Écrit par : Gnostic Instructor  Catégorie : Sacrements de l’Église Gnostique

Nous devons saisir, nous devons comprendre tous ces sujets en utilisant le graphique de l’Arbre de Vie. Les étudiants doivent comprendre que la Bible et de nombreux autres livres sont écrits à partir du graphique de l’Arbre de Vie. Le Christianisme de nos jours a été perdu dans de nombreuses interprétations des Écritures parce qu’elles ignorent l’étude de la Kabbale, qui est l’Arbre de Vie. C’est pourquoi nous, les Gnostiques, insistons sur l’étude de ce graphique, l’Arbre de Vie, afin de connaître les messages transmis par les grands Maîtres, y compris notre vénérable Maître, Samaël Aun Weor, qui a déclaré qu’un véritable ésotériste devrait être un Alchimiste et Kabbaliste.

Rappelez-vous que l’Alchimie est liée à Daath, l’Arbre de la Connaissance de la science du bien et du mal, et que la Kabbale est liée à l’Arbre de Vie. Ces deux sciences partagent les mêmes racines. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de Kabbale, nous nous référons à DaathAlchimie.

Maintenant, en relation avec l’Église Gnostique, nous affirmons toujours que l’Église Gnostique est l’église de notre Seigneur le Christ et nous soulignons toujours que le Christ n’est pas une personne mais une énergie, une force qui relie l’ensemble des Sephiroth de l’Arbre de Vie.

Nous devons saisir et comprendre comment le grand Maître, Aberamentho (Jésus-Christ) est associé au Christ Cosmique et comment il est le véhicule de cette force que nous appelons Christ, Avalokiteshvara, Kwan Yin, Chenrezig, etc.

Paramarthasatya

Pour commencer, nous devons saisir et comprendre que le but de la création est d’acquérir Paramartha, mot Sanskrit qui signifie connaissance absolue ou Conscience absolue, et Paranishpana, qui signifie bonheur absolu. Ainsi, dans l’univers, la vie existe parce que nous devons acquérir une connaissance absolue ou une Conscience absolue de notre propre individualité particulière en relation avec l’univers, en relation avec l’Absolu.

Les Êtres qui acquièrent une connaissance absolue d’eux-mêmes, une connaissance absolue de l’Absolu, sont appelés Paramarthasatyas. Le Maître Aberamentho – connu sur la Terre comme Jésus-Christ – acquis Paramartha et Paranishpana au cours des jours cosmiques précédents. Néanmoins, il a renoncé au bonheur de l’Absolu immanifesté pour entrer dans l’univers et sauver des êtres humains et des Dieux; c’est quelque chose sur lequel nous devons insister, parce que c’est en rapport avec l’Église Gnostique.

Quand dans Daath – qui est le premier abîme que nous étudions, d’où émerge l’univers – les Elohim des glorieux Dhyanis ont commencé à tisser dans le métier à tisser de Dieu. Quand ces Monades contemplaient le crépuscule de la lumière incréée, elles sanglotaient et pleuraient, car la lumière incréée se noyait comme un soleil couchant effrayant.

Lorsque le jour cosmique a émergé ou commencé, les Monades se reposaient dans l’Absolu, profitant du bonheur de l’Absolu. Mais dès que le jour cosmique a commencé, ils ont dû quitter cette lumière incréée et ressortir dans l’univers afin de s’établir dans l’univers et de payer ainsi le karma des manifestations précédentes.

Lorsque le Logos Causal a commencé à se déplacer sur la surface de Schamayim, les eaux primordiales de Daath, les Elohim ont dit: « Ne commencez pas encore l’aurore du jour cosmique. » Mais leurs supplications et leurs lamentations étaient inutiles. Avec compassion, ce Grand Être (le Logos Causal) s’est arrêté un moment pour lire le Karma qu’ils avaient créé lors de précédentes manifestations cosmiques – le Karma de ces enfants resplendissants de l’aurore. Bien sûr, l’univers existe à cause du karma et ces Êtres connaissaient les erreurs qui étaient écrites dans les registres Akashiques. Ils savaient donc que leur pèlerinage dans l’univers était très pénible. C’est la loi.

Les Elohim, ou les Dieux, ont prié, ils ont beaucoup pleuré, tout comme leur Mère Divine avec ferveur, de sorte que tout est resté en silence. Au milieu des sanglots apaisés des vagues Akashiques, seule la rumeur de l’existence était entendue.

En utilisant notre imagination, nous devons voir la Sephirah Daath, où se trouvent les eaux Schamayim ou eaux primordiales, les eaux Akashiques, conformément à Moïse dans la Bible; au commencement, le Logos Causal ou l’Esprit de Dieu (Ruach Elohim) planait et créait, ou initiait notre jour cosmique actuel.

Le but de tous ces Elohim, Dieux ou Monades est le but de tous les Êtres de l’univers: se reposer, entrer dans l’Absolu en tant que Paramarthasatyas avec une Conscience absolue d’eux-mêmes. Mais vous ne pouvez pas rester dans l’Absolu si vous avez soit du Dharma, soit du Karma – des dettes ou des récompenses. Pour y entrer, il faut être équilibré: pas de dharma, pas de karma. Donc, vous devenez ainsi un Paramarthasatya, un demeurant, un habitant de l’Absolu. Vous vivez au sein du Père cosmique, qui n’est pas une personne mais l’Espace Abstrait Absolu, incompréhensible pour nous.

Alors imaginons ce moment où l’univers a été initié, et comment ces Êtres sanglotaient, pleuraient, car ils savaient que la création devait descendre de Daath dans tout les Sephiroth inférieurs pour se cristalliser en ce que nous appelons Malkuth, la Terre physico-chimique. Une telle cristallisation nécessitait un long développement.

Au sujet de ce commencement, le Maître Samaël Aun Weor a écrit ce qui suit. Il a déclaré dans l’un de ses livres: « Ensuite, le Maître Aberamentho, Jésus-Christ tel que nous le connaissons sur cette planète Terre, le grand Paramarthasatya, passa par le Dhyani-pasa. » [Ce Dhyani-pasa est la corde des Dhyanis ou des esprits, qui dans la Théosophie est appelée le « anneau passe pas ». Le cercle sous lequel se trouve tous ceux qui travaillent encore dans l’illusion de la séparation].

Maître Aberamentho a passé cet anneau et est entré dans le jardin cosmique. Il est venu du sein de l’Absolu dans le jardin cosmique afin de sauver les Dieux dont les innombrables étincelles virginales ou Jivas sont en train d’involuer et d’évoluer pendant ce jour cosmique ou Mahakalpa.

Le Maître Samael Aun Weor a déclaré:

« Moi, Samaël Aun Weor, j’ai été témoin de toutes ces choses. J’ai vu quand le grand Être est entré dans le sanctuaire [l’Église Gnostique]. » – Kundalini Yoga par Samaël Aun Weor

Pourquoi affirmons-nous que ce sanctuaire était l’Église Gnostique? Parce que la création a toujours lieu dans Daath, le premier abîme de l’Arbre de Vie ; Daath est l’Hébreu pour connaissance, tout comme Gnosis est le Grec pour connaissance. C’est donc le premier sanctuaire qui apparaît dans la création: c’est la sainte église, ou temple, ou ce que vous voulez appeler, liée à Daath, à la connaissance, où les forces de la création commencent à agir dans l’univers. Donc, dans cette Église Gnostique, ce sanctuaire, le Maître Aberamentho, Jésus-Christ, est entré et a signé un pacte de salut pour les êtres humains et les Dieux. Il s’est crucifié sur sa croix. C’est ce qui s’est passé au commencement de ce jour cosmique. Ce grand Être, que les gens appellent Jésus-Christ, Maître Aberamentho, est venu de l’Absolu, est entré dans l’Église Gnostique et s’est crucifié là-bas.

Pourquoi crucifié? Parce que Daath est la demeure des deux polarités que nous appelons Abba et Aima, Père, Mère, les deux polarités appelées en Hébreu Jah-Chavah: Jah est le Père et Chavah ou Eve est la Mère. Au Tibet, ils sont appelés Yab (Père) et Yum (Mère): leur union (Yab-Yum) est la racine de la création. Donc, se crucifier sur la croix du premier chaos signifie initier à travers la croix: la poutre verticale de la croix représente le phallus, l’horizontale représente le yoni féminin, et par l’activité de ces deux forces, positive et négative, masculine et féminine, l’univers émerge – l’univers, qui est ce que nous appelons le fils. C’était son sacrifice: entrer dans la croix (dans le croisement des deux polarités) afin d’assister ces Elohim, afin de les aider, afin de sauver les âmes de ces Monades de ce temps de le futur.

Samael Aun Weor a déclaré:

« J’ai été témoin de l’aurore du jour cosmique et je témoigne de toutes ces choses. » – Kundalini Yoga par Samaël Aun Weor

La Nature Intérieure de Jésus

Plus tard, à l’aurore du quatrième ronde (dans laquelle nous nous trouvons actuellement, il s’agit du quatrième ronde, elle est appelée la Ronde Terrestre), le Maître Aberamentho a envoyé son Bouddha. Nous utilisons ici un autre mot, Bouddha, qui est en Sanskrit et signifie « un illuminé, un éclairé » qui, dans l’Arbre de Vie, est Chesed (l’ordre des anges de Yetzirah qui résident dans Chesed sont les Chasmalim (les brillants). Chesed est donc le Brillant, notre Bouddha interne selon l’Arbre de Vie. Chesed est aussi appelé Gedulah, « bonté », mais en Sanskrit, nous l’appelons Bouddha.

À sa sortie de l’Absolu, Maître Aberamentho était représenté par les trois forces primaires (Kether, Chokmah et Binah); c’est le Logos, c’est le Christ. Alors le Logos (Kether, Chokmah et Binah) a envoyé son Bouddha (Chesed) afin qu’il se prépare dans cette vallée de larmes. Ce Bouddha (Chesed) a une âme (Tiphereth) appelée Jésus, qui est l’âme qui est née il y a deux mille ans dans cette terre sainte et qui a reçu le nom de « Jésus-Christ ».

Comprenons que le mot Jésus est en réalité Ieshua et signifie « sauveur » et puisque depuis le commencement il a promis d’aider, il a reçu le nom de sauveur; mais c’est le nom de l’Âme Humaine de ce grand Être, du grand Bouddha Aberamentho dont nous parlons ici.

Son Bouddha a allumé ses sept lampes éternelles; en d’autres termes, ce Bouddha a travaillé avec les sept langues de feu, le feu de la Pentecôte lié aux sept Sephiroth que nous trouvons sur l’Arbre de Vie : Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Il a donc élevé ces sept serpents ou sept chandeliers ou sept colonnes vertébrales de son corps physique et de ses corps internes. Ainsi, quand son Bouddha, Jésus de Nazareth, était préparé dans le Jourdain, son resplendissant Dragon de Sagesse – vous voyez ici un autre mot, « Dragon de Sagesse », c’est le même Christ en d’autres termes, autrement dit, le Maître Aberamentho est entré en lui afin de prêcher aux humains et aux Dieux.

Alors comprenons:

  • Jésus est une Âme Humaine (Tiphereth),
  • son Bouddha intérieur est l’Intime (Chesed),
  • et la partie la plus élevée est le Christ (Kether, Chokmah et Binah : le Glorian), le Maître Aberamentho, qui est la partie la plus élevée de son Être.

Le sacrifice a donc eu lieu à cette occasion au commencement de ce jour cosmique. Le commandant de tous les Christs cosmiques, Jésus de Nazareth, a lavé de son sang tous les péchés du sanctuaire et a signé un pacte entre les êtres humains et Kwan Yin, l’Armée de la Voix, Vishnu, Osiris, le grand souffle, ou tout ce que nous voulons pour appeler cette force, car elle reçoit des noms différents selon les religions. En d’autres termes, il y a de nombreux Christs, ou Adeptes Christifiés, mais le plus élevé d’entre eux est le Maître Aberamentho, parce qu’il est un Paramarthasatya.

C’est pourquoi Maître Samael déclare que Jésus de Nazareth (Maître Aberamentho) est à le chef de toute l’Armée de la Voix. Jésus est le conciliateur suprême entre l’homme et la divinité. C’est précisément ce que nous devons saisir et comprendre lorsque nous parlons du Christ. Le Christ est une entité, une énergie qui peut être assimilée par tout initié qui réalise sa vraie nature. Mais ces Êtres auto-réalisés doivent se battre et se sacrifier dans l’univers pour différentes humanités afin d’obtenir le droit d’entrer dans le sein de l’Absolu. Jésus de Nazareth, le Maître Aberamentho, l’a acquis au cours des derniers jours cosmiques.

Quand quelqu’un obtient le droit d’entrer dans l’Absolu, il abandonne l’univers pour toujours. Mais le Maître Aberamentho est une exception unique car il a abandonné le sein du Père pour nous aider. En d’autres termes, il est ici à cause de sa propre volonté, mais ce n’est pas un Être qui appartient à l’univers, il appartient à l’Absolu et c’est quelque chose que nous devons comprendre.

L’aide du Maître Aberamentho a commencé par Daath, la Sainte Église Gnostique du Chaos (Daath), et à partir de là, l’Église Gnostique se dédouble dans différentes dimensions. Alors bien sûr, nous avons expliqué dans la conférence précédente comment Daath synthétisait les trois forces primaires, les trois Amens. AMEN en lettres Hébraïques est Aleph, Mem, Nun, et est appelé « El Melech Naaman », ce qui en Hébreu signifie « Dieu, le roi fidèle » (El pour Aleph, Melech pour Mem et Naaman pour Nun). Ce sont les trois mots (Dieu le roi fidèle) faits avec les lettres du mot Amen.

Ainsi, les trois Amens sont les trois « Elohim Rois Fidèles », ou les trois forces primaires, la Trinité qui descendent à travers Daath. De là, ces « Malachim » descendent dans Tiphereth, qui est l’Âme Humaine. Vous voyez ainsi comment nous expliquons à travers l’Arbre de Vie comment le Maître Aberamentho est venu de l’Absolu et est entré dans Daath afin de travailler en tant que Christ pour cette humanité. Et comment, par la suite, il a envoyé son Bouddha, qui est Chesed, et son Âme Humaine, qui est Tiphereth ; en effet, tout le travail du Bouddha Aberamentho, qui est le travail du Glorian Aberamentho, est accompli à travers Tiphereth, l’Âme Humaine; ainsi, l’Âme Humaine Jésus est Tiphereth.

« Toutes les choses (à travers Daath) me (Tiphereth) sont livrées de mon Père (le Glorian): et aucun homme (dans AssiahMalkuth – la Terre) ne connaît le Fils (de l’Homme), sauf le Père (Kether); ni homme (dans AssiahMalkuth – la Terre) connaît le Père (Kether), sauf le Fils (de l’Homme), et celui (l’Homme Terrestre) à qui le Fils (de l’Homme) le (le Glorian, le Christ) révélera. » – Matthieu 11:27

« Et donc les Juifs (dans AssiahMalkuth – la Terre) ont persécuté Jésus (l’Âme Humaine) et ont cherché à le tuer (physiquement), parce qu’il avait fait ces choses (les mystères) le jour du sabbath. Mais Jésus leur répondit: Mon Père (le Glorian, le Christ) travaille jusqu’à présent et je (le Fils de l’Homme) travaille. » – Jean 5: 16-17

« …car les œuvres que le Père (le Glorian, le Christ) m’a donné (le Fils de l’Homme) à terminer, les mêmes œuvres que je (le Fils de l’Homme) fais rendent témoignage de moi, que le Père (le Glorian, le Christ) m’a envoyé.

Et le Père (le Glorian, le Christ) lui-même, qui m’a envoyé (en tant que Fils de l’Homme), a rendu témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix (le Logos), ni vu sa forme.

Et vous n’avez pas sa parole (le Logos, Chokmah) en vous: car celui qu’il (le Fils de l’Homme, le Bodhisattva) a envoyé, vous ne croyez pas. » – Jean 5: 36-38

C’est pourquoi nous nous référons toujours à la colonne du milieu de l’Arbre de Vie afin de comprendre tout cela.

Le mantra de Tiphereth est:

אלוה ו דעת יהוה

Eloah va Daath. Iod Hei Vav Hei.

C’est comme ça qu’on le dit en ésotérisme. Vous voyez, c’est le mantra que vous utilisez pour être en contact avec Tiphereth. Je répète, Eloah Va Daath Iod Hei Vav Hei. Tiphereth réunit tous les mystères de Daath :

  • הוה Eloah est l’aspect féminin d’Elohim, la Mère Divine.
  • ו דעת va Daath « et connaissance. »
  • יהוה Iod Hei Vav Hei est Jehovah dans Daath.

Donc tout cela est ce qu’on appelle un Bodhisattva.

Tout Bodhisattva est Eloah Va Daath Iod Hei Vav Hei : un véhicule du Christ.

C’est pourquoi vous trouvez la sainte Église Gnostique dans la sixième dimension (Chesed-Geburah-Tiphereth). À partir de la sixième dimension, il descend dans tous les Sephiroth situés en-dessous et se cristallise finalement dans la quatrième dimension (Yesod). Dans la quatrième dimension, nous trouvons le temple sacré de l’Église Gnostique. Et dans le plan physique, Malkuth, comme nous l’avons indiqué dans la conférence précédente, lorsque nous utilisons les sacrements de l’Église Gnostique, nous nous connectons à l’église de Yesod, de Hod, de Netzach et tous les Sephiroth, directement à Daath et au-delà, qui est précisément l’Ain Soph Aur, qui en Égypte est appelé Ra. Amen Ra.

Tout dévot qui remplit les sacrements de Daath, de la Sainte Église Gnostique, peut recevoir le Saint-Esprit afin de devenir un Prêtre. Ceux qui veulent remplir les devoirs de Prêtre ou de Prêtresse doivent devenir complètement chastes et saints. Ils doivent accomplir avec les sacrements de l’Église Gnostique.

L’Église Gnostique est l’église de notre Maître Aberamentho, Jésus-Christ. Une telle église n’est pas de ce monde. Rappelez-vous quand Jésus était devant Pilate, le gouverneur Romain (qui dans l’ésotérisme symbolise le mental, le mental intellectuel), Jésus lui dit.

« Mon royaume n’est pas de ce monde: si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs se battraient pour que je ne sois pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n’est pas d’ici. » – Jean 18:36

Alors maintenant, vous comprenez – comme l’a dit le Maître Jésus lui-même – son royaume n’est pas de ce monde; ce n’est pas de ce plan physique. Mais ici, dans le plan physique, nous recevons une aide, parce que la sainte Église Gnostique qu’il a instituée, par la promesse qu’il a faite au début de ce jour cosmique, a été étendue dans les catacombes de Rome par les premiers Chrétiens.

Les Gnostiques et les Rituels Égyptiens

Les Gnostiques de cette époque, qui furent les premiers Chrétiens, accomplissaient les sacrements de l’Église: des rituels Égyptiens. Marie, la mère physique de Jésus, était une vestale dans les temples d’Égypte. Lorsque nous parlons d’Égypte, nous devons comprendre que la Bible dit très clairement que Moïse est venu d’Égypte, Abraham était également en Égypte. Ils ont étudié là-bas comme Jésus, puisque nous savons que Jésus était éduqué en Égypte.

« Et quand ils furent partis, voici, l’ange du Seigneur apparut à Joseph en songe, dans un songe disant: Lève-toi et prends le jeune enfant [Jésus] et sa mère, et fuis en Égypte, et reste là jusqu’à ce que je te le dise… » – Matthieu 2:13

L’Égypte était la source de la sagesse, de la connaissance, des temps anciens depuis le début, depuis cette époque Amentino-Néptunienne dont nous parlons ici, qui est le commencement, la création. Les noms utilisés à cette époque il y a deux mille ans étaient des noms Égyptiens. Rappelez-vous qu’à cette époque, le Christianisme n’était pas connu comme nous le connaissons maintenant, et les anciens Chrétiens ou Gnostiques utilisaient les noms Égyptiens que Jésus avait institués lorsqu’il exerçait son ministère auprès des Juifs.

C’est pourquoi, de nos jours, nous, les Gnostiques, utilisons encore les noms Égyptiens, mais nous les expliquons maintenant. Nous expliquons qu’Osiris-Ra représente les trois forces primaires: Père, Fils et Saint-Esprit (Kether, Chokmah, Binah). Amen-Ra est la même chose parce que « amen » représente les trois forces primaires, les trois lettres principales du mot amen. Donc Amen-Ra, Osiris-Ra, etc., représentent tout cela.

Idoles

Comprenez que les « idoles » dont parle la Bible, que Moïse rejette et que Mahomet détruit ne sont pas des statues physiques, mais des idéologies, du fanatisme, des dogmes, qui existaient à cette époque, car les gens adoraient des « idoles », des images dans leur propre mental ou dans leur propre intellect, des interprétations de leurs propres religions, etc. Ce sont les idoles auxquelles la Bible se réfère. Les gens ont encore des idoles. Par exemple, si nous ne travaillons pas sérieusement en nous-mêmes, nous pouvons même créer une idole de Jésus de Nazareth dans notre mental. Nous pouvons faire une idole de Bouddha. Les gens qui vénèrent des « idoles » sont appelés des « fanatiques ». La Bible les appelle « Pharisiens ». Ce sont des gens qui ont construit un grand idéal élaboré dans leur mental et ils vénèrent cet idéal.

Nous pouvons même faire une idole de Samael Aun Weor. Et c’est précisément le danger lorsque nous entrons dans une religion, ou Gnose comme dans le cas de Brutus:

« Mais soudain, quelque chose d’inhabituel s’est passé. Un jour, il entra dans le sanctuaire (l’Église Gnostique) avec une attitude agressive… Il prit d’assaut! Il a tonné! Il a flashé! Il est devenu un insulteur. À cette époque, je me suis limité au pardon et à la bénédiction. Plus tard, il se retira (de l’Église Gnostique) menaçant… Cet ego était revenu à ses anciennes actions avec ses calomnies et menaces bien connues. Ces absurdités et cette diffamation sans fondement avaient pour fond certains rêves sans fondement dans lesquels il me (Samaël Aun Weor) voyait dans des rues très sombres en train de commettre des crimes fabriqués de toutes pièces. Il est évident que le mental pervers qu’il a vu dans ses rêves absurdes était un ego (idole) qu’il s’est créé dans la Rome antique… Cet ego de Brutus a pris (une forme d’idole avec) ma propre forme et figure sous ses impulsions subconscientes. Il convient de dire qu’un de ses autres ego a pris une forme semblable à celle de Jésus-Christ (idole) et lui a confié la mission de m’assassiner. Ce qu’il a publiquement déclaré sur la place… « Cet homme (Brutus), a dit l’ange, s’est éveillé dans le mal et pour le mal. » Je l’ai confirmé quelques jours plus tard après l’avoir rencontré (éveillé) dans les mondes supérieurs. » – Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleuraison d’Or

C’est pourquoi, dans la conférence précédente, nous avons déclaré que le premier commandement était « tu n’auras l’image d’aucun Elohim devant moi ». C’est ce que Dieu a dit. « Tu n’auras aucune image d’Elohim devant moi. » Lorsque nous lisons « devant lui », cela signifie votre Dieu Intérieur. Ne créez aucune image d’Elohim lorsque vous vous connectez à votre Être Intérieur. Parce que « tu aimeras ton Dieu de tout ton mental, de tout ton cœur, de toute ta force, de toute ton âme ». Cela implique un travail psychologique. Tant que nous avons des images, de fausses images dans notre mental à propos de Dieu, nous adorons des idoles à un certain niveau.

Psychologiquement, cette humanité vénère des idoles à 97% et Dieu à 3% seulement. Nous devons éliminer petit à petit nos défauts, nos vices et nos erreurs pour ne pas adorer des idoles.

Alors, comprenez ce qu’est l’Église Gnostique (Église de la Connaissance): l’Église Gnostique n’accepte pas le culte des idoles. L’Église Gnostique demande que nous détruisions les idoles que nous avons érigées dans notre propre mental. Cela nécessite un travail psychologique fort sur nous-mêmes.

C’est pourquoi le sacrement lié à la « confirmation » se produit lorsque nous sommes « adolescents ». À cet âge symbolique (ayant acquis une certaine maturité dans notre étude de l’enseignement), nous devons « confirmer » le travail que nous accomplissons dans nos trois cerveaux.

Afin de travailler avec les trois cerveaux, nous avons étudié la psychologie Gnostique et savons comment méditer. Les réponses que le Maître Jésus de Nazareth a données au jeune homme riche constituent un message que nous devons comprendre psychologiquement, car l’homme riche représente chacun de nous.

« Et voici, quelqu’un s’approcha et lui dit: « Bon Maître, que dois-je faire de bien pour avoir la vie éternelle? »

Et il lui dit: « Pourquoi m’ (l’Âme Humaine) appelles-tu bon (Bonté – Gedulah)? Il n’y a qu’un seul bon, c’est Dieu (El – Chesed, l’Intime): mais si tu veux entrer dans la vie garde les commandements. »

Il lui dit: « Lequel? » Jésus a dit: « Tu ne commetras pas de meurtre, tu ne commettras pas d’Adultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère: et, tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Le jeune homme lui dit: « J’ai gardé toutes ces choses depuis ma jeunesse: que me manque-t-il encore? »

Jésus lui dit: « Si tu veux être parfait, va et vends ce que tu as, et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel: et viens et suis-moi. »

Mais quand le jeune homme entendit ces paroles, il s’en alla tristement, car il possédait beaucoup de biens.

Alors Jésus dit à ses disciples: « Je vous le dis en vérité, un homme riche entrera difficilement dans le royaume des cieux ». – Matthieu 19-16-23

La richesse ou la fortune que la Bible souligne ne concerne pas seulement le matérialisme, l’argent, mais aussi cette forme de matérialisme en relation avec le mental, qui est le complexe d’être « plus »; quand vous sentez que vous êtes « meilleur que » ou « plus saint que », « supérieur à », c’est ce qui est écrit dans la Bible comme « être riche » ou avoir « plus ».

Malheureusement, psychologiquement, nous avons tous ce complexe d’être « plus » ou « plus riche » que les autres. Donc, lorsque vous entrez dans votre adolescence, à cet âge, si vous vous en souvenez ou si vous vous observez, vous avez toujours ce complexe d’essayer d’être meilleur que les autres. C’est parce que les hormones du corps physique se développent et que vous voulez trouver votre place dans l’univers, dans le monde.

Donc, le complexe d’être « plus » est caché dans le symbolisme du jeune homme qui à ce jeune âge est venu à Jésus.

Jésus lui dit: « Si tu veux être parfait, va et vends ce que tu as, et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel: et viens et suis-moi. »

Les pauvres dans ce cas sont ceux qui manquent de la connaissance que le Christ enseigne à travers son église. Le disciple doit aider à donner la doctrine Christique aux pauvres. Mais aussi, le disciple doit se débarrasser de tous les défauts, vices et erreurs que nous avons en abondance.

« Mais lorsque le jeune homme a entendu cela, il est parti avec tristesse, car il possédait beaucoup de biens (psychologiques).

Alors Jésus dit à ses disciples: « Je vous le dis en vérité, un homme riche (doté d’abondantes possessions mentales) entrera difficilement dans le royaume des cieux.

« Et encore je vous le dis, il est plus facile pour un chameau de passer à travers les yeux d’une aiguille que pour un homme riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

Quand ses disciples l’ont entendu, ils ont été extrêmement étonnés disant: « Alors qui peut être sauvé? »

Mais Jésus les vit et leur dit: « C’est impossible avec les hommes, mais avec Dieu tout est possible. » – Matthieu 19: 16-26

Et pour en finir avec cette déclaration, lisons ce que Maître Jésus a dit à un homme intellectuel.

« Et l’un des scribes s’approcha, et après les avoir entendus raisonner ensemble et s’apercevant qu’il leur avait bien répondu, lui demanda: « Quel est le premier commandement de tous? »

Et Jésus lui répondit: « Le premier de tous les commandements est: Écoute, O Israël. Le Seigneur notre Dieu est un seul Seigneur. Et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton mental, et de toute ta force: c’est le premier commandement.

« Et le second est comme, à savoir, tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »

Et le scribe lui dit: « Bien, Maître, tu as dit la vérité; car il n’y a qu’un seul Dieu ; et il n’y en a pas d’autre que lui: et l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de tout son cœur, et de toute l’âme, et de toute la force, et aimer son prochain comme soi-même, est plus que tous les holocaustes ou sacrifices. »

Et quand Jésus vit qu’il répondait discrètement, il lui dit: « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu ». Et après cela, aucun homme ne lui pose de question. » – Marc 12: 28-34

En d’autres termes, vous devez faire de votre propre Dieu un en vous. Vous devez aimer votre Dieu de tout votre cœur, de tout votre mental, de toute votre âme, de toute votre force. Et aimer votre prochain comme vous-même. Ces commandements renferment tous les commandements. Si vous les accomplissez, vous faites bien.

Quand les gens lisent Marc 12: 28-34, ils ne réalisent pas que Maître Jésus parle de l’essence et des trois cerveaux que nous avons:

  • le mental, le cerveau intellectuel
  • le cerveau émotionnel
  • l’âme, qui est liée à la glande pinéale
  • la force, qui est liée au cerveau moteur / instinctif / sexuel où nous trouvons la force, l’énergie d’être en vie, d’agir.

Donc, aimer notre Dieu de tout notre cœur, c’est construire pour le Seigneur le Corps Astral Solaire (Hod) et lutter contre tous les défauts que nous avons dans le cœur: estime de soi, peur, orgueil, vanité, etc.

Aimer notre Dieu de tout notre mental signifie construire pour notre Dieu Intérieur un Corps Mental Solaire (Netzach) qui servira le Seigneur, et pour cela, nous devons également annihiler les défauts et les vices que nous avons dans le mental.

Aimer notre Dieu de toute notre âme, c’est construire pour notre Dieu Intérieur ce qui sera le véhicule de l’âme: le Corps Causal Solaire (Tiphereth).

Donc, pour que nous ayons ces trois corps (astral, mental et causal), nous devons commencer à transmettre à Dieu toute la force sexuelle, motrice et instinctive de notre corps physique.

Bien sûr, nous devons lutter contre les obstacles, car nous sommes riches – psychologiquement – et nous devons devenir pauvres.

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux leur appartient. » – Matthieu 5: 3

Devenir pauvre en esprit est quelque chose que vous devez acquérir en travaillant psychologiquement sur vous-même. Ce n’est pas quelque chose que vous allez acquérir en croyant en quelque chose. Vous devez travailler psychologiquement.

Ainsi, en faisant cela, vous vous préparez pour le cinquième sacrement, qui est le Mariage. Le Mariage est le sacrement que nous devons tous préparer et accomplir après l’adolescence: lorsqu’un homme atteint l’âge de 21 ans et qu’une femme au moins 18 ans. C’est l’âge le plus précoce pour nous d’être mariés [car avant cela, l’organisme n’est pas encore assez mûri].

Le sacrement du Mariage n’a pas été institué pour nous reproduire comme des animaux. Jésus n’est pas venu instituer le sacrement du Mariage pour que nous puissions nous multiplier comme des animaux. Le sacrement du Mariage est la façon dont nous devons apprendre à unir l’Amen: l’Aleph, le Mem et le Nun, qui ont été expliqués dans la conférence précédente.

  • א Aleph est le vent dans la Kabbale, l’air qui est soufflé, le souffle de Dieu qui est soufflé dans les narines (en tant qu’oxygène qui nourrit le sang) de l’être humain.
  • מ Mem est l’eau (issue du sang oxygéné), l’eau vive qui se trouve dans les organes sexuels et que nous devrions savoir manipuler dans le Mariage; Mem est l’Ens Seminis des Alchimistes.
  • נ Nun est le poisson. En Araméen, Nun signifie poisson. C’est le poisson (spermatozoïde), le sel de la terre que vous devez transmuter.

Voilà donc le sens du mot Amen.

C’est précisément pour cette raison que, dans le sacrement du Mariage, nous commençons les premiers pas vers la Christification, ou la réalisation des trois forces primaires (Père, Fils et Saint-Esprit), dans l’âme, dans le corps, dans le mental et dans l’esprit.

C’est également dans le sacrement du Mariage que nous accomplissons les mystères du baptême enseignés aux enfants Chrétiens. Oui, ils reçoivent les sacrements du Baptême en tant que symbole; maintenant, à l’âge adulte, ils doivent accomplir ce baptême dans le sacrement du Mariage avec action.

Circoncision

Maintenant, quand je parle de baptême, je pense aussi à la tradition des Hébreux à la naissance de l’enfant: pour eux, le baptême est de circoncire les garçons, de couper la chair qui donne la sensation animale au phallus du garçon. Voilà donc la similitude ou la comparaison entre baptême et circoncision. Mais si vous recevez la circoncision quand vous êtes un enfant et si vous vous mariez simplement pour vous multiplier comme des animaux, alors vous ne faites pas la circoncision de l’esprit, qui est la chose principale. Comme Paul de Tarse l’a déclaré:

« La circoncision n’est rien et l’incirconcision n’est rien d’autre que l’observation des commandements de Dieu. » – 1 Corinthiens 7: 19

Car la circoncision profite vraiment, si tu garde la loi (tu ne forniqueras pas); mais si tu enfreins la loi, ta circoncision est faite sans circoncision.

Par conséquent, si l’incirconcision garde la justice de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas comptée pour de la circoncision?

Et l’incirconcision qui est de nature, si elle est conforme à la loi, ne te jugera-t-elle pas, qui par la lettre et la circoncision transgresse la loi?

Car il n’est pas un Juif, celui qui en est un extérieurement; et cette circoncision non plus n’est pas celle qui est extérieure dans la chair:

Mais il est un Juif, celui qui en est un intérieurement; et la circoncision est celle du cœur, dans l’esprit et non dans la lettre; dont la louange n’est pas d’hommes, mais de Dieu. » – Romains 2: 25-29

Mais bien sûr, cette circoncision était un pacte entre Dieu et Abraham afin de leur enseigner la Chasteté.

« Telle est mon alliance que tu garderas, entre moi et toi et ta graine après toi; Tous les enfants parmi vous seront circoncis. Et vous circoncirez la chair de votre prépuce; et ce sera un gage de l’alliance entre moi et vous. Et quiconque est âgé de huit jours sera circoncis parmi vous, tous les enfants de votre génération, celui qui est né à la maison, ou acheté avec de l’argent à un étranger qui n’appartient pas à vous.

Celui qui est né dans ta maison, et celui qui est acheté avec ton argent, doit être circoncis; et mon alliance (le Grand Arcane) sera dans ta chair pour une alliance éternelle. » – Genèse 17: 10-13

Quelle est la circoncision réelle et essentielle? Quand un couple se marie, ils peuvent connaître ce qu’est la vraie circoncision: ils accomplissent l’acte sexuel et évitent l’instinct animal, qui est représenté par la chair du phallus de l’homme. Et ainsi l’homme et la femme commencent à transmuter leur Mem, leur eau, du mot Amen, qui est l’énergie sexuelle, la matière sexuelle; ils transmutent leur eau en vin. C’est pourquoi Maître Jésus a fait ce miracle de l’Alchimie, la transformation de l’eau en vin, ou ce que nous appelons la transsubstantiation.

Transsubstantiation

Qu’est-ce que la transsubstantiation? La transsubstantiation est le changement d’une substance en une autre. L’eau est une substance. Le vin en est une autre. Jésus a fait cette transsubstantiation dans le Mariage à Cana en Galilée, non pas parce qu’il voulait donner du vin à des ivrognes pour être heureux, parce qu’un prophète, un Avatar ne fait pas cela. Tout ce qu’un Avatar ou un Prophète fait est dans un but précis. Ainsi, la transmutation de l’eau en vin dans le Mariage à Cana en Galilée a été faite dans le but d’enseigner aux époux qu’ils ne devraient pas accomplir l’acte sexuel comme des animaux, mais qu’ils devraient transmuter leurs eaux sexuelles en un vin de l’esprit.

Cette transsubstantiation est symbolisée par l’Eucharistie, vous voyez. Nous retournons maintenant au sacrement de l’Eucharistie, qui est appelé la première communion. Le mot lui-même clarifie tout. Communion. La première communion signifie « la première union commune ». Dans ce cas, dans le Mariage, la première union commune est l’acte sexuel. Nous sommes tous issus de cette communion ou de cette union commune de l’homme et de la femme. C’est pourquoi nous sommes ici; parce que nous sommes tous des enfants d’un homme et d’une femme unis dans l’acte sexuel.

Le début de la Prêtrise est la transmutation des eaux vives de la sexualité en vin de l’esprit dans Le Mariage Parfait.

« Jésus a commencé à faire des miracles à Cana en Galilée et a manifesté sa gloire; et ses disciples ont cru en lui. » – Jean 2: 11

La transmutation de l’eau en vin a été faite par Jésus afin d’enseigner la transsubstantiation, qui est un miracle qui survient dans la première communion lorsque, dans l’Église, le Prêtre qui représente le Saint-Esprit transforme le pain et le vin de l’Eucharistie ; le Prêtre charge le pain et le vin avec la force solaire de l’Ain Soph Aur, qui est Ra, les forces du Christ qui descendent lors de cette cérémonie.

Bien sûr, pour qu’un Prêtre fasse cela, il doit avoir préalablement accompli lui-même les autres sacrements; si un Prêtre ne sait pas de quoi on parle ici, comment est-il Prêtre? Beaucoup de prêtres dans différentes églises Chrétiennes l’ignorent. Mais un Prêtre Gnostique ne peut être ainsi sans maintenir les sacrements.

Prêtrise

Pour être Évêque, il faut être marié. Un Évêque est quelqu’un qui supervise; c’est un observateur qui a éveillé le chakra de la clairvoyance.

Un célibataire peut être un Prêtre. Il peut être un Prêtre-moine. Le chemin du moine commence quand vous êtes célibataire, quand vous n’êtes pas marié; le chemin du moine est une préparation au Mariage. Mais un véritable Prêtre, comme un véritable Évêque, est marié et non célibataire.

Pour développer le sacrement de la Prêtrise, qui est le sixième sacrement de l’Église Gnostique, vous devez être marié. vous devez vous baptiser de vos eaux sexuelles, qui est le baptême. Vous devez recevoir la première communion, vous devez supporter toutes les épreuves, etc. c’est précisément pourquoi l’institution du sacrement du Mariage a été instituée, car dans le Mariage, nous accomplissons tout cela.

Permettez-moi de vous retranscrire ce que Paul de Tarse a écrit dans sa première lettre à Timothée, chapitre 3, versets 1 à 16, à propos d’un véritable Prêtre ou Évêque.

« C’est un dicton vrai: si un homme désire la charge d’Évêque, il souhaite une bonne œuvre.

Un Évêque doit alors être irréprochable, le mari d’une seule femme, vigilant, sobre, de bonne conduite, ouvert à l’hospitalité, apte à enseigner; pas donné au vin, pas violent, pas avide de sale lucre; mais patient, pas un bagarreur, pas avide; celui qui gouverne bien sa propre maison, ses enfants étant soumis à toute gravité; (Si un homme ne sait pas comment diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’église de Dieu?)

Pas un novice (un moine), de peur d’être élevé avec fierté, il tombe dans la condamnation du diable.

De plus, il doit avoir un bon rapport de ceux qui sont sans; de peur qu’il ne tombe dans le reproche et le piège du diable.

De même, les diacres doivent être sérieux, non pas à double langue, non adonnés à beaucoup de vin, pas gourmands de crasseux lucre;

Gardant le mystère de la foi dans une Conscience pure.

Et laissez-les d’abord être également prouvés; puis laissez-les utiliser le bureau d’un diacre, étant trouvé sans reproche.

Même ainsi, leurs femmes doivent être sérieuses, non calomniatrices, sobres, fidèles en toutes choses.

Que les diacres soient les maris d’une seule femme, gouvernant bien leurs enfants et leurs propres maisons.

Car ceux qui ont utilisé la fonction de diacre s’achètent bien un bon degré et une grande audace dans la foi qui est en Christ Jésus.

Je t’écris ces choses dans l’espoir de venir bientôt vers toi:

Mais si je reste longtemps, afin que vous sachiez comment vous devriez vous comporter dans la maison de Dieu, qui est l’église (Gnostique) du Dieu vivant (Shaddai-El-Chai), pilier et fondement de la vérité.

Et sans controverse, le mystère de la piété est grand: Dieu était manifeste dans la chair (graine sexuelle), justifié dans l’Esprit (qui s’élève dans la colonne vertébrale), vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, reçu dans la gloire. »

Vous voyez un point ici: qu’un Évêque, un Prêtre, peut avoir des enfants parce qu’il est marié.

Nous devons surtout savoir ce qui suit: « Car si un homme ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’église de Dieu? »

Rappelez-vous que l’église de Dieu vient de Daath à Yesod, qui est lié au sexe.

Au début, beaucoup de ces grands prêtres, comme l’Apôtre Pierre, étaient mariés parce qu’ils connaissaient le mystère de Daath. Mais avec le temps, ils ont perdu la tradition et ils sont restés seulement des moines-prêtres: seulement la moitié de ce qui est nécessaire.

La prêtrise est liée aux trois Sephiroth inférieurs que nous trouvons ici: Netzach, Hod et Yesod ; le mental, le cœur et le sexe, la force.

Rappelez-vous que Tiphereth, l’Âme Humaine, est précisément celle qui, à travers le Corps Causal, effectue dans le monde physique, qui est Malkuth, la prêtrise. Quand vous trouvez quelqu’un qui dit « je suis un Prêtre », vous parlez à l’âme de quelqu’un qui est dans ce corps physique. Ainsi, l’Âme Humaine Tiphereth à travers le Corps Causal accomplit la volonté de Dieu dans le corps physique, donc, voilà comment il apprend à aimer son Dieu avec tout son mental (Netzach – le Corps Mental solaire), avec tout son cœur (Hod, le Corps Astral), avec toute sa force (Yesod, la force sexuelle). Ceci est la prêtrise. Et c’est pourquoi, dans toutes les religions, on sait encore que pour devenir Prêtre, il faut prendre soin de son énergie sexuelle.

La plupart des prêtres de l’Église Catholique Romaine sont célibataires ou essaient de l’être. Mais dans la Bible, il est écrit comment des Pharisiens qui ne savaient pas être Prêtre ont demandé à Jésus de la manière suivante:

« Les Pharisiens vinrent aussi vers lui, le tentant et lui disant: Est-il licite pour un homme de renvoyer sa femme pour toute cause?

Et il répondit et leur dit: Vous n’avez pas lu que celui qui les a faites au commencement les a faites hommes et femmes, et a dit: C’est pourquoi un homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme ; les deux seront une seule chair?

C’est pourquoi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Ce que Dieu a donc uni, que l’homme ne le sépare pas.

Ils lui dirent: Pourquoi Moïse a-t-il alors ordonné d’écrire le divorce et de la renvoyer?

Il leur dit: Moïse, à cause de la dureté de votre cœur, vous a permis de renvoyer vos femmes; mais depuis le commencement, il n’en était pas ainsi.

Et je vous le dis, quiconque répudiera sa femme, sauf pour Fornication, et en épousera une autre, commettra un Adultère ; et celui qui épousera celle qui est répudiée commettra un Adultère.

Ses disciples lui disent: Si le cas de l’homme est ainsi avec sa femme, il n’est pas bon de se marier.

Mais il leur dit: Tous les hommes ne peuvent pas recevoir cette parole, à l’exception de ceux à qui elle est donnée. Car il y a des eunuques qui sont nés du ventre de leur mère; et il y a des eunuques qui ont été faits eunuques par des hommes; et il y a des eunuques qui se sont faits eux-mêmes pour le royaume des cieux. Celui qui est capable de recevoir cela, qu’il le reçoive. » – Matthieu 19: 3-12

Afin de servir Dieu, afin de travailler avec les forces de Dieu, vous avez besoin des deux polarités. Homme et femme, mâle et femelle; personne ne peut créer la vie avec une seule polarité. Et ils disent dans les sacrements, si vous travaillez dans les sacrements avec une seule polarité, comment allez-vous le faire? Comment cela va marcher? Nous devons étudier les sacrements, ou les trois Amens, qui travaillent toujours avec le Prêtre et la Prêtresse. C’est ce qui se passait au début dans l’Église de Rome ou dans l’Église Gnostique, dans les catacombes. Les Gnostiques ont toujours eu leur Prêtresse qui sont appelées « l’Isis » et le Prêtre qui représente Osiris de l’Égypte antique.

Jésus a dit:

« Quiconque répudiera sa femme, sauf pour Fornication, et en épousera une autre, commettra un Adultère ; et celui qui épousera celle qui a été répudiée commet un Adultère. »

C’est pourquoi certains moines disent: « Si le cas de l’homme est ainsi avec sa femme, il n’est pas bon de se marier. »

Jésus a dit:

« Tous les hommes ne peuvent pas recevoir cette parole, sauf ceux à qui elle est donnée. Car il y a des eunuques qui sont ainsi nés du ventre de leur mère; et il y a des eunuques qui ont été faits d’eunuques par des hommes; et il y a des eunuques qui se sont fait des eunuques pour le royaume des cieux. Celui qui est capable de recevoir cela, qu’il le reçoive. »

Qu’est-ce qu’un eunuque? Selon le dictionnaire, un eunuque est une personne dont les testicules sont coupés, qui sont devenus des eunuques par des hommes. Mais il y a des eunuques qui « sont nés du ventre de leur mère » – ce sont les deux fois nés, qui ont construit les corps solaires dans d’autres vies et n’ont donc plus besoin de l’acte sexuel, comme le 14ème Dalaï Lama qui observe le Brahmacharya Solaire. Mais il y a un autre type d’eunuque auquel Jésus s’est référé: les eunuques qui se sont faits eux-mêmes eunuques pour le royaume des cieux.

En d’autres termes, devenir un eunuque pour le royaume des cieux est un mystère de l’Alchimie. Cela ne veut pas dire qu’un homme doit couper ses testicules pour devenir un eunuque pour le royaume de Dieu, car:

« Celui qui est blessé aux testicules, ou dont le membre privé est coupé, n’entrera pas dans la congrégation (Ekklesia, l’Église, la Yoni) de Jah-Chavah (dans DaathGnose). » – Deutéronome 23: 1

Vous devez d’abord travailler avec vous-même avec votre épouse pour accomplir le sacrement du Mariage; plus tard, vous pourrez gagner le droit d’être au-delà de la nécessité des mystères sexuels. Mais d’abord, pour comprendre cette affirmation de Maître Jésus dans Matthieu, lisons un verset des Corinthiens.

« Mais voici ce que je dis, frères, le temps est compté: que désormais ceux qui ont des femmes soient comme s’ils n’en avaient pas. » – 1 Corinthiens 7:29

Comment se fait-il que ceux qui ont une femme soient comme s’ils n’en avaient pas? Écoutez, ce sont ceux qui se sont fait eunuques pour le royaume des cieux, parce qu’ils comprennent comment devenir une seule chair avec leur femme sans renverser leur semen, sans atteindre l’orgasme des animaux. En d’autres termes, lorsque vous connaissez le mystère de l’Alchimie, vous ne vous reproduisez pas comme un animal et vous transmutez avec votre épouse vos eaux en vin. C’est pour vous le moyen de devenir un eunuque pour l’amour du royaume des cieux; en d’autres termes, un Prêtre. Ceci est expliqué dans Jean 3: 28-30 comme suit:

« Vous-même m’êtes témoins que j’ai dit: je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui. Celui qui a l’épouse est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient debout et l’entend, se réjouit beaucoup à cause de la voix de l’époux: c’est pourquoi ma joie est accomplie. Il doit augmenter, mais je dois diminuer. »

Explication Kabbalistique et Alchimique:

« Vous-mêmes m’êtes témoins que j’ (l’Âme Humaine) ai dit: Je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui. Il (Chokmah uni à Tiphereth – l’Âme Humaine, est le Malachim) qui a l’épouse (Malka, Malkuth, la Femme, la Yoni, l’Église, il) est l’époux (le Prêtre, l’Atome Noûs): mais (je, l’Âme Humaine dans Yesod suis) l’ami de (Fils de l’Homme, l’Atome Noûs) l’Époux, qui se tient debout (phallus) et (à travers le sang, le Saint-Esprit) l’entend (l’énergie du Christ et) se réjouit beaucoup (dans l’acte sexuel avec l’épouse sur la pierre) à cause de la voix de l’époux (ou Logos): c’est pourquoi ma joie est accomplie (dans Yesod – sexe). Il (Christ) doit augmenter, mais je (l’âme pécheresse) doit diminuer. » – Jean 3: 28-30

Pour comprendre davantage à ce sujet, Samaël Aun Weor a écrit Le Mariage Parfait et de nombreux autres livres dans lesquels il enseigne comment devenir un eunuque pour le royaume des cieux; ce qui signifie comment apprendre la Magie Sexuelle, la transmutation sexuelle, afin de devenir un véritable Évêque, Prêtre ou Prêtresse de Dieu.

La Magie de la Prêtrise

Celui qui reçoit le développement de la prêtrise est capable de faire de la magie, mot qui fait peur à beaucoup de Chrétiens; oui, quand ils entendent le mot « magie », ils paniquent. Mais le mot magie vient de « mag » dans une langue ancienne de la Perse et signifie Prêtre. Un Prêtre est un mag, un magicien. Les Trois Mages étaient trois prêtres.

Pourquoi un mag est-il un Prêtre? Parce que, selon la Kabbale, la prêtrise doit être accomplie dans ces trois Sephiroth: Netzach, Hod et Yesod. Ce sont les trois types de prêtrise que tout le monde développe en entrant dans le Sacrement de la Prêtrise. Mais, pour que vous puissiez développer cela à 100%, vous devez annihiler votre ego. C’est quelque chose que nous devons saisir et comprendre.

Le Christ, qui est une énergie qui descend d’en haut, doit être développé dans l’Âme Humaine. Saisissez ceci. Comprenez ceci. Nous voyons dans l’Arbre de Vie, nous répétons: Tiphereth est l’Âme Humaine et Malkuth est le corps physique de cette Âme Humaine. Cette Âme Humaine doit vaincre ou dominer ces quatre Sephiroth situés en-dessous de Tiphereth.

  • Netzach – le mental
  • Hod -le Corps Astral émotionnel
  • Yesod – la force vitale, le sexe
  • Malkuth – le monde physique ou corps physique

Malkuth est l’Hébreu pour « le royaume ». Malkuth est le royaume parce que pour qu’il y ait un royaume, nous avons besoin d’une reine et d’un roi; s’il y a un royaume sans roi, il n’y a pas de royaume. S’il y a un royaume sans reine, il n’y a pas de royaume. Donc, le Prêtre et la Prêtresse sont le roi et la reine, qui en Hébreu sont appelés les Malachim.

Pourquoi le roi et la reine sont-ils appelés Malachim dans la Kabbale? Meleck signifie « roi ». Malka est « reine ». Les deux ensemble sont Malachim. Malachim est un nom trouvé dans Tiphereth, dans le monde de la magie, ou prêtrise, qui est le monde de Yetzirah. C’est pourquoi Tiphereth est appelé Malachim. Parfois, dans la langue Hébraïque, ils nomment les anges Malachim. Ou Malachim peut signifier les prophètes. Malachim: les maîtres.

Notre objectif est de devenir un Malachim, mais, rappelez-vous que Malachim est le nom sacré de la prêtrise pour l’âme. Donc, l’âme qui est un Malachim doit exercer un pouvoir sur les quatre Sephiroth inférieurs, et les Sephiroth inférieurs sont ceux qui ont l’ego.

  1. À partir du mental: Netzach
  2. Hod est le cœur, les émotions négatives
  3. Le sexe est Yesod.

Ces trois Sephiroth, Netzach, Hod et Yesod se manifestent dans Malkuth, dans le corps physique, à travers les trois cerveaux.

  1. le cerveau intellectuel
  2. le cerveau émotionnel
  3. le cerveau sexuel / instinctif

Dans la Bible, Maître Jésus montre toujours son pouvoir de prêtrise. Par exemple, lorsque les multitudes l’écoutent et qu’il enseigne la grande conférence, la grande prédication sur la montagne au sujet des bénédictions, « Béni soit les pauvres, » etc.

« Et quand il sortit, il vit beaucoup de gens et fut ému de compassion pour eux, parce qu’ils étaient comme des brebis n’ayant pas de berger. Et il commença à leur enseigner beaucoup de choses.

Le jour étant passé, ses disciples s’approchèrent de lui, et lui dirent: Voici un lieu désert, et le temps est maintenant révolu: envoie-les au loin, afin qu’ils puissent aller dans les environs et dans les villages et s’achètent du pain, car ils n’ont rien à manger.

Il répondit et leur dit: Donnez-leur à manger. Et ils lui dirent: Allons-nous acheter deux cents paniers de pain et leur donner à manger?

Il leur dit: Combien de pains avez-vous? Allez voir. Et quand ils ont su, ils ont dit Cinq et deux poissons.

Et il leur commanda de tous faire asseoir par groupes sur l’herbe verte. Et ils s’assirent par rangées, par centaines et par cinquantaine.Et quand il eut pris les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux au ciel et bénit, brisa les pains et les donna à ses disciples pour qu’ils les mettent devant eux; et les deux poissons il partagea à eux tous.

Et ils mangèrent tous et furent rassasiés. Et ils emportèrent douze paniers pleins de morceaux et de poissons. Et ceux qui mangèrent des pains étaient environ cinq mille hommes. » – Marc 6: 34-44

Donc, il a réalisé ce que les gens appellent un miracle. En d’autres termes, il a accompli la prêtrise de Yesod. Il a le pouvoir dans Yesod, qui est la quatrième dimension. Maître Jésus a placé toutes ces multitudes dans la quatrième dimension afin de les nourrir de poisson; bien sûr, il y a aussi un symbole caché dans ce miracle, dans ce prodige qu’il a accompli en tant que véritable Prêtre, parce que Jésus était un Prêtre selon l’ordre de Melchizédeck, ce qui signifie la prêtrise de ceux qui comprennent les sacrements de l’Église Gnostique venant du Chaos, depuis le commencement; parce que Melchizédeck est le Logos Causal de la Terre.

Il est donc écrit que le grand Prêtre Jésus a nourri tous ces hommes, femmes et enfants et leur a donné du poisson et du pain. Cela n’est possible qu’en sachant entrer dans une dimension supérieure, la quatrième, dans cette dimension que nous appelons le pays d’Avalon, Eden.

Le miracle de la transsubstantiation qui est effectué dans la Sephirah Hod ou qui est lié à la Sephirah Hod est un miracle qui est accompli non seulement dans le Christianisme; la transformation du pain et du vin en Eucharistie est un miracle que tout Prêtre qui suit les sacrements que nous expliquons ici peut faire.

Jésus a transformé l’eau en vin dans les mystères de Yesod, c’est-à-dire la prêtrise de Yesod, transformer les eaux en vin. Faire du vin et du pain le véhicule de la chair du Christ est une autre magie, une autre prêtrise que tout initié doit accomplir, non seulement devant le public, mais en privé. Pourquoi?Parce que le Christ Cosmique, qui est une énergie, a besoin de vous guider et que vous devez être guidé par lui. Le Seigneur, le Christ Cosmique (Chenresig, Vishnu, Avalokitesvara, Quetzalcoatl, etc.) n’est pas une personne, même s’il utilise ses avatars, messagers, prophètes pour enseigner, pour accomplir des miracles. Le Christ est une énergie qui doit être assimilée par chacun de nous, par chaque Tiphereth, par chaque Âme Humaine. Et cette Âme Humaine dans le monde physique Malkuth doit lutter contre un autre abîme, un autre chaos, qui est en bas, appelé Klipoth. Dans cet abîme, dans ce Klipoth, nous avons la luxure, la colère, la cupidité, la vanité, la paresse; c’est notre subconscience, notre inconscience ou infra-conscience, et chacun porte son propre Klipoth, cet abîme, à l’intérieur. Tous ces ennemis du seigneur – « les infidèles » est ce que Mahomet les a appelés – doivent être annihilés. Nous devons entrer dans notre propre Klipoth et faire la lumière dans les ténèbres.

Comment pouvons-nous faire la lumière dans les ténèbres? Premièrement, dans ce plan physique dans lequel nous sommes. Nous avons besoin d’aide. C’est pourquoi Jésus a institué l’Eucharistie, le « dernier souper » qui est un miracle, une cérémonie magique au cours de laquelle le Prêtre apporte le feu solaire de l’Ain Soph Aur, de TUM (Père, Fils et Saint-Esprit, les trois forces ou trois Kayas), Jah-Chavah, ou Jehovah, tel que traduit dans la Bible, qui descend à travers Daath et de Daath descend directement dans l’âme, qui est Tiphereth. Et l’âme la reçoit et la place dans le pain et le vin de l’Eucharistie quand il la bénit.

Ainsi, le Prêtre est un canal du Christ à ce moment précis et il devient un prophète. Mais ce Prêtre qui pratique l’Eucharistie doit maintenir en lui tous les sacrements. Il est impossible de canaliser la force du Christ si vous êtes un fornicateur ou, en d’autres termes, si vous perdez votre matière sexuelle. Le Seigneur (la force solaire) a besoin d’un canal à travers lequel traverser. Lorsque le Prêtre bénit le vin et prononce les paroles sacrées, c’est pour que cette lumière solaire entre à travers ses mains et dans le vin et le pain de l’Eucharistie. Lorsqu’il remet l’Eucharistie aux étudiants, aux néophytes, aux fidèles, quand ils mangent ce pain et boivent ce vin, ils reçoivent des atomes solaires qui sont descendus par ce canal dans Malkuth. En mangeant le pain et le vin, ces atomes solaires pénètrent dans le cœur et renforcent l’atome Noûs, puis ils reçoivent de l’énergie afin de se comprendre, de commencer à faire leur travail et de s’unir à leur Père Intérieur. Rappelez-vous, le Christ a dit: « Personne ne va au Père sauf par moi. »

L’Eucharistie est l’un des canaux par lesquels le Seigneur le Christ Cosmique se manifeste. Mais je répète, écoutez bien: si le Prêtre est un fornicateur, ce miracle ne se produit pas. Vous devez d’abord accomplir en vous-même les autres sacrements, pour accomplir l’Eucharistie, afin d’apporter cette énergie et d’aider les autres.

Il n’est pas nécessaire d’appartenir aux chambres secrètes pour accomplir l’Eucharistie. Samaël Aun Weor explique [dans Les Sept Paroles] que chaque étudiant Gnostique peut avoir un autel à la maison et, après avoir effectué la transmutation sexuelle, peut bénir le vin et le pain avant de le consommer. De plus, les couples mariés peuvent effectuer le rituel Pancatattva [comme expliqué dans Le mystère de la Fleuraison d’Or]; ils peuvent avoir sur leur autel un petit morceau de poisson et un petit morceau de viande à manger après la transmutation sexuelle. Avec la bénédiction de tels rituels, vous vous chargez de votre propre énergie. Vous mangez les quatre éléments: l’eau dans le poisson, le feu dans la viande, la terre dans le pain (le blé) et l’air dans le vin ou dans le jus de raisin. Nous avons dit le vin, mais il ne devrait pas être avec de l’alcool, il devrait être avec des raisins, ce que nous appelons « vin » est simplement du jus de raisin.

Donc, l’Eucharistie est un sacrement où le Seigneur est présent. C’est pourquoi, lorsque Jésus a accompli ce miracle lors du dernier souper, son Être Intérieur, Aberamentho, qui est à la tête de tous les Christs, de toute l’énergie de cette planète, était présent à cet endroit. Nous, les Gnostiques, assistons à cette cérémonie en effectuant les rituels du dernier souper. Chaque Gnostique doit avoir un autel avec le crucifix qui symbolise le Seigneur, le Christ qui se sacrifie, la Mère Divine et peut accomplir le rituel Pancatattva avec les quatre éléments. Dans différentes religions, ils le célèbrent de différentes manières. Mais je répète: pour avoir la vigueur, la force, le Prêtre et la Prêtresse doivent être dans la Chasteté; ils doivent transmuter l’eau en vin. Ils doivent transmuter l’énergie sexuelle; sinon, cela ne fonctionne pas, parce que le Seigneur EST l’énergie, la force. Et c’est le sacrement de Hod.

Le Sacrement de Netzach

Le sacrement de Netzach, qui est lié au mental, est l’accomplissement de la prêtrise de la nature. Je me souviens que lorsque nous étions au Mexique, Maître Samaël Aun Weor effectuait le rituel de Netzach, le mental, avec beaucoup de monde. Tout d’abord, il a donné des conférences, puis les a guéris dans leur mental, dans leur cœur et dans leur corps physique en utilisant la magie de Netzach, qui est réellement simple: vous mettre en contact avec les forces de la nature, les élémentaux de la nature, des plantes, des fleurs, des animaux; tout ceci est lié au mental.

Jésus a également accompli ce sacrement: il avait utilisé des mantras sacrés. Bien sûr, le mot « mantra » n’est pas écrit dans la Bible car ce mot est un mot Sanskrit. Mais, les évangiles enregistrent quelques mots que Jésus a prononcés. Par exemple, il a prononcé un mot sacré pour guérir les sourds.

« Et ils lui amenèrent un sourd, qui avait un empêchement dans son discours; et ils le priaient de mettre sa main sur lui. Et il le prit à part de la multitude, et mit ses doigts dans ses oreilles, et il cracha et toucha sa langue ; et levant les yeux au ciel, il soupira et lui dit:

« Ephphatha », c’est-à-dire, Soyez ouvert.

Et aussitôt ses oreilles s’ouvrirent, et la corde de sa langue fut relâchée, et il se mit à parler. » – Marc 7: 32-35

Ou des mantras pour effectuer une réanimation physique:

« Et il arriva à la maison du chef de la synagogue, et vit le tumulte, ainsi que ceux qui pleuraient et se lamentaient beaucoup.

Et quand il fut entré, il leur dit: Pourquoi faites-vous cette affaire et pleurez? La demoiselle n’est pas morte, mais dort.

Et ils se moquaient de lui. Mais quand il les eut tous mis dehors, il prit le père et la mère de la jeune fille, ainsi que ceux qui étaient avec lui, et il entra là où elle était couchée. Et il prit la jeune fille par la main et lui dit:

« Talitha cumi; » qui est, étant interprété, Jeune fille, je te le dis, lève-toi.

Et aussitôt la jeune fille se leva et marcha; car elle avait douze ans. Et ils s’étonnèrent d’un grand étonnement. » – Marc 5: 38-42

Ce sont des mots sacrés, des mantras, qui n’ont de pouvoir que lorsque vous accomplissez le sacrement de la prêtrise, qui est lié à Pierre. Rappelez-vous que c’est Pierre qui a les clés. Maître Jésus a dit:

« Que tu es Pierre (dans la glande pinéale), et sur ce rocher (de Yesod) je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clés du royaume des cieux; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié au ciel; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié au ciel. » – Matthieu 16: 18,19

Nous devons être individuellement une église, un temple de Dieu. Pierre, assis dans la glande pinéale, doit contrôler les trois prêtrises à travers la glande pinéale, car la glande pinéale est liée à Tiphereth, l’âme, vous voyez?

Descartes a dit: « La glande pinéale est le siège de l’âme. »

Quelle âme? L’Âme Humaine, Tiphereth.

Pierre est dans la glande pinéale parce qu’il ne fait qu’un avec le Prêtre, qui est Tiphereth, l’Âme Humaine. Pierre, qui a les clés du royaume des cieux, à travers cette âme, travaille avec la pierre dans le mariage sexuel, la Magie Sexuelle, le sacrement du saint Mariage. À travers la pierre ou l’autel de Hod, il effectue l’Eucharistie afin d’aider les néophytes.

Dans l’Antiquité, les prêtres pratiquaient l’Eucharistie sur l’autel de Hod afin de recevoir les nouvelles âmes (consécration) et de recevoir la force du Seigneur en eux-mêmes à travers le rituel de l’Eucharistie, ainsi que pour recevoir la première communion, le baptême, ainsi que la confirmation, en tant que symboles. Toujours sur l’autel de Hod, ils ont célébré la cérémonie du Mariage et ont également reçu les vœux de prêtrise dans l’Église Gnostique.

Néanmoins, si nous recevons tous ces sacrements symboliques dans une église et que nous ne les accomplissons pas psychologiquement à l’intérieur de nous-mêmes, alors c’est inutile, car chaque homme doit être un Prêtre et chaque femme une Prêtresse selon l’ordre de Melchizédeck, afin de réaliser ce que nous appelons l’extrême-onction, ou la guérison de l’âme, du corps et du mental.

Dans le Gnosticisme, nous avons plusieurs moyens de guérir les malades. Ce n’est pas quelque chose que nous avons inventé à cette époque. Ce sont des rituels, ce sont des cérémonies des temps anciens, très anciens, que nous avons effectuées à Rome au temps de Jésus. Nous les avons effectués en Égypte au temps de Moïse et au-delà, en Atlantide, avec Noah; ce sont des cérémonies au cours desquelles nous soignons les malades physiquement, mentalement et émotionnellement.

Pourquoi? Lorsque nous disons « nous » guérissons, ce n’est pas exact, car ce n’est pas « nous » qui le faisons, mais les Êtres supérieurs qui nous assistent, parce que nous les invoquons. Grâce aux différentes invocations que nous connaissons et enseignons, nous pouvons invoquer les anges, maîtres, devas, afin de nous aider dans la guérison des autres. Mais rappelez-vous, je le répète: pour accomplir ces rituels de guérison, qui sont le sacrement de l’extrême-onction, le pouvoir du Prêtre, nous devons bien connaître la loi du karma, car vous ne pouvez pas enfreindre la loi du karma en toute impunité. Chaque guérison, ou tout ce que nous faisons, nous invoquons toujours notre Être Intérieur et demandons la permission aux seigneurs de la loi, car il y a des maladies dans le mental, le cœur et le corps physique qui sont des Kamaduro, qui ne sont pas négociables. Nous devons faire des efforts pour guérir, mais si la maladie est karmique, au moins nous avons fait l’effort de guérir. Si ce n’est pas karmique, alors automatiquement, le néophyte, l’âme, est guéri dans son mental, son âme et son corps.

Nous savons donc tout cela parce que le Maître Samaël Aun Weor nous a laissé beaucoup de pratiques pour accomplir la prêtrise de Yetzirah, dans laquelle nous apprenons:

  1. la prêtrise de Yesod, qui est la Magie Sexuelle,
  2. la prêtrise de Hod qui est l’Eucharistie,
  3. la prêtrise de Netzach, qui est lié au mental et dans lequel nous envoyons l’énergie à travers des chaînes de prière afin de guérir les malades ou de rejeter les forces négatives.

Vous pouvez également effectuer tout cela individuellement. Nous avons publié dans des sites Web et des livres tous ces secrets, toutes ces clés, pour que vous puissiez les utiliser. Mais rappelez-vous, nous devons travailler très dur pour annihiler notre ego afin d’accomplir les sacrements donnés depuis le commencement par Christ, par le Maître Aberamentho.

Les Rituels du Christ

Quiconque se prononce contre l’un de ces sacrements est un magicien noir. Quiconque.

« Les magiciens des ténèbres justifient leur haine pour les rituels du pain et du vin de différentes manières. Parfois, ils donnent aux évangiles les interprétations les plus fantaisistes de leurs fantasmes. Leur propre subconscience les trahit. Ils essaient de supprimer la Dernière Cène de toutes les manières possibles. Ils détestent la Dernière Cène de l’adorable.

Nos disciples doivent être alertes et vigilants face à ces types de sujets dangereux.

Quiconque déteste les rituels de la Dernière Cène est un magicien noir.

Quiconque rejette le pain et le vin de l’Onction Gnostique rejette la chair et le sang du Christ.

Ces types de personnes sont des magiciens noirs. » – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

S’ils se prononcent contre l’un de ces sacrements, ils ne se prononcent pas contre une institution physique, car les institutions physiques qui sont ici dans le monde physique ne sont que des institutions physiques que nous formons afin de fournir cette connaissance. Mais c’est le Christ qui se manifeste lorsque nous travaillons avec les forces du Christ, notamment lorsque nous transmutons l’énergie sexuelle, lorsque nous accomplissons les rituels de Hod, l’Eucharistie, et lorsque nous travaillons avec le Christ en effectuant des guérisons, etc. Yesod, Hod et Netzach, nous travaillons avec le Christ, qui est une énergie. Donc, si vous vous prononcez contre l’une de ces trois prêtrises, vous vous prononcez contre le Christ. Donc, par conséquent, vous devenez un magicien noir.

Il y a beaucoup de magiciens noirs qui travaillent dans Klipoth et qui connaissent beaucoup de rituels et de chaînes de prière, mais ils n’obéissent pas aux sacrements du Christ. Par conséquent, dans Klipoth, vous avez la polarité négative de tout ce que nous enseignons ici. C’est pourquoi Samael Aun Weor a expliqué dans son livre Le Mariage Parfait qu’il y a des messes noires. Ces messes noires sont célébrées dans le monde physique (Malkuth), mais elles ne canalisent pas le Christ: elles canalisent les forces de Klipoth.

Il y a des gens qui se rassemblent dans des églises qui ne sont pas dans la Chasteté ; ils acceptent l’homosexualité, le lesbianisme et toute cette dégénérescence. Ainsi, lorsqu’ils accomplissent le rituel de l’Eucharistie, ils canalisent les forces de Klipoth, de l’abîme et non d’en haut, car pour pouvoir canaliser d’en haut, vous devez accomplir les sacrements donnés par le Maître Jésus.

Samaël Aun Weor a expliqué dans Le Mariage Parfait qu’il y a de nombreuses personnes de nos jours qui expliquent astucieusement que « l’Eucharistie est mauvaise pour votre âme, que l’Eucharistie est dangereuse pour votre développement », c’est pourquoi ils conseillent de ne pas la pratiquer. Ceux qui déclarent une telle chose sont des magiciens noirs parce qu’ils se prononcent contre le Christ. En cela, ils ne se prononcent pas contre nous, les Gnostiques, mais contre le Christ, car le Christ se manifeste à travers ces rituels.

Quand ils disent « faites attention aux pratiques qui sont dans le livre de médecine » ou dans d’autres livres écrits par Samaël Aun Weor « parce qu’ils sont noirs », ils se prononcent contre les forces de guérison du mental qui agit à travers le Christ.

Bien que ces personnes qui prétendent ces choses s’appellent eux-même des Gnostiques, cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont vraiment Gnostiques. Tout le monde peut utiliser ce mot facilement. Il est facile d’ouvrir la bouche et de dire: « Je suis un Gnostique. »

Ces blasphémateurs contre Christ se rassemblent et enseignent de mauvaises choses au public. C’est pourquoi nous enseignons ces conférences ici et expliquons qu’il est vital de comprendre que tout est en relation avec la Kabbale et que, si nous étudions la Kabbale que le Christ nous enseigne, nous pourrons nous défendre contre de nombreux enseignements magnifiques mais erronés.

Quiconque dit que les rituels de Hod sont dangereux, ou les rituels de Netzach sont dangereux, se prononce contre le Seigneur Christ. Quiconque se prononce contre les rituels du Christ est contre le Christ. C’est pourquoi le Seigneur dit à travers les lèvres du Maître Jésus:

« Celui qui n’est pas avec moi est contre moi; et celui qui n’assemble pas avec moi se disperse à l’étranger. » – Matthieu 12: 30

« Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’Homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas de vie en vous.

Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le relèverai au dernier jour.

Car ma chair est en effet une viande, et mon sang est en effet une boisson.

Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi et moi en lui.

Comme le Père vivant m’a envoyé et que je vis à côté du Père; ainsi celui qui me mange vivra à côté de moi. » – Jean 6: 53-57

Ceci est un avertissement, parce que, je le répète, il y a de nombreux soi-disant Gnostiques qui pensent suivre tel Maître ou tel Maître qui enseigne que les rituels de Hod sont mauvais. Ce qui est mauvais, c’est d’avoir l’ego à l’intérieur et de participer à ces rituels sans pratiquer la Méditation pour annihiler leur ego. Parce que, écoutez bien: pour accomplir parfaitement le rituel de Yesod, ou les sacrements de Hod et de Netzach, pour les accomplir parfaitement, pour effectuer parfaitement la prêtrise de Melchizédeck, vous devez annihiler votre ego.

« Quiconque est né dans les mondes supérieurs doit réduire son ego en poussière afin de se libérer des corps lunaires, afin d’exercer tout son pouvoir sacerdotal de haute magie; parce que le Maître qui n’a pas encore dissous le « Moi » pluralisé ni éliminé les corps lunaires ne peut pas encore exercer ses pouvoirs sacerdotaux, car il n’a pas purifié son cœur des impuretés et de fausse sagesse. » – Samael Aun Weor

Cela signifie que ceux qui sont nés en tant que Monades Maîtres dans Tiphereth, dans les plans internes, doivent travailler très dur (dans Klipoth) pour annihiler leur ego ; « parce que le Maître (la Monade) qui n’a pas encore dissous le « Moi » pluralisé ni éliminé les corps lunaires (de Klipoth) ne peut pas encore (à travers Tiphereth) exercer ses pouvoirs sacerdotaux (de Yesod, Hod et Netzach), parce que (dans Malkuth, corps physique), il n’a pas purifié son cœur des impuretés et de fausse sagesse.

« Cependant, ce n’est pas le premier qui est spirituel, mais ce qui est naturel; et ensuite ce qui est spirituel.

Le premier homme est de la terre, terrestre: le deuxième homme est le Seigneur du ciel.

Comme ceux qui sont terrestres, ainsi aussi sont les terrestres; et comme ceux qui sont célestes ainsi aussi sont ceux qui sont célestes. » – 1 Corinthiens 15: 46-48

Samaël Aun Weor a accompli les rituels de prêtrise de Yetzirah au Mexique en tant qu’un homme céleste, très puissant. Pourquoi? Parce qu’il n’avait pas d’ego.

Mais pour nous, avec l’ego, nous l’accomplissons en tant qu’un homme naturel, en accord avec le niveau de Conscience que nous avons éveillé. Mais petit à petit, au fur et à mesure que nous avançons dans l’annihilation de l’ego, ce pouvoir de la prêtrise de Melchizédeck est développé jusqu’à atteindre 100%, et nous devenons alors des prêtres de Dieu ou des hommes célestes selon l’ordre de Melchizédeck.

Mais nous devons commencer dès le début en tant qu’hommes naturels, à faire cette prêtrise, ce travail, conformément à notre niveau, car nous avons besoin d’aide pour pouvoir aller de l’avant, car nous avons beaucoup de karma à payer.

« Chaque souverain sacrificateur pris parmi les hommes est ordonné pour les hommes dans les affaires de Dieu, afin qu’il puisse offrir à la fois des dons et des sacrifices pour les péchés: Qui peut avoir compassion des ignorants et de ceux qui sont hors du chemin (de la Chasteté) ; pour cela, il est lui aussi frappé d’infirmité. Et, à cause de cela, il devrait, comme pour le peuple, aussi pour lui-même, offrir pour des péchés.

Et personne ne prend cet honneur pour lui-même, à l’exception de celui qui est appelé de Dieu, comme Aaron.

De même, le Christ (à l’intérieur du Fils de l’Homme) ne s’est pas glorifié lui-même pour devenir un Grand Prêtre (un Malachim); mais celui (le Glorian) qui lui dit: Tu es (mon Tiphereth) mon Fils, aujourd’hui je (Chokmah) t’ai engendré. Comme il le dit aussi ailleurs, Tu (Tiphereth) es un Prêtre pour toujours selon l’ordre de Melchizédeck.

Qui dans les jours de sa chair, quand il avait offert des prières et des supplications avec de forts pleurs et des larmes à celui qui était capable de le sauver de la mort, et était entendu qu’il craignait; bien qu’il fût un Fils (de l’Homme), il apprit pourtant l’obéissance par les choses qu’il avait souffert; et étant rendu parfait, il est devenu l’auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent; appelé de Dieu un souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchizédeck. Nous avons beaucoup de choses à dire et difficiles à dire, vu que vous êtes sourds.

Car, lorsque vous devez être pour le moment Maîtres, vous avez besoin de savoir à nouveau quels sont les premiers principes des oracles de Dieu ; et êtes devenus (moines) tels qu’ils ont besoin de lait et non de viande forte (sexe).

Car quiconque utilise du lait est maladroit dans la parole de justice, car il est un enfant.

Mais la viande forte (Feu) appartient à ceux qui (sont mariés et) sont majeurs, ceux là même qui, du fait de leur utilisation, ont les sens exercés pour discerner le bien et le mal. » – Hébreux 5: 1-14

Questions et Réponses

Q. Les différentes hiérarchies, les Dieux anges, quels qu’ils soient, ont différents niveaux de Conscience ou de perfection selon le développement du Christ à l’intérieur d’eux?

R. Oui bien sur. Le Christ est la source de l’illumination, de la connaissance, de la sagesse en chacun de nous lorsque nous commençons à travailler sur ce chemin. Alors il donne cela à différents niveaux. Le but de tout initié est d’atteindre les initiations Vénustes afin de recevoir cette aide spéciale du sauveur, dans laquelle le Christ entre en tant que sauveur dans ce Bodhisattva, dans cette Âme Humaine qui a déjà atteint la maîtrise dans Tiphereth [pour en savoir plus sur cela, étudiez le cours Le Chemin du Bodhisattva]. Et bien sûr, le Christ développera le raisonnement objectif de ce Bodhisattva selon les circonstances, selon le karma, afin d’acquérir un autre niveau de raisonnement objectif. Ainsi, les Dieux, les anges, les devas, peu importe comment vous les appelez, maîtres, prophètes, ont différents niveaux d’entendement, différents niveaux de compréhension, car la lumière brille à différents niveaux, différents pouvoirs. Les prophètes sont comme des ampoules, des réceptacles qui éclairent la lumière du Christ, la lumière solaire, conformément à leur développement et à leurs capacités. C’est quelque chose que vous devez développer avec votre travail psychologique. En fonction de ce niveau, vous définissez également la manière dont vous livrez, et comment vous voyez et comprenez les choses.

Dans une autre conférence, nous avons déclaré qu’il y avait six niveaux de raisonnement objectif. Maître Jésus de Nazareth, Maître Aberamentho, a le niveau que nous appelons Anklad, qui est très élevé. Très haut. Ceux des autres niveaux qui sont en dessous de lui ne le comprennent pas encore. Jésus a un niveau qui appartient au sein de l’Absolu mais bien sûr, lorsque nous développons notre propre niveau, le Maître Jésus nous enseigne ce que nous devons apprendre, ce que nous devons connaître. Puisqu’il est au sommet de tous les niveaux de raisonnement objectif, il est capable d’enseigner chacun de nous. En d’autres termes, il est capable de sauver notre âme et notre esprit parce qu’il a déjà atteint ce niveau. C’est pourquoi il est un sauveur. C’est ce que nous devons comprendre. Il est ce que nous appelons le patriarche de l’Église Gnostique. Dans l’Église Gnostique se trouvent de nombreux patriarches. Maître Samaël Aun Weor est un autre patriarche de l’Église Gnostique.

Pour devenir patriarche de l’Église Gnostique, vous devez totalement annihiler votre ego, alors vous devenez un canal du Seigneur complètement. Un Bodhisattva avec un ego est toujours en processus; on ne peut pas l’appeler patriarche. Peut-être un Apôtre ou un Évêque, car pour être Évêque, il faut être marié pour se développer. Mais d’Évèque, vous devez aller à Apôtre; un Apôtre est quelqu’un qui incarne le Seigneur. Un Bodhisattva qui suit le chemin direct est un Apôtre. Et d’Apôtre, il peut devenir patriarche s’il annihile tout l’ego. S’il n’annihile pas l’ego il ne peut pas devenir patriarche, car un patriarche est un véhicule du Christ, quelque chose de très haut; pour l’Église Gnostique, c’est un titre très lourd. Il y a un Archevêque de l’Église Gnostique dans les mondes internes nommé Maître Huiracocha, mais il ne peut pas être un avatar car il a toujours l’ego. C’est pourquoi j’ai dit que le Maître Samael était un Avatar, un Patriarche, parce qu’il avait annihilé tout son ego, mais que les gens qui s’appellent eux-mêmes « patriarches » dans le monde physique tout en ayant l’ego vivant ne sont qu’une blague de très mauvais goût. Ils peuvent être des évêques ou des prêtres. Vous pouvez devenir Apôtre si vous suivez le chemin direct. Mais au sens strict de la Kabbale, l’Alchimie, nous devons travailler très fort pour devenir des patriarches.

Ne vous prononcez pas contre les rituels de Hod ou contre les rituels de Netzach, car ceux qui le font se prononcent contre leur propre Seigneur. C’est précisément l’erreur de « Brutus » qui s’est prononcé contre les rituels, contre le patriarche de l’Église Gnostique et a abandonné le temple dans les plans intérieurs tout en insultant et en faisant du mal au Maître Samaël Aun Weor. Ceci est écrit dans Le Mystère de la Fleuraison d’Or.

Q. Qu’en est-il des différentes façons de prononcer Iod Hei Vav Hei?

R. Le Tetragrammaton, le nom sacré de Dieu, conformément à la Kabbale, est Iod Hei Vav Hei, qui dans la Bible est traduit par Jehovah. Kabbalistiquement, on dit Iod Havah, mais on peut aussi dire Jah-Chavah, il y a donc deux façons de le dire. Jah-Chavah, parce que Jah – souvenez-vous du mot hallelu-jah signifie « adorez Jah ». Jah dans ce cas est Kether, Chokmah, Binah, les trois forces primaires réunies. C’est Jah, qui vibre dans Kether. Hallelu-jah: adorez, louez le Christ au-dessus. Lorsque ce Jah s’exprime en tant que créateur, il le fait par le biais de Daath. Ce Jah a besoin de Mem, l’eau, qui est Havah, Eve ou Aima la Mère. Ainsi, lorsque nous disons Jah-Chavah, nous désignons Daath, c’est-à-dire Jah Chavah. Ou en tant que ce que nous appelons Jehovah, le créateur, c’est une force qui s’exprime dans chaque Elohim, chaque Dieu.

Ne le confondez pas avec Jahve, car Jahve est un nom totalement négatif qui renvoie au chef de la loge noire dans Klipoth. c’est un démon. Pour écrire le nom de ce démon en Hébreu, vous utilisez malheureusement les quatre mêmes lettres de Jehovah, et c’est pourquoi la loge noire a intentionnellement confondu ou mélangé ce nom avec Iod Hei Vav Hei, car c’est ainsi qu’on l’écrit en Hébreu. Jahve n’est pas Jehovah, Jahve est un démon de la loge noire.

Q. Quels avantages a un célibataire avec un autel à la maison? A-t-il les mêmes avantages qu’un couple marié?

R. Bien sûr que non. Le couple marié travaille avec les trois forces lorsqu’elles effectuent la transmutation. Le célibataire reçoit de l’aide conformément à son niveau. Rappelez-vous qu’une personne célibataire ne canalise qu’à son propre niveau. S’il veut canaliser des forces plus élevées, des forces fortes, il a besoin d’une femme, tandis que la femme a besoin d’un homme. La femme unie dans l’acte sexuel avec l’homme travaille avec le positif, le négatif et le neutre, qui est le lien sexuel. Et ces forces se développent dans le corps physique des deux, alors ils canalisent des forces plus élevées, ou les trois forces primaires.

Un célibataire peut également canaliser des forces, mais conformément à son propre développement, et introduira dans le corps physique les forces du Christ si cette personne est dans la Chasteté, si elle travaille elle-même et reçoit cette aide. C’est pourquoi les célibataires qui ont besoin de plus de force peuvent se rendre dans un centre Gnostique où ils célèbrent ces rituels. Ils devront obtenir le droit d’entrer pour recevoir la force qui est toujours canalisée par un Prêtre marié et travaillant avec les sacrements.

Les célibataires peuvent également effectuer l’onction à la maison. Le livre intitulé Les Sept Paroles, qui se trouve dans l’édition Glorian de Logos, Mantra, Theurgie, est l’endroit où le Maître Samaël explique tout cela pour les célibataires et les personnes mariées. Les célibataires peuvent faire ce rituel.

Tous ces sacrements sont nécessaires. Ne croyez pas à tort que nous pouvons nous auto-réaliser sans eux, non. S’ils ont été institués par le Maître Jésus et donnés par le Maître Samaël Aun Weor, c’est parce qu’ils sont nécessaires. Si vous pensez pouvoir le faire sans cela, essayez, nous verrons jusqu’où vous pouvez aller.
Dans Le Livre Jaune, Samaël Aun Weor a écrit certains des symboles que vous devez avoir sur l’autel, et dans Le Mystère de la Fleuraison d’Or et Le Mariage Parfait, il explique le rituel Pancatattva. Vous devez avoir un endroit où vous pouvez être magnétisé; ayez votre autel afin de faire descendre les forces du Seigneur, parce que nous avons besoin du Seigneur. « Personne ne va au Père sauf par moi », a dit le Seigneur, le Christ Cosmique. Et à travers Tiphereth, l’Âme Humaine dans la glande pinéale, il renforce nos trois cerveaux : Yesod-Sexe, Hod-Cœur et Netzach-Mental.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Sacraments of the Gnostic Church (2)

Sacrements de l'Église Gnostique (1)