Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Alphabet de la Kabbale

כ Kaf est la onzième lettre de l’alphabet Kabbalistique.

« Les bénédictions sont sur la tête des justes mais la violence couvrira la bouche des méchants. » – Proverbes 10: 6

כ Kaf, la couronne, symbolise l’auto-réalisation par la volonté et la foi.

כ Kaf symbolise le pouvoir latent du Saint-Esprit (Binah) dans la glande Pinéale qui se manifeste pleinement dans les organes sexuels de l’initié. Le feu de Binah doit créer les Elohim, le Ciel et la Terre à l’intérieur de l’être humain.

Le livre de l’Apocalypse 20: 1-2 déclare:

« Et j’ai vu un ange descendre du ciel avec la clé du puits sans fond et une grande chaîne à la main (י Iod ou כ Kaf). Et il saisit le dragon, ce serpent ancien qui est le Diable et Satan, et le lia pendant mille ans. »

כ Kaf signifie littéralement « paume de la main ». Ne le confondez pas avec le palmier. La lettre כ Kaf est après la lettre י Iod, qui signifie littéralement aussi main. י Iod signifie main, tandis que כ Kaf est la paume de cette main.

La forme de la lettre כ Kaf ressemble à la lettre ב Beth, la deuxième lettre de l’alphabet Kabbalistique. La différence entre les deux réside dans le fait que la lettre כ Kaf est composée d’un trait qui est une courbe, tandis que la lettre ב Beth est composée de deux: le premier est une ligne horizontale qui se courbe à sa droite et le second est une ligne droite horizontale au bas; ainsi, lorsque vous voyez la lettre ב Beth, vous voyez un trait qui descend sur une base qui est la ligne horizontale qui s’étend un peu à droite de la ligne courbe descendante. Bien que כ Kaf ne soit qu’un coup, ב Beth et כ Kaf sont liés.

Rappelons-nous que le premier mot de la Bible dans le livre de la Genèse – comme nous l’avons mentionné dans de nombreuses conférences – est בראשית Beresheet, qui, comme nous l’avons expliqué, est un anagramme qui renvoie à beaucoup de choses (דברים – mots). Donc, aujourd’hui, nous allons encore expliquer Beresheet en relation avec la lettre כ Kaf.

Pour commencer, la lettre כ Kaf ressemble à la lettre ב Beth, qui est la première lettre du mot בראשית Beresheet. Les deux dernières lettres du mot sont י Iod et ת Tav, ensemble; ces lettres épellent le mot בית Beth, qui en Hébreu signifie maison. Donc בראשית est un mot dans un mot: dans la בית maison (ב Beth, י Iod, ת Tav), il y a trois autres lettres, à savoir ר Reish, א Aleph et ש Shin, qui se lit ראש Rosh et qui en Hébreu signifie « tête ».

Gardons cela à l’esprit, car la tête est liée à כ Kaf, puisque la lettre כ Kaf symbolise la paume de Dieu au-dessus de la tête, qui symbolise Adam. Oui, nous expliquons toujours que le symbole biblique Adam représente notre cerveau, notre tête, tandis que Chavah-Eve représente nos organes sexuels. N’oubliez pas cela pour que vous puissiez comprendre pourquoi כ Kaf est la première lettre avec laquelle nous écrivons le mot Kether, qui signifie couronne.

Kether est la première Sephirah de l’Arbre de Vie. Kether est le Père. Kether est symbolisé par la tête. Kether est toujours la tête du premier triangle qui, dans le Christianisme, est appelé Père, Fils et Saint-Esprit ; qui dans la Kabbale sont Kether, Chokmah, Binah, le premier triangle, qui est lié à la tête.

La Sephirah Kether se rapporte à un centre magnétique (un « atome » spirituel) que nous avons dans la tête à la racine de notre nez.

La Sephirah Chokmah (le Fils, le Christ) se rapporte à la glande pituitaire, située le long de la ligne que le nez pointe vers le cerveau.

Au centre du cerveau se trouve la glande Pinéale, où se trouve l’atome spirituel du Saint-Esprit, Binah.

C’est pourquoi la sainte Tri-Unité (Père, Fils et Saint-Esprit) est toujours représentée dans la tête, qui est le « ciel » dans notre corps. Ainsi, lorsque vous lisez « ciel » dans la Bible, cela se rapporte à votre tête, microcosmiquement parlant.

La tête est le mot Rosh caché au milieu de Beresheet « au commencement ». Rosh est à l’intérieur de ב Beth, « la maison ». Ainsi, « Beresheet » signifie que la tête est la maison de la sainte Tri-unité, la maison de Dieu.

Dieu, Kether le Père, est représenté et décrit en Hébreu avec trois phrases.

La première phrase est Adam אדם קדמון שני Adam Kadmon Shani (écrit en haut du graphique). אדם קדמון Adam Kadmon signifie l’homme primordial. Le mot שני Shani se rapporte à Saturne le Saint-Esprit. Saturne est toujours liée au Samedi, le septième jour. Samedi se rapporte à Binah, le Saint-Esprit, qui se trouve dans la glande Pinéale, au moyen de laquelle le Saint-Esprit s’exprime, à travers la mystérieuse dualité Père-Mère. Père-Mère est le mystère de la Sephirah Daath, qui est toujours sous le premier triangle Père, Fils et Saint-Esprit. Le Père-Mère en Hébreu est Abba-Aima. Ils se rapportent au quatrième commandement:

« Honore ton Père et ta Mère. »

Dans la Kabbale, nous les appelons Abba Elohim et Aima Elohim. אלהים Elohim signifie « Dieux et Déesses ». C’est un mot pluriel, qui signifie les deux polarités divines. La polarité masculine est Abba, le Père, et la féminine est Aima, la Mère. Cette dualité appartient à Saturne. C’est pourquoi le mot שני Shani (ש Shin נ Nun י Iod en Hébreu) est écrit après Adam Kadmon, indiquant que l’expression de la création ou de ce visage est le Saint-Esprit, le créateur de la vie.

Quand nous mentionnons la tête, visuellement, nous imaginons concrètement la tête de Binah, mais derrière cette tête se trouve Chokmah (le cerveau) et au-dessus de cette tête se trouve la couronne, Kether, le Père. La couronne Kether, le Père, est symbolisée dans toutes les religions par un chapeau ou un bonnet. Celui de la Kabbale en Hébreu s’appelle Kippah. C’est une autre raison pour laquelle les religieux Juifs se couvrent la tête; cependant, vous trouvez également cette Kippah ou ce chapeau parmi les Musulmans.

Le bonnet ou le chapeau sacré est utilisé dans toutes les religions. En rapport avec le Bouddhisme, le 16ème Karmapa (repose en paix, qui, je crois, est mort en 1981) est représenté ici. Ses mains forment un mudra ou un geste sacré exactement de la même forme que le כ Kaf. Et bien sûr, il porte son chapeau sacré.

פהיפה Kippah (Hébreu pour chapeau) commence par la lettre כ Kaf, qui signifie main. La Kippah, chapeau ou turban, est utilisée chez les Sikhs, c’est le chapeau du pape et de ses cardinaux. Dans le Judaïsme, vous voyez que les Juifs Orthodoxes doivent utiliser le chapeau noir ordinaire. Mais quand ils ne portent pas ce chapeau, ils portent une Kippah. De même, les Musulmans utilisent une couverture de tête sacrée tous les jours, d’autres de temps en temps lorsqu’ils se rendent au temple.

En synthèse, vous trouvez le chapeau, le bonnet ou le turban sacrés au-dessus de la tête de chaque gens religieux. Maintenant, vous pourriez vous demander « quel est ce symbole? » Kabbalistiquement, la lettre כ Kaf symbolise le bonnet ou le chapeau et la paume de la main (י Iod) de Dieu ; en d’autres termes, le bonnet est un souvenir ou un moyen pour vous de vous souvenir de Dieu, car Dieu sous forme atomique est dans votre tête, désireux de faire son travail, si vous le permettez. Rappelez-vous la prière du seigneur:

« [Que] ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.” – Matthieu 6:10

Ici sur terre, nous devons faire la volonté de Dieu comme au ciel. Cependant, pour faire sa volonté, nous devons savoir comment. « Ta volonté soit faite sur la terre » ne consiste pas à croire en sa volonté, mais à la faire. כ Kaf est lié à la volonté et à la foi, mais aussi au bonheur, au ravissement, au Samadhi et à toutes les expériences vécues par l’âme lorsqu’elle quitte le corps physique, par la tête, pendant la Méditation. Les trois lignes qui forment d’un coup les trois aspects du כ Kaf sont:

  • Samadhi, extase, félicité spirituelle et religieuse
  • Volonté
  • Foi

Le mot foi en Grec est Pistis, qui se rapporte aussi à l’intellect, ou la façon dont nous développons un raisonnement objectif: illuminé, supérieur, intellect spirituel. Le bonnet est un symbole de raisonnement objectif, car la calotte ou notre crâne recouvre le mystère des trois forces principales.

עתיק יומין Atik Yomin ou Atik Yamin est la deuxième phrase, après Adam Kadmon Shani. En Araméen, la racine de l’Hébreu, Atik Yomin signifie « l’Ancien des Jours ».

D’un côté de la tête d’Atik Yomin, l’Ancien des Jours, nous voyons la phrase Arik Anpin, qui signifie symboliquement l’immense tête ou l’immense visage de Dieu. C’est pourquoi le graphique affiche un énorme Ancien des Jours au-dessus de Daath, symbolisant ce que nous expliquons en relation avec la lettre כ Kaf.

La lettre כ Kaf est écrite de deux manières. L’autre manière ך est appelée Kaf final ou Haf également parce qu’elle se prononce Kaf ou Haf. Haf ou Kaf Final signifie la façon dont vous écrivez la lettre à la fin du mot. Si vous écrivez la lettre כ Kaf au début du mot ou au milieu du mot, vous l’écrivez sous la forme d’un demi-cercle, la forme que nous avons déjà expliquée. Mais à la toute fin d’un mot, ך Kaf ressemble à la lettre ד Daleth. Cela signifie que la tête, qui est le כ Kaf, descend en ligne droite à travers le milieu de la colonne vertébrale jusqu’à Yesod. Telle est la forme finale de la lettre. ך Kaf Final pointe quelque chose de très important pour nous. La lettre ד Daleth à l’homme sur la terre, l’homme terrestre, dirions-nous, qui est le pauvre qui a besoin de sagesse. Donc, le ך Kaf final (qui ressemble à la lettre ד Daleth) indique que le pauvre (ד Daleth) est déjà en train de faire le travail Alchimique avec le כ Kaf ; c’est-à-dire que sa tête porte déjà la Kippah, parce qu’il fait le travail Alchimique là dans Yesod ; c’est pourquoi ך Kaf final ressemble à la lettre ד Daleth, ce qui indique qu’un tel n’est pas une personne ordinaire. Quand nous voyons une personne avec le bonnet ou la Kippah dans une religion cela nous dit que cet homme met Dieu sur sa tête, c’est-à-dire qu’il se souvient toujours de Dieu et qu’il contrôle toujours son énergie sexuelle parce qu’il ressemble à ד Daleth, qui comme ך Kaf Final descend dans Yesod. Ce n’est pas une personne ordinaire. C’est quelqu’un qui transmute l’énergie sexuelle à la tête. C’est quelqu’un qui connaît l’Alchimie, les mystères de Daath, tel est le symbole du ך Kaf final. Néanmoins, si vous voyez ce que je veux dire, je ne dis pas que tous ceux qui utilisent la Kippah, ces chapeaux et ces turbans font de l’Alchimie, car la plupart d’entre eux respectent seulement les traditions. Mais connaissent-ils le sens de Daath? Peut-être qu’ils connaissent Daath, qui est ce que nous expliquons ici? Qui sait? Peut-être qu’ils le font, mais une chose est de connaître à ce sujet et une autre est de la pratiquer.

Quoi qu’il en soit, c’est la raison pour laquelle la lettre י Iod – qui a été très largement expliquée dans la conférence précédente – est orthographiée avec la lettre י Iod et ד Daleth. Pourquoi mentionnons-nous la lettre י Iod? C’est parce que י Iod en Hébreu signifie main. י Iod est la 10ème lettre, mais maintenant, nous expliquons כ Kaf la 11ème qui signifie paume qui se rapporte à la main. Paume de la main; les deux lettres sont donc liées, comme nous le voyons ici, puisque ד Daleth se rapporte au mot « י Iod » et ressemble également à ך Kaf final. Ainsi, כ Kaf se rapporte aux mains de (ד Daleth) l’homme pauvre et aux mains de Dieu.

« Bienheureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux. » – Matthieu 5: 3

Maintenant, comment écrivez-on כ Kaf en Hébreu? Nous écrivons כף avec la lettre כ Kaf et la lettre פ Peh ou ף Peh final, à la fin. La lettre פ Peh a aussi une forme finale ף, car, dans l’alphabet Hébreu, il y a cinq lettres finales, à savoir: ך Kaf, ם Mem, ן נ Nun, ץ Tzade et ף Peh, qui sont écrites différemment à la fin du mot. Donc, en ce qui concerne la lettre פ Peh, nous en parlerons dans des conférences ultérieures, mais nous allons maintenant indiquer qu’elle a également une forme finale à la fin du mot. Normalement, פ Peh est comme une courbe avec une dent, qui est un י Iod. Mais ף Peh Final descend dans Yesod comme le ך Kaf.

כ Kaf se rapporte aux mains et aussi à la plante des pieds. Vous rendez-vous compte de sa profondeur maintenant? Oui, כ Kaf se rapporte à la plante des pieds comme il se rapporte à la paume de la main. Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi le Seigneur Christ a été crucifié avec des clous dans les mains et les pieds et pourquoi le כ Kaf ou la Kippah liée à la couronne d’épines a été placée sur sa tête. Tout cela se rapporte à la lettre כ Kaf, à savoir: Couronne d’épines, כ Kaf ; Clous dans la paume de ses mains, כ Kaf ; et Clous dans la plante de ses pieds, כ Kaf ; ce sont les stigmates estampillés sur l’âme, le כ Kaf. Donc, tous ces stigmates que nous désignons forment le fameux Pentagramme; c’est ce que vous voyez sur le Pentagramme, en particulier dans ce tableau de Jophra. Les stigmates de chaque main, de chaque pied et de la couronne, la Kippah ou couronne d’épines, symbolisent l’œuvre sacrée. C’est pourquoi le Pentagramme, qui est l’homme aux bras et aux jambes ouverts, est le symbole du seigneur. C’est le Pentagramme, l’étoile à cinq pointes. Lié à כ Kaf. Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un symbole puissant.

Donc, en Hébreu, il y a aussi un autre mot très intéressant; la lettre נ Nun qui symbolise le poisson (le symbole du Christianisme) ainsi que la graine car le poisson, la graine est le spermatozoïde et l’ovule de l’énergie sexuelle. Donc, si vous placez ce נ Nun entre les lettres du mot כ Kaf qui signifie plante des pieds et paume de la main, alors nous trouvons les lettres כ Kaf נ Nun et ף Peh, qui se lit Kanaph (כנף), qui signifie ailes; ces ailes des anges ou les ailes des oiseaux qui volent dans le ciel. Voyez-vous maintenant comment ces lettres nous renvoient à ces mots et à tout ce qui a trait aux ailes de l’ange ou à נ Nun, au poisson?

« Et Elohim créa de grands crocodiles et tous les êtres vivants (נ Nun – Poisson) qui bougent, que les eaux produisirent abondamment selon leur espèce, et chaque oiseau ailé selon leur espèce: et Elohim vit que c’était bon. » – Genèse 1: 21

Donc, comme Mercure, vous devez placer le נ Nun dans la paume de votre main et dans la plante de vos pieds, ainsi que dans votre tête. Rappelez-vous également qu’au niveau même des poumons sur la colonne vertébrale ou du caducée de Mercure, vous devez développer les ailes de l’esprit, les ailes des anges. Toutes ces ailes sont liées au travail Alchimique que nous devons accomplir avec nos mains, nos pieds et notre tête.

La Vision d’Ezekiel

« La parole de Iod-Havah est venue expressément à Ezekiel (Dieu Fort), le prêtre, fils de Buzi, au pays des Chaldéens (Chashadaim) au bord du fleuve Chebar (déjà- Yesod); et la main (יד) de Iod-Havah était là sur lui.

Et j’ai regardé, et voici, un tourbillon est sorti du Nord, un grand nuage et un feu l’enveloppant, une lueur brillait autour de lui et sortait du milieu comme une couleur d’ambre, sortant du milieu du feu.

Également au milieu de celui-ci est apparue la ressemblance de quatre créatures vivantes. Et ceci était leur apparence ; ils avaient la ressemblance d’Adam.

Et chacune avait quatre faces, et chacune avait quatre ailes (כנף).

Et leurs pieds étaient des pieds droits; et la plante de leurs pieds était semblable à celle du pied d’un veau; et elles brillaient comme la couleur de l’airain bruni.
Et ils avaient les mains (יד) d’Adam sous leurs ailes (כנף) sur leurs quatre côtés; et les quatre avaient leurs visages et leurs ailes.

Leurs ailes (כנף) étaient jointes les unes aux autres; elles ne se retournaient pas quand elles allaient; elles avances toutes droit devant.

En ce qui concerne la ressemblance de leurs visages, elles avaient tous les quatre le visage d’Adam et le visage d’un lion (Abraham) du côté droit; ils avaient également le visage d’un bœuf (Isaac) du côté gauche; les quatre avaient aussi le visage d’un aigle (Jacob).

Ainsi étaient leurs visages: et leurs ailes étaient étendues vers le haut; deux ailes (כנף) de chacune étaient jointes l’une à l’autre et deux couvraient leur corps. » – Ezéchiel 1: 3: 11

Ici, Ezekiel décrit ce que nous expliquons au sujet du כ Kaf mais que seuls ceux qui sont initiés comprennent. Cela commence comme suit:

« La parole de יהוה (Le saint nom de Dieu) est venue expressément à Ézéchiel (qui signifie Dieu fort). »

Lorsque je dis cela, je me souviens du 11e Arcane du Tarot, qui se rapporte à la lettre כ Kaf. Qui est un lion avec la bouche ouverte et la Mère Divine Kundalini, la femme, fermant les mâchoires ou la bouche de ce lion avec ses mains, avec la paume de ses mains, ceci est très significatif. L’Arcane 11 est appelé la force; c’est ce qu’on appelle la force de Dieu. En d’autres termes, la force nécessaire pour fermer les mâchoires du lion, qui symbolise le feu en chacun de nous, est entre les mains de Dieu. Seul Dieu peut faire cela, la force est symbolisée par la Mère Divine parce qu’elle symbolise l’aspect féminin divin qui travaille en nous dans Malkuth. Donc, le Dieu fort est “Ezekiel”, il est la force de Dieu – qui en Hébreu est Ezekiel – qui se manifeste à travers les mains de la Déesse que nous apprenons ici, de son כ Kaf en d’autres termes.

« Le prêtre, fils de Buzi, dans le pays des Chaldéens, au bord du fleuve Chebar (כבר – Kaf, Beth, Reish); et la main de יהוה était là sur lui. »

C’est le commencement vous voyez. La main – le כ Kaf ou le י Iod, qui signifie la même chose – de Dieu était là sur lui, ce qui signifie, appuyée sur sa tête.

Maintenant, « au pays des Chaldéens », quand vous lisez ceci, vous vous rappelez que Chaldée est cette ville qui se trouvait entre l’Euphrate et le Tigre, les deux fleuves, qui, selon de nombreux Kabbalistes est l’endroit où l’Eden était située; Kabbalistiquement bien sûr, cet Eden est Yesod. Chaldéens en Hébreu est écrit de la manière suivante: דימהשכ Kah-Shaddim. Le mot Kah Shaddim nous rappelle Shaddai; Shaddim est un pluriel de Shaddai. Shaddim en Hébreu signifie démons, esprits, fantômes, diables et également la force de Dieu, Shaddai-El-Chai dans Yesod. Donc, dans la Bible, ce qui est écrit ou traduit comme Chaldéens est Kah Shaddaim en Hébreu, ce qui signifie la force des Esprits, force parce que tout vient de l’énergie sexuelle de Shadah (le champ de Yesod).

Donc, il est écrit qu’Ézéchiel était présent dans ce champ. Au bord du fleuve Chebar, ce fleuve est la force sexuelle qui flue de Tiphereth à Malkuth. Ce fleuve est l’énergie sexuelle dans Shadah, le champ de Yesod. Voilà comment vous devriez le lire. Il était là au bord du fleuve Chebar.

Cela nous rappelle qu’Abraham est venu de la ville des כשדיכשד Chaldéens. En d’autres termes, il venait de Yesod, de la ville d’Aur « Ur », la lumière; car dans Yesod, nous trouvons l’Ain Soph Aur, le pouvoir de Dieu, la lumière de l’Absolu. Nous avons expliqué dans une conférence qu’Abraham venait de Chaldée. Quand vous lisez qu’Abraham est venu de la ville d’Ur des Chaldéens, gardez à l’esprit que Chaldée fait référence à Yesod, la neuvième Sephirah. C’est donc un enseignement qu’Ézéchiel nous donne ici pour apprendre à gérer la force sexuelle de Shaddai. C’est pourquoi le Dieu d’Abraham était Shaddai-El-Chai, la force sexuelle.

« Et j’ai regardé, et voici, un tourbillon est sorti du Nord, »

Le Nord dans la Kabbale est lié à Geburah et Binah au-dessus sur la gauche de l’Arbre de Vie. Chesed est au Sud, Geburah est au Nord. L’Est est Tiphereth, le soleil, l’Ouest est dans Malkuth. Voilà comment vous voyez les quatre points cardinaux de l’Arbre de Vie.

Donc, lorsqu’Ezekiel dit qu’un tourbillon est venu du Nord, il nous indique que le Ruach (esprit en Hébreu) de la vie est venu de Geburah et de Binah. En d’autres termes, Binah, l’atome du Saint-Esprit est dans la glande Pinéale, ainsi, dans le corps physique, le Nord est la tête; alors Ezekiel nous dit: de ma tête est venu ce Ruach, ce vent, du fleuve Chebar parce que Chebar (כבר) est le fleuve qui descend du כ Kaf, la Kippah du ב Beth (maison) du ר Reish (Tête) à Yesod. Ainsi, le tourbillon venait du כ Kaf.

« Un grand nuage et un feu s’enroulant autour de lui, une lumière brillait autour de lui et sortait du milieu de celui-ci comme de la couleur ambre, du milieu du feu. »

L’ambre est toujours l’union des trois couleurs primaires, à savoir le bleu, le Jaune et le Rouge. Bleu pour le Père, Jaune pour le soleil et Rouge pour le Saint-Esprit, c’est l’ambre.

« Également au milieu de celui-ci est apparue la ressemblance de quatre créatures vivantes. Et c’était leur apparence ; ils avaient la ressemblance d’Adam. »

Dans cette peinture de William Blake, vous voyez les quatre créatures vivantes qui se tiennent debout. Dans celle-ci, vous voyez un homme qui se tient debout avec quatre visages et au-dessus se trouve l’Ancien des Jours. Ce sont les créatures d’Ezekiel. Ils avaient la ressemblance d’Adam, d’Adam Kadmon, qui, dans la Kabbale, s’exprime comme la ressemblance vivante de l’homme au-dessus. Abraham Chesed symbolise le lion d’Ezekiel, qui chez l’homme est la partie qui symbolise l’esprit, la partie supérieure d’Adam. Isaac Geburah symbolise le bœuf ou le taureau, qui est l’Âme Divine d’Adam. Et l’aigle symbolise Tiphereth, qui selon Ézéchiel est au centre, qui est l’Âme Humaine d’Adam; ainsi, le véritable Adam créé par Dieu est Chesed, Geburah et Tiphereth. Et en bas dans Yesod-Malkuth se trouve l’Adam terrestre, qui est la quatrième créature. Les quatre créatures sont le lion, le bœuf, l’aigle et l’homme. Mais tous ont le visage d’Adam parce qu’ils sont tous le symbole d’Adam.

« Et chacune avait quatre faces, et chacune avait quatre ailes (כנף). »

Chacun d’entre eux a quatre faces et tous a quatre ailes parce que tous se rapporte à l’autre. Abraham se rapporte à Isaac et, comme Chesed et Geburah, se rapportent à Tiphereth, Jacob; et dans Yesod-Malkuth se trouve l’homme que nous pouvons symboliser par Moïse. Tous se rapporte. Quand nous disons lion, bœuf et aigle, ce ne sont que le symbole des trois patriarches, Abraham Isaac et Jacob. Ce sont les vivants qui doivent être à l’intérieur de nous pour que nous devenions le véritable Adam. Et bien sûr, tous a quatre ailes. Voyez le mot « aile » que nous avons indiqué ici (כנף) Kaf, נ Nun, Peh, signifie aile dans la Kabbale.

Et leurs pieds étaient des pieds droits; et la plante de leurs pieds était comme la plante du pied (כף) d’un veau:

Calf (Veau) ressemble au mot כ Kaf.

Encore une fois, « leurs pieds (כ Kaf en Hébreu) sont semblables à la plante du pied d’un veau. En d’autres termes, ce « כ Kaf » est la plante des pieds du bœuf. Parce que les pieds symbolisent Malkuth, l’homme terrestre qui, selon la Kabbale, descend du côté gauche de l’Arbre de Vie, il s’agit de Binah dans Geburah, puis de Tiphereth à Netzach, Yesod et enfin Malkuth ; ainsi, il descend de la gauche. Et à gauche de l’Arbre de Vie, nous avons le bœuf. C’est pourquoi il est écrit dans Ezekiel que ses pieds étaient les pieds d’un Veau. Les pieds d’un veau symbolisent Nefesh, l’âme animale en nous que nous devons utiliser pour créer l’homme à l’intérieur. Le pied de veau, Nefesh, l’âme animale, est symbolisé par la lettre נ Nun, qui est le spermatozoïde et l’ovule. L’âme animale contient le Mercure brut, que nous avons tous et que nous devons transmuter. Tel est le mystère de la lettre 11, כ Kaf, Transmutation, le onzième commandement qui est destiné aux initiés qui connaissent son mystère, à savoir: « Tu accompliras ton devoir ». Comme nous le déclarons également: « Fais ce que tu veux, ce sera toute la loi. » Entrer dans l’initiation, c’est « faire ce que tu veux ». C’est le début. C’est pourquoi, lorsque vous entrez dans l’initiation, vous lisez: « fais ce que tu veux. C’est la seule loi ou la totalité de la loi, mais souviens-toi que tu devras répondre de tous tes actes. »

Tu Accompliras ton Devoir

Qui est celui qui est « tu » de « Fais ce que tu veux? » Écoutez, ce « tu » n’est pas nous. Ce « tu » est le Ruach Elohim; c’est notre propre Esprit, notre propre Chesed. Oui. Chesed est ce « tu » de « Fais ce que tu veux ».

« Fais ce que tu veux » signifie que nous, en tant que Nefesh, l’âme animale devons faire ce que « tu » veux; en d’autres termes, toi Nefesh, âme animale, faites ce que tu (Chesed) veux ; Faites ce que votre Chesed veut faire, ce que votre Esprit veut faire ; qui pointe vers la lettre כ Kaf.

Nous devons faire la volonté de Dieu parce que nous avons deux volontés, à savoir la volonté de l’homme terrestre qui est votre propre volonté ; et la volonté de Dieu que nous devons nous unir à notre volonté. Ainsi, c’est le symbole d’Ézéchiel lié au « כ Kaf » du pied ou à la plante du pied de veau.

« Et ils brillaient comme la couleur de l’airain bruni [rappelez-vous que l’airain brillant, est l’union de deux métaux, homme et femme (cuivre et zinc). [C’est la seule façon dont ces pieds peuvent être polis comme de l’airain]. Et ils avaient les mains [le י Iod ] d’Adam sous leurs ailes (כנף) [cela se réfère aux quatre vents sous leurs ailes] sur leurs quatre côtés ; et ils avaient quatre faces et ailes (כנף). »

En effet, nous devons développer ces corps à l’intérieur de nous qui ne font qu’un en nous. Ezekiel parle de l’homme. Les gens pensent qu’Ézéchiel parle de certains vaisseaux cosmiques. Certains ignorants traduisent la vision d’Ezekiel comme ça. Mais non, Ezekiel parle de l’homme ; parce que l’homme a sept corps. Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, Malkuth. Mais, les créatures principales sont liées au deuxième triangle, Chesed, Geburah, Tiphereth et à Malkuth, l’homme terrestre. C’est pourquoi Ezekiel déclare que chacun a ses propres ailes et son propre visage. Tout cela se développe à l’intérieur de nous.

« Leurs ailes étaient jointes les unes aux autres; ils ne se retournaient pas quand ils marchaient; ils avançaient droit devant. Pour ce qui est de la ressemblance de leurs visages (nous en avons déjà parlé), ils avaient tous les quatre le visage d’Adam et le visage d’un lion du côté droit; et ils avaient tous les quatre le visage d’un bœuf du côté gauche; les quatre avaient aussi le visage d’un aigle (au milieu). Ainsi étaient leurs visages: et leurs ailes (כנף) étaient étirées vers le haut; deux ailes (כנף) de chacun étaient jointes l’une à l’autre et deux couvraient leur corps. » – Ezéchiel 1: 3-11

Ce mouvement d’ailes, dans le Gnosticisme, en termes simples est un sceau que nous apprenons aux gens à faire pour déplacer les énergies Christiques; le sceau que nous faisons est une protection contre les forces Klipothiques; le mystère du sceau du Pentagrammaton ou l’Étoile Microcosmique.

D’abord, vous ouvrez vos bras et vos jambes. Ceci, afin de pointer les cinq stigmates, à savoir les pieds, les mains et la tête; ensuite, vous déployez vos ailes, les énergies Christiques sous vos mains – que vous collectez lorsque vous faites le travail Alchimique – jusqu’au sommet de votre tête, les rejoignant, en touchant le bout de vos doigts, c’est ce que dit Ezekiel : « Leurs ailes étaient jointes les unes aux autres. » au dessus de votre tête, formant ainsi votre Kippah. Cela signifie que Chesed et Geburah, dans vos mains, sont liés au premier triangle afin de faire la volonté de Dieu – Kether, Chokmah et Binah – depuis votre Kippah, au-dessus de votre tête, votre chapeau; le premier כ Kaf.

Ensuite, vous déplacez à nouveau Geburah et Chesed en plaçant vos mains sur vos épaules, alignées avec votre gorge, à l’endroit où vous trouvez Père et Mère dans Daath. La volonté d’en haut, Kether, Chokmah et Binah, « ils ne se retournaient pas quand ils avançaient », descendant sur nos épaules, Abba et Aima, Père et Mère. Ensuite, « ils avançaient droit devant », vous déployez vos ailes au niveau de Chesed et Geburah « et leurs ailes étaient étirées vers le haut ». Ce mouvement nous dit que ce que nous demandons, à savoir envoyer la protection du ciel à nous, se fait à travers Chesed et Geburah, puisque vos mains sont en relation avec Ida et Pingala, les deux polarités qui se croisent dans Yesod, votre sexe. Car « deux ailes de chacun étaient jointes l’une à l’autre » dans Yesod, vous descendez donc vos mains et les croisez par-dessus vos organes sexuels, Yesod, avez-vous saisi cela? Vous devez croiser vos mains (Iods) car les forces de Dieu qui viennent d’en haut seront croisées dans l’acte sexuel avec la Chasteté. Les gens ordinaires les croisent à travers la Fornication.

Écoutez, c’est la raison pour laquelle nous ne devons pas laisser les mains croisées dans le sexe, car cela signifie que vous dirigez ou envoyez les énergies créatrices de Dieu à Klipoth. Vous rendez-vous compte de cela? Lorsque vous laissez vos mains croisées sur votre Yesod, sur votre sexe, cela signifie que vous êtes en train de forniquer. Cela signifie que vous expulsez l’énergie de Dieu de votre corps, non seulement à travers l’orgasme, mais également à travers l’action de votre mauvaise volonté, qui pourrait être activée de plusieurs manières. Rappelez-vous que le onzième commandement: « Tu accompliras ton devoir », nous apprend que notre devoir est de faire la volonté de Dieu : « Fais ce que tu veux ».

« À ce stade, il convient de rappeler que les tablettes de la Loi, dans lesquelles Moïse a inscrit par ordre de Iod-Havah les brillants préceptes du Décalogue, n’étaient rien d’autre qu’une double lance de Runes, dont nous devons méditer profondément la signification phallique. L’amour est le fiat lux du livre de Moïse, le grand desideratum cosmique sexuel, la Loi Divine pour tous les continents, mers, mondes et espaces…

« Le onzième a son expression classique dans le Dharman Chara Sanskrit, « Tu accompliras ton devoir ».

« N’oubliez pas, cher lecteur, qu’il est de votre devoir de rechercher le chemin droit, étroit et difficile qui mène à la lumière.

« Donc, l’Arcane 11 du Tarot révèle ce devoir: la force merveilleuse qui peut dominer et retenir les lions de l’adversité est essentiellement spirituelle. Pour cette raison, cet Arcane est représenté par une belle femme qui, sans aucun effort visible, ouvre la terrible gueule du Lion, du puma terrifiant, le lion furieux avec ses belles mains. » – Samael Aun Weor

Donc, afin de faire la volonté de Dieu, nous plaçons dans notre cœur les deux forces venant de notre sexe (Tiphereth – le Fils de l’Homme), c’est-à-dire « et deux couvraient leur corps ». Comme les momies d’Égypte ou le Karmapa du Tibet nous montre dans l’image. C’est-à-dire que nous élevons les mains qui se croisent, Ida et Pingala, de notre sexe à notre cœur. C’est ainsi que s’effectue le mystérieux Pentagramme. Cela symbolise le vrai homme.

Donc, vous devez élever vos énergies Ida et Pingala. Si vous ne levez pas les mains de Yesod à Tiphereth, cela signifie que vous ne faites pas la volonté de Dieu, mais votre volonté égoïste. De nombreux Gnostiques font ce signe et le terminent avec les mains sur Yesod. En faisant cela, ils disent: « Je fais ma volonté égoïste, je fornique ». ou « Je trahis mon cœur. » « Je ne fais pas la volonté de Dieu. » Parce que, comme vous le savez alchimiquement, pour faire la volonté de Dieu, vous devez élever les deux polarités Ida et Pingala unies dans le sexe, jusqu’à votre poitrine, Tiphereth, le corps de la volonté dans la cinquième initiation des Mystères Majeurs. « Et deux (les deux témoins) couvraient leurs corps « solaires ». Ainsi, c’est la fin du signe de l’Étoile Microcosmique enseignée par Ézéchiel.

Ezekiel dit: « Leurs ailes étaient jointes les unes aux autres (au-dessus de la tête) » ; « ils ne se retournaient pas quand ils marchaient (au-dessus des épaules) » ; « ils allaient tout droit » (quand nous étirons à nouveau nos bras.) » « Et (quand) leurs ailes étaient étendues vers le haut; deux ailes de chacun étaient jointes l’une à l’autre (sur vos organes sexuels, lorsque vous descendez vos mains vers Yesod). » « Et deux couvraient leurs corps » deux ailes couvraient les corps solaires. C’est-à-dire que vous élevez Ida et Pingala pour faire la volonté de Dieu avec vos deux mains, ainsi, de votre sexe, vous protégez vos corps solaires.

Bien sûr, ce chapitre d’Ézéchiel nous enseigne d’autres choses, à savoir des roues, quatre roues qui entouraient les créatures. Les quatre roues sont liées aux quatre mondes de la Kabbale. Mais nous n’allons pas en parler maintenant, mentionnons-les simplement: Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah. Et des anneaux pleins d’yeux autour d’eux quatre, etc., qui se rapportent au travail que nous faisons dans la transmutation afin de renforcer les chakras.

Ainsi, en faisant le sceau du Pentagramme, nous nous protégeons nous-mêmes. Le mystère du Pentagramme est l’un des grands mystères que nous dévoilons maintenant, maintenant tout le monde l’a. Donc, vous devez savoir que lorsque vous faites cette Étoile Microcosmique, vous vous scellez avec de l’énergie. Mais vous devez savoir pourquoi.

Les stigmates se trouvent dans la plante des pieds (כ Kaf) et dans la paume des mains (כ Kaf) et dans la tête (Kippah). Le כ Kaf en tant que couronne d’épines symbolise la volonté de Dieu que nous devons accomplir.

Dans ce tableau de William Blake, nous voyons le Ruach Elohim qui a la main droite sur la tête d’Adam, l’homme terrestre, qui a un serpent enlacé dans sa jambe gauche.

« Et l’Esprit de Dieu plana (au commencement) sur la surface des eaux. » – Genèse 1: 2

L’esprit de Dieu contrôle les eaux créatrices des organes sexuels. Cet esprit est dans le כ Kaf, là-haut dans la glande Pinéale, où nous avons l’atome du Saint-Esprit qui contrôle les eaux de la sexualité dans les organes sexuels.

Du côté de la mythologie Grecque, celui qui a créé l’homme était Prométhée; il l’a fait avec de l’argile, avec ses mains. Ce Prométhée est le feu sexuel. Prométhée est Lucifer. Gardez à l’esprit qu’au-dessus de la tête, dans la glande Pinéale se trouve le Saint-Esprit, mais ici dans Yesod, nous trouvons l’aspect opposé du Saint-Esprit, à savoir Lucifer descendant de la tête au sexe. Ainsi, Lucifer est la force sexuelle qui – selon la mythologie Grecque – a créé l’homme. Oui parce que l’homme vient de Yesod, de la force sexuelle. C’est pourquoi Prométhée a le feu du soleil, le feu de Dieu dans sa main. Athéna, la Mère Divine, est derrière Prométhée, car elle intervient également dans la création de l’homme, selon la mythologie Grecque. Les deux se rapportent à la force créatrice divine.

Pourquoi? Parce qu’en haut dans la glande Pinéale se trouve le Père, Binah, le Saint-Esprit, mais ici en bas, dans Yesod-Malkuth, se trouve la Mère Divine Kundalini. Aima Elohim, qui assiste Lucifer dans la formation de l’homme – si l’homme ne tombe pas dans la tentation – parce que Prométhée-Lucifer agit à travers l’acte sexuel. Si vous croisez vos mains sur votre sexe, cela signifie que vous travaillez maintenant avec Lucifer. Mais vous devez vaincre la tentation en élevant vos mains qui se croisent vers votre cœur, c’est-à-dire en faisant la volonté de Dieu. Parce que si vous les laissez là-bas, cela signifie que vous êtes un esclave de Lucifer à bien des égards. En d’autres termes, vous trahissez la lumière de Dieu en envoyant la lumière de Dieu jusqu’à Klipoth, qui est l’enfer.

C’est pourquoi vous trouvez que « Fais ce que tu veux. » est précisément la prière que vous devez faire au commencement lorsque, comprenant que כ Kaf représente Kether, la couronne, contient ce mantra que vous devez prononcer pour faire la volonté de Dieu et qui a été enseigné à Moïse. Rappelez-vous que Moïse symbolise l’homme dans Yesod-Malkuth, qui se lève à Daath, où Abba et Aima demeurent. Et c’est à Daath que Moïse a entendu parler pour la première fois de ce mystérieux mantra Kabbalistique Eheieh Asher Eheieh, que la Bible traduit par « Je suis ce que je suis ».

Lorsque vous comprenez que Dieu est « Eheieh », il est au-dessus de la Kippah, alors, lorsque vous voulez faire la volonté de Dieu à l’intérieur de vous, vous dites « Asher Eheieh » à l’intérieur de vous. Mais, comprenez que « Asher Eheieh » à l’intérieur de vous est votre Ruach Elohim, pas votre ego, car votre ego est entêté. L’ego ne fait pas la volonté de Dieu. Seul le Ruach Elohim le fait, et il est à l’intérieur de vous, planant précisément sur les eaux du commencement de la création.

C’est pourquoi, lorsque vous dites: « Eheieh Asher Eheieh », comprenez que c’est un mantra pour se souvenir de Dieu ; comme si nous portions la Kippah. Eheieh est « celui qui est ». Et c’est pourquoi Dieu, Kether, dit à Moïse: « Eheieh Asher Eheieh : et il dit, Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: « Eheieh » m’a envoyé vers vous. » – Exode 3: 14; Dieu a également dit: « Certainement (אהיה) « je serai » avec toi. » « Eheieh Asher Eheieh » (אהיה אשר אהיה) signifie celui qui est sera ce qu’il sera.

Donc, lorsque vous faites « Eheieh Asher Eheieh » ou prononcez « Eheieh Asher Eheieh » dans votre vie quotidienne, vous devez dire: Eheieh; quand vous vous souvenez de Kether, le Père de toutes les lumières, là-bas, dans le ciel. « Asher » est le Saint-Esprit. Asher est votre tête. Pourquoi? Comme Asher est écrit avec la lettre ר Reish du Beresheet, souvenez-vous que nous avons dit que « Bet Iod et Tav » sont les trois lettres qui orthographient « Bet » qui signifie maison et Rosh signifie tête (Reish Aleph et Shin). Maintenant, le mot Asher est écrit avec Aleph, Shin et Reish, qui est Tête « Rash » à l’envers, parce que le mot Rosh est Tête, donc à l’envers c’est Asher. Ainsi, « Asher » pointe à votre tête, cela indique donc le Saint-Esprit, qui dans la glande Pinéale est la manifestation de la Sainte Trinité en vous, dans votre tête. « Asher » signifie que vous « serez » en fonction de votre tête – si votre tête contrôle votre sexe ; parce que si votre sexe contrôle votre tête, alors Asher ne fait pas le travail Alchimique.

Eheieh Asher Eheieh. « Sois ce que tu seras de Ketheriel », ‘tu es la couronne de mon Dieu, ta volonté en haut. Alors, que ta volonté ne fasse qu’une avec la mienne, c’est « Asher Eheieh », pour que tu sois « Eheieh », ce que tu es, en moi.

Et après cela, vous dites: Hallelu-Jah, parce que « Jah » est précisément la force d’Eheieh au-dessus. Eheieh Asher Eheieh (אהיה אשר אהיה) est un beau mantra, mais vous devez savoir le prononcer quand vous voulez recevoir le pouvoir de votre Dieu ; pour vous souvenir de vous-même, prononcez-le mentalement dans votre travail quotidien. Mais connaissez ce que vous prononcez. Ne le faites pas mécaniquement. Si vous dites Eheieh, vous devez vous rappeler celui qui est ; et il est Dieu.

Ceci est un Saint Tetragrammaton, car Eheieh est écrit avec Aleph, Hei, Iod, Hei (אהיה), c’est ainsi que vous écrivez Eheieh. Comme nous le savons, Asher Eheieh, c’est vous, le Vav. Parce que cette volonté est fait dans votre colonne vertébrale, à travers votre colonne vertébrale qui est symbolisée par la lettre Vav.

C’est pourquoi le onzième commandement est lié à l’homme et la femme. Un nombre 1 est l’homme, l’autre nombre 1 est la femme, 11. C’est pourquoi le maître Samael déclare que le onzième commandement de Moïse est une double lance de Runes. Cette double lance de Runes est Isis; deux I. Que nous simplifions Kabbalistiquement avec le Vav, qui est l’homme et avec le Zayin, qui est la femme; qui forment la lettre « Chet » signifiant Chai, vie. C’est pourquoi il y a 10 commandements. 5 liés à l’homme et 5 liés à la femme et c’est pourquoi nous avons deux mains, avec 10 doigts; 5 sur chacune, car nous avons les deux polarités. Mais quand la femme et l’homme sont dans l’acte sexuel, nous avons vingt doigts. 20 est la valeur numérique de la lettre כ Kaf. Deux Iods ensemble. Parce que la lettre Iod est 10. Mais 10 + 10 est 20, la lettre כ Kaf.

Ainsi, les deux 10 doivent être unis dans le sexe. C’est le mystère de la création de l’homme ; parce que l’homme doit être créé par les mains (Iods) de Dieu. Ainsi, Dieu a deux mains. Mais quand l’homme et la femme sont unis dans le sexe, ils sont une main; parce qu’ils deviennent un Être androgyne. C’est pourquoi le onzième commandement est le suivant: « Fais ce que tu veux ». C’est la seule loi. Et rappelle-toi que tu dois répondre de toutes tes actions. C’est précisément le mystère de la lettre כ Kaf.

Lorsqu’on enlève la lettre Vav du mot sacré (יהוה) Iod, Hei, Vav Hei, qui est le nom sacré de Dieu, il ne nous reste que les lettres (היה) Hei Iod et Hei, « Heieh », qui signifie « être. » C’est pourquoi on écrit « Eheieh » « Je suis » avec (אהיה) « Aleph, Hei, Iod, Hei ». Mais seul « Heieh » sans Aleph signifie « être, ou devenir ». « Heieh », c’est Kether, le Père, « qui est ». Et quand « Heieh » s’unit à la lettre Vav, qui chez vous est votre colonne vertébrale, alors nous avons « Iod Hei Vav Hei », le nom de Dieu à l’intérieur de vous; qui est aussi le mystère de la lettre כ Kaf. Pourquoi? Parce que (היה) Iod Hei et Hei est « Heieh », Iod a la valeur 10 et Hei a la valeur 5, plus Hei un autre 5, sommant ainsi 20. Et 20 est la valeur de la lettre כ Kaf, qui représente « Heieh », Kether au-dessus de votre tête. Et la lettre Vav en-bas est votre colonne vertébrale, qui est 6, qui somme 26, qui est le nombre du nom sacré de Dieu (יהוה) « Iod Hei Vav Hei ».

Ainsi, en unissant les כ Kaf de votre tête, Kether, avec la colonne vertébrale, à travers votre Chasteté vous avez alors 26, parce que la valeur de כ Kaf est 20 et le Vav est 6, 26. Voilà le mystère de la lettre כ Kaf ; c’est alors que vous travaillez avec Eheieh Asher Eheieh à l’intérieur de vous, dans votre tête. C’est l’autre anagramme que vous voyez dans « Beresheet » Beth la maison et Rosh la tête. Rappelez-vous que Rosh à l’envers est Asher et qu’Asher se rapporte à votre tête lorsque vous faites la volonté de Dieu.

Eheieh Asher Eheieh se rapporte à la prière de Zarathoustra, une belle prière que nous devrions également lire. C’est une belle prière du credo Zoroastrien qui connaît également les mystères de la lettre Kaf.

Le credo Zoroastrien dit:

« Fais ce que ton Dieu voudra entièrement; J’adapte ma volonté à ta volonté, Ahura Mazda

« Laisse-moi vouloir ce que tu veux que je veux. Travaille ta volonté en moi. J’accepterai ta volonté comme loi et me soumettrai à elle. Ma loyauté envers toi ne veut rien dire. Cela compte pour rien. Faire ta volonté, vivre selon ta volonté, c’est tout. Je ferai tout ce que tu voudras que je fasse. Je garderai tes commandements avec toute ma volonté. Je vais conformer ma vie à ta volonté. Chaque jour de ma vie, je ferai ce qui te plaira et je m’abstiendrai de faire ce qui te déplaira. Aide-moi à restreindre ma propre volonté.

« Infaillible est ta volonté divine. Ce que tu gagnes est toujours bon, car toi, le Seigneur Souverain de l’humanité, tu es tout bon. Tu étais pareil hier. Tu es le même aujourd’hui et tu seras le même à jamais. La création est née avec ta volonté. Je vois ta volonté modelante et ta main ordonnant dans tout.

« Les choses se passent toujours comme tu veux. Ce que tu fais est toujours le meilleur à la fin. Tu travailles ta volonté sur moi. Fais-moi comme tu veux. Enflamme ma volonté avec amour pour toi. Je ferai tout ce que tu voudras que je fasse. Laissez-moi voir le droit, laissez-moi comprendre le droit et laisse moi la volonté de faire le bien.

« Avec mes mains levées, ma tête baissée, je vais m’agenouiller et me prosterner devant ta volonté. Je vais penser, parler et faire ce que tu voudrais que je fasse. Illumine-moi de ta volonté, afin que je puisse la faire connaître tout autour de moi.

« Ma vie est construite autour de toi. Laisse ta volonté dominer ma volonté. Je ne vais pas vivre ma vie comme je le veux, mais comme tu le feras. Je respecterai fidèlement ta volonté. Laisse ta volonté gouverner ma volonté. Laisse ma volonté se confondre dans ta volonté et ne faire qu’un avec elle. Avec la plénitude de mon cœur je ferai toujours ta volonté, Ahura Mazda. »

Donc, comme vous le lisez, c’est une belle prière de Zarathoustra, qui est ce grand maître fondateur du Zoroastrisme, qui a vécu à l’époque du Bouddha, de nombreuses années avant Jésus. Maintenant que je nomme Jésus, cela me vient à l’esprit cette merveilleuse prière qui se rapporte aux sept paroles qu’il a prononcée sur la croix. Voyons, il est déjà sur la croix avec les stigmates, la couronne d’épines et les clous – qui sont représentés dans les Iods ou les Vavs – dans chaque main et dans ses pieds. « Et il a dit: Père, entre tes mains je remets mon esprit. » Vous souvenez-vous de cette phrase quand il est sur la croix?

Quand Jésus parle au Père, il regarde au sommet de sa tête, qui est Kether, Il parle au Père. « Père entre tes mains », qui sont les Kafs parce que c’est le Père qui fait le travail Alchimique d’en haut; « Je remet mon esprit », de quel esprit parle-t-il? C’est le Ruach parce que le travail sur la croix est la transmutation effectuée par le Ruach Elohim, qui depuis la glande Pinéale le fait dans Yesod, dans le sexe. Donc, lorsque nous faisons le travail Alchimique, nous devons nous rappeler que Jésus a dit ‘Père’, alors, souvenez-vous de Dieu ‘entre tes mains’, qui sont en haut dans la Kippah, ‘je remet mon esprit’, le Ruach Elohim. « Et après avoir dit cela, l’Évangile dit, il rendit l’Esprit. Quel Esprit? Voyant avec les yeux Alchimiques, cet Esprit est le Saint-Esprit qui passe de Yesod au crâne, à la montagne du crâne, à la glande Pinéale. En disant cela, nous devons rendre l’Esprit. REMETTRE, c’est le transmuter. Mais c’est vous qui devez dire: « Père entre tes mains, je remets mon esprit », ce qui signifie que vous devez faire sa volonté en transmutant la libido.

Quand les gens entendent cette phrase, ils pensent que « le Père » se rapporte à un Dieu qui est là-bas dans le ciel, dans les nuages, et que lorsque Jésus est mourant, son esprit y va, avec son Père. Oui, ceci se rapporte aussi à cela, mais ici, dans notre corps, puisque nous parlons de la lettre כ Kaf, comprenez que les mains de Dieu sont dans votre tête, dans votre glande Pinéale, il y a le Père, Abba Elohim, qui est le Père de Jésus ou Tiphereth uni au Seigneur Chokmah. C’est cet Abba Elohim qui fait le travail Alchimique avec ses mains dans chaque initié. Alors, chaque initié, lorsqu’il est dans l’acte sexuel, il dit: « Père entre tes mains, je remets mon esprit ».

La lettre כ Kaf est liée aux 18 prières de l’Amidah. Amidah en Hébreu signifie debout.

Vous vous souvenez peut-être d’avoir vu les Juifs Orthodoxes se balancer d’avant en arrière pendant la prière. Certains d’entre eux prient la prière d’Amidah, ce qui signifie rester debout, prier debout. Cela nous indique la lettre Vav, la colonne vertébrale. 18 nous rappelle les lettres « Chet et Iod ». Parce que vie est écrite avec Chet, nombre 8, et Iod, nombre 10. Chai (Chet, Iod) signifie Vie. La lettre Chet est faite par deux lettres Vav et Zain, homme et femme dans l’acte sexuel. Cela signifie que lorsque l’homme et la femme sont dans l’acte sexuel, vous voyez l’homme se déplacer d’avant en arrière, car c’est l’homme qui fait ce mouvement dans l’acte sexuel.

Les 18 prières sont liées au nombre 9 deux fois, parce que Yesod est le nombre neuf. La femme est un neuf et l’autre neuf est l’homme. Les deux font 18 qui est vie Chai (Chet, Iod). Et 1 + 8 = 9, qui est le nombre du mystère de la fabrication d’Adam. C’est comme ça que Dieu a créé Adam.

Maintenant, à travers l’Alchimie sexuelle, nous mettons les principes fondamentaux de (בראשית) « Beresheet » – qui signifie au commencement – dans la tête « Rosh » (ראש) en tant que maison « Bet » (בית) du Saint-Esprit la glande Pinéale, afin de faire Elohim, les cieux et la terre, à l’intérieur de nous. C’est l’autre sens de « Beresheet Bera Elohim At Ha-Schamayim At Ve-Ha-Aretz », qui sont les premiers mots dans la Bible en Hébreu, qui sont traduits par: Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre. Mais dans ce cas, la traduction devrait être: « La maison du Saint-Esprit, la tête, a créé Elohim les cieux et la terre. » Cela signifie que si nous mettons sur notre tête la volonté de Dieu, Eheieh (אֶֽהְיֶה) Kether, et si nous avons confiance en Eheieh (אֶֽהְיֶה) Kether, la volonté de Dieu, et si cette volonté – à travers Binah, יהוה Elohim, qui est « Asher » (אֲשֶׁר), le Saint-Esprit dans notre tête, utilise le Nefesh (la force animale) qui est dans notre sexe, alors, (בראשית) « Beresheet » créera un Elohim à l’intérieur de nous. Ruach Elohim est la force du Saint-Esprit, qui – à travers nos eaux sexuelles – doit créer un Elohim le Ciel et la Terre en nous; c’est ce que le serpent a dit à Eve:

« Car Elohim sait que le jour où vous en mangerez (comme un Elohim), vos yeux (dans votre tête) s’ouvriront et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal. » – Genèse 3: 5

Quand vous lisez dans la Bible Hébraïque « Comme Elohim », vous lisez (כאלהים) le mot « Comme » est simplement la lettre כ Kaf, qui pourrait être « similaire, semblable, comme », et ensuite le mot Elohim. Voulez-vous voir? Bien, « le jour où vous mangerez de ce fruit (comme Elohim), alors vos yeux (dans votre tête) seront ouverts et vous serez « כ Kaf », comme Elohim. Ce כ Kaf est la première lettre avant Elohim; cela signifie que vous devez obéir à la volonté de Dieu pour que ce Dieu puisse créer un Elohim à l’intérieur de vous. Lorsque le serpent dit « comme », cela ne signifie pas un autre Dieu, puisque « comme » signifie semblable à. Parce que Dieu est toujours Dieu et Dieu connaît le bien et le mal, mais nous ne connaissons pas le bien et le mal. Mais lorsque nous connaîtrons le bien et le mal, le bien du mal et le mal du bien, nous serons « comme Elohim » et non un autre Elohim, car Dieu est toujours au-dessus d’Adam. Mais Adam en lui-même doit être « comme Elohim », connaissant le bien et le mal.

« Et Dieu dit: Faisons d’Adam à notre image, à notre ressemblance. » – Genèse 1: 26

Le problème avec Eve et Adam dans le Jardin d’Eden, c’est qu’ils n’ont pas compris le serpent. Le serpent a dit « Kaf-Elohim », la lettre כ Kaf signifie comme Elohim.

En montrant la lettre כ Kaf, le serpent signifiait la volonté de son Dieu. Le serpent voulait dire: suivez la volonté de Dieu en touchant le fruit, car l’interdiction de Dieu est de le manger, pas de le toucher. Vous pouvez toucher l’Arbre de Vie. Rappelez-vous que nous avons dit que le toucher est lié à l’organe sexuel. Les yeux avec le lion, les oreilles avec le bœuf, l’odeur avec l’aigle, la parole avec l’homme sont les quatre sens et le toucher est le cinquième. Donc, si vous le mangez, vous commettez un péché, mais si vous le touchez, vous ne commettez pas de péché, car l’interdiction est: « tu n’en mangeras pas » et non « tu n’en toucheras pas ».

Maintenant, comment touche-t-on cet arbre du bien et du mal? L’arbre est touché lorsque l’homme pénètre la femme dans l’acte sexuel, ils le touchent alors, car l’organe sexuel est lié au sens du toucher. L’organe sexuel est l’organe le plus sensible du sens du toucher. Ainsi, dans l’acte sexuel même, qui est sur la croix, il faut entendre: « Père, entre tes mains, je remets mon Ruach Elohim, l’esprit qui plane au-dessus de mes eaux créatrices dans mes organes sexuels. » Pour cela, nous devons mourir dans notre luxure ; pour cela, nous devons mourir sur la croix. Tous les défauts que nous avons doivent mourir sur la croix, afin de remettre le Ruach Elohim, afin de remettre l’Esprit, afin que le Saint-Esprit monte jusqu’au crâne. « Et il rendit l’esprit. » C’est comme cela que nous devons ressusciter, il n’y a pas d’autre moyen, souvenez-vous-en.

Le problème est que lorsque l’homme et la femme, le un et le un (11) sont unis dans le sexe, ils ne font pas la volonté de Dieu.

Le premier commandement pour l’initié est le premier commandement lorsque vous entrez dans l’initiation, c’est-à-dire lorsque Dieu, qui est le Saint-Esprit, symbolisé par le prêtre, dit au couple (11): « Fais ce que tu veux. » C’est la première phrase ; le 11e commandement est pour le « couple », pour la copulation, le 1 et le 1 réunis ensemble. Fais ce qui est ton devoir. Et comment faites-vous le 11ème commandement? Vous le faites dans l’acte sexuel. Quand l’homme ordinaire et la femme font l’amour, ils répandent la volonté de Dieu, ils se nourrissent de l’arbre du Bien et du Mal, qui est la force sexuelle, comme des bêtes. Manger de l’arbre du Bien et du Mal signifie renverser la volonté de Dieu pour atteindre l’orgasme, le spasme. Mais les initiés touchent seulement cet arbre, autrement dit, ils ne renversent pas la graine, ils n’atteignent pas l’orgasme des bêtes, ils le touchent seulement. Ainsi, les initiés accomplissent la loi de Dieu en transmutant leur graine ; ils font « Beresheet » à travers la tête d’Asher, le Saint-Esprit, qui crée une ressemblance d’Elohim, le Ciel et la Terre à l’intérieur d’eux.

Parce que le microcosmos, l’homme, est un petit cosmos. Adam est le Micro-cosmos du Macro-cosmos. la Macro est Dieu et nous sommes le Micro, nous devons refléter Dieu. Nous devons donc avoir le Ciel et la Terre à l’intérieur de nous, ainsi que la ressemblance d’Elohim. C’est pourquoi le serpent a dit: « Le jour où vous en mangerez comme Dieu le mange – avec Chasteté – vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal ». Donc, la femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture, mais elle ne l’a pas mangée « comme Elohim », elle a juste forniqué avec son mari, ainsi au lieu de créer un Elohim, ils ont créé Kain. Ils ont créé des diables, des démons, les sept péchés capitaux en envoyant la force de Dieu dans Klipoth. C’est donc précisément notre damnation, car nous sommes maintenant en enfer.

Ne pensez pas: « Oh si je meurs, si je suis mauvais, je vais en enfer; écoutez, nous sommes en enfer. » C’est pourquoi nous devons créer un ciel à l’intérieur de nous. L’essence (embryon d’âme) est déjà créée mais elle est malheureusement emprisonnée dans l’ego que nous avons créé dans la Fornication.

Ainsi, nous devons créer une nouvelle vie, une nouvelle créature à l’intérieur. Et ce n’est possible qu’avec כ Kaf, quand Eheieh Asher Eheieh nous protège.

Donc, vous voyez comment toutes les lettres Hébraïques sont liées, une lettre à une autre. Nous les avons expliqué, donc, si vous ne connaissez pas l’alphabet Hébreu, comment allez-vous comprendre ce qui est écrit dans la Bible? Rappelez-vous que le serpent a dit: (כאלהים) ‘Vous serez comme Elohim’ ; le serpent n’a pas dit que vous serez un autre Elohim, non! Le Dieu à l’intérieur de vous est Elohim, Abba Elohim et Aima Elohim, tous les deux. Quand Abba Elohim et Aima Elohim sont unis en haut, c’est parce que nous, Adam et Eve, sommes unis ici-bas. Lorsque l’homme et la femme sont unis dans l’acte sexuel, ils forment la ressemblance d’Elohim en-bas comme Elohim qui est en-haut.

Le problème de Eve et Adam en-bas est qu’ils ont pris la femme de Dieu sans sa permission. La femme de Dieu est Yesod-Malkuth, l’organe sexuel. L’organe sexuel est Chavah, la Mère, et dans la glande Pinéale, nous avons Jah, le Père. Eheieh est Hallelu-Jah le Père dans la glande Pinéale, mais Chavah est la Mère des vivants dans les organes sexuels.

Quand Adam et Eve ont utilisé leurs Chavah leurs organes sexuels, par eux-mêmes, sans se soucier de la volonté de Dieu « Jah » dans leur tête, ils ont alors prostitué leurs organes sexuels, la femme de Jah, parce que « Eheieh » la volonté de Dieu n’était pas avec eux. C’est pourquoi quand “Jah”, Dieu en tant que le Père est venu, il a dit à Adam: « Où es-tu? » – Genèse 3: 9

« As-tu mangé de l’arbre dont je t’ai commandé de ne pas manger? » – Genèse 3: 11

Signification: « Oh! Vous avez pris mon arbre parce que c’est mon arbre avec lequel j’ai créé l’univers, oui, j’ai fait l’univers avec lui; mais, vous vouliez créer à l’intérieur de vous quelqu’un comme moi mais sans ma volonté; alors, maintenant, vous êtes expulsé d’ici, parce que vous ne pouviez pas contrôler ma femme, la force sexuelle. Vous avez commis un inceste, car si vous voulez utiliser ma force sexuelle, je dois être présent. » C’est pourquoi l’initié masculin dit: « Si Dieu me veut, je prendrai cette femme » ou si c’est une femme initiée, elle dit : «Si Dieu me veut, je prendrai cet homme », dans le saint mariage parce que Dieu doit être présent dans l’acte sexuel avec eux.

Mais les couples sont-ils unis dans le saint mariage avec Dieu dans leurs actes sexuels? Se souviennent-ils des dernières paroles de Jésus: « Père entre tes mains, je remets mon esprit »? Non! Ils ne s’en souviennent pas. Ils ne se souviennent même pas du «D» de Dieu. Ils font leur propre volonté lubrique. Ainsi, ils prostituent l’arbre du bien et du mal, l’Arbre de la Connaissance. Ils créent des démons avec pour satisfaire leur désir.

Pour ne pas forniquer, la clé est la suivante: quand vous êtes dans l’acte sexuel, qui symbolise les 18 prières d’Amidah, « debout », qui signifie 1 et 1 priant Dieu lorsque vous êtes dans l’acte sexuel dans la neuvième sphère, Yesod, vous devez vous rappeler « Jah ». Et ensuite, vous dites Eheieh Asher Eheieh parce que vous voulez que votre Dieu transmute votre énergie sexuelle afin de créer la ressemblance d’Elohim à l’intérieur de vous, qui sera « Comme Elohim » connaissant le bien et le mal.

Mais rien que par vous-même sans la présence de Dieu, vous ne pouvez pas le faire; c’est pourquoi nous disons: « Quiconque respecte l’Elohim est celui qui veut créer la ressemblance d’Elohim à l’intérieur. » Mais les démons que nous avons déjà créés, parce que nous avons forniqué, doivent être éliminés, nous devons donc mourir, c’est pourquoi il est écrit que maintenant, au niveau où nous sommes, nous devons mourir sur la croix. Ainsi, cette croix est faite avec deux uns, le premier est la ligne verticale, l’homme; le second est la ligne horizontale, la femme; ils font le 11. Oui, c’est ainsi que vous faites la croix, l’homme et la femme, le 11e commandement.

Si dans l’acte sexuel vous ne transmutez pas l’énergie sexuelle, vous ne faites pas la volonté de Dieu. ‘Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.’ C’est le mystère du 11e commandement.

La foi est dans la glande Pinéale. La foi est pistis. La foi émerge d’en bas, de la transmutation dans Yesod. La foi est une expérience directe de la volonté de Dieu. À travers la Chasteté, vous développez votre volonté, Thelema.

Questions et Réponses

Public: Pouvez-vous expliquer les stigmates?

Instructeur: Les stigmates sont les signes dans vos mains et vos pieds et dans votre tête, des signes qui montrent que vous atteignez la Chasteté. Les stigmates sont liés à la Chasteté. Nous devons atteindre la Chasteté dans chacun de nos sept corps; c’est-à-dire dans les 49 niveaux du mental. Rappelez-vous, כ Kaf est se souvenir de Dieu avec la tête, afin de faire sa volonté avec la paume de la main et afin de marcher sur la plante de nos pieds. C’est le Saint-Esprit qui fera le travail. Donc, pour que les stigmates apparaissent sur les mains, les pieds et la tête, vous devez accomplir complètement la volonté de Dieu à travers la croix; parce que personne ne peut faire les stigmates sans la croix, qui signifie l’homme et la femme unis dans l’acte sexuel.

Public: Qu’en est-il des personnes qui apparaissent physiquement à la télévision et qui montrent les stigmates?

Instructeur: Oui, il y en a beaucoup, ou comme vous l’avez dit, certaines personnes qui apparaissent à la télévision montrant les stigmates. Mais, cela pourrait être lié à un autre phénomène. Parce que quand j’ai vu les stigmates sur le Maître Samaël Aun Weor, j’ai vu qu’il ne saignait pas du tout. Parce que les stigmates sont dans le Corps Vital, Corps Astral, Corps Mental, comme des signes de Chasteté. Cela peut sembler être une hémorragie, mais les stigmates sont en réalité un signe de transmutation sexuelle, de Chasteté. Et pour les recevoir, vous devez éliminer complètement votre luxure. Il y a d’autres personnes qui apparaissent avec les stigmates dans les mains et les pieds, elles pourraient être liées à autre chose, mais pas à ce que nous expliquons ici. Notre objectif est d’avoir ces stigmates dans nos corps solaires, dans nos corps internes. Nous ne nous soucions pas si d’autres personnes leur montrent physiquement; parce que parfois ces stigmates sont des signes liés à d’autres phénomènes.

Public: Quel est le nom de la ou des Écritures que Zoroastre a écrites?

Instructeur: Bien, ça s’appelle ‘La volonté’, ‘La volonté de Dieu’. Je ne me souviens pas de quelle écriture, mais c’est là dans les écritures de Zarathoustra.

Public: Quelle est la différence entre les mantras Eheieh Asher Eheieh et Hallelujah?

Instructeur: Quand on dit Eheieh, cela se réfère à Kether qui est « celui qui est » ou en d’autres termes, « il est ». Or, Kether est « Jah ». Jah est le Père. Et c’est pourquoi j’ai dit que vous devez aussi vous souvenir de Dieu avec Hallelujah, ce qui signifie louer Jah. Et ce Jah est Eheieh, Kether. Eheieh, Hallelujah. Ainsi, lorsque vous dites Hallelujah, vous vous désignez directement vers votre tête, vers Kether, vers la couronne, car c’est lui qui mérite les louanges. C’est pourquoi la louange dans la Kabbale Hallelujah signifie « louez Jah ». Mais vous devez vous rappeler que « Jah » est ici dans la tête. Jah représente également le Père et la Mère, Iod et Hei, Père et Mère à l’intérieur. Honore ton Père et ta Mère, Hallelujah, ton Père et ta Mère qui sont Jah. C’est pourquoi il est écrit « tu n’auras pas d’autre Elohim devant moi », qui est un commandement pour vous, parce que vous avez votre propre Elohim, votre propre Être intérieur à l’intérieur, Hallelujah. Vous devez le louer. Et c’est pourquoi vous dites Eheieh. Mais pour que cette volonté de Dieu vienne en vous, vous utilisez « Asher », qui est le Saint-Esprit dans votre «Rash» tête, qui est l’autre Eheieh en vous, dans votre tête.

Eheieh Asher Eheieh est une phrase, une phrase Alchimique lorsque vous devez faire la volonté de Dieu à l’intérieur de vous à travers le 11e commandement, qui est le seul moyen pour Dieu de faire la volonté en vous pour que Adam soit à son image et à sa ressemblance. Quand Dieu fabriquait Adam à son image et à sa ressemblance, Dieu utilisait ses mains, ses Kafs, ses Iods, n’est-ce pas? C’est à travers le כ Kaf que Dieu, en tant que Prométhée, a façonné l’argile de la Terre, ce qui signifie le travail Alchimique.

Maintenant, pendant toute la journée où nous marchons dans les rues, nous voulons apporter la volonté de Dieu à l’intérieur de nous. Alors, nous disons Eheieh Asher Eheieh, nous unissons immédiatement le Père en-haut dans le travail que nous accomplissons en-bas. À travers la tête Asher ou le Rash, la tête, parce que nous avons dans la tête les trois pouvoirs, les trois puissances, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, c’est pourquoi, dans la glande Pinéale, vous devez vous souvenir de Dieu. Asher, Rash, là dans Beresheet. Je veux faire la création d’Adam à l’intérieur de moi mais je me souviens que c’est Dieu qui a créé Adam. Pas nous.

C’est pourquoi ceux qui disent: « Je suis tel ou tel maître ou tel ou tel Dieu, etc. », ils commettent un blasphème parce que Dieu est Dieu. Nous ne sommes que les serviteurs du Seigneur, les véhicules du Seigneur. Nous sommes quelqu’un qui est un facteur qui envoie un message, mais Dieu est Dieu et si nous suivons sa volonté, il fera quelqu’un comme Elohim ; selon sa volonté, qui est au-delà du bien et du mal. Voilà donc la différence entre ces mantras. Dans la prière de Salomon après avoir dit Eheieh Asher Eheieh, vous dites: Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, ceci afin de rappeler que celui qui mérite les louanges est Dieu. Pas n’importe qui ici. Oui, nous devons respecter les maîtres. Mais celui qui mérite d’être vénéré est votre Dieu. N’oubliez pas ça. Sinon, vous envoyez votre volonté hors de vous. Votre volonté doit être envoyée à l’intérieur de vous. C’est ce que dit Jésus: « Père, s’il est possible de prendre ce calice d’amertume de moi, mais que ce ne soit pas ma volonté qui soit faite, mais la tienne ». C’est la prière que nous devons faire à l’intérieur.

Public: Comment racontez-vous cette conférence avec Jésus entrant à Jérusalem sur un âne?

Instructeur: Bien, il est évident que la Jérusalem céleste est dans la tête, comme nous l’expliquons, le כ Kaf, la volonté de Dieu, est ici sur la tête; mais malheureusement dans le cerveau, nous avons aussi le mental animal et c’est le problème. Le cerveau, le cerveau physique est le véhicule du mental et le mental est l’âne. Le mental est ce mulet que nous devons apprivoiser. Et nous l’apprivoisons avec la croix. Jésus est entré à Jérusalem un Dimanche des Rameaux (Feuilles de Palmier), vous voyez même le mot Palm, décrit avec la paume de la main. Dimanche des Rameaux, qui signifie qu’il contrôle lui-même son mental de ses propres mains, car pour dominer le mental, il faut avoir de la volonté; comme vous vous en souvenez, Jésus tenait un fouet à la main. Et ce fouet est le symbole de la volonté dont nous avons besoin pour contrôler notre mental parce que notre mental est précisément Caïn, celui que nous avons créé lorsque nous nous sommes trompés. Donc, nous devons tuer Caïn 7 fois 7, 49 fois, afin d’entrer dans la Jérusalem céleste. C’est pourquoi nous devons mourir sur la croix.

« De même, le temple de Jérusalem est aussi le symbole du corps physique, car le corps physique est le temple de Dieu, le temple du Saint-Esprit. « Quoi?Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez de Dieu et que vous n’êtes pas à vous? » – 1 Corinthiens 6: 19

« La Pâque des Juifs étant proche, Jésus monta à Jérusalem et trouva dans le temple ceux qui vendaient des bœufs, des brebis et des colombes, et les changeurs assis, et après avoir fait un fouet avec de petites cordes, il les a tous sorti hors du temple, et les brebis et les bœufs; et renversa l’argent des changeurs, et renversa les tables; et dit à ceux qui ont vendu des colombes: Enlevez ces choses d’ici; ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce. Et ses disciples se souvinrent qu’il était écrit: Le zèle de ta maison m’a mangé.

« Alors les Juifs répondirent et lui dirent: Quel signe nous donne tu, puisque tu fais ces choses?

« Jésus répondit et leur dit: détruisez ce temple, et je le ressusciterai dans trois jours.

« Alors les Juifs dirent: Quarante-six ans, ce temple était en construction et le construiras-tu en trois jours? Mais il a parlé du temple de son corps. Quand donc il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il leur avait dit cela; et ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. » – Jean 2: 13-22

Les personnes qui lisent littéralement pensent encore que Jésus est entré dans le temple de Jérusalem et a fouetté tous ceux qui vendaient des bougies et peut-être des encens, collectant de l’argent pour ses enfants et Jésus a dit: « Sortez d’ici, marchands », donc, interpréter cela de cette façon, c’est vraiment très bête. Les personnes qui le font ne connaissent pas l’initiation. La vraie interprétation est: le fouet symbolise la volonté que vous devez avoir pour dominer le mental et la volonté provient toujours de la glande Pinéale. Le temple est votre corps; c’est aussi votre mental. Dans votre mental, vous avez la luxure, l’orgueil, l’envie, la cupidité, la gourmandise, la paresse, la colère, les sept péchés capitaux.

Prenez donc le fouet, votre volonté, et jetez tous ces marchands hors de votre temple; parce que le temple, qui est votre corps, est appelé la maison de prière. Mais nous avons transformé ce temple en marché ; maintenant, à notre époque, nous pourrions dire super marché. Donc, nous devons tous les sortir. C’est le sens. Fais ce que tu veux, c’est l’enseignement. Mais pour cela, vous devez d’abord monter sur l’âne.

Maintenant vous êtes venu ici dans cette conférence et l’âne vous monte, il est au dessus de vous. Alors, prenez le fouet de la volonté et posez l’âne et dites: « Non, mon âne, mon mental, tu es mon animal, je dois te monter, pas toi sur moi ». Et ensuite, vous entrez dans votre temple et sortez tous les marchands ; afin de faire la volonté de Dieu. Donc, pour cela mettez votre Kippah, mettez votre chapeau. Et étudiez toutes les religions parce que ce chapeau est dans toutes les religions, il n’y a pas une seule religion qui n’ait pas de chapeau sacré. Pas seulement le pape a un chapeau, toutes les religions ont la Kippah, le chapeau, la calotte.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : כ Kaf

י Iod
ל Lamed
Catégories : Alphabet de la Kabbale