Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Tarot et Kabbale

Le nombre 3 correspond à la constellation zodiacale des Gémeaux et à la planète Jupiter. La note musicale du nombre 3 est le mi, sa couleur le pourpre, son métal l’étain, ses plexus le plexus splénique (rate) et l’hépatique (foie).

La transmutation de l’énergie créatrice correspond au nombre 3. Le chakra splénique est le centre du corps éthérique ; c’est par là que la vie du soleil entre dans notre organisme.

Le chakra splénique recueille pendant la nuit les énergies que le soleil a laissées durant la journée, et c’est à l’aide de ces énergies que le chakra splénique transmute les globules blancs en globules rouges. Durant le jour, les déchets organiques obstruent les canaux nerveux du grand sympathique ; durant le sommeil, l’énergie vitale fait tourner ce chakra et celui-ci utilise à son tour l’énergie du soleil, qui passe à la rate pour y transmuter les globules blancs en globules rouges, puis au plexus solaire pour se distribuer dans tout le système nerveux. La glande thyroïde coopère en désinfectant tout l’organisme, et lorsque l’Ego (l’astral lunaire) retourne à l’organisme, il est clair que le corps a alors récupéré et que nous nous sentons en meilleure santé. Lorsqu’on se lève très fatigué, cela signifie que l’organisme est malade.

Le chakra hépatique sert aux sorties astrales. Le corps astral est connecté avec le foie. En éveillant le chakra du foie, tout le monde peut entrer et sortir du corps physique à volonté. Le chakra splénique, l’hépatique et le plexus solaire se développent à l’aide du mantra égyptien Fé-Uin-Dagh (prononcé Fé Ou-Inn Darrhh).

Ce mantra se chante sur la note mi et développe les trois chakras et les poumons.

Le nombre 3 est le pouvoir, il a cinquante portes et cinquante lumières. Nous savons déjà ce que signifient les cinquante portes, il faut les chercher à l’intérieur de soi-même.

50 portes = 5 + 0 = 5 (le Pentalphe, l’homme), 50 lumières = 5 + 0 = 5 ; en additionnant les résultats, on a : 5 + 5 = 10.

Le 10 représente les dix Séphiroths de la Kabbale ; 10 + 10 = trait vertical dans cercle qui est le symbole de la Mère divine, la ligne n’étant rien d’autre que l’extension d’un point.

Nous avons vu que 10 = Pentalphe, nous savons déjà que le 10 renferme l’infini.

L’énergie créatrice, l’Esprit-Saint nous donne le pouvoir, le pouvoir du sexe : c’est là que se trouve la force de l’Esprit-Saint. Les cinquante lumières sont le pouvoir de l’Esprit-Saint ; sans cette force, nous n’avons pas d’épée et sans l’épée, nous sommes sans arme.

On dit que le nombre 3 contient la Loi de Moïse, car dans le trois se trouve l’Esprit-Saint. C’est l’Esprit-Saint qui nous illumine, c’est lui qui nous enseigne la Loi (Sagesse = Père, Amour = Fils, Pouvoir = Esprit-Saint).

En considérant l’aspect pratique de la vie, nous découvrons que le nombre 3 est la production tant matérielle que spirituelle, la réalisation de nos propres souhaits, aspirations, idées.

Mais si nous voulons donner des fruits et obtenir du succès, nous devons manier le trois avec intelligence, car dans le trois existent l’harmonie, l’art, la beauté.

Tout exprimer en beauté.

Il faut savoir utiliser le 3 dans ses paroles comme dans son habillement, si on veut parvenir au triomphe. Le 3 permet la réalisation de nos souhaits les plus chers.

Poser de bonnes bases crée les conditions favorables qui attirent le triomphe. Si un jour nous obtenons la tonique 3 (on verra ce thème plus loin dans ce livre), il faut faire les choses bien, avec précaution, en beauté, en harmonie et à la perfection ; il faut savoir créer pour obtenir ce que nous souhaitons ce jour-là, que ce soit en affaires, dans notre travail ou dans quoi que ce soit.

Ce chapitre est tiré de Tarot et Kabbale (1978, posth.) par Samael Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre:

Obtenez le livre

Le Nombre Deux (2)
Le Nombre Quatre (4)
Catégories : Tarot et Kabbale