Ce qui n’a jamais été Expliqué

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Magie Christique Aztèque

image

« Et Jéhovah Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et il y plaça l’homme qu’il avait formé. Et Jéhovah Dieu fit germer du sol tout arbre d’aspect attrayant et bon à manger, l’Arbre de Vie au milieu du jardin et l’Arbre de la Connaissance du bonheur et du malheur. » (Genèse 2:8-9)

L’Éden est le sexe même. Dans l’Éden, existent ces deux arbres : l’Arbre de Vie et l’autre de la Connaissance du bonheur et du malheur.

L’Arbre de Vie est la moelle épinière. L’Arbre de la Connaissance du bonheur et du malheur est la force sexuelle.

« Et Jéhovah Dieu prescrivit à l’homme : tu pourras manger de tout arbre du jardin, mais tu ne mangeras pas de l’Arbre de la Connaissance du bonheur et du malheur car, du jour ou tu en mangeras, tu devras mourir. » (Genèse 2:16-17)

Un bouquet d’énormes iris noirs et de fleurs rouges était placé dans un pot d’argent et au-dessus d’un petit autel indien, rempli de ciboires d’or et de bronze, s’élevait une petite statue étrange : une sorte de déesse androgyne, aux bras fragiles, au torse bien modelé aux hanches aplaties, démoniaque et enchanteresse, taillée dans de l’onyx noir très pur, complètement nue. Deux émeraudes incrustées dans ses paupières brillaient de façon extraordinaire, et entre les cuisses bien galbées, au niveau du bas ventre, du sexe, on pouvait voir une petite tête de mort, moqueuse et menaçante.

L’homme et la femme sont nés pour s’aimer.

« Aussi l’homme laisse-t-il son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et ils deviennent une seule chair. » (Genèse 2:24)

Et Adam et sa femme étaient nus et n’avaient pas honte parce qu’ils n’avaient pas encore goûté au fruit défendu, agréable à voir et délicieux au palais.

Ce fruit défendu est le sexe. Cependant, le serpent de l’instinct sexuel était malin et dit à la femme : « Vraiment ! Dieu vous a dit : vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin ». La femme répondit au serpent : « Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin, mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin Dieu a dit : vous n’en mangerez pas et vous n’y toucherez pas afin de ne pas mourir. » (Genèse 3:1-3)

Cependant, le serpent de l’instinct sexuel séduisit la femme en lui disant : « Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux possédant la connaissance du bonheur et du malheur. » (Genèse 3:4-5)

Dans l’Éden, les êtres humains étaient innocents parce qu’ils n’avaient pas encore forniqué. Les hommes et les femmes de l’Éden mangeaient le fruit de l’Arbre de Vie, et les quatre rivières des eaux pures de la vie nourrissaient les racines des arbres du jardin.

Les hommes et les femmes de l’Éden jouissaient des délices de l’amour dans les bois profonds d’un vieux continent qu’ils appelaient Lémurie.

« La femme vit que l’arbre était bon à manger, séduisant à regarder, précieux pour agir avec clairvoyance. Elle en prit un fruit qu’elle mangea, elle en donna aussi à son mari qui était avec elle et il en mangea. Leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils surent qu’ils étaient nus. Ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des pagnes. » (Genèse 3:6-7)

C’est ainsi qu’ils ont forniqué et Jéhovah Dieu les chassa du jardin de l’Éden.

« Ayant chassé l’homme, il posta les Chérubins à l’orient du jardin d’Éden avec la flamme de l’épée foudroyante pour garder le chemin de l’Arbre de Vie. » (Genèse 3:24)

L’homme perdit ses pouvoirs divins lorsqu’il viola le sixième commandement de la Loi de Dieu qui dit : Ne pas forniquer.

Dans l’ancien temps, les hommes et les femmes étaient de véritables mages qui avaient un pouvoir sur le feu des volcans, sur le vent et les ouragans, sur les tempêtes et sur les grands tremblements de terre.

Quand l’homme forniqua, il dut travailler dans la douleur parce qu’il perdit ses pouvoirs divins, et cette vallée d’amertumes lui occasionna de nombreux ennuis.

Jadis, quand l’homme n’était pas sorti de l’Éden, l’acte sexuel avait lieu seulement à l’intérieur de l’enceinte sacrée des Temples des Mystères sous la direction des anges. C’est ainsi que naissaient des hommes et des femmes purs dans les épaisses forêts de la Lémurie.

Pratique

Couchez vous dans votre lit sur le dos, relâchez tous les muscles de votre corps et faites le vide dans votre esprit. Ne pensez absolument à rien pendant trente minutes, six jours de la semaine, à la même heure, avant de vous endormir.