Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Jésus et ses Disciples s’assoient sur le Mont des Oliviers, Une Grande Force Lumineuse descendit sur Jésus

Il arriva donc que les disciples étaient sur le Mont des Oliviers, parlant de ces choses, se réjouissant dans une grande joie et exultant grandement, se disant les uns aux autres. « Heureux sommes-nous, plus que tous les hommes de la Terre, car le Sauveur nous a révélé cela et parce que nous avons reçu la plénitude et la perfection totale », et ils disaient ces choses, tandis que Jésus était assis un peu loin d’eux.
Une grande force lumineuse descendit sur Jésus.

Une Grande Puissance Lumineuse descend sur Jésus

Il arriva donc, dans le quinzième jour de la lune du mois de Tôbé, qui est le jour ou la lune est pleine, en ce jour-là lorsque le soleil avait commencé sa marche, derrière lui vint une grande force lumineuse brillant de façon extraordinaire ; et il n’y avait pas de mesure à cette lumière dans laquelle cette force se trouvait, car elle était sortie de la Lumière des lumières et elle était sortie du dernier Mystère, qui est le vingt-quatrième Mystère depuis l’intérieur jusqu’à l’extérieur, ceux qui sont dans les hiérarchies du second Espace du Premier Mystère. Et la force lumineuse descendit sur Jésus et l’entoura tout entier, alors qu’il était assis et éloigné de ses disciples, et elle brilla extraordinairement, et il n’y avait pas de mesure à la lumière ou se trouvait Jésus.

Le quinzième jour de la lune correspond à Lucifer.

La clé de Lucifer est l’Arcane AZF, la force sexuelle.

Incontestablement, le pouvoir créateur du Logos est dans les organes créateurs.

Le Soleil intérieur profond resplendit sur le chemin de l’Initié.

La force sexuelle lumineuse brille extraordinairement dans l’aura des Christifiés.

La force sexuelle, en dernière analyse, vient de la Lumière des lumières, qui est précisément le Logos.

Indiscutablement, cette Lumière sort du dernier et du Premier Mystère, qui est en réalité le vingt-quatrième, le Mystère du Grand-Œuvre, du travail dans le grand Atelier de l’Univers.

Les Artistes hermétiques de qualité comprennent parfaitement tout ce que nous avons dit dans ces paragraphes. Indubitablement, les Artistes hermétiques appartiennent aux Ordres ésotériques qui travaillent dans le second Espace du Premier Mystère.

Par second Espace du Premier Mystère il faut entendre les régions où vivent les Sages hermétiques.

L’Ancien des Jours demeure dans le premier Espace du Premier Mystère et le premier des vingt-deux commandements de la Loi de Dieu lui correspond exactement.

La Lumière l’enveloppa tout entier

Et les disciples ne voyaient pas Jésus à cause de la grande lumière dans laquelle il se trouvait ou qui l’entourait, car leurs yeux étaient aveuglés par la grande lumière où il était ; mais ils voyaient seulement la lumière qui lançait beaucoup de rayons lumineux. Et les rayons lumineux n’étaient pas pareils entre eux, mais la lumière était de toute sorte et de tout type d’en bas jusqu’en haut, un rayon étant plus excellent que l’autre, dans une grande gloire lumineuse et incommensurable qui s’étendait du bas de la terre jusqu’au ciel. Et lorsque les disciples ont vu cette lumière, ils ont ressenti une grande crainte et un grand trouble.

Dans le Jésus-Christ intérieur de chacun de nous l’énergie créatrice resplendit merveilleusement.

Le Logos est une Unité multiple parfaite. Dans le monde du Logos, la variété est l’unité.

Le Christ intime en chacun de nous est au-delà de l’individualité, de la personnalité et du moi.

Dans le Seigneur, tous les êtres sont en réalité un.

Dans la « Lumière-Christ » et de la « Lumière-Christ » jaillissent beaucoup de rayons.

Chaque rayon Logoïque est de différent type et de différente sorte, cependant, tous les rayons ensemble constituent le Logos.

Chaque rayon est la vive expression de tel ou tel Adepte, de tel ou tel Christifié.

Tout rayon Logoïque sert de fondement à tel ou tel Hiérophante.

L’existence d’un Adepte serait inconcevable si nous excluions du fond de son Etre son rayon de lumière correspondant.

Tous les rayons de lumière, en dernière analyse, se résument en un rayon qui, avec une incommensurable gloire lumineuse, s’étend de l’Abîme jusqu’au ciel.

Ce chapitre est tiré de La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée (1983, posth.) Par Samaël Aun Weor.

Aidez les enseignements à se répandre: Obtenez le livre