Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Christianisme Ésotérique

Continuons notre compréhension des archétypes spirituels. Un archétype, comme nous l’avons dit, est un modèle. À l’intérieur de nous, à l’intérieur de notre âme, se trouve le potentiel de quelque chose d’inconcevablement glorieux. Mais, ce que nous avons réellement à l’intérieur de nous-mêmes, ce sont tous les archétypes déformés. Tous les archétypes, tous les moules primordiaux que nous avons dans notre âme, ont été déformés. Et à cause de cela, nous souffrons.

Tous ces archétypes imparfaits sont appelés nos passions dans le monachisme Chrétien et les traditions contemplatives Chrétiennes. À notre époque moderne, nous pouvons simplement les appeler nos egos. Tous nos désirs égoïstes, contradictoires et inconscients.

Nous avons tous ces plans à l’intérieur de nous, mais nous les avons déformés et avons construit de mauvaises structures. Cette mauvaise structure est la Tour de Babel, qui représente notre grand ego.

L’ego de tout le monde contredit et entre en conflit avec l’ego de tout le monde. Mais nous avons plus qu’un simple ego monolithique. Notre ego ressemble plus à une grande structure complexe avec de nombreuses pièces et chacune de ces pièces a été créée imparfaitement (en d’autres termes, de la mauvaise manière).

Nous avons de nombreuses volontés et désirs égoïstes différents. Nous pouvons le remarquer lorsque nous commençons à faire attention, nous remarquons toutes les contradictions à l’intérieur de nous-mêmes. À partir d’un seul événement, nous pouvons ressentir beaucoup de choses différentes à la fois, et nous pouvons vouloir faire beaucoup de choses différentes.

Nous avons l’intention de dire une chose et nous finissons par dire autre chose à quelqu’un parce que nous avons de la confusion à l’intérieur de nous-mêmes. Non seulement nous avons développé de mauvaises structures, de mauvais schémas de comportement, de mauvaises façons de penser, de mauvaises façons de ressentir, de mauvaises façons d’agir, mais nous nous contredisons également. Nous souffrons à l’intérieur de nous-mêmes, notre contradiction intérieure.

Au sein de toutes ces fausses structures mal formées, ou on peut dire des schémas de comportement, il y a le moule primordial originel, l’archétype original qui doit être développé de la bonne manière. Cela n’est possible que lorsque nous détruisons les fausses structures et que nous retournons au moule primordial originel et travaillons avec lui de manière correcte.

Alors, nous développons toute la beauté de notre âme. Nous nous épanouissons comme un jardin, comme un paradis et nous devenons quelque chose de très beau psychologiquement. L’état de perfection peut être atteint.

Comprenons maintenant le mystère de Jean. Bien sûr, il y a plus d’un Jean dans la Bible. Le nom de Jean, même aujourd’hui, désigne l’individu commun: « John Doe », ce qui signifie une personne en particulier.

En Latin, Jean est Johannes. En Grec, Jean est Ioannes (Ἰωάννης), en Hébreu, c’est Yohanan (יוחנן), « Jehovah a favorisé. »

Lorsque nous lisons en Grec, il dit Jean a fait quelque chose, il dira Iōannēs (Ἰωάννης), qui ressemble à Eee-Oo-Ah-Ne-Ss. Il y a beaucoup de voyelles dans le nom Jean. Rappelez-vous, les voyelles sont la façon dont nous prononçons nos mots, car le son sort de notre gorge.

Ainsi, l’origine de nos mots, qui est l’activité, commence dans notre gorge. Nous pouvons même le dire dans notre mental, car le mental déplace le larynx et le larynx forme les mots.

Nous pouvons voir que Jean représente la Parole, à un niveau différent parce que son nom est un nom qui pointe vers l’activité de la Parole, en d’autres termes, ce sont toutes ces voyelles Eee-Oo-Ah-Ne-Ss.

Jean représente, à un niveau inférieur, toute âme particulière. Nous sommes tous, du point de vue d’une âme, nous sommes toute cette activité, cette activité Eee-Oo-Ah-Ne-S. À une compréhension plus avancée, Jean représente un niveau particulier du développement d’une âme. L’authentique Jean est en fait un très haut niveau.

Gnostiquement, nous comprenons avant d’atteindre le stade de Jean, vous devez passer par le chemin de Pierre et le chemin de Judas.

Sur le chemin de Pierre, vous travaillez avec les Clés du Ciel. Il est dit dans la Bible que Jésus fondera son église sur le rocher, le Petros (Pierre), donc, Pierre devient le premier Pape. Mais, à l’intérieur de nous-mêmes, ce chemin de Pierre doit commencer par la fondation de la construction du temple intérieur, de la construction de l’église intérieure. Cela signifie travailler avec les archétypes, comme nous l’avons mentionné précédemment.

Les archétypes sont les plans pour la construction de notre église intérieure. L’église intérieure est l’âme. Ce que nous avons actuellement, c’est le principe de l’âme, nous avons une âme infantile, une âme de bébé, et nous devons développer cela en une âme achevée. Dans le cadre de ce développement de l’achèvement de l’âme, nous devons également travailler avec le chemin de Judas, ce qui signifie la mort psychologique.

Dans la Bible, Judas se pend. Nous trahissons constamment notre seigneur intérieur chaque fois que nous agissons de manière égoïste. Nous sommes Judas. Nous vendons notre divinité intérieure pour 30 pièces d’argent. Nous le faisons à chaque instant, chaque fois que nous nourrissons du ressentiment, de la haine, de la luxure, de l’envie, l’une des qualités imparfaites que nous avons. Ce qui est beaucoup, nous avons beaucoup de mauvaises qualités à l’intérieur de nous-mêmes. Il est possible de les détruire, et c’est le chemin de Judas, la mort psychologique.

Nous devons d’abord ériger le temple spirituel, nous devons construire l’âme, nous devons perfectionner cette âme dans une certaine mesure. C’est ce qu’on appelle le chemin de Pierre. Ceci est le premier chemin. Ce chemin est un type de résurrection spirituelle, se produisant à l’intérieur, pas physique. À la fin de ce chemin, vous devez ensuite avancer encore plus loin sur le chemin de Judas. Le chemin de Judas est le chemin où se produit le nettoyage psychologique qui le prépare au chemin de Jean.

Le chemin de Jean est lorsqu’un niveau supérieur de développement lié au Christ se produit. C’est là que l’être humain pleinement développé (« Jean ») peut aller au-delà de l’individualité et devenir une armée de l’armée de la Voix, qui est le Christ.

C’est un travail supérieur. Il s’agit d’un type de travail qui, avant la venue de la doctrine Chrétienne, était extrêmement obscurci, jamais évoqué. Jésus est venu et a clarifié beaucoup de choses à ses étudiants directs, mais il les a quand même couverts par des paraboles en public. Il a vécu, physiquement, de nombreux événements qui ont permis aux gens de faire une histoire de sa vie de certaines manières, qui étaient en fait des enseignements spirituels. Il a orchestré sa vie pour imiter le chemin spirituel intérieur.

Les livres de la Bible enseignent simultanément différents niveaux du chemin. Ils atteignent un niveau très élevé, l’enseignement ésotérique, pour ceux qui sont prêts à les comprendre à ce niveau, qui est le niveau de réception du Christ intérieur, de Jésus intérieur ou Yeshua (Yeshua signifie sauveur). Il y a aussi des façons de comprendre la Bible en termes basique, l’enseignement exotérique, lié à une vie correcte.

Le niveau de personne que vous devez être pour recevoir le Yeshua, le Christ intérieur, vous devez d’abord être au niveau de Jean. Vous devez faire beaucoup de travaux intérieurs au niveau de Jean, et avant d’atteindre le niveau de Jean, vous devez faire le travail de Judas, et avant de pouvoir faire le travail de Judas, vous devez faire le travail de Pierre.

À notre niveau, à un niveau plus basique, nous pouvons comprendre ces trois chemins de manière pratique lorsque nous travaillons à développer nos vertus, à développer les belles qualités de l’âme. Ceci est lié au chemin de Pierre. Dans la seconde moitié de cette conférence, nous allons parler des Clés de Pierre, devenir le témoin et le serviteur: c’est le chemin de Pierre.

Lorsque nous travaillons à éliminer nos imperfections, notre ego, nous pouvons dire que cela est lié au chemin de Judas. Ce n’est pas le chemin le plus élevé mentionné précédemment, mais il y est lié, car tout type de mort psychologique est bien sûr lié au Judas intérieur.

Lorsque nous faisons des efforts supérieurs liés à la charité consciente et que nous nous sacrifions pour l’humanité à notre propre niveau, cela a une relation avec le chemin de Jean. Ce n’est pas l’élévation complète, ce n’est pas le vrai chemin de Jean, mais à notre niveau, nous pouvons le comprendre en relation avec cela.

Tout cela nous donne un contexte, cela nous permet de comprendre de quoi parle vraiment le nouveau testament et ce que cela signifie lorsque la personne Jean (Jean-Baptiste) est mentionnée. Lorsque des choses arrivent à Jean, il s’agit d’une personne, un initié de la sagesse à ce niveau de Jean.

Samael Aun Weor déclare:

« Le mot Jean peut être décomposé en cinq voyelles de la manière suivante: IEOUA, IEOUAN [Jean]. L’Évangile entier de Jean est l’Évangile de la Parole. » Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

L’Évangile entier de Jean est l’Évangile de la Parole. C’est pourquoi au début de l’évangile de Jean, il parle de la parole, le Logos. Les langues anciennes sont beaucoup plus mantriques. Les langues anciennes rassemblent les voyelles d’une manière qui nous relie vraiment aux principes spirituels à l’intérieur de nous-mêmes. Ces sons – IIIEEEAAAOOOAAANNN – font vibrer différents aspects de notre corps. C’est pourquoi nous les répétons parfois comme un mantra.

Lorsque vous vocalisez la lettre I (prononcé Iii) et la vibrez et l’étendez, vous verrez qu’elle fait vibrer votre tête et elle est liée à votre glande pinéale et votre glande pituitaire.

Lorsque vous vocalisez la voyelle E (prononcé Eh), vous pouvez sentir qu’elle fait vibrer votre gorge qui est liée à votre glande thyroïde.

La lettre O est liée à votre cœur. Lorsque vous avez une forte émotion, vous direz « Ohhh ». Si vous vous sentez déçu, vous direz « Ohhh » et ça frappe au cœur. Lorsque vous vous retrouvez émotionnellement excité, vous pouvez faire « OHHH » car, là encore, cela vous frappe au cœur. « O » vous connecte donc avec le cœur.

La voyelle U est liée à votre estomac. Nous l’appelons le plexus solaire. Parfois, lorsque vous mangez quelque chose de très agréable, une sorte de pulsions satisfaisantes, la lettre U sort, ainsi que la lettre M (Mmmmmm) qui est liée à la prostate ou à l’utérus. Ceux-ci sont liés aux parties inférieures de notre corps et peuvent être liés à des instincts. Mais d’un aspect supérieur, « M » peut ancrer tout notre corps.

Il y a une voyelle A (Ahhhhhh) liée aux poumons, qui fait vibrer vos poumons. C’est pourquoi Jean est lié à la Parole, lié à l’activité, à la vibration de la vie.

La dernière lettre est S (prononcé Sssss) qui est liée aux organes sexuels.

Toutes ces voyelles IEOUAMS, vibrent ou mettent en contact dans les différentes parties du corps, les principes divins.

Tout cela est lié aux mouvements de nos énergies intérieures, et lorsque nous devenons complètement un véritable Jean développé, toutes ces régions de notre corps sont en contact complet avec notre être intérieur, notre divinité intérieure. Lorsque vous avez un contact complet avec votre divinité intérieure, vous devenez un prophète, vous devenez un enseignant, parce que vous êtes capable de proliférer les enseignements. Nous devons nous mettre en contact avec l’Être.

Pour répéter:

  1. Le Chemin de Pierre est le développement ou la construction de l’Église intérieure. L’Église intérieure est l’âme avec tous les archétypes spirituels perfectionnés.
  2. Le Chemin de Judas est la destruction radicale de l’ego. L’ego est basé sur l’ignorance, l’ego est une malformation des plans originaux de l’archétype spirituel.
  3. Le Chemin de Jean se produit chez la personne qui a déjà terminé les Chemins de Pierre et de Judas. Le Chemin de Jean, c’est quand l’âme et l’esprit illuminés s’unissent au Christ.

A notre niveau débutant:

  1. Le Chemin de Pierre est lié à notre travail avec nos énergies créatives (expliqué en détail à la fin de cette conférence).
  2. Le véritable chemin de Judas se produit après l’achèvement du Chemin de Pierre, cependant, nous reflétons le Chemin de Judas chaque fois que nous travaillons à éliminer nos défauts psychologiques (l’ego).
  3. Le vrai Chemin de Jean se produit après le Chemin de Judas, cependant, nous reflétons le Chemin de Jean lorsque nous nous sacrifions au profit de l’humanité.

Les chemins de Pierre, Judas et Jean sont également évoqués dans l’Ancien Testament, mais d’une manière différente. La Bible enseigne toujours différents niveaux. Différentes histoires ou livres peuvent parler le même enseignement, d’une manière différente.

Il existe de nombreux livres dans l’Ancien Testament. Du point de vue des patriarches, le premier patriarche de l’Ancien Testament est Abraham. Si vous lisez la Bible, il est dit qu’Abraham est descendu de la ville d’Ur. Nous devons comprendre tout cela à l’intérieur, initiatiquement. Le sens, le mystère d’Abraham descendant de la ville d’Ur signifie descendant de la Lumière. Ur est lumière. Il est écrit Ur mais réellement c’est Aur. En Araméen ou Hébreu ancien, Aur signifie Lumière.

« Toutes les questions de la Torah sont de nature supérieure et sont les secrets les plus importants. Malheur à ces méchants qui disent que la Torah n’est qu’une histoire et rien de plus, car ils regardent la robe et pas plus loin. » Zohar, Bamidbar 152a

Abraham est descendu de la Lumière, et comme nous le comprenons de la citation du Zohar (de la première conférence de cette série), ces choses semblent être une histoire de l’histoire littérale, mais ce n’est que le vêtement extérieur. Toutes ces écritures ont été écrites principalement pour la signification intérieure. L’enseignement littéral était toujours provisoire. Les histoires bibliques n’ont jamais représenté un fait historique littéral. Il n’a jamais été conçu pour être considéré comme le sens ultime. Toute l’histoire est mêlée et subordonnée aux mystères intérieurs, ce qui donne un enseignement supérieur.

Abraham représente ce qui descend de la Lumière, la première chose qui descend de la Lumière. La Lumière que nous connaissons est le Christ. Le Christ est une force universelle et impersonnelle. Le principe de création. La première chose que nous pouvons dire, qui descend de cette Lumière du Christ, est notre Esprit Intérieur, Abraham.

Abraham, notre esprit intérieur descend de la Lumière. Notre Esprit Intérieur est la Lumière, mais un Rayon ou une goutte de Lumière particulière sortant de l’océan universel de Lumière. C’est notre Esprit Intérieur, comme Abraham.

Beaucoup de choses se produisent, sur lesquelles nous n’entrerons pas dans beaucoup de détails, mais la principale chose est que le patriarche suivant est Isaac. Isaac représente un autre dédoublement de notre Esprit. Nous appelons cela l’Âme Spirituelle. L’Âme Spirituelle est la partie de notre Être Intérieur qui développe la sagesse, qui développe la Gnose.

L’esprit lui-même est quelque chose qui est déjà parfait, en quelque sorte. D’une autre manière, il ne comprend pas sa propre perfection, et donc nous devons faire le travail spirituel. L’Esprit Intérieur doit refléter sa propre perfection pour que l’Esprit connaisse complètement sa propre perfection.

Visualisons la façon dont une bougie peut être allumée à l’intérieur d’un verre ou d’un vase d’albâtre. La lumière à l’intérieur est l’Esprit, et cette lumière illumine l’albâtre environnant. La teinte rougeoyante de l’albâtre est l’Âme Spirituelle. L’Âme Spirituelle fait briller la lumière intérieure. Il prend cette lumière intérieure et la transforme en l’essence même de la beauté.

La lumière intérieure est toujours parfaite, mais lorsque vous l’entourez dans une géométrie parfaite, elle la rend encore plus rayonnante.

Notre Âme Spirituelle n’est pas encore parfaite, et par conséquent, une nouvelle série de développements doit se produire. Ces développements supplémentaires permettent à l’Âme Spirituelle de développer la perfection.

C’est pourquoi Isaac donne naissance à Jacob. Jacob représente encore un autre dédoublement de notre âme. C’est ce que nous appelons la racine de notre Âme Humaine. L’Âme Spirituelle se dédouble en Âme Humaine. La chose que vous devez comprendre entre l’Âme Humaine et l’Âme Divine, c’est que l’Âme Humaine peut faire sa propre volonté.

Résumons jusqu’à présent:

  1. Ville d’Ur (Aur): la Lumière du Christ
  2. Abraham: Notre Esprit Intérieur
  3. Isaac: Âme Spirituelle
  4. Jacob: Âme Humaine

Notre Esprit Intérieur qui est la lumière intérieure, est Abraham. Le dédoublement d’Abraham est le matériau réfléchissant qui peut rendre cette lumière encore plus belle (l’Âme Spirituelle). En ce sens, cet aspect de l’âme est Divin. Elle fait toujours la Volonté de Dieu. Elle est parfaite en ce sens.

Lorsque l’Âme Spirituelle se dédouble pour la première fois, elle n’est qu’un principe, elle n’a pas été construite. La construction de cette Âme Spirituelle se fait par des œuvres de l’Âme Humaine. L’Âme Humaine doit construire ce temple intérieur. Le temple intérieur est réellement l’Âme Spirituelle. Mais il doit être parfaitement construit, il doit être construit de manière à refléter et réfracter cette lumière, comme un diamant. Nous devons le construire avec notre Âme Humaine, avec notre volonté humaine.

Notre Volonté Humaine a été dépassée par nos désirs, qui sont la volonté animale. Cela signifie qu’au lieu de construire l’Église intérieure, nous avons construit un gâchis à l’intérieur de nous-mêmes. C’est à un tel degré que nous ne voyons même plus notre lumière intérieure, à un tel degré que nous avons oublié notre lumière intérieure, et nous croyons que nous sommes l’intellect ou que nous sommes les émotions. Nous nous identifions facilement à nos instincts et désirs animaux. Mais nous ne le sommes pas.

Nos émotions et notre intellect sont piégés par nos propres créations. Si nous avons créé des maisons d’envie à l’intérieur de nous-mêmes, nous devenons piégés dans notre propre envie et alors nous sommes toujours envieux, ou piégés dans notre propre peur et nous devenons toujours craintifs. Si nous détruisons toutes ces fausses créations et travaillons ensuite correctement à travers la connaissance de soi, à travers l’acquisition de la Gnose, nous construisons l’Âme Spirituelle, nous développons parfaitement tous ces archétypes. C’est le travail de l’Âme Humaine, c’est le travail de Jacob.

Jacob est le troisième dédoublement. Jacob devient beaucoup de choses. Jacob devient Israël quand il se bat comme un ange fort, il réussit. Ensuite, Israël, ou Jacob, a principalement 12 descendants qui deviennent les 12 tribus d’Israël. C’est de là que vient la phrase, Les 12 Tribus d’Israël.

Les 12 tribus représentent la collection de différents archétypes à l’intérieur de nous-mêmes. Mais ce qui se passe, c’est que les 12 tribus d’Israël sont asservies ou encagées par les Égyptiens, par le Pharaon. Le Pharaon est l’ego, le Pharaon représente le faux asservissement de tous nos principes spirituels.

Il y a beaucoup d’histoires liées à Jacob / Israël. Principalement, Joseph et Benjamin se rapportent aux tout premiers niveaux d’un développement supérieur de l’âme. Après Joseph et Benjamin, nous rencontrons Moïse et Aaron. Benjamin représente des émotions supérieures. Aaron représente un raisonnement supérieur. Le frère d’Aaron est Moïse. Moïse est celui qui fait tout le travail contre le Pharaon.

Le Pharaon représente notre volonté égoïste qui a piégé tous nos principes spirituels. Nous devons libérer les Israélites, ce qui demande un travail énorme. C’est l’histoire de Moïse.

Après Moïse, de nombreux autres livres précieux de la Bible sont écrits, mais si nous allons de Moïse, nous pouvons aller jusqu’à l’Évangile de Jean. Jean représente vraiment l’étape suivante du chemin. Après avoir libéré tous ces Israélites, cela ressemble beaucoup à l’achèvement des œuvres de Pierre et de Judas.

Lorsque vous terminez les travaux de Pierre et Judas, vous êtes au niveau de Jean. Moïse représente l’extraction, la libération du peuple d’Israël, est à peu près au même niveau, prêt à recevoir le Christ.

Jean travaille dans le Jourdain, puis Jésus descend pour ressusciter en Jean. Il est écrit d’une manière que Jésus fait tout. Jésus représente la Lumière du Christ, travaillant en Jean. Le Christ meurt et ressuscite à l’intérieur de Jean. Cela unit tout entre l’âme, l’esprit et le Christ.

Nous savons que lorsque Moïse meurt, Joshua (Josué) prend le relais et traverse le Jourdain jusqu’au pays de Guilgal. Joshua est un autre nom pour Jésus. Ainsi, lorsque Moïse « meurt », c’est à Josué / Jésus de prendre le commandement.

Pour revoir:

  1. Abraham descend de la ville d’Aur (« lumière »). L’Esprit émerge de la lumière incréée dans la lumière créée.
  2. Isaac naît. L’Âme Spirituelle se dédouble de l’Esprit.
  3. Jacob naît et devient Israël. L’Âme Humaine se dédouble de l’Âme Spirituelle. L’Âme Humaine se dédouble plus loin en mental, émotion, énergie vitale / sexuelle et corps, et peut choisir de commencer le Chemin.
  4. Joseph et Benjamin (et toutes les 12 Tribus d’Israël) se développent. L’Âme Humaine commence à développer des qualités supérieures. Le Temple Intérieur est construit.
  5. Moïse et Aaron libèrent les Israélites en surmontant le Pharaon (défauts psychologiques, attachements, passions, etc.).
  6. Jean baptise Jésus dans le Jourdain. Josué traverse le Jourdain après l’imposition des mains par Moïse. Jean / Moïse meurt pour faire place à la résurrection en Jésus / Josué.
  7. Jésus (Yeshuah, Joshua, « sauveur »), le Christ Intime, est la descente du Christ Universel dans l’initié qui a atteint le niveau de « Jean » ou « Moïse ». Après Jean, vient « Jésus » dans le Nouveau Testament. Après Moïse, vient « Josué » dans l’Ancien Testament, qui est le même symbole.

Ce sont des enseignements très symboliques, très difficiles à comprendre et si c’est la première fois que vous entendez parler de tout cela, vous ne pouvez probablement obtenir qu’un certain niveau de compréhension. Ce qui est important pour vous à comprendre, c’est que tous ces enseignements se rapportent à un ou plusieurs aspects du Chemin de l’Initiation. Ils ont une cohérence, ils ont une continuité, et alors que vous étudiez ces enseignements de plus en plus profondément, vous commencez à comprendre comment exactement tous ces facteurs se connectent ensemble.

Pour l’instant, nous partons de cette compréhension de base qu’il y a des niveaux et des niveaux, des degrés et des degrés de développement de l’âme et que l’âme doit faire un travail Gnostique profond. C’est ce vers quoi nous nous dirigeons toujours, c’est le point de notre vie. C’est de faire le travail à notre propre degré. Il n’est pas logique que nous soyons trop préoccupés par ces degrés élevés. Ce qui est logique pour nous, c’est de travailler au niveau que nous pouvons, ici et maintenant, avec notre propre activité que nous voyons ici et maintenant. Voilà comment nous commençons.

Nous commençons par reconnaître les activités qui sont dans notre mental et notre cœur et travaillons avec notre psychologie pour la transformer. Mais bien sûr, il est très difficile de transformer notre psychologie. Beaucoup de gens essaient mais ils sentent que c’est inefficace, qu’ils ne peuvent pas y arriver.

Clés du Ciel

Bien, c’est là que certains de ces enseignements intérieurs entrent en jeu. Ils vous disent ce dont vous avez besoin pour former la fondation intérieure. Rappelez-vous que le premier chemin dont nous avons parlé est le chemin de Pierre, sur lequel l’église est fondée, l’église intérieure. Pierre a les Clés du Ciel. Discutons maintenant encore plus loin de Jean, le livre de Jean, et comprenons comment ces enseignements peuvent fonctionner pratiquement dans notre vie quotidienne.

Nous allons continuer avec Jean 1, verset 6

6 Il y avait un homme [anthropos] envoyé de Dieu [Theos], qui s’appelait Jean [Ioannes].

7 Le même est venu pour rendre témoignage [martyria: témoigner, martyr, עד od], pour témoigner [martyria: témoigner, martyr, עד od] de la Lumière [phos, אור aur], pour que tous les hommes à travers lui puissent croire [pistis : compréhension puissante ou persuasive, foi sur l’expérience].

8 Il n’était pas cette Lumière [phos, אור aur], mais a été envoyé pour témoigner [martyria: témoigner, martyr, עד od] de cette Lumière [phos, אור aur].

9 Il était la vraie Lumière [phos, אור aur], qui illumine tout homme qui vient au monde [kosmos].

10 Il était dans le monde [kosmos], et le monde [kosmos] a été fait par lui, et le monde [kosmos] ne le connaissait pas [ginosko].

11 Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.

12 Mais tous ceux qui l’ont reçu [lambano, קבל kabal], il leur ont donné le pouvoir de devenir fils de Dieu [Théos], même à ceux qui croient [pistis] en son nom:

13 Qui sont nés, non du sang, ni de la volonté [thelema] de la chair, ni de la volonté [thelema] de l’homme, mais de Dieu [Theos].

« Il y avait un homme envoyé de Dieu qui s’appelait Jean. »

Donc tout de suite, nous pouvons comprendre tout cela à un niveau supérieur. Quand il dit qu’il y avait un homme, le vrai mot en Grec est anthropos (ἄνθρωπος). C’est intéressant parce que anthropos signifie l’humanité, cela signifie l’homme ou l’être humain. Le mot pour homme n’est pas anthropos, mais aner (ανηρ). Mais il dit qu’il y avait un anthropos.

Cet anthropos pointe à nouveau vers quelque chose. Pas l’homme ou la femme ordinaire de tous les jours mais le Vrai Homme qui est l’Homme qui est à ce niveau de Jean. Il y avait un homme envoyé de Dieu, qui s’appelait Jean (Ioannes).

Être un vrai Hu-Man, cela signifie que vous avez érigé ce temple spirituel intérieur et que vous avez éliminé votre ego. Il s’agit en fait d’une réalisation très avancée. Mais encore une fois, nous pouvons également comprendre Jean d’un point de vue générique et fondamental comme toute âme particulière luttant pour la lumière spirituelle.

Le verset continue: « Le même est venu pour rendre témoignage, pour témoigner de la Lumière, afin que tous les hommes à travers lui puissent croire. »

Déballons ce verset: le même est venu pour rendre témoignage. Le mot ici est martyria, c’est de là que nous obtenons le mot martyr: témoigner, martyr. Quand nous rendons témoignage, que martyrisons-nous? Pourquoi ces deux choses sont-elles liées? D’un point de vue Gnostique, pour témoigner, il faut se martyriser soi-même, ses désirs. Votre volonté égoïste doit être martyrisée, doit être tuée, parce que la vérité n’est pas nos désirs ou notre ego. Pour voir la vérité, vous devez martyriser votre ego, alors vous pouvez témoigner, qui est la lumière, qui est la vérité, de ce principe spirituel à l’intérieur de vous qui peut maintenant se déployer.

Lorsque vous êtes plein de vos désirs égoïstes, de vos peurs, de vos angoisses, de votre fierté gonflée, de toutes vos rationalités, croyances et théories, la lumière ne peut pas entrer en vous. Vous devez témoigner, vous devez martyriser votre ego pour témoigner de la Lumière. Cette Lumière est Phos en Grec et Aur en Araméen ou en Hébreu comme nous l’avons déjà dit. La lumière est Aur.

En Hébreu, le mot martyr ou attester ou témoigner est « OD ». C’est quelque chose avec lequel nous allons nous connecter un peu plus tard. Le témoin « OD », et tous les hommes à travers lui puissent croire. Croire en Grec, cela remonte à la racine du mot, Pistis. Pistis n’est pas une vaine croyance.

Il y a un énorme malentendu et abus de ce mot, Foi, aujourd’hui. Il est utilisé pour indiquer une croyance religieuse. Et beaucoup de gens dénoncent la religion d’avoir des croyants aveugles. Beaucoup de ceux qui sont religieux pensent que cette croyance aveugle est la Foi.

La foi n’est pas la même chose que la croyance. La foi réelle indique que vous avez confiance, avoir confiance. Il y a ceux qui affirment que tout ce que vous devez faire est de dire le nom du Seigneur, lever la main et dire que vous croyez en lui et tout le reste sera fait pour vous. C’est tout ce que vous devez faire, c’est simplement croire. Eh bien, nous pouvons seulement déclarer que les fruits de notre travail seront connus. Vous connaîtrez tout par leurs fruits. Simplement lever la main et dire que vous croyez, et cinq minutes plus tard, être un être mécanique inconscient, qui a des ressentiments, et de la haine, et de l’inimitié, et du vitriol, et une attitude belliqueuse contre les autres: c’est une contradiction.

Vous ne pouvez pas avoir cette foi si vous avez de la haine en vous. Votre haine a-t-elle confiance en Jésus-Christ? Votre confiance croit-elle en Jésus-Christ? Est-ce votre jalousie? Il n’y a aucun moyen de mettre du zeste, cette Pistis, cette Foi avec tous ces éléments à l’intérieur de nous qui trahissent le Seigneur.

Notre Judas intérieur qui doit être tué, travaille très activement contre le Seigneur. Nous ne devons pas traduire pistis comme une vaine croyance superstitieuse. Vous devez comprendre que c’est une connaissance, une expérience à l’intérieur de nous-mêmes. Nous gagnons une telle foi petit à petit. Nous l’avons dans l’achèvement, lorsque nous atteignons la perfection.

Nous faisons cette déclaration: la foi n’est pas la croyance en quelque chose qui n’a aucune preuve. La Foi ou Pistis est une compréhension puissante basée sur la réflexion critique sur l’expérience consciente.

Si vous réfléchissez en vous très sérieusement et sincèrement, vous entrerez en contact avec vos principes spirituels intérieurs, et vous aurez une expérience directe, puis vous aurez la Foi.

Continuant le verset,

8 Il n’était pas cette Lumière [phos, אור aur], mais a été envoyé pour témoigner [martyria: témoigner, martyr, עד od] de cette Lumière [phos, אור aur].

9 Il était la vraie Lumière [phos, אור aur], qui illumine tout homme qui vient au monde [kosmos].

10 Il était dans le monde [kosmos], et le monde [kosmos] a été fait par lui, et le monde [kosmos] ne le connaissait pas [ginosko].

Par « venir au monde », beaucoup supposent que nous parlons d’un monde physique, mais la compréhension intérieure est le monde intérieur, qui en Grec le mot ici est « kosmos ». Kosmos signifie ordre, mettre quelque chose en ordre. L’Anthropos intérieur, le Jean intérieur, entre dans le monde ordonné, quand il y a de l’ordre dans notre psychologie. Mais tous les autres éléments, les ténèbre à l’intérieur de nous-mêmes, ne comprennent pas.

Lorsque nous marchons sur ce chemin, nous avons des batailles intérieures, des tempêtes intérieures qui nous tentent de nous comporter autrement. Nous devons travailler avec cela, transformer cela.

11 Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.

12 Mais tous ceux qui l’ont reçu [lambano, קבל kabal], il leur a donné le pouvoir de devenir fils de Dieu [Théos], même à ceux qui croient [pistis] en son nom:

13 Qui sont nés, non du sang, ni de la volonté [thelema] de la chair, ni de la volonté [thelema] de l’homme, mais de Dieu [Theos].

Parlons davantage de ce témoin, de ce témoignage, afin de comprendre les clés que Pierre détient, c’est ainsi que nous commençons à construire notre église intérieure.

Dans Ésaïe: 41, il est écrit

28 Car j’ai vu, et il n’y avait personne; même parmi eux, et il n’y avait pas de conseiller qui, quand je leur ai demandé, pouvait répondre un mot.

29 Voici, ils sont tous vanité; leurs œuvres ne sont rien: leurs images en fusion sont le vent et la confusion. – Ésaïe 41

Les images en fusion que sont le vent et la confusion sont nos désirs égoïstes. C’est la fausse idolâtrie qui s’est produite lorsque Moïse est monté sur la montagne et tous les Israélites au bas de la montagne ont créé une idole dorée à partir de leurs boucles d’oreilles et autres bijoux.

Cela signifie prendre ces principes spirituels, ces attributs dorés que nous avons à l’intérieur de nous pour créer des images en fusion – de fausses idoles. Les gens pensent que les fausses idoles sont quelque chose d’extérieur, une statue que vous adorez. Mais les fausses idoles dont nous parlons ici sont les images en fusion que nous avons créées à l’intérieur de nous-mêmes. Les idées, ces images en fusion, nous pensons que nous sommes si bons, que nous sommes des gens merveilleux, que nous sommes un tel martyr.

Ces images en fusion desquelles nous nous recroquevillons, nous sommes effrayer. Nous avons la peur et l’anxiété, la haine et l’orgueil, la luxure. Ce sont nos images en fusion auxquelles nous sommes soumis, car nous avons renoncé à nos principes spirituels. En fin de compte, nous ne pouvons obtenir aucun conseil de leur part. En fin de compte, nous ne récupérons que de la poussière. Nous nous sentons nus et misérables dans la vie. Nous n’avons pas de réponses, nous ne savons pas vers qui nous tourner, car les images en fusion ne sont rien d’autre que du vent et de la confusion. Ceci est une description de notre mental en ce moment.

Poursuivant, Ésaïe: 42 déclare par rapport au verset précédent:

« Voici mon serviteur [עבד obd], que je soutiens; mes élus, en qui mon âme se délecte; J’ai mis mon esprit sur lui: il rendra jugement aux Gentils.

Il ne doit pas pleurer, ni s’élever, ni faire entendre sa voix dans la rue.

Il ne cassera pas un roseau meurtri [קנה qaneh], et le lin fumant ne s’éteindra pas: il portera le jugement sur la vérité. » – Ésaïe 42: 1-3

Nous avons ici le mot serviteur qui ressemble beaucoup au mot témoin. Le témoin était « OD » עד (Ayin Daleth). Serviteur est Ain Beth Daleth עבד, « OBD ». Ainsi, serviteur et témoin sont très similaires, « OD » et « OBD ». « OD » est témoin, « OBD » est serviteur.

Ainsi le serviteur ne cassera pas un roseau meurtri, ni le lin fumant ne s’éteindra.

Un roseau – que vous trouverez dans toutes les écritures et toutes les religions – est un Bâton des Mages, un Bâton du Patriarche, un Bâton de Moïse. Ce bâton représente le pouvoir de la divinité. Ce pouvoir monte, il s’installe à l’intérieur de nous lorsque nous faisons le travail spirituel, il s’installe à l’intérieur de nous de haut en bas de la colonne vertébrale.

Il est évident que toutes les énergies primaires et fonctions critiques de notre corps humain, notre corps physique, montent et descendent la colonne vertébrale. Il ne devrait pas être surprenant que le conduit primaire qui nous donne cette connexion active à notre divinité intérieure monte et descend également la colonne vertébrale. Le symbole est le bâton ou le roseau que vous trouvez dans de nombreux endroits de la Bible.

Un roseau meurtri indique une colonne vertébrale qui n’a aucun lien spirituel, parce que les œuvres qui apportent ce lien spirituel ont été perdues ou n’ont pas été accomplies. Ce serviteur ne cassera pas ce roseau meurtri. En d’autres termes, il guérira ce roseau meurtri. Quand nous avons cette énergie active qui coule – c’est comme avoir de l’essence dans un moteur de voiture, maintenant ce moteur peut fonctionner. Si vous avez un téléphone portable ou un appareil mobile sans énergie, sans batterie, il ne peut pas fonctionner. Nous devons comprendre que physiquement nous pouvons être vivants et physiquement aptes ou en bonne santé, mais spirituellement, ce qui nous donne la vie spirituelle sont des types particuliers de comportements basés principalement sur ces conduites éthiques qui ont été mentionnées au début de la conférence. C’est pourquoi il est si important d’avoir ces comportements éthiques car ils forment la base de l’énergie dans notre corps pour se connecter avec notre âme et notre esprit, la Lumière Intérieure.

Enfin, troisième citation d’Isaïe: 43

« Tu es mon témoin [עד od], dit Iod Hei Vav Hei, et mon serviteur [עבד obd] que j’ai choisi: afin que tu puisse connaître [da’ath] et me croire, que ce sont les visages de ton Binah: avant moi « El » [Dieu dans Chesed] n’a pas été formé, il ne deviendra pas non plus [Chesed] après moi [Binah].

Moi, moi même, je suis Iod Hei Vav Hei; et AIN en tant que partie de moi est un sauveur. » – Ésaïe 43: 10, 11

Le témoin est « OD », le serviteur est « OBD ». Ces deux sont expliqués de différentes manières dans la Bible. Pierre est souvent représenté tenant deux clés et plusieurs fois comme une clé d’or et une clé d’argent. On peut dire que ces deux clés sont le symbole du témoin et du serviteur.

Parfois, elles sont simplement appelées les deux témoins. D’autres fois, cela est appelé le témoin et le serviteur. Tout cela pointe vers le même symbole. Rappelez-vous que nous avons lu une citation tout à l’heure sur un roseau, passons maintenant à la fin de la Bible, à l’Apocalypse 11:

« Et il me fut donné un roseau [kalamos, קנה qaneh] semblable à une verge: et l’ange se leva, disant: Lève-toi et mesure le temple de Dieu, l’autel et ceux qui y adorent. Mais la cour qui est sans le temple laisse la dehors, et ne la mesure pas; car elle est donnée aux Gentils; et la ville sainte foulera aux pieds quarante-deux mois.

Et je donnerai le pouvoir à mes deux témoins [martyria: témoigner, martyr, עד od], et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus d’un sac.

Ce sont les deux oliviers [duo elaia: deux olives] et les deux chandeliers [duo luchnia] devant le Dieu de la terre [ghay : sol]. » Apocalypse 11: 1 – 4

Décortiquons cela et expliquons comment il se rapporte à tout ce que nous avons expliqué jusqu’à présent. Nous avons parlé des différents archétypes qui doivent être développés dans notre église intérieure et notre temple intérieur. On peut dire que ce progrès est « mesuré sur le roseau » et le roseau représente la colonne vertébrale. Plus la mesure est grande, plus le degré – l’énergie – qui circule dans le roseau est grand. Si vous regardez un roseau de bambou par exemple, vous verrez qu’il y a des poches. Chacune de ces divisions est comme une poche, comme une cellule, et au sommet de chacune se trouve une autre cellule, jusqu’à ce que le sommet soit atteint. Semblable aux différentes vertèbres de notre colonne vertébrale. À mesure que l’énergie est purifiée, les principes établissent une connexion de plus en plus profonde liée à notre colonne vertébrale.

En développant cette énergie, nous développons notre temple intérieur. Mais la cour qui est sans le temple, laissez-la dehors, ce qui signifie ne laissez pas votre ego entrer. Ils ne sont pas destinés au temple. Ce qui est destiné au temple, ce sont les archétypes intérieurs développés dans la Lumière. Et il est dit: « Je donnerai le pouvoir à mes deux témoins » – c’est encore martyria « et ils prophétiseront… ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers ».

Il déclare que les deux témoins sont les deux oliviers et les deux chandeliers. La compréhension Gnostique ici devient un peu plus évidente lorsque vous étudiez les deux oliviers. En Grec, c’est duo elia. Duo est deux, et elia est olives. Il est souvent traduit par deux oliviers. Mais plus littéralement, ce sont les deux olives.

Si je devais vous dire que vous devez prendre soin de vos deux olives car elles sont très délicates et que vous devez prendre soin de vos olives, assurez-vous de ne pas vous blesser. Elles sont très importantse. Vous pouvez utiliser votre imagination pour comprendre qu’ils représentent les gonades, les deux testicules ou les deux ovaires. Ce sont nos deux olives.

Ces deux olives, bien sûr, si vous savez comment travailler avec les deux olives, vous obtiendrez de l’huile d’olive. Cette huile représente notre énergie de base qui est le sexe. Selon la façon dont vous utilisez cette huile, c’est très important. Rappelez-vous le mot khrestos, Christ, signifie feu et lumière. Mais le sens littéral est oint et ce que vous oignez est l’huile. Donc, ce sont les deux oliviers, les deux chandeliers, les deux témoins, le duo luchnia. Ce duo est deux, luchina est la chose qui crée la Lumière, le chandelier du Dieu de la terre. Quand nous disons Dieu de la terre, nous parlons des manifestations inférieures de notre soi. Certes, nous devons établir ces connexions plus grandes et plus développées avec notre Esprit Intérieur, mais Dieu existe partout. À l’intérieur de nous-mêmes, cela existe à l’intérieur de notre corps.

Il est dit ici que deux témoins, deux olives, deux chandeliers avant de dévoiler complètement tout cela, allons à Zacharie: 4 qui est dans l’Ancien Testament.

« Et j’ai élevé la voix et lui ai dit: Quelles sont ces deux olives [זית zayith] à droite du candélabre et à gauche?

Et j’ai élevé la voix une deuxième fois et je lui ai dit: Quelles sont les deux branches d’olivier [זית שבלי shibbol zayith] à côté des deux cuves d’or qui vident l’or [זהב zahab] d’elles-mêmes?

Et il m’a parlé en disant: ne sais-tu pas ce que c’est?

Et j’ai dit: Non, mon seigneur. Et il a dit: Ce sont les deux [היצהר yitshar] oints qui se tiennent devant le Seigneur [אדון Adown (Adoni)] de toute la terre [הארץ erets]. » Zacharie 4: 11-14

Nous parlons à nouveau des deux olives et des deux chandeliers. Un sur le côté gauche et un sur le côté droit. Vous pouvez voir un parallèle complet entre l’Apocalypse et Zacharie. Le dernier verset est exactement la même chose: « Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers se tenant devant le Dieu de la terre » (Apocalypse) et « Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de la terre » (Zacharie).

Les oints… encore une fois, être oint en Grec est khrestos. Être oint, c’est être oint avec quoi? Cette olive, ces olives, cette huile d’olive. Si vous lisez Zacharie, cela indique que l’huile remonte les chandeliers, jusqu’au sommet et que l’huile qui est l’huile d’or – comme l’huile d’olive. Le symbole de cette huile d’olive est le symbole de cette énergie qui monte de la terre au ciel.

Du bas du chandelier, du bas du roseau, du côté gauche et du côté droit, jusqu’au sommet qui est le Ciel, ou nous disons symboliquement, est notre tête. L’énergie au bas de la colonne vertébrale se déplace vers le haut, jusqu’à la tête. Et de là, la Lumière brille, et c’est le halo des Saints. C’est le feu au sommet des Apôtres dans le livre des Actes.

Cette énergie va du bas vers le haut. Mais vous devez connaître les enseignements intérieurs. Ceux qui savent obtenir l’énergie, transformer cette énergie pour la faire monter le long des chandeliers vers le haut, connaissent la véritable essence du Gnosticisme, de la Gnose. Et quiconque ne sait pas faire cela n’a pas été initié aux vrais enseignements Gnostiques parce que sans cela, vous ne pouvez pas être un témoin ou un serviteur.

Être témoin, être serviteur du seigneur, c’est être un transformateur d’énergie. Parce qu’à l’intérieur de nous se trouve le feu intérieur et ce feu que nous pouvons voir est très présent dans notre corps physique, d’une nature sexuelle très forte. Nous n’avons compris le sexe qu’à partir d’un animal instinctif et d’un point de vue matériel. Tout le monde semble croire qu’ils ne sont rien de plus qu’un animal intellectuel et que le sexe n’est que notre côté animal. Certes, il y a un niveau de sexualité lié au fait d’être un animal. Mais tout l’intérêt de la religion, en particulier les enseignements Gnostiques, est de transformer cet instinct en intuition, car à l’intérieur de ce feu, se trouve cette lumière qui nous transforme, et l’énergie qui peut construire et créer le temple intérieur à l’intérieur de nous-mêmes.

Notre énergie sexuelle créatrice est quelque chose qui peut créer physiquement. Les enseignements indiquent que vous pouvez affiner l’énergie, la garder dans le corps et la transformer dans la colonne vertébrale. Il s’agit d’une transformation énergétique qui n’est pas strictement liée au corps physique tridimensionnel.

Ces deux chandeliers, ces deux témoins, ou, le témoin et le serviteur, sont deux canaux énergétiques primaires qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Nous déclarons que le côté droit est solaire et est lié à la clé d’or de Pierre. Le côté gauche est lunaire et cela est lié à la clé d’argent de Pierre. Savoir comment travailler avec nos énergies, la solaire et la lunaire, c’est comment nous possédons les deux Clés du Ciel. C’est ainsi que nous construisons notre temple intérieur sur la pierre de fondation de notre pouvoir créateur sexuel.

Lorsque nous prenons l’énergie sexuelle et en extrayons les principes spirituels, nous sommes comme un alchimiste, transformant le métal de base en or. Ce que nous en retirons est une énergie, un pouvoir, une sagesse. Cela nous donne le pouvoir de tuer nos ennemis. Ces ennemis sont nos défauts psychologiques, ces imperfections psychologiques à l’intérieur de nous-mêmes, et cela donne la sagesse du Bien et du Mal.

Lorsque nous faisons notre propre volonté égoïste, nous acquérons la connaissance du mal, la connaissance de la souillure, la connaissance de nos imperfections. Lorsque nous nous rectifions et détruisons notre ego et construisons l’âme à l’intérieur de nous-mêmes, nous commençons à acquérir la connaissance du Bien. Il y a une raison pour laquelle les prêtres et les moines ou les individus ordonnés ont dû protéger leur énergie sexuelle. Aujourd’hui, cela se traduit par le célibat, que vous ne devez rien faire avec cette énergie.

Il y a une vraie raison pour laquelle vous devez protéger votre énergie sexuelle, pour travailler correctement avec elle. Si vous l’éjectez toujours de votre corps, par l’orgasme ou l’éjaculation, vous éjectez littéralement les principes spirituels et le pouvoir de transformer votre psychologie. La base fondamentale – le fondement de votre psychologie – est votre comportement sexuel. Rien n’est plus important que cela. C’est le fondement de votre mental, qui est le sexe. C’est pourquoi il est si important de prendre soin de votre énergie sexuelle.

Cependant, la compréhension moderne (qui est faux) est d’être célibataire et de rejeter totalement de manière très aveugle, de manière très superficielle et directe, de rejeter le sexe. Ce qui se passe, c’est que si vous rejetez le sexe de manière très directe et aveugle, vous finirez par réprimer toute cette activité égoïste. Le résultat est ce que nous pouvons voir aujourd’hui, malheureusement, tous ces crimes contre les enfants, des prêtres faisant des choses horribles aux enfants parce qu’ils n’ont pas compris leur nature sexuelle. Ils l’ont seulement réprimé. Garder votre énergie sexuelle n’est bon que si vous savez comment l’utiliser correctement. Cette huile doit monter jusqu’à la tête pour illuminer le monde, pour faire fleurir la rose de votre cœur. Cela développe l’âme.

Aujourd’hui, les enseignements se sont perdus et dégénérés. Nous devons savoir comment travailler avec l’énergie sexuelle, nous devons savoir comment examiner l’activité de notre mental et de notre cœur pour arriver à l’origine, exposer nos imperfections dans la Lumière, détruire nos imperfections, développer notre âme intérieure. Nous le faisons à travers le travail de transmutation sexuelle et de transformation psychologique. Ils travaillent ensemble.

De toute évidence, il y a beaucoup plus à dire sur la façon de travailler avec cette huile, comment travailler avec les deux témoins, travailler avec le témoin et le serviteur. Nous allons continuer à clarifier et à élaborer ces enseignements dans nos conférences suivantes.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Esoteric Christianity 03 Foundations of the Christian Path

Christianisme Ésotérique 02 Christ, l'Origine Universelle de l'Activité
Catégories : Christianisme Ésotérique