cou, et qu’ils soient noyés dans les profondeurs de la mer. [Matthieu 18: 6, Marc 9:42, Luc 17: 2]

Quiconque veut atteindre l’autel de l’initiation doit se pousser contre ses propres défauts, contre ses vices, dans une bataille face à face contre les ennemis qui habitent sa propre maison (psyché).

À bas les chaînes du conventionnalisme! À la bataille rédemptrice!

Ce chapitre est tiré de Médecine Ésotérique et Magie Pratique (1978) par Samael Aun Weor. Les éditions imprimée et numérique de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.