Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Les Mystères Majeurs

Une fois le travail avec le deuxième Serpent terminé, le Maître commença le travail avec le troisième Serpent de feu, qui appartient au corps astral.

Le travail avec chacun des Serpents est très long et difficile. La Kundalini doit monter lentement dans le canal central de la moelle épinière, et ce travail est lent et laborieux.

Chacune des trente-trois vertèbres comporte une foule de conditions et d’exigences morales de sainteté. C’est la « terreur de l’Amour et de la Loi ». L’ascension de chaque Serpent signifie des années entières de travail et de sanctification. Gagner une seule vertèbre est un exploit héroïque.

La troisième Couleuvre monte dans le canal central de la moelle épinière du corps astral ; ce Serpent de feu ouvre les chakras, les sept Eglises du corps astral. C’est ainsi que le corps astral du Maître se transforma complètement.

Le troisième Serpent parvient jusqu’au coeur, en suivant un chemin secret qui va de l’entre-sourcils jusqu’au troisième centre sacré du coeur ; le coeur possède sept centres. Sur ce chemin secret qui va de l’entre-sourcils au coeur, il y a sept chambres terribles ; tout cela est « terreur de l’Amour et de la Loi ». Lorsque le troisième Serpent ouvre l’Eglise de Thyatire dans le corps astral, l’Initié est doté alors de deux petites ailés ignées ; ces ailes nous confèrent le pouvoir de pénétrer instantanément dans n’importe quel plan de conscience cosmique.

Les esprits du mouvement nous enseignent à manier le corps astral et nous enseignent les lois du mouvement cosmique.

Lorsque le troisième Serpent atteignit le coeur du Maître Jésus, celui-ci entra dans une grande salle lumineuse du temple, qu’il parcourut rempli de gloire ; le Maître resplendissait de majesté et de pouvoir, son corps astral était étincelant de divinité.

Le Maître Jésus traversa le processus initiatique de la mort, de la résurrection et de l’ascension dans son corps astral.

Par le moyen du feu, nous pouvons tirer de l’astral un extrait animique qui est l’âme consciente (les valeurs conscientes ou séphirotiques de l’astral), qui ressemble à un bel enfant. Pendant trois jours, cet enfant demeure dans son Saint-Sépulcre ; le troisième jour, il ressuscite et fusionne avec l’Intime ou l’Etre interne. Après cette résurrection ésotérique, Jésus descendit dans les enfers atomiques de la nature.

Au sein de l’abîme, il nous faut récapituler toutes les mauvaises actions de nos réincarnations passées. Le Maître Jésus demeura quarante jours dans l’abîme.

Avant l’ascension, la porte de l’abîme s’ouvre ; cette porte est située dans le bas ventre ; avant l’ascension, nous sommes éprouvés par le feu et on nous enseigne le Zodiaque interne. Notre évolution a débuté dans la constellation du Lion et elle se terminera dans le Lion.

Pendant ces quarante jours, les Maîtres, à l’intérieur d’un temple fermé, chantent en langue sacrée pour nous aider à nous déprendre de l’abîme. Le pouvoir du Verbe est terriblement divin.

Dans l’abîme, nous faisons un ultime adieu aux ténèbres. Durant ces quarante jours, l’Initié s’abstient de l’acte sexuel ; après cela, il viendra à son rite de Magie sexuelle.

Depuis que nous sommes sortis de l’Eden, nous, c’est-à-dire tous les êtres humains, nous nous sommes enfoncés dans l’abîme.

Et nous ne nous rendons pas compte que nous demeurons là jusqu’à ce que nous soyons sur le point d’en sortir. Toutes les religions et écoles spirituelles modernes appartiennent à l’abîme : la Théosophie, le Rosicrucisme, le Spiritisme, l’Ordre du Verseau, etc., tout cela relève de l’abîme. C’est triste à dire, mais c’est la vérité.

Passé les quarante jours, advint l’ascension du Maître ; il monta au Père et reçut l’Esprit-Saint. Dans le temple, quatre Anges jouent de leur trompette, annonçant l’ascension de l’Initié. La blanche colombe du Saint-Esprit, avec sa vénérable tête de vieillard, nous attend ; nous pénétrons alors dans le temple, pleins de gloire et d’allégresse. L’Esprit-Saint nous comble de pouvoirs, de sagesse et de majesté. Jésus entra au temple et il reçut la troisième Initiation des Mystères Majeurs. L’autel était orné de fleurs de toute sorte.

Les Maîtres présents étaient vêtus de leurs tuniques de lin blanc et ils couvraient leur tête d’une grande étoffe d’une blancheur immaculée qui leur tombait jusqu’aux pieds. La musique cosmique résonnait, majestueuse, dans l’enceinte sacrée du temple ; la cérémonie initiatique fut grandiose. C’est ainsi que Jésus accomplit la récapitulation de la troisième grande Initiation des Mystères Majeurs.

En des temps très anciens et dans des mondes disparus depuis des éternités, le Christ Jésus était passé par les neuf Initiations des Mystères Majeurs ; cependant, il dut tout récapituler. Le Boddhisattva était tombé, lors d’une réincarnation passée, et il lui fallut reconquérir tout ce qu’il avait perdu. Ces grandes Initiations sont reçues dans les mondes internes.

Ecoutez, mes frères, voyez tout ce que l’on peut obtenir grâce à l’Amour !. Femmes, contemplez les choses ineffables de l’Amour !.

La troisième grande naissance mystique de Jésus a été obtenue grâce à la Prêtresse du temple.

Les sept paroles sont reçues lors de la troisième Initiation. La Magie sexuelle est le Grand-Arcane, l’Arcane de l’Amour.

Ne vous laissez pas convaincre par les rétrogrades ni engourdir par les peureux. En lisant des théories, vous n’obtiendrez rien ; les écoles spiritualistes sont remplies de théoriseurs timorés. Ne vous laissez pas abuser par eux, fuyez-les, car ils sont dangereux.

Pratiquez la Magie sexuelle et vous vous convertirez en Dieux ; voilà la doctrine de l’ère du Verseau ; voilà le fondement du Gnosticisme ; voilà la cinquième Vérité ; voilà la doctrine que le Christ enseigna en secret à ses soixante-dix disciples.

Le secret de tous les secrets se trouve dans la pierre Shema Hamphoraseh. C’est la pierre cubique de Jesod ; c’est la pierre philosophale ; c’est le Sexe ; c’est la Magie sexuelle, l’Amour. Béni soit l’Amour !.

La Bible nous raconte que lorsque Jacob s’éveilla de son rêve, il consacra la pierre, l’oignit avec de l’huile et la bénit (Genèse XXVIII, 18). En réalité, c’est à partir de ce moment que Jacob commença à pratiquer la Magie sexuelle ; plus tard, il incarna son Maître interne, son Etre réel. Jacob est l’Ange Israël.

Jésus devint tout puissant avec la pierre Shema Hamphoraseh.

Les Trente-trois Chambres du Temple
Le Quatrième Serpent
Catégories : Les Mystères Majeurs