Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique

Taureau est le signe zodiacal qui régit le larynx créateur, qui est un utérus merveilleux où la Parole, le Verbe, est gestationnée. Il est approprié que dans cette leçon nous comprenions généralement les mots de Jean quand il a déclaré,

«Au commencement était la Parole et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Toutes les choses ont été faites par lui; et sans lui aucune chose n’a été faite.»

Il y a sept ordres de mondes, sept cosmos qui ont été créés avec le pouvoir de la Parole, avec de la musique, avec du son.

Le premier cosmos est submergé dans la Lumière Incréée de l’Absolu.

Le deuxième ordre des mondes est constitué par tous les mondes de l’espace infini.

Le troisième ordre des mondes est la somme totale de tous les soleils de notre espace étoilé (galaxie).

Le quatrième ordre des mondes est le soleil, qui nous illumine de toutes ses lois et dimensions.

Le cinquième ordre des mondes est constitué par l’une des planètes du système solaire.

Le sixième ordre des mondes existe dans la Terre elle-même, avec ses sept dimensions et régions habitées par des êtres infinis.

Le septième ordre des mondes est formé par ces sept sphères concentriques ou Mondes Infernaux du règne minéral submergé sous le cortex terrestre.

La musique, la Parole, placée par le Logos dans sept octaves musicales, soutient fermement l’univers dans sa marche.

Le premier ordre des mondes est la note Do. Le deuxième ordre des mondes est la note Ti (Si). Le troisième ordre des mondes est la note La. Le quatrième ordre des mondes est la note Sol. Le cinquième ordre des mondes est la note Fa. Le sixième ordre des mondes est la note Mi. Le septième ordre des mondes est la note Re. Ensuite, tout revient à l’Absolu avec la note Do.

Sans la musique, sans le Verbe, sans la grande Parole, la merveilleuse existence des sept cosmos serait impossible.

Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Si. Si-La-So-Fa-Mi-Re-Do. Les sept notes de la grande échelle de la Parole créatrice résonnent dans toute la création, parce qu’au commencement était la Parole.

Le premier ordre des mondes est sagement gouverné par la seule loi, par la grande loi. Le deuxième ordre des mondes est régi par trois lois. Le troisième ordre des mondes est régi par six lois. Le quatrième ordre des mondes est régi par douze lois. Le cinquième ordre des mondes est régi par vingt-quatre lois. Le sixième ordre des mondes est régi par quarante-huit lois. Le septième ordre des mondes est gouverné par quatre-vingt-seize lois.

Quand on parle de la Parole, on parle aussi du son, de la musique, des rythmes, du feu, avec ses trois mesures du Mahavan et du Chotavan qui soutiennent fermement l’univers dans sa marche.

Les pseudo-occultistes et les pseudo-ésotéristes ne mentionnent que le microcosme et le macrocosme; ils ne font que mentionner deux ordres de mondes, alors qu’en réalité il y a sept cosmos, sept ordres de mondes soutenus par le Verbe, par la musique, par le fiat spermatique et lumineux du premier instant.

Au-delà de tout doute, chacun des sept cosmos est un organisme vivant qui respire, ressent et vit.

Du point de vue ésotérique, nous pouvons affirmer que tout progrès vers le haut est le résultat d’un progrès vers le bas. On ne peut pas monter sans descendre. D’abord on doit descendre, puis monter.

Si nous voulons connaître un cosmos, nous devons d’abord connaître les deux adjacents, celui qui est en haut et celui qui est en bas, parce que les deux déterminent toutes les circonstances et les phénomènes vitaux du cosmos que nous voulons étudier, que nous voulons connaître. Exemple: En cette ère où les scientifiques luttent pour la conquête de l’espace, des progrès énormes, malheureusement pervers, sont accomplis dans le domaine de l’infiniment petit, dans le monde atomique.

La création des sept cosmos n’était possible qu’au moyen du verbe, au moyen de la Parole, au moyen de la musique.

Nos étudiants Gnostiques ne doivent jamais oublier ce que sont les trois forces appelées Père-Fils-Saint-Esprit. Ces trois forces constituent le sacré Triamatzikamno.

C’est la Sainte-Affirmation, la Sainte-Négation, la Sainte-Réconciliation; le Dieu Saint, le Saint-Esprit, le Saint-Immortel.

En électricité, ce sont les trois pôles: positif, négatif et neutre. Sans la présence de ces trois pôles, toute la création est impossible.

Dans la science ésotérique Gnostique, les trois forces indépendantes portent les noms suivants: Surp-Otheos, Surp-Skiros, Surp-Athanotos:

  1. La Force Propulsive, Affirmative, Positive
  2. La Force de Refus, la Force de Résistance
  3. La Force de Réconciliation, la Force Libératrice, la Force Neutralisante

Ces trois forces dans le Rayon de la Création ressemblent à trois volontés, trois consciences, trois unités. Chacune de ces trois forces contient en elle-même toutes les possibilités des trois.

Mais, à leur point de conjonction, chacune d’elles ne manifeste que son principe: le positif, le négatif ou le neutre.

C’est très intéressant de voir les trois forces en action. Elles se séparent, s’éloignent l’une de l’autre, puis se rejoignent pour former de nouvelles trinités qui engendrent alors de nouveaux mondes, de nouvelles créations.

Dans l’Absolu, les trois forces sont l’unique Logos: l’Armée de la Parole au sein de la Grande Unité de la vie, libre dans son mouvement.

Le processus créatif du Sacré Cosmique Commun Triamatzikamno a été initié avec le mariage sexuel de la Parole parce qu’au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. À cause de Lui tout a été fait et sans Lui rien de ce qui a été fait n’aurait été fait.

Conformément à la loi sacrée de Heptaparaparshinokh (la Loi des Sept), sept temples ont été établis dans le Chaos pour la construction de ce système solaire.

Selon la loi sacrée de Triamatzikamno (la Loi des Trois), les Elohim ont été divisés en trois groupes dans chaque temple afin de chanter en accord avec la liturgie du feu.

Le travail de fabrication de la Prakriti (le Chaos, la Mère Cosmique, la Grande Matrice) féconde est toujours le travail du très sacré Theomertmalogos, la Troisième Force.

Les trois groupes se sont organisés dans chaque temple de la manière suivante:

Premièrement un Prêtre, deuxièmement une Prêtresse, troisième un groupe neutre d’Elohim.

Si nous prenons en considération le fait que les Elohim sont androgynes, il est alors clair qu’ils devaient se polariser à volonté dans une forme masculine, féminine ou neutre, selon le Sacré Triamatzikamno Cosmique Commun.

Le Prêtre et la Prêtresse étaient devant l’autel, et sur le sol du temple était le chœur androgyne des Elohim.

Les rituels du feu étaient chantés, et le mariage sexuel de la Parole fécondait le grand utérus du Chaos, et l’univers était né.

Les anges créent avec le pouvoir de la Parole. Le larynx est un utérus où la Parole est gestée.

Nous devons éveiller la Conscience dans la Parole, dans le larynx créateur, afin qu’un jour elle puisse prononcer le fiat spermatique et lumineux du premier instant.

La Conscience dort dans notre larynx. Nous sommes inconscients avec la parole. Nous devons devenir pleinement conscients de la Parole.

Il est dit que le silence est d’or. Nous déclarons qu’il existe des silences criminels. Il est aussi mauvais de parler quand on doit rester silencieux que de rester silencieux quand on doit parler.

Il y a des moments où parler est une transgression. Il y a des moments où rester silencieux est aussi une transgression.

Les paroles sont belles mais stériles si celui qui les prononce n’agit pas selon leurs paroles prononcées; c’est semblable à une belle fleur, pleine de couleur, mais manquant de parfum.

Mais semblable à une belle fleur, pleine de couleur et de parfum, sont les paroles charmantes et fertiles de celui qui agit selon ces paroles prononcées.

Il est urgent de mettre fin à la mécanicité des paroles. Il est nécessaire de parler avec précision, d’une manière consciente et opportune. Nous devons être conscients de la Parole.

Il y a une responsabilité dans les mots et jouer avec la parole est un sacrilège. Personne n’a le droit de juger qui que ce soit. Il est absurde de calomnier nos semblables. C’est stupide de murmurer sur la vie des autres.

Les paroles accusatrices nous tombent tôt ou tard comme un rayon de vengeance. Les paroles diffamatoires et infâmes reviennent toujours à celui qui les a prononcés, convertis en pierres qui font mal.

D’autres fois, quand les hommes n’étaient pas encore mécanisés avec cette fausse civilisation, les cow-boys conduisaient le bétail à l’écurie en chantant d’une manière délicieuse et naturelle.

Le taureau, la vache, le veau deviennent touchés par la musique; ils correspondent au signe zodiacal du Taureau, à la constellation du Verbe, à la constellation de la musique.

Dans la grande allégorie Puranique, la terre qui est persécutée par Prithu s’enfuit, se transformant en vache et se réfugiant dans Brahma. Mais ce Brahma est la première personne du Trimurti Hindou. Vach (Vaca), la vache, est la deuxième et Virah, le Divin Mâle, le veau, le Kabir, le Logos, est la troisième personne.

Brahma est le Père, la vache est la Mère Divine, le Chaos; le veau est le Kabir, le Logos. Père, Mère et Fils: ceux-ci constituent le Trimurti Puranique. Le Père est la Sagesse, la Mère est l’Amour et le Fils est le Logos, la Parole.

La vache astrale à cinq pattes que le colonel Olcott croit avoir vue physiquement devant l’hypogée de Karli, la vache étrange et mystérieuse qu’un jeune mineur voyait dans les Andes comme un gardien exotique de ces trésors que les mineurs de son ranch cherchaient, représente la Mère Divine, Rhéa, Cybèle, totalement développée dans l’Être Humain authentique, dans le Maître Auto-réalisé.

Gautama le Bouddha, ou Gotama, signifie littéralement «le conducteur de la vache». Chaque vacher, chaque conducteur de la vache, peut utiliser le feu Jaïn de la vache pour entrer dans les terres, les palais, les temples et les villes.

Avec la puissance de la Mère Divine, nous pouvons visiter Agarthi, les villes Jinn du monde souterrain.

Taureau nous invite à la réflexion. Souvenons-nous que Mercure a volé les vaches du Soleil.

Taureau gouverne le larynx créatif. Il est urgent que la Kundalini s’épanouisse sur nos lèvres fécondes faites Verbe; c’est seulement de cette manière que nous pouvons utiliser le feu Jaïn pour entrer dans le royaume des Djinns.

En cette période du Taureau, nous devons amener la lumière à notre larynx créatif dans le but de le préparer à l’avènement du feu.

Le disciple doit s’asseoir dans un fauteuil confortable; il doit fermer ses yeux physiques pour que rien de ce monde vain et têtu ne le distrait; il doit vider le mental, chasser de son mental toutes sortes de pensées, de désirs, de soucis, etc. Il doit maintenant imaginer que la lumière accumulée pendant Bélier, dans son calice, dans sa tête, se déplace avec Taureau vers son larynx créateur.

Le dévot doit chanter le mantra AUM, il doit ouvrir sa bouche correctement avec le A, s’imaginant que la lumière descend de la tête au larynx; puis, tout en vocalisant le U, imaginez vivement que la lumière inonde la gorge. La bouche doit être arrondie correctement pour chanter le U. La dernière lettre est le M, en fermant les lèvres, en expulsant ou exhalant le souffle avec force, comme si éliminant les déchets de la gorge. Ce travail est fait en chantant le puissant mantra AUM quatre fois.

Dans la glande thyroïde (qui sécrète l’iode biologique), se trouve le centre magnétique de l’oreille magique. Avec les exercices de Taureau on développe l’ouïe magique, le pouvoir d’entendre les symphonies cosmiques, la musique des sphères, les rythmes du feu qui soutiennent les sept cosmos selon la loi des octaves.

La glande thyroïde est située dans le cou, dans le larynx créatif. La glande thyroïde est régie par Vénus et la parathyroïde est régie par Mars.

Taureau est dans la maison de Vénus. La pierre du Taureau est l’agate; le métal de ce signe est le cuivre.

En pratique, nous avons pu démontrer que les natifs du Taureau ne doivent pas épouser les Verseaux car ils échouent inévitablement en raison de l’incompatibilité des personnages. Le signe du Taureau est fixe, un signe de la terre, il tend vers la stabilité, et comme le signe du Verseau est aérien, mobile, révolutionnaire, il est clair qu’ils sont incompatibles.

Les Taurins sont comme des bœufs, des travailleurs humbles et durs, mais quand ils deviennent furieux, ils sont terribles comme le taureau.

Dans leur vie, les Taurins subissent de grandes tromperies amoureuses; ils sont réservés, conservateurs; ils suivent le chemin tracé étape par étape, comme le bœuf.

Les gens Taurins sont très sensibles. La colère chez les Taurins s’accumule lentement et culmine habituellement en de fortes explosions volcaniques.

Le type médiocre du Taureau est habituellement très égoïste, glouton, querelleur, passionné, furieux et orgueilleux.

Le type supérieur du Taureau est plein d’amour, aime la musique classique, la sagesse, travaille heureusement pour l’humanité, est très intelligent, compréhensif, fidèle, sincère dans l’amitié, un bon père, mère, bon ami, bon frère, bon citoyen, etc..

La grandeur mystique du taureau Mithriaque n’a pas été comprise par les gens superficiels de cette ère ténébreuse du vingtième siècle; il a dégénéré plus tard dans le culte du veau d’or.

La vache sacrée symbolise Isis, la Mère Divine, et son veau ou génisse représente Mercure, le messager des Dieux, le Kabir, le Logos.

Ésotériquement inclus dans le signe du Taureau sont les Pléiades, les Pléiades célestes ou les vaches; celles-ci semblent être sept, mais en réalité elles sont plus de deux mille, avec leurs nébuleuses de réflexion, Alcyone, leur étoile principale, et ses compagnons Atlas, Taigete, etc.

Autour de l’œil rouge du taureau ou d’Aldébaran, le seul (avec Antarès, cœur du Scorpion) qui peut rivaliser avec Mars est le télescopique Hyades, un autre groupe de vaches célestes regroupées d’une manière extraordinaire et merveilleuse.

Derrière le taureau vient le gigantesque Orion. Au-dessus et vers le nord de la constellation du taureau, il y a ce groupe céleste, symbole du roi Cefeo, Zephyr ou Zéphyrus, de la reine Cassiopée; celle du libérateur Persée avec la tête de Méduse entre les mains, et Andromède, la libérée; tandis qu’à l’avant, la baleine apparaît entourée de Poissons et Verseau.

Le panorama du Taureau et de ses régions sidérales voisines est vraiment incroyable.

pa-2016

Ce chapitre est extrait du Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique (1967) de Samaël Aun Weor. Il est inclus dans les éditions imprimées et ebook de Astrologie Pratique par Glorian Publishing (une organisation à but non lucratif), qui sont illustrés pour faciliter votre compréhension, et comprennent des fonctionnalités comme un glossaire et un index. Achetez le livre, et vous bénéficiez vous-même et les autres.