Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Révolution de la Dialectique

Ce qu’on étudie, il faut le faire devenir conscience au moyen de la méditation spontanée, autrement, cela détruit l’intellect.

Il faut pratiquer la méditation Intégrale, non divisée, au moment où elle naît. La méditation ne doit pas être mécanique.

Il faut atteindre l’équilibre mathématique entre l’Etre et le savoir : 20 + 20 = 40 ; 40 – 20 = 20.

L’intellectuel voit seulement les choses par ses théories. Il existe deux sortes d’intellect, l’intellect sensuel, communément connu et l’intellect qui est donné par l’Etre et qui est un intellect conscient.

Il y a des degrés dans la raison objective de l’Etre et ils se mesurent selon le nombre de tridents dans les cornes de Lucifer.

Quand le mental intérieur s’ouvre, il n’est pas nécessaire de verbaliser des théories, des hypothèses et des préconceptions.

La science subjective est celle de ceux qui sont enfermés dans le mental sensuel et qui vivent dans les suppositions (voir le chapitre XII de La Grande Rébellion, du même auteur).

La Science pure est seulement à la portée de ceux qui ont le mental intérieur et de ceux qui se développent parmi les triangles, les octogones et les carrés.

Ce chapitre est tiré de La Révolution de la Dialectique (1983) de Samael Aun Weor. Les éditions imprimées et électroniques de Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif) sont illustrées pour vous aider à comprendre et comprennent des fonctionnalités telles qu’un Glossaire et un Index. Achetez le livre, et vous-même et les autres en bénéficierez.