Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Alphabet de la Kabbale

La quinzième lettre de l’alphabet Kabbalistique, ס Samech, est orthographiée avec trois lettres סמך : Samech, Mem et le Kaph final.

Samech se rapporte à l’Ouroboros, qui est ce serpent se mordant la queue. Dans la Kabbale, Samech, l’Ouroboros, se rapporte à ce Rayon que nous appelons Okidanokh, le Rayon de la Création qui émerge du Divin Inconnaissable. Le Rayon de la Création flue à travers l’Arbre de Vie (les dix Sephiroth ou sphères), jusqu’à Malkuth (le niveau physique) et même plus loin, dans le monde de Klipoth (les dimensions inférieures) au centre même de toute planète, la neuvième sphère – la neuvième sphère au centre même de la Terre où Dante Alighieri, l’écrivain de La Divine Comédie, a trouvé Lucifer. Donc, Samech est la lettre liée au mystère de Lucifer, que nous allons expliquer ici liée à la Kabbale et aux autres religions.

Lucifer est un mot Latin qui signifie « porteur de lumière » – lux ou luci est lumière, et fer vient de feri ou forus, Latin et Grec pour porteur ou ferry, bateau qui transporte d’un rivage à l’autre. Nous allons illustrer ces différents symboles.

L’Absolu

Pour commencer, nous devons expliquer les trois aspects de l’Absolu, qui sont symbolisés au-dessus de l’Arbre de Vie. L’Arbre de Vie, les dix Sephiroth ou les sphères qui décrivent l’univers, sont les dix sphères qui émergent du Divin Inconnaissable que nous appelons l’Espace Abstrait Absolu.

L’Espace Abstrait Absolu est divisé en trois parties. Dans la Kabbale, la première partie est appelée אין Ain, ce qui signifie « néant ». Ain est formé de trois lettres: Aleph, Iod et Nun final. L’Ain, le néant, est l’espace abstrait d’où tout émerge. Lorsque nous disons le néant, ce n’est pas parce que c’est rien, mais parce que c’est quelque chose qui n’a aucun rapport avec ce que nous savons dans cet univers; c’est autre chose, mais pas de matière, pas d’énergie. Même si la matière et l’énergie émergent de l’Ain, ce n’est ni matière ni énergie. Il est impossible de décrire ce qui n’est pas de la matière, ce qui n’est pas de l’énergie, car tout ce que nous pourrions décrire sera toujours expliqué à travers la matière et l’énergie.

Par conséquent, dans différentes religions, nous trouvons de nombreuses façons de symboliser ce néant. Par exemple, en ce qui concerne la Kabbale, le mot Ain, qui signifie néant, est écrit avec Aleph et avec Iod. Nous nous tournons donc immédiatement vers la première Sephirah, qui est Kether. Kether, la première Sephirah, est symbolisée par la lettre Aleph, mais également, nous avons dit, par la lettre Iod – et les deux lettres sont dans le mot Ain.

Dans le Zohar, les Kabbalistes décrivent l’Ancien des Jours, Kether, qui est également appelé Arik Anpin, « le grand visage ». Ils disent qu’il ne montre que le côté droit, jamais le côté gauche, car le côté gauche d’Arik Anpin, l’Ancien des Jours, se rapporte à l’inconnaissable et le côté droit au connaissable. En d’autres termes, l’univers émerge de lui, mais il émerge de l’inconnaissable. C’est pourquoi nous ne pouvons pas voir son côté gauche. Seuls les Êtres appelés Paramarthasatyas sont capables de comprendre le côté gauche de l’Ancien des Jours. Les Paramarthasatyas sont les habitants de l’inconnaissable, les habitants de l’Ain. Ils ne sont pas des Dieux; ils sont au-delà des Dieux.

Dans la Kabbale, il y a un mot qui décrit la force abstraite que nous appelons le Père Universel Cosmique Commun, c’est ainsi que nous appelons l’Ain. Dans la Kabbale, il est appelé אאלוהים AElohim. אלוהים Elohim signifie « Dieux et Déesses ». Le premier א Aleph de AElohim nie, changeant le sens en « pas Dieux ou Déesses ». Donc, AElohim se réfère au néant. Voilà comment, dans la Kabbale, nous décrivons l’Ain: A-Elohim.

Au sein des Aelohim se trouvent les Paramarthasatyas, des Êtres impossibles à décrire. En termes Chrétiens (comme dans La Pistis Sophia), cela est appelé « le treizième Aeon ».

En son sein, le אין Ain, on trouve la lettre Aleph, qui est le symbole de l’air, le symbole du vent; comme vous vous en souvenez, nous l’avons appelé le Grand Vent.

La lettre ס Samech ressemble à un ם Mem final. Dans les deux cas, la lettre Iod ressemble à une vague. La lettre Mem final ressemble au Samech. Il est parfois difficile de faire la distinction entre le Mem final et Samech, car ils se ressemblent. La seule différence est que Mem final est un carré et Samech est circulaire. Les deux ont un י Iod à gauche – ce Iod est comme une vague qui sort. Ce Iod représente ce qui en Sanskrit est appelé Ishvara, qui est une vague qui apparaît et disparaît pour manifester un pouvoir ou une sagesse de l’inconnaissable dans l’univers. Ishvara est un Purusha, l’auto-engendré, Brahma, le contrôleur de l’univers.

« Brahma n’a pas de forme, Il est ce qu’Il est. Mais, en Lui-même, Il est le gouverneur de l’univers. Il est Ishvara, le principe masculin éternel, le principe universel de vie.

Les trois Logoi sont le Tao, Brahatma, l’esprit universel de vie; au-delà d’eux se trouve l’Absolu. Ces trois Logoi émergent de cet océan de vie universel (Mem final); une marée qui monte (le Iod) pourrait être Ishvara, un Purusha qui instruit. Une fois qu’il l’instruit, il retourne dans l’océan de l’esprit (Mem final). Il se fond avec l’océan de l’esprit. » – Samaël Aun Weor

Lorsque le א Aleph (de אין Ain) tourne, le ס Samech est formé. La rotation d’Aleph forme également un י Iod, un point en rotation dans l’espace. Ainsi, la lettre Aleph en rotation fait saillir un Iod en rotation; mais la force de rotation dans les deux (Aleph et Iod) est le Samech ; ainsi, sur cet Ouroboros (Aleph qui tourne) apparaît le Iod qui tourne comme une vague, dans laquelle se trouve le poisson, le ן Nun Sophit (le Nun finale) de אין Ain.

Le mot Hébreu pour serpent est נחש Nahash et commence par un Nun. En Araméen, Nun signifie « serpent, anguille ou poisson ». Nun est cette entité ou cette force qui peut devenir le Messie si elle émerge du Iod (la vague) qui tourne de l’intérieur de l’Ouroboros, le ס Samech. Le Nun symbolise le spermatozoïde et l’ovule en nous. De même, on peut dire que si le spermatozoïde ou l’ovule est transmuté, le Messie peut en sortir. Mais pour que le Messie puisse émerger dans l’univers, il a besoin de l’activité du Samech. Sans le Samech, il est impossible que quelque chose apparaisse de l’Ain.

Dans ce plan physique, nous avons le Nun, le spermatozoïde et l’ovule, mais sans le Samech, qui est Lucifer, la puissance sexuelle, aucune vie ne peut émerger. C’est pourquoi Samech est une énergie en rotation. C’est une force qui émerge des ténèbres. L’Ain est appelé Ténèbres Abstraites. Des ténèbres émerge la lumière. Cette lumière est le Samech, et nous allons expliquer Kabbalistiquement pourquoi.

Lorsque nous parlons de ténèbres, nous les voyons comme des ténèbres, car nous n’avons pas les yeux pour voir cette lumière incréée. Là où nous voyons des ténèbres, il y a une lumière incréée. Nous y voyons des ténèbres, mais pour les Paramarthasatyas, c’est la lumière. Si l’un de nous était amené dans l’Ain, nous ne verrions qu’un abîme sombre – sans limites, sans fond, sans sommet – sans dimensions – un abîme sombre sans fond, sans fond. Ce serait l’Ain pour nous.

Les Aztèques, Maîtres de l’ancien Mexique, ont décrit l’Ain comme l’Omeyocan. L’Omeyocan est un endroit où il n’y a que des ténèbres et le vent. Au sein de l’Omeyocan se trouve Tezcatlipoca, « le sombre », qui est appelé le miroir fumant, le Seigneur de la Nuit. Laissez-moi vous lire ce qui est écrit au sujet de l’Omeyocan:

« Dans l’Omeyócan, il n’y a que du vent et des ténèbres. L’Omeyócan est également appelé Yoalli-Ehecatl, à cause du vent et des ténèbres. Une tranquillité infinie tourbillonne dans l’Omeyócan avant la manifestation du Logos Solaire (qui dans ce cas est le Samech).

L’Omeyócan est le nombril cosmique de l’Univers où l’infiniment grand éclate dans l’infiniment petit, en tourbillons réciproques. L’Omeyócan est le Tloque-Nahuaque, c’est une tempête nocturne qui offre toutes les possibilités. L’Omeyócan est le nombril où le Divers devient Univers. L’Omeyócan est le Seigneur de la Nuit, le Tezcatlipoca noir qui, en renonçant à lui-même, éclate dans la Lumière et naît dans l’Univers que Quetzalcoatl, le Logos Solaire féconde. » – philosophie Nahua

Quetzalcoatl est appelé le serpent à plumes, l’Ouroboros dans la religion Nahua – qui est à l’origine de la création.

AElohim – l’Ain-Elohim, le Non-Elohim – est cette force latente dans un état très abstrait qui – à travers le Nun, la graine d’où tout émerge – donne naissance à la partie suivante de l’Absolu, appelée le אין סוף Ain Soph.

סוף Soph signifie « fin ou final ». De ce mot, Soph vient Sophit, qui est utilisé en Hébreu pour indiquer la forme finale d’une lettre Hébraïque. Il y a deux types de lettres Hébraïques: les 22 lettres normales et les cinq lettres alternatives qui sont écrites lorsque la lettre est utilisée à la fin d’un mot.

Le mot סוף Soph signifie également « roseau », une canne qui pousse dans l’eau. Si vous imaginez un roseau, une canne, cela se rapporte à la colonne vertébrale. Le mot Soph est écrit avec ס Samech et ו Vav. La lettre Vav symbolise le roseau, la colonne vertébrale, la canne, d’où émerge la lumière en nous. Soph se termine avec ף Peh final, qui symbolise une bouche. Ce roseau est Soph. L’Ain Soph symbolise la Mère Divine Kundalini. L’aspect féminin de l’Espace Abstrait Absolu est l’Ain Soph. Nous l’appelons la Mère Immanifestée.

« Sois, oh Hadit (Ain), mon secret, le mystère Gnostique de mon Être, le point central de ma connexion (Samech), mon cœur même (Vav) et fleurit sur mes lèvres fertiles (Peh), fait Parole!

En haut, dans les Cieux infinis, au plus profond de l’Inconnaissable (l’Ain Soph), la lueur incessante de la lumière (Aur) est la beauté nue de Nut. Elle s’incline, elle se penche en extase délectable pour recevoir le baiser de ferveur secrète de Hadit (l’Ain). La sphère ailée et le bleu du ciel sont miennes. O l’Ankh de la princesse-nesi-khonsu!

La Mère Immanifestée émerge du Père Immanifesté. De la Mère Immanifestée émerge la Parole, l’univers. Nous avons expliqué dans d’autres conférences que l’Ain Soph, le deuxième aspect de l’Absolu, est à l’origine de l’univers et de sa dissolution. En Sanskrit, nous appelons l’origine Mahamanvantara, le grand jour cosmique. Lorsque ce jour cosmique se termine ou se dissout dans l’Ain Soph, nous l’appelons Mahapralaya, la grande nuit cosmique. Chaque univers, chaque système solaire a ses propres Mahamanvantara et Mahapralaya. De même, pourrions-nous dire, car en ce moment, nous sommes en vie, nous sommes dans notre propre Manvantara, jour cosmique; mais quand nous mourons, nous entrons dans notre propre Pralaya, nuit cosmique.

Ain Soph se rapporte au deuxième aspect de l’Absolu où nous trouvons la lettre Samech dans le mot Soph. De l’Ain Soph émerge le Rayon de la Création. Et comment appelle-t-on ce Rayon de la Création? On l’appelle lumière ou Aur, en HébreuAleph, Vav, Resh. Aur, lumière, est le troisième aspect de l’Absolu: l’Ain Soph Aur. La lumière (Aur, Christ) émerge de l’Ain Soph et apparaît dans l’univers sous la forme d’un éclair; la fin de ce rayon de lumière projetant est symbolisée dans la Kabbale par Kether, en tant que Iod qui émerge, comme un point, comme un point qui émerge de l’Espace Abstrait Absolu.

L’Ain Soph Aur est ce que nous appelons « l’Absolu Solaire ». L’Absolu Solaire est cette lumière – c’est pourquoi nous l’appelons Solaire – mais n’appartient pas au monde en trois dimensions; l’Absolue Solaire appartient à la septième dimension. C’est dans la profondeur de la septième dimension. Tout soleil ou toute étoile, par exemple notre propre soleil qui est le centre de notre système solaire, est un véhicule physique de l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire. C’est pourquoi la première manifestation de cette lumière qui émerge de cet Inconnaissable est l’énergie solaire. Imaginons par exemple le Rayon de la Création comme la lumière solaire qui se déplace dans l’espace en spirale, formant une ligne serpentine. C’est ce qu’on appelle les phénomènes quantiques; c’est le mouvement circulaire de la lumière qui forme une ligne droite; cette ligne droite est ce que nous appelons Okidanokh, qui est ce crochet, cette connexion, liée à la lettre Vav. Un extrême atteint l’inconnaissable, et l’autre extrême se trouve dans le connaissable, l’univers. Ainsi, lorsque vous voyez l’extrême dans l’univers, vous ne voyez qu’un seul point rond, une seule tache de lumière; ce point de lumière est la fin même du Rayon de la Création qui apparaît dans l’univers, mais l’autre extrémité se trouve dans l’Espace Abstrait Absolu.

C’est pourquoi la lettre Vav ו de אור AUR (Lumière) relie (le א Aleph de l’Ain) l’inconnaissable au (ר Reish du) connaissable.

« Et Ieshua dit à ses disciples: « (Eheieh) Je suis (le fils de Nun qui est) sorti (d’Aleph et Iod tourbillonnant) de (Ain et) ce Premier Mystère (Kether), qui est (connecté à) le dernier (le Soph, le Roseau, le Vav) mystère qui est (l’Ain Soph) le vingt quatrième mystère (la Mère Inconnaissable). » Et ses disciples (les Bodhisattvas) ne savaient pas ni ne comprenaient pas qu’il existait quelque chose à l’intérieur de ce mystère (l’Ain); mais ils pensaient de ce mystère, que c’est la tête (le Rosh) de l’univers et la tête (le Reish) de toute existence; et ils pensèrent que c’était l’achèvement de tous les achèvement, car Ieshua leur avait dit à propos de ce mystère (Kether), qu’il entourait le Premier Commandement et les cinq (Penta) Impressions (Grammaton) et la grande Lumière (Aur, Okidanokh) et les cinq auxillaires et tout le Trésor de la Lumière (incréée). » – Pistis Sophia

Sur la Terre, sur cette planète, la lumière de l’Absolu Solaire se manifeste à travers le soleil, centre de notre système solaire. Du soleil émerge ce rayon de lumière qui apparaît d’abord sur cette Terre en tant qu’étoile du matin, qui est la planète Vénus. Avant que le soleil brille à l’Est, avant le lever du soleil, la première étoile qui apparaît est Vénus. De même, après le coucher du soleil, la première étoile qui apparaît est Vénus. Vénus était symbolisée dans l’Égypte antique par la croix Ankh. Encore aujourd’hui en astrologie, le symbole de Vénus est représenté par un cercle avec une croix au fond. Le même symbole symbolise Lucifer. C’est pourquoi Vénus est appelé Vénus-Lucifer – la première étoile qui apparaît le matin, l’étoile du matin, l’étoile de l’aurore.

L’Ankh de la princesse Nesi-Khonsu est Lucifer. Lorsque cette tache de lumière, Vénus, apparaît dans l’atmosphère, la lumière solaire émerge par la suite, puis toute l’atmosphère est remplie de la lumière solaire de Lucifer – qui est « le porteur de lumière». En d’autres termes, toute la sagesse que nous recevons dans la planète la Terre nous vient à travers Vénus. Elle vient de la lumière solaire, de l’Absolu Solaire, mais Vénus est la connexion. C’est ainsi que vous trouvez la signification du nom de Lucifer, « porteur de lumière ».

Le Popol Vuh décrit cette lumière qui apparaît à l’aurore des temps et décrit l’apparition de deux êtres, Tezcatlipoca, l’obscurité, et Quetzalcoatl, l’éclair ou le serpent à plumes.

« Puis vint la parole (Maya). Tepeu (Tezcatlipoca – Nahua) et Gucumatz (Quetzalcoatl – Nahua) se sont rencontrés dans l’obscurité, dans la nuit, et Tepeu et Gucumatz (Tezcatlipoca et Quetzalcoatl) ont parlé ensemble. Ils ont alors parlé, discutant et délibérant; ils ont accepté, ils ont uni leurs paroles et leurs pensées. Puis, pendant qu’ils méditaient, il devint clair pour eux que lorsque l’aurore se lèverait, l’homme devait apparaître. Alors, ils ont planifié la création et la croissance des arbres et des bosquets, ainsi que la naissance de la vie et la création de l’homme. Ainsi, il a été arrangé dans l’obscurité et la nuit par le Cœur des Cieux qui est appelé Huracán.

Le premier est appelé Caculhá Huracán. Le second est ChipiCaculhá. Le troisième est Raxa-Caculhá. Et ces trois sont le Cœur des Cieux.

Alors Tepeu et Gucumatz se sont rencontrés; ils ont alors discuté de la vie et de la lumière, de ce qu’ils feraient pour qu’il y ait une lumière et une aurore, qui seraient ceux qui fourniraient nourriture et subsistance.

Donc, que ce soit fait! Que le vide soit rempli! Que l’eau recule et fasse un vide, que la terre apparaisse et devienne solide; que ce soit fait. Ainsi, ils ont parlé. Que la lumière soit, que l’aurore soit dans le ciel et sur la terre! Il n’y aura ni gloire ni grandeur dans notre création et notre formation jusqu’à ce que l’être humain soit créé, que l’homme soit formé. Donc ils ont parlé. » – Popol Vuh

Tezcatlipoca et Quetzalcoatl font référence aux deux intelligences: celle qui restera inconnaissable et celle qui en émerge, la connaissable, ou en d’autres termes, comme on dit dans la Kabbale, A-Elohim et Elohim, car Elohim est créé à partir de A-Elohim..

Nous parlons toujours du Livre de la Genèse dans nos conférences et nous parlons toujours de בראשית Bereshith, le premier mot de la Bible. Bereshith est un anagramme qui explique tous ces mystères.

L’inconnaissable, à savoir A-Elohim, est caché dans les tous premiers mots de la Genèse: בראשית ברא אלהים Bereshith Bera Elohim. Le mot בראשית Bereshith dans ce cas signifie « le fils intime digne ». Après Bereshith, vous trouverez le mot ברא Bera: Bereshith Bera, qui peut être traduit par « Au commencement créa ». L’expression Bereshith Bera Elohim est généralement traduite par: « Au commencement, Dieu créa. » Mais comme nous l’avons dit, Bereshith Bera Elohim signifie beaucoup de choses. De plus, l’Hébreu original n’a pas d’espaces entre les lettres et les mots. Les espaces sont ajoutés pour clarifier les significations. Ainsi, en regardant les lettres sans les espaces, on peut voir d’autres significations. Donc Bereshith peut aussi signifier « le fils intime digne ». Bar signifie fils en Araméen. Bera est écrit avec ברא Beth, Reish et Aleph. Si vous séparez l’Aleph de Bera, vous avez alors בר Bar (Beth et Reish) qui signifie « fils ». Ensuite, nous unissons l’Aleph isolé au mot Elohim. Nous lisons donc Bar AElohim, « le Fils d’Aelohim » (deux Alephs). Alors on lit Bereshith Bar A-Elohim:

בראשיתבראאלהים

Beresheet Bar AElohim

La traduction dans ce cas, liée à la lettre Samech, sera donc:

בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

« Le Fils intime digne d’Aelohim (qui est Lucifer) est la parole employée dans Schamayim et la parole inscrite sur la Terre. Mais, sur la terre, elle existe sans forme et elle s’égare. »

Cela signifie qu’à l’intérieur de nous la lumière existe sans forme et qu’elle s’égare.

Lucifer et Satan

En chimie, Lucifer est cet élément appelé phosphore. Nous absorbons le phosphore de l’atmosphère, des aliments que nous mangeons, de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons. Le mot phosphore vient de φως phos « lumière » (lié à phainein « montrer, mettre en lumière; ») + phoros « porteur », de φορέω pherein « porter »; porteur de lumière – voilà donc le sens du phosphore en Grec. Vous trouvez du phosphore dans votre semen, vos os et votre urine. Les scientifiques ont découvert cet élément dans l’urine. Nous l’avons partout, dans la moelle de nos os.

Le phosphore est Grec et ressemble au Latin qui est Lucifer, littéralement, « portant la lumière », de lux (gen. lucis) + ferre « porteur ». Lucifer porte l’énergie, la force solaire. Vous utilisez la force solaire lorsque vous frappez une allumette afin d’allumer une bougie. Donc, Lucifer, comme vous le voyez, n’est pas une personne; c’est une force, c’est une énergie. Chacun de nous a son propre Lucifer. C’est pourquoi j’ai dit: « Mais, sur la terre, elle existe sans forme et elle s’égare », car la synthèse de toute cette lumière réside dans le semen, dans le spermatozoïde et l’ovule, et s’égare parce que nous l’éjaculons comme des animaux. C’est ainsi que Lucifer est transformé en Shatan, l’adversaire à l’intérieur de nous. Lorsque nous éjaculons Lucifer, cette lumière se transforme en Shatan ou Satan, l’obscurité, et crée ce que nous appelons l’ego, la luxure, à l’intérieur de nous. Ainsi, l’obscurité est sur la surface de l’abîme (cet abîme est notre subconscient, inconscient, infra-conscient);

ורוח אלה ים מרחפת על־פני המים ויאמר אלה ים יהיאור ויהי־אור

« Mais cédez à l’Esprit de la Déesse (Elah) de la mer (im) qui plane sur la surface des eaux, lorsque la Déesse (Elah) de la mer (im) dit: Que la lumière (Aur) soit et il y a (la) lumière (Aur de l’Ain Soph). »

Qui est cet Esprit de la Déesse (Elah) de la mer (im) ou le Ruach Eloh-im qui, conformément au livre de la Genèse, plane sur la surface des eaux? Rappelez-vous qu’il est écrit que, au commencement le Ruach Elohim planait sur la surface des eaux. Ce Ruach Elohim (רוח אלהים) est le même Lucifer, l’Esprit (רוח) de la Déesse (אלה) de la mer (ים), le fils de l’Ain Soph, ‘AUR’ le fils de l’aurore, mais dédoublé, transformé. La première manifestation de ‘AUR’ Lucifer apparaît dans Kether. Le Iod est un dédoublement de Lucifer. Si vous préférez, vous pouvez l’appeler Christophorus, car certaines personnes peuvent être Chrétiennes et avoir peur en entendant le mot Lucifer. Donc, Christophorus est la première manifestation de l’Inconnaissable – Christophorus – qui est traduit par Christophe. Christophorus signifie « porteur du Christ ». Dans l’Église Catholique, il y a des gens qui vénèrent Saint Christophe ou Saint Christophorus; le symbole de ce saint se rapporte à Lucifer. Christ est un mot Grec tandis que Lucifer est un mot Latin et les deux ont la même signification.

Donc, cette lumière (Aur Hébreu, Lux Latin, Phos Grec), qui est Kether, émerge de l’Inconnaissable puis descend à travers Chokmah dans Binah et à travers Daath dans Chesed. Chesed est cette Sephirah où l’on retrouve la lettre Samech. Chesed est orthographié Chet, Samech, Daleth. Selon Moïse et le Zohar, Chesed est ce Ruach Elohim qui planait sur la surface des eaux – les eaux Akashiques du commencement dans l’univers et aussi les eaux Akashiques en nous.

Le Rayon de la Création descend à travers les Sephiroth de l’Arbre de Vie, de Chesed à Geburah, à Tiphereth, à Netzach, à Hod et à Yesod. Yesod se rapporte à la force sexuelle et est l’endroit où nous retrouvons la lettre Samech – Yesod (Iod, Samech, Daleth). Il n’y a que deux Sephiroth dans l’Arbre de Vie orthographié avec Samech : Chesed et Yesod.

Chesed est ce Ruach Elohim, notre propre esprit, le seul à pouvoir contrôler les eaux et à prendre le feu des eaux de la sexualité, comme nous l’expliquons ici, puisque normalement les animaux intellectuels expulsent cette lumière, ce Lucifer, à travers l’orgasme, à travers le spasme, hors de leurs corps.

Lucifer est ce phosphore qui, dans notre corps, nous donne une force sexuelle – c’est la vie dans notre corps. Il semble étrange que beaucoup de gens, lorsqu’ils nomment Lucifer, rejettent immédiatement cette affirmation et disent: « Oh, c’est une entité perverse » – ils n’aiment pas Lucifer. Pendant ce temps, Lucifer est dans la moelle de leurs os. Pendant ce temps, Lucifer est dans leur sang. Pendant ce temps, Lucifer est dans leur urine et circule dans leur système nerveux. En d’autres termes, ils disent qu’ils ont peur d’eux-mêmes, car Lucifer donne la vie. Sans Lucifer, la création ne peut exister; sans Lucifer, les hommes ne peuvent pas avoir l’érection, pas plus que la femme n’a d’humidité pour l’acte sexuel. Lucifer l’accorde pour que nous puissions accomplir l’acte sexuel.

Quand Eve fut enlevée d’Adam – cela est écrit dans le livre de la Genèse – Elohim referma la chair, car Eve fut prise d’un côté d’Adam; ce côté était le côté féminin car à cette époque Adam était androgyne, homme-femme. Ainsi, le mot « fermé la chair » est également écrit avec Samech : sagar, « fermer ». Cela signifie que la femme est devenue le soutien de l’homme, parce que la lettre Samech signifie soutien. C’est pourquoi la lettre Samech est dans Yesod, sexe, parce que c’est un support de la vie. Sans Samech, la vie ne peut pas exister; sans Samech, l’univers ne peut pas exister, car Samech est l’Ouroboros à l’origine de la lumière. L’Ouroboros est Lucifer. C’est pourquoi Samael Aun Weor a écrit:

« Si le Logos a surgi de l’intérieur du Divin Inconnaissable, le Diable Lui a donné la liberté de le faire. » – Samaël Aun Weor

Quand les gens lisent la citation précédente, ils disent: « Qu’est-ce que c’est que ça, le diable a donné la permission à Dieu d’apparaître? » Oui. Cela se réfère à l’Ouroboros, parce que les Elohim, qui sont « Dieux et Déesses », sont les créateurs, mais derrière eux se trouve l’Ouroboros qui vient d’AElohim. En d’autres termes, l’Ouroboros, le Rayon de la Création, se divise en trois aspects lorsqu’il se manifeste dans l’univers.

Lucifer sortant de l’obscurité, de l’Inconnaissable, reste immanifesté dans l’Absolu Solaire, mais lorsqu’il se manifeste, il se divise en trois. Ces trois aspects sont ce que nous appelons dans la Kabbale Kether, Chokmah, Binah : la couronne, la sagesse et la compréhension. Dans le Christianisme, ils sont appelés Père, Fils et Saint-Esprit. Les plus beaux atomes de Lucifer brillent dans Chokmah qui est appelé le Fils, qui dans le Christianisme est appelé le Christ.

Laissez-moi maintenant lire pour vous quelque chose qui est écrit dans le Livre de l’Apocalypse:

« Moi, Ieshua (Jésus), j’ai envoyé mon ange pour vous témoigner de ces choses dans les églises. Je suis la racine et la progéniture de David, et l’étoile brillante du matin. » – Apocalypse 22: 16

Quand beaucoup de gens lisent cette déclaration dans le livre de l’Apocalypse, ils disent: « Quoi? Jésus est Lucifer, l’étoile brillante du matin? » – qui est Vénus. Oui, Jésus a dit:

« Je suis la lumière du monde (la lumière solaire): celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie (Yesod, le sexe). » – Jean 8:12

Et Jésus a dit:

« Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » – Jean 14: 6

Ieshua est Lucifer, l’Ouroboros. C’est pourquoi dans le Gnosticisme, nous l’appelons Christus-Lucifer, cette entité qui descend de l’Inconnaissable et descend en enfer, car sans Christus-Lucifer, l’Ouroboros, il ne peut y avoir de vie, pas même en enfer.

En Inde, Christus-Lucifer est appelé Shiva. Shiva est toujours représenté comme dansant au milieu d’un cercle. Dans la mythologie Hindoue, Shiva est l’initiateur de la vie et est inconnaissable, mais apparaît comme connaissable après cela, après Brahma et Vishnu – parce que la trinité de l’Hindouisme est la suivante: Brahma-Vishnu-Shiva; mais celui qui se cache derrière Brahma-Vishnu-Shiva est Shiva. Shiva est le créateur et le destructeur. En effet, Lucifer est une force qui crée et détruit. En nous, cette force se manifeste dans la force sexuelle, l’énergie sexuelle; tout dépend de ce que nous faisons avec l’énergie sexuelle. Si nous voulons dire, « qu’il y ait de la lumière », alors cette lumière montera dans la colonne vertébrale. Mais souvenez-vous que celui qui dit cela est le Ruach Elohim qui plane sur la surface des eaux sexuelles.

« C’était (Lucifer) la vraie Lumière, qui éclaire tout homme qui vient dans le monde. Il était dans le monde, et le monde a été créé par lui, et le monde ne le connaissait pas. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais tous ceux qui le recevaient, il leur donna le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui ont foi en son nom: qui sont nés non de sang ni de la volonté de la chair ni de la volonté de homme, mais de Dieu (Chesed). Et la Parole s’est fait chair et a habité parmi nous (et nous avons vu sa gloire, la gloire comme celle de l’unique engendré du Père), pleine de grâce et de vérité. » – Jean 1: 9-14

C’est la raison pour laquelle la croix ankh, symbole de Vénus, était très sacrée dans l’Égypte antique. Ici, nous trouvons également le Dieu Sobek. Il commence également par Samech. Ce crocodile sacré Sobek est symbolisé par une flamme avec deux mèches ou deux flammes qui symbolisent l’âme divine et l’âme humaine qui, dans la Kabbale, sont Geburah et Tiphereth. Comme nous le disons toujours, le deuxième triangle de l’Arbre de Vie (qui se trouve sous Kether, Chokmah, Binah) et qui est Chesed, Geburah, Tiphereth symbolise la Monade, l’Esprit. Dans l’Égypte antique, on l’appelait le crocodile sacré Sobek.

Ce crocodile sacré Sobek a une forme humaine, juste la tête avec le crocodile, et dans sa main, il a la croix ankh, symbole de Vénus, et le bâton des prêtres. Permettez-moi de lire pour vous ce que disent les Égyptiens à propos de ce crocodile sacré, Sobek:

« Je suis Sobek, qui habite parmi ses terreurs. Je suis Sobek et je saisis [ma proie] comme une bête vorace. Je suis le grand Poisson qui est dans Kamui. Je suis le Seigneur à qui des agenouillements et des prosternations sont faits dans Sekhem. Et l’Osiris Ani est le seigneur à qui des agenouillements et des prosternations sont faits dans Sekhem. »

Ce crocodile sacré est un symbole de notre propre Esprit (Chesed). En d’autres termes, chacun de nous à l’intérieur a son propre Ruach Elohim, son propre Sobek, le crocodile sacré. Et cela explique pourquoi les Rabbis disent dans le Zohar que lorsque nous parlons de la Kabbale, nous devons devenir des crocodiles. Ils ont donc pris leur philosophie, leur sagesse de l’Égypte. Interprétons pour vous ce que dit le Zohar.

« Le précepte suivant est de discuter des lois concernant les sauterelles. Nous avons appris que les poissons et les sauterelles ne nécessitent pas d’abattage, mais c’est leur cueillette qui leur permet de les manger. Tels sont les sages de la Mishnah. Ils n’ont pas besoin d’être massacrés par l’ange de la mort (Apollyon, Ange de la Destruction), mais il est dit d’eux « et ont expiré et ont été rassemblé pour son peuple » (Genèse 49:33). Tout comme les poissons de la mer vivent dans la mer, les étudiants de la Torah et les sages de la Mishnah vivent dans la mer, et s’ils sont séparés de la Torah, ils meurent immédiatement. Ce sont les crocodiles de la Mishnah où croissent les crocodiles marins. Et si ceux qui vivent sur la terre ferme, à savoir ceux qui n’ont pas de Torah en eux, tombent dans l’eau, à savoir dans la Torah, mais ne savent pas nager, à savoir un étudiant qui n’est pas encore devenu enseignant mais enseigne, ils meurent. Mais ‘Homme’, qui sont les sages de la Kabbale sont au dessus de tous. Sur eux, il est dit: « et dominez les poissons de la mer et les oiseaux du ciel » (Genèse 1:28), qui sont les sages de la Mishnah les crocodiles. Le grand crocodile est « le serpent volant (Heb. Bariach) » (Isaïe 27: 1) qui correspond au « bar du milieu (Heb. Bariach) au milieu des planches » (Exode 26:28), qui est la partie centrale colonne, Tiphereth. » – Zohar

L’ange de la destruction réside dans la neuvième sphère – selon le Livre de l’Apocalypse c’est l’ange de l’abîme, l’ange Apollyon qui libère les sauterelles à la fin des temps et ne punit que ceux qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leur fronts. L’ange de la mort, l’ange de la destruction, Apollyon, se rapporte aux forces de destruction de Shiva, le Saint-Esprit, Lucifer. Ainsi, les sages de la Kabbale ne sont pas massacrés par l’ange de la destruction.

« Mais il est dit d’eux « et ont expiré, et ont été rassemblé à son peuple » (Genèse 49:33).

Écoutez maintenant ceci:

« Comme les poissons (Nun) de la mer (Héb. Im) vivent dans la mer, les étudiants de la Torah et les sages de la Mishnah (les étudiants de la Kabbale et les sages d’Eloah-Va-Daath, Schamayim) vivent dans la mer. (Mayim, Yesod) et s’ils sont séparés de la Torah (Eloah, Schamayim, Daath dans Mayim, Yesod), ils meurent immédiatement. »

Qui sont les sages de la Mishnah? Ceux sont les sages d’Eloah Va Daath. Eloah signifie « Déesse ». Va Daath signifie « et connaissance ». Eloah Va Daath est le nom sacré de Dieu dans Tiphereth. Ce sont ceux qui étudient la Kabbale… Ils vivent dans la mer (qui est Yesod) donc, s’ils sont séparés de Shamayim (Daath), ils meurent immédiatement.

« Ce sont les (Tanniyn) hommes et les femmes (les crocodiles de la maison de Lévi, la prêtrise de Yesod, le sexe; ce sont ceux qui conçoivent un fils, Moïse – le Lévi-athan à l’intérieur -: Et si ceux qui vivent sur la terre sèche (à savoir ceux qui n’ont pas été initiés à la connaissance Tantrique de Daath) tombent dans l’eau (notamment dans les études de la Kabbale) mais ne savent pas nager (à savoir un fornicateur qui n’est pas devenu un Maître de Daath) mais enseigne, ils meurent.

Mais ‘Homme’ (l’Adam androgyne), qui sont (représentent) les sages de la Kabbale (les Maîtres de Daath de la Kabbale) sont au dessus de tous.

Genèse 1: 28 se réfère à eux en déclarant:

Et Eloah-im les bénit, et Eloah-im leur dit: Soyez féconds (conformément à votre Ruach, Eloah-im qui plane sur vos eaux), et multipliez (la graine de votre Ruach Eloah-im), et remplissez la terre (Malkuth, votre corps physique avec elle), et soumettez-la: et dominez (comme un Tanniyn, crocodile) sur le poisson de la mer (Yesod), et (comme un Léviathan, serpent volant) sur les oiseaux du ciel (Schamayim, Daath) et sur tout ce qui vit qui plane sur la terre. Qui sont les sages de la Mishnah, les crocodiles. Le grand crocodile est « le serpent volant (Heb. Bariach) » (Isaïe 27: 1)

En ce jour, Iod-Havah avec son épée douloureuse et grande et forte punira le Léviathan le serpent volant (Nachash Bariach), le Léviathan ce même serpent tordu; et il fera mourir le crocodile (Tanniyn) qui est dans la mer. – Isaïe 27: 1 qui correspond au « bar central (Héb. Bariach) au milieu des planches » (Exode 26:28), qui est la colonne centrale, Tiphereth. » – Zohar

Tout cela signifie que lorsque nous étudions la Kabbale, nous sommes comme des poissons dans la mer; cette mer est Yesod et Daath, car il y a deux mers ou deux eaux. Schamayim est appelé Daath qui est traduit par cieux, les eaux ardentes, et Yesod est Mayim, les eaux inférieures. Nous avons donc deux eaux: la supérieure et l’inférieure. Nous gérons et contrôlons ces eaux lorsque nous connaissons le mystère de l’Alchimie, qui est Daath, l’arbre du bien et du mal, l’Arbre de la Connaissance. Lorsque nous apprenons à transmuter les eaux sexuelles, nous devenons des crocodiles et nous développons la sagesse de la Kabbale. C’est précisément ce que les sages du Zohar déclarent ; c’est pourquoi ils disent être des tanniyn – qui en Hébreu signifie crocodile. Ce sont l’homme et la femme crocodiles de la maison de Lévi – la prêtrise de Yesod (sexe) – qui conçoivent un fils qui s’appelle Moïse, le Léviathan – parce que lorsque nous parlons de Lucifer, nous parlons du Léviathan, qui est précisément ce serpent ailé qu’on appelez Quetzalcoatl en Nahua. Alors ils conçoivent le Léviathan à l’intérieur; et si ceux qui vivent sur la terre ferme, à savoir ceux qui ne sont pas initiés à la connaissance Tantrique de Daath, tombent à l’eau, dans la sagesse de la Kabbale, notamment dans les études de la Kabbale, mais ne savent pas nager, c’est parce qu’ils ne transmutent pas. Ils ne peuvent pas nager parce qu’ils ne peuvent pas comprendre le mystère de Daath, vous voyez? – Par conséquent, un Kabbaliste fornicateur qui n’est pas encore devenu Maître de Daath mais enseigne, il meurt parce qu’il ne passe pas l’épreuve de l’eau.

Mais l’Adam androgyne, qui représente le Daath, Maître de la Kabbale, est avant tout un créateur. Nous devons donc devenir un Adam androgyne. Rappelez-vous que nous affirmons toujours qu’Adam est Chesed, qui représente le crocodile; lorsque vous devenez un véritable Adam androgyne, créé à l’image de Dieu, vous devenez un crocodile – et ce crocodile devient un Léviathan – c’est ce que dit le Zohar. Je répétais ce que dit le Zohar, le livre de la Kabbale du Judaïsme. Genèse 1:28 dit ceci; cela confirme ce que nous affirmons:

« Et Dieu les bénit et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, et soumettez-la; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout ce qui vit qui plane sur la terre. »

Et Elohim les bénit et Elohim leur dit: soyez féconds conformément au Ruach Elohim qui plane sur vos eaux et multipliez votre Ruach Elohim (graine) et remplissez la terre (qui est votre corps physique, Malkuth) et soumettez-la et ayez la domination sur les poissons de la mer, comme Tanniyn, comme crocodile et comme Léviathan (serpent volant) sur les oiseaux du ciel (Shamayim) et sur tout ce qui vit qui plane sur la terre.

Ainsi, selon la Genèse, nous (en tant qu’Adam androgyne) devons dominer les poissons de la mer et tout être vivant qui vole au-dessus ou qui plane sur la terre; donc, cela concerne le véritable Adam. C’est le mystère de la lettre Samech qui enseigne comment le faire à travers Christus-Lucifer.

Le Feu du Christ

Nous pouvons porter la lumière du Christ à l’intérieur de nous. C’est le mystère du Saint Christophe ou Christophorus, qui selon la légende était un géant, un titan. Ce titan ou ce géant symbolise Lucifer, cette force créée avant l’univers. Comme vous le trouverez par exemple dans les récits des Eddas (la Bible Germanique), Lucifer y apparaît avec le nom de Loki, et dans l’opéra de Wagner, le nom de Loki est Loge, qui est le Dieu du feu. Comme Prométhée dans la mythologie Grecque, c’est une créature créée avant que les Dieux ne deviennent les propriétaires de l’univers.

Rappelez-vous que selon la mythologie Grecque, Prométhée a volé le feu du soleil et l’a donné à l’homme; il a mis ce feu dans une petite canne – symbole du « Soph » – cette canne se trouve dans la colonne vertébrale. Prométhée a donné ce feu à l’homme pour qu’il puisse dominer comme les Dieux, car seuls les Dieux ont le pouvoir sur le feu. En d’autres termes, sans le feu, les Dieux ne peuvent être des Dieux. Vous trouvez le même symbole avec Agni, le Dieu du feu dans l’Hindouisme.

En raison de l’acte audacieux de donner le feu à l’homme, Zeus ordonna aux Dieux de prendre Prométhée et de l’enchaîner au rocher – ce rocher est appelé Yesod, ou le rocher du sexe.

Nous avons le feu solaire dans notre corps. Il nous suffit de le transmuter à travers le Tantra afin de faire la lumière dans l’obscurité. Prométhée est cela et souffre, car il est crucifié au rocher, le sexe. C’est le même mystère que la crucifixion de Jésus, parce que Prométhée a été enchaîné ou crucifié au rocher en donnant le feu à l’homme. Quelle est la torture de Prométhée? Pendant la journée, un vautour – parfois un aigle, mais il semble plutôt un vautour qu’un aigle – descend et commence à manger son foie, ses tripes, pendant la journée et il ne peut rien faire car ses bras, ses mains et ses jambes sont ouverts et il souffre l’indescriptible. Quand le soleil se couche, le vautour s’en va puis, à force de magie, ses entrailles sont guéries pendant la nuit; alors quand le vautour revient le lendemain – il est déjà guéri – et refait la même chose. C’est la torture de Prométhée ; et tout cela parce qu’il a donné le feu à l’homme.

Bien, vous pourriez vous demander: « Quel est le sens de cela? » Bien, écoutez: c’est le Samech qui descend du ciel dans notre propre corps! Pendant la nuit quand nous nous endormons, le Corps Vital, qui est la partie supérieure du corps physique, absorbe l’énergie solaire que Lucifer (Samech) a placé dans l’atmosphère. Les chakras du Corps Vital absorbent cette énergie et la transfèrent du Corps Vital au corps physique via le système nerveux; c’est ce qui se passe chaque fois que nous nous endormons. C’est ainsi que Prométhée place la lumière solaire dans nos corps. Mais pendant la journée que faisons-nous? Nous gaspillons la force Luciférienne – nous gaspillons la force solaire Christique à travers les sept péchés capitaux que nous avons à l’intérieur, en particulier la luxure, qui est représentée par ce vautour. L’énergie solaire est stockée dans le foie et la rate, dans cette région de l’abdomen, vous voyez, c’est le plexus solaire, où nous avons l’énergie solaire – dans les reins également. Les reins, le foie et la rate sont les principaux organes qui absorbent l’énergie de l’atmosphère et la transfèrent dans le corps physique. Mais, nous forniquons, nous commettons l’Adultère, nous avons des explosions de haine et de colère, d’orgueil, de paresse, de gourmandise, de tous les défauts que nous portons à l’intérieur, l’ego – c’est le vautour qui dévore les entrailles de Lucifer, et pendant la nuit nous nous reposons et retrouvons notre énergie le lendemain, prêt à être mangé par le vautour encore et encore, les entrailles de Lucifer.

Lucifer souffre en chacun de nous. C’est ce qui se passe chaque nuit, chaque jour à l’intérieur de nous. Quand les gens lisent ce mythe, ils l’associent toujours à « Oh, un Dieu imaginaire du passé ». Écoutez: chaque mythe représente une vérité cachée à l’intérieur de chacun de nous.

« C’était (Christus-Lucifer) la véritable Lumière (solaire), qui éclaire tout homme qui vient dans le monde. Il (comme lumière solaire) était dans le monde, et le monde a été créé par lui, et le monde ne le connaissait pas. Il (comme lumière solaire) est venu (dans l’atmosphère du monde et) chez les siens (comme un voleur dans la nuit), et les siens ne l’ont pas reçu (à cause de leur vautour lubrique). Mais tous ceux qui l’ont reçu (à travers le Pranayama ou l’Alchimie sexuelle), il leur a donné le pouvoir de devenir fils de Dieu, ceux-là même qui ont foi en son nom: qui sont nés, non de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la (mauvaise) volonté (ratzon Hébreu) de l’homme, mais de Dieu (ratzon, le Saint-Esprit). » – Jean 1: 9-13

C’est pourquoi nous enseignons la Gnose (Daath) afin de ressusciter Christus-Lucifer, enchaîné au rocher-sexe à cause de notre transgression, à cause de notre Fornication et de toute cette perversité que nous faisons. Au moyen des pratiques Gnostiques, nous transformons cet Ouroboros, cette obscurité en lumière. Comme le dit le Livre de la Genèse: la terre est dans l’obscurité et sans forme – mais si nous suivons le chemin, le Ruach Elohim dira: « Que la lumière soit » et la lumière fut. Cette lumière devrait se développer à l’intérieur de nous.

« Et (c’est ainsi que) la Parole (Christ, le Messie) a été faite chair et a habité parmi nous (et nous avons vu sa gloire, la gloire comme celle de l’unique engendré du Père, Christus-Lucifer), pleine de grâce et de vérité. » – Jean 1:14

Samech signifie « soutien » et c’est pourquoi le Christ en tant que bébé est porté par Christophorous, un géant, qui porte le bébé Christ sur ses épaules. C’est précisément ce que nous portons lorsque nous transmutons, car la lumière, qui est le Christ, symbole de la lumière solaire, est portée par ce géant au visage de chien – le chien est toujours symbole de la luxure, symbole de reproduction, symbole de l’énergie sexuelle. Cela signifie donc que c’est dans l’énergie sexuelle que nous portons le bébé Christ.

Selon ce mythe, au début Christophorous était un homme à visage de chien, il était un ogre mangeur d’hommes. Mais, quand il a été baptisé, il est devenu un saint. Ne parlons pas superficiellement et pensons que parce qu’il est entré dans une église et a reçu de l’eau sur sa tête, il est devenu un saint à ce moment-là. Le baptême signifie transmuter les eaux de la sexualité; c’est un processus dans lequel notre propre visage de chien est transformé, parce que dans ce cas, c’est chacun de nous – le visage de chien est un symbole de ce géant qui porte le Seigneur sur ses épaules et qui a changé ses habitudes. C’est-à-dire que nous sommes des ogres mangeurs d’hommes qui faisons les choses laides que chacun de nous fait – notre ego chien en d’autres termes, le fait.

Christophorous était donc un énorme géant. Il aidait les gens à passer d’un rivage à l’autre d’une rivière. Mais un jour, disent-ils, un enfant lui demanda: « Peux-tu me porter s’il te plaît de l’autre côté? » Et il dit: « Mon plaisir, car c’est ce que je fais ici dans ce pays. » Pendant qu’il traversait la rivière d’un rivage à l’autre, il coulait au fond. Il a dit: « Qui es-tu? Tu es plus lourd que tous ceux que j’ai aidé à passer sur l’autre rive, tu as vraiment trop de poids. » Et alors l’enfant dit: « Je suis le Christ. Je suis Jésus, celui que tu honore, Christ, au nom de qui tu as été baptisé », c’est à dire Christopher, qui signifie « porteur du Christ ». Cette histoire est donc un symbole.

Vous pouvez lire l’histoire de Christophorus (porteur du Christ) qui a le même sens que Lucifer (porteur de lumière) – Oui, Saint-Christophe est le même Lucifer en chacun de nous.

Lorsque nous commençons à transmuter l’énergie sexuelle, nous, comme Saint Christophe, aidons les gens à traverser le fleuve de la vie; oui, nous aidons les fornicateurs de ce côté à savoir comment être dans la Chasteté et transmuter leur énergie sexuelle pour passer de l’autre côté. Lorsque nous faisons cela, nous passons le Seigneur, l’enfant Jésus, de l’autre côté – parce que de ce côté les pharisiens hypocrites s’en moquent – ils adorent peut-être le Seigneur Jésus, l’enfant Jésus, mais ils forniquent. Ce n’est qu’en connaissant le Tantra, la transmutation sexuelle, que les gens peuvent passer de l’autre côté. De l’autre côté, c’est précisément le travail remarquable accompli par Christopher.

Soi-disant, c’était ce travail formidable que Christopher Columbus allait faire, mais il n’a apporté que de mauvaises choses en Amérique, même s’il s’appelle Christopher.

C’est donc précisément la sagesse liée à Saint Christophe ou au Christophorous. C’est Lucifer. C’est Ouroboros, c’est cette force qui descend de l’inconnaissable dans le connaissable.

L’ancien Samech est écrit comme une ligne droite verticale avec trois lignes horizontales. Si vous observez la ligne verticale traversée par trois lignes horizontales, vous voyez ce que le Judaïsme appelle la Menorah, le candélabre septénaire, les sept lumières.

De plus, ce symbole est le sistre qui apparaît en Égypte et qui est tenu par la Déesse… Le sistre est constitué des trois mêmes lignes que la Déesse tient; cela signifie que le pouvoir de la femme est dans Lucifer. Bien sûr, nous les hommes aussi, nous avons ce pouvoir, le pouvoir de Lucifer. Mais celle qui en a plus que les hommes est la femme, et le fait est que la femme nous crée; nous sommes neuf mois dans le ventre de notre mère pour être créés, et cette lumière se développe – dans l’obscurité du ventre – l’Ain Soph, vous voyez? La création se fait toujours dans l’obscurité. La lumière, Aur, émerge toujours de l’obscurité de l’Ain Soph. Si la femme développe son enfant à la lumière solaire, le bébé ne se développera pas. C’est pourquoi la femme porte plus de lumière, elle est plus associée à Lucifer, en tant que créatrice.

Lorsque nous ne comprenons pas ce mythe, cette sagesse, cette connaissance, nous devenons comme des ignorants cagots, condamnant toujours la femme. Chavah est la créatrice de la vie (« la mère des vivants »). Chavah est Eve, qui a été prise d’Adam. Mais souvenez-vous que la femme a été enlevée à Adam: Aur vient de l’Ain Soph et cela vient de l’Ain. Donc, en d’autres termes, le pouvoir de Lucifer a été séparé d’Adam afin qu’Adam se développe, devienne plus conscient à travers Eve. Ainsi, lorsque Chavah, Eve, était devant Adam, ils pouvaient accomplir l’acte sexuel grâce à Samech, grâce à Lucifer. Donc, c’est Lucifer qui a donné le pouvoir à la femme pour que l’homme puisse évoluer et pour que cette femme évolue aussi – parce que l’homme a la graine, le Nun, et ce Nun est transféré dans l’utérus qui est le Mem final – dans l’utérus de la femme, grâce à Samech qui tourne là dans l’acte sexuel; c’est ainsi que la vie apparaît dans le règne animal. Mais nous devons inverser le courant: effectuer l’acte sexuel et inverser le Samech à travers la colonne vertébrale afin que la lumière apparaisse dans la colonne vertébrale; cette lumière est appelée Shechinah qui s’éveille comme la Kundalini, le serpent d’airain.

Lucifer est toujours associé à la femme, l’aspect féminin. Voilà pourquoi le mystère de la lettre Samech est également caché dans le nom de סםאל Samael. Samael est écrit avec ס Samech et ם Mem. La seule différence est qu’au lieu d’écrire la lettre Kaph final à la fin de Samech (Sam-Ech), vous écrivez à la fin אל Aleph Lamed, qui signifie Dieu: Sama-El. C’est pourquoi les Kabbalistes associent toujours Samael à la création. C’est pourquoi Samael a déclaré qu’il était témoin de la création de ce système solaire, car Samael lui-même, en tant que Logos, réside dans l’Ain Soph; il est un habitant de l’Ain Soph. Le seul que nous connaissons au-delà de l’Ain Soph, qui est l’Ain, est le Maître Aberamentho, appelé le Maître Jésus de Nazareth ; il est un habitant du 13ème Aeon, tandis que Samael est un habitant du 12ème Aeon, l’Ain Soph. C’est pourquoi la lettre Samech se trouve dans Ain Soph et dans Samaël Aun Weor (Aun Weor signifie force et lumière, ou lumière et feu – luci, feu. Le feu est le pouvoir de la lumière).

C’est pourquoi vous voyez que Sobek, le crocodile sacré d’Égypte, porte la croix ankh, parce que la croix ankh représente le pouvoir. C’est le pouvoir de tout initié, la croix ankh – qui est Lucifer, la puissance sexuelle – qui s’élève dans la colonne vertébrale, qui est représentée par le bâton. Sobek, le crocodile sacré, appelé Tanniyn dans le Zohar, est Chesed, le Ruach Elohim qui plane sur les eaux de la Genèse. Le crocodile sacré est tout Maître, qui pourrait être sur la terre ferme comme n’importe quel crocodile; quand ils sont dehors sur la terre, sous le soleil, ils méditent. Mais pour montrer leur puissance, ils ouvrent la bouche (Peh) pour montrer leurs dents (le Iod, la lumière) – c’est le pouvoir du crocodile. Quand ils ont faim et veulent manger de la sagesse, quand ils veulent manger du poisson (Nun), ils s’enfoncent dans l’eau et dominent l’eau. C’est ce qui est caché dans ce symbole: tout sage de la Kabbale est un crocodile – à l’extérieur et à l’intérieur. Mais ceux qui ne savent pas nager dans la connaissance de la Kabbale meurent quand ils s’enfoncent dans l’eau – car c’est la Torah, c’est-à-dire le Tarot, c’est-à-dire le Dharma, la sagesse de la Kabbale, l’Arbre de Vie – le eaux liées à Schamayim (Daath) et à Mayim (Yesod). Entrons là, nageons comme un crocodile, mais nous devons d’abord devenir un crocodile; et pour cela nous devons transmuter les eaux et, en tant que crocodile, nous évoluons et nous nous transformons en un Léviathan (un véritable prêtre de la tribu de Lévi).

Comme vous le voyez, ce mot Léviathan vient de Lévi, les prêtres, qui deviennent des serpents à plumes. Le Léviathan peut voler dans Schamayim (les eaux célestes). Donc, lorsque nous sommes en Méditation, nous sommes transformés en Léviathan et nous allons dans les dimensions supérieures, dans les cieux. Mais lorsque nous sommes dans le plan physique, nous pouvons plonger dans Yesod parce que le pouvoir que le Léviathan et le crocodile tirent de l’eau provient de la femme, Yesod, du sexe. Quand l’homme et la femme sont unis dans le sexe, ils acquièrent le pouvoir de Lucifer. C’est pourquoi le Zohar déclare que Moïse est le Léviathan – parce qu’il est né dans les eaux et qu’il est le seul qui, de Yesod, les eaux est allé à Schamayim, Daath et a vu Dieu face à face – seul un Léviathan peut le faire.

Maintenant, pour terminer avec cette conférence, laissez-moi vous lire cette belle pensée d’Isaiah parlant de Lucifer:

« Comment es-tu tombé du ciel (l’empyrée, le silence), ô glorifié (la Bible dit: O Lucifer), (Ben Shahar), fils de l’aurore! Comment es-tu tombé à la Terre, toi qui as affaibli les Goim! Car tu as dit dans ton cœur, je monterai dans les cieux, j’exalterai mon trône au-dessus des étoiles de El (Chesed): je serai aussi assis sur la montagne de la congrégation, aux côtés du nord (Chokmah): Je monterai au-dessus des hauteurs des nuages; Je serai comme (Elion) le plus Haut (le Tetragrammaton).

Mais tu seras conduit en enfer, sur les côtés de la fosse. » Isaïe 14: 12-15

Isaïe décrivait très brièvement Lucifer; au commencement, il est un bel ange, et quand il entre dans Atziluth, il est si beau, et dans Briah, plus beau, parce qu’il est un créateur et qu’il se manifeste dans Yetzirah sous de nombreuses formes. Mais malheureusement, lorsque Lucifer atteint Assiah, qui est notre corps physique, il tombe en enfer parce que nous sommes sans forme, il tombe dans le sexe – si nous ne transmutons pas cette force, si nous ne la transformons pas et ne la rendons plus brillante à l’intérieur de nous, il nous mènera en enfer, dans la neuvième sphère de Dante; parce que c’est Lucifer que nous transformons en Satan.

C’est ainsi que, comme Satan est en nous, notre Lucifer ne brille pas – c’est Satan, c’est dans l’obscurité à cause des sept péchés capitaux que nous avons: luxure, colère, cupidité, envie, gourmandise, orgueil, paresse, etc… et les autres. Donc, n’ayez pas peur de Lucifer, car où que vous alliez, vous l’emmenez avec vous.

« Toutes les choses ont été faites par lui; et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 3-5

« Je suis (Christus-Lucifer) le chemin, la vérité et la vie: nul ne vient au Père (l’Ain) si ce n’est par moi. » – Jean 14: 6

Questions et Réponses

Public: Vous avez dit que Lucifer est la puissance sexuelle. Quels sont les avantages d’avoir Lucifer fort avec vous et quelles sont certaines des choses que vous devez surveiller, ayant une force Lucifer forte?

Instructeur: La question est: « Quels sont les avantages de la force de Lucifer à l’intérieur de nous », en d’autres termes, quels sont les avantages d’avoir une force sexuelle forte? C’est bien, plus on a de force sexuelle, mieux c’est, mais il faut la transmuter. Malheureusement, de nos jours, les personnes qui ont une force sexuelle ne font que forniquer et commettre l’Adultère partout. Donc, ils asservissent davantage leur propre Lucifer au rocher du sexe; leur vautour lubrique devient de plus en plus grand. Le seul moyen de libérer Christus-Lucifer du rocher est de transmuter l’énergie sexuelle.

Lorsque nous transmutons notre énergie sexuelle, Hercule naît à l’intérieur de nous – Héraclès, « l’Aura d’Héra », la femme de Zeus, c’est-à-dire Héraclès ou Hercule. Hercule doit naître enfant. Savez-vous ce qu’Hercule fait à sa naissance? Il étrangle des serpents – des serpents de passion, de luxure – il grandit et commence à effectuer de grandes tâches. Un des derniers est qu’il libère Prométhée du rocher. À ce moment-là, il est déjà très fort ; il a déjà tué le lion de Némée, l’hydre; il a effectué dix tâches, puis il a libéré Prométhée et ce dernier lui a ensuite donné le pouvoir sur le ciel et la terre – Prométhée est Lucifer. Donc Prométhée donne naissance à Hercule et Hercule le libère. C’est pourquoi tous les grands maîtres disent: « Je suis un enfant du dragon » – c’est un grand Maître, l’enfant du dragon, ou l’enfant de Lucifer, ou l’enfant de Prométhée. C’est ce que nous devrions devenir ; mais pour cela nous devons transmuter l’énergie sexuelle; plus nous avons d’énergie, mieux c’est, mais nous devons la contrôler. Rappelez-vous que, malheureusement, pour le moment en tant qu’animaux, Lucifer agit à travers la Fornication. Si vous observez un chien, un cheval, un lion, lorsqu’ils accomplissent l’acte sexuel, ils répandent Lucifer. Nous devons apprendre à ne pas le répandre ; nous devons voler le feu au diable.

Public: Ma question concerne la Fornication. Est-ce que cela compte quand il est perdu, quand votre énergie sexuelle est perdue par les émissions nocturnes? En d’autres termes, physiquement, nous ne nous engageons pas dans la Fornication avec une personne du sexe opposé ou avec de la masturbation – mais la nuit, lorsque le corps est endormi, nous pouvons le perdre par émission nocturne – cela compte-t-il comme Fornication?

Instructeur: Oui, bien sûr, c’est de la Fornication – mais la faute est la même que lorsque vous le faites volontairement et consciemment. Lorsque vous perdez votre énergie sexuelle dans une pollution nocturne, votre corps devient faible – mais votre Dieu intérieur ne vous juge que si vous le faites consciemment. Il est évident que nous avons forniqué dans cette vie, comme dans des vies antérieures. Nous avons donc dans l’ego, dans les corps protoplasmiques et dans le corps physique cet héritage lubrique. L’habitude de la Fornication est dans le sang, dans la moelle de nos os, et arrêter de le faire en un jour, une semaine, est impossible; cela demande des années. Vous devez enseigner à l’âne; l’âne est votre corps. L’âne est habitué à la Fornication. L’âne doit donc grandir et s’habituer à la transmutation. Physiquement, vous commencez à le faire, mais dans notre mental, nous avons également un autre âne et c’est la luxure. Donc, nous devons méditer, nous devons comprendre et annihiler notre ego afin d’être dans la Chasteté à cent pour cent. C’est donc un long chemin – de nombreuses années – des initiations, des degrés et l’aide que nous recevons des maîtres internes – car l’ennemi que nous devons tuer et annihiler est énorme – c’est Goliath. Nous devons le faire nous-mêmes; nous devons avoir foi dans le Seigneur. Mais rappelez-vous que nous avons cela à l’intérieur; ce n’est pas dehors. Nous avons cela en chacun de nous; certains goliaths sont plus gros que d’autres, mais petit à petit, vous le tuez.

Public: Donc, si nous voyons la lumière dans les ténèbres, quelle est la relation de la lumière avec le Paramarthasatya?

Instructeur: Bien, la lumière est lumière, comme en ce moment, nous voyons cette lumière ici dans cette pièce mais parce que nos yeux physiques sont habitués à voir la vitesse des quanta. Vous voyez? Ce que nous voyons, c’est la vitesse des quanta. Les quanta dans le monde physique voyagent à la vitesse de la lumière et en cercles, mais ont des vitesses différentes dans la matière. La matière physique que nous voyons avec nos yeux physiques est simplement la vibration des quanta dans cette matière qui nous permet de la voir. Les autres quanta dont la vitesse est supérieure ou inférieure au monde physique, ces types de matières disparaissent de notre vue. Bien sûr, les Paramarthasatyas, ils voient la vitesse des quanta dans l’Ain qui est une lumière incréée – ils sont capables de voir la lumière incréée. Mais pour nous, même pour les Dieux, les Dieux les plus élevés ne peuvent pas voir cette lumière. Il est impossible pour les Elohim de voir cette lumière. Seuls ceux qui y pénètrent, déjà développés, déjà faits comme Paramarthasatyas peuvent voir la lumière incréée.

Public: Pouvez-vous expliquer pourquoi Dieu aurait besoin de la permission du diable pour créer?

Instructeur: Parce que Samech, Lucifer, l’Ouroboros, vient de l’Ain, le Néant, comme nous l’avons expliqué au début de cette conférence. Le diable est ce que nous appelons Lucifer. Rappelez-vous que nous ne parlons pas d’une personne ici; nous parlons d’une énergie. L’Ouroboros est donc le Soph – l’Ain Soph qui tourne, est à l’origine de l’Aur, l’Ain Soph Aur. Et l’Ain, l’Ain Soph et l’Ain Soph Aur sont les trois aspects du Divin Inconnaissable qui n’est pas manifesté. Le manifesté émerge de l’Aur et ce manifesté est appelé Kether ; donc Kether ne peut pas exister sans Aur. Cet Aur est lumière, Lucifer. Kether, Chokmah, Binah, qui sont les trois forces primaires qui créent, ne peuvent créer sans l’aide de Lucifer; derrière eux tout en bas se trouve Lucifer, ce que nous appelons l’Ain Soph Aur, l’Absolue Solaire.

Public: Y a-t-il des liens entre St. Christophe et la foudre?

Instructeur: Bien, la foudre est liée à la lumière. Le Christ, lorsqu’il s’est incarné dans le corps de Jésus de Nazareth, le Christ Cosmique a dit: « Je suis la lumière du monde ». Cette lumière du monde est la Lumière Solaire, c’est Lucifer, dans l’atmosphère et la foudre vient bien sûr de ce Christ, de ce Lucifer, et bien sûr, Christophorous, Christopher, est un nom qui signifie porteur du Christ. Bien sûr, la foudre porte la lumière; c’est le même que Christophorous.

Public: Y a-t-il une interprétation Gnostique de la mythologie Grecque et Romaine et de la République de Platon? Quelle version du Zohar et du Talmud recommanderiez-vous?

Instructeur: Lisez l’histoire des trois aspects de l’histoire de Prométhée: Prométhée Lié, Prométhée Non lié et Prométhée... Je ne me souviens pas de l’autre; ceux-ci sont liés à cette conférence.

Public: Quelle version du Zohar et du Talmud recommanderiez-vous de lire?

Instructeur: Tous; le tout est lié à cela. Sans le Samech, le Zohar ne peut pas exister, le Talmud ne peut pas exister, la Bible ne peut pas exister, le Coran ne peut pas exister, la Bible ne peut pas exister… Particulièrement non, il n’y a pas de version spéciale, mais lisez-la. Le Zohar est un livre énorme, c’est trop – et vous n’avez pas besoin de le lire comme un journal, vous devez le méditer. Le Zohar est un livre qui explique les mystères de la Bible, en particulier le Livre de la Genèse. Ainsi, le Zohar n’est pas un livre pour la lecture, c’est un livre pour méditer. Bereshith est précisément un anagramme, comme nous l’avons expliqué ici dans de nombreuses conférences, qui explique les mystères de la création.

Public:… Le crocodile… vous quittez le crocodile et transmutez les énergies sexuelles pour… l’Hercule, le Léviathan…

Instructeur: Dans la mythologie Grecque et Romaine, Hercule symbolise la force de la transmutation sexuelle – en tant que force, Hercule se développe à l’intérieur de vous. Tandis que cette force se développe à l’intérieur de nous, nous devons accomplir de nombreuses tâches, qui consistent en la destruction de nombreux éléments psychologiques que nous avons à l’intérieur. Le premier élément ou la première tâche d’Hercule est de tuer le lion de Némée – le lion est le symbole du feu sexuel. Tuer tous ces éléments animaux qui aiment renverser la graine et transmuter, c’est la tâche première, mais il y en a beaucoup d’autres qui vont en relation avec les Sephiroth, qui sont en réalité les douze tâches d’Hercule qui nous mènent à l’Ain Soph— de Malkuth à l’Ain Soph, ce sont les douze tâches d’Hercule. Bien sûr, avec la transmutation des énergies sexuelles, voilà comment nous commençons.

Public: Quel est le lien entre Lucifer et Baphomet?

Instructeur: Baphomet et Lucifer symbolisent la même chose. Baphomet est le symbole du Bouc de Mendes pointant ses mains en haut et en bas et les jambes croisées d’un veau, avec le Caducée de Mercure au milieu et le Pentagramme sur la tête. Cette créature est un symbole de ce que nous expliquons ici. Rappelez-vous que 15 dans le Tarot est nommé Le Diable, et Baphomet y apparaît. Il y a beaucoup de symboles de Baphomet. Le plus commun est cette créature à tête de bouc appelée le Bouc de Mendes, avec le Pentagramme sur son front… Le Pentagramme indique qu’il est positif, c’est-à-dire que le Pentagramme vise vers le haut. Une main de Baphomet est dirigée vers le haut et l’autre vers le bas; c’est le symbole d’Aleph, la lettre Aleph. Au milieu se trouve le Caducée de Mercure, symbole de la transmutation sexuelle. C’est le symbole entier. Si vous voulez en savoir plus sur le symbole de Baphomet, lisez la conférence de Samaël Aun Weor intitulée Moïse – Kabbaliste, Alchimiste et Mage. Baphomet était la façon dont les initiés médiévaux ont caché le mystère de Lucifer. À ce moment-là, si nous avions donné cette conférence, l’Inquisition serait venue et nous aurions été brûlés vifs.

Public: Comment Moïse a-t-il incarné Lucifer?

Instructeur: Moïse est le même que Lucifer, transformé – le Léviathan. Moïse était l’expression d’un rayon d’AElohim. Ce rayon d’AElohim s’est manifesté à travers Moïse. Cela signifie que dans Tiphereth, qui est Moïse, dans Yesod qui est Moïse, Daath manifesté en lui, le rayon d’AElohim, Lucifer en d’autres termes, afin de sauver le reste des éléments qui appartenaient à cet Initié (Moïse) qui est appelé le peuple d’Israël qui a été réduit en esclavage dans Matzarim, ou Mizrahim, Égypte, qui est Malkuth.

En d’autres termes, lorsque vous visualisez vos propres défauts, vices et erreurs que vous avez en vous, chaque défaut est de la lumière piégée. Cette Lumière est Lucifer; cette Lumière est le Christ; cette Lumière est Ish, le feu du Dieu Ra: Ish Ra El. Alors Israël est à l’intérieur de vous ; chacun de nous a Israël à l’intérieur, mais il est esclave de l’Egypte; elle est une esclave de Mizrahim (Malkuth). Donc, en d’autres termes, nous devons transmuter l’énergie sexuelle, nous devons créer Moïse à l’intérieur de nous, mais avant de créer Moïse, nous devons créer Jacob; avant de créer Jacob, nous devons créer Isaac; avant de créer Isaac, nous devons travailler avec Abraham. Donc, lorsque Moïse a terminé, nous sortons dans le monde d’AElohim et nous recevons son rayon (Lucifer), puis nous descendons et libérons le reste de notre Être. Tout cela est écrit dans le livre de l’Exode. Alors rappelez-vous que Lucifer est l’escalier menant au cieux et l’escalier menant à l’enfer. Tout dépend de nous.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : ס Samech

נ Nun
ע Ayin
Catégories : Alphabet de la Kabbale