La Transformation des Impressions

Ce sujet traite de la transformation de soi. Dans les entretiens passés, nous avons traité de l’importance de la vie. Nous avons également dit qu’un homme est ce qu’est sa vie, et la vie est comme un film. Lors de la désincarnation, nous emportons ce film avec nous pour le vivre de manière rétrospective dans le monde astral et, à notre retour, nous le rapportons pour qu’il soit reproduit à l’écran du corps physique.

Catastrophe Finale

Mes frères et sœurs bien-aimés, un jour, alors que j’étais hors de mon corps physique dans l’état de Nirvikalpa Samadhi, je me suis mis en contact mystique transcendantal avec le troisième aspect de Maha-Kundalini : Proserpine, Hécate, Coatlicue, la bienheureuse Mère Mort, terreur de l’amour et de la loi. Alors, elle a pris la parole pour dire: « Déjà tout est perdu. Le mal du monde est si grand qu’il a même atteint les cieux. Par conséquent, Babylone la Grande, Mère de tous les types de fornications et d’abominations de la Terre sera détruite et de cette civilisation perverse de vipères, il ne restera rien, pas même une pierre sur une autre. »

Le Faux Sentiment du Moi

Comment le sentiment authentique de notre Être pourrait-il exister en nous, alors que les « Moi » ressentent et pensent pour nous? La partie la plus grave de cette tragédie est que l’on pense que l’on pense, que l’on ressent, que l’on ressent, alors qu’en réalité, c’est quelqu’un d’autre qui, à un moment donné, pense dans notre cerveau martyrisé et sent dans notre cœur endolori.