Jehovah Elohim

Arik-AnpinAujourd’hui, nous allons parler des quatrième et cinquième préceptes kabbalistiques et alchimiques. Le quatrième déclare: «Sache donc en ce jour, et retiens dans ton cœur, que יהוה est Elohim dans le ciel au-dessus, et sur la terre; en-dessous il n’y a personne d’autre.» – Deutéronome 4:39, qui explique comment Jehovah Elohim est une unité multiple parfaite.

Comme nous pouvons le voir, cette unité est symbolisée par le graphique d’Arik Anpin ou Adam Kadmon avec la citation biblique suivante:

«Elohim se tient dans l’assemblée de אל El, qui juge au milieu des Elohim. J’ai dit, vous êtes des Elohim; Et vous tous, vous êtes enfants de עליון Elion [le Très-Haut]. Néanmoins, comme Adam tu vas mourir, et tomber comme [Tiphereth] l’un des princes.» – Psaume 82

Ainsi, selon le Psaume 82 אלהים Elohim devient une unité parfaite multiple dans la congrégation de אל El. Cette congrégation est symbolisée par יהוה et dans le graphique par les Quatre Mondes de la Kabbale. Le premier est י Iod, la tête de Arik Anpin ou l’Ancien des Jours, qui représente alchimiquement le monde d’Atziluth. En Iod, nous trouvons la congrégation de אל El, en tant qu’archétypes. Le deuxième Monde Kabbalistique est le monde de יה Jah ou Iod-Hei, qui est le Monde de Briah, la création, l’acte d’engendrer Iod, les archétypes, en Hei. Le troisième est le Monde de Yetzirah, ou monde de la formation, l’acte de donner forme à ces archétypes dans notre utérus divin ou moelle épinière, qui est le Vav de Jah ou Iod-Hei-Vav du nom sacré de Elohim יהוה. Le quatrième est le Monde d’Assiah, ou matière et action dans n’importe quelle dimension. Cela se rapporte à la Hei finale et le nom complet de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei.

Ici, nous abordons Iod-Havah ou יהוה Iod-Hei-Vav-Hei alchimiquement, en relation avec les Quatre Mondes.

arik-anpin

Donc, la tête de Arik Anpin est liée à la lettre Iod qui est la première lettre du Saint Nom de Dieu יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. La lettre Hei est ajoutée à Iod dans le deuxième monde; la lettre Vav est ajoutée à Iod-Hei dans le troisième monde; ainsi, en atteignant le quatrième monde, nous ajoutons la Hei finale à Iod-Hei-Vav afin de préciser le nom complet יהוה Iod-Hei-Vav-Hei au fond. Ceci est dans le but de montrer – comme l’explique le Zohar «que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim, dans les cieux au-dessus, et au-dessus de la terre.» Ainsi, Elohim et יהוה Iod-Hei-Vav-Hei sont les mêmes.

Du point de vue alchimique, nous devons comprendre que le vieil homme imaginaire que nous voyons dans le graphique est formé par l’ensemble des éléments ou archétypes qui sont dans différents niveaux de développement au sein des Quatre Mondes.

Dans la tête, nous trouvons les archétypes, qui sont les éléments divins qui – comme des pensées ou des idées dans notre tête – ont la possibilité de développement à travers Iod, main, phallus. Afin de les développer, nous devons descendre dans le monde de la création, où l’on trouve le mot articulé, le mantra Jah ou Iod-Hei, qui se rapporte à la dualité ou la force créatrice de Briah, qui est liée spécifiquement à Daath, la gorge et le cœur d’Arik Anpin; C’est ainsi que nous devons visualiser Jah. Le troisième est IAO ou יהו Iod-Hei-Vav, qui comme nous le voyons, Iod sur la droite est liée à la force masculine, Hei sur la gauche est liée à la force féminine, et Vav au centre se rapporte toujours à la moelle épinière qui relie le Iod ou phallus à Hei, l’utérus ou la gorge d’Arik Anpin. Lorsque nous parlons d’Arik Anpin, nous devons comprendre que l’Ancien des Jours est un être androgyne.

La lettre Vav dans la Kabbale est liée à Yesod, la force sexuelle, et à Tiphereth, le cœur. Alors Vav relie Yesod et Tiphereth à travers la colonne vertébrale. C’est la raison pour laquelle la colonne centrale de l’Arbre de Vie se rapporte à la lettre Iod, la lettre Vav, et la dernière lettre Nun. Lorsque nous atteignons le fond de cette image d’Arik Anpin, nous trouvons la planète Terre, qui représente l’action et la matière dans n’importe quelle dimension. Visualisons l’Ancien des Jours toujours au-dessus de la terre, puisque Malkuth, la terre, en tant que résultat final de son pouvoir, est l’élément qui représente l’activité de la matière dans toutes les dimensions. Ainsi Arik Anpin est toujours au-dessus d’elle comme nous allons voir à travers les différentes explications alchimiques que nous allons donner en relation avec les quatrième et cinquième préceptes du Zohar.

trianglefourworlds

Ces graphiques nous montre la relation du triangle, symbole de la trinité, avec les Quatre Mondes de l’ensemble de l’Arbre de Vie. Ainsi, nous trouvons le dédoublement du saint nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei en quatre parties. Les noms des Sephiroth sont écrit avec lettres Hébraïque parce que nous devons les apprendre. Oui, nous devons nous familiariser avec ces lettres kabbalistiques afin de comprendre le développement alchimique de Elohim à l’intérieur de nous.

Étudions maintenant la relation du premier triangle de l’Arbre de Vie avec le mot Elohim אלהים [Aleph-Lamed-Hei-Iod-Mem]. Le mot El [אל Aleph-Lamed] signifie Dieu et se rapporte à Kether, la première sephirah. Le mot Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei] signifie Déesse ou Ces (Ceux) respectivement, et se rapporte à Chokmah, la deuxième sephirah. Et enfin, le nom complet Elohim אלהים [Aleph-Lamed-Hei-Iod-Mem] signifie Dieux et Déesses et se rapporte à Binah, le troisième sephirah. Voilà comment le mot Elohim אלהים se rapporte à Kether, Chokmah et Binah, le premier triangle, la trinité, de l’Arbre de Vie.

Donc, nous voyons aussi comment יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton, se rapporte aux premier, deuxième et troisième triangles et le fond de l’Arbre de Vie, cela indique alchimiquement que יהוה Iod-Hei-Vav-Hei se rapporte à Kether [tête], Tiphereth [cœur] et Yesod [sexe], le pilier central de l’Arbre de Vie en Malkuth notre physicalité. Comprenez que la lettre Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei est prononcée à deux reprises afin que le «Iod» puisse faire – sortir de Daath, à travers Vav, le pilier central – Malkuth [royaume, la dixième sephirah], le fond même de l’Arbre de Vie.

Ainsi, partout où nous regardons dans l’Arbre de Vie, nous regardons toujours les Lettres Saintes יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton; à savoir, Iod, Jah = Iod-Hei, IAO = Iod-Hei-Vav et Iod-Hei-Vav-Hei, qui est kabbalistiquement traduit comme Iod-Havah.

El [אל] est également lié à la sephirah Chesed, qui représente notre propre Intime, notre propre Esprit, notre propre Ange ou notre propre Dieu individuel particulier. C’est pourquoi, lorsque nous disons El [אל], nous nous référons à notre propre particularité divine; Mais, ce El [אל] est juste le רוח אלהים Ruach Elohim, car, notre רוח Ruach-Esprit est juste une émanation de la trinité au-dessus qui est nommé Elohim אלהים.

Nous avons également dit que El [אל] est lié à Kether, qui est le commencement du mot Elohim אלהים, voilà pourquoi nous nous référons toujours à Kether comme le Père de notre Père, ou le Dieu de notre Dieu.

La multiplicité du nom Elohim אלהים est en effet belle lorsque nous commençons à le comprendre à travers les différents aspects de l’Alchimie. Par exemple, Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei], qui signifie Déesse ou Ces, est toujours liée à la sephirah Chokmah; en d’autres termes, [אלה, Ces et Déesse] il se rapporte au Monde de Briah-création.

Maintenant, le Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei plus le El [אל] de Elohim אלהים, qui représentent Kether, ensemble deviennent אלי [mon Dieu] dans le Monde de Atziluth, et est singulier. Mais, lorsque El [אל] atteint Chokmah – qui est le Fils, le Christ, et qui est représenté par la lettre Hei de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei – alors El [אל] devient Elah ou Eleh [אלה, Aleph-Lamed-Hei]; ainsi, Déesse et Ces sont en charge du Monde de Briah-création.

La syllabe ים Yam [qui signifie mer] à la fin du mot Elohim אלהים se rapporte à Binah. Lorsque ים Yam est alchimiquement combinée avec la syllabe אלה Elah, Déesse et Eleh Ces אלהים de Elohim en Briah, il explique le mystère de Binah comme suit: El-Ha-Yamאל-הים qui signifie «Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam qui signifie «Déesse de la Mer» et אלה-ים Eleh-Yam qui signifie ces [archétypes dans les] eaux de Binah, l’Éternel Dieu.

poseidonaphrodite

Donc, du point de vue alchimique, le mot אלהים Elohim est en effet merveilleux, car alchimiquement il renferme beaucoup. אלהים Elohim ne devrait pas être traduit comme Dieu, parce qu’en Hébreu Dieu est El [אל] masculin, ainsi, en traduisant Elohim par Dieu, nous  enlevons אלה Elah, Déesse et Eleh Ces enfants  du mot אלהים Elohim. C’est pourquoi il est écrit dans le Psaume 82: «Elohim se tient dans l’assemblée de אל El, qui juge au milieu des Elohim», c’est parce que chacun d’entre nous a notre propre El [אל], qui réside dans notre partie la plus intime.

En d’autres termes, nous trouvons comment אלה ces attributs ou אלה ces archétypes d’Atziluth, le premier triangle, s’exprimeront et se développeront dans le deuxième triangle ou Monde de Briah à travers El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de Mer» et אלה- ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer»,  les aspects masculin et féminin de Elohim dans les eaux de Binah. Voilà pourquoi l’orthographe de Déesse et Ces est אלה, le même, car Ces [אלה, Aleph-Lamed-Hei] est pluriel et אלה Elah est singulier et féminin.

«Ces אלה sont [les archétypes d’Israël, les enfants de עליון Elion – le Très Haut] les générations de [מי Mi et מה Mah] les cieux et de la terre lorsqu’ils ont été créés [en Briah], au jour où יהוה אלהים Jehovah Elohim [Binah] fit la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

Donc, אלה Eleh, ces (archétypes) dans le Monde de Briah se développeront grâce à El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer» de Binah, Ces deux aspects alchimiques de Binah forme Adam à l’intérieur de la moelle épinière, qui est représentée par la lettre Vav de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Voilà pourquoi lorsque אלה Elah atteint Binah elle devient אלוה Eloah en Yetzirah, parce que sans l’utérus de אלוה Eloah, l’aspect féminin de Binah, ces אלה Eleh-archétypes, ne peuvent pas se développer. Ainsi, lorsque ces deux aspects de ים Yam forment alchimiquement Adam dans le Vav, ou l’utérus divin de Yetzirah, alors Vav transforme ים Yam en יום Yom, qui signifie «Jour».

«Vav [le pilier central, Sushumna ou utérus divin de Binah] Elohim appela [le pilier droit Adam] la lumière Jour et [le pilier gauche Eve] l’obscurité Nuit. [Ainsi, quand en eux] Vav [Ida] le soir Vav [Pingala] le matin étaient [alchimiquement joints, alors] le premier jour (יום Yom) [se leva dans leur Sushumna].» – Genèse 1: 5

Ces אלה se rapportent également aux archétypes qui sont nommés «Congrégation d’Israël», qui sont contenus en potentialité à l’intérieur de Elohim, à savoir, Kether le Père, Chokmah le Fils, et Binah la Mère Divine, qui est également liée à Iod et Mem-finale, Les dernières lettres de Elohim. Iod et Mem-finale est lu ים Yam, ce qui signifie eau, mer, la lumière-océan de Atziluth.

«L’expression «Congrégation d’Israël» se réfère en première instance aux [archétypes] enfants premiers nés de la Lumière ou, comme on les appelle dans le Livre de Job, les étoiles du matin, qui, avec les Enfants des Elohim, chantèrent leur chant de louange à la création du monde. Dans un sens étendu, elle inclut les [alchimistes] vrais enfants de la lumière qui ont atteint à la Vie Divine.» – Zohar

De Elohim-Binah, c’est-à-dire de El-Ha-Yam אל-הים «Le Dieu de la Mer» et אלה-ים Elah-Yam «La Déesse de la Mer» en Daath, l’Eden supérieur, les archétypes descendent à travers נהרה Nahera, le fleuve de lumière, dans les eaux des fleuves de la gauche et de la droite à savoir, Pison et Gihon, la Monade, Geburah et Chesed. Voilà pourquoi, lorsque nous prononçons le nom Elohim Gibor אלהים גבר nous nous référons à El [אל] Chesed-Abraham et אלה ces archétypes-Israël solaires qui descendent à travers le fleuve Pison d’Isaac le גבר Gibor ou Homme venant de Geburah dans les eaux du fleuve Hiddekel en Tiphereth, Jacob-Israël. Et enfin, de Tiphereth אלה ces archétypes-Israël descendent dans ים Yam, les eaux de l’Euphrate, Yesod-Sexe dans Malkuth-Égypte, notre physicalité.

Donc, lorsque nous étudions Elohim אלהים alchimiquement, nous apprenons alors comment le Iod ou potentiel Shakti de El, Elah, Eleh, אלה en tant que forces se rapportent à ים Yam, l’eau; ou comment le Iod ou les forces solaires qui fécondent la Shekinah, la Mère Divine, se rapportent à la lettre Mem, l’eau. Donc, les lettres Iod et Mem sont en effet la clef pour comprendre que, pour que le Iod ou les forces solaires de El [אל], Elah ou Eleh [אלה] se manifestent dans l’univers, l’eau ou Mem, est nécessaire; Et c’est quelque chose que nous pouvons même prouver physiquement, car cette planète serait une lune sans l’eau. Ainsi, l’eau est cet élément dans n’importe quel endroit de l’univers qui mettra Elah et El אלה, ces générations des cieux et de la terre, en activité; voila comment l’Alchimie et la Kabbale montrent Elohim dans l’univers et en nous. Rappelez-vous que physiquement nous sommes au moins 80% d’eau. Ainsi El, Elah, Eleh se manifestera en nous grâce aux éléments liquides que nous avons dans notre physicalité, si nous profitons de l’eau créatrice qui, dans la Kabbale est symbolisée par la lettre Mem.

«Les eaux» en Hébreu est écrit המים [Hei Mem Iod Mem-finale] Ha-Mayim, dans ce mot, nous avons une belle description des eaux. Dans le mot Ha-Mayim la lettre Hei signifie «le» et Mayim «eaux». La deuxième lettre Hei (de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei) est toujours lié à Malkuth, l’aspect féminin de Dieu. Ce second Hei agit dans notre sexualité, et les lettres Mem et Mem-finale sont le symbole de l’eau, tandis que la lettre Iod au centre de מים est le potentiel Shakti masculin. C’est pourquoi, lorsque nous lisons le mot המים Ha-Mayim vers arrière, nous trouvons les deux mots מי Mi et מה Mah, qui sont les aspects masculin et féminin des eaux, les deux polarités des eaux. Alors, lorsqu’en Alchimie nous abordons «les eaux» nous les abordons toujours au pluriel, car elles ne sont pas une force singulière, car dans les eaux nous trouvons le masculin et le féminin, c’est ce que le Zohar déclare et c’est très bien caché dans les Écritures de sorte que même ceux qui étudient le Zohar ne le saisissent pas.

Mi מי se réfère Iod, l’aspect masculin des eaux, et Mi מי en Hébreu signifie «qui».

Mah מה se réfère à Hei, l’aspect féminin des eaux, et Mah מה en Hébreu signifie «quoi».

Mi מי se rapporte à ces eaux dans notre physicalité appelées les fluides cérébro-rachidiens et Mah מה se rapporte aux fluides sexuels que les hommes ont dans leur prostate et les femmes dans leur utérus. Donc, nous avons Mi מgh en haut et Mah מה en bas.

Donc, voilà comment kabbalistiquement et alchimiquement, ces deux syllabes Mi מי et Mah מה cachent les mystères de המים Ha-Mayim, «les eaux» de la Genèse. C’est pourquoi il est écrit:

«Vav l’Esprit de Elohim [ורוח אלהים- Ruach-Elohim] planait sur la surface de [המים- Ha-Mayim] les eaux.» – Genèse 1: 2

La moelle épinière, Vav, est associée à l’activité alchimique sexuelle de Mi מי ou אל-הים El-Ha-Yam, l’esprit, au dessus de Mah מה, les eaux masculines et féminines de la sexualité. Lorsque la femme et l’homme sont actifs alors le Iod de l’Esprit de Elohim est entre eux, les deux Mem de מים Mayim. Dans notre physicalité המים Ha-Mayim correspond à nos fluides céphalo-rachidien et génitale. Ainsi, afin de mettre la force de המים Ha-Mayim, les eaux, en activité, nous devons accomplir l’acte alchimique sexuel, qui est l’activité des deux polarités de Mah מה, ou אלה-ים Elah-Yam.

Le Zohar déclare:

«Le quatrième précepte enseigne que יהוה [le Tetragrammaton, Iod-Hei-Vav-Hei] est אלהים Elohim.

Autrement dit, יהוה [Jehovah] a deux polarités: Iod (Phallus de Jehovah) et Hei (Utérus de Jehovah); Vav (Jehovah en tant que homme) et Hei (Jehovah en tant que femme). Ainsi, Elohim אלהים se manifeste à travers ces deux polarités en haut et en bas; comme il est écrit alchimiquement:

À travers Vav vous connaissez [Daath דעת] aujourd’hui, à travers Vav dans le Sabbath, El אל dans votre cœur, que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim, dans les cieux en haut, Vav au-dessus de la terre, עוד OD [le témoin] sous Ain.» – Deutéronome 4: 39

Vav signifie «et» en Français, mais nous avons avons écrit «Vav» afin de souligner que Vav en tant que masculin représente aussi le système cérébro-spinal, qui a la forme de la lettre Vav. La clé pour découvrir les mystères de la Genèse se trouve dans la lettre Vav que les Maîtres du Zohar expliquent, mais d’une manière très cachée que même ceux qui sont experts en compréhension de la langue Hébraïque ne comprennent. C’est parce qu’ils sont fornicateurs. Oui, pour comprendre la Genèse, nous devons être des alchimistes.
aleph
Écoutez, pour comprendre la Genèse, nous devons commencer à partir du point de vue que la lettre Vav représente notre colonne vertébrale, car dans notre physicalité Vav sépare nos eaux supérieures de nos eaux inférieures. Le potentiel Shakti de nos deux eaux est symbolisé par deux lettres Iod ‘[Iod יד signifie main, bras, en Hébreu] trouvées dans la lettre Aleph. En d’autres termes, nous sommes, symboliquement parlant, une lettre Aleph marchant, car le potentiel Shakti de nos המים Ha-Mayim (les deux eaux que nous expliquons ici en tant que Mi מי en haut et Mah מה en bas) sont divisés par notre colonne vertébrale – la lettre Vav.

La lettre Vav divise et sépare les eaux inférieures des eaux supérieures. Les eaux en haut sont représentées par Adam, le fluide cérébro-rachidien et les eaux en bas par Eve, le liquide génital. Ainsi, en commençant par ce point de vue alchimique, nous pouvons alors comprendre les eaux alchimiques de la Genèse. Ces eaux sont très profondes, car à l’intérieur de ces eaux sont cachés les mystères du livre de l’Alchimie que l’on appelle la Genèse dans la Bible. En effet, la Genèse est un livre d’Alchimie.

Alors Deutéronome 4:39 déclare alchimiquement: à travers Vav, notre colonne vertébrale, notre cerveau connaît les mystères de Daath דעת à l’intérieur de chaque jour de la Genèse, dans la gorge, car, les mystères de Daath se rapportent à la parole, mais à l’intérieur du Vav qui est la colonne du milieu, le pilier central, qui en nous est l’Arbre de Vie. Ainsi, à travers Vav nous connaissons le pilier central; à savoir, Daath (gorge), Tiphereth (cœur), et Yesod (sexe), et à travers Vav nous connaissons Malkuth, le Sabbath.

Physiquement et alchimiquement parlant selon le Zohar et la Genèse, nous avons deux Sabbath ou Malkuth. Le premier Sabbath est la Femme, la nuit; Le deuxième Sabbath est l’Homme, le jour. Ainsi, nous travaillons avec Daath, qui est le secret de l’Alchimie, à travers Vav dans le Sabbath, précisément, lorsque le Sabbath de l’homme rejoint sexuellement le Sabbath de la femme et les deux font un jour. Le Sabbath est le septième jour qui, selon les sept jours de la Genèse est Malkuth, la septième sephirah, en comptant les sept Sephiroth inférieurs de Chesed jusqu’à Malkuth, qui alchimiquement est toujours féminine.

Ainsi, lorsque nous nous référons au Sabbath, nous nous référons à Malkuth, les corps physiques masculins et féminins. Notre physicalité est notre Sabbath, qui est également divisé en nuit et jour ou féminin et masculin. C’est ainsi que nous devons appréhender le Sabbath.

Le verset continue: «El אל dans ton cœur», parce que El אל notre Dieu, Chesed, Miséricorde, exprime son amour à travers Tiphereth, le cœur.

Ainsi, à travers tous ces aspects, nous comprenons «que יהוה Iod-Havah est אלהים Elohim», parce que c’est la façon dont nous associons le nom יהוה Iod-Havah avec אלהים Elohim, qui est formé par une pluralité de différents éléments divins en nous. Elohim est une unité multiple parfaite en nous, à l’intérieur de nous.

Si Elohim est une unité multiple parfaite en nous, il est aussi tellement en dehors de nous, car si chacun de nous est une unité multiple parfaite, alors il y a plusieurs unités parfaites qui forment une grande unité ou Elohim «dans les cieux au-dessus, et (Vav) au-dessus de la terre». comprenez que cette unité se manifeste à travers la colonne vertébrale des personnes chastes et non à travers la colonne vertébrale des fornicateurs. Le Vav dans fornicateurs, le Vav dans leur terre particulière ou physicalité n’est pas alchimiquement éveillé à l’esprit; par conséquent, leur Elohim ne se manifeste pas en eux.

Pour que notre Elohim soit au-dessus de la terre (physicalité), nous devons éveiller les Iod ou potentiel Shakti des feux solaires à l’intérieur de notre colonne vertébrale, qui sont «עוד Od [en effet] sous Ain.» Le mot עוד Od signifie «un autre» mais si on enlève la lettre Vav, le mot qui reste est עד Od, qui signifie «témoin». La lettre Vav est au milieu du mot עוד Od afin d’indiquer que Vav est la lettre qui apporte les forces de l’Ain Soph Aur à travers notre colonne vertébrale. Voilà pourquoi עד Od, qui contient la force solaire de l’Ain Soph Aur, est au-dessous de Ain, le néant. Voilà comment Aur, la lumière, descend de l’Ain Soph dans l’Arbre de Vie, la ligne verticale, le Vav, notre colonne vertébrale, dans chacun de nous.

Ainsi, nous voyons comment cette force – qui est des forces, que le livre de la Genèse appelle Elohim – travaille alchimiquement à travers l’Arbre de Vie, qui est la colonne vertébrale en nous. Donc, Elohim est une unité multiple parfaite. Si nous pensons que Dieu est quelqu’un dans l’espace et que nous sommes ici-bas, alors nous tombons dans l’hérésie du séparatisme, car Dieu ne peut exister hors de sa propre création, car la création divine se maintien en raison de la volonté de Dieu, qui est l’énergie sexuelle qui est toujours en mouvement. Écoutez, les animaux déplacent l’énergie créatrice divine de Dieu vers le bas lorsqu’ils forniquent, mais les alchimistes déplacent l’énergie créatrice divine vers le haut lorsqu’ils font sa volonté sur la terre comme elle est faite au ciel. Donc, tout dépend du Thelema, la volonté.

francis

Nous illustrons Thelema avec la belle peinture de Saint François d’Assise – qui était en effet l’un des grands alchimistes qui ont enseigné la doctrine que nous enseignons ici. En Italie, il est vénéré comme un Saint qui soi-disant ne  connaissait rien au sujet de l’Alchimie, mais en dépit de ces caractérisations, Saint François d’Assise était un grand alchimiste, car à son époque l’Alchimie était enseigné en secret. Nous n’allons pas parler de sa vie privée, mais  mentionnerons ce qu’il fait dans cette image; qui est, il regarde son front, entre les yeux, où nous avons le Chakra Ajna qui se rapporte à la clairvoyance. C’est à travers ce chakra que nous pouvons voir les choses divines, car à la racine de notre nez, nous avons le centre magnétique où l’on trouve l’atome du Père.

Genèse 1: 1 stipule: « ברא אלהים Bera Elohim, qui signifie Elohim créa, mais en séparant la syllabe ים de אלהים, la phrase peut être lu אלה מי-ברא Mi bera Eleh, ce qui signifie «Qui créa ces»

    «Levez vos yeux en haut et voici qui a créé ces derniers.» – Ésaïe 40:26

    Levez vos yeux en haut. Où? À l’endroit où tous les regards sont tournés. Là [au centre magnétique – la racine du nez] entre l’ouverture des yeux. Là vous reconnaîtrez le mystérieux Ancien qui a créé ces derniers et est l’objet de recherche. Et qui est-il? Il est Mi (qui) qui est appelé le sommet des cieux au-dessus [non seulement dans notre physicalité, mais aussi dans les Quatre Mondes de la Kabbale, car Mi se rapporte au monde d’Atziluth], car toutes les choses existent par sa volonté. Parce qu’il est l’objet caché et invisible après quoi tous cherchent. Par conséquent, cet être mystérieux appelé Qui (Mi), et au-delà de lui cherche en vain, [ainsi, réalisez que Mi (qui) est entre nos sourcils, qui est l’endroit où nous voyons nos pensées, quand nous pensons ou analysons, quand nous méditons, où nous voyons tout à travers notre troisième œil qui se rapporte à nos glandes pinéale et pituitaire, c’est cette partie de notre tête où l’on voit tout, même physiquement]. Fouillez à l’autre extrémité [de notre colonne vertébrale] où se trouve un autre être connu sous le nom Quoi! (Mah). Qu’est-ce qui distingue l’un de l’autre? Mi (qui), l’invisible et le caché, est celui que tous les êtres créés cherchent à connaître, mais après tous leurs efforts et les efforts, par l’acquisition de connaissance, ils viennent enfin à Mah (le quoi, la Mère Divine Kundalini). – Zohar

Alchimiquement parlant sous la lumière du Tantra lorsque nous arrivons enfin à Mah «Quoi» (qui est la Mère divine, la force sexuelle) nous comprenons alors que c’est seulement à travers elle qu’on peut aller jusqu’à notre cerveau, parce qu’elle doit monter à travers la colonne vertébrale, qui est représentée par la lettre Vav ou serpent d’airain avec lequel chaque verset de la Genèse commence.

Imaginons les deux extrémités de notre colonne vertébrale et visualisons que Mi מי en tant que Père est dans nos fluides cérébro-spinaux et Mah מה en tant que Mère est dans nos fluides génitaux. Dans l’Alchimie les deux fluides sont appelés Mercure. Ainsi, les résultat des deux fluides s’élève en tant que serpent d’airain dans Vav, la moelle épinière; c’est pourquoi il est également indiqué que Vav, le serpent, est le Fils de Mi מי et de Mah מה.

Mais, le livre de la Genèse, un livre d’Alchimie, parle du serpent tentateur de l’Eden, qui est toujours lié au côté gauche de la colonne vertébrale, parce que la colonne vertébrale est représentée par le Caducée de Mercure, autour duquel sont enlacés les deux serpents Ida et Pingala. Ainsi, Ida est le serpent tentateur qui se rapporte directement à l’extrémité inférieure de la colonne vertébrale où nous trouvons nos organes sexuels. Voilà pourquoi lorsque nous abordons alchimiquement l’aspect féminin de Dieu, qui est Mah מה, les fluides sexuels, nous l’associons à Ida, qui est situé sur le côté gauche de l’Arbre de Vie et qui est également lié à la sephirah Malkuth.

Maintenant, dans l’extrémité supérieure de notre colonne vertébrale, nous trouvons notre cerveau, qui est connecté à Mi מי, les fluides spinaux masculins, associé à Pingala, l’autre serpent. Lorsque les énergies des serpents Ida et Pingala sont alchimiquement unis à la base de la colonne vertébrale, nous éveillons alors le serpent du milieu Sushumna, que Moïse a appelé le serpent d’airain.

Ainsi, dans la Genèse chapitre 3, nous trouvons le serpent tentateur, mais dans Nombres 21: 9, le serpent d’airain. Jésus dans Matthieu 10:16 a dit: «Soyez sages comme les serpents», et dans Jean 3: 14-15 Jésus a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent [d’airain] dans le désert, ainsi le Fils de l’Homme doit être élevé: Quiconque croit en lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle ».

Nous devons analyser attentivement tout ce qui touche à la lettre Vav afin de ne pas tomber dans la confusion, parce que si nous ne connaissons pas la signification alchimique de tous ces serpents bibliques, qui sont liés à la lettre Vav, on peut alors tomber dans des interprétations erronées, comme la plupart des lecteurs de la Bible, qui associent toujours le serpent avec le mal. Si les interprétations de ces fanatiques religieux étaient vraies, alors les enseignements suivants donnés par Jésus seraient considérés comme incorrects: «Soyez sages comme les serpents», «Et comme Moïse éleva le serpent [d’airain] dans le désert, ainsi le Fils de l’Homme doit être élevé» Et ce que Jehovah Elohim ordonna à Moïse dans Nombres 21: 8 («Fais-toi un serpent de feu, et mettez-le sur une perche; et il arrivera que quiconque sera mordu, lorsqu’il le regarde, vivra ») serait également considéré comme incorrect; même s’ils sont vraiment alchimiquement corrects.

Le serpent en tant que symbole est toujours alchimiquement associé à notre colonne vertébrale et système nerveux. Ainsi, c’est seulement à travers les systèmes spinaux médullaires que nous pouvons comprendre et assimiler le sens des serpents bibliques qui, dans la Kabbale se rapportent à la lettre Vav. Dans le Taoïsme אלהים Elohim se rapporte aux trois modes d’énergie nommés: Shen, Chi, et Jing et Iod-Hei-Vav-Hei יהוה à la dualité Yin-Yang.

Le Zohar déclare:

    «Le mot Elohim אלהים s’unit à  Iod-Hei-Vav-Hei יהוה [en Binah], pour montrer que les deux noms sont une seule et même chose, et sans distinction en nature ou en essence comme le laisse entendre dans les mots:

    «Et Elohim dit: Qu’il y ait des lumières dans le firmament du ciel.» Genèse 01:14

Voilà comment cela se traduit dans la Bible, mais lorsque nous lisons alchimiquement, «Et Elohim dit» (qui en Hébreu est ויאמר אלהים «Va-eamar Elohim»), nous voyons un anagramme qui dit: מי-אור אל-הים Me-Aur El-Ha-Yam, qui traduit en Français signifie: «Qui, la lumière, le Dieu de la Mer.» Aur אור signifie lumière en Hébreu et מי Mi est l’Esprit Saint auquel nous nous référons ici comme le Dieu de la Mer ou l’aspect masculin de המים Ha-Mayim, les eaux, parce que אל-הים El-Ha-Yam est אלהים Elohim en Binah.

אל-הים  El-Ha-Yam, le Dieu des Eaux, a son Iod ou ses forces solaire à l’intérieur de הים Ha-Yam, les eaux de Mah מה, de sorte que la lumière deviendra lumières [מארת Meoroth] dans le firmament du cieux.

En Sanskrit, nous dirions: Narayana déplace le Prana dans les eaux Akashiques du firmament et dans nos organes sexuels afin de mettre sa Shakti en activité, de sorte que la lumière deviendra lumières dans notre Sushumna comme dans le firmament des cieux.

yingyang

Mi מי et Mah מה sont le Yang et le Yin du Taoïsme, qui sont les deux aspects de המים Ha-Mayim, les eaux Akashiques, ou l’espace. Yin (ou Mah מה) est l’eau froide, et Yang (ou Mi מי) est l’eau chaude, ou les lumières lunaires et solaires, qui s’activent ou agissent dans l’univers grâce à l’eau. Dans la Bible Hébraïque le mot מאורת «Meoroth» se réfèrent à ces deux lumières.

Si nous lisons le quatrième jour de la Genèse dans la Bible Hébraïque (Genèse 1:14), nous allons voir que le mot «Meoroth» (qui signifie «lumières») est écrit מארת – sans la lettre Vav – mais dans d’autres parties de la Bible il est écrit מאורת, avec une lettre Vav au milieu du mot.

Le Zohar déclare:

    ויאמר אלהים יהי מארת ברקיע השמים

    Le mot מארת «Meoroth» [doit être écrit מאורת avec un «Vav» mais il] est écrit sans la lettre Vav ; מאורת «lumières» est féminin singulier dans sa forme pour montrer que [à travers la lettre «Vav» de אור Aur – qui est entre מ-אור-ת les lettres Mem et Tav – la lumière s’élève de Mem ou המים des eaux de] Iod-Havah Elohim [Binah dans Yesod-sexe, qui, grâce à la croix ou lettre ת Tav] est une unité, et non une dualité [pendant l’acte sexuel].

Dans les temps anciens, la lettre ת Tav était écrite comme une lettre X Latine, qui est la croix de Saint-André; donc lorsque nous voyons une lettre Tav, nous associons alchimiquement la lettre avec la croix. Même en Français, nous écrivons Tav avec la lettre T dont les lignes horizontale et verticale ensemble font une autre forme de la croix. Donc, la lettre Hébraïque Tav est en effet un symbole alchimique de la croix. Ainsi, grâce aux polarités féminines et masculines représentées dans les deux poutres de la lettre Tav, et grâce aux eaux symbolisées dans la lettre Mem, la lumière (Aur) apparaît dans n’importe quel Cosmos. Cela indique que le mot מאורת «Meoroth» contient les lumières féminines et masculines; voilà pourquoi ces feux sont représentés par la lune et le soleil.

Le Zohar continue:

    «Ceci est également symbolisé par la [lettre Vav ou] colonne de nuée le jour et le colonne [ou lettre Vav] de feu la nuit allant devant [les archétypes de] Israël [Tiphereth, qui est également représenté par la lettre Vav] dans le désert, ce qui représente l’Être divin [développé dans la moelle épinière qui a la forme de la lettre Vav] qui [à travers le serpent d’airain] donne la lumière et des conseils à tous les [archétypes du] monde [de Malkuth].» – Zohar

pillarofcloudNous voyons la colonne de nuée dans ce graphique qui montre Moïse prenant tous ses archétypes de Malkuth-Égypte dans le désert. Cette colonne de nuée est le symbole de la moelle épinière. Lorsque nous commençons à travailler l’Alchimie avec les forces de Jehovah Elohim en nous, nous découvrons que pendant le jour la lettre Vav, qui représente notre colonne vertébrale, est la colonne de nuée. Cette nuée indique que nous sublimons alchimiquement la vapeur de Mah מה, les eaux de Yesod ou notre sexualité, qui montent vers notre tête ou ciel. Ensuite, la nuée déverse du ciel les bénédictions ou les eaux de Mi מי sur notre colonne vertébrale, comme les eaux qui s’évaporent des rivières, lacs et océans et par la suite sont versés à nouveau sur la terre.

    «Sépare cette Terre Spiritueuse des denses ou brutes [eaux de Mah מה] au moyen de la chaleur douce, avec beaucoup d’attention. Dans une large mesure, il monte de la terre au ciel, et descend à nouveau, nouveau-né, sur la Terre, et le supérieur et l’inférieur sont accrus en pouvoir.» – Table d’Émeraude

Ainsi, la colonne de nuée est le symbole du mercure alchimique qui monte vers le ciel et ensuite descend de nouveau dans la terre. Tel est le sens de la colonne de nuée le jour; c’est un Vav alchimique. Ainsi, si nous transmutons alchimiquement nos fluides sexuels akashiques en énergie ou prana au moyen d’une chaleur douce, avec beaucoup d’attention, nous allons voir à l’intérieur comment la vapeur sexuelle akashique monte de notre sexe vers notre cerveau durant notre travail alchimique sexuel, parce que la nuée akashique ou la vapeur monte au sein de notre colonne vertébrale. Les atomes lunaires et solaires de Mi מי et Mah s’élève de nos fluides sexuels akashiques vers notre cerveau grâce à Ida et Pingala. Voilà comment cette nuée akashique est faite en nous pendant le jour.

pillaroffireMais, rappelez-vous qu’il y a aussi une colonne de prana ou feu la nuit, comme le montre le graphique. Cela signifie que lorsque nous faisons notre transmutation alchimique pendant la nuit, alors Qui, la lumière, le Dieu de la Mer, déverse son prana ou feu par le haut dans הים Ha-Yam, les eaux de Mah מה, de sorte que la lumière deviendra lumières [מארת Meoroth] dans le firmament des cieux et en nous. Ceci est dans le but de faire la lumière dans les ténèbres. Comprenez que Mi מי (l’eau masculine) est le véhicule de Iod, le feu solaire, prana, ou électricité, comme nous l’avons déjà expliqué.

Les feux praniques de El, Elah, Eleh ne peuvent pas apparaître en tant que lumières dans l’univers et en nous sans les eaux akashiques. Ainsi, cette colonne de feu ou prana s’élève également dans notre colonne vertébrale ou lettre Vav, qui est transformée en lumière (AUR) qui s’élève au sein de notre moelle épinière vers le cerveau. Et voilà pourquoi en Hébreu Vav est orthographié וו, avec deux Vav, et c’est pourquoi le mot «Meoroth» dans le quatrième jour de la Genèse est écrit sans la lettre Vav, comme pour dire, «comprenez que nous parlons ici des lumières praniques de Mi מי et Mah de l’Alchimie sexuelle au sein de votre colonne vertébrale, ainsi que dans votre cœur (Tiphereth) et votre sexe (Yesod), qui sont tous représentés par la lettre Vav». Ainsi, si nous ne réalisons pas l’Alchimie sexuelle comment allons-nous voir ces piliers?

Malheureusement, les gens qui lisent ces Écritures Saintes alchimiques littéralement pensent qu’il y a de nombreux, nombreux milliers d’années il y avait un groupe de personnes qui se sont échappés d’un mauvais Pharaon Égyptien, quittèrent l’Égypte, et marchèrent à travers le désert vers une Terre Promise. Ainsi, sortie de nulle part une colonne physique de nuée leur apparut pendant le jour et une colonne de feu pendant la nuit pour les orienter. D’autres personnes ridicules expliquent que ces colonnes étaient créées par OVNI ou un vaisseau cosmique venant d’autres planètes, afin de guider les mêmes personnes à travers les sables du désert vers une Terre Promise, et tout cela seulement à cause du fait qu’ils étaient monothéistes et pas polythéistes, c’est tout à fait ridicule. Écoutez, c’est seulement lorsque nous sommes Kabbalistes et Alchimistes que nous pouvons connaître la signification de ce que nous lisons dans la Bible.

Lorsque nous entrons dans le plan astral pendant la nuit, nous voyons les choses spirituelles grâce à notre colonne de feu qui brille dans notre colonne vertébrale pendant les ténèbres. Mais si nous sommes fornicateurs, comment allons-nous avoir une colonne de feu dans notre colonne vertébrale pour illuminer notre chemin durant la nuit des mystères? Comprenez, ces colonnes se rapportent à la lettre Vav, en d’autres termes, le serpent d’airain et les serpents qui sont alchimiquement des énergies, des forces dans notre colonne vertébrale que nous devons gérer.
screenshot_20170201_082818
Dans le graphique sur la gauche, nous trouvons la femme qui représente la nuit avec la colonne de feu, et sur la droite se trouve l’homme qui représente le jour avec la colonne de nuée.

    «Et Elohim appela la lumière Jour et il appela les ténèbres Nuit.» – Genèse 1: 5

En Hébreu «Le Jour» est היום Ha-Yom. Il commence par la lettre Hei pour indiquer que c’est à partir de la deuxième lettre Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, notre physicalité, que la lumière ou היום Ha-Yom monte au ciel. «La Nuit» en Hébreu est הלילה Ha-Lilah, qui nous rappelle דלילה Delilah et aussi לילית Lilith. Ces noms représentent l’aspect féminin, l’aspect gauche de l’Arbre de Vie qui se rapporte à notre sexualité. Le Saint Nom de Elohim יהוה est caché dans הלילה היום [Ha-Lilah et Ha-Yom] la nuit et le jour.

C’est dans notre système nerveux-cérébro-spinal, qui est appelé «Le firmament des cieux» dans la Bible, que nous trouvons alchimiquement יהוה, parce Iod représente notre tête ou notre cerveau; Hei représente notre gorge, qui est un utérus où le mot est en gestation; Vav représente notre colonne vertébrale; et le second Hei représente nos organes génitaux.

    יהי מארת ברקיע השמים

    «Que Yehi les lumières soient dans le firmament des cieux.»

«Les cieux» en Hébreu est השמים Ha-Schamayim. La lettre ש Shin représente le feu de la trinité ou Elohim à l’intérieur de המים Ha-Mayim, qui est, à l’intérieur de Mi מי et de Mah מה, les eaux en haut et en bas de notre colonne vertébrale, à l’intérieur de notre physicalité. De même, Ha-Mayim המים les eaux d’en haut, dans le ciel de la planète terre, contiennent le ש Shin ou l’électricité ou la foudre à l’intérieur de ses nuages, ainsi que l’électricité dans les eaux des fleuves, des lacs, etc., en bas sur la terre. Ainsi, entre Mi מי et Mah מה, les eaux d’en haut et d’en bas, nous trouvons le ש Shin ou le feu du ciel, firmament ou cieux qui en nous est le système nerveux central.

    «Et Adam [Mi מי] nomma [Mah מה] sa femme [חוה Chavah] Eve, parce qu’elle est la mère de tout les [חי Chai] vivants.» – Genèse 3:20

Étudions maintenant Eve ou חוה Chavah comme il est écrit en Hébreu. Chavah חוה est écrit avec Chet-Vav-Hei. Ainsi, Chavah חוה est enracinée dans חיה Chaiah [Chet-Iod-Hei] vie. Ceci est un mystère alchimique que nous devons révéler.

screenshot_20170201_083128La forme de la lettre Chet est faite avec l’union d’une lettre Vav et une lettre Zayin. Vav est la sixième lettre et est écrite avec deux lettres Vav. Voilà pourquoi Vav représente le système cérébro-spinal d’Adam qui a été fait homme-femme dans le sixième jour de la Genèse. Zayin est la septième lettre. Il représente l’un des Vav ou nervures d’Adam. En d’autres termes, il est le système cérébro-spinal d’Eve, qui a été séparée d’Adam dans le septième jour de la Genèse. Ainsi, lorsque le potentiel Shakti – représenté par la lettre Iod – des deux systèmes cérébro-spinal sont reliés au moyen de l’acte sexuel, alors Chet, la huitième lettre est formée. Ainsi Chet représente les polarités de vie lunaires et solaires de Iod-Hei-Vav-Hei, Abba et Aima en haut et Adam et Eve en bas.

Les deux polarités Abba et Aima Elohim en haut sont représentées par יה Iod-Hei, qui signifie Jah, le nom divin de Elohim dans Briah-création. Lorsque Chet ח rejoint יה Iod-Hei les lettres ainsi ensemble s’épellent Chaiah חיה qui signifie «vie divine».

Les deux polarités Adam et Eve en bas sont représentées par וה Vav-Hei. Lorsque Chet ח rejoint וה Vav-Hei les lettres ainsi ensemble s’épellent חוה Chavah, la mère de tous les vivants. Ainsi, חוה Chavah-Eve représente les organes génitaux masculins et féminins.

Chavah חוה signifie aussi «expérimenter». Ainsi alchimiquement, חוה חיה Chavah Chaiah signifie «expérimenter la vie» et חוה יה Chavah-Jah «expérimenter Jah». En effet, c’est à travers חוה Chavah, les organes génitaux – l’Arbre de la Connaissance – que nous expérimentons l’Arbre de Vie, et c’est à travers חוה Chavah, les organes génitaux que nous expérimentons Jah, Hallelu-Jah.

    «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal [les deux polarités sexuelles], vous n’en mangerez pas [comme des animaux]: car le jour où vous en mangerez [comme un animal] en mourant [les lumières מאורת «Meoroth» en] vous מות mourront.» – Genèse 02:17

Muth מות en Hébreu signifie mort. Et au milieu du mot מות ( «Muth,» Mort), tout comme au milieu des מאורת (lumières «Meoroth,»), nous voyons la lettre Vav, symbole de la moelle épinière et du serpent ou porteur de lumière. En outre, la lettre Mem représente les eaux sexuelles et la lettre Tav est la croix. Ainsi, Muth מות signifie alchimiquement qu’en croisant notre חוה Chavah ou les eaux sexuelles créatrices comme des animaux, nous mangeons la lumière (Aur) de «Jah» qui s’élève dans notre colonne vertébrale – ou Arbre de Vie – comme le serpent d’airain. Ainsi, à travers l’orgasme animal nous perdons la vie divine et trouvons la mort.

Le livre du Zohar explique cela alchimiquement:

    «En cela consista le péché de [Vav] le serpent [Ida qui se rapporte aux organes génitaux], qui unit la divine [Trinité] en haut et en bas; mais [à travers l’orgasme] promulgua une multiplication [du désir] en bas [Yesod], la doctrine [de Lilith et Nahemah] qui opéra beaucoup de mal et de conflits dans le monde [de Malkuth].

    L’homme doit [à travers l’Alchimie sexuelle] reconnaître la distinction en bas [חוה Chavah dans Malkuth] mais l’unité [de יה Jah] en haut, qui est, la distinction de l’Être divin [יה Jah] du monde [des fornicateurs], mais l’unité de l’essence et la nature [à travers la Chasteté] qui, lorsqu’elle est reconnue et universellement reconnue [à travers l’Alchimie sexuelle], alors le démon du mal [de la mauvaise volonté] et les conflits disparaissent parmi les hommes et n’ont plus de pouvoir et d’influence dans le monde. C’est aussi le sens occulte de:

    «Et que [Zayin et Vav, leurs énergies lunaires et solaires] servent de lumières [והיו למאורת] «Meoroth» dans le firmament des cieux, pour éclairer la terre: et il en fut ainsi.» (Genèse 1:15) – Zohar

Ainsi, le serpent biblique n’est pas littéralement ces créatures qui vivent dans les champs ou les forêts. Oui, certains de ces animaux sont dangereux. Mais, certaines personnes ont d’autres serpents non dangereux comme animaux de compagnie, donc s’il vous plaît laissez ces animaux innocents tranquilles, parce que le serpent biblique comme le Caducée de Mercure représente la moelle épinière avec ses systèmes nerveux. Alors alchimiquement c’est le serpent avec lequel nous devons traiter. La colonne vertébrale est associé à trois serpents.

La trinité en haut est Kether, Chokmah et Binah (le Père, le Fils et le Saint-Esprit); la trinité en bas est le souffle, le sang et les fluides eau-sexuels.

Lilith et Nahemah sont liées à la doctrine des nombreux démons qui constituent notre ego. Oui, nos egos sont à l’opposé des nombreux éléments divins qui forment Elohim que nous étudions dans cette conférence. Les Egos sont de fausses créations faites dans notre psyché à travers la fornication. Lilith et Nahemah représentent de nombreux egos ou idoles dans notre mental; à savoir, la luxure, la colère, l’envie, la cupidité, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. Encore une fois, tous ces éléments négatifs sont une pluralité que nous avons créé au sein de notre psyché à travers l’orgasme. Ainsi, au moyen de l’orgasme animal, notre organe sexuel expulse atomiquement l’Unité-Multiple-Parfaite-, qui est Elohim, et absorbe atomiquement l’unité multiple imparfaite qui est l’ego ou Satan. Ainsi, Satan est à l’intérieur de nous et est adoré par tous les fornicateurs. Oui, Satan est un faux Elohim, représenté par un composé de défauts, vices, erreurs, idoles, que tout le monde porte à l’intérieur de leur psychisme. Ainsi, au lieu de profiter de la multiplicité parfaite de Jehovah Elohim à l’intérieur de notre Conscience, notre Conscience est un esclave de la multiplicité imparfaite des défauts, vices, erreurs, idoles, que nous avons créé à cause de l’orgasme ou fornication. Telle est la doctrine de Lilith et Nahemah, aussi appelée la doctrine des multiples. Voilà pourquoi Jehovah Elohim dit:

    «Tu n’auras aucun autre Elohim devant moi. Tu ne te feras [à travers l’orgasme] aucune image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui est dans le ciel en haut, ou qui est dans la terre en bas, ou qui est dans les eaux sous la terre: Tu ne te prosterneras point à eux, ni les serviras [en d’autres termes, ne devien pas un egomaniac].» – Deutéronome 5: 7-9

Les gens pensent que ces images taillées se réfèrent aux différentes sculptures symbolique alchimique en bois ou en pierre de marbre qui représentent les Déités Solaires ou Maîtres Auto-réalisés des différents panthéons religieux. Malheureusement, ils ne réalisent pas que ces images taillées ou idoles mentionnées dans la Bible sont leurs propres anomalies psychologiques qu’ils portent dans leurs têtes et cœurs, car ils les ont créés par leur spasme abominable, leur sale orgasme, au cours de leur fornication quotidienne.

Ainsi, au lieu que notre âme ou psyché soit une avec cette multiplicité parfaite qui est représentée par le Logos Solaire Michaël dans les cieux de Tiphereth, nous sommes empêtrés dans cette multiplicité imparfaite des egos, vices, idoles, images mauvaise, que nous avons tous et qui représentent Lilith, le dragon noir sur la terre, Malkuth. Ainsi, nous sommes une unité multiple imparfaite dans Klipoth. Il n’y a pas une harmonie concordante à l’intérieur de notre Conscience ou psyché, car elle est divisée en plusieurs incongruités psychologiques, qui sont créés lorsque nous utilisons l’énergie sexuelle créatrice dans la mauvaise manière. Voilà pourquoi il est écrit:

    «Et il y eut une guerre dans le ciel [de Tiphereth, l’Âme Humaine]: Michaël et ses anges [ou Malachim] ont lutté contre le dragon [notre ego]; et le dragon et ses anges [à savoir, la convoitise, la colère, l’envie, la cupidité, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc.] combattirent, et n’ont pas prévalu; leur place ne fut plus trouvée dans le ciel [de Tiphereth]. Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, appelé le Diable et Satan, qui trompe le monde entier [de l’intérieur, parce que Satan est à l’intérieur et non pas à l’extérieur de nous]: il a été précipité dans [Klipoth] les [entrailles de la terre], et ses anges furent précipités avec lui.» – Apocalypse 12: 7-9

adam-eveAinsi, מאורת «Meoroth» les lumières sont absorbées par la moelle épinière de l’homme et de la femme lorsqu’ils accomplissent l’acte sexuelle alchimique sous la direction de Elohim. Voilà comment ils développent מאורת «Meoroth» les lumières à l’intérieur de leur propre psyché ou ciel. Mais, s’ils suivent Lilith et Nahemah, ou la mauvaise-volonté, qui est leur désir animal, le désir de sensation, alors au lieu de développer מאורת «Meoroth» les lumières dans le ciel, ils développent מות «Muth» la mort en Enfer, car à travers l’orgasme, ils éjectent la lumière et la remplacent par les ombres de l’Enfer. Comme il est écrit:

    «Et [à travers l’orgasme] il chassa את, Adam [de Tiphereth]; et il le mit à [Yesod] l’Est du jardin d’Éden les Cherubim, et את comme une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens [pilier gauche et pilier droit], pour garder la voie du [pilier central, la moelle épinière ou] Arbre de Vie.» – Genèse 03:24

Ainsi, si nous permettons à nos deux serpents, Adam et Eve, nos deux polarités, Vav et Zayin, d’être contrôlés par Chavah חוה notre sexualité, Yesod, nous chassons alors à travers l’orgasme «את», le Logos, le Christ, de nos âmes, de Tiphereth. Ainsi, le péché de Vav le serpent consistait à ne pas savoir comment gérer les énergies du Bien et du Mal ou Zayin et Vav, le Chet חית dans notre colonne vertébrale. Écoutez, lorsque nous parlons de Vav, nous nous référons à la colonne vertébrale, qui est divisée en trois systèmes nerveux, à savoir, le système nerveux central, le système nerveux grand sympathique et le système nerveux parasympathique. Les trois systèmes nerveux sont symbolisés par les serpents, et par la lettre Vav.

En Alchimie la lettre Zayin est considérée comme une autre lettre Vav ; car en Hébreu Vav est orthographié וו, ainsi Vav représente deux serpents.

Donc, nous gagnons le contrôle du Caducée du Dieu Mercure en acquérant la domination sur ces trois systèmes nerveux. Voilà comment nous contrôlons Zayin, le serpent tentateur de l’Eden qui était «plus sage que toute [lettre] Chet חית [qui relie deux serpents, Vav et Zayin] de [Yesod] le champ que Jehovah Elohim avait fait» (Genèse 3: 1). Donc, la lettre Vav se réfère à l’une de ces trois systèmes nerveux. Ainsi, malheureusement, nous sommes esclaves de Zayin, ou la force créatrice de l’Ida.

lights

    והיו למאורת

Et qu’ils [le féminin et masculin – וז – «Zayin et Vav» ] servent de lumières.» – Genèse 1:15

Qui est «ils» dans le verset: «Et qu’ils servent de lumières»? Ce sont les deux lettres Vav connecté à הי Iod-Hei, le phallus et l’utérus, comme le montre le mot והיו .והיו a הי Iod-Hei entre les deux lettres Vav. Ainsi, alchimiquement parlant «Et qu’ils servent de lumières» se rapporte à l’absorption des lumières מאורת Meoroth à travers les colonnes vertébrales ou firmaments de l’homme et de la femme, lorsqu’ils sont connectés à travers l’acte sexuel sans orgasme. Cela clarifie la déclaration alchimique suivante donnée par le Zohar à ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle.

    «Le mot אור AUR (lumière) est aussi un symbole du divin [Trois] l’unité comme ses lettres sont dans l’ordre alphabétique. Aleph d’abord [Père], puis Vav [Fils], suivie par Reish [Saint-Esprit].

    Ceci, cependant, n’est pas le cas avec le mot Muth (mort) dans lequel les lettres se trouvent inversées. Mem étant la treizième lettre de l’alphabet, Vav la sixième et Tav la vingt-deuxième.

    Maintenant, le mot מאורת Meoroth est composé des deux mots אור AUR et מת Muth. Si אור AUR être pris de lui, מת Muth reste le symbole de la mort et de la séparation [de la lumière]. Ce fut par ces [מת] lettres que [lorsqu’elles sont jointes au ו Vav de] חוה Chavah-Eve [les organes génitaux] est devenus la cause du mal dans le monde [parce que חוה Chavah-Eve commence par la lettre Chet – la vie – et se termine avec Hei, l’utérus, la mère de tous les vivants].» – Le Zohar

Le Livre de la Genèse déclare:

    «Vav-Iod [ces lettres représente l’homme ou la colonne vertébrale et le cerveau] dit à [Zayin-Hei – ces lettres représentent la femme ou la colonne vertébrale et les organes génitaux] à la femme, Oui, Elohim a-t-dit: Tu [Zayin-Hei] ne mangeras pas de chaque arbre [système nerveux] du jardin [physicalité]? Et [Zayin-Hei] la femme dit à [Vav-Iod] le serpent [masculin], nous [Zayin-Hei et Vav-Iod ou Eve et Adam] pouvont manger du fruit [force solaire] des arbres [systèmes nerveux] du jardin [physicalité]: Mais du fruit [force solaire] de l’arbre [parasympathique] qui [restreind les fonctions instinctives sous les ordres du mental et qui] est [lié à Zayin-Hei, la colonne vertébrale et les organes génitaux, qui est] au milieu du jardin [physicalité], Elohim a dit, [sans ma direction venant de la glande pinéale] vous ne mangerez pas [la force solaire] de celui-ci, ni ne le toucherez pas [mieux dit, ni vous ne devez pas connectez vos parties génitales qui se rapportent au sens du toucher], de peur de mourir. Vav-Iod le serpent [masculin] dit à [Zayin-Hei] la femme [serpent], tu [Zayin- Hei] ne mourras pas: Car Elohim sait que, le jour où tu [Zayin-Hei] en mangeras, vos  yeux [pinéale et pituitaire] seront ouverts [dans le cerveau], et tu [Zayin-Hei] seras [créateur] comme Elohim, connaissant le bien et le mal.

    Ainsi, [Zayin-Hei] la femme [serpent, à travers les rapports sexuels] a vu que la [lumière solaire dans] l’arbre le [parasympathique] était bon à manger, et qu’il était voluptueux pour les yeux [pinéale et pituitaire], et Nahemad [un aimable] arbre pour rendre sage; et [à travers l’orgasme, Zayin-Hei] a pris du fruit [ou du sperme de Vav-Iod] et [l’ovocyte de Zayin-Hei] mangea [un], et [c’est comme ça que le ו Vav de חוה Chavah-Eve, les organes génitaux, chassa AUR ou la lumière de la colonne vertébrale dans les deux sexes et] donna [מות Muth – la mort] aussi à son mari [le cerveau] avec elle, [ainsi] Vav-Iod [la colonne vertébrale et le cerveau ou Adam] a [aussi] mangé.» – Genèse 3: 1-6

À travers l’orgasme de Chavah, nos organes génitaux, nous continuons à expulser la lumière AUR de Elohim hors d’Adam, notre système nerveux cérébro-spinal. La sensation de l’orgasme voyage à travers Zayin de Chavah-Eve nos organes génitaux vers notre cerveau-Adam. En d’autres termes, lorsqu’un homme et une femme expérimentent l’orgasme, l’homme expulse ses fruits [spermes] à partir de son organisme et la femelle absorbe ou mange les fruits éjaculés à travers son vagin; alors, les deux au moment de l’orgasme, envoient à travers leur colonne vertébrale, les ténèbres de la sensation du désir de Lilith et de Nahemah depuis Chavah-Eve, leurs organes génitaux vers leur cerveau ou Adam. Tel est le sens alchimique de «Et elle a pris de son fruit, et en mangea; et elle en donna aussi à son mari avec elle, et il mangea.»

Ainsi, le résultat de l’orgasme est la grossesse animale, car c’est comme ça que les animaux se reproduisent, c’est comme ça que les animaux se multiplient. Ainsi, l’orgasme est exclusivement une fonction sexuelle instinctif animal. Ainsi, après cette erreur de conduite sexuelle entre mari et femme, il est écrit:

    «Ainsi, אדם Adam ou Vav-Iod [colonne vertébrale et cerveau] nomma [Zayin-Hei] sa femme חוה Chavah-Eve; parce qu’elle, [Zayin, dans la lettre Chet] est [à travers l’orgasme] אם Aem, la mère de tous les Chaiah animales [car seuls les animaux éjaculent la vie à travers l’orgasme de Iod-Hei – Phallus-Utérus].» – Genèse 3: 20.

Par conséquent, nous sommes tous «vivants» ou enfants de cette erreur de conduite sexuelle d’Adam et Eve, qui est, la fornication à travers le cerveau et le sexe. En Hébreu חיה, חי, est un mot féminin qui signifie animal, bête, vie, vivre, vivant; et «vivants» est חיות Chaioth, qui est féminin pluriel, qui signifie aussi bêtes.

Le Zohar continue en expliquant alchimiquement le processus de la façon dont nous sommes tombés de la lumière comme suit:

    «La femme [Zayin-Hei, la colonne vertébrale et les organes génitaux, à travers le serpent, le «Vav» de חוה Chavah-Eve] a pris [à travers l’orgasme] les lettres מ Mem [eau] et ו Vav de מאורת Meoroth et avec [la croix sexuelle] la lettre ת Tav ainsi forma le mot מות Muth «mort», qui alors entra la première dans le monde [de Malkuth, notre physicalité].

    Nous avons appris que lorsque [à travers l’orgasme] la lettre מ Mem [l’eau] a été laissée, ו Vav, le symbole de la vie [dans חוה Chavah-Eve, l’organe sexuel, la mère des vivants], a pris son départ [parce la lettre מ Mem, symbole des eaux vives, est l’habitacle de חיים Chaim, des vies solaires]. La femme [Zayin, à travers le serpent «Vav» de חוה Chavah-Eve], a pris alors la lettre ת Tav [la croix] et l’a ajouté à מ Mem [l’eau] comme il est dit:

    [À travers l’orgasme, le] Vav de [חוה Chavah-Eve] a pris de son fruit [à partir du sexe], et en mangea, et en donna aussi à son mari [le cerveau, Adam] avec elle, et il mangea.» – Genèse 3 : 6

    Et ainsi forma מות Muth (mort). Afin toutefois de contrer ses effets, il est nécessaire d’ajouter à elle d’autres lettre א Aleph, dont la valeur numérique est l’unité et symbole de l’Être divin. מת Muth devient alors אמת Ameth (vérité), par laquelle le monde est sauvé.» – Zohar

    «Et [voilà comment] vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» – Jean 8: 32

idapingalaMaintenant, nous comprenons que «connaître la vérité» n’est pas une question de croyances religieuses, comme les gens disent: «Oh, je crois en la vérité parce que je crois ce qui est écrit dans la Bible.»

Écoutez, connaître la vérité est comprendre les mystères de עץ הדעת – Otz Ha-Daath [l’Arbre de la Connaissance ou l’Alchimie] en relation avec אמת Ameth [la vérité].

Ameth אמת (vérité)
alephh
Aleph א est alchimiquement lié à notre colonne vertébrale avec le Iod ou potentiel Shakti de ים Yam-Eaux ou Mem en haut et en bas. Tav représente la croix sexuelle. Au moyen de Tav, la croix, nous transmutons le Iod ou potentiel Shakti de Mem les eaux.

Ainsi, pour que Ameth אמת, la vérité puisse nous libérer, nous devons effectuer la lettre Aleph א alchimiquement en nous, qui est, d’unir dans notre colonne vertébrale à travers Tav, la croix sexuelle, les deux Iod ou potentiels Shakti de ים Yam, les eaux ou nos fluides cérébro-spinaux en haut et l’eau ou nos fluides génitaux en bas.

Les gens éjaculent leurs fluides sexuels à travers l’orgasme. Ainsi, les gens sont des enfants de מת Muth-mort parce qu’ils sont des enfants de la fornication.

Dans le graphique ci-dessus, nous voyons les deux serpents Ida et Pingala, ou Zayin et Vav, enlacés autour de l’Arbre de Vie ou moelle épinière.

Pingala se rapporte à Vav-Iod, la colonne vertébrale et le cerveau, et Ida à Zain-Hei, la colonne vertébrale et les organes sexuels. Ida et Pingala sont unis grâce à Sushumna, qui représente la moelle épinière dans la colonne vertébrale avec les sept chakras, représentant les sept jours de la Genèse.

    «Et [dans l’utérus] de Adamah [le brouillard ou les fluides sexuels de Mah אד-מה] Jehovah Elohim fit croître chaque arbre [ou système nerveux] qui est agréable à la vue, Vav [système nerveux grand sympathique] bon à manger; Vav l’Arbre de Vie [système nerveux central] au milieu du jardin [physicalité] aussi, Vav l’Arbre de la Connaissance [le système nerveux parasympathique] du bien et du mal.» – Genèse 2: 9.

En ce qui concerne ces systèmes nerveux, le livre d’Hénoch déclare:

    «Après ces choses, en surveillant [avec clairvoyance] les entrées du nord [dans les glandes pituitaire et pinéale], au-dessus des montagnes [de la colonne vertébrale], Je percevais [en Daath] sept montagnes [les sept vertèbres cervicales] pleines de nard pur, d’arbres odorantes, de la cannelle et du papyrus.

    De là, Je suis passé au-dessus des sommets de ces montagnes [ou vertèbres] à une certaine distance vers l’Est, et continue sur la mer Érythréenne [le liquide céphalo-rachidien]. Et lorsque j’étais avancé bien au-delà, Je suis passé le long au-dessus de l’ange Zateel, et est arrivé dans le jardin de la justice [le système nerveux central]. Dans ce jardin, Je vis, entre autres arbres [systèmes nerveux], certains qui étaient nombreux et grands, et qui ont prospéré là. Leur parfum est agréable et puissant, et leur apparence à la fois variée et élégante.

    L’Arbre de la Connaissance [système nerveux parasympathique] aussi était là, dont, si quelqu’un en mange [alchimiquement de ses fruits], il devient doué d’une grande sagesse. Il [le système nerveux parasympathique] était comme une espèce d’arbre de tamarin, portant [en Yesod, les organes génitaux, le tamarin] le fruit qui ressemblait [soit: l’utérus ou le phallus, au] raisins [ovaires ou testicules] extrêmement fins; et son parfum s’étendait à une distance considérable. Je m’écriais, qu’il est beau cet arbre [parasympathique], et quel bonheur est son apparence!

    Alors saint Raphaël [Mercure], un ange qui était avec moi [parce que Je suis un alchimiste], répondit et dit: Ceci [le Caducée de Mercure] est l’Arbre de la Connaissance, dont ton grand-père [le cerveau] et ta grand-mère [les organes génitaux] ont mangé, qui étaient [des fornicateurs] avant de te [créer à travers la Chasteté]; et qui [à travers la fornication], en obtenant la connaissance [du Klipoth, Enfer], leurs yeux se sont ouverts, et se sachant être nus, ont été expulsés du jardin [supérieur] [L’Arbre de Vie ou du système nerveux central].» – Livre d’Enoch chapitre 31

«Et l’Arbre de Vie» ועץ החיים Va-Otz Ha-Chaim montre que la lettre ו Vav est liée à עץ Otz, un arbre; et que la lettre ה Hei est liée à חיים Chai-Yam, la vie et l’eau.

Le mot חיים Chaim contient חי Chai-vie et ים Yam-Eaux. Voilà comment la vie est alchimiquement associée aux eaux. Donc, si nous ne contrôlons pas nos eaux, nous ne contrôlons pas la vie. C’est précisément ce qui est arrivé dans l’acte sexuel lorsque le Vav de Chavah-Eve, a pris, à travers l’orgasme, le Mem ou Yam les eaux sexuelles; et ce faisant, elle a pris la vie qui est à l’intérieur de Yam, parce que la vie ensemble avec les eaux est חיים Chaim en Hébreu.

Ainsi, sans la Kabbale et l’Alchimie les gens ne peuvent pas comprendre ces versets de la bible. Les gens discutent encore sur le type de fruits qui, littéralement, est mentionné dans la Genèse. Les Alchimistes indiquent que c’était une pomme, mais les gens disent que c’était une pêche ou un autre fruit, car il n’y a pas de pommiers au Moyen-Orient.

    «Comme le pommier parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils. Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût. Il m’a amené à la maison du banquet, et sa bannière sur moi était l’amour. Soutenez-moi avec des flacons, confortez-moi avec des pommes, car je suis malade d’amour. Sa main gauche est sous ma tête, et sa main droite m’embrasse. Je vous en conjure, ô filles de Jerusalem, par les gazelles et les biches des champs, n’éveillez pas, n’éveillez pas mon amour, jusqu’à ce qu’il ne le veuille s’il vous plaît.» – Cantique des Cantiques 2: 3-7

Donc, les gens pensent que l’Arbre de la Connaissance était en fait un arbre dans un verger. Ils ignorent que cet arbre est le symbole alchimique de la colonne vertébrale et les organes sexuels dans notre physicalité et que le fruit est le sperme et l’ovule qui contiennent la lumière solaire comme énergie créatrice sexuelle. A propos du pommier le Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

    «Le pommier symbolise la force sexuelle de l’Eden. Lorsque l’humanité a mangé du fruit défendu, ils ont été chassés du Paradis. L’Ange qui gouverne tous les élémentaux de cet arbre a le pouvoir de fermer les chambres de la colonne vertébrale si nous mangeons du fruit défendu. Lorsque l’homme a violé les lois du Seigneur Jehovah, l’Ange élémental de cet arbre ferma les chambres sacrées de notre colonne vertébrale et nous chassa de l’Eden, où les rivières des eaux pures de la vie fluent avec le lait et le miel.» – Rose Ignée

screenshot_20170201_084710

מי Mi et מה Mah

Maintenant, nous allons facilement comprendre le cinquième précepte de Alchimie qui stipule:

    «Que המים Ha-Mayim, les eaux [Akashique][de מי Mi et מה Mah] produisent un essaim d’ נפש חיה âmes vivantes.» – Genèse 1: 20

Nous savons déjà que המים Ha-Mayim, les eaux, sont les fluides cérébro-spinaux en haut et les fluides génitaux en bas, qui sont séparés par notre colonne vertébrale. Donc, «Que les eaux [de מי Mi et de מה Mah] produisent un essaim d’âmes vivantes» est une déclaration alchimique; nonobstant, si nous n’effectuerons pas l’Alchimie sexuelle nous ne pouvons pas produire dans notre psyché les נפש חיה Nephesh Chaiah-âmes vivantes – qui sont אלה-ים Eleh-Yam, qui signifie, «ces» archétypes d’Israël à l’intérieur de ים Yam – les eaux – qui descendent en bas en tant que lumière solaire de מי Mi en מה Mah, notre sexualité en Malkuth. Chaque spermatozoïde porte une âme vivante, parce qu’il détient la vie et nous sommes physiquement une preuve de cela. Nous étions des spermatozoïdes qui à travers l’acte sexuel animal, ont pénétré dans l’ovule féminin. Voilà comment nous avons comparu dans le monde physique de Malkuth. Ainsi, selon la sélection naturelle animale, nous sommes ceux qui sont sélectionnés ou choisis. Parmi l’essaim de spermatozoïdes qui ont été éjaculés des glandes sexuelles de notre père pendant l’acte sexuel animal avec notre mère, nous sommes ceux qui ont remporté la course de natation. Le reste des spermatozoïdes ont été perdus et meurent dans l’utérus féminin. Mais, dans l’acte sexuel alchimique nous ne perdons pas un seul spermatozoïde parce que le potentiel Shakti ou la lumière solaire ou la vie de chacun d’eux est transmutés et sublimées vers notre cerveau. Oui, les alchimistes absorbent la lumière enfermée dans le spermatozoïde et l’ovule pendant l’acte sexuel; telle est la beauté de l’Alchimie.

Le Zohar déclare:

    «Le cinquième précepte qui déclare: «Que les eaux produisent en abondance des נפש âmes חיה vivantes qui ont la vie» (Genèse 1: 20).

    Dans ces mots sont inclus trois commandements, en référence à l’étude de la doctrine secrète, la multiplication de l’espèce humaine et la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin.

En cette époque (lorsque nous répandons la Doctrine Gnostique qui était cachée dans le passé, mais est maintenant ouverte à tout le monde à travers l’Internet et par à travers de nombreuses autres façons), la Loge Blanche fait trois sélections. Les trois commandements référés par le Zohar sont liés à ces trois sélections.

Lorsque cette connaissance ou doctrine de l’Alchimie est étudiée par n’importe quel personne à travers l’Internet, à travers ce groupe gnostique, ou à travers n’importe quel autre groupe qui étudie et pratique l’Alchimie enseignée dans la Bible, dans le Coran, dans le Mahabharata, dans le Ramayana, dans les livres du Maître Samaël Aun Weor ou n’importe quel autre Maître de la Loge blanche qui enseigne l’Alchimie – alors cette personne appartient à la première sélection.

Ce premier commandement par le Zohar référant à «l’étude de la doctrine secrète» fait référence à tous les étudiants qui étudient et pratiquent l’Alchimie et apprennent comment alchimiquement produire en abondance des נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie, à partir de מה Mah les fluides de leurs organes génitaux à travers les fluides de מי Mi dans leur colonne vertébrale et cerveau en Tiphereth, le cœur, car ils connaissent le mystère de Daath ou Alchimie et la Kabbale. De ce point de vue, quiconque étudie et pratique cette doctrine est un sélectionné.

Comprenez, il ne suffit pas d’étudier la doctrine de l’Alchimie, mais de pratiquer la science de l’Alchimie sexuelle ou la Chasteté. Nous pouvons lire tous les livres de Samaël Aun Weor; la Doctrine Secrète, Isis Dévoilée par Madame Blavatsky; tous les écrits de Max Heindel et de Rudolf Steiner; et faire de nous-mêmes une Bibliothèque Gnostique ambulante, mais cela ne change pas notre misère psychologique à moins que nous pratiquons ce que nous apprenons dans ces études d’Alchimie et de Kabbale.

Si nous étudions cette doctrine, si nous connaissons la science de l’Alchimie, mais que nous ne produisons pas en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur des נפש חיה âmes vivantes qui ont la vie solaire, alors nous sommes en train de nous tromper nous-même.

Nous pourrions penser que simplement parce que nous croyons dans les textes sacrés ou parce que nous sommes nés dans une certaine religion ou parce que nous appartenons à une certaine secte ou un groupe ésotérique, nous finirons par être dans le ciel ou dans le monde à venir. Des gens déclarent, «Si vous venez avec nous, vous serez automatiquement l’un de ceux choisis, et vous serez sauvés.» Nous disons la même chose, mais nous disons aussi qu’il ne suffit pas d’étudier la doctrine. Nous devons la pratiquer.

La Gnose études toutes les religions, car en elles, nous trouvons les mêmes principes alchimiques, donc nous ne sommes pas exclusivistes. En effet, la doctrine que nous étudions ici est écrite dans de nombreux livres sacrés, mais elle est écrite en code comme nous vous le montrons. Écoutez, nous devons produire en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur des נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie si nous voulons faire partie de la première sélection. Lorsque nous pratiquons, nous comprenons facilement, et le voyons caché entre de nombreuses allégories religieuses ou philosophiques. Mais, si nous ne pratiquons pas ce que nous apprenons, connaissons et prêchons, nous devenons simplement des perroquets proférant des bla, bla, bla, oui, répétant seulement ce que les autres disent.

Les gens nous demandent: «Pourquoi emphasez-vous toujours l’Alchimie de la Genèse dans la Bible? Pourquoi pas le Coran, par exemple?» Nous répondons: «C’est parce que nous ne vivons pas au Moyen-Orient, ou dans les pays qui prêchent le Coran; nous vivons en Amérique et la plupart des Américains, qu’ils soient du Nord, Central ou du Sud, lisent la Bible, qui est le livre sacré pour le monde Occidental. Les Chrétiens, les Juifs, les Musulmans lisent la Bible, mais comprennent-ils la Bible? Étudient-ils le Zohar et étudient-ils ces préceptes alchimiques? Comprennent-ils ces préceptes? Nous ne savons pas. Ce que nous savons c’est que nous les comprenons, et c’est la raison pour laquelle nous partageons cette connaissance du Zohar avec vous tous, et pour tous ces gens qui finiront par étudier et écouter nos conférences. Ainsi, s’ils écoutent ces conférences, ils comprendront que ce qu’ils croient doit être pratiqué. S’ils ne pratiquent pas la Chasteté, s’ils ne transmutent pas leurs âmes vivantes à partir des eaux créatrices de leurs corps physiques, ils perdent leur temps. Ils peuvent croire à 100% dans ce qu’ils lisent, mais s’ils ne la pratiquent pas, c’est sans valeur.

Le Zohar déclare:

    «Celui qui est addict et se livre à l’étude et à l’acquisition de la science ésotérique [de l’Alchimie et la pratique] devient finalement unie à [Tiphereth] son soi supérieur et devient un Malachim. Ainsi, il est dit:

    «Bénissez יהוה, vous son Malachim, son Geburah, qui remplissent sa parole en obéissant à la voix de sa parole.» – Psaume 103: 20

En Français, les laïcs ont traduit le mot Malachim par ange, car la hiérarchie des êtres venant des cieux de Tiphereth (l’âme humaine) dans le monde de Yetzirah sont appelés Malachim dans la Kabbale. Ainsi, les alchimistes à travers l’initiation deviennent finalement unie à Tiphereth. Cela se passe dans la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs; voilà comment les alchimistes deviennent des Malachim. Voilà pourquoi nous disons: «À travers l’initiation, nous devenons finalement unis à Tiphereth», parce qu’il y a des kabbalistes qui croient qu’ils sont déjà des Malachim, simplement parce qu’ils étudient le Zohar, la Kabbale, et forniquent seulement le samedi. Écoutez, des Malachim fornicateurs n’existent pas.

Certains religieux orthodoxe fanatique du Judaïsme croient qu’ils sont les anges ou les Malachim sur la terre parce qu’ils étudient le Zohar. Certaines sectes du Christianisme croient qu’ils sont sauvés parce qu’ils se reposent le Sabbath, mais sont-ils en Chasteté? Transmutent-ils leurs énergies sexuelles? Comprennent-ils le mystère du Sabbath? Ils pourraient se reposer le samedi, le septième jour de la semaine, mais savent-ils que la femme est le Sabbath, parce qu’elle a été créée le septième jour? Savent-ils que se reposer le Sabbath signifie pratiquer l’Alchimie sexuelle le jour du Sabbath? Écoutez, s’ils ont beaucoup d’enfants, c’est parce qu’ils ne pratiquent pas le principal précepte alchimique du Sabbath ou le Septième Jour de la Genèse qui dit:

    «Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas: car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement.» Genèse 2: 17

Ont-ils remplis alchimiquement une des sept jours de la Genèse? Ont-ils atteint alchimiquement le niveau de Malachim en Tiphereth? Si la réponse est non, alors ils ne l’ont pas; alors ils ne sont que des menteurs, «ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et tu les as trouvés menteurs»: parce qu’ils ne pratiquent pas alchimiquement Ameth אמת, la vérité. Donc, n’interprétons pas la Bible et le Zohar à la lettre morte. Donc, ne pensez pas que parce que nous nous réunissons tous les samedis quenous sommes déjà sélectionnés et que donc nous sommes les anges de la terre.

Si nous étudions et la pratiquons l’Alchimie, nous pourrions éventuellement devenir un ange de la terre, autrement dit un Malachim, un Maître de la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, parce que nous devons étudier les sciences de la Kabbale et de l’Alchimie, ou l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance, afin de les pratiquer. Mais penser que nous sommes les anges sur la terre juste à cause du fait de la lecture et d’une interprétation erronée du Zohar chaque samedi, c’est nager dans des eaux très peu profondes. Nous devons plonger dans les המים Ha-Mayim, les eaux profondes de Yam ים, et pour cela nous devons éviter l’orgasme et transmuter nos énergies sexuelles pendant l’acte sexuel afin de produire en abondance à partir de nos organes génitaux vers notre cerveau et cœur les נפש חיה âmes vivantes atomiques qui ont la vie. Le Zohar explique très bien cela, mais nous devons méditer sur ses explications, sinon nous pourrions tomber dans des méprises. Lorsque nous ne pratiquons pas l’Alchimie sexuelle nous tombons toujours sur des interprétations erronées. Alors, étudions le Zohar, mais soyons aussi chastes; c’est à dire, pratiquons l’Alchimie sexuelle.

Les étudiants de la doctrine secrète sont appelés à être son Malachim sur la terre comme laissé entendre dans les mots:

    «Que המים Ha-Mayim, les eaux [sexuelles] produisent [à travers l’Alchimie sexuelle] un essaim de נפש חיה Nephesh Chaiah – âmes vivantes qui ont la vie, et les oiseaux [de Malachim] qui peuvent voler [en Tiphereth, la sixième dimension] au dessus de la terre [Malkuth] dans le firmament ouvert des cieux [de Yetzirah].» – Genèse 1: 20

Dans Malkuth, le fond du pilier central de l’Arbre de Vie, nous trouvons les étudiants de la doctrine secrète; et au-dessus de Malkuth, nous trouvons les alchimistes dans המים Ha-Mayim, les eaux de Yesod, qui sont les âmes vivantes qui ont la vie parce qu’ils ne forniquent pas; et au-dessus de Yesod, dans Tiphereth, la sixième dimension, nous trouvons les oiseaux Malachim qui peuvent voler au-dessus de la terre vers le firmament ouvert du ciel de Tiphereth. Donc, en Tiphereth les alchimistes peuvent parler avec les anges – comme les prophètes qui ont parlé avec les anges et disaient: «Hier soir, je parlais avec un ange et il a dit ceci et cela, etc., et car, je suis un prophète, un Malachim, ou un Maître Alchimique du cinquième degré, je peux parler avec les anges.»

Voulez-vous parler avec le Maître Samaël Aun Weor, l’Ange Samaël, qui a écrit tous les livres que nous avons? Eh bien, c’est facile: méditez et à travers un Samadhi entrez dans le monde de Tiphereth et là vous le trouverez. Nous pouvons aussi parler avec lui dans le monde de Hod et de Netzach dans la cinquième dimension. Ainsi, projetez vous consciemment dans le plan astral, et hors de votre corps dans le plan astral appelez le, et il va venir vous parler. Mais en Tiphereth, c’est seulement à travers un Samadhi ou si vous êtes déjà au niveau de Malachim, que vous pourriez l’approcher et lui dire: «Maître, mes respects à vous, je suis un Malachim de ce monde, mais vous êtes un très haut Malachim et je veux recevoir votre doctrine ici dans le Mont des Oliviers.» Il pourrait vous répondre:«Oui réunissons nous ici dans le Mont des Oliviers, la sixième dimension, et je vais vous apprendre davantage au sujet de la quatrième voie, car maintenant vous avez créé à travers l’Alchimie votre Corps Causal.»

    «Mais ceux qui attendent יהוה  renouvelleront leur force [sexuelle]; Ils voleront avec des ailes comme des aigles; Ils courront, et ne se lasseront pas; Ils marcheront, et ne faibliront pas.» – Esaïe 40:31

Ceux qui transmutent toujours leur force sexuelle renouvelleront toujours leur force sexuelle et devient fort comme Samson.

    Ainsi, ils seront en mesure d’aller dans le monde entier en tant que maîtres et représentant de la vérité qui sauve et purifie les âmes et éclaire le mental des êtres humains [en tant que Maître Samaël l’a fait, qui a enseigné ce qu’il a pratiqué et a expliqué ce qu’il a lu; si nous enseignons ce que nous lisons, nous devons dévoiler ce qui est écrit alchimiquement, qui est quelque chose de pratique]. Ainsi, les mots, «et que les oiseaux volent au-dessus de la terre» se réfèrent à des étudiants de l’enseignement ésotérique appelés dans l’Écriture [יומים Iomayim, signifiant jours ou] «eaux» [parce que Elohim appela la lumière «Jour» «Yom יום ; et c’est à travers la lumière ou «Iod» de leurs eaux sexuelles transmutées que les alchimistes attendent  יהוה]. Ils sont capables de monter jusqu’à la grande fontaine de la vérité divine et partager [la lumière de] ses eaux de vie. cela pourrait donc être avec lui, David pria:

    «Prépares pour moi un cœur pur, ô Elohim, Et renouvelles en moi un Esprit droit.» (Psaume 51:10)

    Ce qui signifie, inclines et ouvres mon cœur pour l’étude des mystères et des significations occultes de ta parole, et renouveles moi avec un bon esprit, ou, en d’autres termes, [comme א Aleph], que ma nature supérieure et inférieure deviennent purifiées et unifiées.» – Zohar

Aleph est le souffle, l’Esprit de Elohim qui plane dans la colonne vertébrale, au-dessus des eaux supérieures et inférieures. Aleph, le souffle, unifie les eaux à travers l’Alchimie sexuelle.

Maintenant, le deuxième commandement dans le cinquième précepte est «la multiplication de l’espèce humaine.» Comment pouvons-nous comprendre ce deuxième commandement? Nous pourrions dire: «Eh bien, les eaux qui apportent les âmes vivantes, sont les fluides séminaux qui amènent les spermatozoïdes et les ovules qui sont liés à la multiplication des espèces, non?» Faux! Voilà comment les ignorants fornicateurs interprètent ce verset de la Genèse. Ils disent: «Eh bien, nous devons aussi nous multiplier physiquement, car il est écrit:

    «Et Elohim les bénit, et Elohim leur dit: «Croissez, et multipliez.» – Genèse 1:28

Et le Zohar déclare «le second commandement se rapporte à la multiplication de l’espèce humaine.»

Malheureusement, ils ne lisent pas ce qu’ils sont en train de lire, car la Genèse 1:28 est liée au sixième jour, qui se rapporte à Geburah-Neshamah, l’Âme Spirituelle, en comptant les Sephiroth du bas vers le haut. Par conséquent, afin de travailler en Geburah, nous devons d’abord nous établir en Tiphereth; ainsi, il est écrit:

«Et Elohim les bénit [les Malachim], et Elohim leur [les Malachim] dit Croissez, et se multipliez. Et remplissez la terre [votre physicalité], et soumettez-la, et ayez la domination sur les poissons [spermatozoïde et ovule] de la mer [Yesod], et sur les oiseaux de l’air [Hod, Netzach et Tiphereth], et sur toute les choses vivantes qui se muent sur la terre [Malkuth].»

Voilà ce que «la multiplication de l’espèce humaine» signifie. Ce n’est pas se multiplier physiquement comme le font les animaux! En Hébreu, humain est Enosh אנוש ou Adam אדם; mais, les ignorants croient qu’ils sont déjà humains. Écoutez, un Malachim est un véritable Être Humain, est un Ange et un Alchimiste qui est béni par Elohim, et qui parle à Elohim. C’est la raison pour laquelle il est écrit : «Et Elohim les bénit, et Elohim leur [les Malachim] dit.» Ainsi, si nous ne sommes pas des Malachim, nous ne sommes que des humanoïdes ou animaux intellectuels, et c’est tout.

Ainsi, la multiplication de l’espèce humaine est ce que nous faisons lorsque nous nous asseyons et méditons, et lorsque nous comprenons nos défauts animaux et les annihilons. Nous sommes alors bénis par notre propre Elohim, qui multiplient le niveau humain en nous, parce que les espèces humaines sont représentées dans la Bible par les 12 archétypes ou tribus d’Israël qui descendent de Tiphereth en Malkuth chez ceux qui sont déjà au niveau humain. Ceux qui sont les membres de la deuxième sélection sont ceux qui volent avec leur corps astral, mental et causal solaires dans le firmament ouvert des cieux.

Les alchimistes du cinquième degré, les membres de la deuxième sélection, doivent libérer, comme Moïse l’a fait dans l’exode, tous ces archétypes qui sont nommés Israël et qui sont piégés en Égypte à l’intérieur de leur ego. Israël représente la Conscience que nous devons libérer de la tyrannie de Lilith et Nahemah, notre mental animal. Alors, voilà comment, «Les humains» sont bénis par Elohim, et voilà comment ils effectuent la multiplication de l’espèce humaine. Ainsi, ce que nous devons faire en premier c’est de croître alchimiquement au niveau de Tiphereth, un être humain et ensuite, multiplier l’espèce humaine. Ne tombez pas dans l’erreur stupide de penser que le deuxième commandement auquel le Zohar se réfère est lié à avoir des enfants sur la terre, parce que nous ne pas besoin d’une commande écrite afin d’avoir des enfants sur la terre, car même les animaux irrationnels se multiplient à travers l’orgasme. Ainsi, justifier la fornication par une interprétation erronée de cette déclaration du Zohar est ridicule.

Maintenant, le troisième commandement dans le cinquième précepte alchimique est «la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin.» Les gens qui interprètent ce commandement littéralement circoncisent un enfant de sexe masculin au 8e jour de sa naissance. Mais étudions ce troisième commandement alchimiquement. Le mythe de la mort et de la résurrection d’Osiris illustre ce commandement très bien.

Osiris a été tué par son frère maléfique Seth et ressuscité par Isis, son épouse avec l’aide de Thoth-Mercure. Le corps d’Osiris est coupé en 14 morceaux par Seth et dispersé dans toute l’Égypte. Isis partit chercher les 14 pièces, mais elle était en mesure de trouver et de mettre ensemble seulement 13 des 14 pièces; elle était incapable de trouver la 14e et la plus importante partie, le pénis d’Osiris. À la place, elle a façonné un «phallus fait d’or» et a chanté un mantra autour d’Osiris jusqu’à ce qu’il revienne à la vie. Ainsi Osiris ressuscita, et à travers son «phallus fait d’or» imprégna Isis, qui conçu son enfant de sexe masculin Horus. En raison de cette expérience alchimique, Osiris devint Seigneur de la mort psychologique, et Seigneur de la résurrection. Ce mythe est associé au mystère de la circoncision, parce que la résurrection se produit au huitième jour alchimique. L’enfant de sexe masculin Horus, qui est Tiphereth, ressuscite en Osiris et Osiris Chokmah ressuscite en Lui.

L’Alchimiste, après avoir effectué la «multiplication de l’espèce humaine» alchimique à l’intérieur de son âme humaine, accomplit enfin le septième jour, qui est associé à Chesed, et devient psychologiquement prêt à entrer en Binah ; qui se rapporte au huitième jour. Afin d’entrer en Binah et ressusciter, l’alchimiste doit passer à travers un grand abîme qui est situé entre Chesed et Binah. Cet abîme est associé à la sephirah Daath. C’est un abîme très profond, comme on le voit dans le graphique de l’Arbre de Vie.
tree-of-life-trimurtiEn Daath nous trouvons Osiris et Isis, Shiva / Parvati ou Abba et Aima, Elohim-Binah, cela se réfère à la résurrection et est associé au huitième jour: 1) Malkuth, 2) Yesod, 3) Hod, 4) Netzach, 5) Tiphereth, 6) Geburah, 7) Chesed, et 8) la dualité Osiris Isis de Binah en Daath. Donc, de Chesed à Binah l’alchimiste doit traverser l’abîme profond de Daath, et l’alchimiste ne peut pas passer à travers cet abîme s’il n’est pas complètement mort psychologiquement. Même pas un atome de luxure ne peut exister dans notre psyché; ainsi c’est comme ça qu’au huitième jour Abba et Aima Elohim-Binah conçoivent l’enfant Horus à l’intérieur de notre psyché en Daath, sans aucun grain de luxure animale. Voilà ce que « la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin» signifie.

Ainsi, lorsque l’alchimiste entre dans le huitième jour, qui signifie résurrection. Alors, l’alchimiste entre dans la Terre Promise ou est sélectionné en tant qu’une graine pour un âge d’or; en cette époque, nous dirions, il est une graine prête pour une nouvelle descendance, la sixième race-racine. La résurrection est liée à la troisième sélection.

Étudier ces trois sélections kabbalistiquement, alchimiquement, initiatiquement parlant.

  1. Première sélection: l’étude et la pratique de la doctrine secrète; voilà où les dévots commencent à étudier et pratiquer l’Alchimie et à travers cinq initiations atteignent le niveau de Tiphereth.
  2. Deuxième sélection: la multiplication de l’espèce humaine. Voilà où, en tant qu’alchimistes, nous recueillons tous les archétypes d’Israël à l’intérieur de Tiphereth, notre Conscience humaine.
  3. Troisième sélection: la circoncision le huitième jour après la naissance d’un enfant de sexe masculin. Voilà où, en tant qu’alchimistes, sans résidus animaux, nous ressuscitons en tant qu’Horus dans Binah.

La Circoncision signifie que le sexe n’est plus effectué selon vos caprices, mais seulement sous la volonté de Jehovah Elohim.

Les membres de la troisième sélection n’ont pas la luxure dans leur psychisme; ils sont des maîtres ressuscités, qui sont complètement chastes. Pour passer de Chesed à Binah, l’alchimiste doit mourir physiquement et ressusciter, parce que les corps physiques que nous avons, dans les première et deuxième sélections, sont des corps qui ont été conçus par nos parents physiques à travers la fornication.

La mort physique et la résurrection était le processus alchimique que le Maître Samaël Aun Weor a passé en 1977, donc du septième au huitième jour, l’aigle ou l’Esprit Saint, l’a avalé. Voilà comment il est devenu le premier membre de la troisième sélection de ce nouvel Exode qu’il dirige où l’on trouve des millions de gens qui appartiennent à la première sélection.

Nous pouvons compter avec les doigts d’une main, un petit groupe de membres de la deuxième sélection. Ainsi, devenir membre de la troisième sélection implique beaucoup de travail alchimique; c’est très dur.

Donc, voilà ce qu’est de devenir alchimiquement circoncis par Jehovah Elohim, Binah, qui a complètement éliminé la luxure animale, le désir animal, dans tous les sept niveaux kabbalistiques de l’Être dans chacun des sept jours de la Genèse ou sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie. Comme le déclare le septième jour:

    «Ceux אלה sont [les archétypes d’Israël] les générations des [מי Mi et מה Mah] cieux et de la terre, lorsqu’ils furent créés [en Briah], au jour où יהוהאלהים Jehovah Elohim [Binah] fit la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

    Ainsi, יהוה אל-הים Jehovah El-Ha-Yam forma Adam de [אלה ces – archétypes] la poussière de [la brume de Mah – אד deמה  Mah – אד-מה Ed-Mah] Adamah-le sol, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et Adam est devenu נפשחיה Nephesh Chaiah, une âme vivante. Et Jehovah Elohim planta un [corps physique ressuscité ou] jardin vers l’Est, dans l’Eden [la quatrième dimension]; et là [dans la Terre Promise] il a mis Adam qu’il avait formé [en Malkuth, le Sabbath].» – Genèse 2: 7, 8

Après ce processus dans le Sabbath, le septième jour, nous entrons dans le huitième, où le sexe devient une fonction strictement sous le commandement de notre Jehovah Elohim Intérieur. Si ces Maîtres ressuscités brisent cette loi, si elles réalisent l’acte sexuel par leur propre caprice, alors ils deviennent des anges déchus. Compris?

Questions et Réponses

Question: A propos des sélections: la première sélection est claire pour moi, la troisième sélection est assez évident; cependant, c’est dans la deuxième sélection que nous parlons souvent de 50% et j’ai entendu que c’est dans la deuxième sélection qu’il est fait référence à l’élimination de cinquante pour cent de l’ego, j’ai aussi entendu parler de la deuxième sélection de ce que vous avez parlé aujourd’hui lié au Malachim, qui se rapporte au développement du Corps Causal, Tiphereth qui est à la moitié de l’Arbre de Vie. Y a-t-il une unité entre ces deux points de vue de la deuxième sélection? Car dans la deuxième sélection, il est précisé que nous devons éliminer les 50% de l’ego, donc avons-nous besoin d’éliminer 50% de l’ego pour développer le Corps Causal ou est-ce différent?

Réponse: Parlons ici kabbalistiquement et alchimiquement; lorsqu’un initié reçoit l’Initiation de Tiphereth, il a toujours l’ego, par conséquent, à la fin de la huitième Initiation Vénuste dans la première montagne ou sur la montagne de l’initiation, il est 50% animal et 50% humaine, en d’autres termes, il est moitié et une moitié, il est un Hasnamuss. Ainsi, s’il ne se désintègre pas son ego, il restera comme un Hasnamuss avec un double centre de gravité, ces types de Hasnamussen sont dangereux. Donc, voilà ce qui est appelé kabbalistiquement alchimiquement 50%. Comprenez, cela ne signifie pas qu’un tel initié a éliminé 50% de son ego, mais cela concerne le grand œuvre, il a atteint la moitié de la moitié du temps. En ce qui concerne la fin initiatique de la huitième Initiation Vénuste dans la Première Montagne, le Maître Samaël Aun Weor a écrit:

tipherethhumansoul

    Litelantes était un peu en détresse en contemplant mon saint sépulcre. «N’ayez pas peur», lui dit un Mahatma: «Son corps physique ne mourra pas encore.» Ces mots l’ont intégralement calmé.

    A cette époque renoncé de mon existence actuelle, je n’étais même pas mort en moi-même. J’étais toujours avec mon ego très vivant. Le sépulcre était alors purement symbolique, comme le cercueil de chaque Loge Maçonnique.

    Oui, même si je comprenais le symbolisme sépulcrale d’une manière intégrale, je savais que je dois mourir en moi-même afin d’avoir le droit à la résurrection de «Hiram», le Maître secret dans mon temple coeur… Cette initiation est conclue avec des instructions précises relatives à la mission que je suis actuellement en train d’accomplir dans ce monde… – Les Trois Montagnes

Question: À un moment donné, vous avez déclaré que «Muth» est mort et que si on lui ajoute la lettre Aleph, nous avons alors «Ameth», qui est traduit comme Vérité. Dans la Doctrine Secrete H.P.B. parle des Sémites en exil hors de l’Inde et que la clé de ceci est dans le mot Abraham qui est similaire à Brahma. HPB traduit la lettre «A» d’Abraham comme «sans ou non», ainsi, Abraham signifie «sans Brahma». Peut-on dire que le mot Ameth signifie «sans Meth», signifiant sans mort?

Réponse: Disons le encore mieux, מות Muth n’est pas אמת Ameth, parce que le «Vav» de מות Muth ne contient pas les deux lettres Iod de Aleph comme אמת Ameth (la vérité) le contient; car les deux lettres Iod – au-dessus et en-dessous, les eaux supérieures et inférieures (séparées par la lettre Vav, vu dans la forme de la lettre Aleph) – symbolize l’unité de l’essence de Dieu à l’intérieur de son trône, la moelle épinière. Les fornicateurs, à travers l’orgasme, conduisent l’essence de Elohim ou les Iod hors de leur moelle épinière, leur Vav ou trône de Dieu. Ainsi, leur moelle épinière, ou Vav, entre leurs Mem [eaux sales] à travers leur Tav [croix sexuelle], forment le mot alchimique מות Muth, qui signifie mort.

Voilà comment le Vav de la terre dans les fornicateurs reste sans forme, avec vide et ténèbres sur leurs mental, ou visage de leur Vav ou moelle épinière, qui reste sans lumière, parce qu’ils ne conservent pas le Iod de leurs eaux. Les fornicateurs ne travaillent pas avec «Brahma», ou le Ruach Elohim qui plane sur les eaux Génésique, symbolisé dans la lettre Aleph. Ainsi, à travers l’orgasme, les fornicateurs excluent d’eux-même la puissance créatrice de Aleph; ils choisissent מות Muth, de sorte que leur colonne vertébrale est morte à l’Esprit.

En ce qui concerne H.P.B. et son explication au sujet d’Abraham, nous dirons que la religion d’Abraham se rapporte à la Troisième Sous-race de la grande Race Aryenne qui a émergé de la Deuxième Sous-race, qui adoraient Brahma et qui s’est développée en Inde. Ainsi, de ce point de vue, Abraham n’était pas un Brahmane, parce qu’il appartenait à la Troisième Sous-race et non à la Deuxième Sous-race de la grande Race Aryenne. Les Hindous nommèrent leur créateur Brahma, alors que le livre de la Genèse nomma le créateur Ruach Elohim. L’Égypte s’est développé dans la Troisième Sous-race, où Abraham a reçu ses initiations. Abraham a voyagé de la ville de UR des Chaldéens vers l’Égypte, parce que sa mission était d’organiser ou d’élargir la Troisième Sous-race de la grande Race Aryenne à Jerusalem, qui, comme la Perse et l’Égypte sont des terres complètement hors de l’Inde. Ainsi, Abraham a symbolisé le développement de la lumière de Brahma, le Père, d’une manière complètement différente.

Chaque Sous-race développe les principes cosmiques de la même doctrine universelle dans différentes octaves. Voilà pourquoi Moïse dans la Bible relate magnifiquement la vie d’Abraham d’une manière kabbalistique. Le Zohar est une doctrine complètement différente dans son explication des écrits du Mahabharata et d’autres écritures de l’Inde, mais elles cachent aussi la même vérité, mais d’une manière Sanskrit. H.P.B. a très bien compris cela. Ainsi, de ce point de vue, nous comprenons que Abraham est venu de la Deuxième Sous-race – pas littéralement de l’Inde, mais plutôt des principes sur lesquels la Deuxième Sous-race, qui s’est développée en Inde, est fondée. Nous sommes maintenant à New York où la Septième Sous-race de la grande Race Aryenne est formée, alors Gnostic Teachings aux Etats-Unis étudie les principes des doctrines des autres sous-races pour comprendre que toutes les religions sont des perles précieuses liées sur le collier d’or de la divinité. Le corps physique de Samaël Aun Weor est né en Colombie, dans la sixième sous-race, qui s’est développée en Amérique Latine. Les livres de Samaël nous accordent la sagesse qui est la source de la doctrine que nous étudions afin de former la septième et dernière sous-race de cette grande Race Aryenne.

Question: A propos du מארת Meoroth sans la lettre Vav. Dans la discussion de Meoroth vous avez laissé entendre que l’absence de la lettre Vav est pour souligner l’importance de Vav dans ce cas particulier de «Qu’il y ait des Lumières (luminaires) dans le firmament des cieux.» Alors, n’est-ce pas que le Vav est manquant, mais que les lumières ou Iod de chaque côté du Vav ou colonne vertébrale ou firmament sont manquants?

Réponse: En effet, ceci afin d’indiquer aux alchimistes que c’est dans la lettre Vav ou moelle épinière que nous construisons ces lumières, et aussi parce que kabbalistiquement ceci se rapporte également au deuxième jour de la Genèse. Lorsque l’Alchimiste atteint la deuxième initiation, lorsque l’alchimiste travaille avec les eaux Akashiques, les puissances positive et négative des eaux, ces eaux ne sont pas encore pures, mais impures. Rappelez-vous que la lettre Vav est au milieu du mot אור AUR; donc si le Vav est retiré de מארת Meoroth, cela signifie que n’importe quel étudiant alchimiste comme nous, qui étudie la doctrine secrète et atteint la première, deuxième, troisième et quatrième initiation des Mystères Majeurs, n’est pas encore un Malachim pur, parce que les eaux ne sont pas encore pures, parce que la lettre Vav n’est pas encore là en מארת Meoroth, au quatrième jour de la Genèse. Voilà pourquoi pas tous les jours de la Genèse déclare «et Elohim vit que cela était bon.» Mais, le deuxième jour ne dit pas que Elohim vit que cela était bon.» Cela indique que, même lorsque nos eaux sexuelles sont transmutées, nos eaux ne sont pas pures dans tous les niveaux de notre mental. Lorsque la lettre Vav est absente, cela signifie que nous faisons la lumière, mais l’ego de Lilith et Nahemah sommes encore en nous. Ainsi, même si nous travaillons avec les eaux de nos lumières ou מארת Meoroth la lettre Vav est manquante. Cela ne signifie pas que nous manquons une moelle épinière, mais que notre moelle épinière ne retient pas encore toute la lumière, parce que nos eaux ne sont pas complètement propres. Rappelez-vous, toutes les initiations dans la Genèse et dans d’autres livres bibliques commencent par la lettre Vav, comme dans le verset suivant:

    «Et ce [ומה Va-Mah] qu’est la terre dans laquelle il est logé, qu’il soit bon ou mauvais.» – Nombres 13:19

Alchimiquement, en mot Hébreu ומה la lettre Vav est un spermatozoïde se déplaçant dans le Mem ou les eaux de la création qui cherche le Hei de Mah, ce Hei est notre sexualité ou la terre dans laquelle il est logé, que ce soit bon ou mauvais.

Donc, nous sommes des Vav développés ou spermatozoïdes sur cette terre. Nous bougeons nos physicalité, nous marchons, grâce à la moelle épinière. Si nous endommageons notre colonne vertébrale, nous ne pouvons pas marcher, même si nous avons les jambes fortes. Donc, nous ne marchons pas à cause de nos jambes ou nos pieds; nous marchons à cause de notre colonne vertébrale. Si nous rompons notre colonne vertébrale, nous sommes morts vivants; vous savez cela. Alors, prenez soin de votre colonne vertébrale et les deux eaux au sommet et au fond de celle-ci, qui se rapportent aux quatrième et cinquième préceptes de l’Alchimie.

Merci beaucoup.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Jehovah Elohim