Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

« Et vint (Samael) l’un des sept anges qui avaient les sept coupes et me parla, me disant : Viens ici ; Je te montrerai le jugement de la grande prostituée (cette humanité) qui est assise sur de nombreuses eaux :

Avec qui les rois de la Terre ont commis la fornication, et les habitants de la Terre se sont enivrés du vin de sa fornication.

Alors il m’emporta en esprit dans le désert : et je vis une femme assise sur une bête écarlate (la grande bête dont le nombre est 666), pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. (Les sept têtes de la bête sont les sept péchés capitaux. Les dix cornes signifient que cette bête monte et va tomber dans l’abîme.)

Et la femme (la grande prostituée [l’humanité]) était vêtue de pourpre et d’écarlate (c’est ainsi que cette humanité est symbolisée dans les mondes internes), et parée d’or et de pierres précieuses et de perles, ayant une coupe d’or dans sa main pleine des abominations et de la souillure de sa fornication :

Et sur son front était écrit un nom : Mystère, Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la Terre.

Et je vis la femme ivre du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus : et quand je la vis, je m’émerveillai avec une grande admiration.

Et l’Ange me dit : Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

La bête que tu as vue était et n’est pas ; et montera de l’abîme et ira à la perdition. Et étonnera ceux qui habitent sur la terre, dont les noms n’ont pas été écrits dans le livre de vie depuis la fondation du monde, lorsqu’ils verront la bête qui était, et n’est pas, et pourtant est.

Et voici le mental qui a la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise. (Les sept péchés capitaux, la colère, l’avidité, la luxure, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, sont liés aux sept sous-plans ou régions ténébreuses de l’abîme. Ce sont les sept montagnes sur lesquelles la grande prostituée est assise.) » – Le Message du Verseau par Samael Aun Weor

La Création de l’Humain

Il est nécessaire de fabriquer les corps solaires, car les humanoïdes ordinaires n’ont pas leurs corps solaires ; ils doivent les créer, c’est pourquoi « l’humanoïde » est « humanoïde » et non humain. C’est une erreur de croire que tous les « humanoïdes » sont des humains, ils ne le sont pas ; ce sont des « humanoïdes » mais pas des humains.

L’anecdote de Diogène avec sa lampe, qui est allé partout à la recherche d’un humain et n’en a pas trouvé… vous connaissez cette histoire, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est vrai. Il est très difficile de trouver un humain ; ce que nous trouvons sont des « humanoïdes »…

Qu’est-ce que « l’humanoïde » a à l’intérieur ? Eh bien, l’ego, qui est une pluralité d’entités diverses qui personnifient nos erreurs. Et à l’intérieur de l’ego, qu’est-ce qui est embouteillée ? L’essence, la conscience, qui est la chose la plus décente que nous possédions.

Quand une personne meurt, que se passe-t-il ? La mort est une soustraction de fractions ; après cette opération, que reste-t-il ? Les valeurs : c’est ce qui continue. Les valeurs sont les « Moi » (mauvais « Moi » et bons « Moi », car, comme en toute chose, il y a différentes sortes de « Moi » : bons et mauvais, utiles et inutiles) ; alors, c’est ça qui continue, c’est ça qui persiste dans le monde astral : les valeurs.

Maintenant, qu’ils reviennent plus tard est très vrai ; ils se réincorporent dans un nouvel organisme, c’est vrai. Mais, à part cela, qu’y a-t-il dans l’humanoïde en dehors de ces « Moi » ? L’essence, nous l’avons déjà dit, mais elle est embouteillée, endormie, traitée en vertu de sa condition. Ainsi, où sont les corps solaires que possède « l’animal intellectuel » appelé à tort « l’humain » ? Il n’y a plus rien !

Cette chose à propos de « qu’un humanoïde a déjà un corps astral, qu’il a déjà un corps mental, qu’il a déjà un corps causal », ce n’est pas exact, ce sont des corps qu’il faut fabriquer, créer, fabriquer, et ceux-là doit être fabriqué avec le mercure de la philosophie secrète.

Qu’est-ce que le mercure ? L’âme métallique du sperme, c’est-à-dire l’énergie créatrice du Troisième Logos. Ce n’est qu’avec cette merveilleuse énergie que les corps peuvent être créés, fabriqués. Mais avant tout, les frères et sœurs qui n’ont pas encore de corps solaires doivent comprendre qu’ils doivent en fabriquer.

Et celui qui n’a pas de corps, quel nom reçoit-il ? « animal intellectuel » ou « mammifère intellectuel » ; c’est-à-dire qu’un tel n’est rien d’autre qu’un mammifère qui raisonne, un « mammifère rationnel », n’est-ce pas ? Mais celui-là n’est pas un humain. Pour être humain, il faut avoir créé les corps existentiels supérieurs de l’Être et avoir reçu en soi les principes éthiques. C’est la seule façon d’être un vrai humain.

Donc, la chose fondamentale est de créer l’être humain. Mais, avant tout, il faut la capacité de devenir humain, parce que, pour créer l’être humain en vous, vous devez d’abord avoir la capacité, la potentialité de devenir humain de votre côté. S’il n’y a pas la capacité de devenir un humain, comment va-t-on en créer un ?

Heureusement, les germes de semence de l’humain se trouvent dans les glandes endocrines sexuelles. C’est dans les organes sexuels que ces germes de semence peuvent se développer, si nous collaborons avec le soleil. Le soleil [le Christ] est en train de réaliser une expérience grandiose, il veut créer des êtres humains, et il a déposé les germes de semence pour l’humain dans les glandes sexuelles de « l’humanoïde ». Si nous coopérons avec le soleil, les germes se développent et l’humain apparaît ; mais nous devons coopérer avec le soleil, si nous ne coopérons pas, l’expérience que le soleil est en train d’effectuer est perdue.

À l’époque d’Abraham (au cours des 18e ou 19e siècles d’Abraham), un certain nombre d’humains ont été créés. A l’époque de Jésus de Nazareth (durant les huit premiers siècles du Christianisme), il y a eu une bonne création humaine. Au Moyen Âge (pour autant que je sache), quelques humains ont été créés. Et maintenant, grâce au mouvement Gnostique, nous en créons d’autres ; nous leur enseignons comment est fait le corps astral, comment est fait le corps mental, comment est fait le corps causal, afin qu’ils puissent recevoir les principes superlatifs de leur Être et devenir des êtres humains légitimes.

Notre mission spécifique est de créer des humains, c’est la mission spécifique que nous avons : créer des humains.

Que les « humanoïdes » se croient humains, qu’ils se sentent humains, qu’ils prétendent l’être, qu’ils s’arrogent ce titre, l’usurpent, eh bien… c’est absurde, car ils ne sont pas encore humains. Ils sont comme les chrysalides ; à l’intérieur des chrysalides se forment des papillons. Une chrysalide peut se développer, s’échapper et voler ; ainsi, « l’humanoïde » est comme une chrysalide, en elle il y a la possibilité de former un humain, mais ce n’est qu’une possibilité qui peut se développer ou se perdre, et normalement, elle se perd.

On peut dire que le soleil effectue une « répétition », et dans chaque race racine, il effectue cette répétition. Cette expérience de la race racine Aryenne a été très médiocre ; le soleil n’a pu créer que très peu d’humains, très peu…

Le Cataclysme et la Race du Futur

Disciple : Maître, parlant des races racines, dans les livres il est fait mention des cinq premières races racines, et un peu de la dernière, mais rien n’est dit de la sixième.

Samael Aun Weor : La sixième race racine est la race future, mais après la catastrophe que nous attendons, qui viendra d’un moment à l’autre.

Disciple : Rien n’a été écrit. Maintenant, il a été dit comment elle s’est formée, mais cela n’est pas décrit parce que cette race racine n’est pas encore arrivée…

Samael Aun Weor : Je vais vous dire : la grande catastrophe arrive, un cataclysme terrifiant est à nos portes. Personne ne peut arrêter la révolution des axes de la Terre, et le grand feu commencera au pôle nord, le feu se propagera du nord au sud ; les mers sortiront de leur lit d’ici peu de temps, alors cette race racine périra. Mais nous formons une armée, pas une petite école, pas une secte de plus, c’est une armée : l’armée du salut du monde.

Ceux qui travaillent et se rendent dignes d’être emmenés à l’exode, ils seront emmenés. Car il y aura un nouvel exode biblique, et ce sera à nous de conduire un peuple à un certain endroit du Pacifique (un endroit secret) ; de là, nous contemplerons la grande catastrophe sans subir aucun dommage, et en ces jours-là la Terre sera enveloppée de vapeur d’eau, de fumée et de feu.

Quand un double arc-en-ciel apparaîtra dans les nuages, signe d’une nouvelle alliance de Dieu avec les humains, il y aura aussi une nouvelle Terre dans laquelle vivra un nouveau peuple. L’Âge d’Or viendra, la sixième race racine naîtra et elle commencera avec l’Âge d’Or ; la sixième race racine (dans l’Âge d’Or) n’admettra personne qui a un ego, ce sera interdit. Ceux qui n’ont pas retrouvé l’innocence seront rejetés, on ne leur donnera pas de corps ; car il n’en prendra qu’un qui ne soit pas innocent, juste que l’on corrompe tous les autres et terminer l’Âge d’Or.

Disciple : Maître, mais vous avez dit que ceux d’entre nous qui pourraient se débarrasser de 50 % de l’ego seraient emmenés à l’exode.

Samael Aun Weor : Ah, oui ! Alors que l’Âge d’Or arrive, celui qui a éliminé 50% a droit à l’exode. Mais dans les deux siècles où ils vont être isolés, avant que ne commence la sixième race racine, ils auront la possibilité de dissoudre totalement l’ego, et quiconque ne le fera pas sera également exclu, même s’il faisait partie de l’exode.

Disciple : Pour deux siècles ?

Samael Aun Weor : Pour deux siècles…

Disciple : C’est-à-dire, maître, que la sixième race racine va se développer tout au long de l’Ère du Verseau ?

Samael Aun Weor : C’est vrai, après le grand cataclysme qui approche déjà…

L’Origine de l’Ego

Disciple : Les cosmocréateurs n’ont pas mesuré les conséquences de l’organe Kundabuffer… que nous, par exemple, payons maintenant pour cela, à cause de ces êtres supérieurs, que pouvez-vous nous en dire ?

Samael Aun Weor : Eh bien, les coupables ne sont pas les cosmocréateurs ; le coupable était l’archange Sakaki (qui est venu avec un corps de chair et d’os, dans un vaisseau cosmique), lui et sa haute délégation ont donné à l’humanité l’abominable organe Kundabuffer dans le but de stabiliser la croûte géologique de la Terre, mais ils ont fait une erreur dans leur calcul, ils en ont fait trop.

Disciple : Une erreur des dieux ?

Samael Aun Weor : Une erreur des dieux ; il y avait une erreur dans leurs calculs. Plus tard, l’archange Loisos est venu et a enlevé cet organe à l’humanité, mais les mauvaises conséquences sont restées dans les cinq cylindres de la machine ; et ces mauvaises conséquences constituent l’ego animal, c’est ce qui a fait échouer l’humanité.

Bien sûr, l’archange Sakaki a assumé un terrible karma sur lui-même (et il est l’un des quatre tétra-sustentateur de l’univers) ; mais dans le futur mahamanvantara, il devra payer ce karma. Cet organe a été donné à l’humanité, car, comme chaque être humain est une petite machine qui transforme l’énergie et la retransmet aux couches internes de la Terre, lorsque cet organe a été donné à l’humanité, ces énergies se sont transformées de telle manière qu’elles ont stabilisées la croûte géologique de la Terre, mais, à quel prix, à quel prix !…

Disciple : Mais était-ce nécessaire ?

Samael Aun Weor : C’était nécessaire, sinon la croûte géologique de la Terre n’aurait pas été stabilisée. Cet organe est de type lunaire. Vraiment, lorsque l’humanité reçut cet organe lunaire, les forces qu’il attirait, qui se transformaient sans cesse au sein des sujets pourvus d’un tel organe, devinrent lunaires et contribuèrent à stabiliser la croûte géologique de la Terre, mais à quel prix !…

Plus tard, quand l’archange Loisos, l’archiphysico-chimique Seraphim commun Loisos, a enlevé cet organe à l’humanité, eh bien, les choses ont changé, mais les mauvaises conséquences sont restées pour cette humanité : les cristallisations de l’abominable organe Kundabuffer sont restées dans les cinq cylindres de la machine.

Ces cristallisations sont l’ego, ce sont les « Moi », qui ensemble constituent le moi-même, l’obstiné, l’ego. C’est un dommage très grave qui a été causé à l’humanité. J’aurais préféré que le monde entier périsse, mais pas pour donner à l’humanité cet abominable organe.

Maintenant, s’ils ne s’étaient pas trompés dans les calculs mathématiques, ce serait différent, mais ils sont allés trop loin : il y avait une erreur dans leurs calculs mathématiques. L’erreur a été commise par l’archange Sakaki et sa haute délégation ; ils sont venus avec un corps de chair et d’os dans un vaisseau cosmique ; ils ont étudié le problème du manque de stabilité de la croûte géologique et ont jugé nécessaire de donner cet organe à l’humanité.

C’est que chaque être humain est une machine qui capte certaines énergies, les transforme et les retransmet aux couches précédentes de la Terre. Si une variante est apportée à cette machine, les énergies qui sont transformées subissent également une variante. Et la variante que ces énergies ont subie était de type lunaire, qui a stabilisé la croûte géologique du monde. Mais, lorsque l’archiphysicien commun Seraphim Ange Loisos a éliminé cet organe Kundabuffer, les conséquences sont restées dans les cinq cylindres de la machine.

Et évidemment, la conscience (qui avant pouvait se manifester de manière totale à travers la vie ordinaire des êtres humains), l’essence, notre conscience, était franchement reléguée au second plan, n’est-ce pas ? Et, une sorte de double conscience s’est formée chez les êtres humains, parce que la personnalité, avec tout son intellect, ses fonctions, ses réactions, sa culture et quoi que ce soit, a formé une conscience artificielle, tandis que la conscience de l’essence légitime et vraie s’y est déposée, dans les profondeurs les plus profondes.

Donc, nous avons une double conscience : l’une artificielle et l’autre réelle. L’artificielle est celle de la personnalité, la réelle est celle de l’essence ; mais, l’essence a été reléguée aux oubliettes, malheureusement.

Et gardez à l’esprit que dans l’essence se trouvent les données nécessaires à l’auto-réalisation intime de l’Être ; dans l’essence se trouvent les particules de douleur de notre Père qui est en secret, qui bien utilisées peuvent nous permettre d’éveiller notre conscience ; la religion est là aussi, la sagesse, le Bouddha, tout cela est dedans.

Mais si elle est absorbée par les cristallisations de l’abominable organe Kundabuffer, eh bien, de cette façon, elles ne peuvent pas servir d’orientation pour le chemin secret. Seules ces données de la conscience peuvent nous guider, à condition que la conscience soit libérée, retirée, extraite parmi les « Moi » ; et c’est ce qu’il faut faire : il faut l’enlever des « Moi », pour qu’elle puisse bien nous guider.

Disciple : Maître, à cause de cette catastrophe qui va arriver, beaucoup disent qu’une autre lune va naître…

Samael Aun Weor : Eh bien, des concepts, des théories, des opinions… mais il n’y aura pas d’autre lune, absolument. On s’attend plutôt à ce que cette lune qui nous éclaire tombe un jour ici, sur Terre… Il n’y aura pas d’autre lune pour l’instant.

Ce que je veux vous dire, c’est que la sixième race racine naîtra alors, avec de nouvelles terres, car tout cela va maintenant changer. Toute cette terre où nous nous tenons, tout cela va être submergé dans l’Océan, dans la mer.

Ainsi, la révolution des axes de la Terre viendra. Il s’agit, en quelque sorte, de mécanique céleste : le système solaire parcourt toute la ceinture zodiacale en 25 968 ans environ avec des fractions de minutes et de secondes. Il part d’un point « A » et revient à un point « A ». En cours de route, naturellement, les axes de la Terre s’écartent, ils deviennent verticaux ; les pôles sont déviés pendant le trajet. Quand ils terminent le voyage, ce qui était les pôles est converti en équateur et ce qui était l’équateur est converti en pôles ; c’est une question de mécanique, cela peut être démontré avec un dispositif mécanique.

Disciple : Le cataclysme aurait-il été le même, même si la race racine Aryenne avait été une race spirituellement élevée, disons, avec beaucoup d’humains ?

Samael Aun Weor : Le cataclysme, en tout cas, aurait été le même. Cependant, si la race racine Aryenne avait été une race éveillée, si elle s’était auto-réalisée, personne n’aurait péri dans le cataclysme et tout le monde aurait été emmené en lieu sûr.

Disciple : Est-ce que cet endroit est dans la quatrième dimension ?

Samael Aun Weor : Non, c’est dans le monde physique, dans un endroit secret. Je garde le secret pour l’instant pour que les profanes et les profanateurs n’aillent pas là-bas, « et qu’ils sortent et mangent nos courses » ; ce serait très grave, n’est-ce pas ? Nous devons fermer le « bec » sur l’endroit.

Hercolubus

Mais c’est une question de mécanique céleste… Maintenant, il y a une chose qui va aider, un autre facteur qui va aider à la révolution des axes de la Terre : ce sera l’arrivée d’Hercolubus. Hercolubus est un monde six fois plus grand que Jupiter, et il est en route ; il traversera un coin de notre système solaire en très peu de temps. Il est déjà en vue des astronomes, ils l’observent.

Samael Aun Weor : Hercolubus traversera un coin du système et il y aura un crash, mais ce n’est pas un crash physique, mais un crash électromagnétique. Alors, ça va aider à provoquer la révolution des axes de la Terre, ça va aider là-dessus et ça va être catastrophique.

Hercolubus, comme il a tant de force d’attraction, tirera le feu de l’intérieur de la Terre et il y aura des volcans partout ; ainsi, le feu à l’intérieur de la Terre va exploser partout, c’est pourquoi on parle du « grand feu », c’est pourquoi on dit que « les éléments, seront brûlés, avec une chaleur ardente » tout cela sera réduit en cendres, et l’eau des océans, bien sûr, en changeant de lit, engloutira les continents ; c’est clair.

Cette nouvelle catastrophe n’est pas la seule catastrophe, avant il y avait des catastrophes et dans le futur il y aura des catastrophes ; c’est normal. La première race-racine eut sa catastrophe, de même que la seconde, la troisième, la quatrième et la cinquième ; viendra la sixième qui aura aussi sa catastrophe en son jour et en son heure, et enfin, il y aura la septième qui aura aussi sa catastrophe. C’est normal. Alors, des événements extraordinaires attendent dans le monde, dans l’univers, dans le cosmos.

Or, le plus grave est que les « humanoïdes » ne sont pas capables de désintégrer ces cristallisations de l’abominable organe Kundabuffer ; c’est ça qui est grave. Car, à défaut de pouvoir, la nature devra leur venir en aide, et l’entrée dans les mondes infernaux, en général, n’a d’autre objectif que d’y désintégrer les éléments qui emprisonnent l’essence, les désintégrant à travers la force centrifuge.

Ainsi, l’essence, après un certain temps, lorsque les cristallisations de l’abominable organe Kundabuffer à l’intérieur de la Terre se sont désintégrées, l’essence reste libre et refait surface ; lorsqu’elle est libre, elle peut recommencer de nouveaux processus évolutifs qui commencent toujours par le minéral, se poursuivent par le végétal, se poursuivent dans l’animal et reconquièrent l’état humanoïde qu’ils ont jadis perdu.

Conclusion : il est très difficile de trouver de vrais humains, car pour être humain il faut avoir créé les corps existentiels supérieurs de l’Être et avoir totalement éliminé l’ego animal ; si cela n’a pas été fait, on n’est pas un humain, on est un mammifère rationnel, un « humanoïde intellectuel », un « homoncule intellectuel », mais pas un humain.

Némésis Apocalyptique

Je veux que vous compreniez le moment critique dans lequel nous vivons. Je veux que vous marchiez d’un pas déterminé sur le chemin en fil du rasoir. N’oubliez pas que notre devise et axiome est Thelema (volonté)…

L’« Apocalypse » de Saint Jean dit :

« Et je vis quand il eut ouvert le sixième sceau, et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; et le soleil devint noir comme un sac de poil, et la lune devint comme du sang ;

Et les étoiles du ciel tombèrent sur la Terre, comme un figuier jette ses figues prématurées, quand il est secoué par un vent puissant.

Et le ciel s’en alla comme un rouleau lorsqu’il est enroulé ; et toutes les montagnes et toutes les îles furent déplacées de leur place.

Et les rois de la terre, et les grands hommes, et les hommes riches, et les capitaines en chef, et les hommes puissants, et tout esclave, et tout homme libre, se cachèrent dans les tanières et dans les rochers des montagnes ; et dirent aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous de la face de celui qui est assis sur le trône, et de la colère de l’Agneau. Car le grand jour de sa colère est venu ; et qui pourra se tenir debout ? » – Apocalypse 6 : 12-17

Il se trouve qu’un jour, mes chers frères et sœurs, me trouvant hors du corps physique, en état de nirvikalpa-samadhi, je me suis mis en contact mystique transcendantal avec le troisième aspect de maha-kundalini (Proserpine, Hécate, Coatlicue, la bienheureuse déesse mère mort, terreur de l’amour et de la loi). Alors elle prit la parole et dit : « Tout est déjà perdu, le mal dans le monde est si grand qu’il a déjà atteint le ciel. Babylone la grande, la mère de toutes les fornications et abominations de la Terre, sera détruite et de toute cette civilisation perverse de vipères ne restera pas une pierre sur l’autre… »

« Oh ma mère, » répondis-je, « alors nous sommes face à une impasse… »

Après quelques minutes d’un silence imposant, la bien-aimée s’est exclamée : « Veux-tu passer un marché avec moi ? »

« Oui, oui, oui !… » fut ma réponse.

« Alors tu ouvres l’impasse, et je les tue ! » Tels étaient ses paroles…

Maintenant, il est clair que l’entreprise est en marche ; pendant que nous délivrons le message pour la nouvelle ère du Verseau, elle les élimine. La parole de la Mère Divine Nature est toujours accomplie. Il convient de rappeler avec une certaine insistance le million de morts au Pakistan en 1970 et les 70 000 morts du tremblement de terre au Pérou la même année.

Des scientifiques de l’université de Columbia ont publiquement rapporté qu’il existe une gigantesque fissure dans les différents océans (résultant des diverses activités telluriques de ces dernières années). Ils mesurent au moins 90 000 kilomètres de long, avec une largeur moyenne de 40 et une profondeur moyenne de 2 1⁄2. La faille s’étend de l’Atlantique à l’Océan Indien et de l’Antarctique à l’Arctique. Il borde le continent Américain, ainsi que le continent Asiatique, restant au centre de l’énorme anneau de failles sous-marines de l’Océan Pacifique.

Il est évident et manifeste, mes chers frères et sœurs Gnostiques, que les énormes fissures sous-marines, lignes mentionnées ci-dessus, ont leur base fondamentale dans la calotte glaciaire de l’Antarctique, près du Pôle Sud.

Il est trop curieux que, précisément là, des eaux chaudes aient été trouvées entourées de glace polaire, à plusieurs degrés en-dessous de zéro.

Que la fissuration quitte l’Antarctique et se rende très près du Cap Horn est quelque chose qui a déjà été dûment vérifié. La bifurcation suivante en deux branches est extrêmement intéressante : l’une qui se dirige vers l’est et l’autre qui se perd à l’ouest.

Nous avons été informés, opportunément, que la fissuration de l’Océan Pacifique suit une trajectoire sinueuse le long du continent Américain, passant par le Chili, le Pérou, l’Équateur, le Nicaragua, El Salvador, le Guatemala, Oaxaca et Guerrero, au Mexique ; golfe de Californie, aux États-Unis, Vancouver, au Canada, et l’Alaska.

On nous a dit qu’en Alaska une telle faille se rompt entièrement pour suivre les fameuses îles Aléoutiennes et qu’une branche traverse tout l’Alaska.

Les tremblements de terre de Fairbanks, qui se trouve au centre de la péninsule, ont été très particuliers, comme celui qui s’est produit en Mars 1964. Il nous a été clairement expliqué (et c’est quelque chose dont nous sommes reconnaissants) que la branche déjà éprouvée des îles Aléoutiennes va à Tokyo (Japon), touchant les îles de Sapporo, Hokkaido, Kawa, Urukawa, Kabaiwa et autres.

Il nous a été clairement appris que deux embranchements partent du Japon vers Hawaï. Mais la fissure principale continue vers les Philippines, la Nouvelle-Zélande, d’où elle revient à son point de départ initial (le mystérieux Antarctique), fermant ainsi, mes chers frères et sœurs Gnostiques, un cercle terrible et dangereux, aux caractéristiques complètement apocalyptiques.

Il est bon que vous écriviez soigneusement tous ces détails. Il faut que vous compreniez que vous preniez conscience de ce que cela signifie… Parlons un peu plus maintenant, parlons de la fissuration de l’Atlantique. Je supplie tout le monde d’y prêter le maximum d’attention…

Nous pouvons être absolument sûrs que la fissuration de l’Atlantique a ses racines dans la mer de Norvège. Que, sur son chemin, elle passe devant l’Espagne, le Portugal et une partie de l’Afrique, c’est quelque chose qui ne devrait en aucune façon nous surprendre. Nous sommes bien sûrs qu’une telle fissuration touche à sa fin près de la Guinée Portugaise.

Branche Orientale : l’extraordinaire fissure qui se dirige vers l’est du monde naît, comme on l’a déjà dit, dans le mystérieux Antarctique et passe devant le cap de Bonne-Espérance, Madagascar et la mer d’Oman pour se terminer dans la mer des Indes.

Toute étude analytique, judicieuse faite sur ce système de fissures vient nous montrer, de façon claire et évidente, que le danger maximum se trouve dans le Pacifique. Il ne fait aucun doute que la fissure dans le Pacifique provoquera très prochainement d’effroyables cataclysmes mondiaux.

Il ne fait aucun doute que les endroits les plus touchés par les tremblements de terre et les raz-de-marée ont été localisés précisément dans l’Océan Pacifique, et ceux de l’Amérique correspondent en parallèle avec celles de l’Asie. Par exemple : les Aléoutiennes, forment, à elles seules, une ligne approximativement au 50e parallèle nord ; le Japon, presque le même parallèle que San Francisco, Californie…

Il est curieux, mes chers frères et sœurs, que maintenant une série de tremblements de terre se produisent dans la péninsule Californienne, endommageant particulièrement Los Angeles et d’autres villes environnantes. Formose, Hawaï et le golfe de Californie sont sur le tropique du cancer ; les Philippines et le Guatemala sont sur le 15e parallèle sud ; la Nouvelle-Zélande et la République du Chili se trouvent sur le 40e parallèle sud.

Qu’il y ait une relation entre la fissure et la fissure est quelque chose qui ne devrait en aucun cas nous surprendre. Il ne serait pas étrange que l’énorme fissure qui met actuellement en danger toute la péninsule Californienne soit étroitement associée à l’ensemble du système de fissures du Pacifique.

La mer est le berceau et le sépulcre des terres, des îles, des péninsules, des continents, etc., etc., etc. Aussi solides et stables que puissent paraître les différents aspects géologiques de ce monde, ils peuvent être totalement transformés par le système de faille sous-marin.

Nous n’avons pas besoin de faire des suppositions : il est urgent, mes chers frères et sœurs, de savoir que dans ces 9 ou 10 mille kilomètres de fissures sous-marines, à certains endroits, la rupture a déjà atteint le point de mettre le feu à l’intérieur de la Terre en contact direct avec l’eau de la mer.

L’élément igné à l’intérieur du monde est actuellement en turbulence. Les pressions et les vapeurs augmentent d’instant en instant ; une activité volcanique inhabituelle s’intensifie sur toute la planète Terre, car les pressions et les vapeurs recherchent le point de moindre résistance. Il est logique, mes chers frères et sœurs, que toutes les pressions et vapeurs à l’intérieur du monde dans lequel nous vivons, cherchent, comme il est logique, le point le plus faible.

La Terre tremble ! Les tremblements de terre deviendront de plus en plus intenses. Les couches les plus résistantes gonflent, jusqu’au jour où elles explosent. Toutes les villes et villages du monde tomberont comme des châteaux de cartes réduits en cendres, et un son très étrange s’élèvera des fonds marins. Et il est écrit avec des paroles de feu dans le livre de la loi que « les morts seront aussi nombreux que le sable de la mer et il n’y aura pas de remède »…

Le monde est entré dans une grande crise, mes chers frères et sœurs, comprenez-le. La Terre entière sera recouverte de vapeur, petit à petit. La planète Terre entre en pleine activité volcanique partout. Les cratères cracheront des vapeurs délétères, des cendres, du feu ; le ciel va s’assombrir, empêchant le passage de la lumière du soleil…

Le froid se transformera en une terrible congélation. Les glaces polaires, entraînées par les terribles houles, navigueront vers la zone équatoriale, refroidissant l’atmosphère…

Des déséquilibres dans l’air, des cyclones meurtriers qui anéantiront des villes entières, des pluies torrentielles, des tempêtes, etc., etc., etc. Il est évident que dans ces circonstances il sera impossible de vivre. La race racine Aryenne, c’est-à-dire notre race, atteindra sa fin apocalyptique.

L’âge de fer dans lequel nous sommes sagement coïncide avec le cycle électrochimique. Un tel cycle a commencé avec la culture Gréco-Romaine et se terminera en l’an 2500 (2+5+0+0=7). Les cataclysmes de la fin du Kali Yuga ont déjà commencé, l’âge noir se terminera dans l’horrible précipice…

Écoutez les paroles de notre Seigneur Jésus-Christ, mes chers frères et sœurs :

« Et quand vous entendrez parler de guerres et de tumultes, ne soyez pas effrayés : car ces choses doivent nécessairement arriver d’abord ; mais la fin n’est pas immédiate. » – Luc 21 : 9

Donc, dans tout cela, il y a un long processus dans lequel, évidemment, nous sommes déjà dedans. Ensuite, le grand Kabir Jésus a dit :

« Et nation s’élèvera contre nation, et royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, des famines et des pestes en divers endroits, des événements effrayants et de grands signes venant du ciel. » – Luc 21 : 10, 11

C’est évident, on le voit déjà. Les tremblements de terre, mes chers frères et sœurs, ont commencé dans une série apocalyptique, et partout il y a la famine et des maladies inconnues et aussi connues.

La terreur a été terrifiante en divers endroits et nous voyons déjà de grands signes du ciel ; des vaisseaux cosmiques extra-terrestres et mystérieux phénomènes sidéraux.

« Et il y aura des signes dans le soleil, et dans la lune, et dans les étoiles ; et sur la Terre la détresse des nations, avec perplexité ; la mer et le rugissement des vagues. » – Luc 21 : 25

Des vagues géantes (tsunamis) frapperont les plages et un bruit étrange sortira des profondeurs de l’Océan.

Les guerres atomiques et l’abus de l’énergie nucléaire entraîneront la décomposition de l’atome en séquence, et les scientifiques ne pourront pas contrôler l’énergie atomique. Le résultat de tout cela sera effrayant, car alors toutes les puissances destructrices de la nature se déchaîneront, les raz-de-marée et les tremblements de terre s’intensifieront, et il n’y aura pas de remède…

« En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient accomplies. » – Matthieu 24 : 34

Tous ces événements de la fin des temps se termineront par une « collision électromagnétique des mondes », la Terre entrera inévitablement en collision électromagnétique avec une autre planète.

Après cet événement apocalyptique, il n’y aura plus que chaos, feu et vapeur ; notre monde va subir une gigantesque transformation avant d’être à nouveau habité. La graine sera conservée dans le but de créer la future sixième grande race racine, qui habitera une nouvelle Terre.

Pierre, le grand disciple de Jésus le Christ, a dit :

« Mais le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit ; dans lequel les cieux passeront avec un grand bruit, et les éléments fondront avec une chaleur ardente, la terre aussi et les œuvres qui s’y trouvent seront brûlés. » – 2 Pierre3 : 10

Pierre continue en disant :

« Attendre et se hâter vers la venue du jour de Dieu, où les cieux étant en feu seront dissous, et les éléments fondront avec une chaleur ardente ? Néanmoins, selon sa promesse, nous attendons de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où habite la justice. » – 2 Pierre 3: 12, 13

Il est évident que de tels « nouveaux cieux et une nouvelle Terre » ne seront possibles qu’après le gigantesque cataclysme qui s’annonce. Je veux faire référence à la « collision électromagnétique des mondes », avec laquelle toutes les catastrophes mondiales prendront fin.

Des événements gigantesques se produisent en ce moment. Au fil du temps, nous serons surpris par de nombreux autres événements.

Il faut savoir, mes chers frères et sœurs, il faut comprendre que nous aussi nous sommes aidés. Il est évident que pour sauvegarder la « graine », une aide spéciale est nécessaire. Des vaisseaux cosmiques viendront sur Terre qui sauveront les dignes, ceux qui le méritent vraiment. Certains sont déjà secrètement emmenés.

Sur d’autres planètes de notre système solaire, il y a des gens à nous qui y vivent. Eux, cette « graine », seront ramenés au monde, exactement au moment où la Terre sera prête pour une nouvelle vie.

Il est également évident, mes chers frères et sœurs, que la plupart des gens ont déjà manqué de temps. Tout le monde a appris que chaque âme n’est assignée qu’à 108 existences. Si le cycle de 108 est surmonté sans s’être intimement réalisé, alors nous entrerons dans l’involution submergée dans les mondes infernaux, sous l’épiderme de la Terre.

Ainsi, nous nous précipiterons sur le chemin involutif descendant. Là, nous aurons à récapituler les états animaliers, végétaloïdes et minéraloïdes. Et puis, après avoir traversé la seconde mort, après que l’ego, le moi, le moi-même, l’obstiné, n’aient été réduits en poussière, alors ces âmes remonteront à la surface. Et c’est précisément à la surface et sous la lumière du soleil que commencent de nouveaux processus évolutifs, qui doivent commencer, nécessairement, du minéral à l’humanoïde.

Vous savez déjà, vous êtes déjà informés, ne trouvez pas cela étrange, mes chers frères et sœurs, que la plupart des gens d’aujourd’hui manquent déjà de temps. Ne soyez pas surpris de cela ; c’est pourquoi je vous dis que les temps de la fin sont arrivés.

En ce moment, des millions d’êtres humains entrent dans les mondes infernaux, et tous les illuminés de la planète Terre et des autres mondes de l’espace le savent. Par conséquent, des événements catastrophiques doivent inévitablement se précipiter. Lorsque cela se produira, lorsque la Terre entrera en collision électromagnétique avec une autre planète qui, comme je vous l’ai déjà dit, est en route, il est évident que les gens d’aujourd’hui devront vivre dans les mondes infernaux.

Oui, ils y passeront tout le temps que durera le chaos. Plus tard, ces âmes évolueront, comme je vous l’ai déjà dit, du minéral à l’humanoïde. Ils s’élèveront du minéral par les états végétal et animal, puis, reconquérant l’état humanoïde, ils formeront un nouveau peuple, un peuple dans lequel l’ego ne s’est pas développé.

Ces peuples seront gouvernés par des sages. Les mystères des Égyptiens, des Grecs, de Babylone, de l’Inde, de la Chine ancienne, etc. renaîtront sur Terre. Tout sera traité, petit à petit, avec le temps, les rois divins reviendront gouverner leurs peuples. Ne soyez donc pas surpris qu’à l’avenir la Terre ait de la lumière et de la sagesse.

Le moment critique est maintenant, mes chers frères et sœurs ; oui, c’est le moment terrible. Dans d’autres mondes de l’espace infini, l’état que nous traversons est connu et, bien sûr, une aide nous sera apportée. Ceux qui le méritent seront sauvés.

De Ganymède viendront des humains qui nous apprendront à connaître la quatrième dimension du point de vue scientifique. De la galaxie bleue, nous recevrons également de l’aide ; les gens de la galaxie bleue parcourront toutes les rues des villes et des cités, nous aidant avec la doctrine, nous enseignant le chemin.

Dans le passé, les habitants de la galaxie bleue ont apporté une grande aide à l’humanité. Réfléchissez un instant, mes chers frères et sœurs, à ce que sont les pyramides Égyptiennes. Il est évident qu’ils n’ont pas été élevés par des Égyptiens, comme beaucoup le supposent, mais par des géants Atlantes. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons expliquer pourquoi de telles pierres ont été transportées à travers le désert. Mais que les ingénieurs qui ont construit ces pyramides aient été aidés par d’autres personnes, c’est vrai. Ils ont été aidés par les humains de la galaxie bleue. Ce sont précisément ces humains de la galaxie bleue qui sont venus dans de merveilleux vaisseaux qui avaient la forme de poissons rouges. Ils ont aidé la Chaldée, ils ont aidé l’Assyrie, la Perse, etc.

Actuellement, au pôle sud, mes chers frères et sœurs, il y a des villes souterraines submergées, dans lesquelles vivent des humains de la galaxie bleue. Ils sont prêts à nous aider efficacement dans un proche avenir.

C’est aussi très vrai, très réel, mes chers frères et sœurs, qu’au pôle sud, là-bas sous la glace polaire, il y a des cités souterraines cachées. Oui, ils y habitent. Ne vous étonnez pas que ces humains bleus, de la couleur du ciel, y aient des civilisations.

Et qu’en est-il du pôle nord ? Au Pôle Nord, il y a encore des survivants de la première grande race racine, des survivants qui connaissent notre histoire et le moment critique dans lequel nous nous trouvons. Ils ont aussi des villes souterraines, ce sont les gens de glace, des gens extraordinaires, des gens du premier âge.

Au fond des mers il y a des poissons intelligents qui seront découverts dans peu de temps…

Et d’autres galaxies nous recevrons également de l’aide, mes chers frères et sœurs. Des Sept Chèvres viendront des sages qui se consacreront au nettoyage de l’atmosphère terrestre, qui étudieront les micro-organismes infectieux, car ils savent qu’un jour nous aurons besoin d’une telle aide…

De Ganymède, nous recevrons, comme je vous l’ai déjà dit, non seulement des informations complètes sur la quatrième dimension, mais aussi un soutien dans de nombreux autres domaines de la science et de la sagesse. Les habitants de différentes planètes de l’infini sont prêts à nous aider…

S’il existe actuellement des laboratoires que les Russes et les Nord-Américains ont mis en orbite, il est également vrai qu’il existe une autre classe de laboratoires cosmiques : ceux que mettent en orbite des extraterrestres. Le sang artificiel est fabriqué dans de tels laboratoires parce qu’il viendra un temps où il faudra avoir des banques de sang dans le cosmos, en orbite. Oui, il y aura des gens d’autres mondes qui devront nous aider même dans le domaine même des soins infirmiers et de la médecine.

Méditez sur tout cela, frères et sœurs, méditez et comprenez le moment terrible dans lequel nous vivons. Ayant compris tout cela en profondeur, sachant tout cela, nous devons également connaître la nécessité que nous avons d’accroître la Gnose, afin d’ouvrir l’impasse, de donner à chacun la sagesse afin qu’il puisse s’échapper de cet enfer horrible dans lequel nous sommes.

La Pierre Angulaire

Le mouvement Gnostique international avance victorieusement sur tous les champs de bataille et rien ni personne ne pourra nous arrêter dans cette marche lumineuse et triomphale ! Notre mouvement n’a qu’un seul but : commencer la nouvelle ère du Verseau au milieu du tonnerre auguste de la pensée !

Uranus est le maître de la constellation du Verseau, et c’est quelque chose de profondément significatif, mes chers frères et sœurs. Uranus gouverne les glandes sexuelles et pour cette raison le mouvement Gnostique enseigne clairement le Sahaja Maïthuna, la magie sexuelle, le fondement ésotérique de la nouvelle ère.

Uranus est, à son tour, comme le roi primitif de l’Atlantide submergée, ce que l’on pourrait appeler Ur-Anas, le feu et l’eau primordiaux qui ont déterminé le premier culte luni-solaire de l’androgyne IO. Là, précisément, nous trouvons la racine de l’astro-théologie Chaldéenne, et pour cette raison Uranus, l’Asura-Maya, le premier Atlante, n’est rien d’autre que le premier révélateur des mystères sexuels.

Le mantra sacré Om Mani Padme Hum équivaut aux dieux soleil-lune, phallus-utérus, dans lesquels se trouve la clé merveilleuse du grand arcane.

Io-pitar est le soleil, le phallus ; menes ou mani est le ventre, la lune ; om mani padme hum, est la fleur de lotus avec ses pôles masculin et féminin immergés dans les eaux de la naissance du premier instant.

Tout enseignement sans le Sahaja Maïthuna est en fait improvisé pour la nouvelle ère du Verseau. Il n’est pas possible d’entrer dans les grands mystères de la loge blanche sans la doctrine d’Uranus, l’asura-maya, le premier révélateur.

Les Kabbalistes Hébreux découvrent la pierre cubique de Yesod précisément dans les organes génitaux, dans les organes créateurs, et cela est transcendantal… Il est évident qu’une telle pierre séphirotique a également été analysée par les grands Alchimistes médiévaux. En clair, la célèbre pierre philosophale des anciens sages se détache avec une clarté tout à fait éblouissante.

Construire est essentiel, mes chers frères et sœurs, mais il faut le faire sur la pierre vivante, basée sur le sexe. « Construire » signifie « construire, ériger, élever, élever, travailler » etc. Toutes les écoles de type pseudo-occultiste et pseudo-ésotérique conseillent « une vie édifiante et essentiellement digne », mais malheureusement, elles n’en donnent pas la clé, car elles l’ignorent.

Il existe de nombreux constructeurs, des gens de toutes les écoles et croyances du monde se consacrent à la construction. Cette pierre cubique de Yesod, localisée par les rabbins Juifs dans les organes génitaux, est le fondement de tout édifice authentique. Malheureusement, des millions de constructeurs le rejettent.

« Jésus le grand Kabir leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre que les bâtisseurs ont rejetée est devenue la tête de l’angle. C’est l’œuvre du Seigneur, et c’est merveilleux à nos yeux? » C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera ôté et donné à une nation qui en rapportera les fruits ; et quiconque tombera sur cette pierre sera brisé ; mais sur qui elle tombera, elle le réduira en poudre. » – Matthieu 21 : 42-44

Pedro, Patar, le grand hiérophante dit :

« C’est pourquoi aussi il est contenu dans l’Écriture : Voici, je pose en Sion une pierre angulaire principale, élue, précieuse : et celui qui croit en lui ne sera pas confondu. A vous donc qui croyez qu’elle est précieuse ; mais à ceux qui désobéissent, la pierre que les bâtisseurs ont rejetée, celle-là est devenue la tête de l’angle, et une pierre d’achoppement, et un rocher d’offense, même à ceux qui trébuchent en parole, étant désobéissants : à quoi aussi ils ont été assignés. » – 1 Pierre 2: 6-8

La pierre, c’est précisément le sexe, mes chers frères et sœurs ; « pierre d’achoppement » oui, « et rocher de scandale », vous le savez…

Il y a des millions de bâtisseurs qui l’abhorrent, le bâtisseur en tous genres veut échapper à l’alchimie sexuelle en disant : « telle pierre est la parole »… Mais ils ne veulent pas se rendre compte que le fondement de la parole est le sexe. Rare est le bâtisseur qui ne cherche pas de documents pour ses évasions, ils veulent rejeter la pierre cubique de Yesod.

Le mouvement Gnostique révolutionnaire ne veut pas d’échappatoire… …Il enseigne les mystères du sexe, nous voulons construire notre temple intérieur sur la pierre vivante, jamais sur le sable (théories)… …Nous suivons le chemin du quatrième chemin, le chemin merveilleux de la sainte croix.

Rappelez-vous, mes chers frères et sœurs, entre parenthèses, que la croix représente le Lingam-Yoni, puisque le bâton vertical de la croix est le phallus, et que le bâton horizontal est l’utérus féminin ; à l’intersection des deux se trouve la clé de tout pouvoir.

On nous a confié la noble mission de dévoiler le chemin et de le rendre publique pour la première fois et au grand jour. Il y a ceux qui disent qu’il y a trois chemins, il y a ceux qui insistent sur l’idée de sept chemins, il y a ceux qui jurent qu’il y a douze chemins, exactement. Nous affirmons solennellement et au nom de la vérité qu’il n’y a qu’un seul chemin et c’est le chemin du sexe.

Puisque tout tourne autour du sexe, il est évident que le mouvement Gnostique est à l’origine d’une véritable révolution culturelle et spirituelle dans le monde entier.

La Gnose est la racine du Christianisme, mes chers frères et sœurs, la flamme vive du Bouddhisme, les profondeurs du Coran, etc. Notre doctrine ouvre l’impasse, pour que nous puissions en profiter et pour qu’en vérité, toute personne de bonne volonté puisse en profiter… Souvenez-vous, mes chers frères et sœurs, que notre devise est Thelema, c’est-à-dire, volonté.

Si quelqu’un dit qu’il existe un autre chemin en dehors du sexe, vous pouvez être sûr qu’il ment. Il n’y a pas d’autre moyen. Heureusement, nous avons reçu la mission sacrée de révéler le chemin. Chacun jure qu’il connaît le chemin, les différentes sociétés pourraient même affirmer avec des larmes qu’elles connaissent le chemin ; le chemin n’est actuellement connu de personne dans le monde profane.

Nous allons le révéler et c’est ce qui est intéressant. Ceux qui pensent connaître le chemin se trompent. Nous allons livrer, exactement, toutes les données qui existent sur le chemin. Maintenant, vous devez comprendre notre mission sacrée, mes chers frères et sœurs, comprenez-la profondément.

Notre mouvement avance victorieusement et vous pouvez être sûr que rien ni personne ne pourra nous arrêter dans cette marche lumineuse et triomphale.

L’heure dans laquelle nous nous sommes trouvés, mes chers frères et sœurs, est vraiment critique dans le sens le plus plein du terme.

Une vision transcendantale que j’ai eue il y a quelque temps me vient à l’esprit en ce moment. J’ai quitté le corps physique, oui, vêtu du corps astral ; dans les mondes supérieurs de la conscience cosmique, un guruji m’a invité à voir les temps de la fin…

Et ce que j’ai vu, vraiment mes chers frères et sœurs, était effrayant, terrible d’une grande manière : des guerres et des bruits de guerre partout, des cris de terreur partout, des hôpitaux débordant de monde, des choses effrayantes. J’ai marché dans les rues d’une ville gigantesque, puis j’ai trouvé de nombreuses voitures et…… des voitures alimentées par l’énergie nucléaire, des voitures qui flottaient bas dans l’espace.

Cela coïncide exactement avec la vision que la sibylle de Prague avait, semblable, de la même manière. Et puis, mes chers frères et sœurs, j’ai vu une tour de cristal creuse qui s’élevait vers le ciel, symbole vivant de la tour de Babel. Une « tour de cristal » symbolise qu’elle peut être facilement brisée ; c’est une tour fragile, comme vous le verrez plus tard à travers les âges. Et à travers cette tour montaient et descendaient des vaisseaux de toutes sortes, des fusées, mes chers frères et sœurs mues par l’énergie atomique.

Et j’ai vu de nombreux guichets où l’on pouvait parfaitement acheter son billet, soit pour la lune, soit pour Mercure, pour Vénus, pour le Soleil, pour Mars, pour Jupiter, pour Saturne, pour n’importe quelle planète du système solaire. Je me suis dit : « c’est la tour de babel et c’est déjà fini »…

Entre parenthèses, je vous dis que la même chose s’est produite en Atlantide, mes chers frères et sœurs. Et quand la Tour de Babel fut achevée, quand on pouvait être transporté dans n’importe quel vaisseau atomique vers la planète du système solaire que l’on voulait, alors vint une révolution des axes de la Terre, les mers sortirent de leur orbite et l’Atlantide fut avalée. Comme vous le savez déjà, ce fut le déluge universel…

Mais, laissant de côté cette petite digression, poursuivons avec la narration… J’ai alors, mes chers frères et sœurs, demandé au guruji : « En quelle année sommes-nous, en quelle année sommes-nous ? »

Il a répondu, « An 2500 (2+5+0+0=7). »

C’est-à-dire la dernière année de l’ère électrochimique, la dernière année du kali-yuga.

Et je suis entré, frères et sœurs, dans un grand laboratoire et j’y ai vu symbolisé ou allégorisé le grand potentiel de l’énergie atomique terrestre. Un énorme géant est apparu allongé sur le sol, symbole vivant de ce grand potentiel atomique. Et les scientifiques ont essayé d’extraire l’énergie nucléaire d’un tel géant, du cerveau et du cœur. Ils craignaient cependant que le géant ne se réveille et ne cause de gros dégâts. Oui, ce géant, comme je vous le dis, dort. Ils savaient qu’il dormait, et finalement le colosse s’est réveillé, oui, il a réveillé le potentiel atomique de toute la nature, la décomposition de l’atome en séquence est venue et s’est terminée avec ces scientifiques et avec le monde entier… Des tremblements de terre ont été précipités, des vagues gigantesques jamais vues s’abattent furieusement sur les plages. Des horreurs étaient entendues partout, des choses impossibles à décrire avec des mots ont été vues… La radioactivité avait complètement épuisé le phosphore dans les cerveaux et les gens semblaient fous, sans aucun contrôle, et des drames jamais vus auparavant étaient vus.

Et j’ai regardé, frères et sœurs, et j’ai senti un son étrange qui sortait des vagues profondes de l’Océan. Et là, au loin, j’ai vu la fameuse « planète rouge » dont les scientifiques parlent tant, oui, je l’ai vue… Un tel monde vient naviguer dans l’inaltérable course infinie, justement, vers le monde actuel dans lequel nous vivons, vers la Terre. Et à mesure que cette planète s’approchait, elle devenait gigantesque et gigantesque, devant les yeux et grandissait de plus en plus, et ressemblait à un soleil radieux et terrible. Et il y eut un instant où elle couvrit tout l’horizon.

Alors j’ai compris, mes chers frères et sœurs, que le choc électromagnétique serait inévitable, c’est ainsi que je l’ai compris, et certainement le choc électromagnétique est venu, elle est entrée en collision. Alors ce n’était pas vu, mes chers frères et sœurs, mais du feu et de la vapeur. Toutes les terres continentales ont disparu, les deux masses planétaires électromagnétiques ont fusionné en une seule et les eaux des mers de la Terre et des mers de ce monde ont fusionné électromagnétiquement et ont terriblement débordé, inondant toute la masse planétaire de la Terre. Et tout ce qui avait de la vie a péri, aucune ville n’est restée debout, mes chers frères et sœurs.

C’est ainsi que cela s’est terminé ; c’est ainsi que le Kali-Yuga se terminera. Et dans cette expérience mystique transcendantale, levant les bras j’ai imploré, j’ai supplié le divin de me permettre de voir la future Jérusalem. Et je l’ai vu au fond du futur.

Alors, frères et sœurs, ce qui nous attend, c’est le futur… Il est clair que pour cette terre de demain, ces « nouveaux cieux et nouvelles terres », la « graine » sera ramenée sur Terre, ce qui est désormais transporté vers d’autres planètes. Ainsi, les paroles des prophètes s’accompliront avec une parfaite exactitude.

Les temps qui nous attendent sont donc terribles d’une grande manière, mes chers frères et sœurs. Et, pour cette raison, je vous invite à travailler intensément dans le grand œuvre du Père. Ouvrez des Lumisials partout. Travaillez pour les autres, aidez. Travaillez sur vous-mêmes avec la pierre dure, transformez-la en pierre cubique parfaite, c’est ainsi que nous arriverons à l’auto-réalisation intime de l’Être.

Des scientifiques, frères et sœurs, ont pu confirmer avec une parfaite justesse la question de la planète qui vient « entrer en collision électromagnétique » avec la nôtre. Des nouvelles ont été rapportées partout. « La Vie » a également publiée : il existe un livre qui parle précisément de la « planète rouge ».

Les « sages » se préparent avec des bombes atomiques pour chasser cette planète. Ils veulent, sur la base d’explosions, éloigner cette planète de notre orbite. Ils calculent que l’événement aura lieu en l’an 2400 et donc, ils n’ont pas d’informations précises concernant la date. Nous savons exactement que l’événement aura lieu en l’an 2500 (2+5+0+0=7).

Les Trois Chambres

[Note de l’Éditeur : les déclarations suivantes ont été faites il y a cinquante ans. Depuis, beaucoup de choses ont changé…]

Alors, nous travaillons, mes chers frères et sœurs, rien de moins que pour commencer l’Ère du Verseau, nous travaillons pour sauver ceux qui peuvent, ceux qui veulent se laisser sauver, mais il faut que nous donnions forme à notre mouvement Gnostique, qu’on l’organise de mieux en mieux, qu’on établisse les trois chambres.

Notre mouvement doit avoir exactement trois chambres, chaque lumisial doit avoir les trois chambres, pour l’instruction de nos étudiants (années 1971-72).

Dans l’aurore la plus pure du langage divin, qui comme un fleuve d’or coule à travers l’épaisse jungle ensoleillée, nos centres Gnostiques reçoivent un nom, et c’est « lumisials ».

Il faut donc savoir, pour le bien de la grande cause pour laquelle nous combattons, que chaque lumisial Gnostique a trois chambres, ou devrait en avoir :

A) Chambre exotérique ou publique

B) Chambre mésotérique ou moyenne

C) Chambre ésotérique ou très secrète

En termes courants et commun et pour simplifier un peu, on dit : première chambre, deuxième chambre, troisième chambre.

Il est du devoir de la première chambre de servir l’honorable public sans aucune distinction, sans différences de sexe, de race, de classe, de croyance ou de couleur. Il n’est pas nécessaire d’être consacré pour entrer dans la première chambre. Toute personne passant dans la rue (ou sur Internet) peut entrer dans la première chambre. Les enseignements de la première chambre seront basés sur notre Introduction à la Gnose, des livres de la maternelle, des abécédaires élémentaires, comme Au- delà de la Mort, En Regardant le Mystère, etc., car de nombreux livres de maternelle seront écrits.

Les écritures saintes Chrétiennes, Musulmanes, Bouddhistes, Persanes, Mayas, etc., etc., etc., seront également consultées dans la première chambre. La Bible, le Coran, l’Évangile du Bouddha et bien d’autres seront consultés.

Dans la première chambre, la magie sexuelle ne doit pas être enseignée, pour éviter de scandaliser les gens qui n’en ont pas entendu parler. Il n’y aura pas non plus de rituels. Pour cette première chambre, il est donc évident que les gens ne sont pas préparés.

Prière : dans la première chambre, seul le Notre Père sera utilisé au début et à la fin de la rencontre, puisque cette prière est publiquement connue. Indication : à genoux, tous les participants s’agenouillent, sauf ceux qui pour telle ou telle raison ne peuvent le faire, le Notre Père sera récité très lentement. Trois bougies pourront être allumées pour cet acte solennel, elles brûleront devant le conférencier. Dans la première chambre, les tuniques ne seront pas utilisées. Précisément pour éviter les scandales, car les profanes ne comprennent pas ces choses.

Deuxième chambre : la deuxième chambre ne pourra accueillir que les personnes ayant fait preuve d’une véritable volonté et d’une assiduité pendant au moins trois mois consécutifs. Je veux vous dire, mes chers frères et sœurs, qu’il s’agit d’une exception très spéciale pour les pays d’Amérique Latine, car ici, dans le siège patriarcal (Mexique), il y a des individus qui viennent depuis même trois ans et qui n’ont pas encore pu entrer dans la deuxième chambre. Cependant, là-bas dans le pays de la Colombie et dans tous ces pays d’Amérique Centrale et du Sud, il suffit que la personne assiste trois mois pour entrer dans la deuxième chambre, nous l’avons donc autorisé au siège patriarcal du Mexique.

Nul ne pourra pénétrer dans la seconde chambre sans avoir été au préalable consacré, soit par le commandeur souverain, soit par une personne autorisée à cet effet.

À l’exception de la Pratimokcha ou cérémonie de décharge, les rituels auront lieu dans la deuxième chambre. Il est clair, mes chers frères et sœurs, que la Pratimokcha est quelque chose de très délicat et qu’elle ne peut être utilisée que dans la troisième chambre. La deuxième chambre est réservée à l’étude intensive, tous nos travaux Gnostiques y sont étudiés.

Troisième chambre : faites bien attention, mes chers frères et sœurs : nul ne pourra entrer dans la troisième chambre sans avoir fréquenté la deuxième chambre pendant au moins trois années consécutives.

Dans la troisième chambre, seuls les messages de Noël de chaque année seront étudiés et commentés. Tous les enseignements de la troisième chambre sont basés sur le message de Noël le plus récent, ainsi que sur les autres messages. C’est que, tout simplement, dans le message de Noël se trouve la partie la plus avancée de nos enseignements, la partie, pourrait-on dire, la plus synthétique de notre doctrine.

Dans la deuxième chambre, le message de Noël et tous les autres livres sont étudiés, mais dans la troisième chambre seule, exclusivement, la langue du message le plus récent, ou des commentaires sur les messages précédents, seront parlés.

La deuxième chambre est l’étude générale. Étude spécifique de la troisième chambre sur l’enseignement supérieur contenue dans les messages. Dans la troisième chambre, la méditation sera pratiquée conformément aux enseignements que nous avons donnés dans les messages de Noël. Dans la troisième chambre, les chaînes de prière de guérison ne sont pas faites. La Pratimokcha ne peut être exécutée que dans la troisième chambre.

Il est évident, mes chers frères et sœurs, que la méditation est indispensable et qu’en troisième chambre elle doit être pratiquée intensivement. Il est également clair, mes chers frères et sœurs, que les chaînes de prière de guérison ne doivent pas être faites dans la troisième chambre, car là, nous nous consacrons exclusivement à travailler intensément pour l’éveil de la conscience.

La troisième chambre est exclusive pour étudier uniquement les messages de Noël et pratiquer les exercices les plus ésotériques. Il est interdit dans la troisième chambre de parler de sujets de l’enseignement maternel (première chambre) ou de l’enseignement secondaire. On sait déjà que l’enseignement maternel ou secondaire concerne à la fois la première et la deuxième chambres.

Tous les exercices de méditation dans la troisième chambre doivent durer au moins, mes chers frères et sœurs, une heure.

Précision : dans la troisième chambre, les frères et sœurs sont chargés d’une force électromagnétique suffisante pour continuer à avancer sur ce chemin douloureux. Le flux de force psychique dans la troisième chambre aide les frères et sœurs de manière très efficace dans le travail lié à l’éveil de la conscience.

La réunion de la troisième chambre commence par faire une chaîne pour rayonner l’amour à l’humanité, en prononçant les paroles rituelles : « que tous les êtres soient heureux, que tous les êtres soient joyeux, que tous les êtres soient en paix » (trois fois, bien sûr). Ensuite, les mantras de la troisième chambre sont façonnés : S.T.U. Ces mantras, seulement dans une réunion sacrée de la troisième chambre, produisent leurs résultats.

Ensuite, les frères et sœurs lâchent la chaîne et commencent la conversation ésotérique, ayant, comme il est naturel, les messages de Noël de chaque année comme base exclusive. Après l’exposé, la méditation suivra, selon les techniques que nous avons enseignées dans ces messages.

Conclure la rencontre avec la chaîne d’amour ; les paroles rituelles : « que tous les êtres soient heureux, que tous les êtres soient joyeux, que tous les êtres soient en paix » puis les mantras S.T.U.

Seulement devant le commandeur souverain que les frères et sœurs du mouvement Gnostique peuvent, dans l’ordre, consulter sur ce qu’ils ont vu et entendu pendant la méditation. L’instructeur donnera les explications de manière concrète et précise.

Les directeurs de lumisials restent libres de choisir leurs heures et dates de réunion pour chacune des trois chambres. Les directeurs des lumisials doivent tenir compte de la situation des frères et sœurs, du lieu où ils vivent, du travail de chacun, etc., etc., etc. tous les instructeurs Gnostiques, et les missionnaires nationaux et internationaux pourront faire des consécrations, mes chers frères et sœurs.

Eh bien, sur ce, je vous dis au revoir à tous, en vous souhaitant, mes chers frères et sœurs, que les années 1971-72 soient couronnées de succès pour vous tous.

Eh bien, maintenant, vous vous souvenez constamment et quotidiennement de notre phrase rituelle : « que tous les êtres soient heureux, que tous les êtres soient joyeux, que tous les êtres soient en paix »…

Catégories : Conférences de Samael Aun Weor