Écrit par : Gnostic InstructorCatégorie : Préceptes d’Alchimie

    «Et Elohim bénit Noah et ses fils, et leur dit: Soyez fructueux, multipliez et remplissez la terre.

    «Et votre compassion et votre vénération seront sur toutes les bêtes de la terre, sur tous les oiseaux de l’air, sur tous ceux qui glissent sur la terre et sur tous les poissons de la mer. Dans votre main ils sont livrés.» – Genèse 9: 1, 2

Compassion et Vénération suit «Soyez fructueux, multipliez, et remplissez la terre» dans la séquence des préceptes d’Alchimie que nous étudions et qui sont écrits dans le Zohar. Il est nécessaire d’écouter les conférences précédentes concernant le précepte «la multiplication de l’espèce humaine» afin que nous puissions comprendre ce neuvième précepte, selon le niveau alchimique dans lequel nous sommes ici et maintenant.

Le neuvième précepte est illustré par Daniel le prophète dans la fosse des lions. Daniel prie tandis que les lions le regardent avec respect. Daniel accomplit le neuvième précepte que nous appelons compassion et vénération.

Le Neuvième Précepte

daniel-lion-den

Daniel dans la Cave aux Lions par Briton Riviere (1872)

    ומוראכם וחתכם

Étudions les mots Hébreux écrits au début de la Genèse 9: 2. Vav, la première lettre dans les deux mots signifie «et». Le premier mot est מוראכם mowrakom, qui est habituellement traduit par crainte. Le second mot est חתכם chathkom, qui est également lié à la crainte.

ומוראכם וחתכם est communément traduit par: «Et votre crainte et votre peur.» La crainte et la peur signifient la même chose; ainsi, il n’a pas de sens, mais lorsque nous étudions l’Alchimie et la Kabbale, nous découvrons que le mot מורא «mura» signifie Myrrhe en Araméen. מורא «mura» est un mot Araméen qui se rapporte à cette gomme aromatique habituellement liée à la mort – non pas à cette mort que nous pensons habituellement (la fin de la vie pour le corps physique), mais à la mort psychologique que nous devons souffrir «ensemble» avec le Seigneur, qui est la passion du Seigneur. C’est pour développer la compassion, qui est un mot qui signifie «souffrir» (la passion, -pati) «ensemble» (com-). Le mot Français «Passion» est également associé aux rapports sexuels; Ainsi, la com-passion signifie aussi l’aspiration ou désir de devenir «ensemble» dans l’acte sexuel, qui est la consommation de l’amour. C’est très intéressant de voir le mot compassion lié au mot Araméen מורא mura ou le mot מור myrrhe en Hébreu.

Myrrhe «mura» מורא est cette gomme qui est brûlée associée à des rituels afin d’attirer les forces supérieures des Sephiroth supérieurs. Lorsque nous étudions les livres du Maître Samaël Aun Weor, dans le livre Rose Ignée le maître explique que מור myrrhe ou מורא «mura» se réfère aux différents niveaux ou Sephiroth de l’Arbre de Vie. Ces niveaux sont nommés en Sanskrit: Atala, Vitala, Sutala, Rasatala, Talatala, Mahatala et Patala – sept régions de l’Arbre de Vie qui se rapportent à toutes les monades ou forces qui viennent de l’Absolu Solaire vers la terre en passant ces différents niveaux ou les sept cieux pour atteindre le monde physique, le monde en trois dimensions, qui est Malkuth, le fond de l’Arbre de Vie.

tree-of-life-talas

La force qui descend de l’Ain Soph jusqu’à Malkuth, nommée le Rayon de la Création, est une force liée à la compassion. Cette crainte est la révérence à différents niveaux. En effet la crainte est un pouvoir qui peut montrer la compassion aux différentes âmes, ou aux êtres vivants, sur n’importe quelle planète; C’est la force de l’amour liée à l’Esprit, le Ruach Elohim.

Compassion et vénération est crainte et respect à יהוה qui est exprimé lorsque l’alchimiste sent, embrasse, déchaîne et paetage com- «ensemble» la passion du Seigneur, qui est une émotion supérieure qui tire notre Conscience vers une relation parfaite avec le Christ Solaire, La lumière illimitée ou Ain Soph Aur.

Dans le Zohar, ils parlent toujours de l’homme intérieur que nous devons développer. Pour développer le Christ, nous devons être compatissants. Nous devons donner. Il y a une autre force qui doit être associée à ce don, avec cette compassion pour les âmes. C’est la force de vénération. Elle est généralement traduite dans la Bible comme la crainte ou la peur, mais réellement c’est d’être dans la crainte. C’est cette vénération que nous devons sentir envers la divinité.

Aelohim est compatissant; Il envoie son dharma ou force lumière à chaque âme. Nous devons vénérer Aelohim afin de recevoir sa lumière, qui est précisément le point principal de cette conférence. Afin d’être compatissant ou pour exercer la compassion dans notre vie, nous devons vénérer. Nous devons faire descendre le rayon d’Aelohim. Si nous voulons aider les pauvres avec de l’argent, nous devons d’abord faire de l’argent. Lorsque nous faisons de l’argent, nous le donnons parce que nous l’avons et parce que nous avons travaillé pour cela. De même, pour que le dharma soit exprimé, nous devons exercer la vénération; C’est-à-dire vénérer et adorer Aelohim qui est celui qui confère à notre cœur sa lumière abondante. C’est très important à comprendre. La lumière est associée à la compassion et à la vénération représentée dans le graphique où nous voyons Daniel dans la fosse des lions. Lisons ce qui est écrit dans le livre de Daniel chapitre six afin que nous puissions comprendre comment Daniel a exercé la compassion et la vénération afin d’être assisté contre les lions.

    «Les hommes s’assemblèrent et trouvèrent Daniel priant et faisant des supplications devant son Dieu. Alors ils s’approchèrent, et parlèrent devant le roi au sujet du décret du roi; N’as-tu pas signé un décret, afin que tout homme qui demande une requête d’un Dieu ou d’un homme dans les trente jours, sauf toi, ô roi, soit jeté dans la fosse des lions?

    Le roi répondit et dit: La chose est vraie, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui ne change pas.

    Alors ils répondirent et dirent devant le roi: Daniel, qui est des enfants de la captivité de Judah, ne te regarde pas, O roi, ni le décret que tu as signé, mais il fait sa demande trois fois par jour.

    Alors le roi, ayant entendu ces paroles, eut un grand mécontentement contre lui-même, et mit son cœur sur Daniel pour le délivrer; et il travailla jusqu’à la descente du soleil pour le délivrer.

    Alors ces hommes s’assemblèrent auprès du roi, et dirent au roi: Sache, O roi, que la loi des Mèdes et des Perses est: Qu’aucun décret et aucun statut établi par le roi ne changent.

    Alors le roi ordonna, et ils amenèrent Daniel, et le jetèrent dans la fosse des lions. Et le roi parla et dit à Daniel: Ton Dieu, que tu sers continuellement, il te délivrera.

    Et une pierre fut apportée et déposée sur la bouche du repaire; Et le roi la scella de son sceau et du sceau de ses seigneurs; Que le but pourrait ne pas changé concernant Daniel.

    Alors le roi se rendit à son palais, et passa la nuit à jeûner; et aucun instrument de musique ne fut apporté devant lui, et son sommeil s’éloigna de lui.

    Alors le roi se leva de bon matin, et s’en alla précipitamment à la fosse des lions. Et lorsqu’il arriva dans la tanière, il cria à Daniel avec une voix lamentable: Le roi parla et dit à Daniel: Daniel, serviteur du Dieu vivant, c’est ton Dieu, que tu sers continuellement, qui te délivre des Lions?

    Alors Daniel dit au roi, ô roi, vivez pour toujours. Mon Dieu a envoyé son ange, et il a fermé la bouche des lions, afin qu’ils ne me blessent pas; car l’innocence a été trouvée en moi; et devant toi aussi, ô roi, je n’ai point fait de mal.

    Alors le roi se réjouit de lui, et il ordonna de sortir Daniel de la fosse. Alors Daniel fut enlevé de la fosse, et aucune blessure ne fut trouvée sur lui, parce qu’il croyait en son Dieu.

    Et le roi commanda, et ils amenèrent ceux qui avaient accusé Daniel, et ils les jetèrent dans la fosse des lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; Et les lions en avaient la maîtrise, et ils ont brisé tous leurs os, dès qu’ils sont venus au fond de la tanière.

    Le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et langues qui habitent toute la terre; Que la paix vous soit multipliée. Je fais un décret pour que, dans toute domination de mon royaume, les hommes tremblent et craignent devant le Dieu de Daniel; car il est le Dieu vivant, et vivant pour toujours, et son royaume ne sera pas détruit, et sa domination sera égale Jusqu’à la fin. Il livre et sauve, et il fait des signes et des prodiges dans le ciel et sur la terre, qui a délivré Daniel du pouvoir des lions.» – Daniel 6: 11-27

Beaucoup de fanatiques croient qu’ils ont assez d’amour pour leur Dieu que s’ils étaient jetés dans un repaire de lions ils seraient sauvés. L’épreuve de Daniel n’est pas une question de croire, mais une question d’Alchimie. C’est une épreuve liée à un certain niveau alchimique que l’initié atteint où il développe réellement, dans son cœur, la compassion et cet amour pour Dieu qui lui permet de ne pas accuser personne. Le lion représente le feu passionnel et les Seigneurs de la Loi du Karma. Chaque fois que vous voyez un lion dans vos rêves, cela signifie que votre karma vous approche selon votre passion. Les gens et de nombreux initiés sont toujours contre les Seigneurs du Karma parce qu’ils appliquent la loi en conformité avec les actes de chacun d’entre nous.

daniel_in_the_lions_den

D’abord, comme vous le voyez dans le graphique, Daniel vénère son propre Dieu; Cela se fait en accomplissant la passion du Seigneur à travers le travail alchimique que nous devons faire et pour que son Dieu exerce la compassion pour l’humanité. Ces deux forces, la compassion et la vénération, sont liées à Binah, le Saint-Esprit qui reçoit le nom de Jehovah Elohim et qui est traduit dans la Bible par Jehovah Dieu.

    Je suis celui qui cherche les [le feu des] reins et les cœurs, et je donnerai à chacun de vous selon vos œuvres. – Apocalypse 2:23

Nephesh Chaiah נפש חיה est l’âme de Binah. C’est la force sexuelle dans toute la nature; c’est Chai חי la vie en rapport avec Mem, les fluides de Yesod, où nous trouvons le Iod י ou Shakti potentiel de Ælohim qui dans la Kabbale et l’Alchimie est nommée נהרה Nahera, le fleuve d’Eden.

three-pillars

«Et Elohim [Binah] dit, que [המים Ha-Mayim] les eaux [de Yesod] produisent en abondance [נפש חיה Nephesh Chaiah], des âmes vivantes.» – Genèse 1:20

Dans la Bible Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme de Binah, est abordée de différentes manières afin de montrer ses différentes manifestations; à savoir Chai חי vie, Chaiah חיה créature, Chaim חיים le vivant, Chaioth חיות bêtes. Dans tous ces mots nous trouvons toujours le mot Chaiחי vie qui est lié à la lettre Chet, dont la forme est formée par l’union de deux lettres Iod י ou potentiels Shakti, qui forment les têtes des lettres Vav et Zayin.

Ainsi, conformément à la traduction alchimique que nous avons fait par rapport à מורא «mura» ou myrrhe, la Genèse 9: 2 déclare que à travers la prêtrise alchimique de Binah, nous vénérons, nous invoquons la lumière de Ælohim et donc exerçons la compassion venant d’en haut et l’exprimons à travers nous-mêmes. Mais nous devons saisir Binah et vénérer Binah à travers l’Alchimie. Ceci pour que Binah soit actif, car Binah est une conjonction de deux volontés ou feu. C’est pourquoi la Genèse 9: 2 déclare:

«Et votre compassion et votre vénération seront sur chaque [Chaioth חיות ou חית tel que cela est écrit dans la Bible] bête de la terre, sur chaque oiseau du ciel, sur tout ce qui se glisse sur la terre et sur tout les poissons de la mer; dans votre [Iod יד] main ils sont livrés.»

Genèse 9: 2 est écrit après l’événement de Noah, après qu’Elohim l’a sauvé du déluge. Lorsque Noah quitte l’arche, Elohim lui dit que toutes les bêtes, qui est, tous les Chaioth חיות qu’il gardait dans l’arche sont livrés à son «Iod» [יד] main ou dans leurs «Iod» mains. Ceci est une déclaration alchimique. Ne tombez pas dans l’erreur de penser littéralement que l’arche était un navire tridimensionnel en bois construit par Noah; nous savons très bien qu’ à travers l’Alchimie Noah a fait une arche de bois, mais ce bois contient le «Iod» ou Shakti potentiel de l’Arbre du Bien et du Mal qui est l’énergie sexuelle, parce que nous avons besoin de savoir comment contrôler le «Iod» י ou les feux de bois de l’Éden car «du [«Iod» de] Adamah Jehovah Elohim fit croître chaque arbre qui est agréable au la vue [spirituelle], et bon à manger; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» [Genèse 2: 9]. Le bois contient le «Iod», un élément que nous avons besoin de se préoccuper, qui est profondément alchimique. Voilà pourquoi nous trouvons le nom de Binah (Jah-Chavah Elohim ou Iod Hei Vav Hei Elohim) en Daath – pour que nous puissions comprendre que l’ensemble du travail alchimique que nous expliquons ici se rapporte au nom de Elohim dans Binah que nous avons déjà dit est Iod Hei Vav Hei.

Iod-Chavah ou Jah-Chavah est le même Elohim dans Binah. C’est aussi le nom de Elohim dans Daath. Iod-Chavah et Elohim sont une unité que nous avons déjà expliqué dans les cours précédents.

Par conséquent, nous développons les différents niveaux de compassion conformément à notre vénération, c’est-à-dire conformément à notre travail alchimique. Cette œuvre alchimique est toujours liée à Chaiah חיה. Dans la Kabbale nous affirmons que Chaiah חיה Binah est cette âme qui se rapporte aux différents niveaux de Otz Ha-Chaim עץ החיים l’Arbre de Vie. C’est en vénérant Chaiah חיה, l’âme de Binah, que nous recevons finalement la נשמת חיים Neschamah Chaim (âme de vie) et devenons – lorsque nous ressuscitons d’entre les morts – une avec l’âme de Binah חיה Nephesh Chaiah, que la bible traduit par devenant une âme vivante. Ainsi, lorsque l’âme de quelqu’un, Tiphereth, atteint le niveau de Binah ou Nephesh Chaiah, une telle âme contrôle les autres niveaux de Chaiah חיה, parce que Chai חי la vie est dans les oiseaux du ciel, les poissons de l’océan, tout ce qui glisse sur la terre, et aussi dans les Chaioth חיות bêtes de la terre. Tout cela est en relation avec Malkuth et le troisième triangle de Otz Ha-Chaim עץ החיים l’Arbre de Vie, parce que la bête de la terre représente Hod ; les oiseaux de l’air, Netzach ; tout ce qui glisse sur le sol, Malkuth ; et tous les poissons de la mer, Yesod. Nous allons étudier tout cela, peu à peu, afin de comprendre comment nous devons travailler avec Daath afin d’obtenir ce que nous parlons ici.

Étudions maintenant le graphique où nous trouvons la belle image du Dieu Zeus avec la Déesse IO.

zeus-io

Zeus ou Jupiter est Iod-Pater et IO est Ram-Io ou le Iod de la Mer-Mar, ici nous parlons de Mah, l’aspect féminin de Binah, qui est IO. Ram-Io est celle qui vénère Io-Peter – ils sont les deux Iod ardents de חיים Chaim. Ainsi, s’il n’y a pas de vénération et de compassion, comment va-t-il y avoir union du ciel et de la terre?

«Mon cœur se réjouit en יהוה, ma corne est exaltée en יהוה: ma bouche est agrandie sur mes ennemis; parce que je me réjouis dans ton Jésus. Il n’y a point de saint comme יהוה; car il n’y a personne à côté de toi; il n’y a pas de rocher comme notre Elohim.

Ne parlez plus si haut, si fièrement; Que l’arrogance ne sorte plus de ta bouche; car יהוה est un Elohim de Gnose, et par lui les actions sont pesées. Les arcs des hommes forts sont brisés, et ceux qui trébuchent sont ceints de force. Ceux qui étaient pleins se sont engagés pour le pain; Et ceux qui avaient faim ont cessé; Et celle qui a beaucoup d’enfants est affaiblie. יהוה tue, et fait revivre; il fait descendre au sépulcre et élève; rend pauvre et riche: il apporte en bas, et lève. Il élève le pauvre de la poussière, et élève le mendiant du fumier, pour les mettre parmi les princes, et les faire hériter du trône de gloire: car les colonnes de la terre sont יהוה, et il a mis le monde sur elles. Il gardera les pieds de ses saints, et les méchants seront silencieux dans les ténèbres; car par la force aucun homme ne prévaudra.

Les adversaires de יהוה seront brisés en morceaux; [Comme Io-Peter] du ciel il tonnera sur eux: יהוה jugera les extrémités de la terre; et il donnera force à son roi, et exaltera la corne de son oint.» – 1 Samuel 2: 1-10

La femme représente la vénération non pas parce que nous, les hommes ne pouvons pas vénérer mais parce Malkuth la Sephirah inférieure, est féminine. Lorsque nous prions en vénération à notre Dieu avec l’espoir de recevoir sa compassion, sa force, notre nature se transforme alors en son aspect féminin, un archétype féminin. Ainsi, voila comment la terre, Malkuth, IO, reçoit la force du Dieu Io-Peter.

Voilà pourquoi, en Alchimie sexuelle il est dit que l’homme ouvre le vagin avec son phallus; La force masculine représente IO-Peter, qui est celui qui ouvre IO.

Homme et femme dans l’acte sexuel représentent IO, l’androgynisme, les deux IO ou les polarités divines. L’homme représente le «I» – IO-Peter qui pénètre et ouvre le «O», l’utérus de Ram-IO. Ainsi, les deux ici bas représentent Ram-Io, la terre; Et là haut, l’Intime des deux représente IO-Peter

יה-חוה Jah-Chavah

Dans le nom Jah-Chavah, Jah יה représente la plus haute force masculine-feminine de יהוה Iod-Havah et Chavah חוה représente la force masculine-feminine inférieure de יהוה Iod-Havah.

Voyez comment le nom יהחוה Jah-Chavah est écrit: la lettre Chet est écrit au milieu du Tetragrammaton יהוה, Iod-Hei-Vav-Hei, le nom de Elohim. La lettre Chet représente la vie dans les deux polarités masculine et féminine en haut et en bas.

Dans beaucoup de conférences nous prononçons le nom de Elohim comme יהחוה Jah-Chavah. Expliquons ce qu’est Jah-Chavah. Iod Hei Vav Hei יהוה est Iod-phallus, Hei-uterus, Vav-homme, Hei-femme. יהחוה Jah-Chavah a ח Chet au milieu de יהוה Iod Hei Vav Hei, parce ח Chet représente Nephesh Chaiah נפש חיה l’âme de vie de יה Jah en Daath agissant à travers חוה Chavah-Eve, la mère de כל חי toute vie dans Yesod.

Ainsi, lorsque les deux polarités de Iod Hei Vav Hei יהוה sont ensemble comme une unité, cette unité est représentée par la lettre ח Chet qui unit les deux polarités en haut et en bas, elles ne sont pas plus יהוה Iod-Havah, le Tetragrammaton mais le Pentagrammaton, qui est יהחוה Iod Hei Chet Vav Hei – Jah Chavah.

En Français, Iod Hei (יה) est traduit comme Jah, et Chavah (חוה) comme Eve. Dans les deux noms, nous trouvons les deux polarités. Nous trouvons aussi les deux polarités dans la lettre Chet entre eux dont, la forme est formée par les lettres Vav et Zayin. Ainsi, alchimiquement, le pentagramme יהחוה Iod Hei Chet Vav Hei – Jah Chavah – est le nom de Elohim, formé lorsque nous transmutons son Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah. Jah-Chavah יה-חוה est vivant à l’intérieur des alchimistes qui subliment leur נפש חיה Nephesh Chaiah, l’âme-vie de leurs eaux sexuelles en Yesod.

«Le chef suprême du rayon positif de la Lune est [יהוה Iod Hei Vav Hei] Jehovah. Chavajoth est exactement son antithèse, son frère rival. Jehovah dirige le rayon positif de la Lune. Chavajoth dirige le rayon négatif de la Lune. Jehovah enseigne la Magie Sexuelle blanche ; Chavajoth enseigne la Magie Sexuelle noire.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

Lorsqu’un kabbaliste sait cela, mais néanmoins éjacule à travers l’orgasme le נפש חיה Nephesh Chaiah, l’âme-vie de Binah, représentée dans la lettre Chet, stockée dans son énergie sexuelle, il n’adore plus alors יהוה Iod Hei Vav Hei – Jehovah, qui accorde la vie spirituellement parlant. Au lieu de cela, il adore חוה-ית Chava-jath qui est l’adversaire de Jehovah, le frère rival de Jehovah; ainsi, à travers l’orgasme, il rend un culte à חוה-ית Chavajoth, le négatif Chava חוה, le [ית] aspect féminin de la lune.

Chavajoth חוה-ית ou Chava-Jath est aussi appelé הוה-י Hava-Iod ou הויה Havayah, une entité du mal. Alchimiquement parlant, Chavajoth, Chava-Iod ou Chava-Jah חוה-יה est l’antithèse de Jah-Chavah יה-חוה, parce qu’il éjacule son Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, représentée par la lettre Chet, stockée dans son énergie sexuelle.

Alchimiquement, Havayah הויה ou Chava-Jah חוה-יה avec Chet, signifie que Chavah-Eve, l’organe sexuel éjacule יה Jah, qui est contenu dans חיה Chaiah; C’est précisément la magie noire que Chavajoth חוה-ית le démon enseigne dans les plans internes – il enseigne une doctrine contraire à Jehovah. Beaucoup de kabbalistes n’osent pas prononcer יהוה Jehovah mais ils prononcent הויה HA-VA-JAH le nom alchimique d’une entité qui est le démon Chavajoth. Prononcer הויה Havajah et non Jah-Havah est en effet absurde, mais c’est ce qu’ils font. Ils croient que lorsque nous prononçons הויה Havajah (qui est יהוה Iod Hei Vav Hei vers l’arrière) nous ne prononçons pas le saint nom, en vain; Ainsi, nous faisons, «disent-ils» la bonne chose. Oui, il ne faut pas prononcer יהוה Iod Hei Vav Hei, le saint nom de Elohim en vain. Mais c’est de la folie de prononcer le nom d’un démon au lieu de Iod Hei Vav Hei. Chavajoth, le contraire de Jehovah, est très actif en cette époque; Havayah הויה ou Chava-Jah חוה-יה alchimiquement signifie l’éjaculation de l’âme-vie de Dieu.

Lorsque nous transmutons les Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, nous adorons alors les forces de יהוה Iod Hei Vav Hei – Jehovah, qui est représenté alchimiquement comme Jah et Chavah ou Zeus et IO dans cette belle image mythologique.

Maintenant, nous allons comprendre le neuvième précepte en relation avec l’Initiation de Tiphereth. Comme vous pouvez le voir, Tiphereth est au milieu de l’Arbre de Vie. Il représente l’âme humaine, l’âme qui travaille dur pour réaliser l’auto-réalisation. Tiphereth est l’âme humaine qui incarne Yeshua, l’âme de Chokmah, qui signifie sagesse. Tiphereth fait cela à travers les deux polarités que nous appelons Abba et Aima, le Père et la Mère. Souvenez-vous d’un des commandements de la Bible qui dit que vous devriez Honorer Père et Mère. Ce père et cette mère se rapportent au père et à la mère de l’âme humaine, pas de la physicalité que nous avons, même si nous devons respecter nos parents physiques. Le père et la mère que nous pointons ici sont précisément les deux aspects de Binah, qui se rapporte à la sephirah Daath, la connaissance que nous devons développer tout en travaillant dans l’Alchimie. Lorsque quelqu’un atteint le niveau de Tiphereth, il devient un vrai Rabbin ou un Maître kabbalistiquement parlant, qui entre dans Eloah-Va-Daath, la voie de la compassion. Nous avons déjà expliqué au sujet de Eloah-Va-Daath dans des conférences précédentes, qui est, comment Tiphereth exerce la compassion pour l’humanité sur la voie directe. Voilà pourquoi nous trouvons ici Jupiter et Ram-Io (ou comme on dit en noms Chrétiens, Joseph et Marie) étant les réceptacles de l’Âme de Chokmah, qui est le Christ, pour que le sauveur que nous appelons Yeshua-Jésus puisse entrer dans l’utérus spirituel qui est la colonne vertébrale de ce maître qui a atteint le niveau de Tiphereth. Par conséquent, le neuvième précepte est lié à Eloah-Va-Daath. Nous devons également comprendre que le neuvième précepte se réfère à Yesod, qui est la neuvième Sephirah dans l’Arbre de Vie liée à la sexualité, nos organes génitaux.

Le Zohar déclare:

Le neuvième précepte [initiation de Tiphereth] se référence aux pauvres et aux nécessiteux, ministère  à leurs besoins comme il est écrit:

ויאמר אלה-ים נעשה אדם בצלמנו כדמותנו

Et אלה-ים Elah-Yam dit: Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance. [Genèse 1: 26]

«Faisons Adam». Ici, la forme plurielle de l’expression est utilisé [dans Assiah נעשה signifiant action dans le monde physique], afin de souligner que [à travers l’Alchimie Sexuelle] la création d’Adam אדם a été effectuée par [Jah-יה] les deux essences [principes] divines [de la vie dans Chaiah, חיה, qui est l’âme de Binah] symbolisées par [Elohim] le masculin [אל-הים El-Ha-Yam, qui signifie le Dieu de la mer] et la feminine [אלה-ים Elah-Yam, La Déesse de la mer].» – Zohar

«Io, Isolda, l’Androgyne Luni-Solaire. Osiris-Isis a étincelé avec une terrible divinité depuis la création profonde de tous les âges. La lettre«I», avec sa signification profonde, est certainement le phallus (le lingam), le Iod Hébreu. La lettre «O» est l’éternel féminin, l’utérus (la yoni), le fameux «Hei» Hébreu.» – Samaël Aun Weor, Les Trois Montagnes

Le Zohar continue:

«À notre image», est riche, ce qui correspond au masculin [de Chaiah חיה, les forces de Binah qui sont au- dessus de l’Arbre de Vie].

«Selon notre ressemblance», le pauvre, représente la féminin [de Chaiah חיה en Binah aussi].

C’est en Abba et Aima Elohim que nous trouvons l’image et la ressemblance; c’est ce que nous devons comprendre. L’image est de sexe masculin et la ressemblance est féminin. Abba et Aima, Père et Mère alchimiquement parlant.

Maintenant, tout comme [Vav et Zayin] les deux essences divines [unies] [de la lettre Chet ח] forment [avec Jah- יה] un tout [vie, Chaiah חיה] donc [Vav-Hei-וה] parmi les humains devraient ces deux classes, les riches et les pauvres, les symboles de [Vav et Zayin] les [vie] principes [de vie] masculin et féminin [de la lettre Chet ח] dans la nature divine [de leurs moelle épinières], pour former [la vie, Chavah- חוה au moyen de] un ensemble de la coopération alchimique sexuelle ou unité commune [de עץ חיים Otz Chaim, la moelle épinière où nous trouvons le Shakti Potentiel חי Chai de יםYam – les ים eaux vives masculine et féminine, חיים Chaim – en Malkuth, qui est appelé aussi עשה Assiah].» – Zohar

Voilà comment le Zohar explique le neuvième précepte, mais nous l’avons dévoilé plus pour que vous puissiez comprendre.

En haut de l’Arbre de Vie en Daath, Jah (יה, Iod-Hei) joint à la lettre ח Chet se prononce Chaiah חיה qui signifie vie. En bas de l’Arbre de Vie dans ce monde physique lorsque nous travaillons avec l’Alchimie, lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle entre mari et femme dans Yesod, alors Vav Hei, l’homme et la femme unis sexuellement, forment la lettre Chet qui avec Vav-Hei se prononce Chavah-חוה, qui est généralement traduit par Eve, qui est la Mère de tous les vivants.

Nous devons comprendre plus au sujet de Chavah parce que généralement Chavah est associé au corps féminin, mais rappelez-vous que Chavah représente aussi les organes génitaux masculins et féminins. Par conséquent, le Chet de Chavah est formé lorsque Vav et Zayin, qui représentent la colonne vertébrale de l’homme et de la femme, respectivement, se joignent à leur «Iod» ou Shakti potentiels qui sont le résultat de la transmutation de leur Nephesh Chaiah dans l’acte sexuel en tant que Vav-Hei, homme-femme. Tel est la signification alchimique de Chavah. Si en tant que Vav-Hei, homme-femme, ils mangent la vie, le Chet ou le fruit qui est interdit, ils transforment alors Jah-Havah en Havajah, qui est le contraire de Jehovah. Lorsque nous transmutons Chet-vie alors nous adorons Jehovah. Tel est précisément le mystère de l’Arbre de Vie. Vous ne devriez pas manger de l’Arbre du Bien et du Mal, sinon vous perdez Chet, votre force de vie; qui est dans la colonne vertébrale, l’Arbre de Vie.

«Et il a expulsé au dehors [Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah] Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les cherubim et la flamme d’une épée qui tournait dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie [la colonne vertébrale].» – Genèse 03:24

Continuons avec le Zohar.

daniel-vision

«Et que [notre image et ressemblance] descendent sur les poissons de la mer [en Yesod], et sur les oiseaux de l’air [en Netzach], et sur le bétail [en Hod], et sur tous les reptiles qui [à travers l’Alchimie Sexuelle] rampent [le long de la colonne du milieu, la colonne vertébrale] au- dessus de la terre [Malkuth].» [Genèse 1:26]

La signification mystique de ce qui est [la transmutation du plomb en or] donné et expliqué dans l’occulte travail [alchimique] par le Roi Salomon ainsi…

Voilà comment nous lisons la Genèse alchimiquement. Genèse 1:26 contient des déclarations qui s’adresse à l’Alchimiste. Que votre image et ressemblance ou que votre compassion et vénération pénètrent non seulement votre physicalité mais aussi Yesod, Hod et Netzach. Et tous les reptiles qui rampent, ou mieux dit, tout feu qui monte dans la colonne vertébrale au moyen de l’Alchimie Sexuelle. Ce reptile est évidemment lié à l’âme du mercure qui est le Nephesh Chaiah נפש חיה, l’âme-vie de Binah, que nous traitons ici. Lorsque nous lisons alchimiquement nous comprenons alors, car lorsque l’homme et la femme sont sexuellement unis et transmutent leur énergie sexuelle, alors ce reptile, qui est le feu, rampe à travers leur moelle épinière, qui est l’Arbre de Vie. Alchimiquement nous allons aussi dire que ce reptile est le feu de la Kundalini ou le feu de la compassion, le serpent d’airain qui monte sur la perche ou la colonne vertébrale des alchimistes qui vénèrent le feu de la Shekinah.

«Qui a de la compassion pour les pauvres, de son visage et de son contenance ne disparaîtront jamais la réflexion et la gloire de la ressemblance divine [de la Shekinah] portées par le premier Adam, par lesquelles il a régné et a dominé la création animale.»

Comme il est écrit:

«Et votre compassion et votre vénération seront sur toutes les bêtes de la terre, les oiseaux de l’air, tous les reptiles et les poissons dans la mer, dans votre [Iod יד] main ils sont délivrés.» [Genèse 9: 2]

«Tous ceux-ci vénèrent et se prosternent devant la présence [compatissante et vénérée] d’Adam, à cause de l’image divine imprimée sur lui et c’est la seule loi du créateur enjointe au monde animal qui leur inculque la peur à cause de cette image, d’abord portée par Adam.» – Zohar

L’image qui inspire la peur aux animaux, d’abord portée par Adam, se réfère à Adam HaRishon, en d’autres termes, la première race qui a existé dans le plan physique tridimensionnel sur le continent de la Lémurie, qui étaient des individus qui avaient Adam Kadmon cristallisé à l’intérieur d’eux, ou plus exactement, ils avaient l’image et la ressemblance de Elohim Binah à l’intérieur d’eux. Tout animal est toujours clairvoyant. Lorsqu’ils voient l’image d’Adam Kadmon imprimée à l’intérieur du véritable être humain ils le voient avec vénération et respect.

En cette époque, les ignorants pensent que la présente population est faite à l’image et à la ressemblance de Dieu. Je voudrais voir ceux qui croient qu’ils portent l’image d’Adam Kadmon entrer dans le zoo et sauter dans la fosse aux Lions et voir si les Lions vont les respecter et les regarder avec vénération et crainte. Je ne pense pas. Nous devons gagner le respect de tous les animaux. Tel est le problème avec cette humanité. Ils ont lu la Genèse et n’importe quel livre sacré littéralement et ils pensent que l’homme fait à l’image de Dieu est déjà là. Nous affirmons toujours que si tel était le cas, alors Dieu peut être très laid. L’image de Dieu est la sainte chose qui est appelée kabbalistiquement le Tzalem à l’intérieur des vrais humains. Porter cette image, incarner ce Tzalem – le נשמת חיים Neschamah Chaim – en nous n’est pas facile.

Écoutez, en tant que Chaioth (חיות bêtes ou animaux intellectuels) nous portons d’autres niveaux de Chaiah חיה. Lorsque nous voyons un Maître, un être humain au niveau de נשמת חיים Neschamah Chaim, nous respectons et nous vénèrons son Elohim, qui l’a fait à l’image de יהוה Iod Hei Vav Hei. Comme nous le voyons là dans le graphique de Salomon, selon cette image, Dieu lui confére avec son Tzalem ou
image pour que Salomon exerce sa sagesse. Tel est le niveau alchimique de Salomon. Le niveau alchimique de Saül et le niveau de David précèdent le niveau de Salomon. Nous atteignons le niveau alchimique supérieur de Salomon lorsque nous avions transmué tout le plomb de notre personnalité en or. A ce niveau, tous le myrrhe ou les parfums des dimensions supérieures se montrent à travers les alchimistes, ils deviennent des juges sages et des grands rois avec compassion parce qu’ils vénèrent seulement leur Dieu intérieur. Voilà pourquoi le Maître Jésus de Nazareth – qui est une autre incarnation de cette vénération et compassion, ou l’image et la ressemblance de Elohim, sagement représentées dans sa vie – a dit en s’adressant aux femmes de Jérusalem:

Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez pour vous et pour vos enfants. Car voici, les jours viennent, où l’on dira, Heureuses les stériles et les entrailles qui n’ont jamais porté, et les mamelles qui n’ont jamais donné à sucer. Alors ils se mettront à dire aux montagnes: Tombez sur nous; et aux collines: Couvrez-nous. Car s’ils font ces choses à un arbre vert, qu’est-ce qui sera fait au sec? – Luc 23: 28-31

Comprenez-vous la phrase «Car s’ils font ces choses dans un arbre vert, qu’est-ce qui sera fait au sec?» Jésus est un bois vert parce qu’il est toujours en vie, car il est un alchimiste. Mais, voyez comment il est traité par la loi, en dépit qu’il soit un alchimiste, c’est-à-dire, malgré qu’il porte toujours la croix grâce à laquelle il incarne l’image de Dieu en lui-même, cela ne signifie pas qu’il peut se moquer de la loi. Dans les vies passées avant d’atteindre l’initiation de Tiphereth nous avons fait des choses diaboliques. Maintenant, Jésus doit payer avec nous et Jésus paie en portant sa croix, et en ayant de la compassion pour nous, les filles de Jérusalem. Qui sont les filles de Jérusalem? Pour répondre à cela nous avons besoin de connaître la Kabbale parce Iod Hei est Père / Mère, qui sont appelés Jah (יה), Iod-Hei là-haut en Daath. La première lettre Hei qui apparaît dans יהוה Iod Hei Vav Hei, le saint nom de Dieu, est la mère en Daath, mais la deuxième lettre Hei, qui est la quatrième, est la fille en Malkuth. Voilà comment nous le voyons dans la Kabbale. Alors, lorsque Jésus a dit les filles de Jérusalem, il ne se réfère pas aux femmes, mais à notre physicalité en Malkuth. Nous sommes les filles, si nous sommes alchimistes. Jésus a dit, ne pleure pas pour moi, je suis juste en train d’aider ici, mais pleure pour vous, parce que c’est selon la façon dont nous nous comportons avec notre physicalité que nous serons jugés et nos enfants, c’est-à-dire, les enfants de Dieu que nous sommes en train de construire, parce que lorsque les alchimistes sont en Chasteté ils deviennent enceintes d’Israël, du Sauveur, qui est le feu dans leur colonne vertébrale. Les alchimistes qui engendrent en eux-mêmes des enfants de lumière à travers la transmutation, n’engendrent pas des enfants physiques. Voilà pourquoi Jésus a dit: «Car voici, les jours viennent, dans lesquels où l’on dira, Heureuses les stériles et les entrailles qui n’ont jamais portés [des enfants physiques], et les mamelles qui n’ont jamais donné à sucer.» Elles sont bénis parce qu’elles transmutent leur énergie sexuelle. Tel est la signification physique du stérile, parce que nous nous multiplions à l’intérieur et ayons ainsi le développement spirituel. Les alchimistes n’ont pas d’enfants dans le monde physique parce qu’ils ne forniquent pas.

Je me souviens d’une femme alchimiste qui a parlé au Maître Samaël Aun Weor et dit: «Maître, je suis une femme et j’ai besoin d’avoir un enfant dans ce monde physique. J’ai ce désir.» «Avoir ce désir est bon», dit le maître,«parce que c’est normal. Mais tu es un alchimiste». «Mais si je n’ai pas un enfant… disons que si le monde entier devient Gnostique, comment les âmes vont-elles s’incarner sur la terre.» Le Maître Samaël répondit: «Le jour où tu verras le monde entier devenir alchimistes Gnostiques sera en effet un jour béni! Mais ce jour-là n’est pas aujourd’hui, alors ne t’inquiète pas. Des milliards de femmes sont là pour amener des enfants dans le monde. Tu es juste une parmi des millions qui a choisi d’être un alchimiste, alors pourquoi s’inquiète-tu au sujet d’amener des âmes dans le monde? D’autres femmes qui préfèrent suivre leurs instincts animaux le font.» Donc, ne t’inquiète pas au sujet des enfants, des filles de Jérusalem. Rappelez-vous les filles de Jérusalem sont la lettre Hei. Elle représente notre physicalité. Cela ne signifie pas seulement des femmes, mais des hommes aussi. Lorsque nous sommes en vénération nous devenons des femmes. Nous recevons, nous sommes réceptifs de la compassion de Dieu sur l’autel de l’Alchimie.

Néanmoins, que nous soyons alchimistes ou non, nous devons toujours payer le karma que nous devons, «Car s’ils font ces choses à un arbre vert [un Alchimiste], qu’est-ce qui sera fait au sec [fornicateur]?»

Comme nous le voyons dans ce graphique pas tous les maîtres suivent le chemin de la compassion. Il y a certains maîtres qui atteignent le niveau de Tiphereth et ils ne se soucient pas de l’humanité. S’ils le font, ils oublient d’autres pauvres gens qui sont pauvres dans la façon dont ils ne sont pas riches en connaissances.

babylon-master

Le Zohar déclare:

Tant qu’un homme [Bodhisattva] entretient et chérit la compassion et la sympathie pour les pauvres, il continuera à porter [l’image et à la ressemblance]. Pendant qu’il [l’alchimiste] exerce la compassion il est vraiment humain; lorsqu’il cesse et refrène  celle-ci, il devient et continue simplement à être un animal [un parmi les Chaioth].

Comment cela peut-il être justifié? De la vie de Nebuchadnezzar, Roi (Malachim) de Babylone, dont le rêve de sa propre chute n’a jamais été réalisé en secourant les pauvres (Buddha-Dhatu).

Immédiatement après qu’il a cessé les actes de charité et de compassion et se laissa devenir rempli d’orgueil et de gloriole dans le cœur, alors il a entendu la voix du Père céleste ou l’observateur: «Le Royaume qui t’a été légué» qui est, le sceau et le timbre du divin Chokmah porté par Adam, a disparu de lui et il a cessé d’être humain. «Son cœur est devenu changé et le cœur de la bête lui a été donné et il a été chassé parmi les humains et il a habité avec les bêtes des champs.

[Parce que tu dis, je suis riche, et ai des biens, et n’ai besoin de rien; et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu puisses être riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas; et oindre tes yeux de collyre, afin que tu puisses voir. Autant que j’aime, je reprends et je châtie: Aie donc du zèle, et repens-toi. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi.» – Apocalypse 3: 17-20]

Pour cette raison que l’écriture, pour exprimer la création d’Adam, utilise les mots: «Faisons Adam», pour indiquer que pour préserver l’image divine, nous devrions être charitable et compatissant, comme ce fut le riche et influant Boaz à Ruth.

ruth_boaz

Ruth dans le champ de Boaz, par Julius Schnorr von Carolsfeld (1828)

Nous lisons dans le livre de Ruth comment ce Boaz, un homme riche, prit Ruth dans sa maison; elle était pauvre. Ceci est un symbole que nous devons comprendre, car – si vous savez au sujet des mots de passe maçonniques – lorsqu’on entre dans le temple on  prononce: Jakin et Boaz. Boaz est la gauche. Lorsque vous obtenez beaucoup de richesses spirituelles, c’est parce que vous travaillez avec la gauche, avec vénération. Sur l’Arbre de Vie, vous trouverez les riches sur la droite et les pauvres sur la gauche, qui atteignent Malkuth. Lorsque les gens dans Malkuth sont pauvres spirituellement parlant, c’est parce qu’ils manquent de vénération. Lorsque nous dans la gauche, en Malkuth, vénérons et méditons et lorsque nous prions, c’est dans le but d’acquérir la force de la compassion de la droite et ensuite, nous exerçons notre compassion envers notre prochain. Parce que, ce n’est pas vous qui êtes charitable mais votre Intime. Comprenez cela parce que c’est l’ego qui est égoïste. C’est l’Esprit qui exerce la compassion à travers l’âme; voilà pourquoi Chesed signifie charité, compassion. Ainsi, si vous voulez que votre Esprit exerce la compassion, vous devez ouvrir les portes de votre cœur et de votre âme et le vénérer, votre Dieu intérieur, pour que votre Intime s’exprime et donne aux pauvres – pas nécessairement aux pauvres économiquement parlant dans le sens de l’argent; malheureusement, c’est la façon dont les gens comprennent toujours cela. «Si j’ai de l’argent alors je vais donner aux pauvres et c’est bon.» Oui, c’est bon! Mais la chose principale c’est de donner la sagesse, de donner des connaissances, de donner la doctrine spirituelle à ces misérables gens ignorants qui paient beaucoup de karma et souffrent beaucoup parce qu’ils ignorent la loi. Si vous êtes égoïste et que vous ne leur enseignez pas, ils continuent à faire des erreurs et à être toujours malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus, non seulement physiquement, mais aussi spirituellement.

Comprenez, un vrai Bodhisattva donne toujours. Nebuchadnezzar était un Bodhisattva parmi d’autres, mais il a cessé d’exercer la compassion pour quelque raison et parce qu’il a commencé à se vanter de lui-même, et à être fier et vain, il dit: «Je suis un maître de cinquième degré; Suivez-moi.»

Marchant dans le palais du royaume de Babylone; le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ceci Babylone la grande, que je l’ai construit pour la maison du royaume par la puissance de ma force et pour la gloire de ma majesté?» – Daniel 4: 29-30

L’orgueil mystique et la vanité est précisément ce que Dieu ne veut pas que nous ayons à l’intérieur; les mythomanes devient de pauvres gens ignorants, oui, ils les détournent, de sorte qu’ils s’en vont et ne font rien, et périssent parce qu’ils commencent à adorer une idole. Dans le livre de Daniel, nous lisons aussi à propos de l’idole que Nebuchadnezzar construit. Cette idole est précisément construite lorsque vous faites de cette personnalité quelque chose qu’elle n’est pas. Vous oubliez votre Dieu intérieur et vous commencez à adorer la personnalité de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas bien. Nous devons respecter et honorer les Elohim, et comprendre que la personnalité physique est misérable.

«Quiconque donne aux pauvres, ne veulent pas, mais celui qui cache ses yeux [pour le faire, deviendra] un maître de malédictions [רב-מארות un Marut Rabbi]. Lorsque le méchant monte, son [Chaiah] doit être cachée: mais lorsque Adam [orgueil et gloriole dans le cœur] périt, les justes [Tzadik] montent [à l’intérieur].» – Proverbes 28: 27-28

Ceci est une déclaration alchimique très importante à comprendre; rappelez-vous que le Zohar indique que Meoroth מאורת signifie lumières et se rapporte aux deux lumières avec lesquelles nous travaillons dans l’Alchimie Sexuelle. Les deux lumières ensemble, à savoir, la lumière en-haut et la lumière en-bas ou le soleil et la lune sont מאורת Meoroth. Rappelez-vous, ו Vav est la lettre qui symbolise Tiphereth et Yesod, le soleil et la lune, Adam et Eve. Tiphereth est l’endroit où l’on trouve l’âme humble dans le cœur; il est gouverné par le soleil, le symbole de Judah et le symbole d’Israël, qui donne sans réserve leur force, à travers Geburah, en Yesod, la lune. Maintenant, lorsque nous prenons le ו Vav hors du milieu du mot מאורת Meoroth, cela signifie que nous prenons le ו Vav de notre cœur et le sexe. En d’autres termes, lorsque Adam et Eve ont mangé le fruit défendu, qui est, lorsqu’ils ont connu l’orgasme, ils – à travers le pilier gauche de l’Arbre de Vie – ont pris מאורת Meoroth, qui est, ils ont pris la lumière du soleil et de la lune hors de leur colonne vertébrale, leur ו Vav, le pilier central de l’Arbre de Vie ; ils l’ont fait par le biais de la croix sexuelle, la lettre Tav. Ils ont enlevé le ו Vav – symbole de l’Homme Intérieur – hors de leurs moelle épinière vers la gauche dans Klipoth à travers l’orgasme ; donc, ce faisant, ils ont complètement changé Meoroth מאורת en מארות Marut. Ainsi, au lieu de lumières Meoroth מאורת ils ont obtenu מארות malédictions. Marut מארות en Hébreu signifie malédictions; en d’autres termes, Marut est un Hasnamuss.

C’est ce qui arrivé à Nebuchadnezzar. Etant un maître du 5e degré, Tiphereth, il a commencé à se sentir vain et fier dans son cœur, alors il s’est transformé en une bête. En d’autres termes, l’image, le soleil et la ressemblance, la lune de son Être Intérieur disparait et la seule chose qui restait en lui étaient malédictions, מארות Marut – un Hasnamuss, qui se vantait toujours de lui-même et oubliait que Dieu est celui qui fait les choses à travers lui. Voilà pourquoi le livre de la Genèse dit: «et Dieu dit» ; cela signifie que c’est Dieu qui effectue le travail à travers nous-mêmes, le travail alchimique que nous effectuons dans ce monde physique. En effet, nous sommes juste des gens, des gens ordinaires comme personne. Nous ne devons pas être adoré sinon les gens vont nous transformer en idoles et c’est mauvais. C’est précisément ce qui arrive à ces kabbalistes qui aiment être adoré, comme הוה-י Hava-Iod ou הויה Havayah, qui est également prononcé Chavajoth, un démon qui se rapporte à la physicalité ou la beauté maligne de Nahamah, l’aspect négatif de la lune. Les gens de Nahamah sont seulement concernés par la vanité, la beauté physique; ceci, afin d’attirer les fans comme tout acteurs ou actrices vains à Hollywood. Des gens orgueilleux sont toujours préoccupés par leur physicalité comme הויה Havajah, Hava-Iod ou Chavajoth, le contraire de יהוה Jehovah.

Au nom de Michael, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavajoth!

Le יד ou יוד Iod de Jehovah יהוה en tant que régent du rayon positif de la lune est caché dans Yesod יסוד, qui est le יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel de מי Mi, des cieux en-haut ou מיכאל Michael, qui est la splendeur du soleil, Tiphereth, en ישראל Israël, notre El, אל Dieu dans notre psyché. Oui, en Tiphereth se trouve le יד Iod ou la lumière solaire que l’âme humaine conserve lorsqu’elle transmute ים Yam, les eaux créatrices établies en יסוד Yesod-Sexe venant de la lune.

Les fornicateurs répandent leur יוד Iod ou Shakti potentiel, la Lumière-Christique-Solaire à travers l’orgasme ; ils ne sont pas concernés par Michael, l’Esprit Solaire, mais par leur physicalité. Ils disent: «Comment suis-je? Suis-je beau?» Ils dévient, tournent la force solaire vers le côté, vers leur ego lunaire. Écoutez, si nous forniquons et étudions la Kabbale nous adorons Havajah, הויה Chavajoth. Les fornicateurs n’adorent pas Jehovah, le Elohim de la Lune. Rappelez-vous le chef suprême du rayon positif [masculin] de la Lune est [יהוה Iod Hei Vav Hei] Jehovah. Havajah, הויה Hava-Iod ou Chavajoth חוה-ית est exactement son antithèse, son frère rival. Choisez.

«Voici, le יד Iod [ou יוד Shakti potentiel] de יהוה Jehovah [en Yesod יסוד] et [le יד Iod de] הויה Havajah [comme] dans tes bovins [fornicateurs] qui sont dans le champ [Yesod יסד comme] tes chevaux, tes ânes, tes chameaux, ton troupeau, une peste très grave. Et יהוה Jehovah distinguera entre [le יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel] le roseau d’Israël [Tiphereth] et [le יד Iod ou Shakti potentiel] le roseau de [הויה Havajah en] מצרים Mitzrahim [Égypte-Malkuth]: et il n’y aura rien [aucun יד ou יוד Iod ou Shakti potentiel] qui mourra de tout ceux qui sont des enfants [archétypes] d’Israël [Tiphereth].» – Exode 9: 3, 4

De nombreux kabbalistes dans cette époque suivent le מקנה roseau de Havajah ou Chavajoth et non leמקנה roseau de Jah-Chavah, Jehovah. Ceci est très important pour nous tous de savoir afin de trouver les différences en ce qui concerne le travail alchimique, qui se rapporte à la Lune en Yesod, le neuvième précepte.

Le Dixième Précepte

Maintenant, entrons dans le dixième précepte.

«Le dixième précepte concerne la fixation [alchimique] et ceindre les תפילה phylactères תפילין pour la prière de dévotion.» – Le Zohar

Ayons une profonde étude de la vénération à travers Tefillin, qui signifie prières. En Hébreu le mot Tefilah signifie prière. Tefillin est pluriel et signifie prières, mais il est traduit par phylactères, qui est très commun dans le Judaïsme. Nous n’allons pas étudier Tefillin physiquement, mais alchimiquement, afin de comprendre ce que le Zohar explique.

«Ta tête est comme la vigne de Dieu. כרם אל Karm-el Carmel» – Chant de Salomon 7: 5

«Ta tête est comme la vigne de Dieu.» Le mot pour vignoble est traduit par Karm-el. Quelqu’un m’a dit que כרם אל pourrait être également associé au mot Sanskrit Karma et El, qui signifie Dieu, le Dieu du karma. Carmel כרמל se rapporte au jardin de raisin. le nom Carmen vient de lui. Vous y voyez cette belle prêtresse de Dionysos en Grèce qui a autour de sa tête les feuilles des raisins formant une couronne. Elle tient un bâton avec une pomme de pin qui symbolise le mental.

collier-priestess

La Prêtresse de Bacchus, par John Collier (1889)

La peau de tigre qu’elle porte sur une de ses épaules est une représentation de la volonté. Cela signifie qu’elle est une prêtresse qui, en Grèce, dans les temps anciens, travaillait avec les forces positives de la sexualité du Dieu Dionysos. Cela se rapporte au dévot qui fait cette prière de dévotion de Tefillah ou Tefillin, pour montrer que pour être dévot, nous devons travailler avec les deux polarités dans notre physicalité.

D’abord, nous devons comprendre que les deux polarités, le soleil et la lune, Adam et Eve dans notre physicalité sont Pingala et Ida. Maintenant, lorsque nous sommes mariés, nous travaillons alors avec l’Alchimie Sexuelle et rejoindre les deux polarités de l’homme-Adam avec les deux polarités de la femme-Eve, dans l’acte sexuel, là, dans la copulation sexuelle, le couple contrôlent leur colonne de gauche de l’Arbre de Vie, Ida, qui est lié au mal. La colonne de gauche descend à Malkuth et même à Klipoth. C’est à travers la colonne de gauche que l’âme tombe dans le péché. Tout cela est alchimiquement parlant en vue de comprendre les deux noms: Adam et Eve.

«Ta tête» fait référence à la תפילה prière phylactère de la tête qui représente la tête divine, ou, en d’autres termes, le nom divin יהוה de qui chacune des lettres représente un verset de l’Écriture qui est placé dans les quatre sections des espaces de la תפילה Tefillah (la prière phylactère de la tête), correspondent aux lettres du nom divin. C’est la raison pour laquelle on nous enseigne par la tradition que les paroles de l’Écriture, «Et tous les peuples de la terre verront que tu es appelé par le nom de יהוה et ils seront dans la crainte de toi» [Deutéronome 28:10] se réfère seulement à cette תפילה prière phylactère.» – Le Zohar

Cela signifie que lorsque nous faisons ce travail alchimique notre tête reçoit les connaissances et les gens se demandent: d’où cet humain, Tiphereth, obtient-il toute cette doctrine et connaissance? Eh bien, Tiphereth, l’âme humaine, obtient cela à partir de la tête divine; à savoir, Kether, Chokmah, Binah et Daath, qui est la couronne-tête, le front et la gorge, qui est de l’endroit où tous les alchimistes obtient la Gnose, lorsqu’ils transmutent le Iod de Yesod, en étant en Chasteté, en étant justes. La connaissance est là, elle n’appartient à personne. Lorsque nous travaillons sérieusement en nous-mêmes avec vénération alors la compassion vient. Pour travailler avec la vénération nous devons connaître notre anatomie – notre anatomie psychosomatique spirituelle, ésotériquement parlant. Rappelez-vous que notre physicalité est Chavah- חוה Eve alchimiquement parlant. Ainsi, en tant que Chavah- חוה Eve, à travers nos polarités psychosomatiques – représentées dans la lettre Chet – nous reçoivons la connaissance de Jah-יה, Adam Kadmon.

Les Kabbalistes orthodoxes placent sur leur tête un carré avec certaines prières ésotériques, qui sont associés à l’Alchimie. En effet, ce n’est pas en écrivant des prières et en les mettant sur nos têtes que nous recevons la connaissance et la doctrine de Elohim. Non! Nous devons exercer et pratiquer ce qui est écrit dans ces prières. Tel est précisément le problème avec les kabbalistes intellectuelles; ils connaissent très bien la Kabbale intellectuellement. Ainsi, ils écrivent ce qui doit être écrit dans ces prières, pour recevoir la connaissance de Dieu. Malheureusement, dans leur vie commune et ordinaire, ils sont fornicateurs. Ils éjaculent leur Nephesh Chaiah, l’âme et la vie de Elohim, alors comment leur Jah-Chavah ou nature psychosomatique va recevoir la connaissance de Elohim s’ils éjectent Chaiah, l’âme de Binah en eux-mêmes? La science de l’Alchimie est l’enseignement dont ils ont besoin d’apprendre afin de connaître la bonne chose à faire.

Le premier espace ou compartiment contient le verset:

Sanctifie-moi dans chaque forge, tout premier-né [le Iod] qui clive l’utérus [femme-esclave Malkuth] parmi les enfants d’Israël [cœur], parmi Adam [cerveau] et parmi Behemah [sexe]; il est à moi. [Exode 13: 2] – Le Zohar

C’est le «Iod» qui clive le «Vav» ou utérus spirituel de la femme-esclave, Agar-Malkuth, notre physicalité, parce que nous sommes esclaves de ce monde physique.

«Parmi les enfants d’Israël, parmi Adam et parmi Behemah» – les enfants d’Israël sont les alchimistes, les enfants de Dieu, qui sont les dévots de יהוה au niveau de Tiphereth, qui travaillent avec compassion, le cœur, dans la forge du cyclope ou la forge de Vulcain, ce qui signifie sanctifier le travail alchimique sexuelle. C’est dans l’acte sexuel que nous sentons בכור la forge, le feu. Parmi Adam est le Iod, le Shakti potentiel dans notre système nerveux central qui est aussi le feu sexuel de Behemah dans notre force séminal animale.  La traduction commune et ordinaire déclare:

Consacre-moi tout premier-né, quiconque ouvre l’utérus parmi les enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux: il est à moi.

Nous avons écrit la signification alchimique pour que nous puissions comprendre que l’Exode 13: 2 se réfère aux alchimistes. En d’autres termes, יהוה dit, dans l’acte sexuel lorsqu’en tant qu’homme vous pénétrez une femme ou lorsqu’en tant que femme vous recevez un homme, donnez-moi ce qui est mien, parce que celui qui donne la Nephesh Chaiah נפש חיה la vie de l’âme de Binah est Jehovah Elohim. Donnez-moi ce feu, transmutez-le, consacrez-le pour moi, ceci est la loi du Trogoautoegocratique Cosmique Commun. Recevoir et donner. Vénération et compassion. À travers la vénération nous recevons le feu vivant de compassion de Ælohim dans notre tête, cœur et sexe, qui en Yetzirah, le monde de la formation sont Netzach, Hod et Yesod. Ainsi, en sanctifiant nos trois cerveaux au moyen du feu de Jehovah Elohim Binah à travers l’Alchimie Sexuelle, nous transmutons et sublimons ce feu de nouveau vers lui. Ce feu est Iod, le premier-né, le Shakti potentiel du sperme et de l’ovule qu’il reçoit de nous. Donnez-le moi, il est à moi, dit-il. Ainsi, la vénération est non seulement liée au feu venant de notre mental et cœur, mais aussi au feu qui appartient à Behemah, les forces sexuelles animales qui appartiennent à l’abdomen inférieur. Nous sentons cette force sexuelle behemotique passionnelle dans notre plexus solaire. Donnez-le moi, il est à moi, dit Dieu. Voilà précisément la forge, le feu, le Iod. Même si nous sommes célibataires, nous devons le donner à Dieu à travers le Pranayama. Malheureusement, nous l’utilisons seulement pour réaliser un désir, pour satisfaire la passion de la manière animale dans le but de perdre la force sacrée qui est la vie dans notre énergie sexuelle.

Le Zohar continue en déclarant:

«Connotant [le Shakti potentiel] la première lettre du Tetragrammaton, en d’autres termes, la lettre י Iod symbole de [Kether] le premier [Shakti potentiel de l’Ain Soph Aur] de toutes les origines divines.» – Zohar

Encore une fois le premier-né est représenté par la lettre Iod qui est cette force qui descend de Kether à Chokmah, Binah, à Tiphereth, à Hod, à Yesod, et se terminant en Malkuth dans notre physicalité. C’est à travers l’Alchimie Sexuelle que nous retournons cette force Iod à nouveau. Voilà précisément ce que le Zohar précise. Iod représente le Shakti potentiel. C’est ce que nous appelons Nephesh Chaiah נפש חיה ou l’âme-vie dans la Kabbale ou en Hébreu.

«La première lettre Iod ouvre en quelque sorte la matrice de la seconde, le Hei [larynx], au moyen de laquelle le Iod [le Shakti potentiel] devient fructueux [avec la connaissance].» – Zohar

Rappelez-vous dans les conférences précédentes, nous avons dit que «Enoch décrit le cours du [Nahera (נהרה), qui signifie luminosité, lumière] fleuve céleste de lumière comme ressemblant à la lettre Iod י [ou Shakti potentiel créatrice.]»

Lorsque la lettre Iod, le premier-né ou Shakti potentiel solaire, apparaît dans l’univers à partir de l’Ain Soph Aur ou Absolu Solaire, ce Iod comme un bourgeon de floraison s’ouvre pour devenir un courant de lumière solaire.

Savez-vous comment il s’ouvre? Il s’ouvre comme le shofar qui est un instrument à vent musical des temps anciens, fait de la corne d’un bélier. On souffle de l’air à travers la petite cavité du shofar pour permettre à l’air d’émettre un son ou un bruit lors de son passage à travers lui et en quittant sa grande cavité. Le shofar est précisément le Iod qui fleurit ou s’ouvre, pour ainsi dire, le ventre du son de la deuxième lettre, le Hei. Ainsi, au moyen du vent, le shofar émet le son du mot Jah (יה) ou Iod-Hei, qui est le premier nom de Dieu que nous trouvons dans la sephirah Chokmah qui se manifestent à travers Daath.

Comme nous le voyons, le Theomertmalogos apparaît d’abord comme lumière, comme Kether, à partir de l’Ain Soph Aur ou Absolu Solaire, et fleurit comme Chokmah à travers Daath, la gorge. Ce que «Je suis» est en train de faire en ce moment, c’est souffler le Iod dans mon mental. Mieux dit, Kether souffle depuis en-haut le Iod, le Shakti potentiel ou la lumière solaire dans ma tête et le Iod s’ouvre comme mon chakra de couronne, il devient fructueux car il apparaît comme le Hei dans ma gorge, mon larynx, et ici je suis en train de prononcer pour vous les connaissances que je reçois d’en haut. Tel est précisément le premier mystère.

Le Zohar continue:

«Dans le second espace est enfermée la (Tefillah, תפילה) prière: «Et ce sera lorsque יהוה sortiras dans le pays,» [Exode 13: 5] se référant à la deuxième lettre, le Hei, dont l’utérus [la gorge] comme on vient de le dire est ouvert par Iod [le Shakti potentiel]. Dans le Sepher Yetzirah nous lisons: «Par cinquante portes ou ouvertures du temple céleste et invisible, le Iod [la puissance lumineuse] entre et pénètre dans Hei que le son [mot] de [Jah-יה dans Daath par] le shofar ou trompette peut être entendue [par le cœur, le Vav].» – Zohar

Nous avons déjà expliqué que la lettre Vav est associée à l’ouïe. Lorsque la connaissance est donnée, comme par exemple en ce moment, le Iod ouvre la gorge de mon larynx, afin de donner la doctrine; mais, afin de la recevoir, nous devons mettre notre cœur en activité. Car cette connaissance est pour Tiphereth, notre âme. La lettre Vav est également associée à la Chasteté, car elle représente également Yesod-Sexe. Vav est associée à notre colonne vertébrale, qui a la forme de Vav. Les premiers versets de la Genèse commence par la lettre Vav, car à travers elle nous écoutons, nous entendons, nous comprenons la parole de Dieu. Ainsi, nous devons être alchimiquement préparés, ouverts à Daath-Connaissance. Voilà comment nous voyons la lettre Vav lorsque nous travaillons en Alchimie.

«[Daath ou connaissance dans] le shofar est bien fermé jusqu’à ce que le Iod [le Shakti potentiel] vient et ouvre et fait en sorte que le son [le mot] est entendu [par le cœur, le Vav], typisant la liberté [de l’ignorance] et l’affranchissement des esclaves et des enchaînés.

C’était par le son [le mot] de [Daath dans] le shofar que les enfants d’Israël [le cœur, Tiphereth] sortit d’Égypte, de sorte qu’il sera toujours, ci-après, le héraut de la liberté et de la délivrance. Telle est l’explication ésotérique [alchimique] de la lettre Hei [dans la gorge, Daath].» – Zohar

Le souffle du shofar qui est traditionnellement fait en terre sainte et en de nombreux endroits du monde symbolise le don de la doctrine, la connaissance de la Kabbale et de l’Alchimie que toutes les âmes doivent recevoir à travers leur cœur, afin de se libérer de l’esclavage mental de leur ego. Oui, nous sommes esclaves de nos propres défauts psychologiques, vices et erreurs. Ainsi, le souffle du shofar ne signifie pas ce que les gens pensent littéralement, que c’est le souvenir des Israélites qui étaient esclaves en Égypte et que Moïse le héraut de la liberté est venue pour les libérer de leur esclavage au moyen de la loi qu’il leur a enseigné à ce moment-là; car l’Exode est un symbole alchimique d’actualité. Les gens qui étudient l’histoire tentent de trouver dans les documents anciens qu’un prince de l’Égypte nommé Moïse qui a emmené les Israélites en Exode, parce qu’ils interprètent tout littéralement. Ils ignorent que alchimiquement Moïse représente la volonté, que nous devons développer à l’intérieur, et que la connaissance, Daath, que Moïse a livré à ce moment-là, est représenté dans le shofar qui représente alchimiquement aussi la moelle épinière avec laquelle nous devons travailler, peu à peu, en équilibrant notre mental, cœur et sexe, afin d’entrer dans le royaume spirituel de Dieu, la terre sainte de l’esclavage. En ce moment, psychologiquement parlant, spirituellement parlant, nous sommes esclaves de nos egos.

blake-resurrection

Cette image de la résurrection de Jésus est en relation avec le souffle du shofar. Jésus est appelé le Verbe. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec des Dieux, et le Verbe était Dieu. Lorsque la résurrection spirituelle se passe en nous alors notre Yeshua intérieur, notre Sauveur intérieur, ouvre la gorge, Daath, et fournit la doctrine de la résurrection, qui est la vraie doctrine de l’Exode que nous devrions étudier. La résurrection n’est pas ce que pensent les ignorants, que, dans l’avenir, nous allons ressusciter physiquement parlant avec l’ego très gras comme nous l’avons. Ce type de résurrection Draculéenne est juste pour les démons. Nous devons d’abord annihiler Dracula, notre ego, afin d’avoir le droit de la résurrection, spirituellement parlant.

Continuons maintenant avec le troisième espace ou section.

caduceus-colorful

Le troisième espace ou section [est le secret de l’unité de יהוה Iod-Hei-Vav- Hei, il] contient la [Tephilah תפילה, prière] Shema (שמע):

«Écoutez Oh Israël, [dans la copulation alchimique sexuelle] יהוה notre Elohim est un Elohim» [Deutéronome 6: 4]

Il contient un commentaire sur la lettre Vav [ou serpent d’airain mis sur une perche, la moelle épinière] qui procède de [Jah-יה] l’ [union des] deux lettres [Iod et Hei qui sont] devant lui [devant le Vav, mieux dit, devant deux lettres Vav ou plutôt, Vav et Zayin. (Ida et Pingala, représentant les cordons nerveux masculin et féminin ainsi que les moelles épinières masculine et féminine qui forment la forme de la lettre Chet). Chet, Iod et Hei s’épelle Chaiah חיה, qui est la vie divine dans Yesod qui descend de Jah (יה) en Daath] et que [les célibataires hommes et femmes subliment à travers le Pranayama et que mari et femme doivent élever à travers leurs moelles épinières lorsqu’ils unissent leur Iod-Hei, Lingam-Yoni au moyen de la copulation alchimique sexuelle], lorsqu’ils unissent leur [Chaiah חיה ou Shakti potentiel] [en Malkuth, la deuxième Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei]. – Zohar

En ce qui concerne les prières, le Maître Samaël Aun Weor demanda alors qu’il était en agonie au cours de son processus de résurrection, «Pourquoi les gens font tant de bruit dans les rues?» Ils lui répondirent: «C’est parce qu’aujourd’hui c’est un jour religieux et les gens sont heureux de vénérer la vierge de Guadeloupe.» Alors il a soudainement souri et a dit, «les pauvres, ils ne savent pas comment vénérer la Mère Divine, le serpent d’airain. Ils ignorent que c’est seulement au moyen de la transmutation de l’énergie sexuelle à travers le Pranayama ou à travers l’Alchimie Sexuelle que nous pouvons vénérer vraiment notre Mère Divine.»

En effet, cette humanité est si endormie, et ils ne savent rien au sujet de la connaissance ésotérique kabbalistique des alchimistes. Ima Elohim, mieux dit Aima Elohim, doit être adorée dans la forge de Vulcain-Saint-Esprit.

Étudions maintenant la prière suivante.

«Le quatrième espace contient des mots de bénédictions et des menaces [à la congrégation des alchimistes, c’est-à-dire], à l’assemblée d’Israël, par le respect [des règles scientifiques de la Chasteté] par lesquelles ils [les alchimistes] devraient devenir les plus heureux et les plus puissants parmi les peuples du monde [de Malkuth]» – le Zohar

À savoir,

«Et si en effet vous obéirez bien aux commandements que je vous prescris aujourd’hui, à aimer [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] votre Elohim, et à le servir [alchimiquement] de tout votre cœur et de toute votre âme, il donnera la pluie [son Chaiah חיה] pour votre terre [physicalité] dans sa saison, la pluie du commencement et la pluie plus tard, pour que vous puissiez rassembler [mieux dit, transmuter] votre blé, votre vin et votre huile. Et il donnera l’herbe dans vos champs pour votre bétail, et vous mangerez et serez rassasier [spirituellement].

Prenez garde que votre cœur ne se trompe, et que vous vous retournerez et servez d’autres Elohim et que vous vous prosterner devant eux; la colère de [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] sera enflammée contre vous, et il enferma les cieux, afin qu’il n’y aura pas de pluie [Chaiah חיה], et la terre ne donnera pas de fruits [spirituels] et vous perdrez rapidement le bon pays que [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] vous donne.» – Deutéronome 11: 13-17

Eretz (ארצ, terre) signifie pour les Alchimistes leur physicalité. La pluie qui descend sur notre terre est la compassion d’en haut. C’est une pluie de lumière, d’amour, et de bénédictions qui entrent dans notre physicalité lorsqu’on sait comment vénérer Elohim dans l’acte sexuel. Mais, lorsque nous nous détournons de façon ignorante ces commandements alchimiques et pensons que ceux-ci ne sont pas nécessaires, nous ne pouvons pas alors recevoir la compassion et la lumière d’en haut. Lorsque nous nous détournons et servons de faux Elohim à travers nos egos lubriques, lorsque nous les adorons à travers la fornication, la lumière-pluie de Elohim se détourne de nous, «car יהוה Iod-Hei-Vav-Hei Elohim n’a pas fait plevoir [la compassion] sur la la terre, car il n’y a pas Adam pour vénérer le sol. Mais [à travers la Chasteté alchimique] il monta un brouillard de la terre, et arrosa toute la surface de la terre» (Genèse 2: 5-6). Ainsi, la Chasteté alchimique est le principal commandement de Elohim, car c’est à travers notre Sabbath, notre physicalité, notre Chavah, que nous sanctifions et purifions.

«Vous garderez donc mes paroles dans votre cœur et dans votre âme, et vous les liez comme un signe sur votre [phallus, Iod יד] main, et elles seront comme des fronteaux entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos enfants, parler d’elles lorsque vous êtes assis dans votre maison, et lorsque vous marchez par le chemin.» – Deutéronome 11: 18-19

Je suis assis dans ma propre maison en ce moment, dans ma propre physicalité et voilà pourquoi je suis en train d’enseigner à vos enfants ou archétypes d’Israël, que marcher sur le chemin, est marcher sur le chemin de la Chasteté, donc, car je suis en train de marcher sur le chemin, j’enseigne ces mots à vos enfants.

«Et lorsque vous vous coucherez et lorsque vous vous lèverez [spirituellement parlant]. Vous les écrirez sur les poteaux de votre maison et sur vos portes [de votre physicalité], que vos jours et les jours de vos enfants [archétypes] se multiplient dans le pays que [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei] jura à vos pères de leur donner, aussi longtemps que les cieux sont au- dessus de la terre.» – Deutéronome 11: 19-21

N’est-ce pas beau? Ceci, alchimiquement parlant ne signifie pas que vous avez besoin d’appartenir à un certain groupe pour recevoir ces bénédictions. Cela signifie que si vous effectuez ces mots dans votre pays qui est, dans votre physicalité, alors le ciel est ouvert pour vous. Ceci est appelé la vénération alchimique. Nous devons vénérer, adorer un seul Dieu, qui est Elohim à l’intérieur de nous. Jésus a dit:

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu [Jehovah Elohim-Binah] de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit [et de toute ta force]. C’est le premier et grand commandement. Et le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Sur ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. Matthieu 22: 37-40

Voyez-vous la vénération et la compassion dans ces premiers commandements? Voilà ce que Moïse et Jésus ont enseigné. D’abord, nous aimons et vénérons notre Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de tout notre esprit et de toute notre force, qui est, la force sexuelle; c’est vénérer; qui est le premier commandement. Le second c’est faire preuve de compassion et d’amour de votre prochain comme vous aimez votre Être, votre Dieu intérieur. Cela signifie, enseigner la même doctrine que vous pratiquez, de sorte que votre voisin puisse aussi se développer spirituellement. Tel est la signification de ces deux commandements que nous avons déjà parlé dans des conférences précédentes.

Cette תפילה prière dévotionnelle connote la dernière Hei ou quatrième lettre du nom divin [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei], qui est, formée à partir et en y incluant les trois autres lettres précédentes [ou prières]. – Zohar

En étudiant ces quatre תפילין Tefillin ou Prières liées au saint nom de Dieu, le Tatragrammaton, nous nous développons spirituellement basés sur notre physicalité. Voilà ce que nous devons comprendre. Quand nous étions en Israël nous avons observé dans les rues beaucoup de religieux orthodoxes, qui étudient ces phylactères ou תפילין Tefillin mais qui les interprètent littéralement. Ils portaient ces תפילין phylactères Tefillin attachés à leur tête et leur bras gauche, qui représente la colonne de gauche.

Ces phylactères ou paire de petites boîtes noires en cuir, attachées au front et au bras gauche symbolisent la עור peau, Malkuth, l’animalité que nous devons contrôler; qui se rapporte au côté gauche de l’Arbre de Vie, nos penchants instinctifs charnels mauvais que nous avons à l’intérieur de Malkuth, que nous devons transformer. C’est la raison pour laquelle ces phylactères doivent être fermement serré autour de notre bras gauche. En rapport aux deux cordons alchimiques nommés en Sanskrit Ida et Pingala, le phylactère gauche est le symbole de l’Ida. Intrigant, Ida et Pingala sont des mots Sanskrits, pourtant, quand nous écrivons Ida en Hébreu nous écrivons comme ידע, ce qui signifie savoir comment avoir des rapports sexuels, ou ידה qui signifie bras, ou אידה évaporer, tous ces mots sont alchimiquement liés à «Ida» le côté gauche de l’Arbre de Vie et le phylactère du bras gauche.

Maintenant, lisons la conclusion du Zohar:

A partir de ces observations, nous pouvons recueillir le sens occulte des prières ou phylactères. Ils sont vraiment des explications sur les lettres du Tetragrammaton ou nom divin [יהוה Iod-Hei-Vav-Hei en relation avec l’Alchimie Sexuelle] et par conséquent, les Écriture déclarent:

«Ta tête est comme un כרם אל Vignoble de Dieu», et aussi: «Et la דלת porte de ta tête est comme le pourpre.»

dionysus

Nous trouvons cette image du Dieu Dionysos, le Dieu du vin, qui est l’opposé de Bacchus, qui est adoré par ces gens qui, dans leurs grandes bacchanales, boivent beaucoup de vin et s’enivrent. Mais, Dionysos, son contraire, est l’aspect positif de l’Alchimie. Dionysos représente le vin de la transsubstantiation sainte ou transmutation sexuelle qui donne l’ivresse spirituelle lorsque nous le buvons. L’Alchimie a été enseignée à son temps en Grèce. C’est également lié à ce moment-là, lorsque les Israélites sont entrés dans la terre promise et lorsqu’ils sont revenus de là ils apportèrent beaucoup de marchandises, un lot de raisins parce que c’est ce que l’on trouve dans la terre promise, notre colonne vertébrale – beaucoup de fruits que nous recueillons de l’Eden lorsqu’on sait comment transmuter l’énergie sexuelle.

grapes

Voilà pourquoi la vigne de Dieu est liée à Karm-el. En d’autres termes, כרם אל est un endroit comme Eden, le jardin du Seigneur, où l’on trouve des fruits et des biens. «Et la porte de ta tête est comme le pourpre,» en effet, car elle est liée aux raisins qui sont habituellement pourpres.

Maintenant «Daleth» signifie ouverture, ou porte mais, dans ce verset est souvent traduit par cheveux, qui en Hébreu est שיער Saar.

Le mot שיער Saar signifie aussi désert, qui est ce que nous avons dans notre tête. Lorsque nous transmutons alchimiquement toutes les forces ou énergie sexuelle, nos cheveux se transforme en un désert sauvage. Alors nous comprenons la parole de Dieu parce que notre tête est en train de devenir notre Tefillin.

Donc, Daleth vient de la racine du mot דל dal, qui signifie pauvreté, symbolisé par la prière phylactère תפילה du bras gauche, car celle de la tête symbolise la richesse ou la prospérité, et il est en outre ajouté: «le Roi est maintenu dans ses tresses», ce qui signifie que le nom divin de Dieu est dans les quatre compartiments du phylactère [de la tête]. Quiconque porte les phylactères [mieux dit, quiconque transmute son énergie sexuelle] porte la ressemblance divine, car en tant qu’ [Chaiah חיה] essence divine [de Jah-יה  est physiquement Chavah, חוה – en tant que vie sexuelle masculine et féminine] exprimées en יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, de sorte que l’alchimiste devient auditeur de son image. En outre, il est dit: «Homme et femme ils les créèrent», donc les phylactères symbolisent aussi la [vie sexuelle, Chavah-חוה en Malkuth] de l’homme et de la femme, que lorsqu’elle est prise [mieux dit, sublimée] ensemble [entre mari et femme] forme [dans l’acte sexuel] une unité ou un ensemble. Tel est le symbolisme des phylactères ou des prières. – Zohar

C’est l’ensemble de l’explication de ces phylactères du dixième précepte alchimique qui se rapporte à la vénération – comment nous devons vénérer notre Dieu intérieur afin de développer cette compassion à l’intérieur. Habituellement, les gens qui effectuent la vénération religieuse pensent que vénérer un seul Dieu c’est croire en une divinité en dehors de nous, et ne pas faire une image signifie ne pas vénérer une statue d’un Dieu en dehors de nous. Ces concepts sont des interprétations religieuses erronées, parce que Dieu est à l’intérieur et non pas en dehors de nous. C’est pourquoi cette physicalité nous est donnée afin de savoir comment adorer et vénérer Dieu à l’intérieur de nous. Tel est le premier commandement. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu avec ta tête, mental, ton cœur et de toute ton âme, et de toute ta force, qui est ta force sexuelle. Lorsque nous faisons la vénération, nous exerçons alors la compassion dans différents niveaux à notre voisin de cette force que nous avons accumulé lorsque nous vénérons notre Dieu intérieur, qui est en-haut, dans les dimensions supérieures, mais à l’intérieur pas à l’extérieur. Dieu en vous donne la doctrine. Comment allez-vous rassembler physiquement les forces solaires divines si vous ignorez l’anatomie spirituelle et psychologique de votre propre nature et si vous ignorez la clef de David, celle qui ouvre, et personne ne ferme; et se ferme, et aucun homme n’ouvre.

Vous adorez ce que vous ne connaissez pas: nous [les alchimistes] adorons ce que nous savons: car le salut est [de Yew] des Juifs. – Jean 4: 22

Je connais tes œuvres: voici, je mets devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom. Voici, je ferai d’eux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. – Apocalypse 3: 8-9

Les gens ne savent pas comment adorer Elohim. Ils pensent qu’en croyant seulement qu’il existe un seul Dieu, il suffit, nonobstant, il y a des millions et des milliards de gens qui croient en un seul Dieu, à savoir, les Musulmans, les Juifs, Zoroastriens et Chrétiens, mais ils ne reçoivent rien spirituellement. Vous devez être un Alchimiste – et pour être un alchimiste vous avez besoin de la clef de David – afin de recevoir spirituellement. Et, nous devons mettre en pratique ce que nous prêchons ou autrement nous devenons des Maruts, Hasnamussen.

Le Onzième Précepte

Maintenant étudions le onzième précepte afin de comprendre encore mieux.

Le onzième précepte fait référence aux Lévites [mieux dit, les Alchimistes] et le don de la dîme sur les grains, et le produit des arbres fruitiers. – Le Zohar

Nous trouvons les lois qui parlent de la sexualité dans le livre du Lévitique dans la Bible, qui est pour ceux qui transmutent leur énergie sexuelle. C’est la raison pour laquelle nous trouvons beaucoup de déclarations sexuelles dans le Lévitique, parce que ceci est pour les alchimistes qui connaissent la prêtrise de Yesod. Les gens qui lisent le Lévitique littéralement et qui sont fornicateurs ne savent pas ce qu’ils lisent. Lévitique est précisément un livre pour ceux qui connaissent le mystère de l’Alchimie.

priesthood

«Et Elohim dit [aux alchimistes], voici, je vous ai donné [le חיה Chaiah ou âme du mercure de] chaque herbe portant la [זרע zera semen ou mercure brute ou] graine, qui est sur la surface de toute la terre et [חיה Chaiah ou âme du mercure] de chaque arbre, qui est le fruit d’un arbre qui donne du [זרע zera] semen ou [mercure brute ou] graines; pour vous, elle sera pour la nourriture.» [Genèse 01:29] – Le Zohar

Voyez-vous la beauté de cette déclaration? Nous avons déjà expliqué que pour vénérer Dieu, nous devons savoir comment transmuter notre énergie sexuelle. Pour accumuler cette lumière solaire dans notre énergie sexuelle, nous devons savoir comment manger parce que la lumière solaire est dans la graine, dans le grain, et voilà pourquoi le pain est toujours adoré parce que nous faisons du pain avec du blé et d’autres céréales aussi parce que dans le grain se trouve la vie solaire חיה Chaiah, du Saint-Esprit ou Jehovah Elohim.

En cette époque, des scientifiques sont en train de faire beaucoup de stupidités avec notre nourriture. Nous trouvons beaucoup de fruits qui ont été adultérés. Comment reconnaître un fruit qui a été adultéré? Facile, la graine n’est pas là et si ce fruit a une graine lorsque vous le plantez, il ne donne pas un autre arbre. Malheureusement, ces jours-ci, nous trouvons des raisins sans graines – une stupidité. En d’autres termes, les fruits sans pépins n’ont aucun Shakti potentiel, vie spirituelle, parce que le חיה Chaiah de Dieu n’y est pas. Lorsque nous mangeons ces fruits nous mangeons juste les Klipoth, les coquilles, mastiquant les éléments physico-chimiques pour nourrir votre corps. Mais qu’en est-il du Shakti potentiel que nous avons besoin de transmuter à partir de notre énergie sexuelle?

Alchimiquement, il est très clair que le חיה Chaiah est dans chaque herbe portant une graine et aussi dans les fruits d’un arbre produisant des semences. חיה Chaiah est la lumière solaire, voilà ce que nous devons comprendre. En cette époque nous détruisons la vie, חיה Chaiah de Dieu. Nous, en tant que alchimistes, lorsque nous allons au supermarché, nous devons lutter pour trouver des fruits dont la semence a חיה Chaiah, la vie de Dieu. Nous savons que si un fruit a des graines il a le חיה Chaiah du Logos solaire, la force de compassion de l’Ain Soph Aur qui descend vers Malkuth pour l’alimenter en énergie solaire, en Aur, en lumière, tout ce qui a la vie sur la surface de la terre. Ainsi, lorsque nous mangeons un fruit pur nous obtenons le חיה Chaiah que nous avons besoin d’accumuler dans notre énergie sexuelle. Ainsi, lorsque nous effectuons l’acte sexuel, nous transmutons et donnons la vie et la lumière à nous-mêmes. Ce sont les règles de l’Alchimie.

La loge noire, les démons et les ignorants qui croisent en greffant nos arbres fruitiers sont en train de détruire nos aliments. Maintenant, nous trouvons les fruits qui sont plus gros et une fête pour la vue et avec une bouche Peachy, mais ils sont des ordures. Si vous êtes un alchimiste ces fruits sont de la matière inerte. Si le fruit que vous mangez est naturel, bien pour vous. Si vous allez faire du pain avec du blé naturel, bien pour vous, mangez-le. De cette façon, vous aurez la lumière Christique en vous et ainsi vous êtes en mesure de croître et de se multiplier. La lumière solaire est en relation avec la bonne foi. En tant qu’alchimistes nous devenons de bons voleurs. Rappelez-vous qu’il y a un bon voleur et un mauvais voleur sur chaque côté du crucifié. Lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, nous sommes en train de voler la lumière et le feu de notre diable lubrique, de notre force sexuelle. Voilà pourquoi Jésus sur la croix regarde vers la droite et le voleur à droite lui demande, «Souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume.» Le royaume est ici. Ce voleur est un alchimiste. Il est très sage. Il transmute son énergie sexuelle et suit Jah-Chavah donc il a beaucoup de force. Il vole l’énergie solaire à partir de son propre corps. Jésus lui dit: «Aujourd’hui, je te promets que tu seras avec moi dans le paradis», parce que tu as le carburant pour cela. Le voleur à la gauche est un mauvais voleur. Pourquoi? Parce que, même s’il connaît l’Alchimie et la Kabbale, il fornique. Il va vers le bas parce qu’il est du bois sec, il n’est pas du bois vert, mais du bois sec et donc il va vers le bas. Vous pouvez connaître beaucoup au sujet de la Kabbale et beaucoup d’ésotérisme, mais si vous êtes un fornicateur – vous allez vers le bas. Le mauvais voleur est juste un figuier sans fruit.

Et voici, j’ai donné en héritage aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu’ils font, même le service du tabernacle de la congrégation. – Nombres 18:21

Et aussi,

Et toute la dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit de l’arbre, est יהוה: elle est sainte à יהוה. – Lévitique 27:30

Nous devons donner les dîmes. La loi, c’est la loi. Si nous sommes en vie ici, c’est parce que nous mangeons la vie de Dieu. Si vous êtes un prêtre ou un alchimiste qui aide l’humanité, le dixième est pour vous, pour votre service, dix pour cent de ce qui est à Dieu. En d’autres termes, vous recevez physiquement le Iod ou Shakti potentiel, mais ce Shakti potentiel appartient à Dieu. Si vous êtes un prêtre, si vous êtes un lévite, vous donnez la lumière donc vous devez recevoir de la lumière de Dieu. Voyez-vous cela? Si vous donnez la lumière, vous recevez la lumière sinon vous ne le faites pas. Telle est la Dîme. Expliquons en profondeur à ce sujet. Alors plongeons encore plus dans ce onzième précepte de l’Alchimie lié à la dîme afin de le comprendre.

Et le Roi de Sodome sortit à la rencontre d’Abraham… Melchisédek, Roi de Salem, fit apporter du pain et du vin [le vin nous rappelle les raisins et le pain, la semence de blé – blé réel – afin de porter cela à Melchisédek ] et il était sacrificateur du Dieu Très-haut. Et il le bénit, et dit: Béni soit Abraham de Dieu Très-haut, possesseur des cieux et de la terre: Et béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis dans ta [Iod יד] main. Et Abraham lui donna la dîme de tout [ce Shakti potentiel qu’il a réuni à l’intérieur]. – Genèse 14: 17-20

Le Maître Samaël déclare:

Dans son aspect exotérique ou public dans la loi Juive, la dîme est l’obligation universelle que tous les frères de la voie ont, qui est de contribuer loyalement une partie de leur revenu qui ne devrait pas être inférieure à la dîme dans une société libre et éligible ainsi, conformément à ce que le frère juge être plus opportun et efficace afin de soutenir la cause de la vérité et de la justice… – Les Trois Montagnes

Pour payer le loyer, pour payer l’électricité, pour payer quoi que ce soit dans ce monde, nous avons besoin de l’argent. Voilà pourquoi nous avons besoin de la coopération économique de tout le monde afin de continuer ce travail. En d’autres moments où les gouvernements de la terre ne demandaient pas les dîmes, ou ne recueillaient pas les impôts, beaucoup de gens apportaient des semences et des animaux aux sacrificateurs, les Lévites. Ainsi, ils se nourrissent eux-mêmes de ces grains ou ces animaux pour se soutenir physiquement et continuer la prédication. En cette époque, je ne pense pas que si les gens apportent des céréales et des poules ici, nous pouvons résoudre le problème du loyer, etc. Quoique si vous apportez du maïs ou n’importe quoi que nous avons besoin, c’est le bienvenu, votre collaboration est appréciée pour soutenir cette école, et chaque école; toute religion, toute organisation a besoin de l’aide de ses agents pour subsister dans ce monde physique.

Le Maître Samaël a également dit:

La dîme dans son aspect ésotérique ou secrète symbolise l’échelle des paiements dans le domaine de Neptune…

Il est incontestable que ici nous devons organiser les affaires avec les ennemis du Roi Licos (les Seigneurs du Karma). Il est indubitable que nous avons assassiné le Dieu Mercure, Hiram, et il est impossible de le réanimer en nous-mêmes, sans avoir déjà payé pour ce crime abject…

Par conséquent, la dîme devient un complément pratique et nécessaire du principe dynamique qui émane de l’étude profonde du dixième commandement, autrement dit: Nous devons considérer le mystérieux «Iod» qui est caché au milieu du delta central du sanctuaire de notre Être, comme une fontaine, le printemps, et la providence spirituelle de tous les centres intérieurs et divins de notre vie… Ce point de la dîme est clarifiée avec les paroles de l’Évangile:

Mais amassez-vous des trésors dans le ciel… Car où est votre trésor, là aussi sera cœur… – Matthieu 6: 20-21

Malachie 3:10 dit:

Apportez toutes les dîmes dans le grenier, qu’il y ait de la nourriture dans ma maison, et prouve moi maintenant ici-avec, dit le Seigneur des Armées, si je ne vais pas vous ouvrir les fenêtres du ciel, et versez en vous une bénédiction, qu’il n’y aura pas de chambre assez pour le recevoir. – Les Trois Montagnes

La Sphère de Neptune, l’Empyrée, est au sommet de l’Arbre de Vie. Kabbalistiquement c’est le plus grand aspect de Kether dans le monde de Yetzirah, dans le monde de la formation. Cela signifie que lorsque nous nous élevons initiatiquement de Malkuth à Kether dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation, il nous faut payer la dîme à Dieu Neptune. Pourquoi le Dieu Neptune? Qu’est-ce que Neptune a à voir avec elle? Neptune est Poséidon. Poséidon est le Dieu de l’eau. Nous avons beaucoup parlé de Elohim en tant que El-Ha-Yam le Dieu de l’eau et Elah-Yam la Déesse de l’eau. Ils sont les aspects masculin-féminin de Jehovah Elohim Binah ; ils gouvernent la Sphère de Neptune, la sephirah Kether, dans le monde de יצירה Yetzirah et עשה Assiah.

Et אלה-ים Elah-Yam dit, Faisons [עשה – AssiahMalkuth] Adam à notre image, selon notre ressemblance. – Genèse 1:26

Et יהוה אל-הים Jehovah El-Ha-Yam forma [יצרה – Yetzirah] Adam de la poussière de Adamah [AssiahMalkuth]. – Genèse 2: 7

Nous avons déjà expliqué que Kether gouverne Atziluth et Chokmah gouverne Briah et Yetzirah est gouverné par Jehovah Elohim Binah, le Saint-Esprit dont l’atome est dans la glande pinéale gouverné astrologiquement par Neptune qui contrôle les eaux sexuelles de Aima Elohim. Nous plaçons Neptune en Kether, dans le monde de Yetzirah. C’est la façon dont nous devons le comprendre. Les quatre mondes de la Kabbale sont Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah. Yetzirah est le monde de la formation et Assiah est le monde de l’action et de la matière. Nous devons contrôler les fluides de nos glandes sexuelles au moyen de l’Alchimie Sexuelle à travers les forces de Neptune dans la glande pinéale; ce sont les forces de l’Esprit Saint. Lorsque nous le faisons, nous élevons l’énergie de nos organes génitaux vers la glande pinéale et voilà comment nous acquérons la connaissance et la façon dont nous multiplions à l’intérieur. Voilà comment nous finissons avec les neuvième, dixième, et onzième préceptes selon le Zohar.

Questions et Réponses

Étudiant: Donc, vous avez ouvert avec une histoire à propos de Daniel. J’avais du mal à comprendre l’archétype qui est représenté par le Roi Darius dans cette histoire parce que le Roi Darius semblait compatissant à Daniel et il se réjouit lorsque Daniel a réussi à sortir de l’antre du lion, mais il a également transgréssé cette loi en disant n’adorez que moi et alors il a critiqué Daniel de ne pas suivre cette loi, alors Daniel a adoré son Dieu à la place du Roi Darius. Qu’est-ce qui se passe avec le Roi Darius?

Instructeur: Un roi, un Malachim en d’autres termes, est un maître du cinquième degré, comme Nebuchadnezzar parce Darius était le fils de Nebuchadnezzar. Ceci est un symbole à propos de l’initiation. Darius était dans son royaume comme dans tout le royaume, l’organisation de la Perse Uni au moment de Daniel. Il y avait beaucoup de gens qui étaient jaloux de Daniel et ce sont eux qui sont venus à Darius et dit que nous devrions vous respecter parce que vous êtes le roi. Que diriez-vous si nous faisons une loi pour trente jours – seulement trente jours et celui qui ne vous adore pas nous le jetterons à la fosse aux lions? Darius dit bonne idée je mérite le respect, mais ils l’ont fait dans le but de blesser Daniel. Alors Daniel, lorsqu’il a entendu cela, il a continué à faire l’adoration parce que lorsqu’un initié est sur le chemin il doit continuer à adorer seulement son Dieu intérieur. Le Roi Darius représente également l’intellect parce que l’intellect est le roi de ce monde. Voilà pourquoi Darius reconnaît que Daniel est un grand prophète et a beaucoup de connaissances et il est de Dieu, mais ses ennemis lui fait écrire cette loi pour lui faire du mal et maintenant il n’a pas le choix. Ils disent: «Vous l’avez signé Roi, alors jeter Daniel dans la fosse aux lions.» Voilà pourquoi le Roi Darius était inquiet car il a reconnu que Daniel était un maître, mais le Roi Darius contrôle le royaume – ainsi ceci est précisément une épreuve initiatique. Lorsque nous atteignons le niveau de la sphère de Neptune vous passez à travers cette initiation que vous êtes jeté dans la fosse aux lions dans les plans internes. Si vous ne réussissez pas c’est parce que vous n’avez pas de la compassion dont vous avez besoin de développer. Je me souviens du Maître Samaël Aun Weor en son temps, il a dit à d’autres missionnaires:

«Je vous parle ici de la façon de méditer et comprendre, et la Méditation est le chemin et je fais cela, mais laissez-moi vous dire une chose. Je suis au niveau de Neptune en ce moment et je dois payer ma dîme, mais avant cela je dois passer une certaine épreuve, qui est d’être dans la fosse aux lions. Ils m’ont mis à travers l’épreuve déjà trois fois et je ne l’ai pas réussit. Je ne sais pas ce qui me manque. Je voudrais voir comment vous réagiriez si un lion entre en ce moment dans cette chambre et un seul lion, dit-il, de voir, si vous prévoyez de ne pas avoir peur parce qu’un lion est une bête sauvage, mais une troupe de lions – pas un mais plusieurs. Donc, je n’ai pas passé l’épreuve ainsi je médite et j’investigue pourquoi je n’ai pas réussit à l’épreuve? Je n’ai déjà pas d’ego, donc je manque de quelque chose, qu’est-ce qui me manque? Je ne sais pas encore.»

Il a finalement passé l’épreuve parce qu’il a découvert qu’il devait montrer de la compassion pour les Seigneurs du Karma parce que lorsque vous êtes à ce niveau, ils viennent souvent à vous et disent: «Vous devez ce karma. Payez-le. «Et il répondit: S’il vous plaît pardonnez-moi ce karma», et ils disent: «Non! Vous devez le payer.» Voilà comment est la loi, si souvent nous devons faire face aux lions de la loi. Chaque fois qu’il a été placé dans cette épreuve, il ne se sentait pas tranquille envers les lions parce qu’il n’a pas développé cet amour envers le karma. C’est précisément ce que nous devons développer. S’ils collectent nos dettes, c’est parce que nous avons fait quelque chose de mal. Par conséquent, nous ne devons pas montrer d’animosité à ceux qui collectent les paiements karmiques. Ce n’est pas de leur faute. Ils ne sont que des juges de la loi et des policiers de la loi accomplissant leurs devoirs et nous devons y faire face, ainsi, lorsque dans les plans internes, nous voyons un lion entrant dans notre chambre, c’est un karma à payer. En effet, c’est terrifiant, si nous sommes éveillés, nous comprenons que le lion représente souvent le karma qui est contre nous. Ainsi, nous devons dire au Lion, «Merci d’être venu. Je dois quelque chose. Pas de problème.» Mais sentir l’amour dans la totalité de notre Être n’est pas facile. Lorsque nous vénérons notre Dieu et comprenons complètement avec la Conscience éveillée ce qu’est la compassion, et même si nous n’avons pas déjà d’ego comprenez que nous devons développer plus de compassion dans notre âme aussi. Ensuite, nous allons passer l’épreuve de la fosse aux lions, qui représente précisément les Seigneurs du Karma. Rappelez-vous, nous devons aimer notre prochain comme notre Être et les collecteurs du karma sont aussi nos voisins. Mais, là maintenant avec notre ego très vivant, je ne pense pas que nous aimerons les collecteurs d’impôts, nos voisins.

Étudiant: Vous avez parlé du Shofar et avez dit que le Iod ouvre le Hei dans la gorge en Daath. Vous avez parlé de l’ouverture des cinquante portes, est-ce que cinquante est lié au Pentalphe?

Instructeur: Oui, c’est en relation avec le penta alpha. Les 50 portes sont liées à la Mère Divine parce que la lettre Hei représente l’aspect féminin de Dieu et Dieu en tant que féminin a cinq aspects que nous étudions qui sont les cinq aspects de la Mère Divine qui sont: Mère Espace, Mère Nature, Mère Mort, la Mère à l’intérieur de nous psychologiquement et spirituellement, et la Mère fée (la Magicienne Élementale) qui se rapporte à la magie. Ce sont les cinq aspects qui se rapportent à Hei en-haut ou le shofar, parce que vous pouvez voir que la corne a la forme de la lettre Iod, mais lorsque vous soufflez, vous l’ouvrez et c’est le mot, la connaissance qui vient.

C’est en relation avec les cinquante portes, ce qui signifie que vous devez ouvrir les cinquante portes de la connaissance et de la sagesse en vous-même afin de recevoir la richesse de Elohim dans le monde de Yetzirah, le monde de la formation. Rappelez-vous, les pauvres représente le féminin, et les riches le masculin.

Bénis sont les [דל – dal] pauvres en esprit: car à eux appartiennent les [50 דלת daleth ou portes du] royaume des cieux. – Matthieu 5: 3

Étudiant: Dans l’une des diapositives précédentes dans laquelle vous aviez cette citation des Proverbes qui dit quelque chose comme si vous cachez vos yeux ou mettez vos yeux loin vous devenez un rabbin maudit. Est-ce pour cacher vos yeux à Dieu? Est-ce à cela qu’il fait référence?

Instructeur: Rabbi signifie Maître. Ainsi, un rabbin de malédiction signifie une Maître de malédiction. Lorsque vous vénérez Jehovah Elohim יהוה אלהים et que vous pouvez donner la doctrine, mais vous ne la donnez pas, alors vous détournez vos yeux des pauvres. Par conséquent, parce que vous détournez vos yeux des pauvres, Dieu ne vous donne pas la connaissance et ne vous donne pas la doctrine même si vous portez les phylactères sur votre corps, parce que c’est précisément ce que tous les kabbalistes font fidèlement afin de recevoir du ciel – ils mettent tous les phylactères sur eux-mêmes, mais ils n’enseignent pas aux pauvres. Ils pensent que donner c’est d’aller chez les voisins et leur donner quelques poulets ou de l’argent pour les soutenir. C’est une bonne charité, c’est également donnée. Mais, ce que le Zohar se réfère est le don de la doctrine de la Kabbale aux pauvres, la lumière du Zohar, afin de comprendre la Bible, la sagesse, etc.

Ainsi, c’est en donnant aux pauvres en esprit que vous recevez la richesse ou la sagesse du ciel. Si nous n’aurions pas donné cette conférence, cette doctrine, cette connaissance que nous avons obtenu grâce à de nombreux jours de méditation en étudiant tous ce qui est écrit dans le Zohar, alors, nous serions stagnants, nous ne recevons plus de lumière, donc, ce que nous vous donnons, oh filles de Jérusalem, est ce que vous êtes capable de comprendre et nous espérons que vous avez compris cette conférence et ce que nous avons essayé d’expliquer parce que la compassion et le dévouement vont avec les colonnes de droites et de gauche de l’Arbre de Vie, tout en contrôlant la colonne centrale, qui est la colonne centrale, la colonne vertébrale.

Si vous souhaitez recevoir, vous devez donner parce que Dieu est un donateur éternel. La loi du Christ est le sacrifice. Dieu, dit, vous voulez que je vous donne la lumière, alors donner la lumière aux pauvres, qui signifie aux ignorants, ceux qui n’ont pas les richesses dans le ciel. En cette époque les gens sont seulement concernés par les richesses dans ce monde physique, ainsi, nous trouvons beaucoup de millionnaires et des gens qui sont seulement préoccupés par faire plus d’argent pour devenir millionnaires. Personne ne se soucis des royaumes du ciel ou d’atteindre le ciel parce qu’ils sont seulement préoccupés par la physicalité, ils ne comprennent pas que quand nous mourons, nous ne prenons pas quelque chose de ce monde physique, mais seulement la doctrine, la connaissance et la sagesse que nous portons en notre âme.

La philosophie Gnostique dit que dans la vie nous devons résoudre une équation. La moitié de l’équation c’est survivre dans ce monde physique. L’autre moitié c’est développer la richesse dans le royaume des cieux. Les gens résolvent généralement la première partie de l’équation. Ils deviennent identifiés par la première partie de l’équation et oublient la deuxième partie de l’équation. Quand ils meurent ces âmes quittent tout ici. Alors, dans l’autre monde, ces âmes sont prises au tribunal du karma et là ils sont examinés: «Qu’avez-vous construit internement?» Ils répondent: «Eh bien dans le monde physique, j’ai eu ce bâtiment et…» «Nous ne nous soucions pas de cela. Nous nous soucions de votre spiritualité!» Ainsi ces âmes reviennent pour renaître dans un autre corps afin de faire plus d’argent. C’est le problème.

Merci beaucoup.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Compassion and Veneration

Fertilité et Maîtrise
Pacte de Feu