Culte Gnostique à l’Agnostos Theos

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

AN00258295_001_l
Saint Paul à l’autel du Dieu Inconnu à Athènes. Du British Museum. © Les administrateurs du British Museum

«Alors Paul se tint au milieu de la colline de Mars, et dit: Hommes d’Athènes, je vois qu’en toutes choses vous êtes si superstitieux, car, en passant et regardant vos dévotions, j’ai trouvé un autel avec cette inscription, ἄγνωστος θεός [Agnostos Theos: «Dieu Inconnu»]. Ce que vous adorez par ignorance, c’est ce que je vous déclare.» – Actes 17:23

Mes frères et sœurs bien-aimés, le temps est venu de comprendre ce qu’est réellement l’Être, ce que sont nos études, ce qu’est la Gnose. Tout d’abord, nous devons rendre culte à Agγνωστος θεός Agnostos Theos [«Dieu inconnu»], l’espace Abstrait Absolu, inconditionné et éternel.

Sans aucun doute, la divinité incognito et inconnue est celle qui n’a pas de nom: cela, l’innommable, l’ineffable…

L’Absolu est au-delà de tout ce qui a une forme: il n’a pas de forme, de côtés, de quantité, de qualité, de nombre, de mesure et de poids; c’est ce qui n’est pas, ce qui n’a pas de forme, ce qui est réel.

Lorsque vous utilisez ce genre de termes, vous devez savoir comment les comprendre d’un point de vue intuitif. Quand je dis «c’est ce qui n’est pas», nous devons appréhender la signification profonde.

Une forme d’être serait comme ce que nous avons dans notre intellect, mais «Cela» n’est pas ce que nous avons dans notre intellect. C’est pourquoi je dis «c’est ce qui n’est pas». Ce «non-être» est l’Être réel. C’est seulement de cette façon que nous pouvons le comprendre un peu, car «Cela» est au-delà de toute compréhension.

SAT (Sanskrit सत्), l’Immanifesté, appartient sans aucun doute à «l’aspect négatif de la lumière». Nous sommes habitués à penser à la lumière sous son aspect positif, mais l’aspect négatif de la grande vie est bien au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre… Il est bien au-delà des sephiroth de la Kabbale, bien au-delà du silence et du son, et de l’ouïe pour le percevoir… Bien au-delà de la pensée, de la parole et de l’action…

«Il n’y avait ni existence, ni non-existence,
Le royaume de l’air, ni le ciel au-delà.
Qu’y avait-il pour contenir, pour couvrir dans–
Était-ce seulement de vastes profondeurs insondables d’eau?

Il n’y avait pas de mort là, ni d’immortalité.
Il n’y avait pas de soleil, divisant le jour de la nuit.

Alors il n’y avait que CELA, se reposant en lui-même.
A part ça, il n’y avait rien.

D’abord dans l’obscurité voilée dans les ténèbres,
Chaos inconnaissable, le Tout caché.

Jusqu’à ce que le vide informe se manifeste
Par la grande puissance de la chaleur est née cette graine…» – Rigveda, x, 129

Tree-of-Life-2.0-void

Lorsque nous parlons d’«existence négative», nous devons comprendre Ce qui n’est pas et qui néanmoins est. La lumière incréée est donc l’aspect négatif de la lumière; c’est la réalité. Nous devons saisir «l’existence négative» dans le sens qu’elle ne se manifeste pas, qu’elle est cachée derrière les voiles de ce qui se manifeste.

L’Ancien des Jours, par exemple, en chacun de nous, s’avère être Malkuth pour l’Absolu, c’est-à-dire son aspect inférieur. De même que dans la manifestation cosmique Malkuth est le monde physique, l’aspect le plus bas de tous les dix sephiroth, de même que l’Ancien des Jours, avec toute sa grandeur, majesté et seigneurie, est seulement Malkuth pour l’Absolu.

Toute émanation émerge de cette divinité incognito et inconnue, qui est latente dans tout ce qui est, a été et sera. Les ineffables, l’armée de la voix, la grande parole, les saints dieux, les gouverneurs de l’univers entier, ils ne sont que des manifestations de la divinité incognito et inconnue, des manifestations de l’Agnosthos Theos.

Bien, mes chers frères et sœurs, n’oublions pas יהוה, Jehovah, Iod-Heve. Quand je parle de cette manière, je ne me réfère en aucune façon à ce Jehovah anthropomorphique de l’Église de Rome et de Jérusalem et à tous les gens dogmatiques en général, non. Le Jehovah auquel je me réfère, celui auquel je fais allusion, est le Jehovah intime de chacun de nous. Il est évident qu’à l’intérieur de chacun de nous, nous portons notre propre יהוה Iod-Heve.

Iod est le principe masculin. Heve הוה est le principe féminin. Iod י est notre Père qui est en secret, Heve הוה est notre Mère Divine Kundalini. Ils forment le Jehovah intime et particulier en chacun de nous.

Jésus de Nazareth a rejeté le Jehovah anthropomorphique des Juifs, ce Jehovah Biblique, celui de la loi de Talion, celui de la rétorsion.

Jésus de Nazareth a aimé son Père qui est en secret et sa Mère Divine Kundalini. Au pied de la croix, nous le voyons pleurer vers son Père. Nous voyons aussi la Mère du Divin Rabbi de Galilée au pied de la croix, et lui, crucifié sur sa croix, s’exclamant d’une voix forte:

«Père, entre tes mains je remets mon Esprit!»…

Sa Mère Divine Kundalini est au pied de la croix, l’assistant à tout moment. Elle est Ram-IO. «Ram» est un mantra, le mantra du feu, le mantra du tattva Tejas. «IO» nous rappelle les mystères Isiaques. «IO» est le point à l’intérieur du cercle, c’est le lingam-yoni.

Donc, frères et sœurs, Jésus a définitivement rejeté ce Jehovah dogmatique, celui qui a fondé toute sa doctrine sur les représailles, sur «œil pour œil et dent pour dent». Jésus a fermement adoré son Père qui est en secret et sa Mère Divine.

L’authentique Jehovah doit donc être recherché intimement. Chacun de nous porte Jehovah à l’intérieur, au-delà de sa Conscience. Jehovah est Iod-Heve, le Père qui est en secret et la Mère Divine…

Nous avons cité l’Espace Abstrait Absolu, d’où a émané l’Armée de la Voix, et d’où jaillit notre Jehovah particulier, notre divin mâle-femelle. Nous voyons donc que derrière notre divinité particulière se trouve la divinité abstraite, l’Être de notre Être, le Dieu inconnu devant lequel toute l’armée de la voix se prosterne, la vérité qui n’a pas de nom, l’existence négative, «Cela» qui n’est pas et néanmoins est.

Ainsi, sachant que notre Être intérieur a émané des entrailles de l’espace abstrait inconditionné et éternel, nous devons nous orienter en étant conscients de l’origine de notre Être Intérieur. Tout d’abord, il est indispensable que notre Père-Mère intérieur soit auto-réalisé à l’intérieur de nous; cela n’est possible que si nous nous comprenons, si nous parvenons à éliminer de notre propre nature les éléments inhumains que nous portons à l’intérieur.

Voyons qu’au plus profond de nous-mêmes se trouve notre Père-Mère, notre Elohim primordial, qui a émané du Dieu inconnu, de la lumière insondable de l’espace abstrait, inconditionné et éternel. Ainsi, notre Elohim est venu avec un but, et c’est de prendre forme à l’intérieur de nous, de s’auto-réaliser, de se cristalliser en nous… Est-ce possible? Oui, ça l’est! Mais encore une fois, nous avons d’abord besoin de l’élimination des éléments inhumains, afin qu’il puisse s’exprimer à travers nous. Deuxièmement, nous avons besoin de la création d’instruments ou de véhicules capables de contenir sa présence, de la recouvrir, de la protéger; des véhicules qui doivent avoir une constitution forte et pourtant élastique, ductile et sublime…

Quel genre de véhicules seront-ils? Hier, précisément, nous parlions des corps existentiels supérieurs de l’Être. Certaines personnes croient qu’elles possèdent déjà ces corps – quand je parle de «certaines personnes», je me réfère aux pseudo-ésotéristes et aux pseudo-occultistes – malheureusement, les personnes qui naissent avec un Corps Astral sont très peu nombreuses.

Si nous examinons attentivement les gens, nous voyons qu’ils n’ont que leur corps planétaire (physique); ce corps est régi par 48 lois. Ce que je dis est prouvé par les 48 chromosomes qui existent dans la cellule germinale [la science moderne n’a pas encore découvert deux liés à la quatrième dimension]. Comme on le sait déjà, l’élément masculin fournit 24 chromosomes pour former cette cellule. Les biologistes n’ignorent pas que l’élément féminin contribue aux 24 autres chromosomes. Quand ils sont combinés, ils nous donnent 48, qui est le nombre de lois nécessaires pour une cellule germinale. Ainsi, notre corps physique est régi par 48 lois. C’est un instrument merveilleux. Malheureusement, l’humanité ne possède que cet instrument.

Le siège vital de ce véhicule est le Corps Vital, le «linga sarira» des Théosophes, la condensation bio-thermo-électromagnétique sur laquelle se trouve la racine même de notre existence physique.

Au-delà de ces corps, la seule chose qui existe en eux est l’ego. C’est ainsi que l’humanité ordinaire est constituée.

Les gens, les bipèdes à trois cerveaux, les «animaux intellectuels» ne possèdent que le corps planétaire avec un siège vital, et à l’intérieur, au plus profond, ils portent leur ego, leur «moi», leur moi-même, leur obstiné. Ce «moi», cet ego, est composé de divers éléments inhumains. Malheureusement, leur Essence est embouteillée, incorporée dans leurs «éléments», et il est évident que leur Essence est traitée en fonction de son état.

Nous sommes donc dans un état désastreux. Néanmoins, nous sommes appelés à contenir à l’intérieur de nous le divin mâle-femelle, celui qui a émané de l’Espace Abstrait Absolu.

Mais que faisons-nous, comment procédons-nous, comment agissons-nous, comment travaillons-nous pour qu’un jour notre Elohim sacré puisse être contenu à l’intérieur de nous? Quelle serait la procédure?

Tout d’abord, nous devons commencer par éliminer les éléments inhumains de notre nature. Et de tels «éléments», je le répète (et pour qu’on le comprenne très bien, je clarifie), sont personnifiés avec les différentes figures qui constituent le «Moi», le moi-même, l’obstiné: à savoir, la colère, l’avidité, la luxure, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. Ces défauts sont si innombrables que même, «si j’avais cent bouches, cent langues et gorges d’airain, inspirées de poumons d’acier, je ne pourrais pas décrire la moitié de mes horribles éléments», et je ne finirais pas de les énumérer tous avec soin.

Il devient très nécessaire, urgent, inajournable, d’éliminer ces défauts. Chacun d’eux est un élément inhumain, et à l’intérieur de chacun d’eux l’Essence, qui est la plus digne, qui est l’élément le plus décent que nous possédons, est embouteillée, retenue, fourrée à l’intérieur d’eux.

Tout d’abord, il est urgent de comprendre qu’il est essentiel de devenir consciencieux de nos erreurs.

Les défauts que nous portons cachés font surface en relation avec les gens, dans la lutte pour notre pain quotidien, en relation avec nos amis, et si nous sommes alertes et vigilants comme le gardien en temps de guerre, alors nous les découvrons.

Le défaut découvert doit être compris dans son intégralité, dans tous les départements du mental. Chaque défaut est multiforme et a de nombreuses racines.

Une fois que nous avons compris nos erreurs, une fois que nous les avons analysées à travers la technique de la Méditation, nous allons procéder à les éliminer.

Par exemple, nous aurions pu comprendre le défaut de la colère, et néanmoins continuer avec elle. Nous aurions pu comprendre le défaut de l’envie, et néanmoins le porter à l’intérieur. Par conséquent, il est également nécessaire, je le répète, d’éliminer tout défaut compris, et cela n’est possible qu’en utilisant la force électrique sexuelle.

Ainsi, pendant le Sahaja Maithuna, nous pouvons invoquer Devi Kundalini, le serpent igné de nos pouvoirs magiques, et la supplier d’éliminer, d’éradiquer de nous le défaut découvert (et compris). Elle procédera à les jeter en utilisant la lance de Minerve.

Souvenons-nous de ce merveilleux symbole dans lequel le grand kabir Jésus apparaît avec un «fouet» chassant les «marchands» du Temple de Jérusalem. De même, nous devons procéder: nous devons chasser avec le fouet de la volonté les marchands de notre temple, à savoir notre colère, la cupidité, l’envie, l’orgueil, etc., etc., etc. Devi Kundalini se chargera de le faire; elle brandira la lance de Minerve et avec cette force Fohatique extraordinaire elle éliminera les éléments inhumains que nous portons à l’intérieur.

CastingoutMoneyChangers

Ainsi, mes chers frères et sœurs, c’est ainsi que la Conscience va s’émanciper, se libérer et, à mesure qu’elle est libérée, elle s’éveillera. Ainsi, lorsque tous les éléments inhumains auront été dissous, alors notre Conscience brillera, alors nous pourrons voir, entendre, toucher et sentir les grandes réalités des mondes intérieurs. Je répète: nous devons chasser les «marchands» du temple et c’est une question de thelema (volonté)…

En continuant alors, le travail de préparation est extraordinaire, parce que nous avons vraiment besoin de beaucoup travailler afin de pouvoir, un jour, contenir à l’intérieur de nous le divin mâle-femelle, l’Elohim intérieur, qui un jour a émané de la lumière incréée de l’Espace Abstrait Absolu.

En parlant plus profondément (pour la préparation du temple), nous dirons que la fabrication d’un Corps Astral est nécessaire.

Éliminer l’ego est une moitié, créer les corps existentiels supérieurs de l’être est l’autre moitié, et le sacrifice pour l’humanité est notre devoir. Avec ces trois facteurs de la révolution de la Conscience, nous réaliserons l’auto-réalisation intime de l’Être; avec ces trois facteurs de la révolution de la Conscience, nous pourrons cristalliser dans notre intérieur l’Elohim intime, notre Père-Mère, notre Jehovah particulier, notre Iod-Heve.

La création des corps existentiels supérieurs de l’Être est aussi un travail d’extrême patience. Nous devons transmuter le sperme sacré en énergie.

Dans d’autres temps, lorsque l’humanité n’avait pas encore développé l’abominable organe Kundabuffer, personne n’a extrait le sperme sacré du corps. Mais quand l’abominable organe Kundabuffer fut implanté dans «l’animal intellectuel», alors les humanoïdes s’amusèrent à éliminer le sperme sacré. Mais, si nous transmutons cette matière vénérable en énergie, nous pouvons créer les corps existentiels supérieurs de l’Être. Mais par-dessus tout, nous devons comprendre les différents processus alchimiques…

On a dit qu’il suffit d’avoir une substance pour accomplir le Grand Œuvre. Quelle pourrait être cette substance? Nous répondons: cette substance est le mercure de la philosophie secrète. Et où est ce mercure? Bien, ce mercure est l’âme métallique du sperme. Il est donc clair que quand la liqueur sexuelle n’est pas gaspillée, elle est transmutée en énergie, et cette énergie est le mercure de la philosophie secrète. Autrement dit, l’âme métallique du sperme est le mercure de la philosophie secrète, et cette âme métallique est représentée par Lucifer.

En citant ce personnage, nous ne devons pas être scandalisés, puisque c’est Lucifer. Ne pensons pas à un archange anthropomorphe. Lucifer est très individuel. Chacun de nous a son Lucifer particulier et individuel. Lucifer est l’un des aspects de notre Être intérieur, et en vérité, c’est le plus important. Lucifer est, pour ainsi dire, le double de notre Logoi intérieur, le duplicata du Troisième Logos en nous, l’ombre de Shiva (l’archi-hiérophante et l’archi-magicien).

Que Lucifer a brillé… c’est vrai, et il a brillé comme un archange enflammé et ineffable. Il était un Sanat Kumara. Mais, quand nous sommes tombés dans la «génération animale», l’un des aspects les plus importants de notre Être – parce que étant le duplicata de notre Dieu intime – la racine du sexe en nous est réellement tombée dans les ténèbres de ce monde et a été transformée en «le diable».

Par conséquent, il y a autant de diables sur Terre que d’êtres humains. Chacun de nous a son propre diable, et ce diable particulier en chacun de nous est noir comme du charbon, et exhale à travers l’organe Kundabuffer, le Fohat négatif, le feu de la fatalité, le feu Luciférien.

Après avoir été la créature la plus excellente, il est maintenant en disgrâce.

Personne ne peut l’aider, sauf nous. Nous devons le blanchir, et cela a été écrit par les alchimistes médiévaux. Ils ont dit:

«Brûle tes livres et blanchis le laiton…»

On sait déjà que le laiton est fait de cuivre, et que le cuivre est lié à Vénus, l’étoile du matin et de l’heure du vêpres…

«Blanchir le laiton» signifie blanchir notre diable intérieur afin de le libérer.

Il est le Prométhée enchaîné. Un vautour dévore inlassablement ses entrailles (le vautour du désir).

prometheus-rock2

Lucifer est un colosse. Il a le pouvoir sur les cieux, sur la Terre et sur les enfers, mais nous l’avons en disgrâce. Ainsi, si nous le blanchissons, nous serons abondamment récompensés.

Mais comment le blanchissons-nous? Nous le faisons en éliminant l’ego, en créant en nous les corps existentiels supérieurs de l’Être et en nous sacrifiant pour l’humanité.

Chez les Aztèques, Lucifer apparaît se précipitant au fond des abysses, symbole de notre chute sexuelle. Mais il y a quelque chose d’étonnant dans la doctrine Aztèque: Lucifer enroulant le cordon de pénitent, d’anachorète… Lucifer faisant pénitence… avez-vous vu quelque chose de plus extraordinaire?

Bien, frères et sœurs, ce Lucifer est, disons, la représentation de notre Pierre Philosophale. Ce paradigme, dans sa profondeur, est ce que Lucifer a en nous. Mais, il est si intimement lié au Mercure de la philosophie secrète qu’il semble que nous ayons digressé. En faisant notre dissertation, nous n’avons pas digressé. Ce dont nous avons besoin, c’est de prêter beaucoup d’attention… J’ai déjà dit que l’âme métallique du sperme est la Pierre Philosophale. J’ai aussi dit que Lucifer est la Pierre Philosophale. Alors, lequel des deux est la Pierre Philosophale? En vérité, en effet, Lucifer et l’âme métallique du Semen sont la Pierre Philosophique. Cette pierre est voilée par Lucifer…

Bien, dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris, il y a un oiseau, un corbeau, avec sa vue dirigée vers la «petite pierre angulaire». Qu’y a-t-il sur cette «pierre angulaire»? Une figure, le diable!… Que signifie le «corbeau de la putréfaction»? Cela signifie la mort! Nous devons éliminer, tuer, détruire l’ego animal. C’est seulement de cette manière qu’il est possible de «blanchir le diable» qui est au coin du temple et qui veut sa libération, puisqu’il veut redevenir cet archange lumineux des autres temps.

Cette âme métallique du Semen, je le répète, est extraordinaire. Il a émané du chaos, qui sont les eaux séminales de la vie. À son tour, à partir de cette âme métallique, au moyen d’une projection, une troisième eau est libérée: c’est le fluide énergétique proprement créatif qui s’élève à travers les canaux Ida et Pingala vers le cerveau. Quand le feu (le soufre) féconde ce mercure, le merveilleux processus d’initiation commence. Mais gardez à l’esprit les trois aspects du mercure: d’abord, comme un chaos métallique, comme un simple sperme. Deuxièmement: comme l’âme métallique ou le mercure. Troisièmement: comme la troisième eau, ce fluide merveilleux qui monte à travers les canaux d’Ida et de Pingala vers le cerveau.

Un moment arrive ou arrivera où cette «âme», ce troisième aspect, ces fluides sexuels montant par les canaux d’Ida et de Pingala, sont fécondés par le feu sacré – voilà le croisement du mercure avec le soufre dans son premier aspect – puisque tout le progrès ésotérique en nous, est basé sur les croix incessantes du mercure avec du soufre…

L’hydrogène sexuel SI-12 – dont parlent les meilleurs ésotéristes, parmi eux Gurdjieff – correspond évidemment au mercure lui-même, au troisième aspect, à la troisième eau mercurielle. Ce mercure, lorsqu’il se cristallise dans son premier véhicule, qui est le Corps Astral, devient extraordinaire et merveilleux, mais pour que ce mercure prenne la forme du Corps Astral, il faut le travailler.

Au moyen de la transmutation sexuelle, le temps viendra où ce Mercure prendra cette figure, ainsi, quand nous aurons déjà un Corps Astral, nous pourrons voyager avec lui à travers l’espace infini. Bien plus tard, le mercure se cristallise sous la forme du Corps Mental, et même beaucoup plus tard, avec la forme du Corps Causal. Voilà les trois formes de la cristallisation du Mercure. Ensuite, lorsque ces corps existentiels ont été formés, nous incarnons l’Âme Humaine.

Mais, il ne suffit pas de créer avec le mercure les corps existentiels supérieurs de l’Être. Nous devons savoir que le mercure est appelé à porter l’or du Christ cosmique en lui-même. Saint Christophe portant l’enfant ou le mouton portant sa toison sont tous des allégories de cette vérité que nous affirmons.

Chacun de nous doit d’abord préparer son Mercure. Une fois qu’il est préparé, n’oubliez pas qu’à l’intérieur de lui devrait se développer l’enfant d’or de l’Alchimie Sexuelle.

Ainsi, l’hydrogène sexuel Si-12 dont parle Gurdjieff n’est autre que le mercure.

Quand il est dit que «l’or se développe dans le mercure», c’est vrai. Mais quel genre d’or est-ce qui prend forme? Je répète: L’or Christique, parce que le Christ est l’or. Ainsi, l’or doit être formé dans ces corps de Mercure, l’or du Christ. En d’autres termes, le Logos doit prendre forme à l’intérieur de nous, et c’est un travail laborieux, ardu et difficile…

Il ne suffit pas de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être, il faut aller plus loin. Il est nécessaire de les perfectionner, afin qu’ils puissent être couverts plus tard avec les parties distinctes de l’Être.

Je le répète, pour que ceux ici présents et ceux qui m’écouteront plus tard comprennent: le mercure est la matière fondamentale du Grand Œuvre et a, comme je l’ai dit, trois aspects (et je le répète et je le clarifie):

Premier aspect: le chaos proprement dit des sages, qui est ce fluide semi-liquide, semi-solide, la sécrétion de nos glandes sexuelles. Cette sécrétion se produit non seulement chez l’homme mais aussi chez la femme. Car il est vrai que pendant un orgasme il gaspille son semen, la femme aussi a son semen, et quand elle a l’orgasme, elle le perd misérablement…

Que les médecins ne veulent pas appeler la sécrétion sexuelle féminine «semen ou sperme» est autre chose. Nous, les alchimistes, donnons à la sécrétion sexuelle féminine le nom de «sperme ou semen» parce que c’est du sperme [littéralement, «graine»]. Je parle en termes d’Alchimie rigoureuse, pas en termes chimiques et médicaux, et cela doit être clarifié dans cette conférence.

Que la sécrétion sexuelle a trois aspects… c’est vrai. Et si je répète c’est pour être compris: le premier aspect que j’ai déjà dit est le même sperme.

Le deuxième aspect est le résultat de la transmutation sexuelle. C’est, disons, la partie tétradimensionnelle du sperme, sa partie subtile ou éthérique; l’âme, avons-nous dit, venant de ce sperme, l’âme métallique. C’est le mercure dans son deuxième aspect.

Maintenant, le troisième aspect vient du second. C’est l’énergie qui monte déjà tout le long des cordes d’Ida et de Pingala vers le cerveau.

Les alchimistes ont déclaré que ce «mercure doit être fertilisé par le soufre», et il convient que vous me comprenez. Il est clair que lorsque les atomes solaires et lunaires du Mercure entrent en contact dans le Triveni, près du coccyx, une troisième force s’éveille par induction électrique, qui est le soufre, le feu qui monte victorieusement à travers le canal Sushumna (c’est-à-dire canal médullaire de l’épine dorsale) vers le cerveau, et dans son ascension il ouvre les chakras, disques ou centres merveilleux du Corps Vital. Ensuite, il est dit que «le mercure a été fertilisé par le soufre…»

Il est clair que ce mercure fertilisé par le soufre est revêtu de nouveaux aspects merveilleux… Il donne origine à une première création d’un ordre transcendantal. Je me réfère au Corps Astral, qui n’est rien de plus que du mercure fertilisé par le soufre. Le résultat est le Corps Astral. C’est-à-dire que le Corps Astral est formé, et que tout le monde le sache!

Gurdjieff ne l’a pas bien expliqué, mais je l’explique: avec cette création, avec le Corps Astral, nous pouvons bouger consciemment et positivement à travers l’espace infini.

On sait que l’on a un Corps Astral quand on peut l’utiliser, comme on sait qu’on a les pieds, parce qu’on peut marcher avec eux, ou les mains parce qu’on peut les utiliser; de même, on sait que l’on a un Corps Astral quand on peut voyager avec.

Ayant fabriqué le Corps Astral, on n’a pas tout fait. Nous aurons, en effet, acquis l’immortalité, oui, dans le monde des 24 lois, c’est-à-dire dans le monde astral. Les gens qui n’ont pas acquis, qui n’ont pas fabriqué le Corps Astral, ne sont pas immortels; au moment de leur mort, leur corps physique devient poussière, et ce qui continue dans ce monde astral, ce sont les différents éléments qui composent le «Moi», le moi-même, l’obstiné, en d’autres termes, leurs éléments sous-humain, inhumain, infrahumain, bestiaux. Que ces éléments reviennent plus tard… c’est vrai! Les gens, malheureusement, ne savent pas comment ils sont nés et comment ils meurent…

Une fois l’astral créé, je le répète, il sera nécessaire de créer un Corps Mental individuel, un véhicule mental. Avec quoi cela pourrait-il être créé? Bien, avec le même mercure. Oui, c’est avec le mercure que le Corps Mental va être créé, le mercure dans une octave supérieure à l’octave de l’astral.

Bien plus tard, je le répète, avec le même mercure dans une troisième octave, le corps de la volonté consciente sera créé. Ainsi, voilà comment les corps existentiels supérieurs de l’Être vient à être formés avec le mercure.

Maintenant, l’or doit apparaître dans ce mercure. Comprenez, ce n’est pas de l’or purement matériel, mais de l’or Christique, de l’or spirituel. Mais pour me rendre plus compréhensible, je dirai: il faut plus tard faire de l’or à partir du mercure, c’est-à-dire prendre ce mercure jusqu’à le convertir en or. Le Corps Astral doit devenir de l’or, et ensuite le Corps Mental, et séquentiellement le Corps Causal. C’est ce que nous voulons préciser quand nous disons que «l’or doit se former dans le mercure». Bien sûr, une fois que les corps sont devenus de l’or pur, ils peuvent et doivent être dévorés par le serpent. C’est ce que nous voulons clarifier quand nous disons que les corps doivent être perfectionnés, et ensuite nous devons les envelopper avec les différentes parties de l’Être.

Bien sûr, le premier corps que le serpent igné de nos pouvoirs magiques dévorera est le Corps Astral. Le second corps que le serpent sacré doit dévorer est le Corps Mental. Le troisième corps que le serpent sacré doit dévorer est le Corps Causal. Beaucoup plus tard, le serpent igné de nos pouvoirs magiques avale l’Âme Spirituelle et l’Intime. Quand le serpent a avalé les corps que nous avons créés, Elle sera Elle et rien d’autre qu’Elle.

Néanmoins, le «consummatum est» apporte, en réalité, des caractéristiques transcendantales insoupçonnées dans un tel serpent. Il est écrit «Le serpent est dévoré par l’aigle». C’est pourquoi, dans le pavillon national mexicain, l’aigle semble toujours avaler le serpent. Quand l’aigle dévore le serpent, l’aigle possède la situation. En d’autres termes, ce qui reste est le serpent à plumes, Quetzalcoatl, le Maître Ressuscité, le Maître Parfait, le Kumara.

Avant ce moment, notre Lucifer aura été émancipé, et en se mêlant à l’Âme, à l’Esprit, en pénétrant dans ces corps d’or pur, il fera de l’Âme et de l’Esprit de cet être humain quelque chose de différent: un ange, un ineffable ; et bien sûr, à l’intérieur de cet ineffable se trouve tout. Le Dieu interne doit pénétrer dans cet initié, dans cet ineffable, et à son tour cet ange, cet ineffable, devra pénétrer dans le Dieu interne, ainsi, c’est ainsi que nous deviendrons Auto-réalisés et parfaits.

Lucifer porte les pouvoirs. Ainsi, une fois Lucifer libéré, il nous donnera l’élixir de longue vie, la médecine parfaite, et les pouvoirs sur tout ce qui est, a été et sera.

La Mère Divine Kundalini a donc besoin de dévorer les corps existentiels supérieurs de l’Être, mais pour qu’elle les engloutisse, ces corps doivent avoir été transformés en or pur, parce que «Elle n’avale rien de sale…»

C’est comme cela, mes frères et sœurs bien-aimés. Nous devons rester à l’intérieur du serpent et le serpent à l’intérieur de nous. C’est ainsi que l’aigle restera à l’intérieur de nous, et nous à l’intérieur de l’aigle. En un mot, voilà comment le Père-Mère, l’Elohim immortel, se lèvera du tombeau de cristal pour venir dans le monde et voir avec les yeux de notre visage et parler avec notre larynx créateur. Voilà comment chacun d’entre nous est appelé à devenir un Kumara, un Elohim primordial, un grand maître. Mais je dois souligner que le fondement de tout ce Grand Œuvre est le mercure.

Maintenant, je vais raconter une histoire, une histoire très intéressante, qui raconte comment Saint-Christophe dit: «Je vais servir l’homme le plus puissant sur la Terre…» Ainsi, il connaissait un roi (un Malachim), et il est allé rester là.

«Monsieur», dit-il au roi, «on m’a dit que vous êtes l’homme le plus puissant sur la Terre. Ainsi, je viens vous servir…»

Par conséquent, le roi le prit comme son esclave. Il lui a fait un esclave.

Un jour, il vit que le roi tremblait au sujet de quelque chose, et qu’il a été dérangé. Christophe, l’esclave, a demandé au roi, «Monsieur, pourquoi avez-vous peur?»

Le roi répondit: «Parce que j’ai peur du diable.»

«Alors le diable est plus puissant que vous!»

Ainsi, Christophe a quitté ce royaume, et en descendant une route, il a vu un groupe de chevaliers sur leurs chevaux. Il y avait un qui les dirigeait, le patron: il était le diable.

Saint-Christophe lui demanda alors: « Es-tu le diable?»

Le cavalier a répondu: «Oui, je le suis.»

«On m’a dit que vous êtes le plus puissant, donc je veux vous servir.»

«D’accord, suivez-moi!» dit le diable.

Ainsi, Christophe est entré au service du diable.

Mais il se trouve que beaucoup plus tard, il a vu que le diable tremblait devant une croix. Bien sûr, alors Christophe a demandé au diable, «Pourquoi tremblez-vous? Que craignez-vous?»

Le diable répondit: «Je tremble parce que je crains le Christ.»

«Oh!» Répondit Christophe, «Alors le Christ est plus fort que vous.»

«Oui», répondit le diable, «Le Christ est plus fort que moi.»

«Bien», dit Christophe, «Je vais servir le Christ!»

Ainsi, se promenant le long de ces routes, il trouva un moine.

«Où allez-vous?» lui a demandé le moine.

Saint-Christophe répondit: «Je suis à la recherche du Christ, parce qu’ils m’ont dit que parmi tous il est le plus puissant!»

Le moine lui dit: «Bien, si vous voulez servir le Christ, regardez! Voyez-vous cette rivière?»

Christophe a dit: «Oui, je la vois.»

«Bien», dit le moine, «D’abord, aidez les gens à passer de l’autre côté. Faites quelque chose pour ces gens misérables! Ils n’ont pas de bateaux, ni rien pour traverser, mais avec votre force vous pouvez aider les gens à traverser de l’autre côté.»

Ainsi, Saint-Christophe est allé à la rivière, et pendant un certain temps, a aidé les gens à traverser d’une rive à l’autre.

Puis, un jour, un enfant est venu. Saint-Christophe a soulevé l’enfant et a essayé de passer à l’autre rive, mais l’enfant pesait beaucoup. Alors, Saint-Christophe lui dit avec impatience: «Allez garçon, ne soyez pas si lourd.»

Alors, l’enfant a répondu: «Je suis plus lourd que le monde entier. N’avez-vous pas dit que vous vouliez servir le Christ? Bien, je suis Jésus, le Christ!»

Bien sûr, Saint-Christophe était perplexe. Il passa l’enfant de l’autre côté, mit l’enfant sur une pierre, et un moine avec une lampe prit l’enfant entre ses mains…

Saint Christophe portant l’enfant est un symbole du mercure, dans lequel l’or pur, l’or du Christ, doit être formé. Le mouton portant sa toison est un autre symbole de la même chose. Saint-Christophe représente précisément le mercure.

Blake-AngelofRevelation

Cet ange de l’Apocalypse «vêtu d’un nuage, avec un arc en ciel sur sa tête, et son visage comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu, et qui avait dans sa main un petit livre ouvert et son pied droit sur la mer, et sa gauche sur la terre, et qui crie et jure d’une voix forte» n’est rien d’autre que le même mercure. Le petit livre est le livre de la sagesse qui a sept sceaux. Celui qui est capable de briser les sept sceaux du livre de l’Apocalypse deviendra un formidablement Dieu divin.

L’arc en ciel autour de la tête de l’ange qui «jure par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé les cieux et les choses qui sont sur la terre», ne sont que les couleurs du Grand Œuvre. Le mercure au début est noir, ce qui représente la mort des éléments inhumains. Il est blanc quand nous avons gagné le droit de porter la tunique de lin blanc. Il est jaune quand nous avons gagné le droit de porter la tunique jaune pour officier dans le temple. Et enfin, il est rouge quand on nous donne la pourpre des rois. Ce pourpre nous est donné seulement après que le serpent sacré a avalé les véhicules qu’elle doit avaler.

Le même processus de couleurs de l’arc en ciel qui apparaissent autour de la tête de l’ange est répété dans chaque corps (dans l’astral, dans le mental, dans le causal, etc.). Mais je le répète, et souligne encore une fois, ce qui est important c’est le mercure.

Dans une œuvre antique, on peut voir une sirène merveilleuse dans l’océan. Elle est parmi les vagues, et de ses deux seins s’écoule du lait qui tombe sur l’eau. Elle est déjà couronnée… Voilà les trois aspects du mercure. Tout d’abord, l’eau chaotique, ou tout simplement le sperme. Deuxièment, le lait de la Vierge, qui est, l’âme métallique du mercure. Et troisièmement, la couronne là, sur ses tempes, ce qui nous amène à penser que c’est le troisième aspect du mercure montant déjà à travers les canaux d’Ida et de Pingala pour être fécondé par le feu, le feu qui prend plus tard la forme des corps existentiels supérieurs de l’Être.

Voici une autre image du Moyen Age: une grande fontaine apparaît. En lui une vierge serre ses seins. Le Christ qui saigne de son côté tombe sur la même fontaine. La fontaine est remplie, déborde, et le produit tombe sur une autre fontaine. Ensuite, beaucoup d’âmes sortent du purgatoire et la reçoivent pour leur purification. Voilà les trois aspects du mercure.

Il y a trois aspects. Le mercure a trois aspects. Ainsi, je veux que vous réfléchissez et le comprenez…

Pour que le travail soit effectué, il est nécessaire de donner des opportunités à la nature.

«La nature aide la Nature.»

Si le travail devait être fait pendant le jour, ce ne serait pas correct. Nous allons créer l’or. Nous allons créer les corps existentiels supérieurs de l’Être. Alors, que devons-nous faire? Imitons la Nature. Si nous exposons des œufs d’une poule sous la lumière du soleil, ils seront perdus, les poussins n’écloreront pas, et si on le sort dehors, il dure seulement peu de temps ensuite meurt. Ainsi, les œufs doivent être posés dans l’obscurité pour qu’ils soient fécondés.

La reproduction se fait toujours dans l’obscurité en raison de la disposition des organes sexuels créatifs. La créature est formée dans l’obscurité de l’utérus, de l’utérus maternel. Tout est dans l’obscurité en gestation. Le Soleil est l’ennemi numéro un de chaque graine. Par conséquent, le travail avec le mercure doit être fait dans la nuit, pas dans la lumière du jour. Je le répète, dans la nuit.

Les corps doivent prendre forme peu à peu. Ils sont la cristallisation du mercure lui-même. Mais ils sont appelés, je le répète, à être perfectionnés; ils sont parfaits quand ils deviennent d’or pur, et ils deviennent d’or pur lorsque tous les éléments inhumains ont été annihilés, détruits, réduits en cendres.

Alors, comprenez ce que je suis venu expliquer ce soir: comment amener le Elohim sacré, et comment l’enfermer en notre présence…

Le Elohim qui a émané un jour de l’espace inconditionné et éternel doit venir dans le monde. Chacun de nous, chaque personne, doit devenir un Elohim du Grand Œuvre, et le Grand Œuvre consiste précisément à l’Auto-réalisation en travaillant avec le mercure de la philosophie secrète.

Comprenez-vous, mes chers frères et sœurs? Nous avons déchiré tous les voiles de l’Alchimie. Cette connaissance a été accordée, mais voilée. Maintenant, nous avons besoin de déchirer tous les voiles afin que l’humanité puisse la connaître.

Je vous parle sur la base de l’expérience, parce que mon mental a été avalé par ma Déesse Isis, sinon je ne pourrais pas expliquer cela. Je ne vous parle pas de vaines paroles, de bavardage ambigu insubstantiels. Je ne suis pas en train de verbaliser des souvenirs, ni lancer de nouvelles hypothèses dans l’air. Je suis simplement en train de dire, révéler ce que j’ai vécu. Je le répète, mon mental a été avalé par ma Déesse Isis, c’est la raison pour laquelle je peux vous donner ces explications.

Travailler avec le mercure, c’est-ce qui est important! De cette façon, nous serons tous capable d’envelopper le grand Père-Mère avec notre présence, celui qui a émergé un jour de l’Espace Abstrait Absolu.

Alors, se termine ce soir ma conférence. S’il y a quelqu’un qui a quelque chose à demander, qu’il demande…

Disciple:… Dans une relation commune et ordinaire, dans l’union sexuelle…… il y a un orgasme, mais chez l’homme il y a éjaculation, chez la femme, il n’y a pas d’éjaculation, c’est, chez l’homme il y a décharge, mais chez la femme il n’y a aucune éjaculation. En d’autres termes, les femmes ne sont pas fornicatrices; c’est mon humble concept. Voulez-vous s’il vous plaît rendre cela clair pour moi un peu, s’il vous plaît, Maître?

Samaël Aun Weor: Bien, votre concept, cher frère, est celle de beaucoup de gens dans ce sens, mais bien sûr, il est faux, parce que l’orgasme existe chez l’homme et la femme…

Disciple: Mais l’éjaculation….?

Samaël Aun Weor: Alchimiquement, les hommes et les femmes perdent leur sperme à travers leur orgasme…

Hymne Védique au Dieu Inconnu [1000 av JC ou plus]

1. Au commencement il y eut Hiranya-garbha [graines d’or, ou enfant d’or, ou embryon d’or]; dès sa naissance, il était le seul seigneur de tout ce qui est. Il affermit la terre et ce ciel: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

2. Celui qui donne le souffle, celui qui donne de la force, dont le commandement tous les dieux brillants vénèrent, dont छाय Chaya (ombre) [Lucifer] est l’immortalité, dont l’ombre [Lucifer] est mort: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

3. Celui qui, par sa force est devenu le seul roi du monde respirant et scintillant, qui gouverne tout cela, homme et bête: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

4. Celui par la puissance de qui ces montagnes enneigées sont, et la mer, disent-ils, avec la rivière lointaine (le Rasa), celui dont ces régions sont en effet les deux bras: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

5. Celui par lequel le terrible ciel et la terre ont été faites vite, celui par qui l’éther a été affermis, et le firmament; celui qui a mesuré l’air dans le ciel: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

6. Celui à qui le ciel et la terre, restant ferme par sa volonté, regardant, tremblant dans leur mental; celui sur qui le soleil levant brille encore plus: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

7. Lorsque les grandes eaux allaient partout, tenant Hiranya-garbha, et générant la lumière, alors s’élévant d’eux le souffle des dieux: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

8. Celui qui, par sa puissance semblait même sur les eaux qui détenait le pouvoir (la graine) et a généré le sacrifice (lumière), celui qui seul est Dieu au- dessus de tous les dieux: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

9. Qu’il ne nous blesse pas, celui qui est le géniteur de la terre, ou celui, le juste, qui engendra le ciel; celui qui engendra aussi les eaux vives et puissantes: – Qui est le Dieu à qui nous offrirons le sacrifice?

10. Prajâpati [ «Seigneur des Procréation» प्रजापति Praja «pouvoirs procréatifs» et Pati «seigneur, maître»], aucun autre que toi embrasse toutes ces choses créées. Que cela soit nôtre que nous désirons en sacrifiant à toi: que nous soyons des seigneurs de la richesse!

Métamorphose Alchimique

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Mystères Gnostiques

transfiguration-icon
La Transfiguration

Cette conférence est liée à ce qui est connu dans les évangiles comme la «Transfiguration de Jésus-Christ», une transformation phénoménale de la lumière ou un changement de forme qui a lieu dans le monde de Yetzirah de tout Alchimiste qui à travers les Initiations Vénustes suit le chemin direct vers la Lumière Incréée de l’Espace Abstrait Absolu.

En Grec, métamorphose signifie «une transformation», de metamorphoun «se transformer, être transfigurer», de méta: «changement plus morphe: apparence, forme». Ce changement de forme ou d’apparence se produit dans la psyché de l’initié, et est causé par l’Alchimie Sexuelle. Ceci est lié au nom Morphée, le Dieu des rêves, un archétype représenté dans la mythologie Grecque, qui, selon notre comportement sexuel, façonne la Lumière Astrale d’Aphrodite et Anaël.

En Hébreu le mot pour la transfiguration ou le changement de forme est Sinoi Tzirah שינוי צורה. Tzirah nous rappelle le monde de יצורה Yetzirah. Dans la Kabbale יצורה Yetzirah se rapporte au triangle de la Prêtrise ou de la magie qui, dans l’Arbre de Vie, se rapporte aux Sephiroth Netzach, Hod et Yesod, même Klipoth, autrement dit, au monde mental, au monde astral, au monde éthérique et même à l’enfer.

Par conséquent, cette transformation, transfiguration, métamorphose ou changement de forme que les évangiles déclarent est arrivé à Jésus avec Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao et Moïse ne se produit pas dans le monde d’Assiah (monde physique tridimensionnel) mais dans la cinquième dimension, dans le monde de Yetzirah.

Quand nous lisons la Bible en connaissant l’Arbre de Vie de la Kabbale, et les racines des mots Grecs et Hébreux, alors il est évident que cette transformation se produit dans les Sephiroth Netzach, Hod et Yesod, qui correspondent au Corps Mental, au Corps Astral ou émotionnel, et au Corps Vital. Chacun de ces sephiroth se rapporte à un archétype spécifique que nous devons développer au moyen de l’Alchimie Sexuelle.

Tree-of-Life-2.0-plain

Ce développement de la psyché est fait par la direction des trois sephiroth du deuxième triangle de l’Arbre de Vie, Chesed, Geburah et Tiphereth, qui dans le monde de Briah ou de la création se rapportent à Jésus, Moïse et Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao.

Jésus en tant qu’archétype dans notre physicalité représente le cœur. Ses disciples Pierre, Jacques et Jean représentent respectivement les glandes pinéale, pancréas et thymus. Ainsi, quand nous étudions comment cette transfiguration ou métamorphose se produit dans notre corps, nous découvrons qu’elle est basée sur le travail alchimique et psychologique que nous accomplissons avec les énergies sexuelles, émotionnelles et mentales dans nos cerveaux sexuels, émotionnels et intellectuels. En synthèse, c’est l’explication alchimique kabbalistique de la transformation ou de la métamorphose que subissent les alchimistes dans le grand œuvre. C’est la science de l’Alchimie que nous, les Gnostiques, étudions dans la Bible.

Il est écrit:

«Après (les) six jours (de la Genèse), Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, son frère, et les conduisit seuls sur une haute montagne; et il était transfiguré devant eux; et son visage brillait comme le soleil, et son vêtement était blanc comme la lumière. Et voici, Moïse et Elijah leur apparurent, s’entretenant avec lui.» – Matthieu 17: 1-3

Quand nous étudions l’Alchimie et le travail que nous, les alchimistes, faisons, nous découvrons que tout le travail alchimique est lié à la lumière. Ainsi, nous allons étudier ces versets de l’évangile de Matthieu en relation avec cette métamorphose que les initiés du grand œuvre expérimente et comment cela se rapporte à Jésus, Moïse et Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao. Il est à noter qu’en tant que prophète, Elijah apparaît dans le livre des Rois sans aucune introduction – rien n’est dit sur la généalogie d’Elijah – néanmoins, il apparaît dans diverses situations puis disparaît après avoir aidé les Israélites.

Avant de s’immerger dans cette explication kabbalistique et alchimique, lisons ce que le grand Kabbaliste et Alchimiste Paul a déclaré dans ses lettres aux initiés Hébreux et Corinthiens.

Salvator-Mundi
Yeshuah יהשוה

«(יהו-שע Joshua – IAO sauvé ou mieux même : Yeshuah יהשוה le Christ,) De qui nous avons beaucoup de choses à dire, et difficile à dire, vu que vous êtes ennuyé d’entendre. Car quand, pour le temps où vous deviez être maîtres, vous avez besoin qu’on vous enseigne de nouveau quels sont les premiers principes des oracles de Dieu ; et êtes devenus tels que vous avez besoin de lait, et non de viande forte. Car celui qui utilise le lait est inhabile dans la parole de justice: car il est un enfant. Mais la viande forte appartient à ceux qui sont en âge mûr, ceux même qui, à cause de l’usage, ont leurs sens exercés à discerner le bien et le mal.» – Hébreux 5: 11-14

«Je vous ai nourri de lait et non de viande, car vous n’avez pas encore pu la supporter. En fait, maintenant vous n’êtes toujours pas capable.» – 1 Corinthiens 3: 2

Ces versets ont été écrits il y a environ deux mille ans. Dans l’Alchimie, le lait représente la nourriture spirituelle à travers l’accomplissement des prières de dévotion et la Méditation du cœur tranquille, au moyen desquelles les néophytes acquièrent la connaissance et la sagesse. La viande est de la nourriture solide, l’Alchimie Sexuelle; il est écrit:

«C’est pourquoi un איש Ish (feux de la sephirah Tiphereth) quittera son père et sa mère (spirituels), et s’attachera à (la sephirah Malkuth) sa femme: et (dans la sephirah Yesod, le sexe) ils deviendront une seule chair). Et (dans l’acte sexuel) ils étaient tous deux nus, Adam et Eve sa femme, et ils n’avaient pas honte.» – Genèse 2: 24, 25

À travers la sephirah Tiphereth les fluides archétypiques qui descendent des sephiroth Chesed et Geburah sont transformés dans la sephirah Malkuth en l’os et la chair de notre physicalité. Le lait est la nourriture de dévotion physique nécessaire à la compréhension de toute forme religieuse. La viande est la nourriture sexuelle ardente indispensable venant de Geburah et de Chesed pour le développement spirituel et psychologique de ce que nous avons compris dévotionnellement.

Le lait est la nourriture spirituelle que toutes les religions de la terre enseignent aux laïcs et qu’ils apprécient et aiment entendre. Le lait est pour les bébés; c’est une connaissance spirituelle simple, littérale, intellectuelle qui reste dans les ténèbres de l’intellect parce qu’elle n’est pas discernée spirituellement, à cause du manque de feu, de lumière. Il est écrit:

«Et la terre était informe et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme.» – Genèse 1: 2

Mais, la viande est le feu, la nourriture solide, l’Alchimie Sexuelle, le feu qui émerge des eaux de la vie quand l’homme et la femme deviennent une seule chair, le feu que Elohim éveille afin de faire la lumière dans les ténèbres. Il est écrit:

«Et l’Esprit de Elohim s’est déplacé sur la surface des eaux. Et Elohim dit: Que la lumière soit; et la lumière fut.» – Genèse 1: 2, 3

«Cependant, nous parlons de sagesse (חכמה Chokmah) parmi ceux qui sont parfaits: mais pas la sagesse de ce monde, ni des princes (ou bébés) de ce monde, qui viennent à néant: Mais nous parlons de la sagesse des Elohim dans un mystère, la sagesse cachée (ésotérique) même que Elohim a ordonnée avant le monde pour notre gloire (Hod): Qu’aucun des princes (ou bébés) de ce monde ne connaissaient, car s’ils la connaissaient, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire (Hod). Mais comme il est écrit, l’œil n’a pas vu (l’éclair), ni l’oreille entendue (le tonnerre), ni (le Logos) n’est entré dans le cœur de l’homme, les choses que Elohim a préparé pour ceux qui l’aiment. (À travers l’Alchimie Sexuelle). Mais Elohim nous les a révélé par son Esprit (Chesed): car (Chesed) l’Esprit (de Elohim) sonde toutes choses (en planant sur la surface des eaux), oui, les choses profondes de Elohim (dans les profondeurs des eaux). Car quel homme connaît les choses d’un homme, sauf (Chesed) l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Elohim, sauf (Chesed) l’Esprit de Elohim. Or, nous n’avons pas reçu l’esprit (des bébés) du monde, mais l’esprit qui est de Elohim; afin que nous puissions connaître les choses qui nous sont données gratuitement par Elohim. Quelles choses nous parlons aussi, pas dans les mots (des bébés) que la sagesse de l’homme enseigne, mais que le Saint-Esprit (שדי Shaddai) enseigne ; comparant les choses spirituelles avec le spirituel. Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Elohim: car ils sont folie pour lui: il ne peut pas non plus les connaître, parce qu’ils sont spirituellement discernés (ou perçus par l’intermédiaire de l’Alchimie Sexuelle). Mais celui qui est spirituel juge tout, mais il n’est lui-même jugé par aucun homme. Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l’instruire? Mais nous avons (Netzach) l’esprit (mental solaire) du Christ.» – 1 Corinthiens 2: 6-16

Nous ne devons pas mélanger le lait avec de la viande, nous ne devons pas transgresser la vraie connaissance kabbalistique des Elohim avec du lait, à savoir des croyances, des dogmes et des traditions, rendant ainsi la véritable connaissance kabbalistique des Elohim sans effet.

«Écoutez et comprenez: ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille un homme; mais ce qui sort de la bouche, cela souille un homme… Ne comprenez-vous pas encore que tout ce qui entre dans la bouche entre dans le ventre et est jeté dans les lieux secrets? Mais ces choses qui sortent de la bouche sortent du cœur (la poitrine); et ils souillent l’homme. Car du cœur sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes: ce sont les choses qui souillent un homme (mais l’Alchimie Sexuelle, viande, ne souille pas l’homme).» Matthieu 15: 10, 11, 17-20

Ainsi, le lait est une connaissance littérale traditionnelle, et la viande est une connaissance alchimique acquise par l’intermédiaire de l’Alchimie Sexuelle. Nous, les Gnostiques, mangeons de la viande, et quand nous la mangeons, nous ne buvons pas de lait, ce qui signifie que nous ne suivons pas les doctrines religieuses littéralement mais spirituellement.

Quand les gens qui se nourrissent de lait écoutent les déclarations des Gnostiques, ils sont scandalisés, indignés, parce que, comme l’a dit l’Apôtre Paul, Maître Hilarion, ils ne peuvent toujours pas manger de viande, car les psychés de la plupart des gens religieux ont besoin de lait. La plupart d’entre eux pensent que cette mention du lait et de la viande est littéralement un commandement diététique qu’ils doivent suivre ou sinon. Ceux qui suivent la doctrine Gnostique devraient écarter les interprétations simples de la Bible et d’autres livres religieux s’ils veulent devenir les maîtres de la Parole. Laissons les dogmes, les traditions et les croyances dans le mental des croyants. Comprenons que les bébés ont besoin de boire de lait, alors respectons toutes les traditions qui continuent à boire du lait vie après vie. Nous, les Gnostiques, devons être tolérants avec les bébés en comprenant qu’ils ne peuvent toujours pas être nourris avec de la viande, avec de la chair, c’est-à-dire avec la nourriture solide de l’Alchimie Sexuelle. Ainsi, en cette époque, il y a des millions de bébés, des gens qui croient qu’ils seront sauvés seulement en croyant en Jésus. Mais, quand nous enseignons comment ce salut est alchimiquement accompli, ils n’aiment pas notre nourriture solide, ils pensent que pour que ce salut soit accompli, ils ont seulement besoin de boire du lait, à savoir, ils ont seulement besoin de croire en Jésus, etc., ce n’est pas comme cela, et l’apôtre Paul l’a clairement expliqué dans les citations des Hébreux et des Corinthiens. De plus, Maître Samaël Aun Weor a dit en citant Jésus, il est écrit dans l’évangile de Luc 5:37:

«Personne ne met du vin nouveau dans une vieille outre; sinon le vin nouveau fera éclater la vieille outre et se répandra, et l’outre périra;» il est aussi écrit dans l’évangile du Christ de Luc 5:36: «Personne ne déchire d’un habit neuf un morceau pour le mettre à un vieil habit; car, il déchire l’habit neuf, et le morceau qu’il en a pris n’est pas assorti au vieux…»

«Il est nécessaire de changer, en effet, notre façon de penser, apprendre à penser en vertu des enseignements que nous recevons ici, parce que si les enseignements sont reçus et la manière mécanique de penser continue comme toujours, alors où est le changement? Ce ne serait pas possible.»

Donc, si nous prenons cette doctrine (nourriture solide, chair, viande) et la mélangeons avec du lait (traditions, croyances et dogmes), nous en ferons alors un gâchis, et nous finirons psychologiquement confus dans notre propre tour de babillage. Quand nous commençons à pratiquer la doctrine Gnostique, nous devons écarter nos anciennes croyances, sinon nous serons dispersés partout sur la surface de la terre. Beaucoup d’étudiants Gnostiques dénaturent la doctrine Gnostique en buvant tous les types de «lait» de différentes traditions. Ainsi, ils sont maintenant confus dans les labyrinthes de leurs mentals. Ne mélangeons pas le lait avec la viande. Si vous aimez le lait, bien, continuez à le boire, mais ne venez pas à nos conférences, parce que notre nourriture solide développera une indigestion dans votre mental.

Comme Jésus, Maître Samaël Aun Weor est un empereur du monde, un Alchimiste qui tient son mental comme une boule de cristal qui reflète la lumière du Soleil-Christ de Geburah et qui comme Jésus des évangiles et de la Pistis Sophia donne sa chair à manger et son sang à boire pour que cette métamorphose ou transfiguration prenne effet. Car, au moyen de l’Alchimie Sexuelle, sa chair est de la viande, et son sang est en effet de la boisson. Pour comprendre cette transfiguration ou métamorphose biblique, ainsi que pour comprendre les évangiles Christiques et la Pistis Sophia, et tous les livres écrits par Maître Samaël Aun Weor, nous devons apprendre le nouveau langage de la Kabbale et de l’Alchimie, qui, comme il a déclaré, est le vin nouveau, la nouvelle doctrine Gnostique, qui est très vieux et toujours nouveau.

Donc, pour commencer, nous devons apprendre par coeur les noms kabbalistiques et archétypiques de chacun des dix sephiroth dans עולם אצילות Olam Atziluth, le monde des archétypes, parce que nous avons tous ces archétypes à l’intérieur de nous en potentialité et pas encore en activité. Pour qu’ils deviennent actifs, nous devons pratiquer l’Alchimie Sexuelle dans le monde d’Assiah (matière et action), le monde physique. Dans le graphique, nous pouvons voir comment ces noms sont écrits en Hébreu et en Français, afin de savoir comment les prononcer.

Atziluth

Les Gnostiques devraient connaître ces noms par cœur afin de savoir interpréter kabbalistiquement et alchimiquement ce qui est écrit dans les écritures bibliques.

Au centre de l’Arbre de Vie se trouve la sephirah Tiphereth, un mot Hébreu qui signifie «splendeur», souvent traduit par «beauté». Tiphereth est lié au Soleil, le Christ. Tiphereth représente l’Âme Humaine qui habite dans le cœur, le royaume du Christ, le deuxième triangle de l’Arbre de Vie. En Hébreu, dans la Kabbale, la splendeur est תרת Tiphereth, la splendeur est הוד Hod, la splendeur est זוהר Zohar. Le livre du Zohar est le livre des «splendeurs». Ces mots et beaucoup d’autres mots Hébreux que les kabbalistes utilisent indiquent la transformation de la lumière à travers l’Alchimie Sexuelle.

Tiphereth se rapporte aux splendeurs de la lumière solaire qui voyagent à travers le sang autour de notre organisme humain et qui sont finalement installés dans Yesod, nos organes sexuels.

La transfiguration de Jésus-Christ représente la transformation de la psyché au moyen des splendeurs solaires de la lumière de Hod (plexus solaire) sous la direction des splendeurs de la lumière de la loi de Moïse dans Tiphereth (le cœur) tout au long du système nerveux (cerveau et moelle épinière), qui dans le corps physique représente la chaise, le trône de El אל Chesed, l’Esprit de יהו IAO, Helios, le Logos Solaire.

Cette transfiguration ou transformation se produit dans une haute montagne, signifiant, dans une autre dimension, spécifiquement dans le monde de Yetzirah ou monde des formes.

Moïse en tant qu’archétype représente la volonté, le Corps Causal, avec lequel l’Âme Humaine, la sephirah Tiphereth, est habillée. Moïse en tant que volonté émerge de la Sephirah Binah, en haut à gauche de l’Arbre de Vie ; il est né d’un homme de la sephirah Geburah, un Gibor-El, Gabriel, de la tribu de Levi, qui prend la sephirah Malkuth comme épouse; elle est une fille de Levi, la Schekinah. Moïse, en tant que volonté, s’exalte sur la Sephirah Netzach (la Victoire), le mental.

Mais, il y a un autre archétype qui apparaît dans cette transformation, qui est Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao, qui, en tant que Chesed-Geburah, s’exalte sur la sephirah Netzach, le mental. Elijah est Eliyahu ou אליהו Eliao en Hébreu. Ce nom est écrit אליהו Eliao, de אל El, qui est le nom sacré de l’archétype Chesed dans le monde d’Atziluth, et יהו Iao (Iod-Hei-Vav), les trois principales lettres du Tetragrammaton ou nom sacré de Elohim Iod-Hei-Vav-Hei. Le nom אליהו Eliao contient l’archétype qui appartient à notre propre esprit individuel particulier, parce que chacun de nous a son propre אל El, ou Esprit, qui est le Ruach Elohim qui émane du premier triangle de l’Arbre de Vie. Les trois sephiroth du triangle logoïque de l’Arbre de Vie sont représentés par ces trois lettres saintes du Tetragrammaton ou nom sacré de Elohim, à savoir, Iod-Hei-Vav. Ainsi אליהו Eliao est Chesed, l’Esprit, notre Intime, et Geburah l’Âme Spirituelle, unis à Binah, les Logoi IAO. C’est pourquoi il est alchimiquement écrit dans les évangiles que Jean le baptiste ainsi que tout Bodhisattva qui atteint IAO en faisant directement le chemin du Seigneur dans le désert est la réincarnation de Chesed et Geburah en tant que אליהו Eliao.

ElijahMosesJoshua

Comprenez, nous nous référons à la sephirah Chesed, pas au prophète Eliyahu, Elijah ou Élie, qui est un grand maître de lumière. Il est venu sur la terre pour représenter Chesed, un archétype que nous avons tous dans les profondeurs de notre Conscience et que nous devons finalement auto-réaliser et réincarner en marchant sur le chemin de la lumière.

L’explication Alchimique Kabbalistique pour le développement de אליהו Eliao dans la psyché de l’initié est écrite dans la Bible dans le premier et deuxième livre des Rois ou םלכים Malachim, qui dans le monde de Yetzirah ou monde des formes sont les Bodhisattvas qui habitent la sephirah Tiphereth.

«Les prophètes sont des voyants de la lumière. Ce sont des Bodhisattvas de Dieu, illuminés par (IAO) le Saint-Esprit. Leurs prédictions sont exactes car leurs glandes pituitaire et pinéale sont totalement illuminées par le feu sacré.

«Les chélas de la Fraternité Blanche sont des apprentis, des disciples des prophètes. C’est pourquoi ils peuvent servir de messagers des prophètes, parlant les paroles des saints maîtres aux êtres humains. Le Saint-Esprit est nécessaire pour être un prophète. Cependant, les disciples de notre Loge Blanche sont des messagers des prophètes et des disciples des prophètes.»

«Il y a des hiérarchies parmi les prophètes… L’illumination est réalisée petit à petit car «La nature ne fait pas de sauts». Il y a toujours des échelles et des échelles, des degrés et des degrés dans tout. Il existe le voyant du voyant et le prophète du prophète. Le voyant du voyant est (Chesed) l’Intime. Le prophète du prophète est (Chesed) l’Intime.» – Samaël Aun Weor

Étudions la sephirah Chesed afin que nous puissions comprendre que אליהו Eliao, Elijah ou Élie si vous aimez, est en potentialité en chacun de nous, ainsi, ce dont nous avons besoin est de développer אליהו Eliao à l’intérieur, et pour cela nous devons connaître l’Alchimie Sexuelle.

Chesed חסד signifie «miséricorde». Chesed dans le monde des archétypes s’appelle Elל El, qui en Hébreu signifie Dieu. Chesed est notre Intime, et c’est celui qui passe cette transformation. Au début, Chesed apparaît dans le livre de la Genèse comme le Ruach Elohim ou l’Esprit de Elohim, et ensuite comme Abram qui, à travers les initiations majeures, devient Abraham, et plus tard dans le livres des Rois comme אליהו Eliao.

Moïse représente la volonté, le Corps Causal, l’archétype qui, au moyen de l’Alchimie Sexuelle, collecte dans Yesod (sexe) les os de Joseph pour revêtir Tiphereth (Jacob), fils de Geburah (Isaac). «[Isaac, Jacob, Joseph, Moïse…] Ce sont les générations des cieux et de la terre בהבראם Beheibaram (par Abraham), au jour où יהוה אלהים IAO Elohim (Binah) a fait la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

ץראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

Barashyth Bara Elohim Ath HaSchamyim VeAth HaAretz

Le commencement créa Elohim, les cieux et la terre

Rappelons-nous que le premier mot de la Bible, תראשית Barashyth, est une anagramme qui cache de nombreuses significations en ce qui concerne ce que nous devons faire alchimiquement. C’est pourquoi en changeant les lettres de בראשית Barashyth nous faisons deux mots, à savoir, ברית Brith et אש Aesh. Ainsi ברית-אש BrithAesh signifie «alliance de feu». Dans le Judaïsme תרית Brith est associé à la circoncision de chaque enfant mâle le huitième jour après sa naissance. Aesh אש signifie «feu». Ainsi, il s’agit d’un événement sexuel alchimique, une transformation sexuelle subie par l’enfant mâle après sa naissance. Ceci est pratiqué non seulement dans le Judaïsme, mais aussi dans l’Islam et dans beaucoup d’autres religions du monde. Cette cérémonie physique est un symbole de la métamorphose que Chesed, l’Intime, doit subir en dominant la force sexuelle animale ardente de Geburah dans notre physicalité en tant qu’Abraham en entrant dans le chemin vers le magistère du feu.

Il vaut la peine de mentionner que si l’enfant mâle qui subit la circoncision ne pratique pas l’Alchimie Sexuelle sur l’autel du Saint Mariage, sa circoncision devient sans valeur, elle devient incirconcision, parce qu’à travers l’Alchimie Sexuelle nous sommes circoncis spirituellement avec une circoncision non effectuée par des mains humaines. Quand nous pratiquons l’Alchimie Sexuelle, tout notre ego animal régi par l’orgasme de la chair est coupé. Donc, ce qui importe, c’est que le mari s’attache à sa femme et devienne une seule chair et sublime la libido, c’est-à-dire, transforme la matière sexuelle en énergie créatrice pendant l’acte sexuel. C’est ce que signifie ברית-אש BrithAesh alchimiquement.

Il y a beaucoup de livres de Kabbale qui expliquent comment Barashyth Bara Elohim Ath HaSchamyim VeAth HaAretz est alchimiquement lié à l’origine de l’univers, mais dans cette conférence nous n’abordons pas l’origine du macrocosmos (l’univers) mais l’origine du microcosmos (l’être humain), ce qui est différent.

Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים, signifie littéralement: «Le commencement créa Elohim», mais alchimiquement est lu: םרית-אש ברא אלהים BrithAesh Bara Elohim, qui signifie «l’alliance de feu créa Elohim.» Cet Elohim est notre propre Saint-Esprit particulier, qui est la première émanation du feu de la chasteté, et qui demeure dans les parties les plus reculées de notre Être. Et pourquoi est-ce nommé Elohim? C’est parce que אל El signifie Dieu et אלה Elah signifie Déesse, et le mot ים Yam à la fin de Elohim exprime la pluralité et la dualité des eaux de אל El en-haut et de אלה Elah en-bas. Ainsi, Elohim est la parole fluide féminin masculin pluriel qui imprègne ים Yam, l’Akash de l’espace obscure; Elohim signifie Dieux et Déesses. Par conséquent, le mot Elohim exprime le Divin Père-Mère, les deux polarités divines de notre propre Être en-haut, les parties les plus reculées à l’intérieur de chacun de nous. El אל et Elah אלה, les deux polarités créatrices masculine-féminine de Elohim en-bas, au sein de notre physicalité, se manifestent à travers ים Yam, le liquide céphalo-rachidien et le fluide sexuel, respectivement. Par conséquent, ceux qui vénèrent seulement un Dieu masculin sont à moitié athées, parce qu’Elohim est un mot divin masculin-féminin.

Ath HaSchamayim את השמים… «Ath les Cieux». Le mot Ath את est constitué par la première et dernière lettre de l’alphabet Hébreu qui comprend 22 lettres, qui représentent les 22 arcanes ou archétypes du monde d’Atziluth. Cela signifie qu’à l’intérieur de nous, les mots Ath HaSchamyim את השמים correspondent aux cieux, c’est-à-dire aux niveaux les plus élevés de notre Conscience.

VeAth HaAretz ואת הארץ, «Et Ath la Terre», signifie que ces 22 arcanes peuvent être développées dans le Vav, le système nerveux central de la terre, quelle terre? La terre est notre physicalité, en effet, mais ils sont dans l’Essence ou l’Embryon d’Ame en potentialité et non en activité.

Ces 22 archétypes sont dans les cieux d’Atziluth, et de là ils descendent dans le monde de Briah (création) et d’Assiah, le monde de la matière et de l’action. Dans Briah, ces 22 archétypes sont dans l’Âme Divine; dans Assiah, notre physicalité, le monde de la matière et de l’action, ces 22 archétypes sont en potentialité au sein de l’Essence ou Embryon d’Âme attendant le moment de se développer en tant qu’Âme Humaine au moyen de l’Alchimie Sexuelle. Donc, cela dépend de chacun de nous pour que ces archétypes deviennent en activité. Pour cela, nous devons répéter dans le microcosmos ce que le Logos a fait dans le macrocosmos. En nous, les cieux correspondent à l’esprit et aux âmes, et la terre correspondent à notre physicalité. Pour activer les archétypes de la terre, nous devons pratiquer ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu ou Alchimie Sexuelle ; et pour que cela prenne effet, Chesed doit entrer en activité.

«L’Intime (Chesed) a deux âmes jumelles: la Divine et l’Humaine. À l’age de cent ans (âge ésotérique), l’Âme Divine fusionne avec l’Intime, et donc un nouveau maître naît dans les mondes internes. À l’âge de cinq cents ans (âge ésotérique), l’Âme Humaine fusionne également avec l’Intime. Voilà comment un nouveau Mahatma naît dans les mondes internes.» – Samaël Aun Weor

Les âmes parfaites sont les maîtres dont les noms brillent dans le monde d’Atziluth, le monde des archétypes. Chacun d’eux représente Chesed dont l’Âme Divine est fiancée à son Âme Humaine, donc les archétypes du monde d’Atziluth fluent également et harmonieusement, deviennent, dans les cieux et sur la terre. Ainsi, c’est pourquoi les noms de ces âmes-maîtres sont nommés deux fois dans les Écritures, parce que leur noms archétypiques scintillent dans les cieux et sur la terre; c’est pourquoi il est écrit:

«Et Jehovah passa devant lui, et a proclamé: יהוה יהוה אל רחום וחנון, Jehovah, Jehovah Dieu miséricordieux et compatissant, longanime et riche en חסד Chesed et vérité.» – Exode 34: 6

Voyez ces autres maîtres des écritures bibliques qui sont nommés deux fois: «Ce sont les descendants de Noah, Noah était un homme juste.» – Genèse 6: 9; ainsi que: «Shem, Shem» dans la Genèse 11:10; Abraham, Abraham dans Genèse 22: 11; «Jacob, Jacob» dans Genèse 46: 2; «Moïse, Moïse» dans Exode 3: 4; «Samuel, Samuel» dans 1 Samuel 03:10.

«Tous sont nommés deux fois successivement, tous sauf Isaac, parce que quand Isaac a été offert en sacrifice sur l’autel (de l’Alchimie Sexuelle) l’âme (archétypique) qui appartenait à ce monde est parti de lui (dans Geburah dans Briah) et parce qu’il est écrit de (Chesed) Abraham «Heureux celui qui ressuscite les morts à la vie» son âme appartenant au monde suivant (Atziluth) lui revint. Pour cette raison, vous trouvez que le Saint béni a seulement distingué le nom d’Isaac, parce qu’il était considéré mort (psychologiquement).» – Zohar

Séquentiellement, dans la Genèse la sephirah Chesed est nommée «Abram» et après avoir été initié dans ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu ou Alchimie Sexuel, Chesed est nommé «Abraham». Comme il est écrit:

«Voici, mon «alliance ברית Brith» est avec toi, et tu est devenu père de plusieurs nations. Ton nom ne sera plus appelé אברם Abram, mais ton nom sera Abraham אברהם; car un père de plusieurs nations je t’ai fais.» – Genèse 17: 4, 5

Les trois premières lettres du nom d’Abraham אברהם se rapportent au monde de Briah ברא qui est écrit deux fois dans le premier verset de la Genèse, à savoir, Barashyth Bara בראשית ברא; les deux dernières lettres de אברהם Abraham se rapportent à מה Mah, les eaux de la terre. C’est pourquoi à travers ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu ou Alchimie Sexuelle, Abraham אברהם est appelé אב-המון Abba Hamin, un בראהמון Brahmin, le père de plusieurs archétypes en-bas dans Malkuth, la terre, notre physicalité, qui est féminine. Abraham אברהם Chesed est אב Abba, le père dans Briah ברא et est masculin, et מה Mah ou אמה Aima dans Malkuth, la mère, qui est féminine; ainsi, אב Abba et אמה Aima dans Briah ברא sont les mots que les lettres du nom אברהם Abraham cachent.

En synthèse, le livre de la Genèse se réfère kabbalistiquement à la sephirah Chesed comme אברהם Abraham, qui est le plus près de ces alchimistes qui savent אבר Abar (monter en flèche) sur les eaux créatives de מה Mah, alchimistes qui mangent des aliments solides, de la viande, et donc ils comprennent la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres, le Deutéronome et tous les livres alchimiques de la bible. Ceux qui suivent seulement les traditions, les dogmes et les croyances, ceux qui boivent seulement du lait, devraient apprendre à monter en flèche sur leurs eaux créatives comme אברהם Abraham.

«Maintenant, יהוה Jehovah avait dit: (Chesed) Abram: Quitte ton pays, ta patrie, et la maison de ton père, vas dans le pays que Je te montrerai et Je ferai de toi une grande nation, et Je te bénirai, et je rendrai ton nom grand; et tu seras une bénédiction: Et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront: et en toi seront bénies toutes les familles de la terre.» – Genèse 12: 1-3

Notre esprit, Chesed a besoin de notre physicalité pour mettre en activité nos archétypes et les développer. Lorsque Chesed entre dans l’initiation, il entre en tant qu’Abram, et quand il connaît le mystère de la lettre Hei il devient alors Abraham.

Chesed l’Intime est Abram, et tout le monde a son propre Intime / Abram à l’intérieur. Mais, quand ils commencent à activer la lettre Hei qui dans leur physicalité représente l’énergie sexuelle créatrice, leur Abram commence à travailler avec ברית-אש BrithAesh, et devient Abraham. Donc, nous devons donner à notre Intime l’occasion de travailler avec la lettre Hei, qui cache le mystère de Malkuth, pour que notre Être intérieur, notre Intime puisse devenir Abraham et par la suite générer Isaac, Jacob et Joseph à l’intérieur.

Abraham est Chesed, Isaac est Geburah, Jacob est Tiphereth, et Joseph est Yesod-Hod à l’intérieur de nous. Ils doivent tous descendre dans מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkuth, עשה Assiah. Ceux qui boivent seulement du lait pensent que Mitzrayim-Egypte concerne seulement ce pays en Afrique. Mais, ceux qui mangent de la viande, des aliments solides, comprennent que Mitzrayim-Egypte se réfère à leur physicalité, parce que sans Malkuth, notre physicalité, nous ne pouvons pas développer nos archétypes. מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkuth, עשה Assiah, notre physicalité reçoit à l’intérieur de Yesod (sexe) l’énergie ardente de toutes les eaux du ciel. L’énergie sexuelle est la force créatrice que Dieu a utilisé pour créer l’univers. Physiquement parlant, nous tous, ainsi que tous les animaux sont des enfants de l’énergie sexuelle. Mais:

NachashNachashoth

«Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit (Chesed) est esprit. Ne t’étonne pas que je t’ai dit, tu dois naître de nouveau. Le vent (Ruach l’esprit) souffle où il veut, et tu entende le son de celui-ci, mais tu ne peux pas dire d’où il vient et où il va, ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit (Chesed)…

«Et aucun homme n’est monté au ciel, sauf celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’Homme qui est dans les cieux. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’Homme soit élevé.» – Jean 3: 6-8,13-14

Pourquoi Jésus a-t-il déclaré que comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’Homme soit élevé? C’est parce que Moïse représente la volonté, et c’est seulement à travers la volonté que nous pouvons élever à travers notre moelle épinière le feu serpentin qui guérissaient les Israélites dans le désert.

Donc, nous devons générer à l’intérieur de nous tous les noms qui apparaissent dans la Genèse afin que Moïse puisse finalement apparaître pour que le Fils de l’Homme soit élevé comme le serpent d’airain dans le désert. Pourquoi est-ce que nous devons générer tous les noms? Parce que:

«Ces (noms) sont les noms des (archétypes ou) enfants d’Israël, qui sont entrées en Égypte (מצרים Mitzrayim,מלכות Malkuth,עשה Assiah).» – Exode 1: 1

Si nous sommes attentifs, nous découvrirons que les noms Isaac יצחק, Jacob יעקב, Israël ישראל, Joseph יסף commencent par la lettre י Iod ; Pourquoi? Parce que tout a son origine dans la lettre יוד Iod cachée dans le mot יסוד Yesod (sexe). L’orthographe du mot יסוד Yesod contient la lettre ס Samech. Samech est ס l’Ouroboros, le serpent que Moïse éleva dans le désert. La lettre יוד Iod est la dixième lettre de l’alphabet Sémitique, parce que la lettre י Iod contient les dix sephiroth de l’Arbre de Vie. Voilà pourquoi la terre, notre physicalité, Malkuth, la dixième sephirah, au bas de l’Arbre de Vie, se rapporte à la lettre י Iod. Malkuth reçoit toutes les forces venant des sephiroth en-haut; et voilà pourquoi les dix Sephiroth ont émané de Kether, qui est également représenté par la lettre י Iod du Saint Nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

Lorsque la lettre ס Samech, l’Ouroboros, le feu serpentin, sort du Iod de יסוד Yesod (sexe), il s’élève à travers la moelle épinière vers la tête ou descend vers le bas depuis le coccyx vers les enfers atomiques de l’homme. Lorsque l’Ouroboros s’élève à travers la moelle épinière, il devient la Kundalini ou serpent de bronze que Moïse éleva dans le désert, cependant, quand il descend, il devient le Kundartigateur ou serpent tentateur de l’Eden, la queue de Satan. L’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal a ses racines dans la sephirah Yesod, les organes sexuels et sa canopée dans la gorge, la sephirah Daath. Voilà pourquoi nous exprimons notre connaissance avec notre gorge, avec notre langue. Le serpent tentateur de l’Eden est la force sexuelle animale que nous devons vaincre afin de développer le serpent d’airain qui guérit les archétypes d’Israël dans le désert. Durant l’acte sexuel, nous devons surmonter le feu sexuel animal afin de surmonter le serpent tentateur. Lorsque dans l’acte sexuel, nous devons choisir entre le serpent tentateur de l’Eden ou le serpent d’airain qui guérit les archétypes d’Israël dans le désert. Vie après vie, les animaux irrationnels et les animaux intellectuels choisissent généralement le serpent tentateur, parce que le serpent tentateur est la force la plus subtile que toute force de vie animale du champ que Jehovah Elohim a fait.

Voyez, la lettre י Iod, la dixième lettre de l’alphabet Sémitique se rapporte au dixième sephirah Malkuth, qui représente notre physicalité. Malkuth est une sephirah feminine parce qu’il reçoit, rassemble toutes les forces de l’Arbre de Vie. En Alchimie, Malkuth représente le Iod (clitoris) de la femme et Yesod représente le Iod (phallus) de l’homme. La quatrième lettre ה Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei représente מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkhut, עשה Assiah, leurs physicalités. Ainsi, lorsque leurs physicalités sont unies dans l’acte sexuel, leur ה Heis respectifs deviennent une seule chair, un ה Hei, qui unis deux Iod, formant ainsi le mot יהי yehi, qui signifie «sera». Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Elohim dit, Que יהי yehi soit lumière: et יהי yehi est devenu lumière.» – Genèse 1: 3

Ainsi, יהי yehi génère la lumière, la lumière intérieure que nous avons besoin pour que cette métamorphose ou transfiguration puisse prendre effet.

Comme nous l’avons dit, Kether, la Couronne, la première sephirah de l’Arbre de Vie est également représentée par la lettre י Iod, parce que 1 + 0 = 1, le premier point de lumière qui apparaît dans l’univers. La lettre Iod correspond également à la glande pinéale et le chakra Sahasrara. Nous avons également déclaré que la lettre י Iod, la dixième lettre de l’alphabet Sémitique se rapporte à la dixième sephirah Malkuth, qui représente notre physicalité, et à Yesod, nos organes génitaux. Par conséquent, au moyen de notre archétype Moïse, c’est-à-dire, notre volonté intérieure, pendant l’Alchimie Sexuelle, notre Chesed Elijah ou Eliao, mieux dit, notre אל El Intérieur, au moyen de la parole יהו IAO, soulève la lumière du monde, le Fils de l’Homme, Jésus, de notre Iod, de notre libido à travers la moelle épinière de notre Hei, notre physicalité, comme Moïse éleva le serpent dans le désert, et l’unit au Iod de notre glande pinéale, et donc, au moyen de יהי yehi, notre intuition superlative est activée, ceci, afin de parler avec Kether, notre Dieu intérieur face à face, comme Elijah et Moïse l’ont fait dans le désert.

blake-seven

Donc, cette transformation, transfiguration ou métamorphose se fait à travers différentes étapes, à travers le Iod en-haut et à travers le Iod en-bas. En-bas, notre Nephesh, notre âme animale, notre animalité, subit une transformation, une métamorphose, parce que comme Moïse, nous devons lutter contre notre mental animal, notre intellect animal, à savoir, Kain, Esaü; et comme Elijah nous devons lutter contre Jézabel, qui se dit prophétesse. Notre Nephesh (âme) appartient au règne animal, nous sommes des animaux intellectuels ou des animaux rationnels, des bébés, qui croient en de nombreux dogmes et qui suivent de nombreuses traditions; ainsi, nous devons quitter le règne animal en générant avec le Iod en-bas Isaac יצחק, Jacob יעקב Israël ישראל, Joseph יסף pour entrer dans le royaume des cieux, qui est représenté par la lettre Iod en-haut, dans le monde du devenir, à savoir, Kether.

Souvenons-nous que la lettre Iod est la dixième lettre parce qu’il contient les dix sephiroth à l’intérieur. Nous savons comment les dix sephiroth sont liés aux différentes parties de Malkuth, notre physicalité; de même, nous savons que les archétypes du monde d’Atziluth sont en potentialité dans le Iod de Yesod, notre sexualité; et nous savons aussi que les dix sephiroth sont dix dimensions différentes connectées au Iod de Kether, notre Dieu particulier dans le ciel. Voilà pourquoi il y a toujours une lutte tout le long du chemin de cette métamorphose alchimique ou transfiguration entre la postérité de la femme, la Schekinah et la postérité de Lilith, le serpent tentateur de l’Eden. Comme il est écrit:

«Et je mettrai l’inimitié entre toi (serpent tentateur) et la femme (la Schekinah), et entre ta postérité (Kain, Ishmaël, Esaü, et le Pharaon) et sa postérité (Abel, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse) ; elle (la postérité de la Schekinah, les archétypes) écrasera ta (fornicatrice) tête (mental animal), et tu mordra son talon (Yesod). À la femme (Schekinah) il a dit, je multiplierai ta douleur et ta conception; dans la douleur tu enfanteras; et ton désir sera à ton mari, et il dominera sur toi.» – Genèse 3: 15, 16

Au début de cette métamorphose, dans notre physicalité, Chesed notre esprit active en nous le système nerveux central comme Abram אברם, planant comme l’Esprit de Elohim sur les eaux de notre liquide céphalorachidien. Voilà comment Abram אברם engendre son fils Ishmaël avec la מצרית ושמה הגר Mitzraith nommée Hagar, qui symbolise l’embryon d’âme נשמה Neschamah pris au piège dans l’ego animal, qui est esclave des forces de מצרים Mitzrayim, מלכות Malkuth, עשה Assiah. Ishmaël ישמעאל est le premier enfant d’Abram אברם, et sur l’Arbre de Vie correspond à la dévotion à Malkuth. Ishmaël «celui qui écoute Dieu» ou « Dieu a entendu ton affliction.» Ne nous laissons pas tomber dans l’erreur de penser que la descendance d’Ishmaël ישמעאל sont seulement les Arabes. Dans l’Alchimie et la Kabbale, le mot «ישמעאל Ishmaël» est appliqué à toutes les âmes qui écoutent la parole de Dieu dans n’importe quelle religion. Lorsque nous étudions la Bible, le Coran, la Bhagavad-Gita, ou n’importe quel livre sacré et commençons à enquêter sur le sens de celui-ci, nous «écoutons Dieu», nous sommes «Ishmaël ישמעאל».

Pour écouter Dieu, nous devons activer les sept chakras ou les sept églises d’Assiah עשה (notre système nerveux central). Si nous interprétons les livres sacrés avec notre intellect animal, basé sur nos cinq sens, nous suivons le chemin de Kain, notre mental animal sensoriel, qui est un fornicateur. Pour comprendre ce que nous lisons dans les livres sacrés, Chesed, notre Esprit Intérieur doit activer, dans notre système nerveux central, les sept chakras qui en Sanskrit sont nommés: Muladhara, Swadhisthana, Manipura, Anahata, Vishudda, Ajna et Sahasrara. Ce sont les sept chakras qui doivent être activés pour que nous puissions comprendre ce que nous lisons dans un livre sacré. C’est à travers ces sept chakras ou églises que nous écoutons la doctrine de Dieu.

Ainsi, à travers des mantras et des prières de dévotion que Chesed, Abram אברם notre Esprit engendre dans la מצרית ושמה הגר Mitzraith nommée Hagar (qui symbolise l’embryon d’âme נשמה Neschamah prise au piège dans l’ego) notre Ishmaël ישמעאל Intérieur. Donc, dans Ishmaël et Hagar, la מצרית Mitzraith, sont enracinées toutes les traditions religieuses de מצרים Mitzrayim, מלכות Malkuth, le monde physique.

Ainsi, en tant qu’Ishmaël ישמעאל nous sommes enfants de Chesed, Abram אברם notre Esprit, mais avec l’animal ego très vivant. Mais, quand Chesed, Abram אברם notre Esprit commence à pratiquer l’Alchimie Sexuelle, qui est, quand il entre dans ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu, il devient alors Abraham אברהם, qui, avec la Schekinah (Sarah) engendre Isaac dans le système nerveux central. Et il voit que la lumière d’Isaac est bonne, parce que cette lumière vient de lui en tant que Gedulah. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Elohim (Gibor) a vu que la lumière (de Chesed, Abraham אברהם notre Esprit,) était bonne (Gedulah). Et Elohim (Gibor) sépara les ténèbres (de notre ego animal dans Malkuth) de la lumière (de Neschamah dans Geburah en absorbant la lumière, l’âme d’Isaac venant de Malkuth et en la plaçant dans Geburah). Et Elohim (Gibor) appela la lumière Jour, et il appela les ténèbres Nuit. Et le soir et le matin étaient le premier jour.» – Genèse 1: 4, 5

Ainsi, la lutte de cette inimitié entre les deux prospérités ou générations prennent effet dans la psyché des Alchimistes. Elle commence entre Isaac et Ishmaël, puis entre Jacob et Esaü, Moïse et le Pharaon, etc., autrement dit, c’est une bataille entre la naissance spirituelle que nous vivons à l’intérieur à travers l’Alchimie Sexuelle, à travers de nombreuses initiations, et les appétits égotistes animaux de notre physicalité et des corps protoplasmiques animaux. Entre Neschamah, l’âme spirituelle en-haut et Nephesh, l’âme animale en-bas.

«Le Ruach Elohim, Chesed, la Monade, l’Être, crée, fabrique, développe ses deux âmes, et ces âmes doivent le servir et lui obéir.

«Nous devons distinguer entre les Monades et les âmes. Une Monade, autrement dit, (Chesed) un Esprit, est. Une Âme est acquise.

«Distinguer entre la Monade (Chesed) d’un monde et l’Âme d’un monde, entre la Monade (Chesed) d’un être humain et l’Âme d’un être humain, entre la Monade d’une fourmi et l’Âme d’une fourmi.

«L’organisme humain, dans la synthèse finale, est constitué par des milliards et des milliards de Monades infinitésimales.

«Il y a plusieurs types et ordres d’éléments primaires de toute existence, de tout organisme, comme des graines (germes) de tous les phénomènes de la nature; nous pouvons les appeler Monades, (en utilisant le terme de Leibnitz, en l’absence d’un terme plus descriptif) pour indiquer la simplicité de l’existence la plus simple.

«Un atome, en tant que véhicule d’action, correspond à chacun de ces genii ou Monades.

«Les Monades s’attirent, se combinent et se transforment, en donnant forme à chaque organisme, monde, micro-organismes, etc.

«Des hiérarchies existent entre les Monades: les Monades inférieurs doivent obéir à celles supérieures. Telle est la loi. Les Monades inférieures appartiennent aux Monades supérieurs.

«Tous les milliards de Monades qui animent l’organisme humain doivent obéir à la Monade (Chesed) propriétaire, cheffe, principale.

«La Monade régulatrice, la Monade primordiale, permet l’activité de l’ensemble de ses subordonnées à l’intérieur de l’organisme humain, jusqu’au temps indiqué par (Geburah) la loi du Karma.

«Quand les milliards ou milliards de Monades ou germes vitaux abandonnent le corps physique, la mort est alors inévitable.

«Les Monades en elles-mêmes sont indestructibles; elles abandonnent leurs anciennes connexions afin de réaliser brièvement d’autres nouvelles.

«Le retour à ce monde, la ré-entrée, le nouveau mode de réalisation, serait impossible sans le travail des Monades. Elles reconstituent de nouvelles cellules avec leurs perceptions et sensations; elles reconstruisent de nouveaux organismes. Lorsque la Monade primordiale est totalement développée, elle peut se permettre d’utiliser ses milliards de Monades pour créer un monde, un Soleil, une comète, et devenir ainsi une Monade régulatrice d’une étoile, mais c’est quelque chose des Dieux.

«Les Monades ou Génies vitaux ne sont pas exclusives à l’organisme physique; à l’intérieur des atomes des corps internes de nombreux ordres et catégories de Monades vivantes se trouvent emprisonnées. L’existence d’un corps physique ou suprasensible, angélique ou diabolique, solaire ou lunaire, a des milliards et des milliards de Monades en tant que sa fondation.

« L’ego lunaire en lui-même est un composé d’atomes de l’ennemi secret. Malheureusement, les Monades ou Génies vitaux sont prisonniers dans ces atomes. Maintenant, nous allons comprendre pourquoi la science occulte déclare:

«Le Démon est Dieu inversé.» – Samaël Aun Weor

The-Vision-of-Hermes-Trismegistus-by-Johfra-Bosschart

«Elohim se tient dans l’assemblée de El (Chesed), qui juge parmi les Elohim. Combien de temps jugeras-tu injustement et accepteras-tu les (10.000) visages de ton méchant (ego)? Selah. Défendez les misérables et les orphelins (âmes): faites justice aux affligés et aux nécessiteux (âmes). Livrez les misérables et les nécessiteux (âmes): débarrassez-les de la main de votre méchant (ego). Ils ne savent (Daath) pas, ils ne comprendront (Binah) pas non plus; ils marchent dans les ténèbres: tous les fondements de la terre (dans Yesod-sexe) sont hors de propos. (Oui) J’ai dit: Vous êtes Elohim; et vous tous (en tant qu’archétypes) êtes des enfants du Très Haut. Mais (si vous forniquez) vous mourrez comme Adam, et tomberez (de Tiphereth) comme l’un des princes. Lève-toi, Elohim, juge la terre (ta physicalité): car tu hériteras de tous les archétypes piégés dans ton corps.» – Psaume 82: 1-8

Ainsi, au moyen de ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu ou Alchimie Sexuelle dans Yesod, Chesed (Abraham) entre dans la première initiation des mystères majeurs et libère du Iod de המים HaMayim (les eaux du ciel et de la terre) l’archétype nommé Isaac, et le développe dans le système nerveux central de notre physicalité et la place dans Geburah. Par la suite, Chesed (Abraham) entre dans la seconde initiation des mystères majeurs et libère Jacob à partir du Iod d’Isaac dans Yesod et développe Jacob dans le système nerveux central de Yesod, notre Corps Vital. Puis, Chesed (Abraham) entre dans la troisième initiation des mystères majeurs et libère à partir du Iod de Jacob dans Yesod, tous les archétypes d’Israël et les développe, peu à peu, pas à pas, jusqu’à prendre Joseph, et le développe à travers le système nerveux central de Hod, notre Corps Astral avec son frère Benjamin.

Joseph, fils de Jacob représente la Bouddha-Datu, la Conscience déjà développée dans le niveau humain, une Conscience qui est très habile dans Yesod et Hod, le monde des rêves ou monde astral. Joseph est la Conscience qui sait mourir psychologiquement dans Yesod, le royaume de Jehovah Elohim, le Saint-Esprit, le Elohim de ברית-אש BrithAesh, Genèse. Jehovah Elohim, l’Esprit Saint, est le Elohim de Chesed (Abraham), Geburah (Isaac), Tiphereth (Jacob) et le Elohim de Yesod (Joseph) et Hod (Benjamin). Moïse naît en nous à partir des eaux sexuelles de Yesod. Moïse est le Corps Causal, le corps de la volonté, qui, à travers la mort psychologique recueille la Lumière Astrale, les os de Joseph. Voilà pourquoi Moïse apparaît après la mort psychologique de Joseph.

Finalement Chesed, Abraham, en tant qu’Alchimiste uni à la sephirah Geburah, descend en tant que Gibor-El, Gabriel, de la tribu de Levi, et prend comme épouse la sephirah Malkuth une fille de Levi; et la femme, la Schekinah, conçoit et porte un fils dans le monde de Tiphereth, le monde des Malachim et le nomme Moïse. Et la Schekinah vit que Moïse était bien. Et elle le cacha pendant trois mois.

«Et quand elle ne pouvait plus cacher Moïse, elle prit une arche de jonc, et l’enduisit de bitume et de poix, et y mit l’enfant; et elle le déposa dans les roseaux, sur le bord du fleuve.» – Exode 2: 3

Pourquoi Moïse était bien et pourquoi la Schekinah cacha Moïse trois mois? C’était parce que:

«Elah Yam אלה-ים (la Schekinah, littéralement «la Déesse de la Mer») dit: Que les eaux (très purifiées de l’Alchimie Sexuelle) produisent abondamment (à partir du Samech de Yesod) l’âme vivante, et les oiseaux (Corps Causal) qui peuvent voler au-dessus de la terre (Malkuth) vers l’étendue du ciel (dans Tiphereth). Elah Yam-ים (la Schekinah, la Déesse de la Mer) créa את Ath (deux grands crocodiles) התנינם הגדלים (le Leviathan לויתאן mâle et femelle), et toute âme vivante qui bouge, que les eaux produisirent en abondance, selon leur espèce et tout oiseau ailé (Corps Causal) selon leur genre: et (Elah Yamאלה ים – la Schekinah – la Déesse de la Mer) a vu que c’était bien. – Genèse 1: 20, 21

Ainsi, Moïse est donc le résultat d’une grande métamorphose à travers de nombreuses œuvres d’Alchimie Sexuelle. Moïse est développé dans le pilier central de l’Arbre de Vie, mais Moïse est le résultat du pilier gauche, parce que Moïse est la volonté, parce que, pour contrôler le spasme physiologique, l’orgasme des animaux du pilier gauche de l’Arbre de Vie, on a besoin de développer une volonté énorme.

Quand nous étudions la tribu de Levi, nous découvrons qu’elle est liée à Binah, Geburah et Hod, le côté gauche de l’Arbre de Vie. La gauche est contrôlée par la droite, à savoir, Chokmah, Chesed et Netzach. Au milieu se trouve Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth. Kether contrôle Binah et Chokmah et à travers Tiphereth (Moïse, le corps de la volonté) Kether contrôle Netzach ; et Netzach contrôle Hod à travers la prêtrise de Yesod, c’est-à-dire, l’Alchimie Sexuelle dans Malkuth. Netzach se rapporte à Aaron, le Corps Mental, nommé dans la Théosophie Manas Inférieur. Dans Yetzirah, le monde des formes, Netzach correspond à Aaron, le frère aîné de Moïse. Moïse (Tiphereth, le Manas Supérieur) contrôle Netzach (Manas Inférieur) à travers Aaron; et Aaron contrôle Hod, le corps de dévotionnel à travers l’Alchimie Sexuelle, la prêtrise de Levi. Ce sont les enfants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, Israël, qui habitent dans le monde des formes ou Yetzirah, le monde des rois ou Malachim.

Donc, nous devons savoir comment sublimer le Iod de Yesod afin de développer tous ces patriarches, dont les archétypes sont en potentialité à l’intérieur de nous pour que Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao apparaît finalement dans מלכות Malkuth, עשה Assiah. Mais d’abord Moïse doit naître des eaux purifiées de מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkuth, עשה Assiah. Par la suite, Moïse en tant que Corps Causal monte dans Tiphereth à la montagne de Dieu «et dit à Dieu : Voyez, quand je viens aux enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous; et ils me diront: Quel est son nom? Que leur dirai-je?

«Et Elohim (Kether) dit à Moïse: אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh (Je suis qui Je suis) et il dit, ainsi tu répondras aux enfants d’Israël, אהיה Eheieh (Je suis) m’a envoyé vers vous (à מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkuth, עשה Assiah).» – Exode 3: 13, 14

Voilà l’explication kabbalistique et alchimique de אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh (Je suis qui Je suis). L’appellation אהיה Eheieh (Je suis), est un Tetragrammaton: la première syllabe אה Aleph-Hei, contient à l’envers l’orthographe de la lettre Hei, parce que la syllabe אה représente la première exhalation de l’Ain Soph représenté par la lettre Hei et les trois forces primaires représentées par la lettre Aleph. La deuxième syllabe de l’appellation אהיה Eheieh (Je suis) est יה Iod-Hei, qui représente le Père-Mère, à savoir Kether, le Premier Logos exprimant la Parole, le Deuxième Logos, à travers la gorge, l’organe féminin de אשר Asher, le Troisième Logos. Voilà pourquoi le premier אהיה Eheieh (Je suis) se rapporte à ראש Roch, la tête, le premier triangle de l’Arbre de Vie.

Ainsi, la deuxième appellation אהיה Eheieh (Je suis) descend en tant que Deuxième Logos dans le deuxième triangle de l’Arbre de Vie à partir de Daath, la gorge de ראש Rosh la tête de אשר Asher, le Troisième Logos, et pénètre Moïse dans Tiphereth. C’est ce que אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh (Je suis qui Je suis) signifie alchimiquement et kabbalistiquement.

Mais que signifie la troisième appellation? «Et il a dit, ainsi tu répondras aux enfants d’Israël, אהיה Eheieh (Je suis) m’a envoyé vers vous…» Cela signifie la descente de אהיה Eheieh (Je suis) à travers Moïse, dans les trois cerveaux de l’Alchimiste, à savoir, les quatre sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, Netzach, Hod, Yesod dans Malkuth, sa physicalité. Ceci, afin d’effectuer l’exode.

La manifestation du Tetragrammaton אהיה Eheieh (Je suis) à travers les trois triangles de l’Arbre de Vie fait kabbalistiquement le numéro 12, à savoir les 12 tribus d’Israël dans les 10 sephiroth, qui en synthèse deviennent les 22 Arcanes ou lettres de l’alphabet Sémitique. 2 + 2 = 4, le Tetragrammaton Iod-Hei-Vav-Hei יהוה, qui est synthétisé comme Iod-Hei-Vav יהו qui est Latinisé comme IAO. En commentant au sujet de IAO, Maître Samaël Aun Weor a écrit:

«La voyelle «I» fait vibrer la glande pinéale et l’embryon d’âme que chaque être humain a incarné.

«La voyelle «A» (vibre entre les poumons) place le véhicule physique dans un état de vibration élevée.

«Le formidable «O» fait vibrer les gonades, en transmutant merveilleusement la liqueur séminale, jusqu’à ce que cela se transforme en énergie Christique qui monte victorieusement jusqu’au calice (cerveau).» – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

Au cours de ce processus sexuel, alchimique, Chesed et Geburah subissent une transformation spirituelle au moyen de IAO. Chesed comme nous l’avons dit est Abraham, qui, à travers une métamorphose sexuelle, psychologique et spirituelle avec Geburah se transforme en Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao.

Brahma

Dans Genèse 2: 4, Chesed, Abraham apparaît comme בהבראם behebram (quand ils ont été créés) lequel mot est une anagramme, אםהבראם behebram doit être lu (par Abraham ou mieux: par Brahma ब्रह्मा) générant le ciel et la terre.

«Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés (בהבראם BeHeBram «par Abraham – par Brahma ब्रह्मा »), en ce jour יהוה אלהים Jehovah Elohim (le Tetragrammatom יהוה, les quatre visages de Brahma) a fait la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

Ainsi, une fois que cette génération est terminée, Chesed et Geburah en tant que Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao doivent préparer le chemin de יהשוה Yeshuah, le sauveur. Ainsi, Chesed et Geburah doivent contrôler איזבל Jézabel, le mental animal.

Ainsi, au moyen de Moïse, c’est-à-dire, la volonté, Chesed et Geburah se transforment en Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao, qui remplit une autre transformation en annihilant les 450 prophètes qui sont assis dans Netzach, la table de איזבל Jézabel, le mental animal tel qu’il est écrit dans les livres des Rois ou Malachim.

Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao est Chesed et Geburah, la Monade incarné, le prophète du feu, qui est enlevé dans le Merkabah, le Sahu Égyptien, le Char de Feu et les chevaux de feu, à savoir, les Corps physique, vital, astral et mental solaires chariotés par le cocher, Moïse, le Corps Causal, le Fils de l’Homme unis à IAO, et avec eux Elijah montent vivant impétueusement dans le ciel.

Elijah représente Chesed et Geburah. Moïse représente Tiphereth uni à IAO, le Christ, l’archétype plus élevé chez les Elohim. C’est pourquoi Jésus, qui représente l’archétype IAO apparaît transfiguré avec Moïse et Elijah, parce que Jésus-Christ représente IAO, l’archétype qui descend de Chokmah-Sagesse dans Elijah et Moïse la Monade, Atman-Bouddhi-Manas. Les trois représentent le IAO inférieur (petit IAO), un Maître Christifié.

«Écoute, Israël: יהוה IAOH notre Elohim est un יהוה IAOH.» – Deutéronome 6: 4

Ainsi, Yeshuah le Christ est IAOH, un archétype qui doit descendre de Chokmah dans Daath et de Daath dans Tiphereth-Moïse (le Corps Causal) afin de descendre dans מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkuth, עשה Assiah, pour effectuer à travers la Lumière Astrale les 10 fléaux devant le Pharaon. Par la suite, Yeshuah le Christ, IAOH, en accomplissant la loi à travers Moïse dans l’exode, s’incarne en tant que Chesed-Geburah dans מצרים Mitzrayim-Egypte, מלכות Malkhut, עשה Assiah, dans la physicalité de l’Alchimiste et apparaît comme Elijah, comme Monade réincarnée, pour décapiter les 450 prophètes de Baal qui sont assis sur Netzach, la table de Jézabel. Comme il est écrit:

«Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, que je lui ai ordonné dans Horeb pour tout Israël, avec les lois et les ordonnances. Voici, je vous enverrai Elijah, le prophète, avant la venue du grand et redoutable jour de יהוה (IAOH): Il (Elijah) ramènera le cœur des pères à les enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper la terre avec une malédiction.» – Malachie 4: 4-6

Les précédents versets signifie que si nous attendons le Messie descendre de Chokmah dans Israël, c’est-à-dire, dans notre âme-archétypes dans Tiphereth, nous devons d’abord avoir Moïse créé afin que notre Monade puisse se métamorphoser en Elijah, parce que Jésus-Christ qui est l’archétype qui descend de Chokmah doit transfigurer, transformer notre Monade alchimiquement comme les petits chenilles se métamorphosent en papillon grâce à la force créatrice prise par son cocon à partir de l’Arbre de Vie, ainsi, de la même manière le Messie descend de Chokmah dans Israël-Tiphereth, l’Âme Humaine Tiphereth doit être habillé par Moïse, le Corps Causal, le corps de la volonté, créé à travers ברית-אש BrithAesh, l’Alchimie Sexuelle, l’alliance de feu. Et durant ce processus alchimique sexuel Chesed en tant qu’Elijah doit s’asseoir finalement sur le système nerveux central de notre physicalité, car le système nerveux central est le trône de El notre Dieu et IAO, le Messie.

Traditionnellement, il est dit que lorsque l’Alchimie Sexuelle, qui est, lorsque ברית-אש BrithAesh, l’alliance de feu est en cours d’exécution, Elijah doit être assis sur son trône. Cela signifie que pendant la transe d’Alchimie Sexuelle Chesed doit être présent dans le système nerveux central du mari et de la femme en vocalisant le mantra IAO, parce que Chesed est El, l’Esprit de Elohim qui plane sur la surface des eaux sexuelles créatives, à savoir, le liquide céphalorachidien et la libido sexuelle. Comme il est écrit:

«Le commencement ברית-אש BrithAesh créa Elohim le ciel et la terre. Et la terre (notre physicalité) était Tohu VaBohu informe et vide; et l’obscurité (feu noir) était sur la surface de l’abîme (de Yesod). Et le (Ruach Elohim, Elijah, Eliyahu ou אליהו Eliao ou) Esprit de Dieu planait sur la surface des eaux (du ciel et de la terre, à savoir, le liquide céphalo-rachidien et les liquides génitaux).» – Genèse 1: 1, 2

Alors, quand nous commençons à pratiquer ברית-אש BrithAesh, c’est-à-dire, l’Alchimie Sexuelle, notre physicalité est sans forme et vide parce que le feu noir est sur la surface de Yesod, notre sexualité, donc, nous n’avons pas de lumière dans notre système nerveux central, le trône de Elohim. Mais, Chesed, le Ruach des Elohim attend à l’intérieur de nous le bon moment pour transformer nos fluides sexuels en énergie. Mais, malheureusement nous voulons seulement nous multiplier comme des animaux, donc, au lieu de créer des générations d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, nous mangeons du fruit défendu et créons des générations d’Abram, d’Ishmaël et d’Esaü, des corps physiques animaux, des enfants de l’orgasme de la chair.

Nous devons apprendre à prier pendant l’acte sexuel et supplier à notre Ruach Elohim intérieur de planer sur la surface de nos eaux sexuelles afin de commencer la création des générations du ciel et de la terre à travers l’Alchimie Sexuelle. Oui, nous devons apprendre à naître à nouveau par l’eau et l’esprit.

Au moyen de ברית-אש BrithAesh, c’est-à-dire, l’Alchimie Sexuelle, notre Chesed, Esprit entre dans le chemin du cœur et commence un combat contre Jézabel, notre mental animal, qui suit le chemin de Baal dans Klipoth. Comme il est écrit à ceux qui suivent la voie du cœur dans Thyatire:

«Voici ce que dit le Fils de Elohim, qui a ses yeux comme une flamme de feu, et ses pieds comme de l’airain; Je connais tes œuvres, et ta charité, et ton service, et ta foi, et ta patience, et tes œuvres; et le dernier à être plus que le premier. Mais j’ai quelque chose contre toi, parce que tu souffre de cette femme Jézabel, qui s’appelle elle-même prophétesse, enseigne et séduit mes serviteurs à commettre la fornication et à manger des choses sacrifiées aux idoles. Je lui ai donné du temps pour se repentir de sa fornication ; et elle ne s’est pas repentie. Voici, je vais la jeter sur un lit, et ceux qui commettent l’Adultère avec elle seront dans une grande tribulation, sauf s’ils se repentent de leurs actes. Et je tuerai ses enfants; et toutes les églises sauront que Je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je donnerai à chacun de vous selon vos œuvres. Mais à toi je dis, et aux autres de Thyatire, comme beaucoup n’ont pas cette doctrine, et qui n’ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils disent; Je ne mets pas sur vous d’autre fardeau. Mais retenez ce que vous avez déjà jusqu’à ce que je vienne. Celui qui vaincra, et qui garde mes œuvres jusqu’à la fin, je lui donnerai autorité sur les nations: Et il les gouvernera avec une verge de fer; comme des vases d’argile, ils seront rompus sur le pavé: comme j’ai reçu de mon Père. Et je lui donnerai l’étoile du matin. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit (de Elohim) dit aux Églises.» – Apocalypse 2: 18-29

Le combat de Chesed en tant qu’Elijah contre Jézabel, le mental intellectuel animal, qui, à l’intérieur des Baalim s’appelle elle-même une prophétesse, est écrit dans le premier livre des Rois, chapitre 18. Ainsi lisez, étudiez et méditez ce chapitre de la Bible. Maintenant, nous allons étudier le processus alchimique de la décapitation des 450 prophètes de Baal par Elijah à l’intérieur de nous-mêmes avec l’épée flamboyante, autrement dit, comment Jézabel, notre mental intellectuel animal est coupé de Jean-Baptiste dans Yesod, la neuvième sphère. Voyez 4 + 5 + 0 = 9

Tiphereth

«Et Elijah אליהו se leva et manga et buva (alchimiquement), et alla avec la force de cette nourriture quarante jours et quarante nuits dans Horeb (Daath) la montagne des אלהים Elohim.»

Horeb, la montagne des Elohim est dans Daath, la sephirah des mystères tantriques qui est en dessous du premier triangle de l’Arbre de Vie. Elijah en tant que Chesed, l’Esprit, est en-dessous de Chokmah ; donc il était dans l’esprit dans Daath devant דבר־יהוה le Logos IAOH.

«Et (de) là (Daath) il est entré dans une grotte (la tête, la boîte crânienne), et se logea là; et voici, la parole de IAOH דבר־יהוה vint à lui, et Iod (Kether) lui dit: Que fais-tu ici, Elijah אליהו?

«Et il a dit, je suis très zélé pour Jehovah le Elohim des armées יהוה אלהי צבאות : car les enfants d’Israël ont abandonné (ברית-אש BrithAesh) ton alliance (de feu), ils ont renversé tes autels (dans Yesod), et tué tes prophètes par le poignard; et moi, moi seul, suis resté; et (dans leur système nerveux central) ils cherchent à m’ôter la vie, à l’enlever.»

Quand nous nous battons contre nos propres démons lascifs, nous expérimentons ou montrons un zèle, une grande énergie et enthousiasme dans la poursuite de la réalisation de notre Elohim à l’intérieur, parce que ces entités ténébreuses lascives nous assaillent dans notre système nerveux central, parce c’est à l’intérieur de Hod et Netzach, notre mental et dévotion, que nous essayons de réaliser notre propre יהוה אלהי צבאות Jehovah Elohim Tzabaoth Intérieur, d’ailleurs, dans notre mental sensoriel et dévotionnel, nos propres traditions, nos propres croyances et dogmes du passé nous empêchent aussi et se lancent contre nous. Ils veulent nous faire arrêter le travail alchimique que nous devons faire dans Yesod. Ces démons sont représentés par les défauts et les vices que nous avons dans notre mental et cœur, dont le véhicule physique est dans notre tête, la boîte crânienne, la grotte où Elijah médite et implore Dieu. Et c’est parce que le système nerveux central est le trône d’Elijah, notre Chesed. Donc, quand nous voulons contrôler notre mental et cœur, nous devons nous asseoir et méditer. La Méditation est la discipline du mental et du cœur, c’est la façon dont nous contrôlons notre propre Jézabel. Et voilà comment nous pouvons parler avec notre Dieu Intérieur. Jézabel, le mental intellectuel animal pharisien, elle qui se dit prophétesse, est très forte à l’intérieur de tous les Pharisiens hypocrites, qui trafiquent le lait de toutes les religions en le mélangeant avec leurs traditions fausses et boivent avec Jézabel de la coupe de leur fanatisme. Jézabel envoie les Baalim, ses prophètes de Klipoth, contre les messagers de Jehovah le Elohim des armées יהוה אלהי צבאות, le Iod de Malkuth, le Seigneur de la terre. Oui, c’est ce que signifie d’aller dans une grotte et de s’y loger; et, de prier à la parole IAOH.

«Et Iod dit: Sors, et tiens-toi sur (Daath), la montagne (tantrique) devant יהוה Jehovah. Et voici, יהוה Jehovah passa, et un grand vent fort (le Tattva Vayu, le Ruach Elohim, entra dans les narines et) déchira les montagnes et brisa les rochers (homme et femme, de Yesod) devant יהוה Jehovah; mais יהוה Jehovah n’était pas dans le vent (mais Chesed, le Ruach Elohim).»

C’est seulement à travers l’Alchimie Sexuelle que nous pouvons nous tenir sur Daath devant Jehovah Elohim. Parce que c’est à travers Daath, la gorge, l’organe sexuel de la parole que nous prions notre Elohim Intérieur. Ainsi, nous devons savoir comment respirer afin de sublimer l’énergie sexuelle du Iod à partir de Yesod vers le Iod de Kether, à travers Ida et Pingala, les deux cordons nerveux qui s’enlacent autour du système nerveux central à partir des ovaires ou des testicules vers le narines à la racine de notre nez. Mais Jehovah יהוה n’est pas dans le vent, mais seulement le Iod de Yesod que notre Ruach ou souffle subliment vers la tête. Ainsi, nous évitons le spasme, l’orgasme de la chair en apprenant à respirer pendant l’acte sexuel. Parce que c’est à travers l’air que nous respirons que le Ruach Elohim brise en morceaux les rochers homme-femme (matière atomique) venant des eaux de Yesod (sexe) et les transforme en énergie qui monte au cerveau. Rappelez-vous, le système nerveux central avec ses deux fils, Ida et Pingala, est le trône d’Elijah, qui est celui qui fait le travail alchimique à l’intérieur de nous. Ce n’est pas notre ego animal lubrique qui fait ברית-אש BrithAesh, le travail alchimique sexuel, mais Elijah notre Chesed, l’Esprit de Elohim, parce qu’il est celui qui plane sur la surface des eaux. En Hébreuרוח Ruach signifie, vent, air et aussi esprit et est représenté par la lettre Aleph d’Abraham. Ainsi, Aleph est la lettre mère qui représente le vent, l’air, qui descend et monte à travers la colonne vertébrale, le Vav, la baguette, avec laquelle nous devons travailler afin de contrôler le Iod des eaux en-haut et le Iod des eaux en-bas (le Tattva Apas) durant l’acte sexuel.

«Et après le vent un tremblement de terre (le mouvement sexuel des tattvas Prittwi et Apas dans Yesod); mais יהוה Jehovah n’était pas dans le tremblement de terre (le mouvement sexuel du tattva Prittwi et Apas dans Yesod, mais Shaddai, le diable, l’ombre du Seigneur).»

Le mouvement du Iod (le lingam de l’homme) à l’intérieur du Hei (la yoni de la femme) pendant l’acte sexuel est le tremblement de terre que l’homme et la femme sentent délectablement quand les rochers homme-femme des eaux de Yesod (sexe) sont cassés en morceaux et envoie l’énorme énergie rayonnante de יה Jah, Shaddai sur tous les corps d’Adam et Eve. Rappelez-vous que la valeur kabbalistique de la lettre Iod est 10 et de la lettre Hei est 5. 10 + 5 = 15, Shaddai, le diable. Shaddai est l’ombre du Dieu Tout-Puissant que les Alchimistes expérimentent dans l’acte sexuel. Ce qui est important c’est de ne pas tomber sous la tentation de Shaddai et le transformer en El-Shaddai.

Les gens qui boivent du lait ont peur du diable, parce qu’ils tombent sous sa tentation chaque fois qu’ils accomplissent l’acte sexuel. Parce que Jehovah n’est pas dans le tremblement de terre produit par leur mouvement sexuel, mais leur diable y est.

«Et après le tremblement de terre (dans Yesod) un feu (venant de Hod); mais יהוה Jehovah n’était pas dans le feu (Tattva Tejas, mais אלהים צבאות Elohim Tzabaoth).»

Rappelez-vous que «le commencement créa Elohim dans les cieux et sur la terre, mais, la terre était sans forme et vide et l’obscurité était sur la surface de l’abîme.» Alors, quand les feux venant du Iod / Lingam et du Hei / Yoni prend contact dans le coccyx, la racine de notre colonne vertébrale, alors, un troisième feu est libéré à travers le Vav ou système nerveux central de la terre qui est dans l’obscurité, alors un tel feu fait que אלה-ים Elah-Yam, la Kundalini, soit visible dans les ténèbres de la terre, notre physicalité, parce que le nom אלה-ים Elah-Yam (la Déesse de la Mer de Hod, Uranie Vénus, la Déesse de l’amour) naît à partir de l’obscurité de l’abîme des eaux de Yesod. Le feu de Hod, Le feu de la création, le feu de Elohim Tzabaoth se rapporte à la partie gauche de l’Arbre de Vie. Un tel feu apparaît lorsque les Alchimistes commencent à sublimer leur énergie sexuelle. Un tel feu rend aussi visible l’obscurité égotiste qui nous enveloppait.

SevenChakras

La lettre ו Vav est une lettre י Iod allongée, qui commence son allongement dans la glande pinéale, le chakra Sahasrara, et la glande pituitaire, le chakra Ajna, vers la glande thyroïde dans la gorge, où se trouve la mystérieuse sephirah Daath. Dans la gorge, nous trouvons le chakra Vishuddha, qui est le chakra lié à la propriété d’entendre, en écoutant le Logos, la parole de Dieu dans Atziluth. De Daath, la gorge le Iod continue d’allonger vers Tiphereth, le cœur, le chakra Anahata. Le Iod continue à s’allonger vers le chakra Manipura et finalement il niche dans Yesod, le chakra Svadhisthana et Muladhara, les glandes sexuelles. Ainsi, Vav est lié au système nerveux central, à savoir le cerveau, la gorge, le cœur, la moelle épinière et les organes génitaux. C’est pourquoi, ici-bas, nous tous dans Malkuth, sommes nés de Yesod, les organes génitaux.

Par conséquent, «Se tenir sur la montagne devant יהוה Jehovah», implique gravir les 33 vertèbres de Malkuth, notre physicalité, vers Daath, la canopée de l’Arbre de la Connaissance. Dans un tel but, nous devons apprendre, au moyen de l’Alchimie Sexuelle, à allonger le Iod de Yesod, les organes génitaux, vers le Iod de Kether, la glande pinéale. C’est pourquoi dans la Kabbale la propriété d’entendre, d’écouter, de se connecter au Logos, est attribuée à la lettre ו Vav.

Cependant, lorsque le feu sexuel créateur de יהו IAO, à travers l’orgasme de la chair, est projeté du coccyx vers le bas, la lettre ו Vav devient alors la queue de Satan, un allongement vers le bas du י Iod de Yesod. Ainsi, à travers l’orgasme de la chair, le feu de יהו IAO crée le Fou du Tarot. Lorsque l’Alchimiste à travers l’orgasme répand le feu de יהו IAO, il s’éveille dans Klipoth comme le Fou du Tarot et devient un Prophète de איזבל Jezebel, un Prophète de בעל Baal. Il faut annihiler le désir animal si nous voulons éviter le danger de tomber dans Klipoth comme le fou du Tarot. Rappelez-vous les valeurs kabbalistiques des lettres יהו sont 10 + 5 + 6 = 21, le fou du Tarot. Solution: 2 + 1 = 3, Binah, le Troisième Logos. Nous évitons la chute en devenant très zélés pour Binah, Jehovah l’Elahi des armées יהוה אלהי צבאות. Lorsque ce feu s’éveille dans le Vav alors nous voyons notre propre obscurité particulière, avant l’éveil du feu de la Schekinah nous ne voyons pas les ténèbres de notre propre folie, mais seulement après son éveil. Un tel feu à l’intérieur de nous est maintenant en potentialité et non en activité. C’est pourquoi יהוה Jehovah n’était pas dans les feux de Hod mais Elohim Tzabaoth.

infinite
SssssssssssssSsssssssssssssss

«Et après le feu (יהוה אלהים Jehovah Elohim se rendit lui-même visible dans l’obscure Tattva Akasha de Daath dans la gorge) une petite voix (et le nom יהוה qui était imprononçable est devenu complet et prononçable comme Ssssssssssamech dans Yesod et dans l’Ain Soph). Cela signifie que la création du ciel est le processus alchimique de l’Ouroboros ou d’une lettre Samech venant de l’Ain Soph. Et la création de la terre est le processus alchimique de l’Ouroboros ou d’une lettre Samech venant de Yesod qui est libéré en prononçant le mantra IiiiiiiiiiAaaaaaaaOoooooooH durant la transe d’Alchimie Sexuelle.

Shiva-Ganga

«Et un fleuve sortait de l’Eden pour arroser le jardin (l’Eden inférieur); et de là il (l’eau Akashique) a été divisée (dans le liquide céphalo-rachidien et le fluide génital), et (dans Adam et Eve) est devenue en quatre têtes.» – Genèse 2: 10

Le Tattva Akasha se rapporte à Daath, l’Eden supérieur dans la gorge qui est d’où יהוה apparaît en tant que Logos ou une petite voix Ssssssss. L’Eden inférieur est dans Yesod, les organes sexuels, qui est l’endroit où le feu de la Mère Divine Kundalini émerge à travers le processus alchimique déjà expliqué.

«Et (dans Daath) Elohim dit (Ssssssssssssssssssssssssssssss) que la lumière soit (dans מצח Metzach, le front) et la lumière (l’Addhi tattva, le tattva de la lumière) fut.» – Genèse 1: 3

«Et ce fut ainsi, quand Elijah אליהו l’entendit, qu’il enveloppa son visage dans son manteau, et sortit et se tint dans (Samadhi Tattva) l’entrée (supérieure) de la grotte (la glande pinéale). Et voici, vint à lui une voix, et dit: Que fais-tu ici, Elijah אליהו?

Tetragrammaton

 

« י Iod : principe éternel masculin

ה Hei : principe éternel féminin

ו Vav : principe phallique masculin; le lingam

ה Hei : principe féminin; l’utérus, la yoni

יהוה Iod Hei Vav Hei (IAOH) est réduit à Ssssssssssssssssssssssssssssss. Ces quatre lettres sont en elles-mêmes du pouvoir sacerdotal énorme. Elles doivent être prononcées en imitant le hurlement d’une tornade qui se trouve dans les collines, ou en imitant le vent. Quand on veut guérir une personne malade ou invoquer une divinité, cela doit être prononcé à voix basse. Elles servent aussi à la Méditation. Dans ces quatre lettres, les deux principes féminin et masculin du macrocosmos et du microcosmos sont représentés: le roseau, principe masculin, et la coupe, principe féminin. Le principe de l’Éternel est dans ces quatre lettres qui ne doivent pas être prononcées en vain.» – Samaël Aun Weor

«Et Eliao אליהו dit, je suis très zélé pour Jehovah le Elohim des armées יהוה אלהי צבאות: parce que les enfants d’Israël ont abandonné (ברית-אש BrithAesh) ton alliance (de feu), ils ont renversé tes autels (dans Yesod), et tué tes prophètes par le poignard; et moi, moi seul, je suis resté; et (dans leur système nerveux central) ils cherchent à m’ôter la vie, à me l’enlever.» – 1Rois 19: 8-14

Ainsi, la transfiguration de Jésus dans la montagne est un long processus alchimique et kabbalistique de la transformation des splendeurs de la Lumière Astrale, qui commence avec Binah, la sephirah sur le côté supérieur gauche de l’Arbre de Vie qui, à travers l’Esprit de Elohim, Chesed, sur le côté droit de l’Arbre de Vie, qui, à travers Geburah génère Moïse dans Malkuth pour le transfigurer dans Tiphereth. Par la suite, à travers l’exode, Elijah s’incarne dans Malkuth, qui, par des transformations de la même Lumière Astrale, est enlevé vivant dans le ciel. Toutes ces générations et transformations se produisent à l’intérieur de l’esprit, de l’âme et du corps de l’Alchimiste. Jésus-Christ a dit:

«Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie.» – Jean 08:12

La lumière du monde est la Lumière Astrale.

«La Lumière Astrale est le dépôt de toute les formes passées, actuelles et futures de la grande Nature. La Lumière Astrale est l’Azoth et la Magnésie des anciens Alchimistes, le Dragon Volant de Médée, l’INRI des Chrétiens, le Tarot des Bohémiens. La Lumière Astrale est un feu sexuel terrible jaillissant de la nimbe du Soleil et est fixée à la Terre par la force de gravité et le poids de l’atmosphère. C’est le Soleil qui attire et repousse cette lumière enchanteresse et délicieuse. La Lumière Astrale est le levier d’Archimède. Le vieux sage a dit: «Donnez-moi un point d’appui et je soulèverai l’univers.» Le semen est l’Astral liquide de l’être humain. Le semen est la Lumière Astrale. Le semen est la clé de tous les pouvoirs et la clé de tous les empires. La Lumière Astrale a deux pôles, l’un positif et l’autre négatif. Le serpent ascendant est positif. Le serpent descendant est négatif.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

«La Lumière Astrale est le champ de bataille entre les magiciens blancs et noirs. La Lumière Astrale est la lumière de tous les empires et la clé de tous les pouvoirs. C’est le grand agent universel de vie. Toutes les colonnes des anges et des démons vivent dans la Lumière Astrale… » – Samaël Aun Weor, La Révolution de Belzébuth

«Les âmes des morts vivent dans la Lumière Astrale. La Lumière Astrale est la lumière de tous les enchantements et sortilèges magiques. La Lumière Astrale est liée à l’air; nous la mangeons, nous la respirons, mais nous pouvons la voir seulement avec les yeux de l’âme.» – Samael Aun Weor, Les Mystères de la Vie et la Mort

«Tous ceux que j’aime, je les reprends et les châtie: sois donc zélé et repens-toi»

Merci beaucoup!

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Alchemical Metamorphosis

Symbolisme Alchimique de la Nativité du Christ

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

apollo-chariot-large

Il est clair que Noël un événement merveilleux sur lequel il est urgent de méditer profondément.

Chaque année, le Soleil réalise un voyage elliptique qui commence à partir du 25 Décembre, s’avançant et retournant de nouveau vers le Pôle Sud, vers la zone où nous trouvons l’Antarctique. C’est précisément pour cela qu’il vaut la peine de réfléchir sur la profonde signification de ce voyage.

equinox

Au nord, à l’époque de Noël, l’hiver atteint son apogée, précisément parce que le Soleil s’est retiré. Ainsi, le 24 décembre, le voyage du Soleil vers le sud atteint sa fin. Si le Soleil ne revenait pas vers le Nord à partir du 25 décembre, nous mourrions de froid, la Terre entière se convertirait en une masse de glace et toute créature, tout ce qui est vivant périrait réellement. Ainsi donc, il vaut la peine que nous réfléchissions sur l’événement de Noël.

Le Christ Soleil doit avancer pour nous donner la vie. Ainsi, à l’équinoxe de printemps, le Soleil atteint sa position la plus au nord. Alors, les raisins et le blé mûrissent. Et c’est précisément au printemps que le Seigneur doit endurer sa vie, sa passion, sa mort pour ensuite ressusciter. La Semaine Sainte se situe au printemps.

Analemma_pattern
Le modèle d’analémie montre la position du Soleil dans le ciel tout au long de l’année. Lisez Lumière venant des Ténèbres.

Le voyage du Soleil Spirituel, le Christ-Soleil, est symbolisé par le voyage du Soleil physique, qui n’est rien de plus qu’un symbole. Quand les anciens adoraient le Soleil, quand ils lui rendaient un culte, ils ne se référaient pas proprement au Soleil physique, non ; ils rendaient un culte au Soleil Spirituel, au Soleil de Minuit, le Christ-Soleil.

C’est, sans conteste, le Christ-Soleil qui doit nous guider dans les Mondes Supérieurs de Conscience Cosmique. Tout mystique qui apprend comment opérer hors du corps physique à volonté est guidé par le Soleil de Minuit, par le Christ Cosmique.

apollo-sun
Le Christ représenté par les Grecs, comme Apollon

II est nécessaire d’apprendre, de connaître les mouvements symboliques du Soleil de Minuit. C’est lui qui guide toujours l’Initié, c’est lui qui nous oriente, c’est lui qui nous indique ce que nous devons et ne devons pas faire.

Je suis donc en train de parler au sens ésotérique le plus profond, en tenant compte du fait que tout Initié sait sortir à volonté du corps physique (car le fait de ne pas savoir sortir à volonté est le propre des débutants ou des gens qui, actuellement, en sont à leurs premiers pas dans ces études). À partir du moment où on est sur le Sentier, on doit savoir se laisser guider par le Soleil de Minuit, par le Christ-Soleil ; on doit apprendre à Connaître les signaux de ses mouvements : si on le voit, par exemple, s’enfoncer au crépuscule, qu’est-ce que cela nous indique? Simplement que quelque chose doit mourir en nous. Si on le voit surgir à l’Orient, qu’est-ce que cela nous dit? Que quelque chose doit naître en nous. Quand nous sortons victorieux des épreuves ésotériques, il brille à l’horizon dans toute sa plénitude. Le Seigneur nous oriente dans les Mondes Supérieurs et on doit donc apprendre à connaître ses signaux.

Dubui et beaucoup d’autres ont étudié le merveilleux événement de Noël. Il n’y a pas de doute (et cela, Dubui le reconnaît) que toutes les Religions de l’antiquité ont célébré Noël.

Ainsi, comme le Soleil physique avance vers le Nord pour donner vie à toute la création, le Soleil de Minuit, le Soleil de l’Esprit, le Christ-Soleil, nous donne vie aussi si nous apprenons à accomplir ses commandements.

Dans les Saintes Écritures, on parle, évidemment, de « l’Événement Solaire » (mais il faut savoir lire entre les lignes). Chaque année, dans le Macrocosme, est vécu tout le Drame Cosmique du Soleil; Je répète, il est vécu chaque année. Il faut se rendre compte que le Christ-Soleil doit se crucifier chaque année dans le monde, vivre tout le drame de sa vie, de sa passion et de sa mort, pour ensuite ressusciter dans tout ce qui est, a été et sera, c’est-à-dire dans toute la création. C’est ainsi que nous recevons tous la vie du Christ-Soleil.

De même, il est aussi vrai que, chaque année, en s’éloignant vers les régions australes, le Soleil nous laisse froids ici dans le Nord car il va donner la vie à d’autres endroits. Les longues nuits d’hiver sont dures ; durant la période de Noël, les jours sont courts et les nuits sont longues.

Nous allons réfléchir sur tout cela, et il convient que nous comprenions, avec certitude, ce qu’est le Drame Cosmique. Il est nécessaire que le Christ-Soleil naisse aussi à l’intérieur de nous. Il doit naître à l’intérieur de nous.

Les Saintes Écritures parlent clairement de Bethléem et d’une Étable où il naquit. Cette Étable de Bethléem se trouve à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. C’est précisément dans cette Étable intérieure que demeurent les Animaux du Désir – c’est à dire, tous ces « Mois » passionnels que nous portons dans notre psychisme ; cela est évident.

230605197-nativity2

Bethlehem est un nom ésotérique. Le village de Bethléem n’existait pas en ces temps où le grand Kabir Jésus est venu au monde, alors Bethléem est tout à fait symbolique. Bethléem en langue Chaldéenne est Belen, et sa racine signifie «tour de feu». Par conséquent, Bethléem est Belen, un terme Chaldéen qui correspond précisément à la tour de BEL, la tour de FEU. Ainsi, Bethléem est tout à fait symbolique.

Lorsque l’Initié travaille avec le Feu Sacré, lorsque l’Initié élimine de sa nature intime les agrégats psychiques, quand il réalise véritablement le Grand Oeuvre, il doit indubitablement passer par l’Initiation Vénuste.

La descente du Christ dans le coeur de l’homme est un événement cosmico-humain de grande transcendance. Un tel événement correspond, en effet, à l’Initiation Vénuste.

Malheureusement, on n’a pas réellement compris ce qu’est le Christ. Beaucoup supposent que le Christ fut exclusivement Jésus de Nazareth et ils se trompent. Jésus de Nazareth, en tant qu’Homme, ou autrement dit Jeshua Ben Pandira, en tant qu’Homme, reçut l’Initiation Vénuste, il l’incarna ; mais il n’est pas le seul à avoir reçu cette Initiation. Hermès Trismégiste, le trois fois grand Dieu Ibis Thot, a aussi incarné le Christ. Jean Baptiste que beaucoup considéraient comme le CHRISTUS, comme l’Oint, [le Messie] reçut incontestablement l’Initiation Vénuste. Jean a incarné le principe Christ universel

Les Gnostiques Baptistes – en Terre Sainte – assuraient que « le véritable Messie était Jean et que Jésus n’était qu’un Initié qui avait voulu suivre Jean »… En ce temps-là, il y avait des disputes entre les Baptistes et les Gnostiques Esséniens, et d’autres.

Ainsi donc, nous devons comprendre le Christ tel qu’il est, non comme une personne, non comme un individu. Le Christ est au-delà de la Personnalité, du Moi et de l’Individualité ; le Christ, en ésotérisme authentique est le Logos Solaire, représenté par le Soleil.

jesus_sun

Nous comprendrons alors pourquoi les Incas adoraient le Soleil ; les Nahuatls rendaient un culte au Soleil, les Mayas de même, tout comme les Égyptiens, etc.

Il ne s’agit pas de l’adoration d’un Soleil physique, non ; mais de ce qui se cache derrière ce symbole physique. On adorait évidemment le Logos Solaire, le Second Logos. Ce Logos Solaire est Unité Multiple Parfaite (la diversité est l’unité). Dans le Monde du Christ Cosmique, l’Individualité séparée n’existe pas ; dans le Seigneur, nous sommes tous Un.

Il me vient en mémoire, à cet instant, une certaine expérience ésotérique, réalisée voilà bien des années. Plongé alors dans une profonde méditation, j’atteignis, assurément, le Samadhi, l’État de Manteya ou Extase, comme on l’appelle en Ésotérisme Occidental.

À cette Époque, je désirais savoir quelque chose sur le Baptême de Jésus-Christ (car nous savons bien que Jean l’a baptisé).

L’état d’abstraction fut profond, j’atteignis le parfait Dharana (c’est-à-dire la Concentration), le Dhyana (la Méditation), et finalement j’arrivais au Samadhi. J’oserais dire que ce fut un Mahasamadhi, car j’abandonnai parfaitement les corps physique, astral, mental, causal, bouddhique et même atmique). Je parvins donc à ramener ma Conscience (d’une manière intégrale) jusqu’au Logos.

Ainsi, dans cet état Logoïque, comme un « Dragon de Sagesse », je fis l’investigation correspondante. Je me vis soudain en Terre Sainte, à l’intérieur d’un Temple ; mais, chose extraordinaire : je me vis moi-même, converti en Jean Baptiste, dans un habit sacré. Je vis Jésus lorsqu’ils l’amenèrent dans son habit blanc, sa tunique blanche. Me dirigeant vers lui, je lui dis :

– Jésus, retire ta tunique, ton habit, car je vais te baptiser.

Ensuite, je pris un peu d’huile dans un récipient (de l’huile d’olive), je le conduisis à l’intérieur du Sanctuaire, je l’oignis avec de l’huile, lui versai de l’eau, récitai les mantras ou rites… Après, le Maître s’assit sur sa chaise, à l’écart. Je rangeai tout de nouveau ; je remis tout à sa place et terminai la cérémonie…

Mais je me vis moi-même converti en Jean. Bien sûr, une fois passée l’Extase, le Samadhi, je me dis : « Mais comment est-ce possible que je sois Jean Baptiste ? Je ne suis pas le moins du monde Jean Baptiste ! ». Je restai plutôt perplexe et je dis : « Je vais maintenant me concentrer de nouveau, mais cette fois je ne vais pas me concentrer sur Jean, je vais me concentrer sur Jésus de Nazareth ». Je choisis alors le Grand Maître Jésus comme objet de concentration.

Le travail fut long et dispendieux ; la concentration devint de plus en plus profonde. Je passai rapidement du Dharana (Concentration) au Dhyana (Méditation) ; et, du Dhyana, je passai ensuite au Samadhi, c’est-à-dire à l’extase. Un nouvel effort suprême me permit de me dévêtir des Corps Physique, Astral, Mental, Causal, Bouddhique et Atmique, jusqu’à ramener ma Conscience ou l’absorber dans le Monde du Logos Solaire.

Et, dans cet état, voulant savoir quelque chose sur Jésus-Christ, je me vis moi-même converti en Jésus-Christ, faisant des miracles et des merveilles en Terre Sainte : guérissant les malades, rendant la vue aux aveugles, etc. Et, pour finir, je me vis revêtu de l’habit sacré, arrivant devant Jean dans ce Temple. Alors Jean s’adressa à moi, il me dit :

– Jésus, retire ton vêtement car je vais te baptiser.

Les rôles changèrent : je ne me voyais plus converti en Jean, mais en Jésus, et je reçus le baptême de Jean, tel que je l’ai dit…

Le Samadhi passé, revenant au corps physique, j’en vins à constater parfaitement, en toute clarté, que, dans le Monde du Christ Cosmique, nous sommes tous Un.

Si j’avais voulu méditer sur n’importe lequel d’entre vous, là-bas, dans le Monde du Logos, je me serais vu converti en l’un d’entre vous, vivant votre vie. Car là-bas, il n’y a pas d’Individualité, ni de Personnalité, ni de Moi. Là-bas, nous sommes tous le Christ, là-bas nous sommes tous Jean, là-bas nous sommes tous le Bouddha, là-bas nous sommes tous Un ; dans le Monde du Logos, il n’existe pas d’Individualité séparée.

Le Logos est Unité Multiple Parfaite, c’est une énergie qui bouillonne et palpite dans tout le créé, qui se trouve sous-jacent au fond de tout atome, de tout électron, de tout proton ; elle s’exprime – vivement – à travers tout Homme qui se trouve dûment préparé. J’ai fait cet éclaircissement, en synthèse, dans le but de mieux préciser l’événement de Bethléem.

Lorsqu’un Homme se trouve dûment préparé, il passe par l’Initiation Vénuste (mais je rappelle qu’il doit être dûment préparé) et, dans l’Initiation Vénuste, il obtient l’incarnation du Christ Cosmique en lui-même, à l’intérieur de sa propre nature.

Il serait inutile que Jésus soit né à Bethléem, s’il ne naissait aussi dans notre coeur, il serait inutile qu’il soit mort et ressuscité en Terre Sainte, s’il ne mourrait, ni ne ressuscitait aussi en nous.

C’est la nature du Salvator Salvandus.

Le Christ Intime doit nous sauver, mais il doit nous sauver depuis l’intérieur de nous tous. Ceux qui attendent la venue de Jésus de Nazareth dans un futur lointain sont dans l’erreur. Le Christ doit venir maintenant de l’intérieur ; la seconde venue du Seigneur se fera à l’intérieur de nous, du fond même de notre Conscience. C’est pour cela qu’est écrit ce qu’il a dit :

« Si vous entendez quelqu’un dire « Le Christ est sur la place publique », ne le croyez pas. Et s’ils vous disent : « Il est là, prêchant dans le Temple », ne les croyez pas ».

Parce que le Seigneur ne viendra pas cette fois de l’extérieur, mais de l’intérieur ; il viendra du fond même de notre coeur, si nous nous y préparons.

Paul l’explique en disant :

« De sa vertu, nous prenons grâce après grâce ». Jean 1:16

Alors, il y a de la documentation… Si nous étudions attentivement Paul de Tarse, nous verrons qu’il ne fait que de rares fois allusion au Christ Historique. Chaque fois que Paul de Tarse parle de Jésus-Christ, il se réfère au Jésus-Christ Intérieur, au Jésus-Christ Intime qui doit surgir du fond de notre Esprit, de notre Âme.

Tant qu’un homme ne l’a pas incarné, il ne peut se dire qu’il possède la vie éternelle. Lui seul peut sortir notre Âme de l’Hadès, lui seul peut véritablement nous donner vie et nous la donner en abondance. Ainsi donc, nous devons être moins dogmatiques et apprendre à penser au Christ Intime. Ceci est grandiose !

Tout le symbolisme en relation avec la naissance de Jésus est Alchimique et Kabbalistique. On dit que « Trois Rois Mages vinrent l’adorer, guidés par une Étoile ». On ne pourrait franchement pas comprendre ce passage sans connaître l’Alchimie, car il est alchimique.

three-wise-men

Quelle est cette Étoile et qui sont ces Rois Mages ? Je vous dis que cette Étoile n’est autre que celle du Sceau de Salomon, l’Étoile à six pointes, symbole du Logos Solaire.

Le triangle supérieur représente évidemment Quelque Chose ; il représente le Soufre, c’est-à-dire le Feu. Et l’inférieur, que représente-t-il en Alchimie ? Le Mercure, l’Eau. Mais à quelle sorte « d’eau » se réfèrent les Alchimistes ? Ils disent : « À l’eau qui ne mouille pas, au Nombre Radical Métallique », en d’autres termes, à « L’Exiohéari », au Sperme Sacré.

Indubitablement, c’est par la transmutation des Sécrétions Sexuelles que s’élabore cette eau extraordinaire, les Eaux Pures d’Amrita, le Mercure de la Philosophie Secrète.

Cela vaut bien la peine que nous méditions sur le Sceau de Salomon. Vous avez là le triangle supérieur, vive représentation du Soufre ; et l’inférieur, vive représentation du Mercure. Cela veut dire que le Feu Sacré, le Feu de l’Esprit Saint, doit féconder, à l’intérieur de nous, la Matière Chaotique pour que surgisse la vie ; il doit féconder le Mercure de la Philosophie Secrète.

Il s’avère sans doute un peu difficile de comprendre la question de l’Étoile de Bethléem si nous ne faisons pas appel au Sceau de Salomon et à l’Alchimie.

Je le répète : le Mercure est l’Âme Métallique du sperme sacré ; le Soufre est le Feu Sacré de la Kundalini dans l’être humain. Ceci étant compris, nous pouvons éclaircir quelque chose de plus : le Soufre doit féconder le Mercure ; car c’est avec le Mercure, fécondé par le Soufre, que nous pouvons fabriquer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. De sorte que si nous ne comprenons pas cela, nous ne comprendrons pas non plus le Sceau de Salomon, ni donc l’Étoile qui apparut aux Rois Mages.

Pour une meilleure explication, nous avons là les trois Mercures :

Premièrement : c’est celui que les Alchimistes appellent « Mercure Brute » ou Sperme Sacré, proprement dit.

Le second Mercure est précisément l’Âme Métallique du premier. Grâce à la transmutation du sperme, celui-ci se convertit en Énergie. On appelle cette Énergie Sexuelle « l’Âme Métallique du sperme ».

Et le troisième est le plus important. C’est précisément le Mercure fertilisé par le Soufre. C’est un peu compliqué et difficile à comprendre, mais si vous êtes attentifs, vous pourrez au moins vous faire une idée. Vous me demandez que je vous explique ce qu’est la Nativité et je dois l’expliquer telle qu’elle est ou ne pas l’expliquer.

Incontestablement, ce que nous avons en premier, c’est le Mercure brut, le sperme sacré. Deuxièmement, l’Énergie Sexuelle, résultat de la transmutation du sperme. Troisièmement, le Mercure fécondé par le Soufre ou, en d’autres termes, l’Énergie Sexuelle fécondée par le Feu Sacré, mélange, donc, d’énergie et de feu qui monte par l’épine dorsale, pour nous conduire à l’Auto-réalisation Intime de l’Être. Ce troisième Mercure est « L’Arché » des Grecs. Ainsi, dans l’Arché, il y a du Sel, il y a du Soufre, il y a du Mercure ; c’est évident.

Là-haut, dans le Macrocosmos, la Nébuleuse, par exemple, est composée de Sel, de Soufre, de Mercure. Il y a là l’Arché, c’est l’Arché des Grecs. De là sortent les Unités Cosmiques. Ici-bas, nous avons besoin de fabriquer l’Arché. Comment ? Au moyen de la transmutation. Et de cet Arché, qui sera composé de Sel, de Soufre et de Mercure, naîtront les Corps Éxistentiels Supérieurs de l’Être.

tree-of-life-bodies

Si quelqu’un possède les corps astral, mental et causal, il se convertit véritablement en Homme, c’est évident, et il reçoit ses Principes Animiques et Spirituels.

Bien sûr, au début, nous n’avons que le Mercure brut qu’il faut transmuter ; c’est-à-dire les sécrétions sexuelles qu’il faut transmuter, sublimer, convertir en énergie. Cette énergie s’appelle « Mercure », « Âme Métallique du sperme ». Cette énergie monte par les cordons spermatiques jusqu’au cerveau.

Par la suite, cette énergie unit ses pôles positifs et négatifs dans le coccyx, près du Triveni, et alors surgit le Feu. Le Feu rend féconde cette énergie ; le Feu, mélangé avec cette énergie, monte par la moelle épinière jusqu’au cerveau.

L’excédent de ce Mercure, fécondé par le Soufre, parvient à la cristallisation dans les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. En premier lieu, se formera le corps astral ; deuxièmement, se formera le corps mental, et troisièmement, se formera le corps causal. Quand quelqu’un possède les corps astral, mental et causal, il reçoit ses Principes Animiques et Spirituels, c’est-à-dire qu’il se convertit en Homme, en Homme véritable.

Ainsi donc, cela est indispensable. Mais créer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être est une chose, et les amener à la perfection est une chose différente.

Incontestablement, le Sel, le Soufre et le Mercure sont la base de tout. Partout où il y a matière, il y a du Sel ; toute matière se réduit au Sel et tout Sel peut être converti en Or.

Ainsi donc, les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être se trouvent être un mélange de Sel, de Soufre et de Mercure. Le Sel de n’importe lequel de ces corps, grâce à l’action combinée du Soufre et du Mercure, se convertit en Or.

Convertir ces Corps en Or, en fins véhicules d’or, voilà qui est indiqué, et c’est là le Grand Oeuvre. Mais, ce prodige ne pourrait se réaliser si l’on ne recevait pas une aide Supplémentaire. Cette aide merveilleuse consiste en la Nativité du Coeur. Le Christ doit naître dans le coeur de l’Homme pour que puisse se réaliser ce gigantesque travail qu’est celui de transformer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être en Véhicules d’Or pur.

Maintenant, situons-nous dans l’un de ces véhicules : le Corps Astral. Imaginons une personne qui a un corps astral. On sait qu’on a un Corps Astral lorsqu’on peut l’utiliser, lorsqu’on peut se déplacer avec lui consciemment et positivement, lorsqu’on peut voyager avec ce dernier d’une planète à une autre. Imaginons une personne qui a ce Corps Astral, mais qui travaille pour le convertir en Véhicule d’Or pur, c’est-à-dire qui veut le perfectionner. Elle ne pourra pas le faire sans éliminer le Mercure Sec, c’est-à-dire les « Mois » et le Soufre Arseniqué, c’est-à-dire les atomes sanguinolents de la luxure.

Elle aura évidemment besoin d’aide et, si elle arrive à éliminer le Mercure Sec et le Soufre Arseniqué ou Soufre Vénéneux, son Corps Astral se convertira alors en Véhicule d’Or.

Mais le travail est difficile. Heureusement, le Christ Intime intervient et aide à éliminer tout ce Mercure Sec et ce Soufre Vénéneux ou Arseniqué ; et, finalement, comme résultat de son travail, le véhicule se convertit en un Corps d’Or.

alchemy-couple_fmt_opt

Mais, avant de convertir ce corps astral en un Véhicule d’Or précieux, le sel devra forcément passer par différentes étapes. La première est symbolisée par la couleur noire, par le corbeau noir, par la faucille, par Saturne. Pourquoi? Parce que l’Initié devra entrer franchement dans un travail de MORT : il devra éliminer, détruire, désintégrer tous les éléments inhumains qu’il porte dans son corps astral (et c’est la mort, la putréfaction), jusqu’à ce qu’il obtienne la couleur blanche qui est fondamentale.

Cette couleur blanche est évidemment représentée par la Colombe Blanche. Les Initiés d’Égypte étaient revêtus du KA ou vêtement de Lin Blanc pour représenter, donc, la Chasteté, la Pureté.

Ensuite, le troisième symbole est l’Aigle Jaune qui est quand l’Initié reçoit le droit d’utiliser la Tunique Jaune.

Et dans le quatrième, la quatrième phase du travail, l’Initié reçoit alors la pourpre. Quand il reçoit la Pourpre, son corps astral a été converti en un Véhicule d’Or pur de la meilleure qualité. Mais, le chef de tout ce travail Alchimique, c’est précisément le Christ Intime.

Les sages disent que « le Sel, le Soufre et le Mercure sont les instruments passifs du Grand Oeuvre ». « Et le plus important, disent-ils, c’est le « Magnésium Intérieur ». Ce « Magnésium », cité par Paracelse, n’est autre que le Christ Intime, le Seigneur ; en vérité, il doit réaliser tout le Grand Oeuvre.

Comme exemple j’ai cité le corps astral, mais il faut faire un labeur identique pour chacun des Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. Ce travail, sans le Magnésium intérieur de l’Alchimie, serait une chose plus qu’impossible.

C’est pour cela qu’en commençant le Grand Oeuvre, on doit incontestablement incarner le Christ Intime. Il naît dans l’étable de notre propre corps – nous avons tous là, à l’intérieur de nous, les animaux du désir et des passions inférieures – il doit croître, se développer à travers l’ascension des degrés, se convertir en un Homme parmis les hommes, prendre en charge tous nos processus mentaux, volitifs, sexuels, émotionnels, etc., passer pour un individu parmi tant d’autres. Le Christ qui est un Être si parfait, qui n’est pas pécheur, doit cependant vivre comme un pécheur parmi les pécheurs, un inconnu parmi les inconnus ; c’est la crue réalité des faits. Mais, il va grandir et se développer à mesure qu’il va éliminer, en nous-mêmes, les éléments indésirables que nous portons en nous.

Son intégration avec nous-mêmes est telle que toute la responsabilité repose sur ses épaules ; il s’est converti en un pécheur comme nous – lui qui n’est pas un pécheur – ressentant les tentations dans sa chair et ses os, vivant comme n’importe qui, et ainsi, peu à peu, à mesure qu’il va éliminer les éléments indésirables de notre psyché – non pas comme quelque chose qui est à autrui mais comme quelque chose qui lui est propre – il va se développer et croître à l’intérieur de nous-mêmes : c’est précisément ce qui est merveilleux.

S’il n’en était pas ainsi, il serait alors impossible de réaliser le Grand Oeuvre. C’est lui qui doit éliminer tout ce Mercure Sec et tout ce Soufre Vénéneux, afin que les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être puissent se convertir en Véhicules d’Or pur. Un Or de la meilleure qualité, bien entendu.

Les Trois Rois Mages qui vinrent adorer l’Enfant représentent les couleurs du Grand Oeuvre. La première couleur est le Noir ; lorsque nous sommes en train de perfectionner un corps, je le répète, ceci est symbolisé par le Corbeau Noir de la Mort : c’est l’Oeuvre de Saturne, symbolisé par ce Roi Mage de couleur noire. Car nous sommes alors en train de passer par une mort : la mort de tous nos désirs et passions, etc., dans le Monde Astral.

La Colombe Blanche vient ensuite, c’est-à-dire qu’au moment même où nous avons désintégré tous les Mois du Monde Astral, nous avons le droit d’utiliser la Tunique de Lin Blanc, la Tunique du Ka Égyptien ou la Tunique d’Isis ; il est clair qu’elle est représentée, comme je l’ai dit, par la Colombe Blanche. C’est le second des Rois, le Roi Blanc.

Et si on est très avancés vers la perfection du Corps Astral, apparaît la couleur Jaune dans ce dernier, et le droit d’utiliser la Tunique Jaune. C’est alors qu’apparaît l’Aigle Jaune, et cela nous rappelle le troisième des Rois Mages, celui de race jaune.

Pour finir, la couronne de l’oeuvre est la couleur pourpre. Quand un corps – soit l’astral, le mental ou le causal, etc. – est en Or pur, on reçoit la Pourpre des Rois car on a triomphé. C’est la pourpre que les Trois Rois Mages, en tant que Rois, portent sur leurs épaules.

Ainsi vous voyez que les trois Rois Mages ne sont pas trois personnages, comme beaucoup le croient. Non, ce sont les couleurs fondamentales du Grand Oeuvre ! Et Jésus-Christ se trouve dans notre intimité, il est à l’intérieur de nous.

« Jésus », en Hébreu, est « Jeshua », et « Jeshua » est « Sauveur » ; et, en tant que Sauveur, notre Jeshua Particulier doit naître dans cette étable que nous portons à l’intérieur de nous, pour réaliser le Grand Oeuvre. Il est le Magnésium Intérieur du Laboratoire Alchimique. Le Grand Maître doit donc surgir du fond de notre Âme, de notre Esprit.

Le plus dur alors, pour le Christ Intime, quand il est né dans le coeur de l’homme, c’est précisément le Drame Cosmique, son Chemin de Croix.

Dans l’Évangile apparaissent les multitudes demandant la crucifixion du Seigneur.

Ces « Multitudes » ne datent pas d’hier, d’un lointain passé (comme les gens le supposent), de quelque chose qui arriva il y a 1975 ans. Non, messieurs, ces « multitudes » sont à l’intérieur de nous-mêmes, ce sont nos fameux Moi ! Ainsi, à l’intérieur de chaque personne habitent des milliers de personnes : le « Je hais », le « Je suis jaloux », le « Je suis envieux », le « Je suis cupide »… c’est-à-dire autant de défauts que nous avons, et chaque défaut est un Moi différent.

(Je suis en train de parler comme cela, de cette façon, simplement parce que je vois que les frères qui sont ici, dans leur majorité, font partie de l’Institution. Au cas où il y aurait quelques visiteurs et que les visiteurs ne comprennent pas, alors qu’ils m’excusent. Mais, en réalité, comme vous faites tous partie de l’Institution, je peux vous parler de cette façon).

Il est clair que ce sont ces Multitudes Intérieures que nous avons en nous et qui sont nos fameux Mois qui crient : « Crucifiez-le, crucifiez-le ! »…

Quant aux Trois Traîtres, nous savons bien que, dans l’Évangile Christique, ce sont : Judas, Pilate et Caïphe. Qui est Judas? Le Démon du Désir. Qui est Pilate? Le Démon du Mental. Qui est Caïphe? Le Démon de la Mauvaise Volonté. Mais il faut donner quelques explications, il faut préciser cela pour que ce soit compris.

Judas, le Démon du Désir, échange le Christ Intime contre 30 pièces d’argent. 3 + 0 = 3. C’est l’addition kabbalistique. C’est-à-dire qu’il l’échange contre des choses matérielles : pour de l’argent, pour de l’alcool, pour le luxe, pour les plaisirs animaux, etc., il le vend.

Quant à Pilate, c’est le Démon du Mental. Il se lave toujours les mains, il n’est jamais coupable, il trouve une échappatoire pour tout, une justification ; il ne se sent jamais coupable. En réalité, nous vivons toujours en justifiant chaque défaut psychologique que nous possédons dans notre intérieur ; nous ne nous croyons jamais coupables.

Il y a des gens qui m’ont dit : « Monsieur, je crois que je suis une bonne personne. Je ne tue pas, je ne vole pas, je suis charitable, je ne suis pas envieux » (c’est-à-dire un « modèle de vertu » ; ils sont parfaits, d’après eux). « Sans façon, devant tant de perfection, (je dis) good bye ! »…

De cette manière, nous voyons les choses telles qu’elles sont, dans leur crue réalité. Ces « Pilate » se lavent toujours les mains, ils ne se considèrent jamais coupables.

Quant à Caïphe, je considère franchement qu’il est le plus pervers de tous… Pensez à ce qu’est Caïphe. Le Christ Intime nomme à plusieurs reprises un Sacerdote, un Maître, un Initié, afin qu’il guide ses brebis, qu’il les fasse patienter ; il lui remet le commandement et le met à la tête d’une congrégation, et ce Sacerdote ou ce Maître ou l’Initié, au lieu de guider son peuple avec sagesse, vend les Sacrements, prostitue l’Autel, fornique avec les dévotes, etc.

En conclusion : il trahit le Christ Intime, c’est ce que fait Caïphe. Est-ce douloureux? Évidemment, c’est horrible, c’est une trahison, l’une des plus viles qui soit! Et il n’y a pas de doute que beaucoup de Religions se sont prostituées dans le monde, c’est évident ; nombreux sont les prêtres qui ont trahi le Christ Intime. Je ne me réfère pas à telle ou telle secte, non, mais à toutes les Religions du monde.

Il est donc possible que des Groupes Ésotériques aient été dirigés par de véritables Initiés et que ces Initiés aient été souvent des traîtres : ils ont trahi le Christ Intime ; et tout cela est douloureux, infiniment douloureux. Caïphe est donc l’un des plus vils qui soit. Ces Trois Traîtres mènent donc le Christ Intime au supplice.

Pensez un moment au Christ Intime au fond de chacun de vous, au maître de tous vos processus mentaux et émotionnels, luttant pour sauver n’importe lequel d’entre vous, souffrant horriblement ; vos propres Mois protestant contre lui, le blasphèment, lui mettant la couronne d’épines, le fouettant. Eh bien, c’est la crue réalité des faits : le Drame Cosmique vécu internement.

Enfin, le Seigneur Intime doit évidemment monter au Calvaire et descendre au Sépulcre.Par sa mort, il tue la mort. C’est la dernière chose qu’il fait. Plus tard, Il ressuscite en l’Initié et l’Initié ressuscite en lui ; le Grand Oeuvre est alors réalisé (Consummatum Est).

C’est ainsi qu’ont surgi au cours des siècles les Maîtres ressuscités. Pensons à Hermès Trismegiste; pensons à Moria (Grand Maître de la Science Jinas) ; pensons au Compte Cagliostro, qui vit toujours, ou à Saint Germain qui, en l’an 1999, reviendra une nouvelle fois en Europe. Saint Germain était actif durant les 17e, 18e et 19e siècles, etc., cependant il continue d’exister physiquement : c’est un Maître Ressuscité. Pourquoi ces Maîtres sont-ils ressuscités? Parce qu’ils ont obtenu la Résurrection grâce au Christ Intime.

De sorte que sans le Christ Intime, la Résurrection ne serait pas possible. Ceux qui supposent que par le seul fait de mourir physiquement, une personne a droit à la « Résurrection des Morts », ces gens sont, en vérité, dignes de compassion, et « non seulement ils ignorent (pour parler, cette fois, dans le style socratique), mais ce qui est pire : ils ignorent qu’ils ignorent »…

La Résurrection est quelque chose qu’il faut travailler et travailler ici et maintenant. Et c’est ainsi qu’il faut ressusciter : en chair et en os, et vivant. L’immortalité, il faut l’obtenir maintenant même, personnellement. Voilà donc de quelle manière il faut considérer le Mystère Christique.

Tout le Drame Cosmique, en soi-même, est extraordinaire, merveilleux, et il s’initie, en vérité, avec la Nativité du Coeur. Ce qui vient par la suite, en relation avec le Drame, est formidable : il doit fuir en Égypte ; Hérode donne l’ordre de tuer tous les « enfants » et il doit fuir ; tout cela est symbolique, complètement symbolique.

On dit que « Jésus, Joseph, Marie (dans l’Évangile Apocryphe), durent fuir en Égypte et qu’ils restèrent ensuite plusieurs jours en vivant sous un « Figuier », et que « de ce figuier jaillit une source d’eau très pure »… Il faut comprendre tout cela ; ce figuier représente toujours le sexe. « Ils se nourrissaient des fruits de ce figuier »… Ce sont les fruits de l’Arbre de la Science du Bien et du Mal. « L’eau qui coulait (très pure), qui jaillissait de ce figuier » n’est rien moins que le Mercure de la Philosophie Secrète.

Quant aux Massacre des Innocents, on a écrit beaucoup de choses sur cela. Nicolas Flamel laissa ainsi gravé, sur les portes du cimetière de Paris, des scènes sur le « massacre des innocents ».

flamel

Mais qu’en est-il du « massacre des innocents » ? Symbolique aussi et très alchimique!

Tout Initié doit passer par le « massacre ». Mais qu’est-ce que le Christ Intime doit massacrer en nous ? Il doit simplement détruire l’Ego, le Moi, le soi-même.

Et ce sang, qui émane alors du massacre, est le Feu, c’est le Feu Sacré avec lequel l’Initié doit se purifier, se laver, se blanchir. Tout cela est hautement ésotérique ; rien de cela ne doit être pris au pied de la lettre.

slaughter-of-the-innocents

Viennent ensuite les phénomènes miraculeux du Grand Maître : il marche sur les eaux! Oui, le Christ Intime doit toujours marcher sur les Eaux de la Vie, ouvrir les yeux de ceux qui ne voient pas, prêchant la Parole pour qu’ils voient la Lumière ; ouvrir les oreilles de ceux qui n’entendent pas, pour qu’ils écoutent la Parole (quand le Seigneur a grandi dans l’Initié, il doit prendre la parole et expliquer aux autres ce qu’est le Chemin) ; nettoyer les lépreux (tout le monde est « lépreux », tout le monde ; il n’ y a personne qui ne soit pas « lépreux » ; cette « lèpre » est l’Ego, le Moi pluralisé ; c’est « l’Épidémie » que tout le monde porte à l’intérieur ; la « lèpre » dont nous devons être lavés). Tous sont des « paralytiques », ils ne marchent pas encore sur le Sentier de l’Auto-réalisation. Alors, le fils de l’homme doit donc soigner les paralytiques pour que ceux-ci se mettent à marcher en direction de la Montagne de l’Être.

Il faut comprendre l’Évangile d’une manière plus intime, plus profonde. Cela ne correspond pas à un lointain passé ; il faut vivre cela à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

Si nous commençons à mûrir un petit peu, nous saurons mieux apprécier le message que le Grand Kabire Jésus a apporté sur Terre…

En tous cas, nous avons besoin de passer par trois Purifications fondées sur le fer et le feu. Les trois clous de la Croix ont cette signification, et la parole INRI en dit long (nous savons que INRI, en ésotérisme, c’est le feu). Nous avons besoin de passer par les Trois Purifications fondées sur le Fer et le Feu, avant d’obtenir la Résurrection. Dans le cas contraire, il ne serait pas possible de parvenir à la Résurrection.

Celui qui ressuscite se transforme radicalement, il se convertit en un Dieu-Homme, en un Hiérophante de la taille d’un Bouddha, d’un Hermès ou d’un Quetzalcoatl, etc. Mais, il faut faire le Grand Oeuvre.

L’Importance de la Kabbale

On ne peut pas réellement comprendre les Quatre Évangiles si on n’étudie pas l’Alchimie et la Kabbale, car ils sont alchimiques et kabbalistiques ; c’est évident.

Les Juifs possèdent trois Livres Sacrés. Le premier est le Corps de la Doctrine, c’est-à-dire la Bible. Le second est l’Âme de la Doctrine : le Talmud, où se trouve donc l’Âme nationale Juive ; et le troisième est l’Esprit de la Doctrine, le Zohar, où se trouve toute la Kabbale des Rabbins.

« La Bible », le Corps de la Doctrine, est codée. Si nous voulons étudier la Bible en combinant les versets, nous procédons d’une manière ignorante, empirique et absurde. C’est seulement avec le troisième livre, qui est le « Zohar », écrit par Siméon Ben Jochai, le Grand Rabbin Illuminé, que nous trouvons la clé pour interpréter la Bible.

Alors, il est donc nécessaire d’ouvrir « le Zohar ». Et si nous voulons savoir quelque chose sur le Christ, sur le Fils de l’Homme, nous devons étudier l’Arbre de la Vie, Comment pourrions-nous savoir quelque chose sur le Fils de l’Homme, si nous n’étudions pas l’Arbre de la Vie dans « le Zohar » ? Eh bien, ce n’est pas possible ! Lorsqu’on étudie l’Arbre de la Vie, on doit approfondir les dix Sephiroth de la Kabbale Hébraïque.

Cette fois, je vais parler des dix Sephiroth, non pas de haut en bas, mais en les envisageant de bas en haut, comme me le disait, une fois, le Comte de Saint Germain : « Maintenant, de nos jours, il nous appartient de travailler de bas en haut »… Et c’est vrai ; il ne nous reste pas d’autre remède, car l’humanité s’est trop matérialisée. De sorte que je vais commencer à vous parler de l’Arbre de Vie, de bas en haut et non pas de haut en bas.

kabbalah-the-tree-of-life

Le premier Sephiroth est donc Malkuth. Mais ce Malkuth, proprement dit, c’est le monde physique, celui dans lequel nous vivons, le Monde Tridimensionnel d’Euclide ; c’est évident.

Les scientifiques peuvent connaître la mécanique des phénomènes, mais que savent-ils du fond vital? Absolument rien de rien !

Prenons un quelconque corps physique. Nous découvrons qu’il est composé d’organes ; voilà pourquoi c’est un organisme. Les organes, à leur tour, sont composés de cellules, les cellules de molécules, les molécules d’atomes, et si nous fractionnons un atome quelconque, nous libérons de l’énergie.

Les scientifiques peuvent jouer avec la biomécanique des phénomènes, mais ils ne peuvent pas créer la vie, impossible. Si nous mettons, sur la table d’un laboratoire, les substances chimiques avec lesquelles sont composés les gamètes masculins et féminins, c’est-à-dire les spermatozoïdes et les ovules, et si nous disons aux scientifiques de fabriquer ces gamètes, je ne nie pas qu’ils puissent le faire, les fabriquer, c’est possible qu’ils le fassent avec de puissants microscopes, mais ce dont, par contre, nous sommes absolument sûrs, c’est qu’avec ces gamètes artificiels, ils ne créeront jamais un organisme humain.

Ils ont fait, ils ont créé des fusées qui voyagent jusqu’à la Lune, des avions supersoniques qui ont franchi le mur du son, mais les scientifiques n’ont pas été capables de créer une simple semence végétale artificielle ayant la possibilité de germer…

Don Alfonso Herrera, le grand savant mexicain qui a créé la Théorie de la Plasmogénie, a fabriqué la cellule artificielle, mais c’est une cellule qui n’a jamais eu de vie, une cellule morte.

On peut transplanter des semences, par exemple de café, d’une terre à une autre. C’est bien ! On peut aussi transplanter des « semences » d’une personne à une autre, faire des inséminations artificielles. Tout cela est possible ; mais là on est en train de jouer avec ce que la Nature a fait. Parce qu’on va voir si les scientifiques sont capables de fabriquer ces « semences », avec les possibilités de se convertir en quelque chose de vivant – ça, on ne l’a jamais vu et on ne le verra jamais.

Conclusion : la vie est quelque chose de différent ; l’organisme humain a besoin d’un Nexus Formativus, comme l’a dit monsieur Emmanuel Kant, le philosophe de Königsberg, pour son soutien. Ce « Nexus Formativus » est le Corps Vital ou Lingam Sarira des hindous : l’assise vitale de la cellule vivante, le Yesod de la Kabbale Hébraïque.

Ainsi, comme notre corps physique a son corps vital (pour sa subsistance, son soutien, sa conservation), les plantes et tout organisme qui a de la vie le possèdent aussi ; et, en général, toute la planète Terre le possède. De sorte que tout le monde terrestre a sa propre vitalité, son Fondement Vital, son Yesod. C’est dans ce Yesod [Fondation] du monde terrestre que se trouve la vie de notre monde.

En approfondissant un petit peu plus, nous pourrions citer la question de la cinquième coordonnée. Évidemment, au-delà du Monde Vital existe le Monde Astral. Dans le Monde Astral vivent les désincarnés après avoir abandonné le corps physique ; dans le Monde Astral, nous trouvons les colonnes d’Anges et de Démons.

Le Mage peut apprendre à travailler dans le Monde Astral, si telle est sa volonté. Nous enseignons des systèmes grâce auxquels il est possible d’entrer dans le Monde Astral à volonté. Ce Monde Astral est précisément le Hod kabbalistique.

Au-delà du Monde Astral, nous trouvons le Monde du Mental Cosmique, le fameux Netzach des Hébreux. La Terre a son Mental : le Mental Cosmique ou Mental Planétaire se trouve dans tout ce qui est, a été et sera. Notre propre mental est une fraction du Mental Planétaire, cela est évident. Que ce Mental Planétaire ou Monde Mental soit appelé Netzach, cela n’a rien d’étrange, c’est une question de nom, mais le Monde du Mental a largement été étudié par toutes les Écoles de Régénération.

En poursuivant cette analyse de l’Arbre de Vie, nous entrons dans le Monde des Causes Naturelles, le Monde Causal. Évidemment, le Monde Causal est réellement le Temple de la Fraternité de la Lumière Intérieure (jamais érigé par des mains humaines).

Dans le Monde Causal, nous trouvons les différents courants de Causalité Cosmique : « tout effet a sa cause et toute cause a son effet » ; toute cause se transforme en effet et l’effet, à son tour, devient la cause d’un nouvel effet. Ainsi donc, les causes et les effets sont dûment enchaînés.

Dans le Monde Causal, proprement dit, se trouve le principe de l’humain connu comme « Âme Humaine », qui a été appelé Tiphereth (en Hébreux) et cela est assez intéressant. L’Âme Humaine est en soi masculine, l’Âme Spirituelle est féminine. Mais, dans le Monde de Tiphereth, nous trouvons l’Âme Humaine, ce que nous avons d’humain.

Lorsque le Christ, le Christ Intime, viendra nous apporter son aide, il devra alors, évidemment, surgir en nous depuis Tiphereth, c’est-à-dire du Monde Causal, puisque c’est dans le Monde Causal que se trouvent les causes de nos erreurs et que lui doit éliminer les causes de nos erreurs.

Pour que le Christ Cosmique puisse naître en nous, il est nécessaire, qu’il s’humanise, puisqu’il est une Force Cosmique, Universelle, latente en tout atome de l’Infini. Mais pour s’humaniser, il doit pénétrer dans le ventre de la Mère Divine Kundalini. C’est-à-dire… qu’est-ce que cela pourrait signifier?

À l’intérieur de nous se trouve notre Père qui est en secret et se trouve aussi notre Mère Divine Kundalini. Donc, quand l’éternel masculin divin se dédouble en l’éternel féminin, alors surgit la Mère Divine. Elle reçoit le Logos dans son ventre lorsqu’il descend de sa Sphère élevée et il naît d’elle ; c’est pourquoi on dit « qu’elle est Vierge avant l’enfantement, pendant l’enfantement et après l’enfantement ». Et c’est d’elle que doit naître cet Enfant Jésus, ce Jésus-Christ Intime ou Jeshua [Hébreux: « Sauveur »] particulier qui doit venir nous sauver.

Après sa sortie d’elle, il descend en nous, l’Âme Humaine. Lorsque quelqu’un reçoit l’Initiation de Tiphereth, le Christ vient alors s’exprimer dans l’Âme Humaine, dans le Monde Causal. Il surgit, en fait, de là-bas pour pouvoir éliminer les causes des erreurs qui s’y trouvent.

Bien au-delà du Monde de Tiphereth ou Monde des Causes Naturelles, se trouve Geburah, qui est le Monde de l’Âme Spirituelle (en termes rigoureusement bouddhiques, on l’appelle le « Monde Bouddhique » ou « Intuitionnel » ; on l’appelle donc aussi « le Monde de l’Âme Esprit »).

Qu’est-ce donc que la Bouddhi ? Dans la Bouddhi se trouve notre Âme-Esprit, la Walkyrie, Guenièvre, la Reine des Jinas, celle qui verse le vin à Lancelot dans les coupes initiatiques de Sukra et de Manti…

Souvenons-nous de Dante, lorsqu’il parle des deux Âmes : celle qui travaille et cette autre qui se contemple dans un miroir (et qui brille, et tout)… De sorte que ce sont deux Âmes : l’une, masculine, et l’autre, féminine.

On nomme aussi Geburah le Monde de la Rigueur, de la Loi , de la Justice, bien au-delà de cette Sephirah, nous trouvons Gedulah, le septième des Sephiroth. Gedulah est aussi appelé Chesed. La Sephirah Chesed est le Monde de l’Intime, le Monde de l’Atman, l’Ineffable.

Le « Testament de la Sagesse » antique dit :

«Avant que la fausse aurore n’apparaisse sur la Terre, ceux qui avaient survécu à l’ouragan et à la tourmente louèrent l’Intime et les Hérauts de l’Aurore leur apparurent».

L’Intime est Atman, l’Ineffable : Chesed.

Ainsi donc, ces sept Sephiroth, nous pourrions dire, la manifestation. Bien au-delà de ces sept Sephiroth Inférieurs, nous trouvons Binah parmis les Sephiroth Supérieurs…

Mais, qu’est-ce que Binah? Binah est l’Esprit Saint. Oui, Binah est l’Esprit Saint en chacun de nous. Le monde de l’Esprit-Saint est formidable, merveilleux, extraordinaire. Et, au-delà du Monde de l’Esprit Saint, se trouve le monde de Chokmah, c’est-à-dire le monde du Logos, du Christ Cosmique ; et beaucoup plus au-delà se trouve le monde de Kether ou le monde de l’Ancien des Jours, notre Père qui est en secret.

Chacun de nous a son Père particulier, individuel. Il y a autant de Pères dans le Ciel que de gens sur la Terre, et encore plus. Chacun de nous a le sien. Évidemment, personne ne serait capable de voir le Père ni de converser avec lui face à face, sans mourir d’abord – ce n’est pas la mort du corps mais de l’ego. C’est-à-dire, l’ego doit d’abord mourir pour qu’on ait, plus tard, le bonheur de voir le Père et de pouvoir converser avec lui. Dans le cas contraire, ce ne serait pas possible. Ou, pour le moins, si l’Initié n’a pas encore réussi  à mourir totalement, il doit au moins être mort à 90% pour pouvoir avoir le bonheur de voir le Père et de converser avec lui, face à face, personnellement. Lui est la Bonté des bontés, l’Occulte de l’occulte, la Miséricorde des miséricordes…

Ainsi, voilà donc l’Arbre de la Vie, les Dix Sephiroth de la Kabbale Hébraïque. Le Fils de l’Homme est dans la Sephirah Tiphereth ; c’est là que se trouve le Fils de l’Homme.

Si nous regardons Tiphereth, nous voyons que parmis les Sephiroth, c’est le cinquième. En d’autres termes Tiphereth est situé au milieu des Sephiroth, de ceux d’en haut et de ceux d’en bas, au centre du pillier du milieu.

Comme le Fils de l’Homme demeure en lui, Tiphereth devra s’exprimer dans l’Âme Humaine. Ainsi, le Christ en tant que Fils de l’Homme devra réunir les Sephiroth du bas avec ceux du haut, les intégrer en lui-même pour se transformer réellement en Adam Kadmon, c’est-à-dire en Adam Céleste, en Adam Solaire.

Lorsque cela sera accompli, nous serons parfaits, convertis en Dieux terriblement divins, au-delà du bien et du mal. Mais, sans le Christ (qui vient se manifester en Tiphereth), il ne serait pas possible d’arriver à de si formidables hauteurs. Le Seigneur est donc fondamental pour le Grand Oeuvre ; il est le Magnésium Intérieur de l’Alchimie…

Donc, en comprenant l’Arbre de Vie, nous savons aussi ce qu’est le Fils de l’Homme, tel qu’il figure dans la Bible. Mais, nous ne pourrons pas savoir ce qu’est le Fils de l’Homme, si nous n’étudions pas l’Arbre de Vie dans le Zohar.

Par exemple, dans les Saintes Écritures Luc parle du Fils de l’Homme – Je ne me rappele pas exactement à quels points, mais en parlant du Fils de l’Homme, Jean dit :

« Qui est menteur, sinon celui qui nie que ישוע Yeshua est le Christ? Il est l’antichrist, qui nie le Père et le Fils. » Jean 2:22

Il est évident qu’il en est ainsi. Car celui qui renie le Fils de l’Homme qui se trouve ici, en Tiphereth, c’est-à-dire l’Âme Humaine qui le renie dans son expression en tant qu’Âme Humaine, ce matérialiste qui renie l’Âme Humaine, qui prive l’être humain de la possibilité d’avoir une Âme Humaine, celui qui, comme Karl Marx, avec sa Dialectique Matérialiste, enlève à l’Humanité les Valeurs Éternelles, il est évident qu’il se convertit en Antéchrist ; car si le Christ s’exprime à travers Tiphereth, celui qui se manifeste contre Tiphereth, l’Âme Humaine ou le Principe Causal, celui qui renie cette Âme (le Matérialiste) est l’Antéchrist.

De sorte que l’Antéchrist de la fausse science vit actuellement sur la surface de la Terre. Tous ces scientifiques athées, ennemis de l’Éternel, sont l’Antéchrist à cent pour cent, parce qu’ils renient le Fils de l’Homme…

Réfléchissons à toutes ces questions, mes chers frères, pour arriver à comprendre ce que sont le Christ Intime et la Nativité du Coeur…

Bouddha et Jesus

Bouddha et Jésus, ou le Bouddha et le Christ se complètent à l’intérieur de nous-mêmes… Je vous ai raconté, une fois, le cas (un cas insolite) où j’étais là, un jour, dans un Temple Bouddhiste, au Japon, et où je parlais, à l’intérieur, devant la congrégation, sur le Christ. Il se produisit naturellement une rumeur parmi tous les moines.

J’étais en plein Monastère Bouddhiste ; en fait, les moines s’adressèrent au Maître et lui racontèrent qu’un homme était en train de parler en faveur du Christ. Je m’attendais à ce que ce moine arrive, furieux contre moi, avec des bâtons et qui sait quoi d’autre, n’est-ce pas ? Mais, heureusement, il ne se passa rien… Il me dit :

– Comment se fait-il qu’ici, dans un Temple Bouddhiste, vous parliez en faveur du Christ ? Et je lui répondis :

– Avec le profond respect que cette congrégation mérite, je me permets de vous dire que le Christ et le Bouddha se complètent… Je vis alors avec étonnement ce Maître acquiescer ainsi… et il dit :

– C’est ainsi ; Christ et Bouddha se complètent. Je l’affirme devant tous les moines.

Il me parla ensuite avec un Koan pour me faire comprendre que le Christ et le Bouddha sont deux facteurs intimes que l’on porte à l’intérieur de soi. Il fit amener un fil avec lequel il me lia, d’abord le pouce droit, et ensuite le pouce gauche. Je compris le Koan, car je suis habitué à la Dialectique de la Conscience. Il voulut me dire par là que « Christ et Bouddha sont liés à l’intérieur de nous-mêmes, ce sont deux aspects de notre Être lui-même »…

Et cela, je peux vous l’expliquer, ou, en d’autres termes, l’expliquer à la lumière, précisément, de l’Arbre de la Vie : le Bouddha est naturellement formé par ces deux principes : Chesed et Geburah. En langage rigoureusement philosophique, nous dirions : Atman-Bouddhi forme le Bouddha Intérieur.

Quant au Christ, nous le voyons finalement en Chokmah. De sorte que le Christ, à travers Binah, à travers l’Alchimie Sexuelle, devient connecté au Bouddha Intérieur qui est Chesed-Geburah.

Ainsi, le Christ et le Bouddha font partie de notre propre Être.

Alors, l’avenir ésotérique et religieux de l’humanité de demain aura indubitablement le meilleur de l’ésotérisme Christique et le meilleur de l’ésotérisme Bouddhiste, c’est-à-dire que l’Ésotérisme Bouddhiste et l’Ésotérisme Christique doivent s’intégrer, fusionner, puisque le Christ et le Bouddha sont deux parties de notre propre Être.

Le Bouddha Gautama Sakyamuni est réellement venu nous enseigner la Doctrine de Chesed et de Geburah, c’est-à-dire la Doctrine de l’Intime, la Doctrine du Bouddha Intérieur.

Quant à Jeshua Ben Pandira, il est venu nous enseigner la Doctrine du Christ. Chokmah est le Christ. Il est venu nous enseigner la Doctrine de l’Âme Humaine, la Doctrine de Tiphereth, la Doctrine du Christ Intime, la Doctrine du Chrestos Intime.

Gautama nous a apporté la Doctrine du Bouddha Intime, et Jésus de Nazareth nous a apporté la Doctrine du Christ Intime. Chacun d’eux nous a apporté un message de notre propre Être. Ainsi donc, le Christ et le Bouddha se complètent, ils sont à l’intérieur de nous-mêmes ; c’est évident.

Une fois ces questions comprises, mes chers frères, il vaut bien la peine, donc, de travailler pour réussir un jour à recevoir l’Initiation Vénuste, c’est-à-dire l’Initiation de Tiphereth, la Nativité du Coeur…

Maintenant, je répondrai aux questions. Chacun d’entre vous avec la plus grande liberté peut demander ce que vous ne compreniez pas, alors, demandez et je vais vous expliquer.

Questions et Réponses

Question: Pourquoi le système centésimale est-il utilisé, le un et le zéro?

Samael Aun Weor: Eh bien, les gens additionnent et soustraient autant. Mais, s’ils prennent réellement le nombre 1 + 0 + 0 leur donne 1, le nom de l’éternel Dieu Vivant et inconnu. Évidemment, nous ne pouvons représenter Dieu d’une quelconque manière. Il y a deux unités : la première est l’Unité Immanifestée ; nous l’appellerons : « Aelohim », la Divinité Inconnaissable, l’Omnimiséricordieux, l’Infinitude qui soutient tout. On ne peut la dépeindre, on ne peut la symboliser, on ne peut en faire une allégorie, ni une image. C’est à elle que se référa Moïse, lorsqu’il dit que:

« Tu n’auras point d’autres Elohim devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. »- Deutéronome 5: 7-8

Ainsi nous ne pouvons utiliser ni images, ni de symboles. Mais comment allons-nous symboliser la Divinité Immanifestée, Inconnaissable, de quelle façon, de quelle manière, si elle est inconnaissable?

Mais, la Seconde Unité peut être allégorisée. Elohim est la Seconde Unité. Mais Elohim n’est pas un individu, comme beaucoup le croient, c’est l’Armée de la Parole, l’Armée de la Voix, c’est une parole…

Question: Je lisais que l’on ne peut pas prononcer le nom de Dieu, que seuls les anges peuvent le prononcer parce qu’ils le savent.

Samael Aun Weor: Ce sont des questions de type purement intellectuel, car, en réalité, chacun possède le véritable Nom Secret de la Divinité dans son intérieur profond. Et dans ce cas, il n’y aurait pas un nom, mais des millions et des millions, car chaque Monade son propre nom, et de la Divinité à l’intérieur de leur intérieur. Par exemple, il faut chercher Dieu à l’intérieur de nous. Par exemple, j’utilise mon nom secret, mon nom intérieur profond « Samaël Aun Weor », et c’est le seul que j’utilise ; je n’utilise pas mon nom profane, pourquoi ? Parce que celui qui est en train d’accomplir la mission ou qui est en train de remettre les Enseignements à l’humanité, c’est mon Dieu Intérieur Profond. De sorte que c’est donc lui qui a le droit de signer les livres avec son nom, mon humble personne ne vaut rien.

Bien, donc Elohim est l’Armée de la Voix, mais Aelohim est l’Inconnaissable. Elohim est l’Armée de la Parole. C’est une bonne définition, mais Elohim [אלהים] en soi-même, est un mot Hébreux pluralisé ; il commence par Elah אלה, qui est un mot féminin, ainsi Elohim est un mot féminin pluralisé, puisqu’il se termine par -im ים, qui est un syllabe masculin. Ainsi Elohim signifie « Déesses et Dieux »…

Une Religion sans Déesses, par exemple, est une Religion qui est à mi-chemin de l’Athéisme Matérialiste, puisqu’elle a supprimé la moitié de la Religion.

« Déesses et Dieux », c’est ce que signifie « Elohim ». Par conséquent les Elohim sont des Êtres Androgynes Divins, étant donné qu’ils ont leurs deux Principes : leur Âme Spirituelle qui est féminine et leur Âme Humaine qui est masculine. Ils sont des Déesses et des Dieux à la fois : l’Armée de la Création, le Démiurge Architecte…

Quant à Aelohim, c’est différent. Aelohim est l’Innommé… Mais, tout surgit de lui ; ce qui vient à l’existence surgit d’Elohim, soit l’Unité Créatrice, et surgit du Soufre et du Mercure, par des conjugaisons définitives. C’est pourquoi il est écrit:

« le Soleil est son Père, la Lune est sa Mère, le vent le porte dans son ventre et la terre fut sa nourrice» Table d’Émeraude

De sorte que nous distinguons alors Aelohim d’Elohim. Dans le Monde d’Elohim, chacun a son Nom Ésotérique, et Elohim, c’est-à-dire l’Armée de la Parole, à la fin, à l’arrivée de la Nuit Cosmique, devra s’absorber au sein de l’Éternel Père Cosmique : Aelohim… Y a-t-il une autre question ?

Question: L’Absolu crée la Dualité… Comment se crée la Trinité?

Samael Aun Weor: Bon, l’Absolu en soi-même, c’est-à-dire Aelohim, l’Éternel Père Cosmique Commun, n’est pas celui qui va créer la Dualité. Nous ne nions pas qu’il ne médite à la création d’un Cosmos. Il peut méditer sur cela, mais c’est tout. Mais, celui qui va créer la dualité est la Seconde Unité ; Elohim ou l’Unité Manifestée va créer, dirions-nous, par conjugaison du Soufre et du Mercure. Alors, du Soufre et du Mercure, provient tout ce qui est, a été et sera. Ce Soufre et ce Mercure, c’est déjà, en soi-même, la Dualité créée naturellement de la Seconde Unité et non de la Première.

Question: Et la Trinité émane-t-elle de… ?

Samael Aun Weor: Quant à la Trinité proprement dite, somme toute, elle vient se manifester avec la Seconde Unité. Car, au-delà de l’Ancien des Jours, le Vieillard des Siècles, Kether, qui est le dixième des Sephiroth, nous rencontrons l’Ain Soph Aur, qui est le Soleil Sacré Absolu et, bien au-delà de l’Aïn Soph Aur, nous trouvons l’Ain Soph, qui est le Second Cercle de l’Absolu, et bien au-delà se trouve l’Ain, l’Absolu Immanifesté. Mais, ce qu’il y a réellement au-delà de l’Aïn, ce qui se cache derrière l’Aïn, c’est-à-dire l’Éternel Père Cosmique Commun, ne pourrait jamais créer la Trinité. Il se dédouble durant la manifestation de l’Aïn Soph Aur.

ray-of-creation

C’est de l’Aïn que provient le dédoublement de l’Aïn Soph, et ensuite vient l’Aïn Soph Aur ; alors apparaît le Soleil Sacré Absolu. Et du Soleil Sacré Absolu émane le très Saint Okidanokh, Omniprésent, Omnipénétrant, Omniscient. Le très Saint Okidanokh est aussi mentionné par Blavatsky, sous le nom de « Grand Souffle ». Du Grand Souffle, surgit à son tour la Trinité, le Saint Triamazikamno, c’est-à-dire la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation.

Le très Saint Okidanokh, bien qu’il pénètre dans les Mondes, ne reste pas inséré dans ces derniers et, pour pouvoir créer, il doit se dédoubler en ses trois Éléments Fondamentaux qui sont la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation. C’est ainsi que surgit la Trimurti : Kether, Chokmah et Binah ; Père, Fils et Esprit Saint ; Positif, Négatif, Neutre. Mais cette Trinité émane du très Saint Okidanock. Le très Saint Okidanokh émane du Soleil Sacré Absolu. Et elle n’émane pas directement de l’Unité Immanifestée, mais de l’Unité déjà Manifestée. Ainsi, il faut comprendre cela…

Question: Que se passe-t-il si Dieu nous a fait, et non l’Ain Soph?

Samael Aun Weor: Mais, tu es en train de partir d’un Dieu Anthropomorphe ; ce Dieu sur lequel tu base ta question n’existe pas. À quel Dieu te réfères-tu, à ce pantin que peignent certaines sectes mortes? Ce pantin n’a pas d’existence. Ce pantin est créé par notre fantaisie trompeuse…

Il est mieux si nous pensons à l’Unité Manifestée, qui est l’Armée de la Parole ; l’Armée de la Parole. Toi-même, tu fais partie de cette armée – mieux dit, la partie supérieure de ton Être sur l’Arbre de Vie, le Kether de la Kabbale Hébraïque, une particule Ignée et Divine, est donc un fragment de la Grande Unité Manifestée, qui n’est pas un individu et qui n’a ni tête, ni pieds, mais qui est l’Océan, ce qui est Essentiel dans l’Espace, la Vie libre en son mouvement ; cette Unité Manifestée provient, à son tour, de l’Immanifestée. L’Immanifestée n’a pas de fin. Peux-tu trouver une fin à l’Espace? Car c’est l’Espace lui-même et où peux-tu marquer une fin à l’espace? Par conséquent, si nous pensons de cette façon, nous allons mieux comprendre.

Mais si tu parles d’un Dieu, d’un homme avec une barbe jusqu’ici, jusqu’au nombril, assis sur un trône de blasphème, lançant le tonnerre et les éclairs contre toute cette fourmilière humaine, alors, franchement, je ne l’accepte pas. En ce qui concerne ce pantin par contre, tu pourrais dire : « Qui a fait ce pantin? ». Car il est clair, que si on le connaissait, un tyran comme ça, il faudrait lui tirer la barbe, n’est-ce pas? Cela n’existe pas. C’est une fantaisie. Il faut commencer à comprendre que dans le plus profond de notre Être, nous sommes juste des particules du Grand Océan de la Vie Universelle et c’est tout.

C’est ainsi, en effet, qu’il faut comprendre Dieu, de cette façon, pas de manière anthropomorphique. Cet anthropomorphisme a causé beaucoup de dommages : beaucoup de Russes, ces astronautes russes, précisément, qui sont allés dans l’espace avec leurs fameuses fusées, les fameuses fusées Russes ont dit : « Où est Dieu, nous ne l’avons rencontré nulle part ». Pourquoi ? Parce qu’on a enseigné à l’humanité cette idolâtrie ; on lui a enseigné que Dieu est un homme assis quelque part sur un trône de tyrannie, ce qui est faux.

Question: Vous avez parlé des Trois Rois Mages qui reflétaient trois aspects, trois parties de l’Oeuvre. Je vais les rappeler : vous avez dit, en premier, le Noir, n’est-ce pas ? Ensuite, le Blanc et ensuite le Jaune, et après se trouvait la Couronne de Pourpre…

Samael Aun Weor: Plutôt le Manteau des Rois !

Question: Le manteau,oui. Mais il se trouve que Nicolas Flamel ne parle que des trois couleurs : du Noir, du Blanc et du Rouge…

Samael Aun Weor: S’il a dit cela, qu’il le dise ; Sendivogius dit autre chose et Raymond Lulle, autre chose encore ; pour ma part, j’accepte les quatre couleurs fondamentales, par expérience directe. Car la première est le Noir, qui correspond à Saturne, la Mort, par exemple quand quelqu’un est en train d’éliminer, supposons, du Corps Astral, ce qui ne sert pas à ce corps (le Mercure Sec, les Egos).

La seconde couleur est le Blanc, lorsque quelqu’un est déjà arrivé à blanchir ce corps (pour avoir éliminé les Mois). La troisième est le Jaune, lorsqu’on reçoit la Tunique Jaune (qui donne des espoirs pour terminer le Grand Oeuvre). Et la quatrième est la Pourpre, lorsque ce corps astral s’est converti en un Véhicule d’Or pur. Par conséquent, que Nicolas Flamel le dise ou ne le dise pas, il y a quatre couleurs fondamentales : la Noire, la Blanche, la Jaune et la Rouge…

Question: Ce serait aussi les Quatre Roses Hermétiques?

Samael Aun Weor: Bon, on peut aussi les symboliser par Quatre Roses Hermétiques, c’est ainsi. On pourrait les symboliser aussi par le Trèfle à quatre feuilles. Mais, à l’évidence, c’est très bien symbolisé, dans l’Évangile, par les Trois Rois Mages : ils portent, en dernier, la Pourpre ; voilà les Quatre Couleurs. La Pourpre des Rois ! En fin de compte, en synthèse, tout le Grand Oeuvre qu’un Homme doit réaliser pour arriver vraiment à posséder la Pierre Philosophale passe par ces Quatre Couleurs. Leur allégorie est toujours le CORBEAU NOIR de Saturne, qui est la Mort, la Colombe Blanche de l’Esprit Saint, l’Aigle Jaune et le Faisan Rouge…

Question: Et les noms des Sephiroth sont-ils en Hébreu?

Samael Aun Weor: Ils sont en Hébreux! Ce sont les mêmes Mondes ou Régions dont parlent les Théosophes, dont parlent les Écoles Pseudo-Rosicruciennes, dont parlent les Écoles de Yoga, dont parlent les Écoles du Japon, etc., les Lamas, etc. Mais, ils sont déjà ici, à la lumière de l’Arbre de Vie…

Il y a deux Arbres en nous : l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui est le sexe, et cet autre Arbre, qui est l’Arbre de Vie ; et les deux Arbres partagent même leurs racines… De sorte qu’on ne pourra pas monter par ces degrés de l’Arbre de Vie, par ces branches du Grand Arbre, si on ne travaille pas vraiment à dissoudre l’Ego et, en général, avec l’Arbre du Sexe (l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal). Ce sont les deux Arbres qui partagent leurs racines ; ce sont les deux grands Arbres

Question: Quel symbolisme peut avoir le Jaguar?

Samael Aun Weor: Le Jaguar?

Question: Oui…

Samael Aun Weor: Le Tigre?

Question: Oui…

Samael Aun Weor: Eh bien, le tigre a symbolisme très précieux : c’est Lucifer-Xolotl. Lucifer est précieux. Pourquoi Lucifer est-il précieux? Parce que Lucifer est une réfléction du Logos à l’intérieur de nous, ici et maintenant.

Ici aussi vient la question de l’anthropomorphisme. Beaucoup pensent… de même qu’ils peignent un Dieu terrible, sur un trône de tyrannie, de même ils nous mettent un Diable épouvantable, assis sur un trône infernal, avec une fourche trop grande, dans la main droite, des ailes horribles, dominant le monde… eh bien, c’est faux. Parce que la crue réalité des faits, c’est que toute lumière produit son ombre. Regardons le Soleil, le Soleil nous donne la vie. En ce moment, nous sommes du côté obscur, et le Soleil est en train d’éclairer l’autre côté de la Terre. Le jour, le Soleil éclaire une partie, et, par contraste, l’autre côté est dans l’obscurité. Par contraste, en ce moment, ici, nous avons la nuit, et au Japon, ils ont le jour, par contraste… En plein jour, des ombres se forment en dessous des arbres. Si nous levons une main comme ça, par exemple, qu’est-ce que nous voyons ici ?

 

Voyez, observez-le, c’est le Diable ! De manière qu’ici, c’est le même symbolisme : Père, Fils et Esprit Saint. Trois personnes distinctes en un seul Dieu. Mais, reflété sur le mur, à quoi cela ressemble-t-il ?

Eliphas-Levi-Shadow-Benediction

Bien sûr, c’est le Diable. De sorte que Lucifer n’est rien d’autre que l’ombre de Dieu, l’ombre du Logos Intime à l’intérieur de nous ; autrement dit, notre Logos Intérieur Profond, le Christ Intime, projette son Ombre à l’intérieur de nous ; et cette Ombre est utile, nous en avons besoin… Lisez « La Divine Comédie » de Dante et vous verrez comment Virgile et Dante sont descendus par l’Échelle de Lucifer. Chaque poil du corps de Lucifer ressemblait à une poutre, ils sont descendus par là et ils sont aussi montés par là pour arriver en haut, où se trouve « le Golgotha » ; cela est symbolique : « Lucifer est une échelle pour descendre et Lucifer est une échelle pour monter »…

Le Christ se déguise en Lucifer pour nous servir d’échelle et nous sortir de l’Abîme, nous amener à la Lumière.

De sorte qu’il faut maintenant regarder Lucifer d’un point de vue nouveau. En réalité, ce Lucifer n’est rien de plus que la Réflexion du Logos à l’intérieur de nous-mêmes, son Ombre, et, en outre, il est utile : il donne l’impulsion sexuelle.

Cette impulsion est rebelle en soi, de type luciférien. Mais si on est capable de contrôler cette impulsion animale, on transmute alors le sperme en énergie, on commence le Grand Oeuvre et on gagne une bataille contre Lucifer… Chaque fois que l’on réussit, alors, à dominer l’impulsion animale, on monte une marche de l’Échelle de Lucifer ; et ainsi, on va monter de marche en marche, jusqu’à ce qu’on sorte en haut, Auto-réalisé et Parfait… De sorte que Lucifer nous sert d’échelle pour monter et vice versa : si on veut descendre, il ne reste pas d’autre remède que de descendre par l’Échelle de Lucifer…

Comme pour le Tigre (Xolotl-Lucifer), c’est le symbole précisément de Lucifer-Nahuatl ; et c’est ainsi qu’il faut savoir le comprendre. Les Chevaliers Tigre sont des hommes qui luttaient précisément pour leur Auto-réalisation, qui luttaient contre l’Ego animal. À l’origine, les Chevaliers Tigres furent des Initiés. Une autre question, mes frères ? Voyons…

Question: Je n’ai pas bien compris la question du symbolisme de l’Étoile…

Samael Aun Weor: Eh bien, le symbolisme de l’Étoile est clair et vivant. Évidemment, ce triangle supérieur représente le Soufre, et l’inférieur le Mercure. Incontestablement, le Soufre est le Feu Sacré qu’on doit éveiller dans notre organisme ; et le Mercure est formé par la transmutation des sécrétions sexuelles : celles-ci se convertissent en énergie, et cette énergie est le Mercure. Et il faut faire tout le Grand Oeuvre à base de Soufre et de Mercure. Sans le Soufre et le Mercure, on ne réussit pas à réaliser le Grand Oeuvre. C’est la crue réalité des faits… Maintenant…

Question: Maître, Pardonnez-moi de vous interrompre ; il y a des gens qui sont dans le Mouvement et d’autres qui sont étrangers, donc, ils ne savent pas ce qu’est l’Arcane…

Samael Aun Weor: Oui ? Bon, nous allons devoir le leur expliquer et ils devront étudier les oeuvres et passer par des explications successives pour pouvoir arriver à comprendre cela…

Question: Je vous comprends plus ou moins…

Samael Aun Weor: Bien, c’est mieux. Ici, nous voyons donc que l’Étoile de Salomon parle d’elle-même ; elle a six pointes qui sont masculines et six ouvertures profondes entre chaque pointe qui sont féminines. Au total, elle se compose de douze rayons. Ces douze rayons, à leur tour, vont se cristalliser en les douze constellations du Zodiaque. C’est le symbole du Logos, l’Étoile du Roi Salomon ; et la Pierre Philosophale elle-même va être un mélange de Soufre, de Mercure et de Sel (elle est saline) ; et en elle-même, elle contient du Soufre et du Mercure. De sorte que tout le travail du Grand Oeuvre se fonde sur le Soufre et le Mercure.

Les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, il faut les créer, et ils se créent grâce à la Transmutation Sexuelle : en transmutant et en sublimant l’Énergie Créatrice, on va donner naissance au Mercure de la Philosophie Secrète. Ce Mercure, à son tour, intégré avec le Soufre, sert de base pour créer les corps astral, mental et causal. Celui qui parvient à posséder ces corps reçoit ses Principes Animiques et Spirituels et il se convertit en Homme véritable.

Maintenant, amener ces véhicules à la Perfection est possible avec l’aide du Magnésium Intérieur, c’est-à-dire avec l’aide du Christ Intime. Pour recevoir cette aide supplémentaire, il est nécessaire de passer par l’Initiation Vénuste, c’est-à-dire l’Initiation de Tiphereth. Celui qui ne passe pas par l’Initiation Vénuste, qui ne la reçoit pas, ne peut pas non plus incarner le Christ Intime. La chose fondamentale dans la vie, c’est d’arriver à l’incarner. Il est écrit :

« À celui qui sait, le verbe donne pouvoir ; personne ne l’a prononcée, personne ne la prononcera, si ce n’est celui qui l’a incarnée ».

Une autre question, mes frères et soeurs?

Question: Comment arrive-t-on à savoir où commence-t-on à connaître l’Initiation?

Samael Aun Weor: Pour arriver à l’Initiation Vénuste, on doit donc passer, auparavant, par les Initiations Supérieures. On doit avoir passé les Cinq Grandes Initiations du Feu. Seul celui qui a passé les Cinq Grandes Initiations du Feu, réussit, en fin de compte, à recevoir l’Initiation Vénuste. C’est très exigeant ; mais, il est évident que si quelqu’un se le propose, il peut, à la longue, l’obtenir. En tout cas, cela va se réaliser de manière graduelle. On doit commencer par le commencement. Avant de pouvoir aspirer à être un maître, on doit être un bon disciple.

Une autre question, mes frères et soeurs? Voyons, que personne ne reste avec des doutes…

Bon, je crois qu’il n’y a plus d’autres questions ? Par contre, ceux qui doivent demander, demandez avant que nous ne terminions cette conférence.

Bon, nous terminons cette conférence. Et vous êtes invités, comme toujours, à venir ici pour assister, participer et recevoir nos Enseignements Ésotériques. Ceux qui n’étaient pas venus auparavant, sont, en fait, invités à suivre nos études. Cela vaut bien la peine de connaître le Chemin qui doit nous conduire à l’Auto-réalisation Intime de l’Être.

Nous, l’unique chose qui nous intéresse c’est l’Auto-réalisation Intime de l’Être, rien d’autre ne nous intéresse ; ici, nous ne cherchons rien d’autre à l’intérieur de chacun que l’Auto-réalisation – et nous allons vers cela ! Celui qui veut s’Auto-réaliser, qu’il étudie donc à fond tout le Corps de Doctrine et s’engage dans la pratique.

Nous avons donc terminé cette conférence. Paix Invérentielle!

Pacte de Feu

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Préceptes d’Alchimie

abraham-sarah-hagar
Abraham, Sarah, Hagar

Rappelons-nous comment la Genèse, écrite par Moïse, explique alchimiquement ce que nous appelons initiation.

Le mot Mitsrayimah מצרימה ou מצרים Misrahim, qui en Français est traduit par Égypte, est un mot qui cache les mystères de l’initiation.

Si nous visualisons la terre d’Égypte en Afrique, qui, en Hébreu se rapporte au mot Mitsrayimah מצרימה ou מצרים Misrahim, nous allons alors découvrir que son principal élément est המים Mayim, les eaux, qui indique précisément le Fleuve Nil et le delta qui se déverse dans la mer Méditerranée. Comme nous l’avons déjà expliqué dans les conférences précédentes, ces eaux se rapportent aux fluides de notre système nerveux central.

Quand nous lisons la Bible, nous trouvons que le fondateur du Judaïsme, dont le nom selon la Genèse est Abraham, était le prophète venu de la ville d’Ur, qui est écrit אור Aur, prononcé Or et signifie «lumière»; Comme il est écrit:

    «Je suis יהוה qui t’a fait sortir d’אור Ur des כשדים Kashaddaim, pour te donner cette terre pour l’hériter.» – Genèse 15: 7

Abraham représente la sephirah Chesed de l’Arbre de Vie qui émane du triangle Logoïque ou Sainte Trinité, qui est une avec l’Ain Soph Aur ou troisième aspect de l’Absolu. Ainsi, d’un point de vue alchimique kabbalistique, Abraham, Chesed, notre Intime, notre Être intérieur, a émané de la ville céleste de אור Ur desכשדים Kashaddaim.

    «Et Abram voyagea, continuant vers le sud. Et il y eut une famine sur la terre; et Abram descendit en Mitsrayimah מצרימה Égypte pour y séjourner; Car la famine était pénible sur la terre.» – Genèse 12: 9, 10

De אור Aur des כשדים Kashaddaim, Abram partit vers le sud, vers le bas dans le pays d’Égypte, qui en Hébreu est Mitsrayimah מצרימה.

Mitsrayimah מצרימה contient le mot צר tzar, «forme», entre מי Mi et מה Mah. Mi («qui») et mah («quoi») contiennent la lettre Mem, qui représente les eaux supérieures et inférieures de la Genèse. Le mot המים Ha-Mayim signifie «les eaux».

Le mot מרים Miriam, qui est le nom Hébreu de la mère de Jésus, est caché dans le mot Mitsrayimah מצרימה Hébreu pour Égypte. Mitsrayimah מצרימה représente la sephirah Malkuth.

Le mot Tzadik, signifiant «juste» et Tzedek «justice» sont symbolisés dans la lettre Tzaddi de Mitsrayimah מצרימה.

Donc, המים Ha-Mayim, מרים Miriam, et Tzadik ou Tzedek sont des mots cachés dans Mitsrayimah מצרימה. Les eaux המים Ha-Mayim et מרים Miriam tiennent Tzaddi «justice» et «justice». Ils contiennent la signification de la conférence dont nous allons parler.

La lettre צ Tzaddi se rapporte à la Chasteté et à la justice; C’est la lettre qui se rapporte à Tzadik, l’Être juste, l’initié juste, l’alchimiste. Le Tzedek, Tzadik, le juste, n’est pas un fornicateur. C’est un alchimiste. C’est pourquoi il est écrit:

    «Le juste héritera de la terre, et y habitera éternellement.» – Psaume 37: 29

Malkuth, Mitsrayimah, מצרימה Égypte appartient au juste. Malkuth se rapporte à notre physicalité et à la terre ou tissu que nous avons dans notre système nerveux central. Mitsrayimah מצרימה s’appelle Égypte en Français. Les eaux du Nil représentent les fluides sur lesquels notre cerveau et notre moelle épinière flottent. Ces eaux ou fluides s’écoulent dans «la mer Méditerranée» ou les fluides sexuels que nous avons au «milieu de notre terre» ou physicalité.

Imaginez la mer Méditerranée et le Nil, et imaginez le système nerveux central d’un alchimiste humain. En face de cet Être humain se trouve l’Arabie, qui est la mer rouge. Évidemment, le premier mot que nous trouvons ou la terre que nous trouvons après l’Égypte est ce que nous appelons la montagne du Sinaï en Arabie. De ce point de vue, pour aller à la terre d’Arabie ou Sinaï (ce dont parle la bible dans l’Exode), nous devons être des alchimistes. C’est pourquoi, lorsque nous entrons dans l’initiation, nous entrons d’abord dans les mystères de l’Égypte.

Ce n’est pas comme beaucoup de gens pensent, qu’une certaine race est sortie de certaines terres de Chaldée avec Abraham, etc., et finalement ils s’arrêtent en Égypte, et là leurs descendants ont construit les pyramides d’Égypte. C’est en effet une interprétation littérale de la Genèse. Une telle conception n’a rien à voir avec la description archétypique et alchimique que Moïse a écrit. La Genèse est un guide alchimique pour les alchimistes; nous parlons d’Alchimie à travers les différents préceptes que nous abordons. La Bible est pleine de déclarations archétypiques en rapport avec cette science de l’Alchimie que, malheureusement, les gens ignorent. Mais nous les connaissons, et c’est pourquoi nous donnons ces explications, afin que chacun de nous sache comment entrer dans l’initiation.

Si nous entrons dans l’initiation alors nous entrons dans la lettre צ Tzadi dans le pays de Mitsrayimah מצרימה, Égypte, pour travailler avec les eaux du fleuve Nil et de la mer Méditerranée, symboles de notre système nerveux central, qui est le trône de Abraham.

Abram doit voyager du nord (Chesed) vers le sud (Geburah) afin d’acquérir צדיק Tzedek (justice). Ainsi, en tant que צדיק Tzadik (juste), il est descendu comme la lettre צדי Tzaddi dans les eaux du Mitsrayimah מצרימה Malkuth, Égypte. Telle est précisément la descente initiatique de l’esprit dans notre physicalité pour commencer à manipuler המים Ha-Mayim, les eaux de מרים Miriam. Chesed est précisément le Ruach Elohim qui, au commencement, selon Moïse, planait sur la surface de המים Ha-Mayim, les eaux. Nous répétons: המים Ha-Mayim, les eaux, sont représentées par les fluides dans notre système nerveux central et dans les glandes sexuelles. Ce sont המים Ha-Mayim, les eaux sexuelles créatrices de מרים Miriam que notre esprit Chesed, le צדיק Tzadik doit contrôler de l’intérieur.

Selon les écrits de Moïse, Brith Esh ברית אש est le pacte de feu qui commence avec Chesed, Abraham interne de l’Alchimiste, qui, dans le triangle de l’éthique (Chesed-Geburah-Tiphereth), à travers Brith Esh ברית אש, le pacte de feu, développe ses archétypes, à savoir Isaac et Jacob.

tree-of-life-2-0-abraham

    «A la naissance d’Isaac, (צדק Tzedek) justice (Geburah) est devenu uni à (חסד Chesed) miséricorde; Ces attributs divins, symbolisés par les patriarches Isaac et Abraham, se sont mêlés à la personne de Jacob, leur descendance; et, par conséquent, il est écrit: «Tu es mon serviteur, ô Israël, où je serai (תפארת Tiphereth) glorifié.» (Ésaïe 49: 3).» – Zohar

Ensuite, au niveau du triangle de la prêtrise (Netzach-Hod-Yesod) les צדיקים Tzadikim, alchimistes, développent leur Joseph intérieur et ensuite leur Aaron intérieur et Moïse. Ainsi, lorsque le צדיק Tzadik ou alchimiste à l’intérieur de son Corps Causal ou Moïse intérieur atteint la sixième dimension, le sommet de Eloah Va Daath (Tiphereth, la cinquième initiation des Mystères Majeurs), il voit, en Daath, le Tout-Puissant Iod-Hei-Vav-Hei, qui lui dit.

    «Je suis le Dieu de ton père (ta Monade, à savoir), le dieu d’Abraham (Chesed), le dieu d’Isaac (Geburah), et le dieu de Jacob (Tiphereth)…

    «J’ai bien vu l’affliction de mon peuple qui est en (Malkuth) Mitsrayim מצרים Egypte…

    «Et je suis descendu (à l’intérieur de vous) pour les délivrer du Iod de (Malkuth, la dixième sephirah) Mitsrayim מצרים Égypte, et porter leur (Iod) hors de la terre (tridimensionnelle) jusqu’à une bonne et une grande terre, à une terre (tetradimensionnelle) où coule du lait et du miel…» – Exode 3: 6, 7, 8

Ainsi, Abraham, Isaac et Jacob (notre Monade intérieure) avec Moïse (le Corps Causal) contemple les deux voies, à savoir, les chemins direct et en spirale, et doit décider laquelle des deux voies suivre. Moïse a écrit au sujet de ces deux chemins d’une manière symbolique.

Comprenons qu’une fois le juste (l’Alchimiste juste) atteint Tiphereth (l’âme humaine, la cinquième initiation des Mystères Majeurs) l’alchimiste dans la sixième dimension est confrontée au dilemme de suivre le chemin en spirale ou le chemin direct. C’est précisément ce que nous appelons le second aspect de l’Exode.

Les Trois Sélections

Le Maître Samaël Aun Weor a déclaré que les hiérarchies célestes doivent faire trois sélections.

La première sélection est quand les initiés à travers Brith Esh ברית אש (le pacte de feu, l’Alchimie Sexuelle) entrent dans l’initiation. Pour comprendre Brith Esh ברית אש, le pacte de feu, les étudiants doivent recevoir des conférences. Ils doivent comprendre la doctrine de l’Alchimie. Ils doivent décider de marcher sur le chemin de la science de l’Alchimie. C’est ainsi qu’ils entrent dans l’initiation, c’est ainsi qu’ils entrent dans Mitsrayimah מצרימה, Égypte, afin de contrôler les eaux de leur Nil et leurs «eaux méditerranéennes» en eux-mêmes. Rappelez-vous que la Méditerranée signifie «le milieu de la terre», donc les eaux ou les fluides dans «le milieu de notre terre» ou la physicalité sont les fluides cérébraux et génitaux où notre Esprit est en train de planer. Ainsi, ce sont les eaux sexuelles que les initiés, les alchimistes de la première sélection doivent contrôler pour réaliser les première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième initiations.

Alors, lorsque son Moïse intérieur et son Abraham intérieur (son Intime) atteignent la cinquième initiation des Mystères Majeurs, il doit décider sur lequel des deux chemins il poursuivra son travail alchimique. L’alchimiste doit décider de suivre ou non la deuxième sélection, c’est-à-dire la deuxième sélection de l’Exode, qui est un travail très important que l’alchimiste doit accomplir après avoir atteint la maîtrise. Ces deux chemins sont représentés dans la Genèse par la vie charitable d’Abraham. En ce qui concerne la déclaration précédente, lisons la citation suivante, écrite par ce grand alchimiste et kabbaliste Paul de Tarse:

    «Dites-moi, vous qui avez voulu être sous la loi, n’entendez-vous pas que la loi est appliquée? Car il est écrit, qu’Abraham [Chesed] avait deux fils, l’un de la servante, l’autre d’une femme libre.

    «Mais celui qui était de la servante est né par la [loi de la réincarnation dans la] chair; mais celui de la femme libre était par la promesse [en Daath].

    «C’est une allégorie, car ce sont les deux alliances; Celui du Mont Sinaï, qui [à travers la voie en spirale] engendre à l’esclavage, qui est Hagar. Car cette Hagar est le Mont Sinaï en Arabie, et répond à Jérusalem qui maintenant est, et est en servitude avec ses enfants [les Bouddhas Pratyeka]. Mais Jérusalem, qui est au- dessus [en Daath] est libre, qui est [Elah-Yam] la mère de nous tous [les Bodhisattvas].

    «Car il est écrit: «Réjouis-toi, fille stérile qui ne porte pas; Éclatez et criez à haute voix, vous qui n’êtes pas dans le travail [physique]! Car les enfants du désert [en Malkuth] seront plus que ceux de celle qui a un mari [en Daath].»

    «Maintenant, nous, frères [צדיק Tzadik alchimistes], comme l’était Isaac, sont les enfants de la promesse [en Daath].» [«Isaac, qui est sur (Geburah) la main gauche (en dessous de la sephirah Daath), préside le Beth Din ou tribunal de (צדק Tzedek) Justice, d’où sont émis des décrets et des jugements.» – Zohar ]

    «Mais, comme alors celui qui est né par la [loi de la réincarnation dans la] chair (Malkuth) persécutait celui qui est né [en Geburah-Daath] par le [Saint] Esprit, de sorte qu’il est maintenant. Néanmoins que dit l’Écriture? Chasse l’esclave et ses enfants: car les enfants de l’esclave ne sont pas héritiers [de Chokmah comme] avec les enfants de la femme libre. Ainsi donc, frères, nous [Bodhisattvas] ne sommes pas des enfants de la servante, mais des enfants de la libre.» – Galates 4: 21-31

Paul de Tarse s’adresse aux initiés, aux alchimistes, pas aux croyants. La citation ne concerne pas ce que les gens pensent ou croient ou quelque chose du genre, mais avec la volonté de ceux qui font déjà le travail alchimique sexuel.

Néanmoins, la plupart des alchimistes qui atteignent la cinquième initiation des Mystères Majeurs choisissent d’être soumis à la loi de la réincarnation. Qu’est-ce cette loi? C’est la loi du karma. Ceux de la voie en spirale se réincarnent périodiquement en Malkuth afin de payer ce qu’ils doivent karmiquement et pour annihiler leur ego. Lentement ils montent vers l’Absolu à travers de nombreux jours cosmiques.

L’initié qui choisit le chemin du sacrifice pour l’humanité engendre Isaac, le fils de Geburah à partir de la femme libre. Sarah, la femme libre, représente Aima Elohim en Daath. Hagar est Malkuth, la roue du Samsara qui se rapporte à la loi de l’évolution et de l’involution; c’est la roue où de nombreux Bouddhas Pratyekas se réincarnent parce qu’ils sont toujours avec l’ego. Ce sont les צדיקים Tzadikim, alchimistes qui se sont développés sous la loi. Tant que les צדיקים Tzadikim ont des défauts, des vices et des erreurs, ils sont sous la loi du karma, car la loi du karma contrôle l’ego. Le Karma contrôle les forces négatives de Geburah. Mais, la femme libre, qui représente précisément Aima Elohim, les forces suprêmes de la Mère Divine, est représentée dans cette allégorie par Sarah, la femme d’Abraham, qui est celle qui a engendré Isaac.

Isaac représente צדק Tzedek (justice, Geburah, l’âme spirituelle) qui est devenu uni à חסד Chesed (miséricorde, l’Esprit), et dont les attributs divins ou archétypes (symbolisés par Israël) sont devenus mélangé à Jacob (leur progéniture ou l’âme humaine), qui représente l’initié qui crée le Corps Causal (Moïse). Ainsi, Moïse descend avec toutes les puissances de Jehovah Elohim afin de libérer Israël par la réalisation de la grande œuvre alchimique. Israël est libéré au moyen de l’annihilation de tous les défauts et vices, qui sont représentés dans l’exode par les gens qui servent les lois mécaniques de Malkuth. Ceci est fait dans le but de parvenir à l’auto-réalisation complète au moyen de l’annihilation total de פה-רע Phe-Ra (pharaon, «la bouche mauvaise», l’ego), afin d’être complètement propre du karma.

Oui, pour être complètement propre du karma, nous devons annihiler l’ego, parce que l’ego est sous la loi. Mais il y a beaucoup de milliers d’initiés qui préfèrent aller sur le chemin en spirale plus facile. Ils ne suivent pas le chemin direct parce qu’il est très strict et exigeant. Les initiés du chemin direct incluent Abraham, Moïse, Jésus, Bouddha, Krishna, etc. Ils montrent et enseignent toujours comment tuer, comment annihiler, nos défauts, vices et erreurs. Leurs méthodes sont écrites dans des livres de manière symbolique, comme par exemple le Mahabharata, que seuls les alchimistes savent lire. En lui Krishna parle à Arjuna de ses parents ou des agrégats psychologiques que nous portons dans notre psyché, qui sont nos egos. C’est précisément le point dans cette affaire lié à Abraham et Brith Esh ברית אש, le pacte de feu.

Le Pacte de Feu

Le mot Barashyth בראשית, qui est traduit dans la bible par Genèse, est un anagramme qui a été expliqué dans de nombreuses conférences et de différentes manières. Ainsi, le point principal de cette conférence est Brith Esh ברית אש, le pacte du feu, est une autre anagramme de Barashyth בראשית. Il se rapporte à la circoncision. Le pacte de feu que nous devons tous suivre est la Chasteté. Le point principal de la circoncision ou l’élimination de cette chair, ce prépuce qui couvre la tête de l’organe masculin, est de comprendre la signification de la Chasteté qui est ce que nous expliquons ici comme Alchimie Sexuelle. Circoncision en Alchimie signifie éliminer l’animal ou la sensation de désir de l’organe sexuel. Ainsi, dans l’acte sexuel, nous devons éliminer la sensation de désir et la remplacer par la sensation de volonté; Cela se fait lorsqu’on apprend à transmuter l’énergie sexuelle.

À ce stade, nous devons comprendre ce que Brith Esh ברית אש, le pacte de feu, signifie précisément. Il est lié à la lettre י Iod, la dixième lettre de l’alphabet Hébreu.

La lettre י Iod dans l’alphabet Hébreu est un point qui représente la sephirah Kether, la première émanation de l’Ain Soph Aur, la lumière absolue abstraite. Kether est un point dans l’espace. Voilà pourquoi le saint nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei commence par י Iod. Si nous comptons les sephiroth de Kether jusqu’à Malkuth (sans compter la sephirah Daath qui représente l’Arbre du bien et du mal), nous comptons dix. Ainsi, le nombre dix représente la lettre Iod. Donc, si nous regardons la lettre Iod comme Kether, elle représente le phallus, mais il faut aussi savoir que Malkuth qui est la sephirah numéro 10 représente IO, Ram-Io, la lettre Iod de אדני Adonaï.

   «Que la lumière soit» יהי אור Yehi Aur.

«Le mot יהי Yehi est composé de trois lettres, à savoir Iod étant les première et troisième lettres, et Hei vient entre elles. Le Iod représente les principes masculin et fémini. Le mot complet est donc un symbole du divin Père (Kether) et Mère (Malkuth), le Iod final étant le même que le premier, afin de montrer que tous les trois aspects ou formes comme indiqué, en vertu de laquelle l’Ain Soph (אור Aur) opère dans la création et la production de l’univers, étaient seulement les manifestations d’un seul et même Être divin (androgyne).» – Zohar

La citation précédente selon les lettres et des nombres. Donc, la lettre Iod cache beaucoup de mystères que nous devons comprendre. Comme il est écrit:

abraham

    «Car comme l’éclair qui sort de l’Orient (Kether), et brille jusqu’à l’Occident (Malkuth); Ainsi sera aussi la venue de (Abraham) le Fils de (Adam Kadmon) l’homme.» – Matthieu 24: 27

La citation précédente signifie alchimiquement que la lumière, le rayon de la création qui émerge de l’intérieur du Iod de Kether qui dans l’Arbre de Vie descend «comme l’éclair de l’Orient, et brille (au Nord, Chesed et descend vers le Sud, Geburah) jusqu’à l’Occident» (Malkuth), est le même אור Aur, lumière ou Iods, ou cornes de יהי Yehi, leתי Tayish de Barashyth ברא-שית (le ברא-תיש, le Iod du שית Tayish d’Abraham ou le Iod ou la lumière de ביום B’Iom jour de B’Hebaram בהבראם de la Genèse 2: 4), et la lumière de יהי אור ויהי-אור Yehi Aur Va-Yehi Aur «Que la lumière soit et la lumière fut.» de Genèse 1: 3

Lorsque cette lumière ou Iod atteint Malkuth, elle continue d’être le Iod, la lumière dans le Vav, notre colonne vertébrale. Cette lumière est le Iod du Hei, Malkuth. Ce Iod est le dixième, un dixième, ou ce que nous appelons «la dîme». Alchimiquement parlant le Iod est le 10% de l’énergie du Christ venant du divin inconnaissable dans le plan physique à l’intérieur de notre énergie sexuelle.

Donc, kabbalistiquement et alchimiquement parlant, le Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei représente le lingam et le Hei représente la yoni. Vav représente l’homme et Hei représente la femme. La lettre Hei est très importante, car elle est écrite deux fois dans l’orthographe du nom sacré de Dieu. Donc, la lettre Hei représente également Malkuth ou Assiah, le quatrième des quatre mondes de l’Arbre de Vie, à savoir Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah. La quatrième lettre du saint nom de Dieu est Hei. Ainsi, lorsque nous nous référons à Malkuth, nous nous référons aussi à Assiah et de même nous nous référons à Hei. Ce Hei est Malkuth, notre physicalité.

Mais lorsque nous nous référons à la lettre Iod alchimiquement parlant, nous nous référons au Shakti potentielle de notre physicalité. En d’autres termes, si nous voulons trouver l’énergie la plus puissante dans notre physicalité, nous la trouvons représentée par la lettre Iod, qui est précisément le dixième ou la dîme, l’énergie solaire Christique à l’intérieur de nous-mêmes. Ceci est très important à comprendre afin de comprendre les préceptes de l’Alchimie. Il est écrit:

    «Dans l’antique livre d’Enoch, le cours de [Nahera נהרה] le fleuve céleste de la vie [mieux dit, fleuve céleste de la lumière] est décrit comme ressemblant à la lettre Iod י (ou Shakti potentielle créatrice) qui entre dans la composition des soixante-douze noms divins [de Iod-Hei-Vav-Hei] imprimés sur le corps d’un enfant au moment de la naissance, et désigne sa pureté.

    «La première lettre Iod [ou Shakti potentielle ardente] ouvre [Yesod, la fondation de l’Arbre de Vie, la colonne vertébrale] comme il était l’utérus de la seconde, le Hei, au moyen de laquelle le Iod [la Shakti potentielle ardente] devient fructueuse [le long de l’Arbre de Vie, le Vav, la colonne vertébrale].» – Zohar

Le livre d’Enoch décrit le fleuve qui vient de Kether, la tête de l’ancien des jours vers le bas dans Malkuth comme un fleuve de vie ou fleuve de lumière, en d’autres termes, l’extension de la lettre Iod ou fleuve céleste de lumière devient la lettre Vav de ויהי-אור Va-Yehi Aur, le Iod, la lumière qui descend de la couronne de notre tête tout au long du canal médullaire et devient le Iod de יסוד Yesod, dans nos organes sexuels. C’est pourquoi Jehovah dit à Moïse:

    «Sanctifie-moi tous les premiers-nés, ouvrant un ventre parmi les enfants d’Israël, parmi Adam et parmi la bête; Il est à moi.» – Exode 13: 2

Alchimiquement, nous traduisons le paragraphe suivant comme suit:

    «Sanctifie-moi dans chaque forge, que [Shakti potentielle, ou Iod, du spermatozoïde] qui clive le ventre [de chaque femme-esclave Malkuth] parmi [les alchimistes, c’est-à-dire] les enfants [archétypes] d’Israël [qui sont piégés dans מצרים Misrahim], parmi Adam [en Tiphereth, le cœur] et parmi בהמה Behemah [la puissance sexuelle bestiale]; Il est à moi.» – Exode 13: 2

La citation précédente nous apprend à se libérer et retourner dans la forge de Vulcain (le Saint-Esprit, le Theomertmalogos) la lumière du Iod de יסוד Yesod (sexe), la lumière du Iod de Chai חי (vie), la lumière du Iod de notre Yam ים (mer), la lumière des deux Iods ou principes masculins et féminins de Chaim חיים (vie divine) de nos gonades sexuelles, de retour à l’Ain Soph Aur ou Absolue Solaire.

Ainsi, en d’autres termes, «Sanctifie-moi dans chaque forge.» Quelle forge? La forge de Vulcain, l’acte sexuel, où l’homme et la femme travaillent avec le feu. Alchimiquement parlant, cela signifie «sanctifiez mon alliance dans chaque acte sexuel, donnez-moi cette Shakti potentielle sexuelle ardente qui est à l’intérieur du spermatozoïde et de l’ovule.» Car habituellement dans l’acte sexuel animal ce que l’organisme du couple envie c’est d’atteindre l’orgasme physiologique animal, et à travers l’orgasme homme et femme perdent leur feu, qui est la Shakti potentielle sexuelle ardente que la nature et le cosmos ont stockés à travers le métabolisme dans leurs glandes sexuelles. Ainsi, lorsque nous lisons dans le livre de l’Exode «Sanctifie-moi dans chaque forge», c’est-à-dire, dans chaque acte sexuel, «ce qui clive l’utérus», c’est-à-dire la Shakti potentielle sexuelle ardente, comprenez que ce qui clive l’utérus dans chaque acte sexuel est le spermatozoïde que l’homme éjacule. Ainsi, le spermatozoïde clive l’utérus, l’utérus de la femme, pour créer la vie physique.

Mais, alchimiquement parlant, lorsque nous sommes dans l’acte sexuel, nous transmutons le spermatozoïde en énergie, alors l’énergie ou la Shakti potentielle sexuelle ardente clive un utérus, mais un utérus spirituel que nous avons tous; C’est la moelle épinière. En Alchimie, la moelle épinière est un utérus, où la Shakti potentielle sexuelle ardente du Saint-Esprit s’élève; en Sanskrit cette Shakti potentielle sexuelle est appelée Kundalini. Dans le livre des Nombres, Moïse a nommé cette Shakti potentielle sexuelle ardente, le serpent d’airain. Moïse a écrit:

    «Et יהוה Jehovah envoya הנחשים השרפים le Nahashim Seraphim, des serpents brûlants (Shakti potentielle sexuelle ardente) parmi les gens, et ils mordaient le peuple; et beaucoup de gens d’Israël sont morts.»

Ils sont morts parce que Moïse, dans le livre de la Genèse a écrit:

    «Et (נחש Nahash) le serpent était plus subtil que tous les animaux des champs, que יהוה אלהים Jehovah Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, Elohim a-t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? Et la femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin: Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit: Vous ne mangerez pas de celui-ci, et ni vous le toucherez, vous mourrez» – Genèse 3: 1-3

    «Le peuple vint à Moïse, et dit: Nous avons péché, car nous avons parlé contre יהוה Jehovah et contre toi; priez יהוה Jehovah, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et יהוה Jehovah dit à Moïse: Fais-toi un (שרף Seraph) serpent brûlant, et mettez-le sur une perche (moelle épinière): et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il regarde sur elle, vivra. Et Moïse fit un (נחש נחשת Nahash Nahashoth) serpent d’airain, et le mit sur une perche (moelle épinière), et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, lorsqu’il vit (נחש נחשת Nahash Nahashoth) le serpent d’airain, il vivait.» – Nombres 21: 6-9

En Hébreu, נחש Nahash signifie un serpent et נחשת Nahashoth signifie laiton, Mais, puisque נחשת Nahashoth est écrit au féminin pluriel, il indique deux serpents; ainsi, ensemble נחש נחשת Nahash Nahashoth désigne trois serpents. Le premier serpent est נחש Nahash, qui est le résultat de נחשת Nahashoth, la fusion des deux autres serpents sur une croix, car la précédente lettre ת Tav du mot נחשת Nahashoth, qui indique grammaticalement deux serpents, était représenté par une croix. Voilà pourquoi נחש נחשת Nahash Nahashoth indique trois serpents sur une perche. Ainsi, le שרף Seraph, serpent de feu, que Jehovah avait ordonné à Moïse de faire et de le mettre sur une perche, signifie, fait un שרף Seraph sur le canal Sushumna, à l’intérieur de la moelle épinière. Le שרף Seraph est le résultat ddu laiton ou de la fusion alchimique de deux éléments métalliques, à savoir le cuivre et le zinc, rouge et bleu, Yin et Yang, Ida et Pingala, Ob et Od, etc. Ainsi, le serpent d’airain est en fait le serpent de laiton, le résultat de l’alliage de deux métaux, masculin et féminin. Le serpent de laiton représente la Shakti potentielle sexuelle ardente qui clive l’utérus, mais l’utérus spirituel, qui est la moelle épinière ou une perche, Caducée de Mercure. Voilà pourquoi Moïse fit le serpent de l’airain sur une perche. À cette fin, le serpent d’airain est le (שרף Seraph) serpent de feu ou Shakti potentielle sexuelle ardente, la Présence Divine, laשכינה Schekinah, le résultat de נחשת Nahashoth, le laiton, qui est l’alliage sexuelle de l’homme et de la femme, Adam et Eve.

Comprenez ce symbole alchimique, car c’est נחש נחשת Nahash Nahashoth, le serpent d’airain qui donne naissance au premier-né, Isaac, qui ouvre l’utérus (notre utérus spirituel, la perche, la moelle épinière) parmi les enfants d’Israël qui sont piégés dans Malkuth.

Alchimiquement nous écrivions: «ouvre tout ventre de chaque femme esclave dans Malkuth,» parce que, alchimiquement parlant, que nous soyons homme ou femme, notre physicalité est appelée «la femme.» Ainsi, «la femme» (notre physicalité) est esclave des forces sexuelles créatrices de la nature ou de ce que Moïse a appelé les הנחשים השרפים Nahashim Seraphim, qui, dans notre physicalité sont les forces les plus subtiles qui représentent notre désir sexuel ardent, notre puissance sexuelle en Yesod.

En outre, notre désir sexuel ardent est «parmi Adam» donc nous devons transmuter aussi le désir sexuel ardent qui est parmi Adam en Tiphereth (le cœur).

    «Car de l’intérieur, du cœur d’Adam, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres.» – Marc 7: 21

«Et parmi les bêtes,» parmi בהמה Behemah, qui représentent les désirs sexuels bestiaux ב-המה Be-Hamah «qui rugissent» dans notre ventre; rappelez-vous qu’il est écrit:

    «Et נחש Nahash, le serpent était plus subtil que tous les animaux des champs, que יהוה אלהים Jehovah Elohim avait fait.» – Genèse 3: 1

Ainsi, le הנחשים השרפים Nahashim Seraphim est non seulement lié à Yesod (sexe), mais aussi à Adam (Tiphereth, le cœur), et בהמה Behemah, qui est le centre émotionnel inférieur ou l’énergie solaire dans Hod ; notre plexus solaire se rapporte aux désirs animaux de Behemoth. En effet Behemoth dilapide les forces solaires, la manne du ciel. Les archétypes d’Israël, les Israélites vivaient dans le désert, se nourrissant de cette manne pendant quarante ans. Les Alchimistes font de même lorsqu’ils savent comment transmuter leurs appétits bestiales physiques et leur principale et plus subtile force qui est l’énergie sexuelle.

De cette façon, nous comprenons ce que le Zohar déclare à propos de…

    «… La lettre Iod י ou Shakti potentielle créatrice qui entre dans la composition des soixante-douze noms divins de Iod-Hei-Vav-Hei imprimés sur le corps d’un enfant au moment de la naissance, et désigne sa pureté.» – Zohar

four-worlds-ihvh
Nous avons déjà expliqué comment les 72 noms de Dieu sont liés aux Quatre Mondes de la Kabbale. Ces noms sont représentés par les lettres saintes de יהוה le saint nom de Dieu. 10 est Iod dans Atziluth. 15 est Iod Hei en Briah. 21 est Iod Hei Vav dans Yetzirah. 26 est Iod-Hei-Vav-Hei dans Assiah-Malkuth. Ainsi, en ajoutant les valeurs des lettres de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei nous avons 26, qui est en outre réduite comme 2 + 6 = 8, ∞, le signe de l’infini. En ajoutant les valeurs des lettres de chacun des quatre mondes, à savoir, 10 + 15 + 21 + 26 = 72 noms de Dieu. Puis 7 + 2 = 9. Les 72 noms de Dieu sont synthétisés en Yesod יסוד, la neuvième sephirah. Lors de l’ajout de la valeur des lettres de Yesod יסוד nous avons 10 + 60 + 6 + 4 = 80 = 8, ∞, le signe de l’infini. Voilà comment «la lettre Iod י en Yesod יסוד entre dans la composition des soixante-douze noms divins de Dieu, qui sont imprimés sur le corps de l’enfant» Isaac au moment de sa naissance en Geburah, ce qui dénote sa pureté sexuelle. Cela se fait par extraction de la lettre ס Samech («l’Ouroboros») à partir des lettres qui définissent le mot Yesod יסוד, qui devient le mot יוד Iod (י). Le ס Samech («l’Ouroboros») est la Shakti potentielle sexuelle ardente la שכינה Schekinah le שרף Seraph du הנחשים השרפים Nahashim Seraphim, ou les forces solaires cachées dans le יוד Iod (י), que nous avons en יסוד Yesod nos organes sexuels. Ainsi, Yesod יסוד est ce que nous devons sanctifier.

Alors, ne cherchez pas יהוה אלהים Jehovah Elohim à l’extérieur de vous. Binah, יהוה אלהים Jehovah Elohim, est le créateur de Yesod (sexe), ainsi יהוה אלהים Jehovah Elohim est l’énergie. Jehovah Elohim יהוה אלהים est la force créatrice en chacun de nous et aussi en dehors de nous. Jehovah Elohim יהוה אלהים est partout. Par conséquent, si vous voulez profiter de la force de Jehovah Elohim, alors apprenez la science pratique de l’Alchimie. Cette explication est très importante pour comprendre le douzième précepte de l’Alchimie. Selon le livre du Tarot ou Torah, l’homme pendu est le douzième.

Le Douzième Précepte

Le douzième précepte concerne les dîmes [les dixièmes, les Iods ou graines] sur les arbres fruitiers, comme il est écrit:

    «Et tout arbre dans lequel se trouve le fruit d’un arbre semé, pour vous, il est pour la nourriture.» – Genèse 1: 29

Quand les gens lisent Genèse 1:29 littéralement, sans aucune explication alchimique, ils pensent: «Eh bien, selon la Genèse, si je suis dans ce monde physique, je suis prêt à manger les fruits de tous les arbres pour nourrir ma physicalité.» Voilà une bonne idée, mais cela n’a pas besoin d’être écrit dans l’Écriture. Il y a beaucoup d’animaux qui savent comment manger les fruits de nombreux arbres et ils n’ont pas besoin de lire la Genèse pour le faire. Les singes le font. Mais, ils n’ont même pas la moindre idée de ce qu’est l’Alchimie, qui est ce que nous sommes en train de parler ici. Ainsi, alchimiquement nous disons:

    «Et (le Chaiah חיה  vie, qui est le Iod, l’âme de Binah, le Saint-Esprit, l’âme du mercure ou Shakti potentielle) chaque arbre (de la connaissance), dans lequel se trouve le fruit d’un arbre qui donne (זרע zera, sperme en Hébreu, ou le mercure brute ou) semences (solaires); pour vous (pendant Alchimie Sexuelle ) il sera pour la nourriture.» – Genèse 1: 29.

Donc, alchimiquement, nous nous référons au zera de זרע, le semen, la graine. Rappelez-vous que alchimiquement parlant nous sommes des arbres agréables à la vue. Il est écrit:

    «Et de האדמה ha-Adamah, le sol, יהוה אלהים Jehovah Elohim fit croître (toutes les physicalité, qui est alchimiquement) tout arbre qui est agréable à la vue, et bon pour la nourriture. Et l’Arbre de Vie בתוך bethuk «à l’intérieur» du jardin (notre physicalité) et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 9.

Donc, il y a deux arbres à l’intérieur de notre physicalité qui la rendent agréable à la vue. L’Arbre de Vie, qui représente la moelle épinière, et l’arbre du bien et du mal, qui sont les organes sexuels. Le Iod de ces deux arbres qui sont à l’intérieur de nous est ce que nous devons prendre soin. Ces arbres contiennent le Iod, auquel ce commandement se réfère. Cela signifie que des graines de ces deux arbres, nous pouvons manger. Mais malheureusement, les gens qui ne connaissent pas l’Alchimie ne mangent pas de ces arbres. Ils ne savent pas comment mettre en activité les chakras par exemple qui sont dans la colonne vertébrale afin de manger la lumière solaire et d’éveiller d’autres sens et donc de comprendre la vie universelle. Quand ils vont à l’acte sexuel, au lieu de transmuter l’énergie sexuelle comme un alchimiste ils jouissent en atteignant l’orgasme des bêtes. De cette façon, les Chrétiens, Juifs, Musulmans, Brahmanes, Bouddhistes, etc. n’éveilleront jamais leur Conscience. Le Iod est la nourriture de l’âme humaine, l’âme (qui en Alchimie et dans la Bible est appelée Israël). Ainsi, si nous voulons nourrir Israël à l’intérieur de nous, nous devons manger le Iod, la graine de ces deux arbres. Manger ces graines signifie transmuter le Iod. Nous ne devrions pas manger cela comme les animaux le font. Il est écrit:

    «Et יהוה אלהים Jehovah Elohim prit Adam (l’âme humaine), et le mis dans le jardin d’Eden (la physicalité) pour le cultiver et pour le garder. Et יהוה אלהים Jehovah Elohim commanda Adam (l’âme humaine), en disant, de tous les arbres du jardin (vous physicalité) vous pourrez manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal (votre sexualité), vous ne mangerez pas de celui-ci (comme une bête): car le jour où vous en mangerez, (comme une bête), vous mourrez.» – Genèse 2: 15-17.

Ou, en d’autres termes:

    «… Mais il est illégal [selon la loi Trogo-auto-egocratique cosmique commun] de garder ce qui est consacré à moi [l’Ain Soph Aur] Je vous permets de manger [mieux dit, de transmuter sexuellement] le dixième [le Iod ou Shakti potentielle] des produits de la terre [votre physicalité], que ce soit des grains [sperme] ou [des] arbres [de la vie et de la connaissance], afin qu’ils puissent servir à la nourriture spirituelle pour vous [mieux dit, à votre Conscience] et non aux générations futures [en d’autres termes, ne pas générer à travers la fornication, car les gens utilisent la force sexuelle pour générer comme des animaux].» – Zohar

    «Par conséquent, la dîme [le dixième, le Yod] devient un complément pratique et nécessaire du principe dynamique qui émane de l’étude profonde du dixième commandement, autrement dit: (vous ne devriez pas convoiter les biens de vos voisins): Nous devons considérer le mystérieux Iod qui est caché au milieu du delta central (système nerveux central) du sanctuaire de notre Être, comme une fontaine, le printemps, et la providence spirituelle de tous les centres intérieurs et divins de notre [Chaiah חיה] vie…

    «Voici ici le douzième Arcane du [Torath] Tarot. Voici ici l’union de la croix avec le triangle. Voici ici la Magie sexuelle. Voici ici le travail réalisé, l’être humain vivant qui ne touche pas la terre [Malkuth], mais seulement avec la pensée.» – Samaël Aun Weor

tarot-12

Donc, en d’autres termes, afin de ne pas toucher la terre, mais «seulement avec la pensée» dans l’acte sexuelle, nous devons être très doux et contrôler le mental et transmuter le Iod à notre cerveau, à notre tête. Si vous transmutez le Iod et la Shakti potentielle de votre énergie sexuelle, sans renverser une seule goutte de votre force sexuelle, vous êtes alors en train de «toucher la terre seulement avec vos pensées.» Telle est la signification alchimique de celui-ci.

    «Par conséquent, [dans la copulation alchimique sexuelle] le Ish איש [leי Iod, la dîme, la Shakti potentielle, du feu אש] quittera [יה Jah] son père et sa mère [spermatozoïde et ovule, leurs récipients physiques], et [le long de la colonne vertébrale leי Iod, la dîme] doit [ouvrir le ventre, la colonne vertébrale et] cliver [la tête comme Hei ou אשה Isha, la Kundalini, le serpent d’airain] sa femme: et ils [Ish et Isha, איש ו אשה, le feu de יה Jah, Abba et Aima Elohim] sont un [feu dans le ו Vav du mari et de la femme, qui est, dans la moelle épinière de leur Hei, leur] chair [leur physicalité].» – Genèse 2: 24

Le douzième précepte est d’abord au moyen d’Alchimie Sexuelle faire élever dans votre colonne vertébrale la Shakti potentielle des fruits de Daath (Arbre de la Connaissance) et ensuite rayonner la lumière – qui est, les fruits de Chaim, l’Arbre de Vie – dans tous les domaines de notre vie, comme une vraie bénédiction pour toute l’humanité. Ainsi, dans la soirée, nous effectuons la connexion sexuelle positive de יה Jah avec notre חוה Chavah, car une telle transmutation alchimique sera le don de force de la graine pour le reste de la journée, étant donné que le soir et le matin sont un jour; donc:

    יום ליום יביע אמר ולילה ללילה יחוה דעת

    «Jour après jour, prononcez un discours, et nuit après nuit expérimentez la connaissance.» – Psaume 19: 2

Ce que le psaume précédent déclare c’est notre devoir alchimique. Car c’est ce que nous les alchimistes faisons, jour après jour, nous prononçons la doctrine, et lorsque nous allons et pratiquons l’Alchimie Sexuelle nuit après nuit, nous expérimentons la connaissance (Daath, Gnose).

    «En fait, qu’est-ce que l’homme sait? Rien, et en même temps, il est permis de ne rien ignorer. Dépourvu de connaissance, il est appelé à connaître tous. Maintenant, la connaissance suppose la duade – un être qui connaît et un objet connu. La duade est le générateur de la société et du droit: elle est aussi le nombre de Gnose. La duade est l’unité se multipliant dans le but de créer, et donc dans  le symbolisme sacré de Eve à partir de l’intérieur d’Adam. Adam est le tétragramme humain, résumé dans le mystérieux Iod, un type de phallus kabbalistique. En ajoutant à ce Iod le nom triadique d’Eve, le nom de Jehovah est formé, le Divin Tétragramme, qui est le mot éminemment kabbalistique et magique, יהוה, étant ce que le grand-prêtre dans le temple prononca IODCHAVAH.» – Eliphas Levi

Iod-Chavah יחוה est un mot très important que nous devons comprendre. Iod-Chavah יחוה est orthographié Iod-Chet-Vav-Hei et prononcé Jahchavah, qui signifie «expérimenter». Nous devons expérimenter la connaissances nuit après nuit. Daath est la connaissance; l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Iod-Chavah יחוה signifie expérimenter l’Alchimie Sexuelle nuit après nuit.

Jour après jour les kabbalistes intuitifs prononce la connaissance. C’est ce qu’on appelle רצון לתת Ratzon L’tet, «la volonté de donner.» Et nuit après nuit nous expérimentons, la volonté de recevoir, רצון לקבל Ratzon L’kabel, nous apprenons, nous recevons de Chokmah en Daath.

Comprenez, si durant la nuit nous recevons et ne donnons pas durant le jour, alors il n’y a pas d’harmonie dans notre travail solaire. Voilà pourquoi nous donnons cette connaissance. Nous devons la donner. Ceci est רצון לתת Ratzon L’tet, la volonté de donner. Dans la nuit, nous expérimentons רצון לקבל Ratzon L’kabel, la volonté de recevoir le Iod, la lumière, de Malkuth, notre Chavah, notre physicalité et le Iod de Yesod, notre sexualité. Les organes génitaux est également appeler Chavah, Eve, que ce soit dans l’homme ou dans la femme.

Donc, nuit après nuit mari et femme reçoivent le dixième, la dîme, le Iod, la lumière. La dîme, le Iod de la lumière, appartient à Kether, parce que selon la Loi Trogo Autoegocratique Cosmique Commune tout ce qui descend d’en haut (l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire) doit revenir à l’Absolu Solaire. Donner et recevoir est un cycle cosmique solaire. Tout l’univers est en sous cette loi solaire; voilà comment la vie de l’univers est soutenue.

Notre physicalité fonctionne sous cette loi solaire. Nous recevons l’énergie solaire; le soleil nous nourrit à travers la bouche, le nez, à travers des impressions que nous recevons à travers les sens. Nous remplissons les organes génitaux de notre physicalité avec cette force sexuelle solaire. Ainsi mécaniquement parlant, nos physicalities reçoivent et transforment cette énergie solaire et donnent à la terre pour se nourrir, et la terre retourne cette énergie solaire à l’Absolu Solaire. Voilà comment l’univers est soutenu alchimiquement parlant. Ainsi, l’énergie solaire que nous sommes en train de parler est le Iod Kether solaire, qui appartient à la lumière de l’Ain Soph Aur.

    «Alors, quel profit a l’homme (qui fornique) de tout son travail qu’il prend sous le soleil? Une génération passe, et une autre génération vient: Mais, la terre au fil de l’âge est debout. Et le soleil se lève, et le soleil se couche et retourne à sa place (l’Ain Soph Aur) où il se lève.» – Ecclésiaste 1: 3-5

Voilà pourquoi le douzième commandement se rapporte au douzième précepte qui concerne les dîmes (les dixièmes, les Iods ou graines) sur les arbres fruitiers, comme il est écrit:

    «Et tous les arbres qui porte le fruit d’une graine d’un arbre semé, pour vous, il est pour la nourriture.» – Genèse 1: 29

Alors, prenez les dixièmes, pour vous, il est pour la nourriture. Qu’est-ce que les dixièmes? Quelqu’un pourrait l’interpréter littéralement et dire: c’est le 10% de votre revenu; mais, alchimiquement cela signifie: Prenez pour votre illumination le Samech, l’Ouroboros, la lumière solaire qui est caché dans le יוד Iod de יסוד Yesod, votre organe sexuel; oui, le Iod, qui est la dixième lettre dans Malkuth, votre physicalité.

Maintenant, parlons de Jésus, Marie, sa mère, et Jean, son disciple, étant donné qu’ils se rapportent au douzième précepte ou commandement qui stipule:

    «Tu feras briller ta lumière.»

Voilà comment nous apprendrons comment accomplir certaines étapes des stations de la croix. L’une des stations de la croix est lorsque Jésus parle à sa mère Miriam et à son disciple Jean.

Ainsi, à travers la croix alchimique Adam (notre cerveau) connaîtra חוה Chavah (notre sexe) sa femme, qui va dire:

    «J’ai obtenu un homme de יהוה Jehovah Dieu.» – Genèse 4: 1

D’autres traductions disent: «un homme venant du Seigneur.»

Mais alchimiquement nous disons:

    «J’ai obtenu un Ish איש (un י Iod, ou Shakti potentielle, du feu אש) de Iod-Chavah יחוה.» – Genèse 4: 1

Cela signifie que l’Alchimiste finira par créer Isaac à l’intérieur de lui-même à partir de la croix alchimique, ce qui signifie, à partir de Iod-Chavah יחוה.

Ainsi, en n’éjaculant pas Chaiah חיה vie, la vie de יה Jah, l’alchimiste fait de la lumière de l’Ain Soph Aur sa propre lumière, qui fleurit dans son cœur comme sagesse et connaissance. Cette sagesse et connaissance est Iohannes Ra, le fils de חוה Chavah, la mère de חי Chai, tous les vivants. Iohannes Ra est le résultat de notre חיה Chaiah sublimée, l’âme de Binah ou l’âme du mercure qu’à travers l’Alchimie Sexuelle nous prenons de notre semence sexuelle, le Iod ou le mercure brute.

    «Par conséquent, lorsque יהשוה Yeshua (le Shin, le feu de Chokmah) a vu sa mère (Aima Elohim en Daath), et son disciple (l’âme humaine) debout, qu’il aimait, il dit à sa mère, (אשה Isha, l’ardente) Femme, voici ton fils (l’âme humaine en Tiphereth)!

    «Puis il dit à son disciple: Voilà ta mère (Elah-Yam, אלה-ים la Déesse de la Mer en Daath)! Et à partir de ce moment, le disciple (ou Bodhisattva) l’a (le serpent d’airain) pris dans son propre cœur.» – Jean 19: 26, 27

Tel est précisément le mystère de cette parole du maître Jésus sur la croix.

Dans le Christianisme, ils parlent des quatorze étapes de la croix. En Alchimie la croix est importante: le faisceau vertical représente le lingam (organe sexuel masculin), et l’horizontal représente la yoni (organe sexuel féminin). Lorsqu’ils sont unis, ils forment une croix et effectuent les 14 étapes de l’Alchimie entre Jésus et Marie-Madeleine, qui se rapportent aux préceptes alchimiques qui sont expliqués dans le livre du Zohar de manière kabbalistique alchimique, mais qui sont également montrés dans les Évangiles du Seigneur.

La Mère Divine ou la Bénie Mère Marie ou Mariam en Hébreu représente אלה-ים Elah-Yam, la Déesse de la Mer. Même en ce jour, ils adorent la mère de Jésus comme la vierge du Carmel, la vierge de la mer. Ceci afin de pointer alchimiquement qu’elle représente l’aspect féminin des forces de אלהים Elohim; qui est précisément אלה-ים Elah-Yam, «la Déesse de la Mer», en Hébreu.

Ainsi, lorsque l’initié atteint la cinquième initiation des Mystères Majeurs, et choisit de suivre le chemin direct, il devient Jean, Iohannes Ra, ou Johannan, parce qu’il reçoit un cadeau de Ra, Dieu.

Puis Osiris Ra, le Christ dit à l’âme humaine: voici ta mère et il dit à la mère, la femme libre, voici ton fils. Ainsi, le Christ, Osiris Ra, se réincarne dans l’âme humaine, et Jean, l’âme humaine, devient un avec Osiris Ra, ce qui signifie Jean devient Iohannes Ra. Ceci est un mystère de l’Alchimie que nous apprenons à travers ces préceptes alchimiques.

Maintenant, entrons dans l’étude du treizième précepte.

Le Treizième Précepte

    «Le précepte treizième concerne le travail alchimique de rachat ou d’achat du premier né [Israël, dont les archétypes sont en esclavage en Misrahim, l’Égypte] et rendant ainsi sa vie assurée [en les connectant à Tiphereth à travers Chaiah le pouvoir de Otz Chaim, l’Arbre de Vie], car il y a deux anges, dont l’un est le maître de la vie [Chaiah], l’autre le seigneur de la mort [Maveth], planant toujours autour au moment de la naissance [de tout maître de cinquième degré]. Lorsque [le Kether de] un homme [comme Moïse] rachète son enfant [Israël] du pouvoir de la [seconde] mort [au moyen du rituel alchimique de la vie et de la mort, ce qui implique la séparation de la Conscience du processus de la seconde mort] alors elle [la seconde mort] n’a pas de pouvoir ou d’influence sur la vie de sa progéniture [les archétypes d’Israël]. Ainsi, lorsqu’un alchimiste rachète sa Conscience, il la rachète de Klipoth, et la prend hors du contrôle de la mort. Tel est la signification ésotérique des mots:

    «Et Elohim vit tout ce qu’il [Asher ou Qui] avait fait [à travers Assiah ou Mah, la Mère], et voici, il était טוב מאד très bien. Et Yehi le soir, et Yehi le matin, le sixième jour.» – Genèse 1: 31

    «Le mot טוב tob, bien désigne אוד l’ange seigneur de la vie, le mot מאד tout l’ange seigneur de la mort אוב, nécromancie.

    «Par la rédemption, l’un [Od = Chai] est renforcé, l’autre [אוב Ob = mort] est affaibli, comme nous venons de le dire, n’a plus de pouvoir sur l’enfant [Israël].» – Zohar

Le précepte treizième est lié à la אוב mort et à la אוד vie. Lorsque nous parlons de Ob et Od en tant que les deux témoins Ida et Pingala du point de vue alchimique, nous les écrivons comme עד et עבד avec la lettre Ayin ; mais nous les avons écrit avec la lettre Aleph parce אב Ob et אד Od représentent les deux polarités Abbah et Ima de celui qui entre dans la cinquième initiation des Mystères Majeurs. Nous les avons écrit avec Aleph parce que le mot טוב Tob qui signifie bien est le אב Ob de אברהם Abraham, le père noble, et le Od de מאד Meod est la אד brume féminine de מ Mem, les eaux de האדמה Ha-Adamah, le sol, le מה Mah, la femme.

moses-bush-angels
Ainsi, comme nous le lisons אב Ob et אד Od sont représentés par deux anges, la vie et la mort. 13, la mère mort suit celui qui entre dans la voie directe, qui est synthétisée dans la lettre Mem de אברהם Abraham, le treizième précepte. C’est la raison pour laquelle il y a beaucoup de superstitions liées au nombre 13, parce qu’il se rapporte à la Divine Mère Mort, l’un des aspects de la Mère Divine. Oui, elle, la Mère Divine, donne la vie et l’enlève aussi; c’est le cycle de la nature, qui est son domaine. Mais pour l’initié qui suit le chemin direct, 13 est טוב מאד Tob Meod, un «très bon» nombre, car à chaque fois que la mère mort tue ou mieux dit, initiatiquement parlant, lorsque nous sommes tués, dans les plans internes par la mère mort, une étincelle de lumière, une vertu, un pouvoir, naît à l’intérieur de la Conscience.

tarot-13
Dans tous les livres religieux, comme par exemple la Bible, nous lisons comment David tue dix mille et Saul mille. Dans le Mahabharata de l’Inde, nous lisons au sujet de l’annihilation, la mise à mort des parents d’Arjuna; et dans le Coran d’Arabie la frappe des mécréants, les déloyaux. Écoutez: alchimiquement, nos parents, les mécréants, les déloyaux, ne sont pas à l’extérieur de nous, mais à l’intérieur de nous, ils personnifient nos défauts psychologiques, les vices et les erreurs et tous les aspects animaux que nous devons annihiler. Nous devons les tuer, mais à l’intérieur, à travers l’Alchimie Sexuelle, en sachant comment travailler avec les forces masculines et féminines de notre feu sexuel, qui sont symbolisées dans le buisson ardent de Moïse. Le feu solaire de Ra est le Shin dans le Iod d’Israël qui libère notre El Dieu des forces mécaniques de Malkuth.

    «Et tu diras à Pharaon: Ainsi parle, יהוה Israël est mon fils, mon premier-né.» – Exode 4: 22

Pour comprendre Ob et Od, le Zohar déclare:

    «Telle est la signification ésotérique des mots: «Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était טוב מאד Tob Meod très bien.» Le mot טוב «Tob» bien désigne l’ange seigneur de la vie, le mot מאד «Meod» très, l’ange seigneur de la mort».

Ainsi, le Zohar associe Od אד avec le mal et la femme. Il est écrit: «Et le serpent était plus rusé…. Et il dit à la femme. «(Genèse 3: 1) Le premier verset signifie: והנחש היה ערום – Vav, le serpent était rusé. Le deuxième verset signifie: ויאמר אל-האשה Vav dit à la femme.» Le désir sexuel, est le mot מאד très, qui est l’ange seigneur de אוב mort. Ainsi מאד Meod, «très» est la אד brume féminine de מ Mem, les eaux de האדמה Ha-Adamah, le sol, notre physicalité. Donc, מאד Meod «Très» sont les allures sexuelles du serpent dans notre physicalité qui a tenté Eve notre sexualité.

Le mot Hébreu אוד Od signifie «Braise», il contient le Vav, le serpent de droite au milieu; mais, le mot Hébreu אוב Ob signifie «sorcellerie», il contient le Vav, le serpent de gauche au milieu. Ce sont אוד Od et אוב Ob, les deux serpents. Il est écrit que par le biais de l’éveil de la brume du sol, אוב Ob était le serpent qui a tenté Eve à travers la sorcellerie; אוב Ob est une force lunaire qui a trait à la procréation.

C’est pourquoi de nombreux alchimistes hommes, à travers l’éveil de la brume de leur sol et du corps féminin, leur femme, sont tentés par אוב Ob, la force lunaire, en particulier à travers la procréation. Naturellement, la femme veut accomplir son destin d’être une mère. Tout son être psychosomatique aspire à la grossesse. Mais, lorsque les femmes contrôlent ce besoin naturel de Meod, comme Madame Blavatsky ou Jeanne d’Arc a fait, elles deviennent des maîtres. L’homme doit aussi combattre contre sa propre physicalité, contre Meod מאד le désir d’être père, ce qui est naturel et n’a rien de mal à ce sujet; mais en Alchimie nous devons donner toutes nos dîmes, les 10% de ce que nous recevons physiquement de l’univers et de la nature à notre Dieu intérieur. À cette fin, donner à Dieu notre dixième, notre Dîme, notre Iod signifie:

    «Tu aimeras Jehovah ton אלהים Elohim de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta puissance (Meod sexuelle מאד).» – Deutéronome 6: 5

    «Dans Atziluth (le monde des archétypes, le monde du devenir), le fils premier né (Israël) est le Iod dans lequel se trouve le Shin ou la Shakti potentielle de Ra, l’Ain Soph Aur qui se manifestent à travers El – Kether ; en Briah (le monde de la création) et en Yetzirah (le monde de la formation), elle plane avec El (Chesed, Abraham) au-dessus de Yesod pour travailler alchimiquement avec les eaux de la vie et de la mort en Assiah. Ainsi, le feu du Iod de Ra protège le El de tous les alchimistes qui sont nés et morts à travers ces préceptes alchimiques sexuels.» – Zohar

Quand nous disons qu’ils sont nés et morts, cela ne signifie pas physiquement, mais alchimiquement. Lorsque nous transmutons le Iod, la Shakti potentielle sexuelle, nous naissons spirituellement à la lumière, parce que l’énergie sexuelle peut donner naissance. Mais, nous pouvons aussi appliquer la force sexuelle pour annihiler nos défauts et vices. Voilà comment nous mourons sur la croix sexuelle, qui est précisément le croisement de Ob et de Od, les deux forces qui entrent en activité dans tout maître qui entre dans la cinquième initiation et qui prend le chemin direct; pour eux, il est obligatoire de travailler avec la mort. Les maîtres de la voie en spirale meurent psychologiquement peu à peu, mais ceux du chemin direct travaillent avec la mort très souvent, ils doivent se nettoyer complètement de l’ego. Ainsi, Ob et Od sont précisément ce que Moïse a trouvé dans le buisson ardent devant son Dieu intérieur, représenté par deux anges, l’un à droite et l’autre à gauche, l’un de la vie et l’autre de la mort, le dernier pour annihiler toute cette sorcellerie que nous avons tous à l’intérieur, qui est appelé אוב Ob.

    «Partout où dans l’écriture le mot יהי ‘Yehi'(devenir) est utilisé, il se réfère à la Lumière Divine (אהיה -Eheieh-Kether-l’Ancien des Jours) tant à l’intérieur (Chesed, l’Intime de) ce monde et le (Logos du) monde en devenir (Atziluth). Alors יהי Yehi la lumière divine et la splendeur [Tiphereth], bien que réfractée et réfléchie par les Sephiroth, est un seul et même.» – Zohar

Le mot יהי Yehi est composé de trois lettres, à savoir Iod étant la première et la troisième lettre et la lettre Hei vient entre eux. Les deux lettres Iod représentent la Shakti potentielle sexuelle de Kether et de Malkuth, Adam et Eve, sexuellement unis par leurs organes génitaux, représentés par la dernière lettre Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, formant ainsi sexuellement un être divin androgyne illuminé. Finalement, au moyen d’Alchimie Sexuelle, le premier Iod de יהי Yehi transforme la lettre Hei en une lettre ח Chet, et transformant ainsi la lumière de יהי Yehi en חי Chai vie. Car, lorsque la lumière ou le Iod de Vav et de Zain sont transmutés dans l’acte alchimique sexuelle, ils forment une seule lumière ou Iod qui les unis à la fois, formant ainsi la lettre ח Chet. Comme il est écrit:

    «Et (Iod) Adam (le cerveau) a appelé (les organes génitaux masculin et féminin) ses אשת Ishoth femmes, et (les) a nommé חוה Chavah Eve; parce qu’elle (les organes génitaux masculin et féminin en Malkuth) est la mère de toute vie חי ». Genèse 3: 20.

Par conséquent, par cet acte alchimique sexuel de rédemption, qui est, par cette mort alchimique psychologique, Od la lumière ultraviolette est renforcée et Ob la lumière infrarouge est affaiblie. À travers la mort psychologique on achète la lumière solaire pour soi-même, comme cela a été mentionné, de sorte que la lumière lunaire Klipothique quitte l’Alchimiste et ne s’accroche plus à lui.

    «Et Elohim appela la lumière Jour…. Et יהי Yehi le soir et יהי Yehi le matin, le premier  jour [lumière].» – Genèse 1: 5

Lorsque les alchimistes éliminent complètement l’ensemble de l’ego, ils n’ont plus le problème d’apprendre à transmuter leur énergie sexuelle. Mais, maintenant, nous devons apprendre à transmuter notre énergie sexuelle parce que nous avons à l’intérieur beaucoup de ce qui est appelé אוב Ob, à savoir, beaucoup de sorcières lubriques, des sorciers et des démons à l’intérieur. Les gens pensent toujours que toutes ces sorcières, sorciers et démons que la Bible mentionne avec le Coran et d’autres livres sacrés, sont des gens qui sont là-bas en train de faire de la méchanceté; oui, nous comprenons qu’il y a des gens méchants qui font des choses mauvaises là-bas, car beaucoup de gens qui aiment pratiquer la sorcellerie existent dans ce monde. Mais, lorsque la Bible et d’autres livres sacrés se réfèrent à la méchanceté, ils se réfèrent à nous tous, parce que toute cette méchanceté est à l’intérieur de chacun de nous, aussi, et très vivante. C’est ce que nous apprenons honnêtement lorsque nous étudions ces préceptes alchimiques du Zohar. Alors, soyons honnêtes psychologiquement et ne devenons pas des Pharisiens hypocrites, à savoir, des démons qui se présentent comme saints.

Nous savons tous qu’il y a des gens qui pratiquent la sorcellerie.

    «Que cela semble incroyable, il est bon de savoir que beaucoup de gens honorables et religieuses portent le Moi de la sorcellerie à l’intérieur d’eux.

    «En d’autres termes, nous pouvons affirmer que les gens honnêtes et sincères qui, en dépit de ne rien savoir au sujet de l’occultisme, de l’ésotérisme, etc. dans leur existence actuelle, portent néanmoins à l’intérieur d’eux l’ego de la sorcellerie. Il est évident que cet ego se rend souvent à travers le temps et l’espace pour causer des dommages à d’autres. Un intérêt passager dans la sorcellerie dans n’importe quelle vie passée aurait pu créer un tel ego.

    «Cela signifie qu’il y a beaucoup de gens dans le monde qui, sans le savoir, pratiquent inconsciemment la sorcellerie. En vérité, je vous le dis il y a beaucoup de dévots du chemin qui portent aussi en eux-mêmes l’ego de la sorcellerie. Nous concluons cette… en disant: «Tous les êtres humains, même s’ils sont sur le chemin en fil du rasoir, sont plus ou moins noirs à l’intérieur aussi longtemps qu’ils n’ont pas éliminé l’ego pluralisé.» – Samaël Aun Weor

C’est la raison pour laquelle l’alchimiste doit mourir sur la croix alchimique, dans l’acte sexuel, dans le Brith Esh, pacte de feu. Le feu sexuel est ce qui compte et ce que nous devons contrôler. Nous devons voler le feu ou Shakti potentielle de notre physicalité, de notre luxure, qui est le diable, le כשדים Kashaddaim, que nous portons à l’intérieur.

    «Le «Moi» est le démon que nous portons à l’intérieur. En ce qui concerne cette affirmation, nous pouvons dire que le travail de la dissolution du «Moi» est vraiment le travail avec le démon. Ce travail est très difficile. Lorsque nous travaillons avec le démon, les entités ténébreuses lancent de terribles attaques contre nous. Ceci est vraiment le chemin de l’homme astucieux, le fameux quatrième chemin, le chemin du Tao. L’origine du «Moi» pécheur se trouve dans la luxure. L’ego, Satan, est soumis à la loi de l’éternel retour de toutes choses. Elle renvoie à de nouvelles matrices pour satisfaire les désirs de chacun de ses vies. Le «Moi» répète les mêmes drames, les mêmes erreurs. Le «Moi» se complique au fil du temps, à chaque fois de plus en plus pervers.

    «La mort de Satan se fait à travers la croix alchimique. Le Satan que nous portons à l’intérieur est composé d’atomes de l’ennemi secret. Satan a eu un commencement; Satan a une fin. Nous avons besoin de dissoudre Satan pour revenir à l’étoile intérieure qui nous a toujours souri. Cela est la vrai libération finale. C’est seulement en dissolvant le «Moi» [à travers la croix alchimique] que nous pouvons atteindre la libération absolue.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, dans le 13ème précepte, le Seigneur meurt sur la croix.

Maintenant, étudions les lumières d’Abraham et d’Isaac par rapport à ce type d’annihilation.

    «Et Elohim appela la lumière Jour et il appela les ténèbres Nuit…. Et Yehi le soir [Isaac] et Yehi le matin [Abraham], le premier jour». – Genèse 1: 5

Le Zohar déclare:

    «La lumière émanant du Divin [Ain Soph Aur] est exprimée dans le mot בראשית Barashyth [mieux dit: ברא-תיש Bera Tayish]» dont la première partie, ברא Bra, contient les premières lettres du nom אברהם Abraham [Chesed], auquel se réfère l’Écriture: «Et יהוה apparu à אברהם Abraham alors qu’il était assis à la porte de sa tente dans la chaleur du jour (lorsque le soleil est à son zénith).» – Genèse 18: 1

    «La signification ésotérique de cela est la suivante: Lorsque Abraham [a créé Isaac, il] était assis à la porte de sa tente (Chesed); qui est (le Nord), à la porte [de Daath] qui sépare les mondes supérieurs et inférieurs, symbolisés par les (deux Iods dans la forme de la) lettre א Aleph, il sentit la grande chaleur du jour [la chaleur du jour est lorsque le soleil est à son zénith, qui est le nord]; c’est, il est devenu mentalement et spirituellement illuminé par la (l’élévation de la) lumière divine du [Kether, dont le royaume est dans le premier triangle] Premier Logos (l’Orient).

   «La lumière de [Chokmah, dont le royaume est dans le second triangle] le Deuxième Logos [se réfère à תיש -tayish la deuxième partie de בראשית Barashyth, qui] a été vu par Isaac lorsque, dans la fraîcheur du soir, lorsque le soleil (de minuit, Chokmah) allait vers le bas (vers le Sud), il a prié pour la venue de cette lumière [en Malkuth, l’Occident], comme il est écrit: Et Isaac [Geburah] est sorti pour méditer dans les champs dans la soirée (lorsque le soleil descend dans Geburah).» – Genèse 24: 63

    «La lumière du Troisième Logos (Binah), qui le procède des deux autres, qui a été vu par Jacob (Tiphereth), comme il est écrit: «Et comme il passait, Peniel le soleil se levait sur lui et il s’arrêta sur sa cuisse» (Genèse 33: 31). À Eventide il vit la lumière appelée et connue comme la victoire d’Israël, et il s’arrêta sur sa cuisse, parce que cette lumière d’origine Sephirothique constitue (Netzach) la cuisse dans la figure Sephirothique (qui est dans le troisième triangle, le royaume de Binah)».

abraham-isaac-ram

La lumière de תיש Tayish, symbole de יהי Yehi (Binah), apparaît comme un איל Eil, bélier (Geburah), retenu dans un buisson par son Iod ou cornes, lorsqu’Abraham allait sacrifier Isaac; en d’autres termes, un bélier apparaît lorsque Chesed, l’Intime de l’initié qui travaille avec ces deux lumières, Iod ou cornes, allait sacrifier le soir, Isaac, la lumière de Geburah qui définit dans le ה Hei de Malkuth, dans la première initiation des Mystères Majeurs.

Le soir et le matin sont les deux cornes, lumières ou Iods de יהי Yehi dans les première deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième jours ou initiations de la Genèse. Maintenant, selon Zohar :

    «Le mot kabbalistique «את Ath» composé des première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu, représente אלהים aussi Elohim qui habite dans les cieux.» – Zohar

    ברא-שית אל-ברא-הים את השמים

    Bera Tayish El-Bra-Haim Ath Ha-Schamayim

    Bera Tayish, Dieu créa la mer et Ath, les cieux.

Le mot בראשית Barashyth, mieux dit ברא-תיש Bera Tayish, est divisé en deux parties, ברא bera qui contient les premières lettres du nom אברהם Abraham [Chesed] et שית qui contient les lettres de תיש tayish (Geburah) qui absorbe ברא Bera (Abraham) et אלהים את Elohim Ath, qui habite dans les cieux.

Abraham qui est Chesed sur le côté droit de l’Arbre de Vie, spirituellement illuminé par la lumière divine de Kether le Premier Logos, représente le matin du premier jour ou la lumière émanant de la ville d’Ur ou Ain divine Soph Aur exprimée dans les trois premières lettres, à savoir ברא Beth, Reish, Aleph, qui cachent le nom d’Abraham dans le mot בראשית Barashyth, qui est traduit par Genèse.

Isaac est Geburah sur le côté gauche de l’Arbre de Vie ; il tient la lumière de la soirée, Chokmah, le Deuxième Logos, et se rapporte aux autres lettres de בראשית Barashyth, à savoir, תיש Tav, Iod, Shin, qui en Hébreu se prononce Tayish, un mot qui pointe à deux animaux, un bouc ou un bélier. Le sacrifice d’Isaac par Abraham renferme le mystère de ces deux lumières. Comme il est écrit:

    «Et Abraham (אל בראהים El Brahim, Chesed) étendit sa main (son Iod יוד – ידו Iod, sa lumière), et a pris את «Ath», pour le consommer, pour abattre את «Ath», (Elohim Ath אלהים את ) son fils. Et (de Geburah) l’ange de יהוה Jehovah (Binah) l’a appelé depuis השמים Ha-Schamayim, les cieux, et dit: Abraham, Abraham, et il dit, me voici (effectuant Bara-shyth Bara ברא-שית ברא). Et il dit: Ne pose pas ta main (ton Iod יוד – ידו Iod, ta lumière) sur l’enfant (corps physique), ne fait rien sur lui: car je sais maintenant que tu craint אלהים Elohim (Gibor), tu ne n’as pas refusé que את «Ath», ton fils, ton fils unique את «Ath», soit pour moi (Geburah). Et Abraham leva les yeux, et regarda, et voici derrière lui un איל Eil, bélier (le י Iod de אל Dieu) pris dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre את «Ath», le איל Eil, bélier, et l’offrit en holocauste à la place de (corps), son fils (Isaac).» – Genèse 22: 10-13.

Le précédent récit est une relation alchimique des deux lumières ou Iods de יהי Yehi dans la première initiation des Mystères Majeurs où l’on voit le dilemme de ne pas être digne ou suspendant physiquement une telle initiation, parce que notre âme incarnée conserve encore dans le corps physique beaucoup de défauts, vices et erreurs, donc Abraham à travers un holocauste (Alchimie Sexuelle) doit sacrifier le Iod, le feu de Malkuth et le remettre à Geburah, dans ce processus, le corps physique de cette âme par la loi doit mourir. Ainsi, au lieu de perdre sa vie physique, et ainsi remplir le karma de la fornication, qui devrait être la mort de sa physicalité, l’initié «voit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes», le bélier symbolise le feu du Bélier, le feu de Geburah capturé par les systèmes nerveux parasympathique et central, l’Arbre de la Connaissance et l’Arbre de Vie. Chesed offre le feu de את Ath, Chokmah (l’Alpha et Omega) comme une offrande de feu à Geburah, ce qui signifie que par le sacrifice volontaire de l’ego animal, Chesed surmonte, pendant un certain temps, le karma de son âme, qui est la mort de sa physicalité, car Chesed doit encore marcher sur le chemin de la sainteté ou de la réalisation du reste des jours ou des initiations de la Genèse; voilà pourquoi le bélier de Geburah et le bouc de Binah apparaît, non seulement dans cette partie de la Genèse, mais dans d’autres parties de la Bible, où nous lisons comment le bélier ou le bouc doit être sacrifié; ces animaux symbolisent le feu de la colonne de gauche de l’Arbre de Vie ; Tayhish se rapporte au feux de Binah et איל Eil, bélier aux feux de Geburah piégés dans Malkuth notre physicalité.

La lettre Tav de תיש Tayish, est la dernière lettre de Malkuth et de l’alphabet Hébreu, le Iod est la Shakti potentielle en Malkuth, et la lettre Shin représente le feu dans le Iod. Alors Brith Esh, ברית אש, le pacte de feu, est la façon dont les deux Iods de INRI, le sacrifice du feu, où nous sacrifions notre chair animale et les animaux psychologiques que nous portons à l’intérieur au moyen de INRI, le double feu de la croix de la chasteté. Au moyen des deux Iods de INRI la croix de la Chasteté nous transmutons notre énergie sexuelle, par l’intermédiaire des deux Iods de INRI la croix de la Chasteté nous éliminons notre ego. Voilà comment nous devenons un Tzadik, un juste. Comme il est écrit:

    «Le צדיק Tzadik (juste) gouverne dans la crainte de Dieu.» – 2 Samuel 23: 3

Ainsi, voilà comment nous comprenons que איל Eil, le bélier, qui est le symbole du Bélier et תיש Tayish, le bouc, qui est le symbole du Capricorne, représentent le feu. Le Bélier est la maison de Mars-Geburah-mort, et le Capricorne la maison de Saturne-Binah-mort. Les deux animaux font le travail alchimique que nous devons accomplir pour que le karma soit surmonter. Pourquoi le karma? Parce que Isaac représente Geburah et Geburah est la loi, le karma; de sorte que nous devons payer ce que nous devons en sacrifiant notre animalité dans l’acte sexuel. Mais, si nous atteignons le spasme ou l’orgasme des bêtes, nous ne sacrifions pas notre animalité, mais seulement si nous l’évitons, et sublimons les Iods de תיש Tayish et איל Eil; c’est seulement de cette façon que nous sacrifions les Iods de איל Eil le bélier et deתיש Tayish le bouc, leur feu sexuel; ainsi, par l’annihilation de תיש Tayish notre luxure animale, notre ego animal devient תש tash «affaibli», et en effectuant l’holocauste du Iod de איל Eil, notre Abraham devient un dieu אל.

Ne tombons pas dans l’interprétation erronée de croire qu’en sacrifiant physiquement un agneau ordinaire, bélier ou bouc, nous recevons le pardon de notre karma, car il y a des gens qui pensent comme ça et qui effectuent ces sacrifices, et restent avec leur ego animal très gras et vivant. Les sacrifices de mort des animaux irrationnels et rationnels apaisent seulement les forces de la nature, mais ceux qui les réalisent restent encore sous la loi du karma.

Ainsi, c’est seulement en effectuant ces sacrifices sexuels alchimiques sur la croix que nous sortons de la loi du karma, qui est, nous surmontons la loi du karma. Les vertus de la paix, de l’amour, de la foi sont sous les lois supérieures qui lavent la loi du karma. La loi du karma ne va pas vous punir lorsque vous êtes charitables, mais seulement lorsque vous volez, convoitez les biens du voisin, alors la loi du karma vous tombe dessus. Donc, nous avons besoin d’acquérir la charité, et pour l’acquérir nous avons besoin d’annihiler la convoitise, et pour cela nous avons besoin de la compréhension.

Le feu de איל Eil, le bélier, représente le feu de Samael-Geburah que nous devons contrôler pour expier notre propre karma, nos péchés, donc nous avons besoin de l’épargner. Mais, si vous prévoyez de ne pas l’épargner, comment voulez-vous que INRI, le feu du Christ, vous aidera à annihiler votre ego? L’agneau de Dieu qui efface les péchés du monde est INRI, le feu du Christ. Lorsque nous accumulons ce feu en nous et l’appliquons sagement en nous il efface nos péchés.

Le Quatorzième Précepte

Entrons maintenant dans le mystère du quatorzième précepte qui se rapporte au Sabbath, le septième jour de la Genèse en comptant les sephiroth de Chesed jusqu’à Malkuth.

Donc, le Sabbath est lié au travail alchimique que Chesed Abraham réalise sur Malkuth, notre physicalité. Kabbalistiquement et alchimiquement, Chesed se rapporte au premier jour de la Genèse, et Malkuth au septième. Au commencement du jour cosmique, Chesed, l’esprit, a été créé en premier lieu, et ensuite notre physicalité; car physiquement, nous avons été créé il y a quelques années dans l’acte sexuel. Ainsi, notre physicalité est le Sabbath; parlant d’une manière générale, il faut savoir que tous ces préceptes vont directement à notre physicalité. Donc, ces préceptes sont directement liés à la pratique de l’Alchimie Sexuelle.

Ceux qui suivent les règles strictes du Judaïsme orthodoxe n’effectuent l’acte sexuel que le vendredi soir qui est la soirée du Samedi, parce que la lumière du soleil de Samedi est le matin, donc, le Sabbath se termine lorsque le soleil se couche à nouveau. Comme le dit la Genèse, «et le soir et le matin un jour.» Malgré cela, nous allons aborder le Sabbath alchimiquement afin que nous comprenions tous ces symboles que nous lisons dans le livre de la Genèse et d’autres livres de la Bible.

    «Le quatorzième précepte a le respect du repos de travailler [notre alchimie sexuelle] à [l’aube] du jour du Sabbath, comme Elohim [parce que sur זאת Zoth, cette Vénus Elohim] se reposa de son travail de création. Comme il est écrit: מי זאת Mi Zoth «Qui est celui qui sort du désert.» – Cantique des Cantiques 3: 6

    «Les deux mots מי זאת Mi Zoths, «qui» et «ce» se réfèrent à deux êtres saints intimement associés et reliés entre eux par un lien qui est appelé olah (sacrifice).» – Zohar

    «Sa bouche est plus douce: oui, il est tout à fait charmant. Ce [זה] est mon bien-aimé, et ce [זה] est mon ami, filles de Jérusalem. – Cantique des Cantiques 5: 16

    «Et sur [Zoth זאת] ce septième jour [lumière] Elohim a terminé son travail qu’il avait fait; et il se reposa [זאת Zoth] ce [Zain Aleph Tav, la שבת, la fille, le] septième jour [lumière] [lumière saturnienne ou jour saturnien] de toute son œuvre qu’il [אשר asher] avait fait [à travers Zain Aleph Tav, עשה Assiah, Malkuth].

    «Et Elohim béni [Zain] le septième jour [lumière ou saturnien], et il le sanctifia, parce que sur [זאת Zoth] ce [Zain Aleph Tav, עשה Assiah, le שבת, la septième lumière, la lumière saturnienne] il se reposa de tout son son travail dont il [אשר asher] avait créé et fait [en עשה Assiah].» – Genèse 2: 2,3 – Zohar

    «Et cette הזאת Hazoth pierre, que je mets pour un pilier, sera la maison de Dieu: et de tout ce que tu me donneras je te donnerai sûrement la dîme.» – Genèse 28: 22

Zain est la septième lettre de l’alphabet Hébreu. Les deux Hei de Iod-Hei-Vav-Hei est la lettre qui est dans le nom d’Abraham qui représente Chesed, et ce [זאת Zoth] Malkuth, donc, alchimiquement parlant les lettres qui précisent «ce» [זה en Hébreu] représentent Chesed et notre physicalité. Donc, Zain, la septième lettre, ainsi que la lettre Hei indique en-haut et en-bas, Chesed et Malkuth.

Ainsi, «Qui est ce qui sort du désert.» Devrait être traduit alchimiquement comme «Qui est ce [זה] qui vient là par la parole de Dieu.» – Cantique des Cantiques 3: 6

Alors, qui est ce [זה] Chesed qui engendre [Zoth זאת] cette lumière. Lorsque nous travaillons alchimiquement sur notre Sabbath, notre physicalité, nous devons nous concentrer sur notre Dieu, sur notre Chesed, sur notre Abraham, sur notre Intime, et le supplier d’engendrer sa lumière sur notre physicalité. Voilà ce que le cygne représente dans l’histoire de Leda et le cygne. Leda est notre physicalité et le cygne est l’Esprit Saint. Ce mythe tient le même mystère de l’immaculée conception.

leda-swan
Il est écrit:

    «Au sixième mois, l’ange Gabriel (Geburah El) a été envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une vierge fiancée à un homme dont le nom était Joseph, de la maison de David; et le nom de la vierge était Marie. Et l’ange entra chez elle et dit: Salut, toi qui es très favorable, le Seigneur est avec toi: tu es bénie entre les femmes. Et lorsqu’elle le vit, elle fut troublée par sa parole, et a jeté dans son esprit ce que cette salutation devrait être. Et l’ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Et voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom Yeshuah, Jésus» – Luc 1: 26-31.

Le cygne ou la blanche colombe représente les forces de Kether, descendant à travers Chesed pour travailler dans notre physicalité. Voilà pourquoi Salomon dit:

    «Sa bouche est plus douce: oui, il est tout à fait charmant. Ce [זה] est mon bien-aimé (le Saint-Esprit), et ce [זה] est mon ami, filles de Jerusalem (nos physicalités). – Cantique des Cantiques 5: 16

Lorsque nous lisons la précédente cantique nous savons que Salomon parle de l’Alchimie Sexuelle, le caractère sacré du sexe, qui jette également la lumière dans le livre de la Genèse chapitre 2, où Jehovah Elohim qui est le cygne (le Saint-Esprit, Binah dans l’Arbre de Vie) a fait tout à travers Chesed le septième jour, Malkuth.

    «Et sur [Zoth זאת] ce septième jour [lumière] Elohim a terminé son travail qu’il avait fait; et il se reposa [זאת Zoth] ce [Zain Aleph Tav, la שבת, la fille, le] septième jour [lumière] [lumière saturnienne ou jour saturnien] de toute son œuvre qu’il [אשר asher] avait fait [à travers Zain Aleph Tav, עשה Assiah, Malkuth].»

En effet, nous avons tous été physiquement fait le septième jour, qui est, nous avons été faits dans l’acte sexuel des physicalités de notre père et mère, qui n’ont pas sanctifié leurs sabbaths, leurs corps, parce que nous avons été créés comme les animaux, c’est-à-dire à travers l’orgasme, la fornication. Les sept du père et les sept de la mère font les 14 préceptes de l’Alchimie. Voilà pourquoi Elohim se reposa le septième dans le but de faire tout ce qui est décrit dans le livre de la Genèse.

    «Ce précepte est subdivisé en deux autres: un repos réjouissant [qui est, éviter l’orgasme lorsqu’au repos alchimiquement] sur [זאת Zoth] ce שבת Sabbath [lumière], l’autre «ce [זה] nous enseigne à le sanctifier.» – Zohar

Le garder saints signifie remplir les règles de l’Alchimie. Le Zohar continue:

    «En ce qui concerne le repos [notre travail alchimique sexuelle] le Sabbath [le septième corps, Malkuth, notre physicalité], nous l’avons déjà dit, il a été ordonné, parce que [אשר asher] l’Être divin [le Saint-Esprit] se reposa [sur עשה Assiah, Chavah, pour faire] son travail dont il a ensuite terminé.» – Zohar

    «Quand, cependant [sur le continent Mu] יהוה אלהים provoqua un profond sommeil sur Adam et il a dormi, et il prit une de ses côtes [ו ז], et referma la chair à sa place; Et de la nervure [ז], qui יהוה אלהים avait été prise d’Adam, il fit une femme, et il l’amena vers l’homme. Et Adam dit: Ce Zoth זאת est maintenant l’os de mes os et chair de ma chair! Pour ce זאת Zoth elle sera appelée femme, car d’un homme ce  זאת Zoth a été pris» (Genèse 2: 21-23).

    «Alors le [premier travail alchimique sexuelle sur] Sabbath a commencé [entre l’homme et la femme, mais] il y avait certaines créatures [démons d’autres rondes] qui n’a pas reçu les corps dans lesquels s’incarner. La question peut se poser ici, le Saint ne pouvait-il pas retarder [parmi les âmes des animaux] l’approche du [travail alchimique sexuelle sur] Sabbath et donc leur [ces démons ] fournir avec des gaines ou des corps physiques? La vérité est, l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal [le sexe] les avait excité à la révolte [contre la Chasteté] avant même l’incarnation, à travers leur grand désir [lascif] de descendre dans le monde [de Malkuth] ou sur la terre, et se faire seigneurs et maîtres de ceux-ci. Le Saint a ensuite divisé les [âmes animales] en deux classes dont il a placé l’un, le bien [chaste, la droite, le juste, le Tzadik], par l’Arbre de Vie, et l’autre, le mauvais [le fornicateur, la gauche, l’injuste] par l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Alors que l’intention [en Lémurie] sur présentation de l’ancien avec des formes corporelles, le [initiation du travail alchimique sexuelle le septième jour] le jour du Sabbath apparut, et donc le travail [pour leur fournir des gaines ou des corps physiques] a été interrompu et suspendu.» – Zohar

Le précédent récit explique lorsque l’humanité androgyne a été divisée en deux sexes. Au commencement l’humanité était androgyne, ayant les forces sexuelles créatrices masculine et féminine dans un seul corps. Mais lorsqu’ils ont été divisés en homme et femme, les âmes humaines ont dû être instruit à transmuter leur énergie sexuelle et comment procréer au moyen des mystères du Sabbath, qui est le septième corps Malkuth. Ils ont dû apprendre à procréer à travers le Sabbath sans atteindre l’orgasme, selon le quatorzième précepte. Lorsque cela est arrivé, il y avait certains démons d’autres rondes cosmiques qui flottaient dans l’atmosphère qui voulaient aussi des corps physiques, mais si ces démons reçoivent des corps physiques, ils ruineront le Sabbath, parce qu’ils ne voulaient pas transformer leur force sexuelle. Comme le Maître Samaël Aun Weor explique dans Le Livre Jaune :

    «Les lucifers ténébreux de l’ancienne Terre-Lune a enseigné aux humains comment éjaculer le sperme. Voilà comment les humains ont perdu leurs pouvoirs. Ceci est représenté par le départ d’Adam et Eve de l’Eden.»

Ces démons étaient ravis de voir l’humanité divisée en deux sexes, et voyant les femmes ils les convoitaient. Comme il est écrit:

    «Et il arriva, quand les hommes ont commencé à se multiplier sur la surface de la terre, et les filles leur sont nées, que les fils de Dieu virent que les filles d’Adam étaient belles; et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Et Jehovah dit: Mon esprit ne restera pas toujours avec Adam, parce qu’il est également de la chair.» – Genèse 6: 1-3.

Alors le jour du Sabbath a commencé et ils ont été mis de côté afin de ne pas ruiner la procréation ou le but de l’Absolu Solaire, qui est de créer des hommes solaires à partir de ces âmes animales qui entraient dans la physicalité du Sabbath ou le travail de Shiva, le destructeur des démons. C’est Shiva (Binah, le Saint-Esprit) qui avec les forces de l’Absolu Solaire ou la Shakti potentielle du ‘Iod commence toujours dans le monde de la création les mystères du Sabbath. Rappelez-vous que c’est Shiva (Binah, le Saint-Esprit) qui représente les deux forces, mâle et femelle, Shiva Shakti dans l’acte sexuel. Zohar continue:

    «Si ces rebelles [lubriques] et ambitieux [lunaires démoniaques] esprits [des autres rondes cosmiques] avaient acquis des corps, alors le [objectif solaire divin du] monde n’aurait pas continué d’exister, même pour un moment. Le Saint avait toutefois fourni un remède contre cette catastrophe prospective en hâtant [sur les âmes des animaux] la venue du [travail alchimique sexuelle sur le] Sabbath et donc le monde existe et continue [avec un objectif solaire divin]. Ce que ces méchants [lubriques] esprits [ou démons ] pensaient faire par [des moyens de] leur procréation [orgasmique animal] en remplissant le monde avec leur progéniture [démoniaque lascive] a été accompli par [Chesed, Abraham ou] ces bons esprits [ou Monades] par l’Arbre de Vie, qui à partir de la nuit [de leur côté gauche] de la première œuvre alchimique sexuelle [sur le] Sabbath déchargé de cette obligation [à travers la Chasteté].» – Zohar

En d’autres termes, à ce moment-là, les Chesed (Abraham ou l’Intime) de ces âmes ont appris à procréer sans orgasme. A cette époque, les femmes ne souffraient pas de douleur lors de l’accouchement, parce que leurs enfants ne sont pas engendrés par le désir. Voilà comment l’humanité dans le temps de la Lémurie se multipliaient à travers la Chasteté ; on appelle cela le pouvoir du Kriya Shakti, le pouvoir de la volonté et du Yoga.

    «Voilà pourquoi les sages et ceux [les alchimistes] qui comprennent [l’Alchimie Sexuelle], restreignent leurs relations conjugales à la [lumière secondaire au] jour [ou à l’aube] du Sabbath [qui est, à Chavah, Ela-Yam, Binah] pour que les esprits méchants [de] Klipoth peuvent reconnaître comment ils sont inférieurs à ceux qui, étant incarnés, sont en mesure de remplir les fonctions conjugales [à travers la Chasteté]. Ce sont ces esprits méchants qui [de Klipoth] vont dans leurs hordes dans le monde entier [de Malkuth] avec l’espoir de surprendre tout [Alchimiste] qui [à travers l’orgasme] viole et porte atteinte à l’injonction ésotérique sur l’acte conjugal [de Chasteté], la progéniture qui devient affligée d’épilepsie [à savoir, souffrant d’un trouble dans leur système nerveux central – ou leur Arbre de Vie – caractérisé par la perte de la Conscience divine] en devenant obsédé par Lilith, la grande mère des démons, qui [au moyen de l’orgasme] tue et détruit [Cupidon, Eros, Anael] l’enfant [de Shiva, le Saint-Esprit, ou véritable amour chaste entre époux].» – Zohar

Voilà pourquoi le soir, qui est la période de diminution de la lumière du jour entre l’après-midi et la nuit, de chaque vendredi, est lié à la lumière secondaire, la lune. Sous cette lumière secondaire, le Sabbath de toutes les sorciers, tous les adeptes de Lilith, sont très actifs. Ces mauvais esprits sortent dans leurs hordes et attaquent sexuellement ceux qui pratiquent la Chasteté, ce qui signifie l’Alchimie Sexuelle, afin de les forcer à forniquer; leurs victimes souffrent alors de pollutions nocturnes. Nous sommes conscients de cela, et c’est la raison pour laquelle, pour le bien de notre âme, nous enseignons de puissantes conjurations et des cercles magiques afin de nous protéger à l’avance de ces cas où nous allons commencer à réaliser notre chaste travail. Ces mauvais esprits sont encore très actifs, surtout en cette époque, où nous trouvons des millions de fidèles de Lilith, qui adorent la sodomie, la fornication, l’adultère, et qui font même de leur sodomie une religion. Nous sommes tous conscients de cela, et c’est la raison pour laquelle nous enseignons le chemin de la Chasteté. En ce qui nous concerne, nous ne sommes pas des anges, mais nous essayons de nous débarrasser de notre dégénérescence intérieure en pratiquant le chemin de la Chasteté. Nonobstant, la plupart de l’humanité suivent le chemin large, le chemin qui mène à l’abîme, et qui est représenté par Lilith, la mère de la fornication à travers la sodomie, etc.

En ce qui concerne le chemin de la Chasteté le jour du Sabbath, le Zohar continue:

    «Dès que, cependant, le jour du Sabbath [la lumière de Saturne se lève ou] commence [à s’élever dans la colonne vertébrale], et tandis qu’il endure, ces esprits méchants deviennent remplis de terreur, volent rapidement loin et se cachent, à l’exception de l’un d’eux, nommé Assimon [alchimiquement prononcé אסים און Asim Aun, le pouvoir du terminateur] qui, avec [Lilith et] ses [luxurieux] préposés [met fin à l’alimentation d’un alchimiste; il] est autorisé à passer à travers le monde [de Yesod] afin de rechercher et de trouver [les fornicateurs et les adultères ou] transgresseurs de la loi relative à la pratique [alchimique] conjugale [c’est-à-dire, ceux qui échangent leurs dîmes divines pour les plaisirs de la chair]. Cependant, lorsque la nuit est passée, il est obligé d’aller se cacher lui-même dans le grand abîme de ténèbres. Le [alchimique sexuelle] Sabbath a pris fin, les armées de démons [lubriques] réapparaissent dans le monde, et donc pour conjurer et résiter contre leur influence maléfique et annuler leur pouvoir, la lecture du Psaume 91 a été enjoint.» – Zohar

Le Psaume 91 est lié au travail alchimique sexuel chaste que nous enseignons ici.

Le nom Hébreu Delilah s’épelle דלילה et signifie «affaibli», ד-לילה «de nuit», de לִילִית Lilith, les forces obscures de la lumière secondaire de la nuit qui a finalement vaincu Samson ou שמשון Shamshon, mieux dit, שמש און Shemesh Aun «Virilité du Soleil», ou la force et la virilité de la lumière solaire. En d’autres termes, lorsque nous transmutant l’énergie sexuelle ou la force solaire qui est notre Iod (notre graine, notre semen, notre spermatozoïde et ovule), la lumière de Shemesh (שמש «soleil» en Hébreu) s’accroît à l’intérieur de nous. Notre און Aun, virilité, notre שמשון Shamshon, Samson, notre volonté solaire se développe en nous. Ainsi, שמש און Shemesh Aun était la source de la force cachée de Samson que, finalement, il a révélé à Delilah, la suiveuse de Lilith. À cette fin, dans l’acte sexuel Samson a éjaculé le Iod, la graine, le און Aun de שמש Shemesh, le Soleil, sa force, et par conséquent a perdu sa chasteté, sa puissance, et il l’a donné à Assimon, qui met fin à son pouvoir. Assimon est notre luxure; oui, notre luxure est autorisée à se rendre ici, là, et partout à travers le monde pour rechercher et trouver des transgresseurs, des adultères de la loi relative à la santé Alchimie Sexuelle ou à la pratique conjugale.

Comprenez, nous conjurons ici, là et partout pour nous protéger contre l’attaque des forces ténébreuses qui peuvent nous forcer à forniquer, c’est ok, ainsi nous nous débarrassons, nous nous libérons, de toute éventualité avec ces mauvais esprits et donc en toute sécurité pratiquons l’Alchimie Sexuelle ; mais, il y a un mauvais esprit qui est toujours ici, là et partout à l’intérieur de nous, c’est notre propre luxure, c’est celui que vous devez être plus conscient. Rappelez-vous Samson, il avait détruit tous les ennemis intérieurs et extérieurs de son Dieu intérieur, ainsi s’accroissant puissamment spirituellement, mais il a oublié son Assimon intérieur ou אסים און Assim Aun, qui est le contraire, celui qui met fin à שמש און Shemesh Aun, la puissance du soleil, à l’intérieur de nous, et le donne à Lilith, Delilah דלילה, la nuit. Donc, soyons conscients que le pire ennemi que nous allons trouver sur le chemin de la Chasteté est nous-mêmes, nos egos luxurieux, que nous portons à l’intérieur, et qui sont représentés par Delilah, notre propre Lilith intérieure, nos propres ténèbres. Le résultat sera la cécité spirituelle, où nous ne verrons plus la lumière du Seigneur et nos propres ennemis, nos egos nous mèneront à travers la roue du Samsara jusqu’à ce que nous récupérons און Aun, notre force intérieure dans la lumière.

Lisons le Psaume 91:

    «Quiconque habite dans [Daath] le lieu secret du Très-Haut repose à l’ombre de Shaddai. Ils diront de יהוה, «Il est mon refuge et ma forteresse, mon Dieu, en qui je fais confiance. Car il me délivre du filet de l’oiseleur, et de la peste mortelle. Il me couvrira de ses plumes. Sous ses ailes Je me réfugie. Sa fidélité est un réfuge et un bouclier. Tu n’auras pas peur de la terreur de Lilah, ni de la flèche qui vole de jour; ni de la peste qui marche dans les ténèbres, ni de la destruction qui térasse en plein midi. Mille tombent à ton côté [gauche], et dix mille à ta droite; mais il ne viendra pas près de chez toi, tu regarderas seulement avec tes yeux, et vois la récompense des méchants. Car tu as dit, יהוה est mon refuge, et as fait du Très-haut ton lieu d’habitation, aucun mal ne t’arrive, ni aucun fléau ne viendra près de ta demeure. Car il mettra ses anges s’occuper de toi, pour te protéger dans tous tes chemins. Ils te porteront dans leurs mains, de sorte que tu ne trébucheras pas ton pied contre une pierre [Yesod]. Tu marcheras sur le lion et le cobra. Tu piétineras le jeune lion et le serpent sous les pieds. «Parce qu’il a mis son amour sur moi, donc je le délivrerai. Je le protégerai, parce qu’il connaît mon nom. Il fera appel à moi, et je lui répondrai. Je serai avec lui dans la détresse. Je le délivrerai et le glorifierai. Je vais le satisfaire avec une longue vie, et lui montrer mon salut.» – Psaume 91

    «Dès que les démons [lubriques] observent les enfants d’Israël [ou alchimistes] engagés dans la prière et la lecture de celui-ci et tenant dans leurs mains une coupe de vin [et sans renverser une seule goutte de ceci], ils se précipitent à la hâte et disparaissent loin dans les déserts et les lieux solitaires [ou dans l’infraconscient de notre propre nature psychologique] dans lequel ils font leurs tanières et cachettes. »- Zohar

    «Que le Saint [Graal] nous garde et nous préserve [par la mort psychologique] à  jamais du [les fornicateurs et] leur pouvoir [lascif] et de l’influence nocif! Nos maîtres et grands maîtres (leurs noms et leurs souvenirs soient à jamais bénis) nous admonestent qu’il y a trois façons différentes par lesquelles un être humain peut encourir la culpabilité et attirer le mal: soit en invoquant des malédictions [c’est-à-dire, מארות Maruts, lumières Klipothiques] sur lui-même [à travers le Tantra noir]; en laissant couler inutilement du pain ou des miettes sur le sol [Adamah, notre physicalité; ou mieux dit: en laissant couler la manne, le Iod, du ciel], qu’elles soient si petites [comme le spermatozoïde ou n’importe quelle graine, qui est sur la surface de toute la terre]; et aussi à la conclusion du [travail alchimique sexuel sur] Sabbath en allumant une bougie [de feu passionnel] avant la première lecture ou la récitation du Psaume ou liturgie [alchimique sexuelle] de «séparation» et en faisant ainsi, provoquant les feux [passionnels] de la Géhenne à s’illuminer avant leur temps.

    «Il y a dans la Géhenne une place réservée à ceux qui enfreignent et profanent le [travail alchimique sexuel sur] Sabbath et qui jouissent d’un répit de sa punition de feu tandis que le Sabbath endurent et expriment leurs malédictions à ceux qui allument une bougie [passionnelle] avant l’heure prescrite, en disant: «que Dieu te précipite dans sa fureur et te conduira là et ainsi soit ballotté comme un ballon de telle sorte que tu devient un objet de honte et de réprobation à ton ami et proche.» – Zohar

Les précédentes citations sont expliquées magnifiquement par le Maître Jésus en relation avec le mariage de Cana, où il a appris à transmuter les eaux en vin; nous avons parlé beaucoup sur la façon de transmuter les eaux sexuelles en vin de l’esprit. Afin de réaliser ce miracle en nous nous ne devons pas laisser tomber une seule goutte de notre coupe hermétique. Ceci est également symbolisé dans l’eucharistie. Lorsque nous mangeons du pain de blé et buvons le jus de raisin de l’eucharistie, nous ingérons la substance du Christ Solaire qui est dans le Iod, la graine du blé et du raisin. De même, nous mangeons et buvons le pain et le vin de la transsubstantiation lorsque nous allons à Yesod, le sexe, les racines de l’arbre du bien et du mal, pour réaliser l’acte sexuel; il nous faut manger et boire la substance du Christ au moyen de la transmutation sexuelle. Nous le transmutons en n’ atteignant pas l’orgasme des animaux, sinon nous allons perdre la lumière solaire et serons éjectés dans les ténèbres de Lilith.

Pour être plus explicite lisons «Solutio Perfecta», la solution idéale pour la compréhension du Sabbath.

solutio-perfecta

    Il est écrit: «Vous observerez mes שבתת Shabatoth, Sabbaths, et vous révérerez mon sanctuaire; אני יהוה Ani Jehovah.» – Lévitique 19: 30

    «Le mot שבתת Shabatoth montre clairement qu’il y a deux Sabbaths: un céleste [אל-הים El-Hayam, Binah] et une terrestre [אלה-ים Elah-Yam, Malkuth, Assiah]; mais sont-ils [אלהים Elohim], tous les deux semblables dans leur signification ésotérique. Mais, il y a un autre Sabbath – un troisième, non mentionné dans l’Écriture, et qui n’a pas été honoré. Ce Sabbath dit au Saint: «Tu es mon créateur, et je suis appelé Sabbath. Maintenant, il n’y a pas de jour sans nuit. Qu’il y une nuit de Sabbath ou de veille, ainsi qu’un jour de Sabbath, être observer.» A quoi le Saint répondit:

    «Mon enfant, Sabbath tu es, et Sabbath tu seras appelé. Je vais encore orner trois avec un grand honneur et beauté.» Puis fit une proclamation, et dit: «Révérez mon sanctuaire (organe sexuel)» C’est-à-dire le jour de veille de Sabbath [de la puissance sexuelle], qui est aussi d’être révéré et conservé; le nom du Saint [יהוה] se trouve [alchimiquement actif dans la Sainte-copulation] dans le monde [de Yesod].

    Je vais maintenant vous expliquer comment mon père m’a expliqué cela. «Imaginez, dit-il, «un carré dans un cercle, symbolisant deux formes divines, qui, bien que distinctes, ne sont pas séparées; car il n’y a pas de division ou de séparation dans l’essence divine.

    Une ressemblance terrestre à cette union divine est celle entre Jacob et Joseph. Il y a aussi une ressemblance dans la répétition du mot paix, dans ce verset de l’Écriture, «Paix à ceux qui sont loin et paix à ceux qui sont proches,» Esaïe 57:19. Ceux qui sont loin fait allusion à Jacob (Tiphereth) et ceux qui sont proche à Joseph (Yesod), symbolique du Sabbath (Tiphereth) et la veille du Sabbath (Yesod), qui se distingue par «Garder le Sabbath» Deutéronome 05:12 Exode 20: 8 et «rappelez-vous le jour du Sabbath. Mais les mots, «Révérez mon sanctuaire», désigne un point au milieu du cercle et le carré (La croix révèle la place ou la quadrature dans Yesod, la neuvième sphère ou neuvième sephirah, le cercle qui est le ס Samech («l’Ouroboros») la clé du mouvement perpétuel (en Malkuth). Le mouvement perpétuel de la croix ou acte sexuel de Melek et Malkah est seulement possible à travers le point, la lettre Iod, la force sexuelle du Saint-Esprit, Binah qui est le plus sacré de tous, par conséquent, celui qui (fornique) viole et brise ce commandement est passible d’une (deuxième) mort, comme il est écrit: «Quiconque (dans l’acte sexuel atteint l’orgasme des bêtes) viole doit être mis à (la deuxième) mort (en Klipoth) ; Exode 31:14 c’est-à-dire, qui entre dans (les mystères de Yesod, la neuvième sphère ou neuvième sephirah) le cercle et le carré (c’est-à-dire la croix) au point milieu (la force sexuelle de Jehovah) et le profane. Par conséquent, il est dit, «Vous révérez», car ce point milieu est (le Iod י et) est appelé אני Ani (Moi, mieux dit אוני Aun-i, ma virilité). Qui n’est autre qu’un autre terme ou nom du Grand Inconnaissable, l’Être Divin (le Saint-Esprit).» – Zohar

Alchimiquement, la lune et le soleil sont le soir et le matin des sept jours de la Genèse, car il n’y a pas de jour sans nuit. Mais, il y a un autre Sabbath qui est le résultat de notre transmutation sexuelle, quelque chose qui sera créé en nous, qui est le symbole d’Eros, Anaël, l’ange de l’amour, qui est un autre Sabbath, qui est le Christ qui émerge de notre Binah et Malkuth, le résultat des deux lumières, l’homme et la femme, qui ont allumé les sept serpents de lumière ou initiations Vénuste à l’intérieur du véritable être humain, qui a été formé de la poussière de Malkuth, le sol, le jour du Sabbath. Voilà pourquoi le septième jour Dieu acheva son œuvre qu’il avait faite; et il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite; et celui qui émerge du septième, Malkuth (qui est Miriam), est Yeshuah, (le sauveur à l’intérieur de nous), qui est aussi appelé le troisième Sabbath, parce Yeshuah se rapporte aux deux Sabbaths, deux corps, Melek et Malkah, l’homme et la femme, qui, dans la journée du Sabbath fera le miracle de la transsubstantiation à l’intérieur de nous.

    «La sainteté du Sabbath aussi longtemps que cela dure impose un repos absolu [sur la lumière saturnienne] à la fois dans les mondes supérieurs et inférieurs, au cours duquel, les punitions des méchants et leurs spectateurs restent inactifs jusqu’à ce que les enfants d’Israël ont terminé de réciter les mots: «Béni sois-tu oh Seigneur qui sépare le sacré du profane». Sur celui, cependant, qui n’allume pas sa bougie [de feu passionnel] ils invoquent des bénédictions. Les citations bibliques suivantes nous aident à comprendre cela: Genèse 27:28; Deutéronome 28: 3; Psaume 14: 1.

    «Dieu te donne de la rosée du ciel et de la graisse de la terre et beaucoup de grains et de vin. Bénis sois-tu dans la ville et bénis sois-tu dans le champ…»

    «Heureux l’homme qui considère les pauvres, le Seigneur le délivrera en temps de trouble.»

    «Pourquoi l’Écriture utilise les mots «en temps de trouble», au lieu de «le mauvais jour»? Parce que l’esprit du mal est alors en mesure d’obtenir la maîtrise sur l’âme d’un être humain, et c’est alors le Seigneur qui va le délivrer. Par le mot dal (faible), on entend l’humble âme malade du péché qui se repent de ses péchés [lubriques] contre le Saint. Une autre et une interprétation plus poussée des mots: «Le Seigneur le délivre en temps de trouble» est qu’ils font allusion au [Saint-Sépulcre dans la 8ème initiation des Mystères Majeurs ou] le dernier ou le jour du jugement.» – Zohar

Dans le précédent graphique «Solutio Perfecta», nous voyons שבתאי Shabbatai, Saturne, Binah, le Seigneur du Sabbath, et Malkuth, Rhea, sa femme, qui lui offre un enfant.

Selon la mythologie Greco-Gnostique, la lumière secondaire de Shiva-Saturne-Binah avale la plupart de ses enfants dans Klipoth, parce que sinon ils détruiraient la vie sur la surface de Malkuth, la terre, sa femme. Il prenait la vie du Iod d’Uranus (son père), qui gouverne les glandes endocrines sexuelles. Cependant Zeus (Jésus) n’est pas dévoré par Klipoth, car sa mère, Rhéa, Malkuth, a donné naissance à lui dans l’alliance secrète du Sabbath par la grâce de sa lumière primordiale, le Saint-Esprit. Ainsi, elle présente simplement Saturne la pierre de Yesod, la pierre de la Chasteté, enveloppée dans les pagnes de la Chasteté. Ainsi, Saturne pendant la copulation sexuelle alchimique avec Rhea, avale la Shakti potentielle du Iod, qui est la lettre ס Samech, l’Ouroboros, le résultat du יוד Iod, la pierre de יסוד Yesod, sachant que cette Shakti potentielle est son fils Zeus (Jésus), qui plus tard retourne et bat en lui-même la lumière secondaire de Saturne et libère ses frères et sœurs (archétypes) qui sont piégés à l’intérieur de lui.

Ainsi, la personne qui effectue le Sabbath, qui effectue tout le travail de la mort de l’ego, qui doit être fait le jour du Sabbath comme Jésus, doit être avalé par sa mère Rhéa, puis transformé en le Serpent d’Airain, entre dans le saint sépulcre, et plus tard est avalé par l’aigle Binah (le Saint-Esprit) et ressuscite comme un «Quetzalcoatl» (le «serpent à plumes»).

shin2
C’est le mystère de Saturne Binah en Daath avalant le ס Samech, l’Ouroboros, depuis la pierre de יסוד Yesod et Zeus, Jupiter apparaissant comme le roi des Dieux solaires, c’est-à-dire, apparaissant comme Jésus, le Roi de Judah, la lumière solaire.

Donc, une personne qui se purifie dans le Sabbath est celui qui annihile tous ses agrégats physiologiques, ses egos. Se purifier dans le Sabbath signifie être purifié dans le travail alchimique sexuel le jour du Sabbath, votre physicalité. Parce que tout le travail alchimique que nous devons faire est fait le jour du Sabbath, Malkuth, le septième corps. Voilà ce que signifie alchimiquement:

    «Observez le jour du Sabbath pour le sanctifier, comme Jehovah, ton Elohim, te l’a commandé. Six jours vous travaillerez, et faites tout votre travail. Mais le septième jour est le Sabbath de Jehovah, ton Elohim, etc…» – Deutéronome 5: 12-14

Alchimiquement nous disons: Depuis le premier jour de la Genèse, Dieu a appelé le «Jour», lumière «Observez le jour du Sabbath pour le sanctifier» signifie sanctifiez la lumière, le Iod, de votre Malkuth, physicalité, comme Jehovah, ton Elohim, Binah, qui règne sur Yesod, le sexe, vous a commandé. Cela se fait en six jours ou six initiations où vous ferez le travail alchimique, et faites tout votre travail alchimique sur Malkuth, votre septième, votre physicalité. Mais, le septième jour ou septième initiation est le Sabbath de Saturne-Binah, Jehovah, ton Elohim, qui règne sur Yesod, le sexe, en lui, vous devez psychologiquement mourir dans vos péchés,… etc…

Lorsque nous aurons terminé le travail de Saturne le jour du Sabbath, nous entrons alors dans le saint sépulcre. Ensuite, nous sommes tout à fait propre et comme Moïse et Jésus, nous sommes engloutis par Saturne, le Saint-Esprit et ressuscitons en Terre Sainte. Comme Paul le Rabbin de Tarse a dit:

    «Lorsque ce périssable a été revêtu de l’incorruptibilité, et que ce mortel revêtu d’immortalité, alors la parole qui est écrite va se réaliser: «La mort a été engloutie dans la victoire. Où, ô mort, ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?» Car l’aiguillon de la mort est le péché, et le pouvoir du péché est la loi (du karma). Mais grâce soit rendu à Dieu. Qui nous donne la victoire à travers notre Seigneur Jésus-Christ. Alors, mes chers frères et sœurs, soyez forts et inébranlables, travaillez toujours avec enthousiasme pour le Seigneur, car vous savez que rien de ce que vous faites pour votre Seigneur (intérieur) n’est inutile.» – 1 Corinthiens 15:.. 54-58

Saturne est celui qui se rapporte à la création, au commencement de la Genèse, le commencement des rondes; et celui qui termine tout travail alchimique le jour du Sabbath.

    «Il y a dans la Géhenne une place réservée à ceux qui enfreignent et profanent la [œuvre sexuelle alchimique sainte dans le] Sabbath. Ceci est lié à allumer une bougie à la fin de la [sainte œuvre sexuelle alchimique sur le] Sabbath avant la première lecture ou la récitation du psaume ou la liturgie de la «séparation» et en faisant ainsi, provoquent leurs feux (lubriques) de la Géhenne à s’allumer avant leur temps (Et ils tentèrent Dieu dans leur cœur en demandant la viande selon leur désir.» – Psaume 78:18).

    «Si on allume une bougie à la fin de notre saint travail sexuelle alchimique le jour du Sabbath, nous attirons le mal, les malédictions sur nous pour avoir allumer la bougie passionnelle des rapports sexuels avant le délai prescrit.»

Relatif à allumer une bougie à la fin du saint travail sexuel alchimique sur le Sabbath le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

    «Nous devons avertir que nous ne devrions jamais pratiquer l’Alchimie Sexuelle deux fois de suite dans la même nuit. Il est seulement autorisé à pratiquer une fois par jour. Car, il y a «violence contre nature» lorsque l’Alchimie Sexuelle est pratiquée deux fois de suite dans la même nuit, violant la loi de la «Pause magnétique Créatrice». Il est également urgent de savoir, qu’il ne faut jamais forcer notre épouse à pratiquer le Sahaja Maïthuna lorsqu’elle est malade ou lorsqu’elle est menstruée, ou à l’état de grossesse, car c’est un délit de violence contre nature. La femme qui a donné naissance à une créature ne peut pratiquer le Sahaja Maïthuna que 40 jours après l’accouchement. Il y a aussi violence contre nature lorsque l’homme ou la femme oblige son partenaire à effectuer la copulation alors que l’organisme du mari ou de la femme n’est pas dans des conditions aptes à cela. Il y a un tel crime lorsque sous prétexte de pratiquer l’Alchimie Sexuelle, ou même avec les meilleures intentions pour l’autoréalisation, que l’homme ou la femme s’auto-forcent eux-mêmes à effectuer la copulation, alors que les organes créateurs n’est pas dans l’instant amoureux précis et dans des conditions harmonieuses favorables, indispensables à la copulation.» – Samaël Aun Weor

Donc, en Alchimie, «allumer une bougie» à la fin de notre saint travail sexuel alchimique le jour du Sabbath est d’allumer à nouveau les feux sexuels dans la même nuit. Lorsque notre transmutation sexuelle en Malkuth a pris fin, toute la lumière des deux feux de Shabbathai venant du Iod s’est élevé à Binah, donc il n’y a plus de lumière à prendre pour Elohim. Mais, si nous allumons nos feux sexuels et pour réaliser à nouveau l’acte sexuel, alors nous brisons la pause magnétique naturelle du Sabbath, notre physicalité. Nous devons attendre jusqu’à ce que notre corps récupère sa force sexuelle naturelle et devient sexuellement fort. Mais certains pratiquants néophytes de l’Alchimie Sexuelle sont tentés par leur Assimon à effectuer à nouveau l’Alchimie Sexuelle. Après avoir mis fin à leur transmutation sexuelle, après avoir donné grâce à leur Dieu intérieur, etc., ils effectuent à nouveau l’acte sexuel immédiatement. Leur Sabbath, leur corps physique, leur sanctuaire, n’a rien à transmuter, parce que leur énergie créatrice a déjà été élevée jusqu’à leur cerveau. Ainsi, ils allument les feux de la Géhenne, les feux de leur Assimon, leur luxure.

Donc, nous devons attendre 24 heures jusqu’à ce que le corps récupère à nouveau sa force sexuelle.

Les adeptes de Lilith et de Nahemah dans leur Sabbath de sorciers forniquent, parce qu’ils répandent leur Iod, leur sperme, leur force sexuelle, à travers leur orgasme animal, un à quinze fois et plus par jour, voilà comment ils développent leur organe Kundartiguateur, la queue de Satan. Voilà ce qu’ils se font à eux-mêmes, parce qu’ils ne savent pas qu’ils ne savent pas.

Donc, nous devons donc apprendre l’Alchimie Sexuelle pour comprendre ces quatorze préceptes du Zohar ou les quatorze stations de la croix, selon le Christianisme.

    «O Dieu, les Païens (les adeptes de Lilith et de Nahemah) sont venus dans ton héritage (Pacte de Feu); ils ont souillé ton temple (leur physicalité) saint; ils ont fait de Jérusalem (toute l’humanité) des tas. Ils ont donné les cadavres de tes serviteurs (les avatars) en pâture aux oiseaux du ciel, la chair de tes saints (les prophètes) aux bêtes de la terre. Leur sang ont été versé comme de l’eau autour de Jérusalem (toute l’humanité); et il n’y avait personne pour les enterrer. Nous sommes devenus un objet d’opprobre pour nos voisins, de mépris et de risée pour ceux qui nous entourent. Jusqu’à quand, Jehovah? Veux-tu être en colère pour toujours? Et ta jalousie brûle-t-elle comme le feu? Répands ta fureur sur les nations (les fornicateurs) qui ne te connaissent pas, et sur les royaumes qui n’invoquent pas ton nom. Car ils ont dévoré Jacob (Tiphereth, l’âme humaine), et ravagé sa demeure (Yesod). Ô ne te souviens plus de nos iniquités passées! Que tes tendres compassions nous préviennent rapidement, car nous sommes très malheureux. Aides-nous, ô Dieu de notre Yeshua (Jésus), Salve, pour la gloire de ton nom. Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom. Pourquoi les nations (les fornicateurs) disent-ils: Où est leur Dieu? Qu’il soit connu parmi les Païens (les fornicateurs) à nos yeux par la vengeance du sang de tes serviteurs qui est répandu. Que les gémissements des captifs parviennent jusqu’à toi; par la grandeur de ta force sauve ceux qui sont voués à la mort; Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu’ils t’ont fait, O Seigneur. Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage te louerons à jamais: nous allons montrer ta louange à toutes les générations.» – Psaume 79

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Pact of Fire

Compassion et Vénération

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Préceptes d’Alchimie

    «Et Elohim bénit Noah et ses fils, et leur dit: Soyez fructueux, multipliez et remplissez la terre.

    «Et votre compassion et votre vénération seront sur toutes les bêtes de la terre, sur tous les oiseaux de l’air, sur tous ceux qui glissent sur la terre et sur tous les poissons de la mer. Dans votre main ils sont livrés.» – Genèse 9: 1, 2

Compassion et Vénération suit «Soyez fructueux, multipliez, et remplissez la terre» dans la séquence des préceptes d’Alchimie que nous étudions et qui sont écrits dans le Zohar. Il est nécessaire d’écouter les conférences précédentes concernant le précepte «la multiplication de l’espèce humaine» afin que nous puissions comprendre ce neuvième précepte, selon le niveau alchimique dans lequel nous sommes ici et maintenant.

Le neuvième précepte est illustré par Daniel le prophète dans la fosse des lions. Daniel prie tandis que les lions le regardent avec respect. Daniel accomplit le neuvième précepte que nous appelons compassion et vénération.

Le Neuvième Précepte

daniel-lion-denDaniel dans la Cave aux Lions par Briton Riviere (1872)

    ומוראכם וחתכם

Étudions les mots Hébreux écrits au début de la Genèse 9: 2. Vav, la première lettre dans les deux mots signifie «et». Le premier mot est מוראכם mowrakom, qui est habituellement traduit par crainte. Le second mot est חתכם chathkom, qui est également lié à la crainte.

ומוראכם וחתכם est communément traduit par: «Et votre crainte et votre peur.» La crainte et la peur signifient la même chose; ainsi, il n’a pas de sens, mais lorsque nous étudions l’Alchimie et la Kabbale, nous découvrons que le mot מורא «mura» signifie Myrrhe en Araméen. מורא «mura» est un mot Araméen qui se rapporte à cette gomme aromatique habituellement liée à la mort – non pas à cette mort que nous pensons habituellement (la fin de la vie pour le corps physique), mais à la mort psychologique que nous devons souffrir «ensemble» avec le Seigneur, qui est la passion du Seigneur. C’est pour développer la compassion, qui est un mot qui signifie «souffrir» (la passion, -pati) «ensemble» (com-). Le mot Français «Passion» est également associé aux rapports sexuels; Ainsi, la com-passion signifie aussi l’aspiration ou désir de devenir «ensemble» dans l’acte sexuel, qui est la consommation de l’amour. C’est très intéressant de voir le mot compassion lié au mot Araméen מורא mura ou le mot מור myrrhe en Hébreu.

Myrrhe «mura» מורא est cette gomme qui est brûlée associée à des rituels afin d’attirer les forces supérieures des Sephiroth supérieurs. Lorsque nous étudions les livres du Maître Samaël Aun Weor, dans le livre Rose Ignée le maître explique que מור myrrhe ou מורא «mura» se réfère aux différents niveaux ou Sephiroth de l’Arbre de Vie. Ces niveaux sont nommés en Sanskrit: Atala, Vitala, Sutala, Rasatala, Talatala, Mahatala et Patala – sept régions de l’Arbre de Vie qui se rapportent à toutes les monades ou forces qui viennent de l’Absolu Solaire vers la terre en passant ces différents niveaux ou les sept cieux pour atteindre le monde physique, le monde en trois dimensions, qui est Malkuth, le fond de l’Arbre de Vie.

tree-of-life-talas

La force qui descend de l’Ain Soph jusqu’à Malkuth, nommée le Rayon de la Création, est une force liée à la compassion. Cette crainte est la révérence à différents niveaux. En effet la crainte est un pouvoir qui peut montrer la compassion aux différentes âmes, ou aux êtres vivants, sur n’importe quelle planète; C’est la force de l’amour liée à l’Esprit, le Ruach Elohim.

Compassion et vénération est crainte et respect à יהוה qui est exprimé lorsque l’alchimiste sent, embrasse, déchaîne et paetage com- «ensemble» la passion du Seigneur, qui est une émotion supérieure qui tire notre Conscience vers une relation parfaite avec le Christ Solaire, La lumière illimitée ou Ain Soph Aur.

Dans le Zohar, ils parlent toujours de l’homme intérieur que nous devons développer. Pour développer le Christ, nous devons être compatissants. Nous devons donner. Il y a une autre force qui doit être associée à ce don, avec cette compassion pour les âmes. C’est la force de vénération. Elle est généralement traduite dans la Bible comme la crainte ou la peur, mais réellement c’est d’être dans la crainte. C’est cette vénération que nous devons sentir envers la divinité.

Aelohim est compatissant; Il envoie son dharma ou force lumière à chaque âme. Nous devons vénérer Aelohim afin de recevoir sa lumière, qui est précisément le point principal de cette conférence. Afin d’être compatissant ou pour exercer la compassion dans notre vie, nous devons vénérer. Nous devons faire descendre le rayon d’Aelohim. Si nous voulons aider les pauvres avec de l’argent, nous devons d’abord faire de l’argent. Lorsque nous faisons de l’argent, nous le donnons parce que nous l’avons et parce que nous avons travaillé pour cela. De même, pour que le dharma soit exprimé, nous devons exercer la vénération; C’est-à-dire vénérer et adorer Aelohim qui est celui qui confère à notre cœur sa lumière abondante. C’est très important à comprendre. La lumière est associée à la compassion et à la vénération représentée dans le graphique où nous voyons Daniel dans la fosse des lions. Lisons ce qui est écrit dans le livre de Daniel chapitre six afin que nous puissions comprendre comment Daniel a exercé la compassion et la vénération afin d’être assisté contre les lions.

    «Les hommes s’assemblèrent et trouvèrent Daniel priant et faisant des supplications devant son Dieu. Alors ils s’approchèrent, et parlèrent devant le roi au sujet du décret du roi; N’as-tu pas signé un décret, afin que tout homme qui demande une requête d’un Dieu ou d’un homme dans les trente jours, sauf toi, ô roi, soit jeté dans la fosse des lions?

    Le roi répondit et dit: La chose est vraie, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui ne change pas.

    Alors ils répondirent et dirent devant le roi: Daniel, qui est des enfants de la captivité de Judah, ne te regarde pas, O roi, ni le décret que tu as signé, mais il fait sa demande trois fois par jour.

    Alors le roi, ayant entendu ces paroles, eut un grand mécontentement contre lui-même, et mit son cœur sur Daniel pour le délivrer; et il travailla jusqu’à la descente du soleil pour le délivrer.

    Alors ces hommes s’assemblèrent auprès du roi, et dirent au roi: Sache, O roi, que la loi des Mèdes et des Perses est: Qu’aucun décret et aucun statut établi par le roi ne changent.

    Alors le roi ordonna, et ils amenèrent Daniel, et le jetèrent dans la fosse des lions. Et le roi parla et dit à Daniel: Ton Dieu, que tu sers continuellement, il te délivrera.

    Et une pierre fut apportée et déposée sur la bouche du repaire; Et le roi la scella de son sceau et du sceau de ses seigneurs; Que le but pourrait ne pas changé concernant Daniel.

    Alors le roi se rendit à son palais, et passa la nuit à jeûner; et aucun instrument de musique ne fut apporté devant lui, et son sommeil s’éloigna de lui.

    Alors le roi se leva de bon matin, et s’en alla précipitamment à la fosse des lions. Et lorsqu’il arriva dans la tanière, il cria à Daniel avec une voix lamentable: Le roi parla et dit à Daniel: Daniel, serviteur du Dieu vivant, c’est ton Dieu, que tu sers continuellement, qui te délivre des Lions?

    Alors Daniel dit au roi, ô roi, vivez pour toujours. Mon Dieu a envoyé son ange, et il a fermé la bouche des lions, afin qu’ils ne me blessent pas; car l’innocence a été trouvée en moi; et devant toi aussi, ô roi, je n’ai point fait de mal.

    Alors le roi se réjouit de lui, et il ordonna de sortir Daniel de la fosse. Alors Daniel fut enlevé de la fosse, et aucune blessure ne fut trouvée sur lui, parce qu’il croyait en son Dieu.

    Et le roi commanda, et ils amenèrent ceux qui avaient accusé Daniel, et ils les jetèrent dans la fosse des lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; Et les lions en avaient la maîtrise, et ils ont brisé tous leurs os, dès qu’ils sont venus au fond de la tanière.

    Le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et langues qui habitent toute la terre; Que la paix vous soit multipliée. Je fais un décret pour que, dans toute domination de mon royaume, les hommes tremblent et craignent devant le Dieu de Daniel; car il est le Dieu vivant, et vivant pour toujours, et son royaume ne sera pas détruit, et sa domination sera égale Jusqu’à la fin. Il livre et sauve, et il fait des signes et des prodiges dans le ciel et sur la terre, qui a délivré Daniel du pouvoir des lions.» – Daniel 6: 11-27

Beaucoup de fanatiques croient qu’ils ont assez d’amour pour leur Dieu que s’ils étaient jetés dans un repaire de lions ils seraient sauvés. L’épreuve de Daniel n’est pas une question de croire, mais une question d’Alchimie. C’est une épreuve liée à un certain niveau alchimique que l’initié atteint où il développe réellement, dans son cœur, la compassion et cet amour pour Dieu qui lui permet de ne pas accuser personne. Le lion représente le feu passionnel et les Seigneurs de la Loi du Karma. Chaque fois que vous voyez un lion dans vos rêves, cela signifie que votre karma vous approche selon votre passion. Les gens et de nombreux initiés sont toujours contre les Seigneurs du Karma parce qu’ils appliquent la loi en conformité avec les actes de chacun d’entre nous.

daniel_in_the_lions_den

D’abord, comme vous le voyez dans le graphique, Daniel vénère son propre Dieu; Cela se fait en accomplissant la passion du Seigneur à travers le travail alchimique que nous devons faire et pour que son Dieu exerce la compassion pour l’humanité. Ces deux forces, la compassion et la vénération, sont liées à Binah, le Saint-Esprit qui reçoit le nom de Jehovah Elohim et qui est traduit dans la Bible par Jehovah Dieu.

    Je suis celui qui cherche les [le feu des] reins et les cœurs, et je donnerai à chacun de vous selon vos œuvres. – Apocalypse 2:23

Nephesh Chaiah נפש חיה est l’âme de Binah. C’est la force sexuelle dans toute la nature; c’est Chai חי la vie en rapport avec Mem, les fluides de Yesod, où nous trouvons le Iod י ou Shakti potentiel de Ælohim qui dans la Kabbale et l’Alchimie est nommée נהרה Nahera, le fleuve d’Eden.

three-pillars

«Et Elohim [Binah] dit, que [המים Ha-Mayim] les eaux [de Yesod] produisent en abondance [נפש חיה Nephesh Chaiah], des âmes vivantes.» – Genèse 1:20

Dans la Bible Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme de Binah, est abordée de différentes manières afin de montrer ses différentes manifestations; à savoir Chai חי vie, Chaiah חיה créature, Chaim חיים le vivant, Chaioth חיות bêtes. Dans tous ces mots nous trouvons toujours le mot Chaiחי vie qui est lié à la lettre Chet, dont la forme est formée par l’union de deux lettres Iod י ou potentiels Shakti, qui forment les têtes des lettres Vav et Zayin.

Ainsi, conformément à la traduction alchimique que nous avons fait par rapport à מורא «mura» ou myrrhe, la Genèse 9: 2 déclare que à travers la prêtrise alchimique de Binah, nous vénérons, nous invoquons la lumière de Ælohim et donc exerçons la compassion venant d’en haut et l’exprimons à travers nous-mêmes. Mais nous devons saisir Binah et vénérer Binah à travers l’Alchimie. Ceci pour que Binah soit actif, car Binah est une conjonction de deux volontés ou feu. C’est pourquoi la Genèse 9: 2 déclare:

«Et votre compassion et votre vénération seront sur chaque [Chaioth חיות ou חית tel que cela est écrit dans la Bible] bête de la terre, sur chaque oiseau du ciel, sur tout ce qui se glisse sur la terre et sur tout les poissons de la mer; dans votre [Iod יד] main ils sont livrés.»

Genèse 9: 2 est écrit après l’événement de Noah, après qu’Elohim l’a sauvé du déluge. Lorsque Noah quitte l’arche, Elohim lui dit que toutes les bêtes, qui est, tous les Chaioth חיות qu’il gardait dans l’arche sont livrés à son «Iod» [יד] main ou dans leurs «Iod» mains. Ceci est une déclaration alchimique. Ne tombez pas dans l’erreur de penser littéralement que l’arche était un navire tridimensionnel en bois construit par Noah; nous savons très bien qu’ à travers l’Alchimie Noah a fait une arche de bois, mais ce bois contient le «Iod» ou Shakti potentiel de l’Arbre du Bien et du Mal qui est l’énergie sexuelle, parce que nous avons besoin de savoir comment contrôler le «Iod» י ou les feux de bois de l’Éden car «du [«Iod» de] Adamah Jehovah Elohim fit croître chaque arbre qui est agréable au la vue [spirituelle], et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» [Genèse 2: 9]. Le bois contient le «Iod», un élément que nous avons besoin de se préoccuper, qui est profondément alchimique. Voilà pourquoi nous trouvons le nom de Binah (Jah-Chavah Elohim ou Iod Hei Vav Hei Elohim) en Daath – pour que nous puissions comprendre que l’ensemble du travail alchimique que nous expliquons ici se rapporte au nom de Elohim dans Binah que nous avons déjà dit est Iod Hei Vav Hei.

Iod-Chavah ou Jah-Chavah est le même Elohim dans Binah. C’est aussi le nom de Elohim dans Daath. Iod-Chavah et Elohim sont une unité que nous avons déjà expliqué dans les cours précédents.

Par conséquent, nous développons les différents niveaux de compassion conformément à notre vénération, c’est-à-dire conformément à notre travail alchimique. Cette œuvre alchimique est toujours liée à Chaiah חיה. Dans la Kabbale nous affirmons que Chaiah חיה Binah est cette âme qui se rapporte aux différents niveaux de Otz Ha-Chaim עץ החיים l’Arbre de Vie. C’est en vénérant Chaiah חיה, l’âme de Binah, que nous recevons finalement la נשמת חיים Neschamah Chaim (âme de vie) et devenons – lorsque nous ressuscitons d’entre les morts – une avec l’âme de Binah חיה Nephesh Chaiah, que la bible traduit par devenant une âme vivante. Ainsi, lorsque l’âme de quelqu’un, Tiphereth, atteint le niveau de Binah ou Nephesh Chaiah, une telle âme contrôle les autres niveaux de Chaiah חיה, parce que Chai חי la vie est dans les oiseaux du ciel, les poissons de l’océan, tout ce qui glisse sur la terre, et aussi dans les Chaioth חיות bêtes de la terre. Tout cela est en relation avec Malkuth et le troisième triangle de Otz Ha-Chaim עץ החיים l’Arbre de Vie, parce que la bête de la terre représente Hod ; les oiseaux de l’air, Netzach ; tout ce qui glisse sur le sol, Malkuth ; et tous les poissons de la mer, Yesod. Nous allons étudier tout cela, peu à peu, afin de comprendre comment nous devons travailler avec Daath afin d’obtenir ce que nous parlons ici.

Étudions maintenant le graphique où nous trouvons la belle image du Dieu Zeus avec la Déesse IO.

zeus-io

Zeus ou Jupiter est Iod-Pater et IO est Ram-Io ou le Iod de la Mer-Mar, ici nous parlons de Mah, l’aspect féminin de Binah, qui est IO. Ram-Io est celle qui vénère Io-Peter – ils sont les deux Iod ardents de חיים Chaim. Ainsi, s’il n’y a pas de vénération et de compassion, comment va-t-il y avoir union du ciel et de la terre?

«Mon cœur se réjouit en יהוה, ma corne est exaltée en יהוה: ma bouche est agrandie sur mes ennemis; parce que je me réjouis dans ton Jésus. Il n’y a point de saint comme יהוה; car il n’y a personne à côté de toi; il n’y a pas de rocher comme notre Elohim.

Ne parlez plus si haut, si fièrement; Que l’arrogance ne sorte plus de ta bouche; car יהוה est un Elohim de Gnose, et par lui les actions sont pesées. Les arcs des hommes forts sont brisés, et ceux qui trébuchent sont ceints de force. Ceux qui étaient pleins se sont engagés pour le pain; Et ceux qui avaient faim ont cessé; Et celle qui a beaucoup d’enfants est affaiblie. יהוה tue, et fait revivre; il fait descendre au sépulcre et élève; rend pauvre et riche: il apporte en bas, et lève. Il élève le pauvre de la poussière, et élève le mendiant du fumier, pour les mettre parmi les princes, et les faire hériter du trône de gloire: car les colonnes de la terre sont יהוה, et il a mis le monde sur elles. Il gardera les pieds de ses saints, et les méchants seront silencieux dans les ténèbres; car par la force aucun homme ne prévaudra.

Les adversaires de יהוה seront brisés en morceaux; [Comme Io-Peter] du ciel il tonnera sur eux: יהוה jugera les extrémités de la terre; et il donnera force à son roi, et exaltera la corne de son oint.» – 1 Samuel 2: 1-10

La femme représente la vénération non pas parce que nous, les hommes ne pouvons pas vénérer mais parce Malkuth la Sephirah inférieure, est féminine. Lorsque nous prions en vénération à notre Dieu avec l’espoir de recevoir sa compassion, sa force, notre nature se transforme alors en son aspect féminin, un archétype féminin. Ainsi, voila comment la terre, Malkuth, IO, reçoit la force du Dieu Io-Peter.

Voilà pourquoi, en Alchimie sexuelle il est dit que l’homme ouvre le vagin avec son phallus; La force masculine représente IO-Peter, qui est celui qui ouvre IO.

Homme et femme dans l’acte sexuel représentent IO, l’androgynisme, les deux IO ou les polarités divines. L’homme représente le «I» – IO-Peter qui pénètre et ouvre le «O», l’utérus de Ram-IO. Ainsi, les deux ici bas représentent Ram-Io, la terre; Et là haut, l’Intime des deux représente IO-Peter

יה-חוה Jah-Chavah

Dans le nom Jah-Chavah, Jah יה représente la plus haute force masculine-feminine de יהוה Iod-Havah et Chavah חוה représente la force masculine-feminine inférieure de יהוה Iod-Havah.

Voyez comment le nom יהחוה Jah-Chavah est écrit: la lettre Chet est écrit au milieu du Tetragrammaton יהוה, Iod-Hei-Vav-Hei, le nom de Elohim. La lettre Chet représente la vie dans les deux polarités masculine et féminine en haut et en bas.

Dans beaucoup de conférences nous prononçons le nom de Elohim comme יהחוה Jah-Chavah. Expliquons ce qu’est Jah-Chavah. Iod Hei Vav Hei יהוה est Iod-phallus, Hei-uterus, Vav-homme, Hei-femme. יהחוה Jah-Chavah a ח Chet au milieu de יהוה Iod Hei Vav Hei, parce ח Chet représente Nephesh Chaiah נפש חיה l’âme de vie de יה Jah en Daath agissant à travers חוה Chavah-Eve, la mère de כל חי toute vie dans Yesod.

Ainsi, lorsque les deux polarités de Iod Hei Vav Hei יהוה sont ensemble comme une unité, cette unité est représentée par la lettre ח Chet qui unit les deux polarités en haut et en bas, elles ne sont pas plus יהוה Iod-Havah, le Tetragrammaton mais le Pentagrammaton, qui est יהחוה Iod Hei Chet Vav Hei – Jah Chavah.

En Français, Iod Hei (יה) est traduit comme Jah, et Chavah (חוה) comme Eve. Dans les deux noms, nous trouvons les deux polarités. Nous trouvons aussi les deux polarités dans la lettre Chet entre eux dont, la forme est formée par les lettres Vav et Zayin. Ainsi, alchimiquement, le pentagramme יהחוה Iod Hei Chet Vav Hei – Jah Chavah – est le nom de Elohim, formé lorsque nous transmutons son Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah. Jah-Chavah יה-חוה est vivant à l’intérieur des alchimistes qui subliment leur נפש חיה Nephesh Chaiah, l’âme-vie de leurs eaux sexuelles en Yesod.

«Le chef suprême du rayon positif de la Lune est [יהוה Iod Hei Vav Hei] Jehovah. Chavajoth est exactement son antithèse, son frère rival. Jehovah dirige le rayon positif de la Lune. Chavajoth dirige le rayon négatif de la Lune. Jehovah enseigne la Magie Sexuelle blanche ; Chavajoth enseigne la Magie Sexuelle noire.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

Lorsqu’un kabbaliste sait cela, mais néanmoins éjacule à travers l’orgasme le נפש חיה Nephesh Chaiah, l’âme-vie de Binah, représentée dans la lettre Chet, stockée dans son énergie sexuelle, il n’adore plus alors יהוה Iod Hei Vav Hei – Jehovah, qui accorde la vie spirituellement parlant. Au lieu de cela, il adore חוה-ית Chava-jath qui est l’adversaire de Jehovah, le frère rival de Jehovah; ainsi, à travers l’orgasme, il rend un culte à חוה-ית Chavajoth, le négatif Chava חוה, le [ית] aspect féminin de la lune.

Chavajoth חוה-ית ou Chava-Jath est aussi appelé הוה-י Hava-Iod ou הויה Havayah, une entité du mal. Alchimiquement parlant, Chavajoth, Chava-Iod ou Chava-Jah חוה-יה est l’antithèse de Jah-Chavah יה-חוה, parce qu’il éjacule son Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, représentée par la lettre Chet, stockée dans son énergie sexuelle.

Alchimiquement, Havayah הויה ou Chava-Jah חוה-יה avec Chet, signifie que Chavah-Eve, l’organe sexuel éjacule יה Jah, qui est contenu dans חיה Chaiah; C’est précisément la magie noire que Chavajoth חוה-ית le démon enseigne dans les plans internes – il enseigne une doctrine contraire à Jehovah. Beaucoup de kabbalistes n’osent pas prononcer יהוה Jehovah mais ils prononcent הויה HA-VA-JAH le nom alchimique d’une entité qui est le démon Chavajoth. Prononcer הויה Havajah et non Jah-Havah est en effet absurde, mais c’est ce qu’ils font. Ils croient que lorsque nous prononçons הויה Havajah (qui est יהוה Iod Hei Vav Hei vers l’arrière) nous ne prononçons pas le saint nom, en vain; Ainsi, nous faisons, «disent-ils» la bonne chose. Oui, il ne faut pas prononcer יהוה Iod Hei Vav Hei, le saint nom de Elohim en vain. Mais c’est de la folie de prononcer le nom d’un démon au lieu de Iod Hei Vav Hei. Chavajoth, le contraire de Jehovah, est très actif en cette époque; Havayah הויה ou Chava-Jah חוה-יה alchimiquement signifie l’éjaculation de l’âme-vie de Dieu.

Lorsque nous transmutons les Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, nous adorons alors les forces de יהוה Iod Hei Vav Hei – Jehovah, qui est représenté alchimiquement comme Jah et Chavah ou Zeus et IO dans cette belle image mythologique.

Maintenant, nous allons comprendre le neuvième précepte en relation avec l’Initiation de Tiphereth. Comme vous pouvez le voir, Tiphereth est au milieu de l’Arbre de Vie. Il représente l’âme humaine, l’âme qui travaille dur pour réaliser l’auto-réalisation. Tiphereth est l’âme humaine qui incarne Yeshua, l’âme de Chokmah, qui signifie sagesse. Tiphereth fait cela à travers les deux polarités que nous appelons Abba et Aima, le Père et la Mère. Souvenez-vous d’un des commandements de la Bible qui dit que vous devriez Honorer Père et Mère. Ce père et cette mère se rapportent au père et à la mère de l’âme humaine, pas de la physicalité que nous avons, même si nous devons respecter nos parents physiques. Le père et la mère que nous pointons ici sont précisément les deux aspects de Binah, qui se rapporte à la sephirah Daath, la connaissance que nous devons développer tout en travaillant dans l’Alchimie. Lorsque quelqu’un atteint le niveau de Tiphereth, il devient un vrai Rabbin ou un Maître kabbalistiquement parlant, qui entre dans Eloah-Va-Daath, la voie de la compassion. Nous avons déjà expliqué au sujet de Eloah-Va-Daath dans des conférences précédentes, qui est, comment Tiphereth exerce la compassion pour l’humanité sur la voie directe. Voilà pourquoi nous trouvons ici Jupiter et Ram-Io (ou comme on dit en noms Chrétiens, Joseph et Marie) étant les réceptacles de l’Âme de Chokmah, qui est le Christ, pour que le sauveur que nous appelons Yeshua-Jésus puisse entrer dans l’utérus spirituel qui est la colonne vertébrale de ce maître qui a atteint le niveau de Tiphereth. Par conséquent, le neuvième précepte est lié à Eloah-Va-Daath. Nous devons également comprendre que le neuvième précepte se réfère à Yesod, qui est la neuvième Sephirah dans l’Arbre de Vie liée à la sexualité, nos organes génitaux.

Le Zohar déclare:

Le neuvième précepte [initiation de Tiphereth] se référence aux pauvres et aux nécessiteux, ministère  à leurs besoins comme il est écrit:

ויאמר אלה-ים נעשה אדם בצלמנו כדמותנו

Et אלה-ים Elah-Yam dit: Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance. [Genèse 1: 26]

«Faisons Adam». Ici, la forme plurielle de l’expression est utilisé [dans Assiah נעשה signifiant action dans le monde physique], afin de souligner que [à travers l’Alchimie Sexuelle] la création d’Adam אדם a été effectuée par [Jah-יה] les deux essences [principes] divines [de la vie dans Chaiah, חיה, qui est l’âme de Binah] symbolisées par [Elohim] le masculin [אל-הים El-Ha-Yam, qui signifie le Dieu de la mer] et la feminine [אלה-ים Elah-Yam, La Déesse de la mer].» – Zohar

«Io, Isolda, l’Androgyne Luni-Solaire. Osiris-Isis a étincelé avec une terrible divinité depuis la création profonde de tous les âges. La lettre«I», avec sa signification profonde, est certainement le phallus (le lingam), le Iod Hébreu. La lettre «O» est l’éternel féminin, l’utérus (la yoni), le fameux «Hei» Hébreu.» – Samaël Aun Weor, Les Trois Montagnes

Le Zohar continue:

«À notre image», est riche, ce qui correspond au masculin [de Chaiah חיה, les forces de Binah qui sont au- dessus de l’Arbre de Vie].

«Selon notre ressemblance», le pauvre, représente la féminin [de Chaiah חיה en Binah aussi].

C’est en Abba et Aima Elohim que nous trouvons l’image et la ressemblance; c’est ce que nous devons comprendre. L’image est de sexe masculin et la ressemblance est féminin. Abba et Aima, Père et Mère alchimiquement parlant.

Maintenant, tout comme [Vav et Zayin] les deux essences divines [unies] [de la lettre Chet ח] forment [avec Jah- יה] un tout [vie, Chaiah חיה] donc [Vav-Hei-וה] parmi les humains devraient ces deux classes, les riches et les pauvres, les symboles de [Vav et Zayin] les [vie] principes [de vie] masculin et féminin [de la lettre Chet ח] dans la nature divine [de leurs moelle épinières], pour former [la vie, Chavah- חוה au moyen de] un ensemble de la coopération alchimique sexuelle ou unité commune [de עץ חיים Otz Chaim, la moelle épinière où nous trouvons le Shakti Potentiel חי Chai de יםYam – les ים eaux vives masculine et féminine, חיים Chaim – en Malkuth, qui est appelé aussi עשה Assiah].» – Zohar

Voilà comment le Zohar explique le neuvième précepte, mais nous l’avons dévoilé plus pour que vous puissiez comprendre.

En haut de l’Arbre de Vie en Daath, Jah (יה, Iod-Hei) joint à la lettre ח Chet se prononce Chaiah חיה qui signifie vie. En bas de l’Arbre de Vie dans ce monde physique lorsque nous travaillons avec l’Alchimie, lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle entre mari et femme dans Yesod, alors Vav Hei, l’homme et la femme unis sexuellement, forment la lettre Chet qui avec Vav-Hei se prononce Chavah-חוה, qui est généralement traduit par Eve, qui est la Mère de tous les vivants.

Nous devons comprendre plus au sujet de Chavah parce que généralement Chavah est associé au corps féminin, mais rappelez-vous que Chavah représente aussi les organes génitaux masculins et féminins. Par conséquent, le Chet de Chavah est formé lorsque Vav et Zayin, qui représentent la colonne vertébrale de l’homme et de la femme, respectivement, se joignent à leur «Iod» ou Shakti potentiels qui sont le résultat de la transmutation de leur Nephesh Chaiah dans l’acte sexuel en tant que Vav-Hei, homme-femme. Tel est la signification alchimique de Chavah. Si en tant que Vav-Hei, homme-femme, ils mangent la vie, le Chet ou le fruit qui est interdit, ils transforment alors Jah-Havah en Havajah, qui est le contraire de Jehovah. Lorsque nous transmutons Chet-vie alors nous adorons Jehovah. Tel est précisément le mystère de l’Arbre de Vie. Vous ne devriez pas manger de l’Arbre du Bien et du Mal, sinon vous perdez Chet, votre force de vie; qui est dans la colonne vertébrale, l’Arbre de Vie.

«Et il a expulsé au dehors [Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah] Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les cherubim et la flamme d’une épée qui tournait dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie [la colonne vertébrale].» – Genèse 03:24

Continuons avec le Zohar.

daniel-vision

«Et que [notre image et ressemblance] descendent sur les poissons de la mer [en Yesod], et sur les oiseaux de l’air [en Netzach], et sur le bétail [en Hod], et sur tous les reptiles qui [à travers l’Alchimie Sexuelle] rampent [le long de la colonne du milieu, la colonne vertébrale] au- dessus de la terre [Malkuth].» [Genèse 1:26]

La signification mystique de ce qui est [la transmutation du plomb en or] donné et expliqué dans l’occulte travail [alchimique] par le Roi Salomon ainsi…

Voilà comment nous lisons la Genèse alchimiquement. Genèse 1:26 contient des déclarations qui s’adresse à l’Alchimiste. Que votre image et ressemblance ou que votre compassion et vénération pénètrent non seulement votre physicalité mais aussi Yesod, Hod et Netzach. Et tous les reptiles qui rampent, ou mieux dit, tout feu qui monte dans la colonne vertébrale au moyen de l’Alchimie Sexuelle. Ce reptile est évidemment lié à l’âme du mercure qui est le Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, que nous traitons ici. Lorsque nous lisons alchimiquement nous comprenons alors, car lorsque l’homme et la femme sont sexuellement unis et transmutent leur énergie sexuelle, alors ce reptile, qui est le feu, rampe à travers leur moelle épinière, qui est l’Arbre de Vie. Alchimiquement nous allons aussi dire que ce reptile est le feu de la Kundalini ou le feu de la compassion, le serpent d’airain qui monte sur la perche ou la colonne vertébrale des alchimistes qui vénèrent le feu de la Shekinah.

«Qui a de la compassion pour les pauvres, de son visage et de son contenance ne disparaîtront jamais la réflexion et la gloire de la ressemblance divine [de la Shekinah] portées par le premier Adam, par lesquelles il a régné et a dominé la création animale.»

Comme il est écrit:

«Et votre compassion et votre vénération seront sur toutes les bêtes de la terre, les oiseaux de l’air, tous les reptiles et les poissons dans la mer, dans votre [Iod יד] main ils sont délivrés.» [Genèse 9: 2]

«Tous ceux-ci vénèrent et se prosternent devant la présence [compatissante et vénérée] d’Adam, à cause de l’image divine imprimée sur lui et c’est la seule loi du créateur enjointe au monde animal qui leur inculque la peur à cause de cette image, d’abord portée par Adam.» – Zohar

L’image qui inspire la peur aux animaux, d’abord portée par Adam, se réfère à Adam HaRishon, en d’autres termes, la première race qui a existé dans le plan physique tridimensionnel sur le continent de la Lémurie, qui étaient des individus qui avaient Adam Kadmon cristallisé à l’intérieur d’eux, ou plus exactement, ils avaient l’image et la ressemblance de Elohim Binah à l’intérieur d’eux. Tout animal est toujours clairvoyant. Lorsqu’ils voient l’image d’Adam Kadmon imprimée à l’intérieur du véritable être humain ils le voient avec vénération et respect.

En cette époque, les ignorants pensent que la présente population est faite à l’image et à la ressemblance de Dieu. Je voudrais voir ceux qui croient qu’ils portent l’image d’Adam Kadmon entrer dans le zoo et sauter dans la fosse aux Lions et voir si les Lions vont les respecter et les regarder avec vénération et crainte. Je ne pense pas. Nous devons gagner le respect de tous les animaux. Tel est le problème avec cette humanité. Ils ont lu la Genèse et n’importe quel livre sacré littéralement et ils pensent que l’homme fait à l’image de Dieu est déjà là. Nous affirmons toujours que si tel était le cas, alors Dieu peut être très laid. L’image de Dieu est la sainte chose qui est appelée kabbalistiquement le Tzalem à l’intérieur des vrais humains. Porter cette image, incarner ce Tzalem – le נשמת חיים Neschamah Chaim – en nous n’est pas facile.

Écoutez, en tant que Chaioth (חיות bêtes ou animaux intellectuels) nous portons d’autres niveaux de Chaiah חיה. Lorsque nous voyons un Maître, un être humain au niveau de נשמת חיים Neschamah Chaim, nous respectons et nous vénèrons son Elohim, qui l’a fait à l’image de יהוה Iod Hei Vav Hei. Comme nous le voyons là dans le graphique de Salomon, selon cette image, Dieu lui confére avec son Tzalem ou
image pour que Salomon exerce sa sagesse. Tel est le niveau alchimique de Salomon. Le niveau alchimique de Saül et le niveau de David précèdent le niveau de Salomon. Nous atteignons le niveau alchimique supérieur de Salomon lorsque nous avions transmué tout le plomb de notre personnalité en or. A ce niveau, tous le myrrhe ou les parfums des dimensions supérieures se montrent à travers les alchimistes, ils deviennent des juges sages et des grands rois avec compassion parce qu’ils vénèrent seulement leur Dieu intérieur. Voilà pourquoi le Maître Jésus de Nazareth – qui est une autre incarnation de cette vénération et compassion, ou l’image et la ressemblance de Elohim, sagement représentées dans sa vie – a dit en s’adressant aux femmes de Jérusalem:

Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez pour vous et pour vos enfants. Car voici, les jours viennent, où l’on dira, Heureuses les stériles et les entrailles qui n’ont jamais porté, et les mamelles qui n’ont jamais donné à sucer. Alors ils se mettront à dire aux montagnes: Tombez sur nous; et aux collines: Couvrez-nous. Car s’ils font ces choses à un arbre vert, qu’est-ce qui sera fait au sec? – Luc 23: 28-31

Comprenez-vous la phrase «Car s’ils font ces choses dans un arbre vert, qu’est-ce qui sera fait au sec?» Jésus est un bois vert parce qu’il est toujours en vie, car il est un alchimiste. Mais, voyez comment il est traité par la loi, en dépit qu’il soit un alchimiste, c’est-à-dire, malgré qu’il porte toujours la croix grâce à laquelle il incarne l’image de Dieu en lui-même, cela ne signifie pas qu’il peut se moquer de la loi. Dans les vies passées avant d’atteindre l’initiation de Tiphereth nous avons fait des choses diaboliques. Maintenant, Jésus doit payer avec nous et Jésus paie en portant sa croix, et en ayant de la compassion pour nous, les filles de Jérusalem. Qui sont les filles de Jérusalem? Pour répondre à cela nous avons besoin de connaître la Kabbale parce Iod Hei est Père / Mère, qui sont appelés Jah (יה), Iod-Hei là-haut en Daath. La première lettre Hei qui apparaît dans יהוה Iod Hei Vav Hei, le saint nom de Dieu, est la mère en Daath, mais la deuxième lettre Hei, qui est la quatrième, est la fille en Malkuth. Voilà comment nous le voyons dans la Kabbale. Alors, lorsque Jésus a dit les filles de Jérusalem, il ne se réfère pas aux femmes, mais à notre physicalité en Malkuth. Nous sommes les filles, si nous sommes alchimistes. Jésus a dit, ne pleure pas pour moi, je suis juste en train d’aider ici, mais pleure pour vous, parce que c’est selon la façon dont nous nous comportons avec notre physicalité que nous serons jugés et nos enfants, c’est-à-dire, les enfants de Dieu que nous sommes en train de construire, parce que lorsque les alchimistes sont en Chasteté ils deviennent enceintes d’Israël, du Sauveur, qui est le feu dans leur colonne vertébrale. Les alchimistes qui engendrent en eux-mêmes des enfants de lumière à travers la transmutation, n’engendrent pas des enfants physiques. Voilà pourquoi Jésus a dit: «Car voici, les jours viennent, dans lesquels où l’on dira, Heureuses les stériles et les entrailles qui n’ont jamais portés [des enfants physiques], et les mamelles qui n’ont jamais donné à sucer.» Elles sont bénis parce qu’elles transmutent leur énergie sexuelle. Tel est la signification physique du stérile, parce que nous nous multiplions à l’intérieur et ayons ainsi le développement spirituel. Les alchimistes n’ont pas d’enfants dans le monde physique parce qu’ils ne forniquent pas.

Je me souviens d’une femme alchimiste qui a parlé au Maître Samaël Aun Weor et dit: «Maître, je suis une femme et j’ai besoin d’avoir un enfant dans ce monde physique. J’ai ce désir.» «Avoir ce désir est bon», dit le maître,«parce que c’est normal. Mais tu es un alchimiste». «Mais si je n’ai pas un enfant… disons que si le monde entier devient Gnostique, comment les âmes vont-elles s’incarner sur la terre.» Le Maître Samaël répondit: «Le jour où tu verras le monde entier devenir alchimistes Gnostiques sera en effet un jour béni! Mais ce jour-là n’est pas aujourd’hui, alors ne t’inquiète pas. Des milliards de femmes sont là pour amener des enfants dans le monde. Tu es juste une parmi des millions qui a choisi d’être un alchimiste, alors pourquoi s’inquiète-tu au sujet d’amener des âmes dans le monde? D’autres femmes qui préfèrent suivre leurs instincts animaux le font.» Donc, ne t’inquiète pas au sujet des enfants, des filles de Jérusalem. Rappelez-vous les filles de Jérusalem sont la lettre Hei. Elle représente notre physicalité. Cela ne signifie pas seulement des femmes, mais des hommes aussi. Lorsque nous sommes en vénération nous devenons des femmes. Nous recevons, nous sommes réceptifs de la compassion de Dieu sur l’autel de l’Alchimie.

Néanmoins, que nous soyons alchimistes ou non, nous devons toujours payer le karma que nous devons, «Car s’ils font ces choses à un arbre vert [un Alchimiste], qu’est-ce qui sera fait au sec [fornicateur]?»

Comme nous le voyons dans ce graphique pas tous les maîtres suivent le chemin de la compassion. Il y a certains maîtres qui atteignent le niveau de Tiphereth et ils ne se soucient pas de l’humanité. S’ils le font, ils oublient d’autres pauvres gens qui sont pauvres dans la façon dont ils ne sont pas riches en connaissances.

babylon-master

Le Zohar déclare:

Tant qu’un homme [Bodhisattva] entretient et chérit la compassion et la sympathie pour les pauvres, il continuera à porter [l’image et à la ressemblance]. Pendant qu’il [l’alchimiste] exerce la compassion il est vraiment humain; lorsqu’il cesse et refrène  celle-ci, il devient et continue simplement à être un animal [un parmi les Chaioth].

Comment cela peut-il être justifié? De la vie de Nebuchadnezzar, Roi (Malachim) de Babylone, dont le rêve de sa propre chute n’a jamais été réalisé en secourant les pauvres (Buddha-Dhatu).

Immédiatement après qu’il a cessé les actes de charité et de compassion et se laissa devenir rempli d’orgueil et de gloriole dans le cœur, alors il a entendu la voix du Père céleste ou l’observateur: «Le Royaume qui t’a été légué» qui est, le sceau et le timbre du divin Chokmah porté par Adam, a disparu de lui et il a cessé d’être humain. «Son cœur est devenu changé et le cœur de la bête lui a été donné et il a été chassé parmi les humains et il a habité avec les bêtes des champs.

[Parce que tu dis, je suis riche, et ai des biens, et n’ai besoin de rien; et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu puisses être riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas; et oindre tes yeux de collyre, afin que tu puisses voir. Autant que j’aime, je reprends et je châtie: Aie donc du zèle, et repens-toi. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi.» – Apocalypse 3: 17-20]

Pour cette raison que l’écriture, pour exprimer la création d’Adam, utilise les mots: «Faisons Adam», pour indiquer que pour préserver l’image divine, nous devrions être charitable et compatissant, comme ce fut le riche et influant Boaz à Ruth.

ruth_boaz

Ruth dans le champ de Boaz, par Julius Schnorr von Carolsfeld (1828)

Nous lisons dans le livre de Ruth comment ce Boaz, un homme riche, prit Ruth dans sa maison; elle était pauvre. Ceci est un symbole que nous devons comprendre, car – si vous savez au sujet des mots de passe maçonniques – lorsqu’on entre dans le temple on  prononce: Jakin et Boaz. Boaz est la gauche. Lorsque vous obtenez beaucoup de richesses spirituelles, c’est parce que vous travaillez avec la gauche, avec vénération. Sur l’Arbre de Vie, vous trouverez les riches sur la droite et les pauvres sur la gauche, qui atteignent Malkuth. Lorsque les gens dans Malkuth sont pauvres spirituellement parlant, c’est parce qu’ils manquent de vénération. Lorsque nous dans la gauche, en Malkuth, vénérons et méditons et lorsque nous prions, c’est dans le but d’acquérir la force de la compassion de la droite et ensuite, nous exerçons notre compassion envers notre prochain. Parce que, ce n’est pas vous qui êtes charitable mais votre Intime. Comprenez cela parce que c’est l’ego qui est égoïste. C’est l’Esprit qui exerce la compassion à travers l’âme; voilà pourquoi Chesed signifie charité, compassion. Ainsi, si vous voulez que votre Esprit exerce la compassion, vous devez ouvrir les portes de votre cœur et de votre âme et le vénérer, votre Dieu intérieur, pour que votre Intime s’exprime et donne aux pauvres – pas nécessairement aux pauvres économiquement parlant dans le sens de l’argent; malheureusement, c’est la façon dont les gens comprennent toujours cela. «Si j’ai de l’argent alors je vais donner aux pauvres et c’est bon.» Oui, c’est bon! Mais la chose principale c’est de donner la sagesse, de donner des connaissances, de donner la doctrine spirituelle à ces misérables gens ignorants qui paient beaucoup de karma et souffrent beaucoup parce qu’ils ignorent la loi. Si vous êtes égoïste et que vous ne leur enseignez pas, ils continuent à faire des erreurs et à être toujours malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus, non seulement physiquement, mais aussi spirituellement.

Comprenez, un vrai Bodhisattva donne toujours. Nebuchadnezzar était un Bodhisattva parmi d’autres, mais il a cessé d’exercer la compassion pour quelque raison et parce qu’il a commencé à se vanter de lui-même, et à être fier et vain, il dit: «Je suis un maître de cinquième degré; Suivez-moi.»

Marchant dans le palais du royaume de Babylone; le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ceci Babylone la grande, que je l’ai construit pour la maison du royaume par la puissance de ma force et pour la gloire de ma majesté?» – Daniel 4: 29-30

L’orgueil mystique et la vanité est précisément ce que Dieu ne veut pas que nous ayons à l’intérieur; les mythomanes devient de pauvres gens ignorants, oui, ils les détournent, de sorte qu’ils s’en vont et ne font rien, et périssent parce qu’ils commencent à adorer une idole. Dans le livre de Daniel, nous lisons aussi à propos de l’idole que Nebuchadnezzar construit. Cette idole est précisément construite lorsque vous faites de cette personnalité quelque chose qu’elle n’est pas. Vous oubliez votre Dieu intérieur et vous commencez à adorer la personnalité de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas bien. Nous devons respecter et honorer les Elohim, et comprendre que la personnalité physique est misérable.

«Quiconque donne aux pauvres, ne veulent pas, mais celui qui cache ses yeux [pour le faire, deviendra] un maître de malédictions [רב-מארות un Marut Rabbi]. Lorsque le méchant monte, son [Chaiah] doit être cachée: mais lorsque Adam [orgueil et gloriole dans le cœur] périt, les justes [Tzadik] montent [à l’intérieur].» – Proverbes 28: 27-28

Ceci est une déclaration alchimique très importante à comprendre; rappelez-vous que le Zohar indique que Meoroth מאורת signifie lumières et se rapporte aux deux lumières avec lesquelles nous travaillons dans l’Alchimie Sexuelle. Les deux lumières ensemble, à savoir, la lumière en-haut et la lumière en-bas ou le soleil et la lune sont מאורת Meoroth. Rappelez-vous, ו Vav est la lettre qui symbolise Tiphereth et Yesod, le soleil et la lune, Adam et Eve. Tiphereth est l’endroit où l’on trouve l’âme humble dans le cœur; il est gouverné par le soleil, le symbole de Judah et le symbole d’Israël, qui donne sans réserve leur force, à travers Geburah, en Yesod, la lune. Maintenant, lorsque nous prenons le ו Vav hors du milieu du mot מאורת Meoroth, cela signifie que nous prenons le ו Vav de notre cœur et le sexe. En d’autres termes, lorsque Adam et Eve ont mangé le fruit défendu, qui est, lorsqu’ils ont connu l’orgasme, ils – à travers le pilier gauche de l’Arbre de Vie – ont pris מאורת Meoroth, qui est, ils ont pris la lumière du soleil et de la lune hors de leur colonne vertébrale, leur ו Vav, le pilier central de l’Arbre de Vie ; ils l’ont fait par le biais de la croix sexuelle, la lettre Tav. Ils ont enlevé le ו Vav – symbole de l’Homme Intérieur – hors de leurs moelle épinière vers la gauche dans Klipoth à travers l’orgasme ; donc, ce faisant, ils ont complètement changé Meoroth מאורת en מארות Marut. Ainsi, au lieu de lumières Meoroth מאורת ils ont obtenu מארות malédictions. Marut מארות en Hébreu signifie malédictions; en d’autres termes, Marut est un Hasnamuss.

C’est ce qui arrivé à Nebuchadnezzar. Etant un maître du 5e degré, Tiphereth, il a commencé à se sentir vain et fier dans son cœur, alors il s’est transformé en une bête. En d’autres termes, l’image, le soleil et la ressemblance, la lune de son Être Intérieur disparait et la seule chose qui restait en lui étaient malédictions, מארות Marut – un Hasnamuss, qui se vantait toujours de lui-même et oubliait que Dieu est celui qui fait les choses à travers lui. Voilà pourquoi le livre de la Genèse dit: «et Dieu dit» ; cela signifie que c’est Dieu qui effectue le travail à travers nous-mêmes, le travail alchimique que nous effectuons dans ce monde physique. En effet, nous sommes juste des gens, des gens ordinaires comme personne. Nous ne devons pas être adoré sinon les gens vont nous transformer en idoles et c’est mauvais. C’est précisément ce qui arrive à ces kabbalistes qui aiment être adoré, comme הוה-י Hava-Iod ou הויה Havayah, qui est également prononcé Chavajoth, un démon qui se rapporte à la physicalité ou la beauté maligne de Nahamah, l’aspect négatif de la lune. Les gens de Nahamah sont seulement concernés par la vanité, la beauté physique; ceci, afin d’attirer les fans comme tout acteurs ou actrices vains à Hollywood. Des gens orgueilleux sont toujours préoccupés par leur physicalité comme הויה Havajah, Hava-Iod ou Chavajoth, le contraire de יהוה Jehovah.

Au nom de Michael, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth!

Le יד ou יוד Iod de Jehovah יהוה en tant que régent du rayon positif de la lune est caché dans Yesod יסוד, qui est le יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel de מי Mi, des cieux en-haut ou מיכאל Michael, qui est la splendeur du soleil, Tiphereth, en ישראל Israël, notre El, אל Dieu dans notre psyché. Oui, en Tiphereth se trouve le יד Iod ou la lumière solaire que l’âme humaine conserve lorsqu’elle transmute ים Yam, les eaux créatrices établies en יסוד Yesod-Sexe venant de la lune.

Les fornicateurs répandent leur יוד Iod ou Shakti potentiel, la Lumière-Christique-Solaire à travers l’orgasme ; ils ne sont pas concernés par Michael, l’Esprit Solaire, mais par leur physicalité. Ils disent: «Comment suis-je? Suis-je beau?» Ils dévient, tournent la force solaire vers le côté, vers leur ego lunaire. Écoutez, si nous forniquons et étudions la Kabbale nous adorons Havajah, הויה Chavajoth. Les fornicateurs n’adorent pas Jehovah, le Elohim de la Lune. Rappelez-vous le chef suprême du rayon positif [masculin] de la Lune est [יהוה Iod Hei Vav Hei] Jehovah. Havajah, הויה Hava-Iod ou Chavajoth חוה-ית est exactement son antithèse, son frère rival. Choisez.

«Voici, le יד Iod [ou יוד Shakti potentiel] de יהוה Jehovah [en Yesod יסוד] et [le יד Iod de] הויה Havajah [comme] dans tes bovins [fornicateurs] qui sont dans le champ [Yesod יסד comme] tes chevaux, tes ânes, tes chameaux, ton troupeau, une peste très grave. Et יהוה Jehovah distinguera entre [le יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel] le roseau d’Israël [Tiphereth] et [le יד Iod ou Shakti potentiel] le roseau de [הויה Havajah en] מצרים Mitzrahim [Égypte-Malkuth]: et il n’y aura rien [aucun יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel] qui mourra de tout ceux qui sont des enfants [archétypes] d’Israël [Tiphereth].» – Exode 9: 3, 4

De nombreux kabbalistes dans cette époque suivent le מקנה roseau de Havajah ou Chavajoth et non leמקנה roseau de Jah-Chavah, Jehovah. Ceci est très important pour nous tous de savoir afin de trouver les différences en ce qui concerne le travail alchimique, qui se rapporte à la Lune en Yesod, le neuvième précepte.

Le Dixième Précepte

Maintenant, entrons dans le dixième précepte.

«Le dixième précepte concerne la fixation [alchimique] et ceindre les תפילה phylactères תפילין pour la prière de dévotion.» – Le Zohar

Ayons une profonde étude de la vénération à travers Tefillin, qui signifie prières. En Hébreu le mot Tefilah signifie prière. Tefillin est pluriel et signifie prières, mais il est traduit par phylactères, qui est très commun dans le Judaïsme. Nous n’allons pas étudier Tefillin physiquement, mais alchimiquement, afin de comprendre ce que le Zohar explique.

«Ta tête est comme la vigne de Dieu. כרם אל Karm-el Carmel» – Chant de Salomon 7: 5

«Ta tête est comme la vigne de Dieu.» Le mot pour vignoble est traduit par Karm-el. Quelqu’un m’a dit que כרם אל pourrait être également associé au mot Sanskrit Karma et El, qui signifie Dieu, le Dieu du karma. Carmel כרמל se rapporte au jardin de raisin. le nom Carmen vient de lui. Vous y voyez cette belle prêtresse de Dionysos en Grèce qui a autour de sa tête les feuilles des raisins formant une couronne. Elle tient un bâton avec une pomme de pin qui symbolise le mental.

collier-priestess

La Prêtresse de Bacchus, par John Collier (1889)

La peau de tigre qu’elle porte sur une de ses épaules est une représentation de la volonté. Cela signifie qu’elle est une prêtresse qui, en Grèce, dans les temps anciens, travaillait avec les forces positives de la sexualité du Dieu Dionysos. Cela se rapporte au dévot qui fait cette prière de dévotion de Tefillah ou Tefillin, pour montrer que pour être dévot, nous devons travailler avec les deux polarités dans notre physicalité.

D’abord, nous devons comprendre que les deux polarités, le soleil et la lune, Adam et Eve dans notre physicalité sont Pingala et Ida. Maintenant, lorsque nous sommes mariés, nous travaillons alors avec l’Alchimie Sexuelle et rejoindre les deux polarités de l’homme-Adam avec les deux polarités de la femme-Eve, dans l’acte sexuel, là, dans la copulation sexuelle, le couple contrôlent leur colonne de gauche de l’Arbre de Vie, Ida, qui est lié au mal. La colonne de gauche descend à Malkuth et même à Klipoth. C’est à travers la colonne de gauche que l’âme tombe dans le péché. Tout cela est alchimiquement parlant en vue de comprendre les deux noms: Adam et Eve.

«Ta tête» fait référence à la תפילה prière phylactère de la tête qui représente la tête divine, ou, en d’autres termes, le nom divin יהוה de qui chacune des lettres représente un verset de l’Écriture qui est placé dans les quatre sections des espaces de la תפילה Tefillah (la prière phylactère de la tête), correspondent aux lettres du nom divin. C’est la raison pour laquelle on nous enseigne par la tradition que les paroles de l’Écriture, «Et tous les peuples de la terre verront que tu es appelé par le nom de יהוה et ils seront dans la crainte de toi» [Deutéronome 28:10] se réfère seulement à cette תפילה prière phylactère.» – Le Zohar

Cela signifie que lorsque nous faisons ce travail alchimique notre tête reçoit les connaissances et les gens se demandent: d’où cet humain, Tiphereth, obtient-il toute cette doctrine et connaissance? Eh bien, Tiphereth, l’âme humaine, obtient cela à partir de la tête divine; à savoir, Kether, Chokmah, Binah et Daath, qui est la couronne-tête, le front et la gorge, qui est de l’endroit où tous les alchimistes obtient la Gnose, lorsqu’ils transmutent le Iod de Yesod, en étant en Chasteté, en étant justes. La connaissance est là, elle n’appartient à personne. Lorsque nous travaillons sérieusement en nous-mêmes avec vénération alors la compassion vient. Pour travailler avec la vénération nous devons connaître notre anatomie – notre anatomie psychosomatique spirituelle, ésotériquement parlant. Rappelez-vous que notre physicalité est Chavah- חוה Eve alchimiquement parlant. Ainsi, en tant que Chavah- חוה Eve, à travers nos polarités psychosomatiques – représentées dans la lettre Chet – nous reçoivons la connaissance de Jah-יה, Adam Kadmon.

Les Kabbalistes orthodoxes placent sur leur tête un carré avec certaines prières ésotériques, qui sont associés à l’Alchimie. En effet, ce n’est pas en écrivant des prières et en les mettant sur nos têtes que nous recevons la connaissance et la doctrine de Elohim. Non! Nous devons exercer et pratiquer ce qui est écrit dans ces prières. Tel est précisément le problème avec les kabbalistes intellectuelles; ils connaissent très bien la Kabbale intellectuellement. Ainsi, ils écrivent ce qui doit être écrit dans ces prières, pour recevoir la connaissance de Dieu. Malheureusement, dans leur vie commune et ordinaire, ils sont fornicateurs. Ils éjaculent leur Nephesh Chaiah, l’âme et la vie de Elohim, alors comment leur Jah-Chavah ou nature psychosomatique va recevoir la connaissance de Elohim s’ils éjectent Chaiah, l’âme de Binah en eux-mêmes? La science de l’Alchimie est l’enseignement dont ils ont besoin d’apprendre afin de connaître la bonne chose à faire.

Le premier espace ou compartiment contient le verset:

Sanctifie-moi dans chaque forge, tout premier-né [le Iod] qui clive l’utérus [femme-esclave Malkuth] parmi les enfants d’Israël [cœur], parmi Adam [cerveau] et parmi Behemah [sexe]; il est à moi. [Exode 13: 2] – Le Zohar

C’est le «Iod» qui clive le «Vav» ou utérus spirituel de la femme-esclave, Agar-Malkuth, notre physicalité, parce que nous sommes esclaves de ce monde physique.

«Parmi les enfants d’Israël, parmi Adam et parmi Behemah» – les enfants d’Israël sont les alchimistes, les enfants de Dieu, qui sont les dévots de יהוה au niveau de Tiphereth, qui travaillent avec compassion, le cœur, dans la forge du cyclope ou la forge de Vulcain, ce qui signifie sanctifier le travail alchimique sexuelle. C’est dans l’acte sexuel que nous sentons בכור la forge, le feu. Parmi Adam est le Iod, le Shakti potentiel dans notre système nerveux central qui est aussi le feu sexuel de Behemah dans notre force séminal animale.  La traduction commune et ordinaire déclare:

Consacre-moi tout premier-né, quiconque ouvre l’utérus parmi les enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux: il est à moi.

Nous avons écrit la signification alchimique pour que nous puissions comprendre que l’Exode 13: 2 se réfère aux alchimistes. En d’autres termes, יהוה dit, dans l’acte sexuel lorsqu’en tant qu’homme vous pénétrez une femme ou lorsqu’en tant que femme vous recevez un homme, donnez-moi ce qui est mien, parce que celui qui donne la Nephesh Chaiah נפש חיה la vie de l’âme de Binah est Jehovah Elohim. Donnez-moi ce feu, transmutez-le, consacrez-le pour moi, ceci est la loi du Trogoautoegocratique Cosmique Commun. Recevoir et donner. Vénération et compassion. À travers la vénération nous recevons le feu vivant de compassion de Ælohim dans notre tête, cœur et sexe, qui en Yetzirah, le monde de la formation sont Netzach, Hod et Yesod. Ainsi, en sanctifiant nos trois cerveaux au moyen du feu de Jehovah Elohim Binah à travers l’Alchimie Sexuelle, nous transmutons et sublimons ce feu de nouveau vers lui. Ce feu est Iod, le premier-né, le Shakti potentiel du sperme et de l’ovule qu’il reçoit de nous. Donnez-le moi, il est à moi, dit-il. Ainsi, la vénération est non seulement liée au feu venant de notre mental et cœur, mais aussi au feu qui appartient à Behemah, les forces sexuelles animales qui appartiennent à l’abdomen inférieur. Nous sentons cette force sexuelle behemotique passionnelle dans notre plexus solaire. Donnez-le moi, il est à moi, dit Dieu. Voilà précisément la forge, le feu, le Iod. Même si nous sommes célibataires, nous devons le donner à Dieu à travers le Pranayama. Malheureusement, nous l’utilisons seulement pour réaliser un désir, pour satisfaire la passion de la manière animale dans le but de perdre la force sacrée qui est la vie dans notre énergie sexuelle.

Le Zohar continue en déclarant:

«Connotant [le Shakti potentiel] la première lettre du Tetragrammaton, en d’autres termes, la lettre י Iod symbole de [Kether] le premier [Shakti potentiel de l’Ain Soph Aur] de toutes les origines divines.» – Zohar

Encore une fois le premier-né est représenté par la lettre Iod qui est cette force qui descend de Kether à Chokmah, Binah, à Tiphereth, à Hod, à Yesod, et se terminant en Malkuth dans notre physicalité. C’est à travers l’Alchimie Sexuelle que nous retournons cette force Iod à nouveau. Voilà précisément ce que le Zohar précise. Iod représente le Shakti potentiel. C’est ce que nous appelons Nephesh Chaiah נפש חיה ou l’âme-vie dans la Kabbale ou en Hébreu.

«La première lettre Iod ouvre en quelque sorte la matrice de la seconde, le Hei [larynx], au moyen de laquelle le Iod [le Shakti potentiel] devient fructueux [avec la connaissance].» – Zohar

Rappelez-vous dans les conférences précédentes, nous avons dit que «Enoch décrit le cours du [Nahera (נהרה), qui signifie luminosité, lumière] fleuve céleste de lumière comme ressemblant à la lettre Iod י [ou Shakti potentiel créatrice.]»

Lorsque la lettre Iod, le premier-né ou Shakti potentiel solaire, apparaît dans l’univers à partir de l’Ain Soph Aur ou Absolu Solaire, ce Iod comme un bourgeon de floraison s’ouvre pour devenir un courant de lumière solaire.

Savez-vous comment il s’ouvre? Il s’ouvre comme le shofar qui est un instrument à vent musical des temps anciens, fait de la corne d’un bélier. On souffle de l’air à travers la petite cavité du shofar pour permettre à l’air d’émettre un son ou un bruit lors de son passage à travers lui et en quittant sa grande cavité. Le shofar est précisément le Iod qui fleurit ou s’ouvre, pour ainsi dire, le ventre du son de la deuxième lettre, le Hei. Ainsi, au moyen du vent, le shofar émet le son du mot Jah (יה) ou Iod-Hei, qui est le premier nom de Dieu que nous trouvons dans la sephirah Chokmah qui se manifestent à travers Daath.

Comme nous le voyons, le Theomertmalogos apparaît d’abord comme lumière, comme Kether, à partir de l’Ain Soph Aur ou Absolu Solaire, et fleurit comme Chokmah à travers Daath, la gorge. Ce que «Je suis» est en train de faire en ce moment, c’est souffler le Iod dans mon mental. Mieux dit, Kether souffle depuis en-haut le Iod, le Shakti potentiel ou la lumière solaire dans ma tête et le Iod s’ouvre comme mon chakra de couronne, il devient fructueux car il apparaît comme le Hei dans ma gorge, mon larynx, et ici je suis en train de prononcer pour vous les connaissances que je reçois d’en haut. Tel est précisément le premier mystère.

Le Zohar continue:

«Dans le second espace est enfermée la (Tefillah, תפילה) prière: «Et ce sera lorsque יהוה sortiras dans le pays,» [Exode 13: 5] se référant à la deuxième lettre, le Hei, dont l’utérus [la gorge] comme on vient de le dire est ouvert par Iod [le Shakti potentiel]. Dans le Sepher Yetzirah nous lisons: «Par cinquante portes ou ouvertures du temple céleste et invisible, le Iod [la puissance lumineuse] entre et pénètre dans Hei que le son [mot] de [Jah-יה dans Daath par] le shofar ou trompette peut être entendue [par le cœur, le Vav].» – Zohar

Nous avons déjà expliqué que la lettre Vav est associée à l’ouïe. Lorsque la connaissance est donnée, comme par exemple en ce moment, le Iod ouvre la gorge de mon larynx, afin de donner la doctrine; mais, afin de la recevoir, nous devons mettre notre cœur en activité. Car cette connaissance est pour Tiphereth, notre âme. La lettre Vav est également associée à la Chasteté, car elle représente également Yesod-Sexe. Vav est associée à notre colonne vertébrale, qui a la forme de Vav. Les premiers versets de la Genèse commence par la lettre Vav, car à travers elle nous écoutons, nous entendons, nous comprenons la parole de Dieu. Ainsi, nous devons être alchimiquement préparés, ouverts à Daath-Connaissance. Voilà comment nous voyons la lettre Vav lorsque nous travaillons en Alchimie.

«[Daath ou connaissance dans] le shofar est bien fermé jusqu’à ce que le Iod [le Shakti potentiel] vient et ouvre et fait en sorte que le son [le mot] est entendu [par le cœur, le Vav], typisant la liberté [de l’ignorance] et l’affranchissement des esclaves et des enchaînés.

C’était par le son [le mot] de [Daath dans] le shofar que les enfants d’Israël [le cœur, Tiphereth] sortit d’Égypte, de sorte qu’il sera toujours, ci-après, le héraut de la liberté et de la délivrance. Telle est l’explication ésotérique [alchimique] de la lettre Hei [dans la gorge, Daath].» – Zohar

Le souffle du shofar qui est traditionnellement fait en terre sainte et en de nombreux endroits du monde symbolise le don de la doctrine, la connaissance de la Kabbale et de l’Alchimie que toutes les âmes doivent recevoir à travers leur cœur, afin de se libérer de l’esclavage mental de leur ego. Oui, nous sommes esclaves de nos propres défauts psychologiques, vices et erreurs. Ainsi, le souffle du shofar ne signifie pas ce que les gens pensent littéralement, que c’est le souvenir des Israélites qui étaient esclaves en Égypte et que Moïse le héraut de la liberté est venue pour les libérer de leur esclavage au moyen de la loi qu’il leur a enseigné à ce moment-là; car l’Exode est un symbole alchimique d’actualité. Les gens qui étudient l’histoire tentent de trouver dans les documents anciens qu’un prince de l’Égypte nommé Moïse qui a emmené les Israélites en Exode, parce qu’ils interprètent tout littéralement. Ils ignorent que alchimiquement Moïse représente la volonté, que nous devons développer à l’intérieur, et que la connaissance, Daath, que Moïse a livré à ce moment-là, est représenté dans le shofar qui représente alchimiquement aussi la moelle épinière avec laquelle nous devons travailler, peu à peu, en équilibrant notre mental, cœur et sexe, afin d’entrer dans le royaume spirituel de Dieu, la terre sainte de l’esclavage. En ce moment, psychologiquement parlant, spirituellement parlant, nous sommes esclaves de nos egos.

blake-resurrection

Cette image de la résurrection de Jésus est en relation avec le souffle du shofar. Jésus est appelé le Verbe. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec des Dieux, et le Verbe était Dieu. Lorsque la résurrection spirituelle se passe en nous alors notre Yeshua intérieur, notre Sauveur intérieur, ouvre la gorge, Daath, et fournit la doctrine de la résurrection, qui est la vraie doctrine de l’Exode que nous devrions étudier. La résurrection n’est pas ce que pensent les ignorants, que, dans l’avenir, nous allons ressusciter physiquement parlant avec l’ego très gras comme nous l’avons. Ce type de résurrection Draculéenne est juste pour les démons. Nous devons d’abord annihiler Dracula, notre ego, afin d’avoir le droit de la résurrection, spirituellement parlant.

Continuons maintenant avec le troisième espace ou section.

caduceus-colorfulLe troisième espace ou section [est le secret de l’unité de יהוה Iod-Hei-Vav- Hei, il] contient la [Tephilah תפילה, prière] Shema (שמע):

«Écoutez Oh Israël, [dans la copulation alchimique sexuelle] יהוה notre Elohim est un Elohim» [Deutéronome 6: 4]

Il contient un commentaire sur la lettre Vav [ou serpent d’airain mis sur une perche, la moelle épinière] qui procède de [Jah-יה] l’ [union des] deux lettres [Iod et Hei qui sont] devant lui [devant le Vav, mieux dit, devant deux lettres Vav ou plutôt, Vav et Zayin. (Ida et Pingala, représentant les cordons nerveux masculin et féminin ainsi que les moelles épinières masculine et féminine qui forment la forme de la lettre Chet). Chet, Iod et Hei s’épelle Chaiah חיה, qui est la vie divine dans Yesod qui descend de Jah (יה) en Daath] et que [les célibataires hommes et femmes subliment à travers le Pranayama et que mari et femme doivent élever à travers leurs moelles épinières lorsqu’ils unissent leur Iod-Hei, Lingam-Yoni au moyen de la copulation alchimique sexuelle], lorsqu’ils unissent leur [Chaiah חיה ou Shakti potentiel] [en Malkuth, la deuxième Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei]. – Zohar

En ce qui concerne les prières, le Maître Samaël Aun Weor demanda alors qu’il était en agonie au cours de son processus de résurrection, «Pourquoi les gens font tant de bruit dans les rues?» Ils lui répondirent: «C’est parce qu’aujourd’hui c’est un jour religieux et les gens sont heureux de vénérer la vierge de Guadeloupe.» Alors il a soudainement souri et a dit, «les pauvres, ils ne savent pas comment vénérer la Mère Divine, le serpent d’airain. Ils ignorent que c’est seulement au moyen de la transmutation de l’énergie sexuelle à travers le Pranayama ou à travers l’Alchimie Sexuelle que nous pouvons vénérer vraiment notre Mère Divine.»

En effet, cette humanité est si endormie, et ils ne savent rien au sujet de la connaissance ésotérique kabbalistique des alchimistes. Ima Elohim, mieux dit Aima Elohim, doit être adorée dans la forge de Vulcain-Saint-Esprit.

Étudions maintenant la prière suivante.

«Le quatrième espace contient des mots de bénédictions et des menaces [à la congrégation des alchimistes, c’est-à-dire], à l’assemblée d’Israël, par le respect [des règles scientifiques de la Chasteté] par lesquelles ils [les alchimistes] devraient devenir les plus heureux et les plus puissants parmi les peuples du monde [de Malkuth]» – le Zohar

À savoir,

«Et si en effet vous obéirez bien aux commandements que je vous prescris aujourd’hui, à aimer [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] votre Elohim, et à le servir [alchimiquement] de tout votre cœur et de toute votre âme, il donnera la pluie [son Chaiah חיה] pour votre terre [physicalité] dans sa saison, la pluie du commencement et la pluie plus tard, pour que vous puissiez rassembler [mieux dit, transmuter] votre blé, votre vin et votre huile. Et il donnera l’herbe dans vos champs pour votre bétail, et vous mangerez et serez rassasier [spirituellement].

Prenez garde que votre cœur ne se trompe, et que vous vous retournerez et servez d’autres Elohim et que vous vous prosterner devant eux; la colère de [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] sera enflammée contre vous, et il enferma les cieux, afin qu’il n’y aura pas de pluie [Chaiah חיה], et la terre ne donnera pas de fruits [spirituels] et vous perdrez rapidement le bon pays que [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] vous donne.» – Deutéronome 11: 13-17

Eretz (ארצ, terre) signifie pour les Alchimistes leur physicalité. La pluie qui descend sur notre terre est la compassion d’en haut. C’est une pluie de lumière, d’amour, et de bénédictions qui entrent dans notre physicalité lorsqu’on sait comment vénérer Elohim dans l’acte sexuel. Mais, lorsque nous nous détournons de façon ignorante ces commandements alchimiques et pensons que ceux-ci ne sont pas nécessaires, nous ne pouvons pas alors recevoir la compassion et la lumière d’en haut. Lorsque nous nous détournons et servons de faux Elohim à travers nos egos lubriques, lorsque nous les adorons à travers la fornication, la lumière-pluie de Elohim se détourne de nous, «car יהוה Iod-Hei-Vav-Hei Elohim n’a pas fait plevoir [la compassion] sur la la terre, car il n’y a pas Adam pour vénérer le sol. Mais [à travers la Chasteté alchimique] il monta un brouillard de la terre, et arrosa toute la surface de la terre» (Genèse 2: 5-6). Ainsi, la Chasteté alchimique est le principal commandement de Elohim, car c’est à travers notre Sabbath, notre physicalité, notre Chavah, que nous sanctifions et purifions.

«Vous garderez donc mes paroles dans votre cœur et dans votre âme, et vous les liez comme un signe sur votre [phallus, Iod יד] main, et elles seront comme des fronteaux entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos enfants, parler d’elles lorsque vous êtes assis dans votre maison, et lorsque vous marchez par le chemin.» – Deutéronome 11: 18-19

Je suis assis dans ma propre maison en ce moment, dans ma propre physicalité et voilà pourquoi je suis en train d’enseigner à vos enfants ou archétypes d’Israël, que marcher sur le chemin, est marcher sur le chemin de la Chasteté, donc, car je suis en train de marcher sur le chemin, j’enseigne ces mots à vos enfants.

«Et lorsque vous vous coucherez et lorsque vous vous lèverez [spirituellement parlant]. Vous les écrirez sur les poteaux de votre maison et sur vos portes [de votre physicalité], que vos jours et les jours de vos enfants [archétypes] se multiplient dans le pays que [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] jura à vos pères de leur donner, aussi longtemps que les cieux sont au- dessus de la terre.» – Deutéronome 11: 19-21

N’est-ce pas beau? Ceci, alchimiquement parlant ne signifie pas que vous avez besoin d’appartenir à un certain groupe pour recevoir ces bénédictions. Cela signifie que si vous effectuez ces mots dans votre pays qui est, dans votre physicalité, alors le ciel est ouvert pour vous. Ceci est appelé la vénération alchimique. Nous devons vénérer, adorer un seul Dieu, qui est Elohim à l’intérieur de nous. Jésus a dit:

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu [Jehovah Elohim-Binah] de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit [et de toute ta force]. C’est le premier et grand commandement. Et le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Sur ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. Matthieu 22: 37-40

Voyez-vous la vénération et la compassion dans ces premiers commandements? Voilà ce que Moïse et Jésus ont enseigné. D’abord, nous aimons et vénérons notre Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de tout notre esprit et de toute notre force, qui est, la force sexuelle; c’est vénérer; qui est le premier commandement. Le second c’est faire preuve de compassion et d’amour de votre prochain comme vous aimez votre Être, votre Dieu intérieur. Cela signifie, enseigner la même doctrine que vous pratiquez, de sorte que votre voisin puisse aussi se développer spirituellement. Tel est la signification de ces deux commandements que nous avons déjà parlé dans des conférences précédentes.

Cette תפילה prière dévotionnelle connote la dernière Hei ou quatrième lettre du nom divin [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei], qui est, formée à partir et en y incluant les trois autres lettres précédentes [ou prières]. – Zohar

En étudiant ces quatre תפילין Tefillin ou Prières liées au saint nom de Dieu, le Tatragrammaton, nous nous développons spirituellement basés sur notre physicalité. Voilà ce que nous devons comprendre. Quand nous étions en Israël nous avons observé dans les rues beaucoup de religieux orthodoxes, qui étudient ces phylactères ou תפילין Tefillin mais qui les interprètent littéralement. Ils portaient ces תפילין phylactères Tefillin attachés à leur tête et leur bras gauche, qui représente la colonne de gauche.

Ces phylactères ou paire de petites boîtes noires en cuir, attachées au front et au bras gauche symbolisent la עור peau, Malkuth, l’animalité que nous devons contrôler; qui se rapporte au côté gauche de l’Arbre de Vie, nos penchants instinctifs charnels mauvais que nous avons à l’intérieur de Malkuth, que nous devons transformer. C’est la raison pour laquelle ces phylactères doivent être fermement serré autour de notre bras gauche. En rapport aux deux cordons alchimiques nommés en Sanskrit Ida et Pingala, le phylactère gauche est le symbole de l’Ida. Intrigant, Ida et Pingala sont des mots Sanskrits, pourtant, quand nous écrivons Ida en Hébreu nous écrivons comme ידע, ce qui signifie savoir comment avoir des rapports sexuels, ou ידה qui signifie bras, ou אידה évaporer, tous ces mots sont alchimiquement liés à «Ida» le côté gauche de l’Arbre de Vie et le phylactère du bras gauche.

Maintenant, lisons la conclusion du Zohar:

A partir de ces observations, nous pouvons recueillir le sens occulte des prières ou phylactères. Ils sont vraiment des explications sur les lettres du Tetragrammaton ou nom divin [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei en relation avec l’Alchimie Sexuelle] et par conséquent, les Écriture déclarent:

«Ta tête est comme un כרם אל Vignoble de Dieu», et aussi: «Et la דלת porte de ta tête est comme le pourpre.»

dionysus

Nous trouvons cette image du Dieu Dionysos, le Dieu du vin, qui est l’opposé de Bacchus, qui est adoré par ces gens qui, dans leurs grandes bacchanales, boivent beaucoup de vin et s’enivrent. Mais, Dionysos, son contraire, est l’aspect positif de l’Alchimie. Dionysos représente le vin de la transsubstantiation sainte ou transmutation sexuelle qui donne l’ivresse spirituelle lorsque nous le buvons. L’Alchimie a été enseignée à son temps en Grèce. C’est également lié à ce moment-là, lorsque les Israélites sont entrés dans la terre promise et lorsqu’ils sont revenus de là ils apportèrent beaucoup de marchandises, un lot de raisins parce que c’est ce que l’on trouve dans la terre promise, notre colonne vertébrale – beaucoup de fruits que nous recueillons de l’Eden lorsqu’on sait comment transmuter l’énergie sexuelle.

grapes

Voilà pourquoi la vigne de Dieu est liée à Karm-el. En d’autres termes, כרם אל est un endroit comme Eden, le jardin du Seigneur, où l’on trouve des fruits et des biens. «Et la porte de ta tête est comme le pourpre,» en effet, car elle est liée aux raisins qui sont habituellement pourpres.

Maintenant «Daleth» signifie ouverture, ou porte mais, dans ce verset est souvent traduit par cheveux, qui en Hébreu est שיער Saar.

Le mot שיער Saar signifie aussi désert, qui est ce que nous avons dans notre tête. Lorsque nous transmutons alchimiquement toutes les forces ou énergie sexuelle, nos cheveux se transforme en un désert sauvage. Alors nous comprenons la parole de Dieu parce que notre tête est en train de devenir notre Tefillin.

Donc, Daleth vient de la racine du mot דל dal, qui signifie pauvreté, symbolisé par la prière phylactère תפילה du bras gauche, car celle de la tête symbolise la richesse ou la prospérité, et il est en outre ajouté: «le Roi est maintenu dans ses tresses», ce qui signifie que le nom divin de Dieu est dans les quatre compartiments du phylactère [de la tête]. Quiconque porte les phylactères [mieux dit, quiconque transmute son énergie sexuelle] porte la ressemblance divine, car en tant qu’ [Chaiah חיה] essence divine [de Jah-יה  est physiquement Chavah, חוה – en tant que vie sexuelle masculine et féminine] exprimées en יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, de sorte que l’alchimiste devient auditeur de son image. En outre, il est dit: «Homme et femme ils les créèrent», donc les phylactères symbolisent aussi la [vie sexuelle, Chavah-חוה en Malkuth] de l’homme et de la femme, que lorsqu’elle est prise [mieux dit, sublimée] ensemble [entre mari et femme] forme [dans l’acte sexuel] une unité ou un ensemble. Tel est le symbolisme des phylactères ou des prières. – Zohar

C’est l’ensemble de l’explication de ces phylactères du dixième précepte alchimique qui se rapporte à la vénération – comment nous devons vénérer notre Dieu intérieur afin de développer cette compassion à l’intérieur. Habituellement, les gens qui effectuent la vénération religieuse pensent que vénérer un seul Dieu c’est croire en une divinité en dehors de nous, et ne pas faire une image signifie ne pas vénérer une statue d’un Dieu en dehors de nous. Ces concepts sont des interprétations religieuses erronées, parce que Dieu est à l’intérieur et non pas en dehors de nous. C’est pourquoi cette physicalité nous est donnée afin de savoir comment adorer et vénérer Dieu à l’intérieur de nous. Tel est le premier commandement. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu avec ta tête, mental, ton cœur et de toute ton âme, et de toute ta force, qui est ta force sexuelle. Lorsque nous faisons la vénération, nous exerçons alors la compassion dans différents niveaux à notre voisin de cette force que nous avons accumulé lorsque nous vénérons notre Dieu intérieur, qui est en-haut, dans les dimensions supérieures, mais à l’intérieur pas à l’extérieur. Dieu en vous donne la doctrine. Comment allez-vous rassembler physiquement les forces solaires divines si vous ignorez l’anatomie spirituelle et psychologique de votre propre nature et si vous ignorez la clef de David, celle qui ouvre, et personne ne ferme; et se ferme, et aucun homme n’ouvre.

Vous adorez ce que vous ne connaissez pas: nous [les alchimistes] adorons ce que nous savons: car le salut est [de Yew] des Juifs. – Jean 4: 22

Je connais tes œuvres: voici, je mets devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom. Voici, je ferai d’eux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. – Apocalypse 3: 8-9

Les gens ne savent pas comment adorer Elohim. Ils pensent qu’en croyant seulement qu’il existe un seul Dieu, il suffit, nonobstant, il y a des millions et des milliards de gens qui croient en un seul Dieu, à savoir, les Musulmans, les Juifs, Zoroastriens et Chrétiens, mais ils ne reçoivent rien spirituellement. Vous devez être un Alchimiste – et pour être un alchimiste vous avez besoin de la clef de David – afin de recevoir spirituellement. Et, nous devons mettre en pratique ce que nous prêchons ou autrement nous devenons des Maruts, Hasnamussen.

Le Onzième Précepte

Maintenant étudions le onzième précepte afin de comprendre encore mieux.

Le onzième précepte fait référence aux Lévites [mieux dit, les Alchimistes] et le don de la dîme sur les grains, et le produit des arbres fruitiers. – Le Zohar

Nous trouvons les lois qui parlent de la sexualité dans le livre du Lévitique dans la Bible, qui est pour ceux qui transmutent leur énergie sexuelle. C’est la raison pour laquelle nous trouvons beaucoup de déclarations sexuelles dans le Lévitique, parce que ceci est pour les alchimistes qui connaissent la prêtrise de Yesod. Les gens qui lisent le Lévitique littéralement et qui sont fornicateurs ne savent pas ce qu’ils lisent. Lévitique est précisément un livre pour ceux qui connaissent le mystère de l’Alchimie.

priesthood

«Et Elohim dit [aux alchimistes], voici, je vous ai donné [le חיה Chaiah ou âme du mercure de] chaque herbe portant la [זרע zera semen ou mercure brute ou] graine, qui est sur la surface de toute la terre et [חיה Chaiah ou âme du mercure] de chaque arbre, qui est le fruit d’un arbre qui donne du [זרע zera] semen ou [mercure brute ou] graines; pour vous, elle sera pour la nourriture.» [Genèse 01:29] – Le Zohar

Voyez-vous la beauté de cette déclaration? Nous avons déjà expliqué que pour vénérer Dieu, nous devons savoir comment transmuter notre énergie sexuelle. Pour accumuler cette lumière solaire dans notre énergie sexuelle, nous devons savoir comment manger parce que la lumière solaire est dans la graine, dans le grain, et voilà pourquoi le pain est toujours adoré parce que nous faisons du pain avec du blé et d’autres céréales aussi parce que dans le grain se trouve la vie solaire חיה Chaiah, du Saint-Esprit ou Jehovah Elohim.

En cette époque, des scientifiques sont en train de faire beaucoup de stupidités avec notre nourriture. Nous trouvons beaucoup de fruits qui ont été adultérés. Comment reconnaître un fruit qui a été adultéré? Facile, la graine n’est pas là et si ce fruit a une graine lorsque vous le plantez, il ne donne pas un autre arbre. Malheureusement, ces jours-ci, nous trouvons des raisins sans graines – une stupidité. En d’autres termes, les fruits sans pépins n’ont aucun Shakti potentiel, vie spirituelle, parce que le חיה Chaiah de Dieu n’y est pas. Lorsque nous mangeons ces fruits nous mangeons juste les Klipoth, les coquilles, mastiquant les éléments physico-chimiques pour nourrir votre corps. Mais qu’en est-il du Shakti potentiel que nous avons besoin de transmuter à partir de notre énergie sexuelle?

Alchimiquement, il est très clair que le חיה Chaiah est dans chaque herbe portant une graine et aussi dans les fruits d’un arbre produisant des semences. חיה Chaiah est la lumière solaire, voilà ce que nous devons comprendre. En cette époque nous détruisons la vie, חיה Chaiah de Dieu. Nous, en tant que alchimistes, lorsque nous allons au supermarché, nous devons lutter pour trouver des fruits dont la semence a חיה Chaiah, la vie de Dieu. Nous savons que si un fruit a des graines il a le חיה Chaiah du Logos solaire, la force de compassion de l’Ain Soph Aur qui descend vers Malkuth pour l’alimenter en énergie solaire, en Aur, en lumière, tout ce qui a la vie sur la surface de la terre. Ainsi, lorsque nous mangeons un fruit pur nous obtenons le חיה Chaiah que nous avons besoin d’accumuler dans notre énergie sexuelle. Ainsi, lorsque nous effectuons l’acte sexuel, nous transmutons et donnons la vie et la lumière à nous-mêmes. Ce sont les règles de l’Alchimie.

La loge noire, les démons et les ignorants qui croisent en greffant nos arbres fruitiers sont en train de détruire nos aliments. Maintenant, nous trouvons les fruits qui sont plus gros et une fête pour la vue et avec une bouche Peachy, mais ils sont des ordures. Si vous êtes un alchimiste ces fruits sont de la matière inerte. Si le fruit que vous mangez est naturel, bien pour vous. Si vous allez faire du pain avec du blé naturel, bien pour vous, mangez-le. De cette façon, vous aurez la lumière Christique en vous et ainsi vous êtes en mesure de croître et de se multiplier. La lumière solaire est en relation avec la bonne foi. En tant qu’alchimistes nous devenons de bons voleurs. Rappelez-vous qu’il y a un bon voleur et un mauvais voleur sur chaque côté du crucifié. Lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, nous sommes en train de voler la lumière et le feu de notre diable lubrique, de notre force sexuelle. Voilà pourquoi Jésus sur la croix regarde vers la droite et le voleur à droite lui demande, «Souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume.» Le royaume est ici. Ce voleur est un alchimiste. Il est très sage. Il transmute son énergie sexuelle et suit Jah-Chavah donc il a beaucoup de force. Il vole l’énergie solaire à partir de son propre corps. Jésus lui dit: «Aujourd’hui, je te promets que tu seras avec moi dans le paradis», parce que tu as le carburant pour cela. Le voleur à la gauche est un mauvais voleur. Pourquoi? Parce que, même s’il connaît l’Alchimie et la Kabbale, il fornique. Il va vers le bas parce qu’il est du bois sec, il n’est pas du bois vert, mais du bois sec et donc il va vers le bas. Vous pouvez connaître beaucoup au sujet de la Kabbale et beaucoup d’ésotérisme, mais si vous êtes un fornicateur – vous allez vers le bas. Le mauvais voleur est juste un figuier sans fruit.

Et voici, j’ai donné en héritage aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu’ils font, même le service du tabernacle de la congrégation. – Nombres 18:21

Et aussi,

Et toute la dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit de l’arbre, est יהוה: elle est sainte à יהוה. – Lévitique 27:30

Nous devons donner les dîmes. La loi, c’est la loi. Si nous sommes en vie ici, c’est parce que nous mangeons la vie de Dieu. Si vous êtes un prêtre ou un alchimiste qui aide l’humanité, le dixième est pour vous, pour votre service, dix pour cent de ce qui est à Dieu. En d’autres termes, vous recevez physiquement le Iod ou Shakti potentiel, mais ce Shakti potentiel appartient à Dieu. Si vous êtes un prêtre, si vous êtes un lévite, vous donnez la lumière donc vous devez recevoir de la lumière de Dieu. Voyez-vous cela? Si vous donnez la lumière, vous recevez la lumière sinon vous ne le faites pas. Telle est la Dîme. Expliquons en profondeur à ce sujet. Alors plongeons encore plus dans ce onzième précepte de l’Alchimie lié à la dîme afin de le comprendre.

Et le Roi de Sodome sortit à la rencontre d’Abraham… Melchisédek, Roi de Salem, fit apporter du pain et du vin [le vin nous rappelle les raisins et le pain, la semence de blé – blé réel – afin de porter cela à Melchisédek ] et il était sacrificateur du Dieu Très-haut. Et il le bénit, et dit: Béni soit Abraham de Dieu Très-haut, possesseur des cieux et de la terre: Et béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis dans ta [Iod יד] main. Et Abraham lui donna la dîme de tout [ce Shakti potentiel qu’il a réuni à l’intérieur]. – Genèse 14: 17-20

Le Maître Samaël déclare:

Dans son aspect exotérique ou public dans la loi Juive, la dîme est l’obligation universelle que tous les frères de la voie ont, qui est de contribuer loyalement une partie de leur revenu qui ne devrait pas être inférieure à la dîme dans une société libre et éligible ainsi, conformément à ce que le frère juge être plus opportun et efficace afin de soutenir la cause de la vérité et de la justice… – Les Trois Montagnes

Pour payer le loyer, pour payer l’électricité, pour payer quoi que ce soit dans ce monde, nous avons besoin de l’argent. Voilà pourquoi nous avons besoin de la coopération économique de tout le monde afin de continuer ce travail. En d’autres moments où les gouvernements de la terre ne demandaient pas les dîmes, ou ne recueillaient pas les impôts, beaucoup de gens apportaient des semences et des animaux aux sacrificateurs, les Lévites. Ainsi, ils se nourrissent eux-mêmes de ces grains ou ces animaux pour se soutenir physiquement et continuer la prédication. En cette époque, je ne pense pas que si les gens apportent des céréales et des poules ici, nous pouvons résoudre le problème du loyer, etc. Quoique si vous apportez du maïs ou n’importe quoi que nous avons besoin, c’est le bienvenu, votre collaboration est appréciée pour soutenir cette école, et chaque école; toute religion, toute organisation a besoin de l’aide de ses agents pour subsister dans ce monde physique.

Le Maître Samaël a également dit:

La dîme dans son aspect ésotérique ou secrète symbolise l’échelle des paiements dans le domaine de Neptune…

Il est incontestable que ici nous devons organiser les affaires avec les ennemis du Roi Licos (les Seigneurs du Karma). Il est indubitable que nous avons assassiné le Dieu Mercure, Hiram, et il est impossible de le réanimer en nous-mêmes, sans avoir déjà payé pour ce crime abject…

Par conséquent, la dîme devient un complément pratique et nécessaire du principe dynamique qui émane de l’étude profonde du dixième commandement, autrement dit: Nous devons considérer le mystérieux «Iod» qui est caché au milieu du delta central du sanctuaire de notre Être, comme une fontaine, le printemps, et la providence spirituelle de tous les centres intérieurs et divins de notre vie… Ce point de la dîme est clarifiée avec les paroles de l’Évangile:

Mais amassez-vous des trésors dans le ciel… Car où est votre trésor, là aussi sera cœur… – Matthieu 6: 20-21

Malachie 3:10 dit:

Apportez toutes les dîmes dans le grenier, qu’il y ait de la nourriture dans ma maison, et prouve moi maintenant ici-avec, dit le Seigneur des Armées, si je ne vais pas vous ouvrir les fenêtres du ciel, et versez en vous une bénédiction, qu’il n’y aura pas de chambre assez pour le recevoir. – Les Trois Montagnes

La Sphère de Neptune, l’Empyrée, est au sommet de l’Arbre de Vie. Kabbalistiquement c’est le plus grand aspect de Kether dans le monde de Yetzirah, dans le monde de la formation. Cela signifie que lorsque nous nous élevons initiatiquement de Malkuth à Kether dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation, il nous faut payer la dîme à Dieu Neptune. Pourquoi le Dieu Neptune? Qu’est-ce que Neptune a à voir avec elle? Neptune est Poséidon. Poséidon est le Dieu de l’eau. Nous avons beaucoup parlé de Elohim en tant que El-Ha-Yam le Dieu de l’eau et Elah-Yam la Déesse de l’eau. Ils sont les aspects masculin-féminin de Jehovah Elohim Binah ; ils gouvernent la Sphère de Neptune, la sephirah Kether, dans le monde de יצירה Yetzirah et עשה Assiah.

Et אלה-ים Elah-Yam dit, Faisons [עשה – Assiah – Malkuth] Adam à notre image, selon notre ressemblance. – Genèse 1:26

Et יהוה אל-הים Jehovah El-Ha-Yam forma [יצרה – Yetzirah] Adam de la poussière de Adamah [Assiah – Malkuth]. – Genèse 2: 7

Nous avons déjà expliqué que Kether gouverne Atziluth et Chokmah gouverne Briah et Yetzirah est gouverné par Jehovah Elohim Binah, le Saint-Esprit dont l’atome est dans la glande pinéale gouverné astrologiquement par Neptune qui contrôle les eaux sexuelles de Aima Elohim. Nous plaçons Neptune en Kether, dans le monde de Yetzirah. C’est la façon dont nous devons le comprendre. Les quatre mondes de la Kabbale sont Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah. Yetzirah est le monde de la formation et Assiah est le monde de l’action et de la matière. Nous devons contrôler les fluides de nos glandes sexuelles au moyen de l’Alchimie Sexuelle à travers les forces de Neptune dans la glande pinéale; ce sont les forces de l’Esprit Saint. Lorsque nous le faisons, nous élevons l’énergie de nos organes génitaux vers la glande pinéale et voilà comment nous acquérons la connaissance et la façon dont nous multiplions à l’intérieur. Voilà comment nous finissons avec les neuvième, dixième, et onzième préceptes selon le Zohar.

Questions et Réponses

Étudiant: Donc, vous avez ouvert avec une histoire à propos de Daniel. J’avais du mal à comprendre l’archétype qui est représenté par le Roi Darius dans cette histoire parce que le Roi Darius semblait compatissant à Daniel et il se réjouit lorsque Daniel a réussi à sortir de l’antre du lion, mais il a également transgréssé cette loi en disant n’adorez que moi et alors il a critiqué Daniel de ne pas suivre cette loi, alors Daniel a adoré son Dieu à la place du Roi Darius. Qu’est-ce qui se passe avec le Roi Darius?

Instructeur: Un roi, un Malachim en d’autres termes, est un maître du cinquième degré, comme Nebuchadnezzar parce Darius était le fils de Nebuchadnezzar. Ceci est un symbole à propos de l’initiation. Darius était dans son royaume comme dans tout le royaume, l’organisation de la Perse Uni au moment de Daniel. Il y avait beaucoup de gens qui étaient jaloux de Daniel et ce sont eux qui sont venus à Darius et dit que nous devrions vous respecter parce que vous êtes le roi. Que diriez-vous si nous faisons une loi pour trente jours – seulement trente jours et celui qui ne vous adore pas nous le jetterons à la fosse aux lions? Darius dit bonne idée je mérite le respect, mais ils l’ont fait dans le but de blesser Daniel. Alors Daniel, lorsqu’il a entendu cela, il a continué à faire l’adoration parce que lorsqu’un initié est sur le chemin il doit continuer à adorer seulement son Dieu intérieur. Le Roi Darius représente également l’intellect parce que l’intellect est le roi de ce monde. Voilà pourquoi Darius reconnaît que Daniel est un grand prophète et a beaucoup de connaissances et il est de Dieu, mais ses ennemis lui fait écrire cette loi pour lui faire du mal et maintenant il n’a pas le choix. Ils disent: «Vous l’avez signé Roi, alors jeter Daniel dans la fosse aux lions.» Voilà pourquoi le Roi Darius était inquiet car il a reconnu que Daniel était un maître, mais le Roi Darius contrôle le royaume – ainsi ceci est précisément une épreuve initiatique. Lorsque nous atteignons le niveau de la sphère de Neptune vous passez à travers cette initiation que vous êtes jeté dans la fosse aux lions dans les plans internes. Si vous ne réussissez pas c’est parce que vous n’avez pas de la compassion dont vous avez besoin de développer. Je me souviens du Maître Samaël Aun Weor en son temps, il a dit à d’autres missionnaires:

«Je vous parle ici de la façon de méditer et comprendre, et la Méditation est le chemin et je fais cela, mais laissez-moi vous dire une chose. Je suis au niveau de Neptune en ce moment et je dois payer ma dîme, mais avant cela je dois passer une certaine épreuve, qui est d’être dans la fosse aux lions. Ils m’ont mis à travers l’épreuve déjà trois fois et je ne l’ai pas réussit. Je ne sais pas ce qui me manque. Je voudrais voir comment vous réagiriez si un lion entre en ce moment dans cette chambre et un seul lion, dit-il, de voir, si vous prévoyez de ne pas avoir peur parce qu’un lion est une bête sauvage, mais une troupe de lions – pas un mais plusieurs. Donc, je n’ai pas passé l’épreuve ainsi je médite et j’investigue pourquoi je n’ai pas réussit à l’épreuve? Je n’ai déjà pas d’ego, donc je manque de quelque chose, qu’est-ce qui me manque? Je ne sais pas encore.»

Il a finalement passé l’épreuve parce qu’il a découvert qu’il devait montrer de la compassion pour les Seigneurs du Karma parce que lorsque vous êtes à ce niveau, ils viennent souvent à vous et disent: «Vous devez ce karma. Payez-le. «Et il répondit: S’il vous plaît pardonnez-moi ce karma», et ils disent: «Non! Vous devez le payer.» Voilà comment est la loi, si souvent nous devons faire face aux lions de la loi. Chaque fois qu’il a été placé dans cette épreuve, il ne se sentait pas tranquille envers les lions parce qu’il n’a pas développé cet amour envers le karma. C’est précisément ce que nous devons développer. S’ils collectent nos dettes, c’est parce que nous avons fait quelque chose de mal. Par conséquent, nous ne devons pas montrer d’animosité à ceux qui collectent les paiements karmiques. Ce n’est pas de leur faute. Ils ne sont que des juges de la loi et des policiers de la loi accomplissant leurs devoirs et nous devons y faire face, ainsi, lorsque dans les plans internes, nous voyons un lion entrant dans notre chambre, c’est un karma à payer. En effet, c’est terrifiant, si nous sommes éveillés, nous comprenons que le lion représente souvent le karma qui est contre nous. Ainsi, nous devons dire au Lion, «Merci d’être venu. Je dois quelque chose. Pas de problème.» Mais sentir l’amour dans la totalité de notre Être n’est pas facile. Lorsque nous vénérons notre Dieu et comprenons complètement avec la Conscience éveillée ce qu’est la compassion, et même si nous n’avons pas déjà d’ego comprenez que nous devons développer plus de compassion dans notre âme aussi. Ensuite, nous allons passer l’épreuve de la fosse aux lions, qui représente précisément les Seigneurs du Karma. Rappelez-vous, nous devons aimer notre prochain comme notre Être et les collecteurs du karma sont aussi nos voisins. Mais, là maintenant avec notre ego très vivant, je ne pense pas que nous aimerons les collecteurs d’impôts, nos voisins.

Étudiant: Vous avez parlé du Shofar et avez dit que le Iod ouvre le Hei dans la gorge en Daath. Vous avez parlé de l’ouverture des cinquante portes, est-ce que cinquante est lié au Pentalphe?

Instructeur: Oui, c’est en relation avec le penta alpha. Les 50 portes sont liées à la Mère Divine parce que la lettre Hei représente l’aspect féminin de Dieu et Dieu en tant que féminin a cinq aspects que nous étudions qui sont les cinq aspects de la Mère Divine qui sont: Mère Espace, Mère Nature, Mère Mort, la Mère à l’intérieur de nous psychologiquement et spirituellement, et la Mère fée (la Magicienne Élementale) qui se rapporte à la magie. Ce sont les cinq aspects qui se rapportent à Hei en-haut ou le shofar, parce que vous pouvez voir que la corne a la forme de la lettre Iod, mais lorsque vous soufflez, vous l’ouvrez et c’est le mot, la connaissance qui vient.

C’est en relation avec les cinquante portes, ce qui signifie que vous devez ouvrir les cinquante portes de la connaissance et de la sagesse en vous-même afin de recevoir la richesse de Elohim dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation. Rappelez-vous, les pauvres représente le féminin, et les riches le masculin.

Bénis sont les [דל – dal] pauvres en esprit: car à eux appartiennent les [50 דלת daleth ou portes du] royaume des cieux. – Matthieu 5: 3

Étudiant: Dans l’une des diapositives précédentes dans laquelle vous aviez cette citation des Proverbes qui dit quelque chose comme si vous cachez vos yeux ou mettez vos yeux loin vous devenez un rabbin maudit. Est-ce pour cacher vos yeux à Dieu? Est-ce à cela qu’il fait référence?

Instructeur: Rabbi signifie Maître. Ainsi, un rabbin de malédiction signifie une Maître de malédiction. Lorsque vous vénérez Jehovah Elohim יהוה אלהים et que vous pouvez donner la doctrine, mais vous ne la donnez pas, alors vous détournez vos yeux des pauvres. Par conséquent, parce que vous détournez vos yeux des pauvres, Dieu ne vous donne pas la connaissance et ne vous donne pas la doctrine même si vous portez les phylactères sur votre corps, parce que c’est précisément ce que tous les kabbalistes font fidèlement afin de recevoir du ciel – ils mettent tous les phylactères sur eux-mêmes, mais ils n’enseignent pas aux pauvres. Ils pensent que donner c’est d’aller chez les voisins et leur donner quelques poulets ou de l’argent pour les soutenir. C’est une bonne charité, c’est également donnée. Mais, ce que le Zohar se réfère est le don de la doctrine de la Kabbale aux pauvres, la lumière du Zohar, afin de comprendre la Bible, la sagesse, etc.

Ainsi, c’est en donnant aux pauvres en esprit que vous recevez la richesse ou la sagesse du ciel. Si nous n’aurions pas donné cette conférence, cette doctrine, cette connaissance que nous avons obtenu grâce à de nombreux jours de méditation en étudiant tous ce qui est écrit dans le Zohar, alors, nous serions stagnants, nous ne recevons plus de lumière, donc, ce que nous vous donnons, oh filles de Jérusalem, est ce que vous êtes capable de comprendre et nous espérons que vous avez compris cette conférence et ce que nous avons essayé d’expliquer parce que la compassion et le dévouement vont avec les colonnes de droites et de gauche de l’Arbre de Vie, tout en contrôlant la colonne centrale, qui est la colonne centrale, la colonne vertébrale.

Si vous souhaitez recevoir, vous devez donner parce que Dieu est un donateur éternel. La loi du Christ est le sacrifice. Dieu, dit, vous voulez que je vous donne la lumière, alors donner la lumière aux pauvres, qui signifie aux ignorants, ceux qui n’ont pas les richesses dans le ciel. En cette époque les gens sont seulement concernés par les richesses dans ce monde physique, ainsi, nous trouvons beaucoup de millionnaires et des gens qui sont seulement préoccupés par faire plus d’argent pour devenir millionnaires. Personne ne se soucis des royaumes du ciel ou d’atteindre le ciel parce qu’ils sont seulement préoccupés par la physicalité, ils ne comprennent pas que quand nous mourons, nous ne prenons pas quelque chose de ce monde physique, mais seulement la doctrine, la connaissance et la sagesse que nous portons en notre âme.

La philosophie Gnostique dit que dans la vie nous devons résoudre une équation. La moitié de l’équation c’est survivre dans ce monde physique. L’autre moitié c’est développer la richesse dans le royaume des cieux. Les gens résolvent généralement la première partie de l’équation. Ils deviennent identifiés par la première partie de l’équation et oublient la deuxième partie de l’équation. Quand ils meurent ces âmes quittent tout ici. Alors, dans l’autre monde, ces âmes sont prises au tribunal du karma et là ils sont examinés: «Qu’avez-vous construit internement?» Ils répondent: «Eh bien dans le monde physique, j’ai eu ce bâtiment et…» «Nous ne nous soucions pas de cela. Nous nous soucions de votre spiritualité!» Ainsi ces âmes reviennent pour renaître dans un autre corps afin de faire plus d’argent. C’est le problème.

Merci beaucoup.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Compassion and Veneration

Fertilité et Maîtrise

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Préceptes d’Alchimie

hebrews_3Shadrach, Meshach, et Abed-nego dans la Fournaise

Le Sixième Précepte

Nous enseignons la Kabbale et l’Alchimie selon le livre du Zohar. Liés au titre, nous lisons dans les lettres Hébraïques les mots פרו ורבו Paru V-Rabu ou Parah Va-Rabah, qui sont généralement traduits en Français comme «croissez et multipliez» ou «Soyez fructueux et multipliez». Mais, en accord avec l’Alchimie, nous avons traduit פרו ורבו Paru V-Rabu par «Soyez fertile et un maître» ou «Soyez fertile et devenez un maître», car en Hébreu les mots פרה ורבה Parah Va-Rabah sont associés à de nombreuses significations. Ainsi, nous allons voir comment la signification de la phrase פרו ורבו Paru V-Rabu ou פרה ורבה Parah Va-Rabah «Soyez fructueux, et multipliez» est prise par différentes traductions dans une mauvaise manière, et comment ces mots devraient être alchimiquement traduit. Les gens ont construit sur «Parah Va-Rabah פרה ורבה » «Soyez fructueux et multipliez» différentes théories, croyances et dogmes, parce qu’ils n’ont pas plongé profondément dans ce que l’Alchimie et la Kabbale expliquent au sujet de cette phrase.

Les différentes théories, concepts et dogmes que les différentes confessions, religions, sectes ont faites autour de la Bible, ressemblent vraiment à cette statue d’or que Nebuchadnezzar a construite selon le Livre de Daniel, qui entre parenthèses est un livre écrit en Araméen très proche de l’Hébreu. L’Araméen est la mère de la langue Hébraïque. Lisons ce que le Maître Samaël Aun Weor a cité au sujet du livre de Daniel, le prophète, dans son livre Traité d’Alchimie Sexuelle:

«Le roi Nebuchadnezzar fit une statue d’or, d’une hauteur de soixante coudées, et d’une largeur de six coudées; il l’établit dans la plaine de Dura, dans la province de Babylone.

«Le roi Nebuchadnezzar envoya rassembler les princes, les gouverneurs, les capitaines, les juges, les trésoriers, les conseillers, les shérifs et tous les chefs des provinces, afin de venir à inauguration de l’image que Roi Nebuchadnezzar avait mis en place.

«Les princes, les gouverneurs, les capitaines, les juges, les trésoriers, les conseillers, les shérifs et tous les chefs des provinces s’assemblèrent à l’inauguration de l’image que le Roi Nebuchadnezzar avait dressé; et ils se tenaient devant l’image que Nebuchadnezzar avait dressé.

«Alors un héraut cria à haute voix: C’est à vous qu’il est ordonné, ô peuple, nations et langues, qu’a l’heure où vous entendez le son du cornet, de la flûte, de la harpe, du sac, du psaltérion, du dulcimer et de toutes sortes de musique, de se prosterner et d’adorer l’image d’or que le Roi Nebuchadnezzar a dressé. Et quiconque ne se prosterne pas et n’adore pas, sera jetée à la même heure au milieu d’une fournaise ardente.

«A ce moment-là, lorsque tout le peuple entendit le son du cornet, de la flûte, de la harpe, du sac, du psaltérion et de toutes sortes de musique, tout le peuple, les nations et les langues se prosternèrent et adorèrent l’image d’or que le Roi Nebuchadnezzar avait mis en place.

«C’est pourquoi, à cette époque, quelques Chaldéens s’approchèrent et accusèrent les Juifs. Ils parlaient et disaient au Roi Nebuchadnezzar: Ô roi, vivez pour toujours. Tu as fait un décret, afin que tout homme qui entendra le son du cornet, de la flûte, de la harpe, du sac, du psaltérion, du dulcimer, et de toutes sortes de musique, se prosternera et adorera l’image d’or: Et quiconque ne se prosterne pas et n’adore pas, qu’il soit jeté au milieu d’une fournaise ardente. Il y a des Juifs que tu as mis sur les affaires de la province de Babylone, Shadrach, Meshach et Abed-Nego; Ces hommes (גברים Geborim), ô roi, ne t’ont point regardé; ils ne servent point tes dieux, et ne rendent point de culte à l’image d’or que tu as dressé. Alors Nebuchadnezzar, dans sa rage et sa fureur, ordonna d’amener Shadrach, Meshach et Abed-nego. Alors ils ont amené ces hommes (גברים Geborim) devant le roi. Nebuchadnezzar parla et leur dit: Est-ce vrai, Shadrach, Meshach et Abed-Nego, que vous ne serviez pas ma déesse, et que vous ne vous prosternerez pas devant l’image d’or que j’ai dressé?

«Maintenant, si vous êtes prêts à ce que vous entendez le son du cornet, de la flûte, de la harpe, du sac, du psaltérion, du dulcimer et de toutes sortes de musique, vous vous prosternerez devant l’image que j’ai faite. Bien, mais si vous ne vous prosternez pas, vous serez jetés au même moment au milieu d’une fournaise ardente de feu; et qui est cette Déesse qui vous délivrera de mes mains?

Shadrach, Méchach et Abed-Nego répondirent au roi, Ô Nebuchadnezzar: Nous ne prenons pas garde de te répondre. S’il en est ainsi, notre Déesse que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et elle nous délivrera de ta main, ô roi. Mais si ce n’est pas le cas, sachez, ô roi, que nous ne servirons pas ta Déesse, et que nous n’adorerons pas l’image d’or que tu as dressé. Daniel 3: 1-14

En effet, les mots Araméens: אתון נורא יקדתא Athon Nora Yqdtha «fournaise ardente», renferme un symbole Alchimique-Kabbalistique qui est compris lorsqu’on connait la Kabbale et l’Alchimie. Mais lorsque les ignorants lisent littéralement la citation précédente, ils croient alors vraiment que les trois jeunes hommes ou גברים Geborim (corps constitués de Geburah – feu) ou Juifs (corps de Judah – Lion – feu), à savoir, Shadrach, Meshach, et Abed-nego qui refusait de s’agenouiller et d’adorer cette statue, existaient réellement physiquement, et que Nebuchadnezzar les jetait réellement dans une fournaise ardente pour les punir. Les ignorants ignorent que Daniel chapitre 3 est juste une déclaration alchimique, car il est impossible pour quelqu’un de chair et d’os d’être mis dans une fournaise brûlante de feu et de ne pas se brûler. Comprenez que, en Alchimie le mot גברים Geborim se réfèrent aux corps existentiels supérieurs solaires de feu de l’Être. Donc, si nous connaissons la Kabbale et l’Alchimie, nous comprenons la signification de ce que nous lisons. De plus, אתון נורא יקדתא Athon Nora Yqdtha signifie aussi «brûler une ânesse ardente». Il est écrit:

«Tout cela fut fait pour que soit accompli ce que le prophète a dit en disant: Racontez la fille de Sion: Voici, ton roi vient à toi, doux, et assis sur une ânesse, et un poulain d’un âne. Et les disciples s’en allèrent, et ils firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils apportèrent l’ânesse et l’ânon, et ils revêtirent leurs vêtements, et ils l’y mirent.» – Matthieu 21: 4, 7

Quoi qu’il en soit, il y a encore des gens qui croient que Shadrach, Meshach et Abed-nego étaient des personnes physiques qui ont été mis dans la fournaise ardente et qui, par la grâce de Dieu, ne sont pas morts. Nous, les Gnostiques, nous savons que les changeurs et les sièges de ceux qui vendaient les colombes, se rapportent à des croyances et des faux concepts, des fausses théories, de faux dogmes de gens ignorants, et que ces croyances et théories du mental sont ce que le prophète Daniel et le Maître Samaël ont Appelé la statue ou l’image en or. En d’autres termes, la statue d’or symbolise les images mentales et les idoles du mental.

D’habitude, lorsqu’on parle d’idoles, on pense qu’une idole est une statue que quelqu’un a sculptée dans sa maison et ainsi adore cette statue en tant que dieu, et que tel est le sens de l’adoration d’une idole; Mais, psychologiquement-kabbalistiquement-alchimiquement adorer une idole c’est ne pas voir la signification réelle de ce que vous lisez dans n’importe quel livre sacré. Ainsi, au lieu de suivre ce qui est juste, la vérité de ce qui est psychologiquement-kabbalistiquement-alchimiquement écrit, nous commençons à suivre une idée, une idole, à savoir une certaine image mentale, ou dogme, ou théorie, croyance, que nous construisons dans notre tête, pensant ainsi qu’une telle idée est la manière dont la Bible ou n’importe quel livre sacré nous montre. Ensuite, les gens qui suivent leurs faux concepts religieux se rassemblent avec d’autres personnes qui pensent comme eux et forment une dénomination, pensant que leur croyance, qui est une image et une idole, est le seul manière de suivre la vérité qui est écrite dans la Bible ou n’importe quelle autre livre sacré. Et c’est ainsi qu’il existe aujourd’hui de nombreuses confessions bibliques, qui ignorent qu’elles adorent des idoles, parce qu’elles ne savent pas que le mot idole se réfère précisément à un faux concept que nous avons sculpté, élaboré dans notre tête. En effet, si nous étudions notre mental, nous découvrirons aussi que nous avons beaucoup d’idoles, à savoir des concepts, des théories, des écrits sacrés que nous avions mal compris et que nous croyons être la vérité.

daniel_dan3a

Ainsi, d’un point de vue alchimique-kabbalistique très strict, une idole est précisément un faux concept intellectuel. Ainsi, ce n’est que par une compréhension approfondie que l’on sait comment nous connaissons la vérité de ce que nous lisons, afin d’arrêter de cultiver des idoles; C’est très difficile, surtout lorsque nous sommes coincés dans certaines traditions et dogmes, c’est précisément ce que le Livre de Daniel nous montre comme la statue d’or que Nebuchadnezzar le Roi de Babylone a construit pour que le peuple l’adore.

Lisons une citation du livre Traité d’Alchimie Sexuelle afin que nous puissions mieux comprendre; Il y a une explication que le Maître Samaël donne à ce sujet, nous montrant la manière de comprendre les choses, de sorte que nous ne les interprétons pas d’une manière erronée:

«Alors Nebuchadnezzar fut plein de fureur, et la forme de son visage fut changée contre (ces trois גברים Geborim – hommes de feu), Shadrach, Meshach et Abed-Nego. Il parla ainsi et ordonna de faire chauffer la fournaise sept fois plus qu’elle était chauffée d’habitude. Et il ordonna aux plus puissants (גברים גברי Geborim Geburah) hommes qui étaient dans son armée de lier Shadrach, Meshach et Abed-Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente.

«Alors ces hommes (גברים Geborim – fougeux) étaient attachés dans leurs manteaux, leurs hosen, leurs chapeaux, et leurs autres vêtements, et ont été jetés au milieu de la fournaise ardente de feu.

«Par conséquent, parce que le commandement du roi était urgent, et que la fournaise était trop chaude, la flamme du feu tua ceux qui avaient pris Shadrach, Meshach et Abed-Nego. Et ces trois hommes (גברים Geborim – fougueux), Shadrach, Meshach et Abed-nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente.

«Le roi Nebuchadnezzar fut étonné, et se leva à la hâte, et parla, et dit à ses conseillers: N’avons-nous pas jeté trois hommes (גברים Geborim-fougueux) liés au milieu du feu? Ils répondirent et dirent au roi: C’est vrai, ô roi! Il répondit et dit: Voici, je vois sortir quatre hommes (גברים Geborim – fougueux), marchant au milieu du feu, et ils n’ont pas aucune blessure; Et la forme du quatrième est comme le Fils de Dieu.» – Daniel 3: 19-25

«Et une très grande multitude étendit leurs vêtements sur le chemin; d’autres abattirent des branches des arbres, et des pailles sur le chemin. Et les multitudes qui allaient devant et qui suivaient criaient en disant: Hosanna au Fils de David: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna au plus haut. Et lorsqu’il fut entré à Jérusalem, toute la ville fut émue, disant: Qui est-ce? Et la multitude dit: C’est Jésus le prophète de Nazareth de Galilée.

«Et Jésus entra dans le temple de Dieu, et chassa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le temple, et renversa les tables des changeurs, et les sièges de ceux qui vendaient des colombes, et leur dit: il est écrit que Ma maison sera appelée la maison de prière; mais vous en avez fait (une statue d’or) un repaire de voleurs. Et les aveugles et les boiteux vinrent à lui dans le temple; et il les a guéris.» – Matthieu 21: 8-14

«Alors Nebuchadnezzar s’approcha de la bouche de la fournaise ardente, et dit: Shadrach, Meshach et Abed-Nego, serviteurs de (אלהא עליא)
La Déesse la plus élevée, sortez et venez ici. Alors Shadrach, Meshach et Abed-Nego sortirent du milieu du feu.» – Daniel 3: 26

Comme nous le voyons, en Araméen il est écrit אלהא עליא elah, elia, qui signifie «la haute déesse», mais les traducteurs de la Bible ont traduit par «le Dieu le plus élevé», même si le mot אלהא elah signifie «déesse». Ainsi donc, alchimiquement, nous pouvons voir que c’est lié au niveau inférieur de l’Arbre de Vie, qui est Yesod, les fluides inférieurs de אלה Elah qui doivent עליא Elia, qui signifie, «monter, s’élever, grimper, se lever; pousser, s’épanouissent dans notre tête; parce אל-הים El-Hayam est en haut dans la glande pinéale, et אלה-ים Elah-Yam est en bas dans Yesod, les glandes sexuelles.

«Et les princes, les gouverneurs, les chefs et les conseillers du roi, étant rassemblés, virent ces hommes (גברים Geborim – fougueux), sur leurs corps, le feu (bestial) n’avait aucun pouvoir, ni leurs manteaux n’ont changé, ni l’odeur du feu (bestial) ne les a traversé.

«Alors Nebuchadnezzar parla, et dit: Bénie soit la Déesse de Shadrach, Meshach et Abed-Nego, qui a envoyé son ange (מלאכה Melech), et a délivré ses serviteurs qui ont confiance en elle, et ont changé la parole du roi et ont cédé leurs corps, afin qu’ils ne puissent servir et adorer aucune – אלה Elah – Déesse excepté leur propre – אלה Elah – Déesse (la traduction de la Bible dit – sauf leur propre Dieu).»

«C’est pourquoi je déclare que tout peuple, toute nation et toute langue qui disent quelque chose contre la Déesse de Shadrach, Meshach et Abed-Nego, seront coupés en morceaux, et leurs maisons deviendront un fumier; parce qu’il n’y a aucune autre Déesse qui puisse délivrer de cette sorte. Alors le roi fit la promotion de Shadrach, Meshach et Abed-Nego, dans la province de Babylone.» – Daniel 3: 27-30

Le principal point alchimique est le mot לאלההון L’alhhon, qui contient les mots אלה Elah (déesse) et האון Haun («leur propre», mieux dit, «leur און Aun-virilité») pourquoi? Parce que אלה Elah et און Aun se rapportent aux fluides sexuels de Yesod, le sexe. Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans le livre Traité d’Alchimie Sexuelle ce qui suit:

«La statue d’or que les jeunes Juifs indemnes n’ont pas vénéré, c’est l’abominable nourriture, la dégoûtante nourriture de la Théosophie, du Spiritisme, du pseudo-Rosicrucianisme, du Ferrierisme, des politiques et d’autres nourritures offertes aux idoles.

«Cette abominable nourriture sur la table de Jezabel est la statue d’or que les jeunes hommes indemnes n’ont pas adoré.

«La fournaise était allumée sept fois. Ce sont les sept distillations de l’Alchimie. Ce sont les sept serpents que nous devons lever sur le roseau. Ce sont les sept jours de notre création profonde (sept jours de la Genèse).

«Shadrach, Meshach et Abed-nego sont les Corps Physique, Vital et Astral. Le quatrième jeune homme qui était comme le Fils de Dieu est le Mental-Christ de quiconque qui est libéré des quatre corps du péché. Par conséquent, il est nécessaire d’allumer la fournaise de feu sept fois, afin de nous convertir en rois et reines, en seigneurs de l’univers.» – Samael Aun Weor

Ainsi, comme vous voyez ici, nous expliquons avec cette simple citation le sens de פרו ורבו Parah Va-Rabah, signifiant «Soyez fertile et un maître», ou «Soyez fertile et devenez maître». Car beaucoup de gens pensent, lorsqu’ils lisent littéralement le Livre de la Genèse, que פרו ורבו Parah Va-Rabah signifie «Soyez fructueux et multipliez» ou «Croissez et multipliez», et que tel est un commandement donné par Dieu pour les animaux et les les Êtres Humains, parce que lorsque Dieu les a fait, il a dit: «Soyez fructueux, et multipliez», écoutez, même si Dieu n’aurait pas dit «Croissez et multipliez», ils l’auraient instinctivement fait de toute façon, parce que Dieu en tant que substance est à l’intérieur de la force créatrice sexuelle qui est à l’intérieur de chaque corps, à savoir, dans chaque physicalité. La force sexuelle créatrice de Jehovah Elohim est la force ou l’énergie qui multiplie mécaniquement toutes les espèces animales dans le monde physique, y compris l’animal intellectuel, qu’on appelle erronément être humain. Ainsi, ce que Moïse a écrit dans le Livre de la Genèse est une phrase alchimique.

Si nous prenons פרו ורבו Parah Va-Rabah littéralement, comme il est traduit «Soyez fructueux, et multipliez», alors, nous devons comprendre qu’une telle croissance et multiplication au sujet de laquelle la Bible parle d’une manière très littérale, ne se rapporte pas à la reproduction physique, parce que même les millions de personnes qui ne lisent pas la Bible se multiplient et croissent physiquement. Mais si nous lisons la Genèse comme un livre d’Alchimie alors nous allons comprendre que cette déclaration est écrite pour les alchimistes. Ainsi, une fois que vous connaissez le sens de ce que nous enseignons ici, vous devez croître et multiplier à l’intérieur. En d’autres termes, nous nous multiplions et nous nous développons, lorsque nous créons les גברים Geborim ou les Corps Solaires Existentiels Supérieurs de l’Être. C’est pourquoi le Maître Samaël Aun Weor a déclaré que les trois jeunes hommes, Shadrach, Meshach et Abed-nego, qui ont été jetés dans la fournaise de feu symbolisent les Corps Solaire Physique, Vital et Astral. Solaire, parce que c’est ainsi que le Christ Cosmique Solaire à travers les alchimistes crée consciemment l’Être Humain à l’intérieur.

Rappelez-vous que nous avons déjà dit que le premier serpent de feu que nous éveillons à travers l’Alchimie Sexuelle forme, dans les mondes internes, à partir des meilleurs atomes du Corps Physique, ce qui est appelé le Corps de Libération. Lisez ce que le Maître Samaël Aun Weor a déclaré sur le Corps de Libération:

«Il y a deux sortes de chair: l’une vient d’Adam et l’autre ne vient pas d’Adam, la chair qui vient d’Adam est vulgaire et corruptible, la chair qui ne vient pas d’Adam est éternelle et incorruptible.

«Lorsque le (quatrième) serpent igné du Corps Mental (dont la forme est semblable au Fils de Dieu) atteint un certain canyon, le Maître meurt alors et naît dans la vie. Ensuite, le Divin Rabbi de Galilée, monté sur un âne, entre dans la Jérusalem Céleste avec l’être humain nouvellement libéré.L’être nouvellement libéré, monte aussi sur un âne, entre triomphalement et victorieusement dans la ville où il est reçu avec des paumes et des louanges. Le Maître contemple son corps d’argile qui s’effrite en morceaux, Et le divin Rabbi de Galilée dit au nouvellement libéré: «Tu n’en as pas besoin maintenant.» A partir de ce moment, le Maître est libéré de la roue de la naissance et de la mort. Un nouveau Corps Physique ultra-sensible, rempli de perfections millénaires, a été formé à partir des atomes les plus fins du Corps Physique. Il a l’apparence majestueuse du Christ Cosmique et est éternel et incorruptible. Ce véhicule qui remplace le Corps Physique d’argile a été formé dans la profondeur vitale de notre corps d’argile, de la même manière qu’un poulet est formé dans l’œuf.» – Rose Ignée par Samaël Aun Weor

Dans la profondeur vitale le deuxième serpent construit To Soma Psychikon, qui dans le Bouddhisme est appelé la Bodhichitta. Et le Corps Astral, ou Corps Astral solaire est construit dans la troisième initiation des Mystères Majeurs. Et le quatrième comme l’a déclaré Daniel (דניאל Dieu est mon juge), apparaît comme un miracle dans la fournaise ardente est le Corps Mental solaire que l’alchimiste crée au moyen de l’Alchimie sexuelle. Donc, c’est ce que la Bible, dans la Genèse, déclare comme «Soyez fructueux, et multipliez», alchimiquement parlant. Nous devons créer tous ces גברים Geborim, corps solaires à l’intérieur de nous par le biais de la transmutation sexuelle, en transmutant les feux venant de Geburah.

prophet-daniel

Il y a un cinquième corps qui apparaît comme un ange, parce que Nebuchadnezzar dit:

«Bénie soit la Déesse de Shadrac, Meshach et Abed-Nego, qui a envoyé son ange (מלאכה Melech), et a délivré ses serviteurs qui ont confiance en elle, et ont changé la parole du roi et ont cédé leurs corps, afin qu’ils ne puissent servir et adorer aucune Déesse Elah אלה, excepté leur propre אלה Elah Déesse.»

Ce מלאכה Melech, ange ou Malachim est Tiphereth. En d’autres termes, nous trouvons cinq corps ou גברים Geborim, le cinquième est l’Âme Humaine, qui est le המאכה Melech, ange ou Malachim. Ceux-ci sont symbolisés dans le graphique et dans le côté droit se trouve un rabbin רבו ou un prêtre qui symbolise la Monade.

Rappelez-vous qu’il est déclaré que la Monade est une union de Buddhi et Atman ou l’Âme Divine et l’Esprit, ou ce que dans la Kabbale nous appelons Chesed et Geburah. Ainsi, Chesed et Geburah est représenté par le prêtre, par le rabbin avec le livre de Daniel dans ses mains. Toutes ces images représentent tous les corps internes que nous devons créer afin d’atteindre le niveau de ce que la Bible appelle Rabbah et qui est traduit en Français comme Rabbi, Maître.

Donc, en d’autres termes, ce que cette déclaration énonce de façon alchimique est: «Croissez, soyez fructueux, multipliez, devenez un maître», mais si nous le lisons littéralement, c’est-à-dire si nous l’interprétons littéralement, nous pensons que nous devons nous croître physiquement et devenir un maître intellectuel littéral ou un enseignant, un instructeur, un rabbin et se multiplier, c’est-à-dire avoir de la progéniture physique. C’est absurde! Parce que pour être spirituellement fructueux et devenir un maître, un rabbin, nous devons récolter les fruits de l’Arbre de Vie, et cela se fait lorsque nous connaissons l’Alchimie. Ce n’est pas en se multipliant comme se multiplie n’importe quel animal sur la terre, que vous allez récolter spirituellement les fruits de l’Arbre de Vie. Mais seulement en expérimentant cette croissance dans le sens alchimique; C’est ainsi que nous comprenons ce que dit la Genèse dans la Bible:

«Et אל-הים El-HaYam les bénit, et אלה-ים Elah-Yam leur a dit פרו ורבו Parah Va-Rabbi (Soyez fructueux (fertile) et un maître), et remplissez la terre et soumettez la; et ayez de la domination sur les poissons de la mer (de Yesod-sexe), et sur les oiseaux de l’air (Netzach), et sur tout animal qui se meut sur la terre (ou la terre sèche de Hod).» – Genèse 1: 28

Mais, pour remplir la terre et la soumettre, nous devons être bénis par Elohim:

«Et Elohim les bénit, en disant: Soyez fructueux, et multipliez et remplissez les eaux dans les mers, et multipliez les oiseaux (archétypes) dans la terre.» – Genèse 1: 22

«Soyez fructueux, multipliez et remplissez les eaux des mers.» Quelles eaux, quelles mers? Nous avons appris que המים Ha-Mayim, les eaux lus vers l’arrière est [Mi מי] et [Mah מה]; Ha-Mayim המים, ces eaux se réfèrent au liquide céphalo-rachidien et à nos fluides sexuels. Ensuite Ha-Mayim המים, le livre de la Genèse dit: «בימים Be Mayim», «dans les mers». Mais, «בימים Be Mayim», signifie aussi «les eaux en moi».

Le mot מים Mayim, eaux, est dans המים Ha-Mayim «les eaux» et aussi dans בימים Be Mayim «les eaux en moi». Alors, pourquoi מים Mayim, les eaux sont répétées deux fois? Parce que, les hommes et les femmes ont ces deux types d’eaux à l’intérieur. Et c’est pourquoi à la fin il est dit: «בימים Be Mayim», les eaux en moi. Ainsi, «בימים Be Mayim», ne se réfèrent pas aux eaux extérieures, mais à l’intérieur de nous-mêmes; car l’homme et la femme ont ces deux eaux à l’intérieur de leur entité psychosomatique, leurs deux eaux forment ensemble les quatre fleuves de l’Eden.

«Et que les oiseaux (anges) se multiplient sur la Terre» – comme nous voyons c’est une autre déclaration alchimique. Ainsi, si nous comprenons que notre physicalité est Malkuth (la Terre), telle déclaration nous dit «multipliez vos archétypes, multipliez vos oiseaux, vos forces angéliques à l’intérieur de vous, à l’intérieur de votre Terre. Parce que si nous plongeons dans notre psychologie, à l’intérieur de notre Terre, comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences, qu’est-ce qu’on va découvrir? Des Anges? Non! À l’intérieur de notre psyché, nous découvrons seulement des démons, à savoir, la luxure, la colère, l’orgueil, l’envie, la gourmandise, la paresse, oui, tous nos défauts sont des démons, à l’intérieur de nous.

Ainsi, ce que la Genèse nous dit ici est – multipliez vos anges, vos vertus. Le but de l’Alchimie est de se multiplier spirituellement. Mais, comment allons-nous nous multiplier, si nous forniquons? Comment allons-nous créer les (גברים Geborim) ou Corps Existentiels Supérieurs de Feu Solaires de l’Être qui dans le Livre de Daniel furent jetés au milieu de la fournaise ardente, qui est évidemment la fournaise de l’Alchimie sexuelle entre l’homme et la femme. Oui, dans l’acte sexuel, c’est là que nous trouvons ce feu. Et c’est pourquoi, lorsque l’homme et la femme transmutent leur énergie sexuelle et ne forniquent pas, l’odeur du feu n’est pas en eux. En d’autres termes, l’odeur de la passion, parce que la luxure est le symbole de ce feu – feu passionnel animal qui est évidemment présent dans l’acte sexuel.

Lorsque l’homme et la femme transmutent leur énergie sexuelle, ils multiplient leurs oiseaux, leurs anges, ils créent les corps solaires à l’intérieur d’eux. Et tel est précisément le sens de «et que les oiseaux (anges) se multiplient dans la terre» que les Préceptes d’Alchimie selon le Zohar nous montre.

Dans le graphique, vous trouverez exactement comment Mi מי et Mah מה se rapportent à notre colonne vertébrale. Mi מי, signifie «Qui» en Hébreu, et se rapporte à la tête et à Daath. Mah מה, signifie «Quoi» en Hébreu, et se rapporte à Yesod, nos organes sexuels. Au milieu, entre Yesod et Daath, nous avons la colonne vertébrale, où l’énergie qui en Sanskrit est appeler Kundalini ou ce que Moïse appelle le Serpent d’Airain s’élève victorieusement. La colonne vertébrale est ce que Moïse appelle l’échelle de Jacob établie sur la terre, et son sommet atteint le ciel, et où les anges de Dieu montent et descendent. Ainsi, l’échelle de Jacob est le trône d’Israël, notre Dieu «אל El» intérieur, le Fils des eaux lunaires d’Isis et de l’eau solaire de Ra, qui forment le fleuve de l’Eden qui arrosent l’acte sexuel en se séparant en quatre têtes, à savoir, Pison et Gihon, et Hiddekel et Euphrate, qui fluent dans la colonne vertébrale de l’homme et de la femme, respectivement. D’autres livres sacrés ont nommé ces eaux de différentes manières. La Kundalini est le Serpent d’Airain qui monte dans la moelle épinière de ceux qui dans l’acte sexuel travaillent avec leurs deux eaux. Les sept chakras du Sushumna dans la moelle épinière forme précisément le firmament au sujet duquel le livre de la Genèse parle. Le Livre du Zohar déclare:

jacobs_ladder

«Qu’il y ait un firmament au milieu des «eaux» המים Ha-Mayim.» – Genèse 1: 6

Observez le mot המים Ha-Mayim; Mi מי les eaux d’en haut et Mah מה les eaux d’en bas dans notre système psychosomatique. Le firmament est au milieu d’elles; Ce firmament est dans la colonne vertébrale.

«Par firmament cela signifiait l’Adam intérieur [Israël] qui est [Vav, la colonne vertébrale] réceptif de [Daath] la connaissance des vérités spirituelles (Daath, les eaux d’en haut), et des choses terrestres ou alchimiques ( Yesod, les eaux d’en bas).»

«Mi מי (qui) te guérira! C’est la plus grande échelle du mystère – le mystère de l’être, duquel dépendait toutes choses. Il te guérira et te fortifiera.

«Mi מי des cieux d’en haut est le pôle supérieur [le liquide céphalo-rachidien], Mah מה des cieux d’en bas est le pôle inférieur [les liquides génitaux], et l’héritage de Jacob [la lettre Vav, la colonne vertébrale, qui est le Échelle qui] se tient entre ces extrémités des cieux.

«Et la barre du milieu [la colonne vertébrale] au milieu des planches [torax] traversera d’un bout à l’autre.» – Exode 26: 28

La citation précédente de l’Exode 26: 28 se réfère aux tentes, faites dans le désert, les planches, comment nous devons les construire; ainsi, si nous connaissons l’Alchimie, nous savons que cela se réfère au Corps Physique; Le torax sont les planches, et la barre du milieu est le point principal du support, qui est la colonne vertébrale qui tient les planches du torax, qui forme votre poitrine et votre dos.

«Que les המים Ha-Mayim, les eaux soient rassemblées en un seul endroit»; qui est, [Vav, la colonne vertébrale] Israël qui a accepté la loi [de la Chasteté], et «que la terre sèche ou élément aride apparaisse»; qui est, les gens fornicateurs qui, ne voulant pas recevoir la loi [de la Chasteté], sont restés [spirituellement] arides et stériles.» – Zohar

C’est seulement dans l’acte sexuel que nous pouvons rassembler les eaux ensemble en un seul endroit; mais cela ne signifie pas que l’homme et la femme le font en acceptant fanatiquement la loi, en lisant les livres; non! Cela se réfère à ceux qui acceptent la loi de la chasteté, dont nous parlons – la loi de l’Alchimie.

«Et que la terre sèche ou élément aride apparaisse» a deux significations, à savoir, la terre sèche qui apparaît sera le résultat de la transmutation sexuelle – nos corps intérieurs, les גברים Geborim qui finiront par apparaître, et l’autre signification est ce que le Zohar déclare: la terre sèche ou élément aride sont ceux qui ne suivent pas les lois de l’Alchimie sexuelle (chasteté), la terre sèche ou élément aride sont des gens qui adorent la statue d’or, les gens qui, dans leur cœur pensent que la croyance est la façon d’adorer Dieu, des gens qui pensent qu’en croyant à quelque chose qui n’a aucun sens, ils seront sauvés. Parce que si nous mettions nos sens au travail, nous dirions: «Comment se fait-il que ces trois jeunes gens soient entrés dans la fournaise ardente et ne se soient pas brûlés? Et comment le quatrième homme est-il apparu? Et qui est cet ange qui a été envoyé?» Et cela arrive au temps de Daniel à Babylone.

Daniel est Dan, qui signifie «justice», qui se rapporte à la sephirah Geburah et גברים Geborim, les enfants d’Elohim Gibor. Tout cela nous dit quelque chose de caché que nous devons apprendre, et ne pas prendre tout à la lettre, mais Alchimiquement et Kabbalistiquement pour comprendre; voilà pourquoi, nous avons cité le Zohar et écrit nos explications pour que vous puissiez voir que c’est en relation avec vous-même, avec votre être psychosomatique, à savoir, psycho – de la psyché, qui signifie votre âme; et soma – corps, qui signifie non seulement le Corps Physique, mais tous les corps que nous devons construire à l’intérieur. Donc, cette explication était nécessaire pour que nous puissions comprendre ce qui va suivre. Lisons à nouveau le Zohar:

«Et Elohim dit: Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux» – Genèse 1: 6

«Le mot אלהים Elohim est composé de deux mots אל EL et הים Ha-Yam, qui signifient Le-Dieu- de la Mer ou Le-Dieu-de l’Eau. Le mot הים Ha-Yam «la Mer» a les mêmes lettres que ימה Yamah «mer», par lequel l’écriture enseigne que toutes les divisions de l’opinion [dans la tête], symbolisée par le terme féminin mer ימה Yamah, est vraie et juste lorsque son objet est la gloire de אלה Elah la divine [femme], comme alors אל-הים El-Ha-Yam, «Le Dieu de la Mer» devient uni à אלה-ים Elah-Yam «la Déesse de la Mer».

En d’autres termes, en termes Chrétiens, nous dirons voilà comment le Saint-Esprit est unie à Marie, qui est le même symbole.

«Lorsque, cependant, ce n’est pas ainsi, [אל el et אלה elah – dieu et déesse, Abba et Aima Elohim] restent séparés et détachés et ימה Yamah ou הים Ha-Yam «la mer», symbolise alors le grand océan ou abîme des ténèbres dans lequel l’enfer est enveloppé et caché.

«Lorsque המים ha-mayim les eaux [sexuels de אלה-ים elah-yam – la déesse de la mer] fut séparé [en masculin féminin], alors אל-הים el-ha-yam, la dieu de la mer s’est interposé et est devenu le point d’union entre eux, et l’harmonie régnait et la dissension a cessé. Les eaux au-dessus du firmament, la partie masculine; celles d’en-dessous, la féminine. Celles au-dessus [le liquide céphalo-rachidien] ont été désignées אל-הים el-ha-yam le dieu de la mer, et se distingue par la première lettre Hei ה dans le nom divin יהוה Iod-Hei-Vav-Hei ; celles d’en-dessous [les liquides génitaux de אלה-ים elah-yam – la déesse de la mer] ont été appelées אדני Adonaï, le Seigneur [mieux dit, אדניה Adonia, ימה Yamah ou ima, la seigneure], qui est caractérisée par la deuxième lettre Hei ה dans le nom divin יהוה Iod- Hei-Vav-Hei.

«Bien que la médiation de אלהים Elohim a eu lieu le deuxième jour, l’unité et l’harmonie n’a pas commencé à l’emporter que le troisième jour, comme le déclare l’Écriture: «Elohim vit que le troisième jour était bien,» qui n’est pas affirmé dans les premier et deuxième jours de l’œuvre de la Genèse.» – Zohar

Lorsque nous lisons le deuxième jour dans le livre de la Genèse, nous lisons: «Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux», mais, lorsque nous lisons la fin du deuxième jour, il ne dit pas: «Et Dieu vit que cela était bien.» Et au premier jour, il ne dit pas que cela était bien non plus. C’est seulement lorsqu’on lit le troisième jour que nous lisons que la Genèse commence en disant: «Et Dieu vit que cela était bon», et nous avons lu cela deux fois; c’est parce que la création du Corps Astral est bien en haut et en bas.

Cela signifie que nous pouvons élever le serpent dans le Corps Physique et le Corps Vital, et nous disons que cela est OK, mais alchimiquement parlant c’est seulement en élevant le troisième serpent que nous créons le Corps Astral et ce n’est pas OK, mais bien pour votre Être Intérieur et pour vous. Et c’est ce qui est alchimiquement indiqué au troisième jour.

«C’était le troisième jour [troisième initiation des mystères majeurs] que la lettre Vav ו est entrée dans le nom divin et a pris sa position entre les deux lettres Hei ה. Cette interposition et médiation de אלהים Elohim, entre המים Ha-Mayim les eaux au-dessus et celles en-dessous du firmament [lettre Vav], est encore symbolisée par les eaux du fleuve Jourdain dans Josué 3: 15-17.» – Zohar

«Et comme ceux qui portaient l’arche (de la Chasteté) furent arrivés au Jourdain, et les pieds des sacrificateurs qui portaient l’arche (de la Chasteté) étaient mouillés au bord de l’eau, (car le Jourdain déborde sur toutes ses rives tout le temps de la récolte), que les eaux qui descendent d’en haut s’arrêtèrent et s’élevèrent en un monceau très loin de la ville d’Adam, qui est à côté de Zaretan: et celles qui descendaient vers la mer de la plaine, la mer salée, échouèrent, et ont été coupées, et le peuple passa vis-à-vis de Jéricho. Et les sacrificateurs qui portaient l’arche de (la Chasteté des) ברית-יהוה Brith de Iod-Havah se tenaient fermes sur la terre sèche, au milieu du Jourdain, et tous les Israélites passèrent à sec, jusqu’à ce que toutes les personnes ont traversé le Jourdain.» – Josué 3: 15-17.

Ceci est textuellement tiré du livre de Jésus, parce que יהושע Joshua (Josué) signifie sauveur en Hébreu et «Jésus» est la version Française de la translittération Grecque de «Yehoshua» via le Latin. Ainsi, après les cinq livres de Moïse, nous trouvons le livre de Joshua, mais dans le Gnosticisme nous l’appelons le livre de Jésus, parce que Joshua est Jésus en Français. Donc, dans Joshua (Josué) ou Jésus chapitre 3, verset 15-17, est l’endroit où Joshua ou Jésus prend toutes les archétypes d’Israël à travers le Fleuve du Jourdain, que le Zohar précise est le firmament et les eaux du Fleuve Jourdain ou de la colonne vertébrale. La transition de passer toutes les forces que nous avons en-bas dans notre physicalité, qui est Israël, dans l’autre la terre, de l’autre côté, est un long processus d’Alchimie, et Joshua ou Jésus le fait, parce que Joshua ou Jésus signifie Sauveur; donc יהושע Joshua signifie – sauveur. Le Zohar continue:

yinyang

«En référence au sixième précepte contenu dans les mots «Croissez et multipliez» פרו ורבו Parah Va-Rabah (en Hébreu), celui qui est conforme à celle-ci augmente les eaux de Nahera – נהרה.»

Le mot Hébreu Nahera נהרה dérive de נהר Naher,  qui signifie fleuve; Nahera contient la lettre ה Hei à la fin, il se rapporte à votre fleuve dans votre ה Hei, votre physicalité, voilà pourquoi il est appelé Nahera, qui en Hébreu signifie luminosité,  lumière. Donc, le fleuve que le livre de la Genèse parle n’est pas un fleuve ordinaire. Rappelez-vous que le fleuve Nahera était divisé en quatre têtes, que nous avons déjà abordé.

«Nahera est «le fleuve de vie céleste qui ne devient jamais tarie, mais plutôt augmenté par la naissance des enfants (de Dieu ou Beni Elohim).» – Zohar

Le Zohar ne déclare pas ici que la preuve que nous faisons ce travail sexuel alchimique avec le fleuve céleste de la vie qui ne devient jamais tarie, mais plutôt augmenté par la naissance des enfants, signifiait, d’avoir cinq, six, sept, huit et plus d’enfants de fornication dans ce monde physique. Non non Non!

Dieu dit: «Soyez fructueux et multipliez». Dieu n’a pas dit, «Soyez fructueux et forniquez.» Par conséquent, l’éjaculation séminale est un crime; l’éjaculation séminale est de la fornication brutale. Dans les temps anciens, dans le paradis, la reproduction était effectuée sans éjaculation séminale, sans l’orgasme de l’homme ou de la femme.

Les lucifers ténébreux de l’ancienne Terre-Lune enseignèrent aux humains comment éjaculer le semen. Voilà comment les humains ont perdu leurs pouvoirs. Ceci est représenté par le départ d’Adam et Eve de l’Eden. Par conséquent, la Gnose n’enseigne pas tout ce qui va à l’encontre de la nature. Ne pas répandre le semen est ce qui est naturel, ce qui est normal. Par conséquent, la Gnose n’enseigne pas le raffinement sexuelle, elle enseigne ce qui est vraiment naturel et normal.

Les gens sont diffamatoires concernant ce sujet, parce que la pierre philosophique est la pierre d’achoppement; c’est le sexe. C’est le rocher offensif pour les mauvais. Les mauvais détestent la Magie Sexuelle. Tout ce qui abolit la simple satisfaction de leurs passions charnelles les repousse. C’est la raison pour laquelle ils sentent de la répugnance envers la Chasteté. Telle est la loi de ces pauvres gens. Ils vivent pour la joie de la passion charnelle et ils détestent la Chasteté.» – Samaël Aun Weor

Par conséquent, l’augment de la naissance des enfants du fleuve de vie céleste, qui ne devient jamais tarie, est la naissance du Beni Elohim ou Enfants de Dieu, enfants de la transmutation, la naissance des גברים Geborim, qui sont les corps solaires de feu existentiels supérieurs de l’Être. Et si nous voulons une preuve de cela, nous l’aurons lorsque nous expérimentons la naissance de notre Corps Astral, lorsque nous commençons à le construire et lorsque nos corps solaires commencent à apparaître en nous; ce sera la preuve que nous utilisons le Nahera ou Naher, fleuve de l’Eden du livre de la Genèse d’une manière correcte. Le Zohar continue:

«Chaque Âme Humaine (Tiphereth), lorsqu’elle descend au plan terrestre (Malkuth), est accompagnée de deux anges auxiliaires, l’un sur le côté droit de celle-ci (Netzach), l’autre sur la gauche (Hod), comme il est dit: «Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, pour te garder dans toutes tes voies.» (Psaume 91: 11).» – Zohar

Vous voyez, ces anges que le livre du Zohar ou le Psaume 91: 11 abordent, ne sont pas des anges en provenance de certains lieux célestes, non. Cela signifie que lorsqu’une Âme Humaine, qui est Tiphereth, descend sur la Terre dans notre physicalité, c’est parce que cette personne a déjà atteint la cinquième initiation, alors l’Âme Humaine entre dans la physicalité à travers la porte de Yesod accompagnée de deux anges, en d’autres termes, les deux corps solaires que le Roi Salomon mentionnent comme: «Anges de Netzach et Hod établissez moi sur la pierre cubique de Yesod;» parce que, évidemment, Jacob doit être établie sur la pierre cubique de Yesod pour atteindre Tiphereth, qui est Israël. Donc, d’abord, nous atteignons Hod et Netzach, qui sont ceux qui sont ces sephiroth qui se rapportent aux deux anges que Psaume 91: 11 parle.

Benjamin West, The Expulsion of Adam and Eve from Paradise, American, 1738 - 1820, 1791, oil on canvas, Avalon Fund and Patrons' Permanent Fund

«Si, cependant, l’Âme Humaine fait une mauvaise chose, ils deviennent ses accusateurs». – Zohar. En d’autres termes, si «il, Adam, expulse את Ath, il met à l’orient du jardin d’Eden des Cherubim.» – Genèse 3: 24

C’est incontestable, parce Hod, le Corps Astral est lié aux émotions, et Netzach, le Corps Mental est en relation au mental. Ainsi, si nous commençons à faire des choses mauvaises avec nos éléments psychologiques (ego) à travers notre mental ou à travers notre cœur, les Cherubim deviennent nos accusateurs. C’est la raison pour laquelle il est aussi écrit:

«Tu ne feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont dans le ciel au-dessus, ou qui est dans la terre, et qui est dans l’eau sous la terre:
Tu ne te prosterneras point devant elles, ni les serviras: car Moi Iod-Havah, ton Elohim suis un Elohim jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à (Hod et Netzach) la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent.» – Exode 20: 4, 5

La troisième et la quatrième génération se rapportent aux sephiroth Hod et Netzach. Donc, si vous vous comportez mal dans Yesod, «qui» va vous accuser; voilà pourquoi, quand des Gnostiques viennent et se comporter d’une manière erronée dans Yesod, ils pensent que nous allons les accuser. Qui sommes-nous pour accuser quelqu’un? Leurs propres émotions négatives et pensées mentales négatives les accusent déjà dans Yesod avant leur propre Dieu.

Donc, si vous suivez le droit chemin, Dieu le sait, parce que vos émotions sont traitées dans le bon sens et votre mental (vos pensées) aussi. Si vous ne le faites pas, ils vous accusent. Voilà donc la déclaration alchimique du Zohar que nous devons comprendre. Ces deux anges se rapportent également à ces deux forces alchimiques nommées Yin et Yang ou Ida et Pingala. Ainsi, après cette déclaration dit par Shimon Bar Yochai, un autre rabbin, le Maître Pinchus continue en disant dans le Zohar:

«Il y a vraiment trois anges protecteurs à une bonne Âme Humaine comme nous le lisons: «S’il y aura un Malach avec lui, ou un interprète, un entre mille pour plaider sa droiture.» – Job 33:23

«S’il y aura un Malach,» se réfère à [Tiphereth] le premier [le Corps Causal ]; «Un interprète,» à [Netzach] le second [Corps Mental]; «Un entre mille,» le troisième [Hod, le Corps Astral].

Voici ici – ceci est très important à comprendre. S’il y a réellement trois anges protecteurs, cela signifie que nous avons également trois accusateurs, non seulement deux, parce Tiphereth, le Corps Causal est au-dessus de Netzach, le Corps Mental et Hod, le Corps Astral. Mais pourquoi Hod est «Un entre mille»? Nous avons expliqué dans d’autres conférences que mille en Hébreu est – Aleph, et c’est la raison pour laquelle «un entre mille» est le Corps Astral. Pourquoi le Corps Astral?

Parce que, «Je crois en le Fils, le Christ Cosmique, la puissante médiation astrale qui relie notre personnalité physique à l’immanence suprême du Père Solaire.»

«Nous transmutons le semen Christonique en une énergie Christique subtile. Ainsi, à l’intérieur de notre Corps Astral (lunaire), nous formons un véhicule sublime, un Corps Astral supérieur, qui est le Moi-Christ, au moyen d’Alchimie sexuelle (lisez notre livre Traité d’Alchimie Sexuelle).

«Le Christ a dit: «De mille qui me cherchent, un seul me trouve; de mille qui me trouvent, un seul me suit; de mille qui me suivent, un seul est mien.»

Pouvez-vous voir l’arithmétique, la progression kabbalistique et alchimique de «Un entre mille»? Écoutez, le secret de cette déclaration est א Aleph, car en Hébreu Aleph signifie mille, et la valeur de la lettre Aleph est un. Ainsi, la signification de cette progression est: de ceux qui cherchent cette vérité alchimique-kabbalistique un la trouve cachée dans Aleph – il est précisé. Et de ceux qui trouvent la vérité cachée dans Aleph, un la suit; et de ceux qui la suit, un crée le Corps Astral.

Lorsque les gens lisent la progression précédente, ils imaginent toujours un millier de personnes à la recherche du Seigneur et finalement un le trouver. Non! Mille est Aleph qui est le symbole de la colonne vertébrale, parce que la lettre Aleph est une lettre Vav avec deux Iod: un au-dessus et l’autre en dessous. Ces deux Iod symbolisent les deux eaux: la tête et le sexe, et la moelle épinière (la lettre Vav) les sépare. Cela signifie que celui qui trouve que l’aspect alchimique de cette doctrine se rapporte au symbole alchimique de Aleph, est celui qui va le suivre à travers l’Alchimie sexuelle, et celui qui entre mille va créer le Corps Astral; ainsi, cette déclaration du Zohar «Un entre mille» est le Corps Astral, parce qu’il est le premier corps solaire qui émerge de la lettre Aleph, qui est la colonne vertébrale et ses deux eaux. Le Corps Astral est le premier parmi les Aleph, entre mille. Bien sûr, il y a trois Alephs, trois milliers ou trois colonnes vertébrales, à savoir, physique, vital et astral; donc c’est ce que nous comprenons Kabbalistiquement-Alchimiquement, lorsque nous lisons «Un entre mille.»

«Rabbi Siméon répondit et dit: En fait, il y a cinq anges gardiens à chaque personne, car plus loin les Écritures:

«Il sera miséricordieux de lui et dira: Délivre lui de la descente dans la fosse. Je lui ai trouvé une rançon.» – Job 33:24

«Il sera miséricordieux», précise [Yesod] le quatrième [Le Corps Vital]; tandis que «il dira», désigne [Malkuth] le cinquième [Le Corps Physique].

Mais, vous pourriez demander, pourquoi «il dira» qui désigne le cinquième, est Malkuth, le Corps Physique? Eh bien, c’est parce que je suis en train de le dire, et je suis ici physiquement devant vous, c’est ce que vous devez comprendre.

Alors dit Rabbi Pinchus: Tes paroles ne sont pas tout à fait exact, pour autant que «Il sera miséricordieux» désigne le Saint [Binah, le Saint-Esprit], étant donné que la compassion et la bienveillance appartiennent seulement à Lui [en Daath et Yesod]. Tu parles vraiment, répondit Rabbi Simeon, car celui qui ignore le précepte «soyez fertile et multipliez» obstrue la circulation ou le cours de [Nahera – נהרה] le fleuve de vie céleste [mieux dit, fleuve de lumière] et donc viole et profane le [Iod au-dessus et en-dessous du Vav de Aleph, la colonne vertébrale, la] sainte alliance. De tel, il est écrit:

«Ils doivent aller et regarder les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi.» – Esaïe 66: 24

«Contre moi», parce que c’est un péché contre Dieu [le Saint-Esprit dans Yesod]. Les âmes de ces personnes n’entreront jamais dans [Tiphereth] le palais du Roi [Melech], mais seront jetées à vivre et demeurer [parmi les carcasses] dans [Klipoth, la fosse] les ténèbres et l’erreur des [fornicateurs dans] la vie de la terre.» – Zohar

Comprenez-vous? Saisissez-vous? L’affirmation selon laquelle Rabbi Pinchus dit, qui est apparemment une contradiction, mais, ce n’est pas parce que Yesod, le Corps Vital se rapporte réellement au quatrième ange, mais se rapporte également au Saint, Binah, parce que lorsque nous étudions l’Arbre de Vie, nous savons que Binah régie Yesod. Et quiconque rompt en Yesod (le Saint Pacte), qui est l’Alliance du Feu, le Pacte de Feu, qui est [ברית-אש Brit-Esh], qui est une anagramme de בראשית Bereshyth. Ainsi, ברית-אש Brit-Esh est Genèse ou בראשית Bereshyth, qui signifie un pacte de feu que nous effectuons pendant l’acte sexuel; ce n’est pas un pacte de feu que lorsque quelqu’un met sa main dans un feu et se brûle, et un autre dit: «Ceci est un pacte que nous faisons ici avec le feu», non. Le pacte de feu que nous parlons ici est lorsqu’un homme et une femme pendant l’acte sexuel effectuent l’Alchimie sexuelle.

Donc, ברית-אש Brit-Esh est l’alliance du feu, au moyen duquel nous marchons sur le chemin et la porte du chemin est en Yesod, parce que Yesod se rapporte aux organes sexuels, les eaux inférieures, qui sont les fluides des organes génitaux. Donc, si nous brisons ברית-אש Brit-Esh l’alliance du feu, nous brisons alors la loi contre Binah Elohim, qui est le Saint-Esprit, et c’est la raison pour laquelle il est dit «contre moi», parce que c’est un péché contre Dieu [le Saint-Esprit dans Yesod], parce qu’il obstrue la circulation ou le cours de [Nahera – נהרה] le fleuve de vie céleste. Voilà pourquoi Jésus, le Grand Rabbin de Galilée a dit:

«Pourquoi je vous le dis, tout péché (en Yesod) et le blasphème (en Daath) sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre le Saint-Esprit ne sera pas pardonné aux hommes. Et quiconque parle contre le Fils de l’Homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parle contre (Aleph) le Saint-Esprit, il ne lui sera pas pardonné ni dans ce monde, ni dans le monde à venir.» – Matthieu 12: 31, 32

Et c’est parce que le feu du Saint-Esprit qui se développe dans notre colonne vertébrale émerge de nos eaux supérieures et inférieures. C’est précisément ce que Paul le Rabbin de Tarse a dit:

«Celui qui est uni au Seigneur est un esprit. Fuyez la fornication. Tout péché que l’homme fait est hors du corps; mais celui qui commet la fornication a péché contre son propre corps. Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas? Car vous avez été rachetés à un grand prix: glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.» – 1 Corinthiens 6: 17-20

«Car le salaire du péché est la mort; mais le don de Dieu est la vie éternelle à travers Jésus Christ notre Seigneur.» – Romains 6: 23.

Ainsi, si nous forniquons, nous brisons la loi contre le Saint-Esprit, comme il est écrit dans la Genèse 2: 17: «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas de celui-ci: car au jour où tu en mangeras, tu mourras» ; qui est précisément une belle déclaration alchimique.

buddhacelestial

Pour une meilleure compréhension lisons ce que le Maître Samaël Aun Weor a écrit au sujet de Nahera, le fleuve de lumière, dans son livre Rose Ignée:

«Les hiérarchies en rapport avec le département élémentaire du figuier sont chargées d’appliquer le karma à tous les mauvais, sodomites, et à tous les dégénérés sexuellement qui sont si abondants dans cette humanité.

«Le nom de l’Ange qui gouverne ce département élémental de la nature est נהרה Nahera.

«Les élémentaux de ce département élémental du figuier utilisent des tuniques blanches, et sont des enfants d’une beauté extraordinaire. La tunique blanche représente la Chasteté et la sainteté.

«Les membres de toutes les écoles spiritualistes détestent la Chasteté et ils l’évitent habilement en cherchant une évasion à travers la fausse porte de leurs théories. Leur même faiblesse, leur même manque de volonté, les amène à rechercher des évasions subtiles afin d’éviter la problème de la chasteté.» – Samaël Aun Weor

Le figuier apparaît dans de nombreuses paraboles dans le Nouveau Testament. Lisons ce que Jésus le Grand Rabbin de Galilée a dit dans l’Évangile de Matthieu et de Luc:

«Maintenant au matin, en retournant à la ville, il eut faim. Et lorsqu’il a vu un figuier sur le chemin, il est venu, et il n’y trouva rien que des feuilles, et il lui dit: «Que jamais fruit ne poussent sur toi désormais pour toujours.» Et à l’instant le figuier sécha. Et lorsque les disciples voyaient cela, furent étonnés, et dirent: Le figuier s’est tellement rapidement séché!» – Matthieu 21: 18-20

«Et il leur dit une parabole: Voyez le figuier et tous les arbres; Lorsque qu’ils ont poussé, vous voyez et connaissez de vous-mêmes que l’été est proche à portée de main. Donc de même vous aussi, lorsque vous verrez que ces choses arriveront, sachez que le royaume de Dieu est proche à portée de main. En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point, que tout ne soit accompli. Le ciel et la terre passeront. mais mes paroles ne passeront pas.» – Luc 21: 29-33

Si nous lisons la première citation littéralement, nous pouvons penser que Jésus, le Grand Rabbin de Galilée se promenait dans les rues, et avait faim, etc., et parce qu’il n’a pas trouvé de figues sur un figuier, il a maudit égoïstement le figuier; telle serait une interprétation ridicule. Nous devons comprendre que les deux citations sont des paraboles.

«…Tout arbre donc qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.» – Luc 3: 9. Les Fornicateurs sont des figuiers stériles qui sont coupé et jeté au feu.

«Le figuier symbolise les forces sexuelles féminines (de Yesod) que nous devons apprendre à contrôler. Le coq et le figuier représentent les forces sexuelles. Voilà pourquoi le coq de la Passion du Christ ne peut pas être absent du drame du Calvaire. Le figuier représente uniquement les forces sexuelles féminines. Il est impossible de parvenir à la réalisation profonde sans l’Alchimie des forces solaires féminines.» – Samaël Aun Weor

Le figuier symbolise les eaux sexuelles féminines, que ce soit dans un corps masculin ou féminin. Si nous utilisons les eaux sexuelles féminines dans le mauvais sens, Nahera le sait; Nahera est l’ange qui contrôlent les forces du figuier, qui sont reliées à tous les organes sexuels génitaux de tous les hommes et les femmes. Lorsque vous voyez d’une manière clairvoyante  les forces, la force magnétique de l’électricité qui pénètre dans le figuier, nous découvrons que c’est la même force sexuelle, la même énergie qui vibre dans nos organes génitaux, que nous soyons homme ou femme. Et voilà pourquoi les élémentaux qui habitent dans les figuiers appliquent le karma à ceux qui utilisent ces fluides dans le mauvais sens. Et voilà pourquoi la Bible, qui est un livre de sagesse, nous dit dans le deuxième chapitre du livre de la Genèse au sujet du fleuve נהרה Nahera qui dans la Genèse est נהר Naher – fleuve. Cependant, dans le livre d’Ezra (Esdras) est נהרה Nahera.

«La copie de la lettre que Tatnai, gouverneur de ce côté de נהרה Nahera (le fleuve), et Shetharboznai, et ses compagnons l’Apharsachites, qui étaient de ce côté de – נהרה Nahera – le fleuve, envoyèrent au roi Darius. – Ezra 5: 6

Ainsi, נהרה Nahera est le nom sacré de l’ange qui régit les hiérarchies élémentales du figuier que le Maître Samaël Aun Weor a dévoilé. Donc, נהרה Nahera est précisément le fleuve de lumière solaire qui descend de Chokmah, le Logos Solaire, et qui, dans l’Eden se divise comme nous l’avons déjà expliqué, en quatre têtes. Nous avons expliqué que ces quatre têtes sont liées aux deux eaux sexuelles de l’homme et de la femme. Nous espérons donc que vous avez lu les conférences précédentes afin de comprendre ce que nous expliquons ici, car il est nécessaire que vous lisez, en particulier, les conférences Prakriti, Jehovah Elohim afin de comprendre le sixième précepte.

Ainsi, après avoir compris le sixième précepte qui, selon le Christianisme Catholique se rapporte au sixième commandement «Tu ne forniqueras pas.» Étudions maintenant le septième précepte, car le sixième précepte jette la lumière dans le septième, afin de mieux le comprendre.

Le Septième Précepte

resurrection2

«Le septième précepte se rapporte à la circoncision des enfants (de Dieu) de sexe masculin  au huitième jour de la naissance (spirituelle) [8e Initiation Vénuste], par laquelle, l’impureté corporelle est enlevée.» – Zohar

Cela se rapporte à la résurrection initiatique transition sexuelle subie par les enfants de Dieu à partir des sept sephiroth inférieurs vers la huitième sephirah Binah, alchimiquement parlant. Nous savons qu’il y a beaucoup de dénominations Orthodoxes qui circoncisent leurs bébés au huitième jour. Mais, c’est juste un symbole, comme le symbole du baptême qui est célébré dans toutes les religions; la circoncision est aussi un symbole qui est toujours lié à l’Alchimie sexuelle, la transmutation sexuelle. La circoncision ou l’élimination complète du désir animal par lequel l’impureté corporelle est enlevée, qui se passe dans la qualification des huit Initiation Vénuste. Nous avons parlé de la circoncision dans une conférence précédente, où nous avons expliqué comment l’initié doit qualifier huit initiation après avoir annihilé tout l’ego, toute la luxure.

«Parmi les régions célestes (de Binah) où les âmes sortent pour s’incarner en (Yesod, la) terre, [du monde à venir] l’une d’elle, la huitième dans l’ordre, est appelée Chaiah חיה (âme vivante).»

Rappelez-vous que Binah est le Saint-Esprit. Binah est la huitième sephirah en comptant les sephiroth à partir de Malkuth, le fond de l’Arbre de Vie. Ainsi, le Zohar parle de la descente des âmes des régions célestes de Binah, le premier triangle de l’Arbre de Vie dans la terre, ou Corps Physique, une de ces âmes âmes – «la huitième dans l’ordre, est appelée Chaiah חיה (âme vivante).

«C’est la raison (ésotérique) pour laquelle la circoncision est effectuée au huitième jour de la naissance. Dans l’antique livre d’Enoch, le cours de [Nahera נהרה] le fleuve de vie céleste [mieux dit, fleuve céleste de lumière] est décrit comme ressemblant à la lettre Iod י (ou potentiel Shakti créatrice) qui entre dans la composition des soixante-douze (7 + 2 = 9) noms divins imprimés sur le corps d’un enfant (de Dieu) au moment de la naissance, et désigne sa pureté.» – Zohar

Cela signifie que des régions célestes de Binah, Iod-Havah Elohim, le Saint-Esprit, a formé avec les archétypes de Malkuth, qui est, avec la poussière de la terre, un nouveau Corps Physique. C’est un nouveau Corps Physique ultra-sensible, rempli par la perfection millénaire, qui a été formé à l’intérieur de Yesod, la quatrième dimension. Ce nouveau Corps Physique a été formé à partir des meilleurs atomes de Malkuth, le Corps Physique, lors de la qualification de la huitième Initiation Vénuste ou pendant le processus de la résurrection qui se produit au huitième jour. Ces corps ressuscités sont pour ces âmes qui sont devenues des âmes vivantes, pour la raison d’avoir été unie à l’âme Chaiah חיה, Binah. Ces âmes ont imprimée dans leurs physicalités ressuscités les 72 noms de Iod-Havah Elohim, ce qui signifie que ce sont des âmes incarnées dans le royaume de Binah, situé à Yesod, la neuvième sephirah (7+ 2 = 9), donc ce sont les âmes pures venant de Binah qui viennent ensuite s’incarner sur la terre dans Yesod ou Terre Promise.

La Genèse 2: 7 déclare:

«Et (Binah) יהוה אלהים Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam est devenu un נפש חיה Nephesh Chaiah, âme vivante.»

Peu importe, lorsque les ignorants lisent les citations précédentes, ils pensent que le Zohar et la Genèse se réfèrent à n’importe quel enfant que lorsqu’il naît et circoncis, garde tous les 72 noms de Dieu, parce que par le biais de la circoncision corporelle l’impureté corporelle est enlevée. Mais, alchimiquement, ce que nous déclarons ici, est ce que signifie la circoncision. Rappelez-vous que la résurrection du Christ se passe après le Sabbath, elle arrive au huitième jour ou Dimanche de la Résurrection. Il est écrit:

«Et les tombes étaient ouvertes, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent, et sont sortis des sépulcres, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à beaucoup.» – Matthieu 27: 52, 53

«Et Je vis la ville sainte, la nouvelle Jerusalem, qui descend du ciel d’auprès de Dieu (de Binah), préparée comme une épouse parée pour son époux.» – Apocalypse 21: 2

«Quelle est la nouvelle Jerusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu (Binah): et je vais écrire sur lui mon nouveau nom (ou 72 noms de Dieu).» – Apocalypse 3: 12

Les citations précédentes signifient que le corps d’une âme ou initié qui atteint la qualification des Huit Initiation Vénuste des Mystères Majeurs, ressuscite et devient une ville sainte ou Jerusalem Céleste, et fait partie de la troisième sélection de l’Exode. Nous avons déjà expliqué que la première sélection pour l’Exode est formée par nous tous qui partagent cette connaissance, par toutes les âmes qui étudient cette doctrine, nous sommes membres de la première sélection. Nous avons également indiqué que la deuxième sélection est formée par ceux qui atteignent la cinquième initiation des Mystères Majeurs, et qui, après avoir pris le Voie Directe, recoivent l’initiation de Tiphereth. Ils finiront par être des membres de la troisième sélection. Parce que la troisième sélection est liée au septième précepte, qui signifie résurrection avec le Corps d’Adam.

«La résurrection avec le corps mortel d’Adam, bien que plus douloureuse à cause du retour dans cette vallée d’amertumes, est de ce fait plus glorieuse. Tous les adeptes du chemin secret qui forment la Muraille Gardienne ont ressuscité avec le Corps d’Adam.» – Samaël Aun Weor

Nous ne pouvons pas accepter que n’importe quel bébé ordinaire de n’importe quelle religion qui est le résultat de l’éjaculation séminale, a les 72 noms de Dieu écrits dans leur corps, comme l’affirmeront les ignorants; ou que tous les Israélites qui naissent dans ce monde ont les 72 noms de Dieu imprimés dans leurs physicalités. Non! Ce n’est pas comme ça, parce que comment pourrait une âme pécheresse avoir les 72 noms de Dieu tout en ayant son ego vivant? C’est incongrue, cela ne peut pas être. Seuls ceux qui annihilent la totalité de leur ego, seuls ceux qui sont morts sur la croix alchimique, comme symbolisé par le Maître Jésus, peuvent entrer dans la Terre, qui est, dans la nouvelle Jerusalem, ou nouvelle physicalité.

Au moyen de la croix alchimique nous annihilons l’ensemble de l’ego et ensuite nous passons à travers le processus de la résurrection. La croix symbolise le phallus et l’utérus unis pendant l’Alchimie sexuelle, ou les quatre fleuves de l’Eden, qui, pendant le processus de transmutation sexuelle deviennent le fleuve de vie céleste que Enoch décrit comme ressemblant à la lettre י Iod ; la lettre Iod est le potentiel ou l’énergie Solaire Shakti, qui entre dans la composition des soixante-douze noms divins imprimés sur le corps ressuscité d’une âme au moment de sa résurrection. C’est seulement après la résurrection que les 72 noms de Dieu sont imprimés dans le corps.

Ainsi, lorsque tous les archétypes d’Israël à l’intérieur du maître ressuscité brillent glorieusement, nous pouvons alors dire: «Cette âme est pure.» Moïse est un maître ressuscité, qui a les 72 noms de Dieu imprimés dans son propre corps; Jésus, Mohamad, Bouddha, Quetzalcoatl, et tous ces grands maîtres ressuscités qui n’ont pas l’ego à l’intérieur, ils ont tous les 72 noms de Dieu imprimés dans leur corps, parce qu’ils sont purs, mais dire que nous avons tous ces 72 noms de Dieu, du fait que nous avons été circoncis physiquement est ridicule.

Car la circoncision a de la valeur si vous observez la loi (de la Chasteté), mais si vous (forniquez, vous) enfreignez la loi, vous êtes devenus comme si vous n’aviez pas été circoncis. Alors, si ceux qui ne sont pas circoncis gardent la loi (de la Chasteté), ne vont-ils pas être considérés comme s’ils étaient circoncis? Celui qui n’est pas circoncis physiquement et pourtant obéit à la loi (de la Chasteté) vous condamnera vous qui, même si vous avez le code écrit et la circoncision physique, êtes des  (fornicateurs, des) transgresseurs de la loi. Car vous n’êtes pas un vrai Juif juste parce que vous êtes nés de parents juifs ou parce que vous avez passé à travers la cérémonie de la circoncision physique. «Mais est un Juif celui qui l’est intérieurement; et la circoncision est celle du cœur, dans l’esprit, et non pas dans la lettre; dont la louange n’est pas des hommes, mais de Dieu.» – Romains 2: 25-29; Continuons à étudier le Zohar:

propheteliao

אליהו Eliao, Elijah (Dieu IAO)

Sur la tête, le sommet de la colonne vertébrale, l’Arbre de Vie, vibre אל El, qui en Hébreu signifie Dieu, un nom qui dans le monde d’Atziluth se réfère à Chesed. Plusieurs fois, nous ont déclaré que le système cérébro-spinal est le trône de אל El, le trône de l’Intime, le trône de Chesed, notre propre Esprit particulier.

La lettre י Iod, dont le son est «iii», vibre dans la glande pinéale, au milieu du cerveau. La lettre הא Hei cache Aleph dont le son est «aaah», qui vibre dans la glande thymus, derrière le cœur. La lettre ו Vav, qui en Hébreu sonne «o» vibre au fond de la colonne vertébrale, en Yesod, dans les organes sexuels. Lorsque nous lisons toutes ces lettres de haut vers le bas, nous lisons אליהו Eliao. Et qui est אליהו Eliao? אליהו Eliao est traduit en Français comme Elie (Elijah), le prophète.

«IAO – le Saint-Esprit, est nécessaire – pour que אל El, Chesed – soit un Prophète Le Clairvoyant de – IAO – le Clairvoyant est Chesed., L’Intime. Le Prophète de – IAO – le Prophète est Chesed, l’Intime. Les visions lumineuses de nos disciples viennent de – IAO – les Hiérarchies Divines. Cependant, si nos disciples se livrent à la fornication et prendre le chemin ténébreux, ils marchent loin du chemin des prophètes et ils deviennent des Devins. Leurs rêves sont alors des rêves venant de l’abîme. Ce sont des rêves vains, et leurs prédictions ténébreuses échouent lamentablement. Les prophètes – de IAO – sont des Maîtres de la vénérable Loge Blanche. Les Devins sont les magiciens noirs, les voyants ténébreux, les prophètes des Baalim qui mangent à la table de Jézabel, enseignant la fornication et comment manger des choses sacrifiées aux idoles.» – Samaël Aun Weor

Lisons ce que le Zohar déclare à propos de אליהו Eliao:

«Et אל-הים El-Hayam dit (de Binah), Que les eaux (de Yesod) produisent abondamment (au moyen de l’Alchimie sexuelle) des Nephesh Chaiah נפש חיה, des âmes vivantes, et les oiseaux qui peuvent voler au- dessus de la terre sur la face du firmament du ciel.» – Genèse 1: 20

central_nervous_system

Les mots: «Et les oiseaux qui voleront au-dessus de la terre» font allusion à אליהו Eliao, Elijah, qui (dans le système cérébro-spinal) est présent chaque fois que le rite de la circoncision (mieux dit, le rite de Magie Sexuelle) est réalisé, lorsqu’un trône ou siège est formé et mis spécialement pour lui (dans notre colonne vertébrale) en prononçant les mots: «Ceci est El IIIIIAAAAOOOO, le trône d’Elijah.» Si cela est négligé, אליהו Eliao ne se présente pas (ne siège pas sur son trône).

Donc, lorsque nous lisons cela littéralement, nous pourrions penser que le Zohar se réfère au prophète אליהו Eliao, Elijah, Non! Le Zohar se réfère à la colonne vertébrale, qui est l’endroit où les oiseaux volent au-dessus de la Terre, votre physicalité, ils volent dans votre firmament, qui se trouve dans la colonne vertébrale, qui sont les Malachim (Anges) que vous construisez avec la Lumière Solaire, le Logos Solaire – El IIIIIAAAAOOOO, au cours de votre transmutation sexuelle.

«Le grand IAO est le pouvoir du Logos lui-même. Le petit IAO est le pouvoir de l’Être Humain. Le grand IAO est le pouvoir du Surhomme. Le petit IAO est le pouvoir de l’Homme.» – Le Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Par conséquent, le Zohar dit que les oiseaux qui volent au-dessus de la terre sur la face du firmament des cieux est אליהו Eliao, Elijah, parce que אליהו Eliao, Elijah est le Logos Solaire – El IIIIIAAAAOOOO. Et ces oiseaux ou anges sont: le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal, qui sont en relation avec la sephiroth Hod, Netzach et Tiphereth.

Et où est le pouvoir du petit אליהו Eliao, Elijah? Le pouvoir du petit אליהו Eliao, Elijah est dans notre ה Hei, notre physicalité, c’est le pouvoir lié à la création que nous faisons avec le Logos Solaire, avec la Lumière Solaire avec le grand אליהו Eliao, Elijah. En d’autres termes, le pouvoir du petit אליהו Eliao, Elijah est אל El, Chesed, notre Monade, à savoir, Abraham, Isaac et Jacob, qui crée dans la moelle épinière, son propre trône, au moyen du ש Shin-Feu de יהו IAO qui se trouve dans השמים Ha-Schamayim, les deux eaux masculine et féminine du ciel; tel est le petit אליהו Eliao, Elijah. Donc, si nous atteignons le niveau de Tiphereth, la maîtrise, alors le petit אליהו Eliao, Elijah descendra et siègera sur son trône, la colonne vertébrale. La chaise, le trône du petit אליהו Eliao, Elijah est le système nerveux central.

Mais si nous lisons le Zohar littéralement, nous pourrions penser que nous avons besoin d’une chaise vide pour que le prophète Eliao, Elijah s’assoit au moment où le bébé est circoncis physiquement. Telle est une mauvaise interprétation du Zohar, comme l’image que le roi Nebuchadnezzar avait mis en place; ainsi ils se tiennent devant l’image que leur mental avait mis en place et agenouillent et adorent un te hypothèse ou image intellectuelle, la statue d’or que leur mental fanatique ont sculpté et devant laquelle ils s’agenouillent fanatiquement. Mais le Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«IAO est le puissant mantra ou mot magique que, lors de la pratique la Magie Sexuelle, l’homme doit chanter avec son épouse Prêtresse.

«Le son des trois puissantes voyelles doit être prolongé comme ceci:. IIIIIIIIIII, AAAAAAAAAA, OOOOOOOOOO, c’est-à-dire, en étendant le son de chaque voyelle. L’air est inhalé pour remplir les poumons, puis on l’exhale. On inhale en comptant jusqu’à vingt, maintenir l’air en comptant jusqu’à vingt, puis on exhale en vocalisant la lettre I (prononcée comme un long i, comme dans le mot Ibis]. En exhalant on compte aussi jusqu’àvingt. Répétez la même procédure pour la lettre A et puis continuer avec la lettre O. Faites la, sept fois.» – Le Mariage Parfait

Voilà pourquoi, la Genèse dit: «Et les oiseaux qui voleront au-dessus de la terre sur le visage et sur le firmament du ciel», faisant allusion à אליהו Eliao, Elijah, IAO le Logos, la Lumière Solaire, qui, dans le système nerveux cérébro-spinal est présent chaque fois que le rite de la Magie sexuelle est effectuée, «lorsqu’un trône ou un siège est formé et mis spécialement pour lui en prononçant les mots: «Ceci est El IIIIIAAAAOOOO, le trône d’Elijah.» Voilà comment il est littéralement écrit dans le Zohar.

Cependant, chaque fois que le rite de la circoncision est réalisée, lorsqu’un trône ou un siège est formé et mis spécialement pour אליהו Eliao, Elijah et si personne ne se trouve là; symboliquement, c’est OK, mais si nous prenons cela littéralement et à la valeur nominale, en pensant que c’est la véritable signification de celui-ci, c’est erroné. Écoutez, comprenez, le trône d’Elijah est la colonne vertébrale – qui est le siège d’Elijah, qui est le trône de l’Intime.

En d’autres termes, au huitième jour, l’initié a encore quelques éléments lubriques animaux dont il a besoin d’éliminer, donc il a besoin de passer à travers le rite de la circoncision dans la huitième initiation, dans les huit jours, sous la vue d’un Maître spécialisé qui l’observe et l’interroge avec clairvoyance, afin de voir si אליהו Eliao, Elijah est assis sur son trône, ainsi ce maître examinera avec clairvoyance sa colonne vertébrale, et verra la lumière solaire en elle. Si l’ego de la luxure continue d’exister à l’intérieur de cet initié; s’il y a un seul élément lascif il ne peut pas ressusciter, par conséquent, il a besoin de passer à travers le rite de la circoncision, qui signifie, il a besoin de pratiquer son rite de Magie Sexuelle jusqu’à ce que la luxure est complètement coupée de lui. Tel est précisément le symbole, le beau symbole de la circoncision. Si cela est négligé אליהו Eliao, Elijah ne se présente pas, et c’est parce que אליהו Eliao, Elijah symbolise l’Intime purifié, qui est Chesed sur le côté droit de l’Arbre de Vie. Donc, si Chesed ne se présente pas à la huitième initiation, qui va ressusciter? L’ego? Les agrégats psychologiques de la luxure? Rappelez-vous, si vous comptez les Sephiroth à partir du fond de Malkuth vers le haut, la septième est Chesed et c’est ce que le Zohar réfère comme אליהו Eliao, Elijah. Donc, si אליהו Eliao, Elijah est là, alors il peut entrer dans la huitième initiation, qui est Binah, après avoir traversé l’abîme, qui est Daath de Chesed à Binah. Et voilà précisément comment nous entrons dans la troisième sélection de l’Exode. Mais nous ne pouvons pas entrer dans la troisième sélection de l’Exode si אליהו Eliao, Elijah n’est pas assis sur son trône que nous sommes en train d’examiner ici alchimiquement parlant, parce que c’est Chesed, celui, qui entre dans la sélection supérieure en s’unissant avec Binah Elohim, et en devenant un Elohim. En outre, nous lisons:

«Et אל-הים El-Hayam (Binah) a créé les grandes baleines, et chaque créature vivante et mouvante, que les eaux (de Yesod) produisent en abondance selon leur sexe, et tout oiseau ailé selon leur sexe. Et אל -הים El-Hayam vit que cela était bien.» – Genèse 1: 21

«Et Elohim créa les grandes baleines ou poissons», faisant allusion aux deux grands poissons appelés Leviathan, symbolisant les principes [sexuelles] masculin et féminin qui se manifestent [en המים Ha-Mayim les eaux au-dessus et en-dessous] dans chaque partie de la création (pendant l’Alchimie sexuelle).

Les mots: «Et toute âme vivante» se réfèrent au nom sacré imprimé sur les corps de toutes les âmes incarnées provenant de [Binah, de] la région céleste appelée Chaiah חיה. «Quel המים Ha-Mayim les eaux produisirent en abondance», indique la lettre Iod (י) avec laquelle, en tant que signe [de Shakti], les anges au-dessus se distinguent des démons en-dessous, et aussi les (archétypes ou) enfants d’Israël des autres peuples de la terre, c’est-à-dire, les fornicateurs et les idolâtres. Béni soit le lot (ou Iod י) d’Israël.» – Zohar

Lorsque vous lisez que les enfants d’Israël se distinguent des autres peuples (autres nations) de la terre, vous pourriez penser que le Zohar se réfère aux Israélites, les gens du Moyen-Orient, de l’État appelé Israël, qui sont différents, qui se sont distingués, parce qu’ils ont ce Iod en eux-mêmes. Non! Le Zohar ne parle pas d’eux. Le Zohar parle des archétypes, parle d’Alchimie, parle de transmutation – qui est ce qui distingue Israël des autres nations, parce qu’Israël se développe dans la colonne vertébrale. Les enfants d’Israël sont les archétypes que nous recueillons à travers l’ensemble du travail alchimique sexuel que nous accomplissons. Voilà pourquoi le Livre du Zohar termine en disant: «les anges au-dessus se distinguent des démons en-dessous, et aussi les (archétypes ou) enfants d’Israël d’autres peuples de la terre, c’est-à-dire, les fornicateurs et les idolâtres.» Bienheureux est le lot (ou Iod י) d’Israël.» Quel est le Iod י d’Israël? Israël est Tiphereth, Tiphereth est gouverné par le Soleil, le Soleil est la Lumière Solaire. Ces archétypes sont liés à Chokmah «Heureux est le lot d’Israël!» Ce sont les bénédictions que nous devons recevoir si nous effectuons le travail alchimique sexuelle que nous expliquons ici. Mais si nous lisons littéralement, nous penserons: «Oh, béni soit le lod de ces personnes qui vivent au Moyen-Orient», et c’est faux. S’ils effectuent le travail de l’Alchimie que le Zohar enseigne ici – bien sûr, ils seront bénis, mais pas seulement eux, parce que les archétypes d’Israël sont à l’intérieur de tout être humain. Donc, si nous les développons, nous sommes bénis. Lorsqu’on sait comment lire et comprendre la Bible, nous comprenons que la lumière solaire de Kether est le Iod י d’Israël qui se développe dans nos cœurs.

«Chaque âme vivante» chaque Nephesh Chaiah נפש חיה est liée à חיה Chaiah. Qu’est-ce que Chaiah? Chaiah חיה signifie vie, mais c’est appliqué dans la Bible de différentes manières. Nous trouvons le mot חיות Chaioth qui signifie animaux; Otz HaChayim עץ החיים l’Arbre de Vie – lorsque l’Être Humain, lorsque Adam devint une âme vivante, la Genèse dit Adam est devenu un נפש חיה Nephesh Chaiah. En d’autres termes, Chaya חיה vie pointe directement la sephirah Binah, le Saint-Esprit.

Chaya חיה vie, l’âme de Binah se rapporte au eaux Akashiques de l’espace, la substance éthérique bleue dans l’espace qui contient le Prana ou feu. Les eaux Akashiques se polarisent dans les fluides cérébro-spinaux et les fluides des organes génitaux des sexes masculins et féminins, le cerveau et le sexe en Malkuth, la terre, notre physicalité. Donc, tout ce qui descend de l’espace sur Malkuth, la planète terre, tout ce qui est incarné dans cette terre philosophique, qui est notre physicalité – provient des eaux Akashiques de Binah. Chaque âme vivante vient de Binah, parce que Binah est l’auteur, le créateur de cette création. Donc, en d’autres termes, de Binah vient חיות Chaioth – les créatures bestiales, les animaux; de Binah vient le נפש חיה Nephesh Chaiah, les âmes vivantes des maîtres ressuscités après avoir effectué le travail alchimique sexuel que nous avons expliqué ici. De même, nous tous, les animaux intellectuels, viennent de Binah, parce Binah régie Yesod-sexe et nous avons été engendré dans le ventre de notre mère au moyen de l’orgasme de notre père, lorsqu’ils ont forniqué dans leur acte sexuel. Ainsi, nous n’avons pas נפש חיים Nephesh Chayim, des âmes vivantes de Binah, mais נפש חיות Nephesh Chaioth – âmes animales.

Donc chaque âme-vie émerge de Chaiah. Voilà pourquoi nous avons kabbalistiquement déclaré que généralement nous avons trois âmes, à savoir, Nephesh, Neshamah et Ruach. Mais, il y a deux autres âmes que nous avons également mentionné, à savoir, Chaiah et Yehidah. Yehidah est au-dessus de Chaiah, nous avons parlé à leur sujet dans d’autres conférences. Mais, ici, nous nous référons seulement à Chaiah, qui est Binah, liée au Logos, à la création, et qu’il s’agisse d’une création à travers la mécanicité, qu’il s’agisse d’une création à travers l’Alchimie sexuelle, toute la création provient de Chaiah-Binah. Ainsi, le Saint-Esprit est le dispensateur de la vie dans les différents niveaux. Voilà pourquoi les démons sont punis très sévèrement, parce qu’ils sont des démons grâce à Chaiah; mais, ils utilisent la force sexuelle de Chaiah, l’énergie sexuelle dans le mauvais sens, donc ils sont punis, parce que tout péché est pardonné, sauf le péché qui dilapide Chaiah – la vie de Binah. Les démons utilisent leur sexualité dans un mauvais sens.

two_wings

Le Huitième Précepte

Maintenant, le Zohar se réfère à la Shekinah, la Mère Divine, dans le huitième précepte, qui est le dernier à étudier dans cette conférence:

«Le huitième précepte est celui lié à la générosité – présenté comme prosélytisme – aux convertis qui consent [à pratiquer l’Alchimie sexuelle, en d’autres termes,] à être circoncis.» – Zohar

Vous pourriez penser que si vous n’êtes pas circoncis et que si vous vous faites circoncire, alors vous deviendrez un converti à la vie supérieure de Binah. Non! Ce n’est pas ça, rappelez-vous que la circoncision signifie pratiquer l’Alchimie sexuelle, donc, pour être converti à la vie supérieur de Binah, vous devez consentir à pratiquer l’Alchimie sexuelle. En d’autres termes, vous consentez à être spirituellement circoncis, ceci, alchimiquement parlant. Si vous voulez mieux comprendre cela lisez alors les lettres de Paul le Rabbin de Tarse dans le Nouveau Testament, il explique en elles qu’il y a deux types de circoncision, à savoir la physique qui est pratiquée par de nombreuses religions dans leurs traditions, et l’autre la spirituelle, que les Gnostiques ont appelé l’Alchimie sexuelle.

Ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle expérimentent la circoncision spirituelle. Ceci,

«… Afin de bénéficier de la protection des ailes abritant de la Schekinah, ou de la Présence Divine, qui garde et défend tous ceux qui [en Malkuth], abandonnent le culte des démons [fornicateurs ou mieux dit, la statue d’or de Nebuchadnezzar de Klipoth], de donnent eux-mêmes au service du vrai Dieu [Shaddai-El-Chai à Yesod].» – Zohar

Le vrai Dieu, Shaddai-El-Chai, le Dieu vivant, vibre dans notre énergie sexuelle. Ainsi il est écrit dans la Genèse: «Que la terre produise, l’âme vivante selon leur genre.» Voilà comment cela est traduit littéralement. Mais ce verset est traduit de la manière alchimique suivante:

«Que le [mercure brute de la] terre [leur physicalité] enfante, l’âme vivante [du mercure] selon leur sexe.

Le mot Hébreu מינה Minah est traduit en Français par «genre»; mais מינה Minah signifie aussi sexe, sorte, type, espèce, classe, sexe, genre, race.

Qu’est-ce que le mercure brute? Le mercure brute est l’énergie sexuelle comme nous l’avons dans nos glandes sexuelles, comme nous l’avons dans les ovaires et l’utérus ou comme nous l’avons dans la prostate et les testicules; c’est ce qui en Alchimie est appelé mercure brute, dont le livre de la Genèse appelle la terre, notre physicalité. Lorsque nous entrons dans les mystères de l’Alchimie sexuelle, nous accomplissons alors ce verset de la Genèse qui dit: «Que le mercure brute de la terre (la physicalité) enfante l’âme vivante.»

Qu’est-ce que l’âme vivante? C’est Nephesh Chaiah en Hébreu. Nephesh est l’âme animale et Chaiah est vie.

Comment allons-nous faire apparaître la Chaiah, la vie à partir de notre Nephesh (notre animalité, qui est notre physicalité)? Nous la faisons apparaître en transmutant notre matière sexuelle en énergie. En Alchimie, l’âme vivante est l’âme du mercure, qui est cette énergie que les alchimistes extraient de leurs fluides sexuels pendant l’acte sexuel. Donc, l’âme vivante est aussi ce qui monte à travers Ida et Pingala vers le cerveau lorsque nous pratiquons le Pranayama et aussi ce que l’homme et la femme subliment dans l’acte sexuel. Oui, c’est par le biais de l’Alchimie sexuelle que l’homme et la femme élèvent l’âme vivante, l’âme du mercure de leurs semen (semen masculin ou féminin) et naissent en tant qu’enfants de Dieu. Ainsi, si vous pratiquez le Pranayama ou la Magie sexuelle, vous sublimez l’âme du mercure; cependant, c’est seulement dans la Magie Sexuelle que l’âme du mercure crée, est plus puissante, car elle est fécondée par le feu sexuel de l’homme et de la femme. Voilà pourquoi le Zohar continue:

La signification ésotérique [alchimique] des mots למינה «selon leur sexe» (la Bible dit selon leur nature) est répétée deux fois dans ce verset de l’Écriture, est [liée aux polarités sexuelles masculine-féminine] comme suit.

Elle est répétée deux fois, car elle est liée aux polarités sexuelles masculine/féminine. C’est tellement évident – selon leur genre. Le mari transmute selon son genre et la femme selon son genre, mais en même temps les deux genres engendrent un troisième genre, que le Zohar explique comme la Schekinah, mais nous expliquons également ces genres pour s’étendre:

«La [sublimation de l’âme vivante du mercure vers les] ailes de la שכינה Schekinah qui dénote deux régions spirituelles [Geburah et Gedulah] avec beaucoup de divisions ou localités [nirvaniques] séparées, où le [chaste] âme des prosélytes [Arhats, Initiés] retourne après la séparation de leur corps.» – Zohar

Vous vous demandez toujours: «Où vais-je être si je meurs et que je ne termine pas le travail?» Eh bien, si vous êtes dans la Chasteté, vous allez être soit en Geburah ou en Gedulah. Voilà pourquoi nous avons imprimé deux ailes là à ce côté, afin de vous montrer ou de vous expliquer que les ailes de la Schekinah sont Chesed et Geburah. Voilà pourquoi, dans l’invocation de Salomon, lorsque nous atteignons Chesed, nous disons: «Chasmalim, illuminez-moi avec les splendeurs d’Elohim et de Schekinah». Parce que ce sont les ailes; rappelez-vous les ailes du Caducée de Mercure. Ces ailes viennent des poumons, parce que les ailes symbolisent le vent, l’air, et l’air est lié aux poumons. Donc, c’est à cette hauteur que les anges ont leurs ailes, parce que les deux poumons représentent Chesed et Geburah, mais internement, lorsque l’initié meurt, il va dans ces régions, qui en d’autres termes (termes Sanskrit) est appelé Nirvana. Vous savez qu’il y a beaucoup de niveaux de Nirvana, où les âmes vont après être entré dans le processus de la mort dans le plan physique. Par exemple et comme une preuve de cela, je me souviens d’un instructeur missionnaire qui m’a téléphoné il y a plusieurs années et m’a dit ce qui suit:

«Ma femme n’aime pas être en mission, donc je prévois de retourner dans mon pays en Amérique du Sud.»

Je répondis: «Une fois que vous entrez dans le chemin, vous ne pouvez pas revenir en arrière, parce que celui qui entre dans le chemin de l’initiation à tous les niveaux, fait face à la loi du karma de différentes manières, par conséquent, les seigneurs du karma traitent avec eux de manière différente, et leur karma n’est pas appliqué comme ceux des gens ordinaires qui ne se soucient pas de ces questions. Ainsi, si vous revenez après avoir pris le chemin de missionnaire ou d’instructeur, qui est «la générosité présentée comme prosélytisme», Je pense que le karma vous suivra selon tout ce que vous pourriez faire, donc mon conseil est de ne pas revenir en arrière.»

Il dit: «Je vous remercie.» Mais, de toute façon, il est retourné, et il a été tué par la guérilla. Une guérilla essayait de voler sa voiture, et il a lutté avec eux pour défendre sa voiture, ce qui était un geste stupide. Et bien sûr, la guérilla a dit: «Oh, oui!» et pum pum, ils l’ont tué et a pris sa voiture de toute façon. Ainsi, il est mort. Et bien sûr, pour sa mère et sa famille, c’était une tragédie douloureuse.

Puis, un jour dans le plan astral je l’ai vu, vêtu d’une tunique bleue ciel qui symbolise le corps de l’âme et il m’a dit: «Je connais votre nom.»

Je lui ai demandé: «Que voulez-vous dire par je connais votre nom?»

Il dit: «Je lis cela parce qu’il est écrit sur votre front.»

Je dis: «Oh oui, je le sais et je connais votre nom, aussi. Mais pourquoi vous me visitez?»

Il répondit: «Je veux vous demander une faveur.»

Et je dis: «Quelle faveur?»

Il dit: «S’il vous plaît, parlez à ma mère. Dites-lui d’arrêter de pleurer pour moi, je suis si heureux dans les régions où je suis. Je suis dans ces régions célestes que vous connaissez et parlez, donc, je suis si heureux. Mais, chaque fois que ma mère pleure à cause de la façon dont je suis mort, elle me tire inconsciemment vers le bas du ciel, et cela me rend vraiment triste. Je ne veux pas être tiré vers le bas à ces régions inférieures, parce que je suis vraiment heureux là, dans les supérieures, donc dites-lui que je suis très heureux. Mais, chaque fois qu’elle pleure, elle me tire vers le bas!» et j’aime pas comme ça.»

«OK», je dis: «Je vais lui parler.»

Ainsi donc, lorsque je parlais à sa mère, je lui ai dit: «Votre fils m’a dit s’il vous plaît ne pleurez pas pour lui. Est-ce que vous pleurez?»

Elle a répondu: «Oui, oui, je pleure.»

Donc, je lui ai dit: «Ne pleurez pas pour lui – il est très heureux, et si vous pensez que par vos pleurs vous lui faites se sentir bien, non! Il se sent misérable, il se sent très mal, parce qu’il est dans ces régions de bonheur, parce que le travail que nous effectuons pour l’humanité, que ce soit un court travail, est payé de cette façon, c’est très rare. Alors ne pleurez pas pour lui, il est heureux, il m’a dit de vous dire d’arrêter de pleurer.»

Et elle a dit: «Oui, je pleure tous les jours, je me souviens de la façon dont il est mort, parce qu’il est mort une manière vraiment terrible.»

Je dis: «Il est OK. Il finira par revenir dans un autre corps.» Donc, elle a cessé de pleurer, alors c’était bon pour lui, parce qu’il appréciait les régions où les âmes vont après la mort, après la séparation de leurs corps, mais seulement si elles sont chastes. Mais les gens qui pensent que juste parce qu’ils croient en ceci ou croient en cela, qu’ils vont aller au ciel et quoi au sujet du Saint-Esprit? Qu’en est-il de Binah? Que font-ils de leur Chaiah, leur énergie sexuelle? Eh bien, c’est précisément ce que nous indiquons ici. Ce n’est pas une question de croire, c’est au sujet de l’Alchimie.

Abordons maintenant la Schekinah, le Serpent d’Airain. Et rappelez-vous ce que dit Jehovah Elohim à Moïse concernant Chaiah חיה, la vie de Binah:

«Fais-toi un serpent de feu, et mettez-le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il regarde sur lui, sera חי Chai, vivant. Et Moïse fit un Serpent d’Airain, et l’a mis sur une perche, et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, lorsqu’il regardait le Serpent d’Airain, il חי Chai, vécu.» – Nombres 21: 8, 9.

La perche est la colonne vertébrale et le serpent de feu est le Serpent Divin ou le Serpent d’Airain avec des ailes. Comme le Zohar explique:

schekinah

«La région comprise sous l’aile droite contient deux divisions à travers lesquelles passent les âmes des enfants [Bodhisattvas] d’Israël, lorsque (les Bodhisattvas) après la mort [psychologique], ils montent [de Chesed] à la localité céleste [en Binah] appelée Chaiah חיה. L’aile gauche avec ses deux divisions est réservée pour le peuple d’Ammon et de Moab. Toutes les âmes, cependant, si elles sortent de Chaiah חיה, ou Ammon et Moab, sont des âmes vivantes se différenciant dans leur sexualité, étant celles [Bodhisattvas] d’Israël ou celles de prosélytes [Initiés, Arhats] qui, comme déclaré, montent aux régions sous l’aile droite de la שכינה Schekinah.» – Zohar

Ainsi, le Zohar indique que seules les âmes d’Israël, Tiphereth, les Bodhisattvas, montent à Binah, parce qu’elles sont pures; elles sont les âmes des maîtres ressuscités qui, après la résurrection vont à la localité céleste appelée Chaiah חיה. Par exemple, Maître Samaël Aun Weor en 1976 après avoir passé l’épreuve de la huitième initiation de Job, est entré en Binah, la région supérieure appelée Chaiah חיה, parce qu’il a annihilé la totalité de son ego, mais tous les autres initiés qui sont morts physiquement, ils vont à l’aile gauche. L’aile gauche se rapporte au pilier gauche de l’Arbre de Vie, où l’on trouve aussi les régions du Nirvana où les âmes vont selon leur niveau, selon leurs initiations; ainsi, si nous travaillons sérieusement, nous allons y aller après la mort physique et jouir de la béatitude. Mais nous reviendrons comme le Maître Samaël aussi va revenir, mais il revient triomphant, ressuscité, comme Jésus est revenu après la résurrection. Mais nous allons entrer dans un nouveau corps et continuer notre travail, car nous avons encore l’ego vivant, à moins que nous désintégrons l’ego dans cette vie – qui serait bien. Le Maître Samaël explique dans plusieurs de ses livres – celui qui désintègre son ego avant de créer des Corps Solaires – il va très bien, mais malheureusement personne ne le fait. En règle générale, nous créons les Corps Solaires d’abord et ensuite, nous continuons en désintégrant l’ego. Ainsi, après notre mort physique, nous entrons dans Ammon et de Moab, dans la Géhenne, les Limbes, la région au large de la gauche, qui est la région de ceux qui ont encore l’ego.

Expliquons au sujet de ces Ammon et Moab. Ce sont en fait deux tribus que la Bible déclare être la progéniture de Lot avec ses deux filles. Avant que Sodome et Gomorrhe ont été détruites, Lot s’échappe dans צערה Tzoar (douleur, agonie, remords) avec ses deux filles, deux types d’âmes, à savoir, l’âme piégée dans sa luxure égoïque et Nephesh son âme animale. Ainsi, lorsque Lot sortit de ce Tzoar ou Limbe, il demeurait dans la montagne, Malkuth, avec ses deux filles; et ils habitèrent dans une grotte ou une nouvelle physicalité. Dans cette grotte, lui et ses deux filles buvaient le vin lascif de la fornication, eu des relations sexuelles et les descendants de ces deux filles sont les multitudes mélangées d’Ammon et de Moab qui sont toujours considérés comme des tribus d’Israël. Ainsi, la façon dont Ammon et Moab ont été engendrés était à travers l’inceste. Ainsi, les multitudes mélangées avec l’ego dans l’Exode se rapportent à Ammon et Moab. Ceux qui disent: «Mangeons et buvons; car demain nous mourrons.»

La canopée de l’Arbre de la Connaissance est Daath, la gorge et ses racines sont en Yesod-sexe. Comme Adam représente l’Âme Humaine et se rapporte à Tiphereth, de même, Lot représente l’Âme Humaine des convertis qui consentent à pratiquer le rite de d’Alchimie sexuelle et donc entrent dans le chemin, et l’Exode. Lot était coupable d’inceste, parce que l’Arbre de la Connaissance est appelé la femme, à savoir, le principe féminin de Binah. Et comme l’a déclaré le Zohar, un initié n’est pas autorisés à effectuer le rite d’Alchimie sexuelle par son propre caprice si un trône ou un siège, n’est pas réglé spécialement sur sa colonne vertébrale pour le grand IAO, אליהו Eliao, Elijah. Le rite d’Alchimie sexuelle, l’Arbre de la Connaissance, doit être accompagné par Binah, le grand IAO, אליהו Eliao, Elijah, son mari, sinon il y aura inceste, adultère et fornication. Le péché de manger de l’Arbre de la Connaissance est que l’Âme Humaine est entrée dans l’acte sexuel seule, sans le consentement du Saint-Esprit, Binah, le mari de la Schekinah. Ce qui correspond au côté gauche. Donc, si vous mourez avec l’ego, vous ne faites pas partie du côté droit, mais du côté gauche, le côté gauche de l’Arbre de Vie, qui se rapporte à Ammon et Moab. Alors, si vous êtes dans la Chasteté mais toujours avec l’ego, vous allez à la région de l’aile gauche et profitez de quelques vacances célestes, comme expliqué ici avec cet exemple du missionnaire qui est allé là-bas après la mort de la manière tragique, parce que la loi du karma est appliquée tel qu’il est appliqué à des gens ordinaires lorsque vous abandonnez le chemin de la générosité. Mais si vous êtes sur le chemin de la générosité, tout karma qui vient à vous, viendra parce que les seigneurs ou le karma vous ont donné ce que vous devez, mais systématiquement. Marcher sur le chemin de la générosité ne signifie pas que vous n’allez pas payer le karma; en effet vous devrez payer le karma, mais selon la loi de votre propre אליהו Eliao, Elijah particulier, ceci, afin de vous auto-réaliser vous-même. De toute façon, vous êtes sous les ailes de la Schekinah, la Mère Divine.

psyche_and_pan

«Une autre allusion à ce mystère se produit dans les mots: Et tous les gens vous diront heureux: car vous [Tiphereth] est une terre délicieuse, dit Iod-Havah Zabaoth יהוה צבאות.» – Malachie 3:12

«Pour cette raison, Israël [la psyché humaine en tant que Bodhisattva] est appelé בן יקיר ben yaqir (la chère enfant de Chokmah), parce que יהוה lui a donné [à Tiphereth] une meilleure partie que celle des prosélytes.

«Les enfants [Bodhisattvas] d’Israël sont aussi appelés «ceux que Je [Chokmah] porte dans mon sein», c’est-à-dire, dans mon beau pays [Tiphereth, le cœur, son royaume] vers lequel [les Bodhisattvas], étant monté après la mort [psychologique], ils n’en sortiront plus.»

Lorsque nous parlons de Royaumes, nous déclarons toujours que le Royaume du Père est dans la tête. Le Royaume du Fils (Chokmah) est dans le cœur. Et le Royaume de l’Esprit Saint est dans l’Arbre de la Connaissance, dans les organes sexuels. Donc, si vous vous demandez: «Où recueille-je tous ces éléments de ces âmes, lorsque j’annihile mon ego – et bien, vous les recueillez en Tiphereth», car Tiphereth est le Royaume de Chokmah. Lorsque Chokmah incarné en Jésus a été crucifié avec deux voleurs, le voleur sur le côté droit de Jésus, lui dit: «Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne. Et Jésus lui dit: En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.» (Luc 23: 42, 43).

Les gens demandent: «Où est le Royaume de Chokmah?» C’est dans le cœur. Et parce que le bon voleur, ce qui signifie, il est un bon alchimiste, un bon voleur, parce qu’il vole le feu du diable dans l’acte sexuel pour son propre Dieu, voilà pourquoi il est également crucifié parce que la croix veux dire l’Alchimie sexuelle. Celui qui est crucifié sur son côté droit est le bon larron, ce qui signifie tous les alchimistes, qui volent la force sexuelle du diable. Quel diable? Nous sommes le diable, la luxure que nous avons est le diable, et nous créons les corps solaires lorsque nous sublimons le feu sexuel, parce que nous suivons le Seigneur (Chokmah – Christ), et voilà pourquoi Jésus ou Chokmah incarné en Jésus, dit: «Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.» Quel paradis? Son Royaume, son cœur, le royaume de la sixième dimension, qui est ce que chaque Bodhisattva apprécie. Si ce Bodhisattva meurt et ne termine pas son travail, il va dans le Royaume de Chokmah, parce qu’il est un Bodhisattva. Et le Royaume de Chokmah est le cœur, qui est la compassion.

«Les Écritures vont plus loin: «les bétails et les reptiles et animaux de la terre selon leur espèce [le sexe]», nous enseigne que [חיות Chaioth] bêtes, [sont נפש חיה, des âmes vivantes qui] diffèrent dans leurs natures et formes, bien que animée avec la même נשמת חיים Neshamoth Chaim souffle et vie, donc les âmes humaines, bien que différant l’une de l’autre [selon Yesod], néanmoins tirent leur origine de la même source divine [Chaiah, Iod-Havah Elohim, Binah].» – Zohar

Comme nous l’avons déjà expliqué, nous tous, et tous les bétails et les reptiles et les animaux de la terre selon leur sexe dérive de Jehovah Elohim, Binah. Mais seul Adam peut devenir une âme vivante selon la façon dont nous utilisons Yesod, notre énergie sexuelle; le sexe est ce qui nous distingue en Dieu. Bien sûr, le peuple d’Israël, qui symbolise les alchimistes qui se recueille tous les archétypes dans leur cœur (le Royaume de Chokmah) sont différents selon l’Alchimie sexuelle. C’esti ce que la Bible appelle les âmes vivantes qui sont liées au huitième précepte que nous avons abordé aujourd’hui; et avec lui nous avons terminé cette conférence.

Questions et Réponses

Public: Qui est Nebuchadnezzar?

Instructeur: Lisez le livre de Daniel dans la Bible, là Nebuchadnezzar apparaît comme le personnage principal, à côté de Daniel, dans les chapitres 1-4. Regardez aussi Nabucco l’opéra de Verdi.

Public: Le nom Nebo est-il le mercure? Et nous avons le même à la fin comme Nezzar, qui est Nazzar.

Instructeur: Voilà une bonne déclaration. «Le nom masculin נביא (nabi’), qui signifie le porte-parole ou haut-parleur» se rapportent à Mercure, Hermès, le messager des Dieux; et la racine de Nazzar – oui; Nazzar selon le Maître Samaël se rapporte au nez, le nez droit.

Public: Et נבוך Nabuch signifie aussi en Hébreu confus, mais c’est intéressant, parce qu’il crée le veau d’or, mais il met aussi les jeune Geborim dans la fournaise ardente.

Instructeur: Vous voulez dire pour le veau d’or, la statue d’or?

Public: Oui, alors qui est Nebuchadnezzar?

Instructeur: Eh bien, il est comme vous l’avez dit Nebo ou נביא (nabi’), l’âme du mercure atteignant Nazzar, la racine du nez, où l’on trouve le centre magnétique du Père dans la tête. Donc, sur la base de cette déclaration que vous avez dit, c’est facile à comprendre, lorsque vous connaissez l’Alchimie. Nebuchadnezzar est le roi ou Melech de Babylone, notre tête; en d’autres termes, l’Âme Humaine de l’alchimiste qui fait le travail alchimique, mais puisque cet alchimiste ne détruit pas l’ego, de toute évidence, il construit une statue en or. C’est précisément ce qui est arrivé dans le Gnosticisme; lorsque quelqu’un arrive à la cinquième initiation des Mystères Majeurs, il construit une statue en or et il demande à ses disciples de l’adorer. Il dit: «Je suis un maître de la cinquième initiation, et si vous ne m’adorez pas, alors vous irez en enfer.» Ainsi, lui et ses disciples font une idole mentale et l’adore. Comme l’a dit le Maître Samaël, nous devrions cesser d’adorer des idoles d’argile, qui sont bien sur des individus dans le plan physique, qui sont faits d’argile, Malkuth, la poussière de la terre, qui a construit pour eux-mêmes des statues dorées. Donc, finalement ce que nous pouvons expliquer au sujet de l’idolâtrie, lorsque vous êtes un alchimiste, lorsque vous savez comment transmuter et lorsque vous construisez des initiations, des degrés, est que l’idolâtrie ne concerne pas les statues et les icônes que les gens fabriquent. Car une idole avant d’être sculptée, gravée ou ciselée sur un matériau quelconque, apparaît d’abord dans le mental en tant qu’une image mentale; donc une idole est définie comme toute possession mentale qui affecte notre situation psychologique qui contrôle notre comportement intellectuel, émotionnel et moteur. Ainsi, malheureusement les mythomanes trouvent toujours des fidèles qui les adorent. Et bien sûr, ils ne suivent pas leur vrai Dieu, qui est dans leur colonne vertébrale, mais une statue en or, car ils pensent que c’est le chemin. Mais lorsqu’on connaît l’Alchimie comme Shadrach, Meshach et Abed-Nego, nous n’allons pas adorer leur statue d’or, et nous leur disons: Désolé, nous travaillons avec l’Alchimie, et si vous voulez une preuve de cela – mettez-nous dans la fournaise ardente de l’Alchimie sexuelle.

Nous allons continuer à parler de Nebuchadnezzar dans des conférences à venir, qui se rapportent aux autres préceptes alchimiques que nous allons aborder, comme par exemple lorsque Nebuchadnezzar a été transformé en une bête, parce qu’il s’est lui-même prosterné. Donc, nous n’avons pas encore fini avec Nebuchadnezzar.

Public: Comment se fait-il que Chokmah est dans la glande pituitaire et en même temps le cœur est le trône de Chokmah?

Instructeur: kabbalistiquement parlant, dans la tête, nous avons les atomes spirituels de la Sainte Trinité – l’atome spirituel du Père vibre dans le centre magnétique situé à la racine de notre Nazzar ou nez; lorsque nous transmutons notre Nebo ou נביא (nabi’), notre âme du mercure, ce centre magnétique vibre intensément. L’atome du Saint-Esprit, Binah, vibre dans la glande pinéale, et l’atome du Fils vibre dans la glande pituitaire. Telle est la Trinité dans la tête, dans la canopée de l’Arbre de Vie. Mais ces trois forces logoïques (Père, Fils et Saint-Esprit) gouvernent à partir du cerveau les trois systèmes nerveux de notre corps. Le Père, Kether gouverne son royaume dans la tête. Le Saint-Esprit gouverne son royaume dans les glandes sexuelles. Le Fils, qui vibre dans la glande pituitaire gouverne son royaume dans le centre émotionnel supérieur, situé dans le cœur, Tiphereth. Voilà pourquoi, tout Bodhisattva qui représente Chokmah (le Christ, le Christ Cosmique Universel – comme Jésus) est toujours représenté avec le cœur enflammé, montrant le cœur couronné d’épines, parce que le cœur est le Royaume de Chokmah, le Fils; le cœur est toujours lié au Christ, le Fils. En d’autres termes, c’est là dans le cœur que l’initié apprend à être compatissant, ainsi il cesse d’être un sectaire, parce qu’il ne suit plus la lune, mais le Soleil-Christ; la lune se rapporte au sectarisme, à des clans religieux. Ici, par exemple, sur la terre, nous disons: «OK, si je rentre dans l’initiation, je vais entrer dans le Nirvana et je vais être hors de ces clans de la terre, en dehors de ces sectes ou groupes.» Mais nous découvrons que dans le Nirvana il y a aussi des clans. Le Nirvana a aussi des clans, des groupes différents. Là, nous trouvons les initiés de cette race racine ou d’autres races racines, dans les différents niveaux du Nirvana, ces initiés suivent leur tradition, lorsqu’ils retournent sur terre, ils retournent dans leurs traditions. Voilà comment nous voyons par exemple des réincarnations dans le Bouddhisme, le Bouddhisme Tibétain – toutes ces âmes qui suivent cette tradition, elles se réincarnent dans la même race, et il y a des maîtres qui aiment aussi cela, qui sont trop attachés à leur race, même dans le Nirvana, ils reviennent dans le Corps Physique et veulent continuer leur travail dans cette race. Et c’est le Chemin Lunaire lié à la Voie en Spirale, mécanicité. Ainsi, les clans existent aussi dans le Nirvana. Voilà pourquoi le Maître Samaël dit que lorsque vous entrez dans la Voie Directe, les initiés vous arrêtent et vous disent: «Viens avec nous», parce qu’ils veulent que l’initié soit dans leurs clans, dans leurs groupes, mais le Bodhisattva révolutionnaire dit: «Je suis avec toute l’humanité, et j’aide l’humanité, peu importe quel clan.» Les Bodhisattvas suivent le Chemin Solaire, et au moyen de la Voie Directe ils vont au-delà du Nirvana après avoir surmonté la tentation de ces Dieux. Donc d’abord, dit le Maître, nous devons éviter les tentations des démons dans ce monde physique. Ensuite, lorsque nous vainquons les tentations démoniaques nous allons dans le Nirvana, et il nous faut surmonter la tentation des Dieux. Ainsi, les Bodhisattvas vont au-delà du bien et du mal, parce que les Dieux sont biens, ils sont sur le côté droit. Et les démons sont sur la gauche, en bas dans Klipoth, ils sont dans le mal, faisant le travail, le travail alchimique, dans le mauvais sens. Mais les Bodhisattvas doivent aller au-delà du bien et du mal. Ainsi, encore maintenant, si nous sommes consciencieux de ce que nous disons, nous devons admettre que nous sommes mauvais. Nous devons aller d’abord aller dans le bien et puis nous devons surmonter le bien, mais d’abord nous devons vaincre le mal.

Public: Donc, le côté gauche de l’Arbre de Vie dont nous parlions – je suis peut-être confus – soyez libre de me corriger. Le côté gauche de l’Arbre de Vie est Ammon et Moab, et le côté droit, vous avez dit, pour les enfants d’Israël. Mais alors ils entrent dans Binah, qui est le côté gauche?

Instructeur: C’est parce que le côté gauche est en charge de toutes les âmes. C’est ce que nous expliquions à la fin, et ce que vous avez dit – ils entrent dans le côté gauche. Mais, le haut de la colonne de gauche se rapporte au premier triangle, et n’a rien à voir avec la négativité de celle-ci, parce que le haut du côté gauche, la colonne de gauche de l’Arbre de Vie est Binah, mais Binah dans Atziluth, et ici nous parlons de Klipoth, et nous commençons à voir Klipoth de coquilles ci-dessous, Binah dans le premier triangle, ces coquilles se rapportent à tous les sept sephiroth en dessous de la Trinité qui se rapportent à différents types de Klipoth.

Public: C’est la raison pour laquelle les prosélytes ne peuvent se relever au niveau de Geburah ou Chesed?

Instructeur: Oui, c’est le seul niveau qu’ils peuvent atteindre, mais seulement ceux qui annihilent tout l’ego et recueillent tous les archétypes d’Israël en eux-mêmes peuvent entrer dans la partie supérieure, qui est Binah, et ils y entrer tout simplement parce qu’ils connaissent le bien et le mal. Ils viennent du bien (Chesed), mais ils vainquent le mal, qui est le côté gauche, alors ils deviennent un Elohim, connaissant le bien et le mal.

Nous parlerons dans un autre exposé au sujet de ceux qui ne vont pas au-delà de Chesed, mais nous vous donnerons un indice à leur sujet, il est écrit:

meoroth

«Et Elohim dit: Qu’il y ait (Meoroth מאורת) des lumières dans l’étendue (la colonne vertébrale) du ciel, pour séparer le jour de la nuit; et qu’elles soient des pour des signes et pour les saisons, pour les jours et pour les années.» Genèse 1: 14

Nous avons déjà parlé des מאורת Meoroth, qui signifie lumières. Mais, écoutez, si nous bougeons la lettre ו Vav à partir du centre du mot מאורת Meoroth (lumières) et que nous la plaçons avant la lettre ת Tav de מאורת Meoroth, nous orthographions alors le mot מארות Maruth et Maruth מארות signifie un Hasnamuss qui à travers la fornication a pris la lumière du ו Vav de la colonne centrale et l’a placé dans la colonne de gauche et a fait de lui-même un Maruth ou un Hasnamuss. Et Maruth מארות en Hébreu signifie malédictions. Une autre question?

Public: Donc voilà pourquoi le Zohar a dit: «C’était au troisième jour [troisième initiation des Mystères Majeurs] que la lettre Vav ו est entrée dans le nom divin et a pris sa position entre les deux lettres ה Hei du nom sacré. Alors quel était le nom sacré avant la troisième initiation? Il était juste יהה Iod-Hei-Hei?

Instructeur: Le nom sacré de Dieu est toujours יהוה Iod-Hei-Vav-Hei ; mais lorsque vous élevez le Serpent d’Airain dans votre perche, dans votre colonne vertébrale, dans votre ו Vav, dans la troisième initiation des Mystères Majeurs, alors vous pouvez dire: «הללויה Hallelujah, maintenant je suis un exemple vivant de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, parce que j’ai créé mon ו Vav dans le troisième jour, en d’autres termes, j’ai créé le Fils, le «ו » Chrestos à l’intérieur, qui est le Corps Astral, parce que le Corps Astral est le puissant médiateur astral qui relie notre personnalité physique à l’immanence suprême du Père Solaire.» Et voilà comment vous placez le ו Vav, ce qui signifie, vous placez votre Corps Astral entre le Heiה  supérieur dans le ciel et le Hei ה  inférieur de la terre, votre physicalié. Ensuite, vous pouvez dire que vous êtes immortel dans le plan astral, parce que le Corps Astral solaire est le ו Vav du troisième jour. Donc avant d’atteindre la troisième initiation personne n’a le ו Vav de Iod-Hei-Vav-Hei יהוה  à l’intérieur.

Là maintenant, vous avez seulement Iod-Hei ci-dessus, qui est יה Jah, votre Monade, et en-dessous, vous avez le ה Hei inférieur qui est votre physicalité. Mais où est le «I» Chrestos maintenant, le ו Vav, Naher, le fleuve, où est-il? Eh bien, vous devez atteindre la troisième initiation et ensuite vous allez construire ce ו Vav, et vous direz: «voici – un initié, sur lequel le nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei peut être lu. Donc, oui, avant la troisième initiation le nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei n’est pas écrit en nous, parce qu’à travers la fornication nous enlevons la lettre ו Vav du centre de מאורת Meoroth, la lumière.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Fertility and Mastery

Jehovah Elohim

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Préceptes d’Alchimie

Arik-AnpinAujourd’hui, nous allons parler des quatrième et cinquième préceptes kabbalistiques et alchimiques. Le quatrième déclare: «Sache donc en ce jour, et retiens dans ton cœur, que יהוה est Elohim dans le ciel au-dessus, et sur la terre; en-dessous il n’y a personne d’autre.» – Deutéronome 4:39, qui explique comment Jehovah Elohim est une unité multiple parfaite.

Comme nous pouvons le voir, cette unité est symbolisée par le graphique d’Arik Anpin ou Adam Kadmon avec la citation biblique suivante:

«Elohim se tient dans l’assemblée de אל El, qui juge au milieu des Elohim. J’ai dit, vous êtes des Elohim; Et vous tous, vous êtes enfants de עליון Elion [le Très-Haut]. Néanmoins, comme Adam tu vas mourir, et tomber comme [Tiphereth] l’un des princes.» – Psaume 82

Ainsi, selon le Psaume 82 אלהים Elohim devient une unité parfaite multiple dans la congrégation de אל El. Cette congrégation est symbolisée par יהוה et dans le graphique par les Quatre Mondes de la Kabbale. Le premier est י Iod, la tête de Arik Anpin ou l’Ancien des Jours, qui représente alchimiquement le monde d’Atziluth. En Iod, nous trouvons la congrégation de אל El, en tant qu’archétypes. Le deuxième Monde Kabbalistique est le monde de יה Jah ou Iod-Hei, qui est le Monde de Briah, la création, l’acte d’engendrer Iod, les archétypes, en Hei. Le troisième est le Monde de Yetzirah, ou monde de la formation, l’acte de donner forme à ces archétypes dans notre utérus divin ou moelle épinière, qui est le Vav de Jah ou Iod-Hei-Vav du nom sacré de Elohim יהוה. Le quatrième est le Monde d’Assiah, ou matière et action dans n’importe quelle dimension. Cela se rapporte à la Hei finale et le nom complet de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

Ici, nous abordons Iod-Havah ou יהוה Iod-Hei-Vav-Hei alchimiquement, en relation avec les Quatre Mondes.

arik-anpin

Donc, la tête de Arik Anpin est liée à la lettre Iod qui est la première lettre du Saint Nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. La lettre Hei est ajoutée à Iod dans le deuxième monde; la lettre Vav est ajoutée à Iod-Hei dans le troisième monde; ainsi, en atteignant le quatrième monde, nous ajoutons la Hei finale à Iod-Hei-Vav afin de préciser le nom complet יהוה Iod-Hei-Vav-Hei au fond. Ceci est dans le but de montrer – comme l’explique le Zohar «que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim, dans les cieux au-dessus, et au-dessus de la terre.» Ainsi, Elohim et יהוה Iod-Hei-Vav-Hei sont les mêmes.

Du point de vue alchimique, nous devons comprendre que le vieil homme imaginaire que nous voyons dans le graphique est formé par l’ensemble des éléments ou archétypes qui sont dans différents niveaux de développement au sein des Quatre Mondes.

Dans la tête, nous trouvons les archétypes, qui sont les éléments divins qui – comme des pensées ou des idées dans notre tête – ont la possibilité de développement à travers Iod, main, phallus. Afin de les développer, nous devons descendre dans le monde de la création, où l’on trouve le mot articulé, le mantra Jah ou Iod-Hei, qui se rapporte à la dualité ou la force créatrice de Briah, qui est liée spécifiquement à Daath, la gorge et le cœur d’Arik Anpin; C’est ainsi que nous devons visualiser Jah. Le troisième est IAO ou יהו Iod-Hei-Vav, qui comme nous le voyons, Iod sur la droite est liée à la force masculine, Hei sur la gauche est liée à la force féminine, et Vav au centre se rapporte toujours à la moelle épinière qui relie le Iod ou phallus à Hei, l’utérus ou la gorge d’Arik Anpin. Lorsque nous parlons d’Arik Anpin, nous devons comprendre que l’Ancien des Jours est un être androgyne.

La lettre Vav dans la Kabbale est liée à Yesod, la force sexuelle, et à Tiphereth, le cœur. Alors Vav relie Yesod et Tiphereth à travers la colonne vertébrale. C’est la raison pour laquelle la colonne centrale de l’Arbre de Vie se rapporte à la lettre Iod, la lettre Vav, et la dernière lettre Nun. Lorsque nous atteignons le fond de cette image d’Arik Anpin, nous trouvons la planète Terre, qui représente l’action et la matière dans n’importe quelle dimension. Visualisons l’Ancien des Jours toujours au-dessus de la terre, puisque Malkuth, la terre, en tant que résultat final de son pouvoir, est l’élément qui représente l’activité de la matière dans toutes les dimensions. Ainsi Arik Anpin est toujours au-dessus d’elle comme nous allons voir à travers les différentes explications alchimiques que nous allons donner en relation avec les quatrième et cinquième préceptes du Zohar.

trianglefourworlds

Ces graphiques nous montre la relation du triangle, symbole de la trinité, avec les Quatre Mondes de l’ensemble de l’Arbre de Vie. Ainsi, nous trouvons le dédoublement du saint nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei en quatre parties. Les noms des Sephiroth sont écrit avec lettres Hébraïque parce que nous devons les apprendre. Oui, nous devons nous familiariser avec ces lettres kabbalistiques afin de comprendre le développement alchimique de Elohim à l’intérieur de nous.

Étudions maintenant la relation du premier triangle de l’Arbre de Vie avec le mot Elohim אלהים [Aleph-Lamed-Hei-Iod-Mem]. Le mot El [אל Aleph-Lamed] signifie Dieu et se rapporte à Kether, la première sephirah. Le mot Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei] signifie Déesse ou Ces (Ceux) respectivement, et se rapporte à Chokmah, la deuxième sephirah. Et enfin, le nom complet Elohim אלהים [Aleph-Lamed-Hei-Iod-Mem] signifie Dieux et Déesses et se rapporte à Binah, le troisième sephirah. Voilà comment le mot Elohim אלהים se rapporte à Kether, Chokmah et Binah, le premier triangle, la trinité, de l’Arbre de Vie.

Donc, nous voyons aussi comment יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton, se rapporte aux premier, deuxième et troisième triangles et le fond de l’Arbre de Vie, cela indique alchimiquement que יהוה Iod-Hei-Vav-Hei se rapporte à Kether [tête], Tiphereth [cœur] et Yesod [sexe], le pilier central de l’Arbre de Vie en Malkuth notre physicalité. Comprenez que la lettre Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei est prononcée à deux reprises afin que le «Iod» puisse faire – sortir de Daath, à travers Vav, le pilier central – Malkuth [royaume, la dixième sephirah], le fond même de l’Arbre de Vie.

Ainsi, partout où nous regardons dans l’Arbre de Vie, nous regardons toujours les Lettres Saintes יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton; à savoir, Iod, Jah = Iod-Hei, IAO = Iod-Hei-Vav et Iod-Hei-Vav-Hei, qui est kabbalistiquement traduit comme Iod-Havah.

El [אל] est également lié à la sephirah Chesed, qui représente notre propre Intime, notre propre Esprit, notre propre Ange ou notre propre Dieu individuel particulier. C’est pourquoi, lorsque nous disons El [אל], nous nous référons à notre propre particularité divine; Mais, ce El [אל] est juste le רוח אלהים Ruach Elohim, car, notre רוח Ruach-Esprit est juste une émanation de la trinité au-dessus qui est nommé Elohim אלהים.

Nous avons également dit que El [אל] est lié à Kether, qui est le commencement du mot Elohim אלהים, voilà pourquoi nous nous référons toujours à Kether comme le Père de notre Père, ou le Dieu de notre Dieu.

La multiplicité du nom Elohim אלהים est en effet belle lorsque nous commençons à le comprendre à travers les différents aspects de l’Alchimie. Par exemple, Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei], qui signifie Déesse ou Ces, est toujours liée à la sephirah Chokmah; en d’autres termes, [אלה, Ces et Déesse] il se rapporte au Monde de Briah-création.

Maintenant, le Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei plus le El [אל] de Elohim אלהים, qui représentent Kether, ensemble deviennent אלי [mon Dieu] dans le Monde de Atziluth, et est singulier. Mais, lorsque El [אל] atteint Chokmah – qui est le Fils, le Christ, et qui est représenté par la lettre Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei – alors El [אל] devient Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei]; ainsi, Déesse et Ces sont en charge du Monde de Briah-création.

La syllabe ים Yam [qui signifie mer] à la fin du mot Elohim אלהים se rapporte à Binah. Lorsque ים Yam est alchimiquement combinée avec la syllabe אלה Elah, Déesse et Eleh Ces אלהים de Elohim en Briah, il explique le mystère de Binah comme suit: El-Ha-Yamאל-הים qui signifie «Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam qui signifie «Déesse de la Mer» et אלה-ים Eleh-Yam qui signifie ces [archétypes dans les] eaux de Binah, l’Éternel Dieu.

poseidonaphrodite

Donc, du point de vue alchimique, le mot אלהים Elohim est en effet merveilleux, car alchimiquement il renferme beaucoup. אלהים Elohim ne devrait pas être traduit comme Dieu, parce qu’en Hébreu Dieu est El [אל] masculin, ainsi, en traduisant Elohim par Dieu, nous  enlevons אלה Elah, Déesse et Eleh Ces enfants  du mot אלהים Elohim. C’est pourquoi il est écrit dans le Psaume 82: «Elohim se tient dans l’assemblée de אל El, qui juge au milieu des Elohim», c’est parce que chacun d’entre nous a notre propre El [אל], qui réside dans notre partie la plus intime.

En d’autres termes, nous trouvons comment אלה ces attributs ou אלה ces archétypes d’Atziluth, le premier triangle, s’exprimeront et se développeront dans le deuxième triangle ou Monde de Briah à travers El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de Mer» et אלה- ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer»,  les aspects masculin et féminin de Elohim dans les eaux de Binah. Voilà pourquoi l’orthographe de Déesse et Ces est אלה, le même, car Ces [אלה, Aleph-Lamed-Hei] est pluriel et אלה Elah est singulier et féminin.

«Ces אלה sont [les archétypes d’Israël, les enfants de עליון Elion – le Très Haut] les générations de [מי Mi et מה Mah] les cieux et de la terre lorsqu’ils ont été créés [en Briah], au jour où יהוה אלהים Jehovah Elohim [Binah] fit la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

Donc, אלה Eleh, ces (archétypes) dans le Monde de Briah se développeront grâce à El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer» de Binah, Ces deux aspects alchimiques de Binah forme Adam à l’intérieur de la moelle épinière, qui est représentée par la lettre Vav de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Voilà pourquoi lorsque אלה Elah atteint Binah elle devient אלוה Eloah en Yetzirah, parce que sans l’utérus de אלוה Eloah, l’aspect féminin de Binah, ces אלה Eleh-archétypes, ne peuvent pas se développer. Ainsi, lorsque ces deux aspects de ים Yam forment alchimiquement Adam dans le Vav, ou l’utérus divin de Yetzirah, alors Vav transforme ים Yam en יום Yom, qui signifie «Jour».

«Vav [le pilier central, Sushumna ou utérus divin de Binah] Elohim appela [le pilier droit Adam] la lumière Jour et [le pilier gauche Eve] l’obscurité Nuit. [Ainsi, quand en eux] Vav [Ida] le soir Vav [Pingala] le matin étaient [alchimiquement joints, alors] le premier jour (יום Yom) [se leva dans leur Sushumna].» – Genèse 1: 5

Ces אלה se rapportent également aux archétypes qui sont nommés «Congrégation d’Israël», qui sont contenus en potentialité à l’intérieur de Elohim, à savoir, Kether le Père, Chokmah le Fils, et Binah la Mère Divine, qui est également liée à Iod et Mem-finale, Les dernières lettres de Elohim. Iod et Mem-finale est lu ים Yam, ce qui signifie eau, mer, la lumière-océan de Atziluth.

«L’expression «Congrégation d’Israël» se réfère en première instance aux [archétypes] enfants premiers nés de la Lumière ou, comme on les appelle dans le Livre de Job, les étoiles du matin, qui, avec les Enfants des Elohim, chantèrent leur chant de louange à la création du monde. Dans un sens étendu, elle inclut les [alchimistes] vrais enfants de la lumière qui ont atteint à la Vie Divine.» – Zohar

De Elohim-Binah, c’est-à-dire de El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer» en Daath, l’Eden supérieur, les archétypes descendent à travers נהרה Nahera, le fleuve de lumière, dans les eaux des fleuves de la gauche et de la droite à savoir, Pison et Gihon, la Monade, Geburah et Chesed. Voilà pourquoi, lorsque nous prononçons le nom Elohim Gibor אלהים גבר nous nous référons à El [אל] Chesed-Abraham et אלה ces archétypes-Israël solaires qui descendent à travers le fleuve Pison d’Isaac le גבר Gibor ou Homme venant de Geburah dans les eaux du fleuve Hiddekel en Tiphereth, Jacob-Israël. Et enfin, de Tiphereth אלה ces archétypes-Israël descendent dans ים Yam, les eaux de l’Euphrate, Yesod-Sexe dans Malkuth-Égypte, notre physicalité.

Donc, lorsque nous étudions Elohim אלהים alchimiquement, nous apprenons alors comment le Iod ou potentiel Shakti de El, Elah, Eleh, אלה en tant que forces se rapportent à ים Yam, l’eau; ou comment le Iod ou les forces solaires qui fécondent la Shekinah, la Mère Divine, se rapportent à la lettre Mem, l’eau. Donc, les lettres Iod et Mem sont en effet la clef pour comprendre que, pour que le Iod ou les forces solaires de El [אל], Elah ou Eleh [אלה] se manifestent dans l’univers, l’eau ou Mem, est nécessaire; Et c’est quelque chose que nous pouvons même prouver physiquement, car cette planète serait une lune sans l’eau. Ainsi, l’eau est cet élément dans n’importe quel endroit de l’univers qui mettra Elah et El אלה, ces générations des cieux et de la terre, en activité; voila comment l’Alchimie et la Kabbale montrent Elohim dans l’univers et en nous. Rappelez-vous que physiquement nous sommes au moins 80% d’eau. Ainsi El, Elah, Eleh se manifestera en nous grâce aux éléments liquides que nous avons dans notre physicalité, si nous profitons de l’eau créatrice qui, dans la Kabbale est symbolisée par la lettre Mem.

«Les eaux» en Hébreu est écrit המים [Hei Mem Iod Mem-finale] Ha-Mayim, dans ce mot, nous avons une belle description des eaux. Dans le mot Ha-Mayim la lettre Hei signifie «le» et Mayim «eaux». La deuxième lettre Hei (de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei) est toujours lié à Malkuth, l’aspect féminin de Dieu. Ce second Hei agit dans notre sexualité, et les lettres Mem et Mem-finale sont le symbole de l’eau, tandis que la lettre Iod au centre de מים est le potentiel Shakti masculin. C’est pourquoi, lorsque nous lisons le mot המים Ha-Mayim vers arrière, nous trouvons les deux mots מי Mi et מה Mah, qui sont les aspects masculin et féminin des eaux, les deux polarités des eaux. Alors, lorsqu’en Alchimie nous abordons «les eaux» nous les abordons toujours au pluriel, car elles ne sont pas une force singulière, car dans les eaux nous trouvons le masculin et le féminin, c’est ce que le Zohar déclare et c’est très bien caché dans les Écritures de sorte que même ceux qui étudient le Zohar ne le saisissent pas.

Mi מי se réfère Iod, l’aspect masculin des eaux, et Mi מי en Hébreu signifie «qui».

Mah מה se réfère à Hei, l’aspect féminin des eaux, et Mah מה en Hébreu signifie «quoi».

Mi מי se rapporte à ces eaux dans notre physicalité appelées les fluides cérébro-rachidiens et Mah מה se rapporte aux fluides sexuels que les hommes ont dans leur prostate et les femmes dans leur utérus. Donc, nous avons Mi מgh en haut et Mah מה en bas.

Donc, voilà comment kabbalistiquement et alchimiquement, ces deux syllabes Mi מי et Mah מה cachent les mystères de המים Ha-Mayim, «les eaux» de la Genèse. C’est pourquoi il est écrit:

«Vav l’Esprit de Elohim [ורוח אלהים- Ruach-Elohim] planait sur la surface de [המים- Ha-Mayim] les eaux.» – Genèse 1: 2

La moelle épinière, Vav, est associée à l’activité alchimique sexuelle de Mi מי ou אל-הים El-Ha-Yam, l’esprit, au dessus de Mah מה, les eaux masculines et féminines de la sexualité. Lorsque la femme et l’homme sont actifs alors le Iod de l’Esprit de Elohim est entre eux, les deux Mem de מים Mayim. Dans notre physicalité המים Ha-Mayim correspond à nos fluides céphalo-rachidien et génitale. Ainsi, afin de mettre la force de המים Ha-Mayim, les eaux, en activité, nous devons accomplir l’acte alchimique sexuel, qui est l’activité des deux polarités de Mah מה, ou אלה-ים Elah-Yam.

Le Zohar déclare:

«Le quatrième précepte enseigne que יהוה [le Tetragrammaton, Iod-Hei-Vav-Hei] est אלהים Elohim.

Autrement dit, יהוה [Jehovah] a deux polarités: Iod (Phallus de Jehovah) et Hei (Utérus de Jehovah); Vav (Jehovah en tant que homme) et Hei (Jehovah en tant que femme). Ainsi, Elohim אלהים se manifeste à travers ces deux polarités en haut et en bas; comme il est écrit alchimiquement:

À travers Vav vous connaissez [Daath דעת] aujourd’hui, à travers Vav dans le Sabbath, El אל dans votre cœur, que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim, dans les cieux en haut, Vav au-dessus de la terre, עוד OD [le témoin] sous Ain.» – Deutéronome 4: 39

Vav signifie «et» en Français, mais nous avons avons écrit «Vav» afin de souligner que Vav en tant que masculin représente aussi le système cérébro-spinal, qui a la forme de la lettre Vav. La clé pour découvrir les mystères de la Genèse se trouve dans la lettre Vav que les Maîtres du Zohar expliquent, mais d’une manière très cachée que même ceux qui sont experts en compréhension de la langue Hébraïque ne comprennent. C’est parce qu’ils sont fornicateurs. Oui, pour comprendre la Genèse, nous devons être des alchimistes.
aleph
Écoutez, pour comprendre la Genèse, nous devons commencer à partir du point de vue que la lettre Vav représente notre colonne vertébrale, car dans notre physicalité Vav sépare nos eaux supérieures de nos eaux inférieures. Le potentiel Shakti de nos deux eaux est symbolisé par deux lettres Iod ‘[Iod יד signifie main, bras, en Hébreu] trouvées dans la lettre Aleph. En d’autres termes, nous sommes, symboliquement parlant, une lettre Aleph marchant, car le potentiel Shakti de nos המים Ha-Mayim (les deux eaux que nous expliquons ici en tant que Mi מי en haut et Mah מה en bas) sont divisés par notre colonne vertébrale – la lettre Vav.

La lettre Vav divise et sépare les eaux inférieures des eaux supérieures. Les eaux en haut sont représentées par Adam, le fluide cérébro-rachidien et les eaux en bas par Eve, le liquide génital. Ainsi, en commençant par ce point de vue alchimique, nous pouvons alors comprendre les eaux alchimiques de la Genèse. Ces eaux sont très profondes, car à l’intérieur de ces eaux sont cachés les mystères du livre de l’Alchimie que l’on appelle la Genèse dans la Bible. En effet, la Genèse est un livre d’Alchimie.

Alors Deutéronome 4:39 déclare alchimiquement: à travers Vav, notre colonne vertébrale, notre cerveau connaît les mystères de Daath דעת à l’intérieur de chaque jour de la Genèse, dans la gorge, car, les mystères de Daath se rapportent à la parole, mais à l’intérieur du Vav qui est la colonne du milieu, le pilier central, qui en nous est l’Arbre de Vie. Ainsi, à travers Vav nous connaissons le pilier central; à savoir, Daath (gorge), Tiphereth (cœur), et Yesod (sexe), et à travers Vav nous connaissons Malkuth, le Sabbath.

Physiquement et alchimiquement parlant selon le Zohar et la Genèse, nous avons deux Sabbath ou Malkuth. Le premier Sabbath est la Femme, la nuit; Le deuxième Sabbath est l’Homme, le jour. Ainsi, nous travaillons avec Daath, qui est le secret de l’Alchimie, à travers Vav dans le Sabbath, précisément, lorsque le Sabbath de l’homme rejoint sexuellement le Sabbath de la femme et les deux font un jour. Le Sabbath est le septième jour qui, selon les sept jours de la Genèse est Malkuth, la septième sephirah, en comptant les sept Sephiroth inférieurs de Chesed jusqu’à Malkuth, qui alchimiquement est toujours féminine.

Ainsi, lorsque nous nous référons au Sabbath, nous nous référons à Malkuth, les corps physiques masculins et féminins. Notre physicalité est notre Sabbath, qui est également divisé en nuit et jour ou féminin et masculin. C’est ainsi que nous devons appréhender le Sabbath.

Le verset continue: «El אל dans ton cœur», parce que El אל notre Dieu, Chesed, Miséricorde, exprime son amour à travers Tiphereth, le cœur.

Ainsi, à travers tous ces aspects, nous comprenons «que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim», parce que c’est la façon dont nous associons le nom יהוה Iod-Havah avec אלהים Elohim, qui est formé par une pluralité de différents éléments divins en nous. Elohim est une unité multiple parfaite en nous, à l’intérieur de nous.

Si Elohim est une unité multiple parfaite en nous, il est aussi tellement en dehors de nous, car si chacun de nous est une unité multiple parfaite, alors il y a plusieurs unités parfaites qui forment une grande unité ou Elohim «dans les cieux au-dessus, et (Vav) au-dessus de la terre». comprenez que cette unité se manifeste à travers la colonne vertébrale des personnes chastes et non à travers la colonne vertébrale des fornicateurs. Le Vav dans fornicateurs, le Vav dans leur terre particulière ou physicalité n’est pas alchimiquement éveillé à l’esprit; par conséquent, leur Elohim ne se manifeste pas en eux.

Pour que notre Elohim soit au-dessus de la terre (physicalité), nous devons éveiller les Iod ou potentiel Shakti des feux solaires à l’intérieur de notre colonne vertébrale, qui sont «עוד Od [en effet] sous Ain.» Le mot עוד Od signifie «un autre» mais si on enlève la lettre Vav, le mot qui reste est עד Od, qui signifie «témoin». La lettre Vav est au milieu du mot עוד Od afin d’indiquer que Vav est la lettre qui apporte les forces de l’Ain Soph Aur à travers notre colonne vertébrale. Voilà pourquoi עד Od, qui contient la force solaire de l’Ain Soph Aur, est au-dessous de Ain, le néant. Voilà comment Aur, la lumière, descend de l’Ain Soph dans l’Arbre de Vie, la ligne verticale, le Vav, notre colonne vertébrale, dans chacun de nous.

Ainsi, nous voyons comment cette force – qui est des forces, que le livre de la Genèse appelle Elohim – travaille alchimiquement à travers l’Arbre de Vie, qui est la colonne vertébrale en nous. Donc, Elohim est une unité multiple parfaite. Si nous pensons que Dieu est quelqu’un dans l’espace et que nous sommes ici-bas, alors nous tombons dans l’hérésie du séparatisme, car Dieu ne peut exister hors de sa propre création, car la création divine se maintien en raison de la volonté de Dieu, qui est l’énergie sexuelle qui est toujours en mouvement. Écoutez, les animaux déplacent l’énergie créatrice divine de Dieu vers le bas lorsqu’ils forniquent, mais les alchimistes déplacent l’énergie créatrice divine vers le haut lorsqu’ils font sa volonté sur la terre comme elle est faite au ciel. Donc, tout dépend du Thelema, la volonté.

francis

Nous illustrons Thelema avec la belle peinture de Saint François d’Assise – qui était en effet l’un des grands alchimistes qui ont enseigné la doctrine que nous enseignons ici. En Italie, il est vénéré comme un Saint qui soi-disant ne  connaissait rien au sujet de l’Alchimie, mais en dépit de ces caractérisations, Saint François d’Assise était un grand alchimiste, car à son époque l’Alchimie était enseigné en secret. Nous n’allons pas parler de sa vie privée, mais  mentionnerons ce qu’il fait dans cette image; qui est, il regarde son front, entre les yeux, où nous avons le Chakra Ajna qui se rapporte à la clairvoyance. C’est à travers ce chakra que nous pouvons voir les choses divines, car à la racine de notre nez, nous avons le centre magnétique où l’on trouve l’atome du Père.

Genèse 1: 1 stipule: « ברא אלהים Bera Elohim, qui signifie Elohim créa, mais en séparant la syllabe ים de אלהים, la phrase peut être lu אלה מי-ברא Mi bera Eleh, ce qui signifie «Qui créa ces»

    «Levez vos yeux en haut et voici qui a créé ces derniers.» – Ésaïe 40:26

    Levez vos yeux en haut. Où? À l’endroit où tous les regards sont tournés. Là [au centre magnétique – la racine du nez] entre l’ouverture des yeux. Là vous reconnaîtrez le mystérieux Ancien qui a créé ces derniers et est l’objet de recherche. Et qui est-il? Il est Mi (qui) qui est appelé le sommet des cieux au-dessus [non seulement dans notre physicalité, mais aussi dans les Quatre Mondes de la Kabbale, car Mi se rapporte au monde d’Atziluth], car toutes les choses existent par sa volonté. Parce qu’il est l’objet caché et invisible après quoi tous cherchent. Par conséquent, cet être mystérieux appelé Qui (Mi), et au-delà de lui cherche en vain, [ainsi, réalisez que Mi (qui) est entre nos sourcils, qui est l’endroit où nous voyons nos pensées, quand nous pensons ou analysons, quand nous méditons, où nous voyons tout à travers notre troisième œil qui se rapporte à nos glandes pinéale et pituitaire, c’est cette partie de notre tête où l’on voit tout, même physiquement]. Fouillez à l’autre extrémité [de notre colonne vertébrale] où se trouve un autre être connu sous le nom Quoi! (Mah). Qu’est-ce qui distingue l’un de l’autre? Mi (qui), l’invisible et le caché, est celui que tous les êtres créés cherchent à connaître, mais après tous leurs efforts et les efforts, par l’acquisition de connaissance, ils viennent enfin à Mah (le quoi, la Mère Divine Kundalini). – Zohar

Alchimiquement parlant sous la lumière du Tantra lorsque nous arrivons enfin à Mah «Quoi» (qui est la Mère divine, la force sexuelle) nous comprenons alors que c’est seulement à travers elle qu’on peut aller jusqu’à notre cerveau, parce qu’elle doit monter à travers la colonne vertébrale, qui est représentée par la lettre Vav ou serpent d’airain avec lequel chaque verset de la Genèse commence.

Imaginons les deux extrémités de notre colonne vertébrale et visualisons que Mi מי en tant que Père est dans nos fluides cérébro-spinaux et Mah מה en tant que Mère est dans nos fluides génitaux. Dans l’Alchimie les deux fluides sont appelés Mercure. Ainsi, les résultat des deux fluides s’élève en tant que serpent d’airain dans Vav, la moelle épinière; c’est pourquoi il est également indiqué que Vav, le serpent, est le Fils de Mi מי et de Mah מה.

Mais, le livre de la Genèse, un livre d’Alchimie, parle du serpent tentateur de l’Eden, qui est toujours lié au côté gauche de la colonne vertébrale, parce que la colonne vertébrale est représentée par le Caducée de Mercure, autour duquel sont enlacés les deux serpents Ida et Pingala. Ainsi, Ida est le serpent tentateur qui se rapporte directement à l’extrémité inférieure de la colonne vertébrale où nous trouvons nos organes sexuels. Voilà pourquoi lorsque nous abordons alchimiquement l’aspect féminin de Dieu, qui est Mah מה, les fluides sexuels, nous l’associons à Ida, qui est situé sur le côté gauche de l’Arbre de Vie et qui est également lié à la sephirah Malkuth.

Maintenant, dans l’extrémité supérieure de notre colonne vertébrale, nous trouvons notre cerveau, qui est connecté à Mi מי, les fluides spinaux masculins, associé à Pingala, l’autre serpent. Lorsque les énergies des serpents Ida et Pingala sont alchimiquement unis à la base de la colonne vertébrale, nous éveillons alors le serpent du milieu Sushumna, que Moïse a appelé le serpent d’airain.

Ainsi, dans la Genèse chapitre 3, nous trouvons le serpent tentateur, mais dans Nombres 21: 9, le serpent d’airain. Jésus dans Matthieu 10:16 a dit: «Soyez sages comme les serpents», et dans Jean 3: 14-15 Jésus a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent [d’airain] dans le désert, ainsi le Fils de l’Homme doit être élevé: Quiconque croit en lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle ».

Nous devons analyser attentivement tout ce qui touche à la lettre Vav afin de ne pas tomber dans la confusion, parce que si nous ne connaissons pas la signification alchimique de tous ces serpents bibliques, qui sont liés à la lettre Vav, on peut alors tomber dans des interprétations erronées, comme la plupart des lecteurs de la Bible, qui associent toujours le serpent avec le mal. Si les interprétations de ces fanatiques religieux étaient vraies, alors les enseignements suivants donnés par Jésus seraient considérés comme incorrects: «Soyez sages comme les serpents», «Et comme Moïse éleva le serpent [d’airain] dans le désert, ainsi le Fils de l’Homme doit être élevé» Et ce que Jehovah Elohim ordonna à Moïse dans Nombres 21: 8 («Fais-toi un serpent de feu, et mettez-le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il le regarde, vivra ») serait également considéré comme incorrect; même s’ils sont vraiment alchimiquement corrects.

Le serpent en tant que symbole est toujours alchimiquement associé à notre colonne vertébrale et système nerveux. Ainsi, c’est seulement à travers les systèmes spinaux médullaires que nous pouvons comprendre et assimiler le sens des serpents bibliques qui, dans la Kabbale se rapportent à la lettre Vav. Dans le Taoïsme אלהים Elohim se rapporte aux trois modes d’énergie nommés: Shen, Chi, et Jing et Iod-Hei-Vav-Hei יהוה à la dualité Yin-Yang.

Le Zohar déclare:

    «Le mot Elohim אלהים s’unit à  Iod-Hei-Vav-Hei יהוה [en Binah], pour montrer que les deux noms sont une seule et même chose, et sans distinction en nature ou en essence comme le laisse entendre dans les mots:

    «Et Elohim dit: Qu’il y ait des lumières dans le firmament du ciel.» Genèse 01:14

Voilà comment cela se traduit dans la Bible, mais lorsque nous lisons alchimiquement, «Et Elohim dit» (qui en Hébreu est ויאמר אלהים «Va-eamar Elohim»), nous voyons un anagramme qui dit: מי-אור אל-הים Me-Aur El-Ha-Yam, qui traduit en Français signifie: «Qui, la lumière, le Dieu de la Mer.» Aur אור signifie lumière en Hébreu et מי Mi est l’Esprit Saint auquel nous nous référons ici comme le Dieu de la Mer ou l’aspect masculin de המים Ha-Mayim, les eaux, parce que אל-הים El-Ha-Yam est אלהים Elohim en Binah.

אל-הים  El-Ha-Yam, le Dieu des Eaux, a son Iod ou ses forces solaire à l’intérieur de הים Ha-Yam, les eaux de Mah מה, de sorte que la lumière deviendra lumières [מארת Meoroth] dans le firmament du cieux.

En Sanskrit, nous dirions: Narayana déplace le Prana dans les eaux Akashiques du firmament et dans nos organes sexuels afin de mettre sa Shakti en activité, de sorte que la lumière deviendra lumières dans notre Sushumna comme dans le firmament des cieux.

yingyang

Mi מי et Mah מה sont le Yang et le Yin du Taoïsme, qui sont les deux aspects de המים Ha-Mayim, les eaux Akashiques, ou l’espace. Yin (ou Mah מה) est l’eau froide, et Yang (ou Mi מי) est l’eau chaude, ou les lumières lunaires et solaires, qui s’activent ou agissent dans l’univers grâce à l’eau. Dans la Bible Hébraïque le mot מאורת «Meoroth» se réfèrent à ces deux lumières.

Si nous lisons le quatrième jour de la Genèse dans la Bible Hébraïque (Genèse 1:14), nous allons voir que le mot «Meoroth» (qui signifie «lumières») est écrit מארת – sans la lettre Vav – mais dans d’autres parties de la Bible il est écrit מאורת, avec une lettre Vav au milieu du mot.

Le Zohar déclare:

    ויאמר אלהים יהי מארת ברקיע השמים

    Le mot מארת «Meoroth» [doit être écrit מאורת avec un «Vav» mais il] est écrit sans la lettre Vav ; מאורת «lumières» est féminin singulier dans sa forme pour montrer que [à travers la lettre «Vav» de אור Aur – qui est entre מ-אור-ת les lettres Mem et Tav – la lumière s’élève de Mem ou המים des eaux de] Iod-Havah Elohim [Binah dans Yesod-sexe, qui, grâce à la croix ou lettre ת Tav] est une unité, et non une dualité [pendant l’acte sexuel].

Dans les temps anciens, la lettre ת Tav était écrite comme une lettre X Latine, qui est la croix de Saint-André; donc lorsque nous voyons une lettre Tav, nous associons alchimiquement la lettre avec la croix. Même en Français, nous écrivons Tav avec la lettre T dont les lignes horizontale et verticale ensemble font une autre forme de la croix. Donc, la lettre Hébraïque Tav est en effet un symbole alchimique de la croix. Ainsi, grâce aux polarités féminines et masculines représentées dans les deux poutres de la lettre Tav, et grâce aux eaux symbolisées dans la lettre Mem, la lumière (Aur) apparaît dans n’importe quel Cosmos. Cela indique que le mot מאורת «Meoroth» contient les lumières féminines et masculines; voilà pourquoi ces feux sont représentés par la lune et le soleil.

Le Zohar continue:

    «Ceci est également symbolisé par la [lettre Vav ou] colonne de nuée le jour et le colonne [ou lettre Vav] de feu la nuit allant devant [les archétypes de] Israël [Tiphereth, qui est également représenté par la lettre Vav] dans le désert, ce qui représente l’Être divin [développé dans la moelle épinière qui a la forme de la lettre Vav] qui [à travers le serpent d’airain] donne la lumière et des conseils à tous les [archétypes du] monde [de Malkuth].» – Zohar

pillarofcloudNous voyons la colonne de nuée dans ce graphique qui montre Moïse prenant tous ses archétypes de Malkuth-Égypte dans le désert. Cette colonne de nuée est le symbole de la moelle épinière. Lorsque nous commençons à travailler l’Alchimie avec les forces de Jehovah Elohim en nous, nous découvrons que pendant le jour la lettre Vav, qui représente notre colonne vertébrale, est la colonne de nuée. Cette nuée indique que nous sublimons alchimiquement la vapeur de Mah מה, les eaux de Yesod ou notre sexualité, qui montent vers notre tête ou ciel. Ensuite, la nuée déverse du ciel les bénédictions ou les eaux de Mi מי sur notre colonne vertébrale, comme les eaux qui s’évaporent des rivières, lacs et océans et par la suite sont versés à nouveau sur la terre.

    «Sépare cette Terre Spiritueuse des denses ou brutes [eaux de Mah מה] au moyen de la chaleur douce, avec beaucoup d’attention. Dans une large mesure, il monte de la terre au ciel, et descend à nouveau, nouveau-né, sur la Terre, et le supérieur et l’inférieur sont accrus en pouvoir.» – Table d’Émeraude

Ainsi, la colonne de nuée est le symbole du mercure alchimique qui monte vers le ciel et ensuite descend de nouveau dans la terre. Tel est le sens de la colonne de nuée le jour; c’est un Vav alchimique. Ainsi, si nous transmutons alchimiquement nos fluides sexuels akashiques en énergie ou prana au moyen d’une chaleur douce, avec beaucoup d’attention, nous allons voir à l’intérieur comment la vapeur sexuelle akashique monte de notre sexe vers notre cerveau durant notre travail alchimique sexuel, parce que la nuée akashique ou la vapeur monte au sein de notre colonne vertébrale. Les atomes lunaires et solaires de Mi מי et Mah s’élève de nos fluides sexuels akashiques vers notre cerveau grâce à Ida et Pingala. Voilà comment cette nuée akashique est faite en nous pendant le jour.

pillaroffireMais, rappelez-vous qu’il y a aussi une colonne de prana ou feu la nuit, comme le montre le graphique. Cela signifie que lorsque nous faisons notre transmutation alchimique pendant la nuit, alors Qui, la lumière, le Dieu de la Mer, déverse son prana ou feu par le haut dans הים Ha-Yam, les eaux de Mah מה, de sorte que la lumière deviendra lumières [מארת Meoroth] dans le firmament des cieux et en nous. Ceci est dans le but de faire la lumière dans les ténèbres. Comprenez que Mi מי (l’eau masculine) est le véhicule de Iod, le feu solaire, prana, ou électricité, comme nous l’avons déjà expliqué.

Les feux praniques de El, Elah, Eleh ne peuvent pas apparaître en tant que lumières dans l’univers et en nous sans les eaux akashiques. Ainsi, cette colonne de feu ou prana s’élève également dans notre colonne vertébrale ou lettre Vav, qui est transformée en lumière (AUR) qui s’élève au sein de notre moelle épinière vers le cerveau. Et voilà pourquoi en Hébreu Vav est orthographié וו, avec deux Vav, et c’est pourquoi le mot «Meoroth» dans le quatrième jour de la Genèse est écrit sans la lettre Vav, comme pour dire, «comprenez que nous parlons ici des lumières praniques de Mi מי et Mah de l’Alchimie sexuelle au sein de votre colonne vertébrale, ainsi que dans votre cœur (Tiphereth) et votre sexe (Yesod), qui sont tous représentés par la lettre Vav». Ainsi, si nous ne réalisons pas l’Alchimie sexuelle comment allons-nous voir ces piliers?

Malheureusement, les gens qui lisent ces Écritures Saintes alchimiques littéralement pensent qu’il y a de nombreux, nombreux milliers d’années il y avait un groupe de personnes qui se sont échappés d’un mauvais Pharaon Égyptien, quittèrent l’Égypte, et marchèrent à travers le désert vers une Terre Promise. Ainsi, sortie de nulle part une colonne physique de nuée leur apparut pendant le jour et une colonne de feu pendant la nuit pour les orienter. D’autres personnes ridicules expliquent que ces colonnes étaient créées par OVNI ou un vaisseau cosmique venant d’autres planètes, afin de guider les mêmes personnes à travers les sables du désert vers une Terre Promise, et tout cela seulement à cause du fait qu’ils étaient monothéistes et pas polythéistes, c’est tout à fait ridicule. Écoutez, c’est seulement lorsque nous sommes Kabbalistes et Alchimistes que nous pouvons connaître la signification de ce que nous lisons dans la Bible.

Lorsque nous entrons dans le plan astral pendant la nuit, nous voyons les choses spirituelles grâce à notre colonne de feu qui brille dans notre colonne vertébrale pendant les ténèbres. Mais si nous sommes fornicateurs, comment allons-nous avoir une colonne de feu dans notre colonne vertébrale pour illuminer notre chemin durant la nuit des mystères? Comprenez, ces colonnes se rapportent à la lettre Vav, en d’autres termes, le serpent d’airain et les serpents qui sont alchimiquement des énergies, des forces dans notre colonne vertébrale que nous devons gérer.
screenshot_20170201_082818
Dans le graphique sur la gauche, nous trouvons la femme qui représente la nuit avec la colonne de feu, et sur la droite se trouve l’homme qui représente le jour avec la colonne de nuée.

    «Et Elohim appela la lumière Jour et il appela les ténèbres Nuit.» – Genèse 1: 5

En Hébreu «Le Jour» est היום Ha-Yom. Il commence par la lettre Hei pour indiquer que c’est à partir de la deuxième lettre Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, notre physicalité, que la lumière ou היום Ha-Yom monte au ciel. «La Nuit» en Hébreu est הלילה Ha-Lilah, qui nous rappelle דלילה Delilah et aussi לילית Lilith. Ces noms représentent l’aspect féminin, l’aspect gauche de l’Arbre de Vie qui se rapporte à notre sexualité. Le Saint Nom de Elohim יהוה est caché dans הלילה היום [Ha-Lilah et Ha-Yom] la nuit et le jour.

C’est dans notre système nerveux-cérébro-spinal, qui est appelé «Le firmament des cieux» dans la Bible, que nous trouvons alchimiquement יהוה, parce Iod représente notre tête ou notre cerveau; Hei représente notre gorge, qui est un utérus où le mot est en gestation; Vav représente notre colonne vertébrale; et le second Hei représente nos organes génitaux.

    יהי מארת ברקיע השמים

    «Que Yehi les lumières soient dans le firmament des cieux.»

«Les cieux» en Hébreu est השמים Ha-Schamayim. La lettre ש Shin représente le feu de la trinité ou Elohim à l’intérieur de המים Ha-Mayim, qui est, à l’intérieur de Mi מי et de Mah מה, les eaux en haut et en bas de notre colonne vertébrale, à l’intérieur de notre physicalité. De même, Ha-Mayim המים les eaux d’en haut, dans le ciel de la planète terre, contiennent le ש Shin ou l’électricité ou la foudre à l’intérieur de ses nuages, ainsi que l’électricité dans les eaux des fleuves, des lacs, etc., en bas sur la terre. Ainsi, entre Mi מי et Mah מה, les eaux d’en haut et d’en bas, nous trouvons le ש Shin ou le feu du ciel, firmament ou cieux qui en nous est le système nerveux central.

    «Et Adam [Mi מי] nomma [Mah מה] sa femme [חוה Chavah] Eve, parce qu’elle est la mère de tout les [חי Chai] vivants.» – Genèse 3:20

Étudions maintenant Eve ou חוה Chavah comme il est écrit en Hébreu. Chavah חוה est écrit avec Chet-Vav-Hei. Ainsi, Chavah חוה est enracinée dans חיה Chaiah [Chet-Iod-Hei] vie. Ceci est un mystère alchimique que nous devons révéler.

screenshot_20170201_083128La forme de la lettre Chet est faite avec l’union d’une lettre Vav et une lettre Zayin. Vav est la sixième lettre et est écrite avec deux lettres Vav. Voilà pourquoi Vav représente le système cérébro-spinal d’Adam qui a été fait homme-femme dans le sixième jour de la Genèse. Zayin est la septième lettre. Il représente l’un des Vav ou nervures d’Adam. En d’autres termes, il est le système cérébro-spinal d’Eve, qui a été séparée d’Adam dans le septième jour de la Genèse. Ainsi, lorsque le potentiel Shakti – représenté par la lettre Iod – des deux systèmes cérébro-spinal sont reliés au moyen de l’acte sexuel, alors Chet, la huitième lettre est formée. Ainsi Chet représente les polarités de vie lunaires et solaires de Iod-Hei-Vav-Hei, Abba et Aima en haut et Adam et Eve en bas.

Les deux polarités Abba et Aima Elohim en haut sont représentées par יה Iod-Hei, qui signifie Jah, le nom divin de Elohim dans Briah-création. Lorsque Chet ח rejoint יה Iod-Hei les lettres ainsi ensemble s’épellent Chaiah חיה qui signifie «vie divine».

Les deux polarités Adam et Eve en bas sont représentées par וה Vav-Hei. Lorsque Chet ח rejoint וה Vav-Hei les lettres ainsi ensemble s’épellent חוה Chavah, la mère de tous les vivants. Ainsi, חוה Chavah-Eve représente les organes génitaux masculins et féminins.

Chavah חוה signifie aussi «expérimenter». Ainsi alchimiquement, חוה חיה Chavah Chaiah signifie «expérimenter la vie» et חוה יה Chavah-Jah «expérimenter Jah». En effet, c’est à travers חוה Chavah, les organes génitaux – l’Arbre de la Connaissance – que nous expérimentons l’Arbre de Vie, et c’est à travers חוה Chavah, les organes génitaux que nous expérimentons Jah, Hallelu-Jah.

    «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal [les deux polarités sexuelles], vous n’en mangerez pas [comme des animaux]: car le jour où vous en mangerez [comme un animal] en mourant [les lumières מאורת «Meoroth» en] vous מות mourront.» – Genèse 02:17

Muth מות en Hébreu signifie mort. Et au milieu du mot מות ( «Muth,» Mort), tout comme au milieu des מאורת (lumières «Meoroth,»), nous voyons la lettre Vav, symbole de la moelle épinière et du serpent ou porteur de lumière. En outre, la lettre Mem représente les eaux sexuelles et la lettre Tav est la croix. Ainsi, Muth מות signifie alchimiquement qu’en croisant notre חוה Chavah ou les eaux sexuelles créatrices comme des animaux, nous mangeons la lumière (Aur) de «Jah» qui s’élève dans notre colonne vertébrale – ou Arbre de Vie – comme le serpent d’airain. Ainsi, à travers l’orgasme animal nous perdons la vie divine et trouvons la mort.

Le livre du Zohar explique cela alchimiquement:

    «En cela consista le péché de [Vav] le serpent [Ida qui se rapporte aux organes génitaux], qui unit la divine [Trinité] en haut et en bas; mais [à travers l’orgasme] promulgua une multiplication [du désir] en bas [Yesod], la doctrine [de Lilith et Nahemah] qui opéra beaucoup de mal et de conflits dans le monde [de Malkuth].

    L’homme doit [à travers l’Alchimie sexuelle] reconnaître la distinction en bas [חוה Chavah dans Malkuth] mais l’unité [de יה Jah] en haut, qui est, la distinction de l’Être divin [יה Jah] du monde [des fornicateurs], mais l’unité de l’essence et la nature [à travers la Chasteté] qui, lorsqu’elle est reconnue et universellement reconnue [à travers l’Alchimie sexuelle], alors le démon du mal [de la mauvaise volonté] et les conflits disparaissent parmi les hommes et n’ont plus de pouvoir et d’influence dans le monde. C’est aussi le sens occulte de:

    «Et que [Zayin et Vav, leurs énergies lunaires et solaires] servent de lumières [והיו למאורת] «Meoroth» dans le firmament des cieux, pour éclairer la terre: et il en fut ainsi.» (Genèse 1:15) – Zohar

Ainsi, le serpent biblique n’est pas littéralement ces créatures qui vivent dans les champs ou les forêts. Oui, certains de ces animaux sont dangereux. Mais, certaines personnes ont d’autres serpents non dangereux comme animaux de compagnie, donc s’il vous plaît laissez ces animaux innocents tranquilles, parce que le serpent biblique comme le Caducée de Mercure représente la moelle épinière avec ses systèmes nerveux. Alors alchimiquement c’est le serpent avec lequel nous devons traiter. La colonne vertébrale est associé à trois serpents.

La trinité en haut est Kether, Chokmah et Binah (le Père, le Fils et le Saint-Esprit); la trinité en bas est le souffle, le sang et les fluides eau-sexuels.

Lilith et Nahemah sont liées à la doctrine des nombreux démons qui constituent notre ego. Oui, nos egos sont à l’opposé des nombreux éléments divins qui forment Elohim que nous étudions dans cette conférence. Les Egos sont de fausses créations faites dans notre psyché à travers la fornication. Lilith et Nahemah représentent de nombreux egos ou idoles dans notre mental; à savoir, la luxure, la colère, l’envie, la cupidité, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. Encore une fois, tous ces éléments négatifs sont une pluralité que nous avons créé au sein de notre psyché à travers l’orgasme. Ainsi, au moyen de l’orgasme animal, notre organe sexuel expulse atomiquement l’Unité-Multiple-Parfaite-, qui est Elohim, et absorbe atomiquement l’unité multiple imparfaite qui est l’ego ou Satan. Ainsi, Satan est à l’intérieur de nous et est adoré par tous les fornicateurs. Oui, Satan est un faux Elohim, représenté par un composé de défauts, vices, erreurs, idoles, que tout le monde porte à l’intérieur de leur psychisme. Ainsi, au lieu de profiter de la multiplicité parfaite de Jehovah Elohim à l’intérieur de notre Conscience, notre Conscience est un esclave de la multiplicité imparfaite des défauts, vices, erreurs, idoles, que nous avons créé à cause de l’orgasme ou fornication. Telle est la doctrine de Lilith et Nahemah, aussi appelée la doctrine des multiples. Voilà pourquoi Jehovah Elohim dit:

    «Tu n’auras aucun autre Elohim devant moi. Tu ne te feras [à travers l’orgasme] aucune image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui est dans le ciel en haut, ou qui est dans la terre en bas, ou qui est dans les eaux sous la terre: Tu ne te prosterneras point à eux, ni les serviras [en d’autres termes, ne devien pas un egomaniac].» – Deutéronome 5: 7-9

Les gens pensent que ces images taillées se réfèrent aux différentes sculptures symbolique alchimique en bois ou en pierre de marbre qui représentent les Déités Solaires ou Maîtres Auto-réalisés des différents panthéons religieux. Malheureusement, ils ne réalisent pas que ces images taillées ou idoles mentionnées dans la Bible sont leurs propres anomalies psychologiques qu’ils portent dans leurs têtes et cœurs, car ils les ont créés par leur spasme abominable, leur sale orgasme, au cours de leur fornication quotidienne.

Ainsi, au lieu que notre âme ou psyché soit une avec cette multiplicité parfaite qui est représentée par le Logos Solaire Michaël dans les cieux de Tiphereth, nous sommes empêtrés dans cette multiplicité imparfaite des egos, vices, idoles, images mauvaise, que nous avons tous et qui représentent Lilith, le dragon noir sur la terre, Malkuth. Ainsi, nous sommes une unité multiple imparfaite dans Klipoth. Il n’y a pas une harmonie concordante à l’intérieur de notre Conscience ou psyché, car elle est divisée en plusieurs incongruités psychologiques, qui sont créés lorsque nous utilisons l’énergie sexuelle créatrice dans la mauvaise manière. Voilà pourquoi il est écrit:

    «Et il y eut une guerre dans le ciel [de Tiphereth, l’Âme Humaine]: Michaël et ses anges [ou Malachim] ont lutté contre le dragon [notre ego]; et le dragon et ses anges [à savoir, la convoitise, la colère, l’envie, la cupidité, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc.] combattirent, et n’ont pas prévalu; leur place ne fut plus trouvée dans le ciel [de Tiphereth]. Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, appelé le Diable et Satan, qui trompe le monde entier [de l’intérieur, parce que Satan est à l’intérieur et non pas à l’extérieur de nous]: il a été précipité dans [Klipoth] les [entrailles de la terre], et ses anges furent précipités avec lui.» – Apocalypse 12: 7-9

adam-eveAinsi, מאורת «Meoroth» les lumières sont absorbées par la moelle épinière de l’homme et de la femme lorsqu’ils accomplissent l’acte sexuelle alchimique sous la direction de Elohim. Voilà comment ils développent מאורת «Meoroth» les lumières à l’intérieur de leur propre psyché ou ciel. Mais, s’ils suivent Lilith et Nahemah, ou la mauvaise-volonté, qui est leur désir animal, le désir de sensation, alors au lieu de développer מאורת «Meoroth» les lumières dans le ciel, ils développent מות «Muth» la mort en Enfer, car à travers l’orgasme, ils éjectent la lumière et la remplacent par les ombres de l’Enfer. Comme il est écrit:

    «Et [à travers l’orgasme] il chassa את, Adam [de Tiphereth]; et il le mit à [Yesod] l’Est du jardin d’Éden les Cherubim, et את comme une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens [pilier gauche et pilier droit], pour garder la voie du [pilier central, la moelle épinière ou] Arbre de Vie.» – Genèse 03:24

Ainsi, si nous permettons à nos deux serpents, Adam et Eve, nos deux polarités, Vav et Zayin, d’être contrôlés par Chavah חוה notre sexualité, Yesod, nous chassons alors à travers l’orgasme «את», le Logos, le Christ, de nos âmes, de Tiphereth. Ainsi, le péché de Vav le serpent consistait à ne pas savoir comment gérer les énergies du Bien et du Mal ou Zayin et Vav, le Chet חית dans notre colonne vertébrale. Écoutez, lorsque nous parlons de Vav, nous nous référons à la colonne vertébrale, qui est divisée en trois systèmes nerveux, à savoir, le système nerveux central, le système nerveux grand sympathique et le système nerveux parasympathique. Les trois systèmes nerveux sont symbolisés par les serpents, et par la lettre Vav.

En Alchimie la lettre Zayin est considérée comme une autre lettre Vav ; car en Hébreu Vav est orthographié וו, ainsi Vav représente deux serpents.

Donc, nous gagnons le contrôle du Caducée du Dieu Mercure en acquérant la domination sur ces trois systèmes nerveux. Voilà comment nous contrôlons Zayin, le serpent tentateur de l’Eden qui était «plus sage que toute [lettre] Chet חית [qui relie deux serpents, Vav et Zayin] de [Yesod] le champ que Jehovah Elohim avait fait» (Genèse 3: 1). Donc, la lettre Vav se réfère à l’une de ces trois systèmes nerveux. Ainsi, malheureusement, nous sommes esclaves de Zayin, ou la force créatrice de l’Ida.

lights

    והיו למאורת

Et qu’ils [le féminin et masculin – וז – «Zayin et Vav» ] servent de lumières.» – Genèse 1:15

Qui est «ils» dans le verset: «Et qu’ils servent de lumières»? Ce sont les deux lettres Vav connecté à הי Iod-Hei, le phallus et l’utérus, comme le montre le mot והיו .והיו a הי Iod-Hei entre les deux lettres Vav. Ainsi, alchimiquement parlant «Et qu’ils servent de lumières» se rapporte à l’absorption des lumières מאורת Meoroth à travers les colonnes vertébrales ou firmaments de l’homme et de la femme, lorsqu’ils sont connectés à travers l’acte sexuel sans orgasme. Cela clarifie la déclaration alchimique suivante donnée par le Zohar à ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle.

    «Le mot אור AUR (lumière) est aussi un symbole du divin [Trois] l’unité comme ses lettres sont dans l’ordre alphabétique. Aleph d’abord [Père], puis Vav [Fils], suivie par Reish [Saint-Esprit].

    Ceci, cependant, n’est pas le cas avec le mot Muth (mort) dans lequel les lettres se trouvent inversées. Mem étant la treizième lettre de l’alphabet, Vav la sixième et Tav la vingt-deuxième.

    Maintenant, le mot מאורת Meoroth est composé des deux mots אור AUR et מת Muth. Si אור AUR être pris de lui, מת Muth reste le symbole de la mort et de la séparation [de la lumière]. Ce fut par ces [מת] lettres que [lorsqu’elles sont jointes au ו Vav de] חוה Chavah-Eve [les organes génitaux] est devenus la cause du mal dans le monde [parce que חוה Chavah-Eve commence par la lettre Chet – la vie – et se termine avec Hei, l’utérus, la mère de tous les vivants].» – Le Zohar

Le Livre de la Genèse déclare:

    «Vav-Iod [ces lettres représente l’homme ou la colonne vertébrale et le cerveau] dit à [Zayin-Hei – ces lettres représentent la femme ou la colonne vertébrale et les organes génitaux] à la femme, Oui, Elohim a-t-dit: Tu [Zayin-Hei] ne mangeras pas de chaque arbre [système nerveux] du jardin [physicalité]? Et [Zayin-Hei] la femme dit à [Vav-Iod] le serpent [masculin], nous [Zayin-Hei et Vav-Iod ou Eve et Adam] pouvont manger du fruit [force solaire] des arbres [systèmes nerveux] du jardin [physicalité]: Mais du fruit [force solaire] de l’arbre [parasympathique] qui [restreind les fonctions instinctives sous les ordres du mental et qui] est [lié à Zayin-Hei, la colonne vertébrale et les organes génitaux, qui est] au milieu du jardin [physicalité], Elohim a dit, [sans ma direction venant de la glande pinéale] vous ne mangerez pas [la force solaire] de celui-ci, ni ne le toucherez pas [mieux dit, ni vous ne devez pas connectez vos parties génitales qui se rapportent au sens du toucher], de peur de mourir. Vav-Iod le serpent [masculin] dit à [Zayin-Hei] la femme [serpent], tu [Zayin- Hei] ne mourras pas: Car Elohim sait que, le jour où tu [Zayin-Hei] en mangeras, vos  yeux [pinéale et pituitaire] seront ouverts [dans le cerveau], et tu [Zayin-Hei] seras [créateur] comme Elohim, connaissant le bien et le mal.

    Ainsi, [Zayin-Hei] la femme [serpent, à travers les rapports sexuels] a vu que la [lumière solaire dans] l’arbre le [parasympathique] était bon à manger, et qu’il était voluptueux pour les yeux [pinéale et pituitaire], et Nahemad [un aimable] arbre pour rendre sage; et [à travers l’orgasme, Zayin-Hei] a pris du fruit [ou du sperme de Vav-Iod] et [l’ovocyte de Zayin-Hei] mangea [un], et [c’est comme ça que le ו Vav de חוה Chavah-Eve, les organes génitaux, chassa AUR ou la lumière de la colonne vertébrale dans les deux sexes et] donna [מות Muth – la mort] aussi à son mari [le cerveau] avec elle, [ainsi] Vav-Iod [la colonne vertébrale et le cerveau ou Adam] a [aussi] mangé.» – Genèse 3: 1-6

À travers l’orgasme de Chavah, nos organes génitaux, nous continuons à expulser la lumière AUR de Elohim hors d’Adam, notre système nerveux cérébro-spinal. La sensation de l’orgasme voyage à travers Zayin de Chavah-Eve nos organes génitaux vers notre cerveau-Adam. En d’autres termes, lorsqu’un homme et une femme expérimentent l’orgasme, l’homme expulse ses fruits [spermes] à partir de son organisme et la femelle absorbe ou mange les fruits éjaculés à travers son vagin; alors, les deux au moment de l’orgasme, envoient à travers leur colonne vertébrale, les ténèbres de la sensation du désir de Lilith et de Nahemah depuis Chavah-Eve, leurs organes génitaux vers leur cerveau ou Adam. Tel est le sens alchimique de «Et elle a pris de son fruit, et en mangea; et elle en donna aussi à son mari avec elle, et il mangea.»

Ainsi, le résultat de l’orgasme est la grossesse animale, car c’est comme ça que les animaux se reproduisent, c’est comme ça que les animaux se multiplient. Ainsi, l’orgasme est exclusivement une fonction sexuelle instinctif animal. Ainsi, après cette erreur de conduite sexuelle entre mari et femme, il est écrit:

    «Ainsi, אדם Adam ou Vav-Iod [colonne vertébrale et cerveau] nomma [Zayin-Hei] sa femme חוה Chavah-Eve; parce qu’elle, [Zayin, dans la lettre Chet] est [à travers l’orgasme] אם Aem, la mère de tous les Chaiah animales [car seuls les animaux éjaculent la vie à travers l’orgasme de Iod-Hei – Phallus-Utérus].» – Genèse 3: 20.

Par conséquent, nous sommes tous «vivants» ou enfants de cette erreur de conduite sexuelle d’Adam et Eve, qui est, la fornication à travers le cerveau et le sexe. En Hébreu חיה, חי, est un mot féminin qui signifie animal, bête, vie, vivre, vivant; et «vivants» est חיות Chaioth, qui est féminin pluriel, qui signifie aussi bêtes.

Le Zohar continue en expliquant alchimiquement le processus de la façon dont nous sommes tombés de la lumière comme suit:

    «La femme [Zayin-Hei, la colonne vertébrale et les organes génitaux, à travers le serpent, le «Vav» de חוה Chavah-Eve] a pris [à travers l’orgasme] les lettres מ Mem [eau] et ו Vav de מאורת Meoroth et avec [la croix sexuelle] la lettre ת Tav ainsi forma le mot מות Muth «mort», qui alors entra la première dans le monde [de Malkuth, notre physicalité].

    Nous avons appris que lorsque [à travers l’orgasme] la lettre מ Mem [l’eau] a été laissée, ו Vav, le symbole de la vie [dans חוה Chavah-Eve, l’organe sexuel, la mère des vivants], a pris son départ [parce la lettre מ Mem, symbole des eaux vives, est l’habitacle de חיים Chaim, des vies solaires]. La femme [Zayin, à travers le serpent «Vav» de חוה Chavah-Eve], a pris alors la lettre ת Tav [la croix] et l’a ajouté à מ Mem [l’eau] comme il est dit:

    [À travers l’orgasme, le] Vav de [חוה Chavah-Eve] a pris de son fruit [à partir du sexe], et en mangea, et en donna aussi à son mari [le cerveau, Adam] avec elle, et il mangea.» – Genèse 3 : 6

    Et ainsi forma מות Muth (mort). Afin toutefois de contrer ses effets, il est nécessaire d’ajouter à elle d’autres lettre א Aleph, dont la valeur numérique est l’unité et symbole de l’Être divin. מת Muth devient alors אמת Ameth (vérité), par laquelle le monde est sauvé.» – Zohar

    «Et [voilà comment] vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» – Jean 8: 32

idapingalaMaintenant, nous comprenons que «connaître la vérité» n’est pas une question de croyances religieuses, comme les gens disent: «Oh, je crois en la vérité parce que je crois ce qui est écrit dans la Bible.»

Écoutez, connaître la vérité est comprendre les mystères de עץ הדעת – Otz Ha-Daath [l’Arbre de la Connaissance ou l’Alchimie] en relation avec אמת Ameth [la vérité].

Ameth אמת (vérité)
alephh
Aleph א est alchimiquement lié à notre colonne vertébrale avec le Iod ou potentiel Shakti de ים Yam-Eaux ou Mem en haut et en bas. Tav représente la croix sexuelle. Au moyen de Tav, la croix, nous transmutons le Iod ou potentiel Shakti de Mem les eaux.

Ainsi, pour que Ameth אמת, la vérité puisse nous libérer, nous devons effectuer la lettre Aleph א alchimiquement en nous, qui est, d’unir dans notre colonne vertébrale à travers Tav, la croix sexuelle, les deux Iod ou potentiels Shakti de ים Yam, les eaux ou nos fluides cérébro-spinaux en haut et l’eau ou nos fluides génitaux en bas.

Les gens éjaculent leurs fluides sexuels à travers l’orgasme. Ainsi, les gens sont des enfants de מת Muth-mort parce qu’ils sont des enfants de la fornication.

Dans le graphique ci-dessus, nous voyons les deux serpents Ida et Pingala, ou Zayin et Vav, enlacés autour de l’Arbre de Vie ou moelle épinière.

Pingala se rapporte à Vav-Iod, la colonne vertébrale et le cerveau, et Ida à Zain-Hei, la colonne vertébrale et les organes sexuels. Ida et Pingala sont unis grâce à Sushumna, qui représente la moelle épinière dans la colonne vertébrale avec les sept chakras, représentant les sept jours de la Genèse.

    «Et [dans l’utérus] de Adamah [le brouillard ou les fluides sexuels de Mah אד-מה] Jehovah Elohim fit croître chaque arbre [ou système nerveux] qui est agréable à la vue, Vav [système nerveux grand sympathique] bon à manger; Vav l’Arbre de Vie [système nerveux central] au milieu du jardin [physicalité] aussi, Vav l’Arbre de la Connaissance [le système nerveux parasympathique] du bien et du mal.» – Genèse 2: 9.

En ce qui concerne ces systèmes nerveux, le livre d’Hénoch déclare:

    «Après ces choses, en surveillant [avec clairvoyance] les entrées du nord [dans les glandes pituitaire et pinéale], au-dessus des montagnes [de la colonne vertébrale], Je percevais [en Daath] sept montagnes [les sept vertèbres cervicales] pleines de nard pur, d’arbres odorantes, de la cannelle et du papyrus.

    De là, Je suis passé au-dessus des sommets de ces montagnes [ou vertèbres] à une certaine distance vers l’Est, et continue sur la mer Érythréenne [le liquide céphalo-rachidien]. Et lorsque j’étais avancé bien au-delà, Je suis passé le long au-dessus de l’ange Zateel, et est arrivé dans le jardin de la justice [le système nerveux central]. Dans ce jardin, Je vis, entre autres arbres [systèmes nerveux], certains qui étaient nombreux et grands, et qui ont prospéré là. Leur parfum est agréable et puissant, et leur apparence à la fois variée et élégante.

    L’Arbre de la Connaissance [système nerveux parasympathique] aussi était là, dont, si quelqu’un en mange [alchimiquement de ses fruits], il devient doué d’une grande sagesse. Il [le système nerveux parasympathique] était comme une espèce d’arbre de tamarin, portant [en Yesod, les organes génitaux, le tamarin] le fruit qui ressemblait [soit: l’utérus ou le phallus, au] raisins [ovaires ou testicules] extrêmement fins; et son parfum s’étendait à une distance considérable. Je m’écriais, qu’il est beau cet arbre [parasympathique], et quel bonheur est son apparence!

    Alors saint Raphaël [Mercure], un ange qui était avec moi [parce que Je suis un alchimiste], répondit et dit: Ceci [le Caducée de Mercure] est l’Arbre de la Connaissance, dont ton grand-père [le cerveau] et ta grand-mère [les organes génitaux] ont mangé, qui étaient [des fornicateurs] avant de te [créer à travers la Chasteté]; et qui [à travers la fornication], en obtenant la connaissance [du Klipoth, Enfer], leurs yeux se sont ouverts, et se sachant être nus, ont été expulsés du jardin [supérieur] [L’Arbre de Vie ou du système nerveux central].» – Livre d’Enoch chapitre 31

«Et l’Arbre de Vie» ועץ החיים Va-Otz Ha-Chaim montre que la lettre ו Vav est liée à עץ Otz, un arbre; et que la lettre ה Hei est liée à חיים Chai-Yam, la vie et l’eau.

Le mot חיים Chaim contient חי Chai-vie et ים Yam-Eaux. Voilà comment la vie est alchimiquement associée aux eaux. Donc, si nous ne contrôlons pas nos eaux, nous ne contrôlons pas la vie. C’est précisément ce qui est arrivé dans l’acte sexuel lorsque le Vav de Chavah-Eve, a pris, à travers l’orgasme, le Mem ou Yam les eaux sexuelles; et ce faisant, elle a pris la vie qui est à l’intérieur de Yam, parce que la vie ensemble avec les eaux est חיים Chaim en Hébreu.

Ainsi, sans la Kabbale et l’Alchimie les gens ne peuvent pas comprendre ces versets de la bible. Les gens discutent encore sur le type de fruits qui, littéralement, est mentionné dans la Genèse. Les Alchimistes indiquent que c’était une pomme, mais les gens disent que c’était une pêche ou un autre fruit, car il n’y a pas de pommiers au Moyen-Orient.

    «Comme le pommier parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils. Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût. Il m’a amené à la maison du banquet, et sa bannière sur moi était l’amour. Soutenez-moi avec des flacons, confortez-moi avec des pommes, car je suis malade d’amour. Sa main gauche est sous ma tête, et sa main droite m’embrasse. Je vous en conjure, ô filles de Jerusalem, par les gazelles et les biches des champs, n’éveillez pas, n’éveillez pas mon amour, jusqu’à ce qu’il ne le veuille s’il vous plaît.» – Cantique des Cantiques 2: 3-7

Donc, les gens pensent que l’Arbre de la Connaissance était en fait un arbre dans un verger. Ils ignorent que cet arbre est le symbole alchimique de la colonne vertébrale et les organes sexuels dans notre physicalité et que le fruit est le sperme et l’ovule qui contiennent la lumière solaire comme énergie créatrice sexuelle. A propos du pommier le Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

    «Le pommier symbolise la force sexuelle de l’Eden. Lorsque l’humanité a mangé du fruit défendu, ils ont été chassés du Paradis. L’Ange qui gouverne tous les élémentaux de cet arbre a le pouvoir de fermer les chambres de la colonne vertébrale si nous mangeons du fruit défendu. Lorsque l’homme a violé les lois du Seigneur Jehovah, l’Ange élémental de cet arbre ferma les chambres sacrées de notre colonne vertébrale et nous chassa de l’Eden, où les rivières des eaux pures de la vie fluent avec le lait et le miel.» – Rose Ignée

screenshot_20170201_084710

מי Mi et מה Mah

Maintenant, nous allons facilement comprendre le cinquième précepte de Alchimie qui stipule:

    «Que המים Ha-Mayim, les eaux [Akashique][de מי Mi et מה Mah] produisent un essaim d’ נפש חיה âmes vivantes.» – Genèse 1: 20

Nous savons déjà que המים Ha-Mayim, les eaux, sont les fluides cérébro-spinaux en haut et les fluides génitaux en bas, qui sont séparés par notre colonne vertébrale. Donc, «Que les eaux [de מי Mi et de מה Mah] produisent un essaim d’âmes vivantes» est une déclaration alchimique; nonobstant, si nous n’effectuerons pas l’Alchimie sexuelle nous ne pouvons pas produire dans notre psyché les נפש חיה Nephesh Chaiah-âmes vivantes – qui sont אלה-ים Eleh-Yam, qui signifie, «ces» archétypes d’Israël à l’intérieur de ים Yam – les eaux – qui descendent en bas en tant que lumière solaire de מי Mi en מה Mah, notre sexualité en Malkuth. Chaque spermatozoïde porte une âme vivante, parce qu’il détient la vie et nous sommes physiquement une preuve de cela. Nous étions des spermatozoïdes qui à travers l’acte sexuel animal, ont pénétré dans l’ovule féminin. Voilà comment nous avons comparu dans le monde physique de Malkuth. Ainsi, selon la sélection naturelle animale, nous sommes ceux qui sont sélectionnés ou choisis. Parmi l’essaim de spermatozoïdes qui ont été éjaculés des glandes sexuelles de notre père pendant l’acte sexuel animal avec notre mère, nous sommes ceux qui ont remporté la course de natation. Le reste des spermatozoïdes ont été perdus et meurent dans l’utérus féminin. Mais, dans l’acte sexuel alchimique nous ne perdons pas un seul spermatozoïde parce que le potentiel Shakti ou la lumière solaire ou la vie de chacun d’eux est transmutés et sublimées vers notre cerveau. Oui, les alchimistes absorbent la lumière enfermée dans le spermatozoïde et l’ovule pendant l’acte sexuel; telle est la beauté de l’Alchimie.

Le Zohar déclare:

    «Le cinquième précepte qui déclare: «Que les eaux produisent en abondance des נפש âmes חיה vivantes qui ont la vie» (Genèse 1: 20).

    Dans ces mots sont inclus trois commandements, en référence à l’étude de la doctrine secrète, la multiplication de l’espèce humaine et la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin.

En cette époque (lorsque nous répandons la Doctrine Gnostique qui était cachée dans le passé, mais est maintenant ouverte à tout le monde à travers l’Internet et par à travers de nombreuses autres façons), la Loge Blanche fait trois sélections. Les trois commandements référés par le Zohar sont liés à ces trois sélections.

Lorsque cette connaissance ou doctrine de l’Alchimie est étudiée par n’importe quel personne à travers l’Internet, à travers ce groupe gnostique, ou à travers n’importe quel autre groupe qui étudie et pratique l’Alchimie enseignée dans la Bible, dans le Coran, dans le Mahabharata, dans le Ramayana, dans les livres du Maître Samaël Aun Weor ou n’importe quel autre Maître de la Loge blanche qui enseigne l’Alchimie – alors cette personne appartient à la première sélection.

Ce premier commandement par le Zohar référant à «l’étude de la doctrine secrète» fait référence à tous les étudiants qui étudient et pratiquent l’Alchimie et apprennent comment alchimiquement produire en abondance des נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie, à partir de מה Mah les fluides de leurs organes génitaux à travers les fluides de מי Mi dans leur colonne vertébrale et cerveau en Tiphereth, le cœur, car ils connaissent le mystère de Daath ou Alchimie et la Kabbale. De ce point de vue, quiconque étudie et pratique cette doctrine est un sélectionné.

Comprenez, il ne suffit pas d’étudier la doctrine de l’Alchimie, mais de pratiquer la science de l’Alchimie sexuelle ou la Chasteté. Nous pouvons lire tous les livres de Samaël Aun Weor; la Doctrine Secrète, Isis Dévoilée par Madame Blavatsky; tous les écrits de Max Heindel et de Rudolf Steiner; et faire de nous-mêmes une Bibliothèque Gnostique ambulante, mais cela ne change pas notre misère psychologique à moins que nous pratiquons ce que nous apprenons dans ces études d’Alchimie et de Kabbale.

Si nous étudions cette doctrine, si nous connaissons la science de l’Alchimie, mais que nous ne produisons pas en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur des נפש חיה âmes vivantes qui ont la vie solaire, alors nous sommes en train de nous tromper nous-même.

Nous pourrions penser que simplement parce que nous croyons dans les textes sacrés ou parce que nous sommes nés dans une certaine religion ou parce que nous appartenons à une certaine secte ou un groupe ésotérique, nous finirons par être dans le ciel ou dans le monde à venir. Des gens déclarent, «Si vous venez avec nous, vous serez automatiquement l’un de ceux choisis, et vous serez sauvés.» Nous disons la même chose, mais nous disons aussi qu’il ne suffit pas d’étudier la doctrine. Nous devons la pratiquer.

La Gnose études toutes les religions, car en elles, nous trouvons les mêmes principes alchimiques, donc nous ne sommes pas exclusivistes. En effet, la doctrine que nous étudions ici est écrite dans de nombreux livres sacrés, mais elle est écrite en code comme nous vous le montrons. Écoutez, nous devons produire en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur des נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie si nous voulons faire partie de la première sélection. Lorsque nous pratiquons, nous comprenons facilement, et le voyons caché entre de nombreuses allégories religieuses ou philosophiques. Mais, si nous ne pratiquons pas ce que nous apprenons, connaissons et prêchons, nous devenons simplement des perroquets proférant des bla, bla, bla, oui, répétant seulement ce que les autres disent.

Les gens nous demandent: «Pourquoi emphasez-vous toujours l’Alchimie de la Genèse dans la Bible? Pourquoi pas le Coran, par exemple?» Nous répondons: «C’est parce que nous ne vivons pas au Moyen-Orient, ou dans les pays qui prêchent le Coran; nous vivons en Amérique et la plupart des Américains, qu’ils soient du Nord, Central ou du Sud, lisent la Bible, qui est le livre sacré pour le monde Occidental. Les Chrétiens, les Juifs, les Musulmans lisent la Bible, mais comprennent-ils la Bible? Étudient-ils le Zohar et étudient-ils ces préceptes alchimiques? Comprennent-ils ces préceptes? Nous ne savons pas. Ce que nous savons c’est que nous les comprenons, et c’est la raison pour laquelle nous partageons cette connaissance du Zohar avec vous tous, et pour tous ces gens qui finiront par étudier et écouter nos conférences. Ainsi, s’ils écoutent ces conférences, ils comprendront que ce qu’ils croient doit être pratiqué. S’ils ne pratiquent pas la Chasteté, s’ils ne transmutent pas leurs âmes vivantes à partir des eaux créatrices de leurs corps physiques, ils perdent leur temps. Ils peuvent croire à 100% dans ce qu’ils lisent, mais s’ils ne la pratiquent pas, c’est sans valeur.

Le Zohar déclare:

    «Celui qui est addict et se livre à l’étude et à l’acquisition de la science ésotérique [de l’Alchimie et la pratique] devient finalement unie à [Tiphereth] son soi supérieur et devient un Malachim. Ainsi, il est dit:

    «Bénissez יהוה, vous son Malachim, son Geburah, qui remplissent sa parole en obéissant à la voix de sa parole.» – Psaume 103: 20

En Français, les laïcs ont traduit le mot Malachim par ange, car la hiérarchie des êtres venant des cieux de Tiphereth (l’âme humaine) dans le monde de Yetzirah sont appelés Malachim dans la Kabbale. Ainsi, les alchimistes à travers l’initiation deviennent finalement unie à Tiphereth. Cela se passe dans la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs; voilà comment les alchimistes deviennent des Malachim. Voilà pourquoi nous disons: «À travers l’initiation, nous devenons finalement unis à Tiphereth», parce qu’il y a des kabbalistes qui croient qu’ils sont déjà des Malachim, simplement parce qu’ils étudient le Zohar, la Kabbale, et forniquent seulement le samedi. Écoutez, des Malachim fornicateurs n’existent pas.

Certains religieux orthodoxe fanatique du Judaïsme croient qu’ils sont les anges ou les Malachim sur la terre parce qu’ils étudient le Zohar. Certaines sectes du Christianisme croient qu’ils sont sauvés parce qu’ils se reposent le Sabbath, mais sont-ils en Chasteté? Transmutent-ils leurs énergies sexuelles? Comprennent-ils le mystère du Sabbath? Ils pourraient se reposer le samedi, le septième jour de la semaine, mais savent-ils que la femme est le Sabbath, parce qu’elle a été créée le septième jour? Savent-ils que se reposer le Sabbath signifie pratiquer l’Alchimie sexuelle le jour du Sabbath? Écoutez, s’ils ont beaucoup d’enfants, c’est parce qu’ils ne pratiquent pas le principal précepte alchimique du Sabbath ou le Septième Jour de la Genèse qui dit:

    «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas: car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement.» Genèse 2: 17

Ont-ils remplis alchimiquement une des sept jours de la Genèse? Ont-ils atteint alchimiquement le niveau de Malachim en Tiphereth? Si la réponse est non, alors ils ne l’ont pas; alors ils ne sont que des menteurs, «ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et tu les as trouvés menteurs»: parce qu’ils ne pratiquent pas alchimiquement Ameth אמת, la vérité. Donc, n’interprétons pas la Bible et le Zohar à la lettre morte. Donc, ne pensez pas que parce que nous nous réunissons tous les samedis quenous sommes déjà sélectionnés et que donc nous sommes les anges de la terre.

Si nous étudions et la pratiquons l’Alchimie, nous pourrions éventuellement devenir un ange de la terre, autrement dit un Malachim, un Maître de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, parce que nous devons étudier les sciences de la Kabbale et de l’Alchimie, ou l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance, afin de les pratiquer. Mais penser que nous sommes les anges sur la terre juste à cause du fait de la lecture et d’une interprétation erronée du Zohar chaque samedi, c’est nager dans des eaux très peu profondes. Nous devons plonger dans les המים Ha-Mayim, les eaux profondes de Yam ים, et pour cela nous devons éviter l’orgasme et transmuter nos énergies sexuelles pendant l’acte sexuel afin de produire en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur les נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie. Le Zohar explique très bien cela, mais nous devons méditer sur ses explications, sinon nous pourrions tomber dans des méprises. Lorsque nous ne pratiquons pas l’Alchimie sexuelle nous tombons toujours sur des interprétations erronées. Alors, étudions le Zohar, mais soyons aussi chastes; c’est à dire, pratiquons l’Alchimie sexuelle.

Les étudiants de la doctrine secrète sont appelés à être son Malachim sur la terre comme laissé entendre dans les mots:

    «Que המים Ha-Mayim, les eaux [sexuelles] produisent [à travers l’Alchimie sexuelle] un essaim de נפש חיה Nephesh Chaiah – âmes vivantes qui ont la vie, et les oiseaux [de Malachim] qui peuvent voler [en Tiphereth, la sixième dimension] au dessus de la terre [Malkuth] dans le firmament ouvert des cieux [de Yetzirah].» – Genèse 1: 20

Dans Malkuth, le fond du pilier central de l’Arbre de Vie, nous trouvons les étudiants de la doctrine secrète; et au-dessus de Malkuth, nous trouvons les alchimistes dans המים Ha-Mayim, les eaux de Yesod, qui sont les âmes vivantes qui ont la vie parce qu’ils ne forniquent pas; et au-dessus de Yesod, dans Tiphereth, la sixième dimension, nous trouvons les oiseaux Malachim qui peuvent voler au-dessus de la terre vers le firmament ouvert du ciel de Tiphereth. Donc, en Tiphereth les alchimistes peuvent parler avec les anges – comme les prophètes qui ont parlé avec les anges et disaient: «Hier soir, je parlais avec un ange et il a dit ceci et cela, etc., et car, je suis un prophète, un Malachim, ou un Maître Alchimique du cinquième degré, je peux parler avec les anges.»

Voulez-vous parler avec le Maître Samaël Aun Weor, l’Ange Samaël, qui a écrit tous les livres que nous avons? Eh bien, c’est facile: méditez et à travers un Samadhi entrez dans le monde de Tiphereth et là vous le trouverez. Nous pouvons aussi parler avec lui dans le monde de Hod et de Netzach dans la cinquième dimension. Ainsi, projetez vous consciemment dans le plan astral, et hors de votre corps dans le plan astral appelez le, et il va venir vous parler. Mais en Tiphereth, c’est seulement à travers un Samadhi ou si vous êtes déjà au niveau de Malachim, que vous pourriez l’approcher et lui dire: «Maître, mes respects à vous, je suis un Malachim de ce monde, mais vous êtes un très haut Malachim et je veux recevoir votre doctrine ici dans le Mont des Oliviers.» Il pourrait vous répondre:«Oui réunissons nous ici dans le Mont des Oliviers, la sixième dimension, et je vais vous apprendre davantage au sujet de la quatrième voie, car maintenant vous avez créé à travers l’Alchimie votre Corps Causal.»

    «Mais ceux qui attendent יהוה  renouvelleront leur force [sexuelle]; Ils voleront avec des ailes comme des aigles; Ils courront, et ne se lasseront pas; Ils marcheront, et ne faibliront pas.» – Esaïe 40:31

Ceux qui transmutent toujours leur force sexuelle renouvelleront toujours leur force sexuelle et devient fort comme Samson.

    Ainsi, ils seront en mesure d’aller dans le monde entier en tant que maîtres et représentant de la vérité qui sauve et purifie les âmes et éclaire le mental des êtres humains [en tant que Maître Samaël l’a fait, qui a enseigné ce qu’il a pratiqué et a expliqué ce qu’il a lu; si nous enseignons ce que nous lisons, nous devons dévoiler ce qui est écrit alchimiquement, qui est quelque chose de pratique]. Ainsi, les mots, «et que les oiseaux volent au-dessus de la terre» se réfèrent à des étudiants de l’enseignement ésotérique appelés dans l’Écriture [יומים Iomayim, signifiant jours ou] «eaux» [parce que Elohim appela la lumière «Jour» «Yom יום ; et c’est à travers la lumière ou «Iod» de leurs eaux sexuelles transmutées que les alchimistes attendent  יהוה]. Ils sont capables de monter jusqu’à la grande fontaine de la vérité divine et partager [la lumière de] ses eaux de vie. cela pourrait donc être avec lui, David pria:

    «Prépares pour moi un cœur pur, ô Elohim, Et renouvelles en moi un Esprit droit.» (Psaume 51:10)

    Ce qui signifie, inclines et ouvres mon cœur pour l’étude des mystères et des significations occultes de ta parole, et renouveles moi avec un bon esprit, ou, en d’autres termes, [comme א Aleph], que ma nature supérieure et inférieure deviennent purifiées et unifiées.» – Zohar

Aleph est le souffle, l’Esprit de Elohim qui plane dans la colonne vertébrale, au-dessus des eaux supérieures et inférieures. Aleph, le souffle, unifie les eaux à travers l’Alchimie sexuelle.

Maintenant, le deuxième commandement dans le cinquième précepte est «la multiplication de l’espèce humaine.» Comment pouvons-nous comprendre ce deuxième commandement? Nous pourrions dire: «Eh bien, les eaux qui apportent les âmes vivantes, sont les fluides séminaux qui amènent les spermatozoïdes et les ovules qui sont liés à la multiplication des espèces, non?» Faux! Voilà comment les ignorants fornicateurs interprètent ce verset de la Genèse. Ils disent: «Eh bien, nous devons aussi nous multiplier physiquement, car il est écrit:

    «Et Elohim les bénit, et Elohim leur dit: «Croissez, et multipliez.» – Genèse 1:28

Et le Zohar déclare «le second commandement se rapporte à la multiplication de l’espèce humaine.»

Malheureusement, ils ne lisent pas ce qu’ils sont en train de lire, car la Genèse 1:28 est liée au sixième jour, qui se rapporte à Geburah-Neshamah, l’Âme Spirituelle, en comptant les Sephiroth du bas vers le haut. Par conséquent, afin de travailler en Geburah, nous devons d’abord nous établir en Tiphereth; ainsi, il est écrit:

«Et Elohim les bénit [les Malachim], et Elohim leur [les Malachim] dit Croissez, et se multipliez. Et remplissez la terre [votre physicalité], et soumettez-la, et ayez la domination sur les poissons [spermatozoïde et ovule] de la mer [Yesod], et sur les oiseaux de l’air [Hod, Netzach et Tiphereth], et sur toute les choses vivantes qui se muent sur la terre [Malkuth].»

Voilà ce que «la multiplication de l’espèce humaine» signifie. Ce n’est pas se multiplier physiquement comme le font les animaux! En Hébreu, humain est Enosh אנוש ou Adam אדם; mais, les ignorants croient qu’ils sont déjà humains. Écoutez, un Malachim est un véritable Être Humain, est un Ange et un Alchimiste qui est béni par Elohim, et qui parle à Elohim. C’est la raison pour laquelle il est écrit : «Et Elohim les bénit, et Elohim leur [les Malachim] dit.» Ainsi, si nous ne sommes pas des Malachim, nous ne sommes que des humanoïdes ou animaux intellectuels, et c’est tout.

Ainsi, la multiplication de l’espèce humaine est ce que nous faisons lorsque nous nous asseyons et méditons, et lorsque nous comprenons nos défauts animaux et les annihilons. Nous sommes alors bénis par notre propre Elohim, qui multiplient le niveau humain en nous, parce que les espèces humaines sont représentées dans la Bible par les 12 archétypes ou tribus d’Israël qui descendent de Tiphereth en Malkuth chez ceux qui sont déjà au niveau humain. Ceux qui sont les membres de la deuxième sélection sont ceux qui volent avec leur corps astral, mental et causal solaires dans le firmament ouvert des cieux.

Les alchimistes du cinquième degré, les membres de la deuxième sélection, doivent libérer, comme Moïse l’a fait dans l’exode, tous ces archétypes qui sont nommés Israël et qui sont piégés en Égypte à l’intérieur de leur ego. Israël représente la Conscience que nous devons libérer de la tyrannie de Lilith et Nahemah, notre mental animal. Alors, voilà comment, «Les humains» sont bénis par Elohim, et voilà comment ils effectuent la multiplication de l’espèce humaine. Ainsi, ce que nous devons faire en premier c’est de croître alchimiquement au niveau de Tiphereth, un être humain et ensuite, multiplier l’espèce humaine. Ne tombez pas dans l’erreur stupide de penser que le deuxième commandement auquel le Zohar se réfère est lié à avoir des enfants sur la terre, parce que nous ne pas besoin d’une commande écrite afin d’avoir des enfants sur la terre, car même les animaux irrationnels se multiplient à travers l’orgasme. Ainsi, justifier la fornication par une interprétation erronée de cette déclaration du Zohar est ridicule.

Maintenant, le troisième commandement dans le cinquième précepte alchimique est «la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin.» Les gens qui interprètent ce commandement littéralement circoncisent un enfant de sexe masculin au 8e jour de sa naissance. Mais étudions ce troisième commandement alchimiquement. Le mythe de la mort et de la résurrection d’Osiris illustre ce commandement très bien.

Osiris a été tué par son frère maléfique Seth et ressuscité par Isis, son épouse avec l’aide de Thoth-Mercure. Le corps d’Osiris est coupé en 14 morceaux par Seth et dispersé dans toute l’Égypte. Isis partit chercher les 14 pièces, mais elle était en mesure de trouver et de mettre ensemble seulement 13 des 14 pièces; elle était incapable de trouver la 14e et la plus importante partie, le pénis d’Osiris. À la place, elle a façonné un «phallus fait d’or» et a chanté un mantra autour d’Osiris jusqu’à ce qu’il revienne à la vie. Ainsi Osiris ressuscita, et à travers son «phallus fait d’or» imprégna Isis, qui conçu son enfant de sexe masculin Horus. En raison de cette expérience alchimique, Osiris devint Seigneur de la mort psychologique, et Seigneur de la résurrection. Ce mythe est associé au mystère de la circoncision, parce que la résurrection se produit au huitième jour alchimique. L’enfant de sexe masculin Horus, qui est Tiphereth, ressuscite en Osiris et Osiris Chokmah ressuscite en Lui.

L’Alchimiste, après avoir effectué la «multiplication de l’espèce humaine» alchimique à l’intérieur de son âme humaine, accomplit enfin le septième jour, qui est associé à Chesed, et devient psychologiquement prêt à entrer en Binah ; qui se rapporte au huitième jour. Afin d’entrer en Binah et ressusciter, l’alchimiste doit passer à travers un grand abîme qui est situé entre Chesed et Binah. Cet abîme est associé à la sephirah Daath. C’est un abîme très profond, comme on le voit dans le graphique de l’Arbre de Vie.
tree-of-life-trimurtiEn Daath nous trouvons Osiris et Isis, Shiva / Parvati ou Abba et Aima, Elohim-Binah, cela se réfère à la résurrection et est associé au huitième jour: 1) Malkuth, 2) Yesod, 3) Hod, 4) Netzach, 5) Tiphereth, 6) Geburah, 7) Chesed, et 8) la dualité Osiris Isis de Binah en Daath. Donc, de Chesed à Binah l’alchimiste doit traverser l’abîme profond de Daath, et l’alchimiste ne peut pas passer à travers cet abîme s’il n’est pas complètement mort psychologiquement. Même pas un atome de luxure ne peut exister dans notre psyché; ainsi c’est comme ça qu’au huitième jour Abba et Aima Elohim-Binah conçoivent l’enfant Horus à l’intérieur de notre psyché en Daath, sans aucun grain de luxure animale. Voilà ce que « la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin» signifie.

Ainsi, lorsque l’alchimiste entre dans le huitième jour, qui signifie résurrection. Alors, l’alchimiste entre dans la Terre Promise ou est sélectionné en tant qu’une graine pour un âge d’or; en cette époque, nous dirions, il est une graine prête pour une nouvelle descendance, la sixième race-racine. La résurrection est liée à la troisième sélection.

Étudier ces trois sélections kabbalistiquement, alchimiquement, initiatiquement parlant.

  1. Première sélection: l’étude et la pratique de la doctrine secrète; voilà où les dévots commencent à étudier et pratiquer l’Alchimie et à travers cinq initiations atteignent le niveau de Tiphereth.
  2. Deuxième sélection: la multiplication de l’espèce humaine. Voilà où, en tant qu’alchimistes, nous recueillons tous les archétypes d’Israël à l’intérieur de Tiphereth, notre Conscience humaine.
  3. Troisième sélection: la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin. Voilà où, en tant qu’alchimistes, sans résidus animaux, nous ressuscitons en tant qu’Horus dans Binah.

La Circoncision signifie que le sexe n’est plus effectué selon vos caprices, mais seulement sous la volonté de Jehovah Elohim.

Les membres de la troisième sélection n’ont pas la luxure dans leur psychisme; ils sont des maîtres ressuscités, qui sont complètement chastes. Pour passer de Chesed à Binah, l’alchimiste doit mourir physiquement et ressusciter, parce que les corps physiques que nous avons, dans les première et deuxième sélections, sont des corps qui ont été conçus par nos parents physiques à travers la fornication.

La mort physique et la résurrection était le processus alchimique que le Maître Samaël Aun Weor a passé en 1977, donc du septième au huitième jour, l’aigle ou l’Esprit Saint, l’a avalé. Voilà comment il est devenu le premier membre de la troisième sélection de ce nouvel Exode qu’il dirige où l’on trouve des millions de gens qui appartiennent à la première sélection.

Nous pouvons compter avec les doigts d’une main, un petit groupe de membres de la deuxième sélection. Ainsi, devenir membre de la troisième sélection implique beaucoup de travail alchimique; c’est très dur.

Donc, voilà ce qu’est de devenir alchimiquement circoncis par Jehovah Elohim, Binah, qui a complètement éliminé la luxure animale, le désir animal, dans tous les sept niveaux kabbalistiques de l’Être dans chacun des sept jours de la Genèse ou sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie. Comme le déclare le septième jour:

    «Ceux אלה sont [les archétypes d’Israël] les générations des [מי Mi et מה Mah] cieux et de la terre, lorsqu’ils furent créés [en Briah], au jour où יהוהאלהים Jehovah Elohim [Binah] fit la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

    Ainsi, יהוה אל-הים Jehovah El-Ha-Yam forma Adam de [אלה ces – archétypes] la poussière de [la brume de Mah – אד deמה  Mah – אד-מה Ed-Mah] Adamah-le sol, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam est devenu נפשחיה Nephesh Chaiah, une âme vivante. Et Jehovah Elohim planta un [corps physique ressuscité ou] jardin vers l’Est, dans l’Eden [la quatrième dimension]; et là [dans la Terre Promise] il a mis Adam qu’il avait formé [en Malkuth, le Sabbath].» – Genèse 2: 7, 8

Après ce processus dans le Sabbath, le septième jour, nous entrons dans le huitième, où le sexe devient une fonction strictement sous le commandement de notre Jehovah Elohim Intérieur. Si ces Maîtres ressuscités brisent cette loi, si elles réalisent l’acte sexuel par leur propre caprice, alors ils deviennent des anges déchus. Compris?

Questions et Réponses

Question: A propos des sélections: la première sélection est claire pour moi, la troisième sélection est assez évident; cependant, c’est dans la deuxième sélection que nous parlons souvent de 50% et j’ai entendu que c’est dans la deuxième sélection qu’il est fait référence à l’élimination de cinquante pour cent de l’ego, j’ai aussi entendu parler de la deuxième sélection de ce que vous avez parlé aujourd’hui lié au Malachim, qui se rapporte au développement du Corps Causal, Tiphereth qui est à la moitié de l’Arbre de Vie. Y a-t-il une unité entre ces deux points de vue de la deuxième sélection? Car dans la deuxième sélection, il est précisé que nous devons éliminer les 50% de l’ego, donc avons-nous besoin d’éliminer 50% de l’ego pour développer le Corps Causal ou est-ce différent?

Réponse: Parlons ici kabbalistiquement et alchimiquement; lorsqu’un initié reçoit l’Initiation de Tiphereth, il a toujours l’ego, par conséquent, à la fin de la huitième Initiation Vénuste dans la première montagne ou sur la montagne de l’initiation, il est 50% animal et 50% humaine, en d’autres termes, il est moitié et une moitié, il est un Hasnamuss. Ainsi, s’il ne se désintègre pas son ego, il restera comme un Hasnamuss avec un double centre de gravité, ces types de Hasnamussen sont dangereux. Donc, voilà ce qui est appelé kabbalistiquement alchimiquement 50%. Comprenez, cela ne signifie pas qu’un tel initié a éliminé 50% de son ego, mais cela concerne le grand œuvre, il a atteint la moitié de la moitié du temps. En ce qui concerne la fin initiatique de la huitième Initiation Vénuste dans la Première Montagne, le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

tipherethhumansoul

    Litelantes était un peu en détresse en contemplant mon saint sépulcre. «N’ayez pas peur», lui dit un Mahatma: «Son corps physique ne mourra pas encore.» Ces mots l’ont intégralement calmé.

    A cette époque renoncé de mon existence actuelle, je n’étais même pas mort en moi-même. J’étais toujours avec mon ego très vivant. Le sépulcre était alors purement symbolique, comme le cercueil de chaque Loge Maçonnique.

    Oui, même si je comprenais le symbolisme sépulcrale d’une manière intégrale, je savais que je dois mourir en moi-même afin d’avoir le droit à la résurrection de «Hiram», le Maître secret dans mon temple coeur… Cette initiation est conclue avec des instructions précises relatives à la mission que je suis actuellement en train d’accomplir dans ce monde… – Les Trois Montagnes

Question: À un moment donné, vous avez déclaré que «Muth» est mort et que si on lui ajoute la lettre Aleph, nous avons alors «Ameth», qui est traduit comme Vérité. Dans la Doctrine Secrete H.P.B. parle des Sémites en exil hors de l’Inde et que la clé de ceci est dans le mot Abraham qui est similaire à Brahma. HPB traduit la lettre «A» d’Abraham comme «sans ou non», ainsi, Abraham signifie «sans Brahma». Peut-on dire que le mot Ameth signifie «sans Meth», signifiant sans mort?

Réponse: Disons le encore mieux, מות Muth n’est pas אמת Ameth, parce que le «Vav» de מות Muth ne contient pas les deux lettres Iod de Aleph comme אמת Ameth (la vérité) le contient; car les deux lettres Iod – au-dessus et en-dessous, les eaux supérieures et inférieures (séparées par la lettre Vav, vu dans la forme de la lettre Aleph) – symbolize l’unité de l’essence de Dieu à l’intérieur de son trône, la moelle épinière. Les fornicateurs, à travers l’orgasme, conduisent l’essence de Elohim ou les Iod hors de leur moelle épinière, leur Vav ou trône de Dieu. Ainsi, leur moelle épinière, ou Vav, entre leurs Mem [eaux sales] à travers leur Tav [croix sexuelle], forment le mot alchimique מות Muth, qui signifie mort.

Voilà comment le Vav de la terre dans les fornicateurs reste sans forme, avec vide et ténèbres sur leurs mental, ou visage de leur Vav ou moelle épinière, qui reste sans lumière, parce qu’ils ne conservent pas le Iod de leurs eaux. Les fornicateurs ne travaillent pas avec «Brahma», ou le Ruach Elohim qui plane sur les eaux Génésique, symbolisé dans la lettre Aleph. Ainsi, à travers l’orgasme, les fornicateurs excluent d’eux-même la puissance créatrice de Aleph; ils choisissent מות Muth, de sorte que leur colonne vertébrale est morte à l’Esprit.

En ce qui concerne H.P.B. et son explication au sujet d’Abraham, nous dirons que la religion d’Abraham se rapporte à la Troisième Sous-race de la grande Race Aryenne qui a émergé de la Deuxième Sous-race, qui adoraient Brahma et qui s’est développée en Inde. Ainsi, de ce point de vue, Abraham n’était pas un Brahmane, parce qu’il appartenait à la Troisième Sous-race et non à la Deuxième Sous-race de la grande Race Aryenne. Les Hindous nommèrent leur créateur Brahma, alors que le livre de la Genèse nomma le créateur Ruach Elohim. L’Égypte s’est développé dans la Troisième Sous-race, où Abraham a reçu ses initiations. Abraham a voyagé de la ville de UR des Chaldéens vers l’Égypte, parce que sa mission était d’organiser ou d’élargir la Troisième Sous-race de la grande Race Aryenne à Jerusalem, qui, comme la Perse et l’Égypte sont des terres complètement hors de l’Inde. Ainsi, Abraham a symbolisé le développement de la lumière de Brahma, le Père, d’une manière complètement différente.

Chaque Sous-race développe les principes cosmiques de la même doctrine universelle dans différentes octaves. Voilà pourquoi Moïse dans la Bible relate magnifiquement la vie d’Abraham d’une manière kabbalistique. Le Zohar est une doctrine complètement différente dans son explication des écrits du Mahabharata et d’autres écritures de l’Inde, mais elles cachent aussi la même vérité, mais d’une manière Sanskrit. H.P.B. a très bien compris cela. Ainsi, de ce point de vue, nous comprenons que Abraham est venu de la Deuxième Sous-race – pas littéralement de l’Inde, mais plutôt des principes sur lesquels la Deuxième Sous-race, qui s’est développée en Inde, est fondée. Nous sommes maintenant à New York où la Septième Sous-race de la grande Race Aryenne est formée, alors Gnostic Teachings aux Etats-Unis étudie les principes des doctrines des autres sous-races pour comprendre que toutes les religions sont des perles précieuses liées sur le collier d’or de la divinité. Le corps physique de Samaël Aun Weor est né en Colombie, dans la sixième sous-race, qui s’est développée en Amérique Latine. Les livres de Samaël nous accordent la sagesse qui est la source de la doctrine que nous étudions afin de former la septième et dernière sous-race de cette grande Race Aryenne.

Question: A propos du מארת Meoroth sans la lettre Vav. Dans la discussion de Meoroth vous avez laissé entendre que l’absence de la lettre Vav est pour souligner l’importance de Vav dans ce cas particulier de «Qu’il y ait des Lumières (luminaires) dans le firmament des cieux.» Alors, n’est-ce pas que le Vav est manquant, mais que les lumières ou Iod de chaque côté du Vav ou colonne vertébrale ou firmament sont manquants?

Réponse: En effet, ceci afin d’indiquer aux alchimistes que c’est dans la lettre Vav ou moelle épinière que nous construisons ces lumières, et aussi parce que kabbalistiquement ceci se rapporte également au deuxième jour de la Genèse. Lorsque l’Alchimiste atteint la deuxième initiation, lorsque l’alchimiste travaille avec les eaux Akashiques, les puissances positive et négative des eaux, ces eaux ne sont pas encore pures, mais impures. Rappelez-vous que la lettre Vav est au milieu du mot אור AUR; donc si le Vav est retiré de מארת Meoroth, cela signifie que n’importe quel étudiant alchimiste comme nous, qui étudie la doctrine secrète et atteint la première, deuxième, troisième et quatrième initiation des Mystères Majeurs, n’est pas encore un Malachim pur, parce que les eaux ne sont pas encore pures, parce que la lettre Vav n’est pas encore là en מארת Meoroth, au quatrième jour de la Genèse. Voilà pourquoi pas tous les jours de la Genèse déclare «et Elohim vit que cela était bon.» Mais, le deuxième jour ne dit pas que Elohim vit que cela était bon.» Cela indique que, même lorsque nos eaux sexuelles sont transmutées, nos eaux ne sont pas pures dans tous les niveaux de notre mental. Lorsque la lettre Vav est absente, cela signifie que nous faisons la lumière, mais l’ego de Lilith et Nahemah sommes encore en nous. Ainsi, même si nous travaillons avec les eaux de nos lumières ou מארת Meoroth la lettre Vav est manquante. Cela ne signifie pas que nous manquons une moelle épinière, mais que notre moelle épinière ne retient pas encore toute la lumière, parce que nos eaux ne sont pas complètement propres. Rappelez-vous, toutes les initiations dans la Genèse et dans d’autres livres bibliques commencent par la lettre Vav, comme dans le verset suivant:

    «Et ce [ומה Va-Mah] qu’est la terre dans laquelle il est logé, qu’il soit bon ou mauvais.» – Nombres 13:19

Alchimiquement, en mot Hébreu ומה la lettre Vav est un spermatozoïde se déplaçant dans le Mem ou les eaux de la création qui cherche le Hei de Mah, ce Hei est notre sexualité ou la terre dans laquelle il est logé, que ce soit bon ou mauvais.

Donc, nous sommes des Vav développés ou spermatozoïdes sur cette terre. Nous bougeons nos physicalité, nous marchons, grâce à la moelle épinière. Si nous endommageons notre colonne vertébrale, nous ne pouvons pas marcher, même si nous avons les jambes fortes. Donc, nous ne marchons pas à cause de nos jambes ou nos pieds; nous marchons à cause de notre colonne vertébrale. Si nous rompons notre colonne vertébrale, nous sommes morts vivants; vous savez cela. Alors, prenez soin de votre colonne vertébrale et les deux eaux au sommet et au fond de celle-ci, qui se rapportent aux quatrième et cinquième préceptes de l’Alchimie.

Merci beaucoup.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Jehovah Elohim

Prakriti

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Préceptes d’Alchimie

En relation à la séquence des conférences sur les préceptes alchimiques du Zohar, nous allons continuer sur ce thème, à la suite de la conférence «Les Deux Serpents de l’Eden.» Donc, nous devrions encore une fois aborder le serpent en relation avec les lettres Hébraïques comme des entités vivantes numériques et en relation à notre Mère Divine Kundalini, le serpent d’airain magique ou le serpent d’airain divin de nos pouvoirs magiques. Le titre de cette conférence est Prakriti, qui est un mot Sanskrit.

    «Prakriti – (Sanskrit) Un composé constitué du préfixe prépositif pra, signifiant «avant» ou «progression», et kriti, une forme-nom de la racine verbale kri,«fabriquer» ou «faire». Donc prakriti signifie littéralement «production» ou «portant», «originant», et par une extension de signification, il signifie également l’état primordial ou originel ou la condition ou la forme de quelque chose: substance primaire, originelle..La racine ou parent de la Prakriti est mula- Prakriti ou racine de la Prakriti. Prakriti doit être considérée avec vikriti – vikriti signifiant le changement ou une altération de quelque sorte, ou une production ou une évolution de la prakriti qui la précède.» – Glossaire Théosophique

bjjiaghc

Le Maître Samaël Aun Weor se réfère à la Prakriti, la Mère Divine dans différents livres. Dans ce premier graphique du pdf de la Prakriti, nous avons une citation du livre Parsifal Dévoilé où nous lisons:

hfdjjgbh    Le Kundalini Yoga enseigne d’une manière brillante que le Bhujangini ou le pouvoir serpentin se trouve enroulé trois fois et demie à l’intérieur du chakra coccygien (qui est appelé bien sûr le chakra muladhara). Les trois enroulements représentent les trois gunas de la Prakriti: Sattva, Rajas et Tamas. C’est un axiome de la sagesse occulte que la demi-queue restante représente Vikritis, la modification de la Prakriti, l’éternel féminin. – Parsifal Dévoilé par Samaël Aun Weor

Nous pouvons voir que le mot Sanskrit Vikritis est pluriel de Vikriti, qui est très semblable à Prakriti. Le terme «Kriti» les uni, qui en Sanskrit signifie «fabriquer» ou «faire». Par conséquent, Prakriti signifie littéralement «production» ou «porté». Elle se rapporte aux forces de la nature en elle-même parce que généralement les gens traduisent Prakriti comme la nature mais ce n’est pas la nature comme nous la connaissons mais dans sa manière abstraite.

Prakriti émerge de Mulaprakriti. Le mot «mula» signifie racine. Le préfixe «Mula» se trouve également dans «Muladhara» – «Mula» signifiant racine et «Dhara» signifiant base ou support. Ainsi, le Chakra Muladhara, qui est situé entre l’anus et les organes génitaux, à la base de la colonne vertébrale, est l’endroit où nous avons la racine, la base ou le soutien de la puissance de la Kundalini ou la Prakriti.

L’Hindouisme associe Mulaprakriti – la substance primordiale à partir de laquelle tout l’univers est créé – avec Parabrahman – l’intelligence abstraite dans l’Absolu. Mulaprakriti, la substance primordiale est ce que nous appelons la matière chaotique. Dans la Kabbale, nous mentionnons toujours que la Mulaprakriti, ou la racine de la Prakriti, est l’Ain Soph, de sorte que l’Ain Soph en lui-même est Mulaprakriti, la racine de la Mère Divine Prakriti, où l’on retrouve les trois gunas en équilibre.

Ces trois gunas sont appelées Sattva, Rajas et Tamas. Sattva est en relation avec la lumière, Rajas est en relation avec l’action et Tamas est en relation avec l’inertie qui signifie toutes les possibilités de la création sont là équilibrées dans le sein de la Mère Divine Espace qui est la Mère Immanifestée ou Ain Soph comme nous l’appelons kabbalistiquement.

Ainsi dans les graphiques du pdf, nous trouvons l’image, le symbole, de Mulaprakriti, l’Ain Soph dans l’espace, portant dans son sein les trois forces primaires symboliques. Le maître Samaël Aun Weor parle toujours de l’Ain Soph et nous dit dans ses livres que chacun d’entre nous a son propre Ain Soph, ainsi, dans notre Ain Soph, nous trouvons les trois atomes principaux appelés en Sanskrit: Brahma, Vishnu, et Shiva. Ils se rapportent à la loi de la création. Ces trois forces primaires se manifestant dans l’univers sont ce que le Christianisme appelle Père, Fils et Saint-Esprit et ce que nous appelons dans la Kabbale Kether, Chokmah et Binah.

Ces trois forces primaires doivent éveiller toutes les possibilités créatrices de l’Ain Soph, la Mulaprakriti, et c’est pourquoi elles apparaissent dans l’univers. Père, Fils et Saint-Esprit apparaissent dans l’univers pour que l’Ain Soph puisse développer la Conscience, la connaissance, et c’est précisément le principal point ici en entrant dans ce sujet.

La matière elle-même, en tant que substance primordiale, Prakriti, existe dans toute la création; Ainsi, nous devons développer la puissance intelligente de la Prakriti afin de manipuler, d’équilibrer, de gérer, ses trois gunas. C’est pourquoi le Maître Samaël explique qu’au commencement de la création, les trois gunas entrent en déséquilibre, mais elles s’équilibrent lorsque nous pénétrons dans le sein de la Mère Divine, la Prakriti. Ce déséquilibre se produit parce que les trois forces primaires en chacun de nous ne savent pas contrôler ce que nous appelons création ou ce que la Bible a appelé Bereshith, Genèse. Et c’est précisément la signification de la beauté de cette création. L’Hindouisme enseigne que cette création ou production que Parabrahman (ou l’intelligence abstraite de l’espace) peut provoquer dans l’existence n’est possible que grâce à la Prakriti ou à la substance primordiale. C’est ainsi que les différents niveaux de l’univers apparaissent lorsque cette intelligence entre en action. Nous abordons ces niveaux dans les conférences où nous parlons des sept cosmos. Nous allons brièvement les commenter.

Rappelez-vous les trois enroulements du serpent Kundalini qui sont en dormance dans le Chakra Muladhara représentent les trois gunas. Il est évident qu’en nous les trois gunas sont déséquilibrées. Les trois gunas du Christianisme sont représentées par les trois traîtres du Christ qui sont Judas, Pilate et Caïphe; Dans le Bouddhisme elles sont représentées par les trois filles de Mara. Les gunas sont perverties en nous en tant que les trois aspects du désir à l’intérieur de nos trois cerveaux, que nous devons équilibrer, parce que les Vikritis (modifications des trois gunas de la Prakriti) sont en nous, le résultat du déséquilibre ou l’altération de ces trois substances ou éléments primaires, que la Conscience doit apprendre à gérer à travers la Sainte Trinité. Il est évident que lorsque nous n’avons pas de connaissance, lorsque nous sommes enracinés dans l’ignorance, dans Tamas, nous créons seulement de l’ego. C’est pourquoi Krishna déclare que la Prakriti ou les Vikritis, qui sont la modification des trois gunas de la Prakriti sont: les quatre éléments ou Tattvas; L’espace en tant que Tattva Akash, le cinquième élément; Le mental qui est le sixième; Le septième, l’intellect lorsque nous atteignons le niveau humanoïde; et le huitième l’ego que nous avons en abondance. Toutes ces 8 modifications sont des Vikritis, le résultat de la modification des trois gunas. Les vikritis sont devenues des perversions en nous parce que nous ne savons pas comment gérer les trois gunas. C’est pourquoi le Maître Krishna affirme que nous devons équilibrer les gunas en nous afin d’atteindre l’Autoréalisation. Lisons ce que la Bhagavad Gita dit à propos de ce sujet:

    «La grande Prakriti est mon ventre, en cela Je place la semence; de là, oh Bharata, est la naissance de tous les êtres!» Quelles que soient les formes qui sont produites, oh Kountreya, dans n’importe quel ventre, la Prakriti est leur ventre et Je suis la semence Père. Sattva, Rajas et Tamas ces trois Gunas (aspects ou qualités) nées de la Prakriti, oh puissamment armé, lient rapidement l’incarné au corps.

    «De ces Gunas, Sattva qui de son inoxydableté est lumineux et bon, se lie par attachement au bonheur et par attachement à la connaissance, oh, impeccable.

    «Sachez, oh, Kountreya, que Rajas est de la nature de la passion, source de désir et d’attachement, cette Guna lie rapidement l’être incarné à l’action.

    «Mais tu sais, oh, Bharata, que la Guna Tamas naît de l’ignorance, illusionnant tous les êtres incarnés, elle lie rapidement l’être incarné, par étourderie, paresse, et sommeil [endormir la Conscience, le sommeil de l’âme, de la Conscience].»

bgfigecf
Ainsi, comme vous pouvez le voir, ces trois gunas sont perverties en chacun de nous. Ce graphique nous montre très clairement que les gunas sont derrière Krishna comme trois enfants, car en réalité les trois gunas ne sont que des éléments placés dans nos trois cerveaux avec lesquels nous pouvons travailler. La Prakriti est indépendante des gunas mais les gunas émergent d’elle pendant que les enfants émergent du ventre de leur mère. C’est ce que nous devons comprendre. Ainsi, en nous, nous avons les trois gunas déséquilibrées; Ce sont les matériaux avec lesquels nous avons créé de nombreux egos. Oui, malheureusement, à cause de notre ignorance et manque de connaissance, nous n’avons créé que la perversité. Chaque être dans l’univers a les trois gunas, donc, lorsque nous commençons à éveiller la Kundalini alors la Mère Divine nous aide à contrôler ou à équilibrer les gunas.

Au sein de l’Espace Abstrait ou l’Ain Soph, les trois gunas sont équilibrées, mais lorsqu’elles entrent en déséquilibre, la création commence. En nous les trois gunas correspondent aux trois enroulements du serpent dans le Chakra Muladhara, et le demi-enroulement représente les Vikritis, qui sont les modifications dont nous avons besoin et devrions développer, mais avec intelligence. Voici ce que nous avons à comprendre et à assimiler au sujet des trois et demi enroulements du serpent qui se rapporte à la Kundalini, que tout le monde a, mais pas éveillée. Le Maître Samaël affirme que lorsque le serpent, qui est enroulé trois fois et demie dans le Chakra Muladhara, s’éveille il émet un son comme la lettre S. Comme SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS et il commence son ascension à travers la colonne vertébrale.

Nous avons déjà parlé du serpent, et nous l’aborderons de nouveau par rapport à la Kabbale, nous aborderons comment il est important de comprendre ce qu’est la Prakriti, de comprendre ce que sont les trois enroulements du serpent en nous, et ce que les symboles de ces trois enroulements sont en relation avec la Prakriti. La substance primordiale Prakriti, les Gunas et Vikritis avec lesquels nous pouvons créer et exécuter des choses magiques sont à l’intérieur de nous, si nous savons comment l’éveiller. Le Maître Samaël Aun Weor déclare dans son livre Parsifal Dévoilé :

    «La Prakriti, la Mère Divine, est la substance primordiale de la nature: plusieurs substances, différents éléments et sous-éléments existent dans l’univers, mais toutes ces manifestations sont des manifestations d’une seule substance: la Grande Mère, la Prakriti, la matière primordiale, est l’Akasha pur contenu dans l’espace entier. Mahamanvantara et Pralaya sont deux termes Sanskrit très importants avec lesquels les étudiants Gnostiques doivent se familiariser.

    «Mahamanvantara est le Grand Jour Cosmique. Pralaya est la Grande Nuit Cosmique. Durant le Grand Jour, l’univers existe. Lorsque la Grande Nuit arrive, l’univers cesse d’exister et devient [poussière] dissous dans le sein de la Prakriti (que nous avons dit est l’Ain Soph). Immensurable espace infini est plein de systèmes solaires, qui ont leurs Mahamanvantaras et Pralayas. Alors que certains sont dans leur Mahamanvantara, d’autres sont dans leur Pralaya. Des millions et des milliards d’univers naissent et meurent dans le sein de la Prakriti. Chaque cosmos naît de la Prakriti et se dissout dans la Prakriti. Chaque monde est une boule de feu qui s’allume et s’éteint dans le sein de la Prakriti. Tout naît de la Prakriti, tout retourne à la Prakriti. Elle est la Grande Mère.»

gegdffhh
En ce qui concerne Parabrahman et MulaPrakriti, l’intelligence et la substance primordiale et ses modifications, le livre de la Genèse déclare:

    «Et Iod-Havah Elohim» (qui en Sanskrit est appelé le Parabrahman, l’intelligence de l’absolu manifesté dans la création) «forma Adam de la poussière de Adamah»

Évidement, dans ce cas, le mot Adamah – de la langue Hébreuse se rapporte à la Prakriti, Adamah – «la brume de Mah,» la Mère Divine, qui représente l’espace, l’Akasha, la matière primordiale, et la poussière représente les éléments et substances ou les modifications de cette substance primordiale.

    «Vav [la Kundalini] en tant que brume, en tant que Manna, monta de la terre, Vav arrosait toute la surface, [oui, la Kundalini] la brume de Mah. Donc, Vav, Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière, le Manna, la brume de Mah. Vav souffla dans ses narines un souffle de vie, ainsi, Vav est devenu Adam, une âme vivante.

    «Vav, le Iod-Havah Elohim [Parabrahman] planta un jardin [une Prakriti dans la Nature] vers l’Est dans l’Eden [en Yesod]; Et là [en tant que Tattva Anupadaka] il a mis Adam [l’Adi Tattva] qu’il avait formé.

    «[Donc, à partir du Vav] de Adamah [l’Akasha] Iod-Havah Elohim [Parabrahman] fit croître chaque arbre [force tattvique vivante] qui est agréable à la vue, et bon à manger, l’Arbre de Vie [la colonne vertébrale] aussi au milieu du jardin [humain] [qui est, la Prakriti, dans la nature psychosomatique humaine], et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal [la force créatrice sexuelle dans la nature psychosomatique humaine].

    «Vav, le fleuve [נהרה – Naherah – lumière, luminosité – Prana] est sorti de [Daath, le sommet de la colonne vertébrale], l’Eden [supérieur] pour arroser le jardin [sa nature psychosomatique ou Eden inférieur]; à travers Vav, de là [de Yesod], il [le Tattva Akasha] se divisait, et est devenu en quatre têtes.

    «Le nom du premier est Pison [Tattva Tejas]: qui est celui qui entoure tout le pays de Havila [Geburah], où se trouve l’or et l’or de ce pays est bon: il y a du bdellium et de la pierre d’onyx. Et le nom du second fleuve est Gihon [Tattva Apas]: c’est celui qui entoure toute la terre d’Éthiopie [Chesed]. Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel [Tattva Vayu]: qui est celui qui coule vers l’Est de l’Assyrie [Tiphereth]. Et le quatrième fleuve est l’Euphrate [Tattva Prithvi]. Et «Iod-Havah Elohim» (Tattva Anupadaka) prit l’homme [Adi Tattva], et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder.» – Genèse 2: 6-15

Adamah est ici représenté dans cette peinture de Jofra où il nous montre la Prakriti, la Mère Divine, avec ses pieds sur la terre ayant une galaxie spirale comme son ventre de l’intérieur duquel toutes les possibilités infinies de la création émergea
dans l’univers.

Dans le Gnosticisme, nous enseignons que la Prakriti, la Mère Divine, a cinq aspects fondamentaux. Chaque aspect en tant que substance primordiale fondamentale a les trois gunas et Vikritis pour créer n’importe quel univers. Alors, comprenez que pour contrôler les trois gunas, nous devons savoir travailler avec les cinq aspects de la Mère Divine Prakriti dans notre nature psychosomatique, puisque chaque aspect de la Prakriti a les trois gunas.

Ainsi, dans notre cas, lorsque nous parlons de notre propre Mère Divine (chacun a sa propre) évidemment, elle a les trois gunas. Ainsi, avec son aide, nous contrôlons la création. Voilà pourquoi le livre de la Genèse déclare que Iod-Havah Elohim (qui en Français est traduit par «le Seigneur Dieu») forma Adam à partir de la poussière de Adamah. Cet Adam est l’homme véritable. L’être humain véritable est formé à partir de la poussière d’Adamah. Nous dirons, en d’autres termes, Iod-Havah Elohim forma Adam en manipulant judicieusement les trois gunas et les Vikritis de la Mère Divine, aussi simple que cela; Ainsi, c’est en manipulant sagement les trois gunas que Dieu crée. Voilà pourquoi nous devons éveiller la Kundalini qui est enroulée trois fois et demi dans le Chakra Muladhara. Lorsque cette Kundalini s’éveille alors Dieu [à travers le Tattva Anupadaka] qui, dans notre cas serait Binah, notre propre Iod-Havah Elohim particulier, va commencer à contrôler à travers la glande pinéale les trois gunas en nous, pour que Adam puisse émerger dans notre propre nature psychosomatique. C’est précisément ce que nous devons comprendre.

Iod-Havah Elohim et Adamah est le même Brahma-Prakriti ou Purusha-Prakriti; Ils correspondent au pouvoir créateur divin actif, masculin et féminin de toutes les religions. Iod-Havah Elohim en tant que Brahama ou Abraham, fabrique le monde à partir de Adamah ou Prakriti.

Le même processus créatif qui se produit à travers Brahama dans l’univers se produit à travers Abraham au sein de l’être humain individuel. C’est le même processus que lorsque les cosmocréateurs contrôlent les trois gunas de la Mère Divine Cosmos afin de créer des mondes, planètes, mais c’est une matière de Gieux. Finalement, si nous atteignons ce niveau, alors nous pouvons manipuler les trois gunas du cosmos, mais nous devons d’abord apprendre à manipuler les trois gunas en nous et sur cette planète avec la Mère Nature dans la quatrième dimension. Pour cela nous avons à travailler avec les trois gunas par rapport à la magie élémentale ou nous dirons la Mère Magicienne (Fée) Élémentale parce que la Mère Divine en tant que le cinquième aspect est la Mère Magicienne (Fée) Élémentale en nous qui se rapporte aux forces de la quatrième dimension, les forces Instinctuelles en nous. De toute évidence, la Mère Divine nous guide dans la Magie Sexuelle pour que nous sachions quoi manger car rappelez-vous que les trois gunas se rapportent aux trois types d’aliments que nous pouvons digérer dans le corps physique. Nous avons besoin de nourriture tamasique, de nourriture rajasique et de nourriture sattvique; Le Maître Samaël l’explique dans ses livres. La Magicienne (Fée) Élémentale, la Mère Divine, est celle qui nous dit ce qu’il faut manger et ce qu’il ne faut pas manger dans notre développement spirituel et le contrôle des gunas quand nous sommes éveillés. Mais lorsque nous ne sommes pas éveillés, nous devons suivre ce que le Maître Samaël Aun Weor nous dit dans ses livres.

    «Il y a trois types d’aliments: Sattvique, Rajasique et Tamasique.

    «Les aliments sattviques sont constitués de fleurs, de grains, de fruits, et de ce que l’on appelle Amour.

    «Les aliments rajasiques sont forts, passionnés, excessivement chauds, trop salés, exagérément sucrés, etc.

    «En effet, les aliments tamasiques sont constitués de sang et de viande rouge.» – Samael Aun Weor

Nous devons manger modérément tous les types d’aliments tattviques afin de contrôler les trois gunas. Oui, nous devons les contrôler, mais, nous comprenons que c’est la Mère Divine qui nous aide à contrôler les gunas, que ce soit la Mère Nature ou la Mère Élémentale, ou même la Mère Mort, parce que pour marcher sur le chemin de l’équilibre nous devons annihiler les trois gunas perverties en nous. Oui, pour vaincre les trois furies en nous, nous devons adorer la Mère Divine Mort; Ceci, afin qu’elle annihile les gunas perverties que nous avons tous en vie.

Comme nous l’avons dit au début, ces trois gunas sont perverties en nous à cause de notre ignorance, nous les avons transformés en trois traîtres du Christianisme: Judas, Pilate et Caïphe. Ils sont aussi représentés en Maçonnerie comme les trois assassins de Hiram Abiff, que tout le monde a à l’intérieur, nous pouvons aussi les désigner dans le Bouddhisme comme les trois filles de Mara; Ce sont les mêmes gunas.

Nous voyons toujours ces trois modifications perverties des gunas dans de nombreuses religions différentes avec des noms différents. Le point que nous devons comprendre est ceci: Elles sont une création pervertie que nous avons faite à cause de notre ignorance et la seule qui peut nous aider à les équilibrer est la Mère Divine dans n’importe lequel de Ses aspects parce que, encore, il y a cinq aspects de la Mère Divine Kundalini.

Maintenant, si nous suivons la séquence des conférences que nous avons donné la dernière fois en relation avec les deux serpents de l’Eden ici nous abordons le développement du Serpent d’Airain selon le livre du Zohar. Donc, nous allons aller plus loin dans ce thème parce que les gens pensent que lorsque nous abordons le serpent Kundalini c’est seulement lié à l’Inde et non pas à la Bible, mais, le Zohar mentionne ce pouvoir serpentin d’une manière très cachée, que nous allons dévoiler pour le bénéfice de ceux qui veulent comprendre ce que le serpent symbolise dans la Bible.

Le Premier Précepte

Nous avons abordé les trois lettres Hébraïques Iod, Vav, et Nun finale dans les conférences précédentes; elles orthographient le mot Ion. Le mot Ion nous rappelle le eon parce que Iod, Vav, et Nun finale peuvent être lus comme eon aussi. Maintenant, il y a un mot qui est très important mais commun dans cette époque; Ce mot est Zion, et qu’est-ce que Zion? Bien, alchimiquement parlant, Zion est lié au travail alchimique que nous exécutons; lisons la citation biblique suivante, conformément à l’Alchimie, à la Gnose.
fhicdhia

    Par conséquent, ici, dit Adonaï Jehovah, Je suis ici en Yesod à Zion, Une pierre – une pierre éprouvée, une pierre angulaire précieuse, fondée en Yesod ; Les fidèles ne se précipiteront pas. – Esaïe 28: 16

letter-tzadeLa précédente est une déclaration alchimique. Ésaïe 28: 16 est traduit de nombreuses façons parce qu’il y a beaucoup de traductions de la Bible, mais, les gens qui traduisent ce verset particulier ne sont pas des alchimistes, mais nous sommes des alchimistes et nous savons de quoi nous parlons. Par exemple, la lettre que nous écrivons avant Iod Vav et Nun finale est la lettre Tzaddi qui est communément associée au mot Tzadik. Lorsque les kabbalistes voient la lettre Tzaddi, ils disent Tzadik qui signifie juste. Lorsque l’on observe la lettre Tzaddi, elle ressemble à une lettre Nun inclinée. Dans la Kabbale, nous savons que la lettre Nun est juste une lettre Vav pliée sur le dessus et dans le fond. Elle est pliée dans le cou et pliée à la base de la colonne vertébrale. Donc, une lettre Vav pliée sur le dessus et dans le fond est représentée sous la forme de la lettre Nun. Mais, la lettre Nun – représentée dans la forme de la lettre Tzaddi – est inclinée vers l’avant, ceci, afin de tenir sur son dos – qui est la lettre Vav, la colonne vertébrale – une lettre Iod. Dans d’autres conférences, nous avons expliqué que, dans la forme de la lettre Tzaddi nous voyons le travail alchimique avec la croix, parce que la croix alchimique est la méthode que les alchimistes utilisent afin d’élever – le long de la colonne vertébrale – le Iod ou l’énergie Shakti potentielle de Nun depuis le coccyx jusqu’à la tête. C’est pourquoi, à côté de la lettre tzaddi, nous voyons le Tzadik ou Seigneur Christ, Yeshua, portant la croix sur ses épaules; La ligne verticale de la croix symbolise l’homme et l’horizontale, la femme exécutant l’acte sexuel. En d’autres termes, le mot Tzadik est également associé à la Chasteté.

    «Et Je serai ton fiancé à jamais, oui, je serai ton fiancé dans la justice [Tzadik-צדיק], et dans le jugement, et dans la bonté, et dans la miséricorde.» – Osée 2: 19

Dans la forme de la lettre Tzaddi nous voyons le Tzalem [Hébreu צלם] image du seigneur portant la croix depuis le bas de la colonne vertébrale, du coccyx vers la montagne des crânes qui est sur notre tête, la colonne vertébrale est précisément la Montagne de Zion. Lorsque nous cherchons alchimiquement où est la Montagne de Zion – parce que la Bible parle de la Montagne de Zion – nous savons et comprenons immédiatement que ce mot Zion se réfère à la colonne vertébrale de ceux qui travaillent avec l’Alchimie.

Signification alchimique du mot ציון Zion: La lettre Tzaddi représente l’alchimiste; la lettre Iod est la tête de l’alchimiste; la lettre Vav est la colonne vertébrale, le cœur et le sexe de l’alchimiste; la lettre Nun finale élève l’énergie sexuelle à travers la moelle épinière de l’alchimiste; le pied de la Nun finale atteint même les Klipoth de l’alchimiste. Ainsi, c’est à travers Nun que l’alchimiste entre dans la purification des gunas. Voilà pourquoi la lettre Nun, qui signifie poisson, est inclinée dans la forme de la lettre Tzaddi. Cette inclinaison symbolise aussi l’humbleté, l’humilité et la manière dont nous entrons dans la Nouvelle Jerusalem ou la Nouvelle Zion.

    «Éveille-toi, éveille-toi, et revêts ta force, ô Zion, et mets tes belles choses, ô Jerusalem, la ville sainte! Car désormais, il n’y aura plus d’incirconcis et d’impurs.» – Esaïe 52: 1

Lorsque les gens lisent la citation précédente, ils pensent que l’âme d’un juste particulier finira par entrer dans une forteresse particulière, en effet, mais cette forteresse est la moelle épinière. Si vous visualisez les trente-trois vertèbres, c’est la Montagne de Zion sur laquelle chaque alchimiste travaille, parce que, pour entrer dans ce יון eon, Zion ציון vous devez être un צ Tzadik, ce qui signifie, celui qui connaît le mystère de l’Alchimie ou la justice.

Voyons comment le Zohar dévoile cela si facilement et magnifiquement pour nous. Nous avons expliqué au sujet de la Prakriti parce que c’est précisément la Prakriti, la Shekinah, qui est la force serpentine d’airain, qui monte la Montagne de Zion. Si vous observez votre colonne vertébrale et votre tête vous verrez qu’elle a une forme serpentine. Notre tête physique est au-dessus de la colonne vertébrale, qui a une forme serpentine; C’est pourquoi une tête humaine est toujours la tête du serpent; C’est pourquoi le serpent biblique est toujours dessiné avec un visage humain. La bible l’appelle le serpent de bronze ou le serpent d’airain et le serpent tentateur de l’Eden. Alors, lorsque nous travaillons à Zion, nous travaillons avec les serpents.

Il me vient à l’esprit en ce moment même comment, à cette époque, certaines personnes parlent des reptiliens et comment ils font des blagues à ce sujet. Pour vous dire la vérité, un serpent est un reptile. Kabbalistiquement, Moïse est un crocodile et un serpent, un reptilien, et chaque maître qui éveille la Kundalini devient finalement un être reptilien, qui signifie un Dieu, en d’autres termes. Mais pas comme ce ridicule que vous trouvez sur Internet. Nous trouvons aussi des initiés reptiliens parmi les Aztèques, Quetzalcoatl le serpent à plumes, parmi les Mayas, Kukulcan et Wotan, sont des Dieux reptiliens. Dans la Bible, Dieu ordonne à Moïse d’adorer un reptile, un serpent:

    «Et Iod-Havah dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu, et met-le sur une perche. Et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il le regarde, vivra» – Nombres 21: 8

Écoutez, ce n’est pas comme beaucoup de gens pensent qu’un serpent d’airain réel ou un serpent qui était vivant. Les personnes ignorantes ne comprennent pas ce symbole alchimique. Nous devons étudier l’Alchimie afin de savoir ce que signifie le serpent, parce que Jésus de Nazareth, qui a porté la croix vers la montagne des crânes – qui, en Hébreu est Golgotha – l’a fait, en effet, en adorant, mieux dit, en travaillant alchimiquement avec le même serpent que Moïse a adoré dans le désert, c’est pourquoi Jésus a dit:

    «Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’Homme soit élevé [au Golgotha].» – Jean 3: 14

Oui. Jésus était un autre Maître reptile. En d’autres termes, un immortel, parce que le serpent d’airain donne le pouvoir à quiconque sait comment travailler avec la Prakriti. Le serpent d’airain est un symbole de la Mère Divine Nature qui est contrôlée, manipulée par les forces de l’Esprit Saint lorsque nous savons comment. Ainsi, dans Isaïe chapitre vingt-huit verset seize, nous lisons.

marymagdelene

    «Par conséquent, ici, dit Adonaï Jehovah, Je suis ici en Yesod à Zion, une pierre – une pierre éprouvée, une pierre angulaire précieuse, fondée en Yesod, les fidèles ne se précipiteront pas.» – Esaïe 28: 16

Adonaï est le Dieu de la Terre, Malkuth et Iod-Hei-Vav-Hei est le Jehovah de celui qui travaille avec le nom sacré de Jah. Et qui est celui qui travaille avec le nom sacré de Jah? C’est l’alchimiste qui comble le vide de Hei [Yoni, le Saint Graal] avec son Iod [son phallus ou Lance de Loginus]. Rappelez-vous que nous avons dit que Dieu dans le monde de la création est Jah; ainsi, lorsque Jah travaille, lorsque Iod travaille avec Hei alors ce Iod comble le vide de la lettre Hei, donc la lettre Hei n’est plus Hei mais Chet. Et que signifie Chet? Chet signifie la vie spirituelle par le biais de l’union de l’effluve électrique des colonnes vertébrales de l’homme avec la femme grâce à la lettre Iod. Donc, la lettre Chet, qui est la huitième lettre de l’alphabet Hébreu, est le mystère de la vie «Chai», parce que lorsque vous remplissez l’écart de Hei avec la lettre Iod de «Jah», le Iod dépasse de Chet, alors nous avons Chet et Iod, c’est la manière dont nous épelons Chai qui signifie la vie; ainsi Jah devient Chai. Cela signifie que Jah est Chai, en d’autres termes, la lettre Chet est le Iod comblant l’écart de Hei ; donc, ce faisant, qui est, en élevant le Iod ou le potentiel Shakti sexuel à travers notre colonne vertébrale pendant le Sahaja Maïthuna, nous unissons les deux Vav, ou les deux pouvoirs serpentins de la colonne vertébrale de l’homme [Vav] et de la femme [Hei]; ainsi, voilà comment ‘Iod [la colombe blanche, le Saint-Esprit] crée à travers le Chavah, Eve, la mère des vivants. Comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences, le Iod ou le potentiel Shakti sexuel montant sur le dos de la lettre Nun – qui signifie poisson – symbolise le sperme et l’ovule transmués en énergie. Tel est la signification alchimique de la lettre Tzaddi.

Si nous observons le mot Zion, nous verrons deux lettres Nun et deux lettres Iod en lui; la première Nun est une lettre Nun inclinée formant la forme de la lettre Tzaddi, qui porte une lettre Iod sur son dos; les deux lettres font la forme de la lettre Tzaddi. La deuxième lettre Iod suit la lettre Tzaddi et à la fin du mot se trouve la deuxième Nun en tant que finale. Encore une fois, la lettre Iod symbolise le potentiel Shakti de Nun, le poisson ou le sperme; le Iod est le prophète Joshua, qui est appelé le Fils de Nun, Joshua en Hébreu signifie sauveur, Joshua en Français est Jésus. Voilà pourquoi Joshua est nommé le Fils de Nun, et aussi parce que Nun symbolise Moïse, le Léviathan. Et pourquoi Moïse est Nun ou le Léviathan? Parce que Moïse s’épelle Ha-Shem vers l’arrière, qui est le pouvoir serpentin de Iod-Havah, la Shekinah, tirée des eaux; et qu’est-ce que les alchimistes prennent de Ha-shamayim – השמים, les eaux-Yam ים? Ils prennent השמ Moshe, Moïse, Ha-Shem, le nom ou le potentiel Shakti de Nun, le poisson, qui est le Iod entre les deux Mems de מים Mayim. Voilà pourquoi Moïse est appelé symboliquement, le Léviathan, le Nun, qui signifie littéralement le poisson en Araméen.

    «Peux-tu tirer le Léviathan avec [וו deux lettres Vav ] un crochet…?» – Job 41: 1

Moïse, le Léviathan symbolise réellement la volonté qui se développe lorsque l’alchimiste, le juste, tire le Iod, le potentiel Shakti, du Nun, le poisson, le sperme et l’ovule et sublime cette énergie le long de la colonne vertébrale. Ainsi, la volonté est Moïse, qui est le Nun, le Léviathan; et celui qui suit fidèlement Moïse est le Iod, Joshua le fils de Nun, ou le fils du Léviathan, Moïse. En d’autres termes, comme Moïse éleva le potentiel Shakti du serpent dans le désert, de même faut Joshua, Jésus, le Fils de Nun, le Fils de l’Homme, le fils, le Iod du sperme et de l’ovule de l’homme et de la femme est sublimés à Golgotha.

Suivons maintenant la séquence Tzadikim selon l’Ancien Testament. Joshua est appelé Tzadik, Joseph en Égypte est aussi appelé un juste, un Tzadik. Moïse est également appelé Tzadik. David est aussi un Tzadik, un juste. Donc, tous les prophètes sont des Tzadiks ou des Justes. La Bible déclare toujours que nous devons devenir justes; encore, pour devenir un juste, un Tzadik, nous devons effectuer le travail alchimique expliqué dans la forme de la lettre Tzaddi. Voilà pourquoi sa forme montre une lettre Nun inclinée, comme pour dire, soyez humble devant Dieu, le Iod, parce que la puissance de Kether monte comme la lettre Iod sur la colonne vertébrale des Tsadikim, et cela signifie Chasteté. Tel est la signification de Tzadik. C’est la raison pour laquelle la puissance de Iod-Havah dit dans Esaïe 28: 16: «Ici, Je suis en Yesod. À Zion» Qui est dans Yesod? Dans Yesod-Sexe – se trouvent les deux Nun, le sperme et l’ovule de Zion, ce qui signifie, à la base de la colonne vertébrale – qui est Zion – la forteresse, nous trouvons la Nun finale. À travers Yesod nous construisons le corps physique et les corps internes.

Donc, Yesod est le fondation de la colonne vertébrale et de l’Arbre de Vie. C’est très clair, donc, «Ici, Je suis en Yesod à Zion, une pierre, la pierre philosophale, la pierre cubique de Yesod, la pierre éprouvée, la pierre angulaire précieuse, fondée en Yesod, les fidèles ne se précipiteront pas.» Qu’est-ce que vous comprenez lorsque vous lisez la citation précédente? Les fidèles sont aussi les justes «Ils ne vont pas se précipiter» signifie qu’ils ne forniquerons pas parce que lorsque vous êtes dans l’acte sexuel, vous ne devriez pas vous précipiter donc, ne vous précipitez pas dans Yesod; contrôlez l’acte sexuel, contrôlez votre feu. Tel est le sens de «les fidèles ne se précipiteront pas.» Ceci est précisément une déclaration alchimique donnée par Isaïe à ceux qui connaissent le mystère de la lettre Nun, la quatorzième lettre de l’alphabet Hébreu et que nous avons déjà appris, Nun est dans la forme de la lettre Tzaddi et à la fin du mot Zion.

Maintenant, il y a une autre lettre qui a également la lettre Nun dans sa forme, c’est la lettre Ayin, mais, la forme de la lettre Ayin est différente. La lettre Ayin est une autre lettre Nun, mais ouvertement étendu ayant la lettre Zayin comme un phallus vertical érigé au milieu de celle-ci. Cela signifie que la puissance sexuelle feminin de Zayin dépasse de la lettre Nun, qui, comme nous l’avons déjà expliqué est une lettre Vav cassée. Lorsque nous écrivons Ayin et Tzaddi ensemble, nous épelons le mot Otz, qui en Hébreu signifie «arbre». Par conséquent, le mot Otz – Arbre – a deux lettres Nun : une lettre Nun inclinée dans la forme de la lettre Tzaddi et une lettre Nun ouvertement étendue dans la forme de la lettre Ayin. Ainsi, alchimiquement parlant, la lettre Nun est la base de Otz Chaim et Otz Daath, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance.

Voilà pourquoi les Kabbalistes du Zohar stipulent que «de Adamah Iod-Havah Elohim fit croître chaque arbre [chaque alchimiste] qui est agréable à la vue, et bon pour la nourriture spirituelle; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin [Alchimiste], et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» Alors, tous les alchimistes sont des arbres agréables à la vue et bon pour la nourriture spirituelle. En effet, parce que tout alchimiste, tout magicien blanc est une lettre «Vav», un Assistant de עוץ – Oz, un prêtre qui travaille avec les forces de Nun, la Mère Divine, la Prakriti dans sa colonne vertébrale.

    «Bereshit Bera Elohim – בראשית ברא אלהים – Au commencement créa Elohim.» – Genèse 1: 1

Alchimiquement, ces mots sont lus: ברית-אש ברא אלהים Brith Esh Bera Elohim – Pacte de feu créa Elohim.

    «Ces mots [בראשית ברא אלהים] sont inclus dans le premier commandement qui est connu comme «la crainte du Seigneur,» la première étape dans l’acquisition de la vraie sagesse et la connaissance. Il est aussi appelé le commencement parce qu’il est la véritable porte par laquelle nous entrons dans les mystères supérieurs de la vie divine et est le fondation sur laquelle le monde existe.» – Zohar

Lorsque nous lisons que le Zohar indique que les mots Bereshit Bera Elohim sont inclus dans le premier commandement qui est connu comme «la crainte du Seigneur», nous comprenons que pour comprendre cette déclaration, nous devons être des alchimistes. Dans des conférences précédentes, nous avons expliqué que le mot בראשית Bereshith est cassé comme ברית אש Brit Esh qui signifie Pacte de Feu; ברית אש Brit Esh est également lié à la circoncision ou le pacte de feu que nous avons à faire pour entrer dans les mystères. Nous savons que la circoncision est מילה Milah en Hébreu, mais quand nous disons ברית Brit en Hébreu cela est associé au pacte de Dieu avec les alchimistes, qui est en relation avec la circoncision qui est l’ablation chirurgicale du prépuce du pénis humain qui se rapporte à la sensation sexuelle animale. La circoncision est une cérémonie pratiquée non seulement dans le Judaïsme, mais aussi dans l’Islam et les autres religions mineures. Le découpage du prépuce du pénis humain, qui est appelé la circoncision, est un préambule au pacte alchimique sexuel avec Dieu que les circoncis finiront par exécuter «au commencement» s’il décide d’entrer dans le chemin spirituel qui conduit à Zion. Cette cérémonie religieuse est très douloureuse pour l’enfant de sexe masculin. Plus tard, à son âge adulte, il saura la signification alchimique de celle-ci. Il va alors apprendre qu’il doit couper de son Corps, Mental et l’Esprit le Nephesh, la bestialité de son âme animale; pour cela, il doit apprendre au commencement comment transmuter son énergie sexuelle en volonté, ceci, afin d’entrer dans les mystères du premier commandement. Ainsi, si nous ne pratiquons pas la Chasteté alchimique, nous ne remplissons pas le premier commandement, même si nous sommes circoncis physiquement. Voici ce que les alchimistes appellent ברית אש Brit Esh, et ce que, les kabbalistes dans le Zohar déclarent, est lié au premier commandement.

    «Il y a trois sortes de crainte, dont deux sont d’aucune utilité dans la recherche de la vérité, et n’a aucune référence, sauf pour les blessures corporelles ou la jouissance physique et la joie, et la préservation de la richesse, et sont donc tout à fait sans fondement. La vraie crainte est cette affection qui naît d’un sentiment de révérence envers le Saint comme étant tout puissant, la racine déracinée de toute vie et de l’existence et aux yeux duquel l’univers illimitable avec tous ses habitants ne sont rien. Ceci est la crainte qui, lorsqu’elle est exercée tend à rendre plus près le temps où la Volonté Divine prévaudra universellement dans le monde entier.» – Zohar

    «Le commencement de la sagesse [Chokmah] est la crainte de Iod-Havah, et la connaissance [Daath] des Saints est la compréhension [Binah].» – Proverbes 9: 10

Lorsque les gens lisent la citation précédente ils ne comprennent pas qu’une telle crainte est d’être dans la crainte. Pour être dans la crainte de Iod-Havah nous devons être dans l’acte sexuel, car c’est là que vous rencontrez la présence de Iod-Havah. Telle est la peur, mieux dit, la crainte que nous parlons ici. Ce n’est pas que nous devons avoir peur de Dieu ou une divinité. Le livre de Zohar déclare:

    «En prononçant ces mots Rabbi Simeon a été affecté aux larmes et dit: Malheur à moi si je parle ou garde le silence! Car si je parle, les pécheurs sauront comment adorer et servir le Seigneur, et s’abstenir de là ajouteront à leur culpabilité! Et si je garde le silence alors je retiens la connaissance qui doit être transmise à vous. L’homme dont la crainte naît de la crainte de l’affliction qui peuvent l’assaillir, tombe sous le pouvoir et l’influence du mal qui devient son bourreau. La seule crainte correcte est celle décrite par l’Écriture, comme:

    תחלת חכמה יראת יהוה ודעת קדשים בינה

    «Le commencement de la sagesse c’est d’être dans la crainte de יהוה dans Daath [où l’on trouve] les Saints [Abba et Aima venant de] Binah.» – Zohar

zion
Le mot תחלת Teheloth «le commencement» est associé à לתחלב Le-Teheleb, émulsionner, qui est ce que les alchimistes font dans ציון Zion, parce que Proverbes 9: 10 ne dit pas בראשית Bereshit, le commencement, mais תחלת Teheloth, qui signifie aussi le commencement. Mais pourquoi n’est-il pas écrit Bereshit? C’est dans le but de pointer à לתחלב Le-Teheleb parce que, modifier l’état de la matière est ce que les alchimistes font. Les Alchimistes émulsionnent lorsqu’ils mélangent, lorsqu’ils transforment judicieusement les éléments au sein de leur nature psychosomatique tout en effectuant l’acte sexuel.

Nous émulsionnons la substance primordiale au commencement de notre travail alchimique et c’est le commencement de la sagesse, qui est également ברית-אש Brith Esh, le pacte de feu. Ce pacte de feu est effectué lorsque nous sommes dans l’acte sexuel et lorsque nous sentons le feu dans nos organes sexuels, tel est le commencement de la sagesse. Si vous savez comment transmuter vos forces sexuelles, qui est le commencement de la sagesse; c’est à travers l’Alchimie sexuelle, en étant un juste, un Tzadik, que la Prakriti, la Shekinah, monte dans notre colonne vertébrale dans la ville de Zion. Si vous n’émulsionnez pas, vous êtes juste en train de gaspiller votre temps parce que לתחלב Le-Teheleb, émulsionner, est associé au premier commandement, qui est, d’être dans la crainte de Iod-Havah dans l’acte sexuelle.
afiihedc
Rabbi Simeon bar Yochai dit dans le Zohar, «Car si je parle, les pécheurs sauront comment adorer et servir le Seigneur», les pécheurs dans ce cas sont nous les fornicateurs, qui sauront comment adorer le Seigneur, mais, si nous ne le faisons pas, nous ajoutons à notre punition, et c’est la raison pour laquelle il est en larmes. En d’autres mots, il dit malheur à moi parce que si je lui explique cela je vais aider les pécheurs à cesser d’être des pécheurs, mais s’ils continuent à faire ce qu’ils font, qui est de forniquer, ils ajouteront plus à leur karma parce qu’ils savent ce qu’ils font.
cgehcggg

    «Quiconque commence la vie divine avec cela [avec Brith Esh ברית-אש], commence bien et observe tous les autres préceptes qui sont inclus en lui.»

Avez-vous compris que בראשית ברא אלהים Au commencement créa Elohim? Ou, avez-vous compris que ברית-אש ברא אלהים Brith Esh Bera Elohim? En d’autres termes, avez-vous compris que si vous adorez Iod-Havah de cette manière alchimique vous êtes en train de créer un Elohim à l’intérieur de vous? Parce que Bereshit créa Elohim [notre Monade], les cieux [nos âmes] et la terre [nos corps solaires].

    «Au contraire, quiconque exerce cela ne les brise et ne les viole pas, et à lui peut être appliqué les paroles de l’Écriture:

    «La terre était informe et vide, et les ténèbres étaient sur la face de la grande profondeur, et l’esprit de Elohim se mouvait au-dessus des eaux» – Genèse 1: 2

La déclaration antérieure de la Genèse 1: 2 est directement appliquée aux hypocrites qui forniquent en dépit de savoir qu’ils ne devraient pas. Pour eux leur terre, leur nature psychosomatique est sans forme et vide car l’obscurité est sur la face de leur subconscient, inconscient, et infra-Conscient et parce que le feu du Saint-Esprit de Elohim qui [dans la glande pinéale] se meut sur la surface de leurs eaux sexuelles est toujours jeté dehors «au commencement», ainsi, ils auto-suppriment la lumière de leurs têtes; qui est, ils s’auto-décapitent au moyen de leur spasme abominable, leur sale orgasme.

    «Par conséquent, dans la Genèse 1: 2 est décrit les quatre types de punitions infligées à l’impie [c’est-à-dire aux fornicateurs hypocrites].»

Le livre de Zohar déclare:

    «Tohu (sans forme), la punition de strangulation mentionnée par le prophète Isaïe 34: 11: «Il étendra sur elle le cordon de mesure de [Tohu] confusion, et la pierre à plomb de [Bohu] vide.» Le cordon de Tohu ve Bohu, qui éjecte de grandes pierres avec lesquelles les fornicateurs sont lapidées, qui est le deuxième type de punition.» – Zohar

Comment celui qui fornique reçoit la punition de strangulation?

Au cours de la contraction de l’orgasme, les sphincters et la prostate forcent violemment la Lumière Solaire Christique stockée dans le semen à être expulsée hors du corps. Ainsi, à travers l’orgasme, Eve, le nom du cordon sexuel nommé «Serpent Ida» s’étire, par conséquent, arrête le flux du fluide sexuel de vie créatrice de couler vers Adam, le cerveau et le conduisant à l’inconscience et la mort spirituelle par l’augmentation d’un déficit de Lumière Christique vivante.

Lorsqu’on est en Chasteté et transmute l’énergie sexuelle, la Lumière Christique stockée dans le semen est sublimée et nourrit le sang dans le cœur, qui à son tour alimente le cerveau. Toute l’énergie créatrice ou force sexuelle est placée dans le cœur, le cerveau prend à partir du cœur afin d’être illuminé, éveillé. Mais lorsque vous forniquez, votre punition est par strangulation, ce qui signifie que la Lumière Christique stockée dans le semen ne va plus à votre cœur et cerveau, parce qu’à travers l’orgasme vous avez tendu la corde Ida, ainsi, vous vous étranglez en empêchant la vie Christique et la lumière du sexe et du cœur de se précipiter vers le cerveau.

Rappelez-vous qu’il est dit que Eve (le serpent Ida) mangea du fruit (la Lumière Christique stockée dans le semen de nos organes sexuels) et donna à son mari (Adam, le cerveau). Voilà donc la signification de l’étranglement, où le cerveau n’est plus en communion avec les feux du cœur parce que nous avons étranglé la Lumière Christique du sang à travers la fornication.

Parlons maintenant de la deuxième punition où le cordon Ida, le cordon de Tohu ve Bohu, éjecte de grosses pierres avec lesquelles les fornicateurs sont lapidés:

    «Par conséquent, ici, dit Adonaï Jehovah, Je suis ici en Yesod à Zion, une pierre – une pierre éprouvée, une pierre angulaire précieuse, fondée en Yesod, les fidèles ne se précipiteront pas.» – Ésaïe 28: 16

Le Seigneur demeure dans la pierre, donc, lorsque nous éjectons le Seigneur, alors la pierre reste sans vigueur, par conséquent, nous sommes spirituellement tués avec notre propre pierre, ceci est également lié au sexe.

    «Au cours de l’acte sexuel, notre substance séminale descend dans sa cavité correspondante… Lorsque cette substance séminale est renversée, nous perdons alors des millions d’Atomes Solaires Christiques [pierres]. Instantanément, ces atomes solaires [pierres] sont substitués par des millions d’atomes démoniaques] [pierres], qui pénètrent à travers le cordon Brâhmanique au moyen des contractions des mouvements orgasmiques génitaux.» – Samaël Aun Weor

Donc, à travers l’orgasme, les Atomes Solaires Christiques de lumière sont remplacés par des atomes lunaires démoniaques ou des pierres qui nous tuent spirituellement. Par conséquent, alchimiquement parlant, la lapidation est une punition physique et spirituelle auto-induite.

Alors, que les Pharisiens fornicateurs hypocrites qui croient qu’ils sont sans péché et qui interprètent la Bible à la lettre morte soient les premiers à jeter leur pierres Tohu ve Bohu d’accusations diffamatoires contre nous, les Gnostiques.

bbagedjg

   «La troisième punition est l’obscurité (choshek) ou la mort par le feu [passionnel], comme il est écrit: «Lorsque [comme dans le jardin d’Éden] vous entendez sa voix du milieu des ténèbres, car [à cause de la fornication] la montagne [de Zion]  fut brûlée avec le feu [passionnel]» (Deutéronome 5: 23).

    «Alors [le Logos Solaire incarné au sein de] Jésus leur a parlé à nouveau, disant: Je suis la lumière du monde; celui qui [transmute sa libido] me suit [donc] ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière [stockée dans le semen] de la vie.» – Jean 8: 12

Les ténèbres sont tout simplement l’absence de Lumière Solaire! Le Christ Solaire est la lumière qui nous donne Conscience des mondes internes et de notre Dieu intérieur, mais lorsque nous forniquons nous forçons violemment la Lumière Solaire Christique stockée dans le semen à être expulsée hors de notre corps; ainsi, les ténèbres est le seul élément qui reste sur la face de notre profondeur, notre Conscience.

    «Alors Delilah [ou Lilith, à travers l’orgasme] draina [la force du soleil hors des gonades de] Samson et dit: «Les Philistins [Les agrégats psychiques] sont sur vous» Samson s’éveilla de son sommeil et pensa: «J’irai dehors comme avant et je me dégagerai.» Mais il ne savait pas que [à cause de l’orgasme] Iod-Havah l’avait quitté. Alors les Philistins [les agrégats psychiques] saisissèrent sa [Conscience] et gougèrent [la Lumière Solaire Christique] hors [de] ses yeux [pituitaire et pinéale].» – Juges 16:. 20, 21

Ainsi, maintenant, nous sommes liés par des chaînes de bronze et forcés de moudre le grain dans la roue du samsara. Et si nous fermons les yeux physiques et essayons de voir dans notre propre subconscient avec les yeux de l’esprit, nous trouvons les ténèbres et toutes ces souillures de ces egos ou Philistins. Maintenant, comme Samson, nous voulons nous secouer pour se libérer, mais ce n’est pas facile, pour cela nous devons travailler dur dans l’Alchimie afin de surmonter les ténèbres, parce que nous avons fabriqué ces ténèbres avec notre comportement sexuel.

    «Les mots: «Et l’esprit de Elohim se mouvait au-dessus des eaux,» se réfèrent au quatrième mode de punition, à savoir, la mort par décapitation avec une épée. Il est écrit: «Et il mit à l’Est du Jardin d’Eden, des Cherubim et une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens pour garder le chemin de l’Arbre de vie.» (Genèse 3:24). Cette épée flamboyante porte le nom de «Esprit» et symbolise le fait d’infliger la mort infligée aux transgresseurs des commandements de la loi.» – Zohar

En d’autres termes, les fornicateurs s’auto-décapitent, parce que le feu sexuel stocké dans leurs eaux sexuelles créatrices qui «au commencement» devrait victorieusement s’élever le long de leur colonne vertébrale jusqu’à leur glande pinéale – au moyen de la volonté de l’Esprit Saint – est à la place – par le biais de leur mauvaise volonté – chassé à cause de leur sale orgasme; ainsi, c’est la façon dont ils s’auto-décapitent et s’envoient dans l’abîme.

Voilà ce qui est littéralement arrivé à ce grand initié Zanoni (qui, si vous orthographiez son nom avec des lettres Hébraïques, serait צאנוני avec Tzaddi). Zanoni était un maître immortel, mais il est tombé amoureux d’une chanteuse à Naples en Italie. Il a forniqué avec elle, ainsi, le résultat de sa transgression était la mort par décapitation. Voilà comment Zanoni a perdu sa tête dans la guillotine, un exemple très cruel de ce type de punition. Spirituellement parlant on perd la tête lorsqu’on fornique. Ainsi, voilà comment le Zohar explique ces quatre punitions qui sont alchimiquement écrites au commencement, dans la Genèse.

Ainsi, si nous ne comprenons pas le premier précepte, qui est «Brith Esh ברית-אש le pacte de feu créa Elohim», nous ne pouvons pas comprendre les autres préceptes, parce que:

    «Quiconque commence la vie divine avec ceci, commence bien et observe tous les autres préceptes qui sont inclus en lui.»

Écoutez très attentivement «Brith Esh Bera Elohim ברית-אש ברא אלהים le pacte de feu créa Elohim», בראשית ברא אלהים – Bereshit créa Elohim. Cela signifie que le pacte de Chasteté et de feu crée un Elohim à l’intérieur de vous, mais si vous ne le faites pas, alors vous, en tant que terre psychosomatique, resterez informe et vide et les ténèbres seront toujours sur la surface de votre psyché et l’Esprit de Dieu se déplace loin de la surface de vos eaux créatrices, qui, comme nous l’avons déjà expliqué, sont vos eaux sexuelles.

Le Second Précepte

    «Après avoir décrit le premier précepte, à savoir, la crainte du Seigneur, nous venons maintenant au second qui est intimement associé avec elle et ne se sépare jamais d’elle;. Qui est, l’amour parfait.» – Zohar

Avez-vous appréhendez cela? La citation précédente signifie: après avoir su comment transmuter notre énergie sexuelle dans l’acte sexuel, nous devons savoir à propos de l’amour parfait. Parce que Brith Esh ברית-אש le pacte de feu est non seulement la transmutation sexuelle mais aussi le développement de l’amour parfait.

ffecgbjh

    «Que tout le monde devrait chérir et divertir vers leur Créateur. Si l’on demande, qu’est-ce que l’amour parfait, c’est l’amour de la perfection, le seul grand amour, comme il est écrit: «Marche devant moi et sois parfait.» (Genèse 17:. 1) En outre, l’Écriture dit: «Et Dieu dit: Que la Lumière soit.» (Genèse 1: 3). Par le mot Lumière, on entend l’amour parfait.» – Zohar

En d’autres termes, par le biais du feu – de Brith Esh ברית-אש le pacte de feu – dans l’acte sexuel, nous devons sacrifier toute notre animalité, nous devons annihiler notre désir. Nous devons annihiler, sacrifier notre colère, etc. En d’autres termes, nous devons travailler sur l’annihilation de notre ego, car c’est à travers l’acte sexuel qui est la crainte du Seigneur que nous utilisons l’énergie de notre Mère Divine Prakriti ou Serpent d’Airain afin d’équilibrer nos trois cerveaux, les trois gunas, et c’est précisément ce que nous avons à faire pour développer l’amour parfait.

Moïse a enseigné l’Amour Parfait à la foule au moyen du serpent d’airain.

cgeahbaj

    «L’amour parfait est celui qui se manifeste de deux manières ou aspects différents et mérite d’être appelé comme tel. Il y a ceux qui aiment Dieu s’il leur accorde la richesse, la longueur des jours, la progéniture, la prospérité du monde et le succès dans leurs entreprises, mais le haïsse et le méprisent si la roue du destin ou de la bonne fortune leur apporte le malheur et la souffrance. L’amour parfait est celui qui ne change pas, mais continue et demeure le même dans toutes les circonstances, qu’elles soient joyeuses ou défavorables. Nous devons donc aimer Dieu même s’il nous prend vie, la santé, oui tout ce qui nous est cher.» – Zohar

Donc, comprenez que les deux manières ou  aspects différents de l’amour parfait sont associés au premier commandement, Jésus a dit:

    «Tu aimeras Iod-Havah ton Elohim [Intérieur] de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit [et de toute ta force]. C’est le premier et le grand commandement. Et le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Sur ces deux commandements [deux manières ou aspects différents] dépendent toute la loi et les prophètes.» – Matthieu 22: 37-40

Néanmoins, les gens ne sont heureux avec Dieu que lorsque Dieu leur donne tout, mais lorsqu’ils sont soumis à des testes, lorsqu’ils font face à leur karma, ils commencent alors se plaindre : «Regardez ce que Dieu a fait à moi. Moi qui suis un doux mouton; Moi, qui travaille pour les autres; Moi qui suis un juste, Moi qui suis en chasteté, et regardez maintenant je passe cette terrible épreuve.» Écoutez, ces terribles épreuves se produisent parce que nous avons besoin de développer l’amour parfait. L’amour parfait n’est pas seulement dire: «Oh Dieu est amour parfait.» Le Maître Samaël dit que la Monade doit atteindre la perfection dans la maîtrise. Lorsque la Monade atteint la cinquième Initiation des Mystères Majeurs, il a gagné le droit d’être nommé Maître sur la Terre, mais pas un Maître de la perfection. Les Maîtres de la perfection sont différents de ceux qui n’ont atteint que la cinquième Initiation des Mystères Majeurs. Les Maîtres de la perfection ont développé l’amour parfait. ceux qui atteignent la cinquième Initiation des Mystères Majeurs savent ce qu’est l’amour à un certain degré. Mais, le Maître Samaël Aun Weor a déclaré: «Seuls ceux qui ont appris à recevoir les impressions négatives, les impressions désagréables des voisins avec joie, avec amour, ont développé l’amour parfait.» Voici un exemple de l’amour parfait:

    «Et lorsqu’ils furent arrivés à l’endroit, qui est appelé Calvaire, ils le crucifièrent, et les malfaiteurs, l’un sur la droite, et l’autre sur la gauche. Alors Jésus dit:« Père, pardonne-leur; car ils ne savent pas ce qu’ils font.» Et ils se partagèrent ses vêtements, et tiraient au sort et le peuple et les magistrats voyant cela se moquaient en disant: «Il a sauvé les autres, laissez-le se sauver, s’il est le Christ, l’élu de Dieu.» Et les soldats aussi se moquaient, venant à lui, et lui présentaient du vinaigre, et disant: «Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi.» Et une inscription a également été écrite au-dessus de lui en lettres Grecques, et Latines, et Hébraïques, CECI EST LE ROI DES JUIFS. Et l’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant: «Si tu es le Christ, sauve-toi et nous.» Mais l’autre le reprenait, en disant: « Tu n’a pas peur de Dieu, puisque tu es dans la même condamnation que lui. Et que nous sommes condamnés avec justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes? Mais celui-ci n’a rien fait de mal» Et il dit à Jésus: «Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume.» Et Jésus lui dit: «En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.» – Luc 23: 33-43

Néanmoins, nous, dans notre propre mariage, lorsque notre épouse se comporte mal, lorsque notre épouse fait quelque chose de désagréable, là, nous montrons très clairement que nous n’avons pas développé l’amour parfait. Le Maître Samaël dit: les alchimistes doivent apprendre à recevoir avec joie, avec amour, les impressions négatives de leur épouses. Si votre épouse vous traite mal apprenez à recevoir cela avec amour; mais, non pas avec le masochisme, mais avec amour, qui est, à travers la compréhension qu’elle n’est pas parfaite. C’est facile à expliquer, mais difficile à pratiquer lorsque nous sommes avec notre épouse, qui est en effet la première avec qui nous devons apprendre l’amour parfait. Qu’en est-il de «aime ton prochain comme toi-même dans la rue, notre famille, nos connaissances, les gens que nous ne connaissons pas? Nous devons aussi apprendre l’amour parfait avec eux. Écoutez, si nous faisons un inventaire des réactions où nous aurions dû montrés l’amour parfait, chacun d’entre nous perdra, non? Chacun d’entre nous seraient perdants parce que nous avons les ego vivants. Au sujet des testes en vue du développement de l’amour parfait, il est écrit:

    «Et le peuple parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Égypte, pour mourir dans le désert car il n’y a pas de pain, et il n’y pas d’eau? Et notre âme foule aux pieds ce pain léger.

    «Et Iod-Havah envoya des serpents de feu parmi le peuple, et ils mordirent le peuple, et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: Nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Havah et contre toi; priez Iod-Havah afin qu’il éloigne de nous ces serpents.

    «Et Moïse pria pour le peuple. Et Iod-Havah dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu, et mettez-le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il regarde sur lui, vivra.

    «Et Moïse fit un serpent d’airain, et le mit sur une perche, et il arriva, que si un serpent avait mordu un homme, lorsqu’il regardait le serpent d’airain, il vivait.» – Nombres 21: 5-9.

Le serpent d’airain est un alliage alchimique fabriqué à travers l’Alchimie sexuelle, il représente l’essence même de la Shekinah, l’essence de la Mère Divine sur une perche, sur notre moelle épinière. C’est en adorant sa Présence Divine sur l’autel sexuelle de l’amour que nous parvenons à développer l’amour parfait; elle est la seule qui peut nous aider à développer l’amour parfait, parce qu’elle est l’essence même de l’amour parfait.

Écoutez, nous adorons la Mère Divine, le serpent d’airain, non seulement en disant tous les jours! «Oh Mère Divine je t’aime.» Cela ne suffit pas. Adorer le serpent d’airain et vivre, signifie annihiler ces egos liés à notre réactions désagréables contre notre voisin, parce que celle qui annihile ces ego est la Mère Divine. Elle sait que les trois gunas sont déséquilibrées en nous. Elle sait que les trois gunas sont les trois traîtres, Judas, Pilate et Caïphe en nous. Elle sait que les trois traîtres sont très vivants en nous. Alors Jehovah Elohim, le Saint-Esprit, qui est le mari de la Mère Divine, a déclaré: «Fais-toi un serpent de feu, et mettez-le sur une perche; et il arrivera, que qui quiconque est mordu, lorsqu’il le regarde, vivra.»

Donc, si nous ne pouvons pas contrôler les serpents qui nous mordent, les épreuves envoyées depuis Geburah, nous ne développons pas l’amour parfait, parce que nous ne pouvons pas, si nous avons l’ego vivant. Alors, adorons la Mère Divine, adorons le serpent d’airain, parce que «Mon peuple est détruit par manque de connaissance.» – Osée 4: 6

S’il vous plaît comprenez que adorer le serpent d’airain n’est pas une question d’avoir une image ou une sculpture serpentine d’airain ou un serpent vivant dans votre maison, non! Adorer le serpent d’airain signifie travailler avec l’Alchimie, travailler avec «Brith Esh ברית-אש » le pacte de feu en étant un Tzadik, un juste, en chevauchant le serpent depuis le coccyx tout au long de Zion ou cette forteresse qui est la ville de Zion, en portant notre croix sur notre dos depuis le coccyx jusqu’au mont des crânes, qui est notre propre tête. Voilà comment nous le faisons, mais, dans la Bible cela est écrit avec des symboles. Voici comment les alchimistes comprendre cela, sinon c’est sans valeur.

Le Zohar continue en associant l’amour parfait avec la crainte du Seigneur, ou mieux dit, avec la crainte du Seigneur pendant l’acte sexuel, où nous développons également l’amour parfait au moyen de l’annihilation de notre ego, qui se rapporte au second précepte. Il est déclaré:

    «La crainte du Seigneur est inséparable de ses commandements, en particulier celui de l’amour parfait, et heureux l’homme dont la vie et la conduite les  manifestent et les unifient, comme il est écrit:

    «Heureux l’homme qui est continuellement dans la crainte: car celui dont le cœur est présomptueux, tombera dans le mal.» – Proverbes 28: 14

    Car sa crainte et son amour sont tellement associés que même si les malheurs l’assaillent et le submerge, cela ne lui importe pas. Il est impassible et son cœur ne devient pas durci pour qu’il tombe dans le péché.» – Zohar

Le Maître Jésus donne un exemple d’être constamment dans la crainte. Dans l’Évangile de Luc chapitre 18, il est écrit:

    «Deux hommes montèrent au temple pour prier; l’un était Pharisien, et l’autre Publicain. Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui: «Dieu, je te rends grâces, que je ne suis pas comme les autres hommes, ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce Publicain. Je jeûne deux fois dans la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède.»

dgjfajbg
Voyez-vous comment le Pharisien agit? C’est l’ego Pharisien à l’intérieur de nous. Lorsque nous commençons à travailler avec ces enseignements et que nous sommes en Chasteté et que nous sommes en train d’annihiler l’ego, tout d’un coup nous nous sentons mieux que les autres; si nous pratiquons la Méditation, nous disons: «Oh, cette autre personne vient juste ici et écoute la conférence mais ne fait rien, mais je fais la Médiation, la vocalisation; J’annihile mon ego, donc j’avance, mais, ces pauvres gens qui écoutent les conférences et ne font rien, ils vont à l’enfer, je suis désolé pour eux.» Oui, c’est comme cela que beaucoup de Gnostiques se comportent. Mais, le public qui écoute est précisément le Publicain qui reconnaît qu’il est un pécheur.

    «Et le Publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever ses yeux vers le ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant: «Dieu soit miséricordieux envers moi qui suis un pécheur.» Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre: car celui qui s’exalte lui-même sera humilé, et celui qui s’humiliera sera exalté.» – Luc 18: 10-14

Mais, être exalté n’est pas comme beaucoup de gens le pensent, «Si je m’humilie, je serai exalté et peut-être que je vais, tout d’un coup, recevoir une invitation spéciale à venir ici et recevra une récompense devant tout le monde, ainsi, ils disent «Oh cet homme est si saint!» Non!Dieu vous récompensera en secret, ce n’est donc pas montrer, se vanter de l’humilité. Oui, les gens pensent que pour être humble, nous devons nous en vanter. Écoutez, ce n’est pas l’humilité. C’est d’être comme ce Pharisien, qui dépasse toujours à travers de nombreux Gnostiques dans cette époque. Et non pas parce que j’enseigne à ce sujet, et non pas parce que je le dis, que cela montre que je ne fais pas cela, «Oh ils le font, mais je ne le fais pas!» Non! Je le fais également. Écoutez, parfois l’orgueil est silencieux! Parfois, nous ne nous vantons pas, mais nous pensons à ce sujet «Oh oui je suis bon, mais je ne le dis pas, parce que si je le dis, je vais montrer ma vanité et ce n’est pas bon», donc je me vante à ce sujet en silence. Le Maître Samaël dit que les Gnostiques devraient travailler sur l’orgueil mystique et la vanité mystique qui en nous est très fort malheureusement. Ainsi, si l’on veut développer l’amour parfait, nous devons imiter David ou Persée.

ajegbcjd
David tient la tête de Goliath dans sa main gauche et son épée dans sa main droite après qu’il l’a décapité; Persée fait la même chose; il tient la tête de Medusa et tient également l’épée après qu’il l’a décapité. Qui est Medusa? Qui est Goliath? C’est cette mauvaise volonté que nous avons à l’intérieur. La mauvaise volonté qui est toujours prête à faire des choses mauvaises, mais pas les commandements du Seigneur. Nous développons l’amour parfait lorsque nous accomplissons alchimiquement le premier commandement.

Dans la Bible, Samuel oint Saul comme Roi d’Israël. Saul est écrit avec les lettres Shin Aleph et Lamed. Ce sont les mêmes lettres qui orthographie Sheol, Enfer. Mais, Saul est la manière dont il est traduit dans la Bible. Donc, Saul signifie Enfer. Saul fut le premier roi d’Israël. Maintenant, parlons de Saul alchimiquement. Saul qui fut le premier roi d’Israël symbolise l’alchimiste qui atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs et qui maîtrise donc ses archétypes, son Israël à l’intérieur, parce qu’Israël selon la Kabbale se rapporte au cœur, à Tiphereth, Jacob, le Malachim. Ainsi, le Sheol ou Saul est un roi rempli d’ego. Saul est un roi, un Malachim, un ange, un maître de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, mais il n’a pas tué Goliath comme David l’a fait. Il est un Sheol, enfer ou mieux dit, un Hasnamuss, un Marut מארות avec double polarité.

En Gnosticisme nous expliquons que nous tous sommes des Hasnamussen parce que nous avons l’ego et nous avons la Conscience, deux polarités, mais, être un Hasnamuss avec double centre de gravité est différent. Cela signifie quelqu’un qui a atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs et a encore l’ego vivant, ainsi, fait des problèmes avec son ego, avec son Sheol, enfer. Voilà pourquoi, lorsque vous lisez l’histoire de Saul ou Sheol dans la Bible vous trouvez qu’il est un oint parce qu’il est un Maître, un Malachim, un roi, mais il ne fait pas les bonnes choses et c’est pourquoi Dieu donne le royaume à David. Mais qui est David? David n’est pas Sheol. Le Maître qui atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs est encore rempli de problèmes, avec Klipoth, avec Sheol, avec l’enfer; ses egos émergent de Klipoth et font des erreurs parce que son ego est vivant; Saul est Sheol. Mais, David est celui qui tue Goliath et voilà pourquoi la Bible déclare que Sheol ou Saul a tué ses millier mais David ses dix mille. C’est une déclaration kabbalistique très alchimique. En étudiant l’Arbre de Vie, nous savons très bien que l’âme de Saul se rapporte à Klipoth, mais l’âme de David à Malkuth.

Ainsi, lorsque nous lisons que David a tué ses dix mille, nous disons alors dix signifie dix sephiroth. Autrement dit David est un Maître qui a atteint l’amour parfait ou la perfection dans la Maîtrise, cela signifie que non seulement il a perfectionné son âme dans Malkuth, mais aussi dans Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah, Chesed, Binah, Chokmah et Kether. David a développé son âme dans tout l’Arbre de Vie. Tel est le travail que le Maître Samaël Aun Weor a effectué le long de la Deuxième Montagne. Ainsi, atteindre tous les niveaux dans Yetzirah jusqu’à atteindre la perfection dans la Maîtrise, est ce que le livre du Zohar appelle l’amour parfait. Ainsi dix mille est une quantité kabbalistique symbolique.

hbdhfdfi
Il me vient à l’esprit en ce moment une déclaration parmi les Gnostiques, ils disent que le Maître Samaël a déclaré que nous avons dix mille ego. Ainsi, à travers la Méditation, nous avons demandé pourquoi le Maître Samaël dit que nous devons annihiler dix mille egos. Eh bien, c’est une déclaration alchimique et kabbalistique. Cependant, les intellectuels pensent que le Maître Samaël comptait ses egos. Nous ne le pensons pas, car il a toujours dit en parodiant Virgile le poète de Mantoue:

    «Même si nous avions mille langues pour parler et un palais d’acier, nous ne serions pas en mesure de les énumérer pleinement tous…»

Donc, il a également dit: «le jour, la date et l’heure n’a pas d’importance» de même, la quantité intellectuelle exacte de l’ego!

Nous ne pensons pas que lorsqu’il annihilait son ego, qu’il se souciait de connaître le nombre exact d’agrégats psychologiques qu’il avait déjà annihilé et les comptait pour finalement atteindre 10.000. Mais nous comprenons que le compte qu’il faisait était kabbalistique. Nous comprenons qu’il a d’abord annihilé les ego par rapport à Malkuth puis, comme il l’explique dans les Trois Montagnes, il a continué avec l’Ennéagramme, depuis Yesod jusqu’à atteindre finalement Kether, le sommet de l’Arbre de Vie dans le monde de Yetzirah ou monde de la formation, où il atteint la perfection dans la maîtrise, c’est-à-dire dix mille kabbalistiquement parlant. Alors, s’il vous plaît ne dites pas que nous avons dix mille ego parce que c’est ridicule. Les nombreux egos que nous avons sont innombrables, nous savons cela! Comprenez, dix mille signifie parfaire Malkuth, Yesod… etc., jusqu’à Kether, tout cela dans le monde de Yetzirah afin de parvenir à la résurrection. Voilà ce que David et Persée représentent.

   «Saul [שאול] a tué ses milliers, et David [ודוד] ses dizaines de milliers.» – Samuel 18: 7

Voyez les lettres qui orthographient «Et David» – Vav Daleth Vav Daleth. David signifie Chaudière en Hébreu. Une telle chaudière est précisément Zion, la colonne vertébrale, parce que nous avons à faire bouillir nos eaux créatrices avec les feux de la Kundalini, les feux de la Prakriti, ceci, afin d’équilibrer les trois gunas, qui sont perverties dans tout initié qui a l’ego vivant. David l’a fait par le biais de «Brith Esh ברית-אש » le pacte de feu, en étant un Tzadik, un juste, et en coupant la tête de Goliath.

Saul atteignit la maîtrise parce que, pour atteindre la maîtrise, vous devez tuer beaucoup d’ego. Vous devez tuer un grand nombre de bestialité au sein de la Première Montagne, mais la Deuxième Montagne est plus difficile. Saul a fait la Première Montagne, mais David a fait la Première et la Deuxième Montagnes. En cette époque dans le Gnosticisme, il y a beaucoup de Maîtres qui atteignent le niveau de Saul, Sheol, Enfer. Ils ont tué un millier, mais le seul qui a tué dix mille est le Maître Samaël Aun Weor parce qu’il a atteint le sommet de la Deuxième Montagne, et développé l’amour parfait, qui est, la perfection dans la maîtrise; tel est le sens de dix mille. Et ce n’est pas ce que beaucoup de gens pensent que chaque fois qu’ils méditent ils disent – aujourd’hui, j’ai tué un et dans une autre Méditation, cette fois, j’ai tué deux, ils méditent encore et disent, maintenant j’ai tué trois, maintenant cinq et ainsi de suite et ainsi de suite. Et deviennent anxieux parce qu’ils doivent continuer à avancer, car ils veulent atteindre dix mille. Ainsi, la voie de l’insensé est ridicule. Nous devons étudier la Kabbale et l’Alchimie afin de comprendre ce que nous faisons en relation avec le massacre des dix mille dans tous les niveaux du mental, parce que Aleph signifie mille en Hébreu; ainsi, dix mille signifie aussi travailler avec les trois forces primaires parce que la lettre Aleph symbolise la colonne vertébrale ou la lettre Vav, le firmament qui sépare les eaux des eaux; ces deux eaux sont représentées dans les deux lettres Iod, qui sont au- dessus et en-dessous de la lettre Vav transversale qui donne la forme de la lettre Alef. Cette lettre signifie mille et représente le travail alchimique personnel que nous avons à faire avec les deux eaux dans le pilier central de l’Arbre de Vie, la lettre Vav, notre colonne vertébrale, dans chacune des dix sephiroth.

Ainsi.Si nous ne connaissons pas l’Alchimie et la Kabbale nous interprétons à tort ce que le Maître Samaël a dit et ce que les autres Maîtres ont dit, comme certaines personnes qui interprètent littéralement ce qui est écrit dans la Bible et qui disent: «Oh David a tué dix mille personnes et Saul seulement tué mille car à cette époque, les femmes dansaient et chantaient et adoraient David parce qu’il était un plus grand tueur que Saul.» C’est une interprétation commune parce que les gens ne comprennent pas que tout cela est un symbole psychologique. Donc, ne lisez pas la Bible ou n’importe quel autre livre sacré littéralement. Sinon les ignorants pourraient penser que, pour être un grand initié il faut tuer des gens.

saul-and-the-witch-of-endor
En cette époque, des religieux ignorants lancent les gens dans des «guerres saintes»; ainsi, les fanatiques vont et tuent leurs frères, croyant qu’après cela ils iront au paradis avec leur ego d’assassinat vivant. Ils ne tuent même pas leurs mille ego, sans parler de leur dix mille; leur ego est très gras. Comme dans Saul [שאול] Sheol ou enfer, les trois gunas, les trois traîtres, sont très gras et vivant à l’intérieur d’eux.

D’autres Gnostiques déclarent que les trois gunas sont liées à trois aspects de la Mère Divine lorsque le Maître Samaël a clairement indiqué:

    «Nous devons rechercher avec des aspirations infinies à l’intérieur de chacun de nous ces trois assassins du maître secret, de sorte que, finalement, un jour (la date, le jour et l’heure n’a pas d’importance) nous nous écrions avec toute la force de notre âme, «Le Roi est mort, vive le roi!»

    «Il est clair que le premier traître est en effet le répugnant démon du désir.

    «Il est incontestable que le second traître est l’horrible démon du mental.

    «Il est évident, clair et définitif que le troisième traître est le vile démon de la mauvaise volonté.

    «Judas est le premier. Il est celui qui vend le Christ secret pour trente pièces d’argent.

    «Pilate est le second. Il se lave toujours les mains et se déclare innocent. Il ne se reconnaît pas comme coupable.

    «Caïphe est le troisième. Il ne fait jamais la volonté du Père; il abhorrait le Seigneur et l’abhorre toujours.

    «L’origine de ces trois démons est en effet extrêmement ténébreux. Il est indubitable qu’ils sont le résultat de l’affreuse perversion des trois gunas.» – Parsifal Dévoilé

La Mère Divine a cinq aspects; mais, ils affirment que les trois gunas se rapportent à trois de ces cinq aspects. C’est ridicule.Chaque aspect de la Mère Divine a les trois gunas en son sein parce que les trois gunas ne sont que la matière primordiale avec laquelle la Mère Divine travaille dans tout univers; ainsi, ne confondez pas la Mère Divine avec les gunas.

Une chose est votre maman et une autre chose est vous. Votre mère est votre mère, mais le résultat de votre mère est vous. Les gunas proviennent de la Prakriti, mais elles ne sont pas la Prakriti elle-même. Ne mélangez pas les choses.

    «Quiconque veut naître de nouveau, quiconque veut atteindre la Libération Finale, doit éliminer les trois Gunas de la Prakriti de leur nature.

    «Celui qui n’élimine pas la Guna Sattva se perd dans le labyrinthe des théories et abandonne le travail ésotérique.

    «Celui qui n’élimine pas la Guna Rajas fortifie l’ego lunaire au moyen de la colère, la convoitise et la luxure. Il ne faut pas oublier que Rajas est la racine même du désir animal et les passions les plus violentes. Rajas est la racine de toute concupiscence. Cette dernière, en elle-même, est l’origine de tous les désirs. Celui qui veut éliminer le désir doit d’abord éliminer la Guna Rajas.

    «Celui qui n’élimine pas la Guna Tamas aura toujours la Conscience endormie. Il sera paresseux. Il va abandonner le travail ésotérique en raison du relâchement, de l’inertie, la paresse, le manque de volonté, le manque de chaleur, le manque d’enthousiasme spirituel. Il sera victime des folles illusions de ce monde et il va succomber à l’ignorance.» – Samaël Aun Weor

Vikritis signifie la modification ou le résultat des trois gunas, mais les Vikritis et les trois Gunas ne sont pas la Mère Divine. Elles sont le résultat de la substance primordiale, Prakriti, qui est la Mère Divine dans n’importe lequel de ses aspects.

Le Troisième Précepte

Maintenant étudions le troisième précepte alchimique. Il y a en fait quatorze préceptes que nous devons étudier. Pourquoi quatorze? Parce que quatorze est la lettre Nun, le quatorzième Arcanum appelé la tempérance, qui est la façon dont l’alchimiste mêle dans son firmament, sa moelle épinière, les eaux supérieures avec les eaux inférieures.

    «Lorsque l’homme septénaire est sexuellement uni avec la femme septénaire, la somme est l’Arcane quatorzième du Tarot.» – Samaël Aun Weor

Le troisième précepte enseigne que le Seigneur de l’univers est un être tout puissant qui est Iod-Havah et revendique aussi son unité en récitant les six mots du Shema qui correspondent à la sixième direction dans l’espace, avec une intention fixe de faire son volonté. Le mot Un (אחד, ehad) dans la Shema doit être égale en durée à la prononciation des six mots. Voilà pourquoi l’Écriture dit:

    «Vav Elohim dit: Que les eaux [מ Mem] sous les cieux [א Aleph] soient rassemblées dans un [אחד ehad] lieu, et que [ד Daleth] le sec apparaissent: et il en fut ainsi.» – Genèse 1: 9

Ce que nous venons de lire est le troisième précepte alchimique selon le Zohar. Mais si vous n’avez pas la clé de l’Alchimie et de la Kabbale vous ne le comprendrez pas. Dévoilons le pour que nous puissions tous le comprendre, parce que nous sommes dans les temps de la fin. D’abord la Shema est la prière que les orthodoxes prient tous les jours le matin et la nuit. Elle dit:

    «Écoutez Israël Iod Havah est notre Elohim Iod Havah est un.»

    שמע ישראל יהוה אלהינו יהוה אחד

    «Shema Israël Iod Havah Elohim Iod Havah Ehad.»

Cette prière a six mots au total. La prière proclame l’unité de Dieu, mais comment comprenez-vous une telle unité? D’abord parce que le soir est la femme et le matin est l’homme. «Et le soir et le matin était un jour.» Mais pour faire ce un jour, nous devons unir l’homme et la femme dans l’acte sexuel. C’est la raison pour laquelle nous trouvons la lettre Chet dans le mot Ehad, Aleph, Chet, Daleth. Qu’est-ce que Aleph? C’est la colonne vertébrale, les deux eaux, que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Les eaux supérieures sont le liquide céphalo-rachidien, et les eaux inférieures sont les fluides sexuels, et les deux sont séparées par la colonne vertébrale. Telle est la forme de la lettre Aleph, alchimiquement parlant. En synthèse, quelle est la lettre Chet? Nous avons déjà expliqué que la lettre Chet est l’homme et la femme unissant leurs fluides spinaux, en d’autres termes, unissant leur Vav, leurs Arbres de Vie; puisque, la lettre Chet signifie vie. Comprenez-vous le point sexuelle alchimique de cette question?

Ainsi, lorsque l’Aleph de l’homme est uni avec l’Aleph de la femme, alors Chet émerge d’eux, nous avons «אח Ech» et ce mot signifie frère et sœur. Alors, en ajoutant à eux (les frères et sœurs, Adam et Eve, le «אח Ech») la lettre Daleth (quatrième lettre de l’alphabet Hébreu, qui représente le tetragrammaton יהוה) nous en faisons une unité, אחד Ehad – UN. Voilà pourquoi le mot Ehad signifie un. Telle est l’explication alchimique de Aleph, Chet, Daleth, Ehad, Un. La prière dit: «Écoutez Israël Iod Havah Elohim est un;» comprenez que Israël est un dans l’acte sexuel, parce que tous les archétypes d’Israël sont un dans le cœur. Et lorsque nous disons Shema Israël, comprenez que en Kabbale, en Alchimie, les mots écouter, entendre, et Israël, sont associés à la lettre Vav. Donc, lorsque nous disons entendez, écoutez Israël, nous disons: Écoutez avec votre cœur, votre âme, avec votre Conscience à travers la colonne vertébrale, pourquoi? Parce que dans la colonne vertébrale vous avez vos sept chakras, et pour que l’âme, «Israël» puisse écouter Dieu vous devez développer les sept églises de Assiah.

Il n’y a aucun moyen que quelqu’un puisse comprendre Dieu ou entendre Dieu s’il ne possède pas les sept chakras développés dans sa lettre Vav, sa colonne vertébrale. Et Israël signifie vos archétypes, toutes les parties de votre âme. Ainsi, afin d’entendre nous devons développer nos buddha-dhatu, les chakras, la Kundalini.

Quoi devient un? Les fluides sexuels de אלה-ים Elah-Yam, notre Déesse de la Mer [la brume de Mah – האד-מה] devient un dans notre cœur, durant l’acte sexuel, dit la femme; Qui devient un? Les fluides cérébro-spinaux ardents השמים ha-Schamayim de notre Dieu, le Dieu de la Mer אל-הים [la pluie המטיר de Mi] deviennent un dans nos têtes, pendant l’acte sexuel, dit le mari. Le Qui et le Quoi du mari et de la femme deviennent un pendant l’acte sexuel, leur יהוה devient un. Le Roi uni avec la Reine dans Malkuth pendant la copulation sexuelle alchimique tout en étant concentrés sur leur Glande Pinéale vocalisent: Miiiiiiiiiii; immédiatement après ils se concentrent sur leur cœur et vocalisent: Maaaaaaaahhhhh; et tout en visualisant le potentiel Shakti de leurs fluides sexuels en train de monter du bas de la colonne vertébrale vers leur glande pinéale et le stocker dans leur cœur, tout en étant dans la crainte, ils vocalisent: YoooooooooooooM: «Écoutez oh Israël י ה Iod-Hei, Mi et Mah, de Yesod, unis à Vav en Tiphereth au moyen de Daath deviennent un «jour»; et par conséquent, pendant la copulation alchimique sexuelle, notre Elohim [IAO] יהו Iod-Hei-Vav, Kether, Chokmah et Binah, au sein de notre ה Hei, notre physicalité, est aujourd’hui, היום, parce que «Elohim appela la lumière Jour.»

chacaabeOui, dans l’acte sexuelle même, du bas vers le haut de notre colonne vertébrale, il n’y a plus de Dieux, mais Un. La prière déclare «Iod Hei Vav Hei יהוה est un.» Parce que יה Iod-Hei est Jah lorsque le Iod י comble le vide de la lettre ה Hei, alors vous formez la lettre ח Chet qui représente les deux forces de חיה Chaiah, l’âme de Binah. La même chose arrive avec וה Vav-Hei du Saint Nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le ו Vav comble le vide de la deuxième lettre ה Hei; ainsi, nous avons deux lettres ח Chet, un en haut et l’autre en bas. Le ח Chet en bas est שדי אל חי Shaddai El Chai en Yesod, que les Elohim fabriquent avec Brith Esh ברית-אש, le pacte de feu dans l’Eden inférieur, avec l’union sexuelle entre mari et femme. Et le ח Chet en haut est נשמת חיים Neschamah Chaim en Daath, le souffle des Elohim en haut dans l’Eden supérieur, formé avec l’union de deux Souffles Akashique, Abba et Aima Elohim.

Abba et Aima unis en Daath, la gorge, l’Eden supérieur, et Mari et femme unis dans l’acte sexuel en Yesod, l’Eden inférieur, sont יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le Elohim inférieur et le Elohim supérieur en haut; et tout cela forme une unité dans l’acte sexuel alchimique. C’est la raison pour laquelle l’Écriture dit:

    ויאמר אלהים יקוו המים מתחת השמים אל-מקום אחד ותראה היבשה ויהי- כן

    «[Le] Vav [le serpent du] Elohim [supérieur] dit [dans l’union sexuelle], Que les eaux [sexuelles de מ Mem] sous les cieux [de א Aleph] soient rassemblées dans [Yesod, le ח Chet inférieur de] אחד echad – un lieu, et que [ד Daleth] la terre sèche apparaisse: et ce fut.» – Genèse 1: 9

Les eaux sous les cieux sont unies dans l’acte sexuel. Qui et Quoi sont les eaux sous les cieux? Notre liquide céphalo-rachidien et le semen sont les eaux sous les cieux. Nous sommes en Malkuth et nous sommes sous les cieux parce que les cieux de Yetzirah, les cieux de Briah, les cieux de Atziluth sont au-dessus Malkuth, et notre physicalité est Malkuth. Ainsi, les eaux sous les cieux sont rassemblées en un seul endroit lorsque nous effectuons l’acte sexuel alchimique; voilà comment nous unissons המים Ha-mayim, les eaux de notre liquide céphalo-rachidien et notre fluide sexuel dans l’union sexuelle alchimique du mari et de femme, qui, lorsque nous sommes alchimiquement physiquement unie forme la lettre ח Chet inférieure, חי vie. Voilà comment nous unissons les eaux sous les cieux en un seul endroit.

Quel est cet endroit? Cet endroit est la moelle épinière, le pôle, où nous élevons le serpent d’airain lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, lorsque nous unissons le potentiel Shakti de nos eaux sexuelles. Voilà comment nous élevons le serpent d’airain sur notre colonne vertébrale. Donc, la moelle épinière est le seul endroit où les eaux sont réunis. «Et que la terre sèche paraisse.»

Quelle est la terre sèche qui apparaît? La terre sèche qui apparaît est Daath, la connaissance dans les corps solaires; parce qu’à partir de là, de Daath, l’Eden supérieur, flue vers le bas Vav, le fleuve [Hébreu נהרה – Naherah – lumière, luminosité – Prana] le potentiel Shakti de Elohim. Et le fleuve se sépara, et devient en quatre têtes, les quatre points de la lettre Daleth, les quatre fleuves de l’Eden inférieur.

    «Le nom du premier est Pison: c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or; et l’or de ce pays est bon: il y a du bdellium et de la pierre onyx.»

Le pays de Havila est notre propre corps physique [terre sèche], et l’or de ce pays est les atomes solaires de notre système séminal – c’est-à-dire, l’or potable du semen.

    «Et le nom du second fleuve est Guihon : c’est celui qui entoure tout le pays de l’Ethiopie.»

Ce second fleuve est le liquide céphalo-rachidien, qui est l’autre pôle de notre système séminal. Avec lui, nous englobons l’ensemble des terres de l’Éthiopie, c’est-à-dire l’ensemble de notre tête et la gorge, puisque nous formons le cerveau et la gorge avec le liquide céphalo-rachidien.

    «Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel: c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Et le quatrième fleuve est l’Euphrate.» – Genèse 2: 10-14

La rivière qui va vers l’Est de l’Assyrie et l’Euphrate sont les deux pôles du système séminal de la femme. Par conséquent, la femme est vers l’Est des hommes, parce que la femme est la porte du Paradis, et cette porte est toujours vers l’Est. – Samaël Aun Weor

La lettre Daleth est la quatrième lettre de l’alphabet Hébreu. Daleth pointe aux quatre fleuves qui sont sous les cieux. Lorsque le potentiel Shakti, l’esprit de leurs eaux, se rassemble dans la moelle épinière, alors la terre sèche apparaît. Cette terre sèche représente également les corps solaires. Donc, lorsque le mari et la femme à travers l’Alchimie sexuelle savent comment rassembler toutes ces forces solaires ensemble à l’intérieur d’eux, ils naissent alors à nouveau de l’eau et de l’Esprit.

    La Genèse 1: 9 signifie que les eaux des fleuves se déversant dans l’océan [de la moelle qui est votre tête] peut témoigner de l’unité des six directions. Il faut aussi insister sur la lettreד  «Daleth» dans le mot אחד echad (un), le numérique de celle-ci étant égal à quatre et indique les quatre directions des fleuves. C’est pour cette raison que cette lettre dans le mot אחד echad (un) se produisant dans ce verset est toujours écrite plus grande que les autres lettres. L’attestation des six points ou directions ayant été faite, doit être confirmée par six autres mots: ברוך שם כבוד מלכותו לעולם ועד Béni soit le nom de la Gloire de Son Royaume pour toujours et à jamais.» – Zohar

Maintenant, la première prière ci-dessus: «Entendez oh Israël Jah Havah est notre Elohim Jah Havah est un», a six mots. Et la deuxième prière ci-dessous: «Béni soit la Gloire de Son Royaume pour toujours et à jamais,» a aussi six mots. Six en haut et six en bas, qu’est-ce que ces deux prières symbolisent? Ils symbolisent l’unité.

Six en haut représente les six sephiroth qui forment l’homme Véritable, l’Homme Intérieur: Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod et Yesod. Ces six sephiroth sont représentés par les six pointes saillantes masculines de l’étoile à six branches. Malkuth, qui est une sephirah féminine, représente la physicalité qui reçoit, capture, les six attributs de l’homme véritable, l’Homme Intérieur. Malkuth représente également Eve, qui reçoit, capture, les six attributs d’Adam. La femme est toujours réceptive, donc, les six en bas sont représentés par les six entrées féminines, les six ouvertures féminines de l’étoile à six branches qui reçoivent les six pointes saillantes masculines de l’étoile à six branches.

Comprenez-vous que nous parlons de l’Étoile de David? Lorsque l’on compte les six pointes saillantes masculines ainsi que les six entrées ou ouvertures féminines, symboles de l’homme et la femme dans l’Étoile de David, nous avons alors douze vortex. Voilà pourquoi le Maître Samaël affirme que l’Étoile de David a douze pointes, pas six. Voilà pourquoi Jacob, Israël, Tiphereth, le Soleil, a engendré à travers Vav, le fleuve [Hébreu נהרה – Naherah – lumière, luminosité – Prana] douze tribus, enfants, archétypes dans Malkuth. Ces douze archétypes sont les descendants des quatre fleuves en Malkuth, représentés par les quatre femmes de Jacob; mieux dit, les douze tribus d’Israël sont les descendants du Soleil à travers les quatre fleuves de l’Eden. Ces quatre fleuves représentent les eaux sexuelles créatrices du mari et de la femme dans l’acte sexuel alchimique. Ceci est de l’Alchimie kabbalistique lorsque vous savez comment interpréter, lorsque vous savez lire, sinon vous tombez dans des erreurs.

    En reconnaissant cette unité [sexuelle] [de ces fleuves de l’Eden] symbolisés par la lettre ד «Daleth», Adam marche sur la terre ferme que [Prakriti] a fait sortir [comme] archétypes des arbres et des fruits. Voilà aussi pourquoi Elohim a appelé la terre sèche, Terre, qui est [Malkuth] deux fois mentionné, terre (sol) et Terre (planète) étant une seule et même chose. וירא אלהים כי- טוב – Zohar

Prakriti est la terre primordiale, Terre, Adamah, sol, car en Hébreu le mot Adamah signifie aussi terre en haut et en bas. Voilà comment vous le voyez alchimiquement.

    «Et Elohim vit que cela était bien», symbolisant l’unité en haut et l’unité en bas. Lorsque cela a eu lieu la terre [la Prakriti] était en mesure d’apporter des fruits et des fleurs.» – Zohar

bdeiegid

Ainsi, au moyen de ce travail alchimique sexuelle nous devenons dans la crainte du Seigneur et nous développons aussi l’amour parfait à l’intérieur, et par l’union de la lumière solaire extraite des quatre fleuves de l’Eden entre mari et femme la terre sèche apparaît, qui sont les Corps Astral, Mental et Causal. Alors, notre Elohim intérieur va dire : «Je vois ceci est bien», car alors vos Corps Astral, Mental, et Causal solaires fonctionnent comme une seule unité à l’intérieur, grâce à Vav, le serpent d’airain qui monte dans la moelle épinière, parce que c’est à travers cet utérus qu’elle crée.
tree-of-life-body

    «[Le] Vav [le serpent de] Elohim [supérieur] dit: Que les eaux [sexuelles] sous les cieux soient collectées en un seul endroit, [afin que] Vav, la terre sèche apparaît: Vav fut ainsi.» – Genèse 1: 9

eegicihbss
Comme on le voit, tout se passe dans notre colonne vertébrale. Les enroulements de trois et demi du serpent sont symbolisés au Mexique par Quetzalcoatl, qui au commencement émerge de la bouche d’un serpent. Le demi-enroulement est représenté par le visage d’un homme en train de naître du serpent, un homme qui plus tard doit être avalé par le même serpent. Est-ce que vous voyez? Il y a beaucoup interprétations de ce symbole, mais, dans ma compréhension, c’est simple. Lorsque les trois enroulements, qui représentent les trois gunas, s’éveillent harmonieusement à l’intérieur, alors la moitié de l’enroulement, l’homme véritable, apparaît. L’homme est engendré à l’intérieur de notre colonne vertébrale. Ainsi, c’est le serpent qui donne naissance. Voilà pourquoi dans le Gnosticisme, nous disons que tous les dieux sont des enfants de Nut, la Mère Divine. Nut est la Prakriti. Elle représente le serpent qui se lève, le serpent d’airain qui guérissait les Israélites dans le désert, le serpent qui monte dans la colonne vertébrale et donne naissance, en commençant par le Corps Astral. C’est la raison pour laquelle vous voyez le visage de Quetzalcoatl dépassant de la bouche du serpent. Quetzalcoatl représente le Corps Astral, le commencement de la naissance.

Personne ne peut naître de nouveau s’il n’élève pas le serpent d’airain comme Moïse l’a fait dans le désert, parce que élever le serpent d’airain est la même chose que élever le Fils de l’Homme, le fils de nos eaux sexuelles.

brazen-serpent

Cette force de serpentine est appelée Kundalini en Sanskrit, la force Christique qui monte dans notre colonne vertébrale et qui construit la ville de Zion, notre forteresse qui est notre colonne vertébrale, lorsque nous sommes juste, un Tzadik, lorsque nous travaillons avec le Nun. Voilà comment «Vav, la terre sèche apparaît» parce que réellement chaque corps que nous créons est la progéniture du serpent, en commençant par notre corps physique, même si notre présente terre sèche physique n’a pas été créé dans la Chasteté. Voilà pourquoi Jean-Baptiste a appelé tous les gens qui sont nés de la fornication vipères; il ne les a pas appelés serpents:

    «Mais lorsqu’il a vu beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens venir à son baptême, il leur dit: Ô génération de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir. Produisez donc du fruit digne de la repentance? Et ne pensez pas en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père; car je vous le dis, ce Dieu est capable de susciter à ces pierres des enfants à Abraham. Et maintenant l’axe est mise à la racine des arbres: donc tout arbre qui n’apporte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.» – Matthieu 3: 7-10

Ainsi, notre terre sèche physique n’est pas la descendance du serpent d’airain, parce que nous sommes des vipères, qui est, la descendance du serpent tentateur de l’Eden. Mais, à travers le travail d’Alchimie sexuelle, nous deviendrons des enfants du serpent d’airain, et serons appelés serpents à plumes, serpents ailés ou serpents d’airain comme Moïse, parce que nous avons développé la Prakriti, la Mère Divine à l’intérieur de nous, qui est Adamah. De la poussière d’Adamah, la terre, Jehovah Elohim forma Adam. Ainsi, c’est également symbolisé dans le panthéon Aztèque en rassemblant toutes les eaux, toutes les mers du Yesod et c’est ce que nous appelons un bon travail alchimique sexuel.

Questions et Réponses

Question: J’ai eu du mal à comprendre ce que sont les Vikritis?

Réponse: Tout ce que nous faisons avec les trois gunas sont Vikritis parce que les trois gunas sont les éléments de base au sein de la Mère Divine la Prakriti et elles nous sont accordées parce que nous devons apprendre à être Elohim. Tout ce que nous faisons avec les trois gunas est Vikritis.

Question: En relation avec l’explication des quatre punitions du Zohar qui les associent à la terre informe et vide, les ténèbres sur l’abîme et l’esprit de Elohim planant sur la surface des eaux; J’ai du mal à comprendre comment la strangulation et la lapidation et la décapitation, etc., se rapportent à elles.

Réponse: Ok. C’est une bonne question, et simple à répondre si nous connaissons la Kabbale et l’Alchimie. Pour commencer, concentrez votre mental sur votre colonne vertébrale. Votre cerveau et votre moelle épinière qui flottent dans le liquide céphalo-rachidien, et sur vos pierres, qui est Yesod parce que c’est là dans ces eaux que l’Esprit de Dieu plane. Ce sont les eaux, ainsi, lorsque vous n’êtes pas un fornicateur, lorsque vous êtes dans la Chasteté, Dieu brille en tant que lumière là-dedans. Cette lumière est la flamme de l’épée qui monte dans la colonne vertébrale vers le cerveau, c’est l’épée flamboyante, qui est lumière, qui est le même Esprit, parce que l’Esprit est la Mère Divine et est également le Christ. Le Christ naît de la Mère Divine et est également lié au trône de votre Intime. Voilà l’épée que vous recevez lorsque vous êtes dans la Chasteté; la puissance de cette épée est le mot qui est exprimé à travers la langue de votre bouche, la langue est la pointe de l’épée. Ainsi, si vous avez cette lumière dans votre colonne vertébrale cela signifie que votre Vav, votre moelle épinière est illuminée par les sept chakras. Ainsi, vous pouvez entendre les paroles de votre Dieu Intérieur très clairement et écrire et comprendre ce qu’a écrit d’autres maîtres dans différents livres, car ils ont également entendu la voix de leur Dieu Intérieur et ils ont écrit ce que leur Dieu Intérieur leur ont commandé.

Alors, évidemment, en ce moment nous sommes Tohu ve Bohu, informe et vide. Donc, voilà ce que nous sommes maintenant, mais lorsque nous étions dans le règne animal, dans le règne végétal et dans le règne minéral cette lumière brillait dans notre colonne vertébrale parce que la colonne vertébrale des élémentaux des minéraux, des plantes et des animaux sont toujours illuminées, parce qu’ils sont innocents, mais lorsque les élémentaux entrent dans le niveau humanoïde et forniquent, lorsqu’ils ne font pas Beresheeth Bera Elohim ou Brit Esh Bera Elohim, ils ont alors expulsé le Elohim de l’intérieur, parce qu’ils forniquent. Nous, les animaux intellectuels, forniquons, par conséquent, nous ne suivons pas le premier commandement et c’est ce que le livre du Zohar déclare au sujet de Bereshith Bera Elohim. Nous avons tué; nous avons expulsé le Elohim de l’intérieur, parce que nous continuons à être des animaux.

Ainsi, lorsque nous étions dans la Chasteté, toute la lumière de la moelle épinière, toute la lumière de notre épée, allait dans notre cœur et notre cœur avait l’intuition superlative qui comprenait Dieu, le plus élevé. Mais lorsque nous avons forniqué, la strangulation est arrivée, ce qui signifie que la lumière n’allait plus dans le cerveau. Nous nous sommes auto-étranglée parce que lorsque quelqu’un étrangle une autre personne il empêche l’écoulement du sang d’entrer dans le cerveau et aussi le souffle de Dieu de pénétrer dans les poumons, ainsi le circuit respiratoire s’arrête lorsque quelqu’un est étranglé. Ainsi, la fornication est aussi la strangulation parce que lorsque nous forniquons nous nous étranglons, nous devenons informe et vide, vide de vie, puisque vos pierres envoient votre vie vers le bas et donc la lumière qui avant s’élevait vas maintenant vers le bas et vous restez dans les ténèbres, donc, l’esprit qui est le Iod dans votre glande pinéale, qui planait sur vos eaux, se retire de votre tête; ainsi, vous souffrez de décapitation parce que vous tombez tête baissée dans l’abîme.

Question: Vous avez parlé de la nécessité de l’Alchimie sexuelle et j’ai lu au sujet de certains maîtres qui effectuent l’acte sexuel dans le plan astral au lieu du plan physique, donc, pouvons-nous accomplir l’acte sexuel dans le plan astral au lieu du plan physique?

Réponse: Non! Il y a une raison pour laquelle nous avons des corps physiques, si cela était vrai pourquoi nous avons un corps physique? Quelle serait la raison pour laquelle les corps physiques ont été créer, si cette théorie était vraie, que nous pouvions tout simplement faire le travail dans le plan astral? Beaucoup de maîtres qui ont un corps astral peuvent faire beaucoup de travaux que nous ne pouvons pas faire, cela est vrai, mais nous, les débutants, avons besoin du corps physique, Malkuth, la reine Prakriti.

Vous voyez, notre corps physique est réellement la Prakriti, mais parce que nous ne respectons pas la Mère Divine nos trois gunas sont dans la tourmente. Elles sont les trois cerveaux, les trois traîtres. À travers eux, nous créons seulement de mauvaises choses et à cause de ces Vikritis nous ne pouvons pas contrôler les gunas, mais la Mère Divine nous aide. C’est la raison pour laquelle le Bouddha est assis sous l’arbre Bodhi contrôlant les trois gunas, et c’est la raison pour laquelle un serpent se tenait derrière lui flottant sur les eaux. Ce serpent est la Mère Divine.

La même chose arrive avec Moïse dans le désert. Il enseigne aux gens à adorer le serpent d’airain, qui est la Mère Divine, parce que les gens sont punis et souffrent à cause des serpents passionnés qui viennent d’en haut parce qu’ils ont l’ego vivant. Moïse leur a appris à adorer le serpent, qui est précisément le développement des feux de la colonne vertébrale en Zion en étant un Tzadik et de cette façon, nous entrons dans le chemin dans le monde physique, parce que nous commençons à partir du bas. Si vous avez le corps astral, alors vous saurez quoi faire avec le corps astral, mais si vous n’avez pas le Corps Astral Solaire, mais le corps des désirs nommé kama rupa, Corps Astral lunaire, alors qu’est-ce que vous pratiquez dans le plan astral? Donc dites-moi au sujet de vos rêves, quel genre de rêves avez-vous? Des rêves humides (pollutions nocturnes)?

Ainsi, si ce que vous expérimentez dans le monde astral sont des rêves humides, en effet, ces rêves ne sont pas liés à la maîtrise, mais en relation avec la Guna Rajas pervertie que nous devons contrôler, et seule la Mère Divine peut nous aider à le faire, ceci, afin d’échapper à Klipoth, les entrailles de Malkuth, l’ombre de l’Arbre de Vie, parce que le plan astral inférieur, Hod, se rapportent à Lilith, la demeure des fornicateurs. Ainsi, ceux qui atteignent l’orgasme physiquement ou astralement pendant la copulation sexuelle, n’ont aucune part dans l’Arbre de Vie, qui est Israël, en particulier le pilier du milieu. Donc, leur place est dans Klipoth profondément à l’intérieur des entrailles de Malkuth, et non pas au-delà. En effet, parce que les bêtes intellectuelles fornicateurs de la terre éjecte leur esprit de l’intérieur de leurs moelle épinière.

Voilà pourquoi Hod, le Corps Astral, est le premier corps que nous devons créer. Et seule la Mère Divine peut nous aider à partir de la base même de l’Arbre de Vie. Ainsi, nous devons d’abord annihiler les egos des entrailles de Malkuth et elle nous aidera à le faire. Nous devons équilibrer les gunas dans le corps physique et dans chaque corps du zeir Anpin jusqu’à atteindre quarante-neuf niveaux.

Question: Qu’en est-il des Dakinis?

Réponse: Les Dakinis sont des maîtres féminins qui se matérialisent dans le plan physique afin d’aider les grands initiés à atteindre la Chasteté dans le plan physique et à effectuer d’autres travaux. Elles sont des maîtres féminins astrales pour des maîtres masculins, pas pour des débutants. Les seules choses qui peuvent se matérialiser pour les débutants sont des démons, ainsi que les vampires et les incubes ou succubes.

Question: Les gunas sont-elles parfaitement équilibrées dans chaque Maître?

Réponse: Non! Elles ne le sont pas, parce que si elles l’étaient, ils ne seraient pas dans la manifestation. La création se produit parce que les trois gunas de l’Ain Soph sont déséquilibrées. Seuls les Paramarthasatyas ont parfaitement équilibré les trois gunas en eux-mêmes. S’ils veulent apparaître dans la création, ils peuvent le faire, mais seulement à cause de leur compassion. Mais, tous ceux qui se manifestent dans l’univers, dans la création, le font parce que les trois gunas sont déséquilibrées à l’intérieur de nous, et non pas seulement dans le corps physique, mais dans tous les corps. Je comprends que la perfection dans la maîtrise ou ce que nous appelons l’amour parfait se rapporte à la compassion, l’équilibre parfait entre les gunas dans chaque corps et aux six degrés de raisonnement objectif. La Mère Divine, la Prakriti immanifestée est celle qui aide n’importe quel Bodhisattva à entrer dans l’Absolu.

    «Swami Vivekananda a dit que les dieux tentateurs apparaissent lorsque l’initié essaie d’entrer dans l’Absolu, ils lui offrent de faire de lui un roi de certaines zones de l’univers, de sorte qu’il ne devienne pas libéré. Ces dieux tentateurs n’ont pas été en mesure de devenir libéré, donc, jaloux de leur propre hiérarchie, ils tentent le candidat pour empêcher son entrée dans l’Absolu. Ces Êtres sont mille fois plus dangereux que les humains….. à travers de nombreux Mahamanvantaras ces Dieux se libérent des masses planétaires enfin d’entrer dans le bonheur indescriptible de l’Absolu. Néanmoins, il y a certains Logoi – comme le Dieu Sirius, gouverneur d’environ dix-huit millions de constellations – qui n’a pas toujours réussi à se libérer du cosmos, afin d’entrer dans l’Absolu.» – Volonté Christ par Samaël Aun Weor

    «Derrière la Prakriti immanifestée se trouve l’Absolu immanifesté. Il est nécessaire d’entrer d’abord dans la Prakriti immanifestée [l’Ain Soph] avant de nous immerger dans le sein de l’Absolu immanifesté [Ain].» – Astrologie Ésotérique par Samaël Aun Weor

Le Maître Samaël explique également au sujet de cela très clairement dans Les Trois Montagnes.

Séquentiellement, lorsque le Bodhisattva atteint le sommet de la Deuxième Montagne, tout le monde dit: Sheol, Enfer, a tué un millier, mais Samaël Aun Weor le long de la Deuxième Montagne a tué ses dix mille, c’est-à-dire, David a tué ses dix mille, parce que David représentent la colonne vertébrale. David est le symbole de la colonne vertébrale avec le feu de la Mère Divine Kundalini équilibrant les trois gunas.

Question: La Gnose indique que Yogananda et Sivananda annihilèrent un certain pourcentage de leur ego. Mais, je ne les ai jamais lu ou entendu parler de l’annihilation de l’ego, pouvez-vous clarifier cela?

Réponse: Oui, dans le Kriya Yoga de Yogananda, les tendances psychologiques mauvaises, qui sont ce que nous appelons ego – du Latin ou Grec – sont nommés avec différents mots Sanskrits. Même Sivananda parle de ces tendances psychologiques mauvaises mais il ne les appelle pas «ego». Le Latin ou le Grec ego est appelé en Sanskrit Asura, qui signifie démon, et ses mauvaises tendances sont: Asuya: Jalousie ou envie; Kama, Luxure; Mada, Orgueil; Lobha: Convoitise, cupidité; Krodha: Colère; etc. Dans cette conférence, nous avons parlé des gunas et des entretiens de Sivananda sur la façon d’équilibrer les gunas. Dans le Bouddhisme, ces mauvaises tendances sont appelées Samskaras. En nous, les mauvaises tendances des trois gunas sont appelés Vikritis, ceux-ci sont le résultat du déséquilibre des gunas. Yogananda a éliminé ces mauvaises tendances sur un certain niveau parce que, dans le but de détruire les dix mille mauvaises tendances comme David ou Samaël Aun Weor nous devons d’abord atteindre la Maîtrise. Nous devons éveiller la Conscience ‘abord; qui est, nous devons annihiler notre mille, qui est le niveau de Saul. Une fois que nous annihilons mille alors nous continuons d’avancer et le long du monde de Yetzirah, comme David, nous annihilons nos dix mille.

Question: Pouvez-vous expliquer de quelle manière les trois traîtres sont-liés aux trois gunas?

Réponse: D’accord, laissez-nous lire d’abord ce que le Maître Samaël Aun Weor déclare à ce sujet:

   «L’origine de ces trois méchants est en effet extrêmement ténébreux. Il est indubitable qu’ils sont le résultat de l’affreuse perversion des trois gunas.» – Parsifal dévoilé

Nous comprenons donc que chacun des trois traîtres est lié à l’ensemble des trois gunas parce qu’évidemment le démon de la mauvaise volonté, qui est Caïphe, est en relation avec les trois gunas déséquilibrées dans le monde causal; Judas le démon du désir est le résultat des gunas déséquilibrées dans le monde de Hod. On peut aussi dire que Judas se rapporte à Rajas, désir fort, mais Caïphe, qui est aussi appelé le désir du mal, se rapporte à Rajas aussi. Pilate qui est le démon du mental est également associé au désir, mais dans le mental, Netzach.

Mais lorsque nous parlons des gunas nous pouvons dire aussi: Sattva qui est la connaissance, la sagesse, est dans la tête; Rajas, le désir est en relation avec le cœur, avec le cerveau émotionnel; et Tamas, l’inertie, à ne rien faire… la paresse, le sommeil, se rapporte au cerveau moteur. Mais, les gunas ont de nombreuses subdivisions que nous connaissons et apprenons lorsque nous avançons sur le chemin, sinon nous allons tout simplement prononcer des concepts intellectuels, comme de nombreux Gnostiques qui pensent encore qu’ils doivent annihiler littéralement dix mille ego, parce qu’ils ne comprennent pas la Kabbale et l’Alchimie. Oui, ils pensent littéralement qu’ils ont exactement dix mille egos à annihiler; cela, dans la Kabbale est appelée stupidité limitée, en d’autres termes, la foi aveugle et la croyance vulgaire mis en place dans klipoth en tant qu’intelligence et connaissance.

Question: Que pouvez-vous nous dire à propos de Salomon. Est-il lié à la Troisième Montagne?

Réponse: Shelomah, Salomon est lié au dernier travaux que l’Initié fait au sommet de la Deuxième Montagne, qui est lorsque l’initié transmute ses corps mercuriels en or pur, après avoir annihilé ses dix mille egos. L’initié pénètre en tant que Salomon dans la Troisième Montagne, qui est quelque chose de très haute seulement pour les Dieux. Mais, ne vous inquiétez pas à ce sujet en ce moment.

Question: Que signifie Bodhisattva?

Réponse: Le Bodhisattva est bodhi et sattva, sagesse et connaissance.

Question: Est-ce que William Blake était un grand Initié?

Réponse: Eh bien, j’aime personnellement les peintures de William Blake pour illustrer mes conférences parce que, à mon avis, elles conviennent très bien à certaines déclarations kabbalistiques, mais pas seulement ses peintures. Il est évident que William Blake était un initié parce que lorsque vous voyez ses dessins, il est assez évident qu’il savait ce qu’il faisait. Mais, à son époque, il n’était pas autorisé à parler publiquement et clairement de l’ésotérisme. Donc, lorsque je vois son travail, il est évident pour moi qu’il connaissait l’ésotérisme. Quel niveau de maîtrise a-t-il atteint, cela je ne sais pas; ce que je sais en effet est que j’aime ses dessins.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Prakriti

Alchimie et le Tetragramme, Partie 1

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Défense Pour la Guerre Spirituelle

four-worldsLa Conjuration des Quatre est une conjuration puissante que le magicien utilise pour invoquer les forces supérieures du monde de Yetzirah (le monde des anges, le monde de la formation) afin de rejeter les forces négatives liées aux quatre éléments de la nature, qui sont liés à notre nature psychosomatique.

Le monde de Yetzirah dans la Kabbale est lié aux Sephiroth inférieurs du troisième triangle de l’Arbre de Vie, qui est formé par Netzach, Hod et Yesod. Notre mental se rapporte à Netzach, nos émotions à Hod et notre cerveau moteur/instinctif/sexuel à Yesod. La Sephirah Malkuth, qui est en bas du troisième triangle, se rapporte au corps physique.

Tous ces Sephiroth sont précisément représentés dans le graphique de l’Étoile de David (l’étoile à six pointes) avec les quatre créatures saintes, qui en Hébreu sont nommés Chaioth Ha Kadosh.

Les quatre créatures saintes se rapportent à la partie supérieure de l’Arbre de Vie dans le monde de Yetzirah, qui est lié à la Sephira Binah, le Saint-Esprit. Dans le monde de Atziluth le Saint-Esprit, Binah a le nom sacré Jehovah Dieu ou Jehovah Elohim. Dans des conférences précédentes où nous avons abordées les trois lettres mères Aleph, Shin, et Mem nous avons dit que Mem se rapporte au troisième triangle et aussi à Binah, les forces du Saint-Esprit. Ainsi, en Binah, nous trouvons le nom de Jehovah Elohim, qui est le nom kabbalistique de יהוה Iod Hei Vav Hei, les quatre lettres du nom de Elohim, Dieu, qui est symbolisé ici par ces quatre créatures.

yetzirah

Au bas de cette image, vous voyez les lettres Hébraïques Aleph, Daleth, Nun, et Iod qui forment le mot אדני Adonaï. Le mot Adonai signifie « mon Seigneur » en Hébreu. Adon est seigneur. Adonai ou Adony signifie « mon Seigneur ». Adonaï est un autre Tetragrammaton ou « nom de quatre lettres. » La Conjuration des quatre se nomme Tetragrammaton. Tetra signifie « quatre » et gramma signifie « graphique ou lettre. » Tetragrammaton signifie donc les « quatre lettres du nom de Dieu », que nous déclarons toujours est יהוה Iod Hei Vav Hei, mais nous disons ici aussi qu’il est Adonaï ou Adony, car Adonaï dispose également de quatre lettres, à savoir Aleph, Daleth, Nun et Iod. En d’autres termes Adonaï est un autre Tetragrammaton ou un autre Tetragramme.

Ainsi, le Tetragramme אדני Adonaï se rapporte au monde de Malkuth, qui est symbolisé par une croix au milieu d’un cercle. La croix se rapporte aux quatre éléments, avec les quatre points cardinaux. Ces éléments alchimiques sont le Sel, le Soufre, le Mercure et l’Azoth.

Pourquoi parlons-nous de ces quatre éléments de l’Alchimie? Parce que quand nous entrons dans le monde de Yetzirah, nous entrons dans ce qui est appelé « le monde du sacerdoce » lié au triangle de la prêtrise ou de la magie. Prêtre vient de l’ancien mot mag, qui signifie « prêtre ». Ainsi, lorsque nous parlons d’un prêtre ou d’une prêtresse, nous parlons d’un mag, d’un Magi, d’un magicien.

Pour être un magicien, un prêtre ou une prêtresse, nous devons effectuer trois types de sacerdoce, trois types de magie:

  1. Yesod est lié aux cerveau moteur/instinctif/sexuel, et il est donc lié à la Magie Sexuelle: Le Tantra, la Prêtrise Tantrique Sexuelle.
  2. Hod est lié à la Magie Cérémonielle ou Prêtrise Cérémonielle, les rituels effectués dans les différentes religions qui sont toujours liés aux quatre éléments. Une messe, un rituel, est lié à Hod, qui est lié au cœur. En Hod, nous trouvons le mysticisme.
  3. Dans la tête, Netzach, nous trouvons la Magie Hermétique ou la Prêtrise Hermétique, dans laquelle nous exercons le pouvoir sur le mental et sur les forces de la nature.

centers-and-brains-colorComme vous le constatez, ces trois aspects de la magie sont liés à nos trois cerveaux, qui sont le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel, et le cerveau moteur instinctif sexuel.

Voilà pourquoi, lorsque nous entrons dans cette voie, qui est le chemin de la prêtrise, le chemin de la magie, dans laquelle nous devons acquérir le niveau de l’Être Humain. Nous insistons sur le fait que nous devons travailler avec les trois facteurs qui se rapportent aux trois cerveaux. Les trois cerveaux se rapportent aux trois forces primaires.

Les trois cerveaux dans le corps physique impliquent le Tetragramme. Les Trois dans le Christianisme sont le Père, Fils et Saint-Esprit. Ils sont la Sainte-Affirmation, la Sainte-Négation et la Saint-Conciliation, qui agissent à travers les trois cerveaux. Dans le Christianisme, il est dit qu’il y a trois personnes en un seul Dieu, ou trois forces dans un triangle. Quand vous voyez un triangle, vous voyez une unité (1), mais dans cette unité vous voyez il y a trois points (3), trois lignes, trois forces. Voilà comment en géométrie, nous expliquons que trois (3) dans un (1) signifie le Tetragramme (4), le nom de quatre lettres de Dieu ou les quatre forces.

Voilà ce que nous sommes. Si vous observez, nous avons trois cerveaux dans un seul corps. Voilà pourquoi en Alchimie et en Kabbale les quatre créatures représentent les trois cerveaux.

Le lion représente le cœur, le feu.

L’aigle représente la tête, c’est le mental, l’air.

Le taureau représente les forces ou l’énergie sexuelle de Binah. Rappelez-vous que nous indiquons toujours que Binah est le taureau ailé, et Geburah aussi est le taureau ailé qui descend à Malkuth, la terre.

Au milieu de ces créatures, nous trouvons l’ange qui est l’homme, Adam, fabriqué à partir de la terre, mais qui se trouve dans le monde de Yesod, c’est l’eau.

L’homme est l’eau, le taureau est la terre, le lion est le feu, et l’aigle est l’air. En d’autres termes, nous en tant qu’Adam, symbole du corps physique, avons trois cerveaux. Nous sommes ce Tetragramme.

Voilà pourquoi dans la Kabbale, quand nous nommons le Tetragramme, parfois nous nommons אדני Adonaï, « Adony » mon Seigneur, parce que le mot Adonaï dispose également de quatre lettres Hébraïques, qui sont synthétisées dans le corps physique. Adonaï ou « Adony » est le saint nom de Dieu dans la matière physique, dans le corps physique. C’est la raison pour laquelle vous voyez dans le graphique que Adonaï est celui qui se démarque sur ce graphique parce que toutes ces saintes créatures travaillent sous le commandement d’Adonaï, qui, individuellement parlant, est un ange. Une chose est Adonaï en tant qu’Archétype, et une autre est l’ange Adonaï. L’ange Adonaï est un ange de la Lune. Il travaille sous le commandement de Gabriël, l’Archange de la Lune. À l’intérieur de nous, Adonaï est un Archétype. Chacun de nous a son propre Adonaï individuel particulier.

Dans le livre de Samaël Aun Weors Les Trois Montagnes, il explique que Adonaï est son meilleur ami. « Mon bon ami, » dit-il « l’ange Adonaï, » qui travaille bien sûr avec n’importe quel initié. Adonaï est le compagnon de n’importe quel magicien lorsqu’il pénètre dans la voie, c’est la raison pour laquelle, lorsque nous parlons de la Conjuration des Quatre, nous nous nous référons aux quatre éléments de la nature qui se rapportent à nous, à notre nature, et à la nature supérieure ou le monde de la formation, le monde des anges.

Les anges dans le monde de Yetzirah contrôlent les sylphes de l’air, les salamandres du feu, les gnomes de la terre, et les ondines de l’eau. Ce sont les élémentaux de la nature qui se rapportent à notre corps, aussi bien physiquement parlant que psychologiquement parlant.

Quand nous entrons dans cette voie, nous devons nous battre contre les forces négatives de la nature qui fonctionnent à travers notre ego.

Les forces involutives de la nature combattent non seulement à l’intérieur de nous – individuellement parlant – mais aussi à travers le côté gauche de l’Arbre de la Connaissance, que nous appelons « mal », là où nous trouvons des magiciens noirs ou des prêtres noirs qui exercent le pouvoir sur les forces involutives. Ils peuvent commander les élémentaux, mais dans la mauvaise voie.

kabbalah-the-tree-of-lifePour comprendre cela, nous devons observer l’Arbre de Vie. Dans l’Arbre de Vie se trouvent trois colonnes. La colonne de droite a Chokmah, Chesed, Netzach. La colonne de gauche a Binah, Geburah et Hod. La colonne du milieu est composée de Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth. Nous trouvons aussi dans la colonne du milieu la mystérieuse Sephirah appelée Daath.

Donc, sur le côté droit de l’Arbre de Vie, nous trouvons le lion, qui représente Chokmah et Chesed.

Sur la gauche, on trouve le taureau, qui est lié à Binah et Geburah.

Dans le centre se trouve Tiphereth et Kether, qui se rapportent à l’aigle dans les triangles supérieurs au-dessus du monde de Yetzirah.

Adam ou l’ange parmi les quatre créatures appartien aux deux Sephiroth inférieurs, Yesod et Malkuth.

La droite en Hébreu est ce qu’on appelle Tob, « bien », et la gauche en Hébreu est appelée Rah, « mal ». Ainsi, c’est dans la gauche que nous constatons ce serpent tentateur qui peut tomber ou monter selon notre comportement sexuel, notre comportement émotionnel, et notre comportement mental, car rappelez-vous que nous avons trois cerveaux.

Le serpent peut tomber non seulement par la fornication, mais aussi par une trahison à travers le cœur. Dans le sexe se trouve la source et le fondement même des forces de Dieu ou les forces du Saint-Esprit, mais dans le cœur, nous trouvons aussi les énergies du Seigneur en rapport à la fidélité, au dévouement, à l’amour; ainsi, la trahison peut envoyer le serpent de la gauche vers le bas en enfer se développer dans le mal. À travers le mental, de même, car il y a beaucoup de sorciers, magiciens noirs qui utilisent le mental pour le mal. Ils savent comment commander les élémentaux de la nature avec leur mental.

Le Gnostique sait aussi comment contrôler les forces de la nature, les élémentaux, avec son mental, mais il respecte toujours le libre arbitre et la volonté des anges de Yetzirah. Quand nous voulons exercer un contrôle sur une plante nous utilisons notre mental pour commander l’élémental lié à cette plante, mais nous demandons toujours la permission de notre Dieu intérieur pour le faire, parce que c’est Dieu qui fait ce type de magie, qui est appelée Magie Hermétique.

Notre Dieu intérieur à son tour demande la permission aux anges de Yetzirah – ceux qui commandent les élémentaux de la nature – pour exercer certains rituels en faveur de quelque chose ou quelqu’un.

Les magiciens noirs savent comment faire de la magie, mais ils ne demandent pas la permission de n’importe quel Être céleste, même pas à leur propre Dieu, parce qu’ils ne suivent même pas leur propre Dieu. Ils veulent juste développer des pouvoirs. Ils ne se soucient pas de la volonté des anges de Yetzirah. Les magiciens noirs réalisent tout ce qu’ils veulent par leur propre volonté, pour mieux dire, par leur mauvaise volonté. Par mauvaise volonté je veux dire leur ego, parce que telle est la nature des magiciens noirs; ils marchent sur le chemin de la magie et de la prêtrise pas avec Chesed, leur Être, mais avec leur ego – oui, avec leur volonté egoïque de Klipoth.

Dans cette époque, comme vous pouvez le voir, il y a des gens qui produisent inconsciemment des catastrophes dans la nature, comme ce déversement de pétrole dans le golfe du Mexique. Ils ne demandent pas la permission des anges pour y percer, pour prendre le pétrole hors du lit de l’océan. Ainsi, vous pouvez voir la catastrophe qu’ils déchaînent parce qu’ils font leur propre volonté. Par leur manière égoïste ils provoquent du karma.

D’autre part, le magicien blanc respecte la nature et demande d’abord à son Être intérieur. Si les anges permettent à son Être intérieur, l’opération se fait, parce que les anges font également leur travail en vertu de la loi du karma. Ainsi, si la loi du karma le permet, ils donnent la permission de le faire. Donc, dans tout travail magique blanche, tout est fait par le biais d’une hiérarchie organisée.

Mais, malheureusement, puisque nous avons l’ego très vivant, nous devons savoir comment conjurer les forces négatives, à commencer par ceux à l’intérieur de nous-mêmes, ensuite les forces négatives de la nature, afin que nous puissions avoir un effet positif dans notre psyché, esprit et corps. Ainsi, à cette fin, nous invoquons toujours les forces supérieures du Tetragramme de s’unir avec nos forces inférieures, afin de rejeter les forces inférieures.

Ici en bas, physiquement, nous sommes un Tetragramme: trois cerveaux dans un seul corps, ce qui équivaut à quatre, une unité. Un tel trois en un existe également en haut, non seulement dans Yetzirah, mais aussi dans le monde de Briah, qui est le monde de la création, et au-delà, dans le monde d’Atziluth, le monde des Archétypes. Donc, ces Tetragrammatons en haut sont les trois triangles de l’Arbre de Vie, à savoir Yetzirah, Briah et Atziluth. Les trois tetragrammes dans les trois mondes font douze: les trois mondes et les quatre tetragrammes, un dans chaque monde; trois par quatre est douze. C’est la magie du nombre douze, c’est symbolisée dans l’Étoile de David. Voilà pourquoi sur l’Étoile de David, vous trouverez six pointes (masculines) et six entrées (féminines) qui font douze, ce qui indique que le pouvoir sur les quatre éléments, le pouvoir sur ces créatures, est lié aux mondes supérieurs.

Les anges de Yetzirah contrôlent les quatre éléments (Tattvas). Les anges sont contrôlés par les archanges ou le monde de Briah. Les archanges du monde de Briah obéissent à la volonté de Dieu du monde d’Atziluth, qui est le monde du Logos.

Donc, tout est mathématique, et revient à nous d’une façon mathématique. Voilà pourquoi nous insistons sur le fait que les trois facteurs de la révolution de la conscience que nous enseignons dans la tradition Gnostique ne sont pas quelque chose que nous avons inventé. C’est quelque chose que nous devons faire, parce que nous avons trois cerveaux, trois forces.

Les trois forces primaires créent, si vous analysez, dans tous les sens. Par exemple, en ce moment je représente dans cette conférence la Sainte Affirmation. J’affirme des choses que je comprends, que j’assimile. Vous êtes passifs: la Sainte Négation; vous êtes juste à l’écoute. Ce sont deux forces. Mais à la fin de la conférence, nous vous invitons toujours à poser des questions, car il doit y avoir une communion entre la force négative et la force positive (affirmation et négation) pour les concilier à travers une troisième force. Je ne sais pas si vous comprenez ce que je comprends, donc c’est pourquoi il est bon d’avoir des questions et des réponses, parce que grâce à la troisième force, les questions, vient la quatrième, qui est la compréhension de ce que nous parlons. Vous voyez quatre; affirmation (Instructeur), négation (Public), des questions ou la réconciliation des deux, et la conclusion ou la compréhension du sujet à notre propre niveau. Voilà comment vous voyez le Tetragramme travaillant dans une unité. Voilà comment le troisième facteur, la charité, fonctionne.

Nous devons travailler avec les trois forces pour créer.

Dans le facteur que nous appelons « Naître à nouveau, » qui est Alchimie ou la transmutation de l’énergie sexuelle, la femme est la force négative ou passive et l’homme est la force d’affirmation ou active, et quand ils sont dans l’union sexuelle, c’est la conciliation des deux avec l’éveil final du feu de la Kundalini, le feu du Saint-Esprit, qui deviendra la quatrième.

Voilà pourquoi le Tetragrammaton est saint. C’est la raison pour laquelle le nom de Dieu le plus élevé est יהוה Iod Hei Vav Hei; nonobstant, si vous observez il y a seulement trois lettres dans son nom parce que la deuxième lettre, le ה Hei est répétée comme quatrième pour indiquer que l’unité des trois se trouve toujours dans le Hei, qui est la Mère, le Saint-Esprit. Ainsi, en nous, la quatrième lettre, le Hei de Iod Hei Vav Hei, est le corps physique.

De même, lorsque vous travaillez dans l’annihilation de l’ego, si vous analysez, il y a toujours trois forces qui y travaillent. Ainsi, chaque force assiste l’autre, aide l’autre. Voilà pourquoi Samaël Aun Weor a déclaré qu’il n’y a pas deux facteurs, mais trois, et vous devez travailler avec les trois tout le temps. Nous devons travailler avec les trois différentes manières parce que les trois créent, mais les trois forces détruisent aussi quand vous savez comment les appliquer. Lorsque le positif (homme) et le négatif (femme) sont unis, ils utilisent le troisième, la force du sexe, pour détruire ce que nous devons détruire: l’ego.

Donc, tout le travail des quatre est un travail d’Alchimie, et c’est la raison pour laquelle les quatre premières lignes de la Conjuration des Quatre (qui est en Latin) se lit:

Caput Mortum, imperet tibi Dominus per vivum et devotum Serpentem!

Cherub, imperet tibi Dominus per Adam Iod-Chavah!

Aquila errans, imperet tibi Dominus per alas Tauri!

Serpens, imperet tibi Dominus Tetragrammaton, per Angelum et Leonem!

Les quatre créatures saintes sont nommées dans ces quatre lignes.

Qui est Adam Iod-Chavah? Adam Iod-Chavah représente Adam qui travaille avec la puissance de Iod Hei Vav Hei, parce que c’est la façon dont il est écrit en Hébreu: Adam Iod-Chavah. Iod Hei Vav Hei est le nom Iod-Chavah.

La créature appelée « alas tauri » (l’esprit de la terre) est le taureau ailé.

« Per Angelum et Leonem » – Angelum représente l’homme, Adam, l’eau. Leonem est le lion, le feu.

Il faut toujours comprendre que ces forces sont les quatre éléments en un seul, comme par exemple, dans les quatre côtés des pyramides d’Egypte, et le sphinx de l’Egypte, qui a ces quatre symboles: le visage d’un Être Humain (l’eau), les ailes d’un Aigle (air), les pattes d’un Lion (feu), et les sabots du Taureau ou du bœuf (terre). Ce sont les mêmes symboles que vous pouvez voir dans le livre d’Ezéchiel dans les quatre créatures saintes que nous nommons ici. Donc, le sphinx est un symbole lié aux forces de la nature. Quiconque entre dans cette voie se relie avec le temple de l’Egypte pour résoudre l’énigme du sphinx, c’est l’énigme de l’Être Humain que nous devons développer à l’intérieur à travers l’Alchimie.

Cette conjuration doit être faite avant le travail d’Alchimie, surtout l’Alchimie Sexuelle, ou n’importe quel travail de magie liée aux trois forces du troisième triangle de la prêtrise: la Magie Hermétique, la Magie Cérémonielle (rituel), et la Magie Sexuelle. De cette façon, nous sommes aidés par le Tetragramme.

La conjuration doit être mémorisée pour que nous puissions la faire.

Vous pourriez vous demander, pourquoi dois-je la prononcer en Latin quand je peut la faire en Français? La réponse est que le Latin est une langue mantrique, mais le Français ne l’est pas. Le Latin exerce un pouvoir sur la nature; c’est une belle langue, et c’est pourquoi le Latin a été adopté par l’Eglise Catholique pour faire des messes, mais ils ont perdu le pouvoir et ont commencé à faire tout cela dans une autre langue. Le Sanskrit est aussi une langue mantrique. L’Hébreu est une autre langue mantrique. Mais l’Anglais, l’Espagnol, le Français, etc, ne le sont pas. Nous devons prononcer les principales conjurations en Latin pour invoquer les forces supérieures.

Ainsi, la première conjuration dit: « Caput mortum », qui signifie tête de mort. Adonaï te commande par le vivant et dévot serpent.

Dominus signifie en Latin le seigneur, mais le seigneur est Adonaï, Adony en Hébreu. Donc, la traduction est;

Tête de mort, que le vivant et dévot serpent Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande!
Cherub, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande par Adam Iod-Chavah יחוה אדם!
Aigle errant, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ te commande par les ailes du Taureau!
Serpent, qu’Adonaï אֲדֹנִיָּ le Tetragrammaton יהוה te commande par l’ange et le lion!

Maintenant vous savez pourquoi nous disons « Dominus » qui est un mot Latin pour Adonaï. Adonaï est Hébreu pour « le seigneur » en Français. Donc, quand on dit le seigneur vous savez que c’est le seigneur, mais il est préférable de dire Adonaï, car c’est un mot mantrique Hébreu. Si vous dites Dominus alors ce serait également bon.

Dominus Tetragrammaton signifie « Adonaï le Tetragrammaton, » parce Adonaï est écrit avec quatre lettres, qui sont Aleph, Daleth, Nun, et Iod. Adonaï se termine par Iod, tandis que Iod Hei Vav Hei commence avec Iod, qui a une signification profonde. Le seigneur d’en haut (Iod Hei Vav Hei, Iod-Chavah) commence avec Iod et se termine par « Hei » en Malkuth, dont le nom féminin est Adonaï, un nom qui se termine par Iod. Donc, la lettre Iod représente le commencement des forces de Iod-Chavah יהוה en Kether, qui se terminent en Malkuth. Voilà pourquoi la lettre « Iod » apparaît à la fin du nom Adonaï אֲדֹנִיָּ.

Ainsi, après cela vous nommez:

Michaël, Gabriël, Raphaël, Anaël

Donc, pour expliquer cela, nous avons besoin d’aller dans le Pentagrammaton, car dans cette conjuration vous nommez aussi le Pentagramme, qui est l’Étoile à cinq pointes.

pentagram

Nous trouvons sur le bras gauche du Pentagramme le nom Adam qui est Aleph, Daleth et Mem final. Sur le droit se trouve Iod Hei Vav Hei, qui est le Iod-Chavah, et est écrit ou traduit dans la Bible comme Jehovah, mais la bonne prononciation est Iod-Chavah. Adam Iod-Chavah est toujours en haut. Ainsi, lorsque vous nommez Adam Iod-Chavah dans la Conjuration des Quatre, vous attirez les forces supérieures du Pentagramme, qui symbolise le Christ Cosmique.

Donc, c’est la raison pour laquelle cette conjuration est très magique, très puissante. Il a beaucoup de force si vous êtes un alchimiste, parce que quand vous prononcez vous êtes en train d’utiliser les quatre forces des éléments dans votre corps.

Rappelez-vous que vous êtes en train d’utiliser les quatre forces élémentales: le feu, l’air, l’eau (trois cerveaux), et la terre (votre corps physique) en bas, qui devrait devenir un avec Adam Iod-Chavah d’en haut. En d’autres termes, Adam Iod-Chavah – comme nous l’avons déjà expliqué – représente les douze forces zodiacales d’en haut. Maintenant, vous savez pourquoi il y a douze tribus d’Israël, parce que ces douze Archétypes se rapportent au Tetragramme יהוה dans trois mondes Yetzirah, Briah et Atziluth. Trois par quatre est douze.

Parcontre, ici-bas sur la terre, dans le corps physique, nous avons aussi les douze forces, les douze Archétypes. Si vous lisez n’importe quel horoscope, vous verrez comment les douze signes du zodiaque se rapportent aux différentes parties de votre corps. Voilà pourquoi les douze d’en bas sont liés à אֲדֹנִיָּ Adonaï, et les douze d’en haut à יהוה Iod-Chavah, ce qui donne la somme de vingt-quatre. Ceux-ci doivent être en union à l’intérieur de l’Alchimiste.

Nous expliquons le sens kabbalistique, mais vous devez être un Alchimiste pour exercer le pouvoir. Être un Alchimiste c’est travailler avec les trois facteurs de la Révolution de la Conscience, parce que comment les sa