Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Kabbale de la Genèse

abraham-family

Abraham et Sa famille

Selon la Kabbale, les mots Araméens Seir Anpin et Nukva sont deux des dédoublements de la nature de Dieu qui se joignent dans une union conjugale spirituelle appelée le Jour du Sabbath. Le résultat d’une telle union devient ce que Jésus dans les Évangiles a appelé la deuxième naissance ou la naissance du nouveau corps des âmes gravées avec la nature du Saint Esprit de Dieu qui sont les vaisseaux pour l’effusion de la joie de Dieu.

Nukva est Araméen pour «femme» et a de nombreuses significations métaphoriques dans la Kabbale. Nukva est également connue sous le nom de Shekinah, un mot Araméen qui signifie «lieu de repos», la présence intérieure de la présence divine. C’est le principe féminin et réceptif de la Sephirah Binah, le Saint-Esprit.

Nukva correspond également à la Sephirah Malkuth, le «royaume», qui se rapporte au corps physique et au monde physique. La Kabbale Gnostique comprend que le principe féminin de Dieu est placé dans Nukva, Malkuth. L’âme de tout initié devient un Malachim (un roi ou une reine) en absorbant les principes féminins du royaume, leur corps physique. Ces principes féminins sont quelque chose qui ne peuvent être donné aux Malachim qu’à travers la réception volontaire du נשים במים יצירתי Nashim B’Mayim Yetzirati, eaux créatrices féminines de leur royaume, Malkuth, corps physique. Ainsi au sujet de Nukva Malkuth, il est dit qu’il n’y a pas de roi Malachim sans Malkuth, une reine ou un royaume.

Nukva est également appelé Bath, le mot Hébreu pour «fille»; la fille de Chokmah.

Dans le corps physique, Nukva représente les âmes archétypales collectives des initiés (Israélites) qui descendent de Tiphereth et restent enfermés dans leur ego, dans Malkuth, Egypte. Comme il est écrit:

«Et toutes les âmes qui étaient issues des reins de Jacob (Israël) étaient soixante-dix âmes: car Joseph (la Conscience, la Buddhata) était déjà en Egypte.» – Exode 1: 5

Tout le monde a Nukva à l’intérieur, que nous ayons un corps masculin ou féminin. Nukva est réceptive, féminine, seulement dans le sens métaphorique, et ne se réfère pas nécessairement seulement aux femmes physiques dans le sens littéral.

Comme l’indique le titre de la conférence «L’Entrée d’Israël dans Nukva», nous associons le nom Nukva à la «Terre Promise», dont vous vous souvenez peut-être que nous avons dit plusieurs fois que la Terre Promise est le Jardin d’Eden situé dans la quatrième dimension et au-delà. Nous avons également mentionné le mot Nukva dans la conférence «Le Parsufim» et nous l’avons associé aux femmes, mais dans le sujet de cette conférence, il est lié au mystère d’Israël, dont nous avons également parlé dans différentes conférences. Dans la Bible, le peuple d’Israël est plusieurs fois mentionné alchimiquement comme le עם סגולה, Om choisi, matière choisie.

«Car tu (אתה Atha, Aleph, Tav, Hei) est (עם קדוש Om Kadosh) matière sainte à יהוה Iod-Havah ton םלהים Elohim; יהוה Iod-Havah ton םלהים Elohim t’a choisi, pour que tu fusse un (עם סגלה Om – matière vertueuse) à Lui, entre tous les (עמים Omayim) troubles qui sont sur la surface de la terre.» – Deutéronome 7: 6

«Et tu diras à Pharaon: ainsi a dit Iod-Havah, Mon fils, Mon premier-né est Israël.» – Exode 4: 22

Ainsi, nous devons clarifier ce que le nom Israël signifie pour que nous puissions comprendre ce qu’Israël symbolise, et pourquoi les Israélites sont appelés le עם סגולה choisi, matière choisie, ainsi que «Mon fils, Mon premier-né», puisque le Christ, personnifié en Jésus (Tiphereth), est aussi appelé le fils de Dieu.

Pour commencer, expliquons kabbalistiquement le nom Israël; nous l’avons expliqué dans différentes conférences, et nous allons répéter. Israël ישראל est écrit avec les lettres Hébraïques suivantes: Iod, Shin, Reish, Aleph et Lamed.

Iod

Kabbalistiquement en relation avec l’Alchimie (Daath דעת), nous voyons que la première lettre י Iod du nom ישראל Israël correspond à la première lettre Iod du saint nom de Dieu, יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Comme vous le savez, ce nom sacré peut être interprété de plusieurs façons, mais nous insistons toujours sur le fait que la lettre י Iod est représentée dans la Sephirah Kether qui signifie «couronne» en Hébreu et représente le Père dans le Christianisme. La lettreי Iod en représentant Kether est associée au premier triangle de l’Arbre de Vie, à savoir Kether, Chokmah, Binah, les trois sephiroth qui représentent les trois forces primaires qui font une force, les trois saintes unité ou trinité, qui est représentée de plusieurs manières dans différentes religions. Ainsi, la lettre י Iod implique le premier triangle, le triangle Logoïque, dans le monde d’Atziluth, le monde des archétypes. Les archétypes sont précisément les prototypes de ces éléments qui doivent descendre dans la matière pour que l’univers, tout univers, tout cosmos, puisse apparaître. Le cosmos principal dont nous parlons toujours dans toutes nos conférences est le microcosme, qui est l’être humain. Donc, dans le monde d’Atziluth, ce י Iod contient ou symbolise les archétypes qui ont la propriété du feu. Souvenez-vous que la lettre י Iod est la première manifestation de l’Ain Soph Aur, qui est le troisième aspect de l’Inconnaissable Divin, la Lumière Illimitée ou Ain Soph Aur, qui est au-dessus de Kether.

Shin

La descente de ces archétypes depuis le feu (אש Esh) ou depuis la lumière (אור Aur), est représentée dans la lettre ש Shin qui dans la Kabbale est le symbole du feu. C’est pourquoi la lettre י Iod et la lettre Shin forment ensemble le mot יש Ish, qui dans la Kabbale et en Hébreu signifie «il y a» feu. יש Ish nous dit que le feu dont nous parlons vient du Iod en-haut et se manifeste toujours à travers les trois unités ou Iods de la lettre Shin, puisque la lettre Shin a la forme d’une fourche, un trident. Ainsi, la lettre Iod plus la lettre Shin forment le mot יש Ish, une tetra flamme ardente, puisque dans יש Ish «il y a» quatre flammes, quatre Iods, ainsi que dans le יהוה Tetragrammaton.

Donc cette lettre Shin qui symbolise le feu est toujours associée à la sephirah Daath qui est la sephirah du mystère. Daath signifie Gnose, connaissance. Nous avons déclaré dans nos conférences que l’Eden supérieur est Daath. Donc, ce Daath avec les sephiroth du premier triangle forment ce que nous appelons en Araméen «Arik Anpin.» Arik Anpin signifie «vaste figure», «énorme visage». Ainsi, ce visage énorme correspond à Kether, Chokmah et Binah, et c’est dans Daath, sa gorge, que nous trouvons la manifestation créative de cet Arik Anpin ou Adam Kadmon, qui est le Logos. Dans la Kabbale, cet Elohim est appelé le premier juste, qui dans Daath agit en tant que Jehovah Elohim. Ainsi, d’Arik Anpin dans Daath émane le deuxième juste qui est le Seir Anpin, la moindre figure, dont nous parlons dans la conférence «Le Parsufim».

Nous avons donc ici deux lumières justes, la première lumière est Arik Anpin, la vaste figure de Daath à Kether en-haut, et la deuxième lumière est Seir Anpin, la moindre figure, de Chesed à la sephirah Yesod en-bas. Ainsi, Seir Anpin, la moindre figure, est formé par six Sephiroth, et Malkuth, la septième, qui est tout au fond de Yesod, est ce que nous appelons Nukva, la mariée, la femme. La Nukva enferme le mystère de la moindre lumière en-bas, qui descend de la plus grande lumière au-dessus, qui à son tour émerge comme un dédoublement de la lumière abstraite de l’Ain Soph Aur.

En parlant du mystère de la lumière immanifestée de l’Ain Soph qui est au-dessus des visages manifestés grand et petit, Arik Anpin a dit à Moïse:

«Tu ne mettras aucun autre Elohim sur mon visage. (Et de l’Ain Soph) Tu ne feras pas pour toi aucune image taillée, ni aucune similitude (des Elohim) qui sont dans les cieux au-dessus, et qui sont dans la terre en-dessous, et qui sont dans les eaux sous la terre: Tu ne te prosterneras pas devant eux, et tu ne les serviras pas; car Moi (Binah) יהוה ton Elohim (ton Arik Anpin) suis un Elohim zélé, visitant l’iniquité des pères (Abraham, Isaac et Jacob) sur les enfants (Initiés) à la troisième (Hod) et à la quatrième (Netzach) génération de ceux (vos egos) qui me haïssent, et qui montrent de la miséricorde (Chesed) à des milliers d’entre eux (les âmes vertueuses) qui m’aiment et gardent mes commandements.» – Deutéronome 5: 7-10

L’Ain Soph renferme le mystère de la lumière abstraite; qui est au-dessus de Kether, l’énorme visage. Mais, une telle lumière abstraite a besoin d’un vaisseau pour se manifester dans l’univers entier dans n’importe quelle dimension. Un tel vaisseau s’appelle Nukva.

Nukva est matière, Terre, femme. Elle est ce que dans l’Hindouisme nous appelons la Mère Divine Prakriti, mais elle a d’autres noms. Ainsi, dans le mysticisme, dans le Judaïsme, dans la Kabbale, elle s’appelle Nukva. Les noms Arik Anpin, Seir Anpin, Nukva, ainsi que Shekinah qui signifie «gloire», sont des mots Araméens. Quand nous lisons dans la Bible «la Gloire de Dieu» nous lisons «la Shekinah de Dieu», ou l’aspect féminin de Elohim; c’est très caché. C’est pourquoi nous l’expliquons parce que dans les deux religions, le Judaïsme et le Christianisme, ils ne parlent pas trop de l’aspect féminin de Elohim parce qu’on croit que Elohim est un homme. Mais en effet, Kabbalistiquement le nom Elohim אלהים nous montre grammaticalement l’androgynisme ou les aspects masculin-féminin de Elohim אלהים.

En effet, la gloire, la Shekinah de יהוה Iod-Havah est cachée dans les quatre Iods de יש Ish, à savoir, la lettre Iod et la lettre Shin, qui symbolisent respectivement l’Ain Soph et Kether, Chokmah, Binah. La gloire, la Shekinah, a cinq aspects ardents, cachés dans les cinq lettres Iod sous la forme des lettres Aleph et Shin du mot Hébreu אש Esh, qui signifie feu. La Gloire de אש Esh, feu, est en effet liée à l’Ain Soph et au premier triangle Kether, Chokmah, Binah et Malkuth, ce sont les cinq Iods ou cinq manifestations de Nukva dans les lettres Aleph et Shin qui dans leur descente depuis l’Ain Soph à travers les trois triangles de l’Arbre de Vie, se manifestent en tant que feu dans Malkuth, dans les différents niveaux de la matière.

Resh

Maintenant la lettre ר Resh de ישראל Israël, est la lettre qui représente ראש Rosh, la tête. Et la tête telle que nous la voyons toujours en plaçant un corps humain le long de l’Arbre de Vie est liée au triangle supérieur. La lettre Resh en elle-même nous montre que la gloire du feu de יש Ish, le Tetragrammaton, ou la gloire des quatre Iods de יש Ish, dont nous parlons ici, forment la couronne de Resh ou Ra, la tête ou triangle supérieur de l’Arbre de Vie, qui est l’Ain Soph Aur.

Resh ר par lui-même est ce que les Égyptiens appellent Ra, le Dieu Ra, qui est le symbole de la lumière et du feu qui est au-dessus de l’Arbre de Vie, au-dessus de l’univers, parce que le monde d’Atziluth représenté par le premier triangle de l’Arbre de Vie se rapporte à la septième ou à la dimension zéro; cette lumière ardente est bien au-delà de la compréhension ou de l’appréhension de ceux qui sont ici-bas dans Malkuth, la troisième dimension.

Jusqu’ici nous avons décrit les trois premières lettres d’Israël, qui s’épellent «Isra». Au-dessus de Malkuth se trouve Yesod, la quatrième dimension et au-dessus de Yesod, se trouve Hod et Netzach dans la cinquième dimension et au-dessus se trouvent Chesed, Geburah et Tiphereth dans la sixième dimension et au-dessus d’eux se trouvent Kether, Chokmah et Binah dans la septième dimension qui a émergé de la dimension zéro, qui est l’Absolu. Donc, comme nous le voyons Isra ישר forme le mot «ישר Yasher» signifiant, vertueux, direct, sincère, droit, ישר Yasher pointe vers le feu au-dessus de la tête, c’est la lumière de l’Ain Soph Aur, que nous devons atteindre depuis Yesod, ici dans Malkuth. Après Isra, nous trouvons El, qui en Hébreu signifie «Dieu». Ainsi kabbalistiquement et alchimiquement le mot ישראל Israël signifie: la Gloire des feux du Dieu Ra ou la Gloire des particules ignées du Dieu Ra. Tel est kabbalistiquement et alchimiquement parlant la signification du nom ישראל Israël.

Ainsi, dans le nom ישראל Israël est représenté tous les archétypes de «אל El» parce que comme nous le voyons ici, le nom ישראל Israël est lié à la Couronne, l’Ain Soph Aur sur la Tête ou Triangle Supérieur de l’Arbre de Vie, dans lequel se trouvent tous les archétypes qui doivent se manifester dans «אל El» qui est Chesed, notre propre Dieu individuel particulier ou Seir Anpin Intérieur.

Maintenant, dans la Kabbale, le mot «אל El» par lui-même, Aleph Lamed, signifie que א Aleph, le souffle de vie, en tant que la Sephirah Chesed, s’incarne pour la première fois dans le cœur. «אל El» est l’Esprit individuel ou chaque Seir Anpin, qui est ce que nous appelons en Grec la Monade. Monade signifie unité. «אל El» est traduit comme Dieu en Hébreu. «אל El» est le Ruach Elohim, l’Esprit de Dieu qui planait au commencement sur la surface des eaux. Ce commencement correspond à Daath, parce que quand nous lisons qu’au commencement des temps l’Esprit de Dieu se déplaçait sur la surface des eaux, macrocosmiquement parlant, cela fait référence à Daath parce que c’est dans Daath que nous trouvons ces cieux qui sont écrits dans la Genèse comme שמים Schamayim. Notez que le mot שמים Schamayim commence par la lettre Shin, symbole du feu et les lettres suivantes מים de Schamayim שמים signifient eaux en Hébreu. Donc שמים Schamayim sont des eaux liées à Shin. Et la lettre Shin correspond à Daath ; donc שמים Schamayim signifie alchimiquement le feu des eaux venant d’en haut.

«Et Elohim a dit: Que le firmament s’étende au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux.» – Genèse 1: 6

Au deuxième jour de la Genèse, les eaux supérieures furent séparées des eaux inférieures pour faire place à Shin, dans le firmament. Les eaux supérieures se réfèrent à שמים Schamayim dans Daath et les inférieures à מים Mayim dans Yesod. Les eaux inférieures pourraient également symboliser les océans, les fleuves, les lacs ou nos propres eaux sexuelles dans nos organes génitaux. Donc, c’est dans les eaux supérieures que l’Esprit Solaire en tant que Shin se déplace au commencement; «Planer sur la surface des eaux» signifie que la lettre Shin plane sur les eaux du ciel, le liquide céphalo-rachidien; la lettre Shin en tant que feu plane sur Ida, Pingala et Sushumna dans le système nerveux central qui est le trône de «אל El», Chesed.

C’est ainsi que nous voyons aussi que le י Iod de ישראל Israël correspond aussi au י Iod de יסוד Yesod, la sephirah qui entoure le סוד Sod, «le secret» י Iod de יסוד Yesod, qui est aussi le י Iod entre le םים Mayim, les eaux inférieures, nos fluides sexuels. C’est pourquoi, à l’intérieur de ce י Iod, se trouvent tous les archétypes ישראל d’Israël. Chesed est lié à םרם Abram, le père exalté. C’est la signification de אברם Abram en Hébreu. Abram אברם le père exalté est lié à Daath parce que c’est dans cette Sephirah que nous trouvons le père et la mère, Abba אב et אם Ama perpétuellement unis. Abba est Abram. Abba – Aleph – Beth signifie père en Hébreu. Ainsi Abram signifie père exalté qui pointe en-haut. Le grand prophète אברהם Abraham a existé; il est venu sur la terre pour représenter Chesed comme Jésus est venu représenter Chokmah, le Seigneur, le Christ. Chaque prophète représente une âme vivante dans notre Conscience.

Parlons des archétypes ou des éléments prototypes, des sephiroth qui composent la Monade, et que nous devons développer. Il est écrit que Chesed, Abram est le commencement de la descente des archétypes d’Israël dans Nukva, c’est-à-dire, le עם ישראל Om Israël, matière d’Israël venant d’Abraham dans Nukva. Comme vous le savez, les douze tribus d’Israël ont été délivrées dans Nukva Malkuth par Jacob (Tiphereth), Jacob (Tiphereth) était délivré d’Isaac (Geburah), et Isaac (Geburah) était délivré d’Abraham (Chesed). Dans אברהם Abraham-Chesed commence donc la descente des particules ignées de יש Ish venant de ר Ra, la tête, dans la poitrine, Chesed, en d’autres termes, Ishra ישר dans «אל El», Chesed, qui est précisément le commencement de עם ישר Yasher Om, la matière vertueuse, le סגולה עם Segula Om, matière choisie de אברהם Abraham dans Nukva שרה Sarah, venant de יצחק Isaac dans Nukva רבקה Rebeka, et de יעקב Jacob dans les Nukvas לאה Leah et רחל Rachel.

Toute l’histoire d’Abraham dans la Bible cache tout cela parce que c’est à travers la voie initiatique d’Abraham ou de Chesed que ce développement spirituel est traité dans n’importe quel initié. Ceci est expliqué à la manière Hébraïque parce que la langue Hébraïque dissimule tout cela à travers les mystères de la Kabbale dans la Bible Hébraïque.

Sur cette planète, dans cette race racine, tous les mystères de la Kabbale et de l’Alchimie étaient cachés dans la langue Hébraïque en raison du fait que dans la race Hébraïque de nombreux grands maîtres étaient incarnés afin de délivrer cette doctrine à des moments différents, afin que nous sur la Terre puisse la recevoir et c’est pourquoi nous la recevons. La plupart de ces mystères que nous expliquons ici sont écrits en Araméen dans le Zohar. Le Zohar est la discussion entre de nombreux maîtres de la Kabbale, des maîtres Hébreux, des maîtres Juifs. Abraham était un Juif, Moïse était un Juif, Jésus était un Juif, Paul de Tarse était un Juif, tous les prophètes de la Bible étaient des Juifs; oui, nous parlons de maîtres ou de rabbis. Rabbi, voilà comment nous disons le mot maître en Hébreu et en Araméen. Ainsi, le Rabbi Simeon bar Yochai (Araméen: רבן שמעון בר יוחאי Rabban Shimon bar Yokhai, a écrit le livre du Zohar et c’est sur la base de ce livre que le livre de la Genèse est compris.) Moïse celui qui a écrit la Genèse parle Hébreu et Araméen qui cachent la sagesse que nous expliquons ici.

C’est pourquoi Moïse a écrit dans le livre de la Genèse, dans la Bible, qu’Abram est venu d’Ur, mieux dit, באור כשדים BeAur כשדים Kshedim, c’est-à-dire, les Génies Archétypiques du monde d’Atziluth qui émane de l’Ain Soph Aur סוף אור אין parce que Aleph-Vav-Resh אור Aur signifie lumière en Hébreu et correspond à l’Ain Soph Aur. Donc, quand nous lisons qu’Abram est venu de אור Aur du כשדים Kshedim, la lumière des Génies Archétypiques Spirituels du monde d’Atziluth, il est clairement dit qu’Abram-Chesed est venu de la lumière de l’Ain Soph Aur. Ceci est vrai parce qu’Abram ou l’archétype Chesed, est un dédoublement, un développement de אור Aur, la lumière d’Arik Anpin au moyen de l’œuvre alchimique sexuelle du feu dans la Neuvième Sphère, Yesod (sexe), symbolisée dans les lettres Iod et Shin du nom de sa femme שרי Sarai dans Daath et du nom שדי Shaddai dans Yesod. Comme il est écrit:

«Et quand אברם Abram eut quatre-vingt-dix neuf ans (9 + 9 = 18 = 9), יהוה apparut à Abram, et lui dit: Je suis אל שדי El-Shaddai (le אל El Dieu du שדי Sheddi) marche devant moi, et sois parfait.» – Genèse 17: 1

Et voilà comment ici nous étudions la descente de cela parce que nous devons comprendre que chacun de nous a son propre Abram individuel particulier car chacun d’entre nous a son propre Chesed ou son propre Esprit ou son propre Ruach Elohim qui en Sanskrit est appelé Atman qui signifie «âme». Ainsi Atman, Chesed ou Abram, demeure au plus profond de notre Conscience. Chacun de nous a son propre Chesed. Ainsi, à travers Abram, l’archétype appelé Israël descend dans Nukva, la matière. Bien que pour que cela se produise, c’est-à-dire, pour que cela s’accomplisse, pour être accompli à l’intérieur de nous, nous devons connaître les mystères de Daath. En d’autres termes, nous devons être initiés car l’initiation est le commencement ou la voie pour que nous puissions comprendre le chemin.

Toute la transformation de אברם Abram en אברהם Abraham est faite à travers une initiation alchimique, quand notre אב Abba (notre Monade) entre dans Malkuth à travers les initiations alchimiques mineures et ensuite les sept sephiroth inférieurs à travers les initiations alchimiques supérieures ou majeures; c’est le moyen pour qu’Israël puisse entrer dans Nukva.

«Mon fils, garde le commandement de ton père, et n’abandonne pas la loi de ta mère: Lie-les continuellement dans ton cœur, et attache-les à ton cou (Daath).» – Proverbe 6: 20, 21

Dans l’Alchimie, Nukva symbolise le vaisseau, l’aspect féminin, la mère qui s’appelle אם Ama. Parfois nous l’appelons אים Aima parce que ce deuxième mot contient la lettre Iod. En Hébreu, il est prononcé אם Ama mais si nous voulons inclure le Iod, c’est אים Aima. Donc, sans Nukva, la Mère Divine, les archétypes ne peuvent pas descendre. Sans Nukva, les archétypes ne peuvent pas se développer.

Maintenant, à propos du mystère de Nukva, dans le livre de la Genèse, il est dit qu’Abram a épousé sa demi-soeur, appelée Saraï, comme il est écrit:

«Et Abraham a dit… Et pourtant en effet elle est ma sœur; elle est la fille de mon père, mais non la fille de ma mère; et elle est devenue ma femme.» – Genèse 20: 12

«Le nom de la femme d’Abram était Sarai… Mais Saraï était stérile, elle n’avait pas d’enfant.» – Genèse 11: 30

Sarai שרי signifie «princesse», la fille d’un roi. Sarai en tant que Minerve est le dédoublement de la tête de Zeus, le roi, qui en Araméen est Arik Anpin, à savoir, Kether Chokmah, Binah ensemble dans Daath.

eyesees

שרי Sarai: « ישיש Isis», ר Ra, l’Oeil-Voit

«Dis à la sagesse (חכמה Chokmah) que tu es ma sœur; et appelle la connaissance (דעת Daath) à ta compréhension (בינה Binah).» – Proverbe 7: 4

Sarai שרי est écrit avec les lettres Shin, Resh et Iod, שרי. Dans le nom שרי Sarai nous voyons les lettres Shin (symbole du feu) qui représente les trois forces primaires, et les lettres Resh et Iod qui sont liées à la tête d’Arik Anpin. Ainsi, dans le nom de Sarai, princesse, nous découvrons que Nukva, en tant que sagesse, est un dédoublement de Resh, la tête, et le Shin, la trinité, ou des trois forces primaires et du Iod de l’Ain Soph. Sarai שרי est placé au-dessus de la tête parce que la lettre Iod et Shin correspond à l’Ain Soph et le premier triangle, la couronne au-dessus de Resh, la tête. C’est pourquoi la sœur d’Abram est שרי Sarai.

Sarai שרי, la princesse, en tant que la Valkyrie, est l’aspect féminin de Iod-Havah Elohim, un produit de Binah, parce que la lettre Shin de שרי Sarai est toujours placée dans Daath. Donc שרי Sarai en tant qu’aspect féminin, Nukva, a les archétypes d’Isra ישר à l’intérieur de son utérus. Observez que שרי Sarai et Isra (Yasher ישר) sont épelés avec les mêmes lettres. C’est pourquoi il est écrit que שרי Sarai était stérile, ce qui signifie que les archétypes n’étaient pas encore développés dans le ה Hei de יהוה.

Donc, comme dans l’Hindouisme, Brahma et sa femme Saraswati sont des émanations de l’Être Suprême nommé Brahman dont Nukva est connu en Sanscrit sous le nom de Prakriti. À leur tour, les deux sont des émanations de Parabrahman, l’Absolu. De même, Abraham et sa femme Sarah sont tous deux des émanations de Iod-Havah Elohim, qui à leur tour sont des émanations d’Aelohim le אור Aur, la lumière, de l’Absolu.

Abraham et sa femme Sarah sont toujours représentés dans la Sephirah Daath comme Abba Elohim avec son épouse Ama Elohim. Le résultat d’Arik Anpin qui est Abba et Ama Elohim dans Daath est Chesed-Abram, le Seir Anpin. C’est pourquoi Abraham est appelé le père exalté.

Comment Saraï devient Sarah

Examinons maintenant les mots Abram et Saraï qui, en tant qu’Abraham et Sarah, deviennent le réceptacle de la première initiation. Parce que pour entrer dans Nukva, dans l’initiation, nous devons connaître le mystère du Tetragrammaton יהוה qui le fait à travers Abraham et sa femme Sarah. Pourquoi? Parce que c’est l’Esprit, Abram, Chesed, notre El individuel particulier, Dieu, à l’intérieur de nous, qui entre dans Nukva en suivant les ordres de יהוה אלהים Jehovah Elohim. Comme il est écrit:

«Et il (םלהים Elohim) lui dit, Je suis יהוה (Jah-Havah) qui t’a fait sortir d’Aur אור des כשדים Kashedim, pour te donner ce pays (Nukva) pour l’hériter.» – Genèse 15: 7

«Et אברם Abram tomba sur son visage et אלהים Elohim parla avec lui, disant: quant à moi, voici, mon alliance (l’Alchimie Sexuelle) est avec toi, et tu seras (אב Abba) père de plusieurs nations. Ton nom ne sera plus appelé אברם Abram, mais ton nom sera אברהם Abraham; car (à travers le premier ה Hei de mon nom יהוה) je t’ai fait (אב Abba) père de plusieurs nations.»

«Quant à Saraï, ta femme, tu ne l’appelleras plus Saraï, mais Sarah sera son nom (parce que j’ai changé la lettre Iod de son nom pour la seconde ה Hei de mon nom יהוה).» – Genèse 17: 4 5, 15

Ce n’est pas notre personnalité religieuse qui entre dans l’initiation. Quand nous recevons la connaissance de l’Alchimie Sexuelle et que nous commençons à travailler sur le chemin de l’initiation, Elohim à travers son Esprit (Chesed) féconde nos eaux sexuelles comme il est écrit dans la Genèse:

«Au commencement (Brahman, le) Elohim créa les (archétypes dans les) cieux et (Nukva) la terre. Et (Nukva) la terre était sans forme et vide; et l’obscurité était sur la surface de l’abîme. Et (Chesed-Abram ou Brahma) l’Esprit (Brahman, le) Elohim mouvait au-dessus des eaux. Et (Brahman, le) Elohim dit: Que la lumière soit et la lumière fut.» – Genèse 1: 1-3

Il ne dit pas que Joseph ou John Doe dit que la lumière soit, c’est Elohim qui l’a dit parce que Elohim est l’intelligence du feu, qui après avoir été sexuellement allumé se manifeste comme une petite voix à travers יהוה; ainsi Elohim à travers IAOH dit: «Sssss… Que la lumière soit.» Nous devons comprendre que Chesed est l’Esprit de Elohim à l’intérieur de nous, qui, avec la petite voix le fait à l’intérieur de nous. Donc, en d’autres termes, nous avons besoin de la coopération de El et Jehovah Elohim. Lorsque nous faisons le travail alchimique sexuelle, nous devons comprendre que notre physicalité, notre corps physique, est la partie inférieure de la partie supérieure de Chesed ou Esprit. Malkuth, notre corps physique, est aussi Nukva. Puisque Malkuth, le corps physique, est réceptif, dans la Kabbale, il est considéré comme «féminin» parce qu’il est un vaisseau qui reçoit les archétypes d’en haut, pour que nous puissions effectuer les travaux, la création de Jah-Havah Elohim en nous.

Pour les initiations mineures, il y a un mantra ou Pranayama que nous pouvons étudier dans le Livre Jaune pour transmuter l’énergie sexuelle; il est appelé le Pranayama Égyptien. Les mantras sont Ton – Sah – Ham et Ton – Ra – Ham. Le mantra Ton correspond à la puissance sexuelle et Ham correspond au cœur. Entre les mantras Ton et Ham on trouve les mantras Sah et Ra, qui forment ensemble le mot שרה Sarah, le nom du Nukva d’Abraham.

En Hébreu שרה Sarah est écrit avec trois lettres, Shin, Resh et Hei. Cependant, comme nous l’avons déjà expliqué, la princesse שרי Saraï est née de la lettre Iod, qui, avec la lettre Shin forme la couronne, Kether, sur la lettre Resh, la tête d’Arik Anpin, c’est la raison pour laquelle son nom est שרי Sarai.

À travers le Pranayama alchimique Égyptien, le feu ש, Shin, de la tête ר (Resh), descend à travers le Iod de שרי Saraï dans le Iod inférieur de Yesod (sexe). Ceci est le même Iod inférieur au bas de la forme des lettres Hei de יהוה; donc, c’est ainsi que le Iod de שרי Sarai se change en le Hei de שרה Sarah. Les lettres Shin ש et ר Resh de שרה Sarah se rapportent aux forces solaires ardentes de RA dans notre tête; quand nous respirons ces forces solaires descendent à travers notre système nerveux central et fécondent les forces lunaires créatives du Iod du ה Hei, la Nukva dans notre appareil génital.

Donc, à la fin des noms שרי Saraï et שרה Sarah nous trouvons les lettres Iod-Hei du nom יהוה, la dualité solaire-lunaire exprimée par la Nukva en-haut dans la tête et en-bas dans les parties génitales.

La princesse שרי Saraï qui est alchimiquement métamorphosée en שרה Sarah, symbolise l’aspect féminin en-haut et en-bas de Elohim. Cette division des forces créatrices féminines de Elohim est représentée dans les deux lettres Hei de son nom יהוה, ou comme il est expliqué dans la Genèse:

«Et Elohim créa Adam à son image, à l’image de Elohim il le créa; homme et femme il les créa.» – Genèse 1: 27

Au commencement, Adam a été créé homme-femme, androgyne. Pour activer l’aspect féminin d’Adam, יהוה אלהים Iod-Havah Elohim sépara Adam en homme et femme. Elohim a pris le Iod de la tête d’Adam et le mis dans Yesod (sexe). Et dans l’homme le י Iod s’est allongé et est devenu la lettre ו Vav, le phallus; et dans la femme le י Iod s’est diminué et est devenu le clitoris, c’est-à-dire, le י Iod inférieur dans la forme de la lettre ה Hei, qui est à la fin de חוה Chava-Eve et שרה Sarah. De même, שרי Sarai émerge de la tête d’Adam Kadmon et en descendant dans Yesod elle devient שרה Sarah. Donc, la division des sexes en homme et femme ou la division des deux forces dans le Iod de Yesod (sexe) est contrôlé à partir du Iod et Hei de בינה Binah, l’Esprit Saint, dans la glande pinéale. La force sexuelle qui émerge du cerveau en-haut est une force active masculine qui se transforme en un aspect réceptif féminin dans les parties génitales en-bas, mais les deux sont toujours liées à la force sexuelle de Binah. Voilà pourquoi nous affirmons toujours que de l’Esprit Saint Binah émerge la Mère Divine pour qu’ils deviennent nos Abba et Ama intérieurs. C’est précisément la signification de la dualité de Binah dans Daath.

La Mère Divine שרי Saraï et שרה Sarah sont les deux aspects de Nukva qui correspondent à יה Jah, Atziluth et Assiah, qui se rapportent à Abram et Abraham, le Père exalté. Brahma et ses deux épouses Saraswati et Gayatri, de même, Abraham, le père exalté, pour amener les archétypes d’Atziluth dans Assiah a besoin de l’aide de ces deux aspects שרי Sarai שרה Sarah, le vaisseau féminin, la Nukva. Et voilà pourquoi dans la vie de chaque prophète apparaît toujours l’aspect féminin, la Nukva, comme l’aspect supérieur et inférieur de la Mère Divine.

Égypte

La Genèse a déclaré qu’Abram descend d’Ur et va en Canaan et de là va en Égypte. Parce que Jehovah Elohim (Shiva) qui est la Sephirah Binah lui dit:

AMON

«Sors de ton pays, et de ta patrie, et de la maison de ton père, va vers une terre que je te montrerai: Et je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand; et tu seras une bénédiction….» – Genèse 12: 1, 2

Ceci est la descente de Chesed, Abram, l’Esprit dans la matière qui est Malkuth, qui dans la Bible est appelé Mitzrahim מצרים, qui est traduit par Égypte.

Dans la Bible Hébraïque מצרים Mitzrahim est Égypte, qui est un symbole kabbalistique. Mitzrahim מצרים n’est pas ce que les gens pensent, le pays d’Égypte là en Afrique, au Moyen-Orient. Le mot Mitzrahim מצרים est un mystère alchimique. Les laïcs lisent toujours littéralement la Bible et ils deviennent confus. Tout ce qui est lié à la science de l’Alchimie qui est ce que nous parlons ici descend dans l’Égypte antique, autrement dit, dans la symbologie de l’Égypte, parce que tous les archétypes auxquels nous nous référons ici sont aussi bien représentés en Égypte, mais dans le language du passé qui n’était pas Hébreu. Tous les archétypes, tous les dieux et déesses que nous trouvons dans les murs des temples de l’Égypte sont une représentation d’Is-Ra-El; Ish יש, Ra ר, et El אל, vient d’Égypte. Tous les archétypes ardents יש Ish sont liés au Dieu ר Ra, tous sont sortis d’Égypte avec «El אל» Chesed, Abram. C’est la raison pour laquelle il est écrit:

«Quand ישראל Israël était un enfant, je l’aimais, et j’ai appelé mon fils hors de מצרים Mitzrahim Égypte.» – Osée 11: 1

Abram est venu d’Égypte, Moïse est venu d’Égypte, Jésus est venu d’Égypte, parce que dans l’Alchimie Égypte renferme le mystère de l’utérus, qui est Malkuth, מצרים Mitzrahim, Nukva, qui est ce que nous parlons ici. Dans Malkuth, comme nous l’avons expliqué dans les conférences précédentes, sont placés tous les archétypes. Tous les archétypes que nous avons besoin de développer sont placés dans Nukva, comme nous l’avons expliqué dans la symbologie du Jardin d’Eden. Comme il est écrit:

«Voici toute la plaine du Jourdain, qu’elle est bien arrosée, avant que יהוה Iod-Havah eut détruit Sodome et Gomorrhe, c’était même comme (Eden) le jardin de יהוה Iod-Havah, comme la terre de מצרים Mitzrahim, Égypte, comme tu vient jusqu’à Tzoar.» – Genèse 13: 10

Hagar הגר

Alors dans מצרים Mitzrahim, Égypte, Malkuth nous trouvons deux types de dévots, à savoir ceux qui sont esclaves de la matière physique et ceux qui ne le sont pas. Comme il est écrit:

«Et שרי Sarai la femme d’Abram (le vaisseau, Nukva) ne lui enfanta pas d’enfants, et elle avait une servante, une (מצרית Mitzraith) Égyptienne, dont le nom était Hagarהגר.» – Genèse 16: 1

Le premier type de dévot est identifié avec le monde physique, avec Hagar הגר, parce que tous ceux qui s’attache à leur physicalité, et à leur race et croyance venant de ce monde tridimensionnel sont esclaves du מצרית Mitzraith, l’Égyptienne Hagarהגר. Voilà pourquoi il est écrit:

«Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n’écoutez-vous pas la loi? Car il est écrit qu’Abraham avait deux fils (ou dévots), un par une femme esclave et un par une femme libre. Mais le fils de l’esclave est né selon la (l’orgasme de la) chair, tandis que le fils de la femme libre est né (à l’intérieur) à travers (l’Alchimie Sexuelle) la promesse. Maintenant, cela peut être interprété allégoriquement: ces femmes sont deux alliances. L’une vient du Mont Sinaï, enfantant des enfants pour l’esclavage; elle est Hagar. Maintenant Hagar est le Mont Sinaï en Arabie; elle correspond à la Jérusalem actuelle, car elle est esclave avec ses enfants (dévots). Mais la Jérusalem d’en haut est libre, et elle est notre (divine) mère (Nukva). Car il est écrit,

«Réjouis-toi, O (שרי Saraï) stérile qui n’enfante pas; Éclate et pleure à haute voix, toi qui n’es pas dans le travail (physique)!

«Car les enfants de la délaissée (Hagar) sera plus que ceux de (שרה Sarah) celle qui a (Chesed, Abraham) un mari.»

«Maintenant, vous, frères (dévots), comme Isaac, êtes des enfants de (l’Alchimie Sexuelle) la promesse. Mais comme à ce moment-là celui qui est né selon (l’orgasme de) la chair persécutait celui qui était né selon (Binah, le Saint) Esprit, ainsi il en est de même maintenant. Mais que dit l’Écriture? «Chassez la femme esclave et son fils (fanatique), car le fils (ou dévot) de la femme esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre (Nukva שרה Sarah).» Alors, frères, (alchimiquement parlant) nous ne sommes pas des enfants de l’esclave (de la race, de la croyance), mais de la femme libre (Nukva).» – Galates 4: 21-31

Hagar, la servante de שרי Saraï, est un symbole.

Nous avons expliqué dans des conférences précédentes que Malkuth a deux utérus.

L’utérus spirituel est lié à שרה Sarah. L’utérus spirituel est la moelle épinière. La Genèse l’appelle l’Arbre de Vie. Cet utérus spirituel lié à שרה Sarah, elle a besoin d’enfanter Isaac dans son utérus.

Mais, il y a un autre utérus dans Malkuth, qui est l’utérus de la מצרית Mitzraith, l’Égyptienne Hagar à l’intérieur du corps physique féminin. Ceci est l’utérus d’une femme, et cet utérus est une servante de שרי Sarai, qui représentent les feux fécondants de la tête qui descendent à travers la moelle épinière dans Yesod (sexe). L’utérus de la femme engendre des enfants pour le monde physique. Mais, notre moelle épinière engendre des enfants pour El, Chesed, Abraham. C’est la promesse. L’alliance avec Iod-Havah Elohim est remplie dans la moelle épinière, qui est de l’utérus auquel Dieu, El, Chesed, Abraham se rapporte et par lequel il est préoccupé.

Tous les dévots des religions sont nées dans l’utérus, dans l’utérus de Hagar. Tout le monde est un prosélyte du premier utérus. Lorsqu’Abram, Chesed, l’Esprit, descend dans מצרים Mitzrahim, l’Égypte, la matière, il veut accomplir les commandements de Jehovah Elohim, le Saint-Esprit, qui est l’énergie sexuelle. Mais il commence toujours, à engendrer, à créer dans le premier utérus qui est Hagar, qui représente la Nukva qui crée des prosélytes pour ce monde tridimensionnel. Hagar se rapporte également à cette Nukva, Sangha, église, temple, mouvement, religion ou groupe de personnes qui connaissent les mystères de la Kabbale, Daath, la connaissance, l’Alchimie, mais qui ne le remplissent jamais en eux-mêmes: ces personnes dévotes sont appelées dans la Bible «Ishmaël».

Voilà pourquoi il est écrit que Hagar engendra Ishmaël d’Abram. Mais, Sarah engendra Isaac d’Abraham. À travers l’Alchimie Sexuelle la force sexuelle créatrice, la force ardente spirituelle de la Nukva Sarah monte le long du canal médullaire jusqu’au cerveau, elle monte à travers le Brahma-nadi depuis Yesod, les organes sexuels dans le Chakra Muladhara jusqu’au Chakra Sahasrara, le chakra couronne, Kether. Donc dans Isaac et Ishmaël, nous trouvons une dualité.

Ishmaël

Le premier fils d’Abram est aussi l’enfant de Hagar, en Hébreu Ha-Gar ה-גר, signifie «prosélyte», Ishmaël ישמעאל, signifie, celui qui écoute Dieu. Comme vous le voyez, le nom Ishmaël ישמעאל commence par יש Ish – feu, Iod et Shin. Les lettres suivantes Mem et Ayin מע Ma se réfère aux tripes, les entrailles de Malkuth, notre physicalité, puisque Mem est le symbole de l’eau, la mère, et en Hébreu Ayin עין signifie les yeux, מע Ma dans le sens inverse est עם Om, qui signifie gens, matière, etc. Et comme nous le savons déjà «El אל» est Dieu. Ishma ישמע, la force ardente de ישראל Israël est délivré à l’intérieur de la mère, la Nukva Hagar. Alchimiquement, Ishmaël ישמעאל le premier fils d’Abram signifie que tous les éléments prototypes, archétypes du feu du Dieu RA «ישראל Israël» sont à l’intérieur du מצרית Mitzraith, l’Égyptienne Hagar, Malkuth, mais pas en activité, seulement en potentialité.

Les laïcs déclare que ישמעאל Ishmaël se rapporte aux Arabes, mais en effet Ishmaël représente tout dévot religieux dans ce monde physique parce que nous tous venons de Hagar qui est l’utérus, l’utérus d’une femme, dans Malkuth. Oui, nous savons que Hagar est le Mont Sinaï en Arabie et elle correspond à la Jérusalem actuelle, car la Jérusalem actuelle est esclave avec ses enfants (Juifs, Chrétiens, Musulmans). Par conséquent, Physiquement parlant, je suis Ishmaël, vous êtes Ishmaël, tout dévot religieux dans ce monde physique, que ce soit féminin ou masculin, Gentile ou Juif sont Ishmaël. Nous sommes le résultat de l’orgasme, le feu déchargé de l’Esprit Saint de Dieu. La Fornication a originé l’exil parce qu’Ishmaël était né en exil. Notre physicalité, la sephirah Malkuth, est une sephirah tombée, une sephirah déchargée. Nous sommes tous des Ishmaélites nés en exil, croyez-le ou non.

Physiquement parlant nous sommes tous des Kabbalistes, des collecteurs, des machines réceptrices d’énergie solaire, des enfants d’Abram, car au commencement l’esprit de Dieu qui plane sur la surface des eaux à travers la doctrine crée des prosélytes, c’est-à-dire, des dévots religieux Ishmaélites qui dans le monde physique écoutent la parole de Dieu ; puis plus tard, l’Esprit de Elohim en tant qu’Abraham, Chesed, l’esprit, au moyen d’Alchimie Sexuelle, crée Isaac dans la psyché de ces prosélytes ou dévots religieux. Ainsi, cela dépend de Chesed, le «El אל» Dieu intérieur du dévot. Donc, c’est pourquoi il est écrit que les enfants de l’esclave Hagar sont plusieurs milliers, mais les enfants de Sarah sont peu nombreux. Ou comme le Christ a dit alchimiquement:

«Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus.» – Matthieu 22: 14

«De mille qui me cherchent, un me trouve; de mille qui me trouvent, un me suit; des mille qui me suivent, un seul est mien.»

«Mais comme les jours de Noah, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme (Abraham). Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noah entra dans l’arche, et ne savaient pas jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous; ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme (Abraham). Alors de deux dans le champ (de Yesod); l’un sera pris et l’autre laissé. De deux femmes qui moudront au moulin; une (Sarah) sera prise, et l’autre (Hagar) laissée..» – Matthieu 24: 37-41

Isaac

Afin de créer Isaac dans Geburah qui est le fils d’Abraham et Sarah, nous avons besoin d’entrer physiquement dans l’initiation. Il est écrit dans la Bible que lorsque Abraham engendra Isaac il était âgé de cent ans. L’Âge dans l’ésotérisme est lié à des initiations. Cent ans est lié à la première création dans la colonne vertébrale. Lorsque l’Initié entre, physiquement, dans le chemin, alors son Être intérieur, son propre Chesed, son propre Abraham engendra à l’intérieur de son utérus qui est la moelle épinière Isaac et voilà comment Sah-Ra, les forces lunaires et solaires dans ce corps physique crée Isaac. Donc voilà comment nous atteignons cent ans. C’est l’âge symbolique de la première initiation des mystères majeurs.

Isaac est le résultat du développement de Geburah, notre Conscience divine en relation avec la Kundalini dans le corps physique. Dans la Genèse, cette Conscience divine, Geburah, est appeler Isaac. Isaac יצחק est écrit avec les lettres Iod, Tzadik, Chet et Kuf. La lettre Iod ainsi que la lettre Tsadik font le son latinisé IS de son nom; ce son nous rappelle les deux lettres Iod dans le nom Isis, ainsi que dans יצחק Isaac, le second Iod ardent d’Isaac s’élève sur le dos, la colonne vertébrale de la forme de la lettre Tzadik. Les lettres Chet et Tzadik «חק Chek», signifie suivre la loi. Voilà pourquoi, à la fin du nom Isaac יצחק se trouve la lettre Kuf dont la forme représente Resh, la tête et Zain, Ida, le pilier gauche de l’Arbre de Vie, la côté gauche de la moelle épinière, qui, comme une queue d’un (קוף Kuf) singe descend dans קליפות Klipoth (Enfer), sur la tête de Kuf nous plaçons le Capel קאפל, le cap que les Juifs et d’autres dévots religieux utilisent au-dessus de la tête, quand nous portons le קאפל Capel au-sommet de notre Kuf, cela signifie que nous sommes קדוש Kadosh, «saint» parce que nous transmutons notre énergie sexuelle. Le cap au-sommet de Kuf indique que nous sommes dans la Chasteté et que nous acquérons le premier niveau. Le cap est le premier niveau. Toute personne qui atteint le cap ou porte le cap indique qu’il est quelqu’un qui a atteint la première initiation. Oui, il y a beaucoup de gens qui utilisent traditionnellement le קאפל Capel, cap au-sommet de leur Kuf, mais ils ne savent rien au sujet de la Chasteté, parce qu’ils forniquent comme un קוף Kuf (singe) de קליפות Klipoth (Enfer). Même le Pape utilise un קאפל Capel, mais il ne sait pas cela parce qu’il n’a pas une Nukva, une femme. Parce que, pour qu’un homme dévot puisse élever le Iod d’Isaac, le Iod de Yesod (sexe) vers le Iod de Kether, le long de la moelle épinière (comme le Iod sur le dos de la lettre Tzadik), il a besoin d’une femme, il a besoin d’une Isis. Et si le dévot est une femme, elle a besoin du Iod, le phallus d’un dévot homme, son mari.

Comprenez, ce n’est pas une question de «Je crois parce que j’écoute la doctrine» donc je vais recevoir la première initiation des mystères majeurs en croyant, Non! Ce n’est pas comme ça.

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Que vous soyez un homme dévot ou une femme dévote vous avez besoin d’une Nukva, vous avez besoin de Malkuth, l’aspect féminin de Dieu ici-bas. Parce que comme vous voyez, pour qu’un homme et une femme puissent pratiquer l’Alchimie Sexuelle ils ont besoin de leur Nukva, qui est toujours présente dans leur physicalités masculine ou féminine. Donc, Ce n’est pas juste en croyant ou en appartenant à un groupe religieux que nous allons développer internement.

La Bible déclare qu’avant qu’Isaac naisse, Ishmaël naît. Ishmaël représente le résultat de l’Égypte. Comment les hommes vont avoir des enfants dans ce monde physique sans les femmes, ou vice versa? Ishmaël est né parce qu’une femme et un homme se sont sexuellement unis. Donc tout le monde au commencement engendre des enfants à travers l’orgasme de la chair. Nous savons tous cela. Ainsi Ishmaël représente les religieux dévoués qui connaissent le mystère de l’Alchimie. Nous pourrions dire que la première alliance qui sont des gens qui étudient la connaissance, qu’ils soient Juifs ou Hindous ou Bouddhistes, Chrétiens, n’a pas d’importance. Tant que nous sommes en train d’étudier la doctrine nous serons un Ishmaël. Dans ce monde physique, nous sommes tous des enfants de la Mitzraith-Égyptienne Hagar.

Ainsi, si nous voulons accomplir la promesse faite à Abraham, votre propre Esprit, alors nous devons transmuter l’énergie sexuelle et pour cela nous devons aimer les deux Iods de notre Déesse Isis intérieur dans l’acte sexuel, qui sont précisément les deux Iods d’Isaac יצחק qui est l’enfant qui est né dans la moelle épinière.

Ishmaël est né dans l’utérus d’une femme, mais Isaac est né de Sah-Ra dans la moelle épinière que ce soit la moelle épinière d’un homme ou d’une femme. Et c’est ce que le cap ou קאפל Capel, ou la lettre Kuf à la fin du nom d’Isaac יצחק symbolise. Voilà pourquoi le nom Isaac יצחק présente le חק Chok, les lois des mystères d’Isis, les mystères de l’Égypte parce qu’Isis est le mystère des lois de la Déesse en Égypte. Isis ישיש est alchimiquement écrit avec Iod et Shin parce que la femme, Malkuth, nos physicalités homme-femme font réjouir le feu du Saint-Esprit, אל שדי El-Shaddai, dans l’acte sexuel.

La première initiation est atteinte lorsque Abraham (Chesed, l’Intime du dévot) atteint cent ans dans Malkuth, et alors en haut dans le monde de l’esprit Abraham (Chesed) absorbe son fils Isaac (les feux de Malkuth à travers Geburah). Geburah est l’âme divine. Geburah est justice, Isaac, les feux venant de Malkuth montent dans Geburah. Donc, dans la première initiation des mystères majeurs Isaac, Geburah, et Chesed Abraham deviennent une flamme.
Et c’est pourquoi dans la Kabbale quand nous parlons d’Isaac, nous parlons d’Abraham, parce qu’Abraham et Isaac sont la même flamme.

«Personne n’est un maître par le seul fait d’avoir reçu la Première Initiation des Mystères Majeurs. Cela signifie seulement que l’initié est entré dans le courant qui mène au Nirvana.» – Samaël Aun Weor

Pour que l’âme humaine (Tiphereth) puisse atteindre la maîtrise, c’est-à-dire, l’union avec Chesed et Geburah, devenir une flamme, l’âme humaine (Tiphereth) doit absorber le feu venant des quatre fleuves d’Eden.

FourRiversOfEden2

Rappelez-vous, de Daath qui est l’Eden supérieur, un fleuve flue et se divise en quatre cours d’eau, les quatre Nukvas, à savoir, Sarah, Rebeka, Leah et Rachel. Les quatre cours d’eau du fleuve de la création, le rayon de la création, représentent les quatre éléments de l’Alchimie, ou les quatre Cherubim d’Ezéchiel. Le premier est le lion ailé, qui est Abraham, le feu du feu, Chesed. Le second est le taureau ailé qui est Isaac le feu de la terre, Geburah. Le troisième est l’aigle qui est Jacob, qui représente le feu de l’air, Tiphereth. Et le quatrième est l’ange qui est Joseph qui représente le feu de l’eau, Yesod. De Joseph émerge Moïse dans Malkuth-Égypte, l’homme à l’image de Dieu, qui est le résultat de toutes les initiations que nous sommes en train d’expliquer ici.

Tous les initiations d’Abraham venant d’Ur allant en Égypte et engendrant Issac avec Sarah est la recollection de toutes les initiations mineures, et la première initiation des mystères majeurs que le Chesed de chacun d’entre nous doit accomplir. Parce que c’est à travers ces initiations que peu à peu les douze attributs de Chokmah descendent, qui sont les attributs du Christ, ou archétypes d’Israël que nous avons besoin pour développer en tant qu’être humain. Dans Atziluth nous avons Chokmah, la seconde Sephirah qui est représentée par les douze signes zodiacaux.

Lorsque vous étudiez l’Astrologie et la Kabbale, vous trouvez que Chokmah est associé aux douze constellations du zodiaque. Ces douze constellations sont liées aux douze tribus d’Israël dans Tiphereth, qui en tant que lumières descendent à travers notre système nerveux central et réglés à l’intérieur de notre semen en tant que douze archétypes d’Atziluth. C’est pourquoi, après qu’Abraham, Chesed, termine la première initiation des mystères majeurs, après avoir absorbé les feux de Malkuth dans Geburah, Jehovah dit:

«En moi-même j’ai juré, dit יהוה (Iod-Havah – Chokmah dans Atziluth), car parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé (dans Malkuth le feu de) ton fils, ton fils unique: Que en bénissant je te bénirai, et je multiplierai ton semen. comme les étoiles des cieux.» – Genèse 22: 16, 17

Uranus et Vénus

Toutes les étoiles dans le firmament du zodiaque sont les archétypes, la lumière qui descend d’en haut dans chacun d’entre nous. Voilà pourquoi יהוה Iod-Havah, Chokmah, le Christ, la seconde Sephirah de la Sainte Trinité renferme ces douze archétypes. Et voilà pourquoi il est écrit que de Chokmah ces archétypes entrent dans Nukva, car Chokmah recueille cette lumière dans Atziluth. Savez-vous comment les cieux sont appelés en Grec? Ils sont appeler Ουρανός Ouranos. Voilà comment les cieux de Chokmah sont appelés; Ουρανός Ouranos. Voilà pourquoi Chokmah est astrologiquement associé à la planète Uranus. Ainsi, quand vous voyez Ουρανός Ouranos dans Chokmah, cela ne signifie pas la planète elle-même, mais ce que Ουρανός Ouranos signifie en Grec, c’est-à-dire, ciel. Les forces des archétypes dans le ciel, les douze constellations, les douze tribus sont comme des archétypes à l’intérieur de Chokmah à l’intérieur du zodiaque. Et c’est Ουρανός Ouranos.

Dans la mythologie Grecque, Uranus est le premier qui apparaît en tant que roi de l’univers. Uranus est précisément l’un parmi la trinité Grecque, à savoir, Uranus, Gaia et Eros, la Sainte Trinité en Grec. Ainsi, Uranus se rapporte à Chokmah qui est la sagesse, le Fils, le Christ, où les douze tribus sont les archétypes.

Eros est l’Esprit Saint. C’est facile à comprendre parce que le mot Érotique vient d’Eros. Cela signifie quelque chose de sexuel. Force sexuelle. Eros ou Cupidon qui en Hébreu est représenté par l’ange Anael.

Dans la conférence le Parsufim nous avons déclaré que la quatrième Nukva ou quatrième type de femme, qui est la Vierge Adepte est appelée Urania-Vénus, un nom associé à Eros-Cupido et Ουρανός Ouranos les cieux. Urania-Vénus une Vierge Adepte venant du ciel de Daath, autrement dit, une femme sur cette Terre qui atteint ce niveau de maîtrise est égale à Urania-Vénus, le quatrième type de femme, une femme supérieure. Maintenant, quelle est cette femme appelée Urania-Vénus? Bien, parlons maintenant de la mythologie Grecque et mettons de côté pendant un certain temps la mythologie Hébraïque. Entrons dans la mythologie Grecque.

Uranus, le roi des cieux a été sorti de son trône par Saturne, l’un de ses fils. Saturne représente Binah, le Saint-Esprit, dans l’Arbre de Vie. Saturne est l’archétype associé à Kronos, le temps. Kronos-Saturne avec son scythe (sa faux) castre son père Uranus. En d’autres termes, c’est facile à comprendre que le pouvoir sexuel du Saint-Esprit émerge du pouvoir sexuel de Chokmah. Parce que par la suite Saturne devient le roi de l’univers. De la castration de Ουρανός Ouranos, du sang tombe dans l’océan, dans Schamayim שמים, les eaux supérieures du ciel, autrement dit, l’océan Akashique, qui correspond à מים Mayim, les eaux dans Yesod (sexe) ici sur la terre. De la mousse de l’océan Akashique émerge Ἀφροδίτη Aphrodite, qui, en termes Romains est Vénus, la Déesse de l’amour. Donc, la fille de Ουρανός Ouranos, la fille de Chokmah est Vénus, Aphrodite, parce qu’elle est née de ἀφρός (aphros, «mousse») la mousse de ses testicules, et comme vous le voyez, par l’action du scythe (la faux) de Saturne, l’Esprit Saint, qui est Binah. Ainsi, Aphrodite, Vénus est Urania-Vénus. Ceci est en effet une belle symbologie. Voilà pourquoi Dante Alighieri, le grand Maître Italien, dit, très clairement dans sa Divine Comédie, en chantant à Urania-Vénus à Aphrodite dans le ciel, il dit; «Mère Divine, fille de ton fils», fille de Chokmah, il l’appelle, fille de Ουρανός Ouranos, Mère Divine Urania-Vénus, fille de Ουρανός Ouranos, le Christ, le Fils, le second aspect de la trinité parce que le second aspect descend avec tous les archétypes à l’intérieur de l’utérus d’Urania-Vénus dans la Terre. Voilà comment le Christ descend, se sacrifice, entre à travers Saraï, à travers Abraham en Égypte. Voilà comment ce mythe est renfermé les mêmes symboles de l’histoire d’Abraham. Nous trouvons ces archétypes, comme vous le voyez, non seulement dans la Bible, mais aussi dans la mythologie Grecque.

Tout le monde a cette belle Vénus à l’intérieur, mais dans le ciel. Si nous voulons qu’elle soit sur la terre, cette belle Vénus, fille de Ουρανός Ouranos doit monter dans notre colonne vertébrale, à travers une castration, mieux dit, à travers l’acte d’Alchimie Sexuelle, l’Esprit Saint castre les forces sexuelles de Chokmah de sorte que notre Mère Divine Kundalini puisse monter de la mousse de Yesod dans notre colonne vertébrale. La Kundalini est ce qui dans le Christianisme est appelée Marie, en Égypte Isis, elle a beaucoup de noms parce qu’elle est symbolisée dans de nombreuses religions comme Maia, Reah, Cibeles, etc.

C’est à partir des feux feminins de Vénus que notre Abraham intérieur enfante Isaac. Vénus est Saraï qui doit descendre du ciel et enfanter Isaac en tant que Sarah, à l’intérieur de nous. Ceci est le dédoublement de la force cosmique féminine à l’intérieur de chacun d’entre nous. Pour finalement créer Adam à l’image de Dieu à partir des eaux de la Genèse, parce que l’Alchimie Sexuelle est précisément le mystère de Daath, l’explication de la création d’Adam à l’image de Dieu, à travers l’initiation à partir des eaux sexuelles des cieux et de la Terre.

Ce n’est pas, comme beaucoup de laïcs le pensent, quand ils lisent la Bible littéralement que Dieu les a faits comme Adam à sa propre image. Mais, cela est écrit au sujet d’Adam, et non pas à leur sujet. Ils pensent que l’Adam de la Bible se réfère également à Ishmaël. En dépit de ce qui est écrit:

«Et Abraham dit à Elohim, ô qu’Ishmaël vive devant toi! Et Elohim dit, Sarah ta femme porte pour toi un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac et j’établirai mon alliance avec lui pour une alliance éternelle, et avec son semen après lui. Et comme pour Ishmaël, je t’ai entendu: Voici, je l’ai béni, et je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini; douze princes il engendrera, et je ferai de lui une grande nation. Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que Sarah t’enfantera à ce moment-ci de l’année prochaine. Et il cessa de parler avec lui, et Elohim quitta Abraham.» – Genèse 17: 18-22

Ainsi Elohim n’a aucune alliance avec Ishmaël parce qu’il est le résultat de l’orgasme de la chair. L’alliance de Chasteté n’est pas avec Ishmaël mais avec Isaac parce que c’est à travers lui que les forces d’Israël, les archétypes descendent dans Jacob, Tiphereth pour être développer dans chacun d’entre nous.

Donc, vous voyez, Israël est constitué par les archétypes, qui doivent devenir le סגולה עם Om choisi, la matière choisie dans chacun d’entre nous. Israël est la lumière de Chokmah, toutes les parties de l’Être, toutes les parties de Chokmah, de Ουρανός Ouranos, le ciel, constitue עם Om. Voilà pourquoi, dans la Kabbale nous disons qu’au commencement Israël émane de Chokmah et à travers Binah entre dans l’utérus de Sarah dans Daath et descend se dédouble à travers Abraham en Égypte. Étudions l’histoire dans la Genèse.

Après que Chesed atteint la première initiation des mystères majeurs qui est l’union de notre âme cosmique divine avec notre esprit à l’intérieur, nous devons continuer le chemin, car rappelez-vous que Malkuth est seulement le corps physique, le fond de l’Arbre de Vie. Nous avons besoin d’élever le feu créateur du Saint-Esprit dans tous les sept Sephiroth inférieurs pour créer Adam à l’image de Elohim à l’intérieur. Elohim est en-haut dans Daath, l’Eden Supérieur, mais il descend comme un fleuve dans Yesod, l’Eden Inférieur, pour nous aider.

Les Quatre Nukvas

«Et un fleuve sortit de l’Eden (Supérieur) pour arroser le jardin (l’Eden Inférieur); et de là (Daath) il se divisait, et est devenu en quatre têtes).» – Genèse 2: 10

Isaac (Geburah) suit la séquence des initiations. C’est Lui qui engendre Jacob (Tiphereth) dans Yesod, la partie supérieure de notre corps physique, à travers la seconde Initiation comme suit:

rebekah

«Et Isaac (Geburah) sortit pour méditer à la fin de la journée (coucher du soleil) dans le champ (Yesod): et il leva ses «עין Ayin» yeux, et vit, et voici, les chameaux venaient (de Chesed). Et Rebecca leva ses «עין Ayin» yeux (vers Geburah), et quand elle (de Chesed) vit Isaac (dans le champ de Yesod), elle descendit de son chameau (et le rejoint dans Yesod).» – Genèse 24: 63, 63

Isaac épouse Rebekah. Donc, Rebekah (de Chesed) épouse Isaac (de Geburah), c’est pourquoi avant la Genèse continue à parler de Rebekah, la Genèse dit:

«Là encore Abraham, Chesed, prit une femme, et son nom était קטורה Keturah (Geburah)…. Et Abraham (Chesed, à travers רבקה Rebekah) a donné tout ce qu’il avait à יצחק Isaac (Geburah). Mais aux fils des concubines, qu’Abraham avait (dans Malkuth), Abraham a donné des cadeaux, et les envoya loin de son fils Isaac, alors qu’il vivait encore, vers l’Est (vers Yesod), vers l’Est du pays (Tiphereth). Et les années de la vie d’Abraham avaient cent soixante quinze ans. Alors Abraham rendit l’âme et mourut dans une bonne vieillesse, un vieillard, et plein d’années; et fut recueilli auprès de son peuple.» – Genèse 25: 1, 5-8

Observez que la lettre ק Kuf dont la forme est la lettre Resh, la tête, est à sa droite, et la lettre Zain à sa gauche. Zain est Ida, le pilier gauche de l’Arbre de Vie, le côté gauche de la moelle épinière, qui descend dans קליפות Klipoth. Kuf est à la fin de יצחק Isaac, au milieu de רבקה Rebekah et au début de קטורה Keturah. Cela signifie que tous ces archétypes appartiennent à Geburah.

Ainsi, Abraham avait une autre concubine. Sarah était sa première épouse et sa seconde épouse était קטורה Keturah. Hagar הגר était sa première concubine, mais l’Écriture dit ici «concubines» au pluriel, mais ne nomme pas la seconde, ainsi Abraham eut deux concubines dans Malkuth, totalisant ainsi quatre femmes. Ainsi, ces quatre femmes sont les quatre Nukvas, les quatre fleuves de l’Eden. Alchimiquement, les quatre fleuves de l’Eden représentent toutes les forces sexuelles de l’Arbre de Vie liées aux archétypes qui sont toujours liés à Nukva, l’aspect féminin.

Il est écrit dans la Genèse qu’Isaac se marie aussi à ces quatre aspects de Nukva ou les quatre fleuves de l’Eden. Mais, c’est écrit de manière alchimique simple, comme suit:

«Et Isaac la conduisit à la tente (Yesod) de sa mère Sarah, et prit Rebekah, et elle est devenue sa femme; et il l’aima, et Isaac fut consolé après sa mère.» – Genèse 24: 67

Et Isaac conduisit רבקה Rebekah dans la tente (Yesod, la chambre alchimique) de sa mère Sarah, parce que les forces lunaire-solaire créative Sah-Ra dans Yesod étaient les forces de sa mère. Et Rebekah a pris (de Chesed) en tant que première Nukva, le Fleuve Gihon; et elle (קטורה Keturah, Geburah) devint sa femme, c’est le Fleuve Pison; et il L’aima (dans Tiphereth, le cœur), c’est le Fleuve Hiddikel; et Isaac fut consolé, après sa mère, c’est le Fleuve Euphrate (les deux polarités homme-femme, Sah-Ra dans Yesod). Pourquoi est-il écrit de cette manière? Pourquoi il n’est pas écrit Isaac a pris Rebekah comme sa femme et ses deux concubines comme Abraham?. Il est écrit de cette manière en quatre étapes afin d’indiquer que, quand Isaac conduisit Rebekah «dans la tente de sa mère Sarah», Sarah et Keturah et les deux concubines d’Abraham étaient dans Rebekah comme une.

Pourquoi la Genèse mentionne les quatre Nukvas d’Abraham, à savoir, Sarah, Hagar, Keturah et l’autre concubine puisque pour Isaac seul le nom Rebekah est mentionné comme quatre fleuves en un? Parce que chaque initiation commence dans Yesod, la partie supérieure de Malkuth, qui est l’Eden inférieur, où tous les quatre fleuves qui fluent depuis le fleuve de Daath, ont fusionné à nouveau ensemble comme une seule force sexuelle durant l’Alchimie Sexuelle, à savoir רבקה Rebekah: ר Resh, la tête, Chesed, le Fleuve Gihon; ב Beth, בת ראשי Beth-Rashi, Geburah, la fille de ma tête, le Fleuve Pison; ק Kuf, la lettre Zain qui émerge de la lettre Resh, la tête, Tiphereth, le Fleuve Hiddékel; et ה Hei la dernière lettre de Iod-Hei-Vav-Hei, Yesod, le sexe dans Malkuth, le Fleuve Euphrate.

Jacob et Esaü

Lorsque Chesed, notre Intime, commence à travailler dans la deuxième initiation des mystères majeurs nous travaillons avec ces forces qui sont représentées dans les quatre éthers ou quatre Tattvas de Yesod. Ce sont les quatre Nukvas qui viennent à nous à travers l’Alchimie Sexuelle, l’union sexuelle. Et c’est dans Yesod que la dualité lunaire-solaire de ces deux forces homme-femme ou quatre fleuves de l’Eden que Isaac engendre à l’intérieur de Rebekah deux enfants, Jacob et Esaü.

«Et quand ses jours pour livrer ont été remplis, voici, [il y avait] des jumeaux dans l’utérus de Rebekah. Et le premier est sorti (אדום Edom) rouge, tout comme un manteau de poil; et ils ont appelé son nom עשו Esaü (עשה Assiah (Malkuth)). Et après cela sortit son frère, et sa main tenait le talon d’Esaü; et son nom a été appelé יעקב Jacob.» – Genèse 25: 24-26

Dans Yesod (sexe), nous trouvons toujours la dualité lunaire-solaire de la force sexuelle de עשה Assiah, le monde de la matière et de l’action. Nous trouvons aussi cette dualité dans Daath, la gorge. Esaü est écrit עשו Ayin, Shin, Vav, qui signifie, tirer profit de עשה Assiah, le monde de la matière et de l’action. Et Jacob, יעקב Iod, Ayin, Kuf, Beth, représente l’ascension de la Kundalini dans la colonne vertébrale du corps vital de l’initié en volant la force sexuelle de עשה Assiah.

Ici, Jacob et Esaü représentent la dualité de Yesod-Malkuth, deux corps. Il est écrit dans le Zohar que עשו Esaü recollecte אד Od, les forces du שרפים Seraphim, le serpent venant d’Isaac (Geburah) dans עשה Assiah, le corps physique de l’initié. Mais, יעקב Jacob, dans Yesod (sexe), à travers la seconde initiation des mystères majeurs, recollecte אד Od et אב Ob les forces sexuelles créatrices gauche et droite de Geburah et Gedulah (Isaac et Abraham) venant des piliers de gauche et droite de l’Arbre de Vie. Dans l’Alchimie ces deux forces sexuelles sont appelées אב Ob et אד Od.

De Isaac (Geburah), nous recevons אד Od dans Yesod (sexe), qui devient la puissance sexuelle animale physique de עשה Assiah, עשו Esaü. De Chesed (Abraham), nous recevons אב Ob dans Tiphereth (cœur), qui devient la puissance sexuelle spirituelle de Jacob. Donc, les deux forces, animale et spirituelle, sont représentées dans la dualité d’Esaü et Jacob, respectivement. Jacob émerge de la sublimation de אב Ob, les feux de אברהם Abraham et אד Od les feux animaux de עשה Assiah עשו Esaü. Nous devons transmuter אד Od le feu animal de עשה Assiah, עשו Esaü. Nous devons transmuter ce qui est animal en humain, Jacob (Tiphereth). Nous devons placer Jacob de Yesod en Tiphereth. Jacob est cet archétype en nous qui se bat contre la puissance masculine de Geburah dans Yesod. Si vous lisez la Bible, vous lirez que Jacob dans Yesod se bat contre un «איש Ish», le feu masculin de Elohim Gibor Comme il est écrit.:

«Et le (« איש Ish») le feu masculin lui dit: Quel est ton nom? Et il dit: Jacob. Et il dit, ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël: Car comme un prince tu t’es battu avec (עם-אלהים Om Elohim) la matière des Elohim (אב Ob), et le Om Enoshim ועם אנשים) la matière des Humains (אד Od), et a prévalu.» – Genèse 32: 27, 28

En contrôlant אב Ob et אד Od l’Initié conquiert Eden, Yesod, encore une fois. De nombreux Kabbalistes affirment que de tel feu «איש Ish masculin» de Elohim est l’ange Samaël, le Logos de Geburah, mais, il est préférable de dire que «איש Ish masculin» est Elohim Gibor (אלהים גבר), qui représente le Giborim (גברים), la puissance sexuelle masculine positive de Samael dans Scorpion. Dans Yesod, Jacob exerce un contrôle sur le Od אד de עשה Assiah, sa propre puissance animale sexuelle tentatrice, représentée dans son frère Esaü. La puissance de עשה Assiah עשו Esaü dans sa propre physicalité est dans Yesod.

Le mot Hébreu אדמה (adamah) est la forme féminine de אדם (Adam); les deux mots sont enracinés dans le mot אדום (Edom) qui signifie «rouge» et דם (dom) qui signifie sang. Comme il est écrit:

«Mais un brouillard (אד Od) montait de la terre (עשה Assiah, Malkuth), et arrosa toute la surface du (Edom אדום) sol (עשו Esaü). Et Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière du (Edom אדום, Adamah אדמה) sol, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam (Jacob, Tiphereth) est devenu une âme vivante (dans Yesod, Eden).» – Genèse 2: 6, 7

Voilà pourquoi il est écrit que lorsque Jacob est sorti du ventre de sa mère sa main saisit Yesod, le talon d’Ésaü עשו, son frère; et il a été nommé יעקב Jacob (saisi par עקב Akob, le talon).

Achiles

Thetis plongeant Achille dans le fleuve Styx

En d’autres termes, comme le héros Achille qui immédiatement après sa naissance était maintenu par un talon par sa mère (la Néréide immortelle, la Nukva Thetis) et l’a plongé dans le fleuve Styx, pour le rendre immortel aussi. Le talon lui-même n’a pas touché les eaux et donc il est resté faible et vulnérable; de même, la faiblesse d’Esaü était son talon, Yesod (sexe). Le talon d’Esaü représente la puissance sexuelle animale de עשה Assiah (Malkuth), notre physicalité. Ce fut là que Esaü (comme Achille) a finalement été vaincu par Jacob (son frère). Le talon d’Esaü עשו représente la puissance sexuelle animale de Yesod dans עשה Assiah. La force de Jacob émerge de la transmutation de la puissance animale de Malkuth, Assiah עשה ou עשו Esaü, qui est la puissance sexuelle ardente de Elohim Gibor (אלהים גבר) venant de Samael dans Yesod.

À la naissance Esaü עשו est עשה Assiah notre matière ou physicalité, qui est le premier corps qui émerge de Yesod (sexe). Jacob apparaît en tant que corps de libération venant de la transmutation de la puissance sexuelle d’Esaü עשו. Esaü est notre physicalité animale et Jacob est notre physicalité humaine représentée par le corps de libération, c’est pourquoi il est écrit que Jacob et Esaü étaient des jumeaux.

«Un nouveau corps physique ultra-sensible (Jacob), rempli de perfection millénaire, a été formé à partir des meilleurs atomes du corps physique. Il a l’apparence majestueuse du Christ Cosmique et est éternel et incorruptible. Ce véhicule, qui remplace le corps physique d’argile (Esaü), a été formé dans (Yesod) la profondeur vitale de notre corps d’argile de la même manière qu’un poussin est formé dans l’œuf.» – Rose Ignée par Samaël Aun Weor

Voilà pourquoi l’héritage d’Isaac tombe à Jacob (Yesod) et non à Esaü (Malkuth) parce que grâce à l’Alchimie Sexuelle Jacob est notre physicalité supérieure qui s’élève à partir des atomes les plus pus de notre physicalité animal. Jacob représente donc l’ascension de la puissance sexuelle dans la colonne vertébrale ou la moelle épinière du corps vital. Le résultat de nombreuses oeuvres alchimiques dans Yesod à l’intérieur de notre psyché intérieure ou Jacob devient en conséquence la création de ce qui est appelé dans le Bouddhisme la Bodhicitta («Mental Sagesse»), ou Adam dans Yesod. Voilà pourquoi dans le symbolisme Yesod est habituellement représenté par Adam ou par le visage d’Adam. La Bodhicitta est dans Yesod et le Bodhisattva («Essence de la Sagesse») est dans Tiphereth. Les Sephiroth Chesed, Geburah, Tiphereth et Yesod représentent les quatre Cherubim d’Ezéchiel, à savoir, Adam dans Yesod, l’Aigle dans Tiphereth, le Taureau dans Geburah et le Lion dans Chesed. L’âme vivante (Adam, la Bodhicitta, le Maître ressuscité) émerge dans Yesod (Eden), parce que la Monade (Chesed, Geburah et Tiphereth) converge dans le corps de libération, la physicalité ressuscitée dans Yesod (Eden). Ainsi, c’est à travers l’Alchimie Sexuelle que nous commençons à créer l’âme humaine (l’Adam terrestre, la Bodhicitta dans Yesod), qui se développera finalement comme un véhicule du Bodhisattva (Tiphereth). Voilà comment Yesod est alchimiquement associé à Tiphereth. Jacob est le Bodhisattva (Tiphereth), l’Enfant d’Isaac (Geburah) et Abraham (Chesed). Le corps physique ressuscité est le corps physique de Jacob, le corps de libération, le corps arc en ciel, la Bodhicitta, le corps d’Israël (Tiphereth), l’âme vivante dans Yesod (Eden). Parce que l’âme humaine a son fondement dans le sexe.

Quand nous commençons à développer notre Bodhicitta nous le faisons en extrayant, en prenant אד Od, la puissance sexuelle animale d’Assiah עשה, qui est l’héritage que nous recevons dans notre physicalité venant de Chesed, Geburah et Tiphereth. Cette puissance sexuelle appartient à Esaü עשו mais nous le prenons pour recevoir les bénédictions de אברהם Abraham, le אב Ob alchimique, au moyen de la transmutation sexuelle, grâce aux conseils de Rebekah, la Mère Divine. Donc, toutes les forces des quatre fleuves de l’Eden originent Jacob et Esaü, la dualité. Premièrement cette dualité se manifeste dans Malkuth à travers Ishmaël et Isaac, ils correspondent au monde physique, Malkuth. La seconde dualité Jacob et Esaü correspondent à Yesod, L’aspect supérieur de Malkuth. C’est Jacob qui conquiert la pierre cubique de Yesod. Comme il est écrit:

«Et Jacob sortit de Beer-Sheba, et se dirigea vers Haran. Et il arriva dans un lieu où il passa toute la nuit, car le soleil était couché; et il a pris des pierres de ce lieu, et les mis pour ses oreillers, et se coucha à cet endroit pour dormir. Et il rêvait, et voici, une échelle sur la terre, et le sommet de celle-ci touchait au ciel: et voici les anges de Elohim montèrent et descendirent sur elle (Yesod). Et voici, le Iod-Havah se tenait sur elle (Yesod), et dit: Je suis Iod-Havah le Elohim d’Abraham, ton père, et le Elohim d’Isaac: la terre (Yesod) sur laquelle tu te couche, te sera donner à toi et à ton semen ; Et ton semen sera comme la poussière de la terre, et (de Yesod) tu t’étendras à l’Ouest (Malkuth), et à l’Est (Tiphereth) et au Nord (Chesed), et au Sud (Geburah): et en toi et en ton semen toutes les familles de la terre seront bénies.» – Genèse 28: 10-14

La Bodhicitta dans Yesod (la quatrième dimension) continue dans une troisième octave à collecter la lumière astrale de Hod à partir de la cinquième dimension à travers la sublimation de l’énergie du semen de notre physicalité, Égypte, Malkuth. Cela se fait dans la cinquième dimension à travers la moelle épinière du corps protoplasmique lunaire ou spectre astral, la coquille venant de Klipoth au moyen du travail alchimique sexuel de Joseph (la Bouddhata) dans Malkuth, Égypte. L’archétype Joseph est la matière de Jacob (Tiphereth) à l’intérieur de l’utérus de la Nukva Rachel.

«La Lumière Astrale (de Hod) est un feu sexuel terrible jaillissant de la nimbe du Soleil (Jacob, Tiphereth) et est fixée à la Terre (Malkuth, Rachel) par la force de gravité et le poids de l’atmosphère. C’est le Soleil (Jacob, Tiphereth) qui attire et repousse cette lumière enchanteresse et délicieuse. La Lumière Astrale est le levier d’Archimède. Le vieux sage a dit: «Donnez-moi un point d’appui et je soulèverai l’univers.» Le semen est le liquide Astral de l’être humain (dans Malkuth). Le semen est la Lumière Astrale. Le semen est la clé de tous les pouvoirs et la clé de tous les empires. La Lumière Astrale a deux pôles, l’un positif (corps astral solaire) et l’autre négatif (spectre astral, corps protoplasmique lunaire). Le serpent ascendant (dans le spectre astral) est positif. Le serpent descendant (dans le spectre astral) est négatif.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

Le résultat du serpent ascendant à travers la moelle épinière (l’utérus de רחל Rachel) du spectre astral dans la cinquième dimension est la naissance (à l’intérieur du cœur de Jacob, Tiphereth) du corps astral solaire, nommé Benjamin dans la Genèse. Le corps astral solaire est formé à l’intérieur de la tête (ר), la moelle épinière (ח), et le cœur (ל) (l’utérus de רחל Rachel) du spectre astral comme un poussin est formé à l’intérieur de la coquille venant de Klipoth. Rachel רחל à savoir ר Resh, la tête, ח Chet, חוה Chavah-Eve, vie, la lumière astrale qui s’élève de Yesod, sexe, à travers Zain et Vav, Ida et Pingala à travers la moelle épinière vers ל Lamed, לב Leb, un cœur qui à travers l’Arbre de la connaissance comprend ח Chet, חוה Chavah-Eve dans le ר Resh, la tête.

«O Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes et lapide ceux qui te sont envoyés; combien de fois aurais-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, mais tu ne voulait pas! Voici, ta maison te sera laissée désolée: et en vérité, je te le dis, tu ne me verras plus, jusqu’à ce que le temps viendra où tu diras: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.» – Luc 13: 34, 35

À travers l’Exode de Moïse, Joseph et le reste des archétypes d’Israël émergent peu à peu de Klipoth, les coquilles, de Malkuth (Égypte) dans la Nukva, la Terre Promise.

Nous devons dire que le patriarche Isaac a aussi existé, de même le grand prophète, le grand patriarche. Jacob, qui était le Bodhisattva de l’Ange Israël et Joseph le patriarche en Égypte. Cependant, nous ne parlons pas de ces individus sacrés ou aéons. Nous parlons des symboles alchimiques que leurs archétypes représentent en nous. Ainsi, si nous voulons être des enfants de la promesse, nous devons entrer dans l’initiation.

Ce n’est pas que nous devons naître ou être circoncis dans la communauté Juive, Islamique, ou être baptisés physiquement dans la religion Zoroastrienne, Chrétienne, Hindoue, Bouddhiste, Taoïste, pour être un עם סגולה Om Choisi, matière choisie. Non! Si nous voulons devenir un עם סגולה Om choisi, matière choisie, nous devons choisir la Chasteté. Nous devons entrer dans le chemin de l’initiation et peu à peu devenir un choisi (un élu) par notre propre volonté sexuelle à travers différents niveaux initiatiques. C’est ce que signifie être un (עם סגולה Om Choisi) matière choisie. Cela ne signifie pas croire en une chose ou suivre une tradition, mais suivre le Christ, la lumière astrale, sur le chemin de l’initiation. Voilà comment Israël la lumière de Chokmah dans Atziluth entre dans Nukva, notre physicalité.

«Car, comme un jeune homme épouse une vierge, ainsi tes fils t’épouseront; et comme l’époux se réjouit de l’épouse Isis (כלה ישיש), ta déesse se réjouit de toi.» – Isaïe 62: 5

Séquentiellement, en suivant l’histoire de la Genèse, nous savons très bien que c’est Jacob, qui est lié à Tiphereth et Yesod, qui matérialise les douze tribus, la lumière des douze signes zodiacaux dans Malkuth, Égypte. Après qu’il vinc Esaü dans Yesod, la pierre de Yesod, Tiphereth, Jacob, engendre les enfants d’Israël. Joseph emerge comme le onzième enfant pour que Chesed conquière Hod à travers la troisième initiation des mystères majeurs. Ceci est écrit dans l’histoire des douze enfants d’Israël. Jacob avait quatre femmes.

La Genèse déclare que la première femme de Jacob était Leah, mais il était amoureux de Rachel. Leah et Rachel ont tous les deux la lettre Lamed qui relie לב Leb, le cœur à la tête à travers les fleuves Hiddekel et Euphrate. Leah est le mystère caché des Sephiroth au-dessus du cœur, Tiphereth ; tandis que Rachel représente la manifestation dans Malkuth, l’Égypte des mystères de Hod et Yesod. Rachel avait seulement deux enfants, Joseph et Benjamin, les corps astral inférieur et supérieur. Leah avait six enfants plus une fille. La fille de Leah et Jacob et les six autres frères représentent les six Sephiroth inférieurs. La septième Malkuth est leur fille Dina, qui se rapporte à Malkuth. Dina n’est pas prise parmi les douze tribus parce que Dina, Malkuth est une Sephirah tombée. Tous les feux sont liés à Dina qui, dans le livre de la Genèse est violée par un prince. Lisez son histoire dans la Genèse. Une telle histoire représente Malkuth, notre physicalité, car il est écrit que Dina va à l’extérieur du pays et voit les filles du pays, c’est ce que nous faisons.

Qui sont ces filles du pays? Les autres Malkuth ou physicalités, les autres corps physiques des âmes qui s’identifient aux belles filles de Nahemah. En d’autres termes, dans ce monde physique nous nous identifions toujours à la sexualité animale et à cause de cela notre psyché est violée, notre Conscience est violée. Voilà donc ce que Dina, la seule fille de Jacob avec Leah représente, l’aspect féminin de notre corps physique, puisque Malkuth est une sephirah féminine.

Les six enfants de Leah et la première sœur représentent tous les sept Sephiroth inférieurs. Les deux autres enfants, Joseph et Benjamin, sont liés à Rachel de qui Jacob, Tiphereth était amoureux qui représente l’autre Nukva en-bas, dans Malkuth.

L’histoire de la troisième initiation des mystères majeurs commence avec Joseph. La signification ésotérique de l’histoire de Joseph est écrite dans le livre Les Sept Paroles par Samaël Aun Weor. Ce livre se rapporte à la troisième initiation des mystères majeurs qui est la transformation de Joseph qui représente la Buddhata à l’intérieur du corps astral / lunaire, Hod en corps astral supérieur qui est appelé Benjamin. Lisez Les Sept Paroles pour mieux comprendre parce que nous parlons ici en général.

La Genèse se termine par l’histoire de Joseph. Alors l’Exode commence avec l’histoire d’Aaron et de Moïse. Toute l’histoire de Joseph se rapporte à la création du corps astral solaire qui est Benjamin. Benjamin représente le premier corps solaire de זעיר אנפין Seir Anpin venant de la collecte des forces supérieures d’Arik Anpin à travers Joseph dont le Kama Rupa, corps des désirs ou corps astral lunaire représente les forces astrales inférieures qui se cristallisent dans chacun de nous à travers l’évolution mécanique.

Cette conférence, en synthèse, nous donne quelques principes; nous sommes en train de placer dans votre mental les informations archétypales pour que vous étudier comment ce retour, ou entrée d’Israël dans Nukva est accomplie. Si vous voulez entrer dans la (עם סגולה Om Choisi) matière choisie, être une matière choisie (עם סגולה Om Choisi), vous devez savoir que Israël est à l’intérieur de vous à différents niveaux. Les enfants d’Israël sont les archétypes de Elohim à l’intérieur de vous. Les archétypes de Elohim dans chaque âme qui naît sous n’importe quel signe zodiacal parmi les douze constellations.

Vous avez besoin d’entrer dans l’initiation, et pour entrer dans l’initiation vous devez savoir comment gérer votre Nukva. La Nukva en-bas est votre corps physique. Nous avons également expliqué dans l’autre conférence que la Nukva est liée à trois Shabbats. Le mot Shabbat commence par Shin, qui est Samedi en Français; et la lettre Beth et lettre Tav qui font le mot Bat qui, en Hébreu, signifie fille. Donc, quand nous disons Shabbat, nous disons «la fille du feu». Donc en d’autres termes, les mystères du Shabbat sont les mystères du feu à l’intérieur de la Nukva, et c’est pourquoi le troisième commandement de Elohim dit: «Tu garderas mon Shabbat saint.» Nous devons garder le corps physique (qui est le Shabbat ou Malkuth) saint. Nous devons aussi, garder l’autre fille du feu qui est en-haut, la Mère Divine, sainte, cela se fait en honorant les commandements de Abba père et Ama mère Elohim. Nous devons garder l’autre Shabbat qui est l’acte sexuel saint en ne forniquant pas. Ce sont les trois Shabbats que nous devons garder saints.

Donc, garder le Shabbat, la fille de Dieu sainte ne signifie pas que nous ne devons pas travailler le Samedi comme tous les laïcs font, à savoir, les Adventistes, Pentecôtistes, etc… ne travaillent pas le Samedi parce qu’ils pensent que de cette manière ils accomplissent le troisième commandement, à savoir, vous garderez mon Sabbath saint. Ils ne le gardent pas, même s’ils ne bougent pas un doigt ce jour-là. Garder le Sabbath saint signifie, garder ma femme, garder ma fille en-haut et en-bas sainte parce qu’elle est Shabbat, la fille du feu qui est en-haut et en-bas.

La seule façon de garder le Shabbat saint c’est en entrant dans l’initiation, dans la Chasteté parce que si nous prostituons notre physicalité, nous ne gardons pas notre propre Shabbat particulier, notre corps physique, notre Nukva, saint.

Si nous prostituons, si nous injurions une femme avec nos yeux, si nous regardons à une Nukva de manière lascive, Jésus a dit :

«Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Vous ne commettrez point d’adultère; mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme (Nukva) pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.» – Matthieu 5: 27, 28

Nous commettons l’Adultère avec elle dans notre cœur. Parce que nous injurions la Nukva, la «bat» fille du feu, le Shabbat. Ceci est la raison pour laquelle, selon la tradition authentique, le juste, est le Tzadik, qui est Isaac. L’initié ne devrait pas voir d’autres personnes avec la luxure. De nombreux laïcs, selon la tradition, ne voient pas d’autres, qui n’est pas leur épouse, pour ne pas les regarder avec luxure. Cependant, la vérité est que nous devons apprendre à voir les autres sans luxure pour garder le Shabbat saint. Chaque femme est une représentation de la fille, parce que la Nukva est une femme. Donc, quiconque regarde les femmes avec luxure ne garde pas le Sabbath saint. Il est difficile d’apprendre à voir les autres sans luxure, c’est très difficile.

Maître Samaël Aun Weor dit que vous devez apprendre à voir même votre femme sans luxure. Si vous voyez votre femme, votre Nukva, pas les autres femmes, seulement votre femme avec luxure vous êtes en train d’injurier la fille de Dieu, en train d’injurier la mère, le Shabbat, la fille du feu.

Donc, cela implique que nous devons entrer dans l’initiation et suivre le chemin, comme vous vous en souvenez, le Roi ou l’Empereur ou le Pharaon d’Égypte ont également commis beaucoup d’erreurs avec Sarah, la femme d’Abraham, Abimelech aussi. Et Dieu les punit parce qu’il est écrit, vous devez garder mon Sabbath saint. Mais ils l’ont injurié, ils ont regardé Sarah de la mauvaise manière et c’était le problème. Donc tout ce que nous lisons dans la Bible en rapport avec l’Adultère, en regardant l’épouse d’Abraham ou de toute autre femme ou prophète de la mauvaise manière est lié au Sabbath, la fille du feu.

De שבת «Shabbat», dérivent beaucoup de noms en Hébreu, comme «Bat בת» la fille deש Shin, le feu ou בת-שבע Batsheva, la fille des sept.

Ayin

«La lumière du corps est l’œil (d’Isis): si donc ton œil est clair, tout ton corps sera illuminé, mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera rempli de ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi sont ténèbres, que ces ténèbres sont grands!» – Matthieu 6: 22, 23

Voilà donc comment la Bible renferme de nombreux mystères. Et je le répète, c’est pourquoi nous insistons que pour revenir à l’Eden, dans la terre promise, nous devons savoir comment respecter la Nukva. Et pour les femmes, nous dirons la Nukva, le Shabbat pour elles est leur époux et le corps physique d’un homme qu’elle ne devraient pas convoiter. Il faut voir ces Nukvas avec respect. La première Nukva pour les hommes et les femmes est leur corps physique. Donc, le commandement: tu ne convoiteras point l’épouse de ton voisin, tombe sur les deux sexes parce que, ma physicalité est ma Nukva, mon corps physique, mon Shabbat.

Voilà comment nous comprenons ces commandements, à savoir, Tu ne commettras pas d’adultère et garderas le Sabbath saint.

Ceci est un long chemin. Cela ne signifie pas que nous allons le faire en une semaine ou un mois. C’est un travail psychologique que nous devons patiemment faire parce qu’il est écrit, dans votre patience vous possèderez vos âmes.

La Nukva représente également toutes les parties de notre âme qui sont embouteillées dans notre ego en Égypte. Tel est Israël en exil, la partie de notre âme, la Conscience embouteillée dans la luxure, la colère, la cupidité, l’orgueil, l’envie, la paresse, la gourmandise, etc, etc, etc. Ceux-ci sont dans Klipoth, les entrailles de l’Égypte, Malkuth notre physicalité.

Donc, vous voyez comment la Bible cache alchimiquement tout cela? Si vous avez le temps d’étudier l’Alchimie et la Kabbale, petit à petit, vous finirez par comprendre le sens de tous ces archétypes de la Genèse.

Questions et Réponses

Public: Les archétypes de l’Égypte ou de l’Être en Égypte, cela veut-il dire que, la connaissance est venu d’Égypte, je veux juste comprendre cela.

Instructeur: La question est, est-ce que la doctrine de la Kabbale vient d’Égypte ou d’où?

Public: Eh bien, vous avez dit que l’ego est en Égypte Malkuth.

Instructeur: La doctrine de la Kabbale, la doctrine que nous enseignons ici, appartient à l’univers. Elle a été portée par un grand ange à la Terre, cet ange est l’ange Metatron. Metatron a donné les 22 lettres de l’alphabet Hébreu à cette humanité. Et à partir de cet alphabet la langue Hébraïque a été originée. Dans le passé, il y avait beaucoup d’autres langues, dont l’Hébreu, qui étaient également enracinées dans l’Alphabet Runique.

Comme vous le savez, selon la Bible, le prophète, le prophète physique, dans ce cas, Abraham, est venu d’Ur des Chaldéens en Asie. Ur se prononce Aur et signifie lumière, qui est la lumière cachée derrière les symboles hiéroglyphes, les archétypes, de l’Égypte. Cela signifie que cette connaissance qui, dans ces temps présent est connue comme étant la Kabbale était parmi les Chaldéens, mais sous un autre nom. Avant les Chaldéens cette connaissance était parmi les Shemites, ce mot commence par Shin. Les Shemites sont les Sémites, qui sont la cause racine, l’origine de cette Race Racine Aryenne qui peuple les cinq continents du monde. Il y avait des pleuples sémites qui ne se sont pas croisés sexuellement avec les autres races nordiques du passé et qui ont conservé leur Shemiteisme ou Sémitisme entre eux. Parmi eux, les Juifs et les Arabes, qui sont plus Shemites que nous tous. Cette Race Racine Aryenne a sept branches. Les Juifs et les Arabes sont la troisième branche qui a émergée des Sémites. Mais toutes les races de la terre ont émergé des Sémites à des degrés divers. Les Sémites étaient la quatrième sous-race de l’Atlantide, ils étaient ceux qui connaissaient le mystère du nom, Shem שם signifie nom en Hébreu. Shem שם est le premier fils de Noah, l’Atlante Manu Vaisvasvata. Cette connaissance telle qu’elle est donnée aujourd’hui dans cette présente Race Racine Aryenne, a été portée à la Terre par les Hyperboréens à la civilisation Atlante-Maya-Égyptienne, qui est là où les Shemites sont apparus, qui sont ceux de qui la Kabbale présente a ses racines originales. Les Shemites sont ceux qui ont survécu au déluge de la civilisation Atlante. Comme il est écrit:

«Et ce sont les noms (שמות Shemites) des enfants d’Israël, qui sont venus en Égypte (Atlante-Maya Malkuth); chaque homme et sa famille sont venus avec Jacob (dans la Race Racine Aryenne). Et toutes les âmes qui sont sorties des reins de Jacob (Tiphereth) étaient soixante-dix âmes (70 est le mystère de la lettre ע Ayin, les yeux spirituels de Ra): car Joseph (la graine des Sémites) était déjà en Égypte.» – Exode 1: 1, 5

Les sciences de la Kabbale et de l’Alchimie venant de la civilisation Akaldan Atlante ont ses racines dans la Lémurie. Ainsi, cette doctrine est très vieille, très ancienne.

Nous parlons de l’histoire de cette doctrine sur la planète Terre, liée à cette Race Racine Aryenne dans laquelle nous sommes en ce moment. Mais cette doctrine appartient à l’univers entier. Elle est partout et non seulement sur cette planète. Les nombres, la Kabbale, a créé l’univers à travers l’Alchimie.

Public: Tout comme Abraham et Moïse, Adam est-il aussi un prophète et un symbole de l’humanité dans le processus?

Instructeur: Oui, bien sûr, c’est incontestable. Mais Adam, le mot lui-même, Adam est la conjonction à tous les archétypes, il pourrait être appliqué à Abraham, Moïse et tout maître dans l’univers. Nous avons donné de nombreuses conférences au sujet d’Adam. Adam est représenté en-haut et en-bas, il est un archétype. De Adam émerge Eve. Nous avons déjà donné plusieurs conférences sur le Jardin d’Eden, l’une des trois conférences a déjà été transcrite. Donc, vous pouvez commencer par étudier celle-là. Tandis que la seconde et la première transcriptions apparaîtront finalement. En elles, nous expliquons la signification cryptique d’Adam, qui est très difficile pour ceux qui ne connaissent pas la Kabbale. Nous essayons d’expliquer de plus en plus. Si vous étudiez finalement le numéro un et deux des conférences sur Adam et étudiez ensuite, le numéro trois, vous comprendrez mieux au sujet d’Adam et Eve.

Public: J’ai observé les lois de Moïse pendant quatorze ans, les lois alimentaires de Moïse. Le Shabbat je l’ai appris à l’appliquer comme Jésus-Christ l’a décrit. Y a-t-il une pierre d’achoppement à observer les lois supplémentaires d’Israël pour les vacances?

Instructeur: Bien, si vous êtes un Juif, vous devez suivre votre tradition mais en effet comme Jésus a dit ce n’est pas ce que vous mangez qui nuit, mais ce qui sort de l’intérieur de votre bouche. Il y a beaucoup de règles dans le livre de Moïse, les commandements de Moïse sur la façon de se comporter, quoi manger, mais cela est si vous transmutez l’énergie sexuelle. Si vous êtes un vrai Juif, vous comprendrez le pourquoi de cette loi alimentaire parce que ce que vous mangez se transforme en énergie sexuelle. Mais si vous ne transmutez pas votre énergie sexuelle, si vous suivez juste des traditions, peu importe ce que vous mangez. Cela ne fait aucune différence. Mais quand vous entrez dans le chemin et que vous savez que la matière sexuelle est créée avec ce que vous pensez, ce que vous mangez, ce que vous ressentez, même les impressions que nous recevons alors vous devez sélectionner votre nourriture, peu à peu selon votre propre volonté. En suivant des traditions, par exemple, beaucoup ne mangent pas de porc, car c’est un élément matière qui nourrit la luxure, parce que le porc est un animal involutif. Ceci est si vous transmutez votre énergie sexuelle, si vous êtes sur le chemin. Mais, si vous n’êtes pas sur le chemin vous pouvez manger du porc, autant que vous voulez, cela ne vous blessera pas parce que vous ne transmutez pas. Mais si vous transmutez, bien sûr, vous verrez que le porc fait vraiment mal. Je connais beaucoup de Juifs et de Musulmans qui ne mangent pas de porc, mais ils forniquent donc cela n’a pas d’importance. Nous devons suivre les règles à l’intérieur et s’éveiller pour savoir ce qu’il faut faire dans ce monde physique.

Public: J’ai besoin de clarification sur la question au sujet d’Adam. Adam était un homme physique?

Instructeur: Non, il n’y avait pas un seul homme physique dans l’Eden nommé Adam. Adam représente la Race Racine Lémurienne Hermaphrodite et beaucoup d’autres archétypes. Il est dit qu’Adam a reçu la Kabbale pour la première fois d’un ange nommé Raziel mais Adam représente la Race Racine Lémurienne, la race racine androgyne au commencement qui a reçu cette doctrine. C’était Adam qui était homme-femme, androgyne. Cet Adam n’a pas encore été divisé en deux moitiés. Telle est la représentation des Races Racines Polaire et Hyperboréenne. Il n’y avait pas une personne nommée Adam.

Public: La Bible est très vieille et il y a eu de nombreuses traductions, certaines choses ont été enlevées, des choses ont été ajoutées dedans. Comment pouvons-nous savoir que le symbolisme est encore intact et valide.

Instructeur: Bien, laissez-moi vous dire, achetez la Bible Hébraïque, écrite en Hébreu, beaucoup de Bibles sont écrites en Hébreu et en Anglais ensemble et beaucoup d’autres langues. Ainsi, en apprenant les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu, et leur signification, qui est déjà dans notre site Web, vous verrez aussi qu’en fonction de votre compréhension de ce qui est écrit en Hébreu, car la langue Hébraïque cache toute cette sagesse, comme vous avez vu. La Kabbale est plus profonde, parfois, je veux dire plus, mais quand vous ne connaissez pas la Kabbale et l’Alchimie c’est difficile, donc, l’humanité a besoin d’étudier ces deux sciences. L’humanité a la Bible dans trop de langues et traduit par des gens qui ne sont pas initiés. Les gens qui traduisent juste selon leurs propres traditions ou fanatisme, mais, ils pensent qu’ils font bien. La seule façon de comprendre la Bible Hébraïque c’est en connaissant les vingt-deux lettres, et en ayant un dictionnaire, dictionnaire Hébreu / Anglais (Français), en lisant en même temps l’Hébreu et l’Anglais en même temps pour comprendre ce que vous lisez et bien sûr étudier et méditer sur ce qui est lu. La Bible est écrite selon le Zohar. Beaucoup d’autres livres de la Bible sont basés sur la Kabbale mais ne sont pas dans la Bible. Ils les ont appelé apocryphes. Mais, ce sont des livres sacrés aussi. Vous savez, nous les Gnostiques, avons beaucoup de livres, non seulement la Bible Hébraïque. Le Mahabharata est l’un des grands livres de l’Inde, les archétypes sont également cachés là aussi comme dans beaucoup d’autres textes sacrés, mais qui ne sont pas liés aux vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu, parce qu’ils ne sont pas écrits originellement en langue Hébraïque. Cependant, vous pouvez aussi apprendre en eux, quand vous les étudiez, pour dévoiler leurs mystères.

Public: Les livres écrits dans d’autres langues et cultures utilisent-ils le même symbolisme que nous trouvons dans la Bible?

Instructeur: Oui, bien sûr, chaque livre est écrit dans un double sens, à savoir, d’une manière exotérique et ésotérique. En d’autres termes, ésotérique signifie, la signification Kabbalistique et Alchimique. Les gens lisent seulement le sens exotérique littéral mais la sagesse ésotérique est cachée dans son sens exotérique. Ainsi, seulement si vous avez des yeux pour voir, vous comprendrez. Le Saint Coran est écrit de cette manière et beaucoup d’autres livres sacrés.

Public: La Genèse de Babylone a un compte d’une bataille des planètes contre Tiamont. Comment cela est-il lié à la Gnose.

Instructeur: Je n’ai jamais rien lu à ce sujet, mais si vous pouvez relier les planètes au Sephiroth, vous comprendrez cette Genèse parce que tout type de Genèse est toujours archétypique, cryptique, symbolique. Ne prenez pas cela à la lettre. Le gentleman Anglais Charles Darwin a pris la Genèse littéralement, exotériquement, parce qu’il n’était pas un Initié, par conséquent, il ne pouvait pas comprendre la Genèse, donc il pouvait seulement décider de faire sa propre Bible. On l’appelle la théorie de l’Évolution où il affirme que l’homme et le singe ont un ancêtre commun. Bien, c’est la Bible de Darwin, beaucoup de gens croient en cette Bible, mais ce n’est pas une bible Kabbalistique, c’est juste un charabia, quelque chose de très superficiel.

Merci beaucoup, et gardez le Shabbat saint.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Israel’s Entrance into Nukva (1)

Catégories : Kabbale de la Genèse