Balance

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

La Balance est le signe de l’équilibre. Le symbole de la Balance est un ensemble de plateaux. Il est intéressant de noter que de tous les symboles des signes astrologiques, le seul qui soit mécanique, qui est un dispositif, qui n’est pas une chose vivante, sont les plateaux de la Balance.

Le symbole de la balance est présenté pour représenter un axiome fondamental de la nature. C’est la nature d’équilibre, ou comment les forces de la nature cherchent toujours à s’équilibrer. Nous voyons aussi lié à ce symbole de la Balance une Déesse omniprésente qui maintient en équilibre une balance dans sa main, qui est souvent utilisé pour le signe de la justice. À certaines occasions, cette Déesse a les yeux bandés afin de représenter le caractère impartial de la loi, donc en ces temps si nous nous approchons d’un bâtiment de justice ou des tribunaux de la loi, nous allons souvent voir ce symbole d’une femme les yeux bandés brandissant des plateaux ou une balance. Ce signe, ce symbole a des racines très anciennes, et il illustre pour nous comment la nature se manifeste et fonctionne à la fois dans la très petite échelle et la très grande échelle.

Dans la Gnose nous soulignons constamment les fonctionnalismes de la loi, et les nombreux aspects à travers lesquels la loi fonctionne. Sur l’un, à l’échelle macrocosmique, nous analysons comment le rayon de la création déroule l’ensemble de l’Arbre de Vie dans chaque niveau du cosmos, et comment la loi découle du non-manifesté en une seule loi, puis trois, puis six, puis douze, puis de plus en plus et au fur et à mesure qu’il descend vers le bas dans les régions de plus en plus complexes de la nature, se terminant au fond de l’abîme, où la vie est terriblement compliquée, dense et douloureuse. Mais cette structure entière est basée sur la loi de l’équilibre. Toute effusion de la nature, de la création elle-même, est basée dans la polarité, la dualité, de la nature, qui est représentée dans les deux plateaux qui se reposent sur la balance.

Nous mettons dans notre mental et apprenons et concevons des idées et des théories fondées sur cette notion dualiste du bien et du mal, lumière et ténèbres, croissance et décrépitude, et il est vrai que cette dualité est la racine même de la vie, la racine de la mort. Mais cette notion dualiste du mécanisme de la nature, la fonction de la vie, doit être transcendée. Nous étudions ces lois premièrement pour les comprendre, et deuxièmement pour apprendre à nous extraire d’elles. Et pour ce faire, pour transcender la loi elle-même, pour passer hors de la roue de la vie et de la mort, exige que nous comprenons d’abord cette loi. Nous devons être en équilibre avec cette loi. Nous devons la vaincre. Et tels que nous sommes maintenant, nous sommes manifestement hors d’équilibre. Le déséquilibre s’accroît et devient complexe en raison de la nature de nos propres actions.

Notre situation actuelle – en ce moment même – dans les moindres particules de notre Être, est due à nos propres actions. Mêmes ces atomes qui composent le corps physique que vous habitez se sont réunis à cause du karma. Tous les petits éléments minuscules, les éléments atomiques, qui constituent votre existence, sont coalisées dans cette entité que vous percevez comme « vous » à cause de vos actions tout au long de vos existences. Ainsi, afin de changer l’expérience fondamentale que vous avez maintenant, vous devez apprendre à changer vos actions, à changer vos manières de se comporter, vos manières de penser, vos manières de sentir, et dans cette matière, vous apprenez à travailler avec la balance.

La Balance est liée à Venus, la planète qui fournit tant d’influences dans nos vies, dans la fonction de notre cœur, et la fonction de notre mental. En tant que Déesse de l’amour, Venus fournit les énergies nécessaires qui facilitent notre croissance et le développement de la sagesse et la compréhension. Mais en tant que trait caractéristique, Venus implante dans notre psyché (à travers la modification fournit par les sept rayons dont nous avons parlé dans de nombreuses conférences) la vertu de Chasteté. Bien sûr, nous avons tendance à lier Venus à l’amour, et naturellement la Chasteté est la plus haute forme d’amour.

Mais comme avec toute influence énergétique, cette force peut être polarisée de la même manière que d’autres influences dans la nature, donc selon notre propre volonté, selon notre déséquilibre en tant que psyché, nous avons tendance à inverser les influences de Venus en l’opposé de la Chasteté, qui est la fornication. C’est la tendance, le désir, d’expulser les forces de l’amour. Devenir identifié à la sensation. Se comporter comme un animal.

LibraLa Balance en tant qu’influence habilite cet axiome, cet axe. La Balance fournit des forces, un canal, une influence, qui affecte notre propre équilibre, mais particulièrement dans la méthode ou les moyens par lesquels nous utilisons nos forces sexuelles. En d’autres termes, une personne qui est née sous le signe de la Balance qui est le type supérieur de personne – consciemment, émotionnellement, spirituellement – sera quelqu’un qui est très chaste; qui prend les forces de Venus et de la Balance pour renforcer et donner une puissance à leur Chasteté. Mais un type inférieur de la Balance, une personne qui est née sous ce signe, mais très identifiée à l’ego et accro à la sensation, sera accro à la fornication, au plaisir sexuel, d’une manière animale.

Naturellement, le signe de la Balance fournit une influence pour toutes les créatures. Ainsi, en particulier, celles qui sont intéressées à transcender la souffrance et pour arriver à un équilibre de l’esprit, le mental et le cœur, peuvent tirer parti des forces de la Balance et de Venus afin d’utiliser la force sexuelle dans le droit chemin. Physiologiquement, ceci est réalisé grâce à l’énergie des reins. Historiquement, en ésotérisme, nous voyons que la Balance est lié aux reins. Dans les temps anciens, il était compris que les reins sont liés à la passion, à l’émotion, aux instincts, qui nous poussent à se comporter d’une certaine manière. Et voilà pourquoi les reins figurent donc en bonne place dans bon nombre de nos écritures anciennes, en particulier la Bible ou les livres de Moïse ou les livres des prophètes, et même dans le Nouveau Testament. Il est dit à travers les livres de Moïse et les livres des prophètes, que Dieu est celui « qui sonde le cœur et les reins » afin de faire payer ce qui est dû. Nous savons dans la Gnose que le cœur est lié à notre centre émotionnel, et est très étroitement lié aux sentiments, à l’amour, à la colère, à la haine, à tous les divers types d’émotions que nous pouvons avoir que ce soit supérieur ou inférieur, mais les reins y sont liés aussi. Quand on regarde la fonction des reins, et que nous regardons la façon avec laquelle notre corps physique est construit, nous pouvons commencer à voir qu’il en est ainsi.

Dans des conférences précédentes, nous avons beaucoup parlé du cœur et des poumons. Le cœur et les poumons travaillent ensemble pour faire passer le sang dans le corps, poussant le sang pur rempli d’oxygène dans toutes les veines afin de nourrir l’organisme, puis tirant le sang impur, qui a rassemblé des toxines du corps, pour revitaliser le sang avec de l’oxygène et d’expulser les éléments impurs à travers le souffle. Nous voyons donc cet échange, cet échange de feu et d’air. Le sang agit comme un intermédiaire qui porte à la fois la pureté et l’impureté. Ainsi, dans l’action de l’air et des poumons, nous voyons un donner et prendre. Nous voyons un cycle qui se répète en permanence tant que nous restons en vie. Cette donner et prendre, ces allées et venues, est encore un symbole de l’équilibre de la nature. C’est un grand cycle de la vie et de la mort en miniature, qui se passe toujours dans le cœur.

Lorsque que le sang flue en arrière, juste en dessous de cette région du corps, un peu en bas de la colonne vertébrale, on trouve les reins, et bien sûr les reins sont une paire d’organes qui se trouvent sur chaque côté de la colonne vertébrale, et les reins ont deux fonctions principales. Tout d’abord, ils nettoient le sang. Ils extraient les impuretés. Ils font partie de ce que nous appelons le système excréteur, qui travaille en étroite collaboration avec la peau. Les impuretés que les reins enlèvent du sang sont ensuite mis dans l’eau, qui est expulsée de l’organisme, à partir du corps, à travers l’urine. Les reins ont pour deuxième fonction principale la gestion de l’eau dans le corps. Donc, rester hydraté, avoir la bonne quantité d’eau dans le corps, est le travail des reins, ce qui est une fonction très importante. Donc, vous voyez alors que les reins ont une importance physiologique directe liée au sang et à l’eau. Maintenant, si vous avez étudié la religion ou le mysticisme, vous savez que le sang et l’eau sont des symboles omniprésents dans toutes les traditions mystiques. Ainsi, vous pouvez voir que les reins doivent cacher une certaine signification occulte.

Il est très intéressant d’observer le livre de l’Apocalypse dans la Bible. Nous avons parlé dans les cours précédents comment au chapitre deux, quand l’ange parle de la nature de l’église de Thiatyre, qui est liée au cœur. Dans ce verset l’ange dit: « Je suis celui qui sonde le cœur et les reins, et je donne à chacun selon ses œuvres. » C’est une indication que nos actions sont mesurées à travers le cœur et les reins.

Allant un peu plus loin, nous pouvons voir comment les reins sont situés au dessus de chacune des glandes surrénales. Les glandes surrénales ont une relation avec le métabolisme et avec d’autres fonctions chimiques dans le corps, mais elles sont aussi étroitement liées à la sexualité, à la fois avec le développement des organes sexuels et la double nature du corps à mesure qu’il grandit, mais aussi à la régulation de l’instinct sexuel. Donc, ici nous voyons une signification profonde: les reins, en liaison avec les glandes surrénales ont une incidence directe sur notre santé sexuelle, notre développement sexuel, la santé de notre sang, la santé de notre corps tout entier, à cause de l’eau.

En Gnosticisme nous indiquons toujours que l’eau est un symbole de l’énergie sexuelle. Nous parlons toujours des eaux sexuelles et nous savons que dans la Bible, dans le Popol Vuh, et dans la plupart des anciennes histoires de l’Hindouisme, l’eau ou l’utérus sont le symbole du grand chaos sexuel à partir duquel toute la création émerge. Notre propre corps physique a émergé de cette eau magique merveilleuse, qui était l’interconnexion d’un homme et d’une femme qui ont combiné leurs eaux sexuelles et produit le mariage, l’union d’un ovule et d’un spermatozoïde dans cette obscurité aqueuse de l’utérus.

Venus a un rôle ici. Venus est également liée aux reins et si vous avez étudié Paracelse vous savez que Paracelse loue considérablement les pouvoirs que Venus a à travers les reins pour influencer la conception, pour influer sur le développement de l’organisme. Et bien sûr, Venus est toujours présente dans l’union entre un homme et une femme. Venus est la Déesse de l’amour.

Donc, ici, dans les reins, nous sommes mesurés, et vous pouvez voir comment les reins sont assis dans le corps comme les plateaux d’une balance. En fait, si vous regardez la structure de notre anatomie, et la comparer à la structure d’une balance, vous pouvez voir la tige sur laquelle s’appuie la balance serait la colonne vertébrale. Le faisceau d’équilibrage qui maintient les reins traverserait au niveau du cœur et les reins s’accrochent sur chaque extrémité de cet balance. Le sommet de la poutre serait le cerveau, la tête, mais ces deux faisceaux – un vertical, un un horizontal – se croisent dans le cœur. C’est une raison de méditation. Comprendre la signification profonde de la façon dont notre corps a été créé. Le symbolisme qui est présent dans l’organisation de nos organes mêmes.

Ainsi, la Bible déclare de nombreuses fois que nous sommes mesurés dans le cœur et les reins. Dans le livre des Psaumes, il y a de nombreuses apparitions de cette relation entre les reins et le cœur. Dans Psaumes 7: 9 il est dit:

    « Que la méchanceté du méchant vienne à sa fin, mais établi le juste car le dieu juste sonde le cœur et les reins. »

Dans les Psaumes 16, il est écrit:

    « Je bénirai le Seigneur qui m’a donné le conseil. Mes reins m’instruit aussi pendant la nuit « .

Dans 26:

    « Examinez-moi, ô Seigneur et prouve moi. Essayez mes reins et mon cœur « .

Mais peut-être le plus bel exemple est dans le psaume 139. Il est écrit:

    « Que je sois loin de ton esprit ou dépérit loin de ta présence. Si je monte au ciel tu es là. Si je fais mon lit en enfer, voici que tu es là. Si je prends les ailes de l’aurore et habite dans les parties les plus hautes de la mer, même là, ta main me conduira, et ta main droite me saisira. Si je dis sûrement les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi. Oui les ténèbres ne cachent rien à toi, mais la nuit brille comme le jour. Les ténèbres et la lumière sont à la fois semblables à toi, car tu as créé mes reins; tu m’as couvert dans le ventre de ma mère. Je te louerai car je suis une créature si merveilleuse. Merveilleuses sont tes œuvres et que mon âme le reconnaît bien.

Ce passage contient une énorme importance en relation avec le signe de la Balance. Tout d’abord, parce que l’écrivain, le prophète, indique directement comment Dieu, notre propre Esprit, travaille à travers nos reins. Il attribue une importance particulière pour cela, mais aussi l’auteur indique que du point de vue de Dieu, le jour et la nuit sont les mêmes. Dieu est toujours là. Dans la lumière et les ténèbres. Mais cela doit être compris dans le contexte. C’est un symbole de la façon dont fonctionne la balance du point de vue de l’esprit dans l’équanimité. Dieu perçoit l’inter-changement de la lumière et des ténèbres, du jour et de la nuit, sans être identifiés. Maintenant cet équilibre parfait, cette équilibre entre le bien et le mal, entre le haut et le bas, entre le jour et la nuit. Nous ne le faisons pas. Nous avons des préférences pour un côté du pendule ou pour l’autre. On dit que le déséquilibre arrive à cause du désir. Le désir doit être compris comme ayant deux aspects. Il y a le désir d’obtenir quelque chose, d’acquérir quelque chose, d’avoir quelque chose. Il se pourrait que nous voulons une sensation de quelque sorte. L’autre aspect du désir est le désir d’éviter quelque chose, alors nous voyons ici ce pendule: deux faces d’un même phénomène. Désir et aversion. Pour et contre, jour et nuit, plaisir et douleur, la vie et la mort, la croissance et la décroissance.

À cause du désir, nous tombons dans l’ignorance. Nous nous attachons à certains états d’être, à certaines expériences de sensation, et à cause de cet attachement, nous voulons la soutenir. Quelle est la nature de la luxure? C’est le désir de maintenir une sensation. Quelle est la nature de la colère? C’est le désir d’infliger et de maintenir une sensation. Quelle est l’orgueil? C’est le désir de maintenir une sensation dans le cœur, dans le mental et dans le corps. L’ego existe parce que nous l’avons créé en devenant identifié aux sensations. Ce que nous n’avons pas réalisé est qu’à chaque instant que nous sommes identifiés à n’importe quelle sensation, nous créons de la matière. Au moment où quelqu’un se moque de nous, raconte une blague, se moque d’un comportement ou d’une action que nous avons fait, et que nous sentons la douleur, si, en ce moment, nous nous identifions à cette douleur, en d’autres termes, nous la croyons, nous la renforçons, nous lui donnons de l’énergie. Nous sentons cette douleur et disons, « Aaahh, pourquoi ont-ils dit cela, comment peuvent-ils me faire ça. Qu’est-ce que tout le monde va penser », et la douleur fleurit dans le cœur, comme une fleur de l’enfer, et en cultivant ce sentiment, en investissant nos pensées et nos sentiments et nos actions dans les exigences de la douleur, nous créons la matière. C’est une création qui en découle. Les forces et les énergies qui ont été données par Dieu, qui descendent dans nos trois systèmes nerveux, et se cyclisent et se déroulent à travers nos trois cerveaux, créent – parce que c’est la nature de la loi du trois.

Nous savons que nous avons le cerveau intellectuel, nous avons le cerveau émotionnel, et nous avons le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Ces trois canalisent les énergies des trois forces, et quand nous nous identifions à cette expérience d’être critiqué, et sentons notre orgueil se blesser, ces énergies deviennent destructrices. Elles créent, mais en enfer: notre propre enfer psychologique dans les profondeurs de notre propre mental. Il en résulte une formation dans le subconscient ou l’inconscient ou l’infra-conscient. Une entité, un navire. Ce navire dans sa nature même a cet orgueil, la colère, le traumatisme, les sentiments blessés, la volonté de vengeance, la volonté de justice. Justice: Balance.

Les forces que nous canaliser à travers nous, à travers nous-mêmes à chaque instant sont créatives, mais nous devons les utiliser de la bonne manière. Cette entité que nous avons créé dans le mental est le karma. Cette formation ne peut se comporter qu’en fonction de la racine de sa formation. En d’autres mots, la colère ne peut créer que de la colère. La colère ne peut nourrir que la colère. La colère ne peut accomplir que ce que la colère peut accomplir. En d’autres termes, dans le contexte de notre propre mental immergé se trouvent une multitude d’éléments qui ne peuvent se comporter de manière prescrites qu’en fonction de leur nature. Conformément à la façon dont nous les avons fabriqué. En d’autres termes, notre mental est conditionné. Il est conditionné par l’orgueil, la colère, la luxure, l’envie, la gourmandise, la cupidité, la haine.

Heureusement, la réponse pour résoudre le problème est aussi dans nos mains. Les mêmes forces que nous utilisons pour créer notre propre souffrance, pour créer nos propres traumatismes, pour créer notre propre prison, peuvent également être utilisées pour détruire cette prison, et pour briser la prison de notre propre mental. Le problème devient la reconnaissance que la maison où nous vivons est en fait une prison. Après des siècles à s’habituer à certains modes de comportement, nous avons grandi à penser que c’est normal. Nous sommes devenus tellement habitués à exister dans les confinements de l’orgueil et de la luxure que nous pensons que c’est normal. Ce n’est pas normal. En fait, c’est anormal.

Changer notre situation dépend du fait d’apprendre comment utiliser nos énergies à chaque instant dans le droit chemin. Nous devons parvenir à un état d’équilibre. Dans le processus de création de ces blocs, de ces bouteilles, dans lesquels notre psychisme est piégé, nous devenons identifié avec l’un ou l’autre de nos trois cerveaux.

Dans l’exemple d’être critiqué, nous pouvons avoir la prédisposition à toujours voir la vie du point de vue de nos sentiments. En d’autres termes, nous avons une boite psychologique qui est une sorte de filtre ou une paire de lunettes à travers lesquelles nous observons toujours les expériences de la vie, et en tant que tel, nous mesurons et évaluons notre expérience de la vie à travers le cœur, mais nous ignorons, ou sommes aveugles, aux deux autres cerveaux, l’intellect et le cerveau moteur-instinctif-sexuel. C’est un état de déséquilibre. Le type de personne qui a ce type de filtre psychologique fera toujours des choses et jugera les choses et agira en fonction de la façon dont ils se sentent.

Contredisant cela est la personne de type intellectuel jugera toujours des choses et fondera ses actions sur les idées, sur le raisonnement. Telle est son filtre psychologique idiosyncrasique particulier.

Ensuite, vous avez le type de personne qui voit toujours la vie à travers leur cerveau moteur-instinctif-sexuel. Ce type de personne réagit rapidement sans penser, sans même savoir comment ils sentent à ce sujet, mais sur une impulsion. Ce type a le plus de difficultés, car ils ont tendance à se comporter dans la vie de manière réactive et rapide qu’ils ne réalisent même pas ce qu’ils font jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Nous avons tous trois de ces tendances, nous tous, mais nous tendons vers une plus que vers les autres et nous sommes aveugles à cela. C’est une forme de déséquilibre psychologique, et c’est ce déséquilibre qui nous amène à agir encore et encore dans le mauvais sens. En d’autres termes, nous interprétons mal, nous nous désinformons, nous commettons des erreurs dans la vie.

Apprendre comment agir correctement, apprendre comment effectuer la bonne action, exige que nous apprenions à compter sur l’Être, sur notre propre Dieu, sur notre Esprit. Et il communique avec nous à travers l’intuition. Des petits conseils, des petits coups de pouce, que nous pourrions appeler une intuition, ou un sentiment, un sentiment de ce qui est juste. Malheureusement, lorsque nous recevons ces pressentiments, ces coups de pouce, nous avons tendance à tomber immédiatement en arrière dans notre déséquilibre psychologique. La personne intellectuelle commencera à raisonner, à comparer cette intuition. Pour dire: « Eh bien, je sens un peu comme si je devais le faire, mais il y a toutes ces choses contre lui. Or, ces choses sont pour lui, mais toutes ces autres choses sont contre » de sorte qu’ils deviennent confus. La personne émotive va réagir avec des sentiments, « Oh, j’ai peur de le faire. Il ne le sent pas bien. Qu’est-ce qui va se passer? » La peur, l’inquiétude, l’anxiété. La personne instinctive va réagir en fonction des circonstances. Sans même réaliser ce ils sont en train de faire, puis plus tard, ils vont penser: « Oh, vous savez, je savais mieux. Je savais que je n’aurai pas du le faire. Mais je l’ai fait quand même. »

Compter sur l’intuition exige que nous apprenons à travailler avec la Conscience, comment nous observer nous-même, comment se souvenir de nous-même, et réellement la balance, la pratique, l’expérience de l’auto-observation et du rappel de soi se développe lorsque nous comprenons les trois cerveaux. Lorsque nous pouvons nous séparer de nos trois cerveaux. Lorsque nous pouvons les équilibrer. En d’autres termes, à chaque instant, nous observons les trois cerveaux. Nous les regardons. Donc, comme vous avez des expériences d’instant en instant vous maintenez toujours l’attention. Quelles sont ces impressions qui arrivent à se produire en moi comme des pensées? Quels sont les sentiments qui en découlent? Quelles sont les impulsions qui en résultent? Et puis nous regardons consciemment et attendons. Le but c’est de ne pas simplement réagir aux événements de la vie. C’est plutôt de les comprendre, et sur la base de la compréhension pour ensuite agir de la bonne façon.

Certaines personnes demandent ce qu’est exactement un Paramarthasatya. Ce terme fait référence à l’état potentiel le plus élevé d’auto-réalisation qui existe. C’est une personne qui a une connaissance consciente absolue. Réellement, un Paramarthasatya est une personne qui a mis au point la bonne action dans ses trois cerveaux, qui a une connaissance consciente absolue de la volonté de Dieu. Et cela se fait en commençant là où nous sommes, en apprenant sur nous-mêmes. Ce n’est pas un but lointain que nous devrions avoir comme ambition. C’est un état d’être naturel que toute créature peut arriver à travers l’auto-analyse, à travers l’auto-compréhension, à travers la sagesse.

Sur un plan plus subtil, nous dirions qu’un Paramarthasatya est quelqu’un qui a équilibré les trois Gunes. Et comme vous vous souviendrez des conférences précédentes, les trois Gunes sont trois qualités, trois caractéristiques de la matière racine ou nature racine: Prakriti. Les trois Gunes sont appelés Sattva, Rajas et Tamas. Sattva est liée à la vérité de la sagesse. C’est cette qualité que nous dirions bonté. Rajas est la qualité de la passion ou de l’activité, de l’énergie, peut-être même du désir. Et Tamas est liée à l’inertie ou à l’ignorance. Bien sûr, chacune d’elle est liée à nos trois cerveaux aussi. La Gune Sattvique est liée à l’intellect. La Gune Rajasique est liée à l’émotion. La Tamasique est liée au cerveau moteur-instinctif-sexuel. Ainsi, un Paramarthasatya a équilibré ces trois caractéristiques de la Prakriti en lui-même.

Nous commençons cela en apprenant au sujet de nos trois cerveaux et en apprenant à les contrôler consciemment. Cet effort est dans la Conscience, pas dans le mental, pas dans le cœur, pas dans l’instinct, pas dans les habitudes moteurs, en d’autres termes dans les comportements acquis. Nous en tant que créatures que nous sommes, avons tendance à apprendre par imitation. Nous imitons les autres. C’est une fonction du cerveau moteur-instinctif-sexuel. Il n’y a rien de mal à cela. En tant qu’enfants nous en avons besoin pour grandir et survivre, et en tant qu’étudiants Gnostiques, nous imitons en apprenant de nos instructeurs, en apprenant les uns des autres. Mais l’auto-observation et le rappel de soi ne peuvent pas être appris à travers l’imitation. Nous les apprenons à travers l’action. En effectuant réellement quelque chose à l’intérieur.

Il n’y a aucune preuve matérielle vers l’extérieur observable de l’auto-observation et de rappel de soi. Il n’y a aucune preuve émotionnelle. Il n’y a aucune preuve intellectuelle. Étant donné que chacun des trois cerveaux est simplement une machine qui transforme l’énergie. L’auto-observation est une transformation consciente de l’énergie. Le rappel de soi est une transformation consciente de l’énergie. Lorsque la Conscience est présente et active, toutes les impressions qui arrivent sont transformées par la Conscience. Maintenant, en nous, c’est un peu relatif parce que nous sommes à 97% piégés dans l’ego, dans le désir. Donc, même si nous faisons ce grand effort de nous observer, de se rappeler de nous-même, d’être présent et vigilant, nous sommes encore en train d’utiliser trois pour cent de notre potentiel, et c’est ainsi si nous essayons. Si nous ne cherchons pas à faire le rappel de soi et à s’auto-observer, alors nous sommes endormis. Et étant endormis, toutes les énergies qui arrivent à nous sous la forme d’impressions sont transformées négativement. En d’autres termes, approfondissent la souffrance. Remplissant le mental avec des impressions mal transformées. Donc, l’effort d’être conscient, de s’auto-observer, à s’auto-souvenir est critique. C’est la première porte d’entrée pour développer l’âme. C’est essentiel. C’est irremplaçable. Cela ne peut pas être évité, et cela est évité, il ne peut y avoir auto-réalisation.

Lorsque la Conscience est présente, quand nous commençons à transformer l’énergie de la bonne façon, à transformer les impressions d’instant en instant, nous commençons à s’équilibrer parce que, pour s’observer réellement, vous devez comprendre la fonction de votre mental, vous devez comprendre le fonctionnement de votre cœur, car ce sont ces fonctionnement qui vous empêchent de vous rappeler. Fonctionnements habituel, les habitudes, les désirs, les passions. Nous nous observons; nous observons ce qui nous fait dormir psychologiquement.

Petit à petit, nous identifions les éléments qui produisent le sommeil dans notre psyché, et nous les affaiblissons. Nous pouvons découvrir qu’il y a un certain ami que nous avons, que chaque fois que nous parlons à cet ami nous entrons dans ces conversations bouillantes dans lesquelles nous nous oublions toujours. Nous devenons tellement identifiés avec ces conversations que nous oublions complètement de nous observer. Un jour nous nous rendons compte, alors nous commençons à faire des efforts. Quand on voit cet ami nous disons, « Aahh Je dois me rappeler moi-même. Je dois m’observer ». Nous avons toujours la conversation, mais pas s’oublier. C’est un beau moment. Une belle occasion de changer la nature de la souffrance en vous-même, et croyez-le ou non pour cet ami aussi, parce que quand vous devenez conscient, vous rayonnez un autre type d’énergie qui influence les gens sur les niveaux qu’ils ne perçoivent pas. Cet effort est essentiel. Petit à petit, d’un événement à l’autre, d’instant en instant, en transformant de l’énergie.

Dans cette observation de vous-même, vous verrez qu’il y a certains aspects de la conversation qui se répètent. Si nous méditons sur cette expérience et que nous commençons sincèrement à étudier, alors nous allons découvrir que cette répétition a une histoire venant du passé. Et Petit à petit, d’événement en événement, nous commençons à voir et à comprendre que toute notre vie est une répétition. Chaque événement, chaque circonstance, chaque problème se répète. Et cela parce que les éléments qui existent dans notre mental ne peut se comporter que de la manière dont ils ont été créées. Les 97% qui emprisonne la Conscience sont des éléments récurrents. Qui se répètent. Voilà comment nous pouvons comprendre les gens qui semblent savoir ce qui va se passer. La plupart du temps, c’est parce qu’ils l’ont déjà fait dans une existence précédente, et ils sont tout simplement en train de répéter la même chose, mais un peu plus compliquée à chaque fois, parce que chaque fois qu’un cycle se répète de nouvelles actions sont ajoutées, de nouvelles complications.

Ici vous pouvez voir et comprendre quelque chose sur le cycle de la vie et la mort. Si nous commençons à un moment donné avec une ardoise propre, mais nous devenons identifié avec un élément particulier, disons la fierté, nous ne comprenons pas cet orgueil, nous construisons un peu de fierté parce que quelqu’un nous salue, donc nous avons ensuite créé un petit élément mental lié à l’orgueil, que nous pourrions appeler un ego ou un Je. Cet élément réside dans le mental et piège la Conscience ou l’énergie, mais il doit agir. Il veut de la nourriture. C’est une entité comme n’importe quelle, qui fait partie de la nature. Une fausse création, mais néanmoins elle est là. Cette entité recherchera constamment de la nourriture pour se nourrir, pour se développer comme tout dans la nature, mais comme notre propre enfant, elle veut de la nourriture venant de nous. Nous l’avons créé. Donc, elle se lève quand elle est stimulée par des impressions. Quand quelqu’un vient et nous loue, ce petit élément dit: « Oh, de la nourriture pour moi. » Une fois alimentée, elle produit des sensations agréables, et nous aimons ça. Ensuite, nous commençons à rechercher des situations pour recevoir des éloges de sorte que nous allons sentir à nouveau ces mêmes sensations. Nous voulons répéter cette sensation de se sentir bien sur nous-mêmes parce que nous pensons que quelqu’un d’autre nous aime, mais réellement, c’est la fierté. Donc, nous commençons à répéter ces circonstances, à rechercher ces situations, pour nourrir ce sentiment d’importance. Chaque fois cet élément devient un peu plus gros et un peu plus fort. Nous pourrions mourir physiquement, mais cet élément existera toujours dans le mental, et quand nous prenons un nouveau corps, cet élément est là, affamé, prêt pour se nourrir. Donc, il nous pousse à rechercher les situations pour le nourrir, et cela continue d’existence en existence. Ce que nous ne réalisons pas c’est qu’il y a une limite sur le poids que la nature peut supporter. De la même manière qu’une maladie finira par tuer un organisme, l’ego finira par nous tuer en tant qu’âme, en tant qu’embryon d’âme. Au fur et à mesure que cette entité devient grosse et plus grasse, elle commence à involuer et à dégénérer de plus en plus vite, nous tirant de plus en plus pour la nourrir, pour la rendre de plus en plus lourde. Jusqu’à ce que finalement, à ce niveau de la nature, elle ne peut plus être maintenue. Elle doit sombrer dans de plus en plus de lois, plus profonde. Et bien sûr, elle porte notre Conscience avec elle en enfer. Voilà comment nous créons notre propre souffrance. Nous ne faisons pas cela seulement avec la fierté. Nous le faisons avec des millions d’impressions d’instant en instant. Etant endormi, se comportant mécaniquement, réagissant automatiquement habituellement, nous approfondissons la souffrance.

Maintenant, ce cycle est symbolisé par toutes les différentes religions de différentes manières, mais nous pouvons voir que le cercle a deux moitiés fondamentales: l’évolution et l’involution. Évoluer, quand un élément naît et se développe, et il est dans une tendance à la hausse du développement progressif. En d’autres termes, une simple créature devient plus complexe. Le grand poète soufi Rumi a illustré cela magnifiquement quand il a parlé de l’évolution de l’âme. Il a écrit dans un poème:

    « Je suis mort en tant que minéral, et est devenu une plante. Je suis mort en tant que plante, et me suis élevé à un animal. Je suis mort en tant qu’animal, et je suis devenu un homme. »

Je vais continuer avec le reste de ce poème un peu plus tard. Ce que nous voyons ici est ces règnes fondamentales de la nature. Notre embryon d’âme, cette essence que nous avons, cette petite particule de Dieu, entre dans la manifestation à travers le règne minéral. Cette petite étincelle doit croître et se développer à travers les royaumes des minéraux, et il devient successivement plus complexe à mesure qu’il grandit et rassemble la compréhension et se développe. Et cela se produit sur une longue période de temps, à travers de nombreuses existences ou corps physiques. Lorsque ce véhicule minéral a développé la complication la plus élevée possible dans ce niveau de la nature, l’âme qui l’habite, cette essence, meurt en d’autres termes à ce règne. Elle monte et se déplace dans le règne végétal. Puis cette âme essence, la Bouddhata, grandit et se développe à travers le règne végétal, à travers des plantes très simples, successivement, et petit à petit dans celles de plus en plus complexes, en acquérant toutes les connaissances, la compréhension, la sagesse. En apprenant comment agir en équilibre avec la nature. Tel est le but, mais à chaque niveau avec des significations plus complexes. Le corps devient plus compliqué, et les lois qui le régissent deviennent plus subtiles, plus sophistiquées. Puis, quand cette âme essence atteint le maximal de développement dans le règne végétal, elle monte et naît dans le règne animal et le même processus découle. Ici, il y a une différence. Au sommet de cette âme essence dans le règne animal, avec de sérieux avertissements il est donné à cette âme essence une nouvelle capacité: le raisonnement. Elle est encore un animal. Elle est une âme animale, mais il lui est donné le raisonnement afin qu’il puisse se perfectionner et monter dans le règne humain. Pour ce faire, il doit y avoir une révolution. Vous voyez ici comment l’essence de l’âme évolue en fonction des aspects mécaniques de la nature à travers le cycle de vie. Dès l’entrée dans le règne humanoïde, autrement dit le règne « animal intellectuel », cette âme essence reçoit le raisonnement et il lui est dit: maintenant, vous devez devenir un vainqueur de la nature. Un roi et reine de la nature, ce qui signifie que vous devez vaincre votre mental animal et devenir humain. En d’autres termes, devenir un véritable être humain, que, en termes classiques nous appelons un « ange ». Un ange est un être humain. C’est une âme-essence qui est devenue âme. Qui a vaincu le mental animal.

Quel est le mental animal? C’est le désir. Lorsque ce mental animal entre dans le niveau humanoïde et reçoit le raisonnement, il doit apprendre à composer avec des sensations et des impressions par lui-même. Dans le règne animal, nous avons reçu des conseils de ces Devas et anges qui guident les animaux, et qui les mènent dans leur chemin de développement progressif. Quand nous entrons dans le règne humanoïde, nous recevons le don du raisonnement afin que nous puissions développer la volonté individuelle. Tous les règnes inférieurs ont la volonté collective, le mental collectif. C’est la raison pour laquelle nous les voyons se déplacer en packs et en troupeaux et en groupes. Les animaux intellectuels se déplacent toujours en groupes et en packs et en troupeaux, et nous pensons que nous sommes des individus, mais nous ne le sommes pas. Nous ne faisons que ce qui est accepté par le reste de notre groupe. Et nous défendons l’idée et les croyances de notre groupe jusqu’à la mort, même si elles sont mauvaises, car ce mental collectif du groupe est si fort en nous. Pour devenir un ange, pour devenir un individu réel, nous devons vaincre le mental collectif, qui est à l’intérieur, et développer la volonté individuelle.

Malheureusement, lorsque cette humanité actuelle est entrée dans le règne animal intellectuel, nous avons fait beaucoup d’erreurs. Nous sommes devenus identifier à la sensation, au désir. Le résultat était l’ego. Le résultat de cette humanité que vous voyez maintenant, qui tue pour des croyances, qui tue pour de l’argent, l’argent qui n’a pas de signification réelle ou de l’importance, aucune valeur réelle, juste du papier, nous tuons pour lui. Certaines personnes tuent sur un caprice. Certaines personnes tuent avec juste le mental, avec des mauvaises idées, des idées nuisibles. Certains tuent avec le cœur, l’émotion négative. Tuer est juste une façon de démontrer notre nature animale. Nous forniquons également, c’est un comportement animal. Les anges ne forniquent pas. Les Anges perfectionnent la Chasteté. Les anges obéissent aux lois du jardin, qui est l’Éden. C’est travailler avec l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, mais ne pas manger son fruit.

Pour devenir un être humain, nous développons la volonté individuelle. Cela commence quand nous apprenons comment transformer les impressions, mais qu’est-ce qui alimente cela? Comment pouvons-nous transformer les impressions dans l’état où nous nous trouvons? Il faut beaucoup d’énergie pour créer quelque chose. La création d’un organisme humain a besoin d’un pouvoir énorme, d’une force énorme. Et bien sûr, cette force est l’énergie sexuelle. Dans les traditions occultes, ou les traditions ésotériques de l’humanité, il est souvent affirmé qu’elle l’énergie la plus subtile, la plus puissante. Et si vous vous observez qu’elle est l’énergie la plus puissante en vous? Quelle force en vous peut produire des changements les plus spectaculaires? Eh bien certains diront que c’est le mental. Certains diront votre manière de penser produit les changements, les plus grands changements. Certains diront que ce sont les émotions. Ce sont les sentiments. Certains diront que c’est l’instinct. Le combat ou la lutte pour la survie et ce genre de choses. Mais vous voyez dans chacun de ces points de vue un filtre psychologique. En réalité, l’énergie la plus puissante qui est dans votre corps en ce moment est la force sexuelle. Il n’y a pas de force avec plus de puissance. C’est le pouvoir qui fait bouger et qui façonne votre vie. Et si vous regardez profondément en vous-même, vous verrez cela. Vous pouvez faire toutes sortes d’actions avec l’énergie mentale, qui peut produire un résultat. Vous pouvez effectuer toutes sortes d’actions avec l’énergie émotionnelle, qui va produire un résultat. Vous pouvez faire des choses physiquement, qui va produire un résultat. Mais vous pouvez avoir un acte sexuel une fois et changer votre vie pour toujours. Vous pouvez avoir des enfants, vous pourriez contracter une maladie, et vous pourriez tomber amoureux. L’énergie sexuelle a ce pouvoir de nous pousser en arrière, pour produire des actions visant à produire des conséquences plus importantes que n’importe quelle autre force. Là, dans l’énergie sexuelle, se trouve la clé de la rédemption.

Certaines religions, certains systèmes, répètent cette idée qu’il y a beaucoup de chemins qui mènent à Dieu. Jésus a déclaré qu’il y en a un. Il y a une porte, et elle est très étroite, et très peu la trouve, et cette porte est couverte par une pierre. La pierre sur laquelle le temple doit être construit est la pierre angulaire. Cette pierre sont les organes sexuels. La force sexuelle, l’énergie sexuelle, le mercure. Cette pierre liquide, l’élément qui est à la fois une pierre et un liquide. C’est un métal. C’est la force sexuelle. Nous devons développer la force de volonté pour ciseler cette pierre et la rendre parfaite, c’est la quête d’un maçon dans son idéal antique. Cela signifie que nous devons utiliser la force sexuelle dans le droit chemin. Prendre cette énergie, et l’utiliser correctement. Bien sûr, cela est étroitement lié au cœur et aux reins.

Dans la médecine chinoise, si quelqu’un perd la vitalité ou a un manque d’énergie, il leur sont donnés des médicaments pour les reins. C’est parce que les reins sont étroitement liés à la gestion de la force sexuelle. Même dans la médecine occidentale de nos jours, les gens qui ont des problèmes rénaux sont souvent conseillé d’observer l’abstinence. Maintenant, bien sûr, les médecins des deux traditions ne diront pas que vous devez conserver votre énergie sexuelle exclusivement parce qu’ils ne le font pas. En fait, ils vous diront que si vous conservez votre énergie sexuelle, cela va vous faire du mal, mais ils ne savent pas. La science en tant qu’idéal déclare que nous devrions expérimenter et vérifier par des faits concrets ce qui est et ce qui n’est pas. Et tous les médecins soutiennent la fornication et rejettent la Chasteté, et pourtant ils ne la pratiquent pas, alors comment savent-ils? En pratiquant la Chasteté, en conservant l’énergie sexuelle, nous vitalisons les reins. Nous réunissons de grandes forces qui renforcent et harmonisent les reins, ce qui à son tour vitalise notre organisme, renforce notre système endocrinien. Elle nourrit le cerveau avec l’énergie pure, développe le cœur avec les forces de l’amour. L’ange est le résultat de la transformation de l’énergie sexuelle. L’âme auto-réalisée est un produit, est née, de la Chasteté.

C’est le grand cadeau que la Balance peut nous aider, nous donner la force et l’énergie pour nous aider à devenir chaste, d’avoir la Chasteté. Mais nous n’avons pas beaucoup de temps. Le cycle de l’évolution et de l’involution a une limite. Vous remarquerez que, dans les rosaires Bouddhistes et Hindous et Catholique traditionnelle, ils ont 108 perles. Quand un dévot du Bouddhisme visite un site antique, ils marcheront 108 fois autour de ce site sacré, c’est un symbole des 108 vies qui sont données à chaque embryon d’âme quand il entre dans le règne humanoïde. Nous avons 108 occasions de comprendre le mental, de développer l’âme. Et l’humanité, ayant vécue dans le règne animal, se déplace en groupes comme le font les animaux, jusqu’à ce que nous nous échappons de cette nature animale. Donc, ce vaste vague de l’humanité, ce grand groupe d’intellectuels d’origine animale, se rapproche de la fin des 108 vies. En d’autres termes, un moment clé dans cet âge actuel est sur le point d’arriver, quand cette vague particulière d’embryons d’âme vont perdre leur opportunité de se développer davantage. Leur karma, leur ego sont devenus si lourds que les âmes sont déjà en train d’abandonner l’utilisation des corps humanoïdes et d’entrer dans l’involution vers le bas de cette grande roue pour redevenir simple. Vous voyez le haut de la roue est le niveau maximum de complication que la nature mécanique peut soutenir, et que notre mental devient plus compliqué, car notre karma devient plus compliqué, comme l’âme devient plus piégée, Dieu dans son amour infini nous a donné l’enfer pour libérer l’âme de cette complication. Vous pouvez dire que c’est une punition, et il l’est, dans le but d’enseigner l’âme afin de ne pas faire ces erreurs.

Donc, Petit à petit ces embryons d’âmes qui ne parviennent pas à s’auto-réaliser eux-mêmes entrent dans ces cycles involutifs en bas de la roue de la vie. En bas de la roue de la vie et de la mort, la roue de Samsara, pour être simplifié. Pour que les forces de la nature puisse détruire l’ego pour nous. C’est très douloureux. Si vous y pensez en ce moment, il est pénible de regarder à l’intérieur et de voir vos traumatismes, de voir vos douleurs, de voir vos souffrances, alors amplifiez cela et étendez le, parce que c’est ce qu’est l’enfer. Le processus d’un embryon d’âme étant recyclé à travers la nature est le processus de cette embryon d’âme confrontant tous ses traumatismes et douleurs et erreurs pour apprendre d’eux. Malheureusement, cette compréhension ne se développe en rien. Être libéré de ces erreurs à travers l’enfer ne développe pas cette âme. Elle revient à son point de départ. Elle retourne à son état initial, pas mieux, avec seulement l’occasion de le répéter encore, d’essayer une fois de plus.

Il est dit que, à la fin de ce cycle, après des milliers d’années et des milliers d’existences d’être recyclé à travers la nature, et à travers toute cette douleur inimaginable, à la fin lorsque le dernier petit élément est retiré et que cet embryon est perfectionné une fois plus, alors cette âme est même avec la loi du karma. Les dettes sont payées, mais cette âme n’est pas plus proche de l’éveil, de l’illumination, et elle recommence. Dans le Bagavad Gita, Krishna, ce grand Christ, cet avatar à travers qui le Christ dit ceci:

    « Ceux qui sont mauvais, cruels et ingrats, je les jettent perpétuellement dans les ventres assuriques, les ventres démoniaques, pour qu’ils naissent dans ces mondes infernaux. Ces gens hallucinés entrent dans les entrailles démoniaques tombent continuellement encore et encore dans des corps de plus en plus inférieurs. Triple est la porte de cet enfer destructeur. Elle est composée de la luxure, la colère et la convoitise. Voilà pourquoi celle-ci doivent être abandonnées. »

C’est une réalité pratique. Ce n’est pas une théorie. Lorsque vous avez des cauchemars, vous visitez ces mondes, parce que vous avez des éléments qui y appartiennent. Votre mental est là. Votre Conscience est piégée en lui.

Nous devons nous rebeller contre nous-mêmes. La grande rébellion, la grande révolution, est à l’intérieur. Toutes les guerres, toutes les batailles de la Bible, de toutes les écritures, sont symboliques de la guerre que nous devons mener contre notre propre mental, à la rébellion contre notre orgueil et notre désir et toute notre méchanceté, afin de nous libérer de cette loi de 108 vies. Cela est accompli en utilisant notre énergie sexuelle dans le droit chemin, à travers la transformation des impressions, en comprenant le mental, et en construisant l’âme.

Dans le poème de Rumi, il dit quand il est devenu un homme,

    « Pourquoi devrais-je avoir peur? Quand étais-je moins en mourant? »

Nous étions tous morts des centaines et des milliers de fois. La mort est tout simplement un changement de vêtements pour l’âme. Nous avons passé d’existence en existence, mais ce qui est triste est que nous avons échoué à réaliser que chaque existence est une répétition de la précédente, avec seulement une légère différence. Nous avons une nouvelle personnalité dans chaque vie, nous avons de nouvelles circonstances, mais elles sont toutes enracinées dans le karma. elles sont toutes ancrées dans nos propres actions dans la vie précédente. Nous devons nous révolter contre cette répétition.

Chaque événement qui arrive dans notre vie, nous devons comprendre. Nous devons recevoir consciemment, observer nos trois cerveaux et analyser chaque pensée, chaque sentiment, chaque impulsion, bon ou mauvais, agréable ou désagréable. Nous devons méditer sur cela. Même si nous avons une expérience dans la vie qui nous fait sentir très bien, elle peut conduire à la souffrance, parce que nous pouvons devenir identifiés à ces sensations. Les expériences qui nous font sentir mal peut conduire à la souffrance quand nous nous identifions à ces sensations. La nature de l’équilibre psychologique est d’être le même dans toutes les expériences de la vie, d’être dans l’équanimité, d’être serein. Seule la Conscience peut accomplir cela, car seul Dieu peut donner la véritable sérénité. Le mental peut faire semblant. Le mental peut faire semblant d’être serein et mettre un visage serein et agir calmement, mais en profondeur il y a ébullition. Nous devons comprendre en nous-mêmes à être sincère. Faire semblant de bien se comporter c’est tromper non seulement d’autres personnes, mais nous-mêmes aussi, c’est un crime contre notre propre Dieu intérieur. Soyez honnêtes avec vous. Regardez attentivement la façon dont vous vous trompez vous-même de jour en jour. En particulier, chaque fois que vous blâmer quelqu’un d’autre, vous avez tort. Les causes de tous vos problèmes sont à l’intérieur de vous, pas à l’extérieur. Vous ne pouvez pas dire que votre ami vous a rendu en colère, parce que si vous n’avez pas la colère, vous ne seriez pas en colère. Votre propre colère vous met en colère. Cette colère peut être stimulée par des impressions, par des mots ou par l’action, mais c’est votre colère, et qui n’est pas la responsabilité de quelqu’un d’autre que vous. Il est bon de prendre la responsabilité. De reconnaître que la nature de chaque expérience est auto-engendrée. Alors Rumi continue,

    « Pourquoi devrais-je avoir peur? Quand étais-je moins en mourant? Mais une fois que je mourrai en tant qu’homme je monterai avec des anges bénis. »

Nous devons comprendre ici qu’il ne parle pas d’un homme comme la façon dont nous pensons à lui. Il parle d’un vrai homme. Un être humain réel est celui qui a donné naissance à l’âme. Même s’il doit mourir. Même l’ange doit mourir en lui-même pour avancer, et Rumi dit ceci,

    « Mais même de l’angelitude je dois passer. Tout sauf Dieu dépérit. Quand j’ai sacrifié mon âme ange je deviendrai ce qu’aucun mental n’a jamais conçu. O ne me laisse pas exister. Car la non existence proclame dans les tonalités de l’orgue, à lui nous retournerons. »

L’influence stellaire de la Balance peut nous aider dans ce processus, en nous fournissant une influence d’équilibre dans la psyché, dans les reins, dans le cœur, dans le mental.

La balance peut aussi représenter l’équilibre du cœur et du mental; quand vous regardez Anubis dans le Livre des Morts Égyptien, sur la balance, il pèse une plume et un pot. Le pot contient le cœur. La plume est le mental. Ces deux doivent être en équilibre parfait en nous. Nous devons apprendre à penser avec le cœur et à sentir avec la tête afin de recevoir l’intuition, la directive de l’Être. Ces deux aspects doivent être en équilibre. Cet état d’équilibre est le point de départ pour la création de l’âme. En d’autres termes, si vous n’avez pas d’équilibre psychologique, si vous n’avez pas la capacité de contrôler consciemment vos trois cerveaux, alors comment Dieu va-t-il vous donner le pouvoir? Comment Dieu peut-il vous donner la Kundalini si vous ne pouvez pas contrôler les énergies qui sont à l’intérieur? En ce sens, nous pouvons dire que notre Dieu est un peu comme un parent qui regarde son enfant, et comment peut-il observer et mesurer son enfant? A travers le cœur et les reins. Bien sûr, c’est dans le cœur que nous avons nos sentiments, notre volonté, notre intention. Dans nos reins, nous avons notre Chasteté ou notre luxure. Donc, notre propre Dieu intérieur nous mesure de cette façon.

Lorsque nous avons reçu ou lorsque nous avons établi cet équilibre psychologique en nous-mêmes, en apprenant à être conscients de nos trois cerveaux, en contrôlant consciemment notre psyché, cela ne signifie pas que l’ego est éliminé. Cela signifie que nous développons la capacité d’être dans un état d’auto-observation et de rappel de soi, d’instant en instant. Nous développons la volonté de ne pas être gouvernés par le mental, par l’ego, par le désir. Ensuite, si nous pratiquons la Chasteté, si nous travaillons avec une épouse, si nous transformons nos énergies sexuelles alors cette intelligence divine du Saint-Esprit peut nous donner ce profond cadeau de l’éveil de la Kundalini, mais ainsi seulement. Ce feu peut alors être élevé à travers chaque corps de l’âme. Et dans ce processus crée l’âme et ensuite devient un véritable être humain, mais nos problèmes ne s’arrêtent pas là; la création de l’âme n’est pas l’élimination de l’ego.

Créer l’âme c’est créer un vaisseau à travers lequel Dieu peut travailler. Cette âme ou ce navire est nécessaire en ces temps parce que l’ego est si lourd et si complexe que nous avons besoin d’un émetteur de haute tension pour diriger nos forces sexuelles d’une manière extrêmement puissante et énergique sous la direction de notre Mère Divine pour éliminer l’ego. Si vous êtes célibataire, vous pouvez toujours le faire. Vous pouvez faire d’énormes progrès en tant que célibataire en travaillant sur vous-même, en transmutant votre énergie sexuelle. Mais quelqu’un qui est dans un couple a beaucoup plus d’énergie disponible, et lorsqu’ils développent les corps ils en ont encore plus, et ils développent l’âme. Le danger augmente aussi. De la même façon que nous utilisons ces énergies dans le mauvais sens pour créer l’ego, quand nous n’avons pas les corps quand nous n’avons pas le feu, nous pouvons encore faire cela lorsque nous les avons. Tout simplement parce que vous avez créé disons le Corps Astral Solaire, ne signifie pas que vous êtes libre de faire des erreurs. En fait, votre situation est encore plus délicate. La formation et le fonctionnement du Corps Astral Solaire est un grand courant, une grande capacité, qui peut diriger d’énormes forces, mais si vous écoutez le démon du cœur, ce démon avec sa mauvaise volonté, qui veut faire du mal à d’autres, vous pouvez infliger de terribles dégâts, et accumuler de terrible karma. Donc, ces corps ne sont pas seulement de beaux cadeaux sans conséquences. Les recevoir implique une énorme responsabilité et un grand soin doit être pris.

Si nous permettons à des pensées de ressentiment ou de colère ou d’envie de traiter dans notre psyché cela est mauvais. C’est dangereux pour nous-mêmes et pour les autres, mais si nous transmutons notre énergie sexuelle, c’est encore pire, parce que ces forces sexuelles sont plus puissantes que chez une personne qui fornique. Alors cette colère, ce ressentiment et cet envie a plus de force et peuvent produire plus de mal. De même, si vous transmutez l’énergie sexuelle et avez le Corps Astral Solaire ou le Corps Mental Solaire ou le Corps Causal Solaire, il y a encore plus de force, encore plus de potentiel de dommages, parce que ces corps sont des transformateurs d’énergie, mais ils transforment par la volonté.

Ces initiés qui créent les corps solaires, qui élaborent l’âme, mais ne suppriment pas l’ego, sont appelés hasnamussen. C’est un terme Arabe qui signifie quelqu’un avec un double centre de gravité. Ils ont un certain développement dans l’âme, qui est la partie supérieure. En d’autres termes, l’âme est liée au Maître, à l’Esprit. Ensuite, ils ont une partie inférieure, qui est l’ego, et ces deux centres de gravité sont en conflit constant pour essayer de contrôler cette âme humaine. Alors, quand quelqu’un a créé ces corps solaires, ils sont en fait au milieu d’un conflit encore plus grand. Il y a un pouvoir là que Dieu a besoin, mais que l’ego veut. Telle est la grande bataille. Voilà pourquoi nous lisons au sujet des Pandavas du Mahabharata. Krishna conduit les Pandavas, ces frères, qui sont l’âme. Et ils doivent lutter contre le roi aveugle, qui est l’ego.

Le maître Samaël donne de nombreux exemples. En particulier, il mentionne Andremeleck. Andremeleck en tant qu’Esprit, en tant que maître, est un grand maître. Le Dieu intérieur de Andremeleck est un grand maître qui a beaucoup de développement et une grande beauté, mais son âme humaine est un démon. L’âme humaine de Andremeleck n’a pas détruit l’ego. Il a créé les corps solaires, mais n’a pas détruit l’ego, et a accumulé tant de karma et a persisté dans tant de mauvaises habitudes. Le maître Samaël déclare que dans ses investigations, il découvre Andremeleck le maître s’est séparé lui-même de son âme humaine. Il l’a laissé, et cette âme humaine ne peut pas revenir à son maître jusqu’à ce que l’ego soit détruit à travers l’involution. Cela veut donc dire que ce maître Andremeleck, l’Esprit intérieur, ne peut pas prendre un nouveau corps physique pendant des millions d’années, jusqu’à ce que l’âme humaine soit passée à travers le processus d’involution et soit redevenue pure. Voilà une situation grave. Cette âme humaine à l’intérieur de ses corps solaires doit entrer en enfer. A cette époque, il travaille consciemment en tant que démon pour essayer de nuire à autrui. Mais à un certain point, le karma le prendra et il involuera pendant une longue période.

Si nous, les âmes lunaires, sans corps solaires, prendrons des milliers, des centaines de milliers d’années à se dissoudre, qu’en est-il des corps solaires, qui ne sont pas de nature lunaire? Il faudra beaucoup de temps pour les briser. Un exemple très brut de ceci est un morceau de plastique que vous jetez dans un dépotoir d’ordures ne va pas se briser pendant des centaines voire des milliers d’années et peut-être plus. Les choses qui appartiennent à la nature comme des pelures de bananes se décomposent rapidement. C’est une analogie similaire. Les corps solaires prennent beaucoup de temps.

Voilà pourquoi nous insistons toujours qu’il est nécessaire de travailler sur l’ego chaque jour. Oui, nous avons besoin de transmuter l’énergie sexuelle. Il est nécessaire de créer l’âme, bien sûr, mais nous devons toujours travailler sur l’ego chaque jour. Néanmoins notre capacité est de toujours nous analyser, de nous regarder, d’être sincère, de chercher les choses qui doivent changer. Nous devons prendre le pouvoir que Dieu nous donne, toutes les énergies, et les utiliser de la bonne manière. Si nous en abusons, si nous abusons des énergies que nous avons, alors nous devons supporter les conséquences.

Aujourd’hui, il est devenu très fréquent que les gens prennent des médicaments pour leur donner plus de puissance sexuelle. Pourquoi donc? Pourquoi ces médicaments sont-ils nécessaires maintenant? Pourquoi les hommes et les femmes perdent la pulsion sexuelle? Pourquoi perdent-ils la capacité qui est normale dans la personne moyenne? Pourquoi est-il nécessaire que les gens prennent des produits chimiques pour stimuler l’énergie sexuelle? C’est à cause de l’abus. À cause de tant d’abus de l’énergie sexuelle, ils l’ont gaspillé. Maintenant, ils prennent des pilules pour voler l’énergie à partir d’autres parties du corps pour stimuler faussement la pulsion sexuelle. Cela draine l’organisme encore plus rapide. C’est un abus du système endocrinien et d’autres organismes vitaux à l’intérieur de notre organisme. Comment appellent-ils cela? Eh bien maintenant, ils l’appellent « dysfonctionnement érectile » parce qu’ils ne veulent pas l’appeler par ce qu’il est réellement, qui est l’impuissance, parce que les gens ont un traumatisme à propos de ce mot. Ils ne veulent pas utiliser ce mot. Ils l’appellent par d’autres choses qui sonnent scientifique. Le mot impuissance signifie n’avoir aucune puissance ou n’avoir aucun pouvoir.

L’abus de l’énergie sexuelle arrive physiquement à travers la fornication du corps, mais nous abusons de l’énergie sexuelle dans le cœur à travers le désir. Nous abusons de l’énergie sexuelle dans l’intellect à travers le désir. La fausse imagination négative, la fantaisie, est un gaspillage d’énergie sexuelle. La première cause de l’impuissance est que nous nourrissons beaucoup d’énergie dans la fausse imagination mécanique. La plupart des hommes qui font face et ont affaire avec l’impuissance ont développé trop de fantaisies sexuelles dans le mental et ont donc créé un conflit dans leur psychisme à travers la fantaisie, à travers l’imagination de l’acte sexuel plutôt que de réellement l’exécuter. Alors ce qui se passe est qu’au moment où ils viennent produire effectivement l’acte sexuel, ils ne peuvent pas, parce que toute cette énergie est piégée dans les fausses créations dans le mental. La même chose arrive avec les femmes d’une manière légèrement différente.

La puissance, le pouvoir que nous avons besoin provient de la Chasteté. Transmuter les forces sexuelles c’est les conserver et les transformer consciemment avec l’aide de Dieu. Ces forces transforment l’individu à tous les niveaux. Si cette énergie est le facteur de motivation le plus puissant dans la vie, et il l’est, il est aussi la clé la plus puissante pour le développement spirituel. Au lieu d’utiliser cette force sexuelle à courir après nos rêves, nous pouvons utiliser cette énergie pour créer l’âme et détruire l’ego et ainsi atteindre la libération, qui est la liberté. Tout cela est dans la maison de la Balance. La Balance fournit l’équilibre. Mais il faut un grand effort dans les trois cerveaux pour gérer la Conscience.

Nous devons avoir l’équanimité, nous devons avoir un bon cœur, et nous devons être humbles.

Les natifs de la Balance bien sûr obtiennent un peu d’influence supplémentaire de ce signe. Donc, nous pouvons voir en eux un type particulier d’énergie dynamique et une attention particulière à la justice. Les types Balance sont très préoccupés par la justice. En fait, ils peuvent être tellement concentrés sur la justice qu’ils peuvent oublier la miséricorde et ils peuvent sembler cruel.

Le type supérieur de la Balance est capable de recevoir l’influence de cet équilibre comme une sorte de sérénité et d’équanimité, ce qui leur donne la prédisposition naturelle pour éviter les feux des projecteurs, de rester anonymes. Faire de bonnes œuvres, mais rester anonymes. Mais le type inférieur cherche toujours la reconnaissance.

Ainsi, vous pouvez voir dans la transformation supérieure de l’influence de la Balance qu’elle fournit naturellement des qualités pour créer l’âme, mais dans le type inférieur, elle a la capacité de pousser l’âme à dégénérer.

Questions et Réponses

Question: Vous avez dit que Andremeleck l’âme humaine déchue ne pouvait pas prendre un autre corps humain jusqu’à ce qu’elle se désintègre dans l’abîme jusqu’à la seconde mort, mais le maître Samaël a déclaré que Andremeleck est incarné en Chine.

Réponse: Je disais que le maître ne pouvait pas. L’âme humaine, le démon, peut prendre des corps physiques. Voilà ce que le maître a déclaré dans son livre. À un certain point récemment Andremeleck avait un corps physique, mais ce n’était pas l’âme divine. Ce n’est pas l’Intime. C’est l’âme humaine qui est tombée qui a pris un corps.

Question: Est-ce que l’âme entre dans l’abîme après avoir allée avec succès à travers les règnes animal, végétal et minéral?

Réponse: Oui. L’âme est emprisonnée dans l’ego, donc pour que l’ego puisse être retiré, l’essence de l’âme doit être là.

Question: Est ce que l’involution est liée à la seconde mort?

Réponse: La seconde mort est la fin de l’involution; le dernier moment est ce que nous appelons la seconde mort. C’est ce que la Bible appelle la seconde mort. Ce sont les derniers instants d’avoir cet ego enlevé, c’est très douloureuse.

Question: Donc, c’est toujours cyclique?

Réponse: Correct. Une fois que la seconde mort est complète, alors cet embryon d’âme retourne dans le règne minéral et commence à prendre de nouveaux corps pour recommencer le cycle. Voilà pourquoi nous affirmons que l’embryon d’âme revient de corps en corps. Répète. Le terme se réincarner implique la volonté consciente, donc à proprement parler seul quelqu’un qui a développé l’âme et construit ce véhicule et a éveillé la Conscience peut choisir de s’incarner ou en d’autres termes se réincarne. Et cela fait aussi partie de la Bhagavad-Gîtâ dans laquelle Krishna déclare que seuls les Dieux et les Titans, seule l’âme développée, peut choisir ses incarnations. Sinon, nous retournons juste, répétons.

Question: À travers l’auto-observation pouvons-nous commencer à réaliser les événements de nos vies passé comme quand vous avez dit que nous nous souvenons d’une conversation ou d’un événement qui déclenche une certaine mémoire, ou est-ce différent?

Réponse: Le rappel des existences passées est important pour que nous puissions voir comment les comportements avec qui nous sommes piégés maintenant ont commencé. Comment nous les avons créés. L’auto-observation et l’auto-rappel focalisent et canalisent la Conscience à être présente, ce qui nous donne la capacité de nous percevoir tels que nous sommes réellement dans l’instant. Bien sûr, vous voir tels que vous êtes réellement demande beaucoup de Conscience. Là maintenant, nous ne nous voyons que d’une manière très vague, vaporeuse. Il est très difficile de nous voir tels que nous sommes réellement. Mais au fur et à mésure que ce sens s’approfondit et devient plus fort et plus cohérent, l’intuition peut apporter plus d’informations, vous pouvez vous voir effectuer un certain comportement et se comporter d’une certaine manière aujourd’hui. Et votre intuition peut vous apporter une intuition disant « oh ceci est lié à quelque chose à ce moment dans le passé. » Et oui ces souvenirs peuvent remonter au-delà de votre naissance physique présente et c’est une question de développement. Vous ne devriez pas prendre ces choses à leur valeur nominale parce que le mental peut facilement vous tromper. Vous devez toujours méditer.

Question: Cela semble comme s’il est plus facile de se rappeler de ces quelques événements différents que nous pourrions comprendre tellement comme notre vie entière ne serait pas aussi douloureuse.

Réponse: C’est vrai. Plus vous commencez à comprendre la nature de votre propre mental, plus cela apporte de la compréhension, et ce n’est pas intellectuelle. On ne peut pas dire nécessairement que vous avez ce karma, cet ego, à cause de « ceci et cela. » Ce n’est pas un plan intellectuel. En fait, les connexions peuvent sembler tout à fait sans rapport. Lorsque vous méditez sur des événements quelconques, vous pouvez commencer à voir des éléments connexes qui à la surface semblent n’avoir aucune relation. Et votre intellect va devenir très perplexe, car il cherche toujours « a à b à c. » Très littéral. L’ego est un gâchis. L’ego est extrêmement compliqué. Voilà une autre raison pour laquelle nous avons besoin de la Conscience pour naviguer cela. L’intellect n’est tout simplement pas capable. Donc, le problème arrive du fait que nous comptons tellement sur l’intellect et que nous voulons étiqueter chaque élément dans le mental avec un certain nom et dire, « oh c’est la fierté. » Ensuite, nous pensons que nous comprenons, mais nous ne le comprenons pas. C’est juste une étiquette. Chaque élément psychologique a de nombreuses caractéristiques. Chaque élément du mental a ses propres trois cerveaux. Il a ses propres pensées, ses propres émotions, et sa propre volonté d’agir. Et il est lié à d’autres à cause de la nature de chaque situation et de chaque karma particulier. Le mental, l’intellect, ne peut pas saisir cela. C’est si complexe et si profond et cela se produit depuis des centaines d’occasions à travers des milliers de moments à travers de nombreuses existences, et le mental, l’intellect, ne peut tout simplement pas tenir cela. Il est seulement un petit outil simple. Mais l’Être peut le faire. La sagesse de l’Être et la profondeur et la puissance de la Conscience peut comprendre l’ego et le pénétrer. Voilà donc encore une fois, nous devons toujours revenir à ceci: l’observer. Comprendre intuitivement avec la Conscience. Ensuite, la compréhension réelle arrive, et comme vous le dites, il est vrai qu’il y a une sorte de libération qui se produira, vous aurez une certaine acceptation, un certain contentement, ou paix. Lorsque vous comprenez un ego, lorsque vous comprenez réellement un ego, vous commencez à devenir libre de celui-ci, et ce qui est naturel là, c’est que la Conscience commence à être extraite, revient à nous; et qu’est-ce que la Conscience sinon l’équanimité, la paix, la joie et l’amour et toutes les vertus de l’être? C’est une belle chose, mais nécessite beaucoup de travail.

Question: Quelles sont les préoccupations pour les personnes nées sous le signe de la Balance et quels sont certains exercices?

Réponse: Le maître Samaël enseigne un exercice lié à la Balance dans lequel nous sommes sous la forme d’une balance, debour avec les bras tendus, et nous nous plions à la taille d’un côté à l’autre et visualisons et imaginons les forces s’élevant de la terre jusqu’en nous, lié aux reins, et nous aider à apprendre à transformer l’énergie de la bonne manière. Tout cela devrait être accompagné par la prière, dans un état méditatif.

Parmi les natifs de la Balance le maître mentionne beaucoup de choses. Il déclare que la personne Balance a le défaut de ne pas savoir comment pardonner. C’est ce sens de la justice que la personne Balance a tendance à avoir, donc ils ont aussi besoin d’apprendre un peu plus au sujet de la diplomatie et apprendre davantage au sujet des contradictions dans les autres. Une personne Balance ne peut pas traiter en voyant les deux faces d’une personne. Donc, si vous venez à eux avec cruauté ou une sorte de dureté et que le lendemain vous êtes doux, ils n’aiment pas. En fait, ils vous exclus, et c’est un défaut qu’ils ont en attendant la cohérence ou l’équilibre. Il y a d’autres qualités mais je pense qu’il est plus important de se concentrer sur les applications universelles du signe.

Question: Pouvez-vous en dire plus sur l’expression « penser avec le cœur et sentir avec la tête »? J’en ai entendu parlé avant, mais je suis encore incertain sur la façon de le faire.

Réponse: Eh bien, il y a une bonne raison pour cela. Pour comprendre cela, vous devez l’essayer. L’intellect ne le comprend pas vraiment. Vous devez travailler sur l’examen de votre propre cœur et intellect dans vos expériences. Je vais vous donner un exemple. Comment lisez-vous normalement un livre? La prochaine fois que vous lisez quelque chose, observez-vous. Observez comment votre propre psyché fonctionne et comment vous visualisez ces informations. Nous avons tous des habitudes liées à la lecture et nous devons examiner ces habitudes. Pour la plupart, les Américains en particulier ont tendance à être très intellectuel, donc quand nous lisons nous lisons à travers la lentille de l’intellect, ce qui signifie que nous sommes juste en train de farcir la tête avec des idées. Voilà pourquoi nous les oublions. Alors nous devenons en conflit, parce que nous lisons une idée, qui contredit une autre idée, puis nous entrons en conflit. Et c’est probablement l’une des premières raisons pour lesquelles les gens abandonnent ce genre d’études. Ils ont déjà recueilli certaines idées qui ne sont pas leur propre façon, mais ils leur ont mis de la valeur. Donc, quand ils lisent ce type de matériel et il contredit les idées qu’ils ont déjà, ils ne peuvent pas régler le conflit alors ils s’en vont, en choisissant de vivre seulement avec les idées qu’ils ont reçu d’abord. Ce n’est pas que les idées qu’ils ont sont correctes. C’est que ces idées sont venues dans leur mental en premier, donc ils les croient en premier.

Certaines personnes lisent émotionnellement. Ils lisent afin de stimuler ou d’expérimenter certains types de sentiments et ils sont attirés par des types particuliers de livres à cause de cela. Par exemple, la romance. Certaines personnes aimeront toujours lire des livres de romance ou des magazines pour stimuler le centre émotionnel et le nourrir avec de l’énergie. C’est fantastique et c’est nuisible. Même avec les films et la télévision, nous avons certains goûts là. Nous devons apprendre à ce sujet et apprendre à équilibrer ces centres.

A titre d’exemple, quand vous lisez, vous devriez lire avec les trois cerveaux. Non seulement l’intellect. Vous devez lire d’une manière équilibrée, c’est quelque chose que le maître Samaël a souligné à plusieurs reprises. Apprenez à lire aussi avec le cœur quel que soit votre lecture. Cela vaut également pour la musique. Si vous écoutez de la musique, comment écoutez-vous? La plupart d’entre nous écoute mécaniquement; nous mettons juste la musique et elle est en train de jouer là, mais nous pensons à autre chose. Nous pourrions ressentir autre chose sans rapport avec la musique. C’est une contradiction dans les états et les événements. Quand nous jouons de la musique, nous devrions l’écouter dans les trois cerveaux. Bien sûr, physiquement, le centre moteur-instinctif-sexuel, nous devrions être détendu et écouter avec nos oreilles. Nous devrions aussi avoir notre mental, notre intellect, concentré dans la musique, mais surtout le cœur, parce que la musique est vraiment conçue pour stimuler le cœur. Pour nous aider à comprendre les nombreuses subtilités qui existent dans l’émotion. Donc, écouter avec tous les trois cerveaux, lire avec les trois cerveaux, c’est ainsi que nous commençons à équilibrer le cœur et le mental. Et de cette façon, vous saisirez ce que cela signifie. Penser avec le cœur, et sentir avec la tête.

Question: Cela veut-il dire qu’il y a des gens qui vivent en enfer là maintenant? Vous avez dit que les couches et les lois sont de plus en plus nombreuses,

Réponse: Nous comprenons que cette humanité particulière est en train de dégénérer rapidement et, en fait, la terre descend dans les Klipoth. Le comportement des humains ou des animaux intellectuels est si grotesque et pervers que nous sommes en train de tirer les Klipoth vers le haut. Nous essayons de mettre la terre dans les Klipoth. Et vous pouvez voir que tous les comportements que nous célébrons aujourd’hui dans notre culture et nos médias et la télévision sont des comportements très dégénérés. Tout. Notre sens de l’humour est extrêmement cruel. Il est tout sarcasme. Il est tout ironie. Ce sont des formes de violence. Et notre sens de la sexualité est devenu très corrompu. Il est tout au sujet du désir animal. Et vous voyez cela s’empirer d’année en année. De plus en plus corrompu. De plus en plus dégénéré. La vie dans les villes est devenue insupportablement compliquée. C’est un peu plus facile lorsque vous êtes à l’extérieur du pays. Les choses sont un peu plus simple et vous pouvez sentir cela. Lorsque vous quittez la ville sentez-vous que c’est différent? Sentez-vous l’espace autour, vous vous sentez différents, plus légers, et mal à l’aise parce que nous sommes tellement habitués aux lois, les lois psychologiques dans les villes? Certaines personnes ne peuvent désormais vivre que dans la ville. Ils deviennent si acclimaté à ce degré de complexité, qui est la vibration naturelle de leur mental. Relatif à l’enfer. Donc, vous avez des gens dans les grandes villes qui ne les quitteront pas. Voilà où ils se sentent à l’aise dans cette petite prison. C’est très triste.

Dans la Gnose nous disons et analysons que cette planète et son développement, sa civilisation, s’enfonce dans l’abîme. Nous voyons de plus en plus de complexités, de plus en plus de difficultés, de plus en plus de souffrances d’année en année. En fait, les choses que nous inventons et que nous disons va rendre la vie meilleure rendent toujours la vie plus compliquée. Maintenant sur la surface il pourrait y avoir quelque chose qui semble être mieux. Comme peut-être cette partie est un peu plus facile peut-être cette partie est un peu mieux, mais si vous regardez plus en profondeur, il y a plus de complications. Pourquoi avec toute notre technologie, avec tout notre supposé avancement, y a-t-il de plus en plus de gens sur cette planète chaque année qui ne peuvent pas avoir de l’eau propre? Si nous sommes avancés technologiquement, pourquoi y a-t-il plus d’esclavage aujourd’hui qu’il n’y en a jamais eu auparavant? Pourquoi y a-t-il plus de faim? Pourquoi y a-t-il plus de maladies? Cela n’est pas de l’avancement. Pourquoi y a-t-il plus de conflits, plus de dépressions, plus de suicides, plus de crimes? Ces choses ne vont pas disparaître. Ils augmentent petit à petit, année après année, s’empirent. Et c’est à cause de cette race particulière, ce groupe particulier est en train de s’empirer.

Question: Est-il donc vrai que les gens de cette époque ont un plus grand potentiel pour l’éveil à cause de toute cette masse de complication d’énergies?

Réponse: Oui. Il est vrai que, dans ces moments-là il y a un énorme potentiel pour éveiller la Conscience, mais cela ne se produit pas mécaniquement. Les gens ont cette idée erronée que toute l’humanité est naturellement en train d’évoluer. C’est faux. Il n’y a aucune preuve de cela nulle part. La preuve est tout à fait le contraire. Évoluer, devenir un ange, signifie que vous devez être débarrassé de la fierté, débarrassé de la luxure, débarrassé de l’envie, débarrassé de la peur, débarrassé du doute. Il y a une énorme quantité d’énergie disponible dans ces temps, mais malheureusement, cette énergie pousse vers le bas. Pousse l’humanité, cette race humaine dans les Klipoth. Mais la nature du Tantrisme, Tantra signifie « continuum ou flux. » Donc, la nature de la science tantrique c’est d’utiliser le flux d’énergie, d’utiliser ce continuum de la force. Mais si vous allez juste le long, alors vous irez vers le bas. Si vous sautez juste dans le courant de la vie, il va vous emener directement dans l’abîme. Vous devez nager contre ce courant. Donc, vous devez apprendre à prendre toute cette énergie et l’inverser, et c’est la raison pour laquelle la base de toute la science est dans la transmutation parce que l’énergie sexuelle descend en nous de Dieu. Si nous continuons à la relâcher, nous continuons à laisser cette énergie couler dans les Klipoth. Vous pouvez voir cela dans l’Arbre de Vie. Vous voyez l’énergie qui flue vers le bas dans Yesod, le corps vital, lié à l’énergie sexuelle, et elle est disponible dans les organes sexuels. Si vous la renversez, vous fortifiez les Klipoth. Cette énergie flue vers le bas et les rivières qui appartiennent à Éden s’inversent et deviennent les rivières en enfer. Il faut donc construire un barrage. Vous devez construire un arrêt. Et rassembler ces forces pour nager contre le courant, se battre pour remonter, pour construire l’âme et aller contre le courant de la vie. Il y a beaucoup d’aide pour cela, et en ces temps, si vous profitez de toute cette énergie qui circule maintenant, vous pouvez atteindre une grande réalisation. Cela n’arrive pas facilement, et cela n’arrive pas automatiquement. Elle exige d’énormes efforts. Jésus a dit cela. Très peu entre par cette porte, car large et facile est la porte qui mène à la destruction et c’est fornication. Elle est facile parce que nous sommes tellement habitués à cela.

Question: Est-ce que la combinaison des trois cerveaux dans la façon dont nous réagissons à chaque événement est la même chose à quoi la physique quantique se réfère comme un Neuronet à l’intérieur du cerveau.

Réponse: Je ne suis pas familier à cette théorie du Neuronet de commenter au sujet d’elle. Ce que je peux vous dire est que les trois cerveaux canalisent les forces liées à la loi du trois. Donc, qui fournit le potentiel pour créer psychologiquement, mais cette création peut être positive lorsque l’énergie est gérée et modifiée par la Conscience. Et cette énergie peut être négative quand elle est gérée et modifiée par l’ego. Si c’est liée à la mécanique quantique, je dois apprendre à ce sujet pour dire.

Question: Vous avez parlé du potentiel de croissance et nourrir l’âme mais aussi désintégrer l’ego. Est-ce-que, par exemple, la transmutation sexuelle est-elle liée à la naissance et la croissance de l’âme, et comment le rappel de soi et l’auto-observation sont-ils liés à la mort de l’ego? Je réfléchis sur la croissance de l’âme, mais ne pas détruire l’ego.

Réponse: Pour développer l’âme, nous transmutons l’énergie sexuelle. Pour détruire l’ego, nous transmutons l’énergie sexuelle. Ces deux fonctions sont exercées par la Mère Divine et pas par nous. En tant qu’âme humaine, en tant qu’embryon d’une âme humaine, notre travail c’est d’être le guerrier. Nous sommes là dans le champ de bataille de la vie pour lutter contre notre propre mental. La Mère Divine nous renforce avec des armements. Ce sont des attributs conscients, l’auto-observation, le rappel de soi, et la méditation. Mais elle ne peut nous armer que si nous transformons notre énergie sexuelle, que si nous la conservons. Voilà donc l’Ambroisie, l’Amrita. La force des eaux de la vie que nous devons conserver. Et quand nous la conservons, la Mère Divine, par sa grâce, prend ces forces et à son tour nous donne les outils dont nous avons besoin. Alors nous nous battons, en tout c’est Elle qui renforce ces armes que nous utilisons contre notre propre mental: le bouclier et la lance ou l’épée, et le casque, les éléments que nous voyons toujours dans la mythologie. Tout ce que nous avons à faire c’est de transmuter, de s’auto-observer et de méditer. Ce sont les facteurs essentiels.

Nous ne devons pas nous compliquer la vie avec beaucoup de différents types de pratiques. Il est bon de les essayer toutes et de les expérimenter toutes, mais la science essentielle de base est tout simplement ceci. Transmuter, s’observer et méditer.

Dans l’acte de méditation, dans l’acte de l’observation, la naissance et la mort se passe. Lorsque vous transformez vos forces sexuelles, la naissance et la mort sont en train de se passer. Cela se produit déjà en vous en ce moment. Naissance et mort sont en train de se passer constamment. Mais quand vous commencez à transformer votre énergie sexuelle, vous montez d’octaves. Cette énergie commence à renforcer des niveaux plus élevés de naissance et de la mort et tout ceci est facilité par la Mère Divine, de sorte que vous ne devez pas vous inquiéter. Apprenez Juste les aspects fondamentaux des pratiques, expérimenter les, et ayez foi en votre Mère Divine. Par exemple, beaucoup de gens se soucient des milliers de petits détails du pranayama ou de la vocalisation sur les chakras et ils deviennent très pris dans l’inquiétude. Il ne faut pas, parce que celui qui est en train de prendre l’énergie et développer l’âme et renforcer les chakras c’est la Mère Divine. Elle sait très bien ce qu’elle fait. Vous devez faire votre part; nous devons tous, mais ne compliquons pas le mental. Ne compliquez pas le mental. Faites vos pratiques et expérimentez, mais ne compliquez pas avec beaucoup de théories. Et Petit à petit vous gagnez de l’expérience dans ces choses et vous commencez à voir cela.

Question: Dans le cas de Andremeleck, il y avait une raison ou quelque chose qui lui a fait faire des erreurs. Je suppose que si vous ne vous battez pas dans la bonne façon, vous ne finissez pas à détruire l’ego, et c’est la raison pour laquelle il est possible de créer les corps solaires et aussi ne pas détruire l’ego. Vous devez travailler avec la volonté de la bonne manière.

Réponse: Le maître déclare dans la Pistis Sophia Dévoilée que beaucoup de gens se battent très dur pour leur auto-réalisation, mais dans le mauvais sens. Voilà pourquoi il est très important d’étudier, mais cette étude doit être accompagnée de la méditation. Nous devons méditer profondément et comprendre la science. Le mental réceptif qui peut recevoir les conseils de l’Être est ce qui est important ici. L’Être ne nous induit pas en erreur. Seule notre propre mental le fera, notre ego. Nous devons donc développer cette capacité de recevoir ces conseils, et si nous ne recevons pas, attendre. Il y a beaucoup de choses subtiles qui peuvent tromper l’initié à tous les niveaux. Et plus vous avancez et accélérez ou atteignez, plus le mental devient subtile et plus dangereux. Voilà pourquoi le maître Samaël a déclaré que plus vous êtes proche de devenir un ange, plus il y a un danger de devenir un démon. Cela est dû au mental, donc cela requière de la retenue, de l’auto-analyse, et de la sincérité. Toujours être sincère avec vous-même.

Il donne de nombreux exemples d’initiés qui transmutent l’énergie sexuelle, qui enseignent, qui étudient et apprennent la Gnose, mais qui s’éveillent dans le mal. Cela peut être aussi simple que de ne pas reconnaître notre propre volonté, parce que notre propre volonté peut être facilement confondue avec la volonté de Dieu. Nous essayons de développer la volonté individuelle, la volonté humaine, l’âme humaine qui est cette extension, ce guerrier qui se bat au nom de l’Intime. Il est difficile de percevoir la différence entre la volonté humaine, la volonté de Dieu, et sa propre volonté. De nombreux initiés tombent dans cette erreur. Donc, il est super important de ne jamais prendre vos expériences internes pour acquis. Ne jamais les prendre à leur valeur nominale. Même si vous méditez sur quelque chose, et que vous avez une expérience à ce sujet, même si vous avez une projection astrale et que vous avez une certaine expérience profonde, ne supposez pas que ce soit vraie. Telle est la porte par laquelle les démons sont créés, comme Andremeleck.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Libra

Vierge

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

Vierge – le signe zodiacal de la Vierge – est un beau signe zodiacal qui a un ésotérisme très profond.

Lorsque nous étudions la mythologie Gréco-Romaine, on découvre que Mercure – qui est la planète qui gouverne ou qui est dans la maison de la Vierge – est le messager des Dieux. En termes Grecs, Mercure est appelé Hermes; ce mot Hermes est utilisé de différentes manières, par exemple, afin d’impliquer que derrière certaines phrases ou terminologies ou mots, il y a quelque chose d’Hermétique, quelque chose de caché, qui est la connaissance, la sagesse. Voilà pourquoi Hermes-Mercure était qualifié comme celui qui apporte le Verbe de Dieu; il est le messager des Dieux. Pausanias, le grand géographe, dans son cinquième livre, montre Mercure partageant un commun autel avec Jupiter (un curieux joyau Prawn représente Mercure sur un trône et portant les attributs de Jupiter) c’est très significatif et profond. Nous devons nous enquérir davantage, creuser, plonger dans les eaux pour découvrir le mystère de Mercure.

Si nous nous enquérons sur l’origine du mot Mercure, qui est Mercurius, un mot Latin, on découvre le mot Français Mer, qui en Espagnol est Mar et Italien Mare. Ainsi, mar, mare, Mer et « Curius » ou cura, curia, qui est le nonce: messager. Donc, mer-curios ou mar-curia est bien sûr, dirons-nous, le nonce de la mer. Voilà pourquoi, vous voyez, Mercurius, ou Mercuria, ou Mercure, dans certains graphiques, émergeant du fond de la mer, la mare, mar, mer, car en effet, Mercure est associé au liquide, à l’eau, puisque, parmi les métaux, le Mercure est un métal liquide qui est appelé vif-argent. Et en effet, dans l’Alchimie, il représente la matière première du Grand-Oeuvre que chacun de nous doit effectuer. Les Alchimistes déclarent, « Apportez-moi le mercure, et Je ferai tout ce que vous avez besoin de moi. »

Mercure est représenté kabbalistiquement, dans l’Arbre de Vie, dans la mystérieuse Sephirah Daath, qui signifie connaissance, parce que Mercure est celui qui apporte la connaissance d’en haut, des Dieux. Il l’apporte depuis le triangle de Dieu qui est en haut, dans l’Arbre de Vie: le premier triangle, Kether, Chokmah, Binah: le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui – astrologiquement – sont toujours placés dans le Soleil. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons du centre du système solaire (le soleil, la lumière solaire), nous indiquons toujours la Trimurti, les trois forces primaires, ou ce que nous appelons le Saint Triamazikamno, la loi du trois, la loi qui crée, la Lumière Solaire.

daath

Ces trois forces en une, la trinité, est ce qu’on appelle le Christ Cosmique. Et si vous utilisez là maintenant votre imagination, vous verrez le Soleil là, au centre du système solaire, et la première planète en rotation autour de lui est Mercure. Voilà pourquoi de nombreux astrologues dans le passé ont déclaré que Mercure et le Soleil sont un. Lorsque vous étudiez l’astrologie dans la Kabbale et l’Alchimie, vous comprenez cette déclaration.

Daath, kabbalistiquement parlant, est en-dessous des trois forces primaires (le premier triangle) dans la Kabbale, l’Arbre de Vie. Daath est le résultat de cette Trinité.

Daath est faite par la jonction, l’union des deux parties, qui sont liées à Binah. Binah est de l’Hébreu et signifie « compréhension, assimilation. » Binah, compréhension, est ce que dans le Christianisme nous appelons le Saint-Esprit. Ce Saint-Esprit en Inde est appelé Shiva. Shiva, le Saint-Esprit, se divise en deux parties en Daath, qui dans l’Hindouisme sont appelées Shiva Shakti.

C’est ici que nous trouvons la dualité merveilleuse que Mercure représente. Si vous voyez dans les Gémeaux, Mercure est également là. Mais Mercure en Gémeaux agit seulement à la surface, dans l’aspect masculin. Nous dirons que Mercure en Gémeaux aime connaître un peu de tout. Mais Mercure en Vierge, qui est le signe dans lequel nous entrons en ce moment, est celui qui plonge, qui va profondément dans la matière. Vierge est gouverné par l’élément terre. Donc, vous devez creuser dans la terre; Vierge aime creuser, s’enquérir, enquêter, tandis que Gémeaux est seulement à la surface, flottant, dirons-nous, comme l’air, au-dessus de la surface des eaux. (Dans Gémeaux … l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux).

Cet aspect masculin et féminin de Mercure nous dit que c’est un aspect androgyne; il a deux polarités. Nous expliquons ici son aspect féminin: Vierge, la vierge. Un aspect très important – que la plupart de cette humanité actuelle ignore – parce que la Vierge, l’aspect féminin de Mercure, est enseignée ou déclarée dans de nombreuses religions – il y a de nombreux types de vierges. Sans aller si loin dans le temps, juste aller au Christianisme, nous trouvons la Vierge Marie, qui, si vous demandez, le mot Marie a aussi le mot mar, mer – la mer. Voilà pourquoi Marie est célébrée dans de nombreuses régions du monde dans le Christianisme comme la Vierge du Carmel, Stella Maris (mar, mare, mer) l’étoile de la mer.

Virgo

Nous devons investiguer et se renseigner, mais réellement, quand dans l’ésotérisme, lorsque nous parlons de la Vierge, de la mère, qui en Latin est appelée mater – c’est la façon dont vous le dites. La mère est précisément cachée au sein de Mercure, le mystère de la philosophie Hermétique.

Lorsque vous observez la planète Mercure, vous trouvez qu’il flotte dans l’espace et tourne autour du soleil. Le soleil soutient Mercure et les planètes comme Jupiter par l’électromagnétisme conformément à l’astronomie. Nonobstant, l’espace dans lequel Mercure et les planètes flottent est cette mer que nous parlons ici, qui, dans l’Hindouisme, reçoit le nom de Akasha. Cette substance est aussi appelée Prakriti: la Mère Divine espace – qui n’est pas une personne mais une substance – substance primordiale à partir de laquelle a émergé les mondes, soleils, étoiles, les planètes, tout. Voilà pourquoi l’un des aspects de la Prakriti est l’espace.

Les scientifiques de cette époque parlent de la matière, mais en réalité ils ne savent pas rien au sujet de la matière en elle-même, la substance en elle-même, qui, dans la Kabbale, reçoit le nom de Binah, l’intelligence, la compréhension.

Mercure est appelé « le premier-né de la création » parce qu’il est la première manifestation de l’Inconnaissable. Ce Mercure, ou Shiva, l’Esprit Saint, est celui qui apporte les substances, les éléments, ou la Mère Divine espace, en activité. Voilà pourquoi vous trouvez que Mercure est représenté comme le Saint-Esprit divisé en masculin et féminin.

La Mère Divine espace, qui est fécondée par Mercure, dans son aspect positif, aspect masculin, est cette substance que nous appelons Prakriti et est représentée dans la mystérieuse Sephirah Daath, qui est l’union des deux polarités dans laquelle les trois forces primaires demeurent, dans chacun d’eux.

Mother-Space

Voilà pourquoi cette substance primordiale, Prakriti, l’Akasha, est nommée Isis dans l’Égypte ancienne. Isis est la Mère espace, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Maya. Cette substance, substance primordiale intelligente, prend forme dans tout ce qui existe; tout type de substance ou élément vient d’elle. Tous ces éléments qui sont étudiés dans la science en tant qu’éléments composés ou simples ne sont que la cristallisation de cette substance primordiale. Voilà pourquoi nous indiquons que cette substance primordiale a huit aspects ou, dirons-nous, est cristallisée dans huit aspects: le feu, l’eau, l’air, la terre, l’espace, le mental, l’intellect et l’ego. Ce sont les huit cristallisations de cette matière primordiale.

En descendant dans la nature, nous constatons que la Mère Divine, cette substance primordiale, est l’origine de tout dans la nature, dans toute la planète. Quand on parle de la nature, nous parlons toujours des quatre éléments, astrologiquement parlant. Astrologiquement, le feu, la terre, l’air et l’eau sont liés aux douze signes – trois signes zodiacaux dans chacun des différents éléments. Par exemple, l’élément terre, est le second aspect, en Vierge, tandis que le troisième est lié au Capricorne; nous avons parlé du premier dans la conférence sur le Taureau.

Trois Gunes

Donc, pour que quelque chose existe, soit en vie, vient à l’existence, c’est à cause du déséquilibre des éléments, qui sont synthétisés dans les trois Gunes, comme on les appelle ou nomme dans l’Hindouisme; ce sont trois aspects. Les trois Gunes sont nommés:

  1. Gune Sattva
  2. Gune Rajas
  3. Gune Tamas

Ces trois Gunes sont liés à:

  1. Sattva, liée à la connaissance, à la sagesse
  2. Rajas est liée au désir
  3. Tamas est liée à l’inertie, à l’ignorance

Lorsque la substance primordiale est au repos, alors ces trois aspects, Sattva, Rajas et Tamas, sont en équilibre.

Pour aller dans cette matière liée à notre psychologie, afin de comprendre, nous allons dire que:

  1. Sattva est lié au cerveau intellectuel
  2. Rajas au cerveau émotionnel
  3. Tamas au cerveau moteur-instinctif-sexuel

Nous avons:

  1. Sattva dans la tête: sagesse, connaissance, intelligence
  2. Rajas dans l’émotionnel, le plexus solaire
  3. Tamas en bas, dans les centres que nous appelons centres moteurs-instinctif-sexuel

Pour entrer au sein du Père non-manifesté (qui a reçu beaucoup de noms, nous l’appelons l’Absolu), pour entrer au sein du Père, ces trois Gunes (ou trois aspects, cette matière de la Mère Divine) doit être en équilibre. S’il y a un peu soit-il de déséquilibre, alors cela engendre la création. Le déséquilibre des trois aspects ou Gunes de la Mère Divine est ce qui crée n’importe quel monde, n’importe quelle planète, n’importe quelle entité dans l’univers, et c’est le résultat du karma. Donc, le karma est l’effet du déséquilibre de ces trois aspects, à tous les niveaux.

C’est la raison pour laquelle il est dit que quand tout entre en équilibre après que le karma soit payé, tout rentre au sein de la Mère Divine, mais cela ne va pas plus loin. Le sein du Père reçoit seulement tous les éléments qui sont en parfait équilibre. La Mère Divine a ces aspects en équilibre juste pour une certaine période de temps. Mais quand ces aspects entrent à nouveau en déséquilibre, alors l’univers apparaît à partir de cette substance primordiale, Prakriti.

Voilà pourquoi il est dit que l’Ain Soph est l’origine des jours cosmiques. Tout émerge de lui et tout revient à lui. Ce que nous appelons Pralaya (nuit cosmique) ou Mahapralaya (grande nuit cosmique) se produit toujours à l’intérieur de cette substance primordiale qui est l’espace, Prakriti; nous l’appelons la Mère non-manifestée. Cette substance est virginale, et c’est ce que nous devons saisir et comprendre – voilà la substance virginale de la matière.

Lorsque nous examinons cette substance primordiale, nous découvrons aussi qu’elle existe au sein de chaque être humain. Voilà pourquoi, dans le Christianisme, ils parlent de trois Marie.

  1. Marie dans l’espace que nous parlons ici; la Prakriti, Espace
  2. Marie ou Mère dans la nature, qui est l’origine de tous ces règnes dans Malkuth – règnes minéral, végétal, animal, et humain.
  3. Marie ou la Mère Divine qui a l’individualité au sein de chacun de nous

En d’autres termes, Marie est précisément ce qui, dans l’Ancien Testament, est fait référence dans le quatrième commandement:

Honore ton père et ta mère.

Beaucoup de Chrétiens, Juifs, et beaucoup d’autres savants ou religieux qui ne possèdent pas la bonne information supposent que ce commandement est lié à notre mère et père physique. Maintenant, bien sûr, nous devons respecter nos parents, mais ce commandement n’est pas lié à notre père et mère dans le plan physique; il est directement lié à cette substance primordiale, ces éléments qui demeure à un autre niveau …

Pour comprendre cela, il vient dans mon mental cette partie des Évangiles, dans le Nouveau Testament, quand l’apôtre Paul dit:

Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas? – 1 Corinthiens 6: 19

Nous devons comprendre que ce Saint-Esprit, ce Saint-Esprit, ce mercure, est une énergie, c’est une force, ou comme on dit, un esprit.

Ce mercure demeure dans tout notre corps, dans les deux aspects, masculin et féminin. Les deux polarités du Saint-Esprit, ou de ce mercure de la philosophie sacrée, Alchimie, est ce père et cette mère cachée dans la mystérieuse Daath, la connaissance, liée à Hermes, mercure.

C’est cette substance qui peut générer une transformation en nous. Ici, dans le corps physique, nous voyons que Mercure et Jupiter partageaient, selon les anciens sages, le même trône. Alors, nous devons s’enquérir davantage dans le corps physique: ce mercure émerge de la mer et nous voyons cela en Gémeaux, il est lié à l’air, qui est l’esprit, la force qui, en dernière synthèse, est située dans le cerveau. Rappelez-vous que mercure est également lié à l’intellect, au mental, et c’est la raison pour laquelle la Vierge et les Gémeaux sont remarquables à cause de la capacité à utiliser le mental.

Mercure, ou la Prakriti, est l’origine du mental et de l’intellect, et de l’ego. Le véhicule du mental est le cerveau; tout le monde peut le vérifieRéponse: quand nous utilisons notre mental, nous utilisons notre cerveau. Mais nous devons connaître la relation du cerveau avec les différentes glandes. L’hypophyse et la glande pinéale sont en relation avec le cerveau et les glandes sexuelles, ou avec l’utérus. On ne va pas aller si profondément dans les glandes sexuelles parce que c’est une conférence liée au Scorpion. Mais permettez-moi de vous dire que les anciens sages ont déclaré que la Vierge et le Scorpion étaient un seul signe, ou ont partagé un signe. Si nous ne connaissons rien au sujet de l’Alchimie et de la Kabbale, nous disons: « Comment est-ce possible? » Vierge, la vierge, régit l’estomac, l’utérus de la femme, et, évidemment, l’utérus est un organe sexuel. De chaque côté, vous trouverez les ovaires de la femme. Et bien sûr, pour que l’utérus soit fécondé, l’homme doit mettre son propre mercure, l’aspect masculin, dont nous parlons ici, qui est le sperme, dans l’utérus. Mais le fœtus se développe dans l’utérus, qui est Vierge.

Néanmoins, il y a deux aspects que nous avons besoin de comprendre en relation avec la vierge, avec cette substance, qui est l’origine de ce corps physique que nous avons. Nous savons que l’embryon se développe dans l’utérus de la mère physique, se développe dans la croissance des choses à travers les activités de la Mère Divine, ou cette substance primordiale qui se multiplie, – qui au début, est très gélatineuse, très douce, et elle forme la première cellule, la cellule germinale, dans l’utérus de la mère. Petit à petit, cette cellule accumule les différents éléments de la terre que l’embryon a besoin pour construire le squelette. Et petit à petit, tandis que la Mère Divine de cette substance se cristallise et fabrique le squelette de cet embryon, enfin le fœtus apparaît dans le ventre de notre mère physique. Mais rappelez-vous que la mère physique est seulement un véhicule, un navire, dans lequel cette intelligence (Binah) travaille.

Malheureusement, et c’est précisément un grand point ici, nous avons été engendrés à travers la fornication. Si nous savions au sujet de cet aspect, que la Mère Divine et le Saint-Esprit demeure à l’intérieur de la fécondation – parce qu’il est la vie, Dieu est la vie, – nous ne serions pas fécondés par d’autres moyens. Mais nous avons été fécondés comme des animaux, à travers la fornication – nous ne prenions pas soin de la graine.

En d’autres termes, à partir de notre origine principale, l’origine physique, nous émergeons à l’extérieur en brisant la loi, nous avons enfreint la loi, nous brisons la loi, c’est la fornication. Les gens ont l’idée que la fornication, que la Bible parle abondamment, est l’acte sexuel avant d’être marié. Ils pensent que Dieu est très préoccupé par certains papiers, ou signatures de ce monde physique. Ils ne comprennent pas que Dieu est la vie et il ne se soucie pas du tout d’une signature ou d’un titre que nous avons mis là sur le mur à ce sujet – que nous sommes certifiés et mariés. Pour cette société que nous croyons est nécessaire, si vous le souhaitez.

Mais aux yeux de Dieu, se marier est d’unir deux forces, et la fornication est lorsque ces forces sont utilisées dans le mauvais sens, elles sont gaspillées. Le mot fornication est lié au mot fournaise, le four, ce qui dans les temps anciens était utilisé pour brûler ou recueillir les semences ou les grains du jardin. Le jardin d’Éden où nous avons la graine, qui est la force sexuelle, quand on brûle cette énergie, cette force dans l’acte sexuel, qui est le four. Lorsque nous forniquons, lorsque nous utilisons le feu dans le mauvais sens, le feu de la Mère Divine et de notre Père Divin, quand nous faisons cela, nous n’honorons pas notre Père et Mère.

Toute cette humanité est le résultat de la fornication. Les animaux Irrationnels, parce qu’ils sont irrationnels, ne sont pas blâmés pour la fornication. Mais nous avons reçu les commandements, les règles, pour tirer parti de l’énergie sexuelle.

« Honorer père et mère » signifie savoir comment utiliser notre propre mercure particulier, pour construire à l’intérieur de nous-même notre propre humanité.

Mais voici, en dépit de cela, nous avons fait en sorte que le Saint-Esprit, la Mère Divine, travaillent à travers la fornication. Voilà pourquoi il est écrit « quiconque fornique pèche contre le Saint-Esprit. » Bien sûr, nous avons tous péché contre le Saint-Esprit, ou ce mercure, cette force, et nous sommes nés dans une situation que nous appelons karma – le Saint-Esprit commence à construire un corps de mort – un corps qui finira par mourir. Le corps physique est condamné à mort. Il est écrit:

    Mais de l’Arbre de la Connaissance (Daath) du bien et du mal, tu ne mangeras pas de celui-ci (comme des bêtes): car le jour où tu (comme une bête) en mangeras, tu mourras. – Genèse 2: 17

Et, cela n’a rien de nouveau, que nous tous qui sommes ici, tôt ou tard, allons mourir. Mais le créateur de ce corps est le Saint-Esprit, l’esprit de vie. Non pas à travers l’Immaculée Conception, mais à travers le péché – parce que immaculé signifie sans tache, sans péché, sans blâme – mais chacun de nous en sommes impeccables. Nous savons que notre père et mère avaient eux-mêmes forniqué – se sont livrés à la luxure, à la luxure animale – c’est pourquoi à travers le péché originel, nous sommes ici, nous tous.

Et voilà pourquoi le corps que la Mère Divine a créé pour nous dans le sein de notre mère physique est un corps de péché, le résultat de la fornication, dans lequel est placé ce karma, le karma de fornication. Voilà pourquoi il est dit que nous sommes tous nés avec ce péché de la fornication.

Le corps, qui est formé dans le ventre de notre mère physique, est fabriqué en fonction de notre propre karma. Pour commencer, le génotype est le karma de la fornication, parce que notre père et la mère physique nous ont donné ce génotype, cet héritage, au moment même de leur fornication, dans l’acte sexuel, et notre âme est reliée à ce spermatozoïde, à cause du karma, pour se développer.

Donc, toutes les substances, éléments, que la Mère Divine a besoin pour créer ce corps sont prises à travers le corps physique de notre mère physique parce que le père, la seule chose qu’il fait est de placer la graine. Il est du devoir de l’homme de placer la graine dans l’utérus. Mais celle qui fait tout ce travail pour fabriquer ce corps est la Mère Divine, l’aspect féminin, vous voyez?

Donc, dans ce cas, vous voyez que la Mère Divine souffre parce que ses enfants ne la respectent pas. Et voilà pourquoi il est dit que lorsque l’on prostitue son propre corps, cette matière, qui est le corps physique, se transforme en une prostituée. Et voilà pourquoi en Inde, par exemple, Kali est adorée de deux manières: Kali la Mère Divine que tout le monde respecte, et Kali, dans l’aspect négatif, qui est une prostituée.

    Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ? Prend-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d’une prostituée? Que Dieu me pardonne.

    Fuyez la fornication. Tout péché qu’un homme commet, est hors du corps; mais celui qui fornique pèche contre son propre corps. – 1 Corinthiens 6: 15, 18

En d’autres termes, ceux qui forniquent (ceux qui renversent leur semence sexuelle à travers l’orgasme) ne respectent pas, ils n’honorent pas leur Mère Divine; ils n’honorent pas le père et la mère, parce qu’ils ignorent cet aspect que nous parlons ici.

Donc, le corps est créé en neuf mois et petit à petit, la Mère Divine se cristallise dans des substances, des éléments, afin de créer les différents organes, conformément à la loi du karma. Et voilà pourquoi elle souffre parce qu’elle crée quelque chose qu’elle ne devrait pas. Mais la loi doit être obéi – et nous vivons dans cette vallée des larmes – et on est né dans la famille de substances différentes selon cette loi du karma que nous expliquerons dans la prochaine conférence.

Donc, vous voyez ici comment cette substance primordiale, qui est appelée Akasha est liée à notre matière sexuelle. L’Akasha est appelé sperme, ou la matière première du Grand-Oeuvre. Il est appelé mercure premier ou le mercure brute.

Le mercure brute est le sperme (que ce soit chez la femme ou chez l’homme, parce que la semence de la femme est l’énergie sexuelle féminine). Cette énergie est celui qui prend toutes les substances à travers le corps de la femme, qui est vraiment un grand laboratoire dans lequel le bébé est cultivé et développé.

Mais je répète encore une fois, nous sommes crées et développés dans le ventre de notre mère physique, mais celle qui fabrique ce corps est la Mère Divine. Elle est celle qui fabrique – à chaque fois, dans n’importe quel utérus, en accord avec les 108 vies que nous devons avoir en tant qu’humanoïdes – ou n’importe quel véhicule de Malkuth, elle est toujours celle qui travaille, que ce soit dans le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal, ou dans le règne humain.

Ainsi, le bébé, le fœtus qui est en train de se développer à l’intérieur et qui sort de l’utérus de la Vierge, est un corps merveilleux – créé par la Mère Divine – qui est plein de vie. Mais si vous observez le corps d’un nouveau-né provenant de l’utérus de la Mère Divine, vous comprendrez que tous les éléments que la femme a pris afin de le construire était la matière sexuelle, les forces sexuelles – car l’utérus lui-même est son organe sexuel ( gouverné par Scorpion). Et voilà pourquoi les anciens sages ont déclaré que la Vierge et le Scorpion étaient un signe – oui, ils étaient un signe dans l’Éden – dans les temps anciens – quand les gens respectaient le feu, les forces de l’Esprit Saint; mais ils ont séparé leur aspect physique (Malkuth) de l’Éden (Yesod) et maintenant, le corps que nous héritons, le corps physique (Malkuth), se développe conformément à Karmaduro, conformément à la loi de la mort.

Au début, le corps physique du nouveau-né est très subtil, gélatineux, et une partie est calcaire, forte – et c’est la raison pour laquelle le corps d’un nouveau-né a la flexibilité. Mais, quand nous examinons n’importe quel adulte, on découvre que son corps est plus de trois quarts gélatineux et un quart calcaire – maintenant il est trois quarts calcaire et un quart gélatineux – et petit à petit, il se transforme en une roche dure. Lorsque vous examinez les urines ou les excréments des nouveau-nés vous ne trouvez pas de substances dures comme, par exemple, vous trouverez chez les adultes, comme le calcium et de nombreux autres types de matière concrète qui sont abondants dans le corps d’un adulte. Nous ne trouvons aucun de ces éléments dans l’urine d’un bébé ou d’un enfant parce que ce qu’il mange est utilisé dans le but de le renforcer – les organes internes et le squelette. Alors quand nous sommes déjà adultes, le corps physique n’a plus besoin de cela mais nous prenons toujours ces éléments dans notre corps et le corps les accumule ou les met dans les différentes parties du corps, provoquant, bien sûr, les maladies, les faiblesses.

Il est tout à fait normal dans cette époque de trouver des gens avec des pierres dans leurs reins ou dans leurs vésicules biliaires ou dans différents organes. Vous voyez, par exemple, que le liquide appelé synovie, qui aide les articulations en particulier dans les genoux afin d’avoir les genoux flexibles ou les articulations de votre corps, se transforme en une substance dure avec le temps – et c’est la raison pour laquelle les gens commencent à marcher lentement ou aient différents types de problèmes dans leur organisme et c’est à cause de l’ignorance de ce que nous mangeons.

Voilà pourquoi lorsque nous parlons de la Vierge, nous devons assimiler et comprendre le mystère de la vierge. Mais depuis le début, nous brisons la loi, nous continuons à le faire à travers notre vie, et nous ignorons quoi manger ou de quelle manière nourrir notre corps. Ce n’est pas la même chose de nourrir notre corps quand nous sommes enfants ou quand nous sommes jeunes, maintenant que nous sommes déjà passés à l’âge adulte et que nous allons à la vieillesse. Nous devons savoir quoi manger, quoi boire – parce que la plupart du temps nous mangeons des aliments qui apportent ces éléments concrets dont nous n’avons plus besoin. Un garçon, une fille, un jeune corps, a besoin de ces éléments et c’est la raison pour laquelle ils mangent tout, parce qu’ils sont en croissance; ils veulent avoir des muscles et des tendons et des squelette forts.

Mais quand nous sommes déjà adultes, nous devons savoir comment nous nourrir et voir quel type de nourriture que nous mettons dans notre estomac est bon et quel autre type de nourriture est mauvais pour nous parce que notre organisme – chacun de nous a un différent type d’organisme, ainsi nous devons donc se renseigner pour voir, conformément à notre signe. Parce que, selon le signe de la Vierge, nous avons trois types d’aliments: Sattvique, Rajasique et Tamasique.

Le Sattvique est en relation avec les fruits et légumes, tout type de grain qui contient l’énergie pure du soleil que Mère Nature a placé dans tous ses éléments, toutes ses productions, créations, dans le règne végétal. Rappelez-vous que les arbres, les légumes dans le règne végétal sont faites par Mère Nature et, juste à la vue, sont désirables à manger, afin de nourrir notre organisme.

Ces éléments Sattviques, comme les légumes et les fruits, ont beaucoup de substances énergétiques dont nous avons besoin et qui ne créent pas trop d’éléments calcaires, d’éléments durs qui causent les maladies et les problèmes dans notre corps physique.

Malheureusement, lorsque ces éléments sont adultérés, nous mangeons seulement la matière, mais la substance elle-même, la Force Solaire, n’est plus là. Voilà pourquoi nous insistons toujours sur la consommation d’aliments biologiques, les aliments qui ne sont pas frelatés, greffés, en conserve, etc., parce que, en tant qu’étudiants de l’ésotérisme, nous savons que tout se passe dans la Vierge, notre estomac, dans l’intelligence de notre Mère Divine dans l’estomac et nous digérons cela et transformons cela en substances dont nous avons besoin afin d’être en vie et faire ce travail que nous devons accomplir.

L’utérus est l’organe sexuel où la Mère Divine développe ce corps physique. Nous recevons ce corps physique afin de naître de nouveau. Tout le monde sait que nous devons naître de nouveau, mais personne ne peut naître de nouveau, sans l’activité du Saint-Esprit, sans l’activité du mercure, sans l’activité des eaux. Voilà pourquoi en Inde Mercure, ou Mercurius, le Troisième Logos, est Shiva et Shakti; mais, dans l’ésotérisme, la colonne vertébrale, ou mieux dit, la moelle épinière, est un autre utérus.

Quand je dis cela, il vient dans mon mental quand Jésus parlait à Nicodème au sujet de la seconde naissance:

    En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

    Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le ventre de sa mère et naître? – Jean 3: 3, 4

Nicodème parle de la mère physique – entrer dans un autre utérus et naître de nouveau.

    Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. – Jean 3: 5

    Au commencement…. l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. – Genèse 1: 1

Il y a un autre utérus, que nous soyons homme ou femme, et cet utérus est la moelle épinière.

    Nicodème lui dit: Comment ces choses peuvent être?

    Jésus répondit et lui dit: Toi qui es (un rabbin) un maître d’Israël, ne connais pas ces choses? – Jean 3: 9. 10

Ainsi, le Maître Jésus se demande comment Nicodème – qui était un grand kabbaliste à cette époque – ne connaissait pas le mystère du deuxième utérus.

La moelle épinière est cet utérus spirituel où la seconde naissance est accomplie par l’Esprit Saint. La Mère Divine en tant que feu créateur est celle qui doit entrer dans ce second utérus pour être fécondée.

Ici, vous devez comprendre que une chose est d’être créé, physiquement, dans l’utérus de la mère physique, qui est une création de la Mère divine, mais à travers la fornication, et une autre chose est la seconde naissance, la naissance spirituelle.

La Seconde Naissance

Beaucoup de Chrétiens fondamentalistes pensent que la seconde naissance est une question de croire en Jésus. Écoutez, personne ne peut naître de nouveau en croyant en Jésus. Si pour être physiquement vivant, si, pour naître dans ce monde physique, qui est le plus bas, nous avons besoin de l’acte sexuel de deux, le père et la mère, pourquoi les fondamentalistes pensent ainsi, pourquoi ils conçoivent quelque chose d’impossible, qui est que, pour naître de nouveau, il suffit juste de croire en Jésus? Ne comprennent-ils pas que Jésus lui-même dit à Nicodème: « Tu es (un rabbin) un maître d’Israël, et tu ne connais pas ces choses? » Jésus implique dans sa réponse que Nicodème devrait déjà connaître le mystère de l’eau et de l’Esprit à l’avance!

Il est écrit dans la Bible, que la Mère divine, le Saint-Esprit est celui qui engendre la seconde naissance, et c’est la raison pour laquelle elle est toujours représentée par le Baptême – que tout le monde qui veut naître de nouveau, symboliquement, doit être baptisé. Le baptême est une submersion dans les eaux, mais pas les eaux physiques – c’est un symbole, dans n’importe quelle religion. Pour cela, nous avons besoin de savoir que la Mère Divine doit être fécondée, spirituellement, dans l’autre utérus, qui est la moelle épinière.

Voilà pourquoi, dans l’ésotérisme, la moelle épinière est liée aux sept chakras, les sept églises, selon le livre de l’Apocalypse. Là la Mère Divine crée ces autres véhicules, qui sont immortels, qui ne sont pas soumis à la mort, notre corps physique est sujet à la mort, mais la seconde naissance, cette création spirituelle, est dans une autre dimension, car c’est une naissance spirituelle. C’est électronique.

Afin de naître de nouveau, il est nécessaire de naître par l’esprit, qui est le Saint-Esprit, et par l’eau. Nous devons savoir comment transmuter les eaux sexuelles dans l’acte sexuel, et ne pas forniquer, parce que celui qui fornique ne peut pas naître de nouveau – c’est à-dire celui qui répand, celui qui atteint l’orgasme, le spasme des bêtes dans l’acte sexuelle, ne peut jamais naître de nouveau.

Il y a beaucoup de couples dans le « Christianisme » qui respectent le mariage, ils ne commettent pas d’adultère, mais ils forniquent pendant l’acte sexuel, car ils atteignent l’orgasme.

Il est nécessaire d’apporter une précision dans tous les dictionnaires – car ils mélangent toujours la fornication avec l’adultère – ils le disent que c’est la même chose.

Lorsqu’on transmute l’énergie sexuelle, lorsqu’on ne commet pas le sacrilège de la fornication, la Mère Divine dans la moelle épinière crée un corps immortel qui est fécondé par l’Esprit Saint. Cette fécondation se passe au sein de votre propre matière, parce que votre propre corps physique est cette matière, est Malkuth dans la Kabbale. Le corps physique est Malkuth et, dans la Kabbale, Malkuth est un corps féminin, car il est la création de la Mère Divine. De cette matière provient l’Immaculée Conception de n’importe quel initié.

L’Immaculée Conception au sujet de laquelle est écrit dans les Évangiles n’est pas la conception physique. Nous ne nions pas que cela pourrait être ce type de naissance dans laquelle la femme peut devenir enceinte sans orgasme – qui est un type de naissance que la Bible parle aussi – dans laquelle un corps physique naît sans orgasme, car un seul spermatozoïde peut s’échapper facilement des glandes sexuelles d’un homme lorsqu’il est connecté à une femme, et la femme peut être enceinte facilement, sans répandre des millions de graines, sans fornication. Ainsi, il y a beaucoup de Maîtres, de nombreuses personnes qui sont nées de cette façon, qui ne sont pas le résultat de l’orgasme, cependant, ce n’est pas la naissance que nous parlons ici.

La naissance qui provient de Marie est liée à notre propre Marie particulière – parce que vous devez comprendre que Marie dans le Christianisme se rapporte à trois aspects, comme je l’ai dit au début:

  1. Marie dans l’espace
  2. Marie dans la nature
  3. Marie dans l’être humain

Chacun de nous a sa propre Marie particulière. Cette Marie particulière, cette intelligence, a créé ce corps physique que nous avons maintenant, dans le ventre de notre mère, parce que nous avons été créés dans ce monde physique à travers la fornication.

Lorsque la Bible parle de la seconde naissance, c’est en relation avec le second utérus, pas avec le premier utérus, et ce deuxième utérus est la moelle épinière – mais pour cela la Mère divine a aussi besoin d’être fécondée par le Saint-Esprit, et cela est seulement possible dans l’acte sexuel, et c’est la raison pour laquelle le Maître Jésus de Nazareth a accompli son premier miracle dans le mariage de Cana. Il a transmuté l’eau de la sexualité en vin de l’esprit – c’est un symbole que nous devons comprendre.

Une telle naissance peut se produire lorsque le couple – dans le saint mariage – ne commet pas l’erreur d’atteindre l’orgasme, c’est, quand ils apprennent à transmuter leur matière sexuelle en énergie. Transmutation signifie transformer la matière en énergie. Vous voyez: la mater en énergie. La matière est la mère, la substance primordiale qui est l’Akasha, dans les organes sexuels.

Lorsque cet Akasha, cette mater, est transformée en énergie, cette énergie est finalement transformée en une autre matière subtile, qui est immortelle. Telle est la seconde naissance, et elle est générée au sein de la moelle épinière, où la célèbre Kundalini doit s’élever, et les sept chakras s’ouvrir. La Mère Divine est celle qui effectue un tel miracle dans la moelle épinière.

    Et Dieu dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. – Genèse 1: 3

Quand une telle naissance spirituelle arrive, elle est virginale, puisqu’elle provient de la substance primordiale, quelque chose de sacré, quelque chose de nouveau qui n’est pas le résultat de l’orgasme, ou du spasme de n’importe quel animal dans ce monde physique.

Cette seconde naissance n’apparaît pas ici dans ce monde en trois dimensions, parce que ce monde en trois dimensions est le résultat de la fornication. Le corps physique est une Sephirah tombée, Malkuth.

La seconde naissance est générée dans l’Arbre de Vie. Et cet Arbre de Vie est la colonne vertébrale, c’est la moelle épinière – c’est l’Arbre de Vie. Là les corps, les corps célestes, les corps spirituels, sont créés lorsque nous savons comment transmuter la substance de cette vierge – notre propre vierge Marie particulière individuelle – mare, qui est cette Akasha, cette substance, cette mar, cette mer, que nous avons dans les organes sexuels et qui a besoin d’être fécondée par le Saint-Esprit.

Qui est ce Saint-Esprit? C’est le même mercure qui est représenté dans le cerveau. Lorsque vous étudiez l’endocrinologie, vous trouvez la relation du cerveau avec les glandes, les glandes pituitaire et pinéale en relation avec les glandes sexuelles. Vous avez besoin de la volonté. Nous avons besoin de l’activité du Saint-Esprit dans la glande pinéale afin de féconder notre propre mater particulière, notre propre vierge particulière.

C’est ainsi que Jésus et n’importe quel autre Maître émergent des eaux. Quand il est dit que la Vierge Marie a été fécondée par le Saint-Esprit, vous voyez l’activité de Mercure là, dans le corps d’un initié. L’annonce de cela vient de Gabriel, et Gabriel représente la lune, l’aspect positif de la lune qui travaille avec les eaux. Voilà pourquoi il est dit que Gabriel apparaît également à Mohammed. C’est plus compréhensible dans la religion islamique parce que Gabriel apparaît à Mohammed et lui dit ce qu’il faut faire. La même chose est arrivée à Jésus, mais c’est écrit symboliquement, car pour que Gabriel agit, il a besoin de féconder ou dire: « Je vous salue, le Saint-Esprit va féconder votre Mère Divine, » qui est cette substance sexuelle.

Black-Virgin
C’est merveilleux – quand vous méditez – de découvrir cette vierge en vous, parce qu’elle existe. Quand elle n’est pas fécondée par l’Esprit Saint, elle apparaît noire, sans la lumière du Saint-Esprit. Voilà donc comment la Vierge Marie est à l’intérieur de nous: noire. Mais quand elle devient fécondée par le feu du Saint-Esprit, qui est à travers la Chasteté, lorsque nous respectons l’acte sexuel, alors elle devient illuminée avec beaucoup de lumière. Et petit à petit, notre bébé Jésus intérieur grandit dans son ventre, mais ce ventre c’est la colonne vertébrale.

Vous devez comprendre ceci: elle est la matière, cependant, elle n’a pas de forme; ainsi, en tant que feu créatif elle pénètre dans votre organisme afin de vous sauver et, en tant que feu créatif, elle monte dans la colonne vertébrale et crée, petit à petit, pas à pas, le bébé Jésus, le Sauveur, qui est un autre corps. Ce Sauveur est un autre corps que nous devons créer à l’intérieur, à l’intérieur de cet utérus, la moelle épinière.

    Mes petits enfants, dont je travaille pour la naissance de nouveau jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous. – Galates 4: 19

C’est ainsi que la Mère Divine est fécondée en nous, et c’est la raison pour laquelle qu’il est dit que le Bouddha a été fécondé par l’Esprit Saint. Dans ce cas, dans le Bouddhisme, l’éléphant blanc représente les forces positives de l’Esprit Saint, comme dans le Christianisme la colombe blanche est celle qui représente l’aspect masculin de l’Esprit Saint. Dans le Bouddhisme, la vierge, Maya est celle qui est fécondée par cet éléphant blanc, et alors le Bouddha est né. Les gens lisent cela à la lettre, et ils pensent que la mère de Bouddha était une mère physique, qu’un éléphant est apparu, alors elle était enceinte physiquement – mais ce n’est pas ainsi. Cela signifie que le corps physique de Bouddha, à travers le Tantra, a été fécondé dans l’utérus de la Mère Divine, qui est la moelle épinière, c’est ainsi qu’il est devenu illuminé – parce que Bouddha signifie Un Illuminé.

Krishna est aussi né d’une immaculée conception. Par conséquent, les gens qui pensent que Jésus était le seul à être né par Immaculée Conception, se trompent. Tous les maîtres, de toutes les religions, sont nés par Immaculée Conception. Le maître vient de l’intérieur; le maître n’est pas le corps physique. Le corps physique est juste un cadre que nous avons dans ce monde en trois dimensions que nous devons utiliser afin d’être naître de nouveau. Pour le faire, nous devons savoir comment féconder notre Mère Divine.

Si notre Mère Divine a créé ce corps physique dans le ventre de notre mère physique, elle a aussi le pouvoir de créer un corps immortel et elle le fait dans notre colonne vertébrale.

Et voilà comment le maître apparaît, le prophète, le Bouddha, qui est à l’intérieur. Il est alors vêtu du vêtement de noce de l’âme, parce qu’il sait comment transmuter l’eau en vin.

Ce n’est pas ce que les gens pensent – que le premier miracle que le Maître Jésus a fait était parce qu’il y avait beaucoup d’ivrognes à cette fête et qu’ils avaient besoin de plus de vin pour se saouler, donc Jésus a fait beaucoup de vin pour continuer à boire. Lire cela d’une manière très littérale est si drôle; c’est très drôle et ridicule. Le Maître Jésus ne veut pas coopérer avec le vice. Cette histoire est un symbole alchimique que nous devons comprendre. Il fait cela, dans le mariage de Cana parce que c’est dans le mariage que nous devons faire le travail. Voilà comment cette seconde naissance est généré.

Par conséquent, tous les grands maîtres se sont mariés. Ainsi, quand ils enlèvent Marie-Madeleine de la vie de Jésus, c’est comme si on dit que Jésus n’est pas un maître, parce que personne ne peut générer la deuxième naissance sans l’aspect féminin.

Par conséquent, si vous, en tant qu’homme, voulez créer internement votre Jésus-Christ individuel particulier, qui est appelé le corps Astral – qui est très bien expliqué dans le livre Les Sept Paroles par Samaël Aun Weor – vous en tant qu’homme avez besoin d’une femme, parce que la substance primordiale de la femme a les éléments qui sont liés à l’ovule et votre corps masculin a la substance masculine, qui sont liée aux testicules.

Dans ce monde physique, vous ne pouvez pas créer un corps physique avec le spermatozoïde seul; vous avez besoin de l’ovule. La combinaison de l’ovule et du spermatozoïde fait la vie dans le monde physique, et la même chose est nécessaire dans le monde spirituel: les hommes ont besoin des substances primordiales, des éléments, de la femme. Les combiner dans la pureté; c’est ce qu’on appelle la « L’Âme du Mercure » (ou le Fils du Saint-Esprit) pour créer notre propre Jésus-Christ dans notre propre utérus (moelle épinière). Ensuite, vous devenez une autre qui est en train de naître à travers l’Immaculée Conception et vous devenez un autre fils de la Vierge Marie, ou si vous voulez appeler votre Divine Vierge Isis, Isoberta, Rhéa, Cybèle, Tonantzin, Maïa, Maria, cela n’a pas d’importance, parce que la Vierge Mère du monde, de l’univers, est représentée dans de nombreux aspects.

La Vierge

Nous devons comprendre que la seconde naissance, la naissance spirituelle, ne requière pas que l’organe sexuel physique de la femme devrait être vierge, que l’hymen devrait être là. Lorsque les Évangiles déclarent que Marie était vierge, ils se réfèrent à son propre état de Conscience, son niveau de développement spirituel.

Stella-Maris2

Parlons maintenant de la Vierge Marie, la Vierge du Carmel, Stella Maris, ce grand Être qui était le véhicule physique pour que Jésus puisse avoir son corps physique. Oui, elle était vierge. Nous parlons de ce grand Être qui est venu il y a deux mille ans. Elle était vierge – mais cette virginité que nous parlons en ce moment n’a rien à voir avec l’hymen – avec ce tissu qui nous fait dire que cette femme est vierge ou non. Non; elle n’est pas liée à cela. Elle est liée à l’état de la Conscience.

Si un homme atteint la cinquième initiation des mystères majeurs (Tiphereth), alors dans les mondes internes, il est appelé un maître, prophète. Mais une femme qui atteint le niveau de la cinquième initiation des grands mystères est appelée dans les mondes internes une vierge.

Lorsque vous entrez dans le nirvana, vous trouvez de nombreuses vierges, c’est à dire beaucoup de femmes qui sont nées de nouveau. Dans le plan physique, nous voyons les initiées comme Kwan Yin, qui est adorée dans le Taoïsme parmi les Chinois. Kwan Yin est un maître, mais est féminine. Ésotériquement parlant, hermétiquement parlant, nous disons qu’elle est vierge, elle est un initiée, elle est une femme qui sait tout sur l’ésotérisme.

Dans les temps anciens, ces vierges étaient dans les temples des civilisations anciennes. Les hommes célibataires qui voulaient à s’auto-réaliser devaient se marier dans ces temples avec l’une de ces vierges qu’ils appellent vestales, qui n’a jamais forniqué – parce que celle qui fornique n’est pas vierge, mais est une prostituée.

Toute femme qui atteint le spasme de l’orgasme n’est pas vierge. Vous trouverez de nombreuses femmes dans cette époque qui n’ont jamais eu d’acte sexuel, mais elles se masturbent – elles ne sont pas vierges – même si elles ont l’hymen. Cet état vierge est un état de Conscience, de l’esprit.

La Vierge Marie était une vestale du Temple de Jérusalem, et elle a été choisie par la Loge Blanche pour donner au maître Jésus, son corps physique. Tout a été planifié afin d’enseigner la sagesse à l’humanité.

Donc, physiquement, nous les Gnostiques nous ne nous inquiétons pas au sujet de l’hymen, même si une femme peut avoir beaucoup de pouvoirs spirituels si elle maintient l’hymen – cela est lié à un type Tantrique de sagesse que nous n’allons pas parler maintenant.

Une vierge est une femme qui est en Chasteté et qui sait comment transmuter – une femme Tantrique, maître. Les initiés hommes devaient les épouser – et créer leurs corps internes et naître de nouveau.

Marie-Madeleine (de Magdala, Mag, magicienne, prêtresse, des temps anciens, de la race blanche) était marié à Jésus. Il est dit qu’elle était une prostituée – oui – n’importe quelle vierge, avant de devenir vierge, était une prostituée, c’est à dire était une fornicatrice. Avant d’entrer dans ce chemin, notre matière était prostituée. Avant d’entrer sur ce chemin, nous avons forniqué, nous avons commis l’adultère, mais quand nous avons commencé à transmuter, alors nous sommes en train de transformer notre mater en virginale, mater chaste. La même chose a eu lieu avec les femmes des temps anciens; avant qu’elles ne deviennent grands maîtresses, grandes vierges, elles étaient des putes, elles étaient des prostituées, symboliquement parlant – mais elles se sont transformées et sont devenues de grandes adeptes, initiées. Voilà pourquoi il est dit que Marie-Madeleine était une prostituée – mais pas seulement elle – toutes les femmes avant d’entrer dans l’adeptat étaient comme ça, elles se sont transformées, et elles sont devenues saintes. Telle est la façon dont nous devons saisir, comprendre, les termes symboliques de virginité et de prostitution.

    Et quand il fut entré dans le temple, les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple vinrent à lui, comme il enseignait, et dit: Par quelle autorité fais-tu ces choses? Et qui t’a donné cette autorité?

    Et Jésus répondit et leur dit: Je vais aussi vous demander une chose qui, si vous me dites, de même je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses.

    Le baptême de Jean, d’où était-il? Du ciel (Immaculée Conception), ou des hommes (Fornication)? Et ils raisonnaient entre eux, en disant: Si nous disons: Du ciel; il nous dira: Pourquoi ne croyez-vous donc pas en lui?

    Mais si nous disons: Des hommes; nous craignons le peuple; car tous tiennent Jean comme un prophète.

    Et ils répondirent à Jésus, et dit, nous ne pouvons pas le dire.

    Et il leur dit: Je ne vous dirai pas non plus par quelle autorité je fais ces choses.

    Mais que pensez-vous? Un homme avait deux fils; et il est venu au premier, et dit: Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne.

    Il répondit et dit: Je ne veux pas: mais ensuite il se repentit, et alla.

    Et il est venu au second, et dit de même. Et il répondit et dit: Je vais, monsieuRéponse: et il n’alla pas.

    Lequel des deux a fait la volonté de son père?

    Ils lui répondirent: Le premier. Jésus leur dit: En vérité, je vous le dis, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. – Matthieu 21: 23-31

Donc, ici vous trouverez pourquoi il est dit que Marie-Madeleine a aidé Jésus à naître de nouveau et Jésus a aidé Marie-Madeleine à naître de nouveau aussi. Et le Christ était en Jésus comme il était en Marie-Madeleine aussi, parce que le Christ est INRI, une énergie; le Christ est une force comme l’électricité – l’électricité est une force; il n’est pas un individu. Le Christ est dilué dans l’espace – il est au centre de n’importe quel soleil – ce Christ Cosmique doit naître à l’intérieur de chaque être humain – et le fait à travers sa propre matière, parce qu’il a besoin de se cristalliser dans cette Akasha, afin d’évoluer à l’intérieur de chacun de nous. Et c’est ce qu’est Jésus-Christ le Sauveur; oui le Sauveur doit naître en nous par le biais de la transmutation sexuelle. La femme doit être une vierge, mais, comme vous le voyez, le symbole est claire: avant de devenir un saint, on est un diable.

Rappelez-vous de Paul de Tarse. Il est né de nouveau, mais avant d’entrer sur le chemin, il était en train de tuer les Chrétiens. Donc – pas seulement lui – si nous examinons nos vies passées, nous étions des barbares.

Il y a de nombreux types d’initiés. Avant d’entrer sur le chemin on vit la vie d’un animal et on enfreint la loi. C’est ainsi que nous comprenons comment les vierges naissaient. C’est la façon dont nous devons comprendre ce que le signe de la Vierge enseigne – le signe de la vierge.

Nous avons tous cette substance à l’intérieur du corps physique; nous avons tous cette vierge dans notre âme, dans notre Conscience. Mais nous devons honorer notre père et notre mère, et nous devons savoir comment. Ce n’est pas en croyant. Celui qui est né de nouveau a un véhicule avec lequel, lorsque le corps physique dort, entre dans les mondes internes avec son propre Jésus Christ particulier, que cette personne a créé. Mais là maintenant votre Mère Divine souffre les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que Jésus-Christ soit né à l’intérieur de nous. Pas en croyant, et pas en acceptant ou en entrant dans une secte – c’est en faisant le travail; en comprenant que le mercure est précisément cet élément qui est le messager des Dieux.

L’astrologie est composée de deux mots: astron « étoile » + logos « verbe. » Je en train de parler maintenant et j’utilise mon mental, mon mercure, mon étoile, mais ce mercure ici est le résultat de la transmutation des forces que je réalise dans ma vie individuelle; et voilà pourquoi il est dit que le mercure apporte toujours le verbe à d’autres personnes pour annoncer les décrets et les lois des Dieux, les parties supérieures de l’être. Vous êtes là, assis, en train de recevoir la doctrine qui, à travers Mercure, à travers Hermès, à travers le Dispensateur du Verbe, vous est donné.

En Vierge vous trouvez que pour saisir et comprendre le verbe, vous devez travailler avec votre utérus qui est le centre télépathique – c’est pourquoi, avec votre mental, avec votre glande pinéale, là où se trouve le Troisième Logos, votre astron « étoile », le mercure (Jacques), vous envoyez la pensée, vous envoyez le sens du verbe – et pour comprendre, vous avez besoin de digérer cela dans votre centre télépathique, qui est dans le plexus solaire, entre le cœur et le navel – qui est le chakra télépathique.

Vous voyez, vous recevez à travers le chakra télépathique, les pensées des gens – et c’est là précisément, dans l’estomac, dans cette zone, parce que nous devons digérer la sagesse. La Vierge travaille ici dans l’utérus; elle gouverne l’estomac, les intestins, le pancréas, et tous les éléments nécessaires à la digestion, car elle est l’intelligence de la Mère divine qui nous aide à digérer ce que nous devons digérer.

Si vous voyez les intestins et que vous voyez aussi les racines des arbres, vous comprendrez pourquoi le corps physique a besoin de ces racines, des intestins, pour se nourrir. Parce que le sang nourrit tous nos organes, mais le sang prend les substances, tous les éléments, à partir de ce que nous mangeons, de ce que nous buvons, et de ce que nous plaçons là dans l’estomac.

Nous devons faire attention à ce que nous mangeons, à ce que nous buvons, afin de placer dans le sang les substances dont nous avons besoin pour naître de nouveau – parce que la Mère Divine est celle qui fait tout le travail – c’est ainsi que nous étudions dans les livres du Maître Samaël Aun Weor – que la Mère Divine est celle qui crée les corps, qui désintègre l’ego, parce qu’elle est l’intelligence – et pour cela nous avons besoin d’aller en profondeur; nous avons besoin de ploger.

Nous devons être comme la Vierge, très profonde, analytiquement parlant. Le signe de la Vierge est très profond, très analytique, ne va pas seulement sur la surface, mais elle aime plonger, aller en bas et se promener là-bas au fond de la mer, pour voir ce qui s’y passe. La Méditation est la technique pour cela – et dans la Méditation, nous devons prier notre Mère Divine parce qu’elle est celle qui traite avec notre organisme physique. Elle prend les substances dont nous avons besoin pour, à partir de ces racines, les intestins, monter et nourrir notre cerveau, notre cœur, avec le sang – parce que vous savez que le sang est l’élément liquide qui apporte toutes ces substances au corps. Mais la Mère Divine est celle qui prend ces substances à partir de nos intestins, à partir des racines, et pour cela nous les digérons dans l’estomac. Elle est celle qui le fait. Néanmoins, pourquoi devons-nous blâmer la Mère Divine si nous buvons du cola ou les sodas? Elle dira: « Mon fils est en train de mettre dans son estomac certaines substances stupides qui va m’empoisonner – mais que peux-je faire – il ne m’écoute pas – il ne m’honore pas! »

Si nous étudions la Mère Nature, la Mère Espace, et notre propre Mère Divine particulière – les trois Marie en relation avec notre développement – alors nous comprenons comment nourrir notre corps, parce qu’elle a besoin de ces éléments.

Lorsque, dans la Méditation, vous avez un contact avec votre Mère Divine, vous expérimentez votre Mère Divine, elle vous dit ce qu’il faut manger. Pourquoi? Parce qu’elle est celle qui digère cela et elle sait ce que nous mangeons. « J’ai besoin de ces éléments, mon fils », « Ok, Mère, où puis-je trouver ces éléments? » « Mange cela venant de la nature, et cela. » Puis, le lendemain, vous vous réveillez et allez acheter ces choses, ou les prenez de la forêt, quel qu’il soit, et rentrez à la maison pour les manger, et ensuite votre Mère Divine prend ces substances dont elle a besoin afin de continuer à vous donner les éléments pour cette seconde naissance que vous êtes en train d’atteindre.

Mais, malheureusement, dans cette époque, la science est en train d’adultérer tous les éléments que Mère Nature crée – c’est précisément quelque chose de très stupide. Ainsi, maintenant, nous devons être très prudents pour manger ce qui est naturel. Nous avons besoin du feu – éléments Rajasiques; nous avons besoin d’éléments Tamasiques et d’éléments Sattviques aussi. Les Rajasiques sont liés aux aliments salés ou très doux, tandis que les Tamasiques sont en relation avec de la viande. La Mère Divine a également besoin de Rajas, du Tattva Tejas, afin de transmuter le feu et nous donner ses éléments dans notre deuxième naissance.

Quand nous ne connaissons pas la loi sacrée du Trogoautoegocratique-Cosmique-Commun, la loi du « manger ou être mangé, avaler ou être avaler, » nous ne savons pas que nous devons être équilibrés. Ainsi, nous avons besoin de manger de la viande. Nous devons faire ce que les Bouddhistes font au Tibet – ils attendent que l’animal ait un accident et meurt afin de prendre la viande et la manger, ou attendre qu’un lion tue un cerf et voler le cerf du lion dans le but de manger la viande. Parce que nous avons besoin de viande. Si vous êtes tellement identifié à la brutalité avec laquelle en cette époque des gens tuent les animaux – nous comprenons – ils utilisent la brutalité pour tuer des animaux; mais que pouvons-nous faire – nous avons besoin de la viande – et ce n’est pas en évitant la viande que nous allons éviter ce meurtre brutal qu’ils font. Mais si vous voulez choisir le meilleur, vous pouvez le faire. Mais nous en avons besoin; la Mère Divine a besoin de ces éléments, parce qu’elle travaille avec les trois aspects: Sattva, Rajas et Tamas, qui sont liés aux trois cerveaux.

Si nous sommes identifiés à des croyances, à des théories, nous ne comprendrons pas, nous ne pourrons pas expérimenter la doctrine Hermétique. Si nous nous identifions à des désirs, nous nous identifions aux Gunes Rajas, et quand vous tombez dans l’inertie et la paresse, nous ne travaillons jamais avec Tamas. Rappelez-vous que, pour entrer dans l’auto-réalisation nous devons équilibrer les trois cerveaux: Sattva, Rajas et Tamas: ce sont les trois cerveaux.

La Mère Divine a besoin d’être équilibrée; et la Mère Divine est partout. La Mère Divine est non seulement dans les céréales et les fruits et légumes; non, la Mère Divine, le potentiel Shakti est également dans le corps d’un animal, dans le corps d’un minéral. Nous devons nous nourrir d’elle et la transmuter, pour la transformer en vierge. Petit à petit, nous devons entrer. Voilà pourquoi, au début Paul de Tarse a dit:

    Ce n’est pas ce qui est spirituel qui vient en premier, mais ce qui est animal; et ensuite vient ce qui est spirituel. – 1 Corinthians15: 46

Lorsque vous commencez vous avez besoin d’éléments d’origine animale, c’est à dire le feu. Lorsque vous atteignez la seconde naissance, alors vous pouvez faire ce que vous voulez parce que vous avez déjà vos corps intérieurs construits. Mais avant cela, nous avons besoin de tous les éléments: poisson, viande, nous avons besoin de savoir comment se nourrir et acquérir un équilibre dans les trois cerveaux: la pensée droite, sentiment droit, et l’action droite; ceux qui agissent comme ça ont un équilibre dans leurs trois Gunes et ils peuvent entrer dans le royaume des cieux.

Mais si nous commençons à travailler dans ce travail ésotérique psychologique, et que nous rejetons certains éléments dont nous avons besoin au début, comment allons-nous acquérir cet équilibre? La Divine Mère doit être équilibrée – et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici dans cette vallée des larmes, dans la douleur et la souffrance – parce que notre propre mère particulière est déséquilibrée – les trois Gunes ne sont pas équilibrée. Nous devons donc travailler avec la Mère Divine et équilibrer les trois Gunes et comprendre qu’elle est dans les quatre éléments, qu’elle est dans l’espace, dans le mental, dans l’intellect, et dans l’ego – parce que l’ego est aussi une cristallisation de la Mère Divine – dans le mauvais sens – c’est la raison pour laquelle elle est celle qui doit annihiler cet ego, le détruire.

Permettez-moi de vous lire ce qui est écrit par ce grand initié, Dante Alighieri, dans sa Divine Comédie:

Vierge Mère, fille de ton Fils,
Humble et élevée plus qu’aucune créature,
Terme fixe d’un éternel conseil,
Tu es celle qui tant a ennobli l’humaine nature,
Que son auteur ne dédaigna point de s’en revêtir.
En ton sein se ralluma l’amour,
Par la chaleur duquel dans l’éternelle paix ainsi a germé cette fleur.
Ici, pour nous, tu es en son midi le flambeau de la charité,
Et en bas, parmi les mortels, tu es la vraie fontaine d’espérance.
Dame, tu es si grande, et si grand est ton pouvoir,
Que celui qui désire la grâce et à toi ne recourt point,
Son désir veut voler sans ailes.
Ta bonté non-seulement secourt qui demande,
Mais d’elle-même, souvent, elle prévient le demander.
En toi miséricorde, en toi pitié, en toi magnificence, en toi se rassemble tout ce que dans les créatures il y a de bonté.
Ores, celui-ci, qui du plus profond gouffre de l’univers jusqu’ici,
A vu les vies spirituelles une à une,
Te supplie que, par grâce, il obtienne la force d’élever les yeux plus haut vers le dernier salut.
Et moi qui jamais ne brûlai de voir plus que je ne brûle qu’il voie,
Je t’offre toutes mes prières, et te prie qu’elles ne soient pas insuffisantes,
Afin que, par les tiennes, tu dissipes entièrement les nuages de sa mortalité,
En sorte que devant lui le suprême Bien se déploie.
Je te prie encore, ô Reine qui peux ce que tu veux,
Qu’après une telle vue tu conserves ses affections saines.
Que, sous ta garde, il vainque les mouvements humains !
Vois Béatrice, vois avec elle que de bienheureux,
Joignant les mains, s’unissent à mes prières.

C’est une belle prière que Dante Alighieri a écrit dans La Divine Comédie dans Paradis, CHANT 33.

Questions et Réponses

Question: Le péché de fornication et l’ego de la luxure, sont-ils deux énergies distinctes, parce que nous savons que l’enfant n’a pas d’ego jusqu’à dix-huit mois … mais il hérite toujours le péché de la fornication?

Réponse: Eh bien, l’enfant, la question est, l’enfant n’a pas de luxure quand il naît, c’est vrai. Mais ce corps est le résultat de la luxure. Nous devons être très clair et clarifier. Même si l’enfant n’a pas encore la luxure, cette luxure est héritée dans ses os, son sang, et ses gènes – que ses parents sont placent là. Voilà pourquoi il est dit, dans le Judaïsme par exemple, un Juif est celui qui est né d’une femme juive, parce que toutes ces substances et éléments pour être physiquement un Juif sont dans le ventre de la Mère Divine. Et cet héritage prendra soin lorsque ce corps grandit. La luxure qui n’est pas encore dans ce nouveau-né le sera après la création de sa personnalité, parce que le seul élément qui est libre est l’essence. Cette essence est précisément cet élément, les trois pour cent de Conscience qui est en contact avec la Mère Divine. Ce trois pour cent d’essence de cet enfant peut voir la Mère Divine, mais peut aussi voir les monstres qu’il a créé dans des vies antérieures, qui vont autour du lieu où il se repose et qui veulent entrer dans son nouveau corps. Mais parce qu’il n’a pas de personnalité, il pleur seulement, parce que parfois il a peur de voir ces monstres. Mais quand la personnalité est construite, le monstre de la luxure, le monstre de la cupidité, le monstre de la colère, de la vanité, de l’orgueil et de tous ce que nous avons en abondance, entrent et ce beau bébé qui était chaste et pur, est maintenant une autre adulte qui va créer à travers la fornication, un autre bébé. Malheureusement.

Question: Pouvez-vous expliquer la relation entre la Mère Cosmique Universelle et le Père Cosmique Universel – sont-ils tous les deux l’Absolu?

Réponse: La Mère Divine est la substance primordiale, et le Père Divin place son germe de semences ou sa substance de semences pour que l’univers émerge. La Mère Divine développe l’univers, mais elle a besoin de ces semences du Père. Nous dirons que la cause de l’univers et de tout ce qui existe, est féminine, plus féminine que masculine – parce que le Père agit conformément à la loi. Mais, nous avons le devoir d’honorer le Père et la Mère parce que l’univers existe à cause du déséquilibre de notre psyché, de notre esprit. En travaillant avec le Père-Mère, et en équilibrant les forces et les substances, le Père est heureux, parce que la Mère Divine agit alors conformément à sa loi. Avant cela, à cause de l’ignorance, la Mère Divine crée des éléments qui sont en déséquilibre, c’est précisément le karma des Dieux, le karma du monde, le karma des gens. Voilà pourquoi nous devons prier le Père, à travers l’intercession de la Mère Divine. La prière du Seigneur est précisément l’une des prières qui a été laissée par le Maître Jésus:

    Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit …

Amenons le Père dans notre royaume, qui est la matière que nous avons, parce que tout ce qui est créé vient de la Mère Divine, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens. Mais en amenant le Père, nous faisons la bonne chose; voilà pourquoi le Saint-Esprit féconde la matière: pour apparaître. En d’autres termes, Dieu a besoin de la matière pour exister; l’aspect positif de Dieu a besoin de l’aspect féminin pour exister. Sans la Mère Divine, Dieu ne peut pas exister. Donc Dieu est masculin et féminin. Alors honorons le Père et la Mère. Une autre question?

Question: Vous avez dit que les huit cristallisations de la matière sont créateurs du mental, de l’intellect et de l’ego …

Réponse: La Mère Divine, la Prakriti, la Mère Divine de Krishna, dit, « ma Prakriti est l’utérus » et elle est divisée en huit aspects ou huit modifications: le feu, l’air, l’eau, la terre, l’espace, le mental, l’intellect, et l’ego. Le mental existe dans tous les règnes – cette matière mentale à travers laquelle la Mère Divine travaille dans le règnes minéral, végétal, animal. Mais seulement à ce niveau que nous sommes, le niveau de l’animal intellectuel, que le mental se transforme en intellect – et c’est le travail mécanique de la Mère divine dans la nature. L’intellect, bien sûr, est le sommet de l’évolution mécanique. Lorsque que l’intellect se développe au niveau où nous sommes en ce moment, il se transforme en ego – l’autre aspect. Cet ego est créé pour être désintégré, parce que c’est la matière; la substance doit revenir à sa propre source, la substance primordiale. Donc l’ego entre dans l’abîme et est désintégré par les forces de la Mère Divine. Le problème est que nous sommes en tant que Conscience embouteillés dans l’ego …

Question: J’ai entendu que la différence entre … le Bouddhisme et les enseignements Gnostiques est que … les Bouddhistes renient leur Mère, tandis que les Gnostiques épousent la Mère … Est-ce vrai, pouvez-vous expliquer un peu?

Réponse: Les Bouddhistes ne renient pas la Mère Divine, mais ce qu’ils renient c’est la mécanicité de la nature que nous devons contrôler. Parce que, comme je l’ai dit, la mécanicité de la nature travaille dans le mental; le mental est mécanique, nous parlons de la mécanicité du mental. Et bien sûr, nous les Gnostiques sommes contre cette mécanicité. Cela apporte dans ma mémoire précisément La Flûte Enchantée de Mozart – quand ce prince va faire une grande tâche – pour libérer la Conscience représentée par Tamina, et il est Tamino, non? Et il est envoyé par la Mère Divine – la Mère Divine qui, à la fin, devient son propre ennemi. N’est-ce pas? Sa propre nature. Voyez, en ce moment: Voici, notre propre nature particulière, notre Mère particulière est lunaire, est mécanique, bestiale; nous sommes la prostituée, qui est mentionnée dans les Évangiles. Cette prostituée est Marie-Madeleine, parlant ici de façon symbolique maintenant – notre propre mater est Marie-Madeleine, une prostituée. Alors laissez cette prostituée Marie-Madeleine, ici, représentée par notre corps physique, se repentir; laissez Jésus enlever ces sept péchés de cette mater prostituée, alors Marie-Madeleine sera sa femme. Vous voyez, c’est un autre symbole de cela. Et alors nous allons adorer les aspects les plus élevés de la Mère Divine. Rama Krishna a adoré cet aspect plus élevé dans sa femme, comme une représentation de cela. Ce pourquoi il est écrit que l’homme doit être ou devrait voir sa Mère Divine dans sa femme et la femme doit voir son divin Père dans son mari.

Le Bouddha, était déjà mort, psychologiquement parlant, c’est la raison pour laquelle il a renié sa matière pécheresse féminine … c’est pourquoi, quand vous lisez dans n’importe quelle religion des condamnations, des accusations envers l’aspect féminin qui est représenté par la femme, vous devez comprendre ceci : c’est votre propre corps physique, votre propre aspect mécanique féminin que l’Évangile de cette religion parle contre vous. Ce n’est pas contre la femme, parce que le corps physique est féminin à partir d’un point de vue kabbalistique, Alchimique. Telle est la prostituée. Quand nous entrons dans la seconde naissance, nous avons une autre nature, qui est vierge, qui est positive. Et c’est précisément ce que les grands maîtres du Bouddhisme, du Taoïsme, du Christianisme, de l’Islam, parlent – c’est ce que nous devons comprendre, afin de ne pas tomber dans la confusion. Et bien sûr, les Gnostiques et les Bouddhistes sont les mêmes.

Apprenez à lire les Écritures, que ce soit du Bouddhisme, du Christianisme, Taoïsme, de l’Islam, parce que toutes cette belle connaissance est écrite aussi dans le Coran. Mohammed l’a dicté – c’est beau. Nous devons savoir lire. La doctrine de Jésus, de Moïse, de Krishna aussi – la sagesse est partout. La Mère Divine a de nombreux aspects – dans l’Hindouisme c’est plus clair – ils l’adorent dans différents aspects: Kali, Durga, Parvati – nombreux aspects de cet aspect féminin que nous avons besoin d’étudier parce qu’elle a de nombreux aspects. Nous en parlons dans d’autres conférences – sur les cinq aspects de la Mère Divine, en rapport avec la Vache – la Vache Divine représente la Mère Divine. Cette mater (mère) qui doit nous donner son lait, de la sagesse. Et l’utérus de cette vache divine est la moelle épinière. Il faut y être né.

Hail-Mary
Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et bénie est le fruit de vos entrailles, Yeshua. Je vous salue Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, qui ont le « Je » pécheresse, maintenant et à l’heure de la mort de nos défauts.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Virgo

Lion

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

Le signe du Lion est représenté par un lion. Le lion a une signification symbolique universelle. Nous constatons que le symbole du lion est omniprésent, étant présent dans toutes les grandes religions et mythologies à cause de sa grandeur, courage, force et beauté. Et il semble que nous avons un amour ou une attraction particulière pour les grands félins. On peut même dire une sorte de fascination. Le lion a toujours joué un rôle très important et central dans les observations de la nature de l’humanité, et l’aspiration persistant de comprendre comment la nature fonctionne.

Dans le contexte de l’astrologie et du zodiaque, le Lion a aussi ce rôle central. Nous savons d’après l’étude de la Gnose que le Lion est le cœur du zodiaque. Le Lion est le soleil du zodiaque, tout comme notre soleil physique donne la vie et constitue la base de l’existence de toutes les planètes et les formes de vie qui existent dans l’environnement terrestre et dans les environnements de chacune des planètes. Ainsi aussi le Lion irradient de son effluve de vie tous les signes zodiacaux: au niveau physique, au niveau énergétique, émotionnellement, mentalement et spirituellement; à tous les niveaux.

LeoLe Lion est comme le soleil du mental, du cœur et de l’âme. Voilà pourquoi les astrologues disent toujours que le Lion est dans la maison du soleil. Bien sûr, chaque signe astrologique est lié à une planète et différentes influences stellaires et des relations stellaires. Mais comme le soleil, bien sûr, étant le centre de notre système solaire, un axe sur lequel tourne l’ensemble de la vie, le Lion porte à ce niveau d’influence au sein de notre propre psyché.

Nous voyons donc cela dans le symbolisme du lion, ce bel animal, qui est bien connu et bien considéré pour son courage et sa force. Le Lion en tant que signe astrologique transmet également la vigueur, la force et la puissance. Ceci est évidemment représenté dans l’Arcane Onze du livre sacré du Tarot Kabbalistique. Et comme vous vous souvenez d’une conférence récente, l’Arcane Onze représente une belle femme qui saisit très sereinement la bouche d’un lion avec ses mains. Bien sûr, cette femme est notre Mère divine intérieure, Dieu. Elle est celle qui a la capacité de gérer correctement la formidable énergie du Lion.

En tant qu’influence astrologique, le signe du Lion est un canal par lequel une grande partie de l’énergie est transmise. Ces forces descendent le long des voies du rayon de la création comme il descend le long de l’Arbre de Vie. Et quand ces énergies sont modifiées par le véhicule du Lion, cette influence astrologique particulière, elles sont imprégnées ou instillées avec ces forces énergétiques très fortes et très puissantes liées au courage, à la force et à l’honneur. Malheureusement, quand une créature quelconque a un mental qui est piégé dans l’orgueil, la colère et la peur, les valeurs du Lion se retourne; elles deviennent filtrées de la même manière que la lumière est modifiée dans sa course lors de son passage à travers un prisme. Cette lumière devient sanguinaire, inférieure, et inversée. Donc, ces qualités du Lion deviennent également inversées. Elles deviennent négatives et nuisibles. Et c’est vrai pour n’importe quel signe, n’importe quelle influence stellaire que nous avons discuté.

En particulier, ces forces du Lion sont exploitées par les désirs de notre propre mental et par les désirs de notre cœur, et deviennent ainsi très dangereuses. Cette influence, et cette situation est non seulement unique pour ceux qui sont nés sous le signe du Lion. C’est une situation que tout le monde qui est incarné dans un corps physique connaît. La capacité unique du Lion est d’avoir un grand courage, une grande force, et avoir la bravour d’être en mesure de prendre position pour se battre. Mais malheureusement, quand ces énergies et ces capacités sont exploitées par la nature subjective de notre mental, alors nous allons nous battre pour les mauvaises choses. Nous aurons le courage dans le mauvais sens: Courage à travers l’orgueil et la colère. Ceci est illustré très joliment par le maître Jésus dans Matthieu 15:18 – et croyez-moi ces nombres sont significatifs, comme vous le savez de l’étude de la numérologie Kabbalistique.

    17 Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets?

    18 Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur; et c’est ce qui souille l’homme.

    19 Car du cœur sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes:

    20 Ce sont les choses qui souillent l’homme; mais manger avec des mains impures ne souille point l’homme.

Dans Matthieu 15:18, Jésus dit que c’est ce qui sort de la bouche d’un homme venant de son cœur qui le souille. Vous avez peut-être entendu parler de cela avant: il dit que ce ne sont pas ce que vous mangez ou prenez dans votre bouche qui vous rend impur, c’est ce qui vient de vous. Mais si vous lisez attentivement ce passage, il dit ce qui vient par la bouche venant de votre cœur. Maintenant, ce qui est important à ce sujet c’est que le Lion gouverne le cœur. Ainsi, lorsque l’influence du Lion irradie notre propre cœur, elle fournit une influence, elle fournit une énergie: carburant et forces, qui sont exploitées par notre volonté. Dans ce passage de l’évangile, le maître Jésus dit clairement que nous devons gérer consciemment l’effusion de notre propre cœur. Et cela est directement lié à l’influence du Lion.

Comme je l’ai mentionné, le soleil est le cœur de notre système solaire. Mais notre cœur est le soleil de notre organisme. Toute notre physiologie et toute notre psychologie tournent autour de notre cœur. Le cœur lui-même est un merveilleux organe. Et il peut créer beaucoup d’étonnement quand vous étudiez le cœur. Bien sûr, biologiquement parlant, il est de la taille de votre poing, et un peu similaire à la forme d’une poire. Il repose dans la cavité de la poitrine entre les poumons. Le cœur est un appareil magnifique et très sophistiqué.

Dans le cadre de nos études sur la physiologie ésotérique, nous savons que le cœur est lié au feu. Cela est facile à comprendre quand vous comprenez quelque chose sur l’émotion. L’émotion est une force très énergique dont la manifestation peut avoir des attributs et des qualités de feu. Dans notre cœur, il peut y avoir beaucoup de chaleur, chaleur torride ou même un froid profond, à l’opposé du feu par rapport aux émotions.

Donc, si nous comprenons que le cœur est lié au feu, nous savons aussi très clairement que les poumons sont liés à l’air. Et ici, au niveau physiologique de notre corps physique, nous voyons cette interrelation fascinante et vitale du cœur et des poumons entre le feu et l’air.

Si vous avez étudié quelque chose sur le mécanisme du cœur, vous savez que le cœur est une pompe double, qui palpite constamment, et poussant le sang dans deux directions différentes en même temps. C’est un récipient avec des chambres qui reçoivent, transmettent et gèrent le flux de sang dans notre organisme. Le sang que le cœur reçoit provient de tous les vaisseaux des veines dans tout le corps. Et ce sang est rempli de matières résiduaires libérées par toutes les cellules et les organismes vivants dans le corps. Le sang impur passe à travers le cœur, et toutes ces toxines sont transmises à travers les poumons. Et comme le sang passe à travers les capillaires dans les poumons, les matières toxiques sont libérées dans les poumons, que nous expirons. Ensuite, nous inspirons, et l’air est reçu par les poumons à nouveau. Cet oxygène pur, tous les gaz et les éléments que nous inspirons, sont reçus par le sang et pris directement vers le cœur, qui reçoit toutes les forces positives, puis les transmet à travers le corps. Nous voyons donc ce beau cycle de la façon dont le cœur reçoit tous les déchets impurs, les recycle à travers les poumons, les expulse, et reçoit ensuite des éléments purs à transmettre à travers le corps une fois encore. C’est un grand, merveilleux cycle. Donc, nous voyons ici l’impulsion constante de la vie, un don et une réception, projection et réception, une grande interrelation entre le feu et l’air. Ésotériquement, c’est la base même, le cœur même, de l’initiation du développement de l’âme.

Lorsque vous examinez ce fonctionnalisme du cœur et des poumons il y a des éléments subtils et importants liés à notre propre développement psychologique que vous avez besoin de comprendre. Le cœur reçoit toutes les impuretés et les purifie. De la même manière, notre propre cœur spirituel ésotérique a la capacité de recevoir et purifier tous ces éléments impurs que nous avons à l’intérieur. Ésotériquement, cette influence du cœur est appelée Atome Nous. Non pas parce qu’il est en fait un atome physiquement, mais parce qu’il est un niveau d’intelligence ou un genre d’influence qui est assez petite. Il fonctionne sur une sorte de niveau atomique, subtile.

L’Atome Nous est l’exposant du Christ. Il est l’exposant de l’architecte maître qui a construit le corps que vous avez, et qui peut construire l’âme. Cette intelligence vitale gère déjà toutes les fonctionnalismes merveilleux que vous pouvez observer dans votre corps physique. Les processus de la digestion, la respiration, la croissance, et toutes les formes de vie à travers tous les organismes qui vivent en nous, la cellule, les organes et les atomes, sont tous guidés par l’Atome Nous.

L’Atome Nous a comme travail ultime le développement intégral de l’être humain. Tel que nous sommes maintenant, nous sommes juste un embryon d’un être humain. Jésus est un être humain. Bouddha est un être humain. Un ange est au début de devenir un être humain. Et un ange a de nombreuses étapes à franchir pour devenir absolument parfait. L’Atome Nous est l’intelligence qui construit ce temple de l’âme. Le Lion est le canal par lequel cette influence se propage à l’intérieur de nous physiquement, énergétiquement, et psychologiquement.

Les éléments du feu et de l’air sont bien sûr liés aux tattwas, qui sont des vibrations plus subtiles de ces éléments. En Sanskrit, le Tattva de feu est appelé Tejas et Tattva de l’air est appelé Vayu. Les Tattwas sont le niveau le plus subtil d’un élément quelconque. Ainsi, lorsque nous avons le feu physiquement, ce feu s’élève parce que, dans une dimension plus subtile il y a Tejas, qui est cette énergie racine. Mais Tejas est lui-même dérivé de forces encore plus subtiles. Ensuite il y a l’Éther et puis il y a le Prana.

Le Prana est l’énergie brute, et la force de vie brute. Tout ce qui existe est réellement juste une modification du Prana. Le Prana, qui descend, coagule, et se condense, devient l’Éther, et se condense encore plus et devient les tattwas qui sont liés à leur tour aux quatre éléments. Le Prana vient à être ou à l’existence à travers notre cœur. Voilà pourquoi quand vous étudiez le yoga il y a beaucoup de discussions sur le Prana ou l’énergie.

L’une des pratiques les plus courantes que l’on enseigne dans n’importe quel système de Yoga Hindou est le Pranayama. Bien sûr, c’est un mot composé. Prana est l’énergie racine ou la vie. Le terme Sanskrit Yama a deux différentes significations subtiles. Tout d’abord, cela peut signifier utiliser ou saisir, mais d’une manière plus profonde cela signifie faire ou prendre des mesures. Ainsi, vous trouverez dans le mot Yama cette force très puissante, projective, et active, qui se rapporte évidemment étroitement au Lion. Donc, le terme Pranayama est habituellement traduit par « exploiter les vents, saisir les vents, ou saisir l’énergie. » Par le terme « vent », nous entendons les forces du Prana. Mais la façon dont il est enseigné au niveau exotérique est que ce vent est l’air dans vos poumons. Ainsi, la technique du Pranayama est une pratique de respiration. Il y a de nombreuses versions, mais chacune d’elles dans leur essence a la même intention racine: respirer consciemment, apprendre à gérer consciemment votre souffle.

Maintenant comme vous vous observez vous-même, vous découvrirez que le temps que vous devenez un adulte votre respiration est devenue très peu profonde et très dans la partie supérieure des poumons. Une partie de cela est dûe à la tension, et que la tension existe parce que nous sommes distraits par toutes les différentes manifestations dans notre propre mental, par les représentations dans notre psyché, et les impressions de la vie. Donc, une partie de l’objectif initial de l’enseignant du yoga dans l’enseignement du Pranayama était de guider l’étudiant naïf, l’étudiant débutant, de commencer à apprendre comment être conscient d’instant en instant. Donc, ces étudiants apprennent le Pranayama. Ils s’assoient pendant dix à quinze minutes et respire consciemment. Le but de cela, bien que simple, a des conséquences énormes. Lorsque nous sommes conscients, ce qui signifie pleinement Conscience de nous-mêmes, nous économisons l’énergie. Nous commençons à travailler directement avec la Conscience, c’est de toute façon la base de la voie. Le point principale de la Gnose et de n’importe quelle religion c’est d’éveiller la Conscience, et ne pas juste recueillir des théories. Donc, en apprenant la respiration consciente, l’étudiant commence à apprendre à être conscient.

Ceci est également lié de près à une pratique dans les traditions Bouddhistes et Hindous appelé Anapanna. C’est tout simplement une pratique pour apprendre à être conscient de la respiration, tout le temps, à regarder le souffle. Nous devons évidemment respirer pour rester en vie, mais nous le faisons mécaniquement. La plupart du temps nous ne sommes pas conscients au processus de la respiration, et ainsi donc nous allons dans nos activités pas pleinement attentifs et conscients que le souffle est ce qui nous maintient en vie. Donc, en prenant Conscience de cela, et en apprenant à maintenir une prise de Conscience du processus de la respiration, nous commençons à devenir plus conscients de nous-mêmes et travailler avec la force de la Conscience.

En relation avec le souffle, cela est très important, parce que quand vous respirez vous drainez du Prana. Rappelez-vous que tout l’air qui est aspiré est ensuite absorbé dans le sang, qui est cyclé dans tout le corps pour nourrir votre organisme, votre corps physique, et le soutenir. Alors, quand vous commencez à respirer consciemment, vous inspirez des éléments de meilleure qualité et plus purs. Vous commencez à apporter à l’intérieur l’influence de la Conscience et la Conscience est une extension directe de Dieu. Donc, apprendre à être conscient de la respiration peut commencer un niveau très naissant de la Conscience de soi. Exploiter les vents, cependant, est en réalité bien plus subtile.

Les vents, dans le contexte du Pranayama, sont réellement allégorique. « Vent » dans la médecine asiatique est un symbole de l’énergie. Alors, réellement, exploiter le Prana signifie apprendre comment prendre consciemment le contrôle des énergies à l’intérieur. Tous les énergies. Donc, le yogi débutant commencera par le souffle, mais traditionnellement, petit à petit, cet étudiant est introduit à de plus en plus de formes d’énergie. Apprendre à les gérer.

Nous voyons cela magnifiquement représenté dans une pratique que Samaël Aun Weor enseigne en relation avec le Lion, et c’est une pratique de méditation. Cette pratique est très belle et simple. Vous vous allongez et vous vous relaxez. Vous pouvez soit rester droit avec vos bras et jambes rapprochés, ou sous la forme d’une étoile. Vous vous relaxez, fermez vos yeux et commencez à vous concentrer sur l’impulsion, et sur le mouvement du sang à travers votre corps. Maintenant, croyez-le ou pas, vous pouvez réellement sentir cela et ressentir cela. Cette pratique enseigne comment se déplacer d’un point à l’autre à travers le corps. Travaillez avec les bouts des doigts, les orteils, et le nez, pour devenir très sensible afin de sentir le mouvement de l’impulsion et le cycle de l’impulsion. Petit à petit, le yogi qui fait cette pratique vient à la réalisation étonnante que vous pouvez contrôler cela. Il est possible de contrôler consciemment votre pouls. Ceci a été scientifiquement démontré de nombreuses fois. Un yogi ou un méditant peut consciemment ralentir le pouls, et peut même arrêter le pouls. Pourquoi est-ce important? Ceci n’est pas juste un acte de carnaval. C’est important parce que, dans la nature même de l’impulsion, nous trouvons des éléments importants liés à la Conscience, mais ce que vous observez spécifiquement est que l’expérience du Samadhi se produit lorsque l’impulsion est très lente.

Le Samadhi est l’extase. Le Samadhi est l’expérience qu’a la Conscience quand elle est libre de l’ego. En d’autres termes, le bonheur. La Conscience est en mesure d’échapper à la cage de l’ego, de la souffrance, et expérimenter la vérité, la réalité, sans conditionnement. Alors les méditants qui siègent et méditent, en essayant de développer les compétences pour entrer en Samadhi, peuvent tirer parti de cet outil puissant pour apprendre à travailler avec le cœur, le rythme cardiaque ou le pouls.

Le Samadhi est important car c’est en Samadhi que nous parvenons à la compréhension.

La méditation est très largement débattue ces jours-ci, mais très mal comprise. Il est très triste de voir comment le mental occidental a formé son concept à propos de la méditation. Lorsque vous étudiez cette compréhension contemporaine, on voit souvent des images de gens assis dans une posture avec les jambes croisées, les mains sur les genoux et les mains tournées vers le haut. Ils ont l’air très raide et très inconfortable. Ils ont les yeux fermés avec ce genre de fausse extase sur leur expression. Cela n’a vraiment rien à voir avec la méditation. Méditer c’est extraire la Conscience de l’ego. Cela signifie que l’ensemble du sentiment de soi que nous avons doit être abandonné. Le « Je », en d’autres termes, doit être abandonné. Cela demande du courage. Cela demande beaucoup de force. Voilà pourquoi le Lion est si important.

Le maître Samaël Aun Weor a souligné à plusieurs reprises que, pendant le signe du Lion, au cours de la période de temps que le Lion est si fort, méditez. Profitez de ces énergies, car il faut d’énorme force et du courage pour abandonner la cage du « Je. »

Dans la tradition Gnostique, nous avons vraiment une pléthore de techniques de méditation, des centaines de techniques, il est donc très facile pour l’étudiant de devenir confus, de connaitre ce qu’il faut pratiquer. Il est important de comprendre la méditation très clairement.

La Gnose est la science de la méditation. Quand nous commençons à étudier la Gnose, nous étudions intellectuellement pour avoir une comprehension de son idée ou thème. Petit à petit, nous pouvons commencer à sentir un lien émotionnel et sentir la vérité de celle-ci dans notre cœur. Si nous prenons cela au sérieux, nous pouvons commencer à pratiquer, à travailler avec elle dans le troisième cerveau: nous avons donc l’intellect, le cœur, puis le troisième cerveau, le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Dans ce cas, nous aurions besoin de commencer à le faire, de l’essayer, d’expérimenter, de l’enseigner et d’apprendre.

De la même manière, lorsque vous êtes un enfant et que vous voyez pour la première fois une personne à bicyclette, cette idée est si choquante. Comment ils montent une bicyclette? Cela n’a pas de sens quand vous le voyez. Mais l’envie émotionnelle vient. « Je veux apprendre cela. Je veux savoir ce qu’on ressent en le faisant. » Ce désir est là. Mais si nous ne faisons pas, nous ne comprendrons jamais. Il restera toujours un mystère. Donc, nous devons pratiquer. Nous devons obtenir un vélo, ou en emprunter un, et commencer à essayer à la monter. C’est très difficile. Cela fait vraiment peur, si vous vous souvenez. Si vous avez eu cette expérience, c’est terrifiante. Nous tombons et nous sommes blessés. Certains l’abandonnent. Certains laissent tombé. Ils n’ont donc jamais cette expérience, et le reste de leur vie ils ont toujours cette petite amertume qu’ils ont abandonné et n’ont pas appris. Pour ceux d’entre nous qui avons persisté, nous avons appris quelque chose de tout à fait agréable, et une fois que vous apprenez, il devient facile. Il devient naturel. Il devient quelque chose que vous pouvez faire sans même penser à la façon de le faire. Si vous avez appris à faire du vélo, vous savez de quoi je parle. Vous n’avez plus à penser à la façon de le faire. Vous montez sur le vélo et vous roulez: libre. Il n’y a pas besoin de penser. Il n’y a pas besoin d’analyser. Il n’y a pas besoin de douter ou de questioner. Vous effectuez simplement l’action. La méditation est exactement le même.

La méditation est en fait une fonction naturelle de la Conscience. Elle fait partie de qui nous sommes, mais malheureusement, parce que nous avons fait beaucoup d’erreurs, et sommes devenus tellement fascinés par les désirs et les sensations, nous avons oublié comment.

Donc, dans la Gnose, nous apprenons beaucoup de techniques. Il y a un désir qui s’élève chez certaines personnes à juste faire tout simple: avoir une technique de méditation, et que tout le monde fait la même. Vous voyez que dans certaines écoles et mouvements où ils se concentrent exclusivement sur une seule technique, et demande que ce soit la façon. Malheureusement, cette approche n’est pas vraiment valable, et nous pouvons comprendre pourquoi, lorsque nous regardons à nouveau en arrière vers l’enfance.

Observez comment vous avez grandi et que vous avez mangé. Lorsque vous êtes un enfant, vous êtes né avec certaines valeurs physiquement, et dans un environnement particulier et des besoins particuliers. On vous donne la nourriture appropriée à votre âge et à vos besoins. Si vous avez la bonne nourriture, vous grandirez. La Conscience est la même. En nous, la Conscience est un bébé, et elle a besoin de certains types d’aliments. Donc, dans la Gnose et dans beaucoup de traditions, vous trouverez de nombreuses pratiques pour ce bébé. Il n’y a rien de mal à être un bébé. Il n’y a rien de mal à faire des pratiques qui sont appropriées à votre niveau de développement. Mais il est également important de se développer. Donc, la pratique que je décrivais il y a un instant d’observer le pouls est une pratique appropriée pour un débutant. C’est une pratique avec laquelle vous pouvez apprendre davantage au sujet de votre Conscience: comment elle fonctionne et comment elle peut se développer. Anapanna, cette pratique d’observer le souffle, qualifiée également comme une bonne pratique pour un débutant, pour quelqu’un qui veut apprendre à être attentif, comment être conscient, et comment se concentrer.

Les nombreuses façons dont nous regardons la méditation peuvent aussi causer un peu de confusion. Mais nous pouvons dire en synthèse qu’il y a trois niveaux de méditation. La première est la parfaite concentration. Développer la concentration parfaite exige de la pratique. Ce n’est pas quelque chose qui va arriver d’elle-même. Elle nécessite une formation. Donc, comme je l’ai mentionné précédemment, il y a des pratiques que nous pouvons utiliser dans le but de développer la concentration. L’observation de la respiration en est une, et travailler avec l’impulsion en est une autre. Dans beaucoup de traditions, vous voyez les pratiquants travailler avec des perles (Japa) où ils répètent un mantra. Cela est vrai dans la plupart des religions. Ils répètent une phrase sacrée à plusieurs reprises. Réellement, l’intention c’est de développer la concentration, et non juste le faire mécaniquement à plusieurs reprises. Pour vraiment développer la concentration correctement, vous devez être conscient de ce que vous faites et être attentif. Si vous le faites mécaniquement, vous ne faites pas beaucoup de bien, vous n’êtes pas réellement en croissance.

Donc, dans cette échelle particulière que nous allons examiner aujourd’hui, le premier niveau de la méditation est la parfaite concentration. Dans la tradition Bouddhiste, il y a un enseignement donné par le Bouddha Maitreya appelé les neuf niveaux de Shamata. En Tibétain, il est appelé Shi-ne. Ces neuf niveaux décrivent réellement des grades, des degrés, ou des niveaux de concentration. Neuf est le plus élevé. C’est Shamata. En d’autres termes, en Sanskrit, il est appelé Pratyahara. Ce niveau de concentration est ce que nous connaissons comme “mental uni-pointé.” Ce que cela signifie c’est que quelqu’un qui a acquis ou développé cette compétence peut placer son mental sur n’importe quelle chose quelconque et ne pas être distrait loin d’elle par quoi que ce soit: Avoir un mental silencieux, et avoir l’attention parfaitement concentrée sur une seule chose. Maintenant, vous pouvez tester vous-même, et savoir quel degré ou niveau de concentration vous avez. Un moyen simple c’est de demander: combien de fois jusqu’à présent avez-vous perdu la continuité de ma conférence aujourd’hui? Combien de fois êtes-vous devenu distrait? Combien de temps êtes-vous capable de rester attentif et concentré? Combien de fois votre mental vous a pris dans une pensée associative? Quelqu’un qui a développé une certaine concentration est en mesure de se rester concentré plus longtemps.

Ceci est en fait un énorme problème dans la société. Tout le monde a entendu parler de TDA et les troubles liés à cela. Il est appelé « troubles de l’attention. » La plupart du temps, il est diagnostiqué chez les enfants, mais le fait est que tout le monde souffre de TDA. Saviez-vous qu’il y avait une étude scientifique récente examinant l’attention chez les adultes? Pouvez-vous deviner la durée d’attention moyenne de l’adulte moderne? Sept secondes. C’est tout. Et c’est la moyenne. Certains sont pires. Il est facile de voir chez les gens qui sont très distraits, changeant sans cesse d’une chose à l’autre sans continuité. C’est une forme profonde de sommeil physiologique, c’est la cause de la souffrance. Quelqu’un qui a ce niveau de concentration est constamment ballotté par la tempête de son propre mental, et ils souffrent intensément sans réelle volonté. Pas de tenue.

Une des qualités du Lion est la capacité à rester ferme. Imaginez ce lion qui est capable de rester concentré et ne pas abandonner. C’est la qualité de la Conscience que nous avons besoin.

Donc, nous effectuons des pratiques. Nous répétons des mantras. Nous observons le souffle. Nous apprenons à visualiser. Il y a une variété de techniques. Mais ce qui est important à comprendre c’est qu’il n’y a pas une bonne technique. Il y a des centaines et des centaines de techniques, et chacune est appropriée à sa manière, à son époque. Certains étudiants bénéficieront plus de l’observation de la respiration. D’autres bénéficieront plus de se concentrer sur un mantra. Un autre croitra plus en apprenant à se concentrer et à visualiser une image. Certains ont besoin de s’asseoir avec les yeux ouverts et d’observer une image d’un objet sacré ou d’un être sacré. Tout le monde a un besoin différent. De plus, ces besoins changent, d’autant plus que la Conscience se développe.

Au début, la Conscience, comme un bébé, a besoin de nourriture simple, facile à digérer. Mais au fur et à mesure qu’elle se développe, elle a besoin de nourriture plus sophistiquée: plus riche, avec plusieurs valeurs, avec plus de contenu, plus de profondeur. Voilà pourquoi dans la Gnose nous avons tant de techniques, parce que tout le monde a un besoin différent en fonction de leur niveau.

Cependant, quelles que soient les pratiques que nous faisons, quelles que soient les techniques vers lesquelles nous sommes attirés, pour procéder, pour aller de l’avant, il faut d’abord la concentration. La méditation n’est pas possible si vous ne pouvez pas vous concentrez. Vous devez d’abord être en mesure de se concentrer à un certain degré. Si vous êtes familiarisé avec les niveaux de Shamata comme enseigné par Maitreya, alors vous pouvez voir que vous devez être quelque part dans les niveaux intermédiaires (3-5 en termes de degré de concentration) pour comprendre ce qu’est vraiment la concentration.

Le prochain niveau de notre simple plan de méditation, le niveau deux, est la méditation parfaite. Donc, la pratique de la concentration, la première étape, nous l’appelons « Méditation », mais ne l’est pas. C’est la concentration. Réellement, méditer c’est d’avoir la capacité d’observer quelque chose sans distraction et de la comprendre: pour obtenir des informations.

Réellement, celui qui médite le fait pour recueillir des informations. la pratique de la concentration ne conduit pas à l’acquisition d’informations. Lorsque vous apprenez à vous concentrer, vous êtes tout simplement en train d’apprendre à placer l’attention sur quelque chose et la rendre consistant, la tenir là. Mais quand vous commencez à méditer réellement, vous apprendrez à extraire, à recevoir des informations et de la compréhension. Faire cela signifie que vous devez avoir la capacité de maintenir cette observation, de maintenir cette attention sans cesse, sans distraction. Si vous êtes constamment distrait, comment pouvez-vous être là assez longtemps pour que les informations viennent? Même si elles viennent, comment saurez-vous le comprendre, si vous ne pouvez pas encore différencier toutes les distractions dans votre mental?

Donc, la méditation parfaite est ce niveau qui en Sanskrit est appelé Dhyana, dans lequel vous êtes en mesure d’observer quelque chose avec une concentration pointue et en obtenir des informations. Mais il y a un autre niveau.

Le troisième niveau est le parfait Samadhi. Samadhi est un autre mot qui est souvent mal compris, mais dans les diverses interprétations qui sont données au terme, réellement leur synthèse est « extase ». Ou ce que nous appelons « nirvana, » non pas comme un lieu, mais comme un état de Conscience. Le mot Tibétain pour Samadhi signifie « tenir inébranlablement de sorte qu’il n’y a pas de mouvement. » Évidemment, cela exige de la concentration: être en mesure de fixer quelque chose dans votre mental sans avoir un quelconque mouvement. A ce stade, le mental est toujours, comme un lac. Mais cette signification décrit seulement une porte.

Le Samadhi est en fait une porte. Il y a plusieurs niveaux de Samadhi, et tous ces niveaux sont liés à l’Arbre de Vie, autrement dit la Kabbale. Il y a de nombreuses formes de Samadhi et de nombreux niveaux de Conscience. Mais, dans leur essence, ils ont tous la même qualité essentielle, qui est la liberté de l’ego. Donc, en synthèse, nous apprenons à concentrer notre Conscience parfaitement, et l’extraire de l’ego. Il y a beaucoup de techniques pour nous aider à faire cela. Beaucoup.

Lorsque cette extraction se produit, la Conscience s’échappe de sa prison, notre propre mental, notre karma, notre ego. Dans cette évasion, elle expérimente ce qu’on appelle Nirvana ou Extase ou une belle expérience. Cela peut être une vision; cela peut être un certain nombre de qualités différentes qui peuvent survenir. Différentes expériences peuvent survenir.

La beauté est que tout le monde peut avoir cette expérience. C’est naturel pour le mental, mais il ne peut pas être forcé. Vous ne pouvez pas le forcer. Il arrive naturellement de lui-même. Pour l’intellect, cela semble être un peu contradictoire, parce que vous devez faire un effort, mais vous ne pouvez pas forcer. Vous devez faire la pratique et vous devez être actif consciemment, mais votre ego doit être passif. Votre personnalité doit être passif. Donc, il y a un équilibre psychologique très délicat que vous devez réaliser.

Lorsque vous avez développé un certain niveau de concentration, et que vous vous relaxez et que vous essayez de faire votre pratique, vous pouvez passer à travers ces trois niveaux en un instant. Ne présumez pas que ces trois niveaux sont de grands plateaux qui vont se prolonger le long d’une vie, ou que, dans quelques années, vous vous serrez établi dans la méditation parfaite, et dans quelques années en plus en parfait Samadhi. Cela ne fonctionne pas comme ça. Vous pouvez découvrir ces trois aujourd’hui, dans une pratique, si vous vous appliquez consciemment de la manière correcte.

Personne ne peut réellement vous apprendre à le faire. Vous devez vous enseigner vous-même. Vous devez vous asseoir pour méditer. Vous pouvez travailler avec un mantra, et avoir un mental très dispersé; très chaotique, mais si les éléments sont à la bonne place, vous pouvez soudainement vous rendre compte que le mental est devenu calme. Vous êtes en mesure de se concentrer très bien, et puis tout à coup vous avez une sorte d’expérience, une sorte de compréhension arrive. Ensuite, elle disparaît aussi vite qu’elle apparaît, et une fois de plus le mental est fou. Comment est-ce arrivé? Il y a deux facteurs. La première est que vous pratiquez. Le Samadhi ne peut jamais se produire si vous ne pratiquez pas. De la même façon, si vous ne mangez pas, votre corps va mourir. La méditation est une sorte de nourriture. C’est la nourriture de la Conscience. Elle nourrit l’âme. La méditation est facilitée par notre pratique de celle-ci, mais elle est habilitée par l’Atome Nous à travers le Lion. Quand vous faites votre pratique, vous vous relaxez, vous vous concentrez, l’Atome Nous, cette intelligence liée au Christ, est en mesure de fournir des conseils et une assistance pour vous aider, mais seulement si vous faites le travail. Si vous ne pratiquez pas, alors vous n’aurez aucun bénéfice.

Nous avons toutes ces différentes façons de regarder la méditation; nous avons celle-ci, ces trois niveaux concentration, méditation et Samadhi. Nous examinons aussi parfois du point de vue du yoga, qui peut le diviser en cinq ou sept niveaux – voire plus – selon la tradition particulière à laquelle elle vient. Vous pouvez également regarder du point de vue des traditions Chrétiennes ou des traditions Bouddhistes, tous décomposent et analysent la méditation de différentes manières. Mais, elles sont toute aussi vraie.

On pourrait dire c’est très semblable à se tenir à l’extérieur d’un bâtiment, et il y a beaucoup de fenêtres dans le bâtiment. Vous êtes un étudiant marchant autour à l’extérieur. En ce moment, vous êtes en train de regarder à travers une fenêtre particulière que je vous montre. Et en regardant depuis cette fenêtre, vous voyez un laboratoire. Et ce laboratoire, à partir de votre point de vue, a une variété d’articles disposés dans un ordre particulier. Et je suis en train de vous expliquer à ce sujet. Mais si vous allez lire un livre et écouter une autre conférence, le point de vue peut être différent: les objets dans la pièce seront disposés un peu différemment. Il pourrait même sembler contradictoire. En fait, vous pouvez commencer une conversation avec quelqu’un au sujet de la méditation et ils peuvent dire: « Non non non non non non ce n’est pas comme ça. Ceci est avant cela, et ceci est avant cela. Qu’est-ce que tu parles? » Mais ce que vous devez réaliser c’est qu’ils peuvent être de l’autre côté du bâtiment en train de regarder vers la même chose depuis un autre point de vue.

La science de la méditation est universelle. La Conscience est la même en chacun de nous, et nécessite le même développement basique. Nous pouvons avoir besoin d’utiliser des outils différents à des moments différents, et nous pouvons les utiliser un peu différemment. Mais seul celui qui est entré dans la salle, et qui pratique, qui va dans cette chambre et commence à travailler avec les outils qui sont là, va comprendre comment les outils fonctionnent ensemble. Cette compréhension vient de l’expérimentation. Si vous regardez les outils, si vous les ramasser parfois et dire « Voilà qui est intéressant », et vous les déposez, vous ne les comprendrez pas. Vous devez travailler avec eux avec patience.

Travaillez avec les outils. Travaillez avec les techniques. Les livres de Samaël Aun Weor sont emballés avec des techniques. Croyez-moi, vous ne serez jamais en mesure de les essayer toutes. Il y en a trop: mais commencez. Choisissez-en une et travaillez avec elle. Pas seulement pour un jour. Donnez-lui un peu de temps. Donnez-vous l’occasion d’expérimenter réellement les différentes techniques en vous-même. Elles marchent toutes. Chacune d’elles travaille. Mais vous verrez que certains d’entre elles vibrent plus avec vous. Vous êtes plus reliée à elle. D’une certaine manière, ça sent bien; c’est délicieux. Et voilà pourquoi il y a tant de techniques, mais allez dans la pièce, cette pièce remplie d’outils, et commencez à travailler avec eux. Vous allez commencer à voir comment toutes ces manières apparemment compliquées et très sophistiquées de regarder la méditation sont en fait assez simple.

La même chose est vraie pour la prière. Prier c’est converser avec Dieu. Le Lion dans la maison du soleil règne sur le cœur, et le cœur se développe à travers la prière et la méditation. La prière et la méditation fournissent la nourriture que le cœur a besoin afin de se développer. Lorsque vous étudiez n’importe quel type de religion, la qualité du cœur est toujours soulignée. Habituellement, la qualité du mental l’est tout aussi bien. C’est parce que ces deux sont en fait un. Voilà pourquoi nous voyons une telle relation importante entre le feu et l’air. Le Feu est lié au cœur. L’Air est lié aux poumons, mais il est également lié au mental. Nous apprenons à méditer pour comprendre le mental et le changer. Nous prions afin de développer le cœur, d’éveiller le cœur, et d’ouvrir le cœur.

Dans le Bouddhisme, il y a un terme appelé Bodhichitta. C’est également un mot composé. Habituellement, il est traduit par « compassion », mais les composants sont importants. Bodhi signifie sagesse. Chitta signifie mental ou intellect. Dans la tradition Bouddhiste Mahayana, Bodhichitta est le point central, qui est le développement de la compassion. En fait, la divinité la plus populaire dans la tradition Mahayana est la Déesse Tara. Tara est dit avoir deux aspects principaux, qui sont représentés par ses pieds et ses jambes: Ce sont la sagesse et la compassion. Elle est décrite comme ayant une jambe pliée pour la soutenir, symbolisant la sagesse, et une jambe préparer à sortir, symbolisant sa compassion.

La sagesse est liée au mental et la compassion au cœur. Ce qui est très intéressant c’est que vous lisez dans les livres du Maître Samaël Aun Weor il dit que les hiérarchies de couleur bleue du soleil donnent vie. Le Maître Litelantes, qui était l’épouse du maître Samaël Aun Weor, a déclaré que lorsque vous observez d’une manière clairvoyante les couleurs d’une personne, si vous voyez quelqu’un qui a beaucoup de bleu, c’est parce qu’ils ont beaucoup d’amour. Ainsi, la couleur bleue est étroitement liée au cœur. Et quand maître Samaël Aun Weor indique que les hiérarchies bleues du soleil donnent naissance à la vie, il parle de la compassion et de la force de l’amour, qui est bien sûr le Christ lui-même. Le Christ est la lumière du monde. Le soleil. Le Fils de Dieu. Cette force autour de laquelle tourne toute la vie. Cet amour et cette force de compassion est caractérisée en bleu, qui est un aspect de la Mère Divine, en termes de Tara.

L’autre côté est la sagesse. Le maître Litelantes en outre a déclaré que si vous voyez avec clairvoyance une aura avec beaucoup de jaune, c’est la sagesse. Le Jaune est lié au mental. Donc, vous voyez la Bodhichitta, mental de sagesse, qu’ils traduisent par compassion.

Ce que vous voyez réellement dans la Bodhichitta c’est l’unification du cœur et du mental. Et ils déclarent dans le Bouddhisme Mahayana que la libération est basée sur deux facteurs: la sagesse et la compassion. La sagesse c’est d’avoir un mental éveillé, le résultat de la méditation correcte. La Compassion c’est d’avoir un cœur éveillé. La prière est une pratique que nous utilisons pour éveiller le cœur. Vous avez également entendu cette phrase que « nous devons apprendre à penser avec le cœur et à sentir avec la tête. » Et c’est une description essentielle de la façon d’acquérir l’équilibre entre le cœur et le mental. Ceci est rendu possible par l’intelligence de l’Atome Nous, si nous méditons et apprenons ce qu’est la prière.

Le Maître Samael a indiqué à plusieurs reprises que la prière et la méditation doivent être unifiées. Elles ont besoin de le devenir, mais nous devons comprendre ce que la prière signifie dans ce cas. Il dit aussi que la célèbre prière du Seigneur, « Notre père qui es aux cieux, » peut être courte, seulement quelques lignes, mais il faut en fait une heure pour prier correctement. C’est parce qu’il faut la combiner avec la méditation, et prier cela consciemment, lentement, et dans le silence du mental et du cœur: avec dévotion. De cette façon, nous commençons à comprendre qu’à travers la prière et la méditation, nous essayons de développer la Conscience et d’éveiller la Conscience.

Ce que nous avons vraiment besoin de comprendre c’est que la Conscience peut être éveillée de deux manières: dans la pureté ou l’impureté. En d’autres termes, à l’intérieur de l’ego ou à l’extérieur de l’ego. Il y a de nombreuses écoles qui enseignent comment méditer, comment prier, comment faire des pratiques, sur les chakras, au sujet de la Kabbale, au sujet de tous les corps que nous avons, sur Dieu, sur la vérité, sur l’amour, mais ils n’enseignent pas comment éveiller la Conscience à l’extérieur de l’ego. Donc, il y a beaucoup d’étudiants qui apprennent comment travailler avec la Conscience, mais tout en restant en cage dans l’orgueil et dans la luxure.

Pour éveiller la Conscience libre de l’ego, nous avons besoin de l’Être. Si nous ignorons notre propre Être intérieur, nous essayons de faire ces types de pratiques par nous-même. Nous pouvons faire une grave erreur. La Gnose nous enseigne que nous avons environ 3% de Conscience libre. Nous savons de cela comme « Conscience », cette petite voix que vous entendez parfois qui dit: « Ne fais pas ça. » Habituellement, nous l’ignorons. Habituellement, nous écoutons les désirs du mental. « Oh, je vais le faire de toute façon. Qui se soucie, personne ne va savoir. Personne ne sait. Je peux m’en aller avec ça. Je vais le faire parce que je veux vraiment. »

La Conscience est très subtile. Éveiller la Conscience libre de l’ego signifie que nous devons extraire la Conscience du désir. Le désir est une cage. Le désir est une prison. Chaque désir que nous nourrissons, nous nous mettons encore plus dans la dans la souffrance dans la cage. C’est la base de toutes les religions. La Bible dit:

    Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque pèche est esclave du péché. – Jean 8:34

    Lorsque tous les désirs qui apparaissent dans le cœur
    Sont renoncés, le mortel devient immortel.
    Lorsque tous les nœuds qui étranglent le cœur
    Sont desserrés, le mortel devient immortel,
    Ici, dans cette vie même.
    – L’Hindouisme. Brihadaranyaka Upanishad 4.4.6-7

    À travers l’abandon du désir l’état d’Immortel est réalisé. – Bouddhisme. Samyutta Nikaya xlvii.37

Vaincre le désir c’est vaincre son propre soi: le faux soi ou l’ego. Cela ne peut pas être fait avec l’ego lui-même. Un problème ne peut pas résoudre un problème. La seule façon d’être sauvé, racheté ou de trouver la liberté c’est avec l’aide de Dieu: l’aide de votre propre Être. Voilà pourquoi la prière est si importante pour commencer à développer cette relation.

Aujourd’hui, la plupart des gens n’ont aucune expérience de Dieu. Voilà pourquoi il y a tant de gens qui disent que Dieu n’existe pas. C’est tout simplement parce qu’ils n’ont pas cette expérience, et nous ne pouvons pas les blâmer pour cela. Être piégé dans le mental sensuel et seulement faire confiance à l’expérience des sens, comment peuvent-ils expérimenter ce qui est au-delà des sens? Voilà pourquoi la méditation est importante. À travers la méditation nous activons la Conscience, qui peut expérimenter ce qui est au-delà des sens. À travers la prière, nous activons le cœur, qui crée ce canal.

La prière ne doit pas être quelque chose de compliquée. Lorsque vous étiez enfant et que vous avez besoin de quelque chose de votre mère, vous avez parlé dans un langage simple. Vous pouvez faire appel à votre propre Dieu intérieur de la même manière, de la pureté de votre propre cœur, en criant, de l’intérieur de votre souffrance, et de l’intérieur de votre peur, doute et désespoir.

Vous pouvez avoir oublié votre Dieu, et peut-être ne pas le connaître; vous pouvez ne pas connaître votre Mère Divine, mais ils ne vous ont jamais oublié. Votre propre Être est avec vous, à l’intérieur, en train de regarder. Voilà pourquoi il est appelé le témoin divin parce qu’il est toujours là. Malheureusement, cependant, il y a un autre homme là.

Nous trouvons dans la Bible dans I Corinthiens 14, Paul décrit l’Être comme l’homme céleste qui est en nous. Il y a un autre homme en nous qui est l’homme animal: Le Je. Et ces deux sont en conflit constant. Malheureusement, nous pensons, nous sentons, et nous croyons que l’homme animal est notre vrai soi. Nous pensons, nous sentons, et nous croyons que nos pensées et nos sentiments sont réels. Nous avons oublié comment écouter l’Être, comment écouter l’homme céleste, et comment reconnaître cet homme animal ou homme terrestre pour ce qu’il est.

La prière peut être basée dans la prière consciente ou des prières objectives comme la Prière du Seigneur (Pater Noster), il y a beaucoup comme ça. Il y a beaucoup de mantras, beaucoup de prières, comme le Credo des Apôtres, et la prière de la Mère Divine. Ce sont toutes des prières objectives. Elles sont chacune puissantes et ont de bonnes qualités qui peuvent nous aider, mais la simple prière du cœur a aussi le pouvoir. La prière d’un enfant peut changer le monde.

Saviez-vous que le cœur humain est l’organisme le plus sensible qui existe? Le cœur humain que vous avez à l’intérieur de votre corps est si sensible qu’il peut enregistrer les mouvements sismiques de l’autre côté de la planète, et pourtant, nous l’ignorons. Nous n’avons aucune connaissance réelle des pouvoirs et les mystères qui sont dans notre propre cœur, et pourtant, ce cœur est la porte vers Dieu: vers l’Être. Le développement de la méditation, avoir l’expérience de Dieu se produit quand le cœur et le mental sont équilibrés, et que l’ego n’est pas là. Le cœur est un temple, et dans ce temple se trouve notre Mère Divine. Il y a une pratique de méditation pour visualiser cela, pour imaginer cela. Permettre à notre imagination de nous guider dans ce temple pour recevoir des conseils, pour recevoir de l’aide, et n’importe lequel d’entre nous peut le faire. Le temple cœur de l’organisme humain est le domaine de notre propre Mère Divine.

Ce qui sort de ce cœur est ce qui nous souille: notre luxure, notre passion, notre cupidité, notre gourmandise, notre peur, notre ressentiment, notre haine, désespoir, se sentant rejeté, se sentant oublié, l’envie et la jalousie. Tous ceux-ci empoisonnent notre cœur, et ce flux qui coule de notre cœur empoisonne nos actions. De cela résulte le karma et les terribles souffrances. Pourtant, la Mère divine est là, attendant sous toutes nos souillures. Si nous prions, si nous méditons, et apprenons à travailler avec les énergies que nous avons à l’intérieur, nous pouvons lui donner la force avec l’Arcane 11 pour contrôler les forces du lion: pour dominer le temple cœur et en faire un lieu sacré. De cette façon, nous pouvons commencer à comprendre la nature de Dieu.

En relation avec le Lion, Samaël Aun Weor a écrit qu’il y a trois forces qui descendent d’en haut. Nous voyons ces trois sur le triangle supérieur de l’Arbre de Vie. Ce sont les trois souffles akashiques: trois énergies, qui sont une, qui descendent en nous comme une forme d’énergie ou de vitalité. Malheureusement, nous la gaspillons, parce que dans notre cœur, nous sommes identifiés à la luxure, à la cupidité et à la jalousie. Donc, ces énergies continuent d’affluer vers le bas et sont gaspillées dans nos mauvaises actions, dans nos mauvais sentiments, et dans nos mauvaises pensées. Ces trois forces sont liées à nos trois cerveaux, liées à nos trois systèmes nerveux, mais malheureusement, nous les gaspillent. Mais, si nous apprenons comment nous contrôler nous-mêmes, consciemment, à nous observer nous-même, à commencer à contrôler l’effusion de notre propre cœur et mental, de prendre la responsabilité, et d’essayer de changer, nous pouvons changer ce processus. Nous pouvons commencer à obtenir la force pour contrôler le lion.

La racine de ce changement est en commandant nos énergies. Bien sûr, nous savons que les énergies sexuelles sont les énergies les plus puissantes et les plus potentes qui soient en nous, et nous pouvons contrôler ces forces. Avec l’aide de Dieu, ces énergies peuvent être exploitées pour créer l’âme, pour fortifier la Conscience, et pour donner la force du lion à notre propre âme. Plutôt que de donner de la force à notre luxure, à notre colère et à notre orgueil, nous pouvons utiliser ces forces pour donner de la force à notre Mère Divine.

Dans une tradition particulière du Tantrisme, en Inde et au Tibet, la science pour exploiter ces forces est appelée Tummo. Ce mot Tummo signifie littéralement « celle qui terrifie les forces égoïques. » Le Yoga Tummo est connu comme « Yoga de la chaleur » dans lequel un yogi peut transmuter ses forces sexuelles et irradier de la chaleur. Donc, vous avez peut-être entendu des histoires de yogis assis nus dans les montagnes de l’Himalaya fondant la neige autour d’eux parce qu’ils peuvent générer tant de chaleur. C’est le feu sexuel qu’ils exploitent et épargnent et ils sont capable de travailler consciemment avec à travers le Pranayama. Mais cette énergie elle-même est la Mère Divine: elle qui terrifie l’ego. Elle est Tara, la déesse. Elle est Durga, le démon-tueur.

Quand nous apprenons à transformer ces forces, à travailler avec le Prana, et à transmuter ces énergies, nous pouvons éveiller la Kundalini, qui monte dans la colonne vertébrale. Le Lion commande la colonne vertébrale et le cœur. Cela demande le courage féroce du lion pour élever la Kundalini, et la Kundalini s’éveille sur la base des mérites du cœur. Il n’y a pas de truc, il n’y a pas de technique secrète, et il n’y a aucune somme d’argent que vous pouvez payer pour élever la Kundalini, parce que la Kundalini, le Tummo, est la Mère Divine elle-même. C’est Dieu. C’est cette intelligence, le feu de Dieu, le Saint-Esprit qui a guidé les Israélites dans le désert. Vous ne pouvez pas tromper Dieu, et vous ne pouvez pas payer Dieu avec de l’argent. Vous pouvez seulement exécuter les commandements de Dieu et recevoir ses bénédictions.

La Kundalini monte dans la colonne vertébrale, petit à petit, conformément au développement de notre cœur, sur la base de la Chasteté et de la transmutation. Elle ne s’éveillera que si cette énergie est conservée, que si ces forces sont rassemblées dans cette église, et comme une bénédiction de Dieu.

C’est une science très profonde et étendue, mais en synthèse, on peut dire, en travaillant avec les forces du Lion en relation avec le cœur et le sexe, nous purifions le mental. La Divine Mère Kundalini est l’énergie même, la force même, que nous prenons et exploitons pour détruire la cage de l’ego. Voilà pourquoi nous voyons des images de Durga ou Kali avec une lance et une épée terrassant le démon. Le démon est notre propre mental. Elle chevauche un gros chat: le Lion. Bien sûr, son mari est Shiva, qui porte également la peau du chat, et a enveloppé autour de lui un serpent, qui est la Kundalini elle-même. Souvent, vous voyez un flux de amrita projeté au dessus de sa tête. C’est de l’énergie sexuelle transmutée rendue pure.

Lorsque nous exploitons ces énergies et forces, nous travaillons réellement avec un autre triangle sur la terre, c’est nous-mêmes. Le maître Samaël écrit qu’il y a trois forces qui descendent d’en haut et trois qui montent d’en bas. Ces deux triangles se rencontrent dans le cœur et forment le sceau de Salomon. Bien sûr, ce sceau, l’étoile à six branches, est ces deux triangles unis, qui a une signification profonde à plusieurs niveaux; de nombreuses significations. Celle-ci en est une. Cette unité des deux triangles dans le cœur est équivalent à la perfection en tant qu’âme. Devenir un Mahatma, une grande âme, c’est d’avoir cela. Mais cela ne vient pas tout simplement parce que vous faites beaucoup une pratique, ou que vous faites un certain mantra cent mille fois ou un million de fois. L’éveil n’a rien à voir avec cela. L’éveil de la sagesse et de la compassion, Bodhicitta, vient de la pureté du cœur et du mental.

L’éveil de la Conscience, l’éveil de la Kundalini, l’éveil des pouvoirs de la Conscience sont tous des dons de Dieu. Dieu ne donne pas ces dons aux meurtriers, aux adultères, aux voleurs et aux menteurs, et nous sommes tout cela. Chaque religion affirme la même chose. Jésus dans la Bible déclare très clairement:

    Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait. – Matthieu 5:48

    Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché; car la nature de Dieu demeure en lui, et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. – 1 Jean 3.9

    Qui montera la colline du Seigneur?

    et qui se tiendra dans son lieu saint?
    Celui qui a les mains propres et un cœur pur,
    qui ne lève pas son âme à ce qui est faux,
    et ne jure pas pour tromper.
    Il recevra la bénédiction du Seigneur,
    et la justification du Dieu de son salut.
    Telle est la génération de ceux qui te cherchent,
    qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
    – Le Judaïsme et le Christianisme. Bible, Psaume 24,3 à 6

    Krishna (Christ): Ils vivent dans la sagesse qui se voient eux-même en tout et tout en eux, qui ont renoncé à tout désir égoïste et sentent l’envie tourmenter le cœur. Ni agité par la douleur, ni envie de courir après le plaisir, ils vivent libre de luxure et de peur et de colère. Établis dans la méditation, ils sont vraiment sage. Ne sont plus enchaînés par les attachements égoïstes, ils ne sont ni exalté par la bonne fortune, ni déprimé par la mauvaise. Tels sont les voyants. Comme une tortue qui dessine dans ses membres, le sage peut tirer dans leur sens à volonté. Aspirants à s’abstenir de plaisirs des sens, mais ils meurent d’envie pour eux. Tous ces fringales disparaissent quand ils voient le but le plus élevé. Même ceux qui marchent sur le chemin, les sens orageux peuvent balayer le mental. Ils vivent dans la sagesse qui subjugue leurs sens et garde leur mental à jamais absorbé en Moi. – Bhagavad Gita 2,54 à 61

Paul dit dans les livres ultérieurs de la bible.

    Ne savez-vous pas que les injustes n’héritent pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec l’humanité, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’héritent le royaume de Dieu. – 1 Corinthiens 6: 8-10

Bien que cela semble assez obscure. Alors, qui arrive à y aller, parce que nous avons tous fait ces crimes? Peut-être que nous ne commettons pas ces crimes dans cette vie, mais nous l’avons sans doute commis dans la dernière ou celle d’avant. Si vous observez sincèrement le contenu de votre cœur et de votre mental, et vous voyez que vous avez des pensées de violence, vous avez l’envie de violence, alors vous avez la possibilité de tuer. Si vous avez l’envie ou la pensée ou le désir de commettre l’adultère, vous pouvez le faire, physiquement aussi. Mais le faire physiquement n’est qu’un seul niveau du crime. Dans les évangiles aussi Jésus a dit:

    Vous avez entendu qu’il a été dit: « Tu ne commettras pas d’adultère. » Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. – Matthieu 5,27 à 28

Cela signifie que nous sommes tous adultères. C’est très triste, parce que ces formes de crimes ne sont pas seulement contre l’autre personne, et aussi des crimes contre nous-mêmes, mais ce sont des crimes contre notre Dieu, notre propre Être.

Il est préférable d’apprendre à se comporter correctement avec le respect pour nous-mêmes et des autres. Nous devons apprendre à contrôler l’énergie qui arrive en nous constamment et l’utiliser pour les bonnes choses. Par exemple, vous devez apprendre à regarder les autres, comment se comporter avec eux. Votre mental regarde d’autres personnes par rapport à son conditionnement. Craintivement, nous avons peur des gens, ou lascivement nous cherchons toujours à mesurer d’autres personnes contre notre propre luxure, notre propre goût. « Ils n’ont pas ceci ou cela. » Ou encore: « Ils se classent très haut sur ma liste. » Mesurer constamment. C’est le mental animal, c’est un gaspillage d’énergies et produit la souffrance, mais nous pouvons apprendre à regarder les gens et se souvenir de Dieu. Si nous sommes un homme et que nous voyons une femme, nous devrions voir en elle sa propre Mère Divine, et se rappeler de notre propre Mère Divine. Vous pouvez le faire. Si vous aviez une mère physiquement, vous pouvez la regarder de cette façon. Vous ne devez pas regarder votre propre mère avec luxure, bien que vous pourriez, parce que le mental a cela. Vous pouvez regarder votre propre sœur et l’apprécier d’une manière pure, appréciant son bon caractère et ses bonnes qualités; vous pouvez regarder les autres femmes de la même manière. Et de même pour la façon dont les femmes regardent les hommes.

    Traiter les jeunes hommes comme des frères, les femmes âgées comme des mères, les jeunes femmes comme des sœurs, tout en pureté. – 1 Timothée 5.1-2

    Le Bouddha a dit: « Regardez les vieilles femmes de la façon dont vous considérez votre mère. Regardez ceux qui sont plus âgés que vous de la façon dont vous considérez vos sœurs; regardez ceux qui sont plus jeunes que vous comme vos jeunes sœurs, et les enfants considèrent les comme les votre. Apportez des pensées pour les sauver, et mettez un terme aux mauvaises pensées. » – Bouddhisme. Sutra de Quarante-deux Sections 29

Nous devons enseigner à la Conscience de voir d’une manière correcte. Cela fait partie de la vertu de la méditation. Quand nous apprenons à méditer, je parle au-delà de la simple concentration. Le but réel de la méditation est de recueillir des informations, de comprendre, et cette compréhension est que nous puissions briser le cycle de la souffrance que nous nous créons nous-même.

Vous ne pouvez pas détruire la luxure si elle reste cachée en vous-même. Vous ne pouvez pas détruire votre colère si elle reste cachée en vous-même. Vous devez voir quelque chose pour la changer. Voilà pourquoi votre Être, votre Dieu, vous donnera des épreuves, des problèmes dans la vie, de sorte que votre colère se lèvera et vous dire: « Oh regarde ça. Regardez comment je suis folle. » Et vous pouvez comprendre cette souffrance, et plus tard, vous méditez et l’observez et la comprenez.

Mais cette compréhension – ceci est très important – il ne suffit pas de simplement observer et d’analyser le défaut. Prenez l’ego de la colère dans cet exemple. Beaucoup d’étudiants comprennent très bien qu’ils ont besoin de méditer et qu’ils ont besoin d’observer les différents événements dans lesquels ils souffrent, et qu’ils ont besoin de regarder ce défaut et de comprendre cette colère dans cet exemple. Mais il est nécessaire de passer à l’étape suivante, qui est d’examiner également ce que vous auriez dû faire. Non seulement ce que vous avez fait de mal, ce que vous avez senti de mal, ce que vous pensiez de mal, mais ce que vous auriez dû faire. Et c’est là que Dieu entre en jeu. Votre Mère Divine est là pour vous aider à comprendre, pour vous aider à dissoudre les problèmes et les erreurs qui existent dans votre mental. Mais votre Mère Divine, votre Être, est aussi là pour vous donner la vertu par rapport à cette erreur que vous avez faite.

L’amour est piégé dans cette colère; saviez-vous cela? Une vertu se trouve piégée dans ce défaut, ce blocage psychologique, cette erreur qui était dans votre propre mental. Mais elle est piégée dans une cage et agit dans le mauvais sens à cause de ce conditionnement. Vous commencez à libérer la vertu quand vous comprenez que la qualité nuisible est un défaut, il est karmique, et il a besoin d’être changé, mais la libération réelle vient quand vous comprenez la bonne façon d’agir, la bonne façon de se comporter. Vous devez comprendre le défaut et vous devez comprendre la vertu. Ces deux vont main dans la main.

En comprenant à la fois le défaut et la vertu, le lotus du cœur fleurira, parce que de cette façon, petit à petit, au fur et à mésure que vous méditez, au fur et à mésure que vous comprenez vos propres expériences, vous comprenez de plus en plus la façon d’être une bonne personne: comment agir en conformité avec les directives de Dieu.

Vous voyez, il y a quelques Gnostiques qui méditent beaucoup sur l’ego, mais ils ne méditez pas sur les vertus. Le résultat est qu’ils ne comprennent pas la bonne façon de se comporter. Cela peut sembler subtile pour vous maintenant, mais le fait est que si vous ne connaissez pas la bonne façon de se comporter, la façon vertueuse, consciente, alors vous pouvez être trompé par l’ego qui semblent être « bien ». Réellement, c’est ce qu’est un Pharisien: quelqu’un qui est obsédé par la lutte contre ce qu’il considère comme mauvais, défauts, mais sans aucune connaissance de ce qui est vraiment bien. Les Pharisiens qui ont trahi le Christ pensaient qu’ils faisaient bien. Ils ne savaient pas qu’ils trahissaient le Seigneur, parce qu’ils ne comprenaient pas la volonté de Dieu.

En méditant sur le bien et le mal, nous arrivons à l’équilibre. La compréhension nous amène à comprendre et à suivre l’homme céleste à l’intérieur, plutôt que l’homme animal, les désirs du mental. Et au fur et à mésure que vous apprenez cela et que votre cœur se développe et rassemble la force du Lion, la Kundalini est également autorisée à avancer si vous pratiquez la chasteté avec un(e) conjoint(e), tandis qu’en tant que célibataire vous devenez simplement de plus en plus pur. Que vous soyez seul ou en couple, au moyen de la méditation, vous pouvez faire d’énormes progrès dans ce travail. Donc, le Lion a une énorme importance régissant la colonne vertébrale et le cœur. Il a une incidence directe sur le développement de notre propre âme. Il est la maison de la Mère Divine.

Questions et Réponses

Question: Vous avez dit forcer le mental à se taire n’est pas une bonne pratique?

Réponse: Vous ne pouvez effectivement pas forcer le mental à se taire. Vous pouvez essayer – et certaines personnes le font – et vous pouvez avoir l’impression que le mental est silencieux, mais il ne l’est pas. Il y a certaines approches de la méditation qui sont en vérité une forme de violence: une forme de violence dans le mental, qui cherche à faire taire le mental à force de volonté. Et les adeptes de ces méthodes peuvent produire une certaine expérience de calme ou de concentration, mais malheureusement, elles sont basées sur le désir et la violence. C’est le désir d’avoir un mental tranquille. Et c’est une violence contre leur psychés. Et le résultat est une complication, parce que dans cet état, le Samadhi ne peut pas survenir. Ainsi, le pratiquant qui travaille de cette façon sera déçu et frustré et aura un grand conflit. Ils se sentent comme « Eh bien je suis ici, j’ai une certaine concentration, pourquoi n’ai-je pas de Samadhi, » et ils auront un grand conflit. Et c’est tout simplement une approche erronée. Une attitude erronée.

La vérité de la méditation est atteinte par la patience. Permettez-moi d’expliquer cela de façon que je pense peut vous aider. Dans les écrits du maître liés au Lion, il a écrit cette ligne:

    La Kundalini est le laboratoire où le cœur fonctionne.

Je pense que normalement les élèves pensent à ce sujet dans l’autre sens, en pensant que le Kundalini travaille dans le laboratoire du cœur. Penses-y. Le Maître dit que le cœur fonctionne à travers la Kundalini. Le mental fonctionne à travers la Kundalini.

Si vous persistez dans le développement de la Chasteté et la transmutation et apprenez toutes les pratiques de base, vous êtes en essence en train de planter un arbre. Cet arbre ici: L’Arbre de Vie. Mais l’arbre prend du temps à se développer, et vous ne pouvez pas le précipiter. L’agriculteur plante les graines et fait juste en sorte que la graine obtient les éléments dont elle a besoin pour grandir. Aujourd’hui, bien sûr, les gens ne sont pas si patient, donc si maintenant nous plantons les graines et les forcer à se développer plus rapidement avec des produits chimiques et métissages et toutes sortes d’autres choses. Quel est le résultat? Des petits monstres: les plantes qui ont pas de réelle vitalité, les plantes qui sont morts avec énergie. Ils peuvent semblent agréables, mais elles sont insipides. Avez-vous essayé l’une des tomates que vous pouvez acheter dans le magasin? Elles n’ont pas de goût. Elles sont vides parce qu’elles sont métissées, et elles sont injectées avec toutes sortes de produits chimiques. Elles n’ont pas de véritable nourriture. Elles sont mortes. Elles ont l’air bien, mais elles n’ont rien en elles. La même chose est vraie dans le développement de la Conscience.

La méditation est une science qui doit être comprise dans la pratique, et elle est développée lentement. Ne vous précipitez pas. Faites votre pratique quotidienne, et inévitablement si vous expérimentez, et avez de la patience, et de la pratique, et n’avez pas des attentes, la graine germe et croît. Les attentes, les désirs d’expériences, l’impatience, ceux-ci vont la tuer.

Il est réellement regrettable de voir ceux qui ont tué leur propre développement dans la méditation. Et parfois, cela se produit parce qu’ils sont infectés par l’ambition d’un enseignant ou un autre élève ou une école. Permettez-moi de vous dire: l’ambition et la méditation ne se mélangent pas. Soyez très prudent avec l’ambition. Nous avons tous l’aspiration de développer l’âme, et nous avons tous l’aspiration de connaître Dieu, et nous avons tous l’aspiration de comprendre l’âme et comment la méditation fonctionne, et avoir ces expériences. L’aspiration est naturelle. Elle fait partie de ce qui nous pousse à entrer dans ces études, et nous avons besoin de cela. Mais ne convertissez pas cette aspiration en ambition, en buts comme « Je vais atteindre le Samadhi dans les six mois, » ou « je vais arriver à cette expérience dans ce laps de temps. » C’est une erreur. Vous vous mettez vous-même dans la déception. Dieu ne répond pas à l’ego. Si vous commencez à fixer des objectifs comme ça, croyez-moi, Dieu ne jouera pas à ce jeu avec vous. Il ne vous donnera pas ce que vous essayez d’obtenir de Lui. Vous obtiendrez ce que vous méritez et rien de plus. Vous obtiendrez ce que vous méritez et rien de moins.

La meilleure attitude que vous pouvez avoir par rapport à la méditation est une tranquille indifférence, et d’être serein. Faire la pratique parce que vous devez la faire. Vous allez à la salle de bain parce que vous devez. N’est-ce pas? Vous mangez parce que vous devez. Vous respirez parce que vous devez. Vous mangez parce que vous devez. En vérité, pour développer l’âme, vous devez méditer. Nous avons juste besoin d’apprendre, mais nous devons apprendre de la même manière que nous mangeons. Nous mangeons pour nous soutenir, et nous mangeons la meilleure nourriture que nous pouvons obtenir dans le but de développer la meilleure santé que nous pouvons obtenir. Mais si vous mangez pour le désir, vous mangez parce que vous voulez nourrir la gourmandise ou le désir, vous pouvez faire la même chose avec la méditation. Beaucoup de gens s’approchent de la méditation avec gourmandise, avec avidité et désir, et c’est une erreur.

Question: Quelle est la relation entre le vert et la compassion?

Réponse: Dans certaines traditions, le vert a des connotations liées à la compassion parce que nous voyons Tara Verte comme une manifestation de Tara. Mais dans la Gnose on parle généralement de vert par rapport à l’espérance.

Question: Quelle est la relation entre le Prana et l’Akasha, et quelle fonction a le Prana dans la transmutation de l’énergie sexuelle.

Réponse: L’Akash est une condensation du Prana. Le Prana est la substance primordiale et l’Akash est la première manifestation. En ce qui concerne l’énergie sexuelle, l’énergie sexuelle elle-même est cette énergie, mais condensée. Ainsi, lorsque vous commencez à travailler avec l’énergie sexuelle, vous apprenez comment exploiter les forces tout le chemin vers le Prana. Vous travaillez avec lui physiquement pour le contrôler, pour le gérer. Ensuite, vous commencez à travailler avec lui émotionnellement et mentalement parce que ces mêmes énergies alimentent le cœur et le mental. Lorsque vous transmutez ces forces avec l’aide de Dieu, vous apprenez comment contrôler ces énergies dans ces niveaux, mais alors vous devez aller au-delà.

Question: C’est au sujet du feu Tejas … (inaudible)

Réponse: Absolument, vous pouvez ou ne pouvez pas avoir cette expérience. De temps en temps le méditant, le pratiquant, peut éprouver une grande variété de sensations. Parfois, vous pouvez sentir la chaleur. Parfois, il y a d’autres types, sortes, de sensations. Réellement il y a une énorme variété. Réellement, c’est ni bon ni mauvais. Ne prenez pas les sensations comme mesure du progrès. Ne cherchez pas de sensations comme un guide, elles peuvent ou ne peuvent pas venir. La meilleure chose à faire c’est de rester concentré dans la pratique que vous faites et ne pas être distrait.

Question: Quels étaient les neuf niveaux de concentration de Maitreya? Où lisez-vous à ce sujet?

Réponse: Presque tous les livres sur le Bouddhisme Tibétain. Les neuf niveaux de Shamata sont largement enseignés dans le Bouddhisme Tibétain donc il y a de nombreux textes sur Shamata méditation ou la combinaison de Shamata et Vipassanna, qui sont les deux formes de méditation qui donnent lieu à Samadhi. Celles-ci sont couramment enseignées. Il y a aussi un cours de méditation qui se penche sur ces neuf niveaux.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Leo

Cancer

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

Allons maintenant plonger dans les mystères du signe du Cancer, conformément à l’Astrologie Ésotérique. Chez les Égyptiens, le cancer est le signe zodiacale lié au scarabée, le fameux symbole de l’Âme. Généralement, vous trouverez le symbole du crabe dans ce signe, qui est aussi, dirons-nous, un insecte de la mer; les insectes se caractérisent parce qu’ils ne disposent pas de squelettes mais des exosquelettes, qui est à l’extérieur. Nous avons le squelette à l’intérieur, mais les insectes l’ont à l’extérieur.

Le cancer est un signe gouverné par la Lune, qui est en relation avec le thymus. Quand nous entrons dans les études de l’Endocrinologie, nous découvrons que la glande thymus commence ses fonctions spécifiquement pendant la petite enfance, pendant sept ans, selon le cycle des planètes et avec la loi de l’Heptaparaparshinok (la loi des Sept), la loi qui organise. Ainsi, le système immunitaire du corps physique a – parmi les organes, les glandes du système endocrinien – la glande thymus en tant que glande principale qui fournit les cellules « T », pour aider à lutter contre les différentes bactéries, virus, maladies, qui entreront éventuellement dans le corps physique.

CancerIl est étonnant d’étudier la glande du thymus en relation avec l’Âme. Toutes les âmes entrent dans le monde physique à travers la constellation du Cancer, parce que si nous étudions la Kabbale, nous découvrons que Yesod, la Neuvième Sphère, est régie par la Lune. Yesod est lié aux eaux et au monde éthérique. Yesod est ce que nous appelons le Corps Éthérique. Lorsque nous étudions l’être humain, on découvre que le véritable être humain possède sept corps; le second (en comptant ces corps à partir du bas) est le Corps Vital (appelé le Corps Éthérique), qui, dans l’Arbre de Vie est représenté par la Sephirah Yesod. Malkuth est le corps physique.

L’Arbre de Vie est lié au Macrocosmos et au Microcosmos. Dans le Macrocosmos, Malkuth est la Terre et Yesod est la Lune. Donc, voici pourquoi nous affirmons que tout le monde entre dans un corps physique à travers la constellation du Cancer, peu importe ce que notre signe de naissance sera, parce que l’Âme doit d’abord passer par Yesod afin d’entrer dans le corps physique. Voilà pourquoi la glande thymus est une glande très importante qui entre en activité dans l’enfance afin de fournir les moyens de défense nécessaires pour le corps physique de ce nouveau-né pour sa vie physique à venir.

La glande thymus liée à la Lune nous rappelle l’Âme, qui est soumise à la mécanicité de la nature. En nous, nous avons ce scarabée, qui est le symbole de l’Âme, également connue sous la Bouddhata, qui, est décrite et expliquée dans de nombreux détails dans la conférence précédente. La Bouddhata, l’Essence (qui fait partie de la Monade ou l’Esprit), est représentée par le scarabée égyptien.

egyptian-scarabLorsque nous étudions le scarabée égyptien, nous voyons que les Égyptiens l’ont associé avec le Soleil. Nous le voyons clairement ici dans l’Astrologie Gnostique que le scarabée est associé à notre Soleil intérieur, le cœur (Tiphereth), parce qu’il est précisément l’Essence (scarabée), une partie de l’Âme Humaine, qui pénètre dans le corps et commence à fonctionner dans le corps physique à travers ces deux glandes, parce que le thymus est exactement au-dessus et derrière le cœur, entre les poumons.

Les hormones, les énergies de la glande thymus, travaillent en relation avec les glandes sexuelles pendant l’enfance. Il est connu que la glande thymus aide ou travaille sur le développement des glandes sexuelles chez les deux sexes. Lorsque nous étudions la glande du thymus chez les femmes, nous voyons que cette glande est liée aux glandes mammaires. Maintenant, nous pouvons comprendre pourquoi l’enfant a besoin de boire du lait de sa mère pendant l’enfance, parce que le lait, ce liquide, qui émerge de la poitrine des femmes, est en relation directe avec la glande thymus et avec la Lune, avec la vitalité des forces du cosmos que l’enfant a besoin pour développer un corps vital fort.

C’est l’une des principales motivations pour lesquelles le lait maternel ne peut pas être substitué par du lait de vache, ou n’importe quel type de substance. Même si, dans les différents types de substituts artificiels pour le lait de la mère on trouve des protéines et des vitamines, vous ne trouvez pas les substances tattviques que la glande thymus extrait du Corps Éthérique et place dans le lait maternel de la mère afin de nourrir le petit enfant et développer le système immunitaire nécessaire pour survivre, surtout en cette période, en cette époque, lorsque les virus et les maladies se répandent partout dans le monde.

Les hormones du thymus exercent une influence sur le développement des glandes sexuelles. Les testicules et les ovaires donnent les forces vitales, les substances nécessaires, afin que le corps puisse développer la force du système immunitaire. Voilà pourquoi si vous observez comment les glandes sexuelles sont en relation avec la glande thymus, il est indiqué que lorsque le corps physique entre dans sa maturité, le thymus dégénère. Ceci est dû à l’abus de l’énergie sexuelle.

Dans les temps anciens, les Égyptiens connaissaient la force sexuelle, comme beaucoup de religions ésotériques du monde. Ces individus qui transmutent leur énergie sexuelle peuvent acquérir un hyper-fonctionnement de la glande du thymus et donc acquièrent l’immortalité, à travers ce que les gens appellent l’élixir de longue vie, l’élixir de longue vie dans le corps physique.

En cette époque, les gens abusent de l’énergie sexuelle. C’est la raison pour laquelle la glande thymus est dégénérée. Mais dans le Gnosticisme, nous enseignons la transmutation sexuelle, qui chez l’enfant se produit naturellement.

Quand vous voyez un bébé, vous voyez comment son énergie sexuelle travaille de concert avec les forces de sa mère. Vous voyez, par exemple, dans l’activité de la mère qui nourrit son bébé, une activité sexuelle, liée à l’amour. Rappelez-vous que le thymus est au-dessus du cœur. Quand la mère donne son lait à son enfant, elle nourrit non seulement le corps physique, mais son Âme, et au-delà. Cet amour que la mère sent dans son cœur est associé à la glande du thymus et à sa poitrine. Elle donne vraiment beaucoup, non seulement dans le corps physique, mais dans l’Âme interne: c’est à dire des principes moraux, vitaux que le macrocosmos place, à travers la Lune, grâce à ce lait, dans l’Âme de ce bébé.

Le scarabée égyptien est précisément l’Âme que nous sommes en train de parler. Le scarabée est un symbole de l’Âme.

Pourquoi le scarabée est associé à l’Âme ou à l’immortalité de l’Âme? Parce qu’au début, quand en tant qu’âmes nous entrons dans ce corps planétaire, nous sommes associés avec les lois de la mécanique de la Nature; notre Âme est associée à ce que nous appelons Tritocosmos, « très petits cosmos », dans lequel l’Âme peut se développer.

Lorsque nous parlons de Tritocosmos, la plupart du temps nous l’associons avec l’enfer, avec les Enfers, avec les dimensions inférieures de la nature. Mais ce minuscule cosmos dans un autre aspect est lié aux insectes. Ainsi, lorsque nous étudions le Tritocosmos, nous l’associons à l’enfer ou aux insectes. Maintenant, nous nous rendons compte pourquoi dans les temps anciens de nombreuses religions ont associé certains insectes avec l’Âme: l’Âme qui est empêtrée dans la mécanicité de la nature et qui finalement devrait laisser cette mécanicité pour entrer dans les mondes supérieurs, pour – dirions-nous – devenir un Microcosmos, un être humain, qui sera en mesure d’entrer dans le cosmos supérieur. Mais avant d’effectuer cette métamorphose, nous sommes soumis à la mécanicité du Tritocosmos, qui est en bas, ou derrière le Mesocosmos (la planète Terre).

Vous voyez par exemple que dans l’enfance tout le monde aime entendre parler de contes de fées. Tous les enfants aiment les entendre. C’est dû au fait que lorsque nous sommes à cet âge, tous les chakras – que les gens dans le temps présent tentent de développer, afin de voir l’ultra de la nature – sont naturellement développés dans un nouveau-né. Tout nouveau-né est clairvoyant, clairaudient, et voit au-delà de ce monde en trois dimensions. L’activité des sept chakras dans le scarabée, dans cet embryon d’Âme avec un nouveau corps, est quelque chose de très normal.

Personnalité

Malheureusement, de la naissance à sept ans, ce scarabée, cet embryon d’Âme, développe sa Personnalité. Ce mot Personnalité vient du Latin personae, qui signifie « masque ». Ou dirions-nous « un bouclier », comme les scarabées ont besoin afin de protéger la Conscience; avec celui-ci il se protège lui-même, l’Âme, contre le monde extérieur, qui est la société, ce monde matérieliste dans lequel nous vivons.

La Personnalité est développée sur la base de trois facteurs: le génotype, le phénotype et le paratype.

Génotype

Le Génotype est lié aux gènes. Lorsque nous examinons le nouveau corps de ce nouveau-né, nous découvrons que ce corps est appelé « organisme », car c’est un composé de différents organes. Chaque organe est un composé de cellules. Chaque cellule est un composé de molécules. Et chaque molécule est un composé d’atomes. Et si nous détruisons un atome nous libérons l’énergie. Donc, dans sa dernière synthèse, vous voyez ici comment le corps physique est juste de l’énergie compacte. Mais quand on regarde dans la cellule, qui est l’élément à partir duquel tous les organes sont formés, nous découvrons que le centre, le noyau de la cellule, est formé, plus ou moins, d’environ quarante-huit chromosomes [la science matérialiste ne reconnaît que quarante-six; les deux autres sont dans Yesod]. Chaque chromosome a une centaine ou plusieurs gènes. Les gènes sont précisément cet élément entre le monde physique et le monde interne.

Tel est le génotype. Dans les mondes internes, nous constatons ce génotype ou cette inhérence, que ce scarabée (l’enfant) apporte dans son nouveau corps physique, que la nature lui a donné librement.

Pour que l’Âme puisse développer la Personnalité, ce bouclier de protection, elle doit le faire en conformité avec la loi du karma. Bien sûr, la loi du karma (cause à effet) nous enseigne qu’un tel scarabée, avant d’entrer dans ce nouveau corps, avait un autre corps dans les temps anciens.

cycadaQuand je dis cela, il me vient à l’esprit cet insecte appelé cigale, qui, en été émet un son strident continu; non pas comme un cricket, mais plus fin, plus fort. Il y a cette croyance parmi les gens que lorsque cet insecte termine son chant, c’est parce qu’il a explosé, et meurt. Mais ce n’est pas vrai. Ce qui se passe est que, de ce son, cette vibration, l’insecte crée un nouvel organisme au sein de ce corps, et le son gazouillis est produit par l’ouverture à l’arrière de cet insecte, jusqu’à ce qu’il soit complètement ouvert et un nouveau corps émerge de cette carcasse. C’est similaire à celui produit par le serpent. Donc, cet insecte est immortel. Quand les gens trouvent la vieille carcasse, ils disent: « Oh, il est mort. Il a explosé. » Mais ils ne savent pas qu’un nouveau corps a émergé de cela et a tout simplement laissé là la carcasse, la peau. Telle est précisément la raison pour laquelle – en raison de l’activité de cette cigale – les anciens Égyptiens utilisaient le scarabée afin de symboliser l’Âme. En d’autres termes, lorsque l’Âme quitte le vieux corps, elle crée un nouveau et elle commence à faire la même activité, le même chant encore. Ainsi, en accord au chant, nous construisons un nouveau corps, encore et encore et encore.

Donc, c’est précisément ce qui se passe avec l’Âme: elle construit un nouveau corps, une nouvelle Personnalité, que nous sommes en train d’expliquer ici. Ainsi, l’enfant doit les construire en accord avec la loi du Karma: Cause et effet.

A travers les gènes ces éléments que nous appelons agrégats psychologiques, qui appartiennent à cette Âme, vont canaliser les énergies que le corps a besoin pour construire la Personnalité, parce que le nouveau-né a besoin d’incorporer le reste de lui-même. Avec cela, nous affirmons ici que nous sommes divisés en deux, ou cette Âme est divisée en deux parties.

Trois pour cent de cette Âme est l’élément innocent que nous voyons dans un nouveau-né.

Quatre-vingt-dix-sept pour cent, le reste de cette Âme, de la Conscience qui est associée avec elle, est celle qui ne peut pas entrer dans le nouveau-né, car il a besoin de la Personnalité afin de s’exprimer.

Il faut environ sept ans pour que la Personnalité soit complètement développée. Par la suite, le reste de cette Conscience entrera complètement dans le nouveau corps. Mais, avant, je le répète, seuls ces trois pour cent, qui est libre, de ce que nous appelons Ego, entre dans le nouveau-né. Le reste, quatre-vingt-dix-sept pour cent, est celle qui est associée à ce que la psychologie appele la luxure, la cupidité, la colère, l’envie, l’orgueil, la gourmandise, la paresse, etc. Ce sont nos éléments psychologiques lourds.

L’Essence, la Conscience, est électronique, alors que ces agrégats psychologiques sont moléculaires et atomiques. La Personnalité est énergétique et atomique, elle a la même substance atomique de l’Ego; voilà pourquoi lorsque la Personnalité est complètement développée alors l’Ego commence à apparaître dans ce nouveau-né. Parfois, l’Ego se manifeste au bout de cinq ans, etc. Mais, avant cette activité de l’Ego, les pouvoirs des chakras sont toujours actifs dans l’enfant, c’est pourquoi il est normal pour l’enfant de voir les phénomènes dans la quatrième dimension, dans la cinquième dimension, etc.

Par exemple, lorsque vous avez des expériences hors de votre corps (Projection Astrale), vous savez qu’il est facile de flotter ou de voler dans ces dimensions. Pour l’enfant, pour la Conscience, c’est normal de voler et de flotter. Voilà pourquoi l’Âme du nouveau-né ne sait toujours pas comment faire la différence entre les dimensions intérieures et la dimension physique. Mais petit à petit, alors qu’il développe sa Personnalité, il développe ce type de compréhension, qui est, qu’une chose est le monde physique et une autre est les mondes internes, parce que la Personnalité a aussi besoin d’apprendre à ce sujet.

Phénotype

Thymus_spleenC’est la raison pour laquelle il existe l’autre type ou l’autre facteur de développement de la Personnalité, qui est le phénotype: l’éducation.

C’est ici que le développement de la Personnalité et du corps physique de la naissance à sept années de l’enfance est associé avec le cerveau moteur-instinctif-sexuel et la glande thymus, associée à la Lune, qui est la mécanicité. Ainsi, l’enfant apprend à travers l’exemple, pas à travers le précepte. Ce qu’il voit, il le répète, mécaniquement.

D’où la nécessité pour les parents de bien se comporter, de parler de la bonne façon à l’enfant de cet âge, en cette petite enfance, pour que les enfants puisse apprendre correctement ce qu’ils doivent apprendre. Malheureusement, dans cette époque, il existe différents types de systèmes dans lesquels les enfants sont enseignés dans une très mauvaise façon, et ceci est lié au monde matérialiste. A cet âge, les anciens ont enseigné à leurs enfants tout ce qui touche à la mythologie, les contes de fées, qui sont tellement naturels pour eux, parce que l’Essence, le scarabée, avant d’entrer dans le règne humain, a évolué, est venu des règnes inférieurs de la nature .

Il est dit que l’Âme Humaine a 108 corps physique afin de se former et de recevoir toutes les influences des douze constellations à travers des vies différentes.

Selon l’Arbre de Vie, au-dessus de Malkuth il y a neuf sephiroth, neuf cieux. Si vous multipliez ces neuf cieux par les douze constellations à travers lesquelles nous entrons toujours dans le monde physique dans différentes vies, nous obtenons alors la somme de 108 vies dont nous avons besoin pour être « arrondi », pour nous former, nous façonner , avoir les éléments dont nous avons besoin afin de créer le Microcosmos.

Avant d’entrer dans le règne humain, cet embryon d’Âme a évolué dans le règne animal, il y avait des corps d’animaux, et avant il a évolué dans le règne végétal, cette Âme avait des corps physiques de plantes, et avant cela, il a été en constante évolution dans le règne minéral. Donc, c’est comme ça que l’évolution doit être étudiée.

Par ailleurs, l’évolution est non seulement associée avec le monde physique, mais aussi avec le monde mental et avec le monde spirituel. Nous ne parlons ici que de l’Âme, mais cette Âme doit créer les véhicules protoplasmiques, ou mieux dit, elle doit créer le mental protoplasmique, qui est indispensable à l’Âme d’en avoir, parce que dans les règnes physiques de la nature vous voyez seulement la matière physique. Vous voyez des minéraux. Vous voyez des plantes. Vous voyez des animaux. Vous voyez des gens. Mais dans les dimensions intérieures, vous trouverez les véhicules mentaux et émotionnels de ces corps physiques.

Vous savez très bien que vous avez le mental et l’émotion. Lorsque vous entrez dans les mondes internes et étudiez clairvoyantement le mental et l’émotion, vous découvrez alors que ce sont les Corps Protoplasmiques, ou ce que nous appelons corps lunaires, que la nature donne à l’Âme afin qu’elle puisse s’exprimer dans d’autres dimensions, parce que le corps physique ne suffit pas. Le corps physique ne nous sert qu’à agir dans ce monde en trois dimensions. Mais quand le corps physique meurt – comme vous le savez, il y a une loi ici que tout ce qui pousse et devient mature, donne ses fruits, et finit par mourir. Les plantes meurent. Les animaux meurent. Nous mourons. Les minéraux meurent aussi. Donc, en tant qu’âmes, après la mort, nous existons avec certains véhicules afin d’être dans cette Nature. Ces véhicules sont précisément ce que dans la Gnose, nous étudions comme les Corps Protoplasmiques, qui sont des Corps Lunaires liés au mental et à l’émotion que n’importe quelle Âme dans le règne possèdent.

La différence entre les âmes dans les règnes de la nature est que lorsque leurs Corps Protoplasmiques entrent dans le règne humain, leur mental acquiert alors l’intellect. Dans le règne humain, nous sommes au sommet ou à la pointe de l’évolution mécanique. Dans le règne minéral, les Corps Protoplasmiques sont très primitifs, pas complètement développés, alors que dans le règne humain nous les avons pleinement développés. Les Corps Protoplasmiques sont un cadeau que la Lune donne à l’Âme, comme nous l’expliquons ici en rapport avec le scarabée, la cigale.

Quand nous perdons le corps physique, nous entrons dans les dimensions intérieures de la nature, et nous existons là avec les Corps Protoplasmiques. Les dimensions intérieures sont ce que les gens appellent la dimension des rêves. Les Gnostiques veulent aller consciemment là à travers la Projection Astrale. Lorsque nous faisons la Projection Astrale dans ces dimensions, nous allons avec nos Corps Protoplasmiques ou avec le Corps Astral Solaire, mais c’est un autre sujet. Maintenant, nous ne parlons que des Corps Mécaniques que tout le monde a.

Ainsi, dans la quatrième dimension, qui se rapporte à la Sephirah Yesod, qui est aussi le « temps » dimensionnellement, ou le temps dans son aspect dimensionnel; dans cette dimension, nous trouvons le monde éthérique, ou ce que la Bible appelle Eden. Eden n’est pas un jardin physique qui existait dans les temps anciens, comme les gens le pensent. Eden est la quatrième dimension. Eden existe toujours; Eden existe là-bas dans la quatrième dimension. Si vous vous souvenez quand vous étiez enfant, vos rêves étaient plus vifs; c’est parce que nous avons pu entrer dans ces dimensions alors que notre corps physique était naturellement en train de dormir.

Moi, moi-même, je me souviens très bien comment je suis entré dans l’Eden, ou dans la quatrième dimension, dans ce paradis, alors que mon corps physique dormait, quand mon corps physique était un bébé, et dans cette dimension je vis les âmes, qui ne sont pas des âmes humaines, car elles ne disposaient pas encore des corps humains. Ce sont les âmes des animaux, des plantes et des minéraux, ce que, dans les contes de fées les gens appellent fées, gnomes, pygmées, ondines, néréides. Tout cela existe dans la quatrième dimension. Il est naturel pour un enfant de s’associer avec ce monde; l’Âme entre et sort de l’Eden, et c’est la raison pour laquelle l’Essence est heureuse, innocente.

Pourquoi ne les voyons-nous plus? Parce que la luxure, la colère, l’orgueil, l’avarice, la gourmandise, la paresse, la colère, ne font pas partie de la quatrième dimension. Ils appartiennent à la cinquième, à ce que nous appelons les Limbes, parce que l’Ego est moléculaire et atomique, et l’Essence est électronique. Ainsi, le monde de l’électronique [Tiphereth – sixième dimension] s’associe, s’harmonise directement avec Yesod. En d’autres termes, la Monade, qui est un Trio de l’Esprit, Âme Divine et Âme Humaine s’associe avec Yesod, et est une dimension merveilleuse qui est très claire pour n’importe quelle Âme à cet âge infantile.

Paratype

Le Paratype concerne les circonstances dans lesquelles nous vivons, et les différents exemples que nous apprenons au cours de la vie, qui transforme la Personnalité en quelque chose de très matérialiste. Si vous voyez la Personnalité énergetique et atomique de quiconque dans ce monde, vous verrez qu’elle est faite en conformité avec cette société. Les plus communs sont des personnalités qui ne pensent qu’à se faire de l’argent, des personnalités qui ne veulent que de l’argent, de l’argent, et plus d’argent pour être célèbre. Les personnalités de ce monde sont façonnées et formées dans les maternelles, collèges, lycées, universités, qui sont des personnalités formées pour faire face à une société qui est très matérialiste.

Il est très triste de voir, par exemple, dans les nouvelles, ou dans de nombreuses émissions à la télévision, comment les gens matérialistes, les athées (dont le mental ne croit pas en Dieu) enlève la religiosité à l’éducation parce qu’ils pensent que la religion est juste « utopique, » que c’est quelque chose que les gens anciens ont imaginé. En effet, ils ne savent pas à propos de Dieu, parce que leurs sens intérieurs sont atrophiés. Oui, ils ne perçoivent pas Dieu en raison du fait que leur Ego ne fait pas partie des dimensions célestes. Ecoutez: l’Ego, la Personnalité que nous avons, est associé à Klipoth, aux dimensions inférieures de l’Arbre de Vie, aux infra-dimensions, aux forces involutives qui sont contrôlées par la Lune.

Ce monde matériel est très lourd, mais les infra-dimensions, Klipoth, sont plus lourds que la dimension physique. Dans Klipoth vous ne trouvez pas des élémentaux. Vous ne trouvez pas la beauté que vous trouvez dans Yesod.

Alors, petit à petit l’enfant absorbe mécaniquement l’influence négative de la Lune, parce que, dans cet univers, nous devons apprendre que tout est double, a deux polarités positives et négatives. Le rayon positif de la Lune commence à travailler dans la glande thymus dans le corps physique, dans l’Âme, de la naissance à sept ans. Ainsi, l’enfant vibre positivement, et l’Âme a une occasion de grandir, de se développer à cet âge. Mais malheureusement, la Personnalité des adultes interviennent et commencent à enseigner à leurs enfants comment survivre dans cette vie matérialiste.

Les Adultes ignorent que nous en tant qu’âmes, en tant qu’êtres, nous devons résoudre une équation. Cette équation est divisée en deux moitiés. La première moitié de l’équation est lié à la façon de survivre dans ce monde physique: comment avoir une carrière, parce que nous avons besoin de logement. Nous avons besoin d’argent pour manger. Nous avons besoin de vêtements. Nous avons besoin de nourriture. Ainsi, l’argent est le but que nous avons besoin afin de résoudre la première moitié de l’équation. Donc tout le monde est préoccupé par cette première partie de l’équation, ou cette moitié de l’équation; oui, nous savons qu’il est nécessaire d’avoir une carrière pour survivre dans cette jungle de ciment et d’acier. Mais personne ne se soucie de ce deuxième aspect de cette équation!

La seconde moitié de l’équation est liée à ce que nous sommes en train de parler ici, c’est le développement de l’Âme en relation avec la nature et l’univers, c’est le véritable but de venir ici dans ce monde physique. Comprenez que nous ne venons pas juste pour faire de l’argent, ou pour vivre comme n’importe quel animal, qui est, d’avoir des enfants, et ensuite mourir. Tout le monde peut le faire. Tout le monde vient ici pour faire beaucoup d’argent pour être un millionnaire. Les gens pensent que pour lutter contre la vie, il suffit de se concentrer dans l’argent, pour être couronné de succès. Maintenant, les gens veulent être comme Trump, les gens qui aiment l’argent.

Écoutez: faire la deuxième équation est la question la plus difficile. Cela n’est pas facile. Vous pouvez être un milliardaire et n’avez rien, zéro en ce qui concerne la deuxième équation. Les gens meurent, et quand ils entrent dans les mondes internes ils vont dans Klipoth, parce qu’ils ne font rien en ce qui concerne le second aspect de cette équation.

Les personnes qui sont concernées par ce second aspect de l’équation sont celles qui entrent dans les mondes supérieurs, ils développent, ils reconnaissent que, dans cette vie, il est nécessaire d’avoir une carrière, d’avoir de l’argent parce que nous en avons besoin pour survivre, mais ils ne s’identifient pas avec lui. Nous savons que l’argent est juste quelque chose que tout le monde peut avoir si l’on fait l’effort de l’avoir, mais nous donnons la priorité au développement de l’Âme.

Malheureusement, le développement de la Conscience, de l’Âme, du scarabée, ne se produit pas mécaniquement. Le développement de la Conscience ne se produit pas parce que vous lisez cette conférence, ou parce que vous avez lu des centaines de conférences Gnostiques, ou parce que vous avez lu tous les livres de Gnose, ou parce que vous avez lu tous les livres des religions sacrées du monde, car le mental peut mémoriser tout cela.

Par exemple, en cette époque, on observe un grand nombre de prédicateurs de différentes religions qui mémorisent la Bible et répètent des chapitres et des versets très rapidement, parfois avec des périodes et des virgules. Mais quand vous les observez en interne afin de voir si elles ont mis au point la seconde moitié de l’équation, vous trouverez alors qu’ils n’ont rien, rien, zéro, parce que la deuxième moitié de l’équation n’a rien à voir avec la croyance en quoi que ce soit. La seconde moitié de l’équation est quelque chose que nous avons à accomplir, à travailler, à s’exercer à l’intérieur, c’est quelque chose que vous apprenez dans cette doctrine. Vous devez exercer la Conscience. Nous avons expliqué très clairement ce travail psychologique dans la conférence précédente.

Lilith et Nahemah

jof.sabbath1.864
Malheureusement, l’aspect négatif de la Lune est lié aux deux sphères psychologiques, qui, dans la Kabbale, sont appelés Lilith et Nahemah. Lilith est la lune noire, et Nahemah est lié à la lune blanche, à la mécanicité, dans laquelle la nature nous utilise seulement pour ses fins mécaniques. Au niveau physique, nous transformons les énergies. Et les corps internes, les Corps Protoplasmiques que la nature nous a donné gratuitement, servent seulement la nature en tant que canaux pour les forces dont elle a besoin pour survivre, pour que la planète puisse être en vie.

Dans la nature, si certains corps physiques meurent – qu’ils soient des plantes, des animaux ou des humains – cela n’a pas d’importance puisque la nature crée de nouveaux corps pour faire avancer sa mécanicité. Cela est lié à ce que certaines personnes dans cette époque crient en se demandant, « Comment se fait-il que cet ouragan ou ce tsunami ont tué des milliers et des milliers de personnes? Pourquoi la Nature fait ça? » C’est parce que la Nature est la Nature. C’est juste un mécanisme. Que la Nature a tué des milliers de corps humains dans ce domaine ou dans cet autre zone n’a pas d’importance pour la Nature, parce que la matière se transforme en énergie, l’énergie en matière. Rien n’est détruit. L’Âme est immortelle. Ainsi, si les corps sont détruits, de nouveaux corps peuvent être acquis.

Mais les sphères de Klipoth sont régies par deux grandes sphères, Lilith et Nahemah, des forces lunaires, dans lesquelles les gens sont identifiées avec la mécanicité de la nature.

Il est dit que les gens de Lilith abusent de leurs organes sexuels. Ils commettent des abus sexuels: l’homosexualité, le lesbianisme, l’inceste, et toutes ces dégénérescences liées au sexe appartiennent à Lilith, la Lune Noire. Ces gens, bien sûr ont atrophié la glande thymus complètement.

Dans la sphère de Nahémah se trouve l’adultère, la prostitution, qui est très commun.

Le Cancer est la constellation qui apporte le karma de la maladie du cancer sur la terre. En Gnosticisme nous appelons le virus du cancer du « cancro. » Cette maladie vient sur la terre à cause de l’abus du sexe. Le cancer pénètre dans les corps qui se développent dans les sphères de Lilith et Nahemah à cause de l’abus du sexe. Le cancer est une maladie karmique qui a différentes branches, comme vous le savez.

Ainsi, dans les sphères psychologiques de Lilith et Nahemah, la fornication, l’adultère et tout abus sexuel est la loi. Lorsque vous entrez dans les infra-dimensions de la Nature, dans Klipoth, dans ce que les gens appellent l’Enfer ou les Enfers, vous voyez que la fornication, l’adultère, et tout abus sexuels sont très naturels. Là, personne ne se scandalise à cause de la fornication ou de l’adultère. Dans la troisième sphère de l’Enfer, dans les bars, dans les tavernes, ils portent un toast à l’adultère. Ils sont esclaves de la mécanicité de la Lune. Pourquoi? Parce que les Corps Protoplasmiques qui évoluaient dans les Elementaux dans la quatrième dimension, quand ils entrent enfin dans le plan humain, ils commencent à involuer.

Telle est précisément la belle connaissance cachée dans le symbole du crabe. Vous voyez comment le crabe vient du fond de l’océan? Oui, les crabes viennent de l’abîme de l’océan pour placer leurs œufs, à l’extérieur, sur la terre. Des millions de crabes sortent de l’océan, vont à un certain endroit, une île ou un terrain, et après ils font ce qu’ils ont à faire, ils remontent à l’abîme. Ils retournent dans l’océan.

Involution

Mais voici comment le crabe marche: vers l’arrière, ou latéralement. Le crabe ne marche pas en avant, comme le reste des animaux, ils marchent en arrière, vers l’arrière, jusqu’à entrer dans l’océan, pour aller dans l’abîme à nouveau. Tel est précisément le beau symbole du Cancer. Ainsi, le scarabée, le crabe, est cette Âme qui, dans les sphères de Lilith et Nahemah commence à marcher à reculons, vous voyez? La Lune prend cet embryon d’Âme, ce scarabée des règnes minéral, végétal, animal et humain, en constante évolution. Or, dans le plan humain, le crabe commence à marcher à reculons dans les règnes animal, végétal et minéral. C’est précisément aller dans l’abîme, en prenant, dans les Corps Protoplasmiques, la forme animale, la forme de la plante, la forme minérale, jusqu’à ce que ces Corps Protoplasmiques soient désintégrés, complètement désintégrés.

Savez-vous que physiquement nous devons mourir? Tout le monde le sait. Si l’on étudie le corps physique, nous voyons que, après il devient vieux, il finit par mourir, et va à la tombe, et il se désintègre, il devient poussière. Tout le monde le sait. Mais ne vous avez-vous jamais demandez que ces choses internes que nous appelons mental et émotion vont aussi mourir? Mais, ceux-ci ne sont pas faits de la matière physique, mais de Matière Protoplasmique.

Voilà pourquoi quand les gens vont physiquement au lit et sortent de leur corps physique, ils sentent comme s’ils sont en vie et vivent cela et que, par la suite, quand ils se réveillent, ils disent: « Oh! Je pensais que c’était physique, mais j’étais en train de rêver! » Cela se produit parce que les Corps Protoplasmiques sont de la matière, mais plus subtile, et ces corps sont soumis à d’autres lois. Ces corps ne sont pas soumis aux lois de ce monde en trois dimensions, mais soumis aux lois des infra-dimensions, soumis aux lois de la mécanicité de la Lune. Comme ils ont été créés dans le fond même de la neuvième sphère, qui est le centre de la Terre, et ont émergé dans le Monde Éthérique, évoluant depuis le règne minéral, végétal, animal et humain, ils doivent aussi involuer, se désintégrer. Ils doivent mourir, parce que c’est une loi de la Nature. Tout ce qui nait doit mourir. Rien n’est immortel dans la Nature.

Telle est la loi, la loi de réciprocité dans laquelle tout grandit et meurt, physiquement ou moléculairement; atomiquement. Donc, quand quelqu’un termine ses 108 vies physiques, il termine le processus évolutif, et il commence le processus involutif, et pénètre avec ses Corps Protoplasmiques dans les infra-dimensions là où ils doivent mourir protoplasmiquement parlant, ils doivent descendre dans chaque sphère jusqu’au centre de la Terre, là où les Corps Protoplasmiques meurent, et puisque l’Essence est piégée en leur sein, c’est pourquoi ils disent que les âmes entrent en enfer.

Mais, nous pouvons éviter l’involution, mais pour cela il faut naître de nouveau. C’est ce que les Évangiles déclarent. Naître de nouveau signifie créer des corps ou des véhicules qui ne sont pas mécaniques, parce que si nous commençons avec le corps physique, il est mécanique. Il doit mourir. Acquérir un corps immortel est quelque chose de très difficile, d’avoir corps immortels Astral, Mental. Pour cela, nous devons apprendre l’Alchimie, mais c’est un sujet d’une autre conférence. Je veux juste insister sur cette mécanicité.

Devolution

Ainsi, lorsque finalement les Corps Protoplasmiques se désintègrent, alors arrive ce que dans le livre de l’Apocalypse, le grand prophète Jean a appelé la seconde mort.

Les gens se demandent: quelle est la seconde mort? C’est l’annihilation, la désintégration, la mort des Corps Protoplasmiques, qui sont le mental et l’émotion, les Corps Protoplasmiques que tout le monde utilise en dehors du corps physique quand il dort.

Les Corps Protoplasmiques sont joints au corps physique par le célèbre cordon d’argent, qui a le nom de Antakarana. Ainsi, lorsque le cordon Antakarana est coupé, alors les Corps Protoplasmiques – au sein desquels se trouve l’Essence, la Conscience, le scarabée – reste dans les dimensions internes. L’Âme dans les Corps Protoplasmiques reste sans un corps physique. Les Corps Protoplasmiques sont ce qui retourne dans le nouveau-né, qui est un nouveau corps physique, afin de construire à nouveau une nouvelle Personnalité en fonction du temps.

Chaque fois que nous naissons, nous construisons une nouvelle Personnalité; c’est-à-dire qu’il sera absurde de penser que nous allons vivre dans ce 21ème siècle avec l’ancienne Personnalité que nous avons eu au Moyen Age. Ils (la Personnalité et le temps) ne correspondent pas. Dans ce 21e siècle, les nouveau-nés sont en train de construire une Personnalité liée à la technologie, lié aux ordinateurs. Mais imaginez la Personnalité d’un soldat Romain retournant dans cette époque, imaginez qu’on mette un ordinateur en face de lui, il ne comprendra pas, parce que sa Personnalité est liée à Rome de cette ancienne époque; il pourrait dire: « Qu’est-ce que c’est? »

Donc, vous me suivez? Comprenez-vous ce qu’est cette mécanicité qui commence dès l’enfance et qui remonte au-delà du temps? Ce que nous faisons ici, nous pourrions dire, est une rétrospection intellectuelle, parce que la glande du thymus est liée au chakra pulmonaire, car il est situé au milieu des poumons, c’est le chakra lié au subconscient.

Subconscient

Qu’est-ce que le Subconscient? Le Subconscient est lié à la mémoire. Lorsque vous commencez à vous souvenir de ce qui est arrivé hier et avant-hier, la semaine dernière, etc., c’est ce qu’on appelle la rétrospection. Vous entrez dans les souvenirs de votre Subconscient et vous dites: « Oh! Je rendais visite à mon ami. Je suis dans ce restaurant. Je faisais ceci. Je faisais cela. »

Ces images sont placées dans le Subconscient. C’est ce qu’on appelle l’Akasha, ou les Régistres Akashiques. Les Régistres Akashiques n’existe pas seulement, comme les gens pensent, à l’extérieur. Ils sont également à l’intérieur. C’est ce qu’on appelle notre Subconscient. L’Akasha est liée à Yesod, aux eaux supérieures, aux forces de la Lune, et agissent mécaniquement dans les Corps Protoplasmiques.

Ainsi, lorsque vous vous rappelez des choses, vous êtes en train d’utiliser le chakra de votre glande thymus et revenez en arrière dans votre mental, qui utilise le cerveau dans le cadre de cette glande. Mais le bébé, chez l’enfant nouveau-né, ce chakra du thymus est pleinement actif, donc le bébé à travers ce chakra se souvient de ses vies antérieures, facilement.

Il se souvient très bien où il était dans d’autres vies et c’est la raison pour laquelle il pleure. « O à nouveau dans cet enfer! Pourquoi dois-je venir à nouveau dans ce nouveau corps? Pourquoi? Qui m’a envoyé ici? Je ne veux pas être ici! Regardez ces géants, ils sont des monstres! Regardez comment ils me traitent! Je veux manger, mais ils ne sont pas télépathiques. Ils ne comprennent pas que j’ai faim, donc je dois crier comme un bébé fou, afin qu’ils entendent et disent « O peut-être qu’il a faim. » Mais, parfois le bébé n’a pas faim. « Oh, j’ai mal au ventre. S’il vous plaît ne me donnez pas ce sein en ce moment, j’ai mal au ventre en ce moment. » Mais la mère ne sait pas parce qu’elle n’est pas télépathique comme l’enfant l’est.

L’Âme est là dans un nouveau corps, et en tant que nouveau-né, il peut communiquer avec un chat, avec un chien. Il pourrait dire: « Comment se fait que ce chien ou ce chat me comprend et communique avec moi, alors que ma mère et mon père ne le font pas? » Ils sont comme des zombies qui ne pensent qu’à l’argent! « Mon Dieu, s’il vous plaît, aidez-moi à ne pas mettre cette idée de l’argent à nouveau dans mon mental, dans ma Personnalité, parce que je perdais mon temps dans ma vie passée. Maintenant, je veux développer à l’intérieur, parce que ceci est juste un monde matérialiste;. Très lourd et dense. »

Mais ses parents n’écoutent pas; ils ne savent rien à ce sujet. Ils commencent à endoctriner le nouveau bébé avec la nouvelle technologie, et tout change, donc finalement ce bébé perd son innocence, il construit une nouvelle Personnalité, et les egos des vies passées commencent à entrer dans son mental et font de sa vie un enfer.

Vous savez, Hitler était un beau bébé; un bébé innocent. Mussolini était aussi un beau bébé. Al Capone de même, quand il était un nouveau-né, sa mère n’a jamais pensé qu’il allait tuer et faire de gros ennuis à Chicago.

Chacun d’entre nous en tant que bébé était si beau … si innocent … mais regardez-nous maintenant. Regardez-nous maintenant! Nous sommes vraiment des démons … des diables … très mauvais. Nous pouvons tuer. Les personnes qui ont fait écraser des avions dans les tours jumelles étaient également des enfants innocents quand ils étaient bébés. Personne ne pensait que quand ils grandiront ils allaient faire une folie; mais ils l’ont fait.

Quand nous voyons des enfants dans les rues, de toute religion, de toute race, de toute couleur, nous voyons comment ils sont innocents, et nous les admirons vraiment. Mais nous commençons à analyser, « Mon Dieu! Ces enfants vont perdre leur innocence à cause de la stupidité de cette société, et ils vont avoir des ennemis, la haine, et tout cela. » Nous avons cela, et nous serons à nouveau les membres de cette toile d’araigné dans lequel nous sommes.

Mais lorsque nous sommes bébés, nouveau-nés, nous nous souvenons des vies passées. Plus tard, quand nous perdons cette capacité en raison de la Personnalité, nous devons croire en la réincarnation, et si le bébé entre dans ces religions qui disent que croire en la réincarnation est un péché, il va la rejeter. Mais quand il était enfant, il se souvenait d’elle. Maintenant, soit il la rejete soit il la croit.

Il serait mieux si cette Âme commencerait à vocaliser la voyelle « A », le son de la voyelle « A ». Si vous prononcez ce son et que vous vous concentrez sur la glande thymus, vous voyez comment il vibre, c’est le premier son que n’importe quel bébé pousse.

Il prononce la voyelle « A » associée à la « M », avec les eaux de la sexualité, puisque le « M » est Marie, la Mar, la mer, « Mmmmaaaaaahhhh. » C’est ce que le bébé fait. « Mmmaaah! Mmmaaah! Ma! » et pleure. Les premières syllabes, « Ma Ma! » ou « Pa Pa! » Le « P » avec le « A » contraint le chakra pour le faire tourner. Voilà pourquoi les enfants prononcent ces premières syllabes: « Ma Ma » « Pa Pa! » et toujours « A. » « A » développe, en association avec la glande thymus, la glande pituitaire, la clairvoyance, ce qui signifie que les souvenirs du Subconscient commencent à venir en nous.

Ainsi, le nouveau-né se rappelle de tout cela, non pas parce qu’il est en train de lire un livre, ou parce que sa mère ou son père sont en train de lui dire quelque chose, non. Il est juste en train de voir les images et se souvient à travers des images comme vous vous souvenez à travers des images de ce que vous avez fait hier. Si je vous demande, « Où étiez-vous hier? » vous vous concentrez et vous voyez les images dans votre Subconscient. « J’étais ici. » « J’étais là. » De même pour le bébé.

Le bébé se souvient à travers des images dans le Subconscient, et voilà pourquoi il pleure parce qu’il se souvient de ses vies passées. Elle était très amère. Mais quand il va dans ces âges, quand il était enfant, il sourit et il est heureux, et va bien au-delà dans d’autres réincarnations. Et voilà pourquoi lorsque vous développez les chakras des poumons, la glande thymus, vous n’avez pas besoin de croire en la réincarnation! Vous n’êtes pas obligé de lire des livres sur la réincarnation. Vous vous rappelez juste, naturellement, comme le bébé se souvient, naturellement.

Mais pour cela vous devez reconquérir l’enfance perdue. Vous devez devenir comme le bébé. Il vient dans mon mental Jésus de Nazareth, il a dit:

Si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme les petits enfants, vous n’entrez pas dans le royaume des cieux. – Matthieu 18: 3

BaptismIl a dit « comme les petits enfants » et non comme des adultes répugnants qui ont seulement des choses lubriques, la cupidité et la perversité dans leur mental. Un enfant ne pense pas comme ça. Les enfants veulent seulement jouer et profiter de la nature.

Donc, nous avons perdu cela. Maintenant, nous devons reconquérir cet état, et si nous le faisons, c’est comme ça que vous allez voir dans la quatrième dimension et d’autres dimensions, ces créatures – desquelles les ignorants rient – qui sont réelles, qui existent, comme nous existons quand nous sommes hors du corps, tandis que le corps physique dort. Alors, à travers la rétrospection, le chakra de la volonté de la glande thymus nous ramène dans le Subconscient, et nous nous souviendrons toute notre passé. Mais bien sûr, la rétrospection va au-delà du souvenir des vies passées.

Comme le Subconscient existe en chacun de nous, le Subconscient existe aussi dans la Mère Nature. Tous les événements des races anciennes, les pays qui ont existé dans le passé, existe sous forme d’images dans le Subconscient de la Nature, ou ce que nous appelons les Registres Akashiques. Les Images Akashiques vibrent dans la quatrième dimension.

Nous pouvons y aller et investiguer sur la vie d’un personnage que nous voulons étudier, et ensuite nous n’aurons pas besoin de lire un livre pour savoir comment cet Être ou comment cette personne était quand il était vivant dans un corps physique. Donc, voilà ce que le chakra du thymus va nous donner, parce que la nature enregistre automatiquement tout et cela reste dans le passé dans la quatrième dimension. Ce sont les pouvoirs de la Lune.

Avec ces pouvoirs nous pouvons aller au-delà de ce monde physique, nous pouvons aller et se renseigner et découvrir dans les Annales Akashiques, le Subconscient de la Nature, avant que cette Race Racine n’a été créée (après le déluge universel), il y avait une autre Race Racine, que les gens appellent Atlantide. Et cela est enregistré dans les Archives Akashiques de la Nature, dans les images du Subconscient de la Nature.

On n’a pas besoin d’aller sur Internet et discuter de ce sujet, ou d’avoir un argument sur l’Atlantide dans un forum. Avec le chakra de la glande thymus actif, nous allons tout simplement dans la quatrième dimension et nous voyons comment l’Atlantide était, et même au-delà, avant l’Atlantide. Ensuite, nous allons et nous savons que l’Atlantide n’était pas la première race qui existait, ou le premier continent qui existait, parce que la face de la terre change périodiquement, comme nous changeons.

Notre corps physique est en ce moment grand, il est un corps d’adulte, mais il n’a pas toujours été comme ça, quand nous étions enfants, il était différent, et avant d’être un corps de bébé nouveau-né, nous étions juste un fœtus dans le ventre de notre mère. Avant d’être un fœtus, physiquement parlant, nous étions dans les testicules de notre père, comme un spermatozoïde. Alors, évidemment, cette cellule a changé, évolué avec le temps, et est maintenant ce que nous appelons corps physique avec lequel nous nous manifestons ici. Mais, nous étions des spermes, physiquement parlant, avant d’être ce que nous sommes en ce moment.

C’est donc la même chose avec la Terre. La Terre n’a pas toujours été comme nous la voyons physiquement. Elle a changé avec le temps, c’est précisément ce que les scientifiques de cette époque ne comprennent pas, qu’avant que la Terre sorte du ventre de l’Espace Mère, elle s’était développée dans les autres dimensions comme une planète protoplasmique.

Quand nous arrivons à ce corps protoplasmique dans la quatrième dimension, nous entrons dans l’autre zone de la Lémurie, qui était semi-physique, semi-éthérique, et au-delà, la Race Hyperboréenne, la Race Protoplasmique. Mais en ce moment-là, la Terre n’était pas physique comme elle l’est en ce moment. Si je vous dis que physiquement, avant d’être ce que vous êtes en ce moment, vous étiez comme protoplasme dans le ventre de votre mère, vous me comprenez, « Oui, vous avez raison. »

Comme fœtus nous étions dans l’obscurité. Nous avons vu la lumière de ce monde physique après que nous sommes sortis de l’intérieur de l’utérus. Avant cela nous étions dans l’obscurité, se développant dans les ténèbres. C’est la même chose qui est arrivée avec la planète Terre. La Terre s’était développée dans l’obscurité, dans la quatrième dimension, pour apparaître enfin dans la dimension physique.

Cette Race Racine dans laquelle nous vivons en ce moment est physique. La civilisation Atlante était physique, mais la civilisation Lémurienne était éthérique. Elle est devenue physique à la fin de sa manifestation.

Lorsque nous parlons de la Lémurie nous allons alors dans la Bible et nous nous souvenons de l’Eden. La Lemurie et l’Eden sont la même chose. Dans cet Eden se l’endroit où l’humanité a péché et à cause de tous les nombreux processus qui se passait à ce moment-là elle est tombée dans ce monde en trois dimensions.

Avant la Lémurie, l’humanité était « faite à l’image de Dieu, » mâle-femelle, et c’est la Race Hyperboréenne, la Race Protoplasmique, dans d’autres dimensions. Voilà pourquoi il est impossible de trouver des ruines ou des restes de ces civilisations, car elles n’était pas en trois dimensions.

Bien sûr, si vous ne développez pas les sens intérieurs de la Conscience, de l’Âme, comment allez-vous pour découvrir cela? Mais, il y a des scientifiques là-bas, et beaucoup de gens sceptiques qui pensent que l’Atlantide n’existait pas, et ils font valoir à ce sujet. Certains d’entre eux disent: « Oui, l’Atlantide existait … » Et chacun d’eux met l’Atlantide à différents endroits. Mais la réalité, la vérité de cela, vous est montrée lorsque vous développez la clairvoyance, et ce chakra du thymus, vous permet d’entrer dans le Subconscient de la Nature, quand il est complètement développé.

La Lune

En fouillant au-delà du début de la création de cette planète, nous entrons alors vraiment dans les mystères de la Lune … dans les mystères du Cancer, parce que la Lune, qui reflète la lumière solaire à l’intérieur de la nuit, était une planète dans le jour cosmique précédent; elle était vivante. Plus tard, à l’avenir, les scientifiques découvriront certaines ruines sur la lune qui leur montreront qu’elle avait la vie avant. Bien sûr, maintenant, c’est une planète morte. Toute la vie de la Lune s’est réincarnée sur cette planète Terre.

moon

Vous voyez comment cette sagesse de la constellation du Cancer se déroule? À travers la rétrospection dans le temps, vous pouvez même aller au-delà, dans le macrocosme. Telle est le pouvoir qu’a tout vrai Être Humain. Vous pouvez vous rappeler cela, et même la création de ce système solaire, parce que tout est enregistré dans l’espace. Tout ce qui arrive dans l’espace laisse toujours une image qui vibre et c’est le registre de ces événements.

Ainsi, dans le Jour Cosmique passé, la Lune était une planète comme ça et il y avait beaucoup de civilisations, de sciences humaines; ils étaient aussi des gens qui luttent comme nous luttons maintenant, pour développer la Conscience et l’Esprit. Mais la plupart des gens de la Lune, n’étaient pas concernés par cela, donc ils ont juste involué dans les infra-dimensions de cette planète à ce moment-là. Mais à ce moment-là dans le Jour Cosmique passé, dans l’ésotérisme nous affirmons que, il y avait un Être qui se débattait pour se perfectionner, et il est finalement devenu le plus haut Initié de ce Jour Cosmique passé. Son nom est Jehovah, ou Iod-Havah comme on dit dans la Kabbale.

Cet Être, en particulier, contrôle les forces de toutes les lunes – non seulement la nôtre, mais toutes les lunes du système solaire – et Il vit dans l’Eden dans la quatrième dimension. Beaucoup de gens, de nombreuses sociétés et philosophies et écoles, parlent de Jehovah, et ils essaient de décrire et d’expliquer qui est cet Être. Individuellement, Jehovah est un Maître de la Loge Blanche, et dans la Loge Blanche il y a beaucoup de maîtres, et Jehovah est l’un d’entre eux. Il est celui qui contrôle le Rayon positif de la Lune.

Jehovah avec ses anges travaillent intensément dans l’ensemble de cette nature gigantesque. Les anges de Jehovah sont les anges de la Lune. Gabriel est l’un d’entre eux.

Gabriel est cet ange qui annonce la naissance, la naissance spirituelle, la naissance ésotérique d’un grand maître à travers la transmutation des forces de la Lune, qui sont liées à la mer, à l’eau, à Yesod.

Gabriel et ses anges, qui sont commandés par Jehovah, sont ceux qui ont travaillé intensément au commencement afin de transférer l’énergie de la Lune qui était active dans le Jour Cosmique passé vers le présent Jour Cosmique, et sont toujours là en train d’agir dans la quatrième dimension, face à ce que nous appelons les Tattvas de la Nature, les forces de la Nature, qui sont contrôlées par les forces de la mécanicité de la Lune.

En Gnosticisme nous apprenons comment contrôler les Tattvas avec notre volonté, parce que nous voulons faire de nous-même un Microcosmos. Les anges de Jehovah gèrent les Tattvas conformément à la loi du karma. Les Tattvas sont les forces, la vibration du Monde Éthérique qui agissent sur les éléments du monde physique, sur le feu, sur l’eau, sur l’air, et sur la terre. Donc, partout où il y a Tattva, les vibrations, c’est précisément ce que l’enfant, le nouveau-né, obtient à travers la glande thymus, à travers le Corps Vital de la Nature: Tattvas, vibrations, forces cosmiques, pour créer le nouveau corps, parce que réellement le corps physique est comme une réplique de la planète. Si l’on étudie le corps physique, nous trouvons alors que tout ce qui est dans la planète est dans le corps physique. C’est un merveilleux organisme. Et bien sûr, comme je le disais, tout ce que nous expliquons ici est inscrit dans votre propre Conscience.

Vous pouvez aller et vocaliser la voyelle « A » (« Aaaahh »). Ou cet autre mantra qui a été vulgarisé de nombreuses manières, c’est « Abracadabra« . Ce mantra ouvre le Subconscient. C’est un mantra simple que vous devez vocaliser pour activer le chakra du thymus. Vous prolongez le son de chaque lettre, et cela met en activité la glande thymus, le chakra des poumons. Et voilà comment, grâce à Abracadabra, vous entrez dans le passé, mais en commençant par votre propre passé.

Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor signale que pour activer ce chakra lié au Subconscient, la première chose que vous avez à faire à la fin de la journée est de faire une rétrospection de votre vie, mais cette vie que vous avez eu ce jour même dans le détail. Comme le crabe, il faut revenir en arrière, marcher à reculons, se souvenant de la vie que vous avez vécu ce jour-là, puis à reculons la vie que vous avez vécu hier, marchant à reculons dans votre mémoire avec des images de la vie que vous avez eu la semaine dernière, la semaine précédente, le mois dernier, le mois précédent, l’année dernière, l’année précédente, et de même jusqu’à atteindre votre enfance. Mais il sera très difficile d’atteindre cet âge de l’enfance parce que de la naissance à sept se trouve l’Essence, l’Essence pure vibre là. Après l’âge de sept ans, l’Ego est actif, donc, quand vous faites cette rétrospection vous le faites avec votre Ego, parce que votre Ego est là à l’intérieur de vous, et c’est la raison pour laquelle il est nécessaire de combiner l’exercice rétrospectif avec l’annihilation de l’Ego avec la méditation, avec les techniques que nous enseignons ici aussi.

Ensuite, vous serez assisté par les anges de la Lune. Ensuite, vous découvrirez ce qu’est d’être né de nouveau, ce qu’est d’appliquer les forces de Jehovah, le Saint-Esprit, dans le droit chemin, parce que Jehovah représente les forces du Saint-Esprit dans les glandes sexuelles, dans Yesod. Et c’est comme ça que vous comprenez pourquoi Jehovah a donné ce commandement dans la Genèse:

    Mais de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, tu ne mangeras pas: car le jour où tu en mangeras tu mourras sûrement. – Genèse 2: 17

L’Arbre de la Connaissance n’est pas lié à un arbre physique. Il est lié aux forces sexuelles de Yesod, les énergies sexuelles que Jehovah travaillent et gèrent dans l’ensemble de la planète, dans les règnes minéral, végétal, animal, et humain. Et voilà pourquoi ceux qui abusent de cette force entrent dans les royaumes inférieurs de Nahemah et Lilith, qui sont complètement à l’opposé de Jehovah.

Il y a un démon, qui est à l’opposé de Jehovah, (ou mieux dit Iod-Chavah), et son nom est Chavah-Iod. C’est Iod-Chavah à l’envers; Chavajoth, c’est comme ça qu’ils le disent. Jehovah dans la Kabbale est prononcé Iod-Havah ou Iod-Chavah, mais le contraire est Chavah-Iod et Havah-Iod est un fornicateur. C’est un démon des sphères lunaires qui enseigne le Tantrisme Noir. Lilith et Nahemah sont liés à la Lune, aux forces de la fornication qui coule l’Âme dans Klipoth où la fornication et l’adultère est une loi.

Ces lois font surface sur la planète Terre. Maintenant, en cette époque, il est difficile de trouver une ville qui canalise les forces supérieures de Jehovah, les forces supérieures de la Lune, de Yesod ci-dessus. Dans la ville de New York, ou de n’importe quelle ville de la planète à l’heure actuelle, les forces de Lilith et Nahemah font surface, et l’adultère, la fornication, l’homosexualité et le lesbianisme sont une loi. Ils veulent les établir dans l’ensemble de la planète, ils veulent faire surface l’ensemble de Klipoth, tout l’enfer, sur le monde physique. Malheureusement, c’est-ce qui se passe sur notre planète bien-aimée.

Mais nous pouvons encore nous battre et nous polariser avec les forces supérieures de la Lune, malgrés que les forces inférieures de Lilith et Nahemah, les sphères négatives de la Lune, les forces lunaires, sont très lourdes partout.

Questions et Réponses

Question: Vous avez dit qu’il n’y a pas d’Ego dans la quatrième dimension?

Réponse: Non

Question: Est-ce cela l’état de rêve?

Réponse: Non. L’état de rêve se passe dans la cinquième dimension qui est appelée le Monde Astral. Même s’il y a des aspects inférieurs et supérieurs de la quatrième dimension, nous parlons ici des aspects supérieurs de la quatrième dimension, que les gens appellent Eden, et cet Eden ou la quatrième dimension est l’endroit où vous trouverez le Paradis, où vous trouverez une humanité qui n’est pas comme ça. Les gens pensent que cette humanité dans le monde en trois dimensions est la seule humanité qui existe sur cette planète. Mais ils ont tort. Il y a une autre humanité qui existe sur la planète, mais elle ne semble pas exister dans le monde tridimensionnel. Elle existe dans le monde de Yesod, dans la quatrième dimension, ce que les gens appellent les terres Jinn, ou les terres enchantées de Avalon.

La quatrième dimension est la Terre Promise dont la Bible parle. Cette Terre Promise où seul le lait et le miel sont versés. Le lait est le symbole de la Lune. C’est cette force de la lune, la mère, donne du lait; et le miel est aussi cette substance qui doit être transmutée. Alchimiquement, le miel est la substance que les organes sexuels de la femme, la Yoni, donne, pour accomplir l’acte sexuel, qui donne l’humidité à la femme. Je ne me rappelle pas le nom scientifique que les docteurs ou les médecins donnent à cette sécrétion des organes sexuels féminins pour permettre à la femme de se préparer à l’acte sexuel. Mais, dans l’Alchimie, elle est appelée miel. C’est une force féminine, et le lait est aussi une force féminine. Donc, le lait et le miel sont liés aux forces sexuelles, parce que les seins chez les femmes sont les organes masculins de la femme, tandis que leur vagin est le féminin. Donc, vous voyez là quand la Bible parle de lait et de miel, elle parle des forces féminines de la Lune liées à la Mère Nature en relation avec Yesod.

Nous avons dit que dans le but d’entrer dans ce monde édénique (quatrième dimension) nous devons être chaste parce que là personne ne fornique, personne ne gaspille l’énergie sexuelle. Tous transmutent l’énergie sexuelle. Cette humanité est une humanité céleste.

Avez-vous entendu parler de Shangri La? Ou au sujet de Shambalah, au Tibet? Au sujet de cette ville mystérieuse que les gens essaient de trouver dans ce monde en trois dimensions? Eh bien, cette ville n’existe pas dans ce monde en trois dimensions. Shambalah ou Shangri La existe dans la quatrième dimension au Tibet, et il y a une humanité qui vit là-bas, et cette humanité bénéficie de l’Élixir de Longue vie parce qu’ils ne sont pas fornicateurs. Tous sont maîtres. Ils existent dans cette dimension. Il y a beaucoup de villes – et pas seulement au Tibet – ici, en Amérique, dans la quatrième dimension, vit cette humanité. Ils ont des pouvoirs. Et ils ont des navires cosmiques, qui sont alimentés à la lumière solaire – et non à l’Essence, parce que c’est stupide. Cela pollue l’atmosphère, détruit la vie, vous savez tous cela.

Question: L’état Jinn est la quatrième dimension?

Réponse: Nous allons dire que l’humanité dans la quatrième dimension vit en état de Djinn. Oui, ils sont en état de Djinn, normalement. Bien sûr, nous, dans cette école, enseignons comment entrer dans la quatrième dimension, dans l’état Jinn, comment mettre le corps physique en état de Djinn, et cela est possible lorsque nous profitons de l’état de sommeil en combinaison avec certains mantras, et en invoquant certains Êtres qui existent dans cette dimension, et qui sont déjà immortels. Il y a beaucoup de terres en état de Djinn, par exemple, en Inde, et de grands maîtres y vivent comme dans l’Himalaya, partout.

En Californie, par exemple, il y a une ville en état de Djinn, que vous pouvez visiter si vous allez dans le plan astral, et si vous demandez et si vous méritez d’y aller; parce que dans ce monde en trois dimensions … eh bien … seulement des démons vivent ici. Nous sommes appelés hasnamussen; parce que nous avons une double polarité. Seules les personnes qui sont hasnamussen avec l’Ego vivant vivent dans ce monde en trois dimensions. Mais, seuls les gens qui n’ont pas d’Ego vivent dans la quatrième dimension, la Terre Promise.

Question: Quels sont les exercices que nous pouvons faire pour transmuter l’énergie sexuelle? Est-ce que la Méditation, la Méditation simple, est l’un d’entre eux?

Réponse: Pour transmuter l’énergie sexuelle, nous avons besoin d’apprendre la science du Pranayama. Prana est l’énergie. Yama est la respiration. Les exercices de Pranayama enseignent comment transmuter l’énergie sexuelle, et en les combinant avec le Verbe, avec des mantras il aide à transmuter, les mantras sont certains mots magiques, ou dirons-nous, des mots puissants qui exercent une influence sur les organes sexuels, pour les faire vibrer; en remuant leur énergie, et ainsi sublimer cette énergie sexuelle par des exercices de respiration.

Nous devons apprendre comment la force sexuelle, dans Yesod, les organes sexuels, sont reliés aux narines. Les narines sont reliées aux testicules ou aux ovaires par deux cordons nerveux qui sont semi-éthérique et semi-physique, et qui sont représentés par les deux serpents du caducée de Mercure. Au-dessus se trouve le cerveau, et les deux serpents représentent les deux cordons. En utilisant ces deux cordons nerveux nous transmutons, ou transformons, dirons-nous, la matière sexuelle en énergie, ainsi cette énergie, l’énergie sexuelle monte à travers les deux cordons vers le cerveau, c’est la façon dont l’énergie est transmutée.

Nous avons dans de nombreux livres et sur le site un grand nombre de conférences qui enseignent comment effectuer le Pranayama si nous sommes célibataires. Si nous sommes mariés, nous faisons la même chose de la même manière, mais connectés sexuellement et alors la femme et le mari tirent tous les deux parti des deux polarités de la Lune. Parce que quand on parle de Jehovah ou Iod-Chavah, ici alors nous appliquons le symbole du nom à Yesod. Iod est Adam et Eve est Chavah; donc Adam et Eve, Iod-Chavah, les deux polarités.

C’est la raison pour laquelle il est écrit que lorsque Jehovah a créé l’Être Humain, il les créa mâle-femelle, comme il est mâle-femelle, Iod-Chavah. Iod est Adam et Hava est Eve.

Donc, en transmutant l’énergie sexuelle dans le contact sexuel, les deux, Iod-Adam et Hava-Eve créent une nouvelle créature à l’intérieur de chacun d’eux. Cette créature n’est pas physique, mais spirituelle. Et c’est précisément ce qu’on appelle « être né de nouveau. » Parce que ce qui est chair est chair et ce qui est l’esprit est esprit. Tout le monde peut savoir comment créer un corps physique. N’importe quel animal le fait, sans lire aucun livre. Les chats le font. Les chiens le font. Les chevaux le font. Ainsi, de la même manière, en appliquant les deux polarités d’Adam et Eve, nous créons à l’intérieur ce que la Bible appelle « être né de nouveau », mais pas par la chair ou par la volonté d’un homme, mais par la volonté de Dieu, et ce Dieu est le Saint-Esprit, les forces de Jehovah, que vous apprenez à transmuter.

Question: Je lis que les maîtres déchus doivent recréer leurs corps solaires, est-ce vrai?

Réponse: Les Re-créer, non. Il y a une erreur là. Jésus, ou Samaël Aun Weor, n’ont pas « recréer » le corps Astral. Parfois, certains livres sont mal traduits. Ce qui se passe est que lorsque vous êtes deux fois né, comme on l’appelle dans l’ésotérisme, quelqu’un qui acquiert la création de ces corps internes est appelé deux fois né. Jésus de Nazareth est un deux fois né. Samaël Aun Weor est un deux fois né, et n’importe quel prophète qui est venu dans ce monde est un deux fois né; Muhammad, Bouddha, Krishna sont des Êtres deux fois nés, ce qui signifie qu’ils ont utilisé l’énergie sexuelle comme dans la façon dont nous expliquons ici et ont créé un Corps Astral, un Corps Mental, et un Corps Causal, des corps qui ne sont pas mécaniques, qui ne sont pas soumis à la Lune, aux lois de la mécanique de la Nature, parce que ce que nous expliquons dans cette conférence c’est que ces corps mécaniques finissent par mourir et se désintégrer, comme le fait le corps physique.

Mais dans le cas où nous sommes nés de nouveau, nous créons un Corps Astral spirituel, un Corps Mental spirituel, et un Corps Causal spirituel. Alors, ces corps sont immortels, parce qu’ils sont solaires. Ils sont soumis à d’autres lois qui sont au-delà du monde de Yesod. Le Corps Astral, par exemple, dans l’Arbre de Vie, est lié à Hod. Le Corps Mental, sur l’Arbre de Vie, est lié à Netzach, et le Corps Causal sur l’Arbre de Vie est lié à Tiphereth.

Alors, quand quelqu’un crée ces corps, il a le droit d’être appelé Être Humain. Avant qu’il ne l’est pas. Par respect nous pouvons l’appeler « Être Humain », mais il n’en est pas. Il est certainement juste une Mammifère intellectuelle, ou un Animal Intellectuel … et voilà tout.

Après avoir créé les corps quelqu’un peut revenir dans le péché, parce qu’il y a l’histoire, la légende, des anges déchus, ce qui signifie qu’ils vont et forniquent à nouveau. Ils mangent de l’Arbre du Bien et du Mal. Donc, quand cela arrive, l’énergie de Iod-Chavah, les forces de l’Esprit Saint qui éclairaient tous les chakras de chaque corps, descend, et cet individu chute dans Klipoth, et les Corps Solaires ne brilleront plus. Ils sont comme un Soleil sans lumière. Mais les Anges Déchus peuvent se repentir, et en se repentant ils élèvent à nouveau l’énergie du Saint-Esprit dans ces corps internes, et ces corps internes brillent à nouveau, et c’est ce que nous appelons la Résurrection.

Beaucoup d’âmes ont créé ces corps dans des vies passées, et maintenant elles sont tombées. Mais ces âmes étaient ceux qui connaissaient l’Alchimie. Ils connaissaient l’Ésotérisme. Être né de nouveau, n’est pas une question de croire en la Bible. Il y a beaucoup de maîtres deux fois nés dans la quatrième dimension qui n’ont jamais lu la Bible, qui ne savent rien au sujet du Nouveau Testament! Cela, parce qu’ils sont deux fois né d’il y a longtemps, ils ont atteint la Seconde Naissance dans les autres religions, parce que ce n’est pas un patrimoine du Christianisme ou du Judaïsme, ou de l’Islam ou du Bouddhisme. C’est une science qui appartient à l’Univers, à l’espace.

Ainsi donc, Samaël Aun Weor était tombé. Il a avoué qu’il est tombé dans le passé, mais qu’il a élevé à nouveau ses Serpents, Kundalini, les forces sexuelles, ainsi illuminé à nouveau ses corps, parce que ses corps étaient toujours là.

Bien sûr, les Corps Solaires peuvent être désintégrés si cet adepte tombé suit définitivement le chemin lunaire, le chemin de la Magie Noire, ou la Loge Noire. Alors il entre dans Klipoth. Donc, les Corps Solaires peuvent être désintégrés, mais il faudra du temps, des temps et la moitié d’un temps, pour les désintégrer.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Cancer

Gémeaux

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

GeminiLa science de la Gnose est directement concernée par le développement de notre propre Soi intérieur. Le concept de Soi est très controversé entre les religions, les théologiens et les philosophes. La Gnose ne se préoccupe pas dans le débat, mais plutôt dans l’expérience pratique, la connaissance directe.

L’étudiant qui entre dans ces études rencontrera un concept de Soi, une théorie de Soi, qui englobe des idées qui, à la surface peuvent apparaître contradictoires. Dans diverses religions du monde, nous découvrons de nombreux concepts de la nature du Soi, de la nature du mental. Dans certaines écoles, il est posé qu’il n’y a pas de Soi. Dans d’autres, que le Soi est l’âme, ou dans certains cas, que le Soi est Atman. Dans certains cas, le Soi est considéré comme immuable, permanent, alors que dans d’autres, que le Soi n’existe même pas.

À travers cette science de la Gnose, l’étudiant cherche à découvrir la vraie nature du mental, ou en d’autres termes la vraie nature du Soi. Nous commençons par notre propre perception directe et immédiate de ce que nous appelons « Soi » ou « Je. » La pratique la plus fondamentale qui est enseigné à l’étudiant, dans cette tradition, est appelée Auto-observation, et bien sûr, vous savez que l’Auto-observation se reflète dans de nombreuses autres traditions, appelée la vigilance, la sensibilisation, la pleine conscience.

Pour que l’étudiant comprenne la nature de Soi, l’Auto-observation est une nécessité. Vous ne pouvez comprendre quelque chose que quand vous pouvez le vivre, que quand vous pouvez le voir. Donc, s’Auto-observer c’est de voir pleinement, d’analyser attentivement, de rester conscient, vigilant de notre expérience de chaque instant.

L’étudiant débutant, ainsi que ceux qui ont étudié cette science pendant une certaine période de temps, découvre qu’il y a d’énormes obstacles qui entravent le développement de l’Auto-observation. Normalement, l’étudiant cherche à blâmer ces obstacles en dehors d’eux-mêmes, en disant: « La vie est trop dur, mon travail est trop exigeant, mon enseignant n’est pas assez bon, je n’ai pas une école, ou des livres, je n’ai pas une occasion, je n’ai pas la force ». Ce sont tous des excuses, des justifications, ou en d’autres termes, ce que nous appelons « la rhétorique de l’Ego. »

S’Auto-observer exige simplement la capacité de prêter attention. Nous avons tous cette capacité. La difficulté est que notre attention n’est pas entrainée.

Lorsque nous analysons notre expérience de ce jour, nous pouvons découvrir les causes profondes de nos difficultés. S’observer maintenant, en ce moment, nécessite une Volonté-Consciente et la Volonté-Consciente est non seulement le fondement de la pratique Gnostique, c’est le but. Volonté-Consciente signifie avoir l’intention, la motivation, l’action, sous la direction de la Conscience. Vous pouvez également dire sous la direction de la conscience. Alors, regardez-vous comme vous recevez les impressions de la vie. Pendant ce moment, ce qui se déroule à l’intérieur de votre propre vie? Comme le son de ma voix est traduite par vos sens et est interprété par votre compréhension, quel est le résultat? Qu’est-ce qui est promu? Qu’est-ce qui est stimulé dans votre propre flux mental?

Avez-vous remarqué la pensée associative, l’association mécanique?

Si je commence à parler de l’école, votre mental commence à associer mécaniquement mes mots avec une mémoire d’une école que vous avez assisté, et que la mémoire porte en lui-même certains types de pensées, certains types de sentiments, et certains types d’impulsions?

Remarquez comment dans la discussion de l’école, dans le souvenir, dans la stimulation du mental lié à ce concept ou l’idée de l’école, comment cette impression produit une vibration qui se prolonge tout au long de votre psyché, non seulement en tant que sensation du son, mais en tant que stimulant pour des idées, des souvenirs, comme un stimulant pour les sentiments et même comme un stimulant pour les sensations physiques.

Si nous commençons à discuter d’un souvenir douloureux, un nouvel ensemble d’impressions émerge du mental lui-même. En règle générale, on parle d’impressions venant de l’extérieur, se déplaçant à l’intérieur, mais des souvenirs, des idées et des sentiments qui émergent de l’intérieur du mental, produisent également des impressions, qui produisent des résultats.

Cette vigilance de votre propre mental est, en elle-même, le commencement de la science de la Gnose. Un étudiant Gnostique cherche à parfaire l’auto conscience, l’auto-connaissance. L’Auto-connaissance nait de l’Auto-observation et du Rappel de Soi.

Qu’est-ce qui se passe lorsque vous regardez la télévision? Quand vous vous asseyez sur votre chaise, canapé ou lit pour regarder la télévision, savez-vous ce qui se passe? Etes-vous conscient de la transformation qui se produit dans votre psychisme? Réalisez-vous que vous devenez fasciné?

La Fascination est un état dans lequel nous nous oublions, et cela se voit facilement dans la façon dont nous regardons des films et la télévision. Quand on regarde un film ou une émission de télévision, les impressions qui viennent à travers nos organes sensoriels stimulent un état de conscience, au sein de laquelle nous nous oublions. Nous nous identifions avec l’histoire, avec les images, les sensations qui se posent. L’identification est une forme de sommeil.

Lors d’une conférence précédente, nous avons parlé de quatre états de conscience. Les deux premiers, Ekasia et Pistis, sont des états de sommeil. Dans Ekasia, le corps physique est endormi et inactif, tandis que notre conscience s’échappe et rêve, et Pistis, notre corps physique est éveillé et actif, mais notre conscience rêve encore.

Lorsque nous regardons la télévision ou un film, nous nous oublions nous-mêmes. Nous oublions à quel point nous sommes assis, nous oublions notre environnement, nous oublions notre propre Dieu intérieur. Nous devenons tellement absorbés par n’importe quelles images que nous observons, n’importe quelle histoire que nous suivons, nous commençons à sentir ce que les personnages sentent, nous commençons à se soucier de ce que les personnages s’inquiètent, nous commençons à désirer ce que désirent les personnages. C’est un état de sommeil psychologique, une inconscience profonde.

La Fascination est un état de conscience qui produit la souffrance. C’est une forme de rêve. Malheureusement, l’humanité est devenue profondément habituée à cette forme de comportement. En fait, nous pouvons dire que l’humanité est accro à la sensation du sommeil psychologique, d’être absorbée dans des rêves et des fantasmes. La dépendance vient de nos propres malentendus et des idées fausses sur la vie et sur l’Être. La dépendance est enracinée dans le désir. Le résultat est que nous restons endormis, et que nous continuons à produire les causes de la souffrance pour nous-mêmes et d’autres.

Dans la vie courante, au cours de la vie quotidienne, cette forme de sommeil psychologique persiste, mais c’est un peu plus subtil. Plutôt que d’être identifié à l’écran de télévision, à la place nous sommes identifiés avec ce qui est prévu par notre propre mental. Dans le cas d’un écran de télévision ou d’un film, cette projection est produite par un élément extérieur. Mais, quand nous nous éloignons de la TV ou du film, alors nous commençons à passer dans notre vie quotidienne, les images projetées se poursuivent, mais à l’intérieur, et le projectionniste est notre propre mental, projetant des images du subconscient, de l’inconscient, et de l’infraconscient, qui persistent à hypnotiser notre essence, ou notre Conscience libre.

Dans le Bouddhisme, on parle souvent de la nature de Bouddha, ou « essence ». Nous disons essence dans le sens que c’est un élément qui n’est pas complètement développé. Un autre terme que vous pouvez utiliser est embryon, semence ou germe. C’est une potentialité latente. Dans le Bouddhisme, il y a une variété de termes pour ce même élément. Dans certaines écoles, vous entendrez parler de la Bouddhata, et ce terme est réellement dérivé d’un plus long terme Buddhadatu, qui a une relation plus claire à l’essence. Buddhadatu signifie « l’essence de Bouddha », ou embryon, graine. Dans certaines autres écoles, les écoles du Mahayana particulièrement, vous entendrez le Tathagatagarba ou Tathagatadatu et le Tathagatagarba a aussi un sens similaire, « Garba » signifie graine ou essence. Il y a aussi une certaine implication du terme « matrice » ici, ce qui signifie unréseau interconnecté. Mais tous ces termes pointent vers le même élément.

Maintenant, certains interprètent mal et comprenent mal le Bouddhisme en disant qu’il n’y a pas de Soi (l’Être). Ce n’est pas en fait ce que le Bouddha a enseigné. Ce qu’il a enseigné c’est que ce les gens pensent être le Soi n’est pas le Soi. Et il a enseigné que le Soi est vide de l’existence réelle. Mais, pour comprendre ce que cela signifie, nous devons méditer afin de l’expérimenter, sinon, nous l’interprétons en disant qu’il n’y a pas Soi. Nous existons, nous avons un « Être », mais pas dans la façon dont nous pensons.

Le Bouddha Shakyamuni a enseigné que nous avons tous la nature de Bouddha, c’est cette même essence. Buddhadatu indique la nature de Bouddha, l’embryon de Bouddha, la semence, l’essence, la cause profonde de la bouddhéité, et ce que le Bouddha Shakyamuni a enseigné était que toutes les créatures sensibles ont le potentiel de devenir un Bouddha, ou en d’autres termes, un éveillé, un être illuminé, pleinement développé. Mais cette semence, cette nature de Bouddha est obscurcie.

Le Bouddha Maitreya a donné un bel enseignement sur la nature de Bouddha, qui est dans une écriture appelée Mahayana Utaratantrashastra, qui porte essentiellement sur la nature de Bouddha. Dans ce passage, Maitreya a utilisé des analogies pour indiquer la nature du Bouddhata ou l’Essence. Dans l’un de ceux-ci, il présente un exemple. Imaginez un homme pauvre qui vit dans une cabane, une maison très pauvre. Maintenant, cet homme n’aurait aucune idée de ce qui est enfoui sous sa maison, parce qu’il ne peut pas voir à travers la terre, mais un Bouddha peut voir. Un Bouddha sait que sous la maison de l’homme est enterré un trésor précieux, mais cet homme, qui ne fait confiance qu’à ses sens physiques, n’a aucune idée, alors il vit dans la pauvreté et la souffrance. Maintenant, bien sûr le rôle de ce Bouddha, ce Dieu, c’est d’enseigner à cet homme à regarder dans sa propre maison, à creuser dans la terre pour découvrir ce trésor. Bien sûr, ce trésor est la nature de Bouddha, qui est obscurcie, qui est enterrée.

Dans un autre exemple, Maitreya explique que la nature de Bouddha est comme un morceau d’or qui est enveloppé dans des crasses, des chiffons nauséabondes, assis dans un tas d’ordures, et un passant aurait aucune idée que le morceau de l’or est dans ce tas des ordures, mais un Bouddha savoir. Un Bouddha enseignait à un passant de creuser dans cette poubelle, pour obtenir leurs mains sales pour trouver l’or. L’action de creuser dans la terre, de passer au crible les ordures est auto-observation, méditation, auto-analyse. La saleté est notre propre esprit, nos propres émotions afflictives. La Terre est nous-mêmes, notre propre corps, nos propres quatre corps de péché, l’ego, en d’autres termes.

Le Maitreya dit aussi, dans ce passage, que vous pouvez rechercher dans l’univers entier, à la recherche de la nature de votre propre mental ou Soi, et vous ne la trouverez jamais. En effet, la nature de Bouddha ne se trouve qu’à l’intérieur, et que la nature de Bouddha ne se réalise, ne se découvre que par l’introspection, à travers la vision intérieure, par l’Auto-Observation.

Qu’est-ce que cela a à voir avec les Gémeaux? Le signe astrologique des Gémeaux illustre une fonction de la dualité. Lorsque vous observez le signe astrologique des Gémeaux, vous verrez deux colonnes ou deux tiges placées côte à côte. Bien sûr, cela illustre deux frères, des jumeaux qui travaillent ensemble, cela illustre un axe fondamental de la nature. Chez les Grecs, ils sont illustrés dans l’histoire mythologique de Castor et Pollux, qui étaient deux frères. Leur histoire, qui est très impliquée et détaillée, représente essentiellement ces deux frères qui passent par ces différents types d’expérience, mais ce qui est le plus notable c’est que l’un va mourir, tandis que l’autre vivra, mais ils doivent travailler ensemble pour maintenir leur existence mutuelle. Cette histoire allégorise comment les énergies au sein de la nature fonctionnent.

La Nature est formée de matière et d’énergie. La matière devient énergie, et l’énergie devient matière. C’est important de comprendre cela. La conscience que nous avons est de l’énergie. Le désir de comprendre cette énergie, de comprendre Dieu, de comprendre la conscience, est une énergie. Cette énergie est entrée dans la matière, qui est notre propre corps physique. Castor et Pollux symbolisent la transformation de l’énergie en matière, et de la matière en énergie. Ils symbolisent également d’autres aspects de la nature, comme l’évolution et l’involution, la façon dont les énergies montent et descendent, ou évoluent et involuent. Ils symbolisent la naissance et la mort, deux aspects de la même fonction.

Toutes ces forces, toutes ces lois qui gèrent la nature, affectent le développement de notre conscience. L’influence stellaire des Gémeaux est l’influence d’une certaine intelligence qui nous fournit un type d’énergie, énergie qui peut être utilisée soit pour nous développer ou soit pour nous dégénérer.

La nature de Bouddha se révèle quand elle est fournie avec l’énergie; en d’autres termes, lorsque vous l’utilisez. Si la nature de Bouddha est ignorée, alors elle reste en sommeil, privée d’énergie, ce qui signifie qu’elle involue, elle dégénère, ou elle reste cachée, elle reste latente, perdue. Les énergies que nous recevons, les influences stellaires, les influences énergétiques, sont toutes exploitées par notre psyché, et par notre physiologie conformément à nos actions, de sorte que nous nous comportons, nous utilisons ces énergies, en les transformant. Tel est le problème.

Tels que nous sommes maintenant, trébuchant à travers la vie, endormis, rêvassant, fascinés, fantasmant, identifiés, entraînés par l’orgueil, la peur, la colère, nous prenons et transformons ces énergies et forces dans l’ego, dans le désir, et nous les utilisons conformément au désir. Ainsi, l’état de sommeil est fortifié.

Combien de fois au cours de cette conférence avez-vous perdu le fil de la continuité de mon discours et s’être laissé distraire par vos propres pensées et souvenirs?

Soyez honnête avec vous-même, parce que ces moments d’être distraits, d’aller loin dans votre propre pays psychologique, sont exactement ce que vous devez voir sur vous-même, pour comprendre ce qu’est la Gnose. Si vous évitez de reconnaitre votre propre état de sommeil, vous ne pouvez jamais s’éveiller. Seul celui qui reconnaît qu’il est endormi peut s’éveiller, parce que si vous pensez que vous êtes éveillé, alors pourquoi voulez-vous essayer de changer?

Les énergies qui sont reçues et traitées à l’intérieur de nous à chaque instant doivent être gérées, doivent être rendues conscientes. Donc, nous faisons cela en apprenant à observer, à prendre conscience, à exploiter la force de la nature de Bouddha ou l’essence. En d’autres termes, nous devons apprendre à faire attention, nous devons nous rappeler de nous. Cela n’est pas quelque chose que nous allons faire comme ça, « snap ». Il faut beaucoup d’efforts et d’auto-analyse, et en essayant d’instant en instant. Nous ne nous éveillons que lorsque nous nous rendons compte que nous dormons, et de réaliser que votre sommeil exige que vous vous éveillez. Il n’y a pas de réponse facile, il n’y a pas de pilule magique. Il y a seulement le cru, super effort pour maintenir un état constant de vigilance.

Donc, nous commençons par essayer d’analyser la façon dont nous dormons, en remarquant comment nous dormons, en essayant de maintenir la conscience continue de nous-mêmes. Une façon de le faire c’est de commencer à analyser toutes les impressions que nous recevons, internes et externes, et de commencer à remettre en question non seulement la façon dont ces impressions nous arrivent, mais aussi comment nous réagissons. Il y a un exercice que nous étudions dans cet enseignement, appelé la Clé de Sol, ou S.O.L.. Bien sûr, dans les langues Latines, sol est lié au soleil, et puisque c’est un enseignement solaire, cela a bien sûr une signification. Mais, réellement chacun de ces lettres représente une composante de cette pratique. Celles-ci sont Sujet, Objet et Lieu.

Le premier, le Sujet, nous invite à porter une attention particulière à toute les phénomènes, à toute impression, à tout ce qui peut comparaître devant nous, à prendre conscience. L’Objet est similaire, regarder les objets, regarder plus profondément dans les apparences qui sont stimulées et s’élevant. Le Lieu c’est de questionner où nous sommes.

Par exemple, tout à coup, je me rends compte que je ne suis pas attentif. Immédiatement, je dois commencer cette pratique. Objet: bien, sur un niveau, je suis le sujet, donc je dois prendre conscience de moi-même, se rappeler que je suis une conscience dans un corps physique, et je dois regarder tous les phénomènes qui apparaissent devant moi, regarder comme si je ne les ai jamais vu auparavant, les regarder avec un sens de questionner ce que je vois. En outre, je dois questionner où je suis, et pourquoi je suis ici.

Ce que vous pouvez remarquer, dans cet exercice, si vous l’utilisez, c’est qu’il favorise une division de l’attention; il aide à utiliser, à développer une qualité très importante de la conscience, à renforcer une qualité de la conscience qui est nécessaire pour nous grandir. C’est la distinction entre observateur et observé.

La pratique de S.O.L. peut être donné dans une variété d’explications et peut être donné dans une variété d’interprétations, car en elle-même, c’est un outil pour activer la Conscience. Ainsi, vous pouvez entendre et lire non seulement comment le Maître Samael a expliqué la pratique un peu différemment à des moments différents, mais comment les différents instructeurs aussi l’explique un peu différemment. Le point de celui-ci est bien compatible: Éveillez-vous, soyez attentifs, remarquez où vous êtes et ce que vous faites, ayez une attention particulière dans l’instant.

Ce qui est pointé et indiqué c’est de développer la différence, la distinction, la compréhension de l’observateur et de l’observé, de remarquer qu’il y a une distinction, d’apprendre à avoir un sentiment de séparation intérieure. La Fascination, l’Identification, le Rêve se produisent parce que nous nous oublions, nous devenons absorbés dans les rêves, dans les fantasmes. Cette pratique nous aide à nous séparer du rêve, et à déplacer notre centre de gravité dans la Conscience, à devenir plus conscients, plus systématiquement être attentif et éveillé.

Maintenant, le troisième aspect du S.O.L. est Lieu, dans lequel nous demandons: « Où suis-je? » Ceci a des implications et de l’importance au-delà de la première apparition. Lorsque nous nous demandons où nous sommes, nous avons besoin de regarder réellement notre environnement comme si nous ne l’avons jamais vu auparavant, en accordant une attention particulière aux détails.

Ceci n’est pas juste un exercice intéressant. Ce que vous faites dans cette pratique c’est de former votre conscience à travailler. Rappelez-vous, lorsque vous étiez enfant, tout était nouveau, chaque expérience a eu une sorte de vitalité, un être vivant, respirant la qualité qui est perdue au fur et à mésure que nous intégrons notre ego. La pratique de S.O.L. aide à récupérer cette capacité de la Conscience, de voir les choses comme si elles sont nouvelles.

Lorsque nous demandons où sommes-nous, et ce que nous voyons, nous entrainons la Conscience à s’éveiller. Il est nécessaire de persister à faire cette pratique tout le temps, à chaque instant, toute la journée: pas mécaniquement, pas juste dire « Ok, où suis-je, qu’est-ce que je vois, qu’est ce que je regarde? » Cela ne fonctionne pas. Ça doit être sincère, Ça doit être authentique. Ça doit être très attentif. Si vous faites un effort conscient tout le temps, alors la conscience commence à le faire par « elle-même ». De la même façon que vous vous entraînez à marcher, et de la même manière que vous vous entraînez à écrire, vous pouvez entraîner la Conscience à prêter attention, mais magnifiquement, comme par magie la Conscience va commencer à le faire la nuit, et vous allez commencer à le faire pendant que votre corps physique est endormi et vous vous éveillerez dans un rêve, questionnant où vous êtes et ce que vous voyez. Vous deviendrez conscient du rêve. C’est l’unique cadeau que l’influence des Gémeaux stimule dans l’humanité en ce moment.

Les Gémeaux sont, bien sûr, dans la maison de Mercure, c’est un signe d’air. Les intelligences de Mercure, toutes les hiérarchies liées à ce rayon sont en ces instants en trein de fournir de l’énergie, de l’orientation et de l’assistance à cette humanité pour éveiller la conscience, et en particulier, pour éveiller la conscience dans le monde de Hod, le plan astral. C’est une belle opportunité que nous avons tous, pour tirer parti de ces forces, mais nous devons tous travailler pour la recevoir. Rien n’est donné gratuitement. Nous devons gagner ce cadeau. Dans les nombreux enseignements dans les nombreux livres que nous étudions dans la Gnose, il y a littéralement des centaines de pratiques, dont beaucoup sont concernées au développement de la capacité d’éveiller la conscience dans le plan astral. Une telle expérience ne se fait pas mécaniquement. Elle ne se fait pas par hasard. Au contraire, elle se fait par des causes et des conditions. Nous devons produire les causes et les conditions pour éveiller la conscience. Si vous voulez éveiller votre conscience dans le plan astral, dans le plan mental, causal, Bouddhique et Atmique, et au-delà, vous devez d’abord vous éveiller ici. Nous avons la conscience à l’intérieur. Nous devons éveiller la conscience maintenant, pas demain, mais à cet instant, la rendre active, la faire fonctionner comme il se doit, tirer parti de toute l’aide qui vient de notre propre Être et de tous les Dieux compatissants, des anges, des Bouddhas, de tous ces intelligences qui fournissent leur aide. Mais toute cette aide est gaspillée, si nous n’utilisons pas notre conscience d’instant en instant.

Tel que nous sommes maintenant, nous entrons et sortons de l’état de rêve pendant la journée, toute la journée. Certains d’entre nous dorment toute la journée, nous n’avons jamais un moment d’attention ou de sensibilisation. Ce niveau de sommeil se caractérise par le déplacement constamment d’un souci à l’autre, d’un imaginaire à l’autre, d’une mémoire à l’autre, d’un rêve, d’un désir, d’un espoir. Nous ne sommes jamais vraiment ici. Nous ne sommes jamais vraiment dans notre corps, ne connaîssons jamais ce qu’est d’être dans le corps et de recevoir consciemment les impressions de la vie. Nous avons rarement cette expérience en tant qu’adultes, bien qu’en étant enfants nous l’avions. Mais, comme l’ego s’incorpore, cette expérience devient moins fréquente, jusqu’à ce que finalement nous nous trouvons dans un état de sommeil tout le temps.

Il y a une bonne mesure que vous pouvez appliquer à vous-même pour évaluer votre propre développement conscient, mais vous ne l’aimez pas. Je vais vous dire ce que c’est, mais je vais vous dire maintenant, vous ne l’aimez pas. Qu’est-ce qui se passe quand vous allez dormir la nuit, qu’est-ce qui arrive, quand vous prenez une sieste? Perdez-vous complètement conscience de vous-même? Se réveillez-vous de votre sommeil un peu plus tard, avec ou sans souvenir de ce qui est arrivé depuis que vous êtes allé dormir ou quelque images, vaporeuses, obscures, vagues qui va probablement disparaître de la mémoire en quelques minutes?

Comprenez que la Conscience est éternelle, la Conscience ne meurt pas. Elle est énergie. Einstein a fait remarquer que vous ne pouvez pas détruire l’énergie. Vous pouvez la transformer, mais vous ne pouvez pas la détruire. L’énergie de la Conscience ne meurt pas. L’Être, Dieu à l’intérieur ne meurt pas, mais il n’est pas aussi né. Il étend une partie de lui-même, la conscience, dans la matière, et cette partie de lui-même est l’essence, la Bouddhata qui est avec nous.

Quand nous dormons, physiquement, et rêvons, la Conscience est là, mais elle est endormie. Elle est enterrée dans ce tas d’ordures. Quand on n’a pas conscience pendant le temps que notre corps physique dort, alors de la même manière, exactement la même chose, nous expérimenterons la mort. Il n’y a qu’une petite différence entre la façon dont vous dormez la nuit et la mort de votre corps physique. Cette différence est que le lien entre ce corps et votre conscience est coupé. Sinon, le sommeil et la mort sont les mêmes. Voilà pourquoi dans la mythologie Grecque, le sommeil et la mort sont des frères.

Voilà pourquoi le Yoga du Rêve est si important. Voilà pourquoi les Hiérarchies de Mercure, travaillent à travers les Gémeaux, enseignent à l’humanité comment éveiller la conscience hors du corps, comment maintenir l’état d’attention, de vigilance pendant ce que nous appelons « le rêve. » En fait, l’objectif est de ne pas rêver, mais pour d’être éveillés pendant qu’on est dans le corps et hors du corps. Samaël Aun Weor a déclaré, très explicitement, « La personne éveillée ne rêve plus. »

Maintenant, vous pouvez dire: « Eh bien, je ne me souviens d’aucun rêve… » Cela ne signifie pas que vous êtes éveillé, cela signifie que vous êtes profondément endormi. Tout d’abord, vous devez prendre conscience de vos rêves, de les connaître, découvrir d’où ils viennent et ce qui les produisent. Ensuite, nous devons éliminer ces causes. Lorsque toutes les causes de rêves sont éliminés, vous êtes éveillé, vous êtes un Bouddha, vous avez atteint l’Illumination. Illuminé: « avoir de la lumière. »

Donc, nous commençons physiquement, pendant que nous sommes ici dans le corps, à entrainer la conscience pour être éveillée, à prêter attention à chaque instant, à questionner tout ce que nous percevons, à la fois interne et externe. Samaël Aun Weor met cela en termes d’Observateur et Observé. Prendre conscience de la conscience en nous: c’est l’observateur, celui qui accorde une attention. Cela doit être fait activement. faire activement attention.

Vous savez peut-être que vous êtes assis en ce moment, mais cela ne signifie pas que vous êtes attentif cela ou que vous êtes en train de regarder cela.

Vous savez peut-être que vous avez des yeux, mais cela ne signifie pas que vous regardez vos yeux ou que vous êtes conscient que vous recevez des impressions à travers vos yeux.

Vous savez peut-être que vous pouvez entendre, mais cela ne signifie pas que vous observez comment le son entre dans vos oreilles et la façon dont le son est traduit.

Donc, la vigilance est très active, très attentive, et vous pouvez commencer à se sentir fatigué. Vous pouvez commencer à se sentir épuisé, en essayant d’être attentif. En fait, c’est un bon signe. La raison en est que notre conscience est très faible. Nous ne l’avons pas utilisé. Elle est vraiment comme un petit bébé. La conscience que nous avons n’est pas cultivée, compte tenu de la façon dont nous vivons aujourd’hui, la façon dont nous sommes éduqués maintenant. Nous devons consciemment accroitre et développer la conscience, l’essence. Mais, telle qu’elle est en nous en ce moment, elle est comme un petit bébé. Elle n’a pas de coordination. Elle a très peu d’énergie. Elle est très petite et fragile et se fatigue très facilement. Elle pleure. Elle a beaucoup de nostalgies. Elle a besoin de nourriture, elle a besoin d’aliment, elle a besoin d’amour.

Malheureusement, à cause de nos propres mauvaises actions, nous avons piègé notre nature de Bouddha dans un tas d’ordures, notre ego, qui est, d’ailleurs, celui qui est en train de commenter en ce moment ce que vous entendez dans votre mental en ce moment. Ce commentaire n’est pas votre conscience. C’est votre mental, qui emprisonne la Conscience. Le bavardage, qui est toujours en cours d’exécution, n’est pas la Conscience. C’est le bavardage, qui sont les voix de l’ego. Parfois, ça sonne bien, tantôt mal, et parfois neutre, mais ne confondez pas cette voix bavardante pour la Conscience, elle ne l’est pas.

En formant la conscience à être attentif et conscient, nous devons nous battre à chaque instant. La lutte c’est d’apprendre à discerner les phénomènes. À réaliser tout d’abord cette distinction entre Observateur et Observé, à connaître la différence. La Conscience observe les phénomènes. Vous devez voir cela par vous-même, le sentir, le découvrir, « Où est la Conscience en moi? Qu’est-ce que c’est? » Pendant que vous conscient de cela, vous devez également être conscience de ce qui est en dehors de cette conscience. Maintenant, l’Observateur est l’essence même, mais nous devons aussi l’observer. Nous devons observer l’Observateur. il y a une division de l’attention qui doit se produire, et c’est épuisant. Ce sont des muscles que nous devons développer, des muscles qui sont très difficiles à renforcer. Nous renforçons ces muscles en observant constamment l’Observateur et en méditant.

La méditation est l’exercice principal, la pratique principale que nous utilisons pour développer la conscience. La Méditation est la pratique dans laquelle nous apprenons d’abord à se concentrer, puis à imaginer, et, troisièmement, à comprendre. Cette série d’étapes nous donne plus de force pour nous observer. De même, lorsque nous nous observons au cours de la journée, nous développons une plus grande capacité à méditer. Voilà pourquoi nous disons que l’Auto-Observation et la Méditation sont vraiment la même chose, dans le sens où elles sont toutes les deux une activité d’attention consciente dirigée par la volonté. Cela ne signifie pas que vous ne devez pas vous observer pendant la journée et ne pas méditer. Il faut les deux.

Lorsque vous vous observez pendant la journée, vous apprenez à utiliser la Conscience au milieu du champ de bataille de la vie, alors que toutes les différentes impressions arrivent, à la fois internes et externes. Nous avons besoin de cette compétence. Nous devons aussi avoir l’habileté d’utiliser la Conscience quand elle est isolée; quand toutes ces impressions ne surgissent pas, nous pouvons entrer dans le silence. Donc, nous devons avoir les deux.

L’ « observé » sont tous les phénomènes. Cela inclut l’Essence aussi. Cela inclut le corps physique, ainsi que nos trois cerveaux. Cela inclut notre mental, et cela inclut le monde extérieur. Est-ce que cela semble être un défi maintenant?

En synthèse, l’étudiant Gnostique doit apprendre à tout observer simultanément, tout, non seulement toutes les impressions qui viennent de l’extérieur, mais aussi toutes celles qui proviennent de l’intérieur, et la façon dont nous les percevons. Toute cette série, cette ensemble de collection doit être maintenue en permanence dans notre champ de perception consciente. Tel que nous sommes maintenant, c’est extrêmement difficile, et vous pourriez dire que c’est impossible, mais cela ne l’est pas. En fait, cela est nécessaire, et personne ne peut vous apprendre à le faire. Personne ne peut le faire pour vous. Vous pouvez obtenir des indications. Vous pouvez obtenir de l’aide. Vous pouvez obtenir des indices, mais en fin de compte, vous devez vous enseigner. Vous ne pouvez pas compter sur quelque chose d’autre ou quelqu’un d’autre, que votre propre conscience. Voilà pourquoi le Bouddha a dit: « Je ne peux pas sauver tout le monde, je ne peux pas rendre quelqu’un Bouddha, vous devez le faire vous-même. » L’aide que vous pouvez obtenir vient du Christ, et le Christ est une énergie de compassion, pas une personne, une force qui nous a été donné à l’intérieur, mais il doit naître en nous.

Nous commençons par étudier les enseignements, nous étudions, apprenons comment utiliser la Conscience. Lorsque vous établissez un petit pourcentage de la capacité à percevoir l’observateur et l’observé consciemment et attentivement, c’est là que vous pouvez vraiment commencer à comprendre le mental. Pas comprendre en termes d’intellect ou de pouvoir étiqueter.

Chacun de nous peut être conscient d’une pensée discursive ou d’une émotion discursive ou d’un sentiment afflictif, comme la colère. Nous pouvons tous ressentir de la colère, et dire: « Ceci est ma colère. » Cela ne signifie pas comprendre, ni n’est pas la conscience, ni n’est pas la vigilance. C’est seulement une étiquette.

Ne tombez pas dans le piège de croire que l’application d’une étiquette à un élément psychologique équivaut à la compréhension. En fait, les étiquettes applicables aux éléments psychologiques peuvent immédiatement cesser notre compréhension, parce que nous commençons alors à ne voir que l’étiquette, pas l’élément lui-même. C’est la même chose que vous « savez » que vous êtes assis maintenant, mais vous n’êtes pas en train de l’observer. Si vous étiquettez un élément « orgueil », vous verrez alors seulement une collection de pensées, de sentiments et d’impulsions en tant qu’étiquette, plutôt que ce qui est effectivement survenu à chaque instant.

Éveiller la conscience, utiliser la Conscience, c’est d’observer. Lorsque vous avez un sentiment, vous devez regarder ce sentiment. Vous devez observer ce sentiment. L’étudiant débutant, même certains étudiants avancés, peuvent facilement faire l’erreur de juger un sentiment et le refouler. Donc, on peut entendre: « Eh bien, la colère n’est pas bon. » Donc, dès que nous sentons l’apparition de quelque chose comme la colère, nous refoulons, nous évitons. C’est une erreur. Il y a une sorte d’équilibre que nous devons apprendre, c’est la possibilité de regarder ou d’observer ce qui arrive sans le réprimer, donc nous n’agissons pas sur lui ou ne l’évitons pas.

Maintenant, c’est en contraste frappant avec notre mental qui fonctionne mécaniquement. Cet axe de Gémeaux, une des dualités qu’il peut stimuler dans son aspect négatif est le pendule des désirs du mental. Lorsque nous ne sommes pas dans ce genre d’étude, alors que nous agissons comme une personne normale, une impression frappe la conscience, frappe le mental, et nous réagissons. Cette réaction se produit à travers une gamme.

Si vous imaginez une ligne horizontale, il y a toute une gamme de qualités ici. D’un côté, loin sur le côté, se trouvent toutes les qualités liées à l’aversion, quelque chose que nous voulons éviter. Alors que sur l’extrémité opposée, se trouvent toutes ces qualités que nous aspirons, que nous désirons, que nous voulons, et au milieu, se trouvent toutes les choses à l’égard desquelles nous sommes indifférents. Donc, nous avons cette gamme de qualités.

A titre d’exemple, nous voyons une personne dans la rue et cette impression entre en nous. Quand on ne fait pas attention, cette impression stimule une partie du mental qui se trouve être là. Donc, on peut ressentir une aversion envers cette personne, nous pouvons sentir une envie pour elle, ou nous pouvons nous sentir indifférent. Aucun de ceux-ci n’est conscient. Ce sont des réactions mécaniques stimulées dans le mental, et c’est ce qui se passe toute la journée.

Chaque réaction, partout où elle se produit le long de cette ligne, est une transformation de l’énergie. Les énergies qui sont en nous-mêmes et celles qui arrivent sont transformées et assimilées selon la réaction produite par le mental.

Si nous voyons une personne et sentir l’envie de cette personne, l’énergie de l’impression combinée avec les énergies à l’intérieur de nous nourrissent cette luxure et la stimule, ce qui la rend plus forte.

Si nous sentons de l’envie, comme lorsque nous voulons que ce qu’ils ont, nous stimulons cette envie, nous la nourrissons, nous la renforçons.

Si nous sentons l’orgueil, que nous sommes mieux que cette personne, nous stimulons, nourrissons et renforcons cet orgueil.

Voilà comment nous sommes normalement, mais nous dirons anormalement ici, mais en permanence tout au long de la journée et de la nuit, pendant le sommeil, nous éprouvons des impressions, toutes ces énergies sont transformées et assimilées par l’ego. C’est une influence liée à Mercure, liée au mental, liée au Gémeaux. C’est cette dualité du pendule qui se produit en nous en ce moment. La solution est de faire attention, de prendre conscience des impressions qui entrent dans les sens, de les observer et de commencer à prendre le contrôle conscient du mental.

Un autre exemple: nous marchons dans la rue à nouveau, et nous voyons une personne et nous nous sentons l’aversion. Disons que nous voyons une personne que nous sentons être inférieur à nous. Nous devons observer ce sentiment. Nous devons analyser cela. Ne l’évitez pas, ne le réprimez pas, et n’agissez pas sur lui. Restez indifférent, rester vigilant, observez les sentiments. C’est la première étape, rester attentif. Simplement, regarder. Puis, plus tard, faites la même chose dans la méditation.

Plus tard dans la journée, vous vous asseyez, vous vous détendez, vous fermez les yeux et vous passez en revue les divers événements importants de la journée qui vous ont aussi frappé, les choses que vous devez comprendre. Tout ce que vous devez faire c’est de les observer. Vous rejouez la scène et regardez dans votre mental, mais remarquez quelque chose d’important: Votre mental va essayer de le changer. Votre mental va essayer de modifier la mémoire, essayer de la changer pour soutenir l’ego. Il y a beaucoup de choses subtiles qui va se passer, et le développement de l’écoute est la clé pour arrêter de faire des erreurs.

Dans ce processus, de jour en jour, des expériences d’instant en instant et dans la méditation, ce que vous cherchez c’est d’entrer dans le troisième état de conscience, qui est le Rappel de Soi: Un état d’une profonde attention consciente combinée avec le Rappel de Dieu (divinité). En d’autres termes, dans cette expérience de voir une personne dans la rue que nous sentons être inférieure à nous, si nous nous rappelons de Dieu, notre propre Etre, notre propre Bouddha intérieur, comment pouvons-nous être orgueilleux? Comment pouvons-nous nous sentir supérieur à cette personne, qui a aussi Dieu à l’intérieur? De même, si nous voyons une autre personne dans la rue, et que nous sentons la luxure, le désir, l’envie de cette personne, si nous nous rappelons de Dieu, alors nous allons avoir des remords. Nous allons ensuite reconnaître que l’autre personne est un enfant de Dieu, la même chose que nous. Nous pouvons, par exemple, voir cette personne qui nous fait sentir le désir et en se rappelant de Dieu, en cet instant, en nous observant et en voyant cette luxure pour ce qu’elle est, nous pouvons comprendre que la luxure est un désir pour une image, pour une sensation, qui est éphémère, qui est impermanente, qui est une illusion.

Dans toutes les expériences de la vie, en apprenant à utiliser le troisième état de conscience, en étant en Auto-Observation et en Rappel de Soi, nous commençons à travailler avec le Tao. Le Tao est le troisième état, et c’est un état d’attention profonde, un état dans lequel nous apprenons à faire attention à tout tel qu’il est, ne cherchant pas de changer les impressions, mais de les comprendre.

Le Tao ou troisième état transcende la dualité du mentaal. Être dans le troisième état de la conscience transcende l’avidité et l’aversion. En fait, il transcende l’évolution et l’involution. Il est au-delà de la naissance et de la mort. C’est la raison pour laquelle ils disent que le Tao, « est, a été et sera toujours. » C’est un état d’existence absolue. À travers le troisième état de conscience, rappelez-vous, nous entrons dans cette porte vers le chemin verticale, les niveaux de l’être. Alors, peut-être c’est un peu subtile, mais le point est que quand nous apprenons à gérer consciemment les dualités de la vie, toutes les deux forces de la nature, en nous-mêmes, nous transcendons ces dualités.

Un autre exemple est dans l’Homme et la Femme. Gémeaux, bien sûr, est généralement considéré comme les jumeaux et est normalement représenté comme deux hommes, mais en fait, ce symbole a de nombreux niveaux de signification. Les deux colonnes de Gémeaux peuvent représenter les deux colonnes du temple. Les deux âmes de Atman, Bouddhi et Manas, ou en d’autres termes, l’âme humaine et l’âme spirituelle. Ces deux colonnes peuvent également représenter le corps astral et le corps mental. Ils peuvent aussi représenter nous-mêmes et notre double, qui est l’un des grands mystères occultes. Il peut aussi représenter nous-mêmes et notre corps Astral. Il y a beaucoup de doubles, de nombreux jumeaux, de nombreuses paires, mais dans tous les cas, le développement de la conscience se produit lorsque les paires sont équilibrées, balancées. Nous voyons cela aussi, bien sûr, lorsque nous étudions la nature de Daath.

Daath est l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ou en d’autres termes, de deux facteurs qui se polarisent l’un avec l’autre ou qui s’opposent l’un à l’autre, mais la science de Daath est la façon d’équilibrer ces deux forces. Or, lorsque ces deux forces sont en équilibre, il y a une troisième qui se forme, qui est la troisième force.

De même, nous avons en nous le mental et le cœur, l’intellect et le cœur. Les natifs des Gémeaux, parce que c’est un signe d’air lié au mercure, reçoivent une forte poussée ou influence du mental, de sorte qu’ils ont tendance à être quelque peu intellectuels ou plutôt ils essaient de résoudre tous les problèmes avec leur tête, ce qui crée beaucoup de problèmes pour les Gémeaux. Ils ont besoin d’apprendre à équilibrer le mental avec le cœur, apprendre à sentir avec la tête et à penser avec le cœur. En vérité, nous avons tous besoin d’apprendre cela, mais c’est particulièrement vrai pour le natif Gemeaux. L’équilibre du cœur et du mental ne peut se produire tant qu’une troisième force est absente. Savez-vous ce qu’est la troisième force? La Conscience.

Voilà pourquoi nous voyons beaucoup d’étudiants des religions, des étudiants de la Gnose, qui luttent et sont toujours en conflit entre les sentiments qu’ils ont et les pensées qu’ils ont, les idées qu’ils ont. Il y a toujours un combat en eux. Ils se sentent attirés vers Gnose, mais en conflit dans leurs théories et idées à ce sujet. Ce conflit se passe en eux parce qu’ils n’apprenent pas à éveiller la conscience, ils n’apprenent pas comment faire attention, ils n’apprenent pas à méditer.

Le mental et le cœur sont mis en équilibre lorsque la conscience est développée. Ensuite, ces deux, le cœur et le mental, sont naturellement équilibrés. Ces trois sont renforcés, nourris, et fortifiés à travers la transmutation.

Donc, vous pouvez rencontrer les étudiants qui ont ce conflit, qui peuvent être transmue leurs énergies, peuvent être étudient Gnose, peuvent avoir beaucoup de bonnes idées sur la Gnose, peut sembler très sincère émotionnellement, mais ils sont toujours en conflit. Ils se battent toujours, en eux-mêmes et avec les autres, la lutte contre l’extérieur, des combats avec des idées ou des théories.

Par exemple, il y a des étudiants qui ont étudié la Gnose pendant des années, mais néanmoins, restent profondément en conflit au sujet de ces études, à propos de la méditation, ne comprenant pas ce qu’elle est ou comment la faire. C’est une expérience très douloureuse. Cette question se pose tout simplement parce que cette personne place trop d’importance soit dans le cœur soit dans le mental. En réalité, ils doivent apprendre à équilibrer le mental et le cœur dans le domaine de la Conscience. Cela n’est pas quelque chose que tout le monde peut leur enseigner, ni que c’est quelque chose qui peut être fait pour eux. Chacun de nous doit arriver à cette compréhension par nous-même, et c’est douloureux. C’est difficile. Voilà pourquoi nous insistons toujours, à plusieurs reprises, de Méditer. De pratiquer.

Notez et observez en vous-même comment vous êtes prêts à passer une heure par jour ou deux heures par jour à regarder la télévision, mais vous n’êtes pas prêt à méditer. Remarquez comment vous vous sentez résistant à la pratique de la méditation, mais vous êtes très prêt et excité de regarder la Télévision, de regarder des films, ou de bavarder, ou de lire des magazines. Pourquoi? Qu’est-ce qui crée cela? Qu’est-ce que vous nourrissez avec vos comportements? Qu’est-ce que vous fortifiez avec vos comportements?

Le maître tantrique Indien Padmasambhava, qui a amené le tantrisme en Inde, a enseigné quelque chose de très semblable au Maître Samaël Aun Weor. Lorsque nous étudions cette pratique de S.O.L., nous apprenons comment séparer la Conscience et observer, et dans ce secret très puissant et de longue date de l’Écriture Tantrique, nous lisons ces paroles du maître indien:

    Vous devez observer ce qui se produit naturellement et provient naturellement à l’intérieur de votre propre mental. Tout d’abord, observez la source à partir de laquelle ces apparences proviennent initialement. Deuxièmement, observez l’endroit où elles se trouvent dans l’interum. Troisièmement, observez l’endroit où elles vont enfin aller. Ensuite, on la trouvera, tout comme, par exemple, un corbeau d’étang ne s’écarte pas de son étang, même s’il vole loin de l’étang. De même, bien que les apparences proviennent du mental, elles proviennent du mental et disparaissent dans le mental de leur propre gré.

La pratique du S.O.L., dans sa pratique raffinée, conduit la Conscience à comprendre que toutes les apparences sont produites par le mental. Si vous avez une lutte ou un conflit avec la méditation, ce n’est pas une faute de votre instructeur. Ce n’est pas la faute de votre école, ni la faute de l’époque dans lequel vous vivez. Cela provient de votre propre mental.

Si vous avez un désir de regarder la télévision, il s’élève dans votre propre mental.

Si vous avez un conflit avec votre patron, avec votre ami, il s’élève dans votre propre mental.

Le développement de l’attention et de la conscience devrait vous conduire à cette compréhension: ne jamais blâmer, ne jamais attribuer la responsabilité à l’extérieur, comprendre que la Vue Correcte perçoit la nature inhérente de toutes choses comme étant vides d’existence indépendante, et impermanente. De ce fait, nous pouvons réduire notre propre souffrance et commencer à agir dans le bon sens.

Donc, ce que nous devons faire, en synthèse, c’est d’apprendre à éveiller la conscience là maintenant, à cet instant, prendre conscience de ce conflit du désir et de l’aversion en nous-mêmes et constater cela.

Je vais vous donner encore une petite clé sur la conscience que nous avons à l’intérieur, parce que réellement, à moins que vous comprenez cela, la Gnose restera toujours un mystère pour vous. La conscience est ce que nous devons développer, et pour ce faire, vous devez connaitre ce qu’elle est. Vous devez être capable de la trouver en vous-même et de travailler avec elle. Le Bouddha Maitreya dit,

    Si la nature du Bouddha n’est pas présente, il n’y aurait pas de remords sur la souffrance. Il n’y aurait pas d’envie de Nirvana, ni l’effort et la dévotion envers ce but.

Le désir de connaître Dieu, le désir de découvrir la vérité, est un désir de la conscience ou la nature du Bouddha, l’essence. Lorsque nous compliquons ce désir en devenant trop intellectuel ou fanatique, nous pouvons nous créer des problèmes. Le désir qu’a la conscience, la Bouddhata, doit être nourri avec une expérience pratique. L’envie d’étudier la Gnose que l’étudiant sent, l’envie de la consommer, de se farcir avec tous les livres, conférences, et tout, peut créer une complication. Nous devons étudier. Nous avons besoin de lire, mais nous devons pratiquer. L’Étude sans pratique crée la souffrance. Si vous ne me croyez pas, regardez autour de vous les étudiants qui étudient, mais qui ne pratiquent pas.

C’est une façon de comprendre que nous avons besoin d’équilibrer le cœur et le mental avec la Conscience. Le cœur a ce désir, de savoir ce qu’est la Gnose, de savoir ce que signifie Nirvana, de savoir ce qu’est Dieu, de découvrir le plan astral, de parler avec un ange ou un Dieu. Ce désir fait partie de la Bouddhata, qui aspire à s’unir avec Dieu.

Il y a aussi un désir de la Bouddhata qui vient à travers le mental, le désir de comprendre, de comprendre pourquoi la vie est comme elle est, de comprendre les lois qui gèrent les planètes et les soleils, pourquoi nous avons un corps physique, pourquoi nous mourons.

Si nous stimulons simplement ces aspirations dans le cœur et le mental, mais que nous ne pratiquons pas, nous allons rester en dehors de la porte de la Gnose.

Les natifs du Gémeaux peuvent souffrir de cela particulièrement, car ils peuvent devenir trop intellectuels ou fanatiques. Ils ont ce double aspect, et encore une fois, la réponse est: méditez, pratiquez, apprenez à être attentif, apprenez à être conscient. Dans un sens, cela signifie que nous devons devenir un espion de nous-mêmes, être toujours en train de se regarder nous-mêmes.

Il y a un certain nombre de pratiques que nous étudions dans ces enseignements. Bien sûr, aujourd’hui, nous avons beaucoup parlé d’Auto-Observation et de Rappel de Soi. Il y a de nombreuses pratiques que nous pouvons commencer à étudier, pour développer nos propres compétences avec la méditation. Mais, par rapport au Gémeaux, l’accent est particulièrement lié à la prise de conscience de l’état de rêve. Bien sûr, cela commence physiquement, arrêter de rêver physiquement, être attentif, conscient, mais nous devons aussi apprendre à prendre conscience que nous transitons entre les deux premiers états de conscience. En d’autres termes, lorsque le corps physique va dormir, nous devons prendre conscience de cela. Chaque personne peut développer la capacité de rester conscient pendant que le corps physique va dormir, et vous le faites en faisant l’effort de le faire. Alors, ce soir, quand vous êtes prêt à aller dormir, couchez-vous et priez à partir de votre coeur et demandez de l’aide à votre propre Etre intérieur, à votre propre Bouddha à l’intérieur, à votre propre Mère Divine. Vous pouvez également prier ces intelligences qui sont liées au Gémeaux et Mercure pour vous aider. Il y a un mantra que vous pouvez utiliser, si vous voulez: chantez à haute voix le mantra Rusti et étendez les voyelles. Si vous avez d’autres personnes présentes, alors vous pouvez le faire en silence dans votre tête.

Il ne suffit pas de répéter un mantra. Vous devez être attentif. Vous devez être vigilant. Vous devez utiliser la Conscience. Il ne suffit pas de simplement rester là et faire des bruits. Si vous n’utilisez pas votre Conscience, alors vous ne pouvez pas l’éveiller. La Conscience ne s’éveille pas par un moyen mécanique. Il n’y a pas de médicament, pas de truc, pas de raccourci. Les mantras aident. Ils attirent et concentrent l’énergie. Ils stimulent les centres psychiques. Ils peuvent ouvrir des portes, mais pour marcher à travers la porte, vous devez être éveillé. Il n’y a pas d’accident ici. Il y a seulement la volonté consciente.

Maintenant, le vrai défi devient apprendre comment faire cela sans désir. Si vous êtes allongé dans votre lit et vous commencez à faire le mantra, mais que vous sentez beaucoup de désir d’avoir ce genre d’expérience, vous ne l’aurez probablement pas. Ce désir peut bien être égoïste. De même, si vous sentez beaucoup de peur, l’expérience ne se produira pas, parce que la peur est un désir. C’est juste une aversion.

Grâce à l’expérience pratique, nous pouvons vous affirmer que celui qui apprend à entrer à volonté dans le plan astral est celui qui sait comment être dans l’équanimité dans le cœur et le mental. Être dans l’équanimité signifie n’avoir ni envie ni aversion: être en paix. L’Équanimité est une qualité naturelle de la Conscience libre.

Les Gemeaux est le symbole des deux colonnes, dont la puissance est la puissance d’association ou de la fraternité, l’harmonie; nous avons déjà parlé de l’harmonie du cœur et du mental. Cette harmonie est une équilibration, ou équilibre, ou équanimité. Ces forces, en travaillant à travers l’influence des Gémeaux, peuvent nous aider dans notre développement et la compréhension de l’équanimité. Donc, lorsque vous essayez cette pratique, si vous sentez la peur, refléchissez simplement: Chaque soir, quand vous allez dormir, vous allez dans le plan astral, mais vous ne savez pas. Voilà de quoi vous devriez avoir peur, parce que vous allez dans les mondes sans conscience de cela. Ce que vous essayez de faire maintenant c’est de devenir conscient de cela et de prendre le contrôle. Si vous sentez le désir ou de l’envie qui est très forte, réfléchissez d’une manière similaire. « Pourquoi devrais-je ressentir du désir pour quelque chose qui est naturelle? Si Dieu veut que j’ai cela, alors il me le donnera. » Avoir la paix. Avoir l’acceptation et l’expérience va se dérouler naturellement.

Questions et Réponses

Question: Quel est le monde suivant après le plan astral?

Réponse: Eh bien, répondre à cette question nécessite un peu de subtilité. Peut-être, je vais vous la poser en retour. Que voulez-vous dire?

Question: Y a-t-il, dans le sommeil, un monde plus élevé que vous pouvez atteindre?

Réponse: Oui, il y a beaucoup de mondes et de nombreux niveaux. Une autre façon utile de regarder cela est en termes de dimensions. Nous appelons ce monde physique la troisième dimension, parce que nous percevons la longueur, la largeur et la hauteur. Mais, il y a d’autres dimensions qui se prolongent au-dessous et au-dessus celui-ci. Ce que vous devriez remarquer tout d’abord c’est que, même dans ce monde physique, il y a de nombreux niveaux, dont la plupart nous ne pouvons pas percevoir facilement. Par exemple, le très petit (tels que les atomes), qui nécessitent l’utilisation d’outils pour les voir, ou le très grand (comme les planètes), ou très loin. Mais, la même chose est vraie pour d’autres dimensions comme le plan astral. Ils ont également des niveaux différents, des aspects différents.

Lorsque vous rêvez quand vous êtes en dehors du corps physique, la plupart du temps vous êtes dans ce que nous appelons le plan astral, mais c’est réellement seulement un petit morceau de celui-ci. C’est en fait votre propre mental. C’est un petit monde auto-cloturé de votre propre mental, c’est à l’intérieur du plan astral. En termes Hébreux, nous appelons cela le « Klipoth. » Ce sont les niveaux inconscients, subconscients, et infraconscients de votre mental, qui sont illustrés dans l’Arbre de Vie par l’Arbre Inférieur, et il y a neuf niveaux en cela, donc il va assez profond. En règle générale, dans nos rêves, nous sommes dans les premiers niveaux, ce que nous appelons les Limbes. Cependant, les rêves les plus inquiétants, les cauchemars, se produisent dans les niveaux plus profonds.

Ce qui est important de souligner ici c’est que c’est là que la majorité de nos rêves sont expérimentés. Les rêves sont des expériences vivantes. Nous ne sommes tout simplement pas attentifs à cela. Nous ne sommes tout simplement pas conscients. Certaines personnes le sont, de sorte que nous entendons toujours parler de rêve lucide, ou des expériences hors du corps, ou expériences de mort imminente. Ce sont réellement tous les mêmes phénomènes avec de légères variations. Ce sont des expériences de la conscience des autres niveaux de la nature, qui existe en nous, comme à l’extérieur de nous. Un rêve est une expérience de notre propre mental, c’est vrai, mais c’est vide d’une existence indépendante, ou en d’autres termes, ce n’est pas réel. Saisir cela nécessite la méditation et l’expérience.

Lorsque nous rêvons physiquement, au cours de la journée, nous sommes en train de projeter ici nos rêves dans le mental, de sorte qu’ils semblent moins distinctes. Lorsque nous sortons du corps physique, en utilisant ce que les gens appellent le corps astral, ces expériences semblent être très réelles. Voilà pourquoi nous avons l’habitude de ne pas réaliser que nous sommes en train de rêver, parce que nous pensons qu’il est réel. Ainsi, vous pouvez vous réveiller un matin et demander: « Pourquoi je rêvais d’avoir une conversation à propos de la philosophie avec un hérisson? » Parce que vous étiez en train de rêver et que vous pensez que c’était réel. Votre conscience était tellement endormie, fascinée, identifiée, que vous ne saviez pas que vous étiez dans les Limbes, votre propre Limbe psychologique. Et cela se produit parce que nous faisons cela toute la journée aussi, être tellement fasciné par la vie, par des possessions, par des désirs.

Dans notre monde de rêve, nous réalisons tous nos fantasmes, tous nos désirs, tous nos rêves. Nous répétons les expériences passées et nous projetons nos désirs et agissons sur eux. Donc, si vous êtes en colère avec une personne, vous pouvez rêver de les blesser. C’est un désir projeté, mais vous ne le réalisez pas parce que vous rêvez.

Le but de l’aspirant spirituel est d’éveiller la conscience, parce que ces expériences sont réelles. Elles sont des expériences réelles, vivantes, de la matière et de l’énergie. C’est juste différent de la matière physique. Néanmoins, la cause et l’effet est toujours valable, le karma est toujours valable. Ce que vous faites dans vos rêves a des implications karmiques. Tout simplement parce que vous rêvez ne vous rend pas exempt de la loi. Il ne vous donne pas l’immunité contre les conséquences de vos actions. Vous êtes toujours responsable, parce que ces éléments sont en vous et ils agissent. « L’ignorance de la loi n’est pas une excuse, » c’est ce qu’ils disent, et c’est vrai. Donc, cela devient une nécessité urgente, parce que de jour en jour, à chaque instant, la rêverie et l’onirisme produit du Karma.

Question: Pouvez-vous expliquer plus sur le mystère du double?

Réponse: Le double. Eh bien, c’est de ce fait très étrange et mystérieux que nous avons chacun un antithèse. Nous avons un double. Nous avons un miroir en face. Personnellement, je n’en parle pas beaucoup, car il me semble que cela peut être une cause de grand scepticisme chez un étudiant, et cela peut stimuler trop de fantaisie ou d’inquiétude. Fondamentalement, dans les traditions ésotériques, il est entendu que nous avons chacun une sorte de jumeau, double, ou opposé. Par exemple, le Bouddha Shakyamuni avait son frère, qui est appelé Devadata. Il est appelé, « Le roi de l’Enfer. » Il est réellement juste le double ou le contraire du Bouddha. Donc, dans l’occultisme, il est entendu que chacun d’entre nous a un double.

Question: Que faites-vous quand vous essayez de faire quelque chose, comme laver la vaisselle, et maintenir la conscience?

Réponse: Très bonne question. Je pense que pour comprendre la réponse à cette question, il faut deux choses, à la fois une petite subtilité de pensée ou d’intuition et un peu d’expérience pratique. Tout d’abord, quoi que nous fassions, nous devons seulement faire cela. C’est très important. C’est difficile de transmettre pleinement l’importance de ne faire que ce que vous faites, sans distraction. La raison derrière cela sera comprise quand vous le faites. En général, lorsque nous faisons quelque chose, disons laver la vaisselle, nous ne sommes pas seulement en train de faire cette chose, mais nous pensons à d’autres choses, telles que les factures ou le travail. La même chose est vraie quand nous nous couchons pour aller dormir la nuit, nous ne sommes pas là juste pour aller dormir. Nous pensons à demain. Nous pensons à ce qui est arrivé aujourd’hui, etc.

Le point central de nos études c’est de prendre le contrôle conscient sur le mental. Cependant, vous ne pouvez pas forcer le mental. Vous ne pouvez faire taire le mental naturellement. Il se taira de par lui-même. Voilà pourquoi je dis qu’il faut un peu d’intuition et d’expérience pratique. Lorsque vous apprenez à faire attention, à diriger consciemment l’attention, ce que vous apprenez à utiliser c’est la Conscience, et non pas le mental, mais nous confondons cela. En règle générale, nous pensons que le mental est la Conscience, et c’est là que les problèmes commencent pour plusieurs étudiants.

Dans la tradition Dzogchen, ils déclarent très bien. Un instructeur a dit: « Quelle que soit les pensées qui surgissent, observez les, et si les pensées ne s’élèvent pas, observez. Que ceci ou cela, restez le même, en observant. »

La même chose est vraie lorsque vous faites la vaisselle. Vous faites seulement la vaisselle. Vous faites seulement votre action, que les pensées viennent ou non. Voyez-vous la subtile différence? C’est une question de la façon dont vous faites attention. Normalement, nous sommes tellement endoctrinés avec cette idée que « nous devons faire taire le mental » que nous adoptons une approche violente, qui ne fonctionne pas. Elle crée en fait plus de problèmes, qui deviennent très difficiles à démêler. Ainsi, dès le début, ne bâillonnez pas le mental.

Ne forcez pas le mental à être tranquille. Tout d’abord, c’est impossible de le faire. Maintenant, vous pourriez pousser et pousser et pousser et recevoir l’impression qu’il commence à être calme, mais c’est un mensonge, une illusion. Les niveaux les plus profonds sont dans un état encore pire qu’avant, parce que vous forcez quelque chose, réprimez quelque chose. Cela peut devenir très difficile.

Au lieu de cela, se concentrer sur l’apprentissage de prêter attention, peu importe ce qui se passe, peu importe ce qui advient, peu importe ce qui se passe là. Donc, comme vous faites la vaisselle, vous faites attention, « Je lave la vaisselle. » Vous ne devez pas penser à quoi que ce soit. Vous êtes en train de vous regarder vous-même le faire, alors vous remarquez quelques réflexions qui en découlent. Rappelez-vous la citation de Padmasambhava que j’ai lu, il dit, « Observez d’où les pensées viennent. » Vous observez seulement.

« Ici vient cette pensée à propos de Jean et son problème et ceci et cela. » Remarquer la simplement et observer comment les pensées arrivent dans votre mental pour un peu de temps et elle repartent loin, mais tout en restant consciemment attentif.

Normalement, ce qui se passe c’est que la pensée surgit et nous nous identifions avec elle. Nous commençons à penser cette pensée. Nous commençons à sentir ce que la pensée stimule. Nous commençons à la nourrir et à la suivre, « Peut-être que je devrais le faire, peut-être que je devrais aller là-bas, peut-être que je devrais parler à untel. » Nous devenons identifiés. Nous allons dormir, et après un moment ou deux, nous ne sommes même pas conscients de ce que nous faisons, le lavage de la vaisselle. Nous sommes effectivement en train d’imaginer Jean et ce qui est arrivé et ce que nous devons dire et faire. Nous sommes profondément endormis, en train de rêver. Le Maître Samaël Aun Weor a dit: « Il ne faut qu’un instant d’oubli pour commencer à rêver. » Comme ça, « snap », vous rêvez.

Question: Parlez-nous un peu comment le mental peut devenir identifié avec ce que les autres argumentent ou d’autres choses à l’extérieur.

Réponse: Il est facile pour nous de devenir identifié. Même avec les choses extérieures que nous observons, nous pouvons devenir impliqués et identifiés à l’intérieur de notre propre mental. Il y a de nombreux exemples, que le Maître donne dans ses propres livres, mais je pense qu’il est plus utile de se pencher sur nos propres vies et découvrir quelles sont les choses qui nous font perdre conscience de nous-mêmes. Nous devons devenir mature, consciemment parlant. Cette maturité arrive lorsque nous commençons à reconnaître nos propres comportements et regardons pourquoi nous avons choisi de faire les choses que nous faisons. Nous devenons très rapidement absorbés dans les choses qui ne sont pas à l’origine de notre intention, donc un exemple, nous pouvons voir deux personnes se disputer, ce qui ne nous concerne pas, mais nous pouvons devenir impliqués psychologiquement en devenant identifié d’une façon ou d’une autre avec ce qu’ils font. De cette façon, nous pouvons apporter beaucoup de souffrances inutiles sur nous-mêmes, ainsi que d’autres. Il y a d’innombrables exemples de la façon dont nous dormons, mais le point est que, nous devons apprendre à faire une chose à la fois et la façon de faire attention à cela. Se remettre en question quand quelque chose nous stimule à agir, nous devons nous demander d’où vient cette stimulation, d’où vient cette impulsion. Est-elle consciente ou est-elle mécanique? Ce n’est pas une bataille facile et ce n’en est pas une courte, de sorte que chaque jour, nous devons observer et faire attention, ne pas bâillonner le mental, ne pas rejeter ce qui advient, mais l’observer.

Question: Eh bien, cela semble comme je ne peux pas vraiment donner mon opinion sur quelque chose. Comme, disons que j’aime un certain type de musique, tandis que l’autre ne le fait pas, il y a quelque chose de mal à cela?

Réponse: Eh bien, vous devez découvrir cela par vous-même, dans la nature de chaque expérience. Mais il est très important que vous remettez en question la façon dont vous faites quoi que ce soit. Avec chaque expérience qui arrive, chaque impression que vous observez, vous devez interroger vos réactions, vous devez remettre en question votre envie de dire quelque chose. Ici, je suis, étant stimulé par cette impression de la musique ou un chanteur, et j’ai cette phrase qui bouillonne que je veux dire, mais pourquoi, pourquoi je veux dire? Est-ce pour le bénéfice de quelqu’un d’autre, est-ce ma fierté, est-ce ma colère, est-ce le sarcasme? Est-ce quelque chose de conscient ou non? Donc, cela signifie que nous devons devenir plus passif en tant que personnalité et plus actif en tant que Conscience. Malheureusement, nous sommes si mécanique que nous disons des choses et nous ne savons pas pourquoi nous les disons, et beaucoup de ce que nous disons nous sommes tout simplement en train de répéter l’opinion de quelqu’un d’autre. C’est une chose curieuse à propos des gens dans ces temps. Les gens vont répéter l’opinion de quelqu’un d’autre et puis se battent pour la protéger comme si elle était la leur. Souvent, ils ne savent pas pourquoi ils la croient ou la disent. Il n’y a pas de réelle compréhension consciente de cette opinion, ou idée, ou déclaration.

Question: Quand vous dites que la personnalité est passive, n’êtes-vous pas en train d’étiqueter en ce sens?

Réponse: Non La personnalité en étant passive est un état d’inactivité. Lorsque votre personnalité est active, cela signifie que le visage, le masque, le personnage que vous utilisez pour interagir avec les autres est très actif. Ainsi, les qualités de votre éducation, votre formation, votre forme de discours, votre genre d’influences culturelles, deviennent très actifs. Ainsi, par exemple, la musique; vous pouvez entendre un chanteur ou de la musique et ne l’aimez pas, mais cela peut être votre personnalité qui n’aime pas ce genre de musique. Cela n’a pas de réflexion sur la valeur consciente de la musique, donc si vous avez été élevé en Amérique latine, alors vous avez la valeur ou la personnalité culturelle qui jouit de la musique d’Amérique latine. Mais, si vous entendez la musique de la Chine, vous pouvez dire « beurk », et ne l’aimez pas. Cela ne signifie pas que c’est une réaction consciente, cela peut être une réaction de la personnalité. Alors qu’une personne qui est consciente, attentive et consciente peut être en mesure de percevoir les valeurs conscientes de cette musique et apprendre à l’apprécier. S’il y a des valeurs conscientes au sein de la musique. Tu me suis? La ligne de fond est que, la Conscience est juste là, tandis que les amours et les dégoûts sont des réactions du mental. Désir et aversion, amour et dégout.

Question: Que faites-vous quand quelque chose arrive et qu’elle traite avec l’envie ou l’aversion, après que vous l’ayez observé. Jouez-vous juste dehors avec elle en vous regardant vous-même? Je ne suis pas vraiment certaine de la façon de traiter avec elle après que vous l’observez.

Réponse: Eh bien, le point de ce processus est de développer la capacité d’agir de l’intuition. L’action intuitive est ce qui nous conduit à éveiller la conscience et l’action intuitive est libre du bien et du mal, oui et non. Agir de manière intuitive exige que vous êtes en mesure d’entendre l’intuition et la reconnaître, vous devez donc avoir un certain discernement. Nous avons tous un discernement aussi longtemps que nous avons un certain degré de conscience libre incarné, et le premier signe, que j’ai mentionné, est que nous devrions avoir une qualité de remords quand nous faisons quelque chose de mal. Juste là, vous savez. Si vous faites quelque chose et que vous devenez conscient de vous-même et sentez une qualité de remords, arrêtez, arrêtez. Cela ne signifie pas réprimer ce qui se passe dans vos trois cerveaux. Cela signifie que l’action cesse et observez vous vous-même. Par exemple, vous pouvez vous retrouver dans une dispute et puis vous en prenez conscience; vous devriez cesser de parler. Vous devriez être tranquille, ce qui signifie cesser l’action, mais alors vous devez observer la colère. Remarquez comment elle se sent, parce que la colère est un état de souffrance. C’est très douloureux, donc vous devriez observer cela. Réprimer cela signifie que vous voulez l’éviter. Vous sortez de la situation, peut-être éviter la personne, peut-être essayer de le couvrir, en disant: « Oh non, je suis désolé, je ne voulais pas. Mettons-nous un peu de crème glacée et allons traîner ensemble. » Faux; vous devez observer votre colère. Vous avez besoin de comprendre vos sentiments. Vous ne pouvez pas si vous les éviter, ni si vous vous livrez à eux.

Maintenant, il y a des cas dans lesquels il est nécessaire que nous remplaçons cette émotion inférieure avec un une supérieure. Par exemple, que la colère peut être si forte que nous ne pouvons pas contrôler. Dans ce cas, il est bon de faire une marche, pour obtenir une crème glacée, pour ne pas penser. Cela n’est pas la répression. C’est une chose subtile, et non la répression. Vous n’êtes pas en train d’éviter en vous-même. Vous faites appele à une qualité supérieure, peut-être vous écoutez de la musique relaxante, allez travailler dans votre jardin pour un petit moment. Juste jusqu’à ce que la chaleur se calme assez à l’endroit où vous êtes en mesure de la contrôler, alors vous devriez méditer. Ensuite, vous devriez commencer à réfléchir sur cet événement et l’analyser. Ne partez pas et ne la laisser pas seule, parce que si vous le faites, elle y restera sans solution, probablement s’empirer et purulente à l’intérieur.

Ainsi, ce travail exige beaucoup de délicatesses et beaucoup de prudences. Chaque situation nécessite un peu de gestion différents, et c’est quelque chose que vous seul pouvez définir. C’est intuitif; votre Être peut vous guider, mais vous devez écouter cette qualité d’intuition. « Qu’ai-je vraiment besoin de faire ici, » sentez cela. Ne rationalisez pas à ce sujet. Ne raisonnez pas à ce sujet. Faites confiance au sens que votre être peut vous donner à ce sujet. Restez avec cette qualité de vigilance. Au début, il faut tant d’efforts, tant de prudences pour apprendre, et plus tard, il faut encore plus, parce que vous commencez à traiter des egos plus subtiles qui peuvent se sentir comme l’intuition, mais ne le sont pas. Donc, cela ne va pas être plus facile de cette façon. C’est quelque chose que vous aurez avec l’expérience. Prenez conscience de vous-même et sentez ce qui est juste, sentez ce qui est faux. Votre conscience ne peut vous dire que seulement si vous l’écoutez, et elle vous dira à travers des pressentiments, à travers juste « un sens. » Vous ne pouvez pas savoir pourquoi, vous ne pouvez pas avoir une bonne raison, mais vous le sentez si vous voulez écouter. Cela demande de la capacité de faire confiance à votre intuition, faire confiance à votre Conscience. Souvent, elle semble contredire ce que votre mental vous dit. Donc, vous allez probablement rencontrer cela en vous-même et en d’autres étudiants qui ont un conflit, un sens de sentiment que quelque chose est juste, tout en pensant que c’est erroné. C’est très fréquent. Encore une fois, le mental et le cœur en train de se battre. L’équilibre se produit en méditant avec la Conscience.

Question: Eh bien, je suppose que cela signifie que regarder les sports pour moi est hors de question. J’ai mon équipe favorite et je suis enraciné pour eux.

Réponse: Pourquoi pas? Vous pouvez regarder les sports. Laissez-moi vous dire quelque chose. La Gnose n’est pas abandonner ou changer vos habitudes physiques. C’est à propos de les comprendre et de faire de meilleurs choix. Vous pouvez regarder les sports, mais les regarder consciemment, vous voyez? La raison pour laquelle je mets de cette façon est que, si vous avez un grand amour pour le sport ou si le sport était une grande partie de votre vie, ce qui signifie qu’une grande partie de votre mental est enveloppé dans cela, et si vous évitez les sports, alors vous ne comprendrez qu’une partie de vous-même. Vous l’éviterez. Donc, regardez, mais regardez consciemment et regardez vous vous-même, jusqu’à ce que vous le comprenez. Vous trouverez peut-être, à la fin, que vous pouvez regarder des sports et ne pas être identifiés et encore en profiter. Vous trouverez peut-être que vous n’en avez plus besoin. Cela dépend de votre propre développement. Des résultats similaires peuvent se produire avec de la musique. Nous parlons tous de la façon dont la musique classique est utile ou bonne, mais comme beaucoup de gens nous nous identifions avec elle et c’est une chose très égoïste pour eux, c’est nuisible. Donc, cela ne signifie pas qu’ils devraient simplement arrêter de l’écouter. Cela veut dire qu’ils devraient juste écouter consciemment et apprendre à distinguer et différencier. D’autres détestent la musique classique. Mais, si elles apprennent simplement à écouter avec la Conscience, libre de filtres mentaux ou émotionnels, ils feront l’expérience pourquoi la musique classique est bonne pour l’âme.

La Gnose est dans l’expérience de chaque instant. Nous devons transformer notre expérience de chaque instant. Vous ne trouverez pas la Gnose en évitant les choses. Vous le trouverez en les transformant. Voici un autre exemple. Le Maître Padmasambhava est un grand maître tantrique, qui a une grande connaissance de la plupart des arts et des sciences de la Gnose, et au cours de certaines étapes de son développement, il méditait dans les lieux de crémation. Maintenant, la plupart d’entre nous diraient non seulement que c’est une faute, c’est malsain. Pourquoi voudriez-vous aller à un terrain de crémation? Il y a tellement de souillures, tant la cause de maladie. Tout notre être ou sens de soi rejetteraient cette idée. Mais pour lui, il y avait des valeurs conscientes qu’il a pu développer grâce à cette expérience. Ainsi, le point est que nous devons chercher à transformer notre vie telle qu’elle est maintenant, et travailler avec des faits concrets de notre vie.

Maintenant, nous devons arrêter certains types de comportements: fornication, évidemment. Nous ne devrions pas tuer quelqu’un. Nous ne devrions pas faire tout ce qui est nuisible. Cela est clair, donc de ce point de vue, nous commençons à dire: « Ok, quelles autres activités dans lesquelles je suis engagé sont nuisibles, dois-je les arrêter? » Vous devez analyser. Peut-être que vous aimez lire des livres. Cela ne signifie pas que vous devez arrêter de lire des livres, mais vous avez besoin de lire consciemment. Peut-être que votre goût change. Qu’en est-il de la télévision? Cela dépend de vous. Certaines personnes ont besoin de l’arrêter complètement. Certaines personnes sont tellement identifiés avec elle que si elles la rejettent complètement, leurs problèmes s’empireront effectivement. C’est une chose que le Maître dit dans l’Éducation Fondamentale: Si vous réprimez complètement un comportement, vous ne le résolvez pas. Vous pouvez effectivement faire pire. Vous devez le comprendre. Donc, cela ne signifie pas que vous devez marcher complètement loin d’un comportement. Certains étudiants s’éloigneront d’un certains types de comportements et les réprimeront et les ignoreront. Tout ce qui arrive c’est que le désir de cette expérience devient plus fort, donc la répression ne fonctionne pas, l’évitement ne fonctionne pas.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Gemini

Taureau

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

TaurusLe signe zodiacal du Taureau – selon le cours ésotérique d’Astrologie ou Astrothéurgie – nous rappelle que le Logos, le Verbe, est Theos, Dieu lui-même, qui n’est pas une personne, mais ce que nous appelons l’Armée de la Voix.

Le signe du Taureau ouvre une très vaste scénario en relation avec le taureau, puisque nous trouvons le symbole du taureau dans toutes les religions. Mais, avant d’entrer dans le sujet de la raison pour laquelle toutes les religions ont ce symbole, nous devons expliquer en détail la façon dont nous sommes liés au signe du Taureau. Pour cela, nous devons appliquer l’Alchimie et la Kabbale, parce que quand nous étudions la Kabbale et l’Alchimie, nous devons aller dans l’astrologie. De nombreux chercheurs savent très bien que l’astrologie est une science, une science très ancienne, et c’est une science, ésotériquement, liée à la Conscience, la façon dont nous relions la Conscience avec le cosmos, et comment le cosmos est en relation avec nous.

Rappelez-vous qu’il est dit que l’être humain est le microcosme du macrocosme. Nous devons donc comprendre ici comment les constellations ou les signes du zodiaque en astrologie sont en relation avec les éléments. Rappelez-vous que nous avons dit que le feu, l’air, l’eau et la terre sont en relation avec les douze constellations. Quand nous nous demandons, quand nous étudions les signes zodiacaux, nous découvrons que chaque élément ou les quatre éléments ésotériques que nous nommons le feu, l’air, l’eau et la terre sont en relation avec trois signes zodiacaux. Relatif à l’élément terre, nous avons trois signes, qui sont Taureau, Vierge et Capricorne.

Donc, dans cette conférence, nous allons nous plonger dans la sagesse de la constellation du Taureau, qui est liée à l’élément terre.

Maintenant, pourquoi y a t-il toujours trois signes ou constellations en rapport avec les quatre éléments? C’est parce que les forces des éléments qui fonctionnent à travers les constellations sont en relation avec nos trois cerveaux. Rappelez-vous que nous indiquons toujours que l’être humain est un être tricérébré, un être tricentré, parce que nous avons trois cerveaux. Le cerveau intellectuel est situé dans le système nerveux céphalorachidien. Nous avons le cerveau émotionnel lié au système nerveux grand-sympathique, et le cerveau moteur-instinctif-sexuel lié au système nerveux para-sympathique ou Vague. C’est précisément la façon dont nous sommes constitués, c’est la façon dont nous devons nous étudier nous-mêmes en relation avec l’astrologie. Si nous étudions l’astrologie de ce point de vue, nous comprendrons très bien comment les étoiles fonctionnent dans notre corps physique.

Ces trois cerveaux sont toujours liés aux trois éléments qui sont appelés en Alchimie air, feu et eau. Nous avons dit dans d’autres conférences sur les lettres mères de l’alphabet Hébreu qui sont toujours placées au centre quand nous expliquons les éléments; ce sont la lettre Mem (eau), la lettre Shin (feu), et Aleph (air). Nous trouvons donc ici l’air lié à Aleph, Shin lié au feu et Mem lié à l’eau. Tous ces trois éléments se trouvent dans le corps physique, qui, en synthèse est la terre, c’est pourquoi, lorsque nous parlons de la terre, nous parlons directement lié au corps physique, à cet organisme humain qui a tous les éléments en potentialité, toute les forces des étoiles, pour que nous devenions un microcosme. Avec cette déclaration, nous soulignons que le microcosmos est un cosmos qui peut émerger si nous mettons en activité tous les éléments que le corps physique a, parce que si nous plaçons un véritable microcosme, qui est un véritable être humain, à côté de nous, nous allons voir que physiquement ils sont semblables, nous dirons, ils ont des corps humains. Mais la différence est à l’intérieur, dans leur psyché.

Le véritable être humain, le microcosmos, a un développement complet de tous les attributs de l’homme à l’intérieur, dans la psyché et dans l’Esprit. Quand je dis la psyché, c’est parce que la psyché signifie « âme » en grec. Donc, nous devons comprendre pourquoi nous, les Gnostiques, soulignons toujours que nous ne sommes pas des êtres humains, même si nous avons des corps physiques des êtres humains. Un véritable être humain est non seulement physique, mais psychologique et spirituel.

Plusieurs fois, nous avons expliqué que le mot humain vient de « Hum », qui signifie Esprit – mais la terre spiritueuse – qui est l’ « Humus » latin, la substance volatile de la terre ou du sol, et « Man » c’est Manas, mental: Un Mental qui est unie à l’Esprit.

Venus-and-Mars

Venus et Mars dans l’Alchimie Sexuelle

Mais il monta (à travers la moelle épinière) un brouillard (un esprit, une substance volatile) depuis la terre (l’humus, le corps physique de l’homme et de la femme dans l’alchimie sexuelle), et arrosa toute la surface (présence) de Adamah (substance intérieure).

Et (voici comment) Iod-Chavah forma Adam (l’homme intérieur) de la poussière (ou les composants organiques) du sol (substance spirituelle), il souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam (homme, manas, mental) est devenu une âme vivante (un Humain). – Genèse 2: 6,7

Dans le Gnosticisme, nous étudions deux types de mental: le mental concret et le mental abstrait. Le mental abstrait est ce que nous appelons Âme Humaine, et le mental concret est le mental que nous utilisons pour raisonner. Voilà donc l’homme, mais quand nous étudions la psyché de chacun de nous, nous découvrons que nous avons tous les éléments du microcosmos, mais en potentialité. Ils sont comme des micro-organismes que nous devons développer et mettre en activité pour devenir un véritable microcosme. Et la constellation du Taureau a précisément cette belle connaissances à ce sujet, car lorsque nous étudions le taureau, Taureau, on découvre qu’il est le symbole de la terre.

Le Sphinx

SphinxVous savez que le Sphinx est un symbole très ancien. En fait, c’est un symbole Atlante. Dans la civilisation atlante, il y avait une société qui était appelée la société Akhaldan ou Akhaldana, qui était formée par les Maîtres qui avaient développé le Sphinx en eux-mêmes, et qui enseignaient aux Atlantes cette sagesse.

Le Sphinx est un symbole des éléments, les quatre éléments. Les pattes du lion sont liées au feu, les ailes de l’aigle à l’air, le visage de l’être humain à l’eau, et les jambes du taureau à la terre. Vous voyez les jambes? Si vous mettez ce Sphinx sur ses pieds, les jambes, vous voyez que c’est le fondement, la terre. Voilà pourquoi, lorsque nous étudions les tattwas ou les éléments liés au corps physique, nous plaçons toujours la terre tout au fond (en bas). A partir des genoux jusqu’aux pieds, nous trouvons la vibration de l’élément terre. A partir des genoux jusqu’au sexe; l’eau. Du sexe au cœur; le feu. Du cœur à la gorge; l’air et de la gorge à la glande pinéale; l’éther, en tant que cinquième élément.

Alors nous y trouvons que le temple du Sphinx était appelé au temps de l’Atlantide l’université de Akhaldana, où tous les initiés apprennent toutes les forces de la nature en relation avec les étoiles. Ce temple, cette université, existe toujours, mais pas dans le monde en trois dimensions. Si vous allez physiquement à l’endroit où le Sphinx se trouve avec les pyramides, en Egypte, vous ne trouverez que des ruines de ce qui était dans les temps anciens une grande civilisation. Mais les Egyptiens, les Égyptiens Atlantes (ou nous dirons mieux, les Mayas Atlantes, parce que les Mayas et les Egyptiens étaient les mêmes Atlantes) qui avaient construit ces monuments avaient beaucoup de connaissances du monde en trois dimensions, mais ils ont placé tous leurs grands collèges de ce type de sagesse dans la quatrième dimension. Maintenant, si quelqu’un veut assister à ces temples, ou universités, collèges d’initiés, pour recevoir la sagesse de la nature et du cosmos, cette personne doit apprendre à se projeter dans le plan astral, la cinquième dimension, ou passer leur corps physique en état de Djinn, ce qui signifie mettre le corps physique dans la quatrième dimension, briser la loi de la gravité et se déplacer dans cette dimension inconnue en Egypte, alors il découvrira que cette université dans laquelle nous apprenons toute cette sagesse existe toujours, mais dans la dimension inconnue. Il y a de nombreux appareils que la civilisation Akhaldan créa pour mettre la matière physique dans la quatrième dimension, afin de le léviter et le placez n’importe où ils veulent. La lévitation est l’une des lois qui règnent dans les quatrième, cinquième et d’autres dimensions, alors que la loi de la gravité comme vous le savez règne dans le monde en trois dimensions.

Permettez-moi de vous dire que le Sphinx avec les pyramides en Egypte étaient auparavant situés au sud de l’Afrique, et avant d’être là, au sud de l’Afrique, ils étaient situés dans l’Atlantide. A cette époque, l’océan atlantique n’était pas un océan, mais Atlantide. Ainsi, les Atlantes avaient ce pouvoir, ou nous dirons la technologie, d’enlever la gravité de la matière physique et de la transférer dans la quatrième dimension, à l’endroit où ils voulaient, et c’est la façon dont ils ont construit les pyramides. Non seulement en Egypte, les pyramides d’Egypte ou le Sphinx, mais dans d’autres endroits du monde, parce qu’il y avait de nombreux types de Sphinx et de pyramides.

Ainsi, les Egyptiens adoraient le taureau Apis, et si vous vous renseignez dans cette civilisation, vous voyez comment ils adoraient le taureau Apis. Malheureusement, les gens dans ce monde en trois dimensions, qui ignorent les signes des Égyptiens et des Mayas, déclarent que les anciens adoraient des idoles et disent que les signes du taureau Apis est « le culte des idoles. » Ils ignorent la signification profonde, ou le sens profond, de la sagesse ésotérique liée au taureau.

La Constellation du Taureau

pleiadesVous voyez, par exemple, que la planète Terre tourne autour du Soleil. En Esotérisme, Gnosticisme, nous nommons notre Soleil « Ors. » C’est le nom par lequel le Soleil est connu ou notre système solaire est connu dans d’autres parties de l’univers, le système solaire d’Ors, parce que le nom de ce soleil, je répète, est Ors. Ainsi, le système solaire d’Ors auquel la planète Terre appartient, appartient à une constellation.

Lorsque vous voyez dans le ciel différentes constellations, chaque étoile est un soleil. Donc, n’avez-vous jamais demandé à vous-même à quelle constellation notre système solaire appartient? Eh bien, on va dire, pour vous dire la vérité ésotériquement et gnostiquement parlant, il appartient à la constellation du Taureau.

Dans la constellation du Taureau, nous trouvons les Pléiades, qui sont sept, ils les appellent sept sœurs ou sept vaches; parfois, ils les appellent sept chèvres. La réalité est que les Pléiades est un groupe d’étoiles, ou un système d’étoiles, dont le centre est Alcyone. L’étoile Alcyone est le centre des Pléiades, et autour de Alcyone tournent sept soleils. La Bible mentionne les Pléiades. Les gens ne se demandent jamais pourquoi, par exemple dans le livre de Job, les Pléiades sont mentionnées. Et c’est parce que les Pleiades est la constellation ou le groupe d’étoiles à qui nous appartenons. Le septième soleil ou système solaire qui tourne autour de Alcyone est notre système solaire. Voilà pourquoi quand vous voyez les Pléiades vous voyez seulement sept (Alcyone plus six autres, nous sommes le septième). Bien sûr, les Pléiades en elle-même est formée par de nombreuses étoiles, mais nous ne parlons ici que de ce système particulier de sept soleils qui tournent autour de Alcyone, et derrière eux, vous trouverez de nombreuses autres étoiles. Lorsque vous vous reseignez sur cela, astronomiquement parlant, vous trouverez de nombreuses étoiles. Voilà pourquoi nous ne réalisons pas, mais ésotériquement et gnostiquement parlant, dans la civilisation atlante, dans la société Akhaldan, tout le monde savait que notre soleil fait partie des Pléiades, et les Pléiades sont les étoiles qui sont dans la constellation du Taureau.

Donc, c’est la raison pour laquelle cette constellation du Taureau a eu une grande importance pour la planète Terre, et non pas seulement pour la planète Terre, mais pour toutes les planètes du système solaire. Et voilà pourquoi le taureau Apis, était vénéré dans l’Egypte ancienne; toutes les forces que nous avons dans la planète Terre viennent de la constellation du Taureau, parce que nous lui appartenons. Et bien sûr, le septième soleil qui tourne autour de Alcyone est notre soleil, Ors.

Dans la rotation autour de Alcyone, notre soleil Ors passe automatiquement par l’ensemble de la ceinture zodiacale. La ceinture zodiacale comme vous le savez est liée aux douze constellations, et le premier est le Bélier qui est précisément, quand vous voyez la carte stellaire, à la droite du Taureau. Ainsi, dans son voyage, le système solaire passe à travers la ceinture zodiacale, ou nous dirons que le rayonnement de la constellation de la ceinture zodiacale influence le système solaire et la Terre dans son voyage.

Tauromachie

MithrasVous trouverez cette science qui est appelée la science de la Tauromachie ou la Tauromachie. Quand vous allez en Espagne, vous trouverez beaucoup de gens qui aiment aller à ça, ce qu’ils appellent « le sport », dans lequel ils vainquent le taureau de différentes manières. On appelle cela l’art de la Tauromachie. Si jamais vous remettez en question, d’où ce type d’art a surgi, ou ce type de célébration qui est très courante en Espagne, nous affirmons et soulignons ici que l’Espagne était l’une des terres de l’Atlantide, nous dirons la côte de l’Atlantide.

L’Atlantide était un énorme continent qui occupait tout l’océan Atlantique. L’Atlantide n’était pas comme les gens pensent, une île là dans la Méditerranée ou dans une partie de la Terre, une petite ville. Ce fut un grand continent qui unissait l’Europe et l’Afrique avec le continent Amérique. L’Amérique bien sûr à cette époque n’était pas comme nous la voyons dans les cartes, c’était juste la côte, nous dirons, le Mexique, les États du sud des États-Unis, une partie de l’Amérique du Sud, de l’Amérique centrale, et les îles des Caraïbes bien sûr, appartenaient à l’Atlantide. A cette époque, le nord des États-Unis, au Canada, était au fond de l’océan. Après l’immersion de ce continent Atlante, ces terres ont émergé et la physionomie de la Terre a changé. L’Espagne faisait partie de l’Atlantide, alors quand ce continent a coulé, l’Espagne est restée, et aussi l’Afrique, le nord de l’Afrique, où l’on trouve maintenant les pyramides et le Sphinx. Si les gens étudient par exemple le fond de l’océan ou la côte de l’Espagne, du Portugal, ils trouveront des restes de l’Atlantide, et aussi dans tout l’océan Atlantique; ce fut un énorme continent.

Ainsi, dans l’Atlantide le culte du taureau était quelque chose de très commun en raison de ce que je vous explique ici en relation avec la constellation du Taureau et les forces du Taureau. Non pas parce qu’ils pensaient que le taureau était un dieu, comme beaucoup d’ignorants pensent, comme si les Atlantes pensaient que Dieu a le visage d’un taureau ou que Dieu a le visage d’un Ibis, et tout cela, parce que nous savons très bien que tout cela est un symbole des éléments. Cela dépend de quel élément vous parlez; si vous parlez du dieu Ibis vous parlez de l’élément air, car l’air est toujours lié aux oiseaux, comme l’aigle, comme la colombe blanche de l’Esprit Saint. Parce que nous sommes toujours, comme je l’ai dit, divisés en trois cerveaux. Quand vous parlez du feu en relation avec votre coeur, alors vous parlez du lion, mais les zones les plus basses sont toujours liées au taureau ou ce que la Bible appelle le Behemoth, le bétail, la force de la terre, dans notre corps.

La Tauromachie était une cérémonie célébrée en l’honneur de Poséidon, en l’honneur de Neptune. Lorsque nous étudions l’Astrologie, ou les forces des planètes liées au corps physique, nous découvrons que la glande pinéale est régie par Neptune, par Poséidon, astrologiquement parlant. Voilà pourquoi les gens très psychiques ont de très fortes glandes pinéale, mais voici ici dans la science de l’endocrinologie, nous savons que la glande pinéale, comme nous l’avons dit dans la dernière leçon, contrôle le développement des glandes sexuelles, et les glandes sexuelles sont liées à l’eau, aux eaux de la création. Voilà pourquoi il est dit que Poséidon, dans le corps humain microcosmique, contrôle les eaux dans lesquelles on trouve le poisson, le symbole de la graine: le sperme et l’ovule. Donc, ce merveilleux axe de la glande pinéale et des glandes sexuelles est quelque chose de très commun lié à l’étude de l’endocrinologie, la relation de la glande pinéale avec tout le système endocrinien. Les Atlantes connaissaient beaucoup de choses sur le système endocrinien, pas comme nous le savons à cet âge très dégénéré. La science de l’endocrinologie est encore à l’état embryonnaire en ce jour et âge; mais dans la civilisation atlante, ils connaissaient beaucoup. Non seulement les sécrétions des glandes endocrines, qui sont appelées hormones, mais aussi la relation de ces glandes avec les tattwas ou vibrations de la nature en relation avec les planètes et les étoiles. En comparaison avec la civilisation atlante, notre civilisation est au niveau des genoux en relation avec les connaissances que les Atlantes avaient. Nous sommes dans notre Kali Yuga ou Age Noir; à ce moment dans l’Atlantide ils avaient déjà voyager dans toutes les planètes, ayant de meilleures fusées que celles que nous avons.

Donc, le taureau était un symbole, dans l’Atlantide, de la façon dont l’initié doit contrôler ses forces animales en activant la glande pinéale. Il me vient à l’esprit en ce moment même ce roi Minos de la Grèce, selon la mythologie. Il a promis au dieu Poséidon que si Poséidon l’assiste et le protège, il offrira un taureau en sacrifice; et le dieu Poséidon a approuvé et lui a donné un taureau blanc qu’il a créé de l’écume de l’océan. Poseidon a également, selon la mythologie, créé d’autres animaux avec la mousse de l’océan, comme des chevaux. C’est un symbole bien sûr.

Les eaux de l’océan: « Au commencement, Dieu planait sur la surface des eaux » – ce Ruach Elohim que la Bible mentionne planant au-dessus des eaux est le symbole de l’énergie de l’Esprit Saint, qui est la création , qui crée avec la puissance de l’eau, le sexe. Poséidon, bien sûr, dans la mythologie Grecque, représente le Saint-Esprit, parce que l’atome de l’Esprit Saint en Alchimie se trouve précisément dans la glande pinéale.

Dans une autre conférence, nous disons que nous avons la Sainte Trinité dans notre cerveau. Le Père est dans le centre magnétique de la racine de notre nez, le Fils est dans la glande pituitaire et le Saint-Esprit dans la glande pinéale. Donc, la glande pinéale est le siège de l’âme et les forces de l’Esprit Saint qui contrôlent les eaux de la sexualité.

Ainsi, lorsque, dans la mythologie, il est dit que Poséidon a créé un taureau blanc, c’est quelque chose qui implique l’utilisation correcte de l’énergie sexuelle, parce que le taureau en lui-même représente les forces du sang dans le corps physique qui se transforment en sperme et ovule, qui en Alchimie est appelé « le sel de la terre. » Quand vous allez dans l’océan, vous trouvez que l’eau est salée, a le sel. Car le sel de la terre en réalité est cette matière qui est dans l’eau, qui dans ce cas dans le symbole de Poséidon dans la mythologie est le sperme ou l’ovule de l’eau sexuelle qui se cristallise, c’est le taureau de la force de la terre, parce que vous savez que le sperme et l’ovule sont dans leur synthèse finale un résultat du sang. Donc, quand quelqu’un transmute l’énergie sexuelle, ils sont bien sûr en train d’adorer le Saint-Esprit. La Bible déclare: « Vous ne forniquerez pas, » parce que celui qui fornique pèche contre le Saint-Esprit, ou ignorez-vous que votre corps physique est le temple du Saint-Esprit, et que Dieu habite en vous? Cela fait référence bien sûr à la force sexuelle créatrice de l’Esprit Saint qui habite en nous. Donc, si vous êtes dans la Chasteté et que vous transmutez votre énergie sexuelle, vous adorez le Saint-Esprit. On appelle cela le baptême des eaux, de l’Alchimie. Ou cela est, comme nous l’avons dit, dans les temps anciens, dans l’Atlantide, cela était appelé le culte de Poséidon, le dieu des eaux, le Saint-Esprit.

Alors Poseidon qui livre un taureau blanc au roi Minos symbolise la transmutation de la matière sexuelle, fait dans le droit chemin; c’est la façon d’adorer Poséidon. Il nous offre un taureau, mais ce taureau ne signifie pas le bétail que nous trouvons dans les champs, cela signifie votre propre Behemoth, votre propre force de taureau, votre force animale. Vous devez l’utiliser et la transmuter pour le culte, pour honorer le Saint-Esprit, pour honorer Poséidon, pour activer votre glande pinéale qui est la porte du ciel, le chakra Sahasrara ou l’église de Laodicée qui ouvre la porte du ciel pour aller dans les plus hauts niveaux de votre être.

Mais le roi Minos, quand il a vu ce taureau, est tombé amoureux de lui, il a dit: « Comment vais-je tuer ce taureau? » Et le cacha, et au contraire, il avait bien sûr fait des sacrifices avec tous les autres troupeaux qu’il eu en Grèce pour adorer Poséidon, et n’avait pas sacrifié ce que Poséidon a demandé quand il lui a donné le taureau. Cela signifie que lorsque le Saint-Esprit, les forces du ciel, nous donne la force du taureau dans notre corps physique, nous devons transmuter l’énergie sexuelle pour retourner la force et adorer le Saint-Esprit, et c’est le symbole du taureau blanc, le symbole de Apis. Ce n’est bien sûr pas ce que les gens pensent.

Quand vous voyez le taureau, immédiatement c’est une référence au corps physique, parce que c’est ce que nous avons, toute la force du corps physique est ce que nous appelons Behemoth, c’est précisément dans le sang, liés aux systèmes que nous avons à l’intérieur du corps physique. Et tout de cette force est ce que nous devons appliquer pour adorer Dieu. Rappelez-vous l’un des commandements qui dit,

Et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton mental et de toute ta force: tel est le premier commandement. – Marc 12:30

La force du corps physique humain provient du sang. Si vous appliquez cette force dans votre centre moteur, alors vous serez comme les culturistes, la construction d’un grand nombre de muscles en raison de l’utilisation de la puissance de Behemoth dans le sang à travers le centre du moteur. Ou vous pouvez être un joueur de football ou un joueur de baseball; ils développent le corps. Et dans l’autre sens, par exemple, les combattants de karaté ou de kung-fu, ou dans la boxe, liés au centre instinctif, dans lequel vous appliquez cette force pour le développement de ce type de sport, pourraient être instinctif ou moteur.

Dans le sexe, bien, vous savez, c’est un sujet dont l’humanité est très préoccupé dans cette époque, comment avoir la force sexuelle, la façon d’utiliser cette force sexuelle. Et c’est la force de laquelle le commandement de Moïse dit: « Tu aimeras ton Dieu de toute ta force », ce qui signifie que vous devez appliquer toute cette énergie pour votre psyché, pour votre Esprit, pour adorer le Saint-Esprit, Poséidon.

Sublimer l’énergie c’est vaincre le taureau, et c’est toute la science qui a été représentée dans la Tauromachie dans la civilisation Atlante. A cette époque, le taureau qu’ils ont utilisé pour représenter le travail que nous devons accomplir, n’était pas tué de la manière cruelle comme le font des Toreros dans cette époque. Ils tuent simplement l’animal pour satisfaire les multitudes assoiffés de sang. A l’époque de l’Atlantide, ils ne le font pas; ils vainquent le taureau, le contrôlent avec des cordes, de différentes manières, avec une maîtrise. Et après avoir terminé cette cérémonie, ou de cette manière dans laquelle ils enseignent comment nous devons contrôler nos forces, ils libéraient l’animal; ils ne le tuaient pas.

Stella-MarisSi vous observez l’arène du taureau, c’est toujours un cercle, alors imaginez et comprenez que l’arène de cercle dans lequel la tauromachie est effectuée est le symbole de la ceinture zodiacale, autour de laquelle tous les gens sont assis en observant le travail qu’ils doivent accomplir à l’intérieur d’eux-même. Toutes les douze tribus d’Israël sont assis là en observant le rituel, la lutte. Bien sûr, les douze tribus d’Israël sont les douze signes du zodiaque, et les douze forces que nous devons mettre en activité, ou que nous devons développer en battant le taureau.

Voici ici, si vous connaissez cet art de Tauromachie, comment le Torero, avant d’aller combattre le taureau, combattre contre la bête, combattre le Behemoth, il se met à genoux devant Dieu, pour recevoir de l’aide, c’est quelque chose de très important et beau, parce que dans cette époque, ce que le Torero fait c’est de se mettre à genoux devant la Vierge, la Vierge du Carmel, la Vierge de la mer, Stella Maris. Ici, nous devons dire, souligner à nouveau, la dualité ou les deux polarités du Saint-Esprit, parce qu’il est toujours représenté dans toutes les religions. L’aspect féminin de l’Esprit Saint est représenté dans l’Egypte ancienne de plusieurs manières, mais dans cette relation avec le taureau, on peut dire qu’elle est la déesse Hathor qui est représentée avec des cornes, et avec le Soleil entre ses cornes, c’est Amon-Ra , la force solaire. La déesse Hathor est la même Isis, car rappelez-vous que les forces féminines du cosmos sont liées ou divisées en cinq aspects; la déesse Hathor est appelée Marie dans le Christianisme. Isis, Maia, Isoberta, Rhéa, Cybèle, Maya, il y a beaucoup de noms. Bien sûr, ces femmes qui dans les temps anciens ont atteint l’Auto-Réalisation de leur être eu le privilège ou l’honneur de représenter cette force qui n’a pas de forme, elle peut prendre n’importe quelle forme. La Mère Terre, la Mère Lune, ou les forces de l’aspect féminin de l’Esprit Saint.

Le Saint-Esprit qui se manifeste à travers les organes sexuels ne peut pas créer dans l’homme s’il ne s’unit pas avec le Saint-Esprit qui procrée à travers les organes sexuels d’une femme. Les deux polarités, mâle-femelle, est ce que nous appelons IO, qui sont précisément le symbole du nombre 10 et la base de nos nombres décimaux.

IO nous apportera également à la mémoire la déesse IO qui se transforma en une vache pour échapper à Hera qui essayait de lui faire du mal, parce que Zeus était amoureux d’elle. Et nous trouvons comment dans la mythologie ce Dieu se transforma en taureau pour avoir des rapports sexuels, et dans ce cas la femme est souvent transformée en une vache, c’est un symbole.

Voici comment en Inde, la vache est sacrée, elle est adorée, mais bien sûr, beaucoup d’Indiens ont perdu le symbole, le sens de celui-ci. La vache est un symbole de la vie, et comme le taureau représente la force brutale que nous avons dans le corps physique en tant qu’homme, la vache représente la force vitale que la femme a dans son corps, le lait que la femme donne pour maintenir la vie. Et voici comment nous trouvons ce symbole dans de nombreuses religions, la Mère Divine, épouse du Saint-Esprit, est représentée dans de nombreuses religions de plusieurs manières.

Avant d’aller se battre contre la bête, l’initié s’agenouille devant la Mère Divine pour que la Mère Divine lui donne la force de combattre le taureau. Elle sait que ce taureau circule dans le sang de tous ses enfants, et elle est la seule qui peut transformer le sang veineux en sang oxygéné par la voie de la transmutation. C’est la raison pour laquelle le symbole de la vache divine est dans différentes formes.

Picador

Les premiers qui apparaissent dans l’arène, dans le centre de ce cirque, sont les soi-disant picadores. Les picadores apparaissent avec une grande lance chevauchant un cheval et essayant de soumettre, de contrôler le taureau avec leur lance. C’est un symbole brut des débutants (apprentis), ceux qui commencent sur le chemin de l’Auto-Réalisation. Ils savent que la force qu’ils doivent contrôler circule dans leur sang, que la force sexuelle est la force qu’ils doivent contrôler, la force animale du taureau. Mais ils doivent encore dominer le corps physique, qui dans ce cas est le symbole du cheval dont ils sont en train de chevaucher. Essayant de contrôler l’animal en chevauchant un autre animal. Voilà comment nous commençons; ce n’est pas facile!

Banderillero

Avec persévérance nous avançons, et si nous continuons à dominer, à contrôler les forces du taureau qui circulent dans les énergies du corps, nous arrivons enfin au niveau de compagnon, qui sont appelés à la corrida les banderilleros, ceux qui apparaissent sans cheval, et juste attendre le taureau et mettre leurs banderilles dans le corps du taureau. Ils sont plus habiles; ils peuvent déjà faire face au taureau de différentes manières.

Mais bien sûr, plus élevé que les banderilleros sont les toreros, qui sont les maîtres qui ont déjà leurs corps solaires créés. Quand vous voyez le torero apparaître dans l’arène, vous le voyez avec un costume doré et marcher avec élégance. Ce costume doré est appelé dans la langue Grecque « To Soma Heliakon, » le corps solaire de l’homme solaire. Cela veut dire, pour atteindre la maîtrise vous devez transmuter votre force sexuelle et créer le corps astral, le corps mental, le corps causal. Ceux-ci sont appelés corps solaires. Voilà pourquoi ces êtres qui deviennent solaires, avec ces corps solaires, sont appelés maîtres, et honorent le Soleil à travers leur travail. Voilà pourquoi, dans la mythologie, il est indiqué que Apollo était adoré par les bouviers, ceux qui ont soumis la force du taureau au Soleil, parce qu’à la fin, vous devez comprendre que l’énergie solaire est placée dans les glandes sexuelles, et lorsque vous transmutez cela vous devenez illuminé.

Il me vient à l’esprit le mot « illuminé ». Bouddha signifie « illuminé. » Bouddha Gautama, ils disent qu’il était un bouvier, celui qui contrôle les forces dans le corps. Et bien sûr, Apollo est le Soleil, Phevo-Apollo dans la mythologie, que les vaches ont été honorés à lui aussi. Car c’est bien sûr le symbole des forces que vous gérez à l’intérieur de votre psyché, à l’intérieur de votre Esprit, à l’intérieur de votre corps physique.

Torero

Lorsque le torero apparaît dans l’arène, il a la cape qu’il met en face du taureau, c’est un symbole de Maya, ce qui signifie qu’il contrôle l’animal, et il peut faire ce qu’il veut avec l’animal, l’animal ne l’effrait pas, parce qu’il est un Maître, c’est la raison pour laquelle il a atteint ce niveau. Et il a l’épée; cette épée est bien sûr un symbole de la colonne vertébrale, l’énergie du Maître. Il a l’épée qui peut tuer le taureau. Mais ce taureau bien sûr, comme je l’ai dit, est tous les animaux que nous avons à l’intérieur, que nous devons vaincre, que nous devons tuer.

Mais vous voyez comment tout est mal interprété de différentes manières. Maintenant, en Espagne, au Portugal, au Mexique également, vous trouverez ces toreros combattre le taureau et à la fin ils tuent le taureau. Mais ils ne tuent pas leur propre taureau interne; ils ne sont pas maîtres. Ils sont juste un symbole. C’est comme dans la maçonnerie; vous trouvez que beaucoup de maçons s’appellent eux-mêmes « du 33ème degré. » Pour atteindre le 33e degre, vous devez être au niveau de Jésus-Christ, parce qu’il a vécu 33 ans, un symbole de ces 33 vertèbres que nous avons dans la moelle épinière; en d’autres termes, nous devons nous vaincre nous-même. Mais en ce jour et âge il y a beaucoup de maçons qui ont ce degré, ou 32e degré de maçonnerie, et ils ne savent rien à ce sujet. En plus il y a des toreros et beaucoup de gens en Espagne, au Mexique et au Portugal, et de nombreux autres pays qui célèbrent la Tauromachie, et ils ne savent rien à ce sujet, ils suivent simplement le courant, les traditions. Ils ne savent pas que cela vient de l’Atlantide.

Dans les temps de l’Atlantide, ils essayaient de contrôler le taureau, mais jamais le tuer. La mort du taureau est un sacrilège; le taureau est un symbole, c’est un animal innocent. Dans le livre de l’Exode, chapitre 29, il y est décrit la façon dont un taureau doit être tué. Et c’est injustement attribué à Moïse, que Moïse a écrit cela. Mais, en réalité, celui qui a falsifié la doctrine de Moïse était Edras; c’est celui qui a placé toutes ces choses là-bas qui sont maintenant attribués à Moïse. Jamais dans les temps anciens le taureau était tué ou sacrifié comme il est décrit dans cette falsification de la Bible dans l’Exode, chapitre 29. Les gens pensent, « Oh ouais, parce que c’est écrit dans la Bible, c’est saint » – non, il y a beaucoup de choses dans la Bible qui ont été introduites par la Loge noire, comme les sacrifices de sang. Le seul sang que nous devons sacrifier est notre propre sang, symboliquement, psychologiquement, parce que c’est la transformation entière. La vie est dans notre sang, et une transformation qui se passe dans notre corps est en relation avec notre sang.

Les gens de ce jour parlent du sang sacré, le sang royal de Jésus, mais toujours comme quelque chose de physique, tout en ignorant que ce sang que nous devons transformer est à l’intérieur. Jésus doit apparaître à l’intérieur de nous; c’est le sang royal que nous devons gérer en transformant le poison du sang que nous avons, ou le sang veineux qui est lié au taureau.

Comme nous l’avons expliqué au début, quand Poséidon a vu que ce roi Minos n’a pas exécuté ce qu’il avait promis, alors il a fait tomber amoureuse sa femme avec le taureau, le taureau blanc. Et puis il est dit que Dédale, un grand inventeur, a créé une vache, une vache artificielle, pour mettre la reine à l’intérieur de la vache pour avoir des relations sexuelles avec le taureau. Donc, ils ont réussi à le faire, et le taureau eu des rapports sexuels avec la reine. Le résultat était le Minotaure.

minotaurC’est un grand symbole là, bien sûr, de notre propre nature, parce que quand nous promettons d’entrer dans le chemin, mais nous ne le faisons pas, et nous sacrifions toutes nos choses, mais nous ne transmutons pas notre énergie sexuelle, à la fin, notre propre nature, qui est le symbole de la reine, transforme le feu, le feu sacré de ce taureau blanc qui représente la force dans le corps, le feu de l’Esprit Saint, en un Minotaure, un monstre qui habite en chacun de nous. Ce monstre est Medusa, Minotaur, et bien d’autres noms. Mais dans ce beau mythe, vous trouverez qu’il a bien sûr un corps humain, mais la tête d’un taureau, et une queue. Et c’est précisément la plus belle représentation de l’humanité de cette planète Terre, car tout le monde en lui-même est un minotaure. Dans le plan physique, nous avons le visage d’un être humain, mais si vous vous renseignez et investiguez sur le visage d’un être humain dans le plan mental, tout le monde a un visage d’un animal, généralement un taureau. Et nous voyons la queue, qui symbolise la mauvaise façon dont nous utilisons l’énergie sexuelle, qui est appelée le Kundartigateur ou la queue de Satan, qui est développée lorsque nous gérons les forces de l’animal dans le mauvais sens. Cela se développe quand nous ne suivons pas les règles qui sont écrites dans toutes les religions, et voilà pourquoi nous devons nous transformer en un Persée pour aller dans le labyrinthe, qui est notre mental. La puissance dans le centre du labyrinthe est précisément le taureau, le Minotaure, c’est nous-mêmes. Nous devons y aller et le tuer. Mais pour cela, nous devons suivre les règles qui sont écrites d’une manière très sage dans ce mythe du Minotaure. Donc, voici comment tout est symbolisé ici.

Si vous vainquez, bien sûr, alors vous devenez un taureau sacré. Mais il faut le transformer. Voilà pourquoi les peuples anciens savaient cela, et voilà pourquoi ils adoraient le taureau Apis, le symbole de l’Esprit Saint, l’époux de la vache divine, la Mère Divine. Et leur fils était le veau, ou kabir, dont le nom était Horus. C’est écrit Horus, mais c’est prononcé « Aurus, » et quand vous ajoutez à cela la Croix avec laquelle nous devons travailler, le résultat est: Taurus (Taureau).

Le Taureau gouverne la gorge. La gorge est le domaine dans lequel le Taureau fonctionne. Nous constatons que cette mystérieuse sephirah de l’Arbre de Vie appelée Daath, la Gnose, la connaissance, est précisément située au niveau de la gorge. « Au commencement était le Verbe, le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu, » il est écrit. Ici, vous voyez Aurus, ou Horus, avec le Tau, la croix. Vous pouvez les diviser aussi comme Tau, le Tau de la croix, et Aurus: Taurus.

C’est le symbole des mystères Taurins qui sont maintenant perdus pour la plupart de l’humanité. Heureusement l’Eglise Gnostique a gardé cela, parce que tout, la sagesse ancienne, la vieille connaissance, qui était perdue dans ce monde en trois dimensions, n’était pas perdue dans la quatrième dimension, il existe encore. Peut-être ici, les gens vont brûler les livres, ou détruiront la sagesse des autres civilisations, mais cette sagesse reste dans la quatrième dimension dans les temples sacrés de la Loge Blanche.

La lettre Tav ou le sceau, la croix Tau, est le symbole du Logos. Taurus ou le symbole de Aurus. Aurus ou Horus, le veau, fils de Hathor et de Apis, ou fils d’Isis et d’Osiris, est le symbole des forces du Taureau que nous devons développer dans notre gorge à travers les mystères de Daath. Lorsque nous parlons des forces sexuelles en relation avec les eaux, en relation avec le corps, nous devons toujours prononcer le Verbe. N’oubliez pas que l’Esprit de Dieu planait sur la surface des eaux, les eaux sexuelles de la Genèse, mais pour que ces eaux deviennent actives et créent, Dieu dit: « Que la lumière soit, et la lumière fut, « parce que les Elohim, les anges, créent avec la puissance de la gorge; la puissance du Logos est ici en Da’ath, dans la gorge.

La puissance de Dieu est dans la gorge, c’est pourquoi il est appelé Logos (Verbe), c’est la raison pour laquelle dans le livre de Jean, il est appelé le Verbe; « Au commencement était le Verbe (Logos), » parce que Dieu crée avec la puissance de la gorge. Ici, dans ce monde en trois dimensions, nous créons avec la puissance du sexe, mais nous devons apprendre, nous devons développer et nous devons atteindre le niveau des Dieux. Si nous voulons devenir comme Élohim, créant comme les dieux, nous devons connaître le bien et le mal. Nous devons vaincre l’Arbre de la Connaissance, nous devons vaincre Lucifer, nous devons vaincre Behemoth, nous devons prendre la pierre, le symbole de la fondation de Yesod, et tuer Goliath avec la puissance de notre sexe. Goliath est ce géant que tout le monde a à l’intérieur; nous devons faire le travail de David. David est un roi. Donc, vous voyez ici comment Taurus est le symbole du Verbe. Le Dieu a créé le monde, l’univers, les systèmes solaires, les galaxies avec la puissance du Verbe, qui est développée quand on sait comment transmuter l’énergie sexuelle.

Quand on est un enfant, on a une très, nous dirons, subtile voix, mais quand nous entrons dans la maturité la voix change, et c’est c’est à cause du fait que de quatorze à vingt et un ans de vie, la troisième couche des testicules créent du sperme et les hormones vont au niveau de la gorge et nous développons cette voix grave d’un homme, un homme d’âge mûr. La femme change également sa voix, dans l’aspect féminin. Donc, ici vous voyez la relation entre les glandes sexuelles avec la gorge. De toute évidence, les Dieux, les Elohim, les anges ont cette puissance du Verbe. Voilà ce qu’on appelle « le pouvoir des langues », qui est attribué à l’Esprit Saint. Rappelez-vous que le Saint-Esprit, je le répète, est lié aux glandes sexuelles et à la glande pinéale, mais aussi les glandes sexuelles sont liées à toutes les glandes de l’organisme humain. Donc, il est indiqué que lorsque vous contrôlez le taureau, vous développez la puissance dans la gorge, dans votre Verbe, dans votre Parole, et c’est précisément ce que nous appelons la « compréhension ».

Qu’est-ce que la Clairaudience? C’est le pouvoir lié au Taureau, mais c’est un pouvoir qui a vraiment beaucoup de niveaux, car il est en relation avec Daath, qui est la connaissance. En Daath, la connaissance, nous trouvons l’union des deux polarités de Binah; le Saint-Esprit ou le taureau Apis avec la Mère Divine, Hathor. Binah, comme vous le savez, en Hébreu signifie « compréhension, entendement, Intelligence ». Donc quand nous arrivons à ce point, nous devons comprendre que c’est ce que nous voulons, que c’est ce que nous voulons atteindre la compréhension, l’entendement, l’intelligence: Le développement du raisonnement objectif. Le Raisonnement Objectif est étroitement liée à la clairaudience. La Clairvoyance est la façon dont vous voyez les choses qui ne sont pas de ce monde en trois dimensions, tandis que clairaudience est la façon dont vous entendez ce qui n’est pas de ce monde en trois dimensions, et c’est ce qu’on appelle « le pouvoir des langues » – la manière dont vous comprenez, assimilez d’autres sons.

Les conférences que nous donnons en relation avec le Gnosticisme sont parfois très difficiles à placer dans la langue française. Parfois, nous appliquons le sanskrit, ou l’Hébreu, le Latin ou le Grec, afin de pointer vers quelque chose qui n’a pas de mot correspondant dans la langue française. Ici, vous pouvez comprendre comment le peuple a dégénéré dans les temps anciens quand ils ne contrôlent pas le taureau, quand ils ont permis à leur Behemoth particulier, leur propre taureau, de contrôler leur vie, la puissance du Verbe, la puissance de la gorge, était perdue. Et puis la Tour de Babel a émergé. La Tour de Babel comme vous le savez est la création ou l’émergence de nombreuses langues dans lesquelles les gens ne se comprennent pas. Mais la langue, le mot, est toujours lié à ce que nous parlons. Si je vous dis « chaise », immédiatement vous associer ce mot dans votre mental avec une chaise, et vous voyez l’image d’une chaise dans votre mental. Et si je disais « table » vous associez ce mot avec l’image dans votre mental. Donc, vous voyez comment le mot est lié avec des objets, c’est la raison pour laquelle il est précisé qu’au commencement, Dieu géométrisa.

Il est déjà prouvé que lorsque vous enregistrez vos mots dans une cassette ou un enregistreur, et si vous observez cette bande avec un microscope, vous verrez que vos mots sont enregistrés dans cette bande avec des figures géométriques: des triangles, des carrés, des cercles, des pentagones et des différentes figures géométriques. Ainsi, lorsque l’aiguille, l’aiguille magnétique, passe au-dessus de ces figures géométriques de la bande, vous entendez ce que vous avez dit ou ce que quelqu’un a chanté. Donc, la Parole est associée à la géométrie, et tout ce qui est créé, concrètement créé, est liée à la géométrie. Voilà pourquoi nous avons dit que tout a un son.

Bien sûr, la langue que nous parlons en cette époque est très pauvre; à peine nous associons cela à des images, mais quand Dieu au commencement dit: « Que la lumière soit », ce mot bien sûr dans son propre mental est la lumière, sont les choses; c’est associé à ce que nous appelons la Langue d’Or. Dans les temps anciens, avant l’émergence de toutes ces multiples langues que nous parlons sur cette planète aujourd’hui, l’humanité parlait une seule langue, et elle est appelée la Langue de l’Or, ou la Langue d’Or, et cette langue est associée à la nature, est associée à l’univers.

Quand les gens parlaient en ce moment là et disaient quelque chose, ce mot, cette phrase était associée aux forces de la nature, c’est pourquoi les gens faisaient très attention en prononcant des mots, en disant des choses, parce que c’est le mot magique qu’en ce moment, nous appelons mantras, des prières dans lesquelles nous contrôlons les forces de la nature ou contrôlons les forces du cosmos en notre faveur. Les sages disent toujours: « Si vous voulez recevoir cette aide, prononcez cette prière, prononcez ce mantra, prononcez ceci, prononcez cela, » parce que vous voulez que ces énergies reviennent dans votre psyché, ou mettent en activité les forces que vous avez déjà dans votre corps.

Dans les temps anciens, les Lémuriens connaissaient cela; ils étaient en communion avec la nature, et la langue qu’ils parlaient était liée aux forces de la nature. Ils avaient le pouvoir des langues. Telle est le pouvoir des Langues. Quand ils entendaient les bruits des animaux, du vent, de la forêt, du feu, ils savaient que cela était associé aux forces et comprennaient ce qui se passait. Mais maintenant, nous entendons seulement des sons, des bruits, des miaulements, des aboiements. En Europe, il y avait saint François d’Assise (que tout le monde bien sûr célèbre); ils disent de lui: « Oh, c’est un saint, il sait comment parler avec les animaux. » Tout le monde peut parler avec les animaux s’ils développent le pouvoir de la gorge, qui est le pouvoir des langues. Et non seulement avec les animaux, mais ils peuvent être en communication avec les forces de l’univers, parce qu’au commencement était le Verbe, et le Verbe était Dieu et avec Dieu. Et Dieu est partout.

Alors, quand vous entrez dans le mystère du Verbe qui est Daath, la gorge, alors vous entrez dans les mystères du Verbe, dans les mystères de Aurus, qui se développe parce que la force se développe avec la croix, avec la croix de Tau, avec ce symbole de l’union de l’homme avec la femme. Tel est le T, le Tau, et Aurus signifie le feu qui se développe à l’intérieur de vous par la puissance des mantras. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor insista que nous devons pratiquer des mantras, des vocalisations. Voilà pourquoi, dans l’alchimie sexuelle vous transmutez et vous prononcez des mots, parce que le Verbe, la Parole a le pouvoir sur les forces sexuelles. C’est beau de voir ça. Et à partir de cela vient les mystères Taurins.

Les mystères Taurins sont bien sûr ces mystères associés à la Tauromachie, la domination du taureau pour acquérir le développement de la gorge, la clairaudience. Le Raisonnement Objectif. Vous pourriez préciser: « Eh bien, ce raisonnement devrait être associé avec le cerveau dans la tête, parce que c’est la façon dont nous raisonnons. » Mais, laissez-moi vous dire que réellement c’est dans le cerveau que vous avez le raisonnement, mais cela vient de votre gorge, et pas seulement de votre gorge, mais de tous les chakras de l’organisme humain. Comme vous le voyez, le raisonnement objectif est la façon dont votre raison est associée aux forces de la nature et le cosmos, le développement de votre être intérieur, le microcosmos, et alors vous acquérez le pouvoir des langues.

De nombreux initiés qui ont acquis le pouvoir des langues ont écrit des livres sacrés. Ces livres sacrés sont écrits dans différentes langues associées aux forces de la nature, aux forces internes de l’être humain, aux Astres, aux étoiles. Les gens ignorent cela. Quand vous lisez la Bible, par exemple, vous avez besoin de voir quelles forces sont associées à ce qui est écrit, car il est dit que cette langue sacrée dont nous avons parlé au début a sa propre grammaire, ses propres lettres. L’alphabet Nordique est associée à cela, l’alphabet Hébreu, le Chinois. Ces forces associées à la langue. Donc, c’est précisément écrit par les initiés, les initiés qui ont développé ce pouvoir de raisonnement objectif et ils ont écrit les livres.

Pour comprendre, pour saisir ce qui est écrit dans la Bible, ce qui est écrit dans le Coran, ce qui est écrit dans de nombreux autres livres, les livres Sanskrits par exemple, ou le Bouddhisme, vous devez développer au moins un certain pourcentage du chakra de votre gorge, parce qu’il donne la clairaudience. Parfois, les gens disent: « Je vous écoute, j’entends, mais je ne comprends pas. » C’est l’oreille magique, la clairaudience, qui donne la possibilité de comprendre ce que je dis, de comprendre ce qui est écrit; vous avez besoin de l’oreille magique, de la clairaudience, parce que le mot est non seulement parlé, mais aussi écrit, et c’est la raison pour laquelle il est écrit avec ces caractères, des caractères Hébraïques, des caractères Arabes qui viennent de ces temps anciens; les runes Nordiques par exemple, sont les caractères liés aux forces de la nature. Et comprendre cela, saisir cela, est le pouvoir du Saint-Esprit, parce que Binah est le mot qui signifie « intelligence, compréhension, entendement, » en Hébreu, et c’est la sephirah liée au Saint-Esprit. Kether est le Père, Chokmah est le Fils et Binah est le Saint-Esprit qui se divise en deux forces que nous étudions ici.

Le Saint-Esprit est le créateur, le créateur de la vie, et le destructeur aussi. Voilà pourquoi vous trouvez en Inde que Shiva représente le Saint-Esprit, parce que Brahma est le Père, Vishnu est le Fils et Shiva est le Saint-Esprit. Et Shiva est un créateur et un destructeur. Shiva est associé au taureau en Inde, Parvati est la vache, sa femme. Et dans chaque religion, vous trouverez le symbole du taureau. Mais sacrifier le taureau comme il est écrit dans de nombreux aspects de la Bible est de la magie noire, parce que vous ne résolvez rien en tuant un pauvre animal qui est dans un état d’évolution, pour satisfaire vos propres besoins. Le taureau que nous devons tuer, Béhémoth que nous devons tuer, est à l’intérieur de nous; c’est notre propre nature animale.

Quand la Bible ou le Coran, ou d’autres livres, par exemple, la Bhagavad Gita, nous dit comme Krishna a fait, « Vous devez combattre vos parents, » nous devons comprendre ce que cela signifie. Dans la Gita, Arjuna dit: « Je dois tuer ma tante, mes cousins, mes neveux? Je dois tuer mes oncles?  »

« Oui », dit Krishna, « il faut. » Mais bien sûr il ne se référait pas à ce que les gens pensent, aux gens dans le monde extérieur. Il se réfère à ce qui est à l’intérieur de nous. Tous ces gens que nous devons tuer, que nous devons annihiler; des défauts, des vices, des erreurs, symbolisés de différentes manières. Et nous le faisons avec la puissance du taureau, mais quand nous oublions cela et que nous nous identifions avec la puissance de ce monde matérialiste, nous adorons les forces du taureau dans le mauvais sens: Le Veau d’Or.

Les Israélites au début ont été guidés selon Moïse dans le droit chemin, mais à la fin, quand il est revenu de la montagne de Sinaï, il a constaté qu’ils ne faisaient plus le travail en eux-mêmes, ils étaient tout simplement en train d’adorer le taureau dans le mauvais sens . Essayant d’être gourmand, parce que la puissance de la terre, la puissance de la voix est également liée à la magie noire, c’est le veau d’or. Et puis les gens ont oublié que le vrai travail que nous devons accomplir est à l’intérieur.

Egyptian-Bull-Apis

Les mystères Taurins sont les niveaux dans lesquels l’être humain développe un raisonnement objectif pour comprendre Dieu. Vous voyez? Je le répète, il est écrit: « Au commencement était le Verbe, le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. » Tout a été créé avec la puissance du Verbe, de sorte que les mystères Taurins nous enseignent que, pour comprendre Dieu nous devons avoir la connaissance, Daath, la Gnose, nous devons développer le chakra Vishuddha, pour comprendre ce qui est écrit, pour comprendre le Verbe de Dieu.

Le pouvoir des langues n’est pas ce que des sectes du Christianisme de cette époque déclarent, que le pouvoir des langues est de babiller des mots sans aucun sens. J’ai vu à plusieurs reprises chez les gens de télévision qui parlent, et tout d’un coup, ils prononce quelque chose d’incohérent, puis ils disent que c’est le pouvoir des langues que l’Esprit Saint leur donne; c’est un non-sens. Voilà comment les gens comprennent mal le pouvoir de Dieu. Dieu ne fait pas de babillage, des paroles incohérentes en eux. Quel genre de pouvoir est-ce? Être incohérent? C’est inutile. Dieu est intelligence, donc si vous dites que vous avez le pouvoir des langues, alors vous devez donner la compréhension, l’entendement, et comprendre ce qui est écrit dans la Bible et n’importe quel livre; tel est le pouvoir des langues.

Il pourrait être développé dans différents niveaux, mais dans l’initiation, dans les mystères Taurins, l’initié veut comprendre Dieu, c’est le but. Ils veulent comprendre ce que Dieu est, à l’intérieur d’eux, et la seule façon de comprendre Dieu est en développant le raisonnement objectif, parce que c’est ce que Dieu veut, créer un Être qui le comprene pour l’utiliser. Voilà pourquoi nous avons dit dans de nombreuses conférences que l’Absolu, l’Ain Soph, ne se connait pas lui-même, il est inconnaissable à lui-même, mais il veut se connaître, et c’est la raison pour laquelle la création existe: acquérir le raisonnement objectif pour connaître. C’est par la Conscience que nous connaissons Dieu, en combattant le taureau, en se dévéloppant nous-mêmes, et alors nous acquérons les différents niveaux de raisonnement objectif.

Dans le cosmos, vous trouverez de nombreux niveaux d’êtres humains qui comprennent le sens du Verbe, le sens de Dieu. Commençons par le haut, par le sommet, en accord avec ce que nous savons; on ne va pas déclarer qu’il est le seul, mais le seul que nous connaissons sur la planète Terre, qui avait le plus haut niveau, qui est au sommet de la pyramide, en connaissance de Dieu, est Jésus de Nazareth dont le nom est Aberamentho. Il a acquis le plus haut niveau de compréhension, de raisonnement. Il connaît Dieu en relation avec l’infini. En dessous de lui il y a d’autres initiés qui comprennent Dieu dans d’autres niveaux, parce que nous devons comprendre que l’univers, le Verbe crée sept cosmos.

Le premier cosmos est appelé Protocosmos et se trouve dans la dimension inconnaissable. Le Protocosmos est constitué par toutes les étoiles, tous les soleils de l’univers, c’est le fondement ou la base de n’importe quelle infinie.

En-dessous du Protocosmos nous trouvons le Ayocosmos qui se manifeste, parce que je dis le Protocosmos ne se manifeste pas, mais le Ayocosmos se manifeste. C’est ce qui est appelée Atziluth dans la Kabbale, et le non-manifesté est appelé Ain Soph Aur, l’Absolu solaire. Il y a beaucoup de Atziluth qui ont une compréhension de Dieu à ce niveau, ils sont appelés bien sûr des Cosmocréateurs.

En dessous de ce cosmos, vous trouvez le Macrocosmos qui est le cosmos que les gens parlent davantage. Le Macrocosme est lié à d’autres niveaux de compréhension de Dieu; il y a beaucoup d’êtres qui sont à ce niveau.

En-dessous du Macrocosmos vous trouvez le Deuterocosmos. Le Deuterocosmos est en relation avec n’importe quel système solaire, chaque personne qui a la connaissance ou la compréhension développée en relation avec le système solaire est un individu du Deuterocosmos.

En-dessous du Deuterocosmos nous trouvons le Mesocosmos qui est la planète Terre. Chaque planète en elle-même est un Mesocosmos, donc si vous acquérez le développement et la connaissance, le pouvoir des langues en relation avec votre planète, vous êtes un individu Mesocosmos.

Vous savez que dans le Mesocosmos, dans la planète ou n’importe quelle planète il y a beaucoup de Microcosmos. Nous nous appelons microcosmos, mais ces microcosmos ne sont pas développés. Il pourrait être développé dans différents niveaux.

J’ai dit que le plus haut niveau est celui qui est en haut et celui qui l’a acquis, c’est le Maître Aberamentho, le Maître Jésus de Nazareth. Mais en-dessous il y a beaucoup de niveaux.

Ici nous sommes dans cette salle, en train d’apprendre cette connaissance, et nous devons commencer à comprendre, à assimiler à notre propre niveau cette sagesse, et que nous devons commencer à développer la clairaudience qui nous donne cette compréhension, cet entendement. Voilà pourquoi la pratique simple que nous conseillons toujours est la vocalisation de la lettre « E », que le son doit être « Eh, »: Eeeeeeeeeeeeh Eeeeeeeeeeeeh. C’est simple, il suffit de sentir la vibration dans la gorge.

Si vous vocalisez le « I » qui sonne: Iiiiiiiiiiiii, il vibre ici (dans la tête). Mais « E » est ici dans la gorge, Eeeeeeeeeeeeh. Cela met en activité le chakra de la gorge.

Bien entendu, chaque prière est toujours liée à la gorge, et quand vous faites cela vous transmutez votre force sexuelle à travers la gorge, et le pouvoir clairaudient, le pouvoir des langues commence à se développer, et alors vous comprenez plus profondément la sagesse de Dieu, non seulement écrit dans la Bible, mais dans d’autres livres. Et alors, quand vous lisez quelque chose, vous trouvez immédiatement si c’est précisément quelque chose qui a été écrit par Moïse ou par les prophètes, ou quelque chose qu’un magicien noir a mis là pour confondre l’humanité. Comme je l’ai dit, le chapitre 29 de l’Exode n’est pas écrit par Moïse, il a été mis là pour sacrifier le taureau. Seuls les magiciens noirs sacrifient des taureaux. Toujours en Inde, ils adorent la vache et ils la respectent, et ils savent que s’ils veulent sacrifier quelque chose, cela devrait être l’animal à l’intérieur.

En-dessous du Microcosmos se trouve le Tritocosmos, vous voyez? Tritocosmos, Microcosmos, Mesocosmos, Deuterocosmos, Macrocosmos, Ayocosmos et Protocosmos, ce sont les sept cosmos en commençant par le bas. Le Tritocosmos est ce que les gens appellent l’enfer, Inferno, Avitchi, Klipoth. Telle est la confusion des langues. Donc, il y a beaucoup de gens là-bas qui apparaissent en disant qu’ils ont le pouvoir de la langue, mais en réalité ils ont le pouvoir de la confusion des langues. Juste en babillant des mots sans aucun sens; ce n’est pas le pouvoir du Saint-Esprit, parce que nous devons être dans la Chasteté pour le comprendre. Et c’est comme ça que vous développez les mystères Taurins.

moses-with-horns-of-lightIl est écrit que lorsque vous acquerez le niveau supérieur ou n’importe quel niveau des mystères Taurins, des cornes de lumière apparaissent au sommet de votre tête. Ces cornes de lumière nous rappellent les cornes de lumière de Moïse, ou les cornes d’argent des dieux Nordiques qui apparaissent, ce qui signifie qu’ils savent ce qu’ils font. La puissance du Taureau.

Vous souvenez-vous, par exemple, en ce moment même, il me vient à l’esprit, la Tuva ou les Tuvas. Je pense que c’est la façon dont ils sont appelés, ces cavaliers, les troupeaux de vaches. Les personnes qui contrôlent les troupeaux d’un côté à l’autre, ils sont dans le Texas, ils sont dans de nombreux endroits, bien sûr en Mongolie, il y a ces cow-boys. Vous voyez comment ils sont appelés? Cow-boys, Bouviers de vache, parce qu’ils gèrent les vaches. Ils contrôlent les vaches avec le son; ils savent qu’ils doivent chanter. Ils ont de belles chansons pour que la vache entende et c’est la façon dont ils contrôlent les vaches, les troupeaux, vous voyez? En prononçant, en chantant. Ces cow-boys mongoles sont vraiment incroyables, ils ont la méthode avec laquelle ils parviennent à contrôler la gorge, le son de la gorge de plusieurs manières, et c’est très commun en Mongolie. Dans les temps anciens, les cow-boys dans ce domaine, aux États-Unis et au Canada, savaient comment chanter, je ne sais pas s’ils chantent encore, mais c’est comme ça qu’ils ont contrôlé le bétail.

C’est comme ça aussi que nous contrôlons notre propre taureau individuel particulier, Behemoth, avec la puissance du Verbe, Daath, et c’est la raison pour laquelle la plus belle prière que nous pouvons prononcer pour amener les forces de Aleph, le Saint-Esprit depuis en haut pour contrôler nos propres forces inférieures est la prière du Seigneur, le Pater Noster donné par Jésus, c’est une prière qui doit être combinée avec la méditation, une belle prière. La prière du Seigneur est comme suit:

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé. Ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du mal, parce que c’est à toi qu’appartient le royaume, la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. « 

Vous voyez ici, à la fin se trouve quelque chose que les gens ne disent pas, parce que « c’est à toi qu’appartient la gloire », c’est, l’énergie de Hod t’appartient ou la force solaire à l’intérieur de nous. La puissance qui est dans Yesod, les organes sexuels. Le royaume est Malkuth, le corps physique. C’est à toi qu’appartient le royaume, ce qui signifie: « Parce que mon corps physique qui est le royaume de Malkuth t’appartient, » le tien. Et la gloire de celui-ci, c’est toute l’énergie qui est dans le sang, dans tous les systèmes nerveux, telle est la Gloire qui est l’énergie, la vie, la force solaire qui circule. Et « la puissance de ma force sexuelle », il dit à la fin de cette prière, pour amener les forces de Daath et contrôler le taureau.

Questions et Réponses

Question: Donc, quelles pratiques pouvons-nous utiliser pour transmuter cette énergie sexuelle?

Réponse: Les célibataires apprennent à transmuter leur force sexuelle avec des exercices ou des pranayamas. Prana est un mot Sanskrit qui signifie « énergie », et Yama se réfère au souffle ou la respiration. Donc, par la science de la respiration, nous transmutons le Prana, l’énergie de la force sexuelle. Il y a de nombreux types de pranayama; nous en avons beaucoup. Un pranayama simple, par exemple, est tout simplement de s’asseoir dans une chaise, détendre le corps et respirer lentement, en imaginant que, au moment où vous respirez la force sexuelle va jusqu’à votre cerveau et entre dans votre cœur, à travers la colonne vertébrale, et lorsque vous expirez l’air prononcez juste la lettre S. Sssssss. C’est ce qu’on appelle le résidu, le petit son. Il est écrit que Elias a entendu la façon dont le son S transmute la force. Il y a beaucoup de mantras, mais c’est le simple. Et bien sûr, la meilleure façon pour transmuter l’énergie sexuelle est dans l’acte sexuel. Mais que nous ne pouvons pas expliquer ici, car c’est plus compliqué. Mais nous avons des livres, Le Mariage Parfait et d’autres livres dans lesquels c’est expliqué très attentivement comment faire la transmutation de l’énergie sexuelle dans l’acte sexuel avec notre épouse.

Question: Donc, en d’autres termes, vous n’êtes pas en train de dire que le véritable initié doit être célibataire durant toute sa vie?

Réponse: Eh bien, les initiés célibataires se préparaient pour le mariage, bien sûr, pour pratiquer l’alchimie sexuelle; le célibat était utilisé avant d’entrer dans les mystères plus élevés. Beaucoup de jeunes qui entrent dans cette voie apprennent à transmuter l’énergie sexuelle en tant que simples pratiquants, mais plus tard dans le temps, ils savent qu’ils doivent se marier, parce que le célibat est bon à un certain niveau. Il est bon quand vous savez comment transmuter l’énergie sexuelle, mais si vous êtes dans le célibat et vous ne savez pas comment transmuter, alors ce n’est pas bon, parce que la force sexuelle au lieu de créer quelque chose de bon crée un Behemoth, quelque chose de sinistre en vous. Vous devez savoir comment contrôler la force, et plus tard dans le temps lorsque vous êtes prêt, vous pouvez vous marier et transmuter l’énergie sexuelle en tant que couple, c’est précisément la meilleure façon dont l’énergie sexuelle crée en vous. Et c’est précisément le chemin, nous dirons, dans lequel le Torero est déjà en train de faire. Au début, comme nous l’avons dit dans la Tauromachie, les gens commencent à chevaucher le cheval et en essayant de dominer la bête avec la lance; la lance est toujours le symbole de la force sexuelle. Si c’est un homme, c’est un symbole du phallus, ou de l’énergie sexuelle, mais rappelez-vous que lorsque nous parlons de phallus c’est une chose très importante ici, parce que les femmes pensent que quand on parle de la lance, cela ne concerne que les hommes , mais les femmes ont aussi un « phallus » qui est appelé le clitoris, dans lequel les forces magnétiques travaillent. Voilà pourquoi vous trouvez que dans la mythologie Nordique, par exemple, vous trouverez les Valkyries, qui sont des femmes qui étaient des guerrières à cheval avec une lance, et parfois avec une épée. Comment ça se passe? Eh bien, elles ont leur force féminine de la lance dans leur clitoris. Mais l’homme est bien sûr celui qui prend plus de cette énergie parce que l’homme a le phallus; le clitoris est un phallus atrophié. La femme prend plus l’aspect féminin de l’Esprit Saint et l’homme le masculin. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons, par exemple, le Saint Graal qui est la coupe, c’est le symbole de la femme là-bas, la yoni féminine. Voilà donc comment vous comprenez et saisissez que vous devez utiliser ces forces pour dominer le taureau. Vous devez le dominer avec cela, transmuter les forces sexuelles par le pranayama et dominer le taureau jusqu’à ce qu’il devienne un bœuf docile qui ne mange que de l’herbe, et pas cet animal furieux qui est au début, nous devons contrôler. Oui?

Question: Quelle est la différence entre la transmutation et la sublimation?

Réponse: La Transmutation signifie transformer une substance en une autre. Sublimer signifie élever cette force vers le haut. Au début bien sûr, vous transmutez; quiconque, par exemple, quand il transmute l’énergie sexuelle est en train de changer, parce que le pranayama de la Magie sexuelle vous apprend à transmuter, comment changer, comment muter, trans-mutation, mutation. Le sperme et l’ovule se transforment en énergie et l’énergie s’élève, mais en fonction de votre comportement, en fonction de ce que vous parlez, en fonction de ce que vous pensez, alors elle peut être sublimée à différentes octaves. La première octave à travers laquelle elles doivent être sublimées est l’octave physique. Ensuite, le corps vital, le corps astral, le corps mental, le corps causal, le corps bouddhique, atmique. Rappelez-vous que le Vrai Homme a sept corps. Pour sublimer l’énergie dans le corps Atmique, vous devez effectuer l’acte sexuel comme lorsque vous êtes à l’église, en priant, vous voyez?

Je me souviens en ce moment même un cas où nous visitions le Maître Samaël Aun Weor au Mexique avec un groupe d’étudiants que j’avais à Chihuahua, au Mexique, et les étudiants ont demandé au Maître Samaël Aun Weor au sujet de la transmutation. « Eh bien », dit le maître, « Vous êtes débutants, vous devez donc commencer comme vous êtes parce que je ne pense pas que vous pouvez pratiquer au niveau d’un saint qui travaille avec le niveau de Atman, » vous savez? Atman est ici (ci-dessus, lié à la sephirah Chesed) et nous sommes ici en Malkuth, le monde physique, et parfois vers le bas, en Klipoth. Alors, comment un démon de Klipoth peut-il pratiquer la Magie sexuelle avec quelqu’un du niveau de Chesed? C’est impossible. « Un saint, » dit le maître, « pratique de cette façon. Il a besoin d’une érection bien sûr, » dit-il, « mais l’érection vient naturellement quand vous avez la force sexuelle; il pénètre sa femme et reste juste comme ça », dit-il, en restant parfaitement immobile, et il était calme, imaginez que ses mains étaient au-dessus du lit et qu’il était lié à la femme, « Transmutation », dit-il. Et puis il regarda tout le monde, parce qu’il y avait deux filles qui demandaient à ce sujet. Il leur dit: « Voulez-vous avoir un mari comme ça? »

Et puis l’une d’elle dit: « Non, allez, pourquoi ai-je besoin d’un homme comme ça? »

« Bien, vous voyez? Donc, vous avez besoin de quelqu’un à votre niveau. » Il dit: « Il est évident qu’au début, comme le dit l’apôtre Paul, « Au commencement est l’animal et plus tard est le spirituel. »

Lorsque nous découvrons notre luxure, nous devons transmuter, mais dans le niveau où nous sommes; les gens pensent au début, ils doivent être comme des saints. Parfois, la femme dort, et il dit: « Réveille-toi, tu dois transmuter », et il est juste par lui-même en train de faire le travail, non? Mais petit à petit les deux doivent apprendre comment atteindre des niveaux plus élevés, parce que l’énergie doit être sublimée même jusqu’à Binah et au-delà. Mais si vous avez le taureau vivant, en train de gratter le sol, vous savez, pour aller contre vous, comment vous attendez-vous à faire de la magie sexuelle comme un saint? Un Torero va le faire parce qu’il contrôle déjà la bête. Mais un débutant, il est au-dessus du cheval essayant de contrôler le taureau et de faire ce qu’il peut. Petit à petit il se transforme et en sublimant et en sublimant jusqu’à ce qu’il atteigne les niveaux dans lesquels il a beaucoup de contrôle dans l’énergie sexuelle. Voilà pourquoi nous disons, nous ne devons pas être découragés si au début nous avons des écroulements, parce que le taureau est très fort. Mais nous devons continuer d’avancer, parce que notre objectif c’est de devenir un Torero, avec des corps solaires. Entendu? C’est comme ça que vous entrez dans les mystères du Taurus, les mystères Taurins, la Tauromachie; avec la puissance du Verbe, voilà comment vous acquérez le pouvoir des langues, voici comment vous devenez un véritable être humain avec le raisonnement objectif, qui n’est pas l’intellect brute et grossier que nous avons.

Une autre question?

Question: Est-ce que la viande de la vache est liée à Taurus ou à la terre?

Réponse: L’animal lui-même est un symbole de la terre, mais dans la viande que vous voyez, comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences; Behemoth, l’animal, le taureau, est la force que nous avons, mais cette force vient du sang, et le sang est un symbole du feu. Donc, dans la chair du taureau, la chair du bétail, vous trouverez le feu de la terre, et c’est la raison pour laquelle le lion a besoin de ce feu de la terre, pour se nourrir. Si nous voulons Tejas, le feu de la terre … Quand je dis la terre, je dis Malkuth, comprenez-vous? Parce que Malkuth est la planète Terre elle-même, notre corps physique est également Malkuth, le corps physique en trois dimensions. Donc, en Malkuth vous trouvez les forces des éléments qui sont symbolisées par le Sphinx. Voilà pourquoi Ezéchiel dit qu’au-dessus des quatre animaux de l’Alchimie il a vu le Fils de l’homme. Quels sont ces quatre animaux de l’Alchimie? Selon Ezéchiel dans la Bible, il dit, « Ils ont l’apparence d’un homme, mais l’un a le visage d’un aigle, c’est l’air, le visage d’un homme, c’est l’eau, le visage d’un taureau, c’est la terre, et l’autre le visage d’un lion, c’est le feu ». Donc, ce sont les Chaioth ha Kadosh, les saintes créatures dans lesquelles toutes les forces des éléments se trouvent, alors bien sûr quand vous voyez le taureau, à l’intérieur du taureau se trouve le feu que nous avons besoin pour nous nourrir de la viande, la viande rouge, le boeuf, mais cela symbolise la terre.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Taurus

Bélier

 

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

AriesBienvenue. Je suis heureux de vous accueillir au début de notre cours sur l’Astrologie Gnostique. Pour commencer, il est toujours utile de comprendre le contexte de nos études. Comme vous le savez, nous allons discuter de la science de la Gnose, et comme beaucoup d’entre vous le sait, ce terme Gnose est Grec et se réfère à la connaissance. Il est la racine de beaucoup de mots que nous utilisons communement, dans un langage courant, comme « diagnostic ».

Le terme Gnose ne se réfère pas à une forme intellectuelle simple de connaissances ou un type de connaissance culturelle traditionnellement héritée, mais il se réfère à une forme de connaissance perceptible, expérimentale, quelque chose d’individuelle, unique. La Gnose réelle n’est pas théorique: elle est notre propre expérience, elle est notre propre réalité, elle est la vérité.

Nous avons tous la Gnose à un certain niveau, dans une certaine mesure, parce que nous avons un certain degré de conscience, et en vérité, la Gnose est la science de la Conscience. Pour comprendre ce que la Gnose est, nous devons reconnaître ce qu’est la conscience, et travailler avec la science de la Gnose c’est travailler avec notre propre conscience.

D’un autre point de vue, nous pouvons dire qu’il y a deux doctrines qui existent dans le monde: la doctrine de l’œil et la doctrine du cœur.

La doctrine de l’œil, liée à l’œil physique, est cette collection de théories, collection d’idées, c’est toutes les croyances et les traditions, toutes les interprétations diverses de la connaissance spirituelle. Et comme vous le savez en tant qu’enquêteur de la spiritualité, les théories sont aussi variées que les êtres humains eux-mêmes et une théorie va contredire une autre, et il est difficile de trouver une vérité.

Mais dans la Doctrine du Cœur, nous trouvons la connaissance expérimentale, la doctrine de la Gnose, la doctrine que l’on saisit par notre propre effort. Ce type de doctrine, la doctrine du cœur, n’est pas une culture, elle ne se trouve pas dans un livre, elle ne se trouve dans aucune école, ni dans aucune religion. La doctrine du cœur existe en vous-même, à l’intérieur de votre propre cœur. Demeurant dans les profondeurs de votre cœur se trouve une flamme spirituelle, une étincelle, qui dans les traditions occidentales est appelé Atom Nous. Il est appelé un « atome » en raison de sa taille relative, non pas parce qu’il est un atome physique. L’Atom Nous est une sorte d’architecte, une sorte d’intelligence qui réside dans le cœur de chaque humanoïde, et c’est à partir de cet atome dans le cœur que la Doctrine du Cœur peut être découverte et apprise.

Lorsque nous abordons l’étude de la Gnose, nous devons garder à l’esprit que si nous nous limitons à une simple analyse théorique nous ne pourrons jamais la saisir, nous ne pourrons jamais la trouver. Nous allons seulement trouver la complication et la contradiction, parce que les théories contredisent toujours les autres théories, et dans cette formation physique que les gens appellent « Gnose » il y a des contradictions, mais ces contradictions sont des questions d’apparences: ce sont des questions qui doivent être comprises dans la Conscience. Et la raison derrière cela est que la Doctrine du Coeur – ou vraie Gnose – est individualisée comme le Christ devient individualisé, comme le Krestos, cette intelligence divine, devient individualisée, et cette individualisation des connaissances s’applique au niveau de cet aspirant, de cet initié. Ce qui est approprié et bon pour un aspirant ou un initié à un certain niveau doit être abandonné par un autre à un niveau supérieur. Par conséquent, celui qui limite son étude à l’intellect percevra deux instructions contradictoires qui s’appliquent à deux niveaux différents de développement, et ils vont entrer en conflit. La synthèse ou la réponse à cette question est de découvrir la Gnose à l’intérieur de soi-même, pour soi-même.

La Gnose demande exactement ce que le Bouddha a enseigné:

    Comme le sage test l’or en le brûlant, en le coupant et en le frottant, ainsi, Bhikshus, devriez-vous accepter mes mots – après les avoir tester, et non pas seulement par respect.

Vous devez vivre ces enseignements, vous devez les appliquer à chaque instant de votre éxistence.

Nous pouvons dire que la Gnose, cette Doctrine du Cœur, est orientée vers l’expansion de notre auto-connaissance. Se « connaître soi-même » c’est rassembler la Gnose de la vérité de la vie et la mort de la réalité. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère; le fait est que la mort attend chacun de nous. Personne ne sait quand le moment de notre mort arrivera; cela pourrait être aujourd’hui, cela pourrait être dans les quelques prochaines heures, et cette compréhension, cette reconnaissance, est importante car elle fournit une base pour nous permettre de gérer notre attention, de gérer notre volonté, de ne pas être distrait. Certaines traditions de l’Ouest ont cette expression « Memento Morte », « Rappelez-vous de la Mort ». Le but derrière cela est de toujours être conscient du moment présent, et quand nous sommes conscients et présent et attentif de nous-mêmes, nous sommes debout dans la porte de la Gnose.

La Gnose en tant que Science et en tant qu’art n’existe pas dans le passé, ni dans le futur. La seule façon d’entrer dans la Gnose ou connaissance expérimentale, c’est dans le moment présent, et pour ce faire, acquérir cela, exige de la discipline, elle exige un effort, mais le plus important de tout c’est qu’il faut de la conscience, être conscient, être attentif, être au courant.

Ceci fait référence à l’un des enseignements fondamentaux de cette Doctrine du Cœur, qui dit qu’il y a deux lignes qui existent dans la vie. Il y a la ligne horizontale qui se déplace de la naissance à toutes les expériences que nous pouvons avoir dans la vie, à la mort. Cette ligne se déplace régulièrement en conformité avec notre Karma, conformément à nos valeurs karmiques, positives et négatives, qui sont à l’intérieur de nous. La plupart de l’humanité reste sur cette ligne dans l’ignorance, dans la confusion, dans les ténèbres, et c’est parce qu’il y a en réalité quatre niveaux, grosso modo, aux capacités de la conscience humaine.

Si vous pouvez imaginer un bâtiment qui de quatre étages, la plupart des êtres humains (ce que nous appelons « êtres humains ») vivent l’intégralité de leur temps dans un corps physique sur les deux étages inférieurs et n’ont aucune idée des deux autres.

Le premier niveau, le niveau le plus bas, est ce que nous appelons communément « sommeil », mais dans ce cas, nous dirions que ceci se rapporte réellement au sommeil du corps physique. Et cet état c’est quand nous avons besoin de se reposer et nous nous couchons; le corps physique va dormir et la Conscience quitte le corps physique et nous commençons à rêver. Dans notre propre expérience en tant que personne physique, en tant qu’entité humanoïde, quelle est notre propre expérience du rêve? Ceci est un facteur clé d’une grande importance dans votre vie, car il indique vos propres capacités conscientes. La plupart des gens ne se souviennent pas de leurs rêves ou s’ils le font, les rêves sont très vagues ou sporadiques et ceux dont ils se souviennent sont obscures, incohérents, et c’est parce que la conscience est faible, conditionnée, prise au piège.

Le deuxième état de conscience est ce que nous appelons l’ « état de veille » et c’est quand notre corps physique est actif, se déplace, fait des choses, mais, selon la Doctrine du Cœur, selon la Gnose, c’est réellement juste un autre niveau de sommeil. Et tous les grands maîtres et prophètes, enseignants l’ont dit. Jésus a souligné à plusieurs reprises que nous sommes endormis, tout comme Bouddha, tout comme Moïse, Quetzlcoatl l’ont fait. Tous ces grands maîtres nous indiquent que notre conscience est endormie. Nous pensons que nous sommes éveillés et c’est cela le problème. Nous croyons que nous sommes éveillés parce que nous percevons et agissons et nous pensons que cela équivaut à être éveillé, mais cela n’est pas.

Les Quatre États de Conscience

Les 4 états de conscience
Une conscience éveillée est quelque chose de distinct, quelque chose de différent. La conscience elle-même est la capacité à percevoir. Elle est la perception, mais pas la perception limitée par les cinq sens. La conscience peut percevoir plus que la dimension physique, qui est ce que nous correspondons à ce deuxième niveau de conscience.

Beaucoup de gens ont des expériences de devenir très conscient et très éveillé dans un rêve, quand le corps physique est endormi. Ceci est tellement banal qu’il ne peut pas être ignoré, et cela indique en fait précisément que la conscience ne dépend pas du corps physique. Elle est une entité distincte, elle est une entité qui habite le corps physique quand il est nécessaire de le faire, et quand le corps physique est abandonné, soit la nuit, lorsque nous dormons ou à la mort (le grand sommeil), la Conscience se déplace à un autre véhicule pour fonctionner. Il y a beaucoup de véhicules que la Conscience peut utiliser, et elle peut même agir sans véhicules de quelque que nature que ce soit si elle est formée.

Lorsque nous rêvons, la Conscience habite ce que nous appelons le « Corps Astral », mais en fait, c’est un corps lunaire protoplasmiques dont les particules appartiennent à la nature et dont le noyau est le karma. C’est, en fait, l’ego. Voilà pourquoi nos rêves souvent, généralement, ne sont que des manifestations de désirs, d’envie ou d’aversion, de désirs des choses ou de désirs d’éviter des choses. La plupart des rêves manifestes ce pendule fondamental du désir et de l’aversion.

La conscience peut être formée pour être éveillé pendant que le corps physique dort. Certaines personnes appellent cela « rêve lucide » ou « expériences hors du corps. » Dans l’Est, ils l’appellent Yoga du rêve, c’est l’un des quatre yogas que Naropa a enseigné. Cette science de Yoga du Rêve est une partie intégrante de la Doctrine du Cœur de la Gnose parce qu’elle concerne directement l’éveil de la conscience dans le premier niveau, lorsque le corps physique dort.

Mais nous devons aussi éveiller la conscience dans le second niveau lorsque le corps physique est actif. Nous appelons couramment cela attention, vigilance, éveil, et nous avons des pratiques de méditation que nous soyons en marche ou assis, des pratiques de concentration, Japa, beaucoup de différents types de techniques, l’utilisation de mantra ou de prière, tous cela existent pour nous aider à former notre attention. La formation a pour but le développement de la conscience, la capacité de l’individu à maintenir la conscience en continue. La difficulté est que nous pensons que nous sommes déjà conscients. Pourquoi quelqu’un essaye d’obtenir quelque chose qu’ils pensent déjà avoir? C’est le problème.

En vérité, de la même manière que les étoiles ne sont pas visibles pendant la journée, les rêves sont toujours là, nous ne les voyons pas. Mais quand nous apprenons à observer, à démarrer le processus, à apprendre la science de l’auto-observation, d’être présent à chaque instant, à rester vigilant de tout ce qui passe dans notre propre psyché, nous pouvons commencer à voir la vérité choquante du mental qui rêve; que ce mental que nous avons continue de rêver toute la journée. De toute évidence, nous avons la rêverie, avec laquelle tout le monde est familier, mais le rêve est quelque chose qui se passe tout le temps, au-dessous de notre conscience. Nous disons dans la Gnose que notre conscience ne porte que sur une petite partie de qui nous sommes vraiment et le but que nous avons est d’élargir cela, de prolonger cela, de devenir plus conscients de nous-mêmes, d’en savoir plus sur pourquoi nous souffrons.

wheel-centerPourquoi souffrons-nous? Pourquoi y a t-il tant de problèmes? Pourquoi faisons-nous tellement souffrir nous-mêmes? Pourquoi faisons-nous tellement souffrir les autres? À cause de l’ignorance, à cause de l’avidité, à cause de l’aversion. Ces trois aspects, ces trois causes sont symbolisés dans le centre de la roue de l’existence karmique, la roue du Samsara. Vous voyez qu’il y a un cochon, un coq et un serpent. Ces trois symbolisent trois facteurs destructeurs qui nous maintiennent piégés dans cette roue de la souffrance: l’ignorance, l’avidité et l’aversion. La Gnose est la méthode, la science, pour former la conscience de percevoir les causes de la souffrance qui sont à l’intérieur et de cette façon de commencer à les vaincre.

La conscience en elle-même est la lumière. Partout où vous trouvez la lumière, vous trouvez la Conscience. Au grand étonnement des scientifiques modernes, ils sont en train de prouver cela. Si vous avez fait une enquête sur la mécanique quantique, la physique moderne, vous saurez à quoi je fais allusion. Les scientifiques sont surpris de découvrir que la conscience est beaucoup plus que ce qu’ils pensaient.

Dans le Gnosticisme Universel, il a été longtemps enseigné (tout comme le Bouddha a enseigné) que chaque atome dans la nature a une conscience. Chaque atome est une combinaison de trois parties: énergie, matière et conscience. Voilà pourquoi les scientifiques n’ont été en mesure de créer des atomes, parce qu’ils ne peuvent pas manipuler l’aspect conscient. Ils peuvent manipuler la matière, mais c’est tout. La gestion de la Conscience appartient à celui qui a une conscience développée, en d’autres termes, ce que nos ancêtres appelaient les « Dieux ».

Les Dieux étaient des êtres humains, des êtres humains qui se sont développés eux-même et sont devenus parfaits, comme Jésus, comme le Bouddha. Nous les appelons « Dieux » parce qu’ils ont des pouvoirs que l’homme terrestre ne peut même pas concevoir, mais qui sommeillent, nichés dans nos atomes, à l’intérieur de notre structure. Toutes nos traditions spirituelles existent pour indiquer et montrer la voie pour chaque personne pour développer cela en eux-même, à l’intérieur. En d’autres termes, nous cherchons la lumière, à devenir un émetteur de lumière, à émettre de la lumière, mais la lumière est la conscience, la perception, la réalité.

Ce n’est pas une théorie, ce n’est pas une idée: c’est palpable, c’est quelque chose que vous devez déguster, que vous devez expérimenter. Vous devez créer les causes qui produisent les effets. Croire en elle ne vous aidera pas, la rejetter ne vous aidera pas. On doit expérimenter, travailler.

Éveiller la conscience c’est accumuler la lumière, commencer à voir de nouvelles choses. La porte d’entrée c’est le troisième état de conscience. Le troisième état est ce que nous appelons le Rappel de Soi; mais le Soi est le Soi réel, l’Être, Celui qui est, notre propre esprit, notre propre Père, notre Dieu, notre propre Mère Divine: la divinité qui repose en nous et qui nous a donné l’existence, mais que nous avons oublié.

Le troisième état de conscience est un état de perception active, expansive, d’instant en instant. Si votre conscience est passive, vous êtes endormi. Être actifs signifie être sous la direction active de la volonté attentive, c’est à dire: vous choisissez consciemment ce que vous percevez et comment vous le percevez. Cela ne nécessite pas la pensée, cela ne nécessite pas la croyance, cela n’a rien à voir avec la théorie: c’est une activité, une action, qui doit être provoquée, produite par la volonté à chaque instant. Et voilà pourquoi les aspirants spirituels apprennent les pratiques de concentration, comment suivre un mantra, comment visualiser, comment imaginer. Ceux-ci sont des exercices d’entraînement. Ce sont des exercices préliminaires, qui développent la capacité à rester dans le troisième état de conscience.

La méditation est l’outil le plus puissant pour le développement du troisième état de conscience – mais par méditation je ne parle pas des pratiques préliminaires de concentration. Je me réfère à Pratyahara, à Dhyana, à Dharana, à Samadhi: aux niveaux de perception qui existent au-delà de la simple concentration. La concentration est le début; La méditation est la porte elle-même.

Dans cet état d’observation, on en vient à reconnaître que la conscience existe séparée de l’intellect, séparé des sentiments, séparé des sensations. Ces trois domaines sont ce que nous appelons les trois cerveaux, qui existent à l’intérieur de chaque humanoïde intellectuel.

Les Trois Cerveaux sont:

1. L’intellect, liés aux pensées et aux idées et aux théories
2. Le centre émotionnel, le cerveau émotionnel lié aux sentiments, bon ou mauvais, ce qu’on aime et ce qu’on déteste
3. Le cerveau moteur instinctif sexuel, lié à la sensation, à l’instinct et au fonctionnalisme de l’énergie sexuelle

Ces trois cerveaux sont tous des émetteurs et des transformateurs d’énergie, chacun ayant son but et sa fonction distincte. La conscience est distincte de ces trois, mais à l’intérieur de nous, elle est faible et la conscience est ballottée dans ce désordre du désir et de l’aversion comme nos rêves, nos désirs, défilent dans nos Trois Cerveaux chaque nuit et chaque journée, avec le résultat final que l’énergie, la lumière, est traitée par nos Trois Cerveaux d’une manière nuisible. En d’autres termes, nous sommes victimes de notre propre mental.

Nous avons la fierté à l’intérieur de nous, nous avons la colère, nous avons l’avidité, nous avons la peur, nous avons l’envie, la gourmandise, la paresse, de nombreux défauts, beaucoup de problèmes, beaucoup d’erreurs, tellement nombreux en effet que dans les évangiles, ils sont appelés « la légion. » Dans les Mystères Égyptiens, ils sont appelés les Démons Rouges. Ils sont une multitude. Ils n’existent pas en dehors de nous: ils sont à l’intérieur, et ils emprisonnent la Conscience.

En apprenant comment accéder et maintenir le troisième état de conscience, cet état profond, attentif, actif, nous pouvons commencer à percevoir ces rêves, ces désirs, comme ils se présentent. Nous commençons à percevoir: « Oh voici ce ressentiment contre mon ami, qui veut que je sois critique et sarcastique et se venge de quelque chose qu’ils me disaient. » Si nous sommes consciemment attentif, nous pouvons dire non à notre mental. « Je suis fatigué de la souffrance et je suis fatigué de faire souffrir des gens que j’aime. » Donc, nous pouvons traiter directement avec ce désir et le vaincre. Sinon, nous allons continuer à agir mécaniquement, manipulé par tous ces désirs cachés, subconscients, inconscients, et infra-conscients. Nous sommes comme des poupées, comme des marionnettes, manipulées par notre propre mental, par notre propre karma. Tel est le triste état de l’humanité.

Heureusement, il y a un remède; il y a une réponse. La réponse ne peut pas être achetée, il n’y a pas de solution miracle, et il n’y a pas de promesses. La réponse nécessite plus d’énergie et d’efforts que vous pouvez imaginer. Elle exige votre vie même: le prix c’est votre vie. La réponse c’est de s’éveiller.

Rappelons-nous que, après que le Bouddha Shakyamuni avait atteint sa compréhension, son illumination, il a été approché par un Brahman, qui, voyant que le Bouddha était inhabituel, lui a demandé, « Êtes-vous un homme? »

Le Bouddha répondit: « Non »

« Êtes-vous un Dieu? »

Le Bouddha a dit: « Non »

Le Brahman demande: « Alors qu’êtes-vous? »

Et le Bouddha répond: « Je suis éveillé. »

N’importe quel Bouddha, Ange, ou Maître était une fois comme nous.

L’humanité est un utérus dans le corps de la Mère Divine Nature. Cette matrice reçoit des influences, des forces, des énergies, pour mettre en gestation quelque chose, pour générer la naissance de quelque chose. Il y a deux résultats possibles: des Anges ou des démons. Si vous investiguez sur l’état actuel de l’humanité, que diriez-vous être le résultat le plus courant?

Nous ne disons pas que les démons sont ce que nous imaginons classiquement, comme des gens en costumes rouges avec des fourches. La vraie définition d’un démon est une entité qui est séparée de Dieu, qui est complètement séparée, autrement dit: qui n’a pas de conscience. Une telle créature est capable de commettre des actes de mal extrêmes et ne le regretteront pas. Ils blèsse les autres et se sentent bien à ce sujet: c’est un démon en termes Gnostiques, et le monde est rempli de ceux-ci.

Un ange est pur de désir. Un ange n’a pas peur. Un ange n’est pas lubriques ou orgueilleux. Un ange n’a pas la colère ou la gourmandise, ou la jalousie ou l’envie.

Devenir un démon est facile, très facile. Un démon peut prier et être religieux, un démon peut marcher dans les rues, comme toute personne, peut acheter et vendre et avoir des enfants. Un démon peut également éveiller la conscience, un démon peut méditer, un démon connaît beaucoup de sciences qui sont ésotériques. Un démon sait beaucoup de choses que l’homme ordinaire ne connait pas. La différence est que le démon reste asservi au désir.

Par conséquent, comment voyez-vous que l’humanité va? Je ne demande pas ce que vous voulez croire, je vous demande de voir l’humanité telle qu’elle est.

Donc, ce ventre à l’intérieur de la Divine Mère Nature est entouré par de nombreuses forces qui agissent sur lui. Celui que nous avons pris pour en discuter est le Zodiac. Douze rayons, douze influences stellaires, qui descendent et fournissent la lumière, autrement dit la conscience, des éléments, des influences.

D’où vient cette lumière? D’où vient notre propre conscience?

Dans la Kabbale, nous comprenons que, à la racine, à la base de toutes choses, se trouve le vide, le néant, l’Ain. Ce néant est au-delà du concept.

De ce néant, de l’intérieur de celui-ci, émerge une lumière, qui est appelée l’Ain Soph. Ain Soph signifie « lumière sans limites. » L’Ain Soph est l’Etre de notre Etre, notre propre étoile intérieure, une goutte de ce vaste néant.

Cette descente se prolonge et projette une lumière, un rayon, qui en Hébreu est appelé Ain Soph Aur. Gurdjieff l’a appelé le rayon de l’Okidanokh, les Aztèques l’appellent Queztcoatl, en sanskrit, il est appelé Avalokitveshara, en tibétain ils l’appellent Chenrezig, en français, nous l’appelons Christ.

Cette lumière, le Christ Cosmique, la lumière du monde, est la racine de l’existence, la racine de la lumière, la racine de la vie, la racine de toutes choses. Il n’est pas une personne: il est une énergie, une force, une intelligence.

Ce rayon, la lumière elle-même, a trois aspects. Dans la Pistis Sophia, ceux-ci sont appelés les trois Amens. En Grec, ce sont les trois Logos (Logos signifie « mot »). Nous étudions l’Astrologie, Astro-Logos, ou en d’autres termes, la Verbe en relation avec les étoiles, en relation avec les cieux. Les Trois Logos, le Trimurti: Brahma, Vishnu et Shiva; le Père, le Fils et le Saint-Esprit, une trinité, un tri-unité, un trois en un, qui en Hébreu sont Kether, Chokmah et Binah. Ces trois en un est le Christ Cosmique lui-même, ils sont Dieu, le Père. Ces trois sont ce qui donne lieu au monde kabbalistique de Aziluth, qui est le monde des Archétypes. Ces trois sont la racine de toute manifestation; ils sont la première manifestation.

Quand on regarde ces trois individuellement, nous voyons Kether, qui signifie « la couronne » en Hébreu. Kether est un état de pur devenir. Pensez à ça. Comme cette énergie se dédouble et s’émerge du néant, la première manifestation est un état de pur devenir. De cela, vous pouvez commencer à comprendre pourquoi le troisième état de conscience est la porte, parce que le troisième état de conscience active, attentive est un état de pur devenir quand nous le perfectionnons. Cela signifie que c’est à travers lui que nous pouvons recevoir les influences et les conseils de Dieu. C’est la porte à la ligne verticale, la ligne de l’Être.

Être en tant que verbe est actif, il est présent. « Être ou ne pas être » est une déclaration très ésotérique. Shakespeare était bien sûr un initié qui connaissait la Gnose. « Être ou ne pas être; » dormir ou s’éveiller. Quand on apprend à être, à être présent, à être attentif, à abandonner le processus vicié de la pensée, à abandonner l’identification avec l’émotion subjective, à abandonner l’asservissement des sensations, on peut Être. Là se trouve la paix, la connaissance, la compréhension.

Par la porte du troisième état, quand nous devenons activement attentif et conscient, notre Dieu intérieur a alors une connexion directe pour nous aider. Cette connexion est à multiples facettes, mais il a comme principal lieu ce que Descartes a appelé « le siège de l’âme », la glande pinéale, qui est au centre du cerveau. La glande pinéale est en charge de notre système endocrinien. Elle est ce chef mystérieux et magnifique qui gère notre métabolisme, qui gère la mélatonine, qui gère notre processus de sommeil; cela est essentiel. La glande pinéale gère le sommeil de notre corps physique, il produit de la somnolence – pas seulement ça, la glande pinéale est faite du même tissu que vos yeux. La glande pinéale est le troisième oeil: la glande pinéale est la racine de la clairvoyance. Elle est la glande qui est activée dans la méditation. Lorsque vous fermez vos yeux et voyez l’obscurité maintenant, alors quand la glande pinéale devient active et enflammée par le feu de l’Esprit Saint avec le feu du Christ, vous fermez les yeux et vous voyez la lumière, vous voyez les aspects supérieurs de toutes les choses.

La glande pinéale est régie par le Bélier, est influencée par le Bélier. Le symbole du Bélier est le Ram. Un Ram est un mouton mâle qui n’a pas été castré, ce qui signifie qu’un Ram a toutes ses forces masculines intactes. Il est viril, il est dominant, il est fort. Et bien sûr, le Ram figure significativement dans la plupart de nos religions du monde. Pourquoi? Pourquoi le Christ est-il appelé l’agneau de Dieu? Pourquoi le sang de l’agneau est si important dans la Mythologie Chrétienne? Parce que le Bélier est un signe de feu. C’est un signe de forces positives, fortes.

Quand nous sommes dans l’utérus de la nature, quand notre étincelle d’essence entre en manifestation, dans un corps, nous recevons cette influence du Bélier parmi les onze autres. Notre propre Etre, notre Dieu intérieur, les niveaux les plus profonds, l’Ain Soph, projette de lui-même un autre niveau, que nous appelons l’Esprit. C’est le deuxième triangle sur l’Arbre de Vie, Chesed, Geburah, Tiphereth. C’est ce que nous appelons la Monade, ce qui signifie l’unité. La Monade est notre propre esprit qui a trois aspects.

La Monade émet aussi de lui-même un autre triangle, c’est notre âme, l’âme humaine, qui se compose de Netzach, Hod et Yesod; ce triangle inférieur sur l’Arbre de Vie. En sortant de ce triangle se trouve notre propre corps physique, ce qui est symbolisé ici par Malkuth, la sphère au plus bas sur l’Arbre de Vie.

L’étincelle de conscience que nous avons est comme un bébé. Il a évolué, il a grandi à travers d’innombrables manifestations dans les formes inférieures de la matière. Évolution à travers les royaumes minéraux, végétaux et animaux et à travers chaque niveau accumule des influences, de la compréhension et de l’orientation et devient progressivement plus sophistiquée. L’évolution d’un minéral simple à une plante à des formes plus sophistiquées de plantes, d’animaux, des formes plus sophistiquées d’animaux jusqu’à fini par devenir assez sophistiquée, elle entre dans le royaume humanoïde, et reçoit un corps humanoïde, c’est la plus belle création de la nature; cet organisme physique qui est si incroyablement sophistiqué que nous avons un peu d’idée de ce qui se trouve en son sein.

Cet essence, la Conscience, retourne, elle se maintient. C’est une énergie, qui comme vous le savez ne peut pas être détruite. Cette énergie prend simplement de nouveaux corps, l’un après l’autre, pour une période de temps déterminée en fonction d’un cycle d’évolution. Grâce à ces corps successifs cette étincelle consciente reçoit les influences de la nature.

Selon la doctrine ésotérique du bouddhisme, nous avons l’enseignement du Collier du Bouddha dans lequel nous voyons symbolisés dans certaines roues du Samsara, pas dans le centre de la roue, mais juste à l’extérieur de celle-ci. Vous voyez un cycle de corps humains en constante évolution et qui incombent vers le bas. Le nombre 108 correspond au nombre d’existences qui est attribué à chaque essence dans le royaume humanoïde. Nous avons 108 occasions d’accumuler des Gnose, de recueillir des connaissances, de nous perfectionner. Ces 108 vies sont équivalentes à neuf existences dans chacun des douze signes. En d’autres termes, notre conscience passe à travers chaque signe du zodiaque dans sa progression, dans son développement. Nous avons en nous-mêmes ces influences, ces éléments, ces connaissances, ces potentialités.

Regarder cela sous un autre angle, on peut voir comment l’Arbre de Vie est lié aux quatre mondes de la Kabbale, et comme notre essence descend à travers chacun de ces mondes successifs, ou ces arbres successifs, nous recevons aussi des influences. Tout d’abord de notre propre rayon, l’Ain Soph donne lieu à ce premier devenant Kether, Chokmah, Binah. Ce rayon, ce trois-en-un, est modifié par la loi du sept, les sept esprits devant le trône, les sept archanges. Ces sept remplient notre conscience avec des influences, des potentialités; ce sont les sept vertus de l’âme; l’humilité, la chasteté, l’amour, la tempérance, le bonheur pour les autres. Ces potentialités pour les vertus sont placés là par les intelligences cosmiques qui gèrent ces sept rayons. Ils le font à travers Daath, la sphère cachée, à travers un processus créatif lié à la gorge.

Si vous analysez cet arbre et vous le placez sur l’organisme humain, de haut en bas, Daath, la sphère cachée, ou en d’autres termes l’Arbre de la Connaissance de la Bible, est exactement à la gorge. Ainsi, lorsque Dieu crée, Il dit: « Que la lumière soit » – c’est à travers la gorge, à travers le Verbe, à travers le Logos, le Verbe sacré.

Lorsque les forces des sept rayons sont placées dans cette essence, elle descend plus loin et reçoit des influences des douze, le zodiaque macrocosmique ou zodiaque stellaire que l’on observe dans le ciel. Chacun de ces soleils a en lui une intelligence; tout dans la nature est intelligente. Chaque atome, même chaque planète a un ANIMA-mundi, un esprit, une âme, une intelligence. En d’autres termes, vous pourriez dire que les soleils, les planètes sont les corps des anges et des archanges, des Cosmocréateurs. L’essence consciente de ces corps cosmiques a appris à créer des corps minéraux, des corps végétaux, des corps animaux, puis des corps humanoïdes, se perfectionnant dans chaque niveau, jusqu’à ce qu’ils commencent à fabriquer des formes plus sophistiquées de vie, comme des planètes, comme des soleils. Voilà pourquoi le Christ est appelé le Soleil, la lumière du monde, la lumière solaire, parce que le Soleil lui-même est un véhicule de cette force christique.

Donc, comme l’essence descend à travers ces quatre mondes pour entrer enfin dans la manifestation, elle reçoit toutes ces potentialités, ces cadeaux, ces vertus des Dieux. Voilà pourquoi dans la Pistis Sophia, le Christ parlant à travers Jésus dit ceci. Il dit.

C’est à cause de cela que je vous ai choisi en vérité, depuis le début par le premier mystère.

Le 1er mystère est Kether, le 1 er Arcanum.

    Réjouissez-vous donc et exultez, car quand je suis parti pour le monde, j’ai apporté depuis le début avec moi douze pouvoirs, comme je vous l’ai dit depuis le début, que j’ai pris dans les douze sauveurs du Trésor de la Lumière, selon le commandement du Premier Mystère.

Les douze sauveurs sont les douze Maîtres, Anges, Dieux, Devas, Bouddhas, qui étaient des êtres humains, qui se sont élevés au degré de sophistication et de sagesse qu’ils sont en charge d’un signe du zodiaque. C’est de leur devoir de livrer l’influence de cette force stellaire à toutes les créatures qui existent dans les niveaux inférieurs, et de les guider, de les aider. Ce sont les douze sauveurs, qui livrent au Christ, les douze pouvoirs. Les douze pouvoirs sont ces vertus.

Par rapport au Bélie, il y a certaines vertus, certaines capacités, que nous recevons, et en particulier, c’est le potentiel de la Pénitence, ou les cadeaux que la Pénitence peut fournir à l’âme. C’est la capacité de résister à la souffrance, de la transformer, et d’en faire quelque chose de beau, comme l’ont toujours fait les grands saints et les martyrs. Cette capacité passe par le Bélier, la force virile de l’agneau, le Christ, dont l’essence même est le sacrifice; suivez-vous cela? Si l’agneau, le Christ, si son existence est déterminée par l’amour, par le sacrifice, donc à travers le Bélier, il nous donne le don de la Pénitence: la capacité de souffrir, mais de souffrir avec vertu, de souffrir avec humilité, souffrir avec force.

Il y a quatre conditions pour devenir un magicien. Quand nous disons « magicien » nous parlons de la véritable signification du mot, qui vient de « magi », qui signifie « prêtre ». Pour devenir un prêtre – pour devenir un magicien – il y a quatre conditions:

1. Vous devez savoir souffrir; cette capacité provient du Bélier.
2. Vous devez savoir se taire.
3. Vous devez savoir comment s’abstenir.
4. Et vous devez savoir mourir.

Eliphas Levi les a expliqué, comme l’a fait Samaël Aun Weor. Ils ont un sens ésotérique: « mourir » ne signifie pas la mort physique, il fait référence à la mort de l’ego, la mort de la psyché, l’ensemble des éléments animaux qui nous conditionnent et causent des souffrances.

Jésus continue:

    Ceux-ci je l’ai jeté dans le sein de vos mères, quand je suis venu dans le monde, à savoir ceux qui sont dans votre corps aujourd’hui. Car ces pouvoirs ont été donnés à vous devant le monde entier, parce que vous êtes ceux qui vont sauver le monde entier, et que vous soyez en mesure de supporter la menace des dirigeants du monde et les douleurs du monde et de ses dangers et toutes ses persécutions.

Voilà pourquoi le Bélier est le premier. Ces dons des douze pouvoirs ou ces vertus potentielles commencent avec le Bélier: la capacité de résister à la persécution, de résister à la critique, de résister aux attaques, d’être fidèle à soi-même, à son être.

    Car de nombreuses fois je vous ai dit que j’ai amené le pouvoir en vous des douze sauveurs, qui sont dans le Trésor de la Lumière.

Ces douze sauveurs aident l’humanité en donnant ces vertus, ces dons à l’essence et en fournissant une assistance et des conseils à toutes les âmes qui cherchent la lumière. Cela signifie que toute personne qui veut changer sincèrement, honnêtement, qui veut s’échapper de la souffrance, qui veut faire une différence, peut faire appel à ces douze sauveurs, peut demander de l’aide, peut demander de l’assistance. Voilà où nous en arrivons à la véritable nature de ce cours, qui ne devrait vraiment pas être appelé Astrologie. Il devrait être appelé Astrotheurgie.

La Théurgie est dérivée d’un terme Grec qui se réfère à une forme d’activité ou d’action par laquelle vous faites appel aux dieux. C’est une sorte de magie, mais elle est opposée à la Magie Noire. La Théurgie Réelle, la puissance du théurge, vient du « theos », qui signifie Dieu, notre Dieu intérieur.

Lorsque le pratiquant Gnostique désire recevoir de l’aide, avoir des conseils, avoir l’aide de ces forces divines, il y a des centaines de pratiques qu’il peut utiliser pour méditer, utiliser des mantras, de demander, de prier, de mendier de l’aide, mais ce qui est différent est que ces pratiques se traduisent par une expérience directe. Ces pratiques vous placent, si vous êtes un pratiquant sincère et discipliné, face à face avec ces divinités. Pas une expérience imaginaire, mais une vraie. Les pratiques vous donnent la capacité ou la porte d’être face-à-face avec un ange, avec un maître, avec un guide.

Tel est le but de la religion, de s’unir à Dieu, de converser avec Dieu, de parler avec Dieu, mais nous parlons de Dieu en tant que « unité multiple parfaite. » C’est l’intelligence ou l’énergie qui éclaire tous ses membres, tous ses bras, ses mains, qui sont les Anges, les Maîtres, les Bouddhas, les Dieux.

Grâce à l’Astrotheurgie, nous pouvons marcher à travers cette porte du troisième état de conscience, qui est la condition préalable à l’expérience directe. Vous ne pouvez jamais avoir ce genre d’expérience si vous restez endormi en tant que conscience, parce que même si votre être, si votre Dieu – par compassion – ou un maître, comme Jésus lui-même, par compassion vous donne en cadeau une expérience, physique ou interne – et que vous êtes endormi en tant que conscience, vous oublierez. De la même façon vous oubliez vos rêves, de la même façon que vous ne vous rappelez pas ce qui est arrivé la semaine dernière ou la semaine d’avant, ou le mois dernier ou l’année dernière. Vous ne réaliserez pas ce qui se passe de la même manière que vous rêvez maintenant et n’êtes pas au courant.

Nous devons développer la Conscience pour recevoir ces expériences et les garder, pour en tirer profit, pour en bénéficier. En d’autres termes, rien ne nous est donné gratuitement. Nous pouvons tous avoir ces types d’expériences: elles sont notre droit d’aînesse naturel. Voilà pourquoi la religion existe, voilà pourquoi les guides existent, pour aider, pour fournir une assistance, mais ils ne peuvent pas nous aider si nous ne nous aidons pas. C’est impossible. Tel est ce que le Bouddha a souligné, qu’il ne peut pas sauver tout le monde. Les gens l’ont toujours demandé: « Pouvez-vous me sauver, pouvez-vous sauver mon père, pouvez-vous sauver ma mère, pouvez-vous sauver mon enfant? » Il a toujours dit: « Non, vous devez vous sauver. » Jésus a dit la même chose. Jésus continue:

    C’est pour cela en effet que je vous ai dit dès le début que vous n’êtes pas du monde. Je ne suis pas également de celui-ci. Car tous les hommes qui sont dans le monde ont obtenu leurs âmes [du pouvoir des] des régents des éons. Mais la puissance qui est en vous est de moi; vos âmes appartiennent à la hauteur. Je vous ai apporté douze pouvoirs des douze sauveurs du Trésor de la Lumière, en les sortant de la partie de mon pouvoir que j’ai reçu d’abord.

Ces douze puissances sont des potentialités que nous devons développer. En d’autres termes, tout comme le zodiaque existe dans l’univers macrocosmique dans l’espace autour de nous, il existe à l’intérieur. Nous avons ce zodiaque dans notre propre univers en miniature ou microcosme: comme ce qui est en haut, ainsi est ce qui est en bas. Nous sommes un reflet de cela, c’est la raison pour laquelle l’oracle de Delphes a déclaré:

    Homme connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et ses dieux.

Le zodiaque à l’intérieur est une source de lumière et ces douze puissances sont en réalité les douze apôtres, les douze grands dieux de l’Olympe, les douze pierres à Héliopolis, les douze aspects de la Jérusalem céleste du Livre de l’Apocalypse. C’est cette demeure céleste qui doit être éclairée par nos propres œuvres. En d’autres termes, nous disons qu’en éveillant la conscience, nous développons cette capacité d’être attentif, au courant, de transformer les forces. Nous commençons à développer ces apôtres en nous.

Le grand malentendu dans lequel le christianisme est entré était de prendre les Écritures comme vérité littérale. Il y a la vérité littérale dans les Écritures, cela ne fait aucun doute, mais ce n’est pas la raison pour laquelle elles ont été écrites. Toutes les écritures anciennes, tous les enseignements religieux, ont été donnés en tant que forme de conseils pratiques, de connaissances pratiques, indiquant les choses à l’intérieur de nous, et le drame par lequel Jésus est passé, en tant que mode de réalisation du Christ, en tant qu’incarnation du Christ , en tant qu’émetteur de cette lumière, ce drame de son immaculée conception à sa résurrection et son ascension, est symbolique. L’ensemble du processus existe aussi dans les mystères de Mithra, de Baldur, de Quetzlcoatl, du Bouddha, tous ces grands maîtres, Moïse, Krishna. La plupart d’entre eux sont nés d’une vierge, la plupart d’entre eux sont nés des eaux. Il y a trop de similitudes – même à partir d’un point de vue terrestre, superficielle – et la raison est qu’ils se réfèrent tous au même enseignement de base – la Doctrine Coeur.

Les influences que nous recevons sont placées à l’intérieur de notre conscience et sont là pour que nous les activons et les utilisons si nous éveillons la Conscience. Si nous ne le faisons pas, ces influences sont polarisées dans le sens opposé.

La même polarisation se produit lorsque nous recevons les influences des sept rayons, ces sept esprits devant le trône de Dieu. Par exemple, le cinquième rayon nous donne la capacité de l’amour comme vertu à l’intérieur de notre conscience, c’est l’amour inconditionnel, l’amour Christique, mais quand nous sommes endormis et asservis par le désir, cette force s’inverse et devient la haine, la colère. Nous devenons alors des créateurs de souffrance, des créateurs de Karma.

De la même manière, les douze puissances peuvent également être polarisées. Nous recevons l’influence de notre signe astrologique, mais nous la rendons négative. Le Maître Samaël Aun Weor a donné un exemple clé avec Hitler. Hitler était un natif du Bélier et il a pris cette force masculine, virile, agressive et l’a utilisé d’une manière destructrice. Cette capacité est à l’intérieur de tout le monde, à utiliser leurs propres forces dans le mauvais sens.

Ces énergies, ces forces, sont dans nos Trois Cerveaux, et elles sont dans notre corps. En fait, elles ont un aspect physique dans lesquels ces forces sont cristallisées dans notre être, notre existence physique. Ils sont les douze sels qui existent dans le monde de Yesod.

Yesod est lié à notre corps vital ou éthérique. Yesod signifie « la fondation » en Hébreu, et il est la fondation du temple. Les colonnes du temple reposent sur Yesod. Yesod est notre corps énergétique, le corps de Chi, qui est une simple réplique du corps physique, c’est un aspect. Ces deux sont vraiment un; Malkuth et Yesod de ce point de vue. Malkuth est une sephirah tombée, ce qui signifie que le corps physique est tombé, il est inférieur dans sa forme actuelle. Dans ce corps énergétique se trouvent de nombreuses forces et des énergies qui donnent lieu à toutes nos capacités. Sans le corps vital, le corps physique serait mort. Il a quatre aspects principaux qui nous donnent les capacités de perception, de mémorisation, d’imagination, de métabolisme, tous les processus chimiques, mais surtout l’énergie sexuelle. Et encore une fois si vous prenez cet arbre et vous le mettez sur le corps physique d’une personne, Yesod se trouve sur les organes sexuels et Malkuth est lié aux pieds et aux jambes. Donc Yesod indique exactement l’énergie sexuelle et c’est là que ces douze sels sont déposés. Douze sels, intéressant, n’est-ce pas? Ces douze sels sont vitales pour l’existence de la vie. Si vous étudiez la biologie, vous savez ce que je veux dire.

Ce qui est intéressant est que si vous comparez cela aux Olympiens Grecs, les travaux d’Hercule, les mois de l’année, les heures de la journée, tous douze, mais c’est ici dans Yesod que nous trouvons une grande clé, parce que dans les forces sexuelles se trouvent les forces créatives de Dieu. L’être humain a la capacité de créer grâce à l’énergie sexuelle. Telle est la capacité de produire la vie. Nous n’avons pas un plus grand pouvoir, pas une plus grande responsabilité, mais malheureusement, nous la traitons comme un jeu. Nous ne la respectons pas.

Dans les temps anciens, le sexe était très sacré, le mariage était très respecté. Il a été considéré comme une union sacrée et spirituelle, quelque chose de très profond, et c’étaient les prêtres qui fournissaient des conseils aux couples, pas seulement juste pour être là et dire: « Maintenant, vous êtes un homme et une femme et vous pouvez aller et faire ce que vous voulez. » Ce ne fut pas de cette façon. Les prêtres, les guides, qui avaient leur conscience éveillée dans les temps anciens, ont été en mesure de fournir des conseils aux couples afin qu’ils puissent connaître comment utiliser leurs douze sels, afin d’affiner les forces et les énergies de la Conscience.

Maintenant, nous trouvons ici une connexion très intéressante. La glande pinéale, qui est dans notre cerveau, règne sur notre système endocrinien et le système endocrinien est l’énergie du sexe, les forces sexuelles, les hormones. Les médecins et les biologistes modernes reconnaissent déjà que lorsque quelqu’un atteint la puberté, la glande pinéale commence à dégénérer: mais ils ne savent pas pourquoi. Mais dans la Gnose, nous savons pourquoi cela arrive, et nous savons comment l’éviter, ou l’inverser.

Avant la puberté, la glande pinéale est très robuste, très active, inondant le corps entier avec des hormones, avec la vie. (En passant, l’hormone signifie « la force de l’être. ») Ainsi, la glande pinéale guide le développement du corps humain à travers les 12 à 14 premières années. Mais au moment où la puberté arrive, les corps humains commencent à répéter les erreurs du passé et commencent à abuser de l’Arbre de la Connaissance, la sexualité et les forces commencent à se vider, à être jeté hors du corps humain à travers l’orgasme. Le résultat est que la glande pinéale s’atrophie; l’imagination de l’enfant commence à s’affaiblir; l’enfant devient conflictuel: émotionnellement, spirituellement, mentalement. L’enfant cherche alors seulement l’approbation des autres, à nourrir son ego, à avoir le confort dans l’acceptation des autres. Toutes les capacités que le corps vital fournissait à travers ces forces sexuelles, comme l’imagination, comme la mémoire, comme l’auto-conscience, tous s’affaiblissent et même disparaîsse. Chacun de nous peut se rappeler comment la vie était belle, même si nous avons eu un moment difficile, nous avons eu des moments de perception en tant qu’enfants qui étaient nettement différents de nos moments de perception en tant qu’adultes. Tout le monde est d’accord avec ça!

La raison en est que l’enfant est saturé par des énergies sexuelles transmutées. Chez l’enfant, le cerveau, la glande pinéale, sont saturés par des hormones, par les forces qui descendent de Dieu. Nous avons donc des moments d’auto-conscience brillante quand nous sommes enfants, percevoir des choses que les adultes ne peuvent pas voir. Le fait est que les très jeunes enfants sont assez clairvoyants, voilà pourquoi ils voient des choses que les adultes ne voient pas. Certains d’entre eux peuvent être ce que nous appelons « imaginaire » ou « fantaisie », alors que certains de ce qu’ils voient sont réels, mais les adultes disent toujours: « C’est juste votre imagination, il n’y a rien », et les adultes cassent le développement de l’enfant.

Petit à petit, ces capacités s’atrophient, elles dégénèrent, et elles se perdent. De 12 à 14 partir, la glande pinéale meurt parce que toutes les énergies sexuelles sont drainées, gaspillées.

Voilà pourquoi, dans toutes les anciennes traditions ésotériques, les pratiquants étaient tenus de conserver les forces sexuelles, de les transmuter, de les maintenir dans le corps, d’apprendre des techniques comme le pranayama, afin d’exploiter ces forces et de les utiliser. Ce qui se passe alors c’est que ces forces commencent à circuler, à s’activer, à cultiver la glande pinéale encore plus, à l’aider à se développer et à devenir mature.

À l’intérieur de ces individus qui ont transmuté dans le passé, la glande pinéale a été très bien développée, comme Beethoven, comme Mozart, de grands artistes qui connaissaient cette science et donc étaient en mesure de produire sous la direction du divin, les œuvres d’art que nous ne pouvons même pas comprendre. C’est une capacité que l’Être a lorsque son corps est intact, lorsque son véhicule, la personne humaine, devient une ampoule très forte et robuste à travers laquelle la lumière peut être transmise.

sealQuand on regarde, par exemple, les dieux de l’Olympe, nous trouvons un peu plus l’affichage intéressant de ces douze forces parce que si vous vous rappelez des dieux de l’Olympe il y a 6 hommes et 6 femmes. Ce qui est curieux est que si l’on regarde le sceau de Salomon, nous savons que nous formons ce sceau avec deux triangles. Mais si vous l’analysez, ce triangle a en fait 12 aspects: 6 pointes projectives qui vont vers l’extérieur (qui sont masculin) et 6 pointes réceptives qui sont réceptives et féminines. Le sceau ou l’étoile est formée par deux triangles qui s’unient. Ce symbole est universel; si vous allez en Inde, vous le verrez partout, si vous allez en Chine, vous le verrez partout. Si vous allez en Israël, de toute évidence, vous le verrez. Vous le verrez aussi dans les traditions amérindiennes, dans la tradition aztèque; vous le verrez partout parce qu’il est universel, tout comme la croix.

Les deux triangles ont plusieurs niveaux de signification, mais le plus important pour nous en ce moment est que nous voyons l’intégration d’un triangle actif ou masculin et d’un triangle réceptif féminin; ces deux sont intégrés, liés. Ce symbole en Inde représente la puissance créatrice de Shiva, autrement dit la façon dont Shiva et son épouse Shakti unissent pour créer. Ce qui est curieux est que si nous apprenons la science de Yesod, si nous apprenons comment tirer parti de ces forces, les forces sexuelles, dans ces sels, dans le corps vital, dans le corps physique, nous apprenons comment prendre ce triangle de la âme, liée à tous nos trois cerveaux, à nos processus comme une psyché, et nous apprendre à élever cette force sexuelle de Yesod à Daath, pour apprendre à créer comme les Dieux à travers le mantra, par la Parole. Et quand nous le faisons, ce triangle tourne vers le haut et que faisons-nous ici? Le sceau de Salomon, dans le centre de l’Arbre de Vie. Voilà la clé ancienne de Daath, l’Arbre caché de la connaissance, l’union de l’Esprit, la Monade, et son âme – et ces deux devenir unifié.

Ce sceau, cette étoile, représente une polarité. Il représente le côté positif, l’affirmation suprême de la lumière de la Conscience. Mais il peut aussi avoir le sens opposé, l’affirmation suprême de l’ego. La raison en est que cette énergie qui circule dans tout notre psyché, tout au long de notre corps physique, tout au long de nos corps vital, astral et mental, peut également être utilisée dans le mauvais sens. Alors cette unification des forces, mâle et femelle, peut également se produire dans le mauvais sens, dans laquelle ces forces, ces énergies sont mobilisées, mais pour servir et alimenter le désir. En sanskrit, dans les traditions orientales nous appelons cela tantra noir ou négatif. C’est une forme de pratique selon laquelle les forces du corps humain sont utilisées pour fortifier le désir, pour fortifier la luxure et l’orgueil et la colère et la peur. En d’autres termes, c’est la façon de créer un démon. Malheureusement, la grande majorité des enseignants et des enseignements sur le tantrisme dans le monde d’aujourd’hui enseignent le tantrisme noir et ils utilisent le désir comme un crochet en disant que vous pouvez avoir des expériences sexuelles plus sensationnelles. Ils peuvent dire que c’est beau et charmant. Ils peuvent parler de l’amour et de la vérité, mais toute personne qui enseigne comment utiliser les forces sexuelles pendant que le désir est présent et actif, et qui le permet, l’encourage, est en train d’enseignement le tantrisme noir.

Le Maître Jésus s’adressa ainsi: il a dit « toute personne qui viendra après moi doit d’abord se renier, » renier le désir, nier l’animal.

Dans notre processus d’évolution, nous développons une sorte de mental à travers les règnes inférieurs; c’est une forme de mental collectif, qui est très facile à voir chez les animaux. C’est également le type de mental que la plupart de l’humanité a; voilà pourquoi nous avons tendance à se déplacer en groupe, même si nous ne voulons pas cela. Nous aimons penser que nous sommes des individus et nous faisons notre propre chose, alors qu’en réalité, nous sommes simplement en train de copier tout le monde. En fait, nous aimons prendre l’opinion de quelqu’un d’autre et la défendre comme si elle était la nôtre, ou prendre l’expérience de quelqu’un d’autre et le défendre comme si elle était la nôtre. Ce mental collectif est un mental qui a été développé dans le règne animal, qui se comportait comme un animal, qui a agi comme un animal, et continue de le faire. C’est la raison pour laquelle nous voyons l’humanité maintenant être plus animal que toute autre chose. La plupart de nos télévisions et les films encouragent le comportement animal: être lascif, être agressif, être cruel. Très rarement vous voyez ce qui favorise une véritable vertu, qui développe une véritable vertu, très rare. Et généralement, ceux qui le font sont écrasés et rejetés et ridiculisés.

Développer une véritable création à l’intérieur de l’utérus de l’humanité exige la naissance. Jésus a dit que nous devons être « né de nouveau » et « ce qui est chair est chair, » né de la chair, mais « ce qui est esprit, est esprit », né de l’esprit: l’âme. Il a également dit que nous n’avons pas d’âme:

    Avec de la patience vous posséderez vos âmes. – Luc 21:19

Il a dit avec patience, vous l’aurez. L’exploitation de ces forces sexuelles commence ou initie le processus de création de l’âme ou des véhicules de qualité supérieure: le corps astral solaire, le corps mental solaire, le corps causal solaire; ce sont les Mercabah, le char, ces figures qui étaient en feu dans le livre de Daniel. Créer l’âme est une œuvre d’art que l’Être orchestre à travers la Conscience. Cela se fait à travers toutes ces lois que nous avons parlé, la première loi, la troisième, la septième, la douzième. Toutes ces forces conjointes et exploitées par la volonté consciente, par la volonté au-dessus du désir, la volonté au-dessus de la peur, la volonté au-dessus de la luxure, la volonté au-dessus de l’orgueil, la volonté au service de Dieu.

Tel est le sens du mot Thelema, il vient du, « Que ta volonté soit faite », la volonté de Dieu sur la Terre, ce corps physique, comme dans le ciel. « Non pas ma volonté », comme Jésus a dit, « mais la vôtre » – suivre cette orientation, recevoir les instructions sur la façon de créer l’âme; comment sortir de l’utérus de l’humanité comme quelque chose de plus qu’un animal. Faire cela exige que nous profitons de toutes ces forces.

Quel que soit le signe que nous avons, quel que soit les influences astrologiques, nous devons maîtriser. Dire: « Eh bien, je ne peux pas l’aider, c’est mon signe, » est une excuse. Ce qui crée des problèmes entre les gens ne sont pas le signe astrologique, c’est l’ego.

En fait, n’importe quel astrologue commun est aujourd’hui réellement juste un adepte de la doctrine de l’œil, quelqu’un qui se bourre avec beaucoup de théories, beaucoup de livres, beaucoup d’idées, mais qui n’a jamais réellement vécu ces forces intelligentes qui gérent les énergies du zodiaque, qui les guident.

Si vous éveiller la conscience, vous pouvez négocier votre karma. Vous pouvez obtenir de l’aide de ces influences stellaires. Le Karma n’est pas une chose mécanique aveugle: elle est consciente, elle est guidée. Donc, il n’est pas tout à fait exact de dire: « Eh bien, ce signe dans lequel nous sommes n’est pas compatibles avec cet autre signe, » il y a un peu de vérité dans cela, tout simplement parce que chaque signe fournit une certaine influence, cela pourrait être le feu ou l’eau ou l’air ou la terre, mais en réalité, l’influence principale est l’utilisation de la Conscience.

Si nous sommes endormis, alors nous sommes mécaniquement jetés autour par ces forces, ces forces karmiques qui existent en nous.

Si nous apprenons comment activer et utiliser le troisième état, à prendre conscience, à développer la capacité de négocier directement, à demander de l’aide de ces intelligences, nous pouvons négocier notre karma, nous pouvons changer le cours de notre vie, nous pouvons entrer dans cette trajectoire verticale qui conduit à une plus grande compréhension de l’être. Cette capacité dépend entièrement de nous; c’est à nous d’acquérir cette expérience.

Pour ce faire, nous devons être nés dans le ventre de notre Mère Divine. Cette naissance est réelle, ce n’est pas parce que nous croyons quelque chose. Rien dans le monde ne nait à cause d’une croyance. Tout ce qui naît, naît par le sexe, tout du microbe le plus simple aux planètes elles-mêmes, aux systèmes solaires. Une nébuleuse est tout simplement une matrice, une conjonction de forces sexuelles à ce niveau. Par conséquent, l’âme elle-même aussi naît dans le sein de notre propre Mère Divine et c’est ce symbole, le symbole universel de la Mère Divine avec l’enfant Jésus dans ses mains. Ce n’est pas seulement dans le Christianisme, les Egyptiens ont le même symbole, les Grecs, les Romains, tous. Même dans l’Est vous voyez la Mère Divine berçant la naissance du Christ, donnant naissance à cet enfant. Ce qui est encore plus curieux est que dans les églises Chrétiennes et dans les artéfacts méditerranéens vous trouvez des images qui démontrent et montrent la Mère Divine avec l’enfant, entouré de douze personnes. Et ce sont les douze puissances qui sont là pour donner de l’influence et de l’assistance au culte, pour aider la croissance de ce Christ qui est né dans le cœur de l’être humain.

Lorsque l’enfant Christ naît dans notre cœur, il commence à vivre ce drame de Jésus en nous. Commencer à croître, se développer, nous aider à devenir libre. C’est de cette manière que le Christ nous sauve, nous apprend sur nous-mêmes, nous aide dans notre processus à l’intérieur. En d’autres termes, ce que nous appelons un bodhisattva. Bodhi signifie sagesse, la même chose que Chokmah, sagesse. Ce Christ naît dans le cœur, dans Tiphereth de cet initié, commence à grandir et se développer petit à petit comme un processus de compréhension, un processus de d’appréhension, un processus d’éveil. Finalement, lorsque ce Christ devient mûr il appelle ses apôtres, les apôtres sont bien sûr à l’intérieur, ils sont symboliques.

Si vous lisez la Pistis Sophia, vous lisez un traité de sagesse initiatique qui explique certains niveaux du processus d’initiation qui sont assez élevés, voilà pourquoi il est difficile pour nous de comprendre. Mais ces douze apôtres sont à l’intérieur de nous. Nous avons notre propre Matthieu, notre propre Marc, notre propre Judas intérieur. Ces maîtres, ces douze, existent aussi dans la réalité, mais notre objectif le plus important, la principale chose que nous devons savoir, est ce qui est à l’intérieur de nous. Cela ne fait pas vraiment une différence ce qui est à l’extérieur si nous ne changeons pas. Ces douze sauveurs sont là dans notre propre conscience, ce sont des parties de notre propre Etre qui peuvent fournir la sagesse et des conseils pour nous. Chacun a sa fonction, chacun a ses dons qu’il peut conférer. Pour recevoir cela, nous devons nous éveiller. Nous devons profiter de toutes les forces qui sont fournis pour nous.

Certains disent que les temps sont trop difficiles, que le karma est trop lourd, et ils veulent un chemin facile. En réalité, en ce moment nous avons une occasion incroyable de s’éveiller. Toute l’énergie et force qui sont en train d’inonder la planète, en créant tellement de bouleversement, est en fait de l’énergie que nous pouvons exploiter et utiliser. Lorsque nous sommes entrés dans l’ère du Verseau et que la société est allée dans les bouleversements, cette énergie est donnée comme assistance pour l’humanité. Malheureusement, ce qui se passe est que tout le monde dort, ils utilisent cette énergie dans le mauvais sens, donc au lieu de vouloir éveiller la conscience en se libérant de l’ego, ils essaient d’éveiller la conscience en s’asservissant à l’ego. Et ainsi, nous voyons beaucoup d’abus, beaucoup de problèmes, beaucoup de souffrance.

Le Bélier gouverne la tête, le sommet de notre corps, et dans cette région nous avons beaucoup de glandes, de nombreuses parties physiques de nous-mêmes dont nous avons besoin. La glande pinéale est bien sûr centrale. Lorsque nous nous asseyons dans la glande pinéale pour observer, pour se rappeler nous-même, nous l’activons. Nous pouvons exploiter ces forces du Bélier, ce don, pour s’éveiller. Ce don se présente sous la forme de feu, le feu divin, feu de l’aide consciente. Si nous abusons, alors nous abusons ces forces du Bélier et devenons agressifs, nous nous disputons, nous nous battons, nous avons des problèmes. Et vous voyez cela avec les natifs du Bélier qui ont une dose supplémentaire de cette influence. Ils ont tendance à se battre avec un grand courage, une grande énergie, mais peuvent aller dans la mauvaise direction, et se battre, et se battre, et se battre pour la mauvaise chose. Les forces du Bélier sont les forces du Ram, de l’agneau, du feu et cette force peut nous aider ou il peut nous faire du mal en fonction de notre volonté.

Questions et Réponses

Public: Quel est le quatrième niveau de la conscience?

Instructeur: Je vous remercie. Le troisième niveau de conscience est ce que nous appelons le rappel de soi ou la conscience continue. Et voici ce que tout initié de toute tradition essaie de développer et parfaire. Ceci est développé et perfectionné par la transmutation des énergies et par la direction de ces énergies à travers la méditation. Lorsque cette Conscience continue commence à se cristalliser, lorsque la conscience s’éveille, il y a un degré de développement que l’initié peut approcher qui est appelé un Turiya. C’est un niveau très avancé, dans certaines conditions, il peut être appelé Nous, de la même manière j’ai mentionné l’Atom Nous, mais ce serait la perfection de cela. Donc, nous devons comprendre qu’il y a une distinction. Ce degré de conscience – Turiya – est possédé par le Bouddha, Krishna, par Jésus, des maîtres très élevés qui ont accompli des œuvres incroyables sur eux-même pour éveiller la conscience à ce degré. Ce type de perception, ce type de conscience, peut voir de nombreux niveaux de vie en même temps sans obscurcissement, sans subjectivité.

S’approchant de cela nous arrivons à travers ces niveaux inférieurs de sorte que nous sommes constamment conditionnés et filtrés par des niveaux subjectifs de perception. Même si vous éveillez la conscience dans un rêve vous pouvez seulement voir les choses subjectivement, autrement dit des projections de votre propre mental. Le fait de s’éveillez dans un rêve ne signifie pas que vous êtes objectivement éveillé. Voilà une autre chose et cela demande beaucoup de discipline, beaucoup de travail. Petit à petit, la conscience objective commence à devenir une réalité et quand cela est parfaite, on a atteint ce niveau, le quatrième niveau. Même alors il y a des niveaux, même alors il y a du travail à faire. Ne pensez pas que le simple fait que quelqu’un a atteint l’Auto-Réalisation qu’ils ont finis: ce n’est pas ça. Il y a des niveaux, et des niveaux, et des niveaux. Cette ligne de l’Être va très haut et il va aussi très bas. Malheureusement, la plupart des gens descendent sur elle, en allant plus profondément dans le sommeil, plus profondément dans les comportements animaux, plus profondément dans la destruction.

Public: Je veux dire, si vous regardez la Conscience de la planète, je pense qu’elle semble toujours s’accroître. Je pense que la conscience a des pôles qui alignent. Si vous regardez juste comme par exemple le homo sapiens devient érigé puis est en mesure d’utiliser des systèmes d’énergie …

Instructeur: Eh bien c’est selon une certaine perception que nous avons de nos jours. L’idée que l’humanité évolue sur un arc vers le haut est une théorie. Il peut y avoir certains éléments de preuve à l’appui de cela et souvent c’est notre droit de développement technologique est cité, ou la sophistication de notre culture, nous prenons souvent cela comme exemple. Mais quand on regarde le tableau d’ensemble, en particulier si l’on examine la Doctrine du Cœur et ce qui est enseigné dans les Doctrines Ésotériques, nous voyons effectivement que l’humanité est au plus bas niveau de développement dans cet âge actuel. Nous sommes dans le Kali-Yuga, l’Âge des Ténèbres, l’âge de fer. Une comparaison facile que nous pouvons faire, si vous avez une sensibilité artistique, comparez les œuvres de notre civilisation contemporaine avec les œuvres des Grecs, les œuvres des Égyptiens, les œuvres des anciens Chinois, les œuvres des anciens Méso-Américains. Il y a un contraste frappant. Vous voyez une grande beauté dans ces œuvres, une grande beauté, une beauté impressionnante inimaginable, mais que voyez-vous dans nos villes modernes? Des structures de pollution, en décomposition, des personnes vivant dans des conditions épouvantables. Ceci est un fait, et il ne répond pas tout, mais dans la Doctrine Ésotérique, la doctrine secrète, il est dit que nous sommes dans les temps les plus sombres.

Le processus de l’éveil de la conscience révèle cela. Vous commencez à voir les choses que notre conditionnement actuel bloquent. Ceci est un facteur clé. Le corps que nous habitons maintenant, ce corps physique, est la réalisation de notre conscience pour un certain nombre d’années dans un certain environnement. Cet environnement est une conjonction de forces de conditionnement ou de facteurs qui sont appliqués à la Conscience par notre karma, par notre environnement, par des facteurs tels que cela. Ce conditionnement est ce qui nous pousse à dormir, à rêver. Rêver au type de biens que nous pourrons avoir un jour, rêver au genre d’admiration que nous voulons, l’envie des autres que nous voulons. Quelles que soient nos objectifs particuliers, quelle que soit notre conditionnement particulier, c’est généralement pour nous garder endormi mais nous ne percevons pas ce qui se passe réellement dans le monde, ce qui se passe réellement dans nos vies. Parfois, vous trouvez cela. Certains d’entre nous ont une conscience qui devient stimulée par la souffrance, par tous les problèmes et nous voulons faire quelque chose à ce sujet. Mais c’est très facile dans notre état actuel d’être dépassé, d’être traumatisé quand nous commençons à voir la grande sophistication de tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant que société et en tant que monde. Donc, souvent les gens qui ont l’intention d’aider deviennent traumatisés, deviennent choqués, et ils abandonnent cela. Ils peuvent même commencer à contribuer au problème sans le savoir, et c’est parce que tous ces problèmes auxquels nous faisons face sont si compliqués, si interdépendants que notre petite intelligence, ce petit seau que nous avons ne peut pas contenir tout cela. Et vous voyez beaucoup de ce traumatisme de nos jours.

La façon de le résoudre c’est d’éveiller la conscience. Chaque personne est la société elle-même. Chaque personne est connectée à toute autre personne, personne n’est indépendante. Nous sommes tous dépendants les uns des autres pour tout. Tout ce que vous portez maintenant a été produit par quelqu’un d’autre, tout ce que vous mangez a été produit par quelqu’un d’autre, à peu près, pas beaucoup d’entre nous tous font pousser notre propre nourriture et font notre propre nourriture. Mais nous oublions cette interdépendance quand elle vient à notre mental, quand elle vient à nos sentiments, à nos actions.

Nous pouvons promouvoir des changements considérables en étant honnête, en étant sincère, en essayant de changer nous-mêmes, en devenant à connaître Dieu à l’intérieur. Vous pouvez voir cela chez certains individus qui restent fidèles à cela, comme Gandhi, comme Yogananda, comme Jésus. Même certains qui n’a jamais éveillé la conscience, mais qui est resté fidèle à un idéal intérieur, un but intérieur qui est sincère et véridique et ils parviennent à faire le changement au profit des autres. Nous avons tous cette capacité.

Donc, ce que je dis en synthèse est que, notre perspective historique n’a pas vraiment d’importance, ce qui importe c’est de savoir comment nous percevons en ce moment. Ce qui est passé est passé, il n’existe pas, et il n’y a pas d’avenir. Ce qui existe est en ce moment et c’est la porte. Cette porte est à l’intérieur de votre propre cœur, c’est dans votre glande pinéale, c’est dans votre psyché, c’est dans votre conscience. Rester concentré et debout dans cette porte demande tant de volonté et de discipline. C’est le plus grand travail qu’une personne ne pourra jamais entreprendre, non seulement le plus difficile, le plus terrifiant, le plus risqué, c’est aussi le plus gratifiant. Le processus de l’éveil de la conscience, recevant les influences de notre être intérieur est la porte d’entrée, la porte à la sérénité, à l’expérience d’un cœur tranquille, à la compréhension de la nature de la réalité. Et encore cela ne vient pas facilement, cela ne vient pas un jour à l’autre.

Public: Comment pouvons-nous exploiter la nouvelle énergie du verseau qui frappe la Terre maintenant? Y a-t-il des exercices pratiques?

Instructeur: Eh bien, nous allons parler dans la conférence sur le Verseau mais oui il y en a. Il y a de nombreuses pratiques et techniques lié à chaque signe que nous pouvons utiliser. Il y a plusieurs liées au Bélier. Je vais vous donner un simple. Lorsque vous avez un peu de temps pour se détendre, d’abandonner tous vos soucis et préoccupations, et probablement vous allez devoir créer ce moment-là, de décider que vous allez le faire. Asseyez-vous et détendez-vous très bien, fermez vos yeux et commencez à imaginer une lumière. Imaginez les forces du Bélier, la lumière, descendant d’en haut, illuminant votre cerveau, inondant la glande pinéale et la glande pituitaire avec la lumière, avec le feu et le chant à vous-même, vous pouvez le faire à voix haute, c’est encore mieux, le mantra AUM. Trois lettres; et allongez les voyelles. C’est très bon si vous vocalisez cela parce que les vibrations produites par la gorge, aura une incidence sur le cerveau, la glande pinéale, la glande pituitaire et le reste de votre corps. Faites cette pratique quotidiennement; ne pensez pas, fait la tout simplement.

Prenez une période de temps et travailler avec elle, ouvrez votre mental, ouvrez votre coeur, et priez et imaginez cette force et vocalisez le mantra. Soyez sérieux. Que faites-vous de votre vie? Quel est le but de votre vie? Simplement exister? Passer d’une forme de souffrance à l’autre jusqu’à la mort? Quel est le point de cela? La plupart des gens vivent de cette façon brouillée pour obtenir une possession matérielle après l’autre ou l’honneur du monde l’un après l’autre pour seulement être poignardé dans le dos, pour être trahi, seulement pour être déçu. Parlez-en à une personne âgée et vous constaterez cela.

Profitez de ce moment, formez votre conscience à s’éveiller. Voici comment nous profitons de toutes ces forces et commencons à développer les douze sens. Nous avons les cinq physiques que nous connaissons, avec lesquels nous sommes en contact avec ce monde physique, mais il y a sept sens supérieurs liés à nos sept chakras. Ce sont les douze fruits de l’Arbre de Vie, de qui l’Apocalypse dit que celui qui vaincra peut consommer, peut manger les fruits, les douze fruits de l’Arbre de Vie. Aussi dans l’Apocalypse il y a une femme qui se tient debout sur la lune revêtue du soleil qui a douze étoiles encerclant sa tête comme une couronne, à droite? Nous avons cette couronne, Kether, la couronne de ces douze puissances qui se développent dans l’âme pleinement développée, qui porte le Soleil, le Christ comme son vêtement, et qui foule la Lune à ses pieds, les forces de l’animal, les forces lunaires.

Public: Quand quelqu’un percoit subjectivement dans le plan astral est-ce que quelqu’un avec une conscience objective éveillée perçoit la même chose (la projection)?

Instructeur: Eh bien, si votre question est cela, disons que vous êtes dans le plan astral et certains Ange ou Maître vient vous rendre visite, vous êtes là en train de rêver, en train de voir votre monde subjectivement, oui cet Ange va voir cela comme une bulle, comme un mirage et vous voit dormir à l’intérieur de celle-ci. Vous pouvez développer la capacité de voir cela, ainsi, avec l’aide de votre Être, avec l’aide de Dieu. Avoir la perception objective est possible pour tout le monde, en tant que question de volonté; cela ne relève pas du temps. Le temps est une illusion. La seule chose qui existe est maintenant. Si vous avez suffisamment de volonté, vous pouvez marcher à travers cette porte de l’instant présent, consciemment, dans les niveaux supérieurs de perception et voir des vérités objectives. En d’autres termes, vous pouvez entrer en Samadhi, qui est une perception de la vérité sans l’interférence de l’ego. Tout le monde peut le faire. Le problème est que vous devez avoir suffisamment de volonté, et comme nous sommes, toute notre volonté est prise au piège dans le désir, donc nous désirons cette expérience, nous la désirons. Juste là, vous êtes bloqué, vous ne pouvez pas l’avoir parce que le désir est en train de conditionner votre conscience et vous êtes piégé dans ce niveau.

Public: Voilà pourquoi il est si facile d’imaginer à propos, comme en une seconde, vous pouvez élaborer cette grande imagination d’une sorte de désir que vous avez parce que vous avez tellement de volonté piégée dans ce type de désir?

Instructeur: Précisément. Nous avons tellement de volonté dans le désir, c’est très facile d’imaginer des désirs, très facile, mais imaginer quelque chose consciemment sans désir, nous devenons frustrés parce qu’on n’a pas développé cette capacité. La Conscience, la Conscience libre, est faible comme un bébé. Lorsque nous sommes nés dans un corps physique, nous avons ce développement très peu de la conscience parce que dans toutes nos vies antérieures, nous avons ignoré, ou pire, nous avons trahi. Nous sommes donc pris au piège dans toutes ces constructions subjectives dans notre propre mental. Donc, quand nous sommes nés cet ego n’est pas encore là, il y a juste la Conscience. Voilà pourquoi les bébés sont si beaux. C’est juste la Conscience là, mais est très simple, elle ne se développe pas. Petit à petit comme le Karma intègre, l’ego intègre, le bébé commence à manifester des comportements vraiment négatifs et c’est tout son propre Karma. Nous avons en nous ce même enfant, notre propre conscience, mais elle doit être cultivée.

Alors maintenant, quand nous méditons, quand on imagine, c’est très difficile. Imaginer quelque chose sans désir, sans ego, n’est pas facile, mais nous pouvons le faire, nous devons juste être patient. Rien dans la nature ne se développe par des sauts; la Conscience aussi. Il faut de la patience, de la ténacité et du travail. Maintenant, vous devez garder à l’esprit que dans le même temps je dis le temps n’est pas un facteur, il ne l’est pas. Le facteur c’est la volonté. Le facteur c’est de garder la Conscience active et consciente, de travailler, c’est ce qui pousse, pas le temps. Vous pouvez étudier cette doctrine pendant dix ans, trente, pendant plusieurs vies, et ne jamais s’éveiller. Vous pouvez étudier cette doctrine pour un couple un mois, quelques jours, quelques heures, et s’éveiller, et cela dépend entièrement de votre utilisation de votre propre conscience à l’intérieur, pas de quelqu’un d’autre. Aucun maître ne peut venir et vous éveiller; aucun enseignant ne peut le faire, vous seul.

Public: Alors quel que soit le signe que vous êtes, le Bélier est l’une des influences les plus importantes pour nous tous tout le temps ou principalement au cours de ce signe dans le calendrier?

Instructeur: Voilà une bonne question. Tous les signes sont importants pour tout le monde, oui. Mais bien sûr, au cours du processus de l’année, que tout est en mouvement, les signes ont une influence particulière, plus forte. Donc, nous passons par ces périodes de temps où le Bélier est plus fort, plus influent, et il y a des exercices comme ceux que je vous ai parlé pour exploiter cette force, pour tirer parti de cette énergie supplémentaire, et cela est vrai pour chaque signe. Et nous allons étudier cela au cours des prochaines semaines. Avec chaque signe, nous allons étudier les influences et certains exercices que nous pouvons utiliser pour en tirer parti.

En outre, notre propre signe de naissance, le signe sous lequel nous sommes nés, fournit également une influence supplémentaire, mais généralement à l’intérieur de nous, il est négatif parce que nous ne le transformons pas consciemment. Nous devons le convertir en positif, de la même manière que l’influence périodique.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Aries

Poissons

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

PiscisPlongeons maintenant dans le grand océan du signe des Poissons; un beau signe, gouverné par Neptune et Jupiter. Les Poissons sont symbolisés par deux poissons unis par un trait d’union entre les mains de Neptune. C’est un symbole très profond lié à la Monade.

Nous devons expliquer au sujet de la Monade afin que nous comprenions la situation – ou comme on dit dans le gnosticisme, notre niveau d’Etre. La Monade est l’Etre. Nous disons toujours que la raison d’être de l’Être est d’être l’Être lui-même. Chacun de nous fait partie d’une monade (un mot enraciné dans « monas » de la langue Grecque, qui signifie « unité ») – l’individualité dans l’esprit. C’est ce que nous appelons « l’Intime. »

En Poissons, vous trouvez que le Dieu Neptune a entre ses mains les deux poissons, qui sont le symbole des deux âmes que la Monade a. L’Esprit (l’Etre, la Monade) a deux âmes: l’une divine et l’autre humaine. Ceci est très important à savoir, parce que l’Esprit est une chose et l’âme est une autre. Les gens confondent souvent l’Esprit avec l’âme. Mais nous devons expliquer ici que l’Esprit est, et l’âme est acquise. Nous devons expliquer en détail, alors s’il vous plaît utilisez votre imagination (une faculté liée à Neptune). L’imagination est la clairvoyance, et la faculté de la clairvoyance liée à Neptune est appelée clairvoyance intuitive, qui est distincte de la simple clairvoyance.

Quand vous voyez avec votre troisième œil, situé entre vos sourcils, vous utilisez votre oeil clairvoyant; c’est un pouvoir lié à la glande pituitaire. La clairvoyance est également appelé « l’oeil de Shiva. » Pourtant, en effet, l’oeil clairvoyant (lié à la glande pituitaire) n’est rien d’autre que l’instrument ou le support de la lumière de la glande pinéale. Ces deux glandes – pituitaire et pinéale – sont situées au milieu du cerveau. L’hypophyse est un peu en avant de la glande pinéale. Si vous introduisez une aiguille entre vos oreilles, d’une oreille à l’oreille, et une autre au milieu de vos sourcils, exactement à l’endroit où les aiguilles se croisent, à l’intérieur de votre cerveau, se trouve la glande pinéale, mais l’hypophyse est situé en face et en-dessous de la glande pinéale.

cyclopLa glande pinéale est appelée l’oeil des cyclopes. Dans la mythologie, il est indiqué que les cyclopes étaient des enfants de Neptune. C’est très important et profond. Cela symbolise le fait que tous ceux qui ont développé leurs yeux intuitifs clairvoyant, le font parce qu’ils ont travaillé avec les forces de Neptune.

La glande pinéale est directement liée au développement des glandes sexuelles. Dans les glandes sexuelles, nous avons l’entité du sperme (Semen), ce qui en Alchimie et en Kabbale est toujours lié avec les eaux, les eaux de la Genèse – un mot qui signifie la création et qui est aussi enraciné dans le mot grec genos pour « race, genre. » Donc, dans les organes sexuels, nous avons cette eau de la Genèse dans laquelle les poissons nagent, ce sont les spermatozoïdes chez les hommes et les ovules chez les femelles. Le développement des spermatozoïdes et des ovules dans les testicules ou les ovaires se fait sous l’influence des hormones de la glande pinéale.

Il est bon de savoir que les contraceptifs faites pour les hommes et les femmes ont le but d’arrêter l’activité de la glande pinéale, pour commander les organes sexuels d’arrêter de libérer des ovules ou des spermatozoïdes. Ainsi, les femmes et les hommes qui prennent des contraceptifs sont en effet en train d’interférer, d’entraver les activités de leur glande pinéale. Chez les femmes, le résultat de ces contraceptifs est que leur glande pinéale ne commande pas la libération des ovules de leurs ovaires, et chez les hommes, ils affaiblissent les spermatozoïdes de sorte qu’ils ne peuvent pas nager dans l’utérus de la femme. Donc, vous voyez ici, en étudiant l’endocrinologie nous voyons le résultat des contraceptifs.

Le travail de la glande pinéale en relation avec le sexe a été connu dans l’ésotérisme depuis l’Antiquité. Dans les collèges anciens, ils ont appris cette sagesse sexuelle, et ils le connaîssaient par leur relation avec Neptune, parce Neptune gouverne la glande pinéale. Oui, ils connaîssaient que en développant la glande pinéale, nous développons cette vision intuitive.

Ainsi, le développement de la vision intuitive – le pouvoir de la glande pinéale – est seulement possible si nous transformons ou transmutons l’énergie sexuelle. Oui, la transmutation sexuelle est la clé du développement de la vision intuitive pour que nous voyons les ultra dimensions.

Les cyclopes sont le symbole d’une humanité qui existait dans le passé et qui avait ce pouvoir. En ces temps – où l’humanité n’a pas encore développé la vue physique, que nous avons maintenant – en ces temps, l’œil intuitif (lié à la glande pinéale) était plus développé. Ainsi donc l’humanité était plus en contact avec les mondes internes qu’avec l’extérieur, qui est le monde physique.

Ici, nous devons indiquer la relation de cette vision intérieure avec ce qui a été appelé Amenti en Egypte. Vous pouvez lire dans de nombreux livres au sujet de l’Amenti égyptien, qui a été régit par Hadès. Mais parce qu’ils étaient également en contact avec la sagesse de Neptune, alors, par rapport à cette vision, les Egyptiens appelaient leur science « Amentino-Neptunienne, » leur science à travers laquelle les initiés entraient dans leur propre psyché pour lutter contre Hadès et développer leurs pouvoirs psychiques, leur propre spiritualité. Voici comment l’Esprit a acquis ce que nous appelons la maîtrise, l’initiation, l’âme, la conscience.

Rappelez-vous que nous avons dit que l’Esprit est, et la conscience (l’âme) est acquise. Mais nous devons savoir comment. Les Egyptiens connaissaient très bien sur ce sujet que nous enseignons ici. Et voilà pourquoi nous trouvons dans le panthéon égyptien de nombreux symboles liés à l’Amenti égyptien, qui pour la plupart des gens se rapportent avec les forces de la mort, ou les mystères de la mort, parce qu’ils sont au-delà du monde physique. Nous devons clarifier cela pour que nous comprenons les mystères égyptiens, les symboles de cette grande civilisation.

Solon, le grand souverain de la Grèce, a apporté cette connaissance en Grèce. Sur la base de cela, les Grecs ont fondé les mystères d’Eleusis, les Mystères d’Éleusis, les mystères de « Orpheus », qui sont en relation avec la descente dans l’Amenti, qu’ils appellent « Thèbes. » Moïse aussi a apporté la connaissance de l’Egypte et l’a distribué dans une manière kabbalistique; c’est la façon dont nous la trouvons dans la Bible ou Tanakh.

Beaucoup d’autres grands maîtres qui existaient dans le passé ont appris cette connaissance Amentino-Neptunienne en Egypte, à partir de cette ancienne Egypte, dont maintenant vous ne voyez que des symboles dans le monde physique, des symboles qui sont déjà usés par le temps, comme le Sphinx, par exemple, qui est un grand symbole de cette science de l’Amenti égyptien.

La civilisation Neptunienne vient du passé, de la civilisation atlante, qui était liée avec les forces des Poissons, avec les eaux, un beau symbole de la civilisation atlante. Le mot atlante pour l’eau est un mot que maintenant nous utilisons dans de nombreuses langues, car Atlantis a existé dans l’océan Atlantique. Le mot ATL – comme dans « Atl-antique ou Atl-antis » – est un mot qui est enraciné dans le Nahua, qui est une langue ancienne encore parlée au Mexique parmi les indigènes. Le Nahua a été parlé dans l’Atlantis. Atl signifie « eau » dans cette langue. La langue de l’Atlantide est appelé « Watan ». Ainsi, de atl viennent les mots Atlantis et Atlantique, les deux sont liés avec les eaux.

Donc, dans l’Atlantide ils connaîssaient très profondément la connaissance de Neptune, ou la science Amentino-Neptunienne que nous allons expliquer plus en détail ici.

Les forces Neptuniennes sont en relation avec l’aspect supérieur de la Lune. Ce qui signifie que, au-delà de la lune, nous trouvons les forces de Neptune, parce Neptune gouverne les océans ainsi que la Lune.

Lorsque nous avons étudié la Kabbale, nous avons expliqué à maintes reprises comment la Sephirah Yesod est gouvernée par la Lune. Yesod est en relation avec le tattva Akasha, qui est le tattva lié aux eaux primordiales de la Genèse, qui en sanskrit est aussi appelé le tattva Anupadaka: la force « orpheline », ce qui dans le Christianisme ésotérique est appelée Maria ou Marie. Marie, Maria, est un mot qui émerge de ce symbole que nous parlons ici. Rappelez-vous, Marie, la Mère Marie dans le Christianisme est « la vierge de la mer. » On l’appelle Stella Maris. Le mot Marie, Maria, du latin mare (mar, mer), est en relation avec l’océan; les autres voyelles de Mar-ia – « i a » – sont une dérivation de « i o » – l’androgynie. Alors, quand vous dites Maria, ou même le nom masculin Mario, elle implique les forces de l’eau, la mer, à l’intérieur de la dualité du « i o. »

Maria, Marie, symbolise le tattva Anupadaka, la Mulaprakriti des Hindous, cette substance, qui est la matière en elle-même, sans forme, c’est précisément l’eau que nous parlons ici et qui est au-delà de la Lune, dans la quatrième dimension .

Dans la quatrième dimension, nous trouvons le tattva de l’eau, ce qui signifie la vibration de l’eau. À l’intérieur de cette eau de la quatrième dimension, nous trouvons l’origine de cette planète Terre, car au début, selon la Bible, l’Esprit de Dieu planait sur la surface des eaux. Les eaux de la Genèse que la Bible nous parle ne sont pas les eaux dans ce monde physique, mais cette eau dans la quatrième dimension. Et l’Esprit de Dieu qui planait sur la surface de ces eaux se rapporte précisément à ce symbole des Poissons. Cet Esprit de Dieu en hébreu est Ruach Elohim, lesquels proprement traduits signifie « l’esprit des Dieux, » pas l’esprit de Dieu. Ruach Elohim est érronement traduit dans la Bible.

Vous devez comprendre la différence entre le Ruach Elohim et les Elohim, parce que quand vous lisez la Bible, il est dit là que: « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. » C’est la première mention de Dieu. Et puis après, il est dit: « Et le Ruach Elohim planait sur la surface des eaux. » Ce Rouah est un autre élément.

Nous devons comprendre cela. La Genèse est un livre d’Alchimie et de Kabbale. C’est un livre gnostique. La Genèse est un livre gnostique très profond, et symbolique écrit par Moïse. Moïse était un gnostique. Il a appris tout cela et a écrit tout cela en Egypte, parce que l’Egypte, je le répète, est une branche de cette grande civilisation qui a existé dans le passé, qui était la civilisation atlante. Et cette civilisation atlante est une civilisation Neptunienne à 100 pour cent.

AtlantisLa civilisation atlante a été régit par Neptune (Atl = eau). Cela signifie que toute la race racine s’est développée dans le tattva Apas, le tattva de l’eau. Pour que vous compreniez ce que je vais dire, je vais vous expliquer quelque chose.

Dans ces journées chaudes, très chaudes de l’été lorsque vous conduisez sur la route … parfois vous voyez au loin sur la route, sur le trottoir, quelque chose comme de l’eau. Avez-vous déjà éprouvé cela avant? Vous voyez l’humidité sur la route, mais quand vous arrivez au point où vous avez vu cette eau vibrant sur la route, vous ne trouvez pas l’eau. La même chose arrive dans les déserts. Ce type de vision ou mirage quand vous voyez l’eau, mais qu’il n’y a pas d’eau; vous voyez de l’eau, mais ce n’est pas physique. En d’autres termes, la chaleur de l’été fait vibrer l’élément aqueux de la quatrième dimension, le fait apparaître dans la troisième dimension comme un mirage. Je parle de la vibration de la tattva, parce tattva signifie vibrations; le tattva Apas est la vibration de l’eau. Ceci ne veut pas dire que, à cet endroit il y a de l’eau – non – cela signifie que la vibration du tattva de l’eau est là ou à tout autre endroit où la chaleur est très fortement affichée. C’est un phénomène de la quatrième dimension qui arrive très souvent dans le monde tridimensionnel. Ainsi donc, comprennez que le tattva Apas vibrait intensément, en particulier dans la civilisation atlante.

Si vous me demandez quel tattva est prédominant dans cette race racine aryenne, nous répondrons que c’est le tattva Prithvi, le tattva de la terre. Dans la civilisation atlante, ils étaient dans le tattva Apas, le tattva de l’eau. Il y avait une transition entre l’eau de la quatrième dimension dans le monde en trois dimensions (dans lequel nous sommes en ce moment). La vie dans la civilisation atlante n’était pas comme cette vie que nous avons ici, qui est plus matériel, plus dense.

Neptune régit le tattva Apas, le tattva de l’eau; dans le tattva Akasa il était le régent de la civilisation atlante. Neptune est un Cosmocréateur. Un Cosmocréateur est une monade qui régit une planète, le centre de la vie d’une unité cosmique, comme nous avons notre propre Monade particulière, l’unité à l’intérieur de nous, pour que nous puissions exister. Donc, ce régent, ce Cosmocréateur Neptune, contrôle non seulement les forces de l’eau de la planète Terre, mais dans tout le système solaire.

Les forces de cette vibration de vie qui vient de Neptune sont contrôlées et gérées dans chaque planète par Jéhovah, parce que Jehovah est le régent de la lune de chaque planète. Jehovah contrôle le rayon positif de la lune et la vie dans la quatrième dimension qui se cristallise finalement dans la troisième dimension, sur chaque planète. Pas seulement sur la planète Terre. Chaque lune dans le système solaire est gouvernée par Jehovah, un grand initié du dernier jour cosmique, qui était le jour cosmique lunaire. A cette époque, ce jour cosmique là était lié à la même vibration que nous parlons ici, liée avec les forces Neptuniennes.

Neptune en tant que Cosmocréateur régit ce tattva, mais canalise toujours les forces de Apas dans le plan physique. Voilà pourquoi Neptune est un Cosmocréateur profondement lié à la glande pinéale qui nous donne cette vision, quand on sait comment la développer. La façon dont nous travaillons avec les forces de Neptune sont écrits très clairement, mais dans un manière symbolique, alchimique, kabbalistique, dans le livre de Jonas et d’autres livres de la Bible et d’autres livres en rapport avec les Dieux de l’eau. Neptune est le roi de tous les Dieux de l’eau, un régent, un leader. Il y a beaucoup de Dieux de l’eau, ou nous dirions pour votre compréhension – si vous êtes Chrétien ou Musulman: il y a de nombreux anges liés à l’eau (même si on les appele anges, deva, ou Dieux, ils sont les mêmes, ce sont juste des noms); ce sont des personnes qui ont la sagesse pour régir une force. Nous expliquons pour que nous comprenons la façon dont les forces de l’univers, du macrocosme, interagissent dans le développement du Microcosmos, le Microcosmos, qui est l’être humain.

Donc, à l’époque de l’Egypte, ainsi que dans l’Atlantide, les mondes internes étaient faciles à voir, parce que les gens de cette époque avaient l’œil cyclopéen développé. Pas comme nous maintenant: nous avons très bien développé la vue physique. Pour comprendre ces sujets nous devons lire ou entendre des conférences, parce que la glande pinéale (le troisième œil, l’œil cyclopéen) est atrophiée en chacun de nous. Nous devons la développer à nouveau; la vue physique et tous les sens du corps physique ont été développés au détriment des pouvoirs de la glande pinéale et de touts les pouvoirs du cœur. Maintenant, nous devons revenir en ces temps où l’œil cyclopéen a été 100% développé, où l’humanité était en contact avec les Dieux. Voilà pourquoi vous trouverez dans les anciens contes ou légendes des gens qui parlent d’élémentaux, de fées, d’esprits, de Dieux.

Parcontre, dans cette époque, les intellectuels qui ont complètement atrophié la glande pinéale pensent que les gens du passé imaginaient, pensaient et inventaient les Dieux du passé. Ils ne réalisent pas que les gens du passé ont eu la glande pinéale complètement développée et ils les ont vu, comme nous nous voyons physiquement ici, c’est à dire vous me voyez, et je vous voit. Ils n’ont pas inventé quoi que ce soit. Ils étaient en contact avec les Dieux et avec les élémentaux. C’est la raison pour laquelle ces forces – les forces élémentales qui existaient à ce moment-là, derrière ce monde tridimensionnel, quatrième, cinquième, sixième, septième et au-delà – sont appelées Amentino-Neptunienne, qui sont les forces des mondes internes que les Egyptiens connaissaient, parce qu’ils étaient en contact avec elles. Ils n’étaient pas si matérialiste comme nous. Et bien sûr, l’ensemble de ces Monades ou forces des éléments liées à l’Amenti, ont été liés avec les forces de la nature, aussi bien avec l’eau, la terre, le feu, l’air mais dans différentes octaves.

Egyptian-Archons

Habituellement ces Dieux ou forces des éléments ont été sculptés – par les Egyptiens – avec la forme des créatures de l’air, des créatures du feu, de la terre, de l’eau, ou tout simplement en sculptant la tête d’un d’entre eux dans le but d’indiquer le pouvoir qu’ils contrôlaient. Voilà pourquoi, dans le panthéon égyptien (ainsi que dans d’autres panthéons de nombreuses civilisations), vous trouverez des corps humains portant différentes têtes d’animaux, qui sont liés aux forces qu’ils commandent. De même, ces êtres sont en relation avec des forces psychologiques, des forces spirituelles, que nous devons maintenant récupérer afin de devenir rois et reines de la nature – comme Jésus, comme il est écrit dans la Bible: l’homme, ou l’être humain est un roi de la nature et contrôle des forces de la nature.

    Et Elohim dit: Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer (Tattva Apas), et sur les oiseaux de l’air (Tattva Vayu), et sur le bétail, et sur toute la terre (Tattva Prithvi), et sur tous les reptiles qui rampent (Tattva Tejas) sur la terre. – Genèse 1:26

En Egypte, ils savaient que tôt ou tard les atomes négatifs liés à Yesod (liés à la Neuvième Sphère dans Klipoth) finiront par monter à la surface dans le plan physique et annuler la vue spirituelle. Ainsi, les initiés étaient vraiment inquiets, sachant que dans les jours à venir (qui est cette époque), l’humanité sera complètement aveugle par rapport aux choses de l’Esprit et ils vont même jusqu’à nier les Dieux. C’est la raison pour laquelle l’un des prêtres de « Saïs » en Egypte dit à Solon: « Solon, il y aura le temps dans le futur où l’humanité va dire que nous les Egyptiens adoraient des idoles. Et ils vont se moquer de nos hiéroglyphes sacrés. »

La prophétie du prêtre de Saïs a été accomplie. A cette époque, personne ne comprend la civilisation égyptienne, mais ils pensent qu’ils comprennent. C’est en effet triste, parce que ces temples de mystères qui existaient dans la civilisation égyptienne, dans la civilisation atlante gouvernées par Neptune, existent toujours mais nous les ignorons.

Kabbalistiquement, Neptune symbolise le Saint-Esprit, l’énergie qui est liée à la glande pinéale (Kether) et les organes sexuels (Yesod). De cette manière, nous comprenons ce qui est écrit dans la Bible: aucun impudique peut entrer dans les mystères de Dieu. Voilà pourquoi la civilisation atlante a coulé parce qu’ils ont enfreint les lois de Neptune, le Saint-Esprit, qui sont les forces liées à la glande pinéale, l’œil psychologique.

Pourtant, les Egyptiens ont essayé de préserver les atomes Amentino-Neptuniens – car, vous le savez, les atomes dans le corps physique de chacun de nous sont en relation avec notre propre psyché. Donc, les gens qui ont cette capacité de voir l’ultra, les dimensions internes, sont physiquement imbibés, nourris avec les énergies des mondes internes; leur physique se nourrit avec elle car ils ont ouvert les portes de l’Amenti pour que leur psychisme puisse entrer et voir à l’intérieur. Par exemple, quand vous allez dans la forêt, vous vous imbibez avec les forces de la forêt. Lorsque vous entrez dans l’océan, vous prenez les atomes de l’eau dans votre corps. Donc, de la même manière, à cette époque dans la civilisation égyptienne, tous les grands initiés égyptiens avaient leur atomes physiques imbibés par les forces de Neptune, donc ils savaient tout cela parce que c’était facile pour eux de voir les mondes internes et le monde physique. Leurs corps étaient précisément les corps des magiciens. De même, les corps des grands pharaons de l’Egypte ont été spécialement familiariser avec elle. Ils n’étaient pas des rois ou des empereurs comme en cette époque qui ne voient que ce qui est proche de leur nez. Ils avaient la glande pinéale développée et pouvaient voir au-delà de la troisième dimension; ils ont vu la quatrième, cinquième, sixième et même septième dimension,.

C’est la raison pour laquelle certains initiés se préparaient pour aider cette humanité future. C’est pour cela qu’ils ont momifié leurs corps. Ils ont préservé leur corps physique; ce fut la raison pour qu’ils se momifient. Les corps ont été conservés avec les forces élémentales spéciales pour que les atomes physiques conservent ces forces Amentino-Neptuniennes, de sorte que leurs âmes – qui finiront par se réincarner en ces temps, qui ont été en relation avec ces momies de l’Egypte ancienne – recevra le bénéfice, car les atomes de ces momies sont encore liés à ces vibrations de la civilisation Amentino-Neptunienne. Il y a beaucoup de momies dans d’autres endroits, puisque les Egyptiens n’étaient pas les seuls experts dans ce domaine. Donc, la raison principale de la momification était pour aider l’humanité.

Les archéologues ont découvert seulement les corps qui sont momifiés avec certains éléments; ils ne savent pas pourquoi, mais ils inventent des théories, des histoires à ce sujet, soit ils déclarent que les Egyptiens croyaient qu’après la mort et après que le corps soit momifié, leur âme peut aller à telle ou telle place et beaucoup d’histoires sur la base de 100% d’ignorance.

La raison pour la momification est la suivante: il y a beaucoup d’initiés dont les bodhisattvas sont tombés dans ce Kali Yuga, Age Noir, dont les corps physiques qu’ils avaient à ce moment-là, quand ils étaient incarnés dans le passé, en Egypte, existent toujours physiquement. Il n’est pas rare que ces initiés quand ils entrent dans un certain niveau d’initiation découvrent qu’ils ont une momie en Egypte. Il y a beaucoup de momies. Les archéologues ont découvert certains d’entre eux, mais il y a beaucoup d’autres; des momies qui attendent que les initiés dans ces temps actuels atteignent un certain niveau d’initiation pour qu’ils puissent récupérer ces atomes Neptuniens pour leur propre développement spirituel, pour se souvenir du passé.

C’est quelque chose que vous acquérez quand vous entrez dans les études internes du Gnosticisme, lorsque vous commencez le dévéloppement et entrez dans l’initiation, dans l’alchimie, et développez votre psyché et Esprit intérieur; lorsque vous commencez à vous souvenir de vos vies passées, et à vous rappeler où vous étiez incarné. Mais, pour avoir le privilège de recevoir les forces de ces atomes de l’Egypte ancienne, ou même de la civilisation atlante, vous devez avoir un certain niveau de développement. Si vous êtes un initié tombé, vous devez récupérer ce que vous avez perdu; Mais, si vous n’êtes pas un initié tombé, vous pouvez également recevoir le bénéfice de ces atomes dans le but de vous aider, car il y a beaucoup d’initiés qui, en ce moment essaient activement d’aider l’humanité.

Les Poissons nous rappelle aussi le Christianisme primitif, dont le symbole est le poisson. C’était Jésus de Nazareth (le Maître Aberamentho) qui a apporté cette science à l’époque des Poissons, qui a commencé à ce moment-là, parce qu’il était l’Avatar de l’Ère des Poissons. Jésus a commencé le Gnosticisme à ce moment; il est apparu dans le but de répartir les forces Neptuniennes pour cette humanité. Malheureusement, il y avait de nombreuses personnes, des initiés qui ont trahi le Gnosticisme, des individus qui ont trahi la Gnose du Maître Jésus. Ainsi, le Christianisme trahi a seulement développé l’agnosticisme.

Ici, il est important de souligner ces deux mots, car beaucoup de gens qui ignorent la signification de ces deux mots pensent que Agnostique et gnostique sont les mêmes. « Gnostique » implique quelqu’un qui étudie la Gnose (du Grec connaissances) et développe les connaissances relatives à la civilisation Amentino-Neptunienne, quelqu’un qui développe la Gnose avec l’Esprit et pas seulement dans l’intellect. Si vous mettez la voyelle « a » avant le mot gnostique ou Gnose, le résultat est Agnostique, ce qui signifie « sans connaissance. » Ainsi, un Agnostique est quelqu’un qui n’a pas la Gnose, la connaissance, la sagesse.

En raison de la trahison que de nombreux initiés ont commis à l’époque de Jésus, le Christianisme se développe de la manière Agnostique – c’est-à-dire, il a développé sans Gnose. Ainsi, c’est pour cette raison, malheureusement, parce que le Christianisme ne se développe que dans la manière Agnostique, que l’humanité est tombée dans le Marxisme et le Léninisme, qui est le résultat d’une religion sans Gnose. Le Christianisme sans Gnose a conduit au culte de la personnalité du Maître Jésus et a oublié la doctrine du Maître Jésus, qui est la Gnose. Nous, les Gnostiques, n’avons rien à voir avec l’adoration de sa personnalité, car c’est 100% ridicule de penser que parce que vous croyez en la personnalité du Maître Jésus, qu’il est le Fils de Dieu, que vous irez au ciel. C’est l’Agnosticisme.

Seulement ceux qui pratiquent la Gnose – la connaissance de Jésus – sont ceux qui peuvent être sauvés, car le salut est pratique et n’a rien à voir avec la croyance en quoi que ce soit. Malheureusement, le Christianisme Agnostique est précisément le Christianisme que vous trouvez dans cette époque. Oui, c’est le Christianisme Agnostique; néanmoins, ils pensent qu’ils sont de vrais Chrétiens, mais ignorent qu’ils sont Agnostiques, parce que la doctrine de Jésus a été trahi au début. Il n’y avait que quelques disciples qui sont devenus de vrais Chrétiens au début. Les millions qui existent en cette époque sont Agnostiques parce qu’ils ne disposent pas de la vraie Gnose que Jésus a enseigné à ses vrais disciples.

    À vous (disciples) il a été donné de connaître les secrets du royaume des cieux, et à ces (autres) elle n’a pas été donné … – Matthieu 13:11

Selon l’histoire du développement du Christianisme moderne, il a aboutit à cette secte morte du Catholicisme qui est simplement d’adorer ce qu’ils ne savent pas. Mais, lorsque vous développez votre glande pinéale, alors votre vue interne se développe en vous; c’est comme ça que vous voyez alors en interne la sagesse contenue dans ce que vous lisez et étudiez dans les Écritures. Mais il faut mettre ces atomes spirituels en activité, parce que dans cette époque, nous avons beaucoup d’atomes liés à Klipoth, qui nous empêchent de voir les choses en relation avec les parties supérieures de l’Arbre de Vie, qui se rapportent à ces forces Amentino-Neptuniennes, qui sont des éléments liés à l’aspect supérieur de la Lune.

Par exemple, ce grand Dieu en Egypte appelé Horus (prononcé Aurus) est une grande Monade. Maître M dit que quand il donne un anneau à un initié, cet initié devient un régent d’une grande race racine. Cela est arrivé à Moïse – Moïse était un grand Égyptien dans l’Egypte ancienne – ainsi que pour Jésus et beaucoup d’autres initiés du passé.

Donc, ici nous arrivons à ce que vous devez comprendre: notre propre Monade particulière, notre propre Intime particulier, reçoit ces pouvoirs. Pour cela, nous devons comprendre que les Poissons est également gouverné par Jupiter, qui se rapporte à un autre mot, Io-Peter. Vous voyez, il y a beaucoup de Jupiters dans le panthéon Gréco-Romain, pas un seul, beaucoup. Et c’est parce que Jupiter est lié aux forces du Christ, qui sont en haut. Donc, nous devons savoir que ce qui est en haut est ce qui est en bas et ce qui est en bas est ce qui est en haut.

Io-Peter, ou Jupiter, est Io-Patar. Patar est le nom sacré de Pierre. Bien sûr, Jupiter est lié aux forces de Pater dans le ciel. Il y a une prière à Io-Patar que Jésus a apporté, qui dit:

    Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié.

Io Peter, ou Jupiter, est le symbole du Christ, le Père de tous les Dieux. Ce père de tous les Dieux, Jupiter, est lié avec les Cosmocréateurs, Monades, qui a acquis la réalisation de l’Être au cours des jours cosmiques passés. Quand quelqu’un atteint la réalisation de l’Être, alors au prochain jour cosmique, ils apparaissent comme un Cosmocréateur, un véhicule du Christ, un véhicule de la Lumière.

Le Christ n’est pas une personne mais une énergie; comme l’électricité est une énergie, le Christ est une énergie. Dans la Kabbale cette énergie est appelée Ain Soph Aur – dans sa substance primordiale avant la manifestation. Mais lorsque cette force primordiale manifeste cette lumière, elle devient alors Kether, Chokmah, Binah. Kether, Chokmah, Binah dans la Kabbale est Père, Fils et Saint-Esprit. Mais avant de se manifester par la Sainte Trinité, le Christ est l’unité. Elle est appelée Ain Soph Aur, la lumière sans limites, ou la lumière incréée, qui utilise le soleil comme véhicule physique afin d’être au centre de tout système solaire.

Chaque étoile est un corps physique de l’Ain Soph Aur, que nous appelons aussi le Rayon de Okidanokh, la lumière omnisciente omni-pénétrante, qui se manifeste partout. Cette lumière a besoin de canaux, de forces, pour distribuer l’énergie, la vie, dans l’univers, alors elle utilise le centre de toute unité cosmique pour distribuer la force dans les différents niveaux, mais le centre de celle-ci est toujours le soleil, l’étoile .

Donc, si nous entrons dans le centre du Soleil (qui est notre étoile dans ce système solaire), pas physiquement, mais nous dirons, dans le niveau de Neptune, qui sera dans la quatrième, cinquième, sixième, septième dimension, nous y trouverons les sept Esprits devant le trône de Dieu – les sept principaux Cosmocréateurs, liés à la loi des sept qui organise ce système solaire.

Ces grands Cosmocréateurs sont Gabriel, Raphaël, Uriel, Michaël, Samaël, Zachariel et Orifiel. Ce sont les Cosmocréateurs les mieux classés dans ce système solaire. Ils se trouvent dans le centre du Soleil parce qu’ils gèrent, ils canalisent la force Christique, et physiquement, ils sont centrés sur différentes planètes.

Le livre Pistis Sophia – dicté par le Maître Jésus et écrit par ses disciples – déclare qu’il y a douze Sauveurs. Pourquoi y a t-il douze Sauveurs? Cela ne signifie pas des personnes en particulier; nous dirons qu’il y a douze générateurs de lumière Christique qui travaillent dans chaque humanité, comme dans le système solaire, afin d’aider l’Esprit, l’Âme. Ces Douze Sauveurs que le livre Pistis Sophia parle sont liés avec les Douze Tribus d’Israël et avec les douze apôtres de Jésus; symboliquement, mais ils existent en relation avec les Douze Forces du Christ.

À un rang plus élevé sont les sept, qui sont appelés les sept Esprits devant le trône, dans le livre de l’Apocalypse.

Donc, leur ensemble – si nous unissons toutes ces forces cosmiques, ces générateurs de lumière cosmique en un dans ce système solaire – et si nous les nommons Jupiter, nous ne commettrons pas aucune erreur, parce que ce sont eux qui jettent la foudre ou les rayons de la création, les forces du cosmos pour que la nature se développe dans chaque planète. C’est la raison pour laquelle Jupiter est représenté par un Roi Dieu qui règne sur l’Olympia, ou Olympus, et qui lance la foudre et des éclairs. Ce coup de foudre, cette foudre dans la main de Jupiter, est la puissance que ces Cosmocréateurs ont pour développer des forces dans chaque planète.

C’est comme ça que Jupiter se manifeste, de la même manière que nous pouvons dire, si nous allons dans d’autres systèmes solaires. Mais pourquoi ces forces de Jupiter sont appelées Io-Peter ou Io-Patar? C’est parce que quand elles entrent en activité, elles le font à travers la dualité. Cette dualité est appelé « io »: Père-Mère. Et voilà pourquoi il est écrit que Jupiter a toujours sa femme, et chaque Cosmocréateur a toujours sa femme, qui est liée avec leur rayon de développement particulier.

JupiterDans la conférence précédente sur Capricorne, nous avons parlé de Saturne. Eh bien, la femme de Saturne était Rhea. Et de l’union de ces deux forces, les Dieux sont nés. Si nous étudions la Kabbale et l’Alchimie, nous allons comprendre le sens de cela. Par exemple, Neptune est un grand Dieu lié avec tout ce que nous sommes en train de parler ici. Vous voyez, dans la mythologie grecque Neptune est le frère de Jupiter et le frère de Hadès, de Pluton. Il y avait trois principaux Dieux qui se partagaient l’univers: Jupiter en haut, Neptune dans la mer, et Hadès dans les enfers.

  •     Mondes supérieurs (cieux)
  •     Monde physique
  •     Mondes inférieurs (Hells)

Hadès est également lié à la partie supérieure des couches inférieures de la terre, parce que quand vous allez à l’intérieur de la Terre, sous la surface de la planète, d’abord vous trouvez le plan en trois dimensions qui est seulement des rochers, du magma et tout ce que vous trouvez sous la surface de la planète Terre, qui présentent ce que les scientifiques étudient, mais il existe aussi la quatrième dimension et les autres dimensions supérieures liées aux couches internes de la Terre et ce sont ce qu’on appelle en termes égyptiens l’Amenti, les forces Neptuniennes liées au tattva Akasha.

Toutefois, si vous allez dans un autre niveau – à savoir les infradimensions – dans les couches internes de la Terre, alors vous trouverez l’enfer. Ainsi, il y a deux types de Hadès: l’un lié aux dimensions supérieures et l’autre lié aux dimensions inférieures de la terre, qui est l’enfer, où les âmes perdues vont pour se désintégrer. C’est quelque chose de très important à savoir pour comprendre la mythologie et la façon dont de nombreuses religions sont établies, parce qu’elles sont en relation avec les deux types de Hadès. Malheureusement, pour comprendre cela, nous devons utiliser notre imagination comme elle est (sans la vue de la glande pinéale), comme nous le disions au début, alors utilisons le peu d’imagination que nous avons.

Donc, ces Cosmocréateurs – qui sont appelés Jupiter ou Io-Peter – sont précisément le Père que Jésus a nommé dans la prière du Seigneur. « Notre Père (Io-Patar) qui es aux cieux. » Maintenant, vous pourriez demander, de quelle manière, Jupiter est-il notre Père qui est au Ciel?

La Monade quitte l’Absolu (Ain Soph) pour acquérir le développement, dans le but d’acquérir des connaissances. Vous voyez, chacun de nous dans sa profondeur est une monade – mais au sein du Père, le Père cosmique, qui est l’Absolu, nous sommes inconnaissables. Nous ne connaissons pas nos propres possibilités, nos propres capacités. Voilà pourquoi les Monades sortent de l’Absolu dans l’univers: pour se développer, pour se connaître; comme il a été écrit au dessus de l’entrée du temple de Delphes.

    « Homo nosce te ipsum. »

    Homme, connais-toi toi-même, et tu connaitras l’univers et les Dieux.

Lorsque qu’en tant qu’Esprits nous sommes sortis de l’Absolu, nous étions comme des étincelles de lumière sans connaissance. C’est comme quand vous venez à la Gnose, ici vous recevez la doctrine, vous écoutez, vous essayez de comprendre, vous essayez d’assimiler, et vous savez que vous devez lire, que vous devez étudier, qu’il faut écouter, vous devez méditer pour petit à petit acquérir la compréhension de ce que nous expliquons ici en relation avec votre Esprit – parce que nous parlons en résumés, les aspects de nous-mêmes, pas des aspects physiques, mais quelque chose qui est au-delà du corps physique. De même, quand l’Esprit émerge du sein du Père, le Père Cosmique commun – qui n’est pas une personne, mais l’espace lui-même, l’espace abstrait – l’Esprit apparaît dans l’univers pour apprendre. Nonobstant, pour apprendre vous avez besoin d’un enseignant, vous avez besoin de quelqu’un pour vous guider. C’est à dire, ici, par exemple, si vous voulez recevoir ou étudier une profession, vous allez à l’université, vous vous asseyez sur une chaise dans une salle de classe, et tôt ou tard l’enseignant va venir, parce que si l’enseignant ne vient pas, c’est un chaos. L’univers est comme ça. Notre propre Esprit particulier a besoin d’apprendre, il a besoin d’un enseignant.

Bien sûr, seul Jupiter, seuls les Cosmocréateurs peuvent enseigner une Monade, parce que les Cosmocréateurs ont déjà parcouru ce chemin. Et voilà pourquoi lorsque vous entrez dans le système solaire ou de un univers, un Cosmocréateur vous prend, vous adopte, pour vous apprendre au sujet de l’univers et de la nature, parce qu’ils connaissent déjà le chemin, ils sont des Monades auto-réalisés. C’est exactement ce que vous devez comprendre au sujet des Dieux ou à propos des Anges: ce sont des individus qui étaient comme nous dans le passé, mais ils ont atteint le niveau de Monade maître et donc maintenant ils peuvent nous enseigner. Mais pour qu’ils puissent nous enseigner, nous devons ouvrir notre atmosphère spirituelle, parce qu’ils enseignent à l’Esprit. Ils n’enseignent pas au corps physique, parce que le corps physique est seulement un véhicule, le véhicule physique est tout en bas de l’Etre. L’Etre est celui qui doit apprendre, et il apprend en développant de la conscience, en développant l’âme, en créant l’âme.

Donc, c’est très important à savoir, parce que c’est précisément ce que nous découvrons lorsque nous sommes en contact avec Jupiter, ou en d’autres termes, avec notre Père qui es aux cieux.

Par conséquent, ces Cosmocréateurs imprègnent notre propre Monade particulier avec une étincelle de lumière, pour enseigner ce qu’ils savent grâce à cette étincelle de lumière. Cette étincelle de lumière est ce que la Bible appelle le Ruach Elohim. Au début de cette conférence, nous avons dit que Elohim est une chose et Ruach Elohim est une autre.

Donc, ce Jupiter – qui se trouve écrit dans la mythologie Grecque et Romaine – est appelé Elohim dans la Bible; aussi simple que cela. Ecoutez, la bible n’appele pas Dieu « Jupiter », parce que la Bible n’est pas écrite en Grec ou en Latin – La Bible est écrite en Hébreu, et le mot Hébreu pour Cosmocréateur (comme nous l’expliquons ici) est Elohim, ce qui signifie « Dieux et Déesses ». Elohim est un mot féminin; Éloah c’est « Déesse » en Hébreu, avec la terminaison « im » qui est une terminaison masculin pluriel. Le mot Elohim est traduit dans la Bible comme « Dieu », singulier et masculin. Or, c’est une mauvaise traduction. Elohim n’est pas masculin, il est masculin-féminin, et il n’est pas un, il est pluriel. Donc, la bonne traduction de Elohim de la langue hébraïque, doit être « Dieux et Déesses », qui sont précisément les Cosmocréateurs que nous sommes en train de parler ici. Ça devrait être comme suit:

    Au commencement Elohim créa le ciel et la terre. Et la terre était sans forme et vide (ce qui signifie que la matière a besoin de quelque chose, un élément de ces Cosmocréateurs pour influer sur de telle matière, pour qu’elle ait l’intelligence et se développer).

Cette intelligence, que les Elohim (en d’autres termes, que Jupiter) envoye sur la matière, est appelée Rouah Elohim, l’Esprit de Dieu. Vous voyez, la Monade est l’Esprit de Dieu, c’est-à-dire, l’Esprit, l’Intime qui anime notre corps; notre Dieu intérieur qui est notre Etre.

Maintenant, cet Intime est symbolisé dans le signe des Poissons par Neptune ou Poséidon. Je ne suis pas en train d’affirmer ici qu’il n’y a pas de Neptune ou Poseidon – il existe, il est un Cosmocréateur, mais comprenez que chaque élément dans le cosmos a sa part en nous. Rappelez-vous qu’il est écrit que l’être humain est le microcosme du macrocosme.

Nous avons donc ce Ruach Elohim à l’intérieur et cette partie est appelée Neptune, c’est notre propre Intime particulier, notre propre Esprit particulier lié à la glande pinéale. Cet Esprit, cet Intime, est représenté dans l’Arbre de Vie par la Sephirah Chesed. Chesed est le Fils de Dieu. Et là, vous trouverez la belle doctrine de Jésus qui parle au sujet du Fils de Dieu. Qui est ce Fils de Dieu? Le Fils de Dieu est Chesed, l’Intime, l’Esprit, qui émane du Père (Jupiter) qui est dans le ciel, qui est représenté par Kether, Chokmah, Binah – Père, Fils et Saint-Esprit – ce que dans l’Hindouisme est appelé Brahma, Vishnu, Shiva. Beaucoup de religions représentent cette trinité de différentes manières, parce que cette trinité est liée à Jupiter.

Io-Pater se divise en deux, en « Io » dans Binah, pour engendrer Chesed. En d’autres termes, dans toutes les mythologies vous trouvez que les Cosmocréateurs se divisent en deux, male et femelle, la dualité, car les Elohim sont double, masculin et féminin en même temps. Mais pour créer, pour se projeter dans la matière, ils se divisent en deux, mâle-femelle. Dans la Kabbale, ils sont appelés Abba et Aima. Ils se rapportent à ce qui Moïse a écrit, « Honore Père et Mère » – Père-Mère se rapportent à l’Être intérieur qui se divise en deux. Ainsi, après qu’ils se sont divisés en deux, ils s’unissent et créent Chesed, l’Intime, l’Esprit. C’est comme ça que l’Esprit descend du ciel.

Alors, quand vous allez à l’intérieur de vous-même et dites: « mon Père, mon Dieu, » vous parlez à votre Intime, votre Esprit. Mais vous devez comprendre et assimiler que l’Esprit qui est en vous – parce que chacun de nous a son propre Intime particulier, notre propre Esprit particulier – et chacun de ces esprits ou Monades est l’enfant, l’étincelle, de Jupiter, l’étincelle des Elohim.

Il est dit qu’il y a sept rayons de la création qui organisent tous les Monades, tous les éléments de la nature, dans l’humanité. Alors, quand vous dites: « Notre Père qui es aux cieux » vous vous adressez ici, en haut, à cet Intime, cette étincelle de lumière qui a été engendrée par Jupiter.

Chaque Monade doit développer deux âmes pour acquérir les connaissances que Jupiter a, que les Elohim ont déjà. C’est la raison pour laquelle nous sommes envoyés dans la matière.

La connaissance cosmique liée à la civilisation Amentino-Neptunienne est liée à ce qui est au-delà du monde en trois dimensions; elle est liée à l’Âme Spirituelle, qui est appelée Geburah dans l’Arbre de Vie. L’Âme Spirituelle est symbolisée dans de nombreuses religions, philosophies, et écoles, de différentes manières. Par exemple, Salomon a appelé l’âme féminine (l’âme spirituelle) la belle Sulamite ou Shulamite; dans la « Cantique des Cantiques » dans la Bible Salomon a écrit au sujet d’elle. Dans la légende arthurienne, cette âme féminine est appelée Guinevere. C’est un symbole de l’âme féminine. Elle est aussi appelée la Valkyria. Cette âme féminine est toujours unie à l’Intime; l’Âme Spirituelle divine, est la Conscience divine, la connaissance divine que notre propre Esprit particulier possède en relation avec son Père qui est aux cieux.

Voilà pourquoi, dans la mythologie Grecque, il est dit que Neptune obéit uniquement à Jupiter. Beaucoup de Dieux essayaient de contrôler Neptune, mais Neptune a toujours répondu: « Je n’obéis qu’à Jupiter. » Ce qui signifie que, notre propre Esprit particulier n’obéit qu’au Père qui est aux cieux, car il est le fils ou la partie, le frère de celui-ci. Donc, notre Ruach Elohim est notre Intime qui est le fils de Dieu. Découvrir cela dans notre propre psyché, par notre propre vision spirituelle, est beau.

C’est comme ça que vous comprenez le sens de Jonas, quand il est jeté dans les eaux de l’océan.

Le Dieu de la mer, Neptune, est l’Esprit de Dieu planant sur la surface des eaux; il fait bouger les forces Akashiques, mais en haut dans Daath se trouve Jéhovah, qui se rapporte à Jupiter, le contrôle des forces, les deux forces de « Io, » les forces spirituelles. Ainsi, tout est à l’intérieur de nous.

La gourde de Jonas, dans la Bible, cette courge, la citrouille qui, est en rapport avec Halloween. Nous en avons parlé très longuement dans la conférence du Capricorne. Dans la tête ou notre propre citrouille, c’est le mental (le potiron ou courge de Jonas selon la Bible), nous trouvons tous ces monstres et ces forces, les forces négatives que nous avons créé.

En cette époque, ils relient parfois Halloween avec les momies. Eh bien, c’est un aspect positif. Si quelqu’un a une momie, alors il a quelque chose en rapport avec les forces de Neptune, mais dans la synthèse, nous devons comprendre que l’Intime, le Ruach Elohim (qui est dans les eaux), symbolise Neptune qui a toujours dans sa main deux poissons; deux âmes, une divine et l’autre humaine. L’homme est cette âme qui descend. Cette âme humaine est ce que Jésus de Nazareth a appelé le Fils de l’homme. Vous pouvez voir qu’il y a deux choses différentes ici, le Fils de Dieu est Chesed, l’Intime, mais le Fils de l’homme est Tiphereth, l’âme humaine. L’âme humaine doit travailler, doit se développer, que nous devons créer; et telle est la mission de l’Esprit, qui est envoyé par les Dieux sur la terre; il doit développer ou comme on dit évoluer dans la nature dans le but d’acquérir le pouvoir.

Nous savons que nous faisons partie de l’Âme Humaine, car une partie de cette Âme humaine qui est dans les mains de Neptune, qui est dans les mains de notre Intime, descend dans la matière et cette partie de cette âme humaine, l’embryon d’âme, est celle que nous appelons la Conscience, que nous appelons l’Âme, l’Essence, et qui est à l’intérieur de votre corps ici maintenant, assis ici ou en train d’écouter cette conférence par Internet et en train d’essayer de comprendre sa propre origine. Cet embryon d’âme est ce que la Bible appelle Israël.

Les enfants d’Israël sont douze, en rapport avec les douze signes du zodiaque. Ils sont envoyés par le haut dans le plan physique pour créer, pour développer, pour travailler. Ainsi, les enfants d’Israël sont toute cette humanité, parce que chacun de nous est né sous un signe zodiacal, et il y a douze signes. Le plus élevé parmi les douze est le signe du Lion, parce que le Lion est la maison du Soleil, la maison de l’Ain Soph Aur, à travers lequel les Cosmocréateurs travaillent dans toutes les tribus d’Israël.

Toutes ces douze tribus sont en Egypte. Egypte symbolise le monde physique. C’est là que nous devons construire les pyramides. La pyramide est le symbole du mental. Quand quelqu’un crée une pyramide, il est prêt pour l’Exode, c’est un travail que nous devons effectuer à l’intérieur, pas à l’extérieur, parce que tout est symbolique.

Alors, cet embryon d’âme, est l’âme, la conscience qui évolue dans le minéral, végétal, animal et le règne humain, dans le but d’acquérir le niveau humain. Mais pour cela, nous devons nous connecter avec notre Intime pour faire le travail, parce que rappelez-vous que la puissance de ce Ruach Elohim qui plane sur la surface des eaux sexuelles est l’enfant de Elohim qui dit:

    Que la lumière soit: et la lumière fut. Et Dieu vit que la lumière était bonne. Et Dieu dit: Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux d’avec les eaux. Et sépara les eaux qui sont sous le firmament des eaux qui sont au-dessus du firmament: et il en fut ainsi. – Genèse 1: 2,6,7

Donc, il y a beaucoup de niveaux dans lesquels cet esprit, ou Ruach Elohim, qui est descendu par le haut dans les eaux, peut se développer. Les étapes sont écrites dans le livre de la Genèse, les étapes pour acquérir ce développement à travers l’Alchimie.

Ceux qui acquièrent l’auto-réalisation, qui acquièrent, qui effectuent le but que nous voulons ou devons faire – parce que chacun de nous doit le faire – sont appelés les enfants de Juda ou Lionceaux ou « Dragonnets », les petits lions. Pourquoi le petit Lion? Un lionceau est le fils du grand lion, et ce grand lion est Lion, est Jupiter. Le petit lion est l’enfant de Dieu, quelqu’un qui est auto-réalisé, qui est un véhicule de cette lumière, de ce feu. La Bible appelle ces lionceaux Juifs, parce que Juda est cette tribu lié à la constellation du Lion.

    Juda est un jeune lion: à partir de la proie, mon fils, tu es monté: il se baissa, il se coucha comme un lion, et comme un vieux lion; qui le fera lever? – Genèse 49: 9

Alors, quand la bible dit « Les enfants de Juda », elle s’adresse vers les initiés qui se sont déjà eux-mêmes auto-réalisés, ceux qui ont le lion, le feu, incarné; ce sont les vrais Juifs, c’est pourquoi il est écrit dans le livre de l’Apocalypse ce qui suit:

    Voyez, ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et qui ne le sont pas, mais qui mentent; voyez, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. – Apocalypse 3: 9

Lion-of-JudahCela signifie que, pour devenir un vrai Juif, ou un enfant de Juda, vous devez avoir le Christ incarné. C’est également représenté en Hercules, représenté en Moïse, représenté en Bouddha, représenté en Zoroastre, représenté en Jésus. Ce sont des lionceaux, ou des bodhisattvas comme on dit en sanscrit. Voilà pourquoi Jésus, dans l’évangile de Jean, déclare: « Le salut vient des Juifs », cela ne signifie pas que, pour être sauvé, vous devez aller en Israël, au Moyen-Orient, et adorer les Juifs du moyen orient, non: les Juifs dans ce cas représentent ceux qui sont Christifiés, ceux qui sont auto-réalisés, car c’est à travers eux qu’est canalisée la force du Christ. Bien sûr, dans le passé, nombreux ont acquis ce niveau d’enfants de Juda, un Juif, ou nous dirons un bodhisattva, un véhicule de Elohim. Moïse a atteint ce niveau, Abraham a atteint ce niveau, Isaac a atteint ce niveau, Jacob a atteint ce niveau, Jésus aussi, Krishna, Bouddha Gautama Sakyamuni, Lao Tse, Quetzalcoatl, Mohammad, ils sont tous de grands enfants, des Juifs, des bodhisattvas qui ont atteint ce niveau. L’Intime, le Fils de Dieu, qui a complètement développé les forces de Elohim ou les forces de Jupiter. C’est la raison pour laquelle Jupiter est appelé le père de tous les Dieux. Donc, c’est la façon dont le mot Juif doit être compris.

Neptune aide; voilà pourquoi quand vous lisez l’Odyssée d’Homère, vous y trouverez la manière dont Neptune met les épreuves de l’initiation à Ulysse, Ulysse également, pour devenir un héros. Neptune est celui – parce Neptune travail à travers les eaux – il est le Ruach Elohim dans l’initiation. De même avec Jonas, quand Jonas fut trois jours dans le ventre de la baleine, pendant ces trois jours, il prononça une prière qui a neuf aspects liés à la neuvième sphère. Il prononça une prière à l’intérieur de la baleine et la baleine a vomi Jonas, mais c’est un symbole que vous devez accomplir, parce que nous devons être avalé par la baleine. Cette baleine représente le monde physique, représente la planète Terre; elle a beaucoup de symboles. Cette baleine est également la même arche de Noé. Voilà pourquoi dans l’autre conférence nous avons dit que l’eau est liée à la lettre hébraïque Mem, et le nombre 40.

Ainsi les Poissons sont en relation avec l’eau, un signe d’eau dans laquelle le poisson nage. Dans ce cas, physiquement parlant, nous devons dire, si vous souhaitez effectuer le grand oeuvre, vous avez besoin de deux poissons. Un poisson est appelé spermatozoïde et l’autre est appelé ovule, parce que l’un est féminin et l’autre est masculin. Et voilà comment le Ruach Elohim travaille dans les eaux de la sexualité pour créer la vie dans le monde physique. Comme en bas, ainsi est en haut. Si vous voulez créer la vie à l’intérieur, vous devez savoir comment utiliser l’ovule et le sperme en Alchimie. Mais votre Intime, votre Esprit, est celui qui le fait.

Voilà pourquoi les grandes initiations et degrés sont toujours liés à votre propre Esprit particulier. C’est pourquoi vous devez vous rappeler votre Dieu intérieur; c’est pourquoi vous devez vous rappeler votre Être intérieur; c’est pourquoi vous devez être conscient et se rappeler de votre Être à l’intérieur de votre corps. Lorsque vous vous rappelez de votre Être à l’intérieur de votre corps, au cours de tout ce que vous faites, lorsque vous déplacez votre corps ici et là, si vous vous rappelez que vous êtes à l’intérieur du corps, que le corps est seulement un véhicule, vous êtes alors en train d’agir à travers votre glande pinéale.

Lorsque vous vous rappelez de seconde en seconde, le chakra lié à la glande pinéale tourne, c’est le chakra Sahasrara, ce qui dans la Bible dans le livre de l’Apocalypse est appelé l’Eglise de Laodicée, c’est la porte qui ouvre le ciel. Si vous avez lu le livre de l’Apocalypse, Laodicée, c’est l’église liée à la glande pinéale, il déclare que c’est une porte ouverte pour vous. Cette porte ouverte est ouverte par Neptune, alors vous entrez dans les mystères Neptuniens, qui sont très profonds. Ensuite, vous étudiez les mystères du Sphinx. C’est précisément ce que le gnosticisme est. Lorsque cette porte est ouverte, alors vous commencer à étudier la véritable Gnose, parce qu’en ce moment vous êtes en train de lire cette conférence à travers vos yeux. Vous pouvez également avoir lu beaucoup de livres du gnosticisme. Mais si vous voulez être un initié et apprendre vraiment ce qu’est en réalité la Gnose, alors vous devez ouvrir le chakra Sahasrara alors les seigneurs de Neptune ouvriront les portes pour vous et vous pourrez entrer dans les mystères de l’Egypte. Alors vous comprendrez tous les mystères que nous expliquons ici, c’est la vraie connaissance, la vraie Gnose, et alors vous comprendrez beaucoup de choses, parce que tous les phénomènes et les choses spirituelles dont nous parlons ici, se produisent en vous lorsque vous développez la glande pinéale petit à petit.

Tel est le mystère des Poissons, le mystère de la manière dont l’Esprit de Dieu, le Ruach Elohim, contrôle la nature à travers les deux consciences, les deux âmes. L’une est spirituelle et l’autre humaine. La spirituelle est représentée dans de nombreuses façons, comme par exemple dans l’histoire de David, roi d’Israël, l’âme divine est représentée par Bethsabée, ce qui signifie « la fille de sept. » Bien sûr, les sept dans ce cas sont les sept Cosmocréateurs, qui sont en haut, et cette âme spirituelle est l’héritage des sept. Donc, l’Intime a unit cette connaissance divine; Ainsi, lorsque vous atteignez la Première Initiation des Mystères Majeurs, cette connaissance cosmique s’unit avec votre Esprit et vous êtes né de nouveau dans les plans internes. C’est ça d’être né de nouveau. Tel est le commencement.

Questions et Réponses

Question: Les Poissons était l’âge précédente qui s’est terminé en 1962 non?

Réponse: Oui, les Poissons est l’âge précédent qui a fini en 1962. Malheureusement, comme vous le voyez, cette connaissance, ce type de doctrine spirituelle, est complètement abstraite; vous ne pouvez pas voir cela, avec la vue physique, si vous lisez ou entendez seulement à ce sujet, mais la seule façon est de mettre en activité le poisson, qui est lié à la force sexuelle. Voilà pourquoi j’ai dit au début, quand Jésus a commencé le Christianisme il enseignait l’Alchimie ou la façon dont vous devez gérer les deux poissons. Malheureusement, il y avait certains sujets à l’époque qui trahissait la Gnose. Après la mort de Jésus, – car non seulement ils ont tué Jésus, mais ils ont aussi trahi la Gnose – la doctrine de Jésus n’a pas été délivrée correctement. Ainsi, depuis ce temps, ils ont commencé à prêcher le célibat, qui est bien sûr contraire à la nature. En outre, le célibat sans les enseignements de la transmutation de l’énergie sexuelle pour les celibataires. Ainsi donc, le Gnosticisme est mort au commencement, parce que le Gnosticisme, la véritable Gnose, est la base de la transmutation de l’eau en vin. Voilà pourquoi le premier miracle que Jésus a accompli dans les évangiles est la transmutation de l’eau en vin aux noces de Cana, parce que tout le travail que nous devons effectuer est entre l’homme et la femme dans le saint mariage.

Les célibataires ne peuvent pas faire tout le travail; ils peuvent accéder à certain niveau, mais au-delà, ils ont besoin d’un partenaire. Dans ce monde physique, si un homme veut un enfant, il a besoin d’une femme; si vous êtes une femme, vous avez besoin d’un homme. Même chose à l’intérieur: il faut savoir comment transmuter l’eau en vin. Malheureusement, ces personnes au commencement des Poissons ont trahis la Gnose alors la Gnose est entrée dans l’obscurité, dans laquelle au lieu d’enseigner la vraie doctrine ils prêchaient l’Agnosticisme et les portes des mondes internes ont été fermées, parce que sans la Sainte-Alchimie, sans le Gnosticisme, personne peut entrer dans le Royaume des Cieux.

Il y a encore des gens dans cette époque qui pensent que, pour entrer dans le Royaume des Cieux, les dimensions supérieures, les forces Amentino-Neptuniennes, qu’ils peuvent le faire juste en croyant. Dans les faits, personne ne naît en croyant. C’est donc regrettable. Maintenant, nous sommes dans l’ère du Verseau et l’ère des Poissons est fini, donc maintenant nous entrons à nouveau dans les mystères du Verseau, ce qui a été expliqué dans la conférence précédente.

Question: Comment la Gnose a-t-elle été trahi?

Réponse: Les mystères de Yesod en rapport avec les forces Neptuniennes sont également liés à la Lune, et la Lune est en relation avec les races. Les religions lunaires sont liées aux races, pas seulement dévéloppée pour certains privilégiés. Voilà pourquoi, dans le passé, ceux qui voulaient avoir ce type de connaissance que nous enseignons publiquement aujourd’hui, devaient être d’abord un roi, un prince ou une reine, ou un membre de certain collège d’initiés. A cette époque, à l’époque de Jésus, cette connaissance était connu parmi les Juifs et d’autres groupes, mais uniquement dans les groupes, dans les familles. Jésus est venu dans le but de rendre cette connaîssance universelle, pour enseigner à toutes les âmes, pas spécifiquement pour certaines races. Mais les Juifs n’aimaient pas ça. (Quand je dis les Juifs, je parle des initiés juifs de cette époque, pas tous les Juifs, parce que dans ce monde physique, il y a un pays appelé Israël, où les gens qui sont appelés Juifs vivent, le peuple juif, mais ils ne sont pas tous initiés). Ce sont des gens qui ont été sélectionnés pour enseigner les connaissances que nous enseignons ici, mais quand Jésus est venu pour dire que maintenant le moment est venu pour donner cette connaissance à toute l’humanité, à tous les gentils, ils n’aimaient pas ça. Ainsi donc, ils ont trahi la Gnose. Alors la Gnose s’est développée, ou pour mieux dire, le Christianisme s’est développé par d’autres moyens, de la manière Agnostique. Si tous les initiés à l’époque de Jésus auraient obéi à l’ordre de la Loge Blanche, maintenant, nous aurions quelque chose de différent. Mais malheureusement encore, ils nient que Jésus était le Messie, ou le Messager, d’en haut. Une autre question?

Question: Si certains d’entre eux deviennent Cosmocréateurs, qu’est-ce qui arrive aux autres?

Réponse: Quels autres?

Question: Ceux qui ne deviennent pas Cosmocréateurs.

Réponse: Eh bien, ils ne sont pas Cosmocréateurs. Pour devenir Cosmocréateur vous devez vous auto-réaliser. Si vous ne vous souciez pas de cette connaissance, si vous voulez vraiment vivre la vie comme mon copain et tout le monde, alors vous n’atteindrez pas le but. Évidemment, c’est appelé l’auto-réalisation. La plupart des gens qui ne sont pas auto-réalisés, sombrent dans l’abîme, car il y a 108 possibilités pour que nous acquérons l’auto-réalisation; si nous ne l’aimons pas, si nous ne voulons pas, parce que tout le monde a le libre arbitre et nous respectons le libre arbitre, ainsi donc, vous suivez la mécanicité de la nature et vous sombrer dans l’abîme, appelé Inferno, enfer, Hades , ou peu importe. Par nature, ce sera juste, nous dirons, l’aspect de recyclage de la nature dans laquelle l’âme est purifiée par les forces de la nature. Tel est le sort de ceux qui ne veulent pas suivre les Cosmocréateurs.

Vous ne deviendrez pas Cosmocréateur en une vie; de nombreuses Monades qui sont sur la voie prenent de nombreuses vies, elles continuent leur travail dans chaque vie, donc, en remontant de plus en plus. Mais, pour devenir un Cosmocréateur vous devez prendre le chemin direct. Il faut étudier cette doctrine pour comprendre.

Question: Quels sont les moyens pour ouvrir ou développer notre glande pinéale?

Réponse: La meilleure façon est de se rappeler vous-même, de se rappeler toujours que vous êtes à l’intérieur du corps. Toujours voir ce qui se passe autour de vous, sans oublier que vous êtes à l’intérieur de votre corps. Cet effort de se rappeler que vous êtes à l’intérieur de votre corps, active la glande pinéale. Aussi, vous pouvez pratiquer un mantra pour la mettre en activité, le mantra est le son de la lettre « I », envoyer le son à la glande pinéale. Ce son aide à activer le chakra de la glande pinéale.

Question: Le questionneur a interrogé sur les Cosmocréateurs, le questionneur croit qu’il n’y a que sept Cosmocréateurs, alors quand un nouveau devient un Cosmocréateur il doit dégager un autre.

Réponse: Non non non. Le plus haut rang ou la plus élevée famille de Cosmocréateurs est sept, parce qu’il y a une loi dans l’univers, la loi de l’Heptaparaparshinokh, la loi des Sept qui organise. Voilà pourquoi vous trouvez sept jours de la Genèse et vous trouverez le nombre 7 dans la Bible de nombreuse fois, car elle est la loi qui organise. 7 jours de la semaine, 7 chakras, 7 églises, 7 dimensions, c’est la raison pour laquelle il y a 7 Cosmocréateurs qui contrôlent cette Loi des Sept. Mais les Cosmocréateurs dans ce système solaire sont nombreux. Après ces 7 il y a un autre 5 qui forment les 12, liés aux 12 apôtres du Christ. Et après ces 12 vient les 24, les 48, donc il y a beaucoup de Cosmocréateurs. Neptune est un Cosmocréateur. Uranus est un autre Cosmocréateur. Pluton. Ils régit de différentes manières, ils contrôlent d’autres forces, mais les principaux sont sept. Voilà pourquoi on parle toujours de 7 rayons. Ici, nous parlons des Poissons, les personnes Poissons qui sont régies par Neptune, ils sont alignées sur l’une des 7 rayons, car seuls 7 rayons organisent, mais elles peuvent être liées à d’autres forces. Donc les Cosmocréateurs sont nombreux et ils ne contrôlent pas tous des planètes. Il y a des Cosmocréateurs qui sont liés à la Cosmocreation qui voyagent dans l’espace comme des comètes, pour enseigner. Donc, il y a différents types de Cosmocréateurs.

Question: Vous avez dit que « atl » signifie l’eau pour les Nahuas, Nahuatl est la langue des Nahuas, la question est alors, que signifie Nahua?

Réponse: « Atl » signifie l’eau. « Anahuac » signifie « une maison qui a émergé des eaux. » Il y a d’autres significations, mais la signification que je connaîs est que Anahuac, dans cette langue, signifie « une terre qui émerge. » De toute évidence, ce royaume de l’Anahuac a émergé après l’engloutissement de l’Atlantide.

Question: Dans la Genèse, il parle de « séparer les eaux supérieures des eaux inférieures, » qu’est-ce que cela signifie?

Réponse: Pour séparer les eaux supérieures des eaux inférieures, bien sûr, est un travail dans Yesod, dans lequel les forces animales qui travaillent dans les eaux à un niveau qui sont passionnelle. Voilà pourquoi il est écrit que pour aller de l’autre côté, – vous voyez, les forces Amentino-Neptuniennes sont les œuvres de Yesod, Eden – Vous devez passer à travers la Mer Rouge. Le passage à travers la Mer Rouge est précisément la séparation des eaux; vous voyez là-bas, les eaux sont divisés. La même chose est dans le bouddhisme; ce qui signifie que vous devez passer de l’autre côté de la rivière. Voilà pourquoi le mot « Hébreu » signifie « celui qui est de l’autre côté. » Cela signifie que vous devez d’abord laisser vos eaux passionnelles liées à la luxure. En ce qui concerne ce dernier cas, par exemple, l’humanité est déjà dans un grand déluge. Déluge d’inondation, ou inondation de la dégénérescence, la dégénérescence sexuelle. Ils nagent dans des eaux polluées, vous les voyez partout, alors vous devez quitter ces eaux, diviser l’eau, vous devez quitter ces eaux passionnelles, et aller de l’autre côté, qui est la partie supérieure de la lune, Neptune, les eaux supérieures.

C’est la raison pour laquelle lorsque les Egyptiens – qui dans ce cas symbolisent ces passionnés qui aiment la fornication, l’adultère et tout cela dans le sexe – essayaient d’aller de l’autre côté, ils connaîssent les connaissances et dit OK nous allons essayer, mais ils essaient de le faire avec passion, et alors l’eau les engloutit, les ont tué. Seuls ceux qui travaillaient dans la chasteté sont guidés par Moïse et Moïse symbolise la volonté que nous devons développer pour contrôler la Mer Rouge, les eaux passionnelles, les eaux sanglantes. Tout est un symbole.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Pisces

Verseau

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

AquariusLe Verseau est appelé le signe du porteur d’eau, ou de l’homme avec une cruche d’eau sur son épaule mentionné dans le Nouveau Testament. Il est parfois représenté comme une figure angélique, prétendument androgyne, soit versant de l’eau dans une urne ou portant le vase sur son épaule. Chez les peuples orientaux, un vase d’eau seul est souvent utilisé. – Manly P. Hall, Enseignements Secrets de tous les âges (1928)

aquariusLe onzième signe du zodiaque correspond à l’influence stellaire du Verseau. Le symbole du Verseau est le plus souvent considéré comme un être humain portant l’eau – généralement de sexe masculin – déversant les eaux de la sagesse. Le Verseau peut également être représenté par une femme avec une urne ou un vase dans chaque main en train de mélanger soigneusement le liquide entre ces deux vases. La même icône, la même image, est visible dans le quatorzième Arcane du Tarot, que nous appelons la tempérance. Ce symbole contient en lui la science mystique, la compréhension précise, de l’Alchimie.

Alchimie est un terme qui traduit directement signifie « la chimie de Dieu», et l’alchimie est un processus où des formes de la matière sont manipulées consciemment; en d’autres termes, la nature est travaillée de manière consciente, afin d’arriver à un objectif transcendantal. Mais comme avec toute science, avec tout procédé chimique, la volonté est le facteur déterminant. Nous pouvons utiliser toute science avec la mauvaise volonté pour accomplir un désir, ou nous pouvons utiliser toute science par la volonté consciente afin de réaliser les buts et objectifs de la création, en accord avec les lois.

Si nous analysons le mot Verseau, nous y trouvons des attributs élémentaires qui se rapportent directement à cette science de l’alchimie. La première partie est évidemment « Aqua », ce qui bien sûr est eau, du latin, et puis nous avons « Arius » ou air. Verseau en tant que signe est lié à des éléments de base de l’eau et de l’air, mais l’air est l’élément principal. Chacun des signes du zodiaque est lié à un élément, et l’élément de base de chaque signe est le fondement de la façon dont cette constellation ou signe du zodiaque peut influencer la psyché.

L’Air est lié au mental, lié à l’aigle, au mental qui peut atteindre des hauteurs élevées. L’air, le mental, est lié à la pensée, à l’intellect et à Buddhi, l’âme spirituelle.

Aqua ou l’eau est liée à la sephirah Yesod. Les eaux figurent nettement dans toutes les religions. En particulier, ce serait un effort utile de passer un peu de temps à analyser les apparitions de l’eau dans la Bible et si vous le faites, vous allez découvrir qu’il y a un grand nombre de miracles et d’œuvres magiques dans la Bible, qui sont tous en relation avec l’eau. Si nous regardons simplement les évangiles nous découvrons qu’un grand nombre des miracles de Jésus ont été réalisés au moyen d’eau. Et ce n’est pas un accident: c’est symbolique, et l’eau qui effectue la magie est l’eau qui est mélangée entre les deux urnes dans l’Arcane quatorzième. C’est l’eau du Verseau.

Jésus parle de l’eau de la vie qui surgit dans le ventre, ce qui est bien sûr, si vous avez étudié la médecine chinoise, alors vous avez entendu parler de la Tan Tien, l’océan de chi, qui est lié avec le bas de l’abdomen . Ceci est symbolique de l’énergie sexuelle. Les forces sexuelles sont accumulées et polarisées à travers l’ organe sexuel, qui n’est pas simplement le composant externe qui est visible à l’extérieur du corps: il est également lié aux glandes internes et les chakras internes, qui sont liés à l’abdomen inférieur.

Donc, l’eau et l’air – ou en d’autres termes l’eau et l’esprit – sont les deux éléments du Verseau. Dans les Évangiles, Jésus dit à Nicodème qu’il faut naître de nouveau d’eau et d’esprit. Alors, quel est ce mystère du Verseau? Quelle est la connaissance profonde cachée liée à l’eau et à l’air?

Certains d’entre vous ont peut-être entendu dire que très récemment, nous en tant que race – en tant que planète – sommes entrés dans une nouvelle ère, une nouvelle ère de développement. Différents groupes calculent le passage dans cette nouvelle ère de différentes façons, mais tous conviennent que dans les dernières décennies nous sommes entrés dans une nouvelle ère, l’ère du Verseau, et dans la Gnose nous attribuons cette transition au 4 Février 1962. Cette transition a été la sortie de l’ère des Poissons, que nous étudierons dans la prochaine conférence, et l’entrée dans l’ère du Verseau, qui est l’âge dans lequel nous sommes maintenant. Et comme vous pouvez facilement percevoir, depuis l’an 1962, l’humanité a subi un énorme changement.

En commençant par cette période de temps au début des années 1960, il y avait un énorme changement dans notre environnement psychologique; tous nos systèmes sociaux ont commencé à changer de façon radicale. Nous avons assisté à d’énormes bouleversements dans l’équilibre du pouvoir entre l’homme et la femme; nous avons assisté à une énorme révolution dans la façon dont les gens pensent à la vie, mais en particulier au sexe. À partir des années 1960 cette révolution s’est répandue dans le monde: l’abandon du précédent concept de la sexualité, qui était renfermée, qui était régressive, qui était suppressive. En d’autres termes, dans l’ère des Poissons, l’humanité a été asservie par le sexe, la sexualité était cachée, la sexualité était supprimée, on n’a pas aimé en parler, on a gardé caché tout ce qui touche au sexe, et cela est due à l’influence des forces des Poissons.

En particulier, nous trouvons, ce fut particulièrement vrai pour les mystères tantriques. Le Tantra – ou véritable alchimie – a été précédemment caché aux yeux de la population, et ce ne fut que dans les années menant à l’aube de l’ère du Verseau que les mystères tantriques ont commencé à être révélés de manière ouverte. Et bien sûr, c’est durant les années 60 et 70 que l’intérêt et la recherche du Tantra ont commencé à accroitre de façon spectaculaire, jusqu’à maintenant. Il y a un grand nombre de personnes qui ont entendu parler du Tantra et l’assimilent toujours à la sexualité, mais malheureusement, la compréhension du Tantra en ces temps est corrompue.

Le Verseau est le porteur de la connaissance, alors quand nous sommes entrés dans l’ère du Verseau, nous sommes entrés dans un temps dans lequel l’humanité est prête à recevoir la connaissance, la science, et sous une forme très superficielle on peut voir que cela se refléte dans l’arrivée de ce que les gens appelent «l’âge de l’information.» En ce moment, dans nos économies, dans nos systèmes sociaux, nous sommes passés loin d’une base matérialiste pour notre santé économique et le changement est maintenant sur la base de l’information: la connaissance, la sagesse, la compréhension, l’apprentissage; c’est une réflexion très superficielle de l’influence de l’ère du Verseau. Le cœur de l’influence du Verseau est dans la connaissance ésotérique, mais pour comprendre cela, nous avons besoin de connaitre un peu plus sur ce mot «connaissance» et ce à quoi il se réfère précisément.

Nous avons tendance à faire l’hypothèse que la connaissance est liée à l’intellect, et il est vrai que la connaissance intellectuelle est une forme de compréhension, une forme de connaissance, ce qui est nécessaire. Mais, c’est seulement le plus bas, c’est le plus superficiel; le niveau le plus peu profond de la connaissance est la connaissance intellectuelle. Donc, pour comprendre pourquoi nous parlons de Verseau comme le porteur de la connaissance, nous allons regarder un peu une certaine terminologie sanscrit, qui peut nous ouvrir des portes dans notre compréhension.

En sanskrit, il y a le mot Vidya, et nous entendons aussi le mot jnana; ces deux termes sont traduits par la connaissance. Vidya a en fait deux significations, deux formes de connaissance sont entourées par Vidya: la première est aparavidya, qui est la connaissance intellectuelle simple, ou en d’autres termes des connaissances inférieures. L’autre forme de Vidya est appelée paravidya, et cela est de notoriété plus élevée, mais paravidya est une connaîssance intuitive expérientielle. Donc, dans la compréhension des deux formes de Vidya on voit immédiatement les deux formes de la Kabbale.

Samaël Aun Weor a souligné très clairement qu’il y a deux sortes de kabbalistes:

    Les kabbalistes intellectuels, qui étudient seulement les théories et mémorisent des choses, mais n’ont aucune expérience consciente de ce qu’ils étudient, et ceux-ci regroupent des gens qui n’ont que l’aparavidya, qui est la compréhension intellectuelle, la connaissance intellectuelle.

    Le deuxième type de kabbaliste cherche à avoir la paravidya, qui est l’expérience spirituelle intuitive, en d’autres termes l’expérience directe des vérités de l’Arbre de Vie. Ils ont pénétré consciemment dans l’expérience directe de la Kabbale.

Nous avons un autre type de personne à côté de ces deux, ou une autre forme de compréhension, appelé avidya, qui est le mot Vidya avec un A en face d’elle. Maintenant, vous remarquerez que aparavidya est juste comme paravidya mais avec un A en face, et avidya est Vidya avec un A en face. Le A signifie «sans», si avidya signifie «sans connaissance», en d’autres termes, sans expérience, même sans compréhension intellectuelle. Et dans l’hindouisme et le bouddhisme, ils disent que la source de toutes les souffrances est avidya, l’ignorance, ignorer. Ignorer est un I avec gno, gno de la Gnose; I indique «sans», tout comme le A dans avidya.

Si vous avez étudié l’hindouisme, vous avez étudiez la Bhagavad Gita. La Bhagavad Gita est un discours prononcé par Krishna, qui est le Christ dans les mystères indiens et Krishna tout au long du discours de la Bhagavad Gita souligne sur les connaissances, mais il différencie clairement deux formes de connaissance. Dans la plupart des traductions vous les trouverez sous forme «phénoménale» et «numineuse». Et Krishna déclare explicitement que nous avons besoin de ces deux formes de connaissance, ces deux formes de Vidya.

La connaissance phénoménale est liée au phénomène, des choses manifestées, avoir une connaissance de notre environnement, prendre connaissance de ce que nous percevons.

La connaissance Numineuse concerne des choses spirituelles: celles-ci sont Vidya et Jnana. Vidya serait liée à la connaissance numineuse, à la connaissance spirituelle, tandis que Jnana est simplement le savoir, ou la connaissance en général. Donc, il est bon de comprendre lorsque l’on étudie ces écritures, les différentes subtilités des termes, et la raison en est que notre propre pensée, notre propre compréhension, est notre obstacle.

Par exemple, dans la Bhagavad Gita, Krishna dit à Arjuna, «la libération spirituelle vient en me connaîssant. » Donc, la plupart des adeptes de l’hindouisme lisent cela et pensent de la même manière que les chrétiens «Si je crois en Krishna, alors je suis sauvé.» Ceci est faux. Ce n’est pas ce que Krishna a dit. Krishna a dit en me «connaîssant»; ce n’est pas la croyance: cette expérience est, consciente. Beaucoup d’entre nous ont du mal à concevoir l’idée que vous pouvez réellement connaître Krishna personnellement, mais c’est le point de la vraie religion: connaître par soi-même, converser avec les prophètes, avec les dieux, leur parler, obtenir des réponses de leur part, obtenir des conseils. Tel est réellement l’objet des études religieuses. Il ne suffit pas de bourrer nos têtes avec des concepts ou des croyances; c’est la forme la plus basse de la connaissance, la connaissance intellectuelle, et c’est aparavidya, ce c’est une connaissance faible, elle est liée aux choses spirituelles, mais elle est coincée dans l’intellect. Nous avons besoin de paravidya, la connaîssance expérientielle, la connaissance de la sagesse des dieux à travers notre propre expérience directe, et d’acquérir cela consciemment, et non par la lecture, mais en le faisant.

Voilà pourquoi nous appelons cette science Gnose. Gnose signifie connaissance, mais elle n’est pas la connaissance des livres, et elle n’est également pas la connaissance par association. En d’autres termes, dans la tradition chrétienne, de nos jours il y a cette croyance répandue que si vous croyez vous êtes sauvés, et même cela existe dans le bouddhisme et l’hindouisme et d’autres religions; il y a des partisans et pratiquants qui pensent simplement que s’ils croient en cette religion, s’ils suivent leur prêtre, alors ils sont sauvés. Croyez-le ou non, il y a des gens dans la tradition gnostique qui sont comme ça, qui prennent leur prédisposition culturelle – habituellement dans un milieu chrétien – et ils prévoient cela dans leurs concepts gnostiques. Alors ils croient que tant qu’ils sont associés à un certain groupe, ils sont sauvés. Ceci est faux.

C’est due exactement à ça que Samaël Aun Weor a souligné que les étudiants ne devraient suivre personne, sauf leur propre Etre intérieur. La raison en est que notre ego cherche la sécurité, il veut la sécurité, se sentir en sécurité, en étant associé avec quelqu’un d’autre, ou un groupe ou une école. Donc, il y a des étudiants qui se joignent à un instructeur et ont la conviction que parce que ce soi-disant instructeur est très élevé ou très avancé, ou très éveillé, que l’élève sera sauvé uniquement grâce à l’association; Mais ce n’est pas vrai.

Nous sommes sauvés par nos œuvres; nous sommes sauvés par notre conscience, par Celui qui est en nous, en connaissant notre propre Dieu intérieur, pas en connaissant une personne à l’extérieur, et non pas en s’associant à aucune école. Celui qui sauve est le Christ, et il est en nous.

C’est l’accent de la Bhagavad Gita. La Gita dit cela tout au long du livre, mais en particulier si l’on étudie dans le chapitre sept, souvent traduit par la connaissance de l’absolu. C’est de là que cette célèbre citation vient, où Krishna dit, «Plusieurs milliers d’hommes peut tenter d’atteindre la perfection, et de ceux qui ont atteint la perfection, à peine un me connaît en vérité.» Cette connaissance, ce savoir, est aparavidya, c’est la connaissance consciente.

Il y a une autre façon de regarder ce terme Vidya, et c’est d’une manière que le maître Samaël l’a utilisé pour expliquer la nature de la Gnose, et il a dit qu’il existe différents types de connaissances que nous étudions. Bien sûr, nous savons que la mystique, la religion, prend de nombreuses formes, mais lorsque nous les analysons, nous constatons qu’ils contiennent tous à peu près les mêmes choses, juste organisées un peu différemment et avec des termes différents.

Le premier de ces types de connaissances que Samaël Aun Weor indique est appelée Yajna-Vidya. Yajna-Vidya est définie comme certains types de rituels qui sont effectués dans le but d’éveiller les pouvoirs, pour éveiller les capacités latentes en nous.

Le second est Maha-Vidya, liée à la métaphysique, la Kabbale, ils étudient des lois et des structures, comme Kalachakra. Maha signifie «grand».

Le troisième est Gupta-Vidya, liée à l’utilisation du son, mantra, récitation, prière.

Ces trois termes sont un point de vue sanskrit conçu pour aider à mettre les différents aspects de la connaissance que nous étudions dans un ensemble organisé.

Ce qui est intéressant à noter est que Yajna-Vidya est liée à certains types de rituels; le terme Yajna signifie «sacrifice», alors quand nous lisons dans la Bible, ou quand nous étudions les religions anciennes, on peut lire sur les sacrifices que les prêtres effectuent; ce sont des rituels ou des pratiques qui tombent dans le groupement de Yajna-Vidya, et le but de ces pratiques est de rassembler l’énergie. Mais comme il a été mentionné précédemment, chacune de ces formes de science peut être utilisée dans l’une des deux manières:

  1.     par la mauvaise volonté, ou la volonté égoïste, ou la volonté du désir
  2.     par la volonté consciente ou en d’autres termes, la volonté de l’Atman.

Atman en sanscrit est un terme qui est utilisé pour se référer à l’Être, et il y a ce quatrième type de connaissance, qui est Atma-Vidya, ou la connaissance de l’Être, la connaissance de Soi: l’Auto-connaissance.

Samaël Aun Weor explique que Atma-Vidya entoure et englobe toutes les autres formes de connaissances, et les remplace et peut les utiliser, mais d’une manière purifiée. En d’autres termes, la vraie connaissance de soi ne peut pas être utilisée de deux manières différentes; l’ego ne peut entrer dans l’Atma-Vidya; le désir ne peut pas y entrer. Atma-Vidya est la sagesse de l’être, la sagesse de notre Intime, une connaissance directe, la connaissance par l’expérience, la connaissance intuitive de la vérité, qui est libre de désir. Cette forme de connaissance, ce genre de sagesse, peut utiliser les rituels, la Kabbale, l’astrologie, la cartomancie, mantra, prière, invocation, conjuration, un certain nombre de sciences spirituelles, mais seulement d’une manière pure, sans désir, sans ego: cela est Atma -vidya.

Donc, comme nous l’avons expliqué précédemment, Mahavidya, qui est des études kabbalistiques, pourrait être utilisé par l’ego, par le désir, pour construire la fierté, pour répondre à la peur, pour trouver un sentiment de sécurité. Il y a beaucoup qui entrent dans les études spirituelles, dans les études religieuses, parce qu’ils ont très peur, et ils trouvent confiance en étudiant la religion, ils trouvent un sentiment de sécurité en devenant attachés à un groupe religieux ou un enseignant. Mais cela est malheureusement une utilisation de Vidya, ou connaissance, par l’ego, et à son tour change avidya, en ignorance. Chacun de nous fait cette erreur.

En synthèse, nous dirions que, c’est comme ça que l’air de la tête et l’eau du sexe se combinent dans notre psyché pour produire la souffrance, parce que l’ego corrompt cette connaissance.

Nous avons besoin de tempérance. La femme dans la carte de l’Arcane quatorzième est notre Mère Divine, et comme vous le savez, la Mère Divine est un symbole de la connaissance; elle a le voile d’Isis, qui ressemble, qui symbolise, le voile qui se tient devant le temple, interdisant à l’animal d’entrer dans l’enceinte sacrée; cet animal est votre propre mental.

Pour acquérir une connaissance réelle, le mental de l’animal doit être sacrifié. C’est le Yajna-Vidya réel, c’est Ahamkara, le sacrifice du moi. C’est comme ça que vous arrivez à Atma-Vidya, cette connaissance de l’être, parce que pour entrer dans Atma-Vidya, ou cette connaissance superlative, l’ego ne peut être présent, de sorte que l’ego doit être sacrifié.

Maintenant j’ai mentionné que Yajna signifie «sacrifice», mais ce terme est aussi utilisé comme un descriptif pour un Dieu. Savez-vous lequelle? Vishnu. C’est là que les choses deviennent vraiment intéressantes.

3forces
Dans la Gnose, nous étudions l’Arbre de Vie (Kabbale), et au sommet de l’arbre de la vie, nous avons trois sphères; Ceci est appelé le Supra-monade, le triangle céleste. Ces trois sont un; ils symbolisent la tri-unité, ou la Trinité, qui est la base de toutes les religions. Dans le christianisme, nous les appelons Père, Fils et Saint-Esprit. Dans la Kabbale, ils sont Kether, Chokmah, Binah. Le second en hébreu est appelée Chokmah, tandis que dans le gnosticisme on l’appelle le Second Logos. Dans l’hindouisme, ce sont Brahma, Vishnou et Shiva, de sorte que le second est Vishnu.

Yajna est un nom de Vishnu, et dans l’hindouisme ils ont une vaste mythologie de Vishnu. Vishnu, en tant que dieu très élevé et en raison de sa compassion, va se manifester dans ce monde afin d’enseigner Vidya, pour enseigner ses connaissances. Krishna est une de ses incarnations, Rama est une de ses incarnations, Jésus, Bouddha – ce sont tous des incarnations de Vishnou. Ils sont ses avatars, ses bodhisattvas, en d’autres termes.

Son nom, Vishnu, commence avec VI, la même que Vidya, la même que la sagesse, « sagesse ». Chokmah, la seconde sphère, est le mot hébreu pour « sagesse ». Ceci n’est pas un accident, ce n’est pas une coïncidence, que Vishnu et Chokmah, sanskrit et hébreu, signifient la même chose; ce n’est pas une coïncidence. Ce n’est pas une coïncidence que bodhisattva signifie «essence de la sagesse,» l’incarnation du Christ. Tous les bodhisattvas incarnent Vishnu. En leur sein, est né l’enfant Christ, qui est Krishna, qui est Rama, qui est Bouddha, et le nom de cette naissance, le nom de cette force, l’essence de cette intelligence est le sacrifice: yajna.

Pour que la naissance se produise, il doit y avoir une mort: la mort du « Moi. »

Alors là, vous voyez, je décris pour vous trois facteurs essentiels: la naissance, la mort et le sacrifice. Ce sont les trois composantes essentielles de toute religion, de toute forme de spiritualité. Vous pouvez vous appeler de la manière que vous voulez, vous pouvez vous joindre à une religion, vous pouvez suivre n’importe quel maître, n’importe quelle écriture, mais pour éveiller la conscience, vous devez pratiquer ces trois facteurs. Sans eux, vous ne pouvez pas vous éveiller – c’est impossible. Ces trois facteurs sont à la base de toute religion qui ait jamais existé.

Ces trois facteurs sont symbolisés dans les histoires des grands prophètes et des maîtres, des grands saints, des avatars, des dieux. Dans la vie de Jésus, nous avons sa naissance mystique; nous avons sa vie de sacrifice, et nous avons sa mort mystique. Nous voyons la même chose dans la vie de Jean-Baptiste, nous voyons la même chose dans la vie de Krishna, dans la vie de Bouddha, dans la vie de Moïse, dans la vie d’Héraclès.

hebeHeracles en particulier, est très intéressant; Héraclès symbolise le Christ dans les mystères grecs. Il a effectué de nombreux travaux énormes, grands travaux, impossibles pour les simples mortels, et il était en mesure d’accomplir ces grands travaux parce qu’il faisait partie de la divinité: en d’autres termes, il était un bodhisattva, il avait incarné une part d’un Dieu à l’intérieur, mais il avait encore son aspect humain impur. À la fin de sa mythologie, vous trouvez qu’il meurt d’une mort très douloureuse, mais que la mort symbolise la mort absolue de tout ce qui était impur en lui. Toutes les parties humaines meurent, et ce qui se lève est le divin, purifié, complet. Quand il monte à l’Olympe comme un être purifié, les dieux lui donnent un cadeau: une épouse. Cette femme est nommée Hebe. Avez-vous déjà vu une photo d’elle? Vous serez étonnés. Elle est une jeune déesse, fille de Zeus et d’Héra, qui porte dans ses deux mains, les deux vases: elle est l’échanson des dieux, et elle est considérée mélangeant les eaux, et elle sert dans ces vases, l’ambroisie, la nourriture et le boisson des dieux, ce fuel, cette énergie qui les rend immortel. Elle devient l’épouse d’Héraclès. Elle est le symbole du Verseau. Cette même image de la femme avec les deux vases est Hebe, l’épouse d’Héraclès, le grand guerrier.

Ce que cela signifie pour nous est que, en suivant les traces des grands maîtres, les héros, et apprendre à accomplir les facteurs de naissance, mort et sacrifice, nous arrivons à l’union de notre élément pur, de notre psychisme pur, la Conscience pure, avec Hebe en nous, qui est cette force divine féminine qui fournit l’immortalité, la perfection. Mais cela est arrivé à travers de grandes œuvres de la connaissance consciente, pas en lisant des livres.

Heracles ne s’est pas assis et lire des livres, pas plus que Krishna, ni que fit Jésus. La lecture de livres peuvent être utile, mais seule, elle n’éveille pas. Vous ne pouvez pas éveiller la conscience avec l’intellect. Vous ne pouvez pas éveiller la conscience avec une croyance. Vous ne pouvez pas l’éveiller avec un rituel. Vous ne pouvez pas l’éveiller avec un mantra. Vous ne pouvez pas éveiller la conscience avec la Kabbale.

Vous ne pouvez éveiller la conscience qu’en utilisant activement la Conscience. Toutes ces autres formes de connaissance aident, mais elles ne peuvent pas nous éveiller de leur propre chef.

Vous pouvez utiliser tous les mantras que vous voulez, dans le cadre de Gupta-Vidya, que de nombreux pratiquants de l’hindouisme et du bouddhisme font. Vous entendez souvent que les débutants reçoivents des pratiques pour effectuer 100.000 récitations d’un certain mantra, de sorte qu’ils s’y appliquent, et il peut y avoir un certain avantage à cela, de différentes façons, mais cela n’éveille pas la conscience. Vous verrez que des bouddhistes et des hindous donnent aussi bien une grande importance en faisant des centaines de milliers de récitations de mantras ou faisant des prosternations ou en faisant des circumambulations, en marchant autour des sites sacrés. Les chrétiens accordent une valeur en faisant des centaines de récitations du «Je vous salue Marie», ou la prière du Seigneur (Notre Père), tandis que les gnostiques récitent certains mantras ou de font des certaines d’invocations ou de conjurations, font certains types de pratiques. Tous ces éléments sont tous utiles, mais en eux-mêmes ils n’éveillent pas la conscience. Ils aident, ils fournissent de l’aide, mais ils ne l’éveillent pas: celui qui éveille la Conscience est vous.

Si vous n’utilisez pas consciemment les outils, alors vous restez endormi. Et voilà pourquoi dans la Bhagavad Gita, Krishna dit,

    Maintenant entendez qu’en pratiquant le yoga en pleine conscience de moi avec le mental attaché à moi, vous pouvez me connaître en pleine conscience et sans doute.

En pleine conscience. Pas en croyance Conscience. Être conscient de quelque chose c’est de le percevoir. Lorsque vous êtes inconscient de quelque chose, vous ne le percevez pas.

C’est très simple, mais souvent hors de vue.

Combien de pratiquants de la religion font de grands efforts avec les rituels, avec les mantra, avec l’étude, le pranayama, la méditation, pratiquant la méditation pendant des heures et des heures, mais sans conscience de cela? C’est une tragédie. Toutes ces pratiques, toutes ces écritures, sont données uniquement pour aider l’effort individuel pour éveiller la conscience.

Éveiller la conscience est quelque chose que vous faites en ce moment, pas plus tard. Vous pensez peut-être: «Je vais méditer plus tard pour s’éveiller,» ou «je vais faire ces mantras plus tard,» c’est bon, vous devriez faire ces pratiques, ils vous aideront, mais ils ne pouvent pas vous éveiller par eux-même.

L’éveil est à chaque instant.

Être éveillé c’est percevoir consciemment, être au courant; c’est là que Atma-Vidya est né: en ce moment.

La conscience que nous avons en ce moment est ce qui nous relie à l’intelligence divine, avec les forces divines, avec notre propre Atman, notre propre Bouddha. Cet Être n’est pas un être dans le sens d’un mec sur un trône quelque part: c’est la conscience; simple. Cet Être n’est pas ce que nous pensons qu’il est. Il n’est pas ce que vous pensez que vous êtes.

Si vous étudiez la Bhagavad Gita, vous voyez que Krishna déclare explicitement que Atman est la Conscience, pas quelqu’un sur un trône, pas un moi supérieur, pas un moi qui est meilleur que moi, mais la Conscience, pénètre tout, présente partout, percois tout.

Et c’est ce que le Bouddha a indiqué quand il a dit qu’il n’y a pas d’Être existant indépendamment, il a souligné aux hindous, aux brahmanes, que l’idée de l’Être qu’ils ont est fausse. La plupart d’entre nous pensent que nous avons un certain «Moi supérieure» dans un autre plan de la conscience qui est notre vrai Être; et nous avons un vrai Être, nous avons Atman, nous avons un Esprit, mais cet Être n’est pas égoique; notre Etre réel n’a pas le Moi. Notre vrai Être est vide de Moi.

Ça semble contradictoire quand dans la Gnose nous disons que nous en tant qu’animaux intellectuels, que les gens que nous sommes, ne disposent pas de réelle individualité. Nous disons cela à cause de notre expérience directe: que d’instant en instant, nous nous contredisons nous-mêmes. Il n’y a pas un Moi, il y a beaucoup de «Moi».

Aujourd’hui, je suis très bon ami avec une personne donnée, demain je suis leur ennemi, parce que l’un Moi est ici aujourd’hui et un autre Moi est ici demain. Ce sont des samskaras, ce sont des agrégats. Ce sont des Moi egos individuels qui n’ont pas d’organisation, pas de continuité, et sont un chaos au sein de notre psyché.

Dans le Mahabharata, ce sont les centaines de frères que le Pandava doit tuer, les légions de Moi.

Dans un moment nous nous sentons heureux, dans la suivante, nous sommes en colère; un moment nous nous sentons bien, et l’instant d’après on se sent déprimé.

Ce sont des éléments, aspects psychologiques, les composants, qui montent et qui passent, qui nous utilisent pour s’exprimer, obtenir de l’énergie. Nous les appelons «Moi». Et ils travaillent en nous à travers nos centres psychologiques; Parfois, ils travaillent à travers l’intellect, à travers nos pensées; Parfois, ils travaillent à travers notre centre émotionnel, à travers nos sentiments; parfois par le biais de notre centre moteur, à travers nos habitudes mécaniques, parfois à travers notre instinct, par la fuite ou le combat, à travers différents types de désir, et parfois ils travaillent à travers le sexe. Ces cinq centres sont des différents aspects de notre psyché qui traitent l’énergie, et les Moi apparaissent et viennent dans le siège du conducteur de notre psyché, pour exécuter le spectacle pour une période de temps, jusqu’à ce que l’autre vient et le pousse hors de la voie. Pendant tout ce temps, nous pensons que nous sommes, mais qui est-ce Moi, qui est Moi-même?

Si la base de la réalisation est l’ auto-connaissance, nous devons investiguer sur cela: comment la connaissance de notre vrai Être arrive, si nous ignorons l’être très contradictoire que nous sommes maintenant?

L’absolue connaissance de l’Être est la connaissance de l’Être à tous les niveaux. Le maître Samaël dit que celui qui réalise cela devient «le parfait neuf», c’est en rapport avec la neuvième Arcane du Tarot, mais renvoie directement à avoir une parfaite connaissance de soi-même, dans tous les dix-huit sphères de l’Arbre de Vie: neuf en relation avec les cieux, et neuf en ralation avec les enfers.

En ce moment, nous commençons par être conscient: en étant conscient de ce que nous faisons, en étant conscient de ce que nous pensons, de ce que nous sentons, et de cette façon nous analysons notre psyché: toujours vigilant.

Vous remarquerez que dans la Bible, et dans l’hindouisme, ils disent que l’Être est «l’observateur» – c’est parce que le vrai Être est la Conscience, qui est toujours en train de regarder, mais quand nous sommes endormis, quand nous sommes mécaniques, nous oublions ce vrai Être, de sorte que l’observateur n’est pas actif, voilà pourquoi nous sommes soumis à la souffrance.

En restant conscient, en regardant nos cinq centres, nous commençons à rassembler des connaissances de qui nous sommes vraiment. Nous observons quand nous nous sentons irrités, et nous regardons cette irritation pour savoir quelles pensées sont associées à cela, quels sentiments sont associés à cette irritation, quelles sensations, d’où est ce que l’irritation vient, ce qu’elle veut. Ce n’est pas quelque chose qui est fait en un jour ou une semaine, cela prend toute une vie de conscience continue de nous-mêmes, pour nous connaître dans les moindres détails.

Par la connaissance de l’Être, nous apprenons à distinguer, et c’est là que nous commençons à exercer la volonté. Normalement – la façon dont nous sommes maintenant – désirant d’aller et venir à travers nos cinq centres. Nous avons le désir d’en apprendre davantage sur ces sortes de choses, d’étudier le mysticisme, d’étudier la religion, mais savons-nous d’où ce désir vient? Savons-nous ce qui est attaché à cela, ce que le désir attend? Nous devons investiguer là en nous pour savoir ce qu’est notre motivation. Nous ne devrions pas théoriser à ce sujet, ou tout simplement avoir quelques idées à ce sujet: nous avons besoin de le percevoir dans l’action, car c’est vraiment, pour trouver expérimentalement ce qui motive les différents éléments qui se posent dans notre psyché.

Ce type d’analyse n’est pas dans l’intellect. Il y a certains groupes qui tentent d’analyser le psychisme en développant des diagrammes, en élaborant un schéma sophistiqué de la structure psychologique que nous avons. Alors, ils vont tracer la fierté et la colère, et la luxure et la peur, et viennent avec une très belle image, une très belle idée, à propos de l’ego. Ce que nous devons saisir cependant, est que le Moi est inconstant, inconsistant; Chaque Moi travaille conformément aux circonstances, et les circonstances changent toujours. En d’autres termes, si vous avez développé un concept intellectuel de la structure de votre ego, ce concept peut vous amener à être aveugle de ce que cet ego est en train de faire maintenant, parce que vous serez limité à ne voir qu’à travers votre filtre auto-imposé.

De la même manière, quand vous rentrez chez vous aujourd’hui et que vous allez dans la salle de bain, vous ne voyez pas vraiment votre salle de bain parce que vous l’avez vu tant de fois; vous avez maintenant une photo d’elle dans votre tête, et vous ne voyez plus le lieu réel, vous ne voyez pas vraiment: vous voyez une projection mentale. Si vous ne croyez pas cela, alors pourquoi perdez-vous vos clés? Pourquoi perdez-vous des choses, et puis vous les trouver dans un endroit très évident, juste en face de vous, ou vous ne voyez pas quelque chose que vous cherchez, qui est là? C’est parce que votre propre mental est en train de projetter une illusion qu’il a fabriqué. Nous faisons cela en permanence; c’est maya, illusion, c’est l’auto-projection.

Par conséquent, ça n’a de valeur de développer une structure intellectuelle de votre propre ego, mais c’est d’une valeur ultime d’observer en permanence l’ego, parce que l’ego change selon les circonstances.

La façon dont votre orgueil va sortir aujourd’hui est enracinée dans les circonstances dans lesquelles vous êtes, et demain vous serez dans des circonstances différentes et cet orgueil va faire quelque chose de différent. Si vous le cherchez à faire la même chose, vous le manquez, vous ne le verrez pas, et vous resterez endormi.

Mais la connaissance de l’Être, la connaissance de ce qui est en train de se passer dans notre propre psyché, est essentiel; nous devons savoir qui nous sommes et ce que nous faisons, parce qu’à chaque moment toute l’énergie qui se transforme à travers nous produissent des conséquences. Vous êtes maintenant simplement le résultat de ce que vous avez fait précédemment. Tout ce que vous êtes est à cause de ce que vous avez fait: tout.

Mais aller plus loin, tout ce que vous êtes est à cause de la façon dont vous avez utilisé l’énergie. C’est simple: si vous souffrez, c’est parce que vous avez mis en mouvement de l’énergie, qui revient à vous pour s’équilibrer. Si vous êtes dans la douleur, vous êtes dans la douleur à cause de ce que vous, vous-même, avez fait – même si vous ne le voyez pas en ce moment, c’est une loi de la nature: elle est appelée karma.

Dans la Bible, il est dit que chacun va récolter ce qu’il sème; en d’autres termes, pour chaque action, il y a une conséquence. Ceci est appelé « invariance » en physique. Une énergie d’un niveau donné revient à ce niveau, toujours; c’est une loi de la nature. Si vous investissez de l’énergie dans une chose donnée, cette énergie doit être équilibrée, c’est une loi, alors quand vous investissez de l’énergie dans la colère dans votre cœur, dans la luxure dans votre sexe, dans un concept dans votre tête, cette énergie doit revenir. Et si cet investissement d’énergie est contraire aux lois de la nature, alors il y a la douleur: cela constitue la base de la souffrance.

En nous connaissant, en acquérant la Vidya de notre propre Être, nous pouvons changer la façon dont nous utilisons l’énergie, parce que nous pouvons appliquer la volonté consciente, une volonté qui sait mieux, une volonté qui peut distinguer et discriminer entre le bien et le mal. Voilà l’entrée dans Atmavidya. Atma est le vrai Être; en sachant comment se comporter dans le droit chemin, à chaque instant, nous commençons à connaître notre Être réel, parce que le vrai Être sait: c’est la connaissance consciente, connaissance consciente de ce qui est correct et de ce qui est incorrect.

L’arrivée dans le sens ultime de la connaissance de l’Être passe par l’application de ces trois facteurs, en termes très simples, nous avons mis de cette façon: nous avons besoin de la naissance. La naissance vient par niveaux: il faut d’abord la naissance de l’âme, nous devons créer l’âme. Nous devons aussi besoin de la mort, la mort de l’ego, et nous avons besoin de sacrifice: nous avons besoin de travailler pour le bien être des autres, aider les autres. En termes généraux, c’est la façon dont nous décrivons ces trois, mais pour être plus précis, nous avons besoin de voir comment est chacun d’eux.

La naissance se réfère à cette naissance spirituelle que Jésus a enseigné à Nicodème. Nous devons être né de nouveau, et il déclare «ce qui est né de la chair est chair» – ce n’est pas le type de naissance dont nous avons besoin, c’est la première naissance, que nous avons déjà, nous avons déjà ce qui est né de la chair, c’est le corps physique, symbolisé dans l’Arbre de Vie par Malkuth, la sphère la plus basse. Mais « ce qui est né de l’esprit, » Atman , « est esprit » – nous avons besoin d’une naissance supérieure, la naissance spirituelle, et cette naissance dérive de la même manière, d’une manière similaire à celle de notre physique. J’ai dit avant que tout ce que nous sommes est le fruit de ce que nous avons fait; tout ce que nous sommes maintenant est karmique. Mais cette action qui a produit ce que nous sommes est toujours sexuelle dans sa base, parce que toute énergie est dans sa base une simple modification de l’énergie sexuelle. Toutes les énergies sont issus de la même source, de sorte que ce que nous sommes physiquement est évidemment le résultat du sexe; nos parents avaient réalisés l’acte sexuel et ont produits le corps que nous avons, mais avoir une naissance spirituelle nécessite une coopération sexuelle similaire, la coopération entre un homme et une femme, qui sont les seuls qui peuvent créer la vie. Cependant, cette forme de vie est en conformité avec les lois de l’Esprit Saint; pour créer une naissance spirituelle, on doit travailler avec la science de l’alchimie, qui encore une fois, est symbolisée dans l’icône du Verseau, la femme mélangeant les deux vases.

Ces deux vases symbolisent l’homme et la femme, solaire et lunaire, le soleil et la lune, mari et femme; elle ne renverse pas une goutte, mais elle mêle ces forces pour produire de l’ambroisie, pour créer l’immortalité, et cette immortalité est la création de l’âme, cette naissance est comme un facteur primaire. La naissance est réalisée lorsque ces forces sexuelles sont réunies et purifiées.

«Quand l’homme et la femme sont faites en un seul,» dit Jésus, « alors vous allez entrer dans le royaume. »

En hébreu, «royaume» est Malkuth, cette première sphère sur l’Arbre de Vie; c’est là que nous commençons à travailler; pour avoir la naissance spirituelle, nous travaillons physiquement, ici. La première naissance vient quand l’homme et la femme travaillent dans la chasteté scientifique et renoncent à l’orgasme, rassemblent les forces sexuelles, et au moyen de la science du Tantra, ou l’alchimie, sous la direction de l’Etre, ou Atman, ces forces sont harmonisées ou équilibrées et, quand elles sont équilibrées, une étincelle est produite dans la base même de la colonne vertébrale. Cette étincelle peut produire un éveil du feu, que dans l’hindouisme on appele Kundalini; dans le christianisme, il est appelé le Saint-Esprit.

L’éveil de ce feu dépend de la pureté morale, des qualités de cœur. Le feu de l’Esprit Saint est l’intelligence de Dieu, il n’est pas mécanique. Il ne vient pas à tout le monde – il vient à ceux qui gagnent, et Dieu récompense ceux qui suit ses lois, et qui travaillent pour atteindre la pureté du cœur et de l’esprit. En d’autres termes, la Kundalini s’éveille seulement avec le progrès moral, avec la mort psychologique. L’ego est tué grâce à notre analyse psychologique; comme nous prenons l’énergie loin de l’ego en faisant de meilleurs choix à chaque instant, cet ego commence à mourir.

Ces trois facteurs de la naissance, la mort et le sacrifice doivent être rendus actifs dans notre auto-observation, dans la méditation, et la transmutation.

Quand la colère nous stimule, elle est très douloureuse et très difficile à renoncer. C’est très difficile de sacrifier notre colère, parce que notre colère veut la justice, notre colère veut être nourri. C’est facile de renoncer à un désir d’avoir un plaisir; nous pouvons facilement renoncer à quelque chose que nous voulons juste pour le plaisir. Disons que c’est du sucre. Nous pouvons facilement renoncer au sucre ou au café, quelque chose comme ça, mais c’est très difficile de renoncer à la colère. C’est très difficile de renoncer au ressentiment, ou à la luxure, parce que ceux-ci créent des souffrances, et nous aimons notre souffrance. Cela semble contradictoire, mais regardez cela en vous-même. La prochaine fois que quelqu’un vous rend vraiment en colère, essayez de ne pas agir sur cette colère, en aucune façon: pas seulement physiquement, mais aussi dans votre mental, parce que ce que vous pensez et ce que vous ressentez est une action qui produit des conséquences. Voilà pourquoi Jésus a dit:

    Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Tu ne commettras pas d’adultère: Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis un adultère avec elle dans son cœur. – Matthieu 5: 27-28

Donc, ce n’est pas seulement de l’action physique que nous parlons, c’est émotif, c’est mental. Donc, essayez de renoncer à votre colère, et voyez combien c’est difficile. Mais quand vous le faites, c’est un acte de sacrifice, un bel acte de sacrifice, quand vous renoncez et ne nourrissez pas votre propre ego, votre propre désir. Et dans ce sacrifice, c’est une étape vers la mort, parce que l’ego ne reçoit pas sa nourriture. Mais comme vous le savez, si vous arrêtez de nourrir l’animal, l’animal devient très en colère, et il vous combattre; il va exiger d’être nourri. Voilà pourquoi les toutes premières étapes de l’apprentissage pour conserver l’énergie sexuelle est si difficile pour le débutant, parce que l’ego animal de la luxure a très faim et il est très gras, et a l’habitude d’obtenir toute la nourriture qu’il veut, donc quand vous arrêtez de l’alimenter , vous arrêter de nourrir votre soif, quand vous commencez à essayer de transformer votre énergie, cela semble comme une bataille de vie et de mort, c’est très difficile, mais vous devez rester fort et le prendre à chaque instant, la lutte contre ce désir. Le processus de la mort commence lorsque nous nous arrêtons de nourrir le désir; cet ego commence à devenir faible. Finalement, la transmutation est facile, physiquement de toute façon; elle devient naturelle, car c’est une fonction naturelle du corps.

Dans le moment de refuser la nourriture à un ego, la naissance se produit également, parce que quand vous arrêtez d’alimenter l’ego, vous prenez ces énergies qui sont en vous et commencez à les mettre dans votre conscience, qui commence un processus de naissance. Donc, vous voyez les trois facteurs juste dans l’auto-observation: la naissance, la mort et le sacrifice.

Ces trois facteurs appliqués à chaque instant, renforce et ouvre les portes pour l’éveil de la Kundalini. Cet éveil en lui-même est un autre octave de la naissance et de la mort et du sacrifice; dans ce cas, chaque vertèbre de la colonne vertébrale dans lequel nous voulons apporter le feu exige des épreuves, des tests, des défis, pour notre propre psyché, et chacun d’eux exige les trois facteurs, et dans chaque épreuve, chaque test, et chaque défi qui nous est donné, nous devons nous rappeler les trois facteurs, et chercher à les accomplir.

Les épreuves viennent des difficultés dans la vie, les difficultés dans nos relations, des difficultés au travail, à l’école, avec notre famille dans tous les aspects de la vie. Nous devons être prêts à tout moment, en se rappelant et en utilisant les trois facteurs, à nous regarder et dire: «Qu’est-ce que je donner comme énergie à ma pensée, à mon sentiment, et à mes actions?» En faisant ce genre d’analyse de soi-même, vous pouvez plus facilement percevoir les épreuves et plus facilement les surmonter.

Nous n’y parvenons pas quand nous devenons identifié avec un désir. Par exemple, quand quelqu’un s’oppose à nous, peut-être se moque de nous, parle du mal de nous, quand nous nous identifions avec notre image, en se voyant mauvais, d’être embarrassé, d’être en colère, nous échouons à cette épreuve, parce que ces egos sont nourris. Parcontre lorsque nous comprenons que l’orgueil est un ego, la honte est un ego, le ressentiment est un ego, et l’être que nous avons est parfait, nous nous rappelons et nous nous souvenons de notre propre Dieu, alors pourquoi avons-nous besoin de l’approbation des autres , pourquoi avons-nous besoin de nous soucier si quelqu’un nous loue ou nous reproche? Nous pouvons être le même, si nous sommes attaqués ou aimés, nous pouvons être la même personne: égal à nous même, serein, au repos. Avec ce genre d’équilibre psychologique nous gagnons les progrès réalisés dans l’avancement de la Kundalini.

Ainsi, la Kundalini doit être éveillée la première fois dans le corps physique. Cela produit un changement psychologique, des avantages pour la Conscience, et fournit une aide supplémentaire grâce à des forces qui peuvent nous aider. Nous travaillons ensuite sur le deuxième serpent de la Kundalini lié au corps éthérique, au corps vital. Si vous étudiez le bouddhisme, vous avez vu comment le Bouddha est souvent représenté par sept serpents sur la tête: ces sept serpents symbolisent les sept premières initiations des mystères majeurs, qui sont liées aux sept premiers sphères de l’Arbre de Vie. Ce sont les initiations de feu. Elles sont en relation avec la monté des serpents de la Kundalini, dans chacun de nos corps: le corps physique, le corps éthérique, le corps astral, le corps mental, le corps causal, le corps bouddhique, et le corps atmique. Chaque corps est un corps de chair; chacun est de la matière, chacun d’eux est réel, mais un seul d’entre eux est physique, c’est celui-ci, le corps physique. Comme nous sommes maintenant, c’est le seul corps que nous avons avec lequel nous pouvons travailler consciemment.

Nous devons prendre conscience ici et maintenant, et devenir éveillé comme une conscience. En créant les corps de l’âme, nous commençons à éveiller la conscience de différentes manières, dans différents niveaux, mais il n’y a aucune garantie, il n’y a rien de facile ici. Vous pouvez travailler dans le processus de la naissance de l’âme, vous pouvez vous auto-observer, vous rappelez de l’Être, et travailler sur votre ego dans le monde physique, vous pouvez atteindre la troisième initiation des mystères majeurs et créer le corps astral solaire, mais cela ne signifie pas que vous êtes automatiquement éveillé dans le plan astral. Vous avez créé le corps de ce monde, mais cela ne signifie pas que vous êtes éveillé dans ce monde. Le corps Astral donne la capacité de voyager dans le monde avec la conscience éveillée, mais elle ne vous donne pas le don d’y être éveillé: c’est une distinction que nous devons comprendre. C’est facile de supposer que lors de l’étude de cette science que dès que vous avez créé le corps astral vous serez éveillé à 100 pour cent dans le plan astral, mais ce n’est pas vrai. Vous devenez éveillé à 100 pour cent dans le plan astral quand vous éveillez votre conscience là. De la même manière, nous devons éveiller la conscience ici, nous devons nous éveiller là. Mais nous commençons ici, physiquement.

En rapport avec le plan astral, en ce moment nous avons le kama rupa, le corps de désirs, c’est un corps lunaire que nous utilisons dans le plan astral, quand nous rêvons, nous utilisons ce corps, quand on se couche pour dormir physiquement, quand nous commençons à rêver, nous voyageons dans notre propre corps de désirs, mais c’est un corps mécanique lunaire, qui est essentiellement constitué d’ego. Nous pouvons avoir des expériences hors du corps, un rêve lucide et des expériences conscients dans le plan astral avec ce corps lunaire.

L’éveil de la conscience ne correspond pas à la création de l’âme; la création de l’âme est la création de l’âme, c’est le processus de création des corps, des véhicules, mais pour les utiliser, vous devez être éveillé; voyez-vous la distinction?

Vous pouvez vous éveiller sans créer les corps; regardez Yogananda. Yogananda a éveillé beaucoup de conscience, et pourrait être éveillé dans le plan astral, mais il n’a pas eu le corps astral solaire, mais il a eu la discipline pour rester conscient de lui-même, physiquement et intérieurement.

Ces initiations des Mystères Majeurs sont les processus par lesquels les forces sexuelles sont utilisées et l’initié est testé et l’âme est créée. L’âme est un corps, un véhicule; le véhicule est utilisé pour que nous recueillons une auto-connaissance plus profonde, mais cette auto-connaissance passe par l’éveil de la conscience, alors ne présumez pas que la création des corps va vous sauver: elle ne le fait pas; elle vous donne des outils supplémentaires. De la même manière, apprendre les mantras ne vous sauve pas de la souffrance ou des royaumes inférieurs; les mantras vous donnent juste des outils supplémentaires, mais de toute évidence avoir l’âme ou les corps solaires est un milliard de fois plus puissant que d’avoir des mantras, parce que ces corps solaires – quand vous vous éveillez et que vous apprennez à les utiliser – vous permettent de voyager dans d’autres plans de Conscience, de sorte que vous pouvez pénétrer plus profondément dans votre propre mental, plus profondément dans votre propre karma, plus profondément dans votre Être afin de vous libérer de la souffrance et de la seconde mort.

shiva

Le facteur de naissance consiste à savoir comment nous prenons les forces sexuelles et – sous la direction et l’assistance de notre propre Mère Divine – nous utilisons ces forces pour créer des corps supérieurs, pour créer l’âme, la Merkabah. Mais cette même énergie, l’énergie sexuelle, est également utilisée pour détruire l’ego; Voilà pourquoi, dans l’hindouisme, Shiva, l’Esprit Saint, est connu comme le créateur et le destructeur: c’est son feu, son énergie qui crée et détruit, de sorte que pendant que nous rassemblons nos forces sexuelles et les transmutons, la Mère Divine prend ces forces et les utilise comme nécessaire, mais elle peut seulement les utiliser en accordance avec nos œuvres.

Pour qu’un agrégat psychologique puisse être détruit, il doit être compris, pourquoi? Chaque ego, chaque élément psychologique est une partie de nous, est quelque chose que nous créons, nous produisons.

Quand on regarde une autre personne d’une manière lascive, nous prenons cette imagerie et nous investissons dans cette imagerie une énergie très puissante, de sorte que cette image devient plus concrète; cette imagerie de la luxure, investie par l’énergie, crée une fausse vie: historiquement, ceux-ci sont appelés incubes et succubes. Ce sont des éléments psychologiques que nous créons avec notre luxure, avec notre imaginaire.

De la même manière, nous créons des egos; les egos sont des éléments psychologiques dans notre propre mental qui sont des paquets d’énergie piégée, d’énergie sexuelle. Quand nous sommes critiqués, et que nous sentons que notre orgueil est blessé et nous pensons à ce sujet, et nous faisons le tour avec ce sentiment de mal, ce qui se passe est qu’il y a une transformation de l’énergie, mais en enfer, dans notre propre enfer psychologique. Ce paquet d’énergie est de plus pris au piège, dans ce que nous appelons un «Moi» ou un ego. C’est un bloc dans le flux de la nature, c’est une mauvaise transformation des forces, et c’est Karma. Pour que notre Mère Divine puisse nous libérer de la souffrance de celui-ci, nous devons extraire la pureté de celui-ci, la Conscience.

Dans chaque ego est piégée une partie de notre conscience. Quand nous sommes en tant qu’âme animale est entrés pour la première fois dans des corps humanoïdes, nous avons eu un élément de la conscience libre, appelé Bouddhata, tathagatagarba, ou l’essence, et cet élément est une extension de notre propre Etre intérieur. L’essence est ce qui nous donne la capacité d’être conscient, d’être attentif, de prêter attention, de percevoir. Dans les temps anciens, nous pouvions tous percevoir plus que nous faisons maintenant, voilà pourquoi dans notre folklore, nous entendons des histoires de sylphes, gnomes, nains, elfes, pygmées, toutes sortes de créatures, que de nos jours nous pensons que ce sont des fantasmes. Dans le passé, nous pouvions les voir, ils sont réels, ils existent. Ils sont des esprits de plantes et de roches, les esprits des animaux, qui à un moment nous pouvions percevoir, et travailler avec directement. Mais au fil des siècles, parce que nous sommes de plus en plus pris au piège dans le désir, dans l’orgueil, dans la luxure, la colère, l’envie, dans la peur, nous avons de plus en plus perdu nos sens, nous avons perdu la capacité de percevoir.

Nous sommes de plus en plus profondément enfouis dans la luxure, dans l’orgueil, dans la peur, et voilà pourquoi nous voyons la souffrance de l’humanité s’empirer. Nous voyons que, au lieu de nourrir les affamés, au lieu de prendre soin de ceux qui souffrent, nous développons des manières de plus en plus puissantes de détruire l’autre. C’est parce que notre essence est de plus en plus pris au piège dans l’ego.

Quand nous prenons et exploitons les forces sexuelles, les transmutons, notre propre Mère Divine peut utiliser cette énergie pour détruire ces paquets, et libérer l’énergie qui est emprisonnée en eux, libérer la Conscience. Mais elle ne peut pas le faire alors que l’énergie est là, parce que ce serait nous faire du mal. Nous extrayons cette Conscience en devenant conscient de ce karma, en connaîssant parfaitement cet ego, en connaîssant pleinement cet élément dans notre propre mental, et quand nous comprenons pleinement ce karma particulier, ce moi particulier, ce désir, nous pouvons extraire la Conscience libre, nous pouvons la libérer. A ce moment précis, la Mère Divine peut tuer ce démon, cet élément, c’est symbolisé par Durga, dans l’hindouisme, la lutte contre le démon.

Ainsi la mort arrive sur la base de l’auto-connaissance, mais pratiquer juste la naissance et la mort est insuffisante. Il y a certains qui travaillent avec les forces de l’Alchimie pour transmuter leur énergie sexuelle, et qui méditent sur l’ego, mais ils stagnent, c’est parce qu’ils n’utilisent pas le troisième facteur, qui est le sacrifice. Se sacrifier est suivre Vishnu, Chokmah, le Christ. Vous savez que dans les évangiles Jésus a dit, « Quiconque veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, » (c’est la mort psychologique), «qu’il prenne sa croix» (la croix est le lien alchimique entre un homme et une femme), et «qu’il me suive», ou se sacrifie, pour suivre le maître Jésus, pour faire ce qu’il a fait, c’est de renoncer à tout intérêt, et donner pour le bénéfice des autres: telle est la nature d’un bodhisattva, un incarnation de Yajna, le Christ, le sacrifice.

Vishnu, Chokmah, le Christ, a une loi, le sacrifice, l’amour. La force du Christ est la force qui donne la vie à tout ce qui existe. Sans énergie christique, l’existence n’est pas possible. Tous les grands maîtres, tous les grands prophètes, sont des incarnations de cette force sacrificielle christique qui se donnent librement au profit des autres. Ils ne perçoivent rien pour leur sagesse, ils ne demandent rien pour eux-mêmes comme culte ou même le respect; ils donnent, et ils donnent, et ils donnent, même lorsqu’il est trahi. Même Jésus, tandis qu’il est sur la croix, trahi, torturé, humilié, et en train d’être volé, dit: «Père, pardonne-leur.» Il ne demandait rien pour lui-même.

Ce facteur de sacrifice reste égal à la naissance et à la mort et toutes sont tout aussi nécessaire, d’instant en instant. Nous commençons à incarner cela d’instant en instant, lorsque nous sommes confrontés à nos défis, lorsque nous sommes confrontés à des problèmes.

Les problèmes dans la vie sont une excellente forme d’aide; nos problèmes mettent en place les choses que nous devons changer en nous-mêmes. Dans l’adversité, le héros vient à la lumière, et l’adversité est tout autour de nous. Donc le gnostique apprend à profiter de chaque adversité, rendre grâce, être reconnaissants, baiser la main du bourreau. Celui qui vous apporte la souffrance, celui qui vous apporte la douleur, vous apporte un grand cadeau: la possibilité de vous connaître. La plupart du temps, nous perdons, et nous devenons furieux contre le bourreau, contre celui qui nous apporte la critique, ou des problèmes. Mais si nous pouvons apprendre à profiter de ces moments, nous pouvons apprendre à changer.

Ces trois facteurs sont des éléments de changement, et c’est la raison pour laquelle le Verseau est le signe le plus révolutionnaire de tous les signes du zodiaque: il fournit le plus la capacité de changement. Lorsque l’ère du Verseau arrive, notre société change entièrement, tout bascule. Et la même chose est vraie de ce que peut fournir Verseau dans notre psyché si nous en profitons. Nous sommes dans l’ère du Verseau, de sorte que son influence est très forte. Malheureusement, la plupart des gens reçoivent cette influence et les utilisent uniquement pour nourrir l’ego; c’est pourquoi quand l’ère du Verseau est arrivée, nous avons vu une telle prolifération de la sexualité dégénérée, en commençant dans les années soixante quand c’est arrivé; mais maintenant la dégénérescence de l’humanité s’accélère au fur et à mésure que l’influence de l’ère du Verseau s’approfondit et devient plus forte, et que les gens continuent à ne pas dominer leur ego. La dégénérescence sexuelle devient de plus en plus répandue et publique; tout ce que vous devez faire c’est de regarder les nouvelles pour la voir, tout ce que vous devez faire c’est de regarder vos amis, et regarder comment les pratiques sexuelles dégénérées sont de plus en plus banalisées, ce qui, il y a trente ou quarante ans était impensable, et que c’est l’influence du Verseau qui fournit le potentiel de révolutionner notre sexualité.

Le Verseau est gouverné par deux planètes: Saturne et Uranus. Saturne est la planète liée à la mort, et Uranus est la planète liée au sexe, Uranus régit la sexualité. Ce nom vient du grec et se réfère au ciel. L’orbite d’Uranus est une orbite de 84 ans autour du soleil, et cette orbite est polarisée en deux parties de 42 ans chacune. Etant une planète fortement polarisée, Uranus fournit une influence fortement polarisée sur notre psychisme, mais directement liée à la sexualité; en d’autres termes, pendant une période donnée de 42 ans, Uranus donne plus de force aux femmes, puis ça décline et Uranus donne plus de force ou plus de prédominance aux hommes. Il y avait un mouvement ou changement de cette influence dans les années soixante, et voilà pourquoi nous avons vu la révolution des femmes, le mouvement des femmes, où les femmes sont devenues beaucoup plus puissante et sont devenues le point central de beaucoup de nos changements sociaux. Mais c’est en train de se retourner: ça a duré 42 ans. Alors maintenant, vous verrez au cours des prochaines années que les hommes auront de nouveau beaucoup plus d’influence, plus de poussée pour la domination, socialement. Cela ne signifie pas que l’une est meilleure que l’autre; c’est tout simplement une influence stellaire.

Le point est que Saturne, la planète de la mort, et Uranus, la planète du sexe, sont celles qui régissent le Verseau. En d’autres termes, quand nous abusons des forces sexuelles, quand nous abusons des énergies qui coulent à travers le Verseau, comme l’humanité aujourd’hui, quelle genre de mort produisons-nous? Quand l’énergie sexuelle en vertu du Verseau est mal utilisée, et qu’elle est combinée avec Saturne, qu’est-ce qui est en train de mourir, qu’est-ce que nous tuons, quel genre de mort est produite? Pour le gnostique, pour le guerrier spirituel, cela donne une formidable énergie pour détruire l’ego, pour tuer le désir, et pour connaître les vérités de la vie et de la mort, pour connaître directement les Dieux. Mais pour celui qui reçoit ces forces mécaniquement, à travers l’ego il produit une énergie considérable pour tuer l’âme, pour tuer la Conscience: ainsi vous voyez comment notre société, notre culture, pousse en faveur de la sexualité dégénérée, coure après cela désespérément, essayant de dégénérer, essayant de répandre la doctrine de l’infrasexualité, la sexualité impure, la fornication et l’adultère, l’abus, et toutes sortes de variations d’une mauvaise utilisation de la force de l’Esprit Saint. Et nous voyons alors la souffrance se répandre, la souffrance croissante.

Je pense que vous pouvez voir dans le cadre de ce cours jusqu’à présent, que dans tous les signes du zodiaque et les influences planétaires, il y a d’énormes énergies disponibles pour nous, à chaque instant, que nous utilisons, mais nous les utilisons inconsciemment. Le but de nos études est de prendre conscience, de rendre l’inconscient, conscient, pour apporter la lumière dans notre propre obscurité, et en tant que tels nous sommes en position de recevoir beaucoup d’aide, en partie parce que, étant entré dans l’ère du Verseau, les portes de la connaissance ésotérique ont été ouvertes.

L’humanité est fortement dégénérée sur une courbe très fortement en baisse. Tous les grands Bouddhas de compassion dit, « ouvrez les portes à la doctrine ésotérique: l’humanité est condamnée. L’humanité ne peut pas retourner à partir du bord de l’abîme, alors ouvrez les portes de la connaissance ésotérique à ceux qui le veulent, et donnez leur la connaissance ésotérique librement, pour tous ceux qui le veulent. Pour ceux qui n’en veulent pas, très bien, nous respectons, et nous allons les voir tous quand ils sortent de la seconde mort après quelques milliers d’années dans l’abîme. Tandis que, pour ceux qui veulent la connaîssance et le moyen d’échapper à la souffrance, nous allons les aider. Nous allons les aider en leur donnant des épreuves, et en leur donnant plus de connaissances en vue de surmonter ces épreuves « .

Donc, la connaissance est présentée librement, ouvertement, pour la première fois dans l’histoire de cette planète, l’histoire de cette race. Nous avons donc cette excellente occasion de profiter des trois facteurs, la naissance, la mort et le sacrifice en nous-mêmes, et de s’éveiller. Ces trois facteurs harmonisés et équilibrés à chaque instant produisent l’éveil de la conscience. C’est la raison pour laquelle j’ai dit au début que vous pouvez faire tous les rituels que vous voulez, vous pouvez apprendre toute la Kabbale que vous voulez, vous pouvez apprendre tous les mantras que vous voulez, liés à ces autres formes de Vidya, et c’est très bien, ils aident, mais ils n’éveillent pas la conscience: les trois facteurs le font. Mais ces trois facteurs doivent être pratiqués consciemment, avec volonté, à chaque instant.

Il y a une petite partie de la Bhagavad Gita qui se rapporte à cela que je voudrais vous lire.

    Sachez que je suis la graine d’origine (semence sexuelle) de toutes les existences, l’intelligence des intelligents, et les prouesses de tous les hommes puissants. Je suis la force du fort, dépourvue de passion et de désir. Je suis la vie sexuelle qui ne soit pas contraire à la religion. Sachez que tous les états d’être, qu’ils soient de la bonté, de la passion, ou de l’ignorance, se manifestent par mon énergie. Je suis dans un sens tout, mais je suis indépendant. Je ne suis pas dans les modes de la nature matérielle, car ils sont au contraire en moi. Cette énergie divine qui m’appartient est composé des trois modes de la nature matérielle, ou gunas, elle est difficile à surmonter, mais ceux qui se rendent à moi peuvent facilement traverser au-delà. Ces mécréants qui sont manifestement insensés, qui sont les plus bas parmi les hommes, dont la connaissance est volée par l’illusion et qui participent de la nature athée des démons, ne se rendent pas à moi. O meilleur parmi les Bharatas, quatre sortes d’hommes pieux commencent à rendre le service de dévotion à moi: le déséspéré, celui qui desire la richesse, les curieux, et celui qui est à la recherche de la connaissance de l’Absolu. Parmi ceux-ci, celui qui est en pleine connaissance et qui est toujours engagé dans le service de dévotion pure est le meilleur, car je suis très cher à lui, et il me tient à cœur. Tous ces dévots sont sans aucun doute les âmes magnanimes, mais celui qui est situé dans la connaissance de moi, je considère être comme mon Être. Étant engagé dans mon service transcendantal il est sûr de m’atteindre, l’objectif le plus élevé et le plus parfait.

Ainsi, nous voyons dans la Bhagavad Gita que la connaissance absolue du Christ est acquise grâce à un service, à travers Yajna, et c’est le renoncement à la nature du faux soi, qui est l’ego.

Amen.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Aquarius

Capricorne

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

CapricornCe merveilleux signe zodiacal, Capricorne, maison de Saturne, signe de la Terre, se rapporte à la mort. Dans le corps physique, il régit les genoux. Le bouc, qui est un symbole du Capricorne, nous rappelle le dieu Pan dans la mythologie grecque et romaine. Le dieu Pan ne doit pas être confondue ou mélangé avec Priape, qui est un autre symbole. Lorsque vous observez le symbole de Pan, vous voyez les jambes d’un bouc, qui est précisément le symbole du Capricorne; tandis que la partie supérieure du Pan est un être humain, la seule différence est qu’il a des cornes. C’est un symbole très profond que nous devrions investiguer et étudier en relation avec le gnosticisme.

Pan est un symbole de Saturne, qui est une planète liée au symbole de la Terre. Saturne est associé avec les gnomes et les pygmées de la Terre, ainsi, lorsque nous étudions dans la mythologie du dieu Pan, nous voyons qu’il est lié avec ces créatures mythologiques, satyres, etc., toujours en train de jouer une flûte – un symbole de l’harmonie des sphères.

Lorsque vous plongez profondément dans la mythologie grecque, vous trouvez que Saturne est le père de Jupiter et de nombreux autres dieux. Saturne est symbolisé avec une faux ou une faucille, et est aussi appelé Kronos, le dieu du temps et de la mort, parce astrologiquement Saturne est lié au rayon de la mort ou de la destruction. Donc, ici, nous découvrons un symbole kabbalistique très important, parce que quand vous allez dans l’Arbre de Vie, qui est formé par les dix Sephiroth, vous voyez que Binah, qui est la troisième Sephirah du premier triangle au sommet de l’Arbre de Vie , est régie par Saturne. Dans le gnosticisme, nous affirmons que Binah est régi par Saturne et aussi par Jupiter, car en effet, Saturne détient également le sceptre des rois, et est aussi un roi.

Le christianisme a ses fondements dans le judaïsme, et le judaïsme est basé sur l’Arbre de Vie, la Kabbale. Les chrétiens appellent Binah – «L’Esprit Saint». Ce premier triangle de l’Arbre de Vie (dont les Sephiroth dans la Kabbale sont appelés Kether, Chokmah, Binah) sont respectivement traduites en français par la Couronne, la sagesse et la compréhension (parfois Binah est traduit par «Intelligence»). Dans le christianisme, ils sont appelés Père, Fils et Saint-Esprit: la Sainte Trinité ou Trois-Unité.

Lorsque nous plongons dans d’autres religions comme l’hindouisme, nous constatons que ce premier triangle concerne la Trimurti des Hindous et des brahmanes, qui est Brahma, Vishnou et Shiva. Shiva est le Saint-Esprit; Shiva est Binah. Chez les Hindous, ils savent que Shiva est le premier-né et est le dieu de la création et de la destruction. L’hindouisme est une religion très ancienne – la plus ancienne parmi nos nombreuses religions.

Le Judaïsme assimile certains symboles mythologiques que Moïse a prit de l’Egypte, depuis l’Egypte est l’une des grandes civilisations qui ont fleuri après l’Inde. Lorsque nous étudions notre race-racine, la race aryenne, nous savons que la première sous-race de cette race aryenne a prospéré au Tibet, puis la seconde en Inde et en Chine, et la troisième en Egypte, la Perse, Babylone, la Chaldée, etc. Lorsque nous étudions la quatrième – formée par les civilisations grecque et romaine -, alors nous découvrons l’émergence du judaïsme et du christianisme entre ces deux sous-races aryennes – les troisième et quatrième sous-races – qui viennent des anciennes religions de l’Inde et du Tibet.

Dans la Kabbale, il existe différents noms divins attribués à chaque Sephirah des dix Sephiroth sur l’Arbre de Vie. Le nom donné à Binah dans Atziluth est Jehovah Elohim, ou comme on dit dans la Kabbale, Iod-Havah – c’est la façon dont Jehovah, que vous lisez dans la Bible, est prononcé de manière strictement kabbalistique, Iod-Havah. Ce nom de Jéhovah ou Jahovah est écrit avec quatre lettres: Iod, Hei, Vav, Hei. Ce sont les quatre lettres qui sont appelées le Saint Tétragrammaton, qui est un mot grec «tétra», quatre, et «maton» qui signifie «lettré» ou «une union de quatre lettres.» Lorsque vous prononcez Tétragrammaton, vous prononcez le saint nom de Dieu: Iod, Hei, Vav, Hei, le tétra, les quatre; un deux trois quatre. Toutefois, si vous remarquez, quand vous prononcez ces lettres, Iod, Hei, Vav, Hei, vous prononcez à nouveau la deuxième lettre au quatrième.

Moses-with-hornsMoïse et ses cornes

Donc, en effet, c’est pourquoi Theodorus Sicile le grand théologien, a déclaré que le Dieu de Moïse était vraiment IAO [prononcé II-AH-OH], un nom que l’on retrouve très souvent dans les écritures gnostiques. IAO est le plus élevé de tous les dieux. Si nous ne connaissons pas la mythologie et l’origine de ces différents symboles, alors nous ne comprendrons pas ce dieu suprême IAO. Dans les lettres hébraïques ou langue hébraïque, vous ne trouvez pas les voyelles, les consonnes seulement. C’est pourquoi lorsque vous prononcez les lettres hébraïques, la lettre «Iod» est prise comme la lettre «I»; la lettre «Hei» au milieu d’un mot est prise comme la lettre «A»; et la lettre «Vav» est prise comme la lettre «O» ou «U». Donc, si nous prenons l’autre «Hei» à nouveau, nous venons de faire un bruit silencieux, la lettre «H», pour prononcer le nom IAO.

God-PanLe Dieu Pan des Grecs

Donc, Theodorus Sicile a déclaré que IAO est le plus élevé de tous les dieux. En effet, IAO est Saturne, qui est également associé à Jupiter – une force, une énergie, dans le ciel. Donc les saisons de l’année, selon ce théologien Theodorus Sicile, stipule que Zeus gouverne le printemps, Hélios (le soleil) régit l’été, et IAO l’automne ou à l’automne, tandis que Hadès, le dieu de l’enfer, qui est aussi Pluton, régit l’hiver. Nous trouvons donc ici que IAO, selon la mythologie grecque, est lié à la saison de l’automne, c’est précisément le grand symbole du dieu de la mort, parce que c’est précisément quand la nature commence à décliner pour entrer en hiver. IAO est précisément le dieu qui était, dans différentes langues, en particulier espagnole, mélangé avec le mot «Diablo», qui en français est «diable.» Ainsi, le divin Daemon de Socrate, le Diablo ou le diable comme nous le disons en termes mythologique, est directement lié avec le dieu Pan, qui est en relation avec Lucifer, les forces de la nature.

    La doctrine de Moïse est la doctrine de Lucifer. – Samaël Aun Weor, la Pistis Sophia dévoilée

Lorsque vous étudiez l’Arbre de Vie, vous découvrez que Binah, le Saint-Esprit (Shiva en Inde) est lié à la sphère de Jesod. C’est parce que chacun de ces forces – Père, Fils et Saint-Esprit – régit les trois triangles:

  •     le Père (Kether) régit le premier triangle
  •     le Fils (Chokmah) régit le second triangle
  •     le Saint-Esprit (Binah) régit le troisième triangle

Dans le troisième triangle nous trouvons Jesod, qui est appelé «la pierre.» Saturne est associé à la pierre. C’est pourquoi, dans la mythologie vous trouvez que chaque fois que la femme de Saturne donnait un fils, il l’avale, il mange ce fils pour qu’il ne perde pas la puissance, pour être toujours sur le trône. Mais alors sa femme lui a donné une pierre à avaler; il pensait qu’il avalait son fils, mais la femme de Saturne mis Jupiter (ou Zeus) de côté pour que Saturne n’avale pas ce fils. C’est une connaissance très profonde, qui a un sens profond lié à l’initiation; qui est, comme la foudre, Jupiter émerge grâce à l’aide de la nature et devient le roi des cieux – c’est la façon dont nous devons comprendre et assimiler cela, parce que dans toutes les mythologies grecque et romaine, vous trouverez beaucoup de sagesse cachée à l’intérieur.

Donc, Saturne dans le ciel, comme vous le voyez, est l’Esprit Saint; mais quand il descend dans la pierre de Jesod, qui est un symbole de l’énergie sexuelle, des organes sexuels, il devient le dieu Pan, ou les forces de la nature, les forces de la création. Le dieu Pan, qui est associé avec les énergies de la création, prend dans le monde du Samsara – qui est le monde de Malkuth, ce monde physique, dans lequel nous sommes soumis au cercle du temps. Rappelez-vous que Saturne est aussi appelé Kronos, qui est lié au temps, et c’est parce que, en effet, quand cette force descend dans le monde en trois dimensions, il devient le seigneur du temps. Le temps fonctionne grâce à l’énergie sexuelle; en d’autres termes, nous entrons dans le cercle du temps par le sexe, parce que Jesod est toujours associé à la Neuvième Sphère, qui sont les organes sexuels – comme vous pouvez le voir dans l’Arbre de Vie: quand nous plaçons les dix Sephiroth sur l’humain, Jesod est lié avec les organes sexuels.

Il est évident que nous sommes tous venus dans ce monde physique grâce à l’énergie sexuelle. Donc, cette énergie sexuelle est ce que les Évangiles, dans le christianisme, appelent le Saint-Esprit, qui est la source de vie. C’est écrit que le Saint-Esprit habite dans le corps, et que notre corps est le temple du Saint-Esprit, parce que ce Saint-Esprit, cet Esprit Saint, le Dieu de la création, est précisément le même Pan, dans lequel les organes sexuels sont représentés comme les jambes d’une chèvre, parce que le bouc est toujours une représentation de la puissance sexuelle. Parmi les animaux, le bouc ou l’agneau, le bélier est toujours un animal qui a beaucoup de puissance sexuelle, et c’est un animal qui a été adoré ou pris en charge dans les différents rituels, des sacrifices, en particulier dans la Bible.

Pâque

Il me vient à l’esprit en ce moment même le livre de l’Exode dans la Bible – c’est précisément là et selon le judaïsme il est écrit que le mois – Septembre – est le premier mois de l’année.

    Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois: il doit être le premier mois de l’année pour vous. Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dis: Le dixième jour de ce mois, tout les homme prendra un agneau, selon la maison de leurs pères, un agneau pour une maison: Et si la maison est trop petite pour l’agneau, que lui et son plus proche voisin prennent en fonction du nombre des âmes; chaque homme pour sa nourriture prendra cet agneau. Ce sera un agneau sans défaut, mâle, de la première année: vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau: Et vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois, et toute l’assemblée de la congrégation d’Israël doit le tuer le soir … Dans le premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des pains sans levain, jusqu’au vingt et unième jour du mois, au soir. Sept jours, il ne doit pas y avoir de levain dans vos maisons; car quiconque mange ce qui est levé, cette âme-là sera retranchée de l’assemblée d’Israël, qu’il soit un étranger ou né dans le pays. – Exode 12: 2-6, 18, 19

Il est écrit que au dixième jour du mois de Septembre – qui est le début de l’année selon le calendrier juif – le prêtre ou toute la maison de cette congrégation devait prendre, garder et nourrir un bouc ou un bélier mâle pendant quatre jours, lui laissé y séjourner du 10 au 14. Puis, le 14, ils devaient le tuer pour célébrer ce qu’ils appellent la Pâque, qui sont sept jours de fête; si vous comptez le 14 au 21, il y a sept jours.

Donc, Rosh Hashanah, qui est le Nouvel An juif, ont lieu en Septembre environ 202 jours avant la Pâque, ainsi, reliant la Nouvelle Année à la première nouvelle lune du printemps, comme les Babyloniens qui ont également relié la nouvelle année au printemps, après l’Équinoxe vernal.

Ainsi, la Pâque n’est rien d’autre que le passage d’une saison à une autre saison (ésotériquement, le passage des sept serpents de feu dans les sept serpents de lumière, qui ne peuvent être élevés que par l’Agneau-Christ) et une préparation pour le voyage dans hiver, dans lequel Saturne viendra avec sa faux pour accomplir son devoir, qui est la mort; en hiver tout meurt, pour que Hadès puisse prendre en charge.

C’est le cycle du temps; chaque année c’est la même répétition – printemps, été, automne, hiver; printemps été automne hiver. C’est précisément ce qui arrive aussi dans le règne humain, dans le plan humain: il y a le printemps, il y a l’été – le printemps quand vous êtes jeune, l’été quand vous êtes adulte, puis l’automne arrive, et vous commencez à dégénérer et vieillir et, enfin, l’hiver, et vous mourrez. Alors ce processus est, comme nous l’expliquions dans d’autres cours, de l’évolution et de l’involution, la croissance et décomposition – quelque chose de naturelle dans la nature. Nous pouvons voir cela dans les plantes et les animaux et les êtres humains; dans les planètes ce processus se répète; et aussi dans le processus des races – les civilisations se développent, deviennent matures, puis commencent à dégénérer et meurent. C’est arrivé avec les grandes civilisations dans le passé; personne ne peut éviter le cycle de Saturne, le cycle de Kronos, le temps – il contrôle la nature.

Selon le judaïsme, ils doivent tuer un bouc sans défaut – pur – le tuer d’une certaine façon pour célébrer la Pâque. Quand vous lisez, bien sûr, cette histoire de la Pâque dans la Bible, vous lisez comment Moïse accomplit de grands miracles, des prodiges, devant le Pharaon. Et, en effet, il effectue seulement dix, en relation avec l’arbre de vie. Le dixième, qui est en relation avec la Sephirah la plus basse ici, Malkuth, est lorsque tous les premiers-nés d’Egypte sont tués. Il dit que l’Ange de la Mort vient, descend, le Seigneur vient pour tuer le premier-né des Egyptiens et donner la liberté à ceux qui croient, pour mieux dire, ceux qui comprennent la connaissance du plus grand Dieu dans le ciel – IAO, qui, dans la Bible est traduit par Jehovah.
Lorsque vous étudiez les sept corps du vrai être humain, vous découvrez que chaque réel, vrai être humain a sept corps:

1- le corps physique, qui est précisément celui que nous avons ici, nous utilisons dans le monde physique;
2- le corps vital ou le corps éthérique, qui est juste la partie supérieure du corps physique;
3- le corps émotionnel, qui est aussi appelé le corps Astral;
4- le corps mental, qui est le corps que nous utilisons pour penser, et qui utilise le cerveau dans le monde physique pour penser dans le monde physique, mais le corps mental est vraiment un véhicule qui appartient à une autre dimension
5- le corps de la volonté;
6- le corps de la Conscience;
7- l’Esprit, qui est appelé Atman.

Voilà donc la constitution septuple de l’être humain véritable. Ces sept corps sont représentés dans les Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, et liés aux sept initiations de lumière ou sept jours de célébration de la Pâque.

Le septième, qui est Chesed, est également attribué à Saturne, qui est appelé l’Ancien des jours, car en effet l’Esprit (Chesed) est le Fils du Christ Cosmique. Si nous étudions d’où l’Esprit a émergé, nous découvrons que cela vient de la Sephirah la plus élevé sur l’Arbre de Vie, dont la création est réalisée par Binah, qui est appelé le Saint-Esprit. En d’autres termes, l’esprit individuel de chacun de nous est le fils de l’Esprit Saint.

Voici comment vous trouvez que notre propre esprit intérieur particulier est représenté par Saturne qui est appelé l’Ancien des Jours. C’est pourquoi, dans la mythologie, il est expliqué que Saturne (Binah) est celui qui donne naissance à Jupiter (Chesed), mais cela doit être par l’initiation, dans laquelle vous prenez l’avantage des forces de la nature pour monter dans l’Arbre de Vie et entrer, comme le dit l’Evangile, dans le Royaume des Cieux. Mais pour cela, il doit y avoir un massacre, il doit y avoir une mise à mort, qui est également représentée dans l’Exode d’Israël avec Moïse. Cet exode, nous allons préciser, est le premier Halloween qui a été célébré selon la Bible, selon ce qui est écrit de cet événement à ce moment là.

Halloween est un mot qui vient de All Hallows Eve, « le soir de tous les saints. » Pour atteindre ce point, voyons ce que nous expliquons ici, que la Pâque est célébrée pendant sept jours ; Saturne est la septième planète; et dans la Bible vous trouvez toujours que le numéro sept est toujours très important: sept jours de la Genèse, et différentes célébrations dans lesquelles ils vont toujours jusqu’au septième jour, par exemple le septième jour est le Shabbat, qui est appelé Sabbataï, qui est le samedi . Samedi est le jour de Saturne. Alors, évidemment, le judaïsme est basé sur Saturne et Binah dans les mystères de samedi, qui sont attribués à Saturne, Kronos, le temps.

goatLe bouc et l’agneau sont des animaux attribués à Saturne, et c’est la raison pour laquelle dans le judaïsme, vous trouverez beaucoup de célébrations liées au bouc et à l’agneau – un animal qui représente la force sexuelle de la nature, comme nous l’expliquions; c’est pourquoi le dieu Pan a ce symbole. Si vous fouillez dans le christianisme de cet époque, ils symbolisent le diable avec les jambes d’un bouc, et la partie supérieure d’un être humain avec des cornes, comme le dieu Pan. En effet, l’Eglise catholique a été celle qui a commencé à mixer le diable avec cette forme dans le but de repousser les dieux de la mythologie ou du paganisme, comme ils l’appellent. Mais, en effet, Pan est un symbole de Saturne, et est le symbole même du Seigneur Jéhovah comme une force de la création dans le monde physique. C’est pourquoi, quand vous lisez l’Exode et tous les livres de la Bible, le Dieu Jehovah exige le bouc ou l’agneau comme sacrifice, parce que ce sont des animaux en rapport avec sa vigueur, avec son énergie.

Lorsque la Pâque se termine, selon le livre de l’Exode, comme il est écrit, le dixième jour, vous prenez soin de l’agneau jusqu’au quatorzième jour de Septembre, et ensuite vous le tuez et célébrez la Pâque pendant sept jours, jusqu’au vingt et un. Du vingt et un Septembre jusqu’à la fin Octobre vous comptez exactement quarante jours – le Carême, ce qui bien sûr est célébré dans le christianisme de différentes manières.

La Nombre Quarante

Lorsque vous investiguez dans la Kabbale les quarante jours du Carême, vous découvrez que quarante est le nombre de la lettre hébraïque מ Mem, qui concerne les forces de la matière, les forces de la terre, l’eau. Lorsque vous enquêtez sur l’Arbre de Vie, vous découvrez que Yesod est en relation avec les eaux de la Genèse, puis vous découvrez que Jonas est descendu à Ninive pour prêcher et dire qu’ils doivent arrêter de faire de mauvaises choses.

Et Jonas commença à entrer dans la ville un voyage d’une journée, et il criait et disait: Encore quarante jours et Ninive sera détruite. – Jonas 3: 4

on retrouve ce nombre quarante très souvent dans la Bible en relation avec la mort, la destruction, les pénitences, et l’eau.

Vous trouverez, par exemple, quarante jours du déluge universel – vous voyez, il y a très clairement: inondation, l’eau, quarante jours, la lettre Mem en relation avec l’Arche de Noé. L’Arche de Noé est en effet un symbole du Grand Arcane, le grand secret dans lequel vous contrôlez les forces de la nature. Vous devez entrer dans cette arche avec tous les animaux; en d’autres termes, avec toutes les forces qui se manifestent dans la nature.

Ensuite, vous trouverez, par exemple, que les Israélites, après avoir quitté l’Egypte, étaient précisément quarante ans dans le désert.

Vous trouverez la lettre Mem dans le treizième arcane du Tarot, et il est appelé immortalité. L’immortalité est vraiment quelque chose que nous devons atteindre, et dans le treizième arcane du Tarot nous trouvons aussi le symbole de la faux – la mort, et treize est également liée – dans ce cas – avec la mort, mais aussi se rapporte à la lettre Mem, parce Mem est la treizième lettre de l’alphabet kabbalistique hébreu.

Rappelez-vous, aussi, que le grand Kabir, le grand Rabbin de Galilée, Jésus de Nazareth, fut quarante jours dans le désert, à jeun et face au diable, ou les tentations de Satan. Mais il y est écrit, si vous lisez attentivement dans les Evangiles, que lorsque Jésus fut baptisé dans le Jourdain (qui est toujours associé avec l’eau, l’Esprit Saint, que nous parlons ici) Binah, Saturne, Jéhovah, IAO entre dans son corps sous la forme d’une colombe blanche. Et après cela, il est écrit que l’Esprit l’a prit dans le désert pour être tenté par le diable.

    Et il sortait de l’eau, il vit les cieux ouverts, et l’Esprit comme une colombe descendre sur lui et il est venu une voix du ciel, disant: Tu es mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien satisfait. Et aussitôt l’Esprit poussa Jésus dans le désert. Et il était là dans le désert quarante jours, tenté par Satan; Il était avec les bêtes sauvages; et les anges le servaient. – Marc 1: 10-13

Évidemment, on retrouve ici les deux aspects de Saturne: le créateur donne la vie, mais il le tente dans le désert avec l’aspect négatif de cette force, qui fonctionne à travers la nature. Cet aspect négatif, nous dirons, est l’aspect mécanique de l’Esprit Saint qui travaille dans la nature – parce que le Saint-Esprit est le dispensateur de la vie. Vous voyez, il donne la vie dans le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal et dans le règne humain – mais d’une manière mécanique. La force de l’Esprit Saint est dans les organes sexuels, comme puissance sexuelle il est appelé Lucifer («porteur de lumière»), mais il est aussi appelé Satan « l’adversaire. »

Pourquoi Satan est appelé « l’adversaire? » Parce que Malkuth est l’aspect négatif de Chesed; encore un autre point de vue, nous comprenons adversaire dans le sens que lorsque vous êtes dans ce monde, Malkuth, le monde physique, vous agissez comme un animal – mais cet aspect animal qui est très normal chez l’animal irrationnel devient adversaire dans notre nature, parce que nous devons cesser d’être un animal et contrôler l’animal que nous avons en nous pour entrer dans le Royaume des Cieux. En d’autres termes, nous devons conquérir Pan, nous devons vaincre Satan, les forces mécaniques de la nature représentées dans cet adversaire appelé Satan, qui n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur de chacun de nous.

Satan comme une force se manifeste en particulier dans les organes sexuels, mais aussi se manifeste à travers le plexus solaire en tant que tous les appétits animaux que nous avons en nous – et dans l’esprit aussi bien. Donc, ces défauts que nous appelons la colère, la luxure, l’orgueil, la vanité, la paresse, etc. sont des attributs animaux que tout animal a, mais que nous devrions annihiler, que, nous devons dominer le niveau de l’animal pour devenir un véritable être humain. Tel est précisément le processus qui est symbolisé dans les quarante jours dans le désert où Jésus est confronté au Satan et ses tentations. Ces quarante jours pourraient être symbolisés de différentes façons – par exemple, lorsque les Israélites étaient dans le désert, ils y étaient quarante ans. Le nombre de quarante ne signifie pas que vous devez faire tout le travail en quarante ans, cela signifie que quarante est le symbole qui montre que vous êtes en train de faire ce que vous devez faire, qui est la transformation de la nature humaine en une nature divine – le résultat d’une telle transformation est ce que le Maître Jésus a appelé le «Fils de l’homme», l’homme qui travaille avec Saturne.

Un autre symbole de Saturne est le corbeau, le corbeau, le symbole de la mort. Si vous vous souvenez de l’Arche de Noé, Noé envoie d’abord un corbeau, pour voir si il y a des terres, et le corbeau ne revient pas. Quand il envoie une colombe, qui est un symbole de la pureté de l’énergie sexuelle, ou de l’Esprit Saint, la colombe revient avec un rameau d’olivier dans son bec, un symbole qu’il y a déjà de la terre ferme là, que les eaux diminuent et la vie revient à nouveau dans la vie de l’initié – très profonde symbologie.

Comme vous le voyez dans le livre de l’Exode, Moïse accomplit de grands miracles devant le Pharaon. Ce Pharaon est le symbole des forces de Malkuth. Ici, dans Malkuth, le Pharaon symbolise l’intellect, le raisonnement qui doit être contrôlé et qui doit voir toutes les merveilles que la Conscience fonctionnera lorsque nous connaissons le chemin en nous-mêmes.

Mais le dixième prodige est précisément ce que nous voulons parler ici dans cette conférence, qui est quand l’ange de Dieu appelé «Destructeur» vient en Egypte et tue tous les premiers-nés d’Egypte. Dans Malkuth, ce qu’on appelle dans la Kabbale מצרים Mitsrayim ou «Matzarim», est le nom en hébreu de l’Egypte. Ce Matzarim, l’Egypte, est le monde de Malkuth, le monde physique – n’est pas directement dirigé vers l’Égypte du Moyen-Orient. Vous devez comprendre que de nombreux noms que vous trouverez dans la Bible et d’autres livres, de nombreuses villes, de nombreux pays, et les terres avaient ce nom, mais beaucoup de prophètes et grands initiés pris ces noms pour symboliser des choses différentes de l’initiation. Donc, quand vous lisez dans la Bible Matzarim, l’Egypte, il ne se réfère pas directement au pays d’Egypte, il est directement lié à l’ensemble de la planète Terre – qui est l’Egypte dans la Kabbale. Ainsi, lorsque nous parlons de Babylone, c’est également lié à l’ensemble de la planète, pas directement lié à l’Irak comme le pensent tout simplement les gens.

Alors, qu’est-ce que cela signifie « tuer tous les premiers-nés de Malkuth, Matzarim, qui est le dixième prodige que Moïse accomplit avant de quitter l’Egypte pour la Terre promise – ce qui est précisément le monde de Yesod, la quatrième dimension? Eh bien, il y est écrit que IAO, qui est Saturn (Binah, le Seigneur du sabbat, parce IAO, Saturne, est le Seigneur du rayon de la Mort), le Seigneur des ténèbres et de la mort, a déclaré:

    Pourtant, je ferai venir une plaie sur Pharaon et sur l’Égypte; après, il vous laissera aller donc: quand il vous laissera aller, il vous chassera même d’ici …
    Tous les premiers-nés dans le pays d’Égypte mourra, depuis le premier-né du Pharaon assis sur son trône, jusqu’au premier-né de la servante qui est derrière la meule; et tous les premiers-nés des bêtes. Et il y aura un grand cri dans tout le pays d’Égypte, comme il n’y avait point eu de semblable, ni sera comme plus du tout … Car je passerai dans le pays d’Égypte cette nuit, et je frapperai tous les premiers-nés dans le pays d’Égypte, à la fois homme et bête; et contre tous les dieux de l’Egypte, je vais exécuter le jugement: Je suis « Iod, Hei, Vav, Hei » (IAOH). Et le sang sera pour vous un signe sur les maisons où vous serez; et quand je verrai le sang, et je passerai sur vous, et la plaie ne vous détruira pas, quand je frapperai le pays d’Égypte. – Exodus 11: 1, 5, 6, 12, 13

C’est quelque chose que l’initié doit effectuer au sein de lui-même, donc, il est écrit là que pour éviter d’être tué par la force du Destructeur (Apollyon), chaque Israélite doit mettre du sang du bouc sur le linteau de leur maison, pour que le Destructeur ou l’Ange de la Mort voit le signe et s’en aille et ne tue pas quelqu’un là-bas.

Le sang de l’agneau est le symbole de la transmutation sexuelle – Daath, la connaissance de l’initiation dans laquelle vous avez déjà éveillé l’énergie de la Kundalini, et que vous avez atteint un certain niveau dans lequel vous devez quitter l’Egypte.

Ages Ésotériques

Quel est ce niveau? Selon l’ésotérisme, il existe différents âges que vous devez atteindre pour avoir le droit à certains attributs – certaines libertés, les libertés, ou des pouvoirs que vous devez acquérir.

D’abord, vous devez contrôler le mental pour quitter l’Egypte, parce que le monde de Malkuth n’est rien d’autre que le monde du mental protoplasmique, la matière concrète, l’intellect animal. Vous découvrirez que lorsque vous atteignez la première initiation des Mystères Majeurs, lorsque le sang de l’agneau est en train de christifier et purifier votre corps physique, ici vous atteignez l’âge de 100 ans.

Lorsque vous atteignez la deuxième initiation des Mystères Majeurs, alors vous atteindrez l’âge ésotérique de 200 ans.

Lorsque vous atteignez la troisième initiation, lorsque vous controlez votre être émotionnel, alors vous acquérez l’âge de 300 ans.

Quand vous êtes finalement devenu un bouddha, illuminé dans votre mental, quelqu’un qui contrôle le mental complètement, vous avez 400 ans ésotériques.

Donc, c’est l’âge ésotérique dont nous parlons dans l’initiation – quand nous disons: «Cette personne que je connais a 300 ans,» ce que nous affirmons avec ceci est que cette personne a le contrôle de son être émotionnel complètement et est purifié, christifié, dans le plan émotionnel. Mais quand nous disons que la personne a déjà le contrôle du mental, il est à ses 400 ans; et quand quelqu’un atteint 400 ans, en termes ésotériques, cette personne a le droit d’entrer dans les niveaux de la volonté.

Les niveaux de volonté se rapportent à la volonté de contrôler les forces de la nature; ceci est représenté par Moïse – parce que si vous vous souvenez, Moïse est celui qui était en face de l’intellect, qui est le pharaon, et réalisa des miracles. Il dit: «Laisse aller mon peuple» ce qui signifie, que ma Conscience est libre de votre pouvoir; Moïse est cette volonté (l’âme humaine) qui travaille là.

Toute initiation est en relation avec les 33 vertèbres de notre colonne vertébrale. En d’autres termes, en vue d’acquérir 100, 200, 300 ou quel que soit l’initiation, nous avons besoin d’élever l’énergie de l’Esprit Saint à travers les 33 vertèbres de la colonne vertébrale. Les forces de l’Esprit Saint sont l’énergie de Pan, les énergies de la création. Cette énergie dans l’hindouisme est appelé «Kundalini». Dans l’ancienne culture aztèque du Mexique, elle est appelée Quetzalcoatl, qui est le «Serpent à plumes.» Ainsi, ce serpent à plumes, Quetzalcoatl, est le même Kundalini, qui est le même serpent que Moïse éleva dans le désert. C’est pourquoi lorsque Jésus de Nazareth parlait avec Nicodème dans la Bible, il dit:

    Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l’homme soit élevé. – Jean 3:14

Ce Fils de l’homme est l’énergie christique du sexe qui doit s’élever – quand on connais le secret du Grand Arcane – par l’intermédiaire des 33 vertèbres de notre colonne vertébrale. Ces 33 vertèbres de notre colonne vertébrale sont en relation avec les 33 ans de Jésus – vous savez que Jésus a vécu exactement 33 ans. Et c’est également lié avec les 33 degrés de la Maçonnerie. En effet, ces 33 degrés étaient connus dans les temps anciens, en Egypte; puis, tout le monde savait que lorsque vous élevez votre énergie de la Kundalini dans votre colonne vertébrale, elle atteint le Mont du Crâne, qui est appelé le Golgotha, et quand elle touche la glande pinéale, vous acquérir l’initiation. Toute initiation est acquise lorsque vous élevez l’énergie de l’Esprit Saint dans les différents niveaux ou octaves.

ExodusDonc, les Israélites, selon Exode, quittèrent l’Egypte après 430 ans. Oui, il est écrit dans Exode qu’ils étaient en Egypte 430 ans.

    Le séjour des enfants d’Israël, qui habitaient en Egypte fut de quatre cent trente ans. Et il arriva à la fin de quatre cent trente ans, le jour même où cela arriva, tous les hôtes de Iod, Hei, Vav, Hei sortirent du pays d’Égypte. – Exode 12: 40, 41

Si vous ne connaissez pas la Kabbale, si vous ne savez pas sur les initiations, vous pourriez penser que les 430 ans sont le temps de la Terre. Ecoutez: Saturne, le Seigneur du temps, Kronos, est celui qui contrôle l’horloge ésotérique ou interne de l’âme; Alors, quand quelqu’un atteint 430 ans, il est prêt pour l’Exode, ce qui signifie que l’énergie de l’Esprit Saint a atteind le 30e vertèbre. Donc, l’Exode est effectuée précisément au moment où le feu est prêt à entrer dans le 31e vertèbre, et dans le cerveau.

   Le feu sacré est entré dans la chambre trente et un de votre chambre épinière. Vous avez été soumis à toutes sortes d’épreuves et vous avez émergé triomphant.

    Marchez avec l’Enfant de votre Volonté Christ dans vos bras vers l’Eglise gnostique. La couronne des Saints brille autour de votre tête. Entrez dans le temple pour célébrer la fête, mon frère.

    Cela concerne la trente et unième carte du Tarot: Obstacles.

    Ces deux enfants symbolisent deux voies qui s’ouvrent devant vous, comme le grand « V » de la victoire.

    Donc, vous êtes devant deux chemins. Un de ces chemins est le chemin Logoïque, le chemin des cieux étoilés, le chemin en spirale du Firmament. L’autre voie est celle du long et amère devoir qui nous mène à l’entrée même de l’absolu. …

    Maintenant, mon frère, vous êtes devant un gardien jaloux du Cosmos; maintenant choisissez l’une de ces deux voies: sélectionnez, ne pense pas à ce sujet, car ici, il n’y a pas le temps de penser.

    Ce grand hiérarque vous offre les merveilles de l’infini, et jaloux de sa propre hiérarchie, il vous invite à entrer dans le chemin nirvanique, et vous avertit des dangers de la voie du long et amer devoir, qui conduit directement à l’Absolu. – Samaël Aun Weor, Volonté Christ.

   Encore une fois, le Diabolos (puissance sexuelle animale) le transporta encore sur une montagne très élevée (de l’initiation), et lui montre tous les royaumes du Kosmos, et leur gloire; et lui dit: Toutes ces choses je te donnerai, si tu te prosternes et m’adore. Alors Jésus lui dit: Retire-toi, Satan (Adversaire): car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et à lui seul tu serviras. Puis le Diabolos (puissance sexuelle animale) le laissa, et voici, des anges vinrent et le servirent. – Matthieu 4: 8-11

Donc, si vous appréhendez cela – si vous le visualiser, vous vous souviendrez quand vous lisez le livre de l’Exode que l’Exode est arrivé après le meurtre et les prodiges que fit Moïse en Egypte, qui est associé à la volonté, parce que, après cet événement, comme vous savez, les Israélites vivaient dans le désert pendant 40 ans. Donc, l’Exode est un grand symbole de cette initiation dans laquelle l’initié doit expérimenter son propre Halloween particulier, Halloween individuel, quand, après 40 jours, il arrive au 31 Octobre, qui est la fin du Carême ou 40 jours.

Le Carême commence à partir du 21 Septembre – qui est le début de l’automne – jusqu’au 31 Octobre, qui est quand la célébration de l’Halloween arrive. Halloween est une fête très ancienne que les gens attribuent uniquement au paganisme, mais en effet il est également associé à l’Exode dans l’Ancien Testament, dans la Bible. Halloween est un symbole de Carême, au sein duquel vous faites face à votre propre nature psychologique, où vous entrez en vous-même; il est associé à ce que dans le gnosticisme on appele le chemin direct, ce qui est quand vous entrez dans le monde de Saturne (votre propre Halloween).

Il est précisé que lorsque l’initié quitte la Terre, quand il quitte l’Egypte, il est déjà deux fois né – comme le Maître Jésus dit à Nicodème: «Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.» C’est un long processus, mais quand vous réalisez que la deuxième naissance – expliquée et enseignée par Jésus dans la Bible – cela ne signifie pas que vous êtes né en croyant en Lui; c’est en travaillant avec votre propre Intime particulier.

Il est écrit que le Maître Jésus a dit: « Je suis le chemin, la vie et la vérité ». Quand il a dit cela, il ne parlait pas de sa personne, mais de cette énergie qui travaillait en lui, parce que le Christ est une force universelle. Ce serait très ridicule de penser que lorsque Jésus a dit «Je suis le chemin, je suis la vie, et je suis la vérité», il faisait allusion à lui-même; ce serait très égoïste, au-delà de la folie. Quand il a dit cela, il parlait aux initiés, en leur disant: « Votre « Je suis » particulier, individuel, c’est précisément ce IAO qui est en vous, votre propre Intime, est le chemin. » Ce n’est pas que vous devez suivre tel ou tel maître, ou de croire à tel ou tel prophète, mais à vous de découvrir – votre «Je suis» particulier, individuel, parce que votre «je suis» intérieur est le chemin, de votre «je suis» intérieur est la vérité , et votre «je suis» intérieur, votre Intime, est la vie – dans votre corps physique, dans votre mental, dans vos émotions. Vous devez auto-réaliser cela; et c’est précisément le chemin.

Ainsi, lorsque vous atteignez la seconde naissance, c’est parce que vous avez atteint votre «Je suis,» et Il dit, personne ne va au Père que par le «Je suis», à travers moi, ce Christ qui était en vie dans le corps de Jésus, et qui palpite partout.

Ainsi, lorsque vous atteignez la deuxième naissance vous devez faire face à votre propre nature animale; et c’est précisément le symbole de Saturne. Dans le carême vous entrez dans le cycle de Saturne, qui est un monde de ténèbres, et qui est aussi appelé «la nuit spirituelle», dans laquelle l’initié doit anéantir complètement tous ses aspects animales. Les deux fois nés travaillent déjà avec Saturne, parce qu’ils ont rencontré le Destructeur, qui est le même Seigneur de la vie – comme nous l’avons dit au début, Binah, qui est Shiva, est créateur et destructeur.

Le destructeur

Firstborn-slainDans la Bible, vous trouverez dans le livre de l’Apocalypse que le cinquième ange Samaël sonne de la trompette, puis la clef de l’Abîme lui est donnée. Et par la suite, il est écrit que dans le travail ou la lutte qui se passe dans le livre de l’Apocalypse, les forces du mal de l’Abîme sont commandées par l’ange de l’abîme, et cet Ange de l’Abîme est appelé le Destructeur – qui dans l’Exode est appelé « Mash’chith, » et va et tue tous les premiers-nés.

Jean le divin déclare dans le chapitre 9 du Livre de l’Apocalypse que ce Destructeur est Apollyon en grec et en hébreu, Abaddon, qui est l’ange de l’abîme, le Destructeur, l’Adversaire. En d’autres termes, il est ce mal que chacun de nous a à l’intérieur, avec lequel nous devons nous battre à mort. Si nous utilisons correctement les forces du Destructeur, qui sont les forces de l’Esprit Saint, nous utilisons ces forces pour anéantir de notre nature animale la luxure, la colère, l’envie, la haine, la paresse, la gourmandise, l’orgueil, et tous ces défauts que nous avons en abondance en nous. Tel est précisément le travail de Saturne, ou nous dirons, l’aspect de Saturne qui est le Destructeur, Mort, « Mash’chith, » Abaddon, Apollyon.

Bien sûr, c’est l’aspect ésotérique de la connaissance, parce que dans l’aspect exotérique nous trouvons également la manière dont les forces de l’Esprit Saint, les forces de Saturne, le travail dans la nature humaine. Par exemple, nous savons tous que la vie physique que nous avons ici est une force de la vie qui est venue des forces de l’Esprit Saint. Plusieurs fois, nous avons expliqué cela, malheureusement, nous avons été créés par la fornication, parce que lorsque nous atteignons ce niveau dans lequel nous sommes, qui est le plan humain, il est dit que nous recevons les Commandements, et un de ces commandements est: Tu ne forniqueras pas. «fornication» est l’action de l’animal dans lequel les animaux mâles et femelles entrent dans l’acte sexuel et expérimentent l’orgasme. Donc, la fornication est quelque chose de très naturelle dans le règne animal; mais si vous voulez entrer dans le règne humain, il est écrit que «vous ne devrez pas forniquer.» En d’autres termes, nous devons contrôler l’énergie sexuelle, et ne pas la perdre. Pour cela, nous devons recevoir les indices pour le faire. C’est pourquoi, dans le plan humain, il est écrit dans les Evangiles que la fornication est un péché contre le Saint-Esprit, parce que le Saint-Esprit est le dispensateur de la vie, et quand quelqu’un fornique et perd les forces sexuelles, Il perd également la vie, et c’est le péché, comme le dit la Bible, contre son propre corps. Si une personne se suicide, il est également en train de pécher contre le Saint-Esprit, parce que le Saint-Esprit est le dispensateur de la vie, et si vous prenez votre vie avec votre propre main, vous commettez un crime contre l’Esprit Saint, et le péché contre le Saint-Esprit est le seul crime, comme la Bible explique, qui est impardonnable.

Oui, le crime contre l’Esprit Saint n’est pas pardonné, comme le Maître Jésus l’explique dans la Bible:

    Aussi je vous le dis, toutes sortes de péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le péché et le blasphème contre le Saint-Esprit ne sera pas pardonné aux hommes. – Matthieu 12:31

Nous devons investiguer sur ce genre de péché en rapport avec notre nature; bien sûr, la fornication est un; le suicide est un autre; le meurtre est aussi un autre crime contre le Saint-Esprit, parce que le Seigneur de la Mort, Saturn, le Saint-Esprit, Binah est le seul qui peut donner et prendre la vie.

Le Saint-Esprit ou les forces de la création place dans nos trois cerveaux certains éléments (cartouches) pour que nous vivions une quantité de vie. Nos trois cerveaux sont:

1- le cerveau intellectuel ;
2- le cerveau émotionnel ;
3- le cerveau moteur / instinctif / sexuel, le cerveau avec lequel nous nous déplaçons.

Tout ce que nous effectuons dans cette vie physique est le mouvement, l’émotion, et la pensée. Mais comme nous grandissons et devenons vieux, petit à petit, nous utilisons cette énergie de la vie que nous avons dans les trois cerveaux. Les personnes très âgées ont à peine l’énergie dans leur centre moteur; cette énergie ne circule plus dans l’organisme et ils peuvent à peine marcher. Ils n’ont plus d’émotions comme lorsque nous sommes des adolescents et que nous avons beaucoup d’énergie émotionnelle que nous utilisons, malheureusement, dans le mauvais sens – à l’exception des gens qui savent comment utiliser cette force émotionnelle pour profiter de ce corps émotionnel, comme avec la musique classique – mais malheureusement, en ces temps les gens détruisent leur énergie émotionnelle à travers les différentes musiques dégénérées que nous connaissons à cette époque, la musique moderne qui détruit le centre émotionnel. Ou, ils détruisent le centre intellectuel avec beaucoup de déchets qu’à cet époque est très «normal»; puisque nous sommes très intellectuel.

Les gens meurent aussi dans le cerveau émotionnel; les gens ont des traumatismes, sont émotionnellement instables, et n’ont plus l’énergie émotionnelle car ils détruisent l’énergie émotionnelle de différentes manières. Lorsque vous êtes submergés par les forces émotionnelles, vous perdez votre énergie émotionnelle et vous pouvez mourir émotionnellement.

Vous pouvez aussi mourir intellectuellement; si vous utilisez l’énergie dans le cerveau ou le centre intellectuel de la mauvaise façon, si vous abusez du centre intellectuel, vous pouvez devenir fou. La plupart des gens dans les hôpitaux qui sont fous le sont parce qu’ils ont maltraité le centre intellectuel.

Donc, comme vous le voyez, nous mourons par tiers. Habituellement, lorsque nous sommes prêts à mourir normalement, c’est parce que nous n’avons plus d’énergie dans le cerveau intellectuel (le centre intellectuel), dans le centre émotionnel, ou dans le centre moteur. Donc, Saturne vient avec sa faux et coupe la vie qu’il nous a donné au début. C’est la façon dont nous le comprenons, parce que les anges de la mort, qui sont sous la régence de Saturne, sont de grands médecins, et aussi de grandes aides funéraires. Ces intelligences vont dans l’instant et guident le Rayon de la Mort; ce rayon de la mort est le composé de toutes les énergies de la nature en un, et quand il circule dans le corps physique, il produit la mort naturelle que nous appelons «la mort physique.»

Voilà donc le processus normal que chacun de nous souffre quand nous vivons dans ce corps physique. C’est pourquoi Saturne, Kronos, l’Esprit Saint nous donne la vie par le sexe, et nous tue aussi quand nous gaspillons l’énergie qu’il nous donne dans les trois cerveaux. Alors, tuer quelqu’un d’autre c’est s’interférer dans les actions de l’énergie de Saturne, le Destructeur, parce que cette force divine peut donner et prendre – c’est pourquoi dans la Kabbale Saturne-Binah est appelé «Intelligence».

L’Intelligence (Binah) est toujours dans la nature, dans l’ensemble de ces cycles; vous voyez par exemple comment Saturne donne la vie depuis le début, comment émerge le printemps, puis l’été, l’automne et l’hiver veient et tout meurt; Saturne arrive avec la faux comme un symbole du temps, comme un vieil homme pour promettre un nouveau printemps après l’hiver. Donc, dans les phénomènes de la mort, nous trouvons trois aspects qui ont trait à la mort et que nous devons comprendre.

Nous avons déjà expliqué que nous avons sept corps, alors expliquons ici ce qui meurt dans la vie, conformément à la Loi du Retour et de la récurrence.

La mort physique

Le corps physique est le corps qui va dans la tombe et se désintègre; mais il y a un autre véhicule que nous avons appelé «personnalité». La personnalité est un véhicule énergétique et atomique. La personnalité est différente dans chacun de nous. La personnalité est cette force ou énergie qui se déplace le corps et entre en communication avec la société. Par exemple, ma personnalité est en ce moment utilisée pour communiquer avec vous, et que vous utilisez votre personnalité pour m’écouter. Si je donne une autre conférence, disons en espagnol, et vous ne savez pas l’espagnol, alors votre personnalité peut aller à l’école dans votre corps physique et apprendre l’espagnol, et après des années et des années quand vous comprenez et parlez l’espagnol, alors vous développez une personnalité bilingue ou trilingue. En d’autres termes, dans la personnalité est la connaissance que nous acquérons dans la vie.

C’est pourquoi il est écrit que la personnalité se développe sur trois aspects:

1- Génotype: l’héritage que nous recevons par nos gènes, qui sont karmiques (dues aux actions passées) ;
2- Phénotype: les influences des parents, relations, enseignants, amis, etc ;
3- ParaType: influences des circonstances de la vie.

La personnalité est un héritage de notre passé, de nos parents, et des choses que nous imitons; nous agissons comme nos parents ont agi. Par exemple, les choses que nous avons vu faire par notre mère, père, amis, frères ou sœurs dans l’enfance et que nous avons tendance à répéter – c’est pourquoi vous trouverez qu’il y a différents us et coutumes de différents pays et différentes races dans les personnalités des gens. Si vous êtes né dans une famille chrétienne, vous aurez dans votre personnalité ce type de religion; mais si vous étiez né dans l’Islam, vous êtes un musulman; ou si vous étiez né dans le bouddhisme, alors vous êtes un bouddhiste.

Donc, c’est dans la personnalité que nous avons cet héritage qui vient de notre famille, et aussi l’éducation que nous prenons à l’école ou que, personnellement, nous prenons dans les différentes circonstances de la vie; tout cela est ce qui fait la personnalité de chacun de nous. C’est pourquoi nous avons différents types de personnalités; mais il n’y a pas un lendemain pour la personnalité.

Lorsque le corps physique va à la tombe, la personnalité va aussi à la tombe – mais la personnalité a la particularité qu’elle peut quitter la tombe, aller dans la ville et visiter – sans le corps physique – les endroits où la personnalité a vécu; ces personnalités sont ce que les gens appellent des fantômes ou des esprits. Ce sont des ancienes personnalités ou des esprits qui sont dans une maison, où ils entendent des bruits – ces événements ne sont pas liés à l’âme, mais à la personnalité des personnes décédées.

Parfois, ces personnalités se matérialisent et deviennent visibles; ce sont des personnalités qui ont appartenu à des gens qui ont été très identifiés avec le monde physique; Donc, quand leur corps physique meurt, ces personnalités abandonnent la tombe et se matérialisent et se rendre visible et tangible dans le monde physique. Il y a beaucoup d’histoires sur des personnalités mortes, mais bien sûr, si vous ne disposez pas de la clairvoyance, vous ne savez pas si vous voyez une personnalité matérialisée ou le corps physique d’une personne. Mais quelqu’un qui a développé la clairvoyance sait très bien que la personnalité n’a pas d’aura du tout, alors que les gens qui sont vivants montrent toujours l’aura – la personnalité est complètement mort, elle n’a pas d’énergie, elle se désintègre peu à peu; Habituellement, il faut sept ans pour se désintégrer.
Donc, en général, quand vous allez dans différentes maisons où des gens sont morts, ces personnalités vont toujours autour dans la quatrième dimension, et parfois certaines vibrations de la nature les aident à se matérialiser une seconde, une minute, pendant des heures, des jours. Lorsque la personne connaissait la personnalité de l’individu qui est mort, elle se rend compte qu’il (la personnalité) est vivant – c’est à dire, combien de personnes ont affirmé avoir vu Elvis Presley en marchant dans les rues? Cela pourrait être sa personnalité, parce que la personnalité prend l’énergie des gens, et quand ils parlent trop au sujet de certaines personnes, ils deviennent vraiment forts. Donc, des personnalités matérialisées sont des phénomènes normaux.

Lorsque vous développez le pouvoir de la clairvoyance, vous pouvez voir que des personnalités mortes sont généralement là dans les cimetières. Les personnalités mortes projettent avec leur mental, leur force mentale, parfois des maisons, parfois des chambres, de sorte qu’ils ne voient pas qu’ils sont dans la tombe ou dans le cimetière, ils ont juste visualisé une belle maison avec des rideaux et tout ce qu’ils avaient quand ils étaient vivant. Et c’est pourquoi, quand vous parlez de la personnalité d’une personne morte, ils ne réalisent pas qu’ils ne sont plus dans le corps physique de cette personne qui est décédée, ils pensent toujours qu’ils sont en vie. Habituellement, les gens rêvent avec ces personnalités, parce que les personnalités visitent leurs proches, ainsi, parfois leurs parents dit, «Oh, je rêvais de mon père», ou de ma mère, de ma tante, mon oncle, de mon fils, ou de quiconque qui était mort dans leur famille – «et elle m’a dit ceci et cela.» Donc, la plupart du temps ces rêves se rapportent à la personnalité qui se désagrège et se dissout petit à petit dans l’espace.

ghostL’autre élément qui va dans la tombe est le corps vital, ou la partie supérieure du corps physique. Mais il flotte habituellement au dessus de la tombe et se désintègre en même temps que le corps physique se désintègre. Il prend, bien sûr, une apparence très laide – les enfants et les bébés qui sont très clairvoyants, quand ils vont aux cimetières, ils voient généralement ces types de corps vitaux flottant dans la tombe et ils ont peur.

Nous conseillons toujours de brûler les corps des morts, parce que quand vous brûlez le corps, le corps vital brûle aussi; de cette façon vous aidez l’âme.

Au-delà du corps vital, du corps physique, et de la personnalité, vous trouvez ce que nous appelons l’âme, qui est malheureusement embouteillée dans l’Ego animal. L’âme est précisément ce qui doit revenir dans un nouveau corps. La personnalité ne retourne jamais dans un nouveau corps, parce que chaque fois que vous prenez un nouveau corps vous devez construire une nouvelle personnalité liée à ce moment-là.

Ce sont précisément les mystères de Saturne dans lesquels – lorsque vous entrez dans l’initiation et développez votre psyché – vous éveillez votre conscience, et puis vous savez les mystères de la vie et de la mort. Très souvent, dans de nombreux livres, il est expliqué que si vous éveillez votre conscience, alors vous savez les mystères de la vie et de la mort, et les mystères de la vie et de la mort sont en relation avec Saturne, et Saturne est l’Esprit Saint, il est le même IAO ou Iod-Havah, Jehovah qui est écrit dans la Bible. C’est le même que dire: si vous êtes né de nouveau par le feu du Saint-Esprit, alors vous pouvez connaître les mystères de Dieu, parce que l’Esprit Saint est celui qui crée et prend la vie. Tel est le pouvoir de Saturne.

Donc, quand vous éveillez votre conscience et découvrez par vous-même – non pas par la lecture d’un livre, mais par l’expérience de la vie et de la mort à travers votre conscience – alors la peur de la mort disparaît. Ensuite, vous voyez que la mort est vraiment comme enlever vos vieux vêtements, et par la suite vous portez de nouveaux vêtements. Vraiment, la mort physique est quelque chose de normal qui est vécue par les animaux, les plantes, par les minéraux. Donc, celui qui revient dans un nouveau corps est l’ego; Malheureusement, lorsque l’ego revient, il apporte à nouveau la même vanité, la même fierté, le même désir, la même colère et la haine que nous avions dans les vies passées dans un nouveau corps, mais s’exprime lui-même ou eux-même à travers la nouvelle personnalité du nouveau corps.

Ce retour est précisément ce que les gens appellent la «réincarnation», mais c’est faux, parce que ce n’est pas la réincarnation; c’est le retour, c’est une chose mécanique. La réincarnation est quelque chose que nous effectuons par volonté. Pour se réincarner, nous devons être éveillé; vous pouvez choisir le jour, vous pouvez choisir les parents, même le pays dans lequel vous souhaitez être né avec un nouveau corps physique. Mais aucun d’entre nous n’ont un tel pouvoir, donc nous revenons juste mécaniquement selon la loi du karma, ou de cause à effet. C’est quelque chose que nous allons expliquer dans d’autres cours, car c’est très vaste – mais la loi du Karma apporte ces âmes dans de nouveaux corps pour les ajuster. C’est pourquoi vous voyez qu’il y a des gens qui naissent dans des maisons riches, et d’autres qui sont nés dans des foyers pauvres. Certaines sont nés dans des pays où la situation économique est meilleure que dans d’autres pays. Ainsi, chaque âme est née dans des lieux différents, conformément à la loi du karma. Cela dépend de la façon dont nous utilisons la vie de notre corps pour être sûr de ce type de corps que nous allons avoir dans la prochaine vie, si nous avons une autre occasion – parce que nous avons dit à maintes reprises, et nous le répétons, que l’âme humaine revient dans le monde physique 108 fois. Nous recevons 108 possibilités pour effectuer le travail que nous devons effectuer; et bien sûr, c’est le travail avec les forces de Saturne, avec les forces du temps, c’est écrit avec des symboles différents dans la Bible et la mythologie.

Mort psychologique

Selon le chemin que nous parlions au début de cette conférence, lié à l’initiation, il y a une autre mort que la Bible et d’autres livres parlent. Voilà l’Halloween ou la mort psychologique qui est connue par les initiés dans la soirée avant All Hallows ou tous les Saints, quand vous savez comment utiliser les forces de l’Esprit Saint. Dans les Évangiles, le Maître Jésus de Nazareth explique très bien, dans le détail, avec sa propre vie, la façon d’utiliser les forces de l’Esprit Saint dans le but de détruire les différents vices, les défauts et les erreurs que nous avons en nous pour ressusciter.

    Jésus, quand il poussa de nouveau un grand cri, rendit l’esprit (Chesed). Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut vers le bas; et la terre trembla, les rochers se fendirent; et les tombes ont été ouverts; et plusieurs corps des saints qui étaient morts se leva et vint sur les sépulcres, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à plusieurs. – Matthieu 27: 50-53

Donc, la résurrection de Jésus de Nazareth que vous lisez dans la Bible est quelque chose que chacun de nous doit effectuer dans l’initiation après la mort sur la croix. La croix est le symbole de l’Esprit Saint; parce que, comme vous vous en souvenez, nous avons expliqué que l’Esprit Saint est la force sexuelle, l’énergie de vie qui s’exprime dans les organes sexuels. Donc, quand l’homme et la femme sont dans l’acte sexuel, ils sont en train de réaliser la croix – ils croisent les forces féminines avec les forces masculines, donc tout vient à travers la croix. La croix, symbole de l’Esprit Saint, est la manière dont le Seigneur, crucifié sur la croix, nous montre que si nous profitons de l’homme, qui est la poutre verticale, et la femme, la poutre horizontale, dans les noces de Cana quand nous transmutons l’eau en vin, nous pouvons nous transformer et aussi anéantir, dans ce processus, la nature animale, afin de ressusciter comme un véritable être humain.

Jesus-HalloweenJesus et son Haloween

Les processus de la résurrection et de la mort que nous devons effectuer sont écrits dans le livre Psychologie Révolutionnaire de Samaël Aun Weor. C’est un processus de méditation, d’annihilation, et de purification, mais il ne se fait pas en un jour, et il ne va pas se passer comme beaucoup de gens croient que si vous croyez en Jésus alors vos péchés sont pardonnés – c’est ridicule, parce les péchés que nous avons en nous doivent disparaître de notre nature. Il y a beaucoup de gens qui pensent que parce qu’ils croient en Jésus, ils sont déjà sauvés; Pendant ce temps, ils ont en eux la convoitise, la colère, l’orgueil, la haine, la vanité, et la paresse très vivantes. Celui qui effectue vraiment le travail de Christification annihile complètement la luxure, la colère, la fierté et l’ensemble de ces défauts d’animaux que nous avons à l’intérieur, par la suite, il subit une transformation divine et devient un véritable être humain. Et cela ne se fait pas seulement en croyant en Jésus, mais en utilisant l’énergie christique de l’Esprit Saint à travers la croix du Mariage Parfait entre l’homme et la femme, mari et femme. Tel est précisément le secret de la croix, et c’est la raison pour laquelle il est écrit que sur le sommet du Mont des Crânes, le Golgotha, le Seigneur a été crucifié. Jésus prend la croix du bas vers le haut de la montagne. Cette croix est précisément la croix que nous devons porter sur nos épaules, c’est un symbole de l’œuvre des deux polarités, homme et femme, qui est appelée l’alchimie sexuelle – un long processus de mort et de résurrection à travers de nombreuses façons.

La seconde mort

En outre, le Rayon de Saturne, de Kronos, le Seigneur du temps, nous montre aussi la seconde mort – parce que quand vous allez dans le livre de l’Apocalypse, il parle aussi de la seconde mort. Cette seconde mort est précisément liée à ce que beaucoup de religions appellent l’enfer, Inferno, Averne, Avitchi, et des noms différents, parce que les enfers des différentes religions ne sont que des symboles. Quand vous allez en Europe et que vous voyez le drapeau des États-Unis, vous savez que ce n’est pas aux États-Unis, mais c’est un symbole des États-Unis; et si vous dites, «Je voudrais, au lieu de voir le drapeau, visiter les États-Unis», alors vous prenez un avion et venez aux États-Unis et dites, « oh, c’est le pays – maintenant je sais. Je connaissais le drapeau, mais maintenant je connais le pays » La même chose vaut pour les différents enfers des différentes religions – Ils sont justes des symboles, des écrits, que nous avons besoin de savoir comment interpréter, comment comprendre.

Le mot «enfer» vient de «infernus», du latin ‘infra’, qui signifie «inférieur», ce qui signifie qu’en dessous de ce monde physique de Malkuth, nous avons le monde inférieur, ce qui dans la Kabbale est Klipoth. Les Klipoth sont les dimensions inférieures, les niveaux inférieurs – Enfer, Inferno, Averno; Il a beaucoup de noms.

Quand les gens ont des cauchemars, ils éprouvent les infradimensions, parce que leur âme, au lieu d’aller vers le haut dans les cieux, va dans les infradimensions – en enfer, les enfers, et expérimentent des cauchemars. Quand ils se réveillent à nouveau dans le plan physique, c’est parce que l’âme monte dans le corps physique.

Toute personne qui éveille la Conscience peut aller consciemment dans les infradimensions et voir les âmes des perdus qui souffrent la seconde mort. La seconde mort est une expérience d’annihilation de ces défauts, des vices et des erreurs que nous expliquons ici que nous devons traiter par l’initiation. Mais, si nous ne voulons pas le faire maintenant par le travail spirituel et psychologique, parce que «nous n’avons pas le temps», ou parce que nous ne l’aimons pas, ou parce que nous pensons que ce n’est pas la vraie manière – ces défauts, ces vices , ces erreurs doivent être anéanti, tôt ou tard – si nous ne le faisons pas par notre propre volonté, la nature le fera dans les infradimensions, et c’est ce que le Livre de l’Apocalypse appelle « la seconde mort. » Cen’est pas la mort du corps physique, parce que la première mort est la mort du corps physique. La seconde mort est la mort du corps émotionnel et du corps mental, qui est l’endroit où nous avons l’orgueil, la colère, la gourmandise, la paresse, la luxure, etc. Ces éléments doivent être désintégré, parce que si nous ne les désintégrons pas là, ce serait provoquer un grand chaos dans l’univers.

Voyez, par exemple, la façon dont notre société, la façon dont notre planète souffre à cette époque – c’est parce que, dans chacun de nous, ce diable que nous appelons la colère, la haine, la luxure, etc., est très gras. Et nous nous battons contre l’autre juste pour des choses stupides. Les gens qui interprètent les textes sacrés de nombreuses religions dans le mauvais sens et vont tuer d’autres; les guerres et les bruits de guerres; les maladies; à cause de notre ignorance et parce que nous aimons tout simplement farcir l’ego, l’engraisser, au lieu de mourir comme l’expliquent les grandes religions: nous devons mourir pour renaître. Ce que nous faisons c’est de nourrir notre ego. Tout ce qui concerne la vanité, tout ce qui touche à l’orgueil, l’argent, la célébrité – les gens ne se soucient pas de choses spirituelles, ils suffit de suivre uniquement des trucs matérialistes. Et c’est pourquoi l’humanité est entrée, avec un grands élan, dans les infradimensions pour être désintégré, pour être anéanti.

L’âme souffre dans l’Ego. En tant qu’âmes nous sont immortelles; l’âme ne meurt jamais. L’âme est immortelle, mais malheureusement, l’âme, qui est la même que la Conscience, est embouteillée, piégée dans ces éléments que nous avons, qui sont des animaux. C’est pourquoi nous souffrons – nous souffrons quand nous sentons la jalousie, nous souffrons quand nous sentons la haine, nous souffrons quand nous sentons la colère, et si nous ne contrôlons pas notre colère, nous pouvons tuer d’autres. Et nous souffrons à bien des égards à cause des éléments que nous avons dans notre psyché, et c’est pourquoi le chemin de la réalisation de l’être est l’annihilation de ces éléments pour nous transformer.

Devolution

Donc, tôt ou tard, à cette époque, l’humanité tout entière entrera dans les infradimensions, c’est précisément le four, où les feux atomiques de la nature désintègrent ces éléments pour libérer les âmes. Il est nécessaire de comprendre que les infradimensions, Enfer, Averne, ou Inferno, ne sont pas éternels comme beaucoup de religions le croient. C’est un moyen par lequel nous devons être recyclé, en termes modernes – dans lequel l’ego doit mourir afin de libérer l’âme de la souffrance. De toute évidence, ce processus n’est pas agréable; il est très douloureux. Il a un début et une fin. Cela dépend de notre malignité – le temps que nous allons y endurer pour être purifié dépend de la façon dont les nombreux défauts et vices que nous avons sont.

Si nous voulons éviter la Seconde Mort, alors pratiquons la doctrine que nous enseignons ici – une doctrine dans laquelle nous appliquons une méthode par laquelle nous anéantissons notre colère, notre fierté, notre vanité, notre paresse par notre propre processus, c’est un processus initiatique, ce n’est pas quelque chose que nous devons croire, parce que personne ne naît en croyant en quelque chose. Si une femme veut être enceinte, et elle croit seulement qu’elle va être enceinte, elle ne sera jamais enceinte. Elle a besoin d’un homme pour lui donner du sperme dont elle a besoin pour être enceinte, tout comme un homme qui veut un enfant a besoin d’une femme. Être né de nouveau est pareil – nous avons besoin de l’énergie, des forces, pas seulement de croire, parce que beaucoup de gens croient beaucoup de choses alors que cette société et le monde sont toujours dans le même niveau de dégénérescence.

Nous avons besoin d’étudier la doctrine, mais nous devons la mettre en pratique. C’est pourquoi, dans la prochaine conférence, nous allons parler des mystères du Verseau qui vient après Capricorne, qui sont liés à des facteurs dont nous avons besoin pour compléter le travail de l’auto-réalisation de notre Etre par les forces de Saturne; parce que Saturne régit non seulement Capricorne, mais influe également sur le Verseau, qui est le signe suivant.

Questions et réponses

Public: Quelle est l’influence du Capricorne sur l’individu?

Instructeur: L’influence du Capricorne sur l’individu est liée à la mélancolie. Par exemple, l’un des arbres en rapport avec le signe du Capricorne est le saule pleureur. Habituellement les Capricornes sont comme ça: très pessimistes par nature, parce que Saturne est le seigneur de la mort, la destruction. Habituellement les Capricornes sont très centrés dans la Terre et très préoccupés par les choses matérielles à l’extrême, et ils craignent toujours la mort. Habituellement, ils sont hypocondriaques; ils aiment souffrir, parce que telle est la nature de Saturne. Si vous les examinez – même de bons amis – ils ont la nature de toujours se plaindre, physiquement, mentalement ou émotionnellement, à propos de quelque chose. Bien sûr, si nous profitons de cette vibration de Saturne, et au lieu de se sentir perdu, triste, ce que nous pouvons faire c’est d’appliquer les forces de la mort pour anéantir l’ensemble de ces éléments, parce que Saturne nous donne l’expérience de la mort et les maladies .

Public: Je l’ai lu sur le forum que les animaux n’ont pas d’ego. Qu’est-ce qui rend un animal un animal si ils n’ont aucun ego animal?

Instructeur: Eh bien, l’ego est animal, 100%. Ce qui se passe est que l’animal agit instinctivement et obéit aux forces de la nature dans ses actions. Saturne, qui est l’intelligence dans le centre instinctif, pousse le lion à tuer les cerfs; mais c’est l’intelligence de Saturne travaillant dans la mécanicité de la nature. Le lion n’a pas d’intelligence, n’a pas de raisonnement, et ne sait pas qu’il est en train de tuer – il fait juste quelque chose qu’il est naturellement poussé à faire. Comme, par exemple, l’éléphant qui tue un arbre, il prend avec son tronc pour manger les forces des plantes – tuant les plantes. Lorsque nous parlons de tuer, nous devons comprendre c’est lié à tous les royaumes – minéral, végétal, animal et humain. Bien sûr, dans le plan humain – ou nous allons l’appeler le niveau humanoïde, dans lequel nous sommes – les éléments qui agissent instinctivement dans le règne animal développent et accroîssent, et créent ce que nous appelons l’ego, parce que nous utilisons le raisonnement dans le mauvais sens . Nous justifions avec notre mental nos actions d’animaux; et parce que dans le niveau dans lequel nous sommes, la loi de l’évolution ne va plus, seulement la loi d’involution. Dans le niveau dans lequel nous sommes, la loi d’involution commence à descendre, puis l’ego commence à dégénérer – cet aspect animal, qui est très naturelle chez les animaux sauvages, développe des aspects monstrueux en nous. En réalité, l’ego est, dirons-nous, une âme animale dégénérée, qui entre enfin en enfer. C’est symbolisé par Saturne – quand vous voyez que Saturne donne naissance à de nouveaux enfants, et après les avale, il les avale par la mort lorsque ces éléments sont déjà monstrueux et causant des problèmes dans la société et l’humanité. Donc, c’est le même.

Bien sûr, un animal est innocent; quand vous voyez un chat ou un chien ou un cheval, ils ne possèdent pas l’intellect, afin qu’ils agissent instinctivement en fonction de ces forces. Mais nous avons l’intellect, et nous raisonnons, et nous utilisons ces éléments, malheureusement, dans le mauvais sens. Vous voyez comment nous nous tuons les uns les autres à cette époque – nous ne voyons pas les lions avoir des réunions afin d’aller tuer de nombreux animaux dans d’autres lieux; ils agissent seulement quand ils ont faim, ils tuent et mangent, c’est cela; ils obéissent aux lois de la nature. Mais nous allons tout simplement larguer des bombes sur d’autres pays simplement parce qu’ils sont en désaccord avec notre religion, ou nous écrasons des avions dans des bâtiments parce qu’ils sont en désaccord avec notre religion. C’est stupide; c’est pire que le niveau de l’animal. Nous utilisons tout dans le mauvais sens; c’est l’ego. L’animal le plus dangereux dans le royaume, malheureusement, est l’animal intellectuel. Et l’animal intellectuel est celui qui est en train de détruire la nature – il pollue le règne minéral, les eaux des océans, l’air avec le smog, detruisant la nature et les plantes, effectuant des expériences avec des plantes, et causant beaucoup de problèmes. Nous nous détruisons nous-mêmes. Il y a beaucoup de guerres maintenant, et des animaux intellectuels prévoient encore plus de guerres. Et vous savez que c’est par des guerres qu’ils se font de l’argent, ils acquièrent un pouvoir – c’est le plus triste dans l’animal intellectuel, c’est l’ego. Tous ceux qui ne veulent pas annihiler ce moi, eh bien, la nature prendra soin d’eux dans Klipoth.
Le destin de cette humanité est de descendre en enfer, par des processus naturels – non pas parce que nous le disons; c’est le processus naturel de l’involution, que nous croyons ou pas, que cela nous plaise ou pas, c’est ce qui est. Physiquement, nous allons mourir. Vous pouvez dire, «je ne crois pas que je vais mourir», mais vous allez mourir de toute façon – vous deviendrez vieux et irez à la tombe. La même chose vaut pour la seconde mort – ce n’est pas une question de croire à l’enfer ou que ce soit, c’est juste un processus naturel. Si vous éveillez votre conscience, vous découvrirez ce que nous parlons ici, vous pouvez descendre et l’expérimenter. Vous allez voir les gens, les âmes là, désintégrés pour être libre de leurs défauts et vices – d’une manière très douloureuse.

Nous vous invitons à étudier la Bible, en particulier l’Exode, dans lequel vous découvrirez de nombreux mystères. Ne lisez pas la Bible littéralement, parce que chaque histoire qui est écrite dans la Bible a un sens, est un vêtement de quelque chose qui est derrière, qui explique la façon dont vous pouvez vous transformer. C’est la façon dont vous devez lire le livre de la Genèse; le Livre de la Genèse est un livre d’alchimie. Ceux qui prennent le livre de la Genèse littéralement, comme un livre historique, commettent beaucoup d’erreurs, parce que le livre de la Genèse a été écrit par un initié, et cet initié est appelé Moïse, dans le but de montrer le chemin. En outre, tous les livres n’ont pas été écrits seulement pour la satisfaction du mental des gens. En outre, les mythes que vous trouverez dans la mythologie grecque et romaine sont des histoires, des légendes qui cachent la sagesse. Tout est lié avec nous – à notre corps physique, à notre psyché, à notre mental et à notre esprit; parce que l’être humain est le microcosme du macrocosme.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Capricorne

Sagittaire

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Astrologie

Aujourd’hui, nous sommes arrivés à la neuvième conférence dans notre série sur l’astrologie ésotérique de la Gnose. Le numéro neuf est définitive. Ce chiffre indique une science très profonde liée à la neuvième sphère. Mais pour comprendre ce que la neuvième sphère est, nous devons comprendre quelque chose sur la Kabbale.

centaurLe neuvième signe zodiacal est Sagittaire et l’image ou le symbole utilisé pour représenter l’influence zodiacale du Sagittaire est un centaure. Un centaure est un ancien symbole de la mythologie grecque et au-delà, qui représente une créature qui a un torse d’un homme, et à partir de la taille il est un cheval. Ce symbole représente une compréhension profonde de la nature de la voie de l’auto-réalisation de l’Être. Il est vital pour les étudiants de la voie de comprendre la nature de l’être, et pour ce faire nous devons comprendre et retenir le symbole du centaure.

Souvent, quand nous arrivons à un groupe ésotérique pour étudier une religion ou science mystique, nous sommes confrontés avec les instructeurs, les guides – les personnes qui enseignent, qui instruisent, qui organisent des groupes et qui expliquent la nature de leur religion ou de la science, que nous les appelons chaman, prêtre, lama, ou enseignant. Toutes ces personnes reçoivent projetées sur eux, les idées et les hypothèses des élèves. Alors, quand nous arrivons à une école, nous avons tendance à venir avec notre propre ensemble de valeurs, notre propre ensemble d’images, que nous projetons sur les enseignants, les prêtres, ou lamas. Typiquement, nous les voyons comme quelque chose de pur, quelque chose de sacré. Il n’y a rien de mal à cela. Toute personne qui a en leur intérieur leur propre essence, leur propre conscience, leur propre étincelle de divinité, a cet élément de pureté et mérite le respect et mérite l’honneur. Malheureusement, dans de nombreuses écoles cette projection de l’étudiant est mis à profit par des instructeurs, par des prêtres, par des lamas, et est utilisée pour garder l’élève fidèle, en adoration, servile, souvent sous le prétexte de ce que nous pourrions appeler gourou yoga, ou culte de l’enseignant ou guru. Nous devons comprendre que le culte du gourou est important. Le respect de l’enseignant est important. Mais nous devons aussi toujours se rappeler le symbole du centaure. Le centaure est mi-homme mi bête.

Il existe de nombreux lamas, des professeurs, maîtres – personnes qui se disent maîtres – qui sont très moralisatrice. Ils projettent l’apparence de sainteté, l’apparence de pureté, qui agissent saintement, qui s’habillent d’une manière particulière, qui utilisent certain type de maniérismes., Qui projettent une image d’un saint. Mais à l’intérieur, ils ne le sont pas. A l’intérieur, ils sont ce que le Maître Jésus l’a souligné dans les Evangiles: nous sommes propre à l’extérieur, mais à l’intérieur sommes pleins de saleté et de pourriture. Nous sommes blanchis à l’extérieur, comme une tombe ou un tombeau, qui a une belle apparence, très pure et blanche, mais à l’intérieur est sale.

En vérité, nous sommes tous comme ça. Nous avons tous cette contradiction; nous sommes quelque chose de pur avec quelque chose d’impur. Et malheureusement, nous aimons maintenir l’image de la pureté, de la prétendue sainteté et cette projection est très insincère et une cause de souffrance.

Pour comprendre cette question dans sa profondeur, nous devons enquêter sur nous-même, notre propre mental et cœur, et ça aide si nous comprenons quelque chose de la nature de l’Arbre de Vie.

La Kabbale ou Arbre de Vie est une carte très sophistiquée, un diagramme composé de dix sphères, organisées dans un modèle de trois triangles de trois, avec le dixième tombé et pendu par le bas du triangle le plus bas. Ces sphères représentent des valeurs de la Conscience, des qualités de l’âme. Ils ne sont pas concréts dans la façon dont notre mental essaie de les faire. C’est fréquent lorsque les élèves étudient l’Arbre de Vie, ils essaient d’assigner des attributs définitives ou signification concrète définitive à chaque sphère, mais cette tendance est limitative. En réalité, chaque sphère représente un monde, un composant d’une grande structure, qui peut être consulté à partir de différents angles et de différentes manières en fonction de la nécessité. Par exemple, nous pouvons voir que la dixième sphère, appelée Malkuth (qui signifie royaume en hébreu) représente le monde physique, cette troisième dimension, mais il représente aussi notre corps physique. Il représente également l’aspect le plus bas de la descente du rayon de la création en termes de fonctions d’énergie de façon manifeste. Malkuth est symbolique, comme toutes les autres sphères sur l’arbre. Mais nous décrivons l’arbre et ses sphères de certains points de vue afin de comprendre notre psychologie, afin de comprendre la nature de l’énergie dans la matière: comment l’énergie et la matière interagissent.

Le Vide Illuminateur

Lorsque nous discutons de l’âme, nous discutons de la façon dont le rayon de la création descend. Il descend de l’Absolu. L’Absolu est une vaste entité non-manifesté, ou non-entité; il est incompréhensible à notre mental. Il est la lumière incréée, ce potentiel pour la manifestation mais pas manifeste.

L’Absolu peut aussi être appelé le vide. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a rien. C’est quelque chose; mais il n’y a rien comme ce que nous savons. Nous pouvons l’appeler le néant mais cela ne signifie pas qu’il n’existe pas. Il est inexistant mais sans une existence que nous comprenons.

Dans le bouddhisme, la réalité absolue est appelé Shunyata. Nous pouvons également l’appeler le vide. Dans ses écrits, Samaël Aun Weor a souvent parlé du vide illuminateur.

Si vous considérez ce terme attentivement, vous voyez un très beau symbole. Il y a un vide. Un espace sans espace. C’est un grand vide qui est déjà plein. Il y a quelque chose, mais il n’y a rien. Mais il est illuminant; il est irradiant, et que l’irradiation, que l’éclairage est appelé Ain Soph. Ceci est le plus pur, plus de lumière immaculée. Il est pourtant rien, car il fait partie de l’Absolu. Mais ce vide éclairé, la lumière, est ce qui se manifeste, éclate et crée. Ceci est le rayon de la création – aussi appelé le Christ cosmique, Quetzalcoatl, Okidanokh, Kwan Yin.
C’est important de comprendre la nature du vide. Mais la vraie compréhension de celui-ci ne peut naître que par l’expérience directe, et non par l’intellect. Ceci est essentiel pour saisir. Dans les traditions ésotériques, il est dit que celui qui éprouve le vide, consciemment, est modifié. Une telle personne devient différente, devient distincte, devient une personne contrairement à d’autres personnes, parce que la nature de cette expérience est si pénétrante; C’est comme si vous êtes frappé par l’éclaire. Il transforme la Conscience et fournit une sorte de compréhension qui est nettement différent des créatures qui doivent encore faire l’expérience de la nature de la vacuité.

Cette lumière, la racine, se déploie à travers la sagesse de Daath, qui est la sphère cachée dans l’arbre de vie, et toute la création en découle. Nous voyons sur cette Arbre tous les niveaux de l’être, tous les niveaux de la vie, toutes les dimensions, les nombreux mondes, la myriade de créatures qui existent au sein de chaque atome. Au sein de chaque particule il y a une connexion à Ain Soph – une partie, une particule, un lien.

Interdépendance

En termes plus simples, nous pouvons examiner la nature de notre propre corps physique. Ceci est quelque chose que nous pouvons observer avec notre propre mental sensuel, ce mental dépend des cinq sens. Nous percevons que nous sommes maintenant dans un corps physique qui possède certains attributs, certaines qualités – capacités de bouger, de fonction, dont la plupart se produisent sans notre intervention consciente, comme la digestion, la circulation, la fonction et le développement du système endocrinien, la respiration . Mais tout scientifique de cette époque vous dira que votre corps physique n’est pas dans son coeur, pas ce qu’il semble être. Le corps physique est juste une collection de composants. Ce corps physique est actif, offrant une maison pour notre conscience à l’intérieur pour fonctionner, car il a un équilibre très délicat des composants présents. Nous avons la capacité de respirer, nous avons un cœur, qui pompe le sang, drainant ce souffle. Nous avons tous les nombreux organes: la peau, les os, les veines, les glandes, qui tous fonctionnent de cette façon miraculeuse, que nous comprenons à peine, et encore moins rester conscients de moment en moment. Néanmoins, nous dépendons de lui pour exister, pour penser, pour aimer. Nous utilisons ce véhicule pour effectuer l’ensemble de nos activités, et pourtant nous n’y prétons pas attention. Vous cherchez plus, nous pouvons voir que si nous supprimons n’importe quelle pièce de ce puzzle du corps physique, nous cesserons d’exister comme nous sommes maintenant. Si on enlève le cœur, le cerveau, les poumons, la colonne vertébrale, le foie, l’une de ces pièces, ce corps cessera de fonctionner, et puis quoi? Nous ne savons pas. L’éxistence continue, mais nous ne savons pas à ce sujet parce que nous ne sommes pas conscients de cela. Donc, de ce point de vue, nous pouvons dire que notre existence en ce moment dépend des conditions. Cela signifie que, notre corps physique n’existe pas indépendamment de lui-même. Il existe parce qu’il est une accumulation de composants qui sont nécessaires dans leur équilibre précis pour qu’il fonctionne et reste en fonctionnement.

Dans le bouddhisme, on appelle cela l’origine dépendante. Dans son explication plus élaborée, il est représenté par les douze Nidanas, qui sont ces douze sections de verrouillage entourant la roue de Samsara. L’origine dépendante affirme simplement que rien n’existe indépendamment. Tout dépend de quelque chose d’autre. Mais nous avons besoin de comprendre la nature de cette déclaration du point de vue de la vacuité, le vide. Le vide lui-même existe, mais pas sous une forme que nous comprenons, et toutes les choses qui sont dans la création existe de ce motif fondamental de l’Ain Soph.

Notre propre nature est la même. Nous croyons que nous avons l’Être. Tout d’abord, beaucoup de gens pensent que le corps physique est ce qu’ils sont, et voilà. Alors la question est: quand votre corps physique dort, et que vous rêvez, qui êtes-vous? Votre corps physique est là, dans le lit, mais vous êtes ailleurs, vous êtes dans un autre endroit. Et vous pouvez avoir des expériences conscientes, tout en étant dans cet autre lieu: toucher, goûter, sentir, voir, entendre, de la même manière que vous le feriez dans le corps physique, mais vous n’êtes pas dans le corps physique. Et vous savez que, parce que vous pouvez voler, vous pouvez vous étirer, vous pouvez devenir une autre forme. Vous pouvez devenir invisible. Vous pouvez vous promener à travers les murs. Vous pouvez respirer sous l’eau – beaucoup de choses que le corps physique ne peut pas faire. Comment c’est? Qui est cet Être? Certaines religions, certaines traditions affirment que cela est le vrai soi. Tel est l’aspect du rêve qu’ils appellent l’esprit ou l’âme. Mais la religion dans sa profondeur ne précise pas cela.

Le Bouddha a mieux expliqué cela. Le Bouddha a enseigné une compréhension très claire et précise de ce que le Soi est. Malheureusement, en ces temps, il est manifestement mal interprété. Beaucoup de gens ont aujourd’hui l’impression erronée que le Bouddha a dit qu’il n’y a pas de Soi. Cela n’est pas ce qu’il a dit. Le Bouddha a dit qu’il n’y a pas de Soi auto-existant indépendamment. Quand vous comprenez en termes de vacuité et l’origine dépendante, vous pouvez comprendre cette déclaration.

Mais les étudiants de la Gnose diront: «Comment est-ce possible? Nous étudions la Gnose et nous étudions que nous avons un vrai Soi intérieur, un véritable Être intérieur, notre propre Dieu intérieur, notre Atman, notre propre Mère Divine particulière et notre Père Divin. Et eux? Ne sont-ils pas notre vrai soi?» Oui et non. C’est la difficulté pour l’intellect, nos croyances et nos hypothèses.

Vérité

Il y a en fait deux vérités. Il y a la vérité conventionnelle et il y a la vérité ultime. La vérité conventionnelle est ce que nous avons tous la capacité de confirmer dès maintenant. Par exemple, nous pouvons confirmer que nous existons. Nous sommes ici physiquement avec un certain degré de prise de conscience de cela. Et nous pouvons confirmer et discuter de l’existence du corps physique. Chaque personne peut dire «oui, je suis ici dans un corps physique.» C’est la vérité conventionnelle. Cette personne qui a confirmé ce niveau de vérité conventionnelle peut facilement dire je ne crois pas à la projection astrale ou voyage astral. Je ne crois pas dans d’autres dimensions, car ils n’ont pas connu cela. Ainsi, leur degré de compréhension, de la vérité conventionnelle, est limitée au monde physique dans Malkuth. Et ils ne peuvent pas être blâmés ou critiqués pour cela. Tel est leur degré de compréhension.

Mais quelqu’un qui a eu une expérience consciente de leur corps physique, qui a été éveillé dans une autre dimension, qui a volé, ou flotté ou passé à travers un mur ou un plafond, ou qui a voyagé à travers la Terre à des endroits éloignés consciemment – cette personne sait dans leur propre expérience, peu importe ce que quelqu’un d’autre dit, que leur expérience était réelle. Et que ces types d’expériences sont réelles, en dépit de ce que disent les scientifiques. Ils savent que c’est réel. Donc, pour cette personne leur compréhension de la vérité conventionnelle a été élargie. Maintenant, ils ont confirmé quelque chose sur d’autres dimensions. Ils ont une compréhension au-delà de la vérité physique. La même chose est vraie dans chaque sphère de l’Arbre de Vie.

Lorsque nous enseignons la Gnose, lorsque nous étudions la Gnose, nous parlons toujours de notre Etre réel, notre vrai Soi. Souvent, nous parlons que l’être réel est Chesed (Atman en sanskrit), notre propre Père Divin particulier. Et du point de vue de cette sphère, il est en effet notre être véritable, notre vrai Soi. C’est plus ou moins ce que les brahmanes affirmaient en Inde quand le Bouddha est arrivé. Malheureusement, les brahmanes se sont arrêtés là. Ils pensaient que Atman était ça, l’être ultime, un être concret, indivisible et indépendant de tout et c’est ce que le Bouddha a corrigé. Le Bouddha a dit que Atman n’est pas le vrai soi. Il a enseigné la doctrine de Anatman:;: « . Pas de soi » (un pas Atman auto), la doctrine de Il a dit qu’il n’y a pas de Soi existant indépendamment. Alors, comment pouvons-nous comprendre cela dans la Gnose?

Atman existe parce qu’il est un enfant de son propre père / mère, Shiva / Shakti. Ce couple divin, Iod Havah, unis en Daath et de leur union émerge un fils: Chesed. Dans le mysticisme égyptien, leur fils est appelé Horus. Osiris et d’Isis s’unissent et ils ont Horus, l’Enfant d’or. Donc Atman (Horus) n’est pas indépendant, par lui-même, indépendamment d’autres choses. Il vient à l’éxistence en dépend de ses propres parents, ses géniteurs.

Ainsi, nous comprenons que quel que soit le niveau de l’Arbre de Vie que nous étudions, il n’y a pas d’origination indépendante – un soi origine et indépendant de toutes les autres choses. Chaque aspect de l’Arbre de Vie dépend autres et est là à cause des autres.

Si nous étudions en outre chaque niveau de l’arbre, nous découvrons que nous devons continuer à aller plus haut. Lorsque nous regardons dans notre propre psyché et que nous commençons à essayer de comprendre qui nous sommes, nous voyons beaucoup de contradictions, et dans chaque élément que nous examinons nous devons pénétrer plus profondément et de plus en plus profondement. En arrivant à la vue ultime, pénétrant dans tous les niveaux de l’être, nous arrivons à la conclusion que le Bouddha a enseigné: au cœur de toutes les choses existantes est le vide – le vide, l’Absolu, qui est la seule chose qui est réelle , et pourtant il n’est pas réel dans la façon dont nous comprenons la réalité.

La Monade

Lorsque le rayon de la création se déploie, la lumière est projetée sur Daath, et Horus, (Chesed, Atman, l’esprit) est né. Ceci est la sixième dimension.

Chesed en lui-même est trois en un. Il a deux âmes. Il a une âme divine, qui en sanskrit est appelé Buddhi, et il a une âme humaine, qui est en sanscrit est appelé Manas. Ces «trois en un» sont appelés la Monade (de Monas grecs, «unité»).

Nous discutons souvent de la Monade comme notre vrai soi, et de notre point de vue, en termes de vérité conventionnelle, la Monade est notre vrai soi. Mais même notre Monade a un vrai soi.

La Monade, Atman, pour son propre développement spirituel, pour progrésser – pour que cet enfant Horus puisse croître – il doit se manifester dans les niveaux inférieurs de la création pour rassembler des connaissances, et il le fait à travers son âme humaine, Manas, ce déploiement se produit à travers les quatre corps de péché. Et ce sont ce que nous connaissons comme:

1- le mental, ou l’intellect, dans Netzach
2- le corps astral, ou l’émotion, dans Hod
3- le corps éthérique, ou énergie vitale, dans le monde de Yesod
4- le corps physique

Ces quatre corps deviennent le navire, le véhicule ou le char de l’être. Si vous savez quelque chose sur l’hindouisme, si vous avez étudié un peu plus sur le Mahabharata, vous savez que sur le champ de bataille, Arjuna et Krishna se préparent pour aller à la guerre. Arjuna serait l’âme humaine qui se tient dans le char. Le char représente dans ce cas les corps de l’âme. Le mental, le corps mental, le cœur – le corps astral, les énergies vitales qui est le vital, ou le corps éthérique, et puis le corps physique. Ceci est également symbolisé dans le Mahabharata par les frères Pandavas.

Évolution de l’Âme

Lorsque le rayon de la création se déploie dans la structure, alors l’étincelle de la conscience (l’Essence, un petit pourcentage de l’âme humaine), descend et entre dans le monde physique, ou en d’autres termes la roue de Samsara. L’étincelle commence à se développer, à entrer dans des corps physiques, à partir du règne minéral. L’essence, la conscience, est très simple, très pure. Il ressort de l’Atman, de l’Être, mais est très simple. Il a besoin de connaissances, il a besoin de grandir, il doit recueillir de la sagesse. Donc, il entre d’abord dans des corps physiques de minéraux, que nous connaissons comme les minéraux, les éléments de la terre. Spirituellement, cette essence, cette particule, est ce que nous pourrions appeler un gnome ou pygmée, un élémentale de la nature. Comme nous l’avons vu dans de nombreuses conférences, cette étincelle consciente se perfectionne lentement et progressivement à mesure qu’elle fonctionne dans un corps physique donné pour se perfectionner, et peu à peu est initiée dans des corps de plus en plus complexes de sorte qu’elle peut rassembler de plus en plus de connaissances et peut interagir de plus en plus avec les quatre éléments de la nature – et peut les dominer et les contrôler de plus en plus. Cela arrive progressivement à travers le règne minéral, à travers le règne végétal, à travers le règne animal. La totalité de cette progression peut prendre des millions d’années. Cela dépend de la qualité de cette essence. Mais la progression est finalement conduite par l’artisanat d’un mental. La Conscience façonne ces navires, ces quatre corps, qui ont été donnés à cette âme par la nature, par la Mère Divine. Mais malheureusement, le mental ou les quatre corps ne sont pas parfaits. Ils sont ce que nous pourrions appeler les corps lunaires, ou corps protoplasmiques. Ils sont mental; le mental à leur niveau de développement.

Une plante a un mental à son niveau. Elle a une conscience, de son niveau, le niveau d’une plante. Et il y a plusieurs niveaux de plantes – des formes très simples de la vie végétale allant jusqu’à très complexes. Le même chose existe dans le règne animal. Un animal a un mental. Et quand je dis «mental», je ne parle pas de « l’intellect. » Au lieu de cela, je parle d’un navire pour la conscience, un moyen par lequel la conscience peut se mettre en corrélation et comprendre. Un mental est un transformateur d’énergie. Nous pouvons voir dans le règne animal que certaines créatures ont un mental très simples. Ils peuvent comprendre et se mettre en relation avec d’autres créatures à un niveau très simple. Mais alors vous avez des créatures comme le dauphin, la baleine, l’aigle – qui ont une forme beaucoup plus sophistiquée de mental. Cela ne concerne pas la taille du cerveau. Le mental utilise le cerveau, mais ne se limite pas au cerveau.

Ce processus de l’évolution est un processus de développement du mental, et quand cette essence, la conscience de l’âme, cette étincelle, atteint le niveau ultime, elle peut atteindre sur son chemin à travers ces royaumes, il lui est accordé le droit d’entrer dans le royaume humanoïde. Donc, cette âme vêtue avec ses corps lunaires (de mental lunaire, mental mécanique) entre dans le royaume humanoïde.

Le royaume humanoïde est un endroit très spécial. Le Bouddha a dit que le corps humanoïde est le corps le plus précieux que nous pouvons acquérir dans ces règnes inférieurs. La raison en est que le corps physique de l’humanoïde est le chemin d’entrée dans les royaumes plus élevés.

Le corps humanoïde est tellement sophistiqué. Toute notre science et notre médecine d’aujourd’hui ne comprend toujours pas le corps physique que nous avons. Néanmoins, nous essayons de le comprendre et n’y arrive pas toujours et nous utilisons seulement un infime pourcentage de notre cerveau et nous pensons que nous sommes tellement élevé. Il existe d’énormes capacités dans le corps physique qui sont encore inexploitées par la plupart des gens.

Le corps physique d’un humanoïde est un utérus. C’est une place pour l’âme pour être né dans un nouveau royaume. C’est la plate-forme à partir de laquelle les anges sont nés. Un ange est un être humain parfait. Un ange est vraiment celui qui a la sainteté, qui a la pureté. Un animal ne l’est pas. Le mental animal est un mental qui a grandi et développé sous la direction de l’instinct et les qualités qui sont nécessaires dans le règne animal dans le but de développer la compréhension d’un animal. Mais développer la compréhension d’un être humain exige que nous cessons d’être des animaux. Nous devons dominer la nature animale que nous avons en nous.

Ceci est un centaure. Vous voyez dans un centaure le corps d’une bête – d’un animal – à partir de laquelle émerge un homme. L’homme sort de l’animal mais il n’est pas un homme, ni un animal, il est les deux à la fois, il est mélangé. Tel est le problème que nous avons maintenant: nous sommes mitigés.

Dans la mythologie grecque, le centaure a toujours été décrit comme étant vraiment grotesque, crasseux, sale, pervers, dégénéré, un esclave de la passion. Qui sommes nous? Qui sommes-nous aujourd’hui? Dominons-nous et contrôlons-nous nos passions? Ou est-ce notre colère qui nous gouverne? Est-ce notre désir qui nous gouverne? Devons-nous prendre des décisions dans la vie parce que c’est notre Dieu intérieur qui le veut en nous ou à cause est-ce notre envie qui le veut? Parce que nous voulons ce que quelqu’un d’autre a? Nous désirons ce que quelqu’un d’autre a?

Beaucoup de groupes spirituels ou religions aiment croire qu’ils sont humbles, et projètte même l’humilité. Mais ils sont fiers de leur humilité. Cela n’est pas l’humilité, c’est la fierté. Beaucoup de groupes spirituels renoncent aux choses matérielles, mais convoitent le développement spirituel et sont avides de connaissance spirituelle. Beaucoup ne vole pas l’argent, mais ils volent des idées, ils volent le temps des autres, ils volent l’attention, ils volent l’énergie. Beaucoup prétendent marcher sur un chemin de la pureté en ne mangeant pas de viande, en portant le blanc. Et pourtant, dans leur mental, ils brutalisent leurs semblables avec la critique, la jalousie, la haine. Où est la sainteté dans tout cela? Où est la pureté? Avons-nous vraiment la pureté dans nos propres cœurs, dans nos propres mental? Non, nous ne l’avons pas. Telle est la nature du centaure.

Le potentiel pour devenir humain est piégé dans le corps d’un animal. Le corps, dans ce cas, le corps du centaure, est symbolique de notre mental. Le cheval a quatre pattes qui représentent les quatre corps de péché. Et ces jambes sont les corps, les corps lunaires qui nous, comme une psyché, permet se tenir sur; nous faisons tout sur la base de nos quatre jambes: le corps physique, l’énergie vitale, l’émotion, et la pensée – mais ils sont tous animal.

Nos intellect animal raisonne et justifie sur la base du désir. Si nous voulons ou envie de quelque chose, nous justifions avec notre mental animal et nous appelons cela un besoin. «J’ai besoin de cela, j’ai besoin de cette nouvelle robe, j’ai besoin de ces nouvelles chaussures, j’ai besoin de cette personne,» alors que vraiment ce besoin est le désir – c’est la luxure, la gourmandise, la cupidité, c’est toutes les envies de sensation. «Je dois sortir de ce mariage.» Cela pourrait être la peur. Cela pourrait être la haine. Cela pourrait être la luxure. Ce que nous appelons «besoin» est généralement un envie ou un désir. Et nous justifions cela, avec cet intellect animal – le corps mental lunaire.

De même avec le cœur, les envies, les désirs, les peurs, les angoisses, le ressentiment – la colère envers nos parents, nos amis, notre conjoint; le désir animal de ce corps émotionnel lunaire ou corps astral lunaire. C’est pourquoi en sanskrit il est appelé Kamarupa ou le corps du désir. C’est le corps grossier de l’illusion, qui dans le tantrisme tibétain est indiqué très clairement. Il doit être détruit parce qu’il est diabolique. Il est diabolique parce que, tout comme un animal, nous avions besoin de certains éléments pour nous aider à évoluer comme un animal, mais étant un être humain, ces éléments doivent être jetés.

Lorsque nous sommes entrés dans le royaume humanoïde, nous avons reçu le don du raisonnement – la capacité de comparer A à B et la possibilité d’utiliser une certaine auto-volonté, une certaine indépendance. En tant qu’animal, nous sommes très guidés par le mental collectif. Et les animaux supérieurs que vous voyez sont de plus en plus indépendants, de plus en plus singulier, comme les grands félins, les tigres, comme l’aigle. Cette image de l’indépendance est ce que l’humanoïde doit finalement cultiver entièrement, c’est la volonté humaine. C’est la possibilité d’effectuer l’action juste pas par instinct, pas par désir, pas par habitude, mais parce que c’est en ligne avec les lois supérieures de la nature. Devenir roi et reine de la nature c’est devenir un régent de ces éléments de la nature. Ces éléments sont à l’intérieur de nous, mais ils règnent sur nous. Nous ne nous gouvernons pas encore, et encore moins la nature. Nous ne contrôlons pas notre mental animal, mais nous essayons toujours de contrôler le mental des autres.

Le raisonnement que nous recevons nous met dans une position de grande responsabilité. Nous devons prendre la responsabilité de nos actions, que étant un animal nous n’avions pas. Quelqu’un à qui est donnée la capacité de développer l’individualité reçoit également la responsabilité de la volonté individuelle. C’est pourquoi nous avons le karma: la loi de cause à effet.

Le Karma mesure simplement l’énergie dans la nature. Il y a des lois dans la nature qui déclarent que chaque chose doit revenir à son point de départ – chaque élément, chaque énergie. Si cette énergie dans ma main gauche devient trop élevée, la nature va la repousser. Cela fait partie du fonctionnement de la nature. Même les scientifiques matérialistes confirment maintenant ceci. Le Karma est une loi physique, que Newton a déclaré: pour chaque action il y a une réaction égale et opposée. Mais cela vaut pour l’énergie émotionnelle, aussi. Si vous projetez de la colère, cette l’énergie doit revenir. Si vous projetez le désir, l’envie, la luxure, il y a le karma, les conséquences. C’est pourquoi nous souffrons.

Chaque action que nous accomplissons sous la direction du désir animal, que ce soit par le mental, le cœur ou physiquement, nous comptabilisons du karma pour cela. Et le karma est encapsulé. Ce n’est pas seulement une idée. Rappelez-vous ce que Einstein a enseigné: vous ne pouvez pas détruire l’énergie. L’énergie devient matière et la matière devient énergie. Cela est vrai pour les qualités de l’âme aussi.

Lorsque en tant qu’individu, quelqu’un qui agit par votre propre volonté, vous nourrissez un élément de la luxure, sentant de la luxure pour une autre personne, et que vous donnez à ce sentiment de l’énergie, du carburant, quelque chose est créée dans votre mental. Et ce quelque chose est appelé un «je», elle est appelée un ego. Ce quelque chose – disons qu’elle est la Luxure – la luxure est constituée par la nature de la façon dont elle a été créée à ce moment. Disons que vous avez vu une autre personne qui vous fait sentir la soif de désir. Ce désir a la pensée en lui, il a le sentiment en lui, l’émotion, et il a l’énergie vitale. Trois aspects. Et le corps physique prend ces énergies et les canalise. Et le mental et le cœur prennent ces énergies et les canalisent en fonction de notre volonté, et le résultat est que ces forces canalisées par la convoitise créent un ego, dans notre propre enfer psychologique personnelle, notre propre subconscient, notre propre inconscient, notre propre infraconcient.

Quand quelqu’un nous critique, et que nous sentons la douleur, nous nous sentons mal. Cette énergie crée un élément dans le mental. Dans les temps modernes ils appellent ça un traumatisme. Mais ce traumatisme est un élément matériel qui est produit à des niveaux plus subtils de la nature. Ce que vous pensez, ce que vous sentez, a des relations internes avec la matière à ces niveaux de la nature.

Successivement, à travers vie après vie après vie, à travers le royaume humanoïde, nous avons fait cela à chaque instant. De corps physique en corps physique, la création de nouveaux éléments, la création de nouvel ego, la création d’orgueil, d’envie, de luxure, de peur, de paresse, de gourmandise, de cupidité, de haine. Et tous ces morceaux individuels sont ce que nous appelons l’ego, ce que nous appelons le «je» – ce que nous prenons comme notre «soi».

Ce train de la pensée dans votre mental que vous pensez être vous, n’est pas vous. C’est l’ego. Ce bavardage qui coule constamment, la pensée, est le murmure, les bulles résultant de toutes ces bouteilles immergées. Immergée dans notre propre mental. C’est la bête. Nous devons vaincre la bête à l’intérieur.

Florence_statue_hercules_killing_the_centaur
Hasnamussen

Nous marchons à travers notre vie sur nos quatre jambes, selon notre karma, qui est piégé et encapsulé par tous ces «Moi» individuels ou ego. Et parce que nous continuons de les écouter et d’être influencé par eux, et d’être asservis par eux, nous continuons à en créer davantage, de sorte que notre mental devient de plus en plus lourd.

Si vous observez une personne sans-abri – pas tous -, mais certains d’entre eux ont perdu leur équilibre. Ils ont perdu la capacité de gérer leur propre mental. La personnalité est fracturée, et ces «Moi» et ces éléments se sont échappés et cette personne les perçoit et leur parle, a des conversations. Mais ils ont perdu connaissance. Ils ont perdu ce point central de gravité. Et ils sont de plus très désequilibrés, très déséquilibrés. Vous savez comment nous appelons cette personne? Un Hasnamuss. C’est une personne avec un double centre de gravité qui ne peuvent pas garder leur équilibre. Mais il y a plus qu’un type d’hasnamussen, ils sont nombreux. Nous sommes la même chose que ces gens; nous ne le voyons pas encore. Nous pensons qu’ils sont différents de nous, mais ils ne le sont pas. Ils sont exactement comme nous, mais ils ont une certaine expérience, cela pourrait être une chose. Peut-être qu’ils ont perdu leur emploi. Leur propre karma les ont mis dans une position. Peut-être qu’ils ont perdu leur emploi ou leur conjoint. Peut-être qu’ils sont tombés malades. Donc leur soutien en tant que personnalité, comme une personne pour fonctionner dans la société, a été rompu et que l’expérience a été si forte qu’elle a brisé leur personnalité et ils sont devenus fous. La Gnose souligne que nous sommes tous à ce précipice exacte. Il suffit d’un petit coup de pouce pour nous pousser sur le bord. Un traumatisme, une chose peut aller mal dans nos vies, et nous allons perdre le contrôle. Notre personnalité peut se briser et nous pouvons devenir fou. En effet, cet ego, ce «Moi» est si lourd. Hasnamuss est un mot – et je dit qu’il vient de l’arabe – qui se réfère à quelqu’un avec un double centre de gravité.

Tout d’abord, dans cette tradition, nous avons différentes façons d’analyser les Hasnamussen. Hasnamussen est le pluriel de hasnamuss. Samaël Aun Weor a analysé les phénomènes de hasnamussen de différentes manières. La façon dont je vais le voir aujourd’hui est tirée de son livre «L’élimination de la queue de Satan». Je choisis ce point de vue particulier parce qu’il est plus directement applicable à nous dans nos vies quotidiennes. Les autres points de vue à leur sujet sont également valables.

Le premier type d’hasnamuss est juste une personne dégénérée. Quelqu’un qui n’a pas de véritable force de volonté – dont la volonté est faible. Qui est simplement ballotté dans la vie, d’un événement à l’autre. Ce type de hasnamuss a un double centre de gravité parce qu’ils ont un centre de gravité de l’ego, et ils ont encore une petite étincelle de Conscience libre, ou l’essence, la Bouddhata. Ils ont encore un petit morceau. Alors c’est un faible, une âme dégénérée sans force réelle.

Maintenant, en ce qui concerne la personne de l’exemple, comme une personne sans-abri, qui a perdu son équilibre mental et avec une personnalité fracturée, de façon générale, nous déclarons que ce type de personne est à leur dernière existence en tant qu’humanoïde, en tant qu’animal intellectuel. C’est pourquoi leur souffrance est si grande. Ce mental est devenu tellement dégénéré, si compliqué, le karma est si lourd, que la nature ne peut pas soutenir la psyché dans ce niveau d’existence. Elle est trop lourde. Donc, par compassion, Dieu donne une porte pour nettoyer cette âme de ce karma et cette porte est la porte de l’enfer, l’abîme, le Klipoth. Cette personne sans-abri de notre exemple va mourir et cette âme, cette essence, ne s’incarnera pas à nouveau dans une entité humanoïde comme une personne comme nous, mais à la place ils vont commencer le lent processus d’involution vers le bas de la roue. D’abord dans le corps d’animaux pour dissoudre tous ces éléments d’origine animale du mental. Pour briser toutes ces bouteilles et libérer la petite étincelle de pureté qui est à l’intérieur de chacun. Peu à peu, la Mère Divine décompose le «Moi» jusqu’à ce que l’essence soit libérée dans la seconde mort, que la Bible mentionne. C’est un long processus et il est raconté en détail dans la Divine Comédie, de Dante Alighieri, qui était un initié. Ce premier type d’hasnamuss passe par ce processus relativement rapidement, mais pas facilement. C’est très douloureux. Si vous avez déjà eu un cauchemar, vous rêvez dans ces niveaux. Vous percevez l’enfer. Ce qui est là est là parce que vous les avez dans votre mental – les éléments qui y vivent. Un cauchemar se passe parce que votre âme, conscience, a des particules piégées dans vos propres niveaux de mental. Et ce que vous y rencontrez est terrifiant. La plupart d’entre nous n’ont aucun souvenir la plupart du temps quand cela se produit, mais cela arrive tous les soirs.

Le deuxième type de Hasnamuss a beaucoup d’énergie, beaucoup de vitalité. Ce type utilise toute son énergie pour nourrir son désir, agir. Ce type de personne est très prise avec leurs désirs. Des désirs lascifs, des désirs pour des sensations à travers la drogue, par l’avidité pour l’argent, pour le pouvoir, la gloire, la reconnaissance, pour les choses matérielles, le statut social. Et ils poursuivent ces désirs agressivement. Ce type de personne investi beaucoup plus d’énergie dans le «Moi», l’ego, de sorte que leur karma est plus lourd. Alors eux aussi, quand ils ont épuisé leurs possibilités dans les corps humanoïdes, seront recyclées à travers la nature, à travers le cycle de la seconde mort. Il faudra plus de temps. Cela pourrait être beaucoup plus longue. Ils ont plus de karma – plus de fierté, plus de colère, plus de peur, plus de convoitise. Donc, il faut plus de temps à la nature pour briser cela vers le bas de sorte qu’une fois de plus cette âme puisse essayer à nouveau.

Le troisième type est entré dans une sorte d’études occultes – a fait une sorte d’exploration de ce qui est au-delà de la matière physique, ce qui est au-delà des sens. Il est probable que si vous étudiez ce genre d’information, venant à la Gnose, à l’étude de la Gnose, vous êtes le troisième type, parce que vous avez une prédisposition dans votre psychisme pour comprendre la religion, pour comprendre l’ésotérisme, pour comprendre l’occulte, le caché. Mais le karma de cela, la récurrence de cela, à partir d’existences passées – en raison de l’âge des Poissons que nous venons de sortir – il est très probable que la plupart d’entre nous, dans la recherche de la lumière, ont été enroulés dans des écoles de magie noire. En essayant de trouver ce qui est caché, l’ésotérique, avons été enroulés dans des écoles qui enseignaient les mauvaises choses. Et à cause de cela nous avons créé des ego ou des éléments du mental qui sont liés au tantrisme noir, la magie noire, ou d’autres pratiques à l’aide de rituels et des forces de la mauvaise façon. Cela peut sembler parfaitement être bien à la surface, mais si c’est hors de l’alignement avec la volonté de Dieu, c’est faux, c’est noir. Ce troisième type a alors développé une sorte de karma, ou une sorte de responsabilité, ce qui est différent car ils ont acquis un certain degré de connaissances, un certain degré de compréhension, pour qu’ils aient plus de karma, parce qu’ils ont abusé. Donc, une fois qu’ils épuisent leurs possibilités dans le corps physique, ils sont recyclés par la nature et il faut encore plus de temps pour nettoyer le karma, pour purifier cette âme.

Eh bien, alors nous avons le quatrième type. Le quatrième type dans ce modèle particulier, a développé un certain degré de l’âme. Qu’est-ce que cela veut dire? Le cœur de toute religion, le cœur ésotérique, est la science pour être né de nouveau qui est une méthode exacte. Certains l’appellent le tantra, certains l’appellent l’alchimie, certains l’appellent Daath. Mais c’est une forme de compréhension ou de connaissances qui utilise toutes les forces du corps physique afin de créer l’être humain parfait. Utiliser toutes nos énergies, toutes nos forces, afin de créer l’âme. Donner naissance à l’âme c’est ce que Jésus a indiqué dans les évangiles, naître de nouveau. Telle est la science de la neuvième sphère. La neuvième sphère en comptant vers le bas sur l’Arbre de Vie est Yesod lié à l’énergie vitale, ou l’énergie éthérique, et il est également lié aux organes sexuels, à l’énergie sexuelle. Naître est un problème sexuel. Tout ce qui est né est né sexuellement et il n’y a pas d’exception à cela. Chaque créature, chaque ange, est né à cause des lois que Dieu a mis en place. Le sexe est la loi, à tous les niveaux. Mais ne confondons pas la sexualité du règne animal avec la sexualité du règne humain. Celles-ci sont différentes. C’est pourquoi la loi est donnée à cette entité, cette étincelle de la conscience, quand il entre dans le royaume humanoïde: vous ne pouvez plus forniquer. Parce que vous devez dominer votre nature animale de sorte que vous devez renoncer à cela. Renoncez à vos comportements animaux et devenez un être humain. Et ceux qui le font, qui commencent à exploiter les forces sexuelles et commencent à comprendre la façon de développer le mental de la bonne façon, de commencer à créer le mental solaire, pas le mental lunaire. Solaire parce que Sol, le Soleil, est lié à cette lumière qui rayonne de l’Ain Soph, le Christ cosmique, la lumière du monde, le fils du soleil, et que la lumière, ce rayon, a son exposant ici à la neuvième sphère grâce à l’énergie sexuelle, ici à Daath – au niveau de la gorge, par la parole. Celui qui veut devenir un ange doit être né en tant qu’ange grâce à l’utilisation correcte de la sexualité. Ceci en élevant le serpent d’airain de Moïse: la Kundalini. Transmutant les forces sexuelles dans le corps physique, élevant la Kundalini dans le corps physique. Transformant les forces du corps éthérique et élevant le serpent du corps éthérique. Transformant les forces du corps astral, et élevant le serpent du corps astral. Et quand le serpent est soulevé, le serpent de la Kundalini et le corps astral, le corps astral solaire est créé.

Symboliquement, c’est la première venue du Christ en nous. Parce que cette création est de l’énergie christique, de l’énergie solaire, de l’énergie du soleil. Elle est pur. C’est une création du Christ, pas de la Divine Mère nature. Ce qui signifie que le nouvel organisme ne fait pas partie des forces lunaires de la Divine Mère nature. Ce qui signifie que l’âme a acquis le premier degré de l’immortalité, le premier élément de celle-ci. Ce n’est pas vraiment l’immortalité, mais son premier degré.

Le corps astral solaire n’est pas soumis aux lois de l’évolution et de l’involution, mais l’ego l’est. Une scission se produit dans la psyché. Ce centre de gravité que nous avions avant, surtout dans l’ego, mais un peu dans la Conscience, s’est beaucoup divisé. Le corps astral solaire est un nouveau véhicule, une nouvelle création, né de l’esprit et de l’eau, qui est séparée de Klipoth. Cette âme a maintenant un pied dans chaque monde. Un pied dans le monde de l’esprit, de l’âme, et un dans l’enfer. C’est un endroit très dangereux d’être parce que ces deux sphères se déplacent de manières très différentes. c’est très facile de perdre votre équilibre, très facile de tomber. C’est pourquoi le Maître Samael dit que vous n’êtes jamais plus près de devenir un démon que lorsque vous êtes plus proche de devenir un ange. Équilibrer nos éléments psychologiques est très difficile. C’est un centaure coincé entre deux mondes: mi-bête, mi-homme. C’est le quatrième type.

Le problème ici est que si ces âmes ont réussi à atteindre au moins le niveau de la création du corps astral solaire, elles sont dans une position très précaire parce que si elles persistent à écouter l’ego, le mental, à désirer, elles seront recyclées par la nature. Le problème c’est ce double centre de gravité. Si elles ne suppriment pas l’ego rapidement, elles peuvent se fendre, se déchirer, ce qui autrement serait appelé un avorton de la nature – avec un double centre de gravité, avec un énorme déséquilibre.

Ce genre de personne est extrêmement peu fiable, est très dangereux. Ils ont le corps astral solaire, ce qui leur donne des capacités à analyser les éléments dans les mondes supérieurs consciemment et à volonté, et sortir du corps consciemment et utiliser le corps astral pour enquêter sur les phénomènes de la nature comme une âme – et ils ont ce droit -, mais l’ego est toujours vivant en eux; leur fierté est encore en vie, leur désir, leur envie, leur colère, leur ressentiment, donc malgré tout ce qu’ils voient, malgré les connaissances qu’ils ont, malgré qu’ils ont des visions, peut facilement être induit en erreur par leur propre mental. Et ils peuvent revenir physiquement et commencer à critiquer les gens, à les attaquer, à agir en moralisateur, à agir comme un saint et tromper les gens. C’est si fréquent chez les initiés que c’est absurde.

Mais cela n’est encore pas le pire type. Dans ce quatrième type d’hasnamussen il y a de nombreux types, de nombreux détails, parce que plus l’âme se développe, développant le corps mental solaire, développant le corps causal solaire, ou même aller au-delà et devenant un bodhisattva, ils gagnent plus de maîtrise dans les mondes supérieurs, l’Esprit est en train de devenir une entité avec de plus en plus de beauté et de sagesse. Mais si l’ego est toujours en vie (et il l’est jusqu’à la résurrection), cette scission s’accroît. La division intérieure du centre de gravité devient encore plus précaire.

Il y a un certain point où toute créature devient un avorton de la nature. Le Maître Samael se réfère souvent à Andraméleck. Andraméleck est précisément ce genre de formation bizarre, une création bizarre qui est à la fois un maître blanc et un maître noir en même temps, mais a échoué. Il a échoué parce que l’âme humaine est tombée. Ce centaure est descendu dans l’abîme, comme Chiron. Dans l’Enfer de Dante, Chiron, le grand centaure, vit dans le septième cercle de l’enfer. Si vous connaissez la mythologie grecque, vous savez que Chiron était un grand enseignant. Il était l’exception de toutes les centaures. Les centaures étaient connus pour être violents, brutaux, des créatures passionnées, accros à leurs passions. Mais Chiron était différent. Il a enseigné tous les grands héros. Il a enseigné Thésée, Ajax. Il leur a appris comment conquérir et la façon d’être des dieux solaires. Il leur a enseigné comment créer l’âme. Créer les corps solaires. C’était un initié. Mais c’était un centaure. Il n’a pas dissous son ego. Dans l’Enfer de Dante, Dante place Chiron dans le Klipoth même si Chiron avait ces capacités et a été respecté, il appartenait néanmoins à Klipoth parce qu’il n’a pas dissout l’ego. Et cela est symbolique des enseignants, des Bodhisattvas, des initiés qui développent un certain niveau de l’âme, mais ne suppriment pas l’ego. Ils restent avec la fierté en vie, avec la convoitise en vie, l’envie, la peur, la haine de soi, la honte, l’anxiété, l’ensemble de ces éléments. C’est pourquoi nous insistons toujours: suivez votre propre Etre intérieur, parce que lui seul est pur. Ne suivez pas les «maîtres» ou « prophètes » auto-proclamés.

centaur-minervaNous sommes tous un centaure d’une certaine forme. Il est urgent que nous dissolvons l’ego. C’est pourquoi nous nous concentrons sur la méditation lorsque nous étudions la Gnose. Pour analyser notre mental, pour analyser notre cœur, pour changer. Pour devenir sincèrement une bonne personne, et pas seulement à agir comme tel. Pour devenir un. Alors l’action juste devient spontanée. Non forcée, non assumée, non moralisatrice.

Andraméleck est donné comme un exemple parce que toute personne, tout étudiant qui étudie la science occulte d’une certaine sorte, que ce soit dans la Gnose ou une autre tradition, peut essayer d’invoquer Andraméleck, appeler Andraméleck. Mais vous ne savez jamais lequel viendra: Le maître blanc ou le maître noir. Et croyez-moi, le maître noir semble blanc. Il est éveillé. Il sait qui il est, il sait ce qu’il est. Mais ce que le Maître Samael a déclaré c’est que l’âme humaine d’Andraméleck est tombée. Son être n’est pas. Le maître blanc, Atman, a toutes les vertus et les dons et les beautés d’un maître authentique et établi, un ange. Mais son âme humaine est un démon. Et jusqu’à ce que ce démon soit recyclé par la nature, ce maître ne peut pas avancer, ne peut pas obtenir plus de maîtrise.

    « Andraméleck n’aura pas à nouveau un corps physique! C’est un démon terriblement pervers. Le Maître interne souffre horriblement , et bien sûr, il devra payer un grand Karma pour avoir créé ce démon. » – Ésotérique Traité de Théurgie

C’est pourquoi cette âme est considérée comme un avorton de la nature. Parce que cette scission est là et jusqu’à ce que cette séparation ne soit résolue, le maître ne peut pas avancer. Vous ne pouvez pas avancer avec deux centres de gravité. Vous devez avoir une balance unique centrée pour utiliser vos pieds pour marcher. C’est pourquoi parfois le centaure est représenté avec deux visages. Chacun pointe dans un sens. C’est la nature de l’hasnamuss. Une face marche dans le mauvais sens. Une face marche dans le bon sens. Aucun ne peut aller partout. Parce qu’ils sont collés ensemble, pris au piège, jusqu’à ce que leur partie impur soit purifiée. Mais dans le cas d’Andraméleck ou une autre entité comme ça, qui a créé les corps solaires, il faut des millénaires. Ces corps solaires ne font pas partie de la mère nature. La Mère nature ne les a pas créé et a donc aussi un moment très difficile pour les détruire. Ça prend beaucoup de temps pour nettoyer cet ego.

La personne Sagittaire peut démontrer certaines de ces contradictions – être très lumineuse, intelligente; en tant que mental, en tant que cœur. Ils ont beaucoup de cœur. Mais en même temps, ils sont souvent victimes de leurs propres passions, trompés et égarés par leurs propres passions, comme le centaure l’est. Ils ont du mal à contrôler la luxure en particulier. Samaël Aun Weor a déclaré cela. Le problème qui atteint le plus les Sagittaires est leur propre lubricité, leur propre nature passionnée. Cela devient très douloureux pour eux.

Le Sagittaire a aussi beaucoup de courage, et peut combattre. Cette influence du Sagittaire en tant qu’une force céleste est très puissante. Elle peut nous donner une énorme force pour surmonter les adversités. Vous pouvez assister qu’une personne qui est un Sagittaire qui est dans les pires circonstances possibles et tout le monde pense qu’il n’y a plus d’espoir pour eux, mais ils se lèvent. Ils surmontent. C’est une capacité unique que l’influence du Sagittaire peut fournir à toute âme, mais surtout au Sagittaire, la personne née sous cette influence.

En synthèse, il est vital et nécessaire que nous examinons la nature de notre propre Être. Interroger les impulsions qui surviennent physiquement, pour nous faire agir émotionnellement, pour nous faire agir mentalement. Se pencher sur tous les phénomènes qui surviennent dans notre mental et rappelez-vous le centaure. Si nous étudions ou après un certain chemin spirituel, ne pas se reposer ou supposer que vous avez la sainteté. Ne pensez pas que vous avez accompli quelque chose. Vous devez toujours être à la recherche de votre propre aspect animal, et être au courant. Car autrement, vous pouvez tomber dans l’erreur, telle que croire que vous êtes un saint, et ignorant la vérité qui est dans votre propre mental. En outre, même si vous avez la grande bénédiction d’avoir une expérience avec votre propre divinité intérieure, d’avoir une expérience consciente avec votre propre Mère Divine, ou avec votre propre esprit, avec votre Père Divin, ou même avec une certaine composante de votre âme avec qui vous pouvez converser, souvenez-vous toujours du centaure. Et rappelez-vous, Dieu n’a pas de forme. Même si vous rencontrez Dieu, dans une expérience de quelque sorte, dans le plan astral ou le plan mental, le plan de causalité – ne prenez pas cette expérience pour votre propre être. Parce que de cela vous pouvez créer un « Je », un faux sentiment de soi. Et vous pouvez rester comme un centaure. Celui qui devient libre d’être un centaure tue cet animal à l’intérieur. Comme les anciens guerriers tua le dragon. Le dragon à l’intérieur.

Rappelez-vous d’Heracles. Héraclès a rencontré les centaures et dînait avec eux. Mais ils sont devenus si furieux et passionnés par le vin qu’il devait les combattre. Et avec quoi les a-t-il combattu? Ses arcs et ses flèches. Mais les flèches qu’il avait trempé dans le sang de l’Hydre qu’il avait conquis précédemment. L’Hydre, rappelez-vous, est le serpent à multiples têtes, ou un dragon. Ces têtes sont les egos. Habituellement, il y a sept – les sept péchés capitaux. Parfois, il y a neuf qui concerne les neuf sphères de Kliphos qui est le même dragon qui a sept têtes et dix cornes, du livre de révélation. Lorsque Héraclès tue l’Hydre, il trempe ses flèches dans le sang, car le sang, la force, cette énergie est si puissante et forte. Et c’est le symbole de la compréhension, de lui prenant les forces de l’ego – de transmuter l’énergie sexuelle. Et en utilisant cette force sexuelle contre son propre mental, le centaure. Alors il les a tués. Et c’est ce que nous devons faire. Nous devons dominer notre propre orgueil, notre propre convoitise, notre propre envie. Et prendre les forces que nous extrayons et continuer à lutter contre l’ego. Vous voyez, d’abord il domine une certaine partie de l’ego, liée à l’Hydre, alors il domine l’autre partie de l’ego, le centaure, ou cette personnalité en scission – solaire et lunaire. Il y beaucoup de sagesse dans ces mythes. Ce ne sont pas seulement des histoires superficielles. Elles ont la sagesse initiatique.

Questions et réponses

Public: Qu’en est-il des flèches pointant vers Jupiter?

Instructeur: Le Sagittaire est lié à la planète Jupiter. Jupiter est le roi, celui qui offre la majesté, la domination. Lorsque nous travaillons avec les forces du Sagittaire, réellement nous travaillons dans la maison de Jupiter. Donc, il y a cette influence. Le Maître Samael a enseigné une pratique selon laquelle nous pouvons exploiter ces forces. La pratique est simple. Vous vous accroupissez sur vos pieds, comme les gens en Inde font ou qu’ils font en Amérique du Sud, et vous mettez les plantes de vos mains sur vos genoux avec vos doigts d’index pointant vers le haut. Et vous méditez, vous visualisez les forces du Sagittaire vous inonder, mais surtout influencer la glande pinéale. Le signe du Sagittaire a une influence particulière liée à la clairvoyance et la capacité de percevoir ce qui est au-delà du physique. C’est pourquoi il est si important pour nous de développer la discrimination lorsque nous nous observons. Pour être en mesure de distinguer les différentes qualités qui surviennent dans nos cerveaux. Les impulsions pour agir, pour penser, pour sentir. Nous devons appliquer la même distinction à ce que nous voyons par la clairvoyance, dans la méditation, à travers des visions; sans la discrimination, nous pouvons prendre nos visions pour des faits concrets et nous pouvons facilement être induit en erreur. Voir avec la clairvoyance est naturel. Mais voir objectivement sans le filtre de l’ego est quelque chose d’inhabituel. Normalement, nous voyons ce que l’ego perçoit. A tout moment, si vous pensez, il y a des images en procéssion dans votre mental; c’est la clairvoyance. Mais avec des méditations, avec la transmutation, et en travaillant dans ce genre de science, cette capacité devient animée, enflammée. Votre imagination devient plus dynamique, plus lumineuse. Donc, votre capacité à voir les choses est améliore, étape par étape. C’est pourquoi le danger d’être induit en erreur croît aussi et c’est pourquoi les instructeurs et les enseignants peuvent commencer à croire qu’ils sont plus illuminés. Parce qu’ils commencent à voir plus. Mais cela ne signifie pas qu’ils voient la vérité objective, la vérité ultime qui est Vue Correcte, la vue de la vacuité, ou l’origine dépendante. La plupart du temps, nous voyons à travers le filtre du «je», même si c’est clairvoyant, c’est à travers le filtre du «je».

Public: Les niveaux de clairvoyance sont-ils liés aux niveaux des hanasmussen?

Instructeur: Absolument. Nous savons qu’il y a cinq types différents de clairvoyance. Mais en général, nous les regroupons en deux. Objective, qui voit les niveaux de vérité libre d’ego; et subjective, qui voit en fonction de l’ego. Ainsi, les premiers niveaux d’hanasmuss vont principalement avoir leur imagination dans le désir de l’ego. Donc, tout ce qu’ils fantasment, ou rêvent, ou imaginent, vont être liés à l’ego. Quel que soit ce qu’ils rêvent sera lié à l’ego. Quoi qu’ils visualisent, imaginent, sera des désirs projetés. Certains d’entre eux peuvent apprendre à méditer. Toute personne peut apprendre à méditer et dans ce processus de la méditation nous apprenons à développer un mental réceptif afin de recevoir. Mais ces perceptions restent subjectives jusqu’à ce que l’ego soit séparé de la conscience. Ceci est appelé Samadhi. Le fait qu’une personne a développé cette capacité à voir sans le filtre de l’ego ne signifie pas qu’elle soit illuminée. Cela signifie simplement qu’elle a vécu la séparation de la conscience libre de la conscience égoïque. Cependant, le Samadhi a ses aspects aussi. Un magicien noir est capable de voir de façon clairvoyante, et de voir avec une grande concentration, et de voir des images clairement, mais à travers le filtre de l’ego. Et ils appellent cela Samadhi. C’est une forme de Samadhi parce qu’ils perçoivent des phénomènes au-delà du monde physique et ils perçoivent très clairement, mais c’est une clairvoyance subjective – ou infernale. Parce que ce qu’ils perçoivent appartiennent à Kliphos. Cela peut être en lame de rasoir, en couleur, mais cela ne signifie pas qu’il vient de Dieu.

Amen.
Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Sagittarius