Simon Magus

L’Écriture Gnostique « Les Actes de Pierre et de Paul » raconte l’histoire de Simon Magus, qui, de toute évidence, était un grand maître et avait de nombreux disciples dévoués. À propos de lui, Samael Aun Weor a dit:

« La malignité est si fine et délicate que même la maîtresse H.P. Blavatsky croyait fermement que Simon le Magicien était un maître de la Loge Blanche.

Maître Huiracocha croyait également que Simon le Magicien était un grand Maître Gnostique, et il nous a dit que tout ce que « Papus » et d’autres auteurs ont enseigné ces dernières années sur la magie a été pris à Simon le Magicien.

Le seul qui ne se soit pas trompé à propos de Simon le Magicien était Dante Alighieri dans sa Divine Comédie.

Simoniacs Tombés

Notre Seigneur demanda d’abord à Saint Pierre:

Avant de mettre les clés dans sa garde?

En vérité, il n’a rien demandé d’autre que « Suis-moi ».

Dante a appelé les disciples de Simon le Magicien SIMONIACS.

Les Romains ont construit des statues en son honneur, avec l’inscription « Simoni Deo Sanctu ».

Cependant, en étudiant attentivement les livres de Simon le Magicien, il n’y a apparemment rien qui puisse être condamné comme magie noire.

La malignité est si fine dans le monde du mental… La malignité est si délicate et subtile dans le plan de la compréhension cosmique qu’en réalité il faut beaucoup d’intuition pour ne pas être trompé… » – Samael Aun Weor, Traité d’Alchimie Sexuelle

Il n’y a qu’une seule façon de savoir définitivement si quelqu’un est maître de la Loge Blanche: éveiller votre conscience dans les mondes supérieurs et étudiez-les là-bas. Rien de moins que cela n’est fiable. C’est pourquoi Samael Aun Weor a donné cette instruction stricte:

« C’est pourquoi nous conseillons à nos disciples de ne suivre personne. Que nos disciples suivent leur propre Soi. Chacun de nos disciples doit suivre son resplendissant et lumineux Être intérieur. Chacun doit adorer son propre « Je Suis ». Nous supplions, implorons nos disciples de ne pas nous suivre. Nous ne voulons pas d’hommes de main ou de disciples. Nous avons écrit ce livre pour que vous, nos amis, écoutiez votre propre maître intérieur, votre resplendissant « JE SUIS ». L’Intime est votre maître: suivez-le. Tout d’abord, prenez garde qu’aucun des nombreux faux avatars qui apparaissent pendant ces périodes ne vous trompe, car de nombreux imposteurs apparaissent en ces temps et trompent les autres. Deuxièmement, faites attention aux tentations sexuelles. Troisièmement, ne fréquentez jamais les centres spirituels; les médiums-canalisateurs peuvent facilement vous égarer du chemin. De nombreux disciples sont terriblement tombés à cause de ces trois raisons dangereuses. Fuyez ces trois dangers perfides afin de ne pas perdre votre initiations et degrés. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

« Je ne suis personne; donc personne ne devrait me suivre. » – Samael Aun Weor, Astrologie Pratique

Il y a toujours beaucoup de gens qui se proclament humblement maîtres. Malheureusement, les gens modernes croient à tort qu’ils doivent suivre un « maître » dans le monde physique. C’est une grave erreur, propagée par ceux qui profitent de l’erreur.

Vous n’avez pas besoin de ces « maîtres » pour suivre le chemin. En fait, tout le contraire est vrai: en vous soumettant à une autorité extérieure, vous ne cherchez plus à entendre la voix du véritable maître, qui est à l’intérieur de vous.

« Il est nécessaire de rechercher un gourou pour qu’il nous guide sur cette voie intérieure et délicate. Le gourou doit être recherché à l’intérieur, dans la profondeur de la conscience… Chaque disciple doit chercher le maître à l’intérieur, à l’intérieur, à l’intérieur. Le maître se trouve dans la profondeur de notre conscience. Si vous voulez rechercher le maître, abandonnez toute érudition livresque et écoles pseudo-spirituelles. Le maître apparaît lorsque le disciple est préparé. » – Samael Aun Weor, Rose Ignée

« … de nos jours, il est très dangereux de simplement suivre quelqu’un. Le mieux est de chercher le Maître Intérieur. La meilleure chose est de suivre notre « Je Suis ». Le mieux est d’apprendre à voyager dans le corps astral pour visiter les temples de la Loge Blanche et recevoir les enseignements directement dans le temple…

« Les degrés authentiques et les initiations blanches authentiques sont reçus dans la conscience. Ces cérémonies initiatiques se déroulent dans les mondes supérieurs. Les initiations sont des réalisations intimes de la conscience, qui ne doit pas être révélée ou évoquée. Personne ne peut accorder des initiations à qui que ce soit. L’Initiation est atteinte à travers la vie elle-même. De nos jours, tout le monde veut être un maître. Néanmoins, nous déclarons qu’il n’y a qu’un seul maître; c’est le Christ intérieur qui illumine chaque être humain qui vient au monde. Ainsi, seul le Christ est le maître. Seul le resplendissant « Je Suis » est le Maître. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

Voici ce que Jésus a dit à propos des « maîtres »:

« Les scribes et les Pharisiens sont assis à la place de Moïse: tout ce qu’ils vous demandent d’observer, observez et faites; mais ne le faites pas selon leurs œuvres, car ils disent, et ne le font pas. Car ils lient des fardeaux lourds et pénibles à être portés, et les déposent sur les épaules des hommes; mais eux-mêmes ne les déplaceront pas avec un de leurs doigts. Mais ils font toutes leurs œuvres pour être vus des hommes: ils élargissent leurs phylactères, et élargissent les bordures de leurs vêtements, et aiment les pièces les plus hautes des fêtes, et les principaux sièges des synagogues, et les salutations dans les marchés, et d’être appelé des hommes, « maître, maître ». Mais ne soyez pas appelé maître: car un est votre maître, le Christ même; et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père, car un seul est votre Père, qui est dans les cieux. Ne soyez pas non plus appelés maîtres: car un est votre maître, le Christ même. » – Matthieu 23

Signes d’un Faux Maître

Le moyen le plus simple de séparer le pur de l’impur est sur la base de la chasteté : un véritable maître sait que le chemin de la libération nécessite une transmutation sexuelle. Cependant, ce n’est pas infaillible: il existe de nombreux magiciens noirs qui préservent leur énergie sexuelle. Mais, ils n’éliminent pas l’ego. Lire Trahison par Samael Aun Weor pour apprendre davantage.

« Le disciple qui veut s’engager sur le chemin droit, étroit et difficile qui nous mène à la Lumière doit se retirer de toutes les écoles spirituelles. Ces écoles sont remplies de « crimes sublimes ». Ces écoles sont des cages dorées remplies de « très belles vipères venimeuses ». La méchanceté mystique est très abondante dans ces écoles. Les pires crimes inscrits dans le code pénal sont commis sous l’abri de la phrase divine « Fraternité Universelle »… Nous avons connu des cas horribles. C’est-à-dire que nous avons connu le cas d’un certain Pharisien hypocrite qui s’est fait passer pour Jésus Christ… plus tard, il a allégué qu’il unissait toutes les écoles, ordres, sectes, croyances et loges au sein d’une fraternité universelle – et il était le centre de tout, naturellement. Nous connaissions un autre sujet qui prit le nom de K.H. pour déclarer qu’il était un Avatar et qu’il devait réunir toutes les écoles sous son sceptre. Tous ces types de sujets opportunistes fondaient généralement des loges noires sous l’abri de la belle phrase « Fraternité Universelle »…. Par conséquent, nous conseillons à nos disciples d’être très prudents, il vaut mieux se retirer de ces types de dames et messieurs, car ils sont dangereux et trompeurs. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

Signes d’un Véritable Maître

« Le maître authentique ne se vante jamais d’être un maître… Un gourou authentique ne se vante pas de cela. Le gourou authentique est le Christ Intérieur. Un vrai maître circule partout de manière anonyme et inconnue. Il ne montre ni ses actes ni ses pouvoirs et est rempli de modestie. Un vrai maître est avant tout un citoyen honnête. Le maître authentique n’est jamais un intellectuel, puisque l’intellect est une fonction animale du « Moi » humain. Le vrai maître est comme un enfant, pur, saint, simple et naturel. Le vrai maître est le Christ Intérieur « C’est la vraie Lumière, qui éclaire tout homme qui vient au monde » [Jean 1: 9]. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

« … les authentiques maîtresses illuminées ne se vantent jamais de cela. Les vrais disciples et maîtres sont ceux qui savent voyager consciemment dans leur corps astral. Les dévots masculins et féminins qui se souviennent de leurs vies passées et qui peuvent assister astralement aux temples du mystère sont de véritables êtres illuminés, mais ils ne se vantent jamais de cela; ce sont eux qui savent vraiment. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

Apprenez davantage: À la Recherche du Maître: Enseignants et Étudiants

Catégories : Blog