Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Christianisme Ésotérique

Dans une conférence sur le chemin ésotérique, Samaël Aun Weor a déclaré:

« La Gnose est la flamme à partir de laquelle toutes les religions ont germé, car au fond elle est la religion. Le mot religion vient du mot Latin religare, qui implique « lier l’âme à Dieu »; la Gnose est donc la flamme la plus pure d’où naissent toutes les religions, car la Gnose est la Connaissance, la Gnose est la Sagesse. »

Avec cette citation, nous pouvons voir que l’analyse du mot religion révèle exactement comment il convient d’opérer, quel est son but réel: lier l’âme à Dieu afin que l’âme puisse expérimenter la nature de Dieu. Certains diront peut-être que cela va à l’encontre du Christianisme, mais si vous regardez au bon endroit, vous pouvez trouver un soutien pour cette notion. Par exemple, dans les œuvres de Saint Athanase d’Alexandrie (qui vivait autour de 300 après JC), il est écrit:

« Il [Christ] a été fait homme pour que nous puissions devenir Dieu. » – Saint Athanase d’Alexandrie, De incarnatione verbi, sec. 54.3 (vers 318 après JC)

En d’autres termes, il déclare qu’il est possible que l’âme puisse s’unir à Dieu. Dans le Christianisme ésotérique, c’est tout le problème: il y a un chemin pour atteindre la théosis (théo signifie Dieu). Donc, la théosis est une incarnation divine et, à travers l’expérience, ou le dévoilement de cette connaissance à l’intérieur de nous, c’est l’accomplissement de la théosis peu à peu.

En ce qui concerne l’autre partie de cette citation, affirmant que la Gnose est la flamme à partir de laquelle toutes les religions ont germé, c’est aussi une chose avec laquelle certaines personnes ont des difficultés. En effet, nous affirmons que toutes les religions du monde ont une véritable composante. Certes, dans toutes les traditions, dans toutes les religions, nous pouvons trouver de fausses interprétations et une dégénérescence des traditions et des idées, de sorte que chaque religion puisse devenir fanatique ou tout simplement se perdre.

Mais nous trouvons aussi la vérité dans chaque grande religion.

Saint Augustin écrit:

« La chose même qui est appelé maintenant la religion Chrétienne existait aussi parmi les anciens, et elle ne manqua pas non plus des origines de la race humaine à la venue du Christ incarné, à partir de laquelle la vraie religion qui existait déjà commença à être appelé Chrétienne. » – St. Augustin, Retractiones (vers 427 après JC)

Voyons aussi ce que Justin Martyr dit dans sa Première Apologie :

« Et quand nous disons aussi que la Parole, qui est la première naissance de Dieu, a été produite sans union sexuelle, et que Lui, Jésus-Christ, notre Maître, a été crucifié et est mort, puis est ressuscité et est monté au ciel, nous proposons rien de différent de ce que vous croyez en ce qui concerne ceux que vous estimez fils de Jupiter. » – Justin Martyr, Première Apologie, ch. 21 (vers 155 après JC)

Justin Martyr fait ici une analogie entre les soi-disant mystères païens et la théologie Chrétienne. Normalement, beaucoup d’entre nous ont appris à croire que ces vieilles histoires de païens étaient des choses très simples et superficielles, qui n’avaient rien à voir avec la vraie religion. Mais en réalité, les tout premiers Pères Chrétiens savaient à quel point les histoires des Dieux et des Déesses Grecs et Romains étaient semblables à celles qui avaient été écrites dans le Nouveau Testament.

Les traditions qui ont finalement été remplacées par le Christianisme, toutes ces anciennes religions, ces religions païennes, étaient en déclin à l’époque. C’est pourquoi ils devaient être remplacés. Mais, la véritable source de ces anciennes religions est la même Gnose qui sous-tend le Christianisme ésotérique. Que nous l’appelions Gnosis en Grec ou un autre mot, cela n’a pas d’importance.

Toutes les traditions sont susceptibles de s’effondrer. Quand l’utilité d’une tradition commence à décliner, de nouvelles traditions sont créées afin de renouveler les enseignements qui conduisent à la Gnose, la connaissance universelle à laquelle aspirent tous, toutes nos âmes.

Le Christianisme ésotérique est vraiment la vraie doctrine universelle, la vraie doctrine Catholique Gnostique. Comme nous l’avons dit, Catholique signifie vraiment universel, et par Gnostique, nous parlons de connaissance.

La Gnose est la connaissance que nous devons posséder pour parvenir à la théosis, l’incarnation du divin. Tout comme les anciennes traditions de la Grèce et de Rome et toutes les autres traditions du monde tombent dans la dégénérescence, tout comme il y a de bons et de mauvais aspects dans toute tradition, lorsque nous parlons de groupes Gnostiques, de nombreux groupes ont servi les véritables enseignements du Christ et il y avait d’autres groupes qui étaient tout le contraire. Malheureusement, tous ces groupes se mélangent aujourd’hui et c’est en partie pourquoi de nombreux Chrétiens ont une connotation très négative de la Gnose.

Nous devons continuer à nous rappeler que la Gnose signifie simplement la connaissance et l’idée qu’il y a une étincelle de divinité à l’intérieur de nous qui peut nous fournir une connaissance du divin. C’est quelque chose avec lequel de nombreux Pères de l’église ancienne ont également souscrit. C’est la base fondamentale de la Gnose ou doctrine Gnostique, et ce n’est pas différent de toutes les vraies traditions anciennes.

Dans notre précédente conférence, nous avions déclaré que le Christ n’est pas une personne, mais que le Christ est un type de force ou de substance, un principe moteur, nous devons donc toujours différencier cette force de feu, ce feu spirituel, cette lumière spirituelle appelée Christ, et celui qui incarne ce feu, cette force.

De toute évidence, le fondateur du Christianisme est Jésus-Christ.

Jésus était le nom de cet individu et Christ était le titre de cet individu, parce que celui-ci, cette personne que nous appelons Jésus, a accompli le travail de purification de son âme, en atteignant au maximum la théosis, afin de recevoir le Christ..

Lorsque Jésus a reçu le Christ, il recevait le principe universel, l’intelligence universelle, et s’exprimait dans cette perspective en disant: « Je suis la lumière du monde. » Malheureusement, les gens interprètent cela comme croire qu’il y avait une manifestation du Christ et cette manifestation physique singulière en tant que Jésus était le seul et unique Christ.

En fait c’est différent. Quiconque atteint ce niveau s’unit complètement au Christ et ne fait plus qu’un avec le Christ. Le Christ est universel et dépasse tout individu, mais un individu comme Jésus purifie son âme à un degré tel que le Christ – la Force Universelle – puisse s’individualiser dans cette âme, et parler et apporter des enseignements, fonde des religions. Toutes les religions du monde sont fondées par le Christ, différents individus ayant atteint le niveau de Christ. C’est ce qui se passe toujours, de temps en temps.

Selon le Christianisme intérieur ou ésotérique, notre rôle dans tout cela est de purifier notre âme, de travailler sur notre psychologie, de faire le travail psychologique et spirituel intérieur.

Pour vraiment suivre cet enseignement, nous devons devenir pratiques. Beaucoup de gens qui étudient la religion et qui s’intéressent à ces choses ont beaucoup de théories et d’idées sur les différences conceptuelles de théologies différentes, de mythologies différentes, de façons différentes de comprendre comment Dieu et l’homme interagissent, comment la création « est vraiment » selon une doctrine ou une autre. Tout cela peut avoir une importance relative, mais le plus important pour nous ici et maintenant est de faire du Christianisme ésotérique un effort concret dans notre vie. Pour ce faire, nous allons étudier le Livre de Jean, nous allons nous intéresser au tout début, au premier chapitre, au premier verset. C’est un verset très célèbre souvent répété:

1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

2 La même chose était au commencement avec Dieu.

3 Toutes choses ont été faites par elle; et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

4 En elle était la vie; et la vie était la lumière des hommes.

5 Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.

Jean 1: 1 à 5

D’ordinaire, ces versets sont pris en termes d’histoire, d’événement historique, quelque chose qui s’est passé il y a de nombreuses années, il y a très longtemps. Mais, comme nous l’avons dit du point de vue ésotérique, nous devons interpréter tous ces événements comme une réalité vivante à l’intérieur de nous-mêmes.

L’importance réelle du mot ésotérique n’est pas seulement qu’il s’agisse d’une chose cachée, mais bien au sein de notre propre expérience. Ainsi, tout ce qui concerne le Christianisme, lorsque vous le comprenez du niveau ésotérique, indique quelque chose qui se passe à l’intérieur de nous.

Quand nous regardons ce premier chapitre, le premier verset de Jean 1 « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » Le meilleur moyen de commencer à comprendre ceci est de regarder l’original Grec.

Le mot commencement est en fait arché (prononcé arké). Ce mot arché est traduit par le commencement et nous considérons normalement ce « commencement » comme un événement historique. En réalité, la façon de comprendre cela ésotériquement consiste à considérer le commencement comme une autre façon de dire « à l’origine ».

La compréhension ésotérique de ceci est de le regarder comme un événement constant se produisant dans notre soi. Donc, ce que l’on entend normalement par « au commencement », c’est « à l’origine » ou « dans l’origine ».

Où commence quelque chose? Cela commence à l’origine, alors une autre façon de comprendre arché est de dire l’origine. Ainsi, au lieu que arché soit interprété comme un passé historique, il est considéré comme le point, l’origine, le lieu, et cette origine encore ésotériquement, nous cherchons quelque chose en nous-mêmes, car nous sommes, en tant qu’âme, connectés à notre esprit, et notre esprit est connecté au Christ.

Par conséquent, au commencement, ou à l’origine, était la Parole. La Parole est Λόγος, Logos en Grec, parfois elle est aussi traduite par Verbe. Un verbe est une activité. Bien souvent, le logos en Grec est utilisé pour parler de logique et de raisonnement, mais dans ce sens ce n’est pas ce à quoi nous nous dirigeons. Ce Logos mentionné ici dépasse de loin tout ce que nous considérons normalement comme un intellect ou un raisonnement. L’intellect ou le raisonnement est une activité de notre mental. Nous devons chercher plus profondément que le mental, au-delà du mental.

Ce que nous désignons vraiment ici avec ce Logos est l’activité primordiale même, la cause première, qui émerge de l’origine radicale.

Par conséquent, à partir d’une compréhension ésotérique, au commencement était le Parole, est mieux déclaré à l’intérieur de l’origine est l’activité primordiale.

En continuant avec cette compréhension, nous pouvons dire: « À l’intérieur de l’Origine est l’Activité Primordiale, et l’Activité Primordiale est avec Dieu, et l’Activité Primordiale est Dieu. »

Si nous ne comprenons pas cela correctement, on pourrait penser que cette interprétation implique que nous sommes des Dieux, car nous affirmons que notre activité primordiale est Dieu. Nous devons comprendre cela dans un sens très subtil et raffiné. De toute évidence, notre condition actuelle est très éloignée de Dieu, nous ne devrions jamais l’oublier. Mais nous devons aussi nous rappeler que la théosis est possible, que notre âme peut s’unir à Dieu, que notre âme est venue de Dieu. Ce que notre âme est aujourd’hui, ce que nous sommes aujourd’hui, est issu de cette activité primordiale qu’est le Christ et, grâce à un travail profond, à un travail intérieur, nous pouvons être réunis avec le Christ dans la Gnose.

Arché est un mot intéressant. Nous trouvons beaucoup d’autres mots qui en découlent, tels que Archange, qui est un principe ou un Ange en chef, un Ange originel, un Ange qui émane de cet Arch. En d’autres termes, un Archange est supérieur à celui d’un Ange ordinaire car il a pleinement ou plus développé cet Arché, cette activité originale, il est plus proche de cette origine.

Il y a également un mot très utilisé appelé Archétype. Archétype signifie un moule primordial. Un archétype est comme un modèle pour quelque chose qui doit être développé au sein de notre soi. Nous avons ces connexions potentielles, comme je l’ai dit précédemment, notre âme est connectée à notre esprit et notre esprit est connecté au Christ, et le Christ se manifeste dans de nombreux archétypes, de nombreuses manières différentes dans lesquelles la lumière se forme.

Lorsque ces archétypes se manifestent, lorsque ces archétypes se développent correctement, toutes les belles qualités de l’âme se manifestent et toutes les qualités de tout saint religieux ou prophète apparaissent. Toutes ces qualités étonnantes et merveilleuses sont des manifestations des Archétypes.

Malheureusement, nous avons à l’intérieur de nous un développement erroné de ces archétypes. Ce que nous avons à l’intérieur de nous peut être compris en termes de passions. De nombreux moines et contemplatifs de la religion Chrétienne parleront des passions. D’une perspective moderne, nous parlons de la même chose que l’ego, les désirs égotistes. Tout désir égoïste est un type d’énergie qui influence notre comportement. Mais cette énergie provient de nos actions antérieures. C’est comme un modèle d’énergie, et chaque fois que des circonstances similaires se présentent à nous dans le monde, il y a des moments où ces passions, ces modèles d’énergie se manifestent et nous finissons par agir d’une manière très éloignée nos idéaux religieux.

Aujourd’hui, souvent, les gens ne savent pas comment gérer ces problèmes. Afin de rendre cette doctrine pratique, nous devons regarder l’origine de toute notre activité. Parce que dans cette origine radicale nous trouverons le Christ, nous trouverons la Gnose, la connaissance qui nous mènera vers la théosis, l’incarnation du Divin.

Pour ce faire, nous devons regarder, nous devons placer notre attention, notre observation, dans notre mental et dans notre cœur. Nous devons voir la façon dont nous nous comportons réellement. Nous devons commencer à réfléchir à la manière dont notre mental fonctionne réellement. Il ne suffit pas de se repentir d’une mauvaise décision ou d’une mauvaise action prise. C’est bien, et c’est même nécessaire, mais ce n’est pas suffisant. Nous devons apprendre à connaître nos propres ténèbres, nos propres péchés.

Dieu nous donne la capacité de nous connaître nous-mêmes et à travers cette relation de lutte pour travailler sur nous-mêmes et de demander de l’aide, petit à petit, le Seigneur nous donne la lumière. Ce n’est qu’en apprenant de nos erreurs que nous devenons très sages. Le Seigneur ne s’intéresse pas à une personne ignorante, il veut la sagesse, l’amour, la compassion. Pour habiter ces qualités, que nous devons regarder à l’intérieur de nous-mêmes, nous devons regarder notre propre ego, nos propres passions.

Si nous nous asseyons, nous nous reposons, nous fermons les yeux, nous nous détendons, que voyons-nous?

Quelle activité voyez-vous?

Pour la plupart d’entre nous, si vous venez de faire cela pour la première fois, vous trouverez quelque chose.

Vous vous rendrez compte que votre mental continue même si vous ne le souhaitez pas. Vous constaterez que vous avez des émotions qui n’ont pas une bonne place à l’intérieur de vous. Vous avez de l’inimitié envers les autres, de la jalousie, du désir, de la haine. Peut-être vous vous inquiétez. Peut-être que votre mental continue à penser même quand vous ne voulez pas penser. Tout cela est de l’activité. Tout cela a une origine. Il est de votre devoir de le découvrir.

Notez que vous avez la capacité de le voir, que vous êtes l’observateur. Vous le remarquez, ce qui signifie que vous n’êtes pas obligé de faire quoi que ce soit. Vous pouvez voir votre mental agir de son propre chef.

C’est exactement ce que sont les passions. Elles semblent agir même si nous ne le voulons pas. C’est ce que nous appelons l’ego, mais l’ego est réellement egos, beaucoup de choses différentes, de nombreuses activités différentes qui surgissent d’instant en instant en instant sans notre moindre endossement. Ils arrivent de leur plein gré et semblent faire tout ce qu’ils veulent. Normalement, nous pensons que c’est ce que nous sommes vraiment. Quelqu’un nous dit de mauvaises paroles et nous sommes immédiatement insultés ou blessés, et cette activité d’être blessé ou de nous sentir insulté, nous en sommes convaincus, est ce que nous sommes vraiment. Nous pensons toujours que toute activité dans notre mental doit être une expression de notre soi « parfait ».

Mais en réalité, la plupart de ce qui se passe dans notre mental est une imperfection. Les choses arrivent dans notre mental sans raison valable. Notre façon d’agir, notre comportement renforcent tous ces comportements. La façon dont nous nous comportons, la façon dont notre mental réagit au monde nous dit quelque chose sur notre soi. Normalement, nous croyons que ce qui se passe dans notre mental dit quelque chose à propos de l’autre personne, mais ce que cela signifie de façon ésotérique, c’est qu’il s’agit de quelque chose qui concerne notre soi. La façon dont nous nous comportons vient toujours de l’intérieur.

Certes, le mental réagit à quelque chose dans l’environnement, mais deux personnes vivant dans le même environnement réagiront différemment. Par conséquent, l’origine, l’origine radicale de l’activité émanant de ces deux personnes ne vient pas du monde extérieur. Il y a une relation là mais l’origine radicale est toujours à l’intérieur. Par conséquent, toute cette activité qui émerge de nous doit être perçue comme ce qu’elle est, ce qui n’est généralement qu’un non-sens, une manière d’être imparfaite.

Jésus a dit que nous devons devenir parfaits comme notre Père céleste est parfait. C’est le but. Ne soyez pas confus, c’est exactement le but. Mais le message qui prévaut aujourd’hui est qu’un tel objectif est une erreur, un sophisme, une impraticabilité. Le message exprimé partout aujourd’hui est que nous ne sommes que des animaux immondes et que nous devrions nous engorger nous-mêmes, que si nous ressentons de la luxure, nous devons simplement nous engager dans la luxure, nous devons simplement trouver des choses dans lesquelles engorger notre mental. Une activité surgit dans notre mental et veut quelque chose et la meilleure façon de le gérer est simplement de s’y engager et de le développer davantage. Que nous devrions avoir des désirs égotistes « sains » et « salubre ».

Mais la vérité est que chaque activité qui émerge, si elle est basée sur l’ignorance et que nous nous y engageons, nous en souffrirons. Si notre vie est pleine de souffrances, c’est que nous ignorons la véritable cause de ces souffrances. Chaque fois que nous nous engageons de nouveau dans une activité qui, à notre avis, procure du bonheur mais apporte en réalité de la souffrance, nous renforçons ces schémas jusqu’à ce qu’ils deviennent très forts.

Chaque fois que nous apaisons nos peurs, au lieu de les analyser, nous renforçons la peur. Et la prochaine fois que cette peur aura l’occasion d’arriver, elle reviendra plus forte. Chaque fois que nous nous engageons et satisfaisons nos luxure, la prochaine fois que la luxure a la possibilité de devenir active dans notre psyché, elle sera plus forte. Si vous continuez à suivre cela encore et encore, vous créez un état d’esprit qui n’a aucune liberté. Lorsque nous avons un mental rigide et en cage, tout provoque une énorme éruption et la personne mène une vie très chaotique, toujours obligée d’agir, toujours esclave de toute impression qui apparaît, n’ayant jamais de véritable libre arbitre, n’ayant jamais la possibilité de bonheur. Ce type de personne, qui est fondamentalement l’ensemble de nous, s’efforce généralement de contrôler le monde extérieur de telle sorte que son mental soit satisfait, mais cela ne fonctionne jamais.

Lors de notre précédente conférence, nous avions évoqué la nécessité d’adopter un style de vie contemplatif, mais nous ne parlons pas ici de désengagement de notre vie pratique et d’aller dans la forêt ou dans les montagnes. Certes, ce type de vie ou de retraite est bon, à sa manière, mais, à l’ère moderne, nous devons combiner notre vie quotidienne pratique, tel qu’elle est, avec ces thèmes contemplatifs, intégrer une contemplation de notre vie quotidienne.

Cela signifie commencer à réfléchir et commencer à méditer sur notre vie, telle qu’elle est ici et maintenant. Toutes nos impressions sur notre monde ordinaire fournissent toutes les éruptions d’activité de notre mental que nous devons comprendre. Il n’est pas nécessaire de fuir la vie. Ce qui est nécessaire, c’est d’analyser, de réfléchir, de contempler, de méditer sur toutes les choses qui arrivent dans notre mental.

Normalement, tout ce qui arrive dans notre mental est considéré comme quelque chose qui s’est passé « dehors » dans le monde extérieur. Nous ne reconnaissons pas que c’est en réalité notre mental qui réagit; nous pensons que quelque chose est arrivé, et immédiatement ce fut terrible, que nous sommes simplement obligés d’être déprimés à ce sujet. Mais en réalité, c’est notre état d’esprit qui était lié à certaines circonstances de la vie, et lorsque cette situation a changé, c’est notre mental qui y était attaché qui en a souffert.

Chaque fois que nous ressentons une souffrance intense, c’est l’occasion de connaître la vérité sur notre soi.

Au lieu de considérer chaque difficulté de la vie comme un obstacle à votre bonheur, prenez-la comme la voie directe vers votre bonheur.

Les manifestations désagréables vous montrent quelque chose au sujet de votre mental, un niveau d’activité extrême à l’intérieur de vous, que vous n’aviez pas vu auparavant. Ce que vous devez savoir, c’est que vous avez une étincelle de divinité à l’intérieur de vous et, peu importe ce qui se passe, vous aurez toujours cela, vous aurez toujours la capacité de vous observer à tout moment, à n’importe quel moment spontané, vous pouvez observer votre mental. De cette base, c’est la graine de moutarde de la foi, et par foi, nous entendons ici faire directement l’expérience de votre mental. Vous pouvez directement expérimenter votre mental.

Quand vous pouvez l’observer, vous pouvez voir son activité et en combinaison avec la prière, vous pouvez transformer votre psychologie. Vous devez avoir une vraie repentance pour les maux que vous avez infligés, pour les souffrances que vous avez infligées au monde, pour votre incapacité, votre incapacité à défendre l’éthique Chrétienne, vous devez en éprouver le remords, vous devez reconnaître que vous avez agi de la mauvaise façon.

Vous devez confesser vos péchés, mais vous n’avez pas besoin de le confesser à quelqu’un d’autre, vous devez le confesser à l’intérieur de vous-même. Vous devez prier le Seigneur et confesser vos péchés tous les jours, avec une vraie repentance. Mais vous devez faire plus que simplement demander pardon, vous devez voir comment cette activité est arrivée, pourquoi vous avez choisi de faire ce que vous avez fait, pourquoi l’impulsion de votre mental est arrivée en vous. Vous avez pris le mauvais chemin, vous avez fait le mauvais choix, pourquoi? Peut-être que vous prenez un chemin égoïste, un chemin facile… Peut-être que nous nous sentons blessés, alors nous avons blessé une autre personne.

Tout cela est une erreur et nous savons que c’est une erreur, alors faites attention, regardez à l’intérieur de vous, reconnaissez son existence, voyez l’origine de cette mauvaise activité et voyez de quelle manière vous auriez pu la faire correctement, voyez où une telle notion, ou une telle impulsion fausse est arrivé en premier lieu, demandez de l’aide, priez. Faites toutes ces choses tous les jours et votre mental se transformera, votre cœur se transformera.

Malheureusement, bien que les gens disent vouloir être un bon Chrétienne, ils ne font pas l’effort nécessaire, ils veulent juste prier le dimanche, ils veulent rendre gloire à Dieu le dimanche, mais ensuite ils se comportent de toutes autres manières et ils font de mauvaises actions.

Nous ignorons souvent nos mauvaises actions, et si elles sont confrontées, nous les justifions, nous disons que nous devions agir de la sorte. Tout cela, c’est la paresse qui nous empêche d’entrer honnêtement dans la doctrine ésotérique. Pour être vraiment préparé à la doctrine ésotérique, nous devons être prêts à regarder à l’intérieur de nous radicalement à chaque instant pour reconnaître l’imperfection que nous avons.

Nous devons vouloir changer cette imperfection, nous devons savoir qu’il est possible de changer cette imperfection, car ce qui est à l’intérieur de nous à la base est cette téléios (perfection), dont parle Paul.

Paul dit: « Mais nous parlons de sagesse parmi ceux qui sont parfaits… » (1 Corinthiens 2: 6). Ce n’est pas une perfection de l’ego ; c’est une perfection de la Gloire de Dieu manifestant la Lumière de Christ.

Au-delà de notre personnalité, de nos affections et de notre mental, au-delà de notre individualité, se trouve la Lumière du Christ, la Gloire du Christ, la Sagesse du Christ. C’est notre racine et c’est ce que nous devons nous efforcer de manifester dans le monde. C’est le Christianisme Ésotérique.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Esoteric Christianity 02 Christ, the Universal Origin of Activity

Christianisme Ésotérique 01 Introduction
Catégories : Christianisme Ésotérique