Runes Ar, Tyr et Bar

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

ar-tyr-bar

La manière dont ces trois Runes décrivent le processus dans lequel, à l’intérieur de nous, certains éléments très importants sont développés – comme en effet, ils se développent dans l’univers – est très belle. Ces Runes nous aideront à comprendre la relation entre le Microcosmos et le Macrocosmos; c’est-à-dire, comment les forces cosmiques travaillent en chacun de nous. Rappelez-vous que lorsque nous nommons le Microcosmos, nous parlons de notre physicalité, au sein de laquelle nous trouvons ces archétypes en potentialité – c’est à travers leur développement que nous développons le Microcosmos, afin d’en faire une image du Macro. En ce moment, physiquement, nous sommes un Microcosmos en potentialité. Ainsi, dans notre physicalité, nous avons les propriétés microcosmiques, ou Archétypes, que nous devons développer. Ici, nous allons expliquer, en relation avec ces trois Runes, comment ce développement est réalisé en chacun de nous.

Si, en utilisant l’imagination, nous observons le centre du Calendrier Aztèque, nous découvrirons la relation entre ces trois Runes, et comment celles-ci sont liées à la pierre entière.

futhark-runes

Maintenant, en regardant le Futharkh (l’Alphabet Runique), nous découvrons que la Rune Ar est liée au nombre 10, puisqu’il s’agit de la 10e Rune, la Rune Tyr est le nombre 12, et la Rune Bar, le nombre 13. Donc, 10, 12 et 13 sont les nombres dans lesquels nous allons plonger, afin que nous puissions comprendre chacune de ces Runes.

Si vous regardez le graphique suivant, vous trouvez comment effectuer la forme de ces Runes avec la physicalité – c’est parce que chaque Rune est liée au corps. La Rune Ar (la première) est effectuée en ouvrant notre jambe droite vers la droite, faisant un angle ouvert avec les jambes, formant ainsi la forme de la Rune Ar – ou, la Lettre A, comme nous le savons dans l’Alphabet Latin et Grec. La Rune Ar est le même Ara [du Latin: autel], qui représente l’autel céleste créé par les Dieux (les Elohim) du mont Olympe, pour célébrer la défaite des Titans, où les Dieux (ou les Elohim) ont juré leur alliance au Dieu suprême Zeus, qui est assimilé à Odin ou Jupiter. Odin est le Jupiter de l’Edda Nordique. On dit que la fumée de l’autel s’est répandue pour créer la Voie Lactée. Selon un autre récit, Ara était l’autel sur lequel le centaure offrait le sacrifice de Lupus [du Latin lupus signifiant loup]. Les centaures sont traditionnellement représentés comme portant le lupus, le loup, à sacrifier sur Ara, l’autel. Ara est également connu comme l’autel construit par Noah, après la grande inondation, lorsque son «Ar-k» reposa sur le Mont Ararat.

Il est également indiqué qu’un tel Ara ou Autel a été forgé par le Cyclope, quand les Dieux (ou Elohim) ont juré une alliance avec Zeus, contre les Titans; tous ces contes se rapportent à ce dont nous parlions dans la conférence précédente, de la façon dont Zeus est devenu le Dieu central, qui a combattu le Titan Saturne, qui est l’Heropass (l’écoulement du temps), afin d’établir le présent Mahamanvantara.

Quand nous étudions les constellations – selon ce mythe – nous trouvons alors la constellation d’Ara, qui est décrite, comme nous l’avons expliqué, comme la constellation ou l’autel dont la fumée se déversait pour créer la Voie Lactée, cette Galaxie. Ceci est une allégorie du Jour Cosmique dans lequel nous existons actuellement, dans lequel le Rayon de l’Okidanokh a commencé sa création en extrayant l’univers de l’Ain Soph Aur.

Runes-11-Runes-Ar,-Tyr,-Bar-012אור

Si nous observons le mot Hébreu אור «Aur» – ou mieux dit, A-OR (lumière négative), qui se prononce «OR» – nous découvrons que le mot «Ar» ou la Rune Ar est cachée en son sein. Si ce n’était pas pour l’U [Hébreu ו Vav], alors nous lirions, Ain Soph «Ar». C’est parce que le U [Hébreu ו Vav], comme nous l’avons étudié dans la conférence précédente, se rapporte à la Rune Ur, qui, comme nous le savons, représente l’Ain Soph.

Donc, dans le mot אור «Aur» nous trouvons l’Ain Soph représenté par la lettre «U» [Hébreu ו Vav], qui est l’utérus, d’où la lumière émerge. Cette lumière, comme nous l’avons dit, est prononcée en Hébreu «OR», mais elle est écrite אור Aur. Que nous le prononcions OR ou UR, dans l’orthographe de אור «Aur» nous suggérons que la Rune AR – qui est «RA», la lumière – émerge de la Rune Ur, l’Ain Soph, parce que l’Hébreu ו Vav est contenue dans le mot Ar (Aleph, Reish), ainsi (Aleph, Vav, Reish) s’orthographie אור «Aur» signifiant lumière, qui se prononce «OR» en Hébreu. Ain Soph Aur signifie Lumière Illimitée.

Donc, juste en prononçant le mot אור «Aur», nous suggérons l’Ain Soph Aur, parce que dans l’U [Hébreu ו Vav], c’est l’Ain Soph. Ainsi, אור «Aur» est très important car dans l’Alphabet Nordique, le Furthark, la Rune Ar se rapporte au Soleil «RA», la Lumière Solaire, en d’autres termes, la lumière de l’Absolu Solaire. Nous avons beaucoup parlé dans la conférence précédente, à propos de l’Absolu Solaire. Vous vous rappellerez qu’en Egypte, l’Absolu Solaire est appelé Ra, qui est précisément l’activité du «R» qui suit la même lettre A que nous connaissons tous sous le nom de Rune «Ar», car comme nous l’avons expliqué, la lettre A, Aleph ou Alpha, représente le souffle, le vent, l’Esprit. C’est quelque chose de très important à comprendre, car l’Esprit de Vie universel que nous appelons le Christ Cosmique, au sein de l’Ain Soph Aur, est la même lettre Aleph mais non-manifestée.

Si vous vous souvenez, la lettre Reish, ou «R», dans l’alphabet kabbalistique Hébreu, représente la tête. C’est pourquoi quand nous disons Reish, nous sommes en train de nommer la tête et quand nous disons Ar, nous sommes en train de nommer le souffle, le vent, dans la tête. Si vous observez le graphique de l’Arbre de Vie, vous verrez qu’il se trouve précisément au-dessus de la tête, au-dessus de Kether, où nous trouvons Aur, ou Ar, la lumière. C’est pourquoi Kether est appelée la Couronne, la Couronne de Lumière au-dessus, que nous appelons l’aura. Si vous observez aussi le mot AURa, vous trouverez que c’est l’AUR avec un autre A à la fin; ainsi le mot «Aura» pointe vers le nord, le sommet de la tête, où l’on voit l’aurore (du Latin: aube). En Latin, cette « Aurora » ou «Aura» est aussi appelée «Ara», qui signifie autel.

Le mot Autel vient du mot altus, qui signifie plus haut. Ainsi, la signification, l’étymologie du mot, ALT-AR, est Ara supérieur ou autel supérieur, qui est un synonyme du mot aura et aurora.

Alors, voyez-vous comment les mots «Ar» et אור «Aur» (lumière) se rapportent réellement les uns aux autres, et comment «Ar» et אור «Aur» (lumière), dans différentes langues, sont à la racine de ce que nous sommes en train de parler; à savoir, Altar, Ara, Aura, Aurora. Ainsi, lorsque nous émettons le son «A», nous entrons toujours dans la racine même de la lumière, la racine même du Futharkh, ou alphabet Nordique. C’est pourquoi nous affirmons que cette belle Rune Ar se rapporte directement à Kether et aussi à l’Absolu Solaire, l’Ain Soph Aur. Rappelez-vous que Kether est représenté par la lettre Aleph, qui est le vent, l’Esprit, un symbole de l’air, en-haut, dans la Kabbale. Ainsi, quand nous disons Ara, qui est Latin pour autel, nous sommes en train de pointer notre tête. C’est dans cet endroit que nous avons notre ALT-AR, l’Ara supérieur. C’est pourquoi, lorsque nous prions le « אין סוף אור – Ain Soph Aur» – l’Inconnaissable Lumière Divine, l’Absolu Solaire – nous désignons toujours Yesod et le sommet, Kether, la Couronne.

Dans toutes les religions, nous voyons comment les dévots couvrent toujours le sommet de leur tête, le Chakra Sahasrara, ou la Sephirah Kether, qui se rapporte à la glande pinéale. La Kippa ou le Turban qui est placé sur la tête pour couvrir la lumière représente le respect que nous montrons à notre propre Ara, Alt-ar, Aura individuel, notre propre lumière particulière, parce que c’est là que nous trouvons la lumière de notre propre Ain Soph individuel particulier.

«Toute la création émane de l’Ain Soph, mais la création, en essence et en puissance, n’est pas égale à l’Ain Soph. L’Ain Soph irradie l’intelligence, une puissance au moyen de sa divine Lumière Incréée, une intelligence, un pouvoir qui, si elle participe à l’origine à la perfection et à l’infinitude de son propre credo (Ain Soph), elle a un aspect fini parce qu’elle dérive de l’Ain Soph. À cette première émanation spirituelle de l’Ain Soph la Kabbale donne le nom d’ineffable Ancien des Jours qui est l’Être de notre Être, le Père/Mère à l’intérieur de nous. L’Ain Soph, ne pouvant pas s’exprimer dans le plan physique limité, le fait à travers ses «dix Sephiroth».» – Samaël Aun Weor

Ainsi, l’Ain Soph, incapable de se manifester dans l’univers, projette une intelligence, une puissance, un Rayon. Ce rayon est la lumière, «Ar» אור «Aur», «OR», Aura, Aurora. Ce Rayon est l’Ara ou l’Autel où l’on trouve la lumière du feu qui brille sur le candélabre de toute Religion. Ainsi, la lumière du divin inconnaissable et connaissable est toujours représentée par un double «A» comme dans le mot A-R-A. Rappelez-vous encore que la lettre Reish signifie la tête dans la Kabbale. Cela montre l’importance du Mantra Ra. Nous avons également expliqué que notre propre Ain Soph contient dans son sein 3 atomes qui représentent le Saint Triamatzikamno, la Loi du Trois – Père, Fils et Saint-Esprit.

Dans la profondeur de notre propre Être, notre propre Réalité, nous avons l’Ain Soph avec les 3 atomes primaires, qui sont capables de développer des possibilités infinies dans l’univers. Cependant, l’Ain Soph, ne pouvant pas s’exprimer dans l’univers, projette cette lumière, ce Rayon de Lumière que nous appelons Aur, Ar, la Rune Ar, dans lequel nous trouvons les 3 forces primaires, en activité, au sein de l’Absolu non manifesté, et au sein du Megalocosmos, qui est l’univers.

Maintenant, dans l’Ain Soph Aur – ou dans cette Rune Ar, comme nous l’avons expliqué dans les conférences précédentes – nous trouvons le Theomertmalogos. Le Theomertmalogos est la Parole de Dieu, qui est le Christ, le Christ Cosmique. Rappelez-vous ce que dit l’apôtre Jean:

«Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.» – Jean 1: 1

Ainsi, le Theomertmalogos est la Parole de Dieu dans l’Ain Soph Aur, qui finira par se diviser en trois. Au sein de ce Theomertmalogos, nous trouvons le rayon de l’Okidanokh qui émergera dans l’univers. Nous avons déclaré que les nouveaux rayons de l’Ain Soph qui n’ont pas l’auto-réalisation, viendront de l’Ain Soph et se fondront avec les Cosmo-Créateurs, afin de recevoir leur héritage.

Faites attention très attentivement pour comprendre cela, car certains étudiants ne comprennent toujours pas cette projection: Puisque chacun d’entre nous (en tant qu’Ain Sophs) a 3 forces primaires, ces 3 forces primaires de notre propre Ain Soph se fondent avec les 3 forces primaires des Cosmo-Créateurs, dans l’Ain Soph Aur – parce que les Cosmo-Créateurs se rapportent aussi aux 3 forces primaires. C’est ce que nous appelons un Contact Geneotriamatzicamnien. Geneo, de la Genèse. Ainsi, ce contact Geneotriamatzicamnien signifie que mes 3 forces primaires se fondent avec les 3 forces primaires des Cosmo-Créateurs. Dans ce mélange des 3 forces primaires des Nouveaux Rayons avec les Cosmo-Créateurs, émergent ce que nous appelons «l’engendré», quelque chose qui est engendré. Ce qui est engendré par l’union des trois forces primaires des Créateurs Cosmiques et des Nouveaux Rayons, est ce que nous appelons Intime. Une telle étincelle est, dirons-nous, comme un spermatozoïde. Ainsi, quand les 3 forces primaires de l’Ain Soph s’unissent aux 3 forces primaires des Cosmo-créateurs, la lumière des Cosmo-Créateurs féconde la lumière de l’Ain Soph avec cette étincelle de lumière. C’est comme quand un homme féconde, avec son propre spermatozoïde, l’ovule d’une femme, qui dans ce cas représente l’utérus – le U, l’Ain Soph – d’où émerge l’ovule; le contenant des 3 forces primaires de notre Ain Soph particulier, se confondant avec les 3 forces primaires du Cosmo-Créateur. Cette union a engendré notre Intime, comprenez-vous cela? C’est simple à comprendre lorsqu’on utilise cette similarité.

Donc, cette étincelle de lumière est l’Esprit – notre propre Esprit particulier, notre propre Intime Particulier – qui dans la Kabbale s’appelle Chesed. Dans ce Chesed, qui est engendré par les Cosmo-Créateurs, notre Cosmo-Créateurs place un héritage particulier, de la même manière que notre père physique, place dans nos gènes un héritage particulier. Vous voyez, par exemple, un père et une mère peuvent avoir beaucoup d’enfants, mais chaque enfant est différent. Nous dirons que chaque enfant a hérité de différents types de gènes. Même s’ils sont jumeaux, ils ne sont pas égaux, il y a toujours quelque chose de différent. C’est ainsi que nous comprenons que le Cosmo-Créateur avec lequel notre Rayon fusionne place en nous cette étincelle, qui est notre héritage Cosmique, notre héritage Spirituel, qui est appelé l’Âme Divine ou l’Âme Cosmique, l’Âme Spirituelle. Ainsi, n’importe quelle Monade – et quand nous disons Monade nous nommons cette étincelle, que nous appelons Atman-Buddhi, en Sanskrit – est le résultat du mélange des 3 forces primaires notre propre Ain Soph particulier, avec les 3 forces primaires des Cosmo-Créateurs, qui sont déjà pleinement développés. C’est ainsi que nous recevons la lumière du Christ Cosmique, parce que les Cosmo-Créateurs demeurent dans le Christ Cosmique, qui est l’Ain Soph Aur, ce Soleil Spirituel, qui est fait de plusieurs Rayons. Donc, il y a beaucoup de Rayons qui sont complètement développés; ils s’appellent Cosmo-Créateurs. Les Rayons qui ne sont pas complètement développés sont de simples Rayons qui reçoivent le don du Christ Cosmique (ou du Cosmo-Créateur), pour apparaître dans l’univers et commencer à accomplir ce que nous devons accomplir.

Cette étincelle de lumière avec la Conscience cosmique est notre propre Monade particulière qui nous unit au Christ Cosmique, aux Cosmo-Créateurs, et à notre Ain Soph particulier – parce que, comme nous l’avons expliqué, ils sont mélangés. Nous devons comprendre cela parce que, dans le monde du Christ, il n’y a pas d’individualité. La lumière Christique est une avec tous les Rayons, telle est la beauté du Christ Cosmique. C’est pourquoi, lorsqu’une Âme veut faire l’expérience de la Rune Ar, la lumière, à travers la Méditation, elle se plonge dans ce Christ Cosmique, dans cette lumière, et alors il expérimente tout ce qu’est le Seigneur Vishnu. Selon le Sanskrit, Vishnu signifie littéralement «celui qui travaille partout».

vishnu-lakshmi

Vishnu est également représenté dans de nombreuses images comme Narayana avec sa femme Lakshmi. Vishnu est allongé, et de son nombril vient un cordon ombilical. À la fin du cordon ombilical de Vishnu se trouve le Seigneur Brahma qui représente notre Dieu individuel particulier, notre Monade, qui est mélangée avec le Cosmo-Créateur et est individuelle en chacun de nous. En d’autres termes, chaque Monade a son propre héritage particulier, une étincelle – de cette lumière particulière – que les Cosmo-Créateurs placent là, afin de se développer. Néanmoins, nous avons également notre propre Trimurti de notre propre Ain Soph qui se développera également grâce aux conseils des Cosmo-Créateurs. Ceci est très important à comprendre afin de comprendre la lumière dans notre propre Intime particulier.

Afin d’illustrer cette déclaration, laissez-moi vous dire ce que j’ai personnellement parlé avec le Maître Samaël Aun Weor à ce sujet. J’ai découvert, à travers la Méditation, comme vous pouvez également découvrir à travers la Méditation, à quel Rayon de Lumière appartient ma Monade particulière, Atman-Buddhi. J’ai découvert que c’est au 5ème Rayon, le même Rayon du Maître Samaël Aun Weor, parce que Samael est à la tête de ce Rayon. Alors, en conversant avec lui, j’ai dit: «Maître, comme vous le savez, ma Monade appartient au même Rayon que votre Dieu Intérieur.» Et il a accepté, alors je lui ai demandé: «Alors, quelle est la différence entre votre Monade et ma Monade, puisque les deux Monades appartiennent au même Rayon» et alors il a répondu: «Chaque Monade a sa propre individualité particulière. Il y a seulement un Père, il y a seulement un Fils.» C’était sa réponse, parfaite!

En d’autres termes, ma Monade est individuelle, bien qu’elle appartient au même Rayon; ainsi, chaque Monade de ce Rayon est un individu, avec son propre héritage particulier et cette Monade a son propre fils. Ce fils est l’Âme Humaine. Dans mon cas, ce fils est moi; dans son cas, ce fils était lui, parce que le nom de Samaël Aun Weor est le nom du Bodhisattva, et c’est quelque chose que nous expliquons toujours. Samael, lui-même, en tant que Cosmo-Créateur, est un feu de joie. Ce feu de joie est Samaël Sabbaoth, qui a son propre Dhyani Bodhisattva, qui s’appelle Samael Aun Weor.

Le Dhyani Bodhisattva Samael Aun Weor s’est incarné au Mexique, il avait un corps physique au Mexique.

Ainsi, nous devons découvrir le nom de notre propre Atman-Buddhi, parce que chacun d’entre nous a son propre Atman-Buddhi avec un nom sacré, qui est également autorisé à être utilisé par l’Âme Humaine, parce que l’Âme Humaine est une partie de cet Atman-Buddhi, c’est ce que nous appelons Manas Supérieur, Tiphereth dans la Kabbale.

monad

L’Âme Humaine doit être développée, elle doit être créée, et c’est quelque chose que nous devons saisir et comprendre, comme suit: une étincelle de l’Âme Cosmique, qui s’appelle Buddhi, descend dans la physicalité et c’est ce que nous appelons la Bouddha-dhatu, ou l’Essence, comme nous le disons toujours, nous avons une essence d’Âme. La Bouddha-dhatu est le matériel avec lequel nous pouvons créer un Être Humain: un Corps Astral, un Corps Mental et un Corps Causal, par l’activité de notre propre Ruach ou Esprit des Elohim.

Maintenant, citant la Bible, Atman-Buddhi est le Ruach dont Genèse 1: 2 parle – le Ruach Elohim, ou l’Esprit des Dieux, les Elohim. Le Ruach Elohim se rapporte aussi à la tête, car il est dit que le trône de l’Esprit est le système nerveux cérébro-spinal, ou système nerveux central, qui incorpore le cerveau et la moelle épinière, où se trouve l’Esprit, le Ruach Elohim. Ainsi, le Ruach Elohim est lié à Ara, à la Rune Ar, notre Glorian particulier dont il a émané. Rappelez-vous que nous affirmons toujours que l’Esprit émane de l’Ain Soph et que l’Ain Soph est la Mère Divine, l’Ur, l’utérus «U» (Hébreu ו Vav), la Mère Cosmique. C’est pourquoi nous avons dit que l’Esprit et la Mère Cosmique sont un, nous l’avons expliqué dans la Rune Is, I-S.

L’Esprit est également représenté par la Rune Tyr. Si vous observez la Rune Tyr, c’est une flèche, ou une lance, pointant vers le ciel. C’est la même Rune Is, Isis, pointant vers la dualité faite par le bout de la flèche; la dualité qui émerge de la Trinité. C’est pourquoi la Rune Ar et la Rune Tyr sont directement liés dans notre physicalité, parce que la Rune Tyr représente la colonne vertébrale, avec la dualité vers le haut, qui est la flèche qui représente les 2 hémisphères du cerveau, qui sont liés à Chokmah et Binah, le Christ et le Saint-Esprit. La pointe même de la flèche de la Rune Tyr représente la Couronne, qui pointe vers «Ain» le «Ar, Ara, Altar (Autel)», qui est l’Ur, le «U» utérus [Hébreu ו Vav] dont nous parlons.

Donc, observez que dans notre physicalité nous avons deux autels. L’autel supérieur est lié à l’Ain Soph Aur et à Kether, que nous devons vénérer, respecter. En disant cela, il me vient à l’esprit cette phrase du rituel Gnostique qui dit:

«Je m’approche de l’autel, (l’Ar, l’Ara,) de Dieu, qui édifie le mental.» Le mental est le Manas, le Manu, l’Homme. Voyez ici, la Rune Man. Ainsi, «je m’approche de l’autel de Dieu, qui édifie le mental». Lorsque nous énonçons ceci, alors en utilisant notre imagination, nous remontons de Yesod à notre tête, au sommet, l’Ara, c’est-à-dire que nous nous approchons de l’autel de Dieu. Ainsi, afin d’édifier l’homme de Yesod, nous approchons de l’autel, cet autel supérieur, nous approchons de notre propre Dieu particulier, qui doit édifier le mental, l’Homme, Tiphereth.

Édifier le mental, c’est construire le mental, construire l’Homme dans Yesod. L’Homme est septuple, ainsi, nous devons créer le Corps Astral, le Corps Mental et le Mental Supérieur, Manas Supérieur, qui est appelé le Corps Causal, Tiphereth. C’est pourquoi Tiphereth est représenté par «RA» le Soleil, dans l’Arbre de Vie.

IsRael est le Soleil dans Tiphereth, c’est l’Ara. C’est le même Ar, «OR» (lumière immanifestée) de l’Ain Soph Aur, mais manifesté dans l’Âme, tel qu’il se manifeste dans la tête ou Kether manifesté, le vent, le Ra. C’est ce que nous appelons Kether Ara, autel. Ainsi, quand Kether apparaît, c’est quand les Dieux, les Elohim, manifestent leur force dans l’univers. C’est pourquoi il est dit que lorsque les Dieux ont vaincu les Titans, ils ont créé la Constellation d’Ara. Ainsi, quand les Dieux ont inversé la Constellation d’Ara, de cet Autel, tout le feu est devenu des étoiles et la fumée a formé la nébuleuse; de cette façon ils ont fait la Voie Lactée, qui est formée par ce Système Solaire et les Systèmes de ce Mahamanvantara Cosmique; un beau symbole selon la mythologie Grecque.

Ainsi, chacun d’entre nous a aussi un nom dans son propre Ain Soph, son propre Glorian. Par exemple, le nom du Glorian de Maître Samaël Aun Weor est Samael et sa Monade est Samael Aun Weor – ou mieux dit, Aun Weor, parce que Samael Aun Weor est l’union du Samael Glorian avec la Monade Aun Weor.

Nous avons tous un nom dans notre propre Glorian, notre nom particulier. Avec cela, je vous dis qu’en tant que Monade nous avons un nom, mais en tant que Glorian, nous avons un autre nom. L’un est le nom de notre Dieu, l’Ain Soph, et l’autre est le nom de la Monade, Atman-Buddhi. En unissant les deux noms, nous acquérons l’Auto-Réalisation ou la Réalisation du Soi. Au début, quand le Maître Samaël Aun Weor enseignait, il n’a dévoilé que le nom de sa Monade, son Étincelle. Il a dit, mon nom est Aun Weor… mais, quand il est entré dans le Chemin Direct et a incarné son propre Glorian, il a dit, «Maintenant mon nom est Samael Aun Weor» parce que Samael est le nom de son Glorian, et Aun Weor le nom de sa Monade, Atman-Buddhi.

«Moi, Aun Weor, je suis Samaël, mon Être planétaire, mon Soi-Christ, mon Glorian, incarné en moi, Samaël, le Logos planétaire de Mars, incarné en moi, il demeure en moi, et je demeure en Lui. Celui qui m’écoute écoute celui qui m’a envoyé: JE SUIS SAMAEL.» – Volonté Christ

Quand nous pénétrons profondément dans la Méditation, nous découvrons tout cela. Mais, d’abord, nous devons édifier le mental et allumer la splendeur d’une jeunesse éternelle.

«Je m’approche de l’Autel de Dieu, qui édifie le mental et allume (liées à la lumière, Rune Ar) la splendeur (signifiant Tiphereth, Tiphereth est Beauté, mais aussi Splendeur) d’une jeunesse éternelle.»

Comment pouvons-nous allumer la splendeur de l’Âme pour la jeunesse éternelle? Pour cela nous devons descendre, à la Rune Gibor. Rappelez-vous que nous avons déclaré que la Rune Gibor, avec la Rune Ar, forment le nom de Gibraltar. Gibraltar ou Gibor-altar est l’Altar du Gibor. Nous avons déjà expliqué que la Rune Gibor est le X, la Croix, en d’autres termes. Nous avons expliqué que nous avons 2 autels, l’un dans la tête et l’autre dans le sexe, ce sont les 2 autels que nous avons tous. C’est pourquoi il existe de nombreuses églises avec l’autel supérieur et l’autel inférieur. Parfois, l’autel inférieur est représenté par le Fonds Baptismaux, où – lorsque nous entrons – nous plaçons la main dans l’eau comme dans l’Église Catholique, et accomplissons le signe de la croix sur nous-mêmes et mettons l’eau sur nos têtes. Cette eau représente l’énergie sexuelle que nous devons placer dans la tête. Ce Fonds est l’endroit où les enfants sont baptisés. Nous avons dit dans d’autres conférences, que l’Église Orthodoxe, l’Église Grecque, a ce Fond Octogone, une fontaine en pierre avec de l’eau faite de 8 «A» ou angles; nous avons expliqué que le Fond Octogonal se rapporte aux deux croix, à la croix de Pierre et à la croix de Saint-André.

Ces 2 croix sont représentées ici, dans le Calendrier Aztèque, par les 8 flèches autour du cercle qui sont les 8 extrémités de 2 Croix, la Croix de Pierre et la Croix de Saint André. Le Calendrier Aztèque, en soi, est «Ar», un autel en pierre, avec lequel nous devons travailler, parce que nous y trouvons tous les symboles dont nous parlons.

Le Gibraltar – ou, Gibor Altar, ou l’Altar du Gibor – est Yesod, l’Autel de la Croix; c’est un autre autel que nous devons respecter. Ainsi, non seulement la tête est un autel. Quand les gens comprennent la signification de Alt-Ar, les gens pensent que cela signifie seulement la tête, ce qui est compréhensible, mais ici, dans Yesod, nous avons un autre Alt-Ar que nous devons respecter parce qu’il est l’autel de la Mère Divine. Rappelez-vous, la tête, le cerveau est Adam et les organes génitaux est Eve. Adam et Eve. Adam le cerveau est lié à Pingala; le sexe, les organes génitaux, est lié à Ida; ce sont les deux cordons qui sont entrelacés autour de la colonne vertébrale, qui est précisément la ligne verticale de la Rune Ar et la ligne verticale de la Rune Tyr.

Ainsi, en travaillant sur la Rune de Gibor, sur l’autel du Gibor, qui signifie accomplir l’acte sexuel et transmuter l’énergie sexuelle, c’est ainsi que nous allumons l’Âme, parce que l’Âme Humaine est Tiphereth qui signifie «splendeur»; Tiphereth, le cœur, le soleil, contient la lumière d’une jeunesse éternelle, ou l’immortalité, la longévité, l’élixir de longue vie.

De cette façon, souvenez-vous que Tiphereth est dans le cœur et que nous construisons un autel. Parce que les forces du Père sont dans la tête, les forces de la Mère sont dans le sexe et avec ces deux forces, Ida et Pingala, nous construisons un autre autel dans notre cœur. C’est pourquoi l’axiome que nous trouvons dans la 8e carte du Tarot déclare: «Tu édifieras un autel dans ton Cœur.» Ce cœur est Tiphereth, l’Âme.

Ainsi, «Tu édifieras un autel dans ton cœur». Et «Je m’approche de l’autel de Dieu qui édifie le mental et allume la splendeur d’une jeunesse éternelle», signifie la même chose. Maist, l’axiome que nous trouvons dans la 8e carte du Tarot nous avertit, quand ensuite il déclare: «Mais, tu ne feras pas de ton cœur un autel.» Comprenez-vous cela? C’est très profond, très profond, parce que:

«Voici, je pose en Sion une pierre, une pierre éprouvée, une pierre angulaire précieuse, un fondement solide: celui qui est fidèle ne sera pas dérangé.» (Esaïe 28:16) À vous donc qui croyez (cette pierre) est précieuse: mais pour ceux qui sont désobéissants, la pierre que les constructeurs ont rejetté, la même chose est faite la tête du coin, et une pierre d’achoppement, et un rocher d’offense.» – 1 Pierre 2: 6

Ces versets tirés de la première lettre de Pierre, que nous avons cité, nous rappellent PATAR (le nom sacré de Pierre) lié aux Runes «Perth-Tyr-Ar» Pierre. Ils se rapportent à ce que nous expliquons ici, «Perth-Tyr-Ar» a enfermé le mystère de ces trois autels.

Les 3 autels dans lesquels nous devons édifier le mental, l’Homme, se rapportent d’abord à Netzach, la prêtrise hermétique, le Père; deuxièmement, Yesod, la Magie Sexuelle, la Rune Gibor, la Mère; le troisième, à Tiphereth, le Fils, le cœur, l’autel de l’Amour, la splendeur de la jeunesse éternelle que nous devons développer, qui est «Ar» le Soleil.

Si nous observons l’Arbre de Vie, nous comprendrons que nous, les âmes qui suivent le Christ, sommes dans Tiphereth, le Soleil. Nous sommes l’essence qui doit se développer en travaillant avec Pierre, que ce soit dans la tête, dans le sexe ou dans le cœur. Encore une fois, dans cette trinité, nous trouvons la Pierre, le Mystère de la Pierre que les constructeurs, qui sont les Maçons, ont refusé. Souvenez-vous qu’entre le compas et le carré, vous trouvez la lettre G, celle de la Rune Gibor, celle de Gnose, celle de Genèse, celle de God, celle de Génération. Donc, ce G est la Croix avec laquelle nous devons travailler, mais dans ce développement, nous devons faire attention de ne pas faire de notre cœur un autel.

«Tu édifieras un autel dans ton cœur, mais tu ne feras pas de ton cœur un autel.»

Ne pas faire de notre cœur un autel, c’est précisément l’avertissement; parce que quand nous édifions un autel dans notre cœur, quelque chose de sinistre peut se développer à l’intérieur de notre cœur, ce qu’on appelle l’orgueil mystique et la vanité mystique, qui se rapporte au Soleil et à la Rune Ara. La Rune Ara se rapporte au Soleil, la lumière qui est dans nos 3 cerveaux. Maintenant, observons, quand nous pensons de mauvaises choses, nous faisons l’effort de ne pas le faire, ainsi, nous contrôlons notre mental et commençons à penser de bonnes choses, comme prier, et donc, interdisant ces mauvaises pensées de notre tête; de même quand nous utilisons notre force sexuelle de la mauvaise façon, nous commençons alors à développer ou à contrôler les énergies de notre autel sexuel, le Gibraltar, lorsque les deux colonnes, Adam et Ève sont unies dans Yesod. Donc, il faut du temps pour contrôler le cerveau intellectuel et le cerveau sexuel instinctif, mais c’est très facile quand on sait comment. La difficulté est de contrôler le cerveau émotionnel. Nous avons tendance à l’intérieur de nous à être facilement entraînés par le cerveau émotionnel. C’est dans cette zone d’émotions que nous ressentons le «Moi». Rappelez-vous ce que nous avons dit quand quelqu’un nous cible et que nous nous sentons accusés, nous montrons alors notre cœur et disons: «Qui suis-je?» Oui, nous ne désignons jamais notre tête ni nos organes sexuels, mais notre cœur; c’est là que nous ressentons le «Moi» intérieur, qui se sent accusé. C’est parce que, émotionnellement parlant, c’est là, dans le cœur, que nous sentons que nous sommes. Quand nous sommes articulièrement en colère, nous pouvons contrôler la colère dans la tête, quand nous sommes physiquement en colère, nous pouvons arrêter de bouger le corps, mais quand nous sommes émotionnellement en colère, une telle colère dans le cœur est très difficile à contrôler.

Quand nous sommes émotionnellement en colère, nous voulons contrôler une telle colère; nous voulons mettre de côté cette colère, rejeter cette colère qui nous contrôle à ce moment-là, mais elle reste là. Une telle colère dit: «Non, c’est ma maison, et je suis assis ici.» Ainsi, nous devons faire un super effort. Maître Samaël Aun Weor explique que, pour contrôler le cœur, nous devons nous asseoir, détendre notre corps et analyser avec notre mental cette colère, afin de la contrôler, parce que nous ne pouvons pas contrôler notre centre émotionnel.. Peut-être que nous serons capables de le faire dans le futur, mais pour l’instant, je ne connais personne qui puisse le contrôler, qui peut dire: «émotion inférieure dehors, émotion supérieure entre», une telle transformation est difficile. C’est difficile parce que l’ego a tendance à contrôler le centre émotionnel qui se rapporte à Tiphereth.

Ainsi, nous ne devons pas faire de notre cœur un autel, c’est-à-dire ne pas développer l’orgueil mystique et la vanité mystique, qui est la tendance de l’ego pour attirer les prosélytes. Si vous observez un groupe qui connaît cette connaissance, Gnostique (ou non), ou religieuse, il y a toujours une personne au centre qui aime être adorée. Ainsi, c’est précisément le point de l’axiome, que nous affirmons toujours: nous devons savoir comment construire un autel dans notre cœur, parce que nous devons faire ce travail, mais nous devons pas faire de notre cœur un autel, parce que – dans le cœur – l’ego est très subtil, il aime être adoré.

Par exemple: dès que nous connaissons le Nom Intérieur de notre Dieu particulier, notre propre Esprit particulier, l’ego veut crier: «Oh, je suis ceci, ou ce Maître», ceci, afin de faire de son cœur un autel. Malheureusement, il existe chez l’aspirant la tendance fanatique à adorer la personnalité, qui est l’ego de tels individus… même si, à travers la personnalité, l’ego d’un individu s’exprime, il est également possible qu’au lieu de cela l’Être Intérieur, l’Intime, de ce Maître particulier, ou de cet Initié particulier soit exprimé. Malheureusement, les gens ont tendance à confondre la personnalité avec l’Intime et c’est quelque chose que nous devons expliquer ici, car cela appartient à la prochaine Rune, qui est la Rune Tyr.

La Rune Tyr, comme nous l’avons expliqué, est fait par une flèche pointant vers le haut, qui «est le signe astrologique de Mars, le guerrier». Observez la Rune Tyr; c’est une ligne verticale avec deux lignes de polarité sur son sommet qui pointent vers le bas sur les 2 hémisphères du cerveau – qui se rapportent à Chokmah et Binah – et, au sommet même de la flèche, à Kether, qui est le sommet du triangle supérieur de l’Arbre de Vie.

Donc, cette Rune symbolise la puissance, mais c’est la puissance de l’Intime. Dans l’Edda il est dit qu’Odin, le Père de tous les Dieux, qui en Grec s’appelle Zeus et dans le Panthéon Latin-Romain est appelé Jupiter, s’est pendu sur l’arbre du frêne, l’Yggdrassil, pour se sacrifier et ainsi pour découvrir les mystères. C’est ainsi que, après 9 jours, les Runes lui ont été découvertes. La première Rune qu’il tenait à la main était la Rune Tyr. Pourquoi? Parce qu’il tenait sa lance; Odin est toujours représenté avec la lance dans sa main, cette lance est la Rune Tyr. Avec la même lance, il se perça et s’accrocha sur l’arbre, afin que, par ce sacrifice, il découvre les mystères de la vie et le mystère de l’univers. Les Runes étaient le résultat d’un tel sacrifice de soi; les Runes sont le résultat de la Parole, car les Runes ne sont rien d’autre que les graphismes qui expriment la Parole, le Theomertmalogos.

Donc, Odin, Jupiter, représente l’Intime en nous, et même plus profond, il représente notre propre Glorian… mais, voyez dans l’Arbre de Vie, Chesed en tant que l’Intime est gouverné par Jupiter; cependant, c’est aussi Binah, d’où Chesed a émergé, qui est représenté par Jupiter. Dans la Kabbale ordinaire, ils disent que Saturne gouverne Binah, mais Maître Samaël Aun Weor a déclaré que Binah est également gouverné par «IO-Pitar», parce que Jupiter est le Roi. Notre propre Intime est un Roi, mais Binah est aussi un Roi – sa couronne est Kether, le Père qui est aussi un Roi, Jupiter. Donc, c’est pourquoi nous avons dit, quand nous parlons d’Odin, de Jupiter ou de Zeus, non seulement nous désignons notre propre Chesed, mais aussi notre propre Glorian, Binah, le Saint-Esprit.

Ainsi, nous comprenons le pouvoir de la Rune Tyr, qui représente la colonne vertébrale et les deux hémisphères du cerveau – le système nerveux central – qui est le Trône de l’Esprit, voilà comment nous devons le voir: Lorsque nous visualisons la Rune Tyr, nous imaginons les deux hémisphères du cerveau et la colonne vertébrale – qui est le Trône de l’Esprit – qui contient la puissance de Dieu en nous, dans notre corps physique.

Maintenant, écoutez, malheureusement, à travers le cerveau, le mental est également exprimé; et le mental n’est pas l’Être.

Quand nous entendons un Maître enseigner physiquement, nous savons que le Maître est Atman-Buddhi, qui, en plus de son corps physique, a également des corps internes Astral, Mental et Causal; de tels corps forment ce que nous appelons le Bodhisattva. Cependant, le Bodhisattva, lui-même, se rapporte réellement aux Corps Astral, Mental et Causal, parce que le corps physique à la fin, est un véhicule que tôt ou tard nous perdrons, puisque, ce n’est pas immortel. Le Corps Astral est immortel, le Corps Mental est immortel, le Corps Causal est immortel mais le corps physique est mortel, il mourra, vous le savez.

Mais, comprenez que pour nous exprimer dans ce monde physique, notre corps physique a besoin d’un véhicule d’expression et un tel véhicule est ce que nous appelons la personnalité (Latin Personae, dérivé du mot Etrusque «phersu», qui signifie «masque», et Grec πρόσωπον – prosōpon -. Il indique un «caractère» d’une performance théâtrale).

Notre personnalité a un nom, un tel nom nous a été donné par nos parents physiques. Enregistrés dans la personnalité, nous avons les langues que nous parlons, les connaissances que nous avons apprises, toutes les informations nécessaires pour survivre dans cette vie, pour pouvoir communiquer, correspondre avec nos voisins; à la fin, quand le corps physique meurt, la personnalité meurt aussi. Ainsi, il n’y a pas d’avenir pour la personnalité. Si le nom de votre personnalité est Richie ou Miguel, alors, ce Richie, ce Miguel n’a pas d’avenir, il va mourir. Alors, préparez-vous à mourir, parce que vous n’avez pas d’avenir. Tristement, celui qui a un lendemain, qui reviendra, c’est l’ego.

Par conséquent, il est très drôle, de trouver actuellement sur Internet, le nom de la personnalité de certaines personnes, qui se vantent d’être un Dhyani Bodhisattva d’un certain Maître; quand nous savons que Dhyani Bodhisattva signifie Atman-Buddhi et Manas Supérieur. Ainsi, le nom de la personnalité physique est la poubelle, les ordures, la saleté.

Ainsi, le nom que j’ai personnellement, le nom que j’utilise dans ce monde physique, est un nom que j’utilise pour correspondre, traiter, avec les gens. Ce nom est écrit dans le permis de conduire que j’utilise, ainsi que dans mon passeport, mais ce nom n’est rien, il n’a aucune réalité; ce n’est rien, en effet. Malheureusement, les gens ont tendance à adorer les personnalités, ils disent, «un tel homme» (le prénom et le nom de la personnalité) est un Maître. Et puis je dis: «Oh ouais, je n’ai jamais su que la personnalité pouvait être un Maître?» Une personnalité pourrait être un enseignant dans une école, ou au lycée, ou au collège, il pourrait aussi être un professeur d’université, un grand savant, mais un Maître de la Loge Blanche? Non je ne crois pas! La personnalité ne peut pas être un Maître de la Loge Blanche, parce que la personnalité a un commencement et une fin et un Maître de la Loge Blanche est immortel. Ainsi, tout comme le corps physique a un début et une fin, de même la personnalité.

Alors, quand quelqu’un nous demande, êtes-vous un maître? Nous répondons «Non, nous ne sommes pas.» Mais voici une autre question: «Votre Être, votre Intime est-il un Maître?» Les gens ne savent pas comment demander…

«Quand vous demandez, vous ne recevez pas, parce que vous demandez avec de mauvais motifs, que vous pouvez dépenser ce que vous obtenez sur vos plaisirs.» – Jacques 4: 3

Ainsi, si vous me demandez, le corps physique, la personnalité: «Êtes-vous un maître?» la réponse est «Non, je ne suis pas un maître, je suis juste une simple limace de la boue de la terre.» C’est ce que Maître Samaël a dit et c’est ce que nous devons comprendre. Lorsque j’ai personnellement rencontré Maître Samaël Aun Weor au Mexique et que je m’adressais à lui en tant que Maître, je savais qu’il était Atman-Buddhi en tant que Maître à l’intérieur et que son physique avec le nom de sa personnalité allait finir par disparaître. C’est pourquoi nous ne prononçons pas le nom de sa personnalité, car il est déjà mort. Mais, vous trouvez le nom de son ancienne personnalité qui est déjà désintégrée, qui n’existe plus, écrite par d’autres personnes sur plusieurs sites internet, et qui en a fait un gros problème.

Écoutez, Samaël Aun Weor est un Être immortel, mais sa personnalité est morte et le corps physique aussi, il est entièrement mort. Donc, nous ne nommons pas sa personnalité. Mais, d’autres personnes aiment adorer les personnalités. Néanmoins, nous avons des photos de son ancien corps physique, et nous respectons cela, car ils nous apportent de bons souvenirs. Mais, en effet, dans les plans internes, il n’a rien à voir avec ces caractéristiques, ou les photos que nous avons de lui. Oui, les caractéristiques de Samael Aun Weor, internement, sont complètement différentes. C’est pourquoi, lorsque les gens nous montrent des photos ou des peintures de son ancienne physicalité, nous disons: «Eh bien, nous respectons ces images, en souvenir du dernier corps physique, de la dernière incarnation de Samaël Aun Weor», mais l’Être réel nous devons comprendre, c’est différent. Ainsi, Atman-Buddhi-Manas est l’Être qui se réincarne et qui est lié à la Rune Tyr.

Maintenant, quand nous parlons de la réincarnation d’un Maître, nous parlons de la réincarnation d’Atman-Buddhi (la Monade), qui ne se produit qu’après la réincarnation du Manas Supérieure, l’Âme Humaine d’un Maître, quand un tel initié a réalisé le cinquième initiation du feu, et a désintégré les egos liés aux 96 Lois; dans ce cas, Buddhi-Manas se réincarne au début de la deuxième montagne.

L’ego ne se réincarne pas, il revient. Ainsi, quand nous saisissons cela, quand nous comprenons cela, nous cessons d’adorer des personnalités; alors arrêtons cette tendance en nous de penser que le corps physique avec des egos, des défauts et des vices, est un Maître, parce que ce n’est pas un Maître. C’est ce que nous devons comprendre en relation avec la Rune Tyr, parce que c’est lié à la réincarnation, qui est un mot très exigeant. La réincarnation est seulement pour ceux qui ont déjà créé les Corps Astral, Mental et Causal, et qui ont de nouveau uni leurs âmes avec Atman-Buddhi. Le Dalaï Lama, par exemple, est une réincarnation reconnue. Personnellement, je l’ai trouvé dans les plans internes, et il est un maître. Donc, je sais qu’il est une réincarnation. Mais, pour appeler une autre personne une réincarnation de tel ou tel Maître, eh bien, nous devrions investiguer sur cette personne, pour voir si vraiment, l’Intime est déjà un Maître. Nous devons développer la maîtrise et ce n’est pas quelque chose de très facile. Ce n’est pas simplement en connaissant ou en mémorisant tous les livres du Maître Samaël Aun Weor, ou en mémorisant la Bible, ou en connaissant toute cette Doctrine Gnostique que nous allons atteindre la Maîtrise.

La maîtrise est quelque chose d’interne qui se développe avec les 3 facteurs de la révolution de la Conscience, qui sont liés à la Rune Ar: 3 autels – la tête, le sexe et l’autel que nous construisons au centre, parce que quand l’autel dans la centre n’est pas encore construit, nous disons:

«Je m’approche de l’autel de Dieu, qui édifie l’esprit, et allume la splendeur d’une jeunesse éternelle.»

Ce que nous disons, c’est: nous édifions notre splendeur, notre Tiphereth, notre autel dans notre cœur en travaillant avec les trois facteurs, en travaillant avec le mental, en Méditation, en travaillant avec la force sexuelle, dans la Magie Sexuelle. Ainsi, lorsque cet autel est développé au centre du temple de notre corps, à savoir les Corps Astral, Mental et Causal, alors, après cela, nous devons éjecter les marchands de notre temple. Ainsi, voilà comment le corps physique devient un temple avec 3 autels. En nous, 2 autels sont déjà faits; le Père et la Mère, Ida et Pingala, et le troisième, que nous devons construire avec l’aide de ces deux forces, c’est Sushumna.

Maintenant, la Rune suivante, Bar, nous aidera à comprendre ce qui est dit dans le livre de la Genèse, «Au commencement (Bar-ashith)». Si vous voyez, le mot Araméen «Bar» de «Barashith» cache la Rune Ar et la Rune Bar ensemble. Bar est un mot qui signifie «Fils» en Araméen.

L’Araméen est un autre mot dont l’étymologie est très importante, étant donné que Jésus a donné toute sa connaissance dans la langue Araméenne: «AR (lumière) Ara (autel), Ara-Maia (l’autel de la Déesse de la fertilité). BAR, signifie FILS, le fils de Maia.

Voyez «Bar» est la première syllabe du livre de la Genèse «Barashith» que nous répétons souvent dans de nombreuses conférences. La syllabe suivante est «Ash» Aleph, Shin, qui dans la Kabbale, en Hébreu signifie feu. Ces deux lettres Aleph (air) et Shin (feu) se rapportent au sang, au cœur. «Ash» nous rappelle également le frêne, appelé Yggdrassil dans l’Edda Nordique; c’est le même arbre auquel Odin a été pendu, avec la Rune Tyr. La Rune Tyr est le même «Tav» à la fin de Barashith; oui, la lettre Tav ou Tau, est la même Rune Tyr. Ainsi, Barashith nous parle séquentiellement de la Rune Bar, de la Rune Ar et de la Rune Tyr, ainsi que de la Rune Is, parce qu’avant le T de Barashith, nous trouvons la lettre I. Donc, toutes ces Runes sont présentes là dans Barashith, le Commencement.

Barachith Bara Elohim… le Fils du (Ash Tree) Frêne (la Rune Tyr) créa Elohim. Si nous prenons l’alphabet Nordique, en relation avec le mot Barachith – la signification du premier mot de la Genèse – nous pouvons trouver beaucoup d’explications… comme nous l’avons dit, les lettres Hébraïques sont dérivées des Runes; c’est pourquoi nous trouvons ce mot «Bar» dans beaucoup de mots, dans différentes langues; par exemple, le mot Barbare. Habituellement Barbare est dirigé vers une personne qui est un sauvage; nous disons habituellement quand nous parlons des sauvages, «ce sont des barbares». Mais, selon le Futharkh Runique, sauvage n’est pas le sens du Barbare.

Barbare a la Rune Bar répétée, Bar-Bar, se terminant par le mot Arya (Gentil), ainsi, Bar-B-Aryan signifie: «Fils d’une famille noble». De plus, Barbaryan signifie deux fois Fils du Dieu Aryen ou deux fois Fils de Surya, ce qui nous rappelle ce que Jésus a déclaré dans les Évangiles, vous devez naître de nouveau – c’est-à-dire, vous devez être Barbare, deux fois né – pour entrer dans le royaume des cieux. Donc, de ce point de vue, le mot Barbare signifie un deux-fois né, ce qui signifie être un fils 2 fois.

C’est pourquoi, quand nous parlons de la Rune Bar, nous parlons du Soleil, de l’Absolu Solaire, du Christ Cosmique, «Bar-Ash», le Fils de «Ash» (le feu), qui est la pierre, précieuse comme Soleil; le Christ Cosmique est «Bar-Ash-It», le Fils du feu de Tyr, la moelle épinière et la tête du coin, gisaient dans Sion pour une fondation (Yesod); le Christ est Bar, Bar et même plus loin… parce que quand quelqu’un est deux fois né, et prend le chemin direct, puis plus tard, quand il meurt et ressuscite, il n’est alors plus un Barbare, mais un Bar-bar- baryan, 3 fois.

«Sachez que le Bodhisattva qui change la libération pour le renoncement au don des misères de la «Vie Secrète», est appelé, «trois fois honoré», ô candidat pour le malheur à travers les cycles.» – La Voix du Silence

Celui qui Ressuscite est trois fois honoré, parce qu’il a accompli avec les 3 clous de la croix, ou les 3 épines de la Rune Bar.

Comme vous pouvez le voir, la Rune Bar a 3 épines, ou mieux dit, 3 Runes Thorn. Rappelez-vous que la Rune Thorn est la 3e Rune du Futharkh: 1e = Fa, 2e = Ur, 3e = Thorn (ou Dorn), à savoir; Père, Mère et Fils. C’est pourquoi la Runes, Bar qui signifie Fils, a 3 Épines. L’épine du milieu forme la forme de la Rune Kaum; comme vous pouvez le voir, le milieu est une épine inversible invisible entre les 2 épines visibles. Vous devez savoir et voir les choses, sans les voir.

bar

La première épine est formée par le triangle supérieur et la seconde est formée par le triangle inférieur de la Rune Bar. Mais, entre eux se trouve un angle qui forme une épine inversible invisible. À cet égard, Maître Samael, lorsqu’il parle de la Rune Bar, parle du mystère des trois types d’églises.

D’abord, l’Église Triomphante, représentée par les quelques Chevaliers du Graal qui ont persisté à rester purs; Deuxièmement, l’Église Défaillante, représentée par ceux qui abhorrent la Pierre Initiatique; Troisièmement, l’Église Militante, représentée par les autres, qui, comme Marie-Madeleine, Paul de Tarse, Kundry et Amfortas, sont encore en rébellion contre le feu luciférien séduicteur.

Vous pourriez demander: «Où est la troisième Église, je ne la vois pas?» Oui, la 3 est ici. Celui qui est invisible est le Kaum ouvert entre les 2 Épines qui enferment les forces du Ciel, le cœur, dans le B. C’est pourquoi le mot Barashith commence par ce B ou Bar, voyez-vous Barashith «Au commencement» Bar, est une Rune féminine, parce que ce renversement de vertex invisible entre les 2 Épines fait l’utérus dans le corps. Observez attentivement la forme du B, vous découvrirez la poitrine et le ventre d’une femme enceinte, de cette façon, la Rune Bar cache le mystère de la Vie, c’est pourquoi nous écrivons Birth (Naissance), Be (Être) et Born (Naître) avec B.

bar2

En fait, si vous renversez le B, vous verrez une montagne avec 2 collines, qui fera la forme de la lettre M, de Mutter (Mère en Allemand). La vallée invisible entre les deux collines du M, est la tombe, qui est toujours à l’intérieur de la Terre Mère, parce que l’utérus est comme une tombe, à l’intérieur de la terre. L’utérus est caché dans le corps de la femme. C’est pourquoi il est indiqué que la Rune Bar contient 3 processus, qui commencent par B ou Bar, à savoir:

  • Première: Devenir – un Devenir éternel, Naissance, Commencement, Barashith
  • Deuxième: Être, Êtritude
  • Troisième: Enterrement (mort).

Ainsi, à travers la Rune Bar, les 3 processus de la vie se manifestent. Devenir est précisément le processus du fœtus dans le ventre de la mère, quelque chose qui devient, qui est en train de se construire. Quand ce fœtus est sorti de l’utérus, c’est quelque chose qui naît, c’est-à-dire Être, Être… mais, au cours de ce développement de «être ou ne pas être», l’Enterrement (la mort) finira par arriver. Donc, c’est pourquoi cette Rune renferme les 3 facteurs, cachés à l’intérieur du Bar, à l’intérieur du Fils. Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«Si nous plaçons devant la syllabe sacrée Ar la lettre B, alors nous indiquons avec cela la nécessité d’attirer le Soleil [le feu] sur la Terre.» – Samaël Aun Weor, Magie Gnostique des Runes  

Runes-11-Runes-Ar,-Tyr,-Bar-020

Ar est le feu, la lumière que nous devons attirer vers notre corps. Pour devenir un soleil, nous devons attirer la lumière sur nous-mêmes. C’est pourquoi nous trouvons le mot Bar, non seulement dans Barashith, mais dans d’autres mots qui surgissent des 2 Runes Ar et Bar; en relation avec cela, vous pouvez voir le graphique d’Elie (Elijah) le Prophète que nous avons placé ici.

Expliquons ce que signifie le nom Elijah: Eli signifie «mon Dieu» et Jah est IAO. Ainsi, Elijah est «mon Dieu est Jah, Ra, Ar, la Lumière Solaire». Ainsi, Elijah est Elie, ou Hélios, la Lumière Solaire. Cela signifie que le prophète représente le résultat de la Lumière Solaire à travers l’Initiation, à travers le développement que nous faisons à l’intérieur. Rappelez-vous qu’il est dit qu’Élie doit venir avant la venue du Messie, la venue de Christ. Qu’il est nécessaire pour Élie, pour qu’Hélios, pour que «Ar», la lumière du Soleil puisse venir en nous d’abord, parce que nous sommes la lettre «B» la Rune Bar.

Donc, quand nous mettons en place notre corps comme la lettre «B», nous indiquons avec ceci que nous attirons la Lumière Solaire, l’Ar, dans notre corps physique. Comme dans le graphique, nous voyons comment le prophète Elijah, qui symbolise la lumière, attire les forces de l’Ain Soph Aur, les forces d’El-IAO, sur l’autel qu’il a construit.

Lisons le Premier Livre des Rois:

«Et Elijah vint vers tout le peuple, et dit: Combien de temps allez-vous être entre les contraires? Si יהוה est Elohim, suivez-le: mais si c’est Baal, alors suivez-le, et le peuple ne lui répondit pas un mot.» – 1 Rois 18: 21

Ici, ce verset se réfère à la lumière, qui est synthétisée dans IAO, qui est synthétisée dans la Rune Sig, qui est synthétisée dans El-IAO – Elijah, le Dieu IAO – que nous devons adorer. Mais, Baal est la lumière corrompue avec laquelle nous créons des idoles, des défauts, des vices et des erreurs, à l’intérieur de nous, lorsque nous utilisons la lumière de la tête, la lumière du cœur et la lumière du sexe de la mauvaise façon. Quand nous adorons des personnalités, nous suivons Baal, ou Bael comme il est également écrit dans la Bible; Baal est le contraire d’Adonaï (le Seigneur) Baal est singulier de Baalim, les habitants de Klipoth.

Ainsi, Elijah nous dit, combien de temps allons-nous être entre les contraires? Si la lumière ultraviolette est Dieu, alors suivez cette lumière, mais si c’est Baal alors suivez l’infrarouge; nous ne pouvons pas être entre deux lumières, nous devons seulement en suivre une, sinon nous devenons des Hasnamussen, avec un double centre de gravité. La lumière infrarouge se rapporte à ceux qui aiment faire de leur cœur un autel. Les Hasnamussen, les Baalim, disent, c’est ce que je suis, adorez-moi; ainsi, nous oublions que nous devons adorer un seul Dieu, qui est à l’intérieur de nous.

Nous devons respecter et vénérer les Maîtres, les Elohim mais d’abord, aimez votre propre Dieu par-dessus tout, et ensuite le voisin comme toi-même.

«Alors Elijah dit au peuple: Moi, je suis seulement un prophète deיהוה, mais les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante hommes.» – 1 Rois 18: 22

C’est kabbalistiquement très clair: 450 additionnés ensemble fait 9. La 9e sphère est Yesod, sexe; ainsi, ceux qui en abusent, ceux qui aiment forniquer, sont 450. Ils sont nombreux. Mais, seul celui qui adore la lumière, qui représente notre propre Intime particulier, ou propre «El» Elijah, Eliao, le Dieu IAO est le seul qui reste fidèle à la Lumière. C’est ainsi que nous devons comprendre cela.

«Qu’ils nous donnent donc deux taureaux, qu’ils choisissent un taureau pour eux-mêmes, qu’ils le coupent en morceaux, qu’ils le mettent dans du bois et qu’ils ne mettent pas de feu, et que je vêtisse l’autre taureau et le couche sur du bois, et ne mettez pas de feu en-dessous.» – 1 Rois 18: 23

Rappelez-vous que le Taureau, les bovins, les bœufs, sont représentés par la lettre Aleph. Rappelez-vous que la lettre Aleph, le vent, la lumière, entre par les narines, se mêle au sang et descend finalement dans notre sexe. Le bœuf, le behemoth, est aussi l’ego – le Minotaure que nous avons à l’intérieur.

«Et invoquez le nom de vos dieux (personnalités), et j’appellerai le nom de יהוה: et le Dieu qui répond par le feu, qu’il soit Dieu, et tout le peuple répondit et dit: Il a bien parlé. – 1 Rois 18: 24… Et Elijah construisit un autel «Ara» au nom de יהוה.»

Alors, comment plaçons-nous le taureau sur l’autel? Ces gens qui font de leur cœur un autel, ils mettent leur taureau sur leur cœur et se proclament maîtres, des Baalim qui doivent être adorés, et ensuite ils utilisent le feu du Seigneur de la mauvaise façon.

Mais, c’est seulement par l’annihilation de l’ego Pharisien que nous construisons un autel dans le cœur. Dans le cœur se trouve l’atome Noûs, l’atome du Fils, qui nous construira un autel. C’est l’autel que Noah a construit quand il a fini le travail, quand l’Arche… voyez-vous le mot «Ar» ici? La Rune Ar, Ara, Ark. Le K est le Kaum, qui a atterri, entre les 2 forces en-haut et en-bas, dans le Mont Ar-ar-at, Ararat. Le Mont Ararat existe, mais les prophètes étaient très intelligents en écrivant des choses afin qu’ils restent cachés.

Le Mont Ararat est deux fois «Ara», les deux autels; l’autre Ara ou Autel est l’Arche qui atterrit à Ararat. L’Arche doit être construite avec le T, le Tau d’Ararat, qui est la Rune Tyr. Donc, quand nous construisons l’Arche, c’est quand nous plaçons devant la syllabe sacrée Ar la lettre B; c’est-à-dire, nous attirons la lumière «Ar» à nous, la lettre B… nous attirons la lumière du Soleil à nous-mêmes, à nos 3 cerveaux, comme Elijah le montre dans le graphique; il attire la lumière d’en haut vers l’intérieur de lui-même, afin de brûler le taureau, qui représente l’ego.

«Et Elijah dit à tout le peuple: Approchez-vous de moi. Et tout le peuple s’approcha de lui. Et il répara l’autel de יהוה qui était détruit.» – 1 Rois 18: 30

Quel est l’autel de Iod-Chavah qui a été détruit? C’est l’autel sexuel, bien sûr, parce que quand nous forniquons nous faisons juste un désordre et construisons plus de veaux à ce taureau que nous avons déjà à l’intérieur.

«Et Elijah prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob, à qui la parole deיהוה était venue, disant: Israël sera ton nom.» – 1 Rois 18: 30

«ISRAËL est un mot qui doit être analysé: «IS» nous rappelle Isis et les mystères Isiaques. «RA» nous rappelle le Logos Solaire. Souvenons-nous du disque de RA retrouvé dans l’Egypte antique des Pharaons. «EL» est «EL». «EL» est le Dieu intérieur, profond à l’intérieur de chacun de nous.» – Samaël Aun Weor, La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Le nom «Israël», cache les Runes Is et Ar, et le mot El qui signifie Dieu. 12 pierres nous dirigent vers la Rune Tyr, qui est le nombre 12. Les 12 pierres que nous devons construire, nous devons nous installer dans Tiphereth, notre cœur, parce que ces 12 pierres représentent les 12 attributs ou archétypes qui sont représentés dans le 12 les tribus d’Israël, les 12 constellations ou les 12 apôtres du Seigneur. Rappelez-vous que la Rune Tyr est la 12e Rune.

Donc, les 12 apôtres sont les 12 archétypes et celui qui les organise est le 13e, qui est le Seigneur. Dans le Futharkh la 13e est la lettre Bar, qui est le Fils – encore, Bar signifie Fils en Araméen – Bar, le 13e doit être unie au 12e, à Tyr, pour faire l’autel, l’Ar; est ce que vous voyez cela? Le B est le 13, le Seigneur, le Fils. Les 12 sont les apôtres, le Tyr, avec lesquels nous travaillons dans le système nerveux spinal. L’Ar est la 10e lettre, liée à la 10e Sephiroth, qui est la lumière. Ainsi, travailler avec ces 3 Runes est ce qu’Élie fait ici, ainsi Elijah dit:

«Écoute-moi, יהוה, écoute-moi, afin que ce peuple sache que tu es אלהים יהוה, et que tu as retourné leur cœur. Alors le feu de יהוה est tombé, et a consummé le sacrifice brûlé.» – 1 Rois 18: 37, 38

Ce sacrifice brûlé est toujours dans l’autel supérieur. C’est dans votre mental. Dans votre mental, vous brûlez ce taureau et dites: «Mon Dieu, c’est un ego, c’est l’un des taureaux que j’ai.» Cela pourrait être l’ego de la colère, de la luxure ou de n’importe quel autre ego que vous avez compris. Ainsi, vous apportez le feu de Jehovah Elohim, qui est le feu du Père-Mère, la Mère Divine, pour annihiler cet ego, pour retourner votre cœur à nouveau, pour bâtir votre autel à l’intérieur de vous.

«Alors le feu de יהוה est tombé, et a consummé le sacrifice brûlé, et le bois, et les pierres, et la poussière, et léché l’eau qui était dans la tranchée.» – 1 Rois 18: 38

Le feu de יהוה est «Ar» ou «Ra», le Prana qui pénètre par nos narines et tombe à travers Ida et Pingala pour lécher les eaux de Yesod qui sont dans la tranchée ou les organes sexuels; et ensuite à travers Sushumna il monte des eaux de Yesod vers notre tête. C’est le miracle fait par Élie que nous trouvons symboliquement écrit au chapitre 18 du premier livre des Rois. Si vous lisez et méditez tout le chapitre, vous comprendrez de quoi nous parlons, qui sont les mystères de la Rune Ar, de la Rune Bar et de la Rune Tyr. Voyez-vous la splendeur, la beauté de celui-ci?

Travaillons avec ces Runes. Maître Samaël Aun Weor nous conseille que, pour nous préparer à l’avènement du feu, le feu Christique avec lequel nous devons travailler, nous devons vocaliser le Mantra Ario. Le Mantra Ario se rapporte à la Race Aryenne (Aryenne signifie Gentil). Donc, nous étendons notre jambe droite, afin de faire la lettre A avec nos jambes, c’est-à-dire, la Rune Ar, et puis nous vocalisons:

«Aaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiioooooooooooooooo»

rune-ar

Le Mantra Ario a, comme nous pouvons le voir, Ar-I-O, précisément les 3 voyelles, avec la lettre R. La lettre R fait vibrer le feu à l’intérieur de nous. Le A ouvre nos poumons, pour que le feu pénètre dans le vent. La voyelle I met en activité le Chakra de la glande pinéale, le Sahasrara Chakra. Et le O, se rapporte au cœur, aux forces sexuelles qui s’élèvent vers le cœur. Maître Samael dit qu’il est conseillé de travailler avec cette pratique, de vocaliser ce mantra pendant 10 minutes, tous les jours. Nous devons également apprendre comment rouler le R, beaucoup de gens ne savent pas comment rouler le R. En outre, nous devons aiguiser le son du «R» en augmentant la hauteur. Lorsque vous augmentez la hauteur, aiguisez le son du R, vous envoyez le son au sommet de votre tête. C’est la pratique de la Rune Ar.

Nous devons aussi pratiquer la Rune Tyr. La pratique qui correspond à la Rune Tyr consiste à placer les bras au-dessus de la tête. Nous devons couper nos mains comme des coquillages. Nous levons les mains, puis nous descendons nos bras droits, ne les pliez pas, jusqu’à ce que nous fassions la forme d’une flèche avec notre corps, pendant le mouvement de nos bras nous vocalisons:

«Tiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr»

rune-tyr-pose

Comme le Maître l’a expliqué, la lettre T, Tau, frappe la Conscience pour l’éveiller. Rappelez-vous que la glande pinéale est le siège de l’Âme, le siège de la Conscience. Ainsi, quand nous prononçons le T, nous battons le son du T comme le marteau de Thor. Rappelez-vous que la Rune Tyr représente aussi le marteau de Thor. Quand le marteau frappe l’enclume, la lumière vient. L’enclume est la glande pinéale, et la lumière est le marteau de Thor, Thorn. Évidemment, la lettre I va directement dans le sang, qui est le véhicule de l’essence, de l’Âme. Le R intensifie la circulation du sang dans les veines, les vaisseaux sanguins, opèrent des merveilles avec les flammes ignées en intensifiant et stimulant l’éveil de la Conscience. Donc, Tyr est une Rune puissante pour éveiller la Conscience. Rappelez-vous toujours que nous travaillons avec la lumière; levez vos bras et abaissez vos mains, et abaissez-les tout en vocalisant le mantra Tyr. Simple. Mais, souvenez-vous que Tyr est liée à votre Intime, alors souvenez-vous de votre Soi, de votre Esprit, de votre Ruach, souvenez-vous qu’au commencement l’Esprit, le Tyr de Dieu, le Ruach des Elohim, flottait sur les eaux. C’est ainsi que le Tyr féconde les eaux de la sexualité.

Maintenant, il y a une autre pratique – qui se rapporte à la Rune Bar – mais, comme vous le voyez, nous n’avons pas mis la forme de la Rune Bar, car comme le Maître l’explique, la pratique de la Rune Bar devrait être combinée avec la Rune Tyr. C’est parce que la Rune Tyr est cette lumière qui descend, et c’est la Rune Bar qui établit la lumière dans notre corps. Par conséquent, nous devons combiner les 2 mantras de Tyr-Bar, mais seulement en effectuant la Rune Tyr. Nous ne pouvons pas affirmer ici que nous devons faire la forme de la Rune Bar à la fin de la pratique, parce que, personnellement, j’ai investigué là-dessus, et comme le Maître l’explique, un autre Maître l’a également expliqué. La seule chose que vous répétez ici est le son du mantra Bar, mais vous ne faites pas la forme de la Rune Bar pour y mettre fin. Nous venons de combiner les 2 mantras, Tyr et Bar. L’objectif de cette pratique est de mélanger judicieusement dans notre univers intérieur, les forces magiques des 2 Runes, pour éveiller la Conscience, pour accumuler intimement des atomes Christiques de haute voltage, à l’intérieur de nous. Rappelez-vous que nous sommes le Bar (le fils). Le Bar c’est nous en devenir, en étant, en enterrement.

Donc, quand nous pratiquons la Rune Bar, nous l’avons combiné avec la Rune Tyr, c’est-à-dire que nous effectuons le même mouvement de la Rune Tyr, mais en vocalisant 2 mantras. Nous inspirons entre les deux mantras:

«Tiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr, Baaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.»

Voyons: nous levons les mains, et les rejoignons au-dessus de notre tête (bras tendus) puis nous descendons nos bras droits et vocalisons Tiiiiiiiiiirrrrrrr, quand nos mains sont au niveau de notre cœur, faisant une croix avec le corps, puis nous inspirons à nouveau et prononçons le mantra Baaaarrrrrrr, et nous continuons à baisser nos mains jusqu’à ce que nous ayons la forme de la flèche avec notre corps. Le mouvement et les mantras attirent la lumière dans notre corps, afin que nous puissions en profiter pour notre éveil.

Rappelez-vous que dans cet exercice nous sommes le Fils, Bar, en Araméen; même si en Hébreu nous disons Ben pour Fils, qui commence aussi par B, Bath qui en Hébreu signifie fille, Bath-Sheba, la fille des Sept. La fille dans la Kabbale, en Hébreu, est orthographiée בת (Beth-Tav), la lettre Tav, est la même Rune Tyr à la fin du mot. Ainsi, nous pouvons dire de cette façon qu’en Hébreu, la Rune Bar et la Rune Tyr sont unis dans la femme, parce que c’est avec B et T que nous épelons la fille en Hébreu. En Anglais, nous l’écrivons comme quand nous épelons Bat, qui est le nom de ces mammifères volants nocturnes. C’est le même mot, mais en Hébreu cela signifie fille. Ainsi, les Runes Tyr-Bar sont fortement représentées dans בת, qui est la fille en Hébreu.

Public: Vous avez parlé, au début de la conférence, du processus par lequel nous recevons notre Monade. L’implication est que notre Rayon individuel est le résultat du Cosmo-Créateur qui a fécondé notre Ain Soph. Alors, est-ce un processus arbitraire auquel nous appartenons, ou y a-t-il quelque chose au sujet de notre Ain Soph, notre Rayon individuel, l’Être de notre Être, qui le fait graviter vers un Rayon particulier? Ou est-ce juste après qu’il a été assigné par le Cosmo-Créateur?

Instructeur: Eh bien, c’est une question intéressante. Qui décide quel Rayon va avec quel Cosmo-Créateurs? Eh bien, celui qui décide est le Theomertmalogos. Rappelez-vous que dans l’Ain Soph Aur, se trouve le Theomertmalogos, qui est l’intelligence de l’Absolu et l’Absolu connaît, parce que votre Ain Soph, et mon Ain Soph, en font partie. Le Theomertmalogos dit: «Ceci sera uni à cela.» Et alors il facilite cela, et mélange les deux forces. Si nous voyons le Rayon qui vient de l’Ain Soph, quand il se confond avec la lumière du Cosmo-Créateur, nous verrons un même Rayon, mais mélangé, et tel qu’il apparaît dans l’univers, avec une Étincelle, avec un héritage à développer. Mais, à la fin, c’est la même force. La force est des forces, à l’intérieur du Christ, nous sommes tous un, unis. Quand vous méditez et entrez dans l’Ain Soph Aur, et que vous voulez enquêter au sujet du Maître Jésus, alors vous devenez Maître Jésus, dans votre lumière particulière, et expérimentez Jésus. Si vous voulez savoir qui était Krishna, et alors dans votre lumière particulière, vous expérimentez Krishna, vous devenez Krishna, parce que dans cette lumière, il n’y a pas de personnalité, pas d’individualité, parce que nous sommes tous un. Et c’est très important à savoir, au cas où, un jour durant une Méditation, vous expérimentez n’importe quel Être, de sorte qu’après le Samadhi ne revennez pas et ne dites pas «Oh je suis cet Être», parce que c’est un blasphème. Même si vous découvrez la nature de votre propre Dieu, le Rayon de votre propre Être et qui est votre Être, souvenez-vous que Dieu est toujours Dieu, et il est toujours en-haut. Ici, nous sommes des personnalités, plus ou moins parfaites ou imparfaites, qui tentent de survivre dans cette jungle. Ne confondez jamais le corps physique, la personnalité de l’individu avec le Maître, parce que ce n’est pas le cas. C’est complètement différent.

Quand j’étais avec le Maître Samaël Aun Weor et sa personnalité, il se comportait comme n’importe lequel d’entre nous, parce qu’il avait besoin de manger, il avait besoin de faire des choses, mais son Être Intérieur est différent. Quand je m’adressais à lui, alors il se concentrait et apportait son propre Être dans son corps, et exprimait ce qu’il avait à exprimer, pour dire ce qu’il avait à dire. Le reste de la journée, il ne pensait pas toujours, «Oh, je suis Samael Aun Weor, je suis Samael Aun Weor,» il devait manger, il devait faire des choses, vous savez? Nous devons tous faire des choses, en nous rappelant bien sûr que l’Être est toujours important. Mais, l’Être, l’Intime n’est pas toujours à l’intérieur du corps, comme un oiseau dans une cage. Il peut entrer et sortir, à l’intérieur et à l’extérieur de sa propre volonté. La plupart du temps, l’Intime est dehors, dans la Voie Lactée, faisant ce qu’il a à faire; et le Bodhisattva? Eh bien, il fait aussi ce qu’il doit faire.

Quand, tout à coup, un disciple est venu et a demandé, «Maître Samael, je veux vous parler?» alors il se concentre et apporte son Être à l’intérieur, parce que le disciple s’adresse à son Être. Et puis il a répondu. Mais, beaucoup de gens font l’erreur d’égarer la personnalité de quelqu’un d’autre dont l’Être est un Maître. Une chose est que la personnalité se comporte comme l’un d’entre nous, faisant parfois des blagues. Alors les gens disent: «Oh, le Maître aime faire des blagues.» Non, c’est la personnalité. La personnalité et le corps physique ont parfois des préférences particulières, comme un certain type de nourriture, de viande, de légumes, mais ne mélangez pas cela avec le Maître. Ce n’est que lorsque le Maître a annihilé la personnalité que tout l’Être s’exprime. Dans la dernière année de la vie du Maître Samaël Aun Weor, il a même annihilé sa personnalité, et il a dit, quiconque désormais m’appelle par mon nom Chrétien, sera un traître, parce que j’ai annihilé ma personnalité, elle est complètement morte. Mon nom est Samaël Aun Weor, dans ce corps physique. C’était la dernière étape avant sa résurrection, après cela, il est mort physiquement. Quand nous l’avons rencontré, il était 100% l’Être, un Maître.

«Mes frères, ne soyez pas beaucoup de maîtres, sachant que nous recevrons la plus grande condamnation, car en plusieurs choses nous offensons tous: si quelqu’un n’offensait pas par la parole, il serait un homme parfait, et il pourrait aussi brider tout le corps.» – Jacques 3: 1, 2

Ainsi, si nous avons l’ego et la personnalité, il vaut mieux fermer la bouche, pour ne pas dire beaucoup de choses sur notre Être intérieur, à moins que nous ne nous comportions correctement et que nous n’offensions aucun homme en paroles, parce que les gens aiment juger et parfois, ils ne savent pas ce qu’ils jugent.

Public: Y a-t-il de nouveaux Rayons entrant constamment dans ce Jour Cosmique?

Instructeur: Selon ma compréhension, non. Chaque Jour Cosmique a son propre nombre de Rayons, de Rayons individuels qui ont besoin d’Auto-Réalisation, afin de rendre plus grande la lumière de l’Ain Soph Aur et la connaissance de l’Absolu. Ainsi, chaque planète a son propre nombre de Rayons qui entrent, des Monades qui agissent dans leurs propres Âmes particulières. Quand le nombre d’Âmes ou le nombre de lumières auto-réalisées que l’Absolu désire est fait – parce qu’il y a toujours un certain nombre que l’Absolu veut récolter – la Nuit Cosmique vient. En ce moment, la récolte continue toujours. L’Absolu a besoin d’Hommes Solaires, d’Êtres Humains Solaires – Solaire: Aur, Lumière, pour construire la lumière à l’intérieur de nous. Donc, puisque le nombre d’Auto-Réalisé n’est pas atteint, la moisson continue, est en activité, même si dans cette Race Aryenne maintenant, l’opportunité est la dernière. La Race Ar-yan, la Race du Bélier, la Race de Mars, l’Agneau, le Bélier. Ariès est le symbole du Bélier, et ce Bélier est l’Agneau, avec 7 cornes et 7 yeux. L’agneau de Dieu qui efface les péchés du monde. Le Fils de Dieu est l’Agneau. Bélier, Ar, Lumière.

Public: Pouvez-vous nous éclairer davantage sur les pratiques des Runes Tyr et Bar?

Instructeur: Deux pratiques différentes. Dans la Rune Tyr, nous prononçons le mantra Tyr, individuellement. Et dans la Rune Bar, nous effectuons la Rune Bar, en combinant les deux Mantras, Tyr-Bar. Mais, les mouvements de la Rune Bar sont exactement comme la Rune Tyr. La seule différence est que nous prononçons Bar après Tyr. Comme nous l’avons dit, nous attirons avec ceci, le feu à la terre. La terre, la terre philosophale est notre corps physique, pour que nous puissions brûler le Taureau, comme l’enseigne Elijah. Étudiez, lisez, le chapitre 18 du premier livre des Rois et comprenez tout ce mystère. C’est à l’intérieur de nous.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Runes Ar, Tyr and Bar

Runes Ur, Is et Sig

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

runes-ur-is-sig

Les Runes Ur, Is et Sig sont liées au pouvoir de la Mère Divine Kundalini, c’est pourquoi nous les plaçons ensemble. Il est bon de comprendre que tout le Futharkh Runique émerge de «Ur», l’utérus de la Mère Divine Kundalini. Toutes les lettres du Futharkh se rapportent à «IEOUAMS» la Parole qui émane de l’Ain Soph, qui est précisément liée à la Rune Ur.

futhark-runes

Comme vous pouvez le voir, dans le Futharkh (l’Alphabet Runique), Ur est la deuxième Rune – après la Rune Fa. Elle symbolise l’Utérus. Conformément au symbolisme, l’utérus, l’Ain Soph, l’Absolu, est symbolisé par un cercle.

Lorsque le Grand Jour Cosmique, le Mahamanvantara, est initié depuis l’intérieur de cette matrice, il est évident que le «Ur», le cercle, s’ouvre vers le bas. Ainsi, pendant la Mahapralaya (ou Grande Nuit Cosmique) la Rune «Ur» est fermée – pas ouverte comme vous pouvez le voir sur la carte. En fait, Ur se rapporte au sigilisme (un terme dérivé du Latin «sigilum» signifiant «sceau» ou simplement: un sceau magique, un signe ou un mot/image contenant un pouvoir magique ou des structures de mots qui cachent la sagesse). Nous devons affirmer que le mot sigil est similaire au mot mythe, en ce sens qu’il renferme quelque chose de caché que seuls ceux qui ont une vision spirituelle peuvent voir, selon leur niveau d’Être, leur niveau de raisonnement objectif. Donc, il y a beaucoup de sceaux. Évidemment, les Runes renferment beaucoup de sigilisme à l’intérieur duquel nous trouvons une connaissance merveilleuse. Le Calendrier Aztèque est aussi une grande structure de sigilismes au sein de laquelle nous trouvons toute cette sagesse dont nous parlons.

Ainsi, la Rune Ur nous emmène à l’origine de tous ces sigilismes, du fait qu’elle se rapporte à l’Ain Soph. Rappelez-vous que l’Ain Soph est l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin de l’Univers. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de la Rune Ur, nous devons parler de la Mère Espace, dans laquelle tout est gesté. La Rune Ur nous rappelle Ur-Anos, Ouranos, qui est précisément la première émanation de l’inconnaissable. Souvenez-vous que dans la Bible il est dit que «Au commencement (Bereshith), le Fils d’Aelohim (Bar-AElohim) – qui est le Rayon de l’Okidanokh – créa les Cieux et la Terre.» Eh bien, les Cieux sont traduits en Grec comme Uranus et dans la mythologie Romaine comme Chaos. La Terre est traduite par Gaia. Donc, vous trouvez Ouranos et Gaia comme Ciel et Terre, au début du livre de la Genèse.

ur symbols

Toutes les lettres, les sigils émanent d’Ur-Anos, de l’Ur. Alors, utilisons notre imagination pour comprendre cette merveilleuse doctrine des Runes et tous les mythes ou sigilismes, dans lesquels nous retrouvons la même sagesse. Comme vous vous en souvenez, dans la mythologie Grecque, Ouranos-Ciel et Gaia, sont les parents de Saturne, qui dans la mythologie Grecque s’appelle Chronos. Chronos est l’heure. Dans l’ésotérisme, le temps est symbolisé par le mot Hero-Pass. Hero-Pass est un mot mentionné par Gurdjieff et qui est répété par le Maître Samael et beaucoup d’autres Maîtres (ce qui est écrit dans le livre de Gurdjieff, «Contes de Belzébuth à son petit-fils» est quelque chose qui est écrit dans les Registres Akashiques; que quiconque pénètre dans les Registres Akashiques peut apprendre). Beaucoup de gens pensent que tous les écrits, les mots, etc., de Gurdjieff étaient ses inventions; non, ce ne sont pas. C’est pourquoi nous, les Gnostiques, parlons de certains sujets qui ont été mentionnés par lui.

Maître Samaël Aun Weor a corrigé de nombreuses erreurs commises par Gurdjieff en relation avec la doctrine. C’est très important à comprendre et à saisir, parce que n’importe lequel d’entre nous, si nous méditons et pénétrons dans les Registres Akashiques, peut le vérifier. On sait aussi – comme je vais parler de la mythologie – que tout mythe peut être interprété, comme nous l’avons expliqué, à sept niveaux. Alors, pénétrons maintenant dans un niveau supérieur, puisque nous pénétrons dans Ur, l’Ain Soph, l’Absolu.

Rappelez-vous que l’Absolu est divisé en trois parties: l’Ain, qui est l’Espace Abstrait, le Néant – l’Ain Soph (la Rune Ur), qui est traduit comme le Illimité – et l’Ain Soph Aur, qui est traduit par Lumière Illimitée. Ainsi, ces trois parties de l’Absolu sont une, dans le cercle, dans le sein de la Mère Divine, la Mère Cosmique. Le principe de l’Ain (le Néant) pénètre dans l’Ain Soph (la Mère) et y place sa graine. Cette graine dans l’utérus est comme l’enfant dans l’utérus d’une femme – en utilisant cette similitude pour comprendre la matière. Ainsi, la femme a dans son utérus la graine de l’homme. Cette graine se développe à l’intérieur de son Ur, son utérus. C’est pourquoi Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

«Une étrange évolution que même les Dieux (les Elohim) ou les êtres humains ne connaissent pas existe à l’intérieur de l’Ain Soph.» – Tarot et Kabbale

Cette évolution est comme le fœtus évoluant dans l’utérus de la mère. Cette matrice, qui est fermée, est ce que nous appelons le Mahapralaya, le reste. Le Mahamanvantara ou Grand Jour Cosmique est l’activité du «A» venant de l’Ur. En d’autres termes, nous dirons que lorsque l’enfant sort de «Ain Soph», l’utérus, cet enfant est le «A-Ur» ou la lumière du Mahamanvantara. Cependant, pendant que l’enfant reste dans l’utérus, c’est le Mahapralaya – cette similitude n’est utilisée que pour nous permettre de comprendre les trois aspects de l’Absolu.

Ainsi, à l’intérieur de l’absolu, il existe une Loi appelée Auto-Egocrate – la manière dont tout ce qui existe dans cet espace absolu se maintient sans aucune aide de l’univers extérieur. Rappelez-vous; ce qui existe en dehors de l’Absolu est l’univers, qui est aussi appelé le Megalocosmos, l’immense cosmos. Pendant le Mahapralaya, l’Absolu est Auto-Egocrate, ce qui signifie que le pouvoir de création au sein de l’Ain Soph est soutenu par lui-même. C’est pourquoi dans le 3e aspect, qui s’appelle l’Ain Soph Aur (qui est aussi appelé l’Absolu Solaire) il existe une sorte de création Trogoautoégocratique qui est immortelle. Ceci est soutenu par la même force du Père-Mère-Fils; Ain, Ain Soph, Ain Soph Aur. Cette création qui existe dans le troisième aspect de l’Absolu, appelé Protocosmos, est faite de soleils spirituels. Ces soleils sont appelés les planètes du Christ; ce sont les mondes qui sont immergés dans l’infinitude qui soutient tout.

Au sein de l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, il existe deux Lois éternelles qui agissent comme une seule afin de maintenir la vie dans ce Monde Spirituel, dans l’Espace Abstrait. Ces deux lois sont les lois du Triamatzikamno – que nous avons prononcé plusieurs fois dans différentes conférences – et la Loi de l’Heptaparaparshinokh. La première loi est «AUM» la loi du trois, la loi de la création – le Triamatzikamno. La deuxième Loi est «IEOUAMS» la Loi du sept, l’Heptaparaparshinokh – la Loi qui organise dans le sein de l’Absolu. Il est important de comprendre que nous tous, dans les profondeurs de notre Être, avons notre propre Ain Soph individuel – comme nous l’avons dit dans de nombreuses conférences – et, dans ce Ain Soph, ou Atome de l’Espace Abstrait Absolu, existe trois particules de cette Loi du Triamatzikamno, qui dans le Christianisme sont nommées: Père, Fils et Saint-Esprit. Ainsi, dans les profondeurs de notre Être, nous avons «AUM»; ces Trois Forces Primaires qui, avec l’Ain Soph, forment les quatre particules, ou ce que nous appellerons le Tetragrammaton, dans le sein de l’Absolu. Ces quatre particules agissent dans la vie abstraite, dans l’utérus, à l’intérieur de cette graine, afin de soutenir la vie de l’Absolu Solaire, l’Ain Soph Aur – ces planètes du Christ qui existent dans l’Espace Abstrait, où vous trouvez le bonheur absolu.

À l’intérieur de ces lieux ou planètes, ou comme nous les appelons, Soleils Spirituels, nous trouvons des éléments qui sont en relation avec des Êtres auto-réalisés; les individus qui ont atteint la réalisation de leur Ain Soph dans les précédents Jours Cosmiques. Ainsi, chez eux, «AUM», les Trois Forces Primaires manifestent toute leur activité, toute leur potentialité.

AUM, les Trois Forces Primaires – Père, Fils et Saint-Esprit, les trois atomes dans l’Ain Soph – contiennent toutes les possibilités infinies, cependant, afin de développer ces possibilités infinies, elles doivent émerger dans le Megalocosme; c’est pourquoi l’univers existe.

Les individus qui ont atteint la réalisation de leur Ain Soph, retournent dans l’Ain Soph Aur et l’aident dans sa vie et sa subsistance. C’est pourquoi il est dit que dans l’Ain Soph Aur (l’Absolu Solaire) existent de nombreux Soleils. Chaque Soleil est un Ain Soph auto-réalisé. Ainsi, l’Atmosphère de l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, contient toutes ces Monades auto-réalisées, ou Ain Sophs qui ont atteint la cristallisation des Trois Forces Primaires de l’univers: Père, Fils et Saint-Esprit. Nous répétons, ils agissent comme une seule lumière et aident l’Absolu Solaire dans son activité et sa subsistance, dans l’Espace Abstrait; c’est une sorte de création, une sorte d’existence qui est la paix dans l’Espace Abstrait.

Donc, il y a ces Ain Sophs qui n’ont toujours pas ce type de développement, que nous appelons le raisonnement objectif. Le raisonnement objectif est un type de raisonnement qui est nécessaire pour agir selon le raisonnement – avec la sagesse ou l’intelligence – de l’Absolu.

Les Aïn Sophs qui n’ont pas encore de raisonnement objectif doivent l’acquérir, et c’est pourquoi, à l’aube du Grand Jour Cosmique, l’utérus de la Mère Divine s’ouvre et forme la Rune Ur. Et d’Ur émerge l’univers, qui s’appelle, l’Ayocosmos, ou le Megalocosmos. A-yo, en relation avec l’IAO, l’AUM, Trois Forces Primaires, manifesté.

Donc, comme nous le savons, l’Ain Soph Aur projette un rayon dans l’univers. Ce rayon, est le Rayon de l’Okidanokh, au sein duquel se trouve la possibilité de développer dans l’univers les Trois Forces Primaires, et d’atteindre l’auto-réalisation de l’Ain Soph. Donc, à l’intérieur de ce Rayon de l’Okidanokh se trouvent les Trois Forces Primaires manifestées qui apparaissent depuis Ur, dans le Protocosmos (Ain Soph Aur) et ensuite dans le Megalocosmos (l’Univers), afin de commencer à acquérir Noûs. Les grands Cosmo-Créateurs sont directement liés à l’Ain Soph Aur, parce que tout Cosmo-Créateur est lié à l’Absolu Solaire et a son pouvoir à son propre niveau. Il y a beaucoup des niveaux et c’est pourquoi il y a beaucoup de tailles de soleils et de planètes, beaucoup de rayons et de mesures de cette lumière que vous voyez dans l’univers.

N’importe lequel de ces Soleils (Cosmo-Créateurs) de l’Ain Soph Aur engendre la Rune Is au sein de ces Rayons Inconscients (Ain Sophs sans Noûs). La Rune Is, qui est juste une ligne verticale, représente Noûs, notre Intime, notre Esprit, qui est ce que la Bible appelle le Ruach Elohim, ou l’Esprit de ces Elohim, qui sont les Cosmo-Créateurs dans l’univers.

Alors, comprenez maintenant que chacun d’entre nous a son propre Intime particulier qui se rapporte à la Rune Is. Comme vous le voyez dans le Futharkh, la Rune «Is» est le nombre 9.

C’est pourquoi cet Intime doit travailler en accord avec les conseils des Cosmo-Créateurs, afin qu’il travaille avec les eaux géniques. Rappelez-vous qu’il est écrit:

«Au commencement… l’Esprit de Elohim planait sur la surface des eaux.» – Genèse 1: 2

Donc, cet Esprit de Elohim, Ruach Elohim, est la lettre «I» de la Rune Is. «IS» est écrit avec un S, parce que S est le symbole de la Mère Divine. Le S est la Rune Sig, qui est l’éclair. Rappelez-vous que tout émerge de l’utérus de la Mère Divine. C’est pourquoi il est assez significatif que le nombre 9, la Rune Is, se rapporte à la 9e Sphère, au monde de Yesod, où tout est en gestation dans l’Arbre de Vie.

Maintenant, si vous prenez l’utérus, symbolisé par le cercle et le placez à gauche au dessus de la Rune Is, vous faites le nombre 9. De cette façon, vous voyez comment la «Rune Is» émerge de l’utérus «Ur», c’est pourquoi «IS» est le nombre 9. De plus, si vous placez le cercle à droite de la Rune Is, vous avez le nombre 10, qui est la synthèse de IO, Père-Mère. Notre propre Intime particulier émerge de la Mère Divine. Dans les profondeurs, la racine de notre Esprit, notre Intime, nous trouvons l’utérus, la Mère Divine. C’est pourquoi la Mère Divine est également représentée comme IO, l’androgyne Luni-Solaire qui existe à l’intérieur de chacun de nous – l’Intime. Ainsi, quand vous pensez à votre Intime, vous ne pensez pas seulement en tant qu’homme mais en tant que homme-femme, c’est androgyne. Andros: homme, Gynika: femme. L’aspect féminin est la Mère Divine, et c’est pourquoi la Rune Is se rapporte à la Rune Sig, qui est l’éclair, la Kundalini – c’est la relation merveilleuse de notre Intime avec les Cosmo-Créateurs et la Mère Divine, parce que pour que l’Ain Soph, notre propre Ain Soph particulier, acquière le développement des 3 Forces Primaires, il a besoin d’orientation. Cette orientation vient des Cosmo-Créateurs, et les Cosmo-Créateurs ne font qu’un avec le Theomertmalogos, qui traduit en Français signifie la Parole de Dieu. Cette Parole de Dieu est l’Absolu Solaire qui émerge comme l’éclair, comme la Rune Sig, dans tout le reste des Cosmos, que vous connaissez sont 6, parce que Theomertmalogos existe dans le 1er, qui est le Protocosmos.

Donc, en dessous du Protocosmos existent 6 cosmos. Ces 6 cosmos sont liés aux 6 degrés du Raisonnement Objectif que tout Ain Soph peut acquérir, afin d’avoir le droit de pénétrer dans le Protocosmos, dans le Theomertmalogos, ou de se fondre avec le Theomertmalogos. C’est précisément le but de chacun d’entre nous, dans les profondeurs de notre Esprit: pénétrer un jour au sein du Theomertmalogos, et l’aider dans sa création comme les Cosmo-Créateurs de notre époque aident dans sa création dans ce Megalocosmos, ou univers.

Maintenant, allons dans les précédents Mahamanvantaras, ou Jours Cosmiques, afin de comprendre le mystère de la Rune Ur. Il y avait une période de temps qui s’appelle la période Chootboglitanical de l’univers; ceci est également appelé la période du Dieu Chootlitanical, ou la période Chootboglitanical. À cette époque, tout Ain Soph auto-réalisé qui avait acquis le développement des Trois Forces Primaires entrait automatiquement dans l’Absolu Solaire afin d’aider, comme nous l’avons dit, le Théomertmalogos (la Parole de Dieu), dans Sa création. Mais, il y a eu une tragédie qui a été écrite dans les Registres Akashiques du Cosmos. Pendant cette période, certains individus qui ont acquis en eux-mêmes le développement des Trois Forces Primaires avaient encore certains éléments subjectifs, certains éléments négatifs à l’intérieur d’eux-mêmes, et avec ceux-là ils sont entrés dans le sein de l’Absolu Solaire. N’étant pas conscients de ces éléments subjectifs et négatifs très subtils (appelés péchés de l’âme – éléments très subtils), ces individus ont altéré l’atmosphère de l’Absolu Solaire; d’autres individus qui étaient parfaits et purs à l’intérieur de cette atmosphère ont été infectés par ces agrégats négatifs de ces unités (individus), qui sont entrées, et évidemment en conséquence, il y avait une altération dans le Megalocosmos, dans l’Univers, dans la structure de l’univers qui est formé par les Galaxies et les Systèmes Solaires.

Donc, ces agrégats psychologiques, comme vous le savez, se rapportent au temps; un temps qui n’est pas lié à l’Absolu Solaire. Le temps s’appelle Chronos, en Grec. Heropass – ou le passage ou le flux du temps – était différent, parce que dans l’Absolu Solaire existe l’ici et maintenant, l’éternel ici et maintenant. Mais, hors de cet Absolu Solaire existe l’univers dans lequel le temps, l’écoulement du temps, l’Heropass agit de différentes manières, différentes vitesses, dirons nous, liées à l’univers. Les éléments qui sont entrés dans l’Espace Abstrait appartenaient à l’univers, pas à l’Espace Abstrait et donc ils ont modifié le Theomertmalogos. En conséquence, il est écrit que l’Absolu risquait de perdre son volume, disparaissant de l’Espace Abstrait à cause de l’action de l’Heropass, Chronos, Temps. Vous voyez, cela est également lié à la révolte que Chronos (Saturne) a fait quand il a castré les Cieux-Uranos dans la mythologie Grecque, pour contrôler l’univers. Si vous voyez cela de ce point de vue, vous comprenez comment Chronos, Temps, révolté… ce Temps n’appartient pas à l’Absolu et altère toute la mécanicité de l’univers. C’est ce qu’on appelle la tragédie du Chootboglitanical, ou le Dieu Chootlitanical. Alors, l’Univers, ou dirons nous, le Père Éternel Cosmique qui reçoit le nom de A-Elohim, a dû modifier les deux Lois: le Trois et le Sept – le «AUM» ou Triamatzikamno et le «IEOUAMS» ou Heptaparaparshinokh – et convertissez ces Lois pour qu’elles ne soient plus Auto-Egocrate, mais Trogoautoegocrate, afin de ne pas disparaître de l’Espace Solaire Abstrait, le lieu de son existence dans l’Absolu.

Ces individus qui ont été infectés par l’Heropass, ces éléments subjectifs, ont été retirés de l’atmosphère de l’Espace Abstrait, afin de ne pas le modifier. De toute évidence, tous ces éléments ont subi les conséquences. C’est pourquoi il est écrit que Theomertmalogos a été forcé de créer le présent Mahamanvantara. Si vous avez étudié cette époque en relation avec le Karma, vous comprendrez que le Karma se rapporte aussi au Temps. Évidemment, les effets de tout cela étaient catastrophiques, et c’est pourquoi l’Absolu Solaire a été forcé de créer dans chaque Système Solaire une planète à l’intérieur de laquelle ces Êtres pourraient demeurer pendant leur purification. Cette planète s’appelle le Planète Purgatoire qui existe dans cette région qui est connue en Sanskrit comme Atala. C’est une planète qui est un paradis à l’intérieur duquel ces Êtres vivent, et à l’intérieur de laquelle quiconque atteint l’auto-réalisation de ces Trois Forces Primaires doit rester, y aller, avant d’entrer dans l’Espace Abstrait. Ainsi, c’est le mystère de la Rune Ur: comment l’Absolu Solaire, étant Auto-Egocrate, est devenu Trogoautoegocrate, afin de se maintenir, afin que le flux de forces qui en sortent revienne à l’intérieur de celui-ci. Avant, il se soutenait par lui-même; c’était Auto-Egocrate. Mais, quand cette loi s’est changée en Trogoautoegocrate, il a avalé l’énergie de l’Univers et elle revient encore – c’est la fameuse Loi du Trogoautoegocrate-Cosmico-Commun qui agit dans toutes les Cosmos; avaler et être avalé. Donc, c’est à travers cette loi que l’Absolu Solaire se maintient. Les forces fluent du Protocosmos vers les autres Cosmos, créant dans chaque Cosmos les différentes unités à travers «AUM» la Loi du Trois.

Maintenant, nous devons imiter l’Absolu Solaire, et retirer sa force vers l’intérieur de notre Microcosmos individuel particulier, et créer les Corps Solaires, parce que si nous ne faisons pas cela, alors les Trois Forces Primaires fluent vers l’extérieur de nous, pour créer – à travers la Fornication qu’est l’acte sexuel des animaux – les enfants et tous ces agrégats psychologiques que nous connaissons déjà.

Les animaux intellectuels sont les seules créatures avec trois cerveaux, qui ont les Trois Forces Primaires à l’intérieur d’eux, et qui ont la capacité de créer spirituellement… s’ils retournent la force solaire à l’intérieur d’eux, les Trois Forces Primaires de l’univers.

C’est pourquoi, lorsque nous citons les premiers mots de la Bible, «Au commencement» בראשית (Barashith) qui se traduit par «Genèse», la première syllabe qui apparaît est (בר) Bar, qui en Araméen signifie Fils. Cela nous rappelle aussi la Runes Bar, qui à l’envers est lue Ra – le Soleil – et la lettre Beth qui signifie maison. בית ר אש (Beth-Ra-Aesh), la maison de «Ra», le feu.

בראשית (Barashith) peut aussi être lu רבית אש Rabbith-Aesh; ainsi, au lieu de lire dans la Bible «au commencement Dieu a créa», selon les sigilismes, nous pouvons lire:

רבית אש ברא אלהים, le feu augmenté créa Elohim; ou Rabboth-Aesh (le feu du Seigneur) créa Elohim; en d’autres termes, le Theomertmalogos, l’Absolu Solaire, le Feu Solaire, a créé les Dieux, les Elohim. Quel Elohim? Le Ciel (Uranos) et la Terre (Gaia) qui, selon la mythologie Grecque, sont les premiers Elohim ou Dieux qui sont apparus.

« בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ) Bereshith Bera Elohim At Ha-Shamayim VeAt Ha-Aretz, traduction: Bereshith créa Elohim les cieux et la terre; c’est-à-dire, Bereshith créa les Dieux Ouranos et Gaia.» – Genèse 1: 1

«Uranus, Ur-anas, le feu et les eaux primordiales [Hébreu שמים -Shamayim-Cieux], qui symbolisent clairement le fluide sexuel ardent dans l’organisme humain. Uranus, en tant que premier roi divin de l’antique Atlantide, est le régent de nos glandes sexuelles. Uranus, l’Asura-maya, est vraiment le premier révélateur des mystères de la vie et de la mort. Certes, Ur-anas est le feu et l’eau primordiale, celui qui détermine intrinsèquement le premier culte Luni-solaire de l’androgyne IO… (iiiiiiooooooo). – Trois Montagnes par Samaël Aun Weor

La Genèse continue:

«Et la terre [Gaia] était sans forme et vide; et l’obscurité était sur la surface de (Tartarus) l’abîme. Et l’Esprit de Elohim (la Rune Is) se déplaça sur la surface des eaux.» – Genèse 1: 2

Dans la mythologie Grecque, selon Hésiode, il y a trois éléments coexistants: Chaos (IO-Uranos) Gaia et Eros. Eros – Heros, Herus, Horus – est la lumière qui donne un sens à la création.

Light

«Et Elah-Im dit: Que la lumière soit; et la lumière fut.» – Genèse 1: 3

Voyons la séquence: De la Rune Ur, grâce au Rayon de la Création qui s’appelle (ברא אשית) Bara Ashoth, le Mariage Créatif, les Elohim ont émergé, qui sont les Cosmo-Créateurs et ces Cosmo-Créateurs sont appelés les Cieux (IO-Uranos) et la Terre (Gaia). Lisons maintenant quelque chose de très significatif, que nous devons étudier en rapport avec la Rune Ur. Maître Samaël Aun Weor déclare:

«Uhr est l’horloge, la mesure du temps, le Mahamanvantara; ainsi Ruh est le repos, le Grand Pralaya.» – Magie Gnostique des Runes

Lorsque vous explorez le dictionnaire Allemand, vous découvrez que Uhr signifie horloge et que Ruh signifie repos. Certes, la langue Allemande, comme beaucoup d’autres langues, est directement dérivée du Futharkh. Rappelez-vous que le Futharkh, les Runes, sont la racine de tous les alphabets; les alphabets Grecs, Latins, Hébraïques, dans lesquels nous retrouvons tous les sigilismes et mystères dont nous parlons. Entre les lettres de la Rune Ur, les lettres U et R, on trouve le H qui en Allemand symbolise l’horloge. Le H est la Rune Hagal, comme nous l’avons dit plusieurs fois. La Rune Hagal, le H, est formée par un X disséqué par une ligne horizontale ou verticale, formant une étoile à six pointes, qui est également symbolisée dans le Calendrier Aztèque – comme vous pouvez le voir sur le graphique – le cercle (Tonatiuh) qui est l’utérus, à l’intérieur duquel tout émane dans le temps.

Maintenant, Maître Samael explique que l’étoile à six pointes a six pointes projetées vers l’extérieur et six recoins. Les six pointes à l’extérieur sont masculines; les six pointes à l’intérieur sont féminines. Ainsi, l’étoile à six pointes, comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences, a les deux polarités. Si vous additionnez ensemble les 6 creux et les 6 pointes, vous trouvez le nombre 12: les 12 signes du Zodiaque, les 12 heures d’Apollonius, les 12 planètes qui tournent autour du Soleil, les 12 apôtres, les 12 tribus d’Israël, et tout ce mystère qui émerge de l’horloge mystérieuse, qui est très clair dans le Calendrier Aztèque. C’est pourquoi nous plaçons le Calendrier Aztèque au milieu, pour vous montrer à nouveau comment cette merveilleuse pierre renferme précisément tous ces mystères liés à Ur, l’horloge, les 12 heures, ou mieux dit, les douze Sephiroth.

Rappelez-vous que dans la Doctrine de l’Anahuac – la Sagesse Aztèque – ils mentionnent 13 Cieux. Mais, le 13 est l’Ain, le néant – parce que l’Univers, le Mahamanvantara part du second aspect de l’Absolu qui est l’Ain Soph. L’Ain Soph, en comptant du bas vers le haut, est la douzième Sephirah. Ainsi, à partir de la Sephirah 12, est apparu l’Ain Soph Aur et l’Arbre de Vie, les 10 Sephiroth, formant les 12 Cieux – à travers lesquels chaque Ain Soph doit passer afin d’acquérir l’Auto-Réalisation. Seuls ceux qui, après de nombreux Mahamanvantaras, ont acquis la réalisation de ces 12 sphères, Sephiroth, Cieux, obtiennent le droit d’entrer dans le sein de l’Ain, le Père, l’Espace Abstrait Absolu, le néant. Pour y entrer, vous devez travailler avec les 12, l’horloge, c’est pourquoi Ur, l’horloge, est cela – la manifestation, le Jour Cosmique, les 12 Aeons – grâce à l’intelligence de l’Ain, le Père de toute paternité.

Rappelez-vous que nous ne parlons pas d’un Être ici; il serait absurde de donner une forme anthropomorphique à l’espace – c’est une intelligence qui est au-delà de la matière et de l’énergie, au-delà de l’Esprit. C’est ainsi que nous devons comprendre cela. Ainsi, l’autre mot que le Maître Samael mentionne aussi dans le livre des Runes est Ruh. Il dit: «Ur est l’horloge, la mesure du temps, le Mahamanvantara et Ruh est un repos, le grand Pralaya.» Quand vous étudiez dans le dictionnaire, le mot Ruh avec le H à la fin, en Allemand, signifie le repos – c’est le sens du mot, le repos. Donc, vous voyez comment la Rune Ur enferme ce mystère. Le H au milieu du mot implique l’activité du Gibor au sein de Hagal, le H, que nous avons expliqué dans les conférences précédentes ou contient toutes les Runes. Si vous comprenez que la Rune Hagal se rapporte au nombre 12, vous voyez comment elle se rapporte à la Rune Ur et comment de la Rune Ur émerge tout le Futharkh, toutes les Runes, pour créer l’univers. C’est pourquoi nous voyons tout cela dans ce sigilisme; un mystère qui ne peut être vu qu’à travers la vision Spirituelle, quand vous êtes un Initié – parce que ces Sigellis ont été laissés par des Initiés, la Fraternité Blanche, pour que nous puissions l’étudier. C’est merveilleux comment tout cache ces mystères, et comment nous devons travailler avec ce Mystère de la Rune Ur.

Si nous prenons les 12 heures, ou le Mahamanvantara, alors nous comprenons le temps, ou ce que nous appelons l’Heropass – comment il agit dans différents «temps» dans les 7 Cosmos. Dans l’Absolu, il n’y a pas de temps, parce que tout est éternel maintenant. Maintenant, vous comprenez comment, lorsque certains éléments sont entrés dans l’atmosphère solaire qui a appartenu à Heropass, au temps, ils ont manifestement infecté l’atmosphère et modifié ce qui ne devrait pas être modifié. C’est ce qu’on appelle la tragédie de la période Chootboglitanical.

Gurdjieff déclare qu’il existe généralement dans l’Univers deux «genres» ou deux «principes» de la durée d’être-existence qui sont liés à l’Heropass, ou le flux du temps; ces durées se rapportent à deux mots que nous devons apprendre, à savoir, Fulasnitamnien et Itoklanus – Temps.

La période Fulasnitamnienne dure 12 «Urs – Uhrs – Ouhrs – Heures» en relation avec le Rayon de «Ur» Création. En relation avec le Theomertmalogos, il agit à différents niveaux en relation avec le processus Trogoautoegocratique Cosmique Commun solaire. Nous devons affirmer que le principe Fulasnitamnien n’agit pas sur les animaux intellectuels, car il appartient à la création solaire. Les animaux intellectuels relèvent d’un autre principe qui s’appelle Itoklanus, qui est la période de temps donnée en accord avec les éléments vitaux que nous avons dans les trois cerveaux. Le principe d’Itoklanus fonctionne chez les animaux, puisque le principe appelé Fulasnitamnien appartient aux êtres humains et non aux animaux – je suis désolé de vous le dire; les gens sur cette planète ne sont pas des êtres humains, mais des animaux intellectuels et c’est la vérité.

Le corps physique de tout être humain véritable est soumis au principe Fulasnitamnien, ou période de temps, qui dure de 10 à 12, voire plus de 15 siècles de durée de vie. Tout être humain de n’importe quelle planète dans l’univers, vit approximativement (au moins) 12 siècles, en rapport avec cette Ur, ou horloge, mesure du temps. Au temps de la Lémurie qui était ce continent qui existait avant le continent Atlantéen, tout être humain a vécu physiquement au moins 12 siècles. C’est pourquoi, lorsque nous lisons la Bible, nous constatons que tel ou tel individu a vécu pendant des centaines d’années, physiquement parlant… eh bien, c’était et c’est normal parmi les êtres humains.

Mais, puisque l’humanité est tombée dans la génération animale – qui est la fornication, l’orgasme, le spasme – l’humanité entière est tombée dans le principe Itoklanus et a laissé le principe Fulasnitamnien. Le principe Itoklanus agit selon la Loi du Karma. Itoklanus est placé – en conformité avec la Loi du Karma – par les Êtres supérieurs qui contrôlent la vie sur n’importe quelle planète dans nos trois cerveaux, et dans n’importe lequel des systèmes cérébraux de n’importe quel animal; Itoklanus est l’intervalle de temps qui nous permet de vivre.

Les éléments vitaux qui dans l’ésotérisme sont appelés Bobin-Kandelnosts sont les principes de vie que les Lois du Karma ou les Lois de la Vie placent dans les systèmes cérébraux de n’importe quel animal. Ainsi, au sein des Bobin-Kandelnosts que nous avons dans nos trois cerveaux, se situe l’espace de temps que nous allons vivre. Si nous épargnons les Bobin-Kandelnosts, nous vivrons physiquement plus longtemps, mais si nous les dépensons stupidement, notre vie se raccourcira. Donc, c’est pourquoi nous ne pouvons pas dire: «Je vais vivre 60-70 ans, d’après mes Bobin-Kandelnosts», parce que nous pouvons les prolonger si nous savons comment. Les Bobin-Kandelnosts sont placés dans nos trois cerveaux. Ainsi, les Bobin-Kandelnosts qui étaient placés dans les trois cerveaux au temps de la Lémurie étaient abondants, par conséquent les Lémuriens vivaient encore longtemps, au début de leur chute. Au temps de l’Atlantide, l’humanité a vécu 200-300 ans. Au Moyen Age, dans cette présente Race Racine Aryenne, l’humanité a vécu environ 150 ans. Maintenant, la durée de la vie, du temps, est raccourcie. Si quelqu’un vit 100 ans, il apparaît dans le journal, ou plutôt sur internet: «Telle ou telle personne a fait 100 ans…» c’est très rare. Habituellement, les Bobin-Kandelnosts selon le principe d’Itoklanus sont très courts. De nos jours, nous ne vivons presque pas, nous n’avons pas de vie.C’est pourquoi en ce moment, si nous voulons acquérir l’auto-réalisation de notre Ain Soph particulier, nous devons créer immédiatement – au moins très rapidement – les véhicules solaires pour «AUM», les Trois Forces Primaires: les corps Astral, Mental et Causal, parce que nous ne savons pas si nous allons vivre 50 ans. J’ai eu des amis dans le passé qui sont morts à 40-45; Dieu merci J’ai connu cette connaissance… eh bien, dans les vies précédentes. Adolescent, j’ai consacré ma vie à cette connaissance, afin d’éveiller toutes ces possibilités à l’intérieur de moi, parce que je savais que la vie dans le principe Itoklanus, nous n’avons pas 100 ans. Dans le passé, à l’époque Lémurienne, les individus qui vivaient depuis 900 ou 1000 ans, encore – tombés dans la génération animale – avaient suffisamment de temps pour créer les corps Astral, Mental et Causal. Imaginez que si vous avez reçu 1000 ans de vie physique, vous auriez assez de temps pour créer tous les corps et faire beaucoup de choses intérieurement. C’est pourquoi, à cette époque, il y avait beaucoup de créations d’êtres humains, à l’époque de l’Atlantide. Mais, de nos jours, dans cette Race Racine Aryenne, le Theomertmalogos fait le dernier effort, pour créer des Hommes Solaires. Les Hommes Solaires sont liés à l’Absolu Solaire, aux Corps Solaires qui leur permettent d’avoir l’activité de «AUM», les Trois Forces Primaires à l’intérieur d’eux, afin de développer leur raisonnement objectif – puisque le raisonnement que nous avons maintenant est subjectif, animal.

Saturn-BinahQuand nous entrons dans le développement de notre raisonnement objectif, nous entrons dans l’entendement et la compréhension de tous ces mystères, de ces sigilismes et de toute la sagesse de la mythologie. Cependant, pour le moment, la Loge Blanche donne librement cette connaissance, pour nous montrer qu’il y a quelque chose de caché, de connaissance caché et que nous n’avons pas vu, mais que nous pouvons étudier si nous travaillons avec les règles données par les hérauts de l’aurore. Donc, maintenant nous comprenons pourquoi Yod-Chavah Elohim – Binah – Saturne a dit dans la Bible:

«Mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» – Genèse 2: 17

Vous mourrez sûrement selon le principe Fulasnitamnien et tomberez dans le principe Itoklanus, c’est-à-dire que vous tomberez sûrement dans le cercle de la vie et de la mort, dans la roue du Samsara.

Chacun d’entre nous, selon notre propre Karma, a une certaine quantité de Bobin-Kandelnosts. Maître Samaël Aun Weor a donné beaucoup de pratiques pour que nous puissions augmenter les Bobin-Kandelnosts, c-à-d avec les exercices de rajeunissement et beaucoup d’autres Runes, ainsi, en les pratiquant, nous augmentons nos Bobin-Kandelnosts. Si nous annihilons tout l’ego, et créons les Corps Solaires, nous entrerons finalement dans le principe Fulasnitamnien, dans lequel travaillent tous les Maîtres Ressuscités de la Loge Blanche. C’est pourquoi il est écrit qu’un habitant de Vénus, Sanat Kumara, est venu au temps de la Lémurie, physiquement, sur notre planète Terre et existe toujours avec le même corps physique sous le principe Fulasnitamnien. La durée de vie peut être prolongée, car nous savons que les Maîtres de ce niveau peuvent pénétrer dans un autre Heropass, ou un flux de temps, qui est au-delà du plan physique: Mais, nous nous rapportons malheureusement au principe Itoklanus qui contrôle le règne animal. C’est pourquoi les êtres humains, les Maîtres qui sont sous le principe Fulasnitamnien, nous appellent des animaux intellectuels, parce que nous ne savons même pas quand nous allons mourir, et parfois, nous mourons accidentellement,et parfois nous sommes tués à cause d’une cause égoïque. C’est notre triste situation – liée évidemment à Ur – parce que la Mère Divine nous donne la vie: Si nous suivons les principes Spirituels des êtres humains, évidemment la Mère Divine nous donnera la vie éternelle. Ur, Is, Sig sont liés à la vie éternelle, cela nous devons comprendre.

Quand tout l’univers entre dans le Ruh, le repos, le grand Pralaya, tous les 12 Sephiroth entrent dans le sein de l’Ain Soph, et à l’intérieur de lui, vivent 7 éternités, parce que le même temps que le Mahamanvantara dure, le Mahapralaya, la Nuit Cosmique dure aussi.

En relation avec la RuneIs, il est écrit dans le testament de la Sagesse: «Avant que la fausse aurore vienne sur cette terre, ceux qui ont survécu à l’ouragan et à la tempête ont loué l’Intime, et à eux sont apparus les Hérauts de l’Aurore.» Les Hérauts de l’Aurore sont ces messagers de l’Absolu Solaire, auquel appartient notre propre Intime Particulier, qui est la Rune Is. Donc, chaque fois que nous nous concentrons sur la Rune Is, nous devons savoir qu’elle est directement lié à notre Intime et à notre Mère Divine, ensemble, deux forces.

Enseignons maintenant la pratique de la Rune Ur, qui est la Rune liée à l’Utérus, comme vous pouvez le voir. Si vous observez le graphique que nous avons placé ici, l’individu qui exécute la Rune Ur, fait l’Ur avec ses bras et ses jambes. Donc, la Rune Ur est réalisée horizontalement, parce que de toute évidence l’utérus est dans la région de notre ventre, à l’intérieur de laquelle nous avons la Lumière Solaire. C’est pourquoi quand vous exécutez cette Rune, Maître Samael explique et dit:

Cette prière doit être accomplie devant le soleil, avec les bras et les mains levés. Les jambes doivent être ouvertes et le corps légèrement accroupi, attendant ainsi de recevoir la Lumière et plus de Lumière.

Placez les bras et les mains comme lorsque vous exécutez la Rune Fa, ou mieux, Rune Man, directement au soleil. Ensuite, courbez votre corps afin de former le U avec votre corps. Ce U n’aura pas son ouverture vers le haut ou vers le bas, mais latéralement. De cette façon, vers l’Absolu Solaire – rappelez-vous que le Soleil, le Soleil Physique, est un corps physique d’un de ces Soleils Spirituels qui brille dans l’Espace Abstrait – avec vos jambes ouvertes, vous formerez le «A» de «AUM». Alors, imaginez que vous attirez la lumière de «AUM» l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, dans votre propre Ar-Ur-Man individuel particulier, votre propre corps physique, qui se rapporte à votre Mère Divine Nature. C’est pourquoi il est écrit:

rune ur pose

«À l’intérieur de mon Être réel interne réside la Lumière Divine,

RAAAAMMM IOOO est la Mère de mon Être, Devi Kundalini,

RAAAAMMM IOOO, aide-moi…

RAAAAMMM IOOO assiste-moi, illumine-moi.

RAAAAMMM IOOO, ma Mère Divine, mon Isis, Tu as l’enfant Horus, mon véritable Être, dans tes bras. J’ai besoin de mourir en moi-même pour que mon Essence puisse se perdre en Lui… Lui… Lui…»

«À l’intérieur de mon Être réel interne, réside la Lumière Divine.» Cette Lumière Divine est la lumière qui émane d’Ur; c’est le «AUM», l’Ain Soph A-UR. Ram-IO est la Mère de mon Être, qui est la Rune Is, l’Intime; «Devi-Kundalini, Ram-IO aide-moi, assiste-moi, illumine-moi» – quand vous demandez cela, vous devez être concentré dans votre Être. Cette illumination passera à travers votre Ruach Elohim, dans votre Conscience Intérieure, votre propre Âme. «ma Mère Divine, mon Isis, tu as l’enfant Horus, mon Être Véritable dans tes bras.» C’est Chesed, notre Être Véritable, notre Intime. «J’ai besoin de mourir en moi-même» – nous dirons, mon ego, je dois éliminer mon ego- «Pour que mon essence puisse se perdre en Lui, Lui, Lui.» L’Essence… quand nous mourons psychologiquement, dans la Méditation, quand nous annihilons l’ego, l’Essence libre entre dans l’Intime. Rappelez-vous que l’Intime a deux Âmes, deux consciences: l’Humaine et la Divine. Donc, une partie de cette Âme Humaine est à l’intérieur de nous, que nous devons créer et développer; avec le travail ésotérique que nous faisons, nous développons cela. Donc, en faisant et en accomplissant cette Rune, nous recevons la force directement, de «AUM» l’Ain Soph Aur, dans notre propre Rayon particulier, Glorian, dans notre Intime, et elle descend à travers le Rayon de la Création dans notre physicalité. C’est ainsi que nous recevons de l’aide dans notre propre travail. C’est la pratique de la Rune Ur.

Maintenant, la pratique de la Rune Is, comme je vous l’ai dit, se rapporte aussi à la Mère Divine et à notre Intime est enseignée par Maître Samaël Aun Weor comme suit:

«Debout dans une position verticale, levons les bras pour former une ligne droite avec tout le corps. Après avoir prié et demandé l’aide de notre Mère Divine, nous devons chanter le mantra ISIS, comme suit: Iiiiiiiiiiisssssss Iiiiiiiiiiisssssss

Prolonger le son des deux lettres et séparez le mot en deux syllabes IS-IS.

Ensuite, l’étudiant doit s’allonger avec son corps détendu et, rempli d’extase, se concentrer et méditer sur la Mère Divine.»

Lorsque vous vous concentrez et méditez sur votre Mère Divine, et que vous faites cet exercice de Rune Is, vous vous souvenez de vous-même. Rappelez-vous que le Maître Samaël Aun Weor nous dit toujours, souvenez-vous de vous-même, ne vous oubliez pas. Mais, les gens pensent que le mental est le soi, que l’ego est le soi. Quand il dit vous-même, il veut dire se souvenir de votre Être, se souvenir de votre Intime, de votre Esprit Intérieur, et quand vous vous souvenez de lui, priez votre Mère Divine, parce qu’elle est la Mère de votre Être. Et, à ce moment-là, avec votre Conscience, vous êtes attachés à votre Être, vous êtes près de lui… vous êtes Lui, Lui, Lui. Et, étant lui, vous dites: «Ma Mère Divine…» parce qu’elle est la mère de votre Intime. Mais, si vous êtes avec votre ego et vous dites ma Mère Divine… la Mère Divine n’est pas la Mère de votre ego – votre désir, votre orgueil, votre envie, votre paresse, votre gourmandise et tous ces défauts que nous avons en abondance – la Mère Divine n’est pas la Mère de ceux-ci, la Mère Divine veut les détruire. Nous avons créé cela avec nos erreurs, en utilisant les 3 forces primaires de la manière Itoklanus. Le principe Itoklanus est le principe des animaux; ils forniquent, et ils ont tous ces défauts animaux que nous appelons la colère, l’orgueil, la jalousie (observez simplement n’importe quel animal) à différents niveaux. Évidemment, nous avons énormément évolué à cause de notre utilisation du principe Itoklanus, d’une manière que nous ne devrions pas. C’est pourquoi de nombreux Maîtres, de nombreux Avatars sont venus nous apprendre comment entrer dans le principe Fulasnitamnien qui est normal parmi les habitants des autres planètes. Maintenant, vous comprenez pourquoi les habitants des autres planètes, quand ils sont arrivés ici, ils sont venus par exemple il y a 500 ans, et le même individu revient dans le même vaisseau cosmique, 500 ans plus tard, toujours avec son corps physique, et trouve les âmes qu’il a trouvé il y a des siècles dans de nouveaux corps commettant les mêmes erreurs, se comportant comme des animaux – ces Âmes qui ont reçu la connaissance, la doctrine des autres Maîtres… c’est triste, cette situation. C’est pourquoi il est bon pour ceux qui se réincarnent de se souvenir de leurs vies passées, afin de ne pas tomber dans les mêmes erreurs. Malheureusement, nous le faisons

Maintenant, en relation avec la Rune Sig, nous trouvons l’exemple suivant dans la Bible:

«Et il dit: Sors, et tiens- toi sur la montagne devant יהוה -IAOH. Et, voici, יהוה -IAOH passa, et un grand et puissant vent déchira les montagnes, et brisa les rochers devant יהוה -IAOH; mais יהוה -IAOH n’était pas dans le vent: et après le vent un tremblement de terre; mais יהוה -IAOH n’était pas dans le tremblement de terre: Et après le tremblement de terre un feu; mais יהוה -IAOH n’était pas dans le feu et après le feu une petite voix calme.

Et il en fut ainsi, quand אליהו -Eliao l’entendit, qu’il enveloppa son visage dans son manteau, et sortit, et se tint à l’entrée de la grotte. Et voici, une voix lui parvint, et il dit: Que fais-tu ici, אליהו -Eliao?» – 1 Rois 19: 11-13

Ces versets parlent d’Elijah, le prophète, quand il est persécuté par Jézabel, qui représente le monde, le mental de ceux qui nous persécutent toujours, les Gnostiques qui travaillent avec Daath, la Gnose, la Connaissance; ils nous accusent toujours les Gnostiques d’être dans le Mal, parce que nous sortons de leurs normes et de leurs mœurs, etc., parce que nous voulons nous développer spirituellement. Quand nous entrons dans notre propre tête, dans notre propre grotte (qui est notre propre mental), afin d’être en contact avec notre propre Être, nous découvrons qu’il y a un vent qui entre par notre nez – nous avons parlé du vent qui est mélangé avec notre sang dans nos poumons, c’est-à-dire dans notre cœur – et de là ce vent entre dans la pierre de Yesod, le rocher de Sion, la fondation. Ce vent est lié à notre propre Intime particulier, notre propre Esprit particulier, parce que l’Esprit et le vent en Hébreu ont la même prononciation – Ruach. Quand nous disons Ruach, nous disons «vent». Ruach est aussi Esprit. Alors, ce vent, cet Esprit, entre dans notre nez, et puis nous entendons le son, quand vous vous concentrez sur la Méditation. Mais, יהוה -IAOH n’est pas dans le vent, parce que le vent, l’Esprit émerge de la Mère Divine, le Glorian. Le vent dans le sang excite le feu qui féconde les montagnes, les roches de Yesod et c’est pourquoi il est écrit: «Et après le vent, un tremblement de terre (le mot רעש en Hébreu le bruit, la Parole, le son à l’intérieur).» Mais, יהוה -IAOH n’est pas dans le tremblement physique ou le bruit, et après le tremblement de terre, un feu – tentation est feu. Pendant l’acte sexuel le mouvement du vent qui entre à travers notre nez dans notre corps, fait le bruit que les traducteurs de la Bible ont appelé «tremblement de terre», ou en d’autres termes, le bruit gémissant passionnel des forces sexuelles physiques à l’intérieur de nous, et après ce bruit, un feu passionnel émerge. Rappelez-vous, nous avons déclaré que la tentation est feu, que le feu émerge des ténèbres, mais יהוה-IAOH n’était pas dans le feu; et après le feu – si nous vainquons la tentation – quand nous transmutons l’énergie sexuelle, alors une petite voix calme «SSSSSSSS», qui est la Rune Sig, ou Sieg, qui en Allemand, signifie victoire. La signification de la Rune Sig est la victoire. Si vous voulez être victorieux, alors vous devez comprendre comment le vent se rapporte à votre tête – parce que c’est par le nez qu’il entre – et comment nous parlons des clés du Royaume des Cieux, liées à vos narines, Ida et Pingala; comment la matière, qui est en rapport avec les montagnes, les rochers, qui, mêlés au sang, créent les roches. Quand vous trouvez les roches, ce sont les éléments de Yesod; cela vient de votre sang et cela crée un mouvement de forces dans votre force sexuelle, surtout quand vous êtes dans l’acte sexuel. Quand les couples sont dans l’acte sexuel, le mouvement de leur physicalité est le tremblement de terre, qui dans l’acte sexuel élève le feu, le feu passionnel sexuel. Mais, rappelez-vous qu’il est écrit que יהוה -IAOH, le nom sacré de Dieu (Baruch Hashem) n’est pas dans le vent, n’est pas dans le tremblement de terre, n’est pas dans le feu passionnel – voyez-vous les trois cerveaux là? – mais, יהוה -IAOH est dans la petite voix calme, qui est le feu divin qui éveille dans votre Coccyx (votre Chakra Muladhara, votre Mère Divine Sulu Sigi Sig, la Kundalini) qui est où יהוה-IAOH est caché. Cela émet un son quand elle s’éveille, comme le serpent – sssssssssssssssssssssss. C’est la petite voix calme. C’est pourquoi il est écrit que cette petite voix a dit: «Que fais-tu ici, אליהו -Eliao?»

Si vous lisez littéralement 1 Rois 19: 11-13, vous ne comprendrez pas de quoi nous parlons ici. אליהו -Eliao – El est Dieu, IAO sont les Trois Forces Primaires, liées au Tetragrammaton. Rappelez-vous que יהוה Iod-Hei-Vav-Hei sont quatre lettres, mais la seconde est répétée. Donc, par conséquent, nous ne disons pas, Iod-Hei-Vav-Hei, mais nous disons יהו Iod-Hei-Vav, qui en Hébreu est IAO; c’est le Dieu IAO, ou nous dirons Elijah. Eli – mon Dieu – Jah, c’est la signification de ce nom Elijah, «Mon Dieu est Jah». En d’autres termes, mon Dieu est IAO. Le Dieu IAOH descend comme le vent, comme un tremblement de terre et comme un feu. Le vent dans ma tête, le bruit du tremblement dans mon cœur et le feu dans mon sexe. Mais, alors nous transmutons le feu, selon le principe Fulasnitamnien, et nous libérons la petite voix calme. C’est pourquoi cette petite voix calme dit à l’intérieur: «Que fais-tu ici avec le Dieu IAO, אליהו -Eliao?»

Quand ce feu s’éveille en nous, alors nous entendons la petite voix calme, qui est la Parole dans notre colonne vertébrale; que fait cette force là, dans votre colonne vertébrale? Elle vous éveille, afin de créer, pour faire de vous un prophète.

Ainsi, quand vous méditez, et que vous travaillez avec la Rune Sig, et que vous ressentez ce feu de Iod-Chavah, ou Iod-Hei-Vav-Hei, à l’intérieur de vous, alors vous dites: «Que faites-vous ici, IAO, dans mon corps, je t’en supplie, aide-moi.» C’est la petite voix que vous entendez dans votre cerveau; cela vient du vent, du mouvement, du bruit. C’est précisément le mystère d’Elijah entrant dans la Montagne pour recevoir de l’aide.

Maintenant, selon les Runes, l’éclair de la Rune Sig peut venir d’en haut à travers Jupiter. Rappelez-vous que Jupiter est lié à Chesed, à Zachariel (rappelez-vous El) rappelez-vous le Dieu de Jupiter, qui s’appelle Zachariel et Zadkiel-Meleck.

(זכריאל צדקיאל מלך) – Zachariel et Zadkiel-Meleck en Hébreu signifie «Souviens – toi de Dieu, le Dieu de justice». Zachariel et Zadkiel-Meleck, a sa propre particularité à l’intérieur de nous, elle se rapporte à notre Intime, Chesed, Jupiter.

Afin de recevoir la force de Zachariel et Zadkiel-Meleck, c’est-à-dire, pour recevoir les forces de la planète Jupiter, de Zachariel, à travers notre Intime, le Maître Samaël Aun Weor a donné une pratique dans le signe zodiacal du Sagittaire. C’est pourquoi il a également placé le mantra Isis là. Il dit: «Squattez comme les huacas Péruviens, placez vos mains sur vos jambes avec vos index vers le haut, vers le ciel» – en d’autres termes, vers Uranos, la Rune Ur – «Pour attirer les rayons de Jupiter, exactement comme Maître Huiracocha enseigne, afin de magnétiser intensément les cuisses.» Le Mantra est Isis, qui est vocalisé comme ceci, Iiiiiiiiiiiiiisssssssssssiiiiiiiiiiisssssss. Rappelez-vous que le «I» est prononcé comme dans le mot cri, prolongeant la voyelle «I» avec le S comme le vent. Rappelez-vous que «IS» est le S, qui est la petite voix que Eliao (Elijah) a entendue sur la Montagne. Avec ce Mantra, vous pouvez aussi transmuter votre énergie sexuelle, parce que la petite et silencieuse voix, le S de Sig, la victoire, cache Eliao, le Dieu IAO. En d’autres termes, le mantra IAO, qui est «El» Dieu, est synthétisé dans Sssssssssssssssssssss, le son de la voix calme, petite. Ainsi, quand vous êtes dans l’acte sexuel, et que vous ressentez le vent, vous respirez, rappelez-vous que Jehovah n’est pas dans le vent. Vous ressentez l’agitation du sang dans votre corps; souvenez-vous que Jehovah n’est pas dans le tremblement de terre, dans le mouvement. Alors vous sentez le feu dans votre sexe; rappelez-vous que Jehovah n’est pas dans le feu, mais quand vous sentez ce feu, souvenez-vous que la tentation est feu, et que la victoire est la victoire (Sig, Sig, Sig-el) sur la tentation. Et puis vous dites, Ssssssssssssssss, et imaginez que le feu se transforme en lumière, et cette lumière s’élève dans votre colonne vertébrale. Cette lumière est Iod-Chavah, cette lumière est Ssssssssssssssssssssssss – IAO, Eliao. «Que faites-vous ici, IAO? Ssssssss, vous fécondez ma Conscience, vous fécondez mon Esprit.» Donc, vous pouvez pratiquer cela, en tant que célibataire, dans cette position accroupie, en prononçant le «S» avec le «I» ; rappelez-vous que le «I» est votre Intime, le Ruach Elohim qui plane «S» est la lumière qui vient de cette eau, avec cette clé, vous éveillerez totalement la clairvoyance, et atteindrez le pouvoir de lire les Registres Akashiques de la nature, dans lesquels vous trouverez cette sagesse que nous avons. Alors, vous comprendrez que la sagesse n’appartient à personne, mais que beaucoup de Maîtres en parlent, parce qu’ils étaient capables d’entrer dans les Registres Akashiques, après quoi nous devons méditer intensément sur l’Être Intérieur, en le suppliant de nous apporter l’Ange Zachariel, afin de nous aider. Zachariel, comme je l’ai dit, est le Logos de Jupiter, le roi de justice, Zadkiel-Meleck, Hébreu. C’est pourquoi dans la Conjuration, vous appelez Zachariel et Zadkiel-Meleck, cela signifie le Dieu Roi de Justice; c’est comme ça que ça se traduit.

La dernière pratique que nous pouvons faire avec la Rune Sig est la suivante: Chaque fois que nous finissons un travail (Magie Sexuelle, Méditation, tout type de travail ésotérique que nous faisons), comme lorsque nous écrivons une lettre, à la fin nous signons notre signature. Nous faisons cela en traçant avec l’index la Rune Sig. Vous devez sceller toutes vos œuvres magiques, invocations, supplications, chaînes de guérison, etc, avec la Rune Sig. Avec votre index, vous formez la Rune Sig, et prononcez le S. C’est la Rune, l’éclair. En traçant la Rune Sig, nous scellons nos œuvres magiques, cela indique que nous avons fini, que nous pouvons maintenant faire quelque chose de différent, non-magique, non-ésotérique. Rappelez-vous, la prononciation du S est le son d’un sifflement doux et agréable prolongé, ou encore, une petite voix. C’est le secret de la Rune Sig.

Questions et Réponses

Public: Y a-t-il une relation entre la pensée égoïque subtile amenée dans l’Absolu, l’infectant ainsi, et le «pain de la honte» discuté dans le Zohar (commentaire de Yehudah Ashlag)?

Instructeur: Certainement… Je n’ai pas médité sur cela mais cela pourrait être lié, parce que l’infection du Theomertmalogos s’est produite involontairement, elle n’a pas été faite exprès. C’était imprévu. C’est pourquoi j’ai dit, après la tragédie survenue à cette époque, la planète purgatoire a été créée par notre propre Aelohim, afin d’y placer tout individu qui avait déjà cristallisé, déjà développé, les Trois Forces Primaires pour entrer dans Son sein. C’est pourquoi le purgatoire est un type de purge, mais seulement, je le répète, pour les Initiés. Ce n’est pas comme les Religions de nos jours déclarent qu’une âme peut entrer dans le purgatoire après la mort – après la mort psychologique? Oui. Mais la mort physique? Non, vous allez dans les limbes. Le purgatoire est seulement pour les Initiés de cette taille. Bien sûr, souvenez-vous que le pain est cette force super-substantielle que nous recevons des hauteurs, c’est le mana. Évidemment, lorsque cette tragédie s’est produite dans le passé, tout a été modifié, et même les corps internes que les initiés ont créé à l’époque ont été modifiés. C’est pourquoi la Loi de Auto-Egocrate a été changée en Trogoautoegocrate afin de soutenir l’Absolu Solaire et c’était le grand changement. Vous souvenez-vous par exemple, dans la mythologie Grecque, le Dieu Saturne, Chronos, avalant ses propres enfants – c’est exactement le même mystère. Avaler ces enfants signifie que les Dieux, les Elohim, étaient infectés – comprenez-vous cela? Les Elohim ont été infectés parce que les résidus des péchés de l’Âme que d’autres individus apportaient involontairement. Donc, Chronos, Temps, Heropass, avalait ça. C’était une sorte de rébellion inconsciente, dans l’époque saturnienne. Rappelez-vous que Saturne est le 7e. Si vous comptez les 7 Cosmos du bas vers le haut, le septième est le Protocosmos. Donc, Saturne, le Temps est entré là, et il n’aurait pas dû.

Public: Que signifie Trogo?

Instructeur: Trogo signifie avaler. En Espagnol on dit Tragar, avaler. Cela signifie qu’après avoir mâché quelque chose, nous l’avalons. Ainsi, le Protocosmos, le Theomertmalogos crée l’univers et en avale la substance, afin de soutenir sa propre vie, sa propre existence, en d’autres termes.

Public: Ceci est une sorte de question. Le Fulasnitamnien, pour que nous soyons gouvernés par cela, avez-vous dit que nous devions ressusciter?

Instructeur: Oui. Afin de profiter du principe Fulasnitamnien, nous devons ressusciter, puis nous recevons l’élixir de longévité, qui est d’au moins 1000 ans, et nous pouvons encore prolonger le principe Fulasnitamnien tous les 1000 ans.

Public: Oh je vois, mais c’est juste un autre Heropass…

Instructeur: Oui

Public: Cela impliquerait donc que les Maîtres ressuscités meurent aussi?

Instructeur: Normalement, quand le Maître ressuscite, il reçoit 1000 ans, selon le principe Fulasnitamnien, mais après cela, il demandera… comme vous pouvez le voir par exemple dans le cas de Sanat Kumara, qui a des millions d’années – et ils ont le pouvoir de cela parce qu’ils sont soumis à d’autres Heropass, ou flux de temps, qui appartiennent à l’Absolu. Mais, pour nous, par exemple, pour que nous acquérions ou prenions les forces du principe Fulasnitamnien – même si nous sommes dans Itoklanus – nous effectuons différentes Runes, différents exercices, et à travers eux, nous prions pour recevoir ces principes Fulasnitamniens qui soutiennent la vie; cette quantité de temps solaire, qui sont le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C’est pourquoi quand nous faisons les exercices, les Runes, ou tout type d’exercices, nous devons prier l’Intime et au-delà – à Binah, qui est la source de la vie, n’est-ce pas? Si vous ne priez pas votre Saint-Esprit, comment allez-vous prolonger votre vie? Il est la source du principe Fulasnitamnien. C’est pourquoi nous insistons toujours lorsque nous enseignons les exercices de rajeunissement de se concentrer sur la Mère Divine, qui est l’aspect féminin du Saint-Esprit. La Rune Ur, la Rune Is et la Rune Sig, c’est tout le mystère. De cette façon, nous recevons, à cause de la miséricorde, l’assistance du principe Fulasnitamnien, pour augmenter notre Itoklanus, pendant un moment. Mais, si nous ne faisons pas d’exercices, nous appartenons simplement à Itoklanus, et tôt ou tard nos Bobin-Kandelnosts qui sont placés dans les trois cerveaux s’épuisera. C’est pourquoi le Maître dit que nous mourons par tiers. Les gens qui abusent des Bobin-Kandelnosts de l’intellect, ils meurent et deviennent parfois fous, ils n’ont pas d’énergie pour penser ou analyser. Un initié, par exemple, qui a abusé du cerveau intellectuel ou qui a trop utilisé les Bobin-Kandelnosts de son cerveau intellectuel, était Nietzsche. Il connaissait la science, mais il écrivait trop, il se consacrait à écrire trop de livres philosophiques, et par conséquent il a épuisé les Bobin-Kandelnosts de son cerveau intellectuel, et à la fin il était fou – un Initié… Donc, cela ne signifie pas que parce que vous êtes sur ce chemin que vous n’êtes pas en danger de devenir fou. Vous devez vous reposer; vous devez savoir comment pargner et comment utiliser vos trois cerveaux. Si vous abusez de votre cerveau émotionnel, vous pouvez devenir schizophrène, et de nombreuses autres maladies du cœur. Les gens qui abusent de leur cerveau moteur finissent paralysés. Donc, nous mourons toujours par tiers. Ces gens qui sont intelligents, qui utilisent les trois cerveaux très sagement, quand ils meurent, ils meurent physiquement, émotionnellement et mentalement au moment de leur mort. Mais, beaucoup d’entre nous, avant d’aller à la mort physique, qui est liée au cerveau moteur, nous sommes déjà morts émotionnellement. Vous voyez beaucoup de gens qui sont déjà émotionnellement morts; d’autres qui sont déjà déments, ou qui ont la maladie d’Alzheimer, parce qu’ils sont morts intellectuellement. Alors, utilisons nos ensembles de pratiques pour épargner, car souvenez-vous qu’Itoklanus est ce principe qui finira par finir. Ensuite, nous pouvons utiliser un autre corps bien sûr, si nous le méritons, avec un autre ensemble de Bobin-Kandelnosts. Mourons physiquement, avec les trois cerveaux en équilibre, pas déséquilibrés, car alors nous sommes vraiment…

Public: La tragédie qui s’est produite, était dans l’Ain Soph, correct?

Instructeur: Non! C’était dans l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire et c’est pourquoi le Mahamanvantara émerge de l’Ain Soph. C’est la cause et l’effet; Conformément à cette Tragédie dans l’Absolu Solaire, les Lois ont changé – la Loi du Trois et la Loi du Sept, à partir du 12e Aeon. Mais, encore, nous recevons de l’aide. Notre but est de développer un raisonnement objectif parmi les 6 degrés que nous connaissons déjà… au moins pour acquérir le premier degré… parce que le plus élevé est Anklad, que Maître Jésus de Nazareth a atteint.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Runes Ur, Is and Sig

Runes Fa, Dorn et Os

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

futhark-runesCes trois Runes se rapportent aux première, troisième et quatrième lettres du Futharkh Runique. L’alphabet des Runes est appelé Futharkh, qui vient des six premières Runes, de la même manière que nous disons «alphabet», un mot fait d’alpha et de bêta, les deux premières lettres Grecques.

Les Runes ont aussi un nombre spécifique, comme les lettres Hébraïques.

La première lettre du Futharkh est F, qui est liée à la Rune Fa. La dernière lettre est la Rune Othila, semblable à la dernière lettre Grecque, Omega.

Dans l’alphabet Grec il y a deux O. Le premier est l’Omicron ou petit O. Le dernier est l’Oméga, le grand O. Ainsi, de la même manière que dans l’alphabet Grec, nous trouvons à la fois le petit et le grand O, de même dans le Futharkh, il y a deux O. La quatrième Rune (Os) est prononcée O ou A, c’est pourquoi parfois nous appelons la carte de l’alphabet Runique Futhorkh ou Futharkh, afin d’articuler l’un ou l’autre des deux sons de cette lettre de l’alphabet Runique.

Les sons O et A peuvent être vus dans le tableau qui se rapportent à la Rune Os également appelée Ansuz, dont la forme est exactement l’opposé de la première, la Rune Fa. La Rune Fa a les bras levés, alors que la Rune Os ou Ansuz ont les bras vers le bas. La Rune Os est intimement liée à l’autre «O», qui est à la toute fin de l’alphabet et s’appelle Rune Othila.

Nous allons étudier ces deux Runes «O», en relation avec la troisième Rune, appelée Thorn ou Dorn. En Anglais nous l’appelons Thorn, alors qu’en Allemand c’est Dorn.

La forme de Thorn est directement liée à la Rune Othila, qui a cette épine au-dessus du X. Othila est une modification de la Rune Gibor dont nous avons parlé précédemment.

Les positions de ces lettres Runiques viennent de l’Edda, la «Bible Germanique». L’Edda est un poème. Parmi les nombreux chapitres de ce livre, il y en a un appelé «Le Chant Runique d’Odin». La Chant Runique d’Odin a dix-huit versets, et se termine avec la Rune Gibor. C’est pourquoi la plupart des étudiants des Runes affirment que la fin de l’alphabet Runique, le Futharkh, est le G, qui est la Rune Gibor. Cependant, nous trouvons d’autres Runes tout en bas de ce tableau qui se rapportent également au Futharkh. Si vous voyez la Rune Othila, qui est le «O» tout en bas à droite, vous voyez qu’elle est liée au Gibor, le X, avec la seule différence qu’elle a le Thorn en haut. Le «D», qui est devant Othila, est aussi le même Gibor, un «X» au milieu de deux lignes verticales.

Ainsi, les lettres tout en bas de la quatrième ligne horizontale – dont nous avons déjà parlé dans des conférences précédentes – se rapportent aux lettres ci-dessus, les six d’entre elles sont des modifications des dix-huit lettres afin d’expliquer la langue des Runes qui sont écrites dans différents endroits d’Europe et d’Amérique, etc.

a24Nous aimons le tableau de 24 lettres au lieu des 18 lettres. C’est parce que le nombre 24 se rapporte au 24e Arcane, qui est l’Arcane de la Mère Divine, la Tisseuse. Elle tisse dans le métier à tisser de Dieu et, pour tisser dans le métier à tisser de Dieu, elle utilise les 24 lettres de l’alphabet Runique pour créer la Parole; la carte est le métier à tisser, l’utérus de Marie. Rappelez-vous qu’il est écrit qu’au commencement était la Parole, et que l’incarnation de la Parole est le mystère caché dans le métier à tisser ou la matrice de la Mère Divine Marie, Isis, etc. Elle a des noms différents selon les religions. C’est pourquoi, lorsque nous parlons du Futharkh, nous aimons le tableau qui traite de toutes les lettres, les 24 lettres, le 24e Arcane, la Tisseuse.

Maintenant, ces Runes Fa, Dorn et Os – comme nous l’avons souvent expliqué dans ces conférences – se rapportent au centre du Calendrier Aztèque et à la pierre entière. Très clairement, vous pouvez voir la forme de la Rune Dorn, ou cette autre qui s’appelle Othila, liée au centre du Calendrier Aztèque. Vous pouvez voir très clairement le Thorn au sommet de la tête de Tonatiuh. Oui, vous pouvez également voir clairement la forme de la Rune Othila dans le centre «X» de Tonatiuh, le visage du Calendrier Aztèque.

Dans le graphique suivant, nous montrons la position de ces Runes, en relation avec notre physicalité.

fa-dorn-os

Comme vous pouvez le voir, la Rune Fa est physiquement faite quand nous mettons nos bras dans une position horizontale droite avec le corps vertical; le bras gauche un peu plus haut que le droit. Maintenant, la Rune Dorn est représentée avec les deux bras formant deux Thorns, ou deux D. La Rune Dorn, ou Thorn, est la lettre D ou TH. La lettre D dans l’ancien alphabet Hébreu a la forme d’un triangle. Par conséquent, nous voyons deux Daleths ou D ici, le Dorn et Thorn, qui sont représentés par les deux bras, qui forment également la Rune Othila et qui peuvent être effectuées dans différentes formes corporelles.

La Rune Os tel qu’elle est représentée dans le Futharkh est la quatrième lettre ou Rune, qui a les bras pointés vers le bas. C’est pourquoi nous avons dit que la Rune Os est l’opposé de la Rune Fa. Nous allons expliquer, au moyen de la science de l’Alchimie, de quelle manière cette opposition entre ces deux Runes se rapporte à notre propre physicalité et psychologie.

Dans le graphique suivant, nous trouvons la pierre Aztèque qui pointe vers le Nord, le Sud, l’Ouest, l’Est, le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, le Sud-Est et le Nord-Est, afin de vous montrer que vous pouvez aussi faire la forme de la Rune Fa, sur la droite en utilisant le Nord-Est et l’Est en tant que bras, et la Rune Os en opposition à l’Ouest, en plaçant les deux bras vers le Sud-Ouest; ceci, afin de former ces deux Runes opposées, pour montrer «Fa» et «Os» d’une manière abstraite. Rappelez-vous que nous affirmons toujours que toutes les lettres sont cachées dans le Calendrier Aztèque, donc nous devons utiliser l’imagination pour les voir de cette façon, cachées. C’est ainsi que les Maîtres ont laissé ces mystères, afin que nous puissions l’étudier.

aztec-calendar-directions

La Rune Fa

faNous étudions généralement la Rune Fa dans sa forme avec les deux bras vers le haut. Mais, en plongeant dans la Rune Fa, nous trouvons parfois une autre forme de cette Rune, où le bras droit dépasse du bas de la ligne verticale, et le bras gauche émerge du milieu. Ceci est une autre modification de cette Rune; elle ressemble à la forme de la lettre ש Shin de l’alphabet Hébreu. La lettre Shin symbolise le feu. Quand nous voyons la lettre Shin, nous voyons le symbole du feu. En Hébreu, pour écrire le mot feu, nous utilisons deux lettres: Aleph et Shin, qui ensemble sont prononcées Esh. La lettre Aleph symbolise l’air, et la lettre Shin est le feu. Il est très significatif que pour écrire le feu en Hébreu, vous utilisez ces deux lettres, qui symbolisent respectivement l’air et le feu. Dans de nombreuses conférences, nous avons expliqué que l’air – Aleph, dont la forme symbolise la Sainte Trinité – qui pénètre par nos narines, représente les trois aspects de la force akashique, ou le feu Akashique, qui est Kether, Chokmah, Binah / Père, Fils, Saint-Esprit; ils entrent par le nez et dans les poumons, ils purifient le Shin, qui est dans le sang, le feu de notre organisme. C’est pourquoi l’air et le feu (Esh) Aleph et Shin, sont toujours ensemble dans notre sang. Donc, de ce point de vue, nous disons que le feu a l’air à l’intérieur, ou en d’autres termes, Shin contient Aleph à l’intérieur. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de la Rune Fa, nous parlons aussi de la lettre Aleph, qui est le symbole de l’air. Le feu et l’air sont en-haut, l’eau et la terre sont en-bas.

Dans de nombreuses conférences liées à l’alphabet Hébreu, nous avons parlé d’Aleph, la première lettre Hébraïque. Mais, souvenons-nous en à nouveau, afin de comprendre cette merveilleuse Rune Fa. Quand nous parlons de l’alphabet Grec, nous savons que la première lettre est Alpha, qui a la même forme d’Aleph dans le vieux alefbet Hébreu. Aleph et Alpha viennent tous deux de la même origine. Quand nous prononçons Aleph ou Alpha, nous sentons l’origine de ces mots, ou la racine de ces mots. Nous trouvons que le mot Alpha est fait par deux mots, à savoir, «All» et «Fa»: «tous les [Runes] Fa.» Ainsi, nous trouvons le mot Alpha «Allfa» ou «tout les Fa». Le Fa est tous les feux que nous devons réaliser. Le «Fa», le F, le feu dont nous parlons ici est caché dans l’Alpha, dans Tous-Fa, dans Aleph, Tous-F, tous les feux sont cachés dans «A» (Le souffle éternel profondément inconnu à lui-même)

Le mot «Fohat» a le son de la lettre F; Fohat est feu. En Français le son de la lettre F est dans le mot feu, et aussi en Espagnol comme fuego; ainsi le F, la Rune Fa se rapporte à ce feu divin qui est ce que nous abordons ici.

En Anglais, il est facile de voir que «Fa» est aussi lié à FA-ther, qui est le début ou la force masculine du feu. Il est également lié à FA-mille. Ainsi, la lettre F, la Rune Fa, porte, engendre. Nous y trouvons, comme je l’ai dit, le mélange de l’air et du feu: All-Fa’s.

Si vous regardez la forme de la Rune Fa, vous découvrez que la ligne verticale se rapporte à Sushumna dans votre colonne vertébrale et les deux bras qui dépassent de cette colonne vertébrale sont les deux cordes – Ida et Pingala. Nous avons mentionné ces deux cordes dans de nombreuses conférences. À travers Ida, Pingala et Sushumna, les trois forces primaires créent à l’intérieur de nous. Les trois forces primaires descendent de l’Absolu, et entrent dans nos narines, dans notre physicalité – ce sont les trois forces Akashiques – une action qui se produit mécaniquement, dans n’importe quel être humain.

Pour une meilleure compréhension de la Rune Fa, nous devons parler de l’octave cosmique en relation avec le Rayon de l’Okidanokh. L’octave cosmique liée aux sept notes de l’échelle musicale Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Ti (ou Si, si vous voulez).

Le point principal ici est la note Fa, qui est la quatrième parmi les sept notes; la note Fa est directement liée à la Rune Fa, qui se rapporte – comme nous l’avons déjà dit – à notre moelle épinière (Sushumna) et aux deux cordes Ida et Pingala; ce sont les trois souffles forces Akashiques de la Parole. C’est ainsi que nous devons percevoir cette Rune.

De plus, il est profondément significatif que pour dire le mot «main» en Hébreu, nous disons Yad, et pour dire le mot bras, vous dites aussi Yad. Donc, le même mot Yad signifie bras et main. Yad ou Yod (יד) est le nom de la première lettre du Saint Nom du Dieu, Yod-Hei-Vav-Hei. Nous avons souvent expliqué la relation de ce Saint Nom avec notre colonne vertébrale. Ceci est très profond, nous devons donc nous concentrer sur l’explication suivante afin de comprendre la beauté de la Rune Fa.

ray-of-creationLe Rayon de la Création, Okidanokh, émane comme vous vous en souvenez de l’Ain Soph Aur.

L’Absolu a trois aspects: l’Ain, qui en Hébreu signifie «Néant», l’Ain Soph qui en Hébreu signifie «Illimité» et l’Ain Soph Aur, qui en Hébreu signifie «Lumière Illimitée» et d’où émerge le Rayon de l’Okidanokh, le Rayon de la Création, dans lequel résonnent les sept notes de l’Heptaparaparshinokh.

Il est dit que la première note-son vibre dans l’Absolu Solaire, qui est la note Do. Cependant, puisque ce Rayon descend dans la matière, pas montant, nous ne pouvons pas dire que dans sa descente il vibre comme Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Si, mais comme Do-Si-La-Sol-Fa-Mi-Re-Do. C’est à l’envers, parce que c’est la descente du Rayon de la Création.

Donc, la note Do correspond à tous les Soleils, qui forment ensemble l’Absolu Solaire dans l’Espace Abstrait. La note Si de cette échelle cosmique se rapporte au son, à la Parole (souvenez-vous qu’au commencement était la Parole); Si se rapporte à l’Infini. La note suivante dans cette octave cosmique est la note La, qui se rapporte à la galaxie. Toute galaxie en elle-même (qui vibre avec la note La) fait partie de l’Infini, qui vibre avec la note Si.

Dans la galaxie, nous trouvons notre système solaire, et tout système solaire, vibre avec la note Sol. Maintenant, ce rayon descend plus bas, afin de faire vibrer sa prochaine note dans la zone planétaire. Ainsi, n’importe quelle planète vibre avec la note Fa. Ainsi, Fa vibre dans notre zone planétaire à l’intérieur de cette échelle cosmique descendante de ce merveilleux Rayon de la Création.

Mais, pour qu’une planète de l’Infini, de la galaxie ou du système solaire, transforme cette force solaire, ce que nous appelons le Christ Cosmique (souvenez-vous que le Christ Cosmique est précisément l’autre nom que nous donnons au rayon de l’Okidanokh, ou Rayon de la Création: le Créateur Cosmique, qui est l’origine de tout,) une telle planète a besoin d’une vie organique. Il n’est pas possible de transformer la force solaire sans la vie organique, que nous synthétisons dans les quatre règnes: minéral, végétal, animal et humain. C’est pourquoi la Terre elle-même, ou n’importe quelle planète, s’appelle Malkuth (Hébreu pour «Royaume»).

Nous faisons partie de la vie organique de la Terre, qui est nécessaire pour que cette planète transforme les forces solaires, qui viennent de l’Absolu, de l’Infini, du Macrocosme ou de la galaxie et du système solaire ou des planètes. Sans la vie organique, il serait impossible de transformer l’énergie cosmique.

Par conséquent, notre vie organique, dans ce cas, notre physicalité notre corps physique, vibre avec la note Mi. Nous vibrions avec la note Mi.

Mais, le Rayon de la Création doit descendre plus bas, jusqu’au centre même de la Terre, pour que résonne la dernière note de cette octave cosmique, qui est la note Re, qui vibre dans les mondes infernaux ou dimensions inférieures.

Rappelons-nous les lois liées à cette échelle cosmique; nous trouvons que l’Absolu, qui vibre avec la note Do, est gouverné par une loi.

L’Infini, qui est formé par toutes les galaxies ensemble, est régi par trois lois et vibre avec la note Si.

Le Macrocosmos, la galaxie, qui vibre avec la note La est régi par six lois.

Le système solaire qui vibre avec la note Sol est gouverné par douze lois.

La zone planétaire, la planète, qui vibre avec la note Fa, est régie par 24 lois.

Notre corps planétaire vibre avec la note Mi et est régi par 48 lois. C’est pourquoi Samaël Aun Weor a expliqué très clairement que ces 48 lois dans notre micro-organisme sont liées aux 48 chromosomes (46 sont physiques et deux sont vitaux / éthériques).

Enfin, la note Re venant des énergies vibrantes du Rayon Solaire finit en Enfer, ou dans les infra-dimensions; ce sont des dimensions infernaux, mot qui dérive du mot inférieur. L’Enfer vibre avec 96 lois.

Ainsi, nous trouvons que nous (nos corps planétaires) sommes entre la zone planétaire qui transforme toutes les forces du Megalocosmos à travers la vie organique: le règne minéral, le règne végétal, le règne animal et le règne humanoïde; oui, nous en tant que Tetartocosmos transformons également les forces du Megalocosmos. Rappelez-vous que les 96 lois sont liées à nos corps protoplasmiques.

Nous avons au-delà de notre physicalité, d’autres corps subtils. Ces autres corps sont appelés Corps Mental et Corps Émotionnel, qui sont respectivement atomiques et moléculaires, et qui se rapportent à la mécanicité de la Nature. Ces corps subtils vibrent avec la note Re, la Nature en a besoin pour transformer et donner la consistance du roc à l’intérieur de la planète sur laquelle nous vivons; cela se produit non seulement sur la planète Terre, puisque ces 96 lois sont partout, à l’intérieur de chaque planète.

C’est ainsi que vous comprenez et saisissez que le corps physique que nous avons, plus les corps protoplasmiques atomiques et moléculaires, du mental et de l’émotion, appartiennent à la Nature. Nous avons eu ces corps internes, des corps protoplasmiques depuis le début de l’évolution, à travers le règne minéral, jusqu’à ce niveau humanoïde dans lequel nous sommes. L’évolution de cette physicalité vient aussi du règne minéral jusqu’au niveau où nous sommes.

Oui, nous appartenons à la Terre, à la vie organique de la Terre, non seulement physiquement, mais aussi intérieurement. Donc, nous sommes justes des transformateurs d’énergie.

Samaël Aun Weor a déclaré dans de nombreuses conférences que nous sommes des transformateurs d’énergie, physiquement et psychologiquement parlant. Donc, ce que nous faisons, notre vie, n’est qu’un service pour cette planète, pour que le Rayon de la Création se manifeste. Tout nous arrive, selon cette octave cosmique. Notre mission est de faire de cette octave cosmique une action consciente, non mécanique. C’est précisément ce que nous appelons l’Auto-Réalisation, dans chacune de ces notes. Cela implique, comme l’ont expliqué Samaël Aun Weor et d’autres Maîtres, deux chocs: un premier choc et un second choc.

Nous allons parler spécifiquement du premier choc, car c’est ce qui est important pour nous. Vous pouvez aussi parler du second, mais le principal est ici, qui se produit entre la note Fa et la note Mi. En d’autres termes, entre la planète et moi-même, entre cette force solaire, qui est dans la planète, et moi-même, qui est une machine organique et pour en profiter. Cette énergie entre mécaniquement dans tout le corps, et personne n’en profite. C’est précisément la connaissance qui enseigne comment tirer parti de cette lumière solaire, de ce Christ. Rappelez-vous qu’il est écrit que seul le Christ nous sauve de cette mécanicité dans laquelle nous sommes. Il ne s’agit pas de croire en cette force cosmique, mais de faire de cette force cosmique la source principale de notre propre transformation.

C’est pourquoi la Rune Fa est la première qui apparaît dans le Futharkh, parce que la note «fa» nous donne la clé, comme si elle disait: «Vous voulez être aidé? Eh bien, la Rune Fa vous aidera, mais vous devez comprendre la relation de cette Rune avec votre physicalité, votre psychologie et l’univers.» Ceci n’est possible que si nous recevons un choc dans notre Conscience. C’est parce que, habituellement, nous recevons cette énergie comme les arbres la reçoivent, les animaux la reçoivent, parce que chaque organisme est une antenne dans la vie organique de la planète. La planète a besoin de nous (organismes) pour transformer les énergies venant d’en haut, venant des autres cosmos, qu’on le veuille ou non; c’est la Loi Cosmique Commune de Trogoautoegocrate. C’est pourquoi il est écrit que quand quelqu’un commence à travailler consciemment, à devenir conscient de cette octave cosmique en lui-même, l’univers entier va se battre contre lui. Nous devons faire revenir la lumière vers le haut, ne pas lui permettre de descendre, en Enfer, dans les couches inférieures et nous désintégrer en tant que matière, parce que c’est la mécanicité. Après cette longue descente du rayon dans l’Enfer, nous retrouvons l’Absolu, qui est le Néant, le Tout, en d’autres termes; ainsi, à la fin, le Rayon retourne dans la source de All, All-Fa, tous les feux, l’Alpha.

Ainsi, à travers cette échelle cosmique, à travers Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si en nous-mêmes, nous devons retourner la lumière; en commençant par le corps physique. Cela implique un grand effort, et vous devez voir pourquoi. Notre physicalité a ses sens physiques. Ce monde physique existe pour nous grâce à nos cinq sens physiques. La Lumière Solaire est son, «Au commencement était la Parole». Vous entendez le son du feu, ce fohat, à travers vos oreilles. Vous le voyez à travers vos yeux. Vous le sentez à travers le nez. Vous le goûtez à travers votre langue et vous le touchez à travers votre peau, vos bras, vos mains et tous vos organes qui se trouvent à la surface de votre corps. Donc, voyez le monde physique pour nous est une transformation de la lumière que nous recevons mécaniquement. Sans les cinq sens, nous ne percevrions pas ce monde physique; vous ne le saurriez pas. Oui, grâce aux cinq sens, nous savons que le monde physique existe.

Il est écrit dans le livre de la Genèse, que Dieu, qui est la manifestation de cette force cosmique modifiée à différents niveaux, a créé le Jardin d’Eden. Souvent, nous avons déclaré que le jardin d’Eden est la vie organique, mieux dit, la lumière solaire qui est transformée par la vie organique. Ainsi, nous sommes dedans, nous sommes cette vie organique. C’est pourquoi, le livre de la Genèse déclare:

«Et de la terre Iod-Havah Elohim a fait pousser chaque arbre qui est agréable à la vue, et bon pour la nourriture; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 9

La lumière solaire s’exprime à différents niveaux; selon nos sens, il y a certaines lumières qui ne sont pas perçues à travers les sens physiques, les lumières qui sont au-dessus des vibrations de cette physicalité, et aussi en bas.

En ce qui concerne les vibrations inférieures de la lumière, quand les gens parlent de l’Enfer, ils veulent le trouver dans ce monde physique, et c’est faux, c’est ridicule. Enfer, infernal, inférieur, sont ces mondes qui vibrent avec cette lumière en-dessous des 48 lois, en-dessous de la physicalité, en-dessous de la perception de nos sens physiques.

Donc, les lois inférieures, liées à l’infernal, se rapportent aux corps protoplasmiques. Seuls les corps protoplasmiques ont les sens pour les voir, à moins que vous ne développiez dans ce monde physique certains sens qui vous permettraient de voir non seulement la lumière infrarouge mais aussi la lumière ultraviolette. Tout est vibration. La lumière vibre dans différentes matières; c’est ainsi que nous la percevons à travers chaque arbre agréable à la vue. Le mot «agréable» en Hébreu est (נחמד) Nahemad, mais il est aussi appelé Nahemah. C’est pourquoi ce monde physique est appelé le monde de Nahemah (נחמה), la beauté méchante, la lumière qui nous attire, et dont nous tombons amoureux. Si vous voyez une jeune personne, cette lumière donne à cette personne la beauté, dans sa physicalité. C’est un arbre, agréable à la vue. C’est comme n’importe quel arbre dans le règne végétal, il est agréable à la vue quand il est plein d’énergie solaire: fleurs, roses, fruits, parfums, etc. Nous apprécions cela, la Nature nous donne cela pour nous séduire. Ainsi, nous percevons la lumière tous les jours, chaque créature reçoit la lumière.

Eh bien, la Rune Fa, vibre avec la note «Fa» qui se rapporte au premier choc que nous devons avoir, pour donner à notre Conscience. La Rune Fa nous enseigne que nous devons prendre la lumière pour notre but. Pour un tel but, nous devons faire un super effort, donc nous avons besoin de Thelema, de la volonté. Nous avons besoin de la Rune Thorn, Dorn; parce que sans Thelema qui est une vertu liée à la Conscience, nous ne pouvons recevoir aucun choc. Thelema est nécessaire pour recevoir des chocs, car ce n’est pas quelque chose qui va se produire mécaniquement. Beaucoup de gens pensent que la Kundalini s’éveillera mécaniquement, tout à coup. Nous devons étudier l’octave cosmique, afin de savoir pourquoi nous devons exercer des chocs dans notre Conscience.

Le Rayon de la Création se termine en Enfer. C’est pourquoi nous disons que le centre même de l’Enfer, l’Averne, est la Neuvième Sphère. Nous parlons toujours de la Neuvième Sphère, qui est le centre de la Terre. C’est la fin du Rayon de la Création. Mais, dans notre physicalité, la Neuvième Sphère se rapporte à notre sexualité. Oui, c’est dans notre sexe, qui est la Neuvième Sphère, Yesod, que nous trouvons le centre même de notre propre Microcosmos, notre physicalité. Si nous laissons la Nature aller mécaniquement à travers nous, qu’allons-nous faire de notre force sexuelle qui se rapporte à la même vibration de la Neuvième Sphère, à la note Re? Nous allons multiplier nos espèces. C’est ce que font les animaux, ce que font les plantes; multiplication de la vie organique pour que cette planète continue d’exister dans l’espace. La reproduction vient du désir, de notre propre nature mécanique à l’intérieur. Il est donc nécessaire d’aller jusqu’au bout de ce Rayon, qui est la Neuvième Sphère, et retourner cette lumière par la volonté, pour notre propre bénéfice. C’est pourquoi il est écrit qu’il est nécessaire de descendre dans la Neuvième Sphère pour recevoir l’Initiation. Mais, cette descente doit être consciente, par notre propre volonté.

Descendre dans la Neuvième Sphère signifie entrer dans l’acte sexuel, c’est aller jusqu’au fond du Rayon de la Création. La Neuvième Sphère est la demeure de Lucifer, «lumière et feu».

Que devons-nous faire dans la Neuvième Sphère? Nous devons retourner le feu, ne pas lui permettre de descendre mécaniquement comme il le fait, et être dissous dans l’Enfer. Au lieu de cela, nous voulons le rendre, c’est-à-dire éveiller la Kundalini, éveiller le Christ, la Lumière à l’intérieur de nous, dans notre colonne vertébrale, en utilisant Thelema. C’est difficile, parce que toutes les forces centripètes qui vont de la périphérie au centre de la Terre vont se battre contre nous, parce que nous luttons contre les forces centripètes de notre zone planétaire et de l’univers. Nous voulons faire que le Rayon Cosmique vibre en nous de façon centrifuge, afin de faire retentir les notes Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si dans notre colonne vertébrale. Ce n’est pas facile. Nous devons lutter contre notre propre nature animale. Cette Nature est notre propre physicalité, notre propre mental, nos propres émotions; cette Nature qui veut procréer pour son propre but mécanique.

Le graphique suivant et la citation sont liés à la Rune Fa; nous y trouvons les sept notes Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, en relation avec les sept chakras, ou les sept églises du livre de l’Apocalypse, et les deux cordes appelées Ida et Pingala, qui forment deux mains qui pointent sur «Yod», la première lettre du nom de Dieu. Yod est le commencement de l’Initiation.

hands

«Les mains de Zerubabel ont jeté les bases de cette maison; ses mains la finiront aussi; et tu sauras que Yod-Havah Zabaoth (יהוה צבאות) m’a envoyé vers toi.» – Zachariah 4: 9

Qui est Zerubbabel? Zorobabel est lié au Rayon de la Création, à cette force, le Christ Cosmique qui descend à travers la moelle épinière, et a posé le fondement (Yesod) de notre propre physicalité (Babel). Cependant, si nous voulons créer quelque chose à l’intérieur, «Ses mains l’achèveront aussi, et tu sauras que Iod-Chavah Sabbaoth m’ (la lumière Christique) a envoyé à toi.» De quelle manière les mains de Dieu finiraient-elles son travail? Écoutez, cette physicalité a été créée mécaniquement, mais maintenant la création que nous voulons terminer doit être faite consciemment par les mains de Dieu.

Dans une conférence précédente, je vous ai dit que j’ai vu dans les plans internes les mains de quelqu’un d’autre. Quand j’ai vu les mains, j’ai dit: «Ce sont les mains d’un Maître, d’un Dieu.» Écoutez, comprenez que ces mains ne sont pas des mains physiques, elles se rapportent à Ida et Pingala, aux deux témoins du livre de l’Apocalypse. Ida et Pingala sont les mains que Dieu utilise pour finir sa maison. Ida et Pingala sont les deux Yods de Dieu. C’est pourquoi, lorsque nous désignons Ida et Pingala dans l’Étoile Microcosmique, le Pentagramme, nous trouvons qu’ils sont liés au Soleil et à la Lune, au Père/Soleil et à la Mère/Lune.

Dans La Pistis Sophia, Maître Jésus parle de ces deux mains comme deux Êtres, deux Anges, à savoir, l’ange Michael, qui est le Soleil, et l’ange Gabriel, qui est la Lune. Jésus a dit:

«Michael et Gabriel, qui ont servi et apporté le courant de lumière dans le chaos, leur donneront les mystères de la Lumière; ce sont eux à qui le courant de lumière a été confié, que je leur ai donné et introduit dans le chaos [Yesod, la Neuvième Sphère].» – Pistis Sophia 64

Michael et Gabriel sont les anges qui sont en charge du courant de lumière à travers lequel l’œuvre alchimique du salut doit être faite. Vous devez comprendre et saisir que ces deux bras, ou mains, ou ces deux anges, Gabriel et Michael, sont vos deux cordes: Ida et Pingala, dont nous avons parlé plusieurs fois dans des conférences différentes; Michael et Gabriel, le Soleil et la Lune.

Lire une autre citation:

«Qui montera sur la colline de יהוה? Ou qui se tiendra dans son lieu saint? Celui qui a les mains (כף kaph) propres et un cœur pur; qui n’a pas élevé son âme à la vanité, et n’a pas juré avec tromperie. Il recevra la bénédiction de יהוה, et la justice venant d’Elohim Jesus (אלהים יהשוה – le Sauveur).» – Psaume 24: 3-5

Two-Witnesses2Monter à la colline, qu’est-ce que c’est? C’est monter sur la colline de Jod-Chavah, Jehovah le Saint-Esprit. Monter là-haut signifie élever la lumière dans la glande pinéale. Élever la force sexuelle à la glande pinéale, parce que la glande pinéale est au sommet. Rappelez-vous que nous avons dit que dans la glande pinéale nous avons l’atome du Saint-Esprit, dans notre physiologie. C’est seulement avec des mains propres que nous pouvons aller là. Les gens avaient l’habitude de se laver les mains dans différents rituels pour accomplir la pratique de ce rituel, selon leur religion. Cependant, avoir les mains propres ne signifie pas nettoyer vos mains physiques. Cela signifie nettoyer vos deux cordes, vos deux canaux, Ida et Pingala, les deux bras, les deux mains (Yads), ce sont eux qui doivent être nettoyés. Si nous sommes fornicateurs, si nous permettons à notre nature animale de nous traverser comme n’importe quel animal, alors nous n’avons pas de mains propres, parce que celui qui fait l’univers interne en chacun de nous est le Ruach Elohim qui plane sur les eaux, Mayim ; le Ruach Elohim est le «Yod» (la main de Dieu) qui est entre les deux eaux ou Mems de «Mayim» (מים).

Les deux Mems de Mayim sont dans notre sexualité; ceux-ci sont dans les deux testicules ou les deux ovaires. Le Yod est la force solaire qui descend de Yod-Havah au-dessus de nos eaux sexuelles physiques. Voyez la nécessité du Pranayama.

Beaucoup d’étudiants dans le passé, quand ils ont découvert que ces deux cordes sont liées aux testicules et aux ovaires, ont cherché à conserver cette Force Solaire du spermatozoïde et de l’ovule à travers le célibat, et c’est faux. La simple rétention ou suppression n’est pas la réponse. Ce dont nous avons besoin c’est de transmuter, de transformer la force sexuelle solaire à travers le Pranayama et la Magie Sexuelle, ceci, afin de libérer à l’intérieur de nous le Rayon de la Création. Ce n’est qu’en créant que nous pouvons remonter l’échelle septénaire, et ceux qui créent sont ces trois forces: Sushumna, Ida et Pingala à travers notre colonne vertébrale. C’est à travers eux que nous devons nous éveiller, et c’est le mystère de la Rune Fa la ligne verticale avec ses deux bras. Nous devons la retourner vers le haut. C’est pourquoi il est écrit:

«Car il donnera à ses anges des ordres sur toi pour te garder dans toutes tes voies; ils te soutiendront dans leurs mains (כף kaph), de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre.» – Psaume 91: 11, 12

Comme vous pouvez le voir, les versets précédents sont répétés dans les Évangiles quand Satan tente Jésus:

«Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges pour toi, et ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre.» – Matthieu 4: 6

Puisque Jésus n’était pas un ignorant, Il lui dit:

«Il est écrit de nouveau, tu ne tenteras pasיהוה ton Elohim.» – Deutéronome 6:16

C’est parce que יהוה est notre Elohim Intérieur qui à travers Ida et Pingala (les Anges Gabriel et Michael) soutient la lumière (Christ) dans le Sushumna de la colonne vertébrale. Ainsi, nous pouvons descendre dans la Neuvième Sphère mais ne pas forniquer, ne pas renverser, ne pas atteindre l’orgasme.

Mais, Satan, notre mental protoplasmique nous tente toujours… «Faites cela, suivez la voie mécanique, forniquez.» Ce chemin est difficile, parce que les tentations de Satan agissent à travers les corps protoplasmiques que nous avons à l’intérieur. Nous devons vaincre Satan dans Daath.

C’est le Grand Oeuvre. Nous devons descendre en Enfer. Chaque fois que nous voulons atteindre une autre octave, dans cette octave cosmique, nous devons descendre en Enfer. Pourquoi? Parce que c’est à partir de l’Enfer que nous devons prendre la force, parce que notre sexualité, la Neuvième Sphère est la fin du Rayon de la Création. C’est à partir de l’Enfer que nous devons arracher la lumière, pour monter.

Les gens pensent qu’ils peuvent monter simplement en priant, ou simplement en croyant; misérables, ils ont tort. Ils ignorent que nous devons descendre au centre de la Terre pour monter chaque fois: sept fois. Il y a sept notes, sept corps, sept octaves. Tout cela est ce que nous appelons la première crise; c’est le nom que Samaël Aun Weor lui donne dans La Révolution de la Dialectique. C’est un long processus de création, dans lequel nous utilisons les deux forces masculine et féminine, montrées sur cette merveilleuse Rune Fa.

Maintenant, immergeons nous plus et comprenons pourquoi la Rune Fa nous montre que le bras gauche est un peu au-dessus de la droite. Pourquoi? C’est parce que c’est le cordon gauche, Ida, qui relie la sexualité à la glande pinéale. C’est le cordon droit, Pingala, le bras droit de Dieu, qui relie le sexe à la racine du nez. La racine du nez est la fin du Pingala, qui est la racine du Père. Cependant, la Mère, le Saint-Esprit, est dans la glande pinéale. C’est pourquoi la posture sacrée de la Rune Fa est ce que nous adoptons pour prier:

«Forces merveilleuses de l’amour, ranime mes feux sacrés afin que ma Conscience s’éveille.»

Quand nous récitons cette prière, nous devons être conscients de ce que nous faisons. Ces forces merveilleuses de l’amour sont les forces solaires créatrices qui pénètrent par nos narines et qui sont diffusées à travers toute notre physicalité et qui, dans leur descente finale, sont transformées, concentrées en spermatozoïdes ou en ovules, en semen. C’est ce que nous devons comprendre. Ainsi, lorsque nous accomplissons la Rune Fa, nous sommes en train, avec les forces solaires du Père, de féconder notre propre nature, consciemment; avec les forces solaires du Père, nous éveillons notre propre Conscience. Ainsi, ce que la lumière solaire fait mécaniquement dans la nature, nous devons le faire consciemment, puisque tout le monde le fait mécaniquement.

Quand vous levez les bras devant le Soleil, comme la Rune Fa, vous devez comprendre que ces deux mains symbolisent votre Ida et Pingala, et qu’à travers ces deux forces vous invoquez les trois niveaux de ce feu, de ce Père à entrer à travers vos narines, dans Ida, Pingala et Sushumna, afin d’éveiller votre Conscience. C’est le premier choc conscient, en relation avec cette Rune, mais ce n’est pas seulement avec cette Rune que vous effectuez le premier choc conscient à l’intérieur de vous, c’est-à-dire un choc entre Mi et Fa.

Nous, en tant que vie organique, sommes la note Mi et la zone planétaire est Fa. Nous ne voulons pas être une simple vie organique et mécanique, et tomber dans l’Enfer comme c’est le cas si nous suivons cette mécanique. Au lieu de cela, nous voulons nous éveiller dans l’Absolu; ainsi, pour cela, nous devons recevoir un choc conscient, entre Mi et Fa. Qu’est-ce qui est entre Fa et Mi? C’est notre Conscience. Ainsi, ce que la Nature fait mécaniquement chez tout le monde, dans tous les arbres ou minéraux, nous allons maintenant le faire consciemment. Nous attirerons volontairement plus d’énergie solaire dans notre corps à travers nos bras, à travers nos mains, qui sont Ida et Pingala, et atteindre notre Conscience à son éveil et lui apprendre à retourner ce feu à l’Absolu, parce que nous voulons devenir conscients de la vie. Nous voulons rendre ce Rayon à l’intérieur de nous congnisant, conscient. Le premier choc est lié au rappel de soi. Nous devons nous rappeler de notre Soi.

Mais, si vous pensez que votre Soi est votre mental, alors la Nature se moque de vous, parce que votre mental est un déchet protoplasmique, un mental protoplasmique que la Nature utilise pour son propre but. Si vous pensez que vous êtes des émotions égoïstes, à savoir «mon amour-propre, mon orgueil, ma vanité», alors vous n’avez pas les mains propres et un cœur pur; vous jurez avec tromperie parce que vous avez élevé votre âme à la vanité, vous êtes trop identifié à votre physicalité, et pensez que c’est vous-même, ainsi, vous avez tort. C’est le faux soi.

Le faux soi est ce que Bouddha a appelé le désir. À travers les arbres agréables à la vue, vous nourrissez votre désir, qui est la nature mécanique. Chaque fois que vous nourrissez le désir, vous vous sentez bien, vous percevez le plaisir, mais c’est la nature animale.

Maintenant, nous devons apprendre à recevoir des sensations avec de la volonté. La sensation de volonté signifie recevoir, ressentir la même énergie mais avec la Conscience, et ressentir ce plaisir ou ravissement avec notre Âme. Mais, pour cela, nous devons nous rappeler de notre Soi. Le vrai Soi est notre Monade, c’est notre Être. Nous devons nous rappeler de l’Intime, notre Dieu, et observer – auto-observation.

Il est écrit que le premier choc se rapporte au rappel de soi – se rappeler du Soi, se rappelant de Dieu – et auto-observation, observer le mental, ce mental qui pense que qu’il est le Soi, mais qui ne l’est pas, ce cœur qui sent qu’il est le Soi, mais qui ne l’est pas. Nous avons trop d’égos qui appartiennent à la mécanicité de la Nature, qui font le travail de la Nature. De nos jours, tout le monde nourrit ces egos, en suivant la mécanique de la nature. Ils peuvent également recevoir la force solaire à travers ces egos, oui, mais les egos gaspilleront la force solaire, vous le savez.

Ainsi, en accomplissant la Rune Fa, tout en vous rappelant de votre Soi et en observant votre mental, vous prononcez la prière devant la lumière solaire, qui est le Christ. Comprenez que le Christ n’est pas une personne; c’est une force qui est partout.

Alors, quand vous invoquez les merveilleuses forces de l’amour, imaginez-les pénétrer à travers vos mains, à travers vos narines, votre vue, vos oreilles et être ici et maintenant, afin que votre Conscience en prenne soin. Parce que si vous oubliez votre Soi alors la mécanicité de la nature, qui est à l’intérieur de vous, qui est votre mental et vos émotions, prendra soin d’elle et nourrira vos désirs. Ainsi, gros avec beaucoup de désir, vous plongerez dans la note Re, qui vibre dans toutes les couches de l’Enfer pour que la Nature prenne cette énergie, pour donner la consistance du roc à l’intérieur de la planète. Si c’est ce que vous voulez, alors suivez la mécanicité du Rayon de la Création, qui vous amènera en bas.

La conscience est ce que l’Absolu veut; c’est pourquoi cet univers a été créé. Entre l’Ain Soph – d’où le Rayon de la Création a émergé – et ce qui est après l’Enfer, l’Ain (Néant), se trouve le Rayon de la Création, qui est le Fils. C’est ce qu’on appelle «le cercle de la terrible nécessité». Pourquoi l’appelle-t-on le cercle, ou en d’autres termes, le cycle de la terrible nécessité? C’est parce que l’Absolu Solaire veut créer la conscience, il veut en prendre Conscience, en chacun de nous. Ainsi, la descente du Fils, de l’Absolu à l’Enfer, est nécessaire. C’est une nécessité pour le Rayon de la Création, car pour que nous soyons conscients, conscients de cela, nous devons retourner dans chaque sphère, jusqu’à atteindre à nouveau l’Absolu. Quand nous atteignons l’Absolu, nous sommes alors conscients de cela à travers le Rayon. Nous atteignons alors la l’auto-réalisation; mais l’auto-réalisation de quoi? L’auto-réalisation de cela à l’intérieur de vous; cela implique la création. Nous devons créer.

La Rune Fa se rapporte à la création, mais la Rune Fa, qui symbolise la colonne vertébrale et les bras (Ida, Pingala et Sushumna), est le Fa en vous, le Fa en moi, et le Fa en tout. C’est pourquoi le commencement est appelé Alpha, ou All-Fa, et la fin Omega ou «OM». Aaaaaooooommmm. Voyez-vous comment Alpha et Omega sont cachés dans le beau mantra AOM: A-Omega? AOM commence avec Aleph, qui est le All-F. Les All-Fa, l’Alpha est le All-Fathers (Tout-Pères). J’ai mon Père, vous avez votre Père, votre Fa.

Alpha, All-Fa est le Christ, qui est appelé le Père de toute Paternité, le «Fa» de Tout-les-Fa. C’est pourquoi le All est le tout, qui est aussi Saint. Le Saint est le Tout, qui est le Père, l’Absolu qui entre en nous et qui est l’Alpha, à savoir, Toutes les Runes Fa: ma Rune Fa, votre Rune Fa et la Rune Fa de tout le monde. C’est comme ça que vous devez comprendre cette merveilleuse Rune Fa.

La Rune Os

osMaintenant, observons la Rune Os. La Rune Fa est en opposition avec la Rune Os. Si la Rune Fa a les bras tendus vers le haut, la Rune Os a les bras étendus vers le bas, ce qui nous dit que pour pouvoir profiter de la force solaire qui entre par la Rune Fa, le Père, nous devons adorer la Mère, le O.

Cela vient dans mon mental: IO, l’androgyne Solaire-Lunaire. «I» est le Père, «O» est la Mère, et nous trouvons «IO» dans la première lettre du saint nom de Dieu : Iod-Chavah.

Ainsi, la Rune Os est l’utérus; elle se rapporte à notre utérus individuel particulier. La Rune Os nous montre exactement cela avec ses bras pointés au niveau du sexe. Rappelez-vous que nous en avons parlé dans les conférences précédentes, en ce qui concerne les autres Runes, à savoir, la Rune Laf, qui est la vie, mais la Rune Laf a les paumes des mains levées, elle a un autre sens. Aussi, la Rune Yr, qui est la Rune du Y, le Z, dans l’alphabet Runique, qui a les bras ouverts, mais aussi avec les paumes tournées vers le haut. Cependant, cette Rune Os a les paumes vers le bas. Cela implique de la puissance de la terre, de l’utérus, de la femme. La Rune Os est l’utérus, la femme, la terre, parce que toutes les forces que la femme reçoit du Fa (le soleil), développent le fœtus dans son utérus, la terre, à l’intérieur du Os. Ainsi, nous devons profiter de la Rune Fa, le Père, et la Rune Os, la Mère, dans chacun de nous. Ces deux polarités (Père-Mère) se rapportent toujours à Sushumna, Ida et Pingala – le Père, Sushumna, Ida et Pingala – la Mère Sushumna, Ida et Pingala, mais en opposition. Souvent, nous vous avons montré et vous avons dit que cette dualité, Père-Mère, émerge de la Trinité. Dans la Rune Fa et la Rune Os, la Trinité est représentée dans la colonne vertébrale avec les deux bras, vers le haut ou vers le bas. Gardez cela à l’esprit. Comprenez cela, parce que c’est ce que le Seigneur a dit:

«Je suis l’Alpha (All-Fa) et l’Oméga (le «OM», l’utérus), le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était et qui sera, le Tout-Puissant (all-might’s).» – Apocalypse 1: 8

Le Tout-Puissant contient la force de tous les pouvoirs, en Hébreu s’appelle El Shaddai, la force sexuelle. Ainsi, quand vous voyez cet Alpha et Omega, vous voyez qu’il est lié dans le Futharkh avec la Rune Fa et la Rune Os, liés à votre propre physicalité.

Maintenant, en ce qui concerne la Rune Os, permettez-moi de vous raconter une expérience astrale, car cela me vient à l’esprit maintenant. Dans le monde physique, j’étudiais comment Samaël Aun Weor explique l’exécution de la Rune Os. Avant d’écouter ma narration, regardez attentivement les deux Runes «O» – la Rune Os et la Rune Othila – afin de comprendre comment effectuer les mouvements de la Rune Os. Regardez aussi les graphiques – vous trouvez trois corps humains: la première position du corps avec une main-bras reposant sur la taille effectue la Rune Thorn ou Dorn; la deuxième position du corps avec les deux bras pointés vers le bas effectue la Rune Os; et la troisième position du corps avec les deux mains sur la taille effectue la Rune Othila. Maintenant, dans son livre «La Magie Gnostique des Runes», Samaël Aun Weor décrit l’exercice de la manière suivante:

«Au cours de ces pratiques ésotériques, il est nécessaire d’alterner successivement les mouvements en plaçant les bras dans la première position (vers le bas), puis dans la deuxième position (en plaçant les bras sur la taille comme dans la Rune Dorn ou Thorn). Je répète, examinez très attentivement les deux diagrammes de la Rune Os.» – Samaël Aun Weor, La Magie Gnostique des Runes

Je lisais et lisais ceci, parce que personnellement, j’ai oublié de parler avec le Maître Samael à ce sujet, alors j’ai dit: «Je vais méditer dessus, et je demanderai à mon propre Maître, «Montrez-moi, la relation de la Rune Os avec la Rune Fa et la Rune Thorn et avec le mantra THORN.» Le mantra de la Rune Os est un mantra pour la volonté, le mantra Thoooorrrrrnnnn!

Eh bien, jusqu’à maintenant, je vous ai déjà enseigné ce que mon Être m’a enseigné dans ma Méditation. Cependant, au cours de cette Méditation, j’ai reçu toutes ces informations et, à la fin, j’ai vu un symbole qui, dans le plan astral, ressemblait à un Jésus qui tournait et qui pénétrait la terre.

Vous pourriez me dire, «Oh, le Maître Jésus, Aberamentho, qui vivait il y a deux mille ans, tournait devant vous?» Non! Je ne dis pas ça; écoutez, quand je dis que j’ai vu un Jésus qui tourne, je comprends que Yeshua signifie «sauveur», le Fils de la Lumière, et est un archétype, pas une personne, mais – sur cette planète Terre – cet archétype prend la forme du Maître Jésus pour enseigner, parce que Maître Jésus de Nazareth est un véhicule, un Maître de la Lumière. Un tel archétype aurait aussi pu prendre la forme du Maître Samaël, car lui aussi est un véhicule de la Lumière; oui, Maître Samael est un véhicule de Yeshua, Sauveur. Le Sauveur est la lumière astrale, que nous expliquons ici, qui est le flux de lumière qui doit revenir à travers vos épines afin d’éveiller votre Conscience.

Donc, j’ai vu que Jésus retournant, pénétrant dans la Terre, il brillait, alors, j’ai demandé, «Quel est le sens de ceci?» et à ce moment-là, je suis retourné dans mon corps physique. Il était deux heures du matin, et à partir de là, j’ai commencé à recevoir dans mon mental tout un film d’informations; c’était comme si mon Père me disait: «C’est ce dont votre cerveau a besoin et qu’il doit savoir maintenant, parce que si je vous dis dans les mondes internes, peut-être que vous oublierez.» Ainsi, j’ai compris. Alors, de deux heures à quatre heures, je recevais et recevais des informations, et je disais: «Oh mon Dieu, j’ai besoin de dormir. Mais j’ai dit à mon Dieu «Ne vous offusquez pas, continuez à le faire, je vous ai demandé, et maintenant vous me le dites, qu’il en soit ainsi.» Puis j’ai demandé : «Qu’est-ce que ce Jésus tournant? qu’est-ce que c’est?» Alors intérieurement il me montre. C’était si simple, mais je ne l’ai pas vu. «La Rune Othila a deux Thorns, et elle a la forme d’une clé.»

Voyons voir: les bras de la Rune Othila ont la forme de la partie supérieure d’une clé, ses jambes sont la partie inférieure que nous devons mettre à l’intérieur du trou de la serrure, afin d’ouvrir le dooooor (n). Oui, de la Rune Dorn vient la racine du mot «door» (porte)», un mot qui a d’ailleurs deux O. Mais, vous ne prononcez pas duur, vous dites door (porte), parce que vous ouvrez cette porte avec les forces du sexe, les deux O, l’homme et la femme. Quand vous faites cela, vous tournez la clé; le mot «tourner» est enraciné dans Thoooorrrrrnnnnn… Quand vous vocaliserez «Thorn» vous tournez, parce que si vous mettez la clé dans le trou de la serrure, et que vous ne la tournez pas, vous n’ouvrez pas la porte. De même que je dois tourner la clé pour ouvrir la porte, vous aussi devez retourner les forces que vous avez dans votre colonne vertébrale; tournez la clé, transmutez votre force sexuelle, afin d’ouvrir la porte de l’Eden.

Rappelez-vous la vidéo, Sexe, la Porte Secrète de l’Eden – bien, le sexe est la porte. Pierre dans la glande pinéale a les clés; nous en avons déjà parlé. Les clés du Ciel sont dans les mains (Yads) de Pierre, ainsi, Pierre dans la glande pinéale a le pouvoir d’ouvrir et de fermer les portes du Ciel. Maître Jésus de Nazareth, le Christ, a dit à Pierre:

«Et je te dis aussi que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre elle, et je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.» – Matthieu 16:18, 19

peters-keys

Nous avons déjà expliqué que les clés sont Ida et Pingala. Nous devons apprendre à utiliser ces clés qui sont entre les mains de Pierre dans la glande pinéale. Nous avons expliqué cela plusieurs fois. Il est écrit:

«Quand Jésus arriva dans les côtes de Caesarea Philippi, il demanda à ses disciples: Qui sont les hommes qui disent que je suis le Fils de l’homme? Et ils ont dit, certains disent que tu es Jean-Baptiste: certains, Elijah; et d’autres, Jeremiah ou l’un des prophètes (nous avons toujours une opinion). Il leur dit: Mais qui dites-vous que je suis? (Vous voyez, cette question est directement à votre Conscience, ainsi, la seule réponse correcte vient de la Conscience): Et (de la glande pinéale, qui, comme nous l’avons toujours dit, est le siège de Pierre, ainsi,) Simon Pierre répondit et lui dit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Et Jésus lui répondit: Tu es heureux, Simon Barjonah (Bar-Jonah signifie Fils de la Colombe, l’Esprit Saint), car la chair et le sang ne t’ont pas révélé cela, mais mon Père (le Saint-Esprit) qui est au ciel (la glande pinéale).» – Matthieu 16: 13-17

Le Saint-Esprit est le révélateur, ainsi toute révélation spirituelle est reçue par Pierre. Pierre a dit: «Tu es le Fils du Dieu Vivant» parce qu’à travers la glande pinéale nous pouvons percevoir la Lumière Intérieure, le Christ, la Lumière Solaire. Ainsi, Jésus a dit: Je te donnerai les clefs du royaume des cieux.

Nous savons que Pierre a été crucifié sur la croix à l’envers, afin d’indiquer que Thelema, la volonté, dans notre glande pinéale doit contrôler nos forces sexuelles, ceci, afin d’ouvrir les portes du Ciel. Beaucoup d’entre vous savent que l’Église Catholique déclare que lorsque les Chrétiens mourront, Pierre les attendra au Ciel, et nous, les Gnostiques, disons oui, c’est juste – parce que quand nous mourons psychologiquement, Pierre attend là dans la glande pinéale pour que notre Conscience libérée entre au ciel.

En effet, chaque fois que j’ai, personnellement, expérimenté Samadhi, je suis entré dans l’enlèvement à travers ma glande pinéale, qui est la porte du ciel; là je vois ce que je vois. Chacun de vous peut entrer dans les Cieux par l’intermédiaire de votre glande pinéale, parce que cette glande est le siège de l’âme. Le Fils de l’Homme est l’âme unie au Christ, qui est le feu. Pierre est dans la glande pinéale, et le siège de l’âme est la glande pinéale, voyez-vous? L’Âme Humaine, Thelema, repose sur la glande pinéale, siège de l’âme (selon Descartes). Dans la glande pinéale se trouve également Pierre, l’Apôtre et le Fils de l’Homme (l’âme unie avec le Christ) est également là. Comprenez-vous maintenant pourquoi dans ce verset, Pierre est celui qui a dit: «Tu es le Fils du Dieu vivant» et que le Saint-Esprit de Dieu lui a révélé?

Ainsi, comprenons que pour entrer dans les niveaux du Ciel, nous devons travailler dans l’Alchimie à l’aide des clés de Pierre. Pierre construira notre temple intérieur, notre église intérieure, avec la force sexuelle du Saint-Esprit que nous devons contrôler avec la glande pinéale avec Thelema (la volonté).

Le premier choc est lié à la force sexuelle, puisque la glande pinéale – qui est activée à travers elle – est liée au rappel de soi et à l’auto-observation, de sorte que nous pouvons mourir psychologiquement; de même, la glande pinéale est activée lorsque nous méditons et que nous comprenons l’ego.

Les Runes Fa et Os contiennent les mystères des deux clés qui ouvrent le Ciel. Puisque la Rune Fa est l’Alpha, et que la Rune Os est l’Oméga, qui sont entre les mains de Pierre. Le Christ manifeste son pouvoir créateur à travers ces deux clés; le Christ a dit:

«Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier… et j’ai les clés de l’Enfer et de la mort.» – Apocalypse 1: 8, 18

«Ces choses disent que celui qui est saint, celui qui est vrai, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre, et celui qui ferme; et ferme, et personne n’ouvre; Je connais tes œuvres; voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte, et personne ne peut la fermer; car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et tu n’as pas renié mon nom.» – Apocalypse 3: 7, 8

La clé de David se rapporte à l’étoile à six pointes formée par deux triangles. Deux triangles sont liés à la Rune Othila; comme vous pouvez le voir Othila est la deuxième variation des deux Runes «O». Au fond, l’Othila a un angle ouvert à l’envers formé par deux lignes. Othila est à la toute fin du Futharkh et est liée à l’Omega Grec, le grand O. Le grand O, l’Othila est faite de la manière suivante: ouvrez vos jambes et mettez votre main sur votre taille, de telle sorte que vous formez deux triangles avec vos bras et vos coudes. En d’autres termes, avec vos bras et vos coudes, vous formez deux Daleths, c’est-à-dire deux triangles comme dans l’ancien alphabet Hébreu. Je parle du Daleth de l’ancien alphabet Hébreu parce que dans le présent, la forme de Daleth est différente. Cet ancien Daleth dérive de la Rune Dorn, qui, en tant que D de l’alphabet Hébreu ancien, est un triangle. Maintenant, si vous faites deux D ou deux triangles, formés par vos deux bras et vos coudes, qu’avez-vous entre ces deux D, ou deux bras et coudes? Ce que vous avez, c’est votre colonne vertébrale qui, selon l’alphabet Hébreu, est symbolisée par la lettre Vav ou symbolisée par la Rune Is selon le Futharkh, n’est-ce pas?

Quoi qu’il en soit, ce que nous voyons kabbalistiquement dans la forme humaine de la Rune Othila est: Daleth, Vav, Daleth ; Deux Daleths et un Vav ; ou un triangle et un autre triangle ayant au milieu une ligne verticale, la lettre Runique Is ou le Vav Hébreu qui se termine par un angle ouvert droit, qui représente également la lettre V à l’envers formée par les deux jambes de la Rune Othila. Donc le mot que nous lisons en Hébreu est David: Daleth, Vav, Daleth est la façon dont «David» est orthographié en Hébreu. Ainsi, David est symbolisé dans la forme de la Rune Othila, et c’est pourquoi il est écrit:

«Et il arrivera en ce jour-là que j’appellerai mon serviteur Eliakim, fils de Hilkijah: Je le revêtirai de ton manteau, je le fortifierai de ta ceinture, et je remettrai entre ses mains ton gouvernement. Sois un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Judah. Et la clé de la maison de David (Othila) sera sur ses épaules; ainsi il ouvrira, et personne ne fermera; et il fermera, et personne n’ouvrira.» – Esaïe 22: 22, 23

«Et à l’ange de l’église de Philadelphie, écris; Ces choses dit celui qui est saint, celui qui est vrai, celui qui a la clé de David (Othila), celui qui ouvre, et personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre.» – Apocalypse 3: 7

Qui ouvre, et personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre? N’est-ce pas Pierre? Il est écrit: «Je te donnerai les clés du royaume des cieux; tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Ainsi, Pierre et le Christ sont liés par les deux clés, les deux Runes Fa et Os, Alpha et Oméga; qui ont entre le mystère de la parole.

Se référant séquentiellement à mon expérience astrale, vous pouvez voir maintenant pourquoi Jésus, le Sauveur, la force vitale solaire du Christ, le Christ cosmique, pénétrant dans la Terre. Cette Terre est le grand O, l’Oméga, Othila, mais le petit O représente votre corps, ainsi que la femme. Si l’homme veut pénétrer la femme, comme le soleil pénètre dans le grand O, la terre, alors vous devez être une clé (Alpha), parce que la femme est l’autre clé (Omega). Lorsque les deux clés, Alpha et Omega, sont unies, alors nous trouvons le mystère de la clé de David. Tournez, re-tournez l’énergie vers le haut, parce que si vous renversez la Force Christique Solaire, cachée dans votre sperme, votre ovule, c’est-à-dire, si vous atteignez l’orgasme, vous perdez. Nous devons nous éveiller.

C’est ainsi que j’ai compris ce que Samaël Aun Weor a déclaré dans ses livres. Mon sens interne m’a montré. Nous devons combiner la Runique Thorn avec la Rune Othila et Os en mouvement.

Premièrement, effectuez la Rune Thorn ou Dorn en plaçant votre main droite sur votre taille, formant ainsi la bonne Thorn (bonne volonté) qui signifie volonté, Thelema.

Deuxièmement, effectuez la Rune Os en plaçant vos deux bras droits vers le bas tout en tournant votre tronc vers la gauche; les deux bras représentent Ida et Pingala, la partie inférieure de la clé.

Troisièmement, effectuez la Rune Othila en retournant à la première position avec les deux mains sur la taille.

rune-os-movements

Dans la première et la troisième position, vous effectuez la partie supérieure de la clé, et dans la deuxième position, la partie inférieure de la clé. Lorsque vous effectuez la deuxième position, la Rune Os (deux bras droits vers le bas) vous tournez à gauche, car la gauche est le petit O (Ida); la gauche est la femme. La droite est le A (Pingala), la droite est l’homme. Gabriel est la Lune, la gauche; Michael est le soleil, la droite. Donc, nous commençons avec Thelema (Rune Thorn ou Dorn); puis nous tournons vers la gauche, nous tournons juste le tronc vers la gauche pour ouvrir la porte (la porte de l’Eden). Nous devons tourner la clé; le retournement et le retournement de la clé s’appellent Olin (Othila), mouvement.

A chaque tour, nous prononçons: Toooooooooooorrrrrrrrrrrrrrrnnnnnnnnnnnnnn. C’est le mantra.

Dorn est la porte; Thorn est le tour, ce qui signifie, d’abord, nous faisons la Rune Thorn afin d’effectuer le tour, et avec elle nous ouvrons la porte (Dorn). Les deux O du mot door (porte) [Dorn] sont représentés dans la Rune Os et Othila. C’est ce qui m’a été montré.

En Anglais, le mot «door» a deux Os, mais sa prononciation est une exception à la règle. Mais, de manière ésotérique, cela a du sens, car le mot «door» montre deux Os, deux forces, deux polarités, les sexes masculin et féminin.

Rappelez-vous, nous ne tournons pas nos jambes et nos pieds, seulement le tronc. Ensuite, nous continuons à effectuer la pratique de façon séquentielle en plaçant non pas une main mais les deux mains sur la taille, et ce faisant, nous faisons la forme de la clé. Quand nous faisons la première position, nous respirons; nous faisons le Pranayama. Puis nous tournons vers la gauche, et prononcons, «Tooooooooorrrrrrrrnnnnnnnnnnn».

Rappelez-vous, nous tournons vers la gauche parce que dans l’Arbre de Vie la gauche se termine dans le grand O, qui est la zone planétaire (Malkuth) où le Christ Solaire se couche, afin de se mélanger avec les feux de la terre.

Cependant, lorsque vous revenez à la position initiale, le corps droit et les mains sur la taille, vous transmutez et renvoyez la force du Christ Solaire qui est entré dans la terre, pour revenir du centre, à travers votre colonne vertébrale. C’est la clé de la pratique de la Rune Os. À chaque tour, nous prononçons toujours le mantra TORN. Nous prononçons le mantra lorsque nos mains sont pointées vers le bas, et vers la gauche. Après avoir prononcé le mantra, vous revenez à la position d’origine et respirez, puis vous tournez de nouveau à gauche, afin que la clé ouvre votre volonté. Vous pouvez effectuer cela autant de fois que vous le souhaitez. Avez-vous compris?

En outre, étant un bon exercice pour la transmutation sexuelle, il nous aide à perdre de la graisse dans notre taille. C’est ainsi que les célibataires transmutent leur force sexuelle et fécondent leur volonté avec la force solaire. Nous devons nous souvenir du Soi; nous devons observer le Soi. Rappelez-vous qu’à travers le mouvement des bras, en bas et en haut comme des Thorns, nous déplaçons les forces d’Ida et de Pingala, c’est de cette manière que nous devons le comprendre. Ida et Pingala sont les bras, les mains que nous utilisons. Vous utilisez vos mains physiques, mais vous devez comprendre que lorsque vous faites cette pratique, vos mains sont connectées aux mains de Dieu, les deux témoins, Ida et Pingala. Selon certains ésotéristes, les deux témoins se rapportent à Moïse et Élie. Élie est le Soleil; Helios et Moïse est la Lune.

En effectuant cet exercice de transmutation, nous utilisons les mains de Dieu. Les deux témoins nous aident à prophétiser. Les deux témoins ont le pouvoir de prophétie, de voir les choses, parce qu’ils ont le pouvoir d’ouvrir les sept chakras, les sept notes de l’échelle; Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, à l’intérieur de nous. C’est le premier choc. Cela doit être répété sept fois, parce que les corps du véritable homme sont sept.

La Rune Othila

Rune-Ollin-and-OsÉtudions les autres formes ou apparences de la Rune O, à savoir, la Rune Othila, la combinaison des Runes Os et Olin Aztèque. Par exemple, quand nous faisons la vocalisation des sept voyelles, nous formons physiquement la Rune Othila comme suit: nous ouvrons nos jambes et nous unissons les paumes de nos mains au-dessus de la tête. Ceci est une variante de la Rune Othila. Dans l’exercice de mouvement de la Rune O que nous avons déjà expliqué, nous faisons la forme de la Rune Othila avec les jambes fermées et les mains sur la taille, qui est une autre variation de la même Rune O. Une autre variante de la même Rune Othila est constituée lorsque nous ouvrons les jambes et plaçons les mains sur notre taille.

Ainsi, en ce qui concerne la position du corps physique, il y a de nombreuses variations sur la façon d’accomplir la Rune Othila, à savoir: les mains au-dessus de la tête ou les mains sur la taille avec les jambes fermées ou ouvertes. Tous ceux-ci sont la position de la même Rune O en combinaison avec la Rune Thorn ou Dorn (qui en Allemand signifie épine).

Dorn est la racine de Donner (tonnerre en Allemand), le fils d’Odin; Donner est le Dieu du Tonnerre. Le tonnerre est le mantra «Torn» émergeant de l’éclair qui vient d’en haut et qui finira par s’élever dans notre colonne vertébrale. L’éclair de Donner est le Rayon de la Création, la lumière Christique qui descend d’en haut pour illuminer notre corps, notre âme et notre esprit.

Pour devenir illuminé, nous devons retourner vers le haut l’éclair de la création, afin de féconder notre Conscience. Pourquoi? C’est parce que le siège de l’âme est la glande pinéale. Gardez à l’esprit que pour nous souvenir de notre Soi, nous devons le faire à partir de la glande pinéale parce que c’est le siège de notre âme. Lorsque nous nous souvenons de Notre Soi, lorsque nous observons notre soi, le chakra Sahasrara tourne; c’est ainsi que nous devenons conscients de nous-mêmes, mieux dit, c’est ainsi que nous développons l’auto-cognisance. Il vaut mieux dire auto-cognisant que auto-conscient, car en Anglais «self-conscious» signifie aussi «excessivement et inconfortablement sensible à votre apparence ou à votre comportement».

Nous devenons auto-cognisant dans la glande pinéale. Lorsque nous pratiquons le rappel de soi et l’auto-observation, nous fortifions la glande pinéale. Maintenant, avec ces deux clés, nous comprenons pourquoi il est écrit:

«Et le cinquième ange sonna de la trompette, et je vis une étoile tomber du ciel sur la terre; et on lui donna la clé du puits sans fond.» – Apocalypse 9: 1

Quelle clé? Vous savez ce que la clé signifiait. La clé du puits sans fond se rapporte à Ida, Pingala et Sushumna.

«Et je vis un ange descendre du ciel, ayant la clé du puits sans fond et une grande chaîne dans sa main, et il saisit le dragon, ce serpent ancien, qui est le diable, et Satan, mille ans [Pour prendre possession du Diable et de Satan, nous devons contrôler nos émotions et notre mental, nous devons éveiller en nous cette énergie qui vient du ciel], et le jeta dans le puits sans fond et le fit taire, et scella sur lui, afin qu’il ne trompe plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Et après cela il doit être délié un peu de saison.» – Apocalypse 20: 1-3

Ésotériquement parlant, le premier choc est lié aux 96 lois. Si nous voulons éviter que notre Conscience ne tombe dans les 96 lois de la note Re, cela vient après Do, Si, La, Sol, Fa, Mi de l’octave cosmique descendante; alors annihilez ce Re, annihilez ces egos qui appartiennent aux 96 lois à l’intérieur de vous. Après cet annihilation, vous pouvez revenir triomphant des premières crises, le premier choc. C’est un long processus. Alors, seulement alors vous êtes prêt pour la deuxième crise, le deuxième choc dans l’échelle cosmique ascendante, à savoir l’échelle de Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si; mais c’est une étape très avancé. Ici, nous parlons de la manière très ésotérique des Runes, puisque le deuxième choc est entre Si et Do après sept octaves. Do, Re, Mi, Fa, Sol, La Si…. Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si… – sept octaves. Néanmoins, le deuxième choc, entre Si et Do, se produit également dans les niveaux inférieurs; il y a un second choc dans chaque initiation.

Mais, nous, en tant que débutants, avons besoin du premier choc, qui se produit entre Fa et Mi; puisque pourquoi voudrions-nous effectuer le deuxième choc quand le premier que nous devons accomplir n’a pas été effectué? Les deux chocs se rapportent au retour de l’énergie sexuelle.

C’est pourquoi de nombreux pratiquants de l’ésotérisme – qui veulent éveiller leur Conscience – commettent l’erreur de la Fornication, répandant la force sexuelle, atteignant l’orgasme, tout en pratiquant les différentes clés. Ils ne comprennent pas que celui qui donne les deux chocs est l’Absolu Solaire, le Rayon de la Création, le Christ Cosmique, qui est Fa, le Feu, le Père et la Mère «Os»; ainsi, c’est seulement en le retournant, qui est Lumière et Feu (INRI) que nous pouvons nous éveiller…

Le Seigneur, le Christ Cosmique incarné en Jésus de Nazareth, a dit: «Je suis la lumière du monde».

La Force Solaire est la lumière du monde qui est transformée à travers n’importe quel arbre, à travers n’importe quel animal, à travers n’importe quel minéral, le Christ est la Lumière Solaire qui vibre avec la note Fa, le Christ est Alpha et Oméga, la force sexuelle créatrice. Donc, pour donner le premier choc à notre Conscience, nous devons effectuer une transmutation sexuelle.

Maintenant, nous comprenons pourquoi l’Archange Samaël a la clé de la fosse sans fond. Samael gouverne Bélier, la tête. Bélier gouverne la tête. Dans la tête est la glande pinéale. Dans la glande pinéale se trouve Pierre. Dans la glande pinéale se trouve le Saint-Esprit. Pierre a les clefs du ciel dans la tête. Samael a aussi les clés, l’Alpha et l’Oméga, parce que Samael gouverne aussi le signe du Scorpion. Scorpion gouverne les organes génitaux sexuels. Donc, Samael gouverne deux signes zodiacaux: Bélier et Scorpion. Bélier est Alpha et Scorpion est Omega. C’est pourquoi seul Samael peut ouvrir et donner les mystères d’Alpha et Omega, les clés de la fosse sans fond. La fosse sans fond vibre avec la note Re.

Vous tomberez dans Re si vous ne savez pas comment manipuler les clés. Ces clés sont également liées à Pierre et David (qui est le symbole de votre corps). À cette fin, si vous lisez le livre de l’Apocalypse, vous trouverez au chapitre 1, versets 8-18, tout le mystère des deux clés, Alpha et Oméga, et vous pouvez trouver les pratiques des Runes Fa et Os dans le livre, «La Magie Gnostique des Runes» par le Maître Samaël Aun Weor.

Questions et Réponses

Public: Vous dites toujours que les lois des sphères inférieures nous pénètrent déjà, en raison de l’abus de la planète, de l’abus de la psyché, comment cela nous affecte-t-il en termes de lois qui nous pénètrent?

Instructeur: Vous voulez dire les 96 lois?

Public: Oui.

Instructeur: Eh bien, dans de nombreuses conférences, nous avons dit que nous devons en être conscients. Puisque maintenant, en ce qui concerne la Conscience, nous appartenons à la note Re, les 96 lois. Combien avons-nous de ces 96 lois à l’intérieur? Nous avons un peu plus de 96, 97%; 97 parties de l’ego. Combien avons-nous de la note Mi? Nous avons trois pour cent.

C’est pourquoi, quand vous vous souvenez de Mi, quand vous vous souvenez de vous, vous le fais avec trois pour cent de Conscience. Vous devez utiliser beaucoup de volonté, et lutter contre le dragon, qui est «Re» 97% plus fort que vous (Mi). Le rappel de soi, l’auto-observation, l’annihilation de l’ego sont essentiels, pour se débarrasser des lois auxquelles nous appartenons subconsciemment.

Dieu merci, nous avons le corps physique qui appartient à la note Mi, les 48 lois. Mais, qui utilise ces 48 lois du corps physique? Ce n’est pas l’ego, peut-être? Voyez l’histoire de cette planète, les calamités qui se produisent autour de nous. L’Enfer contrôle le monde physique, notre physicalité. Il est rare de trouver un Être dont la physicalité utilise la Force Solaire des lois au-dessus des 48, par exemple, les 24 ou 12, comme le Dalaï Lama, par exemple. Le Dalaï Lama utilise les forces supérieures dans le monde physique, mais il se bat contre des millions de corps physiques qui canalisent les 96 lois, et même plus, venant des mondes infernaux.

Les gens pensent qu’à travers la cupidité, la luxure, l’orgueil, l’estime de soi est la façon dont vous vous développez. Oui, vous développez votre Self-ish, votre ego, mais pas votre vrai Soi. Donc, c’est malheureux. Donc, nous devons nous battre très fort.

Le choc que nous devons nous donner est d’instant en instant, d’instant en instant, parce que les forces contre lesquelles nous devons lutter sont à l’intérieur de nous et à l’extérieur; ainsi, si vous vous vainquez à l’intérieur, les forces extérieures seront également vaincues. Mais, les gens veulent seulement vaincre ce qui est à l’extérieur; ils pensent que parce qu’ils ont formé de grands groupes, ils ont vaincu ce qui est à l’extérieur, donc ils pensent qu’ils vont mieux. Non! Si vous ne vous vainquez pas à l’intérieur, peu importe si vous avez des millions d’adeptes.

Mais, s’il y en a un qui fait ce que nous devons faire, c’est-à-dire effectuer le premier choc; la chasteté, et la mort psychologiquement, c’est le choc entre Fa et Mi, entre Mi et la planète, c’est bien. Mais, si nous permettons à la planète de continuer mécaniquement la suite des forces dans notre corps, alors nous descendrons comme les millions qui descendent.

Ce travail est individuel; tout le monde par lui-même. Mais, il n’y en a qu’un qui puisse nous aider; le Christ, et le Christ est la lumière qui pénètre chaque fois à travers ce que nous mangeons, ce que nous respirons, pensons, les impressions.

Public: Je n’ai pas réalisé les pratiques impliquées… allant d’un bras à la taille, et les deux bras à la taille?

Instructeur: Lorsque vous commencez la pratique de la Rune Os, vous placez la main droite sur votre taille et l’autre bras droit. C’est la Rune Thorn, c’est ainsi que vous commencez. Puis vous respirez (inspirez), et ensuite vous tournez votre tronc vers la gauche et étendez vos deux bras vers le bas, faisant ainsi la forme de la Rune Os, et prononcez le mantra Thooooooorrrrrrrrrnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

Maintenant, quand vous revenez pour effectuer la première position à nouveau, au lieu de placer une main, vous placez les deux mains sur votre tour de taille – en effectuant la forme de la Rune Othila – et respirez (inspirez); puis, vous continuez à tourner votre tronc vers la gauche et à étendre vos deux bras vers le bas – formant la forme de la Rune Os – et prononcez le mantra Thooooooorrrrrrrrrnnnnnnnnnn à nouveau; et une autre, et une autre.

Nous commençons par le bras droit, parce que c’est la position de la Rune Thorn; qui montre qu’avec le Pouvoir Solaire de Pingala, c’est comme ça que nous commençons à faire ce travail Runique, et ensuite nous effectuons la Rune Os. Nous ne continuons pas avec Thorn mais avec les deux bras coudés d’Othila pour indiquer que nous élevons les deux polarités, Ida et Pingala – qui nous soutiendront, afin de ne pas nous blesser contre les forces de l’Enfer. Une fois que vous le faites plusieurs fois, pour le finir, vous rendez grâce à votre Dieu pour la transmutation.

Pendant l’exercice, pendant la prononciation du mantra «Thooorrrrrnnnnn», nous devons imaginer la lumière du Christ Solaire descendant à travers nos narines dans Ida et Pingala, dans notre Conscience, Subconscience, Infra- Conscience, pour nous éveiller. Nous devons nous éveiller. Lisez La Magie Gnostique des Runes par le Maître Samaël Aun Weor, où il explique clairement ceci.

Le tournant que je vous avais enseigné m’a été montré, enseigné intérieurement, quand j’essayais de comprendre le mouvement de la Rune Olin. Auparavant, je lisais et lisais mais je ne savais pas comment tourner mon corps.

D’autres Gnostiques ont mis leur jambe droite dehors, mais j’ai pensé, «si je dois mettre ma jambe droite dehors et mes deux bras vers le bas est-ce cela la Rune O? Alors, comment je le fais? J’étais confus, et je ne voulais pas enseigner quelque chose de confus dans ma conférence. Ainsi, j’ai demandé à mon Intime de m’apprendre la bonne chose, ainsi, il l’a fait, et j’ai dit, «Oh, eh bien, c’est si simple, que je ne l’ai pas vu.» Mais, il a placé ses mains sur ma tête, et j’ai dit: «Oui, maintenant, je sais.»

Public: Devons-nous le faire vers l’Est?

Instructeur: Face à l’Est toujours. Rappelez-vous que nous adorons le Christ Cosmique. Rappelez-vous que notre Soleil particulier est l’un des Soleils de l’Absolu Solaire. Lorsqu’il est lié à l’Absolu Solaire, sa note est Do. Lorsqu’il est lié au Megalocosmos, sa note est Si. En relation avec la Voie Lactée, sa note est La. Le Soleil que nous avons, par rapport au système solaire, sa note est Sol, quand ce Soleil se rapporte à notre zone planétaire, sa note est Fa. Quand il entre en nous, sa note est Mi.

Mais alors nous disons: «S’il te plaît Seigneur, commence par la note Do, l’Absolu Solaire en moi, afin de faire Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Si, et de revenir illuminé.» Oui, le Seigneur peut immédiatement tourner une autre octave en vous. Si vous ne le faites pas, alors vous descendez mécaniquement selon le Rayon de Création.

Le grand but de toutes les Monades est de prendre conscience du Rayon de la Création, à l’intérieur de chacun de nous, qui est l’Auto-réalisation du Christ à l’intérieur.

Public: J’ai un type de question non ésotérique; initialement, vous semblez faire référence à la Rune Othila aussi comme Dorn?

Instructeur: Oui, la Rune Othila se rapporte à la Rune Dorn et à la Rune Os ensemble, c’est un mélange d’Os et de Dorn. Othila est, comme nous l’avons dit dans l’alphabet Grec, le grand Omega, le Mega O. L’Omicron est le petit O.

Dans cette pratique, nous utilisons l’Omicron, le petit O, qui est la Rune Os, et le grand O, Othila. Les trois lignes en forme de Rune Os nous montrent que ce petit O (Omicron) que nous avons se rapporte à Ida, Pingala et Sushumna. Mais, quand nous accomplissons la Rune Othila, nous formons le grand O, l’Oméga, et ce grand O est précisément formé par l’union de la volonté des deux O. Le Seigneur est le grand O, Oméga, nous sommes le petit O. Lorsque nous effectuons cette transmutation Runique, nous travaillons avec les deux forces de volonté du O, représentées dans la forme de la Rune Othila; regardez-les représentées dans la Rune Dorn ou Thorn, qui est la volonté, des deux côtés d’Othila. C’est pourquoi la Rune Thorn est combinée avec le mouvement, qui en langue Aztèque est appelé Olin. C’est pourquoi dans le Futharkh Runique, la Rune Os est liée aux trois lignes de la Rune Fa, A, All-Fa et O, Olin.

Rappelez-vous que le mot «El» (Dieu, en Hébreu) est écrit avec Aleph et Lamed (AL); donc Alpha est Al-Fa «Dieu le Fa-ther», c’est la Rune Fa, qui est connectée à la Rune Os (le «O», l’utérus et le «S», le Sig), «OS» l’Utérus du Dieu-S; le Dieu-S, la DéEsse, la Mère, l’Osssssssssssss.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Runes Fa, Dorn and Os

Runes Laf, Yr et Man

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

Les Runes Laf, Yr et Man sont intimement liées. Nous ne pouvons pas en parler sans prendre en compte les deux autres. C’est pourquoi nous allons aborder ces trois Runes ensemble, en expliquant comment elles se rapportent les unes aux autres.

Dans l’alphabet Runique, elles correspondent aux nombres 14 (Laf), 15 (Man) et 16 (Yr). Comme vous pouvez le voir, la Rune Yr est une Rune Man à l’envers; c’est la raison pour laquelle il n’est pas possible de parler de la Rune Yr sans se référer à la Rune Man.

Comme son nom l’indique, la Rune Man représente l’homme, et la Rune Yr symbolise la femme, qui est le contraire. Entre elles, nous trouvons la Rune Laf, qui symbolise la pierre, la Pierre Philosophale de Yesod. La Rune Laf est liée à la lettre L. Quand je dis L, le mot Hébreu «El», qui signifie Dieu, vient dans mon mental.

Comme toujours, nous relions ces Runes avec le Calendrier Aztèque, qui est une pierre ciselée par les Initiés dans les temps anciens et qui est très populaire dans notre temps présent. Si vous êtes observateur, vous verrez que ces trois Runes et toutes les Runes sont cachées dans la structure de ce Calendrier Aztèque.

laf-yr-man

Ces trois graphiques montrent les Runes Laf, Yr et Man; le premier de gauche est la Rune Laf montré en relation avec deux positions humaines. La première position à gauche est un être humain au corps droit, dont les bras forment un angle de 45 degrés avec le corps. À côté de lui est un autre corps humain qui semble marcher. C’est parce que la Rune Laf se rapporte à une certaine prière faite en marchant, que nous allons apprendre dans cette conférence. C’est pourquoi nous avons placé deux corps-glyphes – pour indiquer que pour accomplir la Rune Laf nous devons marcher vers l’Est, le lever du soleil.

Le glyphe suivant en forme humaine est la Rune Yr. Nous voyons un corps humain dont les bras sont dans une position similaire à celles de la Rune Laf. Contrairement à l’image de la Rune Laf, nous ne voyons pas le profil d’un corps, mais plutôt le front de celui-ci. Ses bras s’ouvrent vers les côtés gauche et droit du corps formant deux angles de 45 degrés. Ce corps-glyphe fait la forme de la Rune Yr, qui dans d’autres traditions est représentée par un homme debout sur sa tête. La Rune Yr comme un homme debout sur sa tête se trouve parmi les yogis dans la tradition Hindoue dans un asana appelé Sirshasana dans lequel l’homme met tout son corps sur sa tête et se tient dessus; néanmoins, nous allons aborder la Rune Yr mais dans un autre sens pratique, qui est lié à sa première position que nous avons décrite et qui est similaire à la Rune Laf. Dans l’exercice de la Rune, nous ne marchons pas comme dans la Rune Laf; quand nous effectuons la Rune Yr, nous sommes debout.

La troisième Rune que nous aborderons sera la Rune Man. Bien que la Rune Yr sur la carte soit après la Rune Man, nous l’aborderons après la Rune Laf afin de vous montrer d’abord les similitudes entre Laf et Yr. Cependant, la Rune Yr (16) vient après la Rune Laf (14) et la Rune Man (15). La Rune Man est un homme qui lève les bras en l’air, pour prier. Nous verrons aussi comment ces deux Runes Man et Yr se rapportent les unes aux autres en relation avec les pratiques de l’ésotérisme.

La Rune Laf

Commençons maintenant l’étude de la Rune Laf. Comme vous pouvez le voir, le symbole de la Rune Laf se rapporte au corps humain en mouvement. Nous trouvons également le symbole de la Rune Laf dans le Calendrier Aztèque, qui est une pierre circulaire que beaucoup d’érudits de notre époque étudient. La Rune Laf se rapporte à la pierre solaire, le Calendrier Aztèque, et ce n’est pas seulement parce que le Calendrier Aztèque se rapporte aux 360 degrés du cercle.

Beaucoup de gens demandent pourquoi le cercle a 360 degrés. Pourquoi pas 400? Eh bien, dans le Calendrier Aztèque nous trouvons la réponse. Le cercle se rapporte à l’année, qui a 360 jours, bien qu’en ces temps nous savons que l’année en compte 365. Mais si vous étudiez l’année solaire dans de nombreuses religions et traditions, vous trouverez toujours qu’elle est liée à 360 jours. C’est parce que l’addition des nombres 3 + 6 + 0 = 9, qui est le nombre qui est caché dans le cercle, parce que le cercle symbolise en effet la Neuvième Sphère, qui est Yesod.

aztec-calendar-directions

C’est pourquoi nous associons la Rune Laf à la Pierre Aztèque, le Calendrier Aztèque. C’est facile à voir. Si vous faites l’addition des degrés de n’importe lequel des angles de cette Pierre Philosophale, le Calendrier Aztèque, vous verrez que le nombre 9 prévaut toujours, de n’importe quel côté. Trois cent soixante, ajoutés ensemble, font neuf. Et si vous voulez la moitié du cercle, elle est de 180 degrés, qui font ensemble 9. Tout angle droit est de 90 degrés, ce qui somment 9. Et, les trois parties du cercle donnent 270 degrés, qui ajouté ensemble font 9. Si vous prenez le temps d’additionner chaque nombre entre les angles de 90 degrés, vous verrez que chaque petit nombre, entre 0 et 90 par exemple, fera une addition de 9; c’est-à-dire que chaque angle de 45 degrés entre l’un des quatre angles de 90 degrés fera une somme de 9.

Donc, 9 est le mystère de la Vie. Rappelez-vous que la Rune Laf signifie la vie, qui est liée à la force sexuelle. L’énergie sexuelle du Saint-Esprit est liée à la Force Solaire, qui est le noyau de ce merveilleux Calendrier Aztèque. En effet, le Calendrier Aztèque renferme de nombreux mystères. Nous avons tracé une croix noire au dessus du Soleil (Tonatiuh) et une croix jaune-orange au dessus. Les deux croix sont liées aux pointes de flèches que vous trouvez autour de la pierre circulaire, ou Calendrier Aztèque. La première croix nous montre comment le Calendrier Aztèque indique les quatre points cardinaux: Nord, Sud, Est et Ouest. La deuxième traverse le Nord-Est, le Nord-Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est. C’est quelque chose de très clair que les Initiés qui ont ciselé cette pierre merveilleuse ont laissé pour indiquer comment la Neuvième Sphère – qui dans la Kabbale s’appelle Yesod – est liée à chaque travail solaire que nous devons accomplir. Par exemple, si vous comptez les carrés qui forment le corps de chaque serpent, vous trouvez qu’ils ont onze carrés. Onze est un nombre très significatif qui indique deux 1, l’homme et la femme. Cet homme et cette femme, ou deux polarités, deux forces, sont représentés dans les deux serpents. Celui de droite est Quetzalcoatl, et celui de gauche est Tezcatlipoca, qui dans le cercle indique l’Est et l’Ouest, comme dans la Kabbale, nous disons que Tiphereth est l’Est et Malkuth est l’Ouest. Les deux serpents, chacun avec onze carrés forment le vingt-deuxième Arcane du Tarot (11 + 11 = 22). Deux plus deux égalent quatre, ce qui est profondément significatif.

Chaque angle de ce Calendrier Aztèque nous montre comment la Rune Laf se rapporte à la merveilleuse Pierre Philosophale dont nous parlons toujours. Par exemple, la forme de la Rune Laf est vue dans l’angle de 45 degrés tout en bas de la pierre circulaire. Cet angle est formé par la ligne Sud (la ligne du bas des quatre lignes de la croix noire) et la moitié de la ligne Sud-Est (la ligne inférieure droite de la croix X orange-jaune) en haut du Calendrier Aztèque circulaire de 360 degrés. Ceci indique précisément que pour connaître le mystère de la Pierre Philosophale, nous devons descendre au Sud de notre physicalité, où nous trouvons la Pierre Philosophale, symbole de l’énergie sexuelle. Ainsi, le Sud est situé dans nos organes génitaux.

En observant les 360 degrés du cercle autour du Calendrier Aztèque, nous trouvons que la Rune Man est fait de la manière suivante: la ligne verticale qui pointe du Sud vers le Nord du cercle est tracée par la ligne verticale de la croix (qui est dessinée en unissant les quatre pointes de la flèche qui pointent vers l’Est, l’Ouest, le Nord et le Sud du cercle) et par les deux lignes transversales supérieures de la croix orange-jaune dans le X (qui est dessiné en unissant les quatre pointes pointez vers le Nord-Est, le Nord-Ouest, le Sud-Est et le Sud-Ouest du cercle). Et dans la direction opposée à la Rune Man, nous trouvons la Rune Yr, qui est fait de la manière suivante: la même ligne verticale de la croix, mais pointant du Nord vers le Sud du cercle, et par les deux autres orangés. Les lignes jaunes de la croix jaune-orange formant le X, dont les flèches pointent vers le Sud-Est et le Sud-Ouest du cercle.

Comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, toutes les Runes sont cachées dans la Pierre Philosophale, dans le Calendrier Aztèque, qui est en effet la Pierre Philosophale car les deux serpents que nous voyons autour du cercle de chaque côté du Calendrier Aztèque représentent les deux principales forces, Ida et Pingala, qui sont entrelacées dans la colonne vertébrale et qui sont enracinées dans les testicules ou les ovaires. Ces deux polarités nous enseignent que tout le travail que nous devons accomplir avec la Pierre Philosophale est dans la Neuvième Sphère, et il est représenté dans le Calendrier Aztèque d’une très belle manière.

De plus, si nous étudions comment les 5 jours manquants des 365 jours de l’année sont remplacés dans le Calendrier Aztèque (calendrier de 360 jours lié aux 360 degrés du cercle), alors nous constaterons que ces 5 jours sont ciselés sur le Calendrier Aztèque par rapport aux enfants des 5 Soleils; à savoir, les carrés centraux du Premier Soleil, Deuxième Soleil, Troisième Soleil, Quatrième Soleil, et le cercle solaire dans le centre, qui nous représente, les enfants du Cinquième Soleil. Par conséquent, les jours qui manquent dans les 365 jours de l’année se trouvent au centre même du Calendrier Aztèque. Les quatre carrés centraux se rapportent aux quatre précédentes Racines Racines, ou aux quatre précédents Jours Racines Cosmiques de ce Quatrième Cycle de la Planète Terre. Nous sommes dans la Cinquième Race Racine, représentée par le Soleil au centre. Nous avons donc 5 Jours, 5 Jours Racines Cosmiques, ajoutés au Calendrier Aztèque Solaire de 360 jours, indiquant qu’ils n’ont pas ignoré que l’année actuelle a 365 jours. Mais, une telle différence est indiquée d’une manière très Alchimique, Kabbalistique, pour que nous, les ésotéristes, puissions appliquer toute cette connaissance à notre avantage, ce qui est le point principal du Gnosticisme.

Si vous observez la Pierre Aztèque, vous verrez aussi que les deux serpents descendants ont chacun six flammes sur leur dos, avec quatre mèches sur chaque flamme. Le nombre 4 nous rappelle le Tetragrammaton, le puissant nom de Dieu, Yod-Hei-Vav-Hei, avec lequel chaque ésotériste doit travailler dans la Neuvième Sphère (le 9 est le résultat de l’addition des 360 degrés du cercle). Kabbalistiquement, les six flammes de chaque serpent indiquent Tiphereth, qui est l’Âme Humaine; en d’autres termes, les amoureux qui doivent descendre dans la Neuvième Sphère pour travailler avec les feux du Soleil. L’Âme Humaine est Tiphereth. Ce travail solaire est également indiqué dans l’Arbre de Vie. Lorsque vous observez son centre, vous voyez que le Soleil est effectivement lié à Tiphereth. Le Calendrier Aztèque indique la même chose en son centre, où nous trouvons Tonatiuh, le Soleil, qui, avec ses pattes ou ses griffes, presse le cœur humain des amoureux. Le cœur représente Tiphereth, qui est au centre de l’Arbre de Vie ainsi qu’au centre du Calendrier Aztèque. Le travail solaire est fait entre deux cœurs, parce que le mystère de la Pierre Philosophale se rapporte toujours à deux cœurs, l’homme et la femme. De même, cela est précisément indiqué dans l’union des deux Runes, Man et Yr, expliquée précédemment.

La Rune Man, qui vient après la Rune Laf, indique que l’Âme Humaine, que ce soit de la femme ou de l’homme, est celle qui doit travailler dans la Neuvième Sphère (représentée dans la Rune Yr). C’est pourquoi, lorsque nous faisons l’addition Kabbalistique de l’Âme Humaine, qui est Tiphereth, la sixième Sephirah, avec la Neuvième Sphère (où nous trouvons la Pierre Philosophale représentée dans la Rune Laf), nous avons 15. Ainsi, 9 et 6 est 15, qui dans le Futharkh est la Rune Man.

La Rune Man se rapporte à beaucoup de mots en Anglais, Allemand, et d’autres langues. Man nous rappelle Manas – «mental» en Sanskrit. Cela nous rappelle aussi «Manus», qui en Latin signifie «main». C’est pourquoi dans toutes les positions du corps des Runes, les mains ont une relation particulière avec les énergies solaires que nous devons gérer. Dans beaucoup d’écritures, la main pointe toujours vers la volonté, la bonne volonté, l’action que nous devons accomplir quand nous voulons faire quelque chose de spirituel. Par exemple:

«Ces choses dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main (Manus) droite, qui marchent au milieu des sept chandeliers d’or…

«Ne blessez pas la terre, ni la mer, ni les arbres, jusqu’à ce que nous ayons scellé les serviteurs de notre Dieu sur leurs fronts (Manas).

Ainsi que la mauvaise volonté, par exemple:

«Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit sa marque sur son front ou dans sa main, il boira du vin de la colère de Dieu.» – Apocalypse 2: 1, 7: 3, 14: 9

Le livre de l’Apocalypse déclare que, que ce soit le sceau de Dieu ou de la bête est reçu sur le front (Manas), et «Volonté» se rapporte aux mains (Manus). Tout cela se rapporte à la Rune Man.

En ce qui concerne «Manus» (Main), la main de Jésus-Christ vient dans mon mental. Il est toujours peint en effectuant le symbole de la main suivant: le pouce, l’index et le majeur de sa main droite pointant vers le haut (comme les trois lignes supérieures de la Rune Man) tout en pointant son cœur avec sa main gauche. Il est profondément significatif que la Rune Man soit liée à «Manus», la main droite et le cœur du Christ, indiquant avec elle que tout ce que nous faisons avec nos mains, chaque action de notre volonté (le cœur) se rapporte au mental. «Manas». Rappelez-vous que le sceau de Dieu est reçu sur le front.

Comme nous continuons à parler de cette Pierre Philosophale circulaire et du nombre 9 (lié aux 360 degrés d’une horloge circulaire) en relation avec Tiphereth, la sixième Sephirah, nous comprendrons pourquoi l’heure a 60 minutes, et pourquoi la minute a 60 secondes. Ces mesures viennent du passé (Atlantide) quand le «zoostat» (le fonctionnement de la Conscience concernant le temps), l’Âme Humaine (le nombre 6), a oublié le Zéro, c’est-à-dire, être conscient ici et maintenant, seconde après seconde, dans chaque minute; minute après minute dans chaque heure des 24 heures du jour. Le nombre 24 se rapporte directement à la pierre aussi. Le nombre 24 se rapporte à la nature, Mère Nature. Vingt-quatre est la Tisseuse, notre Mère Divine qui tisse dans Yesod, le métier à tisser de Dieu. Ainsi, nous trouvons que les 24 heures du jour sont liées à 2 + 4 = 6, les activités du Soleil dans Tiphereth. Le nombre 24 est de 12 heures de lumière, 12 heures de nuit. Nous en avons déjà parlé dans d’autres conférences.

C’est pourquoi quand vous voyez l’Est dans le Calendrier Aztèque, ou dans le cercle de 360 degrés, vous trouverez que l’Est est symbolisé par l’heure Zéro. Le cercle est précisément fait par le voyage du Soleil. Le soleil commence à s’élever à l’Est à l’heure zéro. C’est ainsi que la lumière solaire se déplace autour du cercle, le zéro, qui dans ce cas représente la Terre. Nous pouvons également dire que le cercle représente le Soleil, et que ce qui se déplace est la Terre. Dans ce cas, philosophiquement parlant, la Terre nous représente (la Terre Philosophale) qui navigue (à travers les règles, codes que nous connaissons et qui sont indiqués dans le Calendrier Aztèque) autour du Soleil-Christ, qui est la Lumière Solaire, afin que nous puissions accomplir le Grand Œuvre.

Dans la conférence «La Rune Perth» nous avons déclaré que la Pierre Philosophale est le même Saint Graal et que, en tant que symbole, le Graal se rapporte à notre physicalité, notre propre corps physique. Mais, le Graal symbolise aussi la Pierre de Yesod, le Sexe, ainsi que le Mental. Ainsi, quand nous parlons de la Pierre de Yesod, de la Pierre Philosophale et du Graal, ils sont la même chose. Quand vous connaissez l’Alchimie, quand vous êtes un Alchimiste pratique, vous devez connaître ces différentes interprétations par intuition.

laf-woman-rune

Dans le premier graphique, nous trouvons une femme, qui symbolise la Rune Laf: avec ses deux bras et son corps, elle forme un angle de 45 degrés. Les mains de la femme atteignent le niveau de ses organes sexuels. Elle effectue précisément le symbole dans le deuxième graphique, la Rune Laf, qui signifie «vie». La Rune Laf indique que la vraie vie, la vie éternelle que nous recherchons, le pouvoir du Graal, réside dans Yesod, les organes sexuels.

Nous avons trouvé les citations suivantes qui parlent de la pierre et du Graal. Lisons.

«… Le château du Graal rappelle l’autre monde païen, où il n’y a pas de vieillissement et de maladie, et où les immortels se régalent de ce qu’ils préfèrent, mais le Graal est maintenant une pierre qui ressemble à la Pierre Philosophale des Alchimistes. Lui aussi a surpassé toute perfection terrestre, guéri la maladie, et a gardé son possesseur pour toujours jeune.» – «Graal», Homme, Mythe & Magie, Une Encyclopédie Illustrée du Surnaturel, Vol. 9, par Richard Cavendish

«Je vais vous dire comment ils sont nourris: ils vivent d’une pierre dont l’Essence est pure… Elle s’appelle lapis exilis [Magnes]. En vertu de cette pierre [Magique] le Phoenix est réduit en cendres, dans lequel il renaît. Ainsi le Phoenix mue ses plumes, après quoi il brille éblouissant et brillant, et aussi beau qu’avant: quel que puisse être un homme mortel, depuis le jour où il voit la pierre, il ne peut mourir pour cette semaine, ni perdre sa couleur, car si quelqu’un, femme de chambre ou homme, devait regarder le Graal pendant deux cents ans, vous auriez à admettre que sa couleur était aussi fraîche que dans son premier âge… Le pouvoir de la pierre confère sur les hommes mortels que leur chair et leurs os sont bientôt rendus jeunes, cette pierre est aussi appelée le Graal.» – Parzival par Wolfram von Eschenbach

Si nous ne connaissons pas l’Alchimie, nous ne comprendrons pas pourquoi la pierre est appelée le Graal, car en effet l’autre symbole du Saint Graal est la Yoni, la Yoni féminine, l’organe sexuel de la femme. Nous vous avons dit que le Graal symbolise votre physicalité, qui est Malkuth, qui est féminin. Mais dans le corps féminin, le Graal est l’organe sexuel. Alors, quand un homme cherche le Graal, il cherche une femme. C’est pourquoi nous avons placé une femme qui interprète la Rune Laf dans ce graphique, pour indiquer que la représentation la plus parfaite du Graal est la femme, parce qu’elle a la coupe dont le Chevalier a besoin pour boire du vin.

Qui est le Chevalier qui trouve le Graal parmi les Chevaliers de la Table Ronde? Si vous connaissez la légende de la quête du Graal, vous savez que Parzival est le Chevalier qui trouve le Graal.

Wagner a écrit Parsifal, un opéra merveilleux. Maître Samaël Aun Weor a écrit un livre, «Parsifal Dévoilé», dans lequel il décrit les mystères cachés dans le grand opéra de Wagner.

Parsifal était basé sur Parzival de Wolfram von Eschenbach. Dans son opéra, Wagner appelle Parsifal «Falparsi», qui en Arabe – il est dit – signifie «l’idiot innocent». Si nous associons la racine des deux mots «Fal-parsi», quand nous les prononçons, nous trouvons que «Fal» dérive de Phallus et «Parsi», de Parsee, Perse, les Parsis. Mais, sur la base de la langue Latine, nous dirons que «Parsi» est «Per-se»; «Fal-parsi», le Phallus Per se.

Ainsi, Fal-parsi – le Phallus Per-se- «Parsifal», est l’unique, le seul qui puisse trouver le Graal, et c’est assez évident. Personne ne peut trouver le Graal, sauf «Falparsi», le Phallus Per se, parce que le Phallus est l’organe sexuel masculin qui pénètre dans le «Graal», l’organe sexuel féminin. C’est ainsi que les Initiés cachèrent dans le passé le Mystère du Graal sous le nom de Parsifal ou Parzival, pour que les Initiés comprennent; c’est pourquoi Wagner change le nom de Parsifal et l’appelle Falparsi, «l’idiot innocent».

Qui est le fou qui tombe dans le Graal? Le fou est l’homme qui pénètre la femme et fornique; quand il atteint l’orgasme, il est le fou. Nous tous, hommes, sommes les idiots, les «Falparsi». C’est seulement à travers le Graal que nous pouvons reconquérir la jeunesse, parce que le Graal, la Pierre Philosophale, est Laf, la Rune Laf, la vie. Voyez comme tout est caché et pourquoi les Maîtres de l’Antiquité ont tout laissé dans la pierre, pour que nous puissions étudier. Cependant, le point principal ici est que les gens aiment toujours lire les choses littéralement. Ils n’utilisent pas leur intuition. Quand vous lisez quelque chose d’ésotérique, vous devez vous asseoir, fermer les yeux et méditer. Pourquoi Parzival est celui qui trouve le Graal? Pourquoi Wagner l’appelle-t-il Falparsi? Ensuite, vous étudiez la langue, la Parole, le Logos, qui est le Christ, qui est l’origine de toutes les langues. Ensuite, vous voyez comment tout est caché, à l’intérieur des mots sacrés, des lettres…

man-yr-hagal

Sur la base de ceci nous déclarons: quand ils sont unis, l’homme (la Rune Man) et la femme (la Rune Yr, qui est l’opposé) forment la Rune Hagal, dont nous avons déjà parlé. En réunissant les deux Runes par leur ligne verticale, nous voyons à nouveau la Rune Hagal, dans lequel toutes les lettres de l’alphabet Runique sont cachées. En d’autres termes, chaque mot, le Logos, le Christ, est caché entre l’homme et la femme. Quand l’homme et la femme accomplissent l’acte sexuel, ils sont devant Dieu. Ainsi, parce que l’humanité ignore le mystère du Graal et de la Lance, les mystères de l’ésotérisme sexuel, quand ils accomplissent l’acte sexuel, ils forniquent, ainsi, ils deviennent le fou.

Le fou est représenté par l’homme à l’envers qui ne respecte pas le Graal. C’est pourquoi la Rune Yr est aussi représenté par un homme à l’envers, l’homme qui tombe dans la fornication. C’est pourquoi tout magicien noir est représenté par la croix à l’envers, parce que par l’acte sexuel, la croix, il fornique et tombe.

Néanmoins, nous ne pouvons pas affirmer que la Rune Yr est négative à 100%; mieux vaut dire qu’elle est double. Sa dualité est basée sur la façon dont nous utilisons le sexe. Rappelez-vous qu’il est nécessaire de descendre dans la Neuvième Sphère pour entrer dans l’Initiation. La Rune Yr indique la descente dans une telle dualité, montrée par les deux Runes Lafs, qui sont tournés vers la gauche et la droite au fond de celle-ci.

Cette descente nous rappelle Pierre, l’apôtre de Jésus, crucifié à l’envers. Est-ce que la crucifixion de Pierre sur la croix à l’envers signifie que Pierre est un magicien noir? Non! La crucifixion inversée de Pierre indique que si nous voulons nous élever, nous devons d’abord descendre au moyen du croisement des deux Rune Lafs, mais nous devons être cloués à cette croix si nous ne voulons pas tomber, ce qui signifie que nous ne devons pas forniquer mais transmuter la force sexuelle. Ainsi, la Rune Laf se lève, mais pas en renonçant au sexe. Sinon, comment pouvons-nous être poussés vers le haut?

peterCrucifixion1450-SM

C’est ce que beaucoup de gens de cette époque comprennent mal: sachant que la Lance et le Graal cachent les mystères du sexe (la Rune Laf, la force sexuelle, le mystère de l’Auto-Réalisation), ils veulent renoncer au sexe, ainsi ils deviennent moines et nonnes. Il est bon pour quelqu’un qui est célibataire, et qui n’est pas marié, d’être une nonne ou un moine, afin de se préparer au mariage. Mais penser que vous allez vous auto-réaliser en étant moine ou nonne est une erreur à 100%. Personne ne peut le faire, parce que le mystère de la Rune Laf indique que lorsque vous unissez les bras de deux Lafs, alors vous formez la lettre M du mariage.

matrimony

Comme vous pouvez le voir sur le graphique, les deux bras joints de deux Rune Lafs forment la lettre M du mariage. Vous pouvez voir les deux Lafs formant la lettre M en forme de l’homme et la femme, en se tenant par la main. Leurs mains sont toujours au niveau de leurs organes génitaux car c’est ainsi que l’homme et la femme s’unissent, à travers l’acte sexuel. Ils peuvent prononcer leurs vœux dans une cérémonie religieuse ensemble, etc., mais le véritable moment où ces deux physicalités, psychés et Esprits s’unissent dans un corps est dans l’acte sexuel, et c’est pourquoi l’acte sexuel dans le mariage est sacré; c’est un sacrement. Mais, tout le monde effectue la cérémonie, quelle que soit la religion à laquelle ils appartiennent, et par la suite, lorsqu’ils vont accomplir l’acte sexuel, ils agissent comme des idiots, ils forniquent.

Seuls les Initiés, qui connaissent le mystère de la Rune Laf, savent que lorsqu’ils se marient, ils doivent accomplir l’acte sexuel sans atteindre le spasme, ou l’orgasme des animaux, afin de voler le feu du diable et de donner la vie à eux-mêmes. La plupart des gens nourrissent le diable. Quel diable? L’ego que nous avons à l’intérieur; à savoir, la luxure, l’animalité que nous avons à l’intérieur – c’est le diable. Ainsi, le diable n’est pas dehors; il est à l’intérieur, et Dieu est aussi à l’intérieur.

La lettre Hébraïque מ Mem, ou M, est assez significative; elle est toujours liée au Saint-Esprit. Nous avons enseigné à ce sujet dans d’autres conférences en relation avec l’alphabet Hébreu. Ainsi, nous savons que la lettre Mem se rapporte à la sexualité, se rapporte au Saint-Esprit, se rapporte au mariage, se rapporte aux deux Lafs.

La Rune Yr

yr-poseVoyons maintenant le graphique corporel de la Rune Yr. Comme vous pouvez le voir, cette Rune Yr dans la forme du corps humain est faite en se tenant debout sur nos pieds. On y voit très clairement la ressemblance avec la Rune Laf, mais la Rune Yr montre les deux bras séparés du corps et ne faisant pas un mais deux angles de 45 degrés. Les deux bras qui descendent sont les lignes gauche et droite de la Rune, et les deux jambes forment la ligne verticale de la Rune. Cette position corporelle de la Rune Yr indique que la descente montrée sur elle est liée au travail dans la Neuvième Sphère. Cette position corporelle de la Rune Yr montre ouvertement les organes génitaux, qui est précisément la signification profonde de celle-ci. En ce qui concerne ce symbole corporel de la Rune Yr montrant ouvertement les organes génitaux, nous trouvons qu’elle est liée aux déclarations suivantes de l’apôtre Pierre:

«Voici, je place en Sion une pierre d’angle, élue, une pierre précieuse, et celui qui croit en elle ne sera pas confondu. C’est à vous donc qui croyez qu’elle est précieuse; à ceux qui désobéissent, la pierre qu’ont rejeté les bâtisseurs, la même est faite la tête du coin, et une pierre d’achoppement, et une pierre d’offense.» – 1 Pierre 2: 6-8

Quand nous parlons de sexe, les gens sont scandalisés. Les gens sont offensés quand nous clarifions certaines règles liées à la sexualité, parce que nous découvrons à travers elle la dégénérescence que chacun de nous a. Pierre, quand il allait être crucifié, demanda: «S’il vous plaît, ne me crucifiez pas comme mon Seigneur (qui est la Rune Man). Je veux être crucifié à l’envers, le contraire de mon Seigneur (la Rune Yr).» Nous avons dit à plusieurs reprises que Pierre se rapporte à la glande Pinéale. Pierre l’apôtre représente la Foi, la Foi que nous développons dans la glande Pinéale, et c’est dans la glande Pinéale que nous avons l’atome du Saint-Esprit. La glande Pinéale est cette glande qui contrôle les organes génitaux sexuels, la force sexuelle. Pour que nous puissions contrôler l’énergie sexuelle, nous devons fortifier Pierre dans notre glande Pinéale. Pour fortifier la glande Pinéale, nous devons transmuter l’énergie sexuelle. C’est ainsi que Pierre est capable de construire l’Église du Seigneur, parce que:

«Je te dis aussi que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle.» – Matthieu 16: 18.

La pierre d’offense, la pierre d’achoppement, c’est le sexe, parce que seule la force sexuelle peut créer les corps intérieurs, le Merkabah, à l’intérieur de chacun de nous.

peter-crucified

C’est pourquoi, comme vous pouvez le voir sur l’image, Pierre lève la tête, comme pour dire: «Voici, je vais travailler avec la Terre». La Croix va être insérée dans la Terre, qui symbolise la femme. Mais il se lève de la Croix, comme pour dire: «Tu fais la même chose: quand tu t’unis avec Eve, la femme, lève-toi, lève ta force sexuelle à Adam, la tête, et sache qu’Adam, ta tête ou ton cerveau, doit contrôler Eve, ton sexe.» Habituellement, le sexe contrôle le cerveau. C’est pourquoi le cerveau est dégénéré. Si nous commençons à contrôler notre force sexuelle avec notre cerveau, alors notre cerveau se développera; ainsi, nous percevrons des choses que nous ne pouvons pas facilement percevoir lorsque notre cerveau est dégénéré.

C’est pourquoi, lorsque nous parlons de tous ces symboles, les gens nous demandent: «Comment le savez-vous? Nous le savons parce que nous mettons en activité d’autres parties de notre cerveau, parce que nous pratiquons la transmutation sexuelle. Mais beaucoup de gens, qu’ils soient Chrétiens, Juifs, Bouddhistes ou autres, ont l’habitude de forniquer, ignorant que celui qui reçoit la punition pour leur fornication est «Adam», leur cerveau. Ainsi, lorsqu’ils lisent le Bouddhisme, le Christianisme, le Judaïsme ou la Kabbale, ils ne comprennent pas, parce qu’ils ne peuvent pas percevoir, parce que leur cerveau est endommagé. Et c’est la vérité.

Si nous voulons régénérer notre cerveau, nous devons transmuter notre force sexuelle, la vie que nous avons dans notre corps, ainsi le cerveau commencera à se développer. La perception superlative est Pierre, parce que Pierre est dans la glande Pinéale. La glande Pinéale est la puissance liée au Chakra Sahasrara, le Chakra Couronne; c’est pourquoi dans la Kabbale, Pierre est associé à l’Ancien des jours. Il est nécessaire de descendre; c’est ce que Pierre indique sur l’image. Avec sa crucifixion, il indique que la femme doit être là parce que la poutre horizontale représente la femme, et la verticale est l’homme, unis dans l’acte sexuel. Cela signifie aussi que chacun de nous a son propre Pierre particulier, individuel et archétypique.

Vous devez permettre à votre Pierre archétypique de descendre avec vous dans l’acte sexuel et de vous aider à transmuter votre force sexuelle afin de monter dans les Sephiroth supérieures. Le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

«La descente dans la Neuvième Sphère était, dans les anciens Mystères, l’épreuve la plus élevée pour prouver la dignité suprême de l’hiérophante. Hermès, Bouddha, Dante, Zoroastre, etc. ont dû descendre à la Neuvième Sphère afin de travailler avec le Feu et l’Eau, l’origine des mondes, des bêtes, des humains et des Dieux. Chaque Initiation Blanche authentique et légitime commence ici.»

L’énergie sexuelle est l’origine de tout. Si vous voulez créer un vrai disciple du Seigneur Christ à l’intérieur de vous, vous devez imiter Pierre. C’est pourquoi il a été crucifié à l’envers, crucifié sur la Rune Yr. Et cela a été fait comme cela parce que la Rune Yr nous représente aussi. Nous sommes l’homme terrestre. L’homme terrestre, qui est en bas, est représenté par la Rune Yr, qui est le contraire de l’Homme Céleste, qui est la Rune Man, qui est en-haut.

La Rune Man

Quand nous abordons les Runes Man et Yr, nous devons parler du trident. Étudions le trident, qui se rapporte à la Rune Man, qui est vraiment l’opposé de la Rune Yr, un trident à l’envers.

kabbalah-the-tree-of-lifeLes trois parties supérieures du trident sur la Rune Man représentent l’Homme Véritable en nous, qui est notre Triade Divine. Dans la Théosophie, cette Triade Divine est appelée Atman-Buddhi-Manas, qui dans la Kabbale, l’Arbre de Vie, sont les Sephiroth Chesed, Geburah et Tiphereth. Ils forment la Monade, l’Homme Véritable en nous. Dans le Zohar, la Kabbale, les grands patriarches Abraham, Isaac et Jacob sont représentés dans les trois Sephiroth du Triangle de l’Éthique – Chesed, Geburah et Tiphereth – parce qu’ils représentent l’Homme Véritable. Mais, la Rune Yr se rapporte aux Sephiroth Netzach, Hod, et Yesod, les trois cerveaux avec lequel nous devons travailler.

«La Triade Divine (la Rune Man) est l’Intime qui a deux Âmes Jumelles: la Divine et l’Humaine. À cent ans (dans l’âge ésotérique), l’Âme Divine fusionne avec l’Intime, et ainsi un nouveau Maître est né dans les mondes internes. À cinq cents ans (en âge ésotérique), l’Âme Humaine fusionne aussi avec l’Intime. C’est ainsi qu’un nouveau Mahatma est né dans les mondes internes.» – Manuel de Magie Pratique par Samaël Aun Weor.

Si nous avons cité les précédents paragraphes, c’est parce que nous devons comprendre, pour comprendre la Monade, la Triade, qui est l’Homme Véritable, la Rune Man à l’intérieur de nous. Quand nous parlons de l’Être, nous parlons des deux parties supérieures de la Monade, qui sont Chesed et Geburah. Le Maître explique très clairement que dans la Première Initiation des Mystères Majeurs, lorsque la Kundalini, la vie, la Rune Laf, atteint la glande Pinéale, alors les deux parties supérieures de la Monade sont unies; Chesed et Geburah deviennent un. L’Intime et l’Âme Divine deviennent un. Ces deux sont toujours au Ciel; c’est pourquoi la Rune Man est représenté par un Homme avec ses deux bras pointant vers le Ciel – pour indiquer que l’Homme Véritable (Chesed et Geburah) est toujours en-haut, pas en-bas. Le premier degré de Maîtrise dans les Mystères Majeurs est lorsque l’Intime est uni à l’Âme Divine, qui est la Première Initiation des Mystères Majeurs.

En ce qui concerne la maîtrise, il y a évidemment de nombreux degrés de maîtrise, par exemple les Neuf Initiations des Mystères Mineurs. C’est la Monade de l’Initié qui reçoit ces Initiations intérieurement. La Monade devient un maître du premier degré, deuxième degré, troisième degré, quatrième degré, cinquième degré, jusqu’au neuvième degré des Mystères Mineurs. Mais avant cela, la Monade a atteint un niveau de maîtrise en relation avec la Loi de l’Évolution, parce que pour qu’une Monade puisse entrer du Règne Minéral dans le Règne Végétal, la Monade doit atteindre la maîtrise dans le Règne Minéral. Pour entrer dans le Règne Animal, la Monade doit avoir la maîtrise des deux règnes Minéral et Végétal. Lorsque la Monade entre dans le Règne Humain, les Maîtres des Règnes Animal, Végétal et Minéral sont déjà atteints intérieurement. Ces niveaux de maîtrise sont reçus par chaque Monade, qui est lié à la mécanique de la Nature. Mais quand nous parlons des Mystères Mineurs et Majeurs, ceux-ci ne sont atteints qu’en travaillant avec la sexualité.

Les Monades reçoivent des degrés, des pouvoirs, lorsqu’elles atteignent des Initiations, ou différents niveaux de maîtrise dans les Mondes Internes. C’est pourquoi nous affirmons toujours que chaque Monade est un Maître à l’intérieur de nous; la Monade est le Guru à l’intérieur de nous.

Différents degrés de maîtrise sont trouvés parmi les Monades. C’est une chose d’être un Maître des Mystères Mineurs, et une autre chose d’être un Maître qui a déjà la Première Initiation des Mystères Majeurs. Avec cela, la Monade est entrée dans le chemin qui mène au Nirvana. Finalement, cette Monade deviendra Maître des deuxième, troisième, quatrième, cinquième et beaucoup d’autres initiations, selon le développement de cette Monade dans les Plans Internes. C’est pourquoi nous disons toujours que chacun de nous a un Maître à l’intérieur. Donc, quand j’ai dit que ma Monade Intérieure est un Maître, c’est vrai, mais il est également vrai que les Monades Intérieures de tous les gens sont des Maîtres, à des degrés différents. Les degrés de maîtrise dépendent de notre travail avec la Rune Yr, la Rune Man et la Rune Laf.

Pour développer plus de maîtrise, les Monades s’appuient toujours sur les Monades plus développées. Un tel développement vient toujours à travers la Pierre Philosophale, à travers la Rune Laf, à partir du Christ. C’est pourquoi, lorsque nous disons que notre Monade est un Maître, nous déclarons quelque chose qui a déjà été déclaré par le Maître Samaël Aun Weor.

Maintenant, le degré de notre Monade est quelque chose de très personnel. Dévoiler le degré de notre Monade est quelque chose qui n’est utile que dans le cas du Maître Samaël Aun Weor, qui enseigne en tant qu’Avatar du Verseau, donnant la connaissance à l’humanité. Ainsi, tout le monde doit savoir que Samael est une Monade dont la maîtrise est à un très haut niveau, une Monade d’une hiérarchie supérieure, et donc capable d’enseigner aux Monades inférieures à n’importe quel niveau. C’est quelque chose que nous devons comprendre, puisque parmi les Gnostiques, ou parmi la Fraternité Blanche, il y a beaucoup de Maîtres, de Monades, de différentes hiérarchies. Pour une meilleure compréhension, citons le Maître Samaël Aun Weor:

«La substance du Christ s’étend dans tout l’espace infini et, pendant que nous pratiquons la Magie Sexuelle, elle est absorbée par chacun de nos sept corps jusqu’à ce que le Christ soit formé à l’intérieur de nous. Ces sept portails ardents sont quelque chose de très personnel, très intime, très individuel et très profond. Le chemin de l’Initiation est quelque chose de très interne et délicat.

Pour posséder le roseau, le disciple doit se libérer de toutes sortes d’écoles, religions, sectes, partis politiques, concepts de patrie et drapeaux, dogmes, intellectualisme, égoïsme, haine, colère, opinions, arguments de classe, autoritarisme, etc…

Il est nécessaire de rechercher un Guru pour qu’il nous guide dans cette voie interne et délicate. Le Guru doit être recherché à l’intérieur, dans la profondeur de la Conscience… Chaque disciple doit chercher le Maître à l’intérieur, à l’intérieur et à l’intérieur. Le Maître se trouve dans la profondeur de notre Conscience [c’est la Monade].

Si vous voulez chercher le Maître, abandonnez toute l’érudition livresque et les écoles pseudo-spirituelles. Le Maître apparaît quand le disciple est préparé. Le plus grave danger pour l’occultiste est d’avoir une culture livresque. Les étudiants de l’occultisme qui ont lu de façon excessive sont souvent remplis d’orgueil terrible.»

Comme nous l’avons expliqué dans une conférence précédente, l’orgueil est cette mythomanie qui se vante d’être un maître, se vantant que parce que vous avez des connaissances, vous êtes meilleur. Rappelez-vous, le Maître est toujours à l’intérieur, et c’est la Monade.

«L’étudiant qui est vain à cause de l’intellect se sent comme s’il était le maître de la sagesse mondaine. Non seulement il perd son temps à aller d’école en école, mais de plus il ferme la porte de l’Initiation pour lui-même [sa Monade] et tombe dans la magie noire.»

En d’autres termes, l’étudiant pense qu’il va recevoir des Initiations juste parce qu’il appartient à telle ou telle école, ou à telle ou telle religion. Comprenez ceci: L’initiation est liée à la Rune Laf; liée à la façon dont nous gérons le Graal; liée à la façon dont nous gérons la pierre; liée à la façon dont nous traitons la Rune Yr, la Croix à l’envers. Ainsi, à chaque fois que vous entrez dans l’acte sexuel, rappelez-vous que Pierre vous accompagne – votre cerveau, votre glande Pinéale, vous accompagne. Ainsi, si vous forniquez, au lieu de lever la Pierre à votre tête, au lieu de recevoir le nom de votre Dieu sur votre front, vous devenez le Fou, Falparsi.

«Nous devons devenir comme des enfants pour pénétrer dans la sagesse du feu, qui est au plus profond de nous-mêmes, dans la profondeur vivante de notre Conscience interne. Il y a un besoin d’être humble pour acquérir la sagesse. Une fois que nous avons acquis la sagesse, nous devons être encore plus humbles.» – Rose Ignée par Samael Aun Weor

L’humilité est quelque chose que nous acquérons lorsque nous comprenons notre orgueil, lorsque nous comprenons l’estime de soi, dans tous les niveaux de notre mental. Ce n’est pas que nous devons simuler l’humilité; c’est quelque chose que nous devons développer quand nous comprenons notre orgueil, quand nous cessons de nous vanter de ceci ou de cela. C’est quelque chose que nous devons comprendre, parce que l’attitude de nombreux Gnostiques, ainsi que de nombreux étudiants ésotériques dans d’autres écoles, est celui de se vanter d’eux-même et de se vanter d’être suivi. Maître Samaël a toujours dit, ne suivez personne, si vous voulez vraiment entrer dans le chemin de l’Initiation, suivez votre propre Être, parce que votre Être a les degrés, les Initiations, qui vous permettent de comprendre ce que vous comprenez. Voulez-vous plus de compréhension? Eh bien, descendez dans la Neuvième Sphère, travaillez avec la Rune Laf, travaillez avec votre Pierre, transmutez votre énergie sexuelle. Alors votre Monade recevra plus de degrés, plus de compréhension, plus d’assimilation. Ainsi, vous, l’Âme, serez guidés de l’intérieur. Mais le problème ici est que tout le monde veut être guidé de l’extérieur.

Nous reconnaissons qu’il est bon de trouver quelqu’un de l’extérieur qui vous indiquera ce qu’il faut faire spirituellement; néanmoins, la principale chose que vous devez retenir est la suivante:

«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton Âme et de toute ta pensée… Et tu aimeras ton prochain comme toi-même.» – Matthieu 22: 37, 39

Si vous devenez comme de nombreuse personnes en cette époque, qui sont toujours à la recherche d’un Guru à l’extérieur, alors, comme eux, vous oublierez que le vrai Guru est à l’intérieur. Lorsque vous trouvez votre Guru Intérieur, votre Dieu Intérieur à l’intérieur, alors vous pouvez parler avec confiance aux autres Initiés dans les Plans Internes. Avec chaque conseil que vous recevez d’eux, si c’est positif, mais vous êtes incertain à ce sujet, vous pouvez aller méditer et vous concentrer sur votre Dieu, «Mon Dieu, mon Seigneur, ce Maître m’a dit ceci, peux-tu m’expliquer ce que cela signifie. Parce que vous êtes la réalité à l’intérieur de moi, et ici, votre homme terrestre ne peut pas la comprendre, je suis votre homme terrestre, pouvez-vous m’expliquer cela?» Alors vous méditez, et pendant la Méditation, votre Dieu divulguera cela, pour vous. «Ce que ce Maître t’a dit, c’est ceci…» «Ce que le Maître Samael vous a dit dans ce livre est ceci…» Ceci est pour vous, à votre niveau, à votre degré de compréhension. Ainsi, c’est ainsi que vous devez comprendre pourquoi le Maître Samael a dit que le Guru, le Maître est à l’intérieur, à l’intérieur, à l’intérieur…

Cependant, ne vous méprenez pas. Nous ne voulons pas dire que vous avez tous en vous un Maître du cinquième degré des Mystères Majeurs. Nous ne voulons pas non plus dire que vous êtes tous des Mahatmas, ou des grandes âmes. Non, parce que la maîtrise doit être acquise dans la pierre. Votre archétype Pierre doit descendre dans la Neuvième Sphère pour développer la sagesse, l’intuition. Comme Pierre descend, c’est ainsi que vous développez votre glande Pinéale.

C’est pourquoi les gens se méprennent parfois lorsque nous disons: «Mon Guru, ma Monade Intérieure, est un maître», parce que c’est le cas. Ce serait un gros mensonge si je disais que ma Monade Intérieure n’était pas un Maître, parce qu’elle est un Maître. De quel degré? Eh bien, c’est personnel; cela ne concerne que moi. De même, je vous respecte toujours, et je vous vois, et je sais qu’à l’intérieur de chacun de vous il y a une Monade qui est un Maître. De quel degré? Eh bien, vous devez le découvrir par vous-mêmes. Et, s’il a un degré inférieur, travaillez avec la Pierre, la Rune Laf, pas pour rire, mais pour travailler avec la Vie, qui est la Rune Laf. Rappelez-vous que la Rune Laf est entre la Rune Man et la Rune Yr, l’homme et la femme, et que l’homme est à l’intérieur. C’est votre Monade. C’est pourquoi il est dit qu’à l’intérieur de chaque femme il y a un homme. Par exemple, en Anglais nous disons wo-man. J’ai demandé à ma femme «Qu’est-ce que le Wo, chez la femme, parce que je vois le mot «man» là? » Elle m’a répondu: «C’est un homme avec un utérus, capable de créer, mieux que toi.» Et j’ai dit «Oui, elle a raison.» Même si je peux créer ici intérieurement, avec l’aide de ma woman, de ma femme, la femme est aussi un homme capable de créer elle aussi, elle n’a besoin que d’une graine, quand elle reçoit la graine dans son ventre, elle crée. Nous avons tous été créés dans l’utérus de cet homme qui est appelé femme, homme-femme, homme-matrice, voilà la beauté de ce nom, c’est pourquoi seul l’homme-utérus, l’homme-matrice, est capable de se tenir devant l’homme-sans-utérus, qui est l’homme. Ainsi la femme dit: «J’ai besoin d’une graine, mon mari. Donne-moi ta graine, et je créerai pour toi un fils. Mais écoutes, si tu t’approche de moi avec chasteté, et que tu ne fornique pas, alors je créerai à l’intérieur de toi le Fils de l’Homme, qui est encore mieux.

Le Fils de l’Homme est l’union d’Eros (le Fils de Vénus) et de Psyché. Maître Samael a déclaré:

«Le Fils de l’Homme naît dans la Neuvième Sphère. Le Fils de l’Homme naît de l’Eau et du Feu.»

«Le Fils de l’Homme naît dans la Neuvième Sphère», dans la Rune Laf, dans le Calendrier Aztèque; là naît le Fils de l’Homme. «Le Fils de l’Homme naît de l’eau et du feu.» L’eau est la femme; le feu est l’homme.

«Quand l’Alchimiste a terminé son travail dans la maîtrise du feu, il [Tiphereth, son Âme; pas son mental, pas son ego] reçoit [Eros] l’Initiation Vénuste.»

Pourquoi est-ce appelé l’Initiation Vénuste? Parce que le fils de Vénus, Aphrodite, est Eros, ou comme nous le disons dans le Christianisme, le fils de Marie (la Déesse Vénus, la Déesse de l’Amour) est Eros, Jésus. Jésus-Christ est Eros, le Dieu de l’Amour qui naît lorsque l’Alchimiste atteint la Maîtrise du Feu; c’est-à-dire quand il atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs. En d’autres termes, au moyen de la Rune Yr, l’Initié (homme ou femme) avec son époux descend avec Pierre dans la Neuvième Sphère pour prendre la Vie de la Rune Laf.

«Les noces de l’Âme [Psyché] à l’agneau [le fils de Vénus] est la plus grande fête de l’Âme. Ce grand Seigneur de Lumière [Eros] entre en elle [la Psyché]. Il devient humain. Elle devient divine. De ce mélange divin et humain, celui qui naît avec tant de certitude est l’Adorable appelé «le Fils de l’Homme». Le plus grand triomphe de l’adoration suprême est la naissance du Fils de l’Homme dans le mangeoire (la crèche) du monde.» – Le Mariage Parfait par Samaël Aun Weor

Quand nous avons dit MANGEOIRE, le MAN, la Rune Man est venu dans mon mental. Rappelez-vous que la Rune Man indique la Triade, Atman-Buddhi-Manas. Cet Éros, le Fils de Vénus, est Jésus le Fils de Marie, qui naît quand l’Initié reçoit l’Initiation de Tiphereth. Celui qui reçoit Eros est le Mangeoire, en Français. Le Mangeoire est le Manas, la Monade, parce que le Manas Supérieur est l’Âme Humaine, la Psyché qui reçoit Eros. L’Âme, Psyché, est Tiphereth, qui reçoit Eros. Dans la mythologie Grecque, l’Âme est représentée par Psyché, parce que l’Âme est toujours représentée par cet aspect féminin en nous qui épouse le Seigneur, qui est Eros. Cette union est précisément le grand but de tout Initié – recevoir le Seigneur, Eros, Jésus, Osiris, Quetzalcoatl, ou quel que soit le nom que vous voulez donner à cette force. Selon la mythologie Grecque, la trinité est Chaos, Eros et Gaia. Gaia est la Terre; Chaos est Uranus, le Ciel ou Cieux; et entre eux se trouve Eros, qui est le Fils. Ainsi, selon la mythologie Grecque, incarner Eros équivaut à incarner Jésus-Christ à l’intérieur de nous; c’est la même chose que de développer le Seigneur à l’intérieur, que de développer le Manas.

La Crucifixion de Samaël Aun Weor

Comme je le dis, le vénérable Maître Samaël Aun Weor me vient à l’esprit. Dans plusieurs de ses livres, il a clairement déclaré qu’il a incarné Eros en 1954, son Christ Intérieur, le beau Cupidon, que nous appelons dans le Christianisme l’Enfant Jésus. Il l’a incarné dans son Mangeoire, dans son Manas Supérieur, dans son Âme Humaine, et a commencé à travailler avec Lui. Nous avons compris cela parce que le Christ, Eros, n’est pas une personne; c’est une énergie; c’est une force, comme l’électricité est une énergie. Mais pour incarner cette force, vous devez être préparé. Vous devez construire une église sur le rocher. Pierre doit travailler en premier, afin que Jean (I-E-O-U-M-A-S) vienne dans votre Soi pour travailler.

Personnellement, j’aime étudier les choses ésotériques intérieurement. Quand je dis cela, je parle de la Méditation. Je lis quelque chose que le Maître a écrit, et je ferme les yeux, et je demande: «Que dit le Maître ici?» J’ai pris l’habitude de le faire pendant de nombreuses années. Ainsi, à travers ce processus de Méditation, j’ai étudié le processus du Maître Samaël Aun Weor, parce qu’il est l’Avatar, et le Seigneur Vishnu incarné en lui, comme un bébé, afin de donner la doctrine que nous enseignons ici. J’observais toujours en détail toutes les étapes qu’il prenait physiquement, en relation avec son développement intérieur. Pourquoi? Parce qu’il a déclaré: «Tout ce qui se passe dans les plans internes doit être en corrélation avec le plan physique, sinon ce n’est pas vrai.» Si ce que nous disons, ce que nous étudions et ce que nous expérimentons ne correspond pas au plan physique, ce n’est pas vrai. Si ce que nous expérimentons dans le plan physique ne correspond pas aux plans internes, ce n’est pas vrai. Les deux mondes – les mondes internes et le monde physique – doivent être corrélés. J’observais sa vie (Laf), surtout les dernières années de sa vie au Mexique, afin de voir où se trouvait le Seigneur. Dans quelle étape est ce bébé qui est né en 1954, et qui a grandi, et qui est maintenant un adulte à l’intérieur de lui? Dans quel niveau est-il développé en ce moment? Je me souviens qu’année après année je l’étudiais et ce qu’il disait, et méditais dessus.

À l’époque où j’enseignais la Gnose dans le Nord du Mexique, le Maître nous a invité au Mexique pour une conférence spéciale qu’il allait donner en l’honneur du président du Mexique. À cette époque, il allait discuter d’un livre que le président a écrit, qui s’appelait Quetzalcoatl. Bien sûr, je savais que Quetzalcoatl est le Christ parmi les Mexicains, depuis les temps anciens. Ainsi, j’ai dit: «Il sera avec le président du Mexique?» Il allait être honoré là-bas. Et j’ai dit: «Ok, méditons et investiguons: qu’est-ce que le président du Mexique a à voir avec le Maître Samaël Aun Weor?» Le président, qui était un Maçon, est mort maintenant; mais à l’époque, il était un Maçon, et il connaissait la doctrine des Gnostiques. Alors, je suis allé là-bas pour entendre la conférence du Maître, et je l’ai vu, et j’ai entendu tout ce qu’il a dit dans sa conférence en relation avec ce livre écrit par le président du Mexique. Ensuite, j’ai dit: «Ok, si je trouve la similitude ici, ça veut dire que le président est le mental, c’est la tête, évidemment, l’intellect gouverne ce monde.» Alors, qui est le président du Mexique dans le Christianisme, en relation avec le Drame Christique?» Et je me suis dit: «Bien sûr, il est Pilate, Ponce Pilate.» Comprenez-moi, je ne dis pas que le président était littéralement Ponce Pilate, mais pour moi, il symbolisait, représentait, le mental. Ainsi, j’étais là, et j’ai vu le Maître montrer sa propre maîtrise.

Samael Aun Weor

Ecce Homo, voici l’Homme, la Rune Man qui donne une grandiose et magnifique conférence, avec beaucoup de sagesse. Beaucoup d’ambassadeurs de nombreux pays étaient là pour écouter, et ils ont été surpris d’entendre parler de toute cette connaissance de la bouche du Maître Samaël Aun Weor, pour la première fois.

Alors j’ai dit: «Eh bien, ce moment est très critique, parce que si le président du Mexique représente Ponce Pilate, cela signifie que le Maître va être crucifié.» Et puis je suis retourné au Nord du Mexique, très préoccupé par cela. Des mois plus tard, j’ai reçu un appel téléphonique. Le Maître était malade. Oui, il était dans son processus Christique, parce qu’il est mort en 1977, et cet événement qui s’est passé au Mexique était la même année, au mois de septembre. Mais il avait l’air très faible, alors ce n’était pas une surprise pour moi quand quelqu’un m’a appelé du Mexique et a dit: «Le Maître est très malade, s’il vous plaît priez pour lui.» Puis j’ai commencé à faire des chaînes pour lui parce que je savais qu’il était en train d’être crucifié et de mourir; il a finalement dû mourir. Le 24 décembre 1977, une de ses filles m’a appelée, très préoccupée, et m’a demandé: S’il te plaît, fais des chaînes pour lui; il est très critique, très malade.» Et j’ai dit: «Oh, que se passe-t-il?» «Eh bien, il était à l’hôpital, maintenant il ne l’est pas; il est dans notre maison. Mais en réalité, il a besoin de beaucoup d’aide.» Et puis je me souviens d’avoir fait une prière au Logos Solaire que j’effectue toujours, et que j’aime beaucoup, ce jour-là, le 24 décembre, nous lui avons fait un travail spécial. À la fin, nous étions en train de faire une chaîne, et dans la chaîne je faisais cette prière, que certains d’entre vous connaissent peut-être, et qui est écrite dans le livre et que j’aime beaucoup. Ce jour-là, le 24 décembre, nous avons effectué un travail spécial pour lui. À la fin, nous étions en train de faire une chaîne, et dans la chaîne je faisais cette prière, que certains d’entre vous connaissent peut-être, et qui est écrite dans le livre Médecine Occulte. Ainsi, après le travail spécial que nous avons fait pour attirer la Force Solaire, le Christ (comme je savais que lui, le Logos Solaire passait le processus dans le corps du Maître) j’ai dit, avec tous les frères et sœurs qui tenaient la chaîne:

«Oh Toi, Logos Solaire, Émanation Ignée, substance et Conscience du Christ, vie puissante où tout avance, vient à lui et pénètre le, illumine le, baigne le, traverse le et éveille en lui-même, dans son Être, tous ces substances ineffables qui font autant partie de toi que de lui.

Force universelle et cosmique, énergie mystérieuse, je te conjure, viens à lui, remédie à son affliction, guéris-le de cette maladie et sépare de lui cette souffrance pour qu’il puisse avoir l’harmonie, la paix et la santé.

Je Te demande, en ton nom sacré, que les Mystères et l’Église Gnostique m’ont enseigné, afin que Tu puisses faire vibrer en lui tous les mystères de ce plan et de ces plans supérieurs, et que toutes ces forces ensemble accomplissent le miracle de sa guérison. Ainsi soit-il.»

Bien sûr, comme vous pouvez le lire, j’ai changé «moi» en «lui» dans le texte de la prière. Je l’ai dit une fois, une deuxième fois, une troisième fois, en me concentrant sur la Lumière Solaire, sur le Christ Cosmique, afin de lui envoyer l’énergie. Mais alors, quand je faisais cette chaîne avec ces frères et sœurs, mon troisième œil, mon œil clairvoyant, a commencé à tourner, et une grande image est entrée dans ma tête. Qu’ai-je vu? J’ai vu la Rune Man, le Seigneur, le Christ vivant, crucifié sur la croix, comme vous le voyez dans de nombreux tableaux. Quand j’ai vu cela, j’ai vu le Seigneur, le Christ, avec mon troisième œil, prononçant la Dernière Parole et mourant sur la croix. C’est pourquoi j’associe la Rune Man à cette prière. C’était si troublant parce que je demandais la vie, pas la mort, et quand j’ai vu cela, j’ai immédiatement prononcé le mantra Aum trois fois, et j’ai dit «C’est ainsi». Puis, j’ai demandé: «Quelle heure est-il?» Ils ont dit: «20h20mn, le 24 décembre.» Plus tard, après ce jour, après minuit, j’ai reçu un appel, et sa fille m’a dit «S’il vous plaît, venez à l’enterrement.» Donc, c’est comme cela, intérieurement… vous savez, c’est très émouvant pour moi de dire ceci. J’ai gardé cela pour moi pendant de nombreuses années, mais maintenant je partage cela parce qu’il y a beaucoup de spéculations sur la transition du Maître Samaël. Je n’ai jamais aimé parler de cela, je n’ai jamais aimé cela, mais j’ai dit que je dois en parler, même si c’est très stressant pour moi, parce que j’ai vu le Seigneur, le Christ Vivant, mourant là, au même moment qu’il mourait physiquement. Quand je suis allé au Mexique pour ses funérailles, j’ai demandé: «À quelle heure est-il mort?» Et ils m’ont dit: «À 20h20». C’était trop pour moi. Après cela, j’ai continué à méditer sur tout ce que je lisais ou que j’étudiais. De plus, j’étais témoin de sa résurrection, j’étais témoin de son ascension, et c’est pourquoi je parle avec certitude, parce que j’ai vu ces choses. Je comprends que le Logos, le Christ, est une force qui s’incarne, pour devenir humain, et pour auto-réaliser tout Initié.

Comme il s’incarnait en lui et l’auto-réalisait, le Logos Samaël promettait aussi de revenir, comme il l’avait promis dans ses livres, mais j’ai compris et saisi toujours que celui qui parlait à travers lui était le Seigneur, et je suis si sûr, pas parce que je l’ai lu, ou parce que quelqu’un me l’a dit, mais parce que je l’ai vu plusieurs fois dans les mondes internes.

Plusieurs fois je l’ai trouvé dans les Plans Internes. Dans une conférence précédente, j’ai déclaré qu’un Maître, un Être Divin, a dit: «Je me manifeste à travers ces mains.» Mais j’ai oublié de vous dire que les mains sont à la toute fin des bras, et que les bras font partie de Chesed et de Geburah, la Monade. Les mains sont liées à Tiphereth. Alors les mains, Tiphereth, qui sont unis aux bras représentent la Monade elle-même. Alors, quand cet Être me disait: «Je me manifeste à travers ces mains», il disait qu’il se manifeste à travers l’Âme. Il est donc bon de développer l’Âme, intérieurement, pour que le Seigneur se manifeste à travers l’Âme. Rappelez-vous, quand vous voyez vos mains ou les mains de quelqu’un intérieurement, cela représente l’Âme. C’est précisément ce que nous devons comprendre; l’Esprit se manifeste toujours à travers l’Âme. Mais rappelez-vous que les mains ne bougent pas, n’indiquent rien, si le cerveau ne les commande pas. C’est un symbole profond que vous devez comprendre, parce que chaque Monade a ses propres mains, sa propre Âme, que vous devez savoir comment manifester, ou comment gérer. Ceci est lié à la Rune Man et à cette prière. Quand nous pratiquons la Rune Man, nous devons effectuer, prononcer, cette prière que j’ai récitée ce jour-là. Bien sûr, nous devons la réciter comme suit:

«Oh Toi, Logos Solaire, Émanation Ignée, substance et Conscience du Christ, vie puissante par laquelle tout avance, viens à moi et pénètre-moi, éclaire-moi, baigne-moi, passe à travers moi et éveille à l’intérieur de mon Être toutes ces substances ineffables qui sont autant partie de toi que de moi.

Force universelle et cosmique, énergie mystérieuse, je te conjure, viens à moi, remédie à mon affliction, guéris-moi de cette maladie et éloigne de moi cette souffrance pour que je puisse avoir l’harmonie, la paix et la santé.

Je Te demande en ton nom sacré, que les Mystères et l’Église Gnostique m’ont enseigné, afin que Tu puisses faire vibrer avec moi tous les mystères de ce plan et de ces plans supérieurs, et que toutes ces forces ensemble puissent accomplir le miracle de ma guérison. Ainsi soit-il.»

Celle-ci et d’autres prières merveilleuses sont écrites dans le nouveau livre de prière aussi bien que dans le livre de Médecine Occulte. Je sais, bien sûr, que la Rune Man est associée à la prière au Logos Solaire parce que je l’ai vécu, je l’ai vu. La Rune Man est précisément le Seigneur crucifié sur la croix. C’est une manière de prier.

Maintenant, la Rune Laf, dans laquelle les mains forment un angle de 45 degrés, indique de cette façon que vous devez lever votre bras en l’air. Lorsque vous levez vos mains, en formant un angle de 45 degrés avec vos bras et votre corps, vous marchez simplement vers l’Est. Il est bon d’effectuer cette Rune le 27 de chaque mois, car il faut 27 jours au Soleil pour accomplir sa propre rotation, c’est donc le jour solaire pour la planète Terre. Dans les plans internes, les temples effectuent des rituels spéciaux le 27. Ainsi, à l’aube, à quatre heures du matin, vous effectuez seulement la position de cette Rune et marchez comme l’indique la Rune, vers l’Est, comme le montre le graphique de la Rune. Vous voyez un homme qui marche vers l’Est et qui prie. Quel type de prière? Tout ce que vous voulez demander à votre Christ Intérieur, votre Maître Intérieur, votre Monade Intérieure, votre Déesse Intérieure, la Mère Divine. Honorez votre Père et votre Mère, et priez. De quoi avez-vous besoin? Vous devez demander tout ce dont vous avez besoin, avec des mots simples, comme si vous parlez à votre mère ou à votre père dans le plan physique. La façon dont vous parlez avec eux quand vous demandez une faveur, de la même manière parlez avec votre Dieu Intérieur; prier, c’est parler avec Dieu. Ainsi, avec un mouvement très lent, marchez vers l’Est. Cela peut être à l’intérieur de votre maison, ou à l’extérieur – cela n’a pas d’importance – mais la prière doit descendre, à l’intérieur de vous. Maintenant, quand vous atteignez l’Est, et terminez votre prière, alors effectuez la Rune Man et une prière au Seigneur aussi. Levez vos bras en l’air, et dites: «Oh, Logos Solaire, Émanation Ignée…» En fait, la Rune Man peut être effectuée tous les jours, mais la Rune Laf est seulement le 27, comme le Maître Samaël Aun Weor l’indique dans son livre Magie Gnostique des Runes. La prière est appelée la Prière Universelle de l’Église Gnostique, qui est l’Église dans laquelle le Seigneur, le Christ, travaille intérieurement. Le Seigneur est dans l’Église Gnostique; vous ne pouvez trouver le Seigneur que dans les Plans Internes.

Il y a une autre prière que nous avons placée ici pour vous, en relation avec la Rune Yr. Rappelez-vous que la Rune Yr se rapporte à la descente de Pierre, à la Pierre, à la femme, à la Terre – le Saint-Esprit dans Marie – pour élever l’énergie des eaux et fortifier le cerveau.

Le graphique de cette Rune montre un homme. Comme vous pouvez le voir, il a ses mains vers la gauche et la droite au niveau du sexe; c’est comme cela que vous effectuez la Rune Yr. Alors vous dites au Saint-Esprit, qui est dans la glande Pinéale, l’atome du Saint-Esprit qui contrôle les eaux de la sexualité:

«Terrifiant Roi de la mer, Toi qui as les clefs des vannes du ciel et qui confines les eaux souterraines dans les cavernes de la terre; Roi du déluge et des averses du printemps; Toi qui détruis les sources des rivières et des fontaines; Toi qui ordonnes l’humidité, qui est comme le sang de la terre, pour devenir la sève des plantes:

Nous t’adorons, nous t’invoquons! Viens à nous, nous sommes Tes créatures misérables et instables; Parle-nous de Tes bouleversements inconstants et grands de la mer, afin que nous tremblions devant Toi; parle-nous du murmure des eaux limpides, afin que nous aspirions à Ton amour! Oh Immensité dans laquelle coulent tous les fleuves de la vie, pour renaître continuellement en Toi!

Oh océan de perfections infinies! Hauteur dont la profondeur reflète Ton image, profondeur que Tu expires de la hauteur; conduis-nous à la vraie vie par l’intelligence [Binah] et l’amour [Gedulah]! Conduis-nous à l’immortalité par le sacrifice, afin qu’un jour nous soyons trouvés dignes de T’offrir de l’eau, du sang et des larmes pour la rémission de nos péchés! Amen.»

«À la vraie vie par l’intelligence et l’amour» signifie «À l’Arbre de Vie par Binah et Gedulah» parce que Binah et Gedulah se rapportent au Saint-Esprit, le Seigneur des Eaux, qui à partir de la glande Pinéale contrôle la sexualité. Vous pouvez effectuer la Rune Yr dans cette position, avant l’acte sexuel, ou si vous pouvez mémoriser toute la prière, vous pouvez la réciter pendant l’acte sexuel. Rappelez-vous que le Sauveur émerge des eaux et que le Seigneur des Eaux est l’Esprit Saint, la colombe blanche. Au-dessus de la glande Pinéale, cette colombe dit: «Ceci est mon fils bien-aimé en qui je suis bien content», quand il voit son fils chaste s’élever des eaux du Jourdain. À cause de sa chasteté, il se lève des eaux vives, de la Rune Laf, grâce à la Rune Yr. C’est le mystère de Binah, le Saint-Esprit, et Chesed, le Ruach Elohim, l’Esprit de Dieu qui planait au-dessus de la surface des eaux. Voyez-vous la beauté de ces Runes? Comment chacune se rapporte-t-elle avec les autres? Il n’est pas possible de parler de la Rune Laf sans parler des Runes Yr et Man, car elles se rapportent, elles sont enchevêtrées. Si la femme doit travailler, l’homme doit travailler aussi, Yr et Man et Laf (Vie) entre elles.

runes-laf-yr-man2

Questions et Réponses

Public: Quel est le nom de cette prière?

Instructeur: La prière de la Rune Yr se rapporte à l’exorcisme de l’eau. Rappelez-vous que les eaux de la sexualité sont liées à vos glandes sexuelles. Vous y trouverez l’eau avec laquelle nous devons être baptisés. Le mystère du baptême.

Public: La crucifixion de tous les saints est-elle liée à la Rune Yr?

Instructeur: Non, seule la crucifixion de l’apôtre Pierre est liée à la Rune Yr, parce qu’il est celui qui est crucifié sur la croix à l’envers. Pierre représente le contraire de la Rune Man, qui est représenté par le Fils de l’Homme, Jésus-Christ, qui a été crucifié sur la croix droite, de la façon dont nous la connaissons.. Cela signifie que, pour atteindre cette façon droite à l’endroit, vous devez d’abord descendre, effectuer la croix à l’envers avec tous les mystères de l’Alchimie, de la glande Pinéale, etc.

Maintenant, la crucifixion d’André, le frère de Pierre, est différente, parce qu’André a été crucifié sur la croix en forme de X, qui se rapporte également à la force sexuelle et dont nous avons discuté dans la conférence sur la Rune Gibor. Il est très important de comprendre et de saisir que la puissance sexuelle de la Rune Laf, qui est la Vie, qui est la Pierre, le Graal, vient des reins. Les reins sont liés à André et la croix en forme de X, la force des reins qui donnent la force, la force sexuelle, à l’homme et à la femme. Mais les hormones de la glande Pinéale se rapportent également à la force de la force sexuelle. Quand un homme a une glande Pinéale très forte, c’est parce que sa force sexuelle est très forte, et vice versa. C’est pourquoi nous trouvons que Pierre était le frère d’André dans les Évangiles, parce que les deux se rapportent à la puissance sexuelle.

Bien sûr, l’ésotérisme du mystère d’André en relation avec la Croix est lié à d’autres aspects de la doctrine, qui est l’annihilation de l’ego, les souffrances que l’Initié doit traverser pour cristalliser l’Âme à l’intérieur de lui-même. Afin de détruire tous les ennemis du Seigneur, qui sont nos défauts, vices et erreurs, il doit utiliser la croix, la puissance des reins dans l’acte sexuel. C’est le mystère d’André. Pierre est différent, même si Pierre nous aide toujours dans les différents développements que nous devons acquérir sur le chemin ésotérique. Rappelez-vous que Pierre est appelé le premier apôtre. Pourquoi?Parce que d’abord, nous devons construire l’Église. Qu’est-ce que c’est construire l’Église? C’est effectuer la Rune Yr afin de travailler avec la Rune Laf, la Vie, et construire les Corps Solaires Astral, Mental et Causal. Tous ceux-ci s’appellent les Corps Solaires parce qu’ils sont créés avec la force sexuelle, la force sexuelle transmutée. Celui qui fait ce travail est Pierre. C’est pourquoi il a dit:

«Voici, je place en Sion une pierre angulaire, une pierre élue, une pierre précieuse, et celui qui croit en elle ne sera pas confondu. C’est à vous donc qui croyez qu’elle est précieuse; à ceux qui désobéissent, la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs, la même est faite la tête du coin, la pierre d’achoppement, et la pierre de l’offense.» – 1 Pierre 2: 6-8

Qui sont les bâtisseurs? Eh bien, si vous parlez en termes ésotériques, ce sont les Maçons. Nous dirons qu’il y a beaucoup de Maçons et de Loges Maçonniques de nos jours, mais ils ne transmutent pas; ils ne pratiquent aucune Magie Sexuelle. Ils rejettent la pierre, le rocher, parce qu’ils ne la connaissent pas. Beaucoup de religions font la même chose, comme l’Église Catholique. Les moines ne se marient pas, et s’ils se marient, ils ne transmutent pas. Donc, ils rejettent également la pierre, qui est Laf, le Graal. Le Saint Graal pour un moine est une femme et la pierre pour une nonne est un homme. Si nous ne transmutons pas, alors nous ne travaillons pas avec Pierre, qui dans la Pistis Sophia dit: «Mon Seigneur, nous ne supporterons pas cette femme, car elle prend l’opportunité de nous et n’a laissé aucun de nous parler, mais elle parle plusieurs fois.» Cela signifie que Pierre ne peut pas parler ou construire une église sans la femme. Nous avons besoin de la femme, du Graal, de la Pierre, pour construire l’église avec Pierre, et Pierre le sait. C’est pourquoi il dit: «Crucifie-moi à l’envers, afin que les futurs Initiés comprennent que je suis dans la glande Pinéale, et que je dois descendre dans la Neuvième Sphère», qui est la femme, qui est le Saint Graal, qui est le Calendrier Aztèque. Différents symboles.

Public: Je suppose que vous devriez mentionner que la Rune Yr a été utilisée négativement comme un signe de paix dans les années soixante.

peace_badgeInstructeur: Eh bien, nous dirons qu’Hitler a également utilisé la Swastika de la mauvaise façon. Il y a beaucoup de groupes dans cette ère qui utilisent différents signes, signes runiques. Parfois, ils le font parce qu’ils disent «c’est cool», mais ils n’en connaissent pas le sens. Je me suis toujours demandé pourquoi le mouvement hippie a adopté la Rune Yr pour leur signe. Je ne sais pas. Peut-être que c’est parce qu’ils sont sexuellement «libérés», parce qu’ils font des rapports sexuels sans aucun scrupule, n’est-ce pas? Évidemment, ils effectuaient la Rune Yr, comme nous le faisons, mais comme des idiots – pas comme Pierre. Ils ne transmutent pas; ils ne lèvent pas la tête. Encore aujourd’hui, il y a parmi eux la liberté sexuelle (l’hédonisme). Ainsi, ils applaudissent tout type de dégénérescence sexuelle. Ils vont même à des émissions de télévision et se déclarent être tel ou tel type d’être dégénéré. C’est comme ça que cette société est. Ils utilisent la Rune Yr dans le mauvais sens. Mais nous, les Gnostiques, effectuons la Rune Yr comme la croix de Pierre. La Rune Yr de Pierre cache le mystère de la pierre. Nous devons transmuter l’énergie sexuelle, sinon, nous tomberons comme l’idiot, Falparsi. Rappelez-vous cela. Quand le phallus devient fou, nous entrons dans Klipoth. C’est exactement la direction que nous devons suivre pour nous élever – Pierre dit: «Descendez, pour monter.» Mais, les gens descendent, et continuent à descendre, dans les couches intérieures de la Terre, dans Klipoth.

Public: Lorsque le Maître Samael se réfère à la Conscience Superlative de l’Être, cette Conscience Superlative est-elle liée à une sphère particulière du triangle du milieu, ou est-elle liée à chacune d’elles?

Instructeur: Lorsque le Maître Samael parle de la Conscience Superlative de l’Être, l’Être est l’Intime et la Conscience Superlative est Geburah. Ce Geburah doit être développé à travers différentes étapes, à travers la Deuxième Montagne. Quand l’Initié entre dans la Deuxième Montagne, alors il libère les différents niveaux de Geburah, l’Âme Spirituelle, la Conscience Superlative de l’Etre. L’Âme Humaine – ou l’Essence qui devient l’Âme Humaine – qui est inférieure à Geburah, est celle qui est ici, s’exprimant à travers le monde physique. Mais la Conscience Superlative de l’Être est Geburah, dans lequel les principes du Seigneur, le Christ, Chokmah, sont développés. Quel est le but? C’est acquérir le trident, symbole du raisonnement objectif de l’Être. Le trident est représenté par la Rune Man. Il y a six degrés de raisonnement objectif, pas de raisonnement subjectif. Le raisonnement subjectif est lié à l’ego, mais le raisonnement objectif de l’Être se rapporte à la Conscience Superlative de l’Être. Lorsque vous développez certaines compréhensions et raisonnements en relation avec l’Esprit et votre Geburah, ce raisonnement est développé par rapport à la Deuxième Montagne. Quand l’Initié termine la Deuxième Montagne, quand l’Initié ressuscite, il reçoit un trident, deux tridents ou trois tridents, différents tridents. Il y a six degrés. Le dernier degré s’appelle Anklad. C’est le plus haut degré de raisonnement, de compréhension, que n’importe quel initié peut acquérir. Ce type de raisonnement va de pair avec les cinq sens et les sept chakras.

La façon dont l’Initié comprend la doctrine se rapporte à ce que nous appelons l’Embryon Aurique. L’Embryon Aurique est la Conscience Superlative de l’Être, qui agit dans le corps physique, le corps astral, le corps mental et tous les corps. Cet Embryon Aurique vous donne une compréhension en relation avec le degré de développement que vous acquérez dans la résurrection. Certains initiés qui ont atteint, par exemple, le deuxième degré de raisonnement objectif, décident d’acquérir un autre degré, et pour cela, ils doivent dire: «Pierre, je dois descendre avec vous dans la Neuvième Sphère, aidez-moi! Le degré de raisonnement que j’ai en ce moment ne me suffit pas, et je veux plus d’intelligence.» Alors ils descendent avec Pierre, mais la plupart d’entre eux, quand ils descendent avec Pierre, forniquent et deviennent l’idiot, un Bodhisattva tombé. En d’autres termes, dans l’univers, différents Initiés descendent.

Nous devons comprendre la différence entre une descente et une chute. Tomber, c’est forniquer; descendre c’est pratiquer la Magie Sexuelle et ne pas atteindre l’orgasme. Beaucoup d’Initiés, lorsqu’ils acquièrent le trident de Neptune (qui représente le mental intuitif) ou le trident de Raphaël, le Seigneur du mental, voient la différence de compréhension quand ils parlent avec d’autres Maîtres Ressuscités. Par exemple, quand vous parlez avec le Maître Jésus de Nazareth (il a l’Anklad, le sixième degré du raisonnement objectif), sa doctrine est si élevée que vous devez travailler très dur pour la comprendre. Sa sagesse est écrite dans la Pistis Sophia. En-dessous de lui, il y a d’autres Maîtres qui ont d’autres degrés; à savoir, Podkoolad, Ternoonald, Degindad. Vous pouvez trouver ces noms dans la Pistis Sophia Dévoilée; ce sont les noms des différents degrés de raisonnement objectif. Par exemple, si un maître avec le degré de raisonnement objectif de Ternoonald veut acquérir le niveau d’Anklad, alors il doit pratiquer la Rune Yr; c’est-à-dire descendre dans Laf, la Vie. Pour eux, l’acte sexuel est interdit, mais s’ils veulent plus de raisonnement, plus d’intelligence, plus de sagesse, ils doivent descendre. C’est le problème, car après des millions ou des milliers d’années sans accomplir l’acte sexuel, certains d’entre eux ne peuvent pas contrôler les organes sexuels et ils tombent. Donc, à travers la Rune Yr, ils tombent. C’est pourquoi la Rune Yr est le numéro 16.

Effectuer cette Rune est très délicat. Vous devez prier, et la prière que nous avons montrée ici, au Saint-Esprit, le Seigneur de la Mer à l’intérieur de vous, est nécessaire pour que vous puissiez recevoir l’aide. Si vous oubliez Poséidon, Neptune, le Seigneur de la mer, le Seigneur de votre force sexuelle, et vous pensez que vous pouvez faire les choses par vous-même, comme Ulysse, vous êtes punis. C’est pourquoi il est écrit que beaucoup d’anges sont tombés avec les filles de l’homme dans le livre de la Genèse. Ils essayaient d’acquérir un raisonnement plus objectif, un autre trident, sachant que Neptune est celui qui peut vous donner un autre trident. Neptune, le Saint-Esprit apparaîtra et vous dira: «Veux-tu un autre trident, veux-tu plus d’intelligence, je peux te donner ça, mais pour cela, tu dois descendre avec Pierre, mais malheur à toi si tu fornique, parce que tu deviendra Falparsi, le fou.» Rappelez-vous que pour acquérir la sagesse, vous avez besoin du Graal, et le seul qui peut pénétrer le Graal, qui est l’organe sexuel féminin, est le Phallus per se. Certains d’entre eux effectuent l’acte sexuel sans renverser le mercure des sages, et travaillent très dur pour acquérir un autre niveau de raisonnement objectif. C’est pourquoi, parmi les Maîtres, parmi les Initiés ressuscités, vous avez plusieurs niveaux de sagesse.» Samaël Aun Weor a dit dans sa dernière incarnation, «J’espère que mon Seigneur me donnera maintenant l’Anklad», ce qui signifie qu’il n’avait pas l’Anklad, quel était son degré, je ne sais pas, je ne lui ai jamais demandé, mais il voulait acquérir l’Anklad, le niveau supérieur de raisonnement objectif. Ceci parmi les Maîtres ressuscités.

Écoutez attentivement. Le raisonnement objectif que vous acquérez après la résurrection n’est jamais perdu. Vous ne le perdez jamais. Quand je dis «vous», je parle de votre Monade. Je dois le souligner, parce que parfois je dis vous, et les gens comprennent que «vous» est l’ego, l’homme terrestre ici. Non, «vous» est l’Être. C’est celui qui reçoit le raisonnement objectif; c’est Kether dans Chesed, la Monade. Ainsi, une fois acquis, un degré de raisonnement objectif n’est jamais perdu, ce qui signifie que la Monade ne le perd jamais. Mais bien sûr, en tant qu’Âme, vous pouvez le perdre, si vous tombez, comme un imbécile. Alors la Monade dira: «Où est mon véhicule?» «Je ne sais pas, il est déjà en Enfer.» Donc, vous avez perdu ce que Dieu vous a donné, et maintenant vous voulez acquérir plus? Eh bien, battez-vous et peut-être que vous allez acquérir plus. La chose est ceci, et c’est ce que le Maître a déclaré: «Quand un Bodhisattva tombé entre dans un groupe, il est immédiatement reconnu, parce que l’Embryon Aurique de sa Monade a ce niveau de raisonnement objectif, et il ne le perd jamais. Récupérer cela est autre chose, mais il a la capacité de comprendre, de saisir les choses. C’est quelque chose que vous devez comprendre et mettre dans votre tête.

Public: Pourquoi est-il indiqué que lorsqu’un Maître descend, il est à nouveau submergé dans Samsara?

Instructeur: Une fois que l’Âme est dans Samsara (qui est Malkuth) pour acquérir plus de raisonnement, cette Monade, ce Maître, doit attendre jusqu’à ce que son Bodhisattva ressuscite. Mais ce Maître est toujours un Maître. Nous parlons d’un Bodhisattva tombé qui descend, ou qui tombe. Le Maître est toujours le Maître, la maîtrise n’est jamais perdue. Une fois que vous l’avez acquis, vous ne la perdez jamais. Quand je dis «une fois que vous», je me souviens encore de souligner ceci: «vous» est la Monade, pas vous, l’ego. En Méditation, votre Monade peut vous dire beaucoup de choses, et ensuite vous dites: «D’accord, je comprends cela», et vous le recevez parce que vous avez la capacité de comprendre parce que votre Monade a atteint ce niveau dans les âges passés. Maintenant, si vous ressuscitez au même niveau, ce niveau de raisonnement sera plus élevé, c’est évident. Cela SI vous vous relevez à nouveau. Il y a beaucoup de Bodhisattvas en Enfer, qui ne veulent vraiment pas se relever, parce que c’est très difficile. Le karma que vous devez payer est toujours doublé, triplé; c’est très dur.

Public: Vous avez mentionné l’Ascension. Pouvez-vous l’expliquer un peu plus, et ce que cela implique?

Instructeur: L’Ascension du Seigneur à l’intérieur est liée à la Deuxième Montagne ainsi qu’à la Troisième Montagne. Afin d’acquérir, par exemple, l’Ascension du Maître Samael, dans la Troisième Montagne, vous devez comprendre de nombreuses choses Kabbalistiques et Alchimiques, afin de voir comment cela est associé à la mission qu’il accomplit de nos jours, avec cette humanité. Il le fait et cette connaissance est plus forte parce qu’il est ascendant, il est déjà dans la Troisième Montagne. Il a terminé la Deuxième Montagne en 1977. Il est maintenant un très haut Maître maintenant, retournant dans l’Absolu, et, espérons-le pour lui, a déjà acquis le niveau d’Anklad; ce serait bien pour nous tous. C’est l’Ascension, parce que la Deuxième Montagne est la Résurrection. Maintenant, avec Pierre, vous entrez dans la Première Montagne, qui est l’Initiation. La Première Montagne d’Initiation est liée à la construction de l’Église à l’intérieur de vous, le Temple, votre propre Temple, votre propre Merkabah. La Deuxième Montagne se rapporte à l’annihilation de tout ce que nous sommes, égoïstement parlant, pour acquérir un raisonnement objectif. La Troisième Montagne est liée au travail, à la mission que le Seigneur, le Christ doit faire à travers vous, avec l’humanité.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Runes Laf, Yr and Man

Rune Wunjo

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

La Rune Wunjo est une Rune de joie… une Rune de félicité, de bonheur et de joie. Il ressemble à la lettre P de l’alphabet Latin et à la lettre Rho de l’alphabet Grec.

wunjo

Nous avons placé le visage de Tonatiuh entre les différents symboles de ces Runes afin de vous montrer ce qui est également caché dans le visage de Tonatiuh (le cinquième soleil du calendrier Aztèque). Si vous observez, vous verrez que la Rune Wunjo est cachée dans la langue – c’est la ligne qui se trouve entre la bouche de Tonatiuh, avec la langue qui est la partie triangulaire de la Rune. Ceci est lié au vent, ce qui en Français est lié à une expression qui signifie «aller». C’est également lié au souffle, qui émane de la langue de Tonatiuh, et qui apporte de la joie. Ceci est lié, bien sûr, à la Parole.

wunjo-aztec

Si vous êtes observateur, vous verrez que cette Rune ressemble aussi à la Rune Thorn – mais ne la prenez pas par erreur. La Rune Thorn a l’épine – ou l’angle – au milieu de la ligne; précisément, comme vous le voyez ici, dans la langue de Tonatiuh, qui est au milieu de la ligne horizontale. Cependant, la Rune Wunjo est précisément à la toute fin de la langue… de la ligne verticale ou à la toute fin du flux de la ligne horizontale, du symbole. Mais en utilisant notre imagination, nous voyons que cette Rune est liée à la bouche, au centre, qui est la Parole. Comme nous l’avons dit plusieurs fois, cela se rapporte aux Trois Forces Primaires, que nous avons très largement expliquées dans la conférence précédente (Jera).

Aujourd’hui, nous allons entrer dans le sujet de cette Rune, qui se rapporte à la joie. Tout en bas du visage de Tonatiuh, vous trouverez la Rune Wunjo entre les Rune Gebo. La Rune Gebo est aussi appelé Gibor, ou Gebur, et est le X. C’est le symbole du Seigneur Christ dans l’alphabet Grec. Le Seigneur Christ est symbolisé par le X, qui est le Chi de l’alphabet Grec, et la lettre Rho, qui est le P de l’alphabet Latin – cela désigne les premières lettres du mot «Christ».

Nous trouvons aussi ce symbole merveilleux dans l’alphabet Nordique: le Gebo, qui est le X, et le P, qui est le Wunjo. Le Wunjo est la joie, ou la félicité, du Seigneur… le feu qui émerge du X, de la merveilleuse Swastika que nous avons expliqué dans les conférences précédentes.

Nous devons comprendre que chaque Rune se rapporte à une autre, parce que les Runes sont les symboles qui émergent de la Parole de Dieu… de cette langue que nous avons indiquée être la Langue d’Or. Les symboles runiques sont la racine de l’alphabet Hébreu, de l’alphabet Latin, de l’alphabet Grec et de nombreux autres alphabets. C’est un très ancien alphabet primitif, et se trouve inclus dans le calendrier Aztèque. Ce calendrier a été réalisé par des Maîtres qui connaissaient cet alphabet cryptique, que nous étudions du point de vue Gnostique.

Vous pouvez voir que cette Rune a les mêmes forces, ou les mêmes aspects, du cercle que nous avons vu dans la conférence précédente, et qui était en rapport avec Shen, Chi et Jing. Ce sont les trois énergies qui circulent et qui émanent du Divin Inconnaissable. Ce symbole est également au centre même de cette Roue du Dharma du Bouddhisme.

tree-of-life-dimensions-color-2Si vous observez la Rune Wunjo, vous verrez qu’il montre trois forces unies. Mais si vous observez la première ligne – la ligne verticale – de la Rune Wunjo, vous comprendrez que la première force (appelée Shen, ou dans la Kabbale s’appelle Kether) émerge d’une autre force que nous appelons l’Ain Soph. C’est précisément ce que nous devons comprendre quand nous voyons cette ligne verticale – que c’est une ligne qui nous montre l’Ain Soph, qui est notre propre étoile particulière… le fond même de notre propre Être. De cela émane ce qui dans la Kabbale s’appelle Kether. De Kether émane Chokmah, qui est le Fils, et Binah, qui est le Saint-Esprit, bien sûr, les Trois Forces Primaires dans l’Ain Soph Abstrait Absolu, qui est la joie.

En d’autres termes, cette merveilleuse Rune renferme quatre forces, comme vous pouvez le voir: une invisible et trois visibles. C’est le fameux Tetragrammaton, qui dans la Kabbale est expliqué avec le premier triangle de l’Arbre de Vie – Kether, Chokmah et Binah – qui émerge de l’Ain Soph.

Quand nous étudions le Zohar, qui est la Kabbale pure, les Maîtres (ou Rabbis, comme nous disons en Hébreu) expliquent que le Grand Visage appelé Kether – qui dans ce cas est au centre du calendrier Aztèque – ne montre que le côté droit. Ce côté droit est le côté qui est lié à l’univers, parce que la gauche est cachée. La gauche, bien sûr, est la partie qui se rapporte à l’Ain Soph. En d’autres termes, pour que nous puissions expérimenter l’Ain Soph en nous, nous devons aller directement à Kether, qui est son aspect visible… parce que l’Ain Soph est l’aspect invisible de Dieu. De l’Ain Soph émerge ce que nous appelons Aelohim, la Séité qui est le feu obscure; une lumière qu’il est possible de voir seulement dans un état de Samadhi, dans un état de félicité, dans un état de joie. C’est précisément ce que renferme cette Rune… car l’Ain Soph est la racine même de tout ce que nous sommes.

Le Bouddha a déclaré qu’il y a trois choses éternelles dans l’univers. Ce sont l’Espace, le Nirvana et le Karma. Le Karma est la cause de l’univers. Le Karma est une loi, ou force, qui reste au repos dans l’Ain Soph, dans cet Espace Abstrait. Il reste en repos dans cette béatitude qui s’appelle Paranirvana, qui est au-delà du Nirvana qui est dans l’univers. C’est un autre terme que nous devons comprendre dans cette conférence; au-delà du Nirvana qui est éternel dans l’univers, se trouve Paranirvana, qui est aussi un synonyme de Paranishpana, qui est toujours en relation avec l’Absolu. Dans l’Hindouisme, ils appellent aussi cela Parabrahma. Brahma, dans l’Hindouisme, est l’esprit universel de vie, Parabrahma est au-delà de cela; c’est l’Espace Abstrait. Cette Rune enseigne ce mystère, qui est exprimé dans le calendrier Aztèque.

Nous devons observer le calendrier Aztèque afin de comprendre pourquoi nous affirmons toujours que Tonatiuh est le cinquième soleil. Autour du cercle de Tonatiuh, nous trouvons les quatre autres carrés qui nous dirigent vers les quatre soleils précédents (ou les quatre éléments), qui existaient avant ce soleil actuel, qui est le cinquième.

Mais si nous approfondissons cette étude de la Rune Wunjo, nous découvrons qu’elle se rapporte à l’Ain Soph et aux Trois Forces Primaires. Les Trois Forces Primaires de ces trois lignes de la Rune Wunjo se rapportent aux trois choses principales qui sont éternelles: l’Espace, le Nirvana et le Karma. Le Karma est l’origine de l’univers – l’univers existe à cause du Karma, cause et effet. Et, bien sûr, le Karma en tant que loi, est représenté parmi les nombres comme le numéro cinq. Le numéro cinq se rapporte à Tonatiuh… c’est pourquoi nous avons dit qu’il est le cinquième soleil. Mais le nombre cinq est également lié à la cinquième force, qui est Karma – l’origine de l’univers.

Cette planète Terre – et n’importe quelle planète dans notre système solaire et dans n’importe quel système solaire, dans cette galaxie et dans n’importe quelle galaxie – a son origine dans le Karma, cause et effet. C’est pourquoi ceux qui ont ciselé cette merveilleuse pierre – le calendrier Aztèque – ont placé le cinquième soleil au milieu… pointant vers le fait que le Karma, le nombre cinq, est l’origine de tout… même l’origine de notre propre existence individuelle particulière.

La Loi du Karma est représentée dans ce système solaire par le Dieu, ou Monade, qui était adoré en Égypte… Anubis. Maintenant, de nos jours, Anubis est vulgarisé dans de nombreux films Hollywoodiens. Anubis est un grand Être qui existe dans les dimensions supérieures de la nature et qui gouverne cette loi.

Lorsque vous examinez l’Arbre de Vie, vous découvrez que la cinquième Sephirah parmi les dix Sephiroth s’appelle Geburah, la justice. C’est le cinquième soleil. C’est pourquoi nous sommes maintenant dans la cinquième race racine gouvernée par le cinquième soleil, qui se rapporte également au Karma. De ce point de vue, nous devons comprendre la relation de cette loi avec les nombres. Parce que quand nous allons dans l’étude des sept soleils, nous découvrons que le quatrième – qui est Michael, le Logos du Soleil – est également lié à la Justice… il est également lié à la Loi. Nous avons déclaré dans des conférences précédentes que le Soleil est lié à cette Loi qui est appelée la Loi Trogoautogéocratique Cosmique Commune… la loi qui signifie la nourriture réciproque de toutes les unités de l’univers.

Cette loi agit conformément au Karma, conformément à la loi de la balance. Cette loi agit à différents niveaux dans différents royaumes… et aussi avec Geburah. Comme nous l’avons expliqué dans nos conférences précédentes, dans notre physicalité, Geburah est liée à la systole / diastole – la puissance, la puissante force qui se contracte et s’étend, et qui pousse le sang à travers notre organisme. Si nous comprenons cela, alors nous devons également comprendre que Geburah – le cinquième soleil – se rapporte à cette force qui émane de l’Absolu, qui se contracte et s’étend avec ces deux lois que nous appelons le Jour Cosmique et la Nuit Cosmique ; le Mahamanvantara et le Mahapralaya dans l’aspect macrocosmique.

Si vous vous regardez en rapport avec cette conférence, nous dirons que nous sommes en ce moment – puisque nous sommes physiquement vivants – dans notre propre jour particulier, Manvantara, jour cosmique. Rappelez-vous que «Maha» signifie grand… donc Manvantara est le Jour Cosmique, et Mahamanvantara est le Grand Jour Cosmique. Nous sommes maintenant dans notre propre Manvantara. Quand nous mourrons, parce que finalement nous mourrons, alors nous entrerons dans notre propre Pralaya. C’est précisément le rythme de la force du cinquième soleil, qui donne et prend, à différents niveaux. Nous expliquons cela physiquement pour que nous puissions comprendre… cela s’explique dans notre propre physicalité.

Lorsque nous parlons de ce cinquième soleil, nous devons comprendre qu’il agit à travers la langue, à travers le Logos, la Trinité… et qu’il agit conformément à la loi de l’Absolu. Nous devons donc dire que, dans notre propre ciel particulier, nous trouvons deux soleils liés à l’Arbre de Vie ; le soleil se rapporte à Tiphereth (le quatrième soleil) et au soleil lié à Geburah, qui est le cinquième. Les deux soleils se rapportent au sang, au pouvoir de la vie, et c’est ainsi que nous devons les comprendre ou les entendre.

C’est pourquoi, près du visage de Tonatiuh, qui est le cinquième – Geburah – nous voyons les deux puissantes griffes qui serrent Tiphereth, qui est un cœur… les deux puissantes griffes qui forcent le cœur à travailler avec son pouvoir de systole et diastole. Évidemment, Geburah est au-delà de Tiphereth ; mais les deux sont une force qui travaille ensemble. Et c’est pourquoi, quand nous entrons dans notre cœur, nous devons nous concentrer sur cette puissante force qui nous donne la Volonté, qui est Geburah, afin que nous puissions l’acquérir spirituellement.

Si vous observez le calendrier Aztèque, au centre vous trouverez la Rune Gibor et la Rune Wunjo, si vous déplacez le soleil vers la droite pour le voir clairement. C’est encore le même symbole du Christ: le Chi et le Rho, de l’alphabet Grec, symbole du Seigneur en activité. Cela signifie que la force puissante de l’Ain Soph doit être active à travers les Trois Forces Primaires de l’univers, qui, dans notre physicalité, sont liées aux trois cerveaux.

Ces trois cerveaux sont situés le long de la colonne vertébrale, qui est la ligne verticale sur la Rune Wunjo. Les trois cerveaux sont liés à cette épine, ou triangle, au-dessus de la Rune – c’est de cette façon que nous devons le voir. Pourquoi au-dessus? Parce que dans le cerveau nous avons les trois atomes qui se connectent à ces trois parties du corps. Rappelez-vous que nous avons toujours déclaré que l’atome du Père est dans la racine magnétique du nez, l’atome du Fils est dans la glande pituitaire, et l’atome du Saint-Esprit dans la glande pinéale.

C’est le triangle au-dessus de la Rune Wunjo qui peut nous donner la joie, la béatitude, ou l’expérience de Samadhi, si nous savons comment illuminer la ligne verticale – qui est liée à notre colonne vertébrale. Nous faisons ceci pour que les trois cerveaux nourrissent les trois atomes qui leur sont liés… et pour mettre en activité le chakra Sahasrara, qui s’appelle le chakra couronne. Ce chakra couronne est lié à l’Ain Soph, à notre propre individualité particulière.

Si vous observez alors, toutes les Runes liées à cette pierre mystérieuse, nous voyons qu’elle nous montre non seulement les prophéties relatives aux différentes races racines qui ont déjà existé – et la cinquième qui existe, et les deux qui existeront dans le futur – mais qu’elle montre aussi les différentes forces en relation avec la manifestation de l’univers… les différentes forces que nous devons savoir gérer avec la science de l’Alchimie.

Donc, ces trois forces qui agissent à travers nos trois cerveaux et aussi dans l’univers, se rapportent aux trois énergies que dans le Taoïsme nous appelons Shen, Chi et Ying, et que nous devons gérer, manipuler, dans les différentes pratiques que nous effectuons pour que nous puissions avoir la joie de tout type de Samadhi… tout type d’expérience hors du corps. C’est pourquoi il est nécessaire de savoir que chaque énergie liée à Shen, Chi ou Ying (Alchimie) est indispensable pour que nous puissions expérimenter l’un de ces éléments – ou archétypes – que nous avons à l’intérieur et dont nous avons parlé dans différentes conférences.

Nous avions expliqué comment les énergies se rapportent à nos systèmes, et comment ces archétypes sont à l’intérieur de nous. Mais il nous faut avoir la joie, le plaisir d’expérimenter à l’intérieur de nous ces archétypes qui font partie de notre Être. Cette conférence va dans notre intellect, pour que nous puissions comprendre comment l’Être – l’Esprit, notre Individualité particulière – se rapporte à ces archétypes. Mais comprendre cela seulement à travers l’intellect ne suffit pas. Nous devons avoir accès à un aspect pratique de cela, et bien sûr, cette Rune est liée à ce que nous appelons la Méditation. Ce n’est que par la technique de la Méditation que nous pouvons expérimenter ces éléments que nous avons tous à l’intérieur et que nous devons développer.

Maître Samaël Aun Weor, dans le livre Magie Gnostique des Runes, nous donne une explication sur l’Ain Soph. Il a déclaré:

«Au-delà de la machine organique (notre corps physique) et des trois aspects (personnalité, ego et essence) qui se manifestent à travers elle, il existe de nombreuses substances, forces et principes spirituels qui émanent de l’Ain Soph.»

Maintenant écoutez: quand nous parlons de l’Ain Soph, nous disons qu’il est en relation avec la glande pinéale. Mais si nous comprenons que de l’Ain Soph émerge le Rayon d’Okidanokh, qui est cette lumière que nous avons expliqué dans la conférence précédente, qui est appelée le Fils, le Christ, et qui se rapporte à l’Ain Soph Aur – l’Absolu Solaire – alors nous devons comprendre que l’Ain Soph Aur se rapporte aux organes sexuels. Car souvenez-vous que de l’Ain Soph – qui se rapporte au chakra Sahasrara, le chakra couronne – émane les Trois Forces Primaires qui, nous l’avons expliqué, se rapportent à l’Arbre de Vie, le Rayon de la Création.

tree-over-body-colorDans l’Arbre de Vie, vous voyez comment de l’Ain Soph émerge de l’Ain Soph Aur, et de lui émerge Kether, et ensuite Chokmah, Binah, Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, et enfin Malkuth. Mais dans Malkuth, il va directement au centre même de la Terre: la Neuvième Sphère. La Neuvième Sphère au centre de la Terre est directement liée à Yesod – nos organes sexuels. C’est pourquoi quand nous nommons Yesod, nous avons dit les organes sexuels… nous avons dit que c’est le centre même de notre propre particularité.

Mais Yesod est également lié à notre propre Corps Vital, qui est appelé le Corps Éthérique, et c’est quelque chose que vous devez saisir pour comprendre ces symboles, parce que cet Arbre de Vie synthétise beaucoup, et c’est seulement en utilisant notre intuition que nous le saisissons.

Donc, la fin du Rayon de la Création est dans la Neuvième Sphère – le centre même de la Terre, et cette Neuvième Sphère se rapporte à Yesod. Donc, il y a la fin même du Rayon de la Création qui émerge de l’Ain Soph. En d’autres termes, l’Ain Soph Aur se termine au centre même de la planète Terre, qui se rapporte à notre propre sexualité.

C’est pourquoi nous avons dit que l’Ain Soph Aur est le Christ même… et que Yesod est la force Christique, la lumière Christique, que nous avons dans nos organes sexuels. Comprenez donc que l’Ain Soph Aur, qui s’appelle le Christ Cosmique, doit retourner à sa propre origine, et ce retour est ce que nous appelons la transmutation, la sublimation du Seigneur, du Christ, pour que nous puissions revenir dans l’Ain Soph, Christifié. Ce Rayon Cosmique – le Rayon de la Création – crée selon le Karma quand il descend… mais quand il monte, quand il revient à l’Ain Soph, il crée selon la Volonté, en accord avec notre propre force individuelle, notre propre Conscience.

Nous accomplissons ceci avec cette fameuse loi qui s’appelle la Loi Trogoautoegocratique Cosmique-Commune, dans laquelle nous nourrissons notre Ain Soph particulier avec notre propre travail particulier d’Alchimie… le travail que nous devons accomplir avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience. C’est précisément ce que nous montre la Rune de Joie, Wunjo, que nous devons utiliser la science du souffle, le vent, pour naviguer dans notre colonne vertébrale vers ces différentes îles, ou chakras – comme Ulysse dans l’Odyssée de Homère – afin de retourner à notre propre île, ici dans la glande pinéale, et de faire le Grand Œuvre.

Et pendant le voyage, Neptune va nous tester. Rappelez-vous que Neptune, le Seigneur des Eaux, est un symbole de Binah, l’Esprit Saint, qui est à l’origine des mondes, des bêtes, des Dieux et des êtres humains. Donc, pour retourner cette force de l’Ain Soph Aur, du sexe à la glande pinéale, c’est un travail que chaque initié doit accomplir. Mais puisque c’est le Saint-Esprit qui contrôle à partir de la glande pinéale les organes sexuels, qui est Neptune dans la mythologie Grecque – ou mieux dit Romain, parce que chez les Grecs c’est Poséidon – le même Poséidon, Neptune, contrôle les eaux sexuelles, avec tous les poissons, spermatozoïde et ovule… que nous devons transmuter. Et c’est précisément caché dans l’histoire d’Ulysse, et dans toutes ces mythologies que nous trouvons dans différentes parties du monde.

Ce trident de Neptune se rapporte aussi à cette merveilleuse Rune. Si vous observez la Rune et le triangle au-dessus… si vous ouvrez le triangle, vous faites un trident – un trident qui symbolise l’homme avec un bras ouverts, avec la tête au milieu, qui s’appelle la Rune Man. Donc, la Rune Man – le trident – debout représente (ou est associé à) cette Rune, Wunjo, avec laquelle nous devons travailler… parce que nous affirmons toujours que nous devons travailler avec les trois facteurs – pas deux – trois. Ces trois facteurs sont nécessaires.

Le premier facteur est appelé la chasteté : la transmutation de la libido sexuelle, de Yesod à Kether, afin de créer les Quatre Corps, les Corps Solaires, de l’être humain. Le Corps de Libération, qui s’appelle le corps physique, avec le Corps Vital, est un corps physique immortel, qui est représenté par l’Hydrogène. Ensuite, au-dessus, nous devons créer le Corps Astral représenté par l’Azote. Ensuite, le Corps Mental, qui est représenté par l’Oxygène. Et au sommet d’eux le Causal, qui est lié au Carbone. Le Carbone, l’Oxygène et l’Azote, ensemble avec l’Hydrogène, sont les quatre atomes graines que nous devons créer, ou que l’Ain Soph – qui est notre propre étoile atomique – doit avoir pour retourner victorieux dans le sein du Père, l’Ain.

Rappelez-vous que l’Ain est au-delà de l’Ain Soph. Nous avons notre Ain Soph particulier, et si vous voulez entrer dans le sein de l’Ain, qui est le Père non-manifesté, nous avons besoin d’Hydrogène, de Carbone, d’Oxygène et d’Azote dans notre Ain Soph particulier, parce que dans l’Alchimie, ou dans la Kabbale, nous savons que chaque Ain Soph – parce que chacun d’entre nous a le sien – a trois atomes, ou atomes primaires. Ces trois atomes sont liés aux Trois Forces Primaires: Kether, Chokmah, Binah ; Père, Fils, Saint-Esprit; Brahma, Vishnu, Shiva; Odin, Balder et Thor, qui se rapporte à la Rune Thorn dans l’alphabet Nordique, ou l’Edda. Et Shen, Chi et Ying dans le Taoïsme – comme nous l’avons déjà expliqué.

Ces forces sont là à l’intérieur de l’Ain Soph, en attendant que nous les mettions en activité. Mais pour qu’elles soient en activité, elles doivent descendre de l’Espace Abstrait dans notre propre physicalité. Le corps physique devient le temple dans lequel ces trois forces travaillent dans nos trois cerveaux. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont à l’intérieur, en tant que forces ou énergies avec lesquelles nous devons travailler… et nous travaillons avec les Trois Facteurs.

Et dans tous les cas, nous travaillons avec les trois facteurs. Afin d’avoir la joie d’entrer dans le Royaume des Cieux – comme le disent les Évangiles – il est nécessaire de renaître. Seul le Rayon de la Création peut créer en nous les véhicules nécessaires qui sont ces quatre atomes graines dont nous parlons – Hydrogène, Oxygène, Azote et Carbone – qui nous donnent accès au Royaume des Cieux. Cela signifie créer des corps internes avec l’énergie créatrice de Poséidon, le Saint-Esprit.

Naître de nouveau – comme Maître Jésus l’explique dans les Évangiles – n’est pas une question de croire ou d’appartenir à une secte quelconque. Il s’agit de mettre en activité les Trois Forces Primaires de notre physicalité… parce que la physicalité que nous avons est ce qu’on appelle Adamah en Hébreu, qui est traduit comme «le sol» dans le livre de la Genèse.

Dans le livre de la Genèse, il est dit que Jehovah Elohim a créé Adam de la poussière d’Adamah, de la poussière du sol. Cela, bien sûr, se rapporte directement à notre physicalité – Adamah est notre physicalité. Et cet Adam doit sortir de cette physicalité au moyen de l’Alchimie… c’est-à-dire, naître de nouveau. Parce que ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit. Il est nécessaire d’être né par l’eau et l’esprit. Et nous avons expliqué que les eaux sont les eaux de Poséidon… les eaux sexuelles, les eaux créatrices qui doivent être contrôlées par notre propre Esprit particulier.

Cet Esprit est Gedulah-Chesed… c’est notre propre Monade particulière, ou notre Individualité particulière. Cette Monade, cette Individualité, est connectée au Rayon de la Création, à l’Ain Soph Aur dans les organes sexuels. Pour que notre propre Individualité, notre propre Monade, notre propre Esprit, crée ces corps à l’intérieur de nous, Chesed doit descendre à la Neuvième Sphère – Chesed doit descendre dans Yesod et travailler avec les feux Akashiques de l’Ain Soph. Chesed doit entrer en contact avec l’Espace Abstrait Absolu, à travers cette lumière qui est l’Ain Soph Aur, qui est dans nos organes sexuels; et de là, de l’Ain Soph Aur, Chesed travaille avec les Trois Forces Primaires.

Lorsque les époux-initiés sont sexuellement connectés, l’homme représente la force positive, la femme la force négative et l’acte sexuel la force neutre; ce sont les Trois Forces Primaires qui travaillent en Alchimie afin de créer… afin de travailler avec le facteur appelé «Naître de nouveau».

Mourir est le deuxième facteur. Pourquoi est-ce le deuxième facteur? Laissez-moi vous rappeler que dans les Évangiles de Jésus-Christ, il a dit

«Celui qui veut venir après moi doit se renier, prendre sa croix tous les jours et me suivre.»

Ce sont les trois facteurs. La Croix est le symbole de la Rune Gebo, sur laquelle si nous plaçons la Rune Wunjo, cela nous donne la joie de renaître… c’est la Croix. Mais se renier implique aussi les trois forces.

Si une vertu est une force positive, et qu’un défaut est une force négative, alors qu’est-ce que la force neutre? Dans le facteur de la mort, il y a les trois forces là… La vertu est celle que nous voulons conquérir, mais souvenez-vous qu’elle doit être une vertu avec Conscience, que nous synthétisons dans l’amour. Amour est la loi, mais amour conscient. Évidemment, le défaut, qui est le contraire de la vertu, est quelque chose qui ne devrait pas exister, mais qui existe malheureusement en nous.

Alors, quelle est la force neutre dont nous avons besoin pour réconcilier le défaut avec la vertu dont nous avons besoin, la Conscience qui est piégée dans le défaut? Comment appelons-nous cette force neutre qui donnera accès à l’éveil de la Conscience? C’est ce qu’on appelle la compréhension. Nous devons comprendre. Ce n’est pas seulement en nous reniant fanatiquement que nous allons mourir psychologiquement… c’est la compréhension dont nous avons besoin, parce que nous avons des vertus que nous ne savons pas utiliser, nous les utilisons mécaniquement. C’est pourquoi la Méditation est une technique dont nous avons besoin pour comprendre.

Et, bien sûr, dans le troisième facteur qui est appelé sacrifice pour l’humanité, la charité – Chesed, qui est ce que le Seigneur appelle «suivez-moi» (suivez votre Intime, parce que la Loi du Seigneur, l’Intime est le sacrifice, la charité), nous avons aussi les trois facteurs. Vous êtes le facteur passif – vous écoutez mon facteur actif. Je donne la conférence, j’affirme ici, et vous écoutez… vous êtes au niveau passif. Nous avons donc besoin d’une force conciliatrice qui unit ma conférence à votre écoute. Et cela s’appelle «questions», «doutes», afin de l’unir à votre Conscience… pour que cette conférence ait un effet. Donc, les questions et les doutes sont le troisième facteur.

Je me souviens, il y a longtemps, quand le Maître Samaël Aun Weor était encore physiquement vivant, il y avait un individu qui se vantait d’être éveillé intérieurement et accusant les autres de dormir. Il disait: «Je le sais, parce que je suis éveillé!» J’ai trouvé tel ou tel garçon très endormi dans les plans internes. Tout le monde le croyait, parce que personne n’avait la capacité d’investiguer sur ce qu’il affirmait.

Je lui ai demandé dans les plans internes «que devons-nous faire pour nous éveiller?

Et il a dit «travaillez avec les trois facteurs, et ne suivez personne». C’était son conseil réel, oui: «ne suivez personne.»

«Bien, ai-je dit, si je dois suivre ce conseil, je n’ai pas besoin de vous suivre.»

Si vous voulez comprendre exactement les trois facteurs… Bien, d’une certaine façon, la déclaration était juste – travaillez avec les trois facteurs, oui. Et puis il a dit «ne suivez personne» – faux. Nous devons suivre le Christ… parce que nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes. «Ne suivez personne»? Qu’est-ce que c’est? Non, nous devons suivre le Christ Rouge. Nous devons suivre l’Avatar, celui qui est connecté avec le Seigneur. C’est pourquoi le Maître Samaël a livré ses livres et a écrit ses livres pour que nous puissions comprendre la doctrine… il est un avec le Seigneur.

Ainsi, les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience sont cachés dans cette joie. Parce qu’en travaillant avec «reniez-vous», «prenez quotidiennement votre croix», «et suivez-moi» – le troisième facteur – est la joie d’entrer dans le Royaume des Cieux.

Rappelez-vous, nous devons suivre le Seigneur: «suivez-moi», a dit le Christ Cosmique à travers les lèvres du Maître Jésus de Nazareth, qui dans la Bible, sur la planète Terre, représente le Christ Cosmique.

Donc, c’est pourquoi Maître Samael Aun Weor, qui est un avec le Seigneur, avec le Christ Cosmique, a dit:

«Les corps physique et vital doivent obéir à l’âme. L’âme doit obéir à l’Intime et l’Intime (Chesed) doit obéir au Glorian. Corps, Âme et Esprit doivent se transformer en un très pur et parfait univers à travers lequel peut être exprimé la majesté du Glorian (Christ).» – Médecine Occulte et Magie Pratique.

«Au-delà de la machine organique (corps physique) et des trois aspects (Essence, Personnalité et Ego) qui se manifestent à travers elle, de nombreuses substances, forces et principes spirituels existent qui émanent de l’Ain Soph comme une synthèse finale.» – La Magie Gnostique des Runes

Ainsi, les principes spirituels existent à l’intérieur de nous. Il est dit «au-delà de la machine organique», oui, parce qu’ils sont à l’intérieur de notre espace psychologique, ce sont les archétypes que nous devons utiliser. Ils existent en nous comme une synthèse finale.

Mais, quel est cet Ain Soph? Nous répondons de manière abstraite en disant l’Ain Soph est l’Absolu «Rien» sans limites.

Ce qui signifie, l’Ain Soph est Rien dans l’univers, mais c’est quelque chose à l’intérieur de l’Absolu; c’est notre véritable individualité.

Néanmoins, il est nécessaire d’être précis et concret, afin de comprendre: l’Ain Soph est notre atome super divin, ce qui est singulier, spécial, spécifique, authentique et super-individuel. Cette définition signifie que dans la synthèse finale, chacun de nous n’est rien de plus qu’un atome de l’Espace Abstrait Absolu, l’étoile atomique intérieur qui a toujours souri sur nous.

Un certain auteur a dit: «Je lève les yeux vers le plus grand, vers les étoiles, dont, pour moi, toute l’aide doit venir, mais je suis toujours les conseils de mon étoile intérieure.»

Ainsi, cette Étoile Intérieure est notre propre Ain Soph particulier. Mais rappelez-vous, avant de se fonder sur notre propre étoile particulière, nous devons être loyal, fidèle, à notre propre Gourou ou Maître. Dans ce cas, le Maître Samaël Aun Weor, parce qu’il est celui qui nous aide dans les plans internes; donc nous ne sommes pas seuls, nous expliquons ici, grâce à nos conférences sa doctrine… une doctrine que vous pouvez lire dans les différents livres de Maître Samaël Aun Weor, qui a la joie d’être un avec le Christ Cosmique – il est un Maître autorealisé.

Quand nous affirmons cela, les gens nous demandent toujours «pourquoi dites-vous que le Maître Samaël Aun Weor est un avec le Christ Cosmique? Parce que vous l’avez lu dans ses livres? Bien, cela est une question très pertinente.

Maître Samaël Aun Weor a expliqué dans ses différents livres comment il a atteint l’union avec le Christ Cosmique… non seulement dans ce jour cosmique, mais dans les précédents jours cosmiques. Mais personnellement, bien sûr, si je parle avec beaucoup d’emphase, c’est parce que j’ai expérimenté – à travers les clés et pratiques, exercices, que le Maître Samael nous a donné au Mexique – la vérité que nous parlons ici.

Grâce à lui nous comprenons beaucoup de choses, parce que nous sommes expérimentés dans la pratique et nous avons la foi. Mais nous voulons aussi que vous ayez cette foi, cette sécurité dans cette doctrine… et cela est seulement atteint lorsque vous rencontrez directement ce que le Maître Samael a enseigné dans ses livres. Continuons la lecture de ce qu’il a dit dans le Livre des Runes, et après cela je vais vous expliquer ma propre expérience particulière liée à ce qu’il parle. Il a dit:

celestial

«Il est clair que cet atome super divin n’est pas incarné, mais se trouve être en relation intime avec le chakra Sahasrara, le lotus aux mille pétales, le centre magnétique de la glande pinéale.

Je l’ai directement expérimenté l’Ain Soph lorsque j’étais dans l’état de très profonde Méditation. Un jour (la date et l’heure n’a pas d’importance), j’ai atteint cet état qui est connu en Inde comme Nirvikalpa-Samadhi, où mon âme a été totalement absorbée dans l’Ain Soph, et capable de voyager à travers l’Espace Abstrait Absolu.

Ce voyage a commencé dans ma glande pinéale et a continué dans le sein profond de l’espace éternel. Ainsi, je me suis vu au-delà de toute galaxie de matière ou d’antimatière; J’étais tout simplement converti en un atome auto-conscient.

Comme j’étais heureux en l’absence du «Moi», au-delà de ce monde, au-delà du mental, au-delà des étoiles et des anti-étoiles. Ce que l’on ressent pendant l’expérience du Samadhi est inexprimable. Il est compréhensible seulement par l’expérimentation [si nous pratiquons ce qu’il enseigne].

Donc, je suis entré à travers les portes d’un temple en état d’ivresse extatique, puis j’ai vu et entendu des choses que les animaux intellectuels ne sont pas autorisés à comprendre.

Je voulais parler avec un prêtre divin, et il est évident que je parvins à cela pour que je puisse consoler mon cœur douloureux.

Un parmi plusieurs de ces atomes auto-réalisés de l’Ain Soph (Espace Abstrait Absolu) a augmenté sa taille et a assumé la figure vénérée d’un ancien des jours devant ma présence inhabituelle.

Ensuite, les mots spontanés qui résonnaient dans l’espace infini émergea de mon larynx créateur, et j’ai consulté au sujet de quelqu’un que je connaissais dans le monde des formes denses.

La réponse de ce Maître atomique très illustre fut certainement extraordinaire. «Le mental est pour nous, les habitants de l’Ain Soph, ce que le règne minéral est pour vous.» Et il ajouta: «Par conséquent, nous examinons le mental humain de la même manière que vous examinez un minéral».

Au nom de la Vérité, je dois dire que cette réponse m’a causé un grand étonnement, admiration, et surprise.» – Samaël Aun Weor

Comme vous le voyez ici, le Maître dit qu’à travers la Méditation, vous pouvez entrer dans Nirvikalpa-Samadhi, donc chacun d’entre nous peut le faire; et si j’affirme que chacun d’entre nous peut le faire, c’est parce que j’ai vécu exactement la même chose que le Maître décrit. Dans l’état de Méditation, je suis entré dans cet état aussi. Cependant, ce que j’ai vécu dans cet état par rapport au mental était différent. J’ai suivi les mêmes règles qu’il enseigne dans ses livres, et qu’il m’a appris personnellement, pour expérimenter mon propre Ain Soph particulier. Dans mon cas, ce que je voulais était de faire face à mon propre Ain Soph particulier – et certainement je l’ai réalisé. Alors, comme il a été absorbé dans l’Espace Abstrait j’ai aussi été absorbé.

Ainsi, de l’Espace Abstrait mon atome particulier, ou une étoile, a émergé devant moi. Il ne parlait pas. Dans ce cas, je fus stupéfait devant ma propre individualité là dans cet Espace Abstrait. Il ne parlait pas; il a juste bougé sa main et a fait emménager du Néant une table. J’ai vu la table, et du Néant, il a également fait émerger un morceau de papier et un crayon. Ensuite, j’ai compris: quelque chose va se passer ici, ou être écrit sur ce papier blanc avec le crayon. Et il avança, et me regarda en silence… et il a écrit sur le morceau de papier «attention avec la mythomanie». Et puis le papier a disparu, le crayon a disparu, la table a disparu, et il a également disparu… ainsi, tout était à nouveau Néant. Puis je suis retourné dans mon corps physique.

Je ne pouvais pas oublier une telle expérience… parce que là le Maître a expliqué dans ce Livre des Runes la chose exacte que j’ai vécu. Mais ce que j’ai reçu était différent, parce que le Maître à ce moment-là a voulu savoir au sujet d’une certaine personne qui avait besoin d’être assisté – il avait besoin de l’assistance d’un atome de l’Ain Soph pour faire ce qu’il avait à faire. Si vous lisez le livre Magie Gnostique des Runes, vous y trouverez ce dont je parle.

Donc, mon Ain Soph particulier m’a mis en garde contre la mythomanie. La table qui est apparu là, j’ai compris, était liée aux Sephiroth Netzach, Hod, Yesod et Malkuth… ce que nous appelons le Quaternaire Inférieur, qui est lié à l’homme terrestre. En d’autres termes, avec moi – celui qui est ici devant vous: corps physique, corps vital, corps émotionnel, et mon mental, que je me sers maintenant pour enseigner cela. Mais bien sûr, celle qui a expérimenté cela était ma Conscience, pas mon mental… mon mental a reçu l’information une fois je suis retourné dans ma physicalité. Ensuite, j’ai compris que je devais contrôler mon propre mental particulier, mon propre homme terrestre particulier – matière – pour ne pas tomber dans la mythomanie.

homer-simpson-wallpaper-brain-1024

«Nous ne pouvons pas assez insister sur quelque chose de très pénible que nous avons pu vérifier à travers de nombreuses années d’observation constante et d’expérience.

En langage clair, je voudrais me référer à la mythomanie, une tendance marquée chez les personnes affiliées à différentes écoles métaphysiques.

Après quelques hallucinations, les gens qui semblent être très simples, deviennent du jour au lendemain des mythomanes.

Sans aucun doute ces personnes avec les psychés subjectives parviennent presque toujours à prendre les imprudents par surprise, et ils deviennent à leur tour leurs partisans.

La mythomanie est comme un mur sans une base, une légère poussée suffit pour qu’elle devienne des gravats.

La mythomanie est d’avis que les questions de l’occultisme sont des questions «aussi facile que la tarte aux pommes», et d’un instant à l’autre, il déclare qu’il est Mahatma, un Maître ressuscité, un Hiérophante, etc.

Le mythomane a généralement des leurres impossibles et souffre toujours de ce qu’on appelle «la folie des grandeurs».

Ces personnes se présentent comme des réincarnations de Maîtres ou de fabuleux héros légendaires de la fiction.

Cependant, il est clair que nous soulignons quelque chose qui mérite explication.

Les centres égoiques de la subconscience des animaux, qui, à travers leurs interrelations suivent certains groupes mentaux, peuvent provoquer par association et des réflexes imaginaires quelque chose comme «esprits» qui sont presque invariablement seulement des formes illusoires, personnifications du même ego pluralisé.

Il est pas rare pour un agrégat psychique de prendre la forme de Jésus-Christ, afin de délivrer de faux oracles…

Chacune de ces nombreuses entités qui constituent ensemble ce qu’on appelle l’ego peut, si elle le souhaite, prendre la forme d’un Mahatma ou Guru, et donc quand le rêveur revient à un état de veille, il dira de lui-même: «Je suis Auto-réalisé, je suis un Maître.» – Le Mystère de la Floraison d’Or par Samaël Aun Weor

Mythomanie peut être divisé en deux mots. Le mot «mythe»… bien, nous parlons de mythes à plusieurs reprises, expliquant les différents mythes de différentes religions et philosophies… et «manas» ou «manie», le mental. Dans ce cas, la mythomanie est liée au mental qui se vante de connaître les mystères. Parfois, «mythe» signifie mentir… ou le mental qui ment.

Alors, quel est ce mental qui ment? Bien sûr, c’est la tendance que nous tous, les Gnostiques – et chaque groupe ésotérique a – se vanter de choses qui se rapportent à l’Esprit. Parfois, nous avons certaines expériences et pensons que nous (en tant que mental) sommes déjà des Maîtres, sans comprendre que la maîtrise est uniquement liée à Chesed – à notre propre Esprit particulier… et que le mental est seulement un instrument. Le Corps Astral est seulement un instrument… et la physicalité est aussi un instrument, dans lequel nous avons la personnalité. Alors, bien sûr, depuis cette temps, je remarquai non seulement ma propre Individualité particulière, mais d’autres Individualités d’autres initiés… qui se vantent trop au sujet d’eux-mêmes.

Si je vous parle de cette expérience, c’est parce qu’elle est directement contre moi. Ce n’est pas quelque chose qui va m’édifier en relation avec ma personnalité, mais pour me décliner. Lui, mon Étoile Intérieure, a dit : «attention à la mythomanie», parce que c’est précisément le problème parmi de nombreux Gnostiques – qu’ils se vantent trop de leur Être. Avoir l’ego vivant est très mauvais, parce que cette Rune Wunjo a aussi un aspect négatif, qui est ce plaisir – plaisir égoïste, plaisir mondain – que l’ego acquiert l’orgueil mystique dans la profondeur du mental… se vantant toujours avec la vanité mystique que nous sommes ceci ou que nous sommes cela.

Bien sûr, expérimenter des choses spirituelles est nécessaire… mais pas de se vanter de le faire. Parce que de cette manière nous tombons dans le danger de devenir un mythomane… pensant que celui qui est capable de dévoiler les mystères est nous. Dans mon Cas – par exemple – Je médite toujours, car à travers la Méditation je découvre beaucoup de choses… J’ai le bonheur, la joie, la Wunjo. Mais je me souviens toujours l’avertissement de mon Étoile Particulière, dans lequel je dois comprendre et assimiler que ce n’est pas mon mental, mais mon Intime qui sait.

En ce moment, il vient dans mon mental Ulysse. Quand il se vantait de la conquête de Troie, Poséidon écoute sa vantardise et dit: «ok, tu insulte les Dieux, car tu te vante de quelque chose que tu n’as pas fais – nous l’avons fait. Et puis, quand il est dans tous ses ennuis dans le voyage vers la glande pinéale, vers l’union avec son âme divine, il dit: «pourquoi vous me traitez comme ça? Et Poséidon dit, «parce que tu dois comprendre que sans les Dieux… les hommes ne sont rien» donc sans les Dieux l’homme n’est rien… et l’homme, manas, se rapporte au mental.

Lorsque notre mental se vante de quelque chose – «oh, c’est parce que je l’ai fait» ou «c’est parce que nous l’avons fait», ou quoi que ce soit – non… nous ne sommes que des véhicules. Une fois, dans les plans internes, j’ai entendu quelqu’un qui dit: «un tel Maître, ou Monade, agit par ces mains»… et je voyais les mains, et il est arrivé que ces mains étaient attachées à deux bras croisés de quelqu’un d’autre. Cela signifie que les mains de cette personne (Tiphereth) étaient le véhicule de ce Maître (Chesed et Geburah), mais Tiphereth n’est pas le Maître. Et ceci est quelque chose que vous devez comprendre et saisir… ne confondez pas la personnalité et la physicalité avec l’Être Intérieur, avec l’Ain Soph, avec les Trois Forces Primaires. Parce que c’est la profondeur de notre propre élément divin: l’Ain Soph et les Trois Forces Primaires – le Père, le Fils et le Saint-Esprit… qui est notre propre élément divin.

Mais en dessous, nous ne sommes que des véhicules. Même notre propre Monade est un véhicule du Seigneur. Mais au-dessous de la Monade se trouve la table, le carré. Comme lorsque nous sommes assis, nous disons: «Je vais m’asseoir à la table», de même, l’Être dit: «Je vais m’ asseoir à ma table. Et quelle est la table? C’est vos corps mental, astral, vital et physique. Vous devez le servir, alors vous vous plier et dites, «oui, je suis votre table. Écrivez tout ce que vous voulez écrire» … mon Ain Soph m’a dit: «Sois prudent avec la mythomanie. Ne crois pas que parce que je suis en train d’écrire sur ton dos – parce que je donne la conférence à travers ta bouche- que c’est toi qui le fait! Comprends cela, comprends cela, et ait la joie d’être un avec moi.

«Par conséquent, l’Intime dit ceci au mental: «Ne dis pas que tes yeux sont tes yeux, parce que je vois à travers eux. Ne dis pas que tes oreilles sont tes oreilles, parce que j’entends à travers eux. Ne dis pas que ta bouche est ta bouche, parce que je parle à travers elle. Tes yeux sont mes yeux, tes oreilles sont mes oreilles, ta bouche est ma bouche. Voici comment l’Intime parle au mental.» – Rose Ignée par Samaël Aun Weor

Quand on tombe dans l’hérésie de la séparativité – en croyant que c’est le mental qui sait, et non l’Être – alors nous tombons dans la mythomanie. Comme nous l’avons dit dans les cours précédents, pour être un mythomane vous n’avez pas besoin de ne pas avoir atteint la maîtrise… les gens pensent que seuls les Maîtres ne sont pas des mythomanes, mais nous devons comprendre que même le mental d’un Maître peut devenir un mythomane.

Je dis cela pour que vous compreniez ce qui vient dans mon mental… quand nous étions au Mexique avec le Maître Samaël Aun Weor, il y avait cette personne qui savait qu’il était Bodhisattva tombé – et le Maître lui a aussi corroborées qu’il était en effet un Bodhisattva tombé. Par cela je veux dire un véhicule d’un Maître dans les temps anciens, mais que maintenant il était tombé.

Et cet individu était dans chaque conférence, quand c’étaient avec le Maître, lui demandant, «mais un Bodhisattva ceci et cela… qu’il a la capacité, et est plus en contact avec les Maîtres, parce qu’il a fait le travail dans des vies passées… donc il est capable de comprendre plus de connaissances que les gens ordinaires.»

Et le Maître a dit: «oui, c’est vrai…» Réunion suivante de la Troisième Chambre, avec le Maître Samael, la même personne demandait encore une fois la même chose. Et le Maître a expliqué de différentes manières… mais cette personne était toujours en train de signaler qu’il était un Bodhisattva tombé.

La dernière fois qu’il a demandé, je me souviens, le Maître Samael se mis debout (parce qu’il était toujours assis pour donner la conférence) et dit: «Ok, arrêtons cette mythomanie, parce que ce n’est pas bien! Même moi ici – en répétant et expliquant des choses – parce que je suis aussi un Bodhisattva, je ne veux pas tomber dans la mythomanie. Alors ne tombons pas dans la mythomanie… trop se vanter de nous-mêmes. Il est seulement nécessaire de parler de ce que nous devons parler.

Mais nous devons comprendre comment l’ego peut se nourrir avec des sentiments de plaisir, le bonheur et la joie et les mêler à l’intérieur de nous (ce qui est lié à la Rune Wunjo), ou de penser que «oh, je suis grand, ou que je suis un homme sage parce que les gens qui m’admirent le disent. C’est également de la mythomanie.

Nous avons – de nombreux dirigeants de nombreux groupes – se vantent de beaucoup de gens; ils remarquent qu’il y a beaucoup de personnes intéressées par le Gnosticisme qui les suivent… qu’ils sont des milliers… c’est de la mythomanie – se sentant fier, se vanter d’être beaucoup. S’il y a beaucoup de personnes ayant une connaissance de cette doctrine et écoutent à la conférence, c’est parce que chacun d’entre nous est guidé par sa propre Étoile qui nous pousse à la doctrine. Nous sommes seulement des organisateurs, aidant les gens à se suivre eux-même… ou comme nous l’avons dit une fois à un autre Gnostique, si nous devons suivre quelqu’un, nous devons suivre Samaël Aun Weor, qui n’a pas l’ego. En dessous de lui il y a beaucoup d’Hasnamussen.

hanasmussen

Lié à הנס (Hanas-la magie) ou הסנה (Hasna-le buisson) מוזן (Muzen nourri); ceux qui sont nourris avec la magie, le buisson, la joie ou des merveilles, avec la Rune Wunjo, voici une autre anecdote.

Dans le Nord du Mexique, j’étais assis devant le Maître Samaël Aun Weor qui était avec sa femme, le Maître Litelantes. Parce que je suis préoccupé par beaucoup de choses qu’il m’a dit en privé, je lui ai demandé: «Maître, dis-moi franchement. Suis-je un Hasnamuss? Et il a dit: «Oui, tu l’es».

Eh bien, rien de nouveau pour moi! Et puis le Maître Litelantes regarda, et dit: «nous sommes tous Hasnamussen, et nous tous vous aidons à répandre la doctrine dans le monde – les Hasnamussen vous aident! dit-elle.

Et puis le Maître a dit: «C’est vrai – des Hasnamussen m’aident à répandre la doctrine partout dans le monde… mais cela ne supprime pas le fait qu’ils sont Hasnamussen! Et c’est vrai, et j’ai dis: «bien Maître, au moins nous savons que nous sommes tous Hasnamussen. Mais s’éveiller avec un double centre de gravité», le Maître a dit: «… c’est différent.»

Être un Hasnamuss avec un double centre de gravité est très grave, car alors vous vous éveillez dans le mal et pour le mal, tandis qu’en même temps votre Être est un maître. Voilà donc ce que nous devons comprendre, que nous pouvons tomber dans le double centre de gravité si nous nous vantons trop de notre Être… et les gens le font à cause du fait que le Maître l’a fait. Je veux dire, il ne se vantait pas… on l’avait ordonné – parce qu’il est l’Avatar- d’écrire et de dire des choses que l’initié ordinaire ne dit pas.

Si vous suivez ou écoutez le Dalai Lama, par exemple, il s’assoit juste en bas et dit: «Si vous venez à moi parce que vous voulez que je vous guérisse, vous avez tort, parce que je ne suis pas un guérisseur. Et si vous me demandez qui je suis, je suis un simple moine – c’est ce que je suis.  Et c’est une très sage réponse – il est un simple moine… mais son Être Intérieur n’est pas un simple moine, il est quelque chose d’autre, il est un Maître. Mais il était très centré, ne se vantant pas de lui-même… parce que c’est faux. Dire: «Je suis le Maître tel ou tel» ou «mon Être Intérieur est de cela, de ceci». Pourquoi? Pourquoi devons-nous parler? Le Maître avait besoin d’en parler parce que l’humanité avait besoin de connaître la source de la doctrine que nous délivrons. Donc, nous n’avons pas besoin de se vanter de notre Être. Sauf si c’est ordonné, dans des cas particuliers, comme dans les exemples que je vous ai raconté.

Vous pouvez également découvrir l’Ain Soph, Kether, Chokmah, Binah, et tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie si vous méditez. Pourquoi? Parce que nous sommes tous structurés de la même manière. Mais il y a la tendance en nous de trop idolâtrer quelqu’un d’autre. Avoir la vertu de gratitude est bien – car nous devons être reconnaissant – mais ce n’est pas bon de vous oublier. Rappelez-vous: «vous n’aurez pas d’autres Dieux devant moi! dit votre Ain Soph, votre Kether – Chokmah – Binah à l’intérieur de vous, ce qui signifie que vous devez aimer votre Être Intérieur, et respecter les autres Dieux… mais d’abord, votre Être Intérieur.

Ceux qui demandent qu’ils soient adorés sont des mythomanes, et si vous les adorez vous nourrissez leurs mythomanie, donc vous les blessez. Nous devons comprendre cela… afin de ne pas blesser l’autre. Et pour cela, nous devons méditer.

Avec cette Rune, Wunjo, il y a une pratique que le Maître Samael donne, et qui puise précisément dans la nécessité pour nous d’expérimenter à travers la Méditation notre Être particulier, ou tout ce que vous voulez expérimenter. Et cela est une Méditation avec le mantra Wu… le bruit du vent. Nous disons cela parce que réellement la Rune Wunjo est liée avec un W de l’alphabet Latin. Ainsi, il ressemble à un P dans l’alphabet Latin, mais elle est réellement un W parmi les Runes.

Donc, ce mantra Wu est très bon. C’est le mantra que j’ai utilisé pour expérimenter ce que je vous ai dit. Nous avons le problème que notre mental parle trop. Si vous fermez vos yeux et allez dans la Méditation… et votre mental commence à vous parler – le chat «bla bla bla bla». C’est précisément votre mental parlant de quelque chose – au sujet de ce que vous lisez, ou de ce que vous avez dit, et il y a un grand scénario dans votre mental… et vous perdez votre temps.

Vous êtes bien sûr avec le Mudra, le pouce et le doigt uni… dans cette position qui est toujours affiché dans la publicité. Mais à l’intérieur, vous faites un film de James Bond de vous-même… et le mental est toujours en train de vous dire que vous êtes un héros ou une héroïne… que vous êtes le numéro un.

Et pendant ce temps, vous avez les yeux fermés, vous êtes détendu… mais vous pensez baloney. Alors vous devez attaquer votre mental – «Veux-tu parler, veux-tu se vanter de toi? Fais le. Mais voici la seule chose que je veux que tu prononce: wuuuuuuuuuu…. wuuuuuuuuuuu…» qui est le son de l’ouragan… le son de l’Ain Soph, de la Parole. Et cela est un mantra qui agit comme de la dynamite qui entre dans votre mental. Les pensées, les conversations qui viennent – analysez les. Et comprenez que votre mental est seulement un véhicule… votre mental n’est pas vous. Le véritable vous est votre Être et votre Être ne se vante jamais de lui-même, parce qu’il n’a pas besoin de cela. C’est le mental qui fait cela.

Alors oui, prononcez wuuuuu et dites: «Mental- shut… Je ne veux pas t’écouter. Écoute juste ceci: wuuuuu» Et rappelez-vous de votre Être… Le Maître dit toujours que lorsque vous méditez, vous devez vous rappeler votre Être. Mais votre Être n’est pas votre mental… votre mental est juste un perroquet qui aime trop parler, et il doit se taire. Quand le mental est silencieux, et seulement wuuuuuu est entendu à l’intérieur de vous, alors vous pouvez vous concentrer sur ce que vous voulez vous concentrer, et l’expérience viendra comme un bonheur, comme Wunjo pour vous… comme une joie, un bonheur.

Et c’est précisément ce que nous voulons pour avoir la foi… parce que la foi est cette énergie qui est construite après ce type d’expérience. Vous vous éveillez et vous avez cette force en vous… mais vous devez comprendre le problème de la mythomanie. Et n’oubliez pas ceci: même si c’était un enseignement pour moi, c’est aussi pour vous… «faites attention à la mythomanie». Parce que quand vous méditez et que vous vous relaxez, vous avez de belles expériences. J’ai eu beaucoup d’expériences avec tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie. Mais je n’ai pas créé l’Arbre de Vie, il était déjà là avant l’expérience.

Ainsi, c’est de la compréhension que vous avez besoin – même après Wunjo, le bonheur, Samadhi – quand vous vous rappelez ce que vous avez entendu, ou ce qu’ils vous ont appris… vous devez analyser cela, et comprendre et mettre de côté votre mental en tant que mental. Dites au mental «ce n’est pas ton affaire – tu es juste un véhicule de mental, mais tu n’êtes pas le Maître. Le Maître est à l’intérieur, et tu ne l’es pas».

Et rappelez-vous que, parce que le long de ce Chemin- travaillez avec les trois facteurs de Wunjo, de joie – vous vous développerez… et l’ego a toujours la tendance de parler de cela. Mais si ce n’est pas nécessaire d’en parler, gardez juste le silence… si cela est nécessaire, alors dites-le. Mais rappelez-vous toujours que vous devez méditer après cela.

Questions et Réponses

Avez-vous des questions? Rappelez-vous que dans le troisième facteur, je suis la force affirmative, je suis en train d’enseigner. Vous êtes la passive, vous recevez. Mais les questions sont nécessaires afin d’avoir la compréhension.

Public: Cela se rapporte à quelque chose que vous avez parlé au début de la conférence, où le Bouddha a déclaré qu’il y a trois choses permanent – l’espace, le Karma, et nirvana – je pense que Samael a dit cela aussi. Est-ce que cela veut dire que ces choses existent même pendant le Grand Pralaya?

Réponse: Oui. Mais nous devons comprendre que le Grand Pralaya, ou Mahapralaya – la Grande Nuit Cosmique – existe dans différentes unités de l’univers, différentes parties de l’univers… pas dans l’univers entier. Parce que quand nous pensons au Mahapralaya, la Grande Nuit Cosmique, nous pensons que tout l’univers est en lui, non? Non… juste une partie. Une unité ou un groupe pourrait être dans Mahapralaya, tandis que d’autres parties de l’univers sont dans Mahamanvantara – actives. Ce n’est donc pas une «heure zéro», comme beaucoup de gens pensent… que tout sera au repos. Non, seulement une partie de ce tout.

Par exemple, en ce moment, nous sommes dans notre propre Jour Cosmique particulier – nous sommes vivants physiquement… mais cela ne veut pas dire que nous allons mourir à la même date. Certains vont bientôt mourir et d’autres plus tard, ils entreront dans différents Pralaya à des époques différentes… la même chose se produit avec l’univers. Maintenant ce Karma est en suspens lorsque le Pralaya commence… il est en suspens parce que pour que le Karma soit payé, il a besoin du Jour Cosmique. Le Jour Cosmique existe à cause de Karma – afin de payer ce que les Dieux doivent ou ce que nous devons. Ainsi, à la fin, bien sûr, tout est au repos… mais il finira par être actif, à cause du Karma.

Par exemple, il y a des Monades qui ont créé les corps existentiels de l’Être – les Corps Vital, Astral, Mental et Causal – mais qui sont entrés dans leur développement à travers le Chemin Spiral. Il y a deux chemins pour payer le Karma… et pour être libre de cet univers, nous devons payer ce que nous devons.

La Chemin Directe est la doctrine que nous enseignons ici dans cette école, parce que cette école appartient à Samaël Aun Weor, qui marche sur le Chemin Direct. Nous suivons donc le Chemin Direct… et c’est la façon dont nous payons ce que nous devons, en une vie. Le Chemin Direct est très accéléré, mais cela ne signifie pas que tous les gens qui nous écoutent – chaque Monade – suivront le Chemin Direct.

Maître Samaël Aun Weor, au Mexique, a donné une conférence, et a dit: «Ma doctrine est une doctrine du Chemin Direct, parce que je suis un marcheur du Chemin Direct… mais je sais que beaucoup d’entre vous prendra le Chemin Spiral. Bien, pour ceux qui prennent le Chemin Spiral, nous devons leur dire «au revoir», parce que je suis un marcheur du Chemin Direct, et je n’ai rien à voir avec le Chemin Spiral. Et oui, beaucoup de Gnostiques qui atteignent ce niveau de maîtrise a pris le Chemin Spiral. Et généralement, ceux qui se vantent tant d’eux-mêmes.

Le chemins Direct ou Spiral sont des moyens pour payer le Karma, les trois facteurs. Dans le Chemin Direct, vous travaillez avec les trois facteurs chaque jour, tout le temps. Mais dans le Chemin Spiral, vous travaillez avec les Trois Facteurs très doucement… quand vous le voulez. Vous travaillez dans cette vie un peu… vous mourez, puis à l’Âge d’Or vous vous réincarnez à nouveau, et vous travaillez un peu sur votre Karma. Et comme ça, à travers des millions de Mahamanvantaras, vous allez à l’Absolu… tandis que le marcheur du Chemin Direct va directement, plus rapidement. Chaque Monade a sa liberté de payer son Karma d’un seul coup dans le Chemin Direct, ou dans le Chemin Spiral. Ceci est à la Volonté de Dieu… de chacun d’entre nous.

Donc, il y a beaucoup de Monades que lorsqu’ils atteignent la maîtrise- la Cinquième Initiation – ils vont le long du Chemin Spiral, car le Chemin Direct est très douloureux. Il est écrit dans les quatre évangiles que celui qui prend le Chemin Direct doit renoncer à ses pouvoirs… ce qui signifie tout ce bonheur, cette joie, ce bonheur que les Monades du Spiral reçoivent quand ils entrent dans le Chemin Spiral… le marcheur du Chemin Direct renonce à cela.

Pourquoi? Parce que le Seigneur sera incarné en lui afin de payer ce Karma avec lui. Le Seigneur prendra ce Karma dans sa propre chair, et c’est précisément ce qu’on appelle le Sacrifice du Seigneur. Ce n’est pas en croyant en lui que le Seigneur ôtera les péchés du monde… les péchés du monde sont votre propre Karma. Mais cela ne se produit que si vous prenez le Chemin Direct. Si vous prenez le Spiral, le Seigneur ne s’incarne pas. Les Monades du Chemin Spiral ne renoncent pas à leur pouvoir – ils les aiment. Mais celui qui est sur le Chemin Direct entre dans sa Nuit Cosmique, ou nuit spirituelle… il doit faire sa propre lumière. Et c’est précisément le point.

Il y a d’autres Monades qui ne veulent pas la maîtrise, et ils préfèrent payer leur Karma en annihilant l’ego, en suivant la doctrine de l’annihilation de l’ego. On appelle cela le chemin intermédiaire, dans lequel ils ne créent pas les Corps Solaires – ou les Corps Existentiels de l’Être – mais payent juste le Karma en annihilant l’ego. Ceci est un chemin qui est très rare, car il a beaucoup d’épreuves à travers lesquels nous devons passer.

L’autre manière de payer le Karma est la façon dont l’humanité choisit dans ses milliards: entrer dans l’Enfer. L’Enfer existe parce que le Karma doit être payé – c’est la vérité. Il a un début et une fin, mais tous les cent ans vous payer une facture en Enfer. Ainsi, les maîtres du Karma existent. Il y a des millions de maîtres du Karma… non seulement ce système solaire, mais beaucoup d’autres systèmes solaires ont des maîtres de la Loi… et ils travaillent avec la Loi. Et vous marchez le Chemin Direct, les Maîtres du Karma sont derrière vous avec un fouet: «Marchez! Vous avez choisi le chemin, marchez! Payez ce que vous devez! Si vous prenez le Chemin Spiral, les Maîtres du Karma apparaîtront à vous – éventuellement – et disent: «Ok, maintenant vous devez payer cela. Peut-être dans votre prochaine vie vous allez payer la chose, mais maintenant il faut souffrir un peu… pas trop.»

Ceux qui n’ont jamais choisi le Chemin Direct ou Spiral, qui choisissent le Chemin Lunaire – l’Enfer, l’Avèrne – entrent dans les Abymes pour payer ce qu’ils doivent. Voilà pourquoi il existe neuf couches… sept couches principales dans lesquelles vous payez ce que vous devez. Vous entrez dans toutes les couches et tous les cent ans un Maître de la Loi vient et dit, «voici une autre facture que vous devez payer», jusqu’à la Neuvième Sphère et êtes désintégré. Si vous êtes complètement désintégré, c’est parce que vous n’avez aucun Karma à payer. Mais cette descente est très douloureuse. Ici, dans ce monde physique, nous souffrons en cette époque et vous savez cela. Cette planète Terre souffre physiquement, à cause du Karma. Mais ce que nous devons ne va pas être payé que dans ce niveau physique. Si nous choisissons d’entrer dans l’Enfer, eh bien, tous les cent ans vous payer quelque chose de votre Karma.

Public: Que faire si tous les cent ans, vous ne devez rien?

Réponse: Quand je dis «tous les cent ans», je ne parle pas de tous les cent ans de la Terre, physiquement, ici. Quand je dis «tous les cent ans», cela signifie que, après un certain nombre de vies, les 108 vies que vous recevez dans ce plan physique pour choisir le chemin que vous voulez choisir… que ce soit le Spiral ou Direct ou que ce soit avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience… mais si vous avez reçu la doctrine et dites : «Je m’en fout», «Je ne veux pas suivre ceci et cela, je veux juste vivre la vie, Je veux juste être un bon citoyen», alors dans la dernière vie – la 108e vie – vous entrez en Enfer pour payer ce que vous devez. Les gens ordinaires qui étaient bien endurent environ 800 ou 1000 ans en Enfer afin de payer ce qu’ils doivent, et sont désintégrés.

Mais cela dépend de la quantité de Karma que vous avez, afin de supporter dans chaque cercle le temps, avec votre âme bien sûr – nous parlons de l’âme ici, pas du corps physique. Donc, tous les cent ans, nous payons une certaine quantité de Karma que nous devons. Et si nous étions de bonnes personnes – si nous n’avons pas fait trop de mal dans ce monde – bien, alors en 800 ans, vous payez l’ensemble.

Public: Donc, pour éviter cela…?

Réponse: Pour éviter cela, vous devez choisir le chemin afin de payer ce que vous devez, par votre propre volonté. Si vous dites «Je ne veux pas payer le Karma que je dois d’une manière mécanique en Enfer, je veux payer par ma propre volonté»… pour cela vous devez entrer dans l’Initiation. L’Initiation vous est appliquée et accommodée conformément à votre propre Karma. Ensuite, vous devez payer cela dans les différentes étapes, à travers les initiations: neuf Initiations des Mystères Mineurs, et sept Initiations des Mystères Majeurs… et de cette façon vous payez. Et à un certain niveau – la Cinquième Initiation – vous devez choisir comment payer ce que vous devez: de la manière Spirale ou de la manière Directe… et c’est une autre chose.

Mais d’abord vous devez travailler avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience, afin de payer ce que vous devez. Chasteté, l’annihilation de l’ego – qui est la cause du Karma – et sacrifice pour l’humanité.

Question: Est-ce que les marcheurs du Chemin Spiral prennent-ils finalement le Chemin Direct pour entrer dans l’Absolu?

Réponse: Pas nécessairement. Mais le problème est que les marcheurs du Chemin Spiral, quand ils reviennent dans chaque réincarnation, ont le danger de tomber, à cause du mental, le diable. Le diable peut dire: «ok, je suis l’unique», et le Bodhisattva peut tomber… c’est le problème auquel les marcheurs du Chemin Spiral font face.

Le Maître Samael a déclaré: «Seuls ceux qui ont une forte volonté ne tombent jamais dans chaque réincarnation». Mais généralement, l’âme humaine, avec le mental, tombe amoureux et fornique… et puis il perd tout. Cela se produit avec de nombreux marcheurs du Chemin Spiral. Il peut y avoir des Maîtres du Chemin Spiral qui ont une forte volonté et ne tombent jamais, mais c’est très rare. Le Chemin Spiral est le chemin des hasnamussen, parce que tout le monde est un hasnamuss tant qu’il a l’ego. Même si c’est de 3%, il est hasnamuss. Seuls ceux qui n’ont aucun ego, à 100%, ne sont pas hasnamussen.

Alors, parfois, ils sont en danger de tomber dans le double centre de gravité, comme le cas d’Andraméleck. Il est un maître, et son Être Intérieur l’a envoyé pour continuer son travail, et l’âme humaine a commencé à pratiquer la magie noire… et maintenant le Maître a le problème que son Âme est un maître de la Loge Noire, et il est un Maître de l Loge Blanche… un double centre de gravité. Il est l’un des chefs des hasnamussen.

Question: Si vous êtes sur le chemin et sortez de la vie, avez-vous encore besoin d’aller en Enfer?

Réponse: Laissez-moi vous dire une chose que nous devons comprendre, saisir. Les cent huit vies sont seulement pour les animaux intellectuels, c’est-à-dire pour ceux qui n’ont aucun Corps Existentiel. Il suffit de créer le Corps Astral pour être hors de ces 108 vies.

Donc, si vous créez votre Corps Astral, vous entrez sous d’autres lois – mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas entrer en Enfer. Vous pouvez toujours aller vers le bas, mais pas par les 108 vies qui sont donnés à toute âme, à toute Essence. Si vous entrez dans le chemin, et que vous êtes à votre 108e, les Maîtres de la Loi peut vous donner une 109e, 110e, 111e, pour que vous puissiez faire, parce que vous avez la volonté de le faire.

Mais si vous êtes Jeune – crois-moi – si vous pratiquez les Trois Facteurs, vous pouvez créer au moins le Corps Astral… et vous êtes hors des 108. D’autres lois vous obtiendront… mais si vous ne le faites pas, vous pouvez aussi aller en Enfer. Andraméleck, par exemple, est en Enfer. Il est un Trône tombé. Ainsi, le danger de tomber en Enfer existe aussi longtemps que nous avons l’ego, et si nous ne sommes pas sérieux.

Mais si nous sommes sérieux, cela n’a pas d’importance si nous avons terminé notre 108e vie en tant qu’animaux intellectuels… car alors la Loi peut nous donner une 109e, 110e etc, afin de continuer dans le travail que nous effectuons et faisons.

Question: Être fidèle à son Guru… qu’est-ce que cela englobe? Et est-il préférable de ne pas suivre un enseignant en plus de notre propre?

Réponse: Être fidèles à nos propres Guru signifie à Samaël Aun Weor… parce qu’il est le Guru des Gnostiques. Voilà pourquoi les livres existent… c’est la raison pour laquelle il a écrit ses livres – la doctrine est là pour que nous la suivons. En-dessous de lui, se trouvent différents initiés à différents niveaux… mais nous avons l’ego. Si vous voulez être fidèle à votre instructeur, ou au Guru qui vous enseigne, vous devez comprendre qu’il a l’ego, et que tout ce qu’il dit doit être médité, analysé – cela doit être corroborés avec les enseignements du Maître Samaël Aun Weor.

Il y a beaucoup qui atteignent le niveau de maîtrise et enseignent quelque chose qui ne va pas avec ce que le Maître a enseigné. Voilà pourquoi nous avons traduit les livres du Maître Samaël Aun Weor. Sinon, nous enseignerions seulement en Anglais, et disons «suivez-nous» – c’est ce que le Maître Samael a enseigné. Non, nous traduisons tous les livres.

Lisez les livres, étudiez les livres, parce qu’il est le Guru – ou Guruji, comme on dit en Sanskrit – des Gnostiques. Et nous tous en-dessous faisons nos efforts pour vous guider mais rappelez-vous – par exemple dans mon Cas – j’ai l’ego. Mon Être est grand, est puissant, mais c’est Lui… Je ne le suis pas. Je suis la table sur laquelle a été écrite «fais attention à la mythomanie.» Et je dois faire attention à cela. D’autres ne font pas attention, ils aiment être adoré… seul Dieu doit être adoré.

Et nous devons bien sûr être fidèle à notre propre Guru – Par exemple, être reconnaissant à l’instructeur qui vous enseigne – être reconnaissant à cet instructeur. Non pas parce qu’il est un maître ou parce qu’il ne l’est pas, mais parce que vous devez développer cette vertu de gratitude… et rappelez-vous, c’est le Troisième Facteur.

Nous vous demandons toujours des dons dans nos conférences et sur le site, et les gens disent, pourquoi demandez-vous? Parce que nous voulons que vous avancez! Si vous ne donnez pas, vous ne recevez pas. Nous vous donnons la possibilité de donner afin d’avancer. Rappelez-vous l’amour est loi, mais l’amour conscient.

Pourquoi ne prenons-nous pas un prêt de 100 000 $ de la banque et faire ce que nous devons faire, et oublier les Gnostiques… ils ne donnent jamais. Nous pourrions le faire, et faire une grande entreprise, mais nous avons dit «non, laissez-les donner»… et ils doivent enseigner, ils ont dû apprendre qu’ils devaient donner aussi. Parce que si nous ne demandons pas de l’aide, nous prendrions tout le Dharma pour nous, et alors vous serez assis, en train de recevoir les conférences, pratiquer des exercices… mais si vous ne donnez rien, vous serez contrecarrés, parce que vous devez payer ce que vous devez.

Nous pourrions le faire, alors tout le Dharma serait pour nous, et nous irons comme des fusées! Mais non, nous devons vous donner aussi l’opportunité, pour vous d’aider.

Question: Vous continuez à dire «suivez les gourous», mais sur le dos des livres, il dit que le Maître a dit: «ne me suivez pas, je suis juste un poteau indicateur, atteignez votre propre Auto-réalisation». Alors, qu’est-ce que cela signifie par «poteau indicateur»? Les outils que nous avons?

Réponse: Quand le Maître dit: «Je ne suis qu’un panneau de signalisation», il parlait de son mental, de sa personnalité à cette époque. Quand j’ai rencontré le Maître physiquement, au Mexique, je l’avais déjà vu et rencontré à plusieurs reprises dans les plans internes… donc je savais qui il était. Quand j’ai rencontré sa personnalité – son corps physique Mexique – je savais que quelque chose était le corps physique, la personnalité, et une autre chose était son Être Intérieur.

Donc, quand je dis «Je suis Samaël Aun Weor», je parle du Logos. Je parle de cet Être sans ego. Je ne parle pas de la personnalité qui a existé… parce que la personnalité a été désintégrée, brûlée en cendres, et est celui qui a dit : «Je ne suis qu’un poteau indicateur. À ce moment-là, lorsque le Maître a écrit cela, il avait affaire à son ego, et il a été isolé et caché. Pourquoi? Parce que la Loi dit, «si nous te permettons de voir tous les étudiants, tous les jours, tu nourriras ta fierté, parce qu’ils vous aiment beaucoup.» Ainsi, le Maître ne nous a permis de le voir physiquement que lorsque son ego a été complètement annihilé.

À cette époque, il méditait des heures et des heures avant ce congrès que nous avions à Guadalajara en 1976. Pourquoi méditait-il quand il n’a plus l’ego? Parce qu’il a dit: «Je veux méditer afin de ne pas être en danger de construire à nouveau ce que j’ai annihilé. Parce que je sais que les Gnostiques viennent ici, et ils aiment la doctrine, et ils aiment mon Être. Et si je ne suis pas attentif, je reconstruirai l’ego de fierté». Donc, il était très conscient à ce moment-là afin de ne pas construire à nouveau l’ego. Parce qu’il a vu que c’était un danger… surtout si quelqu’un vous loue, et alors l’ego de la fierté pousse très gras.

Voilà pourquoi le Maître a dit à ce moment-là: «Je suis un poteau indicateur». C’est vrai, parce qu’un Bodhisattva est seulement un poteau indicateur – quelqu’un qui livre la doctrine, la connaissance. Mais tôt ou tard, nous mourons, nous disparaissons. Sinon, nous allons tomber dans l’erreur du Christianisme qui vénère encore la personnalité du Maître Jésus, et interprète la Bible selon le Maître Jésus il y a 2000 ans… et pense que parce qu’ils croient en cette personnalité, ils sont sauvés.

Nous ne voulons pas tomber dans la même erreur, et le Maître a compris cela. Il ne voulait pas que les Gnostiques tombent dans cette erreur, ou pensent que, en l’adorant nous entrons au ciel… ça ne marche pas. Et s’il vient à nous et nous aide, nous devons le mériter. Mais rappelez-vous que ce panneau de signalisation est un Bodhisattva, et quand j’ai dit, nous suivons Samael, je parle du Logos. Pour cela, vous devez l’expérimenter… méditer, et comprendre ce que c’est, afin d’avoir la certitude de le dire.

Lorsque nous disons que nous devons le suivre, nous ne parlons pas de sa personnalité ou de sa photographie – même si nous pouvons avoir une photographie pour se rappeler ce qu’il était quand il était vivant au Mexique. Mais une chose est Samael et une autre chose est Samaël Aun Weor… et une autre chose est le corps physique qui a existé à ce moment-là. Alors, s’il vous plaît comprenez cela, saisissez cela, parce que cela est nécessaire pour être fidèle au Guru, le Guruji Samaël Aun Weor… et être reconnaissant envers l’instructeur qui vous apprend. Parce que si vous êtes reconnaissants à l’instructeur qui vous enseigne, vous aidez cet instructeur à aider. Aidez votre instructeur à aider. Telle est la principale chose ici.

Mais rappelez-vous que tant que nous sommes vivants, égoïstement parlant, nous ne méritons pas des louanges – seul Dieu mérite des louanges.

Question: Est-il nécessaire d’avoir le mental complètement réduits au silence pour comprendre l’ego? Je ne suis pas encore là…

Réponse: Non… seulement dans les niveaux supérieurs. Lorsque vous commencez à comprendre votre ego, vous commencez à comprendre votre ego dans le niveau intellectuel – vous commencez en utilisant votre intellect et en analysant des choses. Mais après avoir compris à ce niveau vous devez approfondir, à un autre niveau, puis un autre niveau, et un autre niveau.

Il y aura le temps où vous voulez saisir ce que le Maître a appelé la «signification profonde» de ce que vous méditez. Mais pour attraper cette signification profonde sur laquelle vous méditez… oui, vous devez entrer au-delà des 49 niveaux du mental.

Mais quand vous commencez, ne pensez pas que vous devez être dans le silence du mental pour comprendre l’ego. Ce serait absurde. Le silence vient quand vous comprenez, quand vous analysez, quand vous êtes toujours attentif. Parce que dans la compréhension d’un ego, d’autres egos parlent à l’oreille. Cela arrive à moi… et je semble très bien concentré sur un ego particulier, et tout d’un coup j’entends un autre ego parler, essayant de prendre mon attention à d’autres choses. Et je ne me soucie pas, je veux juste comprendre cela, et je suis en train de m’analyser moi-même. En utilisant, bien sûr, le processus de compréhension en relation avec ce que j’analyse.

Mais pour s’attendre à cela je dois être dans un silence complet… eh bien, si j’attends, je vais d’abord m’endormir et je peut oublier, parce qu’il y a trop d’egos. Lorsque vous démarrez, vous avez beaucoup. Mais bien sûr, si vous avez la possibilité d’atteindre le silence du mental, lorsque vous apportez cet ego pour être analysé, cet ego est votre mental… et il va commencer à parler, «plus de silence pour vous, Je suis là».

Question: N’étant pas clairvoyant, est-il possible de connaître l’état de notre Karma?

Réponse: La clairvoyance est active dans chacun d’entre nous dans des différents niveaux. L’imagination est la voyance même. Pour connaître votre Karma, et à quel niveau il est, pratiquez donc le mantra Wu. Méditez là-dessus et priez votre Dieu Intérieur, «Mon Père, mon Dieu, montrez-moi mon Karma s’ils vous plaît.

Si vous êtes bien concentré, votre Être vous apportera l’expérience afin de vous montrer votre Karma. La clairvoyance, ou l’intuition, ou la polyvoyance – ou n’importe quoi – seront développés au cours de cette Samadhi. Dans n’importe quel Samadhi, le chakra Sahasrara entre en activité et tous les chakras… et alors vous voyez ce que vous devez voir.

Cela amène dans mon mental une autre expérience – qui est très drôle – qui m’est arrivé. Il y avait certains doutes au sujet de mon comportement par rapport à quelque chose qui est lié à ma vie privée. Ainsi, un certain Maître est venu dans le plan astral pour me parler à ce sujet. Je discutais avec le Maître et je dis «bien, ceci et cela est arrivé, et c’est précisément la vérité… mais en ce moment où je parlais, je sentais la pression de mon Être, d’en haut, entrant et me donnant une super lucidité… ce que je voudrais toujours avoir.

Avec tous mes chakras en activité, et je connaissais le plan astral 100%… et j’étais vraiment émerveillée. Et puis le Maître m’a questionné et a regardé dans mes yeux – et puis il a vu mon Être Intérieur, et puis il a dit: «ok, je comprends. Ensuite, le Maître s’est retiré.

Et moi, hurlant dans le plan astral à mon Être Intérieur: «s’il vous plaît, je vous promets que si vous me gardez, éveillé de cette façon, je serai bien. N’enlevez pas votre lumière de moi, je vous le promets! Et je me suis agenouillé. Mais, la lumière a été prise, peu à peu. Et je criais «Non! Criant en vain «s’il vous plaît, je vous le promets!»

De toute évidence, il n’a pas confiance en moi… il a tout pris! Et je suis à nouveau au même niveau. Et quand je me suis réveillé, j’ai dis : «Je comprend – vous ne me faites pas confiance. Et croyez-moi, si j’étais mon père, je ne me ferais pas confiance non plus.» Je dois mourir, parce que Dieu ne donne pas ses pouvoirs au diable. Et qui est le diable? J’étais le diable! Je suis le diable.

Donc, quand vous entrez en Samadhi, votre Être vous donne en ce moment ce que vous avez besoin, pour découvrir ce que vous avez besoin. Mais après cela, il enlève son pouvoir du diable, et dit: «maintenant le diable doit mourir».

Donc, ne vous inquiétez pas que vous n’êtes pas clairvoyant, pas intuitif… car au moment où vous avez besoin, votre Être vous donner cela… si vous le méritez.

Plus de questions? Eh bien, allez pratiquer votre «Wu». Merci beaucoup.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Wunjo

Rune Jera

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

Cette Rune est liée à la Récolte Solaire.

rune-jera«Ne vous y trompez pas; On ne se moque pas de Dieu, car ce que l’homme sème, il le moissonnera aussi. Car celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.» – Galates 6: 7, 8

«Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit.» – Jean 3: 6

«Ne sois point sage à tes propres yeux: ארי (Jera) crains הוהי, et détourne-toi du mal.» – Proverbes 3: 7

La Rune Jera ou Yera, comme vous pouvez le voir sur le graphique du Calendrier Aztèque, est formée par deux Runes Kaum, ou deux Runes Ar, ou un Ar et un Kaum, ensemble.

aztec-calendar-jera

Jera est le symbole de la Dualité dans la Trinité. Si nous observons attentivement le signe de la Rune Jera, nous voyons qu’au milieu de ses deux faucilles, symbole de la dualité, nous trouvons la Rune Sig, qui est formée de trois lignes. Sig est la Rune du Feu. Sig dans la Rune Jera est un feu invisible. Par conséquent, quand nous étudions la Rune Jera, liée à la récolte, nous devons comprendre que Sig, le Feu Solaire, est caché dedans. Ainsi, la Rune Jera montre très clairement trois forces de feu; l’une est cachée, et deux sont montrées. Nous devons toujours utiliser notre intuition, afin de voir ces choses.

Dans le Calendrier Aztèque, nous trouvons également ces Runes, ou dualité, dans différents endroits. Si nous entrons dans le centre même du Calendrier Aztèque, nous trouvons les deux Runes affichées au dessus de Tonatiuh, le centre du Calendrier Aztèque. Si nous voulons en voir une au-dessus et une en-dessous, (comme c’est montré à la droite du graphique), vous pouvez trouver celle au-dessus sur l’épine qui est sur la tête de Tonatiuh, et celle en-dessous est formée par la langue, qui est un autre sommet. Ainsi, nous avons un sommet au-dessus, et l’autre en-dessous.

Dans la mythologie Aztèque, Omeyocan est le symbole de la place de la dualité; cette dualité est cachée dans l’Espace Abstrait. C’est pourquoi tous les symboles et Runes que nous étudions sont toujours cachés dans cette pierre mystérieuse, puisque tous ces archétypes qui ont formé les lettres du Futharkh, ou Alphabet Runique, viennent de l’inconnaissable, qui est l’Omeyocan, le lieu double du Logos Causal. C’est pourquoi nous devons utiliser notre imagination, notre intuition, pour voir d’autres choses qui sont cachées dans cette pierre, des choses qui ne peuvent être vues qu’avec notre cœur.

En Hébreu, le mot הרות, Torah (Loi), vient de la racine הרי, Jerah (enseigner, instruire, lancer, montrer, fluer, etc.).

«Il est clair et évident que les troncs des tablettes de la Loi, sur lesquels le prophète Moïse a sagement écrit, par ordre de Jehovah, les Dix Commandements, ne sont rien d’autre qu’une double Lance Runique, dont la signification phallique a été largement documentée.» – Mystère de la Floraison d’Or par Samaël Aun Weor

«Et הוהי dit à Moïse: Monte vers moi sur la montagne, et reste là; je te donnerai deux tables de pierre, et une Loi (הרות Torah) et les commandements que j’ai écrits [avec Sig]; que tu peux leur הרי (Jera) «enseigner».» – Exode 24: 12

Dans le panthéon Aztèque, il y a une Déité, qui symbolise le Double Logos Causal, la dualité manifestée de ces deux forces de la Rune Jera. Cette divinité s’appelle Ometeotl. Le nom Ometeotl est formé par deux mots, «Ome» qui signifie la dualité ou les deux, et «Teotl» qui signifie Déité, ou Seité.

Parfois nous disons Séité, avec un S, au lieu de Divinité avec un D. Séité commence par la lettre S, qui est le symbole du Feu. Séité est celle qui demeure dans l’Omeyocan. Selon la mythologie Aztèque, l’Omeyocan est l’Absolu, qu’on appelle aussi le Tloque-Nahuaque, le lieu où l’on trouve Ometeotl, la dualité de la Divinité ou la Seité. Quand Ometeotl se manifeste dans l’Univers, il reçoit deux noms: Ometecuhtli, qui est la manifestation de la masculinité ou la force positive de la dualité; et Omecihuatl, qui est la manifestation de la féminité. Ometecuhtli et Omecihuatl sont les deux polarités que nous voyons dans la Rune Jera, qui selon la mythologie Aztèque, sont au centre même, le nombril de l’Univers, son origine.

aztec-buddhist

C’est pourquoi, lorsque nous observons attentivement la Rune Jera, nous voyons sa dualité à différents endroits dans le Calendrier Aztèque. Si vous étudiez les précédentes leçons que nous avons données, vous verrez comment cette Rune se rapporte aux deux graphiques ci-dessus; à savoir, les 8 têtes de flèche ou les angles qui sont autour de Tonatiuh dans le Calendrier Aztèque, qui sont également liés à la roue du Dharma.

L’autre symbole de Jera que nous trouvons est le Yin-Yang, ou mieux dit dans ce cas, les trois forces du Taoïsme, qui en Français sont écrites comme Shen, Chi et Jing. Celles-ci se rapportent à cet autre signe que nous voyons au centre de la roue symbolique du Dharma dans la mythologie Tibétaine, dans laquelle nous trouvons le Yin-Yang, mais comme je l’ai dit, ici les trois forces sont montrées au centre. Nous allons expliquer comment ces trois modes d’énergie, appelés Shen, Chi et Jing, sont liés à la Rune Jera.

Dans le Calendrier Aztèque, nous retrouvons également le symbole de Jera au centre même de la roue. Le Calendrier Aztèque est semblable à la roue du Dharma de la philosophie Tibétaine, qui a en son centre ces trois modes d’énergie appelés Shen, Chi et Jing, qui se manifestent à travers la dualité, communément appelée Yin-Yang. Le Yin-Yang que nous nommons en relation avec le panthéon Aztèque est Ometecuhtli et Omecihuatl; ils sont l’expression de la Dualité qui est Ometeotl-Tonatiuh, en relation avec le Calendrier Aztèque.

Nous trouvons aussi ces forces dans le Taoïsme ou le Bouddhisme, car ce sont des forces universelles. En relation avec ces énergies, le Taoïsme comme l’Alchimie est une religion très profonde à étudier. Dans la Kabbale, nous trouvons aussi ces forces, et dans différentes conférences nous les nommons toujours Kether, Chokmah et Binah, les trois forces primaires de l’univers qui s’expriment comme dualité, mais cette dualité est en elle-même la trinité. C’est ce que nous allons expliquer aujourd’hui, en relation avec cette conférence.

yin-yang

Observez les symboles ci-dessus, ce sont deux dragons. Un dragon a le visage du tigre, conformément aux symboles du Taoïsme. Maître Samaël Aun Weor a déclaré dans le livre Alchimie et Kabbale:

Alchimie Chinoise

Le Ciel est masculin, Yang, et son élément est le feu. La Terre est féminine, Ying, et son élément est l’eau. Dans la doctrine Taoïste, nous trouvons le Tantra Blanc. Le Ying-Yang, le Dragon et le Tigre sont l’axe du Taoïsme. Selon l’interprétation Taoïste, le Ying-Yang est le résultat de T’ai Chi [prononcer «Tie-Chee»], la Prima Matter de l’univers; la création émerge de l’union sexuelle de cette paire d’opposés. Le Maithuna (la Magie Sexuelle) existe au sein du Tantrisme Blanc de l’Inde et du Tibet. – Samaël Aun Weor

Comme le Maître l’a expliqué plus haut, Yin-Yang sont les forces masculine et féminine, le Ciel et la Terre. Gardez à l’esprit que lorsque nous parlons de Yin-Yang, nous parlons d’une autre troisième force qui n’est pas représentée visuellement dans le symbole, car pour que les forces masculine et féminine soient actives, une autre force invisible doit être présente. C’est pourquoi nous affirmons que la Rune Jera montre une force invisible, qui est la Rune Sig qui apparaît invisible entre les glyphes de Jera. C’est ce que nous devons comprendre, car sans le «S», le feu, personne ne peut exister, rien ne peut exister.

Dans le monde occidental, quand nous entrons dans la Kabbale et l’Alchimie, nous devons entrer dans le Livre de la Genèse, que nous citons toujours. C’est parce que le livre de la Genèse cache le sens de cette dualité, au sein de la trinité. Ce mystère est caché dans le premier verset du livre de la Genèse:

«Au commencement, Dieu créa les Cieux et la Terre.»

Maître Samael déclare que le Ciel est Yang et la Terre est Yin. Maintenant, si nous entrons dans l’alphabet Hébreu et les mots Hébreux liés à cette première déclaration du livre de la Genèse, alors nous lisons:

«Berashith Bera Elohim Ath HaSchamayim Veh Ath HaAretz

«Au commencement créa Elohim les Cieux et la Terre»

Ainsi, si nous devions nous enquérir des différentes significations du mot BERASHITH, alors nous trouverions qu’en arrangeant kabbalistiquement les lettres qui forment ce mot, nous faisons une autre déclaration: BAT ROSHI. Rosh signifie tête. Roshi signifie ma tête, et Bat est fille.

Donc, quand nous lisons BERASHITH, le premier mot du livre de la Genèse en Hébreu, nous lisons aussi BATH ROSHI («La Fille de ma tête») BERA ELOHIM («Créa Elohim»), et c’est une déclaration très profonde.

Qui est BATH ROSHI «La fille de ma tête» qui a crée Elohim? C’est BERESHITH BERA ELOHIM. Ainsi, BATH ROSHI se rapporte au tout début de l’univers, parce que cette fille à laquelle nous nous référons ici est «Ain Soph» dont l’ «Aur» (lumière) a créé les Elohim. L’Ain Soph est l’origine de «S», l’Aur (lumière) des Jours Cosmiques (levers de soleil) et des Nuits Cosmiques (couchers de soleil). Voilà la Jera, la Récolte Solaire.

Pourquoi le Jour Cosmique existe-t-il? Il existe parce qu’il y a un besoin de Récolte Solaire, dans l’univers. Quand existe l’opposé de la Rune Jera (qui est le Mahapralaya, la Nuit Cosmique)? Il existe lorsque la Récolte Solaire a été achevée.

Qu’est-ce que c’est effectuer une Récolte Solaire? C’est recueillir le bien et le mal: le mal à gauche et le bien à droite.

Lors d’une récolte commune, après avoir récolté le bien, les cueilleurs brûlent les restes. Là nous pouvons voir le feu en activité, brûler le mauvais. Maintenant, quand la combustion est terminée, quand le champ (l’univers) est déjà propre, nous pourrions dire: «Oh, eh bien, le feu a fait ce qu’il avait à faire et donc il est parti.» Faux! Le feu est toujours là. Ce qui se passe c’est que dans l’univers nous pouvons seulement voir le feu en activité, mais nous ne pouvons pas le voir quand il n’est pas en activité. Oui, quand nous voyons le feu, quand nous voyons la lumière, c’est le feu solaire en activité. Mais, le feu qui n’est pas actif brûle encore; il est là. C’est ce qu’on appelle les ténèbres, dans la Kabbale. C’est le glyphe de la Rune Sig, le «S» entre les deux faucilles, qui forment la dualité dans la Rune Jera.

Ce S est vide parce que c’est un feu noir. Avez-vous déjà entendu parler du feu noir? Il est dit que personne ne voit ce feu. Seuls les Paramarthasatyas, les habitants de l’Absolu, peuvent voir ce feu noir. Nous, dans cette partie de l’univers, pouvons seulement voir le feu qui est actif, qui brûle, qui brille dans la matière, parce que le feu et la lumière vont ensemble. C’est précisément ce que nous devons saisir et comprendre lorsque la Genèse déclare: «Et les ténèbres étaient sur la surface des Abysses».

BAT ROSHI BERA ELOHIM. Qu’est-ce qui a été créé par la fille de ma tête? La fille de ma tête a créé Elohim.

Et qu’est-ce que Elohim? Elohim est précisément représenté dans la dualité de la Rune Jera. En Hébreu «ELAH» signifie Déesse, et la terminaison «IM» est masculin pluriel, ainsi Elohim signifie Dieux et Déesses, ou la dualité, homme-femme. Par conséquent, cette dualité est ce que la fille de ma tête a créé.

En tout cas, cette tête est l’Ain Soph, ou mieux dit, le «Ain» et le «Ain Soph» qui est «Au commencement» En Anglais qu’est-ce que «IN»? In est l’AIN, l’Absolu.

Ainsi, quand nous regardons par exemple dans notre propre Réalité, notre propre Essence, nous devons nous immerger, plonger à l’intérieur (WITH-IN) de nous-mêmes, dans notre racine, qui est notre propre Ain Soph particulier, notre propre étoile particulière, qui est dans «IN» ou «AIN». C’est pourquoi en Français BERASHITH est traduit par «Au commencement» (In the beginning), parce que «IN» est «AIN» qui est «Au commencement» (In the beginning) de tout. Ainsi, «IN» est «AIN» et «Le commencement» (The beginning) est le «Ain Soph».

Ainsi, nous pouvons affirmer que «IN» est «AIN», l’Absolu, et «THE BEGINNING» (Le commencement) est le «AIN SOPH», l’Espace Illimité.

«Au commencement créa Elohim» qui est, «La fille de ma tête, créa Elohim.» Mais nous pouvons aussi dire: «Au commencement», c’est-à-dire «De la fille de ma tête, émergea Bar», parce que le mot «BERA» (qui dans la Kabbale signifie création) cache aussi le mot «BAR» (qui en Araméen signifie «FILS»). Si nous prenons alors la lettre Aleph du mot BERA et la joignons au mot suivant, qui est «ELOHIM», nous lisons, BERASHITH BAR AELOHIM, qui signifie «Au commencement le FILS d’AELOHIM.» AELOHIM est cette Séité qui dans la Kabbale n’est pas nommée.

Et qui est le Fils d’AELOHIM? C’est le feu. Mais, je le répète, c’est un feu noir. Gardez cela à l’esprit, parce qu’en général, quand nous pensons au feu, nous pensons toujours à la flamme, active dans l’univers, brûlant quelque chose. Mais rappelez-vous, quand le feu a brûlé n’importe quoi et n’est déjà plus sous nos yeux, le feu est toujours là. Il brille d’une manière noire ou abstraite dans l’Espace Absolu. C’est ce que nous appelons le Fils d’Aelohim, cette Séité dans l’Absolu Absolu. Cette Séité dans l’Espace Absolu Abstrait existe en nous; c’est AUR (lumière) au plus profond de tout ce qui existe.

AUR – en relation avec la Kabbale – émerge de la dualité de l’Absolu. AUR exprime la création; AUR est le commencement de la création. C’est pourquoi il est écrit:

«Au commencement, créa Elohim les Cieux et la Terre.»

Les Cieux et la Terre sont montrés dans la dualité de la Rune Jera, Yin-Yang, à l’intérieur de la Trinité. Le Ciel est l’air qui cache le feu. La Terre cache l’eau. C’est pourquoi, quand nous observons les glyphes de la Rune Jera, nous trouvons que ceux-ci sont faits par deux lignes qui forment un sommet, ou deux lignes qui forment un angle. Ainsi, nous avons deux angles: celui au-dessus est le symbole du feu et de l’air; celui en-dessous est le symbole de la terre et de l’eau. Rappelez-vous qu’entre eux se trouve la troisième force serpentine (Rune Sig), qui est toujours invisible; nous devons utiliser notre imagination pour la voir. C’est pourquoi, quand nous parlons de la dualité dans la trinité, nous trouvons toujours les quatre forces ensemble. Ces quatre forces forment le fameux Tetragrammaton, le nom à quatre lettres de Dieu – Iod Hei Vav Hei – qui correspond aux quatre lignes que nous trouvons dans la Rune Jera.

Dans les Runes précédentes, nous voyons que le feu, l’air, la terre et l’eau impliquent des mouvements. C’est pourquoi, dans le Calendrier Aztèque, nous les trouvons autour de ce qu’on appelle le Soleil du Mouvement. Par exemple, dans la Rune Ingwaz, qui est le carré, nous trouvons ces quatre éléments de la Rune Jera, mais unis d’une manière très équilibrée, dans les côtés du carré. La même chose arrive avec un homme et une femme quand ils sont sexuellement actifs, unis. Dans la Rune Hagal, nous trouvons la même Rune, mais tournant, tournant comme dans la Rune Gibor. Si nous étudions les Runes, nous découvrirons que la Rune Jera est cachée dans chacune d’entre elles, ainsi que la Rune Kaum et la Rune Ar. La Rune Jera implique le mouvement, les forces, dans toutes les Runes ensemble.

C’est pourquoi, quand nous lisons: «Au commencement créa Dieu le Ciel et la Terre, et la Terre était sans forme et vide», nous devons imaginer la Rune Jera. En elle, «la terre» est le glyphe en-dessous, qui contient aussi le symbole de l’eau. Ainsi, «Et la terre était sans forme et vide», mais grâce à l’activité du Ciel – le feu et l’air au-dessus – la vie y est amenée; c’est-à-dire, l’homme (Chesed, ou le Ruach Elohim qui se mouva sur la surface des eaux) apporte la vie dans la femme (la Terre).

Mais lisons le verset précédent du livre de la Genèse: «Et les ténèbres étaient sur la surface des profondeurs». La profondeur est l’Abîme. La profondeur est cet Espace Abstrait Absolu. Les ténèbres planaient sur cet espace profond. Cette obscurité est le feu, qui est inactif dans l’univers, mais qui devient actif dans l’Espace Abstrait Absolu. Cette obscurité est seulement ténèbres pour nous, mais elle est lumière pour l’Absolu. Une partie de cette obscurité est ce que l’on appelle dans la Kabbale «Ain Soph Aur». C’est ce que nous devons comprendre quand nous lisons: «Et les ténèbres (le feu noir) étaient sur la surface des profondeurs.»

Et puis nous lisons: «Et le Ruach Elohim mouva sur la surface des eaux.» En Hébreu, Ruach est Esprit, et aussi vent ou air. Ainsi, nous pourrions dire, «Et l’Air ou l’Esprit de Dieu, ou Elohim, (qui est au-dessus) mouva sur la face des eaux (qui sont les forces du glyphe inférieur de la Rune Jera).»

«Elohim dit: Que la lumière soit, et la lumière fut, et Elohim vit que la lumière était bonne, et Elohim sépara la lumière des ténèbres.» – Genèse 1: 4

Ici, il est très clair que la lumière que nous voyons dans l’univers, que les Elohim ont créé, vient des ténèbres. C’est ce que le Maître Samaël Aun Weor explique dans le Tarot et Kabbale, chapitre cinquante et un:

«La sagesse antique déclare que les Ténèbres sont en soi Père / Mère et que la Lumière est son Enfant.»

Dans la terminologie Aztèque, ces ténèbres ou Père / Mère sont Ometecuhtli et Omecihuatl. Cette obscurité est Ometeotl cachée dans l’Omeyocan, qui est la dualité. Ainsi, toutes les manifestations de la Terre (qui était sans forme et vide) apparaissent quand la lumière apparaît, depuis les ténèbres. C’est-à-dire: «Elohim a divisé la lumière des ténèbres», ou mieux dit, Elohim a pris la lumière du feu noir (les ténèbres). Voilà comment nous devons comprendre cela, parce que c’est quelque chose que nous répétons toujours: Il est dit que le feu noir, qui n’est pas visible dans l’univers, est ce que nous appelons Christ, le Christ Cosmique qui brille à différents niveaux, et c’est à l’intérieur de nous, en nous. Au plus profond de notre Conscience, nous trouvons cette lumière noire. Nous l’avons. Si nous fermons les yeux, dans la Méditation, et que nous y pénétrons, nous trouvons cette lumière noire. Mais, nous n’avons pas la capacité de voir cette lumière, ce feu noir, parce que nous devons développer ce que le Maître Samaël Aun Weor a expliqué comme le type de vision Prajnaparamita, dans laquelle vous pouvez voir la lumière comme un Paramarthasatya, un habitant de l’Absolu.

Mais même avant de développer cette vision, nous savons que la lumière noire, ce feu noir est là. Et nous le voyons au moyen de l’activité de la lumière qui vient de cette obscurité. Ainsi, pour le voir, «Elohim a dit: Que la lumière soit.» C’est précisément le travail que nous faisons dans l’Alchimie. Nous voulons éveiller cette lumière, cette Rune Sig, qui est la Kundalini. Quand elle apparaît, cela vient de l’obscurité. C’est pourquoi il est dit que lorsque nous pratiquons la Magie Sexuelle, nous devons la faire dans l’obscurité, parce que la lumière émerge de ce feu noir. L’Église Catholique a appelé cette Ténèbre «Lucifer», comme quelque chose de mal, ignorant que cette Obscurité est au-delà du bien et du mal. Lucifer signifie, porteur de lumière. «Luci» est lumière; «fer» est feu, ferry. Lucifer est le feu qui transporte la lumière, mais ce feu qui porte la lumière, mes amis, ce n’est pas ce feu que nous voyons tridimensionnellement, mais INRI, le feu noir. Comprenez-vous cela? Lucifer est un feu noir; c’est pourquoi Lucifer est représenté comme quelque chose de noir, parce que la lumière vient des ténèbres; ce feu noir est à l’intérieur et non à l’extérieur de nous. Gardez cela à l’esprit pour comprendre ce merveilleux symbole de la Rune Jera, symbolisée par ces deux dragons que sont le Yin-Yang.

Maintenant, si nous observons attentivement ce symbole Yin-Yang des deux dragons, nous voyons un autre serpent derrière. Ce serpent est le feu noir, cette lumière noire d’où émerge la lumière.

«Et Dieu appela la lumière, Jour.» C’est le Jour Cosmique, à la manière macrocosmique, le Mahamanvantara qui est ce que l’activité de cette lumière est nommée en Sanskrit.

«Et l’obscurité était appelée Nuit», parce que l’obscurité correspond à ce feu noir qui n’est pas actif dans l’univers, qui est au repos, froid. C’est ce que nous appelons nuit, ou mieux dit, le Mahapralaya en Sanskrit.

Voyez-vous comment tout est caché dans le livre de la Genèse, en relation avec la dualité de la Rune Jera? Jour-Jour Cosmique; Nuit-Nuit Cosmique; «Et le soir et le matin était le premier Jour Cosmique.»

Ce qui est montré ici de manière macrocosmique doit être recréé à l’intérieur de nous de manière microcosmique.

Si nous pensons que l’Absolu est là dehors, nous avons tort. l’Absolu est à l’intérieur de nous ; c’est l’Espace Abstrait. Quand nous enquêtons dans notre physicalité, dans notre psyché, dans notre Esprit, au-delà d’eux se trouve l’espace; au-delà de la matière dans différentes densités, il y a toujours de l’espace. Cet espace s’appelle l’Espace Abstrait. Chacun d’entre nous a sa propre partie de cet espace qui s’appelle l’Ain Soph.

L’Ain Soph, est «la fille de ma tête», mais pas ma tête physique, comme il est simplement écrit en Hébreu. «BATH» (la fille de) «RASHI» (ma tête); cette tête est AIN, la tête de l’univers, car AIN est l’origine de tout. Ainsi, ce «Bath» (fille) est l’AIN SOPH, qui crée les Elohim dans son ventre, afin qu’ils apparaissent dans cet univers multidimensionnel. Ces Elohim sont les Dieux et les Déesses, dans Atziluth, Briah, Yetzirah, et Assiah – partout. Ce sont les Elohim que nous avons à l’intérieur, que nous devons auto-réaliser.

Allons maintenant dans cette trinité au sujet de laquelle nous parlons – Shen, Chi et Jing. Le Tao manifeste son pouvoir à travers les trois trésors de la lumière. Là, dans la Pistis Sophia écrite par les disciples de Maître Jésus et expliquée par le Maître Samaël Aun Weor, il est écrit au sujet du trésor de la lumière, qui s’appelle Barbelos.

shen-chi-jing

Laissez-moi vous dire que la lumière manifestée de ce trésor est les trois forces primaires. C’est pourquoi, dans le Taoïsme, ils disent qu’il y a trois trésors de la lumière, ou trois modes d’énergie – Shen, Chi et Jing – qui sont les trois principes de l’univers. Ces trois trésors de la lumière se manifestent dans les Cieux, dans la Terre et dans l’être humain. Chacun d’eux contient ses trois trésors de la lumière.

Les trois trésors du Ciel sont les étoiles, (Shen, Esprit, lié à Atziluth), le soleil (Chi, lié à Briah) et la lune (Jing, liée à Yetzirah).

Les trois trésors de la Terre, qui est Assiah, aussi appelée Prithvi, sont l’air (Shen, Vayu), l’eau (Chi, Apas) et le feu (Jing, Tejas).

Maintenant, les trois trésors de l’être humain sont le cerveau intellectuel (Shen), le cerveau émotionnel (Chi) et le cerveau moteur-instinctif-sexuel (Jing). Donc, ces trois modes d’énergie, liés au Taoïsme, se rapportent à nos trois cerveaux.

Nous devons avoir beaucoup d’intuition pour comprendre cela, car rappelez-vous que dans le Taoïsme, Shen, Chi et Jing, qui sont symbolisés par le bleu (Shen), le jaune (Chi) et le rouge (Jing), sont les trois couleurs primaires de l’univers. C’est ce que le Christianisme appelle: Père, Fils et Saint-Esprit. Nous avons souvent déclaré que le Père, le Fils et le Saint-Esprit du Christianisme ne sont pas des personnes; ce sont des forces. Dans le Taoïsme, ces forces sont magnifiquement présentées. Dans la Kabbale, c’est Kether, Chokmah et Binah, liés à la Sainte Trinité, qui s’appelle la Loi Triamazikamno, la loi qui crée.

Cette Loi du Trois qui est créée est Kabbalistiquement exprimée de manière abstraite et de la manière concrète dans le premier verset du Livre de la Genèse. Mais rappelez-vous que le livre de la Genèse parle de sept jours. Les gens avaient l’habitude de faire l’erreur de penser que ces sept jours de la Genèse sont sept jours de vingt-quatre heures tridimensionnelles, comme le temps physique que nous avons. Ceux qui pensent ainsi ne comprennent pas la manière cryptique dont le Livre de la Genèse a été écrit.

Nous devons saisir et comprendre que les sept jours sont liés à la loi de l’Heptaparaparshinokh, la loi qui organise. Quand nous parlons de moisson ou de création, nous devons comprendre que la Loi du Sept est la loi qui organise. Cette Loi du Sept est merveilleusement montrée, comme nous disons toujours, comme la récolte des Sept Soleils. Rappelez-vous que, dans la conférence «La Fin du Kali Yuga», le Maître Samaël Aun Weor a parlé des Sept Soleils. Au centre du Calendrier Aztèque, nous trouvons seulement quatre soleils, et le cinquième au centre, Tonatiuh. C’est parce que, sur cette planète Terre, en ce moment même, nous sommes dans la Cinquième Race Racine, ou dans la terminologie Aztèque, nous sommes les Enfants du Cinquième Soleil.

Si vous vous souvenez des sept esprits devant le trône de Dieu qui sont décrits dans le livre de l’Apocalypse, nous avons déclaré qu’ils s’appellent Gabriel (la Lune), Raphaël (Mercure), Uriel (Vénus), Michael (le Soleil), Samaël (Mars-le cinquième), Zachariel (Jupiter), et Orifiel (Saturne). Ce sont les Sept Esprits, ou Sept Cosmocréateurs. Ce sont précisément ce que le Calendrier Aztèque nous montre comme la récolte des Sept Soleils. Cela se rapporte à la Rune Jera. C’est pourquoi nous voyons les glyphes de la Rune Jera au-dessus de la tête et sur la langue (symbolisant la langue triangulaire de Tonatiuh, le Soleil du mouvement) et nous voyons aussi les glyphes de la Rune Jera unis dans les carrés que nous appelons la Rune Ingwaz. Vous pouvez également voir les glyphes dans les huit Runes Kaum, ou huit têtes de flèche autour du cercle, qui sont les mêmes glyphes de la Rune, de la manière octuple, comme nous le voyons dans le symbole du Tibet, la Roue du Dharma, qui a Shen, Chi et Jing, les trois forces, en son centre.

Ces trois forces s’expriment dans tout l’univers, pas seulement dans le corps physique. Shen, Chi et Jing, comme nous pouvons les voir, se manifestent dans le monde d’Atziluth (archétypes), le monde de Briah (création), et le monde de Yetzirah (formation), parce que ces trois modes d’énergie sont la base de la vie, en différentes densités. Ce sont les trois forces primaires avec lesquelles nous devons travailler, au sein de la dualité. Communément, dans le Taoïsme, ils se réfèrent uniquement au Yin-Yang en relation avec Chi, mais ils ne parlent pas du Yin-Yang en relation avec Shen et avec Jing.

Mais nous, les Gnostiques, parlons de Jing, qui est essence-énergie. Jing en tant qu’essence-énergie est liée aux reins dans notre physicalité. Jing crée l’ovule et le spermatozoïde, masculin / féminin. En tant qu’énergie, ce Jing s’élève, transformé en énergie Chi; ainsi, l’énergie Chi s’élève de Jing, l’essence-énergie (en d’autres termes, le Semen) jusqu’au cerveau, grâce aux deux cordes que nous avons – Ida et Pingala, comme on les appelle en Sanskrit. Ce sont les Yin-Yang, les deux témoins de l’Apocalypse.

Mais nous devons comprendre que, grâce à l’union de ces deux polarités – le Yin-Yang de Chi – qui proviennent du Jing (essence-énergie), notre matière sexuelle, une autre troisième force, qui est Shen, l’Esprit, monte à travers Sushumna dans la moelle épinière. C’est ainsi que nous pouvons voir les trois modes d’énergie dans notre physiologie.

Nous parlons ici de la sublimation de ces forces dans notre physicalité, notre psychologie et notre spiritualité. Cependant, nous devons comprendre que ces trois modes d’énergie descendent aussi du Ciel, comme nous l’avons expliqué. Maître Samaël Aun Weor les explique comme les trois modes de la force akashique, ou les trois souffles de l’Akasha, qui pénètrent dans nos narines et descendent à travers les trois systèmes nerveux, ou mieux dit, les trois canaux appelés Sushumna, Ida et Pingala. Donc la Rune Jera, est vraiment une Rune d’Alchimie. C’est très profond.

Maître Samael explique ce qui est montré dans le Calendrier Aztèque en relation avec la moisson; à savoir, les enfants du premier soleil ont été dévorés par la sagesse, par des tigres, symbole du feu, ou de la sagesse. Si nous comprenons l’Alchimie, nous comprendrons que le feu les a complètement brûlés, et ils sont devenus un avec le tigre, avec le feu, ou avec le feu noir. Les enfants du deuxième soleil ont été détruits par de grands ouragans et se sont transformés en singes. Certains d’entre eux ont dégénéré. Les enfants du troisième soleil, la récolte du soleil liée à la Race Lémurienne, ont été détruits par une pluie de feu, et ils se sont transformés en oiseaux. Ensuite, la Race Racine Atlante (qui a existé avant cette Race Racine actuelle) a été dévorée par les eaux et transformée en poisson. Ainsi, lorsque nous étudions le Calendrier Aztèque en relation avec la récolte de ces quatre Races Racines précédentes, c’est très clair dans les symboles.

Mais ils ne disent rien de nous, la récolte du Cinquième Soleil. En quoi allons-nous être transformés? En quel animal symbolique allons-nous être transformés? Cependant, ils disent que les enfants du Cinquième Soleil – qui est Tonatiuh, au centre de la pierre – seront détruits par les tremblements de Terre et le feu, qui est en train de s’accomplir. Ce feu est le feu des volcans. Rappelez-vous qu’il est indiqué que Samael est le roi des volcans et des tremblements de Terre. Maintenant, la Bible parle de l’animal symbolique dans lequel cette Race Racine va être transformée. Maître Jésus a dit:

«Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire et tous les anges avec lui, il s’assiéra sur le trône de sa gloire: Et devant lui seront rassemblées toutes les nations: et il les séparera les unes des autres, comme le berger sépare ses brebis des boucs; et il met les brebis à sa droite, mais les boucs à sa gauche.

«Alors le Roi dira à ceux à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, possédez le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde; car j’avais faim, et vous m’avez donné de la viande; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire: j’étais un étranger, et vous m’avez recueilli: Nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez rendu visite: j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

«Alors les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim et nourri? Ou soif, et t’avons donné à boire? Quand t’avons-nous vu étranger et que nous t’avons accueilli? Ou nu, et t’avons vêtu? Ou quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et que nous sommes venus vers toi?

«Et le Roi répondra et leur dira: En vérité, je vous le dis, puisque vous l’avez fait à l’un des plus petits de mes frères, vous me l’avez fait.

«Puis il dira à ceux qui sont sur sa gauche, éloignez-vous de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges: Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné de la nourriture: j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire: J’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli: nu, et vous ne m’avez pas vêtu; malade et en prison, et vous n’êtes pas venus me voir.

«Alors ils lui répondront aussi: Seigneur, quand vous nous avons vu faim ou soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons pas assisté?

«Alors il leur répondra, en disant: En vérité, je vous le dis, comme vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, vous ne l’avez pas à moi. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.» – Matthieu 25: 31-46

Nous retrouvons ici la dualité de la Rune Jera; la récolte de cette Cinquième Race Racine sera des boucs et des brebis.

Maintenant, si nous plongerons dans le symbole du Bélier ou des brebis, nous découvrons que celui-ci se rapporte au signe du Bélier. Astrologiquement, le Bélier est liée à la tête, c’est pourquoi nous constatons qu’au centre du Calendrier Aztèque se trouve le Cinquième Soleil, qui est une tête. En effet, le Soleil du Bélier gouverne toute la tête et il est gouverné par Samael, dont le symbole est le Bélier, l’Agneau, le brebis. Pour que cette tête puisse briller, nous devons transmuter l’énergie sexuelle avec les mystères du Taoïsme, l’Alchimie, Yin-Yang, et les trois modes d’énergie, ou les trésors de la lumière, comme cela est enseigné dans le Taoïsme.

Cependant, si nous ne le faisons pas, nous deviendrons des boucs. Nous avons vu que le symbole du bouc est l’énergie sexuelle utilisée dans la mauvaise manière. Le bouc est quelque chose que nous devons transformer, parce que nous tous ici présents, sans exception, sont des boucs. Nous sommes des boucs, donc nous devons nous transformer en brebis. Le bouc, comme tous les animaux, est fornicateur.

Nous sommes les enfants du Cinquième Soleil. Là maintenant, nous sommes dans le dilemme de «être ou ne pas être.» Maître Samaël Aun Weor, qui règne sur le Cinquième Soleil, est venu et a donné la connaissance pour nous, afin que nous puissions être transformés en brebis, qui est, si nous voulons appartenir à la récolte du Cinquième Soleil

Ce qui est mauvais, les boucs, seront jetés dans l’Abîme pour que le feu éternel de Klipoth les purifiera; là, le feu de leurs propres passions va les brûler, ainsi que le feu atomique de la Terre. Rappelez-vous qu’au centre de la Terre l’ego est incinéré, cramé. Voilà le dilemme: sous nous cramons dans la manière involutive, soit de la manière Alchimique, Initiatique.

Voilà pourquoi nous enseignons la Gnose, pour nous puissions devenir des brebis. Rappelez-vous la parabole des brebis et des boucs, qui déclare que Jésus a dit aux brebis sur la droite:

«Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde.» – Matthieu 25: 34

«Et je vous le dis, que plusieurs viendront de l’Orient et de l’Occident, et s’assiéront avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des Cieux.» – Matthieu 8: 11

«Et aux boucs sur la gauche Jésus dit:

«Mais les enfants du royaume (Malkuth) seront jetés dans les ténèbres extérieures: il y aura des pleurs et des grincements de dents.» – Matthieu 8: 12

great-judgment-small

«Dans les ténèbres extérieurs.» Comprenez, ces ténèbres extérieurs ne sont pas les mêmes ténèbres dont nous avons parlé au début. Ces ténèbres extérieurs sont les ténèbres de l’Abîme; il y a de nombreux types de ténèbres. Les ténèbres extérieurs sont les ténèbres de l’Abîme qui est HORS du royaume des Cieux. Dans l’Absolu, nous trouvons le feu noir, qui se rapporte aux ténèbres dont nous avons parlé au début, qui est divin.

Le Calendrier Aztèque déclare qu’à l’époque des enfants du Cinquième Soleil, les Dieux vont mourir, et en effet, les Dieux sont morts dans cette Race Racine. De nombreux Bodhisattvas des grands Dieux et des anges sont tombés dans cette époque. Mais il est écrit que dans la Sixième Race Racine, qui sortira après la destruction de cette Cinquième Race Racine, les Dieux ressusciteront.

Cependant, les Dieux ne ressusciteront pas simplement comme un cadeau, ou tout simplement parce que le Calendrier Aztèque le déclare, non! Les Dieux susciterons si leurs Bodhisattvas annihilent leur ego, et brillent à nouveau en eux-mêmes.

Il y a beaucoup de Bodhisattvas qui sont déchus, donc ils doivent s’élever à nouveau et briller pour ressusciter. La résurrection est quelque chose que nous avons expliqué dans d’autres conférences. Il y a plusieurs types de résurrection. Les Dieux doivent ressusciter. Si vous entrez dans ce chemin, votre Dieu ressuscitera en vous. C’est précisément le mystère de la Rune Jera, car cela signifie Récolte Solaire.

A l’époque du Septième Soleil, tout sera Divin. Voilà comment nous comprenons le symbole de cette Rune Jera, en relation avec le Taoïsme, le Calendrier Aztèque, le Christianisme et la Kabbale.

Allons plus loin sur cette question et étudions l’Arbre de Vie. Rappelez-vous que nous avons dit qu’il y a deux lois principales en relation avec l’univers. La première est la Loi du Trois, qui est la Loi du Triamazikamno, liée à Kether, Chokmah et Binah, et aussi à Daath. En effet, cette mystérieuse Sephirah Daath, qui est en dessous du premier triangle, cache le mystère de la dualité au sein de la Trinité, comme nous l’avons indiqué dans des conférences précédentes. En Daath, il y a une trinité au sein de la dualité, et c’est précisément ce que nous devons comprendre. Une chose est la trinité dans le premier triangle, et une autre chose est la trinité dans Daath, qui se manifeste à travers la dualité. En d’autres termes, la Rune Jera appartient réellement à Daath, qui est la dualité, Père / Mère, Elohim manifestant son pouvoir de création grâce à la force qui est toujours cachée, qui est le feu, le «S» de la Rune Sig entre les deux faucilles, les symboles de la dualité de Jera. Séquentiellement, en-dessous, nous trouvons les sept autres Sephiroth, qui se rapportent à la Loi du Sept, l’Heptaparaparshinokh, la loi qui organise.

Descendons maintenant dans notre Physicalité, afin de comprendre comment ce qui se fait dans le Macrocosmos doit être effectué dans le Microcosmos.

Il est indiqué dans de nombreuses parties de la Bible que le corps physique est le Temple de Dieu. Malkuth est le Temple de Dieu. Paul de Tarse dit dans la Bible, notre corps physique est un temple du Dieu vivant et beaucoup de gens qui entendent cela, ou lisent cela, et ne comprennent pas de quelle manière est Dieu à l’intérieur de nous. Étudions cela et voyons.

Le système respiratoire se rapporte à Shen. Lorsque nous étudions le Taoïsme, nous constatons qu’il y a des points précis où Shen demeure dans le corps, et le principal est les poumons. En effet, l’Esprit de Dieu pénètre par les narines. Rappelez-vous ce qui est écrit:

«Et Iod-Havah Elohim forma Adam de la poussière du sol, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam devint une âme vivante [Ainsi, Shen est l’Âme, l’Esprit, et le mental aussi].» – Genèses 2: 7

Voilà comment nous devons comprendre: Shen entre dans notre physicalité principalement par les narines, pour que nous soyons en vie. Donc, quand nous parlons du système respiratoire, nous parlons de Kether, qui est abstrait, comme l’air. Rappelez-vous que nous avons déjà parlé d’Aleph, le souffle, dans de nombreuses conférences. Quand nous parlons de l’air, l’oxygène, lié aux poumons, nous parlons du cœur aussi. Rappelez-vous que le cœur est entre les poumons et le cœur est cet organe qui traite du sang. Lorsque nous parlons du sang, nous parlons de Chi. Dans d’autres conférences, nous avons parlé de la façon dont Chi (sang) est lié à Shen (l’air), ce qui explique pourquoi quand nous parlons de Shen ou Chi, nous allons ici, au centre de la poitrine, au cœur ou aux poumons.

Mais, Shen se rapporte également à la rate et au foie, d’une manière très subtile, parce que le Shen que nous avons dans nos poumons purifie le Chi dans notre cœur, qui descend finalement dans Jing, qui est lié à nos reins. Ce Jing devient le semen, matière sexuelle. Voilà pourquoi, dans le Taoïsme, il est conseillé de ne pas éjaculer le semen, mais de le conserver. En effet, si nous retenons le Jing, il finira par se transformer en Chi, puis en Shen. Ainsi, nous serons remplis d’énergie.

Donc, voyez les reins sont en relation avec Jing; le cœur, en relation avec Chi; et les poumons en relation avec Shen. Mais, le foie et la rate, qui sont liés avec le sang, se rapportent également à Chi.

Il y a, dans l’ésotérisme, un sceau que nous devons apprendre, qui est appelé Sceau Croix Ankh. Il est aussi appelé le Sceau Tao, ou la Croix-Tao. Parfois, nous l’appelons la Croix-Tao, d’autres fois la Croix Ankh.

Nous le réalisons en traçant un cercle, en commençant à partir de notre poitrine – qui est l’endroit où nos poumons et notre cœur sont situés – et descendant à gauche, à notre rate, ensuite passant sur les reins et le foie, afin de former l’arc droit ascendant du cercle en remontant à nouveau, et en fermant sur notre cœur. C’est le fameux Sceau Ankh ou Croix Tao, qui unit ces méridiens, ou dantians, dans le corps humain.

Rappelez-vous: le cœur et les poumons, la rate, les reins, le foie; ceux-ci, bien sûr, se rapportent à Shen. Vous trouverez Shen dans différentes modalités de la Trinité, ou les trois trésors, qui sont appelés Shen, Chi et Jing du Taoisme.

Une fois que nous avons tracé ce cercle, nous traçons la ligne verticale du Tao passant de notre plexus solaire à nos parties génitales; c’est-à-dire, nous descendons la force Jing de nos reins à notre sexe. Cela signifie que notre Shen et notre Chi, qui sont accumulés dans nos reins en tant que Jing, descendent de nos reins à notre appareil génital. Ensuite, nous traçons la ligne horizontale de la Croix Tao, de la rate au foie. C’est le sceau ésotérique de l’Ankh ou Croix Tao, que l’initié effectuer afin de se protéger contre les forces négatives; d’abord le cercle, puis la croix en-dessous. Rappelez-vous que les trois trésors sont déposés dans la graine humaine, parce que le rein contient le Jing; le cœur, le foie et la rate, le Chi; et les poumons, le Shen.

Il y a aussi un autre sceau qui est connu parmi les Gnostiques. Ils l’appellent le Sceau de la Croix. Dans ce sceau, la croix reste au milieu du cercle. Ceci est un autre sceau qui nous protège. Nous commençons par Shen, qui est à la racine de notre nez qui est précisément la racine de l’atome du Père. De là, nous disons: «Au nom du Père» ; puis nous entrons dans le cœur «et du Fils», le Chi, parce que le cœur est le royaume du Fils; «Et du Saint-Esprit» qui est directement liée à nos glandes sexuelles.

Cependant, pour faire la croix, nous devons tracer la poutre horizontale. Faites attention car ici se trouve le symbole et le sens du prochain mouvement: de notre sexe, nous levons notre main vers notre épaule gauche, qui est Geburah, et de là nous traçons la ligne horizontale vers Chesed, qui est aussi appelé Gedulah, dans l’épaule droite.

Avez-vous appréhendez le mouvement? Pourquoi nous levons notre main de notre sexe vers la gauche? Pourquoi la gauche? Parce que la gauche est Ida, qui est le serpent tombé avec laquelle nous sommes habitués à forniquer.

Ainsi, lorsque nous traçons ce sceau c’est comme si nous disons: «Moi, Tiphereth, je place la force de Jing, l’Esprit Saint, dans ma Monade.» Cette Monade est Geburah (Shen, l’Âme Spirituelle dans le poumon gauche), Tiphereth (Chi, l’Âme Humaine dans le cœur), et Chesed (Shen, l’Esprit dans le poumon droit). Alors, vous Unissez Jing, le Saint-Esprit, dans votre Monade (Shen et Chi). C’est une protection, vous voyez? Au nom du Père (racine du nez), du Fils (le cœur), et l’Esprit Saint (le sexe), et nous élevons Jing à notre épaule gauche et traversons vers la droite, notre Monade. Ainsi, le Saint-Esprit reste uni au Fils et le Père dans le cœur.

Les gens pensent que l’Esprit Saint est le Cœur. Ils pensent que le Fils est dans le sexe. Non, le Fils est dans le cœur, l’Esprit Saint est dans le sexe. Mais, si nous comprenons le mouvement de ce sceau, nous comprendrons que nous les unissons dans le cœur en transmutant le Jing sexuel dans Chi et Shen.

Ensuite, nous entourons la croix en traçant un cercle depuis notre tête, vers le bas vers la gauche et la droite, et disons: «Par le plus saint Tetragrammaton»

Quel est le Tetragrammaton? C’est Iod-Hei-Vav-Hei, le nom à quatre lettres de Dieu. Alors, quand nous traçons le cercle, descendant vers la gauche et montant vers la droite, nous encerclons la croix avec le fameux Tetragrammaton; c’est ainsi que nous nous scellons, nous nous protégeons.

De nombreux Gnostiques effectuent ce sceau, mais ils ne comprennent pas pourquoi ils le font. Écoutez, ce sont les trois forces primaires Shen, Chi et Jing, la section délimitée par le cercle, par les quatre éléments – feu, air, eau et Terre. Quand nous disons Tetragrammaton, nous nommons les quatre éléments. Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, le fameux Tetragrammaton, commande la nature dans notre propre corps. Ainsi, à la fois la Croix Tao et cette autre croix, cet autre Sceau, sont en relation avec la Sainte Trinité dans le Taoïsme.

Ne confondez pas la deuxième croix avec la croix commune que les Catholiques effectuent. Ils disent: «Le Père, le Fils et le Saint-Esprit», mais ils croisent seulement leur cœur. Ils ne vont pas jusqu’à leur sexe, parce que c’est une action mécanique; ils ne comprennent pas ce qu’ils font. Oui, le Fils est dans le cœur, mais le Saint-Esprit pour être dans le cœur, nous devons descendre et le soulever à partir du sexe, parce que nous devons élever le Saint-Esprit, qui est notre énergie sexuelle, Jing.

De même, ne confondez pas le mot Jing, JING, avec Yin, qui est très similaire. Si nous avons parlé Chinois, ce ne serait pas un problème pour comprendre la différence. Le Chinois est une langue très difficile. Par exemple, le Tai-Chi est prononcé Tie-Hai.

Avez-vous compris comment – en relation avec le Shen – les forces, l’Esprit, vous protège?

Maintenant, descendons dans Chokmah, le Chi, qui est lié à la moelle osseuse. Vous pourriez vous demander pourquoi. Dans la Bible, nous trouverons la réponse:

«Ne sois point sage (Chokmah) à tes propres yeux: ירא (Jera) crains (יהוה) Iod-Hei-Vav-Hei, et détourne-toi du mal. Ce sera la santé pour ton nombril (ton Chi et l’énergie Jing dans ton plexus solaire), et de la moelle à tes os. Honore (יהוה) Iod-Hei-Vav-Hei avec ta substance (ton Jing), et avec les prémices de tout ton produit (ton semen) – Proverbes 3: 7-9

Quel est la signification des Proverbes 3: 7-9? La moelle est l’élément principal de notre organisme qui produit des globules rouges. Le sang est produit par des organes tels que la rate et le foie, mais la source principale est la moelle de nos os; ce sont là où les globules rouges sont produites. Les globules rouges sont en relation avec Chokmah. Chokmah est Iod-Hei-Vav-Hei dans la Kabbale. La première Sephirah dans l’Arbre de Vie où le nom de Jehovah apparaît est Chokmah.

Voulez-vous trouver où votre Chokmah se trouve? Il est dans la moelle de vos os, physiquement parlant, créant des cellules rouges, qui est la vie pour vous. Le plexus solaire dans le nombril est une source de Chi, qui est aussi la même énergie que nous parlons. Voilà pourquoi, dans la Kabbale, lorsque nous nous référons à Chi, nous parlons de la moelle osseuse. De plus, combien de gouttes de sang avons-nous besoin pour créer une goutte de semen, que ce soit masculin ou féminin? En Gnosticisme la femme a aussi du semen, mais féminin; nous l’appelons son Jing semen aussi.

Donc, combien de gouttes de sang avons-nous besoin pour créer une seule goutte de semen? Ou nous dirons combien de gouttes de Chi, globules rouges, avons-nous besoin pour créer une goutte de Jing? Nous avons besoin de quatre-vingts gouttes. Il y a beaucoup de quantités dans différentes philosophies, mais le point important ici est que nous avons besoin de gouttes de sang pour créer une goutte de Jing. Ainsi, lorsque nous éjaculons une goutte de semen, imaginez combien de gouttes de Chi nous perdons.

Voilà pourquoi, quand nous transmutons notre substance (notre Jing) en Chi, c’est ce que, dans la Kabbale et l’Alchimie, nous appelons «l’Âme du Mercure», qui monte à travers Ida et Pingala (les deux témoins de l’Apocalypse). Ainsi, Chi vient de notre propre Jing quand nous le transmutons. Finalement, ce Chi va générer Shen. Nous fortifions également notre propre Shen (Esprit) avec Shen que nous prenons lorsque nous respirons. Voilà l’importance de l’Alchimie.

L’Esprit Saint est Shen à l’intérieur du Jing, l’énergie créatrice. L’Esprit Saint est le mystère de la dualité. Rappelez-vous que si nous voulons trouver la dualité exprimée physiquement dans ce monde tridimensionnels, nous trouvons l’homme et la femme. Quand ils s’unissent, sexuellement parlant, nous avons Shen, la troisième force, qui unis le Yin-Yang. Rappelez-vous que quand nous voyons Yin-Yang, il y a une troisième force cachée là, qui les met en mouvement; ou comme on dit, quand l’homme et la femme, Yin-Yang, sont dans l’acte sexuel, il y a un mouvement de Shen dans notre Jing. C’est l’énergie sexuelle, le Saint-Shen, le Saint-Esprit.

Chi se rapporte aussi aux deux modalités du sang. Voilà pourquoi nous trouvons le bleu, le sang impur, et le rouge, le sang pur qui contient Chi et Shen. Ils sont aussi liés aux organes inférieurs, et au système circulatoire. Ils sont liés de cette façon parce que si les globules rouges sont Chokmah, Chi, le Fils Christ, Kether, Shen le souffle, le Père, leur résultat est l’énergie créatrice, Binah, le Jing, le Saint-Esprit. Telle est la Trinité, à l’intérieur de nous.

Rappelez-vous, la manière simple de comprendre la trinité c’est de prendre chaque triangle de l’Arbre de Vie et le placé sur nos trois cerveaux ; à savoir, notre tête, le cerveau intellectuel; notre cœur, le cerveau émotionnel; et nos organes sexuels, le Saint-Esprit, le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Voilà comment nous devons placer chaque triangle.

Voilà pourquoi nous constatons que lorsque nous parlons de Kether, nous parlons de la respiration dans la tête, la façon dont nous respirons Shen. Quand nous parlons de Chi, Chokmah, nous mettons ce Chi dans notre cœur, qui traite des globules rouges; puis, le Saint-Esprit, Jing, l’énergie sexuelle. Ce sont les trois modalités de l’énergie dans nos trois cerveaux. Cependant, nous constatons qu’en-dessous de cette trinité se trouve Daath, qui se rapporte à nos trois systèmes nerveux: le système nerveux central, le système nerveux grand sympathique et le système nerveux parasympathique.

tree-of-life-energies

Nous déclarons toujours que Daath, le système nerveux dans notre physicalité, est lié à l’Arbre du Bien et du Mal. De cette façon, nous pouvons comprendre comment ce système nerveux se rapporte aux trois forces primaires. Mais ne confondez pas le premier triangle avec la trinité de Daath, l’Arbre du Bien et du Mal, parce que là elles sont inversées, les forces sont inversées, pour créer. Par exemple, Chokmah, à travers Daath, travaille dans le système nerveux central, à travers le canal Sushumna. Le Père, qui est Kether, travaille à travers Pingala. Et Ida est Binah, qui est le système nerveux parasympathique ou vague. Ils sont là inversés pour travailler. En effet, le Saint-Esprit contrôle l’énergie sexuelle, mais dans les trois systèmes nerveux, le Fils est Sushumna. Telle est la façon de comprendre cela, mais je le répète, ne confondez pas cette trinité avec le premier triangle.

Nous avons parlé du premier triangle en relation avec les trois cerveaux, mais nous parlons maintenant des trois systèmes nerveux, qui se rapportent également aux trois cerveaux, mais à la manière de l’Alchimie, la création. Rappelez-vous que la dualité est Daath, Pingala et Ida, et le résultat de cette union est Sushumna, qui est le feu dans notre physicalité.

En-dessous de Daath nous trouvons Gedulah ou Chesed, qui est l’Esprit, notre propre Esprit particulier, qui est appelé l’Homme Véritable et qui se rapporte au système squelettique. Rappelez-vous que l’Homme Véritable est l’Esprit qui a deux âmes: l’Âme Spirituelle et l’Âme Humaine. En dessous de cette trinité se trouve quatre corps: le mental, l’émotion, le corps vital, et la physicalité. Cependant, l’Esprit est Gedulah. Voilà pourquoi nous trouvons écrit dans la Bible:

«Et Adam dit, ceci est l’os de mes os et la chair de ma chair: elle sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de l’Homme.» – Genèse 2: 23

Voyez-vous cela? La Bible cite l’os et la chair en relation avec l’Homme Véritable, Adam. Cependant, quand les gens lisent, ils ne comprennent pas cela en relation avec les différents symboles de l’Arbre de Vie. Quand Adam dit: «Ceci est l’os de mes os,» Adam dit: «Cela fait partie de moi, Chesed, et une partie de moi, Geburah, qui est «la chair de ma chair, mon sang.» Cette déclaration se rapporte à la partie supérieure de la Monade, et pas seulement comme les gens le pensent, que les femmes ici ne sont qu’une partie des os physiques et de la chair d’Adam. Non, ils ne comprennent pas le symbolisme.

Lorsque nous parlons d’os, nous parlons aussi d’Abraham. Rappelez-vous que nous disons toujours que Chesed est Abraham. Qui est le Dieu d’Abraham? Le Dieu d’Abraham est Iod-Hei-Vav-Hei, Iod-Havah. Et où est Iod-Hei-Vav-Hei, le Dieu d’Abraham? Il est dans la moelle de nos os. Ceci est le symbolisme des os par rapport à Abraham. Les Kabbalistes du Zohar et bien d’autres Kabbalistes disent que nous avons 248 os dans le corps. Il y a un débat sur le nombre, mais ils disent qu’il y a toujours 248. Pourquoi? C’est parce que l’addition numérique du mot Abraham est 248, selon les valeurs des lettres, et parce qu’Abraham se rapporte au système squelettique, les os. Ainsi, les os se rapportent à Abraham, notre Chesed, dans notre physicalité, et la chair est Geburah.

Maintenant, descendons dans Geburah, qui est le système circulatoire. Dans des conférences précédentes, nous avons parlé de la façon dont le système circulatoire a deux forces, la systole et la diastole, les deux mouvements du sang dans le corps, qui sont contrôlés par le cœur. Le cœur est l’organe qui reçoit cette systole/diastole, mais celui qui promulgue cette puissance est Geburah. C’est ce que les gens ne comprennent pas. Si vous prenez le triangle de Chesed, Geburah et Tiphereth, et que vous le placez sur le corps, Geburah est sur le cœur, lié au système circulatoire; Chesed est sur la tête; et Tiphereth est sur les organes sexuels. Là, nous trouvons pourquoi Geburah se rapporte au système circulatoire.

Cependant, en réalité, Geburah se rapporte également à Tiphereth, en relation avec le cœur. Geburah et Tiphereth, comme nous l’avons dit dans les cours précédents, sont liés à deux Soleils. Geburah est un Soleil et Tiphereth, le cœur, est un autre Soleil. Ce sont deux puissances, deux forces, qui travaillent au sein de notre organisme. Rappelez-vous que cela est en relation avec l’Heptaparaparshinokh, la façon dont notre corps est organisé selon les énergies de la Loi du Sept et la Loi du Trois. Notre corps est un Temple du Dieu Vivant.

Maintenant, nous allons entrer dans le système suivant, le système musculaire, dont le centre est le cœur. Le cœur est une glande, mais il est aussi un muscle – que nous pourrions appeler une glande musculaire ou un muscle glandulaire – qui se rapporte à l’ensemble des muscles de notre organisme. En effet, grâce au système circulatoire, le sang nourrit tous les tendons et les muscles de notre physicalité. C’est ce qui nous donne la beauté physique, parce que dans les muscles se trouve la beauté. Vous savez comment en cette époque tout le monde veut développer leurs muscles et ont un corps joliment en forme, un corps musclé? Voilà pourquoi Tiphereth, que l’on appelle Beauté, est aussi appelé Splendeur ou Gloire. Parfois, dans la Kabbale, quand nous disons Gloire, nous parlons de Hod, mais Hod et Tiphereth ont la même signification. Nous pouvons utiliser les deux, Tiphereth ou Hod, dire Gloire ou Splendeur dans la Kabbale. Cependant, dans ce cas, le système musculaire se rapporte à Tiphereth, qui se rapporte au cœur, qui est le centre du système musculaire.

Quand nous plaçons le triangle suivant – Netzach, Hod et Yesod – sur le corps, nous constatons que Hod reste au centre, dans le cœur aussi. Netzach, qui est le mental, est dans la tête; Hod est dans le cœur; et Yesod est dans nos organes sexuels. Ainsi, nous constatons que Hod et Tiphereth sont mélangés en relation avec les trois cerveaux, ou les énergies qui se rapportent à notre système, notre physicalité.

Netzach, qui est le mental – comme nous l’avons expliqué dans différentes conférences – est gouverné par les glandes endocrines, qui sont régies par Pierre. Nous parlons de Pierre, le premier Apôtre du Seigneur, qui est cette intelligence, archétype, dont le Chi contrôle les glandes sexuelles, mais qui est aussi le chef de toutes les glandes. Elles se rapportent les unes aux autres. Ceci est précisément ce que nous devons comprendre, parce que quand nous parlons du système endocrinien, nous parlons du lait, qui est ce fluide du système hormonal. Dans la Bible vous lisez au sujet du lait. Qu’est-ce que ce lait que la Bible parle?

«Il a juré à tes pères de te donner, un pays où coulent le lait et le miel.» – Exode 13: 5

Les fleuves de l’Eden fluent avec le lait et le miel, comme nous l’avons dit dans des conférences précédentes. Ce lait est la sécrétion des glandes du système endocrinien, qui se rapportent au mental, Netzach. Si nous entrons dans les Sephiroth précédents, en relation avec l’Heptaparaparshinokh, la Loi du Sept, nous constatons que Geburah se rapporte au fluide appelé vin qui contient le feu Eucharistique Alchimique, le résultat de la transmutation de ce fluide qui est appelé l’Eau (Semen), qui se rapporte à Chesed (le Ruach Elohim). Enfin, Tiphereth est lié à ce fluide appelé sang.

Voyez-vous ce qu’est le feu dans l’eau, le vin et le sang? Dans la conférence précédente, nous avons parlé de la façon dont l’eau, qui est Chesed, qui descend vers les organes sexuels, doit être sublimée pour devenir le vin, le vin de la transsubstantiation, qui est Geburah, le sang du Seigneur.

«Jésus, qui est – Aberamentho, – dit à ses disciples, […] «Et le feu, l’eau et le vin sont pour la purification de tous les péchés du monde. Le sang d’autre part était un signe pour moi à cause du corps humain que j’ai reçu dans la région de Barbelo, le grand pouvoir du Dieu invisible. Le souffle d’autre part avance vers toutes les âmes et les conduit vers la région de la Lumière.» – Pistis Sophia, Chapitre 141

Voilà pourquoi, lorsque nous effectuons la transsubstantiation, nous travaillons avec le feu dans le triangle de Chesed (eau), Geburah (vin), et Tiphereth (sang) dans notre cœur. C’est la manière merveilleuse de la transsubstantiation. Cependant, nous avons besoin de beaucoup d’énergie (feu) pour effectuer ce travail; nous avons besoin de lait. Ce lait est lié à notre système endocrinien.

Maintenant, nous entrons dans la Sephirah suivante, appelée Hod, qui est liée au système immunitaire. Le système immunitaire est le principal système qui nous permet de rejeter les microbes et lutter contre les différentes maladies que nous avons dans le corps. Il est gouverné par la lune. Nous constatons que les globules rouges sont créées par les différents organes de notre corps, principalement par la moelle de nos os, mais il y a d’autres cellules créées dans notre corps physique, dans notre sang, qui sont appelées globules blancs. Ces globules blancs sont en relation avec la lymphe. La lymphe est ce liquide lié à Hod, gouverné par la Lune. Rappelez-vous que dans l’Ésotérisme Gnostique, nous affirmons que la Lune régit Hod, ainsi que Yesod. Ces globules blancs circulent dans le sang. Voilà pourquoi nous disons parfois Hod se rapporte au sang. Cependant, Bibliquement parlant, le fluide de Hod est appelé ROSÉE. La rosée est sécrétée par notre système immunitaire. Rappelez-vous que la rosée circule dans notre sang, ainsi que le lait, l’eau et le vin.

Plus bas, nous trouvons Yesod, dont le fluide est symboliquement lié à l’huile d’olive; Yesod, notre système reproducteur, dans lequel nous trouvons très clairement les deux polarités de Yin-Yang. Rappelez-vous que la Rune Jera est liée à ces systèmes. Elle travaille dans tous les systèmes. Rappelez-vous que nous avons dit que le premier triangle – Kether, Chokmah, Binah – se rapporte à la Loi du Triamatzikamno, la Loi du Trois, et le reste se rapportent à la Loi du Sept, qui organise. Le système reproducteur féminin et le système reproducteur masculin se rapportent à Yesod, où nous trouvons le Jing, les forces de l’Esprit Saint, avec lesquelles nous devons travailler.

En bas, nous trouvons Malkuth, dont nous avons déjà donné de nombreuses conférences, le fluide de Malkuth est symboliquement lié au miel. Malkuth se rapporte à notre système digestif. Malkuth est également lié à notre peau, qui protège tous les systèmes que nous avons. Rappelez-vous que notre peau physique montre les différents systèmes que nous avons à l’intérieur. Si l’un de ces systèmes ne fonctionne pas correctement, votre peau va montrer cela. Un corps sain est montré à travers la peau, à travers Malkuth, qui se rapporte également au système digestif.

Nous ne pouvons pas oublier Klipoth, car il est à l’intérieur de Malkuth. Klipoth est lié à nos intestins, qui sont liés à notre système digestif. Lorsque nous avons mis la nourriture dans notre estomac, que nous avons besoin pour survivre dans ce monde physique, nos intestins prennent les nutriments et ce qui reste est jeté à travers eux dans les toilettes. Cela est lié à Klipoth. Dans notre physicalité, Klipoth est lié aux déchets de notre système digestif.

Si nous voulons parler de Klipoth en relation avec la création, il ne pénètre pas dans la manière créative avec la Loi de l’Heptaparaparshinokh, parce que c’est la loi qui organise la création et Klipoth traite de l’annihilation, les restes.

Malgré le fait que Klipoth est lié à nos intestins, c’est Malkuth le système digestif qui est celui qui prend – de l’intestin – les nutriments (à savoir Chi, Jing, et Shen) que nous avons besoin pour créer; c’est-à-dire, si nous connaissons la science de l’Alchimie.

Donc, avons-nous compris comment notre physicalité se rapporte à tous les Sephiroth?

«Jésus répondit et leur dit: détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Alors les Juifs dirent, quarante-six ans ont été pris pour la construction de ce temple, et tu le relèverai en trois jours? Mais il parlait du temple de son corps.» – Jean 2: 19-21

De la manière Alchimique et Kabbalistique, le temple de notre corps est – comme nous l’avons expliqué ici – où toutes ces forces, toutes ces énergies, sont impliquées, que nous détruisons d’une manière ignorante. En général, nous les détruisons, donc nous vieillissons et nous mourons. Cependant, Maître Jésus a dit: «Détruisez ce temple», se référant aux Sephiroth dans son corps physique «et en trois jours je le relèverai». Ces trois jours sont symboliques.

«Pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela pour eux; et ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dit.» – Jean 02:22

Maintenant, comprenons-nous cette parole du Maître Jésus? Ce n’est pas comme les gens communs et ordinaires pensent: «Oh, si je crois en Jésus, je ressusciterai.» Jésus parlait d’une manière cryptée du temple de son corps, car il connaissait cette connaissance que nous parlons ici. Jésus connaissait les systèmes Kabbalistiques du corps et la façon dont ils sont liés à la Loi du Sept et la Loi du Trois, les trois forces primaires dans le Taoïsme – Shen, Chi et Jing – et la dualité, Yin-Yang. Jésus explique-t-il alchimiquement cette procédure dans la Bible?

«Jésus répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne vous étonnez pas que je vous ai dit, vous devez naître de nouveau. Le vent souffle où il veut, et vous entendez le son de celui-ci, mais vous ne pouvez pas dire d’où il vient et où il va. Ainsi est de tout homme qui est né de l’Esprit.

«Nicodème lui dit: Comment ces choses arriveront-elles? Jésus répondit et lui dit: Es-tu un maître d’Israël, et ne sais pas ces choses? En vérité, en vérité, je vous le dis, nous disons ce que nous connaissons, et nous attestons ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si je vous ai dit des choses terrestres, et vous ne croyez pas, comment allez-vous croire, si je vous dis des choses célestes?» – Jean 3: 5-12

Voilà pourquoi nous terminons toujours avec Malkuth, en vous disant des choses terrestres qui se rapportent à notre meilleur amie, Martha. Martha est toujours là, nous montrant que si nous voulons beaucoup de Chi, nous devons savoir comment nourrir notre physicalité. Nous prenons le Shen, qui devient Chi dans notre corps quand nous respirons. Mais nous nous alimentons aussi à travers les impressions que nous recevons, à travers notre physicalité. Mais, les nombreux éléments nutritifs nécessaires afin d’avoir un corps sain sont entre les mains de Martha, qui est cette Conscience avec la sagesse, Sophia, cachée dans le corps qui transforme la nourriture de la manière positive afin que nous puissions profiter de Paramartha (Conscience Absolue).

martha

Questions et Réponses

Public: Que devons-nous faire dans le processus de la croix avec le cercle? Ce qui doit être fait? Est-ce juste pour la Méditation ou quand nous allons dormir?

Instructeur: Si quelqu’un vous regarde pendant que vous effectuez ce signe, il pourrait penser, «Que fait cette personne?» Ainsi, quand nous sommes en public, nous devons le faire avec notre imagination. Cependant, quand nous sommes seuls, nous pouvons le faire physiquement. Les Catholiques savent ce signe très bien: «Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.» Cependant, la bonne manière est comme nous vous l’enseignons; à savoir, commencez par le Père, à la racine de votre nez; puis le cœur, qui est le temple du Fils, Chokmah ; le suivant est le Saint-Esprit, les organes sexuels; ensuite, élevez cet Esprit Saint, d’abord vers la gauche, puis tracer la ligne horizontale vers la droite; enfin, nous disons: «Par le plus Tetragrammaton,» et nous faisons un cercle descendant vers la gauche et s’élevant vers la droite.

Une fois, j’enseignais ce sceau, et quelqu’un dit: «Mais les Chakras tournent dans le sens horaire.» Et je dis: «Qui parle des Chakras ici, je n’ai pas parlé des Chakras? Je parle du sceau, ce qui est différent. Laissez les Chakras tranquilles.» N’est-ce pas? Les Chakras doit tourner dans le sens horaire, mais ceci est un sceau, pas un Chakra. «Mais pourquoi traçons-nous le cercle dans le sens antihoraire?» Simple, C’est parce qu’en Hébreu Iod-Hei-Vav-Hei est écrit de droite à gauche. Si vous écrivez de gauche à droite, vous êtes alors en train d’écrire Chavajoth, ou Chavah-Yod, l’opposé de Yod-Chavah «Jehovah», voyez-vous? Si vous tracez le cercle vers la droite, vous ouvrez, vous ne fermez pas le cercle; vous terminez avec Yod. C’est écrit avec Yod dans la tête, Hei dans l’épaule gauche, Vav dans vos organes sexuels, et l’autre Hei dans votre épaule droite, puis vous fermez le sceau. C’est le fameux Tetragrammaton. C’est le sceau. L’autre sceau est plus avancé, le sceau en relation avec la Croix-Tao. Il est très puissant, aussi.

Public: Comment pouvons-nous relier cela aux trois âmes de la Kabbale?

Instructeur: Bien, nous dirons que l’énergie Jing est liée à l’Âme Animale, Nephesh; le Chi est lié à Ruach, l’âme intellectuelle; et Neschamah, l’Âme Spirituelle, à Shen. Ceci, nous dirons, est lié au triangle inférieur des trois forces primaires, parce que les trois âmes de la Kabbale – Neshamah, Ruach, et se Nephesh – expriment l’énergie dans des niveaux différents, selon l’Initiation. Donc, réellement, la Rune Jera, qui est liée à la récolte, dépend de la façon dont nous utilisons notre énergie. Nous avons besoin d’une récolte d’Hommes Solaires, mais pour effectuer cette récolte, nous devons prendre soin de notre corps, parce que le reste des corps que nous finirons par créer sont des archétypes, à l’exception des initiés qui les ont déjà créés. Pour ces initiés, ces corps ne sont pas des archétypes; ils sont déjà faits.

Cependant, dans ceux qui sont débutants dans cette connaissance, tous ces corps sont des archétypes, et ils ont besoin d’énergie pour les construire. Voilà pourquoi le Maître Hilarion IX, Paul de Tarse, a déclaré:

«Fuyez la fornication [déversements de Jing]. Tout péché que fait un homme est hors du corps; mais celui qui commet la fornication [déversements de Jing] pèche contre son propre corps [Malkuth]. Quoi? Vous ne savez pas que votre corps [Malkuth] est le temple du Saint-Esprit [Shen] qui est en vous [dans votre souffle, sang et substance sexuelle], que vous avez de Dieu, et vous n’appartenez pas à vous-même? Car vous avez été racheté avec un prix: glorifiez donc Dieu dans votre corps [Malkuth], et dans votre esprit [Chesed], qui appartiennent à Dieu.» – 1 Corinthiens 6: 18-20

Ainsi, si nous tirons parti de ces forces, nous créerons. Alors ne nous trompons pas. Si nous perdons ces trois modes d’énergie, qu’allons nous créer? Nous avons besoin de conserver l’énergie, pour que toutes ces énergies puisse circuler dans tous les systèmes de notre organisme, car ceux-ci se rapportent à l’Arbre de Vie.

Public: Est-ce que le Léviathan a un rapport avec le système digestif?

Instructeur: Le Léviathan est lié à tous les systèmes. Le Léviathan, ou l’énergie de Levi, est cette énergie de la volonté avec laquelle nous devons travailler. Il n’est pas seulement lié à la physicalité, mais à toutes les énergies dérivées des trois forces primaires. Le Léviathan est lié à Shen, Chi et Jing. Le Léviathan agit à différents niveaux; c’est pourquoi il est écrit que le Léviathan a le pouvoir de nager dans les eaux et voler dans les airs. Ce Léviathan est le pouvoir de Lucifer, qui est le Rayon de la Création qui descend dans les différentes modalités, à l’intérieur de nous. Tout d’abord, il est le dragon noir; il devient alors le Dragon Céleste dans le Taoïsme. Ne confondez pas le dragon noir que nous avons mentionné ici avec le dragon noir du Livre de l’Apocalypse, qui est l’ego. C’est tout à fait différent. Vous devez être habile dans l’interprétation des symboles pour ne pas tomber dans des erreurs, parce que si nous ne savons pas lire, nous faisons beaucoup d’erreurs. Voilà pourquoi nous avons besoin de beaucoup de Méditation. Ainsi, le Léviathan est cette force intelligente que nous devons contrôler et que nous devons apprendre à manipuler.

Public: Vous avez parlé du lait, de l’eau, le vin et du sang, mais comment ces substances sont liées entre elles, comment travaillent-elles ensemble?

Instructeur: Si vous étudiez les relations de tous ces systèmes dans le corps physique, vous verrez la relation. Le sang, le cœur au centre, traite du système circulatoire, le système immunitaire, le système endocrinien, le système reproducteur, le système squelettique, le système musculaire. Vous voyez, le sang se rapporte à Tiphereth qui est celui qui est en charge du travail du cœur, parce que le cœur traite de toutes ces forces. La nourriture que nous mangeons se transforme en énergie que le cœur prend et purifie à travers les poumons. Le liquide ou fluide lié au système de reproduction est appelé l’huile d’olive dans la Bible. Je vous ai dit dans d’autres conférences que le fluide lié au système digestif est le miel. Le miel est lié au système digestif, l’huile d’olive au système reproducteur. En effet, durant l’acte sexuel, l’organe sexuel est celui qui émet cette huile ou lubrifiant afin d’avoir le plaisir de l’acte sexuel, mais l’huile d’olive est également liée à Shen et Chi qui doit être transmuté, qui est déposé dans la substance Jing. L’huile d’olive est Shen et Chi que nous devons libérer de Jing. Voilà pourquoi les organes sexuels sont liés à l’huile d’olive. L’onction avec l’huile d’olive implique une activité sexuelle. Tel est le sens de l’onction du Saint-Esprit. Ensuite, la rosée qui circule dans le sang est lié à Hod, qui est la lymphe, les globules blancs qui aident à combattre les maladies et les microbes dans notre organisme. Qui circule dans le sang.

Lorsque vous transmutez votre huile d’olive, qui est le fluide de vos organes sexuels, elle circule dans le sang aussi. Ainsi, chaque système se rapporte à tous les autres de cette manière, c’est ainsi que nous trouvons la relation de tous ces fluides de manière Alchimique.

Ils se rapportent Alchimiquement, même si nous ne savons pas au sujet de cela. Cependant, parce que nous l’ignorons, l’homme et la femme vont à l’acte sexuel, éjaculent le semen, et perdent tous les fluides, parce que le fluide sexuel est précisément la synthèse de tous ces fluides. Même ce que nous mangeons ici dans Malkuth nous donne notre énergie sexuelle. L’énergie sexuelle est le résultat de ce que nous pensons, ce que nous respirons, des impressions que nous recevons, et ce que nous mangeons. Telle est la synthèse de tous les fluides qui se rapportent à l’Heptaparaparshinokh.

Public: Vous avez dit que les mots d’Adam «Os de mes os et chair de ma chair» se référaient à Chesed et Geburah. Est-ce que cela implique qu’Adam et Eve partagent le même Esprit et Conscience? Comment interpréter cela en relation avec le symbolisme de l’histoire?

Instructeur: Oui, Adam et Eve dans le niveau supérieur se rapportent à Geburah et Chesed et Tiphereth, une partie de la Monade. Comme vous le voyez, le «os de mes os» se rapporte à Chesed. «chair de ma chair» est lié à Tiphereth, qui est vivant comme le système musculaire grâce au système circulatoire de Geburah. Alors, quand on dit chair, on prend en compte Geburah et Tiphereth ensemble; c’est la Monade. Alors, quand Adam dit, «os de mes os et chair de ma chair», c’est l’Être réel qui parle là, qui est la Monade.

Public: La question semblait impliquer qu’Adam et Eve se référaient à un homme et une femme.

Instructeur: Oui, Adam et Eve sont aussi deux âmes séparées physiquement dans deux corps Édéniques. Quand nous disons physiquement, nous signifions les deux âmes auto-réalisées séparées en deux physicalités Édéniques, mais dans un niveau supérieur. Le symbolisme d’Adam et Eve dans l’Alchimie sont liés à de nombreux niveaux. Dans cette conférence, nous explorons la façon dont Adam et Eve se rapportent à la Monade, aux forces séparées de la Monade. Adam et Eve sont les âmes jumelles.

Par exemple: Quand nous disons: «Je veux trouver mon âme jumelle.» Eh bien, dans ce cas, je suis l’Âme Humaine et je suis Tiphereth, alors mon âme jumelle est Geburah, à l’intérieur; c’est ma chair. En effet, elle est l’os de mes os, vous voyez? Tiphereth exprime les os et la chair de Chesed et Geburah. Alors, quand je l’ai dit l’os de mes os et la chair de ma chair, spirituellement et Alchimiquement parlant, elle est liée à la Monade, Atman Buddhi.

Maintenant, les autres niveaux d’explication concernant Adam et Eve dans la physicalité, Malkuth, sont une autre chose. Ceci est un sujet très profond.

Public: La Rune Jera physique elle-même?

Instructeur: La Rune Jera physique elle-même est expliquée Alchimiquement comme nous expliquions ici. C’est un sceau dans lequel nous appliquons le Chi, le Shen et le Jing quand nous nous scellons avec le signe de la croix et par le Tetragrammaton. De même, lorsque vous effectuez la Croix-Tao, qui est l’encerclement de votre Shen et l’union de votre Chi et Jing avec la croix en-dessous, ou la Croix-Ankh, qui est un autre sceau qui se rapporte à l’énergie. Ce sont les pratiques de la Rune Jera – sceau. Tout type de sceau est lié à Jera, à ces forces: Yin-Yang, la récolte. Rappelez-vous que lorsque nous effectuons ces sceaux, si nous ne semons pas notre énergie correctement alors elles ne prennent pas effet. En effet, afin d’avoir un effet, il faut pratiquer l’Alchimie. Et tel est le sens de la Rune Jera. C’est la Récolte Solaire.

Les gens prennent soin de leur Récolte Solaire, la signification de la Jera, en relation avec leur nature extérieure, mais ici nous sommes Gnostiques, et nous devons parler de la récolte à l’intérieur de nous. Nous devons faire face à ces énergies afin de récolter quelque chose de bien. Si nous avons beaucoup de Chi, nous pouvons guérir, nous pouvons utiliser notre Chi à travers nos mains, mais nous devons transmuter Shen, Chi et Jing; nous devons être Alchimistes afin d’épargner Shen, Chi et Jing. Si nous sommes fornicateurs, comment allons-nous conserver le Shen, Chi et Jing? Nous pourrions épargner Shen, Chi et Jing ou les prendre de la nature avec la danse Tai Chi, et la plupart des autres pratiques du Taoïsme, parce que nous pouvons charger notre corps avec les Runes que nous enseignons ici aussi.

Prenez le Shen, Chi et Jing de l’atmosphère avec les Runes afin de charger votre corps, mais si vous êtes un fornicateur, qu’est-ce que vous faîtes? Chargeant votre corps avec Shen, Chi et Jing pour les jeter dans l’acte sexuel; c’est juste une perte de temps. Nous devons apprendre à épargner de l’énergie. Ici, nous apprenons comment les énergies sont en relation avec les systèmes de notre physicalité, parce que le corps physique est le Temple de Dieu que nous détruisons. En effet, nous ne sommes pas dans le niveau de Jésus qui peut dire: «détruisez mon corps et je le ressusciterai trois jours après.» Il parlait aux Juifs, qui sont précisément ces éléments Pharisiens qui dans ce cas représentent les défauts et les vices que nous avons, qui détruisent le corps de Dieu, ou le Temple de Dieu, parce que c’est ce que nous faisons. Nous détruisons le Temple de Dieu de plusieurs manières: la colère, la luxure, l’orgueil, l’envie, la paresse, la gourmandise. La Bible parle de la façon dont nous détruisons le Temple de Dieu :

«Ma maison (Malkuth, le corps physique) sera appelée maison de prière; mais vous en avez fait une caverne de voleurs.» – Matthieu 21:13

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Jera

Rune Ingwaz

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

ingwazLa Rune Ingwaz, comme la Rune Perth, nous enseigne beaucoup de mystères. La Rune Ingwaz est représentée par un carré – un carré qui se situe entre deux runes Gibor unies. Ici, nous pouvons voir les deux glyphes runiques.

Comme dans les conférences précédentes, nous nous référons au Calendrier Aztèque pour montrer comment les maîtres qui ont ciselé cette pierre étaient en effet des maîtres qui connaissaient les runes. Comme pour le Calendrier Aztèque et les pyramides d’Egypte et du Yucatan, les pyramides Aztèques ont été faites par des maîtres à l’âge d’or. Ces monuments ont été laissés pour que nous les étudions.

Il est nécéssaire de connaître la Kabbale et l’Alchimie pour plonger dans ces symboles qui sont très populaires en cette époque. À travers ces symboles, toute la sagesse ésotérique et l’occultisme émergent à la surface de nos mentals.

aztec_calendar

Si nous observons le centre du Calendrier Aztèque, nous découvrirons que Tonatiuh, ou le cinquième soleil, est entouré de quatre Runes Ingwaz qui sont les quatre carrés autour de son visage. Un coin de chacun de ces quatre carrés est imprégné dans le cercle ou fait saillie à partir du cercle; chaque carré dépasse la quadrature du cercle. Ce dépassement indique que cette rune est liée à l’activité du feu solaire.

Nous avons précédemment expliqué que le centre du Calendrier Aztèque, qui symbolise le soleil, contient de nombreux mystères que nous dévoilons maintenant. La rune Ingwaz montre dans ce glyphe comment la lumière solaire entre en activité. En d’autres termes, comment le Logos entre en activité. Rappelez-vous que la langue symbolise la parole prononcée de la bouche de Tonatiuh. Nous avons parlé de la parole dans les conférences précédentes, mais la Rune Ingwaz nous montre comment la parole entre en activité en raison du fait que les carrés autour de Tonatiuh sont les quatre âges qui se développent comme des rayons de la lumière solaire. C’est ainsi qu’il doit être visualisé.

Pourquoi le glyphe d’Ingwaz est-il un carré? C’est parce que la lumière solaire travaillent dans les quatre éléments de la nature. Le carré symbolise les quatre éléments. La terre elle-même – Malkuth – représente les quatre éléments et c’est pourquoi le soleil Tonatiuh est celui qui donne la force, la lumière, la vie à la terre, ou les carrés. C’est pourquoi les anciens initiés représentaient la terre comme un carré plat. Ce carré plat représente la Rune Ingwaz. Cela signifie que la lumière solaire, INRI, entre en activité à travers la croix – la quadrature du cercle, qui se rapporte aux quatre éléments: le feu, l’air, l’eau et la terre. C’est pourquoi il est déclaré:

«Car notre Dieu est [INRI] un feu consumant.» – Hébreux 12: 29

GodINGCe feu est le feu solaire. Si nous nous renseignons au sujet du nom de la Rune Ingwaz, nous découvrons que elle est aussi appelée ING qui se rapporte au Dieu Frey, ou Froh comme Wagner l’appelle dans son opéra l’Anneau des Nibelungen. Ainsi, le Futharkh, ou l’Alphabet Nordique, affirme que Froh, ou Frey, est associé à ING qui signifie «fils de». Dans la langue Française, nous verrons que «fils de», ING ou Frey, est Balder. Balder est un autre nom pour «fils de». Balder est le fils de la trinité Nordique: Odin, Balder et Thor. Wotan est le même que Odin. Donc Balder est Frey. Sa compagne féminine est Freya, que nous disons est associée à vendredi (Friday). Mais Frey est également associé à vendredi (Friday) – Freya est Vénus, Vendredi le jour de Frey, Vénus.

Vénus est toujours l’étoile qui apparaît avant le lever du soleil et avant le coucher du soleil. Dans le Calendrier Aztèque, Frey-Venus est représenté sur le carré. C’est la Rune Ingwaz, ou ING «fils de» Tonatiuh, la lumière – qui est représentée dans le soleil. Rappelez-vous que ING signifie «fils de»; cela signifie également que la progéniture du soleil – la lumière solaire – est le Logos. Nous comprenons facilement ING le «fils de», la volonté du Logos, en Anglais, par exemple, «to talk» (parler), lorsque nous exerçons l’action du verbe «talk», nous disons talking, c’est-à-dire que nous ajoutons ING à la fin. Ainsi, ING est la force d’action du Logos. Donc, la Rune Ingwaz nous enseigne comment la Lumière aussi bien que le Logos (la langue de Tonatiuh) agit ou entre en action à travers ING dans le monde.

«Au commencement était la parole; Et la parole était avec Dieu ; Et la parole était Dieu.» Jean 1: 1. [ING était au begin-ing (commencement) avec Dieu]

Pour que Dieu qui est la parole, le Logos soit actif, il faut l’activité de la lumière solaire, l’activité de ING, Frey, INRI, ou en d’autres termes Christ – ce que nous appelons Ing en Grec. Donc, pour mettre en activité chaque parole, chaque verbe, nous ajoutons «ing»; ainsi, nous disons walking (marcher), going (aller), acting (agir), transmuting (transmuter). Ainsi, il y a une différence entre connaître la science de la transmutation et la transmutation réelle; c’est-à-dire faire l’action de la science de l’Alchimie. Il y a une différence entre savoir comment mourir et mourir. Ainsi, faire ce que nous savons est ING, parce que la loi du Christ est sacrifice. Il est dit que le «Fils du» Père accomplit la volonté de Dieu. ING est celui qui accomplit la volonté de Dieu. Toutes choses ont été faites par ING; et sans ING, rien n’a été fait. Donc, si nous voulons effectuer ING, la volonté de Dieu, nous devons étudier la Rune Ingwaz car ING «fils de» est la volonté qui «fait».

Dans la langue Espagnole, nous ajoutons ando à la fin du verbe; cela vient du verbe «andar» marcher ou se déplacer d’un endroit à l’autre. Hablar est parler. Hablando est l’action du verbe. Parfois, nous ajoutons «endo» et non «ando» qui signifie encore «andar», marcher. Ainsi, «ando» équivaut à ING en Anglais, qui signifie expérimenter le verbe, et c’est précisément ce qu’il faut voir et comprendre dans cette Rune.

«[Oh Logos Solaires] Notre Père qui est aux cieux, Que ton nom soit sanctifié; Que ton règne vienne; Que ta volonté [ING] soit faite sur la terre [le carré], comme elle l’est au ciel.» – Matthieu 6: 9, 10

Donc, le soleil à travers l’énergie solaire, qui est ING, fait une expérience dans la nature. Il est indiqué par Samael Aun Weor que le soleil effectue cette expérience. La nature est représentée par le carré. Ingwaz fait cette expérience. Au centre du Calendrier Aztèque, nous voyons les quatre résultats précédents du soleil. C’est pourquoi il est indiqué:

Les enfants du premier soleil (le carré à droite au-dessus) furent dévorés par les tigres.

Les enfants du deuxième soleil (le carré à gauche au-dessus) furent détruits par de forts ouragans, des cyclones.

Les enfants du troisième soleil (le carré en-dessous) furent dévorés par le feu venant du ciel.

Les enfants du quatrième soleil (les Atlantes) furent dévorés par les eaux.

En synthèse, nous voyons les quatre éléments, représentés dans les quatre carrés autour de Tonatiuh; mais la Rune Ingwaz est directement liée à l’INRI, au feu, à l’activité du feu solaire. Quand nous voyons ING, c’est Frey, c’est Balder, c’est Froh qui entre en activité dans la nature. Sans l’activité de la lumière solaire, il n’y aura pas de vie sur terre. Il est essentiel de comprendre cela. Alors ING, ou le seigneur, entre en nous pour activer l’énergie que nous avons déjà dans nos corps, nos mentals, notre Conscience, etc. C’est pourquoi nous déclarons toujours que la Gnose est une connaissance pratique sans théories. Nous voyons la carte du chemin, mais nous devons entrer dans Ingwaz pour l’activer.

kaum-ing

Étudions l’autre glyphe de l’Ingwaz; il est formé par un carré au milieu et six Runes Kaum autour de lui. La Rune Kaum est faite par un sommet ou une ligne verticale avec une ligne supérieure qui fait un angle ouvert de 45 degrés; comme une lettre K sans la ligne ou la jambe en bas.

Kaum est une rune féminine qui est au-dessus, en dessous et sur les côtés du carré. Kaum nous montre que la Rune Ingwaz reçoit pour donner. C’est ce qu’on appelle le Trogoautoegocrate, qui est précisément l’activité du Seigneur Christ. Nous devons recevoir l’énergie INRI, Christique, et pour cela, nous devons activer les quatre éléments en nous. C’est pourquoi nous disons «notre Dieu est un feu consumant» parce que c’est INRI, le feu, qui est l’énergie solaire que nous recevons. Si nous associons le deuxième glyphe de la Rune Ingwaz au glyphe de la Rune Perth, nous verrons comment le calice ou le Saint Graal peut aussi être représenté par le glyphe Ingwaz.

grail

Nous voyons dans ce graphique comment le carré ou les quatre parties du carré sont dans la tige centrale du calice. Il y a quatre figures: nous n’en voyons que deux, mais il y en a deux autres. Donc, c’est le carré au milieu et au-dessus nous trouvons la rune Kaum qui est un V qui reçoit la force du ciel. L’autre rune Kaum est en-dessous pour recevoir la force de la terre. Encore une fois, c’est notre physicalité, car à partir de la gorge nous trouvons la coupe qui contient les forces du ciel.

755

Dans cet autre graphique de l’Arbre de Vie, nous voyons que le carré est au centre réunissant quatre Sephiroth: Daath, Chesed, Geburah et Tiphereth. En-dessous de Tiphereth, nous avons un Kaum à l’envers ou nous pouvons aussi dire que c’est la Rune Ar, qui est l’Ara, ou l’autel sur lequel repose toujours le Saint Graal.

Si vous avez assisté à un rituel, vous savez que l’autel du temple est habituellement un carré. Ainsi, sur ce carré – qui est vraiment une pierre cubique formée de six carrés -, vous trouvez le Saint Graal dont la base est précisément liée à la rune Ar, que nous faisons physiquement lorsque nous ouvrons nos jambes pour former la forme de la lettre «A», l’Ara, l’Autel (l’Altar).

Samael Aun Weor parle longuement de la rune Ar en relation avec la science de Pierre qui est la pierre. C’est ce que nous devons comprendre. Pierre est dans la glande pinéale qui contrôle la pierre et travaille aussi dans le cœur. Plus précisément, dans le graphique précédent, nous voyons comment le Graal, le calice, est lié à tous les dix Sephiroth de l’Arbre de Vie. En lui, la profondeur du bol du calice se rapporte à la Sephirah Daath et s’ouvre vers Binah et Chokmah pour recevoir la lumière de Kether et au-delà, car au-dessus de Kether se trouve l’Ain Soph Aur, l’Ain Soph et l’Ain, la lumière de la Séité inconnaissable ou comme on dit dans le Gnosticisme, la lumière de Barbelos.

La Bible Gnostique, la Pistis Sophia, parle de Barbelos. «Bar» signifie fils en Araméen; et «Belos» dérive de «Bel» qui est représenté en Grec comme «Belos» et en Latin comme «Belus»; ainsi, «Belos» est enraciné dans le mot Chaldéen «Bel» signifiant tour de feu. Parmi les Gaulois, Bel est aussi le nom du soleil. Ainsi, «Bar», le Fils de la tour de feu «Belos», est la «Lumière» que la Rune Ingwaz rassemble à travers son V supérieur qui est symbolisé dans le bol du calice ou dans le bol d’une amphore.

greek-amphora

Nous, en tant qu’amphores, recevons toujours la force de «Bel» d’en haut à travers notre Kether, dans notre «Adam», tête, bol ou tour, pour effectuer le travail de salut que Bar (Fils) ou Ing (Fils de) dans le cœur, doit effectuer en nous. De plus, observons la base du calice-amphore, qui dans la Rune Ingwaz est un V à l’envers ou une Rune Kaum à l’envers, ou plus précisément une Rune Ar. La Rune Ar se rapporte également à Bar; «Baron = le fils de la terre»; et le bol à BEL-ING, le fils du soleil ou (Beliling) les «Enfants de BEL» (Tiphereth, le soleil) qui collecte aussi de la terre. Ainsi, pour que Bar (Fils) agisse, c’est-à-dire, pour que ING, ou le fils du cœur et du soleil, agisse en nous, il faut aussi la base du calice. La base reçoit la force de Yesod, l’énergie sexuelle et la force de Malkuth, la terre, car en synthèse Yesod et Malkuth sont une Sephirah féminine, «Eve». Par conséquent, le V à l’envers ou la Rune Kaum à l’envers, ou la Rune Ar dans le calice représente l’aspect féminin, ou l’épouse de Belos, le Soleil, ou mieux dit, Belit-ili, la «Dame des Dieux» des Akkadiens; la Lune, la Mère Divine Kundalini. Cela nous rappelle une conjuration enseignée par le Maître Samael Aun Weor.

«Ceux qui parcourent le chemin sont souvent agressés par les Ténébreux (habituellement la nuit) pendant que leurs corps se reposent pendant leur sommeil normal. Les temples de magie noire existent dans les Mondes Internes, de sorte que, naturellement, leurs membres ténébreux envoient certaines très jolies et séduistrices sorcières noires (enfants de Lilith) à des étudiants masculins, dans le seul but de les faire tomber sexuellement. Ils savent que si l’étudiant déverse le liquide séminal, la Kundalini descend et donc l’étudiant faible et naïf perd le pouvoir.

Chant mantrique

Par conséquent, il est nécessaire pour les étudiants d’apprendre à se défendre contre ces attaques ténébreuses érotiques nocturnes. À cet effet, l’Ange Aroch nous a révélé un chant mantrique, pour la défense personnelle contre les ténébreux. Chantez ce chant mantrique avant de vous coucher:

«Belilin… Belilin… Belilin… amphore du salut J’aimerais être auprès de toi, le matérialisme n’a pas de force sur moi, Belilin… Belilin… Belilin…» – Ange ARoch.

Alors voici, la rune Ingwaz ou Inguz nous enseigne comment recevoir et comment travailler avec les forces supérieures et inférieures lorsque nous marchons sur le chemin. Habituellement, les gens s’identifient seulement avec le bol ou la partie supérieure du calice et ils oublient que le calice a une base, sa partie inférieure. Nous devons aussi recevoir la force de la terre pendant que nous recevons la force du ciel parce que «Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre». Le seigneur, la force solaire, le Christ descend du Divin Inconnaissable, des régions de Barbelos, à travers tous les Dix Sephiroth et s’enroule dans Malkuth. Donc, dans la tête et le sexe de Malkuth qui est notre physicalité, est l’endroit où nous avons le Christ comme énergie créatrice solaire.

Donc, lorsque nous entrons dans ce chemin, nous devons collecter les deux forces du ciel et de la terre pour créer le troisième qui est la lumière d’en haut (le soleil) qui doit rester dans (Tiphereth) notre cœur (בא על ילין). C’est ce que nous devons comprendre. Ces forces sont également représentées dans le Calendrier Aztèque. Voyez comment le Calendrier Aztèque nous montre la même chose. Au-dessus de la tête de Tonatiuh, nous trouvons une Rune Kaum qui est en soi un symbole du feu.

four-elements

Parmi les symboles en Alchimie, le triangle peut symboliser les quatre éléments: le feu, l’air, l’eau et la terre. Un triangle pointant vers le haut symbolise le feu, et un triangle pointant vers le bas symbolise l’eau. Le triangle ci-dessus, en haut de la tête de Tonatiuh, qui est comme une corne, est le symbole du feu et, en ajoutant la ligne sur son sommet, l’air; Tandis que la langue triangulaire est la terre et, en ajoutant la ligne sur sa bouche, il y a de l’eau.

Donc, le feu et l’air sont toujours au-dessus et c’est pourquoi en Hébreu la lettre א Aleph «A» symbolise l’air et la lettre ש Shin «S» symbolise le feu. Si nous épelons les deux lettres ensemble, nous formons le mot אש «Esh» qui signifie feu en Hébreu ; Ainsi, il y a un feu ש dans l’air א et, dans l’air א, il y a un feu ש. C’est pourquoi il est écrit que la première émanation de l’inconnaissable – qui est l’Absolu – est le rayon de l’Okidanokh, qui est la lumière émanée de l’Ain Soph Aur que Madame Blavatsky appelait «le souffle éternel (נשמה« Neshamah ») profondément Inconnaissable à lui-même.»

Ainsi, cette respiration de «Neshamah» נשמה est associée à l’air et en même temps au feu, et à la lumière – profondément inconnaissable à lui-même. Donc l’air, le feu et la lumière sont représentés par cette corne sur la tête de Tonatiuh, le soleil. Ce triangle symbolise également la glande pinéale, le Chakra Sahasrara, le Lotus d’un millier de pétales, ou de nombreux rayons lumineux, qui entrent directement dans l’Absolu Solaire, la demeure de Barbelos, la lumière de l’Ain Soph Aur.

Par conséquent, le deuxième glyphe de la Rune Ingwaz est Inguz, est ING us (nous), dans notre physicalité. Nous devons comprendre que toutes les forces se rassemblent dans notre corps physique, qui est représenté par le carré, qui représente les quatre éléments de Malkuth. Le Maître Samael Aun Weor déclare dans son livre La Grande Rébellion :

«Le Feu nous enveloppe et nous baignent totalement; il nous arrive par l’air, par l’eau et par la terre elle-même. Ce sont ses conservateurs et ses divers véhicules. Le Feu Céleste doit se cristalliser en nous. C’est le Christ Intime, notre profond intime Sauveur [Balder, Frey ou Froh, le Dieu de l’amour].

ingwaz-cross-elements

Nous voyons dans ce graphique les quatre éléments qui forment un carré. Nous avons parlé de la façon dont l’air se rapporte à Kether, le feu à Geburah, l’eau à Yesod et la terre à Malkuth. Lorsque nous avons expliqué les exorcismes par rapport à l’Arbre de Vie, nous avons expliqué comment le feu est au sud, la terre au nord, l’eau à l’ouest et l’air à l’est. C’est comme cela que Ingwaz travaille avec les forces de la nature.

frey

Sur ce graphique du Dieu Frey ou Froh – qui est lié à ING, la Rune Ingwaz – Frey monte un sanglier, un cochon sauvage. Ce graphique nous rappelle le livre Les Trois Montagnes du Maître Samael Aun Weor; dans le chapitre le ciel de Vénus, il parle d’Hercules, que nous connaissons représente Geburah, le guerrier qui vénère Vénus en dominant et en tuant le sanglier du Mont Erymanthus qui représente l’instinct animal sauvage en nous. Le Christ, qui est représenté dans le graphique comme Dieu Froh, ou Balder, monte sur le sanglier; Cela signifie qu’il contrôle les forces animales, les forces instinctives. Il en est de même de faire ce qu’il faut faire, c’est-à-dire de monter sur le sanglier et de le tuer plus tard. De nos jours, les gens ne chevauchent pas sur le sanglier, ils ne contrôlent pas les forces animales; au lieu de cela, ils mangent le sanglier, ce qui n’est pas bon pour nous. Hercules a tué le sanglier sur le Mont Erymathus et l’a mangé, mais cela signifie métaphoriquement qu’il a absorbé son énergie psychique. Le sanglier est un symbole de Nephesh, ou «âme animale», que nous devons absorber chaque fois que nous comprenons un défaut instinctif animal chez nous. Notre appétit sexuel est représenté dans ce sanglier; nous obtenons l’énergie de la terre quand nous la tue parce que la force de la terre est représentée dans ce sanglier qui en Hébreu s’appelle Behemoth.

«Voici maintenant behemoth, que j’ai fait avec toi; il mange de l’herbe comme un bœuf. Maintenant, sa force est dans ses reins, et sa force est dans le nombril de son ventre.» – Job 40: 15, 16

Comme un sanglier, Behemoth est un symbole de la force bestiale que nous avons dans le nombril de notre ventre, qui est la région de Vénus, liée aux émotions négatives. Nous devons transformer les émotions négatives en émotions positives; La région de notre ventre est liée à la Sephirah Hod. Le prince de la lumière de Hod, la lumière astrale, est Anael représenté dans ce cas par Froh ou Balder, Hod est une énergie que nous devons contrôler.

Samael Aun Weor déclare: «Le Christ est Ing le feu du feu, la flamme de la flamme, la signature astrale du feu. Au-dessus de la croix du martyr du Calvaire, les mystères du Christ se définissent en un mot qui est écrit avec quatre lettres. Ces quatre lettres sont INRI; Ignis Natura Renovatur Integra, qui signifie: «Ignis = Ing-is, Feu qui nouvelle la nature sans cesse.»

«Maintenant, l’avènement de ING Christ dans le cœur de l’être humain nous transforme radicalement. Le Christ est le Logos Solaire, l’Unité Multiple Parfaite. Le Christ est la vie dans tout l’univers. Le Christ est ce qui est, ce qui a toujours été et ce qui doit toujours être. Beaucoup a été dit au sujet du drame cosmique et sans aucun doute ce drame est constitué par quatre évangiles.» Pourquoi quatre évangiles? C’est parce que le carré est constitué par les quatre éléments.

Lorsque nous voulons voir le feu du feu, nous devons allumer un feu de joie, afin de voir Ing le feu du feu dans ce feu de joie, mais un tel feu est également dans l’eau, dans l’air et dans la terre. C’est pourquoi le Maître dit que le feu nous entoure partout et c’est pourquoi notre Dieu est un feu consumant, qu’il faut contrôler.

En ce qui concerne le feu Christique solaire, nous trouvons quelque chose de très intéressant qui nous aidera à mieux comprendre la Rune Ingwaz qui est toujours liée au nombre quatre, au carré et à la façon dont nous pouvons profiter des forces solaires dans la nature. Nous trouvons dans le cinquième livre de La Bible Gnostique, la Pistis Sophia, ce qui suit:

«Jésus a dit à ses disciples: «Approchez-vous de moi». Et ils s’approchèrent de lui. Il s’est tourné vers les quatre coins du monde, a dit le grand nom YEW au-dessus de leur tête [le Chakra Sahasrara], les a bénis et a soufflé dans leurs yeux. Jésus leur dit: «Regardez en haut et voyez ce que vous verrez [avec votre clairvoyance].» 141: 4-7

Voyez la Rune Ingwaz dans le précédent paragraphe, nous le voyons quand nous lisons que Maître Jésus – ING, le «Fils de» – s’est tourné vers les quatre coins du monde, vers l’Est, vers l’Ouest, vers le Sud et vers le Nord. Encore une fois, voilà le carré et la Rune Kaum au-dessus, quand il a dit à ses disciples le mot YEW. Dans une conférence précédente, nous avons expliqué que le mot YEW est écrit avec trois lettres Hébraïques : יהו «Yew» Yod, Hei, Vav – c’est ainsi qu’il est écrit. YEW se rapporte aux trois forces primaires; Kether, Chokmah, Binah. YEW est la triple unité, représentée par le premier triangle de l’Arbre de Vie.

Christhead

Alors, où est Yew, ou Jew, dans notre physicalité? Yew. Ou Jew. est situé dans le centre magnétique de la racine de notre nez, où nous trouvons l’atome du Père. Nous trouvons l’atome du Fils dans la glande pituitaire et l’atome du Saint-Esprit dans la glande pinéale. Voilà la trinité dans notre ciel physique, notre tête; c’est là que nous trouvons יהו Yew ou Jew, qui est IAO le puissant mantra qui unit les trois forces primaires; positive, négative et neutre, ou Père, Fils et Esprit Saint.

«Et à l’ange [YEW] de l’église de Philadelphie écris; Voici ce que dit celui qui est Saint [Kether], celui [Chokmah] qui est Véritable, celui [Binah] qui a la clé de David, celui [יהו = YEW] qui ouvre [le chakra clairvoyant], et personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre; Je connais tes œuvres: voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte [clairvoyance], et personne ne peut la fermer; car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et n’as pas renié mon nom. Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui disent qu’ils sont juifs [יהודים Yews], et ne le sont pas, mais mentent; Je les ferai venir et adorer devant tes pieds [la Rune Ar], et savoir que je t’ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de ma patience, je te garderai aussi de l’heure de la tentation [sexuelle], qui viendra sur le monde entier, pour éprouver ceux qui habitent sur la terre [Malkuth]. Voici, je viens rapidement: retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne [Kether]. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; et je lui écrirai sur le front le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, qui est une nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel de mon Dieu ; et j’écrirai sur lui mon nouveau nom. Que celui qui a une oreille entende ce que l’Esprit a dit aux églises.» – Apocalypse 3: 7-13

Maintenant, quand dans La Pistis Sophia, nous lisons que Jésus «a dit le grand nom YEW sur leurs têtes, les a bénis et a soufflé dans leurs yeux», et leur a dit: «Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir», Jésus a prononcé le nom YEW dans leurs yeux afin d’invoquer les forces que nous avons dans la glande pinéale, la glande pituitaire et à la racine de notre nez, car en eux il y a YEW. Et quand vous lisez que Jésus a dit: «Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir», si vous ne savez pas comment lire cela, vous allez regarder le plafond ou le ciel. Lorsqu’il est ésotériquement dit «levez les yeux», nous regardons vers notre œil clairvoyant. Nous élevons juste nos yeux physiques et, ce faisant, nous nous tournons complètement vers le haut. Nos deux yeux sont tournés vers la racine de notre nez exactement où l’œil clairvoyant est situé. L’œil clairvoyant se trouve entre les sourcils. Alors, Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir avec votre chakra Ajna.

Lorsque les gens lisent «Levez les yeux et voyez ce que vous voyez», ils pensent, «il y a le ciel, il y a des nuages, il y a des oiseaux volants, écoutez, il y a le ciel, votre ciel, votre propre tête. Donc, levez les yeux là, que voyez-vous? Bien, puisque les disciples de Jésus étaient des clairvoyants, La Pistis Sophia déclare:

«Et ils ont levé les yeux et ont vu une grande lumière, extrêmement puissante, qu’aucun homme dans le monde ne peut décrire.» – Pistis Sophia

Cette lumière puissante est la lumière de Kether, le chakra couronne et au-delà. Rappelez-vous que nous avons dit que le Macrocosmos est représenté par Adam Kadmon, qui est Kether, le chef de la Trinité.

De plus, quand Jésus a dit à ses disciples, «approchez-vous de moi». Comprenez que nous devons attirer notre attention sur l’atome de «ING», le «Fils de», dans la glande pituitaire, et en concentrant notre vue sur notre œil clairvoyant – chakra Ajna – nous regardons vers le chakra Sahasrara et nous voyons consciemment Kether, la couronne, le chef de la trinité, le Père de toutes les lumières. En d’autres termes, en regardant vers le haut avec notre œil clairvoyant, nous voyons Barbelos, la lumière des lumières, nous voyons le Père, le Fils et l’Esprit Saint; l’Ain Soph Aur, le Christ Cosmique.

Ainsi, lorsque nous activons nos yeux pinéal et pituitaire, nous voyons une grande lumière extrêmement puissante que personne ne peut décrire dans le monde. C’est la lumière de Barbelos au sommet de notre tête qui est reliée à la glande pinéale, à la glande pituitaire et au champ magnétique de la racine de notre nez, en elles se trouvent les trois atomes qui ouvrent notre œil clairvoyant pour voir cette lumière merveilleuse qui relie notre Monade à l’Absolu. Cette lumière est ce que nous appelons le Glorian, notre propre Glorian particulier qui entre dans notre glande pinéale à travers notre chakra Sahasrara.

«Il leur a dit à nouveau: «Éloignez-vous de la lumière et regardez de l’autre côté et voyez ce que vous pouvez voir».» – La Pistis Sophia

Donc, lorsque nous nous détournons de cette lumière – qui nous relie à l’Absolu, le Divin Inconnaissable – et regardons vers l’autre côté, quel est l’autre côté et que pouvons-nous voir? L’autre côté est le cœur en nous. La tête est le côté de la lumière des lumières, est le Macrocosmos, Arik Anpin. L’autre côté représente le Microcosmos, Zeir Anpin, Tiphereth. C’est ce que nous devons comprendre.

Ainsi, regardons loin de la lumière du premier triangle, la tête de l’Arbre de Vie et regardons vers l’autre côté et voyons ce que nous pouvons voir. Donc, nous devons transformer notre vue intérieure vers les sept Sephiroth inférieurs, vers Zeir Anpin, notre univers intérieur.

«Ils ont dit: «Nous voyons du feu [à l’intérieur de], l’eau, le vin et le sang». – La Pistis Sophia

Si nous ne connaissons pas la Kabbale, nous ne saurons pas ce que sont ce feu, eau, vin et sang.

755

Étudions l’Arbre de Vie en ce qui concerne le feu, l’eau, le vin et le sang, afin que nous puissions comprendre. Sur la rune Ingwaz que nous avons dessiné à l’intérieur de l’Arbre de Vie, nous montrons le feu en relation avec Daath mais pourquoi avec Daath? C’est parce que le feu solaire אש «Esh» est lié à Shin, qui représente la sainte trinité, ainsi qu’avec Aleph, le souffle qui représente aussi la trinité. Lorsque nous parlons du souffle, nous nous référons à אש «Esh», le feu et l’air, en relation avec Daath, parce que אש «Esh» le feu et l’air se joignent dans Daath qui est le mystère de l’arbre du bien et du mal.

En-dessous de Daath, nous trouvons Chesed et Geburah. Chesed se rapporte à l’eau et Geburah au vin, et Tiphereth, qui est le cœur, au sang. Ici, nous nous référons très clairement à notre propre individualité, en d’autres termes, notre Monade, parce que le Microcosmos est lié à la Monade et à toutes ses parties.

Dans la Kabbale et l’Alchimie, nous savons que l’eau se rapporte à Chesed, que nous avons énoncés à plusieurs reprises, c’est le Ruach Elohim qui flotte sur la surface des eaux, le mercure de la philosophie. Le vin se rapporte à Geburah. Le fruit de la vigne est le vin. L’Eucharistie en est un autre nom. La transmutation de l’eau en vin, Chesed en Geburah, se rapporte à la transformation de אש «Esh» du feu solaire en eau de notre physicalité, en אש «Esh» le feu solaire du vin de la transsubstantiation, qui se rapporte en Geburah. Ainsi, quand nous parlons de vin, nous parlons de אש «Esh» le feu solaire dans le vin, qui se rapporte à la transsubstantiation. Tels sont les mystères de Geburah.

Ainsi, אש «Esh» feu solaire est dans l’eau; אש «Esh» feu solaire est dans le vin et אש «Esh» feu solaire est dans le sang. Plusieurs fois, nous avons également dit que le sang est également feu. Donc, en d’autres termes, dans l’eau, le vin et le sang, nous trouvons le mystère de אש «Esh» le feu solaire de Daath dans le Microcosme, la Monade.

Alors, quand vous lisez l’écriture du cinquième livre de la Pistis Sophia qui dit: «Ils ont dit: «Nous voyons du feu [à l’intérieur de], l’eau, le vin et le sang,» et que vous ne connaissez pas les mystères de l’Alchimie, vous pourriez penser qu’ils voient un autel. Rappelez-vous les symboles sur n’importe quel autel sont en relation avec la Monade, le deuxième triangle de l’Arbre de Vie. La Monade est le deuxième triangle, est la Trimurti: Atman, Bouddhi, Manas, ou l’Esprit, l’Âme Divine et l’Âme Humaine; l’Être et ses âmes jumelles en-dessous. Alors, continuons avec ce que dit Maître Jésus dans Pistis Sophia.

«Jésus, – qui est Aberamentho, – dit à ses disciples: «Amen, je vous le dis: je n’ai rien apporté dans le monde [dans cette physicalité, qui est son corps physique] quand je suis venu, sauf ce feu [à l’intérieur de], cette eau, ce vin et ce sang.» – La Pistis Sophia

L’eau, le vin et le sang se rapportent à Chesed, Geburah et Tiphereth. Ce sont les pouvoirs de la Monade ensemble avec le feu du Seigneur dans Daath, parce que le Seigneur est אש «Esh» le feu solaire de Chokmah, qui descend depuis Daath dans la Monade. Pour que le Seigneur, אש «Esh», le feu solaire de Chokmah, puisse descendre dans un initié, tel initié doit entrer dans Tiphereth, qui est l’Âme Humaine. Pour que Chokmah puisse entrer dans l’Âme Humaine, l’Initié doit atteindre le niveau de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs. Voilà comment la Sagesse, Chokmah, Sophia, le Seigneur, peut apporter dans ce monde créé, dans cette Âme Humaine, dans cette Pistis, les éléments auxquels nous nous référons, à savoir, le feu, l’eau, le vin, et le sang.

«J’ [Chokmah, Sophia] ai apporté l’eau [pouvoir ardent de Chesed] et le feu [pouvoir de Daath] de la région de [Kether] la Lumière des Lumières du Trésor de la Lumière; et j’ai apporté le vin [pouvoir ardent de Geburah] et le sang [pouvoir ardent de Tiphereth] de la région de Barbelos.» – La Pistis Sophia

La région de Barbelos est l’Ain Soph Aur qui est le Divin Inconnaissable. De la région de Barbelos vient אש «Esh» le feu solaire, le feu pur du Seigneur, le Christ Cosmique. אש «Esh» le feu solaire, descend de la région de Barbelos, l’Ain Soph Aur à travers le rayon de l’Okidanokh, le Glorian, et transforme sa Séité en la Sainte Trinité. Cela signifie kabbalistiquement que son Séité se transforme en lettre Shin, Aleph et Mem, qui est שאם «Sham» le Triamatzikamno Solaire, à savoir, Kether, Chokmah, Binah ; Père, Fils et Saint-Esprit. De Kether qui אש «Esh» – le feu solaire dans א Aleph, le Père, le Souffle – souffle ש Shin le Fils, Chokmah, «Sophia» – qui en Hébreu et Grec signifie respectivement Sagesse – en Binah, qui, au moyen de מ Mem, la Mère Divine Kundalini engendre Chokmah-Sophia dans Daath. Samaël Aun Weor dans son livre Tarot et Kabbale affirme:

«La lettre מ Mem est la mort et la régénération. Voyez par vous-mêmes qu’il existe une relation intime entre la mort et l’eau [Mem]. Le Treizième Arcane, qui est la mort, est liée aux eaux (Mem).» – Tarot et Kabbale

Les Initiés de tous les temps parlent dans différents apocryphe de la descente de Sophia depuis le Treizième Aeon dans l’Univers. Samaël Aun Weor dans son livre Tarot et Kabbale affirme:

«Kether est l’Ancien des Jours, le Caché du Caché, la Bonté de la Bonté. Kether a trente et un (31) boucles dans ses cheveux.» – Tarot et Kabbale

31 est 13 à l’envers, cela signifie que l’arrière de sa tête est attachée aux 31 divines émanations de «Ain», le Treizième Aeon. En d’autres termes, comme Malkuth est attaché à Kether, de même, Kether, qui est le Caché et la Bonté dans l’univers, est attaché à «Ain», le Treizième Aeon qui est le Caché et la Bonté dans l’Absolu.

«Kether a également treize (13) bouclettes dans sa barbe. Treize symbolise le Logos, la Parole [son souffle]. Des choses merveilleuses ont été dit au sujet de Kether. On peut avoir une rencontre avec Kether à travers Samadhi (extase) afin de recevoir ses ordres. Kether est infiniment miséricordieux. Kether est [Sophia] Sagesse Absolue.» – Tarot et Kabbale

Alors, qui est cette Sophia qui apparaît dans l’Univers depuis le Treizième Aeon (l’Absolu)? Cette Sophia est Kether qui émerge du Treizième Aeon. Rappelez-vous que le Treizième Aeon est «Ain», le néant, le Père Universel Cosmique Commun, l’Absolu. Le Douzième Aeon est l’Ain Soph, l’illimité, la Mère Universelle Cosmique Commun. Et le Onzième Aeon est l’Ain Soph Aur, la lumière illimitée, le Fils-Christ Universel Cosmique Commun.

Ainsi, quand il est dit que Sophia, Sagesse, Chokmah descend de «Ain» le Treizième Aeon, le néant, il faut comprendre que cela signifie que cette Sophia qui descend de «Ain» est אש « Esh» feu solaire, Sophia, Sagesse, l’essence de «Ain» – de ceux qui ont atteint Paramartha (Conscience absolue).

Ce mot Paramartha est très important; C’est un mot Sanskrit fait de Parama: le plus haut, Martha: signifie Conscience. Le plus haut est «Ain» l’Absolu. Martha est un humble disciple du Seigneur qui fait toutes les différentes tâches pour que le seigneur puisse avoir de l’énergie. Elle cuisine pour le Seigneur; ainsi Martha est liée au système digestif. Mais Martha est non seulement la chair de notre estomac. Martha est l’intelligence qui transforme l’énergie de la nourriture dans notre estomac; elle est une intelligence qui travaille humblement dans le système digestif comme une servante, même si nous mettons de la malbouffe dans notre bouche, dans notre estomac, elle la prend, la cuisine et la transforme; en Alchimie, nous disons qu’elle fait du miel avec elle.

Ainsi, Martha est cette conscience que nous devons conquérir parce qu’elle est une humble Alchimiste qui fait son travail dans notre physicalité sans notre intervention; mais tout marcheur du chemin doit travailler avec Martha, la Conscience, c’est-à-dire, l’Alchimiste doit avoir une conscience complètement éveillée pour entrer dans le «Parama», le «Ain», la partie la plus haute de l’Absolu; l’Alchimiste a besoin d’acquérir la Conscience absolue, Paramartha.

En Sanskrit, l’Absolu est appelé «Sat». Ainsi, de Sat, l’Absolu, vient le mot Sathya, un vrai Être absolu, un possesseur de la vérité absolue, un habitant de Sat, l’Absolu. Par conséquent, celui qui a conquis Paramartha est appelé Paramarthasatya, c’est-à-dire, un travailleur humble, qui – seulement en conquérant Martha – a gagner le droit d’entrer dans «Parama», le «Ain», la partie la plus haute de l’Absolu. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et Jésus a donné sa main à Martha et lui a dit: «Heureux tous ceux qui s’abaisse, car sur lui, ils auront de la miséricorde.» – La Pistis Sophia Ch 38.

«ING» prend Martha par la main, quand l’initié est tout à fait conscient de son néant, pour entrer dans l’Ain et devenir un Paramarthasatya. Alors, voilà Martha là haut en tant que Paramartha à l’intérieur de «Ain», le néant.

Néanmoins, Martha est également liée à la Sephirah Hod, dans le plexus solaire, qui est lié à nos émotions. Rappelez-vous que nous devons transformer les émotions négatives en émotions positives. Martha ne ment jamais; elle dit toujours la chose juste. Ainsi, les émotions négatives doivent être transformées parce que nous nous empoisonner avec des émotions négatives. Voilà pourquoi Martha est liée à la Sephirah Hod. Elle est également liée à notre sang, le cœur. Martha est là dans le sang; Martha est là dans l’estomac, Martha est partout, elle est la Conscience, c’est Zoostat, la Conscience éveillée.

Ainsi, la Conscience d’un Paramarthasatya est Om Tat Sat – «Tout ce qui est la Vérité», leur Zoostat qui descend du Treizième Aeon. Les Paramarthasatyas sont les Monades qui ont déjà gagné le droit de demeurer dans le «Ain», parce qu’ils ont auto-réalisé «Om Tat Sat» à l’intérieur d’eux-mêmes. Ainsi, ils peuvent aider d’autres Monades, comme Maître Jésus qui est un Paramarthasatya, un habitant de l’Absolu. Jésus, Aberamentho, est descendu du Treizième Aeon afin d’aider tous les Aeons.

Ainsi, quand Sophia, en tant que Paramartha, descend du Treizième Aeon, elle entre dans le sein de l’Ain Soph qui est la Mère et naît non-manifesté en tant que Ain Soph Aur. À partir de cet Ain Soph Aur, qui est Barbelos, émerge le rayon de l’Okidanokh. Ceci est la dissension de Paramartha ou Kether, Sagesse Absolue [Sophia] dans l’Univers. Une fois que la Sagesse Absolue [Sophia] est dans le Trimurti, Père, Fils et Saint-Esprit, elle devient Chokmah ; ainsi, en tant que Chokmah, Sophia descend à travers l’Esprit Saint dans Daath, en tant qu’un pouvoir du feu.

Notre individualité, notre Monade, qui est Pistis, est déjà là dans Daath. Pistis est liée à la foi, mais elle est également liée à l’intellect, mieux dit, l’Intellect Supérieur ou Raisonnement Objectif. En effet, Pistis se rapporte au manas supérieur et au manas inférieur qui sont les deux véhicules que nous devons construire afin d’atteindre le niveau de l’être humain. Une fois que nous atteignons le niveau de l’être humain avec ces deux manas inférieur et supérieur ou un intellect supérieur ou mental supérieur alors Pistis est déjà créé à l’intérieur. Ainsi, une fois que Pistis est déjà créé, Sophia peut entrer dans ce Manas Supérieur, dans Daath, et alors nous avons Pistis Sophia, qui est le Bodhisattva, le Fils de l’Homme. Ainsi, c’est ainsi que Sophia – qui est descendu du Treizième Aeon – descend dans l’Initié afin de faire de lui / elle un être humain solaire. C’est ING, Ingwaz, l’activité du Logos, la Parole de l’inconnaissable au connaissable.

Ainsi, ING ou Frey ou Froh, Balder, le Christ, émane d’abord du sein même de «Ain» le Père Universel Cosmique Commun et apparaît dans l’univers. Voilà pourquoi le Seigneur souffre parce que quand il entre dans le Bodhisattva, c’est-à-dire, quand Sophia se mêle à Pistis, à l’Âme Humaine, Sophia se mêle aussi au Corps Mental, Corps Astral, Corps Vital et Physique. Puisque Pistis, l’Âme Humaine, a trois corps électroniques, à savoir, Corps Astral, Mental et Causal, tous forment la Conscience Solaire dans l’initié. Sophia descend même au-delà de la Conscience, elle entre dans le chaos. Qu’est-ce que le chaos? C’est l’infra-conscience, la subconscience, et l’inconscience chaotique de l’initié. C’est le sacrifice du Seigneur dans le Bodhisattva afin de réaliser ce que Pistis Sophia, la Bible des Gnostiques, appelle les Treize Repentances qu’une par une sont faites par Sophia avec Pistis ou en termes Chrétiens, Jean-Baptiste avec Jésus. Jésus est le Sauveur Sophia et Jean-Baptiste est Pistis, l’homme créé, l’homme terrestre.

Voilà comment nous comprenons ce que Jésus – qui est Aberamentho, – dit à ses disciples:

«Amen, je vous le dis: je n’ai rien apporté dans le monde quand je suis venu, sauf ce feu [à l’intérieur de], cette eau, ce vin et ce sang. Je vous ai apporté l’eau et le feu de la région de la Lumière des lumières du Trésor de la Lumière; et j’ai apporté le vin et le sang de la région de Barbelos.» – La Pistis Sophia

Parce qu’avant d’entrer dans Malkuth, le Monde, le feu Christique se mêle d’abord dans la région de Daath avec la Monade. Le feu est Daath, l’eau est Chesed, le vin est Geburah et le sang est Tiphereth ; ils sont tous ensemble en nous et représentent les éléments sacrés sur l’autel qui contiennent le feu solaire. Séquentiellement Pistis Sophia déclare:

«Et après un peu de temps [de la région de la Lumière des lumières] mon père m’a envoyé [en tant que feu, à travers] l’Esprit Saint dans le type d’une colombe blanche.» – La Pistis Sophia

La colombe blanche est le Saint-Esprit, Binah, l’esprit de l’eau qui descend de Kether (la région de la Lumière des Lumières) dans Daath et de Daath dans Tiphereth et de Tiphereth dans Yesod afin d’effectuer le travail alchimique, qui est, la transmutation des eaux en vin.

«Et le feu [dans] l’eau et le vin sont pour la purification de tous les péchés du monde. Le [feu dans le] sang d’autre part était un signe à moi à cause du corps humain que j’ai reçus dans la région de Barbelos [l’Ain Soph Aur], le grand pouvoir de [Ain] l’invisible Dieu. Le souffle d’autre part avance vers toutes les âmes et les conduit vers la région de la Lumière.» – La Pistis Sophia

En ce qui concerne le souffle, nous l’abordons dans la Rune Perth. Mais, qu’est-ce ce souffle qui conduit les âmes humaines jusqu’à la région de la lumière?

«Car (quand nous ne connaissons pas l’Alchimie sexuelle) Yod-Hava Elohim (dans Yesod) n’a pas fait pleuvoir sur la terre (sur notre tête, Kether), et il n’y avait pas Adam (Âme Humaine dans Tiphereth) pour cultiver le sol (Adamah). Mais (néanmoins) il s’élevait une vapeur (ou souffle sexuelle) de (Yesod de) la terre (notre physicalité), et arrosa toute la surface du (Adamah) sol (notre physicalité). – Genèses 2: 5-7

Ainsi, quand nous savons que ce souffle de feu Christique pénètre par les narines, la tête; et de la tête descend dans les poumons; et des poumons dans le cœur; et du cœur dans les parties génitales dans notre physicalité ou Malkuth ; nous savons comment effectuer notre travail alchimique sexuelle avec le Sahaja Maïthuna ou Pranayama:

«Et (ainsi, en-bas, dans Yesod) Yod-Hava Elohim forma (l’Âme Humaine) Adam (le feu Christique de la brume – ou souffle – de la terre qui est passé de) la poussière de (Adamah, la Terre), le sol (dans Tiphereth), et (ensuite par le haut dans Daath, Kether, Eheieh) souffla (Chokmah) dans ses narines (en tant que Neschamah) souffle de vie; et (à travers cette communion de Chokmah avec Tiphereth, l’Âme Humaine) Adam (est devenu le Fils de l’Homme, qui en libérant Sophia de son Nephesh ou animalité) devint une âme vivante.» – Genèses 2: 5-7

Voilà pourquoi nous insistons que le seigneur, le feu Christique, travaille dans trois aspects en nous. En faisant cette transformation le Seigneur a besoin du feu de l’eau qui est bien sûr le mercure des sages en nous. Le Seigneur a besoin du feu de la vigne, trouvé dans le jus de la vigne.

«Je suis le (feu dans la) vigne, vous êtes les branches: Celui qui demeure en moi, et moi en lui, porte beaucoup de fruit, car sans moi (le feu dans la vigne) vous ne pouvez rien faire.» – Jean 15: 5

Ainsi, les branches de la vigne symbolisent Adam et Eve, Ida et Pingala, le Seigneur est le feu qui monte à travers Sushumna, mais représente aussi la force du feu qui vient d’en haut, de Geburah, de l’Âme Spirituelle, de notre propre Monade particulière qui est unie au feu de Chokmah dans Tiphereth, le cœur. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas remplacer l’Eucharistie «car sans moi (le feu de la vigne) vous ne pouvez rien faire. (Lisez la conférences Christification par Samaël Aun Weor dans notre site Web).

Maître Samaël Aun Weor parle de l’importance de la transsubstantiation et que nous ne devons jamais cesser de la prendre, ou s’y opposer. Nous avons besoin du feu Christique de la vigne, parce que le travail est fait par le feu à travers notre Monade, notre Être: Chesed, Geburah et Tiphereth ; le feu, INRI est celui qui fait le travail alchimique. Car le feu de notre Être est dans le vin avec le feu du Seigneur. Le feu, le Seigneur, est dans l’eau qui est le feu, le Seigneur, dans le sang, transmuté en vin. C’est précisément le symbole du feu de ING parce que le carré que nous voyons dans la rune Ingwaz est liée à cette transformation.

martha

Voyez ici Martha. N’est-elle pas belle? Elle traite avec tous les aliments que nous devons manger. Il semble qu’elle dit «Il faut manger du poisson, des oiseaux, des fruits, des céréales et de la viande rouge.»

Notre animalité est représentée par le sanglier qui pend derrière elle. Rappelez-vous que le sanglier représente les forces animales instinctives en nous. Ne tuez pas un sanglier et le manger, parce que c’est un animal involutif. Nous devons détruire le sanglier psychologique, l’animalité à l’intérieur de nous. Voici, derrière Martha se trouvent Marie et Jésus parle agréablement. Alors, comprenons le travail de Martha et lisons au sujet de Martha:

«Maintenant, il arriva, comme ils sont allés, qu’il entrait dans un village, et une femme, nommée Martha, le reçut dans sa maison. Et elle avait une sœur appelée Marie, qui était assise aux pieds de Jésus, écoutant sa parole. Martha était encombrée par beaucoup de service, et vint à lui, et dit: Seigneur, tu te soucies seulement de ma sœur et me laisse seule pour servir? Dis- lui donc de m’aider. Et Jésus répondit et lui dit : Martha, Martha (dans le système digestif), tu es prudente et inquiète de beaucoup de choses: Mais une chose est nécessaire: et Marie a choisi (Alchimie sexuelle) cette bonne partie, qui ne doit pas être enlevée d’elle.» – Luc 10, 38-42

Martha est liée à la conscience innée dans Malkuth, l’intelligence qui travaille humblement dans l’estomac, le système digestif. Rappelez-vous que l’humilité se rapporte aussi aux émotions dans notre ventre, nous devons transformer humblement les émotions négatives dans Hod.

Si nous ne transformons pas les émotions négatives de l’orgueil, de la vanité, de l’estime de soi, de l’arrogance, etc. en vertus, nous pensons que nous allons faire le travail par nous-mêmes, sans l’aide du Seigneur, c’est-à-dire, nous ne permettons pas à Martha, qui est l’humilité, de les transformer. L’humilité est nécessaire pour que le Seigneur travaille à travers nous parce que le Seigneur est la Sainte Négation. Renions notre égoïsme, allons directement dans cette émotion négative que nous ressentons et transformons la en une émotion supérieure dans le cœur; parce que nous ressentons toujours ce que nous avons dans le cœur.

Quand quelqu’un nous accuse et dit : «Tu es coupable», nous avons alors avec le point de l’index à notre cœur et disons: «Qui moi?» En effet, nous sentons dans le centre émotionnel, dans le centre des sentiments. Martha est Hod, mais comme une émotion positive. Ainsi, les émotions négatives doivent être transformées et la seule capable de le faire est Martha, quand nous recevons en tant qu’âmes le feu sacré de l’Eucharistie dans notre cœur. Ainsi, nous permettons à la Sainte Négation d’entrer dans nos mentals pendant la Méditation pour le faire; parce que, si nous sommes orgueilleux, vaniteux et pensons que nous allons le faire par nous-mêmes, et il y a beaucoup de vanité et d’orgueil mystique présent, le Seigneur ne pénètre pas.

Si le Seigneur est dans la maison de Martha comme nous pouvons le voir dans le graphique, c’est parce que Martha est humble. Elle fait ce qu’elle doit faire pour lui, à savoir la transformation des trois types d’aliments: l’air, la nourriture et les impressions.

Derrière le Seigneur et Marie se trouvent d’autres apôtres ou archétypes qui attendent la nourriture de Martha, attendant que ses transformations soit effectuer pour manger parce que les apôtres – comme cela a été enseigné lors d’une conférence précédente – sont en relation avec les glandes endocrines dans notre corps.

Ce n’est pas que Pierre est la glande pinéale, mais que l’intelligence, l’archétype, de Pierre travaille à travers la glande pinéale. Voilà comment nous devons comprendre cela. Voilà comment nous devons comprendre Martha. Martha en tant qu’archétype est au fond de Malkuth qui est une Sephirah féminine, parce que notre physicalité est féminine; Martha dans Malkuth est liée au système digestif, dans Hod à l’Eucharistie et la transformation des émotions négatives et en tant que Paramartha dans «Ain».

Donc, ce tableau que nous avons analysé nous dit beaucoup. Quand nous avons Martha active, le Seigneur et Marie attendent leur nourriture derrière elle. En d’autres termes, d’abord Martha doit nourrir notre corps pour que Marie soit prête pour l’Alchimie Sexuel; de même, Martha en tant qu’Isis prépare l’Eucharistie et transforme les impressions, les émotions négatives, la Sainte Négation dans Hod pour nourrir le Seigneur dans le cœur avec des émotions supérieures. Et en tant que Paramartha elle attend seulement le Seigneur pour entrer dans l’Absolu. Nous devons savoir comment transformer le bien et le mal; nous devons savoir comment donner parce que nous voyons dans la peinture, Martha donne toujours. Elle est une philanthrope, elle travaille très dur dans l’estomac pour notre santé. Elle travaille très dur avec humilité quand nous transformons les émotions négatives en émotions positives; Martha à travers le système digestif prend la nourriture et elle la transforme en énergie qu’elle donne ensuite au corps. Grâce à des impressions Martha reçoit des émotions négatives et pour l’amour de l’humanité, elle les transforme en émotions positives. Voilà pourquoi, à la fin, Martha, soumise au Seigneur, reste avec le néant, «Ain.» Ainsi, c’est l’humilité que représente Martha.

Maître Samaël Aun Weor a déclaré: «Lorsque nous recevons des impressions négatives, nous devons les recevoir avec joie et les transformer en bien.» La nourriture est très facile à transformer, mais les émotions négatives sont très difficiles. En général, nous ne transformons pas les émotions négatives en nourriture, mais en poison – vengeance, haine et colère. Nous devons permettre à Martha de faire le travail dans le centre émotionnel. Les émotions se font sentir dans la zone de l’estomac, du ventre ou du plexus solaire. L’Initié entre et comprend le travail de Martha quand il / elle permet aux émotions supérieures de travailler en lui afin de surmonter son ego.

758

Dans ce graphique, nous voyons au bord d’un précipice, Frey, le Dieu d’amour amoureux de Freya ou Jésus-Christ amoureux de Marie. Jésus a dit:

«C’est à cause de cela que je vous ai dit: «Je suis venu jeter un feu sur la terre, c’est-à-dire: Je suis venu pour purifier les péchés du monde [Marie–Madeleine] avec le feu.» – La Pistis Sophia

Rappelez-vous que le feu est dans les quatre éléments du monde. Rappelez-vous le Rituel Pancatattva. En Sanskrit Panca signifie cinq. Le cinquième élément est dans nos glandes sexuelles, notre propre tattva Akasha qui est formé par ce que nous mangeons, à savoir, le feu-viande-tattva-Tejas, eau-poisson-tattva-Apas, terre-céréales-tattva-Pritvi, et air-vin-tattva-Vayu. Ce sont les Panca-tattvas.

«Et c’est pourquoi, j’ai dit à la femme Samaritaine: «Si tu savais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire, – tu voudras demander, et il te donnera de l’eau vive, et il y aurait en toi une source qui jaillit pour la vie éternelle.» – La Pistis Sophia

Cette source est la force sexuelle. La femme Samaritaine est votre physicalité. Elle est une femme qui est à la recherche de la connaissance dans ce monde physique, mais ne sait pas comment commencer.

«La femme lui dit: Monsieur, donnez-moi cette eau, pour que je n’ai plus soif et ne vienne ici pour puiser. Jésus lui dit: Vas, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n’ai pas de mari. Jésus lui dit, tu as bien dit, je n’ai pas de mari: car tu as eu cinq maris; et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari: en cela tu dis vrai.» – Jean 4: 15-18

La femme était un adultère comme chacun d’entre nous, puisque la coupe qui amène l’eau du puits jusqu’à la vie éternelle est l’organe sexuel. Le Seigneur est le feu à l’intérieur de l’eau ou notre propre mercure, qui représente notre propre matière sexuelle.

«Et c’est pourquoi j’ai pris aussi une coupe de vin,» – La Pistis Sophia

Ceci est un symbole du feu dans l’Eucharistie, parce que quand le prêtre invoque le feu avec des mantras spéciaux, ce feu pénètre dans le vin et dans le pain – spécialement le vin qui est le sang du Seigneur. Donc, quand nous buvons le vin, nous devons comprendre que Martha est celle qui la transforme en atomes solaires merveilleux qui alimenteront notre corps, psyché et esprit.

«… le bénis et vous le donne et dit: «Ceci est le sang de l’alliance qui sera versé pour vous pour le pardon de vos péchés.» – La Pistis Sophia

La lumière qui pénètre à travers l’Eucharistie nous aide à comprendre, car c’est la lumière solaire qui illumine notre Conscience pour comprendre notre propre ego.

«Et c’est pourquoi, ils ont poussé la lance dans mon côté, et il est sorti de l’eau et du sang.» – La Pistis Sophia

L’eau se rapport au mercure de Chesed et le sang à Tiphereth qui est sur le côté droit de l’Arbre de Vie. Alors cette plaie est dans le côté droit du Seigneur parce que c’est là que vous trouvez Chesed et Tiphereth, qui est au centre.

«Et ce sont les mystères de la Lumière qui pardonne les péchés; c’est-à-dire, ce sont les noms et dénominations de la Lumière.» – La Pistis Sophia

La lumière est feu, le feu est lumière, ou Lucifer en Latin. ING est le feu qui circule dans notre corps; le feu circule (circulate-ING), alimente (feed-ING) toute notre Être physiquement, psychologiquement et spirituellement. Voyez-vous ce qu’est le mystère merveilleux de la Rune ING-waz?

Lors d’une conférence précédente, nous avons appris au sujet des apôtres de ING, ou les symboles-archetypes dans le corps. Nous avons mis l’accent sur Martha relative à l’estomac, car en tant qu’archétype, elle est une disciple spéciale du Seigneur. Sans Martha nous sommes perdus. Si nous ne mangeons pas comme nous le devrions, c’est-à-dire, manger toujours concentrée dans le Seigneur, nous pouvons avoir une indigestion, ce qui signifie que Martha n’a pas fait son travail. Mais peut-être que c’était parce que nous avons mangé quelque chose de malsain. Martha souffre toujours des conséquences de notre ignorance.

En ce qui concerne les douze apôtres de ING, le Seigneur, il est écrit: «La foi produit la force et la force développe la foi.» La foi dans la glande pinéale produit la force dans nos reins et la force de nos reins développe la foi dans notre glande pinéale. La force dans nos reins est liée à l’apôtre André qui, depuis les glandes surrénales situées au-dessus des reins, nous donne la force sexuelle. André et Pierre sont frères parce qu’ils dépendent l’un de l’autre. Voilà pourquoi nous avons dit que la foi développe la force et la force développe la foi.

apostles-on-body

L’amour sans conscience est destructeur, mais ensemble, ils produisent Dharma. L’amour humain est Jean, le Bouddha-dhâtu dans le Thymus, qui se nourrit toujours de l’effluve venant du cœur, de l’Amour Divin du Seigneur Jésus.

Jacques l’Ancien (le Majeur) est lié au pancréas. La Conscience se rapporte à Jacques l’Ancien, qui est l’entendement ou la compréhension que nous avons dans notre pancréas en ce qui concerne la digestion et la transformation.

Voilà pourquoi Jacques et Jean sont frères. Jean est amour, et Jacques est conscience. Amour est la Loi, mais amour avec conscience, ce qui signifie amour avec compréhension, transformation. Si nous aimons mécaniquement sans comprendre ce n’est pas amour conscient. Voilà pourquoi Jacques l’Ancien est liée à la transformation de toutes les forces spirituelles solaires dans la nourriture, toutes les forces et les énergies du corps qui nourrissent Jean.

L’imagination crée et le pouvoir créateur de la parole s’exprime lui-même imaginativement. Qui est l’imagination? L’imagination est Barthélemy, l’apôtre lié à la glande pituitaire. Voyez la signification de son nom: Bar signifie Fils en Araméen, comme ING le «Fils de» l’atome du Fils que nous avons dans la glande pituitaire. L’atome du père est dans la racine du nez et l’atome de l’Esprit Saint est dans la glande pinéale. Alors Barthélemy est un fils d’un guerrier, celui qui observe toujours. Il est lié à la clairvoyance et son frère est Philippe, qui est lié à la clairaudience et le pouvoir de la parole. Dans Pistis Sophia, Philippe est le scribe, celui qui écrit toutes les déclarations de Maître Jésus. Philippe le fait parce qu’il connaît l’Alphabet Kabbalistique.

Peut-on imaginer, par exemple, Philippe ne pas connaître la signification des vingt-deux lettres de la Kabbale, l’Alphabet Hébreu? Comment va-il écrire sans connaître l’alphabet? Philippe écrit parce qu’il connaît très bien l’alphabet. Il connaît le mystère de la parole, la parole écrite. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et l’ange du Seigneur parla à Philippe, disant: Lève-toi, et vas vers le sud de la manière qui descend de Jérusalem à Gaza, qui est désert. Et il se leva et alla: et voici, un homme de l’Ethiopie (Chesed), un eunuque d’une grande authorité sous la reine Candace des Ethiopiens, qui avait la charge de tous ses trésors, et étaient venus à Jérusalem pour adorer, se retourna, et s’assit sur son chariot a lu le prophète Isaïe. Alors l’Esprit dit à Philippe: Avance, et joins-toi à ce chariot. Et Philippe accourut, et l’entendit lire le prophète Isaïe, et dit, tu comprend ce que tu lis?

Et il a dit, comment puis-je, si quelqu’un ne me guide? Et il invita Philippe pour qu’il puisse venir et s’asseoir avec lui. L’endroit de l’Écriture qu’il lisait était le suivant:

«Il était mené comme une brebis à la boucherie, et comme un agneau muet devant celui qui le tond, il n’a pas ouvert sa bouche: Dans son humiliation, son jugement a été enlevé, et qui doit déclarer sa génération? Car sa vie est tirée de la Terre.»

Et l’eunuque répondit Philippe, et dit, je te prie, de qui parle le prophète en cela? de lui-même, ou d’un autre homme?

Alors Philippe ouvrit la bouche, et se mit à la même écriture, et lui a prêché Jésus (le feu solaire de ING). Et comme ils continuaient leur chemin, ils sont venus à certains eau, et l’eunuque dit : Voici de l’eau; qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé? Et Philippe dit, si tu crois de tout ton cœur, tu peux. Et il répondit et dit: Je crois que Jésus-Christ est (ING) le «Fils de» Dieu. Et il a ordonné au chariot de s’arrêter encore, et ils descendirent tous deux dans l’eau, Philippe et l’eunuque; et il l’a baptisé. Et quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, l’eunuque ne le vit plus, et il continua son chemin tout joyeux.» – Actes 8: 26-39.

Un eunuque signifie un initié qui connaît la transmutation sexuelle, qui conserve son énergie créatrice:

«Car il y a des eunuques qui sont nés du ventre de leur mère: et il y a des eunuques qui ont été faits eunuques par des hommes: et les eunuques, qui se sont eux-mêmes fait eunuques pour le royaume du ciel. Celui qui est capable de le recevoir, qu’il le reçoive.» Matthieu 19: 12

Ainsi, l’Éthiopien était un eunuque pour le royaume de l’amour du ciel. Quand il dit: «Qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé?» Philippe dit: «Si tu crois de tout ton cœur, tu peux.» Ce qui signifie, tu es un initié, tu es un eunuque; ainsi, puisque tu conserve ton énergie sexuelle, je vais t’apprendre comment être baptisé au nom de Jésus, c’est-à-dire, comment être oints par le feu de ING, le cœur. Le siège de Philippe est dans la gorge, ainsi Philippe lui enseigne les mystères de Daath quand symboliquement ils descendent dans «certaine eau» et «ordonnent au chariot de s’arrêter» et l’a baptisé. Cette «certaine eau» est symboliquement les eaux de Yesod-sexe. Quand vous comprenez la parole, quand vous comprenez la parole écrite vous comprenez la sagesse. Voilà pourquoi dans les temps modernes, vous ne trouvez pas les gens qui comprennent et écoutent la parole.

«Celui qui a une oreille (magique, clairaudience), qu’il entende (comprene) ce que l’Esprit (de Philippe) dit aux églises.» – Apocalypse 2: 29

Entendre ce que l’Esprit dit aux églises ne se rapporte pas à entendre avec les oreilles physiques, mais «une oreille», l’oreille magique, le chakra Vishuddha situé dans la gorge, où la parole est en gestation. Philippe est l’archétype situé dans la glande thyroïde. Philippe vient du Grec Philos – « bien-aimé» – celui qui connaît le mystère de la parole, le pouvoir de la parole, le pouvoir de la langue dans Daath. C’est pourquoi Philippe (clairaudience) et Barthélemy (clairvoyance) sont ensemble; Barthélemy et Philippe sont deux archétypes à l’intérieur de nous. Nous devons vocaliser la voyelle «Eh» pour Philippe et la voyelle «Ih» pour Barthélemy. À travers eux, nous voyons et comprenons la signification de la parole écrite. À travers Barthélemy nous voyons; à travers Philippe nous comprenons ce que nous voyons, car ce n’est pas seulement voir avec l’œil clairvoyant qui est important, mais comprendre aussi le symbole de ce que nous voyons. La compréhension de la parole est Philippe.

La sagesse et la volonté procèdent toujours main dans la main. Qui est la sagesse? En d’autres termes, qui est la compréhension? C’est Thomas. Et la volonté est Matthieu. Matthieu est situé dans la partie gauche du cerveau et Thomas, l’archétype lié aux expériences de la vérité, est dans le côté droit du cerveau. Ils travaillent ensemble quand nous agissons avec sagesse. Voilà pourquoi il est écrit dans Pistis Sophia qu’il y a trois témoins dans le ciel et Marie explique que ces trois témoins sont Matthieu, Thomas et Philippe. Ceci est parce que Philippe est le scribe; il est l’intellectuel qui écrit ce que l’esprit intérieur nous dit. Thomas et Matthieu qui sont les parties supérieures du cerveau écrivent aussi parce que pour écrire ce que nous avons à écrire, ou lire ce que nous avons à lire, nous devons utiliser notre cerveau, les facultés des apôtres qui sont dans notre Être. Ils sont tous en relation avec Ingwaz, parce que ING est l’activité de nos facultés. Comment allons-nous entrer dans les mystères de la Gnose si nos facultés ne sont pas actives, si les douze fruits de notre Arbre de Vie ne sont pas actifs? Nous devons les développer.

Ordre et zèle avance aux côtés de la transmutation sexuelle. La Transmutation Sexuelle est la science de Pierre, mais en se référant à la vie, le pouvoir sexuel dans les parties génitales, c’est Judas Iscariot. Le pouvoir du sexe est en relation avec Judas Iscariot. Judas Thaddée se rapporte à l’ordre et au zèle. Il est lié à l’appendix et au rhombencéphale, qui est lié aux activités du feu dans notre colonne vertébrale. Rappelez-vous que, malheureusement, Judas Iscariot est mêlé avec le désir sexuel. Lorsque la Transmutation Sexuelle combinée avec l’élimination psychologique, qui est liée à l’apôtre Judas Thaddée – apporte de l’ordre et du zèle à l’intérieur de nous.

Toutes ces facultés sont divisées et améliorées à mesure qu’elles sont développées. Ainsi, le pouvoir créateur de la parole placé à la racine de la langue, régit le goût. Il contrôle l’action du larynx et le poids de la parole contrôle l’action de l’initié.

L’Ordre est subdivisé en harmonie, paix et bonheur.

La foi accorde la confiance, la force sexuelle et l’énergie.

L’imagination et la visualisation se complètent mutuellement.

Conscience signifie également justice, le jugement droit – l’appréciation verticale des faits.

Zèle est accompagné d’enthousiasme qui, sans contrôle et ordre, devient fanatisme religieux et politique. Si nous ne contrôlons pas notre zèle, l’amour que nous avons pour la connaissance, nous devenons un fanatique. Il y a beaucoup de fanatisme parmi les Gnostiques de cette époque. Ils sont trop fanatiques parce qu’ils ne contrôlent pas leur zèle, leur enthousiasme pour la Gnose. Nous devons avoir le contrôle de nos facultés. Un zèle excessif est du fanatisme.

La vie résulte de la transmutation et de la santé. L’élimination se rapporte à la dépuration des toxines, la digestion et la dépuration de toutes les pensées et émotions négatives.

• Sainte Affirmation (performer ING , la volonté de Dieu)
• Sainte Négation (recevoir ING avec gratitude en tant que les impressions négatives de nos semblables)
• Sainte Conciliation (Tantra, transmuter ING).

Ainsi, lorsque nous étudions les douze apôtres, nous comprenons comment ils se rapportent à notre physicalité et psychologie. Rappelez-vous que Maître Samaël Aun Weor stipule que nous devons développer les douze fruits de l’Arbre de Vie. L’Arbre de Vie est la colonne vertébrale. Nous devons travailler très dur afin de développer les douze fruits solaires de ING, la lumière solaire à l’intérieur de l’Arbre de Vie.

jesus-scourged

En regardant ING, Jésus-Christ, le feu solaire, il vient dans mon mental, attaché à la colonne et les soldats de Pontius Pilate raclant son dos avec un fouet. Comprenez-vous ce symbole?

Beaucoup de gens existent qui parlent de la raclée de Jésus; de nombreuses organisations mystiques existent où leurs partisans se faient eux-mêmes physiquement fouetter pour «avancer», pour ainsi dire, dans ce chemin. Ils ne comprennent pas que le fouet représente la volonté. Le fouet représente la volonté que nous devons développer contre les soldats de Pontius Pilate. Pontius Pilate représente le mental; les soldats de Pilate sont tous ces différents défauts, vices et erreurs liés à la lubricité, la lascivité, la concupiscence, etc.

Le Seigneur ING est attaché à la colonne – le pilier central de l’Arbre de Vie, qui représente la colonne vertébrale – afin d’épuiser les egos lascifs en volant leur feu dans l’acte sexuel. La volonté est exercé dans l’acte sexuel afin de ne pas manger le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal dans le jardin des délices; c’est dans l’acte sexuel que ING effectue des super efforts pour ne pas tomber dans la tentation.

Quand nous essayons de vaincre une tentation sur le chemin, que ce soit une tentation karmique ou tout type de tentation, la volonté est ce dont nous avons besoin pour la surmonter. Thelema est nécessaire pour avancer et ne pas tomber; un dos fouetté symbolise la volonté qui est nécessaire, surtout quand nous effectuons la Magie Sexuelle, pour élever le feu solaire de ING à travers le canal Sushumna. Le Seigneur se tient à la colonne et reçoit cinq mille coups de fouet. Cinq est le karma. Donc, à cause de notre concupiscence, le Seigneur est puni à l’intérieur de nous quand en tant que Fils de l’Homme nous effectuons la Transmutation Sexuelle, quand ensemble (Chokmah et Tiphereth) nous faisons le travail alchimique. Voilà comment ING est lié et fouetté dans notre colonne vertébrale; néanmoins, si nous sommes des fornicateurs le Seigneur n’est pas lié là. Si nous voulons que le Seigneur soit lié à notre colonne vertébrale alors nous devons être chastes parce que le Seigneur est ING; transmut-ing, transform-ing. ING est la volonté, l’action du Logos.

«Au commencement (dans le processus de ING) était la parole; et la parole était avec Dieu ; et la Parole était Dieu.» – Jean 1: 1

Lorsque ING est actif en nous, les ennemis du Seigneur – qui sont nos défauts, vices et erreurs – le fouettent, fouettent son dos sans pitié. Voilà comment l’Initié en même temps que le Seigneur souffre; voilà comment Pistis Sophia souffre.

Rappelez-vous que le Seigneur ING doit donner beaucoup d’étapes à l’intérieur de nous. La première étape, le début, la création des corps, ou le premier reniement de Pierre; c’est-à-dire, après des sacrifices et plus de sacrifices (du Latin sacrificium: Sacer, facere sacré +, faire) nous, à cause de notre lubricité, nions le Seigneur. Rappelez-vous que lorsque Pierre renie le Seigneur, le Seigneur est attaché à la colonne et Pierre est en train de regarder comment ING est jugé; ainsi, Pierre souffre de remords, mais celui qui est injustement distingué pour la peine et recevoir les coups de fouet, est le Seigneur. Cette punition se rapporte à l’initié, le karma de l’initié.

RuneING

Le Seigneur ING souffre et passe les épreuves du feu, de l’eau, de la terre et de l’air entre l’équerre et le compas, la Rune Ingwaz.

«L’illumination est atteinte seulement après le degré d’Apprenti (nous parlons dans la terminologie de la Maçonnerie Occulte). Tout vrai candidat préparé pour l’illumination sera capable d’être reconnu et vérifié avec l’équerre et le compas. Le dévot est préparé pour l’illumination lorsque l’Esprit et la personnalité humaine agit d’une manière ordonnée et en pleine harmonie. Ceux qui se plaignent de ne pas être illuminé ne peut résister à l’épreuve de l’équerre et du compas. Lorsque le quaternaire inférieur obéit loyalement à l’Esprit, le résultat est l’illumination. Tant que le quaternaire inférieur n’obéit pas à l’Esprit, c’est-à-dire, tant que la personnalité humaine ne sait pas comment obéir à l’Esprit, l’illumination est impossible.» – Samaël Aun Weor, Le Mariage Parfait

ingwaz-caduceusSi nous observons la deuxième forme de la Rune Ingwaz, nous trouvons le carré entre Ida et Pingala comme deux Runes Kaum enlacés avec la forme de serpents qui vont autour de notre colonne vertébrale.

Donc premièrement, nous devons créer Pistis en nous. Rappelez-vous que Pierre est Pistis, la foi. Nous devons créer Pistis; nous devons élever le feu dans la tour de Belen au sommet de notre tête, le feu du premier serpent, du second serpent, etc. Le feu est la force électronique, la lumière solaire du Seigneur est électronique, en tant qu’âme; nous sommes un embryon d’âme et nous devons créer l’Âme Humaine. Créer l’Âme Humaine c’est créer les corps électroniques internes.

Ainsi, une fois que les corps internes sont créés, nous avons déjà fabriqué Pistis. Celui qui crée les corps électroniques internes est l’Esprit Saint, qui comme Pistis est dans la glande pinéale. Lorsque Pistis est prête alors Sophia descend pour effectuer les deuxième et troisième reniements du Seigneur à l’intérieur de nous. Ceci est le chemin de ING, le chemin d’Ingwaz, de Froh, qui était tué par Loki, la luxure.

Donc, vous rendez-vous compte du mystère de ING? Permettez-moi de lire cette citation du Livre Enseignements Cosmiques d’un Lama par le Maître Samaël Aun Weor pour mettre fin à cette conférence sur la Rune Ingwaz.

Dans la synthèse finale, chacun de nous n’est rien de plus qu’un atome de l’Espace Abstrait Absolu, qui est l’étoile atomique intérieure qui a toujours souri sur nous. Un certain auteur a dit:

«Je lève les yeux vers le plus grand, vers les étoiles, desquelles, pour moi, toute l’aide doit venir, mais je suis toujours l’étoile intérieure qui guide mon intérieur…»

Une telle étoile intérieure est vu quand nous levons nos yeux vers notre propre front, qui est l’endroit où l’on trouve YEW. Si nous voulons recevoir le merveilleux pouvoir de YEW, vocalisons IAO afin d’activer ces trois atomes dans notre tête.

«Nous devons faire une distinction spécifique entre l’Ain Soph et l’Ain Soph Paranishpana. Dans l’Ain Soph, l’Auto-réalisation intérieure n’existe pas, mais dans l’Ain Soph Paranishpana, l’Auto-réalisation de l’Intime existe…»

Alors cet Intime ou Paranishpana Intime est la Monade Autoréalisée, ou l’Ain Soph Auto-réalisé, qui nous fait un Paramarthasatya, un habitant de Sat, comme Maître Jésus. Ou un habitant comme Maître Samaël qui reçoit la force du Douzième Aeon afin de nous enseigner parce que nous sommes un simple Ain Soph sans Auto-réalisation. Seuls les maîtres ressuscités qui sont auto-réalisés sont appelés Sathya. Voyez à cette époque, il y a beaucoup de gens qui apparaissent sur les sites Web et se disent Sathya ceci et Sathya cela. Malheureusement, ils ne sont pas Sathya; le seul Sathya que je connais venant de Sat, l’Ain, le Treizième Aeon, est Jésus de Nazareth, un Paramarthasatya. En-dessous de lui se trouvent des maîtres du Douzième Aeon ou Onzième Aeon, qui sont ceux qui ont atteint le niveau de Salomon. Celui qui est entré dans l’Ain Soph Aur devient Salomon. Savez-vous ce que שלמה signifie «Salomon»? Sholimah ou Salomon signifie un Homme de Paix.

«Que la paix règne dans tous les cœurs; n’oublions pas que la paix est lumière. N’oublions pas que la paix est une essence émanée de l’Absolu. C’est une lumière émanée de l’Absolu. Cette lumière est la lumière de l’Ancien des Jours [Kether]. Le Christ a dit: «Ma paix je vous laisse, ma paix je vous donne.» [Jean 14:27] – Samaël Aun Weor

Ceux qui possèdent שלום la paix de Kether à l’intérieur sont des Dharmakayas, qui sont capable d’entrer dans l’Ain Soph Aur. שלמה Sholimah ou Salomon est le Soliman, Sol = Soleil + Iman = «foi» en Arabe; Soliman, la Foi Solaire, Solomon.

Ainsi, Salomon est donc un homme solaire grâce à שולמית Shulamite, la belle Shulamite, l’Âme Divine. Si nous nous renseignons dans la langue Hébraïque, nous verrons comment Shin, Lamed, Mem, Hei : Solomon est écrit avec ces lettres et Shulamite l’est aussi avec les mêmes lettres. Dans les évangiles du Nouveau Testament apparaît un autre nom lié à cette mystérieuse Danseuse-Salomé. Salomon est écrit avec les mêmes lettres que Salomé et Shulamite mais puisque celle-ci est féminine, il se termine par Yod et Tav, une forme féminine plurielle. En Hébreu Salomon, Shulamite et Salomé commencent par Shin, qui est le feu de l’Ain Soph Aur.

Lorsque nous étudions les Treize Repentances de Pistis Sophia, nous constatons que la onzième repentance qui se rapporte à l’Ain Soph Aur est résolu par שולמית Salomé, qui est la même Shulamite ou Shalom, Paix, Shalomon, Salomon.

שולמית Salomé, Shulamite, est la fille du feu, la Conscience qui entre dans l’Ain Soph Aur. Voilà pourquoi Shalome danse la danse des sept voiles devant Hérode. Qui est Hérode? C’est notre mental pécheur qui veut voler la sagesse du Seigneur. Il veut être illuminé avec l’ego vivant et Shalome – la fille du feu – danses et dévoile le feu pour lui; Salomé dit à Hérode: Voici un voile, voici la vérité; voici un autre voile, regarde la vérité, j’ai la vérité, mais tu ne mérite pas la vérité; veux-tu être digne de celle-ci? Eh bien, je vais te la donner, mais d’abord donne-moi la tête de Jean-Baptiste. Alors Hérode dit: Oh mon Dieu, elle demande la tête de Jean-Baptiste et c’est dans sa tête que je vis parce que je suis le mental, le mental pécheur, à l’intérieur de cette tête solaire qui m’accuse toujours d’Adultère, Hérode est le mental animal lubrique à l’intérieur du Bodhisattva.

Ainsi Hérode dit: Si je décapite Jean-Baptiste, je serai condamné à mort et la sage Shalome le sait. Ainsi, elle dit: Donne-moi ce que je demande et je vais te dire la vérité ardente. Ainsi, avec la décapitation de Jean-Baptiste la Conscience connaît la vérité mais pas en tant qu’Hérode parce que Hérode doit mourir. Voyez-vous le mystère de Shalome, l’aspect féminin de la Conscience dans l’Ain Soph Aur? Shulamite, Salomon, Salomé ont la même source. Nous devons travailler très dur afin d’atteindre ce niveau afin de devenir un Ain Soph Paranishpana. Maître Samaël dit;

«N’oublions pas que Merkabah est le chariot des siècles, l’homme céleste de la Kabbale…» – Samaël Aun Weor

Merkavah est chariot en Hébreu ; Merkabah est le carré de Ingwaz. Nous parlons toujours du carré inférieur mais Merkabah est le carré supérieur ou quaternaire; autrement dit, le corps physique Christifié, Corps Astral Christifié, Corps Mental Christifié et le Corps Causal Christifié. Ces corps forment le carré, le chariot sur lequel le Seigneur notre Monade monte. C’est Ingwaz, et afin de créer ce carré, c’est-à-dire, ce quaternaire supérieur: corps physique, astral, mental et causal, nous devons être en Chasteté, nous devons travailler avec Pistis, avec l’énergie, c’est ainsi que Pierre construit notre église.

Si nous ne construisons pas le chariot, le Merkabah, l’Ain Soph reste sans l’auto-réalisation de son Être Intime.

«Ceux qui n’ont pas éliminé l’Abhayan Samskara, la peur innée, fuira de la Neuvième Sphère en disant aux autres que le travail dans la forge des Cyclopes (Alchimie sexuelle) est sans valeur.» – Samaël Aun Weor

Travailler avec l’Alchimie sexuelle est sans valeur pour les fornicateurs, mais pas pour ceux qui savent transmuter, ceux qui connaissent la science de Pierre, pour construire le chariot. Voilà pourquoi dans la Rune Perth nous avons cité une vision du Maître Samael où il déclare qu’il a vu le chariot des siècles guidés par trois cochers et à l’intérieur du chariot se trouvait Pierre parce que Pierre est celui qui a construit le chariot avec l’aide des trois cochers. Une fois que le chariot est construit, Pierre continue à travailler avec les trois cochers. Mais, en ce moment nous avons besoin de l’enseignement des trois cochers. Pierre est à l’intérieur du chariot parce qu’il est celui qui le construit. Jésus a dit à Pierre: «construis mon église.» Pierre est le chef de l’église parce que Pierre est dans notre tête, dans la glande pinéale; Pierre est aussi dans l’autel, dans l’Ara qui est la pierre de Yesod parce que c’est le Mercure, le Seigneur de l’œuvre entière, le Grand Œuvre.

«Ainsi, ceux qui disent que la forge des Cyclopes est sans valeur sont les Pharisiens hypocrites qui «tendre à un moucheron, et qui avale un chameau.» Ce sont ceux qui ont échoué qui «n’entre pas dans le Royaume eux-mêmes, et empêchent d’entrer ceux qui entrent.» En effet, le sexe est une pierre d’achoppement et un rocher de scandale…» – Samaël Aun Weor

D’abord, nous travaillons avec Pierre et quand Pierre construit l’église, les corps internes, alors ING vient et s’incarne et travaille à travers Jean, la Parole.

Questions et Réponses

Question: Dans la Pistis Sophia Jésus a dit, j’ai apporté l’eau et le feu de la région de la Lumière des lumières du Trésor de la Lumière; et le vin et le sang de la région de Barbelos; y a-t-il une différence entre le Trésor de la Lumière et Barbelos?

Réponse: Jésus en tant que Sauveur, en tant que ING, en tant que Lumière, a apporté l’eau et le feu de Kether, la région de la Lumière des lumières; et aussi en tant que lumière, a apporté le vin et le sang de la région de Barbelos, l’Espace Absolu Solaire; donc tout est contenu dans la même lumière. Je comprends que la façon dont il est écrit semble différent, mais la lumière dans le feu, dans le vin, dans le sang, et dans l’eau provenait de la région de Barbelos; tous sont des dédoublements de la même Lumière Logoïque. Ils viennent tous de Barbelos, le Theomertmalogos, le grand pouvoir du Dieu universel; le vin par exemple, quand le prêtre qui est en Chasteté, qui sait ce qu’il fait dans un rituel. Il apporte le feu de Barbelos d’abord de sa propre Barbelos dans sa glande pinéale lorsqu’il est concentré en son Dieu Intérieur, Kether, la Lumière des lumières, son Glorian particulier et dit: «Père de toutes les lumières, je te prie de faire descendre pour moi les feu de Barbelos, le grand pouvoir du Dieu invisible, l’Ain Soph Aur». Puis il bénit le vin et le pain qui est chargé de la lumière solaire du Seigneur. Le prêtre est seulement un véhicule ainsi, à travers lui le feu descend d’en haut.

Lorsque nous faisons notre transmutation sexuelle, nous devons nous concentrer dans notre glande pinéale, dans Barbelos, l’Ain Soph Aur qui est le Christ Cosmique, dans Kether, qui est le Trésor de la lumière, descendant en nous pour transmuter l’eau en vin; parce que l’eau et le vin eucharistiques sont pour la purification et le pardon des péchés. Cela signifie que nous avons besoin de la transmutation sexuelle; mais nous avons aussi besoin de l’Eucharistie. Si nous ignorons l’Eucharistie pensant que nous allons faire le travail alchimique juste avec l’eau alors nous tombons dans la confusion et nous n’avançons pas et c’est le problème avec beaucoup de Gnostiques qui rejettent le vin de l’Eucharistie. Le sang dans notre corps est chargé d’énergie Christique – le sang est le symbole du corps humain – quand nous savons quoi manger; Martha distribuera la force Christique à toutes les glandes pour que les glandes nous donne leur pouvoir, les sens intérieurs. Donc, tout vient de Barbelos, le Fils de la lumière.

Question: Comment savons-nous quand nous sommes prêts pour la transsubstantiation?

Réponse: Dans l’Église Gnostique la transsubstantiation est effectuée certains jours; pour recevoir l’Eucharistie, nous devons entrer dans la seconde chambre où nous réalisons les mystères du pain et du vin. Ceci est donné seulement à ceux qui pratiquent la Chasteté parce que nous devons d’abord mettre le feu de notre eau dans la région de Daath. Ainsi, lorsque les initiés savent comment transmuter l’eau, ils reçoivent alors le feu du vin. Cela ne signifie pas que nous devons être psychologiquement en parfaite Chasteté parce que le feu du Seigneur dans l’eau et dans le vin, l’Eucharistie est reçu pour la purification de tous les péchés du monde, la lumière Christique nous aide à comprendre beaucoup de péchés capitaux; à travers le Christ, on reçoit la force parce qu’on est faible. Quand sommes-nous prêts pour cela? Là maintenant nous sommes prêts, tous les jours nous sommes prêts. Notre Père…. «Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien.» – Matthieu 6: 11

Il y a certains groupes qui disent: nous devons d’abord savoir ceci ou de savoir cela, etc. Oui, nous devons connaître les mystères de la lumière afin de comprendre l’Eucharistie et c’est la raison pour laquelle nous vous avons donné cette conférence; quand vous comprenez la valeur spirituelle de votre énergie sexuelle alors vous êtes prêt, donc nous devons être sérieux afin de recevoir une telle aide que nous avons tous besoin; la transsubstantiation.

La cérémonie de la transsubstantiation qui est la cérémonie du pain et du vin est effectuée par un prêtre qui est en Chasteté. S’il est un pédophile, non cela ne fonctionne pas, il doit être en Chasteté, il doit être sérieux.

Ainsi, nous devons travailler avec notre Chasteté afin de recevoir l’Eucharistie, mais nous ne devons pas atteindre le niveau de Christ ou de ne pas avoir l’ego pour recevoir l’Eucharistie, non, si nous attendons cela alors nous allons tous être condamné. Heureusement, nous avons les mystères et nous les distribuons de manière systématique pour tous ceux qui en ont besoin. Celui qui accomplit ce mystère n’est pas spécial, aucun d’entre nous n’est spécial. Nous avons besoin d’énergie, nous avons besoin de force. Nous sommes tous en enfer, ce n’est pas que nous allons en enfer; c’est que nous, dans les régions inférieures sommes déjà en enfer, alors nous avons tous besoin de sortir de celui-ci. On découvre que l’on va sortir de l’enfer, va (go-ing), Ingwaz, quand on quitte l’enfer. Lorsque vous êtes à l’intérieur vous ne le réalisez pas, mais une fois que vous vous éveillez et que vous dites oh mon Dieu, je suis en enfer, je ne savais pas.

Les gens ont peur d’aller en enfer, mais ils ne se rendent pas compte que nous sommes tous dans la première sphère de l’enfer, les limbes. D’autres sont là en train d’adorer les autres sphères de l’enfer.

Avant de poser une autre question laissez-moi de raconter pour vous une expérience afin que vous puissiez mieux comprendre, cela m’est arrivé il y a plusieurs années lorsque le Maître Samaël Aun Weor donnait une conférence par rapport aux émotions négatives, nommée Alcyone. Je ne sais pas si vous avez lu cette conférence ou si vous avez entendu la conférence; quoi qu’il en soit, il dit que les émotions négatives nous transforment en menteurs, etc., tout ce qui concernait les anneaux d’Alcyone. À cette époque, comme vous, j’écoutais et imaginais toujours l’étoile Alcyone et les sept chèvres, qui sont appeler Pléiades. Le Maître a dit:

«Certaines personnes pourraient dire qu’Alcyone est très loin, qu’elle est liée aux Pléiades et qu’elle n’a rien à voir avec notre système solaire. C’est très intéressant de parler de cette manière ignorante.

La réalité est que le Soleil qui brille sur nous fait partie d’Alcyone; il est le septième. Il est un soleil lié à un système de soleils qui tournent autour d’Alcyone.»

Ainsi, se concentrant sur Alcyone, je suis entré en Méditation avec toutes les clés que le Maître nous a donné. Je voulais voir ce phénomène; puisque je ne peux pas physiquement parce que j’aurais besoin d’un OVNI, mais dans le plan astral c’est facile, car, j’ai mon Corps Astral. Je suis donc allé en Méditation et je suis sorti de mon corps physique et j’ai demandé: «mon Dieu, mon Seigneur, s’il vous plaît montre-moi les anneaux d’Alcyone.» Alors mon Dieu, mon Dieu intérieur m’a emmené dans un champ et m’a jeté sur le sol de ce champ. Puis je vis les clôtures de ce champ particulier et un coq debout au-dessus de cette clôture chantant deux fois, puis j’ai vu le soleil levant à l’Est. Ensuite, mon Dieu m’a fait retourner à l’intérieur de mon corps physique. Alors j’ai dit: Quoi? Qu’est-ce que ce coq et le lever du soleil et ce champ a à faire avec Alcyone?

Alors j’ai dit méditons pour comprendre ce symbole et j’ai compris. Le soleil Alcyone et tout soleil est le Christ. En effet, si je veux voir Alcyone, le Christ, «avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois», dit le Seigneur. Ainsi, je me suis dit: «Oh Soi, ce que tu as besoin c’est de marcher sur le chemin et surmonter les trois reniements.» car, il est difficile, d’être dans les anneaux d’Alcyone, qui est, d’être dans la lumière du Seigneur. Maître Samaël Aun Weor à cette époque était déjà à la septième année de Job, prêt à entrer dans la huitième, prêt à entrer dans les anneaux.

J’ai alors compris, oh le Microcosmos est appelé Microcosmos du Macrocosmos. Tout ce qui arrive dans le macro est répété dans le micro, dans le micro, dans l’humain, il arrive initiatiquement. Dans la macro comme vous voyez les étoiles se déplacent. Ensuite, j’ai compris qu’Alcyone est liée au Seigneur dans le chemin initiatique. Je ne dis pas que ces anneaux n’existent pas, ils existent mais pourquoi devons-nous s’inquiéter à ce sujet, il est préférable de se préoccuper d’Alcyone, avec le Seigneur, avec le Christ. Les anneaux d’Alcyone sont comme l’Ain Soph Aur. Comme nous l’avons expliqué dans une autre conférence. Hercolobus est également liée au Seigneur.

Hercolobus est avant Alcyone, initiatiquement parlant. Si vous voulez juste voir le phénomène dans le ciel, il va se passer, mais les Gnostiques sont intéressés par nos Microcosmos parce que nous le croyons ou pas, les choses vont se passer dans l’univers. Mais nous voulons que cela se produise dans notre propre univers particulier; le Microcosmos. Ainsi, méditons parce que nous devons méditer, afin que la paix soit à l’intérieur de chacun de nous, afin que nous puissions participer à la lumière de Kether, l’Ancien des Jours. Paix Invérentielle.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Ingwaz

Rune Perth

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

perthLa Rune Perth est également appelée Phurth, Pertra, Perthro, Peordh, Pero et Plastur. Cela signifie, «Rocher», «Pierre», et le son, «P». Le Maître Samael Aun Weor, en parlant de Pierre, le rocher, la pierre, a déclaré dans le livre Magie Gnostique des Runes :

«J’ai vu le char des siècles, qui était conduit par trois Maîtres de la Loge Blanche, et un vénérable ancien était dans ce char de mystère.

Comment puis-je oublier un tel visage? Une telle contenance? Une telle apparence? Une telle perfection sublime?

Le front de cet Ancien était certainement élevé et majestueux, son nez droit et parfait, ses lèvres fines et délicates, ses oreilles petites et reculées, sa barbe blanche et avec une auréole de lumière, et ses cheveux d’une blancheur immaculée tombaient sur ses épaules.

Il est évident que je ne pouvais pas m’arrêter d’interroger à son sujet, puisqu’il était terriblement divin et formidable.

«Son nom est Pierre», a répondu l’un des Hierophantes qui conduisait le char des siècles.

Par la suite… oh mon Dieu !… Je me suis prostèrné sur le sol devant cet Ancien des siècles, et plein d’amour et de compassion, en me parlant dans la langue d’or, il m’a béni.

Depuis, j’ai beaucoup réfléchi, et je ne serai jamais désolé d’avoir enseigné à l’humanité l’Évangile de Pierre, le Maithuna, le Yoga du Sexe.»

Pierre est lié à la première Sephirah de l’Arbre de Vie, qui est Kether, le Père de toutes les lumières. Le mot physiologie vient des mots physique et logos. Du point de vue Gnostique, la physiologie est la relation entre le corps physique et le Logos, la Parole. En physiologie, nous trouvons que Pierre est lié à la Glande Pinéale. La Glande Pinéale se rapporte au Chakra Sahasrara, qu’on appelle le Chakra de la Couronne. C’est pourquoi Kether (Couronne) est lié à ce Chakra. Kether est lié aux trois forces primaires. Kether est la tête de la Sainte Tri-unité, ou Trinité – Kether, Chokmah, Binah; Ou Père, Fils et Esprit Saint – qui sont dans la tête de notre physiologie. C’est pourquoi il est dit que Pierre est le chef de l’église.

Dans l’Evangile de Jean, Pierre s’appelle Cephas:

«Et quand Jésus l’a vu, il a dit: Tu es Simon, fils de Jonah; tu seras appelé Cephas, qui est par interprétation, une pierre (rocher).» – Jean 1: 42

«Et je te dis aussi que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle.» – Matthieu 16: 18

Ce sont des déclarations très profondes qui entourent tout le mystère de la Rune Perth, Pierre. En parlant de la Kabbale, nous révélons que Pierre est lié au Premier Mystère (Kether) et au Vingt-Quatrième Mystère (Aima Elohim). Vous tous, je l’espère, ont La Bible Gnostique, La Pistis Sophie, qui est l’enseignement Kabbalistique génial donné par le Maître Jésus à ses disciples, à ses Apôtres.

Lorsque vous commencez à lire La Pistis Sophia, vous trouvez que Jésus explique que le Père de toutes les lumières, Kether, est le Premier Mystère, qui est aussi le Vingt-Quatrième Mystère, qui est expliqué avec le Sixième Mystère. Si vous ne connaissez pas la Kabbale, vous restez flottant dans l’espace, essayant de trouver le Premier Mystère, le Vingt-Quatrième et le Sixième. Pierre englobe l’ensemble du mystère, parce que c’est le mystère du Grand Oeuvre que nous devons tous accomplir à l’intérieur de nous-mêmes.

a24

Dans Kether, le Premier Mystère, l’ensemble du travail s’appelle l’Achèvement des Achèvements. L’Achèvement des Achèvements, le Premier Mystère, est égal au Vingt-Quatrième Mystère, qui est la Tisseuse, la Mère Divine (Aima Elohim), qui tissent et retissent le Grand Oeuvre dans le Métier à tisser de Dieu.

Ici, nous découvrons comment Pierre est lié au Premier Mystère et au Vingt-Quatrième Mystère, la Mère Divine Espace. Lorsque nous étudions la Kabbale en relation avec la Mère Divine, nous constatons qu’il y a trois Maries selon le Christianisme. Les trois Maries sont appelées en Sanskrit, dans l’Hindouisme, les trois Devi, qui sont les aspects féminins de la Trinité. Je le répète, dans le Christianisme, ils parlent des trois Maries – Marie l’Espace, Marie dans la Nature et Marie dans notre propre physicité – et cela est très important à comprendre, car Pierre est lié avec elles. Nous savons très bien que nous avons un atome du Saint-Esprit dans la Glande Pinéale. Le Saint-Esprit est Shiva, le Troisième Logos. Dans la Kabbale, le Troisième Logos est cet aspect de la Trinité qui se rapporte aux trois Devi. Binah, l’Esprit Saint, se rapporte à la Trinité. C’est pourquoi ils disent dans l’Hindouisme que Sarasvati est l’épouse de Brahma, Lakshmi est l’épouse de Vishnu, et Parvati est l’épouse de Shiva – Brahma, Vishnu, Shiva; Sarasvati, Lakshmi, Parvati, avec leurs maris respectifs. Voilà, nous déclarons toujours que la Sainte Trinité n’est pas symbolisée par trois hommes, mais par trois forces androgynes. Le Père est androgyne, le Fils est androgyne, et le Saint-Esprit est androgyne. Ce merveilleux androgynisme est montré par le Saint-Esprit, Binah, parce que la Mère Divine est l’aspect féminin du Saint-Esprit appelé Shiva-Shakti. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de Pierre, nous devons parler de l’aspect féminin et masculin, parce qu’il est dans ce Chakra de la Couronne. C’est le mystère de Perth que nous devons comprendre.

Ces trois Devi sont synthétisées dans le Vingt-Quatrième Mystère, qui est la Tisseuse, la Mère Divine qui travaille dans le Grand Oeuvre, qui est l’Achèvement des Achèvements. C’est ce que le Maître Samael et tous les Alchimistes appellent «le Temps». Si vous vous souvenez, dans de nombreuses conférences, nous mentionnons le Temps et la moitié du Temps. Nous allons vous donner une clé maintenant afin de comprendre cela facilement. C’est plus profond, mais cet aspect est facile à comprendre.

Le Temps est le Vingt-Quatrième Arcane parce que la Tisseuse, la Mère Divine, achève le Grand Oeuvre à travers le Vingt-Quatrième Arcane. Le Grand Oeuvre est le Premier Mystère, l’Achèvement des Achèvements, qui est Kether, la tête de tous les Sephiroth manifestés de l’Arbre de Vie. Maintenant, si le Vingt-Quatrième Arcane est le Temps, quelle est la moitié de ce Temps? Douze. Douze est l’Arcane de l’Apostolat. Voilà les douze Apôtres. Voilà les douze heures d’Apollonius, qui se rapportent toujours à la lumière et aux ténèbres: douze heures de lumière et douze heures de ténèbres, vingt-quatre heures, qui est tout le Temps. Ainsi, l’Achèvement des Achèvements est vingt-quatre heures. La moitié est douze – l’oeuvre que nous devons accomplir avec notre propre physicité, physiologie, psychologie.

Nous devons commencer en bas pour comprendre. La moitié du Temps (l’achèvement des achèvement, vingt-quatre) est douze, et la moitié de douze est six, le sixième Arcane. Dans La Pistis Sophia, Samael Aun Weor déclare ceci clairement:

«Le Vingt-Quatrième Mystère, qui est explicable par le Sixième Mystère, cache dans son sein le Premier Mystère.»

Le Maître Samael déclare à la fin de son dévoilement:

«Nous, Samael Aun Weor, vous disons, au nom du Premier Mystère de la Pistis Sophia et du Sauveur du monde, que Je dévoilerais la partie restante de la Bible Gnostique à la Moitié de la Moitié du Temps.»

Le Temps est vingt-quatre, la moitié de ce Temps est douze, et la moitié de douze est six, Tiphereth. C’est simple, mais personne ne le voit parce que notre mental est compliqué. Ainsi, la Moitié de la Moitié du Temps est Tiphereth.

Voyons cela à partir d’un autre angle Kabbalistique: l’Achèvement des Achèvements est la réalisation de Kether, la Sephirah qui contient l’Arbre de Vie à l’intérieur de nous-mêmes; la moitié de l’Arbre de Vie est représentée dans la colonne du milieu; Et la moitié de cette colonne du milieu est Tiphereth, qui est au milieu lorsque vous tracez la croix. Vous voyez combien il est facile de le voir lorsque vous méditez, lorsque vous analysez les choses de manière Kabbalistique, de manière Alchimique?

Qu’avons-nous au centre de l’Arbre de Vie? C’est Tiphereth, qui est le Soleil. Le Soleil est également au centre du calendrier Aztèque, car le Mystère du Soleil est le Mystère du Microcosmos. Il y a un dicton dans l’ésotérisme qui affirme:

«Je suis autant que tu es, et tu es autant que moi.»

En d’autres termes, l’Être Humain est le Microcosmos du Macrocosmos. C’est pourquoi, dans la Kabbale, vous voyez le visage énorme, le Macrocosmos, appelé Arik Anpin, et le petit visage, appelé Zeir Anpin. L’énorme visage (Arik Anpin) est le Soleil, la Lumière Solaire qui doit illuminer nos coeurs (Tiphereth). C’est précisément le sens de «Je suis autant que vous êtes, et vous êtes autant que moi.» Pour une meilleure compréhension, il faut corréler le Macrocosmos avec les archétypes microcosmiques solaires que nous avons à l’intérieur. Ce parallèle est représenté au centre du calendrier Aztèque par Tonatiuh qui cache les cœurs humains, qui est lié au Rune Gibur, comme nous l’avons expliqué dans une conférence précédente. La Rune Gibur ne peut pas tourner s’il n’y a pas de respiration. Rappelez-vous que le Macrocosmos, l’énorme cosmos, le visage énorme, est représenté par la Rune Hagal, qui est représentée par la lettre H. Le «H» est le souffle, le soupir, Hhhhhhh, le souffle éternel respiré par l’Absolu. Ce souffle est le Rayon de l’Okidanokh, l’Eternel Souffle Cosmique, qui est profondément inconnaissable à lui-même. Pour se faire connaître à lui-même, il s’exprime à travers Kether, le visage énorme. C’est pourquoi Kether est représenté par Aleph, comme nous l’avons dit dans de nombreuses autres conférences. Aleph symbolise l’air, ce souffle éternel, le souffle dans nos poumons. Le premier son qui représente Aleph est Aaaah. Rappelez-vous que lorsque nous vocalisons la lettre A, le son Aaaah, nous concentrons notre attention au milieu des poumons, c’est là que nous avons l’air. Les soufflets sont les poumons. Adam commence avec Aleph.

Cette voyelle A, liée aux poumons, fait tourner le Chakra de la Glande Thymus. Thymus vient du mot Grec Thumos, qui signifie souffle ou âme; fougueux. C’est pourquoi le thymus est là où nous avons Jean, IEOUAMS. Le mot Jean est divisé en sept voyelles ésotériques, le symbole de la Parole, qui est liée à l’essence – la Buddhadatu que nous avons connecté au thymus – que nous devons multiplier, que nous devons faire croître à l’intérieur de nous. C’est pourquoi Jean, l’essence, le thymus, est toujours derrière le cœur. Le cœur est le Soleil, Jésus, l’atome Noûs. Nous trouvons que Jean repose sa tête sur la poitrine de Jésus. Jean représente la Conscience que nous avons à l’intérieur qui attent sa réalisation, pour commencer le Grand Oeuvre. C’est pourquoi Jean (IEOUAMS) fait partie du Logos (la Parole), parce que Jean (l’embryon d’âme) fait partie du Logos (l’Esprit) que nous avons à l’intérieur et qui veut s’auto-réaliser, qui veut se multiplier, qui veut grandir à l’intérieur de nous. C’est pourquoi Jean est toujours représenté comme un jeune garçon, la Buddhadatu; c’est pourquoi Jean est lié à la Glande Thymus.

Voyons ici la relation entre la Glande Thymus et l’enfant. Une femme, lorsqu’elle est enceinte, forme l’enfant dans son utérus comme la Mère Divine forme les corps solaires que nous devons créer dans notre utérus individuel. Après que cet enfant est sorti, la mère nourrit cet enfant avec ses seins. Les seins féminins sont liés à la Glande Thymus. À travers les seins, à travers ce lait, la mère transmet la protection pour le système immunitaire de son enfant.

Comme vous le savez, la Glande Thymus est liée au système immunitaire. Quand un cadavre est ouvert pour voir la Glande Thymus, les médecins trouvent généralement une glande très sèche – pas comme chez les jeunes, où la glande est très grande. Chez les personnes âgées, c’est toujours petite. C’est pourquoi ils pensaient que la Glande Thymus ne travaille pas chez les adultes. Ce qui se passe, c’est que la Glande Thymus contient des cellules T pour notre défense immunitaire, pour lorsque vous êtes malade; c’est pourquoi il est important pour la mère de donner son lait à l’enfant – afin que l’enfant puisse prendre les éléments dont il a besoin pour fortifier son système immunitaire contre toute maladie. De toute évidence, lorsque nous sommes malades, la Glande Thymus lutte beaucoup pour expulser cette maladie. Cependant, lorsque la Glande Thymus échoue, la personne meurt. Ainsi, lorsque les médecins ouvrent le corps, ils trouvent une Glande Thymus très petite et sèche. Pourquoi? Parce que le thymus combat beaucoup; c’est la raison. Oui, maintenant, les scientifiques affirment que c’est la raison de la sécheresse du thymus, mais avant ils disaient: «Non, non, non. La Glande Thymus ne travaille pas chez les adultes, seulement chez les enfants». Voilà la relation entre la Glande Thymus et notre propre vie.

À travers l’allaitement maternel, la Glande Thymus de la mère transmet son amour, cette force émotionnelle, dans la Glande Thymus de son enfant, parce que c’est Jean, l’essence. L’air est la première force d’alimentation que nous recevons, car lorsque nous sortons de l’utérus de notre mère, nous crions, nous vocalisons «Aaaaaaaaaaaaahhhh». Ce aaaah, c’est l’activité de la Conscience dans le corps. Ce aaah avec le souffle de Dieu qui résonne entre les poumons. Ce aaaah est l’Aleph d’Adam, le tout premier archétype d’Adam, qui est l’essence qui se trouve dans notre corps. Ceci est très important à comprendre et saisir en ce qui concerne Perth, car cette Rune se rapporte au système de la respiration, par lequel nous pouvons effectuer le Grand Oeuvre. Rappelez-vous, nous avons expliqué que Pierre se rapporte à la science de la respiration? Rappelez-vous que, à la racine même du nez, nous avons l’atome du Père, Kether; dans la glande pituitaire, nous avons l’atome du Fils; et dans la pineale, l’atome du Saint-Esprit? Ces trois centres magnétiques sont liés à la Couronne, les trois forces primaires, qui se rapportent à ce que le Maître a déclaré:

«J’ai vu le char des siècles, qui était conduit par trois Maîtres de la Loge Blanche, et un vénérable Ancien était dans ce char de mystère.»

Ces trois conducteurs de char représentent les trois forces primaires, le Père, le Fils et le Saint-Esprit; mais, l’Ancien à l’intérieur du char était Pierre. C’est parce que Pierre est celui qui – à travers la Glande Pinéale – agit à travers les trois souffles de l’Akasha, comme nous les appelons en Sanskrit. Les trois souffles de l’Akasha – Père, Fils et Esprit Saint – entrent à travers les souffleurs, qui sont les narines, et nous les inspirons, les poumons les emportent, qui sont les soufflets. C’est pourquoi le Maître Samael a déclaré que le secret de la transmutation est dans les narines, les souffleurs et les soufflets, qui sont les poumons, parce que dans les soufflets (les poumons) est le souffle de Dieu. Les narines sont liées aux deux polarités de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, Ida et Pingala (les deux clés de Pierre).

En relation avec l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, vous devez comprendre qu’il est lié à Daath dans l’Arbre de Vie, qui est lié à la gorge. Dans les conférences précédentes, nous avons parlé de la gorge et de la façon dont Jean (IEOUAMS) dans la gorge est lié au souffle, au Logos, à la Parole.

Ces trois conducteurs de char représentent les trois souffles de l’Akasha (la Mère Divine Espace), l’aspect féminin du souffle de Kether. Akasha, la Mère Espace, la Substance Spatiale Primordiale, contient les trois forces, les trois souffles de l’Espace Abstract Absolu. L’Akasha pénètre dans nos narines; il descend, se coagule et devient la substance akasique semi-solide (semen) que l’on a dans les organes sexuels. Comment déplacer les trois souffles dans le corps physique? Nous les déplaçons à travers les trois cordons: Ida, Pingala et Sushumna. Ce sont leurs trois véhicules. Nous savons très bien que Pingala est lié au Père, Ida est lié à la Mère, et Sushumna est lié au Fils, qui sont les trois conducteurs de char dont nous parlons. Celui qui dirige ces voitures est Pierre dans la Glande Pinéale; Pierre les contrôle dans le rocher. Le Rocher a de nombreux symboles, mais simplement mis, c’est le sexe, la pierre cubique, la pierre philosophale de Yesod.

C’est pourquoi il est indiqué que Pierre a les clés du Royaume des Cieux. Ces clés sont liées à ces trois forces, mais surtout à la troisième, car pour éveiller la troisième force dans Sushumna, il faut manipuler Ida et Pingala, comme cela a été expliqué dans la conférence précédente. C’est pourquoi Perth est très profond et renferme la science du Grand Oeuvre. C’est très simple à voir quand vous avez les yeux pour voir.

Par exemple, au centre du calendrier Aztèque, vous trouvez le nez. Sous le nez, vous trouvez un singulus, ou cette petite barre horizontale sous le nez. Que trouvez-vous aux deux extrémités de cette barre unique? Vous trouverez trois plumes de chaque côté. Ces trois plumes se rapportent aux trois forces primaires des deux sexes, l’homme et la femme. Les trois plumes sont les trois souffles de l’Akasha qui pénètrent dans les narines.

742

Si vous observez le nez de Tonatiuh, il ressemble à la Rune Perth inclinée, formant ainsi les deux narines unies par la ligne horizontale, le nez. C’est facile à voir. En effet, cette Rune représentée dans le signe (nez) que vous trouvez au centre du calendrier Aztèque est donc plus profonde – comme le souffle:

perth-90

perth-aztec

Si vous observez le centre du calendrier Aztèque, vous trouvez, comme nous l’avons expliqué, qu’il est lié à la Rune Hagal, avec le H, qui est le souffle. La ligne horizontale coupe le milieu, formant l’étoile à six branches. Ainsi, la ligne horizontale qui coupe le X dans ce calendrier Aztèque a de chaque côté, les pattes ou les mâchoires, d’un jaguar – qui est le symbole dans le panthéon Maya de Lucifer, ou Xolotl, comme il est nommé dans le panthéon Aztèc. Xolotl, Lucifer, est la puissance sexuelle qui devrait être contrôlée par le cœur. Comme vous le voyez, la ligne horizontale qui divise le X et forme les deux pattes unit les deux polarités, féminine et masculine. De plus, parce qu’ils tiennent les cœurs, ils se rapportent au bien et au mal, ou mieux dit, ils se rapportent aux deux flux du sang dans le cœur. Rappelez-vous que nous avons le sang pur et le sang impur; les deux sont pompés par la puissance du cinquième Soleil. Qui est le cinquième Soleil? Eh bien, nous avons dit plusieurs fois que le cinquième Soleil est Samael, lié à Geburah. Geburah est puissant. Geburah est ce qui pourrait contracter et étendre, la puissance qui contracte et étend dans le cœur. Sans Geburah, le sang ne traverserait pas les différentes régions du corps, les différents vaisseaux, veines, artères, etc. Geburah est cette force qui contracte et étend le cœur, la force qui pousse tout le sang hors du cœur. Donc, le cœur est Tiphereth, mais nous savons dans la Kabbale que le Soleil qui gouverne Tiphereth gouverne également Geburah. Le Maître Samael Aun Weor déclare dans le livre Tarot et Kabbale:

«Geburah, Buddhi, a été exclusivement considéré comme Martien. C’est une erreur, parce que dans le monde de l’Âme Spirituelle, qui est féminine, nous trouvons le Lion de la Loi qui est Solaire. Ainsi, nous trouvons la sévérité de la Loi dans Geburah, mais nous trouvons aussi la noblesse du lion. Par conséquent, le Monde Bouddhique, Intuitif est complètement Solaire.»

Nous avons donc deux Soleils: le Soleil dans Tiphereth et le Soleil dans Geburah. Voyez avec votre imagination ces deux Soleils. Le Soleil de Geburah est Hercules, le puissant Hercules qui a changé le flux du fleuve dans une autre direction, et c’est pourquoi Jacob dans la Bible se bat avec Samael. Jacob est le cœur, et Samael est Geburah. Entre les deux se trouve le flux du sang. Ces deux flux, ou courant d’énergie, sont appelés en Hébreu Zaev ou Zaeboth (זבת) – Zayin, Beth, Tav – qui signifie «flux ou cour» d’énergie, ou comme il est indiqué dans le livre de l’Exode concernant la Genèse et les fleuves de l’Eden (sexe), (אל-ארץ זבת חלב ודבש) «une terre fluant avec du lait et du miel». Qui flue, qui coure, est Zayin Beth en Hébreu, Kabbale, qui signifie aussi «loup». Loup en Latin est Lupus. Avez-vous entendu parler de cette maladie lupus érythémateux? Le feu qui coule à la surface de la peau, et mange la peau comme un loup, qu’on appelle lupus, qui signifie loup.

Maintenant, en Espagnol, le pluriel du loup (lupus, lobo) est lobos. Là, vous avez que Hercolubus se rapporte à la force puissante qui flue de Hercules liée à l’Etoile Rouge, qui est Mars, Geburah, le Monde Intuitionnel Bouddhique, où le Soleil brille aussi. Deux Soleils dans le Ciel. C’est la doctrine de Pierre. Voyez-vous cela? Ces deux soleils brillent dans la 6e dimension, dans le Ciel. Si vous pouvez les voir avec vos yeux spirituels, vous verrez comment Geburah et Tiphereth sont deux Soleils, et les deux flux d’énergie (sang) qui sont liés à la science de la respiration (les poumons).

aztec-hagal

C’est pourquoi la ligne horizontale est faite par deux pattes qui serrent les cœurs; c’est la force de Samael, la force de Geburah, comme si elle disait au cœur: «Travail! Travail! Lance le sang! Prends le sang! Vous voyez? Comprenez-vous cela? C’est le pouvoir de Xolotl dans le corps, la puissance du feu, la puissance de Lucifer, la vie, la lumière, à l’intérieur de nous.

Maintenant, qu’est ce que vous voyez au centre de cette ligne? Vous voyez le Soleil, n’est-ce pas? Ce Soleil est Tiphereth, qui est le cœur. Si vous prenez cette ligne et la posez sur la verticale, avec les deux autres parties du Hagal, alors vous trouvez un V en-haut, et un autre V à l’envers, qui, lorsqu’il est placé aux deux extrémités de la ligne verticale, forme une coupe.

cup

Voici la coupe dont je parle. Samael Aun Weor a déclaré dans Magie Gnostique des Runes:

«Mais alors, qu’en est-il du Saint Graal? Est-ce que ce n’est pas peut-être la même Pierre Initiatique?

Patar, Pierre, a déclaré:

Voici, je pose en Sion une pierre angulaire principale, élue, précieuse… À vous, donc, qui croyez elle est précieuse, mais à ceux qui sont désobéissants, la pierre que les bâtisseurs ont rejetté, la même est faite la pierre du coin; et une pierre d’achoppement, et une pierre d’offense.» – 1 Pierre 2: 6, 7, 8

Le Saint Graal est la même pierre. Pourquoi? Étudions-le, car cela se rapporte à la science de Pierre. En prenant la ligne horizontale qui a les deux pattes avec des cœurs au centre du calendrier Aztèque, et en la basculant verticalement avec les deux autres parties du Hagal, nous voyons qu’une patte avec un coeur pointe en-haut, et l’autre en-bas. Celui qui est en-haut est l’homme, et celui qui est en-bas est la femme. Simple comme il est. Le V supérieur de la Rune Hagal qui forme la coupe en-haut commence de la gorge jusqu’au sommet de la tête, et la fondation, formée par le V de Hagal à l’envers, commence à partir de Yesod jusqu’en-bas. Ainsi, les deux Vs, ou Runes Kaum, la fondation en-bas et le bol en-haut, forment le Saint Graal, la coupe sacrée, que dans le passé tout le monde cherchait et qu’ils cherchent toujours, une coupe autour de laquelle de nombreuses choses sont inventées; par exemple, ils disent que le Graal est Marie-Madeleine. Eh bien, oui. N’avons-nous pas déclaré que Marie-Madeleine représente aussi notre physicalité? N’avons-nous pas déclaré que Malkuth, notre physicalité, est féminin?

«La partie la plus profonde de la Mère Nature est la resplendence de la vie Aéonique qui anime notre propre nature (physique).»

Voyez, la pierre philosophale et le Saint Graal est notre propre physicalité, notre propre corps physique. Malkuth, au fond de l’Arbre de Vie, est le Saint Graal. Les chevaliers cherchaient le Saint-Graal; pendant ce temps, pour le trouver, ils déplaçaient leur propre Saint-Graal particulier, leur corps physique qui représente la coupe. Que le Saint Graal soit avec votre Intime…

Observez n’importe quelle coupe; par exemple, le symbole de la coupe que nous avons placé parmi les graphiques. Ce graphique est précisément le symbole de Perth, la coupe de l’alphabet Runique. Le haut de ce calice commence par le larynx jusqu’au cerveau, et le fond, qui est la fondation, de Yesod, le sexe, jusqu’à nos pieds. Si nous ouvrons nos jambes, nous formons le Aaaah Runique, la Rune Ar, l’ARA, qui est la fondation de l’Altar, la pierre. Le Maître Samael parle de la pierre dans la Magie Gnostique des Runes.

Jésus a dit: «Que tu es Patar, Pierre, et sur ce rocher je construirai mon église». Le rocher est la pierre, l’autel, qui est formé par Yesod, un Kaum à l’envers formé par la partie inférieure du corps physique. Au-dessus, vous trouvez l’autre Rune Kaum, qui est cette force féminine qui forme le bol de la coupe; là, maintenant vous trouvez votre Saint Graal, votre propre corps.

grailAvez-vous remarqué que toutes les coupes que vous utilisez pour célébrer la messe ont toujours une sphère au milieu? Pas toutes les coupes ou calices contiennent cela, mais celles qui sont particulièrement utilisés dans les Messes et les rituels ont une sphère au centre. Cette sphère symbolise le cœur. Ainsi, lorsque vous prenez le Saint Graal, vous le prenez par le cœur. En synthèse, vous devez faire le travail avec votre coeur, car dans le cœur se trouve Jésus. Rappelez-vous que, au centre de votre colonne vertébrale, se trouve le canal Sushumna, et que le canal Sushumna est lié au cœur. C’est parce que le Soleil, le Christ, le Fils, travaille à travers le cœur. Où est Ida? Bien, Ida est le fond du calice. Où se trouve Pingala? Bien, Pingala est lié au sommet du calice. Rappelez-vous que Pingala est en-haut, et Ida est en-bas. Ce sont les deux polarités. Et le Fils de Dieu, Sushumna, est au centre. Voici ici le mystère de la Transubstantiation, qui est le mystère de la Transmutation Sexuelle, qui est le mystère de Pierre.

Par conséquent, lorsque vous célébrez la Sainte Eucharistie, et que vous prenez la coupe, vous prenez le symbole sacré de tout votre corps; votre Esprit boit à partir de cela. Avec cela, Malkuth, vous célébrez la Sainte Messe. Lisez la conférence «Christification» sur le site, où le Maître explique de manière très intéressante la Transubstantiation. En effet, la merveilleuse Rune Perth renferme tout le mystère du Grand Oeuvre. Nous devons travailler avec le cœur. C’est pourquoi j’ai dit que la sphère que vous devez retenir, ressemblant au cœur, est au centre de la coupe. Lorsque vous allez à un rituel d’Eucharistie, vous devez vous humilier, parce que le Seigneur vous donnera Son sang et Sa chair pour que vous mangez et buvez afin de recevoir cette force et marcher sur ce Chemin, qui est le Travail du cœur (la Lumière Solaire). C’est pourquoi le Saint Graal montre cette sphère, le soleil, au centre. Rappelez-vous que votre corps est le Saint Graal. Lorsque vous entrez dans un temple, vous entrez avec respect dans votre cœur, parce que vous savez que le symbole du Graal représente votre tête, votre sexe et votre cœur – les trois conducteurs qui conduisent le char avec Pierre à l’intérieur. Alors Perth est vraiment une belle Rune. Ils disent que Perth est un mystère que personne ne connaît. Oui, je sais, parce que l’ensemble d’oeuvre est inclus à l’intérieur d’elle, quand vous le voyez.

De nouveau, Perth a deux Runes Kaum. Kaum est parfois représenté par un angle de 90 degrés; ou V; ou cet autre symbole qui est une ligne verticale avec une branche ou un bras, vers la droite. Je vous ai dit dans d’autres conférences que Kaum est une Rune féminine, liée aux forces féminines. La Rune Perth montre deux Runes Kaum – en haut et en bas – unis à une ligne verticale.

Je vous ai dit à plusieurs reprises que le larynx, la gorge, est féminin (en haut) et que Yesod, les organes sexuels, sont féminins (en bas). Nous devons travailler à travers la colonne vertébrale (la ligne verticale de Perth) avec l’Akasha qui pénètre dans le nez (Kaum supérieur) et s’installe dans le sexe (Kaum inférieur). C’est pourquoi le Maître Samael déclare:

«L’Akasha pur circule à travers le canal de Sushumna, et ses deux courants solaire et lunaire entrent en contact dans le champ magnétique du nez lorsque nous pratiquons intensément la Magie Sexuelle. Ce sont les trois airs vitaux du cordon brahmanique.

Ces trois airs vitaux sont régis par l’Intime, au moyen de la force de Sa volonté.

Ces canaux solaire et lunaire doivent être totalement purs pour que les courants solaire et lunaire puissent circuler librement à travers ses cordons ganglionnaires et pour que l’Akasha pur du canal Sushumna puisse circuler librement dans la colonne vertébrale…

L’Akasha est la cause du son, la cause spirituelle de la parole, Anima-Mundi, la Divine, les Hiérarchies divines, dont le souffle pénètre dans le champ magnétique de notre nez.

C’est pourquoi les écritures sacrées disent que Dieu a soufflé un souffle de vie dans le nez d’Adam et Il a infusé une âme vivante en lui.

«Et le Seigneur Jehovah forma l’homme de la poussière du sol, et souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint une âme vivante.» – Genèse 2: 7 – Rose Ignée

En approfondissant ce mystère de la Rune Perth, nous trouvons les deux Jean. Rappelez-vous que les Évangiles parlent de deux Jean; à savoir, Jean-Baptiste et Jean l’Apôtre.

Où est Jean-Baptiste? Il est dans Yesod, baptisant avec de l’eau. Où pouvons-nous trouver l’Apôtre Jean? Nous le trouvons toujours sous la croix du Christ crucifié, sur le mont des crânes; les évangile déclarent:

«Jésus, voyant sa mère, et le disciple, qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils! Puis il dit au disciple: Voilà ta mère!» – Jean 19: 26, 27

Ce disciple se réfère à Jean dans la Glande Thymus.

apostles-on-body

Jean-Baptiste est celui qui mange du miel sauvage. Ici, dans cette zone, Yesod, les époux appellent leur autre moitié, «miel», parce qu’ils savent que leur épouse est l’autre moitié de la Moitié de la Moitié du Temps. Sans leur moitié, ils ne peuvent pas être dans la Moitié de la Moitié du Temps. Comprenez-vous cela? La moitié est Tiphereth, et l’autre moitié est Malkuth. Ces deux moitiés représentent aussi l’homme et la femme dans la Sainte copulation.

sig-swastika

Jean-Baptiste est la force liée à la Rune Sig, qui se trouve tout au fond, dans Yesod-Malkuth, et l’Apôtre Jean est Eihwaz dans la gorge. Si vous vous unissez Eihwaz et Sig ensemble, vous formez la Rune Gibor en mouvement (swastika) – qui est l’acte sexuel, le Donum Dei dans la maison de Pierre. Les deux forces, homme et femme, Ida, Pingala unies afin de travailler avec la troisième, qui est le Seigneur dans le Sushumna.

Ici, il y a quelque chose de très importante à mentionner. Rappelez-vous que, avant de devenir Apôtres de Jésus-Christ, le Sauveur, les douze Apôtres du Seigneur étaient des disciples de Jean-Baptiste. Pierre était avec lui; André était avec lui; donc le reste étaient des pêcheurs. Que faisaient-ils? Ils pêchaient des poissons (l’énergie de Chesed) qui se rapportent aux glandes physiques.

Au fond de l’Arbre de Vie, nous trouvons le Graal, Malkuth, notre physicalité (à l’opposé de Chesed) avec les douze Apôtres, et dans Yesod (eaux supérieures de Malkuth) se trouve Jean-Baptiste qui travaille avec les douze Apôtres, ou les forces solaires sexuelles représentées par le miel et les criquets.

Nous avons expliqué que les sauterelles sont la force puissante de Geburah qui descend de Geburah dans Malkuth-Yesod que nous devons manger, ou mieux dit, transmuter. Cependant, rappelez-vous, il est dit aussi que Jean-Baptiste a mangé du miel sauvage. Qu’est-ce que le miel sauvage? Miel sauvage est le résultat de ce que nous mangeons physiquement. Pourquoi? Le miel est le résultat de ce que l’abeille fait dans son propre système digestif, n’est-ce pas? Les abeilles recueillent le pollen des fleurs et le transforment en miel dans leur système digestif. Le miel est leur vomi, n’est-ce pas? C’est un vomi très doux. C’est bon pour les personnes âgées de manger du miel, du miel sauvage, car cela aide leur système digestif.

Nous devons savoir comment manger, parce que nous devons produire de l’énergie, nous devons produire du miel, parce que le disciple du Seigneur, l’adepte, la Monade, doit manger du miel. Mais rappelez-vous, ce n’est pas seulement le miel d’abeille que les gens doivent manger. Les gens pensent: «Oh Jean-Baptiste a juste mangé du miel sauvage.» Non. Ecoutez, le miel est le symbole de l’énergie solaire, le résultat de la transformation des aliments que nous mangeons, dans notre système digestif. Aussi simple que cela.

À ce sujet, Marthe, une autre disciple du Seigneur vient dans mon mental. Marthe aime cuisiner pour servir le Seigneur. Qui pensez-vous avoir cuisiné pour le dernier diner, et tous les diners que le Seigneur avait avec ses Apôtres? Qui était celle qui mettait le pain et le vin sur la table? Pas tout le monde était un cuisinier. Eh bien, celle qui a fait ce travail était Marthe. Et Marthe est dans notre physicalité, qui est féminine; elle est liée au système digestif. Marthe est cette intelligence physique qui transforme les forces du Seigneur avec sagesse; elle est sous la direction du Seigneur.

«Maintenant, il arriva, comme ils sont allés, que Jésus entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Et elle avait une sœur appelée Marie, qui était assise aux pieds (Yesod) de Jésus, et entendu sa parole. Mais Marthe était distraite par beaucoup de service, et vint à lui, et dit: Seigneur, ne te soucies-tu pas que ma sœur m’a laissé seule pour servir? Dis-lui donc qu’elle m’aide. Et Jésus répondit et lui dit: Marthe, Marthe, tu es inquiètes de beaucoup de choses: Mais une chose (la transmutation sexuelle) est nécessaire: Marie a choisi cette bonne part, qui ne doit pas être ôtée.» – Luc 10: 38-42

Marthe est liée à l’Apôtre Jacques l’Ancien (le Majeur), qui est lié au pancréas. Le pancréas est l’organe qui aide l’estomac à digérer ce que nous mangeons. Donc, il y a une relation entre Jacques l’Ancien et Marthe ici-bas, dans notre physicalité.

L’Auto-réalisation est un travail que nous devons effectuer en plusieurs étapes. Ainsi, ne mettez pas votre mental trop dans le ciel. Ne vous méprenez pas; c’est bon de connaître au sujet du ciel, parce que nous devons comprendre le chemin, la carte du chemin, mais, comprenons, nous sommes ici sur Malkuth, la Terre. Ainsi, nous devons commencer à travailler avec notre physicalité, le corps Hyle. HYLE – c’est ainsi que votre physicalité est appelée en Grec. Donc, vous devez commencer ici, travailler avec votre physicalité, parce que Yesod-Malkuth est la fondation. Marthe vous apprend quoi manger, quoi mettre dans votre estomac. La transformation d’un aliment est toujours l’activité de Marthe, tandis que sa sœur Marie reçoit la doctrine directement du Seigneur.

Voici ici ces aspects féminins que vous devez comprendre, les trois Maries. Marthe est le système digestif dans votre physicalité. Elle se rapporte à d’autres transformations que nous devons faire, parce qu’ici dans le corps physique, votre système digestif transforme tout sans votre intervention. Marthe travaille dans votre système digestif. Jacques travaille également avec la transformation de n’importe quel aliment.

Maître Samaël a dit que tout ce que nous mettons dans l’estomac, (lorsque nous prenons l’Eucharistie) est transformé par le système digestif et distribué à notre physicalité, la psyché, et même l’Esprit. Mais qui est celle qui fait cette transformation? C’est Marthe, avec l’aide de Jacques. Jacques, dit le Maître Samaël, est le patron du Grand Œuvre. Marthe et Jacques sont en relation avec la transformation que nous avons à faire, à commencer par Hyle, la physicalité, et après cela va jusqu’à la psyché. Parce que la première est la physiologie, la relation physique du Logos avec Hyle, qui est la physicalité. Vient ensuite la psychologie, qui est la relation du Logos avec la Psyché. C’est le deuxième aspect ou étape. Le troisième aspect que nous trouvons est Pneumologie, qui est la relation du Logos avec le Pneuma, l’Esprit. Nous sommes ici dans Hyle. N’allons pas à tort, parce que pour comprendre nous devons commencer, commencer, au fond.

Nous pouvons trouver toutes ces explications que je vous donne au sujet de Pierre et notre féminité ou physicalité dans la Pistis Sophia. Le livre déclare:

«Il arriva, quand Jésus eut fini de dire ses paroles à ses disciples qu’il leur dit: «comprenez-vous de quelle manière je vous parle?», Et Pierre se mit debout et dit à Jésus: «Mon Seigneur, nous ne supporteront pas cette femme, car elle prend notre opportunité et ne laisse aucun d’entre nous parler, mais elle parle à plusieurs reprises».» – La Pistis Sophia

Et dans l’Évangile de Thomas, Pierre déclare:

«Que Marie nous laisse, car les femmes ne sont pas dignes de la vie.»

Lorsque vous lisez ces déclarations, toutes les femmes se sentent mal et disent: «Quoi, nous ne sommes pas dignes de la vie»… n’est-ce pas? Non, écoutez, Pierre se réfère à Malkuth, l’aspect féminin de notre Soi, qui est cette physicalité que nous avons, qui est réllement le résultat de la fornication. Ainsi, Pierre, qui est le chef de toute l’œuvre, se rend compte que la femme céleste, l’Akasha, pénètre par le nez, et il doit faire face à elle. Ensuite, l’Akasha descend dans les organes sexuels, qui sont féminins. Maintenant, pour transmuter cette Akasha, Pierre, depuis la Glande Pinéale, doit contrôler cette femme (sexe), de sorte qu’à travers la colonne vertébrale, la Mère Divine s’élèvera vers la gorge et fleurira dans le Verbe sur nos lèvres fécondes, afin de discuter de la pensée du Seigneur, son Fils. Peut-être que c’est pourquoi Pierre dit : «Les femmes parlent trop.» Comprenez-vous ce que je veux dire? Les femmes ont la capacité de cette force créatrice. Ainsi, nous devons parler d’une manière très sage, car une telle femme est dans la gorge et elle parle en ce moment, vous livre le Logos, la Parole, le message qui est le Seigneur, à travers ma gorge, à travers ma femme – et aussi à cause du pouvoir de cette femme-serpent, qui s’éleva de mes organes sexuels (qui sont féminins) jusqu’à mon cerveau, grâce à Pierre.

Mais, Pierre est contre ces femmes qui prostituent leurs forces solaires dans leur physicalité, qu’ils soient hommes ou femmes. Vous comprenez maintenant pourquoi, Pierre dit, «Cette femme parle trop» et, Les femmes ne sont pas dignes de la vie.» Oui, Pierre déclare que notre physicalité n’est pas digne de la vie; mais, ce réceptacle, cette physicalité, reçoit tous les archétypes. Sans la physicalité, sans le corps physique, comment allons-nous entrer dans le chemin? Et rappelez-vous que notre physicalité est seulement la Moitié de la Moitié. Nous devons être complet; nous devons avoir notre autre moitié, notre autre miel. Les deux moitiés unies dans la sexualité doivent travailler avec le Seigneur. Voilà pourquoi Jésus a dit:

«Je la conduirai moi-même, pour la rendre homme, pour qu’elle aussi puisse devenir un esprit vivant, ressemblant à vous les hommes. Car toutes les femmes qui se fera homme entrera dans le Royaume des Cieux.» – Evangile de Thomas

Quelle est la signification de cette déclaration? Dans la Kabbale, le Seigneur, qui est dans Tiphereth, est l’homme dans Yesod, et Malkuth, qui est féminin, est la femme dans Yesod. Malkuth est tombé. Elle est représentée par Marie-Madeleine. Voilà pourquoi, dans le livre de l’Apocalypse, Malkuth est appelée la Grande Prostituée, mère des fornications et des abominations de la terre. La Grande Prostituée est la physicalité que nous avons; elle est très dégénérée. À l’intérieur, nous portons tous cela dans notre physicalité. Donc, nous ne sommes pas dignes de la vie, ou mieux dit, nous ne sommes pas dignes de l’Arbre de Vie, qui est Sushumna, où se trouve le Seigneur. Cependant, avec la science de Pierre, la science du Grand Œuvre, Jésus enseigne à notre physicalité comment devenir un homme, ce qui signifie, être obéissante, parce que l’homme est Pingala, qui obéit à la tête, mais la femme est l’organe sexuel, qui n’obéit pas. En effet, vous savez cela.

«Et un fleuve sortait de l’Éden pour arroser le jardin; et de là il se divisait, et est devenu en quatre têtes. Le nom du premier est Pison: qui est-celui qui irrigue la terre de Havila, où se trouve l’or; et l’or de ce pays est bon: il y a du bdellium et de la pierre d’onyx.» – Genèse 2: 10, 11

«La terre de Havila est notre propre corps physique et l’or de cette terre sont les atomes solaires de notre système séminal, c’est-à-dire, le semen d’or potable». – Samaël Aun Weor

«Et le nom du second fleuve est Gihon; celui qui irrigue toute la terre de l’Ethiopie.» – Genèse 02:13

«Ce second fleuve est le liquide céphalorachidien, qui est l’autre pôle de notre système séminal. Avec lui, nous irriguons toute la terre de l’Ethiopie, c’est-à-dire, l’ensemble de notre tête et de la gorge, puisque nous formons le cerveau et la gorge avec le liquide céphalorachidien.» – Samaël Aun Weor

Nous devons donc enseigner à l’organe sexuel comment être comme Pingala, car Ida est tombé, dans Klipoth. Ida dans Klipoth est Nahemah et Lilith: les deux psychologies contre lesquelles nous devons nous battre afin de les transformer à partir du bas. Ainsi, Pierre est celui qui nous montre comment faire le travail sexuel, vous voyez?

פרת Perth ou Phurth

«Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel: qui est celui qui coule vers l’Est de l’Assyrie. Le quatrième fleuve est פרת «Phurth» (Euphrate).» – Genèse 02:14

«Le fleuve qui se dirige vers l’Est de l’Assyrie et le fleuve Euphrate sont les deux pôles du système séminal de la femme. Par conséquent, la femme est à l’Est de nous, parce qu’elle est la porte du Paradis et cette porte est toujours vers l’Est.» – Samaël Aun Weor

Toute personne qui veut faire l’Alchimie Sexuelle doit descendre dans la neuvième sphère, mettre sa tête, sa science de la respiration, dans la pierre, dans la Laftar (Rune Laf) afin qu’ils travaillent et s’autoréalisent.

Pierre est Pistis. Dans la Glande Pinéale, nous avons cette vertu appelle la foi. Les gens pensent que la foi est quelque chose comme: «Oh j’aime ça, je crois en cela. Par conséquent j’ai la foi.» Non, écoutez, la foi est une énergie, elle est une force que vous développez dans la Glande Pinéale. Voilà pourquoi Maître Samaël Aun Weor dit que vous devez avoir la foi pour expérimenter des choses célestes. Vous pouvez expérimenter l’au-delà, mais vous l’expérimentez avec l’énergie. Vous ne pouvez pas aller consciemment dans le plan astral si vous gaspillez votre force sexuelle. Mais, si vous transmutez votre force sexuelle et renforcez votre Glande Pinéale, vous développez la foi, parce qu’avec elle, vous pouvez découvrir non seulement le Plan Astral et le Plan Mental, mais même la 6e dimension, parce que Pierre, qui est la foi (dans la Glande Pinéale), a les clés du Royaume des Cieux. Lorsque Pierre utilise les clés, qui sont Ida et Pingala et Sushumna, nous renforçons cette foi, qui est énergie.

Thomas vient dans mon mental maintenant. Tous les Apôtres ont vu le Seigneur ressuscité, sauf Thomas. Alors, ils sont venus à Thomas – qui est dans l’hémisphère droit du cerveau, liée aux expériences ésotériques – et a dit: «Nous avons vu le Seigneur.»

«Mais Thomas leur dit: Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et mets mon doigt dans la marque des clous, et mets ma main dans sa côte, je n’aurai pas Pistis.» – Jean 20: 25

Des traductions ordinaires disent: «Je ne vais pas croire.» C’est faux. Pistis n’est pas croyance; Pistis est la foi. De toute évidence, si nous ne vivons pas certaines choses, comment allons-nous développer la foi? La foi est la conviction de ce que nous savons par expérience directe. C’est de l’énergie. Alors, quand Jésus apparaît, il dit à Thomas:

«Avance ton doigt ici, et regarde mes mains; et avance aussi ta main, et mets-la dans ma côté et ne sois pas perfide (apistos), mais AIT FOI (pistos).» – Jean 20: 27

La traduction dit: «Ne sois pas incrédule, mais croyant.» Une telle traduction est mauvaise parce que, en ce qui concerne la foi, chaque mot en Grec dit Pistis, Pistis, Pistis. Jésus a dit à Thomas: «Si tu n’a pas Pistis, viens, mets ton doigt ici, et maintenant ait Pistis, comme le reste de tes frères.» Ainsi, quand Thomas a mis son doigt à l’intérieur, il dit à Jésus:

«Mon Seigneur et mon Dieu ; Jésus lui dit: Parce que tu m’as vu, tu as Pistis: Heureux ceux qui n’ont pas vu, et ont Pistis.» – Jean 20: 28, 29

En d’autres termes, l’énergie sexuelle active le cerveau et Thomas a expérimenté la vérité, qui est Pistis, liée à la Glande Pinéale. Alors Jésus dit: «Heureux ceux qui n’ont pas vu, et ont Pistis.» Comment interprétez-vous cela? Vous pourriez dire: «Eh bien, si je ne vois pas les choses alors je suis béni.» Non, c’est faux, parce que Thomas n’a pas vu Jésus ressuscité, comprenez-vous cela? Le seul qui n’a pas vu Jésus ressuscité était Thomas. Thomas était-il béni parce qu’il n’a pas vu Jésus ressuscité? Eh bien, selon Jean 20: 28-29, Thomas était béni parce qu’il n’a pas vu Jésus. Cependant, avant ce verset Jésus dit: «Avance ton doigt ici, et regarde mes mains, et avance aussi ta main, et mets-la dans ma côte et ne sois pas perfides (apistos), mais ait foi (pistos).»

«Heureux ceux qui n’ont pas vu, et ont Pistis.» N’y a-t-il pas quelque chose dincongruent ici? Non, pas si vous comprenez les mots. Heureux êtes-vous, comme Thomas, qui n’ont pas vu certaines choses, mais si vous avez Pistis, l’énergie, vous les verrez. Vous êtes bénis seulement si vous avez la foi, Pistis, l’énergie, même si vous n’avez pas encore vu le Seigneur. Quelqu’un pourrait dire: «Je n’ai pas foi en projection astrale; mais, je suis béni parce que j’ai accumulé beaucoup d’énergie sexuelle transmutée dans ma Glande Pinéale, donc, je vais me coucher et méditer maintenant, et parce que l’énergie est Pistis, je l’expérimenterai. Donc, je serai béni.»

Mais si vous êtes un fornicateur et que vous n’avez pas encore vu le Seigneur, vous n’êtes pas béni, parce que vous n’avez pas la foi, Pistis; vous n’avez pas transmuté l’énergie sexuelle. Ainsi, Thomas est cette partie de nous qui utilise l’énergie sexuelle pour comprendre, comprendre les choses, parce que, pour comprendre les choses, pour expérimenter des choses, vous avez besoin d’énergie dans votre cerveau. Si vous n’avez pas de carburant dans votre voiture, et que vous voulez voyager, alors comment allez-vous voyager si vous n’avez pas de carburant? De même, la foi est comme le carburant, l’énergie que vous devez accumuler. Voilà pourquoi il est dit que la foi (énergie) sans les œuvres est inutile. Vous pouvez faire une transmutation ici et une transmutation là, et accumuler beaucoup d’énergie, mais, si vous ne faites rien pour appliquer cette énergie pour que vous puissiez expérimenter la vérité, elle ne vaut rien. Comprenez-vous cela? Énergie sublimée est foi.

Voilà pourquoi il est dit que les hormones des glandes sexuelles fortifient la Glande Pinéale, et les hormones de la Glande Pinéale fortifient les glandes sexuelles. Ceci est l’interrelation Alchimique entre Pierre et la femme. Pierre est dégoûté de ces femmes qui sont fornicatrice; mais, quand cette femme se repent, lorsque Marie-Madeleine se repent, quand le Seigneur enlève tous les sept péchés de son corps, elle devient alors Sainte-Marie, symbole de notre physicalité. Voyez ici, les trois Marie: Marie, la Mère Divine Kundalini ; Marie-Madeleine, l’épouse; et Marthe, sa sœur, avec qui nous devons travailler.

Les trois travaillent avec Pierre. Si vous ne connaissez pas l’Alchimie, vous pourriez penser que Pierre, l’Apôtre il y a 2011 ans, était contre les femmes, contre les corps féminins, c’est précisément la mauvaise interprétation de nombreux étudiants de l’ésotérisme ou Gnosticisme. Regardez l’Église Catholique, pleine de moines qui ne veulent rien à voir avec les femmes parce qu’ils pensent que Pierre était contre les femmes, mais selon l’évangile Pierre était marié. Oui, il avait une femme comme épouse. Mais il contrôlait sa femme particulière individuelle, sa physicalité, sexualité, la gorge, etc. C’est la raison pour laquelle il est dit dans Pistis Sophia que Pierre donne l’idée, la solution, du repentir au milieu de ses frères. Qui sont les Frères de Pierre? Tous les Apôtres, qui sont à l’intérieur de Marie (notre physicalité) et qui sont alimentés par Marthe, qui est le miel que Jean-Baptiste mange ensemble avec les sauterelles. Le miel et les sauterelles sont l’énergie solaire.

Maintenant, laissez-moi vous dire une chose, même si ce n’est pas écrit: Jean-Baptiste mangeait aussi du poisson. Il serait absurde que ses disciples, Pierre, André, et tous ceux qui pêchaient dans la mer, n’ont pas offert du poisson à Jean-Baptiste, s’ils ne lui dire pas, «Jean, n’as tu pas un morceau de poisson pour un échange? Au lieu de sauterelles et de miel sauvage, le poisson est bon, aussi.» N’est-ce pas? Ainsi, Jean-Baptiste mangeait aussi du poisson, qui est le symbole de Chesed, l’eau. Rappelez-vous que Chesed est le Saint-Esprit de Dieu qui flottait au commencement, sur la surface des eaux. C’est Chesed, qui est l’eau, liée à la force du poisson qui va à l’intérieur du corps physique.

Comment Jean-Baptiste mangeait-il du poisson? Je vous le dis, à travers ses disciples, les Apôtres, ses disciples. Oui, il a mangé à travers Pierre et tous les Apôtres, qui étaient ses disciples avant Jésus. En d’autres termes, il a mangé du poisson à travers les glandes physiques, parce que le système endocrinien est lié aux douze Apôtres. Le poisson dans l’eau est la force créatrice akashique qui plane dans l’organisme. Cette eau akashique où le poisson (Chesed) flotte est également lié au sang, au cœur, que nous avons parlé. Une mère accumule, rassemble toutes les énergies de ses glandes – spécialement à travers le système immunitaire, la Glande Thymus et les place dans son lait pour nourrir son enfant physiquement. De la même manière, l’Initié nourrit son âme à travers le thymus, qui est l’Apôtre Jean. L’Apôtre Jean est le frère de Jacques. La Buddhadatu (le thymus, le tumos, ou essence-souffle que nous avons à l’intérieur, qui fait partie du Logos) est alimentée au moyen de la transmutation des forces de tous les Apôtres. Le lait est formé par l’intermédiaire des sécrétions hormonales du système endocrinien. Kabbalistiquement, le lait est lié à la Sephirah Netzah, qui est liée au mental, la tête. Ainsi, voilà comment la Conscience, la Buddhadatu, reçoit la force des douze Apôtres lorsque vous entrez dans ce chemin. Voilà comment les deux Jean ont été nourris; voilà comment vous nourrissez votre âme. Voilà comment Jean-Baptiste se développait; voilà comment l’Apôtre Jean a grandi – grâce au lait du système hormonal, le système endocrinien, et grâce au miel et aux sauterelles que Jean-Baptiste digérait dans son estomac. Tout cela est de l’énergie, les différents aspects que vous devez transmuter pour construire à l’intérieur de vous Jean-Baptiste, qui représente la Conscience du Bodhisattva, l’Homme Terrestre travaillant dans Yesod, la fondation de l’Arbre de Vie.

Qu’est-ce que Jean-Baptiste a dit quand ses disciples s’approchaient? Ils ont demandé:

«Que ferons-nous alors? Il répondit, et leur dit: Que celui qui a deux vêtements, donne à celui qui n’en a pas; et que celui qui a de quoi manger fasse de même. Puis vint aussi des publicains pour être baptisé, et lui dirent: Maître, que ferons-nous? Et il leur dit: Exactement pas plus que ce qui vous a été ordonné. Et les soldats aussi lui demandèrent, en disant: Et que ferons-nous? Et il leur dit: Ne violentez aucun homme, ni ne portez aucune fausse accusation; et contentez-vous de vos salaires.» – Luc 3: 10-14

En d’autres termes, il disait: «Aimez-vous les uns les autres.» Chaque Bodhisattva enseigne toujours la même chose.

Quand Jésus vient à Yesod et est baptisé par le Bodhisattva, à travers la Magie Sexuelle, il commence à enseigner aux disciples de Jean. Pierre vient et devient disciple du Seigneur, et tous les disciples de Jean deviennent disciples de Jésus. Mais cette étape appartient à l’Initiation Vénuste que nous devons comprendre, une étape très avancée que nous devons prendre à l’intérieur de nous. Maintenant, nous préparons notre physiologie et notre psychologie pour la venue du Seigneur. Quand nous atteignons ce niveau, qui sera la Moitié de la Moitié du Temps, alors Il (le Seigneur) viendra en tant que Sophia, parce que Pierre est Pistis. Ainsi, d’abord, nous devons développer Pistis, ici en haut de la tête, ici où nous avons cette foi, les sept serpents de feu qui doivent s’élever. Lorsque ce Pistis est développé, quand cette âme est cultivée, quand cette âme devient Jean-Baptiste, quand nous avons créé et développé cette âme, alors, le Seigneur apparaît, qui est Jésus (le symbole du Sauveur), afin de donner une autre étape ultérieure. Il va dans notre système endocrinien, dans nos archétypes:

«À partir de ce moment Jésus commença à prêcher et à dire: Repentez-vous car le Royaume des Cieux est à portée de main. Et Jésus, marchant par la mer (Akasha) de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André son frère, qui jetaient un filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent. Et passant de là, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, dans un navire avec Zébédée leur père, réparant leurs filets; et il les a appelé. Et ils ont immédiatement quitté le navire et leur père, et le suivirent.» – Matthieu 4: 17-22

Cela se réfère à cette étape supérieure, où ces facultés sont développées dans une autre octave.

Ainsi, les disciples de Jean-Baptiste deviennent des disciples de Jésus et il leur enseigne la même chose que Jean. Jésus dit:

«Un commandement nouveau que je vous donne: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimé, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres.» – Jean 13: 34, 35

C’est la même chose que Jean-Baptiste, le Bodhisattva, leur disait.

Plus tard, le Jean de la croix, l’Apôtre Jean dit:

«Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres: car l’amour est de Dieu ; et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu…

Et cet amour, celui que nous avons aimé Dieu, mais qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils pour être la propitiation pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.» – 1 Jean 4: 7, 10-11

Lisez les lettres de l’Apôtre Jean. Vous y trouverez qu’il enseigne toujours l’amour des uns des autres, parce que la Glande Thymus, l’Apôtre Jean, est toujours proche de Jésus. Jean est ce mental intuitif du Logos, la Parole qui est développé à l’intérieur de nous. Au début Jean n’était pas développé, mais maintenant, dans cette étape supérieur quand il est sous la croix du Golgotha, cette Buddhadatu est complètement éveillée, complètement développée. Ainsi, Jean dit: «Aimez-vous les uns les autres» parce que l’amour était la force qui m’a amené à ce niveau; l’amour est Dieu. Jean-Baptiste dit: «Aimez-vous les uns les autres» ; Jésus dit: «Aimez-vous les uns les autres» ; et l’Apôtre Jean dit: «Aimez-vous les uns les autres». Voici la phrase qui unit les trois d’entre eux. Jean-Baptiste est Yesod. L’Apôtre Jean est dans Netzach. Il est le mental intuitif, l’homme qui a été développé à travers le Thymus, l’essence, la Conscience, la Buddhadatu. Jésus est dans le cœur, Tiphereth, le centre du calendrier Aztèque. Comprenez-vous cela? Les deux Jean et Jésus sont liés. Ils sont des archétypes avec lesquels nous devons travailler. Au début, nous devons travailler avec Jean-Baptiste, puis avec l’Apôtre Jean. Voilà pourquoi ressuscité Jésus a dit à Pierre:

«Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu plus que ceux-ci? Il lui dit: Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime. Il lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu? Il lui dit: Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime. Il lui dit: Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois, Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu? Pierre fut peiné parce qu’il lui dit pour la troisième fois, m’aimes-tu? Et il lui dit: Seigneur, tu sais toutes choses; tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.» – Jean 21: 15-17

Jésus a demandé à Pierre trois fois parce que «Avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois.» Pierre renie le Seigneur, trois fois.

«Alors Pierre, se retournant, vit le disciple (Jean) que Jésus aimait suivre; qui s’est également appuyé sur sa poitrine lors du diner, et dit: Seigneur, qui est celui qui te livre? Le voyant, Pierre dit à Jésus: Seigneur, et cet homme que fera-t-il? Jésus lui dit: Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe cela? Toi suis-moi.» – Jean 21: 20-22

Dans le Grand Œuvre, nous devons d’abord travailler avec Pierre (la construction des corps solaires, l’église), puis plus tard, Jean-Baptiste apparaît (le Bodhisattva), puis l’Apôtre Jean (la Bodhicitta).

Nous devons comprendre les trois reniements de Pierre. Ce sont trois étapes du Grand Œuvre. Qu’est-ce que le coq? Il est celui qui réveille le jour, le Logos. «Avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois.» Les Évangiles disent que, après le premier reniement de Pierre, le coq chante, et Pierre se souvient. Mais il renie Jésus une seconde fois, puis une troisième fois. Et le troisième reniement, le coq chante à nouveau, et Pierre se souvient de ce que Jésus lui a dit, et il se repent. Le repentir de Pierre est lié aux trois étapes que nous devons comprendre. D’abord, nous devons développer Pistis, cette foi qui est Pierre, afin de construire l’église. Nous devons construire l’église sur le rocher, qui est la transmutation sexuelle. Nous devons construire le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal. C’est ce que cela signifie construire l’église.

Lorsque la tour de feu, Belen, brille au sommet de notre tête, c’est parce que l’église a déjà été construit. Belen est un mot Araméen, qui signifie tour de feu. Belen est bel-en, la tour de feu, et ce mot apporte à mon mental Barbelo, la demeure de la lumière, le lieu où la lumière se trouve. Barbelo. Bar signifie fils en Araméen; bel signifie feu. Ainsi, Barbelo est le fils du feu, le fils de la lumière. Barbelo est au-dessus de Kether. Ainsi, lorsque l’énergie a atteint le sommet de la tête, lorsqu’elle est dans la Glande Pinéale, et lorsque le Chakra de la Couronne est l’Auréole des Saints, Barbelo brille là – la lumière de notre Bel, dans notre physicalité, et notre psychologie aussi. La vraie lumière de Barbelo est là, dans l’Absolu, l’Absolu Solaire, cette lumière qui descend. Pour que le Christ – qui est Barbelo, qui est dans l’Absolu – puisse descendre, il doit descendre à travers Kether dans Chokmah puis dans Tiphereth pour être uni à l’âme. Barbelo dans Tiphereth est uni à Chokmah, qui est le Christ Cosmique, qui est la sagesse (Chokmah) en Hébreu et en Grec Sophia. Alors, quand Sophia entre dans Pistis, qu’avons-nous? Nous avons Pistis Sophia. C’est le moment où l’initié qui est déjà un Jean-Baptiste, un homme, un Être Humain construit par Pierre, reçoit Sophia, le Seigneur, le Christ, la sagesse. C’est l’union de deux forces, l’âme humaine et Pistis Sophia, le sauveur. Pour recevoir Sophia, vous devez construire Pistis, vous devez construire la foi. Avez-vous lu à ce sujet?

«Et quand ils furent arrivés à la multitude, il vint à lui un homme, à genoux devant lui, et dit: Seigneur, aie pitié de mon fils, car il est lunatique, et qui souffre cruellement: il tombe souvent dans le feu, et souvent dans l’eau. Je l’ai amené à tes disciples, et ils n’ont pas pu le guérir.

Jésus répondit et dit: O homme de peu de foi (apistos) et pervers, combien de Temps serai-je avec vous? Combien de Temps dois-je vous supporter? Amenez-le moi ici. Et Jésus a réprimandé le diable; et il sortit de lui, et l’enfant fut guéri à cette heure même.

Puis vinrent les disciples à Jésus, et lui dit: Pourquoi ne pouvions-nous pas le chasser? Et Jésus leur dit: À cause de votre manque de foi (apistos): car en vérité je vous le dis, si vous avez la foi (Pistis) comme un grain de moutarde, vous direz à cette montagne: enlève toi d’ici et vas là; et elle se transporterait; et rien ne vous sera impossible.» – Matthieu 17: 14-20

Dans une autre conférence, je vous ai dit que le féminin, la petite foi, est dans la force sexuelle, les glandes sexuelles, la graine. Si, par exemple, l’homme met sa graine dans l’utérus d’une femme, cette petite graine deviendra un corps physique, un enfant, n’est-ce pas? Et qui fait ça? C’est l’Esprit Saint, dans l’utérus de la Mère. Une simple petite graine. Si nous prenons cette petite graine, cette force féminine des glandes sexuelles qui est dans la graine, le symbole de la graine de moutarde, si vous prenez cette foi, peu à peu, alors vous construirez beaucoup de foi au-dessus de votre Montagne. Avoir la foi de la taille d’un grain de moutarde signifie transmuter cette énergie qui est dans ta postérité, qui est comme la taille d’un grain de moutarde et encore plus petit. Si vous transmutez cette énergie, elle s’élèvera au sommet de votre tête, et vous déplacerez des montagnes.

Ainsi, la foi n’est pas ce que les gens pensent: «Oh, ayez la foi, croire en cette petite chose et vous déplacer des montagnes.» Non, la foi est l’énergie. La petite foi est dans l’énergie sexuelle, qui est petite, c’est la raison pour laquelle elle est la féminine, petite foi; si vous transmutez, quand le grain de moutarde grandit, il devient un grand arbre, l’Arbre de Vie, où tous les oiseaux du ciel ont leur nid. Les oiseaux du ciel, ou les archétypes du ciel, viendront nicher à l’intérieur de vous si vous faites cela, si vous avez la foi comme la taille d’un grain de moutarde. Rappelez-vous cela. Il ne s’agit pas de croire; il s’agit de la transmutation, et Pierre doit travailler avec cela. Voilà pourquoi Pierre dit cette femme interfère toujours dans tout le travail que nous faisons – parce que la femme est réceptive; elle reçoit toutes les forces; c’est notre physicalité, notre corps physique. Cette femme-force parle maintenant, à travers la gorge. Que ferais-je sans ma gorge? Je ne serais pas en mesure de produire des mots. C’est mon organe féminin, mon Daath. Mais si je ne transmute pas ma force féminine, qui est comparé à la taille d’un grain de moutarde, ma foi ne sera pas développée. Peu à peu, voilà comment Pierre reçoit la force. Mais ceux qui forniquent n’ont pas cette foi; ils croient juste quelque chose.

Nous parlons ici d’expérience vivante, en d’autres termes, avoir la foi comme Matthieu et Thomas (les hémisphères gauche et droit du cerveau). Le cerveau est la partie de nous qui reçoit de l’énergie et utilise cette énergie pour expérimenter. Voilà comment Pierre (la Glande Pinéale) devient améliorée. Mais pour obtenir cette énergie, nous devons descendre dans la Neuvième Sphère. Pour obtenir cette énergie, nous devons lutter contre la femme, l’organe sexuel; sinon la femme du désir vous vaincra comme Dalilah; ainsi, vous serez toujours triste et faible parce que Dalilah est toujours plus forte que vous. Votre cerveau a besoin d’être un Samson. Malheureusement, dans l’acte sexuel, Dalilah dit à votre cerveau: «Non, tu n’es pas Samson, je (l’organe sexuel) suis plus forte que toi.» Alors, vous finissez par renier le Seigneur. Écoutez, renier le Seigneur c’est forniquer, physiquement ou psychologiquement. Alors l’Initié sent la tristesse, comme Pierre. Ne croyez pas que nous tous qui vennons ici sont déjà des Samsons. Non, nous sommes battus de nombreuses manières, parce que le Seigneur est renié trois fois par Pierre. Vous avez la foi ici, accumulée dans la Glande Pinéale, mais quand nous sommes testés parfois nous échouons, alors Pierre (la foi) se rétrécit. La foi que nous avons en abondance diminue parce que celle qui nourrit cette foi est la petite foi qui est dans les organes sexuels; c’est la force féminine. En d’autres termes, c’est Ida. Et puis vous sentez des remords. Mais quand vous vainquez le premier reniement, vous ressuscitez alors dans le feu et dans la lumière.

Alors, vous entrez, conformément à la voie, dans d’autres niveaux de travail avec la Lune, Mercure, Vénus, Soleil, etc. jusqu’à Neptune, et dans ce chemin, Pierre est également battu plusieurs fois, parce que vous devez appliquer la Méditation. C’est le deuxième reniement des trois reniements.

Le dernier reniement est les huit années de Job, quand enfin l’Initié est testé. Voilà pourquoi Samaël Aun Weor a déclaré:

«En Inde, le degré de culture est mesurée en fonction du laps de Temps que la copulation chimique est supporté. Celui qui dure trois heures est respecté et est un «seigneur.» – La Révolution de la Dialectique

Quelqu’un a lu cela littéralement, n’as pas compris, et a pensé qu’il devait pratiquer trois heures par jour. Ainsi, il est allé au Maître, très fier, et a demandé: «Maître, que pensez-vous de trois heures de travail dans la Magie Sexuelle?» Parce que c’est ce qu’il a fait. Maître Samaël lui dit, «Luxure, lascivité, quoi d’autre?» Mais les trois heures? Oh, bien vous lisez mécaniquement.»

Trois jours. Après trois jours et trois nuits, le Seigneur ressuscite. Première heure, la Première Montagne; deuxième heure, la Deuxième Montagne; troisième heure, les huit années de Job. Ce sont les trois heures. Habituellement les Initiés atteignent seulement la première heure; ils atteignent la maîtrise, c’est – il. Rares sont ceux qui pratiquent la deuxième heure, et très rares sont ceux qui prennent la troisième heure. Trois reniements, trois heures – c’est un symbole. Le temps est un symbole. Si vous lisez tout mécaniquement, vous ne savez pas où vous allez, et vous commencez en sur-pratiquant. Après trois heures cet homme ne pouvait même pas marcher. Trois heures de Magie Sexuelle… Une heure suffit toujours, mais trois fois. Rappelez-vous, avant la résurrection, il y avait trois jours – ou trois heures, si vous voulez. Donc, ne lisez pas tout mécaniquement. Il faut comprendre que les Apôtres sont dans votre physicalité, liés aux vertus. Pierre est Pistis, la foi, parce qu’il est celui qui dirige tout le travail, et quand il construit l’église (le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal) sur le rocher, puis Jean-Baptiste apparaît, grâce à lui, parce que Pierre est celui qui a les clés du Royaume des Cieux. André est la force, la force sexuelle. Jean est l’amour émotionnel, ou le mental intuitif. Philippe est la puissance créatrice de la Parole. Philippe est dans la gorge, avec la science liée à l’Akasha, le 5e Chakra. Barthélemy est clairvoyance, ou imagination; Jacques l’Ancien, connaissance; Thomas, la sagesse; Matthieu, la volonté. Jacques le mineur est l’ordre, lié à l’appendis. Simon de Cana est le zèle, le dos de votre cou, qui est appelé le cerveau postérieur. Judas Thaddée est l’élimination, liée au coccyx, et Judas Iscariot est la puissance sexuelle. Judas Iscariot comme vous le savez est également lié au désir. Chaque Apôtre qui est venu il y a 2010 ans ont représenté une partie de ces douze forces qui sont autour du cœur. Rappelez-vous que le cœur, à travers le sang, qui est celui qui circule et qui prend le lait (les sécrétions des glandes endocrines) et le miel (la transmutation de l’énergie de ce que vous mangez, créé par le système digestif). Là vous trouverez les rivières de lait et de miel, à l’intérieur de vous, qui travaillent dans votre Eden particulier.

Questions et Réponses

Public: Vous avez parlé des trois Marie dans le Christianisme, et je connais seulement deux de ces Marie: Marie, la Mère de Dieu, et Marie-Madeleine. Qui est la troisième Marie? Est-ce Marie, la sœur de Marthe?

Instructeur: La première Marie est Marie, la Mère de Jésus. Ensuite, il y a Marie-Madeleine, qui représente notre physicalité, mais toutes ces Maries représentent différents niveaux du même aspect de Marie. Marie est l’Akasha, l’énergie qui pénètre à travers la gorge. C’est la force féminine qui prend les trois Souffles de l’Akasha. Telle est la Marie du Cosmos qui pénètre dans votre système. Marie, dans votre nature, est dans votre sexualité. Marie, la physicalité, fait également partie de Marie. Ces trois Maries sont à différents niveaux à l’intérieur de nous. Par exemple, Marie dans notre physicalité est également liée à Marthe, n’est-ce pas? Même «M». Le «M» représente la force féminine. Rappelez-vous la conférence sur la lettre Mem: elle est la Mère. C’est donc l’aspect féminin que nous avons à l’intérieur de notre physicalité. Elle représente aussi la femme. Voilà pourquoi la femme a le lait, n’est-ce pas? Nous devons nous nourrir avec le lait de notre système endocrinien qui travaille dans notre sang. L’énergie du miel peut aussi tourner dans notre sang. Si vous prenez le lait et le miel, vous trouverez le Soleil et la Lune, l’argent et l’or. Rappelez-vous qu’une clé de Pierre est en argent et l’autre est en or – le lait et le miel. Tout est en relation avec la physicalité et avec les deux polarités, Ida et Pingala. Voilà pourquoi quelqu’un a déclaré qu’il y a une troisième clé, qui est au milieu. Telle est la clé qui apparaît avec la transmutation, avec la transformation que nous devons faire à travers la Rune Perth, qui est Pierre, la pierre. Rappelez-vous toujours que les trois Maries sont les trois aspects féminins de la Sainte Trinité. Étudier la Sainte Trinité dans la physicalité, dans le psychisme, et dans les différents aspects, et vous trouverez toujours les trois Maries là. Nous travaillons toujours avec les trois Maries, que cela vous plaise ou non. Voilà pourquoi, en tant qu’homme, vous avez besoin d’une Marie. En outre, une femme qui est Marie, qui représente l’aspect féminin qui a besoin d’un homme. Même le mot Homme (Man) commence par Mem. Avez-vous plus de questions? Comprenez-vous ce qu’est Pierre?

Public: S’il vous plaît expliquez le graphique Hindou des trois divinités féminines. Quelle est la signification de celles-ci?

cosmic-tridevi

Instructeur: Le graphique des trois divinités féminines Hindoues nous montre les Tridevi (trois Devi). Les Tridevi (trois déesses) sont les trois aspects féminins liés à la Sainte Trinité, qui, dans l’Hindouisme sont Brahma, Vishnou, Shiva; dans le Christianisme, Père, Fils, Saint-Esprit; dans l’Edda, Wotan, Wili, Weh. Les gens pensent généralement que la Sainte Trinité est formée par trois hommes. Ils pensent que le Saint-Esprit est un homme, le Fils est un homme, et le Père est un homme. Non, ils sont trois forces androgynes qui se rapportent à la physicalité, aussi. Le premier aspect féminin, qui est lié à Kether, le Père, est Sarasvati, l’épouse de Brahma. Le deuxième aspect lié à Chokmah, Vishnu, est Lakshmi, l’aspect féminin du Christ, le Fils. La troisième est Parvati, qui est l’aspect féminin de l’Esprit Saint, Shiva. Ce sont les trois qui, dans le Christianisme, sont appelés les trois Maries, liées aux forces de l’Akasha, à la science de la respiration. La science de la respiration est liée à Pierre. Rappelez-vous que la clé, les clés de Pierre, est le système respiratoire, les polarités. Maître Samaël déclare cela très clairement. Les trois conducteurs de char (cochers) sont les trois forces primaires qui guident ce char. Ce char représente les corps déjà créés, le Merkabah comme on l’appelle en Hébreu. Le mot Char est Français; Merkabah est Hébreu. Le Merkabah est le corps physique, Corps Astral, Corps Mental, corps Causal. Tel est le Merkabah, et les trois cochers du Merkabah sont les trois forces primaires, à l’intérieur de nous. Mais celui qui fait tout le travail avec les trois forces primaires et le Merkabah est Pierre. Ce travail est le Grand Oeuvre – l’Achèvement des Achèvements, à travers le Vingt-Quatrième Arcane (la Tisseuse), qui est le sixième, qui est Tiphereth. Tout cela est très Kabbalistique. Vous comprenez aussi les deux flux, les deux Lobos, les deux Lupus du célèbre mot donné par Samael: Hercolubus, la force puissante de la Loi en nous, ésotériquement parlant, Kabbalistiquement parlant. Rappelez-vous que Geburah a deux pôles. Chaque Logos a deux pôles, l’un négatif et l’autre positif. Le rayon positif de Mars est Elohim Gibor, et l’autre est Andrameleck, le chef des hasnamussen. Si vous allez à gauche, vous allez aux hasnamussen, avec Andrameleck. Si vous allez à droite, alors vous allez avec Elohim Gibor, avec la Rune Gibor, dans la bonne voie – dans le sens horaire, parce que si vous le faites dans le sens antihoraire, ce sera comme Hitler. Il connaissait cette science, mais il a travaillé et a tourné le Gibor dans le sens inverse, vers la gauche, qui est négatif; qui est le chemin des hasnamussen. Hitler savait cela, mais il est évident qu’il était un hasnamuss. De toute évidence, il n’a jamais désintégré l’ego. Tous ceux qui ne désintègre pas l’ego tournent le Gibor dans le sens inverse. Nous devons tourner dans le bon sens.

Public: Les corps célestes tournent autour du soleil dans le sens anti-horaire.

Instructeur: Eh bien, les corps célestes se déplacent toujours mécaniquement (karmiquement), parce que le mouvement logique des Lois de la Nature est anti-horaire. Involution, Typhon, descend vers la gauche, et l’évolution, Anubis, monte à droite, qui est anti-horaire. Telle est la mécanicité de la nature, non seulement dans une planète, mais aussi dans l’Univers. Pour que vous puissiez entrer dans l’Auto-réalisation, il faut tourner la Gibor dans le sens inverse, et c’est précisément le travail d’Hercule.

Public: Si vous regardez du point de vue de l’Absolu vers le bas, si vous visualisez cette spirale, alors c’est logique: on monte et on descend.

Instructeur: Oui, la spirale va vers le bas et vers le haut. Il est évident que tout est mécanique dans cet univers, mais à travers la science que nous enseignons, nous pouvons travailler contre cette mécanicité. Voilà pourquoi il est très difficile de trouver des gens auto-réalisé, parce que, comme Maître Samaël Aun Weor explique dans ses livres, la nature se bat contre celui qui veut la contrôler. La nature tourne dans le sens antihoraire, donnant vie à tous les règnes, et alors vous venez et dites: «Je vais commander à la nature, et je le ferai dans le sens inverse, et je la contrôlerai.» Et puis la nature répond, «Essayez-moi! Essayez-moi!» Très peu réussissent, parce que d’abord vous devez combattre votre propre nature, votre physicalité, et la nature de la planète, puis dans le Cosmos. Elle se bat avec toutes ses forces, mais si vous la vainquez, vous êtes un vainqueur; vous devenez son fils. Voyez la Flûte Enchantée de Mozart, et vous verrez comment travaille la nature contre nous. En nous, nous commençons à travailler avec la transmutation afin de commencer le chemin de Pierre, et la nature dit, non! Et une fois de plus, nous devons persister et persister jusqu’à ce que nous vainquons le premier niveau, qui est Hyle, la physicalité. Voilà comment vous commencez. Ensuite, vous entrez dans votre psyché.

Public: Est-ce le combat que Jacob avait avec l’Ange?

Instructeur: Oh, oui, bien sûr. C’est la lutte de Jacob. C’est une autre étape. Jacob est Tiphereth. Lorsque vous atteignez Tiphereth, et vous avez déjà créé vos corps, et vous êtes dans la Moitié de la Moitié du Temps, puis Samael apparaît à un autre niveau et dit: «Combattez-moi. Si vous me battez, vous recevrez votre nom sacré et devenez un Fils de Dieu, Fils du Soleil» Mais, comprenez-moi, c’est une autre étape en relation avec le Grand Œuvre; dans ce travail, vous devez aider les Monades inférieures parce que c’est précisément le chemin du milieu, où l’Initié aide les Monades inférieures à s’élever. Comment les aidez-vous à s’élever? Comment le Christ vous aide lorsque vous l’incarnez? Le Christ entre en vous et commence à faire une révolution; qui est, de tourner le Gibor dans le sens horaire. C’est ce que le Seigneur fait, parce que les autres forces comme Judas, Pilate et Caïphe tournent la roue dans le sens inverse, et le Seigneur vient et il le fait dans le sens des aiguilles d’une montre. Il est rebelle. Il est contre tout. Avec cette action de votre psyché, il vous tourne, et avec sa propre essence (le feu), prend votre Conscience à un autre niveau: Homme Solaire, Homme Galactique, et au-delà – un Homme Cosmique. De la même façon qu’il aide, nous devons aussi l’imiter. Comment pouvons-nous l’imiter? Lorsque vous mangez vos légumes, vos plantes, vos céréales, vous contribuez aux Monades dans ce règne à travers votre transmutation, à les élever aux plus hauts niveaux. Si vous mangez cela avec beaucoup de faim, alors vous allez et forniquez, vous les envoyez vers le bas. Le véritable Initié mange, boit de l’eau, se nourrit de plantes, mange des céréales et mange aussi de la chair, parce qu’il aime les animaux. Les Monades des animaux doivent aussi s’élever. Lorsque vous mangez la chair d’un animal et que vous transmutez, vous élevez cette Monade, en l’aidant, en la montrant comment le faire. Si vous êtes végétarien, d’accord, c’est bien, mais comment allez-vous aider les animaux? En donnant une conférence? Ils ne comprennent pas le Français; ils comprennent seulement les langues d’origine animale. Cependant, si vous les mangez, à travers la Loi du Trogoautoegocratique Cosmique Commun, et les digérez dans votre propre miel, et vous les transmutez, alors les Monades dont les éléments sont dans la chair se sentiront élevés par votre travail spirituel.

Si vous ne faites pas cela, cela n’a pas d’importance que vous mangez de la viande ou non, mais si vous faites le travail, alors vous comprenez pourquoi l’Être Humain se nourrit avec les trois règnes inférieurs – Règne Animal, Règne Végétal, Règne minéral – car nous devons aider ces Monades aussi. Pour cela, vous les tuez, parce que quand vous mangez une pomme, vous tuez la pomme. Ne pensez pas que c’est seulement quand vous mangez de la viande que vous tuez l’animal. Non, vous détruisez aussi la vie qui est là, quand vous le digérer. Tel est précisément le sens de l’œuvre, le Pancatattva. Je ne vous enseigne pas à être carnivore, mais vous devez aider les animaux aussi, surtout en cette époque, parce qu’ils souffrent. Finalement, ces animaux deviendront des animaux intellectuels, et ils penseront: «Eh bien, quand j’étais un animal, quelqu’un a mangé mon corps, et j’ai senti comment il a transmuté l’énergie et m’a élevé, et m’a appris en expérimentant cela.» Telle est la Loi du Trogoautoegocratique Cosmique Commun; ce n’est pas seulement d’être avalé et avaler. C’est un processus psychologique et spirituel. Elle monte même jusqu’à la Monade, parce que tout ce que vous trouvez, a une Monade, a une intelligence, a une essence, que ce soit une pomme, que ce soit l’eau que vous buvez, que ce soit le miel que vous mangez, ou un morceau de viande, du poisson, etc.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Perth

Rune Gibor

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

Donum Dei est le Latin pour «un don de Dieu». Ce don est le feu de Dieu, le Gibor, le «gift-born» (don-né) ou le Gibur, le «gift-burn» (don-brûlant). Le Donum Dei est le don du Saint-Esprit.

«Il est nécéssaire de recevoir le Donum-Dei afin de comprendre toute la science de la Grande Oeuvre. La véritable repentance a ses fondements dans les mystères sexuels.» – Samael Aun Weor, Pistis Sophia Dévoilée

rune-giborLorsque nous étudions la Rune Gibor, nous trouvons qu’elle a des formes différentes dans différentes religions, différentes philosophies, mais surtout dans le Futharkh, l’Alphabet Nordique. La Rune Gibor est généralement formée par un X, ou par l’autre Rune qui s’appelle Eiwaz, dont nous avons parlé dans la conférence précédente, qui est coupée par la Rune Is, qui s’appelle aussi Isa, qui est une ligne verticale. Aussi, la Rune Gibor est formée avec la Rune Sig, qui est similaire à l’Eiwaz, également coupé par une ligne verticale afin de faire la forme du Gibor. Tous ces symboles contiennent le sens et la signification profonde de la Rune Gibor.

Dans l’Alphabet Grec, nous trouvons la lettre Chi, qui est un X, avec laquelle les Grecs écrivent la première lettre du nom Christ. Si vous examinez les symboles de la religion Orthodoxe Grecque, vous trouvez que le symbole principal du Christ est un X coupé au milieu par la lettre R qui, dans l’Alphabet Grec, ressemble à un P Latin. Avec ce symbole, ils forment les premières lettres du nom de Christ, Chi et Rho, un symbole très commun.

Il est également très important et profond que la lettre Chi, ou le X des Grecs, soit également symbolisée par une autre croix qui possède le X à son sommet, ce qui est vraiment une autre Gibor. Le X, qui est au-dessus de l’autre croix commune, forme un octogone, qui, comme vous pouvez le voir, comporte huit points formant l’étoile à huit pointes. L’octogone est généralement utilisé dans l’Église Orthodoxe Grecque pour la source baptismale qui est formée par deux croisements. Ce symbole de deux croix se trouve également dans le drapeau de l’Angleterre, et comme une seule croix dans le drapeau de la Grèce. Les deux pays honorent le «G» de Saint George, un saint patron de l’Angleterre et de la Grèce.

Selon l’Alphabet Runique, Gibor est la lettre «G». C’est la lettre «G» de Gnose, la lettre «G» de Glorian (qui utilise une croix comme symbole). Si nous examinons l’octogone, nous trouvons deux croix, ou en d’autres termes deux G, que nous trouvons également dans le mot George – oui, les deux G sont les deux croix trouvées dans le mot George. Le mot George vient des Geórgios Grecs, de Geo ou Ge, Gea, Gaia, «terre», et ergon, «travail» ou travailleur. Geórgios en Grec signifie un travailleur du sol, un agriculteur, qui est profondément significatif car c’est précisément ce que renvoie la Rune Gibor.

Le symbole de la croix – la ligne horizontale et la ligne verticale – est un symbole de la Sephirah Malkuth, qui se trouve au fond de l’Arbre de Vie. Ce symbole est féminin, car nous avons toujours déclaré que Malkuth est féminin. Au-dessus de Malkuth, Yesod est masculin; ce sont les deux polarités de la croix. Donc, si nous placons le X dans Yesod et la croix ansate dans Malkuth, nous avons Yesod Malkuth ensemble, ce qui signifie l’homme et la femme – deux croix. Cela nous rappelle deux saints ou deux apôtres du Seigneur. Le premier est Pierre, lié à la première croix, qui a été crucifié sur celle-ci; et André, lié à la deuxième croix, qui est crucifié sur la croix en tant que «X». Ce sont de beaux symboles qui cachent des significations différentes que seuls ceux qui méditent et entrent dans l’ésotérisme de la Parole de Dieu peuvent découvrir.

Donc, vous voyez comment le Chi des Grecs, la Croix et les différentes Runes que nous étudions cachent le don de Dieu (Donum Dei), car c’est ce que Gibor veut dire: cadeau. Gibor est également lié à des significations différentes, comme Giborn, «gift born» (cadeau-né), ce qui signifie que la croix, le Gibor, cache le secret, le don de naître à nouveau, qui est un don du Saint-Esprit.

En parlant de la Rune Gibor, Samael Aun Weor a déclaré:

La force électrique est la croix en mouvement ou la Swastika. C’est le mouvement continu, l’électricité transcendante qui tourne autour d’un vortex. Cela m’a servi pour former le Mouvement Gnostique.

La croix chez le profane et les profanateurs n’est pas une Swastika parce que le mouvement se termine une fois qu’ils terminent leur copulation chimique. Au contraire, dans la croix Gnostique, le mouvement ne se termine pas parce que l’électricité elle-même est transmutée en continu.

La durée normale du travail sexuel doit être d’au moins une heure.

En Inde, le degré de culture est mesuré en fonction de la durée de la copulation chimique. Celui qui dure trois heures est respecté et est un «seigneur».

La Swastika en mouvement génère l’électricité sexuelle transcendantale.» – Samael Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

SWASTIKA

C’est pourquoi on l’appelle le Mouvement Gnostique, parce que nous utilisons la Swastika (la croix en mouvement), qui est le Gibor.

Examinons ce que le livre de l’Apocalypse déclare dans le chapitre 9: 1-6:

Et le cinquième ange a sonné, et j’ai vu une étoile tomber du ciel vers la terre; et lui a été donné la clef du puits sans fond. Et il a ouvert le puits sans fond; et il y avait une fumée sortir hors du puits, comme la fumée d’un grand fourneau; et le soleil et l’air étaient obscurcis par la fumée du puits. Et il est sorti de la fumée des sauterelles sur la terre; et à eux a été donné le pouvoir, comme celui qu’ont les scorpions de la terre. Et on leur ordonna de ne pas nuire à l’herbe de la terre, ni à une chose verte, ni à aucun arbre; mais seulement aux hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leur front. Et à eux, il leur fut donné de ne pas les tuer, mais qu’ils devaient être tourmentés pendant cinq mois; et leur tourment était comme le tourment d’un scorpion, quand il a frappé un homme. Et en ce temps-là, les hommes chercheront la mort et ne le trouveront pas; et désireront mourir, et la mort s’enfuira d’eux.

On se demande; qui est le cinquième ange? Nous indiquons dans différentes conférences que c’est Samael, qui est précisément au centre du Calendrier Aztèque, et qui s’appelle Tonatiuh, qui a une épée ou un poignard à deux tranchants comme langue, et dont le visage est comme le soleil brillant dans sa force. Au-dessus de ce visage au centre du Calendrier Aztèque, nous trouvons une corne, une épine qui symbolise qu’il commande la cinquième corne. Il y a sept cornes selon le livre de l’Apocalypse que l’agneau a sur sa tête. La cinquième corne est au dessus du cinquième soleil, qui est Tonatiuh. Ce symbole nous montre ce que fait le cinquième ange aujourd’hui à travers la Doctrine Gnostique.

AztecGibor

Rappelez-vous qu’il est indiqué: «Et le cinquième ange a sonné». Lorsque vous voyez le centre du Calendrier Aztèque, vous voyez la bouche ouverte de Tonatiuh soufflant; pour faire sonner un instrument à vent, c’est-à-dire, pour souffler une trompette, vous avez besoin du souffle. La trompette de la Révélation est un symbole de la doctrine, de la vérité qui vient de la bouche de Tonatiuh, ou du cinquième ange qui est Samael.

«Et l’ange a sonné et j’ai vu une étoile tomber du ciel». Plusieurs fois, dans de nombreuses conférences, nous avons déclaré que Kabbalistiquement; la tête est le ciel. Donc, lorsque nous parlons du ciel, il faut parler de la gorge et de la tête pour comprendre le ciel. Qu’avons-nous dans la tête? Nous avons la glande pinéale, la glande pituitaire, le cerveau et toutes les forces, ou les archétypes que le corps physique a à l’intérieur, que nous avons tous.

Maintenant, écoutez, nous parlons d’une étoile tombant du ciel vers la terre, et que «et à cette étoile a été donnée la clé du puits sans fond». Imaginez donc une clé. L’étoile vient de votre visage ou de votre tête, vers le bas de votre corps (la terre), et à elle a été donnée la clé du puits sans fond. Quelle est cette clé qui est dans votre tête, dans votre visage? Lorsque vous étudiez la science du souffle, vous découvrirez que la force du souffle est la clé qui vient de votre visage, jusqu’à l’abîme, qui dans ce cas est la Sephirah Yesod. Oui, le puits sans fond est l’abîme sans fond, ou la Sephirah Yesod, qui se rapporte à la force sexuelle.

Lorsque nous étudions l’ésotérisme Chrétien, nous découvrons que Jésus parlant à Pierre dit;

Je te donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel; et tout ce que tu libéreras sur la terre sera libéré dans le ciel. – Matthieu 16:19

Ainsi, les clés de Pierre sont liées au ciel (votre tête) et à l’enfer (ou Yesod, la Neuvième Sphère à l’intérieur de la Terre).

Lorsque nous étudions Pierre, nous découvrons que Pierre est lié à la Foi, lié à la glande pinéale. En étudiant l’endocrinologie, vous trouvez que la glande pinéale est liée aux glandes sexuelles. Ainsi, les hormones des glandes sexuelles contribuent au développement de la glande pinéale et vice versa. Pierre est dans la glande pinéale, et Pierre est crucifié à l’envers. Cela nous dit que la science du souffle devrait descendre dans Yesod. Donc, les clés de Pierre sont évidemment les clés des deux polarités qu’on appelle l’or et l’argent, ou ces deux cordons ganglionnaires qui sont entrelacés dans la colonne vertébrale appelés Ida et Pingala, les deux témoins de l’Apocalypse. Rappelez-vous que l’anatomie occulte indique que les narines sont reliées aux testicules et aux ovaires par ces deux cordes qui se rapportent à la croix de Pierre et aux deux clés que Pierre a dans sa main.

Ainsi, la clé pour transformer l’énergie sexuelle (Yesod-Malkuth, la Terre) est dans la science de la respiration (Ciel, la tête). Lorsque vous apprenez à respirer, vous pouvez transmuter l’énergie sexuelle, surtout lorsque vous êtes dans l’acte sexuel. Il est très clair que lorsqu’un couple est dans l’acte sexuel, s’il ne contrôle pas son système de respiration, son souffle est agité. Ainsi, lorsque leur respiration agitée augmente et augmente, ils atteignent l’orgasme.

Donc, la Rune Gibor, qui est la science de Pierre, nous dit que la clé pour transmettre la force sexuelle repose précisément sur la science de la respiration. C’est précisément ce que nous devons comprendre. C’est pourquoi, au centre du Calendrier Aztèque, vous voyez le visage avec une bouche ouverte et cet ornement sous le nez qui dit le secret que, pour transformer le Nahui-Ollin, qui est la croix en mouvement, pour le faire tourner – comme le dit le Maître: que la Swastika tournante lui a servi pour former le Mouvement Gnostique – le mystère-clé repose précisément dans la science de la respiration car sans le souffle de Dieu, rien ne peut tourner. Et de même avec notre propre énergie sexuelle; Pierre nous dit lorsqu’il est crucifié à l’envers que nous devons utiliser la science de la respiration ou la science du souffle pour transformer le feu qui vient du puits sans fond. Ainsi, le cinquième ange avec la clé du puits sans fond ouvre précisément le mystère de l’abîme lorsqu’il enseigne la science de Pierre. Et c’est précisément la grande signification de ses enseignements.

Écoutez attentivement parce que nous enseignons au sujet du Futharkh ou de l’Alphabet Nordique. Il y a deux Runes liées à l’Alphabet Nordique qui forment la Rune Gibor. Tout d’abord, la Rune Ar, qui est la Rune liée à l’Homme, ou à la Femme, qui travaille avec la lumière solaire, parce que Ar à l’envers est Ra, et c’est quelque chose que vous devez comprendre. Quand nous parlons de l’homme, nous ne parlons pas de l’être humain commun ordinaire, ils ne font pas cela. Le Maître déclare; la Swastika est la croix Gnostique en mouvement. Quand les gens ordinaires font la croix sexuelle, ils forniquent seulement. Ils ne mettent pas la croix en mouvement.

Il y a une autre Rune appelée Kaun, qui est une ligne verticale avec un bras pointant vers le haut qui vous montre le ciel, ou un bras qui pointe au ciel pour vous, car c’est au niveau de la tête, qui est appelé le ciel. La Rune Kaun signifie ciel. Il s’aligne comme le salut nazi à Hitler, Heil Hitler, lorsque le bras est levé. Ils exécutent cette Rune qui s’appelle Kaun. C’est une Rune féminine liée à l’épouse Prêtresse (Marie Madeleine), beaucoup disent que c’est une femme, non. C’est la femme Prêtresse, qui est Marie-Madeleine, une femme qui connaît la transmutation sexuelle. Donc, si vous unifiez la Rune Kaun avec la Rune Ar, vous faites alors la Rune Gibor, la Prêtresse unie à l’homme qui sait travailler avec la lumière solaire. Voilà comment vous le voyez. La Rune Ar se forme avec une jambe ouverte, et la Rune Kaun, se forme avec le bras droit au-dessus comme le Heil des Nazis. L’organisation secrète des Nazis d’Hitler connaissait les Runes, pas tous. Si vous observez le dernier discours d’Hitler, vous verrez dans ce discours comment Hitler utilise la Rune Dagaz, la Rune Kaun, la Rune Sig, la Rune Eiwaz pour son propre bénéfice; les gens ne faisaient que mécaniquement les Kaun quand ils le saluèrent; «Heil Hitler» ainsi Hitler recevait donc l’énergie, la force. Ainsi, il prenait la force du peuple avec son bras étendu, puis le pliait pour faire l’Eiwaz avec son corps; c’est-à-dire que la main de son bras gauche était au niveau de sa taille maintenue par le pouce, faisant ainsi un coude plié avec son bras. Quand il était en train de faire ce coude plié, avec son bras droit et sa main, il a fait l’autre partie de l’Eiwaz, qui est la Rune de la parole. Je vous ai dit dans la dernière conférence que le mot Eiwaz est comme Ieouamz. Le M dans Ieouamz est le W à l’envers d’Eiwaz. Ainsi, la Rune Eiwaz cache la même signification que Ieouamz, Jean, Johannes, la parole. Alors, dans ce discours, Hitler utilise la parole avec beaucoup de force, il prend une telle force de son peuple, chaque fois qu’il dit «Heil» et soulève le bras, ils apportent l’énergie du ciel vers la Terre. Et c’est précisément le mystère du Gibor, un bras est levé vers le ciel et la jambe descend vers la Terre.

Kaun est représenté de deux manières, deux Runes graphiques appelées Kaun: la Rune Kaun, qui est une ligne verticale avec le bras étendu vers le ciel, est également représentée de cette autre manière: deux lignes formant un angle horizontal ouvert, comme l’angle vertical que vous voyez au-dessus de la tête de Tonatiuh dans le Calendrier Aztèque: bien que Kaun soit un angle horizontal – comme vous pouvez le voir – deux lignes ouvertes forment un angle vertical, la Rune Kaun, sur la tête de Tonatiuh, qui signifie la Rune du ciel. La Rune qui ouvre le ciel (la glande pinéale) est une Rune féminine liée à «Ida», la femme Prêtresse et aussi à l’épée du magicien. Voici ici la similitude et la façon dont tout est caché dans cette mystérieuse Rune Gibor.

Par exemple: parmi le Futharkh, l’Alphabet Nordique, il y a une Rune appelée Perth, la Rune Perth, qui s’appelle aussi Perthro ou Perthra qui nous rappelle Pierre, la pierre, Petra. La Rune Perth est faite par une ligne verticale et deux Runes Kaun: Un Kaun monte vers le ciel et l’autre Kaun descend vers la Terre. Un en bas et un en haut, c’est ainsi que vous formez la fameuse Rune Perth, qui est la Rune de Pierre. Qu’est-ce que cela symbolise? La ligne verticale symbolise la colonne vertébrale qui est liée à la science de la respiration où vous trouvez Ida et Pingala, qui sont les clés du ciel et de la terre de Pierre. Et c’est pourquoi le premier Kaun est ouvert vers le ciel (Vierge Marie) mais le second est ouvert vers l’enfer, vers la Terre (Marie-Madeleine). Les deux Runes sont féminines. Le premier Kaun se rapporte à votre gorge qui est féminine. Et le deuxième Kaun qui est en bas, se rapporte aux organes sexuels qui sont aussi féminins, étant donné que le mystère de la Rune Perth est prendre et donner. Et pour prendre et faire tourner la Rune Gibor.

Lorsque vous tournez le Gibor, vous voyez alors quatre Runes Kaun, une dans chaque angle ouvert de la Rune Gibor. La Rune Gibor est donc le mystère de l’union des deux Kaun de la femme avec les deux Kaun de l’homme, qui est précisément la science de l’apôtre Pierre qui a les deux clés. Une clé qui est l’or est l’homme (Pingala) et l’autre clé qui est l’argent, c’est la femme (Ida); Ida et Pingala. Ainsi, Pierre dans la glande pinéale est la Foi, qui se développe avec la transmutation des forces féminines «Kaun» chez l’homme et la femme.

Vous trouvez dans certaines Évangiles apocryphes que Pierre parle toujours contre les femmes, ou qu’il est en colère contre Marie-Madeleine. Marie-Madeleine ou Marie, la Mère de Jésus, en Hébreu, est écrite avec deux «Mems»; Marie en Hébreu se prononce «Miriam», ainsi que «Miriam». L’Hébreu pour «Marie a deux Mems». Le mot Miriam est égal à «Mayim», l’eau, la seule différence entre ces deux mots est le R, que lorsqu’il est écrit entre le mot Mayim il forme le nom Miriam. Cela nous montre que la lettre Reish dans la Kabbale – qui symbolise la tête (Rosh), qui est Bélier – est dans la tête, dans la glande pinéale, là nous avons Pierre, qui contrôle la science de la respiration parce qu’il a les clés pour ouvrir le ciel. La glande pinéale est la porte du ciel qui est connectée à la femme Prêtresse, Marie-Madeleine, les organes sexuels à travers «Ida». Lorsque le Chakra Sahasrara, la glande pinéale, est ouvert alors l’âme peut entrer dans le ciel. Celui qui ouvre cette porte est Pierre. Ce n’est pas Pierre qui a vécu il y a deux mille ans, mais notre propre Pierre particulier qui se trouve dans notre glande pinéale. Mais pour cela, il doit contrôler la tête. Et dans la tête, vous avez le premier Mem de Miriam, parce que la lettre Reish du mot Miriam nous dit que la mère de Jésus est ici dans Daath, qui est le premier Kaun ouvert, qui est féminin, elle est dans la gorge de la Rune Perth qui est le «P» de Pierre, la pierre. Dans la pierre du Calendrier Aztèque, toute la pierre est Pierre. C’est pourquoi tous les monuments des Aztèques et des Mayas ont été faits en pierre, parce que tout le secret de chaque pierre est Pierre, est Gibor, l’Alchimie. C’est pourquoi le Dieu de la vie parmi les Aztèques a la Swastika sur le front.

«Et il est sorti de la fumée des sauterelles sur la terre; et à eux a été donné le pouvoir, comme le pouvoir des scorpions de la terre. Et on leur ordonna de ne pas nuire à l’herbe de la terre, ni à une chose verte, ni à aucun arbre; mais seulement aux hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leur front.» – Apocalypse 9: 3, 4

Le sceau de Dieu sur leur front est la Swastika, parce que l’énergie sexuelle doit monter, l’énergie sexuelle qui, dans la Rune Perth, est symbolisée par la Rune Kaun qui va vers la Terre, cela signifie que Marie-Madeleine vient de la Terre, représentée dans notre physicalité. Dans l’Évangile Chrétienne, nous trouvons beaucoup de Maries. Marie, la mère de Jésus, Marie, la mère de certains apôtres de Jésus, Marie-Madeleine; autrefois, nous avons parlé du mystère des Trois Maries, mais parlons de Marie-Madeleine. Qui est Marie-Madeleine? Elle représente notre physicalité ou notre Mère Nature pécheresse qui doit apprendre à être sainte, que vous soyez une femme ou un homme. Et comment faisons-nous cela? Nous le faisons à travers les clés de Pierre. Parce que Marie-Madeleine était une prostituée, qu’est-ce qu’une prostituée? Une prostituée est un corps physique qui fornique, qui adultère, qui commet la fornication, en synthèse, une personne qui gaspille l’énergie sexuelle, qui ne sait pas utiliser la Croix, la Rune Gibor. Et c’est pourquoi Pierre déclare:

«Mon Seigneur, nous ne supporterons pas cette femme, car elle a pris l’opportunité de nous et n’a laissé aucun de nous parler, mais elle parle plusieurs fois. – Pistis Sophia Ch: 36

La Pistis Sophia déclare que chaque fois que les apôtres veulent donner une solution à notre repentance, Marie intervient, car Marie se rapporte également à la Rune IS et à la Rune Sig, à la force sexuelle ou au serpent que Moïse a mis au dessus de la croix par les ordres de Jehovah, le serpent qui guérissait les Israélites dans le désert.

En d’autres termes, la science de Pierre est liée à deux aspects féminins: la science de la respiration qui, évidemment, se rapporte aussi à la science de la parole, car sans l’air, nous ne pouvons prononcer aucun mot. Et cela se rapporte aussi à la force sexuelle, Ida, qui est aussi féminine. Maintenant, nous comprenons pourquoi Pierre blâme toujours les femmes, qui ne se référait pas vraiment à l’aspect physique d’une femme, il se réfère aux organes sexuels ou à la gorge qui se rapportent à Daath, l’Arbre du Bien et du Mal. En d’autres termes, afin d’acquérir la chasteté, nous devons savoir comment utiliser la gorge et comment utiliser la force sexuelle. Et c’est pourquoi, lorsque vous savez comment utiliser la gorge féminine et que vous prononcez les bons mantras dans l’acte sexuel, et si vous transmutez avec la science de Pierre – qui sont les deux clés, Ida et Pingala – et apprenez comment élever la force sexuelle avec la vocalisation des mantras, alors les deux maries, en d’autres termes, les deux forces féminines (la gorge et les organes génitaux) travaillent avec Pierre.

C’est pourquoi Pierre et Marie sont liés à n’importe quel repentir, comme le dit le Maître Samael dans La Pistis Sophia Dévoilée:

«La véritable Repentance a son fondement dans les mystères sexuels…

Pierre, Patar, avec ses lettres radicales, sait très bien que la clé de la repentance est dans le sexe…

100% des agrégats psychiques ne peuvent jamais être désintégrés en dehors de la Neuvième Sphère.» – Samael Aun Weor

Ainsi, si vous voulez vous repentir, vous devez savoir comment utiliser votre force sexuelle, et pour savoir comment utiliser la force sexuelle, vous avez besoin de la science de Pierre. C’est pourquoi Pierre a été crucifié à l’envers. Grâce à sa croix, Pierre nous dit: utilisez votre tête, utilisez votre volonté, votre foi, votre pouvoir de respiration pour transformer la force sexuelle qui est Marie, la force féminine du Saint-Esprit; puisque nous avons dans la glande pinéale l’atome du Saint-Esprit.

andrew-crossMaintenant, écoutez attentivement, il y a un autre apôtre qui a été crucifié qui était le frère de Pierre dont le nom était André, il a été crucifié sur la croix en X sur le Gibor. André, le frère de Pierre symbolise le courage et la force, mais pas la force physique mais la force sexuelle. André est lié aux reins; au-dessus des reins, nous avons les glandes surrénales. Quiconque étudie le Taoïsme sait que la force des reins est liée aux testicules et aux ovaires, à la force sexuelle des deux sexes, mais André est un pouvoir masculin. Pourquoi? C’est simple et très facile à connaître. André vient du Grec Andros, qui signifie homme, puissance masculine. Ainsi, les femmes et les hommes ont la puissance masculine dans leurs reins. Les reins sont connectés aux testicules et aux ovaires, chaque force du rein traversant les testicules et les ovaires nous montre le croisement de deux forces: le soufre et le mercure. Le soufre est le feu, le mercure est l’eau (le semen) que nous avons dans nos glandes sexuelles. Ainsi, la croix en «X», le Gibor, fait le croisement entre les testicules ou les ovaires et les reins ou les glandes surrénales. Si vous voulez avoir de la force dans votre acte sexuel, vous avez besoin du pouvoir des reins, d’André. C’est pourquoi André est crucifié sur la croix X et Pierre est crucifié sur la croix à l’envers, les deux croix se rapportent aux forces féminines, parce que, comme vous pouvez le voir, les croix de Saint-André et Pierre ont quatre Runes Kaun, une dans chaque angle, qui nous montre les forces féminines et masculines en relation avec les deux apôtres.

Maintenant, comment appelez-vous ce croisement de forces qui se manifeste sous la forme d’un X?

qiEn Chinois, vous l’appelez Chi ou Qi qui est également Romanisé comme Chi en Chinois ou Ki en Japonais, est un concept fondamental de la culture Asiatique traditionnelle. Qi est censé faire partie de tout ce qui existe, comme dans «force de vie» ou «énergie spirituelle». Il est le plus souvent traduit par «flux d’énergie» ou littéralement «air» ou «souffle».

Le caractère Chinois de Chi lui-même est une représentation de la vapeur ou du souffle qui s’élève du riz. Quand je dis «s’élève», cela me rappelle le nom de Miriam en Hébreu. Que signifie Miriam en Hébreu, cela signifie s’élever, lever; tel est la signification magnifique du mot «Miriam ou Marie» en Hébreu. Voilà ici comment tout est connecté.

Chi a été apparemment considéré comme la libération d’énergie du riz lorsque ce concept a été développé pour la première fois.

Pour clarifier, le caractère du riz est montré à droite. Le caractère Qi / Chi / Ki est encore utilisé dans les mots composés pour désigner le flux ou la vapeur.

Ce caractère nous montre précisément la croix de Pierre plus la croix d’André en X. En Asie, le symbole du semen, qu’il s’agisse du spermatozoïde d’un homme ou de l’ovule d’une femme, est symbolisé par le riz, au Moyen-Orient par le blé, et Ici en Amérique par le maïs. Le maïs, le riz ou le blé est un symbole de l’énergie Chi. Cela signifie que l’énergie qui provient du riz, du blé ou du maïs est l’énergie issue de la graine sexuelle. C’est le vrai Qi ou Chi ou Tai-Chi. Lorsque vous voyez par exemple une danse ou un exercice de Tai Chi, si vous observez attentivement les mouvements du danseur qui fait du Tai Chi, vous voyez comment le danseur prend l’énergie Chi avec les pieds, le corps et les mains.

Quand le Maître était vivant au Mexique, je lui ai demandé; «Maître, que pensez-vous du karaté et du kung fu?» Et il me regarda et dit; «C’est de la vulgarité»; mieux vaut apprendre le Tai Chi, la façon dont nous manipulons et contrôlons l’énergie. Vous devez sentir l’énergie. Lorsque vous effectuez les Runes, vous devez sentir l’énergie comme lorsque vous faites du Tai Chi. Vous devez ressentir l’énergie, rappelez-vous cela, avec attention, car les exercices Runiques se rapportent à ce qu’on appelle les arts martiens ou les arts martiaux, le Judo de l’Esprit, lié à la force de Mars.

Chi dans la Kabbale est quelque chose de très importante; le Chi est mentionné dans Genèse 1: 24 comme une énergie qui est une chose rampante… qui rampe sur la terre [l’ensemble de notre corps] selon son espèce (Minah-sexe)», ce «Chi» est lié aux sauterelles. Lorsque vous observez un tel petit animal ou insecte – le criquet ou la sauterelle – vous voyez comment cet animal est associé à l’énergie Chi et à la Conscience. Parce que lorsque vous exécutez les Runes ou le Tai Chi, vous devez vous souvenir de votre Être afin de manipuler consciemment l’énergie du Gibor. Au Mexique, il y a une colline appelée Chapultepec, ou la colline du chapulin, qui signifie la colline du criquet. Il me vient aussi à l’esprit le conte de Walt Disney, Pinocchio, dans lequel la Conscience de Pinocchio est un criquet. Ce n’est pas seulement un accident, le criquet, la sauterelle, est liée à la force de vie de Mars ou Geburah.

Le rayon positif de Mars ou Geburah s’appelle Elohim Gibor. Vous souvenez-vous d’une des conjures des Sept: «Par Samael Sabbaoth et au nom d’Elohim Gibor, éloigne-toi Andrameleck». Qui est Andrameleck? Andra signifie sous et Meleck signifie Roi; ainsi, Andrameleck signifie le Roi du monde souterrain (des enfers).

C’est pourquoi Andrameleck est placé dans Malkuth, car Malkuth est le corps physique. Dans ce monde physique, soit vous travailliez pour Andrameleck, le Roi du monde souterrain, soit pour Elohim Gibor, le rayon positif de Mars.

«Il y avait des géants (Nephilim) sur la terre à l’époque; et aussi après cela, lorsque les fils de Dieu sont venus vers les filles des hommes, et ils leur ont donné des enfants, ceux-là sont des hommes puissants (Gibborim) qui étaient des vieux, hommes de renom.» – Genèse 6: 4

Donc, Elohim Gibor est celui qui tourne la Swastika dans le sens des aiguilles d’une montre, mais tous ces magiciens noirs du monde souterrain font tourner la Swastika dans le sens inverse des aiguilles d’une montre; ainsi, les Nephilim descendent dans l’involution et les autres, les «Gibborim» montent au ciel. Donc, tout dépend de la façon dont vous faites tourner la Swastika.

Rappelez-vous que la roue, la Rune Gibor en mouvement qui est liée à la rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre est liée à la Roue du Samsara: à gauche, descend Typhon, involuant et à droite monte Anubis évoluant; mais ceux-ci se rapporte à la Roue du Samsara qui tourne mécaniquement. Hitler l’utilisait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, de manière opposée, malheureusement. Mais ici, dans le Gnosticisme, nous devons apprendre à faire tourner le Gibor dans le sens des aiguilles d’une montre. Parce que si nous le faisons tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, nous recevons le sceau de Dieu sur notre front, comme les Dieux du Panthéon Aztèque, et entre nos mains, qui est évidemment la forme positive du Gibor.

Par exemple, lorsque vous voulez vous défendre contre les forces négatives du monde souterrain, le Maître Samael enseigne que nous devons pointer la Terre avec notre main gauche formant un angle avec notre bras gauche plié; et avec notre bras droit plié, nous devons pointer notre main vers le ciel, formant ainsi le Gibor en plaçant notre genou gauche sur le sol, et notre pied droit sur le sol, formant ainsi deux angles avec nos jambes gauche et droite, c’est ainsi que nous faisons le signe de la Swastika.

Tous ces mouvements Runiques sont sans signification et sans valeur si nous forniquons. Nous pouvons apprendre tous ces mouvements de la Rune Gibor, mais si nous ne transmutons pas la force sexuelle, nous n’aurons alors aucune énergie Chi. Cette énergie Chi se rapporte précisément aux principes ignés de Geburah, qui tourne avec le G ou Rune Gibor. C’est pourquoi le Maître Samael donne le secret de la Rune Gibor, ou la croix en mouvement, qui est la façon dont vous mettez en mouvement, cette «chose rampante» qui est l’énergie qui rampe dans la chair et dans les organes sexuels.

Rappelez-vous que la Genèse dit que dans le sixième jour Dieu dit:

«Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux de la terre selon leur espèce, et il en fut ainsi. Et Dieu a fait la bête de la terre selon son espèce, et le bétail selon son espèce, et tout ce qui se meut sur la terre selon son espèce, et Dieu vit que cela était bon.»

Rappelez-vous que la Terre est notre physicalité. Dans le sixième jour Dieu a créé Behemoth (l’énergie Chi dans le plexus solaire) et «Chaiah» qui est traduit comme bête de la terre, mais qui signifie aussi vie. Et Dieu a aussi créé cette chose rampante… qui rampent sur la terre. Cette chose rampante est précisement les particules de Geburah, que l’on appelle des sauterelles ou des criquet. Ceux-ci font partie de la Conscience (Geburah) qui vient dans notre corps. Lorsque vous pratiquez le Tai Chi, vous devez apprendre à sentir ce reptile ou énergie Chi qui est dans votre chair, qui est dans vos mains, qui est dans votre tête, qui est dans vos pieds, dans vos jambes. Dans le Tai Chi lorsque vous bouger vous sentez l’énergie Chi, vous combinez ainsi les mouvements rythmiques avec la respiration, avec la science du souffle.

C’est précisément la raison pour laquelle le cinquième ange dans Apocalypse 9 est lié aux sauterelles. Quand les gens lisent au sujet des sauterelles, ils ne réalisent pas leur mystère. Ils ne pensent qu’aux insectes. Ils ne réalisent pas que dans la Kabbale sauterelle symbolisent l’énergie vitale de Geburah. Par exemple, quelle est l’énergie vitale de Chesed? C’est le poisson, parce que Chesed est l’eau, mais Geburah est le feu qui va à la Terre. Lorsque vous sentez le feu dans votre physicalité, dans l’acte sexuel, vous le sentez dans tout votre corps, en particulier dans les organes sexuels. Ce feu est lié au sens du toucher, c’est la force de Samael, c’est cette chose rampante que la Bible appelle des sauterelles, et que les fornicateurs ne savent pas comment contrôler. Ainsi, les fornicateur créent Kamaduro et Karmasaya, les deux karmas durent cinq mois. Ils veulent mourir psychologiquement et ils ne peuvent pas parce que Kamaduro et Karmasaya sont des karmas non négociables. Mais quand vous transmutez votre énergie Chi, vous contrôlez les sauterelles. Voilà pourquoi il est dit que les sauterelles font du mal seulement aux gens qui n’ont pas le sceau de Dieu sur le front, c’est-à-dire les personnes qui ne transmutent pas l’énergie sexuelle Chi.

Les fornicateurs ne subliment pas l’énergie sexuelle Chi vers leur front, ils n’utilisent pas les clés de Pierre pour naître de nouveau, parce que Gibor signifie gift-born (don-né), le don de naître avec la croix, et signifie aussi Gibur ou gift-burn (don-brulé), le don de brûler vos défauts psychologiques avec la croix. Chaque fois que vous voulez annihiler un ego, vous devez utiliser la croix, la croix de Pierre et la croix d’André; les deux croix qui forment le font baptismal orthodoxe.

Un bébé nouveau-né est baptisé afin de recevoir la force de l’Esprit Saint. L’Esprit Saint est masculin dans la glande pinéale et féminin dans les organes sexuels. Dans la glande pinéale se trouve la foi, la foi masculine. Mais, dans les glandes sexuelles, nous avons la femenina, féminin, la foi féminine. En d’autres termes; Fe ou Foi dérive de «fides», foi en Latin, la «fides minimum» est la petite foi, représentée en Marie-Madeleine. Ainsi, vous devez apprendre à votre organe sexuel «fidélité» à la glande pinéale, qui est, comment transmuter le Chi afin de développer «la fidélité», parce que l’énergie sexuelle, l’énergie Chi, quand elle monte à la glande pinéale développe «la fidélité», qui ouvre les portes du ciel. Voilà comment trouver la relation des apôtres de Jésus avec Marie, avec la science transmutatoire qui se rapporte à la Rune Gibor.

Il y a quelque chose d’important que vous devez apprendre; Samaël Aun Weor a déclaré dans la Pistis Sophia Dévoilée:

«Pierre, Patar, avec ses lettres radicales, sait très bien que la clé de la repentance est le sexe. Les trois lettres radicales de Pierre, Patar, sont «P-T-R». Seule la puissance de l’Esprit peut comprendre les paroles du Christ Intime. Il est nécessaire de recevoir le «Donum-Dei» pour comprendre toute la science du Grand Œuvre. La Véritable Repentance a son fondement dans les Mystères Sexuels. Pierre est celui qui doit exprimer l’idée de repentance au milieu de ses frères. Les frères de Pierre sont les parties autonomes et auto-conscients de notre propre Être Individuel.»

Les frères de Pierre sont les archétypes que nous avons à l’intérieur. Pierre est dans la glande pinéale conjointement avec l’atome de l’Esprit Saint et le chakra Sahasrara lié à Kether la couronne. Voilà pourquoi Pierre est le premier, sans Pierre, nous ne pouvons naître de nouveau parce qu’il nous donne la science de la respiration afin de savoir comment transmuter, parce qu’il a les deux clés, les deux polarités. Et aussi, André, avec sa croix en X.

Du Panthéon Aztèque, nous avons le Dieu nommé Xochipilli, qui regarde vers le ciel dans l’attitude de Méditation tout en faisant un mudra avec ses doigts d’index touchant les pouces. Vous pourriez penser que c’est un mudra de l’Inde, mais cela est aussi du Mexique, sa position de Méditation est appelée Padmasana. Comme vous le voyez, ses genoux sont un peu levé, pourquoi? C’est parce qu’il nous montre ses deux os de la jambe. Rappelez-vous le signe du danger, les deux os de la jambe avec le crâne au milieu; imaginez que la face de Xochipilli est le crâne et les deux os en croix sont les deux jambes, qui forment le Gibor. Le Dieu Xochipilli est également nommé Prince Fleur ou Enfant Fleur.

Xochipilli

Si vous étudiez le symbole de la fleur Aztèque vous comprendrez pourquoi dans le Calendrier Aztèque cela est lié au vingtième jour. Dans le Calendrier Aztec, le cercle immédiatement après Tonatiuh – qui forme le Gibor tournant au centre – a vingt carrés. Le vingtième carré est appelé Xochild, qui signifie fleur. Le vingtième Arcane kabbalistique est la résurrection. Donc, qu’est-ce que ce signe Xochild nous dit après le Gibor tournant, le Nahui-Ollin tournant dans le centre du Calendrier Aztèque? Il nous dit que, à travers le Gibor nous devons atteindre ce cercle, pour atteindre la résurrection dans le feu et la résurrection dans la lumière. Voilà pourquoi il est dit au commencement du livre La Pistis Sophia, que lorsque le maître Jésus est apparu aux apôtres, ce fut après sa résurrection, et ensuite ils ont expérimenté son ascension, qui a eu lieu onze ans après sa résurrection. Lorsque vous étudiez la Pistis Sophia – si vous êtes un ésotériste – vous savez que Jésus est apparu aux apôtres après la résurrection dans le feu et après la resurréction dans la lumière, les résurrections qui sont liés aux sept radicaux, les sept initiations que nous avons tous à développer à l’intérieur.

Voilà pourquoi cette flèche ou Rune Kaun qui est la corne sur le sommet de la tête de Tonatiuh pointe au vingtième carré, qui est la résurrection. Mais elle pointe également au numéro un, qui est un crocodile ou le premier carré. Cela signifie que ceux qui ne réalisent pas la résurrection, ils ne se transforment pas en vingt (Xochild), mais en vingt et un (démons au visage d’un crocodile): c’est-à-dire, avec le vingt et un, ils tombent dans l’involution et commencent une autre rotation dans la roue; l’Arcane vingt et un est précisément le fou. Qui est le fou? Il est aussi celui qui ne désintègre pas l’ego après avoir atteint la résurrection dans le feu et la résurrection dans la lumière, autrement dit, après avoir atteint la Première Montagne, ils deviennent le fou. Nous parlons ici de la révolution du soleil qui est Tonatiuh. Le soleil est le Christ; c’est la force du Christ qui a donné cette impulsion pour que nous soyons nés de nouveau et recevoir la résurrection dans le feu et la résurrection dans la lumière.

Liés à ces Arcanes vingt et vingt et un, il y a quelque chose de très significatif que le Maître Samaël Aun Weor a mentionné dans une conférence liée à la fin des temps. Il a dit:

«Vous serez témoins dans un délai très court, dans votre corps de chair et d’os, des événements qui se produiront entre les années 1982 et 1992. Vous vous rappellerez par vous-mêmes et vous vous rappelerez ce que nous avons écrit ici. Hélas, il est nécessaire pour nous de prêter attention à ces temps, la fin est à portée de main.

Avec la mécanique solaire nous pouvons démontrer que le système solaire arrive à la fin d’un grand voyage. En vérité, je vous dis que chaque voyage du système solaire autour de la ceinture zodiacale a toujours fini dans une grande catastrophe pour notre planète.

Kabbalistiquement l’année 1982 est égal à 20; 1 + 9 + 8 + 2 = 20 et l’année 1992 est égal à 21; 1 + 9 + 9 + 2 = 21. Le nombre dix est entre ces deux dates kabbalistiques, dix est la Roue du Samsara, la Roue du Calendrier Aztèque. Ainsi, c’est une déclaration très kabbalistique.

Les gens qui ne comprennent pas ce qu’un maître de la Kabbale enseigne pensent que le Maître Samaël parlait littéralement de l’année 1982 et l’année 1992. Non, il ne parlait pas littéralement. Il a dit: «Vous serez témoins dans un délai très court, dans votre corps de chair et d’os, des événements qui se produiront entre les années 1982 et 1992.» Entre 20 et 21 se trouve la corne de Tonatiuh qui pointe vers le haut, vers le 13e Mystère, qui est au sommet du Calendrier Aztèque, entre les queues des deux serpents, Xiuhcóatls. La date Treize Canne (13-Acatl) dans le Calendrier Aztèque. Si vous comptez les petits points – chaque point symbolise un jour – il a treize points et au milieu se trouve le symbole Acatl, qui signifie Canne. Canne-Acatl est le symbole de la colonne vertébrale, qui signifie, dans la canne se trouve le résultat du travail avec la roue, la Nahui-Ollin, la Rune Gibor ou la science transmutatoire en relation avec la mort.

13 Acatl, La Mort se trouve entre les deux serpents. Elle se rapporte à ceux qui monte dans le but de pratiquer et expérimenter les treize repentances de Pistis Sophia. Quels sont ces Treize repentances de Pistis Sophia? Ce sont les treize Eons. Le treizième Æon est «Ain» symbolisée par 13-Acatl au sommet du Calendrier Aztec.

Nous ne pouvons pas expérimenter ces Treize repentances sans préalablement atteindre la résurréction dans le feu et dans la lumière, précisément symbolisée par «Xochild» (la fleur) que la flèche pointe du doigt. Ainsi, si vous ne parvenez pas à la résurrection, si vous n’êtes pas capable de le faire, alors vous allez au vingt et un qui est le fou.

Alors, ce qui est entre 1982 et 1992 est le secret de l’annihilation de l’ego ou la confrontation entre le bien et le mal, qui est liée à la transformation de la canne de Pierre dans un buisson fleuri (13 Acatl), parce que, pour contrôler les glandes sexuelles (symbolisée par Marie-Madeleine) Pierre enseigne la science de la respiration transmutatoire dans la tête; et la naissance de la parole, qui dans Daath est le résultat de la force de la respiration de la gorge, l’organe féminin, Marie, le Serpent de nos pouvoirs magiques.

Le résultat final est d’aller au delà du bien et du mal, symbolisé par les deux serpents qui descendent du treizième arcane (13 Acatl), qui est représenté au sommet. Sur la gauche descend le Kundabuffer (Kundartiguateur), et sur la droite descend la kundalini. Cela signifie que vous devez descendre afin d’annihiler l’ego que ce soit dans la droite ou dans la gauche tout dépend de la façon dont vous tournez la Rune Gibor, la science de la croix de Pierre et André.

Si nous n’annihilons pas notre ego volontiers, alors vingt et un commence à gauche et nous descendons dans l’involution afin que la Terre annihilera notre ego en enfer; mais, si nous décidons de le faire volontairement, nous allons à droite, à la rotation dans le sens horaire de la Rune Gibor. Le sens horaire va vers la droite et le sens anticontraire va vers la gauche. Ainsi, si vous tournez dans le sens antihoraire la Rune Gibor vous allez vers la gauche avec Typhon, en enfer.

Tel est le mystère kabbalistique entre le symbole de ces années que le Maître Samael a indiqué; pourquoi entre les deux? C’est parce que l’ensemble de sa doctrine a déjà été donnée au moment où il donnait cette conférence. Ainsi, Il a également dit: «Je ne vois qu’une récolte de hasnamussen». Ce qui signifie, des initiés qui allaient à la gauche, à vingt et un, le fou. Qui est le chef des hasnamussen? Son nom est Andraméleck, qui représente le rayon négatif de Mars, les hasnamussen sont ceux qui ne savent pas comment gérer les sauterelles, ou la force de vie de Geburah, la force de vie de Mars, que nous avons tous dans notre corps et que nous devons apprendre à contrôler.

Maintenant, vous savez pourquoi dans Apocalypse 9, le nom de l’ange de l’abîme qui contrôle les sauterelles est Apollo, qui est le Dieu du soleil, Apollyon (Destructeur) qui signifie destructeur de l’ego ; donc, si votre ego est détruit par les forces d’Apollon ou Apollyon en involuant en enfer, ou en utilisant le pouvoir de la kundalini, le serpent dans le côté droit du Calendrier Aztèque.

qi-runes

C’est pourquoi nous trouvons dans le Calendrier Aztèque que la croix de Saint-André et Pierre sont précisément fait ou représenté par huit Runes Kaun. Si vous observez le Calendrier Aztèque vous trouvez qu’il y a quatre Runes Kaun formant la croix de Pierre et quatre autres Runes Kaun formant la croix de Saint-André. Voici chaque flèche de la tête pointante est une Rune Kaun. Pensez-vous que ces huit tête flèches ont juste été placé là par accident? Non. Rappelez-vous que l’initié doit recevoir les Huit Initiations Vénustes Gnostiques. Les huit Initiations Vénustes sont la façon dont Tonatiuh se développe à travers les huit radicaux du feu et de la lumière. Quelqu’un qui ne travaille pas avec le nombre huit ne peut pas monter, c’est lié avec la Rune Gibor, avec le Chi.

Maintenant nous comprenons pourquoi l’énergie Chi est liée aux sauterelles et aux criquets, à la Conscience de Geburah, qui est l’Âme Spirituelle, la Conscience Spirituelle; de même, nous comprenons pourquoi Jean-Baptiste mangeait des sauterelles et du miel sauvage. Quand vous lisez les Évangiles, alchimiquement vous comprenez que l’initiation de Jean-Baptiste se rapporte à l’initiation Vénuste dans Yesod qui fait partie du chemin octuple du Bodhisattva qui travaille avec le huit. L’Évangile dit que Jean mangeait des sauterelles.

«Car c’est celui qui a été dit par le prophète Isaïe, disant: La voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers. Et Jean avait son vêtement de poil de chameau, et une ceinture de cuir autour de ses reins; et sa nourriture était des sauterelles et du miel sauvage.» – Matthieu 3: 3, 4

Jean-Baptiste était un Maître, mais les gens imaginent Jean-Baptiste mal habillé parce qu’il est symboliquement dit qu’il portait du poil de chameau et vivait dans le désert et mangeait des sauterelles et du miel sauvage, comme une personne sauvage des grottes. Les gens imaginent Jean-Baptiste vivant dans le désert et chassant les sauterelles pour manger et essayant de trouver des ruches à miel sauvage dans les arbres comme un ours pour se nourrir; ainsi, parce qu’il était pauvre et sans argent, il utilisait la peau d’un chameau. Ecoutez, tout est symbolique. Le chameau est le symbole du karma que nous devons porter sur notre bosse, la bosse du chameau que tout le monde doit porter, qui est le symbole de cette peau que l’initié porte pour vivre dans le désert de la vie. Manger des criquets ou des sauterelles ne signifie pas que Jean était vraiment en train de manger des sauterelles. Imaginer que Jean-Baptiste mangeait seulement des sauterelles est affreusement ridicule. Les criquets et les sauterelles symbolisent la force de la vie, l’énergie Chi de Geburah. La force de vie, l’énergie Chi de Geburah est dans Scorpion, dans le puits sans fond de Yesod. De même, les forces de vie du soleil Apollon, sont le symbole du miel sauvage, car l’abeille transmute la lumière solaire dans le miel. Nous devons faire la même chose. Nous devons transmuter la lumière solaire en le miel; c’est transmutation; c’est l’Alchimie. Manger des sauterelles signifie qu’il utilisait les forces de Samaël, les sauterelles, de la bonne manière.

Maintenant, étant donné que la science de Pierre a été livrée à l’humanité par l’Archange Samael, ce qui se passe en ce moment? Les sauterelles vont partout, à savoir les principes de feu ou de vie, la force de Samaël, l’énergie Chi de Geburah est partout. Tout le monde reçoit la doctrine. Maintenant, la question est, êtes-vous en train de manger des sauterelles ou les sauterelles sont-elles en train de vous manger? Parce qu’il est écrit que les sauterelles ressemblaient à des scorpions, et le Scorpion est le signe du sexe qui est gouverné par Samael.

Rappelez-vous: «Et il leur (les sauterelles) fut ordonné qu’ils ne devraient pas nuire à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre; mais seulement à ces hommes (fornicateurs) qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leur front (parce qu’ils n’utilisent pas la force de vie de Geburah dans la manière droite). Et il leur fut donné qu’ils ne devraient pas les tuer, mais ils devraient être tourmentés cinq mois. Autrement dit, ceux qui suivent le chemin sentent la nécessité d’annihiler leurs défauts de luxure et ils désireront mourir dans leur luxure, et la mort fuira loin d’eux parce que les sauterelles les tourmentent cinq mois. Cinq est le karma, ce qui signifie que le karma de la fornication et de l’adultère est en relation avec Kamaduro et Karmasaya doivent d’abord être payés. Seuls ceux qui travaillent très dur avec la lance de Saint-Georges, travaillant avec Gaia, la Terre, avec le Glorian, avec la Gnose, les trois facteurs de la révolution de la Conscience réussira; parce que la science d’André – qui est l’homme Andros en Grec – se rapporte à trois facteurs:

Le premier facteur est le Gibor, le don de naître, naître de nouveau en utilisant cette croix. Le deuxième facteur, le don de bruler, la Gibur. La science de l’annihilation de l’ego et expérimenter ces tortures que André a connu sur la croix, un X.

Il y a une autre signification pour Gibor. À partir du G de Gibor, nous trouvons les mots Gift (don), Give (Donner), Générosité. Nous devons être généreux. Vous êtes vous déjà renseigné sur la sagnification du mot Générosité? Il dérive de Gènes. Lorsque vous donnez de vos propres gènes vous générez du dharma, et c’est la raison pour laquelle nous insistons toujours sur le troisième facteur, si vous ne donnez pas vous ne recevez pas. C’est la loi de la Rune Gibor, la croix en rotation, vous recevez, vous donnez; vous donnez, vous recevez. Mais si vous recevez seulement et ne donnez pas, vous êtes Greedy (Cupide). Comme vous le voyez, il y a encore le G dans la cupidité (Greed). Les cupide sont précisément ceux qui amassent uniquement. Voilà pourquoi sur notre site Web, nous mettons «don» (cadeau), parce que nous voulons que vous vous développez, mais nous ne voulons pas vous forcer. Parce que dans cette époque, il y a beaucoup d’organisations, des philosophies, des écoles qui ont transformé la doctrine du Christ en une affaire. Mais, si nous demandons des dons afin d’imprimer des livres, afin d’avoir le site, afin que vous puissiez vous développer, ils nous qualifient comme des marchands, voilà comment l’humanité est! Écoutez, si vous êtes serré avec votre poche et que vous ne donnez pas, comment allez-vous recevoir?

«Apportez [Obtenez] toutes les dîmes dans l’entrepôt, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison, et mettez-moi à l’épreuve de la sorte dit צבאות יהוה (Yod-Havah Sabbaoth) si je ne vais pas vous ouvrir les fenêtres du ciel, et Si je ne répand pas sur vous une bénédiction, qu’il n’y aura pas assez de place pour la recevoir.» – Malachie 3: 10

«Dans son aspect exotérique ou public dans la loi Juive, la dîme est l’obligation universelle que tous les frères du chemin ont, qui est de contribuer loyalement une partie de leur revenu – qui ne devrait pas être inférieure à la dîme – dans une manière libre et droite, conformément à ce que le frères le jugent d’être plus opportune et efficace pour soutenir la cause de la vérité et de la justice…» – Samaël Aun Weor, Les Trois Montagnes

La Rune Gibor, la croix en mouvement, est mathématique; c’est ainsi que nous l’expérimentons. Par exemple, la signification de la Rune Perth: J’investiguais sur la Rune Perth de Pierre, car il n’y a pas d’informations à ce sujet, c’est secret. Je me suis assis pour méditer et dit; «Dieu, donne-moi le secret de la Rune Perth et je vais le donner au public demain si vous me le permettez.» Puis je suis entré en méditation profonde. Il y avait un criquet murmurant à mon oreille la signification de Perth. Le criquet est ma Conscience unie à mon Dieu et à Samaël, le cinquième Archange. Et pourquoi murmurait-il? C’est parce que la signification du mot Rune est «murmurer». Rune signifie; secret. Rune signifie; mystère. Et ce mystère est donné par Dieu, car entre le symbole graphique et la parole se trouve un murmure. Comme Elijah, attendant la réponse. Voilà comment je reçu que la science de Pierre est la science de la respiration, parce qu’il a deux narines, les deux clés, Ida et Pingala pour transmuter la force sexuelle. Sans la science de la respiration, vous ne pouvez pas travailler avec les deux clés de Pierre. Pierre est dans votre glande pinéale. Pierre est votre foi et votre volonté. Et son frère André, qui travaille avec la croix X qui vous donne la force sexuelle, mais vous devez contrôler Marie. Rappelez-vous que Pierre n’aime pas les femmes faibles, seules les femmes fortes guerrières, comme Marie-Madeleine qui se repent et donne la solution à la repentance dans Pistis Sophia. Il n’y a pas de repentance où Marie et Pierre ne sont pas présents, ainsi que tous ses frères qui sont toutes les glandes et les forces qui sont dans votre physicalité, Malkuth, qui est la première croix, et dans votre Yesod qui est la croix en X qui est votre énergie Chi, votre force sexuelle, vos sauterelles, même votre poisson, si vous voulez aussi, venant de Chesed. Tout cela est caché dans le mystère de la Rune Gibor. Voilà pourquoi j’admire et aime regarder les danseurs Tai Chi, parce qu’ils manipulent l’énergie Chi, la force du corps à merveille. Mais, la clé est également de contrôler le Chi sexuel ou l’énergie sexuelle, parce que si nous n’allons pas au centre, au puits sans fond, qui est notre force sexuelle, nous perdons notre temps.

Si vous faites les Runes, mais que vous ne pratiquez pas la mort psychologique et la transmutation sexuelle, alors vous perdez votre temps. Les trois facteurs doivent être pratiqués, ces trois facteurs se rapportent au Gibor, Gibur, Gyfu (Gift, don) pour donner et recevoir. Voilà pourquoi la signification de la Rune Gibor, Gebo, Gyfu est Gift (don). Le don de Dieu, et Dieu (God), mes amis, commence par G. Vous comprenez maintenant pourquoi deux Runes Kaun, un au-dessus formant le compas, et l’autre formant le carré des Francs-Maçons a un G au milieu, Géométrie. C’est ainsi que la matière est forme, avec géométrie, avec le Gibor. Tel est le mystère merveilleux de cette Rune, que nous devons investiguer. Ainsi, plus profondément vous allez plus vous trouverez les mystères comme Xochipilli, le Prince des fleurs parce qu’il travaille avec le Gibor, qui est au fond, Xochipilli montre la Rune Gibor dans le sexe, vous voyez? Si vous allez directement aux deux jambes qui forment ses jambes, vous allez directement dans ses organes sexuels. Xochipilli contrôle ses organes sexuels, sa force féminine. Cette foi qui est minimum, minus, petite ou Minit (מינית) comme il est dit en Hébreu pour la force sexuelle. Et c’est pourquoi Xochipilli était vénérée, parce que quand il est dans la Méditation, il ne dort pas comme le font d’autres personnes, oui, ils font juste leur mudra, le doigt et le pouce ensemble, ils croisent leurs jambes en Padmasana, ils ferment alors leurs yeux et vont ZZZZZZZZzzzzzzzzzzz. Ronflement.Voilà pourquoi les yeux de Xochipilli sont ouverts vers le ciel, ce qui signifie qu’il est en train de tourner le Gibor dans la Méditation, parce que le Gibor, l’énergie Chi doit être active dans la Méditation. Votre corps est passif, votre mental est calme, vos émotions sont aussi calmes, mais la Conscience, le Chi, les sauterelles sont libérées; parce que nous voulons rendre l’homme fait de bois en un homme de chair.

Vous souvenez-vous que les Aztèques déclarent; les Dieux ont créé l’homme en bois. De quel bois? C’est le bois de Eiwaz, l’Arbre du Bien et du Mal, l’Arbre Yew. Et après leur création, ils les ont fusionné avec la divinité. Ainsi, pour fusionner l’homme avec la divinité nous devons pratiquer la Méditation au style de Xochipilli, c’est-à-dire mourir en soi-même, parce que c’est ce que le Gibor indique également, la mort. La mort, la naissance, et le sacrifice pour l’humanité, et à ce niveau vous continuez à avancer. Rappelez-vous, les treize eons ou repentances sont expérimentés dans la Deuxième Montagne, pas dans la première. Dans la Première, vous rencontrez certains niveaux des Sephiroth. Mais les treize repentances que le Maître Samaël Aun Weor a enseigné dans la Pistis Sophia est une expérience de Jésus avec les apôtres. Jésus est le Sauveur et pour incarner Jésus, Yeshua, le Sauveur, vous devez atteindre la cinquième initiation, parce que celui qui parle des repentances est Jésus à partir du centre de l’Arbre de Vie qui est Tiphereth, qui est Tonatiuh au centre du Calendrier Aztèque. Oui, à partir de là, à partir de Tiphereth, Jésus parle aux apôtres qui travaillent autour de lui en tant qu’archétypes.

Quand Jésus est ressuscité et monté au ciel, qu’est-ce qui est arrivé aux apôtres?

«Tous d’un commun accord dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec ses frères.» – Actes 1, 14

Ils étaient ensemble avec Marie, il n’y avait pas de noms d’autres femmes, que Marie et Matthias qui était pris à la place de Judas Iscariot. Il y avait douze apôtres et Marie, et ils ont connu la Pentecôte après la résurrection dans le feu et dans la lumière. Et voilà comment ils ont reçu ce pouvoir venant du ciel, mais à travers l’initiation. Cela ne signifie pas que vous ne devriez pas pratiquer la Méditation dans vous ego, vous devez pratiquer la Méditation, l’annihilation de l’ego, mais pour atteindre à la racine même de votre ego, à l’aspect causal de l’ego, le Maître Samael déclare; «Seul Jésus peut le faire avec Tiphereth».

Nous devons donc incarner la parole pour avancer beaucoup; oui, pour atteindre la mort absolue, nous devons incarner le Seigneur, Yeshua, le Sauveur. Et pour cela, nous devons naître de nouveau.

Nous devons travailler avec les trois facteurs de la révolution de la conscience. Tel est le mystère de Gibor, Gibur, Gyfu, don, générosité, les trois facteurs de la révolution de la conscience.

Il y a une pratique que le Maître Samael donne dans le livre «La Race Aryenne Condamnée» qui est un message de Noël.

Après avoir médité comme Xochipilli – concentrez-vous et méditez sur n’importe quel ego que vous voulez annihiler, n’importe quel défaut, n’importe quelle erreur. Ensuite, vous devez exécuter la Rune Sig. La Rune Sig est facile à faire.

«Tout d’abord, mettez-vous à genoux vers le bas. Deuxièmement, asseyez-vous sur vos talons dans le style Musulman. Troisièmement, étendez les bras pour former la poutre horizontale d’une croix. Quatrièmement, priez votre Mère Divine et pliez votre tronc vers l’avant, puis vers l’arrière tout en gardant les bras tendus et tout en restant fermement assis sur vos talons.

Après avoir compris tel ou tel défaut psychologique dans tout et chacun des niveaux subconscient du mental, nous devons prier pour l’aide à notre Mère Divine particulière; ainsi, nous lui demandons d’éliminer des corps lunaires le «Moi», l’entité qui personnifie un tel défaut.

Sans l’aide de notre Mère Divine, il est impossible d’éliminer les «Mois» démoniaques qui vivent dans les corps lunaires. La compréhension antérieure de n’importe quel défaut psychologique est indispensable avant que notre Mère Divine procède à l’élimination de l’entité submergée qui personnifie ce Moi.

Quand le Maître dit: «Après avoir compris tel ou tel défaut psychologique dans tout et chacun des niveaux subconscient du mental», Il ne signifie pas que vous devez comprendre dans les 49 niveaux en ce moment. Cela signifie, si vous comprenez votre défaut dans le premier niveau du mental, très bien, annihilez maintenant. Puis, un autre agrégat du même défaut dans le deuxième niveau après plusieurs jours alors annihilez le, et c’est également le processus de tous les agrégats du même défaut dans tous les niveaux, jusqu’au quarante-neuvième. Parce que quand les gens lisent ceci ils comprennent qu’ils doivent comprendre l’ego en ce moment dans les quarante-neuf niveaux, cela est impossible, car pour comprendre les quarante-neuf vous devez être éveillé dans les autres niveaux. Alors d’abord éliminez le premier niveau qui est l’intellect, et quand vous attrapez un autre ego dans d’autres niveaux, comprenez les et annihilez les là.

Ainsi, c’est dans cette posture que vous demandez à votre Mère Divine. Assis sur vos talons, étendez vos bras comme une croix (faisant le Gibor), pliez votre torse, comme les Musulmans, vers le bas. Mais rappelez-vous que les Musulmans, ils ne mettent pas leurs bras en croix, ici, nous les mettons en croix pour faire le mouvement du Gibor lié à la Mère Divine, parce que la croix que nous faisons avec les bras tendus est le Gibor. Et la Rune Sig que nous faisons avec le corps est la Rune de la Mère Divine. Lorsque vous effectuez cela, prononcez les mantras: Sulu Sigi Sig, Sulu Sigi Sig, qui est le nom de la Mère Divine dans l’Alphabet Runique. Concentrez-vous sur elle et prononcez «Ssssuuullluuu Sssiiigggiii Sssiiiggg, ma Mère Divine, ma Déesse, s’il te plaît annihile ce défaut de moi, de ma psyché. Détruit avec le mouvement d’énergie de cette croix que j’effectue», alors vous vous penchez en arrière et en avant, en arrière en avant. Gibor est le mouvement; rappelez-vous prononcez Ssssuuullluuu Sssiiigggiii Sssiiiggg tout en bougeant vers l’arrière et vers l’avant, vers l’arrière et vers l’avant, sans bouger vos fesses de vos talons, juste le torse, ne soulevez pas vos fesses, cela ne fonctionne pas, c’est la position précise de cette pratique que la Maître Samaël enseigne dans «La Race Aryenne Condamnée». Si vous avez le livre, vous pouvez le lire là. C’est la façon d’activer votre Mère Divine, Sulu Sigi Sig, afin d’annihiler votre ego, préalablement compris dans l’un des quarante-neuf niveaux du mental, voilà comment vous avancez. C’est la pratique du Gibor, d’abord naître de nouveau, et pour cela vous devez pratiquer la Magie Sexuelle avec la science de Pierre. Et puis cette pratique que nous sommes en train de vous enseigner, la Méditation du style de Xochipilli dans lequel vous activez le Gibor afin de vous comprendre et activer votre Chi. Et finallement faire cette pratique de l’annihilation de l’ego, qui est Gibur, Giburn, parce que vous brûlez votre ego avec cet exercice. Mais vous devez d’abord transmuter votre énergie sexuelle. Et troisièmement, soyez généreux, ne soyez pas égoïste, parce que l’égoïsme ne fait pas avancer sur ce chemin. Voilà pourquoi chaque initié a toujours donné et donné et donné le Gibor, le don de Dieu, jusqu’à ce que Dieu vous donnera le Donum-Dei. Parce que le Donum-Dei est le feu du Saint-Esprit qui se développe dans différents niveaux en fonction de votre travail avec votre niveau d’Être.

Questions et Réponses

Question: Est-ce que Dieu vous dirige aussi vers la personne avec laquelle vous êtes censé interagir pour la Magie Sexuelle? Ou on vous dit qui est cette personne?

Réponse: Oui, bien sûr. Dieu, qui est le G de Gibor, sait que vous avez besoin d’un homme pour pratiquer la Rune Gibor. Si vous êtes patiente, vous constaterez cet homme qui vous aidera à mettre en activité la croix, la Swastika, et à partir de cela vous avancerez. La même chose vaut pour tout le monde, mais parfois nous sommes impatients et nous nous marions à quelqu’un qui ne va pas nous donner cette aide complètement; car il y a différents mariages en relation avec le karma et dharma. Mais si vous êtes sérieux en vous-même, si vous pratiquez par exemple, la mort avec la Rune Gibor de la manière que nous enseignons ici, et la générosité, le sacrifice pour l’humanité, alors Dieu vous donnera ce don. Rappelez-vous, ce corps physique reçoit beaucoup de forces du ciel. Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui quand ils découvrent les mystères ils les utilisent pour faire le mal. Par exemple, l’exemple d’Hitler; au début, il travaillait bien, mais après qu’il a accumulé toute cette force avec le Gibor, il l’utilisait pour brûler, et non pas ses défauts, mais d’autres personnes. C’était vraiment mauvais. Vous devez l’utiliser pour vous-même; sinon nous sommes précisément sur le chemin des hasnamussen. Le sacrifice pour l’humanité est la générosité. Mais ne tombez pas dans l’erreur que certains Gnostiques font, ils vont à d’autres groupes et tirent ces personnes dans leur groupe, et ils pensent que c’est le sacrifice. On appelle cela le vol et non le sacrifice. Le sacrifice est quand vous enseignez pour la première fois, au peuple, la doctrine. C’est le sacrifice. Et si les gens aiment ça et restent, bien, et si elles partent, c’est bien aussi parce que nous devons respecter le libre arbitre qui fait tourner le Gibor. Tout le monde qui veut aller à la gauche ira vers la gauche dans le sens antihoraire, si vous voulez aller à droite, venez ici et nous allons vous apprendre comment tourner le Gibor dans la manière droite, dans le sens horaire.

Question: Y a-t-il une relation entre la Swastika tourbillonnant et le mouvement de rotation des derviches tourneurs qui faisaient les rites Tibétains?

Réponse: Bien sûr, il y a une relation, parce que tous les aspects rotatif de chaque pratique est lié à Gibor. Bien sûr, le top de la rotation de cette énergie est dans l’acte sexuel, et que le secret est; aucun mouvement avec le mouvement, parce que vous déplacez l’énergie, mais si vous ne savez pas comment contrôler le mouvement, arrêtez le mouvement pour que cette croix puisse continuer son mouvement. Mais si vous êtes identifié à la bête, à votre animal, alors le mouvement continue et tombe dans l’orgasme et vous perdez le Chi, et alors les sauterelles viennent contre vous et vous ne recevez pas le sceau de Dieu, mais le sceau du diable, qui sont les cornes.

Question: Comment Gibraltar est liée à Gibor?

Réponse: Maître Samaël explique que Gibraltar est Gibur ou Gibor-Altar. L’autel (Altar) est la Rune Ar et la Rune Kaun. Rune Ar est l’homme, l’homme solaire qui pratique la transmutation, le fils de Ra, le soleil. Et Kaun est l’épouse Prêtresse. Unis ensemble forment Ar-Kaun, le secret Arcanum (Arcane), la Magie Sexuelle. C’est l’autel de Dieu. Il y a un autre autel qui est lié au travail des rituels et des messes de toutes les religions, cet autel est également lié à Pierre, la force du cœur, qui est l’autel, votre cœur que vous devez placer dans l’acte sexuel afin de tourner la Swastika dans le sens horaire, pour votre propre bénéfice pour que le Nahui-Ollin au centre du Calendrier Aztèque puisse tourner à votre avantage pour aller au vingtième jour qui est Xochild, la résurrection dans le feu et la lumière, puis dans les treize Canne (13 Acatl), qui est le symbole du serpent, treize , la manière dont la Mère Divine détruit l’ego.

Question: Est-ce le rocher de Gibraltar réel utilisé pour les rituels?

Réponse: Gibraltar a été utilisé pour enseigner ce que nous enseignons ici aux initiés. Ce fut un secret et pour le recevoir dans les temps anciens vous aviez besoin d’éveiller votre conscience d’abord. Maintenant, nous donnons tous ces secrets publiquement; très difficilement parce qu’il y a des symboles que vous devez étudier. Voilà pourquoi il est nécessaire pour vous d’avoir toutes les lettres Runiques et voir tous les symboles des lettres Runiques. Ces lettres Runiques sont également dans le Panthéon Aztèque.

Question: Comment devons-nous correctement respirer pour faire circuler notre Chi?

Réponse: Vous devez apprendre à respirer, cela est nécessaire; le contrôle de la respiration est indispensable parce que c’est la clé de Pierre pour contrôler la transmutation sexuelle, et vous savez cela quand vous apprenez le Pranayama. Vous apprenez, mais dans l’acte sexuel est le moment où vous devez augmenter cet aspect de la respiration; si vous voulez que Pierre ouvre les portes du ciel, la glande pinéale, pour vous. Mais vous devez contrôler votre Marie-Madeleine, qui est votre corps. Et votre corps est habitué à forniquer. Donc, bien sûr, vous avez besoin de beaucoup de temps pour apprendre à votre corps à respirer parce que généralement la manière dont la respiration du corps physique est à l’envers, au lieu de Ham Sah, le corps fait Sah Ham. À l’envers, signifie forniquer. Nous devons donc apprendre à enseigner Ham Sah afin de respirer de l’extérieur vers l’intérieur, de la périphérie vers le centre de votre Gibor. Ainsi pratiquez beaucoup de Pranayama. Tout type de Pranayama aide pour que votre corps puisse apprendre à manipuler l’énergie Chi. Effectuez les Runes, parce que les Runes vous aident aussi pour transmuter l’énergie Chi. Et les danses des arts martiaux liés précisément au Tai Chi, qui, si vous apprenez très bien, il vous aidera beaucoup à manipuler le Chi, l’énergie avec l’exercice de respiration. Mais il faut du temps.

Question: Vers le début de la conférence vous avez fait un lien entre le cinquième ange du livre de l’Apocalypse avec Tonatiuh au centre du Calendrier Aztèque. Comment avez-vous établi ce lien?

Réponse: Il est établi précisément dans le Calendrier Aztèque même parce que les jours du Calendrier Aztèque sont pointés avec des petits cercles, et au centre du Calendrier Aztèque, vous trouverez quatre cercles, chacun en-haut et en-bas de la face de Tonatiuh. 1, 2, 3, 4, il est appelé Nahui, quatre. Et Ollin signifie tourner. Et il pointe également vers les quatre autres soleils qui étaient dans le passé avant lui, les quatre éléments, les quatre races racines avant notre cinquième race racine. Et il se rapporte également aux quatre Évangiles, l’évangile de Matthieu, l’évangile de Marc, l’évangile de Luc, et l’évangile de Jean. Ou les quatre corps de péché que vous devez contrôler et au milieu se trouve Tonatiuh, le cinquième, parce que nous sommes dans la cinquième race racine. Donc, bien sûr Tonatiuh est appelé le soleil du mouvement, parce que Nahui-Ollin est un symbole parmi les symboles autour des vingt jours qui sont autour de Tonatiuh. Ainsi, l’un des jours est justement appelé Ollin qui signifie tourner, aller. Et c’est précisément ce que le cinquième soleil fait, tourner avec les quatre forces des éléments, terre, air, eau et feu, tourner, il se transforme en Nahui-Ollin. Le centre est la force Akashique, la force sexuelle. Par exemple, Samael. La corne au-dessus de la tête de Tonatiuh est Bélier. Le Bélier est gouverné par Samaël qui est le cinquième rayon puissant des sept cornes. Donc, cette corne est la cinquième corne, car elle appartient au cinquième Soleil. Et Samael régit aussi Scorpion, qui est la force sexuelle. Bélier et Scorpion. C’est pourquoi Samael a reçu les clés du puits sans fond, parce qu’il est le cinquième Apollon, le cinquième soleil, Apollyon, Tiphereth. Parce que quand Samael est unit à Tiphereth, qui est le centre de l’Arbre de Vie, voilà Tonatiuh travaillant

Question: Est-il important de fermer la narine en alternance pendant le Ham Sah comme indiqué dans les livres?

Réponse: Non, cela ne concerne que Ton-Sah-Ham Ton-Ra-Ham qui est le Pranayama Égyptien. Lorsque vous faites Ham Sah vous transmutez juste sans toucher vos narines, mais tout Pranayama aide. Rappelez-vous que le visage au centre du Calendrier Aztèque nous donne un indice, le nez est lié à la force de la respiration, à la bouche, à la parole. Le mantra est prononcé avec la parole.

Question: De tous les livres que vous publiez ici, que recommanderiez-vous pour commencer?

Réponse: En relation avec cette conférence, étudiez le livre au sujet des Runes par Samaël Aun Weor: «La Magie Gnostique des Runes». Le Maître ne donne que la synthèse, mais quand vous méditez là-dessus alors vous découvrez beaucoup de mystères. Les Runes sont très profondes; Elles sont la racine même de l’Alphabet Hébreu.

Question: Est-ce que la lettre Hébraïque relative à la croix vient dans les enseignements Gnostiques?

Réponse: La lettre Hébraïque relative à la croix est la lettre Tav, mais le G de Gibor est la lettre Gimel.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Gibor

Rune Dagaz

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

Nahui-Ollin

«Et de sa bouche, une épée pointue et à deux tranchants, et son visage était comme le soleil brillant dans sa force.» – Apocalypse 1:16

«Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être, le point central de ma connexion, mon coeur même, et fleurit en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!»

La rune que nous avons discuté précédemment, Hagal, est au centre du Calendrier Aztèque où nous trouvons ce qui, en langue Nahuatl, s’appelle Nahui-Ollin. Nahui signifie «quatre» et Olin signifie «mouvement», donc Nahui-Olin signifie «les quatre en mouvement».

Nous revenons à la Rune Hagal parce que Dagaz et Hagal vont ensemble, car, comme nous l’avons déjà dit, de la rune Hagal a émergé toutes les runes. Et la rune Dagaz, Dagas ou Dagash דגש met l’accent, l’intensité d’expression à la rune (HAGAL הגאל) le Rédempteur.

Le Couteau, La Langue

Comme vous l’observez, la rune Dagaz est liée au mot Espagnol daga, qui en Français est «dague», et est très similaire. C’est le même Tecpatl (couteau de silex) qui dépasse de la bouche de Tonatiuh, le cinquième Soleil, qui se trouve au centre du Calendrier Aztèque. Comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, cette langue, Tecpatl, est la représentation du Verbe, le Logos, qui est une Trinité représentée par la langue triangulaire: Père, Fils et Esprit Saint; ou Père, Mère et Fils.

Ainsi, la langue, le Tecpatl (couteau de silex), est cette «épée pointue à deux tranchants» mentionné dans Apocalypse 1:16 et la même langue mentionnée dans Apocalypse 19:15:

«Et j’ai vu le ciel ouvert, et voici un cheval blanc, et celui qui était assis sur lui s’appelait fidèle et véritable, et, en justice, il juge et fait la guerre.» – Apocalypse 19:11

«Et de sa bouche sort une épée pointue, avec laquelle il devrait frapper les nations.» – Apocalypse 19:15

«Et son nom s’appelle le Verbe de Dieu…» – Apocalypse 19:13

Il est très important de comprendre pourquoi le chevalier du cheval blanc sort une épée pointue (Dagaz) hors de sa bouche, parce que ce que le livre de l’Apocalypse déclare également au chapitre 1:16 est précisément ce que nous voyons au centre du Calendrier Aztèque. Le cinquième Soleil, que nous avons déclaré dans de nombreuses conférences, se rapporte à Samael, le cinquième Ange du livre de l’Apocalypse. Il est également lié au cinquième Soleil, Tonatiuh, qui est le Soleil qui donne la chaleur à cette Race Racine Aryenne qui peuplent tous les continents du monde.

dagaz

La forme de la rune Dagaz se rapporte à deux runes Dorn. Pouvez-vous voir la similitude?

La rune Dorn s’appelle aussi Thorn. Par conséquent, Dorn ou Thorn est la rune liée à l’épine au dessus de la tête de Tonatiuh et aussi au Tecpatl (dague de silex), sa langue.

aztec-calendar-tongue

Si vous prenez les deux triangles et les unissez, vous avez l’étoile à six pointes qui est liée à la même rune Hagal.

seal-of-solomon

Cependant, si nous modifions ces deux triangles et les présentons sous une forme différente (comme la rune Dagaz), nous dirons que le triangle au-dessus est l’Épine, Dorn sur la gauche, unie par son sommet au triangle inférieur ou Dorn sur la droite. Ainsi, les triangles au-dessus de la tête et le triangle en dessous de celle-ci forme la langue, lorsqu’ils sont retournés, forment la rune Dagaz, façonnée par deux runes Dorn. En d’autres termes, la rune Dagaz est formée par deux Thorns, deux trinités.

dagaz2

La Trinité au-dessus de la tête représente le Père, Fils et Saint-Esprit dans Atziluth, et le triangle en-dessous, lequel forme la langue de Tonatiuh (qui représente la Parole) est le Père, Mère et Fils. Dans la conférence précédente, nous vous avons dit que ce triangle est Osiris, Isis et Horus, la Trinité dans Briah, le monde de la création.

Ainsi, le triangle au-dessus est la trinité dans le monde des archétypes; Père, Fils et Esprit Saint. Le triangle représenté par la langue est le triangle de la création, représenté par la rune Dagaz; Ainsi, nous voyons que le triangle en-dessous se rapporte au triangle au-dessus. C’est ce que nous voyons sous la forme de la rune Dagaz.

Ces deux triangles sont précisément ce que nous voyons dans la représentation du Pharaon. Comme nous l’observons, deux runes Dagaz sont formés dans l’image du Pharaon. Un Dagaz est formé par les deux bras croisés sur sa poitrine, et l’autre est formé par le sceptre et le fouet, qui pointe précisément à la gorge du Pharaon. La gorge est liée à la Sephirah, Daath, qui en Hébreu signifie connaissance.

Pharaoh

Il est également très significatif que le mot Daath en Hébreu commence par «D», Daleth, qui dans les temps anciens, en tant que symbole, était représenté par un triangle. Oui, la lettre Daleth, qui est la lettre delta de l’alphabet Grec, est représentée par un triangle.

dagaz-delta

La lettre «D», Delta, Daleth, Dagaz, Dorn (qui est l’Allemand pour Thorn), est dans n’importe quel alphabet, et, comme nous le voyons, la forme triangulaire forme un Thorn, que les Aztèques représentaient comme le Tecpatl de la bouche du Soleil, Tonatiuh.

dorn-tongue

aztec-tongue

Dans la langue, le Tecpatl (dague de silex), vous voyez un œil avec les sourcils. Cet œil représente la clairvoyance: la façon dont nous devons voir ce que signifie la Parole. La Parole peut également blesser, et cela est représenté par la mâchoire ou la griffe. Parfois, ces mâchoires, qui sont également de chaque côté de Tonatiuh, sont les mâchoires d’un tigre ou des griffes d’aigle. Quoi qu’il en soit, les griffes d’un aigle, ou les mâchoires d’un tigre, cela symbolise l’Esprit. Le tigre est un symbole de l’Esprit, de même que l’aigle de différentes manières. Ainsi, la griffe ou la mâchoire représente que nous pouvons blesser avec notre langue, ou que, en prononçant la vérité, peut blesser l’ego animal. C’est pourquoi il est indiqué dans le livre de l’Apocalypse:

«Et j’ai vu le ciel s’ouvrir, et voici un cheval blanc, et celui qui était assis sur lui s’appelait Fidèle et Véritable; et, en justice, il juge et fait la guerre… Et de sa bouche sort une épée pointue, qu’avec (avec ses paroles) il devrait frapper les nations (blesser les multitudes). Et son nom s’appelle le Verbe de Dieu…» – Apocalypse 19:13

C’est quelque chose de très important parce que lorsque nous parlons de la langue et du langage, il est très important de comprendre que la langue en Espagnol est lengua, qui dérive du mot Latin lingua. En Français, vous dites language, pour préciser la façon dont nous parlons. C’est parce que la langue est l’instrument de la manifestation de la Parole et le souffle est l’Esprit dont l’organe-véhicule sont les poumons. La langue donne la forme, alors que le poumon offre la substance. Comme nous l’avons expliqué dans les conférences précédentes, les poumons se rapportent au souffle. Sans souffle, nous ne pouvons prononcer aucun mot. Ainsi, la langue donne la forme, la forme aux sons que nous émettons à travers le larynx, la gorge. Les poumons sont les organes qui donnent la substance, l’air, que nous avons déclaré est Aleph, le symbole du Père. Quand nous parlons, nous mettons l’essence du Père, qui est l’air des poumons, sur notre langue. Comme nous l’avons dit, la langue et le larynx ensemble sont des organes féminins. Ainsi, les poumons fécondent le larynx et la langue délivre le Fils de Dieu, qui est le Logos, la Parole, le Verbe.

C’est précisément pourquoi dans le deuxième chapitre du livre Alchimie et Kabbale dans le Tarot par Samael Aun Weor, il y a une prière qui dit:

«Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être, le point central de ma connexion, mon cœur même, et fleurit en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!»

Cette supplication se rapporte aux trois points, trois nœuds dans notre corps. Hadith, qui est le serpent ailé de lumière, la Kundalini, unit, à savoir le premier, «le point central de ma connexion». Quelle connexion? Les deux runes Dorn en connexion sexuelle, parce que de là le serpent s’élève vers le cœur, où nous trouvons l’autre Dagaz, que le Pharaon nous montre avec ses bras croisés. En d’autres termes, «Sois donc, oh Hadith, mon secret, le mystère Gnostique de mon Être», en devenant premièrement «le point central de ma connexion», qui est Yesod ; deuxièmement, en devenant «mon cœur même», qui est Tiphereth, et troisièmement, en «florissant en te faisant Verbe, entre mes lèvres fécondes!», qui est Daath. C’est le mystère de Dagaz dans les trois cerveaux.

Les Bras Croisés et la Mort

Samael Aun Weor nous enseigne dans ses livres, en particulier le livre Astrologie Pratique, que lorsque nous allons à n’importe quel temple de la Loge Blanche dans les plans intérieurs, il faut saluer deux gardiens: celui de droite et celui de gauche, Comme si disant deux lettres Daleth ou deux runes Dorn, qui forment ensemble la rune Dagaz. Ainsi, nous devons former la rune Dagaz en croisant nos bras sur notre poitrine, et, tout en nous prosternant humblement, nous disons: «Jachin… Boaz…», nous prononçons Jachin en nous inclinant vers la droite et Boaz en nous inclinant vers la gauche. Nous faisons cela pour entrer dans le temple. Ensuite, les gardiens nous permettront de passer parce que les gardiens forment également un Dagaz avec le croisement de leurs épées (qui sont le symbole de leur langue) devant tout ce qui s’approche. Les épées croisées sous la forme d’un X bloquent les étapes de celui qui s’approche du temple. Alors, nous devons les saluer en réalisant la rune Dagaz sur notre poitrine en disant: «Jachin…. Boaz…» Ces mots sont écrits dans la Bible:

«Et il a mis en place les piliers dans le porche du temple; et il a établi la colonne droite, et l’a appelé le nom de Jachin; et il a établi la colonne de gauche, et il l’a appelé Boaz.» – 1 Rois 7:21

jachin-boaz

Donc, ces deux mots sont les mots secrets nécessaires pour entrer dans n’importe quel temple de la Loge Blanche.

La rune Dagaz se rapporte au commencement et à la fin d’un cycle. Le cycle commence avec les bras croisés, qui symbolise la volonté de Dieu et que nous accomplissons la volonté de Dieu.

Lisons ce que Samael explique lorsqu’il a connu le Mont des Oliviers dans la sixième dimension. Dans l’Arbre de Vie, il s’agit de Tiphereth, le centre même de l’Arbre de Vie, qui est lié au cœur. Il a écrit:

«Là, en tant qu’Homme Causal assis avec beaucoup d’humilité, j’ai croisé mes bras sur ma poitrine pour assister à la cérémonie finale… [Vous voyez? C’est Dagaz].

«Malheureusement, j’ai eu la mauvaise habitude de croiser mes bras de telle sorte que la gauche était toujours sur la droite…

«Tu ne devrais pas croiser tes bras de telle manière», m’a dit un adepte du temple. Ensuite, il ajouta: «Le droit doit aller sur la gauche». J’avais obéi à ses instructions.

«Avez-vous déjà vu un sarcophage Égyptien? Les bras croisés sur la poitrine du défunt illustrent ces affirmations. Tout crâne entre deux os croisés ou os squelettiques (habituellement connu comme un signe de danger) représente également ces affirmations.

«La signification profonde de ce symbole est d’accomplir la volonté du Père sur la Terre comme elle l’est dans le ciel, de mourir dans le Seigneur…»

C’est un symbole du second facteur de la révolution de la Conscience, mourir. Rappelez-vous que le facteur naître est lié à Yesod, car c’est à travers Yesod que nous naissons à l’intérieur, en créant les corps internes. Cependant, la croix sur la poitrine (mon cœur même) est le symbole de la mort dans le Seigneur. Ensuite, il a écrit:

«Lorsque le grand Kabir Jésus était sur le Mont des Oliviers, il a prié comme suit:

«O mon Père, si tu veux retire cette coupe de moi; néanmoins que ce ne soit pas ma volonté qui soit faite, mais la tienne.»

«Pas ma volonté, mais la tienne» – deux volontés, comme nous l’avons expliqué. La volonté de Tiphereth est une Daleth. La seconde est l’autre Daleth, ou deux runes Dorn, qui forment ensemble la rune Dagaz. La rune Dagaz est l’union de la volonté humaine avec la Volonté Divine. C’est ce que nous devons comprendre. Ensuite, il dit:

«Et il lui apparut un Ange venant du ciel.»

Cet Ange venu du Ciel représente le premier triangle, Père, Fils et Esprit Saint. Son propre Glorian particulier, Père, Fils et Esprit Saint, est apparu du Ciel.

«Et étant dans une agonie, il priait avec plus de sérieux: et sa sueur, il y avait de grandes gouttes de sang tombant sur terre. Et quand il se leva de la prière et fut venu à ses disciples, il les trouva endormir par la tristesse [avec Leur conscience endormie] et leur dit: pourquoi dormez-vous? [Pourquoi avez-vous votre Conscience endormie?] Descendez et priez, afin que vous n’entrez pas dans la tentation [parce qu’il est clair que les personnes endormies tombent dans la tentation].» – Luc 22:42, 44-46

Donc, la Conscience, comme vous le voyez, est précisément celle qui doit s’éveiller. Cette Conscience est Tiphereth, qui est représentée par ce triangle ci-dessous. Pourquoi? Parce que Tiphereth fait partie de la Monade, qui est Chesed, Geburah et Tiphereth : L’Esprit, l’Âme Divine et l’Âme Humaine. C’est la Trinité qui travaille, unie à la Trinité supérieure. Les trinités supérieure et inférieure sont représentées en Jésus, le Bodhisattva, l’Âme Humaine. Donc, cette union est très importante pour mourir dans le Seigneur. C’est pourquoi dans La Grande Rebéllion, le livre écrit par Samael Aun Weor, il a déclaré:

«L’élimination des divers éléments inhumains que nous portons à l’intérieur est inconcevable sans l’élimination radicale des causes intrinsèques de nos défauts psychologiques. Évidemment, les Moi Causaux sont étroitement liés aux dettes karmiques spécifiques. Seul le repentir le plus profond et les négociations correspondantes avec les Maîtres de la loi peut nous donner la joie de réaliser la désintégration de tous ces éléments causaux qui, sous une forme ou une autre, peuvent nous conduire à l’élimination finale des éléments indésirables. Les causes intrinsèques de nos erreurs peuvent certainement être éradiquées de l’intérieur de nous, grâce aux œuvres efficaces du Christ Intime.»

Donc, lorsque nous parlons de l’annihilation de l’ego, là se trouve l’union de l’Âme Humaine, qui est embouteillée à l’intérieur de l’ego, avec le Seigneur Intérieur, le Christ Intérieur, le Sauveur individuel. Ensuite, il ajoute:

«Tant que le Christ Intime n’est pas né à l’intérieur de nous, la dissolution des causes de l’ego ne sera pas possible.»

Voilà donc l’importance de l’incarnation du Seigneur, parce qu’il est le Sauveur. Beaucoup de Gnostiques pensent qu’ils peuvent éliminer les causes de l’ego juste par eux-mêmes. Ce n’est pas possible. C’est pourquoi il y a beaucoup de confusion en relation avec cette rune Dagaz, car ésotériquement cette rune se rapporte à un cycle. Tout cycle commence avec Dagaz et se termine par Dagaz. Quand nous entrons dans un temple de la Loge Blanche, avant d’entrer, nous faisons la rune et saluons, «Jachin, Boaz». Ensuite, nous entrons, parce que les gardiens ouvrent le Dagaz qu’ils ont formé avec leurs épées afin que nous puissions entrer. Une fois dans le temple, nous faisons ce que nous devons faire. Quand nous partirons, nous devons remercier. Pour remercier l’aide que nous avons reçue, nous croisons toujours nos bras sur notre poitrine. Cela se fait inconsciemment dans de nombreuses religions. Pour parler à Dieu, les gens croisent leurs bras sur leur poitrine et se concentrent dans leur cœur. Une telle action symbolise le fait de mourir dans le Seigneur, ou en d’autres termes, le fait qu’il faut mourir psychologiquement.

Comme il est écrit: «Au commencement était le Logos et le Logos était avec Dieu et le Logos était Dieu»; cela signifie, dans les trois facteurs de la révolution de la Conscience, dans Dagaz, qui est d’abord formé par les bras croisés sur Yesod, le sexe; cependant, lorsque nous avons nos bras sur notre poitrine c’est le commencement de la fin.

«La signification profonde de ce symbole c’est d’accomplir la volonté du Père sur Terre comme elle l’est dans le ciel, de mourir dans le Seigneur…»

Cela signifie annihilation de l’ego. Après avoir atteint la Deuxième Naissance dans Tiphereth, lorsque nous incarnons l’Âme Humaine, alors nous avons le devoir d’annihiler complètement l’ego ; ainsi, dans cet état, le Dagaz dans notre cœur, nous incarnons le Seigneur.

Comprenez que Tiphereth est celui qui incarne le Seigneur. Quand Tiphereth incarne le Seigneur, qui est la Parole, le Logos, il reçoit le titre de «le Fils de l’Homme».

Le Fils de l’Homme est un merveilleux mélange que nous devons comprendre pour comprendre cette doctrine, car la rune Dagaz est liée à Alpha et Omega. Rappelez-vous que le Tecpatl (dague du silex) du Seigneur a déclaré: «Je suis l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin.» Cette déclaration est liée à la rune Dagaz. L’incarnation du Logos commence avec Dagaz et se termine avec Dagaz, dans notre cœur, Tiphereth.

Lorsque nous voulons faire ce travail, que nous devons faire, n’oubliez pas que Dieu est celui qui le fait à travers nous. Ne pensons pas à tort, comme l’ont fait d’autres Initiés, qui pensaient qu’ils pouvaient faire le travail seulement avec leur propre volonté, sans tenir compte de la volonté de Dieu. Ils se trompaient parce que Dagaz nous montre deux volontés, deux Thorns unis. Ceux-ci représentent également les deux volontés; les volontés féminine et masculine, sexuellement unies, pour naître de nouveau et pour mourir. Mais, annihiler les causes de l’ego ne sera possible sans l’incarnation du Seigneur.

«Tant que le Christ Intime n’est pas né à l’intérieur de nous, la dissolution des causes de l’ego ne sera pas possible.» – Samael Aun Weor

Au début, l’initié comprend l’ego et l’annihile. Il le fait en demandant à sa Mère Divine, Hadith, l’annihilation de cet ego qu’il a compris. Plus tard, cependant, si l’on veut entrer dans les causes mêmes de ces egos, les origines, accomplir une véritable repentance, il faut incarner le Seigneur dans Tiphereth-Venus. C’est parce que seul le Seigneur peut négocier de tels types de Karma; et c’est précisément ce que Dagaz nous montre. Ainsi, nous devons nous humilier pour que ces négociations soient réalisées. Mais, qui est celui qui fait de telles négociations avec la Loi (qui est représentée par le Soleil, rappelez-vous le cœur, Tiphereth, le centre de l’Arbre de Vie est symbolisé par Vénus et le Soleil)? Ceci est fait par le Soleil-Christ, le centre du système solaire, qui se rapporte à la Loi du Karma.

Seul le Seigneur peut négocier le Karma causal, seul le Seigneur peut nous sauver. Alors, la véritable repentance est précisément le symbole des deux bras sur la poitrine. La vraie repentance n’est possible que lorsque nous incarnons le Seigneur. Par conséquent, c’est ainsi que le Seigneur souffre dans le Monde Causal, Tiphereth, en négociant notre propre Karma. Lorsque le Logos est mélangé, mêlé avec nous, l’Âme Humaine, cette union s’appelle le Fils de l’Homme. Ainsi, en tant que Fils de l’Homme, il entre dans les tribunaux du karma quand il veut l’annihilation de certains egos causaux. Ensuite, les Seigneurs du Karma donnent l’accord ou pas. Ils pourraient dire: «Non, vous devez souffrir, et après cette souffrance, vous devez annihiler cet ego, avant cela, vous ne pouvez pas.» C’est quelque chose que de nombreux Gnostiques ne comprennent pas, même si le Maître l’explique très clairement. Certains egos causaux ont des Karmas forts, et vous devez négocier cela. Quand je dis, vous, je veux dire, l’Âme Humaine doit le faire, mais unie au Seigneur, parce que seul le Seigneur, incarné dans l’âme, peut faire de telles négociations.

Ainsi, l’initié doit souffrir dans le monde physique pour les conséquences de ces négociations. Parfois, ces négociations n’ont rien à voir avec la vie commune et ordinaire d’un Gnostique. Parfois, cela contredit les règles écrites dans de nombreux livres. C’est pourquoi Samael a déclaré:

«Que connaissent les Pharisiens hypocrites sur la vie intime des sages?

«Néanmoins, les Pharisiens osent attaquer les adeptes de la Grande Œuvre. Jamais un Pharisien ne se croit confondu. Les Pharisiens haïssent le Christ, ils le condamnent chaque fois qu’Il vient à la Terre. Les Pharisiens s’élèvent et se sont élevés et s’élèveront en rébellion contre le Seigneur qui vient les enseigner.

«Le Christ est jugé par les Pharisiens qui se croient sages. Ainsi, c’est ainsi qu’ils jettent des pierres contre lui.

«Le plus grave c’est l’ingratitude des Pharisiens. Ils attaquent le Christ avec les mêmes mots et enseignements qu’ils ont appris du Seigneur. Ils utilisent les paroles du Seigneur pour attaquer le Seigneur.

«Quelle absurdité est de juger par l’apparence et jeter des pierres contre le Christ.

«Un horrible Karma s’abattra sur les Pharisiens hypocrites. Les Pharisiens hypocrites involuent dans le règne minéral submergé des mondes infernaux. La Seconde Mort et le lac brûlant de feu et de soufre attendent les Pharisiens hypocrites.

«Le «Moi» Pharisien existe à l’intérieur de chaque personne. Malheur à ceux qui ne dissolvent pas le «Moi» Pharisien!»

C’est ainsi que les initiés qui ignorent ceci attaque le Seigneur avec les mêmes mots écrits par le Seigneur. C’est parce qu’ils ignorent que le Seigneur souffre à l’intérieur de cet initié, qui doit subir un tel Karma, oui, le Seigneur est également là, mêlé à lui. C’est le mélange que nous devons comprendre, qui s’appelle le Fils de l’Homme. Il y a beaucoup d’Initiés qui ne comprennent pas cela, car pour comprendre cela, vous devez atteindre le niveau de Tiphereth et prendre le Chemin Direct, et incarner le Seigneur.

Une chose est d’atteindre Tiphereth, la Maîtrise, et prendre le Chemin en Spirale. Une autre chose est d’atteindre Tiphereth et prendre le Chemin Direct. Néanmoins, une chose est de prendre le Chemin Direct, et un autre est d’incarner le Seigneur! Pourquoi? C’est parce que l’initié est testé; donc après avoir pris le Chemin Direct, l’initié est testé par le Seigneur. S’il passe le test, le Seigneur s’incarne en lui, afin de l’aider à annihiler les égos causaux, la racine même de son propre ego.

Ainsi, être oint par le Seigneur est le grand espoir d’un Initié. Pour devenir un tel élu, nous devons passer cinq Initiations. Rappelez-vous que le Livre de l’Apocalypse déclare: «Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin», ou mieux dit: «Le commencement de la vie et la fin de la vie, qui est la mort».

deaths-headLa mort est symbolisée par le crâne traversé par deux os, qui est le même symbole de Dagaz, le symbole de la mort. Lorsque nous atteignons la mort de notre ego, nous sommes auto-réalisés, le symbole de la mort est précisément deux os, formant un X, avec un crâne au-dessus. En effet, c’est le cycle que la rune Dagaz nous enseigne:

«L’achèvement du cycle est égal à son Initiation plus l’expérience de sa révolution.»

Dagaz, en tant que symbole, est écrit dans le livre de la Genèse, qui déclare sous des mots très simples: «Et le soir et le matin était le premier Dagaz [qui symbolise également Day (Jour).]» Day, Dia en Espagnol, commence par «D» Dagaz. Chaque cycle, la première Initiation des Mystères Majeurs, est le premier cycle du soir et du matin. Il y a sept cycles écrits dans le livre de la Genèse, qui dit: «Et le soir et le matin était le deuxième jour… et le soir et le matin était le troisième jour…» et aussi pendant tous les sept jours. Qui est le soir? C’est la femme. Qui est le matin? C’est l’homme. Entre les deux, ils forment Dagaz.

Vous pourriez demander: «Pourquoi la femme est-elle le soir?» Parce qu’elle a l’utérus, à l’intérieur duquel se trouve l’obscurité, donc, elle crée, la lumière, la vie. Le fœtus dans l’utérus est dans l’obscurité pendant neuf mois. Donc, la femme est toujours la nuit et l’homme est toujours le jour. C’est pourquoi, dans la Kabbale, Tiphereth, qui est l’Orient, représente l’homme et Malkuth, qui est l’Occident, représente la femme. Ainsi, entre les deux Daleth, les deux Dorn se trouve Dagaz. Vous voyez maintenant comment cela fonctionne toujours. Ce cycle est montré dans la Bible de plusieurs façons. Par exemple, nous vous avons montré la façon dont nous devons effectuer l’Étoile Microcosmique, mais permettez-moi de vous dire qu’avant de commencer l’Étoile Microcosmique, nous devons croiser nos bras sur notre poitrine et demander la protection de notre Être Intérieur, pour que notre Être Intérieur nous donne l’énergie et la force, le pouvoir nécessaire pour que cette étoile nous protège. Ensuite, nous descendons nos bras à côté de notre corps, et commençons à réaliser l’Étoile Microcosmique, qui se termine par la rune Dagaz aussi.

C’est le cycle complet, le commencement et la fin. N’oubliez pas cela, car si nous manquons cela, nous nous éloignons du Chemin, parce que la volonté de Dieu est le commencement et la volonté de Dieu est la fin. Dieu est celui qui crée; Dieu est celui qui annihile l’ego. N’oubliez pas cela. Nous, les époux, effectuons le travail de Magie Sexuelle, mais celui qui éleve l’énergie du bas vers le haut, c’est Dieu, le Ruach Elohim. Ensuite, lorsque nous devenons deux fois nés, si nous prenons le Chemin Direct, nous devons annihiler complètement l’ego.

Cependant, si nous prenons le Chemin Spiral, nous allons sur le Chemin des hasnamussen: ceux qui annihilent l’ego peu à peu.

Donc, le chemin du Fils de l’Homme est différent, il incarne le Seigneur et atteint la mort complète dans la Seconde Montagne. Ensuite, il effectue des sacrifices pour l’humanité, qui est un autre X, un autre Dagaz, du Jour. Pour être Maître du Jour, vous devez travailler avec cette rune merveilleuse Dagaz.

L’Expression de la Parole

Eh bien, quand vous imaginez la langue de Tonatiuh, qui est le Tecpatl (Dague de Cilex, Daga en Espagnol), la rune Dagaz, l’épée de Samael, l’instrument de la Parole, vous comprenez ce qui est écrit:

À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui dans lequel la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est pouvoir, c’est l’omnipotence. – Roman Rosicrucien d’Arnold Krumm-Heller

Donc, incarner la Parole est nécessaire sur le chemin. La Parole se rapporte à Dagaz, qui, comme vous le voyez, se rapporte à Daath ; le mystère de la Sephirah Daath, le mystère de la gorge, le mystère de Hadith, la Mère Divine, qui fleurissent sur mes lèvres fertiles, faite Parole.

Lorsque vous voulez voir comment le mot Jean est écrit en Grec original dans le livre de l’Apocalypse, vous trouvez qu’il est écrit Ἰωάννης, Iohannes. IO-HA-NN-ES. C’est pourquoi Samael Aun Weor a déclaré dans son livre Logos, Mantra, Théurgie que le mot Johannes est divisé en: IEOUAMS, les sept voyelles, représentées par sept runes, à savoir la rune Is, la rune Eihwaz, la rune Othila, La rune Ur, la rune Ar, la rune Man, et la rune Sig à la fin.

ieouams

Nous pouvons voir dans le graphique comment les sept voyelles de Johannes sont représentées dans les sept runes, qui se rapportent aux sept voyelles du mot que nous devons prononcer pour activer les sept chakras. Nous déclarons que ces voyelles sont sept mantras, mais quelles sont les voyelles? Ce sont des sons parfaits dans lesquels la gorge n’est pas serrée; en voyelles, la gorge ouverte change selon une position de la bouche et de la langue. Mais, en consonnes, il y a de lutte, frottement des cordes bronchiques, qui, lorsque serrés produit des sons disharmonieux. Les voyelles sont prononcées facilement: Ihhh, Ehhh, Ohhh, Uhhh, Ahhh, Mmmm, Sssss.

Nous vous avons dit dans une conférence précédente que le H est aussi une voyelle, donc, si vous êtes observateur, vous verrez que le H est derrière toutes les voyelles. En Français, afin de montrer le son d’une lettre individuelle, vous placez le H devant cette lettre. Par exemple, la lettre I, si vous mettez le H là, comment ça sonne? Ih, voilà comment nous l’avons appris. Si nous mettons le H devant le E, alors le son est Eh. Le son de la lettre O est Oh; la lettre U est Uh. Si vous mettez la lettre H devant la lettre A, le son est Ah. Cela indique un son, un souffle, le H, la rune Hagal, qui est juste un simple souffle, vous voyez? Une simple exhalation de la vitalité de vos poumons: Ih, Eh, Oh, Uh, Ah.

Donc, placez le «H» pas au début, mais après les cinq premières voyelles. Pour le M et le S, il ne faut pas.

Alors, Ih, Eh, Oh, Uh, Ah, M, S se rapportent au mot Johannes en Grec et en Latin. En Allemand, on dit aussi Johannes. En Anglais, c’est John, où on ne trouve que quatre lettres (la forme Galloise de Ieuan, ainsi John, Ioan a été adopté pour la version autorisée de la Bible). En Hébreu, nous disons: «I-O-HA-NNAN», voilà comment nous le disons, Yohannan. Ceci est très important, très profond, parce que tous ces sons proviennent de la gorge, les tons parfaits du Verbe de Dieu, simple. Dans les temps anciens, il y avait plus de voyelles, mais en ce temps nous enseignons seulement sept associés au mot Jean. En effet, Jean est celui qui représente la Parole, le Verbe. Voilà pourquoi nous citerons toujours les premiers versets de l’Évangile de Jean:

«Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Le même était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui ; et sans lui, rien de ce qui a été faite n’aurait été faite. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes et la lumière luit dans les ténèbres.. et les ténèbres ne l’ont pas compris. Il y avait un homme envoyé de Dieu, dont le nom était [IEOUAMS, Ieuan, Johannes, Yohannan, Jean, Verbe].» – Jean 1: 1-6

Vous voyez? Aussi simple que cela; prononcez juste IEOUAMS comme cela. D’autres lettres, les consonnes, sont des bruits qui sont prononcés avec la langue et la gorge serrée, ils ne sont pas des sons parfaits.

C’est la raison pour laquelle Futharkh a le «H» à la fin parce que la rune Hagal est le souffle qui contient le reste et toutes les lettres du Futharkh Runic; nous ne pouvons pas prononcer une lettre sans le souffle, le «H».

La nature a toujours un côté positif et un négatif, masculin et féminin, Ida et Pingala. Une force propulse et une autre retient. La gorge, Daath, est l’Arbre du Bien et du Mal, avec deux tendances opposées: Bénédiction ( «bien parler de, bénir,» venant de bene «bien» et dicere «parler» – Bless-Sing) et Malédiction (du Latin male «mal» et dicere «dire» – donner la langue à) qui lutte constamment. Dans notre corps physique ce combat sonore se déroule dans notre bouche.

Dans Daath, quand il y a la compréhension de ces opposés la Parole de Dieu naît. Une telle compréhension est déjà fait dans les sept voyelles; mais, dans les consonnes elle ne l’est pas.

Le souffle (Hagal) opèrent sur les cordons des bronches, afin de prononcer les voyelles et les consonnes; le son des sept voyelles change en fonction de la position de la bouche (langue). Mais, dans les consonnes il y a lutte, le frottement des cordes, des bronches qui, lorsqu’ils sont unis produisent des sons discordants. Les consonnes ne sont pas des tons mais des bruits; et ceux-ci trouvent l’harmonie seulement lorsque la bouche et la langue prennent une position différente, lorsqu’en union avec le son d’une voyelle, c’est-à-dire, avec de nouveaux mouvements de la bouche et de la langue.

Les voyelles sont des sons parfaits, mais les consonnes sont des sons imparfaits qui ont besoin de l’aide, l’aide des voyelles afin de donner un sens. Vous dites par exemple, «B». Si vous observez votre langue, vous verrez que lorsque vous prononcez une consonne, vous devez unir avec une voyelle, afin de donner un sens, dans toutes les langues. Le langage de mot vient du mot lingua, «langue», cela signifie la manière avec laquelle vous bougez la langue. Voilà pourquoi, lorsque vous investiguez sur l’origine des langues, ou l’origine des différentes langues en d’autres termes, c’est la façon dont vous prononcez la Parole, selon votre race, selon la langue que vous parlez: langues différentes, différentes façons dont vous bougez votre langue. Par exemple, nous allons toujours dans les langues anciennes comme le Latin, le Grec, le Sanskrit, le Chinois. Même ici dans les Amériques, vous trouverez les Nahual, les Mayas, les langues différentes qui viennent de la même racine. Watan est la langue des Atlantes, mais cette racine est également d’une autre langue, qui est la Langue d’Or. Quand on parle de la Langue d’Or, nous parlons une seule langue. C’est cette langue qui a été dit au commencement, et que les gens anciens prononçaient. Cette langue était liée aux forces de la Nature. Cependant, nous l’avons perdu à cause de la fornication, parce que la gorge est liée aux glandes sexuelles.

Il est facile de voir que lorsque l’homme arrive à maturité sa voix change, parce qu’il produit du sperme dans ses testicules. La femme change également sa voix, à cause de la force sexuelle de ses ovaires. Ainsi, les organes sexuels sont liés à la gorge, parce que les deux sont représentés par la lettre Hébraïque Hei ou «H».

Ainsi, Yod, Hei, Vav, Hei est YHWH. Un H, ou Hei, représente les organes sexuels, et l’autre «H» représente la gorge: les deux sont des organes féminins. Alors, voilà la relation entre les deux polarités de l’énergie sexuelle dans les parties génitales et la gorge.

Lorsque cette humanité a forniqué dans les temps de la Lémurie, peu à peu, nous avons perdu le pouvoir de la Langue d’Or, qui était parlé en relation avec la Nature. Cette langue est encore parlée par les Anges et par les gens d’autres planètes. Mais, il y a beaucoup de dérivations de cette langue, et sur cette planète nous trouvons beaucoup. Voilà pourquoi, lorsque nous donnons des conférences nous associons toujours cette parole donnée, cette connaissance donnée, avec des mots venant du Sanskrit, ou du Latin, Grec, Maya, parce que tous sont liés à la Langue d’Or, tous viennent de la même racine.

Maintenant, nous parlons de l’alphabet Nordique, les pays Nordiques sont en relation avec les Nordiques, la Race Racine Européenne. Nous y trouvons une langue qui est très semblable à l’Hébreu dans son intonation, qui est l’Allemand. En Europe, la langue Allemande a ses racines dans les runes. Voilà pourquoi dans la cinquième Race Racine, dans le temps des Allemands et la Seconde Guerre Mondiale, quand ils étudiaient la racine de leur propre langue, ils ont trouvé les runes. Oui, l’Allemand est lié à elle. Cependant, les runes ne sont pas seulement la racine de la langue Allemande, mais aussi de l’Hébreu, du Grec, du Latin et de nombreuses langues indigènes en Amérique sont enracinées dans les runes, les forces de la Nature. Ce sont des variantes de l’antique alphabet, l’alphabet runique, qui a été écrit dans les Races Racines précédentes. Comme nous l’avons dit: l’Hébreu, le Latin et beaucoup d’autres langues, même leurs alphabets sont dérivées de la Langue d’Or. C’est ce que nous devons comprendre.

Habituellement, les gens associent la langue Runique avec la langue Allemande, et c’est parce que la cinquième Sous-Race Aryenne, les Allemands, pendant la Seconde Guerre Mondiale, a pris l’alphabet runique afin d’étudier leur héritage. En effet, ils ont trouvé la racine de celui-ci dans cette langue, dans cet alphabet. Nous, les Gnostiques, n’ignorons pas cela, mais nous avons également étudié et trouvé les runes en Amérique, en Mexique, les Mayas et les Incas; par conséquent, nous savons que les runes Américaines sont plus anciennes que les runes que l’on trouve en Europe. C’est parce que le Mexique et l’Amérique Centrale appartenaient à la Lémurie, avant qu’elle ne coule. Lorsque l’Atlantide a émergé de l’Océan Atlantique, le Mexique et l’Amérique Centrale sont devenus une partie de l’Atlantide. Lorsque la civilisation Atlante a sombré dans l’Océan Atlantique, le Mexique et l’Amérique Centrale sont restés. Voilà pourquoi nous énonçons en relation avec les runes de l’Amérique que ses runes sont très anciennes. Certaines appartenaient aux runes Atlantes, et d’autres à la Lémuriens.

Ainsi, lorsque nous étudions l’alphabet Nordique, en particulier la rune Dagaz, nous trouvons comment le mot Hébreu Daath, connaissance, est lié à elle.

De Daath, la gorge, la rune Dagaz, est liée à la lettre E, dont le son est Eh. Dans le Futharkh il est appelé Eihwaz. Parfois, il est appelé la rune Ehe, qui est présentée sans une ligne verticale, semblable à la rune Sig, mais différent. Nous montrons ici avec la ligne verticale, la traversant, afin de représenter la lettre E, qui est une modification de Eihwaz.

ehewaz

Il est déclaré que Eihwaz se rapporte à la gorge, parce que le son Eh, vibre dans la gorge. Ceci est très important, parce que Dagaz est liée à Daleth, à Daath, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Or, parmi les runes, la rune Eihwaz est aussi appelée la rune Yew. Beaucoup se demandent pourquoi Eihwaz est appelée la rune Yew et pourquoi Eihwaz est lié à l’arbre Yew (Ifs en Français)? Nous savons que l’arbre Yew est un arbre qui a toujours des baies rouges; il est semblable à un chypre. Il existe de nombreuses variantes de l’arbre Yew. Parfois, ils l’utilisent comme un symbole de l’arbre de Noël. L’arbre Yew est aussi appelé l’arbre Yggdrassil, lié à l’Edda. L’arbre Yew est le Yggdrassil. Mais, pourquoi est-il appelé arbre Yew? Eh bien, dans de nombreuses conférences nous enseignons que dans la gorge se trouve la Parole de Dieu qui est précisément Yew.

Nous avons expliqué que YEW se rapporte à Yod-Hei-Vav-Hei, quand nous avons parlé des voyelles de Dieu, le Verbe de Dieu. Le Verbe de Dieu se rapporte au Saint Nom de Dieu, très bien prononcé, avec un ton parfait, donc écoutez et faites attention à ceci: Nous avons dit que les voyelles sont des tons parfaits, et les consonnes sont des bruits, donc pour nommer Dieu, vous devez le nommer avec des voyelles. Puisque, quand nous disons, par exemple Yod-Hava, nous prononçons quelques consonnes.

Alors, étudions les quatre lettres Yod-Hei-Vav-Hei. Nous comprenons que, en Hébreu pour écrire le mot Hei, la lettre Hei ou pour le préciser, nous le faisons avec la lettre Hei et la lettre Aleph. De cette façon, nous comprenons pourquoi, dans la langue Hébraïque, parfois, quand on prononce «Ah» à la fin du mot, ou au milieu du mot, au lieu d’écrire la lettre Aleph, nous écrivons la lettre Hei. Ainsi, la lettre «H» ou autrement dit la lettre Hébraïque Hei substituait toujours le son, le ton «Ah.» Maintenant, la première lettre du Saint Nom de Dieu, qui est Yod, a le son III et I-AH. Et quand en Hébreu, vous voulez écrire le son de la lettre O ou U, nous les écrivons avec la lettre Vav.

letters-ref-vav-1

De plus, en ces temps, dans la langue Hébraïque, si l’on veut écrire «Oh,» nous mettons un point au-dessus du Vav ; ainsi, le Vav sonne «Oh.» Mais, si l’on veut écrire le son IH avec la lettre Vav, nous mettons le point en dessous; ainsi, le Vav sonne IH; mais, si l’on veut écrire le son EH avec la lettre Vav, nous mettons deux points en dessous, donc, le Vav sonne EH. Mais, si l’on veut écrire le son UH avec la lettre Vav, nous mettons le point dans son ventre, ainsi, le Vav sonne UH. Donc, quand nous lisons un mot écrit avec la lettre Vav, nous pouvons lire Oh, Ih, Eh ou Uh. Voilà pourquoi le mot YEW écrit avec des lettres Hébraïques montre la lettre Vav à la fin. Facile à écrire, n’est-ce pas? Le son EH se rapporte à la lettre Hébraïque Hei aussi; comme indiqué dans Yod-Hei-Vav.

Voilà pourquoi – basé sur la première explication – Diodorus Siculus (Grec: Διόδωρος Σικελιώτης, Diodoros Sikeliotes) dit que le Saint Nom de Dieu que Moïse a enseigné aux Israélites était I-A-O, trois voyelles, que dans d’autres conférences nous avons dit que vous pourriez aussi le lire I-E-U. Cela dépend de la façon dont vous le lisez, parce que si vous voulez écrire, Ieu ou Yew, en Hébreu, vous devez utiliser les trois lettres, Yod-Hei-Vav, du Saint-Nom de Dieu.

Les Gnostiques déclarent que le Saint nom de Dieu est IAO ou Y-E-W, c’est la raison pour laquelle ils appellent la lettre «Eh» ou rune Eihwaz, les lettres Yew; les lettres Yew liées avec l’arbre Yew. Et ils demandent: «Pourquoi l’arbre Yew? Je comprends que c’est Yod-Hei-Vav, I-E-U, mais l’arbre Yew?» C’est parce que le son Eh, qui est également associé à Eihwaz, est lié à la gorge, et c’est dans la gorge dans l’Arbre de Vie que nous avons la Sephirah Daath, qui se rapporte à l’Arbre du Bien et du Mal.

En d’autres termes, la rune Eihwaz, la rune Eh, l’arbre Yew pointe à notre propre gorge, et la façon dont nous utilisons la Parole, que ce soit pour le bien ou pour le mal, car avec notre langue, nous pouvons bénir ou nous pouvons prononcer une damnation.

Le Pouvoir de la Langue

«Voici, nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, et nous dirigeons tout leur corps. Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, mais ils sont dirigés avec un très petit gouvernail, au gré du pilote. De même, la langue est un petit membre, et se vante de grandes choses. Voici, comme une petit feu peut embrase une grande forêt. La langue aussi est un feu, un monde d’iniquité : Ainsi est la langue parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la nature, et elle est enflammée du feu de l’enfer. Car toutes sortes de bêtes et d’oiseaux, de reptiles, et des choses dans la mer, sont apprivoisés, et ont été apprivoisés par l’humanité. Mais la langue personne ne peut la dompter, c’est un mal indiscipliné, plein de poison mortel. Avec elle nous bénissons Dieu, même le Père, et avec elle nous maudissons les hommes, qui sont faits selon la ressemblance de Dieu ; de la même bouche sort la bénédiction et la malédiction. Mes frères, ces choses ne doivent pas être. Est-ce qu’une fontaine envoie au même endroit l’eau douce et amère? Le figuier [mieux dit arbre Yew] peut-il, mes frères, porter des olives? Ou une vigne, des figues? Donc aucune fontaine ne peut produire à la fois l’eau salée et fraîche.» – Jacques 3:. 3-12

Alors, voici l’Arbre du Bien et du Mal, le Figuier, l’arbre Yew, le Yggdrassil, qui est le même Frêne trouvé dans l’opéra de Wagner. Voilà pourquoi l’arbre Yew est lié à la rune Eihwaz, la gorge.

Beaucoup de gens dans les temps anciens, et dans la Seconde Guerre Mondiale, associaient kabbalistiquement cela, et dit: «Ceci est la rune des Juifs», liés aux Israélites. C’est parce que pour écrire le mot Juif en Hébreu, vous l’écrivez avec Iod, Hei et Vav. Le sexe est toujours kabbalistiquement associé à la gorge, à l’Arbre du Bien et du Mal. Une personne est parfois bien, parfois mal, cela dépend de la façon dont il utilise la langue.

Donc, voilà comment la rune Eihwaz est associée à la rune Dagaz quand nous voyons Eihwaz traversée par une ligne verticale, comme le X formant les deux Daleths ou Dorns de Dagaz.

Tel est le mystère de l’arbre Yew, le Yggdrassil, Frêne, Figuier lié à Eihwaz, la lettre EH, ou la rune Ehe liée à la gorge, qui est la connaissance que nous approchons; l’Arbre du Bien et du Mal. Vous rendez-vous compte de cela? L’Arbre du Bien et du Mal est la force sexuelle que nous vous avons enseigné dans de nombreuses conférences.

Les gens pensent que l’Arbre du Bien et du Mal, la force sexuelle est seulement dans Yesod ; donc, s’ils ne forniquent pas dans Yesod, ils font le bien, pas le mal. Mais, ils oublient Daath, la gorge, parce que la gorge est aussi un organe sexuel, où vous pouvez créer des mots. Vous pouvez tuer avec vos mots.

Il me vient à l’esprit maintenant l’incarnation de Samael en tant que Jules César, quand il fut assassiné par le poignard de Brutus. Maintenant, en cette époque, le Maître Samael a dit que Brutus est venu à nouveau dans sa vie. Mais Dieu merci, il n’était pas assassiné physiquement, mais la dague de Brutus, qui est la langue, a bléssé sa connaissance. C’est parce que les traîtres utilisent la langue pour faire du mal. Si vous allez sur Internet, vous trouverez beaucoup de personnes qui utilisent la Parole, utilisent les lettres, pour attaquer la Gnose, ou utilisent les lettres, les mots, pour trafiquer la doctrine de celui qui a l’épée aiguë à deux tranchant, dont la langue sort de sa bouche comme une dague à deux tranchants ou Dagaz, qui est le symbole de la Gnose, la connaissance.

Voyons, par exemple, lorsque vous lisez un livre, vous lisez les lettres écrites, qui sont des formes dérivées des runes, qu’elles soient des lettres Latines, des lettres Hébraïques, ou des lettres Grecques, c’est la façon dont vous recevez la connaissance. Mais, entre les lettres qui sont écrites et le mot qui est prononcé, il y a quelque chose, c’est l’Essence, l’Esprit, qui est l’air, qui est toujours caché derrière les lettres. Vous devez savoir comment entrer dans le sens de la lettre; c’est la raison pour laquelle nous l’avons dit, il est important d’étudier les lettres, l’origine de la Parole, afin d’entrer dans l’Esprit, qui se cache derrière les signes des lettres, que ce soit l’Hébreu, le Latin, etc.

Ainsi, dans chaque livre écrit par le Maître Samaël Aun Weor, il y a quelque chose derrière la lettre. Nous devons aller dans cela, même si son message est dévoilé et dit très clairement. Il y a quelque chose derrière que nous devons savoir comment pénétrer, parce qu’il s’adresse à l’Essence, à la Conscience ; la même chose est dite pour les livres de la Bible, ou n’importe quel Livre Saint. Ainsi, si nous lisons littéralement, nous perdons l’Esprit qui vivifie la Parole, et c’est malheureusement ce qui se passe en cette époque. Nous lisons, mais nous sommes paresseux, puisque nous lisons les livres, les livres sacrés et le message du Maître Samael, comme si nous étions en train de lire un journal, et cela est une erreur, parce que le message qui est écrit dans les livres du Maître Samaël Aun Weor est pour l’Esprit, la Conscience, et c’est seulement dans la méditation que nous pouvons extraire ce qui est caché là-dedans. De la même manière, nous devons lire la Bible ou le Coran. Malheureusement, en cette époque, les gens paresseux ne savent pas lire. Nous devons apprendre à lire.

Rappelez-vous que la connaissance dépend aussi de la façon dont nous disons les choses, car derrière les mots que je prononce, derrière cela se trouve mon souffle, qui est Aleph, le pouvoir des trois souffles akashiques: Père, Fils et Saint-Esprit dans mon corps. Donc, les mots doivent être prononcé; mais si j’utilise ma langue dans le mauvais sens, je peux même tuer avec mes mots, en donnant un mauvais conseil.

Beaucoup de gens tuent les intentions des chercheurs de lumière, en enseignant des choses fausses. Ceci est très difficile et enseigner est une responsabilité très forte, parce que nous devons donner les bons outils à la Conscience. Mais, si nous voulons juste se vanter de nous-mêmes et dire des choses qui sont fausses, parce que nous voulons que les gens nous suivent, nous utilisons la Parole de Dieu dans le mauvais sens. Cette Parole est le Logos, le Fils. Rappelez-vous que le Père-Mère, le Père de l’essence, les poumons est l’organe ou l’instrument qui est utilisé par l’air pour produire des sons. Ainsi, les poumons sont le Père. La langue est la Mère, et ce que vous prononcez sont vos enfants, le Fils.

«Mais à tous ceux qui l’ont reçue [le Verbe], à eux [le Verbe] leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui ont la foi en son nom, qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire comme la gloire du Fils unique (Verbe) venu du Père, plein de grâce et de vérité. Johannes a porté témoignage de celui-ci (le Verbe), et cria, disant: ce fut (le Verbe) duquel je parlais, qui vient après moi est préféré avant moi: car il (le Verbe) était avant moi (IEOUAMS). Et de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce pour grâce.» – Jean 1: 12-16

Voilà pourquoi il est dit:

«À celui qui sait, la parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui en qui la Parole est incarnée. L’essence de la Parole est le pouvoir, est omnipotence.» – Roman Rosicrucienne par Arnold Krumm-Heller

Ainsi, les vrais enfants d’Israël sont ceux qui ont le Verbe de Dieu incarné. Ainsi, Israël ne sont pas les gens qui vivent au Moyen-Orient, qui utilisent la langue dans le mauvais sens, mais ceux qui vivent au Moyen-Orient, l’Orient de l’Arbre de Vie ; car pour que nous puissions devenir un enfant d’Israël dans Malkuth, dans la chair, nous devons Connaître le Verbe dans Israël, dans le cœur, au Milieu, dans Tiphereth, l’Orient. Donc, si nous disons: «Je suis un enfant d’Israël», nous disons que nous sommes des Maîtres de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, parce qu’Israël est dans le cœur, c’est Jacob, la Sephirah du Milieu, Tiphereth.

En rapport avec les trois Patriarches Hébreux, Abraham est Chesed, Isaac est Geburah et Tiphereth, le cœur, est Jacob, Israël; ainsi, nous atteignons le niveau de Tiphereth lorsque nous aurons terminé le cycle de naître à nouveau. Alors nous devenons un Enfant d’Israël. Ainsi, les Enfants d’Israël sont les maîtres. Mais, en cette époque, les gens qui ne savent pas lire la Kabbale, qui ne sont pas Initiés, pensent que les Enfants d’Israël sont au Moyen-Orient; mais ces gens ne sont pas des Maîtres. Moïse, David, Zacharie, Ezéchiel, ce sont les Enfants d’Israël; mais des fornicateurs? Les gens qui forniquent comme des bêtes? Ils ne sont pas des Enfants d’Israël.

Nous devons comprendre en utilisant notre compréhension, notre compréhension dans Daath, Dagaz. Voilà pourquoi les anciens Pharaons étaient des enfants d’Israël, parce que comme Moïse ils étaient des Maîtres, des Maîtres Autoréalisés. Quand nous devenons un enfant d’Israël alors nous devons parcourir l’ensemble du désert pendant 40 ans, afin d’entrer dans la Terre Sainte, qui est une transformation alchimique. Donc, pour cela nous devons incarner le Verbe dans le cœur (Tiphereth, Israël), et ceci est le mystère de Dagaz. Il est déclaré:

«Voici, il vient avec les nuages, et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui, même si, Amen.» – Apocalypse, 1: 7-11

Ainsi, les nuages symbolisent le mystère qui est caché quand vous lisez. Ces nuages, sont les lettres dans lesquelles la Parole, la sagesse est cachée. Voilà pourquoi le Logos, qui est la Parole, le Seigneur a dit:

«Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur [le Logos, le Verbe], qui est, qui était, et qui sera, le Tout-Puissant [El-Shaddai dans Yesod].» – Apocalypse 1: 8

Dans ces précédents versés et à l’intérieur de vous seul se trouve caché beaucoup de grandes choses. Le Seigneur, le Logos doit venir à vous. Lorsque vous vous rendez compte que, l’Alpha et l’Omega (la gorge et les parties génitales) sont liés au Pentagramme, qui est le Verbe fait chair.

penta_thumb

«Moi Johannes, qui suis également votre frère et compagnon dans la tribulation, et dans le royaume et la patience de Jésus-Christ, était dans l’île appelée Patmos, pour le Verbe de Dieu, et pour le témoignage de Jésus-Christ. [Voyez-vous? Pour le Verbe de Dieu]. J’étais dans l’Esprit le jour du Seigneur [Dagaz, qui est le Jour du Seigneur].» – Apocalypse 1: 9, 10

Quand il est dit dans le Jour du Seigneur, cela signifie dans le cycle. Dans quel endroit du cycle sommes-nous? Quand nous commençons ce chemin, nous ne sommes pas en Tiphereth ; nous sommes en Malkuth juste comme des débutants. Alors en tant que débutants, nous devons nous préparer pour que le Verbe puisse s’incarner en nous. Mais, le Verbe est lié à Johannes, à Jean – I-E-O-U-A-M-S, qui se rapporte aux sept églises.

«Et j’entendis derrière moi une grande voix, comme celle d’une trompette [le Logos], disant: Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, et ce que tu vois, écris-le dans un livre [ce livre est nous. Ce livre est nous même] et envoie-le aux sept églises qui sont en Asie [Assiah, le monde de la matière, le corps physique, le monde de l’action, qui est dans la colonne vertébrale]. À Éphèse [Chakra Muladhara], et à Smyrne [Chakra Swadhistana], et à Pergame [Chakra Manipura], et à Thyatire [Chakras Anahata], et à Sardes [Chakra Vishuddha], et à Philadelphie [Chakra Ajna] et à Laodicée [Chakra Sahasrara].» – Apocalypse 1: 10-11

Les sept églises sont les sept centres magnétiques qui vibrent dans Assiah, Malkuth avec les sept voyelles: I-E-O-U-A-M-S. Donc, c’est Yohannan. Autrement dit, en ce moment même, nous devenons disciples du Seigneur, le Logos. Nous devons mettre en activité les sept voyelles, pour que le Seigneur, le Logos puisse venir en nous, pour préparer le Temple pour le Seigneur, pour le Verbe. Voilà pourquoi nous devons apprendre à vocaliser. Voilà pourquoi le Maître Samaël Aun Weor nous a donné beaucoup de mantras, pour que nous puissions vocaliser, mettre en activité les Chakras en rapport avec les sept voyelles que nous pouvons éveiller. Ceci pour que l’Essence puisse voir, afin d’étudier la signification de la Parole, parce que l’œil dans la langue de Tonatiuh signifie clairvoyance. Mais, cette clairvoyance doit être unie à la clairaudience, à la télépathie, à l’intuition, etc.

fish-manLorsque vous lisez un livre de la Bible, ou un livre sacré, vous devez utiliser vos sept chakras, parce que c’est le Verbe. Yohannan doit comprendre cela. Rappelez-vous que les deux N de Johannes ou Yohannan, sont les deux Nuns (spermatozoïdes et ovule). Nun signifie poisson en Araméen. Si l’on observe la langue de Tonatiuh, il a la forme d’un poisson. Le poisson en Hébreu se prononce Dag. Oui, DAG est la manière dont vous dites poissons en Hébreu, Dag, Dagaz. Ils ont la même racine.

Quand nous parlons de Johannes ou Oannes nous nous souvenons aussi (יוחנן) Yohannan, avec deux Nuns, deux Dags. Il y a beaucoup de Dags, poissons mentionnés dans la Bible. Dans l’Ancien Testament, ils parlent de Dagon, l’homme poisson vénéré par les Philistins; Dagon, la force sexuelle du poisson, (און דג) Dag Aun. Beaucoup de gens disent que Dagon est mauvais, que Jean, Johannes est mauvais à cause du poisson…

Écoutez, Jésus est également représenté par Ictus, par le poisson, parce qu’il est le Verbe, la même langue qui vient de la bouche, qui a la forme d’un poisson, Dag, Dagger, Dagaz, Ictus, Dagon, Oannes, Johannes, le Verbe. Mais, tout dépend de si vous êtes un Philistin, un fornicateur, si vous utilisez le pouvoir de Dagon à travers votre sexe et gorge de la mauvaise manière puisque vous adorez Delilah, la nuit.

Malheur à vous Samson de la Kabbale si vous permettez à Dag-Dagon de Delilah de vous séduire dans le jardin des délices, parce que vous expulserez alors votre vrai Poisson, qui est Ictus, le Seigneur, votre propre Dagon, qui signifie la force de votre poisson (spermatozoïde) à travers la fornication. C’est le symbole de Samson et Delilah et Dagon. Dag est poisson, et quand vous travaillez avec la Parole, vous devez travailler avec Dag, avec Ictus, avec la Nun de Yohannan, qui en Hébreu a deux Nuns à la fin.

iohanan

Les deux Nuns de Johannan sont le spermatozoïde et l’ovule, qui sont le support de Chet (Ida et Pingala) et le Verbe I-O. Vous voyez?

Nous avons parlé de la lettre ח Chet…. Chhhhhh, en Français, le son de Chet est guttural. Ceci est très important, parce que quand on voit le CH comme un mantra, ne prononcez pas le mantra CH (comme dans le CHat, la prononciation normale en Français) parce que CH vient de la langue Hébraïque, qui est la lettre Chet. Ainsi, Chet a un son guttural, pas cha (comme dans le chat). Parfois, on peut lire des mantras dans notre langue maternelle, mais rappelez-vous ce que le Maître Samael a dit:

La combinaison CH [lettre Chet ] est considérablement plus abondant dans les mantras Hebreux; il a un immense pouvoir magique. – Samaël Aun Weor, Logos Mantra Théurgie

Alors, rappelez-vous, Chet ne fait jamais le son «CH» comme dans «chewy» parce qu’en Hébreu CH ne sonne pas entre vos dents, mais dans la gorge car c’est un son guttural. Ainsi, Chet est prononcé avec la gorge.

En Sanskrit, JIVAH [prononcé «Hivah»] est le Souffle de la vie. En Hébreu, la vie est [חי] CHAI. Or, en Hébreux la différence acoustique entre le H et le CH est presque légèrement; et bien que la perte du son H est une dégénérescence opérée en Espagnol et en Français, néamoins l’acquisition du son CH est un pas en avant, parce que – dans le sens mantrique – son action spiritualise la matière. Dans la Chine antique, SOUFFLE, le soufflz divin, est CHI, dont le son nous rappelle ICH en Allemand. (Huiracocha).

Alors, voici que lorsque vous prononcez le mantra CH vous prononcez comme un son H fort, qui est très commun non seulement en Hébreu, mais aussi dans les langues Allemande. En Espagnol ou en Anglais, ce son n’est pas très commun comme dans d’autres langues; en Asie, ils prononcent ce CH guttural très fortement. Ainsi, le nom Johhhhhaaaaanann, est écrit avec le Chet de (חי) vie.

«Et Yod-Havah Elohim forma Adam de la poussière du sol, et [sa gorge] souffla dans ses narines le souffle de [חי] vie, et Adam devint une âme vivante [החי].» – Genèse 2: 7

Rappelez-vous que la gorge de Dieu donne la vie. Ainsi, lorsque le son guttural ne se prononce pas d’une manière forte, il n’est pas Chet, mais Hei, qui est comme un soupir. Par exemple, «How are you?» est écrit avec le H, qui est marqué d’une manière très douce, souple comme un souffle, un soupir. Ainsi, les deux lettres, comme nous l’avons dit dans une conférence précédente, ont des sons semblables, le Hei est guttural mais comme un soupir (Hhhhhhhhhhhhaaaa), mais Chet est un son guttural très fort comme dans (חוה) Chhhhavah, Eve, qui signifie la Mère des (חי) Vivants.

Par exemple, regardons une autre similitude; (חית) Chet, Iod, Tav sont les lettres qui épellent Chet en Hébreu. Cependant, si vous enlevez les points modernes – parce que dans l’ancien Hébreu on n’écrit pas avec un point-symboles pour indiquer le son des voyelles – vous pouvez alors lire Chayot, qui s’épèlle de la même manière: Chet, Iod et Tav. Et qu’est-ce que Chayot? Cela signifie des animaux, parfois des créatures avec la vie, qui est Chaiah, Chayot. C’est précisément le problème avec les traducteurs. Dans les temps anciens, la langue Hébraïque n’a pas montré de points ou de lignes pour indiquer comment prononcer les voyelles dans ces mots. Ainsi, si nous écrivons Chet, ils pourraient penser que nous avons écrit le mot Chayot, mais nous pourrions aussi avoir écrit la lettre Chet. Donc, c’est le problème quand vous lisez quelque chose en Hébreu. Par conséquent, prennez la parole, puis communiquez avec le son, et utilisez votre intuition, pour voir l’Esprit qui vivifie la lettre, afin de comprendre ce que tel ou tel prophète a dit, parce que nous pouvons lire les sons de ces mots de la mauvaise manière.

Asana des Sept Voyelles

Maintenant, afin de travailler avec le Logos, pour faire ce que nous enseignons ici, nous devons activer les chakras. Par conséquent, nous devons vocaliser tous les jours, I-E-O-U-A-M-S, tout en faisant les positions de l’Alphabet Runique avec le corps.

Effectuez la forme de la rune avec votre corps, et prononcez Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhh, puis effectuez la forme de la rune Ehe avec votre corps et prononcez le son Eeeeeeeeeeeeeehhh, (nous devons concentrer le son dans la zone à laquelle la voyelle correspond dans notre corps ). Le son «Ih» résonne dans les glandes pituitaire et pinéale. Voilà pourquoi nous devons élever nos bras vers le haut, afin de former une ligne droite, puis prononcez Iiiiiiiiiiihhh.

Lorsque nous prononçons le son Eh, rappelez-vous que Eihwaz est liée à la gorge. Nous devons donc faire la ligne droite, la ligne transversale de la rune Eihwaz avec nos bras, de les plier au niveau du coude. La gauche est relevée vers le haut, et le droit est maintenu vers le bas, c’est la rune Ehe. Lorsque nous prononçons Eeeeeeeeeeeehhh, nous sentons la vibration dans la gorge.

Ensuite, nous formons le O Runique avec la rune Othila, qui est le grand O et se concentrer dans notre cœur; Ooooooooooooohhh.

Ensuite, nous faisons la forme du U, la rune Ur, avec notre corps, les deux bras vers le bas tenue devant vos jambes tout en faisant face au sol; ici nous nous concentrons dans notre ventre; Uuuuuuuuuuuuuuuuu.

Ensuite, nous faisons la forme de la rune Ar avec un corps droit. Nous ouvrons notre jambe droite, nos bras sont proches du corps et nous nous concentrons au milieu des poumons, la glande thymus, en prononçant Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh. Le son de la Nature, les forces de la nature viendra à nous et activeront ce chakra, grâce à la forme de la rune que nous faisons avec notre corps.

Ensuite, nous élevons nos bras, comme une supplication au ciel, formant la lettre Y avec notre corps, qui est la forme de la runique Man. Ensuite, nous nous concentrons dans notre prostate ou utérus et prononcons le son de la lettre M: Mmmmmmmmmmmmmmmmm.

Ensuite, nous nous accroupissons, sur la pointe de nos pieds, mettons les mains sur les genoux et, ce faisant, formons la forme de la rune Sig avec notre corps. Si vous deviez regarder votre corps, la colonne vertébrale forme une ligne, puis les fémurs forment la ligne médiane et, enfin, les mollets forment la dernière ligne de la rune Sig, les trois lignes de la rune Sig, et prononcons; Ssssssssssssssssssssssssssssss. Cette rune fait monter la force sexuelle, du coccyx, pour atteindre le sommet. Ensuite, nous nous étirons à nouveau à une position droite et avec nos bras vers le haut, nous commençons à nouveau avec la rune et prononçons Iiiiiiiiiiihhh et ainsi de suite et ainsi de suite…

Ceux-ci doivent être des mouvements rythmiques avec les sept voyelles. Voyons les graphiques suivants afin de comprendre comment le faire.

ieouams

Tout d’abord, effectuez la rune Dagaz; nous croisons les bras sur notre poitrine, et demandons à notre Être Intérieur, «Mon Père, mon Dieu, ma Mère, ma Divine Déesse, aide-moi à activer les sept voyelles, de sorte que Johannes, le Verbe de Dieu puisse préparer mon corps à l’avènement du Verbe, Jésus, dans mon cœur.»

Ensuite, nous commençons la pratique:

Prononcons «Iiiiiiiiihhh» tout en élevant nos bras et formant une ligne droite. Ensuite, nous baissons nos bras, et formons la lettre E, la rune Ehwaz, prononcons «Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeehhh». Ensuite, nous formons la forme de la rune Othila en ouvrant nos jambes et placons nos bras au-dessus de notre tête, avec nos mains, et prononcons «Oooooooohhh». Ensuite, nous nous plions vers l’avant et formons la forme de la rune Ur, et prononcons «Uuuuuuuuuuuuuu». Nous revenons alors en arrière, et ouvrons notre jambe droite, formant la rune Ar, et prononcons «Aaaaaaaaaaaaaaaaaahhh». Ensuite, nous élevons nos bras au-dessus de notre tête, les mains dehors, suppliant, et prononcons «mmmmmmmmmmmmmmm». Enfin, nous nous accroupissons et nous reposons sur nos talons formant la rune Sig, et prononcons «Ssssssssssssssssss». Nous pouvons continuer à faire tout cela autant de fois que nous voulons, en terminant toujours avec la rune Dagaz en croisant les bras sur notre poitrine et donnant grâce à notre Dieu Intérieur. Nous faisons cela parce qu’Il est celui qui attire les forces et les met en activité dans nos chakras.

Nous vous conseillons de faire le tour complet de IEOUAMS sept fois. Une fois que vous avez terminé le Sssss, et que vous voulez continuer, alors redressez vos bras à nouveau, et prononcez le Iiiiiiiiiiihhh, etc. Réalisez les sept voyelles comme nous l’avons dit, faites les de cette façon, en formant la forme des lettres des runes avec votre corps, tous les jours, sept fois. Si vous voulez le faire quatorze fois, c’est bon aussi.

Rappelez-vous que vous attirez les forces de la Nature dans votre corps. Les forces solaires sont dans la Nature et dans votre corps, dans votre Mère Divine Kundalini. Chez l’homme, la Mère Divine Kundalini est représentée par sa femme. Maître Samaël a déclaré:

«Femmes, écoutez-moi: Shakti doit être vécue royalement pendant les rapports sexuels comme Maya-Shakti (Femme-Eve-Déesse). C’est seulement de cette façon que vous pouvez réussir dans la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de votre nature. L’homme Gnostique doit personnifier Shiva (le Saint-Esprit) durant le Sahaja Maïthuna (Magie Sexuelle) et se sentir inondé de cette merveilleuse force du troisième Logos.» – Le Mystère de la Floraison d’Or

Le Christianisme parle des trois Marie: Marie dans le Cosmos, Marie dans la Nature et Marie dans votre propre corps. Ce sont les trois Marie.

Mais, la Marie dans votre propre corps se rapporte à la Mère Divine; mais quand nous nous référons aux hommes, Marie se rapporte à leur épouse, comme Marie-Madeleine à Jésus. Par exemple, relisons l’Évangile de Jean:

«Or, se tenait là près de la croix de Jésus sa mère [kundalini.] [Qu’est-ce que la croix de Jésus? Dagaz est la croix de Jésus, peu importe où vous le placez, que ce soit dans votre Yesod, vos organes sexuels, que ce soit dans votre coeur, ou dans la gorge. C’est la croix de Jésus, les deux polarités, les deux volontés. Ainsi, au pied de la croix se trouve Marie, toujours, la Mère Divine, la force sexuelle, l’aspect féminin de l’Esprit Saint] et, la femme de Cléophas [qui signifie «Vision de Gloire». Lorsque vous commencez à annihiler votre ego, alors vous entrez en contact plus étroit avec votre Mère, et vous commencez à avoir des expériences avec votre Mère Nature. Mère Nature est un Être qui existe dans la 4ème Dimension, une force, une intelligence. Mère Nature est détruite par les habitants de la Terre de cette époque, mais l’Initié, Gnostique, vénère la Mère Nature, qui est la sœur de Marie, notre Mère Kundalini]. Et Marie-Madeleine [l’autre Marie est Sa femme].

«Jésus, voyant sa mère, et le disciple [qui est le Bodhisattva Johannes, la Parole], qu’il aimait, debout, il dit à sa mère: Femme, voici ton fils! [La Parole est ce Fils. La femme est la gorge, la mère dans ma gorge, Daath. Voici ton Fils, la Parole, est déjà purifiée, parce que je suis en train de mourir sur la croix. Je remercie que Je suis mort sur la croix, il a l’Âme Humaine, Tiphereth, est purifié. Maintenant, il n’a pas d’ego, il est complètement mort]. Puis il dit à son disciple: voici ta mère, et à partir de cette heure-là, [cette initiation], le disciple l’a prit dans sa propre maison, [sa propre maison, son propre temple, son propre corps].» – Jean 19:26, 27

Ainsi, l’Évangile de Jean est l’Évangile de Johannes. Johannes est le Fils de l’Homme, qui est l’union de Jésus et de Jean. Jean est l’Âme Humaine, Tiphereth. Ainsi, quand Jésus dit à l’Âme Humaine: «Voici ta Mère», il voulait dire: «maintenant que tu n’as aucun ego» (parce que le Jésus Intérieur a annihilé les causes de cet ego, dans le Monde Causal). «Maintenant, voici ta Mère» – cela signifie que Johannes (l’Âme Humaine) est vraiment devenu un enfant de la Mère Divine, que ce soit dans la Nature, individuellement ou dans le Cosmos.

Ce sont les trois Maries. Jésus a réalisé cela grâce à Marie-Madeleine, les deux M. Tel est le mystère de M.M., Marie-Madeleine, le Mystère parmi les Francs-Maçons dont aucun d’entre eux ne connaît. Bien qu’ils aient leur Marie-Madeleine, ils forniquent avec elle. Nous devons transmuter et transformer Marie-Madeleine en une créature Sainte. C’est le chemin. Ainsi, grâce à Marie-Madeleine, la Mère Divine est maintenant avec Johannes, le Fils de l’Homme, parfait. Tel est la signification de ce verset, que nous lisons au chapitre 19.

Voilà pourquoi quand Maître Jésus ressuscite, ce disciple est là derrière quand Jésus marche avec Pierre. Cela a un autre symbole:

Quand ils eurent dîné, Jésus dit à Simon Pierre, «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu plus que ceux-ci?»

«Oui, Seigneur,» a-t-il dit, «Tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Pais mes agneaux.»

Encore une fois Jésus a dit: «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu?»

Il répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Prends soin de mes brebis.»

La troisième fois, il lui dit: «Simon, fils de Jonah, m’aimes-tu?»

Pierre fut peiné parce que Jésus lui a demandé la troisième fois, «m’aimes-tu?» Il a dit: «Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que Je t’aime.»

Jésus a dit: «Pais mes brebis [Prendre soin des Âmes de mon peuple, enseigne leur]. En vérité, en vérité, Je te le dis, quand tu étais plus jeune tu t’habillais et allais où tu voulais; mais quand tu es vieux tu étireras tes mains, et quelqu’un d’autre t’habilleras et te conduiras où tu ne voudras pas aller.» Jésus a dit cela pour indiquer le genre de mort par laquelle Pierre glorifierait Dieu. Puis il lui dit : «Suis-moi!»

Pierre se retourna et vit que le disciple que Jésus aimait les suivait. [Ce fut Yohannan, qui se pencha sur la poitrine de Jésus au souper et avait dit: «Seigneur, qui va te trahir?» Quand Pierre le vit, il demanda: «Seigneur, que lui arrivera-t-il?»

Jésus répondit: «Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Tu dois me suivre.» – Jean 21: 15-22

Cela signifie qu’au début, l’Initié doit travailler avec Pierre. Pierre nous montre le chemin, qui est la transmutation de la force sexuelle. Lorsque Pierre demanda: «Seigneur, que lui arrivera-t-il? » Derrière eux se trouvait Johannes, Yohannan, Jean. Maître Jésus a dit: «Si je veux qu’il m’attend jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Tu dois me suivre.» C’est comme dire: «tu dois d’abord travailler très dur pour naître à nouveau, et si tu atteins la Maîtrise, Yohannan m’attend, le Verbe.»

Alors qu’est-ce que cela signifie pour vous? «Vous devez seulement continuer à travailler avec les trois facteurs et lorsque vous atteignez le niveau de Tiphereth, alors Moi, le Logos m’incarnerai dans l’Âme Humaine, et nous viendrons avec toi dans la glande pinéale.» Tel est la signification de celui-ci.

Questions et Réponses

Public: Si la femme est sur son cycle, peut-elle effectuer les runes?

Instructeur: Il est préférable si elle ne le fait pas, parce que quand vous effectuez ces mouvements runiques, vous transmutez les forces de la Nature dans votre corps. Le corps d’une femme dans son cycle lunaire rejette les toxines, elle rejette les forces négatives au cours de son cycle. Ceci afin de se purifier. C’est précisément le corps d’une femme, il va de pair avec la Nature. Donc, si une femme fait les runes, alors, en substance, elle transmute les toxines qu’elle libère naturellement, les absorbant ainsi à nouveau, ce qui n’est pas bien. La meilleure chose qu’une femme peut faire est de vocaliser les voyelles mentalement et être tranquille, pour que le Seigneur puisse activer les Chakras de haut en bas. Ces forces vont également aider à rejeter les toxines et tout le reste que la femme rejette lorsqu’elle a ses règles. Dans le cas contraire, si elle le fait dans l’autre sens, elle prendra les forces de la Nature dans son corps et en les élevant, elles se mélangent avec les toxines qu’elle libère pendant les règles; ce n’est pas bien. Donc, mon conseil est de vocaliser mentalement, ou de méditer, pendant cette période.

Public: Quelle jambe va du côté de la posture runique correspondant à la voyelle A?

Instructeur: Vers la Droite. Le côté droit est toujours celui qui ouvre dans cette posture Runique.

Public: Où en ligne, ou quel livre, pouvons-nous trouver des illustrations montrant toutes les positions pour I-E-O-U-A-M-S?

Instructeur: Il n’y a pas de livre. Le Maître Samael a écrit sur certaines runes, pas toutes. À propos de Dagaz, il la mentionne simplement, mais sans dire Dagaz, mais il est évident qu’il connaissait le mystère de Dagaz, qui est le mystère du cycle, qui est écrit dans de nombreux livres: «Le soir et le matin était le premier jour, Je suis l’Alpha et l’Oméga, le cycle de la vie et la mort.» C’est le cycle de Dagaz, le commencement et la fin de toute initiation. Bien sûr, il a parlé dans tous ses livres, sans dire que cela est lié à Dagaz, spécialement, ouvertement. Mais, maintenant que nous enseignons au sujet des runes, nous enseignons que cela est lié à Dagaz, parce que le symbole simple de Dagaz est précisément la fermeture de nos bras sur notre poitrine. C’est le symbole simple qui consiste à faire la volonté de Dieu, mourir dans le Seigneur.

Voilà pourquoi, quand nous observions certains Gnostiques qui ne commencent pas ou ne termine pas l’étoile microcosmique en croisant les bras sur leur cœur, et pourtant ils enseignent la mort psychologique, nous nous demandons, comment cela peut-il être? Autrement dit, comment peuvent-ils enseigner une telle chose erronée, et parler de «mourir dans le Seigneur»? En effet, ils n’enseignement pas la mort réelle, selon le Seigneur. Et ce parce qu’ils ignorent le Seigneur. C’est en enseignant que nous devons comprendre.

Donc, nous avons fait un graphique en mouvement lié aux sept voyelles afin de vous l’illustrer. Je l’ai appris quand j’étais avec le Maître Samaël Aun Weor, au Mexique; Je l’ai appris au Mexique. J’enseigne maintenant, et bien sûr, je n’ai jamais trouvé quelque chose écrit à ce sujet. Mais, il y a beaucoup de choses que le Maître Samael a enseigné qui ne sont pas écrites. Mais, puisque nous sommes dans le temps de la fin, et que vous en avez besoin, je vous les enseigne. Donc, mettez en pratique afin de les activer et afin que vous puissiez en profiter. Le Maître Samael conseille la vocalisation des sept voyelles dans plusieurs de ses livres.

Public: Quel est le meilleur moment pour faire les runes?

Instructeur: Le meilleur moment pour faire les runes est le matin, quand le corps est reposé. Le matin, vous trouverez beaucoup de forces de la Nature, la lumière solaire que le Soleil a laissé dans la Nature. Donc, si vous profitez de ce moment, et faites les runes, alors vous prenez toute cette énergie dans votre Corps Vital. Rappelez-vous que Dagaz, Daath, l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal est lié aux sept voyelles que vous devez activer, les sept églises d’Asie.

Public: Vous avez mentionné Yew comme l’Arbre du Bien et du Mal. Pensez-vous que c’est une coïncidence que Yew (Arbre if) est le bois utilisé pour fabriquer des arcs et des flèches qui peuvent être utilisées pour chasser ou pour se nourrir ou faire la guerre? L’arc et la flèche comme phallus est très bien une analogie pour la fornication, n’est-ce pas?

Instructeur: Non, ce n’est pas une coïncidence parce que l’arbre Yew renferme de nombreux symboles. Rappelez-vous que les deux branches de l’arbre Yew sont la verticale et horizontale qui forment la croix. Donc, si nous disons que Jésus, le Christ est mort sur la croix de deux branches Yew , c’est précisément le sens: l’Arbre du Bien et du Mal, parce que l’arbre est l’homme et la femme, Dagaz. Mais, nous devons aller au-delà de l’homme et de la femme, nous devons aller au-delà du bien et du mal, comme les Dieux, et par cela nous devons mourir sur la croix de l’arbre Yew, les deux branches de l’arbre Yew. Voilà comment nous le déclarons symboliquement. L’Arbre du Bien et du Mal est la croix sur laquelle le Seigneur travaille, réalisant tous ses miracles dans l’être humain.

Public: Pouvez-vous expliquer plus au sujet du symbole du fouet que la momie a…

Instructeur: Oh, le fouet? Vous voulez dire aussi le sceptre du pharaon? Dans l’image du pharaon, vous voyez le sceptre dans la main gauche, et le fouet dans la droite. Eh bien, ce sont les deux symboles. L’Initié doit travailler avec les deux volontés; le fouet et le sceptre; la droite et la gauche, les deux forces. Le fouet est le plus souvent utilisé comme symbole de la volonté, mais c’est aussi le cas du sceptre, c’est la volonté bienveillante. Le fouet est celui qui exécute la justice, le karma.

Alors, voilà comment vous devez travailler avec les deux forces de Dagaz, toujours, la dualité. Bien sûr, au-dessus de la tête du pharaon vous voyez aussi la dualité; le serpent Hadith qui travaille avec le vautour de la mort, afin de parvenir à la l’Autoréalisation l’Être.

Public: Est-ce la Mère Marie la Pistis Sophie?

Instructeur: Eh bien, Pistis Sophia est unie à la Mère Divine, puisque, Pistis est le pouvoir, Pistis est l’intelligence, le Saint-Esprit, le pouvoir du feu. Sophia est la sagesse, qui est Chokmah, le Christ. Pistis Sophia ne peut pas être Pistis Sophia sans la Mère Divine Kundalini. Pistis Sophia a une Mère Divine Kundalini dans sept serpents. Pistis Sophia est l’Âme Humaine unie à Sophia; C’est Yohannan et Jésus ensemble.

Mais rappelez-vous: n’oubliez pas que l’Évangile de Luc, l’Évangile de la Terre déclare, d’abord la naissance de Yohannan-Baptiste, puis la naissance de Jésus au bout de six mois. C’est très important. Tout d’abord, travaillez avec Yohannan. Lorsque vous atteignez Tiphereth, alors à ce niveau, Jésus vient six mois après dans Malkuth. Le mystère du six est le mystère du sixième Arcane.

Prononçons avec notre langue; Amen, Aum.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Rune Dagaz

Rune Hagal

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Runes

Saint et Béni soit le nom imprononçable du Seigneur. Baruch Ha-Shem Adonai.

Le souffle se rapporte à la parole et ceci est symbolisé dans la Rune Hagal du Futharkh ou Alphabet Nordique. Nous trouvons le glyphe de la Rune Hagal dans de nombreuses religions et philosophies, même au centre du Calendrier Aztèque.

rune-hagal

Comme vous pouvez le voir dans le graphique, la Rune Hagal est représentée par la lettre H, et par la lettre X coupée par une ligne verticale ou horizontale en son milieu. Le X traversé par une ligne verticale ou horizontale forme l’étoile à six pointes, qui est un symbole que l’on trouve dans de nombreuses religions. Nous trouvons l’étoile à six pointes parmi les Hébreux, où elle est appellée l’Étoile de David, ainsi que dans le panthéon Tibétain et le panthéon Hindou, et dans le panthéon Nordique en tant que Rune Hagal.

Le H, ou Rune Hagal, est une voyelle silencieuse, soupirante, de sillabation. Dans l’ésotérisme, nous étudions la lettre H, ainsi que les lettres M et S, comme voyelles. Qu’est-ce que les voyelles pour nous? Ce sont des sons parfaits de la bouche: IEOUAMS, prononcé par le souffle, qui est le H, un soupir profond. Comme vous pouvez le voir, c’est précisément ce que nous trouvons symbolisé au centre du Calendrier Aztèque, où la Rune Hagal est représentée par un X formé par les 4 carrés autour de Tonatiuh. Parmi les Aztèques, Tonatiuh est le nom du soleil, qui représente notre Race Racine. Tonatiuh est au centre du Calendrier Aztèque. Il montre deux pattes qui pressent deux cœurs humains. Les deux pattes sont aux deux extrémités de la ligne horizontale qui coupe le X, formant la Rune Hagal.

La Rune Thorn – qui en Allemand s’appelle Dorn, symbole de la volonté – est au-dessus de Tonatiuh. Au centre du Calendrier Aztèque se trouve ce glyphe en forme de Rune Hagal, qui dans la langue Nahuatl s’appelle Nahui-Ollin (Quatre Mouvements), ce qui signifie que les quatre (X croix) expriment le mouvement, la volonté, la puissance des deux griffes – masculine, féminine. Cette volonté androgyne de l’énergie solaire émane d’une trinité, représentée par le sommet du triangle au-dessus de la tête de Tonatiuh; ce triangle représente la Rune Thorn. Le mouvement est lié à la Rune Hagal, qui est formée par le X coupé par une ligne horizontale, qui forment ensemble l’étoile à six pointes. L’étoile à six pointes, l’Étoile de David, est représentée de plusieurs façons, mais sa forme est cachée dans le glyphe au centre du Calendrier Aztèque. Les deux griffes ou pattes et les quatre carrés forment la Rune Hagal, l’étoile à six pointes. Et au-dessus de la tête de Tonatiuh, l’épine symbolise la volonté divine.

Pourquoi la Rune Thorn est-elle au-dessus de la tête? C’est parce que dans la glande pinéale, nous avons l’atome du Saint-Esprit, qui dans l’Hindouisme s’appelle Shiva. Dans la Mythologie Grecque, ce Shiva ou Esprit Saint est représenté par Neptune. C’est pourquoi, en Astrologie, Neptune gouverne la glande pinéale.

Les hormones de la glande pinéale sont directement liées aux hormones des glandes sexuelles, aux eaux créatrices, aux eaux humaines. C’est pourquoi Neptune est le Dieu de l’océan, non seulement des forces océaniques de la planète, mais aussi celles de notre planète particulière, appelée corps humain. Les forces de la glande pinéale déplacent l’énergie sexuelle, les eaux de la genèse, les gènes de nos organes sexuels. Ceci est très important à comprendre parce que nous devons étudier le rapport entre la force sexuelle et la glande pinéale avec la parole. Tout cela est enfermé ou caché avec cette merveilleuse Rune Hagal.

Nous avons pris le symbole de la Rune Hagal du centre du Calendrier Aztèque afin d’expliquer ses mystères, afin que vous puissiez voir comment ils sont représentés merveilleusement dans ce glyphe Aztèque.

Si vous observez, le visage au milieu – le Cinquième Soleil, Tonatiuh – a une bouche ouverte à partir de laquelle sort une langue triangulaire ou une langue en forme de triangle. Cette langue représente les trois forces primaires dans Daath dont nous parlons toujours en relation avec l’Arbre de Vie. Si vous connaissez l’Arbre de Vie, vous savez qu’il est représenté par dix Sephiroth. La langue de Tonatiuh se rapporte à Daath, sous le premier triangle de l’Arbre de Vie, qui dans la Kabbale s’appelle le Triangle Logoique (triangle du Verbe), formé par Kether, Chokmah et Binah. Ces noms traduits en Français signifient «Couronne», «Sagesse» et «Intelligence» (bien que parfois Binah soit «Entendement» ou «Compréhension»).

Ainsi, ce Triangle Logoique – qui représente le Père, Fils et Esprit Saint dans le Christianisme – est également au-dessus de la tête de Tonatiuh. Son sommet représente la Rune THORN, Volonté Divine, également représentée dans ce triangle. Mais, la langue de Tonatiuh montre comment ces trois forces primaires d’en haut créent à travers le pouvoir du Verbe dans Daath. Rappelez-vous qu’il est écrit dans l’Évangile de Jean:

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean 1: 1

Comme vous pouvez le voir, JEAN (JOHN) est écrit avec un H au milieu. Le H de John est la Rune Hagal, qui symbolise le souffle de Dieu. Lorsque vous voulez faire le son du H, vous émettez un soupir. HhhAaaaaaaa. Ce soupir, le H, est le symbole du souffle de Dieu.

Dans la Kabbale, le H, le soupir, est représenté par la lettre (ה) Hei. La lettre Hei est la cinquième lettre de l’alphabet Hébreu. Remarquablement, la lettre Hei de l’alphabet Hébreu – le soupir, le H – est orthographié avec deux lettres Hébraïques. En effet, pour écrire Hei, il faut écrire la lettre Aleph à côté de la lettre Hei. L’orthographe de Hei (הא) cache un élément très profond et important que nous devons comprendre.

Aleph, qui est la lettre A, est la première lettre de l’alphabet Hébreu et de nombreux alphabets. Nous avons déjà donné une conférence liée à la lettre Aleph, mais ici nous allons synthétiser que la forme de la lettre Aleph symbolise les trois forces primaires – représentées dans la langue de Tonatiuh et dans la Rune Thorn au-dessus de sa tête – qui signifie que la Volonté Divine – au-dessus de la tête – s’exprime à travers Daath, le Verbe (sa langue).

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean 1: 1

Le Verbe, le Logos, est une trinité. Premier Logos, Deuxième Logos, Troisième Logos; Les trois ensemble sont appelés LOGOI (pluriel pour Logos). Ce sont les trois forces primaires qui créent. Ensemble, ils forment le Saint Triamatzikamno; ce mot signifie la loi du trois, la loi qui crée. Donc, comme vous pouvez le voir, la Loi du trois dans Daath s’exprime à travers la langue qui représente le Verbe.

La lettre Hei, qui représente le souffle, est le premier son que tout bébé émet quand il naît; À savoir, AAAAAHHHHH (הא); observez que derrière Aleph, le son AAAAA, se trouve le Hei, le HHHHHH, le souffle. C’est parce que le bébé doit d’abord inspirer l’air pour émettre le son du «A». Le souffle, le «H», pénètre dans les poumons et, ensuite, le son du A émerge de ses poumons. Ainsi (אה) AAAHHH est le premier son et le souffle de la vie. «AH» forment ensemble le son du vent. Ceci est très important à comprendre parce que de nombreux livres indiquent qu’au commencement était le Verbe.

Le Popol-Vuh déclare:

C’est le compte rendu de la façon dont tout était en suspens, tout calme, en silence; tout immobile, au repos, et l’étendue du ciel était vide.

C’est le premier compte rendu, le premier récit. Il n’y avait ni homme, ni animal, ni oiseaux, ni poissons, ni crabes, ni arbres, ni pierres, ni grottes, ni ravins, ni graminées, ni forêts; il n’y avait que le ciel.

La surface de la terre n’était pas apparue. Il n’y avait que la mer calme et la grande étendue du ciel.

Il n’y avait rien réuni, rien qui puisse faire du bruit, ni rien qui puisse bouger ou trembler, ou faire du bruit dans le ciel.

Il n’y avait rien de debout; seulement l’eau calme, la mer placide, seule et tranquille. Rien n’existait. Il n’y avait que l’immobilité et le silence dans l’obscurité, dans la nuit. Seul le créateur, le Faiseur, Tepeu, Gucumatz, les Avant-Pères, étaient dans l’eau entourée de lumière. Ils étaient cachés sous des plumes vertes et bleues, et s’appelaient Gucumatz. Par nature, ils étaient de grands sages et de grands penseurs. De cette façon, le ciel existait et aussi le Cœur des Cieux, qui est le nom de Dieu et ainsi Il est appelé.

Alors est venu le Verbe. Tepeu et Gucumatz se sont réunis dans l’obscurité, dans la nuit, et Tepeu et Gucumatz ont parlé ensemble. Ils ont alors parlé, discutant et délibérant; ils étaient d’accord; ils ont unis leurs Verbes et leurs pensées.

Alors, pendant qu’ils méditaient, il leur était apparu que, lorsque l’aube se briserait, l’homme devait apparaître. Ensuite, ils ont planifié la création et la croissance des arbres et des fourrés, la naissance de la vie et la création de l&rsquo