Hillel Ben Shachar, Partie Un

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

vasili-surikov-the-temptation-of-christ-1872
Tentation du Christ, par Vasili Surikov (1872)

Selon les calculs de l’organisateur de la retraite, c’est notre quinzième retraite. Par conséquent, il semble que ce soit une bonne occasion de donner une conférence sur le quinzième Arcane. Le quinzième Arcane est Le Diable, ou Passion, et c’est un thème très intéressant puisque nous tous, sans exception, avons שדי Shaddai, le diable, à l’intérieur.

tarot-15

J’ai dit שדי Shaddai, parce que je veux aborder cette conférence dans la perspective de la Bible Hébraïque. Je souligne la Bible Hébraïque parce que lorsque l’on parle de la Bible, il est important de rappeler que le mot Bible provient de «biblos», qui, dans la langue Grecque, signifie «livres». Ainsi, en comprenant ceci, on voit que la Bible consiste en, plus ou moins, 66 livres. Il y a beaucoup de Bibles, ou écritures, de nombreuses religions; le plus célèbre ou le plus populaire d’Occident est la Bible, dans laquelle nous trouvons les écritures de l’Ancien Testament écrit en Hébreu, et celles du Nouveau Testament écrit en Grec, et cette collection est ce que les laïcs appellent la Bible. Mais, bien que la Bible contienne de nombreux livres, il existe beaucoup d’autres Bibles ou des Écritures, d’autres religions, qui ne contiennent pas autant. Par exemple, la Bible Gnostique (La Pistis Sophia) a environ six livres, dans lesquels nous trouvons écrit les mots de notre Maître Aberamentho, connu dans le monde comme Jésus de Nazareth. Le point principal ici est que, dans toutes ces Bibles, nous trouvons toujours des histoires, ou la sagesse, concernant le diable.

Il est très important de comprendre le rôle de שדי Shaddai (le diable) dans ces études alchimiques. Cependant, avant d’entrer dans ce sujet kabbalistique, il est nécessaire d’expliquer qu’il est courant pour les laïcs de confondre le diable avec Lucifer, mais cette confusion est compréhensible. Lucifer, lorsqu’il est tombé dans Chashok חשך, les ténèbres de la terre, notre physicalité, se déguise comme שדי Shaddai, le diable, et tel est l’état dans lequel nous nous trouvons tous. La Bible Hébraïque, ainsi que le Maître Samael Aun Weor, Appelle שדי Shaddai, le diable, «שטן Satan». Moïse a écrit:

«Au commencement Elohim créa le ciel et la terre. Et la terre était sans forme et vide; et Chashok חשך (obscurité, ténèbres) était sur la surface de la profondeur.» – Genèse 1: 1, 2

Donc, שטן Satan est Chashok חשך, obscure, noir comme le charbon de bois, et c’est parce que Satan est devenu noir de la nuit psychologique (לילה lailah) que nous habitons. Il est écrit:

«Et Elohim appela le aur אור (lumière, lucem) Jour, et Chashok חשך (l’obscurité), il l’appela לילה lailah (Nuit)».

Donc, la nuit, לילה lailah, c’est Chashok חשך, l’obscurité qui couvre notre ego sans forme et vide, ou שטן Satan, qui se cache dans les profondeurs du mental, que nous tous en tant qu’âmes piégées habitons.

D’autre part, nous avons aur אור, lumière, qui en Latin est Lucem, la racine du mot Lucifer. Lucifer (lumière) est complètement le contraire de שטן Satan, le fils de l’לילה Lailah, Lilith, la nuit. Lucifer est un mot Latin qui signifie «porteur de lumière». Lucifer est l’Esprit qui porte la lumière. Moïse a écrit:

«Et l’Esprit de Elohim mouvait sur la surface des eaux. Et Elohim a dit, fiat lux et facta est lux (Que la lumière soit, et la lumière fut).» – Genèse 1: 2, 3

Dans la Bible, il n’y a qu’un seul endroit où nous trouvons le mot Lucifer, comme une traduction du mot Hébreu הילל Hillel, qui signifie «glorifié». Observez que הילל Hillel dans le sens inversé s’épelle לילה Lailah, «nuit».

Lucifer (Hillel הילל) n’est pas un mot Français, ni celui de n’importe quelle autre langue que le Latin. Lucifer dérive du mot Latin lux ou lucem, qui signifie «lumière», et fer, un mot Latin signifiant «porteur». Fer en langue Anglaise est semblable au ferry, qui signifie «porter» ou «supporter». Donc, «porteur de lumière» est en fait ce que Lucifer traduit; un porteur de lumière. Ainsi, Lucifer (Hillel הילל) est la lumière ou l’Esprit de Elohim qui a le devoir de nous donner l’illumination. Hillel הילל est l’Esprit qui donne la liberté à Elohim de dire: «Que la lumière soit, et la lumière fut». L’illumination est un mot commun qui est très connu dans la philosophie Bouddhiste où l’on trouve le mot Bouddha qui signifie «illuminé».

Lucifer (Hillel הילל) est celui qui nous accorde l’illumination. Mais, pour que cela se produise, nous devons d’abord le vaincre comme שטן Satan (le fils de lailah לילה, nuit). Hillel הילל (le fils de l’aurore) ne nous donnera pas l’illumination si nous ne vainquons pas Satan d’abord. C’est précisément la beauté de cet archétype que nous avons tous. Notre devoir est de «blanchir le diable» ou de «blanchir Satan» et de le transformer en Lucifer, le donneur de lumière. Dans le Livre de l’Apocalypse, il est écrit que le Seigneur Christ, dont le visage était comme le soleil brillant dans sa force lorsqu’il apparaît à Jean le Divin, dit:

«Je suis Alpha et Omega, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui sera (אל שדי El Shaddai) le Tout-Puissant.»

«Je suis la racine et la progéniture de David, et (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile brillante du matin.» – Apocalypse 22: 16

«Et celui qui vainc (שטן Satan), et garde mes œuvres jusqu’à la fin, je donnerai le pouvoir sur les nations; et il les dominera par une verge de fer; comme les vases d’un potier ils seront brisés en frissons, comme j’ai reçu de mon Père. Et je lui donnerai (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile du matin.» – Apocalypse 2: 26-28

Dans de nombreuses vieilles Bibles, vous trouvez que l’étoile du matin est Venus, qui s’appelle aussi Lucifer. Vénus-Lucifer, est celui qui amène la lumière dans le monde avant le lever du soleil; de même, Vénus apparaît également avant le coucher du soleil. Il est évident que Venus-Lucifer est associée à la lumière solaire.

Au cours du 6e siècle, l’évêque Jérôme, de l’Église Catholique, a traduit les écritures Hébraïques en ce que l’on appelle la Vulgate Latine. A cette époque, Jérôme luttait politiquement contre un évêque nommé Lucifer, alors il traduisit l’expression Hébraïque:

Aych Naphaltah MeSchamayim Hillel ben Schahar – איך נפלת משמים הילל בן-שחר (Comment es-tu tombé du ciel, glorifié fils de l’Aurore!) comme «quomodo cecidisti de caelo lucifer qui mane oriebaris» (Comment es-tu tombé du ciel, Lucifer, qui est monté le matin)

La bonne traduction en Latin est: quomodo cecidisti de coelo, splendor, fili aurorae! «Comment es-tu tombé du ciel, glorifié fils de l’Aurore».

Par la suite, malgré cela Jésus-Christ a déclaré: «Je suis la lumière du monde», les ignorants Chrétiens ont commencé à mêler le porteur de lumière, Lucifer avec Satan. Ainsi, quand ils parlent du porteur de lumière Lucifer, les ignorants l’associent immédiatement aux ténèbres, au mal. Cependant, il est impossible de marcher sur le chemin de la lumière sans Lucifer, parce que Lucifer nous donne la puissance sexuelle, l’impulsion sexuelle. Effectuer l’acte sexuel sans Lucifer est impossible. Sans Lucifer, nous ne pouvons pas faire de sexe, puisque Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle à l’union sexuelle. Lucifer donne de l’humidité aux femmes et l’érection aux hommes. Sans Lucifer, l’acte sexuel serait douloureux; nous avons besoin des huiles que le corps sécrète pendant l’acte sexuel et c’est le devoir de Lucifer quand, à travers le sang, il descend du cœur dans l’organe sexuel pour l’activer. L’Être est formé par différentes parties, et la partie la plus formidable et la plus active est précisément celle qui est liée à l’acte sexuel, qui est sous la domination de Lucifer; tel est son devoir.

Le Livre de la Genèse en parle. C’est très clair dans les deuxième et troisième chapitres du livre de la Genèse… Pourtant, seuls ceux qui connaissent l’Alchimie peuvent le voir. Par exemple, nous savons tous que le quatrième commandement donné par Moïse est:

«Honore ton père et ta mère; que tes jours soient longs sur (אדמה Adamah) la terre (ta physicalité) que Jehovah ton Elohim te donne.» -Exode 20: 12

La première fois que nous lisons au sujet du père et de la mère se trouve dans le Livre de la Genèse, précisément à la fin du deuxième chapitre, lisons:

«Et Jehovah Elohim fit tomber un sommeil profond sur Adam et il dorma; et il prit une de ses côtes, et il mit la chair à la place; et la côte, que Jehovah Elohim avait pris d’Adam, il l’a fait une femme (אשה Eshah), et l’a amenée à Adam. Et Adam a dit (à Eve), Ceci est (tu es) maintenant l’os de mon os, et la chair de ma chair: tu seras appelée (אשה Eshah) Femme, parce que tu as été enlevée de (איש Ayish) Homme. Par conséquent, un homme (איש Ayish) quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme (אשת Asoth); et ils seront une seule chair.» – Genèse 2: 21-24

Au début, Adam a été créé homme/femme, un être androgyne, comme il est écrit:

«Et Elohim créa Adam à sa propre image, à l’image de Elohim, il le créa; homme et la femme il les créa.» – Genèse 1: 27

«Les» parce qu’Adam ne représente pas un archétype, mais tous les archétypes qui forment la congrégation d’Israël.

Les mots «Et Jehovah Elohim forma de la côte qu’il avait prise» s’applique également à Moïse, qui, en construisant le tabernacle dans le désert, prévoyait le futur tabernacle que Elohim formerait, comme il est écrit: «Et pour le second côté (côte) du tabernacle du côté nord, il y aura vingt planches» (Exode 26: 20). Le côté nord se réfère ici au côté de l’Arbre de Vie séphirotique appelé Chesed (miséricorde) et connu comme le côté blanc.

«Et ferma sa chair». Le mot chair signifie le côté rouge de l’Arbre de Vie qui s’appelle Geburah (puissance), et à ce temps se sont accomplis les mots: «Sa main gauche est sous ma tête et sa main droite m’embrasse» (Cant 2: 6 ), Ainsi que les mots: «C’est maintenant un os de mon os et chair de ma chair». Elle sera appelée Ashah (femme) parce qu’elle a été prise d’Aish (homme), c’est-à-dire que l’humanité vierge (d’Adam) est (l’issue) d’une union de l’homme ou du père représentant le principe masculin, avec la mère, représentant le principe féminin (de Jehovah Elohim). – Zohar

Plus tard, le livre de Genèse déclare que Jehovah-Elohim a pris Adam et l’a mis dans le jardin d’Eden, pour l’habiller et le garder. Tandis que dans le jardin d’Eden, Jehovah-Elohim a alors commandé l’Adam androgyne avec les mots:

«De tous les arbres du jardin, vous pourrez manger librement: mais, de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, vous n’en mangerez pas; car au jour où vous en mangerez, vous mourrez sûrement.»

«Et Jehovah-Elohim a dit: «Il n’est pas bon pour Ha-Adam, qu’il soit seul; Je lui ferai une aide qui lui convient». – Genèse 2: 16-18

C’est-à-dire, je dois donner à cet hermaphrodite un compagnon. Bien qu’il soit vrai qu’un tel compagnon soit déjà à l’intérieur de lui, ainsi, si je distingue son gynandromorphisme en deux moitiés, ces moitiés pourront travailler avec l’Alchimie dans le Magistère du Feu; ceci, afin qu’ils puissent s’établir vers les rangs supérieurs de la lumière. Mais, pour cela, j’ai besoin de descendre et travailler à travers mon image, mon reflet, c’est-à-dire, j’ai besoin de descendre en tant que Lucifer à ma ressemblance, dans la matière, car, en tant que אל שדי El Shaddai, Je pourrai les unir alchimiquement.

El-Shaddai

El (אל) signifie Dieu et Shaddai (שׁדי) signifie Diable; Shaddai (שׁדי) dérive du verbe שׁדד (shadad), c’est-à-dire détruire, donc: (אל שדי) El Shaddai signifie: Dieu mon Destructeur. Cela nous rappelle le Shiva Hindoue, l’Être Suprême qui crée, protège et transforme l’univers.

Par la suite, comme il est écrit dans le livre de la Genèse, Jehovah-Elohim (Binah, l’Esprit Saint) a pris une côte d’Adam (comprenez, tout cela est écrit d’une manière alchimique et symbolique) et de cette côte, Eve est créée:

«L’union (sexuelle) des deux natures d’Adam est également mentionnée dans les mots: «Os de mon os (Chesed, le côté blanc) et chair de ma chair (Geburah, le côté rouge)» (Genèse 2: 23 ). Nous lisons aussi qu’Elohim a planté Adam, c’est-à-dire planté les archétypes d’Israël dans le jardin sacré d’Eden, comme il est écrit: «Et Jehovah Elohim prit Adam et le mit dans le jardin» (Genèse 2: 15). «Jehovah-Elohim» – le père et la mère célestes ; «Jardin» – la Schekinah inférieure ; «dans l’Eden» – la mère céleste, «Ha-Adam», la colonne du milieu de l’Arbre de Vie sephirotique ; d’où était formé (Malkuth) sa femme, et qui, étant son délice, ne devrait jamais être séparé de lui.» – Zohar

C’est pourquoi, quand Adam voulait pénétrer sexuellement Eve, il s’adressa à elle et dit: «Tu es os de mon os et chair de ma chair». En d’autres termes, il sait très bien qu’Eve lui a été enlevée. Par la suite, Adam continue à s’adresser à Eve et lui dit: «Par conséquent, un homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme; et ils seront une seule chair.» Quand Adam dit: «un homme quittera son père et Sa mère», le Zohar déclare que «Jehovah-Elohim» est le père et la mère célestes, et «Eden» est la mère céleste d’Adam, alors, qu’est-ce que cela signifie «abandonner» ou «quitter Père et Mère?»

Adam est en Eden, c’est-à-dire dans Yesod, la demeure de notre Mère Céleste. Malgré cela, la majorité des laïcs disent que Dieu est un homme. Nous leur demandons: «Alors, où est la mère qu’Adam doit abandonner?

Adam continue,

«Et il s’attachera à (Malkuth) sa femme (ou le jardin, la Schekinah inférieure); et (dans l’acte sexuel) ils seront une seule chair (le mot chair signifie le côté rouge de l’Arbre de Vie qui s’appelle Geburah, Puissance).»

Et c’est la fin du deuxième chapitre.

Il est évident qu’Adam s’adresse à Elohim comme Père et Mère, n’est-ce pas? Sinon, qui d’autre est alors son père et sa mère? Les laïcs disent: «Eh bien, Dieu est un homme.» D’accord, alors, qui est la femme à qui Adam se réfère dans l’Eden? Les ignorants pourrait dire: «Eh bien, Adam parle du futur de l’humanité, c’est-à-dire de ses enfants, qui plus tard l’abandonnera en tant que père et Eve en tant que mère et se mariera ainsi avec leurs femmes pour faire une autre famille avec leur femme». Mais, en ce moment, selon la Genèse, il n’y a qu’un Adam et une Eve dans Yesod, Eden. Ils, Adam et Eve, représentent le fractionnement des deux polarisations de l’énergie sexuelle du corps humain, ils sont un symbole alchimique sexuel.

Donc, de ce point de vue alchimique, nous devons comprendre que le commandement qui dit «Honore ton Père et ta Mère» ne se refère pas à votre père et à votre mère physique, ceux qui ont engendré votre physicalité au moyen de l’orgasme bestial au sein de leur copulation physique. En effet, «Honore ton Père et ta Mère», est égal à Hallelujah, הללויה, «Louez Jah». יה Jah est votre Elohim intérieur: י Iod est votre Père Spirituel, et ה Hei est votre Mère Spirituelle. הללו Hallelu est Hilel Ben Shachar הילל בן שחר (l’enfant glorifié de l’aurore), qui, dans votre force sexuelle physique créatrice, se polarise comme Vav ו (Adam) et ה Hei (Eve) – cerveau et organes génitaux respectivement – dans votre physicalité. Ainsi, l’Adam androgyne était créé à l’image et à la ressemblance de ses créateurs, hommes/femmes. Tout cela signifie que Jehovah-Elohim est homme/femme.

Alchimiquement, c’est très logique et il n’y a pas de confusion ici dans cette interprétation de la Genèse; Mais, en quelque sorte, en cette époque, il y a beaucoup de laïcs qui croient en Dieu et qui affirment que la divinité est masculin et qu’il n’y a pas de feminin à l’intérieur de la divinité. Alchimiquement, il est impossible de concevoir la divinité comme étant seulement masculin et non féminin. Ainsi, ce type de croyance est à moitié athée, car «comme ce qui est haut, ainsi est ce qui est en bas». Sans la femme, en bas, dans ce monde physique, nous n’existerions pas, nous ne parlerions plus ici. Faites face; nous sommes tous venus du ventre d’une femme. Néanmoins, Adam a été formé en tant qu’une âme vivante, de la poussière atomique dans le sein d’Adamah, qui n’est pas sa mère physique mais sa Mère spirituelle. Il est écrit:

«Et Jehovah Elohim forma Adam de la poussière d’Adamah, et souffla dans ses narines le souffle de vie; Et Adam est devenu une âme vivante.» – Genèse 2: 7

«Âme vivante» est quelque chose que nous devons comprendre en tandem avec «la poussière d’Adamah». La poussière d’Adamah est la Conscience atomique de la matière vivante, que le livre de la Genèse appelle «la poussière du sol». Comprenez-vous cela? Dans la Kabbale, la terre s’appelle אדמה Adamah. Comme vous le voyez, אדמה se termine par la lettre ה Hei, qui est prononcée «ah», comme dans אדמה Adamah. Ainsi, de la poussière de אדמה Adamah, Jehovah-Elohim forma אדם Adam.

Dans la Bible, Adamah אדמה est également adressé comme מלכותה Malkuthah; comme מצרימה Mitzrayimah (Egypte); comme ארץ «Aretz» qui signifie terre; ainsi que Aphur עפר «Poussière» qui fait également partie de אדמה Adamah. Nous avons expliqué ces mots dans de nombreuses conférences. Donc, lorsque nous lisons ces mots, nous comprenons également qu’ils se réfèrent à Mère Eve, et tous se réfèrent à Adamah אדמה Malkuth, la 10ème sephirah. Ainsi, Adamah אדמה, le sol, comme nous l’avons déjà dit, est une sephirah féminine. Malkuth est au fond de l’Arbre de Vie et c’est féminin, réceptif. Il reçoit toutes les forces d’en haut, et est lié à notre physicalité. C’est Malkuth.

Tree-of-Life-2.0-plain

Maintenant, Malkuth, selon les symboles du Christianisme, est Marie-Madeleine (notre physicalité), avant d’entrer sur le chemin. Comme vous le savez, tout le monde parle du mystère de Marie-Madeleine, alléguant qu’elle était une prostituée. Eh bien, en réalité, c’est ainsi que nous avons notre physicalité. Il est regrettable que nous ayons effectivement prostitué notre physicalité, notre Malkuth. Maintenant, nous devons apprendre à transformer Malkuth en vierge; Lorsque notre Malkuth devient vierge, la partie féminine donne naissance à Jésus. Mais, il s’agit d’un long processus d’Alchimie.

Le Maître Aberamentho, connu dans les quatre Évangiles de la Bible comme Jésus de Nazareth, est venu sur la planète Terre afin de représenter, avec sa vie, tout ce symbolisme Alchimique et Kabbalistique, à l’humanité. L’humanité terrestre l’a reçue, mais il n’y a jamais eu d’explication sur les symboles des Évangiles, jusqu’à ce que Samael Aun Weor ait donné ces explications Kabbalistiquement et Alchimiquement à l’humanité.

Le manque d’information et de compréhension concernant l’Alchimie et la Kabbale crée un problème; tout le monde pense que, sur cette planète, il n’y a qu’un seul Christ ou Jésus-Christ. Mais, la vérité est qu’il y a beaucoup de Christs; c’est-à-dire de nombreux Êtres auto-réalisés dans l’univers. Ici, sur cette planète, celui qui a montré le chemin avec sa vie était le Maître Aberamentho ou Jésus-Christ, il y a 2 000 ans. C’est pourquoi nous l’honorons. Nous devons l’imiter, et pour accomplir cela, nous devons comprendre ce qui est écrit dans les quatre Évangiles, Alchimiquement et Kabbalistiquement; c’est ce qu’on entend quand on dit qu’il faut le suivre.

Donc, comme il est écrit, Jésus est né de Marie, qui en Hébreu est «מרים Miriam»; alchimiquement, elle s’appelle מלכותה Malkuthah et Mitzrayimah מצרימה. Si nous prenons la lettre צ Tzadik du mot מצרים Mitzrayim (Egypte), alors il ne dit plus מצרים Mitzrayim, mais מרים Miriam. Ainsi, tout צדיק Tzadik, c’est-à-dire tout Kabbaliste ou Alchimiste (un fils de David), peut comprendre cela. Ce qui à travers l’Alchimie est conçu dans מרים Miriam est de l’Esprit Saint. Comprenez que מרים Miriam ne se refère pas directement à notre physicalité, mais à l’Essence, la vie de notre physicalité (notre Divine Mère-Schekinah), qui, au commencement, avant d’entrer sur le chemin, est noire. Oui, notre Mère Divine au commencement est la Vierge Noire qui était adorée dans les sous-sols de nombreux temples médiévales. Les moines, initiés du moyen âge, ont adoré la Vierge Noire en espérant qu’un jour, elle, en tant que Schekinah, s’éveillera un jour en tant que feu en eux-mêmes et finira par les guider, aussi bien qu’en nous maintenant, à la naissance du Christ à l’intérieur de nous-mêmes. Donc, il est clair que l’alchimie est un processus christique.

Caché au milieu de tout cela, ce mystérieux chemin d’entrée dans l’Alchimie est le diable. C’est pourquoi il est écrit,

«Si le Logos est sorti du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

Le diable n’est rien d’autre que la force sexuelle créatrice du Saint-Esprit, que Satan, le mental sensoriel, pousse de façon bestiale pour satisfaire les désirs psychologiques animaux. Pour cette raison, Jésus a dit:

«Vous, les fornicateurs, êtes de votre père, le diable et la luxure bestiale de votre père, vous ferez.»

Lui, à travers l’orgasme, était un meurtrier de la vie dès le commencement et évite de connaître la vérité parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit un mensonge, il parle de lui-même car il est un menteur et le père de celui-ci. Par conséquent, ceux qui forniquent annulent la vie, la lumière et la vérité en eux-mêmes.

Dans la nature, la force sexuelle est représentée par la forme mystérieuse du Dieu Pan, ou, le dragon. La figure mythique et symbolique de Pan et le dragon avec des cornes et des ailes est égal aux cornes, aux ailes et aux sabots du bœuf ou du veau des Cherubim d’Ézéchiel; de même, au Grand Bouc de Mendes du Sabbath des Sorcières, ainsi qu’aux boucs qui tirent le char du Dieu Thor Nordique.

ThorGoats

Le bouc émissaire ou la victime sélectionnée pour l’expiation de tous les péchés d’Israël est la force sexuelle de Thor, Binah, l’Esprit Saint. Oui, Lucifer, en tant que bouc émissaire, est la force sexuelle animale qui est sacrifiée dans l’acte alchimique sexuel, afin d’expier les péchés de l’âme humaine qui est la sephirah Tiphereth. Le lion-feu, le veau-terre, l’aigle-air et Adam-eau forment l’un des plus grands mystères symboliques de la croix et de l’initiation, comme il est écrit:

«Et j’ai vu, et voici, au milieu du trône et des quatre bêtes, et au milieu des anciens, se tenait un Agneau comme il avait été tué, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés dans toute la terre.» – Apocalypse 5: 6

«Et de אדמה Adamah, Jehovah Elohim forma chaque bête (lion et veau) de (שדה Shaddai) le champ et chaque oiseau (aigle volant) des cieux; et les a amené à Adam (le visage d’un homme) pour voir comment il les appellerait: et de quelle que manière qu’Adam appela toutes (ces) âmes vivantes (ou corps solaires), c’était le nom (יהוה).» – Genèse 2 : 19

«Malheur à ceux dont le cœur est durci et les yeux aveuglés afin qu’ils ne puissent pas comprendre et apprécier les enseignements de la doctrine secrète et ne pas savoir que la «bête du champ» et l’ «oiseau de l’air» symbolisent aussi ceux qui sont ignorants et, bien que possédant la vie (Chaiah) et l’âme (Nephesh), ne profitent ni à la Schekinah en captivité (de Satan, leur propre ego), ni à Moïse qui ne l’a jamais quitté ou abandonné un moment, ou, en d’autres termes, qui ne reconnaissent pas la réalité de la Vie Divine, ni l’existence de l’Être Supérieur (la Schekinah).» – Zohar

Par conséquent, à ces bêtes immondes du champ de Yesod- sexe, «qui ont accéléré, qui sont morts dans les offenses et les péchés ; dans les temps passés, vous avez marché selon le cours de ce monde, selon (Satan) le prince de la puissance de l’air (le mental pécheur), le mental qui travaille maintenant dans les enfants de la désobéissance: parmi lesquels nous avons tous notre conversation dans les temps passés dans les luxures de notre chair, accomplissant les désirs de la chair et du mental; et étaient par nature les enfants de la colère, comme d’autres «enfants de Lilith, nous disons:

«Par les saints Elohim et par les noms des Genies Cashiel, Sehaltiel, Aphiel et Zarahiel, au commandement d’Orifiel, éloigne-toi de nous Moloch! Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer! Amen. Amen. Amen.»

Elohim a le pouvoir, mais Lucifer, son Esprit, c’est-à-dire הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le glorifié fils de l’aurore, est celui qui donne l’impulsion du potentiel sexuel en descendant dans Malkuth, notre physicalité. Comme vous le voyez, Alchimiquement, c’est si simple. En effet, c’est pourquoi il est écrit au début du troisième chapitre du livre de la Genèse, après que Adam et Eve fussent physiquement séparés en deux moitiés, que שדה Shaddai (le diable), sous la forme d’un serpent, descend pour tenter Malkuth (l’aspect féminin, les organes génitaux de notre physicalité), comme il est écrit:

Shiva

«Et le serpent était plus subtil que n’importe quelle bête de (שדה Shaddai) le champ que Jehovah Elohim (Binah, Shiva, l’Esprit Saint) avait fait (dans Yesod, le sexe).» – Genèse 3: 1

Ce serpent est Ida, le cordon ganglionnaire gauche qui, dans notre physicalité, est précisément associé à Lucifer – la puissance de Geburah – qui en descendant dans les bêtes intellectuelles devient Satan, le diable, le tentateur. Il convient de noter que le mot tentateur vient d’une variante du Latin, «tentare», toucher, tenter, tester.

Tentation

La question est donc de savoir comment le serpent tente, touche ou essaie de nous tester? Eh bien, le serpent tente, touche, ou essaye de nous tester pas de l’extérieur, mais de l’intérieur. Symboliquement, nous trouverons des gravures ou des tableaux où nous verrons l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, avec le serpent enroulé autour de l’arbre offrant la pomme et Adam et Eve de chaque côté; Un symbole alchimique très profond. Mais, la vérité est qu’une telle force serpentine nous tente de l’intérieur, de l’intérieur de notre physicalité.

Cette force serpentine descend d’en haut, de Geburah, et pénètre dans la nature à travers l’atmosphère; nous l’obtenons de ce que nous mangeons, de ce que nous respirons, de ce que nous buvons… et il tente, touche et tente de nous tester psychologiquement et physiquement comme dans une tempête que les pluies, les vents et le coup de foudre touchent la terre. La force intérieure des quatre éléments est la force du dragon. J’aime le symbolisme du dragon du Taoïsme ainsi que de la Mythologie Nordique de l’Edda. De nos jours, il est très courant de voir des films où le dragon apparaît et jette sa force intérieure, ou son feu, à travers sa bouche. Le dragon vole dans l’air, nage dans l’océan et s’attarde dans une grotte de la terre; Tout le monde a peur du dragon. Qui est ce dragon? C’est le même Lucifer, qui est le feu de Geburah. C’est le feu dans l’eau, le feu dans l’air, le feu dans la terre et le feu du feu. Donc, c’est à travers ce que nous mangeons, respirons, buvons et pensons que le dragon entre dans notre physicalité et circule dans notre sang pour enfin descendre dans nos organes génitaux.

Quand Adam a dit à Eve: «Par conséquent, un homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme; et ils seront une seule chair», il invite Eve à faire ce qu’il faut faire; ainsi, à ce moment précis, le dragon, le serpent entre en action. Ils invoquent tous les deux le dragon, le serpent, ils sont sexuellement éveillés, amoureux, et donc Lucifer vient et leur donne l’impulsion sexuelle:

«Car Elohim sait» dit le dragon, «que, au jour où vous mangez (le fruit de la connaissance), vos yeux (pituitaire et pinéale) seront ouverts, et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal.» – Genèse 3: 5

«En vérité, quiconque mange de cet arbre (comme les bêtes le font) transgresse, comme celui qui se trouve seul avec une femme quand son mari est absent. C’est donc ce que le serpent a dit à Eve: «Voici! J’ai moi-même touché cet arbre, et je vis toujours, faites le même et vous trouverez que vous ne mourrez pas, car Elohim vous a seulement interdit d’en manger (comme une bête le fait). – Zohar

En effet, «Si vous faites le bien, ne seriez-vous pas accepté? Et si vous ne faites pas le bien (mais le mal), le péché se trouve à la porte. Et sur vous sera son désir, et vous devriez le dominer» – Genèse 4: 7

Donc, nous faisons le bien seulement si nous touchons le fruit comme Jehovah-Elohim le touche, ainsi, nous trouverons que nous ne mourrons pas. Mais, si nous mangeons le fruit comme les bêtes du champ le mange, c’est-à-dire si nous mangeons le fruit comme un animal, nous allons mourir. C’est pourquoi Jésus a dit:

«Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est dans les cieux est parfait.» – Matthieu 5: 48

Ainsi, si Adam et Eve n’ont pas atteint l’orgasme des bêtes, ils auraient reçu la doctrine et la connaissance à travers leurs yeux, qui aurait pu être ouvert, et ils auraient dit: «Ok, donc c’est la raison pour laquelle nous avons été divisés en deux sexes, qui est, être comme Elohim. Pour cela, nous devons contrôler la force sexuelle parce que la force sexuelle est l’énergie que Elohim utilisé afin de créer toutes ces choses dans l’Eden».

Malheureusement, quand Adam et Eve sont allés et se sont copulés pour la première fois, ils ne pouvaient pas contrôler la puissance de Lucifer. Ainsi, dit la Genèse:

«Et Jehovah Elohim appela Adam, et lui dit: Où es-tu? Et Adam dit, j’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’avais peur, parce que je suis nu; et je me suis caché. Et Jehovah Elohim dit: Qui t’a dit que tu es nu? Avez-tu mangé de l’arbre, de quoi je t’ai ordonné de ne pas manger? Et Adam dit, la femme que tu as donné pour être (sexuellement) avec moi, elle (à travers l’orgasme des bêtes) m’a donné de l’arbre, et j’ai mangé» – Genèse 3: 9-12.

Eh bien, vous savez le reste de l’histoire, et sinon lisez le troisième chapitre du livre de la Genèse.

Le secret du fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est précisément dans nos glandes sexuelles. Lucifer est l’initiateur. Dans le livre Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor, nous trouvons:

«Le quinzième Arcane du Tarot représente le bouc de Mendès, Lucifer, Typhon Baphomet, (שדי Shaddai) le diable. L’alchimiste doit voler le feu du diable (שדי Shaddai). Lorsque nous travaillons avec l’Arcane AZF, nous volons le feu du diable (שדי Shaddai) et nous nous convertissons comme en Elohim. Ainsi, l’étoile à cinq branches brille.

Les cornes de Lucifer se terminent en six points (six points de l’étoile de David). Le sixième Arcane est le sexe, ce qui indique que le sexe est soit la libération à travers le Chasteté, soit l’esclavage de l’homme à travers la passion.

Lucifer (Luci = lumière, fer = feu) est le gardien de la porte, qui est seul chargé des clés du Sanctuaire pour que personne n’y entrer, sauf les oints ayant le secret d’Hermès…

Ceux qui osent maudire Lucifer se prononcent contre la réflexion cosmique du Logos. Ils maudissent le Dieu la vivant manifesté dans la matière et abhorrent la sagesse jamais incompréhensible en se rebellant contre les contraires de la lumière et l’obscurité, contre le visage, la ressemblance, la similitude, le soleil et l’ombre, le jour et la nuit, la loi des… contraires

Le diable, le reflet de notre Logoi intérieur, était la créature la plus sublime avant que nous sommes tombés dans la génération animale. Tous les maîtres de l’art Hermétique nous répètent, « Blanchissez le laiton et brulez vos livres.»

Celui qui blanchie le diable, le transformant en son état resplendissant et primogenitaire, celui qui meurt en soi-même, ici et maintenant, libère le Prométhée enchaîné. Ainsi, Prométhée paye l’individu avec l’abondance parce qu’il est un colosse avec le pouvoir sur les Cieux, la Terre et les Enfers. Lucifer-Prométhée, radicalement intégré à toutes les parties de notre Être, fait de nous quelque chose de distinct, une autre créature différente et exotique, un archange, une puissance formidable et divine. – Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor

Quand il est dit que Lucifer est chargé des clefs du sanctuaire, les clés du Grand Arcane, et le pouvoir sur les cieux, la terre, et les enfers, c’est parce que Lucifer est le dragon. Ainsi, pour devenir comme un Elohim, c’est à dire, un être humain fait à l’image et à la ressemblance de Elohim, nous devons vaincre la puissance du dragon, l’énergie sexuelle.

Alors, ce qui est arrivé à Adam et Eve en Lémurie est qu’ils ont été initiés, comme les animaux intellectuels sont initiés, qu’ils pourraient entrer dans le plan humain. Si vous ne connaissiez pas le secret du Grand Arcane, le secret de l’Alchimie Sexuelle, maintenant vous le connaissez. Ainsi, si vous voulez entrer sur ce chemin et devenir un véritable être humain, nous vous dirons: «Vainquez votre Lucifer; si vous ne vainquez pas votre diable, vous ne passerez pas.» Voilà pourquoi la première épreuve qui est donné au néophyte est l’épreuve du Gardien du Seuil, qui représente la partie inférieure la plus dégénérée que nous avons à l’intérieur. Si vous n’avez pas peur de lui – qui n’est rien d’autre que vous-même au niveau que vous êtes – si vous le vainquez, vous verrez la lumière. Cette première épreuve est dans le plan astral; par conséquent, si vous n’avez pas peur de votre propre luxure, alors vous entrez et allez commencer à transformer votre luxure en volonté. Mais, vous devez entrer sur le chemin et il est le seul qui peut vous mettre là-dessus, parce que l’entrée dans le chemin est précisément Yesod ; qui est la porte donnant sur le chemin, par conséquent, il est clair que la Chasteté est une condition préalable.

Donc, chaque fois que nous sommes dans l’acte sexuel, Lucifer est là. Il n’y a pas un seul instant, pas une seule seconde lorsque le couple pratiquent la Magie Sexuelle, que Lucifer n’est pas là. Il est toujours là. Il est celui qui nous donne l’impulsion potentiel sexuel, nous devons donc le vaincre. Maître Samaël a dit:

«La figure Hermétique du Baphomet n’a jamais été absente des maisons des anciens alchimistes du Moyen Age. Lucifer-Baphomet nous donne l’impulsion sexuelle, à travers laquelle la réalisation du Grand Œuvre est possible. Quand nous blessons Baphomet à mort avec la lance de Longinus, nous transmutons le plomb en or. La Transmutation Sexuelle est fondamentale pour la Christification. Tel est le Mystère du Baphomet.

Indubitablement, si nous répandons la Glasse Hermétique, alors la transmutation métallique est absolument impossible. Ceux qui apprennent à utiliser l’impulsion sexuelle peut intelligemment effectuer le grand oeuvre.

L’ascension du Christ Intérieur à l’intérieur de nous est tout à fait possible quand nous avons compris le Quinzième Mystère, qui est le même Mystère de Lucifer-Baphomet.» – Samaël Aun Weor

Donc, si vous poignarder le diable dans le dos avec la lance de Longinus, vous commencerez alors à grimper sur l’échelle de Jacob, le propre dos de Lucifer; c’est ainsi que vous allez entrer dans la lumière.

Prometheus

«Et Jehovah Elohim provoqua un profond sommeil sur Adam et il a dormi, et il a pris (Geburah) l’une de ses côtes, et referma la chair à sa place et de (אש Esh, feu de Geburah) la côte Jehovah Elohim avait pris d’Adam, il a fait une (אשה Eshah) femme.» – Genèse 2: 21, 22

A chaque étape de l’échelle vous devez combattre vos démons avec אש Esh, le feu. Lucifer était la créature la plus sublime avant que nous sommes tombés dans la génération animale, ainsi, il est devenu votre Satan, mêlé à votre ego. Votre Satan est non seulement mêlé à votre désir, il est aussi mêlé à colère, à l’avidité, à la fierté, avec tous les défauts que vous avez à l’intérieur. C’est pourquoi il est écrit que lorsque Jésus est venu et a reçu le baptême des eaux de Jean dans la sephirah Yesod (l’union sexuelle correcte de l’homme et la femme), il a dû faire face à son propre diable. Lisons à ce sujet:

«Et Jésus, quand il fut baptisé, il sortit de l’eau, et voici, les cieux lui furent ouverts, et il vit l’Esprit de Dieu (רוח אלהים Ruach Elohim) descendre comme une colombe et venir sur lui : Et voici, une voix du ciel, disant, Ceci est mon Fils bien-aimé (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore), en qui Je suis bien heureux.

Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable. – Matthieu 3: 17

L’Esprit l’a emmené dans le désert pour être tenté par le diable. Quel diable? Son propre diable. C’est ainsi que tout initié est toujours tenté. L’Evangile dit que Jésus a été tenté trois fois, et c’est parce que nous avons trois cerveaux, comme suit:

«Et quand il avait jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut ensuite faim. Et quand le tentateur est venu à lui, il dit: Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Mais il répondit et dit, Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu» – Matthieu 4: 2-4.

Le diable dit: «Si tu es vraiment un grand initié, eh bien, prend la pierre de Yesod et transforme la en pain supersubstantielle de la sagesse.» Alchimiquement, c’est profond, parce que la pierre de Yesod est le sexe et est à la racine de l’Arbre de la Connaissance, tandis que la canopée est la mystérieuse sephirah Da’ath se trouve dans la gorge. Yesod est le sexe, la 9e sephirah. Satan dit: «Transforme la pierre en pain.» Jésus répond: «On ne vivra pas de pain seulement, mais des mots commandant que nous recevons de la bouche de Dieu.» En effet, les commandements du Logos cachent une connaissance très profonde à l’intérieur.

«Alors le diable le transporta dans la ville sainte, et le mis sur un pinacle du temple, et lui dit, Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre. Jésus lui dit: Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.» – Matthieu 4: 5-7

«Ordonner à ses anges à ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre» est une tentation sexuelle. Voilà comment certains initiés sont tentés de tomber sexuellement, d’éjaculer l’Ens Seminis. Mais, Jésus est à un niveau où il ne peut pas être tenté, comme il est un avec son Père; il dit : «Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.»

«Encore une fois, le diable le transporta dans une montagne très élevée, lui montrant tous les royaumes du monde et leur gloire; et lui dit, toutes ces choses je te donnerai, si tu te prosternes devant moi et m’adore. Alors Jésus lui dit, Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu serviras» – Matthieu 4: 8-10.

Satan_before_Jehovah

«Et Jehovah dit à Satan: Voici, tout ce que Job a est en ton pouvoir, seulement sur lui-même ne met pas la main. Satan sortit de la présence de Jehovah.» – Job 1: 12

Ainsi, lorsque vous lisez le livre de Job, vous voyez comment Satan, en obéissant aux commandements de Jehovah, rend la vie de Job misérable. Eh bien, Job est un d’entre nous… En fait, c’est très évident, n’est-ce pas? Job représente le travail que nous devons faire. Tout le monde ici, dans cette vie, a un travail – nous avons tous un travail que nous devons accomplir.

Il y a plusieurs types de tentations sur la voie sexuelle et à chaque fois que Lucifer vient et tente l’initié, il doit le vaincre. S’il échoue et ne le vainc pas, il doit méditer sur cet ego qui lui a fait échouer et travailler dur parce que l’épreuve viendra à nouveau jusqu’à ce que vous le vainquez.

Lucifer est celui qui donne le feu vert. Ainsi, après que Jésus a vaincu Satan trois fois,

«… le diable le laissa, et voici, des anges vinrent auprès de lui et le servirent.» – Matthieu 4: 11

«Et quand le diable avait mis fin à toute la tentation, il l’a quitté pour une saison. Et Jésus est revenu dans la puissance de l’Esprit en Galilée, et il est sortit une renommée se répandant dans toute la région alentour. Et il enseignait dans leurs synagogues, étant glorifié de tous.» – Luc 4: 13-15.

Alors Jésus revient avec la puissance de l’Esprit en Galilée et commence sa mission. Vous voyez, c’est très clair dans les Évangiles que nous avons dit au commencement de cette conférence,

«Si le Logos est sorti du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

Quand nous vainquons notre propre diable, le Saint-Esprit dit: «D’accord, vas maintenant et commence ta mission.» Ce qui est arrivé à nous tous. Mais, chaque fois, la mission est à un autre niveau. Il y a différents niveaux, des niveaux et des niveaux où nous devons faire face à notre propre diable, avec le nombre 15. C’est pourquoi sur la quinzième carte du Tarot le personnage qui y apparaît semble androgyne, homme/femme. Cet archétype ne semble pas être un homme, ni une femme, mais les deux en même temps. Lucifer est à l’intérieur de la femme et à l’intérieur de l’homme, effectuant son devoir; depuis le commencement jusqu’à la fin, la tentation est son devoir.

Maître Samael Aun Weor dit Lucifer, une fois vaincu, est notre meilleur ami fait d’or… mais il est très rare de trouver quelqu’un qui va à l’encontre de toutes les tentations de leur propre Lucifer – très rare! Les temptations se produisent en différentes étapes. Les maîtres qui prennent le Chemin Direct, c’est comme s’ils signent un contrat avec Lucifer en disant: «Tente moi quand tu veux, parce que je veux marcher vers l’Absolu» auquel Lucifer répond, «Pas de problème». Ainsi, Satan est toujours là, derrière eux.

D’autres maîtres qui travaillaient avec Lucifer et qui ont atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, préfèrent aller lentement; ils disent-ils, c’est trop, donc ils choisissent d’entrer dans le Chemin en Spirale. Donc, pour ces maîtres, Lucifer les tente à chaque fois qu’ils se réincarnent et les tentations seront moindre, pour leur permettre de s’élever, peu à peu. Mais, souvent, quand ils reviennent ou se réincarnent, ils succombe à la tentation et chutte. Lorsque cela se produit, ils doivent commencer à nouveau le travail à partir de zéro, à partir du bas, pour atteindre leur niveau perdu, puis monter un peu au-dessus. Voilà pourquoi Maître Samaël Aun Weor dit qu’il est très difficile de trouver un maître du Chemin en Spirale qui entre dans l’Absolu, parce que c’est un long chemin, à travers de nombreux jours cosmiques. Un maître du Chemin Direct, cependant, peut entrer dans l’Absolu en une vie, mais c’est très dur, très dur.

Nous parlons de Lucifer et comme je parle de lui, il m’écoute de l’intérieur; donc, je dois être maintenant très attentif, parce qu’il sait. Il est à l’intérieur de chacun de nous et il nous teste et nous donne des épreuves. Encore une fois, le diable n’est pas à l’extérieur; il est à l’intérieur de vous. Il est celui qui met les tentations devant l’Initié, le néophyte, conformément au niveau de l’initié. Donc, il sait à quel niveau vous êtes et quel est le type d’épreuve que vous devez recevoir. Je ne pense pas que vous aurez des épreuves comme ceux donnés au Maître Jésus, parce que Jésus est un maître très illuminé et élevé.

Raisonnement Objectif

Maître Samaël Aun Weor a déclaré que, dans l’univers, sur ce chemin, il y a six degrés pour mesurer l’illumination, et ces degrés sont montrés lorsque l’Initié ressuscite et pas avant. Si, par exemple, nous faisons le travail et réalise la résurrection – qui est un grand travail, car la résurrection signifie revenir dans le niveau de la lumière sans ego – si vous avez vaincu votre Lucifer dans le premier degré, alors les cornes de Moïse, les cornes de lumière, apparaissent au-dessus de votre tête. Remarquez, ces cornes ne figurent pas sur votre front, car les cornes sur le front représentent les cornes des démons, qui se développent conformément à la méchancetés qu’ils effectuent. Mais, les cornes des hiérophantes, des initiés, sont les cornes de Moïse, les cornes de lumière, au-dessus de leur tête, et si dans ces cornes de lumière, un seul trident apparaît, cela signifie que l’initié est un illuminé du premier degré.

Ainsi, si cet Initié voudrait atteindre le sixième degré, la sixième gradation sur les cornes de lumière de son propre Lucifer, il doit alors rétrograder; il doit abandonner son niveau et descendre une fois de plus pour qu’il puissent effectuer tout le travail une fois de plus, pour atteindre un autre degré de lumière, un autre niveau de raisonnement objectif. Ainsi, accomplir ce qui est écrit:

«Comment es-tu tombé du ciel, (הילל בן שחר Hilel ben Shachar) fils glorifié de l’aurore! Comment as-tu été abattu à Terre, pour devenir faible parmi les Goyim! Et tu as dit dans ton coeur, je monterai au ciel, j’exalterai mon trône au-dessus des étoiles de (El) אל Dieu : Je siégerai sur la montagne de l’assemblée, sur les côtés du Nord: Je monterai sur les hauteurs des nuages, אדמה Adamah sera comme le plus Élevé. Mais d’abord, tu seras descendu en enfer, aux côtés de la fosse (la neuvième sphère).» – Esaïe 14: 12-15

Voilà comment Prométhée-Lucifer descend en tant que feu vers toutes les âmes, pour les conduire vers les régions suprêmes de la lumière. Voilà pourquoi Jésus a dit:

«Je voyais Satan comme l’éclair tombé du ciel. Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire.» – Luc 10: 18, 19

«Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer s’il est déjà embrasé!» – Luc 12: 49

«Celui qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n’avais pas fait parmi eux des oeuvres que nul autre n’a faites, ils n’avaient pas de péché; mais maintenant ils les ont vu, et ils ont haï et moi et mon Père. Mais cela vient de se passer, afin que la parole qui est écrite dans leur loi soit accomplie, ils m’ont haï sans cause.» – Jean 15: 23-25

Christus-Lucifer descend comme une colombe du ciel et illumine sur les initiés du chemin droit pour racheter leurs péchés avec le feu du Saint-Esprit; ainsi, quand la résurrection est atteinte, Dieu est à l’intérieur de nous. Dieu devient un à l’intérieur de nous, et notre propre Lucifer devient très lumineux, très rayonnant, ce qui signifie qu’il n’y a plus rien à tenter, et l’Initié peut entrer dans l’Absolu avec ce degré. Mais, la possibilité d’acquérir d’autres degrés existe. Donc, si l’Initié veut un autre degré, il ou elle doit abandonner leur Dieu… Comment, ceux qui ressuscitent, abandonnent-ils leur Dieu Intérieur? Ils abandonnent leur Dieu en dégustant, en mangeant le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. La copulation est interdite pour ceux qui ressuscitent; accomplir l’acte sexuel est interdit parce que Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle et puisqu’il est déjà rayonnant, l’initié n’a plus besoin de le forcer à faire plus de travail d’Alchimie Sexuelle. Donc,

«De tous les arbres du jardin tu pourras manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement.»

Puisque c’est l’habitation de la Schekinah.

Néanmoins, la possibilité pour le développement d’un degré plus élevé de Raisonnement Objectif existe toujours pour tout initié. Bien que la Conscience illuminée d’un maître ressuscitée a pénétré son Dieu intérieur et a compris l’amour de Dieu, cette compréhension est développée seulement dans une certaine mesure. En tant que tel, l’initié dit: «La sagesse et l’omniscience de mon Dieu intérieur est infiniment profond, et, avec ce degré actuel de compréhension, je ne peux pas pénétrer plus loin dans Sa profondeur. L’immensité de ce que Dieu appréhende est au-delà de moi-même; ainsi, je souhaite donc pénétrer plus avant dans sa profondeur.» Par conséquent, étant donné que Lucifer est la clé de l’illumination, cet initié peut atteindre un degré plus élevé, il doit quitter son père et sa mère et adhérera à sa femme, et ils seront une seule chair. Comment l’Initié abandonne Dieu? Il le fait en accomplissant l’acte sexuel. Comme il est écrit:

«Et il arriva, quand Adam a commencé à se multiplier sur la face de la terre, et des filles leurs furent nées, que les enfants de Dieu virent que les filles d’Adam étaient belles; et ils en prirent pour femmes parmis celles qu’ils choisirent. Et Jehovah dit: Mon Esprit ne sera pas toujours avec Adam, parce qu’il est aussi chair…» – Genèse 6: 1-3

Voilà pourquoi il y a beaucoup de maîtres qui, en accomplissant l’acte sexuel, abandonnent leur propre Dieu. Au moment où ils effectuent l’acte sexuel leur Dieu intérieur, à travers Lucifer, reconnaît cela et dit: «Vous faites ce qui vous est interdit de faire», et ainsi la Schekinah se retire d’eux. Cet acte les plonge dans la lutte contre Satan, une fois de plus. Toutefois, avant d’obtenir l’autorisation de revenir sur le chemin, pour se battre contre leur propre Satan, ils doivent d’abord recevoir le pardon de leur propre Dieu ; si Je devais échouer aujourd’hui, devrais-je commencer à faire à nouveau le travail alchimique demain? Non! L’initié doit d’abord payer pour l’audace, l’audace de faire ce qui est interdit pour lui; pour cela, ils doivent payer la Katance, le karma supérieur. Voilà pourquoi de nombreux maîtres déchus souffrent tant. C’est seulement quand son Dieu intérieur dit: «D’accord, il l’a fait parce qu’il veut me connaître plus; Je lui pardonne.» Et il dit: «Lucifer aidez-le(la) à nouveau!» Alors le reflet de son propre Dieu descend à nouveau pour l’aider dans l’acte sexuel et faire à nouveau le travail. Comme il le fait pour la deuxième fois peut-être qu’il aura d’autres tridents, peut-être trois, cela dépend de la qualité du travail alchimique.

Donc, il est écrit que dans l’univers qu’un initié ne peut le faire sept fois, et chaque fois est plus douloureux que le dernier. Maître Samaël Aun Weor dit: «Je l’ai déjà fait trois fois et c’est si douloureux, je ne veux pas le faire une quatrième fois. J’espère que cette fois, je vais avoir plus de degrés dans mon illumination. Mais je…» dit-il, «J’ai vécu toute l’histoire de cette race racine, depuis le début jusqu’à la fin. Je suis tombé au début de cette race racine, et seulement maintenant mon Dieu m’a pardonné et m’a permis de me frayer un chemin nouveau. Mais, c’était très douloureux. Pourquoi? Eh bien laissez-moi vous dire pourquoi.» Il a dit: «Quand vous mourez physiquement, si vous étiez bien, vous vous reposez un peu dans le ciel ou vous allez dans les limbes pendant un certain temps avant de revenir à nouveau… Mais, de toute façon, vous ne recevez pas immédiatement un corps physique. Mais pour moi, depuis le temps que je suis tombé, je ne me suis pas reposé. Je mourrais dans ce vieux corps et suis immédiatement placé dans un nouveau. Les maîtres du Karma me disait: «Maître Samaël Aun Weor viens avec nous. Ce corps physique est mort. Viens ici, il y a une nouvelle physicalité là pour vous. Votre cordon d’argent est déjà raccordé. Votre nouvelle physicalité a été créée.» C’était comme ça, pas de repos, et à chaque fois, très douloureux et très douloureux et très douloureux. » C’est le seul moyen pour un Bodhisattva de savoir ce qu’il fait est mauvais, donc s’ils le fait, ils savent ce qui vient. Voilà pourquoi il a dit: «ce fut très douloureux pour moi cette fois et je ne veux pas le faire à nouveau.»

Comme je l’ai dit, il y a beaucoup de maîtres qui le font sept fois afin d’acquérir la gradation la plus élevée d’illumination, qui est appelée Anklad. Quand ils atteignent cette gradation ils entrent juste dans l’Absolu facilement parce que la gradation est de trois degrés sous l’illumination absolue du raisonnement du Père Universel Cosmique Commun. Quand ils entrent dans l’Absolu, alors ils s’illumine peu à peu à des degrés plus élevés au sein de leur propre degré, et ils se perdent dans la lumière abstraite dans le sein du Père, ce qui est une bonne chose; comment voulez-vous espérer comprendre le Père Universel Cosmique Commun, l’Espace Abstrait Absolu, si vous n’avez pas l’illumination? Cette illumination, sans ce type de travail que nous faisons, c’est impossible de la comprendre. Voilà pourquoi nous sommes expulsés de là afin d’acquérir au moins la première gradation, le premier degré, afin de faire ce que nous devons faire dans le sein du Père. Voilà pourquoi nous sommes ici, c’est la seule raison, afin d’acquérir l’illumination.

PriestessofDelphi

Nous connaissons le chemin et c’est pourquoi nous recevons ici l’instruction sur la façon de méditer afin d’utiliser la Méditation pour la compréhension, non pas de votre voisin, mais de vous-même. Voilà pourquoi la Pythie de l’Oracle de Delphes a récité le suivant:

«Mon conseil pour vous, qui que vous soyez, Oh vous qui désirez explorer les mystères de la nature; si vous ne découvrez pas à l’intérieur de vous-même ce que vous cherchez, vous ne le trouverez pas au dehors. Si vous ignorez l’excellence de votre propre maison, comment pouvez-vous aspirer à trouver l’excellence ailleurs? En vous est caché le trésor des trésors. Oh, Homme! Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les dieux.» – L’Oracle de Delphes

Se connaître… si simple, non? La seule chose que nous devons connaître est de nous connaître, d’ouvrir les portes à la connaissance intérieure. Et qui est le guide qui ouvrira les portes pour nous, pour que nous puissions atteindre à cette autoconnaissance? C’est Lucifer. Mais, pour que Lucifer puisse vous aider, vous devez le vaincre.

Il est regrettable que généralement, sur cette planète Terre, les gens sont des perdants; nous tous sommes vaincus par Lucifer. C’est une planète de perdants. Trouver quelqu’un qui est un gagnant, vainqueur du dragon est très difficile. La plupart d’entre nous ont été mangés par le dragon dans des vies passées. Nous essayons et essayons. La bonne chose à propos de tous ceux qui sont ici est que nous n’avons jamais abandonné et nous disons: «Cette fois, je vais le faire. Je dois vaincre le dragon», et le dragon est toujours là disant: «Ne me connais tu pas, garçon? Je suis ici, les portes sont ouvertes. Bat-moi. Je te connais très bien. Je connais ta colère, ta cupidité, ta fierté, ton désir, ta gourmandise. Je sais que tu aimes manger un gâteau au chocolat. Ainsi, je vais te donner un gâteau au chocolat chaque fois. Je t’enverrai un ami avec un gâteau au chocolat et tu le mangeras.» C’est comme ça, vous savez; le dragon vous connaît très bien. Telle est donc la quinzième carte du Tarot, et c’est pourquoi tout le monde a peur du diable. Voilà pourquoi – comme je l’ai toujours dit – vous avez peur de vous-mêmes.

Cela me rappelle une expérience que le Maître Samaël Aun Weor a eu avec un de mes amis, qui est depuis décédé. Il était le mari de l’une des filles du Maître Samaël; le Maître avait deux filles, dont la plus agée était mariée à cet ami. Un jour dans un restaurant, le maître dont le Lucifer était déjà blanchi, lui dit et à un autre étudiant gnostique, «Voulez-vous voir mon Lucifer?» Ce à quoi les deux d’entre eux dit avec curiosité: «D’accord, si vous voulez nous le montrer, nous voulons.» Il s’est ensuite concentré pour présenter son propre Lucifer qui était très rayonnant devant eux. Puis il a dit qu’il a vu le Maître commencé à transfigurer son visage devant eux, et a senti que son cœur a commencé à palpiter fortement boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, et il a dit: «Attendez une minute, attendez une minute, arrêtez-vous! Je ne veux pas le voir. Peut-être un jour je verrai le mien, mais maintenant je ne veux pas voir le vôtre. Retirez-le de vous.» Et Maître Samael a dit: «D’accord, vous avez perdu votre chance.» Permettez-moi de vous dire, si j’aurais été là, je l’aurais dit: «Montrez-moi votre Lucifer. Je veux le voir, et voir à quel point il est radieux.» La chose est que, quand Lucifer apparaît, il apparaît selon sa propre volonté et s’il sait que vous avez peur, il apparaît d’une manière qui vous effraye;. Voilà comment est Lucifer.

Cela me rappelle précisément un autre cas qui est arrivé avec moi. Au moment où le Maître Samael était très proche du moment de sa résurrection, son Lucifer était naturellement très actif. Son Lucifer était toujours en train de tester le maître, pour le préparer à la résurrection. Ainsi, ses disciples qui n’ont pas étudié ses livres très bien, ne se rendent pas compte que, parfois, quand on parlait à la physicalité du maître, c’était le Logos, le maître qui parle à travers elle, mais, d’autres fois, ce ne fut pas le Logos mais Lucifer, son Lucifer, parlant à travers elle. Ainsi, étant donné que Lucifer était toujours en train de tester le maître, il était également toujours en train de tester ses disciples. Alors, un jour, mon ami me parla en disant que le Maître Samaël lui a dit et à sa femme qu’il peuvent accomplir l’acte sexuel autant de fois qu’il le souhaite pendant le jour afin d’annihiler tout ego compris ; il dit, le Maître Samael m’a dit «vas accomplir l’acte sexuel avec ta femme autant de fois que tu souhaite afin d’annihiler tout ego compris.»

J’ai dis: «Attendez une minute, ce n’est pas comme ça. Je lis dans les livres du maître où il dit que la Magie Sexuelle ne peut être effectuée qu’une fois par jour, pas deux fois… et encore moins plusieurs fois. Voulez-vous dire que chaque fois, au cours d’une journée, que vous comprenez un ego dans la Méditation, vous pouvez effectuer l’Alchimie Sexuelle?»

«Bien sûr», dit-il, «Vous pouvez.»

Ainsi, il était toujours en train de méditer et comprendre de nombreux egos pendant un jour, et à chaque fois parlant à sa femme en disant: «Viens, nous allons effectuer à nouveau la Magie Sexuelle pour annihiler un ego.»

Je pensais qu’il plaisantait car c’était une exagération, mais il a dit, « Le Maître Samaël m’a dit cela devant ma femme.»

Alors j’ai dit: «Eh bien, c’est très intéressant. Je dois parler au maître à ce sujet», mais je pensais: «Qui sait, peut-être qu’il parlait avec le Lucifer du maître? Peut-être que Lucifer était en train de parler et le tenter en conseillant des choses comme ça.» Je ne voulais pas discuter de cette question avec la personne en soi, donc je devais attendre un moment où il serait là, à la fois le maître et moi-même, afin que je puisse poser la question; «Maître, je veux vous poser une question? Au nom du Christ, combien de fois par jour, nous pouvons pratiquer la Magie Sexuelle?»

Il a répondu: «Une fois par jour.»

«Et que pensez-vous d’une personne qui fait deux fois, trois fois, quatre, etc. par jour?»

Alors le maître répondit: «C’est de la Magie Noire; c’est négatif.»

Alors mon ami le regarda et dit: «Mais maître, vous m’avez dit que je peux le faire autant de fois que je veux?»

Alors, le maître reconnu et dit: «Oh, maintenant je vous le dis, au nom du Père de toutes les lumières, que vous devez pratiquer cela seulement une seule fois par jour.»

Par la suite, mon ami m’a dit: «Je ne comprends pas pourquoi il m’a dit cela, avant…»

Je dis: «Peut-être que vous ne parliez pas avec lui, le Logos, mais à son Lucifer, qui vous tente. Vous devez comprendre que lorsque vous parlez avec un maître à ce niveau, vous devez lui poser très bien les questions. Dans ses livres, il dit seulement une seule fois. Pourquoi serait-il en train de dire quatre, trois, cinq, six, sept fois. Non, c’est fou», dis-je.

Lorsque vous lisez, par exemple, Faust de Johann Wolfgang von Goethe, il décrit très bien dans son jeu tragique le voyage du Dr Faust avec Méphistophélès. Donc, à un moment donné dans ce jeu, en voyant un étudiant arrivé à son domicile, Faust dit à Méphistophélès: «Je n’ai pas envie de le voir, cependant.» Ce ne fut pas le disciple favori de Faust dont le nom était Wagner (pas Richard Wagner), mais un autre étudiant. Ainsi, Méphistophélès commence à jouer avec lui parce que l’étudiant ne reconnaît pas que c’est Méphistophélès qui est celui à qui il s’adresse, et non Faust.

«Méphistophélès dit: «Le pauvre garçon a attendu des heures pour vous. Il ne doit pas aller non consolé. Venez: donnez-moi votre chapeau et votre robe. Le masque doit sembler délicieux. Alors!(Méphistophélès se déguise en Faust.) Maintenant, j’ai perdu ce que je pense! Je veux quinze minutes avec lui, seulement : Pendant ce temps préparez-vous pour notre voyage! (Faust sort.)» – Faust

Ainsi, dans son jeu tragique Goethe nous montre très clairement comment le diable joue «15 minutes» avec nous. Cependant, avec le Maître Samael, c’était très évident parce qu’il avait beaucoup de visiteurs. Il était à ce niveau Faust, très proche de sa résurrection, ainsi, son Lucifer était toujours là en train de mettre sa queue partout pour le tenter et lui causer des problèmes dans tous les sens.

Eh bien, c’était bien pour moi, parce qu’il m’a donné l’occasion d’observer et de voir comment les choses sont quand quelqu’un est à ce niveau. Et comme je le disais, Lucifer est toujours Lucifer, il est toujours un tentateur. Dans les plans internes, Lucifer sourit avec une satisfaction diabolique quand il vous donne une épreuve et que vous passez l’épreuve, il vous sourit avec un rire très diabolique. Son sourire est un sourire de satisfaction que vous l’avez vaincu. Mais, bien sûr, dans votre cas, vous découvrirez cela plus tard.

Dans mon cas, j’ai découvert beaucoup de tentations de Lucifer, mon Lucifer – Je ne savais pas qu’il était celui devant moi en train de faire l’épreuve en me tentant – jusqu’à ce que je dis: «Non, non, désolé mais je ne peux pas le faire.» Quand j’ai battu et vaincu sa tentation, il s’est ensuite lui-même transformé, a changé son image, et devint lui-même et m’a sourit avec un sourire diabolique comme disant: «D’accord, tu passe!» Ce fut un moment, mais il y a beaucoup d’autres fois qu’il m’a vaincu et en revenant à mon corps, j’ai dit: «Je dois maintenant méditer sur cet ego.» Ainsi, il est toujours là, et juste parce que vous l’avez vaincu une fois, cela ne signifie pas que la prochaine fois vous le vainquez à nouveau. Non, il y aura beaucoup de fois, vous verrez que vous devez l’affronter à nouveau. Mais ne soyez pas consterner parce que c’est la raison pour laquelle il y a la Méditation, pour vous permettre de comprendre et d’avancer. Chaque fois que vous êtes vaincu c’est parce que vous n’êtes pas attentif de quelque chose de mal que vous avez à l’intérieur. Ainsi, votre devoir est de méditer, de comprendre et d’avancer. C’est le chemin. Vous pouvez voir clairement quand vous lisez l’histoire des nombreux héros et Amazones qui ont vaincu le dragon; ils ont beaucoup combattu, et finalement, ils ont tué le dragon… mais ce n’est pas facile.

Et le cinquième ange (ou cinquième esprit) sonna (prêcha), et je vis une étoile tomber du ciel (de Geburah) vers la terre (Malkuth): et à lui a été donné la clé (ou secret de Yod) du puits sans fond (Yesod).

Et il (au moyen d’Apollyon, l’esprit solaire) a ouvert le puits sans fond; Il sortit une fumée (sexuelle) du puits, comme la fumée (passionnelle) d’un grand four (alchimique); et le soleil (Khristus Lucifer) et l’air (Ruach ou Esprit) ont été obscurcis par la fumée(passionnelle) de (Satan, le diable dans) la fosse. Et il est sorti de (Satan) la fumée, des sauterelles (egos de lubricité) sur la terre (Malkuth): et il leur fut donné un pouvoir comme ceux dont les scorpions de la terre (les prostituées) ont.

Et (selon le karma), il leur fut dit qu’ils ne devraient pas nuire à l’herbe (perception spirituelle solaire) de la terre (physicalité), ni à quelque chose de verte (aspiration spirituelle), ni à aucun arbre (avec de bons fruits); mais seulement aux (egos des) hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts. – Apocalypse 9: 1-4

Les hommes qui ont le sceau de Dieu sur leurs fronts sont «les Dieux Infernaux, ces Êtres divins, ces Individus sacrées qui ont rénonçé au bonheur du Nirvana, pour vivre dans les Mondes Infernaux pour se battre pour les décidément perdus.» – Samael Aun Weor

Lucifer n’est pas le diable, mais en descendant à l’intérieur de l’un d’entre nous, il devient le diable. Il devient le diable, car à l’intérieur de nous, il perd son resplendissement… mais, quand nous transformons notre diable, ce qui signifie, quand nous annihilons notre ego, notre diable, qui est appelé Satan, se transforme en Lucifer, une entité rayonnante à l’intérieur de nous.

En tant que Satan, il se mêle à notre ego. Si nous devions voir notre Lucifer, tel qu’il est en ce moment, il nous semble être très laid, parce que tous nos egos sont bien vivants. Comprenant cela, nous devons travailler pour annihiler notre ego ; chaque fois que nous annihilons l’un de nos egos, nous blanchissons notre diable. Il faut donc procéder de même jusqu’à ce que nous désintégrons tous nos egos; voilà comment notre diable est à l’intérieur est transformé en Lucifer, un être de pureté rayonnante.

Kuanyinondragonfish

«Et je vis un ange (le Bouddha Maitreya Samael) descendre du ciel, ayant la clef du puits sans fond et une grande chaîne dans sa main. Et il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable, et Satan.» – Apocalypse 20: 1, 2

Malheureusement, dans notre cas, il est Satan; notre diable est Lucifer, mais tombé. Donc, si en nous, il est le diable, à l’intérieur des grands maîtres comme Moïse, Jésus, Mahomet, Bouddha Gautama, Krishna, Rama, Kuan Yin, etc., Lucifer est glorifié. À l’intérieur de tous ces grands maîtres leur Lucifer est très blanc et lumineux, car ils ont réalisé le grand oeuvre. Voilà pourquoi ces maîtres sont vénérés. Néanmoins, bien qu’ils pourraient vénérer ces grands maîtres, les adorateurs eux-mêmes sont très vivants avec le diable. Il est en effet important de se rappeler toujours que ce n’est pas en adorant ces maîtres que Lucifer va briller. Non, pour parvenir à la pureté de Lucifer, chacun de nous doit effectuer le grand oeuvre. À l’intérieur des adorateurs Lucifer est Satan, le diable.

Dans le grand oeuvre, Lucifer est celui qui frappe les initiés avec des épreuves et il le fait sous le commandement de leur propre Dieu intérieur, qui est toujours présent dans les dimensions supérieures. Notre Dieu intérieur ne peut pas entrer en nous parce que notre Dieu intérieur, notre Âme Spirituelle qui est divine, ne peut pas se mêler à notre ego. Par conséquent, parce qu’il ne peut pas se mêler à notre ego, notre Dieu intérieur envoie sa réflexion; cette réflexion est son ombre, c’est donc ainsi que Lucifer devient Satan.

En tant que Satan, le devoir de Lucifer est de nous tester, de nous guider, pour nous purifier, puis s’unir avec lui. Voilà pourquoi chaque fois que nous voulons surmonter n’importe quelle épreuve, un test, il faut dire:

«Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu le serviras.»

Donc, nous sommes assiégés par Satan, et c’est parce que notre Dieu intérieur dit à Satan, assiégez-le et Satan obéit à Dieu. Voilà comment notre Dieu intérieur sait à quel niveau nous sommes; ainsi, notre Dieu intérieur dit à Satan, «fais ceci, fais cela» en espérant que son fils ou sa fille passe l’épreuve, de sorte que nous nous rapprochons de plus en plus de «Lucem», la lumière. Voilà comment fonctionne Satan, en tant que il ou elle, parce que Satan a les deux polarités.

Ces deux polarités se manifestent au niveau de la sephirah Yesod. Yesod est ce que la Bible appelle Eden. Il est écrit que Jehovah-Elohim a mis Adam dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. «Pour habiller et garder ce jardin», est de jardiner – de cultiver, de se nourrir – n’est-ce pas? Eh bien, ce jardin est Eden, Yesod, qui est situé dans la quatrième dimension. Maintenant, dans notre physicalité Yesod est liée à l’énergie sexuelle, les organes sexuels. Quand on voit le glyphe de l’Arbre de Vie, Yesod est la sephirah qui correspond aux organes sexuels, que ce soit masculin ou féminin. Alors, quand Dieu a mis Adam et Eve dans le jardin d’Eden, c’était dans un seul but, qui est, pour eux de travailler avec l’Alchimie Sexuelle. Voilà pourquoi, une fois que la répartition des sexes était complète, les couples sont entrés dans l’initiation. Et qui est celui qui ouvre la porte pour l’initiation? Eh bien, c’est Lucifer. Voilà pourquoi, au début du troisième chapitre de la Genèse il dit:

«Et le serpent était plus subtil que n’importe quel חית Chet du champ (Yesod) que Jehovah Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, Elohim a t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin (Yesod).» – Genèse 3: 1

Le serpent de la citation précédente apparaît après que ו Vav (l’homme) se clive jusqu’à ז Zayin (sa femme), après, les deux (Vav et Zayin) deviennent (ח Chet) une seule chair. Cela se produit après qu’Adam abandonne son Père/Mère, qui est, après qu’Adam quitte son état hermaphrodite, puisque Jehovah-Elohim a déjà séparé Aphrodite d’Hermès, après que Binah a divisé Adam homme/femme en Adam et Eve, deux sexes, au septième jour.

Ainsi, le serpent était plus subtil que l’une de ces deux polarités créées par Jehovah-Elohim dans le but de l’initiation, parce que le serpent est le résultat de la fusion de ces deux polarités. Comme on le voit, Lucifer apparaît comme la lumière le premier jour du premier chapitre de la Genèse, comme un fleuve dans la seconde, mais c’est au troisième jour que Lucifer apparaît comme un serpent, après que la division des sexes est déjà complète, parce que son devoir c’est d’unir les quatre eaux sexuelles créatrices d’Eden. C’est à travers le fleuve qu’il donne à l’homme la puissance sexuelle, l’érection et à la femme, l’humidité. L’homme et la femme doivent apprendre à transmuter leur énergie sexuelle.

Le serpent est ce que la Bible appelle les Seraphim. Dans langue Hébraïque, Seraphim signifie «serpent de feu» – feu, parce que, en tant que feu, le serpent descend de la sephirah Geburah. Geburah est associé au feu sexuel créateur du fleuve Pison. De Geburah descend dans la sephirah Hod et de Hod dans la sephirah Yesod…

«… où il y a de l’or; et l’or de la terre (Malkuth) est bon: il y a du bdellium et de la pierre d’onyx.»

Maintenant, où est la sephirah Geburah dans notre corps? Il est lié au cœur. Vous voyez, Geburah est sur le côté gauche de l’Arbre de Vie et le cœur se trouve sur le côté gauche… oui, Geburah et Tiphereth partagent la force solaire, mais Tiphereth est א Aleph (Air) et Geburah est ש Shin (Feu). Ainsi אש Aesh est le feu que nous sentons dans notre sang. Le sang est rouge à cause de l’interaction entre le fer et l’oxygène. Le fer est de Geburah, l’oxygène est de Tiphereth ; ainsi, de la puissance de Geburah, les Seraphim descendent dans vos organes sexuels. Lorsque le sang se précipite dans vos organes sexuels alors l’homme sent l’érection et la femme l’humidité. Tout cela est grâce aux feux de Geburah, ou, pourrait-on dire, aux feux de Lucifer.

La tentation est feu. Le triomphe sur la tentation est lumière. Si nous sommes vaincus dans la tentation, nous sommes tenus dans les ténèbres. Nous restons dans les ténèbres dans lesquelles nous sommes déjà. La seule façon de vaincre les ténèbres et d’acquérir de plus en plus de lumière est en vainquant Satan, et en le transformant en Lucifer.

Lucifer est un archétype. Lucifer, Satan, apparaît dans nos rêves nous testant de différentes façons. Maintenant, quand son essence pénètre dans la sephirah Malkuth, dans notre corps, il circule dans notre sang. Voilà pourquoi il est écrit que quand Adam et Eve ont commis l’erreur de manger le fruit comme des animaux, l’Esprit Saint a placé une épée flamboyante qui tournait dans tous les moyens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie ; ce, afin de les empêcher d’entrer dans le jardin. Dans l’acte sexuel, nous devons nous défendre de cette épée, n’est-ce pas? Cette épée flamboyante qui tourne dans tous les sens pour garder le chemin de l’Arbre de Vie est dans notre sang. Quand nous sommes dans l’acte sexuel, cette épée flamboyante fait « shoosh, shoosh » allant dans tous les sens comme une flamme dans notre sang qui circule dans l’ensemble de notre corps, et nous sentons le feu dans notre corps. C’est aussi les Cherubim qui essaient de nous empêcher d’entrer dans l’Arbre de Vie, mais nous devons les vaincre. Quand nous vaincrons les Cherubim, qui est la force de Lucifer, nous entrons dans l’Arbre de Vie, la colonne vertébrale. Une grade à la fois, peu à peu, cela s’élève d’abord à l’intérieur de nous, parce que nous devons travailler avec les 33 degrés ou vertèbres de notre colonne vertébrale. Ce processus se produit peu à peu; ce n’est pas comme les gens ignorants pensent que Lucifer peut être vaincu en un jour et que le feu du Saint-Esprit va atteindre le sommet, à notre tête. Non, il se lève peu à peu, à travers de nombreuses épreuves.

Le feu qui monte est l’énergie sexuelle. Cette force sexuelle est l’énergie que la Divine Mère utilise pour détruire l’ego au cours de nos méditations. Et, bien que nous pouvons très bien savoir comment pénétrer dans notre mental et comprendre un ego sur lequel nous travaillons, si nous ne possédons pas l’accumulation de force sexuelle nécessaire, alors comment allons-nous le détruire? L’ego est détruit par le feu, et ce feu est l’énergie sexuelle, transmutée.

Soyons clairs ici; pour élever le feu de l’Esprit Saint, la Kundalini, nous devons surmonter l’orgasme. Pour que l’homme et la femme n’atteingnent pas l’orgasme, mais transmutent leur semen en énergie, nous devons vaincre notre luxure. Cela se fait, bien sûr, peu à peu; nous commençons en tant qu’animaux, parce que l’apôtre Paul dit, d’abord l’animal et ensuite le spirituel. Donc, nous devons d’abord vaincre et apprendre comment transformer notre animalité en Chasteté… et c’est un grand pas. Si nous parvenons à des initiations, c’est parce que nous sommes en train de vaincre notre luxure et nos défauts de différents niveaux.

Il est au cours de la Deuxième Montagne que les initiés doivent méditer et annihiler le reste de leur ego – ce qui n’a pas été détruit pendant la Première Montagne – car s’ils ne le font pas, alors ils deviennent un hasnamuss, un Être à double polarité. Dans la Première Montagne, nous vainquons Satan au niveau animal pour devenir un être humain, mais à ce niveau, l’Initié a seulement détruit 50% de son ego. En effet, les 50% restants de l’animalité est encore à l’intérieur de nous. Donc, nous sommes moitié animal/moitié humain, autrement dit; un hasnamuss, un centaure. Cependant, il y a beaucoup de niveaux de hasnamussen; et, alors la portée et l’objet de cette conférence ne nous permet pas de parler plus en détail sur ces niveaux de centaures ou hasnamussen maintenant, comprenez que nous sommes tous plus ou moins hasnamussen. Toutes les personnes sur la terre sont des hasnamussen.

Tous les animaux rationnels et irrationnels ont l’essence de l’humanité à l’intérieur d’eux. Dans le Bouddhisme une telle essence est appelée la Bouddha-Datu (nature du buddha ou embryon du buddha), une partie essentielle de notre Bouddha, qui est malheureusement embouteillée à l’intérieur de notre ego. Pour libérer notre Bouddha-datu de l’intérieur de notre ego, notre Mère Divine doit annihiler notre ego, et pour qu’elle puisse annihiler notre ego, nous devons le comprendre. Néanmoins, si nous n’épargnons pas l’énergie sexuelle, alors avec quel feu va-t-elle le détruire? On peut dire: «S’il vous plaît, Mère Divine, détruit cet ego de moi», et elle pourrait dire: «Eh bien, donne-moi des armes de feu, donc je peux le détruire. J’ai besoin de feu, donne moi du feu.» Mais, si nous entrons dans l’acte sexuel et nous ne transmutons pas notre énergie sexuelle, alors, comment est-ce qu’elle va détruire notre ego, si nous alimentons notre luxure? Notre Mère Divine dit: «Arrête de nourrir ta luxure, transmute ton énergie sexuelle, accumule l’énergie, ensuite, tu peux me prier, et alors, seulement alors, je vais avoir un peu de feu à ma disposition pour détruire cet ego qui te tracasse.»

Beaucoup de gens sont confus en ce qui concerne la compréhension et la transmutation sexuelle pour l’annihilation de l’ego. Ils disent: «Eh bien, si je transmute mon énergie sexuelle et ne comprends pas mon ego, je deviendrai un hasnamuss.» Ils ne comprennent pas que, pour que la flamme de l’amour puisse monter à travers leur canal médullaire, ils doivent comprendre leur ego à un certain niveau. Nous devons surmonter la luxure, car comment allons-nous créer des Corps Solaires ou passer les Initiations Majeures si nous forniquons? C’est impossible. En aucun cas, notre Être Intérieur ne peut acquérir les Initiations Mineures et Majeures si nous forniquons, si nous ne transmutons pas notre énergie sexuelle. Les ignorants veulent commencer à pratiquer la Magie Sexuelle comme Saint François d’Assise, comme s’ils étaient des saints. Bien sûr, nous ne pouvons pas commencer comme ça. Pourquoi? Parce que nous ne sommes pas des saints; nous sommes des diables. Simple! Nous commençons comme des diables; nous apprenons à transmuter nos sept démons en énergie, c’est la façon dont nous commençons à nous transformer. Cette transformation se développe par étapes, par paliers. Ainsi, lorsque nous atteignons le stade humain, nous devons alors décider d’annihiler plus de notre ego restant afin de ne pas tomber dans le niveau d’un hasnamuss avec une double polarité; c’est un initié qui a atteint la maîtrise, la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs mais dont l’ego est encore très fort. Si, à ce moment-là, il ou elle, ne devient pas mort psychologiquement, il ou elle devient un échec, un hasnamuss avec une double polarité, c’est ce que l’on appelle en esotérisme un avorton de la Mère Nature.

TheWeddingofCana

Après avoir vaincu les tentations de la chair, la transmutation sexuelle a été le premier mystère enseigné par le Christ. C’est la raison pour laquelle nous enseignons ici, dès le début, comment comprendre notre ego, et comment être en Chasteté. La mort psychologique ne signifie pas comprendre l’ego et continuer à forniquer; les ignorants disent: «si je transmute mon énergie sexuelle et ne meurent pas psychologiquement, je vais devenir hasnamuss.» C’est ce que les disciples de Gurdjieff font. Gurdjieff est un maître qui a enseigné à l’humanité comment comprendre leur ego, mais il n’a jamais appris à l’humanité comment être Chastete. De même, avec les nombreux adeptes de Krishnamurti, qui a enseigné à l’humanité comment méditer, comment comprendre leur ego. Malheureusement, la plupart des adeptes de Krishnamurti et de Gurdjieff forniquent. Tenter d’annihiler l’ego sans renoncer à la fornication est comme essayer de remplir un panier avec de l’eau. Prenez un panier et essayer de le remplir avec de l’eau; de toute évidence, vous ne le remplirez jamais parce que pendant que vous la versez à l’intérieur, il se videra en revenant en arrière, et ainsi de suite. La première condition sine qua non pour l’annihilation de l’animal ego est la Chasteté, qui est, la transmutation des eaux vives en le vin de la spiritualité. Il est important de se rappeler, cependant, que vous commencez comme un animal; en effet, nous sommes des animaux. Nous sommes des animaux qui veulent être humains. Lorsque nous atteignons le niveau de l’humain, qui est la création des Corps Astral, Mental et Causal, alors nous devons être plus préoccupés au sujet de devenir hasnamuss; être un hasnamuss à ce niveau est très différent d’en être un à ce niveau. Dans la Seconde Montagne, nous devenons plus dédiés à la désintégration de l’ego afin de ne pas devenir un échec. Si vous avez déjà les corps, eh bien, vous n’avez pas à vous soucier de les créer, il vous suffit d’annihiler votre ego. Mais, si vous n’avez pas vos corps solaires, alors vous devez les créer à l’aide de l’Alchimie Sexuelle. Vous connaissez tous l’Alchimie Sexuelle, n’est-ce pas?

Pour créer les corps solaires nous devons surmonter la tentation. Celui qui est tenté est l’âme, la Conscience ; les corps solaires ne sont que les vestures, les véhicules de l’âme. La Conscience est tentée dans les mondes internes lorsque gainée avec les corps solaires. Disons, par exemple, mon Lucifer apparaît devant moi, et je ne le reconnaît pas; il vient pour me tenter. Il ne va pas tenter mon pantalon ou ma chemise, non. Il est venu me tenter, n’est-ce pas? Ce n’est pas mes vestures qu’il va tenter. Ainsi, mes corps solaires sont juste des vestures que moi, en tant qu’une âme, uTilise. Un être humain avec des corps solaires a les Corps Astral, Mental et Causal et Lucifer peut vous tenter dans chacun de ces corps; mais, quel que soit le corps à l’intérieur duquel vous êtes, c’est toujours l’âme qui est tentée parce que l’âme est celui qui utilise ces corps. C’est la Conscience, la Bouddha-datu. Si nous vainquons Lucifer dans toutes les façons, nous développons la Bodhitchitta.

Bodhitchitta signifie littéralement «mental-cœur illuminé», illuminé au moyen de la transmutation de la Lumière Astrale. Le semen est la lumière astrale coagulée, donc quand nous transmutons notre semen nous nourrissons nos âmes avec le pain super-substantiel de vie. L’illumination du mental et du cœur est le résultat de l’Alchimie Sexuelle. Voilà pourquoi Satan dit à Jésus,

«Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres (dans Yesod) soient transformés en pain (pour le mental et le cœur).» Mais Jésus répondit et dit: Il est écrit, L’homme ne vivra pas seulement de pain (supersubstantiel), mais par tout Logos qui sort de la bouche (Da’ath) de Dieu (Elohim- Binah).» – Matthieu 4: 2-4

Le pain supersubstantiel de vie est la sagesse que pendant l’Alchimie Sexuelle nous développons au moyen de la sublimation de חיה Chaiah, l’essence de vie à l’intérieur du semen de notre appareil génital. Le Logos qui sort de la bouche (Da’ath) de Dieu est le Christ, le Enfant-Dieu, l’Archétype, le Fils du Saint-Esprit qui descend sur celui qui suit le Chemin Droit.

«Car celui qui a été dit par le prophète Isaïe, en disant: La voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez son Chemin Droit.» – Matthieu 3: 3

La Gnose (Daath) nous donne ce «pain de vie» dans un double sens; ce sont les idées et la force, qui nous permettent de désintégrer nos erreurs psychologiques. Nous acquérons de l’expérience psychologique, quand nous mangeons le «pain de sagesse», et nous recevons de nouvelles connaissances à chaque fois que nous réduisons en poussière cosmique tel ou tel «Moi».

La Gnose (Daath, la bouche de Dieu) offre le «pain supersubstantiel», le «pain de la connaissance», nous indiquant ainsi avec précision la nouvelle vie qui commence en nous-même, à l’intérieur de nous-même, ici et maintenant.» – Samael Aun Weor

Satan dit à Jésus, «ordonne que ces pierres deviennent du pain», et Jésus dit: «Non, je ferai ce que mon Dieu m’ordonne de faire.»

«Et voici, les cieux se sont ouverts à lui, et il vit l’Esprit de Dieu descendant (de Da’ath, la bouche de Dieu) comme une colombe et venir sur lui: Et voici, une voix (le Logos) du ciel, disant: «Ceci (Logos) est mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien heureux.» 3 – Matthieu: 16, 17

«Au commencement était le Logos, et le Logos était avec Dieu, et le Logos était Dieu. Le même était (dans Daath) au commencement avec Dieu. Toutes les choses ont été faites par lui; et sans lui, rien de ce qui a été fait n’a été fait. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.» – Jean 1: 1-5

Ainsi, ce n’est pas en satisfaisant les désirs de Satan, mais par le Logos que Jésus incarné dans le Jourdain que nous mangeons le pain supersubstantiel de vie. En d’autres termes, Jésus dit: «Je ne vais pas faire ce que tu veux, mais ce que mon Dieu me dit de faire, si mon Dieu dit: «Prend la pierre et transforme la en pain», je le ferai, parce que c’est le commandement qui vient de sa bouche et non de la tienne, toi, Satan, ne me tente pas.»

«Alors le diable l’emène dans la ville sainte, et le met sur le pinacle du temple (son mental), et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit, il ordonnera à ses anges à ton sujet; et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre.»

En effet, dans cette tentation, il semble que le diable ne ment pas parce qu’il cite l’Écriture, et il est évident que Dieu ne le laisse pas tomber s’il se jette du pinacle du temple parce que Dieu ordonnera à ses anges à son sujet et dans leurs mains, ils doivent le porter tout le temps.

Mais étudions ce qu’était la réponse que Jésus a donné à ce moment-là au cours de cette tentation. «Jésus lui dit: «Il est écrit : Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu.» En d’autres termes, ne tente pas le Seigneur ton Dieu pour voir s’il fera ce qui est écrit. Ainsi, seulement si Dieu dit : «Jette-toi en bas maintenant du haut du temple et je serai avec toi parce que je t’ordonne de le faire», alors «Je le ferai.»

«Par exemple, sentant la compassion pour une prostituée, un archange a envoyé son Bodhisattva pour l’aider, mais son faible Bodhisattva est tombé sexuellement avec elle, ainsi le Bodhisattva perdit son épée et a sombré dans l’argile de la terre. Logiquement, ce Bodhisattva est resté désuni de son Intime, et seulement après de nombreuses réincarnations douloureuses le Bodhisattva s’est relevé une fois de plus. Enfin, il est devenu fusionné avec son Dieu à nouveau.» – Les Mystères Majeurs par Samaël Aun Weor

Le Bodhisattva ne pouvait pas vaincre la tentation de Satan lui-même, comme elle était une femme très séduisante, n’est-ce pas? Alors, après de nombreuses réincarnations douloureuses le Bodhisattva s’est relevé aidé à nouveau par son propre Dieu, l’Archange, puisque c’est lui qui a envoyé le Bodhisattva pour l’aider. Cependant, si Lucifer vous donne envie de le faire et que vous le faites, votre Dieu dira: «Je ne t’ai pas ordonné de le faire. Maintenant, c’est ton problème, pas le mien. Maintenant, tu dois en subir les conséquences.» Telle est la grande différence. Quand Dieu vous ordonne et dit: «Fais cela, car cela doit être fait», tu dis: «D’accord, je vais le faire, pas de problème». Alors, lorsque vous êtes tenté par votre propre Lucifer, vous devez toujours vous rappeler votre Dieu Intérieur. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Jésus sortit, et alla, comme il avait coutume, au Mont des Oliviers; et ses disciples le suivirent. Et quand il était à l’endroit, il leur dit: Priez pour que vous ne tombez pas dans la tentation. Et il s’est retiré d’eux sur un jet de pierre, et se mit à genoux et pria, disant: Père, si c’est ta volonté, retire cette coupe (symbole du Yoni féminin) de moi: cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite.» – Luc 22: 39-42

Jésus voit l’épreuve qui vient, ainsi, il prie à son Dieu. Il ne prie pas à Satan. Son Satan dit: «Prends la coupe, prend, prend, le prend.» Ainsi, si nous suivons Satan et la prenons, nous sommes perdus!

Maintenant, quand le diable tente Jésus la troisième fois…

… le diable le prend sur une très haute montagne (la montagne des initiations), et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire; et lui dit lui, «Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes devant moi et m’adore.»

Cette troisième tentation semble être liée à la vanité mystique et à l’orgueil mystique. A propos de cela il est écrit:

«La vanité est un proche de l’orgeuil. La vanité est un charlatan. L’orgueil est silencieux. Quelqu’un parlera de certaines choses à cause de la vanité, mais, gardera le silence sur elles à cause de l’orgueil…. vanité bléssée provoque des souffrances affreuses. Cependant, l’orgueil blessé peut causer la mort.» – Samaël Aun Weor

«Le «Moi» (de la vanité) de nombreux maîtres jouit de ses pouvoirs et seigneuries. Il se targue d’être divin, et s’habille avec majesté ineffable et beauté. Le «Moi» de nombreux maîtres se départit comme une prostituée pour montrer ses formes et pouvoirs aux autres. Il aime se vanter de visions pour que les autres l’admirent et le vénèrent. Il parle de ses initiations et raconte ses secrets. Oui, il est comme la personne qui vit avares pour compter son argent, ou comme le scélérat qui fait le tour plein d’orgueil, se vantant sans cesse de sa haute lignée et sa grande richesse. Écoutez-moi, vous les humains et les dieux! Les Initiations sont les éveils de la Conscience, les matières intimes de la Conscience. Alors, apprenons comment se taire, comment être humble et modeste. Les Initiations se rapportent à la Conscience, pas au «Moi» (Satan). – La Première Grande Naissance du Christ Jésus, Les Mystères Majeurs par Samaël Aun Weor

Voilà pourquoi Jésus-Christ dit à Satan:

«Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu serviras. Alors le diable le quitte, et voici, des anges vinrent auprès de lui.» – Matthieu 4: 10, 11

Ainsi, de toute évidence, il y a beaucoup de degrés de compréhension; bien que nous comprenions un ego à un certain niveau, dans une certaine mesure, d’autres circonstances de la vie peuvent révéler cet ego comme étant très vivant, à d’autres niveaux que celui que nous avons compris. L’ego est encore en vie parce que nous devons comprendre tous les egos dans les 49 niveaux du mental. Concernant la compréhension dans les 49 niveaux du mental, il y a une question d’un étudiant au Maître Samaël Aun Weor dans la conférence «La Nécessité de Cristalliser l’Âme», qui est la suivante:

Maître, quel centre doit-on utiliser pour découvrir les 49 régions du mental?

Samaël Aun Weor: Eh bien, vous placez sur le sol une question très difficile à répondre. Par conséquent, je veux que vous et tout le monde ici présent me répondez aux questions suivantes: Lequel d’entre vous est prêt à compter les 49 régions et à les étudier avec soin? S’il y en a un, je voudrais le rencontrer… Voyons, qui de vous est-ce? Honnêtement, un parmi vous est-il capable de connaître les 49 régions du mental et en parler à fond? Y a-t-il quelqu’un? Non, il n’y en a pas!

Écoutez, au fur et à mesure que l’on progresse dans son travail psychologique, on découvrira les 49 régions. Essayer de le faire d’avance c’est comme «un cow-boy voulant monter en selle sans avoir un cheval», ou « un fermier voulant traire une vache sans en avoir acheté une.»

De nombreux Gnostiques sont confus; ils pensent que pour annihiler un agrégat psychologique, ils doivent comprendre l’ensemble de cet ego, toutes ses manifestations dans tous les 49 niveaux du mental, avant de passer à l’autre ego. Cela est impossible parce que nous ne savons même pas où sont ces 49 niveaux. Comprenez que, grâce à la Méditation peu à peu, nous finirons par connaître les 49 niveaux. Comprenons l’agrégat psychologique au moins au niveau que nous sommes maintenant. Si vous comprenez vraiment très bien dans le niveau que vous êtes en ce moment, l’ego est annihilé dans ce niveau.

Il se trouve que, dans chaque niveau, il y a de nombreux agrégats du même ego. Par exemple; ici, c’est le premier niveau de ce temple, n’est-ce pas? Si chacun d’entre nous représente un agrégat, alors combien d’agrégats sont ici? Nous disons: «Eh bien, je dois être débarrassé de cet agrégat de colère qui me tracasse», nous méditons donc là-dessus, nous comprenons et demandons son annihilation. Mais, alors qu’est-ce qui se passe? Un autre ensemble de la colère se manifeste le lendemain et nous disons: «D’accord, je vais tuer cet agrégat de la colère aussi», ainsi nous procédons également. Mais un autre agrégat de la colère du même niveau apparaît; eh bien, nous devons continuer à annihiler les autres agrégats de colère dans le même niveau, jusqu’à ce que nous ayons fini avec toute la colère dans ce niveau. Chaque niveau est comme Ulysse lors du retour à Ithaque, sa maison. Il ferme toutes les portes et à tous les prétendants de sa femme, il dit: «Bon maintenant vous êtes enfermés ici à ce niveau et vous ne pouvez pas vous échapper», et alors il tue chacun d’eux un par un; avec un arc et une flèche, il les tue tous.

Ainsi, dans chaque niveau, il y a de nombreux agrégats qui se rapportent aux différents défauts que nous avons. Dans chaque niveau, il y a la luxure, la colère, l’orgueil, l’avarice, l’envie, la gourmandise et la paresse; ainsi, nous devons être patients, nettoyant niveau par niveau jusqu’à atteindre le 49e. Ne vous inquiétez pas des plus profond, des niveaux plus subtils, parce que vous n’êtes pas encore là, puisque vous n’en êtes pas conscient. Atteindre ces niveaux inférieurs du mental vient avec la perception de plus en plus grande que nous développons lorsque nous clarifions, nettoyons et purifions chaque niveau de notre mental. Peu importe, comprenez que lorsque vous nettoyez très bien un niveau, un autre niveau apparaîtra devant vos yeux, et vous dites: «D’accord, les mêmes défauts que j’ai annihilé au niveau précédent, se manifeste dans ce niveau ultérieur aussi; les mêmes défauts, même s’ils se manifestent d’une manière différente.» Procédé de même, à chaque niveau, jusqu’à atteindre le 49e niveau.

Comprenons cela Kabbalistiquement; dans la Genèse, le mental et l’âme-essence protoplasmique de Adam déchu sont nommés Caïn et Abel. Adam est représenté par les sept sephiroth inférieurs, à savoir; Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed. Cain et Abel sont représentés par les sept niveaux klipothiques inconscients, purgatoriaux, correspondant à chacun des sept sephiroth inférieurs. Cela signifie que chaque sephirah des sept sephiroth inférieurs est reliée aux sept niveaux inconscients, klipothiques purgatoriaux. Ainsi, comme Malkuth, notre physicalité est connecté à Yesod (notre corps vital), à Hod (notre corps émotionnel), à Netzah (notre corps mental), à Tiphereth (notre volonté), à Geburah (notre Conscience), à Chesed (notre Esprit), de même Malkuth est relié aux sept niveaux subconscients, klipothiques purgatoriaux du mental ou «Caïn» dans lequel Abel est pris au piège. Chaque niveau manifeste 7 niveaux, donc 7 x 7 = 49 niveaux. Dans chaque niveau, nous trouvons les nombreux descendants, des agrégats ou des enfants de Caïn.

«Donc quiconque tue Caïn (le mental protoplasmique, le tueur d’ הבל Abel, qui signifie vanité), la vengeance sera sur lui sept fois.» – Genèse 4 : 15

Donc, annihiler tous les agrégats, ou descendants, de Caïn, dans tous les 49 niveaux est un long travail. Dans la Bible, ce travail alchimique est décrit par le Roi Salomon, de la manière suivante:

«Ce sont les paroles de l’Ecclésiaste, fils de David, roi à Jérusalem.

«Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités; tout est vanité.»

Abel הבל signifie vanité. Au total, il y a sept הבלים Abelim (vanités): vanité est une; vanités signifie au moins deux vanités, ainsi «Vanité des vanités» = trois vanités. Et il répète encore une fois, «Vanité des vanités», ce qui fait six au total. En ajoutant «tout est – Abel הבל – vanité», à la fin, cela nous donne sept Abels ou הבלים Abelim, vanités.

«Quel profit a un homme (dans klipoth) de tout son labeur qu’il prend sous le soleil? Une génération passe (dans un niveau), et une autre génération vient (dans le niveau suivant): et (les 7 niveaux purgatoriaux de) la terre demeure éternellement.

«(En ce qui concerne l’Alchimie Sexuelle ) Le soleil (Christ) s’élève aussi (de Yesod-sexe), et le soleil (Christ) descend (de l’Ain Soph Aur dans Yesod-sexe), et se hâte à sa place où il a pris naissance.» – Ecclesiastes 1: 1-5

Alors, comment allez-vous annihiler les egos qui habitent dans le 49e niveau de la subconscience (qui correspond à Chesed) si nous ne sommes même pas encore conscients des couches internes de Malkuth, si nous ne sommes même pas encore conscients de l’endroit où nous vivons subconsciemment?

«Et Caïn sortit de la présence de Jehovah, et habita dans la terre de Nod (Limbes), à l’Est d’Eden (Yesod).» – Genèse 4: 16

Après s’être repenti du péché de fornication, Caïn, au moyen d’Alchimie Sexuelle, se réconcilia avec Jehovah dans Eden (Yesod) et habita dans la terre de Nod, qui est la première sphère de l’enfer, nommé Limbes.

Alors, écoutez, ce n’est pas l’ego qui vit là-bas, à l’intérieur des sephiroth. Comprenez que, l’ego est toujours ici dans l’ombre; dans les ténèbres, dans Klipoth, en enfer. Ainsi, Abel הבל (la Conscience) qui est piégée dans les agrégats, ici, devient notre inconscience, subconscience et infraconscience. Abel הבל correspond à certaines lumières dans chaque sephirah, car il y a sept degrés de lumière. Pour libérer la lumière – prenons par exemple, la lumière dans Malkuth – si nous disons: «Je veux être illuminé dans Malkuth», alors, nous devons descendre en enfer, dans les infradimensions, dans Klipoth et comprendre, à travers la Méditation, ces divers défauts que nous trouvons et les désintégrer alors au moyen du feu. Si nous les désintégrons peu à peu, avec de la patience, nous deviendrons illuminés dans Malkuth. Après cela, nous continuons d’aller plus loin vers le bas, parce que chaque fois que nous allons dans la Méditation, nous devons plonger plus profondément dans notre subconscience, notre infraconscience, etc. Donc, nous désintégrons les egos de Malkuth, et devenons illuminés dans Malkuth, et nous effectuons également, dans chaque sephirah, jusqu’à ce que nous atteignons Chesed. Les lumières de Chesed sont liées aux vertus que nous devons apprendre à utiliser. Les vertus de Chesed sont déguisées en Klipoth comme de mauvaises vertus, c’est à dire, quand nous faisons quelque chose que nous pensons être bien mais quand nous méditons sur cette bonté que nous pensions était bien, nous découvrons qu’elle est mauvaise. C’est dans Klipoth que vous comprenez ce qui est bien et ce qui est mauvais, c’est ainsi que nous libérons la Conscience et recevons l’illumination dans Chesed.

Le Maître Samael a donné un exemple de ces mauvaises vertus déguisées: Imaginez que vous marchez dans la rue, et que vous trouvez quelqu’un qui mendie, «S’il vous plaît, j’ai besoin de manger, donne moi quelque chose» donc, ressentant de la compassion pour eux, vous donnez 1 $ et vous repartez en pensant: «J’ai fait une bonne chose, j’ai aidé cette personne.» Puis, l’instant d’après il se détourne et compte l’argent et dit: «Maintenant, j’ai exactement ce que j’avais besoin. J’avais besoin seulement de 1 $ de plus pour acheter ma cocaïne ou plus de marijuana», Cette personne est un toxicomane, mais vous ne saviez pas cela. Vous pensez que vous faites bien, mais en réalité, les conséquences de vos actions, vos bonnes intentions, sont négatives. Alors, comment pouvons-nous faire du bien? Le Maître Samael dit,

«Amour est la loi, mais amour conscient.»

Amour n’est pas sentimentalisme parce que parfois avec le sentimentalisme, nous pensons que nous faisons bien, mais nous faisons mal à long terme. Alors, comment savez-vous comment faire le bien? Eh bien, vous devez méditer pour comprendre. Il n’y a pas d’autre moyen. Il n’y a aucun moyen que quelqu’un vous dira «c’est ça.»

Maître Samaël dit que vous devez méditer. Parfois, vous pensez que vous avez des vertus, mais le Maître Samael dit: «Je pensais avoir telle ou telle vertu, mais quand je suis arrivé à ce niveau, j’ai découvert que je ne les avais pas. Pourquoi? Parce qu’elles étaient piégés dans certains egos qui étaient de «bons» egos.» Puis il a dit: «Ne vous inquiétez pas de désintégrer les bons egos en ce moment. Concentrez-vous d’abord sur la désintégration des mauvais que vous avez, et après cela vous pouvez prendre en charge les bons, car croyez-moi», disait-il: «Nous avons beaucoup de «bons egos», mais ils sont, néanmoins, des egos.»

Ainsi, si l’ego est toujours là, et n’est pas désintègré, continuez de méditer pour mieux comprendre et priez ensuite pour sa désintégration.

La réalité est que la Mère Divine ne détruira pas votre ego si vous ne l’avez pas déjà compris; si l’ego est compris, elle va le désintégrer. Cependant, même si vous pensez, «Oh, j’ai compris cet ego», mais que vous n’êtes pas conscient qu’il reste certains détails qu’il vous reste encore à comprendre, ce n’est pas mauvais de demander l’annihilation de cet ego. Si l’ego est toujours là, c’est parce que vous avez manqué quelque chose que vous devez comprendre. La Mère Divine est omnisciente et elle sait si l’ego est compris. Si elle rgarde à l’intérieur de l’ego et qu’elle voit juste une coquille vide alors elle le désintègre. Mais si elle voit à l’intérieur de l’ego et qu’il y a encore quelque chose, quelques étincelles, alors elle dira: «Non, je ne le désagrégerai pas, parce qu’alors je désintègrerai mon enfant.» N’est-ce pas? Dans le cas contraire, elle envoie votre âme en enfer. La Mère Divine est sage et c’est ce que nous devons comprendre. La comprehension est nécessaire. Sans comprehension la Mère Divine n’annihile rien.

Il est important de noter, par ailleurs, que certains egos sont liés par le karma. Il se peut que vous avez très bien compris un ego puis demander son annihilation; néanmoins, votre Mère Divine ne l’annihile pas parce que les seigneurs du karma diront: «Attendez une minute, c’est un péché qui ne peut être pardonné si facilement. Votre enfant doit d’abord subir les conséquences de ce qu’ils ont fait dans des vies passées. C’est seulement après cela, peut-être que vous pourrez l’annihiler». La Divine Mère ne va jamais contre la loi et elle dit: «D’accord!» Ainsi, ici, dans le plan physique son enfant souffre beaucoup, peut-être avec la douleur au cœur, parce que parfois ces egos sont associés à l’adultère. Maître Samaël dit: «Tous les péchés sont pardonnés, sauf ceux contre le Saint-Esprit. Vous devez payer les conséquences.» C’est parfois la douleur et la souffrance dans le cœur, ou des maladies physiques ou mentales. Donc, ce n’est pas simplement parce que vous êtes sur ce chemin que vous éviterez la loi. Les gens pensent: «Oh, ce Gnostique est sur ce chemin, donc il ne peut pas devenir malade.» Non, il peut devenir malade aussi. Certaines maladies viennent du karma, tout comme des douleurs au cœur le sont parce que vous avez commis d’adultère dans des vies passées… Vous souffrez beaucoup, mais finalement votre vie change et cet ego ne vous dérange plus parce que vous avez remboursé ce que vous devez. Telle est la loi.

Par conséquent, «Si le troisième Logos (Shiva) est sorti de l’intérieur du Divin inconnaissable, le diable lui a donné la liberté de le faire.»

DarkShiva1

«Celui qui n’a pas été tenté, que connaît-il? Et celle qui n’a pas été tentée, quelle manière des choses connaît-elle.» – Apocryphes Ecclésiastique ou la Sagesse de Jésus Fils de Sirach 34: 9, 11

Que tous les êtres soient heureux, que tous les êtres soit joyeux, que tous les êtres soient en paix.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Hillel Ben Shachar, Part One

Le Mystère du Sphinx

 

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

1024px-Sphinx_partially_excavated2

Le hiéroglyphe du sphinx se trouve très souvent dans les murs des temples d’Egypte et c’est pourquoi il s’appelle généralement le sphinx d’Egypte. Nous allons expliquer son mystère, mais tout d’abord, sachons que cette icône mystérieuse se trouve également en Perse, en Babylone. C’est une icône qui représente les forces élémentales de la nature. Il est très important pour nous de comprendre son mystère.

tarot-10

Comme on le voit dans le graphique de la dixième carte du Tarot, le sphinx est situé au sommet de la roue de Samsara, la roue de la fortune.

Sur les côtés droit et gauche de la roue, on trouve deux figures ou personnages. À droite, nous trouvons Hermanubis, un nom qui unit Hermès et Anubis. Cela implique que, pour faire tourner cette roue, l’activité de Hermes / Mercure et la loi du karma (qu’Anubis surveille) est indispensable, très simple. Sur la gauche, on trouve le Typhon tombé, qui symbolise les forces d’involutions et de retour de la nature sur la roue tournante. Sur le côté droit, l’évolution est représentée par Hermes et Anubis. Sur la gauche, l’involution est représentée par Typhon Baphomet, ce monstre au visage d’un crocodile ou d’un hippopotame.

Dans les eaux sous eux, nous trouvons deux serpents. Celui de droite représente ce que l’on appelle en Inde Kundalini. Cette force serpentine est décrite par Moïse dans la Bible dans le livre des Nombres comme le serpent d’airain:

«Et le peuple parlait contre les Elohim et contre Moïse. Pourquoi nous as-tu amenés d’Egypte pour mourir dans le désert? Car il n’y a pas de pain, il n’y a pas d’eau; et notre âme a été fatiguée de ce pain léger. Et יהוה Jehovah a envoyé «  נחשים השרפים Nahashim Seraphim » des serpents de feu parmi les gens, et ils ont mordu le peuple; Et beaucoup de gens d’Israël sont morts. C’est pourquoi le peuple est venu à Moïse, et a dit : Nous avons péché, car nous avons parlé contre יהוה Jehovah, et contre toi; Priez יהוה Jehovah, qu’il nous enlève les serpents. Et Moïse pria pour le peuple. Et יהוה Jehovah a dit à Moïse: Fais-toi un serpent de feu «שרף Seraph », et met-le sur une poteau; et il arrivera que quiconque est mordu, quand il le regardera, vivra. Et Moïse fit un serpent d’airain, Nahash Nahashoth, et le mit sur un poteau, et il arriva que si un serpent Nachash avait mordu un homme, quand il vit le «נחש נחשת Nahash Nahashoth » serpent d’airain, il vivait. » Nombres 21: 5-9

Les serpents de feu sont les Seraphim, les forces de feu de la sephirah Geburah. C’est pourquoi Jehovah a dit à Moïse:

«Fais-toi un serpent de feu, et met-le sur un poteau; et il arrivera que quiconque est mordu (par les serpents de feu), quand il le regardera, vivra.»

Bien sûr, cela est plein d’un symbolisme alchimique, parce que le laiton (airain) est un mélange de deux métaux, à savoir le cuivre et l’étain; Ils représentent les forces masculines et féminines que nous devons combiner pour éveiller la troisième force, qui est du bronze, qui en Sanskrit s’appelle Kundalini, et dans le Christianisme s’appelle le feu du Saint-Esprit.

En bas à gauche, nous voyons l’opposé de ce serpent, qui est dans l’ésotérisme, s’appelle l’organe Kundartiguateur, qui est cet organe qui se développe dans la psyché des individus qui abusent des seraphim ou des forces sexuelles créatrices de Geburah – l’énergie sexuelle – et donc, Ils deviennent esclaves de la passion. Moïse décrit la passion comme le serpent tentateur de l’Eden:

« Et le serpent (le sens du toucher) était plus subtil que n’importe quelle bête du champ (שדה Shaddah ou שדי Shaddai) que Jehovah Elohim avait fait. » Genèse 3: 1

Tout ce qui concerne la dégénérescence sexuelle est représenté par le serpent gauche, le Kundartiguateur; et tout ce qui concerne la régénération sexuelle est représenté par les forces positives de la Chasteté (la manière correcte de prendre soin de l’énergie sexuelle) qui est représenté par le serpent de droite, la Kundalini.

Ces deux serpents sont également représentés dans le Caducée de Mercure ou le Caducée d’Hermès. Ils sont appelés Ida et Pingala, et dans le livre de la Genèse, Moïse les appelle «Adam et Eve», les deux forces serpentines sur l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Ainsi, les trois aspects ou divisions que nous voyons représentés sur la dixième carte du Tarot nous en disent beaucoup, mais nous ne donnerons ici que la synthèse pour que nous puissions comprendre intuitivement le reste.

La dixième carte du Tarot s’appelle Retribution, car sur la roue du samsara, nous recevons selon nos actes.

Quoi? Le bien que nous recevrons d’Elohim, et ne recevrons-nous pas le mal? – Job 2: 10

Le nombre dix est très important, car il est lié aux mystères du lingam-yoni.

Comme vous le voyez, au-dessus de la roue de la fortune ou de la roue du samsara, nous trouvons cette icône que nous appelons le sphinx, qui est une force élémentale et vivante dans les mondes internes qui représente la Mère Nature. Habituellement, le visage du sphinx est féminin, mais sur différentes peintures murales de différentes cultures en Asie, nous pouvons trouver des sphinx avec des visages masculins. Que ce soit masculin ou féminin, le visage représente l’intelligence. Maintenant, approfondissons, afin de comprendre cette icône merveilleuse.

Dans la Bible dans le Livre de la Genèse et de l’Exode et beaucoup de ses livres, le nom d’Égypte est souvent écrit, cependant, dans la Bible, en Hébreu, l’Egypte est מצרים Mitzrahim ou מצרימה Mitzrahima, c’est ainsi que l’Egypte se prononce en Hébreu, qui, en tant que mot, cache de nombreuses significations kabalistiques que nous avons expliquées dans de nombreuses conférences. Kabbalistiquement, Mitzrahim מצרים ou Mitzrahima מצרימה «L’Egypte» représente toute la planète Terre. Les gens associent toujours le sphinx à l’Égypte, car de nombreux écrivains l’associent à l’Egypte. Moïse, par exemple, qui a écrit les cinq premiers livres de la Bible, était Égyptien. Nous pouvons le prouver lors de la lecture du livre de l’Exode. Moïse était un fugitif Égyptien, qui a tué un autre Egyptien, et l’a caché dans le sable.

«Et quand il sortit le deuxième jour, voici, deux hommes parmi les Hébreux se battaient ensemble: et il lui dit à celui qui avait tort: Pourquoi frappe tu ton prochain? Et il a dit: Qui t’a fait prince et juge sur nous? Veux-tu me tuer, alors que tu as tué l’Égyptien? Et Moïse eu peur, et dit: Certes, cette chose est connue. Lorsque Pharaon a entendu cette chose, il a cherché à tuer Moïse. Mais Moïse a fui de la face de Pharaon, et a habité dans le pays de Madian; et il s’est assis près d’un puits.» – Exode 2: 13-15

«Moïse fut appelé Égyptien par les filles de Jethro, quand elles lui dirent:

«Un Égyptien nous a délivrés de la main des bergers, et nous a puisé de l’eau pour nous, et a fait boire le troupeau.» – Exode 2:19

«Moïse est né en Egypte et il s’est élevé, et là, il s’est engagé dans la doctrine secrète. «Un bon homme», car il a vu clairement le Seigneur (Nombres 12: 8) et pas dans les discours sombres. Il était un homme divin, un homme de Dieu, (Deutéronome 33: 1) un récipient de la science divine, comme aucun autre homme n’avait jamais été auparavant.

«Et dans la main de l’Égyptien se trouvait une lance». C’était le sceptre ou la verge de Dieu qui a été remis à Moïse, comme l’a mentionné l’Écriture: «Et la verge des Elohim était dans ma main», Exode 17: 9 la verge qui a été faite quand le soleil s’est élevé pour la première fois, Et on a gravé le Shem-Ham-Aphorash, ou le très saint nom divin. Par là, il a frappé le rocher, comme il est écrit: «Et il a frappé le rocher avec sa tige deux fois.» Nombres. 20:11 Et le Saint dit: Moïse, ma verge ne t’a pas été donnée pour être utilisée ainsi. Je le jure, par ta vie, à partir de ce moment, tu ne la retiendras pas. Par conséquent, nous lisons: «Il est descendu avec la verge», ce qui a été une grande affliction pour Israël, car la verge a été enlevée. «Et il a arraché la lance de la main de l’Egyptien», ce qui signifie la verge, et il n’a jamais été vu de nouveau. Puis, en outre, il est lu: «Il l’a tué avec sa lance pour le péché commis par un mauvais usage de la verge.» – Zohar

Moïse s’est échappé d’Égypte, parce qu’il a tué un autre Égyptien. En effet, c’est un symbole que nous devons comprendre, car Moïse représente la sephirah Tiphereth, le corps de la volonté ou le Corps Causal. Nous avons tué l’Égyptien en nous, ce qui signifie les forces élémentales qui se rapportent aux mystères de l’Égypte.

«Eros et Anteros, Caïn et Abel, vivent à l’intérieur de nous-mêmes dans une lutte intense jusqu’à ce que nous découvrions le mystère du sphinx. Alors, nous saisissons l’épée flamboyante, nous libérant de la roue des siècles.» – Samael Aun Weor

Les prophètes dans la Bible se réfèrent toujours à l’Égypte comme quelque chose de très spécial, et c’est parce que, au temps de l’Atlantide (ce continent englouti par l’inondation universelle), les initiés étudiaient les forces de la nature. La société qui a étudié les forces élémentales de la nature s’appelait la société Akaldan. Les initiés de cette société Atlante étaient ceux qui ont construit non seulement le sphinx D’Égypte, mais aussi d’autres sphinx que l’on retrouve dans différentes cultures d’Asie et d’Amérique. Les pyramides égyptiennes sont Atlantes, ainsi que les pyramides que nous retrouvons aussi sur le continent Américain. Les Atlantes avaient un grand collège de mystères dans lequel de grands initiés comme Moïse ont été instruits. Par exemple, Pythagore de la Grèce, même Jésus – si nous lisons les Évangiles, nous allons lire comment Jésus est allé en Egypte et, d’Egypte, il est revenu en Terre Sainte pour enseigner sa connaissance, sa Gnose.

Le sphinx Atlante symbolise les forces des quatre éléments de la nature rassemblés dans une force, ou mieux dit, c’est la force élémentale divine cachée dans les quatre éléments. En appliquant la loi des analogies, nous devons comprendre que, dans l’ésotérisme Kabbalistique, la sephirah Malkuth, notre physicalité, s’appelle aussi Égypte. Ainsi, Malkuth représente soit la planète Terre dans son ensemble, soit notre physicalité – les deux sont liés à l’Egypte. C’est seulement de cette façon que nous pouvons comprendre pourquoi l’Egypte est mentionnée dans la Bible et dans beaucoup d’autres livres. Par exemple, en ce qui concerne le mystère, le mythe du sphinx, nous trouvons en Europe l’histoire du roi Œdipe et l’énigme du sphinx. Le sphinx était assis devant Thèbes et demanda à tous ceux qui étaient venus une énigme. Celui qui arrive à répondre, le sphinx le laisse partir, mais s’il ne pouvait pas répondre à l’énigme, le sphinx le mangeait. Personne n’a jamais su la réponse, sauf Oedipus (qui signifie «pied gonflé»).

Oedipus.jpg

Le sphinx a demandé: «Qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi et trois pieds le soir?» Œdipe répondit: «L’être humain». Mais sa réponse n’était pas complète, il ne franchit pas la profondeur de son sens.

«Le crime d’Œdipe, le roi de Thèbes, était qu’il ne comprenait pas le sphinx; qu’il a détruit le fléau de Thèbes sans être assez pur pour compléter l’expiation au nom de son peuple. En conséquence, la peste a vengé rapidement la mort du monstre, et le Roi de Thèbes, forcé d’abdiquer, s’est sacrifié aux horribles sanglots du sphinx, plus vivant et vorace que jamais lorsqu’il est passé du domaine de la forme à celui de l’idée. Œdipe a deviné ce qui était l’homme et il crevé ses propres yeux parce qu’il n’a pas vu ce qu’était Dieu. Il a divulgué la moitié du Grand Arcane et, pour sauver son peuple, il lui fallait porter la moitié restante du terrible secret à l’exil et à la tombe.» – Eliphas Levi

Selon ce mythe, Œdipe a tué son père sans savoir qu’il était son père, qui était le Roi de Thèbes. Et après cela, il a épousé sa mère sans savoir qu’elle était sa mère et avec elle, il avait beaucoup d’enfants. Quand il connut son crime, il fit sortir ses yeux. Œdipe a tué son père et a épousé sa mère, c’est quelque chose de très symbolique; nous devons approfondir, pour investiguer sur cela, nous ne devons pas lire par erreur les mythes superficiellement, parce que les mythes sont des coffres de trésors, merveilleux, véridiques; par exemple, semblable à l’histoire d’Œdipe, Moïse a tué un Égyptien et a fui. Pendant son exil, il épousa Sephora, Sephirah, la Shekinah.

«Tous les dix sephiroth connus viennent de Sephirah, la Mère Divine; elle habite dans le temple cœur.» – Samael Aun Weor

«Rabbin Siméon a déclaré: «La doctrine secrète (de la Torah ou du Tarot) et son enseignement ont une relation avec deux ou Beth (maisons בית), ou plus explicitement l’humaine (maison de Binah) et la divine (maison de Binah). Le Soi inférieur (וה homme-femme dans Yesod), et supérieur (יה Jah dans Daath) supérieur, comme il est écrit:

Et (les deux Hei de והיה va’heieh le Tetragrammaton) seront pour un sanctuaire (à ‘ iod et ו Vav); mais pour une pierre d’achoppement et pour une roche d’offense aux deux (בית Beth) maisons d’Israël, pour une trappe et pour un piège aux habitants de Jérusalem. – Ésaïe 8: 14

«De ces deux (ה ה Hei), un (dans Daath, la gorge) est (יה Jah) un mystère au-delà de la compréhension humaine, et l’autre (וה homme-femme dans Yesod-sexe), bien que très occulte, se trouve dans la gamme de compréhension (Binah).

«Le premier (ה Hei, dans la gorge) est symbolisé par la Grande Voix mentionnée dans (Deutéronome 5: 23). «La Grande Voix ou Logos את הקול Ath Ha’kwol qui ne cesse pas», c’est toujours résonnant et parlant à l’intérieur de nous, bien que inaudible et inconnu par l’oreille externe. Par lui a été livré et parlé les enseignements ésotériques connus sous le nom de «la voix de Jacob» pour qu’ils soient connus.

«Maintenant, cette grande voix intérieure (הקול – Hei’kwol) et le mot (ou Logos את Ath) qui l’exprime sont comme deux maisons, l’une visible, l’autre invisible. L’une est la Sagesse éternelle (חכמה עלאה Chokmah ilaah) cachée et dissimulée dans (Daath) le mental divin et a envoyé la grande voix intérieure; l’autre la Voix de Jacob ou les enseignements ésotériques exprimés par les mots, en particulier par le terme בראשית Barashyth, ou comme cela peut être différemment écrit et expliqué par le Mots בית Beth ראשית reshyth, c’est-à-dire la maison ou la doctrine appelée ראשית reshyth ou commencement.»

«Le commencements des Écritures (בית Beth ראשית reshyth) avec les mots ברא אלה-ים Bara Elah-Yam (créa la Déesse de la Mer), dont la signification mystique est la même que celle contenue dans les mots: Vyeben Jehovah Elohim Ath Azla (Jehovah Elohim forma la côte) ויבן יהוה אלהים את הצלע.

«De même, la signification mystique des mots: את השמים Ath Ha Schamayim (Ath, les cieux), est le même que ויבאה אל-האדם vayebah El-Ha-Adam (et l’a amenée (אלה-ים Elah-Yam) à Adam) Ainsi, les mots ואת הארץ Ve-Ath Ha-Aretz (et Ath, la terre) ont aussi la même signification occulte de עצם מעצמי atzm matzmi (l’os de mon os).

Il est écrit: «Le Seigneur a dit à mon Seigneur: assois-toi à ma droite jusqu’à ce que (par la conjuration des quatre) je rends tes ennemis comme le repose-pieds de tes pieds (Malkuth)» (Psaume 110: 1).

«Ces mots se réfèrent à (יהוה אלהים Jehovah Elohim, la sephirah Binah) le Suprême disant à אדני Adonia (Malkuth, la Reine) près de Lui, «assieds-toi à ma droite, pour que l’Occident (Malkuth) puisse être unis à l’Orient (Tiphereth), le gauche (pied, feu Geburah, pilier gauche) au droit (pied, eau Gedulah, pilier droit), de sorte que le pouvoir et la force des nations idolâtres (de Klipoth) ne peuvent pas prévaloir, mais se briser et se dissiper. «Mon Seigneur (יהוה, Jehovah) a dit à ma Dame (Adonia אדני),» ont aussi la même signification que «Jacob a dit au Seigneur» comme on le voit dans les mots: Voici, (Aun און – force sexuelle) L’arche de l’alliance de אדון Adon (le Seigneur) de toute la terre (Malkuth) passe (sur le troisième pied, à travers le pilier central, le baton des Patriarches) devant vous en Jourdain. – Joshua 3: 11 – Zohar

Ainsi, dans le nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, la première lettre Hei représente la Divine Mère, la seconde Hei est la fille, la force sexuelle dans notre physicalité, il est écrit:

«Et il y a eu un homme (le Iod, le feu) de la (première Hei, la) maison de Lévi (le Saint-Esprit, sephirah Binah), et a pris (le Hei, Malkuth) pour épouse une fille de Lévi (le Saint-Esprit, sephirah Binah). – Exode 2: 1

Pour travailler avec ces deux Hei, nous devons travailler avec יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, les forces élémentales du sphinx. Moïse, le Corps Causal, fils d’une fille de Lévi, a la volonté de le faire; ceci, nous devons comprendre et saisir profondément.

Par exemple, dans la célèbre icône, l’Arbre de Vie, les quatre pieds ou quatre éléments, se trouvent au fond, où l’Egypte se trouve, en Hébreu dans l’Arbre de Vie, s’appelle מלכות Malkuth ou מלכותה Malkutha, ce qui signifie «Le royaume» ou «la reine», la Shekinah. Pourquoi? Parce que c’est la sephirah féminine qui absorbe tous les neuf cieux au dessus, c’est le dixième des sephiroth dans l’Arbre de Vie kabbalistique. Malkuth est assis au fond de l’Arbre de Vie, sous Yesod. En Alchimie, la sephirah Malkuth symbolise la mariée, la reine de la sephirah Tiphereth, le roi qui symbolise le marié. La sephirah Yesod (sexe) unit la poutre verticale, le Lingam de Tiphereth, à la poutre horizontale, la Yoni de Malkuth, et c’est pourquoi Malkuth, le royaume, est représenté par la croix.

La croix est le symbole des quatre éléments de la nature, les mêmes éléments que nous trouvons dans le sphinx. Lorsque nous parlons des dix sephiroth de l’Arbre de Vie, nous devons partir du point de vue que les dix sephiroth sont situés dans notre physicalité ou nos points de référence, parce que toutes les forces des quatre éléments descendent dans Malkuth à travers les Quatre fleuves de l’Eden: Feu de Geburah, pilier gauche; Eau de Chesed, pilier droit; Air de Tiphereth, pilier central; Ces trois sont mélangés dans le Nil de la terre, Mitzrayimah, en Egypte.

Emplacement des dix sephiroth dans le corps physique:

1. Kether : la couronne, dans la partie supérieure de la tête

2. Chokmah : côté droit du cerveau.

3. Binah : côté gauche du cerveau.

4. Chesed : dans le bras droit.

5. Geburah : dans le bras gauche.

6. Tiphereth : dans le coeur.

7. Netzach : dans la jambe droite.

8. Hod : dans la jambe gauche.

9. Yesod : dans les organes sexuels.

10. Malkuth : dans les pieds.

tree-of-life-back-of-body

Ce graphique montre l’emplacement magnétique des dix sephiroth dans notre physicalité en les regardant par derrière. Selon l’ésotérisme, l’Arbre de Vie est la colonne vertébrale. La colonne vertébrale est le célèbre Arbre de Vie que nous trouvons dans le livre de la Genèse. C’est ainsi que tous ces dix sephiroth sont connectés dans le corps. Nous pourrions dire que les bras, les jambes, sont les branches, la canopée de cet arbre est notre tête. Le Livre de la Genèse avant de se référer à l’humanité du Jardin d’Eden, parle des arbres:

Et Elohim dit: Que la terre produise de l’herbe, l’herbe produisant de la semence, et l’arbre fruitier produisant des fruits selon son espèce, dont la semence est en eux sur la terre, et c’est ainsi. Et la terre a apporté de l’herbe, et l’herbe a donné de la semence selon son espèce, et l’arbre produisant des fruits, dont la semence était en lui-même, selon son espèce; et Dieu vit que c’était bien. – Genèse 1: 11,12

«L’herbe produisant de la semence», c’est-à-dire les anges lunaires (de Yesod) nommés «herbes» qui ont jeté leur semence dans (la moelle épinière, le Sushumna, de) la terre (la physicalité des initiés qui pratiquent l’Alchimie Sexuelle) de qui viennent des créatures humaines (corps solaires).

«Et l’arbre fruitier donnant des fruits». Le mot «fruit» ici répété deux fois indique le (semen dans les) sexes masculin et féminin, car un arbre est fructifié par un autre arbre, donc (dans l’Alchimie Sexuelle) l’ (ovule de la) femme est rendue prolifique par le (spermatozoïde de) l’homme (quand ils sont transmutés).

Ainsi, parmi ces anges végétaux (de Yesod), il y a homme et femme (polarisations)! Ce sont ceux qui sont appellés cherubim et thimroth (ou Pingala et Ida). Qui et quoi sont les thymroth? Ce sont des êtres angéliques qui sont présents dans l’encens des offrandes brûlées et sont donc appelés תימרות עשן thimroth aschan (piliers de fumée) et sont donc des assistants aux initiés lors de leur culte (alchimique sexuel).

«Qui est-ce qui monte par le désert, comme תימרות עשן thimroth aschan (piliers de fumée) d’épices aromatiques, de myrrhe et d’encens, et de toutes les poudres du parfumeur?» – Chanson de Salomon 3: 6

«Produisant du fruit», c’est-à-dire des anges en forme masculine et féminine ressemblant aux êtres humains avec cette différence spéciale, ils sont d’une forme majestueuse et d’un noble aspect, tandis que les cherubim sont de plus petite taille et de construction fragile. L’Écriture dit d’eux: «Ils ont la figure d’un homme», qui est la synthèse de toutes les figures et des formes, car portant l’impression du Saint Nom dont les quatre lettres Iod-Hei-Vav-Hei correspondent et symbolisent les quatre quarts du monde, Nord, Sud, Est et Ouest.

Michael (Ra, le Logos Solaire) est stationné au Nord (le Zénith) et les visages de toutes les armées angéliques sont dirigés vers lui comme leur chef. L’Écriture affirme en outre, ils ont les formes d’un homme (eau), d’un lion (feu), d’un bœuf (terre) et d’un aigle (air). Par visage d’un homme, on entend le visage de l’homme et de la femme mélangés (au moyen des eaux pendant le pacte d’Alchimie sexuelle) en un seul. Par conséquent, «L’arbre fruitier portant des fruits selon son espèce dont la graine est en lui-même». Ces mots désignent les initiés qui conservent leur graine (sexuelle) pour l’avantage. «Sur la terre» se réfèrent à ceux qui (forniquent sur la terre, ceux qui) vivent une vie dissipée, ce qui est donc illégal et interdit. – Zohar

Ainsi: «Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés, au jour où Jehovah Elohim a fait la terre et les cieux, et toute plante du champ avant qu’il ait été sur la terre, et toute herbe du champ avant qu’elle ne croisse : car Jehovah Elohim n’a pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas Ha’Adam (Moïse) pour planter la terre. Mais il y eut une brume de la terre, et arrosa toute la surface du sol. Et Jehovah Elohim forma Adam de la poussière de la terre (Malkuth, la mariée), et souffla dans ses narines le souffle de vie; et Adam est devenu une âme vivante. Et Jehovah Elohim a planté un jardin à l’orient dans l’Eden; et il a mis Ha’Adam qu’il avait formé. Et de la terre, Jehovah Elohim fit pousser tout arbre agréable à la vue et bon pour la nourriture; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 4-9

Lorsque nous lisons ces citations alchimiquement, nous devons comprendre que ces arbres sont des personnes, des êtres humains qui sont associés au règne végétal. Pourquoi? Parce que le règne des plantes est l’endroit où nous voyons la chasteté alchimique parfaite. Voyez comment les arbres donnent des fleurs, de belles fleurs parfumées, qui deviennent des fruits que nous mangeons. Lorsque nous voyons le règne des plantes, nous l’aimons; différentes plantes magnifiques, qui transforment différentes forces cosmiques qui sont le résultat de l’Alchimie, ou mieux dit, le résultat de la transmutation de la force créatrice du Saint-Esprit dans la nature. Nous devons imiter le règne des plantes en résolvant l’énigme du sphinx, qui représente la chasteté dans le règne animal. Bien sûr, dans le règne animal, nous trouvons aussi de belles créatures, mais avec la différence que dans le règne animal il y a le vice de la Fornication. Même si les animaux obéissent aux lois de la nature, ils forniquent, mais seulement lorsqu’ils sont en chaleur. Les animaux gaspillent l’essence créatrice sexuelle ou la matière de leur corps, alors qu’ils ne le font pas dans le règne végétal. C’est pourquoi Moïse symbolise le règne des plantes avec Adam et Eve, mais aussi le serpent tentateur parmi les animaux ou les bêtes du champ.

Nous sommes dans le règne animal, puisque nous sommes des mammifères rationnels ou des animaux intellectuels; nous avons l’habitude de forniquer comme tout autre animal. Nous, an tant qu’humanoïdes, n’imitons pas les plantes, mais les animaux. Tous les prophètes qui sont entrés dans cette planète dans différentes régions de la planète sont venus pour enseigner comment imiter les plantes, mais la génération animale, le désir animal est fort en nous et c’est pourquoi nous devons la surmonter. C’est l’Alchimie que Moïse enseigne dans ses livres.

SphinxPyramid

La Bible parle aussi de la façon dont les pyramides et le sphinx d’Egypte ont été construits par les Israélites. En effet, les Israélites ont été ceux qui ont construit les pyramides et les merveilleux temples des mystères en Egypte, et pas seulement en Egypte, mais partout dans le monde. Néanmoins, lorsque nous nous référons aux Israélites, nous ne nous référons pas aux Immigrants Israélites (פלשתי pel·is·tē’) ou aux Israélites-Palestiniens de ce monde tridimensionnel au Moyen-Orient et qui s’y battent pour s’établir dans cette terre. Pour nous, esotériquement, alchimiquement, les Israélites sont les archétypes, les prototypes, les éléments primitifs de l’esprit ou de l’âme, engendrés, dans le ventre de Is, Isis, la Divine Mère, l’Esprit de la Terre, par Ra-El, le Dieu Soleil ; ainsi, les enfants d’Israël existent à l’intérieur d’un véritable être humain et sont potentiellement dans les règnes humanoïde, animal, végétal et minéral.

«L’expression, «Congrégation d’Israël», en premier lieu, se réfère aux enfants premiers nés de la Lumière ou, comme on l’appelle dans le Livre de Job, les étoiles du matin qui, avec les Enfants des Elohim, ont chanté leur chant de louange à la création du monde. Dans un sens étendu, elle comprend les vrais enfants de la lumière qui ont atteint la Vie Divine.

«Je suis le narcisse de Sharon et les lys des vallées. Comme un lys parmi les épines, ainsi est mon amour aussi chez les filles». – Chanson de Salomon. 2: 2

«Ce mot « שושנה Shoshana» lys (rose), qu’est-ce que cela signifie et symbolise? Il symbolise la congrégation d’Israël, et comme les lys sont de couleur rouge ou blanc, les membres de cette congrégation sont divisés en deux classes, distinguées par leur justice et leur justesse rigoureuses, ou par leur douceur, leur gentillesse et leur compassion. Ils sont environnés de treize manières ou degrés de miséricorde, car le lys a treize feuilles (13 sephiroth) l’entourant de tous côtés.

«En outre, intervenant entre le premier (אאלהים בראשית בר Aelohim ) et le second אלהים Elohim, mentionné dans Genèse 1: 1,2, sont treize mots correspondant à ces treize feuilles (13 sephiroth) du lys et aux degrés de miséricorde entourant la Congrégation d’Israël. Le nom divin Elohim est mentionné à nouveau, et pourquoi? Afin de montrer la signification symbolique des cinq feuilles fortes qui entourent le lys, dont le sens occulte fait référence aux cinq voies du salut, correspondant à cinq portes de miséricorde. En ce qui concerne ce mystère du cinq, il est écrit: «Je prendrai la coupe du salut», Psaumes 116: 13 qui est la coupe de la bénédiction, et qui doit se tenir ou reposer sur cinq doigts seulement, semblable au lys supporté et soutenu par ses cinq feuilles fortes. Pour cette raison, le lis symbolise la coupe de la bénédiction, car il y a cinq mots entre le deuxième et le troisième Elohim mentionnés dans le Livre de la Genèse. L’un de ces mots est אור AUR, qui signifie lumière. Cette lumière אור Aur a été traitée et a été enfermée comme un embryon dans le Berith, ou alliance, et, entrant dans le lis comme principe de vie, le rend fructueux, et c’est ce qu’on appelle dans l’Écriture «arbre fruitier, donnant des fruits dont la semence est en lui-même» Genèse 1:29; et comme ce principe de vie, entrant dans le Berith, se faisait manifester dans quarante-deux sortes de deuxième matière, il a produit le Shemhamphorash, le nom divin et ineffable de Dieu, composé de quarante-deux lettres, qui opérèrent dans la création du monde.» – Zohar

Cette citation est très importante à comprendre pour nous. Les gens ignorent qu’Israël est à l’intérieur d’eux; ce sont tous ces archétypes, et nous devons travailler avec eux.

Ainsi, où sont les Israélites? Ils sont en Egypte, dans notre physicalité. Et si nous voulons qu’ils construisent des pyramides, la pyramide de Thoth et le sphinx, ils doivent entrer dans le chemin. Ces prototypes ou archétypes doivent entrer dans l’initiation. Et pour cela, nous devons trouver la porte, la manière dont les portes initiatiques seront ouvertes pour nous internement. Quand quelqu’un entre dans le chemin, internement, ils font toujours face au sphinx, car il s’agit d’un élément qui représente la nature. Personnellement, j’ai eu une expérience avec le sphinx, mais je savais avant cet événement que c’était l’intercesseur élémental de la Mère Nature et que l’élémental se comporte selon l’individu auquel l’élémental approche dans l’initiation. Dans mon cas, par exemple, je me souviens que cet elemental venait avec un voile, couvrant son nez et ses lèvres, et j’ai immédiatement compris, et je lève le voile un peu et l’élémental a dit: «Attention, ne me manque pas de respect». Et j’ai dit: «Oui, je veux votre bénédiction et je ne vous manquerai pas de respect». Oui, j’ai compris que cet elemental m’avait averti comme disant: «Tu vas dévoiler et parler du mystère du nez et des lèvres», qui est précisément lié à la Gnose, à la connaissance, à la doctrine que nous enseignons en cette époque. Si vous voulez en savoir davantage sur le mystère du nez et des lèvres ou de la bouche, je vous répondrai, mais, avant d’entrer dans le mystère – observons le sphinx en Egypte en cette époque: son nez et ses lèvres sont détruits, le nez et la bouche ne sont plus là. Nous allons expliquer pourquoi. Comprenez, rien ne se passe par hasard, parce que en Egypte et dans d’autres cultures, nous voyons exactement comment le sphynx devrait apparaître. Mais en Egypte le sphynx qui représente précisément la planète est celui que nous allons expliquer, ce qui signifie la même chose en tout lieu. Avant cela je dois vous dire que tous ces éléments que l’on trouve dans le sphynx sont également mentionnés par Ezéchiel dans la Bible:

«Je regardai, et voici, un tourbillon est sorti du Nord, un grand nuage, et un feu se dédoublant lui-même, et une luminosité était sur lui, et du milieu de celui-ci comme la couleur de l’ambre, sortant du milieu du feu. Aussi sortant du milieu de celui-ci est venu la ressemblance de quatre êtres vivants [qui représente les quatre éléments] et ce fut leur apparence; ils avaient la ressemblance d’Adam [la traduction dit «d’un homme», mais la bonne traduction devrait être Adam, parce אדם Adam est 1 + 4 + 40 = 9, le nom qui maintient le צלם Tzalem, l’image de Dieu dans la neuvième sephirah, Yesod-sexe.] et chacun avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes et leurs pieds étaient des pieds droits, et la plante de leurs pieds était comme la plante du pied d’un veau. et ils étincelaient comme de l’airain poli et ils avaient les mains (יד Iod en Hébreu] d’Adam sous leurs ailes sur leurs quatre côtés, et les quatre avaient leurs faces et leurs ailes. Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre; ils ne se tournaient pas quand ils marchent; ils marchent tous droit. Quant à la ressemblance de leurs visages, les quatre avaient le visage d’ אדם Adam, et le visage d’un lion, sur le côté droit, et les quatre avaient le visage d’un bœuf sur le côté gauche; les quatre, ils avaient aussi le visage d’un aigle.» – Ezéchiel 1: 4-10

Ces quatre créatures sont également mentionnées dans le livre de l’Apocalypse 4: 6-8

«Et devant le trône il y avait une mer de verre semblable à du cristal, et au milieu du trône et autour du trône, quatre animaux pleins d’yeux devant et derrière. Et la première bête était comme un lion, et la seconde bête comme un veau, et la troisième bête avait un visage comme un homme, et la quatrième bête était comme un aigle qui vole. Et autour de lui les quatre êtres vivants ont chacun six ailes; et ils étaient pleins d’yeux à l’intérieur: et ils ne se reposent pas jour et nuit, disant: Saint, saint, saint, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui était, et est, et sera».

Nous devons savoir kabbalistiquement le mystère de ces quatre éléments. Nous retrouvons ici le sphinx de la Perse; ils l’appellent le sphinx qui représentait le Roi Darius de Perse. Lisons ce que le Maître Samaël Aun Weor dit au sujet de ces animaux.

sphinx

«Les Griffes du lion: Cache l’énigme du Feu. Le visage humain: l’eau, l’intelligence ; les ailes de l’Aigle : Air ; les ailes de l’Esprit ; les sabots arrière du Taureau, la Terre, la Ténacité. Ce sont les valeurs représentatives du sphinx, les quatre éléments de l’Alchimie Solaire. Nous avons besoin de la ténacité du taureau et les ailes de l’Esprit. Le sphinx nous parle de la Grande Œuvre qui doit être réalisée avec les quatre éléments. Au cours d’une certaine occasion, il a également eu un entretien avec l’élémental du sphinx. Mais son cas, comme vous le voyez, l’élémental est venu avec les pieds couverts de boue. « l’élémental m’a béni et je lui ai dit: «Je comprends pourquoi vous venez avec vos pieds couverts de boue. C’est à cause de cet âge de Kali Yuga.» – Samaël Aun Weor

Kali Yuga est l’Âge de Fer, dans lequel l’humanité est en train de profaner vraiment tous les éléments.

Lorsque nous étudions alchimiquement l’air, parmi les quatre éléments de la nature, alors, tout type de vent, aile ou tout autre type d’oiseau représente l’esprit, l’air. Dans le Christianisme, par exemple, la Sainte Colombe représente l’Esprit Saint. Voilà pourquoi dans les différentes mythologies religieuses, nous trouvons différentes créatures aériennes qui sont utilisées par les prophètes ou par des maîtres ou Devas afin de voyager sur eux à travers les cieux. Les animaux ailées représentent toujours les forces de la nature qui permettent aux initiés de voler à travers le ciel en utilisant, en canalisant les forces naturelles des éléments à travers leur propre corps, c’est un mystère de l’Alchimie. Par exemple, dans ce bas-relief, nous voyons le visage d’un homme, roi comme le visage d’un sphinx ailé.

Le sphinx d’origine qui est en Egypte avait une couronne avec neuf pointes qui symbolisent la neuvième sphère, le monde de Yesod, cela signifie que notre cerveau doit agir et travailler en conséquence avec l’image de Dieu, qui est dans la force sexuelle.

Pourquoi le sphinx avec un visage de l’être humain? Nous constatons que pas tous mais certains Hiéroglyphes Égyptiens ont des visages d’animaux, mais le sphinx, spécialement ce sphinx en particulier, ont, que ce soit homme ou femme, un visage humain, qui représente l’être humain. Le visage humain représente l’élément eau, l’intelligence. Dans de nombreuses conférences, nous avons expliqué que l’eau que le Livre de la Genèse ou un livre d’ésotérisme ou d’Alchimie représente les eaux sexuelles créatrices qui dans notre organisme sont situés dans deux régions, à savoir, le liquide céphalorachidien, sur laquelle le cerveau et la moelle épinière flottent, qui est polarisé positivement, nous dirions qu’il est masculin; et le liquide génital, qui est la polarisation féminine de ces eaux situées dans nos organes sexuels. Dans la Kabbale, en Alchimie, nous appelons le liquide génital sexuel «sperme» (littéralement «graine» que ce soit masculin ou féminin). Ainsi, en Alchimie, le sperme est le liquide génital masculin ou féminin. Ainsi, dans notre corps, les glandes sexuelles masculine ou féminine contiennent les fluides sexuels féminins créateurs. Ainsi, voilà comment, en relation avec la force créatrice des eaux, nous sommes, individuellement parlant, positif et négatif, actif et passif, donnant et recevant. Voilà pourquoi l’eau représente l’intelligence.

Quand nous parlons astrologiquement au sujet des quatre éléments, nous reconnaissons que ceux-ci se rapportent aux signes zodiacaux en vertu desquels toute personne physique naisse. Il y a douze signes zodiacaux liés aux douze tribus d’Israël, qui sont (je le répète) des archétypes dans notre psyché, qui se polarisent selon le signe zodiacal afin d’attirer les forces du zodiaque en relation avec l’élément auquel ce signe se rapporte : Bélier, Sagittaire, Lion sont Feu; Verseau, Gémeaux et Balance sont Air; alors nous avons l’Eau, qui est Scorpion, Cancer et Poissons; tandis que la Terre est Vierge, Capricorne et Taureau.

Ainsi, à travers la réincarnation, nous voyons comment les douze forces du zodiaque, douze tribus d’Israël, partagent les quatre éléments à l’intérieur de nous. Et voici comment אדמה Adamah, notre physicalité, obtient toutes ces forces. Voilà pourquoi nous renaissons dans différents signes zodiacaux pendant de nombreuses vies afin d’obtenir l’ensemble des forces que le livre de la Genèse appellent «la poussière de אדמה Adamah, le sol» (Malkuth -Égypte) que nous devons cristalliser à travers l’Alchimie, afin de créer Adam, l’être humain, à l’intérieur de nous, comme il est écrit:

«Et Jehovah Elohim יהוה אלהים forma Adam de la poussière du sol (אדמה Adamah), et souffla dans ses narines le souffle de vie; et Adam devint une âme vivante.» – Genèse 2: 7

Oedipus_and_the_Sphinx_1864

Alors, qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi, et trois pieds dans la soirée? Œdipe répondit: L’homme! Mieux dit, Adam, l’être humain.

En utilisant notre bon sens superficiellement, nous dirons: «Eh bien, le matin quand nous sommes enfants, nous marchons sur quatre pieds, à savoir, les bras et les jambes pour se promener, mais une fois que nous sommes développés, nous commençons à marcher sur nos deux pieds, et quand nous sommes vieux, nous marchons sur trois pieds, parce que nous avons besoin d’une canne.» N’est-cepas? Ce sera la réponse la plus facile, et si cela est la bonne réponse, alors, tout le monde aurait le droit d’être roi de Thèbes, mais pour être un roi, nous devons être un Malachim. Nous devons développer un Malachim, le roi de la nature, l’être humain à l’intérieur. Et comment pouvons-nous développer un Malachim? Nous le développons en accomplissant avec cet élémental du sphynx des exigences de la nature.

Écoutez, pour avoir le droit d’être appelé un être humain, nous devons avoir sept corps, non seulement Malkuth, le corps physique humain et Yesod, son aspect vital supérieur. Nous devons aussi avoir les corps solaires internes, à savoir les Sephiroth Hod, Netzach, Tiphereth, et le נשמת חיים Neshamoth Chaïm, le souffle de vie, à savoir, Geburah et Chesed ; ce sont les corps qui portent l’image humaine, que nous devons développer, ce sont les corps qui font d’Adam un – נפש חיה Nephesh Chaiah – une âme vivante.

Hod est le corps émotionnel qui est communément appelé le Corps Astral, cela, nous devons créer – il s’exprime à travers le centre émotionnel humain. Un être humain contrôle son centre émotionnel, ses émotions humaines; un être humain n’est pas esclave des émotions bestiales. En cette époque les gens ont la forme physique d’un être humain; néanmoins, ils n’ont pas la forme humaine dans Hod, le monde émotionnel. Ils expriment des émotions bestiales à travers leur centre émotionnel, ils sont esclaves de la peur, de la haine, de la luxure, et toutes ces émotions animales qu’ils portent à l’intérieur et qu’ils appellent émotions humaines, c’est une affirmation erronée. L’estime de soi n’est pas humain, mais, aimer notre prochain comme nous aimons notre Dieu, notre Véritable Être, l’est. Observez le règne animal et vous verrez que tout animal a ces attributs bestiales, à savoir, l’estime de soi, la vanité, l’orgueil. En ces moments, par exemple, les animaux intellectuels se battent pour la suprématie sur la planète: «ceci est ma terre, ceci est mon pays, ceci est mon drapeau! Et voilà comment je suis», disent-ils. Comme les animaux de différentes espèces, les gens sont identifiés par la médiocratie. Par exemple, observez les chiens ou les chats dans la jungle comment ils marquent leur territoire en pulvérisant leur urine, leur pestilence. Les Hippopotames ne vaporisent pas l’urine, ils pulvérisent leurs excréments afin de marquer leur territoire! Dans le monde des rêves, les selles et l’urine sont les symboles de l’argent. Ainsi, être riche immondes signifie être plein de cela. Et comme nous le voyons à la télévision, si d’autres animaux viennent à côté de leur territoire marqué, ils se battent. Pourquoi?Parce qu’ils sont des animaux. C’est instinctif, qui est naturellement animal. Sommes-nous, les animaux rationnels, supérieurs aux animaux irrationnels? Avons-nous surmonté notre bestialité? Non! Nous luttons encore, défendant nos territoires marqués, «Marchés». Voyons, par exemple, en ce moment, sans aller si loin, quelqu’un promet de construire un mur pour séparer le Mexique des États-Unis. De même, il y a d’autres menaces dans différents pays du monde. Pourquoi? C’est parce que nous sommes encore des animaux. Dans d’autres planètes (ce n’est pas que nous croyons aux extra-terrestres, nous savons qu’ils existent – nous avons eu des expériences avec eux), ils ont une seule maison – la planète entière, ils la partagent tous. Ils viennent ici dans leurs vaisseaux cosmiques et voient ce que nous avons et que même dans un même pays certains animaux intellectuels essaient d’être indépendant des autres mammifères rationnels, cela, afin d’être indépendant, afin de faire un autre pays dans ce pays. Notre situation actuelle est vraiment triste. Mais c’est la façon dont nous sommes les Terriens. La plupart d’entre nous sont encore au niveau de l’animal. Le racisme, les préjugés, voilà comment cela est appelé. Si nous n’annihilons pas cette animalité que nous portons, nous continuons à exister sous différentes lois insensées, c’est-à-dire, les lois de l’homme fait pour tenter de survivre dans ce gâchis ou cet enfer que nous avons créé nous-mêmes, parce qu’en effet, cela est un problème que nous avons créé.

Des prophètes sont venus pour nous apprendre à surmonter notre bestialité, mais nous insistons pour en nourrir, donc nous obtenons ce que nous méritons. Si nous voulons changer cette société, cette planète, nous devons nous changer nous-mêmes. Ce n’est pas en attendant d’autres de changer, comme on dit: «si vous changez, je vais aussi changer» Non! Je vais changer et si vous ne changez pas, je ne me soucient pas, mais je veux surmonter mon niveau bestial. C’est précisément ce que nous devons faire, mais nous attendons toujours que quelqu’un d’autre le fasse. «Si quelqu’un le fait, alors je le ferai.» C’est l’intellectuel, médiocre, façon animale de penser.

Les lois, la doctrine, pour changer sont donnés à tout le monde, mais bien sûr, nous savons que pas tout le monde va changer, puisque, normalement, tout le monde sent une profonde affection pour la dégénérescence dans laquelle ils se vautrent, ce qui est animal: la dégénérescence des mammifères rationnels. En effet, ils se soucient beaucoup de leur animalité.

Nous venons avec la Gnose et nous dévoilons les mystères, et la majorité des humanoïdes proteste: «Quoi?! Suivre les lois humaines? Cesser d’être un animal? Éviter la procréation animale et commencer À procréer comme des êtres humains? Oublie-ça!» Les gens aiment l’orgasme animal. Mais nous devons insister, parce que c’est ce que les maîtres du temple de l’Egypte dans les mondes internes nous disent: «Enseignez, dévoilez les mystères. S’ils prennent – bien! s’ils ne prennent pas – respectez leur libre arbitre.» Ainsi, c’est ce que nous faisons.

Tutankhamun-mask

Séquentiellement, quand nous allons dans les mystères du sphinx, nous constatons qu’il a un visage d’un être humain. Nous avons choisi le visage de Toutankhamon pour l’illustrer, parce qu’il est un être humain, il est un grand maître, mais malheureusement, sa tombe a été profanée. Mais sur le visage de Toutankhamon, nous trouvons précisément comment le sphinx était au commencement – beau; maintenant c’est juste des ruines.

Que représentent le vautour sur le front de Toutankhamon? Le vautour représente le mystère de la mort – la mort, l’annihilation de l’animal que nous avons à l’intérieur. Observez les vautours; il y a beaucoup de programmes à la télévision où l’on peut voir comment les vautours dévorent les cadavres, quand ils trouvent un cadavre, ils y vont et le dévorent; ils ne laissent que les os pour les hyènes jusqu’à ce que tout disparaît. Ainsi, c’est ce que nous devons faire avec nous-mêmes, psychologiquement parlant, parce que les animaux dont nous vous avertissons de lutter contre sont les animaux que nous avons, à savoir, la luxure, la colère, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la vanité, l’auto estime et tous ces éléments animaux qui en cette époque sont adorés par les ignorants diaboliques de cette erronément appelée humanité.

À l’heure actuelle, toute personne qui est très lascive devient une célébrité, qui, à travers la propagande trompeuse est adorée. Ils disent que, celui-ci venant de la sphère de Lilith est «hors du placard», alors tout le monde applaudit, parce qu’il ou elle sans honte parle ouvertement de leur dégénérescence. Mais, quand on parle de la régénération que nous devons faire, nous pouvons compter avec les doigts de la main combien de personnes sont d’accord avec elle. Des théâtres pornographiques sont remplis d’animaux intellectuels et ceux qui vendent des films pornographiques deviennent sales riches.

Les animaux intellectuels ne sont pas des êtres humains. Les êtres humains se respectent, ils respectent leur énergie sexuelle, parce que c’est l’eau de la Genèse.

Alchimiquement, l’élément eau est représenté par l’être humain, on l’appelle intelligence. C’est parce que l’intelligence que nous utilisons dans le cerveau est nourri par les hormones de l’énergie sexuelle à travers la moelle épinière; c’est ainsi que le cerveau, la moelle épinière et les parties génitales sont connectées. Le sexe est ce qu’on appelle l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Les hormones sexuelles nourrissent le cerveau et la moelle épinière. Voilà pourquoi il est écrit qu’au commencement l’Esprit de Dieu planait sur la face des eaux. Quand les gens lisent ce verset de la Genèse, ils pensent: «Oh, oui, c’est l’océan de la planète Terre, et l’Esprit de Dieu planait là sur cet océan.» Ils ne se rendent pas compte que la Genèse se réfère à leur terre particulière. Ils ignorent que leur Terre particulière, qui est leur physicalité, est sans forme et vide à l’intérieur – l’image de Dieu, l’être humain, n’est pas là, n’y sont que beaucoup d’animaux. Néanmoins, l’Esprit de Dieu (Ruach Elohim) est en train de planer dans leurs eaux sexuelles, parce que sans Binah (l’Esprit Saint), sans Hermès, sans le Mercure de la philosophie, ni le règne minéral, ni le règne végétal, ni le règne animal, ni le règne animal intellectuel ne peut exister.

Nous sommes venus de l’acte sexuel. Les gens disent, par exemple: « Pourquoi dois-je souffrir? Pourquoi Dieu m’a créé comme ça?» Nous répondons: «Arrêtez et réfléchir! Vous avez dit que Dieu vous a créés – N’êtes-vous pas peut-être un enfant d’un homme et d’une femme dans l’acte sexuel?» «Oh oui, oui, mon père et ma mère, bien sûr». «Dieu était-il là quand ils ont effectué cet acte sexuel? Se sont-ils rappelés de Dieu ou se sont-ils simplement livrés à leur luxure? La luxure animale?» Parlez-leur et demandez-leur. Parce que si la luxure animale était présente dans l’acte sexuel où vous avez été créé, alors vous n’étiez pas créé par Dieu ; vous êtes bien un enfant de la luxure ou autrement dit, un enfant du diable, comme le dit la Bible, ou Satan si vous voulez. Satan, ce diable duquel vous avez peur, il n’est pas dehors, il est à l’intérieur de vous, et de la même manière que vos parents vous ont créé dans l’acte sexuel avec la luxure comme tout animal, de même vous aussi vous vous multipliez. Ne dites donc pas que Dieu vous a créé. Si vous insistez et dites: «J’ai été créé à son image,» alors nous répondons: «Oh, oui? Alors Dieu est lubrique? Est-ce l’image que vous avez de Dieu? Dieu est-il un être lubrique ou une entité purement intelligente?»

Dieu n’est pas une personne. Dieu est une énergie, c’est une force; l’électricité est une force et circule à l’intérieur de vous, comme il circule dans l’arbre ou dans un animal et se multiplie. Mais si vous voulez être à l’image et à la ressemblance de Dieu, vous devez suivre les règles de l’Alchimie, qui sont écrites dans la Bible, dans le Coran, dans la Bhagavad Gita, dans beaucoup d’autres livres sacrés. Suivez ces règles et nous verrons si l’être humain émergera à l’intérieur de vous. Et alors vous avez le droit de dire: «Dieu m’a créé». Alors, vous aurez le droit d’appeler Dieu votre père. Mais si vous enfreignez la loi qui est écrite: «vous ne devriez pas faire ceci, vous ne devriez pas faire cela», et si vous le faites, ne dites pas que Dieu est votre père. Voilà pourquoi nous admirons plus les athées qui ont le courage de dire: «Nous sommes athées, nous ne croyons pas en Dieu», alors au moins ils n’attribuent pas leur dégénérescence à Dieu. Mais ceux qui croit en Dieu, disent : «Oh, Dieu m’a fait comme cela et selon ce qui est écrit, je dois aller combattre et tuer mes frères et sœurs qui ne croient pas à ce que je crois.» C’est triste, mais c’est notre situation.

Seraphim1.jpg

Un véritable être humain doit avoir la vue d’un lion, le feu, la lumière pénètre à travers vos yeux, et voilà comment vous capturez la lumière, le feu de la nature avec des formes différentes, avec des figures différentes. Alors ce lion que vous trouverez dans le sphynx voit à travers les yeux et à travers les pattes du lion, a la force et sait comment utiliser le feu, le feu sexuel.

Si vous étudiez, vous constaterez que le taureau (bœuf) se rapporte toujours au sens de l’ouïe et c’est pourquoi les bergers savent toujours comment gérer les animaux à travers leurs oreilles en chantant ou les cow-boys pour que les vaches obéissent, parce qu’ils sont liés à l’oreille.

Et au sujet du nez qui représente l’aigle, l’Esprit? Tout oiseau se rapporte à votre souffle. Vous avez besoin de l’Esprit, le souffle, Ruach, comme on l’appelle dans la Kabbale, pour être en vie. Bien sûr, vous pouvez sentir, vous pouvez trouver le parfum de quoi que ce soit à travers votre nez, mais l’air y entre pour que vous soyez en vie et nourrir votre sang. Combien de temps peut-on être sans souffle? Sans manger, vous pouvez être en vie, même pendant quarante jours de jeûne, mais sans respirer? Parce que Dieu est précisément cet élément Ruach dans l’air – votre souffle. Et c’est la raison pour laquelle vous avez besoin de l’Esprit. Les narines sont reliés aux ovaires et aux testicules. Lorsque vous étudiez l’Alchimie, vous découvrez que; la clé pour transformer et canaliser l’énergie sexuelle ou transformer la matière sexuelle, que l’on appelle la semen, en énergie, la clé est dans les narines; savoir comment respirer. Si vous êtes célibataire, avec le Pranayama, et si vous êtes marié, dans l’acte sexuel. Vous devez apprendre à respirer, parce que si vous ne contrôlez pas vos narines, alors vous perdez votre matière sexuelle. Si vous perdez votre matière sexuelle, là va aussi l’énergie, l’énergie créatrice de l’Esprit Saint ou Kundalini. L’énergie créatrice de Dieu est dans les parties génitales; si vous voulez créer un être humain à l’image de Dieu, vous devez savoir comment gérer l’énergie sexuelle. Mais si nous continuons à l’utiliser comme nous l’utilisons, de la manière animale, nous pouvons créer seulement des animaux, intellectuels ou rationnels, mais ils seront toujours des animaux. Voilà pourquoi les scientifiques affirment: «Il y a deux types d’animaux dans la nature: l’irrationnel et le rationnel.» Nous sommes les rationels, mais nous sommes des animaux.

Les êtres humains sont différents; ils savent comment utiliser leurs narines, la dualité. Si vous observez le visage, il y a la dualité là: deux yeux, deux oreilles, deux narines, une bouche. Selon les symboles de la Kabbale dans le Zohar, il dit: «La Parole se rapporte à l’être humain» Nous avons ce pouvoir, grâce à la parole je vous enseigne, je vous parle, grâce à la parole nous communiquons, nous apprenons un langage et nous communiquons. C’est la différence; même si les animaux parlent aussi, ils ne rationalisent parlent. Ils parlent simplement par instinct. Si vous vous concentrez, comme nous l’avons expliqué dans l’une de nos conférences, j’étais un jour en train de méditer et j’ai entendu quelqu’un crier: «Sortez-moi d’ici! Sortez-moi d’ici!» À ce moment-là, je rentrais dans mon corps physique et enfin je suis entré dans ma physicalité. Ensuite, je commence à écouter ce que j’ai entendu hors de mon corps, mais je n’entendais plus «Sortez-moi d’ici!», j’entendais juste hurler «miaule» qu’un chat dans le plan physique poussait dans sa propre langue, mais dans les plans internes, dans le plan astral, nous comprenons la langue des animaux, et ils parlent seulement de la façon dont ils ont besoin de parler sans utiliser le raisonnement, parce qu’ils ne sont pas rationnels, ils sont irrationnels. Mais ils parlent. Seul à l’animal intellectuel, le mammifère rationnel, est donné la doctrine pour que cette créature puisse avoir la possibilité de changer et de devenir un être humain.

De plus, nous avons besoin de savoir comment utiliser le verbe:

«Au commencement était le Verbe, le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu». C’est le commencement avec Dieu. Par le Verbe toutes choses ont été créées; et sans le Verbe rien de ce qui a été créée n’aurait été créée. Dans le Verbe est la vie; et la vie est la lumière des hommes.» – Jean 1: 1-4

Lorsque vous lisez cela en Grec, vous lisez «En Arche». Cette Arche est le commencement, de cela vient le mot archétype. En Arche est le Logos. Logos en Grec signifie «mot», mais dans l’ésotérisme Grec le Logos est quelque chose de très puissant; le Logos est feu, est tonnerre, intelligence. Voilà pourquoi les Grecs représentaient cette intelligence, ce feu, ce Logos, ce mot comme Zeus, Jupiter, jetant des éclairs et du tonnerre. Cela ne signifie pas qu’ils croyaient que Dieu était là dans les nuages lançant du tonnerre et de la foudre contre l’humanité. Les Grecs connaissaient le symbolisme du mot dans la façon dont aussi le Zohar connaît le symbolisme du Verbe, parce que Dieu est le Verbe, le Logos.

«Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים «Au commencement, Elohim créa» devrait être rendu comme (Beth-Rash בית-ראש, la couronne de la fille) créa Elohim, qui est, la couronne, le rayonnement primaire, l’origine de tous les mots, «בראשית Barashyth ברא אלהים, créa Elohim.» L’utilisation du mot ברא bara (créa) doit être pris en considération, car elle se produit à nouveau dans les mots: ויברא אלהים את האדם בצלמו Va Iod Bara Elohim Ath Ha’Adam B’Tzalemu, ce qui signifie, «et Iod créa Elohim, HaAdam (Kadmon) son image.» (Genèse 1: 27) Ce rayonnement, ou couronne désigne le mystérieux appelé בראשית Barashyth parce que ce rayonnement est le (Iod) commencement de toutes choses. En réponse au désir de Moïse de connaître le nom de cette Séité, il était donné אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh, «Je suis qui Je deviens.» Le nom sacré Eheieh est une figure à deux faces, tandis que le nom Elohim est comme une couronne, et Asher un mot formé des mêmes lettres que le mot ראש Rash (tête ou couronne) est un synonyme de Elohim et le produit ou sort de בראשית Barashyth. Alors que le rayonnement primaire ou rayon divin de vie était en sommeil et non manifesté, il était impossible pour lui de se faire connaître par un mot ou un terme que ce soit.

«Mais après avoir opéré dans (Akasha) l’éther sans bornes qui imprègne l’ensemble de l’Espace Abstrait Absolu, le réceptacle de toutes les formes et les prototypes des choses créées dans l’univers qui devait être, alors אשר Asher, ce qui représente l’essence divine, a pris sur lui-même la forme de ראש Rash (tête ou couronne) entre les deux אהיה Eheieh de l’appellation divine, אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh (Je suis qui Je deviens). Observez maintenant, que le mot בראשית Barashyth est composé de ראש Rash (tête ou couronne), synonyme de אשר Asher, et Beth (maison ou fille). D’où la signification occulte ou le rendu des mots «Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים » est la suivante: Quand ראש Rash (אשר Asher) le germe divin de qui a émergé et s’est élargi (Akasha) l’éther sans bornes, est apparu, et cet éther (Akasha) est devenu différencié en forme et couleur donnant naissance à l’univers (בית Beth, la fille) ou le palais du grand roi, puis a été créé Elohim le grand secret (homme femme) principe fructifiant de la nature, qui était et est un point qui donne naissance à des lignes qui produisent des surfaces, ou comme la lettre Iod, d’où procèdent (את Ath, le Logos) tous les autres lettres de l’alphabet.» – Zohar

Ainsi, lorsque vous expérimentez et entendez le Verbe de Dieu, vous entendez un tonnerre et quand vous voyez l’essence de ce tonnerre, vous voyez le feu venant des nuages de mystère, et vous voyez la vibration du tonnerre et cet éclair entre dans votre cœur et vous perce, et vous tremblez avec force émotionnelle supérieure comprenant que c’est Dieu qui vous parle dans le plan astral, bien sûr. Mais quand vous voyez cela dans le plan physique, c’est aussi étonnant d’entendre le tonnerre et la foudre du ciel. C’est le Logos. Au commencement ce tonnerre, cet éclair vient de la nébuleuse et de cette nébuleuse la matière était cristallisée peu à peu dans une planète. Et voilà pourquoi il est dit qu’au commencement Dieu dit: «Que la lumière soit». Mais bien sûr, afin de comprendre, quand vous le lisez en Français ou une autre langue, même en Hébreu, le mot «lumière» est très fort, mais quand vous entendez ou que vous entrez dans la nébuleuse et entendez le tonnerre ou la foudre crée la Terre, alors vous comprendrez pourquoi il est dit qu’au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre. Mais c’est un tonnerre, c’est une force; c’est feu. Ce n’est pas un individu, c’est une intelligence qui bien sûr vient de l’Espace Abstrait Absolu et prend forme; et dans les mondes internes cette force peut également prendre la forme d’un vieil homme et vous parler, et après vous avoir parlé, il désintègre cette forme, parce qu’il n’en a pas besoin.

Cette lumière et feu est ce qu’est Dieu, et en tant que lumière et feu Dieu est dilué dans tout l’univers; c’est ce qu’on appelle le Logos en Grec. Alors, quand vous dites Logos en Grec cela se rapporte au יהוה Tetragrammaton, le saint nom de Dieu, qui a quatre lettres, parce que ces quatre lettres sont Iod-Hei-Vav-Hei. C’est le saint nom de Dieu qui dans la Bible est traduit par Jehovah. Iod-Hei-Vav-Hei יהוה représente les quatre éléments de la nature. Le saint Tetragrammaton est le véritable être humain en soi, est le sphinx; c’est juste un autre symbole. Et c’est pourquoi dans les temps anciens, lorsque les Kabbalistes allaient nommer Dieu, ils disaient: «Maintenant que vous connaîssez le mystère des quatre éléments du Tetragrammaton, vous devez comprendre que י Iod (la première lettre du Tetragrammaton) est le principe masculin de la création, il est le principe actif de la création et c’est pourquoi, quand nous nommons Adam, nous disons. Iod, Iod est Adam Kadmon. Mais où sont les trois autres lettres de ce fameux Tetragrammaton?

Si vous voulez écrire Eve en Hébreu, vous utilisez les trois autres lettres Hei-Vav-Hei הוה (Eve). Voilà pourquoi, les Kabbalistes ont nommé Adam et Eve Iod-Chavah, parce que quand Adam, le Iod, comble le vide de la première lettre Hei du Tetragrammaton, la forme de la lettre Chet de חוה Chavah est formé, ce qui signifie les deux polarités sexuelles masculine et féminine se manifestent par Vav-Hei, et c’est Eve, la mère de tous les vivants. Ainsi, d’Eve, notre mère, le sexe féminin, vient le masculin ou féminin, c’est pourquoi Eve n’est pas הוה Havah, mais חוה Chavah, Chet est une autre lettre semblable à Hei, mais complet, sans espace. Ainsi, Iod-Chavah est la façon dont vous prononcez le nom de Dieu kabbalistiquement, ainsi, en disant Iod-Chavah nous attirons les forces du Tetragrammaton et le rendons double. Voilà pourquoi le sphynx dit: «Qui est l’être qui marche sur quatre pieds le matin, deux pieds à midi, et trois pieds dans la soirée» Celui qui connaît le mystère, répond: cet être est «Iod-Chavah», Adam et Eve dans le jardin d’Eden. C’est l’être qui connaît le mystère de יהוה. Iod-Hei-Vav-Hei, qui est le mystère de יחוה Iod-Chavah, la dualité à l’intérieur de IAO יהו Iod-Hei-Vav 10 + 5 + 6 = 21 = 3, la trinité. Bien, dit le sphinx, si vous voulez remplir le mystère des trois triangles de l’Arbre de Vie à l’intérieur, vous ne continuerez pas à manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal comme un animal.

Alors, rappelez-vous que יהו Iod-Hei-Vav se manifeste à travers vos trois cerveaux, à savoir, le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel, dans votre Hei, votre physicalité. Sachez que c’est grâce à ces trois cerveaux que vous avez en tant qu’un animal intellectuel, le Père s’exprime à travers votre cerveau, le Fils à travers votre cœur, et l’Esprit Saint à travers votre force sexuelle. Cristallisez ces forces à l’intérieur de votre colonne vertébrale, car habituellement chez les animaux ils passent à travers, mais vous devez apprendre à les retenir. Et si vous les retiendrez, alors dans la soirée de votre vie, si vous passez toutes les initiations, vous marcherez sur trois pieds, à savoir, les deux pieds en serpentin, les pieds du coq de l’Abraxas, ou deux polarités Ida et Pingala que vous avez enlacé dans le Sushumna, votre troisième pied, ou serpent kundalini, le serpent d’airain, le serpent de feu ou Seraph que Moïse a fixé sur un poteau, votre moelle épinière, c’est le baton des patriarches.

forehead_of_Tutankhamen

A propos du serpent d’airain sur le front de Toutankhamon, il est écrit:

«Et Jehovah Elohim יהוה אלהים (la sephirah Binah) a commandé Ha’Adam, disant, De tous les arbres du jardin tu pourras manger: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas, au jour où tu en mangeras, tu mourras.» – Genèse 2: 16, 17

Rabbi Joseph dit: «La tradition indique que cet ordre de Jehovah Elohim יהוה (la sephirah Binah) est lié au péché d’idolâtrie, désigné par le mot צו «Tzu» «commandé» ; au blasphème, par le nom Jehovah, la négation de la justice divine, par celle de אלהים Elohim», par le mot האדם «Ha’Adam», le crime d’assassinat (הא «Ha» le souffle de Dieu dans le דם «Dom» sang), et Fornication, par les mots ויאמר «et dit à Iod». En réponse à la question qui peut se poser, où étaient là tant d’hommes dans le monde que l’Être Divin a jugé bon d’ordonner ces commandes sur Adam, on peut dire que dans cet arbre ont été impliqués tous les commandements négatifs, de sorte que celui qui les a violé est devenu au nombre des malfaiteurs coupables soit d’idolâtrie, d’assassinat ou de fornication (inceste): d’idolâtrie par le déni (pendant l’acte sexuel) de Jehovah יהוה (Binah, le Saint-esprit) au-dessus (dans le mental, le cerveau, la voûte de) l’arbre (de la connaissance. L’Idolâtrie ne se rapporte pas au culte des statues religieuses externes et icônes. Une idole est définie comme une image religieuse mentale ou l’attachement mental psychologique qui contrôle notre émotion mental, nos habitudes, comportement instinctif et sexuel) ; d’Assassinat, car celui (qui atteint l’orgasme) coupe, tue la vie, Chaiah l’âme de Binah, qui pendant l’acte sexuel descend en tant que feu ou puissance sexuelle de la Sephirah Geburah sur le côté gauche de l’arbre (de vie) et qui est sous la domination de Samael; de Fornication ou d’Inceste, comme (la racine de) cet arbre est (l’appareil génital) le principe féminin (la sephirah Malkuth, la Schekinah, la femme de Binah).

«Et ils ont entendu (את-קול Ath Kol) le Logos de Jehovah Elohim (la sephirah Binah) se déplaçant dans le jardin (leur physicalité)» (Genèse 3: 8). Ces paroles font allusion à la voix de Elohim entendu par Israël (la sephirah Tiphereth) quand au Mont Sinaï (le deuxième triangle de l’Arbre de Vie), et comme l’Écriture dit: «Fut-il jamais un peuple qui entendît la voix de Elohim (Gibor) parlant du milieu du feu (de la sephirah Geburah)?» (Deutéronome 4: 33). En entendant cette voix le (פלשתי pel·is·tē ‘) immigrés, des étrangers ou des aliens (agrégats psychologiques de la mauvaise volonté) en Israël (la sephirah Tiphereth, l’Âme Humaine) ont péris, car ce fut eux qui dit: «Ne laissez pas Elohim parler avec nous de peur que nous ne mourions »(Exode 20: 19). Après leur mort (psychologique) la loi a été donné (à Moïse, le Corps Causal).

Les (Kabbalistes) ignorants du temps présent qui ne savent pas et ne reconnaissent aucune autre loi que celle de l’Égoïsme (auto-volonté), sont des incarnations de ces (פלשתי pel·is·tē ‘) immigrés, étrangers, envahisseurs (agrégats psychologiques de la mauvaise volonté) et sont indiqués par les mots: «Maudit est celui qui couche avec une bête (psychologique) quelconque» (Deutéronome 27: 21), parce qu’ils tirent leur origine de (l’orgasme bestial) le serpent (Kundartiguateur tentateur) à qui il a été dit: «Maudit sois tu de tout le bétail et toutes les bêtes du champ.» (Genèse 3: 14).

De nombreuses impuretés (sexuelles) existent en Israël et sont aussi dangereuses et délétères que les serpents. Il y a ceux qui ont pris naissance en premier de serpent tentateur (Kundartiguateur), aussi ceux des idolâtres qui ressemblent aux animaux sauvages et aux bêtes sauvages du champ (de la sephirah Yesod, le sexe). Il y a aussi l’impureté résultant d’actes répréhensibles (mauvaise volonté, auto-volonté) dans la vie quotidienne et plus encore, l’impureté du mal intentionné. Tous ceux-ci affligent (les archétypes d’) Israël, mais il n’y a pas une plus grande impureté que celle d’Amalek ou ce mal personnifié appelé et connu sous le nom «Elohim de ce monde». Il est ce (désir sexuel animal) «qui empoisonne tout à l’intérieur et durcisse tout le sentiment.» (Le Désir sexuel animal) provoque la mort de l’âme et la transforme en une idolâtre, une adoratrice du monde et de son image dorée de richesse. Le nom occulte (de ces serpents de feu) est (Seraphim, ou le feu créateur qui descend de la sephirah Geburah) סמאל Samael, «סמ Sam» drogue, poison, toxine, médicament, potion, parfum de « אל El» Dieu. Cependant סמאל Samael est le nom (dans le monde de Briah, le monde de la création, de l’Ange qui commande) le serpent (de feu, Seraphim) qui a tenté et séduit Adam et Eve, mais (Seraphim) sont en eux un seul et même (feu animal passionnels sexuel), et sont en eux deux (homme ou femme) maudit aussi bien.

SphinxOedipus.jpg

«Et Jehovah Elohim (la Schekinah) a appelé Adam et dit: «Où es-tu?» (איכה aicha). Dans ce verset, Elohim a montré à Adam la destruction du temple ou lieu saint (sa physicalité), ce qui provoque une grande tristesse et l’angoisse du cœur, comme évoqué dans le verset de l’Écriture commençant par ce mot «איכה aicha». «Comment la ville (Thèbes) est assise solitaire, celle qui était pleine de gens» (Lamentation 1: 1). Dans ces deux passages de l’Écriture ce mot «איכה aicha» est comme une note triste dans un bar de musique. Il n’en sera pas ainsi, cependant, toujours. Le temps viendra où le Saint doit bannir et détruire tous mal (sexuel) dans le monde comme il est écrit: «La mort est engloutie pour toujours et Jehovah Elohim (la Schekinah) essuiera les larmes de tous les visages et l’opprobre de son peuple (humanité) doivent être enlevés de toute la terre» (Esaïe 25: 8), et en ce jour-là Jehovah sera un et son nom Un.» – Zacharie 14: 9

Lorsque (les Seraphim ou forces vives de feu) Samael est descendu (de la sephirah Geburah) sur (la sephirah Malkuth) le plan terrestre (notre physicalité), monté sur un serpent (de feu, un Seraphim). Lorsque ce feu est apparu sous la forme serpentine (dans le corps), il est appelé Satan. Quel que soit son nom, Satan est l’être connu comme l’esprit du mal. On dit que lorsque (le feu de) Samael est descendu d’en haut (de la sephirah Geburah) que nous venons de décrire, tous les autres Chaioth (forces de vie animales de la sephirah Malkuth, le corps) se sont enfuis effrayés et terrifiés (par la force sexuelle ardente de la sephirah Geburah).» – Zohar

« Je veux que vous compreniez que pendant ces périodes du continent Lémurien, alors que l’humanité ne possédait pas encore l’abominable organe Kundartiguateur, tous étaient équilibrés, et ils vivaient dans l’harmonie et la paix. Mais, un événement inattendu est survenu à la suite des calculs erronés de certains (Elohim) individus sacrés: la comète Kondoor est entré en collision avec la planète Terre. Alors, comme conséquence de cette collision, une effroyable catastrophe s’était produite.

« Certaines îles gigantesques, mieux-dit quasi-continents, qui étaient densément peuplées, ont sombré dans l’océan, et des millions d’êtres humains ont péri. La Terre était dans un état chaotique, laissant les couches géologiques dans une situation instable. Par conséquent, les couches ont tremblé sans cesse. De grands séismes et des tsunamis affreux s’étaient produits, et alors l’équilibre des couches géologiques était perdue, il n’y avait pas de stabilité dans notre monde et la vie humaine était menacée de disparaître.

« Au cours de cet âge, certains (Elohim) individus sacrés sont venus sur la Terre. Je veux parler avec insistance de l’Archange Sakaki et de sa commission le plus élevée, composée d’un groupe de spécialistes. Ces personnes ont étudié le problème et ont décidé que pour stabiliser les couches géologiques de notre monde, il était nécessaire d’implanter l’abominable organe Kundartiguateur dans notre humanité.» – Samael Aun Weor

«Car les Elohim savent qu’au jour où vous en mangerez, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme les Elohim, connaissant le bien et le mal.» – Genèse 3: 5

«Par ces mots (דברים Debarim) convaincants et artificieux, les Elohim ont trompé la femme (organe sexuel) et causé ainsi la mort d’entrer dans le monde (de la sephirah Malkuth, qui est, la nature inférieure qui a cessé d’être prête à obéir aux diktats et la suprématie de l’Être Supérieur). Les Elohim ont réussi à le faire au moyen de la sephirah Chokmah (sagesse), la prostituant et l’utilisant à des fins maléfiques et donc causé le monde (physique) à devenir maudite, et l’arbre (de vie), que le Saint avait planté (au milieu du corps) à devenir détruit. Ce que (par les forces sexuelles animales de la sephirah Yesod) Adam a perdu (le feu de) Samael a gagné (dans la sephirah Malkuth) et apprécié jusqu’à l’apparition d’un autre arbre sacré en la personne de Jacob, qui, au moyen de la sagesse, acquis des bénédictions paternelles que ni (les Seraphim de Geburah, commandés par) Samael en haut, ni Esaü en-bas (en Malkuth) ne devraient être en mesure de profiter. Jacob était donc après le type du premier Adam; et ici, nous voyons que (les forces sexuelles animales de la sephirah Yesod venant des feux de) Samael privèrent Adam de bénédictions procédant du premier arbre, Jacob (la sephirah Tiphereth, le cœur, à travers l’Alchimie Sexuelle) priva (les feux animaux de) Samael de bénédiction (énergies) en-haut (dans la tête) et en-bas (dans les organes génitaux) partant de (la colonne vertébrale) un arbre (de vie) ayant une forme humaine.

« Ceci est le sens mystique (alchimique) des mots: «Et un homme lutta avec lui»(Genèse 32: 24).

«Le (sens du toucher), le serpent (ou la passion sexuelle animale) était plus subtile que toute bête de (השדה Ha’Shaddai) le champ (ou organe sexuel féminin).» Ces mots font référence au serpent tentateur, les (forces ardentes de l’) ange (de la sephirah Geburah) qui a amené la mort dans le monde (physique), et sachant cela, nous pouvons comprendre le sens de l’Écriture, «Et Elohim dit à Noah, la fin de toute chair est venue devant moi»(Genèse 6: 13). (Par la fornication d’Adam) l’ange de la mort (la sephirah Geburah) ayant détruit la vie divine dans l’homme, qui maintenant était devenu tout à fait physique, régi et contrôlé par son animal (sens du toucher) ou nature inférieure, et donc mort et imperméable à l’influence céleste de l’Être Supérieur.

«Et il dit à la femme (l’organe sexuel), Oui, (אף Aph) hath Elohim a dit, vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?» (Genèse 3: 1). Rabbi José dit: «Le serpent a commencé son discours avec אף Aph (poison) et ainsi le jeta dans le monde. Ce qu’il a dit était ceci, «Par cet arbre (force sexuelle) le Saint a créé le monde, vous mangerez donc de celui-ci (mieux dit, vous aussi transmutez la force sexuelle) et devenez égal à Elohim et capables de faire la distinction entre le bien et le mal». – Zohar

«Et la femme dit au serpent: Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin ; Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit: Vous ne mangerez pas de celui-ci, ni vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.» – Genèse 3: 2,3

«En disant: «De tous les arbres du jardin vous pourrez manger» Elohim a indiqué que même si Adam devrait commettre tous ces péchés (à travers les quatre sens), il n’était pas désespéré. Ainsi, nous voyons que les patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, et d’autres prophètes, ont mangé (alchimiquement) et ne mouraient pas tout de suite. Elohim a voulu avertir Adam contre la dégustation (l’orgasme) de l’arbre de la mort, comme il est écrit, «mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal vous ne mangerez pas, car celui qui le fait (atteint l’orgasme) meurt comme s’il avait pris du poison. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a commandé: «Il ne faut pas en manger, ni le toucher, de peur de mourir.» «Le fruit de l’arbre» désigne le (sperme dans la) femme (mieux dit, le sperme, le Iod dans Malkuth, notre physicalité). – Zohar

Questions et Réponses

Public: Dans l’Arcane 22, ils y a quatre pots qui ont quatre animaux. Ces quatre pots sont-ils liés aux sphynx?

tarot-22

Instructeur: Oui, ces quatre pots sont les quatre Dieux de la mort: Mestha, Hapi, Duamutef et Qebehsenuef. Ce sont les quatre Dieux de la mort selon le panthéon Égyptien. Cela signifie que pour atteindre l’Arcane 22, qui est l’Auto-Réalisation de l’Être ou la réalisation de tous les 22 archétypes d’Israël à l’intérieur de vous, vous devez passer par l’épreuve de la mort. Et les quatre Dieux de la mort doivent donner le «OK», et alors vous êtes auto-réalisé. Nous trouvons dans les cartes du Tarot Égyptiens beaucoup de ces quatre éléments symbolisés en eux. Ces quatre forces sont appelées dans la Kabbale Chaioth Ha Kadosh, dans le Christianisme, ils sont les Seraphim, et l’Être qui atteint ce niveau, reçoit un anneau avec l’étoile à six pointes, alors les quatre créatures disent: «Kadosh Kadosh Kadosh Iod-Chavah Tzabaoth», qui est «Saint Saint Saint Seigneur des Armées», Seigneur des Armées. Et c’est précisément le symbole de cet Être qui a atteint le niveau de l’être humain, dans lequel toutes les forces de la nature se manifestent. Isaïe dit:

«Et je vis le Seigneur assis sur un trône, haut et élevé, et son train rempli le temple. Au-dessus des seraphim se tenaient: Ils avaient chacun six ailes, dont deux ils se couvraient le visage, et deux dont ils se couvraient les pieds, et deux pour voler et ils criaient l’un à l’autre, et disait: Saint, saint, saint est le SEIGNEUR des armées, toute la terre est pleine de sa gloire.» – Isaie 6: 1-3

Quoi d’autre? Vous, votre physicalité est pleine de gloire, et non seulement vous avez cette lumière dans votre physicalité, mais à l’intérieur aussi. Et elle est allumée; il est là Jésus de Nazareth devant vous ou Mohamed ou Krishna ou Bouddha; ces individus qui travaillent avec ces forces et sont devenus cela. Les Fanatiques ignorants critiquent les autres religions, en parlant de ces différents animaux qui symbolisent les éléments de la nature, ils disent: «ils adorent des idoles», nous leur répondons: «nous trouvons les mêmes symboles dans la Bible, mais écrit de manière différente». Ce n’est pas que seuls les autres religions ont symbolisé ces éléments de différentes façons – nous les trouvons aussi dans Isaïe et aussi dans d’autres livres, comme le Livre de l’Apocalypse:

«Et les quatre animaux vivants ont chacun six ailes autour de lui; et ils étaient pleins d’yeux à l’intérieur: et ils ne se reposent pas ni le jour ni la nuit, disant, Saint, saint, saint, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui était, et est, et sera. Et quand ces animaux rendent gloire et honneur et grâce à celui qui était assis sur le trône, qui vit pour toujours et à jamais.» – Apocalypse 4: 8, 9

L’Apocalypse est rempli avec beaucoup de symboles; forces animales qui sont liées aux initiations. Avez-vous d’autres questions?

GreenLion

Public: En Alchimie, nous voyons souvent que le lion est représenté comme étant vert. Est-ce que cela se rapporte à ce que vous avez parlé au sujet des de plantes?

Instructeur: Le lion vert? Eh bien, en l’Alchimie il y a des couleurs différentes, des animaux que l’initié doit apprendre à interpréter. Le lion vert représente la force de l’espoir. La couleur verte est la couleur de l’espoir. Vous souvenez-vous que lorsque la boîte de Pandore a été ouverte et que toutes ces créatures sont sorties, et qu’enfin est venu seul l’espoir. Cet espoir est le Seigneur – c’est le Christ. L’espoir est le feu sacré de la pentecôte que si nous parvienons à son incarnation, il peut se transformer en êtres humains. C’est le lion vert; c’est la représentation du Seigneur à l’intérieur de nous, si nous éveillons ce feu, cet espoir. Si vous étudiez l’Alchimie, les symboles, vous trouverez un grand nombre de symboles que les alchimistes du moyen âge nous ont laissé. En fait, les alchimistes du moyen âge, ils ont appris cela des Arabes qui avaient envahi l’Espagne en Europe. Ils leur ont enseigné l’Alchimie. Donc, toute cette sagesse que vous trouvez dans l’Alchimie est de l’Egypte. Voilà pourquoi de grands alchimistes comme Paracelse, Nicolas Flamel, Raymond Llully et bien d’autres ont développé le niveau d’être humain grâce à ces enseignements qu’ils ont appris des alchimistes de l’Egypte.

Le lion vert, comme Samaël Aun Weor a déclaré, «est notre Ange interne, notre Intime.» L’Intime, notre propre Esprit particulier, qui travaille sous la direction du Logos. Maintenant, l’Intime en relation avec le sphinx est symbolisé par les ailes de l’aigle. Les ailes, l’air qui pénètre à travers le nez du sphinx. Voilà pourquoi il est dit que la porte pour entrer dans les mystères du sphynx est dans le nez; pas qu’il y ait une porte littérale dans le nez, mais que le souffle de la vie, le Ruach Elohim que la Bible parle, qui plane sur la surface de l’eau, est l’Esprit, est la clé, la clé pour créer l’être humain, l’ange avec des ailes à l’intérieur; voilà comment le lion ailé et le taureau ailé de l’Alchimie sont également formés à l’intérieur. Voilà pourquoi le sphinx est proche des pyramides, parce que les pyramides symbolisent Thot, l’Ibis Dieu, et en lui-même la pyramide symbolisent le mental humain que nous devons créer à travers la science de l’Alchimie et celui qui le fait est le lion vert. En d’autres termes, le lion vert est l’Intime qui dévore le feu du Logos qui est caché dans l’air, dans l’eau et dans la terre. Et la seule façon de libérer le feu du Logos à l’intérieur à travers notre moelle épinière est en connaîssant comment contrôler les eaux de la sexualité, en connaîssant comment respirer et comment mantriliser pendant l’acte sexuel, c’est ce qu’on appelle la science de l’Alchimie, parce que la connaissance est liée à Daath (la gorge), à la bouche, à la parole. Voilà comment nous exprimons ce que nous savons ou, autrement dit, ce que nous développons à l’intérieur.

«Voici, le Lion de la tribu de Judah (le lion qui dévore le Soleil), la Rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et délier ses sept sceaux.» – Apocalypse 5: 5

Comme Eliphas Levi a déclaré: «La science de l’Alchimie est la possession absolue et complète de la vérité à l’intérieur». Voilà pourquoi tous les sages de tous les siècles ont toujours caché ce mot «science» et l’ont remplacé par un autre, qui est ce que nous savons comme Gnose, qui signifie connaissance. Mais pour acquérir la connaissance à l’intérieur de la Conscience nous devons comprendre que la connaissance cache la dualité, suppose la duade: l’être qui connaît, qui dans ce cas est l’Esprit, le lion vert, et un objet connu. Cet objet connu vient de l’intérieur, des eaux, parce que dans les eaux sexuelles où nous avons la graine qui contient les gènes, qui contient la connaissance, l’ADN de notre père et mère, et en arrière dans le temps – la connaissance de l’univers. Ainsi, le duad est le générateur, le générateur de la société et de la loi. Voilà pourquoi le duad implique bien et mal – Gnose, connaissance, l’arbre de la science à travers lequel nous nous multiplions et créons. Et cette connaissance, bien sûr, est Adam et Eve, qui est représenté par le Tetragrammaton Iod-Hei-Vav-Hei, parce que Iod est Adam et Cheveh ou Hava est Eve, qui est traduit par Jah-Havah ou Jehovah, le Divin Tetragrammaton. Alors là, vous voyez comment la connaissance se développe et crée en nous un être humain en créant le Corps Astral Solaire, le Corps Mental Solaire, en connaîssant comment manipuler la force sexuelle pour créer l’être humain à l’intérieur. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans l’Arcane 18:

«Il est nécessaire d’étudier, d’analyser et de réfléchir profondément sur le contenu ésotérique de cette arcane. Le Dix-huitième Arcane est la lumière et les ténèbres, la magie blanche et la magie noire. Ceci se trouve représenté dans le chien blanc et le chien noir, la pyramide blanche et la pyramide noire. En additionnant kabbalistiquement la Dix-huitième Arcane, nous trouvons: 1 + 8 = 9, la Neuvième Sphère, le sexe. Nous avons déjà dit qu’à l’intérieur de notre organisme planétaire, il y a neuf couches intérieures. Ce sont les neuf caves de la Maçonnerie occulte.» – Samael Aun Weor

tarot-18

Voilà pourquoi quand on parle de la sexualité, nous devons aborder la pyramide, parce que la pyramide représente le mental. Bien sûr, il y a deux types de mentaux par rapport au nombre 18. Nous avons le mental qui est identifié à la bête 666, qui est le nombre 18. Cette bête est le mental animal qui est identifié à Lilith et Nahemad, avec la fornication et toute cette dégénérescence sexuelle qui est populaire en cette époque. Mais nous, les Gnostiques, enseignons la Chastité, la façon dont nous pouvons tirer profit de notre énergie sexuelle qui est représentée par le chien blanc de l’Arcane 18. Et en ces temps et cette année 2016 est très importante, parce que 16 est un tour fulminant, et si l’on ajoute le nombre 2 ou l’année 2000 au nombre 16, nous avons 18, qui est précisément la représentation de la 9e sphère à deux reprises, la façon dont nous nous dégénérons à travers la dégénérescence sexuelle ou nous nous purifions à travers la régénération sexuelle en sachant comment utiliser notre nez, en permettant au Ruach Elohim (le lion vert), en permettant à l’aigle de voler dans nos intérieur et de transmuter l’eau en énergie; nos eaux sexuelles en énergie pour que l’être humain puisse naître à l’intérieur de nous. Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«À l’origine la tête du sphinx avait une couronne à neuf pointes d’acier représentant la Neuvième Sphère, le sexe. Et il y avait aussi un bâton dans sa patte droite, dans sa main l’épée flamboyante. Le sphinx actuel est dépouillé de tous ces symboles, mais à l’origine il les avait tous… Tous symbolisent le chemin ésotérique, la voie sacrée que nous devons parcourir, à savoir les mystères de la Neuvième Sphère, le sexe, le travail avec les quatre éléments de la nature à l’intérieur de nous-mêmes ici et maintenant afin de créer les corps existentiels supérieurs de l’Être et devenir un véritable être humain.»

Et c’est précisément le mystère de la couronne du sphinx et le mystère du visage que, dans ce cas, nous montrons avec le visage de Toutankhamon, qui était un véritable être humain, qui avait le lion vert incarnés à l’intérieur de lui. Et c’est le mystère, du nez et de cette bouche qui est détruite en cette époque, parce que les gens ignorent les mystères de l’Alchimie Sexuelle, les mystères du Pranayama, à travers lequel les animaux intellectuels peuvent devenir de véritables êtres humains.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Mystery of the Sphinx

L’Exode

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

exodus-1200
Moïse (avec des cornes) mène l’Exode

Le livre de l’Exode cache un guide très kabbalistique et alchimique car il va directement dans notre Être psychosomatique. Donc, nous allons étudier comment l’Exode, qui en Hébreu est nommé שמות Shemoth, cache précisément différentes clés kabbalistiques et des mystères alchimiques, écrits afin de guider ceux qui veulent entrer dans l’Eden ou la terre promise.

Shem שמ en Hébreu signifie “nom” , donc שמות Shemoth signifie “noms”. Shemoth est un mot féminin pluriel qui signifie aussi “réputation, renommée, surnom, dénomination, distinction, mort, disparition, décès, fin, trépas, coup de grâce, torpeur, dissolution, ruine, sort; mortalité. »

Étant donné que שמות Shemoth se termine par les lettres Vav et Tav (féminin pluriel), cela indique que l’Exode se rapporte à la sephirah Malkuth, qui dans le premier chapitre est traité comme מצרימה Mitsrayimah. Nous allons étudier profondément le mot מצרימה Mitsrayimah parce que ce mot contient en sens inverse le mot המים Ha-Mayim, les eaux, et le mot tsar צר, qui signifie “détroit”, qui se réfère au droit chemin ou le chemin au milieu de המים Ha-Mayim, les eaux.

Il est très important de noter que si, dans le mot Shemoth שמות, nous plaçons la lettre מ Mem d’abord et la lettre ש Shin ensuite, alors au lieu de Shemoth שמות nous lisons alors משות Mashath, qui, dans la langue Hébraïque signifie « ôter ». Quelle est la raison de ce déplacement de lettres? C’est pour indiquer que celui qui (selon la Bible) guide tous les Israélites dans l’Exode est משה Moshe, qui contient les lettres Mem, Shin de מש (qui signifie: « changer, déplacer, retirer, écarter”) et la lettre ה Hei, qui est la lettre qui symbolise le monde de Assiah ou Malkuth.

Selon la Bible, le nom Moshe משה signifie “Je l’ai tiré des eaux.” Voilà pourquoi, quand nous lisons le nom Hébreu Shemoth שמות, nous pouvons aussi dire משות Mashath, pour comprendre que משות Mashath, se rapporte à שמות Shemoth ou les différents noms qui sont – משות Mashath – tirés en divisant – המים Ha-Mayim – les eaux de מצרימה Mitsrayimah – Égypte par משה Moshe, Moïse.

Shemoth (“noms”) se rapporte aux différents noms kabbalistiques archétypiques alchimiques qui sont cachés au sein de המים Ha-Mayim, les eaux de l’Égypte. Chaque fois que nous donnons une conférence liée à la Bible, nous parlons toujours de ces mystérieux noms qui ne pourraient être déchiffrés que Kabbalistiquement et Alchimiquement parce que c’est la façon dont les maîtres, dans ce cas, Moshe (celui qui a écrit les cinq premiers livres de la Bible), les ont codé. Nous devons affirmer que Moshe a mis l’esprit qui vivifie le mot derrière le mot écrit. Donc, quand les gens lisent la Bible traduite en différentes langues, car ils ne voient pas l’esprit qui vivifie le mot, ils expriment seulement cela littéralement. Mais nous voyons l’esprit qui vivifie le mot. Voilà pourquoi Shemoth (noms) se rapportent à l’ensemble de ces différents noms archétypiques que nous devons développer, qui sont les prototypes que chacun de nous a reçus internement.

Shemoth ou Exode est le départ de ces archétypes de notre physicalité, qui est appelée Mitsrayimah (Égypte) vers l’Eden ou la Terre promise. C’est quelque chose de psychologique, ésotérique, et n’a rien à voir avec ce qui est exotérique, physique; comme dans le point de vue que les gens pensent que Moïse entra dans le pays Égypte pour sauver un grand nombre de personnes de l’esclavage et les ont mis au Moyen-Orient. Nous devons apprendre à voir les choses ésotériquement, pour une meilleure compréhension, nous devons nous mettre à la place de ces archétypes afin de comprendre.

Pour commencer, lisons ce qu’a écrit Samaël Aun Weor dans La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée en relation avec l’Alchimiste, qui est celui qui entre dans cette mystérieuse Exode et exécute toutes les merveilles qui sont écrites dans le deuxième livre de Moïse. Nous devons connaître certains termes Bouddhistes afin de comprendre ce que Samaël Aun Weor a déclaré:

    L’alchimiste qui ne se sacrifie pas pour l’humanité ne deviendra jamais un Bodhisattva.

    Seul les Bodhisattvas aux cœurs (Bodhichitta) compatissants, qui ont donné leur vie pour l’humanité, peut incarner le Christ intérieur.

    Nous devons faire une distinction complète entre les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas d’un côté, et les Bodhisattvas de l’autre.

    Les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas se préoccupent seulement de leur perfection particulière, sans se soucier du tout de cette pauvre humanité souffrante.

    De toute évidence, les Bouddhas Pratyekas et les Sravakas ne peuvent jamais incarné le Christ.

    Seuls les Bodhisattvas qui se sacrifient pour l’humanité peuvent incarner le Christ.
    Le titre sacré de Bodhisattva est légitimement atteint, seulement par ceux qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité souffrante.

    De toute évidence, avant que le Bodhisattva ne naît, la Bodhichitta doit être formé en nous-mêmes. En outre, il est important de clarifier la nécessité de désintégrer l’ego , le “Je”, pour que le Bodhichitta puisse émerger.

    La Bodhichitta est formée avec le mérite de l’amour et de sacrifice suprême pour nos semblables.

    Le Bodhisattva est formé à l’intérieur de l’environnement et de l’atmosphère psychologique de la Bodhichitta.

    Il ne faut pas confondre la Bodhichitta avec le Bodhisattva.

    La Bodhichitta est la Conscience superlative de l’Être éveillée et développée.

    La Bodhichitta émerge dans l’aspirant qui se sacrifie pour ses semblables, bien avant que les Corps Mercuriels se soient créés.

    Nous ne pourrions jamais nous convertir en Bodhisattvas sans le travail complet de l’André Intérieur.

    Tout le monde peut être un Sravaka ou un Bouddha Pratyeka avec ses Corps Mercuriels, mais cela ne suffit pas pour être un Bodhisattva.

    Seuls ceux qui se sont sacrifiés pour les humanités planétaires, à travers de nombreux Mahamanvantaras (Sanskrit, grands jours cosmiques), méritent d’être appelés Bodhisattvas.

    HPB classiquement appela Bodhisattvas ceux qui possèdent les corps existentiels supérieurs de l’Être, ou mieux dit, les Corps Mercuriels. Cependant, dans le strict Bouddhisme Orthodoxe, seuls ceux qui ont la Bodhichitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité peuvent se qualifier comme Bodhisattvas. – La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Lorsque nous étudions l’Arbre de Vie, nous arrivons à la conclusion que la sephirah Tiphereth, qui est exactement au milieu de l’Arbre de Vie, est l’âme humaine qui est précisément entre l’esprit et la matière. Les forces de la matière se rapportent aux sephiroth Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth (les quatre sephiroth inférieurs); et l’Esprit aux sephiroth Geburah, Chesed, Binah, Chokmah et Kether (en haut). Donc, Tiphereth est au milieu, au centre.

israel

    A la naissance d’Isaac, la justice (la sephirah Geburah) s’est unie à la miséricorde (la sephirah Chesed); ces attributs divins, symbolisés par les patriarches Isaac et Abraham, se sont mélangés dans la personne de Jacob (la sephirah Tiphereth), leur progéniture; et, par conséquent, il est écrit: “Tu es mon serviteur, ô Israël, en qui je serai (la sephirah Tiphereth תפארת) embelli” (Esaïe 49: 3). – Zohar

Ainsi, selon le Zohar, la sephirah Tiphereth se rapporte à Jacob, qui, selon l’Alchimie Sexuelle, est Israël, l’âme souffle ou le fils d’Isaac et d’Abraham. Isaac est la sephirah Geburah où nous trouvons Neschamah, l’âme spirituelle que nous avons besoin de développer ou avec laquelle nous devons être en contact. Lorsque Abraham, notre Intime, est en contact avec Neshamah (la sephirah Geburah) nous entrons alors dans le niveau de Jacob; parce qu’une âme souffle, détachée de Isaac, descend dans la sephirah Malkuth, notre physicalité. Comme nous le savons, le livre de la Genèse décrit comment Jacob a épousé quatre femmes, deux sœurs et deux servantes, qui avaient douze fils avec lui, c’est une allégorie. Ces quatre femmes représentent les quatre fleuves de l’Eden, ou les quatre eaux avec lesquelles l’Alchimiste doit travailler.

Dans de nombreuses conférences nous avons dit que dans notre physicalité, qui est appelée Mitsrayimah, nous avons ces eaux: le fluide sexuel appelé semen et le liquide céphalo-rachidien dans l’homme, sont appelés le fleuve Pison et Gihon respectivement; les deux autres rivières sont dans la femme: le fleuve Hiddékel et Euphrate. Lorsque les alchimistes (homme et femme) unissent ces quatre eaux au moyen de l’Alchimie Sexuelle, ils travaillent alors avec les quatre femmes de Jacob, qui est, nous, en tant qu’âme souffle (c’est à dire en tant qu’essences). C’est ainsi que nous comprenons, qu’en travaillant sérieusement dans l’Alchimie, ces archétypes qui sont appelés les douze tribus d’Israël descendent en Égypte, notre physicalité.

Dans la Bible מצרימה Mitsrayimah est traduit par Égypte; mais réellement, si nous lisons la Bible en Hébreu, c’est מצרימה Mitsrayimah.

Mitsrayimah מצרימה est un mot très intéressant que peu à peu, nous devons communiquer pour comprendre המים Ha-Mayim, les eaux de la Genèse.

Mashath משות, « départ, exode, » se rapporte à שמות Shemoth (“noms”) et ne constitue pas un événement qui arrive à beaucoup de gens, mais un phénomène individuel qui se rapporte à une œuvre d’Alchimie. Maintenant, si on prend en compte un alchimiste avec une autre alchimiste qui travaillent individuellement avec les règles de l’Alchimie, et si nous unissons beaucoup d’autres alchimistes nous formons alors une armée ou un grand nombre de personnes. Mais, comprenez que chacun d’eux est un sujet qui travaille internement avec ces archétypes que nous nommons et que nous communiquons, en expliquant, peu à peu.

    Et ceux (אלה Eleh) sont les noms (שמות Shemoth) des fils d’Israël (ישראל) qui étaient venus en Égypte (מצרימה Mitsrayimah). – Exode 1: 1

Comme nous le lisons ici, le mot שמות Shemoth, “noms” traduits par Mashath משות Exode, est en relation avec le mot Israël et le mot Mitsrayimah, que nous étudions. Ici, nous divulguons Mitsrayimah et le plaçons selon la croix Alchimique Sexuelle. La croix est l’union des quatre eaux, ou les deux rivières de l’homme et de la femme.

Ici, nous avons également réarrangé kabbalistiquement le mot Mitsrayimah et l’avons placé à côté de ישראל Israël, qui représente l’alchimiste qui quitte l’Égypte, ou les archétypes que la bible appelle « le peuple d’Israël. »

Mayim מים en Hébreu signifie “eaux” et se rapporte à l’Arbre de Vie; l’Arbre de Vie a trois colonnes. La colonne de droite contient l’eau liée à l’homme, et la colonne de gauche l’eau liée à la femme. Les deux eaux contiennent le Shakti Potentiel, qui est symbolisé par la lettre Iod: leur semence: le spermatozoïde et l’ovule. La lettre Iod est la première lettre du nom sacré de Dieu (Iod, Hei, Vav, Hei) parce Iod est la graine, le Shakti Potentiel, le premier élément qui sort de l’Espace Abstrait Absolu afin de créer l’univers (n’importe quel univers). Donc, voilà pourquoi nous devons libérer ce Shakti Potentiel à travers la colonne vertébrale d’Israël. En plaçant le Iod entre les deux eaux ou les quatre eaux des rivières de l’Eden, nous formons horizontalement le mot “Mayim”, qui signifie “eaux”.

Verticalement, au milieu, on trouve les lettres צר de מצרים Mitsrayim. La lettre Resh qui signifie Rosh, “tête” et la lettre Tzadi, dans les glandes sexuelles parce Tzadi est Tzadik et signifie “chaste, juste. » Cela signifie que, pour entrer dans l’Exode, nous devons être justes. En plaçant la lettre Tzadi dans le sexe et le Resh dans la tête (en suivant le chemin entre les deux eaux), nous trouvons le chemin du Iod ou le chemin deציר Tziyr, le chemin de משה Moshe, Moïse. ציר Tziyr est écrit avec Tzadi, Iod et Resh, ce mot en Hébreu signifie Rachis; donc, ציר « rachis, » Tziyr est le rachis de la colonne vertébrale, la colonne vertébrale, le roseau de Moïse.

Donc, alchimiquement le mot מצרים Mitsrayim nous indiquent que nous devons diviser les eaux des eaux: les eaux de la droite (Pingala) des eaux de la gauche (Ida), pour aller au milieu (le Sushumna, notre moelle épinière). Voilà comment nous quittons Mitsrayimah מצרימה, qui est notre physicalité où tout le monde est esclave des éléments, des forces et de la matière.

Ce que nous appelons mal est tout simplement la limitation de la perception. Qu’est-ce qui perçoit? C’est l’âme, la Conscience. Donc, tant que nous avons des limitations à percevoir la vérité à travers les sens, nous ne voyons pas ce qu’est la vérité, mais seulement une partie d’elle. Voilà pourquoi nous avons besoin de travailler avec les eaux dans notre colonne vertébrale afin d’éveiller peu à peu les sept chakras ou les sept sens de l’esprit (l’âme). Avec les cinq sens du corps physique, nous développons les douze fruits de l’Arbre de Vie, qui est le rachis. C’est ainsi que l’Exode devrait être comprise.

Si nous ne comprenons pas que nous devons quitter Mitsrayimah (Égypte), notre physicalité, pour entrer dans l’Eden, la Terre Promise, nous sommes en train de perdre du temps, parce que tout ce qui est écrit dans la Bible indique que l’Exode est quelque chose de complètement individuel.

12tribes

    ואלה שמות בני ישראל הבאים מצרימה את יעקב איש וביתו באו
    « Et ce sont les noms des fils d’Israël qui étaient venus en Égypte; avec Jacob (Tiphereth) ils étaient venus,
    une – איש Eish – âme avec sa maison (zodiacale)… » – Exode 1: 1

L’Exode 1: 1 déclare: “Et ce sont les noms des enfants d’Israël qui sont venus en Mitsrayimah. » Ainsi, le livre de la Genèse explique la manière alchimique avec laquelle ces noms, ces archétypes, sont entrés dans notre physicalité. Nous savons que מצרימה Mitsrayimah se réfère aux eaux de notre physicalité. Cette phrase est écrite après le livre de la Genèse, au tout début du second livre. Alors, sachant que Mitsrayimah symbolise les deux eaux ou fluides dans notre système nerveux central de notre physicalité, il est évident que si nous voulons savoir comment sont-ils venus en Mitsrayimah ou comment ces archétypes descendent dans notre physicalité, nous devons alors étudier le livre de la Genèse, qui explique comment.

Maintenant, continuons à lire ce que l’Exode 1: 1 déclare. Nous lisons “Avec Jacob ils étaient venus, une âme avec sa famille” Pour commencer, le mot איש Ish signifie: “personne, mari, homme; quelqu’un, âme.” Donc, il dit: “Une âme et sa maison sont entrées en Mitsrayimah.” C’est à dire, “une seule âme pas beaucoup” le voyez-vous? “Et sa maison est venue.” Il ne dit pas que toute la ville ou toute la famille, il est dit “une âme”, afin d’indiquer que c’est Tiphereth, l’âme humaine et tous les archétypes qui descendent des les mondes supérieurs dans notre physicalité à travers la Genèse, qui est, à travers l’Alchimie.
Les douze tribus d’Israël se rapportent aux douze signes du zodiaque. Et c’est parce que l’âme souffle, que nous appelons Jacob (kabbalistiquement), doit recueillir (comme le livre de la Genèse explique) tous ces archétypes comme sa famille parce que chacun d’eux sont des enfants de Jacob avec les quatre femmes qui représentent les quatre rivières d’Eden; tout cela se rapporte à l’Alchimie Sexuelle. Donc, si nous lisons Exode 1: 1 alchimiquement et kabbalistiquement, nous lisons: “Et c’est ainsi que Jacob, ou l’âme souffle d’un homme descend avec ses archétypes dans notre physicalité, en Mitsrayimah.” Donc, le mystère ici est de savoir comment faire descendre ces archétypes et les développer, et c’est seulement possible à travers l’ initiation, en connaissant l’Alchimie.

Nous avons divisé le mot מצרים « Mitsrayim » en deux mots: מים « eaux » Mayim et ציר « rachis » Tziyr afin de comprendre comment les fluides du système nerveux central en Malkuth , qui signifie “le royaume, » notre corps physique, est le véhicule qui reçoit les forces de ישראל Israël, les archétypes solaires.

Les premières lettres יש Iod et Shin du nom ישראל Israël se rapportent aux trois aspects logoïques de l’Ain Soph que nous devons tous comprendre.

La lettre Iod du nom ישראל « Israël » représente le אור Aur, ou Shakti Potentiel « lumière » de l’Espace Abstrait Absolu que la Kabbale appelle le אין סוף Ain Soph. L’Ain Soph est au-delà de Kether; chacun de nous a ce Iod, ou אור Aur, lumière, de notre propre Ain Soph.
Ce Iod venant de אין סוף Ain Soph, fait émaner trois autres Iod de l’intérieur, qui sont représentés par ש Shin, la deuxième lettre du nom ישראל Israël.

fireShin ש est le symbole du feu; ainsi, si nous plaçons le ש Shin dans le Iod de l’Ain Soph alors nous formons une lettre Shin avec quatre Iod, qui représente les premières lettres יש Iod et Shin du nom ישראל Israël, les quatre aspects de la divinité non manifestée. Donc, ces quatre Iod sont: Kether, Chokmah, Binah, et Ain Soph ou Père, Fils, Saint-Esprit, et l’Ain Soph.

Kabbalistiquement parlant, lorsque ces quatre Iod manifestent n’importe quel univers, ils forment le Saint Tetragrammaton: chaque lettre de Iod, Hei, Vav, Hei יהוה, contient la lettre Iod caché dans sa forme. Voilà pourquoi יהוה est le nom secret de אלהים Elohim; le nom sacré et secret de אלהים Elohim, parce que la divinité manifestée se rapporte également à l’Ain Soph.

Lorsque cette Ain Soph, avec ses trois particules, souhaitent se développer, ils ont besoin de créer. Ils font émaner en eux-mêmes un rayon. Donc, ce rayon qui émane d’eux forment la lettre ריש Resh, qui signifie “tête” (la tête de n’importe quel univers); le rayon pénètre dans la matière et la féconde. Les Égyptiens nommèrent ריש Resh, ר Ra, le Logos Solaire ou notre Très Saint Soleil Absolu, dont le rayon ou ce que dans d’autres conférences nous appelons le Theomertmalogos, qui est, l’émanation première de l’Ain Soph Aur, est formé par la lumière de ces Iods ou Ain Sophs ou Cosmocréateurs qui ont les trois éléments de la trinité ou la lettre ש Shin déjà développée.

Les Cosmocréateurs ont la capacité d’aider ces rayons inconscients qui émanent pour la première fois de l’Absolu dans l’univers; voilà pourquoi ר Resh, la troisième lettre du nom ישראל “Israël” est après יש. L’orthographe de la lettre Resh est ריש et Resh ריש signifie “tête”. Donc, les lettres de Resh ריש “tête” dans le nom ישראל “Israël” sont décalés comme ישר  « Is  Ra » et symbolise la tête de אל El, Dieu, le Père qui est au Ciel, de la fameuse prière du Seigneur, “Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton règne vienne, etc. »

Le royaume de אל El, le Père ישר  « est Ra”, c’est à dire, יש est établi dans ר Ra, la tête, le Theomertmalogos, l’émanation première de אין סוף אור l’Ain Soph Aur.

Les Cosmocréateurs sont appelés dans le livre de l’Apocalypse 4: 5: « Les sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept esprits de Dieu. » Chacun des sept esprits est un אלהים Elohim, c’est à dire, un Dieu, El (אל en Hébreu) avec le pouvoir sur הים Ha-Ym, les eaux de la création.

Ainsi, pour aider, les Elohim mélangent leurs trois forces primaires de la lettre א Aleph qui ont déjà une expérience de la création avec les trois forces primaires de la lettre ש Shin de l’Ain Soph de l’Absolu, et forment le mot איש Aesh qui signifie alchimiquement “homme de feu. »

Ainsi, le mélange de ces trois forces de notre propre Ain Soph particulier avec les trois forces du Logos (la tête de l’univers) donne naissance à ce que nous appelons איש Aesh, l’homme de feu Chesed, qui est El אל, l’esprit, à l’intérieur de nous.

    Nos pères n’avaient pas étudier vos merveilles dans מצרים Mitzrayim-Egypte; Ils ne se souvenaient pas de l’abondance de votre Chesed; mais l’avaient déshonoré à la mer, même à בים-סוף B’Yam Soph, la Mer Rouge. – Psaume 106: 7

La quatrième lettre du nom ישראל « Israël » est א Aleph, dont la forme montre une lettre Vav entre deux lettres Iod. Le Vav représente, le rachis ou le Roseau de Moïse, divisant בים-סוף B’Yam Soph – la Mer Rouge ou les fluides du système nerveux central. Les eaux de la droite – contenant le Iod supérieur ou Shakti potentiel des eaux du ciel – des eaux de la gauche – contenant le Iod inférieur ou Shakti potentiel des eaux de la terre. Dans le corps humain, ces deux eaux sont deux fluides, à savoir le fluide cérébro-spinal et le semen ou liquide sexuel. Le rachis, le système nerveux central est le trône de אל El, l’Intime, Chesed, le רוח אלהים Ruach Elohim, le א Aleph de אלהים Elohim, qui représente l’esprit, le vent qui plane depuis les narines jusqu’aux gonades sexuelles à travers Ida et Pingala. א Aleph représente אור Aur la lumière dans la colonne vertébrale et la tête des alchimistes qui unissent les deux Iod ou Shakti Potentiel de leurs eaux sexuelles créatrices.

Lamed est la dernière lettre du mot ישראל « Israël ». Kabbalistiquement Lamed signifie: “un cœur qui comprend la connaissance, » parce que la connaissance de Dieu est liée au cœur. Voilà donc ce que signifie le mot “Israël”. Voilà pourquoi le bas de la forme de la lettre ל Lamed représente le cœur qui s’élève vers ce que nous appelons Kaf, le sommet de la tête; et s’élève ensuite comme une tour ou une lettre Vav avec la lettre Iod au sommet. Cela signifie que la connaissance que nous avons et développons, nous la recevons à travers le Iod, le Père, dans nos têtes et de celle-ci, est placée dans nos cœurs. C’est ל Lamed, “un cœur qui comprend la connaissance”, comme nous pouvons le voir, le cœur se rapporte à Tiphereth et à l’Esprit, qui , dans l’Arbre de Vie est Chesed, miséricorde, notre Intime. La Bible l’appelle Abraham, parce que dans Chesed, dans notre propre Abraham particulier, qui est Chesed, El אל, l’Esprit, est l’endroit où איש Aesh, les archétypes entrent pour la première fois.

Abraham est la Monade que nous appelons ou nommons dans de nombreuses conférences, notre propre unité particulière. Quand nous prions notre Monade (notre Dieu intérieur, notre Intime), nous savons qu’au-delà de cette Monade (l’Intime) se trouvent les trois forces primaires.

Au- dessus de Chesed sur l’Arbre de Vie , nous trouvons Binah, Chokmah et Kether, qui représentent איש Aesh, les trois forces primaires de la lettre א Aleph, le manifesté et les trois forces primaires de la lettre ש Shin, le non-manifesté, unies grâce à l’action de la lettre י Iod ou Theomertmalogos qui les relient. Le Theomertmalogos est aussi appelé le Christ; voilà pourquoi le Christ incarné dans le corps de Jésus de Nazareth a dit: “Personne (איש Aesh) ne vient au Père que par moi. » Nous ne parlons pas de la personnalité de Jésus de Nazareth, mais du Christ qui n’est pas une personne mais une énergie qui était incarnée en Jésus et qui a enseigné ce que nous apprenons ici; oui, le Christ s’est incarné dans de nombreux autres maîtres: le Christ s’est incarné en Bouddha, s’est incarné en Moïse, s’est incarné en Krishna, etc. Donc, c’est ainsi que nos archétypes, que la Bible appelle Israël pénètre pour la première fois dans Chesed, qui est, dans Abraham.

Pour mieux comprendre cela, étudions ce graphique du panthéon Hindou.

vishnu-lakshmi
Le Logos est représenté par Vishnu avec une couronne de douze serpents. Ils représentent les douze archétypes qui finiront par descendre dans chacun de nous (dans notre physicalité), grâce à l’action de la matière (ou les forces abstraites de la matière) que dans ce cas est représentée par Lakshmi, l’épouse de Vishnu. Au-dessus du cordon ombilical, nous voyons le Dieu Brahma. Ces archétypes Hindous ont précédé les archétypes Hébreux. Si la lettre “a” à la fin du nom “Brahma” est déplacée au début du nom, il ne sera plus “Brahma”, mais “Abraham.” Brahma est écrit avec les mêmes lettres que Abraham.

Abraham est la sephirah Chesed, et Chesed est El אל, le résultat du Logos.

    בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ
    Berashyth Bera Elohim Ath Ha Schamayim Ve Ath Ha Aretz.

Le livre de la Genèse commence:

    “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.”

scytheEn étudiant chaque mot comme une anagramme, nous constatons que בראשית Berashyth est décrit comme בר-אש Bar Aesh, “le fils du feu”, qui manifeste sa puissance cosmique à travers le sacré ית IT de la crucifixion. IT ית représente précisément Kether, leי Iod , le fils du feu incréé, le Christ, le fils de Ra le Theomertmalogos, le fils du אין סוף אור Ain Soph Aur, crucifié au sommet du ת Tav ou T la croix de l’univers. Voilà pourquoi la mythologie Grecque indique que Saturne (sephirah Binah ) a pris l’univers du Chaos ou de la Croix – sexuelle, qui est, d’Uranus (sephirah Chokmah) pour fabriquer l’univers. Saturne représente la lettre Tav.

saturnLe symbole de Saturne est le serpent ou la faux au pied de la croix. C’est le sacré ית IT, ou la croix, la lettre Tav avec la lettre Iod ; en d’autres termes, à travers les œuvres de Binah, le Saint-Esprit, qui est Saturne, בר-אש Bar Aesh, “le fils du feu”, descend, et ce fils de feu est ישראל Israël, ou tous les archétypes de (איש Aesh) l’homme en Chokmah .

Ensuite, nous lisons, ברא אלהים Bara Elohim, qui est décrit comme בר-אאלהים Bar Ælohim. בר-אאלהים Bar Ælohim est le Logos, le fils de Ælohim, l’Absolu. בר-אאלהים Bar Ælohim est cette connaissance qui émerge de l’Espace Abstrait Absolu.

Ensuite, il est écrit: “Vous les noms, » אתה-שמים Atha Shemim. Dans ce cas שם Shem est multiplié par ים Ym, les lettres Iod et Mem, qui, à la fin du mot forme un masculin pluriel. Ainsi, שמים Shemim « les noms » en haut sont masculins, et שמות  Shemoth « les noms » en bas sont féminins. Pouvez-vous voir comment les forces sont mélangées? שמים Shemim, les noms dans le ciel, descendent et deviennent שמות Shemoth, les noms dans Malkuth, ou מצרימה Mitsrayimah. שמים Shemim et שמות Shemoth sont les mêmes archétypes. שמים Shemim dans le ciel se rapportent à ce que nous appelons le Zodiac. En descendant dans Malkuth, ils deviennent שמות Shemoth.

C’est quelque chose que nous devons voir pour comprendre Ve Atha Aretz, ואתה-ארץ “Et toi Terre”, qui est notre physicalité.

Comprenez ce que nous expliquons ici. שמים Shemim (ou les noms) descendent dans Malkuth (la Terre) pour devenir שמות Shemoth. Si nous analysons ceci de cette façon nous comprenons que ces archétypes doivent descendre dans la matière, pour se développer; parce que dans Ælohim, ou mieux si nous disons, dans « la Seité dans l’Absolu (l’Ain Soph) » les archétypes jouissent d’un bonheur absolu, mais ils n’ont pas Conscience de leur propre bonheur. Alors, qui a besoin de descendre de שמים Shemim en tant que ש Shin en מה Mah, la matière et se développer en tant que משה Moshe, Moïse, pour revenir avec la connaissance? C’est la lettre ש Shin, où les archétypes Abraham (la sephirah Chesed), Isaac (la Sephirah Geburah) et Jacob (la sephirah Tiphereth), deviennent mélangés dans משה Moshe, Moïse, qui, à travers la mort psychologique (מות) prend le (עצמות Otzemuth) pouvoir, la vigeur, la puissance,  la force, le potentiel, les os, de Joseph (la sephirah Hod) avec lui, avec Aaron (la sephirah Netzach): car dans Moïse, le corps causal, le corps de la volonté, le corps מלכים Melekim, Tiphereth, se trouvent tous les מלכים Melekim, les archétypes d’Israël, – יהוה צבאות Iod -Havah Tzabaoth – Jehovah des armées, intégrés.

    Qui est-Il, ce – מלך  « Meleck » – `roi de gloire? – יהוה צבאות  Iod-Havah Tzabaoth – Il est le roi de gloire! Selah. – Psaume 24: 10

    « Le Tzabaoth Céleste se cristallise dans l’Homme-Tzabaoth, grâce à Moïse intérieur. Tzabaoth et Moïse sont totalement intégrés. » – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor.

    “Moïse, l’homme qui a libéré la puissance électrique de la volonté, possède le don des prodiges. Ceci est connu par les humains et les divins. Donc, il est écrit. » – Psychologie Révolutionnaire par Samaël Aun Weor.

Donc, quand ש Shin revient avec tous les archétypes de מה Mah, nous avons alors משה Moshe, Moïse, qui finalement devient ce que nous appelons un Paramarthasatya, un habitant de l’Absolu. Ainsi, pour acquérir une telle connaissance et le pouvoir cosmique, les archétypes doivent descendre dans Malkuth, מצרימה Mitsrayimah.

Comment ils montent après cette descente? Ils montent à travers l’initiation.
Donc, la première étape que nous étudions est la descente de ces archétypes de l’Absolu dans notre physicalité, on appelle cela l’exil ou la diaspora. Diaspora signifie “dispersion”. Donc, ne pas confondez pas l’exil avec l’Exode, qui est complètement différent. L’Exile (Diaspora) est la descente des archétypes à travers l’Arbre de Vie, comme nous l’avons expliqué, de l’Espace Abstrait Absolu dans la première Trinité et Ensuite en אל « El » qui est אברם Abram (Chesed), et puis dans Geburah et à partir de là descendent dans Malkuth. Voici ce que nous lisons dans le livre de la Genèse, que les forces d’en haut parlent à אברם Abram, qui est dans ce cas אל El parce que c’est le nom de Chesed dans le monde archétypique de Atziluth.

Vous voyez maintenant? Parlant de Shemim et Shemoth: les noms. El אל est le שם Shem « nom » masculin de אברם Abram dans le monde des archétypes. Sa femme (qui est sa demi-sœur) est שרי Sarai, qui est Neschamah, l’âme spirituelle, le souffle de Dieu. C’est dans le ventre de Neshamah, le souffle de Dieu, que ces archétypes descendent. Voilà pourquoi nous trouvons dans le livre de la Genèse que Abram (qui est l’archétype אל « El ») est marié à שרי Sarai. Si nous plaçons les lettres de שרי Sarai ainsi que les lettres de אל El nous formons alors ישראל Israël. Moïse cacha cette anagramme très intelligemment afin que les profanes se perdent dans l’histoire et les traditions, mais alchimiquement, nous ne nous perdons pas. Nous savons que אברם Abram et Saraï שרי sont les archétypes de ישראל Israël qui doivent descendre dans Mitsrayimah. Voilà pourquoi le Logos a dit:

    “Sors de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, vers le pays que je te montrerai: Et je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai, et rendrai ton nom grand; et tu seras une bénédiction ; Et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et en toi toutes les familles de la terre seront bénies.” – Genèse 12: 1-3

Si nous lisons littéralement ce que יהוה avait dit à Abram, nous pouvons penser: « Abram vivait dans un pays et a quitté ce pays et nous sommes allés dans un autre pays. » Voilà comment les ignorants interprètent cela. Si tel est le cas, alors tout le monde ici aux USA est comme Abram car tout le monde est venu d’un autre pays, à savoir de l’Europe, l’Asie, l’Amérique du Sud, etc. Donc, nous l’avons tous fait, n’est-ce pas? Non, ce n’est pas le sens de celui-ci. La signification est que ישראל Israël est la Monade, parce שרי Sarai, Geburah, avec Chesed, אל El, forment la Monade.

Alors, comment abandonner votre pays, et votre parenté, et la maison de votre père, vers un autre pays? Eh bien, la Gnose vous montre la signification de cela; écoutez, la Monade dans son voyage à travers Malkuth, le royaume, évolue dans les règnes minéral, végétal, animal; la Monade forme toujours un type de relation ou d’ attachement à ces règnes. Lorsque les Monades entrent pour la première fois dans le règne humanoïde, ils continuent avec ces habitudes qui sont des habitudes animales, végétales, minérales liées aux deux états intérieurs et extérieurs de l’être. Nous avons tous ces habitudes inférieures, voilà pourquoi nous disons, nous sommes des “animaux intellectuels” (humanoïdes). Nous sommes habituellement attachés à notre famille, à notre race, à notre pays, et c’est la raison pour laquelle nous faisons des divisions. Pourquoi? Parce que nous ne renonçons pas encore à notre pays, à nos parents, à nos habitudes familiales: notre habitat psychologique continue à être à l’intérieur d’eux. Donc, abandonnez votre pays et votre parenté et la maison de votre père ne veut pas dire, comme nous l’avons dit au début, abandonner physiquement votre famille et aller dans un autre pays. Non!Un tel abandon est d’ordre psychologique: cela signifie, éliminer vos habitudes animales, même en vivant avec votre père, mère, et vos parents (oncles, cousins, tantes, etc.), nous devons couper psychologiquement ces attachements et peu à peu se détacher du règne animal et entrer dans le règne humain. Parce que tant que nous sommes très attachés à des races de sang et aux substances psychologiques animales que les gens ont en cette époque, très forte, nous serons toujours dans la servitude en Mitsrayimah, aux habitudes du niveau de l’humanoïde (animal intellectuel). L’animal intellectuel n’est pas l’être humain; l’être humain est un être complètement différent.

Nous devons développer l’être humain. Pour développer l’être humain, nous devons développer notre âme, notre psyché. Ceci est précisément fait par Chesed אל « El » Abram. Le Zohar explique comme suit:

    « Et il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en מצרימה Mitsrayimah – Égypte pour y séjourner, » qui est, “à travers le laxisme de la vie et le non-respect de la bonne loi, un déclin dans la vie morale et spirituelle a eu lieu à un point tel qu’il est en outre déclaré, « car la famine était grande dans le pays. » – Genèse 12: 10

    « En observant cette dépravation générale des mœurs et des modes de vie, il est écrit: “Et Abram descendit en מצרימה Mitsrayimah – Égypte pour y séjourner. » Ici , la question peut se poser, quelle était la raison et l’objet de sa descente dans (Malkuth) מצרימה Mitsrayimah – Égypte? Ce fut parce qu’à cette époque מצרימה Mitsrayimah – L’Égypte était un grand centre d’étude, de la Théosophie et de la science des Mystères Divins, et donc référé dans l’Écriture comme ‘étant même le jardin de יהוה, comme le pays deמצרים Mitsrayim,’ En lui (il y a מים  Mayim « eaux“), comme dans le jardin d’Eden, dont il est dit, “de la droite de celui-ci sortit un fleuve appelé Pison qui englobait tout le pays de Havilah, où il y a de l’or,“ Genèse 02:11 coulait un grand fleuve mystique de la connaissance divine, très précieux et inatteignable ailleurs. Abram étant entré dans la jardin d’Eden et devenu un adepte de la doctrine secrète, désireux de passer à travers toutes ses grades sur les deux mystères plus élevés pour devenir “teloios” ou parfait, descendit dans Mitsrayim מצרים – Égypte où il y avait de l’or, ou la Sagesse Cachée.” – Zohar

Voilà comment Chesed El, Abram, l’Intime a reçu les neuf Initiations des Mystères Mineurs. Ensuite, il a reçu les Initiations Supérieures. Ainsi, comme à ce moment-là, aujourd’hui, nous observons la dépravation générale des mœurs et des modes de vie; voilà pourquoi nous dévoilons ces mystères à tout le monde à travers nos conférences, pour que les gens puissent entrer dans l’Exode.

Samaël Aun Weor a déclaré dans ses conférences: “Nous allons faire trois sélections pour l’Exode. La Première Sélection sera formée par ceux qui entrent dans le chemin, pour ceux qui étudient la doctrine et la pratiquent. ”Telle est la Première Sélection et pour entrer dans celle-ci vous devez entrer dans le livre de la Genèse. Vous devez générer. Vous devez imiter Abram et vous devez prier. Voilà pourquoi nous conseillons toujours: commencez par la prière. L’Arbre de Vie vous montre que tous les grands patriarches de la Bible sont descendus dans Malkuth pour commencer. C’est Abram qui reçoit les Mystères Mineurs, qui sont neuf degrés en rapport avec les couches internes de Klipoth dans lequel vous devez lutter contre vos défauts et vices.

archetypes

Vous voyez ici, sous Malkuth, neuf couches très sombres, que Dante Alighieri décrit magnifiquement dans sa Divine Comédie. Nous devons y descendre parce que nous avons des liens avec Klipoth, qui est appelé en français Enfer. La subconscience, l’infraconscience, l’inconscience est ici, elle n’est pas à l’extérieur, elle est à l’intérieur de nous. De la même manière que nous vivons physiquement ici et que nous rencontrons d’autres personnes, psychologiquement aussi, si nous sommes en enfer, nous rencontrons des gens qui vivent dans l’enfer (comme nous tous). Mais si nous entrons dans les mystères, nous commençons à quitter Malkuth, mais à travers des initiations. C’est ce que le Zohar précise, c’est ce que la Bible dit aussi. En ce qui concerne l’exil ou la diaspora Samaël Aun Weor a écrit:

« Un rayon divin existe dans l’être humain. Ce rayon divin veut retourner vers sa propre étoile qui lui a toujours sourit. Cette étoile qui guide notre intérieur est un atome super-divin de l’Espace Abstrait Absolu. Le nom kabbalistique de cet atome est le sacré Ain Soph. Sachez, vous tous, que l’Ain Soph est secrètement lié au lotus aux mille pétales. Cette étoile qui guide notre intérieur (l’Ain Soph) a envoyé son propre rayon dans le monde afin de construire la Conscience de son propre bonheur. Le bonheur sans Conscience de son propre bonheur n’est pas le bonheur absolu. C’est la raison pour laquelle ce rayon devait avoir une Conscience minérale, végétale et animale.

« Lorsque ce rayon (l’Esprit) s’incarna pour la première fois dans un corps humain sauvage et primitif, ce rayon s’éveilla en tant qu’être humain et avait une Auto- Conscience de son propre bonheur. Ce rayon aurait pu retourner vers sa propre étoile qui guide son intérieur. Mais, indignement, dans le sein profond de la jungle vorace et dense, le désir sauvage a donné naissance au « Moi. »

« C’est la façon dont les forces instinctives de la nature piégèrent le mental innocent de l’être humain. Donc, le faux mirage du désir a émergé, et le « Moi » continua à se réincarner pour satisfaire ses désirs. Ainsi, nous sommes restés soumis à la loi de l’évolution et du karma. » – Samaël Aun Weor

Mais, en ce moment, nous sommes soumis à la loi de l’involution et du karma. Donc, comprenez et assimilez ce qu’est l’Exil ou la Diaspora, ne tombez pas dans l’erreur de prendre l’exil pour Exode. L’Exil ou l’Exode, les deux sont liés à l’âme, à l’esprit. Physiquement tout le monde connaît l’exil de différentes manières, et différentes époques: la Première Guerre Mondiale, la Seconde Guerre Mondiale, et en ces temps, tout le monde va en exil d’un endroit à cet autre endroit et recherche un refuge; mais nous devons comprendre que nous tous en tant que des âmes sont ici dans ce monde physique en exil. Ainsi, nous devons revenir à notre Esprit, pour comprendre la vie, c’est ce que nous appelons la diaspora. Après que nous comprenons la diaspora et réalisons ce que la Diaspora demande, alors nous pouvons aller dans l’Exode. Il est erroné d’appeler Exode l’Exil des Monades depuis l’Absolu, parce que cette sortie n’est pas l’Exode mais l’Exil (Diaspora). L’Exode ne se produit que depuis Malkuth , מצרימה Mitsrayimah – Égypte, vers les plans supérieurs.

Nous sommes soumis à la Loi de la Récurrence à travers ce que les gens appellent la Réincarnation et Retour, acquérant de l’expérience, vie après vie, mais nous devons nous asseoir et méditer pour comprendre notre vie afin de revenir avec sagesse. Tel est précisément le Chemin de l’Initiation, qui est la Première Initiation, la première étape que Abram a fait avec Sarai en ajoutant la lettre Hei à leurs noms.

Mais la Genèse affirme que Abram eut un fils avec la servante de Sarai, une Égyptienne, dont le nom était Hagar; donc elle a eu un enfant avec Abram, dont le nom était Ishmaël – parce que יהוה a entendu ton affliction.

Et Abraham dit à Dieu: O qu’Ishmaël vive devant ta face! Et Dieu dit, Sarah, ta femme t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac: et je maintiendrai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. Et de même pour Ishmaël, je t’ai entendu: Voici, je le bénirai, et je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini; douze princes il engendrera, et je ferai de lui une grande nation. Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que Sarah t’enfantera à cette époque-ci de l’année prochaine. Et il cessa de parler avec lui, et Dieu s’éleva au dessus d’Abraham. » Genèse 17: 18-22

Abram s’était trompé, ne comprenant pas ce que Dieu lui dit dans une vision en disant:

« Et voici, le Logos de יהוה est venu à lui, disant: ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier. Et il le fit sortir dehors, et dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter, et il lui dit, de même sera ton – זרע Zera – semen. Et il croyait en יהוה; et il comptait à lui pour la justice. Et il lui dit: Je suis יהוה qui t’a fait sortir deאור Aur des Kashedim, pour te donner ce pays en héritage. » – Genèse 15: 4-7 .

« Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter, et il lui dit, de même sera ton – זרע Zera – semen. » Donc, comprenez que celui qui sortira des entrailles de l’Esprit, Abram, Chesed – au moyen d’Alchimie Sexuelle – n’est pas physique mais céleste. Pour une meilleure compréhension:

« Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » – Jean 3: 5, 6.

Dans la Première Initiation שרי Sarai Geburah, l’Âme Spirituelle, le Neshamah doit donner un fils à אל El, Chesed, Abram. Ainsi, lorsque Abram a compris, il est entré dans Hei, l’alliance, qui est les mystères de l’Alchimie Sexuelle .

Lorsque Abram a reçu le feu du Hei de שרה « Sarah, » Geburah, dans son aspect physique, il ne fut plus Abram, mais Abraham; et sa femme n’était plus Saraï, mais Sarah, parce qu’ils ont commencé à travailler avec les deux Hei de l’Alchimie Sexuelle.

Voilà comment, Chesed, Abraham אברהם engendra יצחק Isaac dans l’utérus, la moelle épinière de שרה Sarah, Geburah. Isaac se rapporte à la Première Initiation des Mystères Majeurs que אל “El”, Chesed , l’Esprit absorbe de שרה Sarah Geburah et voilà comment les archétypes d’Israël pour la première fois entrent en développement dans le rachis de Malkuth, dont l’âme-souffle est une exhalation de Neshamah, Geburah. Voilà comment un Maître Monade est né dans le ciel, un Maître Monade d’Alchimie.

Ce Maître Monade alchimiste est alchimiquement appelé מצרימה Mitsrayimah. Les Juifs d’Égypte s’appellent eux-mêmes Mitsrayimah, parce qu’ils sont nés en Égypte. Mais kabbalistiquement, alchimiquement, מצרימה Mitsrayimah est l’alchimiste qui pénètre dans le Chemin du Nirvana, à travers les Initiations des Mystères Majeurs, et commence le développement des mystères de Mitsrayimah-Egypte dans leur âme, qui, comme vous le voyez, se rapportent au développement de Thelema, la volonté, au moyen de la sublimation de la puissance de leurs זרע zera, semen, les eaux sexuelles, à l’intérieur de leur colonne vertébrale.

Le travail d’Alchimie Sexuelle sépare les eaux des eaux à l’intérieur de la colonne vertébrale, en d’ autres termes, ces deux eaux sont ce que la Genèse appelle l’Arbre du bien et du mal; même sens, un mystère sexuel.

reincarnation

« Les expériences et la douleur ont compliqué le « Moi », l’évolution n’est rien de plus qu’un processus de complication d’énergie. Par conséquent, le “Moi” devenu vigoureux et compliqué avec des expériences. Maintenant, il est trop tard, car des millions de personnes sont déjà convertis en abominables démons. Seule une révolution extraordinaire peut nous sauver de l’abîme. Lorsque l’être humain dissout le “Moi”, alors il y a une révolution complète. L’être humain ne cessera de souffrir que lorsqu’il est capable de dissoudre le “Moi”, car la douleur n’est rien de plus que le résultat de nos mauvaises actions. Ainsi, la douleur appartient à Satan (le “Moi”) parce que c’est celui qui engage les mauvaises actions. L’Espace Abstrait Absolu, l’Esprit Universel de Vie, est le bonheur absolu, la paix suprême, et l’abondance. Par conséquent, ceux qui font un mysticisme de la douleur sont des masochistes, car Satan (le “Moi”) a été et est le créateur de la douleur. » – Samaël Aun Weor

Nous dirons: la complication de l’énergie est une complication de l’Esprit. Quand l’Esprit entre dans la matière, il se réduit aux limites de la matière et c’est la raison pour laquelle cette matière est appelé “mal” parce que nous en tant qu’âmes ne pouvons pas percevoir au-delà de notre matière.

L’Initiation signifie entrer dans le chemin pour développer la Conscience et percevoir au-delà de notre individualité, percevoir l’Absolu, ou ce que le Bouddhisme appelle, “le développement de la Bodhitchitta. »

Bodhichitta est l’âme-souffle détachée de Neshamah (d’Isaac) et dont le nom est Jacob.
Jacob doit être très intelligent pour savoir comment développer les archétypes. Voilà pourquoi Jacob est lié à Tiphereth (l’âme humaine). Jacob a besoin de descendre dans Malkuth pour développer la Bodhitchitta (compassion, cœur). Tout le monde a cette capacité de la Bodhichitta; mais la Bodhichitta se développe complètement (100 pour cent) lorsque l’individu, l’initié comprend la nature de son propre Ain Soph.

Tout le monde a son propre Ain Soph. Il n’y a pas d’excuse: “Je ne peux pas comprendre l’Ain Soph, car il est loin de moi. » Non, il est à l’intérieur de vous. Chacun de nous sont détachés de celui-ci. À travers la Méditation, nous nous connectons peu à peu avec cet Ain Soph, qui est l’aspect de l’Espace Abstrait. En faisant cette union, le Bodhisattva se développe dans ce milieu de la Bodhitchitta.

« H.P.B. se référa conventionnellement au Bodhisattva comme étant ceux qui possèdent les corps existentiels supérieurs de l’Être, ou mieux dit, les Corps Mercuriels. Cependant, dans le strict Bouddhisme Orthodoxe, seuls ceux qui ont la Bodhitchitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique par amour pour l’humanité peuvent se qualifier comme Bodhisattvas. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Le Bodhisattva est Tiphereth connecté à Soma Psychikon, la Bodhitchitta. La Bodhichitta se développe ici et maintenant à l’intérieur de nous. Le Bodhisattva est Tiphereth (en haut) et doit être créé aussi. Le Bodhisattva est Moïse. Voilà pourquoi selon le livre de la Genèse, Jacob s’est établi en Yesod (la Deuxième Initiation des Mystères Majeurs). En Yesod, Eden, est précisément là où nous trouvons le Soma Psychikon, que le Maître Samaël a appelé, « Le Corps de la Libération” ou “Le Corps de l’Exode, » que nous devons développer peu à peu.
La Bodhitchitta est le Embryon Auric que nous devons développer avec patience pour obtenir le titre de Bodhisattva.

La clé pour développer la Bodhichitta est la compassion, mais cette compassion se développe dans différents niveaux.

Lorsque la Bodhichitta est complètement développée, la Conscience est alors complètement libérée, le Bodhisattva est né à l’intérieur. Mais pour cela, nous avons besoin de travailler avec trois facteurs.

Dans l’Arbre de Vie, nous comprenons que nous sommes physiquement Malkuth, et à l’intérieur de cette physicalité, lorsque nous entrons dans l’initiation (dans l’Alchimie Sexuelle), alors nous commençons à développer nos archétypes. Nous devons tous développer toutes les capacités des archétypes à l’intérieur de chacun de nous. Pour cela nous avons besoin de trois facteurs. On parle toujours de trois facteurs de la révolution de la Conscience.

Le premier facteur selon Jésus est, « Reniez-vous. » Le travail de Jésus commence dans le cœur, parce que Bodhichitta signifie “Sagesse du Cœur. » Jacob est Tiphereth et c’est précisément dans le cœur que les forces du Christ descendent pour aider l’âme humaine.
Comme vous le voyez, il y a trois chambres ou sephiroth au-dessus de Malkuth dans la colonne centrale de l’Arbre de Vie. Yesod est la première, Tiphereth est la deuxième, et Kether est le sommet. Ces trois chambres se rapportent à nos trois cerveaux, c’est la raison pour laquelle nous affirmons que, lorsque, pour la première fois, vous entrez dans cette connaissance et commencez à pratiquer, votre âme se développe dans les trois chambres du premier triangle (Yesod, Hod et Netzach). Yesod est le sexe, Hod est le cœur, et Netzach est la tête. Voilà pourquoi le Maître Samaël dit que nous devons travailler avec trois facteurs. Voilà pourquoi, dans l’Arbre de Vie, nous voyons les trois chambres ou facteurs dans la colonne du milieu. La première chambre est Yesod , la seconde chambre est Tiphereth, et la troisième chambre est Kether.

Nous devons savoir comment placer chaque triangle en relation avec nos trois cerveaux ou les trois sephiroth de la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, afin de comprendre le travail alchimique.

Les gens qui entrent en ce moment dans la première chambre doivent comprendre que, pour entrer dans le chemin ou pour être initié, ils doivent être en Chasteté; cela signifie qu’ils doivent prendre soin de leur énergie sexuelle (qui est en Yesod).

Très peu d’alchimistes comprennent que Hod, la Seconde Chambre, se rapporte à Tiphereth, qui est au-dessus de Yesod. Hod הוד signifie “gloire, splendeur, » et se rapporte à la seconde chambre, Tiphereth תפארת, qui signifie aussi “gloire, splendeur, beauté, » etc. Tiphereth תפארת est l’endroit où le Christ Solaire se manifeste. Le royaume de Chokmah, qui est le Christ, le Fils, est dans le cœur, תפארת Tiphereth.

Le royaume de Binah, le Saint-Esprit est en Yesod, le sexe.

Le royaume de Kether, le Père est dans la tête.

Donc, la trinité Kether, Chokmah, Binah travaille à travers les trois cerveaux: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur/instinctif/sexuel.

Donc, les alchimistes doivent travailler avec leurs trois chambres. Renier la seconde chambre c’est renier Hod, Tiphereth et Chokmah, le Christ, le Fils. C’est renier la hiérarchie, parce que la hiérarchie du Seigneur, le Christ, vient des mondes supérieurs, de Hod, Tiphereth et Chokmah, à partir de la cinquième, sixième et septième dimensions. Hod est le Corps Astral, Tiphereth est l’Âme Humaine, le Corps Causal.

Les gens qui commencent à pratiquer ces enseignements Gnostiques de Yesod, commencent à travailler individuellement dans leur propre Chasteté; et luttent contre leur propre luxure lorsqu’ils travaillent avec l’Alchimie Sexuelle. Ainsi, ils ne doivent pas ignorer qu’ils ont besoin de conseils. Le seul qui connaît le niveau dans lequel nous sommes tous est cette Conscience ou connaissance qui est appelée Chokmah (Christ), qui a son royaume dans le cœur. C’est Chokmah qui nous donne la sagesse. Nous devons donc recevoir le Christ afin que le Seigneur nous guide en tant que membres de la première chambre; c’est à dire, du triangle inférieur, qui est alchimiquement appelé le Triangle de la Prêtrise.

En travaillant dans le premier triangle nous nous élevons finalement au second triangle. Mais pour atteindre le second triangle, nous avons besoin de travailler beaucoup. Le Maître Samaël dit: “Ceux qui atteignent les 50 pour cent de l’annihilation de leur ego peuvent entrer dans la Seconde Sélection.”

Il est facile de voir que la Première Sélection se rapporte aux débutants, la Seconde Sélection aux Compagnons, et la Troisième Sélection, qui sont ceux qui sont au dessus, sont les Maîtres. Pour que ceux de la Première Sélection puissent entrer dans le Second Triangle ou Seconde Sélection, ils doivent annihiler l’ego. Lorsque les gens entendent la précédente déclaration, ils disent: “Quoi, tout mon ego?” Non, juste l’ego qui se rapporte à Malkuth, qui est l’ego des 96 lois que les kabbalistes appellent les egos de Nahemah.

Pour entrer dans le Second Triangle ou la Seconde Sélection, nous avons besoin de recevoir beaucoup d’aide de Hod, la Seconde Chambre, à travers l’Eucharistie. Parce que nous devons recevoir le Christ dans notre cœur. Lorsque nous recevons l’Eucharistie, nous mangeons le pain; alors le Christ dit: “Ceci est mon corps, reçois le pour ta rédemption”, et quand on boit le vin, le Christ dit: “Ceci est mon sang reçois le, car en il est le feu solaire que le Christ Solaire envoie dans ton cœur pour racheter ton âme.” Ainsi, à travers les mystères de l’Eucharistie, nous plaçons dans notre cœur les atomes du feu solaires de Chokmah-Christ qui nous guideront dans notre chemin individuel particulier. Car notre objectif en Hod est de recevoir la lumière du Logos dans notre cœur à travers l’Eucharistie.

moses
Mais pour incarner le Christ, le Logos à l’intérieur de notre âme, nous devons atteindre Tiphereth, le Monde Causal, et pour d’atteindre Tiphereth nous devons tirer Moïse de nos eaux sexuelles et le placer dans le cœur, parce que le cœur se rapporte à Tiphereth, où l’on retrouve les splendeurs du royaume du Logos Solaire, les splendeurs de la lettre ש Shin. Nous incarnons le Seigneur dans l’Initiation Vénuste. Voilà pourquoi Moïse représente Tiphereth. Moïse, le fils d’un prêtre et d’une prêtresse de la tribu de Lévi. Lévi est Geburah. Le livre de l’Exode déclare:

“Et il sortit un homme (Eish איש) de la maison de Levi qui avait pris pour femme une fille de Levi. Et la femme (אשה Eshah) conçut, et enfanta un fils, et quand elle a vu qu’il était un bel enfant, elle le cacha pendant trois mois.” – Exode 2: 1, 2

Une fille de Levi est une fille de Geburah, une fille de Neshamah, avait (משה Moshe, Moïse) un fils qui était un enfant magnifique. Alors, Moïse était né de ces alchimistes du triangle de la prêtrise. Ainsi, pour atteindre le niveau de Tiphereth, c’est-à-dire pour que Moïse puisse naître en nous, nous devons d’abord travailler dans le Triangle de la Prêtrise.

Le Maître Samaël Aun Weor parle très abondamment au sujet du Triangle de la Prêtrise, au sujet de Hod et de la Troisième Initiation des Mystères Majeurs, il déclare dans son livre, Les Sept Paroles :

“Dans la légende de Joseph, fils de Jacob, est enfermée le processus initiatique de notre Chrestos. Joseph représente (Hod) le Corps Astral de l’Être Humain et Benjamin représente l’Astral Supérieur, le Divin Chrestos, qui est contenu dans le Corps Astral de l’être humain (comme la coupe d’argent est contenu dans le sac de Benjamin). Proprement dit, le sac est le Corps Astral, et l’Astral Divin ou Benjamin est notre Chrestos, qui est Benjamin lui-même, l’Astral Supérieur.” – Samaël Aun Weor

À travers Joseph et Benjamin Israël-Jacob pénètre, avec tous ces archétypes, en Mitsrayimah-Egypte. Mais ils ont besoin de volonté pour sortir et revenir à cette étoile, qui est l’Ain Soph. Et pour cela, ils ont besoin de Moïse.

Moïse est la volonté que nous commençons à développer peu à peu. Moïse se développe très bien quand nous commençons à contrôler le mental, Netzach, parce que c’est précisément la Sephirah que nous devons contrôler.

Le Zohar déclare:

« Moïse et Aaron, qui se réjouissait, l’un dans Netzach , l’autre dans Hod. »

Moïse se réjouit dans Netzach parce la volonté est la seule force qui obtient la victoire contre le Pharaon, qui représente le mental. Et la volonté peut guider et prendre tous les archétypes de Malkuth vers Tiphereth et au-delà.

Donc, en théosophie, Moïse est le Manas Supérieur ou Mental Abstrait; qui est l’Âme Humaine, le Corps Causal qui contrôle le mental. Aaron, son frère, est le Mental Solaire qui se réjouit de Hod.

Nous devons créer le Mental Solaire pour contrôler Hod (le Corps Émotionnel). Donc nous devons contrôler nos émotions avec le mental, qui est Aaron, le prêtre. Ainsi, nous devons être prêtres pour contrôler Hod, le centre émotionnel.

Pour être un prêtre, nous devons être en Chasteté. Nous devons être comme le dit la Bible un Tzadik, un chaste, un juste.

Ainsi, en se développant dans le triangle de la prêtrise, nous finissons par rencontrer Moïse et entre Aaron et de Moïse, nous sortons avec tous les archétypes vers Tiphereth et au-delà dans le Mont Sinaï. C’est ce qu’on appelle Shemoth, l’Exode; bien sûr, l’Exode pour ceux qui atteignent ce niveau.

childrenofisrael
Regardez maintenant vers le ciel, et comptez les étoiles des 12 constellations zodiacales, et si vous êtes en mesure de les compter, comprenez que l’homme et la femme de Levi sont Abraham et Sarah ainsi que tous les archétypes d’Israël. Et comprenez que chacun d’eux se développe à l’intérieur lorsque les alchimistes subliment leurs זרע Zera, semen.

« Maintenant , le séjour des enfants d’Israël ישראל, qui habitaient Mitzrahim מצרים, était de quatre cent trente ans. Et il arriva à la fin de quatre cent trente ans, même personnellement, en ce jour, il arriva que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah sortirent du pays de Mitzrahim מצרים . » – Exode 12: 40, 41

Nous avons expliqué que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – les armées de notre propre יהוה Jehovah particulier sont tous les archétypes dans Netzach. Nous ne devons pas penser à tort superficiellement comme les ignorants qui pensent que tous les Israélites étaient physiquement en Égypte pendant 430 ans en esclavage et, enfin, ils sont partis au Moyen-Orient ou Terre Promise. Non, ce n’est pas le sens de cela. Nous devons comprendre que le temps ésotériquement parlant concerne les initiations. Cent ans se rapporte à la Première Initiation des Mystères Majeurs (Malkuth). Deuxième Initiation des Mystères Majeurs: deux cents ans (Yesod). Troisième Initiation des Mystères Majeurs: trois cents ans (Hod). Quatrième Initiation des Mystères Majeurs: quatre cents ans (Netzach) le mental. Donc, nous devons ajouter cent pour Malkuth, cent pour Yesod, cent pour Hod, et cent pour Netzach. Cela signifie que, pour entrer dans la Seconde Sélection de l’Exode, nous devons avoir quatre cent trente ans.

Maintenant, trente concerne le trentième vertèbre du Corps Causal (qui est Moïse). Moïse ou le corps de la volonté que nous devons développer en Tiphereth, doit atteindre l’âge de « 430. » Beaucoup de gens ne comprennent pas cela jusqu’à ce qu’ils lisent ce qu’a écrit le Maître Samaël Aun Weor dans la Volonté Christ (l’un de ses livres). Il dit en parlant de la création du Corps Causal, ou Moïse à l’intérieur de nous:

« Le feu sacré est entré dans la trente et unième chambre de votre colonne vertébrale. Vous avez été soumis à tous les types d’épreuves, et êtes devenus victorieux (Netzach). Marchez vers l’Église Gnostique portant l’enfant de votre Volonté Christifiée dans vos bras. La couronne des saints brille autour de votre tête. Entrez dans le temple pour célébrer la fête, frère de mon âme. Ceci est la trente-unième carte du Tarot: Entraves. Ces deux enfants symbolisent deux voies qui s’ouvrent devant vous, comme le grand « V » de la victoire (Netzach). Vous êtes devant deux chemins: Le premier chemin est le chemin Logoïque, le chemin du ciel étoilé, le chemin en spiral du Firmament. Le second est le long chemin de l’amertume et de malheur qui nous emmène aux portes de l’Absolu.

« Swami Vivekananda a dit que les dieux tentateurs apparaissent lorsque l’initié essaie d’entrer dans l’Absolu, ils lui propose d’être un roi de certaines régions de l’univers, de sorte qu’il ne se libère pas. Ces dieux tentateurs n’étaient pas capable de se libérer, ainsi, jaloux de leur propre hiérarchie, ils tentent le candidat pour empêcher son entrée dans l’Absolu. Ces êtres sont mille fois plus dangereux que les humains.

« En arrivant au point de départ entre ces deux chemins, un grand hiérarque divin vient vous rencontrer. Cet Être est d’un aspect terrible, il vous montre les deux chemins. Le Chemin Nirvanique est un bon travail, mais le Chemin vers l’Absolu est un travail de qualité supérieure. Le Chemin Nirvanique suit la spirale de la vie. Le Chemin de l’Absolu est le long chemin de l’amertume et de malheur. Le Chemin Nirvanique est plein de paradis. Le Chemin de l’Absolu est la désolation des Dieux.

« Le Chemin Nirvanique est un chemin de bonheur, où à travers de nombreux Mahamanvantaras les Dieux se libérent des masses planétaires pour finalement entrer dans le bonheur indescriptible de l’Absolu. Néanmoins, il y a certains Logoï – comme le Dieu Sirius, gouverneur d’environ dix-huit millions de constellations – qui n’ont toujours pas réussi à se libérer du cosmos, pour entrer dans l’Absolu.

« Ainsi, frères et sœurs de mon âme, vous êtes devant un gardien jaloux du cosmos. Définissez-vous dès maintenant pour l’un des deux chemins. Définissez-vous, et ne pensez plus à ce sujet, parce qu’ici, il n’y a plus de temps pour réfléchir.

“Ce grand hiérarque vous offre les merveilles de l’infini, donc, jaloux de sa propre hiérarchie, il vous invite à entrer dans le Chemin Nirvanique, et vous met en garde contre les dangers du long chemin d’amertume et de malheur qui vous mène directement dans l’Absolu. Définissez-vous dès maintenant, et avancez. » – Samaël Aun Weor

Bien sûr , il explique plus loin dans ce livre que dans ce trente et unième chambre, il confronte le Gardien du Nirvana et il décide d’aller dans la Voie Directe (c’est-à-dire l’Exode) dans la Seconde Sélection ou aller dans le Nirvana et l’oublier. La trente et unième chambre signifie la vertèbre dans votre colonne vertébrale. Nous ne parlons pas ici du corps physique, Corps Vital, Corps Astral ou Corps Mental. Nous parlons du Corps Causal. Les gens pensent que vous devez d’abord recevoir la cinquième initiation, puis entrez dans le Chemin (direct ou spiral), et ils ont tort parce que le chemin est pris dans la trente-unième vertèbre avant l’Initiation de Tiphereth. Si vous prenez le Chemin Direct, vous recevez l’Initiation de Tiphereth, qui est la Cinquième Initiation où vous incarnez le Christ. Vous voyez l’incarnation de ce que nous appelons « Le Fils de Dieu” ou ce que les gens appellent Jésus-Christ. Jésus signifie “sauveur” et Christ est une énergie. Le mélange de Jésus-Christ ou le sauveur ou cette énergie (énergie cosmique) avec l’Âme Humaine constitue ce que Jésus appelait “le Fils de l’Homme.” Et c’est ce Fils de l’Homme qui entre dans la Seconde Sélection de l’Exode. Et voilà comment nous le voyons kabbalistiquement et comprenons lorsque nous étudions la doctrine.

Maintenant, Le séjour initiatique des archétypes d’Israël ou les Israélites dans les quatre sephiroth inférieurs, à savoir, Malkuth, Yesod, Hod et Netzach étaient de 400 ans, mais quand Moïse a atteint l’âge ésotérique de 30 ans, il apparaît devant Dieu et fait la première étape vers la Voie Directe, par conséquent, ils entrent dans l’âge ésotérique de 431 ans, puis ils partent avec Moïse et affrontent toutes ces guerres et batailles que nous lisons dans l’Exode et le reste des livres de Moïse, qui est quelque chose de kabbalistique, alchimique et psychologique; ce n’est pas facile.

Donc, la Première Sélection se rapporte à des initiations très difficiles qui atteignent le deuxième triangle. Mais, après nous arrivons à 500 ans d’ages ésotériques, nous devons beaucoup travailler. Un de mes amis m’a dit: “Si nous faisons l’addition kabbalistique de ces 430 ans, soit 4 + 3 + 0, nous avons 7. Et je dis: “Oui, bien sûr, ce sont les sept serpents de feu que nous devons avoir développé dans nos sept rachis de notre système psychosomatique. » Les sept serpents de feu. Pourquoi?Parce que l’homme est sept: sept sephiroth: Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth. Ces sept feu ou sept Kundalinis doivent être développés dans le Roseau de Moïse. Voilà comment nous arrivons à 430 ans d’âges ésotériques pour entrer dans la Seconde Sélection.

Atteindre la cinquième initiation ne signifie pas que nous sommes prêts pour la résurrection, parce que nous devons annihiler les egos liés à Nahemah. Nahemah נחמה selon la Kabbale est la mère de l’adultère et de la prostitution. Nous nettoyer psychologiquement, spirituellement de ces ego est très difficile. En cette époque les gens sont accro à observer la prostitution ou la pornographie, du Grec pornographos « (un) représentant des prostituées, » Porno de porne « prostituée ». Cette humanité, en cette époque, surtout ici aux Etats-Unis, au Canada, et Europe sont esclaves de la pornographie, c’est-à-dire des graphiques des prostituées qu’elles sont féminines ou masculines.

« Vous ne pouvez pas servir deux seigneurs. Soit vous haïrez l’un et aimerez l’autre, soit vous serez consacrés à l’un et mépriserez l’autre. » – Matthieu 6: 24 « 

« Quelle association a la Justice et l’Iniquité? Et quelle communion a la lumière et les ténèbres? Et quelle concordance a le Christ avec Belial? » – 2 Corinthiens 6: 15.

Nous devons nous définir pour le Christ et désintégrer Nahemah, qui appartient à Belial, à savoir, la prostitution, l’adultère et la fornication. Telle est la tâche qui est donnée à ceux qui entrent dans la Seconde Sélection. Si nous désintégrons Nahemah נחמה avant d’ entrer dans la Seconde Sélection, très bien. D’après ce que je sais, il n’y a qu’un seul qui l’a fait: Yogananda. Il n’a pas créé les corps internes, mais il beaucoup avancé en désintégrant l’ego de Nahemah נחמה donc il a beaucoup de Bodhichitta développé. Donc, si Yogananda pénètre dans le Chemin de l’alchimiste, le Bodhisattva sera développé dans son environnement psychologique rapidement, comme il était un être au cœur compatissant, mais il doit aller au-delà, car il ne suffit pas de développer ce cœur compatissant au niveau de Yogananda. Nous devons aller au-delà, au-delà, pour devenir un Bodhisattva. Donc, annihiler Nahemah en eux-mêmes est un devoir, pour ceux qui entrent dans la Seconde Sélection, pour ne pas être un esclave de Malkuth parce que Malkuth est en relation avec Nahemah.

Au sujet du Bodhisattva et de Nahemah, il est écrit dans le livre de la Genèse:

krishna-gopis

« Et (comme un arbre) יהוה אלהים Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de la terre (Malkuth), et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam devint une âme vivante.
Et יהוה אלהים Iod-Havah Elohim planta un jardin en Eden – Un jardin fermé est ma belle-sœur, un printemps clos, une source scellée. – Cantique des Cantiques 4: 12; Et il y mit Adam qu’il avait formé.

Et Iod-Havah Elohim יהוה אלהים a également fait croître du sol (Malkuth) tous les arbres – נחמד Nahemad – (désirable, convoitable) à la vue.
Et bon pour la nourriture et au milieu du jardin, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la connaissance du bien et du mal. – Genèse 2: 7-9

L’Arbre de Vie (la moelle épinière) et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal (les organes génitaux) au milieu du jardin, des arbres bons pour la nourriture, mais pas jusqu’à l’extermination de Nahemah, qui est quand les archétypes d’Israël s’épanouissent et jaillissent comme des arbres et herbes vertes du sol (Malkuth) en faisant allusion à l’Écriture; ”Car jusqu’alors Iod-Havah Elohim יהוה אלהים n’avait pas fait pleuvoir sur la terre (Malkuth) car il n’y avait pas d’Adam pour labourer la terre » – Genèse 2: 4, 5

« Comme le pommier (Otz עצ) parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils (de Iod-Havah Elohim יהוה אלהים). Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût. » – Cantique des Cantiques 2: 3.

Iod-Havah Elohim יהוה אלהים est la force sexuelle. Tous ces arbres, qui étaient créés agréables à la vue, sont votre physicalité masculine ou féminine, moi, votre frère, votre sœur, votre père (quand ils sont jeunes). Parce que quand nous sommes jeunes, toutes les hormones dans notre physicalité prospèrent. Et nous sommes attirés par le sexe opposé; naturellement à cause des hormones sexuelles. Nous devons vaincre Nahemah, qui sont les forces de la sexualité. Et voilà pourquoi le kabbaliste dit que Nahemah est la mère de la prostitution, de l’adultère et de la fornication. Nous devons donc vaincre Nahemah נחמה.

Personne ne pénètre dans le ciel en croyant en Jésus, mais seulement ceux qui vainc Nahemah נחמה en eux-mêmes. Cela ne signifie pas que nous allons y aller et protester contre la pornographie, la prostitution, et contre l’adultère parce que beaucoup de gens aiment l’anarchie. Ils prennent le chemin involutif, ils aiment marcher sur le chemin de l’enfer; ils aiment Belial.

Les êtres humains actuels sont de simples limaces venant de la boue qui sont nés dans le but de former un papillon Angélique en leur sein qui pourraient monter vers la justice de Dieu, sans aucun obstacle. Malheureusement, ces insectes défectés, ces chrysalides misérables, presque tous restent sans aucun développement. En effet, ils ne servent que de la nourriture pour les entrailles de cette planète sur laquelle ils vivent. – Samaël Aun Weor

Mais si nous entrons dans le chemin du Christ, nous devons nous battre contre Nahemah נחמה à l’intérieur, pas à l’extérieur; à l’intérieur parce que nous l’avons à l’intérieur. Ce que nous voyons à l’extérieur, nous l’avons à l’intérieur en abondance. Donc, nous devons nous battre; et en luttant de cette façon, en désintégrant Nahemah נחמה psychologiquement, nous incarnons Abraham. Nous incarnons l’Intime en Malkuth. Nous incarnons notre propre Esprit Intime. Parce que le Nahemah Klipothic est annihilé parce que Chesed, l’Intime, Abraham se rapporte à la Miséricorde, à la charité.

« Les Klipoth sont les sephiroth inversés, les sephiroth dans leur aspect négatif, les vertus inversées. Par exemple, les qualités de Geburah sont la sévérité, la loi, et quand il est inversé, il est la tyrannie, la dictature. Parfois , une prostituée se livre aux hommes à cause de la charité; nous trouvons ici le principe d’une sephirah inversée. Ainsi, la charité de Chesed, lorsqu’elle est inversée, pourrait être la complaisance avec le crime. » – Samaël Aun Weor

Ainsi, le contraire de la charité est la prostitution. Les prostituées se livrent à des hommes ou à des femmes (nous dirons) par charité, par compassion, mais bien sûr, de manière inversée ou négative. Nous devons inverser la force sexuelle et donner cette énergie à notre Intime, qui est Chesed, qui est Abraham. Comment allons-nous la donner si nous avons l’ego de la luxure, l’ego de l’adultère et de la prostitution à l’intérieur de nous? Nous devons annihiler Nahemah נחמה. En annihilant les egos des 96 lois, alors nous avons finalement incarner l’Âme Spirituelle à l’intérieur de laquelle se trouve Chesed. C’est seulement alors que nous pouvons dire: “Ce maître est une réincarnation; un maître réincarné en Malkuth. » Mais un maître qui doit maintenant aller au-delà de la réincarnation et pour cela, il doit annihiler les egos de Lilith. C’est un travail psychologique au-delà de Assiah, après que nous ayons atteint le niveau de Malkuth.

Nous ne pouvons entrer dans la Troisième Sélection que si nous annihilons tous les egos de Lilith, quand nous atteignons 100 pour cent d’innocence, telle est la Troisième Sélection dans l’Exode. Lisez le livre de l’Exode, et vous verrez combien, qui marchaient là, ont échoué à cause de tel ou tel ego. Ils ont échoué parce qu’ils ne comprenaient pas que pour travailler dans l’Exode, qui est la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, nous devons toujours travailler avec les trois chambres: Yesod , Tiphereth et Kether.

De nombreux Gnostiques méprisent les splendeurs du Soleil, ils méprisent Hod et Tiphereth; ils pensent qu’ils peuvent marcher sans les splendeurs du Christ. Nous avons besoin d’humilité pour entrer dans Hod et Tiphereth, la Seconde Chambre.

Nous avons besoin de l’Eucharistie, même si nous sommes au niveau de Moïse parce que יהוה Chokmah, le Christ, est toujours celui qui nous aide internement.

Je me souviens d’une expérience que j’avais quand je méditais, précisément dans la Seconde Chambre; c’est-à-dire dans Hod, Tiphereth, parce que ces sephiroth sont liés au mysticisme, aux rituels mystiques qui sont célébrés dans toute religion liée à l’Eucharistie. Donc, j’avais besoin de comprendre comment une telle force pleine de splendeurs de la Seconde Chambre m’aidera à travers l’Eucharistie pour annihiler mon ego. Ainsi, au cours de la Méditation la Mère Divine Kundalini enveloppée complètement par une lumière bleue, planant dans l’air est venu à moi. Ce fut une belle expérience de voir la Mère Divine éclatante comme ça, de son cœur émanait cette lumière bleue pleine de splendeurs qui s’étendait et couvrait complètement son corps. J’ai compris alors que les splendeurs de Hod et Tiphereth se rapportent au cœur, qui est la Seconde Chambre. La lumière bleue pleine de splendeurs est la lumière de l’amour qui descend de Kether en Tiphereth et Hod et guide l’ascension de la Kundalini; car il est écrit que les feux du sexe, appelé Kundalini, se développent selon les feux du cœur. Et en Tiphereth, le cœur est le royaume de Chokmah, le Christ. Ainsi, si nous ne recevons pas les splendeurs de Elohim, les splendeurs du Christ, comment allons-nous être illuminé par les splendeurs de la Schekinah? Ainsi, la Mère Divine était enveloppée, imbibée par la lumière bleue du Christ. Ainsi, grâce à cette expérience, j’ai compris ce qu’est la Seconde Chambre; J’ai compris ce qu’est Hod, que Tiphereth est de travailler avec les splendeurs de l’amour, les splendeurs du cœur, les splendeurs de l’Eucharistie. Il est intéressant de mentionner que, en Hébreu aussi les deux sephiroth, à savoir, Hod et Tiphereth (תפארת הוד) signifie « splendeur. »

Quand nous parlons de compassion (Bodhichitta: cœur compatissant), on parle du Christ. La Divine Mère est l’amour. L’amour est loi; mais l’amour conscient. Nous devons donc recevoir le Christ de nombreuses manière. Bien sûr, le grand objectif c’est d’incarner le Seigneur dans notre cœur, dans Tiphereth, ce qui se passe lorsque nous atteignons le premier niveau de la Seconde Sélection. Avant cela, nous recevons le Seigneur, la lumière bleue du cœur à travers l’Eucharistie, et à travers cette lumière, nous comprenons combien nous sommes avancés internement. Tous les maîtres qui marchent sur le chemin de la compassion irradient cette lumière bleue du cœur. Et ils disent toujours, « Ceci est la Seconde Chambre. » Si vous êtes intelligent, vous comprendrez le sens de cela. Cela ne signifie pas la Seconde Chambre dans les plans internes ou dans le plan physique; cela signifie que les feux du cœur sont alimentés par Hod et Tiphereth, ce qui signifie, par l’Eucharistie dans la Seconde Chambre et par la Bodhichitta: le cœur compatissant sur le chemin. Parce que la Première Chambre est Yesod, la Seconde Chambre est Tiphereth, et la Troisième, bien sûr, est le plus élevée où vous livrez la doctrine (sacrifice pour l’humanité); mais nous devons d’abord comprendre la doctrine dans notre cœur pour la prononcer à travers notre tête, à travers notre bouche. C’est à travers le cœur, avec l’aide des feux du cœur que nous comprenons les trois chambres, les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience. Et voilà comment nous avançons. Voilà pourquoi le Maître Samaël a écrit:

marabuddha

“Je dis à mes Arhats qu’il est préférable d’entrer dans le long chemin de l’amertume et de malheur. Je leur dis que le chemin Logoïque Nirvanique nous offre beaucoup de paradis, mais il est dangereux… Des millions de dieux sont pleins d’engagements karmiques très graves.

« Des millions de dieux n’étaient pas capable d’entrer dans le bonheur indescriptible de l’Absolu. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit directement dans la lumière incréée de l’Absolu. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit au bonheur indescriptible du Non-Être, qui est vraiment la Réalité de l’Être. Le long chemin de l’amertume et de malheur nous conduit aux ténèbres profondes du Non-Être.

« La lumière incréée brille dans ces ténèbres profondes. A travers le long chemin de l’amertume et de malheur, nous éveillons la Conscience plan après plan, jusqu’à l’éveiller totalement dans l’Absolu. L’état d’existence cesse pour quiconque éveille la Conscience Absolue; il passe à l’état d’Être.

“Quiconque éveille la Conscience Absolue pénètre dans le bonheur indescriptible de la plus grande pureté Paranishpana.

“Quiconque éveille la Conscience Absolue devient un Paramarthasatya, quelqu’un qui est au-delà de la Conscience. L’Absolu contient le connaisseur, la connaissance et le connu, en complète unité.

« L’Absolu est au-delà de la lumière et des ténèbres. L’Absolu est au-delà de l’Esprit et de la matière. L’Absolu est au-delà du raisonnement, il est au-delà du silence et du son, et des oreilles pour le percevoir. L’Absolu est au-delà de la Conscience. Les aspects de l’Absolu sont l’Espace Abstrait, l’éternité, et le mouvement, qui sont trois. Le vide, les ténèbres et le Non-Moi sont l’unité de l’Absolu. Ce vide est plénitude, ces ténèbres sont lumière incréée, et ce Non-Moi de la philosophie est l’ÊTRE, le vrai moi; il est l’Intime déjà libéré.

« Quand la plus grande heure du premier instant sonna, les enfants resplendissants de l’aube du Mahamanvantara émergèrent du sein de l’Absolu, car ils n’ont pas encore éveillé la Conscience Absolue, et l’Absolu sans Conscience Absolue n’est pas le bonheur absolu. Paranishpana (bonheur absolue) sans Paramartha (Conscience éveillée) n’est pas bonheur. » – Samaël Aun Weor

Nonobstant, la précédente citation du Maître Samaël Aun Weor est pour ceux qui entrent dans la Seconde Sélection de l’Exode. Pour ceux qui, psychologiquement et ésotériquement parlant, ont atteint 430 ans d’ages ésotériques, alors comprenons que si finalement nous atteignons cet âge ésotérique nous recevrons alors le titre d’Arhat. Étudions maintenant le Zohar :

« Maintenant, de la tradition, nous sommes informés que le mot בהבראם ‘behibaram’ (lorsqu’ils étaient créés) doit être lu, ‘behi baram’ (par ou à travers Abraham). On peut objecter, comment peut-il être dit que les cieux et la terre étaient créés par Abraham, qui correspond à la Sephirah Chesed (miséricorde) sur l’Arbre de Vie, car nous savons aussi de la tradition que le mot בהבראם † behibaram’ signifie que les cieux et la terre étaient créés par la Shekinah, dont le symbole est la lettre H? Notre réponse est que ces deux traditions ne sont pas réellement contradictoires l’une de l’autre, mais se réfèrent et pointent à la même chose.”

« Une autre explication de ces mots:“ Ce sont les générations ou les enfants des cieux et de la terre,” est recueillie à partir des mots:

« Et Aaron les prit et les jeta dans le four et forma d’eux un veau. » Ensuite, les Israélites disent: « Ces (אלה eleh) sont (les archétypes ou) Elohik Israël, qui (Asher) ont été sortis du pays d’Égypte. – Exode 32: 4

« Le jour où tous ces (אלה eleh) différentes races [אלה ces egos] ont été exterminés, le Saint (Mi מי ou asher אשר) avec la (אלה déesse) Shekinah créèrent de nouveau les cieux et la terre, comme il est écrit:

“Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer, subsisteront devant moi, dit Yod-Havah, ainsi ta postérité et ton nom restent.” – Esaïe 66: 22, dont les mots sont le complément à « au jour où Yod-Havah Elohim forga… » – Zohar

Le Zohar explique le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 2: 4, comme la création du monde, ou plutôt, les générations des cieux et de la terre « quand ils ont été créés » – בהבראם « behibaram ”- c’est à dire, באברהם « par Abraham, » Chesed.

De même, le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 5: 2 comme homme et femme il les créa; et les bénit, et les appela du nom Adam, « le jour où ils ont été créés » – ביום הבראם « be yom hibaram » – qui signifie, ביום אברהם « au jour d’Abraham, » Chesed.

En outre, « eleh » אלה est toujours traduit de l’Hébreu en français par “ces; » ignorant אלה « elah » (les mêmes lettres) qui signifie “déesse.” Alors Genèse 2: 4 dit alchimiquement:

אלה תולדות השמים והארץ בהבראםביום עשות יהוה אלהים ארץ ושמים

« La אלה déesse des cieux et de la terre – à travers (Chesed) Abraham באברהם – le jour où יהוה אלהים Jehovah Elohim fit la terre et les cieux. »

De même, le Zohar explique le mystère d’Abraham en ce qui concerne ce qui est alchimiquement et ésotériquement décrit dans la Genèse 5: 2, comme la création d’Adam. Alors Genèse 5: 2 dit alchimiquement:

זכר ונקבה בראם ויברך אתם ויקרא את-שמם אדם ביום הבראם
« Homme et femme il les créa; et les bénit, et les a appelé par le nom Adam – ביום אברהם « par la lumière d’Abraham, » Chesed.

On peut objecter, comment peut-on dire que Adam était créé par la lumière d’Abraham, qui correspond à la Sephirah Chesed (miséricorde) sur l’Arbre de Vie, car kabbalistiquement est écrit: Bara Elohim B’damoth Elohim ברא אלהים אדם בדמות אלהים, qui est, Elohim créa Adam à la ressemblance de Elohim; c’est-à-dire, de la poussière de Malkuth – אדמות Adamoth – le sol, ou plutôt: ביום הבראם B’Iom Ha-Baram – créé par la lumière de la Shekinah, dont le symbole est la lettre H? Notre réponse est que le Ruach Elohim du premier jour de la Genèse est Chesed ou le אל El archétypique qui plane sur הים Ha-Yam les eaux, et le même Elohim אלהים qui dit: « Que la lumière soit”, et le Elohim אלהים qui appela la lumière de la Shekinah, יום Iom Jour. Donc, le jour d’Abraham est la lumière de la Shekinah, le premier jour de la Genèse.

Abraham est Chesed, mais rappelez-vous que Abraham est aussi אל El, qui travaille avec שרי Sarai, qui signifie, tous les archétypes de שרי Sarai et אל El ou ישראל Israël pour générez la lumière. Donc, si nous changeons le mot “génération” par “initiations”, alors nous allons comprendre que ces archétypes ou générations de la Terre doivent être développés à l’intérieur de nous en tant que lumière. Quand ils sont créés par Iod-Havah Elohim parce Iod-Havah Elohim est le pouvoir de Binah dans Yesod, le sexe. Donc, הבראם Ha’Baram, אברהם Abraham ou בהבראם behibaram symbolise la Sephirah Chesed (miséricorde), dont nous avons déjà parlé.

Nous avons Abraham, l’Esprit, Chesed miséricorde à l’intérieur de nous-mêmes. Selon le livre de la Genèse, si nous nous livrons à notre Être intérieur, Abraham, nous allons alors entrer dans le chemin, et alors Chesed Abraham, développera les générations des cieux et de la Terre à l’intérieur de nous. Voilà comment le livre de Zohar l’explique.

Le livre du Zohar explique très largement au sujet de ces mystères que nous vous expliquons au sujet du mot « Eleh » אלה qui signifie “ces. » Mais quand « ces » (Eleh ou Elah) ne sont pas unies au Saint-Esprit, la seule chose que nous créons c’est l’ego. Voilà pourquoi « Eleh » אלה ce sont aussi les egos que nous créons; ou nous dirons ce « Eleh » אלה sont les archétypes d’Israël embouteillés à l’intérieur de la luxure, la colère, l’orgueil, la vanité, la paresse, la gourmandise et tout cela, que nous avons en abondance à l’intérieur. Nous devons libérer et unir ces « Eleh » אלה archétypes avec ce que nous appelons en Hébreu « Mi » מי, qui signifie, « Qui, » le Saint-Esprit. « Mi » à l’envers est ים « Ym » Iod, Mem. Donc, si nous nous unissons ים « Ym,“ le Saint-Esprit avec « Elah » אלה, la déesse Schekinah, nous formons Adam à la ressemblance de אלהים Elohim à l’intérieur. Voilà comment la ressemblance de Elohim se développe à l’intérieur de nous dans l’Exode.

L’Armée de la Voix progresse et se développe dans neuf cercles (qui correspondent aux neuf sphères du monde sensible).
En commençant par le cercle inférieur (Yesod), l’adepte doit se convertir en un Ange, plus tard en un archange, et enfin il entre dans le royaume des Principautés.
En continuant avec le second cercle (Tiphereth), l’adepte doit se transformer d’ abord en Vertu, Ensuite en Puissance, et plus tard en Domination.
Concluant avec le troisième cercle (Kether), l’adepte doit se convertir en Trône, plus tard en Chérubin, et à la fin en Séraphin. – Samaël Aun Weor

Nous devons apprendre comment placer les trois sephiroth des triangles de l’Arbre de Vie, toujours en relation avec nos trois cerveaux, pour comprendre l’Exode. Parce qu’il y a beaucoup de spéculations à ce sujet. L’Exode est le mystère entre les eaux, l’étude du deuxième jour de la Genèse où il est écrit: “Et Dieu dit : Qu’il y ait une étendue dans la brume des eaux, » un tel firmament est la colonne du milieu de l’Arbre de Vie. En d’autres termes, ce firmament au milieu de l’Arbre de Vie commence en Yesod, se poursuit en Tiphereth, et obtient son achèvement en Kether. Tel est le firmament que nous devons développer, les trois chambres au milieu des eaux, les eaux de l’homme à la droite et les eaux de la femme à la gauche.

Faisons donc ce firmament dans la brume des eaux et séparons les eaux des eaux. Ceci est une grande œuvre d’alchimie que nous avons à faire. Mais pour comprendre cela, nous devons faire la lumière du premier jour de la Genèse, “Et Dieu dit, que la lumière soit, » parce que nous sommes dans les ténèbres. Nous ne voyons pas le chemin; nous ne voyons pas que le chemin est dans la colonne vertébrale. Nous ne voyons pas que ces eaux se rapportent à nos fluides dans notre physicalité. Pourquoi ne les voyons-nous pas? Parce que nous sommes endormis et sommes toujours en train d’intellectualiser ce que nous ne comprenons pas.

Si nous rapportons toujours la Genèse à notre physicalité, à notre création et initiations, alors nous comprendrons l’Exode; qui est le retour vers la lumière qui est au-dessus, au-delà, la troisième chambre (au-delà de notre tête), où l’on trouve l’Ain Soph.
La douleur est créée à cause de notre ignorance. Cela pourrait être la douleur physique, la douleur émotionnelle, ou la douleur mentale et la douleur psychologique. Nous devons surmonter la douleur à travers l’initiation.

“L’être humain est corrompu en raison de la douleur, la douleur est satanique. Donc, personne ne peut être libéré avec la douleur. Nous devons être alchimistes. C’est seulement avec l’Alchimie que le « Moi » peut être dissous. La racine du “Moi” est le désir, et le désir peut être transmuté avec l’Alchimie. Si vous voulez annihiler le désir, alors vous devez transmuter: Le désir sexuel est transmuté en volonté, et la volonté est feu. Le désir d’accumulation (avidité) se transmute en altruisme. La colère, en d’autres termes, le désir frustré, se transmute en douceur. L’envie, qui est aussi le désir frustré, se transmute en bonheur pour la bonne fortune de notre voisin. Tous les mots du désir peuvent être transmutés en mots de sagesse, etc. Analyser tous les défauts humains et vous verrez qu’ils ont tous leur fondement dans le désir. Donc, vous devez transmuter le désir avec l’Alchimie. Ainsi, ceci est la voie pour annihiler le désir. Celui qui annihile le désir dissout le « Moi. » Celui qui dissout le « Moi » est sauvé de l’abîme et retourne vers son propre étoile intérieure, qui lui a toujours souri. C’est seulement avec la Sainte Alchimie que nous pouvons dissoudre le « Moi ». La base fondamentale de l’Alchimie est l’Arcane AZF. Les Anges, les Archanges, les Séraphins, les Puissances, les Trônes, etc., sont exactement le résultat des énormes révolutions intérieures. Nous avons déjà passé à travers l’involution (descente de l’Esprit dans la matière). Nous avons également souffert horriblement dans l’évolution (processus de complication de l’énergie). Maintenant, une révolution complète (dissolution du “Moi”) est urgente. C’est seulement sur la base des révolutions intérieures que nous pouvons revenir, peu à peu, à notre propre atome super-divin. Ainsi, voici comment nous passons à travers les états angéliques, archangéliques, séraphiques et logoïques, etc., jusqu’à ce que notre rayon devient finalement fusionné avec sa propre heureuse brillante étoile (l’Ain Soph). L’abîme est terriblement douloureux. L’antithèse horrible de l’Ain Soph est (Klipoth) l’abîme. » – Samaël Aun Weor

moses_and_aaron_with_the_ten_commandments_1674

Quand Moïse était en train de donner toute cette doctrine aux gens de cette époque et les guider, il dit:

« Mais il arrivera, si tu n’écoutes pas la voix de ton יהוה אלהים, et n’obéis point à tous ses commandements et ses lois que je te prescris aujourd’hui; voici toutes ces malédictions viendront sur toi, et t’atteindront: (À travers le karma) יהוה enverra pour pluie à ton pays de la poussière et de la poudre; il en descendra du ciel sur toi jusqu’à ce que tu sois détruit (en Klipoth, qui est la seconde mort). (Dans le shéol) יהוה te fera battre par tes ennemis (tes egos) tes ennemis [internes]: (oui, à travers la seconde mort) tu sortiras contre eux par un seul chemin, et tu t’enfuiras devant eux par sept chemins (pécheurs) devant eux; tu seras dispersé (לזועה le za`avah) en avant et en arrière en Malkuth, la terre « – Deutéronome 28:. 15, 24, 25

Nous avons écrit (לזועה le za`avah) qui est le mot Hébreu pour “dispersion”, et qui est traduit par “diaspora”. Cela signifie que la diaspora (dispersion) continuera si nous ne faisons pas le travail (que nous avons à faire), le travail que nous enseignons à travers les différentes conférences. Sinon, nous descendrons là-bas dans les infradimensions de la nature, où la nature prendra soin de nous, afin de nettoyer notre âme avec la douleur comme il y est écrit dans cette citation.

Il y a toujours deux chemins: le chemin de l’Arbre de Vie et le chemin de l’Arbre de la mort, Klipoth; qui est la seconde mort. Le Maître Samaël a écrit plus de 70 livres pour nous guider dans l’Exode. Mais nous devons comprendre que Samaël est le Logos de Mars. Il est ce Logos qui contrôle Geburah (Neshamah). Et nous devons recevoir sa force dans les différents niveaux. La Première Chambre est la chambre dans laquelle nous recevons sa doctrine publique. La Seconde Chambre est l’endroit où nous recevons l’énergie de son Logos à travers l’Eucharistie; parce qu’il est un Logos. Et la Troisième Chambre est précisément un guide pour ceux qui annihilent l’ego, ceux qui veulent atteindre ce niveau après être entrés dans la Seconde Sélection. En étudiant les livres du Maître Samaël nous trouverons comment symboliquement, il nous enseigne toujours; comment sortir de l’esclavage vers notre propre liberté (spirituellement parlant). Ne tombez pas dans l’erreur d’interpréter la doctrine physiquement, mais psychologiquement. Je peux dire plus au sujet de l’Exode mais il nous était indiqué que cela est suffisant. Les gens ont besoin d’apprendre plus par eux-mêmes pour être sélectionnés. Au moins, avec cette conférence nous sommes sélectionnés dans la Première Chambre, si nous continuons, nous devons faire tout le travail de la Genèse pour entrer dans la Seconde Sélection, qui est l’Exode.

« Maintenant, le séjour des enfants d’ ישראל Israël, qui habitaient Mitzrahim מצרים, quatre cent trente ans. Et il arriva à la fin de quatre cent trente ans, même personnellement, en ce jour, il arriva que – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah sortirent de (Malkuth) la terre de Mitzrahimמצרים . » – Exode 12: 40, 41

Ainsi – יהוה צבאות Iod-Havah Tzabaoth – toutes les armées de Jehovah, les archétypes d’Israël a quitté l’Egypte à l’âge de 430 ans et cecii est ésotériquement les 4 Initiations des Mystères Majeurs et la trentième vertèbre du Corps Causal, le corps de la bonne volonté.

« Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez; Vous trouverez un enfant enveloppé et couché dans une mangeoire. Et soudain il y eut avec l’ange (יהוה צבאות Jehovah Tzabaoth) une multitude de l’armée céleste, louant Dieu, et disant: Gloire à Dieu au plus haut, et sur la terre paix aux hommes de bonne volonté.” – Luc 2: 12-14

« Maintenant est venu le dernier âge de la prophétie de Cumes: le grand cycle de périodes est né de nouveau. Maintenant retourne la Pucelle, retourne le règne de Saturne: maintenant du haut du ciel une nouvelle génération descend. Pourtant fais-tu à la naissance de ce garçon, en qui la race de fer (Kali Yuga) doit commencer à cesser, et celle de l’or (Satya Yuga) s’élever sur le monde entier, sainte Lucina, soit gracieuse, maintenant ton propre Apollo règne. » – Maro Publius Vergilius

 

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Exodus

Alpha et Omega

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

Expliquons alchimiquement ce qu’a dit le Christ Cosmique dans l’Apocalypse chapitre 1 verset 8:

    “Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui sera, le Tout-Puissant [Shaddai en Hébreu].” – Apocalypse 1: 8

En observant le Pentagramme, nous découvrons qu’il a, imprimé au milieu, deux mystérieuses lettres Grecques mentionnées dans la précédente citation.

pentagram-800
Nous trouvons aussi dans ce mystérieux symbole des mots spécifiques écrits avec les lettres des trois alphabets Chrétiens originaux, qui synthétisent ce qui est écrit dans l’évangile de Jean:

    “Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Le même était au commencement avec Dieu Toutes choses ont été faites par lui,… Et sans lui rien de ce qui a été fait n’a été fait.” – Jean 1: 1-3

Sur les bras et les jambes du Pentagramme nous trouvons des mots Hébreux qui cachent des significations alchimiques de ce qui est écrit dans les livres de Moïse. Les premiers livres de la Bible ont été écrits originalement en Hébreu. Ainsi, pour comprendre la signification de ce qui est écrit dans l’Ancien Testament, nous devons apprendre les lettres Hébraïques.

Aleph et Tav sont les premières et dernières lettres de l’alphabet Hébreu. La première lettre de l’alphabet Grec est Alpha, et est écrit sur le Pentagramme au niveau de sa gorge. La dernière lettre de l’alphabet Grec est Omega, qui est sur le Pentagramme au niveau de ses organes sexuels, et cela se réfère alchimiquement à quelque chose de très importante, étant donné que le Christ Cosmique a dit: “Je suis l’Alpha et l’Omega,” l’Archeus [le premier principe vital ou force] et Telos [la fin ou l’objectif de la vie].

Le mot “Tetragrammaton” est écrit autour du pentagramme avec les lettres de l’alphabet Latin.

L’alphabet Hébreu est étudié par de nombreux kabbalistes dans cette époque. Les alphabets Grec et Latin sont actuellement utilisés par de nombreux pays occidentaux. L’Hébreu, le Latin et le Grec sont des langues utilisées dans la Liturgie ésotérique Gnostique.

Rappelez-vous qu’il est écrit:

    “Et Pilate a écrit un titre, et l’a mis sur la croix. Et l’écriture était, [INRI] Jésus de Nazareth, le Roi des Juifs. Ce titre a été lu par beaucoup de Juifs: Car le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: et il était écrit en Hébreu, en Grec et en Latin”. – Jean 19: 19, 20

C’est la raison pour laquelle les mots kabbalistiques sur le Pentagramme sont écrits en lettres Hébraïques, Grecques et Latines pour indiquer que le pentagramme représente le Logos ou Verbe de Dieu.

L’Ancien Testament était écrit en Hébreu, et les quatre évangiles du Nouveau Testament en Grec. Ces écrits ésotériques étaient traduits en Latin, c’est comme ça que le corps principal de la Bible fut formé. Maintenant, Samaël Aun Weor est en train de délivrer le Cinquième Évangile à travers tous ses livres qu’il a écrit en Amérique Latine et qui sont en cours de traduction dans de nombreuses langues. Le Cinquième Évangile est le noyau des quatre évangiles; la Cinquième Évangile montre la lumière cachée dans les quatre évangiles; la Cinquième Évangile clarifie et explique les quatre évangiles.

Dans le Pentagramme, les quatre Évangiles sont représentés par les quatre éléments, à savoir:

  • air – la baguette – Jean
  • feu – l’épée – Marc
  • eau – la coupe – Matthieu
  • terre – l’hexagramme ou étoile de Bethléem – Luc

    “L’étoile de Bethléem est le Sceau de Salomon. Les six pointes de l’étoile sont masculines. Les six angles obtus extérieurs qui existent entre les pointes sont féminins. En synthèse, cette étoile a douze rayons: six masculins et six féminins… Ce sont les douze sels fondamentaux, qui sont régis par les douze signes du zodiaque.” – Samaël Aun Weor

yasmDans la Kabbale ces quatre éléments sont représentés par les trois lettres mères de l’Hébreu : Aleph, Shin et Mem, qui représentent respectivement l’air, le feu et l’eau. Le sel ou l’élément terre en tant que Shakti potentiel à l’intérieur de chacun des trois est la lettre Hébraïque Yod, qui représente la dixième Sephirah, Malkuth.

    “Le Sel est la substance de toutes choses, et le principe fixe de tout ce qui existe. Le Sel travaille sur le Soufre [lettre Shin] et le Mercure [lettre Mem]. Ainsi, le Soufre et le Mercure font le Sel volatile [lettre Aleph], tout comme ils le sont. Le Sel les épaissit et en retour les rend fixes.
    “Quand sel est dissous dans une liqueur appropriée, alors il dissout les choses solides et leur donne de la consistance. Le Sel donne une forme de perfection à l’Enfant d’Or de l’Alchimie Sexuelle.” – Traité d’Alchimie Sexuelle par Samaël Aun Weor

La plupart des mantras prononcés dans la Liturgie Gnostique vient de l’Hébreu, du Grec et du Latin. Ces trois langues dérivent du Watan, qui était la langue parlée dans l’Atlantide.
Dans le Pentagramme, la Cinquième Évangile est représentée par les deux serpents du Caducée de Mercure ou Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui est entre l’Alpha et l’Omega. Voilà pourquoi le Pentagramme en tant que symbole est très puissant.

En synthèse, le pentagramme est le symbole du Logos, qui signifie “Verbe » en Grec. “Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. » Jean 1: 1
Le Verbe est le Logos, voilà pourquoi lorsque nous nous référons au Seigneur Christ, nous disons “Logos”, comme nous l’avons indiqué dans des conférences précédentes, le Theomertmalogos, un mot qui signifie “Verbe Causal de Dieu. » Pour comprendre le Logos ou les mots écrits, nous devons étudier les alphabets, dont les lettres sont des symboles simples qui forment des mots que nous lisons quand nous les apprenons. En ce moment, nous lisons ces mots écrits avec des symboles Latins ou des lettres relatives aux sons ou langues que nous parlons. De même, pour comprendre les lettres ou des symboles et des sons qui sont prononcés dans les paroles de l’Ancien et du Nouveau Testament dans la Bible, nous devons apprendre les alphabets Grec et Hébreux. Donc, quand nous lisons les symboles ou les lettres de l’alphabet de ces langues, nous comprenons alors ce qui y est écrit.

Mais, ces symboles ou lettres ne doivent pas être lues superficiellement comme lorsque nous lisons le journal, parce que chaque lettre a une signification derrière sa forme. Voilà pourquoi nous insistons que nous devons apprendre et étudier l’alphabet kabbalistique Hébreu, qui est formé par 22 lettres, car celles-ci se rapportent aux 22 Arcanes du Tarot. Ainsi, lorsque nous lisons la Bible en langue Hébraïque et comprennons ce que signifie chaque lettre, nous pouvons voir alors l’esprit qui vivifie ces mots kabbalistiques et trouver ainsi la signification profonde du Verbe ou Logos.

Voilà pourquoi le Christ Cosmique en tant que Logos a dit: « Je suis l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin » de n’importe quel alphabet, parce que le Christ est “Le Verbe” ou “Ha-Dabar” comme il est dit en Hébreu .

    בְּרֵאשִׁית הָיָה הַדָּבָר וְהַדָּבָר הָיָה אֶת-הָאֱלֹהִים וְהוּא הַדָּבָר הָיָה אֱלֹהִים:
    « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. » Jean 1: 1

Lorsque le Christ Cosmique dit: “Je suis l’Alpha et l’Omega”, il embrasse tout l’univers, parce que, pour communiquer entre eux n’importe quelle humanité sur n’importe quelle planète utilise des mots, une langue, et pour écrire leur langue, ils doivent utiliser un alphabet, des symboles ou des lettres, des caractères qu’ils apprennent selon leur idiosyncrasie. Ici, sur la Terre, nous avons le Sanskrit, le Chinois, le Coréen, le Japonais, et d’autres alphabets très complexes, ainsi que les Runes qui sont aussi très difficile à apprendre et à lire, car leurs formes cachent beaucoup de choses.

Lisons le livre de la Genèse en relation avec “Azoth” ou A et Z, Alpha et Omega, et Aleph et Tav, qui se rapportent à ce que nous avons à expliquer en relation avec le commencement et la fin de notre travail alchimique, qui est le principal sujet de cette conférence: l’Alpha et Omega dans le Macrocosme et le Microcosme. Lisons le premier verset de la Genèse dans la Bible:

    בראשיתבראאלהיםאתהשמיםואתהארץ
    “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.”

Même si la première phrase est généralement traduite de cette façon, elle peut être kabbalistiquement comprise dans tant d’autres façons, comme nous l’avons déjà enseigné dans de nombreuses conférences. Donc, voici ici un autre sens différent du même paragraphe en observant ses lettres d’une manière différente. Il est écrit:

    ואיבה אשית בינך ובין האשה
    “Et inimitié Je suis en train de mettre [אשית] entre toi et la femme.” –  Genèse 3: 15

Notez que mot “mettre”, commence avec Aleph et se termine par Tav .
Pour revenir à la première phrase de la Genèse, elle peut aussi être lu comme:

    בר אשית בר אאלהים אתה שמים ואתה ארץ
    Le Fils, Je suis en train de mettre, Fils de Ælohim, toi cieux et toi terre.

  • Le Fils, je mettrai – בר אשית
  • Fils de Ælohim – בר אאלהים
  • toi cieux – אתה שמים
  • et toi terre – ואתה ארץ

Le “Fils” [Bar בר en Araméen] symbole du tétragrammaton [ר Reish 200 + ב Beth 2 = 4] est un synonyme de “Tu” [Atah אתה en Hébreu ], qui est la cristallisation de la lumière ou feu du Logos, l’émanation première de l’Absolu Solaire. Le feu et la lumière sont deux phénomènes d’une même chose, le Logos. Le “Fils” n’est pas une personne mais le feu ou la lumière qui donne origine à ‘Atah’ l’univers ou des cieux et des terres.

L’univers est représenté par le mot Hébreu [Atah אתה], qui contient Aleph et Tav, le commencement et la fin de l’alphabet Hébreu, plus la lettre Hei qui représente l’Ain Soph ou מקום Maqom. Atah אתה est l’univers placé par מקום Maqom, l’Espace Abstrait Absolu.
Qui est Ælohim? Ælohim est la Seité que nous trouvons dans l’Espace Abstrait Absolu. Ne confondez pas Ælohim avec Elohim.

Elohim se réfère à cet aspect de la divinité depuis la Sephirah Kether jusqu’à Malkuth, et qui forme les dix Sephiroth.

tree-of-life-elohim

Ælohim est au-delà de l’univers ou les dix Sephiroth, il est une Seité abstraite, il est מקום Maqom, l’espace qui n’a pas de forme. La Kabbale décrit מקום Maqom comme le divin inconnaissable. L’espace qui en Kabbale Hébraïque est nommé מקום Maqom est nommé dans la langue Nahuatl l’Omeyocan, où l’on trouve seulement le vent et l’obscurité. Dans la Kabbale nous représentons les trois aspects de מקום Maqom, l’Espace Abstrait Absolu, avec trois noms; la lettre Alpha ou “A” ou Aleph, est la lettre avec laquelle nous écrivons le commencement des mots qui décrivent la vacuité de ces trois aspects d’un tel espace ou Seité, à savoir:

  • אין Ain – Néant
  • אין סוף Ain Soph – Illimité
  • אור אין סוף Ain Soph Aur – Lumière Illimitée

La cristallisation de מקום Maqom, l’espace, est Atah אתה qui en Kabbale Hébraïque représente l’univers. Atah אתה est écrit avec trois lettres, Aleph, Tav et Hei, qui ont la valeur de 1, 400 et 5, respectivement. Lorsque nous faisons l’addition de ces valeurs nous obtenons 10. Le nombre 10 représente les dix Sephiroth, et dans l’alphabet Latin 10 représente les lettres “IO” l’Androgyne divin.

Ainsi, “toi cieux et toi terre” אתה שמים ואתה ארץ signifie l’androgyne dans les 10 Sephiroth des cieux et de la terre, représenté par les Quatre Mondes de la Kabbale: Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah.

four-worlds-of-kabbalah

Ve-Atah-Aretz, “Et toi terre” ואתה ארץ représente aussi notre physicalité, parce que dans la Kabbale alchimique notre corps physique, la Sephirah Malkuth, est appelée  terre, sol et champ, Mitzrahim, Égypte, etc.

Ainsi, physiquement, nous avons tous les dix Sephiroth, mais en potentialité pas en activité. Car le plan de מקום Maqom, l’Espace Abstrait Absolu, c’est de fabriquer Adam, l’Être Humain, l’Être est Dieu; ainsi, là où est l’Être, là est Dieu. Les Êtres Humains ne peuvent pas connaître leur Être sans connaître Dieu, ni connaître Dieu sans connaître leur Être. C’est le Microcosme, à l’image et la ressemblance du Macrocosme. L’univers est formé par la somme totale de tous les êtres humains, qui est la somme totale de tous les Elohim.

Ainsi, la réalisation de chacun de ces dix Sephiroth qui personnifient l’univers en nous dépend de la transformation de notre volonté physique et la faire une avec la volonté de notre propre Être, notre Dieu, sur notre terre ou physicalité, comme cela se fait dans Le Paradis. Donc, si nous voulons la faire, ce sera fait, et si nous ne voulons pas la faire, elle ne sera pas fait. Donc, tout dépend de la façon dont nous utilisons notre volonté. Rappelez-vous la phrase qui était écrit sur le seuil du temple de Delphes:

    “Connais-toi toi-même, et tu ne connaîtras l’univers et ses dieux.”

Donc, si vous vous connaissez vous-même, en d’autres termes, si vous connaissez toutes les parties de vous-même, qui est, tous les archétypes en vous, Atah אתה, les dix Sephiroth dans votre physicalité, et si vous les développez, vous entrez dans les autres sphères du ciel; c’est d’être né de nouveau, comme le Christ Cosmique a déclaré dans les évangiles.

Ainsi, comme בר-אש-ית Bar Aesh le Fils du Feu, l’émanation première de l’Absolu Solaire ou מקום Maqom a créé l’univers en fécondant IT, les eaux de l’espace, de même le Fils du Feu doit créer les corps solaires de l’être humain en fécondant IT, nos eaux, à travers les procédures que nous avons déjà expliqué dans de nombreuses conférences.

    “Les eaux du Chaos sont dans nos glandes sexuelles. Ces eaux sont le semen. Si Dieu doit féconder les eaux pour créer l’univers, alors nous devons faire la même chose en nous-mêmes. Ces eaux sont le semen de nos organes sexuels.” – Traité d’Alchimie Sexuelle par Samaël Aun Weor

Il est également nécessaire d’apprendre les noms Logoïques des Dix Sephiroth dans le monde de Atziluth pour mieux appréhender l’Ancien et le Nouveau Testament dans la Bible. La première émanation de l’Espace Abstrait Absolu est Eheieh.

    “Et Moïse dit à Dieu: Voici, quand je viens vers les enfants d’Israël, et que je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous; et qu’ils me disent: Quel est son nom? Que leur dirai-je?
    “Et Dieu dit à Moïse: אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh: et il dit: Ainsi tu répondras aux enfants d’Israël, אהיה Eheieh m’a envoyé vers vous.” – Exode 3: 13, 14

  1. Kether – Eheieh – Il est
  2. Chokmah – Yod-Havah – Être
  3. Binah – Yod-Havah Elohim – Être des Elohim
  4. Chesed – El – Dieu
  5. Geburah – Elohim Gibor – La Puissance des Elohim
  6. Tiphereth – Eloah Va Daath – Déesse et Connaissance
  7. Netzach – Yod-Havah Zabaoth – L’Armée des Être
  8. Hod – Elohim Zabaoth – L’Armée des Elohim
  9. Yesod – Shaddai El Chai – Le Tout-Puissant Dieu Vivant
  10. Malkuth – Adonaï – Le Seigneur

Tous ces noms archétypiques sont écrits dans la Bible, nous devons donc connaître leurs significations et Sephiroth correspondants pour comprendre la signification kabbalistique de ce que nous lisons. Yod-Havah Zabaoth par exemple se rapporte au monde du mental, qui est Netzach. Donc, en connaissant l’archétype de Netzach nous connaissons quels paragraphes de la Bible abordent le mental.

En synthèse, nous devons étudier la Bible mais pas comme lorsqu’on lit le journal, parce que la Bible est un livre alchimique kabbalistique et ne peut être comprise que si nous connaissons la Kabbale et l’Alchimie. Pour commencer, nous devons apprendre l’alphabet Hébreu.

Le Logos, le Verbe, ce que nous appelons Dieu, est son, vibration, énergie et n’est pas une personne; le Logos en tant qu’intelligence est la lumière qui n’a pas besoin forme pour être, mais pour que la lumière prenne forme elle le fait à travers l’aide de la matière. Dieu, le Logos est Feu, un feu dévorant. La Lumière est Feu, est énergie qui devient matière. La Matière en tant que substance est le IT de בר-אש-ית Bar-Eash-It, le sel alchimique ou la lettre Yod qui à travers la croix ou la lettre Tav devient l’univers ou comme l’indique la Genèse “les cieux et la terre. » Ainsi, la lumière et la matière ou l’énergie et la matière, émergent de מקום Maqom, l’Espace Abstrait Absolu.

    “Vous êtes le sel [ou Yod] de [Malkuth] la terre: mais si le sel perd sa saveur [qui est, si vous forniquez], avec quoi elle sera salée? elle est bon à rien, sauf à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière [mieux dit, dans le Yod se trouve le Christ, la lumière] du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. On n’allume pas une bougie, et la mettre sous le boisseau, mais sur un chandelier; et elle donne la lumière à tous ceux qui sont dans la maison. . Que votre lumière brille devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.” – Matthieu 5: 13-16

Voilà pourquoi il est écrit:

    “Une voix [le Logos] crie [appelant] – dans un désert [dans le mot במדבר Bmidbar] – Préparez la voie de Yod-Havah, applanissez dans un désert une route pour notre Dieu.” – Esaïe 40: 3

C’est ainsi que la précédente citation est lu dans la Kabbale Gnostique. Le Logos est appelé par la voix des prophètes. Le Verbe est en gestation dans la gorge de tous les initiés qui marchaient sur le droit chemin.

    “La gorge est un utérus où le Verbe est en gestation, la gorge est l’organe sexuel des Dieux.” – Kundalini Yoga par Samaël Aun Weor
    “Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.” – Jean 1: 1

Les mantras sont des mots puissants qui attirent le Logos, la vibration, le feu, la lumière du monde, pour transformer notre nature psychosomatique. C’est ainsi que le Logos ou la Lumière Solaire prépare le chemin du Seigneur. Il est nécessaire pour l’esprit d’Elijah, Elie, Elias ήλιaς, ήλιος Helios, la lumière solaire de développer à travers l’alchimie notre Jean Baptiste Intérieur avant l’avènement du Christ. Voilà pourquoi il est écrit:

    “Voici, je vous enverrai [Helios, le soleil] Elijah [אליהו Eliao en Hébreu] , le prophète, avant la venue du [יום יהוה הגדול והנורא] grand et brûlant jour de Yod-Havah.” – Malachie 4: 5

Et qui est Elijah (Elie)? Pour répondre à cela, nous avons cette belle photo d’Elie ou Elias ήλιaς, ήλιος Helios monté sur un char de feu tiré par des chevaux de feu; cela nous rappelle l’Apollon Grec chevauchant ses chevaux qui tirent son char de feu et le char du Surya Hindou, ou dieu soleil; les sept chevaux attelés au char du dieu soleil sont nommés Gayatri, Brhati, Usnik, Jagati, Tristup, Anustup et Pankti. Ces noms de divers mètres védiques désignent les sept chevaux qui portent le char du dieu soleil ou le soleil autour de la terre, qui est un symbole très profond.

elijahandthechairotoffire

La Bible déclare:

    “Lorsqu’ils eurent passé, Élie dit à Élisée: Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Élisée répondit: Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit! Élie dit: Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi; sinon, cela n’arrivera pas. Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon. Élisée regardait et criait: Mon père! mon père! Char d’Israël et sa cavalerie! Et il ne le vit plus…” – 2 Rois 2: 9-12

Car, le nom original d’Elijah, Élie, Elias, Elios [le soleil en Grec] est אליהו Eliao en Hébreu, expliquons kabbalistiquement et alchimiquement sa signification.

    אל-יהו
    El-IAO

elijah

El אל signifie Dieu, notre propre esprit individuel particulier, et est le nom divin donné à Chesed dans le monde de Atziluth, le monde des archétypes. Nous avons tous notre propre El, qui est ce que nous appelons la Monade, l’unité à l’intérieur.

N’importe quelle Monade a trois atomes divins à l’intérieur. Ces atomes se rapportent aux Lois du Triamatzicamno, la loi de la création. Grâce à eux, nous pouvons créer notre propre Jean-Baptiste particulier à l’intérieur, si nous savons comment. Ces atomes sont nommés dans la Kabbale: Kether, Chokmah et Binah, et dans le Christianisme, Père, Fils et Saint-Esprit. Dans la Gnose ils sont le Premier Logos, le Deuxième Logos et le Troisième Logos, et ils sont représentés par les trois lettres du Saint Nom de Dieu: Yod, Hei et Vav. Le Saint Nom de Dieu a trois lettres, mais car la seconde est répétée en tant que quatrième, on dit que le nom de Dieu est formé par quatre lettres, à savoir, Yod, Hei, Vav, Hei ou le tetragrammaton, que les traducteurs de la Bible ont traduit par Jehovah. Le second Hei dans Yod, Hei, Vav, Hei représente l’Ain Soph ou l’Espace Abstrait.

Elijah ou Eliao est écrit אל-יהו, cela signifie “Dieu IAO.

EL se réfère à notre propre Monade particulière, et IAO aux trois atomes divins qui relient notre Monade à son Rayon Logoïque.

Elijah, le prophète est un Aeon, un Maître du jour qui représente notre Monade. Pour incarner Elijah, notre propre Esprit particulier ou Chesed, nous devons créer Johannes le Baptiste à l’intérieur. Cela se fait à travers l’Alchimie Sexuelle.

    Les mots: “Et les oiseaux qui doivent voler au-dessus de la terre » font allusion à Elijah [El אל – Chesed, l’Esprit et יהו – IAO, le Logos], qui est présent chaque fois que le rite de la circoncision [mieux dit: le rite de Magie Sexuelle] est effectué, quand un trône ou un siège est formé [dans notre système nerveux central] et mis spécialement pour Elie [la Monade et le Logos] en prononçant les mots: “C’est le trône de EL IIIIIIIIIAAAAAAOOO. Si cela est négligé [qui est, s’il y a l’orgasme], il ne se présente pas. – Zohar

La circoncision ou l’ablation chirurgicale du prépuce du pénis humain est sans valeur si le circoncis ne pratique pas le rite de Magie Sexuelle avec sa femme, qui est, s’il ne supprime pas l’orgasme bestial de l’acte sexuel. Moïse a écrit:

    “Et si le semen d’un homme sort de lui pendant la copulation, alors il lavera tout son corps dans l’eau, et sera impur jusqu’au soir…. Si une femme a couché avec un tel homme, ils se laveront l’un et l’autre, et seront impurs jusqu’au soir.” – Lévitique 15:. 16, 18  

C’est en évitant l’orgasme bestial que El-IAO est présent pendant le rite de Magie Sexuelle. Voici comment El-IAO développe les corps solaires au sein d’un Alchimiste. Lorsque l’Alchimiste élève la Kundalini en tant que feu et lumière dans les Sephiroth Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed, il a alors développé IEOUAMS, Iohannes le Baptiste à l’intérieur, par conséquent, il a le droit d’incarner son propre Elijah personnel particulier ou Monade.

Elijah est un archétype que nous devons développer en nous. Par conséquent, si nous voulons cet avènement de notre propre Jésus-Christ personnel particulier, la lumière du monde, nous avons d’abord besoin de l’avènement d’Elijah. Donc, d’abord Elijah (Élie) et ensuite Jésus-Christ, voilà comment le Grand Œuvre est alchimiquement fait, parce que les fornicateurs sont “informes et vides, c’est la raison pour laquelle il est écrit.

    “La terre était informe et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme: et [Chesed] l’Esprit de Dieu [EL-IAO] planait [dans le système nerveux central] sur la surface des eaux [créatives sexuelles]. Et Dieu dit: Que la lumière soit: et la lumière fut.” – Genèse 1: 2-3.

Quand le prêtre et la prêtresse savent comment contrôler leurs eaux sexuelles pendant le rite de Magie Sexuelle, ils développent le véritable être humain à l’intérieur, qui est Johannes Baptiste. Voilà pourquoi il est écrit:

    “Et il ira devant lui dans l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes; pour rendre prêt un peuple préparé pour le Seigneur.” – Luc 1: 17

Le nom Grec Johannes cache les sept voyelles ésotériques IEOUAMS qui symbolisent les sept Sephiroth inférieurs ou sept corps de l’être humain véritable. Voilà pourquoi l’Apôtre Johannes indique qu’au commencement était le Verbe, et c’est la raison pour laquelle dans la crucifixion, il est en Yesod, la fondation, le pied de la croix; De même c’est pourquoi Johannes Baptiste baptise le Verbe, le Seigneur dans Yesod ou le fleuve du Jourdain, de même, voilà pourquoi dans le livre de l’Apocalypse Johannes contemple l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, le Seigneur, qui est, qui était, et qui sera, le Tout-Puissant [Shaddai dans Yesod].

    יוחנן Ἰωάννης
    Johanan, Joannes, Jean

Notez que le nom de Jean, le Johanan Hébreu, ainsi que le nom Grecs de Joannes ont la lettre N, qui en Araméen est Nun, qui signifie “poisson”. Johanan et Joannes ont deux Nun, ceux-ci représentent les deux poissons des Poissons, la spermatozoïde et l’ovule, les forces masculine et feminine des eaux créatives du baptême. Les trois lignes de la lettre Nun représentent les trois forces créatrices primaires dans la nature et dans le cosmos, trois forces en une seule, comme suit: Lorsque la lettre Yod י est allongée, elle devient la lettre Vav ו, qui , lorsqu’elle est pliée au fond est transformée en Nun נ. Ainsi, les trois forces primaires sont une dans la lettre N ou Nun, qui en Araméen signifie “poisson”, la graine ou le spermatozoïde, le sel de la terre. Rappelez-vous:

    “Il est certain que l’Ens Seminis et son Hydrogène SI-12 particulier est graine et fruits à la fois.
    “Dans l’organisme humain, la nourriture passive sur l’assiette passe à travers de nombreuses transformations, améliorations et changements subtils, qui sont traitées au sein de l’échelle musicale DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI.
    “La transformation de la nourriture passive de l’assiette commence avec la note DO, le chyme résultant de la première étape de la transformation suit avec la note RE, la nourriture très raffinée qui passe osmotiquement dans le fluide sanguin se poursuit avec la note MI, etc. , successivement, d’autres processus suivent, jusqu’à ce que le meilleur élément de l’organisme tout entier devient élaboré: qui est, le merveilleux élixir, la liqueur séminale, avec son hydrogène 12 dans la note SI.
    “L’hydrogène sexuel SI-12 se trouve dans le semen; cet hydrogène est le pouvoir créateur du Troisième Logos.
    “La première octave musicale, DO-RE-MI-FA-SOL-LA-SI, correspond exactement à la fabrication de l’hydrogène sexuel SI-12 dans [les glandes sexuelles de] l’organisme humain.”

C’est ainsi que le feu, le Christ, la lumière du monde devient chair, poissons, graines, semen, Josué, le fils de Nun. C’est ainsi que le feu du Logos Solaire descend dans la matière et devient l’hydrogène sexuel SI-12 dans les glandes sexuelles de l’organisme humain. Voilà pourquoi il est écrit:

    “Et après la mort de Moïse, serviteur de יהוה Yod-Havah il arriva que Yod-Havah parla à Josué le fils de Nun disant: Moïse, mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce ‘Jordain.’ – Josué 1: 1

Voilà, c’est ainsi que Yeshuah descend au Jourdain vers Johannes; voilà pourquoi il est aussi écrit:

    “Alors Jésus [Yeshuah, fils de Nun] vient de Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean a essayé de l’empêcher, en disant, j’ai besoin d’être baptisé par toi, et tu vient à moi? Et Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant: Car ainsi nous accomplissons tout ce qui est justice” – Matthieu 3: 13-15

DO-RE-MI-FA-SOL-LA-SI concerne également les sept serpents de feu et les sept serpents de lumière dont nous avons besoin de développer à travers les sept Sephiroth inférieur, en pratiquant le rite de l’Alchimie Sexuelle dans Yesod ou rivière Jordain. Celui qui le fait est EL-IIIIIAAAAOOOO. DO-RE-MI-FA-SOL-LA-SI concerne les sept jours de la Genèse.

Voilà pourquoi il est nécessaire pour Elijah de s’incarner dans les corps solaires de Jean-Baptiste, pour préparer la voie de Yeshuah. Jean-Baptiste a existé, mais à travers sa vie, il a représenté notre propre Jean-Baptiste individuel particulier, qui est un archétype à l’intérieur de chacun de nous que nous devons développer.

Ainsi, Jean-Baptiste représente tout initié qui travaille avec Elijah, Elias ήλιaς, ήλιος Helios, la force solaire. C’est ainsi que la jonction d’Elijah et de Jean-Baptiste est alchimiquement et kabbalistiquement expliquée. Ainsi, le Logos, le Verbe, la Lumière Solaire travaille à travers les eaux créatrices Sexuelles à travers différents octaves.

Helios ήλιος, la lumière solaire, le rayonnement solaire, l’énergie électromagnétique rayonnante du soleil, pénètre dans tous les règnes de la nature. Cette énergie rayonnante est nécessaire pour le métabolisme des organismes vivants. La vie ne peut pas exister sans Helios ήλιος; nous absorbons la lumière solaire à travers nos sens psychosomatiques, et à travers tout ce que nous mangeons et respirons, et au moyen de notre métabolisme, elle est transformée en semen. Dans l’Alchimie Gnostique, nous appelons semen la graine, le Yod ou shakti sexuel, le potentiel créatif que ce soit dans l’organisme masculin ou féminin.

Ainsi n’importe quelle graine ou semen contient la lumière solaire; dans n’importe quelle graine est contenue l’énergie créatrice la plus précieuse de Dieu. Ainsi, grâce à la lumière solaire dans la graine, semen, la vie peuvent être multipliées dans n’importe quel règne de la nature.

À travers l’acte sexuel la graine humaine crée et multiplie la vie physique, de même à travers l’Alchimie Sexuelle, la graine humaine peut alchimiquement créer et multiplier la vie spirituelle. Oui, c’est à travers l’Alchimie Sexuelle que Helios ήλιος, la lumière solaire, crée notre propre Jean-Baptiste personnel particulier. Ainsi, pendant le rite d’ Alchimie Sexuelle pratiqué entre mari et femme, nous apprenons à libérer Helios ήλιος, la lumière solaire, ou le shakti potentiel solaire masculin-feminin enfermé dans le spermatozoïde et l’ovule représenté par les deux poissons du signe des Poissons, le symbole du Christianisme primitif.

Helios ήλιος, la lumière solaire, crée le véhicule, le véhicule solaire, pour que le Verbe, le Seigneur, puisse entrer en nous. Le Seigneur est le Logos, l’émanation première de l’Absolu Solaire. Si nous ne créons pas les corps solaires, il est impossible pour le Verbe d’entrer, parce que le Seigneur est un feu dévorant. Quand Jésus a reçu le Verbe dans le Jourdain, il avait déjà ses sept Sephiroth inférieurs Christifiés, solaires. Si le Seigneur descendrait en nous sans que nous ayons les véhicules solaires, le Seigneur nous brûlerait vivant, parce qu’il est le feu solaire. Les êtres humains communs et ordinaires peuvent seulement croire au Seigneur, car le Logos ne peut pas demeurer en tant que feu à l’intérieur d’eux.

Les humanoïdes ont seulement la lumière solaire en tant que substance sexuelle à l’intérieur d’eux pour qu’ils puissent créer leurs corps solaires. Mais, si nous perdons le semen ou substance sexuelle solaire, avec quoi allons-nous créer ces véhicules solaires du véritable être humain? Le Verbe ne peut devenir chair pour nous rendre Enfants de Elohim que lorsque le véritable être humain solaire est créé à l’image de Elohim à travers la croix alchimique. Voilà pourquoi il est écrit:

    “Et vers la neuvième heure Yeshuah cria d’une voix forte, en disant: Eli, Eli, lama sabachthani? Autrement dit, [Eli, Eli] mon Dieu, mon Dieu, pourquoim’as-tu abandonné? [Il est clair que, chaque initié se sent vraiment abandonné avant d’atteindre la résurrection].
    “Certains de ceux qui étaient là, quand ils l’ont entendu, dirent: Cet homme appelle Elie [Helias, Eliu, Elias, Helios – Soleil Christ, le Logos Intime. Il est notre aspiration suprême].” – Samaël Aun Weor

Alchimiquement et kabbalistiquement Eli, Eli, lama sabachthani signifie: Maintenant, au moyen de la croix Je, l’âme humaine, me plonge dans le crépuscule de la neuvième sphère, qui est la lumière qui précède l’aube du Soleil Christ, qui est l’Intime Logos, Yod-Havah, l’Essence ou l’Être du Christ.”

La neuvième heure a trait à la neuvième Sephirah, Yesod, la force sexuelle; donc, l’évangile unis la neuvième heure avec Elijah, parce que, à la huitième heure à travers le rite de la circoncision ou pureté sexuelle, Elijah, le Logos Solaire pénètre dans le système nerveux central de l’initié, et à la neuvième heure, Yesod, la neuvième sphère, dans l’acte sexuel, dans le mariage, dans la croix, est l’endroit où la pureté sexuelle d’un tel initié est qualifiée par Elijah, le Logos Solaire. Rappelez-vous, Johannes baptise le Verbe dans le Jourdain, qui est, dans les eaux de la Neuvième Sphère, le fleuve de la vie, Johannes baptise les 22 lettres kabbalistiques du Logos ou de la Rose au moyen de la croix; tout ceci est représenté dans le symbole de la Rose-croix.

rose_cross_lamen-svg

Pour une meilleure compréhension kabbalistique étudions ce qu’Elijah, l’Intime Logos, a déclaré dans le Zohar :

    Simeon Bar Yochai dit: Le sens mystérieux du mot “אלהים – Elohim” m’a été révélé un jour quand je me trouvais en bord de mer, lorsque [Helios] Elijah [אליהו Eliao], le prophète, tout à coup [par un lever de soleil] est apparu et m’a dit: Rabbi!
    Sais- tu qui (מי Mi en Hébreu) a créé ces (Eleh אלה) signifie? Et je répondis: (אלה) ces signifie les cieux et leurs armées, le travail du Saint, béni soit-Il, qu’il appartient à chaque homme d’étudier, comme il est écrit:
    “Quand je considère “ שמיך les cieux ”, le travail de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as établie. – Psaume 8: 3
    « O יהוה notre אדני, que מה – Mah est excellente, ton nom שמך ‘, sur toute la terre!” – Psaume 8: 9
    Rabbin! dit [Helios] אליהו Eliao [Elijah], le mot “אלהים – Elohim” est un mot caché, et était révélé et expliqué dans le collège céleste ainsi. Lorsque [Maqom – מקום] le plus secret [ou Ain Soph, l’Espace illimité] souhaitaient se révéler, Il créa d’abord un point [ou une lettre Yod et le placa entre les deux Mem du mot Maqom – מקום, les deux Mem symbolisent l’Akasha ou les eaux de l’espace, un Océan sans limites; ainsi, formant מים Mayim, à l’intérieur], et il [le Yod] est devenu une pensée divine [en Binah , le Saint-Esprit], dans laquelle se trouvaient [ Malkuth ou la terre en tant que] les idées de toutes les choses et les formes de toutes les choses créées, et aussi cette sainte et glorieuse Lumière [du Theomertmalogos] dans laquelle était le Saint des Saints – une structure de dimensions magnifiques et nobles, les œuvres de cette divine pensée [Binah] qui est le commencement, ou pierre angulaire, à cette structure, cachée dans le nom [ים Yom – lumière] encore ineffable est seulement connu en tant que מי Mi (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer), qui voulait se manifester et être appelé par un nom et revêtir et s’habiller avec un vêtement précieux et resplendissant.
    Mi מי (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer) donc créa Eleh (אלה – ces archétypes), qui est alors devenue une partie de מי Mi (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer) le nom divin; car ces mots, unis et associés ensemble, forment ‘אלהים – Elohim’, qui est composé de Eleh (אלה – ces archétypes), et מי Mi (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer) et qui n’existait pas avant cette conjonction.
    Les adorateurs du veau d’or se référaient à ce mystère quand ils criaient:
    “Ce (Eleh אלה) sont tes dieux, Israël, qui t’a fait sortir du “מארץ M’aretz” la terre de – מצרים Mitzrahim, Malkuth , – Egypte.”- Exode 34: 4
    Comme sur les travaux de création, מי Mi (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer) reste unis à Eleh (אלה – ces archétypes), donc au nom de ‘אלהים – Elohim’ ils sont toujours inséparables. Et en raison de cette unité le monde demeure comme il a été ainsi dit, Elijah [le soleil, Helios, couché du solei] a disparu, et je ne le vit plus.
    “Donc. C’est de lui [le logos solaire] que J’ai appris le sens de ce mystère de מי Mi (signifiant qui, qui lu à l’envers est ים Yam – mer), Eleh (אלה – ces archétypes) et ‘אלהים – Elohim’ [dieux et déesses].” – Zohar

sunrise

    “Les grands événements apocalyptiques ont lieu au bord de l’immense mer de la vie.” – Samaël Aun Weor

Ainsi, le point créé par Maqom, מקום, l’Ain Soph, est la lettre Yod, la dixième lettre, qui depuis Kether est descendu dans Malkuth, la 10e Sephirah, notre physicalité, et qui, à travers notre métabolisme, est devenu la graine à l’intérieur de nos eaux sexuelles créatrices de vie!

Voilà pourquoi il est écrit:

    “ויקרא אלהים לאור ים – Et Elohim appela la lumière [ים yom] Jour.” – Genèse 1: 5

Cependant, lorsque Adam et Eve ont commis la fornication, qui est, lorsqu’ils ont éjaculé le Yom, qui est, le Yod et le Mem hors de leurs glandes sexuelles, ils sont restés dans l’obscurité, sans lumière, sans Yom, en d’autres termes, ils ont réalisé qu’ils étaient aveugles et nus. Il est écrit:

    Et il dit: Qui [Mi מי]  t’a déclaré que tu [אתה] es nu, lorsque tu as mangé de l’arbre dont je t’ai commandé de ne pas manger – Genèse 3: 11

Rappelez-vous : “Tu” est Atah אתה en Kabbale Hébraïque et représente l’univers. Atah אתה est écrit avec trois lettres, à savoir, Aleph , Tav et Hei, qui ont la valeur de 1, 400 et 5, respectivement, ainsi quand nous faisons l’addition de ces valeurs nous obtenons 10. Le nombre 10 représente les dix Sephiroth et la lettre Yod. C’est la raison pour laquelle nous avons reçu dix commandements, parce que nous avons dix doigts, cinq dans chaque main. Et nous avons aussi dix orteils parce que, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.

Ainsi, “nu” signifie que les dix sephiroth, (אלה – ces archétypes) en leur sein n’étaient pas auto-réalisés, ils étaient seulement en potentialité, pas en activité, et que le Yod, où l’image solaire de Dieu se trouve n’était pas en eux en raison du fait qu’ils ont forniqué comme les animaux, qui est, parce qu’ils ont éjaculé [Mi מי] leur force sexuelle est sorti de leur corps.
Le livre de l’Apocalypse dit:

    “Je connais tes œuvres, que tu es ni froid ni chaud: Je voudrais que tu sois froid ou chaud. Ainsi, parce que tu es tiède, et ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche. [En effet, les âmes tièdes sont chassées du temple de la sagesse. Cette sagesse est pour les âmes ardentes] Parce que tu dis, je suis riche, et je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien; et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu puisses être riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas; et oindre tes yeux de collyre, afin que tu puisses voir. Autant que j’aime, je reprends et je châtie: Aie donc du zèle, et repens-toi. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur [le système nerveux central] mon trône, comme j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur [le système nerveux central] son trône.” – Apocalypse 3: 15. -21

Les dix Sephiroth sont les dix branches de l’Arbre de la Vie que les Hindous représentent par les nombreux bras en saillie sur le tronc ou corps de leurs dieux. Ces Elohim sont nés de la transmutation du Shakti Potentiel Sexuel de Shiva, Binah, le feu du Saint-Esprit. C’est la raison pour laquelle, les vrais êtres humains sont représentés comme des arbres dans le jardin d’Eden. Il est écrit:

    Et de Ha-Adamah [Marie, Malkuth, Adonia, la Mère Céleste Kundalini] Yod-Havah Elohim [Binah, le Saint-Esprit] fit croître tous les [Alchimistes justes, comme un] arbre qui est agréable à la vue; et l’Arbre de Vie [ou système nerveux central] aussi au milieu du jardin [ou physicalité qui nourrit son Être depuis la colonne du milieu constitué de Kether, Tiphereth et Yesod] qui est bon à manger, et [de qui procède Daath ou] l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal [Ob et Od, ces deux autres systèmes nerveux, branches ou magasins d’aliments] avec lesquels les alchimistes justes sont soutenus et qui, lorsqu’ils deviennent purifiés et illuminés, contribueront à la vie du monde. Alors tous les [Alchemistes justes, comme un] arbre prendront de l’Arbre de Vie au milieu de leur jardin [physicalité], et mangeront et vivront éternellement. (Genèse 2: 9). – Zohar
    Les deux arbres de l’Eden sont: l’Arbre de la Science du bien et du mal, et l’Arbre de Vie. Ces deux arbres du verger partagent même leurs racines.
    L’ Arbre de Vie est représenté dans notre corps physique par la colonne vertébrale, et de l’Arbre de la Connaissance est représenté par nos organes sexuels; ces arbres de l’Eden partagent même leurs racines. Dieu placa des Cherubim et une épée flamboyante pour garder le chemin de l’Arbre de Vie. Si l’être humain déchu pouvait manger les fruits délicieux de l’Arbre de Vie, alors maintenant, nous aurions des Dieux fornicateurs. Cela aurait été la damnation des damnations, le plus terrible sacrilège, et l’impossible.
    Voilà pourquoi, menaçante et terrible, l’épée flamboyante de la justice cosmique tourne dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie.
    L’ Arbre de Vie est la “l’Être.”
    Maintenant, il faut savoir que l’Intime est notre Esprit, l’Être, l’Arbre de Vie. L’Intime est le fils le plus aimé du “Christ intérieur. » Le rayon à partir duquel notre Intime a émané est notre Christ intérieur. Le Christ intérieur est un avec le Père.
    Père, Fils et Saint-Esprit sont une Triade parfaite. L’Intime naît de cette Triade. L’Intime [Chesed] est enveloppé par six véhicules inférieurs [six Sephiroth inférieurs], qui se pénètrent et se co-pénètrent sans se confondre, formant ainsi l’être humain. Toutes les facultés et pouvoirs de l’Intime sont les fruits de l’Arbre de Vie.
    Les êtres humains mangent les fruits de l’Arbre de Vie lorsqu’ils reviennent à l’Eden; alors, ils verront Dieu face à face sans mourir, la foudre les servira comme un sceptre, et les tempêtes seront comme des tapis pour leurs pieds.

L’Alchimie Sexuelle est la sublimation de l’énergie solaire sexuelle le long de la moelle épinière grâce aux deux serpents du Caducée de Mercure ou de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui , dans le Pentagramme relie verticalement l’Alpha et l’Omega. Ces deux serpents sont deux cordons nerveux semi-éthérique semi-physique qui sont connus en Sanskrit comme Ida et Pingala et dans l’Alchimie comme Ob et Od. Dans la Kabbale ces deux cordons sont représentés par la lettre Hébraïque “Vav,” dont en Hébreu le mot, Vav, est écrit avec deux וו Vav. Vav signifie “et.

Maintenant, nous allons parler de la façon dont Vav relie Alpha et Omega, car les deux lettres Hébraïques Vav ou Alpha et Omega Grecques représentent Adam et Eve. Alpha, le cerveau, est connecté à Pingala et Omega, les organes génitaux, est relié à Ida. En outre, la lettre Vav est la sixième lettre kabbalistique. Six est le nombre des amoureux (la sixième arcane du Tarot), qui sont deux, homme et femme; donc 6 + 6 = 12, les douze sels de l’Alchimie, qui sont représentés par les douze tribus d’Israël et par les six pointes et six creux entre les points de l’hexagramme. Ainsi, l’Étoile de David représente les deux amoureux, les deux Vav, les deux six ou sexes du roi et de la reine unis dans la chaudière de l’Alchimie.

tantra

    “La bi-polarisation de l’énergie sexuelle créatrice cosmique dans l’organisme humain a été analysée depuis les temps anciens dans les collèges initiatiques d’Égypte, Mexique, Pérou, Grèce, Chaldée, Rome, Phénicie, Inde, etc. L’ascension de cette énergie Solaire et Lunaire des organes génitaux au cerveau est réalisée grâce à ces deux cordons nerveux qui, sous la forme d’un huit, se déroulent à merveille à droite et à gauche de l’épine dorsale. Nous sommes maintenant arrivés à la Science du Caducée de Mercure sur les ailes de l’Esprit qui sur le Caducée sont toujours ouvertes. Les vieilles traditions qui surgissent de l’intérieur de la nuit profonde de tous les âges affirment que lorsque les atomes Solaires et Lunaires du système séminal entrent en contact dans le Triveni, près du coccyx, alors comme une simple induction électrique, une troisième force s’éveille, qui est le feu merveilleux de l’amour.” – Les Trois Montagnes par Samaël Aun Weor

Le feu de l’amour ou Kundalini, la déesse de l’amour, est représentée par le signe zodiacal du Vénus, situé au centre du pentagramme précisément au niveau du cœur, elle unis le signe zodiacal du Mercure ou Hermès, Thot, le Donneur du Verbe ou Logos.

    Les grands prêtres d’Egypte, vieux héritiers de la sagesse archaïque qui était cultivée par les Atlantes, représentaient le Grand [Dieu Mercure, Hermès Trismégiste ou] Dieu Ibis de Thot avec le membre viril dans un état d’érection. Krumm-Heller affirme qu’en plus de ce phallus érigé d’Ibis de Thoth une phrase était écrite qui dit: “Donneur de raisonnement.” A côté de l’inscription, une fleur de lotus brillait glorieusement.” – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor
    “Dans la deuxième partie du Kamasutra , le Grand Maître Hindustani Vatsyayana expose sagement un abondant enseignement ésotérique sur l’art d’aimer, en particulier en s’occupant de quelque chose d’extraordinaire, qui est, la division des types de femmes et d’hommes en conformité avec les tailles de leurs parties sexuelles. Il présente intelligemment trois types d’hommes qui sont désignés en fonction de leur phallus, comme:
    1. Lièvre
    2. Taureau
    3. Étalon
    Par rapport à ces hommes, les femmes sont également classées en trois types, conformément à la constitution de leur yoni (organe sexuel):
    1. Gazelle
    2. Jument
    3. Éléphante
    Cette différenciation des deux sexes donne fondamentalement neuf combinaisons amoureuses qui viennent nous rappeler la Neuvième Sphère:
    1. Excellent plaisir sexuel:
        A. Lièvre avec Gazelle
        B. Taureau avec Jument
       C. Étalon avec Éléphante
    2. unions sexuelles Incompatibles:
        A. Lièvre avec Jument
       B. Lièvre avec Éléphante
       C. Taureau avec Gazelle
        D. Taureau avec Éléphante
        E. Étalon avec Jument
        F. Étalon avec Gazelle
    Les neuf possibilités d’union sexuelle sont subdivisées en trois types, en fonction de la taille des organes sexuels:
    1. La proportion de la même taille est sans aucun doute la meilleure.
    2. La relation entre grands et petits organes, entre lesquels la jouissance du plaisir est le plus malheureux.
    3. Toutes les autres relations amoureuses peuvent être classés comme régulières.
    Indiscutablement, le tempérament des époux affiche un grand rôle dans l’acte sexuel. Ceux-ci sont regroupés en trois catégories:
    1. Froid
    2. Doux
    3. Chaud
    Par conséquent, neuf types d’accouplement sont possibles dans la Neuvième Sphère, à savoir:
    A. froid avec froid
    B. Doux avec Doux
    C. Chaud avec Chaud
    Unions sexuelles Incompatible:
    A. Froid avec Doux
    B. Froid avec Chaud
    C. Doux avec Froid
    D. Doux avec Chaud
    E. Chaud avec Froid
    F. Chaud avec Doux
    Chez les Hindous, la durée de la jouissance sexuelle, c’est-à-dire la possibilité d’une longue durée, ne se fonde pas, par exemple, dans l’activité purement sensuelle, animale. Au contraire, il est considéré comme une question vitale qui exprime dans l’acte effectué une démonstration d’une culture très développée et exquise. Le conjoint qui n’a pas vraiment fait ses études sur les phénomènes sexuels les plus intimes est considéré comme déficient. C’est que tout homme est, selon Rasamanjuri, qui, quand dans l’acte d’amour ne reflète pas ce qu’il doit ou ne doit pas faire.
    Par tous les cas, il se distingue dans la clarté éblouissante que la prolongation de la jouissance sexuelle est divisée en trois types:
    1. rapide
    2. Modérée
    3. lente
    Le secret du bonheur de Dieu consiste dans sa relation avec lui-même. Dans une telle relation, conformément à la loi des analogies philosophiques, vient chaque véhicule cosmique, chaque jonction sexuelle. Par conséquent, l’acte sexuel est un droit légitime de l’être humain. Il est le bonheur de Dieu s’exprimant à travers nous.
    Mohammed a dit: “Le coït est même un acte agréable à la religion si, chaque fois qu’il est exécuté, il l’est avec l’invocation d’Allah et pour la reproduction avec sa propre femme.”
    Le Coran déclare: “Va prendre pour femme une jeune fille que te caresse et qui te caresse. Ne commencez pas le coït sans éveiller au préalable l’autre avec des caresses.”
    Le prophète souligne: “Vos femmes sont vos champs, alors venez dans votre travail du sol comme vous voulez; mais faites une bonne action précédente pour vous-mêmes, et craignez Dieu, et je sais qu’un jour vous allez le rencontrer.”
    Conformément aux précédentes pensées, il est clair que le délicieux coït avec la bien-aimée est certainement une forme de prière. En ces moments de plaisir suprême, nous nous convertissons en collaborateurs du Logos créateur. Nous continuons, à chaque instant, avec le radiant et re-création de l’entretien de l’univers au sein du mystérieux Espace Mère éternelle.
    “Faites comme votre créateur fait, comme un homme puissant dans les faits et la force, qui a conscience de ce qu’il fait. Ainsi, vous obtiendrez deux jouissances, une liqueur séminale croissante, et des enfants sains et forts.”
    Voici ce que dit Mohammed, “Allah lège dix grâces à l’homme qui accorde sa sympathie à la femme avec les mains caressantes, vingt s’il la presse contre son cœur; mais, si son étreinte amoureuse est authentique, alors il obtient de Dieu trente grâces pour chaque baiser.” – Parsifal Dévoilé par Samaël Aun Weor
    “Personne n’a été en mesure de définir l’amour; il doit être vécu, il doit être senti. Seuls les grands amoureux savent réellement ce qu’on appelle l’amour. Le Mariage Parfait est l’union de deux êtres qui savent vraiment comment aimer.
    “Pour qu’il y ait réellement amour, il est nécessaire que l’homme et la femme s’adorent l’un et l’autre dans tous les sept grands plans cosmiques.
    “Pour que l’amour puisse exister, il est nécessaire qu’une vraie communion d’âmes existe dans les trois sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté.
    “Lorsque les deux êtres vibrent en affinité dans leurs pensées, sentiments et volonté, alors le Mariage Parfait est consommé dans les sept plans de Conscience cosmique.” – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

Une fois que notre Jean-Baptiste est pleinement développé, alors nous pouvons commencer à parler de la décapitation, ou la “fin du monde. » Quel monde? Le monde que nous avons à l’intérieur de notre mental pécheur.

Rappelez-vous que Salomé שלומית est celle qui demande la décapitation de Jean. Salomé est Omega, elle représente le processus de la façon dont ce travail alchimique doit se terminer. Les prophéties bibliques sont alchimiquement, initiatiquement accomplis à l’intérieur de l’initié ou catastrophiquement vécu par l’humanité. Les Gnostiques les expérimentent à travers les huit initiations Vénustes.

Dans le second triangle de l’Arbre de Vie, nous trouvons trois monts, à savoir Chesed ou Mont Carmel, Geburah ou Mont Sinaï, et Tiphereth le Mont des Oliviers. Ce sont les trois sephiroth qui représentent la Monade: Esprit, Âme Divine, et Âme Humaine. Tiphereth, le Mont des Oliviers, est l’endroit où l’Âme Humaine s’unit avec le Fils, le Christ, et devient le Fils de l’Homme. Ainsi, étudions les citations suivantes selon les initiations Vénustes ou incarnation de notre Jésus-Christ Intérieur.

    “Et Jésus leur dit: Ne voyez-vous pas toutes ces choses [דברים Debarim en Hébreu, Deutéronome ou la deuxième loi]? En vérité, je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. Et comme il était assis sur le Mont des Oliviers [Tiphereth], les disciples [âme] vinrent à lui en privé, en disant : Dis-nous quand ces choses arriveront? Et quel sera le signe de ton avènement et de la fin de l’Aeon?
    “Et Jésus répondit et leur dit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: Je suis le Christ; Et ils séduiront beaucoup. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car toutes ces choses doivent arriver, mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation se lèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume, et il y aura des famines et des tremblements de terre en divers lieux. Tout cela est le commencement des tristesses.”

Toutes ces choses karmiques arriveront dans ces temps de la fin, conformément à la loi. Ainsi, tout le monde attend la venue du Seigneur, le Christ, mais lisons ce que Jésus dit à propos de la venue du Fils de l’Homme.

    “Alors ils [les seigneurs du karma] vous livrera aux tourments [selon nos actions] et [psychologiquement] vous tueront [initiatiquement ou à travers la seconde mort]: et vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom. Et alors beaucoup succomberont, et ils se trahiront les uns les autres, se haïront les uns les autres.
    “Et beaucoup de faux prophètes se lèveront, et ils séduiront beaucoup. Et parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour de beaucoup se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Et cet évangile du royaume sera prêchée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations; et c’est seulement alors que la fin viendra.”

L’évangile du royaume n’a jamais été prêchée, parce que le sens des quatre évangiles est alchimique et kabbalistique. Ainsi, sans connaître l’Alchimie et la Kabbale les quatre évangiles sont généralement mal interprétées. Les évangiles sont des guides pratiques pour les alchimistes; on n’a pas besoin de croire aux évangiles, mais de pratiquer ce qui est alchimiquement et kabbalistiquement écrit dans ses pages.

    “Quand donc vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, se tenir dans le lieu saint, (que celui qui lit comprenne:)”

Si nous ne connaissons pas la Kabbale et l’Alchimie nous ne pouvons pas connaître ce que signifie cette citation.

En Hébreu , la sephirah Binah signifie “compréhension” , par conséquent, le passage “Que celui qui lit comprenne indique la sephirah Binah, le Saint-Esprit, nommé Jehovah Elohim dans le monde de Atziluth.

Binah est la tête de la colonne de gauche de l’Arbre de Vie. La colonne de gauche correspond à Omega ou Ida. Binah régit Yesod, les organes génitaux.

Daniel דניאל en Hébreu signifie “Dieu est mon juge”, et se rapporte à la sephirah Geburah, qui signifie littéralement “sévérité” ou Jugement, et représente l’Âme Divine, Neshamah. La sephirah Geburah est en bas de Binah. Une particule de Neshamah est envoyée en tant qu’embryon d’âme dans Malkuth, notre physicalité. En bas de Geburah se trouve la sephirah Hod, qui se rapporte aux rituels du Fils, le Christ, le cœur, dans toutes les religions.

Ainsi, “le lieu saint” est la colonne de gauche (les sephiroth Binah, Geburah, Hod) où le Saint-Esprit et le Fils demeure avec l’Âme.

Dans la colonne centrale, nous trouvons que l’atome de l’Esprit Saint est dans la glande pinéale, qui est le siège de l’âme. L’autel du Fils et du Saint-Esprit est le cœur, qui se rapporte à la sephirah Tiphereth, l’Âme Humaine. Le Tabernacle du Saint-Esprit est Yesod, les organes génitaux. La sephirah Daath est la gorge où le Verbe est en gestation. Par conséquent, l’abomination de la désolation, ou ce qui rend ces lieux saints désolant et abominables, sont l’athéisme ou la doctrines qui nient l’existence de Dieu et de l’Âme, la haine dans le cœur envers toute religion de Malkuth, le monde, et tout type de dégénérescence sexuelle. Ceux qui abolissent l’intelligence [Binah] de l’univers abolissent le Soufre et le Mercure d’eux-mêmes et se transforment en idoles ou statues de sel, car ils font du sel ou matière la seule source, substance, et l’objet de l’existence, ils ne savent pas ce que sont Azoth, le Logos, l’Esprit et l’Âme. En effet, les ignorants dégénérés privaient et privent la terre et l’humanité de la lumière solaire Christique, feu et vie, rendant informe et vide, une place vide et désolée, car ils sont la source même de l’abomination de la désolation.

    “Alors que les [archétypes d’Israël] qui seront en Judée [le deuxième triangle de l’Arbre de Vie, à savoir, Geburah et Tiphereth ou le Mont Sinaï et le Mont des Oliviers, où seul le Fils de l’Homme est trouvé, aux hauteurs et aux solidités même de Chesed sur le Mont Carmel] soient pris [eux-mêmes par Moïse] dans les montagnes [de l’Initiation et de la Résurrection]:

Ceux qui sont en Judée sont les Juifs authentiques qui sont les enfants du lion de la tribu de Juda, c’est à dire, les Christifiés.

    “Que celui qui est sur le toit [Tiphereth] ne descende pas pour prendre quelque chose de sa maison [physicalité]: Ni que celui qui est dans le champ [Yesod] ne retourne en arrière [comme la femme de Lot] pour prendre ses vêtements [lunaires].
    “Et malheur à celles qui sont avec l’enfant [avec l’âme pas pleinement développée], et à celles qui allaiteront en ces jours [ceux dont l’âme est nourrie avec du lait, et non avec de la viande, car ils ne sont pas capable de supporter ou de comprendre la vérité cachée des évangiles.]!

Ceux qui se nourris avec des aliments solides comprennent les évangiles et sont capables de marcher par eux-mêmes avec la foi aux temps des tribulations.

    “Mais priez pour que votre vol ne soit pas en hiver [dans votre nuit spirituelle, sans la lumière du Soleil-Christ], ni le jour du sabbat [de repos spirituel, pause sexuelle]: Car alors une grande tribulation, comme il n’y a jamais eu depuis [Alpha ou] le commencement du monde jusqu’à cette époque [Omega], et qu’il n’y en aura jamais. Et si ces jours ne seront pas abrégés [huit qualifications], il n’y aurait aucun rescapé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés [à huit années initiatiques].
    “Alors, si quelqu’un vous dit: Voici, le Christ est ici, ou là; ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles; de sorte que, si cela était possible, ils trompent les élus [même dans le Mouvement Gnostique de faux Christs apparaîtrons. – Samaël Aun Weor]. Voici, je vous ai prévenu. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert; n’y allez pas: voici, il est dans les chambres secrètes; ne le croyez pas.
    “Car , comme l’éclair part de l’orient [Tiphereth], et brille jusqu’à l’occident [Malkuth]; ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme.”

Donc, Tiphereth est l’Orient et Malkuth est l’Occident. Cette fois, le Seigneur ne vient pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Le Fils de l’Homme est Chokmah incarné dans Tiphereth, qui est le Christ incarné dans l’âme humaine. Cette fois , le Seigneur vient de l’intérieur de chacun de nous à travers l’Initiation Vénuste; ceux qui attendent la venue du Seigneur comme au temps de Jésus de Nazareth gaspillent misérablement leur temps. Ces temps sont révolus, maintenant tout est interne, nous avons besoin d’éveiller la Conscience.

    “Car là où se trouve la carcasse [les physicalités des humanoïdes vides sans âme], les [séducteurs comme] aigles [ou] les vautours se rassembleront.
    “Immédiatement après la tribulation de ces jours le soleil [Christ] sera obscurci [par l’athéisme], et la lune [l’âme] ne donnera plus sa lumière [au mental], et les étoiles [les ignorants intellectuels] tomberont [comme des idoles] de [leur faux] ciel, et les [vrais] puissances des cieux [sur l’humanité] seront ébranlées:
    “Et alors apparaîtra le signe du [Verseau, qui est] le Fils de l’Homme dans le ciel [de Geburah] versant la connaissances ou Gnose en Malkuth]: et alors toutes les tribus de la terre [Malkuth] se lamenteront, et elles verront le Fils de l’Homme venir [descendant vers Malkuth] dans les nuées du ciel [de Tiphereth] avec puissance et grande gloire. Et il [Samaël Aun Weor] enverra ses anges [messagers] avec un grand bruit d’une trompette, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre.
    “Maintenant apprenez une parabole du figuier; Dès que ses branches deviennent tendres, et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche: Donc, de même vous, lorsque vous verrez toutes ces choses, sachez que cela est proche, à la porte.

Bouddha méditait et a acquis l’illumination au pied d’un figuier qui est appelé l’Arbre de la Bodhi. Le fruit du figuier ressemble aux ovaires ou aux testicules.

figtree

    “Et quand il a vu un figuier sur le chemin, il est venu, et il n’y trouva rien que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi pour toujours. Et bientôt le figuier sécha. – Matthieu 21:19

Toute la puissance du mental, toute la puissance de la lumière et de la chaleur, toute la puissance du Verbe et de la volonté sont enfermés dans le serpent sacré, dont la puissance réside dans le phallus et l’utérus.

    “Que chaque arbre donc qui ne porte pas de bons fruits soit coupé et jeté au feu.” – Luc 3: 9

Les fornicateurs sont des figuiers stériles qui sont coupés et jetés au feu.

Le figuier symbolise les forces sexuelles féminines [Omega] que nous devons apprendre à contrôler. Le coq et le figuier représentent les forces sexuelles [masculine et féminine]. Voilà pourquoi le coq de la Passion du Christ ne peut pas être absent du drame du Calvaire.

Calvaire du Latin Calvaria; Latin: crâne, traduction de Kranion Grec, elle-même une traduction de Golgotha, se référant aux forces créatrices masculines du cerveau ou des liquides céphalo-rachidiens.

Le figuier représente uniquement les forces sexuelles féminines [à l’intérieur des organes génitaux masculins ou féminins]. Il est impossible de parvenir à la réalisation profonde sans l’Alchimie des forces solaires féminines.

    Le Christ, dans Sa dignité en tant que Christ Cosmique dit, Je suis la porte et par moi, si quelqu’un entre, il sera sauvé, et il entrera et sortira, et trouvera des pâturages. – Jean 10: 9
    La Substance Christique du Sauveur du monde est placé dans nos semen Christiques. C’est la raison pour laquelle la porte qui entre dans l’Eden est dans nos organes sexuels. – Rose Ignée par Samaël Aun Weor

Le lait circule dans le figuier ou organes sexuels féminins ou Système Nerveux Parasympathique et le vin non fermenté, les forces masculines du Christ, dans la vigne ou Système Nerveux Grand Sympathique. Le Christ est la vigne; Binah, la Mère Divine Kundalini est le figuier. Nous devons fouler le pressoir de l’ardente colère du Dieu Tout-Puissant et boire son vin afin de récolter les figues de la connaissance.

    “Je suis [dans le Système Nerveux Grand Sympathique] la vraie vigne, et mon Père [dans le Système Nerveux Central] est le laboureur. Toute branche en moi qui ne porte pas de fruit, il l’enlève: Et toute branche qui porte du fruit, il le purge, pour que cela puisse apporter plus de fruit. Maintenant, vous êtes purs grâce au Verbe [Logos] que j’ai parlé [développé] en vous. Demeurez en moi, et moi en vous. Comme la branche ne peut pas porter de fruit de lui-même, sauf s’il demeure dans la vigne, pas plus que vous pouvez, si vous ne demeurez pas en moi. Je suis la vigne, vous êtes les branches. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien. Si un homme [fornique, il] ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme la branche, et il sèche; et des hommes les ramasse et les jette au feu, et ils sont brûlés. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles [Debarim] demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et il vous sera accordé. Ainsi mon Père est glorifié, que vous portez beaucoup de fruit; ainsi vous serez mes disciples.” – Jean 15: 1-8

Lorsque le Seigneur est crucifié sur votre croix sexuelle, il examine vos organes sexuels à travers votre Système Nerveux Parasympathique, votre figuier, et voit si vous avez des fruits, si vous en avez, il est alors satisfait de votre travail alchimique, il est écrit:

    “Jésus, voyant sa mère [Binah], et le disciple qu’il aimait, il dit à sa mère: Femme, voilà ton fils! Alors il dit au disciple: Voilà ta mère! Et à partir de ce moment, ce disciple [l’incarna, qui est, il] la prit chez lui…. Après cela, il a dit, c’est terminé. et il baissa la tête, et a rendu l’âme.” – Jean 19 : 26-30
    “En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point, que toutes ces choses soient remplies. Le ciel et la terre passeront, mais mon Logos ne passera pas. Mais pour ce qui est de ce jour et l’heure aucun homme ne connaît, ni les anges du ciel, mais mon Père seul. Mais comme les jours de Noé, ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et ne connaissait pas jusqu’à ce que le déluge vint, et les a tous pris, ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. Alors, de deux [Caïn et Abel] qui sont dans le champ [Yesod], l’un sera pris et l’autre laissé. Deux femmes [Sarah et Hagar] moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez [éveillez] vous donc: puisque vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur arrive.” – Matthieu 24: 2-42

    Alors , Joannes dit à la multitude qui est sorti pour être baptisés par lui: Races de vipères, qui [מי Mi en Hébreu – le Saint-Esprit] vous a appris à fuir la colère à venir! Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne commencez pas à dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père; car je vous le dis, Ce Dieu est capable de susciter des enfants à Abraham à partir ces pierres. Et maintenant aussi l’axe est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. – Luc 3: 7-9

Ceux qui abusent du sexe sont des figuiers stériles qui n’apportent pas de bons fruits, et donc ils sont coupés et jetés au feu.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Alpha and Omega

Connaissant le Bien et le Mal

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

jjjijdff

Jehovah Elohim fit pousser au milieu de la physicalité tétradimensionnelle d’Adam l’Arbre de Vie, qui est le système nerveux central et aussi l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, qui est les organes génitaux. Et il a commandé Adam, l’Âme Humaine, en disant, tu peut librement nourrir ta psyché à travers chaque chakra de ton système physique tétradimensionnel: mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, qui est tes organes génitaux, tu ne nourriras pas ton Être à travers lui: car le jour où tu essaye, par ta propre caprice, en le faisant, tu mourras sûrement.

Après avoir dit cela, Jehovah Elohim a provoqué un profond sommeil sur Adam et il a dormi, et il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place; et avec la nervure, que Jehovah Elohim avait pris d’Adam, il a fait une femme, et il l’amena vers Adam. Et Adam dit: C’est l’os de mes os et chair de ma chair: elle sera appelée femme (Woman), parce qu’elle a été prise de l’Homme (Man). Par conséquent, l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

caacbjiiMaintenant, l’instinct sexuel physique, le serpent, était une force de vie plus subtile que toute force de vie du système physique tétradimensionnel que Jehovah Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, Elohim a-t-il dit, Vous pouvez librement nourrir votre psyché à travers chaque chakra de votre système physique tétradimensionnel?

Et la femme dit au serpent: Nous pouvons librement nourrir notre psyché à travers chaque chakra de notre système physique tétradimensionnel: Mais à travers les organes génitaux, qui est au milieu de notre physicalité, Elohim a dit, vous ne pouvez pas nourrir votre psyché à travers lui par votre propre caprice, alors si vous le touchez, vous mourrez.

Et l’instinct sexuel physique, le serpent, dit à la femme: Vous ne mourrez pas si vous contrôlez le spasme, l’abominable orgasme des bêtes et des démons : Car Elohim sait que, le jour où vous sublimez l’Hydrogène TI-12 de votre libido, vos yeux spirituels seront ouverts, et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal.

chddgdic

L’Hydrogène TI-12 est la lettre Hébraïque Tav et la lettre י Yod; la lettre « I » ou י Yod est le Shakti Potentiel de Binah, le Saint-Esprit qui opère à travers la croix, la lettre « T » ou la lettre Tav . Le IT ית  Hébreu de בראשית Bareshith est l’Hydrogène TI-12 qui émane de l’Ain Soph ou 12e Aeon. Elohim a utilisé IT ית  sagement au commencement pour créer les cieux et la terre.

gdbcjdfj

Le feu de l’Absolu Solaire est symbolisé dans la lettre Hébraïque ש Shin ou la lettre « S » , le serpent de feu Quetzalcoatl des Aztèques, l’Araméen Bar-Esh [בר-אש] de בראשית Bareshith, Genèse.

Lorsque – à travers l’Hydrogène TI  12 – Bar-Esh [בר-אש], le fils du feu, pénètre dans le Protocosmos, IT ית vibre avec la note « SI ».

La lettre Tav ou « T » symbolise l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, qui est la croix ou le croisement ou la fusion des deux poutres ou deux polarités sexuelles unis dans l’acte sexuel. Ainsi, à travers le « T » la lettre י Yod ou « I » – du IT ית  Hébreu – le Shakti Potentiel de l’Absolu, le « S » ou la lettre ש Shin , le Serpent, est libéré dans l’Univers. Le « S » ou la lettre ש Shin est le Shakti Potentiel de l’Absolu Solaire.

Dans le livre de la Genèse les deux polarités des poutres de la croix, ou de la lettre Tav ou « T » sont appelées bien et mal; alchimiquement les deux polarités sont appelées le soleil et la lune, ou l’eau et l’esprit, Mercure et Soufre, Ida et Pingala, etc.

La lettre Hébraïque י Yod est le fruit de l’Arbre de la Connaissance, qui est la croix ou la lettre Tav ou « T »; la lettre י Yod symbolise aussi la semence de l’Arbre de la Connaissance, car la semence de tout arbre fruitier est dans le fruit lui-même. Ainsi, l’Hydrogène TI-12 est semence et fruit en même temps. Le spermatozoïde et l’ovule sont la semence et le fruit de l’organisme humain; ils se développent dans les organes sexuels; à l’intérieur de IT ית se trouve le « S » ou la lettre ש Shin, le Shakti Potentiel de l’Absolu Solaire.

acgeafhgLes termes bien et mal sont également appliqués à la manière avec laquelle la lettre Hébraïque י Yod, le Shakti Potentiel, l’Hydrogène Sexuel TI-12, est manipulée – c’est à dire, manipulé d’une manière solaire ou d’une manière lunaire, d’une manière humaine ou d’une manière bestiale. En d’autres termes, solaires et lunaires, bien et mal, dépend de la manière avec laquelle nous utilisons la croix, le « T » de la lettre Tav. L’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, par conséquent, est la connaissance de la manière avec laquelle nous, à travers l’acte sexuel, utilisons la force sexuelle, pour le bien ou pour le mal. Le « Serpent » donc, à travers IT ית  monte ou descend.

Le système par lequel nous pouvons manipuler le י Yod, le Shakti Potentiel, l’Hydrogène Sexuel TI-12, au moyen de la croix ou acte sexuel, est appelé Alchimie Sexuelle, Sahaja Maïthuna , la Magie Sexuelle, Transmutation Sexuelle, Transsubstantiation, Transfiguration, Sublimation, Immaculée Conception, etc.

Dans le Gnosticisme, le terme hydrogène a une signification très étendue. En effet, dans la chimie ésotérique Gnostique n’importe quel élément simple, est un hydrogène d’une certaine densité. L’Hydrogène 384 se trouve dans l’eau, 192 dans l’air, tandis que 96 est sagement déposé dans le magnétisme animal, les émanations du corps humain, les rayons X, les hormones, les vitamines, etc.

La raison pour laquelle nous les Gnostiques appelons tout élément simple ou composé Hydrogène est que tous les éléments de l’univers entrent en existence à travers IT – ית le י Yod, la semence, ou Shakti Potentiel du Theomertmalogos, le ש Shin ou la lettre « S », le Feu ou première émanation de l’Absolu Solaire qui imprègne avec les Eaux Akashiques de l’Espace Abstrait Absolu à travers le « T » ou croix ou Tav.

La note musicale SI vibre dans la lettre Hébraïque Shin ou serpent de feu, le feu de l’Absolu Solaire, qui à travers la croix, le « T » s’unit aux Eaux Akashiques de l’Espace, et l’Ain Soph, la Mère Divine immanifestée, le 12e Aeon, et apparaît dans l’infini comme l’Hydrogène SI 12 ou Hydrogène TI-12, le pouvoir créateur du Logos. C’est ainsi que Bareshith [בר אש ית] crée Elohim, les Cieux et la Terre.

bddjhggb

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui; et sans lui, rien de ce qui a été fait n’a été fait. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont point compris. – Jean 1: 1-5

Bar Esh IT [בר אש ית] était le Logos, et le Logos était avec Theos, ainsi, le Logos est le Theomertmalogos.

IT est dans Bar Esh IT, le Theomertmalogos. Toutes choses ont été faites par IT; et sans IT rien de ce qui a pas été fait n’a été fait. En IT est la vie; et la vie est la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont point compris.

    בר אש ית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

    Bar Esh IT créé Elohim les cieux et la terre. – Genèse 1: 1

Le Fils du Feu à travers IT – ית créa Elohim, את dans le ciel et את sur la terre.
Toutes les choses sont faites de la Substance Sexuelle Créative Divine, qui est IT. Par conséquent, toutes les choses sont faites de IT; même Elohim a été créé par IT.
Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

    Il est donc intéressant de savoir que la lance n’est rien de moins que la force sexuelle, le fameux IT, particule extraordinaire, formé par la lettre I, et le T, une clé Atlante magnifique.
        Rien ne peut exister, pas même Dieu, sans l’aide de la matière [IT – ית, sexuelle] … – La Révolution de Belzébuth

ieabggeb

    Le ‘Theomertmalogos’ tisse et détisse son propre métier à tisser avec une sagesse infinie. Toute la Nature est le métier à tisser de Dieu.

    Le Theomertmalogos a été altéré à l’aube du Mahamanvantara, par un contact du type Geneotriamatzikamnien. Cela signifie que le sublime Theomertmalogos a subi une certaine altération quand il a pris contact avec la manifestation primordiale du cosmos. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Oui, chaque Elohim, chaque Monade imprègne son triple pouvoir créateur avec cette Divine Substance Sexuelle Créative; par conséquent, chaque monade développe son triple puissance créatrice à travers la dualité de IT, car, IT, Binah , la Divine Substance Sexuelle Créative, le Saint – Esprit, est une dualité.

Chaque Monade manifestée contient sa trinité au sein de cette dualité, donc la réalisation de cette Trinité se fait à travers la Dualité.

    Les trois Amens sont les trois Forces Primordiales de la Nature et du Cosmos.
    Les trois Forces Primordiales sont: Sainte-Affirmation, Sainte-Négation et Sainte-Conciliation.
    Trois sont les témoins dans le ciel: le Père, le Logos, et le Saint-Esprit.
    Trois sont les témoins sur la Terre: Le Souffle, le Sang et l’Eau. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Ainsi, c’est seulement à travers IT que la trinité de l’Être, la Monade, peut devenir connaissable et porter les trois témoins de la Lumière. La Monade n’est pas cette lumière, mais est sortie de l’Ain Soph dans l’univers afin de porter les trois témoins de cette Lumière.

Cette Lumière est le premier Logos, le deuxième Logos, et le troisième Logos, qui sont un à l’intérieur du Theomertmalogos; le Souffle, le Sang et l’Eau sont une vie dans notre corps, et cette vie peut devenir la lumière dans notre âme et esprit pour aller au delà du bien et du mal; c’est ainsi que, le corps, l’âme et l’esprit peuvent devenir un Elohim Auto-réalisé. Ainsi est chaque Monade qui naît de IT, le Saint-Esprit.

IT, le Saint-Esprit est la Vie qui porte la Vraie Lumière; Ainsi, il peut illuminer chaque Monade qui absorbe la vie de la matière, car IT est dans le monde, et le monde a été fait par IT, mais, le monde ne connaît rien à ce sujet.

   Et Elohim béni IT – את le septième jour et le sanctifia – את parce qu’en IT – את il se reposa de toute son œuvre que Elohim créa et fit. – Genèse 2: 3

Les trois particules impondérable ou « Yods » de la lettre « Shin », le « S » primordial ou Feu descendent dans la création à travers IT – ית donc la création développe un tel feu comme Lumière, comme IT – את. Ainsi, à ceux qui conserve IT – את, IT – את  leur donne le pouvoir de devenir Enfants de la Lumière, qui sont ceux qui développent Pistis sur IT – את, leur nom, qui ont été créés non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais créés par Elohim Binah [את השמים ואת הארץ] At Ha-Schamayim Ve-At-Ha Aretz. Alors, c’est ainsi que la Lumière du Logos est faite chair, et peut habiter parmi nous, et c’est ainsi que nous pouvons conserver sa lumière, qui est la lumière du Fils unique de l’Absolu, le Theomertmalogos pleine de grâce et de vérité.

   Ces [enfants de la lumière] sont les générations des cieux et de la terre, quand ils sont créés au jour où Yod-Havah Elohim [Binah] fit la terre et les cieux. – Genèse 2: 4

Ainsi, toutes choses invisibles et visibles dans tous les cieux et sur toutes les terres sont faites par IT – את, Binah Elohim. Car à travers IT – את la Lumière de l’Absolu Solaire pénètre dans l’univers. IT – ית transforme l’énergie en matière, et IT – את transforme la matière en énergie. La Matière extériorise la Lumière du Theomertmalogos, ainsi, à travers IT – את nous développons la connaissance.

Kabbalistiquement, le mot IT – ית a la valeur de 5, parce que la lettre י Yod a la valeur de 10 et la lettre ת Tav la valeur de 400; en ajoutant les nombres la somme est 5. De même, IT – את a la valeur de 5, parce que la lettre א Aleph a la valeur de 1 et la lettre ת Tav la valeur de 400, en ajoutant les nombres la somme est 5. C’est pourquoi il est dit:

    La Divine Mère Kundalini [IT – את] en nous-mêmes a cinq aspects, allégorisés par les cinq pattes de la vache blanche.
    HPB a réellement vu une authentique vache blanche à cinq pattes en Inde. Il ne fait aucun doute qu’elle a porté la cinquième patte sur le dos et avec cette patte, elle effrayait les mouches ou se grattait.
    HPB déclare que cette curieuse créature de la nature a été conduit par un jeune garçon de la secte Sadhu. Ce garçon vierge se nourrissait exclusivement avec le lait de cette mystérieuse vache. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

La lettre י Yod est la dixième lettre (10) et représente « IO » Kether et Malkuth. La lettre א Aleph représente les trois forces primaires, à savoir, Père, Fils et Saint – Esprit, les trois Sephiroth: Kether, Chokmah et Binah. La lettre ת Tav dont l’ancien hiéroglyphe est la croix représente Malkuth, l’union complète de Shelomoh et Sheba, ciel et terre, ou Melek et Malkah, roi et reine, homme et femme, unis sexuellement.

C’est ainsi que – à travers l’Alchimie sexuelle – Yod-Havah Elohim [Binah], l’intelligence de la force de l’amour transforme la substance sexuelle de l’homme et la femme en énergie créatrice, de sorte que leur énergie créatrice crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre à l’intérieur de chacun d’eux.

    Alors la poussière retournera à la terre comme elle l’était: et l’esprit retournera à Dieu qui l’a donné. Vanité des vanités, dit le prédicateur; tout est vanité. – Ecclésiaste 12: 7, 8

Comme la vanité du corps physique se désintègre et meurt et devient poussière, de même les vanités des corps protoplasmiques se désintègre et meurent la seconde mort et sont réduits en poussière cosmique.

    Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. 1 Corinthiens 15: 53, 54

La substance de la matière corruptible n’est pas complètement détruite, car la matière et l’énergie émergent de Ælohim et entrent dans l’univers à travers IT – ית et Ælohim est indestructible et éternel. A la fin du Mahamanvantara, la matière et l’énergie sont tirées au sein de Ælohim, de sorte que rien de IT – ית, la Divine Substance Sexuelle n’est perdue.

IT – את est l’Ens Seminis ou entité sexuelle matérielle. IT – את est la lumière solaire transformée en substance créatrice à travers le métabolisme de l’organisme humain. Ainsi, à travers l’Alchimie Sexuelle IT – את devient Ens Spirituale ou une Entité Spirituelle qui monte à Ens Dei ou l’Entité de Dieu, car l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné, puisque Dieu est Esprit ou le Ruach Elohim qui au commencement planait sur la surface de IT – את, les eaux.

Ceci est la Gnose ou la doctrine de l’Alchimie enseignée par Moïse au Mont Sinaï, par Élie à Mont Carmel, et par Jésus au Mont des Oliviers, qui est la transfiguration ou la métamorphose de notre matière corruptible en matière incorruptible; en d’autres termes, la doctrine de la résurrection des morts.

SONY DSC
Malkuth, notre corps physique, est de la matière corruptible, mais c’est la manifestation de notre Esprit, qui par le biais de la volonté de Dieu ou l’Alchimie Sexuelle peut faire que la Lumière du Theomertmalogos habite parmi nous et donc transformer notre matière corruptible en une matière incorruptible qui devient le vêtement de notre Être Intérieur.

Le mot Sanskrit TAT signifie « ce », il désigne la troisième personne. TAT indique que la prière avec la pure dévotion doit être désintéressée, destinée uniquement à Dieu, en évitant les aspirations personnelles matérielles.

    TAT est la vraie Lumière [du Theomertmalogos], qui éclaire tout le monde qui vient dans le monde. TAT est dans le monde, et le monde a été fait par TAT, et le monde ne connaît pas TAT. TAT est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à ceux qui on reçu TAT , TAT leur a donné le pouvoir de devenir les fils de Dieu, à ceux qui ont la foi sur TAT, son nom: Qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de [la volonté de] Dieu. – Jean 1: 9-13

La volonté de Dieu se fait à travers le creuset alchimique. Le Mystère de la Fleur d’Or dit:

    « Purifiez votre cœur, nettoyez vos pensées, réduisez votre appétit et conservez les semen .
    « Si les pensées sont durables, ainsi aussi sera le semen ; si le semen est durable, ainsi également sera la puissance; si la puissance est durable, l’Esprit le sera aussi.
    « La puissance des reins est située sous le symbole de l’eau. Lorsque les impulsions sont éveillées, elle coule vers le bas, va vers l’extérieur, et produit des descendants. Lorsqu’elle est renvoyée par la puissance de la pensée, filtrant vers le haut dans le creuset du créateur, elle rafraîchit et nourrit le cœur et le corps; c’est la méthode du reflux » (Ce sont des mots du texte Taoïste cité.). » – Le Mystère de la Fleur d’Or par Samaël Aun Weor

La matière première qui est dans le creuset est le mercure brut du Grand Oeuvre qui est l’Ens Seminis. C’est l’eau qui doit être transmutée en vin. Roger Bacon a déclaré:

    « Nature, contient nature: Nature surmonte nature: et la nature rencontre sa nature, excessivement s’exulte et se transforme en d’autres natures. »
    Les anges ne sont pas faites avec les théories des hommes. Les anges sont naturels, pas artificiels.
    Nature contient nature, et la pierre bénie est notre nature sexuelle avec laquelle nous pouvons travailler dans notre magistère du feu.
    Il est nécessaire de cuire, cuire et recuire, et ne pas devenir fatigué. Les anciens alchimistes ont déclaré:
    « Que votre feu soit tranquille et doux, laissez-le être ainsi chaque jour, toujours uniforme, sans être faible; si cela n’est pas ainsi, il va provoquer beaucoup de dégâts ».
    Le feu devient faible et même s’éteint lorsque l’Alchimiste éjacule le semen. L’Alchimiste échoue alors dans le Grand Œuvre. »- Traité d’Alchimie sexuelle par Samaël Aun Weor

Sept fois nous devons affiner le feu dans le creuset de Malkuth à Chesed jusqu’à ce que le Logos devient chair et habite parmi nous. Voilà comment nous voyons sa gloire, la gloire comme la gloire du Fils unique venu de l’Absolu, plein de grâce et de vérité. La Lumière Incarnée transfigure la substance sexuelle entière et convertie IT – את en un Divin Elohim en transmutant alchimiquement ses deux polarités. Si la substance sexuelle n’est pas réduite à IT – את, sa propre nature véritable, IT – את ne peut pas créer une Nature Divine.

tridev

La Mère Divine dans l’Espace Abstrait Absolu Inconnaissable est IT – ית; la Mère Divine Nature dans l’Éden Céleste est IT – את; et la Mère Divine dans tout être humain est IT – את; ce sont les trois mères, les trois Maries du Christianisme, et dans l’Hindouisme: Saraswati, Lakshmi et Parvati, les trois épouses de Brahma, Vishnu et Shiva. Rappellez-vous:

    בר אש ית בר אאלהים את השמים ואת הארץ
    Le Fils du Feu, le fils de Ælohim à travers IT – ית créa IT את  le ciel et IT את  la terre.

Alors IT – ית dans l’espace est égale à IT – את dans les cieux, qui est égale à IT – את dans la terre, qui est, pour que IT – את  fait les cieux en nous, il faut avoir IT את dans la terre. IT את est la substance des Elohim dans la terre, notre physicalité. Ainsi, c’est seulement à travers IT את qu’on sait comment faire la volonté de Dieu sur la terre comme elle est faite au ciel. Ainsi, soumettez-vous à IT את, la volonté de Dieu, et vous deviendrez comme Dieu connaissant le bien et le mal, et comme Elohim vous retournerez en IT – ית. Car:

    J’avais dit, Vous êtes des Elohim; et vous [Elohim] êtes tous  des enfants de [בר-אש ית Bar-Aesh et IT] le plus Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, et tomberez comme un prince quelconque. Lève-toi, ô Dieu, juge la terre: car toutes les nations t’appartiennent. – Psaume 82: 6-8

    Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s’approchent où tu diras: Je n’y prends point de plaisir; … Car Dieu amènera toute œuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal. – Ecclésiaste 12: 1, 14

Maintenant, étant donné la complexité kabbalistique et la diversité de ce que nous avons précédemment cité et dit au sujet des différents concepts de la préexistence de cette Substance Divine, qui sur terre est Alchimiquement et kabbalistiquement appelée Hydrogène את TI-12, Exioehary, Mercure, Marie, Eau, Ens Semins, et dans le ciel Hydrogène ית TI-12, Binah, Shiva, le Saint-Esprit, par lequel le Logos, Vishnu, se fait chair:

   il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, oh excellent amant de Dieu, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.. – Luc 1: 3: 4

Pneuma en Grec est égal à Helios, l’Esprit Solaire, la nature divine du Christ, l’émanation première de l’Absolu Solaire. Il est écrit:

fbcbibdb    Il y eu un homme d’entre les Pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs: Il vint de nuit à Jésus, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un Maître venu de Dieu, car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est pas avec lui. Jésus répondit et lui dit: En vérité, en vérité, je te le dis, si on  ne naît de nouveau, on ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment peut-on naître quand on est vieux? Peut-on entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si on ne naît d’Eau et d’Esprit, on ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est Esprit. Ne t’étonnes pas que je t’ai dit, vous devez naître de nouveau. Le vent souffle où il est écouté, et vous entendrez le son de celui-ci, mais ne pouvez pas dire d’où il vient et où il va: il en est de tout homme qui est né de l’Esprit. – Jean 3: 1-8

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si on ne naît pas d’Eau et de l’Esprit, on ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu; ce qui est né d’Esprit est Esprit. » La clé scientifique pour naître de l’Esprit est dans le Sahaja Maïthuna. La création des Corps Psychikon et Pneumatikon est nécessaire pour entrer dans le royaume des cieux. Ce type de naissance est effectuée à travers l’Alchimie Sexuelle, au moyen de la sublimation de l’Hydrogène TI-12, cette sublimation est effectuée dans la Chambre Nuptiale, dans la Neuvième Sphère (le sexe).

    Ceci est un de travail plus amer que la bile; la connexion sexuelle quotidienne du même homme avec la même femme, plus de vingt ou trente ans, sans jamais renverser même une seule goutte de semen, sans permettre aux semen de quitter notre organisme.
    Aucun être humain ne naît de la théorie. Pas même un simple microbe ne peut naître des théories. Personne ne naît par les narines, ni par la bouche. Chaque être vivant naît par le sexe; « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. » Si l’être humain naît par le sexe dans ce monde physique, il est logique qu’en haut, dans les mondes internes, le processus est analogue. La loi est la loi et la loi est accomplie. – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

L’eau à laquelle Jésus se réfère est l’Hydrogène Sexuel ית TI-12, qui, en Sanskrit est appelé Akasha. ית IT est une substance féminine qui imprègne l’espace, nommée Hydro en Grec. L’IT – ית de l’Espace Abstrait Absolu se rapporte à l’IT – את, la polarité créatrice féminine des cieux et de la terre; voilà pourquoi dans l’Alchimie gnostique IT est appelé Hydrogène [de νερό Grec, υδρο, hydr-, tige de hydor « eau » + γόνο, γυνα, Gena .. Femme, Genes, Genitalia, Genesis, etc …] ית IT est écrit à la fin du mot Bareshith [בראשית] « au commencement ».

Espirit est Pneuma en Grec, qui est égal à Helios, l’Esprit Solaire, INRI, le Feu, la lumière solaire est la nature divine du Christ, qui est le Fils ou la Première Émanation de l’Absolu Solaire. Il est ce qu’on appelle en Araméen [בר-אש] Bar-Eash, le Fils du Feu. Ainsi, [בר-אש Bar-Eash] et [ית IT] sont l’eau et l’esprit que Jésus a parlé; [בר-אש Bar-Eash] et [ית IT] forment ensemble le mot בראשית Bareshith, qui, dans le livre de la Genèse est traduit par « Au commencement ».

    Si je vous ai parlé des choses terrestres, et vous ne me croyez pas, comment croirez-vous, si je vous dis des choses célestes? – Jean 3: 12

Le Christ est [בר-אש Bar-Eash] Fils du Feu, qui est INRI, le Sauveur; cependant , quand [בר-אש Bar-Eash] naît en Marie, Malkuth , par la grâce de [ית IT] le Saint-Esprit, [בר-אש Bar-Eash] devient alors le Fils de l’Homme, le Sauveur Jumeau.

    Le Sauveur Jumeau est le Fils de l’Homme. Le Sauveur Jumeau est Tiphereth l’Homme Causal, dans lequel le Logos, le Christ se manifeste. Le Sauveur Jumeau est certainement l’enfant de l’enfant. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

bcghjbag

Le Fils de l’Homme, la Sephirah Tiphereth, est l’Âme Humaine de la Sephirah Chesed, l’Esprit, le Fils de Dieu. La Sephirah Chesed est appelée dans la Kabbale le Fils de Dieu ou l’Esprit de Dieu, le Ruach Elohim. La Sephirah Tiphereth, l’Âme Humaine travaille dans la Sephirah Malkuth sous la direction de Chesed, le Ruach Elohim, qui plane sur la surface des eaux, l’Hydrogène Sexuel Ti-12 de l’organisme humain. La Sephirah Malkuth, le corps humain, à travers son métabolisme élabore l’Hydrogène Sexuel ית TI-12!

    Et personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui [בר-אש Bar-Eash, le « S », le Fils du Feu] qui est descendu du ciel, [Tiphereth] le Fils de l’Homme qui est dans le ciel.
    Et comme Moïse éleva [בר-אש Bar-Eash, le « S », le Fils du Feu] le serpent [d’Airain]  dans le désert, ainsi il faut que le Fils de l’Homme soit élevé [par le canal médullaire spinal]; afin quiconque développe la foi en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. – Jean 3: 12-15

Maintenant, écoutez, le corps physique de nos parents physiques est soutenu avec l’Hydrogène 48. Nos parents physiques avec leur Hydrogène TI-12, leurs Ens Seminis pendant l’acte sexuel créèrent notre zygote physique; qui est, au cours de l’acte sexuel, un spermatozoïde des organes génitaux de notre père physique a été absorbé par l’ovule dans les organes génitaux de notre mère physique, formant ainsi un zygote. En d’autres termes, l’Hydrogène TI-12 dans la gamète mâle s’unissait à la gamète femelle forma le zygote dans le ventre de notre mère physique. L’Hydrogène 48 alimente la physicalité de notre mère. Pendant la grossesse, le zygote, toutes ses cellules, comme une façon de dire, reste imprégné par les émanations de la matière sexuelle de notre mère, qui est l’Hydrogène TI-12. Par conséquent, lorsque les cellules du zygote ont été suffisamment  saturées, alors la matière TI-12 commence à métamorphoser les cellules du zygote en système cérébro-spinal d’un embryon, formant ainsi l’embryon humain, et à travers lui forme le reste du fœtus à l’intérieur de son utérus. Un tel fœtus est soutenu, alimenté, avec l’Hydrogène 48 de la mère. Ceci, comme nous le savons, se produit pendant 9 mois. Lorsque le bébé naît dans ce monde de 48 lois, alors le corps physique de ce bébé continue à être soutenu, nourri, avec l’Hydrogène 48 de ce monde physique et développé par l’Hydrogène TI-12 du bébé lui-même. Un tel développement est décrit dans la conférence « Les Planètes Métalliques de l’Alchimie » par le Maître Samaël Aun Weor.

    Il est urgent de savoir qu’il y a douze hydrogènes basiques fondamentales dans l’univers. Les douze hydrogènes basiques sont disposés en gradins en accord avec les douze catégories de matières.
    Les douze catégories de matières existent dans toute la création; rappelons-nous les douze sels du zodiaque, les douze sphères de vibration cosmique dans laquelle une humanité solaire doit être développée.
    Tous les hydrogènes secondaires, dont les densités varient de 6 à 12283, sont dérivés des douze hydrogènes basiques.
    Dans le Gnosticisme, le terme hydrogène a une signification très étendue. En effet, n’importe quel élément simple est de l’hydrogène d’une certaine densité. L’Hydrogène 384 se trouve dans l’eau, 192 dans l’air, tandis que 96 est judicieusement déposé dans le magnétisme animal, les émanations du corps humain, les rayons X, les hormones, les vitamines, etc.
    A l’heure actuelle, les frères et sœurs du mouvement Gnostique sont très familiarisés avec les Hydrogènes 48, 24, 12, et 6, étant donné que nous les avons étudiés dans nos messages de Noël précédents.
    Ce sujet-matière le plus intéressant au sujet des hydrogènes appartient à la branche de la chimie occulte ou chimie Gnostique, et comme il est très difficile, pour le bien de nos étudiants nous préférons l’étudier petit à petit dans chacun de nos messages de Noël. – La Lumière venant des ténèbres par Samaël Aun Weor

Il y a des corps lunaires et solaires, les deux sont la cristallisation de l’Hydrogène Ti-12. les corps lunaires sont la cristallisation mécanique et négative de l’Hydrogène Ti-12. Les corps solaires sont la cristallisation consciente et positive de l’Hydrogène Ti-12. Le corps physique est soutenu avec l’Hydrogène 48.

    L’Hydrogène 48 correspond à un atome de chlore (Cl), poids atomique 35,5. L’hydrogène 24 correspond à un atome de fluor (F), poids atomique 19. L’Hydrogène 12 correspond à l’hydrogène de la chimie (H), poids atomique 1. Le carbone, l’azote et l’oxygène ont des poids atomiques de 12, 14 et 16.
    L’ Hydrogène 96 correspond au brome (Br), poids atomique 80. L’Hydrogène 192 correspond à l’ iode, poids atomique 127. – La Lumière venant des ténèbres par Samaël Aun Weor

L’ego animal est régi par 96 lois et correspond donc à l’Hydrogène 96. De toute évidence, les corps lunaires, à savoir le Kama Rupa ou le corps des désirs et le Kama Manas ou mental des désirs nommés corps protoplasmiques ou lunaires, font partie du patrimoine des élémentaux du règne minéral, du règne végétal et du règne animal et sont nourris avec les hydrogènes 24 et 12 qui se rapportent à la cinquième dimension, ce sont aussi de la cristallisation de l’Hydrogène Ti-12. Les embryons d’Âme Humaine, les élémentaux de la Nature, sont nourris avec de l’Hydrogène 6 qui correspond à Tiphereth.

Comme le corps physique est alimenté et soutenu avec l’Hydrogène 48 et est soumis à la mort, de même, les corps lunaires, protoplasmiques sont nourris avec les Hydrogènes 24 et 12 et sont soumis à la seconde mort. Dans l’humanoïde les corps protoplasmiques commencent à involuer vers la seconde mort, qui se produit dans les dimensions inférieures de la nature et du cosmos. Dans la cinquième dimension les corps protoplasmiques involuant de humanoïde ont l’apparence des spectres lunaires, des fantômes lunaires.

Comprenez: les Corps Astral et mental solaire, que finalement nous devons créer avec l’Hydrogène TI-12, sont nourris avec les Hydrogènes 24 et 12. Il est évident que l’Hydrogène 24 correspond au centre émotionnel et l’Hydrogène 12 au centre intellectuel.

    « Lorsque le centre sexuel est forcé de travailler avec des Hydrogènes, comme 12 [intellect], 24 [émotion], 48 [mouvement], etc., alors il est impossible de construire les corps existentiels supérieurs de l’Être. » – Pouvoir Spirituel du Son par Samaël Aun Weor

Alors, comment pouvons-nous construire les corps existentiels solaires de l’Être? Écoutez, comme le corps physique est créé et développé par l’Hydrogène TI-12 à l’intérieur du corps physique de notre mère physique et alimenté par l’Hydrogène 48, de même les corps existentiels de l’Être sont créés et développés par notre Mère Divine Kundalini dans l’utérus ou moelle épinière des corps lunaires, protoplasmiques. Qu’est-ce que le Maître Samaël Aun Weor a déclaré à ce sujet? Il a dit dans « Le Mariage Parfait: »

gcdhibha    Le troisième serpent monte par le canal médullaire du Spectre Astral [ou corps protoplasmique lunaire]. Le troisième serpent doit atteindre le champ magnétique de la racine du nez, puis à partir de là descendre vers le cœur par un passage secret dans lequel sept chambres saintes existent.
    Lorsque le troisième serpent atteint le cœur, un plus bel enfant, l’Astral-Christ naît. Le résultat de tout cela est l’Initiation. Le néophyte doit vivre à l’intérieur de son Corps Astral tout le drame de la Passion du Christ. Il doit être crucifié, mourir et être enterré. Il doit ensuite ressusciter et doit également descendre à l’abîme et y rester pendant quarante jours avant l’Ascension.
    La cérémonie suprême de la Troisième Initiation est atteinte avec l’Astral-Christ. Sur l’autel apparaît Sanat Kumara, l’Ancien des Jours, pour nous accorder l’Initiation.
    Tous ceux qui ont atteint la Troisième Initiation des Mystères Majeurs reçoit le Saint-Esprit. » – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

    Les Théosophes, Rosicruciens et Spiritualistes parlent beaucoup au sujet du Corps Astral et pensent qu’ils le connaissent bien. Mais qui, parmi eux a parlé du troisième serpent igné, et au sujet de l’ultra-biologie et de l’ultra-physiologie de l’Astral Supérieur? Qui parmi eux connaissaient que dans le Corps Astral un autre Corps Astral Supérieur est formé? – Les Sept Paroles par Samaël Aun Weor

De toute évidence, lorsque le Corps Astral Solaire naît, il doit être alimenté avec de l’Hydrogène 24. Le Spectre Astral manifeste nos émotions égoïstes à travers notre centre émotionnel. L’Astral-Christ est lié à notre Centre Émotionnel Supérieur. C’est ainsi que le Second Logos établit son royaume dans notre cœur. Ainsi, le Corps Astral Solaire est une cristallisation de l’Hydrogène Sexuel TI-12.

Maître Samaël a écrit dans Enseignements Cosmiques d’un Lama:

    Transmuter cet hydrogène prodigieux, lui donner une cristallisation intelligente à une seconde octave supérieure, signifie en fait créer une nouvelle vie dans l’organisme existant, donner une forme évidente au « Corps Astral ou Corps Sidéral des Alchimistes et Kabbalistes. « 
    Le Maître « G. » a déclaré:

bcddgfbi

    « Vous devez comprendre que le Corps Astral naît du même matériau, de la même substance, de la même matière [l’Hydrogène TI-12], d’où le corps physique est né. La seule chose qui est différente est la procédure. »
    « L’ensemble du corps physique, toutes ses cellules, comme une façon de dire, reste imprégné [à travers l’Alchimie Sexuelle] par les émanations de la matière, qui est TI-12. Par conséquent, lorsque ceux-ci ont été assez saturés, alors la matière TI-12 commence à cristalliser [à travers le canal médullaire du Spectre Astral  dans une seconde octave supérieure] ».
    Alors le Maître cité a ajouté:
    « La cristallisation de cette matière [l’Hydrogène TI-12] constitue la formation du Corps Astral [à travers le canal médullaire du Spectre Astral]. »
    « La transition de la matière TI-12 vers un état d’émanations et vers la saturation progressive de l’ensemble de l’organisme physique avec ces émanations est ce qui est appelée dans l’Alchimie « transmutation » ou « transformation. »
    Le Maître « G. » continue, en déclarant:
    « Précisément, cette transformation [de l’Hydrogène TI-12] du corps physique en Corps Astral est ce qu’on appelle, dans l’Alchimie, la transformation des métaux « brutes » en métaux « fins », en d’autres termes, l’acquisition de l’or à partir des métaux ordinaires. » – Enseignements Cosmiques d’un Lama par Samaël Aun Weor

Pour clarifier encore plus cette matière, il est nécessaire d’ajouter à la précédente citation du Maître « G » et du Maître Samaël Aun Weor, que les Première et Deuxième Initiations des Mystères Majeurs qui se rapportent au Corps Physique et son aspect supérieur ou Corps Vital, correspondent à cette saturation des cellules de notre organisme physique tétradimensionnel avec les émanations de l’Hydrogène Sexuelle TI-12 à travers l’Alchimie Sexuelle .

    Étudions maintenant le fameux Hydrogène Sexuel TI-12, le merveilleux hydrogène créatif qui est judicieusement élaboré dans l’usine de l’organisme humain.
    Tout mutant légitime d’un type favorable est le résultat spécifique des cristallisations distinctes de l’Hydrogène Sexuel TI-12.
    Il est incontestable que l’hydrogène cité représente le résultat final de la transformation de la nourriture dans le laboratoire merveilleux de notre organisme humain. Il est évident que ce soit la matière primordiale avec laquelle fonctionne le sexe. Telle est la substance principale du Grand Œuvre, une substance que le centre sexuel fabrique très sagement.
    Il est certain que l’Ens Seminis et son Hydrogène particulier TI-12 est grain et fruit en même temps.
    Dans l’organisme humain, la nourriture passive sur le plateau passe à travers de nombreuses transformations, améliorations et changements subtils, qui sont traitées dans l’échelle musicale DO, RE, MI, FA, SOL, LA, TI.
    La transformation de la nourriture passive du plateau commence avec la note DO, le chyme résultant de la première étape de la transformation suit avec la note RE, la nourriture très raffinée qui passe osmotiquement dans le fluide sanguin se poursuit avec la note MI, et ainsi de suite, successivement, d’autres processus suivent, jusqu’à ce que le meilleur élément de l’organisme tout entier devient élaboré: qui est, le merveilleux élixir, la liqueur séminale, avec son Hydrogène 12 dans la note TI.
    L’Hydrogène Sexuel TI-12 se trouve dans le sperme ; cet hydrogène est le pouvoir créateur du Troisième Logos.
    La première octave musicale, DO-RE-MI-FA-SOL-LA-TI, correspond exactement à la fabrication de l’Hydrogène Sexuel TI-12 dans [les glandes sexuelles de] l’organisme humain.
    Un choc très spécial au moyen de Maïthuna (Magie Sexuelle) permet à l’Hydrogène Sexuel TI-12 de passer à une seconde octave musicale, DO-RE-MI-FA-SOL-LA-TI, dont l’issue devient la cristallisation de l’Hydrogène Sexuel TI-12 dans la forme extraordinaire du Corps Astral. C’est ce qu’on appelle « transmuter le plomb en or. » Il est urgent de transmuter la chair et le sang en Corps Astral. – La Lumière venant des Ténèbres par Samaël Aun Weor

Si vous dites que ce n’est pas DO-RE-MI-FA-SOL-LA-TI, mais DO-RE-MI-FA-SOL-LA-SI, alors écoutez:

    Si nous réfléchissons très sérieusement à cette relation intime qui existe entre le « S » et la Croix Tao, ou « T », nous arrivons à la conclusion logique que c’est seulement à travers le croisement du lingam-yoni, (phallus et l’utérus), avec exclusion radicale de l’orgasme physiologique, que l’on peut éveiller la Kundalini, qui est le serpent igné de nos pouvoirs magiques. – Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor

Le « S » est le Serpent d’Airain, la lettre « ש » Shin, le symbole kabbalistique du feu, l’essence même de la Croix ou la lettre Tav, l’Hydrogène TI-12. C’est la raison pour laquelle il est écrit dans le Zohar :

    Adam comme indiqué a été séparé de sa femme au cours de laquelle il engendra des démons et des élémentaires qui pullulaient dans le monde entier. Alors que sous l’influence de [ la convoitise] l’esprit impur qu’il ressentait aucun désir de devenir associé à Eve, mais après repentant et de surmonter [ la fornication ] ses propensions animales, il est devenu de nouveau uni à elle, puis il est dit:

ceeffdgg

    Et Adam vécut 130 ans [cent correspond ésotériquement à la Première Initiation des Mystères Majeurs et 30 à la trentième vertèbre de la Seconde Initiation des Mystères Majeurs] et engendra [avec l’Hydrogène Sexuel TI-12] un fils [son Corps Astral] à sa ressemblance, à son image et appela son nom Seth שת. – Genèse 5: 3
    Signifiant ainsi que les deux lettres S et T sont les derniers de l’alphabet Hébreu, donc ce fils était la fin de la terrible expérience [la fornication] par laquelle Adam et Eve avaient passé et subi. – Zohar

Le Maître Samaël a déclaré:

    Lorsque toutes les cellules de notre organisme physique tétradimensionnel sont saturées avec l’Hydrogène Sexuel TI-12, alors, le corps physique a un excédent d’Hydrogène 48, qui est l’hydrogène, avec lequel le corps physique tétradimensionnel est alimenté.
    L’excédent de l’Hydrogène 48 devient l’Hydrogène 24, avec lequel le Corps Astral Solaire est alimenté. L’excédent d’Hydrogène 24 devient l’Hydrogène 12 (ne confondez pas avec l’Hydrogène Sexuel TI-12). L’Hydrogène 12 alimente le Corps Mental Solaire. L’excédent d’Hydrogène 12 devient l’Hydrogène 6, avec lequel le Corps de la Volonté Consciente ou authentique Corps Causal est alimenté. – La Lumière venant des Ténèbres par Samaël Aun Weor

Écoutez, si nous ne devons pas confondre l’Hydrogène Sexuel TI-12 avec l’Hydrogène 12; de toute évidence, il ne faut pas confondre l’Hydrogène Sexuel TI-12 avec l’Hydrogène 48, l’Hydrogène 24 et l’Hydrogène 6. Les Hydrogènes 48, 24, 12 et 6, ne créent pas la vie, ils soutiennent seulement la vie déjà créée par l’Hydrogène Sexuel TI-12, car cet Hydrogène est le pouvoir créateur du Troisième Logos.

    Un second choc au moyen du Maïthuna (Magie Sexuelle) permet à l’Hydrogène Sexuel TI-12 de passer à une troisième octave musicale DO-RE-MI-FA-SOL-LA-TI, dont l’issue devient la cristallisation de l’Hydrogène Sexuel TI-12 en la forme extraordinaire du Corps Mental (corps paradisiaque). – La Lumière venant des Ténèbres par Samaël Aun Weor

hgfhdaeb

Le Maître Samaël continue en déclarant:

    Lorsque le quatrième serpent a réussi l’ascension par le canal médullaire du spectre mental, alors la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs est atteinte. Le quatrième serpent atteint aussi l’espace entre les sourcils et descend vers le cœur.
    Dans le monde du mental, Sanat Kumara accueille toujours le candidat en disant: « Vous vous êtes libéré des quatre corps de péché. Vous êtes un Bouddha. Vous êtes entré dans le monde des Dieux. Vous êtes un Bouddha. Tous ceux qui se libère des quatre corps de péché est un Bouddha. Vous êtes un Bouddha. Vous êtes un Bouddha. »
    La fête cosmique de cette Initiation est grandiose. Le monde entier, l’univers tout entier tremble de bonheur, en disant: « Un nouveau Bouddha est né. » La Divine Mère Kundalini présente son enfant dans le temple en disant: « Ceci est mon enfant bien-aimé. Il est un nouveau Bouddha. Il est un nouveau Bouddha. Il est un nouveau Bouddha. »- Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

    Lorsque tous les organes de notre Corps Astral Solaire sont saturés avec l’Hydrogène Sexuel TI-12, alors le Corps Astral Solaire a un surplus d’Hydrogène 24, qui est l’Hydrogène avec lequel le Corps Astral Solaire est alimenté.
    L’excédent d’Hydrogène 24 devient l’Hydrogène 12 (ne confondez-pas avec l’Hydrogène Sexuel TI-12). L’Hydrogène 12 alimente le Corps Mental Solaire. – Samaël Aun Weor
    Un troisième choc au moyen du Maïthuna (Magie Sexuelle) permet à l’Hydrogène TI-12 de passer à une quatrième octave musicale DO-RE-MI-FA-SOL-LA-TI, dont l’issue est la cristallisation de l’Hydrogène Sexuel TI-12 en la magnifique forme du Corps de la Volonté Consciente ou Corps Causal …. – La Lumière Venant des Ténèbres par Samaël Aun Weor

    Le cinquième serpent monte par le canal médullaire de cet embryon de l’Âme que nous avons incarné. Le « cinquième serpent doit atteindre les sourcils, puis descendre vers le cœur.

iaddgieb

    Le corps de la Volonté Consciente naît dans la Cinquième Initiation Majeure. Tout le monde qui naît dans le Monde de la Volonté Consciente incarne inévitablement son Âme. Tout le monde qui incarne son Âme devient un véritable être humain avec Âme. Tout vrai être humain complet et immortel est un Maître authentique. Avant la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs personne ne doit être appelé par le titre de Maître.
    Dans la Cinquième Initiation, nous apprenons à faire la volonté du Père. Nous devons apprendre à obéir au Père. Telle est la loi.
    Dans la Cinquième Initiation, nous devons choisir entre deux chemins, que l’on doit prendre pour continuer: soit rester dans le Nirvana appréciant le bonheur infini de l’espace sacré sans limites, partageant avec les Dieux ineffables, ou plutôt renoncer à cet immense bonheur du Nirvana et continuer à vivre dans cette vallée de larmes afin d’aider la pauvre humanité souffrante. – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor.

Lorsque tous les organes de notre Corps Mental Solaire sont saturés avec l’Hydrogène Sexuel TI-12, alors le Corps Mental Solaire a un surplus d’Hydrogène 12, qui est l’Hydrogène avec lequel le Corps Mental Solaire est alimenté.

    L’excédent d’Hydrogène 12 devient l’Hydrogène 6, avec lequel le Corps de la Volonté Consciente ou authentique Corps Causal est alimenté.
    L’Hydrogène Sexuel TI-12 est grain et des fruit, et ce qui est étonnant est qu’il se cristallise toujours dans les organismes de chair et d’os. Rappelons-nous que le corps physique est le résultat de l’Hydrogène Sexuel TI-12. Le Corps Astral devient aussi le résultat de celui-ci, mais par la loi spéciale du Maïthuna (union du phallus et de l’utérus sans répandre le semen). Ainsi , le Corps Astral est aussi un corps de chair et d’os, une chair qui ne vient pas d’Adam, mais une chair-produit de l’Hydrogène Sexuel TI-12.
    Le véritable Corps Mental est aussi le produit du Maïthuna (Magie Sexuelle) et de l’Hydrogène Sexuel TI-12. C’est un corps paradisiaque, un corps de perfection, un corps de chair et d’os, mais de la chair qui ne vient pas d’Adam.
    Le Corps de la Volonté Consciente, appelé aussi Corps Causal, est aussi le résultat de l’acte sexuel Maïthuna sans répandre le semen. Le Corps de la Volonté Consciente ou Corps Causal est le résultat de la cristallisation de l’Hydrogène Sexuel TI-12.
    L’authentique Corps Astral, le véritable Corps Mental, et le légitime Corps Causal constituent les Corps Solaires, les corps existentiels supérieurs de L’Être.
    Ceux qui construit dans la Neuvième Sphère les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, les Corps Solaires, peuvent et ont tous le droit d’incarner leur Être Réel, leur Esprit trinitaire immortel, Atman-Bouddhi-Manas ou Esprit Divin, Esprit de Vie, et Esprit Humain (Intime, Âme Spirituelle et Âme Humaine).
    Alors, en arrivant à ces hauteurs initiatiques, il est dit qu’un nouvel être humain est né, le Fils de l’Homme, un nouveau Maître du Jour, un Maître du Mahamanvantara….
    Tout Maître qui est né dans les mondes supérieurs doit éliminer les corps lunaires; ces substituts qui constituent nos vestiges animaux qui viennent des temps anciens….
    Les âmes communes et ordinaires désincarnées habillées de leurs corps lunaires semblent froides, fantomatiques, somnambules inconscientes, vivant dans le passé. L’animal intellectuel est cent pour cent lunaire, et en effet, il n’est pas un véritable être humain. C’est seulement en fabriquant les Corps Solaires que nous devenons de vrais êtres humains …. – Samaël Aun Weor
    Il est nécessaire d’engendrer des véhicules internes. Il est nécessaire de naître dans les Mondes Supérieurs. Le célibat est absolument une fausse route. Nous avons besoin du Mariage Parfait.
    Après la naissance, chaque véhicule a besoin de sa nourriture spéciale. C’est seulement avec cette nourriture spéciale qu’il se développe et se renforce totalement. La nourriture de ces véhicules est basée sur des Hydrogènes. Les différents types d’Hydrogènes avec lesquels les différents corps internes de l’être humain sont nourris sont produits à l’intérieur de l’organisme physique.
    Les Lois des Corps
    Corps Physique: Il est régi par 48 lois. Sa nourriture de base est l’Hydrogène 48.
    Corps Astral : Ce véhicule est soumis à 24 lois. Sa nourriture de base est l’Hydrogène 24.
    Corps Mental : Ce véhicule est soumis à 12 lois. Sa nourriture de base est l’Hydrogène 12.
    Corps Causal : Ce véhicule est régie par 6 lois. Sa nourriture de base est l’Hydrogène 6. « – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

Maintenant, analysons kabbalistiquement et Alchimiquement l’Hydrogène TI-12 sous la lumière du livre de la Genèse. Il est clair que alchimiquement l’Ens Seminis et son Hydrogène particulier TI-12 est la graine dans le fruit de l’Arbre du bien et du mal; une graine et un fruit que cette humanité terrestre avait mangé comme les bêtes depuis l’époque de la Lémurie.

cbgeacij

Les êtres humains de la Lémurie étaient de vrais humains, car ils vivaient dans l’Éden, la quatrième dimension, la face supérieure de ce monde physique. Ils étaient tous deux fois nés, c’est à dire, ils avaient tous des Corps Physique, Astral, Mental et Causal Solaires, ils faisaient leur Devoir Parlock de l’Être, ils ont exercé ce devoir comme suit:

  1. Ils ne permettaient pas aux concepts intellectuels de passer mécaniquement à travers leur mental; en d’autres termes, ils sont devenus conscients de toutes les données intellectuelles qui venaient à leur mental. Comment ils sont devenus conscients de ces données? Ils l’ont fait par le biais de la Méditation.
  2. Ils sont devenus conscients de toutes les activités de leur centre émotionnel.
  3. Ils sont devenus auto-conscients de toutes leurs activités, de tous leurs mouvements, de tous leurs habitudes, et ne font rien d’une manière mécanique.
  4. Ils sont devenus seigneurs de leurs instincts et les humiliaient. Ils les comprennent en profondeur, intégralement.
  5. Ils transmutaient leur énergie sexuelle au moyen du Kriya-Shakti, autrement dit, ils transmutaient leurs énergies créatrices au moyen d’Alchimie Sexuelle .

Grâce à leur Devoir Parlock de l’Être la durée de vie physique des Lémuriens était d’environ 10 à 15 siècles. Ils étaient créés à la ressemblance de Dieu, homme et femme ils étaient créés et ont été bénis et étaient nommés Adam, le jour où ils ont été créé (Genèse 5: 2). Et ils, Adam HaRishon, le « premier Adam », ont été placés par Yod-Havah Elohim dans le paradis terrestre dans la quatrième dimension pour le cultiver et le garder.

    Et Jehovah Elohim planta un jardin vers l’Est de l’Éden; et il y mit Adam qu’il avait formé. – Genèse 2: 8
    Il y a eu beaucoup de discussions en ce qui concerne le thème du paradis terrestre. Max Heindel soutenait que le paradis terrestre est la Lumière Astrale; mais, il n’a pas enquêter sur ce que signifie le mot « terrestre ».
    Réellement, ce paradis existait et était le continent de la Lémurie, qui était situé dans l’Océan Pacifique. Ce fut la première terre sèche qui a existé dans le monde. La température en ce temps était extrêmement chaud…
    L’imagination de l’être humain était un miroir ineffable où se reflétait solennellement le panorama du ciel étoilé de Urania. L’être humain savait que sa vie était la vie des dieux. Celui qui savait jouer de la lyre frémissait les champs divins avec ses mélodies délicieuses. L’artiste qui manipulait le pinceau s’inspirait de la sagesse éternelle. Il donnait à ses sculptures délicates l’immense majesté de Dieu.
    Oh, l’époque des Titans! Ce fut une époque où les rivières avaient répandues le lait et le miel.
    Les Lémuriens étaient d’une haute stature et ils avaient un large front. Ils portaient des tuniques symboliques, qui étaient blancs devant et noir derrière. Ils avaient des navires volant et des bateaux propulsés par l’énergie atomique. Le système d’éclairage utilisé dans les structures lémuriennes était fait à partir de l’énergie nucléaire. Ils ont atteint un très haut degré de culture.
    Tels étaient les temps de l’Arcadie. L’être humain a su écouter la voix des dieux à travers les sept voyelles de la nature.
    Les sept voyelles IEOUAMS retentissaient dans les corps Lémuriens avec toute la musique ineffable des rythmes accentués du feu…
    Au cours de cette époque Lémurienne, la Terre récapitulait la Période Lunaire parce que la loi suivante existe dans la vie: avant de lancer ses nouvelles manifestations, la nature récapitule toutes ses anciennes manifestations. La Lémurie était une récapitulation de la Période Lunaire. – La Révolution de Belzébuth par Samaël Aun Weor

Les Archanges, l’humanité de la Ronde Solaire, réincarnés dans des corps Lémuriens ainsi que les Seigneurs du Mental, l’humanité de la Ronde Saturnienne et les Anges, l’humanité de la Ronde Lunaire. Ces Bodhisattvas Lémuriens étaient aidés par les Seigneurs de la Forme, qui sont en charge de notre Ronde Terrestre actuelle. Les Seigneurs de la Forme ont aidé ces Bodhisattvas Lémuriens pour construire leur corps terrestre tétradimensionnel au moyen du Kriya Shakti. Les âmes des animaux de la Ronde Lunaire sont devenus des Humanoïdes Lémuriens, ils ont hérité de leur corps terrestre tétradimensionnel à travers la conception Kriya Shakti, pratiquée par leurs parents, les Bodhisattvas Lémuriens.

Les âmes animales des humanoïdes Lémuriens ont appris des Bodhisattvas Lémuriens comment construire le To Soma Psychikon, l’Habit de Noces de l’Âme, le Corps d’Or au moyen de la sublimation de leur Hydrogène Sexuel TI-12 à travers la Seconde Initiation des Mystères Majeurs. Le Maître Samaël a écrit:

    To Soma Psychikon, l’Habit de Noces de l’Âme, le Corps d’Or, naît dans la Deuxième Initiation. Ce véhicule est formé avec les deux éthers supérieurs. Le Corps Éthérique a quatre éthers, deux supérieurs et deux inférieurs. Ainsi, avec l’Habit de Noces de l’Âme nous pouvons entrer dans toutes les régions du Royaume. – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

Ces âmes animales ont également appris comment construire le Corps Astral Solaire et le Corps Mental Solaire à travers les troisième et quatrième Initiations respectivement, ainsi que, leur Corps Physique Tetra-dimensionnel de Libération.

ggfihiba
En ce qui concerne la quatrième Initiation des Mystères Majeurs le Maître Samaël a écrit:

    Il y a deux types de chair: l’un vient d’Adam, et l’autre ne vient pas d’Adam. La chair qui vient d’Adam est vulgaire et corruptible; la chair qui ne vient pas d’Adam est éternel et incorruptible.
    Lorsque le serpent igné du Corps Mental atteint un certain canyon, le maître meurt alors et naît dans la vie.
    Le Divin Rabbi de Galilée, monté sur un âne, entre dans la Jérusalem céleste avec l’être humain nouvellement libéré.
    L’être humain nouvellement libéré, également monté sur un âne, triomphant et victorieux entre dans la ville où il est reçu avec des palmiers et des louanges.
    Le Maître contemple son corps d’argile qui s’effrite en morceaux et le Divin Rabbi de Galilée dit à celui qui est nouvellement libéré, « Tu n’a plus besoin de cela maintenant. »
    Dès cet instant, le Maître est libéré de la roue de la naissance et la mort.
    Un nouveau corps physique ultra-sensible, rempli d’une perfection millénaire, formé à partir des meilleurs atomes du corps physique. Il a l’apparence majestueuse du Christ Cosmique et est éternel et incorruptible.
    Ce véhicule qui remplace le corps physique d’argile a été formé dans la profondeur essentielle de notre corps d’argile, de la même manière qu’un poussin est formé à l’intérieur de l’œuf …..
    … Ce nouveau corps physique a le pouvoir de se rendre visible et tangible en tout lieu et se nourrir des fruits et de l’eau pure. Le miel d’abeille est la nourriture des Maîtres de la Fraternité Blanche Universelle.
    Lorsque nous, les membres du Collège Sacré des Initiés, sont hors de ce corps physique d’argile, nous fonctionnons avec le Corps de Libération, qui est fabriqué à partir du plus pur musc.
    Cependant, lorsque nous sommes incarnés, accomplissant une mission en faveur de cette humanité douloureuse, nous passons à travers les lieux inaperçus comme tout le monde dans la rue. Nous nous habillons avec les même vêtements que nos semblables. Nous vivons et travaillons pour gagner notre pain quotidien, comme le fait chaque citoyen.
    Le Corps de Libération nous convertit en citoyens de l’Eden.
    C’est ainsi que le Christ nous pénètre, à travers les portes de la ville triomphante et victorieuse. – Rose Ignée par Samaël Aun Weor

Et ensuite, ils ont construit le Corps Causal Solaire, le Corps de Tiphereth; donc, c’est ainsi que leur embryon d’âme devint une Âme Humaine. Alors, voici comment ces humanoïdes sont devenus de véritables êtres humains dans cette présente Époque Terrestre.

shin2shinRésurrection:

    De la même manière qu’il y a trois types d’énergies de base (masculin, féminin et neutre), de même trois types de résurrection existent aussi  [et celles-ci sont représentées dans les trois Yods de la lettre « Shin »]:
    1. Résurrection Spirituelle
    2. Résurrection avec le Corps de Libération
    3. Résurrection avec le Corps Physique
    Personne ne peut passer la deuxième ou troisième type de résurrection sans avoir d’abord passé la Résurrection Spirituelle.
    1. Résurrection Spirituelle: Elle est réalisée à travers l’Initiation. Premièrement, nous devons ressusciter spirituellement dans le feu, puis dans la Lumière; ce qui signifie d’abord, nous devons relever les Sept Serpents de Feu, puis les Sept Serpents de Lumière, atteignant l’Initiation Vénuste et la Résurrection Spirituelle.
    2. Résurrection avec le Corps de Libération: Elle est effectuée dans les Mondes Supérieurs. Ce corps est organisé avec les meilleurs atomes du corps physique. C’est un corps de chair qui ne vient pas d’Adam. C’est un corps d’une beauté indescriptible.
    Avec ce corps de Paradis, les Adeptes peuvent entrer dans le monde physique et travailler en lui en se rendant visible et tangible à volonté.
    3. Résurrection avec le corps physique: L’Initié est vient avec le Corps Astral, le troisième jour après la mort de son corps physique. Devant son saint sépulcre, accompagné des hiérarchies divines, l’Initié invoque son corps physique. Avec l’aide des hiérarchies divines, le corps physique se lève, pénètre dans l’hyperespace. C’est ainsi qu’un Initié s’échappe de la tombe. Dans les mondes suprasensibles, dans l’Hyperespace, les saintes femmes traitent le corps de l’initié avec des parfums et onguents aromatiques. Puis, obéissant à des ordres supérieurs, le corps physique pénètre dans le Corps Astral par le sommet de la tête. C’est ainsi que le Maître possède une nouvelle fois son corps physique. Ceci est le cadeau de Cupidon.
    Après la Résurrection, le Maître ne meurt plus; Il est éternel. Avec ce corps immortel, il peut apparaître et disparaître instantanément. Les Maîtres peuvent se rendre visibles dans le monde physique à volonté. – Tarot et Kabbale par Samaël Aun Weor

Les Âmes Humaines qui prennent la Voie Directe doivent entrer dans les Mystères de la Deuxième Montagne ou Montagne de la Résurrection, qui s’achève avec la qualification des 8 Initiations Vénustes des Sephiroth Malkuth , Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah, Chesed et Binah respectivement, pour ressusciter en Chaiah, l’Âme de Binah, le Saint-Esprit, et devenir ainsi un Nephesh Chaiah, une Âme Vivante dans l’Eden. La Résurrection se passe après que l’initié ait qualifié la Huitième Initiation Vénuste qui se rapporte à Binah; ceci est décrit dans la vie de Saint Job. Il est écrit:

    Job Appelle un champion, un libérateur, parce qu’il sait que [IT – ית, Chaiah, l’Âme de Binah ou] Shiva est éternel, et le rachètera de l’esclavage de [Malkuth] la Terre (au moyen de la Résurrection intime) en rétablissant sa chair [avec le Corps de Libération].
    Job, avec la permission divine, est tourmenté, privé, malade sous l’action cruelle de ces êtres malins qu’Aristophane appelle les « oiseaux noirs ». Saint Paul les appelait les « puissances noires de l’air. » L’église les a appelé « démons. » La Théosophie et la Kabbale les appellent « élémentaires », etc., etc., etc…
    Néanmoins, Job est juste, et il prononce le thème de sa propre justification avant que n’arrivent de telles rigueurs du destin, et finalement vainc avec l’IT sacré – ית de la crucifixion de sa chair ulcérée. Jéhovah (le Iod -Heve intérieur de chaque personne) permet aux Anges Guérisseurs ou Djinns (dont le chef classique, que l’on trouve dans des livres tels que le livre de Tobie, est l’Archange Raphaël), de l’approcher… – Les Trois Montagnes par Samaël Aun Weor

Les Égyptiens momifiaient leurs cadavres. Cette momification était réalisée en introduisant le Corps Éthérique de la personne décédée dans son corps physique. C’est ainsi que le Corps Éthérique suspendait la décomposition du cadavre.

    « L’illustre Maître Paracelse classe les corps comme suit:
    1. Le Limbus
    2. Le Mumia
    3. Le Archaeus
    4. Le Corps Sidéral
    5. Adech (l’homme interne ou Manas Supérieur fait de la chair d’Adam)
    6. Aluech
    7. Corps de l’Intime. » – Médecine Ésotérique par Samaël Aun Weor

Le véhicule de l’Archaeus, ou force vitale [astrale], Paracelse l’appela Mumia [du système médical Égyptien en rapport avec la momification].

Le contrôle de l’énergie universelle [force astrale] est pratiquement impossible, sauf à travers l’un de ses véhicules (la Mumia). Un bon exemple de cela est la nourriture. L’homme ne garantit pas la nourriture venant des animaux morts ou des organismes végétaux, mais quand il intègre leurs structures dans son propre corps, il acquiert le contrôle de la Mumia ou double éthérique, de l’animal ou de la plante. Ayant obtenu ce contrôle, l’organisme humain détourne alors l’écoulement du Archaeus à ses propres usages. Paracelse dit:

    « Ce qui constitue la vie [IT – ית, Chaiah, l’Âme de Binah] est contenu dans la Mumia, et en donnant la Mumia nous donnons la vie. »
    Tel est le secret des propriétés réparatrices des talismans et des amulettes, car la Mumia des substances dont ils sont composés sert de canal pour relier la personne qui les porte à certaines manifestations de la force vitale universelle.
    Selon Paracelse, de la même manière que les plantes purifient l’atmosphère en acceptant dans leurs constitutions le gaz carbonique exhalé par les animaux et les humains, ainsi peuvent les plantes et les animaux accepter des éléments de maladies qui leur sont transférés par des êtres humains. Ces formes de vie inférieures, ayant des organismes et des besoins différents de l’homme, sont souvent en mesure d’assimiler ces substances sans effet néfaste. D’autres fois, la plante ou l’animal meurt, sacrifié pour qu’une créature plus intelligente, et par conséquent plus utile, puisse survivre. Paracelse a découvert que dans les deux cas, le patient était progressivement relevé de sa maladie.
    Lorsque la vie inférieure avait soit complètement assimilé la Mumia étrangère du patient, soit était lui-même morte et désintégrée à la suite de son incapacité à le faire, la récupération complète résultait. De nombreuses années d’enquête étaient nécessaires pour déterminer quelle plante ou animal acceptait le plus facilement la Mumia de chacune des diverses maladies.
    Paracelse a découvert que dans de nombreux cas des plantes révélaient par leur forme les organes particuliers du corps humain qu’ils servaient le plus efficacement possible. Le système médical de Paracelse était basé sur la théorie selon laquelle en retirant la Mumia éthérique malade de l’organisme du patient et en l’amenant à être accepté dans la nature de quelque chose lointaine et désintéressée de relativement peu de valeur, il était possible de détourner des patients le flux des archaeus qui continuellement revitalisait et nourrissait la maladie. Son véhicule d’expression étant transplanté, l’archaeus accompagne nécessairement son Mumia, et le patient récupérait. – Enseignements Secrets de tous Âges par Manly P. Hall

Il est intéressant de mentionner que la Lumière Astrale ou Prana de la cinquième dimension se transforme en une substance très divine, d’un bleu intense. Le nom de cette substance est Akasha. L’Akasha est une substance merveilleuse qui remplit tout l’espace infini et quand il est modifié dans la quatrième dimension, il devient l’éther. Il est très intéressant de savoir que l’éther peut être décomposé en quatre éthers différents: Chimique, de Vie, Lumineux, et Réflecteur.

Par conséquent , en absorbant les meilleurs atomes du corps physique – l’éther chimique et l’éther de vie – et la Mumia, qui est, le IT – ית, le Chaia, qui forment la Vie-Âme de Binah, l’initié ressuscite physiquement dans Yesod, la quatrième dimension, et comme un immortel deux-fois né avec son Corps de Libération tétradimensionnel, il entre dans les mystères de la Troisième Montagne ou Montagne de l’Ascension et va au-delà du bien et du mal:

ascension
En ce qui concerne la Troisième Montagne ou la Montagne de l’Ascension, il est indiqué dans la Pistis Sophia:

    Il arriva donc, lorsque [la Mumia, les deux Éthers Supérieures] cette lumière-pouvoir [Lumière Logoïque de Binah] étaient descendus sur Jésus, qu’elle [la Lumière Logoïque] l’a progressivement [ à travers le Triangle Logoïque, et les trois aspects de la Lumière incréée de l’Absolu] entièrement entourée. Alors, [voici comment] Jésus est monté ou monté en flèche dans la hauteur [le sommet de la Montagne de l’Ascension], brillant plus excessivement dans une lumière incommensurable. Et les disciples regardèrent après lui, et aucun d’eux ne parla, jusqu’à ce qu’il ait atteint jusqu’au ciel; mais ils sont tous restés dans un profond silence. Cela est arrivé le quinzième jour de la lune [en Yesod -sexe], le jour où elle est plein [de l’énergie solaire] dans le mois de Tybi [le Mystère de Tiphon Baphomet]. – La Pistis Sophia Dévoilée, chapitre 3 par Samaël Aun Weor

    Le Deux-fois né, celui qui est né dans les Mondes Supérieurs en tant que Maître du Mahamanvantara, celui qui quitte la Neuvième Sphère pour le fait d’avoir achevé ses travaux [avec Binah, le Saint-Esprit, les Huit Sephirah depuis Malkuth], jamais ne peut plus revenir à la neuvième Sphère à nouveau, parce que ce serait un crime, semblable à l’enfant qui, après être né, voulait entrer à nouveau dans le ventre de sa mère.
    Tout Deux-fois né est un enfant de la Mère Kundalini, et s’il veut progresser, il doit aimer sa Mère Divine; il ne doit jamais oublier sa Mère [Binah].
    Pour le Deux-fois né, l’acte sexuel reste interdit pour toute l’éternité, donc il doit atteindre la Chasteté absolue dans tous les territoires du mental. – La Lumière Venant des Ténèbres par Samaël Aun Weor
    Et Yod-Havah Elohim [Binah] commanda Adam, disant, de tous les arbres du jardin, tu peut manger librement: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas de celui-ci: le jour où tu mangas de celui-ci, tu mourras. – Genèse 2: 16, 17
    L’allégorie de l’Adam Biblique, qui est considéré comme séparé de l’ « Arbre de Vie », signifie clairement qu’une telle Race Lémurienne (qui étaient déjà séparée en sexes opposés) a abusé de la sexualité et a sombré dans la région de l’animalité et de la bestialité… – Les Trois Montagnes par Samaël Aun Weor
    Et [à travers l’orgasme bestial] il, Adam [ou la Race Lémurienne] a conduit את IT hors [de leur moelle épinière] et a fait que את IT demeure [dans le chakra Muladhara, dans l’os coccygien] à l’est du jardin d’Eden, et les Cherubim et את IT comme une épée passionnelle qui [pendant l’acte sexuel] tournait dans tous les sens [dans le sang], pour garder [les fornicateurs hors du] chemin de [la moelle épinière ou] Arbre de Vie. – Genèse 03:24
    J’ai dit en mon cœur concernant la [présente] succession des enfants d’Adam, que Dieu les éprouverait, et qu’ils verraient qu’ils sont eux-mêmes des bêtes. Car ce qui arrive aux enfants d’Adam arrive aux bêtes. La même chose leur arrive. Comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre. Oui, ils ont tous un esprit; et Adam n’a aucun avantage sur les bêtes: car tous est vanité. Qui [le Saint-Esprit] sait, si l’esprit des enfants d’Adam monte vers le haut [dans leur colonne vertébrale] et [sait] que l’esprit des bêtes descend vers le bas. – Ecclésiaste 3: 18, 19, 21
    « L’être humain de cette époque n’a pas encore ces véhicules internes. Le spectre Astral, le spectre Mental, et le spectre Causal ne sont que des fantômes. La majorité des occultistes croient que ces spectres internes sont les véritables véhicules; néanmoins, ils sont dans l’erreur. Nous avons besoin de naître dans les Mondes Supérieurs. Ce sujet de naître est un problème sexuel….
    « L’Astral-Christ naît comme le corps de chair et d’os naît. Ceci est sexuel. C’est seulement avec la Magie Sexuelle entre mari et femme qu’on peut donner naissance à ce corps merveilleux. On peut dire la même chose du Mental et du Causal. Nous avons besoin d’engendrer ces corps internes et c’est seulement possible avec un contact sexuel parce que, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Aucun célibataire ne peut épouser son impulsion physique féminine avec le masculin de son Âme intérieure, parce qu’un célibataire ne peut pas incarner son Âme. Pour incarner l’Âme, nous devons engendrer des corps internes, et c’est seulement à travers l’union sexuelle de l’homme et de la femme qu’ils peuvent être engendrés. Aucun célibataire, homme ou femme, ne peut engendrer ou concevoir. Les deux pôles sont nécessaires pour créer. La vie est ainsi. » – Samaël Aun Weor

bgcdeicj

    Car le Seigneur ton Dieu est un feu [sexuel] dévorant, un Dieu jaloux. – Deutéronome 4: 24
    Car Dieu [un feu sexuel dévorant] a tant aimé le monde, que [au moyen de l’Alchimie Sexuelle] a donné [בר-אש Bar-Eash] son Fils unique, afin que quiconque fonde la foi en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.
    Car Dieu [un feu sexuel dévorant] n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde; mais pour que le monde puisse être sauvé à travers lui.
    Celui qui fonde sa foi sur lui [INRI, le feu] n’est pas condamné, mais celui qui ne se fonde pas sa foi [sur INRI, le feu] est déjà jugé, parce qu’il n’a pas fondé sa foi au nom de [בר-אש Bar- Eash] le Fils unique de Dieu [un feu sexuel dévorant].
    Et cela est la condamnation, que la lumière [solaire] est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres plutôt que [la] lumière [du monde], parce que leurs œuvres [sexuelles] étaient mauvaises.
    Car tous ceux qui [fornique] fait le mal et hait la lumière [du monde], ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres [sexuelles] ne soient dévoilées [par un feu sexuel dévorant, un Dieu jaloux].
    Mais celui qui fait la vérité [Alchimie Sexuelle] vient à la lumière, afin que ses œuvres [sexuelles] soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu [le feu de la pentecôte, qui dans בראשית Bareshith est IT ית, l’Hydrogène TI-12]. – Jean 3: 16-21

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Knowing Good and Evil

Pistis Sophia et Yaldabaoth

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

Pistis Sophia est une série de livres, également connu comme Les Livres du Sauveur, écrits il y a plusieurs siècles. C’est la bible des Chrétiens Gnostiques. Une grande partie décrit l’histoire et le chemin de celui qui cherche à incarner la Sagesse (Christ) en eux-mêmes. Ce livre a été écrit quelque peu après la résurrection de Jésus-Christ, qui dans ce livre est appelé Aberamentho. Il est dit que onze ans après avoir ressuscité qu’il a donné ces enseignements. Le livre lui-même est très élevé, parlant, et se référant à, quelqu’un qui est déjà sur le chemin et qui s’est développé dans une certaine mesure. Nous entendons par là, les enseignements de la Pistis Sophia sont les enseignements pour vivre le drame du Christ dans notre cœur et notre mental. Il traite de la mort, de la résurrection et de l’ascension – le chemin du Christ. Nous devons travailler pour comprendre ces enseignements à notre propre niveau.
twelfth_hour
La Pistis Sophia est très ésotérique, très Alchimique et Kabbalistique, très voilée dans le symbolisme, et ce fut un livre qui a été perdu pendant un certain temps, au moins à nos yeux publics visibles. Elle reposait dans l’obscurité pendant un temps assez long, même si le monde occidental l’a trouvé à la fin des années 1700, les chercheurs et les gens qui le lisent ne pouvaient pas comprendre celui-ci, de sorte qu’il était assis dans une collection d’un musée.

HP Blavatsky a commenté assez largement sur la Pistis Sophia, mais quand on étudie ce commentaire, il est plus lié à la Cosmogenèse (création de l’univers) qu’à l’Anthropogenèse (le plein développement et à la création de l’être humain). Ce ne fut que plus récemment que Samaël Aun Weor l’a lu et a médité sur elle et a donné des commentaires détaillés à ce sujet, que nous pouvons voir coïncide avec la doctrine universelle de la science de la façon d’éveiller notre Conscience, la façon de développer toutes les capacités de notre Âme, toutes les capacités de ce qu’est un être humain.

La Pistis Sophia peut être un livre très difficile à lire. Aujourd’hui, nous allons la regarder depuis un seul aspect, une petite partie seulement d’une grande partie du livre. C’est finalement plusieurs livres, mais une partie est appelée “L’Histoire de Pistis Sophia”. Sophia passe par un drame, et elle donne un certain nombre de repentirs – treize repentirs – pour monter de nouveau dans la lumière après qu’elle l’a perdu. Tout cela a à voir avec notre Âme, notre Esprit et notre Être Intérieur. Tout cela a à voir avec notre propre travail sur nous-mêmes.

Dans le même temps, ce livre ou n’importe quel vrai livre religieux, traite également avec le monde extérieur. Ainsi, le livre de la Genèse, généralement nous pensons comme un livre qui se rapporte au monde, mais l’aspect le plus important, quand nous sommes en train d’étudier la spiritualité, est qu’il se rapporte à notre propre genèse intérieure, de la façon dont elle se rapporte à la création de ce qui doit arriver en nous-mêmes. Ce livre, La Pistis Sophia, traite de cela aussi – tout en elle a de multiples couches de sens.

Avant de réellement lire la Pistis Sophia, nous devons étudier un peu ce que cela signifie quand l’univers crée, ou, est créé. Qu’est-ce que c’est exactement?

En règle générale, nous pensons à Dieu ou Déité comme étant Tout-Puissant, mais dans une perspective Gnostique il y a quelque chose qui est au-delà même de Dieu, et au-delà même de Déité – il y a un mot pour cela appelé Seité.

Dans la Kabbale ou le Judaïsme le mot pour Dieu est souvent Elohim, qui signifie réellement Dieux et Déesses. Il y a un autre mot qui est Ælohim, qui signifie “Non Dieu” ou “Au-delà de Dieu.” Il nie ce que Dieu est. Ce que nous disons ici est qu’il y a quelque chose, nous l’appelons l’Absolu, qui est au-delà de cette création. Qu’est-ce que Dieu? Il, ou ils, sont ces forces qui gèrent cette création, et nous en tant qu’Âme et Esprit avons une connexion à cela. Lorsque nous développons pleinement nos capacités, nous incarnons Dieu. Dieu est présent dans l’Âme parfaite d’un individu.

Mais, il y a quelque chose au-delà même des Dieux et des êtres humains, et qui est l’Absolu. Les Dieux sortent de l’Absolu. L’Absolu est un Espace Abstrait, où ni la matière, ni l’énergie, ni l’esprit n’existe – c’est une non-existence.

Samaël Aun Weor écrit dans son livre la Volonté de Christ:

    Cet univers existe à cause du karma. Même les Dieux existent dans cet univers à cause du karma.

    Lorsque le Logos Causal a lancé son mouvement électrique à l’aube du Mahamanvantara, rien n’a été entendu sauf les pleurs, supplications et lamentations des enfants.

    A l’aube du Mahamanvantara, les Dieux pleuraient.

    Le Logos Causal contient dans son mental divin toutes les causes karmiques qui a originé l’existence de cet univers.

    Ainsi, lorsque ce Grand Être a commencé à se déplacer sur la surface des eaux, il n’y avait que les pleurs et les lamentations des Dieux.

    Petit à petit, la lumière incréée de l’Absolu a commencé à se retirer des Dieux, donc, voici comment ils sont tombés dans cette masse de nuances universelles.

    Par conséquent, lorsque le Grand Logos s’exprime en tant qu’électricité dans tout ce qui existe émanait de l’intérieur de lui-même le Logos du Système Solaire et les Sept Génies Planétaires, rien n’a été entendu sauf des larmes amères.

    Quand les Dieux fertilisant la matière chaotique avec le feu a commencé à tisser dans le métier à tisser de Dieu, rien n’a été entendu sauf des larmes amères.

    Les Dieux pleuraient dans leur sortie de l’Absolu.

    Ils pleuraient car la lumière incréée qui était déjà devenue l’obscurité pour eux, et ils se sont justifiés, en disant: “Je ne suis pas coupable, je suis innocent”, etc.

    Les Dieux sont tombés lorsque la Grande Mère a volé leur feu.

    Ensuite, la Grande Mère brillait de plaisir avec le Protogonos universel. – Volonté Christ

Donc, dans ces douze lignes, une immense quantité d’information est affichée ici.

chddgdic
Le Karma est le prédicat de cette (ou non) existence. Tout existe pour une cause, et par une cause, et c’est ce qu’est le Karma. Le Karma n’est pas simplement un cadeau ou une peine de quelque sorte, même s’il peut apparaître de cette façon et il peut être symbolisé de cette façon à la fois. Nous pouvons dire qu’il y avait des causes encore latentes dans cette Espace Abstrait Absolu, qui a causé l’émergence de la création. Dans le même sens d’une semence, à l’intérieur d’une semence peut se trouver tout le potentiel – tous les facteurs nécessaires – pour que cette semence émerge sur le sol et crée une belle plante ou un arbre. Quelque chose de semblable se produit dans l’univers: toutes les causes de cet univers sont réduites à une semence – ou aux semences. Chacun de nous a une connexion à une semence dans l’Absolu et de cette semence la Divinité émerge, puis un autre dédoublement lié à notre Âme émerge.

Il y a le bonheur absolu dans l’Espace Abstrait, de sorte que le début de cette existence provoque, comme Samaël Aun Weor l’écrit, la ”pleure” des Dieux parce qu’ils doivent retourner à l’existence.

La potentialité (dans l’Absolu) sort dans le Mahamanvantara, qui est le Grand Jour Cosmique. Le Grand Jour Cosmique se dédouble en grand processus et, finalement, ce jour se termine de la même façon que fait ici un jour physique: le soleil se couche finalement, et la lumière du jour disparaît. Il y a un Mahapralaya qui est la Grande Nuit Cosmique et qui est quand tout est absorbé dans l’Absolu. Le Mahapralaya est une suspension du karma de l’univers afin de tout ramener dans l’Absolu. Le Mahapralaya, cependant, ne se produit que pendant une certaine période ou certain espace, puis tout ce karma doit revenir en activité.

Nous voyons dans la nature ce dédoublement dans tous les différents niveaux de nous-mêmes, dans le jour – le fait que nous allons dormir et que nous nous lèverons le lendemain avec plus ou moins le même mental, avec les mêmes émotions que nous avions hier. Nous savons que normalement lorsque nous sommes endormis, nous sommes inconscients de cet état du monde. Nous nous endormons et notre mental est inconscient, de sorte que nous rêvons, nous ne pouvons même pas se rappeler le rêve. Telle est notre Conscience en passant par un Pralaya miniature. Si vous éveillez votre Conscience, vous pouvez être éveillé pendant que votre Corps Physique dort. Vous pouvez alors voir dans cette “nuit” et vous verrez la lumière de notre propre Conscience, qui existe encore lorsque nous nous endormons. Nous ne l’expérimentons pas parce que nous sommes inconscients.

Quelque chose de semblable se produit à l’échelle cosmique au niveau des Dieux, un niveau beaucoup plus élevé cependant. Il y a un type de Dieu ou Déité connu comme un Paramarthasattya qui peut choisir d’aller dans cette non-existence parce qu’ils ont une Conscience  parfaite, mais ces Dieux ne sont pas comme ce qui est dit à leur sujet – les Paramarthasattyas ont toute liberté de rester dans l’Espace Abstrait, ils ne sont pas forcés, ils ne sont pas éjectés dans ce monde, dans cet univers, dans cette création. Tous les Dieux qui ne sont pas des Paramarthasattyas n’ont aucun sauf d’émerger de l’Absolu lorsque le Grand Jour Cosmique se produit.

On parle souvent des trois aspects de l’Absolu. Ce sont des concepts très abstraits, ils semblent un peu retirés de notre vie quotidienne, mais pour vraiment comprendre le contenu essentiel, nous avons besoin d’avoir une certaine compréhension de ce qu’est l’Absolu. L’Absolu est au-delà de la création et a trois aspects. L’aspect le plus incompréhensible est appelé l’Ain; et dans la Pistis Sophia, il est appelé le treizième Aeon, qui est l’Espace Absolu le plus abstrait – totalement incompréhensible à notre mental.
L’aspect suivant est l’Ain Soph, dans ce niveau comme il est écrit que “un certain type de manifestation existe.” Mais même cela est une mauvaise façon de le comprendre – c’est juste pour que notre intellect le comprenne. L’Ain Soph, ce second aspect, est ce principe atomique presque comme cette semence (que nous venons de mentionner) où toute notre existence peut être réduite au seul Ain Soph, notre propre Ain Soph particulier; parce que nous venons de l’Absolu et la synthèse finale.

    L’Ain Soph est le deuxième aspect de l’Absolu; là une certaine manifestation existe déjà. Un Rayon divin existe à l’intérieur de l’être humain. Ce Rayon veut revenir dans sa propre étoile qui lui a toujours souri. L’étoile qui guide notre intérieur est un Atome super divin de l’Espace Abstrait Absolu. Le nom kabbalistique de cet atome est le sacré Ain Soph.

Donc, nous pouvons penser en ce sens que nous venons de l’Ain Soph et nous allons revenir à l’Ain Soph.

pistis_sophia_and_yaldabaoth_power_and_wisdom_lr
Le troisième aspect, est écrit,

    Chaque univers dans l’espace infini possède son propre soleil central et l’ensemble de tous ces soleils spirituels constitue l’Ain Soph Aur, le Protocosmos, l’Absolu solaire.

Une autre façon de comprendre l’Ain Soph Aur: c’est le rayon de lumière qui est projetée hors de l’Ain Soph dans la création. L’Ain Soph Aur est l’activité qui se poursuit à travers les différents niveaux jusqu’à ce qu’elle atteigne le monde physique.

Maintenant, parlons de Pistis Sophia. Normalement, le mot pistis est associé à notre mental et à un certain niveau de Conscience dans notre mental, mais dans ce contexte Pistis n’est pas vraiment le mental, elle est mieux compris comme “pouvoir”. Sophia signifie sagesse. Pistis en tant que mot composé signifie Pouvoir-Sagesse. La Pistis Sophia, elle (Pistis Sophia) est le symbole central, qui subit de nombreux drames différents.

Pistis Sophia émerge de l’Absolu, de la treizième Æon, qui est l’Ain. Elle descend dans les Aeons inférieurs, de sorte qu’elle peut se manifester dans l’une des sphères de l’Arbre de Vie.

Fondamentalement, ce mot en deux parties de la Pistis et Sophia, nous pouvons les porter sur les deux colonnes de l’Arbre de Vie : Pistis, signifie pouvoir, nous pouvons le porter sur le côté gauche de l’Arbre de Vie. La Sagesse concerne le côté droit de l’Arbre de Vie. Or, dans la Kabbale, la tête de la colonne de gauche est Binah – qui est lié à l’Esprit Saint. Binah est traduit par compréhension et intelligence. Sur le côté droit, la tête de la colonne de droite est Chokmah ; qui est lié au Fils (en termes Chrétiens) et Chokmah signifie sagesse. Donc, dire que Pistis Sophia est liée à la sagesse est simple, parce que Sophia signifie sagesse, mais l’aspect Pistis nécessite plus de réflexion.

Pistis est liée au pouvoir. Nous devons comprendre que le pouvoir de Dieu vient du côté gauche, le pouvoir du Saint-Esprit est le potentiel créatif – le pouvoir de Dieu est le pouvoir de créer, ce qui se passe avant tout sur le côté gauche.

Si nous pouvions placer comme une carte l’Arbre de Vie sur le corps, l’image sur le dos du corps humain, le côté gauche (Binah) et le côté droit (Chokmah) commencerait par les deux épaules, et Kether (le Père) serait sur le sommet de la tête. Le côté gauche de l’Arbre de Vie descend, et il atteint Yesod, qui sont les organes sexuels. C’est là que le potentiel créatif vient en nous, c’est là où nous avons le pouvoir de créer, même nous en tant qu’animaux intellectuels qui ne connaissent rien au sujet de Dieu, nous avons encore le pouvoir de création dans nos organes sexuels, dans nos glandes sexuelles – de sorte que c’est là que le pouvoir de Dieu entre en nous.

Nous avons un aspect de ce pouvoir à l’intérieur de nous, même si nous n’avons pas un aspect de cette sagesse. Nous voyons donc que le pouvoir vient en premier. Cela va porter sur le fait que Pistis Sophia, même si elle vient du treizième Æon, de l’Absolu, elle descend tout le chemin vers le bas et puis elle remonte tout le chemin vers le haut. Ceci est un résumé de l’ensemble du Grand Œuvre. L’émergence de l’Absolu, la descente, et aussi l’ascension vers le haut.

Maintenant, nous allons lire au sujet de la Pistis Sophia et nous allons découvrir pourquoi il est si difficile de lire ce texte. Elle est très symbolique et nous devons apprendre à comprendre dans une certaine manière. Nous devons apprendre à méditer sur elle.

Jésus parle à ses disciples, et la raison pour laquelle il parle en ce moment, est que dans le livre Marie demande à expliquer pourquoi Pistis Sophia n’était plus dans le treizième Æon.

    Et Jésus répondit et dit à ses disciples: “Il arriva, lorsque Pistis Sophia était dans le treizième Æon, dans la région de tous ses frères, les invisibles, soit les vingt-quatre émanations du grand Invisible, – il arriva ensuite par ordre du Premier Mystère que Pistis Sophia regardait dans la hauteur. Elle a vu la lumière du voile du Trésor de la Lumière, et elle voulait atteindre cette région, et elle ne pouvait pas atteindre cette région. Mais elle a cessé d’exercer le mystère du treizième Æon, et a chanté des louanges à la lumière de la hauteur, qu’elle avait vu dans la lumière du voile du Trésor de la Lumière”.

Si nous voulons comprendre, il faut d’abord comprendre les Treize Aeons liés à l’Arbre de Vie Kabbalistique. Il y a dix Sephiroth et trois aspects de l’Absolu. Très simplement, les Treize Aeons dans la Pistis Sophia sont ces dix Sephiroth et les trois aspects de l’Absolu.

Tree-of-Life-2.0-plain
Si nous commençons par le bas, le premier Aeon, et allons de ”l’extérieur  vers l’intérieur” (comme il est dit dans le livre), nous commençons par Malkuth, qui est le royaume du Corps Physique.

Le deuxième Aeon (en allant vers le haut depuis Malkuth ) est Yesod (que j’ai mentionné plus tôt). C’est là où l’énergie sexuelle est déposée en nous-mêmes. C’est là qu’est notre vitalité, notre énergie créatrice, et est lié à notre Corps Énergétique, notre Corps Vital. Lorsque nous naissons dans ce monde, n’ayant fait aucun travail sur notre soi, comme toute personne qui naît, nous naissons avec un Corps Physique et un Corps Vital, ceux-ci nous sont donnés gratuitement.

Le troisième Aeon est Hod, qui est lié au Corps Astral – le centre des émotions. Nous avons quelque chose lié à un Corps Astral (Corps Astral Lunaire), mais à moins que vous avez effectué le travail en vous-mêmes, vous ne possédez pas le légitime Corps Astral, vous devez le créer; vous devez naître de nouveau dans ce corps. C’est une création qui se produit seulement à travers le pouvoir qui est lié à notre énergie sexuelle. Notre énergie sexuelle n’est pas simplement une matière ou un matériau qui crée des Corps Physiques; c’est le potentiel créatif de Dieu; il y a quelque chose de spirituel à ce sujet.

Le quatrième Aeon est Netzach, qui est lié au Corps Mental, lié à notre mental et raisonnement.

Le cinquième Aeon est Tiphereth, qui est le centre de l’Âme Humaine, où une grande partie du drame du travail se produit. Tiphereth est dans la colonne du milieu et il est également au milieu de l’Arbre de Vie, de sorte que tous les drames initiatiques de l’Âme se produit autour de Tiphereth. Pensez à Tiphereth comme le centre d’une horloge et toutes les heures et jours initiatiques vont autour de Tiphereth. Tiphereth est l’Âme Humaine.

Geburah, le sixième Aeon, est ce que nous appelons le Corps Bouddhique ou l’Âme Spirituelle. Tiphereth, l’Âme Humaine, nous disons est l’Âme Masculine et Geburah, l’Âme Spirituelle, est l’Âme Féminine.

pistis_sophia_and_yaldabaoth_13aeons_lr
Le septième Aeon est Chesed, qui est lié à notre Esprit Intérieur. En tant que trimurti, notre Monade se manifeste tout d’abord de cette manière: l’Esprit (Chesed), l’Âme Spirituelle (Geburah) et l’Âme Humaine (Tiphereth).

L’Âme Humaine ne vient pas complètement développée: elle vient comme une Essence, comme une semence, et cette semence elle-même se dédouble en d’autres types de semences. Lorsque nous nous trouvons dans un Corps Physique, nous sommes seulement en partie créé, notre Âme n’est pas entièrement créée, elle existe seulement comme un potentiel. Nous avons une Essence, nous avons une Conscience, une élémentale d’une Âme, mais elle n’est pas une Âme Humaine pleinement développée. Nous avons besoin de posséder notre Âme, nous avons besoin d’incarner notre Âme – nous avons besoin de faire un travail pour y parvenir.

Chesed est notre Esprit Intérieur, mais il y a plus Aeons au-dessus de cela. Le huitième Aeon est lié à Binah, qui est le Saint-Esprit – le troisième aspect de la Trinité, ou le Troisième Logos.

Le neuvième Aeon est Chokmah, qui est le deuxième Logos – le Fils, où toute la beauté et la sagesse du Christ réside.

Le dixième Aeon est le Père, l’Esprit de l’Esprit, le Père de la Paternité, aussi appelé l’Ancien des Jours.

Ces trois ( Binah, Chokmah et Kether ), dans le Bouddhisme, sont liés aux Nirmanakaya, Sambhogakaya et Dharmakaya.

Les trois aspects de l’Absolu comme nous le disions sont: l’Ain Soph Aur, Ain Soph et l’Ain. L’Ain Soph Aur est la projection de l’Ain Soph comme un rayon de lumière spirituelle descendant vers le bas et passant par de multiples transformations. L’Ain Soph est l’endroit où ce rayon de lumière sort et se dédouble dans tout le cosmos en dehors de nous-mêmes et aussi le cosmos à l’intérieur de nous-mêmes.

L’Ain est comme un océan, et les particules de cet océan sont appelés des Ain Sophs. Chacun de nous peut être réduit à un Soph Ain.

tree-of-life-twelve-bodies-aelohim-500
Donc, à moins que nous connaissons toutes ces choses sur les Aeons, il n’y aura aucun moyen de comprendre le concept du treizième Aeon:

    “Il arriva que Pistis Sophia était dans le treizième Æon…”

Qu’est-ce que cela veut dire? Nous savons que cela signifie que la Pistis Sophia était dans l’Absolu, qui est une région, avec ses frères les Invisibles.

Une des choses les plus importantes à comprendre si nous lisons ce texte, est que tous les personnages de ce texte se rapportent à des parties de notre propre Être. Il n’y a rien en dehors de nous dans ce texte. Pistis Sophia est une partie de notre Être; elle est une partie de notre Être lié au treizième Æon. Elle est l’une des parties les plus élevées de notre Être, de notre propre Esprit.

Quand il est dit qu’elle est dans la région avec ses frères, les Invisibles, cela fait référence à d’autres parties de notre propre Être.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, notre Être Intérieur a une qualité essentielle de vacuité. Cela semble très étrange, mais cette Absolu que nous parlons est dans l’Espace Abstrait. C’est de là que vient notre Être. Il se manifeste dans la forme, dans n’importe quelle forme. Notre Être a ce pouvoir, ok? Si l’Être a le pouvoir de se manifester dans n’importe quelle forme, alors avec cette compréhension l’Être n’est pas une “chose” ou un objet – il est une activité, une expérience, un grand mystère que nous devons comprendre.

L’Être est une multitude de beaucoup de choses relatives à son propre Être. Quand le Grand Œuvre est terminée, notre Être se connaît lui-même complètement. L’Être contiendra cent pour cent d’auto-connaissance, l’auto-connaissance de son propre Être. Pas seulement en tant que “moi”, en tant qu’ego, ou en tant qu’Âme, ou tout simplement en tant qu’Esprit, mais l’ensemble de l’Être. Il y a des parties de l’Être en rapport avec le Christ, les différentes parties liées au monde spirituel, les différentes parties liées à l’Âme, les différentes parties liées physiquement. Certaines parties sont liées à plusieurs autres parties et multiples aspects. Elles doivent toutes se connaître et s’unir parfaitement et former une Âme Diamant. Ceci est similaire à l’histoire de Moïse travaillant et sortant tous les Israélites hors de la régence du Pharaon, tous les Israélites représentent en quelque sorte des parties de notre Être.

Nous avons mentionné les Vingt-Quatre du Grand Invisible. Vingt et Quatre, ou nous pouvons dire Vingt-Quatre, est lié au nombre d’heures dans un jour. Mais bien sûr, le jour auquel nous nous référons n’est pas celui qui passe mécaniquement juste en étant assis autour. Le “jour” dans ce sens est symbolique, alchimique, kabbalistique, et initiatiques.

L’Arcane 24 est appelé La Tisseuse – elle est liée au Métier à tisser de Dieu. Le Métier à tisser de Dieu est la façon avec laquelle Lui et Elle (les Elohim Dieux et Déesses) crée l’Univers, en tissant la réalité. L’Arcane Vingt-Quatre est la création – le pouvoir créateur.

Ce vingt-quatre se réduit: si vous ajoutez deux plus quatre vous obtenez six (2 + 4 = 6), qui est la sixième Arcane appelée Indécision. La sixième Arcane est le discernement et les connaissances nécessaires pour utiliser à bon escient le pouvoir créateur de Dieu.

tarot-24tarot-6

Quelles décisions pouvons-nous faire pour utiliser le pouvoir créateur de Dieu?

Sur le haut de la carte, on voit un homme avec un arc et une flèche. Il y a deux femmes, l’une sur la gauche et l’autre sur la droite: une femme représente la Mère Divine représentant la Chasteté et la pureté sexuelle. De l’autre côté en relation avec la prostituée utilisant la puissance sexuelle ou la créativité sexuelle pour manifester ses propres désirs et se livrer à eux. L’homme est assis plus bas dans les eaux de la vie pour prendre une décision entre l’une ou l’autre.

En fin de compte pour progresser dans le chemin nous devons diriger cette flèche, en haut de la carte, vers nos propres désirs. Si vous regardez, vous pouvez voir que l’arc et la flèche crée un triangle. Cette flèche crée un triangle de trois forces. Si nous savons comment pointer les trois forces que nous avons en nous-mêmes vers notre ego, vers notre désir, nous pouvons le tuer – de la même manière que cupidon tire une flèche.

Cupidon est lié à l’Esprit Saint, un autre nom pour Cupidon est Eros, c’est de là que vous obtenez le mot érotique. Normalement, nous utilisons notre érotisme d’une manière qu’il se livre à notre ego. C’est habituellement la seule manière que nous connaissons, mais ce n’est pas la seule manière. Nous pouvons utiliser notre puissance créatrice sexuelle pour détruire notre ego.

Dans le texte, tout cela est en train de se passer en ce moment même, à un niveau très abstrait.

L’autre nombre mentionné ici est le numéro treize. Le Treize représente le treizième Æon, Ain, et le nombre treize est le nombre de la Mort. Le nombre treize est un nombre très “malchanceux”. Beaucoup de gens n’aiment pas le nombre treize, mais c’est seulement à travers la Mort, la Mort Suprême, que nous pouvons atteindre la libération. Une mort complète, radicale est nécessaire.

Pistis Sophia est dans le treizième Æon, et elle est dans la région des Vingt-Quatre, ce Vingt-Quatre est en relation avec les douze maisons zodiacales. Il y a une dualité au sein de chaque maison zodiacale, donc douze plus douze égale vingt-quatre (12 + 12 = 24). Deux Anciens pour chaque maison zodiacale. Ces vingt-quatre sont les Invisibles, les frères. Ce sont Vingt-quatre aspects de notre propre Être liés au cosmos, les différents aspects de nous-mêmes liés à ces douze tribus d’Israël avec lesquelles Moïse travailler, ou ces douze disciples de Jésus. Jésus étant le nombre treize.

Alors, ce que tout cela est en train de dire c’est qu’il y a quelque chose ici lié à la création. Par le commandement du Premier Mystère, Pistis Sophia regarde dans la lumière et elle voit le Trésor de la Lumière, et elle aspire après le Trésor de la Lumière.

Le Trésor de la Lumière est le point culminant de notre travail spirituel. Le Trésor de la Lumière en termes alchimiques est la Pierre Philosophale. Sophia est cette partie de notre Être qui cherche à faire le travail; elle veut terminer le travail. Elle supplie de regarder dans la lumière; elle veut acquérir la sagesse. Elle veut compléter l’ensemble des travaux.

pistis_sophia_and_yaldabaoth_triple_light_powers_lr
Qui dit à Pistis Sophia de regarder dans la lumière? Le Premier Mystère. Le Premier Mystère est une autre partie de l’Être, le Père Abstrait, demandant à Sophia de regarder dans la lumière. Le Père Abstrait est derrière tout le drame de Sophia.

 Il arriva donc, lorsqu’elle chantait des louanges à la région d’En-Haut, que tous les Régisseurs dans les douze Æons, ceux qui sont en bas, la haïrent parce qu’elle avait cessé d’accomplir leurs Mystères et parce qu’elle avait désiré aller En Haut et être au-dessus d’eux. C’est pourquoi ils devinrent furieux contre elle et la détestèrent, de même que le grand triple Pouvoir, l’Obstiné, c’est-à-dire, le troisième triple Pouvoir qui est dans le treizième Æon, celui qui avait désobéi, n’ayant pas fait émaner la purification totale du pouvoir qui était en lui et n’ayant pas donné la purification de sa lumière au moment où les Régisseurs donnèrent leurs purifications, car il voulait dominer sur les treize Æons et sur ceux qui sont en dessous.

Le texte fait référence aux trois triples pouvoirs lumineux, et encore si vous n’êtes pas familier à la Kabbale alors cela semble très déroutant, mais si vous connaissez l’Arbre de Vie Kabbalistique, cela devient plus simple.

Le premier Triple Pouvoir-Lumière est lié au premier triangle de l’Arbre de Vie, qui sont les trois Logos – le principe Christique, l’aspect qui est la première division de Dieu de un en trois (Kether, Chokmah, Binah).

Le deuxième Triple Pouvoir-Lumière est lié à Chesed, Geburah et Tiphereth. Chacun de ces trois aspects sont liés au monde de l’Esprit. La volonté de Dieu est toujours fait ici.

Le troisième Triple Pouvoir-Lumière est celui qui est désobéissant. Le troisième Triple Pouvoir-Lumière est appelé l’Obstiné. Il est également appelé plus tard le Pouvoir-Lumière à face de lion.

Le troisième triangle: Netzach est lié au mental, Hod est lié aux émotions, et Yesod est lié au sexe. Ces aspects deviennent désobéissants. Donc, nous pouvons voir en nous-mêmes que nous vivons réellement dans le troisième Triple Pouvoir-Lumière, physiquement, nous avons un intellect, des émotions et nos instincts dans la sexualité. D’instant en instant nous vivons à l’intérieur de l’Obstiné. Nous sommes l’Obstiné, c’est exactement ce qu’est l’ego.

L’ego réside dans cette région, parce que dans le deuxième Triple Pouvoir-Lumière la volonté de Dieu est toujours fait. Voici ce que nous considérons réellement le ciel ou le nirvana, et nos aspects supérieurs sont là aussi – dans la région du deuxième Triple Pouvoir-Lumière. Bien sûr, la volonté de Dieu se fait dans le premier Triple Pouvoir-Lumière aussi. Lorsque vous arrivez au troisième Triple Pouvoir-Lumière, la volonté de Dieu n’est pas fait, la volonté de l’ego est fait.

Durant la manifestation de notre propre Être dans la création – le troisième Triple Pouvoir-Lumière existe sous une forme potentielle. Le troisième Triple Pouvoir-Lumière est déjà en train de devenir actif, même si l’Être et Sophia ne sont pas manifesté physiquement, car ils sortent de l’Absolu, il y a encore un héritage karmique ou des résidus liés au troisième Triple Pouvoir-Lumière.

Dans d’autres parties de la Pistis Sophia, il y a des endroits appelés le Mélange. Le Mélange est le Corps Physique – Malkuth. Le troisième Triple Pouvoir Lumineux se manifeste dans notre corps en tant que: cerveau, cœur et sexe. Il est appelé le Mélange, car le Corps Physique est le creuset final où toutes les énergies et toutes ces différentes qualités se mélangent ensemble, dans le Corps Physique. Tous les éléments sont réunis pour le croisement – le croisement nécessaire de ces éléments pour le Corps Physique.

  … Le grand Triple Pouvoir-Lumière Obstiné […] et il émana de lui un grand pouvoir à face de lion, et de la matière qui était en lui, il émana une multitude d’autres émanations matérielles violentes, et il les envoya aux régions inférieures, dans les parties du Chaos, afin qu’elles restent là à attendre Pistis Sophia et lui enlèvent le pouvoir qui était en elle…

william_blake_gold_woman_and_dragon
Vous pouvez voir ici une très belle illustration de William Blake, où un dragon est sur le point de s’imposer à une belle femme en or, que nous pouvons dire est Sophia. Sophia est poussé à regarder dans la lumière et elle veut faire le travail. Elle va vers la lumière et croit qu’elle va dans le Trésor de la Lumière, mais elle finit par aller vers le Triple Pouvoir auto-volitif, la lumière du Triple Pouvoir auto-volitif. Elle confond la lumière pure avec la lumière impure. Elle manque quelque chose. Elle ne connaît pas toutes les parties de l’Être, ainsi, elle voit la lumière inférieure comme la lumière supérieure.

    Il arriva alors, par le commandement du premier Commandement, que l’Obstiné, le grand triple Puissant, qui est l’un des trois triples Pouvoirs, poursuivit Sophia dans le treizième Æon pour la faire regarder vers les parties inférieures, afin qu’elle y vît son pouvoir de lumière qui a une face de lion et qu’elle se rendit dans cette région pour que sa lumière put lui être enlevée.

  Alors elle regarda vers le bas et elle vit le pouvoir de lumière dans les parties inférieures ; et elle ne savait pas que cette lumière était celle de l’Obstiné, le triple Puissant, mais elle pensa qu’elle provenait de la lumière qu’elle avait vue dès le commencement dans les Hauteurs, laquelle venait du voile du trésor de la Lumière. Et elle pensa en elle-même : J’irai à cette région sans mon Egal, et je prendrai la lumière et ensuite je modèlerai des Æons de lumière, pour pouvoir aller à la Lumière des lumières qui est dans la Hauteur des hauteurs.

Ici, nous voyons le Premier Commandement, qui est un symbole du Grand Père Cosmique Commun, provoquant une série d’événements de se produire de la même manière que, comme nous l’avons mentionné précédemment, Sophia est poussée ou ordonnée de se pencher vers la lumière. Le Premier Commandement – cette intelligence – sait que Sophia ne connaît pas toutes les parties d’elle-même, et ne connaissant pas toutes les différentes parties de l’Être, elle va confondre la lumière du troisième Triple Pouvoir-Lumière avec le Trésor de la Lumière.

Sachez que ce grand drame se produit par l’ordre du Premier Commandement; le Premier Commandement sait que ce drame va se produire, mais il le fait quand même parce que le Premier Commandement est très intéressé par l’acquisition par Sophia du Trésor de la Lumière, qui est la Pierre Philosophale, l’achèvement des travaux.

On voit ici qu’il y a un grand parallèle avec Lucifer. Tomber en disgrâce, ou le thème des anges désobéissants. C’est le même mythe représenté dans une perspective différente. Si vous lisez ou écoutez une conférence précédente appelée ”Le Secret de Satan” vous pouvez comprendre cela un peu plus.

    Pensant donc ces choses, elle sortit de sa propre région, celle du treizième Æon et descendit à celle des douze Æons. Les Régisseurs des Æons la poursuivirent et s’emportèrent contre elle parce qu’elle avait pensé à la grandeur. Et elle quitta aussi la région des douze Æons, entra dans les régions du Chaos et s’approcha de ce pouvoir de lumière à face de lion, pour le dévorer. Mais toutes les émanations matérielles de l’Obstiné l’entourèrent, et le grand pouvoir de lumière à face de lion dévora tous les pouvoirs de lumière de Sophia, lui enleva sa lumière et la dévora ; et quant à sa matière, elle fut jetée dans le Chaos, elle devint un Régisseur à face de lion dans le Chaos dont une moitié est de feu et l’autre d’obscurité ; ce Régisseur, c’est Yaldabaoth, de qui je vous ai parlé très souvent. Quand ces choses eurent lieu, Sophia se sentit épuisée et le pouvoir de lumière à face de lion se mit à travailler pour ravir à Sophia tous ses pouvoirs de lumière ; et tous les pouvoirs matériels de l’Obstiné entourèrent Sophia en même temps et l’opprimèrent dans sa douleur.

Nous pouvons voir que notre propre ego, nos propres désirs égoïstes, causent de grandes souffrances pour notre Dieu Intime. Tout le karma opprime Sophia et elle descend dans la douleur et la souffrance.

Cependant, une chose est le pouvoir Sophia descend – une autre chose est la sagesse de Sophia descend. Ce que le texte (ci-dessus) dit est que Sophia, cet aspect de notre Être descend dans les Sephiroth inférieurs, mais ce faisant, et étant créée, Sophia devient empêtrée dans le karma.

Dans le treizième Æon il n’y a pas de karma en activité, il y a une liberté totale, de sorte que les énergies descendent, c’est comme si ce karma est lié au troisième Triple Pouvoir, qui est l’endroit où tout ce karma est généré, vient et engloutit Sophia. Ceci est lié à d’autres mythes, tels que le mythe de Perséphone ou Proserpine.

Lorsque notre divinité ou notre essence divine descend dans les mondes inférieurs, elle est immédiatement dévorée par notre karma et notre ego, et ce qui sort de celui-ci est Yaldabaoth: une moitié qui est feu et l’autre qui est l’obscurité. Vous pouvez dire que c’est notre ego. Il y a un peu de lumière à l’intérieur de notre Être, et il y a un peu de pouvoir qui est le feu, mais l’autre moitié est l’obscurité.

Pour mieux comprendre comment l’Ain Soph Aur descend (le rayon de la création descendant vers le bas), nous devons comprendre ce que Pistis Sophia appelle les Espaces, qui dans la Kabbale sont appelés les Quatre Mondes. Les Quatre Mondes sont Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah.

four-worlds-color
Le Premier Espace, Atziluth, est lié aux Archétypes. Ce sont les plans, les aspects primordiaux, ou des moules de ce que l’Être peut se manifester comme. Voilà Atziluth: les Archétypes ou potentiels. Cela est lié à l’Absolu, et aussi au triangle supérieur de l’Arbre de Vie

Briah est l’activité ou l’action de création même et a une relation avec le second triangle. C’est la naissance, la Genèse, ou Bereshith. Habituellement, la chose la plus difficile à comprendre pour les étudiants est le Deuxième Espace, Briah. Beaucoup d’intuition et de la Méditation sont nécessaires ici.

Yetzirah est le Troisième Espace. C’est la formation, la forme qui a été créée. Elle est liée au troisième triangle.

La formation se fait en deux parties. Il y a deux moitiés en elle. La première partie est liée au Troisième Logos (Binah), qui descend d’abord. C’est le pouvoir créateur de Dieu dont nous avons parlé plus tôt. Le Deuxième Logos doit descendre ensuite – après la que la création ait été formée.

Le Troisième Logos descend en premier, ensuite le Second Logos descend.

Quand on regarde cela cosmiquement, en rapport avec l’ensemble de cet univers, d’abord le Troisième Logos (Saint-Esprit) crée, ensuite le Deuxième Logos (le Fils) va dans cette création pour soutenir et protéger cette création. Le Deuxième Logos se sacrifie en permanence pour avoir la vie, pour régénérer continuellement la vie.

Le Christ est le grand sacrifice. Mais le grand sacrifice ne se produit pas jusqu’à ce qu’il y ait une création là-bas, afin d’avoir cette vie là-dedans.

Ensuite, Assiah est le mélange final de tous les éléments dans la physicalité – dans le monde physique.

Retournant à la narration: Sophia est dans ces Aeons élevés, dans la région des vingt-quatre frères du Grand Invisible, et elle regarde vers le bas et voit la lumière du troisième Triple Pouvoir Lumière, et elle confond cette lumière avec le Trésor de la Lumière.

Ce qui se passe ici se passe dans Briah, qui est le monde de la création. En Briah rien est en fait encore créé – ce qui se passe, c’est l’activité de création. La manière avec laquelle travaille Briah est liée à la trinité. nous savons que Kether, Chokmah et Binah sont les trois Logos. Ils sont trois en un, il y a trois faces d’une chose, et nous pouvons la regarder comme Kether, Chokmah et Binah.

pistis_sophia_and_yaldabaoth_stages_of_creation_lr
Binah est l’aspect de la trinité, qui effectue la création. Il le fait en se divisant en une dualité. Chaque moitié de la dualité a cette trinité. Donc, Binah se divise en une trinité masculine et en une trinité féminine.

C’est par cette trinité masculine et féminine, quand elles reviennent ensemble – c’est ce mystère de Daath – qui signifie connaissance ou Gnose, que la création se produit. C’est là que les produits réels de la création sortent.

Nous pouvons relier cela à notre propre Être. A l’intérieur de notre Être, nous avons trois centres – trois cerveaux – notre intellect, notre émotion, notre cerveau moteur instinctif sexuel. L’intellect est dans notre tête, notre cerveau émotionnel est lié à notre cœur, et le cerveau moteur instinctif sexuel est lié à nos organes sexuels et à la moelle épinière.

Nous sommes une trinité. Une trinité se croise avec une autre trinité: la trinité féminine se croise avec la trinité masculine, vous pouvez avoir une création. Donc, ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Le Logos, ou le Christ, doit se diviser. Binah crée une dualité masculin-féminin qui donne le pouvoir de la création. De cette façon, le rayon de la création se manifeste – à travers les sept puissants Cosmocréateurs, que nous appelons Gabriel, Raphaël, Uriël, Michaël, Samaël, Zachariël et Orifiël.

Alors qu’est-ce que cela signifie par rapport à l’histoire de Sophia?

Au début, nous avons Sophia qui ne s’était pas auto-réalisée elle-même: un type de Monade ou d’Ain Soph qui ne connaît pas son Être. Un type d’Ain Soph qui confond le Trésor de la Lumière avec cette lumière du Triple Pouvoir Lumière. Une autre manière de dire cela c’est un Ain Soph qui a encore du karma et du chaos qui lui est lié.

Ce type d’Ain Soph ou Sophia ne peut pas se placer dans la création. En effet, ce type de Monade n’a pas connaissance des trois forces primaires (Kether, Chokmah, Binah). Elle n’a pas Conscience dans le premier triangle – dans le triangle Christique-Logoïque. C’est le triangle qui peut créer quelque chose. C’est le triangle qui peut créer l’univers, mais les Monades qui ne sont pas auto-réalisées n’ont pas Conscience de cela, de sorte qu’elles ne peuvent pas se mettre dans la création. Elles ont besoin d’une aide. Elles ont besoin d’un Cosmocréateur.

Un Cosmocréateur est une autre Monade, mais ce type de Monade une auto-connaissance. Ce type de Monade a incarné le Christ. Elles ont perfectionné la Puissance (Troisième Logos) et la Sagesse (Deuxième Logos). Ils ont obtenu la Toison d’Or d’Hercule ou, le Trésor de la Lumière, ou la Pierre Philosophale. Elles y sont parvenues, par conséquent, elles peuvent travailler à placer d’autres Monades dans la création.

Donc, ces sept puissants créateurs cosmiques sont ce que nous appelons les Sept Rayons, et nous tous, en tant que Monade, appartenons exactement à un de ces rayons. Notre propre Monade individuelle – sauf si elle est auto-réalisée – ne peut se mettre dans la création, mais les Cosmocréateurs peuvent le faire. Ces Cosmocréateurs sont conscients au sein du cosmos supérieur – ils sont conscients dans le monde de Briah et d’Atziluth. Ils peuvent travailler avec l’énergie pour placer les Monades dans la création.

Chacun d’entre nous appartient à l’un de ces sept rayons. C’est ainsi que le Rayon du Christ, passe d’une trinité à un septénaire, un sept-dédoublement, en Yetzirah. La création se produit conformément à la Loi du Trois, mais la création devient alors organisée conformément à la Loi du Sept. Qui est liée aux sept puissants Cosmocréateurs, et aussi au sept aspects de notre Âme.

Le résultat, est dit Daath ou Gnose. Ce résultat descend dans le Second Triangle (le deuxième Triple Pouvoir Lumière de Chesed, Geburah et Tiphereth ). Lorsque cette création est complète ce résultat est Horus: Chesed-Geburah-Tiphereth complété uni et éveillé.

Au début cependant, ce qui est créée est notre Essence, notre Âme comme nous l’avons maintenant, qui se dédouble. Premièrement, notre Esprit, l’Âme Spirituelle, l’Âme Humaine, ensuite le mental, les émotions, la vitalité et le Corps Physique. Sept dédoublement.

Dans la Grande Œuvre la première chose que nous avons à faire après que nous recevons le Corps Physique et le Corps Vital (en naissant ici) c’est de créer le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal.

Nous pensons déjà que nous sommes une Âme complété, mais en vérité, nous ne le sommes pas – nous sommes Yaldabaoth. Nous sommes moitié feu et moitié ténèbres; nous n’avons pas encore terminé ce travail. Nous sommes un mélange ici dans le Corps Physique, nous avons un petit pourcentage de Conscience libre, mais surtout nous sommes ego. Au-delà de l’ego il y a juste le chaos. Notre matière intérieure est indifférenciée. Notre matière intérieure n’est pas développée.

Nous sommes comme un œuf qui n’a pas été développé. Nous avons une couche mince appelé notre Corps Physique et notre personnalité. Si cette couche intérieure est fissurée ouverte, qu’est-ce qui est dans l’œuf? De la Matière Chaotique qui pourrait devenir quelque chose, mais si vous craquez cet œuf ouvert c’est un gâchis, un chaos. Voilà pourquoi nous, lorsque nous quittons notre Corps Physique – nous ne pouvons pas avoir Conscience, nous ne semblons pas avoir ces expériences, nous devons travailler très dur pour les avoir. C’est la raison pour laquelle nous ne nous souvenons pas quand nous sommes à l’extérieur de notre Corps Physique, parce que la coquille dure est partie, et tout ce qui est dans notre Être à ce niveau est le chaos: les ténèbres et le feu.

Au cœur des ténèbres et du feu se trouve la puissance sexuelle. Tel est le potentiel créatif de Dieu, mais dans les ténèbres, et hors de contrôle. Réfléchissez sur les désirs et la luxure – c’est Yaldabaoth, qui cause la souffrance de Sophia, notre Essence et principe divin. Sophia est esclave. Notre Esprit souffre.

Nous avons dit au début que Pistis Sophia est un mot composé: d’abord le Pouvoir descend, ensuite la Sagesse descend. Le Pouvoir est déjà descendu. Nous avons le Pouvoir de l’Esprit Saint! Il est actif dans Yesod. C’est ainsi que nous obtenons beaucoup d’ennuis. Nous utilisons notre potentiel créatif erronément.

ninth-sphere-yesod
Si nous pouvons apprendre comment utiliser notre pouvoir correctement, alors nous pouvons finir notre création. Nous pouvons effectivement compléter l’Âme. Ensuite, si nous complétons effectivement l’Âme, la Sagesse (le Christ en tant que Deuxième Logos) peut descendre en lui.

Nous pensons que le Christ peut descendre dans toute personne normale, mais le Christ (Deuxième Logos) ne peut descendre que dans l’homme ou la femme dûment complété.

Samaël Aun Weor écrit:

    Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Au début de l’aurore de la création, le feu sexuel du Troisième Logos féconde le ventre de la grande mère, la substance fondamentale.

    La deuxième partie est réalisée par le Deuxième Logos, le Christ Cosmique, en s’incarnant dans les mondes qui émergent, de sorte que tous les êtres peuvent avoir la vie et l’aient en abondance.

    Cet événement est répété dans le Microcosmos humain. Le premier qui intervient est le Troisième Logos, en fertilisant la matière chaotique contenue dans le semen et l’épine dorsale, fertilisant la Mère Divine, le principe Akashique, de sorte que l’univers intérieur, les Corps Solaires naissent.

    Par la suite, la Deuxième Logos naît à l’intérieur de ces corps existentiels supérieurs de l’Être, afin de travailler dans le Grand-Oeuvre du Père.

    Ceci est important à comprendre: le livre La Pistis Sophia est vraiment un livre pour les personnes qui ont déjà terminé à devenir un Être humain (celui qui a créé tous ces corps) et ils sont prêts pour que le Deuxième Logos vient et descend.

    Nous pouvons lire le travail et le comprendre, en particulier avec le commentaire que Samaël Aun Weor écrit afin de comprendre les divers aspects du travail – il a un niveau que nous pouvons comprendre. Cependant, le vrai travail est lié à la résurrection, et avec l’incarnation du Christ, dans l’Être humain.

    A l’aube de chaque Mahamanvantara, la grande Mère, le principe féminin universel, vole le feu aux Dieux pour se fertiliser et briller avec plaisir.

    C’est le Protogonos universel; c’est la tragédie des Dieux. Voilà ce qu’est la chute Logoïque.

    Les Dieux ne peuvent être libérés que lorsque leurs étincelles virginales sont libérées. – Traité d’Alchimie sexuelle

Notre essence est cette étincelle virginale, et bien que nous pensons souvent que Dieu est omnipotent et omniscient et libre, il y a différents niveaux de cela, parce que finalement nous sommes connectés avec Dieu. Si nous sommes dans le karma et que nous souffrons, alors cette partie de Dieu souffre. Lorsque nous libérons notre Être, nous pouvons incarner le Christ aussi.

Dans la Pistis Sophia Dévoilée, il est écrit:

    Le Rayon Divin et le Chaos, Pistis Sophia et le Grand Abîme, brillent de plaisir quand ils sont unis. Ainsi, le Chaos pétille délectablement lors de l’obtention de son sens de cette union avec l’Esprit. Lorsque Sophia, en tant qu’Esprit Divin, est associée au Chaos, alors le Protogonos, la lumière primordiale émerge. Le Rayon Logoïque, imprégné par Sophia, féconde les eaux de la vie, pour que l’Univers émerge. – La Pistis Sophia Dévoilée

Samaël Aun Weor écrit son commentaire, il l’écrit d’une manière qui est très beau, dans le texte de la Pistis Sophia lui-même cela apparaît très violent. Nous devons comprendre que les deux façons de les présenter sont les mêmes, c’est juste une question de la façon dont nous voulons nous pencher sur eux, ce point de vue. Depuis les parties supérieures de l’Être, l’éjection de l’Espace Abstrait Absolu dans la création est une chose très difficile. La loi du karma provoque de grandes souffrances. Et toutes les parties de l’Être commencent à s’attaquer et s’antagoniser les unes des autres. Par l’antagonisme le drame se produit, et Sophia a besoin de travailler avec toutes ces différentes parties. Au fur et à mesure qu’elle le fait, que Sophia travaille sur tous ces différents aspects, l’Être est en train d’être unifié.

Penchons-nous sur le mot Yaldabaoth. En Hébreu, vous pouvez le disséquer comme Yalda et Bohu et Abbott. Yalda (ילדה) signifie enfant, Bohu (בהו) signifie vide, comme l’expression “Tohu VeBohu” qui signifie informe et vide, et Abbott (אבהות) signifie Père. Voilà comment nous obtenons l’expression “enfants du vide”.

Il y a deux types d’enfants dans ce sens parce qu’il y a un autre mot ici, Sabaoth, qui signifie “armée” ou “hôte” ou “Seigneur des armées”.

    L’Être, en lui-même, ne peut pas être décrit et schématisé. Nous ne pouvons pas faire un schéma exact, puisque l’Être est comme une armée d’enfants innocents. Voilà l’Être, et il faut apprendre à le connaître pour le comprendre. – Sept Mentals et Sept Vérités

L’Être est lié à Sabaoth, qui est une armée de Dieu – des anges. Ces millions d’anges existent à l’intérieur de nous. Les intelligences angéliques sont les différents aspects de notre propre Être. Il y a différents Archontes ou Régisseurs, qui résident sur divers aspects de notre propre Être. Cela peut paraître étrange, mais ces divers aspects de l’Être antagonisent Sophia. Ces aspects, “enfants de l’Être” ou “enfants du Vide” (parce que la qualité essentielle de l’Être est la vacuité) ne se comprennent pas tous les uns les autres. Ainsi, il y a un antagonisme. Sophia est celle qui unit toutes les parties de l’Être pour briller dans la Lumière des Lumières, qui est dans la Hauteur des Hauteurs, qui est le Trésor de la Lumière, qui est dans le treizième Æon.

L’autre type d’enfants du vide est cette matière chaotique qui est notre ego. Yaldabaoth est un mélange de ce pouvoir de Sophia, se mélangeant avec notre ego, et produisant tous ces descendants. C’est moitié feu et moitié ténèbres animant notre matière chaotique. Yaldabaoth est à la fois le bien et le mal du karma. C’est un autre type d’un enfant du vide: parce que l’ego n’a pas d’existence réelle et ils sont vides du Père. Notre ego n’est pas un, mais plusieurs, et chacun de nos egos sont comme un enfant obstiné, un enfant du chaos.

Yaldabaoth est le démiurge. Yaldabaoth sont des éléments de notre propre ego, mais même en dehors de notre Être se trouvent des éléments au-delà, dans la création elle-même. Même les Cosmocréateurs qui travaillent dans l’Oeuvre du Père, doivent se battre contre les tentations de Yaldabaoth. Les Cosmocréateurs, Archanges, qui vont au-delà la création. Ils veulent devenir des Paramarthasattyas et résider dans le treizième Æon.

Pour ce faire, ils doivent mourir au niveau d’Être un Cosmocréateur, pour naître dans le treizième Æon. Yaldabaoth est toute l’activité, le bien comme le mal, dans tous les domaines de la création. L’Être qui aspire au treizième Aeon doit lutter contre l’activité de Yaldabaoth, toute l’énergie dans la création, dans le but d’aller au-delà.

Yaldabaoth doit être compris de différentes manières:

  1. En relation avec l’ego.
  2. Avec les divers aspects de notre propre Être Intérieur.
  3. Avec les divers Êtres qui travaillent dans les toutes les dimensions de l’espace.

L’histoire de Pistis Sophia parle de tous les trois de ces contextes à la fois d’une manière synthétisée.

D’ abord, le Troisième Logos descend et l’humanoïde est créé, et beaucoup d’ego est créé dans ce processus. Ensuite, l’humanoïde devient un Être Humain en terminant la formation des Corps Subtils Astral, mental et causal. Ensuite, le travail avec le Second Logos commence, la Sagesse descend en degrés successifs, au fur et à mesure que les derniers travaux du Troisième Logos sont atteints. La formation est parfaite et l’ego est éliminé. Alors, et alors seulement, que l’humain peut mourir et que le Christ-Homme ressuscite. Puis, beaucoup plus tard, le Christ-Homme, un Dieu Cosmocréateur, peut monter au-delà de la création elle-même.

tarot-13tarot-11

Ces Dieux peuvent être tentés par toutes les belles manifestations et les formes de ce monde et les mondes nirvaniques, s’ils succombent dans cette tentation, ils vont rester au sein de la création. Seul celui, ou l’Être qui renonce à tout et accomplit la Treizième Arcane complètement peut remonter au treizième Æon.

Nous pouvons avoir des problèmes en devenant plus ou moins attachés à des choses comme notre technologie, la télévision, notre téléphone, ou un film – mais imaginez-vous être l’intelligence de toute une constellation et la beauté et la magnificence de cela, étant à ce niveau de l’Être. Imaginez avoir une connaissance complète de la création, véritable omnipotence et une béatitude ininterrompue, puis renoncer à cela. Il est suffisant pour un Cosmocréateur d’avoir juste une pensée, une inclination, d’exister, et cela empêcherait un tel Être de résider dans le treizième Æon.

Ce sont les niveaux des Cosmocréateurs. Par exemple, étant une intelligence qui gère toute cette terre ou tout ce système solaire, car il y a des intelligences, des Êtres, des Monades qui font cela – ils doivent renoncer à cela, ils doivent apprendre à un niveau très subtil, alors quand les Gnostiques parlent de ne pas tomber sous la domination ou lutter contre Yaldabaoth – cela a un sens dualiste – lutter contre notre propre ego et lutter contre les plaisirs et les pouvoirs divins que nous pouvons posséder.

Dans la Pistis Sophia Dévoilée, il est souvent parlé en relation avec les 49 démons de Yaldabaoth. Ce sont les quarante-neuf niveaux de notre mental subconscient. Maintenant, le Pouvoir Lumière à face de lion est le fait que Yaldabaoth est souvent décrit dans la Pistis Sophia, le lion est lié à deux principaux symboles. Un symbole est le Lion de la Loi: le pouvoir du karma. L’autre est l’énergie sexuelle: l’énergie solaire liée au Soleil, l’énergie Christique Solaire. Encore une fois, ce Pouvoir Lumière à face de lion est lié à notre karma et aussi au Christ en même temps. Le Christ est la Loi – qui est karma.

La Onzième Arcane et la Carte du Tarot dispose du lion. Une femme divine ouvre la mâchoire de ce lion avec beaucoup de sincérité et de tranquillité, ce qui signifie que la personne a atteint la domination sur ce pouvoir de lion. C’est pourquoi nous voyons la Pierre Philosophale au bas de la carte avec le moineau et le serpent, qui est lié à Horus, à notre Mère Divine, et à notre puissance sexuelle.

Yaldabaoth travaille en nous là maintenant. Nous sentons ce pouvoir chaque fois que nous nous identifions avec quelque chose, chaque fois que nous avons un type d’énergie passionné vers quelque chose. Un type égoïste d’envie, c’est le Pouvoir à face de lion qui travaille en nous, et nous devons nous battre contre lui. Nous devons aller dans ces 49 niveaux, à l’intérieur de ces quarante-neuf démons de Yaldabaoth et les comprendre, les assimiler et les éliminer. Avec ce même pouvoir (le pouvoir créateur du Troisième Logos – sexe), comme cette carte ‘Indécision’, nous devons choisir d’utiliser le pouvoir correctement. Nous faisons cela pour éliminer notre ego et créer les Corps Supérieurs de l’Âme, et en faisant cela nous accomplissons la onzième Arcane, qui a la phrase Coagula et Solve. En utilisant notre énergie sexuelle correctement, en utilisant le pouvoir du lion correctement, nous coagulons ou créons l’Âme. Ainsi, nous pouvons manifester l’Être complètement. Nous ne sommes plus informe et vide. Ensuite, la seconde moitié se produit, avec le descente du Christ en tant que Second Logos, et la destruction complète de l’ego.

Question: Y a-t-il le karma dans le treizième Æon?

Réponse: Il n’y a pas de karma en activité dans le treizième Æon, mais il y a la semence ou l’héritage du karma qui n’est pas exécuté, c’est la raison exacte pour laquelle le treizième Æon crache tous ces éléments qui a encore des résidus karmiques. Ces semences de karma commencent alors à germer et se dédoubler.

Question: Le karma est-il là d’abord, avant que Sophia agit?

Réponse: À moins qu’il y ait la autoréalisation, les trois gunas a un certain déséquilibre en elles – ce qui conduit au karma. Il y a d’autres conférences sur les trois gunas. Dans notre cas, nous avons déjà le karma. Sophia, dans le treizième Æon, est en train de regarder dans les eaux créatives akashiques, en Briah. Dans ces eaux, elle voit ce qui est possible. Elle voit le potentiel de l’achèvement des travaux, le Trésor de la Lumière. Mais il se trouve que c’est la lumière du troisième Triple Pouvoir Lumière, qui devient Yaldabaoth. Mais où se trouve le Trésor de la Lumière? Eh bien, en vérité, il se trouve à l’intérieur du travail – d’une manière qu’elle a vu correctement, parce qu’à l’intérieur de Yaldabaoth se trouve le Trésor de la Lumière. Avec quoi devons-nous travailler pour atteindre le Trésor de la Lumière? Yaldabaoth. Au début Sophia n’est pas auto-réalisée de sorte qu’elle ne voit pas la différence entre la Lumière de la Hauteur et la Lumière du Troisième Triple Pouvoir Lumière. Alors, voilà pourquoi le travail est nécessaire. Le Trésor de la Lumière est en fait cette lumière glorieuse qui brille en raison du fait que toutes les parties de l’Être sont complètement auto-réalisées.

Les choses dans la Pistis Sophia sont difficiles à comprendre pour notre intellect. Dans un premier temps, Sophia est en train de voir le troisième Triple Pouvoir Lumière dans le Deuxième Espace (Briah), et en le suivant, crée les Troisième et Quatrième Espaces (Yetzirah et Assiah). Tous les Quatre Espaces ont les trois Triple Pouvoir Lumière, et l’histoire de Sophia se produit à des moments différents dans différents espaces. Il est complexe, oui, mais avec la Méditation, nous pouvons le comprendre.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Pistis Sophia and Yaldabaoth

Le Secret de Satan

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

cjhihcgb
Tiré du « Paradis Perdu » de Milton

« Beresheeth Elohim créa les cieux et la terre. Et la terre était informe et vide; Et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme » – Genèse 1: 1, 2

« Car Satan est [ténèbres] l’Esprit de la crainte du Seigneur, qui est le commencement de la sagesse. Il est le dévoreur de l’imprudent et le mal. Ils doivent tous être mangés et bus par lui. Tout ce qu’il dévore ne reviendra plus jamais en être.

« Crains le, car après qu’il a tué, il a le pouvoir de jeter dans l’enfer.

« Mais il est le serviteur des enfants de Dieu, et des enfants de la lumière. Ils iront devant lui, et il doit suivre les étapes du sage. » – Anna Kingsford

« Même les ténèbres ne seront pas obscures pour vous; la nuit brille comme le jour, car les ténèbres est comme la lumière à vous » – Psaume 139: 12 « 

Dans ce premier graphique (d’un peintre inconnu) inspiré par le célèbre poème anglais « Le Paradis Perdu » de Milton, nous trouvons Satan quittant la Cour du Chaos et au fond la citation suivante:

    « Si le Logos a surgit à partir du Divin inconnaissable, le Diable Lui a donné la liberté de le faire. » – Samaël Aun Weor

Cela illustre notre propre condition primordiale divine individuelle particulière. Les Ténèbres ou Satan dirige tous nos éléments chaotiques hors du chaos afin de se rebeller contre l’harmonie de l’univers créé et mis en place par les dieux, les Elohim. Il illustre également la cause du soulèvement de l’univers. Cosmologiquement, nous devons affirmer que, dans l’ésotérisme, il y a deux types de chaos, d’abord, le chaos dans le repos ou inactif, en second lieu, le chaos en mouvement ou actif. Ceci est très descriptif, Satan a pris tous ces éléments passifs du Chaos en repos pour que ceux-ci entrent en activité. Ces éléments chaotiques ne peuvent entrer en activité en se manifestant eux-même dans l’univers que grâce à l’énergie créatrice.

Pour comprendre la naissance de l’univers, nous devons comprendre les trois aspects de l’Espace Abstrait Absolu.

Au-dessus du graphique de l’Arbre de Vie, nous trouvons trois noms mystérieux, écrits en Hébreu, à savoir, l’Ain, l’Ain Soph et l’Ain Soph Aur, en français ces noms signifient respectivement, Néant, Illimité et Lumière Illimitée, ce sont les trois aspects de l’Espace Abstrait Absolu dans lequel on trouve la cause de l’univers. Pour comprendre cela, nous devons appliquer le mot Gnose, qui est un mot Grec qui signifie connaissance. Ainsi, nous avons à dire du point de vue kabbalistique qu’au sein de l’Éternel Père Cosmique Commun Universel, il y a trois types de Monades – Monade du Monas Grec, qui signifie unité. Imaginons l’Espace Abstrait Absolu comme un océan illimité où l’on retrouve ces trois types de gouttes ou unités qui forment un si vaste espace illimité.

Chacun de nous, sans exception, est le résultat final d’une particule de cet Espace Abstrait Absolu, qui demeure au sein de la profondeur la plus éloignée de notre Être; cette particule est appelée Ain Soph, c’est notre propre étoile atomique particulière qui a le devoir de se connaître. Voilà pourquoi nous affirmons qu’il y a trois types de Monades ou mieux dit, trois types de Ain Sophs ou Unités au sein de l’Espace Abstrait Absolu. A ce propos, un proverbe arabe du 12ème siècle déclare:

  1. Celui qui ne sait pas, et ne sait pas qu’il ne sait pas, est dans le chaos. Ayez pitié de lui.
  2. Celui qui ne sait pas, et sait qu’il ne sait pas, veut apprendre. Apprenez lui.
  3. Celui qui sait et sait qu’il sait, est un homme sage. Écoutez le.

Les Monades qui ne savent pas et ne savent pas qu’ils ne savent pas sont précisément les monades qui forment le chaos désordonné, que Satan, ici, dans ce graphique guide dans la création. Ces Monades doivent être poussé par Satan dans la création, parce que la création de l’Univers se produit pour que ces Monades puissent acquérir la connaissance, la connaissance d’elles-mêmes; c’est la seule raison objective ou raison pour l’univers d’exister.

Nous pouvons appeler le second type de Monades les Monades de type « socratique », parce que Socrate dit: Je sais que je ne sais pas. C’est seulement à travers la création qu’une Monade chaotique atteint le niveau d’une Monade socratique. Ainsi, la terre – des Monades chaotiques et socratiques sont en Tohu Ve-bohu, ce qui signifie, vide et sans forme. Pourtant, les Monades socratiques savent planer sur la surface des eaux, afin de faire la lumière dans les ténèbres.

Le troisième type de Monades sont ceux qui savent et savent qu’ils savent et donc qu’ils comprennent les Monades qui savent et les Monades socratiques et les Monades chaotiques. En Sanskrit, les Monades qui savent et savent qu’ils savent sont nommés ‘Paramarthasatyas,’ Elles sont plongées dans le sein de l’Absolu ou Père Universel Cosmique Commun, très loin de la compréhension limitée des Monades de types 1 et 2. Dans cet univers, nous sommes le résultat final soit des Monades qui ne savent pas et savent qu’ils ne savent pas ou les Monades qui ne savent pas et ne savent pas qu’ils ne savent pas.

Le Maître Samaël Aun Weor dit:

    Les Paramarthasatyas, ces êtres ineffables de Lumière, qui sont plongés dans le sein de l’Absolu, descendent tous maintenant de leur région élevée afin d’aider l’humanité. Ils sont les grands Avatars, les grands réformateurs, qui, depuis l’aube des temps, ont veillé sur l’humanité.

Par conséquent, l’univers existe pour que les Monades puissent acquérir la connaissance d’elles-mêmes. Les anges déchus existent également. Ils sont ceux qui savent, et ne savent pas qu’ils savent, parce qu’ils se sont endormis et ont perdu leur degré de raisonnement. Ainsi, ils ont besoin de s’éveiller. Ils sont tombés par leur propre volonté, car le Père Éternel Cosmique Commun Universel, l’Espace Abstrait Absolu n’est pas une Séité dictatoriale. Comprenez qu’une Séité n’est pas une Déité (Divinité).

Déité est un terme qui s’applique à toute Monade qui se manifeste dans l’Univers, mais Séité est un terme qui s’applique à l’Espace Abstrait Absolu qui n’est pas une Déité, mais ce qui est au-delà de tout type de personnalité divine ou humaine. Il est au-delà de tout type de compréhension humaine ou divine. Mais, nous avons besoin de comprendre kabbalistiquement ce qu’est la Séité, ceci, afin de comprendre un peu plus au sujet de l’Espace Abstrait Absolu, puisque l’univers est créé, existe, émerge de cela.

Chaque Monade porte en son sein les trois atomes créatif de l’Absolu, nommés dans la Kabbale: Kether, Chokmah, Binah; dans le Christianisme: Père, Fils et Saint-Esprit; dans l’Hindouisme: Brahma, Vishnou, Shiva. Dans l’Hindouisme il y a une phrase qui dit – Brahma dort et Brahma a besoin de s’éveiller; en d’autres termes, Parabrahman, l’Ain Soph, est endormi et pour s’éveiller il a besoin de mettre en activité Brahma, Vishnou, Shiva.

Donc, pour qu’une Monade puisse acquérir Paramartha [vérité absolue], pour éveiller la Conscience, il a besoin d’exprimer ses propres pouvoirs créateurs; au commencement l’expression des pouvoirs créateurs de la Monade doit être guidée par les Cosmocréateurs ou ceux qui savent et savent qu’ils savent.

Ainsi, afin de réaliser cette création et acquérir la vérité absolue, la connaissance ou la connaissance de soi-même, l’Espace Abstrait Absolu Solaire contracte et émane de lui-même ce que Gurdjieff nomme le Theomertmalogos, ce qui signifie: Verbe de Dieu qui transforme. Ce Theomertmalogos ou pouvoir transformateur du Verbe de Dieu est ce que dans cette époque les gens appellent Lucifer.

Maintenant, le mot Lucifer ne se trouve pas dans la Bible Hébraïque, bien que beaucoup de gens fanatiques religieux associent le mot latin Lucifer avec le nom Hillel trouve dans Esaïe 14: 12 où il est dit en français:

    Comment es-tu tombé du ciel, [הילל בן-שחר Hillel Ben Shahar] gémir, fils de l’aube!

Lucifer est placé là au lieu du Hillel Hébreu, qui n’a pas de sens parce que Hillel ne signifie pas Lucifer mais plutôt « hurler ou pleurer. » Lucifer n’est pas un mot Hébreu, mais un mot Latin ; c’est une traduction de l’Hébreu en Latin par les moines de l’Église Catholique pour expliquer la descente de la lumière [Lux, Luci en Latin].

En Latin Lucifer signifie « porteur de lumière, » Luci-Lux-lumière, plus Ferre « porter » aussi Pherein Grec « transporter. » Lucifer concerne [בן-שחר Ben Shahar] le fils de l’aurore ou Vénus, la brillante étoile du matin. Il est lié à ce que Jésus dit dans l’Apocalypse 22:16:

    Je suis la racine et la postérité de David, et [Lucifer, בן-שחר Ben Shahar] l’étoile brillante du matin.

Nous avons également déclaré dans de nombreuses conférences que le porteur ou transporteur de la lumière est le feu, qui, dans la mythologie Grecque est porté par Prométhée, qui en Grec signifie « celui qui voit avant l’événement, » à cause de son Prometheia ou prévoyance. Ainsi, le Hillel Hébreu est faussement traduit en Lucifer Latin qui est le même que le Prométhée Grec. Donc, encore une fois, nous ne trouvons pas le mot Lucifer en Hébreu, qui est la langue originale de la bible, parce que Lucifer est un mot Latin. Ceci est très important à comprendre, car en Hébreu l’ombre de בן-שחר Ben Shahar, le Theomertmalogos, le fils de l’aurore (l’aube), le créateur Elohim, est appelé Shatan ou Satan, qui en Hébreu signifie « l’adversaire ». Donc, שטן Satan est l’adversaire de בן-שחר Ben Shahar, Lucifer, le Logos.

Dans le Gnosticisme, nous expliquons que Satan est précisément la chute de שחר Ben Shahar, l’émanation première de la lumière de l’Absolu solaire, l’Ain Soph Aur, à travers toutes les sephiroth de l’Arbre de Vie pour finalement atteindre la dixième sephirah, Malkuth, et se reposant précisément au centre, dans le cœur de celle-ci, dans la neuvième sphère – le sexe. Malheureusement, à cause de l’état chaotique que nous avons et que n’importe quelle Monade a à l’intérieur de Malkuth, la terre, notre physicalité, cette force lumineuse nommée בן-שחר Ben Shahar en Hébreu et Lucifer en Latin, se transforme en שטן Shatan, à cause de notre ignorance.

Ainsi, Shatan l’ombre de la lumière est le seul élément que nous avons de בן-שחר Ben Shahar, la lumière de l’aube et avec laquelle nous pouvons nous transformer pour devenir comme Elohim et éventuellement des Paramarthasatyas, qui est, dans les Êtres qui savent et savent qu’ils savent. Voilà pourquoi, dans le troisième chapitre du livre de la Genèse – après que les sept jours de la création soient terminés – נחש Nahash, le serpent, apparaît dans l’Arbre de la Connaissance et dit:

    Elohim sait que le jour où vous en mangez [mieux dit, transmutez le fruit de l’Arbre de la Connaissance], vos yeux seront ouverts, et vous serez comme Elohim connaissant le bien et le mal. – Genèse 3: 5

Ainsi, connaitre le bien et le mal est tout l’objet-sujet de la création; voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor a écrit dans son livre Tarot et Kabbale:

    Si le Logos [le Theomertmalogos] a surgit de l’Inconnaissable Divin, c’est que le Diable lui a donné la liberté de le faire.

En effet, car si le diable ou l’ombre de Dieu n’est pas présent là au moment de la création, portant tous ces éléments chaotiques pour acquérir des connaissances, quel serait alors l’objectif de l’univers? Quelle serait alors la raison d’exister de ce vaste Megalocosmos ou Infini? La planète terre n’est pas la seule planète qui a des Monades; les Monades existent partout, sur toutes les planètes de l’univers. Nous ne sommes pas les terriens ne sont pas les seuls qui ont le privilège d’exister au sein de cet univers, en dépit de ce que les ignorants peuvent penser. Nous ne sommes pas la seule planète avec des êtres humains sur elle et nous ne sommes pas le centre de l’univers. Comprenez que les Monades habitent les millions de terres ou planètes de l’univers.

Dans la Kabbale, notre Ain Soph est représenté par la lettre Hébraïque « Hei » et les trois atomes créatifs primaires qu’elle a dans son sein sont représentés par les lettres Hébraïques « Yod-Hei-Vav. » Ainsi, si nous prenons ces trois lettres Hébraïques plus le « Hei » de l’Ain Soph, nous avons alors « Yod-Hei-Vav-Hei, » qui est le nom kabbalistique sacré de Dieu qui est traduit comme Jéhovah dans la bible. Maintenant, il est écrit:

    « Je marcherai devant יהוה Jehovah dans les terres de la vie. » [Psaume 116: 9]. Par terre le Psalmiste indique notre terre ou monde, qui est l’un des sept mondes ou terres [rondes] mentionnée par David. – Zohar

Avant la création de cette ronde ou les cieux et terre actuels, le Theomertmalogos créa d’autres terres et les détruisit en les réduisant à un état de tohu va-bohu [informe et vide]; notre terre actuelle ou quatrième ronde n’échappera pas au sort de ces terres précédentes. Voilà ce que nous devons comprendre en ce qui concerne la déclaration: « Si le Logos [le Theomertmalogos] a surgit du Divin inconnaissable, c’est que le Diable lui a donné la liberté de le faire. » Ainsi, l’univers repose sur deux activités ou aspects, à savoir, le jour cosmique et la nuit cosmique ou ce qu’on appelle en Sanskrit Mahamanvantara et Mahapralaya. Manvantara signifie jour cosmique ou manifestation de la création et Pralaya signifie nuit cosmique ou dissolution de la matière; Maha signifie grand.

Nous avons à déclarer et préciser qu’il n’existe pas un jour cosmique pour l’ensemble de l’univers existant, mais plutôt de nombreux jours cosmiques existent pour les différentes unités cosmiques. Par exemple, dans cette salle, nous avons beaucoup de gens de différents âges qui sont nés à des jours différents et qui vont mourir à des jours différents, mais nous tous sommes ici ensemble maintenant. Si quelqu’un vient et dit que nous sommes tous nés le même jour et allons mourir le même jour, cela serait absurde. De même, l’univers, les planètes, les soleils, les comètes, etc, sont nés à des jours différents et vont mourir à des jours différents. Chaque unité cosmique a son propre jour cosmique particulier et sa propre nuit cosmique individuelle. C’est la façon dont nous devons comprendre la création de l’univers, non pas comme cette théorie idiote du big bang dépeint qu’il soit. Seul un imbécile supposerait bêtement que l’univers a commencé à partir d’une explosion qui est arrivé par hasard. La bombe atomique était créée par l’intelligence maléfique des ignorants, et il n’a pas explosé par hasard.

Par conséquent, comprenons l’intelligence cosmique derrière la création, c’est ce que nous parlons ici, nous avons besoin de cette connaissance, cette intelligence en nous.

Ainsi, durant la manifestation du jour cosmique d’une planète, pas toutes les Monades manifestées acquièrent la connaissance (ou le but de se connaître eux-même), même si certains d’entre eux effectuent de super-efforts en vue d’atteindre la connaissance d’eux-mêmes. Ainsi, lorsque la nuit cosmique ou la dissolution de cette planète particulière ou de l’unité cosmique entre en activité, alors les Monades qui acquièrent la connaissance d’eux-mêmes retourne triomphalement dans le sein de l’Absolu; parcontre, ceux qui ne l’ont pas (en raison de leurs nombreuses erreurs), doivent revenir plus tard afin de payer leur karma cosmique lors du prochain jour cosmique ou manifestation cosmique de cette unité particulière. Ou, comme il est dit dans la philosophie Hindoue, si vous n’avez pas atteint l’objectif de cette manifestation actuelle ou réincarnation, alors ne vous inquiétez pas. Peut-être dans la prochaine réincarnation vous l’aurez. Bien sûr, seulement si vous continuez à faire votre devoir cosmique. Ainsi, comme l’âme humaine se réincarne ou retourne, de même l’âme des mondes retourne.

Nombreux sont les Monades qui atteignent la connaissance supérieure et donc entrent dans des niveaux supérieurs de Conscience; nonobstant, ils n’atteignent pas l’auto-réalisation. Ce sont les Dieux ou Elohim qui ont commis beaucoup d’erreurs, ce qui explique pourquoi ils doivent retourner dans l’univers afin de poursuivre leur manifestation active, puisque dans cet univers, il existe une loi universelle éternelle nommé Karma ou cause et effet.

Le Karma ne peut pas coexister à l’intérieur de l’Espace Abstrait Absolu, donc s’il y a Karma là, il est en suspension, puisque tout est dans le bonheur absolu pendant la nuit cosmique.

Ainsi, lorsque la nuit cosmique se termine et commence un autre jour cosmique, les dieux qui ne se sont pas perfectionner doivent retourner dans la manifestation, qu’ils n’aiment pas, parce que quand vous avez une connaissance de vous-même et de l’univers, vous profitez alors de votre position à l’intérieur du sein de l’Éternel Père Cosmique Commun Universel. Mais la loi est la loi et elle doit être respectée. Et celui qui connaît parfaitement la loi de la Katance (Karma des Dieux) est leur propre Shatan individuel particulier. Puisque Satan existe en chacun de nous, mais dans différents niveaux. Ainsi, si notre propre Satan individuel particulier est ténébreux, noir comme du charbon, c’est parce que, nous n’avons pas encore atteint l’auto-réalisation, et certains de nos propres éléments cosmiques sont encore dans le chaos. Mais si Satan est lumineux, c’est parce que nous l’avons transformé en Lucifer. Alors, si une telle monade veut descendre, laissez cette Monade descendre; mais si une telle Monade ne veut pas descendre, la loi ne la pousse pas à le faire. La loi respecte sa liberté, puisque ce type de Monade est libre de Karma, c’est une Monade illuminée, telle est la beauté des Paramarthasatyas.

Un de ces Paramarthasatyas, dont le nom est Aberamentho, est venu à cette planète; les gens sur cette terre le connaissent sous le nom de Jésus de Nazareth. Il a acquis une telle perfection au cours des jours cosmiques passés; il est descendu par sa propre volonté afin d’aider cette planète et comme vous le savez, nous ne l’avons pas accueilli très bien. De toute façon, c’est la raison pour laquelle il est écrit que parce que Jésus a vaincu son Satan de nombreuses manières, il a transformé son Satan en Lucifer; mais ce qui est arrivé en lui n’est pas ce qui se passe en nous. En nous l’histoire est différente; en nous, Satan est très gras et aussi sombre que le gorille, c’est évident. Regardez notre planète, elle est dans le chaos et ce chaos vient de l’intérieur de chacun de nous. Nous sommes habitués à accuser le gouvernement, le président, la reine ou le pape de ce chaos, comme si nous sommes de doux moutons. Laissez le président, la reine et le pape prennent soin de leur propre Satan individuel particulier, car ils sont aussi dans le chaos, mais comprenons que chacun de nous fait partie de cette humanité chaotique. En outre, en ce qui concerne les dieux ou Elohim, le Zohar citant le livre de Jérémie, déclare:

    « Vous leur parlerez ainsi: Les dieux qui n’ont point fait les cieux et la terre Disparaîtront de la terre et de dessous les cieux. » [Jérémie 10:11] car il y a d’autres Elohim sur le côté de [בר-אש Bar Esh, le Sabbat, le Fils du Feu, le Theomertmalogos] le Saint. – Zohar

Donc, en effet [בר-אש-שית ברא אלהים] « Bar Ash, le fils du feu créa six Elohim » les cieux et la terre, car il était le septième ou Sabbat du Seigneur; » ainsi, chacun de nous – même les Elohim – a le devoir de blanchir Satan et pour ce faire, nous devons tous pratiquer les trois facteurs de la révolution de la Conscience, au sujet desquels nous avons déjà donné de nombreuses conférences.

Penchons-nous maintenant au deuxième graphique et lisons ce que Madame Blavatsky a déclaré à propos de ce sujet:

ebcfhfgg

L’ [ombre du] Lucifer Hindou, le Maha-asura, est également dit être devenu jaloux de la lumière resplendissante du [Theomertmalogos ou] Créateur, et, à la tête des Asuras inférieurs (pas des dieux, mais des esprits [ou Monades qui ne savent pas]), s’est rebellé contre Brahma; pour lequel Shiva l’a jeté en bas dans le Patala [Malkuth]. – La Doctrine Secrète de Helena Petrovna Blavatsky

En effet, Maha-Asura, qui est aussi appelé Mahasura et Mahishasura, est l’ombre de Brahma, le créateur, le Satan Hindou, qui a déclenché le mal et la terreur partout dans le monde. Maha-Asura a été précipité par Shiva dans le Patala, le monde inférieur parce qu’il ne pouvait pas être tué par Shiva, Brahma ou Vishnu. Ce fut à cause de sa bénédiction avec le Dieu Brahma selon laquelle il ne peut pas être détruit par Indra ou n’importe quelle divinité ou homme.

Ainsi, en combinant les forces, au moyen du rituel Pancatattva, Brahma, Vishnu et Shiva, collectèrent toutes les forces divines des dieux et créèrent la déesse Durga (Devi Kundalini); qui, avec le feu comme un lion féroce en tant que support, est montée vers le repaire de Maha-Asura; ainsi, après 9 jours de bataille continue dans l’ennéagramme, Maha-Asura a été finalement battu par Durga.

Maintenant, penchons-nous sur le troisième graphique et lisons ce que le Maître Samaël Aun Weor a déclaré à ce sujet:

hjjidgae
Quand le cœur de ce système solaire a commencé à palpiter après la nuit profonde de la grande Pralaya, alors les dieux de l’aube ont commencé à pleurer.

    Rappelez-vous, mon fils, que les dieux se trompent aussi. Ces divins Elohim ont écrit leur erratum sur la page cosmique du jour cosmique passé.

    Voudrais-tu comprendre maintenant le motif, la cause réelle de l’univers, le secret vital de la vie consciente, le désir de la vie?

    Lorsque l’aube se levait, je vis le Logos Causal se mouvoir sur la surface des eaux.

    « Ne commencez pas encore l’aube du Mahamanvantara! » crièrent les dieux saints au milieu de leur sanglots.

    Inutile était leur mendicité, vain leur complainte. Parfois, le grand Être s’arrêta pendant un certain temps afin de lire le Karma de ces enfants resplendissants de l’aube. – Samaël Aun Weor

Donc, ce grand Être qui se mouvait sur la surface des eaux akashiques du ciel et qui, occasionnellement, s’arrêta pendant un certain temps afin de lire le Karma de ces enfants resplendissants de l’aube était le Logos Causal ou Khristus-Lucifer. Nous devons comprendre les deux aspects de la lumière, Lucifer est l’émanation première de l’Espace Abstrait Absolu Solaire ou Ain Soph Aur ou Theomertmalogos l’aspect supérieur de la lumière, c’est le Verbe Transformateur de Dieu qui projette éventuellement son ombre en nous . Car l’Ain Soph ne peut entrer dans sa propre création, dans la matière, il irradie par sa lumière divine incréée une puissance lumineuse dont l’ombre est ce qu’on appelle Satan. Ainsi, son ombre entre en nous, puisque l’âme doit construire une connexion solaire avec une telle lumière en nous. Si nous perdons la connexion avec notre propre Ain Soph particulier, alors qu’adviendra-t-il de nous? Nous serions éternellement perdus.

L’Okidanokh, le rayon de la création, descend à travers de nombreux cosmos et au fond se trouve Malkuth, qui est notre physicalité; ainsi, quand on perd la connexion à la lumière, alors nous sommes perdus, cependant, une telle connexion est atteinte à nouveau à l’intérieur de nous en battant son ombre qui est appelé Shatan; oui Satan est l’ombre du Theomertmalogos ou Khristus-Lucifer en Latin:

   Ce [Khristus-Lucifer] était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme qui vient dans le monde.

    Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne le connaissait pas.

    Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.

    Mais ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui croient en son nom, qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme , mais de Dieu [dans la neuvième sphère].

    Et [à travers la Chasteté tantrique] le Verbe [de Dieu] a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père [Absolu Solaire], plein de grâce et de vérité. – Jean 1: 9-14

Ainsi, Khristus-Lucifer apparaît avant la création, au-dessus de l’Arbre de Vie, précisément dans l’Ain Soph Aur, parce que « le monde a été fait par lui. » Il est le Theomertmalogos, l’émanation première de l’Absolu Solaire qui lit le karma de ces resplendissants enfants de l’aube dans les archives akashiques.

    Ces pauvres enfants prièrent, ils pleurèrent beaucoup, tout comme leur mère avec ferveur. Par conséquent, tout est resté dans le silence. Puis, au milieu des sanglots trempés des vagues, seule la rumeur de l’existence était entendu …..

    Durant la profonde nuit cosmique, les causes vitales de l’existence furent détruits. Alors, le Karma de ces divins et humains est resté en suspension. L’invisible qui est et le visible qui était, restèrent dans le NON-ÊTRE éternel: l’UNIQUE-ÊTRE.

    Sur les vagues argentées de l’atmosphère chaude et transparente de n’importe quel univers qui agonise, comme l’Ophélie naufragée et triste, la sérénade tendre de la vie s’en va en flottant.

    Ensuite, les mondes sont dissous. La nuit du Grand Pralaya arrive. L’âme est ravi de joie. C’est l’étincelle qui retourne dans la flamme de l’Être, ce qui fait de notre raisonnement vain est NON-ÊTRE. – Samaël Aun Weor

Il est écrit que lorsque le Theomertmalogos ou Verbe de Dieu infiltra le vaste Espace Abstrait, il trouve cette substance qui est appelée Akasha qui pénètre et imprègne tout l’espace; c’est dans l’Akasha qu’est enregistré l’errata cosmique.

La mère de ces resplendissants enfants de l’aube est l’Ain Soph, (qui, dans la Kabbale est symbolisé par la lettre « Hei ») et les trois forces primaires en son sein sont symbolisées par les trois lettres « Yod-Hei-Vav ». Ainsi, « Yod-Hei-Vav-Hei » est le nom kabbalistique de notre propre étoile particulière.

Écoutez, tous les enfants ou Monade a un nom sacré secret différent. Cependant, comprenez que, dans la Kabbale, un tel nom sacré secret est toujours représenté comme « Yod-Hei-Vav-Hei », que la Bible traduit par Jehovah.

Maintenant, le rayon de la création qui pénètre dans la matière de l’Ain Soph Aur et que l’on appelle le Rayon de l’Okidanokh est le résultat d’une connexion de l’Akasha avec la Lumière Incréée du Theomertmalogos et des trois forces primaires issues de notre Ain Soph individuel particulier. En d’autres termes, le rayon de l’Okidanokh est le rayon de lumière incréée projetée à partir de notre propre Ain Soph particulier dans l’Espace et qui descend dans la matière lorsque qu’il est pénétré par la lumière incréée du Theomertmalogos au moyen d’un contact Geneotriamazikamnien.

    Geneotriamazikamnien, du genos naissance, descente; ainsi Triamatzicamno – Loi du Trois.

Les deux citations précédentes sont tirées du livre Enseignements Cosmique d’un Lama (qui était un message de Noël) du Maître Samaël Aun Weor. Si les lecteurs ne possèdent pas les connaissances kabbalistiques que nous expliquons ici lors de la lecture de ces citations, ils ne comprendrons pas.

aurora

Puis Yeshuah leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point: celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Yeshuah dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux. – Jean 12: 35, 36

Quand nous lisons ce verset de l’apôtre Jean, nous devons comprendre que ce sont les mots du Khristus-Lucifer qui sont exprimées à travers la bouche de Jésus de Nazareth, puisque ce que nous appelons Khristus-Lucifer est la lumière du Divin Inconnaissable. Khristus du Grec Khristos oint et Lucifer du Latin porteur-de-lumière.

Au fond du quatrième graphique, nous trouvons les mots Hébreux אור Aur et עוץ Oz ou Uz qui en Hébreu signifie respectivement lumière et avocat. Les trois lettres du mot Oz ou Uz se rapporte alchimiquement et ésotériquement aux trois colonnes de l’Arbre de Vie qui à l’intérieur de nous sont représentées par les trois nadis dans notre colonne vertébrale, à savoir, Ida, Pingala et Sushumna. Les lettres Ayin, Vav et Tzaddi représentent respectivement les colonnes de gauche, du centre et de droite de l’Arbre de Vie. Alors עוץ Oz nous rappelle le Magicien d’Oz, que la Bible décrit comme Job, l’homme dans le pays de עוץ Uz:

    Il y avait un homme dans le pays d’Uz, dont le nom était Job. Cet homme était intègre et droit, et craignait Dieu, et se détournait du mal. – Job 1: 1

Ainsi, lorsque nous nous unissons le mot Aur avec Uz nous formons le mot Auruz ou Aurus. Le Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans son livre Tarot et Kabbale:

    Le faucon est le symbole d’Horus. Le Faucon d’or renforce Horus (prononcé « Aurus ») avec la mort complète de notre ego. Ce Faucon d’or est lié au lever du soleil. Nous devons être en contact avec le soleil spirituel.

hghiaahbLe fils de l’aube est Aurus, le soleil spirituel, qui est le symbole de la lumière incréée qui kabbalistiquement est écrit אורעוץ Auruz. Aurus est la lumière du soleil et représenté par un faucon ou l’Oeil d’Horus; Cet Oeil est le Soleil qui voit tout. Le soleil représente aussi l’Ain Soph Aur, le Christ Cosmique; voilà pourquoi les anciens Gnostiques dit tout en pointant vers le soleil: « Nous croyons en notre Seigneur Jésus-Christ le Soleil » Bien sûr, ils connaîssaient le sens de ce qu’ils disaient; ils ne croyaient pas que la personnalité ou l’aspect physique du Maître Jésus était le soleil, car ils comprenaient que la lumière du Khristus-Lucifer lui-même s’est exprimée à travers le Maître Yeshuah, le Maître Aberamentho telle qu’elle se manifeste à travers le soleil physique qui donne de la lumière sur cette planète et sur toutes les planètes de notre système solaire. N’importe quel soleil de l’univers représente aussi le Christ Cosmique. C’est comme ça que nous comprenons et assimilons le Christ lorsque nous étudions la Kabbale et l’Alchimie.

    Les hiéroglyphes Égyptiens utilisaient les deux lettres, KhR, pour Kheru (Horus), qui est traduit en Grec par Chi Rho (ChR), qui signifie Christos. – Francis Bacon R.T.

Donc, Kheru est Horus (prononcé Aurus), le Soleil qui monte et atteint le zénith et descend. Lever du soleil, zénith et coucher du soleil sont des symboles que nous devons comprendre car ils se rapportent au triangle ou pyramide. Aurus, le soleil, se lève à l’Est et atteint son zénith au Nord; le sommet de la pyramide et ensuite Aurus, le soleil, se couche à l’Ouest. C’est comme ça que le triangle solaire avec l’œil d’Horus au centre doit être compris. Les douze heures solaires du jour se rapportent aux 12 apôtres ou archétypes d’Israël ou les 12 Heures d’Apollonius, Apollo, le Soleil; en d’autres termes, les 12 archétypes zodiacales de Chokmah, le Christ Cosmique représentés par les 12 tribus d’Israël se cristallisent en nous à travers Horus, la lumière du Soleil. Voilà pourquoi Jésus a dit: « Je suis la lumière du monde » parce que « Je Suis » Kether, est la lumière du monde qui émane de l’Absolu Solaire. Car le Soleil-Christ ne peut pas entrer en vous, il vous guide à travers vos rêves. Par conséquent, nous avons besoin de savoir comment interpréter ces rêves où l’on voit le soleil.

   Le Soleil de Minuit guide les initiés dans les mondes supérieurs. Les initiés doivent connaître les mouvements symboliques du Soleil de Minuit.

    Le Lever du soleil est équivalent à la naissance, à la montée, et à Sa manifestation, etc.

    Le Coucher du soleil allégorise la mort de quelque chose, la descente de quelque chose, etc.

    Le Soleil, avec la splendeur complète dans le midi, allégorise la plénitude complète, le triomphe complet, le succès de telle ou telle initiation, etc ..

    Nous nous référons catégoriquement au Soleil Christ, le Logos, le Soleil Astral. Les mystiques voient le Soleil Astral. Il les guide sur le chemin en fil du rasoir.

    Quand les nuages du ciel couvrent le Soleil Astral, cela signifie que l’Ego animal est encore très fort à l’intérieur de l’Initié. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Car le Soleil-Christ du midi ne peut pas entrer en nous, il se couche en Occident et envoie son ombre, Satan, pour nous aider à faire de la lumière dans les ténèbres. Oui, Satan est l’ombre du Seigneur. Comme lorsque nous marchons au cours d’une journée ensoleillée dans les rues de la ville ou les routes de campagne de n’importe quelle ville, nous projetons notre ombre et voyons comment il marche avec nous, nous ne pouvons pas l’enlever comme l’a fait Peter Pan. Notre ombre ira, nous suivra, partout où nous sommes; de même, Satan, l’ombre du Seigneur, le Soleil-Christ ne nous laissera pas, peu importe ce que nous faisons. Ainsi, l’ombre de Dieu est en nous, marchant toujours avec nous sur le chemin et donc nous tentant pour nous montrer ce qu’il faut faire psychologiquement, car Satan est notre entraineur psychologique et donc c’est la seule chose que Satan peut faire. C’est le seul moyen pour nous de faire la lumière dans nos ténèbres et de donner un sens à ce qui n’a pas de sens à l’intérieur de nos têtes. Donc, nous devons comprendre la dualité de la lumière et des ténèbres, Christ et Satan. Nous devons vaincre Satan, l’ombre du Soleil-Christ, pour devenir des Hommes Solaire. Lisons maintenant le livre de l’Apocalypse:

Et il est apparu un grand signe dans le ciel; une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles: Et elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement, et peinait à livrer.

eafdaecd

    Et il est apparu un autre signe dans le ciel; et voici un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes et sept couronnes sur ses têtes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre [Malkuth]: Le dragon se tint devant la femme qui était prêt à être livré, afin de dévorer son enfant dès qu’il va naître. – Apocalypse 12: 1-4

C’est une citation que nous devons étudier en profondeur. La femme couronnée de douze étoiles, qui crie, dans le travail de l’enfantement, dans la douleur, est notre propre Ain Soph particulier. Dans le Gnosticisme, quand on parle de la Mère Divine, nous comprenons qu’elle est liée à l’ensemble de ces déesses de différents panthéons; mais, en synthèse, nous dirons que la Mère Divine a cinq aspects.

Son premier aspect est la Mère Non-manifestée, qui est précisément la femme revêtue du soleil et couronnée de douze étoiles de Chokmah, le zodiaque. Le soleil est l’Absolu Solaire ou Ain Soph Aur, dont la lumière va placer les trois forces primaires de l’Ain Soph dans Atziluth et les livrer dans la création.

Le dragon rouge céleste à sept têtes et sept couronnes debout devant la femme (ou Ain Soph) est prêt à dévorer sa lumière ou son enfant, nous rappelle Lucifer. La constellation du dragon a sept étoiles, qui sont les sept rayons de la création qui dans le monde de Atziluth dans l’Arbre de Vie se rapportent aux sept sephiroth inférieurs. Les sept têtes avec sept couronnes en Atziluth sont les sept esprits devant le trône de Dieu. Ainsi, ces Logoi ou sept esprits représentent précisément le dragon dans le ciel, qui agit selon le karma.

L’Enfant est le résultat de notre propre travail alchimique, l’Enfant est la lumière, est kheru, Horus, ou Jésus qui va naître à l’intérieur de nous à travers l’Alchimie solaire. Écoutez vous qui croyez en son nom: le Christ naît en nous non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais à travers l’Alchimie de Dieu. L’enfant Jésus naît en nous à travers l’Alchimie quand nous atteignons un certain niveau initiatique.

Ainsi, les sept couronnes du dragon se rapportent à sept Kether [Couronne en Hébreu] ou les sept Logoï du monde de Atziluth qui représentent la loi du sept. Le Christ se rapporte à la loi du trois, la création, à savoir, Kether, Chokmah et Binah, et à la loi du sept, les sept têtes du dragon, à la loi qui organise la création de Kether, Chokmah et Binah en accord avec le karma. Ainsi, en accord avec la loi du karma, le dragon à sept têtes et sept couronnes organise tous les Monades qui ont besoin de savoir qu’ils ne savent pas.

Les dix cornes du dragon se rapportent à Malkuth (la terre, à la roue du Samsara), là où la lumière du soleil se couche et sans cesse retourne; là où à travers l’évolution, des monades élémentaux transforment positivement la lumière solaire des sept têtes du dragon, et là où à travers l’involution la psyché satanique des ignorants transforme négativement la lumière solaire des sept têtes du dragon en sept péchés capitaux.

Sur cette planète, il existe des millions de monades qui ne savent pas qu’ils ne savent pas; leurs psychés à l’intérieur de leurs personnalités physiques forment une société d’ignorants qui pensent qu’ils savent, mais malheureusement, ils ne savent pas qu’ils ne savent pas. Être comme Socrate, c’est à dire, savoir que nous ne savons pas est le début de la sagesse, le début de la connaissance de notre Soi. Pour cela nous avons besoin d’orientations et de telles directives proviennent de l’une des sept têtes du dragon céleste; de l’un des sept esprits devant le trône de Dieu afin d’accomplir le travail psychologique que nous devons accomplir.

Mais cela doit être fait de notre propre gré parce que la lumière du dragon est dans le monde, et le monde a été fait par lui, et les ignorants ne la connaissent pas. Il vient comme la lumière, même à ceux qui ne croient pas en lui; mais, ceux qui croient en lui aussi ne l’ont pas reçut. Mais ceux qui le reçoivent à travers l’Alchimie sexuelle, il leur a donne le pouvoir d’être né comme enfants de Dieu. Ainsi, ce n’est pas effectuée à travers le fanatisme.

Donc, sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre [Malkuth]; ces étoiles sont les monades qui sont déjà éveillées dans la lumière et pour la lumière, le tiers concerne la loi du trois, la loi de la création qui lorsqu’elle est utilisée à mauvais escient fortifie la queue de Satan. Voici comment les étoiles ou les anges tombent du ciel. Donc, ces étoiles que le dragon a jeté sur la terre sont les anges déchus, qui ont besoin de se perfectionner de plus en plus. La terre est notre physicalité parce que la terre est Malkuth, le monde, et le monde a été fait par le feu du dragon, la puissance sexuelle. Ainsi, dans ce monde tridimensionnel le feu du dragon peut devenir bon ou mauvais, de toute façon cela dépend de nous. Voici comment les Bodhisattvas déchus se perfectionnent et se confrontent à nouveau au dragon, et comment Satan leur dit: je vous aiderai à nouveau par le biais de la tentation. Si vous tombez dans la tentation, vous perdrez tout et recommencerez.

    Et elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer; et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

    Et la femme s’envola dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.

    Et il y eut guerre dans le ciel: Michael et ses anges combattirent contre le dragon; et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne prévalurent pas; et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.

    Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, qui trompe le monde entier: il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

    Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut [Yeshuah] est arrivé, et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ; car l’accusateur de nos frères est précipité, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. – Apocalypse 12: 5-10

Le chemin sous l’ombre de l’Arbre de la Connaissance est rébarbatif, puisque Satan, l’ombre du Seigneur, comme un serpent tentateur, place les initiés dans la tentation sexuelle et nombreux sont ceux qui échouent. Donc, il est difficile d’apporter la lumière, l’Homme-Christ, afin de gouverner les nations d’iniquités (que nous avons tous à l’intérieur); pour cela il faut une volonté de fer. Néanmoins, c’est la seule façon pour que nous puissions être enlevé vers notre Dieu Intérieur et vers son trône.

Satan est le seul qui puisse nous accuser jour ou nuit devant le Theomertmalogos, parce que Satan est son ombre qui demeure à l’intérieur de chacun de nous. Les gens qui commettent des crimes et les cachent aux autres pensent qu’ils peuvent éviter d’être pénalisé; ils ignorent que leurs crimes ne peuvent pas être cachés à Satan, qui est l’ombre de la lumière astrale qui pénètre dans tous les types de matière. Oui, Satan l’ombre de notre Monade Intérieure est à l’intérieur de nous et sait très bien comment nous sommes mauvais. Nous ne savons pas comment vous pouvez être mauvais, mais votre Dieu Intérieur sait, puisque votre Satan individuel particulier intérieur l’informe sur tout ce que vous pensez, sentez et faites.

« Et la femme s’envola dans le désert. » S’envoler dans le désert signifie ésotériquement descendre de Daath dans le monde de la matière, le troisième triangle de l’Arbre de Vie, où notre Mère Divine a un lieu préparé pour Dieu, le Saint-Esprit. Cet endroit est Yesod – Sexe où – à travers l’Alchimie sexuelle – nous devons la nourrir 1260 jours, 1 + 2 + 6 + 0 fait la somme de 9, la neuvième sphère; c’est Eden, où nous devons vaincre Satan.

    Qui est ce qui sort du désert comme des colonnes de fumée? – Cantique des Cantiques 3: 6

Kabbalistiquement, « qui et ce » [מי Mi et זאת Zoth en Hébreu] sont le Saint-Esprit et la Mère Divine qui doivent monter comme Elohim depuis nos eaux sexuelles créatives à travers notre moelle épinière jusqu’au cerveau.

   Malheur à nous! Qui [מי Mi] nous délivrera de la main de cette puissante [אלה-ים Elah-Yam] Déesse de la Mer? אלה Elah est האלה ha-Elah, la Déesse qui avait frappé les Égyptiens de toutes les plaies dans le désert. – 1 Samuel 4: 8

Donc, c’est comme ça que Elohim [אלה Elah et ים Mi] apportent toujours tous les grands prophètes hors du désert. Jésus, avant de faire sa mission, alla dans le désert; ainsi, il venait du désert, de Yesod, la racine de l’Arbre de Vie, où tous les prophètes doivent faire face à leur propre Shatan. C’est dans le désert que Satan vous teste, vous tente, ceci, afin de vous montrer votre faiblesse psychologique, votre propre chaos.

cigaaadiVoilà pourquoi Prométhée-Lucifer a volé le feu du soleil et le livra à l’humanité. Ce feu est le feu sexuel créateur du Theomertmalogos, l’émanation première de l’Ain Soph Aur qui vibre en Yesod, la neuvième sphère, qui en nous est dans nos organes sexuels. Ici, c’est là que Lucifer demeure à l’intérieur de chacun de nous. La tentation est feu et le triomphe sur la tentation est lumière; parcontre, lorsque nous succombons à la tentation, le résultat est ténèbres, l’ignorance, oui, ignorant est ce que nous sommes. Voilà pourquoi Prométhée-Lucifer, selon la Mythologie Grecque, est celui qui a fait l’être humain; ceci est compréhensible quand nous comprenons l’origine de la lumière ou Lucifer. Car pour créer le véritable être humain à l’intérieur de nous, nous avons besoin de savoir comment gérer l’énergie sexuelle.

Malheureusement, cette humanité est esclave de son énergie sexuelle; ils ne savent pas comment la contrôler. Vous savez que cela est vrai juste en regardant comment cette humanité est sexuellement dégénérée.

Pour vaincre le dragon, nous devons transformer notre Satan en Lucifer et cela est seulement possible avec le feu, le feu sexuel créatif. C’est la raison pour laquelle il est écrit que la place du dragon ne se trouvait plus dans le ciel, parce qu’à travers notre dégénérescence sexuelle, nous avons placé le dragon dans l’enfer, à l’intérieur de notre propre enfer individuel particulier, qui est situé à l’intérieur de notre terre, en d’autres termes, à l’intérieur de notre propre physicalité.

Les ignorants cherche au dehors Lucifer, ignorant qu’ils l’ont transformé en ce Satan qu’ils portent à l’intérieur et qu’ils ont intronisé dans leurs propres ténèbres pécheurs.

Les forces cosmiques chaotiques de Satan reposent au sein de la nuit cosmique; elles ne peuvent pas être absorbées par l’Absolu Solaire. Voilà pourquoi, au début de la création, elles sont expulsées du ciel, parce que l’Absolu est le bonheur absolu. Ainsi, lorsque ces Monades, qui sont dans le chaos, commencent à devenir actives (lorsque leur propre Satan les pousse à se connaître), elles sont éjectées du sein de Ælohim, l’Espace Abstrait Absolu. Le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

   La perfection absolue est nécessaire afin de ne pas tomber du sein de Ælohim. N’importe quel désir, aussi insignifiant que cela pourrait être, pour une existence séparée ou pour être quelqu’un, est suffisant pour provoquer l’expulsion du sein de l’Ælohim et tomber sous le règne du Démiurge Créateur. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Voilà ce qui arrive toujours au début de n’importe quel Mahamanvantara. Ce n’est pas comme les ignorants pensent que la chute de Lucifer est quelque chose du passé, non! Comprenez, cet événement cosmique se produit toujours.

Michael, qui signifie: « Celui qui est comme Dieu, » représente Lucifer, le dragon céleste, le Theomertmalogos, l’émanation première de l’Absolu Solaire et ses anges, qui se battent contre les forces cosmiques chaotiques du dragon; ceux qui savent et savent qu’ils savent.

L’ombre de ce dragon céleste est la queue du dragon, le Kundartiguateur, le serpent ancien, appelé le Diable, Satan, qui trompe le monde entier; qui était jeté sur la terre avec son Hannasmusen ou Monades chaotiques, qui ne savent pas, par conséquent, ils ne prévalurent pas.

Yeshuah יהשוה, Jésus, le salut n’est pas ce que beaucoup de gens croient que c’est, יהשוה Yeshuah est ש Shin, INRI, le feu, le Triple Pouvoir Christique du Khristus-Lucifer qui transforme יהוה ou notre propre nature divine; Jésus est la lumière qui émerge de l’intérieur de nous lorsque nous vainquons le feu tentateur de notre propre Satan Intérieur. Jésus a dit: « Je suis la lumière du monde. » La lumière du monde est la lumière solaire.

    En lui était la vie [ש Shin]; et la vie [ש Shin] était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. – Jean 1: 4-5

Nous associons cette conférence avec de nombreuses citations de la bible pour que vous puissiez voir, afin de vous montrer que, tout comme tout cela est arrivé à l’intérieur de la plupart des prophètes du passé, de même, cela doit se produire à l’intérieur de chacun de nous. Cette femme enceinte et pleurant (criant) dans le travail de la naissance, et souffrante pour être délivrée doit répéter les mêmes événements en nous. Une telle femme est l’aspect féminin de la création en nous, mais, cela dépend de nous, si nous voulons qu’elle donne naissance au Christ dans notre cœur. Pour qu’elle donne naissance au Christ, nous devons apprendre l’Alchimie sexuelle. Comprenez que le Christ naît en nous non en croyant en Jésus, mais en manipulant le feu et la lumière qui entrent toujours dans notre corps à travers ce que nous pensons, mangeons et respirons. Ou, comme le livre de la Genèse déclare:

FourRiversOfEden2

    Ainsi, les cieux et la terre furent achevés, et toute leur armée.

    Et le septième jour Elohim acheva son œuvre, qu’il avait fait; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite. Et Elohim bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créé en la faisant.

    Ce sont les générations des cieux et de la terre, quand ils furent créés, au jour où Yod-Havah Elohim fit la terre et les cieux, et aucune plante des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore: car Yod-Havah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas Adam pour labourer la terre. Mais il monta un brouillard de la terre, et arrosa toute la surface du sol.

    Et Yod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam est devenu – âme vivante – Nephesh Chaiah.

    Et Yod-Havah Elohim planta un jardin en Éden; et il y mit Adam qu’il avait formé. Et de la terre Yod-Havah Elohim fit croître chaque arbre qui est agréable à la vue, et bons à manger; l’Arbre de Vie au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. – Genèse 2: 1-9

Comme il est écrit, Yod-Havah Elohim planta à la fin du septième jour l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Les créateurs, les Elohim savent, et ils savent qu’ils savent; par conséquent, ils savent que la connaissance est une nécessité pour ceux qui ne connaissent pas. Voilà pourquoi les Elohim planta l’Arbre de la Connaissance, sinon, ils ne l’auraient pas planté. Un tel arbre représente Eve, les glandes génitales dont les hormones ou les fruits nourrissent Adam, le cerveau. Satan, la puissance sexuelle dans les deux zones génitales, contrôle l’Arbre de la Connaissance, donc, voilà pourquoi Satan offre les fruits à Eve; donc chaque fois que nous effectuons l’acte sexuel ou utilisons l’énergie sexuelle, c’est notre propre Satan individuel particulier qui nous donne envie de manger le fruit, qui est, de satisfaire nos appétits lubriques animaux à travers l’orgasme bestial au lieu de sublimer nos hormones sexuelles afin de nourrir notre cerveau au moyen de l’Alchimie tantrique. Donc, tout dépend de notre volonté – nous pourrions profiter de l’acte sexuel ou être vaincu par la tentation de Satan. La tentation de Satan écrit dans la Bible ne se produit pas que dans le passé, mais se produit chaque fois que nous effectuons l’acte sexuel, parce que Satan est la puissance sexuelle et notre Eve ou organes génitaux, l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, la force sexuelle. L’Arbre de Vie représente notre moelle épinière. Les deux arbres sont au milieu du jardin, notre physicalité.

Il est également écrit que Yod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de Adamah, le sol, et souffla dans ses narines le Neschamah de la vie; et Adam est devenu – âme vivante – Nephesh Chaiah. Qu’est-ce qu’un Nephesh Chaiah signifie dans la Kabbale? Nephesh Chaiah est l’âme d’une Monade qui développe les caractéristiques d’une âme vivante selon Chaiah l’âme-intelligence de Yod-Havah Elohim, le Saint-Esprit, dans le règne animal et dans le règne humain de n’importe quelle planète de l’univers. Qu’est-ce qu’un lion? Un lion est un Nephesh Chaiah qui développe toutes les caractéristiques nécessaires qui sont nécessaires pour être un lion. Qu’est-ce qu’un aigle? Et l’aigle est un Nephesh Chaiah qui développe toutes les caractéristiques nécessaires pour être un aigle. Les chats, les chiens, les taureaux, les chevaux, et tous les animaux évolutifs sont tous des Nephesh Chaiah.

Par-contre, si nous affirmons que nous tous, les gens de la terre, sont Nephesh Chaiah nous serions en train d’affirmer quelque chose de faux, parce que nous ne le sommes pas; nous sommes des Chaioth avec le raisonnement, et c’est différent. Chaioth signifie bêtes. En d’autres termes, nous ne sommes pas des lions ou des aigles ou des chats ou des chiens, nous sommes humanoïdes; nous ne sommes pas humains, parce que nous n’avons pas encore développé toutes les caractéristiques nécessaires pour être un être humain à l’image de Dieu. L’Adam du septième jour est un Nephesh Chaiah déjà mis au point; une âme vivante avec toutes les caractéristiques divines d’un Dieu incarné dans une chair humaine.

L’Adam du septième jour a vaincu son propre Satan individuel particulier, et donc transforma son propre Satan en Lucifer, au moyen de l’Arbre de la Connaissance ou de l’Alchimie sexuelle.

Chaiah חיה signifie vie et est le mot-racine de חוה Chavah, qui est traduit en français comme Eve, voilà pourquoi il est écrit:

   Et Adam appela le nom de son épouse [Chavah] Eve: parce qu’elle était la mère de tous les Chai, les vivants. – Genèse 3: 20

Voilà pourquoi la Genèse déclare:

    Et Yod-Havah Elohim forma Adam de la poussière de Adamah, il souffla dans ses narines [נשמת חיים – Neshamoth-Hayim] le souffle de vie; et Adam est devenu un [נפש חיה Nephesh Chaiah] âme vivante ».

Ainsi, une âme vivante humaine, un Nephesh Chaiah, est un processus hormonal alchimique sexuelle de transmutation qui transforme Adam en Adam-Chaiah, ou mieux dit, en Adam-Chavah, en un être humain androgyne luni-solaire. C’est une transformation alchimique sexuelle de Chavah-Eve, la puissance du sexe, de Chaioth en Chayim, c’est à dire, de l’animal en humain. Donc, Eve [Chavah חוה] représente la puissance sexuelle du sexe, le puissance de Lucifer.

Néanmoins, nous avons entendu des gens affirmer: « Nous sommes des créatures faites à l’image de Dieu, des âmes vivantes faites par Dieu à partir de la poussière de la terre. » Pour eux, nous disons que nous ne le pensons pas, parce que si cela est vrai, alors Dieu serait un être ignorant très laid. Néanmoins, nous les humanoïdes sommes les seuls animaux avec le raisonnement; nous sommes des animaux rationnels ou animaux intellectuels [animal du Latin anima signifiant âme], qui, grâce à leur intellect ont la capacité mentale d’apprendre à utiliser leur potentiel hormonal sexuel pour devenir Nephesh Chaiah.

Ainsi, si nous, tel que nous sommes en ce moment, dans notre situation psychosomatique présente, nous nous comparons au Nephesh Chaiah irrationnel, nous devons affirmer qu’en tant humanoïdes nous ne sommes pas Nephesh Chaiah et c’est très triste. Les gens de la terre s’appellent eux-même prétentieusement êtres humains, mais ils ne sont rien de plus que des humanoïdes. Les Humanoïdes peuvent devenir des êtres humains s’ils travaillent alchimiquement en eux-mêmes.

Donc, il est très difficile de devenir un Nephesh Chaiah, donc, pour une meilleure compréhension de ce qu’est un Nephesh Chaiah, une âme vivante , donnons quelques exemples: Jésus de Nazareth est un Nephesh Chaiah, Moïse, Krishna, Bouddha Gautama, Mohammed sont des Nephesh Chaiah; parcontre, tous les adeptes de ces maîtres ne sont pas des Nephesh Chaiah mais des Chaioth intellectuels, c’est à dire, des bêtes intellectuelles. Donc, nous sommes des animaux intellectuels qui peuvent atteindre le niveau des êtres humains. Nous pouvons également atteindre le niveau que ces Maîtres ont atteint si nous vainquons notre propre Satan particulier individuel et le transformer en Lucifer; et nous pouvons le faire en sanctifiant Malkuth, le Septième Jour ou Septième Sephirah.

    Gardez le jour du sabbat pour le sanctifier, comme Yod-Havah Elohim te l’a commandé. Six jours tu travailleras [avec l’Alchimie sexuelle], et tu feras tout ton travail [alchimique]: Mais le septième jour est le Sabbat de Yod-Havah ton Dieu. – Deutéronome 5: 12-14

Donc, sur Malkuth, le septième jour Elohim termina son travail alchimique qu’il avait alchimiquement fait; car il se reposa sur Malkuth, le septième jour de toute son œuvre alchimique qu’il avait fait. Les sept jours de la Genèse se rapportent aux sept sephiroth inférieurs, ainsi, lorsque l’on compte les sept jours, nous commençons à les compter depuis Chesed et depuis Malkuth, parce que Chesed est le Ruach Elohim qui se reposa sur le Sabbat, Malkuth, de toute son œuvre alchimique qu’il avait fait sur les eaux sexuelles créatives de Malkuth, notre physicalité. Chesed fait ceci en vertu de la Loi du Trois, qui est, sous la direction de Yod-Havah Elohim représenté par la Trinité de Kether, Chokmah et Binah comme nous l’avons dépeint symboliquement ici, dans le premier triangle de l’Arbre de Vie.

Ainsi, tout ce que nous faisons alchimiquement, nous le faisons dans notre laboratoire alchimique, qui est notre corps physique. Ainsi, si nous avons un corps physique, nous pouvons alors commencer à faire ce travail alchimique, parce que sans lui nous ne pouvons pas. Ainsi, notre Monade a besoin d’un corps physique afin de réaliser les six jours de la Genèse. Maintenant, si notre Monade veut effectuer le dernier travail alchimique décrit dans le septième jour de la Genèse, qui est, de former Adam à partir de la poussière de Adamah, la terre et de faire de lui une âme vivante, en d’autres termes, de transformer notre physicalité en une âme vivante, nous avons besoin alors de transformer notre propre Satan individuel particulier en Lucifer. Rappelez-vous le dragon, Lucifer, était jeté dans la terre, notre physicalité; Lucifer est la puissance sexuelle. Donc, si notre Monade réussit à le faire, alors Elohim bénit le Sabbat, Lucifer, le septième jour, et le sanctifie: parce que dans la puissance sexuelle, il se reposa de toute son œuvre que Elohim a créé et fait.

Lisons maintenant quelques citations sur Satan des écrits d’Anna Kingsford, une Voyante Gnostique du XIXe siècle, qui était citée par Madame Blavatsky et Maître Samaël Aun Weor:

hbgjcgdj

    Et le septième jour, il sortit de la présence de Dieu un ange puissant, plein de colère et consummant [feu], et Dieu lui a donné la domination de [Malkuth] la sphère la plus externe.

    L’Éternité fit sortir le temps; l’illimité a donné naissance à la limite; [Et cet] Être [ou ange puissant] est descendu dans la génération. – Anna Kingsford

Ben Shahar בן-שחר – le Fils de l’Aube, le Dragon, la première Emanation de l’Absolu Solaire ou Ain Soph Aur, descend et pénètre dans l’atmosphère de la terre; oui, la lumière solaire est le feu du dragon, qui se trouve dans l’air que nous respirons, dans l’eau que nous buvons, dans la nourriture que nous mangeons, il est partout.

    Le Soleil a placé certaines Graines Solaires dans les glandes sexuelles de l’animal intellectuel (appelés à tort être humain) qui, lorsqu’elle est correctement développée, peut nous transformer en Êtres humains authentiques. – Samaël Aun Weor

Mais, la Genèse 3: 1 stipule:

    Et le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yod-Havah Elohim avait fait.

Par le biais du métabolisme de notre corps, la lumière solaire ou le feu de Ben Shahar בן-שחר, le fils de l’aube, le dragon, Lucifer, devient la puissance sexuelle, que Moïse décrit comme [נחש חיה Nahash Chaiah] un serpent vivant, plus rusé (subtil) que tout les Chaioth ou force bestiale de שדה Shadah, le champ que Yod-Havah Elohim avait fait en Malkuth-Assiah, notre physicalité. Ainsi, le serpent est un dédoublement du dragon.

Adam_and_EveShadah שדה signifie sein, fantôme, sphère, champ; il se rapporte à la sphère ou la zone du corps humain où les activités créatrices de Chaiah-vie ou de l’âme-intelligence de Yod-Havah Elohim, le Saint-Esprit, sont menées. En d’autres termes, Shadah שדה se réfère à l’Arbre de la Connaissance (Hébreu: Otz Daath). Au sommet de l’Arbre de la Connaissance se trouve Daath, cette sphère au-dessus du sein, sur la gorge, qui est cet utérus tambourinnant où le verbe est en gestation, et qui a ses racines dans Yesod, la sphère sexuelle, où la vie est en gestation. Voilà pourquoi [נחש חיה Nahash Chaiah], le serpent vivant apparaît dans l’Arbre de la Connaissance parce que cette force vivante est la force sexuelle qui est serpentine ou encercle l’Arbre de la Connaissance qui représente les glandes sexuelles de l’homme et de la femme. La gorge est un utérus où le verbe est en gestation. Chaiah-Vie, Chaioth-Bêtes, Chavah-Eve sont des mots qui se rapportent spécifiquement aux organes génitaux masculins ou féminins, à la puissance sexuelle créatrice de Malkuth, qui est une sephirah féminine.

Ainsi, [נחש חיה Nahash Chaiah] le serpent vivant est la puissance de Lucifer, le Theomertmalogos, la puissance créatrice de l’Absolu Solaire, qui pénètre dans Malkuth et que Elohim utilise sagement.

Le Theomertmalogos sait, et il sait que Yod-Havah Elohim a besoin de la puissance sexuelle afin de créer les humains à leur propre image; voilà pourquoi Yod-Havah Elohim planta un jardin à l’Est de l’Éden, en Yesod; et il y mit Adam qu’il avait formé car Yod-Havah Elohim a besoin qu’Adam enseigne à d’autres âmes comment créer des humains à leur propre image et ressemblance et plus d’âmes vivantes. Par conséquent, pour une telle tâche Ben Shahar בן-שחר, le fils de l’aube, place la lumière solaire dans l’atmosphère de la terre pour que Yod-Havah Elohim puisse faire pousser de Adamah, le sol, chaque arbre qui est agréable à la vue et bon pour la nourriture, l’Arbre de Vie qui est aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal comme un habitat pour le dédoublement de la lumière solaire, le serpent.

Les Humanoïdes qui savent qu’ils ne savent pas, ont besoin d’apprendre comment tirer profit de leur Arbre de la Connaissance, et de comprendre que leur [נחש חיה Nahash Chaiah] serpent vivant, leur enseigne à travers la tentation.

    Et il [נחש חיה Nahash Chaiah] dit à la femme [les organes génitaux], Elohim a-t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? – Genèse 3: 1

La tentation sexuelle fonctionne comme suit: Quand un couple (un homme et une femme) sont amoureux et s’embrasse, le feu dans leur sang les suscite et quand leur sang atteint leurs organes sexuels, leurs organes génitaux répondent avec enthousiasme, le phallus masculin obtient une érection et le vagin de la femme devient humide, tout cela est le résultat du feu de Lucifer. Ainsi, c’est comme ça qu’ils sont incités à accomplir l’acte sexuel; c’est comme ça que le feu de Lucifer les unit sexuellement et c’est comme ça que Lucifer les place dans la tentation. Ainsi, s’ils contrôlent leurs feux sexuels et subliment leurs hormones sexuelles vers leur cerveau, ils vainquent alors la tentation. Ainsi, Lucifer porte la lumière dans les ténèbres; parcontre, s’ils ne contrôlent pas leurs feux sexuels, s’ils atteignent l’orgasme des bêtes, ils succombent alors dans la tentation et éjectent de leur corps la lumière de Lucifer et le remplacent par le feu bestial de Satan (l’ombre de Lucifer) qui devient le maître de leurs ténèbres. Ceci est kabbalistiquement et alchimiquement expliqué dans Genèse 3; nous avons besoin de savoir comment la lire. Comprenez que Satan ne figure pas dans la Genèse sous la forme d’un serpent juste par accident; comprenez que si le corps humain est divisé en deux sexes, c’est pour que le serpent puisse agir, car le serpent circule dans notre sang. Nous devons apprendre à créer comme des dieux et non pas comme des animaux, voilà pourquoi il est écrit:

    J’ai dit en mon cœur, concernant la [présente] succession des enfants d’Adam, que Dieu les éprouverait, et qu’ils verraient qu’ils sont eux-mêmes des bêtes. Car le sort des enfants d’Adam et celui des bêtes sont pour eux un même sort. Comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre. Oui, ils ont tous un esprit; et Adam n’a aucun avantage sur les bêtes: car tout est vanité. Qui [le Saint-Esprit] sait, si l’esprit des enfants d’Adam monte vers le haut [dans leur colonne vertébrale] et [sait] que l’esprit des bêtes descend vers le bas. – Ecclésiaste 3: 18, 19, 21

Ici, nous voyons ces deux peintures de William Blake, dans l’une nous voyons Lucifer avant la descente dans la génération animale et dans l’autre, nous voyons Raphaël, un de ces anges instruisant Adam et Eve. Raphaël, le Logos de Mercure représente Shiva, qui est, le Seigneur des forces mercurielles ou des eaux sexuelles créatives que nous devons apprendre à sublimer afin d’acquérir un raisonnement solaire. Raphaël instruit Adam et Eve comment ne pas résister au mal, mais apprendre à manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal comme les Elohim. Il dit:

    « Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait. » – Matthieu 5: 48

Malheureusement, comme nous le savons déjà, ils ne mangeaient pas comme les dieux, mais comme les bêtes, et donc, ils éjectèrent Lucifer de leur propre anatomie, de leur propre jardin d’Eden individuel particulier. Maintenant, si nous voulons revenir dans cet état édénique perdu, nous avons besoin de supprimer Satan, qui demeure au sein de la terre, dans nos propres anatomies.

Le livre de Job illustre parfaitement comment notre Monade ou notre Jéhovah commande notre propre Satan individuel quand nous marchons avec Dieu sur le chemin initiatique pour revenir à cet état primitif que nous avons perdu; l’initié ici est représenté par l’homme nommé Job dans le pays d’Uz; nous lisons:

gieehghg

    Maintenant, il y avait [au septième] jour où les enfants d’Elohim sont venus se présenter devant Yod-Havah, et Satan vint aussi au milieu d’eux. Et Yod-Havah dit à Satan: « D’où viens-tu? »

    Et Satan répondit à Yod-Havah, et dit: De courir çà et là sur [Malkuth] la terre, et de promener vers le haut et vers le bas en elle.

    Et Yod-Havah dit à Satan: « Est-ce que tu as remarqué mon serviteur Job, qu’il n’y a personne comme lui sur la terre, un parfait et un homme droit, celui qui craint Dieu et se détournant du mal? »

    Et Satan répondit Yod-Havah, et dit: « Est-ce que Job craint Elohim d’une manière désintéressée? Ne ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l’œuvre de ses mains, et sa substance s’accroit dans le pays. Mais étends ta main, touche à tout ce qu’il a, et il te maudit en face. »

    Et Yod-Havah dit à Satan: « Voici, tout ce qu’il a est en ton pouvoir; Seulement contre lui n’étends pas ta main ».

    Et Satan sortit de la présence de Yod-Havah. – Job 1: 6-12

Dans ces versets de la Bible, il est très clair que Satan, l’ombre de Lucifer, reçoit les ordres de Jehovah; nonobstant, ce qui arrive à ces initiés qui parviennent à atteindre le sommet de la montagne de la résurrection. Néanmoins, Satan est toujours en Malkuth, la terre, notre physicalité, car le Theomertmalogos ne peut pas entrer dans notre corps parce que si le Theomertmalogos entre dans notre corps pour voir ce qui s’y passe, il va nous brûler vifs. Ainsi, Satan, son ombre sait ce que nous faisons et ne faisons pas, nous ne pouvons pas nous cacher de son ombre. Ainsi, c’est à travers Satan que le Theomertmalogos qui demeure dans la dimension supérieure sait tout.

   Par conséquent, je veux que vous compreniez que, devenir humain est ce qui compte, et le Soleil est intéressé par la création de l’homme. Le Soleil veut une récolte d’hommes solaires, et en ces moments, il travaille fiévreusement afin d’y parvenir.

    Je veux que vous sachiez que quand une race perd tout intérêt pour les idées solaires, le Soleil perd également tout intérêt pour cette race et la détruit. En ces moments, le Soleil veut détruire cette race, car elle est déjà inutile pour l’expérience. Cependant, avant qu’il ne la détruit, le Soleil effectue un suprême effort. Avec un grand effort, le Soleil atteint une récolte, mais une petite récolte d’hommes solaires. – Samaël Aun Weor

Donc, lorsque le Theomertmalogos descend il détruit la dégénérescence de la terre avec le feu, Satan remplit seulement ses ordres.

Ainsi, pour que notre Dieu Intérieur puisse savoir comment nous, qui connaissons le chemin, faisons le travail alchimique, il appelle son ombre et demande: « Comment vois-tu, mon âme, mon fils, ma fille, font-ils le travail? » Depuis qu’ils étudient la doctrine de l’Arbre de la Connaissance (Gnosticisme), font-ils le travail ou non? Alors, notre Satan particulier individuel intérieur répond: « Eh bien je viens de Malkuth, la terre, et de marcher vers le haut et vers le bas dans leur physicalité, donc, laissez-moi te dire, cet homme est un hypocrite qui fait seulement blah, blah , blah. Alors testons les et tu verras qu’ils ne font pas ce qu’ils prêchent. » Ainsi, notre Yod-Havah Intérieur dit à notre propre Satan: « Voici, tout ce qu’il a est en ton pouvoir. Seulement contre lui n’étends pas ta main. » Voilà comment Satan vient et nous teste à travers de nombreuses épreuves dans les plans internes et physiques. De nombreux Gnostiques disent, « Je suis très humble et je suis fier de ça. » Ainsi, leur Satan dit, « une telle humilité n’eest pas l’humilité »; vous ne savez pas, mais votre Satan le sait, parce qu’il connaît tous les péchés. Ainsi, s’il veut savoir si ce que votre bouche dit est vrai, il vous tente. Beaucoup de Gnostiques disent: « Je n’ai pas de colère, » Satan dit: « Voyons si cela est vrai; », alors dans les plans internes, il se déguise et très subtilement blesse votre estime de soi et puis vous tournez et vous l’attaquez comme un tigre furieux , mais Satan dit, « écoutez ma chérie, vous ne pouvez pas me faire du mal, mais seulement vous-même, compris? » Vous revenez alors dans votre corps et dites: « Bon sang, cette fois, il m’a eu! » Ainsi, vous allez méditer pour comprendre cette colère et demandez l’annihilation de celle-ci, et de dire, « cette force chaotique de la colère n’est plus en moi, puisque je l’ai compris et annihilé. » Votre Satan Intérieur vous entend et dit: « D’accord, voyons si ce que vous sentez est vrai », alors il se déguise encore et teste votre patience, et puis vous tournez et tonnez avec impatience, et ne parvenez pas encore et encore, et encore … alors, la tentation est feu et le triomphe sur la tentation est lumière. Donc, nous avons besoin de Satan, parce que sans lui, comment allons-nous savoir à quel point nous sommes lascifs? À quel point nous sommes colériques? À quel point nous sommes orgeuilleux, vains, etc.?

En effet Satan gère notre chaos intérieur très bien, telle est sa spécialité, car il est le Seigneur du Chaos. C’est la raison pour laquelle il est écrit: Au commencement …. la terre était Tohu Va-Bohu, dans le chaos, qui est, informe et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme. Et Chaiah, l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux sexuelles créatives. Et Dieu dit: Que la lumière soit; et la lumière fut parce que l’Esprit de Dieu a supprimé Satan dans le ciel. Ainsi, si vous voulez la lumière, supprimer Satan à l’intérieur de votre Conscience, parce que l’illumination est un travail, consciencieux, conscient, conscientisant. Comprenez que Chaiah-vie porte la lumière des hommes, par conséquent, la lumière ne peut pas briller dans les ténèbres sur la base de croyances, mais en supprimant les ténèbres de Satan, par le biais de la compréhension de son propre Soi. C’est ainsi que les démons de nos ténèbres tomberont sous notre autorité.

bhbbaehc

    Comme la foudre Je voyais Satan tomber du ciel, splendide dans la force et la fureur.

    Parmi les Elohim il n’y a pas d’égal à Lui, dans la main duquel se sont engagés les royaumes, la puissance et la gloire des mondes:

    Trônes et empires, les dynasties des rois, la chute des nations, la naissance des églises, les triomphes du temps. Ils s’élèvent et tombent, ils étaient et ne sont plus; la mer et la poussière et l’immense mystère de l’espace les dévorent. – Anna Kingsford

N’est-ce pas beau? Voici comment le royaume de Dieu vient à nous. Par conséquent, quiconque voit Satan voit l’ombre de Khristus-Lucifer; et quiconque méprise Satan méprise Khristus-Lucifer; et ceux qui méprisent Khristus-Lucifer méprisent le Theomertmalogos qui l’a envoyé.

Donc, Satan est envoyé à chaque fois que nous allons être testé, mais d’abord Satan est convoqué par le Theomertmalogos, qui lui ordonne de descendre sur terre, notre physicalité. C’est ce qu’on appelle marcher avec Elohim sur le chemin de l’initiation; c’est une œuvre alchimique, une œuvre interne que notre Dieu Intérieur fait en nous. Écoutez, sans Satan, notre Dieu Intérieur ne peut pas faire le travail alchimique parce que Dieu ne se mêle pas avec le désir que nous portons à l’intérieur, mais Satan, son ombre peut, pour Satan c’est possible, mais nous devons atteindre le niveau de savoir comment le faire. Maintenant, lisons ce que la Bible dit à ce sujet, qui est, quand Satan descend dans la génération.

    Et Elohim regarda [Malkuth] la [planète] la terre, et voici, elle était [sexuellement] corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie [naturelle sexuelle] sur la terre.

    Et Elohim dit à נח Noah [mieux dit: נחש Noahsh, Nachasch, le serpent], La fin de toute [animale] chair [y compris la chair de l’animal humanoïde ou intellectuel appelé par erreur humain] est venue devant moi; car ils [les animaux intellectuels terrestres] ont remplis la terre de violence [sexuelle] ; et voici, je vais les détruire avec la terre. – Genèse 6: 12, 13

Voici, c’est ainsi que cela se passe et se passe à l’intérieur. Les gens ignorent que la destruction de l’Atlantide ou la civilisation antédiluvienne qui a eu lieu avant le début de cette civilisation actuelle et qui est décrite non seulement dans la Bible, mais dans de nombreux autres livres sacrés), était faite sous le commandement de Dieu qui contrôle les Elohim qui contrôlent les forces de la nature. Cette destruction est également arrivée à l’intérieur de ces personnes qui ont marché avec les Elohim; En outre, une telle destruction doit se produire à l’intérieur de chacun de nous ici et maintenant, puisque actuellement la terre est également – ou même pire que ces fois précédentes – rempli de violence sexuelle qui dégénérèrent les gens qui applaudissent, c’est triste, mais, c’est vrai. Le niveau de dégénérécence que cette humanité a atteint correspond aux niveaux très profonds de l’enfer; ainsi, la façon dont une telle iniquité peut être détruite c’est par l’une des deux façons, à savoir, ou nous le faisons par nous-mêmes en marchant le chemin initiatique ou la nature va le faire pour nous très violemment.

Donc, si nous n’annihilons pas l’iniquité que nous portons à l’intérieur avec l’aide de ces forces divines, alors après la mort physique, nos âmes descendent à travers la loi de l’involution dans les niveaux infernaux de la nature, dans les infradimensions de la nature; donc là-bas, notre ego sera détruit, parce qu’au niveau dans lequel nous sommes en ce moment, nous sommes très dangereux pour les règnes de la nature et non pas seulement pour notre planète, mais aussi pour les humanités des autres planètes. Les Humanoïdes construisent des navires cosmiques, des fusées pour atteindre Mars, etc, et une telle entreprise est dangereuse pour les autres humanités parce que ces humanités n’ont pas la dégénérescence que nous avons ici; les terriens sont en train de construire à nouveau la tour de Babel et ne se soucient pas de leur propre dégénérescence, mais ils veulent entrer dans l’espace et porter leur pourritures sur d’autres planètes. Par conséquent, l’ombre de Elohim qui demeure dans les dimensions supérieures et de notre Elohim particulier nous mènera là-bas dans le centre de l’enfer afin de nous nettoyer ou recycler, étant donné que le chaos de l’enfer a déjà fait surface à la terre.

    Le vagabond des armées, les voix de la joie et de la douleur, le cri du nouveau-né, le cri du guerrier mortellement frappé.

    Mariage, divorce, division, morts violentes, martyres, ignorances tyranniques, l’impuissance de la protestation passionnée, et le désir fou de l’oubli:

    Les yeux du tigre dans la jungle, les crocs du serpent, le fétide des abattoirs, la plainte des bêtes innocentes dans la douleur:

    Les innombrables incarnations de l’esprit, la lutte vers l’âge adulte, l’impulsion incessante et actuelle du désir: – Anna Kingsford

Maintenant, lisons comment le prophète Isaïe voit notre propre Lucifer individuel particulier, cette première émanation de l’Absolu Solaire qui est descendu au début de ce jour cosmique portant la lumière du ciel et ainsi entré dans notre physicalité, afin de faire le travail que notre Dieu Intérieur particulier voulait que nous effectuons à l’intérieur de nous, mais, nous l’avons conduit dehors à travers l’orgasme et le dégradant ainsi à travailler dans la génération animale. C’est arrivé à nous tous, non seulement à une personne comme cela est symboliquement écrit dans la Genèse.

eccaiaid-1

    Comment es-tu tombé du ciel, gémir, ô fils de l’aurore! Tu as été coupé du ciel jusqu’ au sein [la Neuvième Sphère] de la terre, de sorte que tu peut dominer Malkuth.

    Et tu disais dans ton cœur: Je monterai au ciel, au-dessus des étoiles de Dieu j’élèverai mon trône, et je demeurerai éclairé dans les montagnes des régions éloignées du Nord. Je monterai sur le sommet d’un épais nuage, comme une action de grâces au Très-Haut.

    Cependant, tu as été précipité au Shéol, dans les parties les plus intimes même de la fosse. – Esaïe 14: 12-15

Donc, c’est précisément ce qui est arrivé à l’intérieur de nous: Lucifer est descendu pour que notre Monade puisse atteindre l’Autoréalisation à travers le travail alchimique sexuel et donc aller avec nous briller excessivement au-dessus des hauteurs d’un épais nuage; cependant, toutes les Monades de cette planète échouent le test.

Maintenant, au Shéol-Enfer nous devons être précipité, dans les parties les plus intimes de la fosse, à moins que, nous faisons le travail alchimique ici sur la surface de la terre, parce qu’il y a encore de l’espoir si nous voulons changer; voilà pourquoi nous enseignons la Gnose. Parcontre, si nous disons: « Allez, c’est ridicule, ces enseignements n’ont pas de sens du tout. Je veux continuer ma vie telle qu’elle est et faire ce que mon ego veut faire; « Si telle est notre résolution, cette partie protoplasmique de nous-mêmes descendra au Shéol pour être recyclée.

Ce recyclage de l’âme emprisonnée dans les corps protoplasmiques n’est pas comme le déclare l’Église Catholique « une damnation éternelle; » un tel châtiment éternel serait non seulement injuste, mais stupide. La descente dans le Shéol prend au moins un laps de temps de 1000 ans; un tel procédé a un début et une fin. Cela ne se produit pas dans ce monde tridimensionnel, mais dans l’éternité, la cinquième dimension.

L’éternité est cette dimension où nous avons nos pensées et nos sentiments. Nous avons tous des pensées et des sentiments, mais personne ne peut les voir à moins que nous les exprimons à travers nos paroles; leurs matières ne vibrent pas dans ce monde tridimensionnel, mais plutôt dans l’éternité, notre cinquième dimension particulière intérieure. Ainsi, lorsque notre éternité descend dans les infradimensions de l’éternité, nous entrons dans les mondes infernaux, mais pas pour toujours. L’éternité est un cercle ayant un début et une fin.

Le laps de temps que les âmes endurent dans les infradimensions de la nature pour que la matière protoplasmique qui forme notre ego puisse être recyclée est d’environ 1000 ans. Un millier d’années est la durée moyenne pour ces âmes qui n’ont pas construis trop de karma. Ainsi, cela pourrait être plus de mille ans, tout dépend de la malignité de notre ego, de la lourdeur de notre propre ego. Donc, les bons gens endurent mille ans quand ils entrent dans l’abîme, parcontre, les gens avec un ego comme Hitler, ceux qui aiment faire du mal, et bien ils y endurent 10.000 ans ou plus, qui sait combien de temps il faudra pour payer le karma qui est dû. Rappelez-vous, nous générons du karma, cause et effet, à travers toutes nos actions; donc les mauvaises âmes ne sont pas libres de karma; ils ont besoin de passer à travers l’enfer dans les infradimensions de nature pour être libre de celui-ci. Donc, nous pourrions nous moquer de la loi des hommes ici dans ce monde tridimensionnel, mais nous ne pouvons pas nous moquer de la loi cosmique là-bas, dans le cercle de l’éternité. Continuons maintenant notre lecture de Anna Kingsford.

ajbjhjcd

C’est celui qui [comme un dragon] porte tous les Elohim sur ses épaules; qui établit les piliers de la nécessité et du destin.

   Elohim lui a donné de nombreux noms, des noms de mystère, secret et terrible. Elohim l’appela Satan l’adversaire, parce que sa matière s’oppose l’esprit, et de temps en temps accuse même les saints du Seigneur.

    Et [Apollyon] le Destructeur, car son bras brise et broie en morceaux; pourquoi la peur et la crainte de lui sont sur toute chair.

    Et le Vengeur, car il est la colère de Dieu; Le souffle de son [dragon] brûlera toutes les âmes des méchants.

    Et le Tamiseur, car il contraint toutes choses à travers son tamis, en séparent l’enveloppe du grain; découvre les pensées du cœur; prouve et purifie l’esprit de l’homme.

    Et le Trompeur, car il fait en sorte que le faux semble vrai, et dissimule le vrai sous le masque de l’illusion.

    Et le Tentateur, car il met les pièges devant les pieds des élus: il séduit avec des spectacles vaines et séduit par les enchantements.

    Bénis ceux qui résistent à sa subtilité: ils seront appelés les enfants de Dieu, et entreront dans les belles portes. Car Satan est le gardien du temple du Roi:

    il se trouve dans le portique de Salomon; il détient les clés du sanctuaire; pour que personne ne puisse y pénétrer sauf l’Oint, ayant l’arcane d’Hermès.

    Car Satan est l’Esprit de la Crainte du Seigneur, qui est le commencement de la sagesse. Il est le dévoreur de l’imprudent et du mauvais: ils doivent tous être mangés et bus par lui. Tout ce qu’il dévore, ne reviendra plus jamais à l’être.

    Craignez-le, car après qu’il a tué, il a le pouvoir de jeter dans l’enfer.

    Mais il est le serviteur des Enfants de Dieu, et des enfants de la lumière. Ils iront devant lui, et il suivra les étapes du sage. – Anna Kingsford

L’ombre du Theomertmalogos devient le serviteur des enfants de Dieu et des enfants de la lumière, parce qu’à l’intérieur d’eux, il est le Lucifer brillant; donc, ceux qui ne savent pas et savent qu’ils ne savent pas iront devant lui, car il doit suivre les étapes du sage. Si nous savons ce que nous parlons ici, nous allons comprendre les citations précédentes qui décrivent la façon dont il est en nous. Faust, le grand Maître enchanté de l’Allemagne qui a inspiré de nombreux poètes et musiciens écrivain d’opéra de l’Europe est un excellent exemple. Il est dit que Faust avait un pacte avec le Diable ou Satan, ce qui est vrai, mais il n’est pas le seul. Beaucoup d’autres Maîtres, par exemple, Jésus avait un pacte avec le Diable, quand il était là dans le désert pendant quarante jours, tenté par Satan, et quand il était avec les bêtes sauvages des champs, Jésus lui dit: « Lève-toi , Satan: car il est écrit, tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et lui seul tu dois servir », et les anges le servaient. Moïse aussi avait un pacte avec Lucifer; l’ange du Theomertmalogos lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson, et Khristus-Lucifer l’appela du milieu du buisson ardent, et dit: « Moïse, Moïse. » Moïse a triomphé; il a transformé son Satan en Lucifer, voilà pourquoi en descendant le Mont Sinaï, les deux cornes de lumière de Lucifer brillaient sur sa tête. Ainsi, la doctrine de Moïse est la doctrine de Lucifer.

Nous devons aussi vaincre Satan, et le transformer en Lucifer. La bataille est contre les légions de Satan qui sont en nous. Satan combat au moyen de la tentation contre Michael, qui est le Logos du Soleil, l’âme humaine est unie avec Michael – celui qui est comme Dieu – qui se bat contre Satan, son ombre, qui habite dans Malkuth notre physicalité. Les anges de Michael ont libéré les 12 tribus d’Israël en eux-mêmes. Chaque tribu a de nombreux archétypes; ces archétypes sont dans le ciel, ceux-ci doivent se battre contre les légions de Satan qui ont nos propres archétypes piégés dans la matière. Ce Satan qui a les archétypes piégés dans la matière de Malkuth est appelé Pharaon dans l’Exode; il représente l’intellect. Les légions d’anges que Satan contrôle sont, la luxure, la colère, l’orgueil, la cupidité, la vanité, l’envie, la gourmandise, la paresse, la haine, etc., vous les nommer, car ils sont si nombreux et ils sont vivants à l’intérieur de chacun de nous. Donc, ce sont les anges que Satan contrôle. Ainsi, il y a une guerre dans le ciel, c’est à dire à l’intérieur de la Conscience de l’initié qui se bat contre ses propres forces négatives, ses propres forces chaotiques; c’est une guerre sainte. Ainsi, s’il triomphe, il devient un Bouddha ou un illuminé, mais Lucifer ne va pas nous apporter la lumière aussi facilement car l’illumination vient seulement après avoir combattu contre Mara, le démon des ténèbres à l’intérieur de nous. Donc, la lutte n’est pas externe mais interne; ce n’est pas comme les gens pensent que nous devons entrer dans leur secte pour être sauvé. Ce que vous avez à faire c’est d’entrer en vous-même et demander au sauveur de développer Daath en vous et de se battre avec votre Dieu, contre les légions de Satan, qui en ce moment ont pris le contrôle de votre vie et des autres, car c’est pourquoi la planète entière est devenue un enfer; c’est évident.

    Tenez-vous dans la crainte de lui et ne péchez point : prononcez son nom en tremblant; et priez Dieu chaque jour pour vous délivrer.

    Car Satan est le magistrat de la justice de Dieu: il porte la balance et l’épée, pour exécuter le jugement et la vengeance sur tous ceux qui viennent en deçà des commandements de Dieu; pour peser leurs œuvres, pour mesurer leur désir, et pour numéroter leurs jours,

    Pour lui sont commis le poids et la mesure et le nombre.

    Et toutes les choses doivent passer sous la barre et à travers la balance et sont sondées par le plomb du sonde.

    Par conséquent, Satan est le ministre de Dieu, Seigneur des sept demeures de l’Hadès, l’ange des mondes manifestes.

    Et Dieu a mis une ceinture autour des reins, et le nom de la ceinture est la Mort.

    Triples sont ses bobines, car triple est le pouvoir de la Mort, la dissolution du corps, du l’esprit, et de l’âme.

    Et cette ceinture est noire à l’intérieur, mais là où Phoebus [Apollo] frappe elle est d’argent.

    Aucun des Dieux n’est ceint sauf Satan, car sur lui seul est la honte de génération. Il a perdu sa succession virginale: découvrant les secrets célestes, il est entré dans la servitude.

    Il englobe les obligations et limite toutes choses qui sont faites: il met des chaînes autour des mondes, et détermine leurs orbites. En lui se trouvent la création et l’apparence; par lui la naissance et la transformation; le jour de l’engendrement et la nuit de la mort.

    La gloire de Satan est l’ombre du Seigneur: le trône de Satan est le marchepied d’Adonaï.

    Doubles sont les armées de Dieu: dans le ciel les armées de Michael; dans l’abîme les légions de Satan. Ce sont le non-manifesté et le manifesté; la liberté et l’esclavage; le virginal et le tombé.

    Et les deux sont les ministres du Père, qui répondent à le verbe divin. – Anna Kingsford

Les explications de Anna Kingsford sont belles, très profondes et claires, quand on connaît la Kabbale et l’Alchimie nous savons ce dont elle parle. Il est évident que Satan, l’ombre du Seigneur est le roi de l’enfer, et il fait ce qu’il a à faire et si nous tombons dans sa tentation nous descendons avec lui en enfer. Le Theomertmalogos ne se mêle pas avec les avortons de l’enfer, mais son ombre le fait, car la honte de la dégénérescence dans laquelle nous sommes ne tombe jamais sur le Logos mais sur Satan, son ombre, qui sait ce qu’il a à faire, comme expliqué à merveille par cette voyante Gnostique d’Angleterre.

    Les légions de Satan sont les émanations créatives, ayant les formes de dragons, de Titans, et de dieux élémentaux; Délaissant le monde intelligible, cherchant la manifestation, renonçant à leur premier état; Qui ont été chassées dans le chaos, leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Le mal est le résultat de la limitation, et Satan est le Seigneur de la limite. Il est le père du mensonge, parce que la matière est la cause de l’illusion. – Anna Kingsford

Maintenant, si vous vous demandez, comment est-ce que la physicalité de tous les grands initiés meurt toujours à la fin de leur mission, et pourquoi est-ce que leur mort physique est toujours enveloppée de mystère? Eh bien, comprenez que l’initié doit payer son kamaduro pour que son Nephesh, l’âme des cellules de ses os et de sa chair ou corps physique puisse être absorbé par Saturne-Binah, Chaiah, le Saint-Esprit et devenir ainsi un Nephesh Chaiah, une âme vivante. Donc, après tous les testes que Satan place sur l’initié, le livre de Job déclare:

    Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête, et tomba sur le sol, et se prosterna, et dit: Je suis sorti nu du ventre de ma mère, et nu je retournerai là: Yod-Havah a donné, et Yod -Havah a enlevé; béni soit le nom de Yod-Havah. En tout cela, Job ne pécha point, ni n’inculpa Dieu bêtement. – Job 1: 20-22

Néanmoins, après tout cela, l’initié, qui est au sommet de la montagne de la résurrection doit faire face à l’épreuve finale que Satan placera sur lui sous le commandement de Yod-Havah. Le livre de Job déclare:

aihfedgf

     Encore une fois il y avait un jour [à la fin du sabbat] où les enfants d’Elohim sont venus se présenter devant Yod-Havah, et Satan vint aussi au milieu d’eux se présenter devant Yod-Havah. Et Yod-Havah dit à Satan,

    « D’où viens-tu? »

    Et Satan répondit à Yod-Havah, et dit: « De parcourir la terre, et de m’y promener. »

    Et Yod-Havah dit à Satan,

    « As-tu considéré mon serviteur Job, qu’il n’y a personne comme lui sur la terre, un parfait et un homme droit, celui qui craint Dieu, et se détournant du mal? » Et encore, il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le détruire sans cause.

    Et Satan répondit à Yod-Havah, et dit: « Peau pour peau, oui, tout ce qu’un homme a, il le donne pour sa vie. Mais étends ta main, touche à ses os et à sa chair, et il te maudira en face. »

    Et Yod-Havah dit à Satan: « Voici, il est dans ta main; mais épargne sa Nephesh-âme. »- Job 2: 1-6

Donc, comprenez que Satan, le héraut de Yod-Havah est le [אש Esh] feu serpentin qui se tortille dans nos glandes sexuelles, dans notre Chavah-Eve, et dans nos os et chair. Il est écrit:

    Et Adam dit, elle est maintenant l’os de mes os et la chair de ma chair: elle sera appelée אשה Esha femme, parce qu’elle a été prise de איש Aish homme.

Satan, le feu de Yesod, ne se fatigue jamais de son travail, donc, il faut le vaincre dans la chair. Satan dit à notre Dieu Intérieur: peau pour peau [Nephesh pour Nephesh, sang est payé avec le sang], tout ce qu’un homme a, il le donne pour sa Nephesh, donc, si vous me permettez de toucher ses os et chair avec une maladie impure vous verrez qu’il vous maudira en face.

C’est précisément le travail alchimique de Dieu sur nous entre les âmes Chaiah et Nephesh, entre la lumière de Binah et son ombre dans Malkuth. Et comme il est arrivé à Job, il arrive aussi à n’importe quel initié qui atteint de tels sommets, de tels niveaux initiatiques et qui veut avoir Satan à leur service. Si l’initié triomphe sur les tentations de Satan, alors Chaiah, Yod-Havah absorbera Nephesh et l’initié atteindra la résurrection.

Ensuite, ces Nephesh-Chaiah, ces âmes vivantes ressuscitées, auront Satan à leur service car Satan est l’ombre de Yod-Havah, et quel que soient les ordres que Chaiah ordonne à Satan de faire, il le fera. Parcontre, si nous invoquons Satan en ce moment et que nous lui disons: « Je veux que vous fassiez tout ce que je veux, » Satan va rire avec un grand éclat de rire dans notre visage et dire: « Insensé ignorant! Tu ne sais pas qu’il est écrit: « Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu, et tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et lui seul tu servira. » Ainsi, si vous vainquez mes tentations et êtes absorbé par Chaiah, mon Seigneur et Dieu, alors je ne vais plus vous tenter et je vais vous servir, parce que je ne tenterai point le Seigneur, mon Dieu. Mais maintenant votre Nephesh est péchéresse et fait ce que je veux, parce que vous êtes un esclave de vos propres désirs. »

    Et Satan sortit de la présence de Yod-Havah, et frappa Job d’un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu’à sa couronne. Et Job prit un tesson pour se gratter et il s’est assis parmi les cendres. Alors sa femme lui dit : Tu demeures toujours ferme dans ton intégrité? Maudits Dieu, et meurt. Mais il lui dit: Tu parles comme parle une femme insensée. Quoi? Nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal? En tout cela Job ne pécha point avec ses lèvres. – Job 2: 7-10

Alors, lisez le livre de Job parce que ses essais continuent à travers de nombreuses pages, étudiez et apprenez comment l’initié, un saint homme, est testé par Satan sous le commandement de Dieu.

Pensez, si un saint homme est testé de cette manière, qu’en est-il de nous, nous qui sommes des âmes pécheresses dégénérées? Nonobstant, si nous tombons malades, ne blâmez pas Satan, parce que les maladies sont le résultat du karma que nous avons construit dans le passé et aussi le résultat de nos styles de la vie ignorants, et le résultat de beaucoup d’autres raisons faibles et graves.

Ainsi, si vous entrez dans le chemin, ne supposez pas que vous allez vous moquer de la loi, car Satan est le magistrat de la justice de Dieu: il porte la balance et l’épée, pour exécuter le jugement et la vengeance sur tous ceux qui transgressent des commandements de Dieu; pour peser leurs œuvres, pour mesurer leur désir, et numéroter leurs jours, car pour lui sont engagés le poids, la mesure et le nombre.

Oui, le Christ pardonne les péchés du monde, mais le Christ le fait si nous ne maudissons pas Dieu à son visage; rappellez-vous:

    Le blasphème contre [Chaiah] le Saint-Esprit ne sera pas pardonné aux hommes. Ainsi, quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parle contre [Chaiah] le Saint-Esprit, il ne lui sera point pardonné ni dans ce monde, ni dans le monde à venir. – Matthieu 12: 31, 32

Comprendre le secret du royaume de Dieu, et lire l’énigme de Maya, c’est d’avoir Satan sous le pied.

   Lui seul peut mettre Satan sous le pied, celui qui est libéré de la pensée des liens du désir.

    La nature est l’allégorie de l’esprit: tout ce qui apparaît aux sens est de la tromperie: connaître la vérité, – cela seul rendra les hommes libres.

    Car le royaume de Satan est la maison de la matière: oui, sa maison est le sépulcre de Golgotha, dans lequel le septième jour du Seigneur dormait, gardant le Sabbat du non-manifesté.

    Car le jour de Satan est la nuit de l’esprit: la manifestation des mondes de la forme est le repos du monde sans forme.

    Saint et vénérable est le Sabbat de Dieu: béni et sanctifié soit le nom de l’ange de Hadès;

    L’Oint doit surmonter, ressusciter d’entre les morts le [huitième ou] premier jour de la semaine.

    Car la place de Satan est le [ultime] ruisseau d’impulsion divine: il y a l’arrêt de la force sortante; Luz, la station de pause et de sommeil: [la pierre] sur laquelle Jacob se coucha et rêva, contemplant [Lucifer] l’échelle qui atteint depuis la terre jusqu’au ciel. – Anna Kingsford

Le serpent est le Saint Sabbat du Seigneur, il est la puissance sexuelle dans l’Arbre de la Connaissance que Satan utilise pour tenter l’âme; nous étudions le troisième commandement: « Gardez le jour du sabbat pour le sanctifier, comme Yod-Havah Elohim t’a commandé. » Cela signifie, gardez votre puissance sexuelle, le serpent, ne renversez pas Chaiah, la vie de Dieu, sanctifiez, transformez Satan en Lucifer, car Satan, l’ombre de Chaiah est le Seigneur du septième jour, Malkuth, la septième sephirah, votre physicalité. Donc, garder le sabbat pour le sanctifier, ne signifie pas seulement garder la tradition de repos tous les samedis, qui est le septième jour de la semaine, pour adorer le Seigneur dans notre corps à travers le sexe, les repas et toutes sortes de rituels. Garder le jour du sabbat pour le sanctifier, c’est de sanctifier notre physicalité à travers la Chasteté, et aussi garder notre Nephesh-âme sainte en surmontant tous les types de tentations de Satan; tel est garder le Sabbat saint. Satan est le sabbat, l’ombre du Seigneur, la pierre rustique. Rappelez-vous que la couleur de la septième planète, Saturne, est noire comme l’est l’ombre du Seigneur. Ainsi, si votre Satan intérieur vous teste avec de nombreuses épreuves et que vous ne surmontez pas les épreuves, vous ne gardez pas alors le sabbat saint parce que vous n’êtes pas sanctifié, pas même si vous gardez chaque samedi de chaque semaine de tous les mois et de tous les années de votre vie entière. Sanctifiez la pierre de Yesod comme l’a fait Jacob.

ccicbfid-1

    Car Jacob est l’ange planétaire Iacchus [Bacchus ou Dionysos], le Seigneur du corps; Qui a quitté la maison de son père, et est sorti dans un pays lointain.

    Parcontre, לוז Luz n’est autre que Bethel; le royaume de Satan est devenu le royaume de Dieu et de son Christ.

    Car il éveille l’Oint, se réveillant du sommeil, et fait son chemin tout joyeux; Après avoir vu la vision de Dieu, et vit le secret de Satan; De même le Seigneur ressuscita d’entre les morts et le brisa le sceau du sépulcre;

    Quel est le portail du ciel, לוז Luz, la maison de la séparation, le lieu du sommeil de pierre;

    Où est né la force centripète, tirant l’âme vers le haut et vers l’intérieur à Dieu; Rappelant l’existence dans l’Être, reprenant les royaumes de la matière dans l’esprit;

    Jusqu’à ce que Satan retourne à son premier état, et entre à nouveau dans l’obéissance céleste;

    Après avoir accompli la volonté du Père, et accompli son saint ministère, qui a été ordonné par Dieu avant les siècles, pour la splendeur du manifeste, et pour la génération du Christ notre Seigneur;

    Qui doit juger les vivants et les morts, mettre toutes choses sous ses pieds; à qui appartient la domination, la puissance, la gloire, et l’Amen. – Anna Kingsford

Lucifer est l’échelle que Jacob vit dans ses rêves, Lucifer est l’échelle pour monter au ciel, Lucifer est l’échelle pour descendre en enfer.

Comme nous le voyons, Jacob posa sa tête sur la pierre de Yesod. Jacob est le même Iacchus, Bacchus ou Dionysos, le seigneur du corps ou de notre physicalité. La tête sur la pierre signifie l’ivresse de l’âme dans la glande pinéale, dans le ciel, au moyen de la transmutation de l’eau créatrice de la vie en le vin de l’esprit, cela, quand nous vainquons la tentation de Satan dans l’acte sexuelle; parcontre, ces âmes qui pendant les bacchanales sont attirées par les forces sexuelles créatrices de leurs corps, tombent sous les tentations de Satan et deviennent ivres de luxure, d’alcool et de drogues, et donc tombent avec Satan tête baissée dans l’enfer.

Les Bacchanales, les orgies, sont fréquents dans cette époque; non seulement ils sont esclaves de ces forces, mais en plus ils ingèrent d’autres substances comme l’alcool, la drogue, pour devenir plus en état d’ébriété avec les forces de l’enfer; évidemment les forces chaotiques de Satan les contrôlent. Ainsi, au lieu de transformer Satan en Lucifer pour entrer dans l’Absolu, ils transforment leur Satan en un Démon et ainsi ils entrent en enfer. Rares sont les âmes qui contrôlent les forces de Dionysius qui entrent naturellement dans leur corps.

Maintenant, afin de mieux comprendre ce que nous expliquons ici, lisons ce qui est écrit dans l’évangile de Marc en relation avec Satan.

(c) Fife Council; Supplied by The Public Catalogue Foundation

     Et il arriva en ces jours-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et fut baptisé par Jean au Jourdain.

    Et au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux ouverts, et l’Esprit comme une colombe descendre sur lui:

    Et il y eut une voix venant du ciel, disant: Tu es mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien heureux. Et aussitôt l’Esprit le pousse dans le désert.

    Et il était là, dans le désert quarante jours, tenté par Satan. – Marc 1: 9-13

Ainsi, la puissance sexuelle est sortit des eaux sexuelles créatives de Jésus et a ouvert son glande pinéale et donc, il vit les cieux ouverts, et l’Esprit descendre sur sa tête et immédiatement après cela l’esprit l’a pris dans le désert pour être tenté par Satan, parce que c’est ainsi qu’il doit être. Si l’esprit descend sur nous et que nous ne sommes pas tentés, alors quel est le but de cet esprit de descendre sur nous? Nous devons développer des vertus et celui qui va nous aider à le faire, si nous ouvrons les portes du ciel, sera Satan, l’ombre du Seigneur, si nous le vainquons dans la tentation. Jésus a vaincu son propre Satan comme il est écrit dans les évangiles. Mais, combien de Jésus se trouve dans cette humanité? Nous ne connaissons qu’un seul.

Alors, comment se fait-il, que le même esprit qui est descendu en Jésus l’a conduit dans le désert pour être tenté par Satan? C’est parce que le Saint-Esprit et Satan son ombre sont les mêmes. Voilà pourquoi il est écrit:

    En vérité, je vous le dis, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu’ils auront proférés;

    Mais celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon, mais est en danger de damnation éternelle. – Marc 3: 28-29

La damnation éternelle signifie entrer dans l’éternité, dans les brasiers ou les infradimensions de la cinquième dimension, dans l’enfer; mais comme nous l’avons dit, ce transfert a son début et sa fin. Blasphémer contre le Saint-Esprit est le fait d’abuser de l’énergie sexuelle de notre corps. Comment blasphémons nous contre le Saint-Esprit? Nous le faisons à travers la fornication, l’adultère, l’homosexualité, le lesbianisme, la prostitution, la pédophilie, la masturbation, et toute cette violence contre la force sexuelle qui est la force du Saint-Esprit et qui est très commune dans cette époque sur la planète terre. Nous blasphémons aussi contre le Saint-Esprit à travers ce que nous disons, parce que la gorge est un autre utérus dans lequel le verbe est en gestation par la force sexuelle intérieure de Dieu. Ainsi, ce que nous disons, ce que nous enseignons, ce que nous prêchons vient de la gorge.

    Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui; et sans lui rien de ce qui a été fait n’aurait été fait. En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont point reçue. – Jean 1: 1-5

    Et Dieu dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. – Genèse

    Ainsi, l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. – Matthieu 4: 4

    Ne jurent pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre un seul cheveu blanc ou noir. Ainsi, que ta parole soit oui, oui; Non, non: ce qu’on y ajoute vient du malin. – Matthieu 5: 36, 37

    Je veux donc vous rappeler, à vous qui savez fort bien ces choses, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple du pays d’Egypte, fit ensuite périr les ceux qui n’avaient point cru;

    Et qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure;

    Comme Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.

    De même aussi ces rêveurs qui souillent la chair, méprisent l’autorité et injurient les dignités.

    Et néanmoins, l’Archange Michaël, lorsqu’il contestait avec le Diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Le Seigneur te réprime.

    Mais ceux-ci parlent d’une manière injurieuse de ces choses qu’ils ne connaissent pas, et se corrompent en tout ce qu’ils connaissent naturellement, comme font les bêtes brutes..

    Malheur à eux! car ils ont suivi la voie de Caïn, et courut avidement après l’erreur de Balaam pour une récompense, et ont péri dans la contradiction de Coré. – Jude 1: 5-11

acecjdhc

Maintenant, permettez-nous de vous dire d’une manière kabbalistique et alchimique que le Léviathan, l’Ombre de Ben Shahar, le fils de l’aube, le Dragon Céleste, est descendu de l’océan de vie à travers un fleuve de lumière dans le jardin d’Éden et a été capturé par Adam et Eve dans l’Arbre de la Connaissance, alors qu’il prenait la forme d’un serpent. Étant coincé sur la terre, il était incapable de se transformer à nouveau dans sa forme de dragon. Ben Shahar, son père, en dépit d’être un puissant Dragon Céleste, était incapable de faire quelque chose alors que son fils, le Léviathan était sur la terre. Affligé, le Léviathan appela de l’aide à tous les Cieux et la Terre.

En entendant son cri, de l’Ain Soph Aur, Kuan Yin Shi, le Bodhisattva de compassion descendit rapidement et a dit à Adam et Eve de rendre le Léviathan. Le serpent à ce point était sur le point d’être cuit par la femme d’Adam. Car, il provoquait tout un émoi dans son sang, ainsi que dans le sang d’Adam car il était vivant et se tordait autour de leur corps après avoir été capturé. Cela a créé beaucoup de tension entre les bêtes des champs. L’épouse d’Adam a conclu que cette situation frappante signifiait qu’elle et Adam doivent manger le serpent de sorte que ce serait leur accorder l’immortalité, et avec tant de véhémence l’épouse d’Adam voulait manger le serpent. Bientôt une lutte intense entre Adam et Eve a commencé, dans laquelle Adam était facilement vaincu.

Adam pria Eve d’épargner la vie du serpent. L’épouse d’Adam était maintenant furieuse à Adam pour son audace de l’empêcher de manger le serpent, quand Ben Shahar, le fils de l’aube, le Dragon Céleste, prononca de sa voix de tonnerre depuis le ciel, disant: « Nahash Chaiah le serpent vivant doit certainement appartenir à Adam qui tente de le sauver, et non à Eve qui essaie de le manger. »

Eve, réalisant son geste et désir honteux, se retire. Ainsi, Kuan Yin Shi ramena le serpent à Ben Shahar, qui est retourné promptement à la mer de vie. Là, le serpent se transforma de nouveau en Léviathan, et très joyeux, nagea portant Kuan Yin Shi sur ses épaules.

ghjfibbe

Ceux qui maudissent donc Satan, maudissent la réflexion cosmique de Dieu [le Saint-Esprit]; ils anathématisent Dieu manifesté dans la matière ou dans l’objectif; ils maudissent Dieu, ou la Sagesse toujours-incompréhensible, se révélant comme Lumière et Ombre, Kuan Yin Shi et le dragon, le bien et le mal dans la nature, de la seule manière compréhensible pour l’intellect limité de l’animal rationnel erronément appelé Humain.

Le Roi des nations est l’ombre d’Adonaï, Satan, la crainte de Yod-Havah, qui est aussi le commencement de la sagesse; Satan effraient les ignorants, mais, le juste règne au-dessus de la crainte de Dieu.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Secret of Satan

L’Art de l’Initié

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

Dans les temps anciens, l’ensemble des connaissances qui étaient enseignées à l’humanité était présenté de façon intégrale, sous une forme intégrée. C’est seulement dans les temps modernes, à une époque très récente, que l’humanité a développé la tendance ou le désir de compartimenter les connaissances, ou de séparer les formes de connaissances. Dans notre passé antique, l’art, la science, la philosophie et la religion étaient enseignées comme un – aucun élément n’était séparé ou enseigné comme une école séparée. Parmi les Égyptiens, les Perses, les Chinois, les Aztèques, toutes les civilisations anciennes, les grands philosophes, les rois, et les mages hommes et femmes ont toujours enseigné et parlé et écrit et livré leurs enseignements d’une manière très intégrée. Dans les temps modernes, nous avons perdu cette tradition.

greek-education
L’une des formes dans lesquelles la synthèse de la sagesse et de la connaissance était enseignée était à travers un symbole appelé « la croix ». La croix est omniprésente à l’humanité; elle apparaît dans toutes les cultures. La croix a quatre mains ou membres qui s’étendent à partir d’un point central. Le point central dans le cadre de cette conférence est la synthèse, est la combinaison, l’unification de tous les éléments de la sagesse et de la connaissance. Donc, si l’on examine l’ampleur et la portée de l’ensemble des connaissances et de la sagesse humaine, nous dirions qu’elle est synthétisée dans le cœur de cette croix, mais ses quatre grandes parties seraient:

  1. Religion
  2. Philosophie
  3. Science
  4. Art

Si vous aviez écouté des conférences et étudier les livres de Gnose, vous avez sans doute reconnu que la Gnose enseigne la religion, que la Gnose enseigne la philosophie et que la Gnose enseigne la science. Mais qu’en est-il de l’art? Ce concept ou cet aspect de l’enseignement, l’art de la Gnose, réussit à échapper à certains étudiants et instructeurs.

Quand on regarde ces quatre piliers, ces quatre principaux aspects de l’ancienne sagesse de l’humanité, nous pouvons voir que l’art est le moyen d’exprimer les trois autres. L’art est le moyen de communiquer, la façon de voir, la façon de vivre, la façon de toucher, de goûter, d’ingérer, de livrer, afin de refléter la religion, la philosophie et la science. Ainsi, l’art est la méthode. Les trois autres – la religion, la philosophie et la science – sont la sagesse elle-même tandis que l’art est la méthode. Ce sont les deux principaux aspects du Bouddhisme: Méthode et Sagesse. C’est l’union de la méthode et de la sagesse qui produit l’éveil de la Conscience, la naissance du Bouddha à l’intérieur.

Alors en tant qu’étudiants, quand nous venons étudier cette tradition ou quelque chose qui lui est liée, nous étudions la religion, la philosophie, et la science à travers des livres, à travers des conférences; mais, nous étudions l’art à travers la pratique parce que l’art est interne, c’est l’art de la Conscience, l’art de l’éveil.

L’art est l’acte de création. Bien sûr, nous savons tous que l’art est créatif. La nature de la créativité est de donner naissance à quelque chose de nouveau, de créer, d’apporter la vie, d’apporter quelque chose d’une grande beauté dans le monde. Mais cette création – cet art – est soutenue et informée par la religion, la philosophie et la science. Sans ces trois autres piliers, l’art reste vide, dépourvu de forme, de sens, ou d’efficacité.

En tant qu’étudiants de la Gnose, élèves de la connaissance, il est nécessaire pour nous d’avoir une bonne, ferme, solide compréhension de la religion, de la philosophie et de la science, et c’est seulement de cette façon que nous pouvons activer l’art, que nous pouvons réellement créer, créer quelque chose à l’intérieur de nous-mêmes, créer en tant que Conscience, en tant qu’âme, en tant que mental, en tant que cœur.

Chacun de ces piliers contient les autres. Ils ne peuvent pas être complètement séparés. Nous les isolons pour les questions d’explication afin d’explorer et de comprendre la façon dont fonctionne l’enseignement. Mais en réalité, ils sont tout un. C’est une raison pour laquelle nous étudions le symbole de la croix.

La création est un acte sacré. Créer quelque chose, donner naissance, est toujours quelque chose de très sacré et saint. La force qui nous donne la capacité de créer est notre vie même. C’est l’existence même que nous avons, et cette vie est sacrée. L’énergie qui nous donne la capacité de créer est sacrée. C’est le lien direct que nous avons avec Dieu. Cette énergie qui descend vers le bas de l’Arbre de Vie comme le Rayon de la Création est la force (la force de vie), qui rend la création possible dans tous les niveaux de la nature, dans toutes les dimensions, et nous avons ce potentiel créatif, cette puissance créatrice, à l’intérieur de nous, dans notre psyché, dans notre mental, dans notre cœur, mais surtout dans notre sexualité.

Dans notre sexualité, nous avons le pouvoir de créer la vie, d’apporter la vie dans le monde, c’est un pouvoir très sacré. Mais ce même potentiel de créer un nouveau corps physique, de donner naissance à un enfant, est la même énergie qui nous donne la capacité de créer avec le mental et le cœur. C’est la même énergie qui alimente notre psyché.

La Beauté – Le Plus Haut Idéal

greekDans la véritable tradition Gnostique dans l’Égypte ancienne, la Grèce, le Mexique, partout où vous trouvez l’ancienne tradition Gnostique, vous trouvez toujours que le plus haut idéal est la beauté. La Beauté en Hébreu est Tiphereth, et se trouve sur l’Arbre de Vie (Kabbale); la beauté est liée à l’Âme Humaine. Cette sphère sur l’Arbre de Vie (Tiphereth) correspond directement à notre Âme Humaine, à notre Conscience humaine, et est ce qui nous donne une valeur réelle, nous donne la capacité d’être en vie. C’est l’essence, la nature même de notre âme. C’est avec beauté que l’Âme est développée – par l’influence, par l’effet, par le développement et la culture de la beauté. Donc, voilà le grand art: le Grand Œuvre. Le plus grand art est la culture de la beauté de l’Âme Humaine – de Tiphereth.

Quand on regarde la création dans son ensemble, nous voyons que la plus haute forme de vie consciente dans notre niveau particulier est l’humanoïde – chacun de nous. Nous sommes le potentiel à partir duquel la plus haute beauté peut émerger, et nous savons de nos traditions et tout au long de notre histoire que certains êtres humains ont élevé, ont manifesté cette grande beauté, et ont inspiré des millions parce qu’ils ont pleinement réalisé le potentiel de leur propre Conscience. Nous pouvons regarder de nombreux exemples de grands êtres humains qui, sans se soucier de rien d’autre que le plus haut idéal, ont développé cet idéal en eux-mêmes.

La beauté en elle-même est l’influence ou la force qui est essentielle pour le dédoublement de la Conscience humaine. C’est quelque chose que Plotin décrit en détail dans sa philosophie, l’importance de la beauté pour le développement de l’Âme et il était reconnu par tous les philosophes anciens que les communautés ou les civilisations au sein de laquelle la beauté était très respectée et cultivée, à leur tour ont développé des individus hautement développés. Les cultures qui ont occupé la beauté comme leur idéal et travaillé pour la beauté dans toutes les œuvres d’architecture, de musique, de peinture, de philosophie, de religion, et d’autres sciences – ce sont les mêmes civilisations qui ont produit le plus grand peuple dans l’histoire.

À l’opposé, ces civilisations qui ont célébré la discorde, le chaos, la luxure, l’orgueil, la colère ou l’avarice ont produit le pire de l’humanité. Cela doit nous faire réfléchir profondément sur notre propre civilisation, cette humanité moderne. Que célébrons-nous et essayons d’obtenir? Quel est l’idéal de notre culture?

Nous pouvons voir que l’influence de la beauté, que ce soit la beauté divine ou la beauté ténébreuse est extrêmement profonde. Voilà pourquoi dans la tradition Gnostique nous insistons toujours et nous recommandons que les étudiants devraient écouter de la belle musique, devraient s’entourer de bel art, devraient cultiver les beaux-arts, développer une compréhension des principes de beauté dans l’art.

Toutes les formes physiques reflètent leur origine. Notre corps physique reflète sa propre origine. Notre corps physique contient les marques, les influences de nos parents – c’est inévitable. Notre forme physique contient les marques et les influences de l’environnement duquel nous venons. Donc, de cette façon simple, vous pouvez voir que les forces qui nous entourent, les forces qui donnent lieu à la création, ont un impact durable.

Allant de l’avant, nous devons réfléchir à ce sujet, et se rendre compte que les choses que nous faisons, les choses que nous disons, les choses que nous cultivons dans nos vies, produisent quelque chose; dans chaque action que nous effectuons, nous créons. Nous créons à travers nos pensées, à travers nos sentiments, et à travers nos actions. Mais nous créons selon le niveau de notre idéal de beauté, ou nous créons conformément aux désirs de l’ego – les désirs de notre cupidité ou orgueil?

Nous, nous-mêmes, sommes une forme d’art, mais qui crée cet art? Qui est l’artiste? Qui, en nous, donnons-nous l’énergie, la puissance, de créer notre mental, de créer notre âme? Telle est la question fondamentale.

Le processus de création se déroule à chaque instant. Notre naissance dans le monde physique était juste le début d’un chapitre dans notre développement. Le processus de création est en cours. Les énergies en nous qui donne la capacité de créer coule en nous constamment, à chaque instant, et nous, par notre volonté, utilisons cette énergie. Alors, qui en nous est en train de nous rendre ce que nous serons?

En tant qu’être humain, nous avons la capacité de devenir l’art ultime, le plus haut art. Le but de la vie est de devenir un être humain parfait, de devenir une forme parfaite d’art, un parfait reflet de notre créateur.

pyramidQuand vous regardez une grande œuvre d’art, ce que vous voyez là est le reflet de la Conscience de celui qui l’a fait. Lorsque vous observez une sculpture Grecque, ou que vous écoutez une des grandes symphonies, ou que vous voyez l’une des anciennes belles peintures des temps passés, ou par exemple les pyramides d’Égypte, ce que vous voyez dans ces éblouissantes, belles créations est la Conscience de celui qui l’a créé.

De cette façon, nous pouvons voir très clairement la différence entre notre culture moderne et celles du passé antique – dans ces anciennes civilisations, la beauté en tant qu’idéal, la vertu en tant qu’idéal, s’incarne dans leurs nombreuses formes d’art. Nous voyons que la beauté vertueuse est célébrée dans l’art antique, et nous voyons à quel point est la longévité dans ces formes de création, que ce soit l’architecture ou la sculpture, l’écriture, les poèmes, les pièces de théâtre.

Tout au long de l’histoire de l’art, l’être humain est toujours le thème central, non seulement parce que l’être humain est le plus grand mystère, mais parce que le cœur de ce mystère est que nous avons le potentiel pour devenir des êtres humains réels, complets; tous les artistes anciens savaient que l’être humain contient le potentiel pour devenir le plus haut idéal de la création – pour devenir un Bouddha, un Paramarthasatya, un Dharmakaya, pour devenir ce mental perfectionné – l’incarnation de l’amour, le mode de réalisation de tous les idéaux les plus élevés. Voilà pourquoi l’art a toujours dans les temps passés reflété cette perfection. La source ou le fondement de cette perfection est Tiphereth, l’Âme Humaine.

Dans la Bible se trouve une histoire intéressante sur le processus de création de l’être humain parfait. C’est une histoire dans le livre des Rois, et les détails qui sont écrits dans cette histoire dans la Bible sont parfois rares, un peu non précisés. Mais cette histoire du Roi David et de son fils le Roi Salomon et la construction du Temple de Salomon était prise et élaborée par les francs-maçons qui ont comme mythologie de base l’histoire d’Hiram Abiff.

Salomon et Hiram Abiff

L’histoire raconte que lorsque David, Roi d’Israël, passa son royaume à son fils Salomon, Salomon avait besoin de développer – il avait besoin d’une maison.

    1 Et Salomon fit affinité avec Pharaon, Roi d’Égypte, et a pris la fille de Pharaon, et il l’amena dans la ville de David, jusqu’à ce qu’il eût achevé de bâtir sa propre maison, et la maison du SEIGNEUR, et la muraille de Jérusalem autour.

    2 Le peuple ne sacrifiait que sur les hauts lieux, parce qu’il n’y avait point de maison [temple] construite au nom du SEIGNEUR jusqu’à ces jours.

    3 Et Salomon aimait le SEIGNEUR, marchant dans les statuts de David, son père: seulement sur les hauts lieux qu’IL sacrifiait et brûlait de l’encens. – 1 Rois 3: 1-3

Ainsi, Salomon a construit sa maison, et c’est symbolique de la construction de la première étape de l’Âme.

Salomon est un terme ou une phrase qui cache « Solar Man » (Homme Solaire) (sol-o-mon) qui est un être humain réel, une personne qui a créé les corps solaires, les véhicules de l’Âme. Les corps solaires sont représentés dans l’Arbre de Vie.

  • Corps Mental solaire
  • Corps Astral solaire
  • Corps Causal solaire ou corps de la volonté

solar-bodies

solomonSalomon représente un initié; il représente quelqu’un qui a été initié aux mystères et a développé un certain degré de l’Âme. Mais Salomon lui-même est en fait notre Monade, le propriétaire de ces corps, notre propre Bouddha Intérieur, notre propre Esprit Intérieur, Chesed. Chesed est notre Esprit. Dans l’Hindouisme, il est appelé Atman. Dans le Tarot sacré, il est Le Magicien – le Premier Arcane.

Le Magicien est le Mage, le Prêtre, le Lama, celui qui a toute la sagesse, toute la connaissance, celui qui a le pouvoir de créer. Et, bien sûr, si vous savez quelque chose au sujet de l’histoire Juive ou Chrétienne, vous savez que Salomon était un grand magicien, un grand prêtre, et avait de grands pouvoirs et de la sagesse.

Dans le processus de construction de sa maison, il est dit dans la Bible que Salomon aimait le Seigneur et marcha dans les statuts de David, son père. Cela signifie que Salomon, notre propre Bouddha Intérieur, obéit aux lois de la création; il suit les lois du Seigneur, les Elohim, les grandes lois divines du karma (de cause à effet) et d’autres lois qui gèrent la création. Mais lui, Salomon dans l’histoire, n’est pas complètement développé – il a atteint Tiphereth (Beauté), qui est le développement de l’Âme Humaine, et quand ce processus est accompli, cela signifie que l’Âme Humaine, la Conscience humaine, fait la volonté de l’Esprit Intérieur, suit la volonté de Dieu, ce qui signifie que l’Âme, cette personne, a appris à faire ce qui est juste, connaît la différence entre l’ego et la Conscience, connaît la différence entre suivre les impulsions du désir et suivre les impulsions de la Conscience, l’Esprit, qui connaît.

À ce stade de l’histoire, il est dit dans la Bible:

    A Gabaon, le SEIGNEUR apparut à Salomon dans un rêve dans la nuit, et Dieu dit: « Demandez et je te donnerai. » – 1 Rois 3: 5

Et Salomon répondit:

    « O Seigneur, mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père, et je ne suis qu’un petit enfant: je ne sais comment sortir ou entrer. » – 1 Rois 3: 7

Salomon, symbolisant l’Intime, le Bouddha Intérieur, a reconnu qu’il n’est qu’un enfant, un débutant, même ayant développé l’Âme et ayant développé toute cette puissance et cette sagesse magique – il est un enfant. Il a ensuite dit:

    « Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner entre le bien et le mal: pour être capable de juger ton si grand peuple. » – 1 Rois 3: 5

Ce qu’il a demandé était la sagesse. Il n’a pas demandé des richesses, de la célébrité, de la gloire – il a demandé la sagesse.

Le sens ici est très significatif. La Sagesse en Hébreu est Chokmah. Chokmah apparaît à la seconde Sephirah sur l’Arbre de Vie. Chokmah signifie sagesse, le même que Buddhi en Sanskrit. Quand il demande cela, c’est symbolique de l’Intime (Chesed) demandant à devenir un Bodhisattva, à incarner Bodhi ou Sagesse, à dépasser le stade de Tiphereth et à entrer dans le chemin du Bodhisattva: le droit chemin, le Chemin Direct – à devenir Cela, à devenir un miroir ou l’incarnation de la lumière.

Le Seigneur a accepté, alors il envoie Hiram pour aider Salomon dans la construction du temple. Donc, vous voyez: Salomon a construit sa première maison, qui est l’Âme, mais il doit construire le temple, qui est le plein épanouissement de l’Âme. Le temple de Salomon est symbolique du plein développement de notre Conscience.

Chiram Abiff

Hiram Abiff est le grand architecte qui organise la construction du temple, et quand on regarde le mot Hiram en Hébreu, nous obtenons quelques indices quant à la signification de ces symboles.

chiram

  • La première lettre de son nom est ח Cheth qui se rapporte à la vie: ‘chama’ ‘chaim’ – c’est la force de vie du Soleil, la lumière solaire, le feu de la Kundalini. C’est ce feu qui doit être élevé jusqu’à la colonne vertébrale afin d’éclairer le temple et lui donner vie.
  • La deuxième lettre est י iod/yod, qui symbolise la puissance sexuelle masculine.
  • La troisième lettre est ר resh, qui symbolise la tête, la montagne que le feu doit atteindre dans le développement du temple.
  • La dernière lettre est מ mem, qui représente les eaux desquelles le bois est livré au temple – les eaux sexuelles, les eaux de la création.

Le nom Hiram contient tout ce symbolisme caché et indique et se réfère au Christ.

Toute cette histoire est une allégorie de la façon dont nous avons besoin d’élever le feu sacré de Cheth à travers notre colonne vertébrale vers la tête. Ce processus est le processus d’initiation. Ce feu, cette lumière est extraite de l’eau, de Mem, et cela se fait par le biais du grand art de l’Initié – à travers la création.

On sort le feu du Christ des eaux au moyen du Tantra, au moyen de la transmutation. Lorsque nous plaçons notre Conscience humaine, notre volonté humaine, comme le dominateur, le contrôleur de notre énergie, nous exploitons la force sexuelle, toutes les énergies à l’intérieur, et envoyons cette énergie jusqu’à la colonne vertébrale afin d’éveiller la Kundalini de tous les sept corps – les sept serpents. De cette façon, l’énergie s’élève et sature la tête, là où la glande pinéale se trouve, et la glande pinéale quand elle est éveillée est l’Œil de Shiva, l’Œil du Prophète, le Troisième Œil – la source de la clairvoyance. C’est ainsi que nous prenons du Soma ou de l’Ambrosie, l’Amrita, le Nectar Sacré des Dieux – l’énergie sexuelle, le pouvoir de la création – et nous créons l’Âme, nous créons le Temple. Cela se fait lorsque nous connaissons la science, la philosophie et la religion, et de cette façon nous pouvons pratiquer l’art de la transmutation – l’art de la transformation de ce qui est basique et faible et inférieure en ce qui est Divin.

Hiram Abiff, dans la tradition, est un grand maître de tous les arts et de l’artisanat, comme Hermès, ou Padmasambhava – il est maître de toutes les sciences, un maître de l’astrologie, de la construction, de l’art, de la broderie, de la sculpture, de la musique. Toutes les sciences anciennes était unifiés en tant qu’une œuvre, et Hiram Abiff était un maître de cela. Hiram Abiff vient en tant qu’architecte du temple. Donc, dans ce sens, nous voyons qu’Hiram Abiff symbolise le Christ – le Christ qui est né dans la « mangeoire de l’Âme » de Salomon, qui vient construire le temple du Seigneur. C’est de la même manière que lorsque Padmasambhava est arrivé au Tibet afin de construire les grands monastères, les grands temples du Bouddhisme Tibétain; c’est le même symbolisme.

Nous pouvons voir que l’histoire du temple dans la Bible et dans la maçonnerie est symbolique quand nous regardons dans le Nouveau Testament où Paul dit,

  … Chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.

    Car nous sommes ouvriers avec Dieu: vous êtes le champ de Dieu, vous êtes l’édifice de Dieu.

    Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.

    Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.

    Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume;

    l’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun.

    Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.

    Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.

    Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?

    Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. – 1 Corinthiens 3

La Construction du Temple

L’histoire complète de Chiram Abiff et la construction du temple est très détaillée et contient de nombreux symboles initiatiques, dont la profondeur est trop vaste pour cette conférence. Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet en étudiant les annexes de l’édition Glorian du Tarot et Kabbale. Dans cette conférence, nous investiguerons seulement sur certains aspects de l’histoire.

Nous lisons dans la Bible et dans la tradition Maçonnique que le temple est construit en cèdre et en pin, deux formes de bois précieux, et parée d’or et d’argent et de toutes sortes de bijoux; tout cela est symbolique.

    « Selon les anciens Rabbins, Salomon était un initié des écoles de mystère et le temple qu’il a construit était en fait une maison d’initiation contenant des amas d’emblèmes philosophiques et phalliques païens. Les grenadiers, les colonnes de palmiers à tête, les Piliers devant la porte, les cherubim babyloniens, et l’agencement des chambres et des draperies tous indiquent que le temple était modelé suivant le modèle des sanctuaires de l’Egypte et de l’Atlantide. » – Les Enseignements Secrets de tous les Âges (1928), Manly P. Hall

Tout cela est symbolique du temple de l’Âme, le temple de la Conscience.

    Et Hiram fit répondre à Salomon: J’ai entendu ce que tu m’as envoyé dire. Je ferai tout ce qui te plaira au sujet des bois de cèdre et des bois de pin. Mes serviteurs les descendront du Liban à la mer, et je les expédierai par mer en radeaux jusqu’au lieu que tu m’indiqueras – 1 Rois 5: 9

Les bois de pin et de cèdre que Hiram avait apporté à travers les eaux, ont été livrés à travers les eaux et livrés au Mont du temple, qui est une grande colline. Le mont symbolise notre tête. C’est le mont sur lequel le temple est construit. C’est là que nous trouvons la glande pinéale, le régulateur de notre système endocrinien, et la source des eaux vives qui alimentent l’Arbre de Vie.

Toutes les parties du temple – les pierres, le bois, l’or – tout était conçu loin de l’emplacement du temple lui-même, parce que le temple devait être construit en silence.

    Lorsqu’on bâtit le temple, on se servit uniquement de pierres toutes taillées, et ni marteau, ni hache, ni aucun instrument de fer, ne furent entendus sur le site du temple pendant qu’il était en cours de construction. – 1 Rois 6: 7

Toutes les parties étaient construites ailleurs et amenées au Mont du Temple et assemblées dans un silence absolu. Ceci est symbolique, naturellement, et nous allons en discuter prochainement.

solomon-temple

L’intérieur du temple était de cèdre, sculpté avec des calebasses et des fleurs épanouies. Tout était de cèdre; on ne voyait aucune pierre.

    Il établit le sanctuaire dans le temple pour y placer l’Arche de l’Alliance du SEIGNEUR.

    Le sanctuaire avait vingt coudées de long, vingt de large et vingt de hauteur.

    Il couvrit l’intérieur d’or pur, et il en couvrit aussi l’autel de cèdre. – 1 Rois 6: 18-20

C’est très significatif que le sanctuaire qui abritait l’Arche (anum) mesurait vingt coudées carré. Pour cela, il faut se référer à l’Arcane Vingt: Résurrection. La lettre Hébraïque Reish (contenue dans Chiram) est la vingtième lettre de l’alphabet et symbolise la tête, dans laquelle nous logeons notre glande pinéale et devons apporter le feu.

En outre, dans le centre du temple se trouvait la pierre cubique, le cube parfait qui a neuf faces, et ce cube de neuf face concerne la Neuvième Sphère – Yesod, la neuvième sephirah de la Kabbale. Si nous plaçons l’Arbre de Vie sur le corps d’un être humain, nous voyons que Yesod se trouve directement sur les organes sexuels. Donc, le plus saint des saints, la partie la plus sacrée du Temple de Salomon, est lié au sexe.

Selon la tradition, le temple était en place pendant trente-trois ans. C’est la même quantité de temps que David régna, le même nombre de segments que nous avons dans notre colonne vertébrale, le même nombre de degrés dans la Maçonnerie, et le même nombre d’années que Jésus a vécu. Le nombre trente-trois est symbolique et se réfère à notre colonne vertébrale, qui est la colonne centrale du temple. C’est dans la colonne vertébrale que le temple est construit. Sur le sommet de la colonne vertébrale se trouve notre tête, qui est le Mont, et cette tête sur l’Arbre de Vie est le Logos, le Seigneur, le Dharmakaya, le Trikaya.

Les Arbres de Cèdre et de Pin

Nous voyons que les types de bois ont une signification ici. Les deux types de bois mentionnés à plusieurs reprises dans l’histoire sont le cèdre et le pin. En effet, l’énergie, la Conscience qui est derrière ces plantes, a des relations directes avec les processus d’initiations.

Le cèdre est utilisé dans la construction du temple en raison de son caractère sacré. Le cèdre est le bois utilisé sur toutes les portes des temples.

mosque-cedar-doors

C’est parce que l’Ange du Cèdre est lié à la porte – le chakra Muladhara, qui est à la base de la colonne vertébrale – et c’est par la porte que le feu doit entrer dans le canal de la colonne vertébrale, à travers cette porte de la arbre de cèdre, le symbole du chakra Muladhara. Voilà pourquoi tous les temples ont des portes en cèdre. Nous entrons dans le Temple de Dieu en utilisant proprement l’énergie sexuelle, à travers la porte du cèdre en nous-mêmes. Samaël Aun Weor a écrit cela dans La Rose Ignée:

    L’orifice inférieur de notre moelle épinière est la porte de notre fournaise ardente.

    Le gardien de cette porte est l’Ange qui gouverne tous les élémentaux des cèdres.

    Toutes les portes des temples sont fabriquées avec le bois de cèdre.

    « Ouvres tes portes, o Liban, que le feu dévore tes cèdres. » – Zacharie 11:12

Lorsque le feu s’élève le long de la colonne vertébrale, lorsque nous dépassons toutes les difficultés de la construction et que le feu pénètre dans la tête ou le mont, il enflamme et tonifie la glande pinéale. Le mot « pinéale » vient de « pin » – le pin-glande. L’arbre du Pin a une relation ésotérique avec le mental, et cela fait partie de la raison pour laquelle les monastères et lieux de méditation sont souvent construits dans des environnements de cèdre et de pins – parce que ces arbres ont une influence sur notre développement intérieur; l’intelligence de ces arbres, les pouvoirs de ces arbres.

dionysus-pineLa glande pinéale est située au centre du cerveau, et est donc au sommet de la colonne vertébrale: voilà pourquoi les prêtres et les prophètes portent des bâtons surmontés d’une pomme de pin.

Lorsque la glande pinéale est saturée avec de la lumière, avec ce feu d’Hiram, du Christ, cet œil s’ouvre et la glande pinéale est enflammée – la clairvoyance est née. Voilà pourquoi, dans toutes les traditions du monde, nous voyons les saints avec un halo de lumière autour de leurs têtes, et ce halo est l’énergie sexuelle transmutée qui illumine la glande pinéale et les remplis avec de la lumière, leur donnant la capacité de voir avec ce troisième œil – la glande pinéale.

Telle est la grande source des plus spectaculaires arts du monde: la fenêtre du troisième œil. Les grands prophètes ont fait leurs prophéties, les grands artistes ont composé leurs tableaux, les grands musiciens ont composé leurs symphonies parce qu’ils les voyaient d’abord à travers l’utilisation de leur imagination: au moyen de la glande pinéale.

C’est de l’arbre du pin également que nous obtenons la tradition de l’Arbre de Noël. L’Arbre de Noël est un symbole de l’Arbre de Vie – la Kabbale; et nous voyons toujours dans la tradition occidentale comment l’Arbre de Noël est décoré avec des lumières et a généralement une étoile ou un ange au sommet, et cela est symbolique de la façon dont le feu s’élève le long de l’arbre et illumine toutes ses parties, avec les petites lumières ou bougies qui sont placées sur l’arbre, jusqu’à atteindre son expression ultime à l’apogée, qui est notre propre étoile intérieure, notre propre ange intérieur.

Si vous regardez dans les anciennes écritures égyptiennes, vous verrez que les défunts entrent dans le Hall du Jugement avec un cône de pin sur leurs têtes – c’est parce que les défunts dans Le Livre des Morts des Égyptiens sont décédés psychologiquement, ont tué l’ego et ont développé le cône de pin, qui est la glande pinéale. Et, en fait la forme de la glande pinéale est à peu près semblable à une pomme de pin.

Organisation des Travailleurs

Lorsque Hiram est venu, il a organisé tous les travailleurs pour construire le temple en trois groupes en fonction de leurs capacités. Il les organisa comme:

  1. les Apprentis (débutants)
  2. les Artisans ou Compagnons (travailleurs qualifiés)
  3. les Maîtres (le plus haut niveau, les surveillants)

Il organisa tous les travailleurs dans le temple de cette manière afin que chacun puisse remplir leurs fonctions au mieux de leur capacité et personne ne tomberait. Ceux-ci symbolisent les trois degrés d’initiation dans l’Église Gnostique.

Mais, malheureusement, il y avait trois artisans qui estimaient qu’ils méritaient le titre de Maître, et ils ont comploté pour forcer Hiram, l’architecte, de leur révéler les mots de passe – la connaissance secrète des Maîtres. Donc, ils ont affronté, pris en embuscade et tuèrent Hiram Abiff dans le temple.

Ces trois artisans symbolisent les trois traîtres à l’intérieur de nous-mêmes, les trois traîtres en nous:

  1. le démon du mental
  2. le démon du désir
  3. le démon de la mauvaise volonté

Ceux-ci sont symbolisés dans le Bouddhisme par les trois filles de Mara. Ce sont les trois traîtres dans notre propre psyché qui complotent pour tuer l’Âme, pour tuer le Christ, pour annuler les travaux du Temple. Pourquoi? À cause de l’orgueil. À cause de l’envie.

L’envie est la gâchette secrète d’une mauvaise action. L’envie est cette qualité psychologique qui désire avoir ce qu’a quelqu’un d’autre. Quand on voit quelqu’un qui est couronnée de succès et que nous voulons cela pour nous-mêmes, c’est l’envie. Et c’est l’ego. L’envie cause des dommages. L’envie est le grand destructeur de l’art. L’envie a détruit le temple. L’envie a détruit Rome, détruit les Aztèques, détruit toutes les grandes civilisations. L’envie et la peur et l’orgueil et la luxure: toutes ces qualités (défauts) qui composent cette horrible créature appelée l’ego.

La peur est étroitement liée à l’envie; nous envions ce qu’a quelqu’un d’autre à cause de la peur. Dans de nombreux cas, lorsque nous estimons que nous n’avons pas quelque chose que nous avons besoin, généralement, c’est parce que nous avons peur de quelque chose d’autre. Par exemple, nous voyons une personne riche et envions la richesse parce que nous avons peur de la pauvreté ou nous avons peur de la maladie ou nous avons peur d’un certain nombre de circonstances différentes que nous imaginons. Donc, la peur et l’envie, vous pouvez voir, travaillent très étroitement ensemble.

Il est important pour nous d’être très conscients de la façon dont ces trois traîtres interfèrent avec la construction de notre propre temple, car ils essaient toujours d’intervenir. La façon avec laquelle nous les surmontons c’est en appliquant la méthode que Hiram a utilisé, c’est de construire le temple en silence: dans la Méditation.

Lorsque nous travaillons dans la Méditation, lorsque nous maintenons le silence dans l’enceinte du temple, nous avons la capacité de toujours être conscient et voir quand les trois traîtres approchent – nous allons les entendre, nous allons les voir, nous allons les sentir. Mais si nous ne méditons pas, si nous ne gardons pas notre mental dans un état de sérénité, dans un état de vigilance, alors il est très facile pour les trois traîtres de nous vaincre. Il est très facile pour notre envie, notre orgueil, notre luxure, notre peur et l’un de ces autres éléments dans notre propre mental, de se charger pour se nourrir.

La création de l’Âme, la création du temple, demande beaucoup de courage. Nous devons être courageux, faire de notre volonté, faire la volonté de Dieu, la volonté de notre Bouddha Intérieur – pas la volonté de l’envie, pas la volonté de l’orgueil, pas la volonté de la peur, mais faire ce qui est juste.

Nous devons toujours faire ce qui est juste, même si c’est effrayant, même s’il semble impossible, même s’il semble que nous sommes fous.

Nous devons toujours réfléchir sur cela: nous ne connaissons pas nos capacités internes, parce que nous ne connaissons pas notre Être. Nous ne connaissons pas ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire, parce que nous ne nous connaissons même pas. Au lieu de cela, nous écoutons la peur qui nous dit toujours: « Vous avez besoin d’aller chercher un bon travail et gagner de l’argent », ou « Vous devez trouver un bon mari (ou une bonne épouse) pour avoir la sécurité » ou « Vous devez être respecté », ou « Vous avez besoin de ce bon matériel ou des circonstances de la vie … » Tous ces éléments sont des excuses, des désirs, des mensonges. La peur est le grand ennemi, l’envie est le grand ennemi, l’orgueil est le grand ennemi. Mais le plus grand d’entre eux est la luxure.

Si Samaël Aun Weor avait écouté sa peur, nous n’aurions pas ces enseignements. Si Gandhi avait écouté sa peur, l’Inde serait encore en ruines. Si Jésus avait écouté sa peur, ou Bouddha, n’importe lequel de ces grands êtres humains, Jeanne d’Arc, George Washington – ils n’auraient pas été en mesure d’accomplir leur travail. Donc, il est important pour nous dans nos propres vies de construire le temple de notre âme en faisant que ce qui est juste.

Grand Art et Bas Art

Nous devons comprendre que l’art, comme les autres aspects de l’enseignement, est une polarité. Comme la Conscience elle-même, comme la plupart des choses dans la nature, l’art a une dualité. Il y a grand art et il est faible art, et il y a beaucoup de degrés entre.

Les formes les plus élevées de l’art sont des formes de création qui apportent des idéaux élevés dans la forme, dans la matière, qui créent et élaborent quelque chose de supérieur et apportent cela dans l’existence. Nous pouvons le voir dans la philosophie de Bouddha, dans l’architecture des Égyptiens, dans la langue des Chinois. Nous pouvons voir qu’il y a des indices et des éléments qui sont des aspects de ces formes d’art qui sont très élevées, qui sont très belles.

Si nous regardons les symphonies de Beethoven, nous pouvons voir et goûter et expérimenter l’harmonie, la structure, et les lois musicales qui sont au-delà de la capacité de compréhension de notre intellect. Dans cette musique il y a clairement une structure; il y a clairement un principe; il y a clairement des lois qui sont très élevées; et pourtant, elle est si naturelle, si extatique, et semble si spontanée. Voilà ce que nous appelons l’art véritable, l’art réel.

Mais nous avons aussi un bas art, dégénéré, et ce sont les formes de création qui apportent ce qui est inférieur à la manifestation. Le bas art est très commun aujourd’hui. Ces formes d’art célèbrent et nourrissent et développent l’ego. Ce sont des formes d’art qui célèbrent la discorde, le chaos, le manque d’harmonie, le manque de beauté, le manque de vertu – la célébration de la cupidité, la célébration de l’avarice, la luxure, la gourmandise. Donc, quand nous regardons à ce que nous appelons en ces temps art, c’est ce que nous trouvons en général.

Les gens disent maintenant que les films sont le grand art de ces temps. Mais qu’est-ce qui est célébré dans les films qui sont produits ces jours-ci? La luxure, la violence. Qui sont les grands héros de nos films? Des criminels, des gangsters, des tueurs, des meurtriers, des gens qui sont sexuellement dépravés, des gens qui sont avides et haineux, des personnes qui commettent des actes criminels. Le reste concerne des crimes grotesques, de la dépravation sexuelle, et du sarcasme haineux. Et nous célébrons cela dans nos films, télévision, magazines, musique et livres.

Certains croient que l’Internet annoncera la naissance d’une nouvelle forme d’art: mais la seule force motrice la plus répandue sur Internet est la pornographie. Quelle beauté peut provenir de la bestialité, de animalité, de la sale luxure? La seule chose que la pornographie peut créer sont des dégénérés, des individus dépravés qui cherchent la stimulation dans la perversion sexuelle de plus en plus extrême; la pornographie ne peut créer que des hommes sexuellement impuissants, des femmes gaspillées sexuellement, des vieilles carcasses desséchées et vidées de toute force à cause de trop de fornication, qui prennent désespérément des produits chimiques coûteux pour « améliorer » leur vie sexuelle. Ceux-ci – et pire – sont des créations ou des œuvres de « l’art » les plus courants résultant de l’Internet.

Les formes d’art que nous observons et ingérons à travers les sens ont une influence profonde sur la construction de notre propre temple. Lorsque nous observons l’art, lorsque nous prenons ces éléments dans notre psyché, ce sont les matériaux avec lesquels nous travaillons. Nous les ingérons, nous les digérons, ils deviennent une partie de nous. Ainsi, lorsque nous prenons des influences qui célèbrent la luxure, la violence et la cupidité, quel serait le résultat? Pouvez-vous construire un beau temple à partir de déchets? Pouvez-vous construire une belle âme à partir de la corbeille?

Nous pouvons le voir en particulier dans les relations entre un homme et une femme. C’est là entre un homme et une femme que la puissance de la création est la plus profonde. Physiquement, il est évident qu’un homme et une femme peuvent créer un nouveau corps physique, l’homme et la femme ont ce pouvoir singulier de créer une nouvelle vie, mais c’est aussi entre un homme et une femme que l’Âme est créée – c’est la seule façon de donner naissance à quoi que ce soit! Mais l’homme et la femme créent selon la nature de leur Conscience, créent en fonction de la nature de leur mental. Alors, quel serait le résultat de la création qu’ils élaborent si, dans leur mental, ils perpétuent le vice? S’ils permettent à la peur de dominer leur mental, ou la luxure, ou la cupidité? Quel serait le résultat de cette création?

En ces temps, ce que nous voyons c’est qu’au lieu d’être célébrés comme des idéaux de vertu, des idéaux de Conscience, les hommes sont célébrés comme des bêtes. Dans notre culture et nos traditions mondiales maintenant, nos films, télévision, livres, nos valeurs culturelles célèbrent l’homme comme un animal: comme luxurieux, comme violent. Et nous aimons cela – nous célébrons cela: qu’un homme a le droit d’être une bête, devrait se vautrer dans la fange (comme la pornographie ou les armes et le meurtre), doivent être recouverts du sale et du sang des « méchants ». Nous pensons qu’un vrai homme est un expert à l’accomplissement de sa cupidité, a le droit d’être lascif, a le droit d’être violent contre toute personne qui ne lui plaît pas, devrait être rusé, avide. L’idéal d’un homme en ces temps est qu’il devrait être une machine à faire de l’argent qui enjambera tout le monde et écrasera tout ceux qui s’opposent à lui. Ceux-ci sont de très faibles idéaux. Ils sont très loin de la vertu masculine ou de la beauté des anciennes cultures.

L’idéal d’une femme en ces temps est tout aussi mauvais. En ces temps, nous ne célébrons pas la beauté naturelle d’une femme ou les qualités vertueuses de la femme; en ces temps, nous voulons que les femmes se vêtent, se parent et se peignent comme des prostituées. Notre culture célèbre l’idée d’une femme comme une pute, n’ayant aucune pudeur, aucune chasteté. Nous célébrons l’idée d’une femme comme étant très mauvaise, avec la liste grotesque d’une harpie, et c’est très triste. Nous voyons aujourd’hui que de très jeunes filles s’habillent comme des prostituées, se maquillent et portent des vêtements révélateurs, ayant même perdu leur enfance à cause de l’influence de ce très faible idéal d’une femme.

Ce que nous voyons dans nos idées contemporaines d’un homme et d’une femme est que nos valeurs culturelles sont très faibles. Elles célèbrent la luxure, la cupidité, l’orgueil. Un homme veut une femme qui saura satisfaire son désir et une femme veut un homme qui saura satisfaire sa peur et son envie. Et c’est triste. Le résultat est des mariages et des maisons qui sont de véritables enfers. La vérité est que la luxure n’est jamais satisfaite, la peur n’est jamais satisfaite, l’envie n’est jamais satisfaite. Dès que le conjoint ne parvient pas à satisfaire les désirs de leur partenaire, ce partenaire va partir et trouver quelqu’un d’autre qui le fera – et parfois ils trouvent quelqu’un du même sexe. Dès que l’un des partenaires n’est plus satisfaits de leur peur, ou envie, ou avidité d’argent, ils vont partir et trouver quelqu’un qui va satisfaire leur peur et cupidité et envie. En effet, le véritable amour n’est plus cultivé et apprécié. Ce que nous voulons c’est la sécurité, de bien paraître aux autres, les biens matériels, et la satisfaction sexuelle. Et c’est tout!

Les enfants héritent de toutes ces malheureuses influences. Nos enfants sont maintenant de plus en plus rebelles, de plus en plus paresseux, de plus en plus gâtés, et de plus en plus dégénérés. Si vous entrez dans une école ces derniers temps, vous verrez à quel point c’est différent de quand vous étiez enfant, et comment c’est choquant. Les enfants se maudissent comme de sales criminels et se narguent les uns les autres avec des insinuations sexuelles. Les enfants jouent avec le sexe, la drogue et l’alcool au lieu de poupées et de blocs. Les enfants tuent des enfants. Les enfants tuent des adultes. Tout cela se passe parce que ceux sont les adultes qui lui permet de se produire, parce que les adultes produisent les causes culturellement, psychologiquement, artistiquement et politiquement.

Ce qui est exprimé aujourd’hui dans notre culture n’est plus l’amour de la beauté, l’esthétique de la grâce et l’harmonie, et l’esthétique de la culture des idéaux élevés. Au lieu de cela, dans notre art, architecture, artisanat, et narration, nous célébrons la cupidité – nous voulons que les choses soient moins chers et plus rapides, et c’est tout. Notre art en ces temps n’est que pour faire de l’argent, pour célébrer notre colère, pour célébrer notre peur.

Cultivant les Arts

En ces temps, la plupart des gens ne cultivent pas un art. Dans les temps anciens, tout le monde cultivait les arts; tout le monde jouait de la musique, pratiquait la peinture ou la calligraphie, la maçonnerie, ou le jardinage. De nos jours, si vous ne pouvez pas faire de l’argent en le faisant, les gens ne le font pas. Et c’est triste, parce que cela a un impact sur le développement de la Conscience.

Tous les grands initiés ont cultivé les beaux-arts. Samaël Aun Weor a déclaré cela dans La Magie Christique Aztèque.

Les beaux-arts sont intimement liés à la culture de la beauté (Tiphereth) des âmes humaines, et c’est la raison pour laquelle que la Gnose souligne que nous devons vivre avec art, vivre de manière créative à chaque instant, et cela ne peut être fait par imitation.

Nous ne pouvons pas apprendre au sujet de la Gnose, ou devenir le temple que nous devrions devenir si nous imitons les autres. Chacun de nous a notre propre Conscience unique, notre propre Être unique, qui a des cadeaux, des qualités et des pouvoirs uniques – c’est ce que nous devons incarner. L’imitation ne conduit pas à cela. Nous ne pouvons pas réaliser notre propre Être en imitant quelqu’un d’autre.

Lorsque nous cherchons à réaliser l’art de la Gnose, c’est un art de l’Âme Humaine individuelle, mais il est basé sur des principes; ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire. Rappelez-vous les quatre piliers – que l’art est une expression de la religion, la philosophie et la science. Voilà toute la sagesse. L’art est la méthode pour accomplir ce qu’inspire la sagesse.

Beethoven, par exemple, est un grand maître qui a démontré sa maîtrise des principes de l’art; il maîtrisa tous les principes scientifiques de la musique, et il a exprimé cela, à travers son art. Il n’a pas abandonné les principes, la science, la philosophie, la religion – il les maîtrisa, et d’une manière très artistique exprima son Être Intérieur.

Il y a seulement un Beethoven. Il y a seulement un Richard Wagner. Il y a seulement un Bouddha. Il y a seulement un Dalaï Lama. Il y a seulement un Guru Rinpoché [Padmasambhava]. Chacun de ces êtres maîtrisa la science, la philosophie et la religion, et les ont exprimé à travers leur propre unique art.

Chacun de nous est le même: chacun de nous est un artiste, un créateur – nous créons à chaque instant par nos paroles, par nos pensées, nos sentiments, par nos actions. C’est l’art de bien vivre. Lorsque nous apprenons à vivre avec art, consciemment, les œuvres de chaque notre moment deviennent des œuvres d’art. C’est ainsi que nous trouvons notre véritable vocation, notre véritable mission dans la vie.

Pour cela, nous devons apprendre à être attentifs des trois traîtres en nous-mêmes:

  • le démon du mental qui raisonne et se justifie toujours
  • le démon du désir qui recherche toujours des sensations et des satisfactions
  • le démon de la mauvaise volonté qui recherche toujours à remplir son orgueil.

Si nous pouvons apprendre sur eux en nous-mêmes et apprendre à écouter la voix de notre Guru Intérieur, nous pouvons devenir l’artiste que nous devrions être, notre propre unique art individuel.

De cette manière, nous pouvons comprendre pourquoi tous les grands écrivains, tous les grands peintres, tous les grands musiciens, ont étudié et maîtrisé les principes de leur métier et sont alors devenus les grands artistes qu’ils étaient.

Aujourd’hui, nous pensons que nous devrions juste tourner un commutateur et être un maître. La maîtrise n’est pas comme ça! Cela demande de l’étude, de la pratique, et beaucoup d’efforts. La maîtrise vient petit à petit selon nos œuvres, la maîtrise de tout. Et je vous mets au défi d’aborder l’un de ces maîtres et leur demander s’ils se sentent satisfaits de leur propre niveau de développement; Je suis sûr que vous trouverez qu’eux tous disent « Non », et qu’ils aspirent tous à un idéal plus élevé. Nous devrions faire la même chose.

Nous devons apprendre que la vie est notre toile; c’est dans notre vie que nous créons notre art. Le média que nous utilisons est notre énergie. Si vous voulez être un artiste, si vous voulez apprendre à dessiner, vous avez d’abord besoin de la surface pour dessiner, et c’est notre papier, notre toile. Ensuite, vous avez besoin de média, une sorte de support qui peut rendre l’image – et c’est notre énergie, ce serait la tête du crayon, ou le pigment de peinture. Mais ce moyen doit être dirigé, il doit être guidé, il doit être mis en place, et nous le faisons avec notre volonté, et c’est l’outil: le pinceau, la plume, le crayon – l’instrument. Ainsi, vous pouvez voir que d’instant en instant, chacun de nous est la création d’une œuvre d’art, et cet art est nous. Mais qu’est-ce que nous avons fait jusqu’à présent? Avons-nous atteint l’illumination? Avons-nous éveillé notre Conscience? Avons-nous transcendé la souffrance? Avons-nous parlé avec les dieux? Sinon, nous devons travailler pour se faire. Nous devons étudier la sagesse: la religion, la science, la philosophie. Ensuite, nous pouvons commencer à créer notre travail: notre âme.

Notre vie reflète notre niveau d’être. La nature de notre vie est le résultat de nos actions, et elle révèle notre Conscience. Si nous voulons une vie meilleure, si nous voulons avoir une vie qui est plus belle, nous devons cultiver la beauté, développer cette beauté, pour la renforcer, et cette beauté est notre Âme Humaine – Tiphereth. Cette beauté est renforcée lorsque nous extrayons le feu des eaux sexuelles et l’amenons jusqu’à la colonne vertébrale pour saturer notre psychophysiologie et nous donner l’inspiration pour créer la lumière.

five-centers-human-machineMalheureusement, en ces temps, nous voyons que les gens sont épuisés; ils n’ont pas l’énergie pour créer. Ils n’ont pas l’énergie nécessaire pour bien vivre la vie; c’est parce que tout le monde gaspille leur énergie d’instant en instant à travers tous les trois cerveaux.

Nous gaspillons notre énergie dans notre mental en pensant excessivement.

Nous gaspillons notre énergie à travers notre cœur en rebondissant obsessionnellement d’une émotion à l’autre, en étant identifié à toutes nos émotions.

Nous gaspillons notre énergie à travers notre corps physique, à travers la suractivité, le surmenage, ou à travers la paresse extrême.

Et nous le gaspillons surtout à travers le sexe. L’humanité n’a pas réussi à se rendre compte que la clé de toutes les puissances, que la clé de tout développement, que le lieu de naissance du Bouddha se trouvent dans les eaux de la sexualité, de sorte que l’humanité gaspille cette énergie, l’expulse, se livre à l’orgasme, au plaisir sexuel. Et quand cela persiste, cette énergie est gaspillée, consommée par l’ego à plusieurs reprises, encore et encore. Le résultat est que cette énergie est épuisée hors du corps, du cœur, du mental, de l’Âme. Quel est le cas maintenant? Nous vieillissons rapidement, nous avons besoin de médicaments pour nous éveiller, nous avons besoin de boissons énergétiques, nous avons besoin de caféine, nous avons besoin de stimulants. Les gens prennent de la drogue, ils prennent de l’alcool, ils prennent tout ce qu’ils peuvent pour essayer de construire et récupérer l’énergie qu’ils perdent! Le résultat est: la glande pinéale devient atrophiée, devient détruite. Le système endocrinien devient détruit, les organes sexuels deviennent détruits, ils deviennent faibles, ils manquent de puissance, ils manquent de vigueur. Ainsi, les hommes perdent leur virilité, les femmes perdent leur pulsion sexuelle; ils perdent leurs capacités mentales, ils perdent leurs sensibilités émotionnelles, ils perdent leur énergie physique, ils déclinent, ils vieillissent, ils deviennent malades et meurent.

C’est le résultat des trois traîtres régissant nos trois cerveaux – en tirant l’énergie et se nourrissant eux-même.

La réponse est que nous commençons à développer ce temple pour nous-mêmes, de conserver notre énergie, pour apprendre davantage au sujet des trois traîtres en nous-mêmes, pour observer le mental, pour nous regarder nous-même d’instant en instant, pour être sur nos gardes, et pour activer notre Conscience d’instant en instant, pour activer cette capacité de l’Âme Humaine. C’est de là que la Conscience vient, c’est de là que la beauté s’élève – cela vient de la Conscience elle-même. Lorsque notre Conscience commence à s’éveiller, nous commençons à percevoir la vie dans la nouvelle façon – à nous voir comme nous sommes vraiment, à voir la vie telle qu’elle est vraiment.

Petit à petit, cela devient notre grand art – l’art de la Conscience: s’éveiller, devenir un véritable être humain, une incarnation de tous les principes divins: la charité, l’amour, la compassion, la tolérance, l’effort, la diligence, le bonheur pour les autres, la tempérance, le courage – toutes ces belles qualités de l’Âme, la beauté de Tiphereth. Et ce sont les grandes beautés qui naissent dans le Temple de Salomon.

Lorsque vous étudiez dans la Bible, le temple est décrit comme étant de cèdre et de pin, mais recouvert d’or massif, et tous types de pierres précieuses et de bijoux. L’or c’est l’or de l’Alchimiste qui a pris les métaux de base, les métaux sales, et les a purifié, extrait les plus beaux et purs éléments – c’est l’or lui-même. Et cet Alchimiste, cet Initié a également extrait de sa propre terre tous les bijoux, les pierres précieuses de la Conscience, les bijoux de l’amour, la compassion et la patience, la tolérance, la diligence. Et ce sont les bijoux et les pierres précieuses qui ornent le temple et le rendent beau, le rendent Maison de Dieu.

Une réflexion profonde sur cette histoire nous fait réaliser que ce temple est notre propre mental, et si nous voulons que Avalokiteshvara, Chenresig, Christ, habite le temple de notre mental, nous devons le rendre propre, nous devons le rendre pur. Comment pouvons-nous inviter le Bouddha à venir s’asseoir dans une chambre remplie d’ordures, avec l’odeur de la peur, avec la vile et dégoûtante pourriture de la matière d’orgeuil et de la luxure? – Et nous avons tous cela. Notre temple est vil, notre propre Temple Intérieur est impur, rendu sale par nos propres mains.

Ainsi, l’Art de l’Initié c’est de construire la maison du Seigneur, de la perfectionner, de faire un lieu saint en nous-mêmes qui peut parfaitement refléter la lumière du Christ, la Lumière du Chenresig, la lumière de Tara, Sarasvati, qu’importe vous voulez appeler cette source de Vertu.

Nous commençons ce processus maintenant! Cela ne démarre pas la semaine prochaine lorsque vous décidez que vous allez prendre une classe de peinture, ou se joindre à une chorale – ce sont de bonnes choses à faire – mais la culture de l’art c’est le fait d’utiliser astucieusement votre volonté. C’est l’Art de la Gnose! Utiliser votre volonté pour les besoins de beauté – pas pour l’argent, pas pour la gloire, non pas parce que quelqu’un vous a dit, non pas parce que tous vos amis le font, ou votre famille, ou votre religion, mais parce que vous savez que c’est juste. Et vous pouvez savoir cela seulement en éveillant votre Conscience, en éveillant votre Âme Humaine et en connaissant votre propre Esprit Intérieur – recevoir directement ces ordres.

Ceci est symbolisé lorsque Moïse se rapproche du mont et voit le buisson ardent et s’humilie et reçoit les instructions de Dieu.

Ceci est symbolisé par le Bouddha en méditation, avec son mental parfaitement serein, dans lequel se reflète tout le contenu de l’Univers, et de cette façon, il peut voir la vérité.

Dans ce silence, nous construisons notre temple, et l’art de l’Âme, de la Conscience peut être avancée.

Questions et Réponses

Public: Pouvez-vous nous expliquer la façon dont nous pouvons distinguer entre le bien et le mauvais art? Par exemple, Niccolo Paganini a écrit la musique très mathématiquement, précise, mais il semble que ce fut de la musique noire, non?

Instructeur: Apprendre au sujet de l’art exige que vous apprenez comment éveiller votre Conscience. Quand vous vous vous connaissez, alors vous pouvez commencer à connaître ce qui est en dehors de vous. À moins que vous éveillez votre Conscience et connaissez votre mental, vous ne serez pas en mesure de voir quoi que ce soit à l’extérieur. Votre Conscience devient le miroir qui reflète le contenu de tout le reste.

Lorsque nous demeurons endormis, sans la Conscience éveillée, nous ne pouvons pas facilement différencier le bon du mauvais art, les bonnes et les mauvaises influences, à l’exception des choses qui sont très brutes ou évidente, non? Je veux dire, c’est un peu évident dans certains cas.

Mais vous citez, par exemple, Paganini. Pour que vous ayez la capacité de connaître pleinement le sens d’une œuvre d’art quelconque, vous devez avoir une Conscience éveillée qui peut percevoir la source consciente de cet art – est-ce que cela a un sens pour vous?

Ainsi, à titre d’exemple, Samaël Aun Weor avait l’habitude de visiter les musées et les sites sacrés partout, et a pu, parce qu’il a éveillé sa Conscience, observer et réfléchir à une quelconque sculpture ou un morceau d’art et comprendre intuitivement sa signification. Et cette signification ne serait pas visible à quelqu’un d’autre, mais parce qu’il avait éveillé sa Conscience et se connaissait lui-même, il était capable de pénétrer et voir la connaissance objective cachée dans cette œuvre.

Parfois, nous obtenons une signification de celui-ci; nous pouvons avoir un sentiment à ce sujet. Si nous regardons la Mona Lisa, sa signification n’est pas évidente, mais sa puissance est indéniable (c’est une peinture initiatique qui cache un profond message pour ceux qui savent voir). Si vous regardez les statues des Grecs, ou les grands temples de l’Égypte, ou des Aztèques, vous voyez la même – la puissance de ces créations est indéniable, mais le sens nous échappe. Donc, nous devons éveiller la Conscience.

Le fait est que « c’est du cœur que l’art émerge » et que le cœur est la méthode à travers laquelle, le miroir à travers lequel, nous pouvons percevoir la beauté. Bien sûr, c’est dans le cœur que nous trouvons Tiphereth sur l’Arbre de Vie. Tiphereth est assis sur le cœur.

Donc, en général, en synthèse, c’est un outil très puissant et qui nous est utile dans notre propre développement – cultiver les beaux-arts. Prendre un instrument, ou un stylo ou un pinceau, écrire, peindre, faire notre jardinage, utiliser notre expression créative, mais le faire parce que nous aimons le faire. Non pas parce que nous voulons montrer à quelqu’un, ni pour rivaliser avec quelqu’un, ni pour impressionner quelqu’un, ou ni pour devenir riche. La cuisine est un autre exemple. Donc, je vous encourage à cultiver les beaux-arts en vous-même, mais si vous sentez ces influences de la compétition, de l’argent, de la peur – alors, gardez votre art pour vous-même. Gardez votre art en silence jusqu’au moment où ces influences ne vous encombre plus.

Tous les grands maîtres de l’art dans notre histoire ont développé simultanément les aptitudes physiques de leur art; Richard Wagner a étudié la peinture et le dessin, a étudié la musique, a étudié les constructions symphoniques, la scénographie, l’écriture dramatique, la poésie, a étudié comment les instruments travaillent, a étudié la façon dont la voix humaine fonctionne, a étudié la composition, la théorie – tous les aspects de l’art. Dans le même temps, il a cultivé la pratique de la méditation; il a cultivé l’art de la transmutation. Et le moment venu, quand son mental était préparé et suffisamment développé pour refléter la lumière de son Intime, il était en mesure de le faire parce qu’il avait les aptitudes physiques pour le faire. Donc, on peut procéder de même.

Lorsque nous entons un appel, une impulsion, un intérêt, juste parce que nous l’aimons, parce que nous intéressons à lui, dans n’importe quel domaine de la vie, que ce soit des affaires ou de la peinture ou de la musique, cultivez ces compétences, développez ces compétences. N’importe quelle compétence peut être compatible avec le développement de votre âme, mais développez les simultanément à votre pratique spirituelle. Et, de cette façon, vous pouvez développer l’harmonie psychologique, qui est nécessaire à la construction complète de votre propre temple.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Art of the Initiate

Le Travail de l’Initié

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

Nous vivons tous dans l’hypothèse qu’en tant que mental et cœur, nous sommes isolés les uns des autres. Nous passons à travers nos vies habitant notre propre pays psychologique, qui est ce mental que nous expérimentons d’instant en instant, à travers toutes nos expériences, à travers notre vie quotidienne. D’une certaine manière, nous sommes venus à croire que nous sommes séparés de tout le monde. Nous croyons que nous avons notre propre monde mental isolé, ou monde psychologique, au sein duquel nous existons. Nous appelons cette expérience « Soi », « Moi », « Moi-même. »

De ce sens de l’existence, nous supposons que nous pouvons penser et sentir tout ce que nous voulons, et que notre mental est une sorte d’espace privé dans lequel nous sommes profondément seul. Mais, c’est un mensonge.

Nous pensons également que nous sommes complètement séparés de Dieu, du divin, du Bouddha. Nous cherchons partout, mais ne « sentons » pas Dieu ou ne voyons pas Dieu, donc nous supposons que Dieu est loin de nous. C’est également un mensonge.

Toutes les grandes religions et traditions mystiques soulignent que ce sentiment d’isolement est une illusion. Cet état de l’existence n’est pas comme il apparaît. Voilà pourquoi tout au long de nos nombreuses philosophies l’accent est d’abord mis sur le développement de la connaissance ou la Conscience de notre mental collectif, puis d’aller au-delà, expérimenter l’unité de toute Conscience. Dans la Bible, il est dit:

    Car en lui nous vivons, bougeons, et avons notre Être. – Actes 17

Chaque religion est d’accord.

    C’est la plus belle essence – tout ce monde a cela en tant que son Soi. Voilà la réalité. Tel est le Soi. C’est toi. – Chandogya Upanishad 6.8.7

    Voilé par l’ignorance,
    Le mental de l’homme et du Bouddha
    Semblent être différents;
    Mais, dans le domaine du Mental Essence
    Ils sont tous deux d’un seul goût.
    Des fois ils vont se rencontrer
    Dans la grande Dharmadhatu. – Milarepa

Il est possible pour nous d’expérimenter la réalité, d’éveiller notre Conscience et de voir par nous-mêmes que nous sommes tous un, sans aucune séparation. Il est également possible d’expérimenter Dieu (Atman, Bouddha, Allah, ou quel que soit le nom que nous appelons ce qui est) par lui-même.

La vérité de l’existence est que nous sommes profondément liés les uns aux autres, et le Divin est cette force unitive. Mais malheureusement, à cause de la psyché que nos propres mains ont fait, à cause de notre propre psychologie, nous avons perdu la capacité de le percevoir. Ceci est dû à la nature de la psyché que nous avons fait par nous-mêmes.

Notre psychisme est intensément égocentrique. Notre mental est obsédé par ses désirs, peurs, envies, aversions. Ce psyché auto-obsédé est ce que nous appelons « Moi », ego, skandhas, samskaras, agrégats.

Si l’humanité fait l’effort de développer la Conscience, la Conscience libre, la Bouddhata ou Tathagatagarbha, alors l’expérience viendra naturellement que nous sommes tous connectés. Nous nous sentirions un autre. Un amour spontané serait présent dans notre expérience. Dans cet état de Conscience, il n’y aurait plus de guerre. Il n’y aurait plus de souffrance, parce que nous comprendrions, sentirions et percevrions les sentiments et les expériences des autres. Nous comprendrions les effets de nos actions sur les autres. Nous sentirions ce que nous faisons aux autres, et donc nous comprendrions ce que sont la douleur et la souffrance. Nous changerions notre comportement.

De ce point de vue, il devient évident que nous avons besoin de comprendre quelque chose au sujet de notre propre psyché, parce que c’est de notre propre psychologie que notre expérience de la vie arrive. Voilà pourquoi, dans cette célèbre Écriture Sainte Bouddhiste, appelée le Dhammapada, la toute première ligne dit:

    Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé: il est fondé sur nos pensées, il est composé de nos pensées. Si un homme parle ou agit avec une pensée mauvaise, la douleur le suit, comme la roue suit le pied du bœuf qui tire le chariot.

Notre psychisme est devenu ce qu’il est devenu à cause de la façon dont nous pensons, à cause de ce que nous donnons à notre mental. Ce psychisme est la cause de notre monde contemporain. Chacun de nous a cette psyché auto-créée en nous.

Notre Psyché: Psychikon

kabbalah-the-tree-of-lifeNotre Conscience est devenue fascinée par le désir. Suite aux illusions ce désir s’agite, de notre hypnose ou identification au désir, le « Moi » naît. Notre ego a de nombreux visages, et chaque désir (ego) agit en permanence dans notre flux mental. Toute action résulte en karma, souffrance. Un tel résultat est cette illusion de nous sentir séparés de tout le monde, de nous sentir séparés de Dieu, de notre Bouddha Intérieur, du Christ, de Avalokiteshvara.

Le « Moi », ou ego, habite ce que dans la Kabbale nous appelons « les Quatre Corps de Péché. »

Le premier corps de péché est le Corps Physique (la sephirah Malkuth), qui est le corps que nous avons et expérimentons là maintenant dans notre vie éveillée.

La partie supérieure du corps physique est appelée le Corps Vital ou éthérique (la sephirah Yesod). C’est le corps de l’énergie, Chi, qui dans le Bouddhisme est appelé le corps subtil.

Nous avons ensuite le Corps Astral ou émotionnel (la sephirah Hod), le corps de nos sentiments ou émotions.

Plus subtil est le Corps Mental, le corps du mental (la sephirah Netzach), c’est là que nous traitons la pensé.

Ces quatre corps existent dans leurs dimensions correspondantes. Nous ne pouvons pas voir les Corps Astral ou Mental avec nos yeux physiques, mais nous pouvons les voir avec nos yeux astraux ou mentaux dans la cinquième dimension, qui est le monde où nous vivons les rêves. Lorsque nous rêvons, nous utilisons ces corps. Lorsque nous rêvons, nos corps physique et vital sont laissés, et nous agissons à travers les Corps Astral et Mental.

Bien que les sens physiques ne peuvent pas percevoir directement les quatrième ou cinquième dimensions et les corps qui existent dans ces niveaux, nous ressentons les effets de ces corps. Physiquement, nous expérimentons nos énergies, qui sont l’expression du Corps Vital. Physiquement, nous éprouvons une émotion, qui est l’expression du Corps Astral. Nous expérimentons la pensée, qui est l’expression du Corps Mental.

Les Quatre Corps de Péché reflètent notre psyché. Ce sont des véhicules à travers lesquels notre mental agit, et notre sens de soi trouve son habitat dans ces quatre corps de péché. Nous les appelons quatre corps de péché parce que c’est là que le « Moi », l’ego, vit à l’intérieur de ces quatre véhicules de la psyché. À Travers ces quatre véhicules « Moi », désire, agit.

Mais, le « Moi » n’est pas ces corps; ces corps sont des véhicules. Votre corps physique est le véhicule de votre volonté, et vous le diriger en fonction de votre volonté. La même chose est vraie de vos émotions et de vos pensées; elles sont des véhicules de la volonté. Malheureusement, la volonté qui règne sur nous est généralement inconsistante, contradictoire et inconsciente.

Cela devient la question définitive: quelle est notre volonté?

Lorsque nous devenons en colère, à qui appartient la volonté qui nourrit cette colère? Quelle est la volonté de cette colère? La colère a un seul objectif, c’est d’infliger des dommages. Lorsque nous devenons en colère, notre colère veut faire du mal; elle veut la justice, la vengeance, remplir son envie, son impulsion. L’envie ou l’impulsion de la colère procède à travers notre Corps Mental (intellect), à travers notre Corps Astral (émotion), à travers notre Corps Vital (énergie) et à travers notre Corps Physique: à travers nos actions et paroles.

Vous pouvez voir que la colère, l’orgueil, l’envie, la gourmandise, ou l’un des sept péchés majeurs que nous sommes en train de parler, s’exprime au travers de ces quatre corps. C’est un processus continu.

Lorsque nous apprenons à nous observer sincèrement et à faire attention à l’état de notre mental, nous verrons qu’il y a un levé et un passage continu de volontés en nous. Il y a un flux constant d’impulsions contradictoires, de désirs, de pensées, de souvenirs, de soucis, de peurs, d’envies et d’aversions. Notre psychisme est caractérisé par une série incohérente de volontés contradictoires, de désirs contradictoires, de confusions, d’incertitudes, de doutes, de peurs, parfois de joies, parfois d’extases, de soit-disant bonheurs, mais il y a toujours une incohérence ou une nature contradictoire, parce que tous ces Moi ou ego se battent toujours les uns avec les autres pour avoir le contrôle sur nous.

Par exemple, à un moment nous nous sentons avoir faim et avoir envie de nous nourrir, mais ce désir est infecté par la gourmandise, et nous voulons manger des choses qui ne sont pas appropriées ou de bonne santé pour nous. Ensuite, notre vanité se lève et nous pensons, « Non, je ne devrais pas manger ça, parce que je dois perdre du poids, je dois prendre soin de moi-même. » Donc, notre vanité prend le relais. Ensuite, nous nous souvenons de cette personne que nous espérons attirer, et nous sentons le désir pour elle, et la luxure procède à travers notre mental. Comme la luxure procède à travers notre mental, à nouveau la faim frappe à la porte de notre estomac, et nous nous sentons tentés de manger …

    Un homme irrésolu est inconstant dans toutes ses voies. – Jacques 1: 8

Nous sommes balancés continuellement entre des impulsions contradictoires. Dans cette tradition, nous disons que l’ego est une multiplicité. Cette doctrine est appelée « la doctrine des multiples, » et a ses racines dans le Bouddhisme Tibétain et la psychologie Égyptienne, les deux présentent de façon symbolique cette « Doctrine des Multiples. »

La Structure de l’Ego

Nous regardons l’ego comme ayant une sorte de structure « en vrac ». Il n’y a pas un Moi, il y a des millions. Mais nous pouvons les regrouper pour aider notre compréhension.

Nous disons que l’ego est trois, sept, légion.

L’ego est trois, parce que nous avons:

  1. un démon dans notre mental
  2. un démon de la mauvaise volonté
  3. un démon du désir

Ce sont les trois traîtres de chaque grand initié, symbolisés dans toutes les grandes histoires initiatiques. Dans la vie de Jésus se trouvent les trois traîtres Pilate, Caïphe et Judas. Dans la vie du Bouddha Shakyamuni se trouvent les trois filles de Mara. Dans la Maçonnerie primitive se trouvent les trois traîtres d’Hiram Abiff. La Mythologie Classique nous enseigne au sujet des Trois Furies. Toutes ces histoires symbolisent notre psyché.

L’ego est aussi les sept vertus inversées, les sept péchés capitaux: la colère, l’avidité, la luxure, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise.

Ces sept ne sont pas des visages individuels, parce qu’ils sont en fait une légion d’un nombre incalculable de variations de ces formes primaires. Ceci est symbolisé dans la Bible:

    Et lorsqu’il était descendu du navire, immédiatement venu à sa rencontre sur les tombes un homme avec un esprit impur [πνεῦμα pneuma] … […]

    Et toujours, nuit et jour, il était dans les montagnes et dans les tombes, criant, et se meurtrissant avec des pierres. […]

    Car [Jésus] lui dit: Sortez de l’homme, [toi] esprit impur.

    Et [Jésus] lui demanda: Quel [est] ton nom? Et il répondit: Mon nom [est] Légion, car nous sommes nombreux. – Marc 5

Cette histoire symbolise la façon dont les ego nous possèdent, parce que ces ego sont vraiment démoniaques, même si nous manquons généralement la perception de voir cela.

Mais, cette légion de désirs ne sont pas tout ce que nous avons à l’intérieur. Heureusement pour nous, nous avons la possibilité de se racheter, d’être libérés de la souffrance, de nos erreurs.

L’Intime: Notre Vraie Réalité

monad2Notre rédemption est rendue possible par ce que nous appelons l’Intime. L’Intime est notre Monade.

Monade est un mot Grec qui vient de Monas, qui signifie Unité. La Monade est notre propre Bouddha Intérieur, notre propre Esprit Intérieur. Dans l’Hindouisme, il est appelé Atman. Notre Esprit, qui est à l’intérieur, a trois aspects: Atman, Bouddhi et Manas.

  1. Atman: notre Esprit intérieur. Symbolisé par le Roi Arthur. Notre Bouddha intérieur. Notre Père Divin individuel, qui a deux âmes:
  2. Buddhi: notre Âme Divine. Notre Muse intérieure. Symbolisée par Guenièvre, Hélène des Grecs, Béatrice de Dante, et Eurydice.
  3. Manas: notre Âme Humaine. Notre Guerrier ou Chevalier intérieur. Symbolisé par Lancelot, Orphée, Jason, Ulysse, Dante, etc.

Ce sont trois aspects d’un seul Être. Ils sont une trinité, qui est une unité de trois. Mais, en nous, ils sont non-développés.

Il y a une guerre menée dans notre mental. Nous l’expérimentons chaque fois que nous sommes confrontés à la tentation, lorsque nous sommes confrontés à des difficultés. Nous expérimentons cette guerre lorsque nous sentons l’incertitude ou la confusion sur la façon de se comporter, lorsque nous sommes confrontés à un problème ou une difficulté et nous sentons cette bataille entre faire ce qui est juste et ce que nous voulons, et c’est le grand conflit.

Notre Conscience nous dit la bonne action de la mauvaise action. Par le terme « Conscience », nous entendons un sentiment de ce qui est juste et de ce qui est faux. Notre Conscience est une partie de l’Intime. C’est une fraction ou une étincelle de notre propre Monade intérieure, notre propre Bouddha intérieur.

La Conscience est la Conscience. La Conscience est la force ou l’énergie qui nous donne la capacité d’être conscient, de percevoir, d’être. Le cœur de la Conscience est la Conscience, qui détecte ce qui est juste et ce qui est faux. Malheureusement, notre Conscience a une voix calme, car elle est faible. Nous ne l’avons pas développé. Pire encore, nous l’évitons intentionnellement.

Ceci est symbolisé dans les mystères Grecs par Psyché tombant en sommeil. Psyché représente notre Âme, la Conscience, qui a été ensorcelée par sa sotte curiosité au sujet du désir.

    Mais après avoir obtenu jusqu’à présent avec succès à travers sa tâche dangereuse, un désir ardent la saisit d’examiner le contenu de la boîte [interdite] [comme le fruit de l’Arbre de la Connaissance], « Quoi, » dit-elle, « dois-je, transporter cette beauté divine, et ne pas prendre un peu pour mettre sur mes joues pour apparaître plus belle dans les yeux de mon mari bien-aimé! » Alors, elle a soigneusement ouvert la boîte, mais n’y trouva rien de toute beauté du tout, mais un véritable sommeil infernal et Stygien, qui étant ainsi libéré de sa prison, a pris possession d’elle, et elle est tombée au milieu de la route, un cadavre endormi sans sens ni mouvement.

psyche-box

Psyché, tentée par son désir de savoir, « est tombée endormie. » Elle savait qu’elle ne devait pas ouvrir la boîte, mais a écouté ses désirs au lieu de sa Conscience.

Lorsque nos désirs surgissent, ils sont très bruyants, puissants et très exigeants, donc nous n’entendons pas généralement notre Conscience, ou nous l’ignorons. Dans la plupart des cas, nous savons ce qui est bon et ce qui est mal, mais à la place nous choisissons de l’ignorer et de suivre nos désirs. Et nous pensons que parce que nous avons cet état psychologique de se sentir séparé de tous les autres et séparés de Dieu, que nous pouvons nous enfuir d’elle. L’illusion de la séparation nous a donné l’illusion d’être indépendant de la cause et l’effet, indépendant du karma, c’est la tragédie de notre situation.
L’oubli (ou ignorance) de notre Être Intérieur, notre Bouddha Intérieur, et l’oubli de nos interrelations intimes avec toutes les autres choses existantes, nous donne l’illusion que nous pouvons faire ce que nous voulons, en particulier dans notre mental. Nous avons cette illusion que nous pouvons penser ce que nous voulons, sans conséquence, que nous pouvons rêver ce que nous voulons, et il n’y aura aucune conséquence. Nous croyons que nous pouvons fantasmer, planifier, projeter, et imaginer quoi que ce soit, et ce sera tout simplement notre imagination. Ce que nous ne parvenons pas à réaliser est que chacun de ces niveaux de notre psychisme a un niveau de réalité. Ils sont chacun énergétique, et l’énergie ne peut pas être séparée de la matière. Voilà ce que Einstein nous a présenté lorsqu’il a présenté ses théories spéciales. Ses théories affirment que l’énergie et la matière ne peuvent être détruites; elles peuvent seulement être modifiées. Par conséquent, l’énergie de la pensée, l’énergie de l’émotion, la conduite de notre imagination, le fait de nourrir les désirs, la planification, la réalisation de nos envies et l’accomplissement de nos aversions dans notre mental, crée effectivement des résultats: karma. La même chose est vraie physiquement, mais nous oublions même cela, nous l’ignorons, parce que nous avons cette illusion de la séparation, et notre désir nous tente si intensément.

Il arrive un moment où l’illusion de la séparation commence à se décomposer dans une certaine mesure. Lorsque la Conscience devient si blessée, lorsque notre Conscience est tellement en peine à cause du fait d’être piégée dans l’ego, la Conscience vibre intensément, nous appelant à se comporter correctement, à changer. Voilà pourquoi nous venons à des études de ce genre, et pourquoi les gens se tournent vers la religion. Ils sentent une urgence intérieure, un appel vers leur Intime. Lorsque l’Être, l’Intime, a besoin que l’Âme Humaine travaille, pour atteindre la réalisation, il stimule la Conscience à travailler, à s’éveiller, à changer. C’est ce que nous appelons « une inquiétude spirituelle. » C’est l’inconfort de conduite que notre Conscience sent.

L’inconfort de se sentir coincé, de souffrir, d’être piégé dans des souillures, est authentique et basée sur des faits. L’inquiétude spirituelle de sentir que notre vie est inutile ou que notre vie est trop douloureuse est une expérience importante si nous la transformons par le biais de la reconnaissance que nous devons changer. Malheureusement, la plupart des gens refuse à voir le fait que nous avons créé notre propre situation, et veulent à la place blâmer les autres, ou Dieu.

Le conflit entre la Conscience (qui veut s’éveiller et se développer elle-même) et le mental (qui veut nourrir ses désirs) est une grande guerre. Mais, souvent nous ne comprenons pas que cette guerre psychologique, spirituelle, ne peut se terminer que dans la mort. Dans la guerre sur votre Âme, à qui donnez-vous les moyens de vivre, et qui condamnez-vous à mourir?

    Que personne ne dise lorsqu’il est tenté, je suis tenté par Dieu, car Dieu ne peut être tenté par le mal, il ne tente aucun homme: Mais chacun est tenté lorsqu’il est attiré par sa propre luxure, et séduit. Alors, lorsque la luxure a conçu, elle enfante le péché; et le péché, lorsqu’il est consommé, produit la mort. – Jacques 1

La mort de l’âme, symbolisée dans la Bible par l’histoire de Caïn et Abel, se produit lorsque Caïn, à cause de son désir, jalousie et orgueil, tue l’âme, Abel. Caïn représente le mental qui est gouverné par le désir. Abel représente l’âme. Cette bataille fait rage maintenant, dans toute l’humanité, la bataille entre l’ego et la Conscience.

En regardant à l’intérieur de nous-mêmes, nous pouvons voir, si nous sommes sincères, que nous avons des désirs contradictoires, beaucoup de pulsions animales, des forces qui sont à l’œuvre dans notre psychisme qui nous pousse à satisfaire leurs désirs. Ce que nous devons comprendre clairement c’est que, pour entrer dans le royaume des cieux, pour avoir la rédemption, pour nous libérer de la souffrance, tous ces désirs doivent mourir. L’âme doit être habilitée et nettoyée, rendu pure, et c’est seulement de cette façon que nous pouvons nous échapper de la souffrance.

Voilà pourquoi, dans la Bible, Paul a écrit:

    Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec l’humanité, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront pas le royaume de Dieu. – 1 Corinthiens 6:10

Paul est en train d’indiquer tous les ego que nous avons à l’intérieur. Il ne parle pas des gens à l’extérieur de nous. Il parle des gens à l’intérieur de nous: chacun de ces Ego de la fornication, de l’idolâtrie, de la cupidité, de la vengeance, de la jalousie. Lorsqu’il dit ivrognes, il se réfèrent aux ego qui s’intoxiquent avec les sensations de la colère, de la vengeance, de la jalousie, de l’envie. Lorsqu’il parle de voleurs, ce sont des ego qui volent l’énergie, les idées, le temps, l’attention, mais surtout qui volent notre Conscience.

a07La réponse pour nous est à l’intérieur. La résolution de ce conflit ne se trouve pas à l’extérieur de nous. Pour résoudre le conflit, nous avons besoin de connaître les différentes parties de la guerre, de les comprendre réellement, de les connaître, et de choisir un côté et se battre.

Notre propre Intime, notre propre Bouddha intérieur, se bat. Cet Esprit à l’intérieur de nous est un grand guerrier (Arcane Sept), un grand combattant, qui se bat pour nous racheter de nous-mêmes, qui lutte contre notre ego afin de libérer la Conscience pure.

Notre souffrance est le résultat de notre propre action passée, mais elle est là pour nous donner une leçon, pour nous aider à changer.

Notre propre Intime aspire pour son propre développement, à devenir un avec son propre Être. Notre Être a un Être. Notre Père a un Père intérieur, et cela se reflète dans l’Arbre de Vie, la Kabbale. Les quatre corps de péché sont les quatre Sepheroth inférieurs sur l’Arbre. Le second triangle, qui est au milieu, est la Monade, notre propre Intime. Ce triangle est le reflet du triangle supérieur, qui est le Logos, le Christ. Notre propre Père intérieur aspire à être unis avec le Christ, à devenir parfait, mais notre Intime ne peut pas le faire tant que l’une de ses parties est imparfaite, et c’est nous. Nous devons atteindre la perfection.

Le Christ est amour. Le Christ est lumière. Le Christ est loi. Le Christ est impersonnel, universel, divin. Lorsque nous disons impersonnel, nous voulons dire que le Christ est dans toutes choses. Le Christ est la géométrie vivifiante, le feu vivifiant de toute vie. Au cœur de chaque atome vivant brûle la flamme du Christ, c’est la raison pour laquelle toutes les religions déclarent qu’en Dieu, nous sommes un, car c’est vrai. Au cœur de notre existence brûle le feu du Christ, qui nous donne la vie. Mais nous ne sommes pas encore conscients de cela.

Notre Intime veut devenir pleinement conscient de ce feu et donc de devenir parfait, comme le Christ. Donc, notre propre Intime a besoin de nous pour le faire.

Le Christ en tant que ce triangle supérieur est la trinité, trois en un. Dans le Christianisme, c’est ce qu’on appelle le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Dans la Kabbale, en Hébreu, ils sont Kether, Chokmah et Binah.

  1. Kether est « Couronne » en Hébreu.
  2. Chokmah est la deuxième sephirah, et est le mot Hébreu qui signifie sagesse. La Sagesse est le Christ, le Fils.
  3. Binah est un mot Hébreu qui signifie Intelligence, Compréhension; c’est le Saint-Esprit du Christianisme.

Lorsque l’Intime devient un véhicule parfait, ou la réflexion du Christ, alors l’Intime a développé ses deux Âmes dans un Bodhisattva parfait. Bodhi est un mot Sanskrit pour la sagesse, qui est le même que Chokmah en Hébreu. Le Sattva Sanskrit signifie « essence de » ou « véhicule de ». Donc, un Bodhisattva est un véhicule de la Sagesse (Christ), un grand Initié, un grand Être accompli, lorsque ce Bodhisattva est parfaitement développé.

Un Bodhisattva développé est une incarnation du Christ, un véhicule du Christ, et lorsque cette âme devient parfaite, elle devient Vajrasattva, qui signifie « âme de diamant, » âme parfaite. Un diamant est un très beau bijou, qui reflète parfaitement la lumière. Mais un diamant est fait en étant profondément dans le cœur de la terre, sous une grande pression et de la chaleur, c’est la raison pour laquelle nous utilisons le terme « âme diamant. » Notre âme doit passer à travers cette grande pression et chaleur pour devenir parfaite. C’est la pression et la chaleur de la vie qui débarrasse l’âme de toute impureté, qui transforme le charbon en diamant, ce qui est noir en ce qui est pur.

Dans le Nouveau Testament, l’Intime qui aspire à la perfection est appelé πνευματικόν Pneumatikon (Grec). Cela vient de deux mots Grecs: πνεύμα Pneuma et Eikon εἰκών. Pneuma πνεύμα signifie « Esprit, souffle, vent » et c’est l’Intime.

    Le pneuma souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va: c’est ainsi de tout homme qui est né du pneuma. – Jean 3: 8

εἰκών Eikon signifie image. Ce qui est intéressant ici est que ce terme cache une profonde symbologie ou symbolisme kabbalistique. Si le Pneuma, l’Esprit de notre Intime est une image, il est un reflet de quoi? De l’Esprit Saint, de Binah, de la compréhension, de l’intelligence.

Notre propre Esprit intérieur, notre Pneumatikon, veut être un reflet parfait [Eikon] de son Esprit [Pneuma] qui est Binah (Intelligence) et Chokmah (Sagesse). Pour que la perfection se produise, l’aspect imparfait doit être perfectionné. Paul appelle cela Psychikon ψυχικόν en Grec.

    Toute chair n'[est] pas la même chair; mais [il y a] une [sorte de] chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre celle des poissons, [et] une autre des oiseaux.

    [Il y a] aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais la gloire du céleste [est] une, et la [gloire] du terrestre [est] autre. […]

    Il est semé σῶμα ψυχικόν [soma Psychikon: corps âme]; il ressuscite σῶμα πνευματικόν [soma Pneumatikon: corps esprit]. Il y a un corps âme, et il y a un corps spirituel. – 1 Corinthiens – Chapitre 15

Ceci est mal traduit dans la plupart des Bibles comme « corps naturel. » La vraie signification est « corps âme. » Le mot Grec Psychikon est lié à la psyché. Psychikon est l’image (-ikon) de la psyché, l’image de l’âme, et c’est nous.

Nous avons besoin de devenir le parfait reflet de notre propre Esprit intérieur et c’est ce que Paul aborde dans ses écrits.

    Éveillez-vous à la justice, et ne péchez point; car certains n’ont pas la connaissance de Dieu: Je parle de [cela] à votre honte. – 1 Corinthiens 15:34

Nous ne sommes pas justes (Hébreu: Tzadik). Au contraire, nous n’avons pas la connaissance (Gnose) de Dieu, et à la place nous révélons dans nos désirs. Par conséquent, notre pneuma ne reflète pas l’image (ikon) d’en haut. Notre pneuma est couvert de souillures.

    Je parle à la manière des hommes, à cause de l’infirmité de votre chair: car comme vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité dans l’iniquité; ainsi maintenant vous livrez vos membres comme esclaves à la justice dans la sainteté. Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres de la justice. – Romains 6

Paul explique la différence entre ces deux parties de nous-mêmes, l’Âme et l’Esprit, mais ceux qui ignorent la Kabbale ne le comprennent pas.

Le Pneuma est l’Esprit, Chesed.

Le Psychikon est l’Âme, qui, dans la Kabbale a deux aspects: Geburah et Tiphereth.

Ces trois forment ensemble la Monade. Quand les trois sont parfaitement unis et reflètent l’image de la trinité supérieure, ils sont soma Pneumatikon: Corps Esprit. Lorsque Pneumatikon et Psychikon sont rendus parfaits et unifiés, le résultat est un parfait reflet du Christ: un Bodhisattva. Dans cette perfection, il n’y a pas d’ego. Il n’y a aucune luxure dans le Christ. Il n’y a aucun désir animal dans le Christ. Il n’y a aucune colère, idolâtrie, fornication, adultère, luxure. Par conséquent, nous pouvons voir avec une parfaite clarté que tant que nous avons ces éléments à l’intérieur, nous ne pouvons pas devenir un parfait véhicule du Christ. Notre travail est d’éliminer ces imperfections.

Voilà pourquoi la Bible déclare à plusieurs reprises, que nous devons travailler sur nous-mêmes. Paul dans les Corinthiens dit:

    … Purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en rendant parfait notre sanctification dans la crainte de Dieu. – 2 Corinthiens 7: 1

La nécessité de la perfection est le seul point de toutes les religions. C’est l’homme, dans ses malentendus égoïstes, qui a corrompu nos religions et a déclaré au contraire que tout ce que nous avons à faire c’est de « croire ». Cela est faux. La Bible ne dit pas que si nous « croyons » nous sommes sauvés. La Bible déclare:

    Ne savez-vous pas que les injustes n’héritent pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec l’humanité, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’héritent pas le royaume de Dieu. Et tels étaient certains d’entre vous mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus, et par le πνεῦμα pneuma [Esprit] de notre Dieu. – 1 Corinthiens 6

Nous avons tous ces ego, donc nous ne pouvons pas entrer. Jusqu’à ce que ces éléments ne soient purifiés de nous, ne soient partis, nous restons là où nous sommes: dans la souffrance. Pendant des siècles, les gens ont « cru », mais la souffrance se poursuit sans relâche. La croyance ne peut rien changer. Dieu ne crée avec les croyances nulle part dans l’univers. Il crée avec ACTION: cause et l’effet.

Par conséquent, nous avons besoin d’un plan, nous avons besoin de faire quelque chose, nous avons besoin d’agir, de travailler. Nous ne pouvons pas croire et s’asseoir. Si vous regardez votre vie et que vous regardez le temps que vous passez à croire en des choses, ces croyances ont-elles fait un changement fondamental dans votre vie? Les choses qui font un changement fondamental, sont les choses que vous modifiez, les œuvres que vous faites, les actes que vous effectuez, et pas seulement des idées. Par conséquent, nous avons besoin de Telesis.

Telesis

Telesis [τέλεσις] est un terme Grec qui signifie « progrès qui est intelligemment planifié et dirigé. » Cela signifie « la réalisation d’un but désiré, par l’application d’un effort intelligent. » C’est le travail de l’initié.

Nous avons un objectif: cet objectif est de parvenir à l’achèvement de la religion, qui vient du Latin religare, qui signifie réunir le terrestre avec le céleste, le Psychikon et le Pneumatikon, l’Âme et l’Esprit, devenir parfait, devenir un avec Dieu. Tel est notre objectif. Le point culminant est l’union avec le Christ, mais cette union est acquise par étapes, par expérience directe, pas par conviction. Nous pouvons croire en ce que nous voulons, mais pour vraiment accomplir quelque chose, vous devez agir. La même chose est vraie de la création de l’Âme et de l’éveil de la Conscience.

Une croyance ne peut pas éveiller votre Conscience. Une croyance ne peut pas libérer votre Conscience de l’orgueil. Une affirmation mentale comme « je ne serai pas en colère, » ne réduit ou n’élimine pas la colère, il la cache seulement. Vous ne pouvez pas vous libérer de la colère par la croyance. Vous ne pouvez pas vous libérer de la luxure par la croyance ou par une théorie. Vous devez connaître la science, vous devez connaître les étapes. Heureusement, nous pouvons les découvrir.

La science, la connaissance, l’intelligence, la sagesse sont à l’intérieur de la Monade. Notre Être a la Telesis que nous avons besoin. Notre Être a le plan. Rappelez-vous, Telesis signifie travailler avec intelligence, vers un but désiré. Notre Être peut se connecter directement à l’intelligence, Binah, le Saint-Esprit, à la Sagesse, Chokmah, le Christ. Ainsi notre Être, notre Dieu intérieur, notre Bouddha intérieur, possède les connaissances, l’intelligence, la sagesse pour nous diriger, pour nous guider, mais nous devons écouter. Nous devons apprendre à écouter, à entendre cette orientation et cela ne vient pas à travers une croyance ou à travers une théorie. Cela vient en entendant consciemment, avec notre Psychikon.

En tant que personne terrestre, ici dans nos quatre corps de péché, en étant toujours entouré de nos désirs, notre orgueil et notre peur, notre ego, nous devons apprendre à discerner les nombreuses voix que nous entendons dans notre mental et dans notre cœur. Nous devons apprendre à faire la différence entre le mental animal et la direction de l’Être. La seule façon que nous pouvons pour se faire est d’éveiller la Conscience. Nous ne pouvons pas le faire à travers une croyance ou une théorie. Nous ne pouvons pas trouver la direction de notre Être en mémorisant des livres, en appartenant à une école ou un groupe, en portant certains vêtements, en coupant nos cheveux ou en ne coupant pas nos cheveux, en mangeant de la viande ou en ne mangeant pas de la viande. Aucune de ces actions physiques ou inaction ne peut nous apporter la direction de notre propre Bouddha intérieure. La seule chose qui peut s’est d’éveiller la Conscience, d’instant en instant, être éveillé, ne pas être dans l’illusion du mental. Une fois que nous commençons à éveiller notre Conscience, à écoute la Telesis de notre propre Être, pour cette orientation, pour suivre les étapes de notre propre chemin, alors nous devons suivre ces étapes, recevoir cette orientation et agir.

Comment vient cette orientation? À travers notre Conscience, notre sens de ce qui est juste et de ce qui est faux. La Conscience connaît et veut que nous effectuons ce qui est juste, même si cela contredit nos désirs, même si cela contredit ce que les gens nous disent être bon ou mauvais.

Nous devons faire ce que nous savons être juste, nous devons éviter ce que nous savons être erroné. Mais malheureusement, la plupart des écoles, religions et traditions dans le monde n’enseignent pas de cette façon. Ils n’enseignent pas aux élèves à compter sur l’Être en premier. Ils enseignent à la place que l’on doit devenir membre d’un certain groupe, ou qu’on devrait croire une certaine chose, ou on devrait porter un certain type de vêtements, ou adopter certains types d’habitudes physiques. Il n’y a pas nécessairement de mal avec une de ces choses, mais pas une d’entre elles ne peut vous donner la direction de Dieu. Seule l’éveil de votre Conscience peut le faire, et, malheureusement, dans beaucoup de ces écoles et traditions, il est cru et enseigné que pour devenir un Initié, vous devez lire et étudier un certain livre ou faire partie d’un certain groupe ou école, ou ordre ou obtenir une sorte de degré ou un type de papier, ou une broche à mettre sur votre chemise. Aucun de ceux-ci n’a rien à voir avec une véritable initiation.

L’Initiation Réelle est dans la Conscience, l’Âme, l’Esprit, l’Intime. L’initiation n’est pas quelque chose de physique. Pour devenir un Initié, il faut travailler avec la Conscience, et connaître l’Être.

Dans la Magie Christique Aztèque, Samaël Aun Weor a déclaré:

    Pour devenir un initié, il faut supporter un rituel magique dans lequel l’âme est momentanément libérée des quatre corps de péché et monte vers le sommet supérieur du triangle de vie, d’où l’âme peut contempler, d’un côté, sa vie physique-animal, et de l’autre côté, sa vie spirituelle. A partir de ce moment, l’initié vie avec une aspiration secrète dans son cœur: accomplir une mission de service envers tous ses semblables. A partir de ce moment, il sait qu’il n’est pas un être animal, mais l’Intime incarné dans un corps, et que Dieu et les Maîtres sont avec lui dans tous les moments cruciaux de sa vie terrestre.

    Il sait que sa mission est d’aimer et de se sacrifier pour ses semblables.

Un vrai Initier n’oublie jamais son Dieu intérieur, son Être intérieur. Un vrai Initier a comme unique objectif, la charité, le service, l’altruisme, l’envie de donner, d’aider, d’assister. Pour arriver à cela nous avons besoin de la science, cette science est le Telesis que nous recevons de notre Être. Mais, nous avons besoin d’étudier cela physiquement aussi. Non seulement recevoir les conseils de notre Être, mais se former nous-mêmes, en apprenant la doctrine.

L’humanité se développe dans deux cercles.

Chacun de nous sont maintenant en train de se développer dans le cercle exotérique. Exotérique se réfère à ce qui est extérieur. Le cercle exotérique est la vie physique de n’importe quelle personne, et toutes les autres dimensions à travers lesquelles les gens physiques communs se traitent eux-mêmes, même s’ils ne le savent pas. C’est le niveau d’existence au sein duquel les gens sont dans l’ignorance, suivent tous leurs désirs animaux, et souffrent intensément.

Le cercle ésotérique est un niveau de vie au sein duquel les Maîtres de la Loge Blanche, les Bouddhas, les Bodhisattvas des Anges, vivent tous, existent et se développent eux-mêmes. Ce sont les niveaux d’initiation.

Le cercle ésotérique a de nombreux niveaux. Ce n’est pas seulement une chambre dans laquelle vous entrez et que vous êtes là. C’est un long processus de perfection. Mais parlant en termes généraux, nous disons que c’est « un cercle. »

Dans le monde physique (le cercle exotérique), il y a de nombreuses écoles, sociétés, groupes, loges, églises, religions, temples, qui propagent tous leurs propres enseignements. Il y a beaucoup de livres, des conférences, des brochures, des sites Web, et beaucoup, beaucoup d’informations. Mais malheureusement, c’est tout contradictoire, c’est tout confus, et c’est tout rempli de théories et de croyances. En vérité, c’est un labyrinthe. Toutes ces écoles et religions se battent entre elles.

Dans le cercle exotérique il est très difficile de trouver le vrai chemin, de trouver une école qui est authentique, de trouver un enseignement qui est vrai. Mais, si nous nous appuyons sur la Telesis de notre Intime, la direction de notre Conscience, notre intuition, notre Être peut nous guider vers l’école que nous avons besoin, vers l’enseignement que nous avons besoin. Certains sont assez chanceux pour trouver, pour trouver cette perle de grande valeur, qui est symbolisée dans la Bible. Mais, très peu de ceux qui trouvent reconnaît sa vraie valeur et « vendent tout ce qu’ils possèdent » pour acquérir cette perle. C’est ce que cette parabole met en accent pour nous. Pour avoir cette perle de la Gnose, de la connaissance, de la vraie voie, nous devons renoncer à tout le reste et ce tout n’est pas seulement physique, c’est psychologique. L’entrée dans le vrai chemin exige que nous renoncions au mental, au mental animal, à l’ego, à nos désirs, aux habitudes, aux croyances et au théories.

Généralement, lorsque des personnes rencontrent le véritable enseignement, elles le rejettent, car il n’est pas d’accord avec ce qu’elles ont dit avant. Le vrai chemin contredit leurs croyances, il n’est pas d’accord avec leurs théories, mais surtout il contredit directement leur désir.

Le véritable enseignement exige que le désire meure. Très peu de gens sont prêts à renoncer et abandonner les envies égoïstes. Même certains qui prennent l’enseignement, qui l’apprécient, qui l’aiment et qui le vivent, arrivent à un point où ils rencontrent un désir ou une habitude qu’ils ne veulent pas renoncer, et ils tiennent à ce désir. Peut-être que c’est l’orgueil, peut-être que c’est leur propre image, leur image sociale ou leur image de soi, peut-être que c’est la luxure, peut-être qu’ils ne veulent pas renoncer à la fornication ou à l’adultère ou à l’argent, de sorte qu’ils quittent le chemin. Certains trouvent le vrai chemin et s’en retire, parce qu’ils n’ont pas la responsabilité.

À travers ce monde physique, la roue de la souffrance tourne et l’humanité souffre, recherchant, désirant, souhaitant la lumière, le changement, mais ne voulant pas renoncer à leur propre mental. La Conscience qui devient fatiguée de la roue reconnaît la nécessité pour l’ego de mourir. À ce stade, lorsque nous commençons à recevoir des conseils de notre Conscience, Telesis, ce chemin intelligent, nous commençons à éliminer notre esclavage à l’ego. C’est très simple: si le désir est ce qui nous lie à la roue de la souffrance, alors tout ce que nous devons faire c’est de supprimer ce désir (ego) et ensuite nous allons devenir libre de la roue de la souffrance. Ceci est Telesis: le plan ou l’action de l’Être pour libérer la Conscience. Ce plan, cette action est la direction de l’Intime, notre propre Monade intérieure, notre propre Bouddha intérieure, qui à son tour, reçoit ce plan du Christ, de l’intelligence de Binah et de la sagesse de Chokmah. Ce plan est le processus d’initiation dans le cercle ésotérique.

En synthèse, lorsque nous avons élevé le feu du Christ (Kundalini), le feu du Saint-Esprit, à l’intérieur de chacun de nos corps, alors nous l’avons atteint. Alors, nous avons réalisé l’union avec l’Être. Nous avons réalisé l’union avec notre propre Dieu intérieur. Ce travail est un travail d’initiation, de développement conscient. Ce n’est pas théorique ou une croyance: c’est expérimental (vécu). C’est quelque chose que nous devons faire consciemment, avec connaissance, avec Conscience, de nos propres mains.

Mais, ce travail ne culmine pas toujours dans l’union de l’Intime avec le Christ. Il y a des âmes qui entrent dans ce travail, qui élèvent ces sept serpents (qui peuvent être vus sur la tête d’un Bouddha) et l’âme devient unie avec l’Esprit. Ils deviennent un Bouddha. Mais, ce Bouddha à son tour doit s’unir au Christ, et c’est un autre travail, un travail très spécial. Tel est le Chemin du Bodhisattva, et c’est un autre niveau. Ceux qui restent au niveau d’unir l’âme et l’esprit sont sur le Chemin en Spirale. Leur Intime est devenu un Bouddha. Mais, c’est insignifiant par rapport au Chemin du Bodhisattva.

Si notre Bouddha intérieur entre dans le Chemin du Bodhisattva, alors ce Bouddha intérieur est en train de devenir uni avec le Christ, par étapes. Voici à cela que Paul se réfère dans les Corinthiens, quand il a dit:

    Alors, quand ce corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors sera réalisée la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. – 1 Corinthiens 15:54

Samaël Aun Weor dit:

    L’Intime est le véritable homme qui vit incarné à l’intérieur de n’importe quel corps humain, et que nous portons tous dans notre cœur crucifié. Lorsque l’être humain s’éveille de son rêve d’ignorance, il se livre à son Intime, qui devient alors uni avec le Christ. C’est ainsi que l’être humain devient tout-puissant comme l’Absolu d’où il a émané. – Magie Christique Aztèque

C’est un long travail, mais il commence ici en prenant Conscience de qui nous sommes maintenant. Nous voyons à l’intérieur de nous deux côtés en conflit: un Intime qui nous parle à travers notre Conscience, et nous avons à l’intérieur de nous Satan, l’ego, le Je. Nous sommes au milieu d’une bataille et la bataille concerne le bien-être de notre âme, il est donc nécessaire de nous battre, non seulement pour lutter contre l’ego, mais lutter pour développer la Conscience et connaître Dieu directement, personnellement, consciemment, et non pas comme une croyance, non pas comme une théorie, mais par expérience.

Quelqu’un a demandé à Carl Jung s’il croyait en Dieu, il dit: « Non, je ne crois pas en Dieu. J’ai connu Dieu. « C’est parce qu’il faisait l’effort d’expérimenter Dieu.

Il y a un grand mantra que nous pouvons utiliser dans la méditation, pour nous aider dans ce développement, pour nous aider à atteindre cette expérience. Ce mantra est OMNIS AUM. Ce mantra peut être utilisé à tout moment que nous nous reposons, que nous nous détendons, nous fermons les yeux, nous oublions toutes les vanités du monde, nous tournons notre Conscience vers l’intérieur, regardons notre Conscience intérieure, plongeons dans l’âme et nous chantons ce mantra sacré à plusieurs reprises, en plongeant dans cela comme une porte vers notre propre Intime. Il est prononcé: « Ooommmmniiiissss Aaaaoooommmm. » Etendez les voyelles.

Pour que cela soit efficace, vous ne pouvez pas penser, vous ne pouvez pas être inquiet sur la vie, ou fantasmer ou rêvasser. Vous devez être conscient. Vous devez être en train de contrôler consciemment votre attention et se détente.

À travers ce mantra, vous pouvez avoir l’expérience de faire face à Celui qui est à l’intérieur, votre propre Bouddha intérieur, qui vous attend, attendant de vous guider, attendant de vous emmener le long de ce chemin de libération.

Un être humain libéré est un maître de lui-même. Nous ne sommes pas. Nous ne sommes pas de vrai maître de nous-mêmes. Nous sommes enveloppés dans l’orgueil, la peur, le doute, la luxure, la cupidité. Nous ne sommes pas maîtres de notre propre mental, de nos cœurs ou de nos corps, alors commençons à développer la maîtrise.

Un vrai maître n’est pas obligé d’être ici. Un vrai maître a le libre arbitre et peut lui-même se diriger par volonté. Nous ne pouvons pas. Nous sommes piégés dans le karma. Nous aimons l’idée du libre arbitre, et nous pensons que nous avons le libre arbitre, et parler pendant des heures et des heures au sujet de la liberté, au sujet de notre propre volonté, mais réellement notre volonté est extraordinairement limitée. Nous devons réfléchir à ce sujet. Combien de libre arbitre avons-nous réellement avec l’orgueil dans notre mental, avec l’envie dans notre mental?

Jusqu’à ce que nous nous éveillons de cette illusion de l’indépendance, cette illusion que nous sommes séparés des autres et séparés de Dieu, nous resterons victimes de notre karma. Nous resterons morts à Dieu et à notre prochain. Nous allons passer de vie en vie de plus en plus fatigués, plus chargés, et plus en soffrance.

Finalement, nous sommes tous confrontés à ce conflit à l’intérieur de nous-mêmes. La résolution du conflit est de changer nous-mêmes. Qui parmi nous est satisfait? Qui a le bonheur? Qui d’entre nous a une vraie sérénité?

Nous sentons tous des inquiétudes. Nous sentons tous le mécontentement. Nous sommes motivés par des pulsions, des désirs, et, malheureusement, nous cherchons à satisfaire ces désirs et à calmer ces inquiétudes en cherchant à l’extérieur de nous-mêmes. Nous essayons d’obtenir un nouvel emploi, un nouvel endroit pour vivre, un(e) meilleur(e) conjoint(e), une meilleure éducation, en achetant quelque chose de nouveau qui vient de sortir, ou en achetant un certain article que nous voulons vraiment. Nous sommes toujours en train de courir ici et là avec cette illusion que d’une certaine manière, une fois que nous avons l’objet de notre désir, nous nous sentirons contents, mais nous ne le sommes jamais. Quelques minutes après l’acquisition de l’objet que nous désirions, nous sommes mécontents à nouveau.

Et il y a ceux qui pensent qu’ils vont trouver le contentement à travers le sexe, qui sont toujours en train de rechercher des expériences sexuelles en croyant que cela est le vrai bonheur, et pourtant ils ne parviennent pas à se rendre compte que chaque fois qu’ils cherchent une nouvelle expérience sexuelle, ils vont un peu plus loin, ils deviennent un peu plus extrême, jusqu’à ce que soudain ils se retrouvent à faire des choses qui sont indicibles, qui sont même criminels.

S’ils sont confrontés à cela, si par exemple ils exercent un acte qui est illégal et qu’ils sont capturés, alors tout à coup, ils deviennent repentant et promettent de ne plus jamais recommencer. Il en est de même avec de nombreux crimes.

Beaucoup de ceux qui sont pris en train de commettre des crimes disent: « Je n’ai jamais fait cela auparavant. Je ne sais pas ce qui m’a pris, je suis désolé, je ne le referai plus jamais. « C’est un mensonge. Ils peuvent le croire, ils peuvent être sincère en croyant cela, mais tant que l’impulsion de commettre le crime existe toujours dans le mental, le crime sera commis à nouveau, lorsque le moment opportun arrivera. Le désir ne meurt pas de lui-même. Le désir cherche toujours à se développer, à moins que cette personne développe une volonté suffisante pour écouter sa Conscience et faire ce qui est juste.

Beaucoup de criminels disent lorsqu’ils sont confrontés, « Je savais que c’était mauvais. Je savais que je n’aurais pas dû le faire. J’étais stupide. Je ne le referai plus jamais. » Cela démontre que leur Conscience connaissait mieux et pourtant, ils ont estimé qu’ils étaient séparés de tous les autres hommes et de Dieu, et pourrait donc sortir de lui. Mais la loi est toujours là. La loi en nous est notre propre Intime.

Comme Samaël Aun Weor a souligné: le véritable initié sait qu’il n’est jamais séparé de Dieu, ou des Maîtres, des Bodhisattvas, des grands Anges. Le véritable Initié sait qu’à chaque instant, il est accompagné, car le vrai Initié sait qu’il ne peut jamais commettre un crime en silence. Toute action qu’il accomplit est visible et vue par Dieu, par les purs. Cela vaut la peine de réfléchir sur cela. Dans ces moments de tentation quand nous nous sentons attirés d’effectuer une certaine action que nous savons être mauvaise ou que nous sentons pourrait-être mauvaise, faites-vous la faveur d’écouter votre Conscience.

Dans Colossiens, dans la Bible il y a un passage qui résume cette conférence:

    Mortifiez donc vos membres qui sont sur la terre; fornication, impureté, passion, mal, concupiscence et cupidité, qui est une idolâtrie. Car de telles choses provoquent la colère de Dieu sur les fils de la rébellion, dans lesquels vous marchiez, pendant un certain temps, lorsque vous viviez en eux, mais maintenant vous renoncez à toutes celles-ci: colère, méchanceté, blasphème, communication sale hors de votre bouche. Ne mentez pas l’un à l’autre, voyant que vous avez dépouillé le vieil homme avec ses actions et avez mis l’homme nouveau, qui se renouvelle avec des connaissances à l’image de celui qui l’a créé. Lorsqu’il n’y a ni Grec ni Juif, ni la circoncision, ni l’incirconcision, ni Barbare, ni Scythe, ni esclave ni libre, mais le Christ est tout et en tous. Mettez donc comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de longues souffrances, se supportant les uns les autres et se pardonnant les uns les autres. Si quelqu’un a une querelle contre un autre, comme le Christ vous a pardonné, vous aussi faites ainsi. Et pardessus toutes ces choses, mettez la charité qui est le lien de la perfection.

Questions et Réponses

Public: Quand on parle de l’Âme parfaite et de la perfection, je veux dire n’est-ce pas dans aucun travail, comme cette crainte qui a sa propre perfection, comme nous progressons jusqu’à l’Arbre de Vie?

Instructeur: Nous avons tendance à penser le mot perfection comme un terme absolu, comme ayant une définition absolue, mais en réalité, la perfection est un terme relatif. La perfection est relative à celle qu’elle décrit. Par exemple, lorsque vous existez dans le règne animal, vous avez acquis la perfection dans ce règne et cela vous avez donné la possibilité d’entrer dans le règne humanoïde. Maintenant, en tant qu’humanoïde, il est de votre responsabilité de devenir parfait dans le règne humanoïde, de sorte que vous pouvez entrer dans les règnes supérieurs. Cela est vrai pour tous les niveaux de l’Arbre de Vie, tous les niveaux de Conscience.

Il y a un état de perfection absolue. C’est l’Absolu (Ain Soph, Sunyata). Un Être qui a atteint cet état absolu de la perfection est appelé Paramarthasatya, c’est un Bodhisattva perfectionné, un Être perfectionné. Chacun de nous peut atteindre cela.

Gardez à l’esprit quand vous entendez le mot perfection, il est lié au terme Paramita en Sanskrit, auquel nous avons donné tout un cours à ce sujet. Bien que nous utilisons le mot perfection pour Paramita, réellement Paramita signifie « attitude consciente, » un état de Conscience, qui a des niveaux de développement. Tous ces perfections ou Paramitas que nous avons besoin d’acquérir ont de nombreux niveaux.

Public: Quelle est la différence ou les relations entre la Conscience, l’Intuition et l’Kaom.

Instructeur: Tout d’abord, on peut dire que le terme Kaom se réfère à un aspect de notre propre Conscience, que, dans une sorte de terme brut, l’on pourrait appeler la « Police cosmique ». C’est une partie de notre propre Conscience qui témoigne et documente chacune de nos actions. Ceci est à tous les niveaux de la psyché, pas seulement physique. Le Kaom fait partie de notre Intime, et est étroitement lié à Geburah, qui est le domaine de la justice, la Conscience divine. C’est une partie de notre propre Être intérieur, notre propre constitution intérieure, qui un enregistrement naturel de nos activités. Cette partie de notre Être est objectif. Objectif signifie qu’il n’est pas égoïste ou biaisé. Il enregistre simplement tout, bien ou mauvais, sans jugement; il enregistre tout simplement.

Notre Conscience est différente. Notre Conscience est une partie de l’Âme humaine, liée à la sephirah Tiphereth. La Conscience est cette étincelle de notre propre Âme, l’embryon de l’Âme, qui est capable de recevoir les impulsions ou le guidage intuitif qui nous est fourni par Chesed et Geburah. Donc, elles ont une relation, mais elles ne sont pas la même chose. L’Intuition ou la Conscience est celle qui assure la direction, le Kaom est celui qui enregistre ce que nous faisons.

Public: On pourrait donc dire que la Conscience est la direction intuitive du Kaom?

Instructeur: Non, je ne le dirais pas de cette façon. Je dirais que le Kaom est celui qui enregistre simplement l’action. Le guide vient de l’Intime, l’Âme Divine.

Public: Je suis un peu curieux au sujet de l’arbre, vous avez parlé de l’Absolu, puis vous avez parlé des animaux et comment nous pouvons évoluer vers un humain; Je pensais, c’est que nous étions tous Absolu et nous avons perdu notre état et devenus comme des Anges déchus, ou est-ce que nous avons été créés et nous sommes comme morts à l’Absolu, ou avons nous été Absolu et nous avons juste perdu notre état et nous essayons de remonter sur l’échelle?

Instructeur: Cette échelle (échelle de Jacob) est l’Arbre de Vie, la Kabbale, et les barreaux de l’échelle sont les dimensions ou les sephiroth sur l’Arbre.

Pour le dire en termes de « temps » dans le passé une étincelle de l’Absolu, une étincelle de l’Ain Soph est entrée dans la manifestation, entraînée par le Karma. Cette étincelle est notre propre Ain Soph intérieur, notre propre étoile intérieure, mais cette étoile ou cette lumière se dédouble elle-même dans les niveaux dans les degrés de la manifestation. Telle est la structure de l’Âme que nous avons discuté. Notre Conscience a profondement à l’intérieur d’elle une connexion à l’Absolu, à l’Ain Soph, mais nous ne sommes pas conscients de cela. Nous ne sommes pas conscients. Cette étincelle de notre Âme ne se développe pas. Quand nous perfectionnons notre Âme, nous pouvons revenir dans cette existence absolue comme une partie parfaite de cet Absolu. Sinon, à la fin de tous les grands cycles de l’existence, nous sommes réabsorbés de la même façon que quand nous sommes partis, donc toute cette souffrance était sans objet, sans finalité, parce que nous n’avons pas acquis la réalisation, seulement plus de karma.

Public: Vous dites donc qu’à un point, nous étions tous Absolu?

Instructeur: Exact, mais sans connaissance.

Public: [inaudible]

Instructeur: C’est un aspect subtile qui demande beaucoup d’intuition pour saisir. La raison d’être de l’existence vient de l’Absolu qui veut se connaître. Toutes les étincelles descendent pour se connaître, pour se perfectionner, et revenir dans l’Absolu avec connaissance.

Public: Vous dites donc que nous étions tous Absolu, mais à cause de notre pensée, de notre propre désir de chercher ce qui est là-bas et maintenant nous recherchons à revenir?

Instructeur: Nous sommes sortis dans l’existence à cause du karma. Nous restons dans l’existence à cause du karma. L’obstacle qui empêche notre retour c’est l’ego, qui est intimement lié au karma, donc quand nous nous libérons de notre karma, alors nous pouvons retourner dans l’Absolu ayant maîtrisé notre destin.

Public: Alors, comment savons-nous que nous reviendrons à ce point encore, je veux dire disons le simplement nous trouvons, nous sommes là et puis une autre idée de retourner vient?

Instructeur: Cela peut arriver. Voilà comment les Anges tombent: ils deviennent attirés par le désir. Si vous avez lu le livre d’Enoch, c’est à ce sujet.

  Et il arriva que, quand les enfants des hommes avaient multiplié que dans ces jours furent nées de belles et d’avenantes filles. Et les anges, les enfants du ciel, les ont vu et les convoitaient, et dirent entre eux: ‘Allons-nous choisir des épouses parmi les enfants des hommes, et nous engendrons des enfants’ […]

    Et tous les autres ensemble avec eux prirent avec eux-mêmes des épouses, et chacun a choisi pour lui-même une, et ils ont commencé à aller vers elles et se souiller avec elles, et ils leur ont appris les charmes et les enchantements, et la coupe des racines, et les ont familiarisé avec les plantes. Et elles sont devenues enceintes, et elles ont mis au monde de grands géants, dont la hauteur était de trois mille aunes: Qui consommèrent toutes les acquisitions des hommes. Et quand les hommes ne pouvaient plus les soutenir, les géants se sont retournés contre eux et dévorèrent l’humanité. Et ils ont commencé à pécher contre les oiseaux et les bêtes, et les reptiles et les poissons, et se dévorer la chair les uns les autres et boire le sang. Alors la terre a porté une accusation contre ceux qui sont sans foi ni loi.

    Il y eut beaucoup d’impiété, et ils commirent la fornication, et ils ont été induits en erreur, et sont devenus corrompu dans toutes leurs voies. […]

    Et comme les hommes ont péri, ils crièrent et leur cri monta vers le ciel. . .

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Work of the Initiate

Nycthémère, Les Heures d’Apollonius, Partie 2

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

day-night
Jour et Nuit

« Et Elohim dit: Qu’il y ait באור Lumière: et il y avait אור Lumière et Elohim vit que la Lumière était bonne. Et Elohim sépara la Lumière d’avec les ténèbres. Et Elohim a appelé la Lumière Mera- Jour et l’obscurité Nychta- Nuit. » – Genesis / Bereshit 1; Et le Nychta-nuit et le Mera-Matin, le Nychtémère.

« Et Elohim appela la Lumière jour [Hébreu ‘Iom’]. » La Lumière céleste primitive de la première journée est ce qui allège les autres jours de la Genèse, et donc le mot Hébreu ‘Iom – jour  » est répété dans les sept jours. – Zohar

Le mot Nycthémère vient de la langue Grecque, de Nychta, « nuit » et Mera, « jour », et renvoie ainsi à une journée de 24 heures. Si l’on regarde une horloge, nous trouvons qu’elle est faite de 12 heures. Cela indique 12 étapes que le Christ doit effectuer à l’intérieur de chacun de nous. C’est le point principal du Nycthémère: comprennez que celui qui est en train de faire ces étapes est le Soleil (le Christ Cosmique).

Si nous voyons le Soleil par rapport à la rotation de la Terre, il la parcourt en 24 heures. Voilà pourquoi, depuis les temps anciens, on trouve ces anciennes horloges (cadran solaire) qui sont circulaires, avec certains éléments au milieu afin de pointer vers l’ombre et la Lumière. Donc, dans ces anciennes horloges vous pouvez voir la signification du Nycthémère parce que vous voyez la Lumière d’un côté, et l’ombre de l’autre, et c’est en regardant l’ombre de cet instrument que vous pouvez deviner l’heure de la journée. Mais, bien sûr, dans la doctrine ésotérique, ce Nycthémère implique plus; il est toujours lié à la Lumière.

Rappelez-vous que le Seigneur, incarné dans le Maître Jésus, dit: « Je suis la Lumière du cosmos » (Jean 8:12). Lorsque vous lirez ces lignes, elles sont écrites en Grec, mais rappelez-vous que le Maître Jésus de Nazareth, qui représente le Christ Cosmique, qui est une incarnation de la Lumière, a apporté sur planète la doctrine du Christ Cosmique, afin que nous comprenions les étapes à suivre pour l’Autoréalisation de notre Etre. Il parlait en Araméen (ou en Hébreu, si vous voulez) et si nous traduisons « Je suis la Lumière » en Hébreu, alors nous disons, « Ehyeh ha aur ». Aur (אוֹר) est Lumière, en Hébreu, « ha aur », la Lumière. Mais ehyeh est précisément le mystère ici, parce que ce mot ehyeh est le nom que Moïse a entendu de Dieu quand il parlait avec Dieu dans le mont Sinaï demandant: « Et quand ils me diront, quel est le nom de celui qui vous a envoyé? « que dois-je leur dire? », alors Dieu lui répondit: « Ehyeh Asher Ehyeh » (אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה) – « Je suis celui que je suis » alors « je suis » est répété. Voilà pourquoi dans la Kabbale, quand nous parlons et indiquons ehyeh, nous signalons la première sephirah de l’Arbre de Vie qui est Kether.

tree-of-life-dimensions-color

Kether est ce point qui émerge de l’Inconnaissable divin, et il est représenté par une couronne (parce que Kether signifie « couronne ») qui signifie un élément brillant au-dessus de la tête. Voilà pourquoi, lorsque nous nous référons à Kether, nous nous référons à la Lumière qui émerge de l’espace. Voilà pourquoi il / elle est représenté par la lettre Iod (י) qui est la plus petite lettre de l’alphabet Hébreu. C’est juste un point. Ce point est précisément cette Lumière qui émerge de l’Inconnaissable. Ce qu’il y a autour de cette Lumière c’est l’obscurité. Cette Lumière se prolonge jusqu’à la fin du Rayon de la création et le début de ce Rayon est ce que nous appelons l’Ain Soph Aur, « la Lumière Infinie ». Elle reçoit de nombreux noms dans l’ésotérisme; nous l’appelons aussi « L’Absolu Solaire Abstrait » pour indiquer que aur que nous décrivons ici est solaire.

Lorsque nous parlons des sept cosmos, le premier cosmos est le Proto Cosmos (en Grec) et il est lié à l’Ain Soph Aur, à l’Absolu solaire. En son sein, nous trouvons ce que nous appelons les mondes ou planètes du Christ; si nous les appelons étoiles c’est pareil. Ce sont « les planètes du Christ » parce qu’à l’intérieur d’elles existent, une pérennité éternelle, qui est immortelle. Tous les êtres qui habitent l’intérieur de ces planètes se conforment au sein de ce bonheur éternel. Ces planètes du Christ appartiennent au Protocosmos, à l’Ain Soph Aur et ne peuvent pas être trouvés avec un télescope, parce qu’elles appartiennent à la septième dimension ou la dimension zéro, c’est l’Inconnaissable. La septième dimension est divisée en deux parties: l’une qui est inconnaissable et l’autre qui est connaissable. L’Inconnaissable est la « Lumière incréée », Ain Soph Aur qui est le Christ, le Soleil lui-même. Et le connaissable est ce point que nous parlons ici, c’est « la couronne », Kether.

Dans le Christianisme, Kether est appelé le Père. Nous, les gnostiques, l’appellons « le Père de toutes les Lumières » parce qu’il est uni à l’Ain Soph Aur qui reçoit également le nom de Glorian. Ce Glorian est le Christ, qui se divise en trois aspects, Père, Fils et Saint-Esprit, dans le Christianisme. Bien sûr, ils ne sont pas des personnes, mais des forces de la Lumière. Dans la Kabbale nous les appelons Kether (la couronne), Chokmah (la sagesse), Binah (la compréhension, l’assimilation ou l’intelligence). Ce sont trois Lumières ou Soleils qui représentent cette Lumière qui émerge de la nuit comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences. C’est écrit dans le livre de la Genèse que, au commencement, l’esprit de Dieu se mouvait sur la surface des eaux, et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme, et puis Elohim dit: « Que la Lumière soit » donc , cette Lumière est Aur, le Christ. Mais, comme vous le voyez, elle émerge de l’obscurité. Comment pouvons-nous nous référer à cette obscurité dans le gnosticisme? Nous appelons cela Ain Soph. Le numéro de l’Ain Soph est douze. Si vous comptez les dix sephiroth de l’Arbre de Vie, alors, au-dessus du numéro 10, qui est Kether, vous trouvez l’Ain Soph Aur (qui est le onzième), puis l’Ain Soph. Si vous voyez, les deux noms sont similaires. La seule différence entre l’Ain Soph et l’Ain Soph Aur est le mot Aur qui signifie « Lumière ». Donc, l’Ain Soph est cette obscurité éternelle qui est en fait comme une sorte de Lumière qui pour nous est l’obscurité. C’est comme quand quelqu’un met une Lumière très forte devant vos yeux, alors elle vous éblouit. Vous ne pouvez pas voir, car il y a trop de Lumière dans vos yeux. Voilà donc ce que l’Ain Soph est. Elle est appelée « Lumière noire » ou « Lumière incréée », mais de là émerge le Christ (Aur), et c’est précisément l’Absolu Solaire.

Christ est un mot Grec qui est lié au feu, à la Lumière. Donc, quand nous, les Gnostiques, parlons du Seigneur (Jésus-Christ), nous savons que c’est cette Lumière qui émerge de l’Ain Soph, et qui forme un univers à l’intérieur de cet Espace Abstrait Inconnaissable (qui est au-delà de l’univers) – un univers est rempli avec l’éternité. Il y a des êtres qui habitent là, dans cette Ain Soph Aur. Et physiquement, l’Ain Soph Aur a un corps physique, c’est précisément ce que nous devons comprendre. Le corps physique de cette Ain Soph Aur est chaque soleil de chaque système solaire. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus, dit: « Je suis la Lumière du monde » parce que la Lumière est le Christ. Les gens ont l’habitude de lire cela, dans les Évangiles, et pensent que le corps physique, la personnalité de Jésus de Nazareth a dit: « Je suis la Lumière du monde » et c’est précisément une grosse erreur du Christianisme (de penser que la personnalité de Jésus est la Lumière du monde). Si nous pensons Jésus comme une ampoule de l’électricité, nous comprenons que la Lumière (l’électricité) qui passe par l’ampoule n’est pas l’ampoule, mais brille à travers l’ampoule. Cette électricité est le Christ.

Alors, le Christ est énergie, comme l’électricité est énergie, et brille à travers ces ampoules qui sont prêtes à briller. Et c’est ce qu’on appelle en Grec doxa ou dexa; il y a un mot appelé « hétérodoxe ». En français c’est « orthodoxe ». Orto signifie « droit » et doxa est traduit par « gloire », mais c’est aussi « intérieur » ou « crainte » et c’est parfois « croyance » ou la compréhension de quelque chose. Lorsque vous l’obtenez, vous obtenez la doxa. Mais ce doxa en Grec, dans la Bible signifie « gloire », et certains ne comprennent pas pourquoi ils ont, dans cette époque, mis « gloire » au lieu de « compréhension » ou « croire » ou « intérieur » ou « appréhension » ou quelque chose. Orto, bien sûr, est « droit », la vérité. Donc, quand vous dites: « Je suis dans la religion orthodoxe », cela signifie « la droite » / « la bonne », qui comprend le Doxo, la vérité (la façon dont la vérité est comprise – c’est Doxo). De ce point de vue, chacun de nous a un Doxo ou doxa différent , une manière différente d’appréhender les choses, une « gloire » différente. Et c’est précisément le point à comprendre ici parce que les quatre évangiles sont écrites en Grec, et quand nous allons dans le Nycthémère, nous entrons dans le Mera, dans la Lumière du Christ. Et, nous comprenons qu’il y a différents types d’ampoules par lesquelles la Lumière du Christ brille (différentes tensions).

Ainsi, la compréhension de la Lumière est différente dans chacun de nous. Mais parmi ces maîtres (comme Jésus, comme Moïse, comme Krishna, comme Bouddha) qui ont atteint la perfection, à leur niveau, cette tension est appelée « raison objective » ou Raisonnement Intuitif Superlatif. Ainsi, ce n’est pas ce raisonnement que les gens utilisent dans cette époque, qui est subjective ou basée dans les cinq sens. L’intelligence ou le raisonnement que nous parlons ici est une intelligence éclairée, illuminée par le Christ, l’électricité cosmique. Cela signifie que le Seigneur vous donne un type de raisonnement cosmique dans lequel vous comprenez la vie dans l’univers à différents niveaux (selon votre niveau cosmique). Telle est précisément la seule raison d’exister. Parce que quand nous entrons dans la douzième Aeon, qui est l’Ain Soph (qui est cette obscurité que nous parlons), nous sommes tous une partie de celle-ci. Cela signifie que physiquement, ici, nous sommes en bas de l’arbre de vie, car nous sommes tous constitués de la même manière. Donc, si vous voyez l’Arbre de Vie, Malkuth est précisément tout en bas. Ceci est la raison pour laquelle nous sommes ici.

Mais le corps physique a une vitalité qui est appelé Yesod, le fondement de la vie physique. Maintenant, si vous allez plus loin, vous trouverez vos émotions qui sont appelées Hod dans l’Arbre de Vie. Ensuite, vous allez plus profondement en vous-même, alors vous trouvez vos pensées qui sont appelées Netzach, le mental.
Au-delà du mental, nous trouvons Tiphereth [splendeur]; c’est ce que nous appelons « la conscience humaine », la manière dont vous appréhendez la Lumière avec votre conscience, au-delà de votre mental. Lorsque vous avez des intuitions c’est la splendeur, Tiphereth, l’intuition. Voilà pourquoi Tiphereth, dans la Kabbale, est l’endroit où vous trouvez le soleil parce que si vous examinez qui est la planète associés à Tiphereth, vous trouverez que le soleil y brille. Voilà pourquoi il est écrit que le Seigneur, le Christ, la Lumière Solaire, s’exprime en nous par le cœur qui est l’autel de notre âme, Tiphereth. Donc, la façon de comprendre les connaissances, la compréhension de la doctrine, est liée avec le coeur. Le Christ vous donne dans le coeur cette compréhension, cette force solaire qui est liée avec votre âme qui est votre volonté. Voilà pourquoi nous disons que Tiphereth [qui en Hébreu signifie « splendeur »] est la volonté à l’intérieur de vous.

Si vous allez plus loin, vous trouverez votre Geburah, votre Âme Spirituelle, qui est quelque chose au-delà, une sorte d’esprit, d’âme ou conscience que vous devez beaucoup méditer pour comprendre, pour recevoir votre propre Lumière particulière que votre monade a.

Au-delà de Geburah est votre Esprit, mais ne confondez pas votre Esprit avec votre âme. L’Âme est une chose, et l’Esprit est une autre. Un esprit est, et une âme doit être construite par le travail ésotérique, spirituellement ou humainement.

Maintenant, au-delà de votre Esprit, est l’endroit où nous trouvons ce qui, dans le Christianisme est appelé Père, Fils et Saint-Esprit (Kether, Chokmah, Binah), les trois Lumières du Seigneur que nous appelons le Glorian. Saint-Esprit est le numéro huit, le Fils est le numéro neuf, et le Père est le numéro dix. Chacun de nous a son Saint-Esprit; chacun de nous a son propre Christ, son Fils; et chacun de nous a son propre Père (le Père de votre propre Esprit).

Maintenant, au-delà est l’Ain Soph Aur, la Lumière de l’Inconnaissable, et profondement, là-bas, nous avons l’Ain Soph (qui est cette Étoile qui demeure au sein de l’Inconnaissable) qui est la racine même de tout ce qui dans la Kabbale est appelée Arbre de Vie, les parties de l’Etre. Toutes les parties se manifestent dans différents niveaux au sein de chaque personne dans le monde, au sein de chaque plante dans le monde, et chaque animal qui est dans le monde, parce que si vous investiguez sur chaque plante, chaque animal, chaque minéral, ils ont la même constitution. De toute évidence, nous sommes plus élevés (physiquement parlant) parce que nous sommes dans le plan humain ou le niveau d’animal intellectuel. Mais chaque unité dans l’univers a cette division, cette constitution. Voici ce que nous devons comprendre et assimiler.

Le Rayon de la Création est cette Lumière qui descend de l’Ain Soph jusqu’à Malkuth, et même plus loin, dans le monde de Klipoth. Comprendre cela est précisément fondamentale car voilà comment nous sommes, comment nous existons. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons de douze heures, le Nycthémère, vous devez visualiser que nous parlons de Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah, Chesed, Binah, Chokmah, Kether, Ain Soph Aur et l’Ain Soph . Voici comment dans la Kabbale nous appelons les douze sephiroth (dix manifestés et deux non manifestés).

Tout le travail est précisément d’illuminer tout cela à l’intérieur de chacun de nous. Comme le dit Kether « Je suis celui que je suis », Ehyeh Aser ehyeh. C’est votre être intérieur qui est au-delà de votre mental, au-delà de votre âme, au-delà de votre esprit, la première manifestation de votre étoile. « Je suis » veut se connaître car c’est précisément le point ici. Nous ne nous connaissons pas. Nous entrons dans cette voie parce que nous sommes ignorants; nous sommes dans Nychta, la nuit, et Dieu, en conformement au Livre de la Genèse, a pris la Lumière à partir de la Nychta, à partir de la nuit. Donc, je suis une nuit. Comment dois-je prendre la Lumière à partir de l’obscurité dans laquelle je suis coulé? C’est le but. Sachant que le Seigneur, Christ, la Lumière du Kosmos, émerge de l’obscurité, mais le Seigneur est le Christ, est la Lumière Solaire, le Soleil. Pistis Sophia a appelé le corps physique (Malkuth), le mélange, bien sûr, un mélange de Lumières – parce que Malkuth, dans la Kabbale, est appelé l’Occident et Tiphereth [splendeur] où le soleil brille, est appelé l’Orient. Et pourquoi est-ce que ce corps physique, Malkuth appelé le mélange et l’Occident? Parce que toutes les forces ou Lumières de l’Arbre de Vie qui émergent de ci-dessus, que nous avons discuté, entrent finalement dans Malkuth. Cette Lumière que nous appelons Christ entrent dans Malkuth (qui est l’Ouest), entrent dans votre corps, se trouvent dans votre corps, pénètrent dans votre corps, et vont dans votre subconscient, une perte de conscience. Voici comment la Lumière du Seigneur se sacrifie lui-même au fond de nous. Voilà pourquoi Malkuth, la terre, le corps physique, le mélange, est appelé l’Occident.

Donc, dans l’Ouest, le Soleil entre mais, vous voyez, quand le Soleil se couche, la nuit vient, car il n’y a plus de Lumière. Mais la Lumière est là, elle est juste en train d’imerger dans la matière. C’est précisément de cette Lumière qui entre dans la matière que nous voulons parler, parce que la matière est la nuit, l’obscurité. Donc, voilà pourquoi Malkuth, dans la Kabbale, est symbolisé par un cercle avec une croix au milieu, c’est précisément le symbole de Glorian. Cette croix est le symbole de la dualité: homme et femme, père-mère, positif et négatif, Adam et Eve. Cette force, afin de créer, dans le but de se multiplier, a besoin de se diviser en deux forces: la ligne verticale et la ligne horizontale. Lorsque nous les avons mis ensemble, nous trouvons la croix, et quand nous tournons cette force, un cercle apparaît. Voilà pourquoi la croix, ou sur un carré, (qui a quatre côtés qui vient de l’union de deux) des deux lignes émerge le quatre -qui est la croix. Alors, vous trouvez la quadrature du cercle, et de la rotation de cette croix ou carré, vous avez fait le cercle à l’intérieur duquel toutes les figures géométriques se cachent.

Ainsi, au sein de l’homme et de la femme est le secret, le mystère de faire briller cette Lumière est la croix. Voilà pourquoi l’horloge est circulaire, et c’est la raison pour laquelle il y a 12 numéros autour – afin de souligner les différentes étapes que nous devons suivre dans les 24 heures qui sont 12 de la Lumière et 12 de l’obscurité. Ces heures, bien sûr, ne sont pas des heures de 60 minutes comme nous le pensons, physiquement parlant. Ce temps est le temps ésotérique qui est lié à ce que nous lisons dans la Bible. Daniel, par exemple, a demandé à un ange:

Combien de temps va durer ces merveilles? Et j’entendu l’homme vêtu de lin, qui était sur les eaux de la rivière, il leva sa main droite et sa main gauche vers le ciel, et jura par celui qui vit éternellement que ce sera dans un temps, des temps, et une moitié; et quand il aura achevé de disperser la force du peuple saint, toutes ces choses seront achevées. – Daniel 12: 6, 7

Donc, quand ils lisent cela, tous les intellectuels qui ne possèdent pas la splendeur du Soleil, la Lumière du Seigneur dans leur cœur, se perdent. « Qu’est-ce que le temps? » Et ils spéculent. C’est seulement en marchant sur le chemin que, vous commencez à comprendre ce qu’est ce « temps, des temps et la moitié d’un temps ». C’est lié au Nycthémère. Mais ce « temps, des temps et la moitié d’un temps » est toujours en accord avec notre propre niveau. Nous dirons en synthèse: « Temps » – lorsque vous comprenez que vous avez besoin de quelque chose; « des Temps » – lorsque vous êtes à la recherche de quelque chose que vous savez que vous avez besoin (parce que vous avez compris que vous en avez besoin); « La moitié d’un Temps » – lorsque vous avez vraiment trouvé ce que vous cherchez. Telle est la seule manière ésotérique dans laquelle vous comprennez et suivez le Nycthémère.

Dans la Bible gnostique, le Maître Jésus de Nazareth explique que pour sauver les âmes, il déplace la Lumière, les forces, de tout l’univers, six mois à gauche et six mois à droite:

Il arriva donc, quand je suis entré dans [Klipoth] leur région, qu’ils [les egos] se sont mutinés et ont lutté contre la Lumière. Et j’ai pris [par Alchimie] le tiers de leur pouvoir, afin qu’ils ne devraient pas être en mesure d’accomplir leurs méfaits. Et la destinée et la sphère sur laquelle ils règnent, je l’ai changé, et l’a mis face à la gauche six mois pour accomplir leurs influences, et je l’ai transformé encore six mois vers la droite pour accomplissement leurs influences. – Pistis Sophia Dévoilée chapitre 16

Si vous ne connaissez pas la Kabbale, vous ne comprenez pas cette déclaration. Six et six est douze qui est toujours lié au Nycthémère mais ici, l’horloge est divisée en deux (six à gauche, six à droite), et l’idée, bien sûr, est le numéro six, Tiphereth [splendeur]. Parce que quand vous comptez les sephiroth de Kether (1), Chokmah (2), Binah (3), Chesed (4), Geburah (5), Tiphereth (6), c’est la clé. Et pourquoi Tiphereth est-il la clé? Je le répète: parce que le nombre six dans Tarot est « Les Amoureux » qui font la croix dans le cercle. Tiphereth est l’endroit où le soleil brille. Tiphereth est cette âme humaine à travers laquelle le Seigneur, le Christ, peut briller. Alors, le Seigneur Christ déplace Tiphereth vers la gauche ou vers la droite. C’est si facile de voir quand vous comprenez tous le sens du Nycthémère.

Finalement, l’initié peut incarner le Christ, c’est précisément le désir de nous tous. Voilà précisément pourquoi nous arrivons à ces études, nous voulons incarner le Seigneur (la Lumière, le Christ) dans nos âmes. C’est un grand objectif; c’est appelé l’Initiation Vénuste, la grande voie. Alors, le Seigneur s’incarne pour sauver cette âme, parce qu’il est le sauveur, cette Lumière peut pardonner votre karma, peut pardonner vos péchés. Mais vous devez travailler avec la Lumière, avec le Nycthémère pour être pardonné. Ce n’est pas comme le pensent les millions de chrétiens dans cette époque, qu’en levant la main en l’air en disant: « Je crois en Jésus comme mon sauveur », que tous les péchés sont pardonnés, ou quand vous allez voir le prêtre et dites: « J’avoue que j’ai fait ce péché, etc. » et il dit: « Allez prier dix Pater Noster et certains Je vous salue Marie, et vos péchés sont pardonnés « . Tout le monde aime ça, tout le monde le fait et c’est bon, au moins vous faites cela, mais réellement votre ego et le péché sont toujours là, en vous, votre péché n’est pas pardonné. Pour cela vous devez incarner le Seigneur en vous.

À un certain niveau du Nycthémère, vous incarnez le Seigneur, et le Seigneur peut vous déplacer vers la gauche ou vers la droite. Quelle est la gauche et quelle est la droite? Ceci est le Tetragrammaton, le Pentagramme, le symbole du Seigneur, un symbole qui est utilisé et abusé par Hollywood et bien d’autres gens là-bas sur Internet; ils utilisent ce symbole, mais ils ne savent pas pourquoi ils l’utilisent. C’est un très ancien symbole du Christ, en termes ésotériques, parce que tout ce qui est là est sacré.

pentagram-800
À droite du Pentagramme vous trouvez le mot Iod-Hei-Vav-Hei (qui en français est traduit par Jehovah, le nom de Dieu), et sur le bras gauche est écrit Adam, fait à l’image de Dieu. Adam Iod-Hei-Vav-Hei signifie le Seigneur qui est fait à l’image de l’Inconnaissable. Mais ici, vous trouvez précisément, au milieu du Pentagramme, le symbole du soleil dans la partie droite de la poitrine du Pentagramme et le symbole de la lune dans la gauche. Et le Pentagramme représente, bien sûr, l’Âme Humaine avec le Seigneur incarné. Quand l’âme incarne le Christ, la Lumière Solaire, elle devient un Pentagramme vivant. Jésus était un Pentagramme. Moïse était un Pentagramme; Krishna était un autre Pentagramme, et tout initié avec cette Lumière solaire devient un Pentagramme. Et c’est facile à voir, quand vous voyez l’homme du Zohar, vous trouverez ici un autre Pentagramme.