Rune Ingwaz

ingwazLa Rune Ingwaz, comme la Rune Perth, nous enseigne beaucoup de mystères. La Rune Ingwaz est représentée par un carré – un carré qui se situe entre deux runes Gibor unies. Ici, nous pouvons voir les deux glyphes runiques.

Comme dans les conférences précédentes, nous nous référons au Calendrier Aztèque pour montrer comment les maîtres qui ont ciselé cette pierre étaient en effet des maîtres qui connaissaient les runes. Comme pour le Calendrier Aztèque et les pyramides d’Egypte et du Yucatan, les pyramides Aztèques ont été faites par des maîtres à l’âge d’or. Ces monuments ont été laissés pour que nous les étudions.

Il est nécéssaire de connaître la Kabbale et l’Alchimie pour plonger dans ces symboles qui sont très populaires en cette époque. À travers ces symboles, toute la sagesse ésotérique et l’occultisme émergent à la surface de nos mentals.

aztec_calendar

Si nous observons le centre du Calendrier Aztèque, nous découvrirons que Tonatiuh, ou le cinquième soleil, est entouré de quatre Runes Ingwaz qui sont les quatre carrés autour de son visage. Un coin de chacun de ces quatre carrés est imprégné dans le cercle ou fait saillie à partir du cercle; chaque carré dépasse la quadrature du cercle. Ce dépassement indique que cette rune est liée à l’activité du feu solaire.

Nous avons précédemment expliqué que le centre du Calendrier Aztèque, qui symbolise le soleil, contient de nombreux mystères que nous dévoilons maintenant. La rune Ingwaz montre dans ce glyphe comment la lumière solaire entre en activité. En d’autres termes, comment le Logos entre en activité. Rappelez-vous que la langue symbolise la parole prononcée de la bouche de Tonatiuh. Nous avons parlé de la parole dans les conférences précédentes, mais la Rune Ingwaz nous montre comment la parole entre en activité en raison du fait que les carrés autour de Tonatiuh sont les quatre âges qui se développent comme des rayons de la lumière solaire. C’est ainsi qu’il doit être visualisé.

Pourquoi le glyphe d’Ingwaz est-il un carré? C’est parce que la lumière solaire travaillent dans les quatre éléments de la nature. Le carré symbolise les quatre éléments. La terre elle-même – Malkuth – représente les quatre éléments et c’est pourquoi le soleil Tonatiuh est celui qui donne la force, la lumière, la vie à la terre, ou les carrés. C’est pourquoi les anciens initiés représentaient la terre comme un carré plat. Ce carré plat représente la Rune Ingwaz. Cela signifie que la lumière solaire, INRI, entre en activité à travers la croix – la quadrature du cercle, qui se rapporte aux quatre éléments: le feu, l’air, l’eau et la terre. C’est pourquoi il est déclaré:

«Car notre Dieu est [INRI] un feu consumant.» – Hébreux 12: 29

GodINGCe feu est le feu solaire. Si nous nous renseignons au sujet du nom de la Rune Ingwaz, nous découvrons que elle est aussi appelée ING qui se rapporte au Dieu Frey, ou Froh comme Wagner l’appelle dans son opéra l’Anneau des Nibelungen. Ainsi, le Futharkh, ou l’Alphabet Nordique, affirme que Froh, ou Frey, est associé à ING qui signifie «fils de». Dans la langue Française, nous verrons que «fils de», ING ou Frey, est Balder. Balder est un autre nom pour «fils de». Balder est le fils de la trinité Nordique: Odin, Balder et Thor. Wotan est le même que Odin. Donc Balder est Frey. Sa compagne féminine est Freya, que nous disons est associée à vendredi (Friday). Mais Frey est également associé à vendredi (Friday) – Freya est Vénus, Vendredi le jour de Frey, Vénus.

Vénus est toujours l’étoile qui apparaît avant le lever du soleil et avant le coucher du soleil. Dans le Calendrier Aztèque, Frey-Venus est représenté sur le carré. C’est la Rune Ingwaz, ou ING «fils de» Tonatiuh, la lumière – qui est représentée dans le soleil. Rappelez-vous que ING signifie «fils de»; cela signifie également que la progéniture du soleil – la lumière solaire – est le Logos. Nous comprenons facilement ING le «fils de», la volonté du Logos, en Anglais, par exemple, «to talk» (parler), lorsque nous exerçons l’action du verbe «talk», nous disons talking, c’est-à-dire que nous ajoutons ING à la fin. Ainsi, ING est la force d’action du Logos. Donc, la Rune Ingwaz nous enseigne comment la Lumière aussi bien que le Logos (la langue de Tonatiuh) agit ou entre en action à travers ING dans le monde.

«Au commencement était la parole; Et la parole était avec Dieu ; Et la parole était Dieu.» Jean 1: 1. [ING était au begin-ing (commencement) avec Dieu]

Pour que Dieu qui est la parole, le Logos soit actif, il faut l’activité de la lumière solaire, l’activité de ING, Frey, INRI, ou en d’autres termes Christ – ce que nous appelons Ing en Grec. Donc, pour mettre en activité chaque parole, chaque verbe, nous ajoutons «ing»; ainsi, nous disons walking (marcher), going (aller), acting (agir), transmuting (transmuter). Ainsi, il y a une différence entre connaître la science de la transmutation et la transmutation réelle; c’est-à-dire faire l’action de la science de l’Alchimie. Il y a une différence entre savoir comment mourir et mourir. Ainsi, faire ce que nous savons est ING, parce que la loi du Christ est sacrifice. Il est dit que le «Fils du» Père accomplit la volonté de Dieu. ING est celui qui accomplit la volonté de Dieu. Toutes choses ont été faites par ING; et sans ING, rien n’a été fait. Donc, si nous voulons effectuer ING, la volonté de Dieu, nous devons étudier la Rune Ingwaz car ING «fils de» est la volonté qui «fait».

Dans la langue Espagnole, nous ajoutons ando à la fin du verbe; cela vient du verbe «andar» marcher ou se déplacer d’un endroit à l’autre. Hablar est parler. Hablando est l’action du verbe. Parfois, nous ajoutons «endo» et non «ando» qui signifie encore «andar», marcher. Ainsi, «ando» équivaut à ING en Anglais, qui signifie expérimenter le verbe, et c’est précisément ce qu’il faut voir et comprendre dans cette Rune.

«[Oh Logos Solaires] Notre Père qui est aux cieux, Que ton nom soit sanctifié; Que ton règne vienne; Que ta volonté [ING] soit faite sur la terre [le carré], comme elle l’est au ciel.» – Matthieu 6: 9, 10

Donc, le soleil à travers l’énergie solaire, qui est ING, fait une expérience dans la nature. Il est indiqué par Samael Aun Weor que le soleil effectue cette expérience. La nature est représentée par le carré. Ingwaz fait cette expérience. Au centre du Calendrier Aztèque, nous voyons les quatre résultats précédents du soleil. C’est pourquoi il est indiqué:

Les enfants du premier soleil (le carré à droite au-dessus) furent dévorés par les tigres.

Les enfants du deuxième soleil (le carré à gauche au-dessus) furent détruits par de forts ouragans, des cyclones.

Les enfants du troisième soleil (le carré en-dessous) furent dévorés par le feu venant du ciel.

Les enfants du quatrième soleil (les Atlantes) furent dévorés par les eaux.

En synthèse, nous voyons les quatre éléments, représentés dans les quatre carrés autour de Tonatiuh; mais la Rune Ingwaz est directement liée à l’INRI, au feu, à l’activité du feu solaire. Quand nous voyons ING, c’est Frey, c’est Balder, c’est Froh qui entre en activité dans la nature. Sans l’activité de la lumière solaire, il n’y aura pas de vie sur terre. Il est essentiel de comprendre cela. Alors ING, ou le seigneur, entre en nous pour activer l’énergie que nous avons déjà dans nos corps, nos mentals, notre Conscience, etc. C’est pourquoi nous déclarons toujours que la Gnose est une connaissance pratique sans théories. Nous voyons la carte du chemin, mais nous devons entrer dans Ingwaz pour l’activer.

kaum-ing

Étudions l’autre glyphe de l’Ingwaz; il est formé par un carré au milieu et six Runes Kaum autour de lui. La Rune Kaum est faite par un sommet ou une ligne verticale avec une ligne supérieure qui fait un angle ouvert de 45 degrés; comme une lettre K sans la ligne ou la jambe en bas.

Kaum est une rune féminine qui est au-dessus, en dessous et sur les côtés du carré. Kaum nous montre que la Rune Ingwaz reçoit pour donner. C’est ce qu’on appelle le Trogoautoegocrate, qui est précisément l’activité du Seigneur Christ. Nous devons recevoir l’énergie INRI, Christique, et pour cela, nous devons activer les quatre éléments en nous. C’est pourquoi nous disons «notre Dieu est un feu consumant» parce que c’est INRI, le feu, qui est l’énergie solaire que nous recevons. Si nous associons le deuxième glyphe de la Rune Ingwaz au glyphe de la Rune Perth, nous verrons comment le calice ou le Saint Graal peut aussi être représenté par le glyphe Ingwaz.

grail

Nous voyons dans ce graphique comment le carré ou les quatre parties du carré sont dans la tige centrale du calice. Il y a quatre figures: nous n’en voyons que deux, mais il y en a deux autres. Donc, c’est le carré au milieu et au-dessus nous trouvons la rune Kaum qui est un V qui reçoit la force du ciel. L’autre rune Kaum est en-dessous pour recevoir la force de la terre. Encore une fois, c’est notre physicalité, car à partir de la gorge nous trouvons la coupe qui contient les forces du ciel.

755

Dans cet autre graphique de l’Arbre de Vie, nous voyons que le carré est au centre réunissant quatre Sephiroth: Daath, Chesed, Geburah et Tiphereth. En-dessous de Tiphereth, nous avons un Kaum à l’envers ou nous pouvons aussi dire que c’est la Rune Ar, qui est l’Ara, ou l’autel sur lequel repose toujours le Saint Graal.

Si vous avez assisté à un rituel, vous savez que l’autel du temple est habituellement un carré. Ainsi, sur ce carré – qui est vraiment une pierre cubique formée de six carrés -, vous trouvez le Saint Graal dont la base est précisément liée à la rune Ar, que nous faisons physiquement lorsque nous ouvrons nos jambes pour former la forme de la lettre «A», l’Ara, l’Autel (l’Altar).

Samael Aun Weor parle longuement de la rune Ar en relation avec la science de Pierre qui est la pierre. C’est ce que nous devons comprendre. Pierre est dans la glande pinéale qui contrôle la pierre et travaille aussi dans le cœur. Plus précisément, dans le graphique précédent, nous voyons comment le Graal, le calice, est lié à tous les dix Sephiroth de l’Arbre de Vie. En lui, la profondeur du bol du calice se rapporte à la Sephirah Daath et s’ouvre vers Binah et Chokmah pour recevoir la lumière de Kether et au-delà, car au-dessus de Kether se trouve l’Ain Soph Aur, l’Ain Soph et l’Ain, la lumière de la Séité inconnaissable ou comme on dit dans le Gnosticisme, la lumière de Barbelos.

La Bible Gnostique, la Pistis Sophia, parle de Barbelos. «Bar» signifie fils en Araméen; et «Belos» dérive de «Bel» qui est représenté en Grec comme «Belos» et en Latin comme «Belus»; ainsi, «Belos» est enraciné dans le mot Chaldéen «Bel» signifiant tour de feu. Parmi les Gaulois, Bel est aussi le nom du soleil. Ainsi, «Bar», le Fils de la tour de feu «Belos», est la «Lumière» que la Rune Ingwaz rassemble à travers son V supérieur qui est symbolisé dans le bol du calice ou dans le bol d’une amphore.

greek-amphora

Nous, en tant qu’amphores, recevons toujours la force de «Bel» d’en haut à travers notre Kether, dans notre «Adam», tête, bol ou tour, pour effectuer le travail de salut que Bar (Fils) ou Ing (Fils de) dans le cœur, doit effectuer en nous. De plus, observons la base du calice-amphore, qui dans la Rune Ingwaz est un V à l’envers ou une Rune Kaum à l’envers, ou plus précisément une Rune Ar. La Rune Ar se rapporte également à Bar; «Baron = le fils de la terre»; et le bol à BEL-ING, le fils du soleil ou (Beliling) les «Enfants de BEL» (Tiphereth, le soleil) qui collecte aussi de la terre. Ainsi, pour que Bar (Fils) agisse, c’est-à-dire, pour que ING, ou le fils du cœur et du soleil, agisse en nous, il faut aussi la base du calice. La base reçoit la force de Yesod, l’énergie sexuelle et la force de Malkuth, la terre, car en synthèse Yesod et Malkuth sont une Sephirah féminine, «Eve». Par conséquent, le V à l’envers ou la Rune Kaum à l’envers, ou la Rune Ar dans le calice représente l’aspect féminin, ou l’épouse de Belos, le Soleil, ou mieux dit, Belit-ili, la «Dame des Dieux» des Akkadiens; la Lune, la Mère Divine Kundalini. Cela nous rappelle une conjuration enseignée par le Maître Samael Aun Weor.

«Ceux qui parcourent le chemin sont souvent agressés par les Ténébreux (habituellement la nuit) pendant que leurs corps se reposent pendant leur sommeil normal. Les temples de magie noire existent dans les Mondes Internes, de sorte que, naturellement, leurs membres ténébreux envoient certaines très jolies et séduistrices sorcières noires (enfants de Lilith) à des étudiants masculins, dans le seul but de les faire tomber sexuellement. Ils savent que si l’étudiant déverse le liquide séminal, la Kundalini descend et donc l’étudiant faible et naïf perd le pouvoir.

Chant mantrique

Par conséquent, il est nécessaire pour les étudiants d’apprendre à se défendre contre ces attaques ténébreuses érotiques nocturnes. À cet effet, l’Ange Aroch nous a révélé un chant mantrique, pour la défense personnelle contre les ténébreux. Chantez ce chant mantrique avant de vous coucher:

«Belilin… Belilin… Belilin… amphore du salut J’aimerais être auprès de toi, le matérialisme n’a pas de force sur moi, Belilin… Belilin… Belilin…» – Ange ARoch.

Alors voici, la rune Ingwaz ou Inguz nous enseigne comment recevoir et comment travailler avec les forces supérieures et inférieures lorsque nous marchons sur le chemin. Habituellement, les gens s’identifient seulement avec le bol ou la partie supérieure du calice et ils oublient que le calice a une base, sa partie inférieure. Nous devons aussi recevoir la force de la terre pendant que nous recevons la force du ciel parce que «Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre». Le seigneur, la force solaire, le Christ descend du Divin Inconnaissable, des régions de Barbelos, à travers tous les Dix Sephiroth et s’enroule dans Malkuth. Donc, dans la tête et le sexe de Malkuth qui est notre physicalité, est l’endroit où nous avons le Christ comme énergie créatrice solaire.

Donc, lorsque nous entrons dans ce chemin, nous devons collecter les deux forces du ciel et de la terre pour créer le troisième qui est la lumière d’en haut (le soleil) qui doit rester dans (Tiphereth) notre cœur (בא על ילין). C’est ce que nous devons comprendre. Ces forces sont également représentées dans le Calendrier Aztèque. Voyez comment le Calendrier Aztèque nous montre la même chose. Au-dessus de la tête de Tonatiuh, nous trouvons une Rune Kaum qui est en soi un symbole du feu.

four-elements

Parmi les symboles en Alchimie, le triangle peut symboliser les quatre éléments: le feu, l’air, l’eau et la terre. Un triangle pointant vers le haut symbolise le feu, et un triangle pointant vers le bas symbolise l’eau. Le triangle ci-dessus, en haut de la tête de Tonatiuh, qui est comme une corne, est le symbole du feu et, en ajoutant la ligne sur son sommet, l’air; Tandis que la langue triangulaire est la terre et, en ajoutant la ligne sur sa bouche, il y a de l’eau.

Donc, le feu et l’air sont toujours au-dessus et c’est pourquoi en Hébreu la lettre א Aleph «A» symbolise l’air et la lettre ש Shin «S» symbolise le feu. Si nous épelons les deux lettres ensemble, nous formons le mot אש «Esh» qui signifie feu en Hébreu ; Ainsi, il y a un feu ש dans l’air א et, dans l’air א, il y a un feu ש. C’est pourquoi il est écrit que la première émanation de l’inconnaissable – qui est l’Absolu – est le rayon de l’Okidanokh, qui est la lumière émanée de l’Ain Soph Aur que Madame Blavatsky appelait «le souffle éternel (נשמה« Neshamah ») profondément Inconnaissable à lui-même.»

Ainsi, cette respiration de «Neshamah» נשמה est associée à l’air et en même temps au feu, et à la lumière – profondément inconnaissable à lui-même. Donc l’air, le feu et la lumière sont représentés par cette corne sur la tête de Tonatiuh, le soleil. Ce triangle symbolise également la glande pinéale, le Chakra Sahasrara, le Lotus d’un millier de pétales, ou de nombreux rayons lumineux, qui entrent directement dans l’Absolu Solaire, la demeure de Barbelos, la lumière de l’Ain Soph Aur.

Par conséquent, le deuxième glyphe de la Rune Ingwaz est Inguz, est ING us (nous), dans notre physicalité. Nous devons comprendre que toutes les forces se rassemblent dans notre corps physique, qui est représenté par le carré, qui représente les quatre éléments de Malkuth. Le Maître Samael Aun Weor déclare dans son livre La Grande Rébellion :

«Le Feu nous enveloppe et nous baignent totalement; il nous arrive par l’air, par l’eau et par la terre elle-même. Ce sont ses conservateurs et ses divers véhicules. Le Feu Céleste doit se cristalliser en nous. C’est le Christ Intime, notre profond intime Sauveur [Balder, Frey ou Froh, le Dieu de l’amour].

ingwaz-cross-elements

Nous voyons dans ce graphique les quatre éléments qui forment un carré. Nous avons parlé de la façon dont l’air se rapporte à Kether, le feu à Geburah, l’eau à Yesod et la terre à Malkuth. Lorsque nous avons expliqué les exorcismes par rapport à l’Arbre de Vie, nous avons expliqué comment le feu est au sud, la terre au nord, l’eau à l’ouest et l’air à l’est. C’est comme cela que Ingwaz travaille avec les forces de la nature.

frey

Sur ce graphique du Dieu Frey ou Froh – qui est lié à ING, la Rune Ingwaz – Frey monte un sanglier, un cochon sauvage. Ce graphique nous rappelle le livre Les Trois Montagnes du Maître Samael Aun Weor; dans le chapitre le ciel de Vénus, il parle d’Hercules, que nous connaissons représente Geburah, le guerrier qui vénère Vénus en dominant et en tuant le sanglier du Mont Erymanthus qui représente l’instinct animal sauvage en nous. Le Christ, qui est représenté dans le graphique comme Dieu Froh, ou Balder, monte sur le sanglier; Cela signifie qu’il contrôle les forces animales, les forces instinctives. Il en est de même de faire ce qu’il faut faire, c’est-à-dire de monter sur le sanglier et de le tuer plus tard. De nos jours, les gens ne chevauchent pas sur le sanglier, ils ne contrôlent pas les forces animales; au lieu de cela, ils mangent le sanglier, ce qui n’est pas bon pour nous. Hercules a tué le sanglier sur le Mont Erymathus et l’a mangé, mais cela signifie métaphoriquement qu’il a absorbé son énergie psychique. Le sanglier est un symbole de Nephesh, ou «âme animale», que nous devons absorber chaque fois que nous comprenons un défaut instinctif animal chez nous. Notre appétit sexuel est représenté dans ce sanglier; nous obtenons l’énergie de la terre quand nous la tue parce que la force de la terre est représentée dans ce sanglier qui en Hébreu s’appelle Behemoth.

«Voici maintenant behemoth, que j’ai fait avec toi; il mange de l’herbe comme un bœuf. Maintenant, sa force est dans ses reins, et sa force est dans le nombril de son ventre.» – Job 40: 15, 16

Comme un sanglier, Behemoth est un symbole de la force bestiale que nous avons dans le nombril de notre ventre, qui est la région de Vénus, liée aux émotions négatives. Nous devons transformer les émotions négatives en émotions positives; La région de notre ventre est liée à la Sephirah Hod. Le prince de la lumière de Hod, la lumière astrale, est Anael représenté dans ce cas par Froh ou Balder, Hod est une énergie que nous devons contrôler.

Samael Aun Weor déclare: «Le Christ est Ing le feu du feu, la flamme de la flamme, la signature astrale du feu. Au-dessus de la croix du martyr du Calvaire, les mystères du Christ se définissent en un mot qui est écrit avec quatre lettres. Ces quatre lettres sont INRI; Ignis Natura Renovatur Integra, qui signifie: «Ignis = Ing-is, Feu qui nouvelle la nature sans cesse.»

«Maintenant, l’avènement de ING Christ dans le cœur de l’être humain nous transforme radicalement. Le Christ est le Logos Solaire, l’Unité Multiple Parfaite. Le Christ est la vie dans tout l’univers. Le Christ est ce qui est, ce qui a toujours été et ce qui doit toujours être. Beaucoup a été dit au sujet du drame cosmique et sans aucun doute ce drame est constitué par quatre évangiles.» Pourquoi quatre évangiles? C’est parce que le carré est constitué par les quatre éléments.

Lorsque nous voulons voir le feu du feu, nous devons allumer un feu de joie, afin de voir Ing le feu du feu dans ce feu de joie, mais un tel feu est également dans l’eau, dans l’air et dans la terre. C’est pourquoi le Maître dit que le feu nous entoure partout et c’est pourquoi notre Dieu est un feu consumant, qu’il faut contrôler.

En ce qui concerne le feu Christique solaire, nous trouvons quelque chose de très intéressant qui nous aidera à mieux comprendre la Rune Ingwaz qui est toujours liée au nombre quatre, au carré et à la façon dont nous pouvons profiter des forces solaires dans la nature. Nous trouvons dans le cinquième livre de La Bible Gnostique, la Pistis Sophia, ce qui suit:

«Jésus a dit à ses disciples: «Approchez-vous de moi». Et ils s’approchèrent de lui. Il s’est tourné vers les quatre coins du monde, a dit le grand nom YEW au-dessus de leur tête [le Chakra Sahasrara], les a bénis et a soufflé dans leurs yeux. Jésus leur dit: «Regardez en haut et voyez ce que vous verrez [avec votre clairvoyance].» 141: 4-7

Voyez la Rune Ingwaz dans le précédent paragraphe, nous le voyons quand nous lisons que Maître Jésus – ING, le «Fils de» – s’est tourné vers les quatre coins du monde, vers l’Est, vers l’Ouest, vers le Sud et vers le Nord. Encore une fois, voilà le carré et la Rune Kaum au-dessus, quand il a dit à ses disciples le mot YEW. Dans une conférence précédente, nous avons expliqué que le mot YEW est écrit avec trois lettres Hébraïques : יהו «Yew» Yod, Hei, Vav – c’est ainsi qu’il est écrit. YEW se rapporte aux trois forces primaires; Kether, Chokmah, Binah. YEW est la triple unité, représentée par le premier triangle de l’Arbre de Vie.

Christhead

Alors, où est Yew, ou Jew, dans notre physicalité? Yew. Ou Jew. est situé dans le centre magnétique de la racine de notre nez, où nous trouvons l’atome du Père. Nous trouvons l’atome du Fils dans la glande pituitaire et l’atome du Saint-Esprit dans la glande pinéale. Voilà la trinité dans notre ciel physique, notre tête; c’est là que nous trouvons יהו Yew ou Jew, qui est IAO le puissant mantra qui unit les trois forces primaires; positive, négative et neutre, ou Père, Fils et Esprit Saint.

«Et à l’ange [YEW] de l’église de Philadelphie écris; Voici ce que dit celui qui est Saint [Kether], celui [Chokmah] qui est Véritable, celui [Binah] qui a la clé de David, celui [יהו = YEW] qui ouvre [le chakra clairvoyant], et personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre; Je connais tes œuvres: voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte [clairvoyance], et personne ne peut la fermer; car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et n’as pas renié mon nom. Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui disent qu’ils sont juifs [יהודים Yews], et ne le sont pas, mais mentent; Je les ferai venir et adorer devant tes pieds [la Rune Ar], et savoir que je t’ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de ma patience, je te garderai aussi de l’heure de la tentation [sexuelle], qui viendra sur le monde entier, pour éprouver ceux qui habitent sur la terre [Malkuth]. Voici, je viens rapidement: retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne [Kether]. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; et je lui écrirai sur le front le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, qui est une nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel de mon Dieu ; et j’écrirai sur lui mon nouveau nom. Que celui qui a une oreille entende ce que l’Esprit a dit aux églises.» – Apocalypse 3: 7-13

Maintenant, quand dans La Pistis Sophia, nous lisons que Jésus «a dit le grand nom YEW sur leurs têtes, les a bénis et a soufflé dans leurs yeux», et leur a dit: «Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir», Jésus a prononcé le nom YEW dans leurs yeux afin d’invoquer les forces que nous avons dans la glande pinéale, la glande pituitaire et à la racine de notre nez, car en eux il y a YEW. Et quand vous lisez que Jésus a dit: «Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir», si vous ne savez pas comment lire cela, vous allez regarder le plafond ou le ciel. Lorsqu’il est ésotériquement dit «levez les yeux», nous regardons vers notre œil clairvoyant. Nous élevons juste nos yeux physiques et, ce faisant, nous nous tournons complètement vers le haut. Nos deux yeux sont tournés vers la racine de notre nez exactement où l’œil clairvoyant est situé. L’œil clairvoyant se trouve entre les sourcils. Alors, Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir avec votre chakra Ajna.

Lorsque les gens lisent «Levez les yeux et voyez ce que vous voyez», ils pensent, «il y a le ciel, il y a des nuages, il y a des oiseaux volants, écoutez, il y a le ciel, votre ciel, votre propre tête. Donc, levez les yeux là, que voyez-vous? Bien, puisque les disciples de Jésus étaient des clairvoyants, La Pistis Sophia déclare:

«Et ils ont levé les yeux et ont vu une grande lumière, extrêmement puissante, qu’aucun homme dans le monde ne peut décrire.» – Pistis Sophia

Cette lumière puissante est la lumière de Kether, le chakra couronne et au-delà. Rappelez-vous que nous avons dit que le Macrocosmos est représenté par Adam Kadmon, qui est Kether, le chef de la Trinité.

De plus, quand Jésus a dit à ses disciples, «approchez-vous de moi». Comprenez que nous devons attirer notre attention sur l’atome de «ING», le «Fils de», dans la glande pituitaire, et en concentrant notre vue sur notre œil clairvoyant – chakra Ajna – nous regardons vers le chakra Sahasrara et nous voyons consciemment Kether, la couronne, le chef de la trinité, le Père de toutes les lumières. En d’autres termes, en regardant vers le haut avec notre œil clairvoyant, nous voyons Barbelos, la lumière des lumières, nous voyons le Père, le Fils et l’Esprit Saint; l’Ain Soph Aur, le Christ Cosmique.

Ainsi, lorsque nous activons nos yeux pinéal et pituitaire, nous voyons une grande lumière extrêmement puissante que personne ne peut décrire dans le monde. C’est la lumière de Barbelos au sommet de notre tête qui est reliée à la glande pinéale, à la glande pituitaire et au champ magnétique de la racine de notre nez, en elles se trouvent les trois atomes qui ouvrent notre œil clairvoyant pour voir cette lumière merveilleuse qui relie notre Monade à l’Absolu. Cette lumière est ce que nous appelons le Glorian, notre propre Glorian particulier qui entre dans notre glande pinéale à travers notre chakra Sahasrara.

«Il leur a dit à nouveau: «Éloignez-vous de la lumière et regardez de l’autre côté et voyez ce que vous pouvez voir».» – La Pistis Sophia

Donc, lorsque nous nous détournons de cette lumière – qui nous relie à l’Absolu, le Divin Inconnaissable – et regardons vers l’autre côté, quel est l’autre côté et que pouvons-nous voir? L’autre côté est le cœur en nous. La tête est le côté de la lumière des lumières, est le Macrocosmos, Arik Anpin. L’autre côté représente le Microcosmos, Zeir Anpin, Tiphereth. C’est ce que nous devons comprendre.

Ainsi, regardons loin de la lumière du premier triangle, la tête de l’Arbre de Vie et regardons vers l’autre côté et voyons ce que nous pouvons voir. Donc, nous devons transformer notre vue intérieure vers les sept Sephiroth inférieurs, vers Zeir Anpin, notre univers intérieur.

«Ils ont dit: «Nous voyons du feu [à l’intérieur de], l’eau, le vin et le sang». – La Pistis Sophia

Si nous ne connaissons pas la Kabbale, nous ne saurons pas ce que sont ce feu, eau, vin et sang.

755

Étudions l’Arbre de Vie en ce qui concerne le feu, l’eau, le vin et le sang, afin que nous puissions comprendre. Sur la rune Ingwaz que nous avons dessiné à l’intérieur de l’Arbre de Vie, nous montrons le feu en relation avec Daath mais pourquoi avec Daath? C’est parce que le feu solaire אש «Esh» est lié à Shin, qui représente la sainte trinité, ainsi qu’avec Aleph, le souffle qui représente aussi la trinité. Lorsque nous parlons du souffle, nous nous référons à אש «Esh», le feu et l’air, en relation avec Daath, parce que אש «Esh» le feu et l’air se joignent dans Daath qui est le mystère de l’arbre du bien et du mal.

En-dessous de Daath, nous trouvons Chesed et Geburah. Chesed se rapporte à l’eau et Geburah au vin, et Tiphereth, qui est le cœur, au sang. Ici, nous nous référons très clairement à notre propre individualité, en d’autres termes, notre Monade, parce que le Microcosmos est lié à la Monade et à toutes ses parties.

Dans la Kabbale et l’Alchimie, nous savons que l’eau se rapporte à Chesed, que nous avons énoncés à plusieurs reprises, c’est le Ruach Elohim qui flotte sur la surface des eaux, le mercure de la philosophie. Le vin se rapporte à Geburah. Le fruit de la vigne est le vin. L’Eucharistie en est un autre nom. La transmutation de l’eau en vin, Chesed en Geburah, se rapporte à la transformation de אש «Esh» du feu solaire en eau de notre physicalité, en אש «Esh» le feu solaire du vin de la transsubstantiation, qui se rapporte en Geburah. Ainsi, quand nous parlons de vin, nous parlons de אש «Esh» le feu solaire dans le vin, qui se rapporte à la transsubstantiation. Tels sont les mystères de Geburah.

Ainsi, אש «Esh» feu solaire est dans l’eau; אש «Esh» feu solaire est dans le vin et אש «Esh» feu solaire est dans le sang. Plusieurs fois, nous avons également dit que le sang est également feu. Donc, en d’autres termes, dans l’eau, le vin et le sang, nous trouvons le mystère de אש «Esh» le feu solaire de Daath dans le Microcosme, la Monade.

Alors, quand vous lisez l’écriture du cinquième livre de la Pistis Sophia qui dit: «Ils ont dit: «Nous voyons du feu [à l’intérieur de], l’eau, le vin et le sang,» et que vous ne connaissez pas les mystères de l’Alchimie, vous pourriez penser qu’ils voient un autel. Rappelez-vous les symboles sur n’importe quel autel sont en relation avec la Monade, le deuxième triangle de l’Arbre de Vie. La Monade est le deuxième triangle, est la Trimurti: Atman, Bouddhi, Manas, ou l’Esprit, l’Âme Divine et l’Âme Humaine; l’Être et ses âmes jumelles en-dessous. Alors, continuons avec ce que dit Maître Jésus dans Pistis Sophia.

«Jésus, – qui est Aberamentho, – dit à ses disciples: «Amen, je vous le dis: je n’ai rien apporté dans le monde [dans cette physicalité, qui est son corps physique] quand je suis venu, sauf ce feu [à l’intérieur de], cette eau, ce vin et ce sang.» – La Pistis Sophia

L’eau, le vin et le sang se rapportent à Chesed, Geburah et Tiphereth. Ce sont les pouvoirs de la Monade ensemble avec le feu du Seigneur dans Daath, parce que le Seigneur est אש «Esh» le feu solaire de Chokmah, qui descend depuis Daath dans la Monade. Pour que le Seigneur, אש «Esh», le feu solaire de Chokmah, puisse descendre dans un initié, tel initié doit entrer dans Tiphereth, qui est l’Âme Humaine. Pour que Chokmah puisse entrer dans l’Âme Humaine, l’Initié doit atteindre le niveau de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs. Voilà comment la Sagesse, Chokmah, Sophia, le Seigneur, peut apporter dans ce monde créé, dans cette Âme Humaine, dans cette Pistis, les éléments auxquels nous nous référons, à savoir, le feu, l’eau, le vin, et le sang.

«J’ [Chokmah, Sophia] ai apporté l’eau [pouvoir ardent de Chesed] et le feu [pouvoir de Daath] de la région de [Kether] la Lumière des Lumières du Trésor de la Lumière; et j’ai apporté le vin [pouvoir ardent de Geburah] et le sang [pouvoir ardent de Tiphereth] de la région de Barbelos.» – La Pistis Sophia

La région de Barbelos est l’Ain Soph Aur qui est le Divin Inconnaissable. De la région de Barbelos vient אש «Esh» le feu solaire, le feu pur du Seigneur, le Christ Cosmique. אש «Esh» le feu solaire, descend de la région de Barbelos, l’Ain Soph Aur à travers le rayon de l’Okidanokh, le Glorian, et transforme sa Séité en la Sainte Trinité. Cela signifie kabbalistiquement que son Séité se transforme en lettre Shin, Aleph et Mem, qui est שאם «Sham» le Triamatzikamno Solaire, à savoir, Kether, Chokmah, Binah ; Père, Fils et Saint-Esprit. De Kether qui אש «Esh» – le feu solaire dans א Aleph, le Père, le Souffle – souffle ש Shin le Fils, Chokmah, «Sophia» – qui en Hébreu et Grec signifie respectivement Sagesse – en Binah, qui, au moyen de מ Mem, la Mère Divine Kundalini engendre Chokmah-Sophia dans Daath. Samaël Aun Weor dans son livre Tarot et Kabbale affirme:

«La lettre מ Mem est la mort et la régénération. Voyez par vous-mêmes qu’il existe une relation intime entre la mort et l’eau [Mem]. Le Treizième Arcane, qui est la mort, est liée aux eaux (Mem).» – Tarot et Kabbale

Les Initiés de tous les temps parlent dans différents apocryphe de la descente de Sophia depuis le Treizième Aeon dans l’Univers. Samaël Aun Weor dans son livre Tarot et Kabbale affirme:

«Kether est l’Ancien des Jours, le Caché du Caché, la Bonté de la Bonté. Kether a trente et un (31) boucles dans ses cheveux.» – Tarot et Kabbale

31 est 13 à l’envers, cela signifie que l’arrière de sa tête est attachée aux 31 divines émanations de «Ain», le Treizième Aeon. En d’autres termes, comme Malkuth est attaché à Kether, de même, Kether, qui est le Caché et la Bonté dans l’univers, est attaché à «Ain», le Treizième Aeon qui est le Caché et la Bonté dans l’Absolu.

«Kether a également treize (13) bouclettes dans sa barbe. Treize symbolise le Logos, la Parole [son souffle]. Des choses merveilleuses ont été dit au sujet de Kether. On peut avoir une rencontre avec Kether à travers Samadhi (extase) afin de recevoir ses ordres. Kether est infiniment miséricordieux. Kether est [Sophia] Sagesse Absolue.» – Tarot et Kabbale

Alors, qui est cette Sophia qui apparaît dans l’Univers depuis le Treizième Aeon (l’Absolu)? Cette Sophia est Kether qui émerge du Treizième Aeon. Rappelez-vous que le Treizième Aeon est «Ain», le néant, le Père Universel Cosmique Commun, l’Absolu. Le Douzième Aeon est l’Ain Soph, l’illimité, la Mère Universelle Cosmique Commun. Et le Onzième Aeon est l’Ain Soph Aur, la lumière illimitée, le Fils-Christ Universel Cosmique Commun.

Ainsi, quand il est dit que Sophia, Sagesse, Chokmah descend de «Ain» le Treizième Aeon, le néant, il faut comprendre que cela signifie que cette Sophia qui descend de «Ain» est אש « Esh» feu solaire, Sophia, Sagesse, l’essence de «Ain» – de ceux qui ont atteint Paramartha (Conscience absolue).

Ce mot Paramartha est très important; C’est un mot Sanskrit fait de Parama: le plus haut, Martha: signifie Conscience. Le plus haut est «Ain» l’Absolu. Martha est un humble disciple du Seigneur qui fait toutes les différentes tâches pour que le seigneur puisse avoir de l’énergie. Elle cuisine pour le Seigneur; ainsi Martha est liée au système digestif. Mais Martha est non seulement la chair de notre estomac. Martha est l’intelligence qui transforme l’énergie de la nourriture dans notre estomac; elle est une intelligence qui travaille humblement dans le système digestif comme une servante, même si nous mettons de la malbouffe dans notre bouche, dans notre estomac, elle la prend, la cuisine et la transforme; en Alchimie, nous disons qu’elle fait du miel avec elle.

Ainsi, Martha est cette conscience que nous devons conquérir parce qu’elle est une humble Alchimiste qui fait son travail dans notre physicalité sans notre intervention; mais tout marcheur du chemin doit travailler avec Martha, la Conscience, c’est-à-dire, l’Alchimiste doit avoir une conscience complètement éveillée pour entrer dans le «Parama», le «Ain», la partie la plus haute de l’Absolu; l’Alchimiste a besoin d’acquérir la Conscience absolue, Paramartha.

En Sanskrit, l’Absolu est appelé «Sat». Ainsi, de Sat, l’Absolu, vient le mot Sathya, un vrai Être absolu, un possesseur de la vérité absolue, un habitant de Sat, l’Absolu. Par conséquent, celui qui a conquis Paramartha est appelé Paramarthasatya, c’est-à-dire, un travailleur humble, qui – seulement en conquérant Martha – a gagner le droit d’entrer dans «Parama», le «Ain», la partie la plus haute de l’Absolu. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Jésus a donné sa main à Martha et lui a dit: «Heureux tous ceux qui s’abaisse, car sur lui, ils auront de la miséricorde.» – La Pistis Sophia Ch 38.

«ING» prend Martha par la main, quand l’initié est tout à fait conscient de son néant, pour entrer dans l’Ain et devenir un Paramarthasatya. Alors, voilà Martha là haut en tant que Paramartha à l’intérieur de «Ain», le néant.

Néanmoins, Martha est également liée à la Sephirah Hod, dans le plexus solaire, qui est lié à nos émotions. Rappelez-vous que nous devons transformer les émotions négatives en émotions positives. Martha ne ment jamais; elle dit toujours la chose juste. Ainsi, les émotions négatives doivent être transformées parce que nous nous empoisonner avec des émotions négatives. Voilà pourquoi Martha est liée à la Sephirah Hod. Elle est également liée à notre sang, le cœur. Martha est là dans le sang; Martha est là dans l’estomac, Martha est partout, elle est la Conscience, c’est Zoostat, la Conscience éveillée.

Ainsi, la Conscience d’un Paramarthasatya est Om Tat Sat – «Tout ce qui est la Vérité», leur Zoostat qui descend du Treizième Aeon. Les Paramarthasatyas sont les Monades qui ont déjà gagné le droit de demeurer dans le «Ain», parce qu’ils ont auto-réalisé «Om Tat Sat» à l’intérieur d’eux-mêmes. Ainsi, ils peuvent aider d’autres Monades, comme Maître Jésus qui est un Paramarthasatya, un habitant de l’Absolu. Jésus, Aberamentho, est descendu du Treizième Aeon afin d’aider tous les Aeons.

Ainsi, quand Sophia, en tant que Paramartha, descend du Treizième Aeon, elle entre dans le sein de l’Ain Soph qui est la Mère et naît non-manifesté en tant que Ain Soph Aur. À partir de cet Ain Soph Aur, qui est Barbelos, émerge le rayon de l’Okidanokh. Ceci est la dissension de Paramartha ou Kether, Sagesse Absolue [Sophia] dans l’Univers. Une fois que la Sagesse Absolue [Sophia] est dans le Trimurti, Père, Fils et Saint-Esprit, elle devient Chokmah ; ainsi, en tant que Chokmah, Sophia descend à travers l’Esprit Saint dans Daath, en tant qu’un pouvoir du feu.

Notre individualité, notre Monade, qui est Pistis, est déjà là dans Daath. Pistis est liée à la foi, mais elle est également liée à l’intellect, mieux dit, l’Intellect Supérieur ou Raisonnement Objectif. En effet, Pistis se rapporte au manas supérieur et au manas inférieur qui sont les deux véhicules que nous devons construire afin d’atteindre le niveau de l’être humain. Une fois que nous atteignons le niveau de l’être humain avec ces deux manas inférieur et supérieur ou un intellect supérieur ou mental supérieur alors Pistis est déjà créé à l’intérieur. Ainsi, une fois que Pistis est déjà créé, Sophia peut entrer dans ce Manas Supérieur, dans Daath, et alors nous avons Pistis Sophia, qui est le Bodhisattva, le Fils de l’Homme. Ainsi, c’est ainsi que Sophia – qui est descendu du Treizième Aeon – descend dans l’Initié afin de faire de lui / elle un être humain solaire. C’est ING, Ingwaz, l’activité du Logos, la Parole de l’inconnaissable au connaissable.

Ainsi, ING ou Frey ou Froh, Balder, le Christ, émane d’abord du sein même de «Ain» le Père Universel Cosmique Commun et apparaît dans l’univers. Voilà pourquoi le Seigneur souffre parce que quand il entre dans le Bodhisattva, c’est-à-dire, quand Sophia se mêle à Pistis, à l’Âme Humaine, Sophia se mêle aussi au Corps Mental, Corps Astral, Corps Vital et Physique. Puisque Pistis, l’Âme Humaine, a trois corps électroniques, à savoir, Corps Astral, Mental et Causal, tous forment la Conscience Solaire dans l’initié. Sophia descend même au-delà de la Conscience, elle entre dans le chaos. Qu’est-ce que le chaos? C’est l’infra-conscience, la subconscience, et l’inconscience chaotique de l’initié. C’est le sacrifice du Seigneur dans le Bodhisattva afin de réaliser ce que Pistis Sophia, la Bible des Gnostiques, appelle les Treize Repentances qu’une par une sont faites par Sophia avec Pistis ou en termes Chrétiens, Jean-Baptiste avec Jésus. Jésus est le Sauveur Sophia et Jean-Baptiste est Pistis, l’homme créé, l’homme terrestre.

Voilà comment nous comprenons ce que Jésus – qui est Aberamentho, – dit à ses disciples:

«Amen, je vous le dis: je n’ai rien apporté dans le monde quand je suis venu, sauf ce feu [à l’intérieur de], cette eau, ce vin et ce sang. Je vous ai apporté l’eau et le feu de la région de la Lumière des lumières du Trésor de la Lumière; et j’ai apporté le vin et le sang de la région de Barbelos.» – La Pistis Sophia

Parce qu’avant d’entrer dans Malkuth, le Monde, le feu Christique se mêle d’abord dans la région de Daath avec la Monade. Le feu est Daath, l’eau est Chesed, le vin est Geburah et le sang est Tiphereth ; ils sont tous ensemble en nous et représentent les éléments sacrés sur l’autel qui contiennent le feu solaire. Séquentiellement Pistis Sophia déclare:

«Et après un peu de temps [de la région de la Lumière des lumières] mon père m’a envoyé [en tant que feu, à travers] l’Esprit Saint dans le type d’une colombe blanche.» – La Pistis Sophia

La colombe blanche est le Saint-Esprit, Binah, l’esprit de l’eau qui descend de Kether (la région de la Lumière des Lumières) dans Daath et de Daath dans Tiphereth et de Tiphereth dans Yesod afin d’effectuer le travail alchimique, qui est, la transmutation des eaux en vin.

«Et le feu [dans] l’eau et le vin sont pour la purification de tous les péchés du monde. Le [feu dans le] sang d’autre part était un signe à moi à cause du corps humain que j’ai reçus dans la région de Barbelos [l’Ain Soph Aur], le grand pouvoir de [Ain] l’invisible Dieu. Le souffle d’autre part avance vers toutes les âmes et les conduit vers la région de la Lumière.» – La Pistis Sophia

En ce qui concerne le souffle, nous l’abordons dans la Rune Perth. Mais, qu’est-ce ce souffle qui conduit les âmes humaines jusqu’à la région de la lumière?

«Car (quand nous ne connaissons pas l’Alchimie sexuelle) Yod-Hava Elohim (dans Yesod) n’a pas fait pleuvoir sur la terre (sur notre tête, Kether), et il n’y avait pas Adam (Âme Humaine dans Tiphereth) pour cultiver le sol (Adamah). Mais (néanmoins) il s’élevait une vapeur (ou souffle sexuelle) de (Yesod de) la terre (notre physicalité), et arrosa toute la surface du (Adamah) sol (notre physicalité). – Genèses 2: 5-7

Ainsi, quand nous savons que ce souffle de feu Christique pénètre par les narines, la tête; et de la tête descend dans les poumons; et des poumons dans le cœur; et du cœur dans les parties génitales dans notre physicalité ou Malkuth ; nous savons comment effectuer notre travail alchimique sexuelle avec le Sahaja Maïthuna ou Pranayama:

«Et (ainsi, en-bas, dans Yesod) Yod-Hava Elohim forma (l’Âme Humaine) Adam (le feu Christique de la brume – ou souffle – de la terre qui est passé de) la poussière de (Adamah, la Terre), le sol (dans Tiphereth), et (ensuite par le haut dans Daath, Kether, Eheieh) souffla (Chokmah) dans ses narines (en tant que Neschamah) souffle de vie; et (à travers cette communion de Chokmah avec Tiphereth, l’Âme Humaine) Adam (est devenu le Fils de l’Homme, qui en libérant Sophia de son Nephesh ou animalité) devint une âme vivante.» – Genèses 2: 5-7

Voilà pourquoi nous insistons que le seigneur, le feu Christique, travaille dans trois aspects en nous. En faisant cette transformation le Seigneur a besoin du feu de l’eau qui est bien sûr le mercure des sages en nous. Le Seigneur a besoin du feu de la vigne, trouvé dans le jus de la vigne.

«Je suis le (feu dans la) vigne, vous êtes les branches: Celui qui demeure en moi, et moi en lui, porte beaucoup de fruit, car sans moi (le feu dans la vigne) vous ne pouvez rien faire.» – Jean 15: 5

Ainsi, les branches de la vigne symbolisent Adam et Eve, Ida et Pingala, le Seigneur est le feu qui monte à travers Sushumna, mais représente aussi la force du feu qui vient d’en haut, de Geburah, de l’Âme Spirituelle, de notre propre Monade particulière qui est unie au feu de Chokmah dans Tiphereth, le cœur. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas remplacer l’Eucharistie «car sans moi (le feu de la vigne) vous ne pouvez rien faire. (Lisez la conférences Christification par Samaël Aun Weor dans notre site Web).

Maître Samaël Aun Weor parle de l’importance de la transsubstantiation et que nous ne devons jamais cesser de la prendre, ou s’y opposer. Nous avons besoin du feu Christique de la vigne, parce que le travail est fait par le feu à travers notre Monade, notre Être: Chesed, Geburah et Tiphereth ; le feu, INRI est celui qui fait le travail alchimique. Car le feu de notre Être est dans le vin avec le feu du Seigneur. Le feu, le Seigneur, est dans l’eau qui est le feu, le Seigneur, dans le sang, transmuté en vin. C’est précisément le symbole du feu de ING parce que le carré que nous voyons dans la rune Ingwaz est liée à cette transformation.

martha

Voyez ici Martha. N’est-elle pas belle? Elle traite avec tous les aliments que nous devons manger. Il semble qu’elle dit «Il faut manger du poisson, des oiseaux, des fruits, des céréales et de la viande rouge.»

Notre animalité est représentée par le sanglier qui pend derrière elle. Rappelez-vous que le sanglier représente les forces animales instinctives en nous. Ne tuez pas un sanglier et le manger, parce que c’est un animal involutif. Nous devons détruire le sanglier psychologique, l’animalité à l’intérieur de nous. Voici, derrière Martha se trouvent Marie et Jésus parle agréablement. Alors, comprenons le travail de Martha et lisons au sujet de Martha:

«Maintenant, il arriva, comme ils sont allés, qu’il entrait dans un village, et une femme, nommée Martha, le reçut dans sa maison. Et elle avait une sœur appelée Marie, qui était assise aux pieds de Jésus, écoutant sa parole. Martha était encombrée par beaucoup de service, et vint à lui, et dit: Seigneur, tu te soucies seulement de ma sœur et me laisse seule pour servir? Dis- lui donc de m’aider. Et Jésus répondit et lui dit : Martha, Martha (dans le système digestif), tu es prudente et inquiète de beaucoup de choses: Mais une chose est nécessaire: et Marie a choisi (Alchimie sexuelle) cette bonne partie, qui ne doit pas être enlevée d’elle.» – Luc 10, 38-42

Martha est liée à la conscience innée dans Malkuth, l’intelligence qui travaille humblement dans l’estomac, le système digestif. Rappelez-vous que l’humilité se rapporte aussi aux émotions dans notre ventre, nous devons transformer humblement les émotions négatives dans Hod.

Si nous ne transformons pas les émotions négatives de l’orgueil, de la vanité, de l’estime de soi, de l’arrogance, etc. en vertus, nous pensons que nous allons faire le travail par nous-mêmes, sans l’aide du Seigneur, c’est-à-dire, nous ne permettons pas à Martha, qui est l’humilité, de les transformer. L’humilité est nécessaire pour que le Seigneur travaille à travers nous parce que le Seigneur est la Sainte Négation. Renions notre égoïsme, allons directement dans cette émotion négative que nous ressentons et transformons la en une émotion supérieure dans le cœur; parce que nous ressentons toujours ce que nous avons dans le cœur.

Quand quelqu’un nous accuse et dit : «Tu es coupable», nous avons alors avec le point de l’index à notre cœur et disons: «Qui moi?» En effet, nous sentons dans le centre émotionnel, dans le centre des sentiments. Martha est Hod, mais comme une émotion positive. Ainsi, les émotions négatives doivent être transformées et la seule capable de le faire est Martha, quand nous recevons en tant qu’âmes le feu sacré de l’Eucharistie dans notre cœur. Ainsi, nous permettons à la Sainte Négation d’entrer dans nos mentals pendant la Méditation pour le faire; parce que, si nous sommes orgueilleux, vaniteux et pensons que nous allons le faire par nous-mêmes, et il y a beaucoup de vanité et d’orgueil mystique présent, le Seigneur ne pénètre pas.

Si le Seigneur est dans la maison de Martha comme nous pouvons le voir dans le graphique, c’est parce que Martha est humble. Elle fait ce qu’elle doit faire pour lui, à savoir la transformation des trois types d’aliments: l’air, la nourriture et les impressions.

Derrière le Seigneur et Marie se trouvent d’autres apôtres ou archétypes qui attendent la nourriture de Martha, attendant que ses transformations soit effectuer pour manger parce que les apôtres – comme cela a été enseigné lors d’une conférence précédente – sont en relation avec les glandes endocrines dans notre corps.

Ce n’est pas que Pierre est la glande pinéale, mais que l’intelligence, l’archétype, de Pierre travaille à travers la glande pinéale. Voilà comment nous devons comprendre cela. Voilà comment nous devons comprendre Martha. Martha en tant qu’archétype est au fond de Malkuth qui est une Sephirah féminine, parce que notre physicalité est féminine; Martha dans Malkuth est liée au système digestif, dans Hod à l’Eucharistie et la transformation des émotions négatives et en tant que Paramartha dans «Ain».

Donc, ce tableau que nous avons analysé nous dit beaucoup. Quand nous avons Martha active, le Seigneur et Marie attendent leur nourriture derrière elle. En d’autres termes, d’abord Martha doit nourrir notre corps pour que Marie soit prête pour l’Alchimie Sexuel; de même, Martha en tant qu’Isis prépare l’Eucharistie et transforme les impressions, les émotions négatives, la Sainte Négation dans Hod pour nourrir le Seigneur dans le cœur avec des émotions supérieures. Et en tant que Paramartha elle attend seulement le Seigneur pour entrer dans l’Absolu. Nous devons savoir comment transformer le bien et le mal; nous devons savoir comment donner parce que nous voyons dans la peinture, Martha donne toujours. Elle est une philanthrope, elle travaille très dur dans l’estomac pour notre santé. Elle travaille très dur avec humilité quand nous transformons les émotions négatives en émotions positives; Martha à travers le système digestif prend la nourriture et elle la transforme en énergie qu’elle donne ensuite au corps. Grâce à des impressions Martha reçoit des émotions négatives et pour l’amour de l’humanité, elle les transforme en émotions positives. Voilà pourquoi, à la fin, Martha, soumise au Seigneur, reste avec le néant, «Ain.» Ainsi, c’est l’humilité que représente Martha.

Maître Samaël Aun Weor a déclaré: «Lorsque nous recevons des impressions négatives, nous devons les recevoir avec joie et les transformer en bien.» La nourriture est très facile à transformer, mais les émotions négatives sont très difficiles. En général, nous ne transformons pas les émotions négatives en nourriture, mais en poison – vengeance, haine et colère. Nous devons permettre à Martha de faire le travail dans le centre émotionnel. Les émotions se font sentir dans la zone de l’estomac, du ventre ou du plexus solaire. L’Initié entre et comprend le travail de Martha quand il / elle permet aux émotions supérieures de travailler en lui afin de surmonter son ego.

758

Dans ce graphique, nous voyons au bord d’un précipice, Frey, le Dieu d’amour amoureux de Freya ou Jésus-Christ amoureux de Marie. Jésus a dit:

«C’est à cause de cela que je vous ai dit: «Je suis venu jeter un feu sur la terre, c’est-à-dire: Je suis venu pour purifier les péchés du monde [Marie–Madeleine] avec le feu.» – La Pistis Sophia

Rappelez-vous que le feu est dans les quatre éléments du monde. Rappelez-vous le Rituel Pancatattva. En Sanskrit Panca signifie cinq. Le cinquième élément est dans nos glandes sexuelles, notre propre tattva Akasha qui est formé par ce que nous mangeons, à savoir, le feu-viande-tattva-Tejas, eau-poisson-tattva-Apas, terre-céréales-tattva-Pritvi, et air-vin-tattva-Vayu. Ce sont les Panca-tattvas.

«Et c’est pourquoi, j’ai dit à la femme Samaritaine: «Si tu savais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire, – tu voudras demander, et il te donnera de l’eau vive, et il y aurait en toi une source qui jaillit pour la vie éternelle.» – La Pistis Sophia

Cette source est la force sexuelle. La femme Samaritaine est votre physicalité. Elle est une femme qui est à la recherche de la connaissance dans ce monde physique, mais ne sait pas comment commencer.

«La femme lui dit: Monsieur, donnez-moi cette eau, pour que je n’ai plus soif et ne vienne ici pour puiser. Jésus lui dit: Vas, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n’ai pas de mari. Jésus lui dit, tu as bien dit, je n’ai pas de mari: car tu as eu cinq maris; et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari: en cela tu dis vrai.» – Jean 4: 15-18

La femme était un adultère comme chacun d’entre nous, puisque la coupe qui amène l’eau du puits jusqu’à la vie éternelle est l’organe sexuel. Le Seigneur est le feu à l’intérieur de l’eau ou notre propre mercure, qui représente notre propre matière sexuelle.

«Et c’est pourquoi j’ai pris aussi une coupe de vin,» – La Pistis Sophia

Ceci est un symbole du feu dans l’Eucharistie, parce que quand le prêtre invoque le feu avec des mantras spéciaux, ce feu pénètre dans le vin et dans le pain – spécialement le vin qui est le sang du Seigneur. Donc, quand nous buvons le vin, nous devons comprendre que Martha est celle qui la transforme en atomes solaires merveilleux qui alimenteront notre corps, psyché et esprit.

«… le bénis et vous le donne et dit: «Ceci est le sang de l’alliance qui sera versé pour vous pour le pardon de vos péchés.» – La Pistis Sophia

La lumière qui pénètre à travers l’Eucharistie nous aide à comprendre, car c’est la lumière solaire qui illumine notre Conscience pour comprendre notre propre ego.

«Et c’est pourquoi, ils ont poussé la lance dans mon côté, et il est sorti de l’eau et du sang.» – La Pistis Sophia

L’eau se rapport au mercure de Chesed et le sang à Tiphereth qui est sur le côté droit de l’Arbre de Vie. Alors cette plaie est dans le côté droit du Seigneur parce que c’est là que vous trouvez Chesed et Tiphereth, qui est au centre.

«Et ce sont les mystères de la Lumière qui pardonne les péchés; c’est-à-dire, ce sont les noms et dénominations de la Lumière.» – La Pistis Sophia

La lumière est feu, le feu est lumière, ou Lucifer en Latin. ING est le feu qui circule dans notre corps; le feu circule (circulate-ING), alimente (feed-ING) toute notre Être physiquement, psychologiquement et spirituellement. Voyez-vous ce qu’est le mystère merveilleux de la Rune ING-waz?

Lors d’une conférence précédente, nous avons appris au sujet des apôtres de ING, ou les symboles-archetypes dans le corps. Nous avons mis l’accent sur Martha relative à l’estomac, car en tant qu’archétype, elle est une disciple spéciale du Seigneur. Sans Martha nous sommes perdus. Si nous ne mangeons pas comme nous le devrions, c’est-à-dire, manger toujours concentrée dans le Seigneur, nous pouvons avoir une indigestion, ce qui signifie que Martha n’a pas fait son travail. Mais peut-être que c’était parce que nous avons mangé quelque chose de malsain. Martha souffre toujours des conséquences de notre ignorance.

En ce qui concerne les douze apôtres de ING, le Seigneur, il est écrit: «La foi produit la force et la force développe la foi.» La foi dans la glande pinéale produit la force dans nos reins et la force de nos reins développe la foi dans notre glande pinéale. La force dans nos reins est liée à l’apôtre André qui, depuis les glandes surrénales situées au-dessus des reins, nous donne la force sexuelle. André et Pierre sont frères parce qu’ils dépendent l’un de l’autre. Voilà pourquoi nous avons dit que la foi développe la force et la force développe la foi.

apostles-on-body

L’amour sans conscience est destructeur, mais ensemble, ils produisent Dharma. L’amour humain est Jean, le Bouddha-dhâtu dans le Thymus, qui se nourrit toujours de l’effluve venant du cœur, de l’Amour Divin du Seigneur Jésus.

Jacques l’Ancien (le Majeur) est lié au pancréas. La Conscience se rapporte à Jacques l’Ancien, qui est l’entendement ou la compréhension que nous avons dans notre pancréas en ce qui concerne la digestion et la transformation.

Voilà pourquoi Jacques et Jean sont frères. Jean est amour, et Jacques est conscience. Amour est la Loi, mais amour avec conscience, ce qui signifie amour avec compréhension, transformation. Si nous aimons mécaniquement sans comprendre ce n’est pas amour conscient. Voilà pourquoi Jacques l’Ancien est liée à la transformation de toutes les forces spirituelles solaires dans la nourriture, toutes les forces et les énergies du corps qui nourrissent Jean.

L’imagination crée et le pouvoir créateur de la parole s’exprime lui-même imaginativement. Qui est l’imagination? L’imagination est Barthélemy, l’apôtre lié à la glande pituitaire. Voyez la signification de son nom: Bar signifie Fils en Araméen, comme ING le «Fils de» l’atome du Fils que nous avons dans la glande pituitaire. L’atome du père est dans la racine du nez et l’atome de l’Esprit Saint est dans la glande pinéale. Alors Barthélemy est un fils d’un guerrier, celui qui observe toujours. Il est lié à la clairvoyance et son frère est Philippe, qui est lié à la clairaudience et le pouvoir de la parole. Dans Pistis Sophia, Philippe est le scribe, celui qui écrit toutes les déclarations de Maître Jésus. Philippe le fait parce qu’il connaît l’Alphabet Kabbalistique.

Peut-on imaginer, par exemple, Philippe ne pas connaître la signification des vingt-deux lettres de la Kabbale, l’Alphabet Hébreu? Comment va-il écrire sans connaître l’alphabet? Philippe écrit parce qu’il connaît très bien l’alphabet. Il connaît le mystère de la parole, la parole écrite. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et l’ange du Seigneur parla à Philippe, disant: Lève-toi, et vas vers le sud de la manière qui descend de Jérusalem à Gaza, qui est désert. Et il se leva et alla: et voici, un homme de l’Ethiopie (Chesed), un eunuque d’une grande authorité sous la reine Candace des Ethiopiens, qui avait la charge de tous ses trésors, et étaient venus à Jérusalem pour adorer, se retourna, et s’assit sur son chariot a lu le prophète Isaïe. Alors l’Esprit dit à Philippe: Avance, et joins-toi à ce chariot. Et Philippe accourut, et l’entendit lire le prophète Isaïe, et dit, tu comprend ce que tu lis?

Et il a dit, comment puis-je, si quelqu’un ne me guide? Et il invita Philippe pour qu’il puisse venir et s’asseoir avec lui. L’endroit de l’Écriture qu’il lisait était le suivant:

«Il était mené comme une brebis à la boucherie, et comme un agneau muet devant celui qui le tond, il n’a pas ouvert sa bouche: Dans son humiliation, son jugement a été enlevé, et qui doit déclarer sa génération? Car sa vie est tirée de la Terre.»

Et l’eunuque répondit Philippe, et dit, je te prie, de qui parle le prophète en cela? de lui-même, ou d’un autre homme?

Alors Philippe ouvrit la bouche, et se mit à la même écriture, et lui a prêché Jésus (le feu solaire de ING). Et comme ils continuaient leur chemin, ils sont venus à certains eau, et l’eunuque dit : Voici de l’eau; qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé? Et Philippe dit, si tu crois de tout ton cœur, tu peux. Et il répondit et dit: Je crois que Jésus-Christ est (ING) le «Fils de» Dieu. Et il a ordonné au chariot de s’arrêter encore, et ils descendirent tous deux dans l’eau, Philippe et l’eunuque; et il l’a baptisé. Et quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, l’eunuque ne le vit plus, et il continua son chemin tout joyeux.» – Actes 8: 26-39.

Un eunuque signifie un initié qui connaît la transmutation sexuelle, qui conserve son énergie créatrice:

«Car il y a des eunuques qui sont nés du ventre de leur mère: et il y a des eunuques qui ont été faits eunuques par des hommes: et les eunuques, qui se sont eux-mêmes fait eunuques pour le royaume du ciel. Celui qui est capable de le recevoir, qu’il le reçoive.» Matthieu 19: 12

Ainsi, l’Éthiopien était un eunuque pour le royaume de l’amour du ciel. Quand il dit: «Qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé?» Philippe dit: «Si tu crois de tout ton cœur, tu peux.» Ce qui signifie, tu es un initié, tu es un eunuque; ainsi, puisque tu conserve ton énergie sexuelle, je vais t’apprendre comment être baptisé au nom de Jésus, c’est-à-dire, comment être oints par le feu de ING, le cœur. Le siège de Philippe est dans la gorge, ainsi Philippe lui enseigne les mystères de Daath quand symboliquement ils descendent dans «certaine eau» et «ordonnent au chariot de s’arrêter» et l’a baptisé. Cette «certaine eau» est symboliquement les eaux de Yesod-sexe. Quand vous comprenez la parole, quand vous comprenez la parole écrite vous comprenez la sagesse. Voilà pourquoi dans les temps modernes, vous ne trouvez pas les gens qui comprennent et écoutent la parole.

«Celui qui a une oreille (magique, clairaudience), qu’il entende (comprene) ce que l’Esprit (de Philippe) dit aux églises.» – Apocalypse 2: 29

Entendre ce que l’Esprit dit aux églises ne se rapporte pas à entendre avec les oreilles physiques, mais «une oreille», l’oreille magique, le chakra Vishuddha situé dans la gorge, où la parole est en gestation. Philippe est l’archétype situé dans la glande thyroïde. Philippe vient du Grec Philos – « bien-aimé» – celui qui connaît le mystère de la parole, le pouvoir de la parole, le pouvoir de la langue dans Daath. C’est pourquoi Philippe (clairaudience) et Barthélemy (clairvoyance) sont ensemble; Barthélemy et Philippe sont deux archétypes à l’intérieur de nous. Nous devons vocaliser la voyelle «Eh» pour Philippe et la voyelle «Ih» pour Barthélemy. À travers eux, nous voyons et comprenons la signification de la parole écrite. À travers Barthélemy nous voyons; à travers Philippe nous comprenons ce que nous voyons, car ce n’est pas seulement voir avec l’œil clairvoyant qui est important, mais comprendre aussi le symbole de ce que nous voyons. La compréhension de la parole est Philippe.

La sagesse et la volonté procèdent toujours main dans la main. Qui est la sagesse? En d’autres termes, qui est la compréhension? C’est Thomas. Et la volonté est Matthieu. Matthieu est situé dans la partie gauche du cerveau et Thomas, l’archétype lié aux expériences de la vérité, est dans le côté droit du cerveau. Ils travaillent ensemble quand nous agissons avec sagesse. Voilà pourquoi il est écrit dans Pistis Sophia qu’il y a trois témoins dans le ciel et Marie explique que ces trois témoins sont Matthieu, Thomas et Philippe. Ceci est parce que Philippe est le scribe; il est l’intellectuel qui écrit ce que l’esprit intérieur nous dit. Thomas et Matthieu qui sont les parties supérieures du cerveau écrivent aussi parce que pour écrire ce que nous avons à écrire, ou lire ce que nous avons à lire, nous devons utiliser notre cerveau, les facultés des apôtres qui sont dans notre Être. Ils sont tous en relation avec Ingwaz, parce que ING est l’activité de nos facultés. Comment allons-nous entrer dans les mystères de la Gnose si nos facultés ne sont pas actives, si les douze fruits de notre Arbre de Vie ne sont pas actifs? Nous devons les développer.

Ordre et zèle avance aux côtés de la transmutation sexuelle. La Transmutation Sexuelle est la science de Pierre, mais en se référant à la vie, le pouvoir sexuel dans les parties génitales, c’est Judas Iscariot. Le pouvoir du sexe est en relation avec Judas Iscariot. Judas Thaddée se rapporte à l’ordre et au zèle. Il est lié à l’appendix et au rhombencéphale, qui est lié aux activités du feu dans notre colonne vertébrale. Rappelez-vous que, malheureusement, Judas Iscariot est mêlé avec le désir sexuel. Lorsque la Transmutation Sexuelle combinée avec l’élimination psychologique, qui est liée à l’apôtre Judas Thaddée – apporte de l’ordre et du zèle à l’intérieur de nous.

Toutes ces facultés sont divisées et améliorées à mesure qu’elles sont développées. Ainsi, le pouvoir créateur de la parole placé à la racine de la langue, régit le goût. Il contrôle l’action du larynx et le poids de la parole contrôle l’action de l’initié.

L’Ordre est subdivisé en harmonie, paix et bonheur.

La foi accorde la confiance, la force sexuelle et l’énergie.

L’imagination et la visualisation se complètent mutuellement.

Conscience signifie également justice, le jugement droit – l’appréciation verticale des faits.

Zèle est accompagné d’enthousiasme qui, sans contrôle et ordre, devient fanatisme religieux et politique. Si nous ne contrôlons pas notre zèle, l’amour que nous avons pour la connaissance, nous devenons un fanatique. Il y a beaucoup de fanatisme parmi les Gnostiques de cette époque. Ils sont trop fanatiques parce qu’ils ne contrôlent pas leur zèle, leur enthousiasme pour la Gnose. Nous devons avoir le contrôle de nos facultés. Un zèle excessif est du fanatisme.

La vie résulte de la transmutation et de la santé. L’élimination se rapporte à la dépuration des toxines, la digestion et la dépuration de toutes les pensées et émotions négatives.

• Sainte Affirmation (performer ING , la volonté de Dieu)
• Sainte Négation (recevoir ING avec gratitude en tant que les impressions négatives de nos semblables)
• Sainte Conciliation (Tantra, transmuter ING).

Ainsi, lorsque nous étudions les douze apôtres, nous comprenons comment ils se rapportent à notre physicalité et psychologie. Rappelez-vous que Maître Samaël Aun Weor stipule que nous devons développer les douze fruits de l’Arbre de Vie. L’Arbre de Vie est la colonne vertébrale. Nous devons travailler très dur afin de développer les douze fruits solaires de ING, la lumière solaire à l’intérieur de l’Arbre de Vie.

jesus-scourged

En regardant ING, Jésus-Christ, le feu solaire, il vient dans mon mental, attaché à la colonne et les soldats de Pontius Pilate raclant son dos avec un fouet. Comprenez-vous ce symbole?

Beaucoup de gens existent qui parlent de la raclée de Jésus; de nombreuses organisations mystiques existent où leurs partisans se faient eux-mêmes physiquement fouetter pour «avancer», pour ainsi dire, dans ce chemin. Ils ne comprennent pas que le fouet représente la volonté. Le fouet représente la volonté que nous devons développer contre les soldats de Pontius Pilate. Pontius Pilate représente le mental; les soldats de Pilate sont tous ces différents défauts, vices et erreurs liés à la lubricité, la lascivité, la concupiscence, etc.

Le Seigneur ING est attaché à la colonne – le pilier central de l’Arbre de Vie, qui représente la colonne vertébrale – afin d’épuiser les egos lascifs en volant leur feu dans l’acte sexuel. La volonté est exercé dans l’acte sexuel afin de ne pas manger le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal dans le jardin des délices; c’est dans l’acte sexuel que ING effectue des super efforts pour ne pas tomber dans la tentation.

Quand nous essayons de vaincre une tentation sur le chemin, que ce soit une tentation karmique ou tout type de tentation, la volonté est ce dont nous avons besoin pour la surmonter. Thelema est nécessaire pour avancer et ne pas tomber; un dos fouetté symbolise la volonté qui est nécessaire, surtout quand nous effectuons la Magie Sexuelle, pour élever le feu solaire de ING à travers le canal Sushumna. Le Seigneur se tient à la colonne et reçoit cinq mille coups de fouet. Cinq est le karma. Donc, à cause de notre concupiscence, le Seigneur est puni à l’intérieur de nous quand en tant que Fils de l’Homme nous effectuons la Transmutation Sexuelle, quand ensemble (Chokmah et Tiphereth) nous faisons le travail alchimique. Voilà comment ING est lié et fouetté dans notre colonne vertébrale; néanmoins, si nous sommes des fornicateurs le Seigneur n’est pas lié là. Si nous voulons que le Seigneur soit lié à notre colonne vertébrale alors nous devons être chastes parce que le Seigneur est ING; transmut-ing, transform-ing. ING est la volonté, l’action du Logos.

«Au commencement (dans le processus de ING) était la parole; et la parole était avec Dieu ; et la Parole était Dieu.» – Jean 1: 1

Lorsque ING est actif en nous, les ennemis du Seigneur – qui sont nos défauts, vices et erreurs – le fouettent, fouettent son dos sans pitié. Voilà comment l’Initié en même temps que le Seigneur souffre; voilà comment Pistis Sophia souffre.

Rappelez-vous que le Seigneur ING doit donner beaucoup d’étapes à l’intérieur de nous. La première étape, le début, la création des corps, ou le premier reniement de Pierre; c’est-à-dire, après des sacrifices et plus de sacrifices (du Latin sacrificium: Sacer, facere sacré +, faire) nous, à cause de notre lubricité, nions le Seigneur. Rappelez-vous que lorsque Pierre renie le Seigneur, le Seigneur est attaché à la colonne et Pierre est en train de regarder comment ING est jugé; ainsi, Pierre souffre de remords, mais celui qui est injustement distingué pour la peine et recevoir les coups de fouet, est le Seigneur. Cette punition se rapporte à l’initié, le karma de l’initié.

RuneING

Le Seigneur ING souffre et passe les épreuves du feu, de l’eau, de la terre et de l’air entre l’équerre et le compas, la Rune Ingwaz.

«L’illumination est atteinte seulement après le degré d’Apprenti (nous parlons dans la terminologie de la Maçonnerie Occulte). Tout vrai candidat préparé pour l’illumination sera capable d’être reconnu et vérifié avec l’équerre et le compas. Le dévot est préparé pour l’illumination lorsque l’Esprit et la personnalité humaine agit d’une manière ordonnée et en pleine harmonie. Ceux qui se plaignent de ne pas être illuminé ne peut résister à l’épreuve de l’équerre et du compas. Lorsque le quaternaire inférieur obéit loyalement à l’Esprit, le résultat est l’illumination. Tant que le quaternaire inférieur n’obéit pas à l’Esprit, c’est-à-dire, tant que la personnalité humaine ne sait pas comment obéir à l’Esprit, l’illumination est impossible.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

ingwaz-caduceusSi nous observons la deuxième forme de la Rune Ingwaz, nous trouvons le carré entre Ida et Pingala comme deux Runes Kaum enlacés avec la forme de serpents qui vont autour de notre colonne vertébrale.

Donc premièrement, nous devons créer Pistis en nous. Rappelez-vous que Pierre est Pistis, la foi. Nous devons créer Pistis; nous devons élever le feu dans la tour de Belen au sommet de notre tête, le feu du premier serpent, du second serpent, etc. Le feu est la force électronique, la lumière solaire du Seigneur est électronique, en tant qu’âme; nous sommes un embryon d’âme et nous devons créer l’Âme Humaine. Créer l’Âme Humaine c’est créer les corps électroniques internes.

Ainsi, une fois que les corps internes sont créés, nous avons déjà fabriqué Pistis. Celui qui crée les corps électroniques internes est l’Esprit Saint, qui comme Pistis est dans la glande pinéale. Lorsque Pistis est prête alors Sophia descend pour effectuer les deuxième et troisième reniements du Seigneur à l’intérieur de nous. Ceci est le chemin de ING, le chemin d’Ingwaz, de Froh, qui était tué par Loki, la luxure.

Donc, vous rendez-vous compte du mystère de ING? Permettez-moi de lire cette citation du Livre Enseignements Cosmiques d’un Lama par le Maître Samaël Aun Weor pour mettre fin à cette conférence sur la Rune Ingwaz.

Dans la synthèse finale, chacun de nous n’est rien de plus qu’un atome de l’Espace Abstrait Absolu, qui est l’étoile atomique intérieure qui a toujours souri sur nous. Un certain auteur a dit:

«Je lève les yeux vers le plus grand, vers les étoiles, desquelles, pour moi, toute l’aide doit venir, mais je suis toujours l’étoile intérieure qui guide mon intérieur…»

Une telle étoile intérieure est vu quand nous levons nos yeux vers notre propre front, qui est l’endroit où l’on trouve YEW. Si nous voulons recevoir le merveilleux pouvoir de YEW, vocalisons IAO afin d’activer ces trois atomes dans notre tête.

«Nous devons faire une distinction spécifique entre l’Ain Soph et l’Ain Soph Paranishpana. Dans l’Ain Soph, l’Auto-réalisation intérieure n’existe pas, mais dans l’Ain Soph Paranishpana, l’Auto-réalisation de l’Intime existe…»

Alors cet Intime ou Paranishpana Intime est la Monade Autoréalisée, ou l’Ain Soph Auto-réalisé, qui nous fait un Paramarthasatya, un habitant de Sat, comme Maître Jésus. Ou un habitant comme Maître Samaël qui reçoit la force du Douzième Aeon afin de nous enseigner parce que nous sommes un simple Ain Soph sans Auto-réalisation. Seuls les maîtres ressuscités qui sont auto-réalisés sont appelés Sathya. Voyez à cette époque, il y a beaucoup de gens qui apparaissent sur les sites Web et se disent Sathya ceci et Sathya cela. Malheureusement, ils ne sont pas Sathya; le seul Sathya que je connais venant de Sat, l’Ain, le Treizième Aeon, est Jésus de Nazareth, un Paramarthasatya. En-dessous de lui se trouvent des maîtres du Douzième Aeon ou Onzième Aeon, qui sont ceux qui ont atteint le niveau de Salomon. Celui qui est entré dans l’Ain Soph Aur devient Salomon. Savez-vous ce que שלמה signifie «Salomon»? Sholimah ou Salomon signifie un Homme de Paix.

«Que la paix règne dans tous les cœurs; n’oublions pas que la paix est lumière. N’oublions pas que la paix est une essence émanée de l’Absolu. C’est une lumière émanée de l’Absolu. Cette lumière est la lumière de l’Ancien des Jours [Kether]. Le Christ a dit: «Ma paix je vous laisse, ma paix je vous donne.» [Jean 14:27] – Samaël Aun Weor

Ceux qui possèdent שלום la paix de Kether à l’intérieur sont des Dharmakayas, qui sont capable d’entrer dans l’Ain Soph Aur. שלמה Sholimah ou Salomon est le Soliman, Sol = Soleil + Iman = «foi» en Arabe; Soliman, la Foi Solaire, Solomon.

Ainsi, Salomon est donc un homme solaire grâce à שולמית Shulamite, la belle Shulamite, l’Âme Divine. Si nous nous renseignons dans la langue Hébraïque, nous verrons comment Shin, Lamed, Mem, Hei : Solomon est écrit avec ces lettres et Shulamite l’est aussi avec les mêmes lettres. Dans les évangiles du Nouveau Testament apparaît un autre nom lié à cette mystérieuse Danseuse-Salomé. Salomon est écrit avec les mêmes lettres que Salomé et Shulamite mais puisque celle-ci est féminine, il se termine par Yod et Tav, une forme féminine plurielle. En Hébreu Salomon, Shulamite et Salomé commencent par Shin, qui est le feu de l’Ain Soph Aur.

Lorsque nous étudions les Treize Repentances de Pistis Sophia, nous constatons que la onzième repentance qui se rapporte à l’Ain Soph Aur est résolu par שולמית Salomé, qui est la même Shulamite ou Shalom, Paix, Shalomon, Salomon.

שולמית Salomé, Shulamite, est la fille du feu, la Conscience qui entre dans l’Ain Soph Aur. Voilà pourquoi Shalome danse la danse des sept voiles devant Hérode. Qui est Hérode? C’est notre mental pécheur qui veut voler la sagesse du Seigneur. Il veut être illuminé avec l’ego vivant et Shalome – la fille du feu – danses et dévoile le feu pour lui; Salomé dit à Hérode: Voici un voile, voici la vérité; voici un autre voile, regarde la vérité, j’ai la vérité, mais tu ne mérite pas la vérité; veux-tu être digne de celle-ci? Eh bien, je vais te la donner, mais d’abord donne-moi la tête de Jean-Baptiste. Alors Hérode dit: Oh mon Dieu, elle demande la tête de Jean-Baptiste et c’est dans sa tête que je vis parce que je suis le mental, le mental pécheur, à l’intérieur de cette tête solaire qui m’accuse toujours d’Adultère, Hérode est le mental animal lubrique à l’intérieur du Bodhisattva.

Ainsi Hérode dit: Si je décapite Jean-Baptiste, je serai condamné à mort et la sage Shalome le sait. Ainsi, elle dit: Donne-moi ce que je demande et je vais te dire la vérité ardente. Ainsi, avec la décapitation de Jean-Baptiste la Conscience connaît la vérité mais pas en tant qu’Hérode parce que Hérode doit mourir. Voyez-vous le mystère de Shalome, l’aspect féminin de la Conscience dans l’Ain Soph Aur? Shulamite, Salomon, Salomé ont la même source. Nous devons travailler très dur afin d’atteindre ce niveau afin de devenir un Ain Soph Paranishpana. Maître Samaël dit;

«N’oublions pas que Merkabah est le chariot des siècles, l’homme céleste de la Kabbale…» – Samaël Aun Weor

Merkavah est chariot en Hébreu ; Merkabah est le carré de Ingwaz. Nous parlons toujours du carré inférieur mais Merkabah est le carré supérieur ou quaternaire; autrement dit, le corps physique Christifié, Corps Astral Christifié, Corps Mental Christifié et le Corps Causal Christifié. Ces corps forment le carré, le chariot sur lequel le Seigneur notre Monade monte. C’est Ingwaz, et afin de créer ce carré, c’est-à-dire, ce quaternaire supérieur: corps physique, astral, mental et causal, nous devons être en Chasteté, nous devons travailler avec Pistis, avec l’énergie, c’est ainsi que Pierre construit notre église.

Si nous ne construisons pas le chariot, le Merkabah, l’Ain Soph reste sans l’auto-réalisation de son Être Intime.

«Ceux qui n’ont pas éliminé l’Abhayan Samskara, la peur innée, fuira de la Neuvième Sphère en disant aux autres que le travail dans la forge des Cyclopes (Alchimie sexuelle) est sans valeur.» – Samaël Aun Weor

Travailler avec l’Alchimie sexuelle est sans valeur pour les fornicateurs, mais pas pour ceux qui savent transmuter, ceux qui connaissent la science de Pierre, pour construire le chariot. Voilà pourquoi dans la Rune Perth nous avons cité une vision du Maître Samael où il déclare qu’il a vu le chariot des siècles guidés par trois cochers et à l’intérieur du chariot se trouvait Pierre parce que Pierre est celui qui a construit le chariot avec l’aide des trois cochers. Une fois que le chariot est construit, Pierre continue à travailler avec les trois cochers. Mais, en ce moment nous avons besoin de l’enseignement des trois cochers. Pierre est à l’intérieur du chariot parce qu’il est celui qui le construit. Jésus a dit à Pierre: «construis mon église.» Pierre est le chef de l’église parce que Pierre est dans notre tête, dans la glande pinéale; Pierre est aussi dans l’autel, dans l’Ara qui est la pierre de Yesod parce que c’est le Mercure, le Seigneur de l’œuvre entière, le Grand Œuvre.

«Ainsi, ceux qui disent que la forge des Cyclopes est sans valeur sont les Pharisiens hypocrites qui «tendre à un moucheron, et qui avale un chameau.» Ce sont ceux qui ont échoué qui «n’entre pas dans le Royaume eux-mêmes, et empêchent d’entrer ceux qui entrent.» En effet, le sexe est une pierre d’achoppement et un rocher de scandale…» – Samaël Aun Weor

D’abord, nous travaillons avec Pierre et quand Pierre construit l’église, les corps internes, alors ING vient et s’incarne et travaille à travers Jean, la Parole.

Questions et Réponses

Question: Dans la Pistis Sophia Jésus a dit, j’ai apporté l’eau et le feu de la région de la Lumière des lumières du Trésor de la Lumière; et le vin et le sang de la région de Barbelos; y a-t-il une différence entre le Trésor de la Lumière et Barbelos?

Réponse: Jésus en tant que Sauveur, en tant que ING, en tant que Lumière, a apporté l’eau et le feu de Kether, la région de la Lumière des lumières; et aussi en tant que lumière, a apporté le vin et le sang de la région de Barbelos, l’Espace Absolu Solaire; donc tout est contenu dans la même lumière. Je comprends que la façon dont il est écrit semble différent, mais la lumière dans le feu, dans le vin, dans le sang, et dans l’eau provenait de la région de Barbelos; tous sont des dédoublements de la même Lumière Logoïque. Ils viennent tous de Barbelos, le Theomertmalogos, le grand pouvoir du Dieu universel; le vin par exemple, quand le prêtre qui est en Chasteté, qui sait ce qu’il fait dans un rituel. Il apporte le feu de Barbelos d’abord de sa propre Barbelos dans sa glande pinéale lorsqu’il est concentré en son Dieu Intérieur, Kether, la Lumière des lumières, son Glorian particulier et dit: «Père de toutes les lumières, je te prie de faire descendre pour moi les feu de Barbelos, le grand pouvoir du Dieu invisible, l’Ain Soph Aur». Puis il bénit le vin et le pain qui est chargé de la lumière solaire du Seigneur. Le prêtre est seulement un véhicule ainsi, à travers lui le feu descend d’en haut.

Lorsque nous faisons notre transmutation sexuelle, nous devons nous concentrer dans notre glande pinéale, dans Barbelos, l’Ain Soph Aur qui est le Christ Cosmique, dans Kether, qui est le Trésor de la lumière, descendant en nous pour transmuter l’eau en vin; parce que l’eau et le vin eucharistiques sont pour la purification et le pardon des péchés. Cela signifie que nous avons besoin de la transmutation sexuelle; mais nous avons aussi besoin de l’Eucharistie. Si nous ignorons l’Eucharistie pensant que nous allons faire le travail alchimique juste avec l’eau alors nous tombons dans la confusion et nous n’avançons pas et c’est le problème avec beaucoup de Gnostiques qui rejettent le vin de l’Eucharistie. Le sang dans notre corps est chargé d’énergie Christique – le sang est le symbole du corps humain – quand nous savons quoi manger; Martha distribuera la force Christique à toutes les glandes pour que les glandes nous donne leur pouvoir, les sens intérieurs. Donc, tout vient de Barbelos, le Fils de la lumière.

Question: Comment savons-nous quand nous sommes prêts pour la transsubstantiation?

Réponse: Dans l’Église Gnostique la transsubstantiation est effectuée certains jours; pour recevoir l’Eucharistie, nous devons entrer dans la seconde chambre où nous réalisons les mystères du pain et du vin. Ceci est donné seulement à ceux qui pratiquent la Chasteté parce que nous devons d’abord mettre le feu de notre eau dans la région de Daath. Ainsi, lorsque les initiés savent comment transmuter l’eau, ils reçoivent alors le feu du vin. Cela ne signifie pas que nous devons être psychologiquement en parfaite Chasteté parce que le feu du Seigneur dans l’eau et dans le vin, l’Eucharistie est reçu pour la purification de tous les péchés du monde, la lumière Christique nous aide à comprendre beaucoup de péchés capitaux; à travers le Christ, on reçoit la force parce qu’on est faible. Quand sommes-nous prêts pour cela? Là maintenant nous sommes prêts, tous les jours nous sommes prêts. Notre Père…. «Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien.» – Matthieu 6: 11

Il y a certains groupes qui disent: nous devons d’abord savoir ceci ou de savoir cela, etc. Oui, nous devons connaître les mystères de la lumière afin de comprendre l’Eucharistie et c’est la raison pour laquelle nous vous avons donné cette conférence; quand vous comprenez la valeur spirituelle de votre énergie sexuelle alors vous êtes prêt, donc nous devons être sérieux afin de recevoir une telle aide que nous avons tous besoin; la transsubstantiation.

La cérémonie de la transsubstantiation qui est la cérémonie du pain et du vin est effectuée par un prêtre qui est en Chasteté. S’il est un pédophile, non cela ne fonctionne pas, il doit être en Chasteté, il doit être sérieux.

Ainsi, nous devons travailler avec notre Chasteté afin de recevoir l’Eucharistie, mais nous ne devons pas atteindre le niveau de Christ ou de ne pas avoir l’ego pour recevoir l’Eucharistie, non, si nous attendons cela alors nous allons tous être condamné. Heureusement, nous avons les mystères et nous les distribuons de manière systématique pour tous ceux qui en ont besoin. Celui qui accomplit ce mystère n’est pas spécial, aucun d’entre nous n’est spécial. Nous avons besoin d’énergie, nous avons besoin de force. Nous sommes tous en enfer, ce n’est pas que nous allons en enfer; c’est que nous, dans les régions inférieures sommes déjà en enfer, alors nous avons tous besoin de sortir de celui-ci. On découvre que l’on va sortir de l’enfer, va (go-ing), Ingwaz, quand on quitte l’enfer. Lorsque vous êtes à l’intérieur vous ne le réalisez pas, mais une fois que vous vous éveillez et que vous dites oh mon Dieu, je suis en enfer, je ne savais pas.

Les gens ont peur d’aller en enfer, mais ils ne se rendent pas compte que nous sommes tous dans la première sphère de l’enfer, les limbes. D’autres sont là en train d’adorer les autres sphères de l’enfer.

Avant de poser une autre question laissez-moi de raconter pour vous une expérience afin que vous puissiez mieux comprendre, cela m’est arrivé il y a plusieurs années lorsque le Maître Samaël Aun Weor donnait une conférence par rapport aux émotions négatives, nommée Alcyone. Je ne sais pas si vous avez lu cette conférence ou si vous avez entendu la conférence; quoi qu’il en soit, il dit que les émotions négatives nous transforment en menteurs, etc., tout ce qui concernait les anneaux d’Alcyone. À cette époque, comme vous, j’écoutais et imaginais toujours l’étoile Alcyone et les sept chèvres, qui sont appeler Pléiades. Le Maître a dit:

«Certaines personnes pourraient dire qu’Alcyone est très loin, qu’elle est liée aux Pléiades et qu’elle n’a rien à voir avec notre système solaire. C’est très intéressant de parler de cette manière ignorante.

La réalité est que le Soleil qui brille sur nous fait partie d’Alcyone; il est le septième. Il est un soleil lié à un système de soleils qui tournent autour d’Alcyone.»

Ainsi, se concentrant sur Alcyone, je suis entré en Méditation avec toutes les clés que le Maître nous a donné. Je voulais voir ce phénomène; puisque je ne peux pas physiquement parce que j’aurais besoin d’un OVNI, mais dans le plan astral c’est facile, car, j’ai mon Corps Astral. Je suis donc allé en Méditation et je suis sorti de mon corps physique et j’ai demandé: «mon Dieu, mon Seigneur, s’il vous plaît montre-moi les anneaux d’Alcyone.» Alors mon Dieu, mon Dieu intérieur m’a emmené dans un champ et m’a jeté sur le sol de ce champ. Puis je vis les clôtures de ce champ particulier et un coq debout au-dessus de cette clôture chantant deux fois, puis j’ai vu le soleil levant à l’Est. Ensuite, mon Dieu m’a fait retourner à l’intérieur de mon corps physique. Alors j’ai dit: Quoi? Qu’est-ce que ce coq et le lever du soleil et ce champ a à faire avec Alcyone?

Alors j’ai dit méditons pour comprendre ce symbole et j’ai compris. Le soleil Alcyone et tout soleil est le Christ. En effet, si je veux voir Alcyone, le Christ, «avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois», dit le Seigneur. Ainsi, je me suis dit: «Oh Soi, ce que tu as besoin c’est de marcher sur le chemin et surmonter les trois reniements.» car, il est difficile, d’être dans les anneaux d’Alcyone, qui est, d’être dans la lumière du Seigneur. Maître Samaël Aun Weor à cette époque était déjà à la septième année de Job, prêt à entrer dans la huitième, prêt à entrer dans les anneaux.

J’ai alors compris, oh le Microcosmos est appelé Microcosmos du Macrocosmos. Tout ce qui arrive dans le macro est répété dans le micro, dans le micro, dans l’humain, il arrive initiatiquement. Dans la macro comme vous voyez les étoiles se déplacent. Ensuite, j’ai compris qu’Alcyone est liée au Seigneur dans le chemin initiatique. Je ne dis pas que ces anneaux n’existent pas, ils existent mais pourquoi devons-nous s’inquiéter à ce sujet, il est préférable de se préoccuper d’Alcyone, avec le Seigneur, avec le Christ. Les anneaux d’Alcyone sont comme l’Ain Soph Aur. Comme nous l’avons expliqué dans une autre conférence. Hercolobus est également liée au Seigneur.

Hercolobus est avant Alcyone, initiatiquement parlant. Si vous voulez juste voir le phénomène dans le ciel, il va se passer, mais les Gnostiques sont intéressés par nos Microcosmos parce que nous le croyons ou pas, les choses vont se passer dans l’univers. Mais nous voulons que cela se produise dans notre propre univers particulier; le Microcosmos. Ainsi, méditons parce que nous devons méditer, afin que la paix soit à l’intérieur de chacun de nous, afin que nous puissions participer à la lumière de Kether, l’Ancien des Jours. Paix Invérentielle.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Ingwaz