La Récolte du Soleil

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

SuryaDeva
Surya, l’Intelligence Solaire: Christ

Nous sommes ici pour étudier. Vous pour m’écoutez et Moi pour vous parler…

En effet, savoir écouter est quelque chose de très difficile. Il est plus facile de savoir comment parler.

Habituellement, quand nous écoutons, il y a un traducteur à l’intérieur de nous: le «Moi», l’ego, le «moi-même» qui traduit tout selon ses propres concepts, idées, opinions, etc. Donc, savoir écouter ce n’est pas quelque chose de très facile.

Il est nécessaire de comprendre qu’à l’intérieur de nous il existe quelque chose qui n’est pas seulement le corps physique. Nous avons un corps de chair et d’os; c’est évident. Tout le monde peut accepter ce fait; cependant, seulement quelques-uns peuvent comprendre que nous avons une psychologie qu’il est possible de modifier.

Nous devons comprendre cette psychologie si nous voulons vraiment la transformation. Ceux qui acceptent l’existence de leur propre psychologie commencent évidemment à s’observer eux-mêmes. Quand quelqu’un s’auto-observe, c’est un signal qu’il essaie de réaliser une auto-transformation. Nous avons besoin de l’Auto-transformation.

La vie telle qu’elle est, en effet, n’est pas très attrayante. Naître, grandir, vieillir, mourir, c’est quelque chose de très ennuyeux. Travailler pour exister et exister d’une manière psychologiquement misérable ne vaut rien.

Non seulement ceux qui ont de l’argent vivent d’une manière psychologiquement misérable, mais aussi ceux qui n’en ont pas. C’est parce qu’il y a deux façons de se vautrer dans la boue: dans la boue de la misère et dans la boue de la richesse. Les deux voies sont psychologiquement dégradantes. Par conséquent, vivre dans l’une ou l’autre manière, exister sans raison, ne pas savoir pourquoi et pour quoi, c’est vivre sans but psychologique.

Que sommes-nous? Quelle est la raison de notre existence? Pour quoi vivons-nous? Tant de problèmes et à la fin, quoi?

Chacun de nous n’est qu’une machine qui transforme les énergies… Il se trouve que les énergies des planètes, les énergies planétaires de notre système solaire, ne peuvent pas passer directement dans notre planète. C’est parce que notre planète est différente; c’est un monde régi par 48 lois, un monde complètement différent des autres mondes de notre système solaire.

tree-cosmos-laws-sun-_fmt1
La Kabbale et les Lois de la Nature

En regardant les planètes de ce point de vue, il est évident que ce système solaire a besoin de canaux pour permettre le passage des énergies cosmiques ou universelles directement dans les couches de notre organisme planétaire. Il ne suffit pas de laisser passer les énergies. Les énergies doivent être transformées à travers de nombreux canaux. Ainsi, seule une énergie transformée et adaptée peut être utile à la planète Terre.

Prenons en compte que la Terre est un organisme vivant qui a besoin d’exister et qui a besoin d’énergies cosmiques pour le faire. Donc, comme nous avons besoin d’énergies pour exister, de la même manière la Terre a besoin d’énergie pour exister et vivre.

Mais, les énergies que la Terre reçoit pour son existence proviennent d’autres planètes de notre système solaire. Je répète: parce que notre planète est différente des autres planètes, l’énergie doit être transformée pour être utilisée pour nourrir notre planète Terre. Cette énergie ne peut pas être transformée si les canaux à travers lesquels faire passer cette énergie n’existent pas.

Heureusement, ces canaux existent. Ils ont été faits par le Soleil et ils sont la vie organique, qui en tant que fine peau, a été établie dans la couche terrestre par le Logos.

Par conséquent, la fine peau de la vie organique formée par les plantes, les animaux et les humains est nécessaire pour permettre à l’énergie d’être transformée et de passer dans les couches internes de la Terre. C’est seulement de cette manière que la Terre peut exister; autrement, elle ne peut pas exister en tant qu’organisme vivant.

kingdoms-of-nature
Royaumes Mécaniques de la Nature

Par conséquent, nous, humanoïdes, ne sommes que de simples machines à travers lesquelles l’énergie cosmique doit passer. Chacun d’entre nous reçoit certaines charges d’électricité et de magnétisme qui sont inconsciemment transformées et retransmises automatiquement dans les couches internes de la Terre. C’est la seule raison de notre existence.

Voyez combien il y a d’amertume pour seulement permettre à notre Terre, notre planète, de vivre et de tourner autour du Soleil. Nous nous sentons si bien, alors qu’en réalité nous ne sommes que de simples petites machines transformatrices d’énergie. Ainsi, la raison de notre existence n’est que celle-ci: permettre à cette planète d’exister. C’est la raison de nos petites vies… Des jours malheureux… Travailler pour manger, exister simplement à cause de la nécessité de la Nature.

Par conséquent, la nature ne se soucie pas de nos idées ni de nos croyances. Tout ce que la Nature veut, c’est recevoir la nourriture nécessaire, la nourriture énergétique, qui doit traverser nos corps. C’est tout.

Mais, voyez comment nous vivons! Crier à la maison ou dans la rue, souffrir sous le poids d’un tyran dans l’usine ou au bureau, payer nos impôts pour exister en tant que citoyens, payer le loyer, etc. Tout cela est juste pour que cette planète puisse exister, pour qu’elle puisse faire partie de la conjonction des mondes, pour qu’elle puisse être vivante.

Tant de mères qui souffrent, tant d’adolescentes qui n’ont pas assez d’argent pour vivre, tant de mères qui n’ont même pas de lait pour nourrir leurs bébés. Tant d’anciens avec leurs expériences de vie, tant d’enfants qui commencent à recevoir des railleries, tous existent pour que cette planète soit vivante.

Cette vérité est dure et cruelle, ou mieux si je dis sans pitié; mais, nous sommes cela, et rien d’autre. Si au moins nous étions des êtres humains, alors nous serions quelque chose; mais nous ne sommes même pas cela. Nous ne sommes que de pauvres animaux intellectuels, porteurs de la tristesse de notre existence. Oui, les animaux intellectuels sont ce que nous sommes. Cela peut sembler très pessimiste.

En expérimentant la célébration, nous pensons que la vie a ses moments heureux; mais c’est parce que nous ne savons pas ce qu’est vraiment le bonheur. Nous confondons les moments de plaisir avec un bonheur authentique et légitime. Évidemment, nous marchons sur un chemin erroné.

Qu’est-ce qui reste après le plaisir? Seulement des désillusions et de la tromperie! Combien de fois un homme et une femme qui pensent être amoureux se marient et réalisent plus tard qu’ils étaient simplement fascinés. Ce n’était pas l’amour. Ils pensaient que c’était de l’amour, mais ce n’était pas le cas. L’amour était confondu avec la passion. Ainsi, une fois que la passion animale est satisfaite, ce qui reste dans ce couple est la haine, la saturation, la tromperie. C’est tout. Après, tout devient une routine. Ils ne parlent que de comptes bancaires, de loyers, de vêtements à laver, de petit-déjeuner à l’heure pour aller travailler, etc. Parfois nous nous promenons pour échapper à l’ennui, ou nous allons à une fête et nous nous retrouvons dans un énorme état d’ivresse.

Ainsi, de cette manière la vie passe jusqu’au moment où nous devenons vieux. Une fois que nous sommes des anciens, nous nous sentons comme des vétérans. Nous apprécions les appels de nos petits-enfants; nous aimons être appelé «grand-père, grand-mère» et nous aimons raconter les histoires de nos expériences tristes (dont nous sommes très fiers). Notre vie est remplie de commentaires comme: «À mon époque, le président a fait ceci et cela, etc.» Nous racontons nos combats, les batailles auxquelles nous avons participé et nous montrons peut-être même nos blessures de guerre qui nous rendent fiers… Juste de la tristesse! Les conversations habituelles, «Notre frère est mort», «Notre cousin a perdu sa fortune», ou «Ces temps étaient meilleurs», etc. Ainsi, à la fin, la mort vient… Ainsi, le résultat de notre vie malheureuse est la mort. C’est ce que nous obtenons après avoir tant travaillé et souffert!

Heureusement, le Soleil [Christ] est compatissant. Quelque chose de secret existe dans sa création; c’est aussi la vérité. Ainsi, le Soleil a créé cette humanité comme de simples petites machines qui aident à sa création. C’est la Nature, mais il est également vrai que le Soleil veut créer autre chose.

Le But de la Vie

christ-sun
Christ en tant que le Soleil

Le Logos ne crée pas cette Nature, il ne crée pas de vie organique dans un monde qui se déplace autour du Soleil juste pour la diversion, sans but logique. Il ne serait pas logique d’avoir créé cette planète pour rien. Créer quelque chose sans but serait l’absurdité des absurdités. Je pense que même vous ne le feriez pas. Vous ne voudriez pas créer une invention et en souffrir, y consacrer une vie, et plus tard la détruire. Par conséquent, vous devez comprendre que cette création a un objectif.

L’intelligence solaire demande un prix pour la création de la fine peau de la vie organique sur la surface de la Terre. L’intelligence solaire veut en tirer quelque chose ; il y a un intérêt.

apollo-sun
Apollo en tant que le Soleil

Le but de l’intelligence solaire est d’obtenir une récolte d’êtres humains solaires. L’idée n’est pas mauvaise du tout; mais, c’est difficile. C’est, en effet, une expérience énorme et difficile dans le tube à essai de la nature. C’est ce que veut l’intelligence solaire: créer des êtres humains solaires.

Diogène et sa lampe me viennent à l’esprit en ce moment. Un jour, Diogène traversa les rues d’Athènes avec une lampe à la main, essayant de trouver un homme, mais il n’en trouva pas. Il regarda dans les maisons, les chambres, les couloirs et les cours des sages citoyens d’Athènes… «Que cherches-tu, Diogène?» Lui demandèrent-ils tous.

«Un homme..!» Répondit Diogène.

«Les rues et les forums publics sont pleins d’hommes!» ont-ils dit.

Il a répondu: «Ce ne sont pas des hommes, ce sont des bêtes, puisqu’ils mangent, dorment et vivent comme des bêtes!» À cette fin, il a visité les maisons de scientifiques, d’artistes et partout où il faisait la même chose. Il est évident qu’il se faisait de plus en plus d’ennemis alors qu’il visitait leurs maisons. Tout le monde a fini par se sentir très offensé par Diogène…

Diogenes_Jordaens-900
Diogène Cherchant un Homme, par Jacob Jordaens (1642)

Mais, il avait raison: il n’a pas trouvé un seul homme! Beaucoup ont voulu croire qu’il en a trouvé quelque part. Les partisans de Marat pensaient qu’il en avait trouvé un dans une caverne, et que c’était Marat. Absurde! La vérité est qu’il n’a trouvé aucun homme. Si Marat était un homme, bien pour lui, il est difficile de trouver un véritable homme (un être humain solaire).

Diogène vivait dans un tonneau, et là il mangeait et dormait; il n’avait même pas de maison. Il est dit qu’avant la mort de Diogène, il fut visité par Alexandre le Grand. Alexandre était celui qui a placé l’Europe et l’Asie sous son règne. Ainsi, un homme simple comme Diogène qui vivait dans un tonneau a même rejeté Alexandre le Grand.

Diogenes_and_Alexander
Diogène et Alexandre

Alexander a trouvé Diogène au Soleil à l’agonie. Quand Diogène vit tant de compagnie près de lui, il se leva un peu et s’offrit à regarder Alexandre. Quand Alexandre lui demanda gentiment s’il voulait quelque chose, Diogène dit: «Oui, je préférerais que tu ne sois pas entre moi et mon Soleil (c’est-à-dire entre lui et son Dieu intérieur).» Alexandre était si frappé de cette réponse qu’il n’avait pas d’autre choix que de s’en aller. Un homme humble comme Diogène rejeta Alexandre le Grand. C’est quelque chose que tout le monde ne peut pas faire; n’est-ce pas?

Les hommes authentiques, véritables êtres humains au sens le plus complet du terme, sont très difficiles à trouver.

Heureusement, le Soleil a déposé dans les glandes sexuelles la semence nécessaire pour créer l’humain authentique. Cette graine pourrait se développer si nous coopérions avec le Soleil. Alors, nous ne serions plus de simples machines parlantes comme nous le sommes actuellement, puisque nous nous transformerions en véritables humains, en rois et en reines de la création.

king-sun
L’Alchimie est la Transformation Solaire

Par conséquent, déclarer que cette humanité est faite par les humains est une exagération. Je comprends que l’être humain est le seigneur, le roi, la reine de la création. La Bible déclare que l’homme a été fait pour gouverner les espèces animales et végétales, pour gouverner l’océan, l’air et le feu. Donc, si l’on n’est pas un roi, si l’on n’est pas une reine de la création, alors on n’est pas un humain authentique.

Qui d’entre vous peut gouverner les éléments? Qui d’entre vous peut provoquer une tempête? Qui d’entre vous est capable d’apaiser un feu? Qui d’entre vous est capable d’activer les volcans de la Terre, ou de faire trembler la terre, de produire un tremblement de terre ou de le calmer? Si nous ne sommes pas des seigneurs de la création, alors nous ne sommes pas humains, parce que dans la Bible il est écrit que l’humain est le roi de la création. Par conséquent, sommes-nous rois ou non? Si nous sommes victimes de circonstances, si un tremblement de terre tue des milliers de personnes, comme c’est le cas dans le monde entier, qu’en pensez-vous? Sommes-nous victimes des circonstances? Où sont les êtres humains? Si les éléments peuvent nous détruire de la même manière que nous détruisons une fourmilière avec notre pied, alors, où sont les qualités du véritable humain que tout le monde dit avoir?

En effet, même si nous présumons que nous sommes des humains, nous ne sommes en réalité rien de plus que de simples animaux intellectuels condamnés à vivre la tristesse de la vie. Mais, la graine du véritable humain existe dans nos glandes. Oui, une telle graine peut nous transformer en humains solaires. Cette graine peut germer en nous si nous coopérons avec le Soleil et ses idées solaires. Le Soleil a créé cette race racine non seulement pour être utile à l’économie de la Nature, mais aussi avec l’intention claire d’atteindre une récolte d’humains solaires.

jesus-easter
Jésus en tant que Dieu Soleil

Au temps d’Abraham le prophète, le Soleil a acquis une belle récolte d’humains solaires. Pendant les huit premiers siècles du Christianisme, une autre petite récolte a été récoltée. Au Moyen Âge, un peu plus. Actuellement, le Soleil effectue le dernier effort; il a travaillé son dernier effort. Parce que l’humanité perverse de ce siècle actuel est devenue un ennemi des idées solaires, cette humanité est terriblement matérialiste, mécanique et lunaire à cent pour cent. C’est pourquoi le Soleil fait maintenant un dernier effort; il essaie d’obtenir une petite récolte d’humains solaires. Plus tard, une fois que la récolte sera prête, le Soleil détruira cette race racine parce qu’elle n’est plus utile pour son expérience.

A quoi sert cette race? Il n’y a déjà aucune raison pour l’existence de cette race. Elle n’est pas utile pour l’expérience solaire. Cette humanité est composée de gens qui n’ont aucun intérêt pour les idées solaires. Cette race racine ne pense qu’à leurs comptes bancaires, aux nouvelles voitures, aux acteurs et actrices d’Hollywood. Ce sont des gens qui ne veulent que des plaisirs passionnés, sexuels, des drogues, etc.

Évidemment, cette humanité n’est pas utile pour l’expérience solaire. Des gens comme ceux-ci doivent être détruits et c’est ce que le Soleil va faire. Le Soleil détruira ces gens et créera une nouvelle race racine dans les nouveaux continents qui émergeront du fond de l’océan.

Très bientôt, les continents actuels seront au fond des océans. Les palais des gouvernements, les maisons municipales, les demeures riches seront les repaires des phoques et des poissons. C’est la réalité! De nouvelles terres émergeront des océans dans lesquels, évidemment, il y aura de nouvelles personnes, une race spéciale et différente qui pourrait être utile à l’expérience solaire.

C’est la réalité. Je le dis en des temps angoissants, à une époque où les gens ne croient pas à la fin du monde, à une époque où les gens disent: «Mangeons et buvons, car demain nous mourrons», à une époque où les gens sont seulement préoccupés par leurs comptes bancaires, la mode, les potins, les drogues, ou la lubricité.

Par conséquent, je déclare tout cela dans l’intention de vous inviter à réfléchir…

La Graine de l’Être Humain

Est-il possible que la graine solaire germe? Oui, car le papillon naît à l’intérieur de la chrysalide; de même, la graine existe pour faire naître le véritable humain à l’intérieur de nous-mêmes. Mais, tout d’abord, il est nécessaire d’avoir la capacité d’être un humain. Si l’aptitude à être humain n’existe pas, l’humain ne peut naître en nous-mêmes.

La graine existe, mais elle peut être perdue, et c’est normal puisque cette graine est très difficile à germer. Nous devons développer cette graine. Nous pouvons le faire si nous coopérons avec le Soleil.

Le secretum secretorum de la réalisation intérieure de l’être réside dans le sexe. Cependant, nous ne devons pas nous scandaliser devant le «secretum secretorum». Habituellement, quand les gens pensent au sexe, ils ne se souviennent que de leurs vices, de leur lascivité, de leur sale fornication, de leurs abominables adultères…

Voyez les étamines et les pistils des fleurs, comment ces pôles positifs et négatifs sont reliés dans le calice de la fleur, afin que la création puisse se produire. Voyez les espèces qui vivent et se reproduisent sous les rayons du Soleil.

swans
Cygnes

Le cygne, par exemple, avec son beau plumage, nous parle d’amour. Le cygne est nourri d’amour; quand l’un des deux meurt, l’autre meurt de tristesse. Il y a deux «ordres du Cygne», l’un en Europe et l’autre aux États-Unis; cet ordre est dédié à l’étude de ce qu’on appelle «amour».

Évidemment, l’amour découle de la base même de la Conscience. C’est un fonctionnalisme de l’Être. C’est une énergie cosmique et transcendantale.

Pour que l’amour existe, il faut avoir une affinité de pensées, de sentiments et une même affinité d’intérêt mental.

Le baiser est la communion mystique de deux âmes, désireuses d’exprimer d’une manière sensible ce qu’elles vivent à l’intérieur. L’acte sexuel en soi est la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de notre nature.

kiss
Sonate Kreutzer, óleo sobre lienzo, par René François Xavier Prinet (1901)

Observez un anciens amoureux. Il rajeunit. Toutes ses glandes fonctionnent mieux puisque les énergies qui découlent de sa Conscience activent ces petits micro-laboratoires communément appelés «glandes endocrines». Ces glandes produisent alors plus d’influx, plus de puissance, une plus grande quantité d’hormones. Ces hormones inondent les canaux sanguins, d’où un processus de reconstruction cellulaire et de revitalisation.

Ainsi, il vaut la peine de réfléchir sur ce qu’on appelle «amour», sur ce qu’on appelle «sexe», parce que le sexe et l’amour sont intimement liés – parce que, encore une fois, l’acte sexuel est la consubstantiation de l’amour dans le réalisme psycho-physiologique de notre nature.

Voyez, comme l’amour est grand! Seules les grandes âmes peuvent et savent aimer!

Mais, en effet, nous ne devons pas confondre l’amour avec la passion, comme je l’ai déjà dit.

Grâce donc à l’amour, au sexe, à cette force extraordinaire qui coule dans tout ce qui est, tout ce qui a été, tout ce qui sera, les créatures peuvent sans cesse se reproduire, les fleurs et les fruits peuvent exister sur la surface de la terre, tous les êtres peuvent se multiplier.

Donc, regarder le sexe avec dégoût, le considérer comme un tabou ou un péché, une cause d’embarras ou de prétention, est un blasphème. C’est, franchement, équivalent à cracher dans le sanctuaire du Troisième Logos. Donc, il est utile de comprendre qu’il est nécessaire de travailler avec la merveilleuse puissance du sexe.

Si toute la nature existe au moyen de la force merveilleuse du Troisième Logos, si nous existons à cause de la force sexuelle, alors il est essentiel de comprendre ce qu’est cette force pour ne pas la profaner. Il faut savoir l’utiliser pour que nous soyons radicalement transformés.

Nous avons donné la clé de la transmutation sexuelle à de nombreuses reprises, à savoir la connexion du lingam-yoni sans l’éjaculation de l’ens seminis, parce que dans l’ens seminis se trouve tout l’ens virtutis du Fohat. C’est la clé, c’est le secretum-secretorum de la transmutation sexuelle.

Je n’utilise pas de mots grossiers pour expliquer la clé, parce que le sexe est sacré, donc sa clé doit être exposée avec droiture. Ainsi, que ceux qui écoutent comprennent et travaillent, puisque c’est ce qui est fondamental.

L’Ascension du Mercure

Quand on transforme le sperme sacré en énergie, on peut provoquer un changement total.

Les sages alchimistes médiévaux nous parlent du mercure de la philosophie secrète, et cela en soi n’est rien de plus que l’âme métallique du sperme sacré.

Quand le sperme, l’exiohehari, est transmuté, quand le crime de renverser la coupe d’Hermès Trismégiste – le trois fois grand Dieu Ibis de Thoth – n’est pas commis, alors évidemment, le mercure, le mercure du sage est produit, ce qui n’est rien d’autre que l’énergie créatrice qui monte au cerveau. Néanmoins, avant que le mercure puisse être utile, il doit passer par des étapes définies, et ceci est connu par les alchimistes.

Il est indispensable de savoir préparer le mercure. Au début, les eaux mercurielles sont noires comme du charbon, pourries, sales. Beaucoup d’alchimistes perdent leur temps parce qu’ils ne blanchissent jamais les eaux de la vie, et ils ne les blanchissent pas simplement parce qu’ils ne raffinent pas le sacrement de l’Église de Rome. Ce sacrement doit être compris; si nous lisons le mot Latin «romae» à l’envers, que lirions-nous? Nous lirons «amore», qui est l’amour, n’est-ce pas? Si les lettres Espagnoles de «roma» sont lues à l’envers, alors il est lu «amor», amour.

Le sacrement de l’Eglise de l’Amour est profané par de nombreux néophytes: ils travaillent grossièrement, brutalement, passionnément dans la «forge des Cyclopes», donc ils ne raffinent pas leur travail, et leurs eaux restent noires.

Quand on commence à raffiner le travail alchimique, ces eaux deviennent blanches, ineffables. Alors on a le droit de porter la robe blanche de יפתח Jephthé, de chasteté [lisez Juges 11].

jephtah
Jephthé, par John Everett Millais (1867)

Beaucoup plus tard, quand les eaux jaunissent, elles sont déjà utiles pour être fécondées par le Soufre. Le Soufre est le feu. C’est le feu enfermé dans nos organes créateurs, le feu qui, mélangé au mercure – c’est-à-dire avec l’énergie sexuelle – s’élève victorieusement par le canal médullaire jusqu’au cerveau.

L’ascension du feu sacré est extraordinaire.

Le premier centre qui ouvre l’Église de Philadelphie [de philos «amour» et adelphos «frère» – l’église de la fraternité de l’amour] est l’église du coccyx, dans l’os coccygien, qui nous donne le pouvoir sur l’élément terre.

Le deuxième centre qui s’ouvre est au niveau de la prostate [utérus], ce qui nous donne le pouvoir sur les eaux tumultueuses de l’océan.

La troisième pouvoir qui est ouverte est au niveau du nombril, ce qui nous donne le pouvoir sur l’élément feu. Nous pouvons alors mettre en action les volcans de la terre.

Le quatrième pouvoir qui est ouvert est au niveau du cœur, et nous donne le pouvoir d’entrer et de quitter le corps à volonté, ou de mettre le corps dans un état Djinn. Il nous accorde la domination sur l’élément air.

Le cinquième centre qui s’ouvre est au niveau du larynx créateur, ce qui nous permet de parler en synthèse et d’écouter les symphonies du cosmos.

Le sixième pouvoir est au niveau des sourcils, et nous accorde la clairvoyance divine, une faculté qui nous permet de voir les mondes supérieurs.

Et le septième centre qui est ouvert est dans la glande pinéale, ce qui nous donne le pouvoir de la polyvision, de voir dans toutes les régions de l’espace infini.

Glorian-Chakra-illustration-800
Le feu sacré monte le long de la colonne vertébrale. Obtenez une affiche de cette image.

Ainsi, le mercure mélangé au soufre ouvre tous ces centres. Quand le mercure est mélangé avec le soufre – je veux dire avec le feu – il devient rouge comme violet.

Malheureusement, je le répète, beaucoup sont ceux qui restent stagnants, parce qu’ils ne raffinent pas le sacrement de l’Église de Rome.

Le Corps Astral

Quand le surplus de tout ce Soufre, de tout ce Mercure et même du Sel sublimé qui se mêle au Soufre et au Mercure se cristallise dans nos cellules, dans notre système nerveux grand sympathique, il prend la forme extraordinaire et merveilleuse du Corps Astral. Ainsi, ce corps magnifique est un corps qui se fabrique dans notre organisme, à l’intérieur de notre laboratoire.

tree-of-life-twelve-bodies
Les Corps de l’Être sur l’Arbre de Vie

On sait qu’on a un Corps Astral quand on peut travailler avec, quand on peut l’utiliser, comme on utilise nos mains ou nos pieds. Nous pouvons visiter d’autres planètes de notre système solaire avec le Corps Astral. Avec le Corps Astral, nous pouvons entrer en contact avec les treize Aeons qui ont surgi à l’aube de la création. Avec le Corps Astral, nous pouvons entrer en contact avec tous ces «décans», archanges et trônes dans l’univers. À cette fin, avec le Corps Astral, nous pouvons voyager vers tous les mondes de la galaxie, y compris Sirius, qui est la capitale centrale, autour de laquelle tourne toute cette grande Voie Lactée.

En effet, il est interdit d’aller au-delà du Soleil central de Sirius. Je veux que tu saches que Sirius est le centre fondamental de notre galaxie. Toutes les constellations de la Voie Lactée, tous les systèmes solaires, et même notre système solaire dans lequel nous vivons et nous élevons, tournent autour de Sirius, qui est le centre gravitationnel de tous ces mondes, y compris le nôtre.

600px-236084main_MilkyWay-full-annotated

Par conséquent, l’initié qui a un Corps Astral ne peut aller que jusqu’à Sirius. Aller au-delà de Sirius est interdit, car au-delà de Sirius il y a d’autres galaxies avec des lois différentes que l’on ne comprend pas. Moi-même, avec mon véhicule sidéral Sirius Astral, avec l’eidolon comme on l’appelle aussi dans la Haute Magie, quand j’ai essayé d’aller au-delà de Sirius, on m’a ordonné de retourner à Sirius, car il nous est interdit d’aller au-delà du Soleil central Sirius. Je sais qu’au-delà il y a d’autres galaxies dont nous ne comprenons pas les lois.

Il y a aussi des anti-galaxies, de l’antimatière, des anti-mondes, des anti-soleils, des anti-étoiles, des anti-atomes. Par exemple, les galaxies en antimatière sont pour nous incompréhensibles (il ne nous serait pas possible de les comprendre). Même les sages comme Einstein deviendraient absolument ignorants de la physique ou de la mathématique s’ils étaient emmenés dans une galaxie d’antimatière où les charges électriques seraient inversées. Comment comprenons-nous l’antimatière? Une étoile avec des charges inversées, faite d’antimatière. Il n’est pas possible de la comprendre; cela n’existe pas dans nos textes de physique.

Voyons maintenant ce que cela signifierait d’aller au-delà de Sirius, de gérer des lois que nous ne pouvons pas comprendre, des lois que nous n’avons pas étudiées dans notre galaxie. Nous serions virtuellement sans défense, nous serions des bûches entraînées par l’océan tumultueux. Même possédant un Corps Astral, nous ne deviendrions plus que de simples bûches.

Ainsi, l’infini a beaucoup de galaxies.

Comment pourrions-nous comprendre les gens qui ont des corps d’antimatière, dont les charges sont inversées, dont les concepts appartiennent à des dimensions inconnues de nous? Impossible: on ne comprendrait pas, pas même un iota!

Il vaut donc la peine d’avoir un Corps Astral, utile pour connaître d’autres régions de l’espace, mais nous ne pourrions jamais dépasser Sirius avec un tel corps.

Le Corps Mental et la Pluralité du Mental

Une fois que nous nous sommes accordés le luxe de créer ce véhicule, il est également essentiel de créer le Corps Mental, si ce que nous voulons, c’est de devenir humains, êtres avec un mental individuel, parce que de nos jours nous n’avons pas un mental individuel, mais beaucoup de mentals.

Si nous considérons qu’à l’intérieur de nous nous portons l’ego entêté de la psychologie expérimentale, et qu’il existe en nous de manière pluralisée, alors sans aucun doute chacun de ces éléments égoïstes a son propre mental. Par conséquent, à l’intérieur de nous, il y a beaucoup de mentals. Chaque mental a ses propres idées. Chaque mental a son propre critère.

L’ego de la colère a ses idées, son critère, sa documentation. Il se justifie, il a sa propre logique pour discuter avec nous ou se défendre, ou se situer. Il peut très bien se défendre devant les tribunaux avec une intelligence surprenante et dire: «J’avais raison, j’ai tué cet homme parce qu’il avait commis tel ou tel crime.»

L’ego de la luxure a aussi sa logique. Il peut se présenter devant le meilleur des tribunaux et avec les textes de physiologie en main, pour se défendre. L’ego de la luxure peut faire beaucoup d’arguments. Il peut dire que «la luxure est une fonction naturelle de l’être humain», que «tout ce qui existe doit être développé sexuellement». Il peut dire: «Je n’ai pas de luxure», que «ce qui est arrivé, est que cette fonction érotique était développée à l’intérieur de moi», et que «il est naturel qu’Eros existe à l’intérieur de nous». Il peut faire une présentation de la physiologie sur le podium, il peut dessiner au tableau toute la physiologie d’Eros et le fonctionnalisme des ovaires et des testicules, et laisser tout le monde étonné.

Par conséquent, chacun de ces «egos» que nous portons à l’intérieur a sa logique, son mental, son raisonnement, son propre mental.

Ce qui intrigue, c’est que chacun de ces mentals que nous portons se disputent les uns les autres. Ainsi, chacun de ces différents mentals se heurtent les uns les autres. Alors quoi?

Nous avons beaucoup de mentals, cela ne peut être ignoré par personne.

Ainsi, nous devons créer le mental individuel, mais si nous ne transmutons pas le sperme sacré en énergie, il ne peut pas être créé.

Évidemment, ce qui s’appelle «mercure» est élaboré avec la transmutation. Ainsi, c’est avec le mercure des sages que nous pouvons cristalliser, former, organiser, créer, le mental individuel à l’intérieur de nous.

Quand on possède un Corps Mental individuel, on peut appréhender, capturer, assimiler toute la science de l’univers. On peut aussi utiliser ce véhicule mental pour voyager à travers l’espace sacré, de monde en monde. Avec le mental individuel, on peut entrer dans le Devachan, c’est-à-dire entrer dans la région mentale supérieure du cosmos et de la nature.

Le mental individuel est splendide, formidable, merveilleux, mais ce n’est pas tout.

Le Corps Causal

Les gens sont victimes de circonstances. Les gens sont touchés par les circonstances. Ils dépendent de la loi des accidents (cela peut être vu tous les jours). On ne peut vraiment apprendre à diriger les circonstances si l’on n’a pas créé le corps de la volonté consciente.

Quand on construit ce corps, évidemment on n’est plus esclave des circonstances. On peut intentionnellement diriger les circonstances. On devient un maître, leur régent.

Le corps de la volonté consciente est seulement fait avec le mercure des sages. C’est le résultat de la transformation ou de la transmutation de l’énergie créatrice.

Une fois que nous avons déjà les Corps Astral, Mental et Causal et que nous avons une splendide physicalité, le luxe de recevoir nos principes psychiques et spirituels nous est accordé. C’est ainsi que nous devenons de véritables humains, des humains réels.

Le Corps Causal est le dernier véhicule qui doit être créé.

Je dois vous dire que l’humain causal est le véritable être humain. Oui, le véritable humain, l’humain causal, se trouve dans le monde des causes naturelles. Il est agréable de voir les humains causaux dans la région des causes naturelles. Nous les voyons là travaillant pour l’humanité.

Les humains causaux sont de véritables Bodhisattvas au sens transcendantal du terme, des Bodhisattvas qui travaillent sous la direction de leur Père qui est dans le secret. Chacun d’eux obéit à son Père Intérieur, parce qu’il y a autant de Pères dans les Cieux, que de véritables humains sur la terre (chacun de nous a son Père qui est dans le secret). Quel que soit l’humain causal – qui est le véritable humain et qui vit dans le monde des causes naturelles – effectue est sous la direction de son Père.

Ainsi, l’humain causal, l’humain réel, l’être humain – dans le sens le plus élevé du terme – se trouve dans le monde des causes naturelles. C’est dans cette région que sont entendues les symphonies du cosmos. C’est dans cette région que l’on entend les mélodies de la vie universelle. C’est dans cette région que nous trouvons le karma, car c’est dans cette région que travaillent les seigneurs de la loi.

Les humains causaux peuvent absorber leurs véhicules astral et mental afin de vivre précisément dans cette région. De cette région, ils se projettent – maintenant dans les régions du mental cosmique et de ses profondeurs – maintenant vers les régions du monde astral, afin d’apparaître dans le monde physique.

Au nom de la vérité, je dois vous dire que pour être ici avec vous, pour pouvoir parler avec vous, j’ai personnellement besoin de me projeter depuis le monde causal, parce que j’ai mon centre de gravité dans le monde des causes naturelles. De là je me projette dans le mental et ensuite vers l’astral, et finalement, en faisant de grands efforts, je viens ici dans le plan physique pour parler avec vous. Ainsi, à travers la concentration, je vous parle, parce que mon centre de gravité est dans le monde causal. Je suis un homme du monde causal, et quoi que je dise, quoi que j’explique, c’est par le commandement. C’est parce qu’il m’a été commandé de vous délivrer ce message, et je le fais avec le plus grand plaisir, afin que vous puissiez marcher sur le chemin de la révolution de la Conscience, de la révolution en marche, de la révolution spirituelle, intégrale et divine.

Par conséquent, je veux que vous compreniez que devenir humain est ce qui compte, et ce qui intéresse le Soleil, c’est la création des humains. Le Soleil veut une récolte d’humains solaires, et à ces instants il travaille fiévreusement pour y parvenir.

Je veux que vous sachiez que lorsqu’une race perd tout intérêt pour les idées solaires, le Soleil perd également tout intérêt pour cette race et la détruit.

À ces instants, le Soleil veut détruire cette race, car il est déjà inutile pour l’expérience. Cependant, avant qu’il ne le détruise, le Soleil effectue un effort suprême. Avec un grand effort, le Soleil atteint une récolte, bien qu’une petite récolte d’humains solaires.

Si vous tenez compte de notre appel, si à l’intérieur de vous est créé le potentiel de devenir un être humain, le Soleil peut vous absorber en tant qu’humain solaire, mais il est nécessaire que vous coopériez avec le Soleil. C’est seulement ainsi que vous pouvez vous transformer en un humain solaire.

Comment Devenir un Humain Solaire

Il est urgent pour vous, avant tout, de savoir transmuter. L’humain solaire ne peut être créé qu’avec l’énergie solaire, et cette énergie est contenue précisément dans le mercure brut des sages, dans le minerai brut. Cet élément est l’exiohehari, qui signifie le sperme sacré.

Ceux qui commettent le crime de l’enlever de leurs corps avec des buts passionnés s’éloignent trop du Soleil Sacré Absolu et sombrent définitivement dans les mondes infernaux, jusqu’à leur désintégration finale.

Pour que les germes-graines du véritable être humain se développent dans l’organisme humain, il faut qu’ils soient touchés par les rayons ou les émanations provenant du Soleil Sacré Absolu, car sans ces émanations, les germes-graines restent infertiles et dégénérées. Ceux-ci involue terriblement à la «Deuxième Mort».

Pour que les émanations cosmiques provenant du Soleil Sacré Absolu touchent les germes-graines de l’être humain, on a besoin de ne pas s’éloigner du Soleil Sacré. On s’éloigne très loin de cette étoile quand on fornique et adultère. Ainsi, nous devons comprendre que ni les fornicateurs ni les adultères ne sont touchés par le Soleil Sacré Absolu. Par conséquent, ils échouent. Ainsi, le Soleil ne peut pas récolter une récolte de fornicateurs ni d’adultères. Donc, pour que le Soleil ait une récolte, il faut que nous marchons selon la loi.

Qu’est-ce qu’on entend par fornicateur? Celui qui répand la coupe d’Hermès Trismégiste.

Qu’est-ce qu’on entend par adultère? Celui qui entre en contact sexuel avec quelqu’un qui ne lui appartient pas. Par exemple, un homme qui prend une autre femme et abandonne celle qu’il a est un adultère. De plus, même s’il ne la prend que pour la transmutation, il est toujours adultère. Si nous chargeons notre colonne vertébrale avec un type d’énergie, celui de notre épouse, et ensuite entrons en contact avec un autre type d’énergie, un autre qui n’est pas de notre épouse, alors ces types d’énergie égale se détruisent mutuellement. C’est une loi physique. Lorsque deux types d’énergies égales en opposition entrent en collision, ils se détruisent mutuellement, un court-circuit se produit, un câble brûle. Lequel? C’est un certain fil qui existe dans la colonne vertébrale au moyen duquel le soufre s’élève, c’est à dire le feu. Par conséquent, quand il est brûlé, l’alchimiste perd des degrés, des pouvoirs et échoue dans le Grand Œuvre.

Le travail est très délicat. C’est pourquoi il est dit dans l’Apocalypse de Saint Jean que ni les fornicateurs ni les adultères ne pourront entrer dans la nouvelle Jérusalem. C’est évident.

Les fornicateurs et les adultères s’éloignent très loin du Soleil Sacré Absolu, ainsi les émanations du Soleil Sacré Absolu ne les atteignent pas, ils ne touchent pas leurs germes-graines sexuels. Leurs germes-graines se transforment alors en involution, et sont finalement perdus.

Étonnement et Remords

Celui qui veut coopérer avec le Soleil Sacré Absolu doit posséder des facultés extraordinaires. Ils ne doivent pas avoir perdu la capacité d’étonnement, ni avoir perdu la capacité de remords. Celui qui est déjà incapable de s’émerveiller de quelque chose ne peut pas approcher ce qui est nouveau. Celui qui n’est pas capable de ressentir du remords pour ses méfaits marche incontestablement sur le chemin de l’échec. Il y a des gens qui ne ressentent aucun remords pour quoi que ce soit.

Mais qu’est-ce que le remords? Quand notre Être intérieur, quand les parties supérieures de l’Être fait face au Soleil Sacré Absolu, elles voient la réalité, et si les parties inférieures marchent sur le mauvais chemin, le remords surgit dans l’Être, et ce remord de l’Être est transmis à notre personnalité. Par conséquent, quand quelqu’un ne peut ressentir aucun remords pour quelque chose, c’est un signe que cette personne s’est définitivement égarée de l’Être, parce que seul l’Être est capable de ressentir du remords. Ainsi, si l’on est déjà incapable de ressentir le remords, c’est parce qu’on est très loin de l’Être, de notre propre Être et des parties distinctes de l’Être, parce que l’Être a différentes parties autonomes et auto-conscientes.

Que peut-on attendre de celui qui ne ressent pas de remords? Celui-là est un candidat sûr pour l’abîme et pour la seconde mort.

Mais, si quelqu’un éprouve encore des remords, qui est capable de ressentir du remords en commettant de mauvaises actions, celui-là est digne d’admiration. En effet, j’admire celui qui ressent encore des remords.

J’en connais quelques-uns qui sont encore capables de pleurer pour des actes répréhensibles commis dans des vies antérieures. Évidemment, quand j’écoute des gens comme ça, je ne peux pas m’empêcher de ressentir… ressentir un certain réconfort dans le cœur. Je sais que de telles personnes peuvent réaliser la réalisation intérieure de l’Être.

Mais, quand je rencontre quelqu’un qui ne ressent aucun remords pour quelque chose, pas même pour avoir commis une mauvaise action, la douleur me remplit le cœur, car je sais que l’on est absolument désespéré. C’est la dure réalité.

J’ai toujours dans ma mémoire une scène quand j’étais adolescent. À cette époque, je devais rencontrer un grand intellectuel. Indubitablement, cet intellectuel aime le vin. Entre concept et concept, j’ai continué à le rejoindre pour un verre de vin. Cependant, le jour suivant, j’ai ressenti de grands remords. Je lui ai dit: «Je ressens du remords d’avoir bu ces verres de vin.

Sa réponse était: «Je ne ressens pas de remords, alors buvons plus.»

J’étais rempli d’horreur. Je pouvais voir comment cet homme buvait et buvait et buvait sans relâche; il a passé des heures et des heures à boire et a continué à boire.

Plus tard, je l’ai trouvé dans les rues, en train de boire. Il est devenu un désordre, l’ivrogne le plus horrifiant et le plus sale. Huit jours ont passé, et je l’ai vu boire encore.

Je me suis éloigné de lui. Je l’avais accompagné pour quelques verres, mais je ne l’ai plus jamais accompagné. Cet événement m’est arrivé quand j’étais encore adolescent. J’ai ressenti du remords pour ces quelques verres que j’ai pris avec lui.

Il doit évidemment être mort depuis longtemps. Il est possible que maintenant il pourrait être en train d’involuer dans les entrailles de la terre, et boire encore. Les remords ne l’ont jamais atteint.

Celui qui ne ressent pas de remords est un cas absolument désespéré, et échoue inévitablement.

Alors, mes chers amis, voilà comment nous terminons cette conférence. Cependant, nous donnons également l’occasion de conclure en répondant aux questions de chacun d’entre vous. Vous tous ici présents êtes libres de demander ce que vous voulez en relation avec le thème exposé, sans dévier du thème, pour des raisons d’ordre. Donc, si quelqu’un doit demander, demandez. Quiconque veut dire quelque chose, qu’il le dit. Quiconque n’est pas d’accord, qu’il révèle son désaccord, et explique pourquoi il n’est pas d’accord.

Il y a la liberté de parole. Je ne suis pas un dictateur de concepts. Je suis venu partager mes idées avec vous, car je pense qu’entre nous tous, travaillant ensemble, nous pouvons trouver beaucoup de choses utiles. Donc, il y a la liberté de dire ce que vous voulez dire et de réfuter tout ce que vous voulez réfuter.

Public: Maître, pourquoi vous vous référez généralement toujours aux hommes uniquement?

Samaël Aun Weor: Eh bien, quand je dis hommes, j’inclus aussi les femmes. Car il est écrit:

«Et Adam a dit, ceci est maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair: elle sera appelée la femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.» – Genèse 2: 23, 24

La femme est sortie d’une côte d’homme. Ainsi, chaque fois que je me réfère ou nomme l’homme, j’inclus évidemment la femme, parce que la femme doit être une seule chair avec l’homme, c’est évident; donc, je n’ai pas laissé les femmes à la maison.

Public: En voyage astral, comment pouvez-vous laisser…….. Pourrait-on voyager avec un corps humain?

Samaël Aun Weor: Avec un Corps Astral, on peut voyager vers n’importe quel monde de l’espace infini. Mais il est interdit par les cosmocréateurs pour les animaux intellectuels appelés à tort humains de quitter ce monde avec leurs corps physiques. Les voyages interplanétaires sont seulement pour les humains, et non pour les bêtes intellectuelles.

Néanmoins, il est arrivé que les bêtes intellectuelles ont construit la tour de Babel, et veulent s’échapper par de fausses portes. Pour cette raison, ils seront fulminés, ils seront punis. Les animaux doivent être dans leur jardin zoologique. Le jardin zoologique de l’animal intellectuel est la planète Terre. Là vivent les animaux, et là ils doivent rester. Essayer d’y échapper est un crime puni par la loi.

Ceux qui inventent actuellement des fusées pour voyager vers Mars ont complètement tort. Ils peuvent essayer quelques tentatives, et finalement ils tomberont, toutes les étoiles intellectuelles tomberont, elles seront fulminées par la loi.

Les voyages spatiaux, je le répète, ne sont pas pour les animaux, mais seulement pour les humains dans le plein sens du terme.

Nous pouvons aussi placer notre corps dans un état Djinn, c’est-à-dire placer le corps physique dans la quatrième verticale pour voyager, mais nous ne devons jamais essayer d’amener notre corps physique vers d’autres mondes parce que c’est un manque de respect pour la divinité. C’est tout. Une autre question?

Public: L’homme réel, ou le roi homme que la bible mentionne, il a réussi à faire ces voyages, et le mouvement des éléments?

Samaël Aun Weor: La Bible n’est pas du passé mais du présent. Ainsi la Genèse n’est pas du passé non plus. La Genèse correspond seulement au présent. Actuellement, nous devons vivre la Genèse à travers l’Alchimie, séparer les eaux inférieures des eaux supérieures, et les eaux supérieures doivent traverser de nombreuses transformations avant de devenir utiles; et les eaux inférieures doivent devenir cristallines…

Christ, le Mystère de la Lumière

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Christ, le Mystère de la Lumière

«Car Elohim, qui a dit «Que la lumière [Christ] brille des ténèbres», l’a fait brillé dans [Tiphereth] nos cœurs, pour donner la lumière de la Gnose, la splendeur d’Elohim, [comme le soleil] dans le visage de Jésus Christ.» – 2 Corinthiens 4: 6

splendour

Christ est un mot Grec et est couramment utilisé dans cette époque. Il est généralement associé seulement au Maître Jésus de Nazareth. Cependant, nous, les Gnostiques, comprenons la vraie signification de Jésus et du Christ. Nous savons que cette mystérieuse Seité a parlé à travers les paroles du Maître Jésus, non seulement à travers ses paroles, mais aussi à travers les paroles de Moïse, Krishna, Bouddha et Samaël Aun Weor, son dernier avatar ou messager.

Nous devons étudier la mystérieuse Seité du Christ afin de comprendre qui ou quoi est le Christ. Nous disons que le Christ est la lumière. Quand il s’est incarné dans le Maître Jésus de Nazareth, il a dit:

«Je suis la lumière, la vie, le chemin.»

Dans de nombreuses parties des Évangiles, nous trouvons des citations où Il déclare directement qu’il est la lumière. Au-dessus de la croix du crucifié est écrit INRI, qui est un mot Latin qui signifie Igneous Natura Renovatur Integra: le feu renouvelle sans cesse la nature. Ainsi, nous trouvons que le Christ est le feu, la lumière, la vie.

Dans le livre de Matthieu 17: 2, il est dit que le Christ est apparu devant trois de ses disciples et a été transformé devant eux.

«Son visage a brillé comme le soleil.»

La source de lumière, bien sûr, est le soleil.

«Et son vêtement était blanc comme la lumière.»

Rappelez-vous que dans les conférences précédentes, nous avons déclaré qu’en Hébreux la lumière est «Aur», et en termes kabbalistiques, «Ain Soph Aur». Nous avons déclaré que l’Espace Abstrait Absolu est divisé en trois parties: L’Ain, qui est le néant; l’Ain Soph, qui signifie illimité; et l’Ain Soph Aur, qui est la lumière illimitée. Ainsi, dans l’Ain Soph Aur, nous trouvons pour la première fois le mot «Aur» (prononcé «Or»), ou lumière, en Hébreu.

Dans les quatrième et cinquième chapitres de Pistis Sophia – qui est la Bible Gnostique – nous trouvons la citation suivante:

«Alors, à la neuvième heure du lendemain, les cieux s’ouvrirent, et ils virent Jésus descendre, briller très fort, et il n’y avait aucune mesure pour sa lumière dans laquelle il était.

«Car il a brillé plus (rayonnant) qu’à l’heure où il était monté au ciel, de sorte que les hommes dans le monde ne peuvent pas décrire la lumière qui était sur lui, et il a jeté des rayons de lumière en grande abondance, et il n’y avait pas de mesure pour ses rayons, et sa lumière ne se ressemblait pas, mais elle était de nature diverse et de type divers, certains (rayons) étant plus excellents que d’autres… et toute la lumière consistait ensemble.

«Il était de trois sortes, et l’une (sorte) était plus excellente que l’autre… La seconde, celle du milieu était plus excellente que la première qui était en bas, et la troisième, qui était au-dessus d’elles toutes, était plus excellente que les deux qui étaient en-dessous.

«Et la première gloire, qui était placée au-dessous d’elles toutes, était semblable à la lumière qui était venue sur Jésus avant qu’il soit monté dans les cieux, et était seulement comme elle-même dans sa lumière.

«Et les trois modes de lumière étaient de divers types de lumière, et ils étaient de type divers, l’un étant plus excellent que l’autre….

«Et il arriva, lorsque les disciples virent cela, qu’ils craignaient excessivement, et qu’ils étaient dans l’agitation: alors Jésus, le cœur compatissant et tendre, voyant ses disciples, qu’ils étaient dans une grande agitation, parlait avec eux, en disant: «Prenez courage. C’est moi, n’ayez pas peur.» – Pistis Sophia 4,5

Cette citation de Pistis Sophia se réfère directement au Christ. Rappelez-vous que lorsque nous parlons du nom de Jésus, que ce soit dans la Bible Hébraïque ou dans la Pistis Sophia, nous savons que Jésus (Yeshua) signifie sauveur.

Il y a un autre fait qui est très significatif au sujet du nom de Jésus. Dans l’alphabet Futharkh ou Runique, rappelez-vous que nous avons parlé de la Rune IS, et nous avons expliqué que le «I» de la Rune IS est le symbole de la colonne vertébrale, et que le «S» est l’éclair de la Divine Mère Kundalini, représenté par la Rune Sig. Nous avons également déclaré que la Rune IS est l’Intime à l’intérieur de chacun de nous, notre propre Dieu. Maintenant, si nous nous référons à la Rune IS, c’est parce qu’un autre nom donné à cette Rune est ISA. Il est profondément significatif que dans le monde Arabe, les Musulmans se réfèrent à Jésus comme ISA. C’est son nom Arabe, Maître ISA. Donc, nous, les Gnostiques, savons que ISA est la Rune IS, l’éclair à l’intérieur de l’être humain. En d’autres termes, le S, qui est l’éclair, s’exprime à travers la colonne vertébrale de cet être humain (Tiphereth) qui est préparé; ainsi, cet éclair est ISA, qui est Jésus en Arabe.

«Car, comme l’éclair [ISA] sort de l’orient (Tiphereth) et brille même vers l’ouest (Malkuth), ainsi sera la venue du Fils de l’homme.» – Matthieu 24:27

Donc ISA ou Jésus est un titre qui pourrait être donné à n’importe quel Maître qui incarne la lumière.

Séquentiellement, il est écrit: «Alors à la neuvième heure du lendemain». Quand nous observons la déclaration de ce premier verset, citée à partir de la Pistis Sophia, nous trouvons ce que nous avons abordé dans les conférences précédentes au sujet des douze heures d’Apollonius. Nous avons expliqué que la Rune Ur, qui est la Rune du jour cosmique et de la nuit cosmique, se rapporte à l’horloge (Uhr). C’est pourquoi l’horloge a douze heures, douze heures de lumière, douze heures de nuit.

crucifixion

Dans les Évangiles, en particulier dans l’Évangile de Marc, il est dit que le Seigneur a été crucifié à la troisième heure. Nous pouvons voir sa crucifixion dans le graphique, dans lequel nous trouvons le Seigneur crucifié et un ciel sombre, comme il est dit:

«Et c’était la troisième heure, et ils le crucifièrent… A partir de la sixième heure il y eut des ténèbres sur tout la terre, jusqu’à la neuvième heure.» – Marc 15: 25, 33

Il est également cité:

«Je suis la lumière du Kosmos: celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.» – Jean 8:12

Dans la Bible ordinaire, il est écrit «Je suis la lumière du monde», mais le mot écrit en Grec est Kosmos. C’est pourquoi nous avons écrit Kosmos, car selon le Gnosticisme, il y a sept cosmos. Nous allons les aborder pour que nous puissions comprendre ce qu’est le Christ. Le mot Kosmos fait référence à la façon dont un monde est organisé, car Kosmos en Grec signifie ordre. Ainsi, Kosmos se réfère à la façon dont nous devons organiser notre mental, notre psyché, notre esprit avec la lumière.

Observons l’horaire donné par l’apôtre Marc; il se réfère aux troisième, sixième et neuvième heures.

L’horloge est un symbole du temps parce que vraiment le temps est un cercle qui a un commencement et une fin. Ce n’est pas une ligne droite, ce que beaucoup de gens pensent. Il est circulaire et a douze heures ésotériques. Nous avons discuté du mystérieux Nychthémère comme les Douze Heures d’Apollonius, qui se rapportent aux douze œuvres d’Hercule.

Donc, si nous plaçons la croix du Christ crucifié au milieu d’un cercle, nous avons alors la quadrature du cercle, qui signifie la croix dans le cercle. Le Christ crucifié est le symbole du Seigneur (le Soleil) effectuant le travail de la lumière. Si nous observons les rayons de la croix dans le cercle, nous trouvons le côté droit de la poutre horizontale pointé à la troisième heure; tout au fond de la poutre verticale, la sixième heure; et à gauche de la poutre horizontale, la neuvième heure. Au-dessus de la poutre verticale se trouve l’heure 12, ou zéro, le commencement.

quadrature

C’est à travers le temps de l’horloge que les initiés ont enseigné dans le symbolisme tout le mystère de la croix, le calendrier de la lumière. Seuls ceux qui connaissent l’ésotérisme comprennent pourquoi Marc déclare que Christ a été crucifié à la troisième heure.

«Horaires: Troisième Heure d’Apollonius: «Les serpents, les chiens et le feu (Magie Sexuelle, travail avec la Kundalini).»

La mystérieuse troisième heure se rapporte au travail dans la colonne vertébrale, dans lequel l’initié commence à donner de la valeur aux énergies qui sont recueillies dans le corps physique, en particulier dans la colonne vertébrale, où nous trouvons la Kundalini et les sept chakras. C’est le commencement, quand nous commencons à travailler avec l’INRI, avec le feu, avec la croix.

Ensuite nous continuons à la sixième heure, dans laquelle nous devons faire face au gardien du seuil.

«Horaires: Sixième Heure d’Apollonius: «Ici, il faut rester tranquille, calme, par peur (cela signifie la terrible épreuve du Gardien du Seuil, devant lequel il faut beaucoup de courage pour le vaincre).

a06

La sixième heure se rapporte aux amoureux. C’est l’heure à laquelle l’initié est testé; à la sixième heure, il faut descendre pour faire face à notre propre luxure, lascivité, etc., représentée dans le Gardien du Seuil. On doit le vaincre à la sixième heure de la croix, dans l’acte sexuel même. La ligne verticale symbolise l’homme et l’horizontale, la femme. C’est le mystère de la Rune Ehe, ou le mariage.

Et Ensuite la neuvième heure, qui est l’heure des initiations. Après avoir vaincu le Gardien du Seuil, l’initié entre dans la neuvième heure.

a09

«Horaire: Neuvième Heure d’Apollonius: «Ici rien n’est encore fini: l’Initié accroît sa perception jusqu’à dépasser les limites du système solaire, au-delà du Zodiaque, il arrive au seuil de l’infini, il atteint les limites du monde intelligible. La Lumière Divine lui est révélée et avec toutes ces nouvelles peurs et dangers apparaissent aussi (ceci concerne aussi l’étude des Neuf Mystères Mineurs, les neuf arcades sur lesquelles l’étudiant doit monter).»

La neuvième heure cache la synthèse de toutes les douze heures. Maître Samaël Aun Weor en commentant dans son livre Pistis Sophia Dévoilée à propos des paroles du Maître Jésus déclare:

Quiconque comprend la neuvième heure comprend toutes les douze heures d’Apollonius.

C’est parce que le mystérieux nombre neuf enferme le mystère du cercle et de la croix dont nous parlons. Le cercle a trois cent soixante degrés, ce qui fait la somme de neuf. Entre chaque partie de la croix, ses quatre angles, il y a quatre-vingt-dix degrés, ce qui fait la somme de neuf. Tout au fond, la moitié du cercle, nous avons cent quatre-vingt degrés, ce qui fait la somme de neuf. Les trois quarts du cercle sont de deux cent soixante-dix degrés, ce qui équivaut également à neuf. Si nous plaçons la croix de Saint-André par-dessus, nous avons alors coupé la moitié tous les quatre-vingt-dix degrés et nous avons quarante-cinq degrés qui, en plus, en font neuf. C’est pourquoi neuf est le mystère de l’initiation. Dans le neuf nous trouvons le travail entier, parce que chaque heure se rapporte au nombre neuf, c’est-à-dire, il se rapporte au cercle.

crucif-three

C’est pourquoi il est écrit:

«Et vers la neuvième heure [l’heure de la Magie Sexuelle] Jésus s’écria d’une voix forte, en disant: Eli, Eli, Lama Sabachthani.» – Matthieu 27: 46

Certains des mots dans la Bible sont similaires à l’Hébreu, par exemple en Hébreu אליהו «Elijah» signifie «mon Dieu est JAH» – Matthieu et Marc ont déclaré qu’il disait: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?» Et quelques-uns de ceux qui étaient là, quand ils l’entendirent, dirent: «Voici, il appelle Elijah». Elias, Eliu, Helias, Hélios – le Christ Soleil, le Logos Intime, la Lumière Sainte Supernale – Eheieh Kether – le Père de toutes les lumières.

Mais, en effet, «Eli, Eli, Lama Sabachthani» sont des mots Mayas. Ainsi, nous savons que ces mots signifient: «Maintenant, je m’immerge dans la pré-aube de son Être». Telle est la traduction Maya de «Eli, Eli, Lama Sabachthani».

La pré-aube est Vénus, Amour. Si vous observez Vénus, elle apparaît avant le lever du soleil. Selon les planètes, la Lune est la première, Mercure est la deuxième, et la troisième est Vénus. Vénus est associée à Lucifer, lumière et feu, ou luci-ferry, porteur de lumière. C’est pourquoi il est célébré dans le Christianisme que le Seigneur est crucifié à la troisième heure du Vendredi Saint, parce que la troisième est l’heure de Vénus. Ainsi, comprenons que lorsque nous disons pré-aube de son Être, un tel Être est la lumière solaire, le soleil, la Lumière Sainte Supernale – Eheieh Kether, le Christ Soleil.

Avant que le soleil se lève à l’Est, la première étoile qui annonce cette levée est Vénus. Quand le soleil se couche à l’Ouest, la première étoile qui apparaît après est Vénus. Donc cela nous dit que Vénus est le lien entre la lumière du soleil et la lumière de la terre. Si nous voulons connaître le mystère du Christ, nous devons aller à Vénus. Vénus, dans le Futharkh Nordique, est Freya, la Déesse de l’amour, dont le mari est Frey. Les deux sont la racine du mot Vendredi, qui est le jour de Vénus: Freya – Vendredi.

Donc, comme vous le voyez, Vénus, «Amour» est le chemin par lequel l’initié doit développer le Seigneur; dans le Gnosticisme, nous affirmons que nous acquérons un tel développement à travers les initiations Vénustes. Après, ressuscitant dans le feu, nous devons travailler dans la lumière. Personne ne peut entrer dans les mystères de la lumière sans avoir auparavant travaillé avec le feu. Le feu et la lumière se rapportent au Seigneur, le Christ, avec qui nous devons travailler. Le Christ est une énergie, une force qui se rapporte, comme vous le voyez, à l’horloge, au cercle, aux mystérieuses 12 heures. C’est ainsi que les Évangiles sont enseignées, ou ont été enseignées, afin que nous puissions comprendre le mystère de la lumière.

Maintenant, allons dans l’alphabet Hébreu et étudions les mystérieux noms de Dieu. Quand Moïse monta sur la montagne de Dieu, et que Dieu lui apparut, Moïse demanda à Dieu :

«Voici, je m’en vais vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: «Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous; et ils me diront: Quel est son nom?» Que leur dirai-je?

Et Dieu dit à Moïse: אהיה אשר אהיה ‘Eheieh Asher Eheieh’: et il dit: ‘Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: אהיה Eheieh (la Lumière Sainte Supernelle, Kether) m’a envoyé vers vous’.» – Exode 3: 13, 14

אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh est traduit dans la Bible par «Je suis qui je suis». Nous, les Gnostiques, disons: «Il est qui Il est».

Ainsi, le Seigneur incarné dans le corps de Jésus a dit «Je suis la lumière du Kosmos». En d’autres termes, Jésus a dit: Eheieh est la lumière du Kosmos. Parce que quand Jésus a dit «Je suis», il ne se référait pas à son corps physique ou à sa personnalité, ce qui est précisément l’erreur du Christianisme, ou mieux, l’erreur de tous ceux qui se disent Chrétiens, car ils croient que le Christ est seulement le Maître Jésus de Nazareth. Ils ne comprennent pas que le Christ en tant que Kether a parlé à travers lui, et a dit «Eheieh est la lumière du Kosmos»:

«Je suis (Eheieh IS) la lumière du Kosmos: quiconque me (Eheieh) suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.» – Jean 8: 12

«Il est également écrit dans votre loi, que le témoignage de deux hommes est vrai. Je suis (Eheieh) témoin de moi-même, à savoir, le Père (Kether) qui m’a envoyé (Tiphereth) rend témoignage de moi.» – Jean 8: 17, 18

«Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham (l’Intime) fût je suis (Eheieh).» – Jean 8: 58

Ainsi, si nous prenons le mot Kosmos – qui est traduit comme monde – juste pour la planète Terre, alors la lumière de la planète terre est la lumière solaire. C’est précisément ce que nous devons comprendre, kabbalistiquement, pour comprendre le Seigneur.

ray-of-creationNous trouvons l’Arbre de Vie dans la colonne vertébrale de l’être humain, où nous trouvons les dix Sephiroth. Tout en bas, en dessous de Malkuth, nous trouvons le monde de Klipoth, qui est précisément la fin même du rayon de la création. Klipoth se rapporte à ce que nous appelons le Tritocosmos. Nous allons expliquer les noms des cosmos, parce que tous ces mots sont des mots Grecs que nous devons comprendre.

Au sommet de l’Arbre de Vie, nous trouvons l’Ain Soph Aur, qui est la lumière, la lumière illimitée, la lumière abstraite, qui est obscure pour nous, mais sainte. Nous devons indiquer ce qui suit, en termes Runiques. Il y a un mot de la langue Allemande ou Hollandaise, qui est «spook», et est associé à beaucoup de mots en Anglais. Quand quelque chose est très mystérieux et obscure, nous disons que c’est effrayant. En réalité, Spook est lié à l’Esprit, mais à son aspect obscure sublime, parce que la lumière brille à partir des ténèbres. Rappelez-vous qu’il est écrit dans le livre de la Genèse:

«Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre, et la terre était sans forme et vide et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme sans fond, et l’esprit d’Elohim s’est déplacé sur la surface des eaux. Et Elohim a dit: Que la lumière soit et la lumière fut.» – Genèse 1: 1-3

Qui est cet Elohim? Qui est ce Ruach Elohim, ou Esprit de Dieu qui se déplace sur la surface des eaux dans les ténèbres? En termes Runiques, nous disons que c’est le Saint-Spook, parce qu’il est celui qui fait la lumière.

Le mot אלהים «Elohim» est un mot Hébreu qui entoure la Sainte Trinité. אל «El» (Aleph, Lamed), signifie Dieu en Hébreu, masculin. אלה «Elah» (Aleph, Lamed, Hei) signifie Déesse en Hébreu, féminin. אלה «Elah» sonne comme le mot Arabe «Elah» pour Dieu, les Musulmans l’écrivent Allah.

«Allah est la lumière des cieux et de la terre. La Parabole de Sa Lumière est comme s’il y avait une Niche et dedans une Lampe: la Lampe enfermée dans le Verre: le verre comme une étoile brillante: Allumé d’un Arbre béni, un Olive, ni de l’Est ni de l’Ouest, dont l’huile est presque lumineuse, bien que le feu la touche peu: Lumière sur la Lumière! Allah guide qui Il veut à Sa lumière: Allah donne des paraboles pour les hommes, et Allah sait tout. (Une telle lumière est allumée) dans les maisons, qu’Allah a permis d’être élevée à l’honneur; pour la célébration, en elles, de Son nom: en elles il est glorifié le matin et le soir, [de tous les jours de la Genèse].» – Quran, Zurah 24: 35, 36

Ainsi, אלה «Elah» est un mot androgyne, il contient: אל «El» masculin et אלה «Elah» – feminin. Ceux qui croient que Dieu est masculin sont à moitié athées, parce que Dieu est tout. Dieu contient la masculinité et la féminité à l’intérieur du ים «IM» – qui à la fin de n’importe quel mot Hébreu dénote la pluralité – ainsi, אלהים «Elohim» embrasse une Armée Androgyne.

Dans ים «IM» l’activité du masculin est Yod. Comme nous l’avons toujours dit, Yod est la première lettre du saint nom de Dieu יהוה Yod-Hei-Vav-Hei. ים «IM» (Yod, Mem) est le mot qui continue après אלה «Elah». Rappelez-vous que le mot est אלהים «Elohim». La lettre «Mem» est le symbole de l’eau dans la Kabbale. מם «Mem» signifie eau, féminine; ainsi, la terre et l’eau en-bas, l’air et le feu en-haut.

Donc, quand nous disons «IM», qui est ce «IM»? ים est מי «Mi», le Saint-Esprit, qui est l’expression sexuelle de אל «El» et מה «MA» qui est l’expression sexuelle de אלה «Elah». En d’autres termes, la divine force masculine et féminine crée à travers l’eau «Mim», l’énergie créatrice sexuelle. Ainsi, אל et אלה ensemble sont Allah- אללה ou (אלה).

«Ces» Allah- אללה ou (אלה) sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés, au jour où [Phallus-Utérus-Homme-Femme qui sont יהוה Yod-Hei-Vav-Hei (אל et -אלה) Allah- אללה – à travers ים «les eaux créatrices»] יהוה אלהים fit la terre et les cieux.» – Genèse 2: 4

Ainsi ים «IM» est מים «Mim» eau qui se réfère à מי «MI», le père et מה «MA», la mère, que nous appelons אשר «Asher» le Saint-Esprit, ou en termes Runiques le Saint Spook, parce que מי «MI» plane dans les ténèbres sur la surface de מה «MA», la lettre מ «Mem» symbole de מים «Mim» eau. Le spermatozoïde de l’homme מי «ME» pénètre dans l’ovule de מה «MA» la femme dans les ténèbres, et dans les ténèbres l’embryon se développe dans la lettre מ «Mem» – symbole aussi de l’utérus – pendant neuf mois. Voyez le nombre neuf ici dans le plan physique, la mystérieuse neuvième heure.

Donc, quand nous disons Elohim, nous nommons les trois forces primaires. Le Père, אל «El» qui est אהיה Eheieh, la force électrique positive; et la Mère אלה «Elah», qui est אהיה Eheieh, la force électrique négative, fait la lumière en faisant ים «IM», le contact sexuel électrique. Par conséquent, אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh, les deux polarités électriques, lorsqu’elles sont connectées par אשר «Asher» qui est מי «MI», font la lumière. La connexion du masculin et du féminin est faite grâce à ים «IM» l’eau; c’est pourquoi d’Elohim vient la lumière. En Hébreu, אשר «Asher» ou מי «MI» signifie «QUI» et מה «MA» signifie «QUOI».

«Et משה «Mashe» Moïse dit à Elohim, Qui suis-je [mieux dit: suis je מי «MI» (Qui)], que je devrais aller [descendre] à Pharaon, et que je devrais faire sortir les enfants d’Israël de מצרים [Mitzraim – Malkuth] Égypte [mieux dit: hors de םים «Maim» (eau)]?» – Exode 3:11

«Et je leur dirai: La אלה «Elah» de vos pères m’a envoyé vers vous; et ils me diront: «Est-ce « מה » (Quoi) SON nom?» Ainsi, « מה » (Quoi), leur dirai-je? – Exode 3: 13 [En effet אלה « Elah » est מה «MA» «Quoi», qui a envoyé משה (Moïse) ש Shin, hors de מה «MA», son utérus! Oui Moïse signifie Feu né de מים «Maim» (eau)]

יהוה «Jehovah» en tant que מִי «mi» qui demeurera dans ton tabernacle (organe génitale); ainsi, מִי «mi» qui demeurera aussi dans ta sainte colline [la glande pinéale].» – Psaume 15: 1

«Et אלהים Elohim dit: Que la lumière soit; et la lumière fut.» – Genèse 1: 3

Les lettres Hébraïques qui correspondent au puissant mantra IAO, à savoir, יהו Yod, Hei Vav (du nom sacré de Dieu), sont cachées dans יהי-אור Yehi Aur (que la lumière soit).

Le mot אור «Aur» (prononcé «Or» – lumière) qui contient א Aleph (symbole du souffle), ו Vav (symbole de la moelle épinière) et ר «Reish» (qui signifie tête) montre que la lumière est le souffle de Dieu dans le système cérébro-spinal.

ויאמר אלהים (Et Elohim dit) indique qu’à travers «Et» la lettre ו Vav (le tuyau, la colonne vertébrale) אמר «Amar» (le souffle prononcé) par אל «El» à partir de Daath au-dessus, descend vers Yesod en tant que מי «Miiiiiiiiiiiiii» (qui est le Ruach Elohim au-dessus] qui plane en-haut de אלה «Elah» qui est מה «Maaaaaaaaaaaa» (qui est la mère en-bas), ainsi, מי «MI» et מה «MA», masculin et féminin agit en bas en tant que מים «Maim» (eau).

יהי-אור (Que la lumière soit) le souffle prononcé à partir de Daath par Elohim sur Yesod, les eaux en-bas agissent à travers le secret de יהי Yehi (sera); en d’autres termes, selon יה Yod-Hei [phallus-utérus] יהי-אור «Yehi Aur» (la lumière «Oooooooooooor») sera.

ויהי-אור Ve-Yehi Aur (et la lumière fut) indique que יהי אור «Yehi Aur» (la lumière «Oooooooooooor» sera) a été renvoyée par sublimation à travers «Et» la lettre ו Vav (la pipe, la colonne vertébrale). En d’autres termes, à travers «Et» la lettre ו Vav (le tuyau, la colonne vertébrale) «la lumière «Or» sera.»

La phrase: «Et Elohim a dit: Que la lumière soit» indique la naissance de «Aur» la lumière par le souffle d’Elohim depuis Daath à Yesod à travers la colonne vertébrale, et la phrase «et la lumière fut» indique l’expansion de «Aur» lumière engendrée à travers la colonne vertébrale depuis Yesod à Daath.

«Et Elohim dit à Moïse, אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh: et il dit, Tu diras ainsi aux enfants d’Israël, Eheieh m’a envoyé vers vous.» – Exode 3:14

Nous, les Gnostiques, déclarons aussi que אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh, en bref, אהיה Eheieh (Celui qui est) contient aussi les lettres יה Yod-Hei [phallus-utérus], la dualité, qui cachent le secret de la Sainte Lumière Supernele ; יה Yod-Hei [phallus-utérus] cache le Christ, la lumière dans notre semence; en d’autres termes Gnostiques, nous disons:

La sagesse antique déclare que les Ténèbres sont en elles-mêmes Père / Mère, et que la Lumière est son Enfant (caché dans la Sainte Rosée de la Lumière Sainte Supernelle).

«De cette rosée de la lumière sainte supernele (Eheieh Kether) était la manne dessinée et descendue en-bas (dans Malkuth). Et quand elle est descendue, elle s’est répandue comme des flocons de glace en couches et congelé en-bas [comme le semen]. C’est ce qui est écrit: «Aussi beau que le givre sur le sol» (Exode 16:14). – Zohar

Par conséquent, la lumière du soleil est le résultat d’Elohim, puisque selon Genèse 1: 16, Elohim – qui est מי «MI», Binah, la force créatrice de la trinité manifestée – fait מאור גדול «la plus grande lumière – le Soleil, qui est מיכאל «Michael», Hébreu Mikael = מי «MI» – כ «ka» – אל «El» – «Qui (est) comme Dieu.»

Avant de devenir manifeste, Elohim est non-manifesté, cela signifie qu’avant sa manifestation, Elohim est contenu dans l’Espace Abstrait Absolu, dans la lumière noire. Et comment les Gnostiques appellent-ils kabbalistiquement cette trinité dans l’Espace Abstrait Absolu? La lettre א «A» Aleph symbolise l’Espace Abstrait, étant donné que א Aleph est la première lettre de אין Ain, qui signifie le néant. Le deuxième aspect de l’Espace Abstrait Absolu est Ain Soph; encore une fois, le début de ce mot est Aleph, le souffle.

L’Ain Soph est également représenté par la lettre ה «Hei» de l’alphabet Hébreu. Rappelez-vous que nous avons parlé de la lettre Hei – qui est Hagal dans le Futharkh ou l’alphabet Runique, le «H» – et l’orthographe de la lettre «Hei» (הא) cache la lettre א «A» Aleph, dont le glyphe cache la trinité de la lumière, qu’elle soit lumière claire ou abstraite.

Dans Pistis Sophia, la Bible Gnostique, Maître Samaël Aun Weor déclare que Elohim – qui est cette divinité qui est trois, à savoir: אל «El», אלה «Elah», אלהים «Elohim» – à l’intérieur de l’absolu est אין אלהים «Ain- Elohim» ou «Aelohim», qui signifie la trinité dans l’Espace Abstrait Absolu. «Ain-Elohim» est la Séité immanifestée. De Aelohim émerge Elohim, qui est la divinité manifestée. Elohim est un nom pluriel, qui signifie Dieux et Déesses. Ainsi, voyez Aelohim est la racine d’Elohim. Ceci est utile pour comprendre la sexualité expliquée dans de nombreux mythes de Dieux avec des Déesses, et comme une base pour la création des différentes histoires en Grec, en Hébreu ou dans n’importe quelle autre mythologie.

« הארץ ואת השמים את אאלהים בר בראשית »

Ces mots Hébreux se lisent «Barashith Bera Elohim At Ha-Schamayim Ve-At Ha-Aretz» qui pourrait également être traduit par «Barashith Bar AElohim At Ha-Schamayim Ve-At Ha-Aretz», c’est-à-dire: «Au commencement Le Fils d’AElohim était dans les Cieux et sur la Terre.»

Les trois premiers mots de la Bible «Barashith Bera Elohim» sont traduits par «Au commencement, Dieu créa». Le mot «Bera» signifie création et est écrit avec trois lettres: Beth Resh et Aleph ; mais le mot «Bar», qui signifie Fils en Araméen, est écrit seulement avec deux lettres: Beth et Resh. Ainsi, quand nous prenons le Aleph de «Bera» et le rapprochons d’Elohim, alors la phrase est épelée «Bar Aelohim» ou «le Fils d’Aelohim». Ainsi, nous lisons: «Au commencement, le Fils d’AElohim était DANS les Cieux et SUR la Terre». Ce Fils d’AElohim – qui est la lumière incréée – est le Christ, comme nous l’avons expliqué ici. Il est égal à la trinité Grecque: Uranus-Ciel, Gaia-Terre et Eros-Amour, Lumière.

Ainsi, Eros, ou Christ, en tant que pouvoir, est l’intelligence à l’intérieur de l’Espace Abstrait Absolu, dans la septième dimension. C’est pourquoi le livre de la Genèse déclare qu’Elohim – le résultat de la lumière incréée – a vu que «Eros», la lumière créée, était bonne. Cette lumière est le Christ, l’Ain Soph Aur.

«Et Elohim a appelé le jour lumière et l’obscurité la nuit.» – Genèse 1: 5

Mais, l’obscurité, la nuit, est Père-Mère, d’où la lumière a émergé. C’est ce que nous avons appelé: «JE SUIS QUI JE SUIS» אהיה אשר אהיה – Eheieh connecté, ensemble à Eheieh, est «Asher» ou «Qui»; c’est ce que nous appelons le Saint Spook, la mère et le père noirs unis qui font leur enfant, la lumière.

«Et le soir et le matin étaient le premier jour.» – Genèse 1: 5

Mieux dit: «Et les ténèbres et la lumière ont fait le Jour Proto Cosmique», parce que c’est à partir des Ténèbres que la lumière a émergé. La lumière a émergé de אהיה Eheieh, l’Espace Abstrait Absolu, et grâce à (Asher), l’autre fin est apparue dans l’univers qui est le cosmos manifesté, ce que nous appelons אהיה Eheieh, Kether, la couronne, la première Sephirah de l’Arbre de Vie en-haut.

Alors Kether, la première Sephirah de l’Arbre de Vie en-haut, est le Christ. Au-delà de Kether, la première Sephirah en-haut, se trouve l’Ain Soph Aur, qui est aussi Christ. Et les ténèbres qui ont créé la lumière sont aussi le Christ, parce qu’à partir des ténèbres, Père-Mère, émerge le Fils, qui est la lumière manifestée.

Donc, quand Jésus dit «Je suis la lumière du monde», אהיה Eheieh la lumière des Kosmos, cela signifie tous les cosmos, pas seulement cette planète Terre. Jésus se réfère au Protocosmos. Proto signifie premier, ou le premier ordre des mondes. Ainsi, «Que la lumière soit» devrait être traduit par «Que l’Ain Soph Aur, qui est la première émanation des ténèbres, projette un rayon de création que nous appelons le rayon de l’Okidanokh. La fin du Rayon de l’Okidanokh qui apparaît dans l’univers est Kether. De Kether, le rayon de l’Okidanokh descend au centre même de n’importe quelle planète (Malkuth). L’Ain Soph Aur s’appelle le Protocosmos.

Donc le Protocosmos est un cosmos à l’intérieur de l’Espace l’Abstrait Absolu. C’est le Christ. Ce n’est pas dans cet univers mais dans l’Abstrait de l’univers, qui est l’Absolu. Il est situé dans la septième dimension. Aucun télescope sur la planète Terre ne peut voir cette lumière, car elle est ultraviolette. C’est au-delà du spectre de ce monde tridimensionnel.

Rappelez-vous que la lumière, selon le spectre, est divisée en lumière ultraviolette et infrarouge. L’ultraviolet est au-delà du violet. Le violet est bien sûr la couleur la plus sombre de l’arc-en-ciel. Le premier est le rouge, le second est orange, le troisième est jaune, puis vient vert, puis vient le bleu, l’indigo et le violet. Ce sont les sept couleurs de l’arc-en-ciel.

Rappelons-nous ce que dit la Genèse:

«Et l’arc sera dans la nuée; et je regarderai pour que je me souvienne de l’alliance éternelle entre Elohim et chaque créature vivante de toute chair qui est sur la terre.» – Genèse 9: 16

Ainsi, après le déluge, Dieu met son arc-en-ciel comme un signe, comme une alliance éternelle entre Elohim et les créatures vivantes. Néanmoins, l’arc-en-ciel en tant que symbole n’est pas exclusif au Christianisme ou au Judaïsme. Nous le trouvons dans le Bouddhisme; par exemple, le but de tous les moines ou Bouddhistes est de devenir ou de développer le corps arc-en-ciel. Ce corps arc-en-ciel n’est autre chose que la lumière divisée en sept tonalités, ce que nous appelons ésotériquement Heptaparaparshinokh.

C’est pourquoi lorsque nous parlons de l’Espace Abstrait Absolu, nous disons toujours qu’en son sein, à l’intérieur de l’Espace Abstrait Absolu, nous trouvons la loi des trois que nous avons déjà expliquée par rapport à la lumière. Mais le spectre de la lumière s’exprime en sept couleurs principales, l’arc-en-ciel. Au-delà du violet, nous trouvons la lumière ultraviolette, ou la longueur d’onde courte de la lumière. Le plus long est l’infrarouge, que seulement en développant certaines visions que nous pouvons voir. Il y a certains dispositifs qui peuvent photographier l’ultraviolet et l’infrarouge, mais physiquement nous devons développer ce qui est la clairvoyance.

Cependant, nous parlons seulement de la lumière ultraviolette et infrarouge de ce monde physique. Il y a sept dimensions. Alors quand on dit que les ténèbres est une lumière ultraviolette très élevée, une telle lumière ultraviolette est pour nous de l’obscurité, mais, la lumière vient de cette obscurité. C’est ce que nous devons comprendre. Parce que si nous travaillons avec la lumière, nous développerons la clairvoyance ou cette vision, afin de voir la lumière, même dans l’Espace Abstrait Absolu et même la lumière infrarouge en Enfer. Ainsi, l’émanation de cette lumière forme des mondes, des ordres, dans l’Espace Abstrait, qui sont faits de cette lumière, qui est une lumière noire pour nous, mais qui est en fait une lumière très claire pour les habitants de l’Espace Abstrait Absolu.

Nous avons expliqué que le Maître Aberamentho, Jésus de Nazareth, est venu en tant qu’émanation de la lumière noire, qui est l’Ain, le treizième Aeon. C’est pourquoi il comprend la lumière noire et la lumière claire. C’est pourquoi il est un représentant de cette lumière, qu’elle soit ultraviolette ou infrarouge, le mystère de cela est en lui.

«Que la paix règne dans tous les cœurs; n’oublions pas que la paix est lumière. N’oublions pas que la paix est une Essence émanée de l’Absolu. C’est la lumière émanée de l’Absolu. Cette lumière est la lumière de l’Ancien des Jours [Kether]. Le Christ a dit: «Je vous laisse la paix, je vous donne la paix.» [Jean 14:27] – Samaël Aun Weor

La première manifestation de ce Protocosmos, qui est une lumière, une lumière noire pour nous, est le Deuterocosmos. Deutero signifie «deuxième» en Grec. Donc le Deuterocosmos est le deuxième cosmos, c’est-à-dire la deuxième cristallisation de cette lumière en soleils, étoiles, que nous trouvons dans l’univers. Ainsi, lorsque nous parlons de «Que la lumière soit», nous devons parler du Protocosmos et du Deuterocosmos, deux cristallisations de la Lumière Noire, une dans l’Espace Abstrait Absolu et l’autre dans l’univers tel que nous le voyons. Ainsi, ce qu’on appelle le second cosmos est en Grec le Deuterocosmos, un soleil physique. Notre soleil physique est un Deuterocosmos, un deuxième cosmos, c’est ainsi.

«Elohim dit: Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux. Et Elohim fit le firmament et sépara les eaux qui étaient sous le firmament des eaux qui étaient au-dessus du firmament, et il en fut ainsi. Et Elohim appela le ciel firmament. Et le soir et le matin étaient le deuxième jour.» – Genèse 1: 6-8

Genèse 1: 6-8 est appelée la seconde ou deuxième manifestation de la lumière dans le cosmos. Mais, conformément à notre explication, c’est le troisième parmi les sept types de cosmos qui est fait.

Quelles sont les eaux? Rappelez-vous qu’en Hébreu les eaux est Mayim. Et la lettre Mem symbolise l’eau. En Sanskrit, cette eau s’appelle Akasha. Akasha est cette substance primordiale avec laquelle tout l’Univers est rempli. Gurdjieff dans son livre Conte de Beelzebuth à son Petit-fils, a appelé cette substance – eau ou Akasha – «Ethernokrilno», qui inonde l’espace sans fin. Ethernokrilno contient toutes les possibilités s’il est fécondé par la lumière, ou par le Rayon de l’Okidanokh.

Donc, tous ces Deuterocosmos ou soleils, ensemble dans l’espace, forment ce que nous appelons l’Ayocosmos. En Grec Άγιος prononcé «Ayios», signifie sacré, saint; ainsi, l’Ayios-Cosmos n’est autre que le Mégalocosme, tout le firmament; toutes les galaxies, étoiles, soleils, planètes, comètes, etc. forment ce cosmos sacré, l’Ayocosmos.

Le firmament énoncé par la Genèse dans la Bible est l’Ayocosmos; ainsi, quand Elohim a dit: «Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux», cela signifie un firmament à l’intérieur de ces eaux, l’Ethernokrilno, ou l’Akasha, à l’intérieur de cette substance qui inonde l’espace infini. Ainsi, le firmament flotte dans cette eau, c’est pourquoi quand nous parlons du firmament nous parlons du premier triangle de l’Arbre de Vie, où toutes les étoiles demeurent, ainsi, toutes sont la manifestation de la Lumière, Christ. Chaque étoile est Deuterocosmos, manifestant la Lumière, Christ.

Les Gnostiques comprennent que Maître Jésus est l’expression de cette lumière au niveau humain. Krishna, Mohammed et Quetzalcoatl sont des expressions de cette lumière au niveau humain, puisque la lumière n’est pas un individu. Le Christ n’est pas un individu mais une énergie universelle, d’une manière abstraite et concrète. Donc, quand nous parlons de Christ et que nous voyons le firmament, l’Ayocosmos, nous voyons la lumière, nous voyons le Seigneur Christ.

Mais il y a un troisième type de soleil, comme l’a dit Gurdjieff, que nous appelons couramment des planètes, à travers lesquelles la lumière du Seigneur descend plus; la lumière descend au centre même de n’importe quelle planète, parce que le rayon de la création se termine précisément dans le noyau de toute planète ou de tout soleil. Il émerge de l’Espace Abstrait Absolu et se termine au centre même de tout soleil ou planète, c’est-à-dire notre planète Terre.

La Bible déclare:

«Et Elohim dit: Que [le feu sexuel des] eaux [Akashiques] sous les cieux [où la terre est sans forme et vide] soient rassemblées en un seul endroit, et que la terre sèche [le magma] apparaisse: et ce fut ainsi. Et Elohim appela la terre sèche Terre [appelons-la la planète Terre].» – Genèse 1: 9, 10

Dans les mots cosmiques Grecs, nous l’appelons un Tritocosmos. Trito signifie troisième; Tritocosmos est le troisième type de cosmos. Il est directement compréhensible que la vie de cette planète dépend de ses feux, les feux du centre de la terre.

«Mais le jour du Seigneur [le feu] viendra comme un voleur dans la nuit; dans lequel les cieux passeront avec un grand bruit [de volcans en éruption], et les éléments fondront avec une chaleur fervente, la terre aussi et les travaux qui s’y trouvent seront brûlés.» – 2 Pierre 3: 10

Mais, la planète elle-même est au milieu, au milieu, de la vague akashique de n’importe quel Deuterocosmos, où se trouvent les ondes du Prana ou du soleil des systèmes solaires. Ainsi, au milieu des vagues de lumière des systèmes solaires, nous trouvons les planètes, c’est pourquoi les planètes sont appelées Mesocosmos. Meso signifie milieu. Donc, les Mesocosmos sont au milieu de ces eaux Akashiques de la vie, et sont appelées planètes ou terres.

Mais individuellement parlant en relation avec les trois types de soleils créés à travers le Rayon de Création, ces Mesocosmos sont en eux-mêmes un troisième type de cosmos, un Tritocosmos, un troisième type de soleil.

planet-earth

Dans ce graphique, nous trouvons un Tritocosmos. Encore une fois, Trito signifie troisième type de cosmos, qui, au milieu des eaux akashiques, s’appelle Mesocosmos. Sa vie dépend de la lumière du firmament, qui est transformé en son centre, car la majeure partie de la vie sur n’importe quelle planète dépend de son Tritocosmos. Si nous allons au Tritocosmos, au centre du soleil, à l’étoile, au Deuterocosmos brillant, là nous ne trouvons pas d’entité de démon ou de diable. Mais sur la planète Terre nous les trouvons, parce que les Tritocosmos des planètes contiennent des échecs, des âmes qui ne pouvaient pas transformer la lumière solaire. Les âmes qui ne peuvent pas transformer la lumière solaire vont dans le Tritocosmos de n’importe quelle planète. Mais le Tritocosmos du Deuterocosmos-soleil – qui est la fin même du Rayon de la Création – est vide d’âmes démoniaques. Les démons ou les échecs ne peuvent pas exister dans le Tritocosmos du Soleil, parce que tout habitant qui entre dans le Soleil est un homme solaire ou un être humain solaire. Mais dans n’importe quelle planète, malgré cela, il peut y avoir des hommes solaires aussi; la plupart de leurs âmes vont dans le Tritocosmos. Donc, voyez ici, comprenez cela. Le trito est le troisième, parce que la lumière s’exprime toujours à travers trois aspects – Père, Fils et Saint-Esprit, ou positif, négatif et neutre.

Donc le Proto est le Père dans l’Absolu Solaire. Le Deutero est le Fils, le Soleil manifesté, toutes les étoiles de l’univers. Et le Trito est l’Esprit Saint, le troisième soleil, qui n’est pas encore complètement développé, une planète qui est au centre, au milieu, des eaux akashiques.

«Et le rassemblement de la [lumière venant] des eaux [Akashiques] il les appela Mers: et Elohim a vu que c’était bon.» – Genèse 1: 10

Nous trouvons alors que toute vie sur les planètes dépend de leur terre sèche et de l’eau, quand elles sont en activité, c’est-à-dire quand «Elohim a vu que c’était bon».

«Et Elohim dit: Que la terre produise de l’herbe, des herbes donnant de la graine, et l’arbre fruitier donnant du fruit selon son espèce, et dont la graine est en lui-même sur la terre, et il en fut ainsi. Et la terre produisit de l’herbe et des herbes donnant de la graine selon son espèce [מינה «Minah» Sexe], et l’arbre donnant du fruit, dont la graine était en lui-même selon son espèce. Et Elohim vit que cela était bon, et le soir et le matin étaient le troisième jour.» – Genèse 1: 11-13

«Graine selon son espèce» doit être traduit – comme nous l’avons déjà dit dans d’autres conférences – par «Graine selon sa force sexuelle». C’est ici que nous voyons clairement le troisième aspect du Triamatzikamno, qui est appelé le Saint-Esprit, qui correspond à la force sexuelle dans la neuvième sphère, le centre même de la terre et qui émerge à la surface de la terre, afin d’apporter la vie à chaque graine selon son מינה «Minah» Espèce, (de מין qui en Hébreu signifie aussi sexe).

En entrant dans le printemps, la lumière du soleil qui est entrée dans le Tritocosmos de la terre remonte à la surface et commence à nourrir les graines de plantes, des animaux et des animaux intellectuels. Nous les Gnostiques ressentons cette énergie dans tous nos corps. Ainsi, la vie organique sur n’importe quelle planète est lumière; c’est la vie, la lumière que l’atmosphère recueille de tous les cosmos et que la vie transforme en graine. C’est le processus de la croix, de la lumière avec la matière. C’est pourquoi quand nous parlons de «l’herbe, les herbes donnant des graines, et l’arbre fruitier produisant des fruits selon son espèce», nous comprenons que nous, les humains, sommes aussi des arbres agréables à voir et bons à manger, parce que nous avons aussi la lumière, l’énergie.

«Toutes les choses ont été faites par elle; et sans elle aucune chose n’a été faite. En elle [la lumière] était la vie; et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.» – Jean 1: 3-5

Bien sûr, les fruits que nous les humains avons s’appellent des enfants, mais les fruits délicieux et les belles fleurs qui fleurissent au printemps sont le résultat de la lumière. Parce que le Seigneur émane des ténèbres et se termine au centre même de la terre, ou l’Enfer, les infradimensions, comme la lumière infrarouge, et a besoin d’être nourri par la lumière solaire qui ressort au printemps. C’est un processus qui se passe dans chaque planète. C’est pourquoi le Seigneur a dit:

Je suis [אהיה Eheieh] le chemin, la vérité et la vie: personne ne vient au Père, sauf par moi [la lumière].» – Jean 14: 6

Donc, comprenez que ce que nous appelons Protocosmos, Deuterocosmos et Tritocosmos, en Grec, sont: premier, deuxième et troisième. Maintenant, il y a un quatrième cosmos que nous devons étudier. Mais avant cela, continuons à lire le livre de la Genèse, qui parle de la lumière de différentes manières. Il est écrit:

«Et Elohim a dit que les lumières (luminaires) soient dans l’étendue du firmament, pour séparer le jour de la nuit, et qu’ils soient des signes, des saisons et des jours et des années.» – Genèse 1: 14

Faites attention à ce que nous lisons: ce n’est pas «Que la lumière soit» comme dans Genèse 1: 3, mais «Que les lumières soient». C’est pluriel. Cela signifie, faisons le Macrocosmos, qui est précisément n’importe quelle galaxie en elle-même. La Voie Lactée et toute galaxie dans l’espace est en elle-même un Macrocosmos, parce que chaque galaxie a ses règles pour toutes les Deutérocosmoses qui la forment. Rappelez-vous que des millions de Deutérocosmoses (deuxièmes cosmos) forment ensemble une Galaxie, qui s’appelle un Macrocosmos; ainsi, toute galaxie est régie par d’autres lois.

«Et qu’ils servent de lumières (luminaires) dans le firmament du ciel pour donner de la lumière sur la terre. Et cela fut ainsi.» – Genèse 1:15

«Donner de la lumière sur la terre» veut dire sur la surface de la terre, pas à l’intérieur, mais au-dessus. La terre dans ce cas est un Mesocosmos.

«Et ce fut ainsi.» Et c’est ainsi que les lumières (luminaires) que nous trouvons dans l’univers sont transformées par la vie organique sur la terre. Tous les humains, les animaux, les plantes et tous les arbres, toutes les plantes, transforment différents types de lumière à partir des galaxies de l’Ayocosmos, à partir de tous les Deutérocosmoses, de toutes les planètes; c’est-à-dire d’autres Mésocosmos. Chaque animal, chaque insecte, aussi petit et aussi insignifiant soit sa taille «microcosmique», transforme la lumière solaire et transmet cette lumière à la terre. Nous, les Tetartocosmoses, transformons également la lumière.

Donc, en continuant à lire la Genèse à partir de ce point de vue cosmique, nous lisons:

«Ainsi, Elohim a fait deux grandes lumières (luminaires), la grande lumière pour régner le jour et la petite lumière pour régner la nuit, et il fit toutes les sphères.» – Genèse 1:16

La traduction dans la Bible dit:

«Et Dieu fit les deux grandes lumières; la plus grande lumière pour régner le jour, et la petite lumière pour régner la nuit: il fit les étoiles aussi.» – Genèse 1:16

Mais en effet, כוכבים «kokabim» se traduit par «étoiles» en Hébreu. Cela signifie aussi «sphères», pluriel. Et c’est parce qu’Elohim a fait un soleil (n’importe quel Deuterocosmos), n’importe quelle lune, parce que n’importe quelle lune dans l’univers est une planète morte qui transfère la vie ou la lumière du Christ à la nouvelle planète qui est en train de se former. Par exemple, de la lune qui brille au-dessus, la planète Terre a pris la vie, la lumière, et a transféré cette lumière à tous les organismes. La vie de la lune a été transférée dans la terre pour que cette planète soit vivante.

Donc, la lune est la mère de la terre. Toute lune dans l’espace transfère sa lumière, sa vie, à la planète autour de laquelle elle tourne. Nous avons deux lunes – cela a été expliqué dans d’autres conférences. Les lunes sont des sphères qui transfèrent la lumière du jour cosmique passé dans leurs planètes, qui sont également nourries par toutes les sphères, qui sont les lumières de ce jour cosmique actuel. Et c’est pourquoi nous lisons:

«Et Elohim les plaça au firmament des cieux, pour éclairer la terre, pour régir le jour et la nuit, et pour séparer la lumière des ténèbres. Et Elohim vit que cela était bon, et le soir et le matin étaient le quatrième jour.» – Genèse 1: 17-19

Ainsi, lorsque nous lisons les quatre jours de la Genèse en relation avec les trois types de cosmos, nous voyons comment la lumière se manifeste, comment elle est organisée à différents niveaux, qui sont précisément les sept cosmos. C’est pourquoi lorsque la lumière s’est incarnée en Maître Jésus, il a dit: «Je suis la lumière des Kosmos». Jésus se référais à cela parce que la lumière crée; la lumière est l’intelligence qui a créé le Protocosmos, l’Ayocosmos, le Macrocosmos, le Deuterocosmos, le Mesocosmos et même le Tritocosmos, que nous appelons l’Enfer, parce que le rayon de la création se termine dans le Tritocosmos. L’Enfer est un creuset où des éléments incompatibles qui ne sont pas bons pour la création sont fondus. Quand nous rassemblons trop d’éléments incompatibles qui ne sont pas bons pour l’univers, nous entrons alors dans ce creuset fondant, qui s’appelle le Tritocosmos; c’est là que la lumière infrarouge de l’Enfer les désintègre. C’est pourquoi si nous sommes mauvais (incompatibles) nous y allons, mais, si nous sommes bons (compatibles) nous montons. Il est important de comprendre que cela signifie compatible ou incompatible avec la lumière, pas avec les croyances.

Fermez vos yeux pour voir avec votre œil pinéal:

«La lumière (Christique) du corps est (nourrie dans) l’œil (pinéal): si donc votre œil (pinéal) est droit, votre corps entier sera plein de lumière. Mais si votre œil (pinéal) est injuste, votre corps entier sera rempli de ténèbres. Si donc la lumière qui est en vous est ténèbres, que ces ténèbres sont grandes!» – Matthieu 6: 22-23

Nous devons éveiller la lumière de notre Chakra couronne; nous devons voir אהיה Eheieh intérieurement.

Le Calendrier Aztèque – comme nous l’expliquons dans de nombreuses conférences – cache le mystère de la lumière. On y a ciselé comment le cinquième soleil cache le mystère de la lumière, si nous le mettons en activité.

Maintenant, Gurdjieff, dans son livre Conte de Beelzebuth à son Petit-Fils, déclare, parle des Tetartocosmoses. τέταρτο «Tetarto» signifie quatrième en Grec. En effet, nous sommes le quatrième cosmos, le quatrième type d’organisation, d’ordre, parce que nous avons trois cerveaux. Nous avons les trois lumières du Triamatzikamno dans le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Dans la colonne vertébrale nous avons organisé les sept lumières ou églises du spectre solaire, la lumière solaire que nous devons mettre en activité à travers les sept chakras. C’est pourquoi Maître Jésus a aussi dit: «Vous êtes la lumière du monde». Mieux dit:

Zarathustra

«Vous [à travers votre glande pinéale] êtes la lumière du [Tetarto] Kosmos. Une ville située sur une colline ne peut pas être cachée. Les gens non plus n’allument pas une bougie et la mettent sous un boisseau, mais sur un chandelier, et cela éclaire tout le monde dans la maison. De la même manière, que votre lumière [dans la glande pinéale] brille devant les autres, afin qu’ils puissent voir vos bonnes œuvres [de chasteté] et donner gloire à votre Père qui est dans les cieux.» – Matthieu 5: 15-16

«Maintenant, à Abraham et sa graine étaient faites les promesses. Il n’a pas dit, et aux graines, comme de nombreuses [foules]; mais d’une, Et à votre graine, qui est Christ [la lumière].» – Galates 3: 16

À travers l’Alchimie Sexuelle, notre Abraham (ou Ruach Elohim, Chesed) transmute la lumière de notre graine (qui est Christ) jusqu’à la glande pinéale à l’intérieur de nous; de même, nous prenons la lumière du centre de la terre à travers les plexus de nos pieds. Nous prenons la lumière des Kosmos à travers le chakra de notre glande pinéale, et à travers tous les chakras. Notre nature, ce corps physique, est vraiment un Tetartocosmos, un transformateur de lumière. Nous sommes des machines de lumière qui ont été créées afin de donner de la lumière à cette planète Terre, conformément à la loi du Trogoautoegocrate-Cosmic-Common. Néanmoins, nous sommes les seuls animaux qui ont la possibilité de devenir des Microcosmos, si nous suivons le chemin.

Quel chemin? «Je suis le chemin», a dit le Seigneur, qui est la lumière et la vie. Le Christ n’est pas une personne. Ainsi, quand nous lisons que le Maître Jésus a dit «Je suis le chemin», il ne parlait pas de sa personnalité ou de son corps physique; c’était le Christ qui parlait à travers le Maître Jésus. Il a dit: «Moi, la lumière du cosmos, je suis le chemin.» Travaillez avec la lumière, qui est la lumière de la vie. Et quelle est la lumière de la vie? La lumière de la vie est l’énergie sexuelle; le sexe c’est la vie, nous en sommes issus. «Toutes choses ont été faites par elle (la lumière), et sans elle (la lumière) aucune chose n’a été faite.» – Jean 1: 3

Donc,

«Une ville située sur une colline ne peut pas être cachée, ni les gens allumer une bougie et la mettre sous un boisseau, mais sur un chandelier, et il donne la lumière à tous dans la maison.»

Qu’est-ce qu’un boisseau? C’est un type de seau que nous utilisons comme mesure, n’est-ce pas? Cela signifie que si nous allumons une bougie et que nous mettons un boisseau dessus, ce serait ridicule, n’est-ce pas? Eh bien, nous sommes le boisseau, parce que nous portons en nous la lumière. Habituellement, ces boisseaux sont utilisés pour transporter des fruits ou des légumes, qui sont le résultat de la lumière solaire. Eh bien, nous sommes des boisseaux de lumière. Nous extrayons la lumière solaire des fruits que nous mangeons à travers la bouche, nous extrayons la lumière solaire (vitamines) des légumes que nous mangeons; nous extrayons la lumière solaire également stockée dans les animaux, car tout animal est un transformateur de lumière – et nous mangeons leur viande. Nous respirons l’air, l’oxygène où il y a de la lumière solaire. Il y a des Êtres dans les soleils qui ne respirent que la lumière. Nous respirons de l’oxygène, mais quand nous nous perfectionnons à un certain niveau, nous respirons la lumière. Bien, nous disons que nous respirons de l’oxygène mais vraiment nous respirons le smog ici. Nous ne faisons que nous empoisonner, comme vous le savez. Comme nous respirons le smog, il y a des Êtres qui respirent de l’oxygène; nous pouvons les trouver dans les montagnes, si nous sortons de ces villes laides. En effet, nous respirons le smog – triste, mais vrai. Ainsi, il y a des Êtres qui respirent la lumière, la lumière pure. Nous ne sommes pas vraiment ces types d’Êtres, mais nous pouvons devenir l’un d’entre eux si nous travaillons avec la lumière.

Par conséquent, ne mettez pas la lumière que votre corps recueille sous le boisseau. Rappelez-vous que l’Arbre de Vie est votre colonne vertébrale, et sous le coccyx, se trouve le Kundabuffer. Ne forniquez pas, parce que votre corps est un Tetartocosmos qui rassemble la lumière de tous les cosmos, et à la fin il la stocke dans votre semence sexuelle, qui est chargée selon votre espèce. Tristement, qu’est-ce que la personne commune fait? Ils forniquent, c’est-à-dire qu’ils jettent la lumière, le Saint-Esprit, qu’ils ont accumulée et qui, en synthèse, se trouve dans le spermatozoïde et l’ovule, le semen ; ainsi, les gens éjaculent et la gaspillent dans des plaisirs animaux.

«Fuyez la fornication (orgasme). Tout péché que l’on fait est sans le corps; mais celui qui commet la fornication pèche contre [la lumière de] son propre corps. Quoi? Ne savez-vous pas que (מה «MA» – Quoi), votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est [מינה «Minah» Sexe] en vous, que vous avez d’Elohim, et vous n’êtes pas le vôtre? Car vous êtes achetés avec un prix: glorifiez donc [la lumière de] Elohim dans votre corps (מה «MA»), et dans votre esprit (מי «MI»), qui sont («El» et «Elah» dans) Elohim. – 1 Corinthiens 6: 18-20 [מינה «Minah» Sexe, est épelé avec les lettres מ «Mem» – eau, יה «Yod-Hei» (phallus-utérus) et נ «Nun» poisson (spermatozoïde ou ovule)].

MenorahAlors ne mettez pas votre lumière sous le boisseau (sous le coccyx), mais posez-la sur votre colonne vertébrale, qui est votre chandelier, votre men מנורה «menorah» comme il est dit en Hébreu, à savoir, «Min-Aur-Ra» מין «Min-Sexe» אור «Aur-lumière» רה «Ra-le Soleil». Les sept lumières du «Min-Or-Ra» sont les sept églises solaires, les sept chakras du Sushumna. Mettez la lumière dans le candélabre, ou bougeoir avec sept lumières, c’est le moyen pour vous de gérer votre lumière de la bonne façon. C’est ce que Jésus disait allégoriquement. Et alors vous ferez la lumière dans toute votre maison, votre corps, et votre sens spirituels s’éveilleront.

«Que votre lumière brille devant les autres, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres [de chasteté] et rendent gloire à votre Père (votre Intime) qui est dans les cieux.» – Matthieu 5: 16

«En lui EST (IS) la vie; et la vie EST (IS) la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas appréhendé.» – Jean 1: 3-5

Rappelez-vous la Rune IS? La traduction dit «en lui était». Non, «en lui est». Nous parlons de la lumière, Christ. «En lui est la vie et il est la lumière de l’homme, et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas appréhendé.» Écoutez, nous sommes les ténèbres qui n’apprendent pas la lumière.

Jean 1: 3-5 ne se réfère pas aux ténèbres sacrées de l’Ain Soph, qui est dans l’Absolu, qui est le Saint-Spook; mais les ténèbres égoïstes qui sont fantasmagoriques, les ténèbres Klipothiques qui sont à l’opposé des sublimes ténèbres de l’Ain Soph. En-bas dans Klipoth, nous avons beaucoup d’égos, de défauts et de vices, et si un clairvoyant, un maître, un homme solaire vient et nous voit avec la clairvoyance, ils verront et diront que cette personne est en effet Klipothique, ténébreuse, effrayante. Parce qu’au lieu de transformer la lumière et de la renvoyer, et de la mettre sur le chandelier pour qu’elle brille devant les autres afin qu’ils puissent voir leurs bonnes œuvres [de chasteté] et donnent gloire à leur Père qui est dans les cieux; au lieu de cela, ils ne font que forniquer, c’est-à-dire qu’ils la mettent sous un boisseau – sous la Terre – et créent des défauts, des vices et des erreurs qui se nourrissent de lumière infrarouge.

C’est pourquoi, quand lui, le Christ, le Seigneur, est accusé, il est accusé faussement. Les démons l’accusent d’être l’origine du mal. Or, si nous voyons leur accusation de leur point de vue, sous leur angle, nous voyons que les démons sont le résultat d’une fausse transformation de la lumière; nous, fornicateurs transformons la lumière solaire en lumière infrarouge, la voie Klipothique, donc, nous sommes le mal. Mais ce n’est pas que le Seigneur nous force à être mauvais, nous l’avons pris et l’avons crucifié et avons fait de lui ce que nous voulions. Donc, en d’autres termes, nous sommes des traîtres:

«Et c’est la condamnation, cette lumière est entrée dans le [Tetarto] Kosmos, et les hommes ont aimé les ténèbres plutôt que la lumière, parce que leurs actions étaient mauvaises.» – Jean 3: 19

Parce que: «La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas appréhendée.»

Les gens, les «Chrétiens» attendent le Seigneur. Ils ne peuvent pas voir que le Seigneur vient tous les jours. Il est la lumière du monde; il est la vie des hommes. Au lieu de célébrer la lumière et la vie et d’entrer dans le chemin, parce que le Christ est le chemin de la lumière et de la vie, ce n’est pas le cas; au contraire, ils aiment les ténèbres et la fornication plutôt que la lumière, parce que leurs actions sont mauvaises. «Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.» – Jean 1: 11

Toute la lumière Christique que nous rassemblons sous la forme de Tetartocosmos est vue dans l’aura. Nous comprenons maintenant que la caméra Kirlian est en train de photographier la quatrième dimension des corps, de la matière, ainsi la lumière que nous voyons s’appelle le corps éthérique, ou, comme on dit, la matière protoplasmique.

Eh bien, nous avons tous cette lumière. Il n’y a pas une seule personne sans aura, sans cette lumière, parce que cette lumière vient du cosmos, et de la terre, de la nature, et nous la transformons, c’est le Christ. Donc le Christ n’est pas du passé, ni du futur. C’est du présent, un moment radieux présent; c’est la lumière dans l’ici et maintenant. Acceptons-nous le Seigneur ou renions-nous le Seigneur? Si nous sommes fornicateurs, si nous dépensons cette lumière en explosions de colère, d’envie, de gourmandise, de paresse, si nous célébrons le mal, alors nous crucifions le Seigneur, la lumière en nous, chaque jour.

C’est pourquoi celui qui suit la lumière doit se renier lui-même. Nier tous ces éléments ténébreux qui font des courts-circuits à l’intérieur de nous. À savoir, la luxure fait un court-circuit; et la colère fait un court-circuit à l’intérieur de nous, c’est-à-dire dans notre Conscience. Ainsi, le chemin de la révolution de la Conscience est le chemin de la lumière, le chemin dans lequel nous pouvons devenir un Microcosmos, qui est l’homme solaire, l’être humain. C’est ce qu’est un Microcosmos, un petit cosmos qui reflète la lumière de tous les cosmos; un tel niveau n’est atteint qu’à travers la résurrection et l’ascension.

La résurrection, parlant à un niveau beaucoup plus bas, est la résurrection de cette lumière à travers la colonne vertébrale en chacun de nous. Nous devons travailler avec le feu et la lumière dans différentes octaves. Rappelez-vous l’arc-en-ciel a sept notes et sept couleurs. Chaque corps est une octave. C’est pourquoi le nombre huit, l’infini, est très significatif, parce qu’il se rapporte à chaque octave: la première octave est le corps physique; la seconde octave est le corps vital; la troisième octave le corps astral ; la quatrième octave le corps mental ; la cinquième octave le corps causal ; la sixième octave le corps bouddhique; et la septième octave le corps spirituel. Ensuite, nous devenons un humain solaire à travers la résurrection dans le feu, et à travers la résurrection dans la lumière.

Tout cela est fait à travers le mystère de la neuvième heure, quand le Seigneur dit d’une voix forte, Eli, Eli, Lama Sabachthani, ainsi la lumière termine son travail. Le Seigneur dit maintenant que je suis en train de finir mon travail. Je m’immerge dans la pré-aube de son Être. Il devient un homme solaire. Il brille dans l’homme. C’est pourquoi nous trouvons qu’il est indiqué dans Pistis Sophia, que la neuvième heure du lendemain, quand le Seigneur apparaît à ses disciples:

«Sa lumière était de trois sortes, et l’une (sorte) était plus excellente que l’autre… La seconde, celle du milieu, était plus excellente que la première qui était en bas, et la troisième, qui était au-dessus d’elles toutes, était plus excellente que les deux qui étaient en-dessous.

Et la première gloire, qui était placée en-dessous d’elles toutes, était semblable à la lumière qui était venue sur Jésus avant qu’il soit monté dans les cieux, et était comme elle-même dans sa lumière.

Et les trois sortes de lumière étaient de diverses sortes de lumière, et ils étaient de divers types, l’une étant plus excellente que l’autre….» – Pistis Sophia chapitres 4 et 5

Cela se réfère à la sainte Triamatzikamno: Père, Fils et Saint-Esprit dans le Christianisme; Brahma, Vishnu, Shiva dans l’Hindouisme; Wotan, Wili, Weh dans l’alphabet Runique, dans l’Edda; nous trouvons cette trinité dans de nombreux autres versets de la Pistis-Sophia, où les trois corps de gloire, incarnés par Jésus (représentant ses trois cerveaux) brillent complètement à travers lui. Jésus était et est le véhicule de la lumière, et bien sûr, quand vous voyez ce type d’Être, vous devenez vraiment stupéfait.

Je me souviens, par exemple, une fois quand j’étais éveillé dans les plans internes, j’ai lu dans le livre du Maître au sujet du Maître Llanos, ou comme on dit en Espagnol, Janos, parce que le double L en Espagnol sonne J. Mais si nous lisons en Anglais, nous disons, le maître Janos, écrit en Espagnol avec le double L. Llanos est un habitant de Vénus. Ainsi, je l’ai invoqué, au nom du Christ, par la puissance du Christ, par la majesté du Christ vient à moi; alors j’ai chanté un mantra:

«Llanos… Llanos… Llanos…

Aide moi, Lla… ma… dor… Lla… ma… dor…

Lla… nos… Lla… nos… Lla… nos…»

Cet Être est venu à moi; il est un homme solaire. Il est un Être qui a incarné les trois aspects de son Glorian – Père, Fils et Saint-Esprit, en lui-même. Quand il s’est présenté devant moi dans la lumière astrale, il m’a montré tout son corps lumineux, son aura était précisément comme un mélange de rayons d’un arc-en-ciel, brillant glorieusement. Devant ma vue, un tel Être était si intense et si beau, que j’ai ressenti ce que les apôtres ont ressenti dans cette Écriture, quand ils ont vu Jésus, montrant sa gloire. La vision était si belle que je ne peux pas décrire la beauté du corps de lumière de cet Être; son corps de lumière était si beau que stupéfait, je suis retourné à mon corps effrayé. Mais pas effrayer comme lorsque nous voyons une chose effrayante. Effrayer dans le sens où j’étais choqué, j’étais pris au dépourvu, puisque je n’avais jamais imaginé que j’allais voir une telle beauté divine.

transfiguration

Je ne peux pas voir une telle beauté même dans les meilleures peintures ici sur la terre, comme nous le montrons ici dans le graphique où le corps de lumière du Maître Jésus est si joliment peint. Quand vous voyez personnellement cela dans le plan astral, c’est stupéfiant. Dans mon cas, j’étais tellement étonné, tellement enivré de lumière, que je ne pouvais pas parler avec lui. J’étais susceptible de parler et de dire «Hey Maître conseille-moi quelque chose.» J’étais si bête, je suis retourné au corps physique et toujours dans mon corps physique j’étais étonné de mes yeux ouverts, comme, qu’est-ce que c’était? Parce qu’il brillait et brillait de plus en plus fort; oui, j’ai vu un homme solaire ou un ange, si vous voulez. Oui, en effet, c’est arrivé.

«Et il arriva alors que les disciples virent cela qu’ils craignaient excessivement et qu’ils étaient dans l’agitation. Alors, Jésus, le cœur compatissant et tendre, quand il vit ses disciples, qu’ils étaient dans une grande agitation, parlait avec eux, disant: «Prenez courage, c’est moi, n’ayez pas peur.» – Pistis Sophia chapitres 4 et 5

C’est ce qu’est le Christ. Mais vraiment, vous devez être préparé. Si une fois dans le plan astral vous invoquez un de ces Êtres, vous devez prendre courage, car leur lumière est extrêmement étonnante.

Sur le tableau, vous voyez comment Pierre, Jacques et Jean, en voyant la transfiguration du Seigneur, étaient si effrayés qu’ils avaient vraiment peur, comme s’ils disaient: «Qu’est-ce que c’est?» C’est exactement ce qui m’est arrivé quand j’ai vu ce maître Llanos (Janos) de Vénus. Eh bien, la lumière de cette image exprime sa beauté, mais je vous le dis, si vous voyez cela, vous saurez ce que je veux dire.

Et cette lumière est Christ. Par conséquent, tout Être qui est transformé à travers la lumière, qui prend le chemin de la lumière, devient un Christ, un Christifié. Ainsi, Maître Samaël Aun Weor est un Christ, parce que la lumière Christique l’a transformé, à travers l’œuvre alchimique. Krishna, Jésus, Mohammed et Bouddha sont aussi chacun Christ parce qu’ils se sont transformés à travers la lumière Christique.

«Quand Moïse est descendu du Mont Sinaï, son visage brillait [comme le soleil] venant de parler avec אהיה Eheieh (la lumière du monde), mais il ne le savait pas. Aaron et tous les enfants d’Israël, voyant Moïse, voyaient la peau de son visage briller comme le soleil ; et ils avaient peur de s’approcher de lui.» – Exode 34: 29,30

Pourquoi avaient-ils peur de s’approcher de lui? Parce que אהיה Eheieh (la lumière du monde) le Seigneur, le Christ brillait à travers lui. אהיה Eheieh (la lumière du monde) Christ l’a envoyé en Égypte, pour libérer toutes les parties d’Israël. Ainsi, אהיה Eheieh (la lumière du monde) était là à l’intérieur de lui.

Quand je prononce ce mot אהיה Eheieh, la Rune Ehe me vient à l’esprit; rappelez-vous que nous avons parlé de la Rune Ehe, qui est la Rune du mariage. La Rune Ehe est le chemin par lequel nous travaillons avec la lumière. La Rune Ehe est le chemin par lequel אהיה אשר אהיה Eheieh Asher Eheieh manifeste sa gloire aux hommes. Il n’y a pas d’autre moyen de transformer la lumière si ce n’est pas à travers Ehe, qui est la Rune du mariage, qui est l’acte sexuel. C’est l’acte sexuel même de cette lumière.

Maître Samaël Aun Weor explique dans Le Mariage Parfait que lorsque le couple est uni sexuellement, ils sont entourés de lumières Christiques énormes, et s’ils connaissent l’Alchimie Sexuelle, s’ils perçoivent cette lumière et la transmutent, s’ils se retirent de l’acte sexuel sans éjaculer le semen, alors cette lumière reste en eux. Mais, malheureusement, quand ils atteignent l’orgasme, le spasme des animaux, alors un court-circuit se produit et la lumière Christique disparaît. Ainsi, leurs courants cosmiques fusionnent avec les courants universels de l’Enfer, et au lieu de cela, une lumière infrarouge sanguilonante, les forces lucifériennes Klipothique du mal, le magnétisme fatal du désir, qui s’appelle Lilith, émerge dans la psyché du couple. C’est pourquoi nous affirmons que cette humanité est la grande prostituée, l’enfant de Lilith, le désir. Oui, les gens adorent Lilith, le désir; ils composent des chansons et des poèmes à ce rayon de désir infrarouge sanguilonant.

Cependant, si vous voulez lire un bon poème de la lumière Christique, lisez la Bible, lisez la Pistis-Sophia, lisez la Bhagavad-Gita, lisez le Coran. Ce sont des Écritures écrites en code qui adorent la lumière ultraviolette. Rappelez-vous le troisième, le sixième, et les neuvième heures sont un processus de la lumière à travers les heures d’Apollonius. Le Christ est la lumière en eux, alors n’ayez pas peur de la lumière.

«Car Elohim, qui a dit «Que la lumière [Christ] brille à partir des ténèbres», a brillé dans [Tiphereth] nos cœurs, pour donner la lumière de la Gnose, la splendeur d’Elohim, [comme le soleil] dans la face de Jésus-Christ.» – 2 Corinthiens 4: 6

Questions et Réponses

Public: Comment le démiurge Yod-Hei-Vav-Hei diffère-t-il de Christ, si le Christ est la première manifestation, ou le Soleil, le Protocosmos? Yod-Hei-Vav-Hei est-il le créateur de cet univers physique?

Instructeur: Yod-Hei-Vav-Hei, le Saint Tetragrammaton, est, bien sûr, le créateur de l’univers. Yod-Hei-Vav-Hei est le Christ. Vous avez parlé du Demiurgos ou du Démiurge et vous avez demandé s’il était aussi le Christ? Le Christ, «Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. Ainsi, personne ne peut exister sans la lumière Christique. Le Démiurge, le créateur, les Cosmocréateurs sont une manifestation de cette lumière, mais le Démiurge travaille mécaniquement, karmiquement dans la roue du Samsara. Nous sommes le résultat de ce Démiurge. Nous sommes des machines qui transforment la lumière du cosmos au profit de cette planète.

Si nous ne profitons pas de l’opportunité que nous offre le Démiurge, c’est-à-dire le travail que chaque personne fait dans cet atelier naturel en étant une machine pour transformer la lumière cosmique pour nourrir la planète à travers le Trogoautoegocrate-Cosmique-Commun, alors nous allons perdre la chance de travailler avec la lumière Christique. Pour ce faire, nous devons nous battre contre les lois du Démiurge, ou Demiurgos. De telles lois sont les lois mécaniques et karmiques de la nature. Et c’est précisément le Grand Œuvre, parce que ce n’est pas facile.

Vous voulez arrêter de jeter la lumière hors de votre corps? Eh bien, il y a en vous une force du Démiurge qui vous pousse à avoir un enfant, qui est le but de la vie, surtout pour les femmes.

«Car voici, les jours viennent, où l’on dira: Bénis sont les stériles, et les entrailles qui n’ont jamais porté, et les poitrines qui n’ont jamais donné.» – Luc 23:29

Nous devons comprendre que les forces du Démiurge sont les forces mécaniques de la nature qui se rapportent à la vie mécanique, que nous devons voler; nous devons voler la lumière des Demiurges pour profiter de la vie. Ainsi, nous devons suivre le Seigneur, mais les forces du démiurge agissent à travers notre sang, à travers nos os, à travers notre chair, elles sont partout, principalement, dans cette animalité que nous avons, parce que nous sommes encore des animaux. Nous sommes des Tetartocosmos, ainsi, pour devenir des Microcosmos, nous devons accomplir le Grand Œuvre. Nous avons déjà expliqué dans de nombreuses conférences comment travailler, comment se battre contre soi-même. C’est pourquoi le Seigneur, la Lumière, a dit à ses disciples:

«Quiconque veut venir après moi, qu’il se renie, qu’il prenne sa croix tous les jours et qu’il me suive.»

Se renier soi-même, c’est nier en soi-même les lois mécaniques du Démiurge. Souvenez-vous cependant que grâce au Démiurge nous recevons la lumière. Ainsi, la lumière vient pour nourrir la planète, ainsi, profitez-en et volez la – pour être un voleur, un bon voleur.

Rappelez-vous que dans le mystère du Vendredi Saint, le bon larron est à la droite du Seigneur et le mauvais larron à sa gauche. Ainsi, à gauche, nous trouvons les fornicateurs qui volent la lumière du Seigneur et disent:

«Si vous êtes le roi des Juifs, sauvez-vous!… L’un des voleurs qui a été pendu [à son côté gauche] l’a injurié en disant: «N’êtes-vous pas le Christ [la lumière, le Fils d’Aelohim]? Sauvez-vous et nous!» [C’est ce que disent toujours ceux sur son côté gauche).

Mais l’autre [sur son côté droit] l’a réprimandé en disant: «Ne craids-tu pas Dieu, puisque tu es sous la même condamnation, et justement, nous recevons la juste récompense de nos actions, mais cet homme il n’a rien fait de mal, et il [le bon larron, qui connaît le mystère de la transmutation, la Rune Ehe] a dit à Jésus, Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume.

Et Jésus lui [le bon larron à sa droite] dit: En vérité, je te le dis, aujourd’hui [ici et maintenant] tu seras avec moi au paradis.» – Luc 23: 39-43

Nous volons la lumière quand nous transmutons notre énergie sexuelle. Quand nous accomplissons la croix, quand nous sommes crucifiés sur son côté droit. Le bien c’est Gedulah, vous le savez. Sur le côté droit de l’Arbre de Vie se trouve Chesed, le bien, mais, celui de gauche est celui qui veut accomplir la mécanicité, le désir des Demiurges, pour satisfaire le désir animal. Les deux forces – Ida et Pingala – sont les forces sexuelles à gauche et à droite du Seigneur dans Sushumna.

Public: Si nous transformons les énergies du cosmos à travers la glande pinéale, et si la glande pinéale est liée à la Conscience, la qualité de cette transformation augmente lorsque nous devenons conscients.

Instructeur: La glande pinéale est vraiment le siège de l’âme. Si nous travaillons avec la glande pinéale d’instant en instant, c’est ainsi que nous travaillons avec Kether. La glande pinéale est liée au Chakra Sahasrara, le Chakra couronne. Le Chakra Sahasrara dans la glande pinéale est lié à Kether, est lié à Binah, est lié à Chokmah, la trinité, est liée à l’Ain Soph Aur, est lié à l’Ain Soph.

Donc, pour travailler avec cette glande pinéale, nous devons nous souvenir de nous ici et maintenant. Parce que la lumière est la force qui brille dans la Conscience, il nous accorde la connaissance, la compréhension. Si nous sommes endormis, alors la lumière ne brille pas, nous sommes dans les ténèbres. Donc, si nous sommes éveillés, alors la lumière travaille dans le Chakra Sahasrara. De plus, pour mettre en activité le chakra Sahasrara, qui se rapporte à la glande pinéale, nous devons travailler avec l’énergie sexuelle, car les hormones de la glande pinéale nourrissent les hormones des glandes sexuelles et les hormones des glandes sexuelles nourrissent les hormones de la glande pinéale, et par conséquent, quand nous transmutons notre vie sexuelle en lumière, le Chakra Sahasrara, qui est la couronne des saints, entre en activité; c’est l’union de l’Âme avec le Seigneur. C’est précisément le mystère de la lumière, le corps arc-en-ciel du Bouddhisme, qui travaille à différents niveaux. Donc, le meilleur travail que nous pouvons faire est de nous souvenir de notre Être, afin de fortifier la glande pinéale.

Public: En ce qui concerne l’interprétation des Runes pour transformer consciemment la lumière, est-ce qu’il serait recommandé à un débutant ou à quelqu’un qui ne fait que méditer de temps en temps de sauter dans ce niveau de transformation?

Instructeur: Oui en effet. Le Seigneur nous appelle toujours; la lumière nous appelle toujours. Un débutant devrait par exemple effectuer la Rune Fa, qui est la Rune du Père, afin d’activer la lumière. «Les merveilleuses forces de l’amour ravive mes feux sacrés pour que ma Conscience s’éveille.»

Donc, la lumière à travers la Rune Fa commencera à éveiller la Conscience. Rappelez-vous que tout type de pratique que nous effectuons soit dans le mariage ou en tant que célibataire aide le travail de chasteté. Par exemple, si nous ne sommes pas dans le mariage, nous pouvons effectuer une transmutation sexuelle en tant que célibataire avec la Rune Os, ainsi que de nombreuses autres Runes. Nous devons avoir une façon systématique de travailler. Ne commencez pas à effectuer toutes les Runes en une seule fois, en un jour, parce que c’est trop. Faites-le systématiquement, petit à petit. Travaillez avec la lumière.

Souvenez-vous: «Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. Ainsi, tout est la cristallisation de la lumière, différentes modifications et vibrations et ondes de la lumière.

Nous sommes lumières. C’est ce que Maître Jésus a dit: «Vous êtes la lumière du monde». Vous en tant que Tetartocosmos particulier, c’est votre monde, vous êtes la lumière du monde. Ainsi, en tant que Tetartocosmos, le quatrième type de Kosmos, nous devons travailler avec la lumière dans le but de devenir un Microcosmos.

Public: Chacun des Sephiroth de l’Arbre de Vie a-t-il des arbres de vie, c’est-à-dire peut-on naître (en tant qu’homme solaire) en tant qu’Arbre de Vie, disons dans Hod, comme nous sommes nés dans Malkuth?

Instructeur: Est-ce que chaque Sephirah de l’Arbre de Vie cache des arbres de la vie elle-même? Oui en effet, lisons:

«Et hors du sol אדמה «Adamah», Yod-Hei-Vav-Hei Elohim [le Demiurgos] fit croître tous les arbres qui sont agréables à la vue, et bons pour la nourriture; l’Arbre de Vie aussi au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 9

Ainsi, dans le livre de la Genèse, nous en tant que Malkuth sommes appelés : «Des arbres agréables à la vue», Genèse 2: 9 cache le mystère du Grand Œuvre. «Les arbres agréables à la vue et bons pour la nourriture» ont deux arbres au milieu, à savoir, l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Les deux sont au milieu de Malkuth, le jardin. Par exemple, physiquement parlant, en nous la colonne vertébrale est l’Arbre de Vie, dans cela nous avons Sushumna (le Fils) le résultat d’Ida (Eve) et de Pingala (Adam), à savoir, «l’arbre du bien et du mal», ce sont les trois principales forces créatrices; de même, nous avons les trois forces primaires dans le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau sexuel-moteur-instinctif. Par conséquent, le jardin, notre corps physique, le Tetartocosmos, avec ses trois cerveaux est la demeure des trois forces primaires – Père, Fils et Saint-Esprit. Ainsi, nous, en tant qu’arbres agréables à la vue, avons au milieu de nous, un Arbre de Vie et un arbre du bien et du mal.

«En lui était la vie (la force sexuelle); et la vie était la lumière (des dix Sephiroth) des hommes.» – Jean 1: 4

Il y a d’autres types d’Arbre de Vie, parce que chaque Sephirah cache un Arbre de Vie en elle-même, parce que chaque Sephirah est un Kosmos. Nous parlons de sept cosmos, mais dans chaque cosmos nous trouvons un Arbre de Vie. La multidimensionnalité de l’univers est quelque chose de mathématiquement prouvé; ainsi, voir la lumière dans toutes les dimensions de chaque Sephirah, telle est l’œuvre des Dieux. C’est pourquoi il est écrit:

«Car Elohim sait que, le jour où vous le mangerez comme un bon voleur, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme Elohim, connaissant le bien et le mal.

Et quand la femme (Ida) a vu que l’arbre était bon pour la nourriture, et que c’était agréable à la vue, et un arbre à désirer pour rendre sage, elle en a pris du fruit, et a mangé [comme un mauvais voleur], et donna aussi à son mari avec elle; et il a mangé [aussi comme un mauvais voleur]. Et les yeux de tous les deux furent ouverts [pour le mal], et ils sut qu’ils étaient nus [privés de lumière].» – Genèse 3: 5-7

Ainsi, là maintenant, devenons des Microcosmos, parce que nous sommes des Tetartocosmos, nous ne sommes pas des Microcosmos, même si nous affirmons toujours que le corps physique est un Microcosmos. Oui, c’est un Microcosmos, car il rassemble la lumière du Macrocosmos. Néanmoins, malgré le fait que nous sommes physiquement des Microcosmos, psychologiquement nous sommes seulement des Tetartocosmos, parce que nous sommes des machines. Mais en tant que machines, nous avons la possibilité de nous transformer à travers la lumière que nous rassemblons, et de nous souvenir que cette lumière est le Christ, qui est le chemin, parce que le Christ est la vie.

Lui, le Christ, a transformé Jésus et fait de lui un homme solaire. La même chose qu’il a fait avec d’autres maîtres dans le passé. Chaque maître est un Intime, vous le savez, n’est-ce pas? L’Intime est Chesed, l’Intime en termes Bibliques est Abraham en chacun de nous. Qui est Abraham? Il est mon Intime, mon Dieu intérieur, Brahma, Abraham est l’Intime. C’est pourquoi le Seigneur a dit à travers les lèvres du Maître Jésus: «En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham (l’Intime) était (Eheieh) je suis.»

Donc, il est écrit dans l’évangile de Jean:

«Alors les Juifs vinrent autour de lui, et lui dirent: Jusques à quand feras-tu douter nos âmes? Si tu es le Christ, dit-nous ouvertement.» – Jean 10: 24

Jésus a dit: Votre père, Abraham, s’est réjoui de voir mon jour. Et il l’a vu et s’est réjoui. Les Juifs lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham?

Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis.» – Jean 8: 56-58

Les Juifs pointaient seulement du doigt le prophète physique Abraham dans l’Ancien Testament. Mais le Maître Jésus pointait vers Abraham, Chesed, l’Intime qui émane de la Sainte Trinité, «avant qu’Abraham fut je suis». Mais, ils n’ont pas compris:

«Ils prirent donc des pierres pour les jeter sur lui, mais Jésus se cacha et sortit de leur temple (corps physique), traversant au milieu (de l’Arbre de Vie) d’eux, et ainsi passa.» – Jean 8: 59

Quand nous savons lire avec des yeux spirituels, nous voyons ce qui est agréable à la vue, ce qui est beau. Avant Abraham, Chesed se trouve Kether la première émanation de la lumière. Avant Abraham était Eheieh, qui est la lumière, Christ.

Public: Devons-nous être mariés par un prêtre? Est-ce que deux qui sont amoureux peuvent pratiquer l’Alchimie, ou est ce Tantra noir?

Instructeur: Qui est le prêtre? Le prêtre est l’Intime, Abraham, à l’intérieur de nous. Si ce prêtre bénit notre union, nous sommes bénis par Dieu. Mais si Abraham, le prêtre, l’Intime, ne bénit pas cette union, l’union sexuelle entre l’homme et la femme, quelle que soit la cérémonie religieuse que nous accomplissons dans ce monde physique, ne sera pas bénie. Que vous soyez Brahman, ou Catholique, ou Protestant, ou Juif, ou Musulman, peu importe, si dans la chambre nuptiale nous allons forniquer, alors Abraham (Brahma le créateur) n’est pas là, votre Intime n’est pas là, le Ruach Elohim n’est pas là pour travailler avec les eaux, mais Lilith et Nahemah sont là, Adultère.

Ainsi, pour être mariés par la loi de Dieu, souvenez-vous que Dieu est Christ, Christ est lumière, la lumière est vie. La vie est votre énergie sexuelle. Si vous travaillez dans la chasteté dans l’amour, si vous ressentez cet amour, ce Christ, dans votre tête dans votre cœur dans votre sexe, avec le partenaire que vous êtes, alors vous êtes dans le saint mariage. Et si vous célébrez une cérémonie dans le plan physique, à cause de la nécessité sociale, quelle que soit votre religion, c’est bien; mais si vous célébrez cette cérémonie dans n’importe quelle synagogue, temple, église, mosquée des religions, et ensuite vous forniquez, vous perdez juste votre temps, même si le monde entier appelle cela mariage saint.

Écoutez, quand les deux polarités créatrices électriques Christiques de l’eau en-haut et en-bas, c’est-à-dire de מי «MI», les eaux en-haut, le liquide céphalo-rachidien; et מה «MA», les eaux en-bas, les fluides séminaux des deux sexes s’unissent au moyen de l’acte sexuel, les deux cordes électriques et nerveuses sexuelles (connues en Inde comme Ida et Pingala, et dans le livre de l’Apocalypse comme les deux témoins d’Elohim dans Malkuth, la terre) dans leurs corps font un circuit de l’énergie rougeoyante Christique qui ressemble au nombre 8. Quand ils atteignent l’orgasme animal, un court-circuit qui fait s’écouler le courant électrique Christique hors du chemin dans le circuit se produit. C’est ce que la Bible appelle la fornication.

Nietzsche me vient précisément à l’esprit quand j’en parle; Nietzsche en parlant du véritable mariage, et ceux qui forniquaient disaient:

«Le mariage, ainsi j’appelle donc la volonté des deux pour en créer un qui soit plus grand que ceux qui l’ont créé. La révérence de l’un pour l’autre comme ceux qui exercent une telle volonté, appelle le mariage. Que ce soit la signification et la vérité de votre mariage.

Mais ce que les trop nombreux appellent mariage, ces âmes superflues, ah, comment l’appellerais-je? Ah, la pauvreté de l’âme en partenariat! Ah, saleté d’âme en partenariat! Ah, pitoyable autosatisfaction en partenariat! Le mariage, ils l’appellent; et ils crient que leurs mariages sont faits dans le ciel.

Eh bien, je ne l’aime pas, ce ciel des âmes superflues! Non, je ne les aime pas non plus, ces animaux empêtrés dans ce filet céleste! Loin de moi aussi ce Dieu qui boitait là pour bénir ce qu’il n’a pas joint!» – Ainsi Parla Zarathoustra (Zaraθuštra = zarat – doré + uštra – étoile, lumière).

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Christ, the Mystery of the Light

Symbolisme Alchimique de la Nativité du Christ

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

apollo-chariot-large

Il est clair que Noël un événement merveilleux sur lequel il est urgent de méditer profondément.

Chaque année, le Soleil réalise un voyage elliptique qui commence à partir du 25 Décembre, s’avançant et retournant de nouveau vers le Pôle Sud, vers la zone où nous trouvons l’Antarctique. C’est précisément pour cela qu’il vaut la peine de réfléchir sur la profonde signification de ce voyage.

equinox

Au nord, à l’époque de Noël, l’hiver atteint son apogée, précisément parce que le Soleil s’est retiré. Ainsi, le 24 décembre, le voyage du Soleil vers le sud atteint sa fin. Si le Soleil ne revenait pas vers le Nord à partir du 25 décembre, nous mourrions de froid, la Terre entière se convertirait en une masse de glace et toute créature, tout ce qui est vivant périrait réellement. Ainsi donc, il vaut la peine que nous réfléchissions sur l’événement de Noël.

Le Christ Soleil doit avancer pour nous donner la vie. Ainsi, à l’équinoxe de printemps, le Soleil atteint sa position la plus au nord. Alors, les raisins et le blé mûrissent. Et c’est précisément au printemps que le Seigneur doit endurer sa vie, sa passion, sa mort pour ensuite ressusciter. La Semaine Sainte se situe au printemps.

Analemma_pattern
Le modèle d’analémie montre la position du Soleil dans le ciel tout au long de l’année. Lisez Lumière venant des Ténèbres.

Le voyage du Soleil Spirituel, le Christ-Soleil, est symbolisé par le voyage du Soleil physique, qui n’est rien de plus qu’un symbole. Quand les anciens adoraient le Soleil, quand ils lui rendaient un culte, ils ne se référaient pas proprement au Soleil physique, non ; ils rendaient un culte au Soleil Spirituel, au Soleil de Minuit, le Christ-Soleil.

C’est, sans conteste, le Christ-Soleil qui doit nous guider dans les Mondes Supérieurs de Conscience Cosmique. Tout mystique qui apprend comment opérer hors du corps physique à volonté est guidé par le Soleil de Minuit, par le Christ Cosmique.

apollo-sun
Le Christ représenté par les Grecs, comme Apollon

II est nécessaire d’apprendre, de connaître les mouvements symboliques du Soleil de Minuit. C’est lui qui guide toujours l’Initié, c’est lui qui nous oriente, c’est lui qui nous indique ce que nous devons et ne devons pas faire.

Je suis donc en train de parler au sens ésotérique le plus profond, en tenant compte du fait que tout Initié sait sortir à volonté du corps physique (car le fait de ne pas savoir sortir à volonté est le propre des débutants ou des gens qui, actuellement, en sont à leurs premiers pas dans ces études). À partir du moment où on est sur le Sentier, on doit savoir se laisser guider par le Soleil de Minuit, par le Christ-Soleil ; on doit apprendre à Connaître les signaux de ses mouvements : si on le voit, par exemple, s’enfoncer au crépuscule, qu’est-ce que cela nous indique? Simplement que quelque chose doit mourir en nous. Si on le voit surgir à l’Orient, qu’est-ce que cela nous dit? Que quelque chose doit naître en nous. Quand nous sortons victorieux des épreuves ésotériques, il brille à l’horizon dans toute sa plénitude. Le Seigneur nous oriente dans les Mondes Supérieurs et on doit donc apprendre à connaître ses signaux.

Dubui et beaucoup d’autres ont étudié le merveilleux événement de Noël. Il n’y a pas de doute (et cela, Dubui le reconnaît) que toutes les Religions de l’antiquité ont célébré Noël.

Ainsi, comme le Soleil physique avance vers le Nord pour donner vie à toute la création, le Soleil de Minuit, le Soleil de l’Esprit, le Christ-Soleil, nous donne vie aussi si nous apprenons à accomplir ses commandements.

Dans les Saintes Écritures, on parle, évidemment, de « l’Événement Solaire » (mais il faut savoir lire entre les lignes). Chaque année, dans le Macrocosme, est vécu tout le Drame Cosmique du Soleil; Je répète, il est vécu chaque année. Il faut se rendre compte que le Christ-Soleil doit se crucifier chaque année dans le monde, vivre tout le drame de sa vie, de sa passion et de sa mort, pour ensuite ressusciter dans tout ce qui est, a été et sera, c’est-à-dire dans toute la création. C’est ainsi que nous recevons tous la vie du Christ-Soleil.

De même, il est aussi vrai que, chaque année, en s’éloignant vers les régions australes, le Soleil nous laisse froids ici dans le Nord car il va donner la vie à d’autres endroits. Les longues nuits d’hiver sont dures ; durant la période de Noël, les jours sont courts et les nuits sont longues.

Nous allons réfléchir sur tout cela, et il convient que nous comprenions, avec certitude, ce qu’est le Drame Cosmique. Il est nécessaire que le Christ-Soleil naisse aussi à l’intérieur de nous. Il doit naître à l’intérieur de nous.

Les Saintes Écritures parlent clairement de Bethléem et d’une Étable où il naquit. Cette Étable de Bethléem se trouve à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. C’est précisément dans cette Étable intérieure que demeurent les Animaux du Désir – c’est à dire, tous ces « Mois » passionnels que nous portons dans notre psychisme ; cela est évident.

230605197-nativity2

Bethlehem est un nom ésotérique. Le village de Bethléem n’existait pas en ces temps où le grand Kabir Jésus est venu au monde, alors Bethléem est tout à fait symbolique. Bethléem en langue Chaldéenne est Belen, et sa racine signifie «tour de feu». Par conséquent, Bethléem est Belen, un terme Chaldéen qui correspond précisément à la tour de BEL, la tour de FEU. Ainsi, Bethléem est tout à fait symbolique.

Lorsque l’Initié travaille avec le Feu Sacré, lorsque l’Initié élimine de sa nature intime les agrégats psychiques, quand il réalise véritablement le Grand Oeuvre, il doit indubitablement passer par l’Initiation Vénuste.

La descente du Christ dans le coeur de l’homme est un événement cosmico-humain de grande transcendance. Un tel événement correspond, en effet, à l’Initiation Vénuste.

Malheureusement, on n’a pas réellement compris ce qu’est le Christ. Beaucoup supposent que le Christ fut exclusivement Jésus de Nazareth et ils se trompent. Jésus de Nazareth, en tant qu’Homme, ou autrement dit Jeshua Ben Pandira, en tant qu’Homme, reçut l’Initiation Vénuste, il l’incarna ; mais il n’est pas le seul à avoir reçu cette Initiation. Hermès Trismégiste, le trois fois grand Dieu Ibis Thot, a aussi incarné le Christ. Jean Baptiste que beaucoup considéraient comme le CHRISTUS, comme l’Oint, [le Messie] reçut incontestablement l’Initiation Vénuste. Jean a incarné le principe Christ universel

Les Gnostiques Baptistes – en Terre Sainte – assuraient que « le véritable Messie était Jean et que Jésus n’était qu’un Initié qui avait voulu suivre Jean »… En ce temps-là, il y avait des disputes entre les Baptistes et les Gnostiques Esséniens, et d’autres.

Ainsi donc, nous devons comprendre le Christ tel qu’il est, non comme une personne, non comme un individu. Le Christ est au-delà de la Personnalité, du Moi et de l’Individualité ; le Christ, en ésotérisme authentique est le Logos Solaire, représenté par le Soleil.

jesus_sun

Nous comprendrons alors pourquoi les Incas adoraient le Soleil ; les Nahuatls rendaient un culte au Soleil, les Mayas de même, tout comme les Égyptiens, etc.

Il ne s’agit pas de l’adoration d’un Soleil physique, non ; mais de ce qui se cache derrière ce symbole physique. On adorait évidemment le Logos Solaire, le Second Logos. Ce Logos Solaire est Unité Multiple Parfaite (la diversité est l’unité). Dans le Monde du Christ Cosmique, l’Individualité séparée n’existe pas ; dans le Seigneur, nous sommes tous Un.

Il me vient en mémoire, à cet instant, une certaine expérience ésotérique, réalisée voilà bien des années. Plongé alors dans une profonde méditation, j’atteignis, assurément, le Samadhi, l’État de Manteya ou Extase, comme on l’appelle en Ésotérisme Occidental.

À cette Époque, je désirais savoir quelque chose sur le Baptême de Jésus-Christ (car nous savons bien que Jean l’a baptisé).

L’état d’abstraction fut profond, j’atteignis le parfait Dharana (c’est-à-dire la Concentration), le Dhyana (la Méditation), et finalement j’arrivais au Samadhi. J’oserais dire que ce fut un Mahasamadhi, car j’abandonnai parfaitement les corps physique, astral, mental, causal, bouddhique et même atmique). Je parvins donc à ramener ma Conscience (d’une manière intégrale) jusqu’au Logos.

Ainsi, dans cet état Logoïque, comme un « Dragon de Sagesse », je fis l’investigation correspondante. Je me vis soudain en Terre Sainte, à l’intérieur d’un Temple ; mais, chose extraordinaire : je me vis moi-même, converti en Jean Baptiste, dans un habit sacré. Je vis Jésus lorsqu’ils l’amenèrent dans son habit blanc, sa tunique blanche. Me dirigeant vers lui, je lui dis :

– Jésus, retire ta tunique, ton habit, car je vais te baptiser.

Ensuite, je pris un peu d’huile dans un récipient (de l’huile d’olive), je le conduisis à l’intérieur du Sanctuaire, je l’oignis avec de l’huile, lui versai de l’eau, récitai les mantras ou rites… Après, le Maître s’assit sur sa chaise, à l’écart. Je rangeai tout de nouveau ; je remis tout à sa place et terminai la cérémonie…

Mais je me vis moi-même converti en Jean. Bien sûr, une fois passée l’Extase, le Samadhi, je me dis : « Mais comment est-ce possible que je sois Jean Baptiste ? Je ne suis pas le moins du monde Jean Baptiste ! ». Je restai plutôt perplexe et je dis : « Je vais maintenant me concentrer de nouveau, mais cette fois je ne vais pas me concentrer sur Jean, je vais me concentrer sur Jésus de Nazareth ». Je choisis alors le Grand Maître Jésus comme objet de concentration.

Le travail fut long et dispendieux ; la concentration devint de plus en plus profonde. Je passai rapidement du Dharana (Concentration) au Dhyana (Méditation) ; et, du Dhyana, je passai ensuite au Samadhi, c’est-à-dire à l’extase. Un nouvel effort suprême me permit de me dévêtir des Corps Physique, Astral, Mental, Causal, Bouddhique et Atmique, jusqu’à ramener ma Conscience ou l’absorber dans le Monde du Logos Solaire.

Et, dans cet état, voulant savoir quelque chose sur Jésus-Christ, je me vis moi-même converti en Jésus-Christ, faisant des miracles et des merveilles en Terre Sainte : guérissant les malades, rendant la vue aux aveugles, etc. Et, pour finir, je me vis revêtu de l’habit sacré, arrivant devant Jean dans ce Temple. Alors Jean s’adressa à moi, il me dit :

– Jésus, retire ton vêtement car je vais te baptiser.

Les rôles changèrent : je ne me voyais plus converti en Jean, mais en Jésus, et je reçus le baptême de Jean, tel que je l’ai dit…

Le Samadhi passé, revenant au corps physique, j’en vins à constater parfaitement, en toute clarté, que, dans le Monde du Christ Cosmique, nous sommes tous Un.

Si j’avais voulu méditer sur n’importe lequel d’entre vous, là-bas, dans le Monde du Logos, je me serais vu converti en l’un d’entre vous, vivant votre vie. Car là-bas, il n’y a pas d’Individualité, ni de Personnalité, ni de Moi. Là-bas, nous sommes tous le Christ, là-bas nous sommes tous Jean, là-bas nous sommes tous le Bouddha, là-bas nous sommes tous Un ; dans le Monde du Logos, il n’existe pas d’Individualité séparée.

Le Logos est Unité Multiple Parfaite, c’est une énergie qui bouillonne et palpite dans tout le créé, qui se trouve sous-jacent au fond de tout atome, de tout électron, de tout proton ; elle s’exprime – vivement – à travers tout Homme qui se trouve dûment préparé. J’ai fait cet éclaircissement, en synthèse, dans le but de mieux préciser l’événement de Bethléem.

Lorsqu’un Homme se trouve dûment préparé, il passe par l’Initiation Vénuste (mais je rappelle qu’il doit être dûment préparé) et, dans l’Initiation Vénuste, il obtient l’incarnation du Christ Cosmique en lui-même, à l’intérieur de sa propre nature.

Il serait inutile que Jésus soit né à Bethléem, s’il ne naissait aussi dans notre coeur, il serait inutile qu’il soit mort et ressuscité en Terre Sainte, s’il ne mourrait, ni ne ressuscitait aussi en nous.

C’est la nature du Salvator Salvandus.

Le Christ Intime doit nous sauver, mais il doit nous sauver depuis l’intérieur de nous tous. Ceux qui attendent la venue de Jésus de Nazareth dans un futur lointain sont dans l’erreur. Le Christ doit venir maintenant de l’intérieur ; la seconde venue du Seigneur se fera à l’intérieur de nous, du fond même de notre Conscience. C’est pour cela qu’est écrit ce qu’il a dit :

« Si vous entendez quelqu’un dire « Le Christ est sur la place publique », ne le croyez pas. Et s’ils vous disent : « Il est là, prêchant dans le Temple », ne les croyez pas ».

Parce que le Seigneur ne viendra pas cette fois de l’extérieur, mais de l’intérieur ; il viendra du fond même de notre coeur, si nous nous y préparons.

Paul l’explique en disant :

« De sa vertu, nous prenons grâce après grâce ». Jean 1:16

Alors, il y a de la documentation… Si nous étudions attentivement Paul de Tarse, nous verrons qu’il ne fait que de rares fois allusion au Christ Historique. Chaque fois que Paul de Tarse parle de Jésus-Christ, il se réfère au Jésus-Christ Intérieur, au Jésus-Christ Intime qui doit surgir du fond de notre Esprit, de notre Âme.

Tant qu’un homme ne l’a pas incarné, il ne peut se dire qu’il possède la vie éternelle. Lui seul peut sortir notre Âme de l’Hadès, lui seul peut véritablement nous donner vie et nous la donner en abondance. Ainsi donc, nous devons être moins dogmatiques et apprendre à penser au Christ Intime. Ceci est grandiose !

Tout le symbolisme en relation avec la naissance de Jésus est Alchimique et Kabbalistique. On dit que « Trois Rois Mages vinrent l’adorer, guidés par une Étoile ». On ne pourrait franchement pas comprendre ce passage sans connaître l’Alchimie, car il est alchimique.

three-wise-men

Quelle est cette Étoile et qui sont ces Rois Mages ? Je vous dis que cette Étoile n’est autre que celle du Sceau de Salomon, l’Étoile à six pointes, symbole du Logos Solaire.

Le triangle supérieur représente évidemment Quelque Chose ; il représente le Soufre, c’est-à-dire le Feu. Et l’inférieur, que représente-t-il en Alchimie ? Le Mercure, l’Eau. Mais à quelle sorte « d’eau » se réfèrent les Alchimistes ? Ils disent : « À l’eau qui ne mouille pas, au Nombre Radical Métallique », en d’autres termes, à « L’Exiohéari », au Sperme Sacré.

Indubitablement, c’est par la transmutation des Sécrétions Sexuelles que s’élabore cette eau extraordinaire, les Eaux Pures d’Amrita, le Mercure de la Philosophie Secrète.

Cela vaut bien la peine que nous méditions sur le Sceau de Salomon. Vous avez là le triangle supérieur, vive représentation du Soufre ; et l’inférieur, vive représentation du Mercure. Cela veut dire que le Feu Sacré, le Feu de l’Esprit Saint, doit féconder, à l’intérieur de nous, la Matière Chaotique pour que surgisse la vie ; il doit féconder le Mercure de la Philosophie Secrète.

Il s’avère sans doute un peu difficile de comprendre la question de l’Étoile de Bethléem si nous ne faisons pas appel au Sceau de Salomon et à l’Alchimie.

Je le répète : le Mercure est l’Âme Métallique du sperme sacré ; le Soufre est le Feu Sacré de la Kundalini dans l’être humain. Ceci étant compris, nous pouvons éclaircir quelque chose de plus : le Soufre doit féconder le Mercure ; car c’est avec le Mercure, fécondé par le Soufre, que nous pouvons fabriquer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. De sorte que si nous ne comprenons pas cela, nous ne comprendrons pas non plus le Sceau de Salomon, ni donc l’Étoile qui apparut aux Rois Mages.

Pour une meilleure explication, nous avons là les trois Mercures :

Premièrement : c’est celui que les Alchimistes appellent « Mercure Brute » ou Sperme Sacré, proprement dit.

Le second Mercure est précisément l’Âme Métallique du premier. Grâce à la transmutation du sperme, celui-ci se convertit en Énergie. On appelle cette Énergie Sexuelle « l’Âme Métallique du sperme ».

Et le troisième est le plus important. C’est précisément le Mercure fertilisé par le Soufre. C’est un peu compliqué et difficile à comprendre, mais si vous êtes attentifs, vous pourrez au moins vous faire une idée. Vous me demandez que je vous explique ce qu’est la Nativité et je dois l’expliquer telle qu’elle est ou ne pas l’expliquer.

Incontestablement, ce que nous avons en premier, c’est le Mercure brut, le sperme sacré. Deuxièmement, l’Énergie Sexuelle, résultat de la transmutation du sperme. Troisièmement, le Mercure fécondé par le Soufre ou, en d’autres termes, l’Énergie Sexuelle fécondée par le Feu Sacré, mélange, donc, d’énergie et de feu qui monte par l’épine dorsale, pour nous conduire à l’Auto-réalisation Intime de l’Être. Ce troisième Mercure est « L’Arché » des Grecs. Ainsi, dans l’Arché, il y a du Sel, il y a du Soufre, il y a du Mercure ; c’est évident.

Là-haut, dans le Macrocosmos, la Nébuleuse, par exemple, est composée de Sel, de Soufre, de Mercure. Il y a là l’Arché, c’est l’Arché des Grecs. De là sortent les Unités Cosmiques. Ici-bas, nous avons besoin de fabriquer l’Arché. Comment ? Au moyen de la transmutation. Et de cet Arché, qui sera composé de Sel, de Soufre et de Mercure, naîtront les Corps Éxistentiels Supérieurs de l’Être.

tree-of-life-bodies

Si quelqu’un possède les corps astral, mental et causal, il se convertit véritablement en Homme, c’est évident, et il reçoit ses Principes Animiques et Spirituels.

Bien sûr, au début, nous n’avons que le Mercure brut qu’il faut transmuter ; c’est-à-dire les sécrétions sexuelles qu’il faut transmuter, sublimer, convertir en énergie. Cette énergie s’appelle « Mercure », « Âme Métallique du sperme ». Cette énergie monte par les cordons spermatiques jusqu’au cerveau.

Par la suite, cette énergie unit ses pôles positifs et négatifs dans le coccyx, près du Triveni, et alors surgit le Feu. Le Feu rend féconde cette énergie ; le Feu, mélangé avec cette énergie, monte par la moelle épinière jusqu’au cerveau.

L’excédent de ce Mercure, fécondé par le Soufre, parvient à la cristallisation dans les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. En premier lieu, se formera le corps astral ; deuxièmement, se formera le corps mental, et troisièmement, se formera le corps causal. Quand quelqu’un possède les corps astral, mental et causal, il reçoit ses Principes Animiques et Spirituels, c’est-à-dire qu’il se convertit en Homme, en Homme véritable.

Ainsi donc, cela est indispensable. Mais créer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être est une chose, et les amener à la perfection est une chose différente.

Incontestablement, le Sel, le Soufre et le Mercure sont la base de tout. Partout où il y a matière, il y a du Sel ; toute matière se réduit au Sel et tout Sel peut être converti en Or.

Ainsi donc, les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être se trouvent être un mélange de Sel, de Soufre et de Mercure. Le Sel de n’importe lequel de ces corps, grâce à l’action combinée du Soufre et du Mercure, se convertit en Or.

Convertir ces Corps en Or, en fins véhicules d’or, voilà qui est indiqué, et c’est là le Grand Oeuvre. Mais, ce prodige ne pourrait se réaliser si l’on ne recevait pas une aide Supplémentaire. Cette aide merveilleuse consiste en la Nativité du Coeur. Le Christ doit naître dans le coeur de l’Homme pour que puisse se réaliser ce gigantesque travail qu’est celui de transformer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être en Véhicules d’Or pur.

Maintenant, situons-nous dans l’un de ces véhicules : le Corps Astral. Imaginons une personne qui a un corps astral. On sait qu’on a un Corps Astral lorsqu’on peut l’utiliser, lorsqu’on peut se déplacer avec lui consciemment et positivement, lorsqu’on peut voyager avec ce dernier d’une planète à une autre. Imaginons une personne qui a ce Corps Astral, mais qui travaille pour le convertir en Véhicule d’Or pur, c’est-à-dire qui veut le perfectionner. Elle ne pourra pas le faire sans éliminer le Mercure Sec, c’est-à-dire les « Mois » et le Soufre Arseniqué, c’est-à-dire les atomes sanguinolents de la luxure.

Elle aura évidemment besoin d’aide et, si elle arrive à éliminer le Mercure Sec et le Soufre Arseniqué ou Soufre Vénéneux, son Corps Astral se convertira alors en Véhicule d’Or.

Mais le travail est difficile. Heureusement, le Christ Intime intervient et aide à éliminer tout ce Mercure Sec et ce Soufre Vénéneux ou Arseniqué ; et, finalement, comme résultat de son travail, le véhicule se convertit en un Corps d’Or.

alchemy-couple_fmt_opt

Mais, avant de convertir ce corps astral en un Véhicule d’Or précieux, le sel devra forcément passer par différentes étapes. La première est symbolisée par la couleur noire, par le corbeau noir, par la faucille, par Saturne. Pourquoi? Parce que l’Initié devra entrer franchement dans un travail de MORT : il devra éliminer, détruire, désintégrer tous les éléments inhumains qu’il porte dans son corps astral (et c’est la mort, la putréfaction), jusqu’à ce qu’il obtienne la couleur blanche qui est fondamentale.

Cette couleur blanche est évidemment représentée par la Colombe Blanche. Les Initiés d’Égypte étaient revêtus du KA ou vêtement de Lin Blanc pour représenter, donc, la Chasteté, la Pureté.

Ensuite, le troisième symbole est l’Aigle Jaune qui est quand l’Initié reçoit le droit d’utiliser la Tunique Jaune.

Et dans le quatrième, la quatrième phase du travail, l’Initié reçoit alors la pourpre. Quand il reçoit la Pourpre, son corps astral a été converti en un Véhicule d’Or pur de la meilleure qualité. Mais, le chef de tout ce travail Alchimique, c’est précisément le Christ Intime.

Les sages disent que « le Sel, le Soufre et le Mercure sont les instruments passifs du Grand Oeuvre ». « Et le plus important, disent-ils, c’est le « Magnésium Intérieur ». Ce « Magnésium », cité par Paracelse, n’est autre que le Christ Intime, le Seigneur ; en vérité, il doit réaliser tout le Grand Oeuvre.

Comme exemple j’ai cité le corps astral, mais il faut faire un labeur identique pour chacun des Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. Ce travail, sans le Magnésium intérieur de l’Alchimie, serait une chose plus qu’impossible.

C’est pour cela qu’en commençant le Grand Oeuvre, on doit incontestablement incarner le Christ Intime. Il naît dans l’étable de notre propre corps – nous avons tous là, à l’intérieur de nous, les animaux du désir et des passions inférieures – il doit croître, se développer à travers l’ascension des degrés, se convertir en un Homme parmis les hommes, prendre en charge tous nos processus mentaux, volitifs, sexuels, émotionnels, etc., passer pour un individu parmi tant d’autres. Le Christ qui est un Être si parfait, qui n’est pas pécheur, doit cependant vivre comme un pécheur parmi les pécheurs, un inconnu parmi les inconnus ; c’est la crue réalité des faits. Mais, il va grandir et se développer à mesure qu’il va éliminer, en nous-mêmes, les éléments indésirables que nous portons en nous.

Son intégration avec nous-mêmes est telle que toute la responsabilité repose sur ses épaules ; il s’est converti en un pécheur comme nous – lui qui n’est pas un pécheur – ressentant les tentations dans sa chair et ses os, vivant comme n’importe qui, et ainsi, peu à peu, à mesure qu’il va éliminer les éléments indésirables de notre psyché – non pas comme quelque chose qui est à autrui mais comme quelque chose qui lui est propre – il va se développer et croître à l’intérieur de nous-mêmes : c’est précisément ce qui est merveilleux.

S’il n’en était pas ainsi, il serait alors impossible de réaliser le Grand Oeuvre. C’est lui qui doit éliminer tout ce Mercure Sec et tout ce Soufre Vénéneux, afin que les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être puissent se convertir en Véhicules d’Or pur. Un Or de la meilleure qualité, bien entendu.

Les Trois Rois Mages qui vinrent adorer l’Enfant représentent les couleurs du Grand Oeuvre. La première couleur est le Noir ; lorsque nous sommes en train de perfectionner un corps, je le répète, ceci est symbolisé par le Corbeau Noir de la Mort : c’est l’Oeuvre de Saturne, symbolisé par ce Roi Mage de couleur noire. Car nous sommes alors en train de passer par une mort : la mort de tous nos désirs et passions, etc., dans le Monde Astral.

La Colombe Blanche vient ensuite, c’est-à-dire qu’au moment même où nous avons désintégré tous les Mois du Monde Astral, nous avons le droit d’utiliser la Tunique de Lin Blanc, la Tunique du Ka Égyptien ou la Tunique d’Isis ; il est clair qu’elle est représentée, comme je l’ai dit, par la Colombe Blanche. C’est le second des Rois, le Roi Blanc.

Et si on est très avancés vers la perfection du Corps Astral, apparaît la couleur Jaune dans ce dernier, et le droit d’utiliser la Tunique Jaune. C’est alors qu’apparaît l’Aigle Jaune, et cela nous rappelle le troisième des Rois Mages, celui de race jaune.

Pour finir, la couronne de l’oeuvre est la couleur pourpre. Quand un corps – soit l’astral, le mental ou le causal, etc. – est en Or pur, on reçoit la Pourpre des Rois car on a triomphé. C’est la pourpre que les Trois Rois Mages, en tant que Rois, portent sur leurs épaules.

Ainsi vous voyez que les trois Rois Mages ne sont pas trois personnages, comme beaucoup le croient. Non, ce sont les couleurs fondamentales du Grand Oeuvre ! Et Jésus-Christ se trouve dans notre intimité, il est à l’intérieur de nous.

« Jésus », en Hébreu, est « Jeshua », et « Jeshua » est « Sauveur » ; et, en tant que Sauveur, notre Jeshua Particulier doit naître dans cette étable que nous portons à l’intérieur de nous, pour réaliser le Grand Oeuvre. Il est le Magnésium Intérieur du Laboratoire Alchimique. Le Grand Maître doit donc surgir du fond de notre Âme, de notre Esprit.

Le plus dur alors, pour le Christ Intime, quand il est né dans le coeur de l’homme, c’est précisément le Drame Cosmique, son Chemin de Croix.

Dans l’Évangile apparaissent les multitudes demandant la crucifixion du Seigneur.

Ces « Multitudes » ne datent pas d’hier, d’un lointain passé (comme les gens le supposent), de quelque chose qui arriva il y a 1975 ans. Non, messieurs, ces « multitudes » sont à l’intérieur de nous-mêmes, ce sont nos fameux Moi ! Ainsi, à l’intérieur de chaque personne habitent des milliers de personnes : le « Je hais », le « Je suis jaloux », le « Je suis envieux », le « Je suis cupide »… c’est-à-dire autant de défauts que nous avons, et chaque défaut est un Moi différent.

(Je suis en train de parler comme cela, de cette façon, simplement parce que je vois que les frères qui sont ici, dans leur majorité, font partie de l’Institution. Au cas où il y aurait quelques visiteurs et que les visiteurs ne comprennent pas, alors qu’ils m’excusent. Mais, en réalité, comme vous faites tous partie de l’Institution, je peux vous parler de cette façon).

Il est clair que ce sont ces Multitudes Intérieures que nous avons en nous et qui sont nos fameux Mois qui crient : « Crucifiez-le, crucifiez-le ! »…

Quant aux Trois Traîtres, nous savons bien que, dans l’Évangile Christique, ce sont : Judas, Pilate et Caïphe. Qui est Judas? Le Démon du Désir. Qui est Pilate? Le Démon du Mental. Qui est Caïphe? Le Démon de la Mauvaise Volonté. Mais il faut donner quelques explications, il faut préciser cela pour que ce soit compris.

Judas, le Démon du Désir, échange le Christ Intime contre 30 pièces d’argent. 3 + 0 = 3. C’est l’addition kabbalistique. C’est-à-dire qu’il l’échange contre des choses matérielles : pour de l’argent, pour de l’alcool, pour le luxe, pour les plaisirs animaux, etc., il le vend.

Quant à Pilate, c’est le Démon du Mental. Il se lave toujours les mains, il n’est jamais coupable, il trouve une échappatoire pour tout, une justification ; il ne se sent jamais coupable. En réalité, nous vivons toujours en justifiant chaque défaut psychologique que nous possédons dans notre intérieur ; nous ne nous croyons jamais coupables.

Il y a des gens qui m’ont dit : « Monsieur, je crois que je suis une bonne personne. Je ne tue pas, je ne vole pas, je suis charitable, je ne suis pas envieux » (c’est-à-dire un « modèle de vertu » ; ils sont parfaits, d’après eux). « Sans façon, devant tant de perfection, (je dis) good bye ! »…

De cette manière, nous voyons les choses telles qu’elles sont, dans leur crue réalité. Ces « Pilate » se lavent toujours les mains, ils ne se considèrent jamais coupables.

Quant à Caïphe, je considère franchement qu’il est le plus pervers de tous… Pensez à ce qu’est Caïphe. Le Christ Intime nomme à plusieurs reprises un Sacerdote, un Maître, un Initié, afin qu’il guide ses brebis, qu’il les fasse patienter ; il lui remet le commandement et le met à la tête d’une congrégation, et ce Sacerdote ou ce Maître ou l’Initié, au lieu de guider son peuple avec sagesse, vend les Sacrements, prostitue l’Autel, fornique avec les dévotes, etc.

En conclusion : il trahit le Christ Intime, c’est ce que fait Caïphe. Est-ce douloureux? Évidemment, c’est horrible, c’est une trahison, l’une des plus viles qui soit! Et il n’y a pas de doute que beaucoup de Religions se sont prostituées dans le monde, c’est évident ; nombreux sont les prêtres qui ont trahi le Christ Intime. Je ne me réfère pas à telle ou telle secte, non, mais à toutes les Religions du monde.

Il est donc possible que des Groupes Ésotériques aient été dirigés par de véritables Initiés et que ces Initiés aient été souvent des traîtres : ils ont trahi le Christ Intime ; et tout cela est douloureux, infiniment douloureux. Caïphe est donc l’un des plus vils qui soit. Ces Trois Traîtres mènent donc le Christ Intime au supplice.

Pensez un moment au Christ Intime au fond de chacun de vous, au maître de tous vos processus mentaux et émotionnels, luttant pour sauver n’importe lequel d’entre vous, souffrant horriblement ; vos propres Mois protestant contre lui, le blasphèment, lui mettant la couronne d’épines, le fouettant. Eh bien, c’est la crue réalité des faits : le Drame Cosmique vécu internement.

Enfin, le Seigneur Intime doit évidemment monter au Calvaire et descendre au Sépulcre.Par sa mort, il tue la mort. C’est la dernière chose qu’il fait. Plus tard, Il ressuscite en l’Initié et l’Initié ressuscite en lui ; le Grand Oeuvre est alors réalisé (Consummatum Est).

C’est ainsi qu’ont surgi au cours des siècles les Maîtres ressuscités. Pensons à Hermès Trismegiste; pensons à Moria (Grand Maître de la Science Jinas) ; pensons au Compte Cagliostro, qui vit toujours, ou à Saint Germain qui, en l’an 1999, reviendra une nouvelle fois en Europe. Saint Germain était actif durant les 17e, 18e et 19e siècles, etc., cependant il continue d’exister physiquement : c’est un Maître Ressuscité. Pourquoi ces Maîtres sont-ils ressuscités? Parce qu’ils ont obtenu la Résurrection grâce au Christ Intime.

De sorte que sans le Christ Intime, la Résurrection ne serait pas possible. Ceux qui supposent que par le seul fait de mourir physiquement, une personne a droit à la « Résurrection des Morts », ces gens sont, en vérité, dignes de compassion, et « non seulement ils ignorent (pour parler, cette fois, dans le style socratique), mais ce qui est pire : ils ignorent qu’ils ignorent »…

La Résurrection est quelque chose qu’il faut travailler et travailler ici et maintenant. Et c’est ainsi qu’il faut ressusciter : en chair et en os, et vivant. L’immortalité, il faut l’obtenir maintenant même, personnellement. Voilà donc de quelle manière il faut considérer le Mystère Christique.

Tout le Drame Cosmique, en soi-même, est extraordinaire, merveilleux, et il s’initie, en vérité, avec la Nativité du Coeur. Ce qui vient par la suite, en relation avec le Drame, est formidable : il doit fuir en Égypte ; Hérode donne l’ordre de tuer tous les « enfants » et il doit fuir ; tout cela est symbolique, complètement symbolique.

On dit que « Jésus, Joseph, Marie (dans l’Évangile Apocryphe), durent fuir en Égypte et qu’ils restèrent ensuite plusieurs jours en vivant sous un « Figuier », et que « de ce figuier jaillit une source d’eau très pure »… Il faut comprendre tout cela ; ce figuier représente toujours le sexe. « Ils se nourrissaient des fruits de ce figuier »… Ce sont les fruits de l’Arbre de la Science du Bien et du Mal. « L’eau qui coulait (très pure), qui jaillissait de ce figuier » n’est rien moins que le Mercure de la Philosophie Secrète.

Quant aux Massacre des Innocents, on a écrit beaucoup de choses sur cela. Nicolas Flamel laissa ainsi gravé, sur les portes du cimetière de Paris, des scènes sur le « massacre des innocents ».

flamel

Mais qu’en est-il du « massacre des innocents » ? Symbolique aussi et très alchimique!

Tout Initié doit passer par le « massacre ». Mais qu’est-ce que le Christ Intime doit massacrer en nous ? Il doit simplement détruire l’Ego, le Moi, le soi-même.

Et ce sang, qui émane alors du massacre, est le Feu, c’est le Feu Sacré avec lequel l’Initié doit se purifier, se laver, se blanchir. Tout cela est hautement ésotérique ; rien de cela ne doit être pris au pied de la lettre.

slaughter-of-the-innocents

Viennent ensuite les phénomènes miraculeux du Grand Maître : il marche sur les eaux! Oui, le Christ Intime doit toujours marcher sur les Eaux de la Vie, ouvrir les yeux de ceux qui ne voient pas, prêchant la Parole pour qu’ils voient la Lumière ; ouvrir les oreilles de ceux qui n’entendent pas, pour qu’ils écoutent la Parole (quand le Seigneur a grandi dans l’Initié, il doit prendre la parole et expliquer aux autres ce qu’est le Chemin) ; nettoyer les lépreux (tout le monde est « lépreux », tout le monde ; il n’ y a personne qui ne soit pas « lépreux » ; cette « lèpre » est l’Ego, le Moi pluralisé ; c’est « l’Épidémie » que tout le monde porte à l’intérieur ; la « lèpre » dont nous devons être lavés). Tous sont des « paralytiques », ils ne marchent pas encore sur le Sentier de l’Auto-réalisation. Alors, le fils de l’homme doit donc soigner les paralytiques pour que ceux-ci se mettent à marcher en direction de la Montagne de l’Être.

Il faut comprendre l’Évangile d’une manière plus intime, plus profonde. Cela ne correspond pas à un lointain passé ; il faut vivre cela à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

Si nous commençons à mûrir un petit peu, nous saurons mieux apprécier le message que le Grand Kabire Jésus a apporté sur Terre…

En tous cas, nous avons besoin de passer par trois Purifications fondées sur le fer et le feu. Les trois clous de la Croix ont cette signification, et la parole INRI en dit long (nous savons que INRI, en ésotérisme, c’est le feu). Nous avons besoin de passer par les Trois Purifications fondées sur le Fer et le Feu, avant d’obtenir la Résurrection. Dans le cas contraire, il ne serait pas possible de parvenir à la Résurrection.

Celui qui ressuscite se transforme radicalement, il se convertit en un Dieu-Homme, en un Hiérophante de la taille d’un Bouddha, d’un Hermès ou d’un Quetzalcoatl, etc. Mais, il faut faire le Grand Oeuvre.

L’Importance de la Kabbale

On ne peut pas réellement comprendre les Quatre Évangiles si on n’étudie pas l’Alchimie et la Kabbale, car ils sont alchimiques et kabbalistiques ; c’est évident.

Les Juifs possèdent trois Livres Sacrés. Le premier est le Corps de la Doctrine, c’est-à-dire la Bible. Le second est l’Âme de la Doctrine : le Talmud, où se trouve donc l’Âme nationale Juive ; et le troisième est l’Esprit de la Doctrine, le Zohar, où se trouve toute la Kabbale des Rabbins.

« La Bible », le Corps de la Doctrine, est codée. Si nous voulons étudier la Bible en combinant les versets, nous procédons d’une manière ignorante, empirique et absurde. C’est seulement avec le troisième livre, qui est le « Zohar », écrit par Siméon Ben Jochai, le Grand Rabbin Illuminé, que nous trouvons la clé pour interpréter la Bible.

Alors, il est donc nécessaire d’ouvrir « le Zohar ». Et si nous voulons savoir quelque chose sur le Christ, sur le Fils de l’Homme, nous devons étudier l’Arbre de la Vie, Comment pourrions-nous savoir quelque chose sur le Fils de l’Homme, si nous n’étudions pas l’Arbre de la Vie dans « le Zohar » ? Eh bien, ce n’est pas possible ! Lorsqu’on étudie l’Arbre de la Vie, on doit approfondir les dix Sephiroth de la Kabbale Hébraïque.

Cette fois, je vais parler des dix Sephiroth, non pas de haut en bas, mais en les envisageant de bas en haut, comme me le disait, une fois, le Comte de Saint Germain : « Maintenant, de nos jours, il nous appartient de travailler de bas en haut »… Et c’est vrai ; il ne nous reste pas d’autre remède, car l’humanité s’est trop matérialisée. De sorte que je vais commencer à vous parler de l’Arbre de Vie, de bas en haut et non pas de haut en bas.

kabbalah-the-tree-of-life

Le premier Sephiroth est donc Malkuth. Mais ce Malkuth, proprement dit, c’est le monde physique, celui dans lequel nous vivons, le Monde Tridimensionnel d’Euclide ; c’est évident.

Les scientifiques peuvent connaître la mécanique des phénomènes, mais que savent-ils du fond vital? Absolument rien de rien !

Prenons un quelconque corps physique. Nous découvrons qu’il est composé d’organes ; voilà pourquoi c’est un organisme. Les organes, à leur tour, sont composés de cellules, les cellules de molécules, les molécules d’atomes, et si nous fractionnons un atome quelconque, nous libérons de l’énergie.

Les scientifiques peuvent jouer avec la biomécanique des phénomènes, mais ils ne peuvent pas créer la vie, impossible. Si nous mettons, sur la table d’un laboratoire, les substances chimiques avec lesquelles sont composés les gamètes masculins et féminins, c’est-à-dire les spermatozoïdes et les ovules, et si nous disons aux scientifiques de fabriquer ces gamètes, je ne nie pas qu’ils puissent le faire, les fabriquer, c’est possible qu’ils le fassent avec de puissants microscopes, mais ce dont, par contre, nous sommes absolument sûrs, c’est qu’avec ces gamètes artificiels, ils ne créeront jamais un organisme humain.

Ils ont fait, ils ont créé des fusées qui voyagent jusqu’à la Lune, des avions supersoniques qui ont franchi le mur du son, mais les scientifiques n’ont pas été capables de créer une simple semence végétale artificielle ayant la possibilité de germer…

Don Alfonso Herrera, le grand savant mexicain qui a créé la Théorie de la Plasmogénie, a fabriqué la cellule artificielle, mais c’est une cellule qui n’a jamais eu de vie, une cellule morte.

On peut transplanter des semences, par exemple de café, d’une terre à une autre. C’est bien ! On peut aussi transplanter des « semences » d’une personne à une autre, faire des inséminations artificielles. Tout cela est possible ; mais là on est en train de jouer avec ce que la Nature a fait. Parce qu’on va voir si les scientifiques sont capables de fabriquer ces « semences », avec les possibilités de se convertir en quelque chose de vivant – ça, on ne l’a jamais vu et on ne le verra jamais.

Conclusion : la vie est quelque chose de différent ; l’organisme humain a besoin d’un Nexus Formativus, comme l’a dit monsieur Emmanuel Kant, le philosophe de Königsberg, pour son soutien. Ce « Nexus Formativus » est le Corps Vital ou Lingam Sarira des hindous : l’assise vitale de la cellule vivante, le Yesod de la Kabbale Hébraïque.

Ainsi, comme notre corps physique a son corps vital (pour sa subsistance, son soutien, sa conservation), les plantes et tout organisme qui a de la vie le possèdent aussi ; et, en général, toute la planète Terre le possède. De sorte que tout le monde terrestre a sa propre vitalité, son Fondement Vital, son Yesod. C’est dans ce Yesod [Fondation] du monde terrestre que se trouve la vie de notre monde.

En approfondissant un petit peu plus, nous pourrions citer la question de la cinquième coordonnée. Évidemment, au-delà du Monde Vital existe le Monde Astral. Dans le Monde Astral vivent les désincarnés après avoir abandonné le corps physique ; dans le Monde Astral, nous trouvons les colonnes d’Anges et de Démons.

Le Mage peut apprendre à travailler dans le Monde Astral, si telle est sa volonté. Nous enseignons des systèmes grâce auxquels il est possible d’entrer dans le Monde Astral à volonté. Ce Monde Astral est précisément le Hod kabbalistique.

Au-delà du Monde Astral, nous trouvons le Monde du Mental Cosmique, le fameux Netzach des Hébreux. La Terre a son Mental : le Mental Cosmique ou Mental Planétaire se trouve dans tout ce qui est, a été et sera. Notre propre mental est une fraction du Mental Planétaire, cela est évident. Que ce Mental Planétaire ou Monde Mental soit appelé Netzach, cela n’a rien d’étrange, c’est une question de nom, mais le Monde du Mental a largement été étudié par toutes les Écoles de Régénération.

En poursuivant cette analyse de l’Arbre de Vie, nous entrons dans le Monde des Causes Naturelles, le Monde Causal. Évidemment, le Monde Causal est réellement le Temple de la Fraternité de la Lumière Intérieure (jamais érigé par des mains humaines).

Dans le Monde Causal, nous trouvons les différents courants de Causalité Cosmique : « tout effet a sa cause et toute cause a son effet » ; toute cause se transforme en effet et l’effet, à son tour, devient la cause d’un nouvel effet. Ainsi donc, les causes et les effets sont dûment enchaînés.

Dans le Monde Causal, proprement dit, se trouve le principe de l’humain connu comme « Âme Humaine », qui a été appelé Tiphereth (en Hébreux) et cela est assez intéressant. L’Âme Humaine est en soi masculine, l’Âme Spirituelle est féminine. Mais, dans le Monde de Tiphereth, nous trouvons l’Âme Humaine, ce que nous avons d’humain.

Lorsque le Christ, le Christ Intime, viendra nous apporter son aide, il devra alors, évidemment, surgir en nous depuis Tiphereth, c’est-à-dire du Monde Causal, puisque c’est dans le Monde Causal que se trouvent les causes de nos erreurs et que lui doit éliminer les causes de nos erreurs.

Pour que le Christ Cosmique puisse naître en nous, il est nécessaire, qu’il s’humanise, puisqu’il est une Force Cosmique, Universelle, latente en tout atome de l’Infini. Mais pour s’humaniser, il doit pénétrer dans le ventre de la Mère Divine Kundalini. C’est-à-dire… qu’est-ce que cela pourrait signifier?

À l’intérieur de nous se trouve notre Père qui est en secret et se trouve aussi notre Mère Divine Kundalini. Donc, quand l’éternel masculin divin se dédouble en l’éternel féminin, alors surgit la Mère Divine. Elle reçoit le Logos dans son ventre lorsqu’il descend de sa Sphère élevée et il naît d’elle ; c’est pourquoi on dit « qu’elle est Vierge avant l’enfantement, pendant l’enfantement et après l’enfantement ». Et c’est d’elle que doit naître cet Enfant Jésus, ce Jésus-Christ Intime ou Jeshua [Hébreux: « Sauveur »] particulier qui doit venir nous sauver.

Après sa sortie d’elle, il descend en nous, l’Âme Humaine. Lorsque quelqu’un reçoit l’Initiation de Tiphereth, le Christ vient alors s’exprimer dans l’Âme Humaine, dans le Monde Causal. Il surgit, en fait, de là-bas pour pouvoir éliminer les causes des erreurs qui s’y trouvent.

Bien au-delà du Monde de Tiphereth ou Monde des Causes Naturelles, se trouve Geburah, qui est le Monde de l’Âme Spirituelle (en termes rigoureusement bouddhiques, on l’appelle le « Monde Bouddhique » ou « Intuitionnel » ; on l’appelle donc aussi « le Monde de l’Âme Esprit »).

Qu’est-ce donc que la Bouddhi ? Dans la Bouddhi se trouve notre Âme-Esprit, la Walkyrie, Guenièvre, la Reine des Jinas, celle qui verse le vin à Lancelot dans les coupes initiatiques de Sukra et de Manti…

Souvenons-nous de Dante, lorsqu’il parle des deux Âmes : celle qui travaille et cette autre qui se contemple dans un miroir (et qui brille, et tout)… De sorte que ce sont deux Âmes : l’une, masculine, et l’autre, féminine.

On nomme aussi Geburah le Monde de la Rigueur, de la Loi , de la Justice, bien au-delà de cette Sephirah, nous trouvons Gedulah, le septième des Sephiroth. Gedulah est aussi appelé Chesed. La Sephirah Chesed est le Monde de l’Intime, le Monde de l’Atman, l’Ineffable.

Le « Testament de la Sagesse » antique dit :

«Avant que la fausse aurore n’apparaisse sur la Terre, ceux qui avaient survécu à l’ouragan et à la tourmente louèrent l’Intime et les Hérauts de l’Aurore leur apparurent».

L’Intime est Atman, l’Ineffable : Chesed.

Ainsi donc, ces sept Sephiroth, nous pourrions dire, la manifestation. Bien au-delà de ces sept Sephiroth Inférieurs, nous trouvons Binah parmis les Sephiroth Supérieurs…

Mais, qu’est-ce que Binah? Binah est l’Esprit Saint. Oui, Binah est l’Esprit Saint en chacun de nous. Le monde de l’Esprit-Saint est formidable, merveilleux, extraordinaire. Et, au-delà du Monde de l’Esprit Saint, se trouve le monde de Chokmah, c’est-à-dire le monde du Logos, du Christ Cosmique ; et beaucoup plus au-delà se trouve le monde de Kether ou le monde de l’Ancien des Jours, notre Père qui est en secret.

Chacun de nous a son Père particulier, individuel. Il y a autant de Pères dans le Ciel que de gens sur la Terre, et encore plus. Chacun de nous a le sien. Évidemment, personne ne serait capable de voir le Père ni de converser avec lui face à face, sans mourir d’abord – ce n’est pas la mort du corps mais de l’ego. C’est-à-dire, l’ego doit d’abord mourir pour qu’on ait, plus tard, le bonheur de voir le Père et de pouvoir converser avec lui. Dans le cas contraire, ce ne serait pas possible. Ou, pour le moins, si l’Initié n’a pas encore réussi  à mourir totalement, il doit au moins être mort à 90% pour pouvoir avoir le bonheur de voir le Père et de converser avec lui, face à face, personnellement. Lui est la Bonté des bontés, l’Occulte de l’occulte, la Miséricorde des miséricordes…

Ainsi, voilà donc l’Arbre de la Vie, les Dix Sephiroth de la Kabbale Hébraïque. Le Fils de l’Homme est dans la Sephirah Tiphereth ; c’est là que se trouve le Fils de l’Homme.

Si nous regardons Tiphereth, nous voyons que parmis les Sephiroth, c’est le cinquième. En d’autres termes Tiphereth est situé au milieu des Sephiroth, de ceux d’en haut et de ceux d’en bas, au centre du pillier du milieu.

Comme le Fils de l’Homme demeure en lui, Tiphereth devra s’exprimer dans l’Âme Humaine. Ainsi, le Christ en tant que Fils de l’Homme devra réunir les Sephiroth du bas avec ceux du haut, les intégrer en lui-même pour se transformer réellement en Adam Kadmon, c’est-à-dire en Adam Céleste, en Adam Solaire.

Lorsque cela sera accompli, nous serons parfaits, convertis en Dieux terriblement divins, au-delà du bien et du mal. Mais, sans le Christ (qui vient se manifester en Tiphereth), il ne serait pas possible d’arriver à de si formidables hauteurs. Le Seigneur est donc fondamental pour le Grand Oeuvre ; il est le Magnésium Intérieur de l’Alchimie…

Donc, en comprenant l’Arbre de Vie, nous savons aussi ce qu’est le Fils de l’Homme, tel qu’il figure dans la Bible. Mais, nous ne pourrons pas savoir ce qu’est le Fils de l’Homme, si nous n’étudions pas l’Arbre de Vie dans le Zohar.

Par exemple, dans les Saintes Écritures Luc parle du Fils de l’Homme – Je ne me rappele pas exactement à quels points, mais en parlant du Fils de l’Homme, Jean dit :

« Qui est menteur, sinon celui qui nie que ישוע Yeshua est le Christ? Il est l’antichrist, qui nie le Père et le Fils. » Jean 2:22

Il est évident qu’il en est ainsi. Car celui qui renie le Fils de l’Homme qui se trouve ici, en Tiphereth, c’est-à-dire l’Âme Humaine qui le renie dans son expression en tant qu’Âme Humaine, ce matérialiste qui renie l’Âme Humaine, qui prive l’être humain de la possibilité d’avoir une Âme Humaine, celui qui, comme Karl Marx, avec sa Dialectique Matérialiste, enlève à l’Humanité les Valeurs Éternelles, il est évident qu’il se convertit en Antéchrist ; car si le Christ s’exprime à travers Tiphereth, celui qui se manifeste contre Tiphereth, l’Âme Humaine ou le Principe Causal, celui qui renie cette Âme (le Matérialiste) est l’Antéchrist.

De sorte que l’Antéchrist de la fausse science vit actuellement sur la surface de la Terre. Tous ces scientifiques athées, ennemis de l’Éternel, sont l’Antéchrist à cent pour cent, parce qu’ils renient le Fils de l’Homme…

Réfléchissons à toutes ces questions, mes chers frères, pour arriver à comprendre ce que sont le Christ Intime et la Nativité du Coeur…

Bouddha et Jesus

Bouddha et Jésus, ou le Bouddha et le Christ se complètent à l’intérieur de nous-mêmes… Je vous ai raconté, une fois, le cas (un cas insolite) où j’étais là, un jour, dans un Temple Bouddhiste, au Japon, et où je parlais, à l’intérieur, devant la congrégation, sur le Christ. Il se produisit naturellement une rumeur parmi tous les moines.

J’étais en plein Monastère Bouddhiste ; en fait, les moines s’adressèrent au Maître et lui racontèrent qu’un homme était en train de parler en faveur du Christ. Je m’attendais à ce que ce moine arrive, furieux contre moi, avec des bâtons et qui sait quoi d’autre, n’est-ce pas ? Mais, heureusement, il ne se passa rien… Il me dit :

– Comment se fait-il qu’ici, dans un Temple Bouddhiste, vous parliez en faveur du Christ ? Et je lui répondis :

– Avec le profond respect que cette congrégation mérite, je me permets de vous dire que le Christ et le Bouddha se complètent… Je vis alors avec étonnement ce Maître acquiescer ainsi… et il dit :

– C’est ainsi ; Christ et Bouddha se complètent. Je l’affirme devant tous les moines.

Il me parla ensuite avec un Koan pour me faire comprendre que le Christ et le Bouddha sont deux facteurs intimes que l’on porte à l’intérieur de soi. Il fit amener un fil avec lequel il me lia, d’abord le pouce droit, et ensuite le pouce gauche. Je compris le Koan, car je suis habitué à la Dialectique de la Conscience. Il voulut me dire par là que « Christ et Bouddha sont liés à l’intérieur de nous-mêmes, ce sont deux aspects de notre Être lui-même »…

Et cela, je peux vous l’expliquer, ou, en d’autres termes, l’expliquer à la lumière, précisément, de l’Arbre de la Vie : le Bouddha est naturellement formé par ces deux principes : Chesed et Geburah. En langage rigoureusement philosophique, nous dirions : Atman-Bouddhi forme le Bouddha Intérieur.

Quant au Christ, nous le voyons finalement en Chokmah. De sorte que le Christ, à travers Binah, à travers l’Alchimie Sexuelle, devient connecté au Bouddha Intérieur qui est Chesed-Geburah.

Ainsi, le Christ et le Bouddha font partie de notre propre Être.

Alors, l’avenir ésotérique et religieux de l’humanité de demain aura indubitablement le meilleur de l’ésotérisme Christique et le meilleur de l’ésotérisme Bouddhiste, c’est-à-dire que l’Ésotérisme Bouddhiste et l’Ésotérisme Christique doivent s’intégrer, fusionner, puisque le Christ et le Bouddha sont deux parties de notre propre Être.

Le Bouddha Gautama Sakyamuni est réellement venu nous enseigner la Doctrine de Chesed et de Geburah, c’est-à-dire la Doctrine de l’Intime, la Doctrine du Bouddha Intérieur.

Quant à Jeshua Ben Pandira, il est venu nous enseigner la Doctrine du Christ. Chokmah est le Christ. Il est venu nous enseigner la Doctrine de l’Âme Humaine, la Doctrine de Tiphereth, la Doctrine du Christ Intime, la Doctrine du Chrestos Intime.

Gautama nous a apporté la Doctrine du Bouddha Intime, et Jésus de Nazareth nous a apporté la Doctrine du Christ Intime. Chacun d’eux nous a apporté un message de notre propre Être. Ainsi donc, le Christ et le Bouddha se complètent, ils sont à l’intérieur de nous-mêmes ; c’est évident.

Une fois ces questions comprises, mes chers frères, il vaut bien la peine, donc, de travailler pour réussir un jour à recevoir l’Initiation Vénuste, c’est-à-dire l’Initiation de Tiphereth, la Nativité du Coeur…

Maintenant, je répondrai aux questions. Chacun d’entre vous avec la plus grande liberté peut demander ce que vous ne compreniez pas, alors, demandez et je vais vous expliquer.

Questions et Réponses

Question: Pourquoi le système centésimale est-il utilisé, le un et le zéro?

Samael Aun Weor: Eh bien, les gens additionnent et soustraient autant. Mais, s’ils prennent réellement le nombre 1 + 0 + 0 leur donne 1, le nom de l’éternel Dieu Vivant et inconnu. Évidemment, nous ne pouvons représenter Dieu d’une quelconque manière. Il y a deux unités : la première est l’Unité Immanifestée ; nous l’appellerons : « Aelohim », la Divinité Inconnaissable, l’Omnimiséricordieux, l’Infinitude qui soutient tout. On ne peut la dépeindre, on ne peut la symboliser, on ne peut en faire une allégorie, ni une image. C’est à elle que se référa Moïse, lorsqu’il dit que:

« Tu n’auras point d’autres Elohim devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. »- Deutéronome 5: 7-8

Ainsi nous ne pouvons utiliser ni images, ni de symboles. Mais comment allons-nous symboliser la Divinité Immanifestée, Inconnaissable, de quelle façon, de quelle manière, si elle est inconnaissable?

Mais, la Seconde Unité peut être allégorisée. Elohim est la Seconde Unité. Mais Elohim n’est pas un individu, comme beaucoup le croient, c’est l’Armée de la Parole, l’Armée de la Voix, c’est une parole…

Question: Je lisais que l’on ne peut pas prononcer le nom de Dieu, que seuls les anges peuvent le prononcer parce qu’ils le savent.

Samael Aun Weor: Ce sont des questions de type purement intellectuel, car, en réalité, chacun possède le véritable Nom Secret de la Divinité dans son intérieur profond. Et dans ce cas, il n’y aurait pas un nom, mais des millions et des millions, car chaque Monade son propre nom, et de la Divinité à l’intérieur de leur intérieur. Par exemple, il faut chercher Dieu à l’intérieur de nous. Par exemple, j’utilise mon nom secret, mon nom intérieur profond « Samaël Aun Weor », et c’est le seul que j’utilise ; je n’utilise pas mon nom profane, pourquoi ? Parce que celui qui est en train d’accomplir la mission ou qui est en train de remettre les Enseignements à l’humanité, c’est mon Dieu Intérieur Profond. De sorte que c’est donc lui qui a le droit de signer les livres avec son nom, mon humble personne ne vaut rien.

Bien, donc Elohim est l’Armée de la Voix, mais Aelohim est l’Inconnaissable. Elohim est l’Armée de la Parole. C’est une bonne définition, mais Elohim [אלהים] en soi-même, est un mot Hébreux pluralisé ; il commence par Elah אלה, qui est un mot féminin, ainsi Elohim est un mot féminin pluralisé, puisqu’il se termine par -im ים, qui est un syllabe masculin. Ainsi Elohim signifie « Déesses et Dieux »…

Une Religion sans Déesses, par exemple, est une Religion qui est à mi-chemin de l’Athéisme Matérialiste, puisqu’elle a supprimé la moitié de la Religion.

« Déesses et Dieux », c’est ce que signifie « Elohim ». Par conséquent les Elohim sont des Êtres Androgynes Divins, étant donné qu’ils ont leurs deux Principes : leur Âme Spirituelle qui est féminine et leur Âme Humaine qui est masculine. Ils sont des Déesses et des Dieux à la fois : l’Armée de la Création, le Démiurge Architecte…

Quant à Aelohim, c’est différent. Aelohim est l’Innommé… Mais, tout surgit de lui ; ce qui vient à l’existence surgit d’Elohim, soit l’Unité Créatrice, et surgit du Soufre et du Mercure, par des conjugaisons définitives. C’est pourquoi il est écrit:

« le Soleil est son Père, la Lune est sa Mère, le vent le porte dans son ventre et la terre fut sa nourrice» Table d’Émeraude

De sorte que nous distinguons alors Aelohim d’Elohim. Dans le Monde d’Elohim, chacun a son Nom Ésotérique, et Elohim, c’est-à-dire l’Armée de la Parole, à la fin, à l’arrivée de la Nuit Cosmique, devra s’absorber au sein de l’Éternel Père Cosmique : Aelohim… Y a-t-il une autre question ?

Question: L’Absolu crée la Dualité… Comment se crée la Trinité?

Samael Aun Weor: Bon, l’Absolu en soi-même, c’est-à-dire Aelohim, l’Éternel Père Cosmique Commun, n’est pas celui qui va créer la Dualité. Nous ne nions pas qu’il ne médite à la création d’un Cosmos. Il peut méditer sur cela, mais c’est tout. Mais, celui qui va créer la dualité est la Seconde Unité ; Elohim ou l’Unité Manifestée va créer, dirions-nous, par conjugaison du Soufre et du Mercure. Alors, du Soufre et du Mercure, provient tout ce qui est, a été et sera. Ce Soufre et ce Mercure, c’est déjà, en soi-même, la Dualité créée naturellement de la Seconde Unité et non de la Première.

Question: Et la Trinité émane-t-elle de… ?

Samael Aun Weor: Quant à la Trinité proprement dite, somme toute, elle vient se manifester avec la Seconde Unité. Car, au-delà de l’Ancien des Jours, le Vieillard des Siècles, Kether, qui est le dixième des Sephiroth, nous rencontrons l’Ain Soph Aur, qui est le Soleil Sacré Absolu et, bien au-delà de l’Aïn Soph Aur, nous trouvons l’Ain Soph, qui est le Second Cercle de l’Absolu, et bien au-delà se trouve l’Ain, l’Absolu Immanifesté. Mais, ce qu’il y a réellement au-delà de l’Aïn, ce qui se cache derrière l’Aïn, c’est-à-dire l’Éternel Père Cosmique Commun, ne pourrait jamais créer la Trinité. Il se dédouble durant la manifestation de l’Aïn Soph Aur.

ray-of-creation

C’est de l’Aïn que provient le dédoublement de l’Aïn Soph, et ensuite vient l’Aïn Soph Aur ; alors apparaît le Soleil Sacré Absolu. Et du Soleil Sacré Absolu émane le très Saint Okidanokh, Omniprésent, Omnipénétrant, Omniscient. Le très Saint Okidanokh est aussi mentionné par Blavatsky, sous le nom de « Grand Souffle ». Du Grand Souffle, surgit à son tour la Trinité, le Saint Triamazikamno, c’est-à-dire la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation.

Le très Saint Okidanokh, bien qu’il pénètre dans les Mondes, ne reste pas inséré dans ces derniers et, pour pouvoir créer, il doit se dédoubler en ses trois Éléments Fondamentaux qui sont la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation. C’est ainsi que surgit la Trimurti : Kether, Chokmah et Binah ; Père, Fils et Esprit Saint ; Positif, Négatif, Neutre. Mais cette Trinité émane du très Saint Okidanock. Le très Saint Okidanokh émane du Soleil Sacré Absolu. Et elle n’émane pas directement de l’Unité Immanifestée, mais de l’Unité déjà Manifestée. Ainsi, il faut comprendre cela…

Question: Que se passe-t-il si Dieu nous a fait, et non l’Ain Soph?

Samael Aun Weor: Mais, tu es en train de partir d’un Dieu Anthropomorphe ; ce Dieu sur lequel tu base ta question n’existe pas. À quel Dieu te réfères-tu, à ce pantin que peignent certaines sectes mortes? Ce pantin n’a pas d’existence. Ce pantin est créé par notre fantaisie trompeuse…

Il est mieux si nous pensons à l’Unité Manifestée, qui est l’Armée de la Parole ; l’Armée de la Parole. Toi-même, tu fais partie de cette armée – mieux dit, la partie supérieure de ton Être sur l’Arbre de Vie, le Kether de la Kabbale Hébraïque, une particule Ignée et Divine, est donc un fragment de la Grande Unité Manifestée, qui n’est pas un individu et qui n’a ni tête, ni pieds, mais qui est l’Océan, ce qui est Essentiel dans l’Espace, la Vie libre en son mouvement ; cette Unité Manifestée provient, à son tour, de l’Immanifestée. L’Immanifestée n’a pas de fin. Peux-tu trouver une fin à l’Espace? Car c’est l’Espace lui-même et où peux-tu marquer une fin à l’espace? Par conséquent, si nous pensons de cette façon, nous allons mieux comprendre.

Mais si tu parles d’un Dieu, d’un homme avec une barbe jusqu’ici, jusqu’au nombril, assis sur un trône de blasphème, lançant le tonnerre et les éclairs contre toute cette fourmilière humaine, alors, franchement, je ne l’accepte pas. En ce qui concerne ce pantin par contre, tu pourrais dire : « Qui a fait ce pantin? ». Car il est clair, que si on le connaissait, un tyran comme ça, il faudrait lui tirer la barbe, n’est-ce pas? Cela n’existe pas. C’est une fantaisie. Il faut commencer à comprendre que dans le plus profond de notre Être, nous sommes juste des particules du Grand Océan de la Vie Universelle et c’est tout.

C’est ainsi, en effet, qu’il faut comprendre Dieu, de cette façon, pas de manière anthropomorphique. Cet anthropomorphisme a causé beaucoup de dommages : beaucoup de Russes, ces astronautes russes, précisément, qui sont allés dans l’espace avec leurs fameuses fusées, les fameuses fusées Russes ont dit : « Où est Dieu, nous ne l’avons rencontré nulle part ». Pourquoi ? Parce qu’on a enseigné à l’humanité cette idolâtrie ; on lui a enseigné que Dieu est un homme assis quelque part sur un trône de tyrannie, ce qui est faux.

Question: Vous avez parlé des Trois Rois Mages qui reflétaient trois aspects, trois parties de l’Oeuvre. Je vais les rappeler : vous avez dit, en premier, le Noir, n’est-ce pas ? Ensuite, le Blanc et ensuite le Jaune, et après se trouvait la Couronne de Pourpre…

Samael Aun Weor: Plutôt le Manteau des Rois !

Question: Le manteau,oui. Mais il se trouve que Nicolas Flamel ne parle que des trois couleurs : du Noir, du Blanc et du Rouge…

Samael Aun Weor: S’il a dit cela, qu’il le dise ; Sendivogius dit autre chose et Raymond Lulle, autre chose encore ; pour ma part, j’accepte les quatre couleurs fondamentales, par expérience directe. Car la première est le Noir, qui correspond à Saturne, la Mort, par exemple quand quelqu’un est en train d’éliminer, supposons, du Corps Astral, ce qui ne sert pas à ce corps (le Mercure Sec, les Egos).

La seconde couleur est le Blanc, lorsque quelqu’un est déjà arrivé à blanchir ce corps (pour avoir éliminé les Mois). La troisième est le Jaune, lorsqu’on reçoit la Tunique Jaune (qui donne des espoirs pour terminer le Grand Oeuvre). Et la quatrième est la Pourpre, lorsque ce corps astral s’est converti en un Véhicule d’Or pur. Par conséquent, que Nicolas Flamel le dise ou ne le dise pas, il y a quatre couleurs fondamentales : la Noire, la Blanche, la Jaune et la Rouge…

Question: Ce serait aussi les Quatre Roses Hermétiques?

Samael Aun Weor: Bon, on peut aussi les symboliser par Quatre Roses Hermétiques, c’est ainsi. On pourrait les symboliser aussi par le Trèfle à quatre feuilles. Mais, à l’évidence, c’est très bien symbolisé, dans l’Évangile, par les Trois Rois Mages : ils portent, en dernier, la Pourpre ; voilà les Quatre Couleurs. La Pourpre des Rois ! En fin de compte, en synthèse, tout le Grand Oeuvre qu’un Homme doit réaliser pour arriver vraiment à posséder la Pierre Philosophale passe par ces Quatre Couleurs. Leur allégorie est toujours le CORBEAU NOIR de Saturne, qui est la Mort, la Colombe Blanche de l’Esprit Saint, l’Aigle Jaune et le Faisan Rouge…

Question: Et les noms des Sephiroth sont-ils en Hébreu?

Samael Aun Weor: Ils sont en Hébreux! Ce sont les mêmes Mondes ou Régions dont parlent les Théosophes, dont parlent les Écoles Pseudo-Rosicruciennes, dont parlent les Écoles de Yoga, dont parlent les Écoles du Japon, etc., les Lamas, etc. Mais, ils sont déjà ici, à la lumière de l’Arbre de Vie…

Il y a deux Arbres en nous : l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui est le sexe, et cet autre Arbre, qui est l’Arbre de Vie ; et les deux Arbres partagent même leurs racines… De sorte qu’on ne pourra pas monter par ces degrés de l’Arbre de Vie, par ces branches du Grand Arbre, si on ne travaille pas vraiment à dissoudre l’Ego et, en général, avec l’Arbre du Sexe (l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal). Ce sont les deux Arbres qui partagent leurs racines ; ce sont les deux grands Arbres

Question: Quel symbolisme peut avoir le Jaguar?

Samael Aun Weor: Le Jaguar?

Question: Oui…

Samael Aun Weor: Le Tigre?

Question: Oui…

Samael Aun Weor: Eh bien, le tigre a symbolisme très précieux : c’est Lucifer-Xolotl. Lucifer est précieux. Pourquoi Lucifer est-il précieux? Parce que Lucifer est une réfléction du Logos à l’intérieur de nous, ici et maintenant.

Ici aussi vient la question de l’anthropomorphisme. Beaucoup pensent… de même qu’ils peignent un Dieu terrible, sur un trône de tyrannie, de même ils nous mettent un Diable épouvantable, assis sur un trône infernal, avec une fourche trop grande, dans la main droite, des ailes horribles, dominant le monde… eh bien, c’est faux. Parce que la crue réalité des faits, c’est que toute lumière produit son ombre. Regardons le Soleil, le Soleil nous donne la vie. En ce moment, nous sommes du côté obscur, et le Soleil est en train d’éclairer l’autre côté de la Terre. Le jour, le Soleil éclaire une partie, et, par contraste, l’autre côté est dans l’obscurité. Par contraste, en ce moment, ici, nous avons la nuit, et au Japon, ils ont le jour, par contraste… En plein jour, des ombres se forment en dessous des arbres. Si nous levons une main comme ça, par exemple, qu’est-ce que nous voyons ici ?

 

Voyez, observez-le, c’est le Diable ! De manière qu’ici, c’est le même symbolisme : Père, Fils et Esprit Saint. Trois personnes distinctes en un seul Dieu. Mais, reflété sur le mur, à quoi cela ressemble-t-il ?

Eliphas-Levi-Shadow-Benediction

Bien sûr, c’est le Diable. De sorte que Lucifer n’est rien d’autre que l’ombre de Dieu, l’ombre du Logos Intime à l’intérieur de nous ; autrement dit, notre Logos Intérieur Profond, le Christ Intime, projette son Ombre à l’intérieur de nous ; et cette Ombre est utile, nous en avons besoin… Lisez « La Divine Comédie » de Dante et vous verrez comment Virgile et Dante sont descendus par l’Échelle de Lucifer. Chaque poil du corps de Lucifer ressemblait à une poutre, ils sont descendus par là et ils sont aussi montés par là pour arriver en haut, où se trouve « le Golgotha » ; cela est symbolique : « Lucifer est une échelle pour descendre et Lucifer est une échelle pour monter »…

Le Christ se déguise en Lucifer pour nous servir d’échelle et nous sortir de l’Abîme, nous amener à la Lumière.

De sorte qu’il faut maintenant regarder Lucifer d’un point de vue nouveau. En réalité, ce Lucifer n’est rien de plus que la Réflexion du Logos à l’intérieur de nous-mêmes, son Ombre, et, en outre, il est utile : il donne l’impulsion sexuelle.

Cette impulsion est rebelle en soi, de type luciférien. Mais si on est capable de contrôler cette impulsion animale, on transmute alors le sperme en énergie, on commence le Grand Oeuvre et on gagne une bataille contre Lucifer… Chaque fois que l’on réussit, alors, à dominer l’impulsion animale, on monte une marche de l’Échelle de Lucifer ; et ainsi, on va monter de marche en marche, jusqu’à ce qu’on sorte en haut, Auto-réalisé et Parfait… De sorte que Lucifer nous sert d’échelle pour monter et vice versa : si on veut descendre, il ne reste pas d’autre remède que de descendre par l’Échelle de Lucifer…

Comme pour le Tigre (Xolotl-Lucifer), c’est le symbole précisément de Lucifer-Nahuatl ; et c’est ainsi qu’il faut savoir le comprendre. Les Chevaliers Tigre sont des hommes qui luttaient précisément pour leur Auto-réalisation, qui luttaient contre l’Ego animal. À l’origine, les Chevaliers Tigres furent des Initiés. Une autre question, mes frères ? Voyons…

Question: Je n’ai pas bien compris la question du symbolisme de l’Étoile…

Samael Aun Weor: Eh bien, le symbolisme de l’Étoile est clair et vivant. Évidemment, ce triangle supérieur représente le Soufre, et l’inférieur le Mercure. Incontestablement, le Soufre est le Feu Sacré qu’on doit éveiller dans notre organisme ; et le Mercure est formé par la transmutation des sécrétions sexuelles : celles-ci se convertissent en énergie, et cette énergie est le Mercure. Et il faut faire tout le Grand Oeuvre à base de Soufre et de Mercure. Sans le Soufre et le Mercure, on ne réussit pas à réaliser le Grand Oeuvre. C’est la crue réalité des faits… Maintenant…

Question: Maître, Pardonnez-moi de vous interrompre ; il y a des gens qui sont dans le Mouvement et d’autres qui sont étrangers, donc, ils ne savent pas ce qu’est l’Arcane…

Samael Aun Weor: Oui ? Bon, nous allons devoir le leur expliquer et ils devront étudier les oeuvres et passer par des explications successives pour pouvoir arriver à comprendre cela…

Question: Je vous comprends plus ou moins…

Samael Aun Weor: Bien, c’est mieux. Ici, nous voyons donc que l’Étoile de Salomon parle d’elle-même ; elle a six pointes qui sont masculines et six ouvertures profondes entre chaque pointe qui sont féminines. Au total, elle se compose de douze rayons. Ces douze rayons, à leur tour, vont se cristalliser en les douze constellations du Zodiaque. C’est le symbole du Logos, l’Étoile du Roi Salomon ; et la Pierre Philosophale elle-même va être un mélange de Soufre, de Mercure et de Sel (elle est saline) ; et en elle-même, elle contient du Soufre et du Mercure. De sorte que tout le travail du Grand Oeuvre se fonde sur le Soufre et le Mercure.

Les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, il faut les créer, et ils se créent grâce à la Transmutation Sexuelle : en transmutant et en sublimant l’Énergie Créatrice, on va donner naissance au Mercure de la Philosophie Secrète. Ce Mercure, à son tour, intégré avec le Soufre, sert de base pour créer les corps astral, mental et causal. Celui qui parvient à posséder ces corps reçoit ses Principes Animiques et Spirituels et il se convertit en Homme véritable.

Maintenant, amener ces véhicules à la Perfection est possible avec l’aide du Magnésium Intérieur, c’est-à-dire avec l’aide du Christ Intime. Pour recevoir cette aide supplémentaire, il est nécessaire de passer par l’Initiation Vénuste, c’est-à-dire l’Initiation de Tiphereth. Celui qui ne passe pas par l’Initiation Vénuste, qui ne la reçoit pas, ne peut pas non plus incarner le Christ Intime. La chose fondamentale dans la vie, c’est d’arriver à l’incarner. Il est écrit :

« À celui qui sait, le verbe donne pouvoir ; personne ne l’a prononcée, personne ne la prononcera, si ce n’est celui qui l’a incarnée ».

Une autre question, mes frères et soeurs?

Question: Comment arrive-t-on à savoir où commence-t-on à connaître l’Initiation?

Samael Aun Weor: Pour arriver à l’Initiation Vénuste, on doit donc passer, auparavant, par les Initiations Supérieures. On doit avoir passé les Cinq Grandes Initiations du Feu. Seul celui qui a passé les Cinq Grandes Initiations du Feu, réussit, en fin de compte, à recevoir l’Initiation Vénuste. C’est très exigeant ; mais, il est évident que si quelqu’un se le propose, il peut, à la longue, l’obtenir. En tout cas, cela va se réaliser de manière graduelle. On doit commencer par le commencement. Avant de pouvoir aspirer à être un maître, on doit être un bon disciple.

Une autre question, mes frères et soeurs? Voyons, que personne ne reste avec des doutes…

Bon, je crois qu’il n’y a plus d’autres questions ? Par contre, ceux qui doivent demander, demandez avant que nous ne terminions cette conférence.

Bon, nous terminons cette conférence. Et vous êtes invités, comme toujours, à venir ici pour assister, participer et recevoir nos Enseignements Ésotériques. Ceux qui n’étaient pas venus auparavant, sont, en fait, invités à suivre nos études. Cela vaut bien la peine de connaître le Chemin qui doit nous conduire à l’Auto-réalisation Intime de l’Être.

Nous, l’unique chose qui nous intéresse c’est l’Auto-réalisation Intime de l’Être, rien d’autre ne nous intéresse ; ici, nous ne cherchons rien d’autre à l’intérieur de chacun que l’Auto-réalisation – et nous allons vers cela ! Celui qui veut s’Auto-réaliser, qu’il étudie donc à fond tout le Corps de Doctrine et s’engage dans la pratique.

Nous avons donc terminé cette conférence. Paix Invérentielle!

Ouranon Poreuomenon, le Chemin Vertical vers le Ciel

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

ascension-of-christPoreuomenon est un mot Grec dérivé de poreuomai, signifiant «propulsé, quitté, transféré, poursuivre le voyage sur lequel on est déjà entré, continuer son voyage, aller au-delà de la vie physique, suivre quelqu’un, c’est-à-dire devenir son dévot; mener ou ordonner sa vie.»

Ouranon est traduit comme Uranus, donc Gnostiquement, le titre Ouranon Poreuomenon signifie «monter au ciel» ou «ascension au ciel».

Dans la terminologie Kabbalistique, le ciel est – en premier lieu – le côté psychologique du Kosmos Humain; bien qu’il soit à l’intérieur du corps physique (Malkuth), il est absolument différent et plus élevé que lui. Ce ciel psychologique correspond aux parties les plus élevées du «ciel» tridimensionnel visible, qui est l’atmosphère de la planète. Ainsi le ciel psychologique n’appartient pas à la terre physique.

Lorsque nous lisons au sujet de l’ascension de Jésus dans Luc 24:51 et Actes 1: 9-11 sur la façon dont Il est allé au ciel, nous lisons en Grec «Ouranon Poreuomenon» – Ouranon ou Uranus signifient ciel et Poreuomenon signifie un développement initiatique psychologique que l’initié a entrepris. Cela signifie que le Bodhisattva – à travers l’initiation – est allé à un endroit où aucun croyant ne peut aller; le Bodhisattva est allé à ces sphères qui dans la Kabbale sont appelées Sephiroth dans le monde de Yetzirah, qui sont cachées aux yeux de la chair ou à ce qui est terrestre, tridimensionel. Ici la Bodhichitta est développée en montant à son «Adytum», qui signifie en Latin «le Saint des Saints», à travers le développement de son héritage Kosmique à travers les neuf cieux.

Ouranon ou Uranus est traduit en Grec comme «Ciel», ainsi selon la Mythologie Grecque, Uranus était le Père de Saturne (Binah). Vous voyez dans l’Arbre de Vie que Saturne est lié à Binah, et Binah est une émanation de Chokmah, qui dans l’Arbre de Vie est lié au zodiaque et à la planète Uranus.

Donc en d’autres termes, lorsque vous lisez l’ascension de Jésus dans la Bible, cette ascension est écrite en Grec comme «Ouranon Poreuomenon», qui signifie «l’ascension dans le ciel de Chokmah (Uranus)». C’est pourquoi dans le Credo de Nicée il est dit:

    Il a été fait homme (Ishim); et fut aussi crucifié pour nous sous Ponce Pilate (le mental); il a souffert et a été enterré; et le troisième jour, il ressuscita selon les Ecritures (Kabbalistiques), et monta au ciel (Ouranon – Uranus – Chokmah), et il est assis à la droite du Père (Kether).

seated-at-the-right-hand-of

Si vous observez la Sephirah Chokmah dans l’Arbre de Vie, celle-ci se trouve du côté droit de Kether, dans le Triangle Logoique lié aux Trois Forces Primaires.

3forces
Ici, il y a quelque chose que nous devons comprendre: Jésus de Nazareth était une incarnation du Christ Cosmique, le Logos Solaire, Chokmah, donc quand il parlait, le Logos Solaire parlait par lui. Dans la Bible de Jean, chapitre 14: 6, nous trouvons que Jésus, en représentant le Christ Cosmique ou comme une représentation du Logos solaire, a dit:

    «Je suis le chemin, la vérité et la vie: nul homme ne vient au Père que par moi» (Jean 14: 6).

Ainsi, nous devons étudier comment cette ascension ou Poreuomenon doit être accompli en chacun de nous, si ce que nous voulons est de monter au ciel. Poreuomenon est le but de chaque âme sur n’importe quelle planète; c’est-à-dire d’acquérir le Religare, c’est-à-dire l’union (Yug en Sanskrit) avec Kether (le Père qui est au ciel), cette union, Religare, religion ou Yug que l’âme ou la Buddhata veut depuis Malkuth (le monde physique) est bien sûr ce qu’on appelle l’ascension. Nous avons expliqué cette ascension dans différentes étapes du cours intitulé Le Chemin du Bodhisattva, mais ici, dans cette conférence, nous la synthétiserons et nous pointerons en détail afin de nous situer à l’endroit où nous sommes et ainsi apprendre comment accomplir ce Poreuomenon, ce travail, ce chemin vertical, qui est le Chemin du Bodhisattva.

Comme vous vous en souvenez, Pierre est le premier apôtre qui selon la tradition est le chef de l’église et celui qui reçoit la responsabilité de Jésus pour développer sa mission ou pour enseigner ce développement que nous expliquons Gnostiquement ici dans différentes conférences. Donc Pierre est lié à la glande pinéale, qui est située au milieu du cerveau; selon Descartes, la glande pinéale est le siège de l’Âme Humaine, et en elle nous trouvons la volonté et les portes du ciel. Rappelez-vous que nous les Gnostiques disons, «notre devise est Thelema»; qui est du Grec pour «volonté». L’ensemble de l’œuvre que nous devons accomplir est à travers la volonté, qui est sous la régence de Pierre. Pour mieux comprendre, laissez-moi lire pour vous ce qui est écrit dans Matthieu 16: 13-19:

    Quand Jésus arriva dans les côtes de Césarée de Philippe, il demanda à ses disciples:

    Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’Homme?

    Et ils dirent: Certains disent que tu es Jean-Baptiste: certain, Elijah et d’autres, Jérémie, ou l’un des prophètes (ici ils parlent en synthèse au sujet de la loi de la réincarnation, parce qu’ils savaient que tous les Prophètes se réincarnaient).

    Il leur dit: Mais qui dites-vous que je suis?

    Et Simon Pierre répondit et dit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant (en d’autres termes, Jésus est une incarnation, un Avatar du Christ Cosmique).

    Et Jésus lui répondit: Béni es-tu, Simon Bar Jonah (c’est-à-dire «Fils de Jonah», le Saint-Esprit, parce que Jonah (Jonas) signifie «colombe» en Hébreu, ainsi Simon Bar Jonah signifie «Fils du Saint-Esprit», qui est la troisième composante de la Sainte Trinité qui est située dans la glande pinéale. Ainsi, vous trouvez que Pierre, l’Âme Humaine et le Saint-Esprit sont des aspects différents liés à la glande pinéale, la porte du ciel): car la chair et le sang ne t’ont pas révélé cela, mais mon Père qui est dans le ciel (cela signifie que la déclaration de Pierre ne vient pas de ce monde physique, mais de Kether, le Père qui est dans le ciel, et Kether est également lié à la glande pinéale. Rappelez-vous que Kether en Hébreu signifie «couronne», qui en Sanskrit est lié au Chakra Sahasrara, le Chakra de la Couronne de mille Pétales. Donc, voici, Kether est lié au Chakra de la Couronne). Et je te dis aussi que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans le ciel. – Matthieu 16: 13-19

peter-the-keys-of-heavenPierre a les clés du Royaume des Cieux. Celles-ci sont représentés par deux clés: une en Argent et une autre en Or; l’Or et l’Argent sont les métaux représentant l’Homme et la Femme. Ainsi Pierre dans la glande pinéale à travers Thelema (volonté) est celui qui nous ouvre les portes pour que nous puissions entrer dans Uranus (Ouranos, qui selon la Mythologie Grecque est le Dieu des cieux, Fils et mari de Gaea et Père des Titans), dans le ciel, dans le monde de Chokmah.

Selon Krumm-Heller, Dietrich le grand théologien affirme qu’il faut accomplir cette ascension du Christ dans toutes les parties de nous, c’est-à-dire atteindre le Religare, le Yug ou Union de l’Esprit (Homme, Chitta) avec la Divinité, Chokmah, Kether), de quatre façons:

  1. Recevoir Dieu (l’Eucharistie): transsubstantiation
  2. Union Amoureuse (Magie Sexuelle): consubstantiation
  3. Amour Filial (se sentir que soi-même est un enfant de Dieu): communion
  4. Mort et Résurrection: réalisation

Nous devons donc accomplir ces quatre manières pour accomplir l’ascension au ciel; c’est important parce que si nous accomplissons les quatre, nous atteindrons l’union, le Religare, le Yug avec Kether le Père, qui est notre aspiration.

1: Transsubstantiation

    Durant le Rituel Gnostique, nous nous mettons en communication avec le monde du Logos Solaire, avec le «Ra» Égyptien, avec Tum. – Samael Aun Weor

Ainsi, quand nous parlons d’Eucharistie, nous devons comprendre que cela est lié au monde de «Hod» et qu’à travers le pain et le vin nous nous connectons aux trois aspects de l’Absolu (Ain, Ain Soph, Ain Soph Aur ou Absolu Solaire). Nous devons recevoir l’énergie du Christ depuis l’Ain Soph Aur à travers le Rayon de la Création afin de charger le pain et le vin dans le monde de Malkuth.

Quand nous parlons d’Eucharistie, nous devons comprendre que les Bouddhas, les âmes ici dans ce monde physique, doivent être guidés. Souvent, les disciples, les néophytes, les dévots, demandent des conseils dans ce monde physique; ils veulent savoir comment travailler en eux-mêmes, ce qu’ils doivent faire, quelles étapes à suivre, et c’est pourquoi nous donnons des conférences et enseignons aux différents étudiants qui viennent dans notre école; néanmoins, nous devons comprendre que le meilleur instructeur qui existe dans l’univers est le Christ, qui est l’Ain Soph Aur. Personne ne peut guider l’âme mieux que le Seigneur. Voilà la nécessité de manger la chair et de boire le sang du Christ, symbole que nous accomplissons lorsque nous effectuons les rituels de Hod, qui sont liés à la Dernière Cène.

Ces procédures rituelles ont été instituées par le Maître Jésus de Nazareth avant d’entrer dans sa Passion: c’était la Dernière Cène. Il est écrit que le Maître Jésus a versé quelques gouttes de son propre sang dans le vin, comme ses disciples qui ont versé aussi quelques gouttes de leur propre sang; de même, ils ont placé leur propre chair dans le pain, bien sûr, la mélangeant avec le blé, et mélangeant leur sang avec du vin, ceci afin d’unir les forces astrales de Hod, de leurs Corps Astrales Solaires, afin d’accomplir une grande mission pour cette humanité à travers l’Eucharistie. C’est comme cela que cela a commencé.

Cet élément rituel magique est quelque chose qui a été non seulement effectué par Jésus mais par beaucoup d’autres Avatars et Maîtres du passé. Si vous lisez dans l’Ancien Testament, vous trouverez comment Abraham a célébré la consommation du pain et du vin avec le Roi de la Terre Melchisedeck.

    Car ce Melchisédech, Roi de Salem, Prêtre du Dieu très-haut, qui rencontra Abraham qui revint de la tuerie des rois, et le bénit; à qui Abraham donna le dixième de tout; d’abord par des interprétations Roi de justice, et après cela aussi Roi de Salem, qui est, Roi de paix. Sans Père (terrestre), sans Mère (terrestre), sans descendance, n’ayant ni commencement de jours ni fin de vie; mais fait comme le Fils de Dieu demeurant un Prêtre continuellement. – Hébreux 7: 1-3.

Melchisedeck qui n’a ni Père terrestre ni Mère a célébré l’Eucharistie avec Abraham après la défaite des Rois de Sodome et Gomorrhe, selon l’Ancien Testament.
Melchisedeck-and-Abraham2

    Genèse 14:18: «Melchisédek, Roi de Salem, apporta du pain et du vin, et il fut le sacrificateur du Dieu Très-Haut.

Bien sûr, cet élément ritualiste était répété à différentes époques et dans différents temples. Le mélange de la chair et du sang des grands Avatars au au commencement est un rituel qui s’étend à travers l’Eucharistie, à travers le pain et le vin, dans toute religion.

Il est dit que quand le Maître Jésus savait qu’il allait être crucifié et donc quitter cette planète (Malkuth), il voulait maintenir la présence de son aide à travers ses disciples et à travers toutes ces âmes qui finiront par entrer dans le Chemin, à travers l’Eucharistie, parce que sa propre essence, son propre Être (un Paramarthasatya, un Être de l’Absolu, l’Ain) étaient prêts à effectuer ce grand sacrifice à travers ces véhicules. Bien sûr, son sang était déjà chargé de la force solaire de son Être intérieur, comme le sang de tous ses apôtres avec leurs propres Êtres, et c’est pourquoi en versant les gouttes de sang dans le vin et les petites particules de leur propre chair dans le pain, ils ont célébré cette cérémonie comme un commencement pour l’Eucharistie; c’est pourquoi il est dit que, en effet, les apôtres et Jésus ont partagé leur sang et leur chair ensemble; et de ce rituel magique qu’ils ont accompli il y a deux mille ans, le Logos Solaire a perpétué son aide en guidant les âmes à travers l’Eucharistie.

Les Archanges de Hod nous aident: au Printemps, Raphaël; en Été, Uriel; à l’Automne, Michael; en Hiver, Gabriel. Ces archanges sont des véhicules de l’Ain Soph Aur; à travers eux la Force Solaire, le Christ Cosmique concourt aux rituels Gnostiques pour nous aider.

L’Eucharistie n’est pas une propriété de l’Église Catholique ni de l’Église Orthodoxe, puisqu’elle était effectuée par de nombreuses religions du passé et est encore pratiquée dans de nombreuses religions d’aujourd’hui.

Depuis le temps que la force astrale du Sauveur du monde a été mêlée à la planète Terre, lorsqu’à travers l’Eucharistie (quand elle est effectué de la bonne manière) le peuple mange le pain, boit le vin, et prononce des mantras et des prières spéciaux, Ils sont en effet en train d’unir leur psyché au Logos Solaire, à l’Absolu Solaire, à l’AIN (le lieu ou l’habitation des Paramarthasatyas). Rappelez-vous que Jésus de Nazareth appartient à l’AIN.

Ainsi, quand l’Eucharistie est célébrée, il doit y avoir un Prêtre et une Prêtresse. Le Prêtre et la Prêtresse deviennent des canaux du monde de l’Ain Soph Aur vers le monde de Malkuth, et à travers eux la force du Logos (qui a travaillé à travers le Maître Aberamentho et ses Apôtres) entre et charge le pain et le vin que les disciples boivent et mangent; ainsi, c’est ainsi que le Logos Solaire entre dans les organismes de ces initiés et les guide sur le chemin de l’auto-réalisation. Pour cela, ces célébrants doivent être sérieux dans l’œuvre, parce que le Logos n’entre que pour aider, pour guider les âmes.

Il est donc impossible d’atteindre l’auto-réalisation sans l’Eucharistie. C’est pourquoi elle était célébrée et instituée non seulement par Jésus, mais par tous les Avatars dans le passé. Les Gnostiques savent que l’Eucharistie est quelque chose d’important, parce que c’est à travers Hod, à travers l’œuvre magique de Hod, qui est le monde du Fils (Beni-Elohim), que nous recevons une assistance immédiate dans ce monde de Malkuth. Rappelez-vous que nous avons déclaré dans d’autres conférences que nous devons construire le véhicule du Seigneur à l’intérieur de nous; un tel véhicule du Seigneur est appelé Corps Astral.

2: Consubstantiation

    Cette parole est certaine: Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une oeuvre excellente. Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seul femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement ; Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé ; Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu? – 1 Timothée, chapitre 3: 1-5

    L’acte sexuel est la vraie consubstantiation de l’amour dans l’immense réalité psychophysique de notre nature. – Samael Aun Weor

sexual-alchemyL’Essence du Maître Jésus, c’est-à-dire l’essence du Christ Cosmique, incarnée dans tous les Avatars, entre en nous et se transforme en graine, semence sexuelle, le sperme que nous devons transmuter. C’est pourquoi le second aspect de cette ascension que nous devons accomplir s’appelle l’Union Amoureuse, c’est-à-dire l’acte sexuel, la Magie Sexuelle qui est appelée «consubstantiation». C’est pourquoi le Prêtre et la Prêtresse qui effectuent la transsubstantiation, l’Eucharistie, doit être, bien sûr, dans la Chasteté ; ils doivent transmuter la force sexuelle dans l’acte sexuel. C’est pourquoi il est dit que le Prêtre ou la Prêtresse doivent être mariés; C’est ainsi que la prêtrise a été institué dans le passé par le Maître Jésus. Tous les apôtres et disciples du Maître Jésus étaient mariés; ils n’étaient pas célibataires.

Cependant, quand un Maître est déjà ressuscité et a tous les corps solaires à l’intérieur, il peut accomplir l’Eucharistie en tant que célibataire, même s’il n’est pas marié; néanmoins, pour accomplir le rituel de la transsubstantiation de la Dernière Cène, c’est-à-dire l’Eucharistie, le Prêtre et la Prêtresse doivent y être présents comme symbole des aspects féminin et masculin. Sinon, cette Eucharistie, cette Transsubstantiation, n’est pas réalisée, parce que c’est à travers les deux polarités que la force solaire entre dans le pain et le vin. C’est quelque chose qui doit être comprise, parce que la Transsubstantiation est le symbole de la Consubstantiation de l’homme et de la femme dans l’acte sexuel à travers l’Alchimie, à travers la science de la Chasteté.

    Mais je le dis par permission, et non par commandement. Car je voudrais que tous les hommes fussent (avec des Corps Solaires) comme moi-même. Mais chacun a son propre don de Dieu, un selon cette manière (Alchimie Sexuelle), et un autre selon cela (Brahmacharya Solaire). Je dis donc aux célibataires et aux veuves, Il est bon pour eux (avec les Corps Solaires) s’ils demeurent comme moi (dans la Brahmacharya Solaire). Mais s’ils ne peuvent se contenir (mieux dit: s’ils ne peuvent pas sublimer leur libido), qu’ils se marient: car il vaut mieux se marier (et sublimer leur énergie sexuelle Christique à travers la consubstantiation de l’amour) que de brûler (cela à travers leurs rêves humides lubriques). – 1 Corinthiens, chapitre 7: 6-9

Par conséquent, aucun fornicateur, même s’ils reçoivent le pain et le vin de la transsubstantiation, n’acquériront rien; comprenez: si la personne n’est pas dans la Chasteté, ils n’acquériront rien. La chasteté est la condition préalable.

Dans le Gnosticisme, pour que n’importe quel Gnostique célèbre la Dernière Cène telle qu’elle a été instituée par le Maître Jésus, il faut d’abord qu’ils soient dans la Chasteté et qu’ils soient observés pour savoir s’ils sont sérieux; s’ils veulent accomplir l’Eucharistie juste pour le plaisir ou la curiosité, cela n’entraînerait rien. Ainsi, ils doivent être très sérieux dans leur travail psychologique, c’est-à-dire sérieux dans la performance de leur Poreuomenon. C’est précisément ce que veut un Gnostique sérieux: accomplir ce Poreuomenon à l’intérieur, être uni à Chokmah, Ouranos ou Uranus.

La planète Uranus est la planète du Verseau; la planète Uranus gouverne et dirige les glandes sexuelles et est 100% révolutionnaire. Donc en d’autres termes, nous dirons que le Verseau (qui est représenté par ce Donneur d’Eau du ciel, Ouranos) est le Seigneur lui-même, parce que le Verseau ou Ouranos est dans Chokmah et de Chokmah il délivre cette énergie, cette force du Christ Cosmique ; c’est ainsi que nous devons comprendre comment fonctionne l’Eucharistie. Comprenez que nous devons recevoir Dieu à travers l’Eucharistie, et rappelez-vous que Dieu n’est pas une personne, mais une énergie qui émerge de l’Ain Soph en tant que l’Ain Soph Aur, en tant que la lumière qui s’est divisée en la Sainte Trinité (Kether Chokmah Binah) et les plus beaux atomes de l’Ain Soph Aur brillent dans Chokmah, qui est Ouranos, qui est ce ciel d’où le Seigneur descend à travers le rayon de la création dans Malkuth quand l’Eucharistie est effectué comme elle devrait être effectué.

Ainsi, au cours de cette conférence, nous expliquerons comment ce Poreuomenon est acquis et comment nous avons besoin de l’aide du Christ Cosmique pour l’accomplir, parce que personne ne peut entrer dans Kether sauf à travers Chokmah, le Christ Cosmique; c’est pourquoi il a dit:

    Je suis le chemin, la vérité et la vie: personne ne vient au Père, sauf par moi. – Jean 14: 6

eat-of-my-flesh-and-drink

    En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’Homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous. celui qui mange ma chair, et boit mon sang, a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour; car ma chair est en effet de la viande, et mon sang est en effet du boisson. Celui qui mange ma chair, et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui. Comme le Père vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père: ainsi celui qui me mange, il vivra par moi. – Jean 6: 53-57

Ainsi, le chemin du Christ est aussi l’Union Amoureuse qui est éxpliquée dans de nombreuses conférences et dans de nombreux livres du Maître Samaël Aun Weor, où il explique la transmutation de l’énergie sexuelle pour que cette ascension Christique se fasse dans le corps physique, le Corps Astral, le Corps Mental et tous les corps.

Grâce à cette Union Amoureuse, nous voulons créer avec cette énergie qui descend à l’intérieur de ce que nous mangeons et buvons, à travers l’Eucharistie, c’est-à-dire à travers la transmutation sexuelle, ce véhicule spécial que nous appelons Corps Astral et que le Maître Samael Aun Weor explique très bien dans son livre Les Sept Paroles, comment nous devons créer notre propre Jésus Christ individuel, qui est le Corps Astral. Ainsi, quand ce Corps Astral est créé, il ressemble au Seigneur Christ à l’intérieur de chacun d’entre nous, et bien sûr, ce n’est qu’un pas dans le chemin vers Kether, parce que nous devons d’abord créer ce véhicule pour que le Seigneur se manifeste, pour que le Seigneur accomplisse ce Poreuomenon, cette ascension en nous.

Ainsi, après la création du Corps Astral Solaire, qui est notre propre Jésus-Christ particulier, nous devons créer notre Bouddha particulier, notre Bouddha intérieur. Ce Bouddha Intérieur est appelé dans la Bible «le Seigneur Jehovah», notre Jehovah particulier, qui est bien sûr le régent du mental (Netzach). C’est pourquoi, lorsque l’Initié entre dans la quatrième initiation des Mystères Majeurs, il crée le corps du mental, le Mental Solaire et il reçoit le titre de «Bouddha». C’est le Corps Mental Solaire qui est «semblable à un ange» selon Nabuchodonosor dans le livre de Daniel, où il explique que le quatrième corps est comme un ange; cet ange développe tous les pouvoir du Saint-Esprit; c’est le Corps Mental Solaire.

Au-delà du Corps Mental Solaire, nous avons le Corps Causal Solaire, qui est le véhicule du Père; rappelez-vous que le Corps Causal Solaire est lié à Tiphereth. Nous avons dit que dans Tiphereth nous apprenons comment faire la volonté de Dieu, la volonté du Père; dans Tiphereth, c’est là que nous apprenons la première loi, parce que la deuxième loi (qui est la loi écrite, écrite dans toutes les religions) est juste un guide pour que vous puissiez entrer dans le chemin, cependant, une fois que vous atteignez Tiphereth, vous êtes capable de connaître la Première Loi, qui est la loi émanée de votre Kether particulier, votre Père intérieur qui est dans le ciel, il est la Première Loi; mais pour cela vous devez atteindre Tiphereth. Alors, bien sûr, vous avez les trois véhicules des trois forces primaires: le Père qui travaille à travers le Corps Causal, le Fils qui travaille à travers le Corps Astral et le Saint-Esprit qui agit à travers le Corps mental ou le Corps du Mental. Ce sont Hod, Netzach et Tiphereth ; Ces trois corps doivent être créés à travers Yesod, parce que quand nous parlons de l’Union Amoureuse, comprenez que c’est un rituel accompli dans Yesod.

Dans la Kabbale nous enseignons que le Troisième Triangle de l’Arbre de Vie est le Triangle de la Magie; ce triangle est fait par Netzach, Hod et Yesod. Donc nous devons effectuer trois types de magie dans le triangle de la magie, qui est aussi appeler le triangle de la prêtrise. D’abord nous devons être un Prêtre ou une Prêtresse dans Yesod avec Magie Sexuelle ; deuxièmement, nous devons être un Prêtre ou une Prêtresse de Hod à travers l’Eucharistie, et troisièmement, nous devons être un Prêtre ou une Prêtresse dans Netzach en travaillant avec le mental en faveur des autres. Ces trois types de prêtrise sont ce que nous appelons la magie; rappelez-vous que la magie est un moyen par lequel nous influençons notre Soi intérieur, notre psyché, c’est ce qui est appel magie; la Magie est quelque chose que nous devons développer à l’intérieur, dans la psyché ou le développement de la Bodhitchitta, à travers la Magie Sexuelle qui est liée à Yesod, à travers l’Eucharistie qui est la magie de Hod, et la magie de Netzach – c’est-à-dire en ce moment même je travaille avec la magie de Netzach, qui est le mental que j’utilise pour donner cette conférence, donc, je suis l’enseignement, je suis en train de guider les âmes à ma manière, à mon niveau.

Donc, en d’autres termes, vous devez travailler avec vos trois cerveaux: dans Netzach, le Père travaille à travers le Système Nerveux Central; dans Hod, le Fils travaille à travers le Système Nerveux Grand Sympathique, et dans Yesod le corps physique, le Saint-Esprit travaille à travers le cerveau moteur-sexuel-instinctif, le Système Nerveux Parasympathique. Ces trois cerveaux doivent évidemment être sous la direction de l’Âme Humaine, parce que ces trois aspects de la prêtrise sont guidés par Pierre, l’apôtre, puisque tout ce travail que nous expliquons ici se fait à travers la glande pinéale.

Lorsque vous transmutez dans Yesod, vous travaillez avec la glande pinéale; rappelez-vous que Pierre a les Clés, c’est-à-dire le pouvoir de contrôler les deux polarités, l’argent et l’or, qui dans un célibataire sont Ida et Pingala, les deux polarités; mais dans la personne mariée est la volonté de contrôler l’aspect féminin et masculin dans l’acte sexuel et de transmuter pour construire à l’intérieur de l’église, ce qui signifie, les véhicules solaires du Seigneur, parce que sans Pierre, nous ne pouvons pas construire l’église, c’est pourquoi Pierre est appellé le Rocher de Yesod. Voilà l’importance de Pierre. C’est pourquoi Jésus a dit: Et je te donnerai les clés du royaume des cieux. C’est parce que le Père, par l’intermédiaire de la glande pinéale, agit en nous, et que le Saint-Esprit agit en nous, et c’est ainsi que, à travers la glande pinéale, l’âme marche sur le chemin.

3: Communion

    Père, si tu veux, retire de moi cette coupe, mais que ce soit non pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite. – Luc 22: 42

filial-loveMaintenant, parlons du Troisième Aspect dont nous avons besoin pour atteindre ce Religare; c’est l’Amour Filial, sentir que l’on est un enfant de Dieu, qui est la Sainte Communion. Communion vient des mots «union commune». Alors, quelle est cette union commune? Eh bien, lorsque vous accomplissez toutes ces prêtrises, vous accomplissez la sainte union commune, c’est-à-dire que vous unissez votre Soi intérieur à votre Être intérieur. En d’autres termes, toutes ces prêtrise doivent être accomplis en unissant votre Soi à votre Être intérieur, c’est la Sainte Communion.

Vous devez vous souvenir de vous-même; c’est ce que le Maître Samaël Aun Weor souligne toujours dans tous ses livres. Le Soi est l’Être et si on ne sent pas que l’on est un enfant de Dieu, alors comment on va se souvenir du Soi (Dieu à l’intérieur)? Bien sûr, cet Amour Filial ou Sainte Communion avec Dieu est réalisée par étapes.

D’abord, la Conscience doit être en activité dans la glande pinéale en se rappelant le Soi et en vous observant, vous êtes dans une union continue avec votre Dieu intérieur, parce que Dieu n’a pas de forme, mais il est Omniprésent, Dieu est dans l’ici et maintenant.

Lorsque vous effectuez votre transmutation sexuelle – que ce soit à travers le Pranayama ou la Magie Sexuelle – vous devez vous rappeler votre Dieu intérieur, vous devez sentir que vous êtes un Fils de Dieu; c’est pourquoi vous devez prier. Le Maître Samael explique toujours que vous devez prier votre Être Intérieur pendant l’acte sexuel; il dit que l’homme doit représenter le Saint-Esprit et la femme la Mère Divine, et c’est en se rappelant cela, en priant comme cela que vous effectuez la transmutation sexuelle, voilà comment l’énergie monte dans le rituel de Yesod ou la prêtrise de Yesod.

Et bien sûr, dans la Prêtrise de Hod lorsque vous effectuez l’Eucharistie, vous devez vous rappeler le Soi, parce que quand le Prêtre et la Prêtresse accomplissent l’Eucharistie, ils doivent se rappeler de Dieu, c’est pourquoi il y a des prières spéciales, des invocations spéciales pour effectuer le rituel de Hod, où vous devez invoquer l’Être Intérieur lié à toutes les parties de l’Arbre de Vie.

Ainsi, le rituel de Hod n’est pas quelque chose comme une nouveauté que nous allons faire – comme, malheureusement, nous trouvons sur Internet. Là, nous voyons beaucoup de gens qui font de l’Eucharistie un cirque, où ils se paraient avec des costumes différents et donc ils ont du plaisir parce que l’Isis ou la Prêtresse apparaît nue; cela, bien sûr est un aspect négatif de Hod (dans Klipoth) où ils exercent l’Eucharistie à travers des messes noires.

Comprenez que la célébration sérieuse de l’Eucharistie est quelque chose où tous les néophytes doivent être sérieux en eux-mêmes et ne pas faire quelque chose qui devrait être télédiffusée ou être placé sur Internet; l’Eucharistie est une union ou une performance où vous vous placez dans l’union avec Dieu en accomplissant l’Amour Filial, sentir que lorsque vous effectuez une telle action, vous êtes un enfant de Dieu, en particulier le Prêtre et la Prêtresse. Il y a beaucoup de Prêtres qui effectuent l’Eucharistie et ne se rappelle même pas eux-même; s’ils sont identifiées au monde extérieur, comment vont-ils apporter l’énergie de l’Ain Soph Aur? Ainsi, vous devez voir spirituellement; vous devez connaître ce qui est important, comme Pierre nous enseigne. Nous devons ouvrir les portes, la glande pinéale, les portes du ciel, et avoir un Satori, un Samadhi, au moins une fois dans notre vie afin d’expérimenter ce que les gens appellent Dieu.

Nous avons besoin d’expérimenter le Satori, le Samadhi, à différents niveaux, ainsi, un jour, nous pouvons expérimenter en Samadhi l’Ain Soph Aur et encore mieux l’Ain Soph; alors nous saurons d’où cette lumière vient en nous-mêmes quand nous pratiquons le rituel de Yesod ou le rituel de Hod ou lorsque nous enseignons en travaillant avec la magie du mental.

Le mental est aussi un autre instrument de Prêtrise. Les Missionnaires, les instructeurs qui vont et enseignent cette connaissance partout, travaillent avec la Prêtrise de Netzach. Ainsi, nous ne devons pas être égoïste, nous devons être charitable et donner la connaissance; qui est la Prêtrise de Netzach, et bien sûr, il y a différents niveaux dans Netzach, le monde des Elohim; cela dépend du niveau de votre Être comment vous livrer la connaissance. Ainsi, ceci est quelque chose que nous devons comprendre quand nous sommes dans cette Voie Missionnaire Gnostique, que tous les missionnaires n’ont pas le même niveau d’Être. Il y a des missionnaires qui aiment encadrer d’autres missionnaires et dire que la Gnose, cette connaissance, doit être livré «de cette manière ou de cette autre manière», etc., nonobstant, nous devons comprendre que la manière correcte est la manière du Seigneur qui s’exprime dans différents niveaux à travers tous les missionnaires.

Bien sûr, c’est ici dans Netzach que nous trouvons Simon le Magicien, qui est à l’opposé de Pierre. Simon le Magicien fait la même chose, qui est, il livre la connaissance, mais il ne suit pas le Seigneur. Mais, Pierre suit le Seigneur, voilà pourquoi les Clefs du ciel sont livrés à Pierre parce que nous devons suivre le Christ. Simon le Magicien représente tous les kabbalistes qui connaissent tout au sujet de l’Arbre de Vie et le travail magique du Troisième Triangle, ou Prêtrise, et qui effectuent beaucoup de choses ésotériques, comme nous l’avons expliqué, ils effectuent les rituels de Hod, ils offrent la Gnose à travers Netzach, mais ils sont fornicateurs dans Yesod, donc par conséquent, ils sont tout simplement en train de babiller, ils ne sont pas connectés à l’Ain Soph Aur. Rappelez-vous que le Seigneur a dit: «Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi» Jean 14: 6. Et la vie de l’Ain Soph Aur est dans Yesod et nous devons savoir comment la gérer.

Ainsi, Pierre à travers la glande pinéale ouvre les portes du ciel, de sorte que le Christ en tant qu’énergie, le Fils du Dieu vivant, entre dans l’initié.

    Voici, je me tiens à la porte, et je frappe: si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3:20

Pour comprendre cet aspect de la doctrine que nous enseignons ici, permettez-moi de vous lire le chapitre 21 de l’Évangile de Jean, versets 15 à 19, dans lequel est expliqué comment le Seigneur offre tout ce travail à Pierre:

    Alors, quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, Fils de Jonah, m’aimes-tu plus que ceux-ci?

    Il (Pierre) lui dit: Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime.

    Il (Jésus) lui dit: Nourris mes agneaux.

    Il (Jésus) lui dit une seconde fois: Simon, Fils de Jonah, m’aimes-tu?

    Il (Pierre) lui dit: Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime.

    Il (Jésus) lui dit: Nourris mes brebis.

    Il (Jésus) lui dit pour la troisième fois: Simon, Fils de Jonah, m’aimes-tu?

    Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois, m’aimes-tu? Et il lui dit: Seigneur, tu sais toutes choses; tu sais que je t’aime.

    Jésus lui dit: Nourris mes brebis. En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu te ceignais, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.

    Il (Jésus) a dit cela, pour indiquer par quelle mort il (Pierre) doit glorifier Dieu.

    Et quand il (Jésus) a fini de parler, il lui dit, suivez-moi.

Donc, voyez comment dans la citation précédente aussi le Seigneur intérroge trois fois Pierre; nous avons déjà parlé au sujet des trois reniements de Pierre, mais là encore, le Seigneur l’interroge trois fois. De toute évidence, cela est lié aux trois cerveaux. Parce que la Bouddhata, le mouton, l’agneau, est précisément le symbole de l’élément avec lequel nous devons travailler à travers les trois cerveaux. Observez que la troisième fois que Jésus interroge Pierre, il devient affligé parce que Jésus lui dit pour la troisième fois, «M’aimes-tu?» Eh bien, si nous commençons à compter de haut en bas, nous constatons que Yesod est le troisième cerveau (le cerveau sexuel), c’est la chose principale, duquel tout le monde s’inquiète; parce que le mouton, l’agneau, sont la représentation de l’âme. Rappelez-vous que le Seigneur Jésus-Christ est représenté comme un berger, qui est celui qui prend soin des brebis, de l’agneau. Nous sommes les moutons, nous sommes l’agneau que le Seigneur doit prendre en charge. Mais, Pierre est celui qui va le faire, en d’autres termes, nous dirions, le Christ Cosmique, la Force Solaire va le faire à travers la glande pinéale, à travers Thelema, grâce à la volonté, à travers l’Âme Humaine, à travers Pierre dans chacun de nous.

Lorsque nous étudions la Kabbale et l’Alchimie, nous savons que le Seigneur Chokmah est capable de tout faire, mais Pierre est celui qui peut vous ouvrir les portes du ciel ou de les fermer. Tout cela dépend de la façon dont nous nous comportons dans ce monde à travers les trois cerveaux, ceci, dans le but d’agir avec Amour Filial, ou dans le but d’effectuer l’Amour Filial, ou comme Moïse a enseigné dans le premier commandement:

    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur (cerveau émotionnel – Hod), et de toute ton âme (glande pinéale – Tiphereth), et de toute ta force (cerveau moteur instinctif-sexuel – Yesod), et de tout ton mental (cerveau intellectuel – Netzach). Et Jésus ajouta; et ton prochain comme toi-même. – Luc 10:27

Donc, voilà ce que nous devons comprendre comme Amour Filial. Par conséquent, sentir que l’on est un enfant de Dieu est quelque chose que nous (en tant que moutons, âmes) devons faire dans les trois cerveaux à travers la glande pinéale. Rappelez-vous que si nous sommes faibles dans la glande pinéale, si nous n’avons pas la force de volonté, notre propre Pierre est faible. Voilà pourquoi Pierre fut crucifié la tête en bas, pour indiquer que la volonté doit contrôler à travers la glande pinéale, les trois cerveaux inférieurs, en commençant par Yesod, parce que quand Pierre est crucifié la tête en bas, sa tête est dans Yesod, ce qui signifie, la volonté doit contrôler le mental, pour contrôler le sexe, et de là, nous contrôlons le coeur. De là, nous contrôlons le mental, le cœur et le sexe, c’est ainsi que nous aimons notre Dieu de tout notre cœur (cerveau émotionnel), et de toute notre âme (glande pinéale), et avec toute notre force (cerveau moteur-instinctif-sexuel), et de tout notre mental (cerveau intellectuel), et notre prochain comme notre Soi.

Est-ce que vous comprenez cela? Ce sont précisément les étapes, parce que quand nous effectuons cet Amour Filial qui est l’union commune ou la Sainte Communion avec Dieu, à partir de ce niveau, nous effectuons l’Eucharistie, à partir de ce niveau, nous effectuons la Magie Sexuelle (Union Amoureuse) et à partir de ce niveau nous effectuons le sacrifice ou la charité en faveur de l’humanité. Nous disons toujours que nous devons travailler avec les trois facteurs, comprenez que ces trois facteurs dépendent de cet Amour Filial que nous devons effectuer tous les jours.

Ainsi, soulignons: la Poreuomenon est réalisée à travers l’Eucharistie (qui est, recevoir Dieu), Union Amoureuse ou Magie Sexuelle, et Amour Filial. Voyez-vous comment tous ces trois sont unis?

4: Réalisation

Christ's-sacrifice    En effet, le drame de la vie, la Passion, la Vie, la Mort et la Résurrection de Jésus est un drame cosmique qui existait bien avant l’existence du monde. – Samaël Aun Weor

Parlons maintenant de la quatrième, qui est sa Mort et sa Résurrection, qui est la partie la plus difficile: la Mort Psychologique.

Ici, nous devons comprendre que nous entrons dans le ciel à travers la glande pinéale lorsque nous atteignons le Samadhi, le Satori; ainsi, si Pierre n’est pas actif, nous ne pouvons pas entrer dans les Sephiroth supérieurs, ainsi, Amour Filial, la foi dans la Conscience, dans l’âme, la liberté à l’intérieur de Dieu, la liberté à l’intérieur de la lumière, est atteint à travers les feux d’Aries (le Bélier, l’Agneau); le feu du Bélier sont liés à la tête, liés à Pierre dans la glande pinéale, et dans le sexe et dans le cœur. Voilà pourquoi les principales lettres du nom de Pierre sont PTR. C’est la raison pour laquelle il est la pierre, la roche dans l’autel d’une église, d’un temple, d’une religion, à savoir la Kabba parmi les Musulmans de l’Islam, cette Kabba, cette roche est Pierre PTR, le rocher sur lequel l’Islam et toute religion est fondée.

Voilà pourquoi tout rituel, tout type de cérémonie, est lié à Pierre, dont la science est la science de la Magie Sexuelle que nous apprenons à travers la glande pinéale. Ainsi, pour être fidèle à Dieu, nous devons développer l’Amour Filial, et c’est la raison pour laquelle, pour voir si cet Amour Filial se développe à travers Pierre, le Maître Jésus demanda trois fois à Pierre: «M’aimes-tu?» Donc, Chokmah depuis Ouranos, depuis la planète Uranus qui régit cette sphère du Christ, demande à travers la glande pinéale de chacun de nous: au mental «M’aimes-tu?»; au coeur «M’aimes-tu?»; au sexe «M’aimes-tu?» – en d’autres termes, travaillez-vous avec les trois facteurs? Tel est le sens de celui-ci.

Donc, le Grand Maître Ashyata Sheyimash a déclaré ce qui suit en relation avec les trois cerveaux:

1. La Foi de la Conscience est la liberté à l’intérieur du Mental Intérieur, la Bodhitchitta.
2. La Foi du sentiment est faiblesse, elle est dans le cœur et lié au Mental Intermédiaire.
3. La Foi du corps est stupidité, cela est lié au Mental Sensoriel.

Encore, le Maître Ashyata Sheyimash a déclaré:

1. Amour de la Conscience ou amour conscient évoque le même en réponse, conscience, sagesse.
2. Amour du sentiment, lié au cœur évoque seulement le contraire.
3. Amour du corps ne dépend que du type et de la polarité, la chimie.

Encore, le Maître Ashyata Sheyimash a déclaré:

1. Espoir de la Conscience est force, quand vous avez espoir consciemment, connaissant ce que vous faites, cela est force.
2. Espoir du sentiment, quand vous avez juste espoir dans quelque chose sans savoir quoi, cela est esclavage.
3. Espoir du corps est maladie, étant donné que le corps physique est juste un élément transitoire ou un véhicule que nous avons.

    Ainsi, ceux qui ont espoir dans le corps, et disent que peut-être à l’avenir, dans ce monde physique, nous atteindrons quelque chose, ont une maladie, un type de défaut que nous devons annihiler.

Alors rappelez-vous toujours tous ces trois aspects sur les trois cerveaux: Foi, Amour, et Espoir, que nous devons développer.

Ainsi, en suivant la séquence de ce chapitre 21: 20-23 de l’Évangile de Jean, nous lisons:

    «Alors Pierre, se retournant, voit le disciple que Jésus aimait? Qui est également appuyé sur sa poitrine, au souper, et dit: Seigneur, qui est celui qui te livre»

Vous savez que Jean est le disciple qui est dépeint comme appuyant sa tête sur la poitrine de Jésus. Ainsi, Jean est celui qui a demandé à Jésus dans la Dernière Cène, «Seigneur, qui est celui qui va te trahir?»

    «Jésus répondit: Celui, à qui je donnerai le morceau (le pain et le vin), quand je l’ai trempé. Et quand il avait trempé le morceau, il le donna à Judas Iscariote. «C’est celui qui va me trahir.

Mais qui sont ceux qui reçoivent le pain et le vin? Ne sommes-nous pas ceux qui reçoivent le pain et le vin de l’Eucharistie? Ne sommes-nous pas ceux qui ont l’ego ou Judas vivant; par conséquent, nous sommes ceux qui vont trahir le Seigneur, en d’autres termes, notre propre Judas ou ego va le faire. Ainsi, il est écrit: «Et après le souper Satan entra en lui.» Séquentiellement:

    Le voyant, Pierre dit à Jésus: Seigneur, et que fera cet homme (Jean)?

    Jésus lui dit: Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, en quoi cela te concerne? Me Suivas-tu?

    Alors, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas:

    Mais, Jésus ne lui a pas dit, il ne mourra pas; mais: si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, en quoi cela te concerne?

Jean, est IEOUAMS, le Verbe; Rappelons que nous avons dit que Jean en tant que Bouddhata est lié à la glande thymus et la Lune. Mais, ici, dans ce passage de l’Évangile, Jean est la Bouddhata déjà unie à l’Atome Noûs, parce que c’est à travers l’Atom Noûs (le Fils de l’Homme) dans le ventricule gauche du coeur que Jean devient Bodhichitta. Ainsi, Jean est ce Mental, cette Chitta, cette Bouddhata dans la glande thymus uni à Buddhi, qui est Chokmah, l’Atome Noûs dans le cœur. Ainsi, nous construisons la Bodhichitta à travers cet Atome Noûs dans le cœur qui est uni au Mental qui est la Chitta dans la glande thymus. Par conséquent, la Bodhitchitta est Jean, que nous déclarons toujours est le Mental Intuitif, qui est ce mental qui est déjà uni au Seigneur. Jean est le mental abstrait, l’homme abstrait qui demeure là dans le cœur. Alors, que fait cet homme, cette Bodhitchitta?

Jésus a dit: «Ne vous inquiétez pas, si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, en quoi cela vous concerne? Vous devez seulement me suivre.» En d’autres termes, d’abord, nous devons effectuer le travail de Pierre que nous avons expliqué précédemment, ceci pour que Jean puisse entrer en action. Cette action est liée au quatrième aspect de ces quatre déclarations au sujet desquelles nous parlons. Le quatrième aspect est la Mort et la Résurrection.

Quand nous entrons dans ces études, nous devons comprendre que nous devons nous développer à travers les différents aspects de la voie. Ces aspects liés à la Bible, aux Évangiles, sont synthétisés en trois disciples de Jésus: Le premier est Pierre, le second est Judas, et le troisième est Jean. En eux sont synthétisés l’ensemble du travail.

Tout d’abord, nous marchons le chemin de Pierre, Prêtrise ou Magie: Alchimie Sexuelle, Eucharistie et Amour Filial. Pierre est crucifié la tête en bas dans Romae, indiquant par là que nous devons inverser Romae, ceci est, de travailler avec Amore (amour). Le commencement des travaux est amour – Amore; l’entrée de l’initiation est Amour Conscient qui est fait à travers Pierre, dans le chakra de la Couronne, ceci afin de naître de nouveau.

Donc, d’abord Pierre, que nous avons déjà expliqué, sans Pierre nous ne pouvons pas entrer dans l’initiation; Pierre est la porte dans l’’initiation. Pierre travaille à travers le Triangle de la Magie ou Triangle de la Prêtrise. Ainsi, si vous ne travaillez pas dans le Triangle de la Prêtrise, alors vous ne travaillez pas avec Pierre. Pierre travaille dans la Prêtrise de Hod à travers l’Eucharistie, dans la Prêtrise de Yesod à travers la Magie Sexuelle (ce, afin de construire les Corps Solaires), dans la Prêtrise de Netzach afin de sacrifier notre Soi pour l’humanité; cela est Pierre. Ainsi, lorsque nous avons fait la seconde naissance, alors Pierre a fait son travail, le second aspect qui est lié à Judas vient.

Judas doit être annihiler; Judas est notre ego. Comprenez que, sans l’annihilation de l’ego, il n’y a pas de résurrection. Rappelez-vous que Judas s’est pendu à une branche de l’Arbre du Bien et du Mal, voilà comment il se tua, ensuite, le Seigneur est crucifié et ressuscite; donc, Judas doit d’abord mourir. Ainsi, si Judas ne meurt pas, alors le Seigneur ne peut pas ressusciter. Comprenez que cette mort est un travail psychologique que nous devons accomplir. Judas est lié à différents aspects de notre soi égoïste; mais dans ce cas, il est lié à la Voie Verticale vers le Ciel, la Poreuomenon. Judas est lié à la mort psychologique dans le monde physique de Malkuth. C’est dans Malkuth que nous atteignons le niveau de Ichim.

Nous entrons dans le monde de Yetzirah, c’est parce que nous venons du monde d’Assiah – Malkuth. Ainsi, dans le monde d’Assiah, nous devons entrer dans le monde de Yetzirah; c’est un monde que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux physiques. Ainsi, seuls ceux qui développent l’homme intérieur, l’homme psychologique, la Bodhitchitta, peuvent entrer dans le monde de Yetzirah. Nonobstant, pour que cela se produise, il doit y avoir une résurrection dans le monde de Malkuth ; une telle résurrection est initiatique. Ici, l’initié doit annihiler l’ego lié aux 96 lois. Ces lois sont liées à Klipoth, les lois inférieures de Malkuth. Ainsi, après la résurrection, l’initié entre dans les niveaux supérieurs de Malkuth en tant qu’un Ichim ou en tant que ces initiés que la Bible appellent, prophètes ou véritables êtres humains. Ces aspects ont été expliqués dans les cours précédents.

Donc, liés à cette conférence, lorsque Jésus ressuscite d’entre les morts (dans Malkuth), il est prêt à monter au ciel. Comprenez que cette résurrection (liée à cette conférence intitulée Ouranon Poreuomenon, cette résurrection de Jésus) est seulement liée à la Sephirah Malkuth. Cela signifie que Jésus vient de l’abîme, des 96 lois de Klipoth pour entrer dans le monde des Ichim. En Hébreu, Ish est homme et Isha est femme, donc quand nous unissons homme et femme en un, cela est Ichim, qui est seulement le premier niveau de Yetzirah, donc au fond, Malkuth est là où nous trouvons les Ichim.

Ainsi, lorsque quelqu’un acquiert le niveau d’Ichim, il ou elle est un véritable être humain dans le sens complet du mot, car une telle personne n’a pas l’ego dans Malkuth ; mais il ou elle a d’autres éléments psychologiques. Ainsi, il est seulement un être humain ou en d’autres mots, un Homme Édénique qui apparaît ressuscité et qui entre dans le Chemin de Jean. Alors, voici, Jean demeure là dans le but d’acquérir tous les niveaux de l’ascension. L’initié doit monter de Malkuth en Yesod, en Hod, en Netzach, Tiphereth, Geburah, Chesed, Binah, Chokmah et Kether, cela est, dans les neuf cieux.

judas-and-the-bread-and-winMais, aucun initié ne peut s’élever dans les neuf cieux si d’abord il n’émerge pas de l’abîme. Nous sommes des habitants de l’abîme, nous sommes des habitants de Klipoth; nous sommes, en des mots simples, des démons. Ceci est quelque chose que les gens ne veulent pas entendre, mais la vérité est que nous sommes des démons qui ont la possibilité de devenir des êtres humains.

Quand nous entrons dans la Voie Verticale, alors nous entrons dans le monde des Ichim. Mais, le monde des Ichim est le chemin que nous avons déjà expliqué ici, ainsi, en tant qu’Ichim nous entrons dans ce que le Maître Samaël Aun Weor explique que la Deuxième Montagne, après avoir travaillé avec Pierre et après avoir travaillé dans l’annihilation de Judas. Voilà comment nous gagnons le droit de monter au ciel.

Judas doit mourir pendu sur l’Arbre du Bien et du Mal dans Assiah, pour que l’Initié puisse marcher dans le Chemin de Jean, pour entrer dans le ciel, pour effectuer la Poreuomenon, l’ascension dans Ouranos, les neuf cieux de Yetzirah. Rappelez-vous, Chokmah dans Assiah est gouverné par Uranus, Zodiaque, Ouranos, le ciel étoilé.

Ainsi cette ascension verticale, cette Poreuomenon à Ouranon, à Ouranos est réalisée en trois étapes:

avalokiteshvara-kuan-yin
La première étape est liée à Yesod, Hod et Netzach : dans Yesod les Ichim se transforment en Anges, ceci selon l’échelle des hiérarchies données par le Christianisme, mais dans la Kabbale, nous les appelons Cherubim. Ainsi, les initiés ou les véritables êtres humains, les Ichim, se transforment en Cherubim. Donc, ils entrent dans le monde de Yesod et atteignent le niveau d’Ange (selon le Christianisme), ainsi, dans Yesod les Ichim meurent; puis ils ressuscitent et montent en tant qu’Anges. Ainsi, lorsque l’initié monte en Yesod, il acquiert le niveau d’Ange. Ensuite, l’Initié en tant qu’Ange entre dans le monde de Hod, qui est la demeure, selon la Kabbale, des Beni-Elohim. Ainsi, en tant qu’Ange, l’Initié doit mourir dans Hod, puis ressuscite et monte en tant qu’Archange, ce niveau de l’Archange est selon les rangs hiérarchiques du Christianisme, parce que, selon la Kabbale ils sont appelés les Beni-Elohim, ce qui signifie «les Enfants de Dieu». Ainsi, en tant qu’Enfant de Dieu (ou Archange selon le Christianisme) l’initié entre dans Netzach pour travailler dans l’annihilation de ces éléments psychologiques liés à Netzach, qui est, mourir dans Netzach, et ressusciter et monter dans le monde de Netzach en tant qu’un Elohim; ces Elohim sont appelés dans le Christianisme «Principautés». Voilà comment l’initié termine la première étape, qui est, le premier triangle en tant qu’un Principauté ou Elohim.

Ensuite, l’initié a le droit d’entrer dans le triangle du monde de l’éthique à l’intérieur du même monde de Yetzirah; voilà pourquoi le monde de Yetzirah est appelé selon la Kabbale «le monde de la formation et des Anges» ou différentes hiérarchies. Voilà comment l’initié entre dans Tiphereth, Geburah et Chesed, le second triangle. Ainsi, dans Tiphereth, l’initié se transforme en une Vertu; c’est ici que le Maîtrise parle au sujet des causes de l’ego, où l’initié doit annihiler la cause de l’ego ; donc voyez à quelle hauteur l’initié doit être, voilà comment vous devez comprendre cela. Ainsi, l’initié meurt dans Tiphereth, ressuscite ensuite et monte dans Tiphereth et devient un Malachim ou «une vertu» du monde de Yetzirah. Puis, en tant qu’un Malachim du monde de Yetzirah, l’initié entre dans le monde des Seraphim, qui, dans la Kabbale sont les hiérarchies liées à Geburah, ceux-ci sont appelés «Puissances» selon le Christianisme; de sorte qu’à ce niveau l’initié meurt, ressuscite et monte au ciel. Puis, en tant qu’une Puissance, l’initié entre dans le monde de Jupiter, qui est Chesed ; ici l’initié se transforme en une «Domination» ou dans ce que la Kabbale appelle les Chasmalim. Voici comment la Bodhichitta s’expand, s’expand, et s’expand dans la mesure où l’initié meurt, ressuscite et monte dans chaque Sephirah. C’est ce qu’on appelle dans les Évangiles Ouranon Poreuomenon.

Ainsi, en tant que Domination, l’initié entre dans le triangle supérieur, ou le Triangle du Logos: Kether, Chokmah et Binah. Donc, en tant que Domination, l’initié entre dans Binah, où l’initié doit méditer pour annihiler certains éléments psychologiques que le Maître Samaël Aun Weor explique très bien dans son livre Les Trois Montagnes. L’initié meurt, ressuscite et monte dans Binah et devient un «Trône» dans le Christianisme, encore, ces Êtres selon la Kabbale sont appelés Aralim. Ainsi, en tant qu’un trône ou en tant qu’Aralim, l’initié entre dans la Sephirah Chokmah pour entrer dans le monde des Cherubim selon le Christianisme, parce que les Cherubim selon la Kabbale sont dans Yesod. Dans Chokmah selon la Kabbale ces Êtres sont appelés Ophanim (les Roues); enfin, quand l’initié entre dans Kether, il devient un Seraphim, ceci selon le Christianisme, mais dans la Kabbale ces Êtres sont appelés «Chaioth Ha Kadosh», qui, lorsqu’il est traduit en Français signifie «les Créatures Saintes.»

seraphimCes Quatre Créatures Saintes ou Chaioth ha Kadosh sont mentionnés dans le livre d’Ezéchiel dans la Bible. Là, il les mentionne, afin d’indiquer qu’il est à ce niveau, parce que ces Quatre Créatures Saintes, Chaioth ha Kadosh, sont liés à Kether dans Yetzirah; Ezéchiel déclare que ces Quatre Créatures Saintes sont à l’intérieur de Quatre Roues (les Ophanim de Chokmah); cela indique qu’Ezéchiel était déjà monté à ce niveau.

Ceci est la raison pour laquelle dans la Gnose, nous avons la célèbre Prière ou l’Invocation de Salomon, où l’initié invoque son Être lié à toutes les forces de l’Arbre de Vie pour être unis à toutes les hiérarchies de Yetzirah qui sont les Ichim, les Cherubim, les Beni-Elohim, les Elohim, les Malachim, les Seraphim, les Chasmalim, les Aralim, les Ophanim et Chaioth Ha Kadosh; donc quand nous effectuons une telle invocation nous attirons ces forces. Nonobstant, les initiés doivent monter dans ces hiérarchies en effectuant leur Ouranon Poreuomenon. Ceci est un travail de sérénité et de patience où la Bodhichitta acquiert tous ces niveaux.

    Dans les Vedas, selon les écritures des Vedas, il est indiqué que, dans Kether nous acquérons la domination complète des éléments ou Chaioth ha Kadosh – Selon les Vedas: ATALA est le premier plan, émanant directement de l’Absolu. Les hiérarchies des Dhyânis Bouddhas appartiennent à ce plan. Ils sont dans l’état de Parasamadhi ou Dharmakaya, un état dans lequel il ne peut y avoir de progrès, parce qu’ils sont des entités complètement parfaits qui n’attendent que la nuit cosmique pour entrer dans l’Absolu.

    Le second plan des Vedas liés à Chokmah est appelé VITALA. Il a été dit que les Bouddhas célestes qui ont émané des sept Dhyani Bouddhas sont dans ce loka ou Sephirah.

    Le troisième loka, Sephirah, ou plan de Conscience est SUTALA. C’est le plan du son. Le Bouddha Gautama Sakiamuni a atteint un tel plan dans ce monde. C’est le plan des Hiérarchies des Kumaras et Agnishvattas.

    ATALA est aussi le monde de la brume de feu, le monde de l’Intime et le triangle supérieur. Le quatrième loka des Vedas est TALATALA, le cinquième est RASATALA, le sixième est MAHATALA, et le septième est PATALA, qui est le monde Physique

    Donc, ATALA est aussi le monde de la brume de feu, le monde de l’Intime; VITALA est le monde de la Conscience. SUTALA est le monde de la volonté. TALATALA est le monde du mental. RASATALA est le monde astral. MAHATALA est le monde éthérique et PATALA est le monde physique.

    Les essences Monadiques brillent comme des étincelles virginales dans ATALA, ils descendent de l’ATALA pour évoluer vers PATALA. Lorsque nous affirmons que les Êtres Humains sont dans PATALA, nous nous référons aux ISHIM, qui sont les Êtres Humains qui peuvent contrôler les éléments.

    Le feu sacré de notre Seigneur Jésus-Christ est dans VITALA.

    Les élémentaux de l’éther universel sont dans SUTALA. Les élémentaux de feu sont dans TALATALA.

    Les élémentaux de l’air sont dans RASATALA. Les élémentaux aquatiques sont dans MAHATALA. Les humains, les élémentaux des animaux et des gnomes sont dans PATALA.

    Cette classification est selon les anciennes écritures des Vedas.

    Tous nos sept plans cosmiques sont peuplés de créatures élémentales.

    Les créatures élémentales descendent de la région de l’ATALA au monde physique pour évoluer à travers les règnes minéral, végétal, animal, et humain.

    La lumière descend plan par plan jusqu’à atteindre le monde physique. Elle monte ensuite à nouveau dans la région ineffable du Nirvana.

    Tout va et vient, émerge et ré-émerge, monte et descend. Tout vient de l’ATALA et retourne à l’ATALA pour s’immerger à la fin à l’intérieur de la joie ineffable de l’Absolu. – Rose Ignée par Samaël Aun Weor.

Donc, voilà comment vous devez comprendre et saisir comment cette ascension, comment cette évolution, comment cette union, comment cette Yug ou Religare que nous voulons atteindre est effectuée. Nous devons d’abord naître de nouveau en créant les corps internes et même après la création des corps internes, qui est, après avoir célébré la deuxième naissance, nous devons continuer à effectuer ces quatre étapes dans tous les niveaux que nous atteignons. C’est à dire – Je me souviens du Maître Samaël Aun Weor quand il était déjà au sommet de la Deuxième Montagne, il est devenu un Seraphim selon le Christianisme, ou selon la Kabbale, il était un Chaioth Ha Kadosh. Oui, quand je l’ai rencontré au Mexique, il était Chaioth Ha Kadosh, il était au même niveau qu’Ezéchiel quand il a vu les Roues (Ophanim) et les quatre Créatures Saintes (Chaioth Ha Kadosh), et oui, Samael était complètement propre, ressuscité et monté dans le monde de Kether du monde de Yetzirah, donc, à ce niveau, il se préparait pour entrer dans le Monde de Briah, qui est l’autre Monde au-dessus de Yetzirah.

Comprenez, que pour entrer dans le Monde de Briah, l’initié doit passer par l’Épreuve de Job. Une telle épreuve vient seulement après l’ascension, en atteignant le sommet ou le niveau supérieur de Yetzirah.

C’est la raison pour laquelle il est dit que lorsque Jésus a commencé cette ascension, il a disparu de la Terre (Malkuth), donc après cela personne ne l’a vu. Comprenez que cette ascension n’est pas dans ce monde physique; les gens pensent que Jésus est monté physiquement dans ce monde tridimensionnel et est allé au ciel, que Jésus est allé au-delà de l’atmosphère physique, dans l’espace vers les autres planètes physiques – non! L’ascension n’est pas expliqué de cette façon. Nous devons comprendre que l’ascension est une ascension initiatique psychologique que l’initié réalise dans le monde de Yetzirah, qui, dans la Kabbale est un monde immédiatement après Assiah – Malkuth. Donc, tout ce qui est réalisé dans cette ascension est en dehors de ce monde physique tridimensionnel, comme nous l’avons déjà expliqué.

Ainsi, c’est de cette façon que Jésus est monté, et s’est assis en tant que Chokmah à la main droite de Kether, précisément à la suite de ces étapes. Ainsi, précisément c’est aussi le même chemin que nous devons effectuer; l’ascension n’est pas comme les gens pensent qu’ils doivent juste croire en Jésus en levant le bras en l’air et immédiatement comme il est écrit dans 1 Thessaloniciens, chapitre 4, ils iront au Père en rencontrant le Seigneur dans les airs.

    Mais je ne voudrais pas que vous soyez ignorants, frères, concernant ceux qui sont (avec leur Conscience) endormis, ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont aucun espoir (de Conscience).

    Car si nous croyons que Jésus est mort et ressuscité (dans tous les cieux des Sephiroth de Yetzirah), même aussi ceux qui dorment en Jésus (c’est à dire, les Bodhisattvas) Dieu ramènera avec lui.

    Pour cela, nous vous disons ceci par la parole du Seigneur, que nous qui sommes (avec l’ego ou Judas) vivants et restons (dans le Chemin Vertical ou Chemin Direct) jusqu’à la venue du Seigneur (qui est le Fils de l’Homme dans l’initiation de Tiphereth) ne devons pas empêcher ceux qui sont (avec leur Conscience) endormis.

    Car le Seigneur lui-même (en tant que le Fils de l’Homme), descendra du ciel (de Ouranos, de Chokmah) avec un cri, avec la voix de l’Archange (de Briah), et avec la trompette de Dieu, et les morts en Christ (dans Yetzirah) ressusciteront premièrement:

    Ensuite, nous (du Chemin Vertical ou Chemin Direct) qui sommes (avec l’ego ou Judas) vivants seront tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées (de Yetzirah), pour rencontrer le Seigneur dans les airs (de Yetzirah): et ainsi (en accomplissant l’Ouranon Poreuomenon) nous serons toujours avec le Seigneur (dans Briah).

    Consolez-vous donc les uns les autres avec ces mots (gnostiques). – 1 Thessaloniciens 4: 13-18

Ainsi, comprenez que l’ascension est un travail sérieux que nous devons accomplir. D’abord Pierre, ensuite Judas, enfin Jean; mais, comment allons-nous effectuer le travail de Jean que les gens pensent, qu’ils vont aller dans le ciel en croyant; personne ne va effectuer l’Ouranon Poreuomenon juste en croyant en Jésus, en attendant, ils ont leur ego ou Judas très vivant. Personne ne peut ressusciter ou monter avec Judas vivant à l’intérieur d’eux, d’ailleurs, comment vont-ils ressusciter et monter s’ils ne travaillent pas avec la Prêtrise de Pierre?

Comprenez, que nous devons d’abord marcher sur le chemin de Pierre, puis le chemin de Judas, puis le chemin de Jean; ce sont les étapes de ce travail Christique à faire. Voilà comment il est écrit dans la Bible, parce que c’est la façon dont cela doit être réalisé. C’est la façon dont nous devons comprendre cela, sinon nous tombons dans beaucoup d’erreurs, comme les fondamentalistes de cette époque, qui pensent que c’est seulement en croyant ou en lisant la Bible que cela est fait.

Les fondamentalistes pensent qu’ils vont aller dans l’enlèvement dans les nuages physiques et voilà comment le Seigneur viendra à eux; ils ignorent que le Seigneur vient à travers l’initiation pour prendre l’initié dans les différents niveaux du monde de Yetzirah, de sorte que l’ascension ne se produit pas dans ce monde physique. Le ciel de l’ascension est en premier lieu le côté psychologique du Kosmos Humain qui est absolument différent du corps physique (Malkuth), même si elle est à l’intérieur du corps physique de l’initié mais plus élevé que cela; c’est Yesod dans la première étape, et Kether dans la dernière, dans le monde de Yetzirah. Ainsi, le premier ciel de l’ascension correspond à Yesod, de l’autre côté du ciel, physique visible, ou l’atmosphère de la planète, qui est la Lune dans Yetzirah. Ainsi, les cieux de l’ascension ne font pas partie de la terre physique – Assiah, mais dans le monde de Yetzirah. La seule chose que, malheureusement, nous trouvons dans l’atmosphère dans cette époque est le smog.

Question: Les Beni-Elohim sont-ils les mêmes enfants de Dieu écrit dans la Bible?

Réponse: Quand vous lisez dans la Bible au sujet des enfants de Dieu, cela est lié à Hod, les Beni-Elohim, des Êtres qui sont déjà à ce niveau, mais pourrait également se référer à ces Bodhisattvas qui sont déjà ressuscités. La Bible déclare que les Beni-Elohim sont descendus dans la Terre, dans Assiah, dans Malkuth, et ont pris les femmes; malheureusement, quand vous lisez différentes traductions de la Bible, ces noms Hébreux de Yetzirah sont toujours traduits comme «anges». Les traducteurs ne font pas ces différences, mais si les lecteurs lisaient les bonnes traductions, alors ils comprendraient mieux. Malheureusement, les gens ne connaissent pas la Kabbale, donc ils traduisent simplement les noms Hébreux dans le mauvais sens.

Question: Pourquoi les gens pensent qu’ils sont déjà des enfants de Dieu?

Réponse: Les gens croient cela parce qu’ils appartiennent à une église ou à une certaine confession ou religion qu’ils sont déjà des enfants de Dieu. Toutefois, nous comprenons que nous sommes enfants de Dieu; mais la question est, dans quel niveau sommes-nous des enfants de Dieu en ce moment? Nous disons, nous ne sommes enfants de Dieu que dans 3%. Voilà pourquoi nous expliquons qu’au commencement de ce travail, nous devons expérimenter l’Amour Filial, qui est, sentir que l’on est un enfant de Dieu; mais nous commençons au niveau où nous sommes, c’est le niveau de Klipoth. Nous ne pouvons pas dire que nous sommes au niveau de Malkuth, parce que chacun d’entre nous psychologiquement parlant sont des habitants de Klipoth. Ainsi, depuis Klipoth nous commençons à entrer dans le monde de Malkuth à travers le travail de Pierre, et en annihilant Judas nous entrons dans le monde de Malkuth en tant qu’un enfant de Dieu, autrement dit, en tant qu’un Ichim, comme la Bible déclare. Et à partir de ce niveau, nous continuons à développer cette Amour Filial, donc quand nous atteignons le niveau de Chokmah, cet Amour Filial à l’intérieur du Fils de Dieu est l’Amour Filial correct. Le Maître Jésus était à ce niveau; Le Maître Samael était à ce niveau dans Yetzirah, voilà pourquoi le Maître Samael a dit: «Je suis le Fils du Logos de Mars», mais alors, il n’avait pas l’ego à l’intérieur, il était complètement propre. Mais comment allons-nous dire: «Je suis l’enfant de tel ou tel Monade», quand nous avons l’ego très vivant? Ce serait une plaisanterie de très mauvais goût, donc nous devons être francs, nous devons dire: «Eh bien, je suis un enfant de Dieu seulement dans 3%; Je suis en train d’essayer de réaliser plus de pourcentage du niveau de l’Amour Filial à travers mon travail psychologique, à travers mon travail alchimique.» C’est bien sûr un processus qui prend des années. Ce n’est donc pas en levant le bras en l’air et en disant: Je suis un enfant de Dieu.

Question: Quand nous entrons dans les niveaux des Sephiroth, sommes-nous en ce moment dans le même niveau?

Réponse: Non! Nous avons tous des niveaux différents dans chaque Sephirah. Comme par exemple quand nous sommes dans la Méditation, rappelez-vous que nous déclarons que Pierre a les Clés des portes du Ciel, alors quand nous méditons et entrons dans un Satori ou Samadhi, nous nous échappons en tant que Bouddhata, en tant qu’Essence, en tant qu’âme à travers la glande pinéale, alors vous rencontrez un Samadhi dans Yesod, Hod, Netzach ou dans l’un des neuf cieux. Alors, dans les cieux, les habitants ou les citoyens qui sont déjà établis à travers leur travail acharné, vous accueillent et vous enseignent, mais bien sûr, nous sommes dans un niveau très bas en comparaison, parce que nous sommes justes des débutants, et même si vous créez les corps et commencez à monter selon l’initiation et entrez dans leur niveau, vous découvrez que vous vous développez, que vous montez selon votre propre héritage et selon le niveau de Raisonnement Objectif de la Bodhitchitta que vous acquérez. Par exemple, si nous examinons le Maître Jésus de Nazareth, le Maître Aberamentho dans Hod, alors on découvre qu’il est un très haut niveau; puis, si nous examinons le Maître Samael, on découvre qu’il est aussi là, mais il n’est pas aussi élevé que le Maître Aberamentho. Voilà pourquoi, dans le monde de Hod vous trouverez tous les Archanges qui ont différents niveaux de Raisonnement Objectif, compréhension ou assimilation, mais chacun d’entre eux est auto-réalisé dans Hod. Comme quand quelqu’un dans ce monde physique reçoit le titre de médecin, il y a beaucoup de médecins, mais chacun est habile dans des choses différentes. Ainsi, les Êtres dans les différents mondes de la Kabbale sont spécialisées dans quelque chose, parce qu’ils sont développés dans les différents niveaux.

Relatif à Hod, nous avons déjà indiqué que les Archanges travaillent dans Hod à travers l’Eucharistie. Le Maître Samael explique comment les Archanges travaillent à travers l’Eucharistie.

Les Archanges de Hod nous aident: au printemps, Raphaël; en été, Uriel; à l’automne, Michael; en hiver, Gabriel. Ces Archanges sont des véhicules de l’Ain Soph Aur, à travers eux la Force Solaire, le Christ Cosmique concourent aux rituels Gnostiques pour nous aider dans notre chemin. Donc, ces Archanges travaillent comme vous le voyez, à travers les quatre saisons, à différents niveaux, pour nous aider, parce qu’ils gèrent différentes forces, et aussi bien quand vous entrez dans cette Sephirah Hod, vous vous développerez là selon votre propre niveau, selon le Chemin.

Question: Les archanges sont-ils liés aux forces élémentales?

Réponse: Bien sûr, tous les archanges sont liés à l’ensemble des forces de la Nature, ils les contrôlent. Mais réellement, tout Archange contrôle les forces de la Nature selon les commandements de Jehovah.

C’est une bonne question, parce que quand vous étudiez l’Arbre de Vie, vous découvrirez que le nom de Jehovah entre en action dans le monde de Chokmah. Oui, le nom de la divinité dans Chokmah est Iod, Hei, Vav, Hei, qui se prononce Iod-Chavah ou Jehovah.

En d’autres termes, ce Jehovah qui est lié à Chokmah dans le monde d’Atziluth est le Christ lui-même; voilà pourquoi la Bible déclare que tous les Archanges qui travaillent sous le commandement de Jehovah, qui travaillent dans ce monde physique, dans la mécanicité de la nature, dans les forces des éléments, travaillent en accord avec la loi; Voilà comment toutes les Essences monadiques qui viennent d’en haut travaillent.

Donc, lorsque vous travaillez avec la Magie ou Prêtrise, vous devez faire votre travail avec les Archanges, parce que les Archanges travaillent à travers Chokmah, à travers les élémentaux pour effectuer les travaux magiques que nous voulons effectuer pour votre propre nom ou pour le nom de l’humanité. C’est-à-dire en ce moment que nous sommes en train d’enseigner – Le Maître Samael explique dans son livre Rose Ignée – que lorsque nous enseignons cette doctrine, nous travaillons à la magie de l’arbre de la grenade, qui est un arbre qui est un symbole dans la maçonnerie; les deux colonnes ou l’une des colonnes du temple dans la maçonnerie ont un fruit de grenade dans sa partie supérieure. En effet, l’élémentale lié à cet arbre de grenade est lié à la charité, l’amitié.

Donc, quand nous voulons nous faire des amis ou la charité au nom de l’humanité, nous travaillons avec la magie de l’arbre de la grenade, dont l’archange est Uriel; donc c’est une Monade ou Élémentale Vénusienne. Il y a beaucoup de rituels dans lesquels les Gnostiques peuvent effectuer des prestations pour l’humanité, que peu à peu les Gnostiques apprennent afin de les appliquer à leur vie et jusqu’à leur chemin.

Vous devez avoir les livres Médecine Occulte et Rose Ignée par Samaël Aun Weor, car en eux il explique au sujet de l’Élémentotherapie ou le travail avec les élémentaux. Dans Rose Ignée, le Maître explique comment travailler avec le mental avec le chemin Bouddhique.

Le Maître Samael a livré toutes les connaissances à travers ses livres. Ce n’est pas comme certaines personnes pensent qu’il a écrit de nombreux livres comme une erreur, non! – Tous les livres qu’il a écrit ont été écrits pour une raison que nous expliquons ici. Certains ignorants croient que les rituels de Hod ne sont pas nécessaires, mais ceux-ci sont nécessaires avant même la résurrection finale, parce que le Christ est celui qui vous emmène à travers le chemin initiatique. Le Christ est le chemin, donc sans l’Eucharistie, sans la magie du triangle inférieur Yesod, Hod et Netzach, nous sommes tout simplement en train de nous tromper nous-mêmes.

Question: Vous avez expliqué que lorsque vous avez rencontré le Maître Samaël, le Maître avait déjà complètement annihilé son ego et atteint Kether ; qu’il avait atteint le monde de Yetzirah et se préparait à entrer dans Briah.

Ce qui me confond est que dans le Cours de la Kabbale, les Quatre Mondes sont mentionnés comme: Atziluth – Kether/Chokmah/Binah, Briah – Chesed/Geburah/Tiphereth, Yetzirah – Netzach/Hod/Yesod, et Assiah – Malkuth.

Réponse: Il est également précisé que le Premier Triangle est régie par Kether, le second par Chokmah et le troisième par Binah.

Chacun des quatre mondes de la Kabbale a dix Sephiroth: Atziluth est régie par Kether, Briah est régie par Chokmah et Yetzirah est régie par Binah. En d’autres termes, chaque monde est un Arbre de Vie en lui-même!

Question: Comment est-ce que le Maître Samael avait atteint Kether et commençait seulement à se préparer à entrer dans Briah, lorsque Briah est mentionné à Chesed/Geburah/Tiphereth?

Réponse: Rappelez-vous que la Bodhitchitta est liée à Yesod, Hod et Netzach, le Triangle de la Prêtrise; la Bodhitchitta est Johanan qui, après sa décapitation se développe à travers les neuf cieux dans le monde de Yetzirah:

    Jésus se mit à dire à la foule au sujet de Jean (Johanan la Bodhichitta), qu’êtes-vous allés voir dans le désert? Un roseau agité par le vent?

    Mais qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits précieux (Corps Solaires)? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois.

    Mais qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète.

    Car c’est celui dont il est écrit: Voici, j’envoye mon messager (ma Bodhichitta) devant ta face, lequel préparera ton chemin devant toi.

    En vérité, je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes (à travers le Sahaja Maïthuna dans Yesod) il n’y en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste: nonobstant celui qui est le plus petit dans le royaume des cieux (de Yetzirah) est plus grand que lui.

    Et depuis les jours de Jean-Baptiste (la Bodhichitta) jusqu’à présent, le royaume des cieux (de Yetzirah) souffre de violence, et les violents le prennent par la force (mieux dit, par la mort, la résurrection et l’ascension dans les neuf cieux).

    Car (dans le monde d’Assiah) tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean (Johanan la Bodhichitta).

    Et si vous voulez le comprendre, c’est Elijah (Helios, le Logos Solaire), qui devait venir (dans les Corps Solaires).

    Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. – Matthieu 11: 7-15

Ainsi, le Maître Samaël Aun Weor a atteint Kether, le sommet du monde de Yetzirah (le monde de la formation) et des différents niveaux d’Être en relation avec les Neuf Cieux, qui sont au-dessus de Assiah (Malkuth – le monde Tridimensionel de la matière et d’action).

Il est devenu un Seraphim dans le ciel de Kether, qui est au-delà de l’Empireum; les Êtres les plus élevés de Yetzirah sont les Seraphim, cela en accord avec les rangs hiérarchiques du Christianisme; parce que, selon les rangs de l’Arbre de Vie dans la Kabbale ces Êtres de Kether sont appelés Chaioth Ha Kadosh (Les Créatures Saintes).

Ces neuf développements peuvent seulement être pratiquées par un Ichim (un Maître qui est ressuscité dans le feu et dans la lumière et a annihilé les egos des 96 lois du monde de Klipoth en-bas de Malkuth – Assiah).

    Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut vers le bas; et la terre (Malkuth Assiah) trembla, les rochers se fendirent; et les tombes ont été ouvertes; et beaucoup de corps (solaire) des saints (Bodhitchittas) qui étaient morts ressuscitèrent, et sont sortis des sépulcres, après sa résurrection (dans le feu et dans la lumière), et sont entré dans la ville sainte (la Jérusalem céleste dans le monde de Yetzirah), et apparut à beaucoup (de Maîtres). – Matthieu 27: 51-53

Question: Si le Maître Samael avait atteint Yetzirah (Kether) et se préparait à entrer dans Briah, Briah serait-il alors l’Ain Soph Aur?

Réponse: Non, l’Ain Soph Aur est le l’Absolu Solaire Immanifesté; et le monde de Briah est le monde de la création et des Archanges (Dhyani-Bodhisattvas). Les Dhyani-Bodhisattvas sont liés à Chesed, Geburah et Tiphereth, le deuxième Triangle de l’Arbre de Vie, et qui atteignent la mort psychologique, la résurrection et l’ascension dans le monde de Yetzirah.

Après avoir traversé les neuf cieux du monde de Yetzirah, vient la neuvième heure; qui est atteint après avoir traversé les huit grandes qualifications en huit ans de l’épreuve de Job.

Ensuite, l’initié reçoit un nombre secret dans le monde de Briah. Ainsi l’Initié entre dans le groupe Archangélique du monde de Briah auquel il appartient. Ainsi, à travers l’épreuve de Job l’Initié entre dans Briah.

Binah, le Troisième Logos, le troisième aspect de la Trinité, s’incarne à l’intérieur de ces êtres humains ressuscités de Briah; ensuite, le Christ Interne monte à l’intérieur de ces Adeptes ressuscités jusqu’aux terribles Mystères du treizième Aeon.

Chaque Adepte Ressuscité du monde de Briah s’est complètement lui-même libéré du péché originel (Kamaduro et Karmasaya).

    Et il est écrit, le premier homme, Adam, devint une âme vivante (à travers Yetzirah); le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant (à travers Briah).

    Bien que le spirituel n’est pas le premier, mais ce qui est psychique (Yesod, Hod, Netzach); et ensuite ce qui est spirituel (Tiphereth, Geburah, Chesed). 1 Corinthiens, chapitre 15: 45-46

Question: Cela me laisse avec beaucoup de questions! Pouvez-vous expliquer comment le Maître a atteint Kether dans le monde de Yetzirah et se préparait à entrer dans Briah? Je ne comprends pas bien comment il y a réellement quatre Arbres. Étant donné que le Maître a déjà atteint Kether, je suis confus quant à quel Sephiroth sur l’Arbre, il avait travaillé quand il se préparait à entrer dans Briah. Comme il y a quatre Arbres, et que le Maître a atteint les hauteurs de Yetzirah (Kether) et se préparait à entrer dans Briah, cela signifierait que le Maître devait monter de Malkuth à Kether à nouveau dans le monde de Briah?

Réponse: Étudiez le chapitre 43 «La Résurrection» dans Les Trois Montagnes.

Le monde de Briah est le monde des Archanges Resurrectés, qui travaillent dans le Troisième Montagne sous la direction de leur propre Dieu. Leur but c’est d’incarner leur propre Chokmah dans Briah, Kether dans Atziluth et Ain Soph dans l’Absolu Solaire, pour développer leur Conscience à travers des révolutions psychologiques énormes au-delà du bien et du mal.

Question: Ou, puisque le Maître a atteint les hauteurs de Yetzirah (régie par Binah) cela veut-il dire, en synthèse, que lorsque le Maître travaillait pour aller vers Briah, ce serait réellement dire la sphère de Chokmah, puisque Chokmah régit Briah?

Réponse: Cela signifie que, après avoir atteint les hauteurs de Yetzirah (régies par Binah), il doit incarner Binah pour avoir le droit d’entrer dans Briah, le monde de Chokmah.

Question: Ne sont-ils pas ces neuf parties du développement de la Deuxième Montagne? Cela n’inclut-il pas aussi les egos de la Lune Noire (Lilith), au-delà des 96 lois?

Réponse: Oui.

Question: Ce qui me confond est que le Maître Samael a atteint Kether (dans Yetzirah) mais n’a pas incarné son Premier Logos.

Réponse: Troisième Logos = Yetzirah; Deuxième Logos = Briah: Premier Logos = Atziluth

Question: Donc, atteindre la hauteur de Yetzirah (Kether, à la fin de la Deuxième Montagne) ne signifie pas l’incarnation de Kether?

Réponse: Lorsque l’initié atteint la hauteur de Yetzirah, il est prêt à payer son Kamaduro et Karmasaya pour ressusciter à l’intérieur de Binah, le Saint-Esprit.

Question: Incarner Kether est le travail dans Atziluth, dans la Troisième Montagne, correct?

Réponse: Oui.

Question: J’étais sous l’impression que l’entrée dans Kether, ou l’entrée pour devenir un Seraphim, signifiaient l’incarnation de Kether?

Réponse: Cela signifie seulement l’entrée dans les royaumes de Kether dans le monde de Yetzirah.

Question: En plus: puisque Chokmah est dans Briah et Kether est dans Atziluth, qu’en est-il de Binah? L’incarnation de Binah s’accomplie à la hauteur de Yetzirah, avec la Résurrection?

Réponse: Oui.

Question: Ressusciter c’est de devenir absorbé à l’intérieur de Binah, correct? Et cela s’accomplie seulement avec la mort de la Deuxième Montagne?

Réponse: Oui.

Question: Finallement, est-ce que le Prototype Divin Absolu Solaire que le Maître Samael mentionne à la fin de Les Trois Montagnes est l’Ain Soph?

Réponse: Oui.
Aquarius
La planète Uranus est la planète du Verseau; la planète Uranus gouverne et dirige les glandes sexuelles et est 100% révolutionnaire. Alors le Verseau est représenté par le Donateur d’Eau, le Christ, le Ruach-Chokmah-El venant du ciel (Ouranos),

    « En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît pas d’ (Aquarius – Aqua-Aerius) eau (Aqua) et de l’Esprit (Aerius ou Ruach-Chokmah-El), il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu.» – Jean 3: 5

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Ouranon Poreuomenon, the Vertical Path to heaven

Anastasis

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

Anastasis

Anastasis est un mot Grec signifiant «Résurrection», ou «se lever»; De «Ana» signifiant «haut» et «stanai» signifiant «relever». Il est lié au mot Français «ressusciter», qui signifie «élever», «réanimer», ou remonter.

Lisons Marc 12: 18-27:

    Alors vinrent à lui les Sadducéens, qui disent qu’il n’y a point de Résurrection; et ils lui demandèrent, en disant: Maître, Moïse nous a écrit: Si le frère d’un homme meurt, et laisse sa femme derrière lui, et ne laisse pas d’enfants, alors son frère devra prendre sa femme, et faire élever des semences à son frère.

    Or il y avait sept frères; et le premier prit une femme, et, mourut, il ne laissa point de semence. Et le second la prit, et mourut, et ne laissa point de semence; et le troisième, de même. Et les sept l’ont reçue, et n’ont point laissé de semence; la femme est morte en dernière.

    Dans la Résurrection donc, quand ils se lèveront, de qui sera-t-elle femme? Car les sept l’avaient pour épouse.

    Et Jésus leur répondant leur dit: Ne vous trompez-vous donc pas, parce que vous ne connaissez pas les Écritures, ni la puissance de Dieu?

    Car, quand ils ressusciteront d’entre les morts, ils ne se marieront point et ne se donneront pas en mariage; mais sont comme les anges qui sont dans le ciel.

    Et comme touchant le mort, qu’ils se lèvent: n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, comment Dieu lui a parlé, disant: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu d’Israël Jacob?

    Il n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants.

Ici, dans ce chapitre, nous entrons dans une discussion au sujet de la Résurrection. Il y a beaucoup de gens qui pensent que parce qu’ils croient en la Bible ou parce qu’ils appartiennent à une certaine religion, en particulier une des trois religions monothéistes (le Judaïsme, l’Islam et le Christianisme), qu’ils vont ressusciter. Ils ne tiennent pas compte de ce que Jésus a dit: «Dieu n’est pas un Dieu des morts, mais le Dieu des vivants». La déclaration de Jésus peut sembler être une contradiction.

Il a également dit que ceux qui vont ressusciter «ne se marient pas, ne sont pas donnés en mariage (n’auront pas d’épouse), mais sont comme les anges qui sont dans le ciel (sans vie maritale).»

Ainsi, pour comprendre ce passage de Marc 12: 18-27, qui est lié à cette conférence, nous devons pointer, comme toujours, vers l’Arbre de Vie.

Quand nous regardons l’Arbre de Vie, nous voyons une série de triangles:

  1. Le triangle du Glorian au-dessus
  2. Le triangle de la Monade
  3. Le troisième triangle, qui est Hod, Netzach et Yesod

Ce troisième triangle peut également être visualisé comme un carré, quand nous incluons Malkuth : ainsi nous avons quatre Sephiroth. C’est précisément ce que nous devons comprendre pour comprendre ce passage.

Qui sont les vivants?

«Les vivants» sont liés au Ruach Elohim qui descend dans Malkuth pour créer l’âme vivante. Cela signifie que les quatre créatures d’Ezéchiel, qui en Hébreu sont appelées «Chaioth Ha Kadosh», sont liées aux quatre corps que nous devons créer. Ces corps sont liés au Soma Psuchikon.

  1. Le premier est le Corps de Libération, qui est Malkuth et est représenté par un taureau.
  2. Ensuite, nous avons le second, l’homme, la Bodhichitta, qui est en Yesod, et représente le Corps Vital, et est la seconde créature sainte.
  3. Puis le lion, qui représente le Corps Astral.
  4. Enfin l’aigle, qui est dans Netzach ; c’est la dernière créature sainte.

Ces quatre Sephiroth sont où l’on trouve To Soma Psuchikon ou l’Ame Vivante, que nous devons créer. Ainsi, l’Ame Vivante n’existe pas encore, parce que nous devons d’abord naître de nouveau. Évidemment, les vivants se rapportent à ces corps immortels qui se rapportent au Soma Psuchikon.

Qui sont les morts?

Évidemment, au lieu de l’Âme Vivante, nous avons les quaternaires inférieurs, les corps protoplasmiques; les corps protoplasmiques sont également liés à Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Ils sont soumis à la roue du Samsara. Cette roue est liée à la roue de la vie et de la mort. Les «morts» vivent dans la roue du Samsara. Dans le Samsara, le corps physique naît et finit par se désintégrer dans la tombe. De même, les corps protoplasmiques, qui sont des produits des règnes minéraux, végétaux, animaux et intellectuels, finissent par involuer et mourir. Ainsi, le Dieu auquel Jésus se réfère comme le «Dieu vivant» n’est pas un Dieu de ces morts.

chesed-geburah-tipherethMais encore, qui sont les vivants? Dans Marc 12: 26 Jésus a dit:

    Dieu dit à Moïse: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.

Abraham, Isaac et Jacob se rapportent à la Monade.

  • Abraham représente Chesed – le Père
  • Isaac son Fils représente Geburah – l’Âme Spirituelle
  • Jacob représente Tiphereth – l’Âme Humaine

Donc quand nous, les Gnostiques, parlons de Dieu, nous nous référons au Glorian, le Dieu de la Monade.

C’est pourquoi, lorsque nous parlons de la Passion du Christ, nous commençons toujours par Tiphereth, nous allons à Geburah, à Chesed, et finalement nous entrons dans le mystérieux abîme entre Chesed et Binah, le Saint-Esprit.

Donc, nous devons comprendre que – dans la Kabbale – quand nous parlons du «Soma Pneumatikon», qui est l’Esprit Image de Dieu, nous nous référons à Chesed, Geburah et Tiphereth.

Et quand nous parlons de To Soma Psuchikon, nous nous référons aux quatre Sephiroth inférieurs, ou l’âme vivante que nous devons encore créer.

To Soma Psuchikon sont les corps que nous devons créer, qui sont liés à la Bodhichitta. Mais, avant que nous possédons cette Bodhichitta, ce Soma Psuchikon, nous sommes les morts mentionnés dans Marc 12:27.

Comprenez, les «morts», ceux qui n’ont que des corps protoplasmiques, ne ressusciteront jamais. Malheureusement, les gens qui lisent la Bible sans connaître la Kabbale ou l’Alchimie ignorent cela.

Les adeptes du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam ne brûlent pas les corps de leurs défunts, mais ils les enterrent. Pourquoi? Parce qu’ils croient que finalement ces corps ressusciteront. Ils croient que Dieu rassemblera tous les os et la chair de leur défunt et la personne émergera comme il était avant la mort. C’est leur croyance. Cela devient un problème parce que les cimetières de ce type ne servent qu’à propager les virus et les maladies.

Donc, nous devons comprendre que quand Jésus a dit que les morts ne ressuscitent pas, il faisait référence à ceux qui n’ont que des corps protoplasmiques.

La Résurrection des morts est seulement pour ceux qui ont créé leurs corps internes, ceux qui sont nés de nouveau. Donc, il y a deux types de morts:

  • Les morts physiquement
  • Les morts psychologiquement

Quand Jésus a dit que les morts ressusciteront, il se référait à ceux qui meurent psychologiquement. En d’autres termes, pour atteindre la Résurrection, il faut se réincarner.

Écoutez attentivement: après la réincarnation de l’Être (Atman, Buddhi, Manas, dans la Kabbale : Chesed, Geburah, Tiphereth) le Bodhisattva doit, par la crucifixion, mourir complètement en lui-même, entrant ainsi dans les mystères du Saint Sépulcre.

Dans le livre de la Genèse, ce travail psychologique est appelé «très bien» parce que cette œuvre importante ne peut être réalisée que par des Maîtres réincarnés. Comprenez que seul un Maître réincarné peut atteindre la Résurrection.

Dans La Pistis Sophia Dévoilée, Samael Aun Weor a déclaré:

    «Le trésor de la Lumière est possédé seulement par les Maîtres ressuscités… Le Sauveur jumeau est le Fils de l’Homme… Le Sauveur jumeau est Tiphereth… L’Homme causal à l’intérieur duquel le Logos, le Christ, est manifesté. Le Sauveur jumeau est certainement l’enfant de l’enfant. Les régions des Trois Amens sont symbolisées par le triangle des Trois Supernels: Kether, Chokmah et Binah, que l’on trouve séparés du reste de l’univers par cet abîme que l’humanoïde intellectuel ne peut jamais traverser.

Dans la conférence précédente, l’orateur a parlé de cet abîme, qui est Daath ou Prajna. C’est pourquoi il est difficile de passer de Chesed à Binah, comme l’a déclaré le Maître Samael, «l’abîme que l’humanoïde intellectuel ne peut jamais traverser», mais l’être humain fait à l’image de Dieu peut le faire. En d’autres termes, un Maître Réincarné peut le faire.

En disant Maître Réincarné, nous nous référons à cet Être qui a déjà incarné Chesed et Geburah, non seulement Tiphereth. Pour atteindre le niveau de Maître Réincarné, vous devez avoir Chesed et Geburah à l’intérieur; En d’autres termes, votre Être Intérieur, votre Monade, incarné.

Le reste de l’humanité peut croire en la réincarnation ou la Résurrection, mais en réalité ce sont des lois très exigeantes qui sont seulement appliquées à ceux qui sont très avancés dans l’œuvre.

Cependant, comme vous le savez, il y a trois types de Résurrection:

  1. La Résurrection spirituelle
  2. La Résurrection du Corps de Libération
  3. La Résurrection du corps physique

Nous allons parler de ces différentes étapes. Tous les trois types de résurrections sont psychologiques. Ils représentent un travail psychologique que nous devons accomplir.

Nous devons comprendre qu’il y a trois témoins dans le ciel. Ces trois témoins sont le Père, le Logos et le Saint-Esprit; Kether, Chokmah et Binah respectivement.

Ces témoins célestes correspondent aux trois témoins sur terre, dans Malkuth, le corps physique.

Le premier témoin est dans le souffle, lié à Aleph, l’air qui entre par le nez – Kether, le Père.

Le deuxième témoin est dans le sang, lié au Shin, le feu, qui est lié au cœur – Chokmah, le Fils, qui prend des poumons l’oxygène que nous respirons et qui distribue ensuite l’essence d’Adam (Aleph et Shin) à l’intérieur nos corps.

Cet oxygène dans le sang (Aleph et Shin, Père et Fils) se transforme dans le corps et atteint enfin les organes sexuels où nous avons Mem «les eaux vivantes» le troisième témoin, Binah, le Saint-Esprit. C’est pourquoi, lorsque nous parlons des «eaux», nous parlons de l’énergie sexuelle. C’est pourquoi nous disons que nous avons Aleph dans la tête, Shin dans la poitrine, et Mem dans les organes sexuels.

Mais, Binah, le Saint-Esprit est également lié à Schamayim, les eaux supérieures de Daath, ces eaux au-dessus de Chesed, Geburah et Tiphereth.

Les eaux inférieures sont celles qui s’arrangent de Chesed à Malkuth. Ainsi, comme vous le voyez, nous entrons dans Schamayim et Mayim, les mystères de Binah, qui est le Saint-Esprit, et la troisième Sephirah.

Schamayim est lié à la Sephirah Daath, qui est l’Eden supérieur. Les eaux supérieures sont ici en Daath, l’Eden supérieur, et dans la Kabbale, le mot associé à l’Eden supérieur est «Délice», et est considéré comme masculin.

En bas, dans Yesod, nous trouvons Mayim, les eaux inférieures, qui sont l’Eden inférieur. Cet Eden s’appelle Edna, qui est féminine, et est associé au mot «plaisir». C’est la relation entre Binah, Daath et Yesod.

Donc, quand nous parlons du Saint-Sépulcre, qui est en relation avec Binah, nous parlons de la prochaine étape après la crucifixion qui se produit dans Chesed. Avant d’aller plus loin dans cette discussion kabbalistique, nous devons clarifier beaucoup de choses.

Nous devons comprendre le mystère du Vendredi. Dans d’autres conférences nous avons déclaré que les jours de la semaine ont été modifiés durant le Moyen Âge par des prêtres ou des moines qui ont essayé de placer les Évangiles dans l’ordre qu’ils pensaient être correct. Parce qu’ils n’étaient pas initiés aux vrais mystères, ils ne faisaient que théoriser l’ordre correct.

Le Seigneur est crucifié le Vendredi Saint, et si nous prenons en compte les sept jours de la semaine et leur correspondance avec les sept planètes – La Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne, qui est l’ordre correct – nous arrivons à la conclusion qu’aujourd’hui, Samedi, est le seul jour qui est au bon endroit, mais hier («vendredi») était en fait Jeudi. Cependant, le Vendredi Saint sur lequel le Seigneur a été crucifié ne représente pas le jour réel de la semaine. C’est une référence aux mystères du Vendredi Saint.

Dans la Mythologie Nordique, Freya est la Déesse de l’amour. Le mot «Vendredi» vient de son nom, «Freya». Le Vendredi est le jour de l’amour, qui est lié à la croix de la Magie Sexuelle. Ainsi, le mystère du Vendredi Saint est le mystère de la crucifixion. C’est pourquoi il est dit dans Marc chapitre 15:25: «Et c’était la troisième heure, et ils l’ont crucifié.» Si vous ne savez rien de l’ésotérisme, de l’Alchimie ou de la Kabbale, vous pouvez penser que le Seigneur a été crucifié à 3h00 de l’après-midi du vendredi. Mais la sagesse ésotérique enseigne que la troisième heure est la Troisième Heure d’Apollonius, qui est liée au mystère de l’éveil de la Kundalini. Bien sûr, cette troisième heure est quand l’initié entre dans les mystères du Sahaja Maithuna, la croix, pour éveiller le feu de l’Esprit Saint. Personne ne peut le faire sans les mystères de la croix. Si quelqu’un veut entrer dans les mystères de l’éveil de la Kundalini, il doit commencer à la troisième heure. Ceci est dit symboliquement. Nous commençons donc toujours le Vendredi Saint avec les mystères de l’amour. C’est ainsi que nous devons comprendre ce qu’ils n’ont pas compris au moyen âge quand ils ont essayé d’appliquer les Évangiles aux jours de la semaine, qui sont maintenant dans l’ordre incorrect.

Dans la Kabbale nous apprenons que Chesed, qui est lié aux mystères de la crucifixion, est gouverné par Jupiter. Jupiter est lié aux mystères d’IO-PETER. Jupiter est lié à Kether, Chokmah et Binah, qui est le Christ Cosmique. Quand Jupiter se dédouble dans son aspect féminin, qui est la Mère Divine Freya, vous avez l’union de deux forces, qui sont IO. Le I est la force masculine, le O est la féminine. Ainsi IO est créé en unissant les deux. Pierre, comme vous vous en souvenez, est le chef de l’Église de Rome. C’est un autre mystère. Quand nous parlons de l’Eglise de Rome, nous ne parlons pas de l’Eglise Catholique de Rome. Roma à l’envers devient Amor, ce qui signifie amour en Latin et en Italien. Pierre est le chef de l’Église des mystères de l’amour. Il y a deux mille ans, les enseignements de cette église étaient donnés, mais maintenant, cette église qui prétend être fondée par Pierre a perdu les mystères de l’amour.

Pierre, comme nous l’avons dit, est lié à la glande pinéale. C’est pourquoi il est la «tête» de l’église parce que la glande pinéale est située à la tête du temple du corps physique. La glande pinéale contrôle les glandes sexuelles. C’est pourquoi Pierre a été crucifié à l’envers: pour travailler avec ces mystères, la tête doit descendre en Yesod ; c’est une métaphore pour contrôler les forces sexuelles. Donc tout ce qui est dans la Bible a une signification secrete. Les mystères d’IO-Peter sont également liés aux mystères de Chesed. C’est pourquoi ils sont liés à la Magie Sexuelle, le Sahaja Maithuna.

Beaucoup de gens dans cette époque veulent atteindre l’autoréalisation sans travailler avec la croix ou effectuer le sacrement sacré de l’église de l’amour: le Sahaja Maithuna. Le chemin de croix est complètement sexuel. À travers elle, nous renions nos nombreux egos, c’est-à-dire tout ce que l’ego désire, afin que notre âme et notre esprit deviennent libres de la servitude du désir. La Via Crucis est nécessaire pour la libération finale car sans l’activité de la croix sexuelle, la Conscience ne s’éveillera pas. Sans elle, il ne peut y avoir de mort absolue, et sans la mort il ne peut y avoir de Résurrection et donc pas d’ascension.

Les gens ignorent que la croix sexuelle est en fait le Saint-Esprit. C’est Iod-Hevah Elohim. Ce mystère de la Résurrection est le mystère de mettre en activité le «Tzalem de Dieu» qui est «l’image de Dieu». Mais pour parvenir à cette Résurrection, nous devons d’abord naître de nouveau. Nous devons créer la Bodhichitta à l’intérieur, qui est un composé de différents corps psychologiques internes. La Bodhichitta est une Âme-Homme. Ces corps de la Bodhichitta peuvent s’exprimer à travers le corps physique que nous possédons.

Les mystères de Binah sont liés à Daath et Yesod. C’est ainsi que l’on unit, à travers la croix, l’Eden supérieur à l’Eden inférieur. Quand un homme et une femme sont en contact sexuel, les Edens supérieur et inférieur sont représentés en eux et sont unis en eux. C’est là qu’ils peuvent prendre l’image de Dieu (Tzalem de Dieu) et créer l’Âme-Image (Âme Vivante) qui doit apparaître à l’intérieur de nous afin d’atteindre la Résurrection.

Lorsque vous lisez au sujet du «firmament» dans le livre alchimique de la Genèse, vous devez l’interpréter de manière kabbalistique. Voyons l’Arbre de Vie. Dans l’Arbre de Vie, il y a quatre Mondes.

Le plus bas, dans lequel nous vivons, Malkuth, est appelé Assiah. Lorsqu’il est traduit dans différentes langues, cela est mal interprété comme «Asie», le continent. Mais cela n’a rien à voir avec l’Assiah de la Kabbale.

Au-dessus d’Assiah il y a trois autres firmaments:

  • Yetzirah qui est associé à Hod, Netzach et Yesod
  • Le firmament de Briah, qui est lié à Geburah, Chesed, et Tiphereth
  • Le firmament d’Atziluth qui est associé à Kether, Chokmah et Binah

Chaque firmament comporte à son tour dix firmaments. Ces firmaments sont mentionnés dans la Genèse, mais d’une manière cachée, et seulement si vous êtes initié dans les secrets de l’Alchimie, vous comprendrez tous les symboles complètement.

Dans la Genèse, six des sept jours de la création sont décrits comme «bien». Il n’y a qu’un jour qui n’est pas décrit comme bien, et c’est le deuxième jour. Le premier jour où Jehovah-Elohim créa la lumière, il dit que la lumière «était bien». Les troisième, quatrième et cinquième jours sont décrits comme «bien» et le sixième jour est «très bien», mais le deuxième jour ne l’est pas. Pourquoi? Que manque-t-il?

Le second jour, qui est lié à Yesod, les eaux inférieures doivent être séparées des eaux supérieures. Les eaux supérieures sont liées à Daath et elles sont pures, mais les eaux inférieures sont liées à Malkuth et elles sont crasseuses. C’est pourquoi dans la Genèse le deuxième jour n’est pas considéré comme «bien».

Dans ce monde physique de Malkuth (Assiah), nous avons des défauts tels que la luxure et d’autres formes de dégénérescence psychologique et sexuelle qui sont à l’intérieur de chacun de nous. Mais, en commençant à travailler avec la croix, qui est l’Alchimie Sexuelle, l’homme et la femme commencent à effectuer cette séparation des eaux supérieures et inférieures.

La Genèse parle de trois firmaments, Atziluth, Yetzirah et Briah, mais comme nous l’avons mentionné plus haut, Yetzirah, qui représente les Corps Solaires (Chaioth-Ha-Kadosh), n’existe pas encore à l’intérieur de nous. Nous devons créer les corps solaires en travaillant avec la croix.

To-Soma-PsuchikonLa Monade existe à l’intérieur de chaque créature, mais l’âme est quelque chose que l’Esprit doit créer à l’intérieur de vous. Si vous ne permettez au Ruach Elohim de descendre et de créer les corps solaires (le Merkabah) à l’intérieur, vous ne créerez rien. C’est pourquoi vous devez créer ce firmament qui est au «milieu des eaux», les eaux étant Yesod. Le Ruach Elohim, qui dans la Genèse est dit être «planant au-dessus des eaux», est votre propre Esprit individuel, Chesed. Si vous transmutez votre énergie sexuelle, alors ce Chesed séparera les eaux supérieures des eaux inférieures et créera le firmament à l’intérieur de vous.

Séquentiellement, nous pourrions dire que la Genèse déclare que le triangle Chesed, Geburah et Tiphereth dit: «qu’il y ait un Soma Psuchikon», c’est-à-dire un firmament au milieu des eaux (Schamayim et Mayim), séparant le eaux pures de Daath des eaux inférieures de Yesod.

Au deuxième jour, Jehovah Elohim fit le firmament, c’est-à-dire le Soma Psuchikon, et sépara les eaux qui étaient sous le firmament (de Yesod à Malkuth) des eaux qui étaient au-dessus du firmament de Daath, qui sont au-dessus de Chesed, Geburah et Tiphereth. Et Dieu appela le firmament ciel (l’âme image).

Cette séparation doit se produire lorsque l’image de l’Âme Humaine émerge de Yesod et fait alors la séparation à l’intérieur de vous; cette Âme Humaine est pure parce qu’elle est à l’image de Dieu. Cependant, en bas, les eaux inférieures sont composées de luxure, de colère, de vanité, d’orgueil, de paresse, de gourmandise, etc., qui servent à satisfaire le désir.

Cependant, le «bien» qui manque au second jour est placé au sixième jour, parce qu’au sixième jour, l’homme, déjà fait à l’image de Dieu, doit descendre comme Moïse en Egypte pour délivrer tout les Israël et détruire tous les Égyptiens, qui symbolisent l’ego, les éléments qui adorent les idoles.

Ces éléments qui adorent les idoles sont en Egypte, qui Kabbalistiquement est Malkuth. Ce n’est pas une référence au pays de l’Egypte en Afrique; C’est un symbole du monde physique et du corps physique (Malkuth). Il suffit d’avoir l’orgueil, la luxure, la gourmandise, la paresse et la colère pour adorer les idoles. Il n’est pas nécessaire d’avoir une statue pour adorer des idoles; nous adorons des idoles quand nous satisfaisons les désirs de nos idoles internes. Ce sont des images mentales que nous devons détruire. Muhammad a fait cela quand il est entré dans Yesod ou Kabba à la Mecque en détruisant les idoles à l’intérieur. Nous devons faire la même chose en nettoyant notre propre mental et en annihilant tous ces défauts. Dans la Bible Hébraïque, ces idoles sont connues comme les «incirconcis» parce que la circoncision est un symbole de transmutation de nos énergies internes, tandis que la fornication est la prostitution de l’énergie que nous avons à l’intérieur de nous.

Ceux qui ne séparent pas les eaux inférieures des eaux supérieures tombent dans les limbes, qui est la première sphère de l’Enfer.

Ce n’est que par une mort psychologique complète dans les eaux de Yesod que la Résurrection est possible.

Comprenez que la mort sur la croix est un symbole absolument sexuel qui est lié au signe de Jonah. C’est parce que l’initié se développe sous la constellation de la baleine. A ce sujet, vous avez pu lire ce que le Maître Jésus a répondu quand les Scribes et les Pharisiens ont dit:

    Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. Mais il répondit et leur dit: Une génération méchante et adultère cherche un signe; et aucun signe ne lui sera donné, mais le signe du prophète Jonah: Car comme Jonas était trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine; ainsi le Fils de l’Homme sera trois jours et trois nuits dans le coeur de la terre.

Quand vous allez au centre de la terre, vous entrez dans la Neuvième Sphère. Pour entrer dans la Neuvième Sphère, vous devez pratiquer la Magie Sexuelle parce que la Neuvième Sphère est Yesod, qui régit la force sexuelle, les mystères du Vendredi – Freya – Amour. Maintenant, vous comprenez pourquoi Vendredi est un jour spécial pour les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Le signe de Jonah qui était dans le ventre de la baleine pendant trois jours est symboliquement lié à la Résurrection.

Rappelez-vous que lorsque le Christ est crucifié à Chesed, Il entre ensuite dans le Saint Sépulcre qui est lié à la Sephirah Binah. Dans ce sépulcre il passe trois jours avant sa Résurrection. Ce ne sont pas trois jours littéral, mais trois étapes que chacun de nous doit effectuer avant la Résurrection.

Premièrement, il y a la Résurrection Initiatique qui se produit quand pour la première fois le Corps Astral est créé. Ceci est expliqué dans la conférence La Transfiguration du Bodhisattva. Il y a un livre à ce sujet écrit par le Maître Samael Aun Weor appelé Les Sept Paroles. Dans ce livre, il explique tout le processus de la création du Corps Astral, dans lequel, pour la première fois, l’initié ressuscite dans Hod. Durant ce processus, l’initié vit une vie symbolique, la crucifixion, la mort et la Résurrection. C’est la première expérience symbolique de la Résurrection.

La Résurrection Spirituelle est liée au Chemin du Bodhisattva dans lequel l’initié doit purifier le corps physique, le Corps Vital, le Corps Astral, le Corps Mental, le Corps de la Volonté, la Conscience Spirituelle et l’Esprit. Ces sept corps sont les Sept Serpents de Feu comme le serpent d’airain qui a guéri les Israélites dans le désert. Cette énergie s’élève et crée à l’intérieur de vous le Véritable Homme. Si à ce moment vous décidez de prendre le Chemin Direct et se sacrifie pour l’humanité, alors le Seigneur, Chokmah, qui est le Christ, Prajna, descend en vous. Ce Chokmah est appelé en Grec «Christ». En Tibétain il s’appelle Chenrezig; en Sanskrit c’est Avalokiteshvara. Dans différentes langues, le Christ Cosmique est appelé par des noms différents. Dans le Mexique antique, le Christ s’appelait Quetzalcoatl. En Chine, il est appelé Kuan yin, et Ahura Mazda parmi les Zoroastriens. Dans l’Hindouisme, c’est Vishnu. Si vous examinez le Dieu Baldur, de la Mythologie des peuples Nordiques, vous trouverez c’est juste un autre nom pour le Christ. Ainsi, le Christ a beaucoup de noms.

Le Christ naît dans la nativité à Bethléem; son baptême a lieu dans la rivière Jourdain, ou les eaux de Yesod ; il subit la transfiguration de Hod, l’entrée triomphale dans Netzach, il est livré dans Geburah et crucifié dans Chesed, et enfin, il entre dans le Saint-Sépulcre dans Binah. C’est le chemin de croix que l’initié qui entre dans le Chemin du Bodhisattva doit marcher. C’est le chemin de la lumière spirituelle parce que d’abord le père entre dans le feu, mais après, il devient lumière. Cette lumière illumine le Bodhisattva. Lorsque le Bodhisattva atteint Chesed cela signifie que quatorze serpents – sept de feu et sept de lumière – ont été élevés par lui dans ses sept corps. À ce stade, le Bodhisattva atteint la Résurrection Spirituelle et il entre dans les mondes supérieurs comme un véritable homme, un Bouddha. Après cette Résurrection Spirituelle, il entre dans les mystères de Binah. Il est déjà ressuscité dans le feu et ressuscité dans la lumière. Par conséquent, ceci est la Résurrection Spirituelle.

Cependant, vous ne pouvez pas atteindre la Résurrection Spirituelle simplement en lisant et en croyant en la Bible. Vous devez effectuer le travail en travaillant avec la croix. Lorsque nous parlons de la croix, nous nous référons à l’homme et la femme représentée par les poutres verticales et horizontales. Si la vie physique ne peut pas survenir sans l’union de l’ovule avec le spermatozoïde, le spirituel ne le peut non plus.

Lorsque la Résurrection Spirituelle est atteinte, alors vient un autre type de Résurrection, celle dans laquelle vous êtes complètement purifié, car, même après la Résurrection Spirituelle les eaux de Yesod sont toujours sales.

Lorsque le Bodhisattva entre en Tiphereth, il lui est donné un choix entre deux chemins. Le Chemin du Bodhisattva est le chemin dans lequel l’homme du sixième jour est créé. Lorsque l’initié atteint le cinquième jour, c’est «bien» – l’initié est déjà un être humain. Cependant, les eaux dans Yesod sont encore corrompues par certains défauts. Si l’initié décide qu’il ne veut pas être un hasnamuss, alors il doit devenir un homme du sixième jour qui est «très bien». Pour que cela se produise, les eaux de Yesod doivent devenir complètement claire et pure. Bien sûr, c’est un travail difficile. Rappelez-vous que l’humanité est tombée quand il a mangé le fruit par l’abus du sexe.

Alors, le seul capable de purifier Yesod est le Christ. Ceci est appelé le salut et la libération finale. Voilà comment le Christ descend et pénètre dans la chambre de la mort et l’enfer. Bien sûr, les trois jours symboliques sont très longs. Il ne se produira pas en une semaine ou un mois, c’est un processus, souvent appelé quarante jours ou des années. Le nombre quarante représente Mem, les eaux de Yesod. Bien sûr, ce processus est le processus de la Bodhitchitta. Ce n’est pas comme les fondamentalistes croient que juste en croyant en Jésus, il descendra et vous rend saints. Beaucoup de Chrétiens affirment qu’ils sont nés de nouveau, mais en réalité, ils ont de nombreux défauts et vices.

Un homme fait à l’image de Dieu est quelqu’un qui n’a pas l’ego et est complètement propre car il doit entrer dans l’Eden supérieur qui est l’abîme de Daath. Voilà pourquoi il est écrit:

    «Depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure.» – Matthieu 27: 45

Mais, vous lisez dans une autre Évangile.

    Et ce fut la troisième heure, quand ils le crucifièrent. – Marc 15: 25

Donc, Jésus a été crucifié durant la troisième heure, mais à partir de la sixième heure jusqu’à la neuvième heure, il y eut des ténèbres sur la terre. Qu’est-ce que l’on entend par terre?

Malkuth est la terre. La sixième heure – dans les Heures d’Apollonius – est l’heure de la tentation quand Lucifer vous tentera jusqu’à la neuvième heure, qui est Yesod. Ici, vous trouvez que la sixième heure est (6) Tiphereth et le neuvième est (9) Yesod. Lorsque six et neuf sont ajoutés, vous trouverez le nombre 15, qui, dans le Tarot est le diable. En d’autres termes, c’est le moment où nous devons travailler très dur sur notre propre ego particulier. La neuvième heure est l’heure de l’initiation, mais vous devez travailler avec la croix et avec votre propre diable intérieur particulier qui fait perdre les eaux de Yesod.

Voilà pourquoi ce qui est écrit doit être lu de cette manière: De la sixième heure de la tentation (les mystères du Vendredi Saint, et IO-PETER), il y eut des ténèbres sur la terre (Malkuth) jusqu’à la neuvième heure (qui est la Magie Sexuelle) et le soleil de la compréhension (qui est Netzach), a été obscurci.

Netzach est le soleil de Binah (compréhension) et a été obscurci.

Et le voile du temple se déchira par le milieu.

Quel est le voile du temple?

A l’intérieur de nous, nous avons le Voile Adamique que nous ne pouvons pas voir au-delà. Nous ne pouvons pas voir au-delà de Malkuth dans les firmaments supérieures. À l’heure actuelle, la science pénètre dans la quatrième dimension avec certains instruments, mais avec la vue physique nous ne percevons que Malkuth. Au-delà de cela, il faut soit croire ou non. Toutefois, si le voile du temple se déchire alors la lumière des mondes supérieurs pénètre dans votre corps physique et vous commencez à voir ce que les yeux physiques ne peuvent pas percevoir. Voilà comment la crucifixion ouvre les yeux spirituels. Cela se fait en travaillant sur la croix, non pas en croyant sur la croix ou autre chose.

Voilà pourquoi, dans la neuvième heure, Jésus dit : «Père, entre tes mains je remet mon Esprit.» Cet Esprit est Chesed. Le père est Binah parce qu’ici en Daath se trouvent les mystères du père et de la mère. C’est lié à ce commandement «tu honorera ton père et ta mère.» Ce père et cette mère sont liées à l’Esprit Saint, Abba et Aima dans les mystères de Daath, et Adam et Eve dans Yesod. Alors, vous honorez Abba et Aima, père et mère, à travers le travail de la croix, dans l’acte sexuel, comme Adam et Eve, sans aucune forme de dégénérescence.

Ensuite, il est écrit que Jésus a donné son Esprit au Père. Nous devons comprendre que dans l’Hindouisme le Saint-Esprit est appelé Shiva. Shiva est le Dieu de la création et de la destruction. Dans le livre de l’Apocalypse, ce destructeur est appelé Apollyon. Ce destructeur est celui que Jehovah Elohim libéré au temps de Moïse, pour tuer les premier-nés des Egyptiens, c’est un symbole kabbalistique que nous devons interpréter avec les yeux de l’esprit. Dans la Bible, les Hébreux symbolisent ces éléments purs avec lesquels nous devons travailler, alors que les Egyptiens sont ces éléments dans Malkuth que nous devons détruire. Celui qui réalise cette destruction est Binah, Shiva, le créateur et le destructeur. Sur cette base, nous pouvons comprendre pourquoi, dans la Bible, Dieu est parfois destructeur et d’autres fois bienveillant.

Il est écrit que lorsque Jésus est allé en enfer, il a récupéré les âmes d’Abraham, Isaac, Jacob et tous les autres prophètes. Comprenez que symboliquement, cela signifie que le Christ libère toujours Chesed, Geburah et Tiphereth. Ceux-ci sont «les vivants» auxquels Jésus se réfère. En faisant ce travail, ces âmes sont sauvées. Tous les livres ésotériques sont des livres réellement kabbalistiques et alchimiques. Ils ne sont pas destinés à être pris à la lettre. Ce sont les enseignements de Jésus qui ont été faussés par les Pharisiens qui pensaient que l’humanité n’était pas prêt pour ces enseignements. Voilà pourquoi de nombreux Gnostiques sont morts à Rome.

Rappelez-vous, la croyance n’a pas d’importance; l’action est importante. Nous devons atteindre Anastasis, Résurrection. Rappelez-vous que la Genèse est écrite symboliquement et nous devons comprendre cela pour comprendre comment l’homme du sixième jour apparaît.

Il est écrit que «lorsque le voile du temple se déchira en deux depuis le haut (qui est Kether) vers le bas (qui est Malkuth) la terre trembla.» Ce tremblement de terre est un symbole de Malkuth. Cela signifie que lorsque vous vivez cette initiation internement et que vous entrez dans le Saint Sépulcre pour ressusciter, la terre (le corps physique) va trembler. À ce stade, l’initié se rend compte de la gravité de son travail. Si l’initié veut devenir «très bien», alors il doit coopérer avec le Seigneur. Pilate, Caïphe, Barabbas, et Judas existent encore à l’intérieur de lui.

L’initié doit descendre avec le Seigneur dans l’Enfer pour faire face à ses propres péchés internes et les défauts et les détruire. Après cela, l’initié peut ressusciter. Cette descente aux enfers est écrite dans la Mythologie Grecque. Les Heros tels que Orpheus est descendu aux enfers pour sauver Eurydice (symbole de la conscience). Ce n’est pas une tâche facile parce que les Dieux de l’enfer vous voient toujours avec leur «œil gauche». C’est un symbole qui signifie qu’ils ne voient que vos défauts, votre côté obscure. Seuls vos péchés sont visibles pour eux.

Un autre symbole lié à cela est le rachat des sept péchés de Marie-Madeleine. Marie-Madeleine représente notre propre âme. Pour la rendre sainte, le Seigneur doit retirer ses péchés. Bien sûr, c’est un long processus que nous devons accomplir.

Lorsque ce travail est terminé, la Genèse déclare que le Seigneur se repose le septième jour. Le septième jour est lié à Saturne, qui est la mort. Après que vous êtes complètement mort à l’intérieur de vous-même, le Seigneur peut se reposer. L’être humain est maintenant fait à l’image de Dieu. Maintenant, l’homme retourne au Jardin d’Eden.

Rappelez-vous que dans la Genèse, il est déclaré que l’homme a été créé à partir de la «poussière de la terre». La poussière de la terre est nos propres défauts. De même, dans la Mythologie Grecque Prométhée (qui est Lucifer) crée l’homme d’argile. Mais cela aussi est un symbole. C’est un symbole de la transformation de la poussière ou de l’argile en le véritable être humain. Dans la Pistis Sophia Dévoilée, le Maître Samaël Aun Weor a écrit ceci:

    «Il est impossible d’atteindre l’omniscience ou le niveau de Paramarthasatya à moins que nous avons déjà appris à vivre entre l’Absolu, qui est le Vide Illuminateur, et l’origine dépendante relative du Nidanas, entre la vérité mutable, ou conventionnelle de la manifestation et la vacuité immuable du vide».

A titre d’exemple: beaucoup de gens essaient de comprendre Binah, mais Binah est au-delà de l’intellect. Nous devons passer par la transformation de la Genèse pour comprendre ce mystère.

    «Ceux qui sont passé au-delà de l’expérience du Vide Illuminateur qui est appelé «Talité», ce qui signifie Bodhichitta parfaite. La Talité, le 13e Aeon, est la Grande Réalité de la vie libre dans son mouvement. Le Vide Illuminateur est tout simplement l’antichambre de la Talité, qui est la Grande Réalité, Bodhichitta parfaite ou Paramarthasatya, qui précède simultanément le manifesté et le immanifesté.»

En d’autres termes, quand nous atteignons ce niveau, nous comprenons la relativité entre le manifesté et le immanifesté. À ce stade, nous devons avoir aucun ego. Avec l’ego vivant, c’est impossible; c’est seulement après la Résurrection que cet état est atteint.

C’est le même symbole dans le Livre de Jonah quand la baleine vomit Jonah sur les rives de Ninive. C’est la même chose que Jésus s’élevant de la tombe, apparaissant comme un Maître Ressuscité. Alors, l’initié entre dans la quatrième dimension. À ce stade, un choix doit être fait:

  • ressusciter avec le Corps de Libération, qui est habituellement le choix de nombreux Grands Maîtres
  • ressusciter avec le corps physique

Seulement très peu de Maîtres, tels que Maître Jésus, choisissent de ressusciter avec la «carcasse», le corps physique.

Le Corps de Libération appartient, toutefois, à la quatrième dimension. Ce corps est immortel. Un exemple de ce type de Résurrection parmi les maîtres est Jeanne d’Arc, qui a été brûlé sur le bûcher, mais elle est ressuscité avec le Corps de Libération dans la quatrième dimension où elle existe encore. Si vous entrez dans la quatrième dimension et entrez en Bohême en Europe, vous rencontrez Jeanne d’Arc et aussi Paracelse, les deux sont des maîtres immortels.

Beaucoup de grands alchimistes vivent encore dans la quatrième dimension. Jésus existe dans le Temple des Maîtres Ressuscités. Après avoir atteint le niveau d’ «Anklad», il a atteint le plus haut niveau. Mais, il y a beaucoup de Maîtres Ressuscités. En Inde, par exemple, il y a un maître nommé Babaji qui est ressuscité avec sa femme Mataji. Il faut comprendre que ces deux individus sont des Maîtres Ressuscités, sans l’ego. Cependant, il y a beaucoup de personnes qui prétendent être la réincarnation de ces maîtres. La même chose est vraie de Jésus. Cependant, un maître ressuscité ne vieillit jamais, donc les revendications de ces gens sont impossibles. Tout le monde peut prétendre être un maître pour exploiter les ignorants.

Voilà pourquoi dans la Bible il y a une histoire d’un homme riche et un pauvre, nommé Lazare, qui tomba malade et mourut.

    Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de lin, et et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie: Et il y avait un pauvre, nommé Lazare, qui était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche homme: même les chiens venaient lécher ses plaies.

    Et il arriva que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d’Abraham: l’homme riche mourut aussi, et fut enterré; et en enfer, il leva les yeux, étant dans les tourments, et vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.

    Et il cria et dit: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme.

    Mais Abraham dit: Fils, souviens-toi que dans ta vie tu as reçu tes bonnes choses, et que Lazare a eu les maux, mais maintenant il est consolé, et toi tu es tourmenté.

    Et à côté de tout cela, entre nous et toi, il y a un grand abîme afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous ne peuvent pas; ni ils ne peuvent passer vers nous, qui viendraient de là.

    Alors il dit: Je te prie donc, père, que tu veux l’envoyer à la maison de mon père: car j’ai cinq frères; qu’il témoigne à eux, de peur qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.

    Abraham lui dit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent.

    Et il dit: Non, père Abraham, mais si l’on envoit vers eux les morts, ils se repentiront.

    Et il lui dit: S’ils n’entendent pas Moïse et les prophètes, ils ne seront pas persuadés, bien que l’un des morts ressusciterait. – Luc 16: 19-31

Lazarus-resurrectionQuoique, quand Jésus est venu pour ressusciter Lazare, Jésus a dit:

    Notre ami Lazare dort; mais je vais, que je puisse le réveiller du sommeil.

    Les disciples lui dirent: Seigneur, s’il dort, il sera guéri.

    Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il avait parlé de prendre du repos dans le sommeil.

    Alors Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort. Et je suis heureux à cause de vous que je n’étais pas là, au motif que vous puissiez croire; néanmoins allons vers lui.

    Alors, Thomas, qui est appelé Didyme, a dit à ses condisciples, Allons aussi, afin que nous puissions mourir avec lui. – Jean 11: 11-16

«Lazare est seulement endormi» parce que sa mort ne fut pas une mort commune. Sa mort était la mort psychologique que nous avons parlé. Jésus, qui représente le Christ, est arrivé et a vu que l’initié (Lazare) était déjà mort psychologiquement en lui-même. Lazare avait déjà accompli le travail. Jésus a accompli ce miracle pour démontrer le mystère de la Résurrection. Ce n’était pas pour montrer que Jésus était tout-puissant ou omnipotent, mais plutôt pour démontrer le mystère de la Résurrection. Lazare a été élevé pour la gloire de Dieu, ce qui signifie que si vous voulez glorifier Dieu, mourez psychologiquement, annihilez votre ego, et le Christ vous ressuscitera et vous mettra dans le Jardin d’Eden.

Quand cela arrive aux Maîtres ou ceux qui ont un certain développement interne, généralement dans le monde physique, nous trouvons seulement des êtres humains du cinquième jour, qui sont ces Nirvanis ou prophètes qui ont encore l’ego à l’intérieur. Ils sont des êtres humains, mais pas dans l’image complète de Dieu. Pour être à l’image de Dieu, vous devez mourir sur la Croix Sexuelle Alchimique. Avant que cela soit accompli, l’individu est encore un démon.

Nous nous rappellons d’une certaine anecdote connectée avec le Maître Samaël Aun Weor qui se préparait à ce moment pour sa Résurrection. Certains étudiants lui rendaient visite et l’une des étudiantes a demandé au maître quand elle allait enfin recevoir un mari. «Qu’attend-tu?» demanda le Maître.

«Je veux un homme qui sera un homme bon et m’aide avec le travail.»

«C’est difficile parce que les hommes ont l’ego, et vous avez également l’ego», répondit le Maître. «Tant que c’est le cas, vous aurez toujours des problèmes dans votre mariage.»

Le maître a continué à lui demander si elle se contenterait d’un homme qui était immobile comme une statue pendant l’acte sexuel.

«Non», répondit-elle.

«C’est parce que tu as toujours l’ego», dit le Maître.

Une fois que l’ego est détruit, bien sûr, l’individu ne se soucient pas des choses telles que cela. Alors, peu à peu, le couple doit se purifier jusqu’à ce qu’ils deviennent saints. Mais cela peut être fait seulement en accomplissant le travail psychologique.

Cette doctrine n’est pas une doctrine pour les anges qui sont déjà dans le ciel; c’est une doctrine pour les démons, comme nous, qui veulent devenir des anges.

Bien sûr, il y a beaucoup de gens démoniaques qui aiment l’enfer et ne veulent pas le quitter.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Anastasis

La Métempsycose du Bodhisattva

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

Avalokiteshvara

Métempsychose de méta, «changement», et de en, «dans», et psyché, «âme».   Ou en d’autres termes, le processus de Réincarnation ou d’incarnation du Pneuma (Geburah et Chesed) au moyen du processus de reniement à l’intérieur de la Bodhichitta.

    Chasmalim illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!

C’est une prière récitée dans l’Invocation de Salomon, quand le prêtre, qui représente Chesed, invoque toutes les puissances des différents mondes de l’Arbre de Vie, qui sont bien sûr liés à Assiah, Yetzirah, Briah et Atziluth.

Nous arrivons avec la séquence de ces conférences à la Sephirah Chesed, qui est liée à l’Esprit, à l’Esprit individuel de chacun de nous. Chesed est traduit par «miséricorde» ou «charité» mais a aussi un autre nom, qui est Gedulah, et ce Gedulah signifie «amour», aussi «bonté».

Quand on se réfère à la bonté ou à l’amour, nous disons Gedulah et Chesed qui est miséricorde ; les deux noms sont attribués à Chesed (l’Intime) ou à la Sephirah numéro 4 dans l’Arbre de Vie, qui est au sommet des sept Sephiroth inférieurs comme vous le voyez en comptant depuis le bas: Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah, et Chesed. Ce sont les sept Sephiroth inférieurs que nous disons toujours liés à l’être humain véritable, l’Être qui doit se développer dans les sept corps pour être appelé un Zauir-Anpin (petit contenance).

Malkuth, le corps physique avec ses trois cerveaux, est l’opposé de l’Esprit Triun : Chesed, Geburah et Tiphereth (le Pneumatikon – l’Esprit).

Malkuth est effet l’opposé de Chesed. Tous les Sephiroth liés au travail de la Bodhitchitta que nous discutons dans différentes conférences sont entre Chesed et Malkuth.

L’esprit triun – ou le «pneuma» comme on l’appelle en Grec – est la Monade, qui est un trio de Chesed, Geburah et Tiphereth, autrement dit Esprit, Âme Divine et Âme Humaine.

Les trois aspects (Chesed, Geburah et Tiphereth) sont ce que nous appelons la Monade ou le Pneuma; leurs opposés, bien sûr, sont en bas dans Malkuth, ceux-ci sont liés aux trois cerveaux. Rappelez-vous que nous avons toujours trois cerveaux: le système nerveux central, le système nerveux grand sympathique et le système nerveux parasympathique, que gnostiquement nous nommons toujours: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur instinctif sexuel.

A travers ces trois cerveaux, la Bodhichitta agit. Rappelez-vous que la Bodhichitta doit construire les corps intérieurs, ou ce que nous appelons les véhicules solaires, parce que Malkuth, le corps physique, est symboliquement appelé «une carcasse.» Malkuth est réellement un véhicule, mais ce véhicule a à l’intérieur (en toute personne ordinaire) les corps protoplasmiques qui sont lunaires, mécaniques, négatifs; c’est pourquoi Malkuth est appelé Assiah, qui est le monde de la matière et de l’action.

Jesus-and-nicodemusEn effet, l’Initié, le Kabbaliste, doit construire (à l’intérieur, à travers l’Alchimie Sexuelle) les véhicules supérieurs liés à cette déclaration donnée par le Maître Jésus à Nicodème: «En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas de l’eau et de l’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.» – Jean 3: 5. En d’autres termes, nous devons construire des véhicules supérieurs, parce que le Pneuma, l’Esprit, qui est la Monade, ne peut pas s’incarner ou ne peut pas se réincarner si le Kabbaliste n’a pas ces véhicules.

Voici que je prononce le mot Kabbaliste parce que ce mot vient de la langue Hébraïque «Kabel», qui signifie recevoir. Ainsi, un véritable Kabbaliste est précisément un Initié qui marche sur le Chemin Direct, ou sur le Chemin de l’autoréalisation. Oui, un Kabbaliste est quelqu’un qui reçoit, quelqu’un qui a les véhicules, le Mercabah, qui lui permet de recevoir le Pneuma et aussi la psyché dans différents processus. En effet, c’est précisément le but de l’Initié ou Kabbaliste: Incarner ou réincarner son Âme et son Esprit, ou mieux dit en Grec, sa Psyché et son Pneuma.

De ce point de vue, nous pouvons voir que dans Malkuth il y a deux types de Kabbalistes. C’est très important à comprendre. Quand je dis qu’il y a deux types de Kabbalistes, comprenons que nous parlons du point de vue alchimique, parce que l’Alchimie est précisément la science pour transformer les énergies dans le corps. L’Alchimie est appelée dans l’Arbre de Vie : Daath, le Mystère de Daath.

Donc, la raison pour laquelle Malkuth est appelé le Mesocosmos, ou le cosmos au milieu, c’est parce que, comme vous le voyez, il est entre Klipoth et le Royaume des Cieux lié aux Sephiroth supérieurs au-dessus. Malkuth lui-même, comme je le répète, est le corps physique que nous avons, la carcasse, et à l’intérieur de lui tout le monde a les corps protoplasmiques, qui dans leur conjonction sont ce que nous appelons «ego» – qui est le patrimoine de toute bête du Royaume. Si vous examinez clairvoyamment un chat, un chien, un cheval, un taureau, vous verrez que, tout comme nous avons les corps protoplasmiques, les bêtes aussi les ont, et ces véhicules parce que (c’est précisément ce que nous devons comprendre) les corps protoplasmiques sont des véhicules; ce sont des véhicules créés par la nature pour son propre but, qui est un but mécanique.

Les corps protoplasmiques transforment les énergies pendant le processus d’évolution du règne minéral, du règne végétal et du règne animal, mais la nature a aussi besoin de ces forces appelées forces lunaires. La nature utilise donc les mêmes corps protoplasmiques à travers l’involution. Les corps protoplasmiques involutifs sont des véhicules qui attirent les forces lunaires qui sont directement liées à Klipoth.

tree-daath-largeAinsi, lorsque vous apprenez la Kabbale, lorsque vous étudiez la Kabbale, vous découvrez qu’à l’intérieur de vous, vous avez votre propre Esprit, votre propre Chesed ou votre propre Gedulah, qui est une émanation de Daath, comme vous le trouvez dans l’Arbre de Vie ce Daath est entre Binah et Chesed. Le rayon de la création dans sa descente, de Binah passe à travers Daath vers Chesed.

Il est très important de comprendre (comme nous l’avons expliqué précédemment dans de nombreuses conférences) que l’Intime, l’Esprit que nous avons à l’intérieur, est l’enfant du Saint-Esprit. Chesed est le septième corps ci-dessus; il est au-dessus des sept Sephiroth inférieur. Ainsi, Chesed, en effet, Kabbalistiquement parlant, est le fils ou l’enfant de Jehovah-Elohim, qui est lié à la Sephirah Binah. C’est pourquoi la Bible déclare que Jehovah-Elohim (qui est le Saint-Esprit) a fait toute la création à travers Chesed qui est précisément cet élément qui est placé dans notre propre individualité particulière. Oui, Chesed est ce que la Bible appelle le «Ruach Elohim», qui, comme vous le voyez, est traduit par «l’Esprit de Dieu» (mais il est préférable de dire l’Esprit des Elohim) qui, au commencement, planait sur la surface des eaux.

Ainsi ce Ruach Elohim, je le répète, est notre Intime. L’Intime doit se développer, doit créer l’âme. L’Intime est en soi notre Esprit qui grandit et se développe en planant sur la surface des eaux. C’est pourquoi, lorsque vous étudiez le Chesed de toutes les créatures qui existent dans la nature, vous découvrez que tous ces Chesed ne sont pas entièrement développés. Le développement de Chesed / Gedulah commence quand il commence à travailler à travers nous dans les eaux, comme il est dit dans le Livre de la Genèse. Notre propre Chesed ou Gedulah doit construire à l’intérieur de nous tout ce qui est écrit symboliquement dans le Livre de la Genèse.

C’est pourquoi vous trouvez, Kabbalistiquement, que lorsque la Genèse déclare que Jehovah-Elohim, ou Elohim (qui est le mot Hébreu symbolique pour les Dieux), a dit: Que la lumière soit et la lumière fut. Et Elohim vit la lumière, qui était bien. – Gènes 1: 3, 4.

Donc, quand Kabbalistiquement et Alchimiquement, ces précédents versés sont traduits en Français simple, nous dirons que Chesed ou le Ruach Elohim (l’esprit que les Elohim ont mis dans notre intérieur au commencement) à travers l’Alchimie que nous enseignons, à travers les mystères de Daath, ou la Transmutation Sexuelle, dit: qu’il y ait la lumière.

Les Elohim dans Daath symbolisent la Divine Mère (Aima Elohim) et le Saint-Esprit (Abba Elohim). Dans différentes conférences, nous expliquons que la Divine Mère est appelée Shechinah en Kabbale, l’aspect féminin du Saint-Esprit en Binah. L’union de ces deux forces féminine et masculine travaillent dans Malkuth, qui est la carcasse. Ainsi, depuis le bas, dans Malkuth, ils font leur travail. Ecoutez attentivement: Abba et Aima, Père et Mère dans le ciel, font passer à travers Chesed leur travail dans Malkuth. C’est pourquoi il est dit qu’au commencement l’Esprit de ces Elohim flottait sur la surface des eaux. Ces eaux génésiaques, nous le répétons, sont les eaux sexuelles, et d’elles, de leur transmutation (que nous avons précédemment expliquée) émerge la lumière, de sorte que la lumière est bien la lumière portée par le feu qui monte dans la colonne vertébrale, ainsi la lumière est le résultat du Tzalem.

Encore, le Tzalem est le même Chesed qui a l’image des Elohim à l’intérieur, car en effet, Chesed est l’image des Elohim, ou mieux dit, Chesed est cet Esprit fait à l’image des créateurs, ou Elohim, ou Dieux comme nous parlons. Donc, quand cet Esprit livre à travers la Transmutation Sexuelle son propre Tzalem, ce Ruach Elohim, ce Chesed, commence à faire de la lumière à l’intérieur de nous ou à l’intérieur de son véhicule, qui au commencement est Malkuth, la carcasse. Ainsi, c’est comme cela que nous recevons (Kabel); c’est ce qu’on appelle le Tantrisme Blanc ou la volonté de recevoir (Ratzon-l-Kabel), c’est-à-dire la volonté de recevoir le Tzalem ou l’Essence-Esprit de Chesed (Gedulah) pour commencer le Grand Oeuvre.

Quand vous lisez: Et Elohim a vu la lumière, que c’était bien. – Genèse 1: 4, cela signifie que la lumière était Gedulah, qui est «bonté» ou «droiture». C’est précisément ce que beaucoup de gens ne comprennent pas lorsqu’ils lisent la Bible, car ils sont enfermés dans les termes «bien et mal». Comprenez que les termes «bien et mal» comme les gens ordinaires les comprennent n’ont rien à voir avec ce dont nous parlons ici.

Gedulah est la bonté; c’est précisément cette bonté ou compassion que nous commençons à bâtir à travers la Chasteté, parce que construire cette bonté dans sa totalité, c’est accomplir tous les jours de la Genèse à l’intérieur. Ainsi, au commencement, nous éveillons cette lumière ou Kundalini, qui est ce serpent dont parle Moïse et qu’il a appelé le serpent d’airain qui a guéri les Israélites dans le désert; c’est la Kundalini ou le feu du Saint-Esprit.

brazen-serpent

    C’est pourquoi le peuple est venu à Moïse, et a dit: Nous avons péché, car nous avons parlé contre Iod-Chavah (le Saint-Esprit) et contre toi (Ratzon-l-Kabel ou bonne volonté à recevoir); Priez à Iod-Chavah, qu’il enlève les serpents (le Kundartigateur) de nous. Et Moïse pria pour le peuple. Et Iod-Chavah dit à Moïse: Fais-toi un serpent ardent (la Kundalini), et posez-le sur une perche; et il arrivera que quiconque qui est mordu (par Fornication), lorsqu’il le regardera vivra. Et Moïse (en amalgamant le cuivre féminin de Vénus avec l’étain masculin de Jupiter à travers l’Alchimie Sexuelle) fit un serpent d’airain et le mit sur une perche (moelle épinière), et il arriva que si un serpent (tentateur) avait mordu un homme, quand il a vu le serpent d’airain, il a vécu.   – Nombres 21: 7-9

Le feu du Saint-Esprit est précisément le Serpent d’Airain, le serpent ardent Kundalini qui agit à travers Gedulah, le fils de la Divine Mère, qui est Shechinah. Ainsi, il y a deux types de Shechinah selon la Kabbale : Shechinah est l’aspect féminin de Binah qui crée. Ainsi, la Shechinah en haut est la Divine Mère, la femme du Saint-Esprit qui est une émanation de Chokmah. Vous voyez c’est pourquoi quand Dante Alighieri parle de la Divine Mère Kundalini comme il l’a déclaré dans sa Divine Comédie au Paradis Canto 33 Verse 137, il dit:

    «Vierge Mère, Fille de ton Fils,

    Plus humble et sublime que n’importe quelle créature,

    Objectif fixe décrété de toute éternité»

    «Ta bonté ne répond pas seulement à celui qui demande,

    Mais elle est souvent prête à répondre librement longtemps avant la demande.

    En toi la compassion est, en toi est la pitié, en toi est la générosité (Chesed),
    En toi est toute bonté (Gedulah) trouvée dans n’importe quelle créature. – La Divine Comédie, Paradis, Canto 33, vers 1-37

Binah-ShechinahDonc, la Divine Mère est ce que nous appelons dans la Kabbale Shechinah, la femme du Saint-Esprit. Elle est la fille de son fils, parce que Chokmah est son père. Chokmah est le père de Binah. Lorsque vous étudiez le rayon de la création, vous voyez comment le rayon de la création descend de Kether, puis à Chokmah, puis à Binah, puis passe à travers Daath vers Chesed. Ainsi donc, Binah est le résultat de Chokmah, ou un dédoublement de Chokmah ; c’est pourquoi il est dit que Binah a comme père Chokmah, qui est sagesse.

Quand Binah se divise en polarités féminine et masculine, elles s’unissent encore dans le Mystère de Daath. Le Mystère de Daath est le mystère des deux, de l’union du féminin et du masculin, qui dans la Kabbale sont appelés Abba et Aima. Aima est précisément ce que nous appelons «Mère» et c’est la Shechinah en-haut dans le ciel. Elle est cette Shechinah ou cette puissance des Elohim qui a le pouvoir de créer ou de mettre en chacun de nous cet embryon, cet Esprit qui est appelé «l’enfant de Dieu», c’est-à-dire le Ruach Elohim qui doit descendre dans le corps physique. Ainsi, à travers eux, à travers ces Jehovah Elohim, à travers ces deux polarités en-haut, nous faisons le travail, parce que quand vous lisez la Bible, vous lisez dans la Genèse: Et Elohim dit, ainsi, ce Elohim est Abba et Aima comme un, parce que Elohim signifie «Dieux et Déesses», les deux polarités, homme-femme.

Et Elohim dit: Que la lumière soit, et la lumière fut. Et Elohim vit la lumière, qui était bien. – Gènes 1: 3, 4. En d’autres termes, la lumière qui a émergé là dans la colonne vertébrale était Gedulah. Et séquentiellement vous continuez à lire et vous trouvez que ce Elohim travaille et continue à travailler dans Malkuth en transmutant les eaux, qui sont appelées Mayim en Kabbale. Mayim est «eau», qui nous rappelle Maya, un mot Sanskrit relatif au nom de la mère de Bouddha, et aussi Maya est la force de la Mère Divine parmi les Mayas. Voilà donc la similitude de Maya et Mayim; Ces eaux sont simplement les eaux en-bas dans Yesod, dans les organes sexuels, et est ce que nous appelons la Shechinah inférieure. Ainsi, c’est la Shekhinah en-bas, dont la puissance est enfermée dans le Chakra Muladhara, ou comme nous disons dans la Kabbale, elle est en exil à l’intérieur du Chakra Muladhara.

Le Chakra Muladhara que nous étudions dans la Kabbale et l’Alchimie est directement lié à Malkuth, parce que Malkuth est la Terre et que le Chakra Muladhara est lié au tattva de la Terre appelé prithvi.

Suivez donc attentivement cette explication, car c’est précisément la signification du caché, ou comment Shechinah travaille avec la puissance du Saint-Esprit à travers la croix, parce que c’est dans Gedulah-Chesed que nous enseignons le Mystère de la Croix.

De nos jours, beaucoup de fondamentalistes parlent du pouvoir de la croix et de nombreux Chrétiens ont ce symbole de la croix dans leurs foyers, mais ils ne connaissent pas la signification de la croix. Ils pensent qu’il est simplement lié à la torture ou la crucifixion du seigneur Jésus il y a deux mille ans. Ils ignorent que la croix est un symbole antique très ancien et que le processus de crucifixion, écrit dans les Évangiles, est lié au creuset alchimique ou aux forces croisées, liées à l’acte sexuel.

Ici, nous n’allons pas parler de la torture que les gens ont infligée au Maître Jésus il y a deux mille ans; c’est un autre sujet.

Ici nous parlons du symbole alchimique de la croix, en relation avec ce qui est écrit dans les Évangiles au sujet de la croix; c’est ce que nous devons comprendre. Parce que sur la croix se trouve précisément le salut; sur la croix, dit-on, c’est là que le Christ a versé son sang et son eau de la blessure après que ce soldat l’a percé avec la lance. En effet, c’est précisément un symbole sexuel complet dont beaucoup de Pharisiens n’aiment pas parler.

Oui, les Puritains n’aiment pas en parler, mais il est vrai et certain que la sexualité est ce que nous expliquons ici par rapport à la croix, parce que c’est à travers l’union, la croix, la connexion de la poutre horizontale, qui est la femme, l’aspect féminin, avec la poutre verticale, qui est l’homme, dans l’acte sexuel par le biais du Mystère de Daath (qui est l’Alchimie Sexuelle) que le Ruach Elohim s’éveille. Oui, l’Esprit de Dieu qui plane sur les eaux sexuelles, sur Mayim, sur Maya, en-bas dans Malkuth se développe à travers le processus de la Genèse, le processus des sept jours de la Genèse ou mieux dit six, parce que le sixième jour c’est quand l’Être humain est créé.

Ainsi, la Genèse est un processus de transmutation ou de transformation, et c’est pourquoi après la création de chaque jour ou chaque jour de la Genèse (à l’exception du second), il est dit: «Et Elohim vit que c’était bien. En d’autres termes, nous dirons, c’est Abba et Aima, le Saint-Esprit, travaillant dans le véhicule de Malkuth dans différentes octaves; ainsi, à chaque octave, Jehovah Elohim, le Saint-Esprit et la Divine Mère Kundalini, ont vu que Gedulah apparait à chaque pas, parce que l’oeuvre est faite par Chesed / Gedulah, qui est le vrai Fils de Dieu au-dessus qui descend pour créer.

C’est précisément ce que notre propre Bouddha, Monade ou Esprit veux. Il veut créer l’homme à son image et c’est pourquoi il descend comme Tzalem à l’intérieur de l’énergie sexuelle pour élaborer la Bodhichitta peu à peu en différentes étapes. C’est pourquoi nous déclarons que le Soma Psuchikon ou la Bodhichitta est le résultat du Pneuma, ou le travail – travail très dur – que Chesed doit construire à travers nous. Le Pneuma construit ce qui est appelé le véhicule, vous voyez? La Bodhichitta est ce véhicule, parce que ce véhicule doit recevoir l’incarnation du Pneuma, qui est en-haut. C’est comme si vous voulez utiliser une voiture; supposons que vous ne savez pas qu’il y a un moyen d’acheter une voiture, mais, vous avez la possibilité de construire une, donc vous la construisez; vous construisez votre voiture avec votre capacité, avec votre intelligence, avec votre Binah. Ainsi, à la fin quand elle est faite, cela pourrait être un chariot ou n’importe quel véhicule, alors vous entrez juste dedans et cela devient votre véhicule, le véhicule que vous avez fait.

Comme vous le voyez, dans ce travail d’Alchimie, que nous expliquons ici, personne ne va faire le travail pour vous; cela doit être fait par vous. Il faut donc comprendre que lorsque le véhicule est terminé, vous commencez à recevoir à travers un processus les différents éléments, les éléments psychologiques et les éléments Pneuma, qui sont la Psyché et l’Esprit dans les différentes étapes. C’est le processus que nous appelons la «Métempsycose» ou le processus de changement à l’intérieur de la psyché ou Buddhata pour atteindre l’Incarnation ou la Réincarnation de l’Âme Humaine et de l’Esprit à travers un processus d’initiations représentées par les nombreuses têtes d’Avalokiteshvara.

Cependant, dans Malkuth, dans ce monde physique, nous avons d’autres types de Kabbalistes. En d’autres termes, d’autres types d’initiés qui «reçoivent» aussi, mais ils ne reçoivent pas le Pneuma.

C’est pourquoi, en-bas de Malkuth, dans Klipoth, vous trouvez ce que l’on appelle Klipha qui signifie «coquille, coquilles vides», ce qui signifie des véhicules qui n’ont rien à voir avec Chesed. Pourquoi? Parce que dans le monde physique, dans Malkuth, ces Kabbalistes qui – même connaissant le Mystère de Daath – forniquent encore. En d’autres termes, ils répandent le Ruach Elohim; ils répandre le Tzalem de Dieu qui plane sur leurs propres eaux sexuelles. Par cette attitude, ils s’éveillent naturellement dans Klipoth; c’est ce qu’on appelle le Tantrisme Noir.

Le Tantra Noir chez les Kabbalistes travaille à travers le désir (mauvaise volonté). Ils nomment également ce Tantra «volonté de recevoir» – Ratzon-l-Kabel – mais, elle est auto-voulu; dans d’autres endroits, le Tantra Noir est nommé avec des noms différents, cependant puisque ici nous parlons de Kabbale, nous appliquons le mot Hébreu Kabel, qui signifie «recevoir» et est la racine du mot Kabbale, et Ratzon, volonté.»

Ainsi, les Initiés Tantriques Noirs de la Kabbale commettent le crime de répandre le Tzalem, l’image de Dieu, qui (comme je l’ai déjà dit) flotte sur nos eaux sexuelles. À travers cette procédure, ils développent le Kundartigateur. Qu’est-ce que le Kundartigateur? C’est ce qui est référé dans la Bible comme le serpent tentateur de l’Eden (la queue de Satan).

    Car (à travers la fornication) ils jetèrent chacun leur verge, et ils devinrent des serpents (tentateurs d’Éden); mais la verge d’Aaron (Kundalini) engloutit leurs verges (Kundabuffer). – Exode 7: 12

Les Initiés Tantriques Noirs de la Kabbale à travers l’orgasme éjectent l’énergie sexuelle créatrice qui est dans Malkuth (corps physique), en d’autres termes, à travers l’orgasme la Shechinah qui est en exil, qui est dans le Chakra Muladhara au lieu de s’élever dans la colonne vertébrale (ou verge d’Aaron) et leur donner la naissance spirituelle à travers leur Ruach Elohim (qui est la bonté ou Gedulah), ils font l’inverse; ils éveillent la Shechinah dans le sens opposé, en d’autres termes, ils éveillent et travaillent avec Lilith.

Dans la Kabbale, nous parlons de la vierge nue ou de la Shechinah nue, qui est précisément la force de Shechinah descendant dans Klipoth à travers l’orgasme et qui se transforme en Lilith et Nahemah. Quand Adam et Eve avaient forniqué – dans ce cas nous dirons quand Chavah / Eve a forniqué, car Malkuth est lié aux forces de procréation. Les forces de procréation sont Chavah; c’est pourquoi, dans la Bible, Chavah est appelée «la mère des vivants», parce que le Chaiah, la vie, est dans l’énergie sexuelle.

Quand nous arriverons à ce sujet, nous dirons que l’énergie sexuelle est divisée en deux polarités. Le sperme dans le sexe est l’opposé du liquide Céphalique Rachidien dans la tête. Un pôle est en relation avec Adam: le fluide Céphalique Rachidien est en relation avec Adam, qui est Pingala, qui développe le cerveau. Mais Chavah, qui est Ida, Eve, est en relation avec le sperme, ou la procréation. Adam est le cerveau et Chavah (Eve) est le sexe.

Donc, quand nous transmuons l’énergie sexuelle, Chavah / Eve s’élève comme Shechinah, au cerveau, et alors l’ange est créé avec tous les véhicules que nous expliquons alchimiquement ici à travers le Livre de la Genèse.

Personne ne peut créer ces véhicules à travers la fornication ; personne ne peut recevoir le pouvoir de Gedulah et au-dessus s’il ne crée pas d’abord ces véhicules.   Néanmoins, comme je l’ai dit, les Kabbalistes Tantriques Noirs répandent leur énergie sexuelle. Peu importe qu’ils le fassent une fois par semaine, une fois par mois ou une fois par an; car répandre est un crime tel qu’il est écrit dans la Bible:

Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras point; car au jour où tu manges (le fruit de la sexualité) tu mourras certainement. – Genèse 2:17.

Entre parenthèses, cela me rappelle une expérience du Maître Samaël lorsqu’il a investigué sur la chute de l’humanité à l’époque de la Lémurie. Il a écrit que lorsqu’il était dans les Régistres Akashiques invoquant un certain couple de la septième sous-race de la Lemurie, qui était déjà une humanité déchue, il demanda au couple, précisément à l’homme, comment ils se reproduisaient à leur époque.

«Eh bien», disait l’homme, nous répandions le Tzalem de Dieu pour avoir nos créatures, mais nous ne le versions que pour la multiplication, seulement pour cela.

Le maître lui dit: «Qu’importe que tu le faisais à cette fin, puisqu’il s’agit d’un sacrilège, tu ne devrais pas répandre le Tzalem de Dieu pour créer des créatures dans le monde physique».

«Oh!» disait l’homme, «Mais en ce moment nous avions une attitude très édifiante et digne et nous étions concentrés dans notre Gedulah particulière pour créer cette créature.»

Le maître Samaël répond à ce Lémurien: «Pire! Parce que si vous étiez concentrés dans votre Gedulah et que vous renversiez son image à travers l’orgasme sexuel, c’est un crime vraiment dans le visage de Dieu. N’en avez-vous pas honte?

Il a dit: «Eh bien, c’est ce que nous avons fait, c’est ainsi que nous nous sommes multipliés.»

«Oui», disait le Maître, mais la multiplication des races n’a pas toujours été ainsi. Permettez-moi d’invoquer pour vous un autre ami qui a vécu dans la quatrième sous-race de cette race Lémurienne, qui en leur temps se multipliaient eux-mêmes selon les commandements des Elohim.»

Et puis l’homme a dit: « S’il vous plaît faites-le.»

Ainsi, Samael a invoqué un Maître et le Maître est venu. Ce fut le Bodhisattva du Maître. «Malheureusement» a dit le Maître, «ce Bodhisattva était tombé parce que, à ce moment-là en Lémurie il était debout et maintenant il était tombé, par conséquent, il est venu avec beaucoup de chapeaux sur sa tête. Ces chapeaux symbolisent les différentes nationalités où ce Bodhisattva était réincarné; chaque chapeau représentait une femme, des femmes différentes avec lesquelles il avaient forniqué.»

Alors, quand le Bodhisattva est arrivé, le Maître a dit: «Nous vous avons invoqué parce que je veux vous poser une question pour que vous soyez témoin devant ces amis à moi, mais pourquoi avez-vous tous ces chapeaux sur votre tête? Ne soyez pas sacrilègieux, ne soyez pas vulgaire, désintègrez les!»

Le Maître a continué, «Le Bodhisattva a fait un effort – un effort profond – et a désintégré les chapeaux, qui réellement»,  il a dit, «J’étais heureux, parce que c’est un symbole de quelque chose qu’il va faire plus tard.» Ceci bien sûr est lié au sexe.

Et puis, quand les chapeaux ont disparu de la tête de ce Bodhisattva, le Maître a dit: «Pouvez-vous nous dire comment vous vous multipliez dans votre temps?»

«Eh bien», a-t-il dit, «Nous avons effectué l’acte sexuel, mais nous n’avons jamais fait répandre le Tzalem de Dieu, autrement dit, nous n’avons jamais mangé de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.»

«Ah, voilà comment vous vous êtes multipliés dans votre temps, hein?»

«Oui», dit-il.

«Réalisez- vous cela?» dit-il à l’autre couple qui était là depuis la septième sous-race de la race Lémurienne.

«Oui», répondit l’homme, «mais nous ne savions pas.»

«Eh bien, maintenant vous le savez», dit le Maître.

Alors le Maître a continué à parler de cette expérience qu’il a eue avec cet ancien Lémurien qui, au moment de l’invocation était tombé.

Ainsi, il lui demanda: «Êtes-vous prêt à témoigner dans le plan physique de ce que vous me dites ici dans les plans internes?»

Cet ancien Lémurien dit: «Oui, je le ferai.»

Alors, voilà comment l’expérience est terminée, il y a en elle d’autres de plus amples détails, que nous n’allons pas parler ici. Le fait ici dans ce récit est que ce couple de la septième sous-race de l’époque Lémurienne a effectué l’acte sexuel avec cette attitude sainte, etc., c’est précisément la façon dont de nombreux Kabbalistes le font dans cette époque. Ils pensent qu’en ayant cette attitude de se souvenir de Gedulah, que l’éjaculation du sperme n’est pas mal, donc, en faisant leur travail sexuel de cette façon, ils deviennent précisément sacrilègieux parce qu’ils invoquent d’abord leur propre Gedulah, leur propre Chesed, et après, ils répandent leurs semences, leur Tzalem. C’est précisément un crime terrible; ce fut le crime d’Esaü, ou Essau, que la Bible parle dans la Genèse. Qui est Essau? Essau était celui qui a vendu son droit d’aînesse pour un plat de lentilles, qui est un symbole de fornication.

Jacon-and-EsauCe Essau est précisément le serpent. Pourquoi ai-je dis que Essau est le serpent, le serpent tentateur de l’Eden? Il est écrit dans les Évangiles ou dans l’Ancien Testament que lorsque Essau est né, derrière lui vint Jacob tenant son talon, mais bien sûr, c’est un symbole de la façon dont Jacob (qui symbolise Tiphereth) le contrôlait par le biais de la volonté, qui est symbolisée par la main droite. Cela ne signifie pas littéralement que le bébé Jacob tenait le talon d’Essau. Cela signifie que symboliquement il contrôle déjà son Essau, qui est un symbole du sang venin. Essau représente le mental animal qui travaille à travers ce sang poison qui circule dans Malkuth (corps physique), qui est le serpent (qui rampent sur la terre selon son genre), qui apporte tout cet héritage bestial, animal du règne animal, parce que tout animal fornique. Et Jacob est le sang oxygéné qui contient le Aleph, le souffle, l’oxygène de Kether, l’héritage du Père.

Donc, lorsque vous en tant qu’âme entrez dans le règne animal intellectuel, vous recevez alors le commandement de Dieu: Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas de celui-ci: car le jour où (comme une bête) tu en mangeras (le fruit de la sexualité) de celui-ci tu mourras. – Genèse 2: 17.   Malheureusement, vous avez à l’intérieur de votre sang, à l’intérieur de ce sang poison qui vient du foie, l’appât du serpent tentateur de l’Eden.

Voici, vous trouverez ici précisément un autre symbole fascinant: le foie est lié à la planète Mars, et Mars est gouverné par Samael. Samael est l’un des Archanges qui ont donné le corps du désir aux bêtes, aux animaux, c’est pourquoi il est écrit dans le Zohar que Samael était monté sur un serpent, et Samael était celui qui a tenté Eve, qui est la force sexuelle de procréation, parce que la force du désir sexuel de procréation provient du règne animal à travers le sang empoisonné, qui est appelé Essau.

Il est écrit dans la Genèse 32: 24-30 que Jacob a lutté avec l’Archange Samael:

Samael-Archangel-and-Jacob

Et Jacob resta seul; et un homme lutta avec lui jusqu’au lever du jour. Et quand il a vu qu’il ne gagnait pas contre lui, il a touché le creux de sa cuisse (parce que cet Ange, avait sur son vêtement et sur sa cuisse – son sexe – un nom écrit: Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs.- Apocalypse: 19: 16); et le creux de la hanche de Jacob se démit (démit du désir sexuel de la bête), pendant qu’il luttait avec lui. Et il dit: Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et il dit: Je ne te laisserai point aller, sauf si tu me bénis. Et il lui dit, quel est ton nom? Et il a dit, Jacob. Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël (Ish-Ra-El, le feu du Dieu Ra – l’Ain Soph Aur): car comme un prince tu as ton pouvoir avec (la puissance sexuelle de) Dieu et avec (la puissance sexuelle des) hommes, et tu as prévalu. Et Jacob lui a demandé, et dit: Dites-moi, je te prie, ton nom. Et il dit: Pourquoi est-ce que tu demandes mon nom? Et il le bénit là. Et Jacob appela le nom du lieu Peniel (Penis – El, ou le Iod de Dieu): car (dans l’acte sexuelle) J’ai vu Dieu face à face, et ma vie est préservée. – Genèse 32: 24-30

Donc, Essau représente le mental animal qui travaille à travers ce sang poison qui circule dans Malkuth ou corps physique. Qu’en est-il du talon d’Essau; Vous souvenez-vous de la Genèse? Quand il a dit dans la Genèse que la femme mange de l’Arbre de la Connaissance, c’est Chavah / Eve dans les organes sexuels, celle qui mange du fruit. Voilà pourquoi il est dit dans la Genèse chapitre 3:15 que Jehovah dit au serpent:

«Et je mettrai l’inimitié entre toi (le feu serpentin passionel sanglant toxique) et la femme (Urania-Venus, Aima Elohim), et entre ta postérité (ou les enfants de fornication) et sa semence (enfants de Dieu); (le feu solaire de Aima Elohim, la Divine Mère Kundalini) écrasera ta tête (ton Mental, l’antre du serpent est dans le mental animal, Essau), et tu (le feu serpentin passionel sanglant toxique, à travers la fornication) blesseras son talon (le talon d’Essau dans Malkuth avec Kamaduro et Karmasaya).»

Mais, à travers le Tantra Noir, à travers l’orgasme sexuel, le feu serpentin passionel tombé à travers Chavah / Eve ou Ida meurtrit le talon, Malkuth. La tête du serpent est Essau ou ego qui transmet son désir empoisonné à travers le feu serpentin passionel sanglant toxique du foie et à travers la fornication blesse la tête (qui est le cerveau – Adam). Ainsi, Essau ou mental animal est fortifié dans le cerveau, c’est précisément ce qui se passe avec les gens qui pratiquent le Tantrisme Noir. Ils forniquent, ils bénéficient de l’orgasme, pour développer le Kundartigateur (le feu serpentin passionel sanglant toxique) ou la queue de Satan et voilà comment ils deviennent disciples de Jahve dans le monde de Klipoth.

Les Adeptes Tantriques Noirs deviennent des véhicules vides, des véhicules sans Gedulah, mais des véhicules qui absorbent toutes les ordures de Klipoth et acquièrent le pouvoir dans Klipoth – en enfer – mais jamais dans le ciel. Bien sûr, les véhicules qu’ils utilisent pour acquérir ce pouvoir abyssal à travers le développement du Kundartigateur, la queue de Satan, sont le corps physique et les corps protoplasmiques, qui sont lunaires.

Et voilà pourquoi plus ils forniquent, plus ils reçoivent de Klipoth et plus gros ils deviennent psychologiquement, leur ego devient de plus en plus gros, de plus en plus énorme. Si vous lisez le livre La Révolution de Belzébuth voilà comment précisément c’est expliqué.

Belzébuth était réellement très gras, un énorme gorille, noir, un monstre, parce qu’il  connaissait comment développer le Kundartigateur et acquérir les 13 degrés de la magie noire. Les 13 degrés de la magie noire sont à l’opposé des 13 Sephiroth. Quand vous parlez de l’Arbre de Vie, vous comptez 10 Sephiroth de Malkuth à Kether, mais au-delà de Kether vous trouvez l’Ain Soph Aur, l’Ain Soph et l’Ain. Ce sont les 13 cieux que tout Kabbaliste Blanc authentique développe, les 13 cieux. Mais, malheureusement, il existe les 13 degrés noirs qui sont exactement le contraire, l’opposé.

Les Kabbalistes Noirs qui développent le Kundartigateur absorbent toute la puissance de Klipoth et ils acquièrent le pouvoir dans le monde physique. C’est-à-dire l’argent, comme le démon Mammon, le pouvoir de différentes manières en relation avec les coquilles vides de Klipoth, l’enfer, donc ils deviennent hiérarques de l’enfer. Bien sûr, Belzébuth était l’un d’entre eux; quand le Maître l’a trouvé, il était vraiment énorme, un monstre, et tous les pouvoirs qu’il développait et avait à cette époque étaient liés à Klipoth. Alors Belzébuth était un magicien; rappelez-vous que le mot magicien vient du mot Sanskrit «Mag» qui signifie «prêtre»; ainsi Belzébuth pensait qu’il marchait sur le chemin positif parce qu’il développe des pouvoirs, mais dans les infradimensions.

Pourquoi parlons-nous de Tantrisme en ce moment, à ce niveau du Chemin du Bodhisattva? Parce que nous entrons dans Chesed et Chesed est le chef des 7 Sephiroth inférieurs. Le sommet de la Montagne de l’Initiation – et c’est ici dans la tête ou comme l’Evangile dit dans «le Mont du crâne», qui est l’endroit où vous trouvez précisément le liquide Rachidien Céphalique, et en-bas dans la moelle épinière, qui est commandé ou contrôlé par Pierre, le chef de l’église ou le chef du temple.

Vous voyez c’est pourquoi Pierre, l’apôtre de Jésus, est toujours le chef ou comme nous avons toujours déclaré, Pierre est lié à la glande pinéale, n’est-ce pas? Et Pierre est appelé Cephas qui un mot qui partage les mêmes racines que céphalique, Cephas, Céphalique, du Grec, «Kephale», lié à la tête.

Donc, comme vous le savez, dans Jean 01:42, Pierre est Cephas: «Tu seras appelé Cephas, qui est par interprétation une pierre.» «Et je te le dis, tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église.» Matthieu 16: 18

Pierre signifie «pierre» et sur cette pierre je bâtirai mon église. Cela signifie qu’à travers la glande pinéale Pierre construit l’église de Dieu, parce que la science de Pierre est la Transmutation Sexuelle que nous parlons ici. Voilà pourquoi l’apôtre Pierre fut crucifié la tête en bas, en d’autres termes, comme disant votre tête, votre Cephas, votre Kephale, votre céphalique, doit contrôler vos eaux sexuelles. La Transmutation Sexuelle est la science de Pierre.

Simon Pierre est le 1er apôtre, mais son contraire est Simon Magus, qui représente le pôle opposé du Tantra. Vous voyez, tout a deux pôles dans le cosmos. Kabbalistiquement vous trouvez Pierre l’apôtre le chef de l’église, votre propre église, votre propre construction que vous devez construire à l’intérieur de vous à travers la Transmutation Sexuelle ou Tantra Blanc, mais l’opposé de Pierre est Simon Magus.

Simon Magus, Simon Pierre pouvez-vous voir l’évidence? Simon Magus est Simon Prêtre en d’autres termes ou les personnes qui connaissent le Mystère de Daath que nous parlons ici, parce que ce mystère était caché, mais maintenant est public. Donc, «ces prêtres» ou comme nous allons le dire en sanskrit «ces magiciens» («mag» signifie prêtre) qui sont à l’opposé de Pierre sont appelés symboliquement Simon Magus.

Bien sûr, Simon Magus est un magicien noir, un prêtre noir, comme il est écrit dans le Livre des Actes, comment Simon Magus a essayé d’acheter la puissance de la Shechinah en-haut.

Simon-Peter-and-Simon-Magus

    Et quand Simon vit qu’à travers l’imposition des mains des apôtres le Saint-Esprit était donné, il leur offrit de l’argent, en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, que celui à qui je pose les mains, il peut recevoir le Saint-Esprit. Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, parce que tu as pensé que le don de Dieu peut être acheté avec de l’argent. Tu n’aura de part ni de lot dans cette affaire, car ton cœur n’est pas juste aux yeux de Dieu. Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée. Car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité. Alors Simon répondit, et dit: Priez le Seigneur pour moi, aucune de ces choses que vous avez dit ne viennent sur moi. Actes 8: 18-24.

Alors, Simon Pierre représente les Kabbalistes Tantriques Blancs, la Chasteté, ou la Transmutation Sexuelle pour la Christification de l’âme. Les anges ont les deux pôles de l’énergie sexuelle vers le haut, vers sa tête, vers Pierre – Cephas. Ils ont complètement développé la Kundalini.

Et Simon Magus représente les Kabbalistes Tantriques Noirs, le fornication, ou tout autre type de dégénérescence sexuelle pour le mal, pour l’ego. Les êtres humains communs et ordinaires ainsi que les démons ont un pôle vers le haut (Pingala) et l’autre vers le bas (Ida). Les animaux intellectuels et les démons forment le cerveau avec un pôle (Pingala), et ils forniquent avec l’autre pôle (Ida), développant l’abominable organe Kundartigateur.

La puissance de Dieu ne peut être vendu; néanmoins, dans ce monde de Malkuth il y a beaucoup de prêtres, magiciens, qui travaillent dans différents niveaux avec le Tantra et ils pensent qu’ils peuvent acquérir tout avec de l’argent; pourquoi? Parce que l’argent est le pouvoir de Malkuth ; l’argent est le pouvoir dans ce monde physique, vous savez. Voulez-vous le pouvoir en Assiah? Eh bien, vous devez acquérir de l’argent et plus d’argent, mais c’est le chemin noir. Et en Tantra Noir, les Kabbalistes noirs vous enseignent comment faire de l’argent, comment devenir un millionnaire, comment devenir milliardaire, ainsi, voilà ce qu’ils disent quand ils apparaissent en public: «Oh oui, vous êtes un Kabbaliste, parce que vous avez beaucoup d’argent.»

Donc, les Kabbalistes Noirs «recoivent et recoivent et recoivent» beaucoup de pouvoir de Malkuth. Toutefois, lorsque vous entrez dans le plan astral (Hod), vous trouvez que l’argent du plan physique est symbolisé là dans les plans internes comme du fumier, comme de la merde.

Donc l’argent physique n’est pas le pouvoir de la Loge Blanche; le pouvoir de la Loge Blanche, l’argent de la Loge Blanche, est des valeurs supérieures, les niveaux de conscience, les forces que vous devez développer; voilà pourquoi le Maître Jésus a dit: «N’amassez pas des trésors sur la terre… mais amassez-vous des trésors dans le ciel.» – Matthieu 6:19, 20, parce qu’à la fin vous mourez et vous ne prenez pas quelque chose de la Terre.

De plus, c’est précisément la raison pour laquelle le Seigneur Christ est crucifié sur «le Mont du crâne»; vous voyez, dans le crâne ou la tête, nous trouvons le cerveau, et le cerveau est le véhicule soit du Mental Solaire qui est Elijah (comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences) ou du mental protoplasmique, Essau, qui est le mauvais larron. Il y a deux larrons crucifiés de chaque côté du mont du crâne: le bon larron et le mauvais larron. Écoutez attentivement: le bon larron est Gedulah, la bonté, cet élément que vous avec lequel vous devez travailler pour voler l’énergie créatrice de la nature et créer le véhicule pour votre propre Dieu, votre propre Elohim. C’est le bon larron, Gedulah; mais le mauvais larron, bien sûr, est ce pouvoir bestial d’Essau, l’ego (Esaü était un habile chasseur, un homme des champs – Genèse 25: 27) qui éveillera votre Kundartigateur et volera la puissance de Elohim pour acquérir le pouvoir dans Klipoth.

Donc, lié à Daath il y a deux types de Tantrisme dans Malkuth, la Sephirah qui reçoit (Kabel) les émanations que ce soit venant des Sephiroth d’en-haut ou venant de Klipoth, les Sephiroth d’en-bas.

Two-thieves-and-JesusOui, il y a (alchimiquement parlent) deux voleurs. Voilà pourquoi lorsque nous entrons dans le mystère de Gedulah / Chesed vous trouvez précisément le mystère des deux voleurs; soit vous vous éveillez pour Gedulah pour le bien, pour votre propre Chesed, soit vous vous éveillez pour le mal et le mal dans Klipoth pour votre propre Essau à travers Lilith, le Tantrisme Noir.

    Et beaucoup de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et certains pour la honte et le mépris éternel. – Daniel 12: 2

Est-ce que vous suivez ceci? Comprenez-vous cela?

Comprenez que la Mère Divine Kundalini est appelée en Hébreu Aima-Elohim. Aima signifie «mère», mais en Grec Aima signifie «sang». Bien sûr, le Grec et l’Hébreu ont les mêmes racines dans la langue Atlante, Watan. Ima ou Aima est la Mère, est le sang.

N’avez-vous jamais entendu que le sang est le véhicule de l’esprit? Voici que nous trouvons ici un autre sens; en Hébreu, le sang est «Dam». Ce mot est écrit avec Daleth et Mem, donc «Dam» est le sang, mais si vous écrivez Aleph au début de ce mot, vous trouvez le mot Adam. Aleph dans la Kabbale est le symbole de l’air; l’air est le vent, l’Esprit qui plane sur le Dam, le sang. C’est la raison pour laquelle nous l’avons dit dans d’autres conférences que lorsque vous respirez vous extrayez de l’oxygène de l’atmosphère le souffle de Dieu dans vos narines. Cet oxygène qui apporte le souffle de Dieu le Tzalem de Dieu dans votre narine va dans vos poumons et purifie Essau. En d’autres termes, Jacob dans le cœur qui transforme à travers Aleph (oxygène), le sang empoisonné d’Essau en sang purifié. Comprenez-vous cela?

En Hébreu, le mot pour le poison est «Sam». Cela signifie le sang passionel animal qui vient du foie dans votre corps physique est un sang empoisonné qui va dans vos poumons et à travers le système respiratoir devient purifié et va et retourne dans la coeur, et ce sang purifié est Jacob; pouvez-vous voir cela? Voilà comment Jacob prend l’héritage d’Essau venant du foie et le place dans le cœur. Avez-vous compris cela? Parce que cela est très caché dans le sang, et c’est un symbole très caché dans la Bible. Et ce n’est pas une tâche facile; rappelez-vous l’échelle de Jacob, vous devez l’escalader après avoir lutté avec Sam-a-El, la puissance de Dieu dans le sexe.

Ainsi, voilà comment A-Dam est créé; voilà pourquoi la création de l’être humain véritable est fait à travers le cœur. Voilà pourquoi Jacob est dans le cœur, qui, dans l’Arbre de Vie représente Tiphereth, ou celui qui reçoit l’héritage d’Essau. Mais ce Essau (qui est le sang empoisonné dans votre corps) est la seule force bestiale qui vous pousse à forniquer, trafiquer, et à faire toute la bestialité que dans cette époque tous les êtres humains (ou mieux dits les animaux intellectuels) font sur la planète Terre; ils sont Essau.

Comprenez le travail: quand vous venez ici, vous venez comme Essau, parce que nous sommes tous des fornicateurs, nous tous sont adultères, nous avons tous ce sang empoisonné dans notre corps. Alors nous commençons à appliquer la science de Dieu que nous savons comme Daath, où cet Aleph, ce vent, cet Esprit de Dieu qui pénètre par les narines, va et purifie le sang et non plus est Dam mais Adam. Et comme A-dam, le sang transporte l’Esprit de Dieu, ainsi, le sang qui est le véhicule de l’Esprit descend et se transforme en semen.

Aleph par lui-même représente le son «Ah», mais aussi l’élément air, ou le souffle – donc «Adam» est le résultat de «Aleph», le souffle de vie, le Tzalem ou l’image de Dieu qui pénètre par le nez et qui assainit «Dam» le sang, qui devient finalement le semen, avec lequel le Soma Puchicon est créé à l’image (Aleph) de Dieu. C’est ainsi que nombreuses vérités alchimiques et kabbalistiques sont cachées dans la Bible

Donc, le semen est précisément le dernier résultat du sang; le semen est l’endroit où le Tzalem de Dieu est placé. C’est la raison pour laquelle le semen en Hébreu est appelé Tzara. Vous voyez c’est le mot pour le semen: T-z-a-r-a. Et ici si nous enlevons la lettre tzade de Tzara et que nous mettions la lettre Shin, alors nous disons Shari, qui est le nom que l’épouse d’Abraham avait au commencement: Sarai. Mais à la fin, elle est devenue Sarah ou Sharah (avec Shin), parce que le feu est là; Shin est le feu.   Donc, quand vous connaissez au sujet de Daath, vous savez que Tzara est le semen. Dans la langue Tibétaine, le même mot pour Bodhitchitta est le mot pour semen. Donc, le semen, la Bodhichitta, le mental, tout est lié ici.

Tzara ou Sarah l’épouse d’Abraham est Sarah avec Shin ; mieux si nous disons Sharah, parce que le semen n’est plus éjaculé; le Tzalem de Dieu est transmuté. Le feu en Hébreu est Ish. Isha est le feu féminin ou aspect féminin de Dieu montant dans la verge d’Aaron, et c’est Sarah ou Sharah, la femme d’Abraham.

Abraham a aussi un symbole dans sa descente, il est Chesed. Abraham signifie «le Père exalté.» Dans Daath, il symbolise Binah. Mais, en tant que dédoublement de Binah, il est Chesed des hauteurs. Abraham a sa femme, qui est Malkuth ; est-ce que vous voyez? Voilà pourquoi Abraham dit lorsqu’il est devant Pharaon ou devant Abimelech un autre roi de cette région d’Egypte, il a dit: «Elle est ma soeur, fille de mon père, mais pas la fille de ma mère.» Cela signifie que Sarah représente Aima-Elohim, Binah-Shechinah, la fille de Chokmah, qui est aussi le père de Binah-Abba-Elohim. Ainsi, Sarah-Binah et Abraham-Binah sont les Abba et Aima supernels, frère et sœur dans Daath ; les deux sont un dédoublement de Chokmah.

Mais, Abraham en tant que Chesed a la Shechinah de Malkuth comme sa femme; cette Shechinah dans Malkuth est également Sarah, qui est un dédoublement de la Shechinah dans Daath, Aima Elohim dans Daath où tout commence et où tout est caché.

Voilà pourquoi Abraham en tant que Chesed est le fils de Sarah-Binah, mais Abraham en tant que Abba-Binah a Sarah comme sa sœur.

Et Abraham comme Chesed est marié à Shechinah-Sarah-Malkuth, qui n’est pas la fille de Shechinah-Sarah-Binah, mais un dédoublement de celle-ci; parce Shechinah-Sarah est toujours Shechinah-Sarah en-haut dans Binah ou en-bas dans Malkuth.

La Mère Divine en-haut dans Daath devient le feu en exil de la Shechinah-Sarah dans Malkuth en-bas (dans le chakra Muladhara) et quand vous éveillez ce feu, cettei Shechinah dans Malkuth, la Divine Mère brille en-haut et en-bas, car c’est la même force, un dédoublement du Saint-Esprit. Donc, ici vous trouverez pourquoi il est écrit dans Galates 3:16:

     «Maintenant, à Abraham et à sa semence les promesses ont été faites. Il ne dit pas, et aux semences, comme de beaucoup; mais comme d’un, et à ta semence, qui est le Christ (qui est le Tzalem caché à l’intérieur du tzarah).»

Cette semence est tzarah qui devient Sarah son épouse quand il commence à transmuter son énergie sexuelle; alors Isaac naît. Isaac est le résultat de cette Chasteté.

Alors suivez-vous cela? Parce qu’ici vous trouvez précisément le mystère des deux voleurs et pourquoi Pierre (qui en Grec signifie Petra, rocher ou pierre) est la tête, exactement dans la glande pinéale de l’église de Rome. Roma à l’envers est Amor en Latin ou en Italien. Alors Pierre est le chef de l’Eglise de l’amour; en d’autres termes, Pierre dans la tête contrôle la Transmutation Sexuelle à travers le travail avec la croix; néanmoins, son opposé est bien sûr Simon Magus, le prêtre qui fornique, le prêtre qui devient un véhicule pour Klipoth.

Donc, dans le monde physique, le monde de Malkuth, le corps physique, comme vous le savez, nous avons les trois cerveaux; ces trois cerveaux sont en relation avec le monde religieux. Lorsque nous parlons du monde religieux, nous parlons de ces gens qui veulent vraiment s’autoréaliser, les gens qui aiment vraiment la religion. Ici, nous ne parlons pas des athées, mais des gens qui connaissent ce mystère dont nous discutons ici. Néanmoins, parfois, ils ne savent pas comment interpréter les Ecritures, ils suivent simplement la lettre morte de ce qui est écrit, c’est ce qu’on appelle «le monde religieux.» Le monde religieux est en relation avec Malkuth et pourrait être appliquée à n’importe quelle religion ou n’importe quel religieux.

Par conséquent, puisque nous parlons ici au sujet des Evangiles, alors nous devons parler d’elles en relation avec la Kabbale pour comprendre les trois cerveaux du monde religieux auxquels l’initié doit se confronter, ou doit faire face. Parce que c’est ce que nous faisons lorsque nous commençons à travailler avec notre propre bonté particulière, avec notre propre Gedulah particulier, et que nous enseignons cette connaissance, alors quelque chose se passe. Il y a deux façons pour la Monade de se développer, c’est la raison pour laquelle la quatrième Sephirah a deux noms: Chesed et Gedulah. Gedulah est précisément que la bonté qui apparaît à chaque étape jusqu’à ce que vous devenez un Adepte Initié, qui est quand vous élevez tous les sept serpents de feu, alors ce Gedulah est Gedulah, juste supérieur.

Si cette bonté veut descendre et aider l’humanité, alors cette bonté décide, ce Pneuma décide, de prendre le Chemin Direct, le Chemin du Bodhisattva, et au lieu de Gedulah, il devient Chesed. Alors là, vous devez comprendre ces deux noms: Gedulah est supérieure, mais Chesed est quand le travail est fait et quand vous commencez à travailler avec la charité ou quand vous commencez à donner la connaissance, à aider vos semblables. Et voilà pourquoi il est écrit dans l’Évangile de Marc 8:34:
Deny-himself,-take-up-the-c

Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renie, et qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive.

Oui, ce sont les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience.

Le premier est: se renier. Cela signifie annihiler toute la bestialité que nous avons à l’intérieur, que nous avons hérité du règne animal; c’est ce que nous appelons l’ego. Ainsi, nous devons annihiler tous les véhicules lunaires qui recueillent seulement, les véhicules qui reçoivent seulement de Klipoth; ces véhicules sont les corps protoplasmiques. C’est se renier; c’est un long processus.

Le second est: prendre sa croix. Pour prendre la croix, vous devez devenir un pratiquant Tantrique Blanc, parce que les Tantriques Noirs ne peuvent pas recevoir le Pneuma. Rappelez-vous que le Chemin du Bodhisattva est l’acquisition du Pneuma, qui est en-haut, qui est en relation avec Geburah, Chesed, et Tiphereth et aussi l’autre triangle au-dessus (Kether, Chokmah et Binah), qui forment le Pneuma Supérieur.

Donc, incarner ou réincarner, c’est, recevoir le Pneuma à l’intérieur de vous comme Kabbale Intuitive, vous voyez? Kabel signifie recevoir. Incarner le Pneuma est ce qu’on appelle Incarnation ou Réincarnation, et non pas comme beaucoup d’autres personnes pensent que la Métempsycose est uniquement liée au processus de la transmigration ou le retour de l’âme dans de nombreux corps. Un tel processus est mécanique; nous appelons ce processus «retour».

Mais, la Réincarnation est un processus d’initiation dans lequel vous recevez peu à peu votre Pneuma; comprenez que le Pneuma ne peut pas s’incarner dans les corps protoplasmiques. En d’autres termes, Dieu ne peut pas s’incarner dans une bête. Dieu s’incarne seulement dans la Bodhichitta avec des véhicules supérieurs, que nous devons construire.

Voilà pourquoi le livre de la Genèse a été écrite, de sorte que vous pouvez créer cela. Ne pensez pas que le livre de la Genèse a été écrite juste pour le plaisir, non! La Genèse a été écrite pour vous indiquer ce que vous devez créer, si vous souhaitez recevoir le Pneuma.

Néanmoins, les gens ici dans ce monde physique pensent qu’ils peuvent recevoir le Pneuma et tous les attributs des Sephiroth juste en étudiant intellectuellement la Kabbale ou simplement en récitant des prières, etcetera, en dépit du fait qu’ils forniquent et répandent le Tzalem de Dieu. Ils ne comprennent pas qu’à travers cette attitude ils ne recoivent rien que Klipoth.

Le troisième est: et suivez-moi. Bien sûr, ce troisième facteur est la charité (Chesed).

Vous voyez, voilà comment vous étudiez ce verset: «se renier vous-même» signifie (commencer par) éviter le spasme, ce sera le début, cela, pour créer les véhicules supérieurs, le Mercavah afin que votre Dieu puisse conduire dans ce char; c’est la 1ère étape.

«prendre la croix» est la deuxième étape, car c’est avec la croix, avec la Croix Sexuelle, avec le Tantra, la Transmutation Sexuelle Blanche que vous accomplissez à 100% ce reniement. Ainsi, lorsque vous effectuez l’ensemble de ce travail, bien sûr, vous êtes en train de le suivre.

«Suivre Chokmah, suivre le Christ» c’est précisément prendre le Chemin Direct, le Chemin du Bodhisattva. Alors, quand vous commencez à réaliser ce travail, bien sûr, vous trouverez de nombreux ennemis à l’intérieur et à l’extérieur de vous. Les ennemis qui sont liés à votre cetre moteur, instinctif, sexuel sont appelés dans les Évangiles «les anciens». Les anciens du temple sont des individus qui sont attachés aux traditions: traditions Juives, traditions Bouddhistes, les traditions Chrétiennes, traditions Musulmanes, tout type de traditions liées à une religion quelconque. Ils accomplissent leur devoir dans le temple, ils assistent au temple, et ils pensent que parce qu’ils sont de bons parents, parce qu’ils remplissent les devoirs d’un bon citoyen et parce qu’ils vont à l’église, au temple, à la synagogue, etc. etc., qu’ils sont accomplis, de sorte que quand ils meurent, ils iront au ciel ou qu’ils ressusciteront dans le futur jour simplement parce qu’ils appartiennent à cette secte particulière. Ce sont précisément «les anciens du temple.»

Les autres ennemis, qui sont au-dessus des anciens, sont «les Pharisiens» dans le cerveau émotionnel. Les Pharisiens, les religieux orthodoxes, présument d’avoir la vérité et effectuent leurs rites et à travers ces rites que nous expliquons ici, croient qu’ils vont finalement être de grands initiés, de grands véhicules du Pneuma, de l’Esprit. Ils ne comprennent pas que personne ne devient un véhicule de l’Esprit juste en croyant ou tout simplement en étudiant ou en répétant des prières; parce que les vrais véhicules de l’Esprit sont construits avec la croix.

C’est la raison pour laquelle vous trouvez que lorsque le seigneur est crucifié, ces anciens, ces Pharisiens du temple disent: «Que le Christ, le Roi d’Israël, descende maintenant de la croix pour que nous puissions voir et croire.» – Marc 15: 32. En d’autres mots, ils disent: abandonnez cette transmutation avec la croix; pourquoi souffrez-vous tant cloué sur la croix? Pourquoi essayez-vous de vous transformer avec cette torture de transmuter votre énergie sexuelle et d’annihiler votre ego? Parce que se renier c’est transmuter l’énergie sexuelle, c’est le symbole du Christ crucifié sur la croix, parce que le Christ est INRI, Igne Natura Renovatur Integra: le feu renouvelle intégralement la nature, sans cesse.

Donc ce Christ, cette entité, fait le travail sur la croix de l’homme et de la femme; c’est INRI, c’est le mystère. Et bien sûr, les Pharisiens et les anciens n’aiment pas cela. Ils veulent un Christ qui soit d’accord avec leur fornication, avec leur adultère, avec leur fanatisme, et tout ce qui est en relation avec cette bestialité que nous avons à l’intérieur. Mais le Christ les connaît déjà très bien.

Les autres ennemis sont «les scribes», qui sont dans la tête: les intellectuels, bien sûr, ceux qui étudient la Bible, qui étude le Zohar, qui étude le Bouddhisme, la Torah ou le Coran, les Veda, etc., et parce qu’ils mémorisent les Ecritures, ils pensent qu’ils savent au sujet du Chemin, simplement parce qu’ils étudient beaucoup intellectuellement leur religion. Ce sont les scribes que Jésus trouve quand le Pneuma descend dans Malkuth et commence à monter dans la colonne vertébrale.

D’abord les aînés dans le cerveau moteur instictif sexuel; puis les Pharisiens dans le cœur ou le cerveau émotionnel, ceux qui croient qu’ils sont bons parce qu’ils croient aux Écritures, parce qu’ils font seulement de bonnes choses, mais ils ne font pas le bien avec Gedulah. Ils font juste le bon avec leurs corps protoplasmiques. Mais, ce n’est pas le bien conscient. Gedulah est précisément celui qui effectue le bien correct. Donc, Chesed doit descendre et effectuer le bien correct. Voilà pourquoi nous disons, amour, Gedulah, est loi, mais Gedulah conscient, amour conscient. Vous savez, il y a beaucoup de gens qui disent que nous devons faire preuve de compassion, oui, nous devons aller aider l’humanité, mais avec amour conscient, avec Gedulah. Ainsi, si vous ne savez pas que Gedulah est à l’intérieur de votre énergie sexuelle et qu’il doit construire tous les sept jours de la Genèse à l’intérieur de vous, alors qu’est-ce que vous prêchez? Est-ce que vous prêchez que vous devez être bien avec votre corps protoplasmiques? Vous ne comprenez pas que ces corps protoplasmiques appartiennent à Klipoth?

Par conséquent, si vous êtes un Kabbaliste, un Juif, un Chrétien, un Bouddhiste, un Musulman, un Brahmane ou même un Gnostique, oui, si vous mémorisez tout ce Gnosticisme et que vous ne réalisent pas ce que nous expliquons dans ces enseignements, alors vous allez avec votre corps protoplasmiques dans Klipoth, parce que Dieu ne peut pas être reçu dans les corps protoplasmiques, dans le corps d’une bête. Par conséquent, vous devez construire les corps supérieurs de Dieu, qui sont l’image de lui.

Donc, par conséquent, lorsque vous commencez à faire ce travail, comme vous le savez, vous trouverez tous les Anciens, tous les Pharisiens et les Scribes de différentes religions argumentant avec vous, vous disant que vous avez tort, que ce n’est pas le chemin, que le chemin doit être pratiqué de cette façon ou de cette autre façon, etc., ils disent, pourquoi Dieu met un fardeau si lourd sur le dos? Pourquoi ceci et pourquoi cela, etc.?  Ils ne veulent pas suivre le chemin que Jésus a enseigné pratiquement:

    Et (dans Yesod) il porte sa croix (depuis le coccyx) sortit (à travers le système nerveux central) dans un endroit appelé le lieu du crâne, qui est appelé en langue Hébraïque Golgotha. – Jean 19: 17

Oui, à travers la montée de ce feu au mont des crânes, le Christ qui monte avec Gedulah vient connaître chaque partie de notre psyché, ainsi, il reçoit toutes sortes d’insultes à l’intérieur de nous.

La croix qu’il porte sur ses épaules, cette croix ou ce chemin de la croix, est le symbole de la Transmutation Sexuelle, la Chasteté sexuelle que nous devons effectuer avec notre propre Marie-Madeleine particulière (si nous sommes des hommes) et si nous sommes une femme alors nous devons avoir notre propre mari pariculier pour réaliser et porter la croix depuis le fond de Malkuth jusqu’à Chesed. Et à travers ce processus, bien sûr, le Christ vous découvre et vous connaît, connaissant vos Anciens, connaissant vos Pharisiens, et toutes vos théories, qui sont les Scribes.

Ainsi, lorsque que le Christ-force arrive au sommet du crâne, lorsque que le Christ-force est crucifié là dans le Golgotha, c’est parce que le repaire de l’ego, la grotte où tout ce qui se cache bestialement est le mental. Ce mental, ce mental protoplasmique qui utilise le cerveau comme un véhicule pour implanter des théories, pour implanter des dogmes et croyances , mais, ce Christ-force là dans le crâne est contre tout cela. Et voilà pourquoi quand ils voient le Seigneur crucifié sur le mont des crânes, au lieu de sentir de la pitié pour lui, ils le haïssent, et le Seigneur dit seulement: Eli, Eli, lama Sabachtani. Et alors ils ont dit: «Cet homme appelle Elijah (l’Homme Solaire, le Logos).» Ils disent: «Voyons si Elijah viendra le sauver», c’est-à-dire, «Voyons si le Logos descend et l’emmène hors de ce Chemin du Bodhisattva, le Chemin de Croix, et de tous ces mystères que nous ne voulons pas parce que nous détestons cette croix.» En d’autres termes, ils disent en synthèse, «Nous sommes des vampires, nous n’aimons pas la croix, parce que nous aimons forniquer, nous aimons commettre tout type d’adultère avec Lilith», parce que Lilith est la mère de la dégénérescence sexuelle.

Oui, la dégénérescence sexuelle est précisément ce que les Tantriques Noirs suivent. Ils pratiquent cela et ils enseignent cela; ils disent: «vous devez atteindre l’orgasme cosmique» et beaucoup de choses stupides comme cela, pour vous rendre plus esclave de Klipoth. Ils savent que vous êtes déjà un esclave de Klipoth parce que vous avez les corps protoplasmiques qui appartiennent à Klipoth. Alors, pourquoi allez-vous fortifier ces éléments à l’intérieur de vous? C’est peut-être parce que vous voulez tomber plus vite en enfer en étant psychologiquement plus gras?

Mais, ce que les Gnostiques doivent faire c’est d’éliminer ces éléments psychologiques, c’est précisément ce que dit le Seigneur Jésus dans Matthieu 16: 24-28:

    Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la trouvera. Car à quoi profite-il à un homme, s’il gagne le monde entier, et perde son âme? Ou que donnera un homme en échange de son âme (le Soma Puchicon)? Car le Fils de l’Homme (le Pneumatikon) doit venir dans la gloire de son Père (Pneuma), avec ses anges; et alors il rendra à chacun (Bodhichitta) selon ses œuvres. En vérité, je vous le dis, il y a des gens (Deux fois nés) debout ici, qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’Homme (le Pneumatikon, Tiphereth) venant dans son royaume (Malkuth ; en d’autres termes, s’incarnant en lui).

Parce que quand vous êtes déjà à ce niveau, vous pouvez incarner le seigneur, le Fils de l’Homme et continuer votre travail psychologique.

Donc, c’est pourquoi quand au début de la conférence, nous avons dit:

    Chasmalim (de Chesed), illuminez-moi (comme un Bouddha) avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!

Shechinah-Kuan-YinExpliquons ce qu’est la Shechinah: La Shechinah est les attributs féminins de l’Esprit Saint, Binah. Elle a cinq aspects, mais, dans la Kabbale, dans l’Arbre de Vie hiéroglyphique nous étudions spécifiquement deux aspects: la Shechinah en-haut et la Shechinah en-bas. La Shechinah d’en haut est dans la Sephirah Daath et se tient avec les Elohim des douze constellations zodiacales qui sont liés à Chokmah. La Shechinah d’en bas est dans Yesod (qui correspond physiquement à l’énergie des organes sexuels) et se tient (le serpent d’airain) dans la colonne vertébrale (ou verge) des Initiés des douze tribus ou douze signes du zodiaque. La Shechinah d’en haut (Aima Elohim) et la Shechinah d’en bas (la Kundalini) brillent simultanément lorsque Abba-Elohim-Binah la féconde avec Ruach- Chokmah-El (l’Esprit de Dieu de la Sagesse); ainsi, Chokmah (en tant que Fils de l’Homme) ouvre les sept sceaux de l’Apocalypse et dévoile leurs mystères par le biais de sa Shechinah en-bas. Enfin, lorsque l’ego est complètement annihilé à l’intérieur de l’Initier, alors «L’Ensemble de la Terre (L’Homme Septénaire) est remplis de la gloire de la Shechinah.»

Lorsque les enfants d’Israël (les âmes des douze signes ou constellations zodiacales) sont en exil (en Malkuth-Assiah), leur Shechinah n’est pas parfaite en-bas ou en-haut. Ceci est dû à la fornication.

Maintenant, les Chasmalim sont les Êtres, les Dieux en d’autres termes, en rapport avec Chesed. Ces Dieux qui sont charitables, qui font preuve de compassion, ceux sont les Chasmalim. Séquentiellement nous lisons les mots, illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!

Pourquoi disons-nous illuminez-moi? Parce que les Chasmalim sont appelés. «Les illuminés» Voilà ce que le mot Chasmalim signifie en Hébreu : les illuminés. Et ces illuminés sont les Bouddhas (en Sanskrit), ce qui signifie «illuminés», et bien sûr le véritable Bouddha est Chesed en nous; mais nous disons «illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim», nous avons déjà expliqué que les Elohim sont les forces supérieures de Binah qui travaillent à travers l’Alchimie Sexuelle, à travers le Tantra blanc, pas noir. En d’autres termes, les splendeurs des Elohim sont les splendeurs des forces de la lumière des Elohim.

Et Shechinah, vous devez non seulement voir les splendeurs de la Shechinah en-haut mais aussi en-bas, parce que chacun de nous a sa propre Shechinah particulière. Ici en-bas dans ce corps physique, cette Shechinah est précisément dans le Chakra Muladhara, cachée, attendant son éveil.

Tel est précisément la signification de «illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!» Quand, dans le travail d’Alchimie Sexuelle, quand il a été crucifié, le Seigneur prononce: «J’ai soif», et ils ont mis sur une canne une éponge imbibée avec du vinaigre. Ce roseau, cette canne, symbolise la colonne vertébrale; et quand il prend ce vinaigre, il le fait comme pour dire symboliquement: Le chemin est dans la moelle de la colonne vertébrale, à l’intérieur de laquelle vous travaillez, et puisque maintenant vous atteignez le sommet du crâne, alors, là vous devez faire face à vos propres éléments protoplasmiques, qui sont à l’intérieur de votre crâne, à l’intérieur de votre mental, à l’intérieur de votre tête, à l’intérieur de votre céphalique, à l’intérieur de votre Golgotha. Et bien sûr, c’est amer, parce que je vais vous dire, il n’y a rien de plaisant à s’asseoir et commencer à étudier votre ego dans votre mental à travers la Méditation, ainsi, voir que dans votre mental il y a seulement des souillures. Et comprendre que votre ego requière l’annihilation à travers votre Shechinah; le vinaigre signifie la nécessité d’annihiler cet ego, l’amertume de la souillure et plus de souillures. Le travail psychologique est amer, et c’est précisément fait par le Seigneur, qui est ce Christ-Lumière unis à l’initié qui voit son ego à travers les sens de sa colonne vertébrale.

Donc, le vinaigre est le symbole des éléments impurs qui font surface dans le mental. Tout au long du travail de transmutation, nous ne voyons que des souillures à l’intérieur; ainsi, c’est la raison pour laquelle le travail que nous faisons est amer. Mais, le Christ reste là à l’intérieur de l’initié et dit : «Je dois mourir à l’intérieur de cet initiatié parce que je veux l’aider.» et avec sa mort, il annihile la mort, avec sa mort, il détruit complètement l’ego de cet initié à l’intérieur duquel il est incarné.

Vous devez comprendre que ce travail ne se fait pas seulement en croyant. Nous comprenons que dans le mystère de la croix est le salut, mais cette croix doit être prise depuis le bas, à partir de Malkuth jusqu’à Chesed. Le seigneur n’était pas déjà dans Chesed, ici sur le crâne crucifié, non! D’abord, il est allé à Pilate, au mental, comme vous le savez si vous lisez ce que nous avons expliqué dans la conférence précédente en Geburah.

En Geburah, Il était là en face de Barabbas, qui est précisément cet ego qui reçoit toutes les ordures de Klipoth, ainsi le Seigneur vit Barabbas et il a dit (c’est ma propre interprétation): «mon Dieu ici est cet individu que je dois annihiler, que je dois tuer, quelle horreur il est, mais il a le pouvoir maintenant.» Et alors les multitudes disent: «libérez Barabbas, libérez Barabbas» parce que ces multitudes sont des egos, la bestialité que nous avons à l’intérieur. Ils n’aiment pas le Seigneur, donc, ils disent: «pourquoi devons-nous mourir, pourquoi devons-nous être annihilé?» Et bien sûr, Pilate le mental se lave les mains; il dit: «nous devons envoyer cet individu à la mort parce que c’est ce qu’il veut, il veut se renier.»

Ainsi, voilà comment le Seigneur commence par le bas portant la croix depuis Malkuth jusqu’à ce qu’au mont des crânes, à Cephas, où Pierre est le chef de l’Eglise, et donc il va. Et si vous lisez dans les Évangiles au sujet du Chemin de Croix, alors vous comprendrez tout ce processus psychologique. Voilà comment vous souffrez avec le Seigneur si vous acceptez de prendre la croix. Comprenez! Ce n’est pas que vous allez croire à la croix, ce n’est pas que vous allez prendre ce symbole et l’accrocher sur votre poitrine, ou vous allez comparaître devant les multitudes avec une canne, avec une croix là, et montrer la croix au dessus de votre tête, et dit: «Oh, Je suis le Christ», ou «Je suis un Chrétien», Non! Prendre la croix signifie descendre dans la neuvième sphère, parce que c’est précisément la signification de ce moment où les foules crient: «Crucifie-le! Crucifie-le!» Cependant, les multitudes sales attendent que le Seigneur fornique.

mary-magdaleneMais, il descend dans la neuvième sphère et prend sa femme, qui est Marie-Madeleine, et commence à travailler avec elle dans la croix, qui est la Transmutation Sexuelle, donc il ne commet pas le crime de renverser le Tzalem. Et à cause de cela, bien sûr, c’est un grand scandale. Les anciens du temple, les Pharisiens, font le plus grand scandale. «Regardez cet homme avec sa femme; ils ne forniquent pas, ils transmutent leur énergie sexuelle; c’est la folie, ils vont être malades, ils vont avoir des maladies etcetera», donc ils commencent à dire beaucoup de choses ignorantes.

Mais l’initié continue d’avancer, recevant du crachat de l’ego des gens, qui sont des critiques venant des autres, des pierres, etc. Cependant, sur le chemin l’initié trouve aussi, bien sûr, de belles personnes, des symboles de ces parties de l’Etre qui l’aident. Ainsi, sur le chemin, il trouve Simon, un autre Simon; vous voyez un autre Simon, Simon de Cyrène. Simon de Cyrène est le même Chesed, son propre maître intérieur qui vient l’aider, son gourou, son propre maître intérieur vient pour l’aider sur le chemin, car Tiphereth doit marcher sur le Chemin de Croix avec Chesed, qui dit : «Avance mon fils, laisse-moi t’aider à porter ta croix», vous voyez? Si Gedulah ne descend pas, comment est-ce qu’il va aider l’initié à porter la croix? Gedulah doit descendre parce qu’il est le Ruach Elohim, l’Esprit de Dieu, et en tant que Gedulah il aide son âme à porter la croix vers le mont des crânes.

Voilà pourquoi il est écrit dans la Bible, dans les Évangiles, que ce Simon de Cyrène était le père d’Alexandre et de Rufus. Alexandre est bien sûr celui qui accomplit ce sacrifice pour l’humanité; permettez-moi de vous transcrire l’interprétation:

simon-of-cyrene

    Et comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme de Cyrène (une ancienne cité Grecque notée comme un centre intellectuel avec des écoles de médecine et de philosophie distinguées), Simon par nom (le père d’Alexandre – un nom qui signifie en Grec «défenseur d’Andros»- hommes – Tiphereth) et Rufus (roux, synonyme de feu) : ils le forcèrent à porter la croix (Le Guru Interne Chesed apparaît toujours sur le chemin pour aider les initiés).

Donc, Rufus est le Mental qui travaille avec le feu parce qu’il est lié à une personne qui a les cheveux roux, et les cheveux roux est un symbole dans la Mythologie Grecque des alchimistes qui travaillent avec le feu – qui ont la connaissance du feu dans leur tête.

    «Et le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil: et ils appelèrent son nom Esaü.» – Genèse 25: 25

Vous voyez? La connaissance du feu dans la tête parce qu’ici nous parlons du mont des crânes; qui est, la tête et tout cela en rapport avec le feu sacré, qui est écrit en symboles là dans les Evangiles.

Le Chemin de Croix est le Chemin du Bodhisattva. C’est la raison pour laquelle nous avons dit que nous ne sommes pas les premiers à enseigner cela, tout comme Jésus n’était pas le premier qui a pris la croix et a été crucifié sur le mont des crânes. Il y avait beaucoup d’initiés qui l’ont fait avant, parce que c’est un processus alchimique dans lequel vous devez travailler avec l’Esprit de Dieu. Vous devez élever l’Esprit de Dieu depuis votre sexe vers le crâne pour crucifier votre bestialité dans votre tête, qui est votre mental, qui est le repaire des défauts, et faire face à vos propres Scribes, à vos propres Pharisiens, et vos propres Anciens du temple.

C’est un processus que tous les initiés ont vécu dans le passé, et beaucoup d’initiés sont en train de vivre dans ces temps présents, et de nombreux initiés vivront dans le futur. Parmi les grands initiés, Jésus est le plus grand qui est venu et a montré ce chemin publiquement. Il est venu pour montrer ce que nous enseignons ici au public. A cette époque, bien sûr, les initiés, les Kabbalistes, Tantriques Blancs, ont compris toutes les étapes vers cette transformation psychologique, vers l’incarnation ou la Réincarnation du Pneuma. Oui, ce processus est un processus que nous appelons la Réincarnation ou la Métempsycose.

Au début, lorsque vous atteignez le niveau de Tiphereth, la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, vous incarnez votre Âme Humaine, vous devenez une Bodhichitta. Quelqu’un qui a tous les véhicules déjà créés, mais cette Bodhichitta a encore une partie de sa Conscience embouteillée dans l’ego, à l’intérieur des corps protoplasmiques. Voilà pourquoi quand vous trouvez ces types d’initiés ici, ils sont toujours avec l’ego. C’est la première incarnation ou devrions nous dire la Réincarnation si cet initié est tombé dans les ages passés, et maintenant il est en train de se relever; bien sûr, il est en train de se réincarner. Incarnation signifie être dans la chair; tel est la signification du mot incarnation. Et la Réincarnation signifie être à nouveau à l’intérieur de la chair.

Malheureusement, en raison du fait que l’ego de gens vient toujours et entre dans un nouveau corps, dans une nouvelle chair à nouveau, les gens pensent: «Oh, Je suis réincarné», mais à proprement parler dans l’ésotérisme, nous ne parlons pas de Réincarnation des corps protoplasmiques ou l’ego ou la bestialité que nous avons à l’intérieur, car cela seul retourne mécaniquement dans ce monde physique 108 fois. Comprenez que quand on parle de l’incarnation ou de la Réincarnation nous parlons de l’incarnation ou de la Réincarnation de la Monade, le Pneuma.

Donc, d’abord Tiphereth (qui est appelé l’Âme Humaine) entre et s’incarne ou se réincarne, puis commence le processus de la croix (qui est l’annihilation, le reniement de notre propre bestialité), quand cet ego est complètement annihilé dans le monde de Malkuth (qui est lié à l’ego des 96 lois de la première sphère de Klipoth). Lorsque cet initié annihile tous ces egos, tous ces agrégats psychologiques liés aux 96 lois, et est tout à fait propre, alors il est prêt à incarner Geburah et Chesed, la partie supérieure de sa Monade.

De nombreux Gnostiques pensent que quand quelqu’un arrive à la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs que le Pneuma, Chesed avec Geburah, s’incarne aussi; non! La seule chose qui s’incarne est Tiphereth, l’Âme Humaine. Si vous voulez incarner votre Gedulah et Geburah, vous devez annihiler votre ego, vous devez vous renier. Voilà pourquoi il est écrit: «Celui qui veut venir après moi (Pneuma) doit se renier.» Alors, quand vous vous reniez et annihilez complètement votre ego, votre véhicule dans Malkuth est propre, seul Malkuth est propre. Vous êtes mort sur la croix de Malkuth et alors vous dites comme dans Luc 23:46: «Père, entre tes mains Je remets mon Esprit (Chesed).» Bien sûr, le Père auquel dans cette phrase Jésus se réfère est Binah, la partie supérieure de Chesed.

chasmalim

Donc, alors ce Gedulah qui est dans Geburah (comme une flamme dans un vase d’albâtre), entre dans Malkuth et c’est ce qu’on appelle la Réincarnation d’un Bouddha. Avant cela, personne n’est un Bouddha réincarné, parce que, pour être un Bouddha réincarné, un tel Bouddha doit être à l’intérieur du véhicule. Par conséquent, si votre propre Bouddha n’est pas à l’intérieur du véhicule, pourquoi allez-vous vous appeler un Bouddha? Peut-être que vous pouvez vous appeler quelqu’un en train de devenir un Bouddha; parce que c’est seulement par Geburah et Gedulah entrant dans Malkuth, que quelqu’un devient un Bouddha réincarné, ou mieux dit, un illuminé, qui est Chesed. Les Chasmalim ont le Pneuma à l’intérieur et voilà pourquoi ils sont à juste titre appelé «les illuminés» ou Bouddhas. Chasmalim, illuminez-moi avec les splendeurs des Elohim et de Shechinah!

Voilà pourquoi nous avons dit que Jésus de Nazareth était un Bouddha, et c’est parce que Chesed était à l’intérieur de lui, et comme Chesed il a enseigné à la multitude. Jésus était ce que nous appelons dans le Bouddhisme «un Dhyani Bodhisattva». Le Dhyani est Geburah et Chesed et Tiphereth ensemble; c’est le Dhyani Bodhisattva. Mais, un Bodhisattva en lui-même sans Geburah et Chesed est seulement un Bodhisattva avec Tiphereth en processus.

Donc, c’est précisément la Métempsycose, le processus dans lequel la psyché est en train de changer peu à peu et le Pneuma, l’Esprit, se réincarne.

Le Maître Samaël Aun Weor était un Bouddha réincarné, qui, en raison d’avoir pris le Chemin du Bodhisattva, le Chemin Direct, est devenu un Bouddha Maitreya, qui est un symbole qui signifie un Bouddha Christifié, un Bouddha qui incarne Avalokiteshvara. Voilà donc ce que nous appelons gnostiquement Bouddha Maitreya; mais si vous avez votre ego vivant ou en processus de désintégration, bien sûr, il est difficile de vous appeler un Bouddha Maitreya. Maitreya signifie «amour» Gedulah. Néanmoins, rappelez-vous, Bouddha est le Gedulah en-haut, parce qu’il y a beaucoup d’initiés dans le nirvana qui ont le Gedulah, parce qu’ils réalisent le travail qu’ils sont à ce niveau de Bouddha, mais un Bouddha en-haut, pas en-bas.

Pour être un Bouddha en-bas dans Malkuth, c’est-à-dire, incarné ou réincarné dans le corps physique, pour cela vous devez avoir les véhicules, pour cela vous devez annihiler votre ego, c’est précisément ce que tous les prophètes et le maître Jésus a enseigné: comment devenir un Chasmalim, comment devenir un illuminé avec les puissances des Elohim et de Shechinah; simple, n’est-ce pas? Je veux dire simple à expliquer, car, en effet, le faire de la manière pratique est n’est possible que si vous suivez les règles, qui sont cachées dans le processus de la croix sur le mont des crânes.

Donc, lisez attentivement le processus de la croix, et alors vous comprendrez ce qu’est d’être un vrai Chrétien, parce que dans le sang du Christ, dans son sang se trouve le salut, mais ce sang est Aima en Grec, qui est Mère en Hébreu, le sang qui à travers le métabolisme devient semence, semen :

    «Maintenant, à Abraham et à sa semence les promesses ont été faites. Il ne dit pas, et aux semences, comme de beaucoup; mais comme d’un, et à ta semence, qui est le Christ (qui est le Tzalem caché dans le tzarah).» Galates 3: 16.

C’est la raison pour laquelle il est dit que le sang est le véhicule – l’utérus de l’Esprit-Christ Solaire, c’est pourquoi le sang-Aima du Christ rachète les péchés du monde à travers la croix, la croix de l’Alchimie Sexuelle, la croix de l’union sexuelle de l’homme et de la femme, l’union de Iod et de Chavah ou Jehovah Elohim dans Daath, qui sont la Mère-Père de Gedulah Ruach Elohim, le Tzalem de Dieu qui plane sur les eaux-Mayim-Maya Waters, la Mère dans Yesod.

    Et l’Esprit (Gedulah) des Elohim se mouvait au-dessus des eaux (Mayim, Maya, la Mère dans Yesod, sexe). Et Dieu dit: Que la lumière soit et la lumière fut. Et Elohim vit que la lumière était bien (Gedulah) etc…  

Par conséquent, si vous renversez la semence (semen) vous n’êtes pas lavé ou purifié avec le sang (feu) du seigneur. Le sang (feu) du Seigneur doit être assimilé, transmuté dans votre organisme, parce que le sang du Seigneur lave, brûle les péchés de notre bestialité, notre monde bestial. Oui, voilà comment vous êtes sauvé, sauvé de la Seconde Mort, sauvé de Klipoth, sauvé de l’annihilation de la Seconde Mort, parce que les âmes, malheureusement, nous sommes embouteillées dans l’ego. Eh bien, j’ai plus à dire, mais pour cela vous pouvez poser des questions.

Question: Puisque nous entrons dans les différents niveaux de conscience disons comme l’inconscience à l’étape de rêve, même si nous pratiquons l’Alchimie et le Pranayama dans le plan physique et que nous forniquons, disons dans la scène de rêve, est-ce le même niveau de péché contre le Saint-Esprit comme si on fornique dans le plan physique?

Réponse: La question est de savoir si forniquer dans les rêves est égal à forniquer dans le plan physique ou quand nous sommes dans le corps, parce que quand nous sommes à l’extérieur du corps, parfois, nous avons des rêves humides, n’est-ce pas? Eh bien, c’est le même, mais ne sont pas recueillies de la même manière, ne sont pas prises de la même manière, parce que dans le plan physique, vous êtes bien sûr capable de contrôler votre corps physique, tandis que dans les rêves parfois vous ne savez même pas qui vous êtes; n’est-ce pas? Donc, la loi ne prend pas ce péché au même niveau que dans le plan physique.

C’est la raison pour laquelle lorsque de nombreux initiés qui sont testés dans les plans internes, comme le Maître Samael explique dans un de ses livres qu’il était déjà chaste dans le plan physique, il ne regardait même pas les femmes. Quand il regardait une femme, il dit: Je regardais n’importe quelle femme à partir de la taille. Pas vous, dit-il, quand on regarde les femmes parce que je l’ai fait aussi, la première chose que vous voyez est toujours de la taille vers le bas.

Regarder les femmes de la taille vers le bas est la bestialité; n’importe quel chat, n’importe quel chien, n’importe quel cheval fait cela, sens même cela.

Il a continué et dit: Mais j’ai vaincu cela donc je suis chaste, mais dans les plans internes ma propre Lucifer personnel particulier m’avait testé et m’a mit dans une situation où je me trouvais avec cette femme et au moment où je me trouvais avec cette femme et avait oublié qui j’étais en train de forniquer. Quand je me suis réveillé physiquement de cette expérience, j’étais désespéré et je méditais parce que réellement je n’aimais pas manger le fruit défendu, car j’enseignais ne pas le faire.

Et alors il a dit: Maintenant, je comprendrais mon ego, maintenant, je continuerai à avancer, alors il méditait et Lucifer mettait à nouveau le même test et il tombait à nouveau à plusieurs reprises. À ce niveau, disait-il, il avais même peur de méditer parce que, disait-il, je ne voulais pas sortir de mon corps, car, je craignais, j’allais tomber à nouveau, donc, il se sentait vraiment découragé avec lui-même.

Alors, dans les mondes internes, le gardien du temple lui disait: sais-tu quel est le problème avec toi?

Oui, dites-moi s’il vous plaît, demanda-t-il.

Tu as oublié ton Aima, tu as oublié ta Divine Shechinah, ta Mère Divine.

Alors il a compris et il a invoqué sa Mère Divine et la Divine Mère l’a aidé et l’a emmené aux tribunaux du Karma. Et avec une négociation avec Anubis, un bourreau de ce temple a enlevé cet ego de l’intérieur de lui et réellement, disait-il: l’ego émettait ce bruit que les chevaux font, c’est-à-dire le hennissement quand il est sorti de lui. Ce fut une bête qu’il a créé au Moyen Age quand il vivait comme un Don Juan, alors il a compris que pour complètement recevoir l’aide dans le chemin vous ne devez pas oublier votre Mère Divine, parce qu’elle vous aide toujours à comprendre.

Mais vous devez faire beaucoup de bien pour recevoir ce type d’aide dans les tribunaux du Karma. Il a reçu cette aide parce qu’il était en train d’écrire des livres et de donner beaucoup d’aide; si nous voulons recevoir ce type d’aide, nous devons faire beaucoup de bien.

C’est lorsque l’ego est très profond et nous fait du mal parce que nous en avons un trop grand nombre, mais la loi comprend cela, et votre propre Elohim intérieur comprend que vous faites vos efforts. Bien sûr, nous avons des milliers d’egos de luxure qui font leur sale travail, malheureusement, lorsque nous rêvons ainsi nous devons continuer à comprendre.

Question: Ils disent que, après avoir annihiler l’ego lié aux 96 lois nous incarnons Geburah et Chesed mais ne devons-nous pas annihiler l’ego complètement, les egos de la lune noire liés même à plus de lois que les 96 pour incarner l’Etre… deuxième cercle?

Réponse: Le processus de la Deuxième Montagne est seulement pour les Maîtres incarnés, vous le savez, seulement pour eux. Vous entrez dans la Deuxième Montagne après l’incarnation de Geburah et Chesed ou lors du premier processus de la Deuxième Montagne, vous les incarnez. Vous ne pouvez pas avancer dans la Deuxième Montagne sans Geburah et Chesed à l’intérieur, parce que celui qui doit comprendre la lune noire, Lilith, qui est liée à d’autres sphères très profondes, est seulement Chesed en combinaison avec Geburah et Tiphereth, vous savez? Tel est précisément l’ensemble des travaux, Tiphereth, Geburah, Chesed allant en enfer. Tel est le mystère de la table ronde. Tel est le mystère de Siegfried descendant pour recevoir ce Pneuma, et c’est seulement avec le Pneuma que vous pouvez entrer dans la Deuxième Montagne. C’est quelque chose que vous devez comprendre. Vous ne pouvez pas entrer dans la Deuxième Montagne si le Pneuma n’est pas incarné à l’intérieur de vous. Avec Tiphereth seul ce n’est pas possible, vous devez amener Gedulah en bas dans votre corps et pour cela vous devez annihiler les egos de 96 lois, qui est Malkuth parce que la Deuxième Montagne commence à partir de Yesod en-haut. Avez-vous une autre question?

Question: Cet incarnation est-t-elle progressive à travers le processus de la Deuxième Montagne?

Réponse: Bien sûr, l’incarnation de cela est un processus, est un processus que vous connaissez. L’incarnation du Pneuma est un processus de la Deuxième Montagne. Peu à peu, vous incarnez une partie de Geburah et Gedulah, n’est-ce pas? En différentes étapes, jusqu’à ce que vous allez dans Binah et au-delà, dans le Glorian. Tel est le processus de la Deuxième Montagne. Mort, incarnation, mort, incarnation, et ascension; nous appelons la Deuxième Montagne la montagne de la résurrection.

Question: Vous avez dit que jusqu’à la réalisation des sept initiations de feu la Monade est connu comme Gedulah et c’est seulement après avoir pris le Chemin Direct que la monade appelé Chesed / Miséricorde; pouvez-vous élaborer sur ce sujet?

Réponse: Eh bien, dans le nirvana, il y a beaucoup de maîtres qui ont fait les sept serpents de feu, par conséquent, ils développent leur propre Gedulah / Amour, mais ils sont égoïstes. Pour élaborer le travail ou le Chemin du Bodhisattva, ce Gedulah doit abandonner le nirvana et devenir Chesed. En d’autres termes Miséricorde, Charité, Compassion, vous le savez, vient en bas, n’est-ce pas? Et alors quand vous voyez Gedulah dans la terre, c’est Chesed. Ainsi, quand quelqu’un dit: oh c’est un Maître de Compassion, il est en train de dire, que la compassion, qui est Gedulah, est devenu Chesed ou devient Chesed dans le corps de ce maître; avant cela, ce maître est dans le procéssus. Vous voyez, vous devez comprendre que ce n’est pas comme un tour de magie, non! Le processus de construction de l’Âme Humaine est un processus jusqu’à ce que vous atteignez Gedulah. Et après cela suit le processus de construction de l’Esprit; n’avez-vous jamais entendu que le Maître a dit aussi que vous devez créer l’Esprit? Cela signifie que vous devez l’incarner ici dans le monde physique et dans tous vos corps internes, peu à peu. C’est un long processus de Méditation, d’annihilation. Voici ce que le Christ a dit: reniez vous, prenez votre croix et suivez- oi, à travers l’ensemble du processus.

Question: Vous avez dit que notre Monade et Chesed doivent se développer, mais l’Être n’est-il pas le Maître Intérieur parfait?

Réponse: Le Maître Intérieur est parfait dans son propre niveau et son propre octave. Vous savez toutes les plantes, tous les animaux, tous les minéraux ont leur propre Gedulah intérieur à l’intérieur, mais non développés. Le Maître dit que notre Etre intérieur est un maître, oui, mais dans le processus d’autoréalisation. Lorsque l’initié reçoit pour la première fois la Première Initiation des Mystères Majeurs des initiations de feu, la première, lorsque ce feu s’éveille et s’élève tout le long du corps physique, alors pour la première fois ce Gedulah devient un maître, mais est un maître nouveau-né dans les plans internes, il n’est pas un maître dans le plan physique, mais dans les plans internes. Il devient un autre maître, une autre Monade qui entre dans le chemin qui mène au nirvana et quand enfin cette Monade atteint le nirvana, il devient Gedulah. S’il veut aller de l’avant, il doit devenir Chesed.

Question: Pouvez-vous expliquer ce que la première et la seconde venue du Christ est en nous?

Réponse: La première est écrit dans la Genèse que le feu de Gedulah, le Fils de Dieu qui doit venir et élaborer ou créer. Telle est la première venue parce que le Christ est le feu qui aide avec Gedulah à travailler pour créer les corps internes; c’est la première venue. La seconde venue est le Chemin du Bodhisattva, lorsque vous recevez le Seigneur en tant que Fils de l’Homme, pour vous perfectionner dans différents niveaux et pour atteindre la résurrection; c’est la seconde venue.

Question: Je veux vous parler au sujet de la croyance et ce que vous dites est que cela dépend de votre croyance.

Je suis arrivé à croire que nous sommes tous Enfants de Dieu et nous avons tous Dieu à l’intérieur de nous et c’est notre libre arbitre et intention, si on fait de bonnes ou mauvais choses comme vous pourriez le faire, si vous avez l’intention de faire quelque chose de bon et il se révèle être mauvais que je pense que c’est notre intention qui importe.

Réponse: Eh bien, au début oui, c’est l’intention qui compte. Avoir l’intention de faire le bien, mais si vous ne le faites pas, alors vous rester dans ce niveau. Bien sûr, le début c’est de croire, d’avoir la connaissance dans votre tête, connaître au sujet du chemin comme nous recevons maintenant la doctrine dévoiléé, clarifiée pour tout le monde; c’est le début. Si vous l’acceptez, c’est bien, si vous ne la pratiquez pas et n’élaborez pas ce que nous expliquons ici, alors c’est très mauvais, car alors vous resterez en tant que croyant. Un croyant est juste un croyant; tout le monde peut changer cette croyance. Comme vous le savez, il y a des gens là-bas qui sont Catholiques et tout à coup lorsque les Témoins de Jehovah frappent à leur porte et les endoctrinent, ils deviennent des Témoins de Jehovah, c’est-à-dire, après cela, ils changent de croyances. Et quand vous les examinez, vous voyez qu’ils restent avec leur propre luxure, cupidité, orgueil, paresse, gourmandise, et tous les défauts; ils changent juste de croyances, mais ils sont la même chose. Ils ne créent rien à l’intérieur; ils ne se transforment pas avec ce que nous appelons la Métempsycose: qui est un changement dans la psyché.

Par conséquent, si vous ne transformez pas votre psyché, même si vous croyez dans toutes les religions du monde, cela ne vous changera pas. Personne ne change en croyant en quoi que ce soit. Pour changer, vous devez Être: «Être ou ne pas Être, telle est la question», et non pas, croire ou ne pas croire.

Si vous en tant que femme voulez avoir un enfant, alors vous avez besoin d’un homme, mais juste en croyant que vous aurez un enfant, l’enfant ne viendra pas dans votre utérus. Comprenez que vous devez effectuer le sexe pour obtenir un spermatozoïde; ainsi, comme ce qui est ici-bas dans ce plan physique, de même c’est la façon dont il est là-haut dans le royaume des cieux ou plans supérieures: c’est-à-dire, à travers l’acte sexuel, vous devez transmuter cet élément, c’est-à-dire, l’Esprit, pour créer pour naître de nouveau, comme il est écrit:

    Ce qui est né de la chair, est chair; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ainsi, ne sois pas étonné que je te dis, tu dois naître de nouveau.» – Jean 3: 6, 7.
    Et voici, le voile du temple (le voile qui cache les mystères de l’Arbre de Vie aux fornicateurs) se déchira en deux (après la mort de l’ego) à partir du haut (de Chesed) jusqu’au fond (à Malkuth) ; et la terre (Malkuth) trembla, les rochers (de Yesod) louèrent. – Matthieu 27:51

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Metempsychosis of the Bodhisattva

Ecce Homo, La Symbiose du Bodhisattva

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

crownDans son essence, la Symbiose du Bodhisattva est la relation psychologique de la Bodhichitta et du Bodhisattva à travers Buddhi (Sagesse), qui est liée à la Sephirah Geburah, au moyen de Némésis, Karma.

À l’intérieur de l ‘initié du Chemin Direct, Sophia (sagesse) est le résultat concret d’une Symbiose, c’est-à-dire la relation initiatique psychologique entre le Bodhisattva et la Bodhichitta, un mélange de la lumière de Chokmah (Sagesse – Christ) ou sapience du péché.

Cette Symbiose est montrée dans «Ecce Homo» (le Bodhisattva, le Manas Supérieur) avec le Raisonnement Objectif, qui émerge au sixième jour de la Genèse

Ecce Homo: «voici l’Homme Céleste» – le Bodhisattva travaillant à l’intérieur de l’Homme Terrestre, la Bodhichitta, afin que l’homme du sixième jour paraisse.

ecce-homo

Sophia, qui signifie «sagesse», est le résultat des multiples, plusieurs divisions de la lumière, autrement dit, le résultat des multiples dédoublements de la lumière. Tiphereth est le Bodhisattva, le To Soma Pneumatikon, qui travaille à travers Daath dans Yesod à l’intérieur de la Bodhichitta, le To Soma Psuchikon.

Pour que nous puissions comprendre cette Symbiose qui est faite à travers Karma ou Némésis, nous devons utiliser l’Arbre de Vie. Rappelez-vous que nous appliquons toujours l’Arbre de Vie quand nous entrons dans le Christianisme, car comme nous l’avons toujours dit, le Christianisme est enraciné dans le Judaïsme, et le mysticisme du Judaïsme est la Kabbale, l’Arbre de Vie.

kabbalah-the-tree-of-lifeAinsi, lorsque vous visualisez l’Arbre de Vie, vous trouvez qu’il y a trois triangles. Vous devez toujours comprendre et saisir que chaque triangle est toujours lié aux trois cerveaux. Donc, si vous appliquez les nombres de chaque triangle, alors vous trouvez cela en relation avec les trois cerveaux: cerveau intellectuel, cerveau émotionnel et cerveau moteur-instinctuel-sexuel.

Dans le premier triangle:

  • 1- Kether est la tête
  • 2- Chokmah est le coeur
  • 3- Binah est le sexe

Ainsi, Binah (le Saint-Esprit) est toujours lié au sexe.

Si vous continuez à appliquer les triangles aux trois cerveaux, alors vous commencez à visualiser comment l’arbre est lié au développement de l’Homme Réel, l’Homme Véritable dont nous parlons ici.

Nous trouvons ensuite le second triangle: Chesed, Geburah et Tiphereth. Donc, vous trouvez cela en relation avec les trois cerveaux:

  • 4- Chesed est lié à la tête
  • 5- Geburah est lié au coeur
  • 6- Tiphereth au sexe

C’est ainsi que vous trouvez la relation de Tiphereth, qui dans l’Arbre de Vie est précisément dans le cœur, directement liée au sexe. Et pourquoi le sixième commandement dit: «Tu ne forniqueras point.» Kabbalistiquement, cela signifie que le sixième commandement est directement lié à Tiphereth, le nombre 6 (la sixième sphère depuis le haut): c’est l’Âme Humaine. Cependant dans le Triangle de l’Éthique, lorsque vous prenez un tel triangle et le placez par rapport à vos trois cerveaux, il va selon la descension du Rayon de la Création dans tête, cœur et sexe.

Poursuivant avec l’Arbre de Vie, vous observez le troisième triangle Netzach, Hod et Yesod en relation avec les trois cerveaux:

  • 7- Netzach est la tête; c’est pourquoi vous trouvez que Netzach est en relation avec le mental
  • 8- Hod est en relation avec le centre émotionnel, le cœur
  • 9- Yesod est lié au sexe

Nous trouvons donc précisément que Chokmah, Geburah et Hod vibrent précisément dans le cœur.

C’est ainsi que vous trouvez toutes les relations de l’Arbre de Vie avec vos trois cerveaux, et pourquoi Hod est lié au corps émotionnel supérieur, appelé Corps Astral, et pourquoi c’est justement là que la lumière de Chokmah brille. Mais évidemment, au-delà de Hod, vous trouverez l’autre Sephirah liée au cœur: Geburah, qui est toujours liée au Soleil. Comme nous l’expliquons toujours, de nombreux kabbalistes affirment que Geburah est lié à Mars, ce qui est vrai, mais elle est également liée au Soleil. Et c’est pourquoi quand nous parlons de Geburah nous parlons du Soleil, parce que le Soleil régit Geburah et Tiphereth en même temps.

En accord avec les trois cerveaux, dans le cœur, dans cette région, au-delà de Geburah, nous trouvons Chokmah, qui signifie en Hébreu «sagesse». C’est ainsi que vous trouvez que la Sagesse, Chokmah, est en relation avec Geburah, qui dans le Bouddhisme est appelé Buddhi, qui signifie aussi «sagesse». Et c’est parce que la Divine Mère place toutes les forces, dirions-nous, liées à Némésis, au Karma, à l’intérieur de Geburah. C’est pourquoi, dans le Gnosticisme, nous déclarons que Geburah est le Kaom intérieur, particulier, individuel, notre propre policier particulier, la loi intérieur.

Donc quand vous parlez de la loi du Karma à l’intérieur de vous, c’est Geburah. Et bien sûr, comme le dit Mme Blavatsky et tiré des livres anciens: dans Geburah (Buddhi, sagesse, qui est l’Âme Spirituelle) la flamme de Prajna (qui signifie aussi «sagesse») brûle toujours; c’est la Prajna Paramita, qui est la sixième Paramita. Et si vous comptez les Sephiroth depuis en bas, de Malkuth à Geburah, vous trouvez que Geburah est la sixième.

Voilà donc toutes les relations kabbalistiques et alchimiques de cette mystérieuse Sephirah Geburah, que beaucoup de kabbalistes ont du mal à comprendre; surtout quand nous entrons dans les Évangiles, parce Geburah est une Sephirah de la volonté, de la force.

Geburah signifie «sévérité». Et ici, vous trouvez caché ce que nous avons décris dans d’autres conférences: les Valkyries féminines, les Amazones. Ainsi donc vous trouvez la relation du masculin et du féminin, car en effet, quand nous parlons de la Monade, nous trouvons la relation de l’Esprit avec la Conscience.

Quand nous parlons de Raisonnement Objectif, nous nous référons toujours à Geburah, à la Conscience. Mais permettez-moi de vous révéler quelque chose: de Kether à Geburah, Geburah est la cinquième, et le nombre 5 est lié au Karma, à Némésis (en Grec). Cependant, depuis Malkuth, Geburah est la sixième Sephirah, qui est lié à l’Arcane de l’Indécision, l’Arcane des Amoureux. C’est dans Geburah précisément que nous trouvons toujours notre âme jumelle. Quand nous en tant qu’Êtres réels (dans Tiphereth) pensons au sujet de notre âme jumelle, nous devons comprendre que cette âme jumelle est dans le monde intuitionnel, le monde de l’intuition, à l’intérieur duquel se trouve le Raisonnement Objectif de l’Être. Et c’est précisément ce que nous devons comprendre, parce que quand nous parlons de la Bodhitchitta, nous parlons précisément du Raisonnement Objectif de l’Être, qui s’exprime dans le corps physique, mais qui a ses fondements, ses racines, sa gravité, dans Geburah, la Conscience Supérieure de l’Être, et elle est féminine.

Ainsi pour celui qui prend le Chemin Direct, Geburah (Sophia, sagesse) est Hélène. Selon la Mythologie Grecque, Hélène veut dire «toute glorieuse», la toute glorieuse et belle fille de Zeus et de Némésis (Hélène a été enlevée par Paris, l’armée Grecque s’est rendue à Troie pour la récupérer, ce qui a abouti à la Guerre de Troie). Ainsi, Hélène est la fille de Némésis, la Divine Mère Justice. Hélène est la Conscience Superlative de l’Être, Buddhi, qui est comme un vase d’albâtre où brûle toujours la flamme vivace de Prajna Paramita.

Alors quand on parle de la Déesse de la Justice, on parle de Némésis, qui est liée au Karma. Rappelez-vous que Bouddha a déclaré qu’il y a trois choses éternelles dans l’univers:

  • 1. Espace
  • 2. Nirvana
  • 3. Némésis, qui en Sanskrit est Karma, la Loi de Cause et Effet

Donc Némésis bien sûr est cette Déesse de la Justice dans laquelle se cachent les causes de l’univers. Lorsque l’univers est désintégré, détruit, dans la Mahapralaya (la Grande Nuit Cosmique) tout est détruit, sauf les causes, ou l’effet nous dirons de cause à effet. Cela reste dans le sein de la Divine Mère. Et c’est pourquoi quand nous parlons de Sophia, nous déclarons qu’au commencement Sophia (Sagesse) émerge toujours de l’Absolu inconnaissable. Mais les causes qui font émerger Sophia de l’Absolu dans la création, dans l’univers, sont dans le ventre de Némésis – Karma.

La Déesse Némésis (Karma) poursuit l’insolent et le méchant avec une vengeance inflexible. Elle est la mère d’Hélène. Lorsque Némésis fut poursuivie par Zeus, elle se transforma en une oie pour lui échapper. Cependant, il finit par la prendre en se faisant lui-même un cygne. Comme résultat de leur union, Némésis posa un oeuf bleu et argent, qui était trouvé dans une forêt par le Dieu Mercure, qui donna l’œuf à Leda de qui Hélène était éclos.

Ce dédoublement de Sophia apparaît bien sûr dans différents Mythes Gnostiques, mais dans le cas ci-dessus, on l’appelle Hélène, car en effet Geburah reçoit de nombreux noms dans différentes Mythologies. Ici les Valkyries, Hélène, Sophia, Béatrice, etc. Et, bien sûr, Sophia dans Geburah n’est qu’un dédoublement d’une autre Sophia qui est en Chokmah, et qui vient d’une autre Sophia qui vient directement de l’Ain Soph Aur.

Geburah est précisément la Sephirah dont nous discutons maintenant, parce que si vous vous souvenez, c’est au sixième jour de la Genèse, selon Moïse, quand l’homme est créé à l’image de Dieu. Nous avons déjà parlé plusieurs fois de comment Soma Psuchikon, l’image de Dieu, a été créé le sixième jour. Mais l’image de Dieu doit devenir un mélange, une Symbiose, de To Soma Psuchikon et To Soma Pneumatikon, qui est l’homme spirituel, le Bodhisattva.

Hélène selon la Mythologie Grecque est la fille de Némésis. Ici, nous devons déclarer et nous rappeler que lorsque nous atteignons la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs, qui est Tiphereth, nous décidons de prendre le chemin en spirale ou le Chemin Direct. C’est en relation avec Geburah, ou la façon dont nous allons gérer notre destin avec la Déesse de la Justice, qui est Némésis.

Evidemment la Déesse de la Justice, Némésis, est la Divine Mère Kundalini ; oui, elle est la Divine Mère, parce que la Divine Mère a des aspects différents; la Mère Divine Espace, dirons-nous, est l’origine de l’univers. Ainsi, les causes de l’univers sont dans son utérus, et c’est ce qu’on appelle Némésis, c’est pourquoi les Grecs l’ont nommée Némésis.

Lorsque l’initié décide de prendre le Chemin Direct, alors Hélène naît. C’est une interprétation, disons-nous, du Mythe, parce que chaque Mythe a sept interprétations. Mais ici, nous parlons du Chemin Direct.

La Divine Mère Justice place la Sagesse dans la Conscience superlative de l’Être, Buddhi, qui est comme un vase d’albâtre.

La Déesse Grecque Némésis, selon les Grecs, a aidé à venger ceux qui ont été lésés, un symbole d’une indignation consciente, juste contre l’ego. Némésis est dépeint comme une Déesse de la Justice Divine et de la Vengeance. Sa juste colère est dirigée vers les transgressions humaines de l’ordre naturel des choses. Alors quand vous lisez au sujet de la Divine Mère (ou Némésis, dans ce cas, le symbole de la Divine Mère) vengeant contre les transgresseurs des règles de l’univers, vous comprenez alors comment, conformément au Gnosticisme, elle le fait effectivement à travers ses différents aspects, Parce que c’est à travers elle que la justice est appliquée.

Rappelez-vous que lorsque nous méditons et comprenons un ego, lorsque nous implorons à la Divine Mère, elle à l’intérieur est à l’origine de cela, elle connaît ce Karma, et elle sait appliquer et punir le transgresseur, en l’occurrence l’ego. Elle est impitoyable contre l’ego. Et c’est ainsi que nous devons comprendre, c’est ainsi qu’elle aide. Elle sait que l’ego est la cause du désordre dans l’univers: notre univers particulier et d’autres univers. Et c’est pourquoi il est dit que Zeus, Jupiter, la poursuivait et qu’elle se déguisait de différentes façons pour échapper à Zeus, mais finalement elle a échappé en se transformant en une oie. Puis Zeus se transforma en cygne. La transformation de Zeus, Jupiter, en un cygne nous pointe immédiatement à Binah.

Nous trouvons donc que Zeus, Jupiter, est bien sûr représenté par Kether – Chokmah – Binah, le premier triangle. Mais, la transformation de Zeus en cygne signifie que Zeus devient Binah, parce que le cygne, la colombe blanche et tous ces oiseaux de blancheur sont toujours la représentation de l’énergie sexuelle de Dieu en action. Ainsi, en tant que Binah, Zeus imprègne Némésis, la Mère Divine (Shechinah), et de cette imprégnation la Mère Divine met un œuf et ensuite Mercure le passe à Leda, qui éclos l’œuf, et de lui vient Hélène de Troie, la fameuse Hélène.

Hélène de Troie fut la cause de la guerre entre Grecs et Troyens. En fait, Hélène n’était pas une Troyenne, mais une Grecque, parce qu’elle avait été enlevée par les Troyens qui l’avaient emmenée à Troie. C’était l’origine de la guerre de Troie; bien sûr que toute l’histoire a un symbolisme, ce qui signifie que lorsque vous entrez dans le Chemin Direct, encore une fois, vous voyez une guerre. Oui, quand vous entrez dans le Chemin Direct, il y a une guerre qui va commencer par le Mahabharata, «le grand guerrier». Je ne dis pas ici que ces guerres qui sont énoncées dans ce livre (le Mahabharata et l’Iliade) n’a pas eu lieu; ce que je dis, c’est que lorsque l’écrivain écrit ou assemble ces noms, ces noms symboliques, il pointe toujours vers un travail psychologique que nous devons accomplir.

Hélène est cet élément particulier qui est placé par le Saint-Esprit (le cygne ou Zeus transformé en cygne) dans la Geburah de cette Monade particulière qui a pris le Chemin Direct. Ce qui signifie que dans cet œuf se trouve Chokmah (Sagesse) comme Justice. Nous parlons de l’héritage, de l’héritage cosmique, que notre propre Christ particulier place dans notre Monade; ceci est placé dans Geburah pour se développer, parce que c’est Chokmah qui fait le sacrifice pour travailler dans les différents Sephiroth de cet homme particulier qui prend le Chemin Direct. C’est ainsi que vous devez comprendre quand vous voyez Chokmah, le Christ, travaillant à travers le cœur. Nous disons toujours que l’atome Noûs est dans le ventricule gauche du cœur, et cet atome est directement connecté à la Monade.

Si vous appliquez les trois triangles dans les trois cerveaux, alors vous voyez comment Chokmah est lié au coeur, à Geburah et à Hod, dans le même coeur. C’est ce qu’on appelle le second cerveau, lié au soleil, à l’amour et à la justice. Quand nous parlons de justice, nous parlons du soleil, et nous parlons de Geburah. Et vous trouvez dans la Bhagavad-Gita (qui a été écrit par Chokmah avec le nom de Krishna, rappelez-vous: Chokmah est Sagesse) que Krishna déclare:

    «La Grande Prakriti est mon utérus; en lui je place le germe; de là, oh Bharata (guerrier), naîssent tous les êtres!
    Quelles que soient les formes qui sont produites, Oh Kountreya (Fils de Kunti, la Divine Mère), dans n’importe quel ventre, la Prakriti est leur utérus et Je suis le père semeur.»

Donc, vous voyez, ici (dans la Bhagavad-Gita), vous trouvez la même signification que nous avons expliqué dans la Mythologie Grecque au sujet de Zeus, c’est-à-dire que l’énergie du Christ est toujours le père semencier à l’intérieur de n’importe quelle graine.

Mais bien sûr, dans ce cas, c’est à travers Geburah que disons-nous, le Christ atteint toutes les conquêtes, toutes les réalisations que l’initié développe dans l’une des Sephiroth en bas; ces réalisations sont absorbées par la Conscience Christificée. Donc, dans cette Conscience Christificée, il y a bien sûr la connaissance du bien et du mal.

Rappelez-vous ce que nous avons expliqué dans d’autres conférences au sujet des six degrés de Raisonnement Objectif que chacun de nous doit développer lorsque nous entrons dans le Chemin Direct. Et il se trouve que, de nouveau, ceux-ci sont en relation avec le nombre 6 qui est Geburah, qui est en relation avec le sixième jour de la Genèse, c’est-à-dire, quand l’homme est créé à l’image de Dieu. Ces 6 degrés de Raisonnement Objectif sont donc liés à la Sephirah Geburah que nous sommes en train d’étudier. Ainsi, le Maître Samaël Aun Weor déclare dans La Pistis Sophia Dévoilée :

    «La descente du Logos dans la matière est rendue dialectiquement compréhensible par le Drame Cosmique.

    «L’immersion de l’Esprit dans la matière est dialectiquement explicable avec la vie, la passion, la mort et la Résurrection du Christ à l’intérieur de nous.
    «Sophia est le résultat de la descente du Logos dans le Chaos».

Sophia entre dans le chaos de celui qui emprunte le Chemin Direct, parce que nous, en particulièrement ou psychologiquement parlant, sommes un chaos. Dans ce chaos, nous trouvons l’ego qui, dans la Pistis Sophia, s’appelle le pouvoir-lumière à face de lion, qui est le triple pouvoir inférieur:

  • Mental,
  • Désir et
  • Dégénérescence sexuelle

Voici encore les trois cerveaux : Mental, le désir et la dégénérescence sexuelle.

    Ces trois aspects n’ont rien à voir avec ce qui est au-delà du corps, des affections et du mental; ce qui est la Vérité.

    Les grandes émanations de Barbelo, la demeure de la Lumière, ne peuvent jamais être comprises par la lumière intellectuelle.

    La Lumière Incréée est distincte de l’intellect, comme l’eau l’est de l’huile.

    Quand l’initié se laisse tomber, il ne peut plus jouir des émanations de Barbelo.
    Il y a ceux qui étant jaloux de la demeure de Barbelo tombent dans les ténèbres (à dessein) où les cris et les grincements des dents sont entendus.

Et ici l’ego est de nouveau né à l’intérieur de chacun de nous.

    L’ego auto-volutif n’obéit jamais, et il émane toujours de lui-même ce qui ne devrait jamais être émané.

Quand l’initié tombe, les émanations de Sophia sont immédiatement coupées, et l’initié reste avec la sagesse de l’intellect, la lumière de l’intellect, que beaucoup de gens prennent pour Sophia.

De nos jours, il y a beaucoup de Gnostiques, il y a beaucoup, mieux dit, «lecteurs», qui lisent au sujet du Gnosticisme, et quand ils lisent au sujet de Sophia et du Raisonnement Objectif de l’Être, ils pensent que c’est notre propre intellect particulier, ou le raisonnement subjectif que nous utilisons; mais ce type de raisonnement n’est pas lié à Sophia. En vérité, le type de chitta dont nous parlons toujours (la Bodhichitta), qui est la Prajna Paramita, est un type de raisonnement où vous ne luttez pas avec les contraires.

Le Raisonnement Objectif est lié aux sens de la Conscience superlative que nous devons éveiller. Et bien sûr, les Évangiles ont été écrites avec ce Raisonnement Objectif, et c’est pourquoi les gens ne les comprennent pas, et c’est pourquoi les gens font des hypothèses différentes au sujet du drame, c’est-à-dire la vie, la passion, la mort et la Résurrection de Jésus-Christ, qui est écrit dans les quatre évangiles, et dans tous les autres apocryphes que nous trouvons dans différents livres.

Ainsi, quand enfin on atteint pour la première fois l’union du Soma Psuchikon avec Soma Pneumatikon, qui est l’union du Fils de l’Homme avec l’Homme Terrestre, après l’annihilation de tout l’ego et après avoir traversé la Némésis ou le Karma de cette sphère particulière, alors sur sa tête apparaît ce que nous appelons les cornes, les cornes d’argent des grands hiérophantes, qui sont représentés sur les Dieux de la Mythologie Nordique. Ces cornes des grands Dieux du Panthéon Nordique ne sont pas les cornes des démons, parce que les cornes des démons sont intronisées dans le front, qui est la puissance de l’intellect.

Vous devez comprendre qu’il y a deux puissances ici. Quand vous voyez la puissance d’un intellectuel, d’une personne très intellectuelle, à ce niveau du règne animal intellectuel, dans le plan astral, cette personne présente de grandes cornes: ce sont la marque de la bête, parce que celles-ci se rapporte juste à l’intellect animal. Celles-ci n’ont rien à voir avec l’intellect spirituel. C’est pourquoi les démons, les démons les plus dangereux qui existent dans l’univers, sont intellectuels, très intelligents du point de vue de l’animal intellectuel.

Par opposition, nous trouvons les grands Maîtres Ressuscités qui ont aussi des cornes, comme celles de Moïse, qui, en descendant du Mont Sinaï, a montré des cornes de lumière sur sa tête; pas sur son front, mais sur le chakra Sahasrara, qui est l’endroit où ces cornes apparaissent. Et c’est dans ces cornes que vous trouvez le degré de Raisonnement Objectif lié à Geburah que les initiés acquièrent après avoir vaincu les épreuves de Lucifer, ou Shathan comme la Bible déclare, qui agit toujours selon Geburah. En d’autres termes, quand vous êtes testé, tenté par votre propre Lucifer individuel dans n’importe quel plan en-bas de Geburah, Lucifer le fait conformément à votre propre Karma, parce que le Karma est lié à cet ego que vous avez à l’intérieur. Et Lucifer déplace tout en conformité avec l’ego que vous avez à l’intérieur, conformément au Karma que vous avez à l’intérieur.

L’initié peut annihiler l’ensemble de l’ego, mais les causes du Karma sont toujours là et le seul qui puisse pardonner ce Karma est la Déesse Némésis, ou son fils, qui dans ce cas est le Christ-Être né à l’intérieur du Bodhisattva. Mais pour ce pardon, le Bodhisattva doit passer toutes les épreuves que Lucifer doit mettre pour montrer à l’initié ce qu’est l’ego ou les différents agrégats psychologiques que nous avons à l’intérieur.

Si vous lisez le livre de Job, vous trouverez comment Shatan ou Lucifer soumet Job à des épreuves différentes, et quand Job réussit ou triomphe, alors le Raisonnement Objectif de l’Être se développe dans l’initié.

Au sujet des différents niveaux de raisonnement de l’Être, lisons maintenant ce que dit le Maître Samaël. Il dit:

    Sophia est le Raisonnement Objectif de l’Être, la Conscience éveillée.

    Le fonctionnalisme complet de Pistis Sophia s’inscrit dans le Raisonnement Objectif de l’Être.

    Dans l’Esotérisme Christique Gnostique, nous citons toujours six degrés de Raisonnement Objectif cognitif de l’Être.

    Les degrés de développement du Raisonnement Objectif de l’Être sont connus par le nombre de tridents qui sont montrés sur les cornes du Lucifer Individuel, qui est à l’intérieur de chacun de nous.
    De toute évidence, le Lucifer Individuel à l’intérieur de chacun de nous est un reflet du Logos (Christ) dans notre intérieur. C’est pourquoi il est appelé Christus-Lucifer.

C’est Lucifer qui descend et se mêle à notre ego. Et c’est pourquoi Lucifer est celui qui connaît au sujet de vous. C’est pourquoi si vous voulez voir comment vous êtes mauvais, comment vous êtes démoniqaue, combien de défauts vous avez, alors vous pouvez le voir à travers votre propre Lucifer. Mais pour cela, vous avez besoin de beaucoup de courage, parce que c’est Lucifer qui vous tente, qui vous teste pour que vous deveniez parfaits.

    Lucifer nous donne l’impulsion sexuelle. Par conséquent, Lucifer est l’échelle pour monter et l’échelle pour descendre.

    Nous nous élevons, nous montons, en battant Lucifer.
    Lucifer, intégré à nous-mêmes, nous convertit en Archanges.

Donc, quand un Archange apparaît, c’est parce qu’il a développé un Raisonnement Objectif. Tout Archange a cette Symbiose, mais il faut comprendre que la Symbiose de ce point de vue, c’est-à-dire un Archange est un individu qui a atteint la Résurrection. Dans le Nirvana vous trouvez différentes hiérarchies, et aussi dans le Christianisme nous trouvons que conventionnellement les Êtres liés au deuxième ciel sont appelés Archanges, mais réellement ici nous parlons de la Symbiose d’un Archange qui est réellement un Cosmocreator, un Maître totalement réalisé qui a annihilé l’ego, un initié qui n’a pas d’ego à l’intérieur, et donc son Raisonnement Objectif est là entièrement développé.

Communément les Archanges ont le degré de Raisonnement Objectif qui est appelé Degindad, qui est quand trois tridents apparaissent dans les cornes de Lucifer, qui est intégré avec eux.

Rappelez-vous ici, je vais répéter quelque chose qui est très important qui vient dans mon mental, que quand Adam et Eve ont mangé de l’Arbre du Bien et du Mal, les Elohim (c’est écrit dans la Bible) a dit: «Voici, le l’homme est comme l’un de nous, connaissant le bien et le mal.» Cela signifie que tout Elohim connaît, tout Cosmocréateur ou Archange connaît le bien et le mal; «est comme l’un de nous, connaissant le bien et le mal.» Alors ce bien et mal est bien sûr le résultat de Sophia, le mélange des ténèbres et de la lumière, ou le mélange de la lumière avec la sapience du péché, qui est le mal; car quand vous désintégrer vos défauts, vous comprendrez alors toute la relation de l’ego avec le mal, avec l’involution, avec la dégénérescence, et avec la compréhension vous trouverez l’opposé, qui est la bonne action, la pensée droite, et le sentiment droit; et cette connaissance, cette sapience reste à l’intérieur de vous. Voilà pourquoi un Archange n’est pas facilement tenté, parce qu’ils connaissent le bien et le mal.

Mais au début, comme vous lisez, par exemple, dans de nombreux livres, livres Gnostiques, vous trouvez qu’il est écrit que Adam et Eve sont tombés ou ont chutté, facilement tenté par Lucifer, parce qu’ils ne connaissaient pas le bien et le mal. S’ils auraient connu le bien et le mal, ils n’auraient pas mangé ce fruit de l’Arbre de la Connaissance.

Donc, ici vous trouvez précisément qu’un Archange est quelqu’un qui a la connaissance du bien et du mal à l’intérieur, et cela est représenté sur les cornes de Lucifer, qui est celui qui a tiré cet homme, ou cet Archange, vers le haut vers la surface, dans le niveau dans lequel il est ou elle est. Voilà pourquoi, dans la Mythologie Grecque vous trouvez que Prométhée, qui est Lucifer selon la Mythologie Grecque, est celui qui vole le feu du soleil et le donne à l’homme, et à travers lui, il crée l’homme. À travers les épreuves de feu l’homme (le mental, la chitta) réussit à la lumière, en surmontant l’épreuve, plus l’épreuve, plus l’épreuve; ainsi, de toute évidence l’homme du sixième jour avec le Raisonnement Objectif apparaît, après avoir vaincu Lucifer.

Degindad est un degré commun acquis par n’importe quel Archange ressuscité, qui a comme signe trois tridents marqués dans les cornes. Et voilà pourquoi quand vous lisez un livre, ou n’importe quelle sagesse, ou si vous entendez n’importe quelle connaissance de ces Maîtres ressuscités, vous trouvez toujours différents niveaux de compréhension, différents niveaux d’assimilation, parce que ceux-ci se rapportent au degré de Raisonnement Objectif que ces initiés ont acquis ; donc quand un Archange atteint ce niveau Degindad, cela équivaut à trois tridents.

Mais, dans l’univers, il existe le Raisonnement Objectif du quatrième trident dans les cornes des Archanges, ou sur les cornes qui apparaissent dans les ressuscités, ce qui leur donne un autre degré de Raisonnement Objectif, qui est plus profond, ceux avec quatre tridents ont plus de compréhension, plus d’assimilation, et ce degré est appelé le niveau Ternoonald de Raisonnement Objectif.

Au-dessus de Ternoonald il existe le degré qui est appelé Podkoolad, qui a cinq tridents. Ce niveau de Podkoolad est un niveau de Raisonnement Objectif de l’Être qui est très rare, car il a cinq tridents; en d’autres termes, cela signifie que l’initié a vaincu Lucifer très profondément; il est allé loin dans l’abîme et a émergé avec beaucoup de lumière.

Et au-dessus de Podkoolad il y a Anklad, le dernier degré, six tridents, qui est précisément le développement complet de Geburah et toute la sagesse de Chokmah à l’intérieur de l’initié. Au-delà de l’Anklad il n’y a plus de degrés. Le sixième degré est Anklad.

Dans l’univers, ceux qui prennent le Chemin Direct veulent toujours acquérir l’Anklad. Mais quand quelqu’un atteint la Résurrection et que Dieu est à l’intérieur d’eux, Lucifer est très propre, n’a aucun ego, et tout est à l’intérieur d’eux – ils sont un Archange. Si un Archange a atteint Degindad, les trois tridents, mais veut acquérir plus de degrés de raisonnement, il ne peut pas. Il ne peut pas parce que Dieu est à l’intérieur de lui. Pendant qu’il est celui qui a acquis cela, et le Logos (Kether Chokmah Binah) est à l’intérieur de lui, alors il est le vaisseau de ces tridents, mais la Sainte Trinité travaille à travers lui, conformément au degré de Raisonnement Objectif. C’est ce qui donne la sapience, l’omniscience, l’omni-sapience à l’Archange, ou à cet Elohim. Pour acquérir un degré plus élevé, il doit renoncer, abandonner son niveau ou hiérarchie. Et il le fait à travers Tiphereth.

Comment? Eh bien, quand quelqu’un est déjà ressuscité, l’Arbre du Bien et du Mal est interdit, qui signifie le sexe, pas d’acte sexuel, parce que le Maître Jésus déclare dans l’Evangile, les anges dans le ciel n’ont pas de sexe du tout, ils ne se marient pas. Mais si Tiphereth (l’Âme Humaine) prend la décision d’acquérir un autre degré de raisonnement, parce que, avant d’entrer dans l’Absolu il veut l’Anklad, eh bien, s’il est un homme, il descend, prend corps physique, et a des relations sexuelles avec une femme: il doit tomber amoureux avec une femme. Cette femme pourrait être une initiée, ou pourrait être une vestale, avec qui il a des relations sexuelles, mais ne fornique pas; il commence juste à pratiquer la Magie Sexuelle sans renverser. Mais comme il lui est interdit de faire cela, immédiatement son Elohim dit Je me retire de toi, tu me désobéis. On appelle cela une descente. Donc, il n’y a pas fornication.

Cependant, parfois Tiphereth décide de prendre un autre degré de Raisonnement Objectif, et à travers le corps physique commet l’erreur de forniquer, alors il tombe. Lorsque Tiphereth tombe, l’ego renaît à nouveau comme l’Oiseau Phoenix à l’intérieur de lui ou dans sa psyché. Donc, non seulement il tombe loin de son Elohim, mais en plus, l’ego ressuscite à l’intérieur de lui à nouveau. Et c’est précisément le problème quand vous allez dans Yesod (sexe), car vous savez que effectuer l’acte sexuel est interdit pour vous. Donc, ce sont les deux façons de rétrograder.

Il y a beaucoup d’âmes de Maîtres, de nombreux Bodhisattvas tombés, qui ont décidé d’acquérir un autre degré, et au moment de la transmutation, ils ne pouvaient pas contrôler Lucifer, le tentateur, parce que Lucifer est celui qui donne l’impulsion sexuelle, donc ils ont forniqué et ont tout perdu ; maintenant, ils doivent commencer à nouveau. Bien sûr, ils vont acquérir un autre degré, mais après avoir beaucoup souffert avec le diable à l’intérieur d’eux, parce que l’ego est le diable.

Dans l’univers, comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, il est permis de rétrograder seulement sept fois; quiconque fait plus de sept fois peut tomber dans la damnation. Et c’est précisément le gros problème dans l’univers, parce que les initiés veulent acquérir un raisonnement plus objectif. C’est précisément lié à Geburah, parce que sa Mère Némésis est très sévère, qui est la Mère Divine, parce qu’au moment où l’initié descend, il trahit la Mère Divine, commet l’adultère, parce qu’il refuse l’amour de la Divine Mère et Geburah pour aller avec une autre femme là-bas dans Malkuth, ou avec un autre homme, si le corps physique est une femme. Alors bien sûr, la loi de Némésis est très sévère. Ainsi, lorsque l’initié veut revenir à nouveau, ce n’est pas comme je suis tombé aujourd’hui et demain je vais transmuter et va avoir un autre degré, non ! Némésis entre en action et vous punit. Ceux qui acquièrent plus de sagesse acquièrent aussi plus de douleur.

Maître Samaël Aun Weor a déclaré qu’il est tombé trois fois; la dernière fois au début de cette race racine au Tibet, quand cette race racine a commencé. Il a essayé de ressusciter en Egypte, en Chine, il a continué à essayer de le faire, mais son Être s’est retiré de lui, son Intime l’a punis. Ainsi, jusqu’à présent, qui est la fin de ce Kali Yuga, quand nous sommes à la fin de la race Aryenne, son Être Intime l’a prit et lui dit: «Ok, ta punition est suffisante, mais tu dois apprendre : si tu le fais une quatrième fois, qui sait, peut-être je vais te laisser là pour un Mahamanvantara». Ceci est précisément Némésis, la justice. Donc, la punition n’est pas éternel, et bien sûr de l’univers le temps n’existe pas.

Voilà comment les Dieux punissent leurs enfants; voilà comment ils le font conformément à Némésis et comment elle vient et punit non seulement l’ego, mais l’Âme Humaine aussi, parce que l’ego mérite d’être puni, car c’est quelque chose qui ne devrait pas être là à l’intérieur du Bodhisattva ou à l’intérieur l’initié, mais, l’âme ne peut être détruite, parce que l’âme est une partie de la Monade, elle est éternelle, mais elle peut être puni pour qu’elle puisse apprendre, car l’âme (Tiphereth) a le libre arbitre, elle peut décider de suivre ceci, de suivre cela, ou faire tout ce qu’elle veut, parce que Dieu donne le libre arbitre à son âme. Comprenez que nous parlons ici du Bodhisattva.

Maintenant, c’est à partir de Malkuth jusqu’à Geburah que la Bouddhata se développe à l’intérieur de la Bodhitchitta, elle est la Vérité émergent des abîmes de Klipoth. Voilà comment vous devez comprendre cela; parce que, dans de nombreuses conférences nous affirmons toujours que la partie de Geburah qui descend dans l’abîme, dans l’ego, est la Bouddhata. Si nous n’avons pas fait ce travail dans des vies antérieures, âges antérieurs, cette Bouddhata est un embryon d’âme. Cependant, c’est différent dans le Bodhisattva tombé. Le Raisonnement Objectif de l’Etre est placé dans l’Embryon Aurique. C’est dans cet Embryon Aurique que vous trouverez la maîtrise, le Raisonnement Objectif. Malheureusement, lorsque le Bodhisattva tombe, cette Conscience, Raisonnement Objectif, se mêle à nouveau avec le mal, avec l’ego, et va dans Malkuth, dans l’abîme; car c’est à partir de Malkuth vers le bas que vous trouvez la fornication. Et voilà pourquoi vous trouverez qu’un Bodhisattva tombé a cette capacité à l’intérieur, qui est, la possibilité d’utiliser de temps en temps (quand il arrête rarement de penser comme ego) son Raisonnement Objectif, ou la capacité de pénétrer dans le language de Dieu.

Ainsi, au fur et à mesure que le Bodhisattva désintègre de plus en plus l’ego, cette capacité, le Raisonnement Objectif, apparaît. Et bien sûr, finallement, s’il ou elle atteint la Résurrection, alors il / elle va acquérir un autre degré de Raisonnement Objectif, qui, bien sûr émerge de l’abîme. Voilà pourquoi il est écrit que les Elohim, les Dieux, connaissant le bien et le mal, ont émergé de l’abîme, et ils se perdent dans l’Absolu. Mais ils descendent en arrière plusieurs fois. Je le répète, tout Maître ressuscité est autorisé à le faire sept fois. Donc, il y a beaucoup de Dieux – comme le Maître Samaël le déclare – qui sont jaloux de Sophia, ce qui signifie qu’ils sont jaloux que d’autres Archanges ont plus de sagesse qu’eux; Sophia brille plus extensivement ou fortement dans ces Archanges, et s’ils veulent ce Raisonnement Objectif, eh bien, ils doivent rétrograder, donc ils descendent ou tombent.
Jesus-and-Mary-Magdalene

Donc, ici, nous entrons dans ce mystère appelé Marie-Madeleine, que les Pharisiens et les docteurs de la loi ont délibérément effacé des Evangiles, qui est la relation de Tiphereth avec Geburah, qui dans ce cas, dans la représentation du drame de Jésus-Christ, est Jésus avec Marie-Madeleine. Nous devons nous référer à cela lorsqu’on entre dans ce mystère, car rappelez-vous qu’il est dit que Marie-Madeleine était une prostituée, mais nous devons comprendre que toute personne qui est tombée, toute personne qui n’est pas ressuscitée, sa Bouddhata, ou Embryon Aurique qui a encore l’ego dans Malkuth, est prostituée. Vous devez comprendre que Marie-Madeleine est précisément le symbole de cela, parce que la Bouddhata fait partie de Neshamah.

Ici, nous parlons de Neshamah, l’Âme Spirituelle. Dans la Kabbale, il y a trois âmes:

  • Nephesh
  • Ruach
  • Neschamah

Ici, nous parlons de Neshamah, qui est à l’intérieur de Geburah. C’est l’Âme Spirituelle, qui est unie à Dieu. La Bouddhata fait partie de Neschamah; c’est cette partie qui est embouteillée dans l’ego. C’est précisément avec cette Bouddhata que nous pouvons développer Tiphereth, l’Âme Humaine, parce que quand la Monade n’a pas encore atteint la maîtrise, Tiphereth est seulement un embryon. Mais quand la Monade a atteint la cinquième initiation, alors Tiphereth est complètement développé. Voilà ce que nous devons comprendre, parce que nous devons aller en bas pour construire l’âme ou Soma Psuchikon qui signifie «image âme.»

Donc, tout ce travail que nous devons faire avec le Bouddhisme et le Christianisme, l’Alchimie, est précisément le développement du Soma Psuchikon, qui est le développement de la Bouddhata à travers la Méditation et à travers l’Alchimie (Daath – Tantra), connaissant le bien et le mal; car c’est précisément à partir de Daath que la sapience du bien et du mal vient. Rappelez-vous que la Bouddhata est cette partie de nous qui a mangé le fruit. Ainsi, c’est à travers la transmutation, à travers Lucifer, à travers la puissance sexuelle, en battant cette entité dans différentes initiations que la Bouddhata émerge et se développe, donc quand elle atteint Tiphereth, alors vous devenez un être humain.

HUM est la Monade, qui est un trio, une unité d’Esprit, Âme Divine, et Âme Humaine. Le MAN est manas, est cette chitta à laquelle nous nous référons ici comme Bodhitchitta, qui est lié à Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod, et Malkuth. Alors cette union de HU et MAN est l’HUMAIN, ou l’Âme Humaine, dans sa totalité.

À l’intérieur d’un Bodhisattva tombé, cette Âme Humaine dans sa totalité est l’Embryon Aurique, qui, avec le travail qu’il doit faire à nouveau, est libéré peu à peu à nouveau, récupérant le degré de Raisonnement Objectif qu’il a perdu ou qu’elle a perdu, et atteingnant plus de sagesse à travers la Résurrection. C’est la façon dont nous devons comprendre le travail.

Nonobstant, la Bouddhata qui est embouteillée dans Malkuth, à l’intérieur de l’ego, et même dans Klipoth, est prostituée; évidemment quelqu’un qui est un fornicateur, ou qui a forniqué, qu’il soit un tombé Bodhisattva ou quelqu’un qui le fait pour la première fois, a son âme prostituée; son âme est une prostituée. Et c’est précisément le symbole de la Marie–Madeleine tombée: elle est un symbole attribué à cette partie de l’initié qui est embouteillée dans Klipoth.

Il est déclaré que Marie-Madeleine était une prostituée, et une prostituée est une femme qui a des relations sexuelles avec de nombreux hommes. Et c’est précisément ce qui se passe avec l’âme de l’initié quand elle est tombée: elle a des relations sexuelles avec beaucoup; qu’il soit un homme avec beaucoup de femmes ou une femme avec beaucoup d’hommes, il ou elle a commis d’adultère. Alors, qui n’est pas un adultère? C’est précisément ce que Jésus de Nazareth a voulu dire quand à genoux en bas et écrivant sur le sol, et quand il se releva, et dit à des gens, «Que Celui qui est sans péché parmis vous, lui jette la première pierre», contre cette prostituée, dont beaucoup de gens ont dit était Marie-Madeleine. Oui, elle est un symbole, voilà comment vous devez le comprendre, il faut le voir avec les yeux spirituels du Raisonnement Objectif qui a beaucoup de degrés.

Donc Malkuth est féminin, et c’est la raison pour laquelle lorsqu’on parle de l’âme, on en parle comme un aspect féminin. Rappelez-vous que lorsque nous parlons des mystères d’Adam et Eve, Eve est féminin, est Ob, qui est le serpent tombé. Le serpent lunaire tombé qui va à l’abîme est Ob, est Eve, est Marie-Madeleine, et est prostituée, est une prostituée, et elle est à l’intérieur de chacun de nous. Nous dirons, symboliquement parlant, que tout le monde porte une Marie-Madeleine comme une prostituée à l’intérieur. Mais pour être plus précis, nous dirons Nahemah, qui est la mère de l’adultère et de la prostitution.

Toutefois, si vous entrez dans le chemin dans Malkuth, alors vous devenez un magicien, un prêtre, (magicien vient du mot Sanskrit Mag, qui signifie prêtre); et en étant prêtre dans Malkuth, vous entrez comme Marie Mag, qui, comme vous voyez signifie magicien; Mag-dale-ne: «un Mag, un Magi de Dalene – Dalan,«vallée», préservée de l’extinction dans le nord de l’Angleterre par Norse infl. Akin aux mots pour «arc» (v.), probablement à travers la notion d’un coude dans le sol.» Magdalene signifie donc: l’âme d’un Adepte Prêtre ou Prêtresse des terres ou des vallées de Malkuth. Bien sûr, c’est pourquoi il est toujours indiqué que la Marie-Madeleine de Jésus n’était pas de la race Juive, mais était de la race Nordique, d’une race Celtique. Ainsi donc Marie-Madeleine signifie aussi «une adepte prêtresse d’autres terres ou vallées; une femme prêtresse blanche.» C’est le cas pour Marie-Madeleine; c’est précisément la signification de son nom.

Jesus-and-WifeNonobstant, la femme initiée appelée Marie-Madeleine dans les Évangiles était d’une race blanche, et était l’épouse du Maître Jésus. Et c’est avec elle que Jésus a travaillé l’Alchimie Sexuelle.

Ainsi, Marie-Madeleine représente Malkuth, l’aspect féminin, dans lequel vous devez travailler dur afin d’élaborer l’homme du sixième jour, dans lequel bien sûr se produit l’union ou la Symbiose; vous voyez, maintenant, nous visualisons mieux, quand on  désintègrent ces egos, cette sapience s’élève, et est absorbé par Geburah, par la Conscience, par la Conscience Superlative de l’Être, car c’est dans Geburah que les initiations et les degrés sont absorbés.

Maintenant, vous comprenez mieux pourquoi Christ-Chokmah, à travers Geburah-Neshamah, est descendu dans l’abîme et désintégré sept péchés capitaux de Marie-Madeleine comme il est précisément écrit dans les Évangiles; ceci est, Marie-Madeleine, étant une prostituée, est devenue sainte, une sainte, parce que le Christ a pris les sept péchés capitaux d’elle. Mais bien sûr, cela ne se produit pas comme les ignorants le pensent que le Christ vient mettre ses mains sur elle et en un instant sept démons sont sortis et elle est devenue automatiquement sainte, une sainte. Non! Il faut comprendre que ceci est un processus psychologique dans lequel l’initié doit descendre dans son propre mental et doit travailler à travers l’Annihilation Bouddhique afin de nettoyer sa Marie-Madeleine particulière, peu à peu, peu à peu, jusqu’à la nettoyer complètement. Et alors cet aspect féminin de Neschamah s’unit avec Hélène, qui est précisément Buddhi, où l’héritage du Christ-Prajna est placé. Ainsi, le résultat est précisément le Raisonnement Objectif de l’Être, ou un autre degré acquis à travers ce processus.

Maintenant, Ici nous devons aller plus loin dans cela afin que vous puissiez comprendre les différents aspects de ce drame cosmique, ce Christianisme Bouddhiste. Rappelez-vous que Geburah est gouverné par le soleil, et quand vous placez, comme on dit, tout les Sephiroth alignés dans la voie des trois cerveaux, les trois triangles, alors vous trouverez que le cœur est en relation avec le soleil, et le soleil est en relation avec Tiphereth, mais aussi avec Geburah, avec Chokmah, et Hod. Et c’est précisément dans Hod ou dans la Force Solaire que l’on trouve Judah, parce que nous devons parler de Judas.

Judas est lié à Judah. Dans l’Ancien Testament, vous trouvez le symbole de Judah. Permettez-moi de vous lire ce que l’Ancien Testament dit au sujet de Judah.

    «Judah, tu es celui que tes frères loueront: ta main sera sur la nuque de tes ennemis; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Judah est un jeune lion: de la proie, mon fils, tu es monté: il se baissa, il se couche comme un lion, et comme un vieux lion; qui le fera lever? Le sceptre ne partira pas de Judah, ni le baton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shiloh vienne; et à lui obéira le rassemblement du peuple. Attachant son âne à la vigne, et le poulain de son âne à la vigne de choix; il a lavé ses vêtements dans le vin, et ses mentaux dans le sang des raisins: Ses yeux sont rouges de vin, et ses dents blanches de lait.» – Genèse 49: 8 -12

Dans le Bouddhisme Zen, nous trouvons aussi cette expression, «le jeune lion». Qu’est-ce qu’un jeune lion pour le Bouddhisme Zen? C’est celui qui comprend la vérité, la vérité Zen caché dans n’importe quel Mythe, ou dans n’importe quelle allégorie. Voilà pourquoi les moines du Bouddhisme Zen, quand ils acquièrent le développement de la Conscience, la Buddhi, la Prajna-Paramita, ils reçoivent le titre de «jeune lion». Le Bouddha est le lion et le lionceau est le disciple, le moine.

Quand nous disons que Judah est un jeune lion, nous parlons du bébé, l’enfant du lion, qui est le Christ, le Bouddha. Voici, ici précisément dans Geburah que vous trouvez cette Prajna Paramita, qui est le Bouddha lui-même, Chesed, le Bouddha. Et c’est aussi dans Geburah que vous trouverez cet autre lion, l’autre lion qui vient d’en haut, qui est Chokmah-Sagesse, qui est Avalokiteshvara, Chenrezig.

Voilà pourquoi il est précisément déclaré que le Bodhi-Sattva est une incarnation d’Avalokiteshvara, en d’autres termes, à l’intérieur de Geburah-Buddhi se trouve la Symbiose du Bouddha; Bouddha-Chesed ou Atman unis à Prajna-Sagesse, unis à Avalokiteshvara, ou Chokmah, comme nous l’avons expliqué.

Alors bien sûr, il y a des jeunes lions tombés, qui sont des Bodhisattvas tombés. Ils sont des jeunes lions qui connaissent la sagesse, mais à cause de l’ego, il est difficile pour eux de l’exprimer. Le Maître Samaël explique comment ces lionceaux vont parfois dans les monastères zen et commencent à insulter, ou être en saccades avec les disciples, jusqu’à ce que finalement le lion apparaît en eux et parle; ils sont des jeunes lions, mais ils sont tombés, mais ils sont des jeunes lions. Bien sûr, il est préférable d’être un jeune lion ressuscité qu’un jeune lion déchu. C’est également une expression dans le Bouddhisme Zen, pour pointer vers ceux qui ont acquis beaucoup de compréhension, d’analyse, assimilation de la doctrine.

Donc, Judah est un jeune lion; c’est ce que le livre de la Genèse déclare. Si vous lisez plus au sujet de Judah dans la Genèse, dans la Bible, vous trouverez comment Judah est attribué au signe du Lion, à la constellation du Lion. La constellation du Lion est liée au cœur. Et voilà pourquoi le plus élevé de tous les grands Maîtres parmi toutes les hiérarchies demeurent dans la constellation du Lion, parce qu’ils sont des jeunes lions, ils sont des Bodhisattvas du Chemin Direct.

Voilà pourquoi nous affirmons toujours qu’un vrai Juif est un Bodhisattva, un Maître autoréalisé; voilà comment vous devez comprendre le mot «Juif» dans la Bible. C’est la raison pour laquelle il est écrit dans l’Evangile de Judah que Judas était le seul qui pouvait voir Jésus, face à face; Judah est le lionceau et Jésus est le lion; le seul qui peut le voir face à face, les yeux dans les yeux, est Judah, parce qu’il (le lionceau) fait partie de lui (le lion).

Mais malheureusement, quand ce lionceau est tombé, à l’intérieur de lui se trouve la luxure, la colère, l’orgueil, la vanité et toute cette dégénérescence que nous avons à l’intérieur. Et c’est précisément ce que Judas Iscariote représente dans les Evangiles. Voilà pourquoi Jésus sait que Judas doit partir, parce qu’il doit mourir. Judas est cet élément dans lequel l’ego est très fort en relation avec le sexe, parce que nous avons toujours dit et répété que Judas est cet apôtre qui représente la force sexuelle; et si vous étudiez comment Tiphereth est lié à Yesod, vous comprenez pourquoi les forces, les forces solaires, sont précisément dans le sexe. Et pourquoi, lorsque le travail de l’initié est en train d’être réalisé, il est lié au cœur, dans Hod, et pourquoi le rituel de Hod ou la magie de Hod est appelée l’Eucharistie, ou la dernière Cène.

judas-leaving-the-last-suppLa dernière Cène de Jésus est réalisée dans Hod, parce que c’est là que vous recevez des conseils, mais de là que Judas était partit. Jésus n’a jamais éjecté Judas de la dernière Cène, au contraire, il a donné à Judas le pain et le vin, et Judas le prit. Et après cela Judas a abandonné Hod, en d’autres termes, trahi les feux du cœur. La Trahison est en relation avec le cœur, mais la trahison est en relation avec Hod, Geburah et Chokmah, qui sont toujours dans la région du cœur. Alors Judas se retire du rituel de la dernière Cène et s’en va et trahit le Seigneur. Il descend. Il faut comprendre que cela se passe à l’intérieur de l’initié; cette partie qui est Judas, fait partie de sa Conscience qui se mêle à la dégénérescence, voilà ce qui va vers le bas pour remplir les Écritures. Parce que le Fils de l’Homme doit être livré, doit entrer dans un processus dans lequel le Fils de l’Homme, qui est le Bodhisattva, le Pneumatikon, doit désintégrer l’ego, doit l’annihiler complètement.

À travers cette annihilation, cette sapience du péché, qui est encore la dégénérescence, doit aller jusqu’à Geburah, ce qui signifie à la Conscience ; la Conscience doit connaître au sujet du mal. Nous en avons parlé lorsque nous avons parlé de l’Anneau du Nibelungen, comment soudainnement la Valkyrie est réduite au péché, à l’adultère, par Siegfried lorsqu’ il descend; c’est le même symbole. Donc ici Judas descend, et bien sûr «descendre» signifie accomplir l’acte sexuel dans la neuvième sphère; souvenez-vous que Judas est à l’intérieur, pas à l’extérieur. Dans les temps anciens, il y a deux mille ans, Judas était représenté par le Maître Judas, qui à cette époque a été forcé de trahir Jésus afin de représenter le drame.

Mais comprenez que la trahison se passe à l’intérieur de vous ou à l’intérieur du Bodhisattva. Le Bodhisattva prend une épouse liée à Némésis, liée au Karma (Kamaduro, Karmasaya ou Katance), mais cela est toujours Geburah. À travers Geburah l’initié commence le processus de l’annihilation de ce Karma, de cet ego. Dans le cas du Maître Jésus, il avait Marie-Madeleine. Ceci est un symbole; Je suis en train de vous parler du symbole de l’Évangile, je ne suis pas en train d’affirmer ici que, à cet instant-là Maître Jésus prit Marie-Madeleine, non! Ce que je suis en train de déclarer c’est qu’à l’instant où Judas est allé trahir le Seigneur est lorsque Jésus Intérieur prit Marie-Madeleine (Malkuth) comme son épouse. Et bien sûr, cela apporte dans la Conscience de l’initié tout le processus de la trahison, parce que sa Conscience se mêle à une partie de ce Kamaduro.

Caiaphas-and-Jesus

Judas le trahit dans le sexe, mais lorsque cette énergie s’élève (qui est la sixième vipère de la lumière ou la sixième Initiation Vénuste) et atteint le cœur, ou atteint ce niveau, alors Jésus est livré à Caïphe, aux Pharisiens hypocrites qui sont à l’intérieur de l’initié – pas à l’extérieur, ils sont à l’intérieur de lui – ainsi, toute la Conscience du Bodhisattva est perturbée, parce que le Logos est en train de s’élever et en connaîssant le mal que nous avons créé dans le cœur, à cause de notre chute. Et bien sûr, il y a beaucoup d’ego ici dans cette région du cœur, qui estiment qu’ils sont bons: c’est le pharisien-isme, quand vous pensez que vous êtes saint, parce que vous croyez en ceci, ou parce que vous croyez en cela, ou parce que vous êtes vous-même sacrifier pour l’humanité, et bien sûr c’est la façon dont vous vous moquez cyniquement du Seigneur; surtout quand dans le monde extérieur, vous êtes accusé, et vous dites: «Non, je n’ai rien fais», ou «je suis saint». Oui, le Seigneur est saint et injustement accusé, mais vous n’êtes pas saint. Ainsi, ces egos Pharisiens – à travers le prêtre, de ce centre émotionnel, cet ego à l’intérieur de vous qui est Caïphe, qui est un démon – ne peuvent pas traiter avec le Seigneur, parce que le Seigneur garde le silence, alors l’énergie continue à monter.

Alors, le Seigneur, l’énergie du Seigneur, qui est lumière, monte à la tête, à travers la colonne vertébrale. Et quand il atteint la tête, il trouve Ponce Pilate, le démon du mental. Et bien sûr, vous savez que l’intellect est le gouverneur, le président, le chef de votre propre corps. Et alors Pilate, le mental, se lave les mains, justifie tout le mal dont il est accusé à travers les tests que Lucifer place devant l’initié. Ensuite, l’initié dit: «Je ne suis pas coupable, je n’ai pas fais cela». «Je ne l’ai pas fais». Cette phrase, «Je ne l’ai pas fais, je ne l’ai pas fais, je ne l’ai pas fais», est souvent dans la bouche de nombreux initiés, pendant ce temps, le Seigneur est accusé des souillures de Judas, de ses mauvaises choses, oui, le Seigneur ne l’a pas fait, mais son Judas (l’ego) l’a fait. Voilà pourquoi tout initié qui passe cette épreuve dans les différents niveaux (car c’est toujours dans les différents niveaux que cette épreuve est passée) doit dire: «Oui, je l’ai fait.» Ceci pour que le Seigneur, qui est votre Être intérieur, ne recoive pas la lapidation. Mais bien sûr, le démon du mental lave toujours ses mains.

barabbas

Après avoir passé à travers Judas, Caïphe et Pilate (les trois cerveaux), l’accumulation de péchés, défauts et vices dans ce mental, qui est, le résultat final, la conjonction de tout cela, est ce que les Évangiles appellent ce prisonnier notable: Barabbas. La signification de Barabbas est «le fils de la terre», parce Bar est «fils» en Araméen, un mot qui est lié à la Rune Bar, des Nordiques, qui signifie «fils de la terre». Bien sûr, Barabbas est ce mélange de la Conscience avec l’ego, Barabbas est le résultat de la chute, un être dégénéré.

Puis «Ecce Homo» – voici l’homme: le Bodhisattva apparaît là face à la négativité qui est sorti de l’intérieur du Bodhitchitta qui est toujours dans le processus. Et c’est Barabbas. Alors, l’intellect, qui est Pilate, devant ses nombreux moi (ego), dit: «Qui dois-je libérer, Barabbas? Ou Jésus, le Fils de l’Homme qui est venu d’en haut et fait ce trouble dans mon psychisme?» Et bien sûr, la multitude d’ego à l’intérieur du mental, à l’intérieur de l’initié, crient, «Libère Barabbas, libère l’ego, parce que nous lui appartenons, nous ne voulons pas mourir.» Pilate leur dit alors: Que dois-je faire alors avec Jésus, le Fils de l’Homme, le Pneumatikon, qui est appelé Christ et qui est descendu d’en haut et qui fait cette perturbation dans la psyché?, et les egos répondent: «Crucifixia! Crucifie-le! Crucifie-le!»

Oui, voilà comment le Seigneur est condamné à mort par notre propre ego particulier, c’est précisément le moment où l’initié fait face à sa propre Némésis. Tout le Karma, vous voyez, doit être appliqué à l’ego, mais le Seigneur le reçoit. Et voilà pourquoi il est écrit qu’il est fouetté 5000 fois. L’Arcane 5 est le nombre de la Loi. Et tout le processus qui vient après est lié au Karma de l’initié. Pilate avec ses justifications vient et met sur la tête de cet initié la couronne d’épines, ce qui signifie que le Seigneur les vainc déjà en étant passif, en étant dans la compréhension, dans la méditation, et en utilisant Thelema, parce que c’est le symbole de la couronne d’épines: Thelema! Volonté!

Jesus-crowned

Ecce Homo comme un héros fait tout cela pour sa Conscience, il le fait pour son Hélène. Il va faire face à cela qui est un long processus. Symboliquement, bien sûr, dans l’Initiation Vénuste, cela est vécu lorsque l’initié élève la sixième vipère de la lumière, mais c’est une initiation interne.

Mais, dans le plan physique, il doit faire face à tous les Karma et travailler très dur pour ne pas trahir son Seigneur. Nous avons déjà parlé des trois reniements de Pierre dans la conférence précédente. Mais ici, dans cette passion du Seigneur, la croix, la mort et la Résurrection, est précisément un phénomène que l’on appelle la Symbiose, dans lequel vous trouverez l’union de deux êtres; comprenez qu’à travers ce mélange le Seigneur, étant saint, descend dans le pécheur, et voilà comment il est accusé des choses qu’il n’a pas fait, mais que la Bouddhata, la Conscience pécheresse a fait. Et ce processus est le même processus que la désintégration des sept démons qu’il a pris de Marie-Madeleine; parce que ce processus doit être fait avec Marie-Madeleine. C’est précisément ce que nous devons comprendre.

Tout cela est précisément le drame qui a été volontairement retiré de la Bible, des Évangiles, parce que les Pharisiens Chrétiens n’aimait pas cela; ils veulent juste un Jésus castré, un Jésus sans femme. Mais aucun initié ne peut faire ce travail sans Alchimie Sexuelle.

Alors Marie-Madeleine correspond directement à Jésus dans son drame et son développement. Voilà comment il a développé le dernier degré de Raisonnement Objectif. Voilà comment il a acquis l’Anklad. Parce qu’il était tombé, mais il est ressuscité et a acquis le degré d’Anklad, qui est le plus haut degré de Raisonnement Objectif.

Si le degré de Podkoolad est très rare, qui est le cinquième trident, car, il est très rare de trouver un Podkoolad dans l’univers, alors, Anklad est encore plus rare. Et Anklad est le degré que Jésus a atteint. Bien sûr, la connaissance que Jésus avait – ce qui est écrit dans les Évangiles et dans beaucoup d’autres apocryphes – est interprétée par l’intellect des gens qui ne sont pas initiés, donc ils ne savent pas ce dont Jésus parle. Vous devez être sur le chemin pour comprendre les connaissances conformément au Raisonnement Objectif que vous développez, ou que vous avez développé si vous êtes un Bodhisattva tombé.

Précisément ici se trouve le début de la fin, quand l’initié reçoit la phrase: «Crucifie-le! Crucifie-le! Crucifie-le!» A partir de ce moment, l’ego de l’initié se battra avec toutes sa force pour ne pas être annihiler. Némésis (la Mère Divine à travers Geburah) dans le travail de la Bodhitchitta et du Bodhisattva, désintègre cet ego, Pilate sera désintégré, Caïphe sera désintégré. Bien sûr, le disciple, le lionceau qui aime réellement le Seigneur, est Judas, qui se rend volontairement et dit: «J’ai trahis mon Seigneur. Je ne voulais pas le faire, mais je l’ai fait, donc, maintenant, je vais me pendre sur l’Arbre de Vie, ou sur l’Arbre de la Connaissance.» Et ainsi, il se tue. Bien sûr, c’est un processus psychologique; cela ne signifie pas que nous devrions aller nous pendre physiquement depuis un arbre. Non! Ceci est un processus psychologique dans lequel Judas en premier, qui symbolise le désir, est annihilé, puis le Seigneur émerge à l’intérieur de lui et désintègre Caïphe et toutes ces personnes, ou agrégats psychologiques liés à Barabbas qui l’a mis dans cette situation. Et bien sûr, nous allons parler de la Résurrection dans les autres conférences. Maintenant, vous pouvez poser des questions afin d’étendre plus cette conférence.

Question: La Divine Mère Kundalini pourrait-elle, car elle a acquis la totalité du Karma, montrer de la miséricorde avec le Karma non négociable comme la Katance?

Réponse: Montrer de la miséricorde? Bien sûr, la Mère Divine est miséricordieuse envers la Conscience, non pas envers l’ego. L’ego est une entité qui ne devrait pas être à l’intérieur de nous. Je me souviens du cas du Maître Samaël Aun Weor; il allait faire face à Kamaduro d’avoir eu beaucoup de femmes dans les vies passées et sa mère l’a appelé et lui a dit: «Mon fils, tu m’a trahi avec beaucoup de femmes dans le passé.» Et puis il a dit: «Oui, ma mère, mais c’était dans le passé, aujourd’hui, je vous aime et suis fidèle à vous et je ne ferai rien contre vous.» «Non», dit-elle, «Tu as fait cela dans le passé et tu dois payer pour cela.» Et puis le Maître dit: «Eh bien, c’est vrai.» Ceci est Kamaduro, sa mère a finalement dit: «Je suis désolé, tu dois surmonter cela en travaillant avec la lune.»

Kamaduro est lié à tout le processus dans lequel le Maître meurt physiquement, parce que c’est le châtiment de la loi de la justice; la Déesse de Némésis est impitoyable avec l’ego et avec ce type de Karma. «Tous les péchés sont pardonnés, sauf les péchés contre l’Esprit Saint.» Il y a miséricorde, et ceci est le type de miséricorde: La Mère Divine ne va pas prendre ce péché là maintenant, ou vous punir pour cela là maintenant, seulement jusqu’à ce que vous désintégrer votre ego. Parce que si elle vous punit là maintenant pour cela, alors vous n’auriez plus un corps physique, vous mourrez. Et comment allez-vous continuer sur votre chemin? Voilà pourquoi ce type de Karma est payé à la fin, c’est la miséricorde de la loi. Ce karma est impardonnable. Et bien sûr, il y a des karmas qui sont pardonnables, mais seulement après que vous désintégrez l’ego lié à eux.

Question:… au sujet du Kaom…

Réponse: Eh bien, le Kaom est Geburah à l’intérieur de vous; le Kaom, votre police interne, informe la Déesse de la Justice, la Mère Divine, de vos actions bonnes et mauvaises. Et bien sûr, si vous voulez la miséricorde, vous pouvez prier à votre Kaom interne d’intercéder pour vous devant votre Mère Divine, parce que quand vous recevez un certain type de Karma très fort, et que vous voulez une certaine pause, alors la Déesse de la Justice va voir ce que vous faites dans le plan physique, à l’intérieur de vous et en faveur des autres, donc elle peut négocier votre Karma, parce qu’elle est la seule personne qui peut le faire, Némésis, mais conformément aux actes. La foi sans les oeuvres est morte.

Question: Après que ces Bodhisattvas qui tombent au lieu de descendre, lorsqu’ils se lèvent à nouveau ont-ils un raisonnement plus objectif à cause de cela? Parce qu’ils sont tombés dans plus de mal, conquièrent-ils plus de mal quand ils se lèvent?

Réponse: Bien sûr, plus vous tomber, plus vous montez. Mais laissez-moi vous dire, lorsque vous avez un certain degré de Raisonnement Objectif et que vous tombez, vous tombez sur une profondeur proportionnelle. A la même mesure de la hauteur que vous étiez, ainsi est votre chute. Voilà pourquoi c’est très douloureux, très douloureux. Si quelqu’un était très élevé – disons dans le degré de Ternoonald, ce qui est un très haut degré – et qu’ils tombent, ils tombent très profondément dans l’enfer. Et pour remonter, ils doivent se battre et suer du sang. C’est très dur. C’est la raison pour laquelle certains initiés ne tombent pas, ils descendent, ils le font en douceur, pas en renversant, juste en transmuter.

Parfois, un Maître ressuscité reçoit une mission pour se sacrifier pour l’humanité et faire certains travaux. Alors l’Être dit à son âme, «Tu apparaîtras dans le monde tridimensionnel, mais pour te soutenir là, tu auras besoin de pratiquer la Magie Sexuelle, donc je te donne la permission de pratiquer la Magie Sexuelle.» Dans ce cas, l’Être ne se retire pas du Bodhisattva, mais le Bodhisattva ne peut pas développer plus le raisonnement, même s’il pratique la Magie Sexuelle, parce qu’il fait avec la permission de son Dieu. La seule façon de développer le Raisonnement Objectif plus élevé est en le faisant sans autorisation; alors l’Être se retire et, finalement, doit redescendre encore, mais Dieu punira son âme, car il pourrait dire: «Pourquoi fais-tu quelque chose sans mon instruction? Ah, c’est parce que tu veux plus de raisonnement n’est-ce pas? Ok, je te donnai cela, mais tu dois attendre deux Mahamanvantaras.» Voilà, c’est précisément la douleur.

Question: Quels sont les noms des deux premiers niveaux de Raisonnement Objectif?

Réponse: Je ne me les rappelle pas en ce moment, mais bien sûr, ils ont leurs noms. Après que nous demandons et méditons et nous recevons les noms dans les plans internes, alors une de ces années, nous allons écrire à leur sujet et en parler.

Question: Qu’est-ce qui arrive à un Être qui a l’Anklad mais tombe, et en dépit de la difficulté parvient à s’élever à nouveau? A-t-il un raisonnement encore plus objectif?

Réponse: Non. Ceux qui ont atteint ce niveau peut tomber dans la damnation. Pour qu’ils se lever à nouveau dans le niveau où ils étaient, le Christ doit incarner, parce que c’est le Christ qui fait le travail, et le Christ souffre trop. L’Anklad est le dernier niveau que le Christ donne avec sa souffrance, au-delà c’est mettre le Christ dans trop de souffrances, et c’est l’égoïsme; qui est très, très mauvais. Je ne pense pas qu’une personne qui a atteint l’Anklad le ferait, parce que, pour quoi? Si vous atteignez l’Anklad vous allez dans l’Absolu, il n’y a plus de degrés. Le seul qui est plus élevé que vous est l’Absolu.

Question: Il a été expliqué que, même après que l’ego soit annihilé, les causes du Karma ne sont pas supprimés, pourriez-vous expliquer davantage à ce sujet?

Réponse: Ces causes du Karma ne peuvent être enlevés que par la Déesse Némésis, la Mère Divine, ou par le Seigneur Chokmah incarné dans le Bodhisattva, après la désintégration de l’ego ; parce que, c’est dans Tiphereth que Chokmah travaille très dur pour désintégrer ces causes dans le Bodhisattva ; mais après la désintégration de l’ego ; étant donné que ces causes ne peuvent pas être désintégrées si l’ego est toujours en vie. Ainsi, si votre ego est toujours en vie, eh bien, oubliez ces causes, désintégrez juste votre ego et quand vous avez nettoyé votre mental et la Conscience de l’ego, les causes peuvent être désintégrés, alors le Karma est pardonné (sauf Kamaduro).

Question: Est-il possible pour un Être de perfection absolue de chuter?

Réponse: Non, un Être de perfection absolue, un Paramarthasatya, ne peut pas tomber. L’Absolu ne tombe jamais. C’est difficile, parce qu’un Paramarthasatya entre dans un certain niveau dans lequel tous les dangers de chute sont partis, ce n’est donc pas possible. Un Paramarthasatya ne peut pas tomber, parce qu’il est au-delà de tous les dangers.

Question: Que voulez-vous dire quand vous dites qu’ils tombent dans la damnation? Est-ce que cela veut dire qu’ils ne se relève jamais plus?

Réponse: Damnation signifie que pour qu’ils se relève à nouveau, il doit souffrir à travers de nombreux Mahamanvantaras, parce que le Karma est si lourd. Il pourrait y avoir des cas d’Êtres qui sont dans la damnation. Il y a des initiés qui sont tombés volontairement et sont devenus des Magiciens Noirs pour acquérir plus de lumière, comme Moloch, Bélial, Andramaleck, et bien d’autres. Ils l’ont fait exprès, et c’est la raison pour laquelle ils sont condamnés parce qu’ils font le mal exprès. Il y a des Initiés qui tombent, mais ils ne deviennent pas des Magiciens Noirs damnés, mais ils sont noirs, mais quand vous le faites exprès comme Moloch, c’est très dangereux.

Question: Quand vous dites que nous prenons une décision de prendre le Chemin Direct ou en Spirale, est ce une décision intellectuelle que nous faisons?

Réponse: Non, cela n’a rien à voir avec l’ego. Le raisonnement intellectuel animal ici pourrait penser, «Oh oui, je vais prendre le Chemin Direct.» Non! C’est la décision du Raisonnement Objectif. Lorsque l’initié atteint le niveau de Tiphereth, alors c’est la Monade qui décide, Tiphereth avec Geburah et Chesed ensemble. Tiphereth est la volonté, la volonté humaine qui ne peut pas penser subjectivement à celà. Cela me rappelle le Maître Samaël quand il était devant le gardien des deux chemins. Le Gardien a demandé: «Lequel de ces deux voie vas-tu prendre pour suivre le Chemin, pour suivre ton initiation, ton autoréalisation?» Et Samaël dit: «Laisse-moi réfléchir à ce sujet.» «Non, non, non, ne pense pas à celà. Là maintenant, tu dois répondre. Ne penses pas.» Et alors le Maître dit: «Je vais prendre le Chemin Direct.» «Ok, tu vas beaucoup souffrir.»

Ainsi voilà comment cela se fait. Parce que dire: «Laissez-moi réfléchir à cela, laissez-moi aller retourner dans mon corps physique et parler avec ma famille,» etc… n’est pas la manière…

Question: Est-ce l’état d’Anklad le fameux Paramarthasatya?

Réponse: Un Paramarthasatya est quelqu’un qui est au-delà de l’Anklad, parce qu’il entre dans l’Absolu, et il y a plus d’exaltations, mais qui ne sont pas liées à la descente dans l’univers. Les Paramarthasatyas sont exaltés et exalté au sein de l’Absolu; c’est quelque chose qui est incompréhensible pour nous, pour tout le monde, même pour les Dieux.

Question: Jésus est le seul qui a fait le travail sept fois?

Réponse: Non, il n’est pas le seul. Il est le seul que nous connaissons ici. L’univers est énorme. Nous parlons de la planète Terre, qui est parmi des millions de planètes dans cette galaxie. Et cette galaxie est seulement l’une des millions de galaxies dans cet infini. Et il n’y a pas un seul infini, il y a beaucoup d’infinis.

Il est le Paramarthasatya qui s’est sacrifié pour cette planète afin d’aider cette humanité; oui, il est un Paramarthasatya qui a fait cela, et l’humanité le paye réellement avec l’amertume, parce que personne ne suit le chemin qu’il a enseigné.

Question: Je me souviens qu’il est précisé (et s’il vous plaît corrigez-moi) que le Maître Aberamentho est devenu un Paramarthasatya dans un Jour Cosmique passé. Et pourtant, son Âme Humaine était tombée, réalisant l’Oeuvre pour la dernière fois. Et encore une fois, il a été déclaré qu’un Paramarthasatya ne peut pas tomber. Pouvez-vous s’il vous plaît aider à clarifier ces différences?

Réponse: «Frapper à la treizième porte signifie l’immergence dans le sein de l’infinitude qui soutient tout.

La perfection absolue est nécessaire pour ne pas tomber depuis le giron de Ælohim (l’Ain).

Tout désir, aussi insignifiant que cela pourrait être, pour une existence séparée ou d’être quelqu’un, est suffisant pour provoquer qu’on soit auto-libéré d’Ælohim et tomber sous le règne du Démiurge Créateur. – Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Le Maître Aberamentho est devenu un Paramarthasatya dans un Jour Cosmique passé. Un Paramarthasatya ne peut pas tomber dans l’AIN, mais le Maître Aberamentho a renoncé à l’Ain pour l’amour des Dieux et des humains de cette humanité et est entré dans le Royaume du Démiurge Créateur (l’Univers).

Son Dhyani-Bodhisattva (Jésus de Nazareth), en accomplissant ses commandements, s’est réincarné plusieurs fois sur la planète Terre, mais il est tombé et ressuscité à nouveau pour la septième fois et a acquis l’Anklad.

Vous pouvez entrer dans l’Ain en acquérant l’un des six degrés de Raisonnement Objectif de l’Etre. Cependant, certains Initiés préfèrent entrer avec le degré Podkoolad ou Anklad.

Jésus a acquis l’Anklad sous le commandement de son Être, un Paramarthasatya, pour l’amour de cette humanité!

Compris?

Question: Est-il arrivé qu’une âme a essayé d’exécuter les travaux de plus de sept fois? Est-ce qu’une telle âme déchue est capable de se lever à nouveau, ou avoir toutes les portes fermées pour lui?

Réponse: Ceux qui tombent plus de sept fois PEUVENT tomber sous la Damnation: c’est l’état d’être condamné à vivre dans Klipoth, ceci, pour payer la Katance et le Karma à travers beaucoup, beaucoup, beaucoup d’éternités pour passer enfin à travers l’annihilation de leur ego pluralisé, les corps protoplasmiques et les Corps Mercuriels. Par la suite, l’Embryon Aurique monte à nouveau à travers l’évolution des niveaux des règnes minéral, végétal et animal dans le règne animal intellectuel pour créer To Soma Psuchikon à nouveau, etc… Il faut des éternités, de nombreux Mahamanvantaras; c’est une condition terrible parce que c’est trop de karma pour le Seigneur, trop de douleur et de souffrance pour le Seigneur!

Mais, les fondamentalistes pensent que seulement en croyant en Jésus comme «Je crois en Jésus de Nazareth et c’est ainsi.» Non!, supposer cela est ridicule.

Le travail de salut qui est le travail que nous expliquons ici est très difficile. Jésus aide parce qu’il l’a déjà fait sept fois, mais seulement si vous entrez dans le chemin.

Eh bien je vous remercie beaucoup et j’espère que nous allons tous acquérir la Symbiose un jour.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Ecce Homo, the Symbiosis of the Bodhisattva

Théophanie ou Christophanie

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

Soma-Psuchikon-Soma-Pneumat

Bodhichitta-Soma Psuchikon & Bodhisattva-Soma Pneumatikon

    Seuls ceux qui ont développé la Bodhitchitta en eux-mêmes et qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique pour l’amour de l’humanité peuvent se qualifier de Bodhisattvas.

    L’alchimiste qui ne se sacrifie pas pour l’humanité ne peut jamais devenir un Bodhisattva. Seuls les Bodhisattvas avec des cœurs compatissants qui ont donné leur vie pour l’humanité peuvent incarner le Christ Intime. Nous devons faire une différenciation complète entre les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas d’un côté et les Bodhisattvas de l’autre.

    Les Sravakas et les Bouddhas Pratyekas ne se préoccupent que de leur perfection particulière sans s’occuper un peu de cette misérable humanité souffrante. Évidemment, les Bouddhas Pratyekas et Sravakas ne peuvent jamais incarner le Christ. Seuls les Bodhisattvas qui se sacrifient pour l’humanité peuvent incarner le Christ.

    Le titre sacré de Bodhisattva n’est légitimement atteint que par ceux qui ont renoncé à tout bonheur nirvanique pour l’amour de l’humanité souffrante.

    De toute évidence, avant la naissance du Bodhisattva, la Bodhichitta doit être formé en nous-mêmes. En outre, il est important de clarifier la nécessité de désintégrer l’Ego, le «Moi», pour que la Bodhichitta émerge. La Bodhichitta est formée avec les mérites de l’amour et le sacrifice suprême pour nos semblables. Le Bodhisattva est formé dans l’environnement et l’atmosphère psychologique du Bodhichitta.

    Nous ne devons pas faire l’erreur de confondre la Bodhitchitta avec le Bodhisattva.

    La Bodhitchitta est la Conscience superlative éveillée et développée de l’Être. La Bodhitchitta émerge dans l’aspirant qui se sacrifie pour ses semblables bien avant que les corps mercuriels aient été créés. – La Pistis Sophia Dévoilée

Nous arrivons au royaume du Bodhisattva, le niveau de Tiphereth, qui selon l’Arbre de Vie est la sixième Sephirah, Kabbalistiquement appelé le Fils de l’Homme.

Il est important de préciser ici différents aspects en utilisant maintenant l’Arbre de Vie, nous vous invitons donc à utiliser l’outil que nous avons dans la Kabbale, qui est, l’Arbre de Vie. Car nous allons nous référer à l’Arbre de Vie au cours de cette disquisition pour que vous comprenez.

Pourquoi utilisons-nous l’Arbre de Vie, la Kabbale, pour expliquer la Bible? C’est parce que la Bible entière est un livre kabbalistique. Ainsi, lorsque nous étudions les aspects du Christianisme liés au Bouddhisme, nous devons nous référer aux quatre Évangiles et plus précisément aux Épîtres de Paul de Tarse, qui était un Rabbin Gnostique.

Comprenons qu’un Gnostique est quelqu’un qui connaît et pratique le mystère de Daath. Daath (un mot Hébreu) est l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Daath en Grec est Gnosis. Daath, Gnosis, traduit comme connaissance; elle est toujours liée à la force sexuelle.

Quand Paul de Tarse a su au sujet de Daath, au sujet de la Gnose, alors il est devenu un Kabbaliste Gnostique. Il est important de comprendre ici que celui qui lui a expliqué le mystère de Daath – qui est directement lié à Tiphereth – celui qui l’a instruit était l’apôtre Pierre. Ainsi, si vous lisez les Évangiles, vous verrez comment dans le livre des Actes, Paul de Tarse, un rabbin – parce qu’il était un maître, un rabbin, qui veut dire enseignant, maître, de la Kabbale, du Judaïsme – persécutait les Gnostiques. Nous ne disons pas Chrétiens, parce qu’à cette époque le Christianisme était inconnu. Le mot Christ vient de la langue Grecque, et plus tard les Gnostiques ont été nommés Chrétiens, mais à ce moment-là, le mystère de Daath, la Gnose, qui est quelque chose de très sacré et secret, se répandait parmi les Kabbalistes.

Paul de Tarse était un de ces rabbins qui à cette époque était enragé à cause de la diffusion sans restriction des mystères kabbalistiques. Mais c’est lui qui a été choisi par le Maître, ou mieux dit, par le Christ, afin d’enseigner le mystère de Daath, la Gnose, aux Païens, autrement dit ceux qui n’étaient pas des Hébreux, des Israélites.

Donc, étant un Kabbaliste expert, il enseignait cette doctrine basée sur l’Arbre de Vie, basée sur la Kabbale ; alors quand nous étudions les Épîtres de Paul, si nous ne connaissons pas la Kabbale, si nous ignorons l’Arbre de Vie, alors nous ne savons pas de quoi il parle. C’est précisément le problème du Christianisme moderne; Ils étudient la Bible, mais ils mettent de côté l’étude de la Kabbale, l’Arbre de Vie, parce qu’ils pensent que c’est une science obscure, et donc ils tombent dans l’erreur d’interpréter la Bible conformément à leurs propres mentals capricieux; Ils ignorent le sens profond du cryptogramme, l’Arbre de Vie.

Entrons donc dans notre disquisition, qui est la Théophanie ou Christophanie. Ceci est aussi appelé la manifestation du Christ, ou l’apparition du mystère du Christ devant l’initié, devant le Bodhisattva dans la sixième dimension, que la Bible appelle symboliquement le Mont des Oliviers.

Dans les Evangiles, vous trouvez différents noms de différents monts qui existent dans le plan physique; cependant ces noms ont été pris comme des symboles afin d’expliquer certains mystères pour que les initiés puissent comprendre. Lorsque vous lisez «monter sur la montagne, monter sur le Mont», c’est le symbole de sortir de votre corps dans la quatrième, cinquième ou sixième dimension. Dans ce cas, le Mont des Oliviers est lié à Tiphereth, qui dans l’Arbre de Vie est la sixième Sephirah où nous trouvons la Monade.

La Monade est un trio d’Esprit, d’Âme Divine et d’Âme Humaine. La Monade est enracinée dans le mot Grec «Monas» qui signifie unité; donc chacun d’entre nous a sa propre Monade, son propre Esprit; nous, les âmes, faisons partie de la Monade. Oui, nous sommes des âmes, mais des embryons d’âmes.

C’est ce que précisément Paul de Tarse explique dans une de ses Épîtres, surtout dans sa lettre au 1 Corinthiens 15:49, quand il parle de l’homme véritable, que nous expliquons ici. Il a dit:

    Et comme nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.

Cette traduction est fausse. Cela devrait Être:

    Et comme nous avons porté l’image de l’homme psychologique…

C’est la traduction correcte, puisque le terme Grec «Soma Psuchikon» signifie «homme psychologique ou psychique» et non «homme terrestre».

Séquentiellement,

   … nous porterons aussi l’image du céleste.

La Bible dit «céleste», mais le Grec est «Soma Pneumatikon». «Soma» signifie corps, «Pneuma» signifie Esprit, et «Ikon» signifie image.

Ainsi, quand nous lisons 1 Corinthiens 15:49 dans les Bibles modernes, nous voyons: «Et comme nous avons porté l’image de l’homme terrestre, nous porterons aussi l’image de l’homme céleste». Par conséquent, quand les gens lisent cette traduction, ils pensent qu’ils portent déjà l’image de l’homme terrestre. Ils ignorent que «To Soma Psuchikon» signifie «le corps psychologique ou l’image corporelle de l’âme.»

Gurdjieff parle de cet homme psychologique que nous devons développer, porter cette image à l’intérieur, par de super efforts.

Le Bouddhisme explique que nous éveillons la Conscience, la psyché, à travers la Méditation et les différentes pratiques.

Mais Paul de Tarse se réfère aussi aux Corps de Péché. Il parle dans différentes Épîtres ou lettres au sujet des Corps de Péché, ou des corps pécheurs naturels. Et les fondamentalistes ne savent pas comment expliquer cela parce qu’ils ignorent l’Arbre de Vie, et ils ignorent aussi la science de Daath, qui est la Gnose, la science de l’Arbre du Bien et du Mal.

Commençons par expliquer que nous avons un embryon d’âme, autrement dit nous avons la capacité de devenir un Être Humain si nous mettons en activité l’Eikon, l’image, le Tzalem de Dieu, avec la science de l’Arbre du Bien Et le Mal, qui est le Tantra, l’Alchimie, la transmutation sexuelle.

Notre embryon d’âme demeure dans les Corps de Péché, ce que Gnostiquement, Kabbalistiquement, Paul de Tarsus parle dans le Nouveau Testament. Ces Corps de Péché sont les corps naturels que n’importe qui a. Les Gnostiques indiquent toujours ces Corps de Péché en étudiant les quatre Sephiroth au bas de l’Arbre de Vie, qui sont: Netzach, Hod, Yesod et Malkuth. Ils forment le quaternaire inférieur. Ces quatre Sephiroth inférieurs sont appelés les Corps de Péché.

Pourquoi sont-ils appelés les Corps de Péché? C’est parce que ces corps obéissent seulement aux lois de l’évolution et de l’involution. Ce sont les corps qui évoluent et involuent selon la roue du Samsara, selon les lois de la nature. Les Corps de Péché sont:

  • Le Corps Mental et le corps émotionnel, qui sont appelés corps protoplasmiques, qui appartiennent à la cinquième dimension. La cinquième dimension est liée à Netzach et Hod.
  • En dessous de la cinquième dimension, nous avons Yesod, lié à la quatrième dimension, dans laquelle nous trouvons le Corps vital ou le corps éthérique.
  • En dessous du corps éthérique, nous avons notre corps physique.

Ces quatre corps; Netzach, Hod, Yesod et Malkuth ; mental, émotionnel, vital et physique; sont ce que Paul de Tarse appelle les Corps de Péché, ou la nature pécheresse qui n’obéissent qu’aux lois mécaniques de la Nature.

Vous trouvez ces corps dans les règnes minéraux, végétaux et animaux. Ce ne sont pas seulement la propriété de l’humanoïde, ou de l’animal intellectuel. La différence physiquement parlant – selon l’évolution – est que le corps physique de l’animal intellectuel (nous) est plus évolué. Et les corps protoplasmiques, émotionnel, mental que nous avons en nous sont aussi au sommet de l’évolution; Oui, le règne humanoïde est leur limite évolutive.

C’est quelque chose que vous découvrez quand vous étudiez n’importe quelle bête ou animal irrationnel; vous découvrez alors qu’ils ont des corps protoplasmiques, eux aussi, mais ils n’ont pas d’intellect. Leurs corps protoplasmiques sont encore en évolution. Et dans le règne minéral, règne végétal, vous trouvez également les mêmes corps dans un état inférieur d’évolution. Ils évoluent du bas vers le haut. Le sommet de l’évolution mécanique est l’intellect; C’est tout, pas plus. Alors quand ces corps atteignent le niveau dans lequel nous sommes, les corps protoplasmiques avec le corps physique commencent à involuer, à se désintégrer, à retourner à leur propre source, leur propre origine: le chaos. Ce chaos est ce que le Livre de l’Apocalypse appelle la Seconde Mort, ce qui signifie l’annihilation de ces corps protoplasmiques dans une autre région du temps. L’émotion et le mental sont liés à la cinquième dimension, et le temps dans la cinquième dimension est différent.

Dans ce monde physique, vous recevez votre matière, votre corps. À un certain âge (une moyenne d’environ quatre-vingts ans), votre corps physique meurt, et ce corps se désintègre et se transforme en poussière. C’est ce qu’on appelle la mort. Il arrive à tout le monde. De même, nos corps protoplasmiques ont évolué et grandi, mais dans la cinquième dimension, à partir du règne minéral, règne végétal, règne animal, et quand ils atteignent le règne animal intellectuel, ils atteignent le sommet de l’évolution, alors ils commencent à involuer, à descendre; Ils vieillissent en d’autres termes. Ensuite, ils s’enfoncent dans les infradimensions de la nature pour mourir. C’est leur processus; c’est un processus naturel. Quand ils involuent, ils travaillent conformément aux lois involutives du Cosmos et de la Nature. Et c’est précisément le problème de l’embryon d’âme, parce qu’en tant qu’âmes nous sommes toujours à l’intérieur des corps protoplasmiques conformément à la mécanicité de la nature.

C’est pourquoi il est dit que nous devons naître de nouveau pour entrer dans le Royaume des Cieux. La Seconde Naissance est quelque chose de pratique dans laquelle vous utilisez votre énergie sexuelle, dans laquelle vous extrayez le ikon (tzalem en Hébreu, image en Français) de Dieu, de votre propre matière sexuelle, et créez en vous les Corps Glorieux ou les Corps de Gloire dont parle Paul de Tarse. Et voilà le mystère; tel est le mystère de Daath, ou le mystère de l’Arbre du Bien et du Mal, l’Arbre de la Connaissance.

Ainsi, sans connaître le secret de la transmutation sexuelle, il est impossible de naître de nouveau. Nous devons créer le Soma Psuchikon; c’est ce que Paul de Tarse a enseigné. Dans la Bible, il est mal traduit par «homme terrestre ou de la terre», alors qu’en réalité cela devrait être l’homme psychologique ou psychique. Ainsi, pour «porter l’image» de cet homme, il faut comprendre ce qu’il faut porter. Même le passé de ce mot, porté, est lié à la naissance. Nous devons naître, et dans Corinthiens chapitre 15 verset 49 il dit: «Comme nous avons porté l’image de l’homme psychique, l’homme terrestre», ce qui signifie qu’il parle à ceux qui ont déjà fait cette création, à ceux qui portent déjà une telle image en eux-mêmes.

Ce n’est pas porter quelque chose dans votre mental, non, parce que les gens pensent que porter l’image de l’homme psychologique ou de l’homme terrestre est de porter tel un concept comme une image dans leur mental, ainsi, ils pensent «Oh, je dois imaginer ou comprendre dans mon mental ce qu’est l’homme terrestre et c’est tout.» Ainsi, ils disent «de la même manière que nous avons porté l’image de l’homme terrestre, maintenant, nous porterons aussi l’image du céleste», ainsi ils disent: «Ok, cela signifie que je dois porter l’image de l’homme céleste aussi pour comprendre, pour comprendre avec mon imagination comment l’homme céleste pourrait être.» Comprendre, «porter l’image» n’a rien à voir avec l’imagination, mais avec l’image intérieure.

    Et Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. – Genèse 1:26

Comprenons «porter», c’est soutenir, supporter. Un support est quelque chose qui est au fond, sur lequel nous construisons quelque chose. C’est une Fondation (Yesod). C’est pourquoi la Kabbale souligne toujours que Yesod est lié aux organes sexuels. La traduction de Yesod de l’Hébreu en Français signifie «fondation». Qu’est-ce qu’une fondation? La fondation est le soutien inférieur d’une structure. Et qu’est-ce que porter? Porter, c’est soutenir ou supporter. Comme lorsque nous disons aussi: «Les femmes portent des enfants», voyez-vous cela? Donc «nous porterons l’image» n’est pas une déclaration liée à croire en quelque chose ou à imaginer quelque chose, mais à faire quelque chose avec votre force sexuelle, à porter l’image de Dieu comme une femme porte un enfant à l’intérieur, voilà comment vous devez porter l’image de l’homme céleste à l’intérieur. Pour cela, nous avons besoin de connaître le tantra, nous avons besoin de connaître la transmutation sexuelle, la chasteté, donc, c’est ce que vous devez savoir pour le faire.

En référence à ceci, nous trouvons dans le livre de l’apôtre Jean, la raison pourquoi: quand André apporta Pierre à Jésus, Jésus s’adresse à Pierre comme suit:

    Et quand Jésus le vit, il dit: Tu es Simon, fils de Jonah; tu seras appelé Cephas, qui est par interprétation, une pierre (un rocher). – Jean 1:42

Puis, dans Matthieu 16: 18 et 19, il dit à Pierre:

    Que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans le ciel.

Alors Pierre lui-même, qui est le rocher, le soutien, la fondation dit dans 1 Pierre, chapitre 2, versets 6 et 8:

    Voici, je pose en Sion une pierre angulaire, élue, précieuse; et celui qui croit en lui ne sera point confondu. Mais à ceux qui sont désobéissants, la pierre que les bâtisseurs ont rejetée, elle est faite la tête du coin, et une pierre de trébuchement, et un rocher d’offense.

Nous avons expliqué à maintes reprises le mot «croire» comme quelque chose que vous devez garder en vous, aimer de tout votre être, c’est-à-dire, avec la libido, l’énergie sexuelle.

Pierre, dont le nom sacré est Patar, signifie pierre, Cephas. Pierre est lié à la glande pinéale. Les douze apôtres sont liés aux douze glandes dans le corps physique avec lesquelles nous devons travailler.

La glande pinéale est en relation avec Kether. Kether est la première Sephirah de l’Arbre de Vie. Kether en Hébreu signifie Couronne. Cet aspect de cette trinité Kether, Chokmah, Binah de l’Arbre de Vie, est toujours lié à la tête, donc Kether est exactement sur le sommet de la tête. C’est ce qui en Sanskrit est appelé le chakra Sahasrara ou le chakra de la Couronne, lié à la glande pinéale.

Lorsque nous étudions l’endocrinologie, nous découvrons que la glande pinéale est en relation intime avec les glandes sexuelles, que ce soit les ovaires de la femme ou les testicules chez l’homme. Et le mystère de Daath est un mystère sexuel, c’est la façon dont nous contrôlons la matière sexuelle afin de le libérer, qui est cette entité dont parle Pierre dans ses Épîtres. Pierre dit: «Celui qui croit en Lui»; Qui est ce LUI? C’est la Force Christique, le Christ. C’est l’image de Dieu dont parle Paul de Tarse. C’est précisément ce Psuchikon ou icône psychique que nous avons dans le sexe.

Le pouvoir (l’image) de Dieu est caché dans la force sexuelle. Donc, si nous libérons cette image qui est ce «Lui» de Pierre et dont Paul de Tarse parle, alors nous construisons l’église. L’église en elle-même est les corps internes que nous devons construire. Ce n’est pas comme les gens pensent, que Pierre est le chef de l’église, l’Église Catholique, ou n’importe quelle autre religion. Pour que quelqu’un puisse devenir la tête d’une religion physique, il doit d’abord construire son propre temple.

C’est pourquoi, pour être prêtre et pour ritualiser comme Pierre le premier apôtre, vous devez construire ce que Pierre a construit en lui-même, qui sont les Corps de Gloire. C’est pourquoi Paul de Tarse est aussi appelé l’un des chefs de l’église, parce qu’il enseigne comment construire les corps dont nous parlons ici, que dans le Bouddhisme nous appelons la Bodhitchitta. Cela se rapporte au travail psychologique que nous devons faire pour construire le véhicule pour le Seigneur. Le Maître Samaël affirme que le Bodhisattva doit grandir à l’intérieur de la Bodhichitta.

Nous dirons en d’autres termes: Tiphereth (qui est lié au Soma Pneumatikon) doit se développer à l’intérieur de la Bodhichitta.

Rappelez-vous que nous avons déclaré que Pneuma est Esprit, n’oubliez pas que nous avons dit que l’Esprit est en relation avec la Monade; la Monade est notre Esprit particulier. Donc, pour que nous puissions porter l’Esprit, la Monade, d’abord nous devons porter l’homme psychologique, l’âme, en d’autres termes, construire le Soma Psuchikon à l’intérieur de nous.

Il est clairement indiqué dans 1 Corinthiens 15: 49, que de même que nous avons porté l’image de l’homme psychologique (Soma Psuchikon), nous porterons aussi l’image de l’homme spirituel (Soma Pneumatikon). Il s’agit d’un processus réalisé à travers l’Alchimie Sexuelle, la transmutation sexuelle, que Pierre enseigne. La transmutation sexuelle est la science de Pierre, parce que Pierre est en relation avec la glande pinéale. Pierre enseigne intérieurement comment créer en vous le Soma Psuchikon et le Soma Pneumatikon. Sans la science de Pierre, il est impossible de le faire. C’est ainsi que Paul de Tarse a appris de Pierre et c’est ainsi qu’il l’a enseigné.

Voilà donc la grande erreur des fondamentalistes. Ils pensent qu’ils imaginent simplement porter en eux-mêmes (l’homme terrestre) l’image de Dieu (l’homme céleste), car ils pensent qu’ils sont déjà l’homme terrestre. Mais ils ne le sont pas, parce que les Corps de Péché doivent être annililés, ils doivent être désintégrés, ils doivent mourir:

    Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don de Dieu est la vie éternelle à travers Jésus-Christ (son image, son Ikon, son Tzalem) notre Seigneur. – Romains 6:23

Jésus-Christ est quelque chose que nous devons comprendre en étudiant l’Arbre de Vie. Quand vous commencez à transmuter votre énergie sexuelle, alors vous commencez comme Paul de Tarse dit,

    Je proteste de ta joie que j’ai en Jésus-Christ notre Seigneur, je meurs chaque jour. Si après la manière des hommes j’ai combattu avec des bêtes à Ephèse (contre les démons de l’Abîme). – 1 Corinthiens 15: 31, 32

Le Livre de l’Apocalypse parle de l’église d’Ephèse. Dans beaucoup de conférences Gnostiques nous avons expliqué que l’église d’Ephèse est le chakra Muladhara, qui est précisément situé entre l’anus et les organes génitaux. C’est le centre magnétique où réside la force sexuelle qui doit monter dans la colonne vertébrale.

    Écris à l’ange de l’église d’Éphèse; ces choses dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui se tient au milieu des sept chandeliers d’or; Je connais tes oeuvres, ton travail et ta patience, et comment tu ne peux pas porter (l’image de ceux) qui sont mauvais (fornicateurs); et tu as essayé ceux qui se disent apôtres, et qui ne le sont pas, et les ont trouvé menteurs: Et tu as porté (l’image), et tu as la patience, et pour mon nom tu as travaillé, et tu ne t’es pas évanoui.

    Cependant j’ai quelque chose contre toi, parce que tu as laissé ton premier amour. Rappele-toi donc d’où tu es tombé, et repent-toi, et fais les premières œuvres (de la Chasteté); ou bien je viendrai à toi rapidement, et j’ôterai ton chandelier de sa place, si tu ne te repentes pas. Mais ceci tu as, que tu haïsses les actions des Nicolaïtes (fornicateurs), que je déteste aussi.

    Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit (le Pneuma) dit aux Églises; Je donnerai à celui qui vaincra l’Arbre de Vie qui est au milieu du paradis de Dieu.

Ainsi, au début, dans notre propre Éphèse, nous commençons à nous battre contre des bêtes. Quelles bêtes? C’est notre bestialité particulière, notre luxure animale que nous avons en nous. Une telle bête que nous avons en nous, contre laquelle nous devons combattre, est liée aux corps protoplasmiques. Les corps protoplasmiques sont des corps animaux qui ont l’habitude de forniquer, d’adultérer; c’est normal pour les corps protoplasmiques.

Quand vous étudiez des animaux irrationnels, vous voyez qu’ils forniquent et commettent l’adultère, car c’est normal parmi les bêtes. Mais lorsque nous entrons dans le niveau de l’animal humanoïde ou intellectuel (erronément appelé humain), nous recevons des codes, des lois, de la connaissance, pour créer l’Être Humain à l’intérieur, des codes pour lutter contre les lois des animaux. C’est une lutte contre la bête, parce que ce combat est précisément dans l’acte sexuel. On commence (si on est célibataire) à transmuter l’énergie sexuelle avec des techniques de Pranayamas, des exercices de respiration, mais si nous sommes mariés, alors nous commençons à pratiquer la Magie Sexuelle. Ainsi, chaque fois que nous exécutons l’acte sexuel il y a une lutte contre la bête, contre les démons de l’Abîme qui sont à l’intérieur. La luxure est précisément la principale. Et c’est en combattant à Éphèse que nous commençons à grandir à l’intérieur et à construire le Soma Psuchikon, l’homme-âme, l’homme psychique à l’intérieur, c’est un processus que nous avons expliqué dans la conférence précédente. Le Corps de Libération devient le corps physique, un corps supérieur qui appartient à la quatrième dimension, où nous trouvons aussi le Corps d’Or qui est fait avec les deux éthers supérieurs du Corps Vital. Le Corps d’Or et le Corps de Libération devient unis et font un corps physique immortel, qui est un corps physique qui n’appartient pas à la nature pécheresse que nous avons dans ce corps physique, parce que ce corps physique que nous avons ici dans ce Monde a été créé à travers la Fornication. Notre mère physique a forniqué avec notre père physique, c’est comme ainsi qu’elle est tombé enceinte, et c’est ainsi que nous avons obtenu ce corps physique, il est donc le résultat de la Fornication.

Quand nous transmutons l’énergie sexuelle et commençons à la sublimer, alors nous commençons à créer à l’intérieur de nous, par Hypostase – comme nous l’avons expliqué au chapitre six – le Corps de Libération et le Corps d’Or, qui sont deux parties supérieures de Malkuth et Yesod. C’est précisément ainsi que nous commençons à travailler avec les Corps de Gloire. Ensuite, nous créons le corps de Hod (qui est appelé le Corps Astral Émotionnel Supérieur), et le corps de Netzach (qui est le Corps Mental Supérieur). Ces corps sont le résultat de la Chasteté, de la transmutation sexuelle. C’est précisément ce dont parle la Bible dans la Genèse: comment Dieu a fait l’Être Humain à son propre image, en d’autre termes, c’est l’Être Humain fait à l’image de Dieu, qui est le Tzalem que nous extrayons à travers la transmutation sexuelle. Image en Hébreu est appelé Tzalem, ce Tzalem est à l’intérieur de l’énergie sexuelle de l’homme et de la femme.

Maintenant, vous comprenez pourquoi le pacte d’Abraham avec Dieu est la circoncision, et pourquoi chaque religion pointe toujours au sexe en relation avec «être né de nouveau». Les fondamentalistes pensent que juste en croyant (en acceptant Christ comme leur sauveur) ils sont nés. Ils se nomment «né de nouveau» juste parce qu’ils croient en ce qui est écrit dans la Bible. Écoutez: pour être deux fois nés, vous devez faire cette transmutation que nous expliquons ici; en d’autres termes, vous devez construire le Soma Psuchikon, dont parle Paul de Tarse, c’est-à-dire «porter l’image de Dieu» en vous. Et comme vous portez cette image en vous à travers la science de Daath, la science de la transmutation sexuelle, vous devez également porter l’image du Pneumatikon ou de l’homme céleste, qui est au-dessus de Netzach, qui est Tiphereth, un sujet auquel nous nous référons là maintenant.

Lisons dans la Bible quelque chose en rapport avec ce sujet pour que vous comprenez. Rappelez-vous que nous avons déclaré que le Mont des Oliviers est Tiphereth. Dans le livre de Zachariah, il est écrit qu’Il dit dans «le Mont des Oliviers» :

    Alors Je lui répondis: Quels sont ces deux oliviers sur le côté droit du chandelier et sur le côté gauche de celui-ci?

    Et Je répondis encore, et lui dis: Que sont ces deux branches d’olivier qui, à travers les deux tuyaux d’or, vident l’huile d’or d’eux-mêmes?

    Et Il me répondit: Ne sais-tu pas ce que c’est? Et j’ai dit: Non, mon seigneur.

    Alors Il dit: Ce sont les deux oints, qui sont là par (Adonaï ha-Aretz) le SEIGNEUR de toute la terre. – Zacharie 4: 11-14

Ceux qui ne connaissent pas l’Arbre de Vie, qui ne connaissent pas le mystère de Daath, lisent cela littéralement sans comprendre le sens de ce qu’ils lisent, puisqu’ils ignorent que le Mont des Oliviers est Tiphereth, la sixième dimension, qui est là où les esprits demeurent. Le Mont des Oliviers est au-delà de la cinquième dimension. L’éternité est la cinquième dimension, et celle qui est au-delà de l’éternité est l’Esprit, la sixième dimension, où se trouve le Mont des Oliviers, symboliquement parlant. Mais ici, en ce qui concerne le plan physique, comment savons-nous quoi ou où ce Mont des Oliviers est? Eh bien, nous allons répondre, nous avons déjà dit, où est le Mont des Oliviers en rapport avec cette planète Terre, si nous allons au Moyen-Orient, nous trouvons le Mont des Oliviers là-bas, et tous ces Monts que la Bible parle dans l’Evangile. Néanmoins, par rapport à notre propre Terre particulière, notre Terre philosophique, qui est appelé corps physique, et aussi Malkuth, le monde tridimensionnelles – ce corps tridimensionnels que j’ai ici – a son propre Mont des Oliviers particulier aussi, et c’est la glande pinéale.

À l’intérieur nous trouvons aussi les deux branches d’olivier sur les côtés droit et gauche du temple.

Alchimiquement, psychologiquement, nous disons que le corps physique est un temple que nous devons nettoyer, un temple dans lequel Dieu doit demeurer, et pour ce faire, nous devons faire une œuvre alchimique psychologique.

Pour ce travail alchimique, nous devons libérer l’huile d’or hors de ces deux branches d’olivier que Zachariah a parlé. Cette huile est précisément la libido sexuelle, qui est l’endroit où l’image de Dieu demeure, et qui doit monter dans la colonne vertébrale du fond même de votre coccyx à la glande pinéale; voilà comment l’énergie créatrice s’élève sur le côté droit du chandelier (colonne vertébrale) et sur le côté gauche de celui-ci comme l’huile de la lampe.

Si vous avez une lampe à huile, vous comprendrez mieux cela: L’huile est dans le fond, alors vous mettez la mèche pour que la lumière puisse briller dans le haut de la lampe. Maintenant, si vous comprenez que cette mèche est la colonne vertébrale ou la moelle, moelle épinière, et que l’huile doit passer à travers elle à partir du bas vers le haut, qui est la glande pinéale, vous comprenez alors que la lumière est le feu de la Pentecôte, qui est précisément l’énergie créatrice, la force solaire, qui est libérée à partir de votre propre huile, c’est précisément la matière sexuelle créatrice, l’énergie sexuelle.

L’huile sexuelle monte à travers les deux cordons, les deux branches d’olivier, qui, dans le livre de la Genèse sont appelés Adam et Eve, la force lunaire et solaire, Ida et Pingala, le Yin et le Yang, Od et Ob. Ils reçoivent beaucoup de noms dans différentes religions. Le fait est que nous avons ces branches, ces conduites à travers lesquelles l’huile solaire, la force de Dieu, monte vers le Mont des Oliviers.

Comprenez que c’est ainsi que l’âme humaine est créée.

Nous ne sommes pas encore des êtres humains. Cela signifie que le Hum, l’Humus, l’Esprit de la Terre, n’a pas encore été élevé, été unis à notre Manas, le mental, donc, nous ne sommes que des embryons humains.

Dans le Bouddhisme zen, l’embryon humain est appelé Bouddhata. Nous expliquons toujours que nous devons travailler pour développer cette Bouddhata. Pour cela, nous devons mettre en activité ce matériel psychique, élément psychologique que nous avons à l’intérieur. Travailler avec elle, avec cette Bouddhata, implique la transmutation, parce que la Bouddhata doit grandir.

De la même manière que nous avons besoin de l’énergie sexuelle pour créer un enfant, et de la même manière qu’une mère nourrit son enfant pour lui permettre de grandir, de même nous avons besoin de l’énergie sexuelle pour créer et nourrir ce Soma Psuchikon à l’intérieur, qui est l’homme âme dont l’apôtre Paul parle.

L’homme âme (la Psuchikon, l’image de Dieu) est le Hum-Man fait à l’image de Dieu. À travers l’Alchimie Sexuelle l’image de Dieu émerge de l’intérieur; nous devons comprendre cela.

Si nous lisons le livre de la Genèse littéralement nous ne cesserons pas de croire que nous sommes déjà fait à l’image de Dieu. Nous pouvons être fait à l’image de Dieu, si nous savons comment. Une telle image est le Soma Psuchikon, les Corps de Gloire que nous devons créer, la Bodhitchitta que nous devons développer.

Samaël Aun Weor stipule qu’avant que le Bodhisattva apparaît, la Bodhichitta doit apparaître. Cependant, il y a beaucoup d’initiés qui n’ont pas la Bodhitchitta; ils sont juste en train de construire les Corps Solaires sans se soucier un peu pour l’humanité. Ils ne se soucient pas de leurs semblables. Ceux qui construisent seulement leurs Corps Solaires sont appelés Pratyekas (les «réalisateurs solitaires»). Nous devons donc ici comprendre la différence entre un Pratyeka et la Bodhitchitta. La Bodhitchitta est précisément ce dont Paul de Tarse parle – Soma Psuchikon que nous devons élaborer, que nous devons construire, à travers la Méditation, la compréhension et l’annihilation des éléments animaux que nous avons à l’intérieur. Ainsi, en créant avec cette image de Dieu, nous créons le Soma Psuchikon ou les corps psychologiques, que le Maître Samaël et les alchimistes appellent les corps mercuriels. Voilà pourquoi il est nécessaire de connaître la science de l’Alchimie, la science de l’Arbre du Bien et du Mal pour comprendre ce dont nous parlons ici.

De nombreux initiés créent en eux-mêmes les quatre Corps de Gloire. Mais, ils ne se sacrifient pas pour l’humanité, ils ne divulguent pas le secret aux autres, ils ne parlent jamais à ce sujet. Ces types d’individus égoïstes sont appelés en Sanskrit Pratyekas; ce sont des gens qui ne se soucient que d’eux-mêmes.

Toutefois, lorsque vous construisez les corps mercuriels et que voyez l’avantage que vous recevez par la construction de l’image de Dieu, par la construction à l’intérieur de vous d’un tel Soma Psuchikon dont l’apôtre Paul parle, alors vous voulez aider les autres à construire ces corps mercuriels, et les aider à comprendre que le Soma Psuchikon, l’image de Dieu, est quelque chose que nous devons construire. Ainsi, en faisant cela, en enseignant cela, en se sacrifiant vous-même pour vos semblables, en enseignant la doctrine, vous construisez la Bodhichitta.

La Bodhichitta est quelque chose qui émerge lorsqu’on se sacrifie pour ses semblables, lorsqu’on n’est pas égoïste. Il est impossible pour quelqu’un de développer la Bodhichitta lorsque l’initié est juste en train de le faire pour lui-même et n’aide pas les autres. Celui qui travaille pour construire ces corps est appelé Sravaka, qui signifie «un auditeur», ou quelqu’un qui a entendu la doctrine. Mais le Sravaka égoïste, lorsqu’il entre dans le monde de Tiphereth, devient un Bouddha Pratyeka, qui signifie quelqu’un qui est spirituellement égoïste, quelqu’un qui a gagné beaucoup de niveaux de spiritualité, mais dans une octave inférieur. Il ne peut pas devenir un Bodhisattva.

Bodhisattva est un titre que l’on doit gagner bien avant la création des corps mercuriels. Voilà pourquoi il y a beaucoup d’initiés là qui enseignent la Bodhichitta, ils enseignent aux gens comment s’éveiller, et qu’ils ne sont pas encore mariés. L’un d’eux, par exemple, un bon exemple, est Yogananda. Yogananda est un bel exemple de Bodhichitta sans corps mercuriels. Il a commencé à travailler en lui-même psychologiquement, et il est venu en Amérique pour enseigner le chemin, et il y a encore des gens qui pratiquent ce qu’il a enseigné. Mais malheureusement, il n’a pas construit les Corps de Gloire au sujet desquels Paul de Tarse parlent, le Soma Psuchikon. Il a éveillé beaucoup de Conscience, et lui, à cause de ses sacrifices pour l’humanité, a construit beaucoup de Bodhitchitta. Maintenant, il devra revenir et construire les Corps de Gloire à l’image de Dieu, et il peut devenir un Bodhisattva, parce qu’il a déjà l’amour pour l’humanité à l’intérieur. C’est quelque chose de naturel dans le Bodhisattva.

Yogananda ne s’est pas marié parce qu’il pensait qu’il pouvait accomplir tout le travail en étant célibataire, et c’était son erreur. Pour créer un enfant dans ce monde physique, un homme a besoin d’une femme, et une femme a besoin d’un homme. Pour créer nous avons besoin des deux polarités. Malheureusement, Yogananda pensait qu’en unissant les deux polarités à l’intérieur, cela suffisait. Il ignorait que la séparation des sexes dans le plan physique a été faite dans le but de construire les Corps Solaires à l’intérieur. Voilà pourquoi au début, comme Dieu était androgyne, l’homme était aussi androgyne, mais a été divisé en deux sexes afin qu’ils réalisent ce que nous expliquons ici dans cette conférence.

Alors comprenons que cette humanité qui en ce moment même vit sur la face de la Terre, n’est pas formée par des humains, mais des humanoïdes. Physiquement parlant nous avons la forme des humains, mais psychologiquement parlant, nous devons construire le Soma Psuchikon. Nous devons construire des Corps de Gloire qui sont liés au quaternaire inférieur, à ces quatre Sephiroth. Nous devons construire un Corps Astral Solaire et un Corps Mental Solaire – le corps de Hod (gloire) et le corps de Netzach.

Alchimiquement, le Corps Astral est appelé l’Enfant d’Or, notre Christ intérieur particulier.

Le Corps Mental est appelé notre propre Jehovah intérieur particulier, qui détient la sagesse de la nature à l’intérieur. Dans des conférences précédentes, nous avons expliqué qu’il est lié à Elijah (Eliao: «mon Dieu est Jah»).

Psuchikon se rapporte à ces deux aspects que nous devons comprendre pour entrer dans le monde de Tiphereth, le Fils de l’Homme, le Bodhisattva.

    Et si vous voulez le comprendre cela, ce (Psuchikon) est Elijah qui devait venir. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. – Matthieu 11: 14,15

Nous devons travailler avec la science de Pierre. Pierre est celui qui a les clés du Ciel et de la Terre, et même de l’Enfer. Rappelez-vous ce que le Seigneur dit à Pierre dans la Bible, dans le livre de Jean:

    Que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; Et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. – Matthieu 16:18, 19 (Les clés de Pierre sont en relation avec la science de l’Alchimie.)

Voilà pourquoi quand vous lisez dans la Bible que Jésus va dans le Mont des Oliviers, il prend trois disciples: Pierre, Jean et Jacobo.

Je dis Jacobo car en effet c’est la traduction correcte. Dans la Bible en Français, il est appelé Jacques. Je ne sais pas pourquoi ils ont traduit cela comme Jacques, parce qu’en Grec il dit Jacobo, alors qu’en Hébreu il dit Jacob. En Espagnol, il se traduit par Santiago, et parce que «san» est une contraction de saint, c’est plus logique, étant «Saint IAO», qui est une contraction de Jacobo. Ainsi, la traduction en Espagnol est plus logique, mais en Français, il ne l’est pas. Jacques? Eh bien, Jacques peut être une modification de Jacobo. Mais réellement, cela devrait être Pierre, Jean et Jacobo.

Jacobo est parfois symbolisé par avoir une citrouille sur la tête, ou parfois il tient dans sa main la moitié d’une citrouille, et sur l’autre main le Livre de l’Apocalypse.

Jésus prend seulement trois disciples au Mont des Oliviers. Pierre est évidemment lié au Mont des Oliviers, puisque Pierre est lié à la glande pinéale. Dans d’autres conférences, nous avons déclaré que dans la glande pinéale, nous avons la relation de Moïse. Moïse va aussi au Mont du Sinaï, qui, dans l’Ancien Testament est un autre symbole pour le même Mont, où il voit Dieu.

Théophanie, Christophanie, signifie la façon dont vous percevez Dieu. Cela arrive dans la Bible à de nombreuses reprises. Vous voyez comment les prophètes parlent avec Dieu. Moïse a vu Dieu face à face, mais quand les gens lisent qu’il est allé au Mont du Sinaï et a vu Dieu face à face, ils pensent que c’était physiquement. Ils ne comprennent pas que le Mont du Sinaï ou le Mont des Oliviers est lié à la glande pinéale.

Lorsque vous travaillez dans la Méditation, vous comprenez très bien l’importance de l’activité de la glande pinéale. Dans la glande pinéale, nous avons le siège de l’âme, l’activité de la mémoire psychique, ou le Rappel de Soi. Lorsque vous vous rappelez votre Soi seconde après seconde, instant après instant, et que vous sentez votre Soi dans le corps, le centre de gravité de ce rappel, de cette attention, est dans la glande pinéale. Et si vous vous observez, vous verrez cela toujours quand vous vous rappelez votre Être, vous trouverez une pression dans la glande pinéale, une palpitation là, parce que c’est l’activité du Pneuma, de l’Esprit, de l’âme que nous avons – que cette âme soit un embryon d’âme ou est déjà une âme humaine. Voilà pourquoi Descartes a déclaré que le siège de l’âme est la glande pinéale. Ainsi, que ce soit un embryon d’âme ou une âme humaine, rappelez-vous de votre Être et sentez votre Être dans la glande pinéale.

Lorsque vous construisez l’Humain à l’intérieur de vous, le Soma Psuchikon, comprenez que cette âme est contrôlée par la volonté. Et que le siège de cette âme est dans la glande pinéale. Donc, à partir de la glande pinéale vous contrôlez votre Corps Mentale Solaire, qui utilise le cerveau. Et à partir de la glande pinéale à travers votre mental vous contrôlez votre corps émotionnel solaire, qui est appelé Corps Astral qui se manifeste à travers le cerveau émotionnel, votre cœur. Et bien sûr, vous en tant qu’une âme se manifeste à travers le corps physique, se rappelant vous-même, en tant qu’un Être Humain.

Alors voici, un véritable Être Humain est cette entité qui a construit le Soma Psuchikon: les corps physique, vital, astral, mental – le Corps de Gloire. C’est l’Être Humain. Avant d’avoir cela, nous ne pouvons pas nous appeler des Êtres Humains. Humanoïdes ou animaux intellectuels est un meilleur titre. Anima signifie âme en Latin, âme intellectuelle, avec la possibilité de devenir Humain.

    En vérité, je vous le dis, parmi ceux (les Bodhitchittas) qui sont nés de femmes, il n’y a point paru de plus grand que Jean Baptiste; toutefois celui (le Bodhisattva) qui est le moins dans le royaume des cieux est plus grand que lui. – Matthieu 11: 11

Voilà pourquoi l’Humain réel reçoit un tel titre quand il atteint Tiphereth, parce que c’est le résultat du Hum, l’Esprit de la Terre. Et c’est en tant qu’Esprit, Hum, en tant que Manas supérieur, que Tiphereth perçoit Dieu dans l’Arbre de Vie.


Dieu apparaît seulement à l’Être Humain. Il apparaît à sa propre image. Alors cette apparution descriptive des anges que vous trouverez dans la Bible est précisément l’aspect de votre propre Monade particulière. Quand vous dites Monade vous pouvez aussi dire Esprit; vous pouvez aussi dire Elohim, ou  Ange en Grec, ou Malachim, beaucoup de noms.

Quand Jésus est dans le Mont des Oliviers, il voit un ange. C’est son propre Dieu individuel particulier, son propre ange particulier. Vous pouvez l’appeler Elohim si vous voulez, ou son propre Jehovah particulier, si vous voulez. Et puis, quand Moïse va au même Mont du Sinaï, il voit Dieu là dans le buisson ardent, apparaissant comme le feu. Et l’ange qui lui parle est la partie supérieure de son propre Être.

Voulez-vous parler avec votre Être? Voulez-vous savoir qui est votre Être, ou le nom de votre propre Esprit? Écoutez: vous pouvez recevoir cela dans votre propre Mont des Oliviers. C’est dans le Mont des Oliviers, le Mont du Sinaï, que vous voyez Dieu face à face.

Maintenant, il vient dans mon mental ces autres textes sacrés, le Mahabharata de l’Inde, d’où est venu ce beau livre appelé la Bhagavad-Gita, qui est un dialogue entre Krishna et Arjuna.

Dans le Mahabharata, Arjuna symbolise Tiphereth ; Arjuna est l’âme humaine. Krishna dans l’Arbre de Vie est Chokmah, la sagesse, le Christ.

Dans cette conférence, nous discutons de la Christophanie du Bodhisattva, c’est-à-dire, comment le Christ se manifeste devant le Bodhisattva et le guide: comment Dieu guide l’Être Humain.

Ou, comme le conférencier dans la conférence précédente a dit, comment on reçoit la première loi, la loi de Dieu, la volonté de Dieu qui vous guidera. Ici, dans ce plan physique, nous avons le Deutéronome, la deuxième loi qui est écrit pour ceux qui sont aveugles, pour ceux qui ne peuvent pas voir Dieu par eux-mêmes. Les aveugles doivent lire les Dix Commandements ou d’autres textes sacrés où il est écrit comment devenir un Être Humain et comment développer votre Être intérieur. Telle est la deuxième loi.

La première loi est pour ceux qui ont atteint Tiphereth. Dans Tiphereth est précisément là où nous trouvons le Samadhi, l’extase, le ravissement, le Satori, qui est au-delà du mental – rappelez-vous que le mental est Netzach. En Tiphereth, dans la sixième dimension, nous voyons la réalité de notre Être, sans le mental, sans penser. Quand le mental est silencieux, complètement vide, alors l’embryon d’âme, ou l’âme humaine, peut s’échapper à travers la glande pinéale directement dans la sixième dimension, directement dans le Mont des Oliviers, et expérimente sa propre Monade particulière, son propre Dieu particulier, et connaît la multiplicité à l’intérieur de l’unité.

Arjuna et Krishna parle de la grande bataille qu’Arjuna va effectuer contre lui-même. Gnostiquement, nous savons qu’Arjuna parle avec Krishna dans Tiphereth, et il se met à genoux et demande à Krishna, «S’il vous plaît Krishna (Christ), montrez-moi votre vraie réalité, votre présence divine.» Et alors Krishna montre à Arjuna le visage du Christ universel. Cela est décrit dans la Bhagavad-Gita. C’est une Théophanie ou Christophanie.

Dans la Bible, Ezéchiel parle d’une Théophanie dans laquelle il voit Dieu, mais vous devez comprendre que ce phénomène se produit dans Tiphereth. Ezéchiel s’appelle lui-même le Fils de l’Homme. Le Fils de l’Homme est Tiphereth, l’âme humaine unie avec le Christ, Krishna, uni à Quetzalcoatl, ou Kukulkan, avec Ahura Mazda, Avalokiteshvara ou Chenrezig, parce que cette entité qui dans l’Arbre de Vie est appelé Chokmah reçoit beaucoup de noms dans différentes religions.

Néanmoins, cette Christophanie ou Théophanie du Bodhisattva arrive plusieurs fois dans différents niveaux au Bodhisattva.

Mais plus particulièrement, il y a une Christophanie d’importance. C’est ici dans Tiphereth que précisément l’âme doit choisir entre le Chemin en Spirale et Chemin Direct. De toute évidence, celui qui développe la Bodhichitta en aidant les autres est déjà un Bodhisattva en puissance. Lorsqu’il atteint Tiphereth, il est déjà un Être Humain, il est déjà un Soma Psuchikon à l’image de Dieu. Alors, il est prêt à développer le Soma Pneumatikon.

Il est très important pour vous de savoir que seul le Bodhisattva peut développer le Pneumatikon, qui est le Corps du Christ.

Nous devons également porter cela à l’intérieur. Garder cela à l’intérieur signifie pratiquer la Magie Sexuelle, parce que le Pneuma pénètre dans le corps et se développe dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta, c’est ce que le Maître Samaël Aun:

Le Bodhisattva se développe et grandit dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta.

Nous dirons en termes Chrétiens: le Pneumatikon (le homme céleste) se développe, grandit, dans le Soma Psuchikon (l’homme psychologique).

Par conséquent, le Christ ne peut pas s’incarner à l’intérieur de ceux qui n’ont pas développé le Soma Psuchikon. Ce n’est pas en levant votre bras en haut et disant «Je crois en Jésus» que le Christ descendra. Maintenant, écoutez ceci, il est écrit:

    Mais vous n’êtes pas dans la chair, mais dans l’Esprit (Paul se réfère à ceux qui ont déjà construit le Soma Pneumatikon, Christ), si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. (Cet Esprit de Dieu qui habite en vous est précisément ce Christ qui est entré en vous après que vous ayez construit des Corps de Gloire, le Soma Psuchikon)

    Maintenant, si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, il ne lui appartient pas. Et si Christ est en vous, le corps est mort à cause du péché; mais l’Esprit est vie à cause de la justice.

    Mais si l’Esprit du (Christ, qui est) celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. – Romains 8: 9-11

Le verset 11 est très important. Lisez encore:

    Mais si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus…

Vous savez que Jésus se leva et ressuscita, mais Paul de Tarse dit ici: «Mais si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous.» Qui est cet Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts et habite en vous? Il parle de ces personnes qui sont déjà des Bodhisattvas, qui ont déjà atteint la Seconde Naissance, qui ont déjà les corps de l’âme à l’intérieur, et donc ils ont incarné Christ, parce qu’ils veulent aller de l’avant dans leur développement psychologique et spirituel. Donc, évidemment, si cet Esprit est en vous, «celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels» ou éleve vos corps immortels.

En d’autres termes, lorsque vous atteignez la Seconde Naissance et que vous avez les corps glorieux créés à l’image de Dieu à l’intérieur de vous, vous êtes devant un dilemme, parce que vous avez toujours les Corps de Péché, les corps protoplasmiques, ces corps qui vous poussent à pécher. Et voilà pourquoi quand vous lisez l’apôtre Paul, il dit littéralement que l’homme intérieur veut faire les choses spirituelles, mais le pécheur, l’homme lié aux corps naturels, aux corps protoplasmiques, veut juste commettre le péché, c’est précisément le dilemme qui se passe à l’intérieur de chacun d’entre nous, si nous sommes nés de nouveau, ou commençons ce processus.

Cette nature pécheresse naturelle que nous avons à l’intérieur nous pousse toujours à faire des choses animales, des choses pécheresses, liées à la luxure, colère, avidité, orgueil, envie, vanité, paresse, gourmandise, etc. C’est le Corps de Péché naturel que nous avons à l’intérieur, à l’intérieur et qui pousse au péché.

Pourquoi est-il appelé le péché? Parce que ces Corps de Péché accomplissent des actes en relation avec la nature: des actes évolutifs ou involutifs. Ces actes n’ont rien à voir avec les niveaux supérieurs, ou ce qui est appelé dans la Bible le Royaume des Cieux, les dimensions supérieures.

Les corps protoplasmiques forniquent et adultèrent. Les Corps de Gloire ne forniquent pas, n’adultèrent pas, ils suivent d’autres lois: les lois humaines. Mais quand nous sommes déjà avec ces corps à l’intérieur créés, alors nous avons ce dilemme, parce que les Corps de Péché nous tirent vers le bas, tandis que les Corps de Gloire nous enseignent au sujet des forces supérieures. Alors, nous devons annihiler complètement les Corps de Péché, et c’est un processus dans lequel nous avons besoin de patience. Voilà pourquoi Jésus, dans le Mont des Oliviers, s’agenouille devant son propre Ange. Et il dit:

    Père, si c’est ta volonté éloigne de moi cette coupe! Néanmoins, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite. – Luc 22:42

Jésus sait qu’il doit descendre du Mont des Oliviers dans les Corps de Péché et commencer à travailler avec l’annihilation en faisant face à son propre karma, parce que le karma existe à l’intérieur des quatre Corps de Péché: Netzach, Hod, Yesod et Malkuth ; mental, émotion et les aspects physiques. Voilà ce qui est en relation avec le karma. Alors Jésus sait qu’il doit faire face à ce karma pour aider.

Le Christ descend; c’est le Pneuma. Après avoir reçu les commandements de votre Être intérieur, vous descendez en bas, et puis vous devez faire face aux trois reniements de Pierre. Pierre est lié à la science de la transmutation sexuelle. Et Jésus dit à ses disciples:

    Vous serez tous offensé à cause de moi cette nuit, car il est écrit: «Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. – Marc 14:27

Mais, permettez-moi de vous lire comment cela est lié au Mont des Oliviers pour que vous puissiez mieux suivre ce que nous disons:

    Et quand ils avaient chanté un hymne, ils sont allés au Mont des Oliviers. Et Jésus leur dit: Vous serez tous scandalisés en moi cette nuit: car il est écrit: Je frapperai le berger (Tiphereth), et les brebis seront dispersées. Mais après que je serai ressuscité, je vais aller devant vous en Galilée.

    Mais Pierre lui dit: Bien que tous seraient scandalisés, moi je ne serai pas.

    Et Jésus lui dit: En vérité, je te le dis, que ce jour-là, même dans cette nuit, avant que le coq ne chante deux fois, tu me renieras trois fois.

    Mais il parlait plus avec véhémence, il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. De même également disent-ils tous (les Bodhisattvas).

    Et ils arrivèrent à un endroit appelé Gethsémané, et il dit à ses disciples: Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. Et il prit avec lui Pierre (foi, liée à la glande pinéale) et Jacques (qui, dans la Bible en Grec est appelé Jacobo, qui est en relation à la prudence, au pancréas) et Jean (qui est en relation à l’amour, qui est derrière le cœur, le thymus), et a commencé à éprouver de la frayeur, et d’être très lourd; et leur dit: Mon âme est triste jusqu’à la mort; demeurez ici et veillez.

    Et il est allé un peu plus avant, et tomba sur le sol, et pria que, si cela était possible, l’heure pourrait passer de lui. Et il disait: Abba, Père, toutes choses sont possibles à toi; enleve de moi cette coupe! Toutefois, que ce ne soit pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

    Et il vient, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre: Simon, tu dors? N’as-tu pas pu veiller une heure? Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation. L’esprit est vraiment prêt, mais la chair est faible. – Marc 14: 26-38

Votre Esprit est vraiment toujours prêt, mais votre chair protoplasmique est faible. Jésus a demandé à trois reprises à Pierre, «Veillez, et priez avec moi.» Mais quand le Seigneur est en train de prier et de travailler dans le monde de Tiphereth, et retourne dans le monde physique, il les trouve endormis; réalisez-vous cela? C’est très clair, car Pierre est lié à la glande pinéale, par conséquent, nous devons être toujours actif, se rappelant notre Être, parce que nous ne savons pas quand le Fils de l’Homme viendra à nous. Ainsi, nous devons être éveillés.

Le Seigneur est toujours dans la sixième dimension faisant le travail pour l’humanité, et lorsqu’il descend dans la glande pinéale de tous ses disciples, il les trouva endormis. Voilà pourquoi il dit que Pierre va lui refuser trois fois avant que le Logos, symbolisé par le coq qui chante deux fois. Ceci est un symbole de l’incarnation du Christ, ou le travail que nous avons à accomplir. Pierre est celui qui renie le Seigneur d’une manière très rustique; la façon dont nous renions le Seigneur est par la fornication.

Ceux qui prostituent la pierre qui est la roche, le sexe, la fondation de Dieu, ceux qui trafiquent, forniquent, nient le Christ. Il y a beaucoup de Chrétiens, de nombreux fondamentalistes qui croient au Christ, mais ils forniquent, ils nient le Seigneur, même si elles l’aiment et ils étudient la doctrine. Mais si nous voulons vraiment prouver que nous aimons le Seigneur, nous devons le prouver dans le sexe, en ne lui refusant.

Pierre renia trois fois le Seigneur; ce qui a un sens profond qui se rapporte à l’œuvre alchimique que nous avons à accomplir.

Parce que le Seigneur doit se battre contre les éléments lubriques que nous avons à l’intérieur, et au début, avec la science de Pierre, avec les clés de Pierre qui est la science, ou les clés de l’Alchimie, nous descendons à la Neuvième Sphère, le sexe, pour transmuter. Et c’est là que nous faisons toujours face à notre luxure, nos éléments d’origine animale. Malheureusement, nous renions le Seigneur, parce que le Seigneur, le Christ, est Chasteté à l’intérieur de nous. Mais durant l’acte sexuel, la luxure agit; la luxure est très lourde.

Nous réussissons en réalisant et en créant les Corps Solaires, le Soma Psuchikon; tel est le premier reniement. Et puis nous sommes heureux et voyons le Seigneur dans la sixième dimension. «Seigneur, je te renie, mais voici que j’ai vaincu la tentation, et maintenant je suis devant toi et te vois face à face.»

Et le Seigneur dit: «Je t’ai dit, tu me renieras trois fois.»

Pierre dit: «Quoi?»

«Redescendez, parce que maintenant tu dois construire le Pneumatikon, et pour cela il faut se battre et désintégrer toutes ces entités qui m’ont renié, qui appartiennent à ta psyché.» Et c’est le deuxième reniement, lié à l’initié, qui descend à nouveau avec Pierre, pour travailler avec l’Alchimie, et pour réaliser ce que dans le Gnosticisme nous appelons la Deuxième Montagne, un travail psychologique où nous devons annihiler tout notre ego. Telle est le reniement le plus difficile, parce que vous faites face à tous vos éléments psychologiques et les désintégrer, vous les détruisez.

Lorsque vous atteignez le sommet de la Deuxième Montagne et êtes libre de l’ego, alors vous êtes devant votre Christ. La Théophanie, la Christophanie, est la manifestation devant le Seigneur. «Me voici Seigneur, et grâce à toi et ton aide, tu m’a aidé à annihiler mon ego, maintenant je suis sauvé.»

Et le Seigneur dit: «Oui, je t’ai dit que tu me renieras trois fois.»

Et l’initié dit: «Quoi?»

«Oui, maintenant tu dois recevoir les qualifications, et pour cela, mon ami,» dit le Seigneur, «Satan doit te tenter, te tester, pendant huit ans.» Tel est le livre de Job, qui est le dernier reniement. Dans ces huit années, l’initié doit se battre et faire face à des éléments psychologiques plus subtils afin de ressusciter d’entre les morts.

Donc, comme vous le voyez, la Résurrection se produit seulement après le troisième reniement, parce que le coq chante, ce qui signifie que le Christ est incarné, le Pneuma est à l’intérieur de vous complètement élaboré. Mais pour cela vous avez besoin de l’aide de Jean, qui est la psyché. Et de Jacques, ce qui signifie que vous devez travailler avec le niveau inférieur, parce que Jacques ou Jacobo est en relation avec le pancréas, avec l’estomac, avec le foie, où l’on trouve toutes ces vibrations négatives, les désirs, les vibrations. Et voilà pourquoi il est écrit que Jésus prend Jacobo, Jean et Pierre au Mont des Oliviers, parce qu’ils se rapportent aux principaux éléments du travail psychologique que nous devons accomplir.

Jacobo travaille très profondément avec la Méditation et avec la transformation du désir en volonté.

Jean (cette union psychologique de notre propre Essence, notre âme, avec le Seigneur) repose sa tête sur le cœur de Jésus, ce qui signifie qu’il reçoit des instructions, des instructions psychologiques pour effectuer le travail, du cœur, de l’atome Noûs, qui est le Seigneur, qui est le Pneuma.

Pierre travaille avec la science du Tantra. Il doit aller dans la Neuvième Sphère dans l’acte sexuel, pour travailler dur dans ces niveaux.

Le Tantra est précisément représenté par la coupe que Jésus reçoit de l’ange. Cette coupe, il est écrit, est le Saint Graal. Le Saint Graal est en relation avec la femme, Malkuth, vers où il doit descendre et faire face à tous ces éléments pécheurs que nous avons à l’intérieur.

Tel est le sacrifice du Seigneur dans le Mont des Oliviers. Faire face à cela, comprendre cela, est vraiment pénible, surtout pour ceux qui sont en train de naître à nouveau, parce que quand vous êtes dans la sixième dimension, comme une âme déjà construite, comme Soma Psuchikon à l’image de Dieu, vous voulez profiter du Nirvana ou le Ciel, vous ne voulez pas aller vers le bas et retourner dans le monde physique, vous voulez être là-haut, heureux avec votre Être intérieur, avec votre Monade. Mais la Monade dit: «Non, je veux prendre la Voie Directe, et il faut redescendre, parce que je ne veux pas devenir un hasnamuss à double polarité, je dois devenir un Bodhisattva, et la Bodhichitta doit être développé complètement. Alors, vas vers le bas et travaille dans le Pneuma, dans les autres aspects.» Dieu dit: «Maintenant, portez le Pneumatikon, comme tu as porté le Psuchikon.» Comme vous le voyez, c’est une déclaration alchimique.

Voilà pourquoi nous avons dit que Paul de Tarse était un Gnostique Alchemiste qui avait enseigné et livré la connaissance à ceux qui connaissaient déjà à ce sujet. Ce n’est pas ce que les gens pensent, que Paul a dit: «Oh, vous devez croire en Jésus, ou croyez en ceci ou croyez en cela, et portez l’image de ces deux hommes que je déclare ici dans votre imagination, et vous avez terminé ».

Comprenez: le processus d’acquisition de la Deuxième Naissance est un processus, Alchimique, Kabbalistique, Psychologique, à travers lequel nous naissons de nouveau et apprennons le langage des mondes internes. Un tel langage des mondes internes est écrit dans le Livre de l’Apocalypse. C’est la raison pour laquelle il est dit que Jacobo (Jacques, Santiago) est représenté avec une citrouille, qui symbolise le mental, et le livre de l’Apocalypse. Le Livre de l’Apocalypse est un livre de symboles; il est écrit avec un langage crypté que nous devons apprendre.

    J’étais (Tiphereth, dans) l’Esprit (Pneuma) le jour du Seigneur (Samadhi), et avais entendu derrière moi une grande voix, comme d’une trompette, disant : Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier. Apocalypse 1: 10, 11

Mais écoutez attentivement: le langage que vous devez apprendre est un langage que nous les Gnostiques utilisons pour enseigner, mais vous devez comprendre et élaborer ce langage en méditant, en transformant votre désir venant de votre pancréas, du foie, venant de tous ces désirs dans la région du bas-ventre, qui sont en relation avec Jacques, Jacobo, afin d’avoir la lumière dans votre citrouille (tête), afin de surmonter votre Halloween, et de devenir sanctifié, un saint homme, après avoir fait face à tous les démons de l’Halloween qui sont à l’intérieur de vous. Tel est le mystère de Jacques, Jacobo. Encore une fois, pour cela, vous devez développer et comprendre le langage de Dieu, afin que vous puissiez comprendre la science de Pierre.

Donc, c’est précisément ce que dans le Gnosticisme nous appelons Théophanie ou Christophanie. C’est quelque chose que vous développez à l’intérieur. Ceci est écrit par des Gnostiques, comme Paul dans ses Épîtres. Tous les écrits de Paul de Tarse – les lettres qui sont après les quatre Évangiles – sont Kabbalistiques, Alchimiques. Ne  les lisez pas comme quand vous lisez le journal, ou essayez de les interpréter avec un dictionnaire; pour connaître ce que Paul parle, vous devez connaître la Kabbale et l’Alchimie. Sinon, vous tombez dans des erreurs, comme les fondamentalistes dans cette époque malheureusement chutée. Ils répètent ce que dit Paul, mais ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ils pensent qu’ils sont le Soma Psuchikon, mais ils sont seulement ce qu’ils ont à l’intérieur, qui est le Corps de Péché que nous avons tous, que nous devons annihiler, parce que ces Corps de Péché doivent mourir.

Terminons par ce qui est écrit dans Romains 6: 6:

    Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le Corps de Péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclave du péché. Car celui qui est mort est libéré du péché. – Romains 6: 6, 7

Le vieil homme que Paul parle dans ce verset est précisément les corps protoplasmiques, les corps pécheurs qui seront crucifiés avec notre Seigneur, parce que le Pneuma (l’Esprit, le Christ) prend les péchés du monde, ou le monde pécheur, et les crucifie avec lui, les annihile. Dans la sixième dimension, dans Tiphereth, le Seigneur, le Christ, incarné dans le Bodhisattva, traverse d’énormes souffrances pour annihiler le karma de cet initié et le libère complètement et le transforme en un Bodhisattva, ce qui signifie en un véhicule de la lumière.

Avez-vous des questions?

Public: Vous avez dit que Pierre, Jacobo, et Jean se rapportent tous à des glandes dans le corps. Judas était un apôtre aussi, donc qu’est-ce que la sienne?

Instructeur: Judas Thaddée ou Judas Iscariote?

Public: Iscariote.

Instructeur: Judas Iscariote est en relation avec les glandes sexuelles. Il trahit toujours le Seigneur. Votre propre Judas trahit le Seigneur, mon Judas trahit le Seigneur, et c’est la raison pour laquelle il est le seul disciple qui meurt. Signification: toutes les activités sexuelles bestiales de nos glandes sexuelles doivent mourir complètement; c’est Judas. Et voilà pourquoi Judas a le trésor, l’argent, qui est la force solaire, vous voyez? Alors le Seigneur a besoin de Judas, mais Judas doit comprendre qu’il doit mourir, doit être pendu à la fin, c’est ce que nous devons comprendre.

Au début, nous commencons comme Judas, parce que nous avons les Corps de Péché. Et nous transmutons la luxure en Chasteté, nous transmutons la colère en douceur, et nous faisons une transformation psychologique, et Judas est toujours là dans le sexe prêt à nous trahir si nous ne faisons pas attention, car il est lié aux Corps de Péché. Pour avancer, nous annihilons Judas, parce que Judas se rend compte qu’il doit mourir, de la même manière, nous devons réaliser cela. Mais cela est un processus, ce n’est pas un moment où vous vous accrochez dans l’Arbre du Bien et du Mal, de la connaissance, et c’est tout, non. Ce processus de suspension est un processus très long jusqu’à ce que Judas meurt complètement. Nous allons parler de cela dans la prochaine conférence, qui est la continuation lorsque nous entrons dans le monde de Geburah. Donc, avez-vous une autre question?

Public: Vous avez dit qu’il y a des parties supérieures de Malkuth et Yesod ; elles restent encore protoplasmique, n’est-ce pas? Maintenant, dans l’état de Limbes, vous pouvez toujours porter les corps protoplasmiques là, n’est-ce pas? Maintenant, le Bodhisattva doit-il passer à travers l’état de Limbes, est-ce une obligation pour tout le monde?

Instructeur: Eh bien, la question est, le Bodhisattva doit-il faire face aux Limbes? Oui bien sûr.Voilà précisément la douleur de Jésus dans le Mont des Oliviers, comprenant qu’il doit faire face aux Limbes et faire face à l’Enfer. Il est écrit que lorsque le Seigneur est mort, il descend dans l’Enfer, et puis il ressuscite d’entre les morts. Aller à l’intérieur de l’Enfer signifie aller dans la subconscience, l’infraconscience, dans les Corps de Péché, dans les corps protoplasmiques que nous avons, qui aiment forniquer, aldultérer, être en colère, et tous ces éléments que nous avons à l’intérieur. Lorsque vous créez le Corps de Libération dans Malkuth, vous avez ce corps qui n’est pas un Corps de Péché, mais vous avez encore votre corps physique, comme nous avons tous les corps physiques. Et utiliser les corps pécheurs pour se manifester dans cette société, parce que cette humanité, cette société, utilise les corps protoplasmiques. Voilà ce qu’est cette civilisation, des corps protoplasmiques, des organismes pécheurs. Voilà pourquoi tout le monde adore la luxure, l’orgueil, la vanité, la gourmandise. Regardez la télévision ou regardez un film et vous y verrez la violence, etc., cela est lié aux corps protoplasmiques. Nous sommes donc dans cette société, où tout le monde adore la bête, donc nous devons faire face. Tous ont la marque de la bête, les gens ont les corps protoplasmiques à l’intérieur, et nous devons aller et leur apprendre qu’ils sont des bêtes et non des hommes, comme ce grand philosophe venant de la Grèce a dit, qui était célèbre à cause de son sarcasme.

Diogène cherchait un homme dans la ville d’Athènes. Diogène recherchait avec une lampe, à midi, un homme dans la ville d’Athènes. Ils ont dit: «Que cherche-tu Diogène?»

«Je suis à la recherche d’un homme.»

Et ils disent: «Mais les hommes sont ici dans les marchés, dans les maisons et les bureaux à Athènes, il y a beaucoup d’hommes.»

«Non, non, non, ce sont des bêtes», dit-il, «ils ne sont pas les hommes. Ils mangent comme des bêtes, ils forniquent comme des bêtes, ils vont faire les mêmes choses que les bêtes font.» Et il est allé dans toute la ville d’Athènes et n’a pas trouvé un homme, donc tout le monde se sentait insulté. Il vivait dans le dos d’un baril et n’a pas trouvé l’homme qu’il cherchait. Sarcasme, c’était la philosophie de Diogène…

Public: (…) Alexandre le Grand…

Instructeur: Oui, Alexandre le Grand était en face de lui et dit: «Diogène, que puis-je faire pour toi?»

Il dit: «Peux-tu t’éloigner de la lumière du soleil s’il te plaît, parce que tu me met à l’ombre. Je te remercie.» Voilà ce qu’il dit à ce grand conquérant. Savez-vous ce qu’il voulait dire? Il voulait éloigner les corps protoplasmiques de la lumière du soleil. Diogenes connaissait cette science, c’est la façon de trouver le vrai homme.

Lorsque vous construisez des Corps de Gloire (le Soma Psuchikon) à l’intérieur de vous, cela ne signifie pas que les Corps de Péché disparaissent par magie, comme les fondamentalistes le croient. Ils disent que quand ils croient en Jésus alors leurs péchés disparaissent. Non, les Corps de Péché continuent là-bas, et vous devez incarner le Seigneur, afin de les annihiler, et c’est un processus d’Alchimie, un long processus. Ce n’est pas une question de lever le bras en l’air et dire : «Bon, ça y est, maintenant je suis libre du péché.» Non, c’est un processus. Voilà pourquoi vous devez comprendre, et pour cela, vous devez savoir au sujet de la Méditation, étudier au sujet de la Bodhitchitta et devenir un Bodhisattva, c’est précisément le contraire des Sravakas et des Bouddhas Pratyeka. Et c’est ce qu’on appelle la Gnose, pur Gnosticisme, pour transformer l’humanité, mais vous devez le faire en vous-même. Et, en tant qu’un Bodhisattva vous descendez dans les Limbes, et pas seulement dans les Limbes. Vous pouvez descendre comme Dante, comme un Bodhisattva descendant en Enfer, et voir tous ces éléments, parce que tous les neuf couches de l’Enfer dans la Divine Comédie de Dante sont une description de tous les éléments que nous avons à l’intérieur, des éléments protoplasmiques que nous devons désintégrer, qui appartiennent à Klipoth, c’est ce que les gens appellent l’Enfer, qui est inférieur à Malkuth dans l’Arbre de Vie.

Tel est précisément le grand dilemme, et beaucoup d’initiés qui ont atteint la Deuxième Naissance, qui construisent le Soma Psuchikon, ils ne désintègrent pas les Corps de Péché, ils continuent avec eux, ils deviennent des hasnamussen, une double polarité. C’est représenté dans la Mythologie Grecque par le centaure: moitié homme, moitié bête. C’est un avorton de la nature, et c’est précisément ce que nous ne voulons pas être. Nous devons désintégrer l’animal afin de devenir un véritable Être Humain. Laissez Hercules, Herakles, nous aider avec ses douze travaux.
Avez-vous une autre question?

Public: Vous avez dit qu’il faut huit ans (…)

Instructeur: Eh bien, oui, à la fin. Symboliquement, nous disons toujours le travail prend environ quarante ans, mais cela est symbolique. Mais littéralement, si vous travaillez vraiment dur, vous pouvez le faire en quarante ans. Ces quarante ans sont en relation avec la lettre Hébraïque Mem, qui est eau. Rappelez-vous que l’Arche de Noé fut quarante jours dans l’océan, et les Israélites étaient quarante ans dans le désert. C’est un symbole dans lequel vous devez travailler psychologiquement en vous-même. Quarante ans avec les trois facteurs. Mais à la fin de ces quarante années, vous devez passer les huit années de Job, dans lequel vous devez qualifier ce que vous avez accompli. Lorsque vous lisez le livre de Job, c’est le dernier reniement de Pierre, dans lequel vous êtes testé. Et si vous réussissez et passer l’épreuve de Job, qui est le troisième reniement de Pierre, le Seigneur s’incarne complètement à l’intérieur de vous. Bien sûr, personne ne peut passer cette épreuve de huit années avec l’ego vivant; c’est impossible. C’est seulement après l’annihilation de l’ego que vous pouvez être testé de cette manière.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Theophany or Christophany

L’Hypostase du Bodhisattva

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

Hypostasis

L’Hypostase du Bodhisattva et de la Bodhichitta dans le Corps de Libération

    «Car, comme l’éclair vient de l’orient, et qu’il resplendit jusqu’à l’occident, ainsi sera aussi la venue du Fils de l’Homme, car, où que ce soit, il y aura des aigles rassemblés. – Matthieu 24:27, 28

Expliquons l’Hypostase de l’Homme Céleste qui est le Bodhisattva, et l’Homme Terrestre, qui est en Sanskrit ou en Bouddhisme est la Bodhichitta, du point de vue de l’Evangile Chrétienne.

Rappelez-vous que cette série de conférences est en rapport avec le Christianisme et le Bouddhisme, et quand nous entrons dans le thème du Christianisme, nous devons aller à l’Arbre de Vie (Kabbale), la racine même des Évangiles, pour comprendre les quatre Évangiles lans la Bible, et n’importe laquelle de ces Évangiles appelées apocryphes (qui sont maintenant très populaires).

Pour commencer, l’Hypostase, d’un point de vue Gnostique, est la capacité de produire une union du Soma Psuchikon (Soma est «corps» en Grec et Psuchikon signifie «image-âme» du travail psychologique que nous accomplissons) avec Soma Pneumatikon. Ici encore Soma est «corps», Pneuma en Grec signifie «esprit», et ikon est «image». C’est précisément ce que le Bodhisattva qui entre dans le Chemin Direct essaie d’atteindre: l’union du Soma Psuchikon avec le Soma Pneumatikon. Ceci est expliqué par l’apôtre Paul (qui était et est le Maître Hilarion); Il explique en synthèse dans Corinthiens 15 ce mystère qui est une transformation alchimique et kabbalistique que l’initié doit accomplir en lui-même.

Paul déclare dans Corinthiens 15: 44-49:

    «Il est semé un corps naturel (Soma Psuchikon – Corps psychique – Corps Âme-Image), il est élevé un corps spirituel (Soma Pneumatikon – Corps Esprit-Image). Il y a un Corps Âme-Image, et il y a un Corps Esprit-Image. Et donc il est écrit, Le premier homme Adam a été fait une âme vivante, le dernier Adam a été fait un esprit vivifiant. Mais ce n’était pas ce qui est spirituel qui est premier, mais ce qui est psychique, et ensuite ce qui est spirituel. Le premier homme est de la terre, terrestre: le second homme est le Seigneur du ciel. Comme le terrestre, tels sont aussi ceux qui sont terrestres, et comme le céleste, tels sont aussi ceux qui sont célestes (le Pneuma). Et comme nous avons porté l’image de la terre, nous porterons aussi l’image du céleste.

Voici ce que nous avons dit «porté» (être enceinte).

C’est important de s’enquérir. La plupart des fondamentalistes Chrétiens pensent que nous sommes l’homme terrestre, ou le premier Adam (le Soma Psuchikon), mais dans Corinthiens 15, l’apôtre Paul s’adresse directement aux Initiés, aux Alchimistes. Le Soma Psuchikon doit émerger de nous, ou le corps de l’âme, l’âme-corps, qui est quelque chose que vous acquérez quand vous transmutez la libido sexuelle, parce que c’est précisément le sujet de toute la Genèse; Rappelez-vous que le livre de la Genèse est le livre de la «génération», la génération de l’homme interne (l’âme-homme). Tel était le but de Moïse en écrivant le livre de la Genèse: indiquer comment créer l’homme à l’intérieur à l’image de Dieu. Ainsi, dans la Genèse, il est dit qu’Adam était une âme vivante, et ensuite qu’Adam devint un esprit vivifiant.

Néanmoins, nous devons souligner que le premier Adam (le Soma Psuchikon) n’existe pas encore; C’est précisément la grande erreur des philosophes, des religieux qui lisent la Bible littéralement. Ils pensent que le premier Adam (le Soma Psuchikon) dont parle la Bible est déjà à l’intérieur de cette humanité qui peuplent toute la terre; mais, c’est incorrect.

À travers l’évolution, comme vous le savez, les Buddhata viennent ici, nous (en tant qu’embrions d’âmes) vivons physiquement, mais dans d’autres conférences nous expliquons que le Tzalem (en Hébreu Tzalem signifie «image»), qui est l’image de Dieu (avec quoi nous pouvons construire le Soma Psuchikon) demeure en potentialité à l’intérieur de l’énergie sexuelle.

Physiquement, nous venons de l’énergie sexuelle, nous sommes générés par l’énergie sexuelle; Plus loin, l’homme psychologique (le Soma Psuchikon) dont parle la Bible et que Paul mentionne dans 1 Corinthiens 15:49 n’est pas l’homme physique que nous connaissons, mais une entité psychologique qui doit apparaître à travers l’Alchimie et à travers le travail psychologique, que nous expliquons dans différentes conférences, à travers le Bouddhisme et le Christianisme.

Lorsque nous étudions les gènes sexuels, ou ce qui en science est appelé génotype (l’héritage de nos parents, ou l’héritage qui est dans le spermatozoïde et l’ovule), vous trouverez là qu’à travers le génotype nous héritons des caractéristiques psychologiques de nos parents, et même les caractéristiques physiques. Mais nous ignorons que dans notre spermatozoïde et l’ovule se trouve aussi l’héritage spirituel et psychologique de ce que nous appelons Dieu, la Monade. Ainsi, quand dans le Gnosticisme nous parlons de la deuxième naissance, ou de la déclaration que Jésus de Nazareth dit à Nicodème, nous devons naître de nouveau, nous ne prenons pas cette déclaration comme le pensent les fondamentalistes, que vous naitrez de nouveau juste en croyant ou en lisant, en mémorisant les Évangiles. Cette Seconde Naissance qui est déclarée à différents endroits, d’une manière kabbalistique et alchimique dans la Bible, est quelque chose de sexuel dans laquelle nous devons appliquer notre énergie sexuelle, transmuter, extraire ce Tzalem; le Tzalem de Dieu, qui est bien sûr sa propre image.

Rappelez-vous que Dieu n’est pas physique, c’est une entité qui est partout, mais qui se cristallise dans la force sexuelle pour générer sa propre image. Donc là maintenant, par exemple, car nous avons ignoré le processus pour extraire l’image de Dieu (pour faire de cet homme son propre image, ou cet être humain à son image), nous ne l’avons pas développé parce que cette image est Psychologique et non physique. Ainsi, nous ne l’avons pas développé, au lieu de cela, nous avons juste l’apparence physique humaine et l’apparence psychologique de ce que nous appelons l’animal ou la bête (dans d’autres conférences nous en parlons).

À travers l’évolution nous héritons des caractéristiques psychologiques et physiques de nos parents, et ceux-ci sont liés à ce que nous appelons les corps protoplasmiques. Prenons un exemple pour aller plus loin dans la compréhension de cette déclaration. Le spermatozoïde et l’ovule, lorsqu’ils se connectent, forment la première cellule de 48 chromosomes (2 chromosomes vitaux ou éthériques et 46 physiques); Chaque chromosome a environ une centaine de gènes ou plus. Dans ces gènes nous avons l’héritage, ou c’est dans les gènes qu’est connecté l’héritage, la vibration, la vibration psychologique de nos parents et notre propre vibration particulière. Les gènes restent reliés aux corps protoplasmiques, qui sont le mental et l’émotion. C’est dans ce mental et cette émotion que nous avons ce que nous appelons l’ego.

Quand nous parlons des agrégats psychologiques, l’ego, nous devons comprendre qu’il s’agit d’une entité atomique protoplasmique, moléculaire, avec laquelle nous pensons et nous ressentons, et c’est une chose ou un élément mécanique qui appartient aux minéraux, aux plantes, aux animaux; cela signifie qu’il est dans la nature, il est lunaire, mécanique. Mais quand nous arrivons au niveau de l’animal intellectuel dans lequel nous sommes, alors nous avons la possibilité, comme nous le savons de la Gnose, d’extraire cette image de Dieu, cette icône ou Tzalem (comme nous le disons en Hébreu) pour élaborer la Bodhichitta. L’image de Dieu est faite à l’intérieur, et c’est quelque chose qui doit être créé d’abord pour marcher sur le Chemin du Bodhisattva. Cela est lié à la déclaration: «Vous devez naître de nouveau», comme Jésus l’a dit à Nicodème. Cette naissance est une transformation réelle que peu à peu vous effectuez au fur et à mesure que vous transmutez votre énergie sexuelle conformément aux règles de l’Alchimie, ou comme dit la Bible, les mystères de Daath.

Donc, l’homme véritable, ou l’être humain dont parle la Bible, a sept corps: le corps physique, le Corps Éthérique, le corps émotionnel, le Corps Mental, le corps de la volonté, le corps de la Conscience et le corps spirituel. Mais cet homme dont nous discutons ici, je le répète, est psychologique; même son corps physique est psychologique, est l’âme, est psyché.

Il y a quelque chose que nous devons expliquer ici, parce que nous avons présentement trois cerveaux, le cerveau intellectuel dans notre tête, le cerveau émotionnel dans notre cœur et le nombril, et le cerveau instinctif/moteur/sexuel lié aux mouvements et aux instincts et à l’activité sexuelle. L’homme psychologique que nous devons créer doit aussi être lié à ces trois aspects afin que les trois forces primaires de l’univers se manifestent à travers lui. Et pour créer ceci, comme vous le savez déjà, dans le Gnosticisme nous expliquons toujours au sujet de l’absorption du Tzalem de Dieu; ce Tzalem ou image de Dieu est ce qui dans le Christianisme est appelé le Saint-Esprit, et qui dans la Kabbale est appelé Jehovah-Elohim, que dans le livre de la Genèse déclare qu’il a créé l’homme à son image.

Jehovah-Elohim selon la Kabbale est le nom de Dieu attribué à Binah, qui est compréhension et assimilation. Binah se manifeste à travers Yesod, qui est l’énergie sexuelle. Il est dit dans le livre de la Genèse que Jehovah-Elohim crée l’homme, mais pour que cette image de Dieu ou cet être humain émerge en chacun de nous, nous devons extraire cette image qui est dans la matière sexuelle. La seule énergie qui peut créer est l’énergie sexuelle, et nous devons comprendre que l’énergie sexuelle travaille dans différentes octaves.

Nous pensons que l’énergie sexuelle est seulement liée au corps physique, mais ce n’est pas ainsi: l’énergie sexuelle est liée aux sept corps et au-delà. Rien ne peut exister sans cette puissance-énergie ou puissante énergie du Saint-Esprit, Binah.

Donc, au fur et à mesure que nous transmutons l’énergie sexuelle à travers l’Alchimie Sexuelle, à travers le Sahaja Maithuna, l’énergie du Saint-Esprit s’élève (comme nous le savons Gnostiquement et comme nous l’expliquons dans différentes conférences) dans la colonne vertébrale. L’énergie ressuscitée est précisément ce qui en Sanskrit s’appelle Kundalini. L’énergie du Saint-Esprit, ou Kundalini, s’élève dans la colonne vertébrale et crée, élabore l’homme psychologique, le Soma-Psuchikon, la Bodhichitta. Bien sûr, ce processus n’est pas seulement la transmutation sexuelle, il implique un travail psychologique qui est expliqué dans de nombreux livres et nous expliquons dans différentes conférences. Nous expliquons que l’élaboration de la Bodhitchitta commence même si vous êtes célibataire, mais si vous êtes marié, bien sûr, elle est accélérée, parce que les deux polarités homme-femme accroît le développement de cette Bodhitchitta, lorsque nous travaillons naturellement psychologiquement et sexuellement dans la Chasteté, la Chasteté scientifique.

Donc, dans le processus de l’élévation ou de l’élaboration de l’homme psychologique à l’intérieur de chacun d’entre nous (rappelez-vous que lorsque nous disons «homme», nous nous référons aux manas, le mental supérieur, en Sanskrit. Nous ne nous référons pas au sexe masculin, mais au manas, le manas qui pourrait exister dans le corps féminin ou masculin). Ainsi, lorsque l’énergie du corps physique monte du coccyx au cerveau, alors une transformation de la psyché se produit dans la personne. Le mental et la psyché sont unis. Mais cette psyché et ce mental demeurent dans une dimension supérieure. Ici, dans le plan physique, l’initié commence à élaborer ce que nous appelons le Corps de Libération. le Corps de Libération est un corps, un corps physique, mais il n’appartient pas au monde tridimensionnel. le Corps de Libération est un corps qui se forme comme le poussin est formé dans l’oeuf, dans la coquille. Le processus ou l’élaboration du Corps de Libération est physique et psychologique.

Nous avons expliqué dans les conférences précédentes au sujet des quatre éthers du corps vital, qui est une partie supérieure du corps physique. Nous avons expliqué que lorsque le deuxième serpent s’élève dans le Corps Éthérique et alors nous élaborons le Corps d’Or. Ce Corps d’Or est la partie supérieure du Corps de Libération, et ils s’intègrent sans confusion dans la quatrième dimension. Donc c’est quelque chose qui se passe à l’intérieur, voyez-vous; c’est ce que nous appelons l’Hypostase. Étant physiquement ici dans ce monde physique, le monde tridimensionnel, à travers la transmutation sexuelle vous naissez dedans à l’intérieur de la partie supérieure du corps physique, qui est le Corps Éthérique. Ainsi le Corps de Libération, qui est physique, est fait de chair, mais pas de chair qui vient d’Adam, cet Adam, cet Adam pécheur qui est tombé, qui est lié à l’humanité présente. Rappelez-vous que cette humanité est tombée d’Eden, c’est-à-dire que cette humanité est tombée de cet état Edénique. Maintenant avec le processus de l’Alchimie nous créons à nouveau, nous naîssons de nouveau peu à peu.

Ainsi le Corps d’Or est le Corps Éthérique qui se forme avec les deux éthers supérieurs: l’éther lumineux et l’éther réflécteur. Ces deux éthers fabrique ce que nous appelons le Corps d’Or. Et ce Corps d’Or s’intègre au Corps de Libération, mais cet homme psychologique a besoin de plus de développement, il a besoin bien sûr d’une partie émotionnelle, donc à l’intérieur de ce Corps de Libération (dans la cinquième dimension) évolue et se crée (après la création du Corps d’Or, qui est le Corps Éthérique) ce que les occultistes et les ésotéristes appellent le Corps Astral Solaire.

Ce Corps Astral Solaire est appelé l’enfant d’or, ou l’enfant doré. Cet enfant d’or, ou enfant doré, est précisément notre Jésus-Christ particulier. Néanmoins, le Corps de Libération a aussi la même apparence ou les mêmes traits du Rabbin de Galilée, Jésus de Nazareth. C’est un corps qui se forme dans la quatrième dimension, mais ce Corps de Libération a besoin aussi, comme je l’ai dit, de la partie émotionnelle de celle-ci qui est supérieure. Ce (corps supérieur) a été expliqué dans le cours précédent relatif à la transfiguration du Bodhisattva.

Bien sûr, ce Corps de Libération a aussi besoin d’un mental. Rappelez-vous que je vous disais que nous sommes toujours diviser en trois aspects: le mental, l’émotionnel et physique. Alors quand nous commençons à lever le serpent du Corps Mental, ou si nous créons le Corps Mental Solaire (que dans la Théosophie est appelé manas inférieur), alors ce mental est absorbé dans ce Corps de Libération. Et c’est précisément ce qui arrive lorsque le serpent Kundalini du Corps Mental atteint une certaine vertèbre des vertèbres du Corps Mental, alors l’initié entre symboliquement, initiatiquement dans la Jerusalem Céleste. Cette Jerusalem Céleste est le monde mental, qui est ce que nous appelons le Devachan.

Donc, comme vous le voyez, l’homme psychologique naît peu à peu et son corps physique reçoit les différents attributs des corps qui naissent à l’intérieur de lui ou à l’intérieur d’elle à travers l’initiation. C’est donc un long processus, ce n’est pas un processus comme le pensent les fondamentalistes; Ils supposent qu’en élevant leur bras en l’air et en disant «Je crois en Jésus», ils naîssent automatiquement de nouveau, ignorant que c’est un travail alchimique très sérieux.

Comme le dit Paul de Tarse, «le premier Adam est le Soma Psuchikon», le corps de l’âme, ou le psychique, ou l’homme psychique qui doit naître; c’est le premier homme. Chaque fois que les fondamentalistes lisent la Bible, ils pensent que le premier homme se réfère à nous tous; non! Nous ne sommes pas le premier homme.

Le premier homme est cet être qui, dans le livre de la Genèse, a été créé le sixième jour. Lorsque vous étudiez le livre de la Kabbale, du Tarot ou de la Torah, vous trouverez que le nombre six est Geburah, en commençant par le bas de l’Arbre de Vie, en comptant de Malkuth, Yesod, Hod, Netzah, Tiphereth, Geburah. Geburah est appelé Buddhi en Sanskrit, le corps de l’âme, ou le corps de la Conscience. Donc, l’homme psychologique naît ici le sixième jour, parce que c’est un processus psychologique. Les gens ont de la difficulté à comprendre cela, parce que c’est un processus d’Alchimie, de transmutation, où le Tzalem, l’icône, l’image de Dieu fait une transforme dans différentes octaves dans la carcasse, à l’intérieur de l’œuf – «Car là où il y a de la carcasse, les aigles se rassembleront.» – Matthieu 24:27, 28. Donc, physiquement, nous sommes cet œuf, en d’autres termes, le corps physique que nous avons en ce moment est symbolisé comme un œuf dans lequel tous les éléments sont placés, et nous devons travailler avec eux pour que le poussin, ou nous dirons pour que Horus (l’âme-homme), qui est l’homme terrestre (Soma Psuchikon) puisse naître à l’intérieur.

Donc, quand cette image de Dieu est créée, quand tout l’âme-homme est fait, ceci est placé dans Eden, dans la quatrième dimension. C’est pourquoi quand vous investiguez en Samadhi et que vous entrez dans le Nirvana, vous découvrez que tous ces Maîtres ou initiés dans le Nirvana ont les quatre Corps de Gloire. Or, ici sur la terre, nous avons les quatre corps de péché. Ces quatre Corps de Péché sont:

  1. Le corps physique commun et ordinaire que nous avons
  2. Le corps vital commun et ordinaire que nous avons qui est la partie supérieure du corps physique
  3. Le Kama Rupa, qui est un corps émotionnel protoplasmique que nous utilisons quand nous allons au lit et voyageons dans le plan astral
  4. Le manas inférieur, qui est aussi le mental protoplasmique que nous utilisons

Donc le mental, l’émotion, le corps vital et le corps physique sont ce qu’on appelle dans l’ésotérisme les quatre Corps de Péché, au sein desquels, malheureusement, la Buddhata est piégée.

La Buddhata, l’essence avec laquelle nous pouvons élaborer la Bodhichitta, est engloutie dans ces corps protoplasmiques qui évoluent depuis le règne minéral, dans le règne végétal, dans le règne animal et atteingnent le sommet du règne animal intellectuel dans lequel nous sommes. Mais si nous ne développons pas l’image de Dieu, l’homme psychologique, ces corps protoplasmiques mécaniques involuent, retournent dans la matière, se désintègrent; cette involution est précisément ce que la bible appelle la Seconde Mort, qui est l’involution des quatre Corps de Péché. L’involution crée ou mieux dit dégénère les corps protoplasmiques dans ce que nous appelons les trois démons, ou entités qui travaillent en accord avec l’involution et qui attirent les lois de Klipoth.

Quand nous travaillons dans cette transformation appelée la deuxième naissance ou pour naître de nouveau, nous travaillons aussi avec la carcasse ou nos corps protoplasmiques, mais nous devons comprendre que nous faisons, comme nous l’expliquons ici, une Hypostase, quelque chose est créée derrière la carcasse, de l’intérieur de la coquille que nous voyons, mais cette deuxième naissance dont nous parlons est un long processus.

Ainsi, le premier homme est de la terre, c’est ce que Paul dit, le premier homme est de la terre, en d’autres termes, il est matière. Quand nous parlons de matière, nous ne parlons pas seulement de la matière physique; Il y a différents types de matière. La matière elle-même est mentale, mais bien sûr nous avons un mental, une matière qui est lunaire. Mais, la matière dont nous parlons ici est Solaire, immortel, parce que les corps électroniques solaires ne sont pas soumis à l’involution, ou à la mort; même le Corps de Libération qui est le corps physique que nous devons créer à l’intérieur, est soumis aux lois supérieures, est électronique, est Édénique, est fait de chair comme la chair que nous avons ici, mais n’appartient pas à ce monde tridimensionnel, mais il peut se matérialiser en lui. Si le Maître veut apparaître dans le monde physique, physiquement parlant, il ou elle utilise le Corps de Libération pour apparaître. Bien sûr, pendant cette transition ou transformation, le Maître utilise deux corps; le Corps de Péché que nous avons, qui est ce corps physique tridimensionnel qui naît à travers la fornication de nos parents et l’autre corps (le Corps de Libération) qui naît par la transformation de la libido.

La seule chose que nous devons comprendre et saisir ici est que lorsque nous parlons de l’initié, lorsque nous parlons du Maître qui a ces corps glorieux, cela n’a rien à voir avec la personnalité physique ici dans ce monde physique. Ici, dans ce monde physique, nous avons un nom donné par nos parents, nous utilisons notre nom de famille selon notre famille, mais qui est périssable, et n’a rien à voir avec ce dont nous parlons ici. En d’autres termes, cela ne signifie pas que l’homme terrestre ou pécheur qui apparaît dans le monde tridimensionnel va utiliser le Corps de Libération, parce que le Corps de Libération qui est montré dans l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem appartient à la Monade; C’est précisément le sens de ce symbole. La Monade utilise le Corps de Libération pour entrer dans la Jerusalem Céleste; ainsi, avec ce corps physique de libération à l’intérieur duquel se trouve le Corps Astral Solaire, le Corps Mental Solaire et même la volonté, l’initié peut entrer dans les mondes supérieurs, ou apparaître dans le monde tridimensionnel ou apparaître dans le monde astral, ou monde causal, et aller même dans l’Absolu. Comprenez que nous parlons ici du Maître, de l’initié.

Maintenant parlons de nous, l’homme pécheur. Nous sommes le dragon noir à sept têtes: la luxure, la cupidité, la gourmandise, la paresse, l’orgueil, etc. Ce dragon à sept têtes peut-il utiliser ces corps glorieux ou le Corps de Libération? Non!

Comprenez que c’est précisément dans le Chemin du Bodhisattva dans lequel nous (l’homme pécheur) devons travailler très fort pour utiliser le Corps de Libération. Oui, le Corps de Libération (le Svabhavikakaya) ne peut être utilisé que par la Bodhitchitta. Le Corps de Libération ne peut être utilisé par exemple par la cupidité, ni par l’orgueil, ni par l’envie; c’est un corps qui appartient réellement au Maître. Et tous ces grands corps de la Seconde Naissance, comme je l’ai dit, sont utilisés par l’initié, par le Maître. Mais cet initié, ce Maître (que nous désignons toujours dans l’Arbre de Vie comme Chesed), est l’Homme Réel, la septième Sephirah, l’Esprit. Le problème de comprendre cela réside dans le fait que nous pensons toujours physiquement, donc nous pensons que nous sommes les premiers, mais en réalité nous sommes les derniers, parce que le premier est Chesed, l’Esprit, et le dernier corps est le corps physique que nous avons.

C’est ainsi que nous devons comprendre que lorsque nous disons que nous utilisons le Corps de Libération, nous parlons de Chesed, c’est lui qui l’utilise, qui est notre Esprit. Mais maintenant, dans l’Hypostase, le Bodhisattva doit être uni avec la Bodhichitta pour que la Bodhichitta jouisse du Corps de Libération. Et c’est précisément une grande transformation. Permettez-moi de lire pour vous ce que Genèse 2: 1-7 énonce pour que vous compreniez mieux; Il s’agit du Soma Psuchikon ou de l’homme psychologique que nous avons déjà expliqué:

    «Ainsi le ciel et la terre furent achevés, et toute leur l’armée, et au septième jour Dieu mit fin à son œuvre qu’il avait faite, et il se reposa le septième jour de toute son oeuvre qu’il avait faite. Le septième jour, et le sanctifia, parce qu’il avait reposé de toute son œuvre que Dieu créa et fit. Puis, après cela, on explique que, quand cet homme a été créé, «il y eut un brouillard de la terre, et il arrosa toute la surface de la terre.» Et Iod- Hava Elohim forma l’homme de la poussière de la terre et souffla dans sa narine le souffle de vie, et l’homme est devenu une âme vivante.»

Lorsque vous trouvez le mot sol ou terre dans la Genèse, c’est littéralement Adamah en Hébreu, la sol. Alchimiquement, Kabbalistiquement, vous devez comprendre que ce corps physique devrait s’appeler Adamah. Parfois on l’appelle Adam, mais c’est réellement Adamah ou le sol, l’aspect matériel (la carcasse) au sein duquel nous prenons tous les éléments pour élaborer cette âme-homme qui est écrit dans le livre de la Genèse. Mais il est dit là que Dieu a fait cette âme-homme de la poussière de la terre (Adamah). Maintenant vous devez comprendre profondément l’élaboration de cet homme Edénique qui est écrit là est, ce que cela signifie prendre de la poussière les éléments pour faire cet homme Edénique; Comprenez que c’est un processus psychologique et long. Voici que cela s’explique après la création de tout de la Genèse; parce que c’est un travail psychologique et c’est au septième jour quand nous devons le faire.

Maintenant, quand nous parlons du septième jour, nous parlons de Binah. Rappelez-vous que selon les sept planètes, la Loi de l’Heptaparaparshinokh, la Lune est première, puis Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne; ces sept planètes sont les planètes liées aux sept jours de la semaine. La septième planète est Saturne, qui est liée à samedi. Samedi, comme vous le savez par les kabbalistes, est saint; rappelez-vous «vous garderez le Sabbath saint.» Ce commandement dans cette déclaration est très clair, pour ceux qui ont atteint la deuxième naissance.

Une fois que vous avez créé tous ces éléments à l’intérieur de vous, qui sont les corps psychologiques, alors vous devez nettoyer ces corps, vous devez éliminer de votre nature tout ce qui est négatif, ce qui est animal, ce qui est bestial, tout ce qui appartient aux corps protoplasmiques. Et c’est précisément le processus qui est symboliquement expliqué dans les Évangiles Bibliques. Il est écrit là que le Fils de l’Homme est le Seigneur du Sabbath, et que le Bodhisattva, qui est réellement le Fils de l’Homme, accomplit ses œuvres le samedi; c’est comme cela qu’il est écrit dans les Évangiles.

Expliquons et comprenons pour approfondir ce travail psychologique que nous expliquons. Le thème de ce cours, le Chemin du Bodhisattva, stipule que «le Fils de l’Homme sort de l’Orient et brille jusqu’à l’Occident». Alchimiquement, psychologiquement, Kabbalistiquement parlant, vous savez que le Tzalem, l’image de Dieu (Christ) est dans l’énergie sexuelle Solaire, et que quand cette énergie s’élève dans la colonne vertébrale, c’est l’Orient. Donc, le début de la venue du Fils de l’Homme est le lever du Christ, le lever du soleil, la force Solaire qui monte dans la colonne vertébrale, qui est la Kundalini, c’est le début. Mais le Christ doit briller jusqu’à l’Occident. Qu’est-ce que l’Occident? Eh bien vous savez quand vous regardez à l’Occident, c’est quand le soleil se couche, disparaît. Donc nous, les Gnostiques, savons suivre ce soleil. Quand le soleil se couche à l’Occident, vous êtes dans les ténèbres, mais un vrai Gnostique va au-delà et suit ce soleil et trouve ce que nous appelons le soleil astral. Ce soleil astral est précisément le Christ Cosmique qui brille à l’Occident. C’est pourquoi dans les autres Écritures Gnostiques les Gnostiques disent: «N’attendez rien de l’Orient, mais de l’Occident. Cela signifie qu’à l’Occident, dans les mondes intérieurs, quand ce soleil disparaît et brille là dans la quatrième, la cinquième, la sixième, la septième dimension, c’est là que se trouvent les Maîtres auto-réalisés, les Maîtres qui ont accompli tout le travail psychologique, donc le soleil (Christ) se couche là, et brille dans leurs mondes intérieurs.

Nous devons donc aller plus loin (même vers l’Occident), autrement dit, au début, vous commencez à accomplir votre travail psychologique et alchimique à l’Orient, parce que nous sommes conscients de ce monde physique. Les gens viennent ici et écoutent la quatrième dimension, la cinquième dimension, six, sept dimensions et ils doivent l’imaginer. La seule dimension que nous sommes conscients, que nous pouvons toucher, est le monde en trois dimensions, cette dimension physique, qui est le début, l’Orient; Le soleil se lève ici grâce au travail alchimique et psychologique que nous devons accomplir. Ainsi, peu à peu, à travers la Chasteté, la Méditation et toute l’œuvre, le Soleil-Christ s’élève, et en s’élevant et en s’élevant, nous arrivons à la Seconde Naissance, qui est la création des quatre Corps de Gloire, qui appartiennent à des dimensions différentes, Ces dimensions que Jésus appelait le Royaume des Cieux. Le Royaume des Cieux est au-dessus de Malkuth ; si vous avez une image de l’Arbre de Vie, la Kabbale, vous trouverez le Royaume des Cieux au-dessus de Malkuth. Par conséquent, être un nouveau-né, ou deux fois né, c’est être capable de pénétrer dans tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie.

Bien sûr, avec la Conscience, avec la Bouddhata (l’embryon d’âme), vous pouvez expérimenter le Royaume des Cieux. Il y a de nombreuses pratiques pour cela, mais être un citoyen de ces dimensions vous avez besoin de créer les quatre Corps de Gloire; vous devez créer l’homme terrestre, l’homme édénique, le Soma Psuchikon. Et avec l’aide du Fils de l’Homme, comme nous l’expliquons ici, nous entrons dans l’Occident, où le soleil se couche. Quand le soleil physique se couche vous allez dans le lit, vous allez au repos, mais vous continuez à travailler dans d’autres dimensions, votre corps physique est au repos, mais vous êtes à l’Occident, au-delà de ce coucher de soleil, c’est là que vous travaillez psychologiquement avec l’aide du Fils de l’Homme afin d’en extraire de la poussière de la terre la Vérité; cette vérité est embouteillée dans les corps protoplasmiques, c’est la Bouddhata, c’est l’essence, parce que la vérité est au delà du bien et du mal.

Nous avons notre propre bien et mal ici dans Klipoth; vous voyez, c’est de l’intérieur des corps protoplasmiques, de l’intérieur de tous ces egos, que la vérité émerge, de Klipoth. La vérité n’émerge pas comme la bête, mais quand vous la connaissez, la vérité émerge lorsque vous désintégrer la bête à travers l’Annihilation Bouddhique; la bête est formée par nos agrégats psychologiques qui ne peuvent pas s’unir au Corps de Libération. La bête est précisément le problème qui est formé à l’intérieur de celui que nous appelons le hasnamuss.

Lorsque vous atteignez la Seconde Naissance, mais que vous avez encore à l’intérieur de vous les corps protoplasmiques et l’ego. Il y a quelques Gnostiques qui déclarent que vous pouvez être en danger de devenir un hasnamuss, qui est un être à double polarité. Mais en réalité, chaque initié du passé, présent et futur sont toujours en ce danger, parce que, après que la Seconde Naissance est atteinte, vous avez encore vos corps protoplasmiques, votre ego. Pas la même quantité que vous avez eu au début, parce que vous devez éliminer certains éléments pour atteindre ces hauteurs, mais quand vous réalisez la Seconde Naissance vous avez toujours l’ego et les corps protoplasmiques. C’est ici que vous faites face à la situation de rester comme hasnamuss et en travaillant peu à peu, en éliminant ces éléments dans différents Mahamanvantaras ou réincarnations, et c’est ce que nous appelons le Chemin en Spirale. Nous allons dire que le Chemin en Spirale est le Chemin des Hasnamussen, parce qu’ils ont encore l’ego. Mais, le Chemin Direct est différent; ici, vous devez parvenir à l’élimination complète de l’ensemble de ces éléments protoplasmiques pour devenir, en effet, un Homme du Sabbath ou Septième jour.

Voilà pourquoi lorsque vous atteignez la Seconde Naissance, vous avez deux choix: continuer votre travail sur le Chemin Direct (la Voie Droite) ou le Chemin en Spirale. Ainsi, ce choix est juste pour ceux qui sont nés de nouveau. Un deux fois né a le choix d’éliminer cette bestialité de deux façons différentes: la voie lente ou la voie rapide; la Voie Droite est la plus rapide et la spirale est la plus lente. La Voie Droite ou la spirale est un choix, un choix de volonté.

Si vous choisissez de prendre le Chemin Direct, le Seigneur, le Christ Cosmique (Avalokiteshvara, Kuan-Yin, Chenrenzig) s’incarne en vous. Et c’est aussi quelque chose que les fondamentalistes ne comprennent pas. Ils ne comprenent pas que le Christ ne peut entrer dans les corps protoplasmiques (Corps de Péché). Pour recevoir cet élément cosmique (Christ) à l’intérieur de votre psyché, vous devez être né de nouveau, vous devez avoir l’homme psychologique à l’intérieur, la Bodhitchitta, créée, élaborée avec le Corps de Libération, le Soma Psuchikon, qui est ce que Paul de Tarse parlee dans 1 Corinthiens 15.

Alors, quand le Soma Psuchikon est créé, alors nous pouvons parler du Soma Pneumatikon. Ce Soma Pneumatikon, le pneuma, l’esprit, est précisément le Fils de l’Homme qui vient; il vient d’en haut et entre pour créer le Bodhisattva, pour travailler à l’intérieur de lui.

Maintenant, permettez-moi de vous lire où le Maître Jésus parle à ce sujet, qui est quand il parle à Nicodème, il dit: «Si un homme ne naît d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.» Le Royaume de Dieu, ou le Royaume des Cieux, est ce que nous expliquons déjà ici (les Sephiroth supérieurs), et si vous n’avez pas créé le Soma Psuchikon à l’intérieur, vous ne pouvez pas entrer dans le Royaume de Dieu. Et comme vous le savez, dit-il, «Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit»; ainsi que tout ce qui est écrit dans la Bible que nous répétons plusieurs fois et ce qui est écrit dans de nombreux livres et qui est liée à la Seconde Naissance.

Et voilà ici, c’est quelque chose de très importante, après la longue explication que le Maître Jésus donne à Nicodème, il dit, «Et aucun homme n’est monté au ciel, sauf celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’Homme qui est dans les cieux ». Donc, en d’autres termes, ici, sur cette terre, personne ne peut aller au ciel, même si l’homme pécheur (avec des corps protoplasmiques) après être né de nouveau, après avoir créé tous ses corps solaires, s’il ne reçoit pas le Fils de l’Homme. En d’autres termes, Jésus parle ici de nous, qui avons ces éléments protoplasmiques que nous appelons la luxure, la colère, l’orgueil, l’avarice, l’envie, la gourmandise, la paresse, et toutes ces conneries psychologiques que nous avons en abondance.

Comprenez que nous voulons entrer dans le ciel, mais nous ne pouvons pas, parce que, malheureusement, nous sommes piégés à l’intérieur de ces éléments, mais chacun d’entre nous voulons aller avec eux dans le ciel. Eh bien, même si nous avons créé les corps internes (le Soma Psuchikon), ces éléments protoplasmiques pécheurs ne peuvent pas aller au ciel, mais seulement le Fils de l’Homme qui est dans le ciel. Ainsi, le Fils de l’Homme doit descendre en tant que sauveur dans ce Psuchikon-homme pour le faire. Voilà pourquoi Jésus a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’Homme soit élevé.» Rappelez-vous que là où Jésus explique à Nicodème qu’il doit naître de nouveau, Jésus dit après (après que vous êtes né de nouveau) que vous devez élever le Fils de l’Homme à l’intérieur de vous.

La levée du Fils de l’Homme à l’intérieur est aussi un processus d’Alchimie, un processus, une transformation, dans laquelle nous devons assimiler le Seigneur (le Christ Cosmique) peu à peu. Ce processus est ce que nous expliquons ici, que nous appelons les Initiations Vénuste.

Voilà pourquoi, après cela Jésus a déclaré: «Que quiconque croit en lui (le Fils de l’Homme) ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.» En d’autres termes, nous devons travailler avec le Fils de l’Homme, psychologiquement, dans tous nos corps, en commençant par le Corps de Libération, le Corps Astral Solaire, Corps Mental Solaire, le Corps Causal Solaire, et tous les corps que nous avons créé, ou après être né de nouveau.

    «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (le Logos Solaire) pour que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.»

Donc, le Fils de Dieu est le Christ Cosmique, et si vous l’assimilez (en tant que Soma Pneumatikon dans le Soma Psuchikon), bien sûr, vous entrerez dans ces royaumes de l’Arbre de Vie, vous, vous la Conscience qui est en train d’écouter en ce moment.

Je répète encore une fois pour expliquer: C’est l’Être Intérieur, la Monade d’un deux fois né, qui a les corps solaires et même le Corps de Libération. Nous créons les Corps de Gloire avec le travail alchimique que nous effectuons ici, mais, si nous voulons partager cela, si nous voulons profiter de cette belle chose qui appartient à notre Esprit, alors nous devons suivre le Chemin du Fils de l’Homme, le Chemin du Bodhisattva, nous devons incarner cet élément cosmique que la bible appelle le Fils de Dieu, qui, dans l’Arbre de Vie est Chokmah (sagesse); c’est un processus de transformation, et c’est en faisant cela que nous acquérons la vie éternelle. Bien sûr, cette vie éternelle est obtenue avec la résurrection, mais ne nous laissons pas aller dans cela maintenant, parce que nous expliquons seulement l’Hypostase de l’homme; peu à peu dans les différentes étapes vous allez comprendre tout cela.

    «Car Dieu n’a pas envoyé son fils (en tant que le Fils de l’Homme) dans le monde pour condamner le monde, mais que le monde à travers lui puisse être sauvé.»

Le monde, bien sûr, que nous lisons ici est le Soma Psuchikon, l’homme psychologique qui est créé, qui est alchimiquement élaboré; car ce monde n’est pas quelqu’un qui croit en ce qui est écrit dans la Bible. Bien sûr, vous pouvez accepter ou croire ce qui est écrit, car c’est beau, mais pour élaborer alchimiquement cela, pour que vous atteingner ce niveau et recevoir le Fils de Dieu, vous devez l’atteindre alchimiquement. Ensuite, les déclarations antérieures, Jésus vient et dit: «Car celui qui (avec ses corps protoplasmiques) fait le mal haït la lumière, et ne vient à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées.»

Donc, comme vous voyez quand, Gnostiquement parlant, nous parlons de ce processus psychologique et alchimique, c’est un processus dans lequel nous travaillons avec la force sexuelle, parce que «comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut que le Fils homme soit élevé.» Par conséquent, vous devez investiguer sur ce qu’est le serpent que Moïse éleva dans le désert.

Le serpent est un symbole de l’Alchimie. Le serpent est le serpent de bronze (décrit dans le livre des Nombres). Le bronze est l’union de deux métaux, l’étain et le cuivre; l’étain est masculin et le cuivre est féminin. L’union de ces deux métaux, alchimiquement parlant, fait le serpent de bronze, ainsi (Homme-Femme) était cet alliage avec lequel Moïse a travaillé dans le désert. Donc, recevoir le Fils de l’Homme c’est travailler alchimiquement comme Moïse dans le désert.

Donc, ici, nous sommes en effet en train de clarifier les aspects kabbalistiques, ésotériques, psychologiques de ce processus de transformation ou Hypostase qui se produit dans le Chemin du Bodhisattva au moyen du développement de cet homme psychologique (Soma Psuchikon) et en extrayant à partir de la poussière de la terre (qui est la carcasse, les corps protoplasmiques) les éléments psychologiques dont nous avons besoin afin de profiter du Corps de Libération. Voilà comment nous avons, bien sûr, peu à peu, accès au Corps de Libération, parce que c’est précisément ce que Dieu veut donner à son fils, qui est malheureusement embouteillée dans le péché, dans les quatre Corps de Péché. Notre propre Monade individuelle particulière veut nous faire profiter le Corps Édénique de Libération, mais si nous restons avec les défauts, les vices dans ce monde physique et que nous sommes paresseux, et nous n’annihilons pas ces éléments, nous ne pourrons jamais apprécier le Corps de Libération, nous ne pourrons jamais atteindre l’entrée triomphale dans la Jerusalem Céleste.

Voici, il y a deux Jerusalems: la céleste et la terrestre. Précisément, cela apporte dans mon mental quelque chose que je lisais lié aux deux femmes, qui, en relation avec la Kabbale sont le symbole des deux Jerusalems.

Le nom d’Abraham provient de racines Sémitiques, et signifie «le Père divin est exalté.» – Ab, «Père», et ram, raham, «Exalté». Abraham est donc le symbole créateur de la Monade que, à traveur Yesod a deux générations, ou deux enfants; Abraham avait Ismaël et Isaac, seulement deux enfants.

Galates 4: 22-28:

    «Car il est écrit, qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante, l’autre d’une femme libre. Mais celui qui était de la servante est né selon la chair (la protoplasmique). Mais celui de la femme libre était selon la promesse. De telles choses sont une allégorie: car ce sont les deux alliances, l’une du Mont Sinaï, enfantant pour la servitude, qui est Agar. Car cette Agar est le Mont Sinaï en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, et est dans la servitude avec ses enfants (en Malkuth, le monde physique). Mais la Jérusalem qui est en haut (la Jerusalem Céleste) est libre, qui est la mère de nous tous (qui transmutons la libido). Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n’a pas enfanté, éclate en sanglot et pleure, toi qui ne travaille pas: car la désolée (la femme en Malkuth ) a beaucoup plus d’enfants que celle (Shechinah, la Mère Divine Kundalini) qui a un mari (le Saint-Esprit). Maintenant nous, frères, comme Isaac (le Fils de l’Homme) était, sont les enfants de la promesse.»

Donc, Sara, ou Sarai, la Divine Princesse Kundalini, est celle qui reçoit la promesse, en d’autres termes, celle qui reçoit l’image de Dieu.

Donc, en d’autres termes, c’est le processus de création de Dieu, ou deux alliances dans lesquelles Dieu crée de la même façon, à partir du même véhicule, qui est Yesod, les organes sexuels. Le premier est précisément celui à travers lequel tous les êtres sont nés de Agar, car cette Agar est le Mont Sinaï en Arabie, l’Egypte, qui est Malkuth, et nous sommes tous les enfants de Agar. Mais nous avons la possibilité de devenir comme Isaac, des enfants de la promesse; c’est en transmutant le Tzalem, l’icône, l’image de Dieu à l’intérieur. Et voilà comment nous devons comprendre la différence entre les deux générations: la génération physique, qui est la fornication, qui est cette génération à travers laquelle tout le monde est en train de naître, et l’autre qui est la génération initiatique.

La génération initiatique ne signifie pas que parce que vous appartenez à telle ou telle religion que vous allez aller et devenir un enfant comme Isaac, fils d’Abraham selon la promesse, non! Comprenez que c’est une transmutation sexuelle que vous devez effectuer. Voilà pourquoi, lorsque vous lisez dans la Bible au sujet de la promesse, vous y trouverez qu’il y a un pacte, le pacte de la circoncision, qui est un symbole sexuel pour expliquer ce mystère d’une manière kabbalistique cachée.

Donc, de toute façon, les deux générations élaborent deux formes différentes de raisonnement, c’est quelque chose que vous devez comprendre et saisir très bien maintenant. Nous raisonnons, mais nous avons un raisonnement subjectif. Qu’est-ce que subjectif? Subjectif est celui qui est en bas, sub. Et ce que nous trouvons en bas selon l’Arbre de Vie, la Kabbale, est Malkuth. Ce corps, corps physique qui est Malkuth, reçoit des impressions à travers les oreilles, les yeux, le nez, la bouche, le toucher, cinq sens, et à travers les informations que nous recevons à travers les cinq sens du corps physique, nous élaborons des concepts, nous raisonnons, mais c’est un raisonnement subjectif. Et ce raisonnement subjectif appartient au mental protoplasmique que tout le monde a. Vous trouvez que cette civilisation actuelle est constituée sur la base de ce raisonnement subjectif, de ce monde en trois dimensions. Donc, avec les cinq sens, nous pouvons seulement saisir la longueur, la largeur et la hauteur, les trois dimensions. Au-delà des cinq sens, il y a beaucoup d’inventions qui peuvent effectuer des investigations et voir la quatrième dimension, comme l’appareil photo Kirlian, mais sans lui, et seulement avec les cinq sens, nous ne pouvons pas aller au-delà de la troisième dimension. Voilà pourquoi lorsque nous parlons de la quatrième, la cinquième et d’autres dimensions liées à l’Arbre de Vie, nous devons utiliser beaucoup de symboles pour que vous compreniez avec votre raisonnement subjectif. La science tridimensionelle, la science actuelle, est la science subjective liée au raisonnement subjectif. Quand nous disons «science actuelle», nous parlons de la science matérialiste, pas cette science du Gnosticisme.

Cette science du Gnosticisme est basée sur un raisonnement objectif. En d’autres termes, quand nous commençons à travailler dans le travail psychologique que nous expliquons ici, nous développons un raisonnement objectif, et par objectif nous nous référons à la partie supérieure de l’Arbre de Vie, la septième, sixième, cinquième, quatrième dimensions dans lesquelles nous trouvons d’autres éléments. Mais pour y pénétrer, nous devons développer d’autres sens. Et ces sens sont précisément liés à l’homme psychologique que nous devons développer.

Comme l’homme ordinaire ici, dans ce monde physique, voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles, sens les odeurs avec son nez et etc, de même, l’homme psychologique utilise également ces sens. Mais, non seulement il utilise les cinq sens, mais de plus, il utilise sept autres sens, qui, dans l’ésotérisme ou l’occultisme est beaucoup discuté; ceux-ci sont liés aux sept chakras. Mais bien sûr, les sept chakras, ou les sept églises au sujet desquels le livre de l’Apocalypse nous parle, doivent être dévéloppés en annihilant les éléments psychologiques bestiales qui sont à l’intérieur de nous. La Bouddhata, l’essence, peut profiter de ces pouvoirs en éliminant les egos ou en prononçant des mantras, même avant de créer les Corps de Gloire, ou l’homme psychologique, Soma Psuchikon à l’intérieur. Indiscutablement, dans l’homme psychologique, tous les sens sont complètement éveillés par le biais de l’extraction de la psyché qui est embouteillée dans la matière protoplasmique, qui est subjective à travers l’évolution et l’involution dans ce monde mécanique.

Il est important de souligner que les hommes psychologiques ne sont pas soumis à l’évolution ni à l’involution; ils sont au-delà de ces lois, ils appartiennent à d’autres lois. Ils sont capables de pénétrer dans les Sephiroth plus élevé de l’Arbre de Vie : la quatrième dimension, la cinquième dimension, les sixième et septième, et toutes les dimensions, parce que nous constatons que chaque dimension est multidimensionnelle, est multiple. Ainsi, vous pouvez y pénétrer avec vos sens psychologiques, et alors sur la base de ces sens psychologiques que les gens appellent clairvoyance, clairaudience, télépathie, intuition, qui sont développés à 100%, l’homme psychologique, la Bodhichitta développe le raisonnement objectif. Précisément, c’est la raison pour laquelle il est très difficile d’apporter de l’information, la sagesse, la connaissance, la Gnose, en utilisant votre raisonnement objectif et de l’expliquer à des gens qui ont un raisonnement subjectif. Il est naturel que les gens au raisonnement subjectif sont sceptiques et certains d’entre eux croient seulement.

Donc, lié à ce sujet du raisonnement objectif, lorsque Jésus entre dans la Jerusalem Céleste, ou comme il est écrit dans les Évangiles, quand il entre dans Jérusalem et est reçu avec les feuilles de palmiers, les branches et les multitudes en pleurs, lui disant: «Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur; Hosanna au plus haut.» Bien sûr, c’est un symbole de l’initié pénétrant consciemment dans les mondes supérieurs avec le Corps de Libération. En d’autres termes, le Fils de Dieu, le Christ, est parfaitement intégré à la Bodhichitta; c’est ce qu’on appelle Hypostase. Ainsi, le Fils de Dieu, le Bodhisattva, monte sur un âne et un ânon, le petit d’une ânesse, comme vous lisez dans la Bible; vous trouverez dans Matthieu 21.

Maintenant, clarifions ce symbole. C’est un symbole du raisonnement subjectif que nous avons dans ce monde tridimensionnel. Ainsi, en observant les corps protoplasmiques et le raisonnement subjectif, nous découvrons qu’il y a deux types ou deux niveaux de personnes liées à ce raisonnement subjectif. Les premiers sont appelés les intellectuels qui raisonnent beaucoup et qui utilisent le mental sensuel (ou sensoriel), et les autres sont appelés les croyants, ceux qui utilisent ce mental protoplasmique, mais pas fondées dans ce que les cinq sens les informent, mais seulement dans des dogmes, des croyances, quelque chose qu’ils lisent, mais qu’ils ne peuvent pas prouver, parce qu’ils n’ont pas de corps solaires internes ou Soma Psuchikon, par conséquent, ils n’ont pas accès à un raisonnement objectif. Dans la Bible, ceux liés au (dogmes et croyances) centre émotionnel sont appelés Pharisiens, et les autres sont appelés Sadducéens, qui sont liés au centre intellectuel.

Le Maître Jésus dit: «Prenez garde et méfiez-vous du levain (levure) des Pharisiens et des Sadducéens.» Bien sûr, quand vous lisez ceci, vous vous demandez, «Qu’est-ce que cette levure ou ce levain?» Ce sont les éléments que les gens qui cuire le pain utilisent pour rendre le pain énorme. Ils utilisent la levure pour gonfler le pain. Rappelez-vous que le pain («Léhem» en Hébreu) est un symbole de la sagesse. Voilà pourquoi Jésus de Nazareth, le Christ, est né à Bethléem, «la maison du pain», la maison de la sagesse. Alors les Pharisiens et les Sadducéens, car ils ne comprennent pas, ils ne comprennent pas les Ecritures, ils ne peuvent pas pénétrer dans les mondes supérieurs pour analyser ce que cette Ecriture dit en relation avec le chemin initiatique, ils lisent les écritures seulement littéralement, et, évidemment, conformément à leurs croyances, conformément à leurs habitudes, les coutumes, les traditions, ils interprètent ce que Jésus a écrit conformément à leur mental. En d’autres termes, ils ont mis du levain différent, de la levure différente, et font des pains (doctrines) différents. Justement, voilà pourquoi vous trouvez dans le monde du mental, dans le monde mental, différentes sectes religieuses, car avec un verset de l’Evangile, vous pouvez faire une nouvelle secte.

Les Pharisiens et les Sadducéens étudient le Christianisme et ont fondé de nombreuses sectes du Christianisme; étonnament, ils utilisent le même livre (la Bible), mais ils se contredisent, et ils suivent une direction différente. La même chose avec le Bouddhisme, les différentes sectes du Bouddhisme, différentes sectes du Judaïsme, et tout le monde interprète avec leur raisonnement subjectif et se battent entre eux, et bien sûr si les sectes du Christianisme se battent entre eux, les sectes du Bouddhisme se battent entre eux, et le judaïsme parmi eux-mêmes, et l’Hindouisme entre eux, évidemment ces adeptes se battent entre autres religions. Voilà pourquoi nous avons ou nous vivons dans ce que nous appelons une «confusion des langues.» La confusion des langues appartient seulement à ceux qui ont un raisonnement subjectif, à ceux qui sont incapables de pénétrer dans les mondes internes. Ainsi, ils se battent entre eux, et chacun d’eux conformément à leurs croyances et dogmes font leur propre levain et mettent leur propre levain et font du pain différent, et ensuite, ils vous l’offrent, et disent «ceci est le pain de la sagesse, mangez-le». Nonobstant, il est écrit que nous devons manger du pain sans levain. Ce pain sans levain vient à vous seulement lorsque vous éveillez vos sens, un pur pain de la sagesse de Dieu, ce qu’on appelle la Kabbale (de Kabel) recevoir la pure sagesse (Chokmah-Christ).

Cependant, si vous parlez avec un Sadducéen intellectuel qui lit la Bible littéralement, vous voyez qu’il ne met pas son cœur dans la bible, il vous contredit juste; ces personnes deviennent sceptiques, peuvent devenir athées, et peut vous dire que tout ce qui est écrit dans la Bible est juste une blague, un livre écrit par des gens qui ne savent pas comment écrire car cette déclaration biblique contredit cette autre, ce qui contredit avec cette autre, et ainsi de suite. Ainsi, ils finissent par dire que la Bible est juste de la fiction comme tout autre livre sacré. En d’autres termes, ils finissent en pensant que les Écritures sont juste une invention de personnes dans les temps anciens qui (disent-ils) étaient stupides, superstitieux, et qui créent de nouvelles croyances, car ils croyaient que le soleil était un Dieu, et qu’ils faisaient des symboles de Dieu de différentes manières, avec des visages différents, etc. et 18.000 théories du genre à travers lesquelles les Sadducéens expliquent leurs sophismes. Si vous voulez en savoir plus, observez National Geographic à la télévision, et voyez comment ces Sadducéens expliquent ces choses avec beaucoup de détails subjectifs. En utilisant le raisonnement subjectif, tout le monde peut parler et rire de tout. Que pouvez-vous faire? Voilà comment sont les Sadducéens: ils ignorent complètement les vérités supérieures, la science supérieure.

Bien sûr, en ces temps, la science se développe, mais c’est la science subjective basée sur les cinq sens. Et voilà pourquoi le Bodhisattva met toujours en garde ses disciples: «Gardez-vous avec soin du levain (levure) des Pharisiens et des Sadducéens,» parce qu’avec leur levure ils font un gâchis de la doctrine et confondent les gens. Voilà pourquoi nous insistons toujours: suivez votre propre Être, éveillez vos sens, et recevez le vrai pain de sagesse à travers la Méditation sans aucun type de levure. Parce que la plupart de la levure que nous trouvons est liée aux traditions, aux règles qui sont très fortement implantées. Les Pharisiens déclarent, «si vous ne suivez pas ces règles, vous êtes mauvais, vous pourriez aller en enfer», ou quel que soit le type de sort subjectif, etc.

Donc, le Bodhisattva, au lieu de s’identifier à ces deux mental (Pharisiens et Sadducéens, croyants et sceptiques), ce qu’il fait c’est utiliser son mental, il contrôle son mental, il travaille sa Bodhitchitta. Voilà pourquoi Jésus monte l’animal lors du passage pour entrer à Jérusalem, dans le monde du mental, qui est le monde du Bouddha, parce que, pour être illuminé vous devez contrôler complètement votre mental, non seulement le Mental Solaire, mais aussi les ânes, l’âne et le ânon qui est écrit dans les Évangiles.

Permettez-moi de lire ce que l’Evangile dit à ce sujet, comme il est écrit dans Matthieu 21: 1,2:


    «Et quand ils s’approchaient de Jérusalem, et furent arrivés à Bethphage, vers le Mont des Oliviers, Jésus envoya deux disciples, leur disant: Allez au village qui est devant vous, et vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi.»

Ainsi, vous voyez une âne et un ânon. Vous pouvez appliquer l’ânesse aux Sadducéens et l’ânon aux Pharisiens; cela n’a pas d’importance, puisque les deux sont des animaux tenaces. «Apportez-les-moi», en d’autres termes, il dit, si vous êtes un disciple du Seigneur (Christ, Avalokiteshvara, Kuan-Yin, Chenrenzig) si vous travaillez dans le Chemin du Bodhisattva, vous devez apporter les mental bestiaux à votre Seigneur, le Bodhisattva, ditent à votre Seigneur, «Montez-les Seigneur, ici je vous apporte mon mental qui est appelé mental sensuel (l’ânesse) qui se nourrit avec les cinq sens, et voici mon mental intermédiaire (l’ânon) qui se nourrit de croyances. J’ai trop d’informations, je lis la bible, je lis la Bhagavad-Gita, je lis le Coran, je lis les écritures du Bouddha, j’ai beaucoup d’informations dans mon mental et je crois en lui, mais s’il vous plaît utilisez cette information et dites-moi ce que ça veut dire. Je veux entrer dans la Jerusalem Céleste non pas comme un croyant, mais comme quelqu’un qui comprend ce qui est écrit, et qui comprend la sagesse.» Voilà pourquoi les disciples de Jésus, qui sont les Bodhisattvas, amènent ces animaux tenaces au Fils de l’Homme, au Christ Cosmique, et ainsi, le Seigneur s’assis sur eux avec le Corps de Libération, parce que le Corps de Libération (qui est physique) est lié, comme nous vous l’avons dit, au Corps Astral, qui est lié à des émotions supérieures, et qui est la contrepartie des Pharisiens.

Nous devons annihiler le Pharisien intérieur. Vous voyez le mot Pharisien vient de «Parsi», de la Perse. C’est en Perse que nous trouvons les adorateurs de Zoroastre, les Zoroastriens, qui adorent le feu; Dieu est feu, comme il est écrit. Donc, si vous êtes Persan, Zoroastrien, vous adorez le feu, vous êtes un Persan, un Parsi, un Pharisien. Donc, toute personne qui adorent Dieu en tant que feu, est un Pharisien, est un Persan, un Parsi. Mais il ne suffit pas d’adorer Dieu de cette façon, il est important, il est nécessaire de comprendre cela, et développer cela à l’intérieur, mais juste rester comme croyant est une erreur. Nous devons élaborer cela, et c’est précisément l’un des ânesses ou des ânes. Voilà pourquoi dans le Gnosticisme, nous affirmons que la connaissance est un processus dans lequel nous rendons Conscient ce que nous croyons; la connaissance est un processus de la psyché, de la Conscience.

Croyez-vous à quelque chose? Ok, méditez cela et découvrez cela à l’intérieur de vous et dans l’univers. Homme, connais-toi toi-même! Parce que tout ce qui est écrit dans différents livres est la sagesse, mais vous devez découvrir cela à l’intérieur; si vous ne découvrirez pas cela à l’intérieur de vous, vous ne découvrirez pas cela, à l’extérieur de vous. Et bien sûr, nous avons beaucoup de Pharisiens à l’intérieur, surtout quand nous avons lu beaucoup de livres ésotériques, et que nous croyons en eux; c’est bien, c’est le début, croire, mais il faut aller au-delà. Et bien sûr, nous avons l’autre ânon ou âne ou ânesse, c’est précisément l’intellectualisme. Ce mental qui croit seulement ce qu’il peut capturer à travers ses cinq sens, le mental sensuel. Le Seigneur doit contrôler ces deux mental, le Pharisien et le Sadducéen, et les transformer, les rendre complètement un corps libéré. En d’autres termes, nous devons atteindre le niveau dans lequel nous expérimentons tous ce que nous lisons, tout ce que nous croyons, à l’intérieur, afin d’entrer dans la Jerusalem Céleste. Et alors les multitudes d’initiés diront: «Hosanna, Hosanna au plus haut.» Oui, Hosanna au plus haut, dans les dimensions supérieures, car là vous entrez comme un Bouddha.

Donc, comprenez-vous ce qu’est d’être illuminé, être un Bouddha? Voilà pourquoi, dans Netzach, dans le niveau Hypostase, dont nous discutons ici, Netzach est le niveau dans lequel vous recevez le titre de Bouddha. Dans la quatrième initiation des Mystères Majeurs, lorsque vous créez le Mental Solaire, votre Être intérieur reçoit le titre de Bouddha. Mais devenir un Bouddha illuminé dans tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie? C’est un travail dur. Et tel est précisément le symbole de Jésus dans Jerusalem. Voilà ce qu’il a enseigné dans Matthieu 21. Donc, quand vous lisez toutes les Évangiles, et tous les versets et les chapitres avant et après cette Hypostase, ce qu’il a enseigné est ceci: Vous devez faire la même chose, vous devez entrer dans la Jerusalem Céleste, et pour cela vous devez recevoir l’aide du Pneumatikon, qui est le Fils de Dieu qui vient après la création du Soma Psuchikon, le corps psychique.

Donc, ce n’est pas que le Soma Pneumatikon (l’image du Christ, l’Esprit de Dieu) viendra là maintenant, comme le pensent les fondamentalistes, juste en levant le bras en l’air en disant: «Je crois en Jésus», et le Pneumatikon, cet homme céleste supérieur, le Fils de l’Homme, entrera en vous, sans avoir aucun homme psychologique ou Soma Psuchikon en vous. Car, ce que vous avez sont les corps protoplasmiques (ou Corps de Péché), vous avez seulement l’ânnesse et l’ânon; oui, comment allez-vous recevoir le Pneumatikon ou corps spirituel juste comme ça? Comprenez qu’en premier vient le processus de la nouvelle naissance, alchimiquement parlant, une première chose, ce qui est naturel est ce que dit Paul, puis le spirituel. Malheureusement, la Bible est traduite dans de nombreuses façons, et ils traduit Soma Psuchikon comme «corps naturel», mais la traduction réelle est «corps-image psychique.» Donc, d’abord le corps-image psychique, le Soma Psuchikon, puis le Pneumatikon, le Fils de l’Homme.

C’est un processus de développement qui commence ici et maintenant en travaillant alchimiquement et psychologiquement à l’intérieur de vous; ce n’est pas en suivant une secte ou une croyance que vous allez effectuer cette Hypostase. Vous devez travailler avec vos trois cerveaux: votre cerveau émotionnel, votre cerveau mental, et votre cerveau moteur/instinctif/sexuel. Si vous êtes célibataire, vous pouvez le faire, mais jusqu’à un certain niveau, ensuite, vous devez aller et devez partager les trois cerveaux dans le couple, parce que pour créer les corps internes: le Corps de Libération, le Corps Astral, le Corps Mental, le Corps Causal, etc., vous avez besoin de la coopération des deux polarités, Adam et Eve; personne ne en étant célibataire ne peut naître de nouveau, vous pouvez seulement avancer dans le développement de la Bodhitchitta qui vous préparera à aller de l’avant pour le Bodhisattva.

Voilà précisément ce qui se passait dans le passé. Le collège des initiés exigeaient que les néophytes éveillent leur Conscience, annihilent leurs défauts, vices, pour entrer dans le Chemin du Bodhisattva avec un grand pourcentage de Bodhichitta déjà développée. Mais maintenant, nous délivrons la connaissance sans une telle exigence; comme vous le savez, personne n’a la Bodhichitta, mais nous sommes dans les temps de la fin, et nous devons accélérer et travailler avec ce Dharma; voilà pourquoi la connaissance, le chemin, est expliqué pour vous permettre de comprendre que ce n’est pas une question de croire ou de lire des livres: c’est une question de travail en vous-même.

Bien sûr, en ce moment beaucoup de couples, de nombreux couples Gnostiques mariés, commencent à travailler avec l’Alchimie Sexuelle, tandis que la Bodhitchitta n’est pas encore développée à l’intérieur d’eux, mais nous devons la développer, parce que nous sommes dans les temps de la fin. Comprenez que vous devez développer la Bodhitchitta, et cela se fait en annihilant tous ces éléments bestiaux que nous avons à l’intérieur, qui sont nos défauts psychologiques, qui sont négatifs, qui sont bestiaux, pour entrer triomphalement dans la Jerusalem Céleste. Ainsi, c’est précisément ce que nous devons comprendre par l’Hypostase du Bodhisattva, ou le Christ dans la Bodhichitta, au moyen du travail psychologique que nous expliquons ici.

Ce n’est pas comme les fondamentalistes disent, «juste une question de croire.» Voilà pourquoi quand les Pharisiens et les Sadducéens vont voir Jean-Baptiste, dans l’Évangile de Jean (qui est l’Evangile lié à Netzach, l’aigle), ils demandent: «Qui êtes-vous? Etes-vous le Christ?» Ils demandent directement à la Bodhitchitta. La Bodhichitta comme vous le savez est le Corps de Libération, et répond: «Non, Je ne suis pas le Christ.» Car le Bodhisattva, le Fils de l’Homme est là-haut dans le ciel.

«Etes-vous Élie, ou Elijah?» En d’autres termes, «Etes-vous Eliao, Elios, le Logos Solaire?» Non! Néanmoins, l’âme-corps, le Soma Psuchikon a été créé avec l’énergie Solaire. «Je ne suis pas Élie, Elijah, ou Eliao.»

«Etes-vous le prophète?» Le prophète est Chesed, l’Esprit, mais la Bodhichitta, liée à ces quatre Corps de Gloire, dit: «Non, Je ne suis pas le prophète.»

Et alors les Pharisiens et les Sadducéens sont confus et disent: «Eh bien pourquoi prêchez-vous et baptisez-vous alors  si vous n’êtes pas le Christ, si vous n’êtes pas le Messie, ni le prophète, ni Élie, qui êtes-vous? Dites-nous pour retourner et dire à ceux qui nous ont envoyés pour vous poser cette question. Qui êtes-vous?» Et alors Jean-Baptiste a répondu: «Eh bien (vous vous identifiez au mental) l’homme terrestre, et «Il a dit, Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le Chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe.» Celui-là est la Bodhitchitta.

La Bodhichitta élabore, en prenant la vérité de son bien et mal, de ses défauts, vices; voilà comment elle élabore la connaissance avec l’aide du Seigneur. Donc, quand ils demandent qui êtes-vous? Il dit: «Je suis la Bodhichitta; Je suis la voix de celui, le petit Iao. Parce que le Grand Iao est là-haut dans le ciel, le petit Iao ou Eliao est l’homme terrestre. La voix de celui qui prêche dans le désert, comme le prophète Isaïe a écrit à ce sujet.» «Mais il y a un au milieu de vous», dit-il «que vous ne connaissez pas, il est, celui qui vient après moi est avant moi, je ne suis pas digne de délier les lassets de ses chaussures.» Et celui-là, bien sûr, est le Seigneur, est le Christ à l’intérieur de vous, et avec qui vous pouvez travailler pour devenir un Bodhisattva. Et voilà pourquoi Jean-Baptiste dit: «Il doit grandir, mais je dois diminuer.» – Jean 3:30 Or, cela est à l’intérieur de vous.

Ainsi, quand vous comprenez cette Hypostase, vous travaillez à l’intérieur, par conséquent, le Seigneur grandit et l’homme terrestre diminue à l’intérieur de vous; parce que le Seigneur, le Bodhisattva, le Fils de l’Homme, utilise la Bodhichitta pour expliquer que celui qui doit ressusciter d’entre les morts est la Bodhitchitta. Mais, l’union du Bodhisattva avec la Bodhitchitta est un mélange qui est expliqué de nombreuses manières par les anciens Gnostiques. C’est l’Hypostase du céleste avec le terrestre, ou du divin et de l’humain, qui est le Fils de l’Homme.

Questions et Réponses

Question: Pouvez-vous expliquer au sujet des sept corps?

Réponse: Les sept corps sont ces corps qui constituent l’homme véritable. Conformément à l’Arbre de Vie, ces sept corps sont l’Esprit (Chesed), la Conscience (Geburah), la Volonté (Tiphereth), le Mental (Netzach), l’Émotion (Hod, qui est aussi appelé Corps Astral), puis le Corps Éthérique qui est appelé Yesod, et le corps physique qui est Malkuth ; ce sont les sept corps de l’homme véritable. Ainsi, pour être un homme véritable, vous devez avoir ces sept corps créés à l’intérieur.

Question: Et vous avez dit quelque chose au sujet de la compréhension de chaque niveau de ces sept corps, donc chacun de ces corps devrait-il comprendre différemment?

Réponse: Eh bien, chaque corps appartient à une autre dimension, mais la Conscience, votre Conscience est à l’intérieur de chacun d’eux. Voilà pourquoi la chose entière reçoit le nom de Soma Psuchikon, c’est l’homme psychologique tout entier créé à l’intérieur. Dans ce Soma Psuchikon, qui est en réalité le Corps de Libération (qui est physique, mais appartient à la quatrième dimension, à l’Eden), à l’intérieur de cela se trouve le corps d’or, qui est les deux éthers supérieurs: l’éther lumineux et réflécteur à l’intérieur ; ceux-ci font un autre homme, immortel, corps physique, et à l’intérieur de cela se trouve l’émotion supérieure et l’intellect supérieur, qui élabore le raisonnement objectif sous la direction de la volonté et de la concience de l’Esprit.

Question: Vous avez dit l’un d’entre eux était le témoin, l’âme, je veux dire, l’un d’entre eux est….

Réponse: Un de ces corps? Le Soma Psuchikon; Soma est le corps en Grec. Psuchikon signifie corps image. Êtes-vous familier avec l’Arbre de Vie? Dans cette école, vous pouvez avoir une esquisse de cette Arbre de Vie, et donc commencer à étudier. Parce que quand vous commencez à étudier le Christianisme qui est enracinée dans le Judaïsme, il faut savoir que le Judaïsme est enraciné dans l’Arbre de Vie, qui est la Kabbale ; tout dans la bible est kabbalistique. Et pour le comprendre, il faut connaître l’Arbre de Vie, qui est écrit dans le livre de la Genèse, où l’Arbre de Vie est mentionné, mais les gens ne comprennent pas ce qu’est cet arbre. L’Arbre de Vie est lié à l’ensemble de ces différents éléments et parties de l’Etre à l’intérieur de vous et dans l’univers. Avez-vous entendu cette parole qui dit que l’homme est le Microcosmos du Macrocosmos? Eh bien, l’Arbre de Vie l’explique. Parce que, avec l’Arbre de Vie, vous pouvez imaginer le macro, à grande échelle, de différentes manières, comment l’étudier, mais que Macro est réfléchie à l’intérieur de vous, le Micro. Être réfléchie c’est avoir l’image.

Question: Est-ce que le corps physique de l’initié subit-il déjà des changements au cours de ce processus?

Réponse: Oui, le corps physique vieillit et meurt, mais ce Corps de Libération n’est pas soumis à la mort ou à l’involution. Mais bien sûr rappelez-vous qu’à l’intérieur du corps physique que nous avons, nous avons l’héritage karmique. Nous avons le Kamaduro, le Karmasaya, et tout ce que nous appelons Karma que nous devons payer. Voilà pourquoi, lorsque vous entrez dans le Chemin du Bodhisattva, le Bodhisattva, l’Être supérieur, ainsi que la Bodhitchitta, agit par l’intermédiaire de la même carcasse, qui est le corps physique que nous avons. C’est grâce à ce corps que l’Initié paie ce qu’il doit, parce que nous avons beaucoup de Karma et vous ne pouvez pas être libérés complètement jusqu’à ce que vous ayez payer ce que vous devez. Et c’est précisément l’œuvre du Christ, du Sauveur; il vient et pénètre en vous afin de négocier l’ensemble de ces forces karmiques avec la nature, avec le cosmos, afin de vous libérer de ces choses que vous avez créés, qui est le Karma des vies passées et présentes; parce que nous tous, malheureusement, sont empêtrés dans le karma cosmique.

L’initié travaille aussi à travers cette carcasse pour enseigner. Et c’est précisément l’un des principaux points que beaucoup de gens ne comprennent pas. Quand nous parlions du Maître Samaël Aun Weor au Mexique, il était un Bodhisattva dans le processus, et il était en train d’élaborer la Bodhitchitta, mais lorsque vous êtiez allé au Mexique et l’aviez rencontré, vous aviez vu sa carcasse, la carcasse physique qui est né comme n’importe qui d’entre nous. Si vous ne développez pas la clairvoyance ou différents sens, vous ne pouvez pas voir à l’intérieur de lui. Mais si vous avez l’occasion de voir l’Être intérieur, l’homme intérieur, c’est différent. Alors vous comprenez qu’une chose est cet initié appelé Bodhisattva et la Bodhichitta, et une autre chose est la carcasse, la matière physique que vous voyez là, qui est un citoyen commun et ordinaire, qui doit aller au marché et acheter de la nourriture pour faire cuire, il a besoin de prendre une douche, il a besoin de faire ses propres tâches ou n’importe quoi pour survivre dans cette jungle de ciment et de fer, que nous appelons les villes. Et c’est précisément la façon dont vous devez comprendre tout initié. Voilà pourquoi nous indiquons toujours que nous devons faire face à deux parties d’une grande équation: la première est de survivre dans cette jungle où nous sommes, cette civilisation, la seconde est ce que nous enseignons ici, l’autre moitié de l’équation que les gens ignorent.

Question: Lors d’une conférence précédente vous avez identifié Elijah et Jean-Baptiste à la fois comme représentant la Bodhichitta, comment pouvons-nous comprendre le refus de Jean de cette association lorsqu’on lui a demandé à ce sujet?

Réponse: Parce que quand vous faites face physiquement à la personne, qui est bien sûr le véhicule du Bodhisattva, ce véhicule est la Bodhitchitta, qui a le Corps de Libération, le Corps Astral Solaire et le Corps Mental, et il utilise ce Mental Solaire pour vous communiquer la sagesse. Donc, si vous demandez à cette personne, «Qui êtes – vous?» Eh bien je suis le mental ici en train d’enseigner cela, «mais êtes-vous le Christ?» Non! Donc, voyez que le mental est seulement un véhicule. «Êtes-vous Elias?» Non, le mental est seulement un véhicule. «Êtes-vous un prophète?» Non, le mental est seulement un véhicule. Le vrai prophète est l’Esprit, Chesed. Voilà pourquoi il y a un problème de beaucoup d’initiés qui s’identifient avec le mental et ils commencent à se vanter partout, «Je suis le Maître ceci, je suis le Maître cela,» puis le mental protoplasmique, vous voyez, le démon du mental, se vante de cela, et c’est ainsi que l’initié devient esclave de son propre Satan personnel particulier, car il se glorifie lui-même. Pendant ce temps, Dieu est une chose et vous êtes une autre chose. Voilà ce que vous devez comprendre. Maintenant, lorsque la Résurrection se produit, c’est une autre chose; la Résurrection est l’union complète des deux et de toutes les forces. Avant cela vous devez faire attention à ce que vous dites et quand vous parlez. Tel est précisément le commencement de l’Evangile de Jean. «Qui êtes-vous?» et il dit: «Je suis juste la voix de quelqu’un qui prêche dans le désert.» Le mental prononce juste la voix, le verbe, le mot, il est seulement un véhicule, il est cela, rien de plus.

Car:

    «Le vent (Ruach, l’Esprit – le Pneuma) souffle (parle) où il veut, et vous entendez le son (la Parole) de celui-ci, mais vous ne savez pas d’où il vient, ni où il va: ainsi est (l’Image, le Tzalem ou l’icône de) tout homme qui est né de l’Esprit (Ruach, le Pneuma) – Jean 3: 8.

Néanmoins:

    «Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme, alors vous connaîtrez que je (le Bodhisattva) suis lui (l’Image, le Tzalem ou l’Icône du Pneuma) et que je (comme Soma Pneumatikon) ne fait rien de moi-même, mais comme mon Père (Pneuma) m’a enseigné, je dis ces choses (à travers la Bodhichitta).» «Car où la carcasse est, là il y aura des aigles rassemblés.» – Jean 8: 28 et – Matthieu 24: 28

    1: Jésus (le Fils de l’Homme, Tiphereth & Chokmah unis, notre Sauveur Interne) est allé au Mont des Oliviers (Sixième Dimension).

    2: Et tôt le matin, il est de nouveau venu dans le temple (il est retourné dans son propre corps physique), et tous les (Initiés) gens (qui marchent sur le chemin) vint à lui; et il est assis (sur la Glande Pinéale), et leur a enseigné (à travers le système nerveux céphalo-rachidien).

    3: Et les Scribes (Spiritualistes intellectuels du Mental Sensoriel) et (les Hypocrites, Moralisateurs) Pharisiens (avec leur mental fanatique) lui amena une femme (une âme) prise en Adultère (car la Psyché de n’importe quel Humanoide est adultérée par leur mental Sensoriel et moralisateur à cause de leur fornication); et lorsque (dans la méditation), ils l’avaient mise au milieu,

    4: Ils lui dirent: Maître, cette femme (notre Psyché) a été prise (plusieurs fois) en Adultère, dans l’acte même (parce que la Conscience adultère toujours la vérité, car elle est embouteillée dans ces deux mentaux animaux pervers).

    5: Maintenant, Moïse, dans la loi, nous a ordonné que de telles femmes devrait être lapider (que nous devons utiliser la pierre cubique de Yesod afin que nous puissions éliminer de telle Adultère de notre psychisme animal): mais que dites-vous?

    6: Ils ont dit cela pour le tenter (de sorte qu’ils peuvent se justifier en fournissant la preuve que son psychisme n’a pas été exempt d’Adultère), pour qu’ils pourraient l’accuser (car ces mentaux animaux se contentent de voir la paille dans l’œil de leur voisin). Mais Jésus se baissa (et se plonga dans sa propre Psyché), et avec son doigt (avec précision et exactitude) a écrit (examina sa propre Psyché) sur le sol (corps physique), comme s’il ne les entendait pas.

    7: Alors, quand ils (obstinément avec leurs mentals animaux) continuaient à l’interroger, il se releva (en réfléchissant en lui-même), et leur dit: Que celui qui est sans péché (Celui qui n’a pas sa psyché adultérée) parmi vous, jette la première pierre (dans l’eau) à elle (contre l’âme le Samedi).

    8: Et encore une fois il se baissa (plonge dans sa propre Psyché), et a écrit (examiné son âme) sur le sol (corps physique).

    9: Et ceux qui entendirent (compris) cela, étant reconnu coupable par leur propre Conscience (adultère), se retirèrent un à un, en commençant par l’aîné, jusqu’au dernier (sur le Chemin initiatique) et Jésus (le Sauveur Intérieur Profond) était laissé seul (en extase), et la femme (l’âme) debout au milieu (avec lui dans la Méditation).

    10: Quand Jésus s’était (Psychologiquement) relevé (à l’intérieur de l’Initié), et n’a rien vu d’autre que la femme (l’âme libre de l’ego), il lui dit: Femme, où sont tes (deux mentaux animaux) accusateurs (internes)? N’y a-t-il aucun homme (manas) qui t’as condamné?

    11: Elle (la Psyché) répondit: Non (aucun mental ne m’accuse maintenant, parce que tous les agrégats psychologiques de ces deux mentaux ont été éliminés par toi) Seigneur (comme vous avez fait avec Marie-Madeleine). Et Jésus lui dit: Moi (le Christ Cosmique) non plus ne te condamne: (et puisque tu as été purifiée par le feu dans la Pierre Cubique de Yesod) vas et ne pèche plus.

    12: Alors Jésus dit à nouveau vers eux (les mental fanatiques moralisateurs hypocrites des pharisiens), disant: Je suis la lumière (Solaire), (le Prana) du monde: celui qui me suit (à travers la transmutation sexuelle) ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière (Solaire), (le Prana) de la vie.

    13: Les (hypocrites) Pharisiens (qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas) lui dit donc: Tu rends témoignage de toi-même (de ton Dieu Intérieur); ton témoignage n’est vrai (parce que nous sommes aveugles, inconscients et nous ne pouvons pas prouver que vous dites la vérité).

    14: Jésus répondit et leur dit: Bien que je rende témoignage de moi-même (de mon Dieu intérieur), mon témoignage est vrai, car je sais (consciemment) d’où je viens et où je vais; mais vous ne pouvez pas dire d’où je viens, et où je vais (parce que vous avez votre Conscience endormie).

    15: Vous jugez selon la chair (selon votre raisonnement subjectif sensoriel); Je ne juge personne (à la place j’aide à éliminer l’ego de celui à l’intérieur de qui je suis incarné).

    16: Et si Je juge, mon jugement est vrai, car Je ne suis pas seul, mais Moi et le Père (mon Dieu intérieur profond, ma Monade) qui m’a envoyé (à s’incarner).

    17: Il est écrit dans votre loi, que le témoignage de deux hommes (ou deux mental, le Manas Supérieur ou Homme Céleste et le Manas Inférieur ou Homme Terrestre) est vrai.

    18: Je suis (Tiphereth, le Fils de l’Homme, l’Homme Céleste) celui qui rends témoignage de moi-même (de mon Dieu Intérieur), et le Père (mon Dieu Intérieur) qui m’a envoyé rend témoignage de moi (parce que Je suis son Âme Volonté Humaine ou Manas Supérieur, une partie de lui).

    19: Alors ils lui dirent: Où est ton Père (qui est ton Dieu intérieur)? Jésus répondit: Vous ne me (Tiphereth dans la sixième dimension) connaissez pas (consciemment), ni mon Père (Kether, mon Dieu intérieur): si vous me connaissiez (si vous m’aviez incarné dans l’Initiation Vénuste), vous connaîtriez (incarneriez) mon Père (Dieu intérieur) aussi.

    20: Ces paroles ont été dites par Jésus (le Sauveur Intérieur Profond) dans le lieu (du mental qui donne et prend à travers le Système Nerveux Céphalo-Rachidien), comme il a enseigné dans le temple (corps physique), et personne ne mit la main sur lui (aucun mental animal ne le comprend); car son heure (pour se manifester complètement) n’est pas encore venu.

    21: Alors Jésus (l’Âme Humaine unie au Christ Cosmique) leur dit à nouveau, je vais mon chemin (dans la Sixième Dimension), et vous me chercherez (physiquement), et mourrez dans vos péchés (vous devez psychologiquement mourir, parce que): où je vais, vous ne pouvez venir (avec votre Conscience endormie).

    22: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) dirent, se tuera-t-il lui-même (physiquement et psychologiquement)? parce qu’il dit, où je vais, vous ne pouvez venir.

    23: Et il leur dit: Vous êtes d’en bas (de l’abîme, parce que vous avez toujours l’ego vivant); Je suis d’en haut (du ciel de Chokmah): vous êtes de ce monde (parce que vous avez les deux mentals animaux très gras); Je ne suis pas de ce monde (je ne suis plus esclave du mental).

    24: Je vous dis donc, que vous mourrez dans vos péchés (pour comprendre qui est le Christ Cosmique): car si vous ne croyez pas que Je (le Feu Cosmique) suis lui (Tiphereth et Chokmah ensemble), vous mourrez dans vos péchés (pour le prouver).

    25: Alors ils lui dirent : Qui es-tu? Et Jésus leur dit: Le même (Lumière Cosmique) que je vous ai dit ( à travers tous ces Bodhisattvas à l’intérieur desquels Je me suis incarnés) depuis le commencement (de la création).

    26: J’ai beaucoup de choses à dire (à enseigner) et à juger de vous: mais celui (la Monade Intérieure) qui m’a envoyé est vrai; et je parle au monde (aux mental) les choses que j’ai entendu parler de lui (mon Dieu Intérieur)

    27: Ils ne comprenaient pas qu’il leur parlait du Père (Intérieur) (l’Ain Soph Aur).

    28: Alors Jésus leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme (à travers les Huit Initiations Vénuste), alors vous connaîtrez ce que Je suis, et que je ne fais rien de moi-même; mais comme mon Père (mon Dieu Intérieur) m’a enseigné (en Samadhi dans la Méditation), Je parle de ces choses.

    29: Et celui qui m’a envoyé (qui est mon Dieu intérieur) est avec moi (à travers les Serpents de Feu et les Serpents de Lumière): le Père ne m’a pas laissé (dans le corps physique) seul; car Je (sa Volonté Christ) fais toujours les choses qui lui plaisent.

    30: Pendant qu’il disait ces mots, beaucoup l’ont cru (compris).

    31: Alors Jésus dit aux Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire), qui l’ont cru (compris): Si vous demeurez dans ma parole (et suivez le Chemin Direct et incarnez le même Verbe ou Christ Cosmique, qui est à l’intérieur de moi), vous êtes vraiment mes disciples (Bodhisattvas) en effet;

    32: Et vous connaîtrez la vérité (l’Ain Soph Aur, le Père de toutes les Lumières), et la vérité (votre propre Dieu intérieur) vous rendra libre (des péchés de vos mentals animaux).

    33: Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d’Abraham (nous sommes des âmes de Brahma, l’Âme Universelle), et nous n’avons jamais été esclaves d’aucun homme (mental ou Manas): comment dis-tu: Vous deviendrez libres?

    34: Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché (même inconsciemment) est esclave du péché (est serviteur de son inconscience, infra-Conscience et subconscience).

    35: Et le serviteur (la Conscience embouteillée dans l’ego) ne demeure pas dans la maison (corps solaires) à jamais: mais le Fils (à travers l’Initiation Vénuste) demeure toujours.

    36: Si le Fils (Chokmah Incarné) donc vous rendra libres (de vos mentals animaux), vous serez réellement libres.

    37: Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham (âmes de Brahma, l’Esprit Universel de Vie); mais vous cherchez à me tuer (avec votre Luxure), parce que ma parole (mon Verbe ou le Christ intérieur) n’a pas de place (n’est pas incarné) en vous.

    38: Je dis ce que j’ai vu (uni) avec mon Père, et vous faites ce que vous avez vu avec votre père.

    39: Ils répondirent, et lui dit: Abraham (Brahma, l’Esprit Universel de Vie) est notre père. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham (enfants de Brahma, l’Esprit Universel de Vie), vous feriez les œuvres de (Brahma, l’Esprit Universel de Vie, ou) Abraham.

    40: Mais maintenant vous cherchez à me tuer, un homme qui vous ai dit la vérité, que j’ai entendu parler de Dieu: cela n’est pas Abraham (Brahma, l’Esprit Universel de Vie qui a émergé de l’Ain Soph Aur).

    41: Vous faites les œuvres de votre père. Puis ils lui dirent: Nous ne sommes pas nés de la fornication (nous transmutons la libido sexuelle); nous avons un seul Père, (notre) Dieu (Intérieur) (le Saint-Esprit).

    42: Jésus leur dit: Si (votre) Dieu (Intérieur) était votre Père (de votre Conscience, cent pour cent), vous m’aimeriez: car je suis sorti et venu de Dieu (vivant); Je ne suis pas venu de moi-même, mais il (le Saint-Esprit comme une colombe blanche) m’a envoyé (s’incarner dans l’Initiation Vénuste).

    43: Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez pas entendre (comprendre) ma parole (mon Verbe incarné).

    44: Vous avez pour père le diable (votre luxure, votre désir animal), et les luxures (de la passion sexuelle ou le désir sexuel de vos mentals animaux, la tanière) de votre père vous ferez. Il a été meurtrier dès le commencement (en tuant «Abel» l’âme à travers la fornication), et ne demeure pas dans la vérité (le Père, l’Ain Soph Aur), parce qu’il n’y a pas de vérité (Lumière) en lui (mais seulement à l’intérieur de l’Etre). (Tout fornicateur ne peut pas dire la vérité). Quand il profère le mensonge, il parle de lui-même ; car il est menteur (parce que l’ego est le mensonge en lui-même, il est le contraire de la Vérité-Dieu), et le père de cela (le père de tout agrégat psychologique qui origine une psyché fausse, mensongère et hypocrite). Toute personne qui a l’ego vivant est une expression vivante du mensonge.

    45: Et parce que Je (le Christ Cosmique) vous dis (exprime) la vérité (l’Être qui est la Vérité), vous ne me croyez (Comprenez) pas.

    46: Lequel d’entre vous (qui est éveillé) me convaincra de péché (de mensonge, fornication et adultère)? Et si je dis (enseigne et pratique) la vérité (en aimant Dieu à travers mes trois cerveaux), pourquoi ne me croyez (comprenez)-vous pas?

    47: Celui qui est (en train de pratiquer les trois facteurs, les Trois Prêtrises) de Dieu (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), écoute les paroles de Dieu (de sagesse): vous n’écoutez pas, parce que (vous ne pratiquez pas les Trois Facteurs, les Trois Prêtrises de Dieu) vous n’êtes pas de Dieu.

    48: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) répondirent, et lui dirent: Dis-nous pas bien que tu es un Samaritain (Magicien Noir), et que tu as un démon (Mental Animal)?

    49: Jésus répondit: Je n’ai pas un démon (Mental Animal); mais j’honore mon Père (Intérieur Profond), et (pas mon Mental, mais) vous me déshonorez (intérieurement) (dans votre mental animal égoïste).

    50: Et je ne cherche pas ma propre gloire (parce que le Christ Cosmique est la même gloire incarnée): il y a en a celui qui cherche (l’incarnation de celui-ci) et (va) juger (selon sa propre condition).

    51: En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole (s’il incarne le Verbe), il ne verra jamais la mort.

    52: Alors les Juifs (ceux qui transmuter la force de Judah, l’Énergie Solaire) lui dirent: Maintenant, nous savons que tu as un démon (Mental Animal). Abraham est mort (Brahma meurt dans chaque Pralaya), et les prophètes (les initiés meurent, ils s’immergent dans l’inconnaissable et meurent pour l’univers); et tu dis: Si quelqu’un garde ma parole (incarne ma parole), il ne verra jamais la mort.

    53: Es-tu plus grand que notre père (Brahma) Abraham, qui est mort (dans chaque Pralaya et Mahapralaya)? et les prophètes sont morts (à la fin de chaque Jour Cosmique): Qui prétends-tu être?

    54: Jésus (Chokmah, la Sagesse Incarnée) répondit: Si je me glorifie (si ma gloire «Hod» brille par lui-même), ma gloire (Hod, l’Énergie Solaire) n’est rien: c’est mon Père qui me glorifie (dans la lumière de Hod); dont vous dites qu’il est votre Dieu (l’Absolu Solaire):

    55: Mais, vous ne l’avez pas connu (l’Absolu Solaire ou Ain Soph Aur) ; mais je le connais: et si je devrais dire que Je ne le connais pas, Je serai un menteur comme vous (qui n’avez jamais expérimenté la vérité): mais je le connais (à travers les Initiations Vénuste), et garde sa parole (j’ai son Verbe, son Fils Chokmah qui brille avec toute sa force dans Hod, sa Gloire, Incarnée).

    56: Votre père Abraham (Brahma) se réjouit de voir mon Jour (Cosmique) : et il l’a vu, et était heureux.

    57: Alors les Juifs (ceux qui transmutent la force de Judah, l’Énergie Solaire) lui dirent : Tu n’a pas encore cinquante ans (ésotériques), et tu as vu Abraham (Brahma)?

    58: Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham (Brahma) était, Je suis (le Rayon de Okidanokh). – Jean, chapitre 8

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Hypostasis of the Bodhisattva

La Métamorphose ou Transfiguration du Bodhisattva

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

transfiguration-of-Jesus

La Transfiguration Biblique ou Métamorphose est liée à la Sephirah Hod (Gloire) qui se rapporte au développement de la Bodhichitta.

Lorsque nous parlons des Évangiles Chrétiennes, nous nous référons toujours à l’Arbre de Vie, qui est la Kabbale, qui est un outil qui permet non seulement de comprendre les Évangiles, mais aussi la Bible entière, parce que les Écritures Chrétiennes sont enracinées dans la Kabbale. Donc, les Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, que nous appelons «le Quaternaire inférieur» sont liés aux Quatre Évangiles. Nous avons déjà parlé de Malkuth commençant par Luc, Yesod lié à Matthieu; Maintenant nous entrons dans Hod lié à l’Évangile de Marc, qui est appelée l’Évangile du Feu, symbolisée par un lion.

Quand nous parlons de feu, nous devons rappeler l’exorcisme du feu, la façon dont nous invoquons les Génies du Feu pour nous aider dans la compréhension de la lumière. Rappelez-vous que l’Évangile de Marc commence ainsi: «Le commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu». Le commencement de l’Évangile de Jésus-Christ est dans Hod, qui est l’Évangile du Feu.

Dans l’ésotérisme, quand nous invoquons les Génies du Feu, nous prononçons les noms de trois Génies, qui sont Michaël, Samaël et Anaël. Nous déclarons,

    «Michaël, Génie du Soleil et de la foudre; Samaël, roi des volcans et des tremblements de terre; Anaël, prince de la Lumière Astrale! Aidez-nous au nom du Christ, par la puissance du Christ, dans la Majesté du Christ!

C’est ainsi que tout kabbaliste prononce l’Exorcisme du Feu lié à Hod (qui signifie «gloire») et qui est lié à la transfiguration (ou métamorphose) écrite dans les Évangiles.

Lorsque nous expliquons ces Évangiles du Chemin du Bodhisattva, nous nous tournons toujours vers les trois cerveaux parce que le corps physique a, en effet, trois cerveaux que nous devons maîtriser: le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel (situé dans la zone entre le cœur et le nombril), et le cerveau sexuel/instinctif/moteur (situé dans la région des organes génitaux, coccyx). Dans les trois cerveaux, nous trouvons les trois aspects ou trois feux dont nous parlons ici et qui sont liés à Hod.

Michaël est le nom de cet Archange qui règne sur le Soleil, le centre du système solaire. Michaël signifie «Celui qui est comme Dieu». Bien sûr, «Celui qui est comme Dieu» est le mental solaire. Rappelez-vous que lorsque nous parlons des corps solaires que nous devons créer – que le Bodhisattva doit élaborer, développer dans Yesod – nous avons déclaré, selon les Sept Jours de la Genèse, que Netzach, la Sephirah du mental, est liée au quatrième jour de la Genèse dans lequel nous devons créer le Soleil (notre propre Michaël individuel), qui est bien sûr lié au mental, le mental solaire. Nous avons mentionné dans la conférence précédente comment dans le Livre de Daniel, les trois jeunes gens (Shadrach, Meshach et Abed-Nego) ont été éprouvés dans le feu, dans la fournaise ardente de Nebuchadnezzar, et comment ils n’ont pas été brûlés, Nebuchadnezzar vit la fournaise ardente et les trois jeunes gens dans le feu:

    «N’avons-nous pas jeté trois hommes liés au milieu du feu? Ils répondirent et dirent au roi: C’est vrai, ô roi! Il répondit et dit: Voici, je vois quatre hommes détachés, marchant au milieu du feu, et ils n’ont pas de bléssures; Et la forme du quatrième est comme le Fils de Dieu.» – Daniel 3:24, 25.

Donc, ici vous trouvez la même signification – «le quatrième est (le Mental Solaire, Michaël, qui est) comme le Fils de Dieu» – Nebuchadnezzar se réfère, bien sûr, à ce Helios particulier dans la conférence précédente liée à Matthieu. Nous avons dit que Helios est le Soleil en Grec; De ce mot vient le mot Hélium, qui est l’un des principaux éléments du Soleil, la Force Solaire. Et c’est pourquoi nous avons déclaré que dans ce nom Elijah se trouve Hélios, au sein duquel est caché la Force Solaire que nous devons gérer afin de créer le mental du véritable être humain.

Ainsi, dans la Bible Française, le vrai être humain est appelé «Homme». Il faut comprendre que lorsque nous prononçons le mot «Homme», nous ne parlons pas du genre sexuel masculin – nous parlons du «mental» parce que le mot «homme» vient du Sanskrit Manas, qui signifie «mental». C’est pourquoi en Sanskrit, quand quelqu’un a un Mental Solaire – quand quelqu’un est un Fils de Dieu – nous les appelons Manu; Manu est un Fils de Dieu, un Homme Solaire. Ainsi, le même mot est utilisé en Anglais pour décrire un être qui est un (Man) homme. Mais ici, nous devons aussi souligner le mot «humain» qui, comme vous le voyez, a aussi le mot «man» à la fin: «hu-man»; Mais il y a un autre mot que nous indiquons toujours, qui est le mot hum, hum, nous le prononçons «hyoom», qui est le mot Sanskrit lié au vent, à l’Esprit.

En Hébreu, par exemple, lorsque vous parlez de l’Esprit ou du vent, nous disons Ruach. C’est pourquoi, dans la Genèse, vous trouvez ce mot Ruach Elohim, qui est traduit par «l’Esprit de Dieu», mais dans les Évangiles aussi, vous trouvez Jésus parlant du vent et c’est le Ruach qui souffle,

    «Le vent souffle là où il veut, et vous entendez son bruit, mais vous ne pouvez pas dire d’où il vient, et où il va: ainsi est tout homme qui est né de l’Esprit.» – Jean 3: 8

Et ils utilisent, bien sûr, le mot Ruach en Orient pour décrire le «vent». C’est le même mot hum-vent ou esprit. Mais quand nous unissons hum avec manas, nous disons «hum-man». Nous avons expliqué que le mot «hum-man» signifie «le Mental lié à l’Esprit» ou «le Mental sous la direction de l’Esprit».

Précisément ici nous trouvons l’autre mot que nous décrivions dans les conférences précédentes, qui est Bodhichitta; Nous avons dit que chitta signifie «mental». Mais nous devons comprendre que le mental dont nous parlons ici n’est pas le mental que tout le monde a, ce mental concret avec lequel nous raisonnons. En réalité, la chitta, lorsqu’elle est unie au mot bodhi, signifie «un mental qui a la sagesse.» C’est pourquoi dans la Pistis Sophia Dévoilée un mental illuminé est décrit comme «Sagesse-Coeur» – c’est ainsi que le Maître Samaël Aun Weor transcrit le Sens du mot Bodhichitta – «Sagesse-Coeur», parce que la chitta dont nous parlons ici est le Noûs. Dans beaucoup de conférences, nous avons expliqué que dans le ventricule gauche du cœur, nous avons cet atome du mental abstrait, qu’on appelle Noûs; Donc, c’est chitta. Et bien sûr, lorsque cette chitta est unie à la bodhi, alors nous avons Bodhichitta, et rappelez-vous que bodhi, qui signifie «sagesse», est également expliquée dans la Kabbale, est liée à la Deuxième Sephirah, Chokmah, qu’en Hébreux signifie aussi «Sagesse».

Donc, c’est le mystère de la façon dont Chokmah – Christ, qui est une énergie – transforme l’individu; ou, mieux dit, crée ou, génère l’embryon aurique, la Bodhichitta.

Donc, la transfiguration ou la métamorphose, selon les Évangiles, est liée à deux grands prophètes qui sont toujours Kabbalistiquement liés à la Sephirah Yesod, qui est la Sephirah liée à l’eau. Rappelez-vous qu’il y a deux personnages qui apparaissent de chaque côté de la transfiguration ou de la métamorphose de Jésus: l’un est Moïse et l’autre Elijah. Donc, ici nous devons visualiser et comprendre qui est Moïse et qui est Elijah.

Rappelez-vous qu’avant nous avons expliqué que les grands prophètes, en particulier Moïse et Elijah, sont des Eons, ou des Aeons comme les autres disent, ce qui signifie véhicules de la Lumière Christique, ils sont des Maîtres Cosmiques; En d’autres termes, ils existent. Nous savons que Moïse est un grand Aeon, grand Maître; Elijah et Jésus sont d’autres Aeons, d’autres grands Maîtres. Et ils représentent en chacun de nous quelque chose que nous devons développer. C’est pourquoi chacun d’eux a apporté au monde sa propre sagesse, sa propre mission, qui se synthétise merveilleusement dans la transfiguration ou la métamorphose du Bodhisattva, qui est lié à Hod et qui est arrivé non seulement à Jésus de Nazareth qui avait l’honneur d’avoir le titre de Christ parce qu’il représentait le Processus Christique à l’intérieur de tous les prophètes ou Bodhisattvas. Je le répète, le Processus Christique du Bodhisattva et l’illumination de la Bodhichitta est écrit dans les Quatre Évangiles et est représenté dans la vie du Maître Aberamentho que les gens appellent aujourd’hui Jésus-Christ, qui est venu il y a deux mille ans pour représenter le Chemin du Bodhisattva pour ouvrir les portes à tout le monde afin qu’ils puissent devenir illuminés.

Donc, ici nous expliquons comment cette illumination se produit: Moïse est précisément ce Maître qui était le premier prophète qui apparaît selon le chemin dans la Bible, et il est écrit dans les Évangiles que…

    «… depuis les jours de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux subit la violence, et les violents le prennent par la force. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. Et si vous le recevrez, c’est Élie (Elijah), qui devait venir; Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende.» – Matthieu 11: 12-15

    Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié, en disant: Voici le Logos Solaire dont j’ai parlé; celui qui vient après moi est préféré avant moi, car il était avant moi. Et de sa plénitude (solaire) nous avons tous reçu, et grâce pour grâce; Car la loi a été donnée par Moïse (par tous les Apôtres, par tous les Prophètes), mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ (le Logos Solaire). – Jean 1: 15-17

Mais quelle est cette loi dont nous parlons ici, qui a été donnée par Moïse et par tous les prophètes?

C’est la loi que nous devons suivre et que nous devons découvrir en travaillant dans Yesod. Rappelez-vous que Moïse est né des eaux. Le nom de Moïse, en Hébreu «Moshe», est écrit avec trois lettres: Mem, Shin et Hei – ce qui fait un nom kabbalistique qui signifie ou qui donne la sagesse de la façon dont nous devons naître de Mem qui dans Kabbale signifie eau, et du Shin qui dans la Kabbale est le feu, et Hei qui est le ventre, et ce ventre est la neuvième sphère d’où émerge le Maître.

Ainsi, Moïse est la volonté. C’est pourquoi Moïse travaille très dur en Egypte et aussi en Médiane en prenant soin du troupeau, le mouton. Quand il atteint la Cinquième Initiation des Mystères Majeurs à Tiphereth, il gagne le niveau de l’Être Humain et monte au sommet de la montagne et là il trouve Dieu.

Le Mont du Sinaï est un symbole des dimensions supérieures. Tout ce que vous trouverez dans la Bible ou dans l’Ancien Testament au sujet d’un mont ou d’une montagne est un symbole des dimensions supérieures; et pas seulement dans la Bible, mais aussi dans beaucoup d’autres livres sacrés. Bien sûr, les prophètes, les grands Maîtres utilisent le nom d’une montagne pour expliquer l’ésotérisme. Même en Grèce, vous trouverez le Mont Olympe, où il est dit que les Dieux vivent, mais que le Mont Olympe, bien sûr, n’est pas tridimensionnel; c’est un symbole de la sixième dimension et c’est précisément dans ce Mont que Moïse a trouvé le buisson ardent, qui est le symbole de l’Esprit Saint, cet aspect du feu (Dieu) dans la matière.

Lorsque nous nommons les trois Génies du Feu, nous avons nommé Michaël, Samaël et Anaël. Samaël est le roi des volcans et des tremblements de terre et dont l’essence est dans ce feu qui est appelé magma, qui est la Lumière Astrale dans la matière. Et c’est pourquoi quand nous parlons de l’Arbre de la Connaissance, le buisson ardent, nous voyons précisément ce feu dans le buisson, dans la matière. Ce feu est le Christ. Mais aussi, quand nous montons dans l’atmosphère, nous trouvons le Soleil, l’énergie Solaire, qui est l’éclair qui émerge des nuages quand il y a une tempête. La foudre que nous voyons dans les tempêtes est la Lumière Solaire, l’électricité, la force dans l’atmosphère, qui est aussi le Christ et qui vient de Michaël (le Soleil) dans l’atmosphère de la Terre. Néanmoins, ce Michaël qui est dans l’atmosphère de la Terre doit être aussi en nous en tant que Corps Solaire Mental que nous devons créer, qui est le Manas, le Mental de l’Hum-Man (car le quatrième corps est le Mental Solaire, Michaël, qui est comme le Fils de Dieu).

Donc, nous devons comprendre ici comment ces trois Génies se rapportent à nous: le troisième est Anaël, le prince de la Lumière Astrale, qui agit à travers le cœur. Alchimiquement dans notre corps physique, parmi nos trois cerveaux, Samaël travaille dans le magma de notre force sexuelle particulière, qui est la matière qui enferme le feu solaire dans nos glandes sexuelles, tandis que Michaël est précisément cette lumière qui brille dans l’Homme Solaire – cette foudre qui est cette sagesse qui vient de cet Homme Solaire représenté dans Élie ou Elijah. Et Anaël, qui représente le rayon positif de Vénus, est lié à l’amour, au centre émotionnel supérieur.

Ces trois Genii représentent les trois aspects par lesquels nous invoquons le feu pour qu’il travaille en nous et qui sont représentés par Élie – la tête ou le Mental. C’est pourquoi Élie est le messager du Soleil, ou le prophète du Soleil. Et c’est pourquoi la signification d’Eli-Jah est «Mon Dieu est Jah»; Ce Jah est Kether, la Couronne.

Donc, quand vous dites: «Mon Dieu est Jah», vous dites que vous êtes un Hum-Man, que votre Manas, votre mental, qui est solaire, est au service de votre propre Jah, qui est Hum, l’Esprit, le Ruach. Et c’est précisément ce qu’Élie représente, ou Elijah dans l’Ancien Testament, qui est Jean-Baptiste dans le Nouveau Testament.

Moïse représente la volonté qui naît de la transformation sexuelle; Les eaux de la Genèse, les eaux du Jourdain ou les eaux du fleuve Nil en Égypte, sont toujours une référence à la puissance sexuelle créatrice, Yesod, d’où a émergé Moïse. Moïse fut sauvé des eaux; Il a été pris à partir des eaux. Mais Moïse représente, bien sûr, notre propre image particulière, notre propre Buddhata qui grandit, qui se développe, sous la direction de la volonté.

La volonté est liée à la glande pinéale. La glande pinéale est liée au Chakra Sahasrara, qui est appelé le Chakra de la Couronne. Et en Hébreu, la première Sephirah est appelée Kether, la Couronne. Donc, bien sûr, la Monade, l’Esprit, Dieu, qui est notre propre Être, travaille à travers la glande pinéale pour contrôler les eaux de Yesod. C’est pourquoi vous trouvez ici dans la colonne du centre de l’Arbre de Vie, Kether d’en haut travaillant à travers Daath, qui est connaissance, en Tiphereth, qui est l’âme humaine, dont le siège est dans sa glande pinéale aussi. Quand nous parlons de l’âme humaine, le siège de l’âme humaine se trouve dans la glande pinéale. Donc, ici vous trouvez comment Kether ou le Chakra Sahasrara travaille à travers l’Arbre de la Connaissance, qui est lié à Yesod, la force sexuelle, à travers la volonté qui est Tiphereth. Mais ce Tiphereth – Volonté qui est né des eaux – est Moïse. Et c’est Moïse qui libère les Douze Tribus d’Israël – qui est le travail psychologique que le Bodhisattva doit accomplir pour créer, élaborer la Bodhichitta.

Rappelez-vous que nous avons déclaré dans la conférence précédente que la Bodhichitta est liée à ce qui en Grec est appelé To Soma Psuchikon, qui est ce corps qui émerge dans Yesod. Nous avons quatre éthers: l’Éther de Vie, l’Éther Chimique, l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur, qui sont les quatre éthers situés dans le Corps Vital, la partie supérieure du corps physique. Lorsque nous entrons dans cette connaissance, nous devons apprendre à diviser, à séparer ces éthers, afin de créer ce que les Grecs appellent To Soma Psuchikon. Psuchikon signifie «psyché, âme» et ikon signifie «image», icône, Psuchikon.

Donc, l’icône est précisément l’image, qui en Hébreu s’appelle Tzalem; ce Tzalem ou image, icône de Dieu, est dans Yesod. En d’autres termes, c’est dans les glandes sexuelles. Et c’est justement là que nous trouvons la racine de beaucoup de malentendus, parce qu’il est évident que physiquement nous avons été créés dans l’acte sexuel, qui est Yesod. Et ils pensent que l’image de Dieu est physique parce que nous avons émergé du sexe. Mais ils ignorent que, en effet, «l’image de Dieu» dont parle la Bible dans Genèse 1:26 – «Dieu a dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance» – n’est pas le corps physique.

C’est à travers Daath, à travers la connaissance de la transmutation, qu’une telle image et ressemblance émerge, parce que le’Soma Psuchikon’ qui est Âme-Image est psychologique – Psuchikon est deux mots psyché et icône.

Alors, vous trouvez que l’«image de Dieu» dont nous parlons ici est liée aux deux éthers supérieurs, qu’on appelle l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur, et c’est précisément ce qui naît en Yesod quand nous séparons les eaux inférieures des eaux supérieures. Et c’est un processus, un long processus, parce que c’est Moïse qui apparaît là au début. Le fleuve Nil où la princesse d’Egypte trouve le bébé Moïse est précisément la force sexuelle. Prendre Moïse, sauver Moïse de l’eau signifie sauver, prendre cette icône, ce Tzalem, et la développer à travers l’initiation; qui est un processus qui va de Yesod vers le haut sur l’Arbre, et c’est ce que Moïse représente. Mais ce développement de ce Moïse des eaux de Yesod est impossible sans la direction de Kether, la Couronne, sans la direction de la volonté.

«Que ta volonté soit une avec la mienne», ou «Fais que ma volonté soit une avec la tienne», voyez-vous? C’est précisément le processus de la Bodhichitta, qui est élaboré avec les deux éthers supérieurs. C’est pourquoi Jean-Baptiste apparaît dans le fleuve Jourdain – un fleuve parce que c’est liée à l’eau, qui est toujours Yesod. Ainsi, Jean-Baptiste représente l’homme déjà fait, qui a été fait à partir de la volonté, qui a été fait à partir de la Loi de Moïse. Et voilà précisément ce que dans la conférence précédente le locuteur a expliqué au sujet des Perfections (paramitas), comment nous devons commencer à les développer; Nous devons suivre la Loi, mais nous devons comprendre la Loi, comprendre la Loi de Moïse, qui est la même loi que nous trouvons dans le Bouddhisme mais par d’autres noms. Bien sûr, la Loi de Moïse est liée aux Dix Commandements donnés au peuple à suivre, Dix Commandements par lesquels vous devez développer les vertus, les éléments pour que la Bodhitchitta apparaisse dans Yesod.

Quand nous parlons de Yesod ou des Quatre Créatures ou Cherubim d’Ezéchiel, Yesod (les eaux) est toujours représenté par l’image de la tête d’un être humain, parce que Yesod est l’image de Dieu dont nous parlons. Le lion, qui est Marc, est en relation avec Hod (le feu); L’aigle est en relation avec Netzach (air); La phase de l’homme à Yesod (eau); Et le taureau avec Malkuth (la terre) – ce sont les Quatre Cherubim, les Quatre Créatures Saintes qui en Hébreu s’appellent Chaioth-ha-Kadosh – les Saintes Créatures qui tiennent Kether, qui est précisément cet Être que nous avons en nous et qui commande et contrôle notre propre psyché.

Donc, en d’autres termes, nous devons imiter Moïse pour accomplir la Loi. Moïse suit la direction de Dieu, la volonté de Dieu, et c’est précisément dans la direction suivante: De l’Egypte, qui est Malkuth, il va dans Yesod ; Et de Yesod dans le Mont Sinaï, qui est Tiphereth et au-delà, où il trouve Daath, le buisson ardent; et Kether, qui est la tête de la Sainte Tri-Unité, ou Trimurti, ou le premier triangle de l’Arbre de Vie apparaît à travers Daath.

Et de Daath, Kether dit à Moïse, «Je suis Celui qui est», ou, en d’autres termes, Eheie Asher Eheie. «Retournez en Egypte, descendez dans le monde tridimensionnel, entrez dans Malkuth et libérez mon peuple.» Ce peuple est le peuple d’Ish-Ra-el, qui a beaucoup de sens:

  • Is: Isis, la Force Féminine
  • Ra: la Force Solaire / Dieu en Egypte
  • El: est «Dieu» en Hébreu

Ou, comme d’autres disent:

  • Ish (le feu) est le Iod, qui est Kether travaillant à travers Sarai (la princesse Kundalini), Sa et Ra (Ida et Pingala), afin qu’El (Dieu) apparaisse dans le monde physique: Israël.

Il y a douze parties d’Is-Ra-El, douze parties que nous devons tirer de Klipoth. Rappelez-vous que sous Malkuth nous avons l’enfer, l’infernus, qui dans la Kabbale est appelé Klipoth. C’est l’Arbre de Vie renversé dans lequel nous trouvons l’âme engloutie dans tous nos défauts et vices. La Bodhitchitta, l’embryon aurique, doit naître avec toutes ses forces comme l’a montré Moïse dans le Livre de l’Exode. Et bien sûr, ces pouvoirs émergent quand il libère toutes les parties de son Être, qui est appelé Israël. Moïse a accompli toutes les merveilles et miracles devant le Pharaon pendant qu’il traitait avec son peuple. Peu à peu, il exécute toutes ces merveilles pour aller dans le désert, vers la Terre Promise.

La Terre Promise est dans Yesod. Mais dans ce cas, pour mieux expliquer, il faut souligner que la Terre Promise est les deux éthers supérieurs: l’Éther Lumineux et l’Éther Réflécteur. L’Égypte est lié aux éthers inférieurs (l’Éther Chimique et l’Éther de Vie). Rappelez-vous que l’Éther Chimique est lié au métabolisme du corps physique, qui est Malkuth, et l’Éther de Vie est lié au pouvoir sexuel créateur dans le corps physique – ainsi, ces deux éthers sont inférieurs, liés à Malkuth. La Terre Promise est dans Yesod, qui est les autres éthers au-dessus, mais pour cela il faut séparer les éthers inférieurs des supérieurs, ou séparer les eaux des eaux. Et c’est une tâche qui ne peut être réalisée qu’avec la volonté; En d’autres termes, cela ne peut être réalisée qu’avec Moïse.

C’est pourquoi quand cela est accompli avec toute la Conscience, quand toute l’essence est libérée par Moïse, alors vous avez Moïse Sabaoth, Elohim Sabaoth ou l’Armée de Dieu précisément unis en tant que Bodhichitta. C’est pourquoi Moïse est appelé «le libérateur». Il doit libérer la Conscience ; Moïse est la volonté. En d’autres termes, la volonté est nécessaire non seulement pour créer l’homme véritable, mais aussi pour libérer l’Essence (Conscience). C’est pourquoi, dans le Gnosticisme, nous disons: «Notre devise est Thelema» – volonté, car sans Thelema, sans volonté, il est impossible de créer l’être humain ou libérer l’Essence.

moses2Cette action, cette volonté, s’exerce dans l’acte sexuel. C’est pourquoi la Loi de Moïse est représentée avec les deux tablettes de pierre de la Loi; Il apparaît avec deux pierres; Il dit: «Ceci est la loi de Dieu»; En d’autres termes, c’est la Volonté de Dieu. Dans le symbolisme, nous voyons ceci: La Loi de notre Monade particulière, notre Dieu particulier, doit être exécutée avec deux tablettes de pierre – l’une est l’homme et l’autre est la femme, unis dans l’acte sexuel pour exécuter L’Arche de l’Alliance: c’est le secret de l’Arche de l’Alliance, ou l’Arche de Noah – l’exécution de l’acte sexuel. Mais pas comme les animaux, car un véritable kabbaliste, un véritable magicien, un véritable Maître, extrait le Tzalem, l’icône de Dieu, de ses propres glandes sexuelles afin d’élaborer avec les deux éthers supérieurs: la Bodhichitta intérieur.

C’est donc le devoir de Moïse. En d’autres termes, nous devons créer, générer notre propre Moïse particulier, et c’est précisément cela. C’est pourquoi Moïse est en relation avec la Neuvième Sphère, avec le cerveau inférieur où nous trouvons les forces de Lucifer, que nous avons expliqué est le feu dans la matière, l’énergie solaire dans la matière. Dans la Mythologie Grecque, Lucifer s’appelle Prométhée et est celui qui vole le feu du Soleil, la Lumière Solaire, et le place dans la Terre: il le donne aux hommes. Bien, ce feu est dans les organes sexuels et est appelé Lucifer en Latin, Prometheus en Grec et c’est pourquoi le Maître Samaël Aun Weor affirme que la sagesse de Moïse, la doctrine de Moïse est la doctrine de Lucifer, le Porteur de Lumière. Ainsi, en libérant ce feu solaire à l’intérieur de nous, nous pouvons créer l’homme véritable: avec la volonté.

Rappelez-vous que la ‘chitta’ – le mental dont nous parlons ici – n’est pas le mental que tout le monde Réponse: c’est un mental qui est abstrait, que nous devons créer, que nous devons générer; le mental que nous avons en ce moment est un mental bestial, qui est en relation avec la «Marque de la Bête». En d’autres termes, le mental protoplasmique que nous avons en ce jour, que tout le monde utilise, est un mental que vous trouvez dans le règne animal, dans le règne végétal, dans le règne minéral, à différents niveaux d’évolution. Mais le mental que nous parlons de créer est le mental supérieur.

Dans la Théosophie, ils parlent de deux mental: le manas inférieur et le manas supérieur. Le manas supérieur est précisément ce Moïse dont nous parlons ici. Le Manas Supérieur est Tiphereth, l’âme humaine, la volonté, qui est générée depuis Yesod à différents niveaux. Mais le développement, l’illumination de la sagesse que nous devons développer à l’intérieur, est élaboré au sein d’un autre prophète. Voici comment nous unissons deux êtres en un seul – Elijah. Elijah est précisément ce manas inférieur – mais pas inférieur dans le sens comme le mental que nous avons, mais dans le sens qu’il est en-dessous de Moïse – c’est l’autre type de mental qui est Netzach, qui est appelé le Mental Solaire et comme nous l’avons expliqué au début, il est représenté par le Soleil. Le quatrième jour, Dieu créa le Soleil, qui est Michaël, «Celui qui est comme Dieu», qui est le quatrième corps dans la fournaise de Nebuchadnezzar qui dit: «Le quatrième est comme le Fils de Dieu». C’est ce mental qui est jaloux, qui veut servir seulement le Hum. C’est Elijah qui dit: «Mon Dieu est Jah», un mental qui est sous le service de l’Esprit. Voici donc deux mental: Elijah et Moïse. Les deux mental, mais divins, supérieurs et élaborés dans le processus de métamorphose ou de transfiguration, ou transformation, de permutation, dirons-nous, cela ne peut se produire que lorsque nous travaillons avec la Bodhitchitta.

Il est dit que Jean-Baptiste apparaît dans le Jourdain, qui est Yesod, le Jourdain – les eaux, et qu’il est la réincarnation d’Elijah le Prophète. Elijah est incarné dans l’individu qui est un homme véritable. Mais cet homme véritable, cette icône, ce To Soma Psuchikon, est précisément le Jean-Baptiste.

    «La loi et les prophètes étaient jusqu’à Jean: depuis ce temps, le royaume de Dieu est prêché, et chacun y presse. Et il est plus facile pour le ciel et la terre de passer, qu’un seul titre de la loi d’échouer.» (Luc 16:16, 17)

Cela signifie que tout ce développement de Moïse accomplissant l’œuvre entière culmine en Jean-Baptiste; En d’autres termes, jusqu’à ce que Elijah (IAO) brille dans Yesod en tant que Jean, qui est un processus psychologique.

Lorsque vous étudiez Moïse et Elijah dans la Bible, vous trouvez la façon dont vous devez faire ce développement. Moïse est le libérateur et explique le processus kabbalistique à travers les Dix Commandements. Mais Elijah est ce développement de ce que nous appelons illumination, cette illumination qui émerge de l’intérieur, il est ce Bouddha. En outre, nous rappelons ici que, dans la Quatrième Initiation des Mystères Majeurs, la Monade, l’Esprit, reçoit le titre de Bouddha.

Christified-Buddha
Ce Bouddha est Hélios, le Soleil qui brille, c’est Elijah qui travaille de plus en plus dur contre les Baalim. Et voilà précisément la référence dans laquelle nous trouvons comment le manas inférieur sous la direction de Dieu doit travailler à l’élaboration de cette lumière à l’intérieur en travaillant contre ces Baalim.

Quand vous lisez l’Ancien Testament, vous trouvez l’histoire d’Elijah. Elijah est contre Jézabel, «Celle qui se dit prophétesse», que le Livre de l’Apocalypse dit. Et si vous voulez lire à ce sujet, «Celle qui se dit prophétesse» est précisément dans la quatrième Église dans le Livre de l’Apocalypse – Thyatire, qui est en relation avec le cœur; et dans lequel on trouve bien sûr les procédures en vue de développer ce cœur, ce Soleil que nous parlons ici, qui est cette lumière. Réalisez-vous cela? Hod est lumière, c’est la Lumière Astrale; Christ est la Lumière Solaire; et Helios, Élie ou Elijah, est le messager, en d’autres termes, la Bodhitchitta. Le Bodhisattva doit se développer dans l’atmosphère psychologique de la Bodhitchitta. En d’autres termes, Jésus de Nazareth, Jésus-Christ, le Fils de l’Homme, doit se développer au sein de l’environnement psychologique d’Elijah, qui est représenté par un homme qui a travaillé avec cette métamorphose, qui est représenté par Jean-Baptiste; Jean-Baptiste pourrait être n’importe quel initié, n’importe quel Bouddha qui atteint ce niveau.

Alors, qui est Jézabel? Dans l’Ancien Testament, Jezebel représente le mental animal. Jezebel représente cette humanité, qui, dans les Évangiles est représentée par un autre nom. Vous voyez Jean le Baptiste combattre contre Hérode, le Roi, qui est marié à Hérodiade, le même symbole. En d’autres mots, Hérode représente cette Jezebel, qui est le mental animal, et Hérodiade représente l’humanité. Le mental, le mental intellectuel, le mental animal que nous avons, est marié à l’humanité, à ce genre de société ou de civilisation, qui est faite par l’intellectuel, le mental animal, et c’est Jezebel «qui se dit prophétesse». Dans les Évangiles, il est indiqué que dans cette époque, il viendra de faux prophètes – tous ces faux prophètes sont en relation avec ce mental, qui est Jézabel qui «se dit prophétesse» mais qui ne l’est pas. Et bien sûr, Jezebel adore Baal. En Hébreu, «Baal» signifie «Monsieur», mais il y a un autre mot, qui est «Adonaï» et qui signifie «Seigneur» – similaire, non? Adonaï est le nom sacré de Dieu dans Malkuth, selon l’Arbre de Vie, alors que Baal (qui est toujours négatif) est en relation avec Klipoth, le bas Malkuth. Donc, Jezebel travaille et adore les Baalim. Qui sont les Baalim? Ils sont ceux qui adorent avec leur mental intellectuel, le Baal – la mécanicité de la nature liée à Klipoth.

Donc, là vous trouvez que les Baalim sont liés à la bête que le livre de l’Apocalypse parle, la bête qui sort de l’abîme, de Klipoth; il a sept têtes et dix cornes. Les sept têtes sont: la luxure, la colère, l’orgueil, l’envie, l’avarice, la paresse, la gourmandise. C’est le nom de la bête, mais il a dix cornes, qui signifie les Dix Sephiroth Inversés. Donc, cette bête est les Dix Sephiroth Inversés dans Klipoth. Ainsi, ces dix cornes ou rayons négatifs de Klipoth donnent de la force à la bête à sept têtes, que tout le monde porte à l’intérieur et qui, dans le Livre des Rois, lié à Elijah, est synthétisé dans Jézabel. Jézabel, comme indiqué là, a quatre cent cinquante (450) Baalim ou prophètes de Baalim, que Elijah annihile ; il est dit que Elijah les brûle ou les tue dans un mont. Si vous lisez le Livre des Rois, Chapitre XVIII, il y est expliqué avec beaucoup de détails – la bataille entre Elijah et les quatre cent cinquante prophètes de Baalim, qui est une bataille que nous devons avoir à l’intérieur. Quatre cent cinquante (450) fait la somme de neuf (9), qui est Yesod. En d’autres termes, la façon dont le mental travaille avec les forces négatives ou la fornication, la dégénérescence sexuelle, en d’autre termes – c’est Baal.

Donc, Elijah est le Mental Solaire. Lorsque l’initié atteint ce niveau, lorsqu’il a créé le Corps Astral, Corps Mental et le Corps Causal, et est déjà un être humain complet (un Bouddha), il doit se battre contre les Baalim – c’est la première tâche. Et voilà pourquoi Jean-Baptiste est décapité, parce que la tête représente précisément cette Jézabel, ou ce Hérode, ce Hérodiade, ou ce Salomé. Salomé représente la connaissance du bien et du mal que nous devons développer, mais dans un processus psychologique. Donc, vous voyez ici comment Elijah est développé à l’intérieur. Alors, Elijah est le Mental Solaire qui brille au quatrième jour de la Genèse et est seulement au service de Jah, le Dieu Intérieur.

Mais bien sûr, nous devons être très jaloux de notre propre héritage individuel particulier. Lorsque nous parlons de Hod, nous parlons ici de notre propre héritage individuel particulier. Dans l’Arbre de Vie, dans le monde de Yetzirah, Hod est le monde des Beni-Elohim. «Beni-Elohim» signifie «les enfants des Dieux et Déesses». Il y a autant d’enfants sur la Terre que d’Elohim au Ciel. En d’autres termes, chacun a son propre Elohim personnel particulier, Monade ou Esprit, cet Adonaï que nous parlons ici. Mais bien sûr, chacun de nous a son propre héritage, sa propre lumière.

Vous devez comprendre, saisir, que chaque Maître a une lumière différente. Il suffit de lire le Coran pour voir la lumière de Mohammed, la sagesse de Mohammed. Mais si vous allez dans les Évangiles, ou dans la Pistis Sophia, qui est la Bible Gnostique, nous voyons la sagesse du Maître Aberamentho – c’est une autre lumière. Et quand nous lisons les livres du Maître Samaël Aun Weor, nous voyons une autre lumière. Quand nous lisons Bhagavad-Gita de Krishna, nous voyons une autre lumière. Vous voyez la même sagesse, mais montré avec différentes lumières; Le Bouddhisme, par exemple, affiche la sagesse du Bouddha; ou le Zend Avestha la sagesse de Zoroastre. Chaque Maître développe une lumière différente parce que nous avons un héritage différent, l’héritage cosmique, venant du Christ.

Le Christ, comme nous l’avons dit, est l’Unité Multiple Parfaite, la Lumière Astrale. Et voilà pourquoi vous voyez Jésus transfiguré dans Hod, dans la Lumière Astral, dans le Mont, qui est précisément la cinquième dimension; la Lumière Astrale montre sa lumière. Cette Metamorphose ou Transfiguration arrive à tous les Maîtres; cela signifie que le Maître se transfigure en accord avec la sagesse, la connaissance de son héritage.

Dans ce monde physique, nous avons été baptisés avec un certain nom que notre père ou mère physique ont eu l’occurrence de dire. «Nommons celui-ci – Pierre. «Non, non, nommons le Joseph», ou «Richard», ou n’importe quel autre nom. Mais de toute façon, ce nom est juste un accident de la vie, et les noms de famille aussi. Le vrai nom que nous avons est dans l’Esprit. Chacun de nous a son propre nom individuel particulier, et ce nom renferme la sagesse de votre propre héritage. Voilà pourquoi, lorsque vous lisez le nom Samaël Aun Weor et si vous comprenez sa signification ésotérique, alors vous trouvez réellement l’héritage du Maître Samaël Aun Weor. En Hébreu, «Aun Weor» signifie «force et lumière». Vous voyez comment le Maître a la force, a le pouvoir et la lumière pour enseigner. Et «Samaël» est «le roi du feu, des volcans et des tremblements de terre» ; il est un Maître très fort. Donc, dans la signification du mot, du nom de son propre Être particulier, se cache la sagesse, et c’est précisément ce que nous devons comprendre. Chacun de nous doit développer cela; c’est notre propre héritage solaire particulier.

Voilà pourquoi le Maître Samaël a toujours dit, «Vous devez suivre votre propre Être», c’est, développer votre propre héritage, votre propre sagesse en accord avec le niveau, le degré de votre raisonnement objectif, et c’est précisément placé dans Hod. Vous voyez, Hod est précisément la Lumière Astrale et est précisément le lieu où nous trouvons le eidolon, le Corps Astral que nous devons créer. Et ce Corps Astral est appelé notre propre Jésus-Christ personnel particulier. Voilà pourquoi, lorsque nous entrons dans la sagesse du Fils de Dieu, le Beni-Elohim dans Hod est la sagesse de Jésus-Christ, la sagesse du feu, et Hod est l’endroit où vous le trouverez.

Jean-Baptiste est le véritable Être Humain qui baptisait avec de l’eau, que son Daath, la connaissance que nous sommes en train de donner ici. Parce que c’est Elijah – Jean-Baptiste est Elijah prêchant, montrant la sagesse de son propre Dieu Intérieur. Il baptise avec de l’eau: mais il se trouve parmi vous, que vous ne savez pas, Il est ce Feu et Lumière qui va développer cette sagesse particulière à l’intérieur de vous-mêmes et qui est votre propre Hod particulier, votre Jésus-Christ Astral qui naît des eaux et que, dans la Transfiguration est le Fils de l’Homme.

Est-ce que vous me suivez? J’espère que vous le faites, parce que nous entrons dans la sagesse des Évangiles.

Les Évangiles sont liés au Chemin du Bodhisattva, le développement de cela à l’intérieur. Et voilà pourquoi, c’est dans la Troisième Initiation des Mystères Majeurs que pour la première fois vous recevez le nom de votre propre Dieu individuel particulier, donc lorsque vous recevez cette initiation vous recevez le nom, le véritable nom, le véritable nom que vous avez eu depuis le commencement de la création, depuis le commencement de l’éternité. C’est votre nom. Et voilà pourquoi nous avons dit que le Maître Aberamentho est le nom sacré du Maître Jésus, que les gens appellent Jésus de Nazareth, ou Jeshua Ben Pandira, ou Joshua Ben Pander, mais ce nom est en conformité au temps, en conformité aux Écritures. Mais son nom véritable est Aberamentho. Ainsi, chacun de nous a un nom sacré dans Hod, et ce nom est le verbe, la Force Astrale qui attire cet héritage particulier du Christ Cosmique. Le Christ n’est pas un individu, c’est la force universelle, c’est une énergie qui descend, se développe, se dédouble dans différentes dimensions et brille dans Hod, la Lumière Astrale, et se coagule dans le corps physique en tant que matière sexuelle et brille dans la tête en tant que Mental Solaire.

Voilà pourquoi lorsque nous parlons de l’Ange Anaël, le prince de la Lumière Astrale, nous comprenons la doctrine du Maître Samaël qui stipule que pour développer le Fils de l’Homme à l’intérieur de nous, pour développer ce Fils de Dieu, ce Christ à l’intérieur, nous devons le faire à travers les Initiations Vénustes, Vénus. Les Initiations Vénustes sont liées au développement de ce Christ, cet amour dans le cœur qui est Noûs. Parce que ce Noûs (qui est dans le ventricule gauche du cœur) contrôle le feu ascendant depuis les eaux de Yesod, ou en d’autres termes, nous dirons, Moïse qui est la volonté est contrôlée alchimiquement ou reçoit la direction de la Monade à travers l’atome Noûs dans le cœur.

L’atome Noûs dans le cœur est précisément ce que nous devons toujours suivre parce qu’à travers l’atome Noûs  la volonté exerce la domination sur le corps physique. Et bien sûr, c’est à travers Noûs, à travers le cœur, à travers lequel Élie reçoit également les ordres et les conseils dans le travail psychologique.

Voilà pourquoi le travail du cœur est la Méditation. C’est seulement à travers la Méditation que ne nous avons le contact avec notre propre Fils de Dieu individuel particulier. Parce que c’est dans Hod que nous trouvons le Beni-Elohim. Ce Fils de Dieu est Noûs qui se développe à travers l’initiation.

Ainsi, lorsque le Fils de l’Homme atteint Hod, alors la transfiguration de ce Corps Astral particulier se produit, c’est la transfiguration de cette Monade dans le Corps Astral. Et bien sûr, ce Noûs qui est en train d’être développé là est l’authentique Bodhisattva ; rappelez-vous que «sattva» est en relation avec la connaissance, et «Bodhi» est Chokmah (la sagesse), c’est le Fils de Dieu. Voilà pourquoi, dans de nombreux Livres Kabbalistiques écrits par des Initiés, des Maîtres illuminés, ils nomment l’atome Noûs «le Fils de Dieu». Comprenez que l’atome Noûs est en relation avec le Corps Astral Solaire, qui devient complètement transfiguré en comprenant la Loi de son propre Dieu individuel particulier, et en enseignant cette Loi aux gens avec beaucoup de jalousie.

Donc, vous trouvez justement cela parmi les grands Maîtres comme le Maître Samaël Aun Weor. Il dit: «J’enseigne juste ici la sagesse de mon Dieu.» Mais il utilise son propre Élie particulier, son mental illuminé, parce qu’il est un Bouddha, un Illuminé. Et il utilise sa volonté, son action, pour le faire. Voilà Moïse et Elijah. Comprenez-vous cela? Vous devez générer, créer votre propre Moïse particulier, votre propre Élie particulier à l’intérieur, et les placer sous le service de votre cœur, qui est l’atome Noûs, le Fils de Dieu.

Et voilà pourquoi, quand Jésus va passer par cette initiation, quand il va être transfigurée, ce qui signifie que toute cette sagesse va apparaître devant lui; il prend trois disciples, il ne prend pas deux, ni un, mais trois, parce que chacun représente quelque chose dans ce que nous devons développer. Il prend Pierre; nous l’avons expliqué dans une autre conférence que l’Apôtre Pierre est lié à la glande pinéale. Pierre est la volonté, est cette volonté que nous devons développer et à qui l’Atome Noûs donne les clefs du Royaume des Cieux. Quoi que vous fassiez, ouvrir ou fermer, sera ouvert ou fermé dans le ciel. Ciel, bien sûr, est notre tête et Pière est ici dans la glande pinéale. Et Pierre, la glande pinéale, à travers les hormones, contrôle les hormones sexuelles dans Yesod. Et voilà pourquoi vous voyez ici que sans Pierre personne ne peut passer par la transfiguration. Pierre, bien sûr, dans ce cas est en relation avec Moïse, qui est la volonté dans l’âme humaine, Tiphereth.

Mais nous avons un autre disciple, appelé Jean, le plus jeune de tous les apôtres. Et dans une autre conférence nous avons expliqué que Jean est lié à la glande du thymus. Le thymus est derrière le coeur. Voilà pourquoi Jean est toujours représenté en train de reposer sa tête sur le cœur de Jésus. Comprennez que la tête, le cerveau, le cerveau intellectuel est le véhicule physique du mental, de ce Manas. Jean représente l’essence, la Bouddhata, qui est gouvernée par la Lune parce que la glande thymus est gouvernée par la Lune. Et la Lune est liée à Yesod. Donc, vous trouvez que Jean est précisément cette Bouddhata, l’essence qui est en train d’être dévélopée. Voilà pourquoi il est aussi appelé Jean, le Verbe, unis à Jésus. Et voilà pourquoi, quand Jésus est sur la croix:

«Jésus donc voyant sa mère, et le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils! Puis il dit au disciple: Voilà ta mère! Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui à la maison.» – Jean 19: 26,27

Tel est le mystère de la transformation de cette glande thymus avec le coeur parce que Jésus est l’Atome Noûs dans le coeur tandis que Jean est dans la glande thymus. La transfiguration est liée à la Bodhitchitta, qui dans ce cas est Jean, la Bouddhata.

Rappelez-vous que dans la transfiguration apparaît Élie, mais ce Élie est l’Esprit de Jean-Baptiste, parce que l’Esprit d’Elijah était réincarné à l’intérieur de Jean-Baptiste. Donc, Élie apparaît après la décapitation de Jean. Parce que si vous lisez l’Évangile, vous trouverez comment Jean-Baptiste était emprisonné et décapité. Il meurt. En d’autres termes, l’homme terrestre mondain est déjà psychologiquement mort. Nous devons comprendre que quand on parle de la mort, nous parlons de la mort psychologique – le processus psychologique à l’intérieur de l’initiation. Alors Élie apparaît là parce que l’entité physique qui était Jean-Baptiste qui traitent avec Hérode, avec Hérodiade, avec Salomé et tout cela, est déjà mort, mais son esprit Élie est là, ce qui signifie que la transformation de l’Bouddhata est déjà arrivée et a transfigurée dans la Bodhitchitta. Jean, l’Essence, donna à son propre Dieu particulier individuel – ce niveau, cette sagesse. Et voilà pourquoi Jésus apparaît après cette transfiguration, et enseigne au sujet de la Loi de Moïse avec beaucoup de zèle (c’est Élie ou Elijah) en relation avec son Dieu intérieur, son Être Intérieur, son Père Intérieur.

L’autre disciple qui est emené au Mont avec Jean et Pierre est Jacobo (Jacques), qui est le frère de Jean. Jacques, comme nous l’avons expliqué, est en relation avec le pancréas – cette zone de l’estomac, à proximité du coeur, où nous avons tous nos appétits animaux négatifs, que nous devons surmonter. Si vous lisez l’Épître, la lettre de Jacques, vous y trouverez comment Jacques se prononce contre les choses négatives du cœur et de la langue. Et Jésus explique dans l’Évangile que: «Car de l’abondance du cœur que la bouche parle.» (Matthieu 12:34) Ce sont les émotions négatives que nous devons surmonter pour élaborer ce cœur-sagesse individuel particulier, la Bodhichitta à l’intérieur.

Vous voyez, Jacques déclare que la langue exprime toujours des émotions négatives. Nous avons beaucoup d’émotions négatives que nous devons éradiquer, à savoir la peur est l’une de ces émotions.

Voilà pourquoi, lorsque le Maître Jésus «est entré dans un navire (symbole de l’âme), ses disciples le suivirent. Et voici, il y eut une grande tempête dans la mer (émotionnelle), de sorte que le navire (la Conscience) était couverte par les vagues (émotionnelles): mais il était endormi (non actif). Et ses disciples (à travers le travail alchimique ésotérique) sont venus à lui, et le réveillèrent, en disant: Seigneur, sauve-nous: nous périssons. Et il leur dit: Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? Puis il se leva, menaça les vents (à travers le mental) et la mer (émotionnelle); et il y eut un grand calme.» – Matthieu 8: 23-26

Mais, malheureusement, nous avons toujours peur et nous exprimons beaucoup de peur dans cette région de l’estomac, où nous avons beaucoup d’émotions négatives: la peur, la jalousie, l’estime de soi, la colère et les émotions qui nous transforment en individus négatifs et à travers lesquelles nous gaspillons beaucoup d’énergie.

Donc, lorsque nous surmontons cela, nous avons transfigurée nos émotions inférieures en émotions supérieures. Vous voyez en d’autres termes, la transfiguration est liée à cette métamorphose parce que Hod est en relation avec le cœur, les émotions supérieures. Mais pour transfigurer, nous devons acquérir l’héritage de notre Dieu particulier dans le Corps Astral (dans notre propre Corps Astral particulier que nous devons créer), nous devons surmonter les émotions négatives. Si nous ne vaincquons pas nos propres émotions négatives individuelles particulières, nous n’allons pas créer le Corps Astral, qui est notre propre Jésus-Christ personnel particulier, notre Messie individuel particulier, le Fils de Dieu, le Fils de l’Homme, qui doit venir nous apaiser avec le feu.

Voilà pourquoi, dans l’évangile de Luc, lorsque Jésus apparaît, il vient de Yesod après avoir vaincu Satan et ses tentations. Alors que l’Évangile de Marc dit: «Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient.» Les Anges de Hod sont les Beni-Elohim qui le servent pour développer. Mais après cela, il va et commence à rassembler ses disciples dans la mer de Galilée et nous enseigne que pour être des disciples du Christ, nous devons être un pêcheur.

Qu’est-ce que d’être un pêcheur? Kabbalistiquement, nous savons déjà que le poisson symbolise Nun. Et ce Nun est précisément cette graine dans laquelle l’image de Dieu est à l’intérieur. Ce Nun est le spermatozoïde chez l’homme et l’ovule chez la femme. Lorsque nous extrayons ce feu, cette icône, ce Tzalem, cette image de Dieu, nous devenons pêcheurs. Ce n’est pas comme les gens pensent que les premiers disciples du Seigneur Jésus-Christ ont pêché dans la Mer de Galilée. Cela pourrait être, parce que nous aimons aussi pêcher, mais qu’ils étaient pêcheurs ne signifie pas littéralement qu’ils étaient des pêcheurs. Cela veut dire qu’ils travaillent avec les eaux parce que, pour que vous soyez pêcheur, vous allez dans les eaux, dans un bateau; vous ne pouvez pas pêcher sur la terre. Vous avez besoin d’eau, et cette eau est Yesod – la Mer de Galilée, le Fleuve du Jourdain, le Nil, et n’importe quel type d’eau.

Ainsi, Jésus a dit dans Marc 1: 17: «Venez avec moi, et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.»

En d’autres termes, Jésus dit: «Eh bien, maintenant que vous êtes déjà en train de conquérir Yesod parce que vous êtes des pêcheurs, car vous pêchez à partir de vos propres eaux sexuelles, maintenant, je veux que vous devenez pêcheurs d’hommes, en d’autres termes, pêcheurs de Manas ou Chitta, Bodhichitta. C’est la raison pour laquelle il trouve Pierre, qui est dans la glande pinéale, et il trouve le frère de Pierre, qui est André, lié aux glandes surrénales; les deux (pinéale et surrénale) sont en relation avec l’énergie sexuelle, les eaux ou l’énergie parce que les reins contrôlent les eaux du sexe et la glande pinéale aussi. Ensuite, il trouve Jean, qui est la glande thymus en relation à ce que nous avons expliqué déjà, qui est, la Lune régit Yesod et voilà comment Jean, cette Buddhatta, se développe à l’intérieur de nous, la psyché.

Tel est précisément l’importance de connaître au sujet de Daath (Alchimie Sexuelle) pour nous transfigurer dans ce Mont et recevoir cette sagesse. Parce que c’est précisément ce que nous voulons – nous voulons comprendre la sagesse de Dieu. Nous voulons comprendre la connaissance de Dieu, mais nous devons comprendre qu’à l’intérieur du Corps Astral se trouve le Mental Solaire (qui est comme Dieu), qui est Élie brillant, et c’est ce Élie qui comprend le langage de Dieu. Vous devez générer; vous devez créer cela à l’intérieur. Sinon, vous tombez dans la triste erreur de suivre votre propre Jezebel particulier, un mental qui lit les Évangiles littéralement et les interprète littéralement; et cette Jezebel est dans la tête de beaucoup de millions de gens et se dit elle-même prophétesse. Néanmoins, elle ne comprend pas la Kabbale, parce que, pour comprendre la sagesse de Dieu, vous devez être un kabbaliste. Vous devez développer votre propre Elijah. Votre mental doit être sous le service de Dieu. Et, pour ce faire, vous devez suivre la Loi de Dieu, qui est votre propre Moïse individuel, ce qui signifie que vous devez utiliser votre volonté pour créer à l’intérieur de votre propre Elijah. Et lorsque cela est créé, alors vous transfigurez dans la Troisième Initiation des Mystères Majeurs de la Lumière, qui est le Chemin du Bodhisattva.

Voilà comment ces deux mental – le mental supérieur (Moïse, Tiphereth), et le mental inférieur (Elijas, Netzach) – sont de chaque côté de Jésus, qui est Noûs, ce mental divin qui contrôle les deux. Voilà pourquoi lorsqu’ils descendent de la transfiguration, Pierre dit:

«Maître, il est bon que nous soyons ici et que nous fassions trois tabernacles; un pour toi, un pour Moïse, et un pour Elijah. Car il ne savait que dire; car ils avient très peur. Et il y avait une nuée qui les couvrit et une voix sortit du nuage, disant, ceci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le.» Marc 9: 5-7.

C’est précisément ce que nous devons faire: notre propre mental particulier, notre propre volonté particulière doit toujours suivre les feux du cœur, depuis le début jusqu’à la fin. Voilà ce que Kether dit, vous voyez? Kether dit cela à travers le nuage, qui est le Mystère, car le nuage symbolise toujours le Mystère: «Ceci est mon fils bien-aimé dans le cœur, le ventricule gauche du cœur; Ecoutez-le!» Alors, vous ne serez pas mal-guidé parce que c’est l’Intuition – la voix de Dieu. Et si Élie suit cela, et si Moïse suit cela, vous devez le faire, aussi. Et lorsque vous créez ces éléments à l’intérieur de vous, cela doit être toujours dans le cœur. Tel est précisément l’initiation. L’initiation est à travers le cœur parce que les feux du coeur contrôlent les feux de Moïse et les feux de Elijas, qui est le mental et la force sexuelle.

Ici, vous comprennez pourquoi nous mettons toujours l’accent sur la Chasteté, parce que sans Chasteté, sans la Chasteté scientifique, nous ne pouvons rien générer. Rappelez-vous que la Chasteté n’est pas l’abstinence sexuelle, mais la manière dont nous mettons en activité l’énergie sexuelle à travers le pranayama, ou à travers le Sahaja Maïthuna, en suivant la loi, les règles, en d’autres termes, les Dix Commandements. Et pour cela, vous pouvez aller sur le site et étudier les Dix Commandements (qui en réalité sont douze), afin de comprendre comment suivre cela, et les comprendre parce que c’est le chemin pour créer votre propre Moïse particulier.

Toutefois, si vous êtes complètement éveillé, alors vous n’avez pas besoin d’entendre une conférence parce que vous suivrez votre propre Dieu particulier, la Loi de votre propre Dieu comme Moïse, étant face-à-face avec Dieu et Dieu lui parlait. Mais pour cela, vous devez aller consciemment dans la Sixième Dimension, là où Daath se trouve, afin d’entendre la voix de votre propre Dieu. Donc, quand vous êtes guidé par votre propre Dieu, il n’y a pas de problème. Mais avant cet éveil, voilà pourquoi il y a Deutéronome, la deuxième loi, la loi écrite, pour ceux qui sont encore endormis.

Question: Quel est la signification de la séparation de la Mer Rouge?

Réponse: Moïse séparant la Mer Rouge et prenant tous les Israélites à travers la Mer Rouge vers la Terre Promise est le début du travail, dans lequel nous devons rejeter la passion ou les feux de la Mer Rouge – c’est le symbole – les feux bestiaux, lubriques du sexe que tout le monde a, séparer la Chasteté de la luxure et aller dans le processus de transformation. Tel est le début, et bien sûr, si vous comprenez nous avons besoin de Méditation et de compréhension afin de transformer cette passion. Le Pharaon et tous ses soldats symbolisent tous ces éléments psychologiques, qui dans le cas, dans l’histoire d’Elijah sont les Baalim que nous devons vaincre, tuer. Mais cela est à l’intérieur, pas à l’extérieur, parce que tout, chaque histoire dans la Bible est symbolique. Et voilà comment, quand Jésus apparaît le Bodhisattva apparaît transfiguré dans l’Astral parce que tout ce travail a déjà été fait. Nous sommes déjà passé par la Mer Rouge. Nous sommes déjà décapité sept fois pour que Elijah apparaisse. Sans décapitation, il est impossible que l’on peut passer à travers la transfiguration. La décapitation arrive à travers le feu à sept reprises. Ainsi, Jean est décapité sept fois parce que Jean représente, comme nous l’avons dit, «I, E, O, U, A, M, S» – les sept voyelles. Ainsi, alors quand on est décapité, c’est parce que l’on est déjà passé par l’Annihilation Bouddhique et la transfiguration, la métamorphose se produit.

Au début, bien sûr, lorsque l’initié reçoit la Troisième Initiation de la Lumière (des Initiations Vénuste), lorsque le troisième viper de la lumière monte dans le Corps Astral, il transfigure et il comprend au sujet de la Loi de Moïse et au sujet d’Élie, son propre Soleil particulier. Mais plus tard dans le temps, il doit qualifier cette Troisième Initiation, et, pour qualifier cela, il doit annihiler complètement l’ego. Parce que, pour que le Corps Astral puisse briller complètement, vous devez être là sans désirs. Tous les éléments animaux à l’intérieur de vous doivent être annihilés. C’est un long processus. Voilà pourquoi nous devons toujours travailler avec les émotions négatives en les transformant, en commençant par le désir sexuel jusqu’à la fin. Voilà comment nous avançons peu à peu; nous avons besoin de beaucoup de patience. La patience est nécessaire dans ce travail.

Question: Quel est le symbole de Moïse frappant la roche avec une tige?

Réponse: Eh bien, au cours du processus, lorsque nous utilisons notre volonté pour extraire les eaux du rocher de Yesod, parfois nous le faisons avec la luxure parce que nous avons encore l’ego là. Et, bien sûr, les conséquences sont une réprimande de Dieu. Rappelez-vous l’histoire là que les Israélites demandent de l’eau, et Moïse amène l’eau à travers la roche. Ces Israélites sont les parties inférieures de notre conscience ; ils sont toujours dans le processus. Ainsi, la volonté travaille toujours! Malheureusement, quand la volonté est embouteillée dans l’ego, il est appelé désir. Et au début, bien que dans le processus de transformation, l’Alchimiste prend l’eau de la roche, malheureusement avec la luxure. Parce que nous avons la luxure. Voici ce que Paul de Tarse dit. Nous commençons comme des animaux et nous finissons comme spirituels. Le premier est l’animal, ensuite l’Esprit. Donc, quand nous commençons à le faire, comme nous sommes plus animal que esprit, évidemment, nous commençons comme animal, mais nous transmutons et transmutons, jusqu’à ce que nous sublimons l’acte sexuel et l’énergie. Bien sûr, notre Dieu n’est pas content quand nous travaillons dans la transformation de l’énergie sexuelle avec la luxure. Mais si la luxure est là, que pouvons-nous faire? Il suffit de méditer et comprendre et éliminer. Certains voudraient pratiquer le Sahaja Maihuna, la Magie Sexuelle, sans luxure. Comme si nous pouvons prendre la luxure et dire: OK, ma luxure, sort de moi en ce moment parce que je vais pratiquer la Magie Sexuelle. Mais cela est impossible; votre luxure sera là présente. Et c’est quelque chose que vous devez supporter; c’est pourquoi vous devez méditer contre votre Baalim. Vous devez être jaloux de votre propre sagesse, de votre propre Dieu et annihiler peu à peu toutes ces entités dégénérées qui habitent à l’intérieur de notre psyché.

Question: Quand vous parlez d’héritage… cela a-t-il quelque chose à voir avec les vies passées?

Réponse: La question est de savoir si l’héritage spirituel est en relation avec les vies passées ou la façon dont nous sommes réincarnés? Non!

L’élaboration de la mémoire, l’éveil de la conscience liée aux vies passées, qui est la subconscience, est seulement la mémoire de nos incarnations passées, qui vient quand vous vous éveillez; quand vous méditez sur votre propre ego, vous développez ces pouvoirs. Mais l’héritage que nous parlons ici est une partie de la Lumière venant du Christ parce que rappelez-vous que le Seigneur donne en abondance, la Lumière Solaire, mais il donne, distribue sa lumière de différentes manières. Et c’est précisément la hiérarchie. Dans notre propre Monade particulière, le Christ a placé l’héritage que nous avons. Mais cet héritage est en potentialité, non pas en activité. Si nous voulons le mettre en activité, nous devons marcher sur le Chemin du Bodhisattva, les Initiations Vénuste. Et alors cet héritage montre, brille dans le Corps Astral parce que le Corps Astral est un Fils de Dieu, est un Beni-Elohim, celui qui reçoit cet héritage.

Quand j’explique cela, il vient dans mon mental les deux enfants d’Isaac, qui sont Jacob et Esaü; Jacob-Tiphereth, reçoit l’héritage conformément à la descente sur l’Arbre de Vie, et Esau-Netzach, qui est bien sûr un symbole du mental. Qui, dans cet aspect, est le mental qui a toujours l’ego.

Esaü est un chasseur, il est le mental qui aime toujours chasser pour obtenir des titres, des diplômes, afin d’avoir la gloire – c’est précisément cette Jézabel, ce Esaü à l’intérieur de nous qui dit: «Je vais faire ceci; faire cela; être célèbre; gagner de l’argent; obtenir le pouvoir.» Et voilà pourquoi Esaü vend toujours son premier droit (son héritage venant du foie) pour un plat de lentilles », c’est à dire «pour baloney». Le mental est toujours identifié à cette société. Le mental dit: «Je veux devenir l’Idole Americain», ou «Je veux être l’Idole Asiatique», ou autre chose. Le mental veut toujours être célèbre, ou être un maître. Le Mental pense: «Je veux dire que je suis tel ou tel maître; vénère moi.» N’est-ce pas? Le mental dit toujours: «Je suis ceci, je suis cela…»

Comprennez que le mental mythomane est précisément le mental que nous devons vaincre; c’est Satan, en d’autres termes, le mental vend toujours ses droits d’aînesse, son héritage. Voilà pourquoi l’héritage tombe dans Jacob-Tiphereth, qui est représenté dans Hod (la magie cérémonielle du cœur), qui est l’autre fils, vous voyez?

Nous devrions recevoir notre héritage dans le mental, mais vous savez le mental nous donne justement beaucoup de mal. Les jumeaux Jacob et Esaü, selon la Bible, sont Jacob-Tiphereth, le Corps Causal qui est assimilé à Hod (le Corps Astral), et le Corps Mental – Jacob et Esaü. Le mental est Esaü qui est Cain aussi; il est représenté de plusieurs manières.

Ainsi, votre propre Monade intérieure particulière, Dieu, ne vous donnera pas votre héritage si le diable vit en vous parce que Dieu ne donne pas le pouvoir au diable. Si vous avez la luxure, la colère, la haine, la paresse, la gourmandise à l’intérieur de vous, ne rêvez même pas que vous voulez recevoir votre héritage. Tout d’abord, vous devez élaborer le Corps Astral et annihiler les Baalim, les déloyaux, les infidèles, les mécréants qui sont à l’intérieur de vous. Ensuite, vous pouvez recevoir votre héritage; alors vous transfigurerez complètement. Avant cela, travaillez dur sur vous-même; transfigurez vous vous-même, c’est une permutation, une métamorphose que vous devez effectuer.

C’est le mystère de la Transfiguration ou de la Metamorphose du Bodhisattva, qui est représenté en Jésus de Nazareth quand il est, en particulier, individuellement, transfiguré en face de ses disciples. Mais cela n’est pas seulement arrivé à Jésus, cela est arrivé à Krishna; cela est arrivé à Bouddha, cela est arrivé à Moïse, cela est arrivé à beaucoup de maîtres. Et quand cette transfiguration est faite, alors la sagesse, la connaissance de notre Maître particulier brille; et voilà comment vous le trouvez.

Voulez-vous voir la lumière de la transfiguration de Moïse? Eh bien, lisez la Torah qui est sa Lumière. Ainsi, chaque maître est un livre vivant à travers lequel il montre sa propre lumière. Mais le mieux est d’élaborer votre propre lumière individuelle particulière, de se transfigurer par vous-même et c’est le processus, la Metamorphose à travers l’Initiation.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Metamorphosis or Transfiguration of the Bodhisattva

Bodhichitta dans le Christianisme

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin du Bodhisattva

decapitation

Aujourd’hui, nous allons expliquer la Bodhichitta en accord avec les Évangiles Chrétiennes, selon la Bible, comme Gnostiquement, nous disons toujours, le Bouddhisme et le Christianisme se complètent mutuellement.

Pour s’immerger profondément dans la Bodhitchitta en relation au Christianisme, nous devons entrer dans la Kabbale, car la Kabbale est la racine, la source du Christianisme. Donc, nous devons aborder la langue Hébraïque, qui est la langue qui explique Kabbalistiquement l’Ancien et le Nouveau Testament.

Puisque Jésus et ses premiers disciples étaient Juifs, Rabbins ou Maîtres Kabbalistes, ils ont livré la doctrine Christique de la manière kabbalistique; Bien que, pour expliquer le Bouddhisme, nous utilisions souvent le Sanskrit et d’autres langues anciennes.

Ainsi, en arrivant à la source de la Bodhichitta, nous atteignons Kabbalistiquement la Sephirah Yesod, ceci, afin d’expliquer la doctrine Bouddhique.

Dans cette conférence, nous continuons ou étendons l’explication que nous avons donnée à propos de Malkuth de l’Épiphanie du Christ (qui est la manifestation de Avalokiteshvara, la manifestation de la Sagesse, ou ce qui dans la Kabbale est appelé Chokmah), la manifestation de cette force qui est le Christ dans le Bodhisattva; Cependant, pour que ce Bodhi entre dans le Sattva, comme nous l’avons dit précédemment, nous devons construire la Bodhichitta, qui est un terme Bouddhiste.

  • BODHI: en synthèse, est la sagesse.
  • CHITTA: est le mental. En d’autres termes, nous dirons NOÛS – ce mental qui est abstrait, et qui est lié à Chokmah.

Rappelez-vous que le grand Kabbaliste Paul de Tarse déclare dans les Évangiles:

    Mon discours et ma prédication n’étaient pas avec des mots séduisants de la sagesse de l’homme, mais dans la démonstration de l’Esprit et de la puissance: afin que votre foi ne soit pas dans la sagesse des hommes, mais dans la puissance de Dieu.

    Mais nous parlons de la sagesse (Chokmah) au milieu de ceux qui sont parfaits, mais pas la sagesse de ce monde, ni des princes de ce monde qui viennent à rien. Mais nous parlons de la sagesse de Dieu dans un mystère, même la sagesse occulte, que Dieu a ordonné devant le monde à notre gloire (Hod): Ce qu’aucun des princes de ce monde ne connaissait, car s’ils l’avaient connu, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire (Hod).

    Mais comme il est écrit: L’œil n’a point vu, ni l’oreille n’a point entendu, et ni n’est point entré dans le cœur de l’homme, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment.

    Mais Dieu nous les a révélés par son Esprit (Christ), car l’Esprit saisit toutes choses, et les choses profondes de Dieu. Car quel homme connaît les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est (incarné) en lui? De même personne ne connait les choses de Dieu, sauf l’Esprit (Christ) de Dieu.

    Or, nous (Bodhisattvas) avons reçu, non pas l’esprit du monde, mais l’esprit (Christ) qui est de Dieu; afin que nous puissions connaître les choses qui nous sont données gratuitement de Dieu. Ce que nous disons aussi, non pas dans les paroles que la sagesse de l’homme enseigne, mais que le Saint-Esprit enseigne; comparant les choses spirituelles avec le spirituel.

    Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car ce sont des sottises pour lui, et il ne les connaît pas, parce qu’elles sont discernées spirituellement (Kabbalistiquement).

    Mais celui qui est spirituel juge toutes choses, cependant lui-même n’est jugé de personne. Car qui a connu le mental du Seigneur (la Bodhitchitta), afin qu’il l’instruise? Mais nous avons le mental du Christ (la Bodhitchitta). – 1 Corinthiens 2: 4-16

Donc, avoir le mental du Seigneur c’est avoir ce CHITTA, la Bodhichitta, qui dans la Bible est symbolisée par Elijah ou ELIAO en Hébreu. Nous n’allons pas expliquer à propos d’אליהו Elijah ou le prophète Eliao lui-même, mais nous allons expliquer Elijah directement liés à notre psyché. Chaque personnage que vous trouvez – que ce soit dans le Christianisme, le Judaïsme, le Bouddhisme, l’Islam, l’Hindouisme, etc – est toujours un symbole; Même si le personnage existe, comprennez  qu’ils symbolisent quelque chose à l’intérieur de notre psyché, à l’intérieur de notre vrai Être. C’est précisément le point lorsqu’on examine les Évangiles.

Elijah the baptistElijah le Prophète symbolise les forces de l’énergie solaire que nous devons gérer. Rappelez-vous qu’en Grec, Elijah, Eliao, est Elios (Helios), le Soleil, la force solaire. Donc ici, quand nous nous référons à Elijah ou Eliao, nous nous référons à Helios le soleil, qui n’est pas une personne. Nous nous référons directement à l’énergie solaire que nous devons apprendre à manipuler et à gérer dans notre corps. Si je souligne Elijah ou Eliao, c’est parce que dans les Evangiles, ainsi que dans l’Ancien Testament, il est écrit qu’il est nécessaire qu’Elijah vienne devant le Messie. Le Messie est le Bodhisattva et Elijah est la Bodhichitta. Elijah représente le mental solaire complètement développé, ce mental solaire qui est utilisé par l’Esprit.

Rappelez-vous que nous avons déclaré dans d’autres conférences que le mantra Hébraïque pour être en contact avec Kether, la première Sephirah, est JAH. Ici vous trouvez le fameux mot de la langue Hébraïque: hallelujah – et beaucoup d’autres noms de la langue Hébraïque qui pointent toujours à Kether, JAH (-iah). Parmi les prophètes: Zachariah, Isaïah, etc. et bien sûr Elijah. Ce nom signifie: mon Dieu est JAH, qui en Hébreu est אליהו ELIAO. Si vous observez vous remarquez que אל EL (Aleph, Lamed) est Dieu et qu’après cela nous avons יהו IAO (Iod, Hei, Vav), qui représente le premier triangle de l’Arbre de Vie : Kether, Chokmah et Binah, qui dans le Christianisme est appelé la Sainte Tri-Unité ou la Trinité.

Donc, ce Dieu JAH ou EL-IAO représente les trois forces primaires qui s’expriment à travers l’énergie solaire, la force solaire. C’est bien sûr HELIOS. C’est pourquoi, quand nous nous référons au Christ, nous nous référons toujours à la force solaire, parce que le Christ n’est pas une personne, mais une énergie qui peut transformer n’importe qui.

Mais au début, ce Christ, cette force, s’exprime en tant que ELIAO ou אליהו Elijah, qui doit venir d’abord dans notre psyché. Cette lumière solaire est placée dans la cinquième dimension, dans l’atmosphère de la planète, de n’importe quelle planète. C’est ce que de nombreux kabbalistes appellent le Dragon Céleste, la lumière astrale, INRI.

Dans la Kabbale, l’ésotérisme, nous savons qu’il y a un Être qui contrôle la lumière astrale et qui est lié à la planète Vénus, ou mieux si l’on dit, le rayon positif de la planète Vénus et c’est l’Ange Hanaël.

  • HANA signifie «gracieux» en Hébreu
  • EL signifie «Dieu»

Ce Hanaël ou Anaël est le même Eros de la Mythologie Grecque, Cupidon, les forces de la lumière astrale qui coagulent dans la force sexuelle (semence), dans le monde de Yesod (le sexe). C’est pourquoi Anaël est l’ange de l’amour. Son contraire est Lilith, qui est liée à la haine, la luxure, et toute perversion de la sexualité.

Pour que nous soyons en contact direct avec la lumière solaire, avec la lumière astrale, nous devons connaître les mystères de l’amour. C’est précisément le point ici parce que les mystères de l’amour sont liés à la Sephirah Yesod, Eden, la quatrième dimension, où nous trouvons les deux arbres mystérieux décrits dans le Livre de la Genèse, qui est un livre d’Alchimie : l’Arbre de la Connaissance et L’Arbre de Vie.

L’Arbre de la Connaissance est l’Arbre de la Science du Bien et du Mal qui est lié à l’Évangile de Matthieu. Matthieu a apporté l’Évangile conformément à la science. Nous parlons de la science superlative de l’Être, que nous devons développer et étudier. La science du bien et du mal n’est autre chose que l’Arbre de la Connaissance (Daath), ou la manière dont nous devons gérer l’énergie sexuelle, comme l’a expliqué le conférencier de la conférence précédente: tantra ou tantrisme.

daath-bodyDonc cet Arbre de la Science ou Arbre de la Connaissance est symbolisé par le Caducée de Mercure qui, à ce jour est utilisé pour symboliser la science de la médecine. C’est en relation avec notre force sexuelle. Si vous observez l’Arbre de Vie, vous découvrez que la Connaissance, la Gnose, est écrite comme Daath (sous la Trinité, ou les trois forces primaires), située exactement à la gorge de l’homme imaginaire que vous y voyez. Les racines de l’Arbre de la Connaissance sont dans Yesod.

Donc de Yesod, qui symbolise les glandes sexuelles de l’homme ou de la femme, nous avons les deux polarités de l’Arbre de la Connaissance, Adam et Eve, ou Yin et Yang, Od et Ob, les deux polarités de la force sexuelle qui sont toujours séparées dans le monde de Yesod.

Car le Monde de Yesod est dans la quatrième dimension, il est directement lié au corps vital. Rappelez-vous que la partie supérieure du corps physique est le corps vital. Ce corps vital ou corps éthérique est le fondement de la vie du corps physique; C’est pourquoi il est précisément lié aux organes sexuels et il est situé dans la quatrième dimension.

De la polarité, Adam et Eve dans Yesod, émerge le corps physique. Si vous observez et étudiez la Bible, vous trouvez que CHAVA, EVE, est la mère des vivants. Cela se réfère à la force sexuelle, les organes sexuels, d’où tout ce monde physique émerge. C’est pour cela que, Kabbalistiquement, alchimiquement, il est déclaré que nous sommes enfants d’Adam et Eve. C’est vrai, si nous comprenons qu’Adam et Eve symbolisent les deux testicules, les deux ovaires, les deux polarités.

Quand nous unissons ces deux polarités de Yesod, Adam et Eve dans l’acte sexuel, alors nous trouvons que la création de Malkuth en est le résultat. C’est ce que tout le monde sait: le corps physique est le résultat d’Adam et Eve; C’est le résultat de l’union des organes sexuels de notre père et de notre mère. Symboliquement parlant, puisque le corps physique se développe dans l’utérus de notre mère, cet utérus représente le même Eden, la quatrième dimension. C’est précisément dans l’Eden que cette particule de l’âme, qui dans le Bouddhisme s’appelle Buddhata, descend au moment même où le sperme entre dans l’ovule, au moment même où Adam et Eve se connaissent, comme l’explique la Bible dans Genèse 4: 1: «Et Adam connut Eve sa femme; et elle conçut.»

Donc la Bouddhatta est cette partie gracieuse de l’Être qui vient d’en haut, qui vient du macrocosme. C’est ce que nous pouvons appeler Hanaël, ou la partie de Dieu qui descend, HANA – la partie gracieuse de Dieu entrant dans le corps. Et de cet élément, qui entre dans le corps, est la façon dont l’Arbre de Vie se développe, parce que c’est la Monade, l’Esprit, EL en Hébreu, qui contrôle le développement de ce corps dans le ventre de notre mère. C’est pourquoi il est écrit symboliquement dans l’Évangile de Luc (qui est lié à l’Evangile de la terre), comment Élisabeth, qui symbolise la Monade, a dans son utérus un enfant, qui est Jean-Baptiste, qui va être la Bodhitchitta, conformément au Christianisme.

Jean-Baptiste, la réincarnation d’Elijah, est celui qui prépare le chemin du Seigneur. Nous devons étudier attentivement ces symboles afin de comprendre comment ils se rapportent à nous. C’est ce qui est important. Ces Maîtres sont venus dans le passé. Ils sont venus pour livrer leur message, leur mission. C’était cela. Maintenant, nous devons faire ce qu’ils nous ont enseigné.

Quand le corps physique est fait, créé dans l’utérus de notre mère, alors il sort, et alors vous avez un résultat, une vie, un corps qui a ses racines dans la colonne vertébrale. Donc, ce corps physique a ses racines dans la moelle épinière. De là émanent tous les systèmes nerveux qui contrôlent tout le corps physique. C’est pourquoi l’Arbre de Vie émerge aussi des racines de l’Arbre de la Connaissance. On dit que les deux arbres se complètent. On ne peut pas parler de l’Arbre de Vie sans parler de l’Arbre de la Connaissance, parce qu’ils partagent leurs racines dans Yesod, qui est «la Fondation». Bien sûr, vous savez déjà que le développement du corps physique dépend de la force sexuelle qui se développe également dans nos glandes sexuelles pendant différentes périodes de temps, ce qui est déjà expliqué dans d’autres conférences.

Quand nous connaissons la Science du Bien et du Mal, la Science de l’Arbre de la Connaissance, alors nous voulons développer cette Essence, ce Bouddha, que nous avons à l’intérieur, qui est le Bouddhata, l’Essence, parce que c’est le but de nous donner ce corps physique, afin que nous développions tous les corps liés à l’Arbre de Vie, symbolisé par les dix Sephiroth.

Nous devons connaître la science de la transmutation parce que sans la science de la transmutation nous ne pouvons pas développer la Bodhitchitta, nous ne pouvons pas développer ce Jean-Baptiste, parce que c’est dans cette Sephirah que nous trouvons le mystère du Baptême. Oui, Yesod est lié aux eaux du Baptême. De nombreuses religions célèbrent ce baptême symbolique de différentes façons, toujours avec de l’eau. Malheureusement, lorsqu’ils ont déjà leur corps physique développé avec toutes ses énergies, avec toutes ses forces circulant en lui, ils ne pratiquent pratiquement pas la transmutation de Yesod ; Ils ne célèbrent pas ce baptême, qui a été symboliquement expérimentés dans leur religion.

Dans Yesod, nous trouvons que Jean-Baptiste apparaît dans l’Evangile de Mathieu enseignant la science de l’Arbre de la Connaissance. Vous voyez qu’il baptise dans le Jourdain. C’est un moyen symbolique pour nous dire qu’il livre à l’humanité la connaissance, la doctrine de la transmutation sexuelle du Sajaha Maithuna. Il baptise avec les eaux. Il fournit la connaissance; Comprennez que les eaux du baptême sont à l’intérieur de tout le monde, dans leur énergie sexuelle.

Voici ce nom, parce qu’il est écrit que Jean-Baptiste était la réincarnation de אליהו Elijah. Vous devez comprendre que Elijah symbolise Helios, la force solaire, et que la force solaire entre dans l’atmosphère astrale, dans la terre, puis dans notre organisme à travers ce que nous mangeons, buvons, respirons, etc., parce que cette force astrale, cette lumière solaire, est partout dans les quatre éléments. Donc, vous trouverez ce JAH, qui est le Dieu d’Elijah, qui représente les trois forces primaires que nous avons expliqué, est précisément au tout début du mot ou du nom de Jean en Hébreu. Johanan est le nom, mais c’est réellement JAH-Hanan. C’est précisément la grâce de JAH, ou en d’autres termes, le résultat de JAH est incarné là dans Jean. Voilà comment c’est caché dans les mots. אלי הו ELI-JAH, le Dieu יהו JAH, IAO, la Trinité, est caché dans JAH-Hanan, Jean. Mais pour devenir un JAH-Hanan, il faut créer les véhicules pour ce JAH ou IAO, les trois forces primaires. Nous avons besoin de créer un Corps Astral, un Corps Mental et un Corps Causal, qui dans la Théosophie sont appelés le Corps Astral, le mental ou manas inférieur, et le Corps Causal, qui est appelé le manas supérieur.

Ceux-ci sont appelés en Grec le fameux To Soma Psuchikon. Comme «psyché», le P est silencieux. To Soma en Grec signifie «le corps.» Psuch vient de la psyché et ikon signifie «image». L’image de quoi? To Soma Psuchikon est précisément ce corps psychique ou corps de l’âme qui doit sortir des eaux. L’Ikon est appelé en Hébreu Tzalem ou image. En d’autres termes, l’image de JAH, qui est Kether, et qui est symbolisée par la lettre Yod, qui signifie phallus, ésotériquement parlant; cette image est dans la graine, dans les organes sexuels, dans Yesod. Donc de Yesod il doit émerger Elijah, le Dieu JAH, les forces d’ELIAO, dans les différentes étapes, afin que la réincarnation de cet Elijah, ELIAO soit sur la terre.

Cette réincarnation d’Elijah (le Dieu JAH) peut se produire à l’intérieur de n’importe qui sur la terre. Elijah symbolise la Bodhichitta qui doit être créée. Cette Bodhichita émerge avant la création des corps Mercuriels, ou les Corps Astral, Mental, et Causal, parce que To Soma Psuchikon est lié avec Yesod. C’est en Yesod que nous commençons à développer la Conscience en prenant soin de la graine sexuelle, ou le Tzalem de Dieu, ou l’Icône de Dieu. C’est quelque chose que nous devons comprendre parce que personne ne comprend au sujet de To Soma Psuchikon. C’est le «corps de l’âme» qui est précisément mentionné dans un passage de la Bible, donné par le grand kabbaliste Paul de Tarse, Maître Hilarion.

Il a dit:

    Il est semé un corps d’âme; Il est élevé un corps spirituel. Il y a un corps d’âme, et il y a un corps spirituel. Et ainsi il est écrit: Le premier homme Adam a été fait une âme vivante; le dernier Adam a été fait un esprit vivifiant. – Corinthiens, chapitre 15 versets 44-45

Donc nous parlons ici du premier homme, l’âme vivante, To Soma Psuchikon qui émerge des transmutations de l’énergie sexuelle, parce que l’Arbre de Vie est lié à cette psyché. Lorsque nous entrons dans ces études, nous devons développer l’Arbre de Vie. Nous ne devons pas tomber dans l’erreur de nombreuses organisations qui pensent qu’ils ont déjà développé tout l’Arbre de Vie à l’intérieur. Non. La seule partie que nous avons maintenant est le corps physique, parce que c’est le résultat de l’Arbre de la Connaissance. Tout dans cet univers est le résultat de Daath, l’Arbre de la Connaissance, l’Arbre de la Science, des deux polarités, qu’elles s’expriment dans le corps humain, dans le corps animal, dans le corps végétal ou dans le Corps minéral, dans l’univers, dans l’espace. Ce sont toujours les deux forces, les deux polarités, positives et négatives, qui créent. C’est ce que nous appelons l’énergie du Saint-Esprit qui s’exprime en deux polarités.

Donc, le corps physique est le résultat du sexe. Personne ne peut le nier. Nous avons été créés dans l’acte sexuel. Ce corps est un don que la nature nous donne. À l’intérieur de lui, nous vivons en tant que «Hana» (grâce). C’est pourquoi lorsque vous voyez un nouveau-né dans un corps nouveau-né, vous ne voyez que Hana. C’est pourquoi l’ange Hanaël est symbolisé par une créature innocente, parce que c’est le seul élément innocent que nous avons à l’intérieur, l’Essence, qui s’exprime au moment où nous sommes nés. C’est Hana, l’Essence, la Buddhata, la partie du Bouddha qui doit grandir pour que cet élément se développe en un Être illuminé comme Bouddha, comme un prophète, afin de devenir un JAH-hanan, parce que Hana – l’Élément gracieux – est là. Mais pour qu’il devienne un JAH-hanan, il faut connaître la science du bien et du mal, la science de la transmutation. Et c’est ce qui est caché dans ce passage où il est dit qu’Elizabeth prie pour avoir un enfant. Élisabeth est la Monade, l’Esprit de chacun d’entre nous, qui veut avoir un enfant. Cet enfant doit être fait à l’image d’Elisabeth, qui est la Monade.

Johanan est l’image de JAH, la grâce de JAH. Johanan, Jean-Baptiste, apparaît dans les Évangiles avant le Bodhisattva, non après. Bien sûr, nous devons étudier la science de Johanan, la science d’Elijah, parce que nous voulons que ELIAO, Elijah, émerge, surgisse de l’intérieur de notre Conscience. En d’autres termes, nous devons développer notre propre Elijah particulier, individuel, comme nous devons développer notre Jésus particulier.

ELIAO (Elijah) incarné dans tout humain est JAH-Hanan. C’est précisément l’erreur de beaucoup de gens qui ne comprennent pas les Ecritures. Ils veulent voir le prophète Elijah de nouveau de la même manière. Mais ils ne comprennent pas qu’Elijah est un AEON, un AEON, qui s’exprime de nombreuses manières, à travers beaucoup d’humains. Tout Avatar développe d’abord l’ELIAO à l’intérieur, qui est le mental solaire, le Chitta solaire, la Bodhichitta, la Bodhitchitta complètement développée qui travaille toujours au service de son propre Dieu individuel (Jah).

Donc, le Corps Astral est un corps de l’âme. Dans beaucoup de livres, dans beaucoup de conférences, nous expliquons que nous devons créer les corps électroniques avec des électrons, avec l’énergie solaire. Nous disons «corps solaires, corps électroniques.» Maintenant, nous disons «corps psychiques ou corps de l’âme.» Cet être humain dont parle la Genèse est l’âme. Le corps physique n’est qu’un véhicule. Quand les gens pensent que l’être humain est fait à l’image de Dieu, ils se réfèrent toujours au corps physique et pensent donc que Dieu est comme nous. Ils ne comprennent pas que Dieu n’a pas de forme. Dieu est abstrait mais prend toute forme qu’il souhaite.

L’Arbre de Vie (qui est précisément l’Être) est représenté par les dix Sephiroth: Dix manifestations à travers quatre mondes de ce que nous appelons Dieu. C’est pourquoi nous disons que Dieu est l’Unité Multiple Parfaite. Comprendre cela, c’est comprendre votre propre Être. C’est facile de voir que le corps physique est fait de nombreuses unités. Vous voyez une unité mais elle a de nombreux organes. Chaque organe est constitué de nombreuses cellules. Chaque cellule est faite de nombreuses molécules et une molécule par de nombreux atomes. Si nous désintégrons un atome, nous libérons l’énergie. Vous y voyez la multiplicité dans une unité, qui est le corps physique. Si nous pensons de cette façon, nous comprenons que Dieu est le même, est beaucoup, mais s’exprime comme un, comme trois, comme sept, comme douze, comme vingt-quatre, Kabbalistiquement parlant, de différentes manières.

Donc, avoir l’image de Dieu n’est pas physique. Avoir cette image, c’est être le Microcosmos du Macrocosmos, et c’est la Bodhichitta: refléter l’univers dans votre psyché. C’est une image de Dieu parce que Dieu est partout.

Mais si nous pensons d’une manière ignorante que Dieu est assis là dans les nuages sur un trône de tyrannie, alors c’est faux; si nous voulons avoir physiquement l’image de cette idole – c’est pourquoi lorsqu’on demande à un Gnostique «Croyez-vous en ce Dieu?», Nous répondons: «Non, nous ne croyons pas en ce Dieu», parce que ce Dieu, cette idole, n’existe pas.

Dieu n’a pas de forme. Nous devons comprendre ce qu’est Dieu et ne pas être trompés, puisqu’il est partout comme le même Absolu. Sommes-nous Son image ou Son image? Telle est la question.

Comprenez qu’une telle image est précisément ce qui doit sortir de Yesod – Son image. Son IKON comme nous disons en Grec: TO SOMA PSUCHIKON, l’âme image de Dieu, c’est ce que nous devons créer à l’intérieur. C’est ce que nous les Gnostiques sommes intéressés: créer l’image de Dieu à l’intérieur. Et c’est une question de permutation à travers la transmutation; parce que ce que les gens ont dans leur psyché n’est pas l’image de Dieu. Il suffit de s’asseoir et d’observer notre mental pour voir que ELIAO n’est pas là, la Bodhitchitta n’est pas là.

La Bodhichitta est l’image de Dieu qui émerge à travers la transmutation dans Yesod. Pour cela, nous devons conduire cette image de l’âme ou icône et créer un corps dans le monde astral, que les gens appellent Corps Astral et que beaucoup d’ésotéristes confond avec le Kama Rupa, le corps de désirs, que tout animal a.

Au-dessus de ce corps de l’âme solaire dans le monde astral, nous devons créer un Corps Mental solaire. Ce corps mental solaire est aussi corps de l’âme et ce corps de l’âme est représenté par un ange conformément au Livre de Daniel, chapitre 3: 13-25, 28, qui affirme que trois hommes sont placés dans le feu, par la rage et la fureur du Roi Nebuchadnezzar:

    Alors Nebuchadnezzar, dans sa rage et sa fureur, ordonna d’amener Shadrach (Corps Physique), Meshach (Corps Vital) et Abed-nego (Corps Astral). Alors ils ont amené ces hommes (corps Christifiés) devant le roi.

    Nebuchadnezzar parla et leur dit: Est-il vrai, Shadrach, Meshach et Abed-Nego, ne serviez-vous pas mes dieux (idoles du mental), et n’adorez-vous pas la statue d’or que j’ai dressé?

    Maintenant, si vous êtes prêts à ce moment où vous entendez le son du cornet, de la flûte, de la harpe, du sac, du psaltérion, du dulcimer et de toutes sortes de musique, vous vous prostèrnerez et adorerez l’image de cette idole des multitudes ignorantes que J’ai fait; Eh bien! Mais si vous ne vous prosternez pas, vous serez jetés à la même heure au milieu d’une fournaise ardente (dans Yesod); Et qui est ce Dieu qui vous délivrera de mes mains (lascives)?

    Schadrac, Méchach et Abed-Nego, répondirent au roi, Nebuchadnezzar, que nous ne faisons pas attention à te répondre. Si tel est le cas, notre Dieu (Shaddai-El-Chai) que nous servons est capable de nous délivrer de la flamme ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi.

    Mais si ce n’est pas le cas, sache-le, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux (idoles mentales des multitudes ignorantes), et que nous n’adorerons pas l’image d’or que tu as établi.

    Alors Nebucadnetsar fut plein de fureur, et la forme de son visage fut changée contre Shadrach, Meshach et Abed-Nego. Il parla donc, et ordonna de faire chauffer la fournaise sept fois plus qu’elle n’était habituée à être chauffée (il est nécessaire pour chauffer le foyer sexuel ardent sept fois, afin d’être métamorphosé en Rois et Reines, en Bouddhas).

    Et il ordonna aux hommes les plus puissants qui étaient dans son armée de lier Shadrach, Meshach et Abed-Nego, et de les jeter dans la flamme ardente.

    Alors ces hommes étaient liés dans leurs manteaux, leurs hosen, leurs chapeaux, et leurs autres vêtements, et ont été jetés au milieu de la fournaise brûlante (sexuelle).

    Par conséquent, parce que le commandement du roi était urgent, et que la fournaise était trop chaude, la flamme du feu tua ces hommes (agrégats psychologiques de luxure) qui prirent Shadrach, Meshach et Abed-nego.

    Et ces trois hommes, Shadrach, Meshach et Abed-Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise brûlante (sexuelle).

    Alors le roi Nebuchadnezzar s’étonna, et se leva à la hâte, et parla, et dit à ses conseillers: N’avons-nous pas jeté trois hommes liés au milieu du feu? Ils répondirent et dirent au roi: C’est vrai, ô roi!

    Il répondit et dit: Voici, je vois quatre hommes en liberté, marchant au milieu du feu, et ils n’ont pas de bléssure (de la fornication); Et la forme du quatrième est comme le Fils de Dieu.

   … Béni soit le Dieu de Shadrac, de Meshach et d’Abed-Nego, qui a envoyé son ange…

Ainsi, la quatrième personne qui est apparue, le quatrième homme, est comme un ange. C’est le Corps Mental Solaire que nous devons créer. Nous devons créer cet ange à l’intérieur.

Au-dessus, nous devons créer le Corps Causal. Ce Corps Causal est ce que la Bible appelle dans l’Ancien et le Nouveau Testament «le Fils de l’Homme». Ce Fils de l’Homme est le Corps Causal, le mental supérieur. C’est un mental supérieur quand nous parlons du mental Noûs, le Chitta. Donc cette Bodhichitta commence à partir de Yesod et se termine en Tiphereth, qui culmine dans la création de tous les corps.

Dans le passé, il était nécessaire que la Bodhitchitta soit développée avant la création des corps. En d’autres termes, les Maîtres ont demandé au disciple d’éveiller la Conscience, d’avoir la Bodhichitta complètement développée dans Yesod, ceci afin de la développer dans Hod, le niveau au-dessus, et Netzach, un autre niveau, et Tiphereth, un autre niveau, pour que JAH-hanan soit completement fait.

Permettez-moi de vous donner un exemple de la façon dont cette Bodhichitta développée en tant que graine afin d’atteindre plus de niveaux: Paramahansa Yogananda. Il a développé cette Bodhichitta et s’est vraiment sacrifié pour l’humanité. Malheureusement, il a seulement développe cela dans Yesod. Il n’est pas allé plus loin. L’ensemble de la Bodhichitta doit être développée dans l’astral (en Hod), en Netzach, et en Tiphereth, dans les trois mondes, pour être complète. Bien sûr, Yogananda est maintenant prêt pour créer les Corps Mercuriels.

En ce jour, puisque nous n’avons pas le temps d’attendre que les gens éveillent la Bodhitchitta, la Conscience, pour créer les Corps Mercuriels, nous apportons la connaissance afin qu’ils puissent commencer à créer; mais malheureusement, avec ce développement, si nous ne développons pas la Bodhichitta complètement, ce Hana ne devient pas JAH-Hanan, mais au contraire, un hasnamuss.

Vous voyez le même mot là – hana, cet élément gracieux qui est la Conscience – continue embouteillée dans les «muss», qui, dans ce cas, nous prendrons l’explication en Anglais pour cela (un état de désordre, un désordre), qui est notre aspect animal. C’est précisément ce que vous devez voir dans le mot hasnamuss.

Mais, toujours dans JAH-Hanan, le mot Hanan signifie gracieux, ainsi, JAH-Hanan ou Johanan signifie la grâce de JAH. Bien sûr, c’est quelqu’un qui est né comme ça avec les Corps Mercuriels déjà créés, et qui doit désintégrer l’ego ; parce que nous parlons toujours dans différentes conférences au sujet des Bodhisattvas tombés, en d’autres termes, ces Êtres qui sont devenus des Bodhisattvas, mais qui sont tombés, et la Bodhitchitta, l’embryon aurique, est devenu embouteillé à l’intérieur de leur ego.

Mais laissez-moi vous dire une chose: quand un ange qui a la Bodhichitta déjà développée et qui est un Bodhisattva (qui signifie un véhicule de Chokmah, du Christ) tombe, il ne perd jamais cette Bodhitchitta, il ne perd jamais cet embryon Aurique, parce que cela n’est jamais perdu, il est toujours là; mais il est emprisonné, embouteillé dans l’élément animal, à l’intérieur de l’ego, et c’est le problème. Voilà pourquoi tout Bodhisattva a la capacité d’apporter la connaissance (Daath), parce qu’il l’a déjà fait. Il est tombé, mais il est déjà là parce que la Monade l’a reçu. Ainsi, il doit le répéter encore.

Toute personne qui commence sur cette voie doit d’abord développer la Bodhitchitta. Voilà pourquoi il est bon que les étudiants commencent par l’annihilation de leur ego, afin de développer leur Conscience comme Yogananda a fait; mais ne tombez pas dans l’erreur en pensant que c’est suffisant, parce que, pour entrer dans le Royaume des Cieux, dans les parties supérieures des Sephiroth de l’Arbre de Vie, nous avons besoin de naître de nouveau. Cette naissance n’est pas par la théorie, ou comme les gens pensent en croyant en Jésus, ou en croyant en certaines écritures. Comprenez que personne ne peut naître juste en croyant.

Si nous sommes dans ce monde physique, c’est parce que notre père et notre mère avaient un coït, un acte sexuel. À partir de ce coït, le corps physique – au sein dUquel nous sommes en ce moment – a émergé. Telle est la partie inférieure de l’Arbre de Vie que nous avons. À partir des forces de Malkuth, le corps physique, à partir de sa force sexuelle, qui est Daath, l’Arbre de la Connaissance, nous commençons à apprendre la science du bien et du mal, la science de la transmutation, la science de JAH-Hanan, et nous commençons à nous baptiser avec cette eau, si nous sommes mariés.

Ainsi, en tirant parti de la force sexuelle entre l’homme et la femme, nous créons les autres corps à l’intérieur. Comprennez que ce que nous créons à l’intérieur est la psyché, l’âme. C’est Adam, ou ce qui est appelé le premier Adam, une âme vivante. Et cet Adam, âme vivante, émerge toujours de l’Arbre de la Connaissance, car la racine de l’Arbre de la Connaissance est dans Yesod et le commencement de l’Arbre de Vie est Yesod. De Yesod émerge Malkuth. De Yesod émerge Hod, Netzach, et tous les autres Sephiroth.

Voilà pourquoi Daath dans l’Arbre de Vie est en bas de JAH (Kether-J, Chokmah-A, Binah-H), parce que quand nous atteignons le niveau de Chesed, lorsque à travers l’initiation, lorsque, à travers la science de JAH-Hanan nous transmutons les énergies sept fois, alors nous illuminons chacun des sept corps de l’homme véritable, parce que l’homme véritable est Chesed avec tous les corps (Sephiroth) en-dessous de JAH.

Nous affirmons toujours que JAH-Hanan ou Jean est un mot qui peut être décomposé en sept voyelles: IEOUAMS Voilà comment nous décomposons le mot Jean, qui symbolise l’homme complètement créé, le résultat du Tzalem de Dieu, non seulement dans le monde physique, mais dans le monde vital, dans le monde astral, etc.

Lorsque vous étudiez le Livre d’Ezéchiel, il parle de quatre Cherubim, que, dans les conférences précédentes, nous avons expliqué sont liés au Sphinx: Le Cherub avec le visage d’un aigle, le Cherub avec le visage d’un lion, le Cherub avec le visage d’un taureau, et le Cherub avec le visage d’un homme.

MatthiahLorsque dans la Kabbale nous plaçons les quatre Cherubim sur l’Arbre de Vie, nous avons mis l’Aigle, le premier Cherub, ici dans Netzah, puis le lion dans Hod, et le taureau est Malkuth ; mais l’ange est toujours en Yesod. Et c’est précisément très intéressant à voir que lorsque l’on parle de l’Evangile de Matthieu, de nombreux peintres peignent Matthieu en train d’écrire ses Évangiles avec un ange derrière lui en train de lui conseiller ce qu’il faut écrire, parce que Mathieu ou Matthiah (Matthi-Jah) comme vous dites en Hébreu (vous voyez toujours le mot JAH là) celui qui reçoit de JAH, c’est le sens de Matthiah. Voilà pourquoi il est lié à la partie gauche du cerveau – Matthieu comme on dit en Français. Alors Matthiah est celui qui reçoit de JAH. Comment allez-vous recevoir de JAH? Seulement en connaissant Daath, la science de Yesod.

Kabel, Kabbalah, signifie «recevoir» en Hébreu. Ainsi, un véritable kabbaliste est celui qui reçoit lors de la pratique de la connaissance (Daath, Gnose). Voilà comment en tant que kabbaliste vous entrez dans Daath puis développez ce JAH-Hanan à l’intérieur de vous avec la science de Matthiah. Vous voyez comment tout est lié et donné là en conformité avec la science et la doctrine de la Kabbale et la langue Hébraïque. La langue Hébraïque est liée à la sagesse (Chokmah) lorsque vous prenez avantage de (Daath) la science du bien et du mal.

Le Sanscrit est également liée à la sagesse (Buddhi). C’est grâce à toutes ces langues que les maîtres montrent le sens de la doctrine de la Bodhitchitta.

Beaucoup de gens parlent Hébreu et parlent Sanskrit, mais ils ne sont pas sages.

De même, comprennez que lorsque les Evangiles parlent des Juifs, pour nous les Gnostiques, un Juif est quelqu’un qui a les Corps Astral, Mental, et Causal créés à l’intérieur; c’est un Juif; parce qu’il ou elle est un Juif à travers JAH – Judah – le lion, la force solaire. Donc, devenir un Juif c’est devenir un Bouddha, un Bouddhiste, devenir un Chrétien, un véritable élément, une Bodhichitta, en d’autres termes. Voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse, chapitre 2: 9 stipule:

    «Je connais le blasphème de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.»

Donc, il y a beaucoup de gens qui disent qu’ils sont Juifs. Écoutez: pour être un Juif, vous devez créer tous les Sephiroth à l’intérieur, vous devez émerger de Yesod avec l’Arbre de Vie à l’intérieur de vous.

Tout le monde peut mémoriser l’Arbre de Vie et toute la Kabbale, mais développer cela à l’intérieur, c’est une autre chose. C’est une question de pratique. Cette psyché (Puchicon), la Bodhitchitta, ELIAO, est une personne qui se livre avec beaucoup de zèle pour son Être, le zèle d’Elijah, en d’autres termes.

Si vous lisez l’histoire d’Elijah vous voyez qu’il a un peu de zèle envers JAH. Elijah signifie «mon Dieu est JAH» – est IAO, tout va à l’intérieur, pas à l’extérieur, toujours vers votre psyché, vers votre Être parce que vous voulez devenir un véhicule du Seigneur. Mais pour que le Seigneur puisse descendre, pour que le Messie puisse entrer dans votre corps, Elijah doit venir en premier, c’est précisément ce que beaucoup d’étudiants, de nombreux ésotéristes manquent. Ce n’est pas une question de «Oh, je vais croire en Jean-Baptiste d’abord, puis en Jésus.» Non! C’est une question de pratiquer la science de Jean-Baptiste.

Jean-Baptiste était celui qui a subi la décapitation. Voilà pourquoi dans le Gnosticisme, nous appelons cette décapitation «l’annihilation Bouddhique» ou la décapitation Bouddhique. La décapitation de Jean-Baptiste doit être subi sept fois par n’importe quel Initié; ainsi, chaque fois que l’énergie de la Kundalini ou le feu du Saint-Esprit passe par le cou dans n’importe quelle initiation, l’initié souffre intérieurement la décapitation de Jean-Baptiste; cela signifie qu’il quitte son mental mondain dans le monde et développe de son propre Elijah intérieur. Donc, vous devez être décapité sept fois internement, psychologiquement, pour devenir une Bodhichitta.

Voilà comment vous devez comprendre ce qui est écrit dans le Livre de Luc que, après six mois, lorsque l’ange Gabriel apparaît à Marie, Jean était déjà là dans le ventre d’Elisabeth. Ceci est très symbolique. Ce n’est pas six petits mois. Six est l’Arcane de Indécision, cette âme humaine, cette psyché qui, au début est coulé dans éléments animaux et est entre la vierge et la prostituée. Nous avons expliqué dans d’autres conférences que la vierge ou la prostituée reposent précisément sur la façon dont nous gérons nos corps physiques. Quand nous entrons dans ces études, nous découvrons que notre propre matière est pleine de péchés, elle est une prostituée en d’autres termes, elle est polluée, nous sommes enfants de Fornication et, évidemment, nous avons (comme l’Arcane 6) notre vue tournée vers la prostituée, vers notre propres péchés, désirs dans ce physique Malkuth, qui représente la matière (la mère), parce que Malkuth est représenté par l’aspect féminin.

Donc, nous devons tourner notre visage vers l’autre côté, et cela se fait peu à peu, en apprenant à être en Chasteté dans le monde de Yesod, en apprenant à transformer notre matière pécheresse en une matière vierge. Il n’a pas d’importance si vous êtes un homme ou une femme. Vous devez devenir une vierge. Une vierge signifie que vous devez être en Chasteté, vous devez savoir comment transformer les forces de votre corps physique, pour que cette vierge puisse donner naissance au Messie. Mais ce processus, cette permutation de cette prostituée en une vierge est un processus de transmutation en Yesod et une création des corps psychiques à l’intérieur. Voilà pourquoi, lorsque ces corps sont déjà fait, lorsque Elijah est déjà là, lorsque JAH-Hanan, qui pourrait être dans le corps de Pierre, Jean, Joseph, etc., cela n’a pas d’importance ce nom que nous avons dans ce monde physique, ce JAH-hanan doit émerger de l’intérieur. Voilà pourquoi symboliquement toute personne qui atteint ce niveau reçoit le nom de Jean.

Bien sûr, il y a aussi un maître nommé JAH-Hanan. Mais nous ne parlons pas de lui. Ici, nous poussons tous les Maîtres de côté et disons: «Je suis désolé, excusez-moi Maîtres, mais maintenant nous devons traiter avec nous. Maître Johanan, vous existez, nous vous vénérons, mais maintenant nous devons traiter avec ce que vous symbolisez, avec ce que vous nous avez laissé et ce que vous nous avez enseigné dans le passé,» qui est, JAH-Hanan. Oui, Jean-Baptiste est venu il y a 2000 ans pour symboliser, pour représenter ce que nous expliquons ici; ainsi, vous devez réaliser qu’il y a plus, parce que ce n’est pas simple, comme cela semble apparemment. Il y en a beaucoup plus. Pour expliquer toute l’histoire de Jah-Hanan, nous aurions à écrire beaucoup de livres; ainsi, sa vie est tout simplement kabbalistiquement écrit avec le mental abstrait pour que vous puissiez comprendre et assimiler.

Donc, vous me suivez? C’est précisément ce que nous devons comprendre. La Bodhitchitta, bibliquement parlant, est Elijah, qui doit apparaître en premier pour préparer le chemin du Seigneur, qui est cet supérieur de cette lumière qui pénètre à l’intérieur. Nous avons expliqué dans l’Epiphanie du Christ, au début, comment une telle lumière est liée à Malkuth. Mais si cette énergie, l’énergie du Messie, monte dans le corps physique, c’est parce que JAH-Hanan est déjà créé.

L’énergie du Sauveur, l’énergie de Chokmah, ne peut se développer dans le corps, dans le Sattva, si le Sattva n’est pas développé. Ce Sattva nous dirons en synthèse est la Bodhitchitta. Alors à travers ce Sattva, l’énergie du Seigneur apparaît dans le monde physique, c’est comme ça que la Bodhichitta commence à connaître le subconscient, l’inconscient, l’infraconscient, cela, pour connaître l’abîme, car c’est ici en Malkuth que vous trouver l’abîme.

Lorsque l’Enfant Dieu, le Messie naît en Malkuth, c’est dans le Malkuth de cette Bodhichitta ou dans le corps physique de ce JAH-Hanan, qui est déjà un homme plein et entier fait à l’image de Dieu. Ainsi, l’entrée du Messie dans ce corps physique lui remet le mystère de Klipoth, le mystère de l’Abîme, parce que c’est dans notre propre particulier Malkuth, qui est le corps physique, que nous avons l’enfer. Cet enfer est les dimensions inférieures, qui sont le subconscient, l’inconscient, l’infra-Conscient, ce que les gens appellent les péchés, le karma et tout ce que nous avons à l’intérieur que nous devons connaître, que nous devons étudier, que nous devons comprendre. Malkuth cache le mystère de l’abîme et comment de l’abîme émerge un Dieu. Comme Nietzsche a déclaré:

    «Le pire ennemi que vous pouvez rencontrer sera toujours vous-même; vous vous embuscadez vous-même dans les cavernes et les forêts.

    «Vous le solitaire, vous marchez vers vous-même! Et votre chemin vous mène au-delà de vous-même et de vos sept démons!

    «Vous serez un hérétique pour vous-même, et un sorcier et un devin, et un fou, et un douteur, et un réprouvé, et un méchant.

    «Vous devez être prêt à vous brûler dans votre propre flamme; comment pourriez-vous vous élever de nouveau si vous ne devenez pas d’abord cendres!

    «Vous le solitaire, vous marchez sur le chemin du créateur: vous allez créer un Dieu par vous-même à partir de vos sept démons!

    «Vous le solitaire, vous marchez sur le chemin de l’amoureux: vous vous aimez vous-même, et à cause de cela vous vous méprisez vous-même, car seul l’amoureux peut mépriser.

    «L’amoureux veut créer parce qu’il méprise! Que sait-il de l’amour qui n’a pas méprisé ce qu’il a aimé!

    «Avec votre amour et votre création allez dans votre solitude, mon frère; seulement beaucoup plus tard la justice vous sera rendu.

    «Avec mes larmes, dans votre solitude, mon frère. J’aime celui qui cherche à créer au-delà de lui-même, et périt ainsi.»

Donc, c’est dans l’abîme que nous apprenons comment faire un Dieu avec notre bien et mal, avec nos sept démons, parce que chacun a ces démons à l’intérieur, en d’autres termes, ce sont les sept péchés capitaux. Donc, nous devons faire un Dieu avec eux; mais c’est à travers une permutation, une transformation que nous devons le faire. Voilà comment Ahura Mazda le Pardonneur, celui qui pardonne les péchés entre en nous.

Le Christ entre en nous pour pardonner les péchés, le karma du monde de JAH-Hanan, s’il est créé; parce que le Messie ne peut entrer en quelqu’un qui n’a pas les corps solaires déjà créés. Ainsi, nous avons besoin de les créer. C’est la façon dont vous devez voir et comprendre pourquoi JAH-Hanan doit être créé avant le Messie, pourquoi il naît avant le Messie, et pourquoi il apparaît d’abord devant la multitude, avant l’apparition du Messie.

Jean est le premier Être qui apparaît, il est le JAH-Hanan, l’homme avec les corps créés là en Yesod, enseignent déjà la science devant les multitudes, montrant la façon dont il a émergé, qui est, la façon dont il naît, il enseigne au monde comment vous devez naître de nouveau.

    Alors il dit aux multitudes qui sortaient pour être baptisés par lui : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et commencez à ne pas dire en vous-mêmes, nous avons Abraham (Brahma) à notre père; car je vous le dis, ce Dieu est capable de ces pierres, susciter des enfants à Abraham. Et de même la cognée (sexuelle) est mise en (Yesod) la racine des arbres (de la Connaissance et de Vie): tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. Luc 3: 7, 9

Lorsque Jean déclare «que Dieu est capable de ces pierres, susciter des enfants à Abraham», il parle de la pierre philosophique de Yesod. Oui, de la même force sexuelle (cognée) Dieu peut créer plus d’enfants. Par conséquent, celui qui n’est pas en Chasteté «est coupé et jeté au feu.» Ceci est un grand symbole pour ceux qui demandent la connaissance, pour ceux qui veulent entrer dans le chemin de l’Arbre de Vie.

    Luc 3: 21, 22: «Maintenant, quand tous les gens furent baptisés, il arriva que Jésus aussi fut baptisé, et en priant, le ciel fut ouvert, et le Saint-Esprit est descendu dans une forme corporelle, comme une colombe sur lui, et une voix vint du ciel, qui disait: Tu es mon Fils bien-aimé; en Toi je suis bien heureux.» Voilà comment Jésus apparaît pour la première fois.

Mais d’où est venue Jésus? Il venait de Nazareth. Si vous lisez les Evangiles, vous verrez que Jésus est né à Bethléem, descend en Egypte et de là il monte dans le corps physique (Malkuth) et comme un serpent de lumière, il atteint la racine du nez comme la Kundalini de lumière – non pas comme la Kundalini de feu, parce que la Kundalini de feu crée corps solaires; mais, la Kundalini de lumière éveille l’homme qui est déjà créé. Et c’est le devoir de Chokmah.

Ainsi, lorsque la lumière du corps physique (Malkuth) atteint la racine du nez, alors vous trouverez INRI là dans le chakra de la racine du nez, qui signifie Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum, Nazarenus vient de Nazare, qui signifie le nez, qui est atteindre la racine du nez, Rex Iudaeorum signifie en Latin – Roi des Juifs. Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum – Jésus de Nazareth, Roi des Juifs, c’est l’une des significations de INRI.

Quand nous disons «Roi des Juifs» cela ne signifie pas roi de ces personnes vivant au Moyen-Orient, en Israël. Cela signifie Roi de ceux qui sont en train de naître de la force solaire, parce que celui qui a créé cet homme était Lui, en tant qu’énergie solaire; mais il est maintenant descendu dans un autre niveau, dans une autre octave. Voilà pourquoi quand il est écrit Jésus de Nazareth, Roi des Juifs, Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum – INRI, cela signifie qu’une telle lumière apparaît dans l’Homme Solaire déjà manifesté (un Juif). Ainsi, la lumière solaire, qui est cosmique, qui est multiple et dilué dans l’univers s’est incarné et s’est manifesté et est entré dans une autre octave à travers l’homme dans le monde physique. Voilà pourquoi, lorsque Jean voit Jésus venant à lui, il ne le voit pas littéralement dans le monde physique. Non, c’est à l’intérieur de lui qu’il le voit. Il a dit:

    «J’ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi? Et Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant: car ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. Alors il l’a fait.» Matthieu 3:14, 15

Quand le Seigneur a dit: «Laisse faire maintenant. Car ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice» c’est comme dire: «Je viens à toi en Yesod parce que c’est ici que dois être développé à travers vos actions, à travers votre Alchimie Sexuelle, à travers votre transmutation sexuelle, dans ce niveau, je dois émerger à l’intérieur de vous. «Réalisez-vous cela?

    «Et Jésus, lorsqu’il a été baptisé, il sortit de l’eau (de Yesod): et voici, les cieux (du deuxième jour de la Genèse) ont été ouverts à lui, et il vit l’Esprit de Dieu (le Ruach Elohim) descendre comme une colombe et venir sur lui: et voici, une voix du ciel (de Atziluth), disant: Ceci est mon Fils bien-aimé, en qui je suis bien satisfait» Matthieu 3:16, 17. Donc, c’est comme cela que Jésus-Christ émerge de l’intérieur de JAH-hanan.

Tout d’abord le Christ apparaît comme un développement de la psyché à l’intérieur (ce qui est le premier à venir). Puis, comme ce qu’on appelle l’esprit vivifiant, le deuxième homme à l’intérieur (c’est la seconde venue). Ceci se passe dans chaque Maître – la dualité de la Bodhitchitta et du Bodhisattva. Le Bodhisattva dans ce cas est Jésus et la Bodhitchitta est Jean-Baptiste. Le Bodhisattva pénètre et se développe à l’intérieur de la Bodhichitta. Lorsque les Évangiles disent que Jésus vient de Nazareth, du Nord, comprennez que c’est à partir de la racine du nez, qui est la première Initiation de Lumière. À partir de la racine du nez, le fils de Dieu descend dans Yesod pour commencer une autre Initiation de Lumière, qui est liée à ces mystères dont nous parlons en ce moment.

Voici, quand il apparaît il est un homme de 30 ans; la Bible dit que la dernière fois qu’il apparaît selon les Evangiles, il avait 12 ans; donc il y a un grand écart entre 12 à 30 ans. Et si vous observez kabbalistiquement, vous trouverez 18 années manquantes; ce n’est pas un écart arbitraire ou accidentel. En effet, 18 est l’Arcane qui se réfère aux ennemis occultes que tout le monde a à l’intérieur. Ces ennemis occultes sont les éléments animaux que nous devons désintégrer et que nous devons traiter. Ces éléments sont en relation avec Klipoth. L’Arcane 18 est en relation avec Klipoth. Voilà pourquoi, en ce temps 12-30 Jésus disparaît, car il a affaire à Klipoth. Il se connaît lui-même en relation avec Klipoth. Si vous faites l’addition de 8 et 1 vous avez 9. Alors, vous avez à nouveau la Neuvième Sphère. Donc il travaille dans la Neuvième Sphère, là dans Klipoth, connaissant ses propres ennemis, ses propres défauts, vices et erreurs. Et lorsqu’il atteint ce niveau, en tant que Bodhisattva il vient à Jean à nouveau, qui est le corps physique du Maître qu’il doit développer à l’intérieur, donc il reçoit le Baptême.

Des eaux, il est écrit que Jésus émerge. A partir des eaux, il émerge. C’est un symbole de la force solaire émergente, ou la lumière émergeant de la colonne vertébrale de cet Initié, qui reçoit le Saint-Esprit, la force de la compréhension, la force de la compréhension à travers la transmutation, à travers la Chasteté, et cela parce que la matière (Malkuth) est déjà vierge, chaste.

Il est écrit que, après qu’il reçoit la force du Saint-Esprit, il développe tous les mystères de la Science du Bien et du Mal et de l’Arbre de Vie. Mais, avant de se présenter aux multitudes et livrer le message, il doit affronter le diable. Il doit avoir le signe, la signature de Lucifer disant d’accord, vous êtes prêt à aller. Sinon, il ne va pas. Voilà pourquoi il est pris dans le désert, pour être testé par Lucifer, Satan, ou le diable, tout ce que vous voulez l’appeler. Qui est-ce? Pourquoi Jésus a-t-il besoin d’être testé d’abord avant d’apparaître et commencer en tant que Messie? Chaque Maître doit passer à travers cette épreuve. Lucifer travaille à travers le mental de l’initié, que ce soit un mental protoplasmique, négatif, lunaire ou solaire. Lucifer est celui qui tempère ce Maître à travers ses tentations parce que c’est dans Yesod, qui est la racine de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, que Lucifer demeure. Lucifer est la puissance sexuelle, ce feu qui donne la connaissance, si vous profitez de celui-ci.

Au commencement de la Genèse, vous savez que Lucifer est apparu dans l’Arbre de la Connaissance et a tenté Eve; mais Eve était naïve. Elle mordit les fruits et est tombée de Yesod et est entré en Malkuth comme un échec. Ainsi, cette humanité est le résultat de la tentation, c’est un échec. Mais un Maître, afin d’aller de l’avant dans les Sephiroth supérieurs, il doit d’abord vaincre Lucifer. Ceci est un processus de développement de la Bodhichitta.

Où est-ce Lucifer? Il est dans le corps de JAH-Hanan. Ce Lucifer est lié, ou ce Satan, est lié à Hérode, à Hérodiade, à Salomé, à Pilate. Ce Lucifer est lié à Caïphe, Judas, et à tous les éléments que nous avons à l’intérieur. C’est la façon dont toutes ces légions, ou les anges de Lucifer, le teste. Vous devez les battre un par un. Et c’est synthétisé dans les trois tentations dans lesquelles vous devez savoir comment vaincre votre propre Lucifer.

Jésus va dans le désert pendant quarante jours et quarante nuits. Kabbalistiquement, quarante est Mem : Mem, Mayim, les eaux du Baptême. En d’autres termes, c’est dans les eaux de Mem que vous contrôlez, et que vous parvenez à vaincre les tentations de Satan, qui représente dans ce cas, le Mental Sensoriel, ce mental lié à Malkuth.

temptation4Le tentateur dit au Bodhisattva, «Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.» Lorsque vous étudiez l’esoterisme vous comprenez que le pain est un symbole de la compréhension ou de l’énergie supra-sensible qui vient d’en haut et qui nourrit votre âme. Voilà pourquoi le mot Bethléem, signifie «la maison du pain», qui est la maison de la sagesse. Lorsque vous faites face au diable, le diable vous pousse toujours aux sens, à la connaissance sensuelle, aux pierres de Malkuth. Dans le corps physique vous recevez la connaissance. «Si tu es le fils de Dieu fait que ces pierres, ces impressions que tu recois à travers tes cinq sens, soit fait du pain, nourris toi avec cela.» Mais si vous devenez identifié aux impressions sensuelles de ce monde physique, vous oubliez votre Dieu. C’est ce que beaucoup de gens font. Ils sont identifiés aux théories, aux dogmes, aux croyances, qui sont les pierres à l’intérieur du mental pétrifié. «Ordonnez que ces pierres deviennent des pains à l’intérieur de toi, de devenir sagesse.» Et puis Jésus répondit : «Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» Cela signifie allez à l’intérieur de vous-même et voyez que la vraie sagesse vient de l’intérieur, d’en haut, des Sephiroth supérieurs. Mais Satan est dans Yesod pointant vers Malkuth. Faites que ceci se transforme en sagesse. Jésus a dit – non, «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.»

Donc, lorsque vous entrez dans ce chemin vous devez transformer vos impressions, vous devez connaître au sujet de ce monde. Mais rappelez-vous que cette sagesse vient aussi d’en haut, des Sephiroth supérieurs, et vous devez faire l’effort pour l’expérimenter. Voilà pourquoi dans le Bouddhisme, ils enseignent comment méditer, comment avoir le Samadhi, des extases, Satoris, pour recevoir également ce verbe qui sort de la bouche de Dieu. Vous devez vous asseoir et méditer pour faire descendre la sagesse d’en haut, non seulement à partir d’ici (le monde physique). Car ici, si nous commençons seulement à parler de théories, nous allons tomber dans des erreurs comme d’autres Chrétiens qui supposent qu’en croyant ce qui est écrit dans la Bible vous êtes en sécurité et Jésus vous pardonne tous vos péchés juste en lisant ou en acceptant, en croyant en cela. Comprennez que la vraie sagesse vient d’en haut, et vous devez éveiller vos sens, vos sens intérieurs, pour entendre le verbe de Dieu.

Savez-vous ce qu’est le verbe de Dieu? Le verbe de Dieu est la Voix du Silence. En d’autres termes, c’est cette «voix venant du ciel, disant: Ceci est mon Fils bien-aimé, en qui Je suis bien heureux.» Mais pour cela vous devez dire, «Satan tais-toi, toi, le mental qui parle trop, qui me donne trop de théories, trop de sophismes, tais-toi! Sois silencieux. Je veux entendre la voix de Dieu, la voix venant du ciel.»

Donc, quand le mental est calme et en silence, alors Satori, Samadhi entre, et ainsi vient le verbe, la sagesse (Chokmah) de Dieu. Telle est le Verbe qui nourrit l’homme intérieur, l’homme psychique, l’homme solaire. Voilà comment elle est développée. Mais Satan vous poussera toujours vers l’extérieur, aux cinq sens. Ainsi, quand il est vaincu, il vient de nouveau; il n’abandonne pas très facilement. Et qu’est-ce qu’il dit dans la seconde tentation? Permettez-moi de vous le lire:

temptation3«Alors le diable, (qui est vous et tout le monde), l’emmène dans la ville sainte et l’a fait assoir (sur la glande pinéale – la ville sainte est votre corps, la glande pinéale liée aux corps supérieurs) sur le sommet du temple (qui est la tête), et lui dit: Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, pour te garder: et dans leurs mains, ils te porteront, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre.» Matthieu 4: 5, 6

Bien sûr, le Messie a le pouvoir de faire face à notre propre Karmasaya, le karma de l’Adultère, le karma de la fornication. Etant là-haut, il doit savoir comment traiter avec lui. Et quand cette épreuve se produit, la pierre est la pierre philosophique de Yesod (sexe). Le tentateur (dans le mental) dit: «Alors, jette-toi. Vas-y et commet l’adultère.» Et Jésus dit: «Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu.» C’est la réponse de Jésus. En d’autres termes, le Bodhisattva n’obéit qu’aux ordres de l’Être Intérieur. Si l’Être Intérieur lui dit «Faites ceci, faites cela dans le monde de Yesod pour vaincre ce Karmasaya, ce Karmaduro,» il va le faire, parce qu’il est sous le commandement de son propre Être. Voilà ce qu’est une Bodhichitta et un Bodhisattva combinés.

Pour nous qui sommes encore dans ce niveau, nous devons suivre les Dix Commandements et toutes les règles qui sont écrites, parce que nous sommes aveugles. Une fois que nous nous sommes éveillés et atteignons ce niveau, ces commandements ne sont pas pour vous. Vous devez recevoir directement les ordres de votre Être Intérieur parce qu’il doi