Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Teotihuacan

L’Écriture sacrée déclare,

« Demandez, et il vous sera donné; cherchez et vous trouverez; frappez, et on vous ouvrira. » —Matthieu 7: 7

Par conséquent, demandez et je serai très heureux de répondre à ce qui devrait être répondu.

Étudiant: Maître, je veux savoir pourquoi j’ai depuis très, très longtemps une grande inquiétude sur qui je suis, d’où je viens, quel est mon rôle dans la vie, si j’ai une mission à accomplir? Je veux savoir quelque chose en rapport avec tout cela.

Samael Aun Weor: Vous voulez des réponses à vos questions vitales, non? Qui suis-je, d’où je viens, où vais-je, quel est le but de mon existence?, Etc. Il est incontestable qu’il faut savoir si vous ressentez ou ne ressentez pas, pourrait-on dire, toute inquiétude d’un nature spirituelle. De toute évidence, si vous ne ressentiez aucun souci de nature spirituelle, vous ne seriez pas ici. C’est clair.

Maintenant, pourquoi ressentez-vous cette préoccupation spirituelle? Car si quelqu’un le ressent, c’est parce que l’étincelle divine, l’étincelle immortelle – pour parler plus clairement, la Monade (dans la langue de Leibnitz) – travaille votre Essence, et c’est pourquoi vous avez cette préoccupation. Lorsque la Monade ne travaille pas sur l’Essence, une telle préoccupation n’existe pas. Comment l’Essence pourrait-elle ressentir de tels apirations si l’étincelle divine ne travaille pas sur elle? Maintenant, l’étincelle divine travaille sur l’Essence lorsque cette étincelle veut la réalisation de son Soi, atteidre la maîtrise. Mais si l’étincelle divine ne veut jamais atteindre la maîtrise, alors l’étincelle divine ne travaillera pas sur l’Essence, et donc elle ne ressentira jamais d’inquiétude intime et intérieure.

Maintenant, en vous, il y a une inquiétude intérieure: cela vous montre que votre étincelle divine travaille sur vous. Évidemment, donc, vous voulez savoir s’il y a une mission dans la vie, non? La même question contient donc un sens profond. Si vous n’aviez pas de mission spécifique et définie dans la vie, vous ne poseriez pas une telle question, car il ne peut y avoir d’effet sans cause, ni de cause sans effet. Si la question existe, c’est parce qu’il y a une mission; s’il n’y avait pas de mission, la question ne serait pas posée.

Maintenant, si clarifier une telle mission est le point, bien, les mêmes faits y répondront. Si vous regardez attentivement les relations, toutes les interrelations que vous avez eues dans votre vie, vous réaliserez alors qu’en les combinant avec la Gnose, elles ont un excellent résultat. Lequel? La divulgation de l’enseignement, non? Alors évidemment, c’est votre mission. Mais il est clair que pour travailler avec beaucoup de succès, il est nécessaire de connaître les enseignements en profondeur, car si vous divulguiez l’enseignement sans les connaître à fond, vous ne les divulgueriez pas de manière parfaite. Par conséquent, il vous est nécessaire d’étudier la doctrine à fond afin que la divulgation soit correcte.

Diffuser les enseignements; c’est ta mission. Et si vous regardez les caractéristiques de votre vie, vous la vérifierez et la ressentirez par vous-même. En travaillant pour l’humanité, vous accomplirez également le troisième facteur de la révolution de la conscience.

Nous devons travailler avec les trois facteurs:

Mourir: oui, transformer l’ego en poussière, le réduire en cendres.

Naissance: oui, nous devons créer les corps existentiels supérieurs de l’Être afin de réaliser la Seconde Naissance.

Sacrifice pour l’humanité: nous devons élever le flambeau du Logos, en hauteur, afin d’éclairer la voie pour les autres. Vous devez travailler avec le troisième facteur, et c’est votre mission, précisément cela.

Y a-t-il une autre question?

Étudiant: C’est plus qu’une question. J’ai un énorme problème. Bien sûr, c’est un défaut: une énorme paresse de lecture, énorme, énorme, et cela est également dû à un défaut physique, une mauvaise vue. Je voudrais demander un crédit pour que les instructions me soient données d’en haut, en interne, afin que je puisse apprendre plus vite et ainsi me consacrer à l’instruction. Par contre, je travaille trop et je n’ai pas beaucoup de temps. De quelles facilités puis-je disposer pour recevoir des instructions aussi rapides au profit de l’humanité?

Samael Aun Weor: Ces instructions peuvent être données afin que vous puissiez recevoir ces instructions, mais si vous ne transmettez pas ces connaissances à votre cerveau physique, à quoi cela vous servirait-il d’obtenir une telle formation? De toute évidence, la première chose que vous devez faire avant de recevoir une telle instruction est d’éveiller votre conscience, et pour atteindre un tel éveil, vous devez éliminer vos éléments inhumains. Donc, ce que vous devez faire, c’est travailler sur vous-même. Ce n’est que lorsque vous éliminez ces éléments inhumains, que lorsque vous transformez votre subconscience en conscience, que vous pourrez alors vraiment profiter de la lumière et apporter dans votre cerveau physique tous les enseignements d’ordre supérieur. Vous devez donc travailler sur vous-même. Vous n’avez pas d’autre alternative.

Étudiant: Ce sera un travail assez long, car il est clair que je dois travailler sur moi-même pour porter le message.

Samael Aun Weor: Bien sûr, c’est comme cela! Les choses se font correctement, comme il se doit. Il faut savoir faire les choses correctement.

Il y a beaucoup de gens à la psyché subjective qui se vantent d’être illuminés, et donc ils donnent des leçons à l’humanité, et à travers leurs conférences se proclament dieux, sans avoir éliminé leur ego. En effet, ce sont des trompeurs, ou dans d’autres cas, des personnes sincères mais erronées. Telle est la crue réalité des faits.

Il faut aller au concret, à ce qui est clair, à ce qui est précis, sans ambiguïtés d’aucune sorte, sans incohérences. Nous devons travailler avec un type de logique supérieur: exact dans nos concepts et nos actions.

Étudiant: Ces enseignements sont-ils précis?

Samael Aun Weor: Précis, en effet! Alors, ce dont vous avez vraiment besoin, c’est de mourir pour être – c’est-à-dire que vous devez éliminer vos éléments indésirables afin de devenir illuminé. C’est seulement alors que vous pouvez recevoir et transmettre les enseignements aux gens. Sinon, ce n’est pas possible.

Étudiant: Et en attendant?

Samael Aun Weor: Ce que vous pouvez faire aujourd’hui, c’est aider à communiquer la doctrine telle qu’elle est écrite dans les livres. Cela ne signifie pas que vous devez lire toute la doctrine rapidement, c’est-à-dire lire un livre en quelques heures. Non, il vaut mieux procéder lentement tout en méditant en profondeur sur ce qui est étudié. Ainsi, de cette façon, vous donnerez les enseignements de la manière la plus féconde, efficace et meilleure… Cependant, si vous lisez un livre à « cinq cents kilomètres par heure » et que vous souhaitez ensuite le répéter lorsque vous donnez les enseignements, alors vous ferez des enseignements un travail mécanique, non?

Chaque mot doit être médité, soumis à de profondes réflexions, intégralement compris. Par conséquent, la connaissance, l’information que nous plaçons dans notre mental, doit devenir consciente. C’est la façon, dis-je, d’élaborer la connaissance supérieure dans notre mental.

Étudiant: En effet, puisque jour après jour, nous voyons chez les gens plus d’intérêt pour ce type d’enseignement, mais nous pouvons également observer que le type d’enseignement qui est donné est dispensé par des gens qui ne savent pas ce qu’ils disent, des gens qui spéculent. Il y a une énorme spéculation sur la connaissance de toutes ces choses, sur tout. Par exemple, des cas se sont produits comme ceux liés à des êtres interplanétaires; personne n’a donné de version exacte…

Samael Aun Weor: Bien, sans aucun doute depuis de nombreuses années, on a beaucoup parlé des soucoupes volantes. En effet, après la Seconde Guerre Mondiale, les journaux du monde entier ont consacré à propager aux quatre vents plusieurs histoires sur ces soucoupes volantes, sur les ovnis, pour parler plus clairement.

À cette occasion, j’ai dit emphatiquement que ces frisbees étaient des vaisseaux spatiaux dirigés par des habitants d’autres planètes, et j’ai donc donné les nouvelles dans la première édition Espagnole de mon livre intitulé « Le Mariage Parfait » (1950). J’ai la satisfaction d’avoir été le premier à donner les nouvelles au monde. Les gens ne me croyaient pas alors, ils se moquaient de moi, et ils me considéraient même comme fous. Néanmoins, aujourd’hui, ici, là, là-bas et partout, il y a des rapports de personnes qui ont fait contact avec des personnes d’autres planètes.

Néanmoins, je ne veux pas dire que cent pour cent des nouvelles sur les soucoupes volantes sont exactes. Naturellement, beaucoup de gens ont l’habitude de se moquer: des sujets qui font rire, qui lancent certains ballons volants illuminés, qui font des tours, etc. Il est évident que les ténèbres sont toujours à côté de la lumière. Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas. Cependant, cette question des soucoupes volantes ou des OVNIS n’est pas moins intéressante à cause de ces personnes. Je le répète: du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas. Par conséquent, en ce qui concerne ce sujet des vaisseaux spatiaux, nous devons essayer d’éliminer le ridicule et chercher les gens sérieux.

Précisément ici, dans la capitale du Mexique, depuis la tour Latino-Américaine, nous avons vu un vaisseau spatial. Nous buvions du café, très tranquillement, quand tout d’un coup, une des personnes a attiré notre attention et voulait que nous regardions tous vers un point dans le ciel. Nous avons en effet observé un magnifique vaisseau spatial, planant bas au-dessus de la capitale du Mexique, à une distance relativement courte de la tour Latino-Américaine. Il semblait être immobile dans le ciel; il brillait à cause de la lumière du soleil, car nous étions en plein jour. Plus tard, le vaisseau s’est éloigné lentement puis est monté verticalement afin de disparaître dans l’espace infini. Ainsi, nous avons été témoins de ce fait. Bien sûr, si nous avions eu un appareil photo à ce moment-là, nous aurions pu photographier le vaisseau, mais nous n’avions pas d’appareil photo.

Il y a quelques jours, à la télévision, il est arrivé que Jacobo Zabludovsky s’est adressé au peuple Mexicain, se moquant des soucoupes volantes ou OVNIS. Après avoir regardé son émission de télévision, des jeunes qui étaient dans la rue ont attiré mon attention. Je suis sorti pour voir ce qui se passait. Avec étonnement, nous avons vu un vaisseau spatial passer sur le toit de ma maison: il glissait lentement dans le ciel, ainsi les voisins qui m’avaient appelé ne pouvaient s’empêcher de rire de Jacobo Zabludovsky et de ses remarques sceptiques, car nous avions tous là devant nos yeux un vaisseau cosmique. Nous avons vu ce vaisseau, dirions-nous glisser, et enfin remonter verticalement jusqu’à disparaître dans l’infini.

Étudiant: Maître, quelle est la fonction, ou que font ces extraterrestres qui viennent sur Terre ici? Quelle est leur mission?

Samael Aun Weor: Bien, ils ont l’intention d’aider l’humanité en ces temps critiques dans lesquels nous vivons. C’est tout.

Mais en poursuivant les narrations qui me concernent, je vais vous dire ceci: un jour j’ai réussi à entrer en contact direct avec l’équipage d’un de ces vaisseaux cosmiques. Le vaisseau a atterri dans le Desierto de los Leones, ici au Mexique. Je me dirigeai naturellement vers l’endroit dans la forêt où le vaisseau a atterri. J’ai eu la chance de l’avoir vu, et en m’approchant, j’ai été étonné que le vaisseau soit perché sur un magnifique trépied. C’était un vaisseau formidable, rond et extraordinaire. Une porte s’ouvrit et le capitaine, suivi de tout l’équipage, en descendit. Je n’avais aucune objection à m’adresser au capitaine du vaisseau. J’ai dit: « J’aimerais que vous m’emmeniez sur la planète Mars. Ma Monade divine est le régent de ce monde, mais je n’y ai pas été amenée personnellement, physiquement. » Le capitaine garda le silence. Puis vint le meilleur: tout l’équipage était assis sur l’herbe, on dirait, ils étaient assis sur le sol du Désert des Lions (« désert » car il y a peu de monde là-bas, mais ce n’est pas un désert, c’est une forêt). Parmi l’équipage, il y avait deux femmes. J’ai continué en disant au capitaine: « Je suis écrivain. J’ai pour mission d’aider l’humanité. Si je vous demande de m’emmener sur d’autres planètes, ce n’est pas pour moi, mais pour l’humanité, donc je veux que vous m’emmeniez sur Mars… »

« Sur Mars? C’est juste au coin de la rue », a déclaré le capitaine, comme si je demandais un voyage pour Xochimilco. Pour lui, ma demande avait très peu de sagesse.

Mais, j’ai maintenu ma demande, en disant: « Bien, c’est parce que je suis écrivain, et je veux apporter des autres planètes leur culture et leur civilisation, et écrire à ce sujet afin d’aider l’humanité. Je ne suis pas un animal intellectuel, je suis un être humain, et la demande que je fais, j’ai dit, est avec la responsabilité qu’un être humain peut accorder à une telle demande, et non pas comme un animal intellectuel le ferait, mais comme le fait un être humain, ce qui est différent. » Il garda le silence.

L’une des dames de l’équipage a pris la parole et a déclaré: « Si nous mettons une plante qui n’est pas aromatique à côté d’une plante qui est aromatique, il est clair que celle qui n’est pas aromatique sera imprégnée de l’arôme de celle qui est aromatique, non? »

J’ai répondu: « En effet, c’est vrai, c’est vrai. »

Elle a poursuivi: « Il en est de même des planètes dans l’espace. Les planètes dont les humanités dans le passé ont mal tourné, ont peu à peu été imprégnées des bonnes vibrations des humanités voisines des autres planètes, de sorte que les humanités qui étaient perdues ont été transformées, et maintenant elles marchent en harmonie avec les humanités voisines qui vont bien. Mais nous venons d’arriver en ce moment sur la planète Terre et nous voyons que cela ne se passe pas ici. Que se passe-t-il sur cette planète? » Telle était la question qu’ils m’ont posée.

J’ai répondu: « C’est parce que cette planète souffre d’une erreur des dieux. » Mais ensuite, après réflexion, j’ai terminé ma réponse en ajoutant ce qui suit: « C’est le karma des mondes… » Bien sûr, ces deux dames ont hoché la tête affirmativement. Le capitaine du vaisseau a également hoché la tête, et tous ont accepté.

Ainsi, ces hommes et ces femmes sont de véritables dieux dans des corps humains. Ce ne sont pas des profanes ordinaires, ni des humanoïdes; encore une fois, ce sont des dieux. Ces dames sont de grands êtres, des dieux avec des corps féminins, avec des corps de véritables êtres humains. Ce sont des scientifiques hautement qualifiés, des gens avec des connaissances très approfondies.

J’ai insisté sur ma demande au capitaine et j’ai dit: « Je veux que vous m’emmenez maintenant », et j’ai même attrapé le trépied sur lequel le vaisseau était planté. J’étais prêt à partir.

C’était le matin, j’étais prêt à partir, mais le capitaine m’a donné une réponse définitive. Il a dit: « En chemin, nous verrons… » J’ai compris la réponse. Je savais de quelle « chemin » il parlait: c’est le chemin ésotérique. Je connaissais très bien sa réponse profonde et significative. J’ai compris qu’ils sont en train d’attendare, en ce moment, ce que nous appelons la résurrection. Une fois la résurrection gagnée, à travers laquelle chaque maître de la Fraternité Blanche doit passer (ce qui arrivera bientôt), alors j’entrerai dans ce groupe. Je savais aussi que le vaisseau était un vaisseau intergalactique, et que ce sont des voyageurs intergalactiques. Comme je vous l’ai dit, ma demande a été considérée comme un prétexte de bas niveau.

J’ai compris que ce sont des humains parfaits, des dieux, je le répète, avec des corps humains, des êtres sensibles largement supérieurs aux gens – mieux dit, aux animaux intellectuels qui peuplent la surface de la Terre. Oui, ce sont des êtres sensibles que les terriens ou les animaux intellectuels ne sont pas capables de comprendre. De toute évidence, les homoncules rationnels terrestres jugent mal leurs compagnons extraterrestres, car les terriens ne sont pas correctement préparés pour les comprendre.

J’ai donc été très satisfait de sa réponse.

Par la suite, le capitaine est retourné à son vaisseau et, avec son équipage, est monté à bord de cette sphère volante. Je me suis retiré à une certaine distance afin de ne pas subir de dommages à cause des radiations, et le vaisseau spatial a décollé du centre de cette forêt.

La peau de ces humains était de couleur cuivre, de taille moyenne, de corps minces, dotée d’une grande science et largement supérieure aux capacités des terriens. Ils ne viennent pas pour faire du mal aux gens; ils étudient simplement la planète Terre et ont l’intention d’aider l’humanité.

Ce sera peut-être bientôt que je ferai partie d’un tel groupe, et ce sera pour apporter des preuves – ici sur Terre – de l’existence de la vie sur d’autres planètes: des spécimens de minéraux, de plantes et même d’organismes vivants qui seront placés sur les tables des scientifiques. Nous rédigerons des textes qui apparaîtront publiquement; en outre, nous fournirons une preuve de ce que nous écrivons. Ensuite, la mentalité des gens sera dirigée vers les autres mondes de l’espace. En effet, le mental des gens sera dirigé vers d’autres mondes grâce à nos preuves et tests. Ensuite, les gens jetteront leur mental vers ces autres mondes, et attireront, de manière magnétique, les vibrations des autres mondes. Ainsi, ce rayonnement imprégnera la Terre entière, car il est nécessaire que notre Terre s’imprègne des vibrations des autres mondes.

En résumé, c’est la conclusion de ce qu’ils ont donné, et avec ce que j’ai dit, cela forme un tout unique. C’est ainsi que cette planète recevra un grand avantage.

Néanmoins, des cataclysmes se produiront, car les cataclysmes sont des cataclysmes, mais les vibrations resteront sur la Terre afin de créer un monde meilleur.

Étudiant: Maître, ces types d’êtres ont-ils une perfection similaire à celle de Jésus-Christ, par exemple?

Samael Aun Weor: Ce sont des humains d’un rang supérieur, des dieux humains. Nous ne pouvons pas faire de telles comparaisons. Il n’est pas commode de faire de telles comparaisons. Néanmoins, par tous les moyens, nous pouvons savoir qu’ils ont incarné le Christ Cosmique. Ce sont des êtres d’un type supérieur.

Étudiant. Le Christ est aussi cosmique?

Samael Aun Weor: Le Christ, correctement déclaré, est cosmique, universel. Le Christ se manifeste au sein de chaque être humain correctement préparé. Le Christ ne s’est pas seulement exprimé à l’intérieur de Jésus de Nazareth: un jour, le Christ s’est aussi exprimé à l’intérieur de Quetzalcoatl. Le Christ s’est exprimé à travers Krishna et à travers Gautama, le Bouddha Sakyamuni et à travers de nombreux autres humains supérieurs, comme Hermès Trismégiste ou le Saint Lama. Le Christ s’exprime toujours à travers des éléments préparés, lorsqu’il y a des humains par lesquels il peut s’exprimer.

Étudiant: Essentiellement, qu’est-ce que le Christ?

Samael Aun Weor: Le Christ est un principe cosmique qui dépasse l’individualité, la personnalité et l’ego.

Étudiant: Le Christ est-il un Dieu?

Samael Aun Weor: Le Christ est ce qui est, ce qui a toujours été et sera toujours. Le Christ est la vie qui palpite dans chaque atome, car elle palpite sous chaque soleil. Voilà ce qu’est le Christ.

Nous devons déclarer que nous ne devons pas définir le Christ comme disant que c’est un dieu. Au contraire, le Christ est ce merveilleux agent qui s’exprime à travers n’importe quel dieu, ou n’importe quel humain, tant qu’un tel instrument (divin ou humain) est correctement, délicieusement préparé.

Par conséquent, ces habitants d’autres mondes avec lesquels nous avons pu entrer en contact sont de véritables dieux humains, au sens le plus complet du terme.

Les gens voudraient attraper, peut-on dire, les « extraterrestres ». Pourquoi? Pour leur prendre leurs vaisseaux, non? Et par la suite de charger ces vaisseaux d’armes nucléaires afin de détruire les villes sans défense. Ensuite, les Terriens aimeraient utiliser ces vaisseaux pour envahir d’autres planètes habitées. Mais comme il se trouve que ces extraterrestres sont des êtres très intelligents et compréhensifs, ils ne se laissent pas attraper, et cela ne plaît pas aux Terriens. Par conséquent, les habitants de la Terre préfèrent dire que « les soucoupes volantes n’existent pas », que « ce sont des hallucinations », que « c’est un fantasme », etc. Il y a toujours une justification à tout dans la vie.

Étudiant: Si l’un de ces êtres était capturé, serait-il capable de retourner dans son lieu d’origine?

Samael Aun Weor: S’il était attrapé, il pourrait être tué, non? Ils le feraient entrer dans n’importe quel laboratoire afin de savoir de quoi il est fait, et son vaisseau serait confisqué et bientôt reproduit en millions sur la planète Terre. Alors personne n’aurait une vie saine et sauve ou quoi que ce soit.

Étudiant: Les Terriens sont-ils capables de reproduire un tel vaisseau?

Samael Aun Weor: Ils pourraient les construire une fois la formule découverte. Nous aurions alors une tragédie. L’invasion viendrait, les Terriens envahiraient d’autres planètes. Ce serait un désastre! De plus, les guerres seraient plus effrayantes, car ces vaisseaux, chargés d’armes nucléaires, seraient plus puissants que les avions ultra-modernes, ces avions ultrasoniques, etc. En un mot, l’humanité utiliserait sa technologie pour le mal, et les équipages extraterrestres de ces vaisseaux seraient assassinés. C’est pourquoi ils, puisqu’ils sont intelligents, puisqu’ils savent ce que sont les terriens, ils ne se laissent pas attraper, et ils continuent de fuir les Terriens. Les extraterrestres comprennent très bien ce que sont ces barbares, et tout en ne leur causant pas de mal, en ne faisant de mal à personne, ils évitent également d’être pris. Ils préfèrent fuir les Terriens. Ils sont un type supérieur de personnes que les Terriens n’ont pas compris, et ils ne comprendront jamais.

Étudiant: Est-ce qu’ils font une sorte d’expérience sur Terre, travaillent-ils avec une sorte de rayonnement, etc.?

Samael Aun Weor: Oui, actuellement, des gens d’autres planètes viennent et apportent toute une série d’expériences, certaines formes d’expérimentation. Ainsi, exactement, la sixième race racine de demain se forme en dehors de la planète Terre. Ces équipages extraterrestres ont déjà pris la meilleure semence humaine. Exactement, ils prennent des gens de cette planète afin de les croiser avec des gens d’autres planètes.

Étudiant: Pourriez-vous nous expliquer quelque chose sur la formation de cette sixième race racine?

Samael Aun Weor: Je dis que actuellement beaucoup de gens disparaissent; ils sont emmenés sur d’autres planètes. Ces personnes sont prises afin de les croiser avec différentes humanités planétaires. Le résultat de ces croisements sera ramené sur Terre après le grand cataclysme. Ainsi, ces gens apparaîtront sur la Terre purifiée de demain, ils formeront la sixième race racine. Par conséquent, la future Jérusalem dont parle l’Apocalypse de Saint Jean aura ce nouveau peuple, un peuple saint et merveilleux. Donc, actuellement, la sixième race racine se forme avec des personnes qui ont été prises de la Terre et qui sont croisées avec des habitants d’autres planètes. C’est curieusement intéressant, non? C’est ce que je voulais clarifier.

Étudiant: Des hommes et des femmes sont-ils emmenés?

Samael Aun Weor: Oui, des équipages de vaisseaux ont disparu, des avions ont disparu, des gens qui du jour au lendemain nous ne savons rien d’eux puisqu’ils ont été emmenés sur d’autres planètes afin de les croiser avec des gens de ces planètes.

Étudiant: Mais ces hommes et ces femmes qui sont pris sont des gens en bonne santé, non?

Samael Aun Weor: Bien, les gens plus ou moins en bonne santé, parce que le but est de collecter la meilleure semence humaine possible afin de la croiser avec d’autres races, avec des gens d’autres planètes, afin de planter sur la surface de la Terre un meilleur type d’humanité.

Étudiant: Ce nouveau genre d’humanité, la sixième race racine, apparaîtra dans combien d’années?

Samael Aun Weor: En fait, dans quelques siècles. Mais, il apparaîtra sur la surface de la Terre, une Terre transformée.

Étudiant: La nouvelle race racine sera alors les descendants de ces autres humanités, parce que la race actuelle disparaîtra, n’est-ce pas?

Samael Aun Weor: Bien sûr, en effet, les descendants apparaîtront. C’est pourquoi je parle clairement: le résultat de ces croisements, le résultat de tels croisements humains, sera la future humanité, l’humanité de la sixième race racine.

Étudiant: Les Atlantes et les Lémuriens existaient-ils avant nous?

Samael Aun Weor: Oui, mais les Hyperboréens existaient bien avant les Lémuriens, et les peuples protoplasmiques ou la race racine Polaire existaient avant les Hyperboréens. La première était la race Polaire ou racine protoplasmique, la seconde la race racine Hyperboréenne, la troisième les Lémuriens, la quatrième les Atlantes, la cinquième les Aryens, qui peuplent actuellement la surface de la Terre. La sixième race racine sera la future race, qui apparaîtra après le grand cataclysme.

Étudiant: Maître, quelle est la raison pour laquelle la race a autant de couleurs, car du croisement il n’est pas possible qu’un noir vienne d’un blanc ou vice versa?

Samael Aun Weor: Différentes races sont nécessaires. Ces différentes couleurs sont donc également dues aux différentes latitudes où elles doivent vivre sur Terre.

Étudiant: Mais n’est-ce pas parce que les blancs viennent d’une certaine planète et les noirs d’une autre?

Samael Aun Weor: Non, absolument pas. Les différentes couleurs de la race sont dues aux différentes latitudes; c’est une question de latitude. Et c’est assez intéressant, non? Cela vaut la peine d’être étudié. Il existe plusieurs livres écrits sur le sujet.

En tout cas, ces études sont longues et approfondies. J’écris actuellement « La Doctrine Secrète de l’Anahuac ». Ce sera le message de Noël pour l’année 1974-75.

Étudiant: Qui est Anahuac ou qui était Anahuac?

Samael Aun Weor: La doctrine secrète des anciennes tribus de l’Anahuac est vaste, étendue, et c’est là que nous devons mettre – sur la table des temps actuels – tout le message du Seigneur Quetzalcoatl.

Étudiant: Mexicain?

Samael Aun Weor: Oui, le Christ, le Christ Mexicain, qui est Quetzalcoatl. Nous devons mettre sur la table de cette époque, le message du Seigneur Quetzalcoatl, toute la cosmologie des Náhuals.

Étudiant: À quelle époque le Seigneur Quetzalcoatl a-t-il vécu?

Samael Aun Weor: Beaucoup, plusieurs milliers d’années avant la découverte de l’Amérique. Ainsi, nous devons divulguer la doctrine secrète de l’Anahuac, pour connaître les mystères qui ont fleuri dans l’ancien Mexique. Il y a là une grande sagesse à diffuser partout dans le monde. Nous ferons connaître cette grande sagesse pour le bien de tous.

Étudiant: Le calendrier Aztèque contient-il beaucoup d’informations qui restent à comprendre?

Samael Aun Weor: Jusqu’à présent, cela n’a pas été entièrement compris, car ils ne savent pas que le calendrier est basé sur le système tridécimal. Il n’est pas basé sur le système duodécimal, mais sur le système tridécimal, nombre treize.

Étudiant: Treize, cela se rapporte-t-il à la Kabbale ?

Samael Aun Weor: En effet, cela se rapporte à la Kabbale et la Haute Science…

Étudiant: Maître, certaines personnes croient qu’elles peuvent éveiller la Kundalini et qu’elles peuvent élever le feu sacré à travers la colonne vertébrale en pratiquant uniquement le Pranayama, c’est-à-dire sans Sahaja Maithuna. Nous aimerions connaître votre avis, savoir si cela est possible.

Samael Aun Weor: C’est avec grand plaisir que je répondrai à cette question. Je veux que vous compreniez clairement qu’il y a trois forces primaires dans l’univers. Tout d’abord, quiconque a étudié les sciences naturelles ne peut ignorer la réalité des organismes céphalopodes, c’est-à-dire dotés d’un seul cerveau. Exemple: mollusques, escargots, insectes qui ne durent qu’un après-midi d’été, etc. Une seule force s’exprime à travers eux.

Viennent ensuite les créatures bicéphales, qui sont équipées de deux cerveaux: aigles, chevaux, chiens, chats, toutes sortes d’animaux supérieurs. Deux forces s’expriment à travers elles.

Viennent ensuite les organismes tricephales. Ces organismes à trois cerveaux n’existent que chez l’animal intellectuel appelé à tort humain. Trois forces s’expriment à travers eux.

Ce que je veux dire, c’est que les organismes céphalopodes n’ont que des sensations, tandis que les créatures bicéphales possèdent des sensations et des perceptions, et les organismes tricephales ont des sensations, des perceptions et des concepts. De toute évidence, seuls les organismes tri-cérébraux pouvaient cristalliser les trois forces de la nature en eux-mêmes ici et maintenant.

Ces trois forces sont représentées en Inde comme Brahma, Vishnu et Shiva, la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation; forces positive, négative et neutre.

Trois forces sont indispensables pour créer un enfant. Premièrement, la Sainte Affirmation serait représentée par l’élément masculin, et la seconde, la Sainte Négation, serait représentée par l’élément féminin. Pendant la copulation, la Sainte Conciliation réconcilie les deux forces (masculine et féminine) afin de créer un enfant. Sans aucun doute, il serait impossible de créer un enfant sans le soutien des trois forces de la nature.

Abordons maintenant Devi Kundalini. De toute évidence, le serpent igné de nos pouvoirs magiques ne pourrait jamais se développer et travailler à travers une seule force, que ce soit la force masculine ou féminine. L’intervention des trois forces est toujours requise: positive, négative et neutre; Sainte Affirmation, Sainte Négation et Sainte Conciliation. Vouloir développer la Kundalini avec une seule force, c’est comme essayer de créer un enfant avec une seule force. C’est complètement impossible, ce serait comme vouloir contredire la sagesse Tantrique. Ceux qui veulent vraiment connaître notre base devraient étudier le Tantra Oriental, explorer le Tantra Bouddhiste, le Tantra de l’Église Jaune du Tibet, le Tantra Bouddhiste Zen ou le Chan de Chine, etc.

Quiconque a reçu l’initiation au Tantra, qui est familier avec les Tantras et a approfondi l’ésotérisme du Sahaja Maithuna, sait par expérience personnelle que le développement de la Kundalini n’est possible que grâce à la coopération des trois forces. Et ces trois forces ne peuvent s’unir et travailler, en effet, que dans la forge des cyclopes, dans la Neuvième Sphère, le Sahaja Maithuna.

Néanmoins, il arrive que de nombreuses personnes qui pratiquent le Pranayama puissent faire sauter des étincelles de la flamme. Il est clair que tout le monde a un véritable feu de joie dans le coccyx; oui, nous avons Devi Kundalini Shakti enroulé trois fois et demi dans le coccyx.

Il existe un lien étroit entre la respiration et le sexe. Par la respiration, il est possible de faire sauter des étincelles. Si vous soufflez sur une étincelle mourante, quelque part, ayant du carburant, vous verrez comment cette étincelle peut faire sauter d’autres étincelles. Ainsi, vraiment, avec Pranayama, tout ce que l’on peut faire est de faire sauter des étincelles. Le Pranayama n’a jamais pu développer et déployer le feu annulaire serpentin qui se développe dans le corps de l’ascète. Grâce au Pranayama, vous ne pourriez jamais faire monter la Kundalini à travers la colonne vertébrale jusqu’au cerveau.

Ceux qui pratiquent le Pranayama peuvent faire circuler certaines étincelles à travers leurs nadis ou canaux rachidiens, ainsi ils peuvent avoir eu telle ou telle illumination, telle ou telle perception extrasensorielle, etc., et à cause de cela, ils croient qu’ils ont éveillé la Kundalini. Ensuite, ils vont affirmer emphatiquement que la Kundalini ne peut être éveillée que sur la base du Pranayama. Cette affirmation est complètement fausse et contredit l’initiation au Tantra, contre les Tantras enseignés dans les écoles ésotériques. J’ai donc dit ce que c’est: la réalité.

Par conséquent, quiconque veut vraiment éveiller, développer et déployer sa Kundalini doit nécessairement descendre dans la Neuvième Sphère. Nier cela reviendrait à démolir la Divine Comédie de Dante, à démolir les anciens textes de la sagesse ancienne, ou à réduire en poudre l’Iliade d’Homère, l’Énéide de Virgile, l’ésotérisme des quatre évangiles, l’Apocalypse de Saint-Jean, l’ésotérisme de la Bhagavad Gita, le Coran, etc. Il est regrettable que dans le monde il y ait encore des gens qui lancent des concepts sans fondement. Ils ont tort, c’est tout.

Étudiant: Pourquoi les enseignements Gnostiques indiquent qu’une nouvelle créature ne peut se reproduire que dans l’obscurité? Pourquoi disent-ils qu’il n’est possible de fabriquer les corps existentiels supérieurs de l’Être que la nuit?

Samael Aun Weor: La crue réalité est qu’en raison de l’arrangement des organes créatifs, la reproduction a lieu dans l’obscurité. Le spermatozoïde émerge propulsé par les glandes sexuelles mâles dans l’obscurité, non éclairé par la lumière du soleil. Dans l’obscurité, il se fraye un chemin à travers les trompes de Fallope afin de rencontrer l’œuf qui descend du follicule de Graaf, et est gesté dans l’obscurité de l’utérus.

Que se passerait-il si au lieu de sortir des glandes sexuelles mâles protégées par l’obscurité, le spermatozoïde, propulsé au soleil, pouvait sortir, à découvert, afin que le soleil puisse le baigner de lumière? Que se passerait-il si le fœtus n’était pas dans l’obscurité, mais était découvert dans l’utérus, exposé à la lumière directe du soleil? Il est évident que l’échec serait un fait. Donc, en raison de la disposition des mêmes organes créatifs, la fécondation se fait toujours dans l’obscurité.

De même, le sage doit également travailler dans l’obscurité et l’auguste silence de la pensée afin d’atteindre un jour l’auto-réalisation intime de l’Être.

Le travail de nuit est indiqué par cette vierge de la conception immaculée debout sur la Lune et vêtue d’une robe bleue.

Étudiant: Cher Maître, puisque Satan est la réflexion de Dieu et donc par conséquent Satan est amour, il n’est pas incongru de dire que « l’ego est satanique »?

Samael Aun Weor: N’oubliez pas qu’il existe deux types de ténèbres. Nous appellerons les premiers les ténèbres de l’auguste silence et du secret des sages. Nous classerons les seconds comme les ténèbres de l’ignorance et de l’erreur. De toute évidence, les premiers sont les ténèbres supérieures. Sans aucun doute, les seconds sont les infra-ténèbres. Cela signifie que les ténèbres se polarisent, donc le négatif est juste le dédoublement du positif.

Par simple déduction logique, je vous invite à comprendre que Prométhée Lucifer, enchaîné à la roche dure, se sacrifiant pour nous, soumis à toutes les tortures, étant même l’aiguille de la balance, le donneur de lumière, le gardien des sept demeures, de sorte que personne n’entre sauf ceux qui ont été oints par la sagesse et qui portent dans leur main droite la lampe d’Hermès, se dédouble inévitablement dans l’aspect fatal de la multiplicité égoïque, dans ces sinistres agrégats psychiques qui forment notre «Moi », et qui ont été correctement étudiés par l’ésotérisme du Bouddhisme Tantrique. Avec cette explication, messieurs, je pense que vous avez compris mes paroles.

Étudiant: Maître, seriez-vous si gentil d’expliquer pourquoi, pour commencer le travail ésotérique sur nous-mêmes, nous devons avoir le niveau d’un bon chef de ménage?

Samael Aun Weor: Certes, quiconque veut atteindre l’auto-réalisation, réussir à marcher sur le « chemin du tranchant du rasoir », doit d’abord être un bon maître de maison, savoir comment gérer sa maison avec harmonie, beauté et perfection. Ceux qui, dans la vie pratique, n’ont pas réussi à organiser leur maison sont inutiles pour le chemin, ils ne peuvent jamais s’auto-réaliser. J’ai observé que beaucoup de ceux qui veulent marcher sur le chemin ont échoué parce qu’ils ne sont pas de bons chefs de ménages, donc, ils ont certainement été des échecs manifestes.

Étudiant: Maître, il y a des managers du mouvement Gnostique qui pensent que les groupes qu’ils dirigent leur appartiennent; ils pensent que ces groupes sont « les leurs ». Nous voulons savoir ce que vous pensez des cas que nous avons mentionnés.

Samael Aun Weor: Dans le Grand Œuvre du Père, nous devons tous travailler de façon altruiste. Les idées passent, les gens passent, tout passe; rien ne nous appartient. La seule réalité est l’Être (l’Être ne passe jamais). Croire, par conséquent, qu’il y a des « propriétaires » de certains groupes, c’est de l’égoïsme et de l’ignorance, parce que, encore une fois, les gens passent et les gens qui sont avec nous aujourd’hui ne seront plus avec nous demain. Il est donc absurde de prendre possession de personnes.

Dans le mouvement Gnostique, nous travaillons tous de façon altruiste pour le bien commun. Tous les frères et sœurs font partie d’une grande armée, appelée l’Armée du Salut Mondial. C’est tout.

Étudiant: À quoi attribuez-vous le fait qu’un grand nombre de personnes entrent dans les études Gnostiques puis en sortent?

Samael Aun Weor: Tout d’abord, nous devons penser au centre de gravité permanent. Incontestablement, très peu de personnes ont formé en elles-mêmes ce centre de gravité permanent. Il est très clair que l’ego est composé d’une multiplicité de soi, c’est-à-dire que nous n’avons pas un soi singulier, mais des soi multiples, et notre conscience est embouteillée dans la multiplicité de ces éléments inhumains qui constituent l’ego. Tous ces éléments psychiques se battent pour la suprématie. L’élément qui aujourd’hui, par exemple, jure fidélité au mouvement Gnostique Chrétien universel est déplacé quelques instants plus tard par un autre élément qui n’a aucun intérêt pour le mouvement, puis le sujet se retire.

Si les gens comprenaient qu’à l’intérieur d’eux, il y a beaucoup de gens ou de soi, ils comprendraient aussi pourquoi il y a tant de variété dans les personnages. L’homme qui jure aujourd’hui fidélité à une femme n’est pas toujours le même. Le « Moi » qui a prêté serment n’est qu’un de ses nombreux « Moi », déplacé quand un autre « Moi » prends les commandes de la machine humaine; alors le serment d’amour est défait, le sujet se retire, absent, et la femme devient déçue.

Beaucoup de soi habitent le corps humain. L’ego qui est maintenant déterminé à fouler le « chemin du tranchant du rasoir » est remplacé par un autre qui ne s’intéresse pas à ce chemin, et évidemment, nous voyons que tôt ou tard la personne se retire.

Étudiant: Maître, êtes-vous végétarien?

Samael Aun Weor: J’en suis arrivé à la conclusion qu’un tel système d’alimentation est inutile, donc je ne suis pas végétarien. Je considère que les protéines animales ne peuvent jamais être remplacées par des protéines végétales. Nous pourrions manger des aliments comme l’avocat (puisque Yogananda a déclaré qu’il remplace la viande) et nous allons nous convaincre qu’effectivement l’avocat ne remplace pas la viande. Néanmoins, je ne dis pas que nous devons être à cent pour cent carnivores, car ce serait absurde. Nous avons besoin d’une alimentation diversifiée; nous avons besoin d’au moins vingt-cinq pour cent de viande dans notre alimentation. Ainsi, nous vivrons bien. Mais si nous continuons avec le système végétarien, nous échouerons inévitablement. Voilà ma réponse. [Apprendre davantage: Cours de Spiritualité Saine]

Étudiant: Maître, des jeûnes de trente ou quarante jours sont conseillés et bons pour notre santé, ou pas?

Samael Aun Weor: Les jeûnes de quarante jours sont réservés aux maîtres comme Jésus de Nazareth. Toute personne ordinaire qui tentera d’endurer un jeûne de quarante jours peut mourir, et il serait regrettable de devoir chanter avant leur temps le « Requiem In Pace » à nos misérables frères ou sœurs Gnostiques. Par conséquent, ce n’est pas conseillé. Cependant, il y a des moments où l’on peut effectuer certains jeûnes, mais le maximum serait de neuf jours avec la condition d’avoir une bonne santé après un examen médical. C’est tout.

Étudiant: Le jeûne pourrait-il être fait à un moment approprié, avec une méthode appropriée? Autrement dit, pourrions-nous bien jeuner?

Samael Aun Weor: C’est vrai, mais c’est un luxe que peu de gens peuvent se permettre.

Étudiant: Mais le jeûne n’est-il pas une méthode de détoxification du corps?

Samael Aun Weor: Oui, c’est vrai.

Étudiant: Si ceux qui pratiquent le végétarisme utilisent la protéine animale qui se trouve dans le lait et ses dérivés – plus les œufs, etc. – qui sont des modèles que certains auteurs recommandent et qui excluent également la viande en raison de trop de protéines, alors comment est-ce qu’ils vont se sentir faible?

Samael Aun Weor: Bien, j’ai entendu la question et je me hâte d’y répondre. Tout ce que disent certains auteurs, ou en général les différents systèmes qui défendent d’une manière ou d’une autre le système végétarien, tendent sans aucun doute à justifier le même système. La crue réalité des faits est qu’il n’y a rien qui puisse remplacer les protéines de viande, bien que de nombreuses théories soient inventées à cet égard. Donc, sans aucun doute, les protéines de viande sont le fondement de la vie cellulaire organique. Retirer la viande pour satisfaire telle ou telle théorie, ou parce que telle ou telle hypothèse affirme que cette autre substance peut remplacer les protéines animales, est complètement absurde.

Quand j’étais végétarienne, j’ai utilisé précisément toutes ces théories, j’ai utilisé toutes ces méthodes, systèmes, procédures pour remplacer la viande, et au nom de la vérité, je dois vous dire que tous ces systèmes ont complètement échoué. De plus, j’ai dû assister, voir mourir de nombreux végétariens. Oui, j’ai rencontré de nombreux végétariens fanatiques et je n’en ai jamais trouvé de sain. Ils sont tous malades.

Étudiant: Maître, il y a une question qui plane dans l’air, à propos d’une phrase de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui a dit: « Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille, que pour un homme riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » Pouvez-vous nous dire en quoi cette symbolique est-elle et comment la richesse matérielle est-elle remplacée par la révolution spirituelle?

Samael Aun Weor: Précisément, c’est la parole du Christ, non? Sans aucun doute, Jésus de Nazareth ne se réfère pas seulement à la richesse matérielle, mais à la culture de l’intellect. Beaucoup de gens aux intellectuels « riches » ne sont jamais attirés par les questions spirituelles. Par conséquent, « Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un homme riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

Il y en a d’autres qui ont une mentalité très simple, ils sont simples et entrent donc facilement dans le chemin. Ainsi, les mots du maître ne se réfèrent pas seulement à la richesse matérielle, mais aux questions intellectuelles.

Il est également très vrai et tout vrai qu’il y a des gens avares; il y a des individus qui ont stocké des richesses et qui, bien entendu, n’entrent jamais sur le chemin parce qu’ils sont attachés à leur richesse. De ce point de vue, c’est exact.

Néanmoins, on peut avoir de la richesse, on peut avoir de l’argent, sans que cela empêche notre entrée dans le royaume des cieux. Notez que le comte Saint-Germain, par exemple, avait des richesses incalculables. Notez que Cagliostro pouvait également transmuter le plomb en or et fabriquer les meilleurs diamants de qualité. Les deux, l’un comme l’autre, possédaient toutes les richesses de la Terre, mais ils étaient dotés d’une spiritualité extraordinaire, car ils sont des maîtres ressuscités.

La question n’est donc pas d’avoir ou de ne pas avoir de richesse matérielle, mais de savoir gérer cette richesse, de ne pas s’y attacher. Le comte Saint-Germain l’enseigna par l’exemple: il apparut soudain comme un milliardaire, riche, archi-millionnaire (comme quand il se présenta devant Louis XV); cependant, plus tard, après un certain temps, ils l’ont vu dans une humble mansarde, vivant parmi les pauvres, non pas parce qu’il manquait d’argent, pas parce qu’il manquait de richesse. Le gouvernement Français l’a appelé afin de lui fournir un emploi; sa réponse a été: « Je n’ai pas besoin d’un emploi, je l’apprécie vraiment beaucoup. Je suis un prince et je possède une riche fortune. » Bien sûr, tout le monde était perplexe, et quand il « est mort » (quand ils disent qu’il est mort, parce qu’il n’est pas mort) quand il s’est fait passer pour mort, son disciple le plus proche l’a vu, puis, dans une petite pièce en désordre et décharnée, où il fabriquait de l’encre pour teindre la cire et même maladivement, et avec une maladie appelée goutte et qui sait quoi d’autre. Il est « mort » – ils disent qu’il est mort. Il a été emmené au Panthéon. Plus tard, quelqu’un a ouvert le tombeau et il n’a rien trouvé, pas même les ossements de Saint Germain. Il est apparu des années plus tard à Paris, plein de vie et étonnant tout le monde. Ainsi, ces maîtres se présentent comme morts quand ils le souhaitent et gèrent toute la richesse de la Terre sans aucun attachement.

La vérité est donc que le grand Kabir Jésus ne se réfère pas seulement à la richesse matérielle, mais à la culture de l’intellect.

Il y en a beaucoup qui ont un intellect puissant, mais ils ne sont pas intéressés par la spiritualité, ils ne sont pas intéressés par l’ésotérisme, leur mental est trop compliqué. Il y en a d’autres qui ont une richesse matérielle et ils sont tellement attachés à leur richesse matérielle qu’ils ne sont pas non plus intéressés par la spiritualité, car ils aiment plus leur richesse qu’autre chose. Ainsi, les possessions terrestres ne sont pas tout – élargissez le concept pour englober la culture de l’intellect.

Étudiant: Concernant la pratique de l’Arcane, j’ai entendu deux théories. Certains affirment que lorsque l’Arcane est pratiqué avec passion, on obtient une meilleure transmutation. D’autres soutiennent que le Grand Arcane doit être pratiqué libre et claire de toutes sortes de passions. Lequel de ces deux a raison?

Samael Aun Weor: En ce qui concerne l’Arcane, il y a des degrés et des degrés. Incontestablement, nous ne pouvons pas exiger qu’un animal soit libre de passion. Ce qui se passe, c’est que les états animaux, les impulsions sexuelles inférieures, doivent être éliminés. Mais, cela se fait de manière progressive. Il serait absolument impossible d’exiger d’un couple d’animaux d’être saint du jour au lendemain. « Quoi qu’il en soit », comme l’a déjà déclaré l’Apôtre Paul de Tarse:

« …Ce n’était pas le spirituel qui est premier, mais ce qui est animal; et ensuite ce qui est spirituel. » —1 Corinthiens 15:46

Le travail de transmutation commence donc à un niveau d’animalité très inférieur, mais au fur et à mesure que l’on progresse sur le chemin rocailleux, que les états animaux inférieurs sont éliminés, la créature devient alors dépurée, jusqu’à devenir finalement complètement sublimée.

Ma mémoire rappelle quelque chose de très intéressant à ce sujet. Je me souviens qu’il y a quelque temps, lorsque j’étais à Acapulco, un événement inhabituel m’est arrivé. En dehors de mon corps physique, j’ai rencontré un homme mystique qui semblait être du Moyen Âge. Il a essayé de faire les fameux stigmates sur mes mains; avec un clou, il a essayé de me percer les mains. Il se trouve que malgré la manière mystique avancée avec laquelle je faisais mon travail dans la Neuvième Sphère, il a réussi à pousser le clou jusqu’à un certain point, mais pas plus. Puis, le tonnerre et la foudre ont éclaté de la paume de mes mains. Mais il n’a pas atteint son objectif.

Puis il m’a escorté à l’Église Gnostique et m’a présenté à un grand maître. Mon véritable Être intérieur marchait à mes côtés…

À cette époque, les perforations des stigmates n’étaient pas encore sur mes mains astrales. Le mystique a dit: « En ce qui concerne la question des stigmates, ici j’amène ce maître… » Près des fonts baptismaux, un être divin androgyne était assis; il s’est adressé à lui, ainsi qu’à mon véritable Être intérieur, qui est Samael, ma Monade particulière. Ainsi, en parlant de moi, il a dit: « Il est très fort et répond très bien, mais il doit mieux accomplir le sacrement de l’Église de Romae. »

J’ai pensé: « Oh, je comprends parfaitement. Je vais mieux le faire… » Par la suite, je suis retourné dans mon corps physique, car j’ai compris ce qu’il m’avait dit.

Évidemment, j’ai dû sublimer, affiner encore plus, l’énergie créatrice. Donc, à cette époque, malgré l’exécution du coït reservatus comme un rituel, j’avais besoin de le synthétiser davantage, pour le rendre plus statique. Pendant la pratique sexuelle, je me souviens, que je ne me souvenais même pas de mes organes créateurs ni de mon corps physique; j’exécutais l’œuvre dans la Neuvième Sphère dans une extase sublime et mystique. Le raffinement de ce genre de l’énergie sexuelle était le résultat de cet état statique, et c’est ce genre d’énergie raffinée qui est venu façonner les stigmates sur mes mains et mes pieds. J’ai donc réussi.

Plus tard, beaucoup plus tard dans le temps, j’ai dépassé ma volonté de faire le travail dans la Neuvième Sphère.

Aujourd’hui, il m’est interdit de travailler, pourrait-on dire, avec le Sahaja Maithuna. Cependant, cette interdiction n’est venue que lorsque j’ai obtenu l’Androgilia d’Ammonius Saccas.

Cet « Androgilia » est atteint quand on épouse sa Valkyrie, c’est-à-dire quand on épouse son âme spirituelle ; chez l’homme l’âme spirituelle est féminine, chez la femme l’âme spirituelle est masculine. Puisque j’ai réussi un tel mariage mystique, donc, par ma volonté, ce type de travail sexuel magique, pourrait-on dire, dans la Neuvième Sphère, serait donc dans une certaine mesure un peu absurde, non? Pour la raison que j’ai déjà incarné les deux âmes: je suis intégral, de ce point de vue.

Voyez par vous-même comment petit à petit on raffine l’énergie et on raffine l’aspect sexuel. On commence d’une manière brute et grossière, mais au fil du temps, quand on dissout les éléments inhumains, c’est évidemment qu’il faut se spiritualiser, jusqu’à ce qu’on atteigne finalement la chasteté absolue.

Donc, c’est comme cela. Voilà qu’ils sont vraiment. Il n’est pas possible d’exiger d’un couple de débutants d’avoir la sainteté de Saint François d’Assise. Plaçons-nous dans le domaine des faits concrets et pratiques.

Étudiant: Maître, je veux vous poser une autre question, on observe que certains frères et sœurs Gnostiques, lorsqu’ils commencent sur le chemin, souffrent de grandes déceptions dans leur travail, par exemple, dans la Neuvième Sphère, même dans leur lutte pour le destruction de leurs agrégats, de leurs ego, car ils ne voient pas de résultats positifs immédiats. Ces résultats ne sont-ils pas immédiatement visibles pour ces néophytes car leur conscience n’est pas éveillée pour en être conscient au fur et à mesure de leur production?

Samael Aun Weor: Bien, vous avez affirmé exactement ce qui est vrai. Ils veulent des résultats immédiats, et les choses ne sont pas telles que le mental le veut, mais telles qu’elles sont. Ici, vous ne pouvez pas voir les résultats immédiatement, vous devez travailler. Les résultats obtenus par les néophytes ne peuvent être perçus si l’on n’a pas éveillé la conscience. Ce n’est qu’en éveillant la conscience que l’on peut être conscient des résultats.

C’est un travail pour la vie. Cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Il y a des moments de terrible solitude, et les meilleurs initiés ont parlé de cette solitude. La « nuit spirituelle » de Beethoven, la « nuit spirituelle » de Mozart, la « nuit spirituelle » de Jésus de Nazareth, la « nuit spirituelle » d’Hermès Trismégiste: des temps où l’on est dans la solitude la plus terrible, séparée de toute spiritualité. En-haut, ils ne vous accueillent pas, parce que vous ne le méritez pas; ici-bas, ils ne vous accueillent pas non plus, car on est devenu un ennemi de l’ego psychologique. À cette fin, on marche comme un déshonoré sur l’argile de la terre. Beaucoup échouent lors de ces nuits spirituelles. Mais, les rares qui parviennent à résister réussissent vraiment. Mais ils sont peu nombreux, je le répète, ceux qui parviennent à résister à une épreuve aussi difficile.

Étudiant: Maître, afin de savoir exactement si nous arrivons à ce moment nommé « nuit spirituelle », quelles sont ses caractéristiques et manifestations, afin de ne pas être confondu?

Samael Aun Weor: Ils sont très pratiques et concrets: un manque d’illumination interne, l’ennui, l’échec sexuel, plus de désespoir, un degré élevé de matérialité. Pas un rayon de lumière ou une note d’espoir: seulement un monde sensoriel, sans cesse ennuyeux, et rien d’autre. Voilà donc les symptômes de la « nuit spirituelle »; je le répète, ce sont les symptômes.

Étudiant: Je me demande, vénérable maître, combien de temps dure la « nuit spirituelle » et si elle est égale pour les hommes et les femmes.

Samael Aun Weor: La « nuit spirituelle » est pour les hommes et les femmes. Cela peut durer des mois, comme cela peut durer de nombreuses années; le temps varie. La majorité des gens fuient, se livrent à l’alcool, ils s’échappent. Encore une fois, rares sont ceux qui ont suffisamment de force et de ténacité pour en arriver au bout. Ceux qui persévèrent seront sauvés. Ceux qui persévèrent atteindront l’illumination. Ceux qui persévèrent, avanceront sur le chemin de l’initiation. C’est tout!

Étudiant: Maître, quelles formules pourriez-vous donner aux créatures qui passent par cette transe, afin qu’elles en sortent le plus tôt possible?

Samael Aun Weor: Au milieu de la solitude et du silence, au milieu de la douleur et du veuvage; devant l’ennui, le vide, il n’y a qu’une seule voie: la méditation. Quand le mental est calme, quand le mental est silencieux, le nouveau arrive. Pendant la méditation, il faut épuiser le processus de la réflexion. Lorsque ce processus est épuisé, le nouveau arrive. Si nous réalisons l’émergence du Vide Illuminant dans le mental, nous recevrons alors l’illumination, et cela nous réconfortera grandement.

En période de forte tentation, comme l’a dit Fray Diego de Molina dans son « Guide spirituel », il faut se plonger dans l’introspection, dans la méditation profonde. Par conséquent, quiconque veut devenir triomphant au cours d’une « nuit spirituelle » qu’ils s’immerge dans la méditation profonde. C’est tout.

Étudiant: Maître, vous venez de dire que la méditation « rend pratiquement le mental vide ». Mais il existe un autre type de méditation qui est au contraire très dynamique, qui se concentre et réfléchit sur un sujet, indiquant une dynamique mentale. Autrement dit, existe-t-il deux types de méditation ?

Samael Aun Weor: Il existe de nombreux types de méditation, mais, si nous voulons appréhender la réalité, si nous voulons expérimenter la vérité, si nous voulons ressentir dans notre psyché cet élément qui nous transforme radicalement, nous avons besoin alors de l’immobilité et du silence du mental. Il ne s’agit pas de « rendre le mental vide », car en effet c’est absurde. Ce qu’il faut, c’est atteindre l’immobilité et le silence du mental, et c’est différent. « Rendre le mental vide » est dans la profondeur, et – excusez le terme – même stupide. Il faut plus que cette stupidité. Le calme et le silence du mental sont nécessaires. Lorsque le processus de la réflexion est épuisé, le mental devient immobile et silencieux, alors le nouveau arrive.

Il ne s’agit pas de combattre les pensées qui viennent pour que le mental s’immobilise, non. Le moyen est de contempler ces pensées, de les comprendre, de contempler intelligemment ces désirs, de contempler et de comprendre tous les souvenirs qui viennent au mental.

Quand on comprend tout ce qui vient au mental, on ne peut pas dire un mot. Par exemple, disons que le souvenir d’une scène de colère à la maison me vient au mental. Qu’allons nous faire? Essayez de le comprendre. Et après l’avoir compris, quoi? Oubliez! Puis un autre souvenir surgit, peut-être une conversation avec notre marraine ou parrain, ou notre voisin. Que faire? Le rejeter? Absurde! Alors quoi?Méditez et comprenez. Une fois qu’il est compris, oubliez-le… Ensuite, il peut arriver que la mémoire d’un match de football apparaisse, que faire? Le rejeter? Non! Ne le rejettez pas! Que faire? Je le répète: comprenez la futilité de cela, la vanité de cela. Une fois qu’il est pleinement compris, oubliez-le. Et ainsi de suite avec tout ce défilé de pensées, de désirs, de sentiments, de souvenirs, etc. Ils ont tous un début et une fin. Ainsi, lorsque ce film de souvenirs, de désirs, de pensées, d’émotions, etc. est terminé, le mental est alors immobile et silencieux… alors le nouveau arrive.

Et si cela ne vient pas? Si rien ne se passe malgré le fait de sentir que le mental est immobile et silencieux, alors que se passe-t-il? Simplement, nous n’avons pas encore atteint le silence absolu dans tous les niveaux du mental. Alors, nous n’avons d’autre choix que de descendre dans des niveaux plus profonds.

Ce que je veux dire, c’est ceci: lorsque la quiétude arrive au niveau purement intellectuel, nous devons alors procéder à l’immobilité au deuxième niveau: nous devons réprimander le mental et lui demander pourquoi il ne se tait pas. Le mental répondra par des pensées absurdes, par des sophismes. Nous devons essayer de faire comprendre au mental la futilité ou la vanité de ce qu’il ressent.

Une fois cela réalisé, nous passons à un troisième niveau, pour comprendre à ce troisième niveau la nécessité de se taire. Et ainsi de suite et ainsi de suite, de niveau en niveau, jusqu’à atteindre le quarante-neuvième. Si nous réussissons, si nous atteignons chacun des quarante-neuf niveaux obéissant, alors notre mental restera calme et silencieux. Le résultat sera que l’Essence deviendra libre de l’intellect afin d’expérimenter cet élément qui transforme radicalement: le nouveau, la réalité. Ainsi, de cette façon, nous sortirons progressivement victorieux de la « nuit spirituelle ».

Par conséquent, je le répète, il ne s’agit pas de « rendre le mental vide », car c’est complètement absurde, mais de parvenir à l’immobilité et au silence du mental, ce qui est différent. Et si malgré toutes ces pratiques le mental ne veut pas être immobile et silencieux, il faut alors le récriminer, le réprimander, le faire voir son erreur – voire le punir – ainsi, finalement, il n’aura pas d’autre choix que d’être vaincu et devenir immobile et silencieux, ainsi nous entrerons en extase, Samadhi. L’Essence sera libérée de l’intellect et expérimentera la réalité. C’est ainsi que nous quitterons vraiment la « nuit spirituelle ».

Étudiant: Beaucoup d’étudiants ne veulent pas chercher la révolution spirituelle en groupe, ils ne sont pas intéressés à assister aux Lumisials ou aux chaînes. Ils recherchent plutôt leur révolution d’une manière particulière. Qu’est-ce qui est plus pratique et productif?

Samael Aun Weor: L’auto-réalisation est quelque chose d’extrêmement individuel pour chacun. Mais nous devons considérer les trois facteurs nécessaires à la révolution de la conscience.

Naître: cela n’est possible qu’en travaillant dans la forge des cyclopes.

Mourir: il s’agit de dissoudre le « Moi » psychologique

Le sacrifice pour l’humanité est l’amour. Nous devons en quelque sorte lutter pour nos semblables.

Dans les sanctuaires, par exemple, les sanctuaires Gnostiques, il y a une possibilité de sacrifice. En faisant partie d’une chaîne [prière] de guérison pour aider ou guérir les autres à distance, nous fournissons un service impersonnel. Par le fait même d’aller au sanctuaire, nous aidons les autres avec nos forces, car dans chaque sanctuaire un centre magnétique spécial se forme. Il est clair qu’un tel centre est vital pour la conscience, car dans ce centre nous pouvons pratiquer la méditation, dans ce centre nous pouvons stimuler notre Essence. Par conséquent, ces centres sont cardinaux et définitifs pour le nouvel Âge du Verseau. Ainsi, il est toujours pratique d’assister aux Lumisials, pas tant pour nous-mêmes, mais pour les autres. C’est tout.

Étudiant: Maître, beaucoup de vos critiques ont attiré l’attention sur le fait que des livres comme la « Révolution de Belzébuth » et d’autres sont remplis de diatribes, de critiques sévères et de plaintes contre certains auteurs. Ils voient une contradiction entre votre ancienne attitude et la « Doctrine du Cœur » dont vous parlez dans beaucoup de vos livres. Pourquoi avez-vous utilisé de telles diatribes et pourquoi vous ne le faites plus?

Samael Aun Weor: L’agriculteur qui va semer doit d’abord brûler le chaume, les chardons, les épines et tout ce qui est inutile pour s’offrir le luxe de planter le grain où la vie germera. Les travailleurs qui vont construire une maison doivent d’abord casser le sol, creuser le sol dur, afin d’établir des fondations solides pour la construire. De même moi-même, qui devais délivrer le message pour le nouvel Âge du Verseau, j’avais la tâche difficile de tout agriculteur ou ouvrier: je devais signaler, indiquer les obstacles, montrer les dangers, les erreurs, avant de semer le grain de la culture du nouvel âge, qui commence dans ces moments dans l’auguste tonnerre de la pensée.

Étudiant: Il existe de nombreuses plantes stimulantes comme la marijuana, qui, par exemple, servent à réaliser rapidement une projection astrale…

Samael Aun Weor: Les éléments chimiques des drogues sont nocifs.

Notez que la marijuana, comme beaucoup d’autres drogues, est à 100% subjective. Il est vrai qu’au moyen de champignons hallucinogènes, de LSD (acide lysergique), etc., des projections astrales sont effectivement réalisées, mais ce sont des projections subjectives et inhumaines. Ils sont traités dans les infra-dimensions de la nature et du cosmos, et ne sont pas propices à une illumination authentique, transcendantale et objective. Ils échouent. Ils sont préjudiciables.

Étudiant: Vous et le Maître Huiracocha avez déjà parlé du peyote, précisément comme aide pour ces cas de projection astrale.

Samael Aun Weor: Le Peyote est assez différent. L’élémental du peyote coopère, oui, avec la méditation, il ne crée aucune sorte de tendances. Mais, l’élémental est très exigeant: il exige la chasteté. En aucun cas, le peyote n’aidera, par exemple, les indécents, les lubriques. Il a des règles.

Maître Huiracocha a parlé du peyote. Il a raconté comment le maître Rassinchi, à l’intérieur du temple de Chapultepec, a utilisé le peyote pour provoquer une projection astrale. C’est la seule plante recommandée à condition de ne pas en abuser, car c’est uniquement pour les K.H. [Kosmic Humans]. Un étudiant qui voulait l’utiliser pour la troisième fois, après avoir reçu plusieurs instructions, a été rappelé à l’ordre par les seigneurs du karma, et il lui a été interdit de continuer; pour être plus précis, il en abusait. Par conséquent, l’élémental du peyote est utile, mais il faut connaître les procédures appropriées et ne jamais en abuser.

Quant aux autres drogues, je ne dirai rien.

Nous ne pouvons pas considérer le peyote comme une drogue. C’est une plante inoffensive qui ne crée aucune dépendance et qui ne coopère qu’avec la méditation, quand on sait méditer. Quelqu’un pourrait ingérer beaucoup de peyote et n’aura aucun résultat. Un autre pourrait en mâcher un peu, quelques grammes, et obtenir un résultat extraordinaire. Le secret est de savoir méditer. L’élémental coopère avec celui qui sait méditer. L’élémental aide vraiment, mais comme il est illégal dans certains pays, nous ne pouvons bien sûr en aucun cas le recommander.

« Nous ne recommandons pas l’utilisation de ce merveilleux cactus… En effet, ce que nous recommandons est la pratique, beaucoup de pratique, et bientôt vous agirez et voyagerez à l’intérieur du corps astral. » – Samael Aun Weor, Magie Christique Aztèque

Le Peyote ne se trouve pas dans les pays d’Amérique du Sud ou d’Amérique Centrale. On ne le trouve qu’au Mexique, et avec difficulté.

Étudiant: Maître, les dames se demandent toujours pourquoi elles sont reléguées par certains à un niveau inférieur. Par conséquent, elles veulent savoir quelles pourraient être leurs réalisations, c’est-à-dire ce qu’elles pourraient obtenir si elles travaillaient sur elles-mêmes avec les trois facteurs de la révolution de la conscience ?

Samael Aun Weor: Je ne sais pas pourquoi certains veulent que les femmes soient reléguées à un niveau inférieur. La crue réalité des faits est que les femmes ont les mêmes droits que les hommes; c’est évident. Comme tout homme, les femmes doivent également créer leurs corps existentiels supérieurs de l’Être. Comme tout homme, ils doivent incarner leur âme humaine. Comme tout homme, ils doivent fiancer leur Buddhi, épouser leur bien-aimé. Donc, je ne sais pas pourquoi certains veulent reléguer les femmes à un niveau inférieur. La crue réalité des faits est que les femmes, celles qui sont des femmes dans le plan physique, sont des hommes dans le plan astral et vice versa. Les hommes ici dans ce plan physique sont des hommes, mais, qu’ils le veuillent ou non, dans le monde astral, ce sont des femmes. Alors, pourquoi les hommes dans ce monde physique veulent-ils reléguer les femmes à un niveau inférieur?

Étudiant: Maître, la Clé de Salomon est-elle utilisée uniquement pour invoquer des entités lugubres, ou peut-elle également être utilisée pour invoquer des entités divines?

Samael Aun Weor: Avec la Clé de Salomon, on peut invoquer les anges, les dieux saints. Au Moyen Âge, les clavicules étaient utilisées pour invoquer les « chiens ». Bien sûr, il faut beaucoup de courage pour faire une sorte d’invocation de cette classe. Les invocations sont très dangereuses, car si l’individu n’a pas encore la structure d’un adepte, d’un magicien, et effectue une invocation comme celle-ci, il peut arriver ce qui est arrivé à un bon ami: il est décédé trois jours plus tard.

Ainsi, il n’est pas sans pertinence en ces moments de rappeler ce qui s’est passé au Costa Rica: le cas de cette prostituée qui vivait dans un état d’ébriété de barreau en barreau. Et même si répéter ses paroles devient un peu grotesque, pour le bien de la Grande Cause je continuerai à les répéter. Elle a dit – et excusez-moi s’il vous plaît l’expression – « J’en fais beaucoup tous les jours: quatorze, quinze hommes, vingt… » Et elle a ajouté: « Et si le diable m’apparait en personne », – je raffine les mots, je ne les prononce pas complètement, car ils sont trop vulgaires – « Je le ferai aussi. »

Bien, ils disent – et tout le monde le sait dans ce village du Costa Rica – qu’un jour parmi d’autres, un marin est apparemment venu rendre visite à cette femme. Le marin, bien sûr, s’est aussi vautré avec elle. Après que la femme eut accompli l’acte sexuel avec le marin en question, elle s’assit à la porte de son horrible appartement. Là, elle s’est assise, tout en regardant le paysage, le panorama des gens qui vont et viennent, etc., etc. Soudain, elle a senti que quelqu’un l’avait appelée de l’intérieur de la chambre; c’était le marin. Il lui a dit: « Tu ne me connais pas, tu penses que tu me connais parce que tu as couché avec moi, mais tu as tort, tu ne me connais pas, retourne-toi et regarde-moi pour que tu puisses me connaître. » Alors, elle regarda vers sa chambre. Alors, qu’est-ce qu’elle a vu? Elle a vu Lucifer transformé en un vrai diable, terrible, comme la mythologie le peint là-bas, avec toutes les horreurs d’une grotte sombre. La femme est tombée instantanément inconsciente. Trois jours plus tard, elle est décédée à l’hôpital.

Ceux qui l’ont vue disent que l’odeur de soufre est sortie de cet appartement. Ainsi, depuis un certain temps, les gens ne voulaient pas descendre dans cette rue.

Bien sûr, avant de mourir, elle a raconté son histoire; elle a réussi à en parler à quelqu’un. Elle n’a pas résisté et est morte…

Qu’est-il arrivé? Bien, son propre Lucifer – qui était si horrible – il est clair qu’il est intervenu pour elle. Peut-être, je dis « peut-être », mais évidemment, il a été envoyé par l’Ancien des Jours, par son propre Père qui est en secret, ainsi, il a agi et s’est matérialisé physiquement. Bien sûr, la leçon pour cette femme a été terrible: elle s’est désincarné.

Nous pouvons être sûrs que lorsque cette femme reviendra prendre un nouveau corps, elle ne retombera plus jamais dans la prostitution. Il est même possible qu’elle suive le chemin de la chasteté, car la leçon qu’elle a reçue était très amère. Autrement dit, il est clair que son Père qui est en secret a décidé d’effectuer une opération chirurgicale. Oui, la grâce a utilisé cette partie de l’Être appelée Lucifer, et il est même possible que cette femme prenne plus tard le chemin.

Étudiant: Alors, vénérable, que devons-nous faire pour blanchir notre Lucifer?

Samael Aun Weor: Détruisez l’ego, réduisez-le en poussière cosmique. Il faut le vêtir de blanc. De plus, il faut l’habiller avec la pourpre des rois. Nous devons avoir pitié de notre propre Lucifer.

Étudiant: Nous accorde-t-il quelque chose?

Samael Aun Weor: Il accorde l’impulsion sexuelle à tout le monde. Vous devez profiter de cette impulsion, la totalité, en poussant la lance dans son côté. Rappelez-vous que Lucifer est une échelle pour descendre et souvenez-vous que Lucifer est une échelle pour monter. Lisez La Divine Comédie et vous trouverez de nombreuses illustrations de Lucifer, dans la Neuvième Sphère.

Étudiant: Maître, comment se fait-il que vous disiez que Krishnamurti n’a pas d’ego, alors qu’en fait, avant d’atteindre la résurrection, le maître doit travailler dans les enfers des différentes planètes, désintégrant, pourrions-nous dire, les germes des egos, et après la Seconde Montagne, le maître doit continuer à effectuer plus de tâches pour sa perfection?

Samael Aun Weor: Oui, Krishnamurti. Mr. Krishnamurti est une très vieille âme, mais vraiment, malgré cela – pourrait-on dire – n’a pas d’ego, il n’a pas atteint la résurrection. De toute évidence, il doit descendre dans la Neuvième Sphère pour travailler. De toute évidence, il doit éliminer quelque chose qu’il ne connaît pas. Mais, si nous déclarons qu’il n’a pas d’ego, qu’il est pur d’ego, il en est ainsi, dans ce qui est humainement compréhensible. Au-delà, il y a encore des éléments qui échappent, pourrait-on dire, à la compréhension de chacun, et qu’il faut aussi désintégrer.

Étudiant: Vénérable maître, concernant la Genèse et une question qui a été posée plus tôt, il est dit qu’après la séparation des sexes tous les humains ne sont pas tombés, et ces grands maîtres qui ne sont pas tombés continuent leur chemin. Par conséquent, nécessairement, tous ces maîtres du mahamanvantara passé devaient-ils descendre, ou la chute se produit-elle toujours de toute façon?

Samael Aun Weor: Bien, c’est ainsi que cela est décrit dans la Genèse, donc c’est dans la « révolte des anges ». Mais il faut distinguer entre une chute et une descente. Nombreux sont ceux qui confondent une chute avec une descente, puisque dans les deux cas l’initié, ou les initiés, se rendent dans le neuvième cercle Dantesque pour travailler avec le feu et l’eau, origine des mondes, des bêtes, des humains et des dieux. Par conséquent, cela fournit, pourrait-on dire, de nombreuses interprétations. Mais nous ne devons jamais confondre une chute avec une descente. Elles sont différentes, et sont toujours données dans toute Genèse, toutes ces descentes et chutes.

Étudiant: L’erreur de l’Archange Sakaky se produit, pour ainsi dire, sur toutes les planètes?

Samael Aun Weor: Bien, l’erreur de Sakaky ne se produit pas dans tous les cas. L’Archange Sakaky a commis une erreur ici, dans ce système solaire, spécifiquement sur cette planète Terre, donc le cas de Sakaky est « point, nouveau paragraphe… »

Étudiant: Maître, maintenant je ne parle pas de Sakaky, je me demande, y a-t-il aussi d’autres comme lui qui se sont trompés? La chute se produit-elle toujours sur d’autres planètes?

Samael Aun Weor: Dans chaque univers nouveau-né, il y a des chutes et des descentes. Les Elohim doivent descendre, mais parfois ils tombent, mais dans tous les cas, nous devons toujours descendre pour monter plus tard victorieux. Cela signifie que chaque ascension est précédée d’une descente. Chaque exaltation est précédée d’une effroyable et terrible humiliation. Sinon, où serait le mérite?

Étudiant: Qu’est-ce qu’Aelohim et qu’est-ce qu’Elohim?

Samael Aun Weor: AElohim est AElohim et Elohim est Elohim. AElohim est le Père éternel cosmique commun, l’infinitude qui soutient tout, le Tout Miséricordieux, l’Absolu ineffable. Et, Elohim est la deuxième unité, l’unité manifestée, l’armée des Elohim créateurs, l’armée des androgynes qui ont créé l’univers, etc., c’est-à-dire l’Armée de la Parole, l’Armée de la Voix, le Logos. Sans aucun doute, l’Elohim qui s’immerge dans le sein du Père éternel cosmique, dans l’Absolu, reçoit un vrai titre, qui est Paramarthasattya.

Un Paramarthasattya est quelque chose d’ineffable, quelque chose d’impossible à comprendre d’un simple coup d’œil. Un Paramarthasattya est au-delà du bien et du mal, au-delà de la personnalité, de l’individualité et du soi. Un Paramarthasattya est limpide, terriblement divin. Rares sont les Elohim qui parviennent à devenir des Paramarthasattyas.

Étudiant: Maître, encore une fois concernant Lucifer: il faut blanchir Lucifer, pour le rendre brillant, non? Alors, lui, lui-même doit coopérer pour qu’ensemble, on puisse le transformer en ce Lucifer exalté?

Samael Aun Weor: Lucifer collabore avec la tentation, sinon comment pourrait-il collaborer autrement? La tentation est feu, et le triomphe sur la tentation est lumière. Si l’on surmonte la tentation, alors on bat Lucifer. Quand on vainc Lucifer, alors sur le corps même de Lucifer, sur son dos, on triomphe et on monte…

Rappelez-vous que dans La Divine Comédie de Dante Alighieri, Virgile descend à travers les côtes du Seigneur Lucifer et monte à travers les mêmes côtes du Seigneur Lucifer. Lucifer est une échelle pour descendre. Lucifer est une échelle pour monter. Si nous surmontons la tentation, nous montons sur le dos même de Lucifer. Lucifer nous met sous la tentation pour que nous puissions monter.

Voyez comment le Christ s’est déguisé en Lucifer: combien grandiose est Christus-Lucifer, combien grandiose il est, mettant l’échelle pour que nous puissions monter!

Étudiant: Je veux demander, maître, pourquoi dites-vous que dans le monde causal il y a des âmes qui y vivent, mais néanmoins elles n’ont pas le corps causal? Pourriez-vous nous expliquer cela?

Samael Aun Weor: Oui, ce sont des âmes qui n’ont pas encore fait le Grand Œuvre et qui vivent dans le monde causal. Puisqu’ils n’ont pas fait le Grand Œuvre, ils n’ont donc pas les corps. C’est pourquoi à l’aube, à l’aurore de tout Mahamanvantara, surgissent les auto-générateurs, les auto-générés et les générés. Les auto-générateurs sont ceux qui sont déjà capables de se générer eux-mêmes, puisqu’ils ont créé leur corps, c’est-à-dire les auto-générés qui se sont déjà générés; et les non générés surgissent également, qui sont ceux qui n’ont pas créé leur corps. Autrement dit, ceux qui ont des corps et ceux qui ne sortent pas du grand invisible à l’aurore de toute création.

Créer les corps est indispensable. Si vous ne les avez pas encore créés, vous pouvez les créer car ils doivent être créés; pour les créer, vous devez faire le Grand Œuvre.

Dans le monde causal, nous trouvons des millions d’âmes qui n’ont pas encore créé leur corps, qui n’ont pas encore accompli le Grand Œuvre. Elles sont connues à l’œil nu, l’humain causal les connaît, et ces âmes sont très obéissantes, elles obéissent à l’humain causal, mais elles n’ont pas encore fait le Grand Œuvre: elles attendent pour le faire dans le future.

Étudiant: Que pouvez-vous nous dire sur l’habitude des Haïtiens qui pleurent l’enfant à la naissance et font la fête quand quelqu’un meurt? Y a-t-il quelque chose de transcendantal dans ces choses?

Samael Aun Weor: Bien, cela a un peu de compréhension. En effet, la mort n’est pas quelque chose à pleurer; le processus de la mort est aussi naturel que la naissance. Pour eux, il est plus difficile de naître que de mourir. À la naissance, on vient dans ce monde pour souffrir, et quand on meurt, on sort de ce cloître d’amertume. C’est pourquoi ils ont des fêtes quand on part. C’est ainsi: cette habitude pour eux est une forme de compréhension.

Étudiant: Maître, dans quelle mesure pourrions-nous accepter les prophéties de Nostradamus? Dans quelle mesure les accepteriez-vous?

Samael Aun Weor: Nostradamus n’a jamais eu tort, mais gardez à l’esprit certaines dates données pour le futur; il faut savoir comprendre les calculs qu’il a utilisés. Cependant, de nombreuses prophéties de Nostradamus se sont avérées exactes, merveilleuses, elles ont été mathématiquement accomplies. Cela vaut la peine de les étudier, mais il est difficile à interpréter. Il faut avoir le Donum Dei pour qu’il puisse être interprété. Tout le travail de « Les Siècles » est en vers, et ces vers entraînent beaucoup d’erreurs car ce sont des vers écrits en Français ancien et allégoriques, symboliques – les gens peuvent leur donner les interprétations les plus diverses.

Étudiant: Quelqu’un a dit un jour que vous étiez Nostradamus, qu’il était l’une de vos réincarnations, un corps que vous aviez.

Samael Aun Weor: Non, absolument pas; je n’ai jamais eu ce genre de réincarnation. Nostradamus est un individu séparé, un grand astrologue, un grand voyant. Beaucoup de ses prophéties ont déjà été accomplies avec précision, et tout le monde pense à ses prophéties, car elles ont été accomplies et continuent de l’être. Il est le seul astrologue dont personne n’a pu rire. Les gens ont l’habitude de rire des astrologues, des prophètes, des voyants, etc., mais ils ne pouvaient pas rire de Nostradamus, car il leur a coûté très cher. Il arrive que toutes ses prophéties se soient accomplies, il n’en a échoué aucune.

Étudiant: Quel type de prophéties Nostradamus a-t-il fait?

Samael Aun Weor: Bien, il a même prophétisé sa propre mort: « entre son banc et son bureau », et oui, c’est là qu’ils l’ont trouvé mort. Son corps a été enterré dans une cathédrale en France. L’aspect intrigant de cette affaire est que, quelque temps plus tard, un groupe de personnes est allé découvrir la tombe de Nostradamus et là, ils ont trouvé son corps, intact, avec une malédiction écrite qui disait: « Celui qui profanera ma tombe mourra, ainsi tu mourra. » Ceux qui avaient ouvert la tombe ont lu la malédiction et sont partis en riant du non-sens qu’ils venaient de faire, néanmoins ce jour-là tous ont péri dans un accident.

Ainsi, Nostradamus a toujours été un problème et reste un problème. Tout le monde s’est moqué des astrologues, des voyants et des prophètes, mais personne n’a pu rire de Mr. Nostradamus. Leur rire leur a coûté très cher.

Étudiant: Nostradamus est-il un maître ressuscité?

Samael Aun Weor: Bien, d’après ce que je sais, Nostradamus n’a pas atteint la résurrection, mais il ne fait aucun doute qu’il était un grand astrologue, un grand voyant puisque ses prophéties se sont accomplies. Il s’est spécialisé dans cela: dans les prophéties, en astrologie. Il a décrit son monde dans « Les Siècles ». Ils disent qu’il a passé toute la nuit devant l’une de ces casseroles en cuivre, remplies d’eau. Là, sur l’eau, il a concentré sa vue, et comme il était voyant, alors dans cette eau il a pu voir les événements futurs. À cette fin, il a prophétisé avec une confiance absolue. Il a donné des dates et des noms d’une manière extraordinaire.

Un jour, j’ai vu un film sur la fin du monde, qui a commenté la fin sous la lumière de Nostradamus. C’est un bon film, sauf que la fin ne coïncide pas; la fin de ce film est absurde. Permettez-moi de vous dire entre parenthèses, qu’à la fin la Terre est apparue complètement stérilisée par les bombes atomiques, et quelques mannequins là-bas, se promenant, rampant comme des serpents ou des monstres. Bien, cette fin est absurde, car la réalité est qu’elle sera différente. La réalité est qu’avec l’arrivée d’Hercolubus, la révolution de l’axe de la Terre se produira; cette révolution de l’axe a été annoncée par Nostradamus lui-même. Il a dit que la Terre semblerait sortir de son orbite. Ainsi, ce sera comme indiqué par Nostradamus. Ensuite, les mers changeront de lit car l’équateur deviendra les pôles et les pôles l’équateur. Alors, par le lit changeant des océans, les terres actuelles seront enfoncées au fond des mers.

Étudiant: La date donnée, l’an 2000, est donc fausse?

Samael Aun Weor: Bien, de nombreuses dates sont données, mais la crue réalité des faits est que Nostradamus en particulier a dit:

« L’année mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et sept mois

« Du ciel viendra un grand Roi de Terreur

« Pour faire revivre le grand Roi d’Angolmois.

« Avant après Mars pour régner par bonne fortune. »

Ainsi, le cataclysme final aura lieu en l’an mil neuf cent quatre-vingt-dix-neuf et sept mois. Nostradamus fixe le 1999, avec l’arrivée d’un « grand roi de terreur » qui n’est autre qu’Hercolubus.

« La fin des temps… sera précédée d’une éclipse solaire plus sombre et plus obscure que toute autre depuis la création du monde, sauf celle après la mort et la passion de Jésus-Christ. Et ce sera au mois d’octobre que la grande traduction sera faite et elle sera telle que l’on pensera que la gravité de la Terre a perdu son mouvement naturel et qu’elle doit être plongée dans l’abîme des ténèbres perpétuelles. »

Étudiant: Quelles sont les exigences strictes pour faire partie de la sixième race racine, la Koradi?

Samael Aun Weor: Pour faire partie du futur noyau de la sixième race racine, comme premier point de vue, il faut avoir annihilé l’ego, car dans la sixième race racine, un corps physique ne sera pas donné à quelqu’un avec l’ego. Toute personne avec ego ne peut pas entrer dans la sixième race racine.

Étudiant: Si une personne travaille sur elle-même et que son travail n’est pas encore terminé, quelle est la prochaine étape pour elle?

Samael Aun Weor: L’Abîme et la Seconde Mort; c’est-à-dire que pour entrer dans la sixième race racine, il est clair que si elle a encore l’ego, un corps physique ne peut pas lui être donné.

Étudiant: Ce que je veux dire, c’est que si cette personne travaille et a un haut niveau initiatique, elle a encore des entités subjectives…

Samael Aun Weor: Bien, si l’initié a des entités subjectives, même s’il a un degré initiatique élevé, un corps physique ne lui sera pas donné s’il a de l’ego, car il nuirait aux autres. Il finirait par ruiner l’Âge d’Or.

Étudiant: Même s’il travaille avec les trois facteurs?

Samael Aun Weor: Avec ces conditions, personne ne peut recevoir un corps physique dans la sixième race racine. Il pourrait arriver qu’un tel candidat soit emmené sur une autre planète dans l’espace, mais en ce qui concerne la planète Terre à l’Âge d’Or, ceux qui ont l’ego ne peuvent pas avoir de corps physique. Une seule personne avec l’ego pourrira toutes les autres, causera du tort aux autres, donc l’Âge d’Or échouerait à cause d’une seule personne. Ce ne serait pas juste non plus, d’échouer un âge entier pour le caprice d’un maître, pour le caprice d’une personne; ce n’est pas juste. Puisque la Terre a beaucoup souffert de cette race, c’est juste pour lui donner un peu de repos. La Terre souffre; elle a besoin d’une petite pause.

Étudiant: Que ferait-on de la maîtrise, celui qui a encore travaillé n’a pas dissous tout l’ego ?

Samael Aun Weor: Que l’on pourrait trouver un développement favorable sur d’autres planètes dans l’espace.

Étudiant: Et peut-il alors retourner sur la planète Terre?

Samael Aun Weor: Oui, une fois dépourvu d’ego, on peut retourner sur Terre.

Étudiant: Est-ce que ceux qui ont dissous les cinquante pour cent de l’ego peuvent aller à la « Terre Promise »?

Samael Aun Weor: Ceux qui ont dissous l’ego, ou une partie de l’ego, peuvent finir par dissoudre le reste de celui-ci sur l’île où ceux du nouvel exode seront emmenés. Il y aura un groupe choisi de l’humanité qui sera amené secrètement dans un endroit du Pacifique. Ainsi, ces personnes sélectionnées dissoudront l’ego, si elles ne l’ont pas encore dissous, de sorte que lorsque le double arc-en-ciel et l’émergence de nouvelles terres apparaissent, ces personnes, ou la somme des personnes, peuvent entrer, pourrait-on dire, dans les nouvelles terres.

Étudiant: Ceux qui ont mérité de participer au nouvel exode, peuvent-ils voyager dans des vaisseaux spatiaux comme ceux que nos frères et sœurs Tibétains ont?

Samael Aun Weor: Oui, c’est prévu. Beaucoup seront amenés dans ces vaisseaux cosmiques même sur cette île. Il est également vrai que certains de nos habitants, terriens, vivent sur Ganymède – c’est-à-dire un satellite de Jupiter – ou vivent sur d’autres planètes comme Mars, Vénus, Jupiter, etc. Ce sont des terriens qui ont disparu, qui ont été recherchés et non trouvé; ils ont été pris. Ils ont été croisés, ou ils ont croisé ou vont croiser, avec des gens d’autres planètes, où ils ont été emmenés. Le résultat de ces croisements est essentiel; lorsque le temps de l’Âge d’Or arrivera, le résultat de ces croisements sera ramené sur Terre. Le résultat de ces croisements se croisera à son tour avec le noyau fondamental, et de là émergera une race entièrement nouvelle.

Étudiant: Maître, de mon côté, une dernière question. Je vais exposer mon cas. Il arrive que depuis l’enfance mes parents m’ont donné des vêtements, des chaussures, des médicaments, de l’éducation et tout cela, et il se trouve que j’ai trouvé la Gnose. Je n’ai pas pu les payer ou les récompenser pour les faveurs qu’ils ont faites pour moi. Maintenant, je ne sais pas quoi faire: si je dois y retourner ou continuer la mission. Que devrais-je faire?

Samael Aun Weor: Bien, la crue réalité de votre question est déjà répondue par le Grand Kabir Jésus, comme suit:

« Et un autre de ses disciples lui dit: Seigneur, laisse-moi d’abord aller enterrer mon père. Mais Jésus lui dit: Suis-moi; et laisse les morts enterrer leurs morts. » —Matthieu 8: 21, 22

« Et quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas après moi ne peut être mon disciple. » —Luc 14:27

Donc, nous n’avons pas d’autre choix que de suivre le Christ intime, non? C’est la vérité.

« Le soleil s’est levé sur la terre lorsque Lot est entré dans le Zoar. Alors le Seigneur a fait pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe le soufre et le feu du Seigneur du ciel; Et il renversa ces villes, et toute la plaine, et tous les habitants des villes, et ce qui poussait sur le sol. Mais sa femme a regardé derrière lui et elle est devenue une pilier de sel. » —Genèse 19: 23-26

Et le grand Kabir Jésus nous avertit de la fin des temps en disant:

« Que celui qui est sur le toit ne descende pas pour prendre quoi que ce soit hors de sa maison: que celui qui est dans le champ ne revienne prendre ses vêtements. » —Matthieu 24:17, 18

En un mot, Jésus dit, que celui qui marche ne retourne pas. Il nous met en garde contre la nécessité de marcher vers l’endroit où nous devons marcher. Tout cela peut sembler un peu cruel, mais c’est certainement le chemin du Surhomme. Donc, c’est comme cela!

Étudiant: Donc, en ce moment, je ne commets pas d’erreur?

Samael Aun Weor: Bien, en ce moment, tu suis le Christ Intime, et donc tu ne te trompe pas, parce que tu suis le chemin du Christ Intime; c’est évident. Et donc, il ne faut pas battre en retraite!

Étudiant: Maître, quel est le nom de la nouvelle race?

Samael Aun Weor: Bien, dans la Fraternité Blanche universelle, cela est appelée la « Race Koradi ». Comme le nom de la race actuelle est la race Aryenne, la future race est la Koradi.

Étudiant: Y a-t-il une raison ésotérique pour laquelle on l’appelle Koradi?

Samael Aun Weor: Bien, il y en a peut-être, mais je n’ai pas encore pensé à demander. Je sais seulement que c’est ainsi qu’ils l’appellent, mais je n’ai pas compris; comme tous l’ont appelé « Koradi », je l’appelle aussi ainsi, mais je n’ai pas compris pourquoi.

Étudiant: Comment prouver que la Lune est plus ancienne que la Terre?

Samael Aun Weor: C’est une question scientifique, mon cher frère, qui a déjà été prouvée. De nos jours, la science a des appareils très fins avec lesquels le temps peut être mesuré. Ainsi, les pierres apportées par les astronautes ont déjà été correctement mesurées, et il a été prouvé à maintes reprises que la Lune est plus ancienne que la Terre. Les scientifiques affirment que la Lune vient d’époques très lointaines, peut-être mêmes des origines du cosmos. Nous allons encore plus loin, mon cher frère; nous savons très bien par expérience ésotérique directe que la Lune est la mère de la Terre. La Lune vient du mahamanvantara passé nommé Padma ou Lotus d’Or. La Lune était un monde riche. Il y avait des mers immenses remplies d’eau, des volcans en éruption constante, une vie végétale riche, toutes les espèces d’animaux, une végétation fleurie, de puissantes civilisations humaines, etc. Mais, comme on le sait, il est clair que tout naît, grandit, vieillit et meurt. Aujourd’hui, la lune est donc un cadavre; elle est déjà morte. C’est tout.

Étudiant: Maître, pourquoi est-il dit que les pyramides du Mexique, les pyramides de Teotihuacan, sont plus anciennes que celles d’Égypte?

Samael Aun Weor: Les pyramides de Teotihuacan, mon cher frère, ont été construites par les Atlantes et non par les Aztèques, comme beaucoup le supposent. Sans aucun doute, ces pyramides sont plus anciennes que celles d’Égypte; il y a des chronologies à ce sujet.

En tout cas, je veux vous dire quelque chose d’important. Je me souviens de mes vies antérieures avec exactitude. J’ai vécu en Atlantide, et il n’est pas inutile de dire que nous avons fait des pèlerinages incessants. Parfois, de tels pèlerinages étaient en Égypte, parfois à Teotihuacan. Ainsi, sur la base de telles expériences, je peux affirmer, alors, que les pyramides d’Égypte ont été construites après celles de Teotihuacan – c’est-à-dire que les pyramides du Mexique sont plus anciennes que celles d’Égypte. Il y a des chronologies religieuses qui l’affirment, de même par ceux qui comme moi ont des expériences ésotériques directes, par nous qui nous souvenons de nos vies passées. Ainsi, ceux qui vivaient dans l’antique Atlantide savent que c’est ainsi.

Étudiant: Quelqu’un nous a dit lors d’une conférence publique que la raison pour laquelle dans le mouvement Gnostique est déclaré que la Gnose est engagée dans le contrôle de la reproduction, c’est parce qu’au Ciel, c’est-à-dire dans les mondes supérieurs, le nombre d’âmes incarnées est déjà achevé. Comment expliquer cela?

Samael Aun Weor: Beaucoup a été dit sur la question du contrôle des naissances, mon cher frère; tous les scientifiques sont préoccupés par cela. Sans aucun doute, l’humanité a des marées hautes et basses; pourrait-on dire, des temps démographiques plus et des temps moins. Il y a un flux et un reflux dans tout ce qui existe, un rythme incessant. Donc, en ce moment il y a, pourrait-on dire, une explosion démographique, une « marée haute » humaine. Il est évident de comprendre que ce plus, que cette marée haute, sera suivi d’un déclin, d’un moins. Ainsi, le jour n’est pas loin où de terribles guerres et cataclysmes produiront la descente, le moins, la marée basse, la réduction de la population humaine. Mais comme les scientifiques ne savent rien à ce sujet, ils ne comprennent pas ce flux et reflux de l’humanité, ils ne savent rien des lois du pendule, du rythme, etc., ils s’inquiètent trop et essaient de contrôler les naissances avec des méthodes artificielles: des pilules contraceptives et d’innombrables systèmes qui causent le cancer et de nombreuses autres maladies, très graves pour l’espèce humaine.

Nous, les Gnostiques, avons des méthodes pratiques simples; nous savons comment contrôler cette question, non pas de la naissance, car ce serait criminel, mais de la fécondation. Le contrôle des naissances est un crime; le contrôle de la fertilisation est un devoir. Et la fécondation peut être contrôlée: pour cela nous avons le Sahaja Maithuna, Sexe Yoga. La clé est simple et directe, et elle est connue de tous nos frères et sœurs; elle consiste dans la connexion du lingam-yoni sans l’éjaculation de l’ens seminis, car, comme l’a dit Paracelse, « dans l’ens seminis se trouve tout l’ens virtutis du feu ». Je ne veux pas vous dire qu’à travers le Sahaja Maithuna, la reproduction humaine est éliminée; il est évident que s’il y a contact sexuel, il est clair qu’il y a fertilité. Mais le nombre de naissances peut être réduit avec cela, et si c’est ce que nous voulons, rien n’est mieux que le Sahaja Maithuna, Sexe Yoga. C’est tout.

Étudiant: Maître, certaines personnes nous demandent s’il n’est pas dangereux de retenir l’énergie sexuelle dans le sacrum.

Samael Aun Weor: Qu’est-ce que c’est que « retenir l’énergie », frère? Parlons à ce moment du sperme ou ens seminis; soyons clairs dans nos questions et nos réponses.

Avez-vous vu, mon cher frère, comment les flaques d’eau sur les routes s’assèchent sous le soleil? Leurs eaux s’évaporent et deviennent des nuages, des éclairs et du tonnerre. Bien, c’est ce que nous devons faire dans nos organismes. Avec le Maithuna, avec la chaleur, avec le feu créateur du sexe, les eaux séminales, la liqueur spermatique qui se trouve dans nos glandes endocrines sexuelles, se transmutent en ce que nous appelons « vapeur » ou « humeurs », cliniquement parlant. Enfin, ces vapeurs deviennent des énergies positives et négatives; ces énergies montent à travers les canaux sympathiques appelés Ida et Pingala en Orient. Ces canaux partent des glandes sexuelles même jusqu’au cerveau, et cela est déjà prouvé. Certes, ils ne sont pas complètement physiques, nous pourrions dire plutôt qu’ils sont semi-physiques, semi-éthériques, mais ils existent. Ils sont merveilleusement entrelacés le long de la colonne vertébrale,formant le Saint-Huit, jusqu’à atteindre précisément le cerveau.

Ainsi, ce qui monte, mon cher frère, n’est pas du sperme, parce que si le sperme montait au cerveau, le monde entier deviendrait fou. Par conséquent, nous ne retenons pas le sperme, nous le transmutons, ce qui est quelque chose de complètement différent. Nous transformons le sperme en énergie, et ce n’est pas un crime. C’est ainsi que nous cérébralisons le sperme. C’est ainsi que nous séminisons le cerveau. La matière se transforme en énergie, mon cher frère; c’est ce qu’a déclaré Einstein.

Alors, pourquoi argumenter? Si nous parvenons à transmuter la matière séminale en énergie, si nous pouvons faire monter cette énergie créatrice vers le cerveau, ce n’est pas un crime. C’est ainsi que le cerveau est fortifié et que la glande pinéale se développe. Comment peut-il être un crime de se revitaliser avec l’énergie sexuelle? Pourquoi, quelle en est la raison? Ce qui se passe est une chose, mon cher frère: tous ces fornicateurs, ceux qui aiment le plaisir sexuel, ceux qui ressentent de la joie en renversant l’ens seminis, veulent justifier leur fornication, leur lascivité; c’est tout.

Étudiant: Maître, qui sont les enfants de Dieu et qui sont les enfants du diable?

Samael Aun Weor: Cette question est très intrigante, mon cher frère. En tout cas, je veux répondre par ce qui suit. Jésus a dit, et il a clairement déclaré à tous les Pharisiens et à tous les Sadducéens, et à ces foules qui l’ont entendu:

« Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car je suis sorti et je suis venu de Dieu; je ne suis pas venu de moi-même, mais il m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon discours? Parce que vous ne pouvez pas entendre ma parole. Vous êtes de votre père le diable, et vous ferez les luxures de votre père. » —Jean 8: 42-44

Il est clair que lorsque les gens ressentent de la luxure, ils se multiplient et se reproduisent. Comment vont-ils donc dire que leurs enfants sont nés du Saint-Esprit, de la divinité? Maintenant, ne sommes-nous pas descendus du péché originel? N’est-il pas dit qu’Adam et Eve ont forniqué? N’est-il pas dit qu’ils ont désobéi à l’Éternel? Alors, nous qui sommes enfants d’Adam et Ève, serions-nous enfants de Dieu? Il est évident que nous sommes enfants du péché originel, c’est-à-dire du diable. Ou croyez-vous peut-être que Dieu est capable de commettre le péché originel? Maintenant, si Dieu n’est pas capable de commettre le péché originel, qui peut alors le commettre? Il est certain que celui qui le commet est le diable.

Ce qui s’est passé là-bas à l’époque paradisiaque Édénique entre Adam et Ève se répète à chaque instant, mon cher frère. L’homme et la femme sont unis sexuellement à cause de la luxure, et c’est ainsi qu’ils reproduisent leur espèce, c’est ainsi que naissent leurs enfants qui sont du diable, parce que Dieu n’est pas obscène ou lascif, il n’a aucune luxure. Pourquoi alors imputer à Dieu les enfants du diable?

Nous sommes tous des enfants du diable. Ainsi, celui qui veut devenir un enfant de Dieu doit le gagner. Celui-ci doit éliminer le « Moi », le réduire en poudre et fabriquer les corps solaires dans la forge des cyclopes. Ils doivent également se sacrifier pour l’humanité. C’est seulement ainsi, mes chers frères et sœurs, que nous pourrons alors devenir enfants de Dieu, et il n’y a pas d’autre moyen, il n’y a pas d’autre formule.

Il est logique que tous les êtres humains, sans exception, soient des enfants du diable, comme nous l’a dit notre Seigneur le Christ. Jésus n’est pas un menteur. Il n’a jamais menti. Il a dit la vérité. Nous devons donc marcher fermement, dire la vérité, dire ce qui est et rien de plus que ce qui est, quel qu’en soit le coût.

Étudiant: Que devons-nous faire pour éveiller la conscience, et quel pourcentage de conscience éveillée l’humanité a-t-elle maintenant?

Samael Aun Weor: L’humanité n’a que 3% de conscience éveillée et 97% est endormie. La situation est donc grave. Me comprenez-vous?

Tout le monde veut voir, entendre, toucher et ressentir les grandes réalités des mondes supérieurs. Les gens veulent se souvenir de leurs vies passées, etc., et parler aux dieux. Mais malheureusement, comme je l’ai dit, les gens n’ont que 3% de la conscience éveillée et 97% endormie.

Ceux qui veulent toucher les grandes réalités des mondes intérieurs, quiconque veut atteindre l’éveil de leur conscience, doivent se résoudre à mourir d’instant en instant; c’est indispensable, quel qu’en soit le coût…

Tout d’abord, il est urgent de savoir que nous avons un « Moi » pluralisé à l’intérieur de nous. Ce « Moi » est « Seth » de la mythologie Égyptienne, une conjonction de « démons rouges », comme l’ont déclaré les prêtres de l’antique terre des Pharaons. Ces entités submergées qui viennent personnifier l’ego, ou Seth, comme nous l’affirmons, sont l’apparence de nos propres défauts. Notre conscience est embouteillée, bourrée, flasquée, endormie au sein de chacune de ces entités. Ainsi notre conscience, pourrait-on dire, agit selon son conditionnement. Elle marche définitivement sur le chemin de l’erreur. C’est égoïque, malheureusement.

Si nous voulons nous éveiller pour voir, entendre, toucher et ressentir les mondes supérieurs, afin de discuter avec les maîtres de la Fraternité Blanche, alors nous devons détruire totalement Seth, l’ego, les démons rouges, les « Moi ». Ce n’est que de cette façon que notre conscience peut être émancipée, libérée et radicalement éveillée.

Lorsque la conscience s’éveille, nous pouvons voir le chemin. Lorsque la conscience s’éveille, nous pouvons être en contact avec l’humanité divine qui vit dans les terres des djinns. Lorsque la conscience s’éveille, nous pouvons nous souvenir de nos vies passées, nous pouvons visiter d’autres mondes habités, nous pouvons alors discuter face à face avec les dieux des mahamanvantara, etc.

Ce n’est qu’ainsi, véritablement éveillés, que nous pourrons avoir une connaissance directe. Tant qu’on n’a pas de connaissance directe, mes chers frères et sœurs, on n’est rien de plus qu’un théoricien: répétant comme un perroquet ce que disent les autres, et c’est tout. Nous devons avoir conscience de ce que nous étudions, nous devons boire de directement de la fontaine de la sagesse cachée.

Par exemple, je peux vous enseigner, et j’enseigne ce que je sais, ce que j’ai expérimenté, ce que j’ai vécu, non seulement dans cette incarnation, mais dans mes existences passées. Et encore plus: je peux vous parler d’une manière franche et sincère des événements des mahamanvantaras passés, parce que j’étais actif dans d’autres mahamanvantaras. Par conséquent, je peux témoigner de ce que je sais, de ce que j’ai vu, de ce que j’ai entendu, et ce n’est pas un crime. Mais en effet, je vous le dis, et parlons franchement, afin d’éveiller la conscience, il faut avoir une formidable discipline ésotérique.

Étudiant: Maître, que dois-je faire pour dissoudre le « Moi »?

Samael Aun Weor: Bien, vous voulez dissoudre l’ego ? Je vous félicite, mon cher frère. Vous voulez dissoudre l’ego, non? C’est intéressant. Je trouve intéressant que vous vouliez dissoudre l’ego. C’est seulement alors que vous pourrez vous éveiller, mon estimé frère. Bien sûr, mais non seulement vous devez savoir comment comprendre chaque erreur, il faut aussi savoir comment l’éliminer.

Krishnamurti nous parle, par exemple, de « compréhension ». D’accord, d’accord: il faut comprendre chaque erreur. Disons, par exemple, que vous voulez éliminer le « Moi » de la colère. Bien, vous devez comprendre ce « Moi », et pour cela, vous devez utiliser la méditation, la réflexion, afin de connaître ses mécanismes les plus subtils. Parce que souvent, on se met en colère pour une raison ou une autre; parfois parce que quelqu’un touche l’estime de soi, ou la jalousie, ou la frustration émotionnelle, ou une réaction à une parole blessante (qui a tant de facettes). Mais une fois que vous avez compris le printemps secret d’une explosion de colère à un moment donné, il faut faire appel à un pouvoir supérieur, mon cher frère.

Ce pouvoir supérieur est à l’intérieur de vous: c’est le serpent igné de nos pouvoirs magiques, enfermé, comme disent les Hindous, dans le chakra Muladhara situé dans le coccyx. Je me réfère emphatiquement à Devi Kundalini, le serpent igné de nos pouvoirs magiques. À elle, oui, à elle, vous devez faire appel; il faut lui demander, la supplier, la supplier d’éliminer le « Moi » de la colère que vous avez bien compris, que vous avez étudié à travers la méditation et la réflexion profonde.

La procédure est la même pour tout « Moi ».

Il ne suffit pas de comprendre, par exemple, le motif secret d’une attaque de jalousie, ou l’origine de la haine: il faut aller plus loin: faire appel (qu’on le veuille ou non, mais c’est comme cela) à un pouvoir plus élevé, car on ne peut rien faire par soi-même. Le mental n’est pas capable d’éliminer les défauts. Le mental peut les changer d’un département à l’autre, le mental peut les étiqueter avec des noms différents, etc., mais le mental ne peut pas les désintégrer, le mental ne peut pas les réduire en poussière. Si nous voulons réduire tel ou tel défaut en poussière, un défaut personnifié par tel ou tel « Moi », alors, outre la compréhension, nous devons l’éliminer, et pour cela, nous devons faire appel à Devi Kundalini. Je le répète: Devi Kundalini, le serpent igné de nos pouvoirs magiques, le serpent d’airain qui a guéri les Israélites dans le désert. Compris?

Étudiant: Vénérable maître, j’insiste à nouveau sur l’éveil. Pourquoi les seigneurs de la « main gauche » ne pratiquent-ils aucun des trois facteurs, cependant ils entendent et voient et sont éveillés dans les mondes supérieurs?

Samael Aun Weor: Je répondrai avec plaisir à votre question, mon estimé frère, car votre question est assez intrigante et je dois naturellement y répondre. De toute évidence, vous me demandez une réponse et mon devoir est de la donner.

Je veux vous dire quelque chose de très intéressant, écoutez-moi. Il y a quelques jours, il m’est arrivé d’invoquer, dans les mondes supérieurs, l’ange Adonaï, fils de lumière et de joie, le maître du comte Zanoni, si sagement décrit par Bulwer Lytton dans son roman « Zanoni ». De toute évidence, cet ange a répondu à mon appel, donc nous nous sommes assis avec plaisir pour parler. L’ange m’a dit quelque chose de très intéressant; il a cité un philosophe spécifique qui était à un moment avec nous dans le mouvement Gnostique, et qui est maintenant un dénigrateur de la grande cause. L’ange a dit: « Ce monsieur s’est éveillé dans le mal et pour le mal. »

Quelques jours plus tard, j’ai confirmé ou vérifié les affirmations de l’ange Adonaï, fils de lumière et de joie. Certes, j’ai trouvé le monsieur cité dans les mondes internes. Cet homme était complètement éveillé, mais dans le mal et pour le mal.

Quand dans mes études ésotériques j’ai dû visiter la lune noire, par exemple, là j’ai trouvé tous ces démons rouges, dont parle le « Livre des Morts » des anciens Égyptiens: ils sont pleinement éveillés, et quand nous entrons dans les mondes infernaux, dans ces neuf cercles Dantesques décrits par Dante dans sa « Divine Comédie » et situés au cœur de la Terre, nous trouvons tous ces gens des ténèbres, pleinement éveillés, certes, mais dans le mal et pour le mal.

En effet, grâce aux techniques et procédures scientifiques, on peut aussi s’éveiller dans le mal et pour le mal. Les diables rouges, par exemple, savent très bien ce qui les attend. Ils savent qu’ils vont involuer au fil du temps dans le monde souterrain, à travers les neuf cercles de Dante. Un jour, ils seront désintégrés, réduits en poussière cosmique au cœur de la Terre. Ils n’ignorent pas que leur Essence s’échappera de leur ego, lorsque l’ego est mort au cœur de la Terre. Et ils aiment cela. Ainsi, lorsqu’ils sont prévenus, ils ne montrent aucun remords. Au moyen de la Seconde Mort, ils savent que leur Essence, un jour, après s’être échappée du cœur de la Terre, entrera dans un nouveau développement à la surface et au soleil. Ils savent que leur âme deviendra un gnome ludique dans les rochers, plus tard une plante, puis un animal, et enfin rentrera dans la condition humaine à une époque, dans une éternité. Ils ne l’ignorent pas. Ils n’ignorent pas que lorsqu’on vient dans ce monde physique, on a cent huit existences. Je peux dire que chaque être humain a droit à cent huit existences sur la scène de la vie, et que lorsque ces cent huit existences sont remplies, si on ne s’auto-réalise pas, on descend dans les mondes infernaux, retourne dans le temps, est réduit en poussière afin de relancer un nouveau cycle, un nouveau voyage vers l’intérieur et vers le haut. Ce qu’ils n’ignorent pas, car ils sont éveillés, mais dans le mal et pour le mal.

Donc, l’important est de s’éveiller à la lumière, et cela est possible grâce aux techniques, à la sainteté: en dissolvant l’ego, en le réduisant en poussière cosmique, quel qu’en soit le coût.

Étudiant: Comment devrions-nous réagir lorsque quelqu’un demande lors d’une conférence comment pouvons-nous prouver les cent huit existences?

Samael Aun Weor: Bien, avec plaisir, mon cher frère, nous vous donnerons la réponse pour que vous compreniez et que vous disiez ensuite à vos amis. C’est très bien de prouver, mais comment prouver quoi que ce soit à un endormi? Que les éveillés le prouvent, parce que ceux qui dorment sont endormis. Si vous voulez le prouver, comme vous le dites, ou mieux, le vérifier, alors éveillez-vous! Que faites-vous endormi, mon estimé frère? Éveillez-vous, éveillez-vous! Sortez de ce rêve dans lequel vous dormez! Le jour où vous éveillez votre conscience, vous pouvez alors vérifier par vous-même l’exactitude de mes paroles.

Néanmoins, ce que j’affirme a de la documentation. Rappelez-vous les cent huit perles du collier du Bouddha. Souvenez-vous aussi, frère, des cent huit tours que font les Brahmanes en Inde autour de la vache sacrée en priant, oui, avec un chapelet ou un collier de cent huit perles. Ils vont ensuite vocaliser ces mantras sacrés connus au Tibet sous le nom de OM MANI PADME HUM. Là, avant que les communistes Chinois envahissent cette terre sacrée, des fêtes religieuses extraordinaires étaient célébrées, alors les femmes rangeaient magnifiquement leurs boucles de cheveux; les grandes dames étaient fréquentées comme toujours par leurs courtisanes, leur servante ou leur esclavage, qui devaient leur arranger les cheveux en forme de cent huit boucles. Méditez là-dessus, mon estimé frère, méditez.

Une femme Tibétaine avec 108 tresses

Étudiant: Vénérable maître, comment pouvons-nous, nous qui pratiquons le Maithuna, avoir des enfants qui ne seront pas du diable?

Samael Aun Weor: Oh! Vous avez du mal à avoir des enfants qui ne sont pas du diable! N’est-ce pas? Vous êtes toujours des diables, mais vous voulez avoir des enfants qui ne sont pas du diable. Peut-on avoir des enfants qui ne sont pas du diable, quand on est un diable? Ce qui est mieux pour vous, c’est de cesser d’être un diable pour pouvoir avoir des enfants de Dieu, car le diable ne peut pas avoir d’enfants de Dieu. Le diable est le diable, et ce que le diable engendre sont des petits diables, que cela nous plaise ou non.

Étudiant: Seriez-vous, Maître, aimable à aider les frères et sœurs qui recevront ce message, ainsi que nous-mêmes, en parlant du feu Luciférien?

Samael Aun Weor: Bien, mon estimé frère, vous voulez donc que je parle du feu, et avec le plus grand plaisir je le ferai… Ce feu est en effet extraordinaire. Dans les messages de Noël passés, j’ai parlé du feu Luciférien sous sa forme négative, car c’est ainsi que nous devons délivrer les enseignements: de manière didactique et dialectique, pédagogique, progressive.

Il faut donc maintenant parler du feu créateur sous sa forme positive. Nous avons parlé du feu Luciférien dans son aspect purement sinistre, fatal; cependant, je vous dis que dans le Message de Noël 1970-71, qui est intitulé « Parsifal Dévoilé », j’ai écrit sur le feu Luciférien sous sa forme transcendantale et positive.

Il est évident que le feu Luciférien est, pourrait-on dire, quelque chose de divin; il est catalogué comme s’il s’agissait d’un archange. Il est clair que du point de vue transcendantal, Lucifer est tombé du nimbus du Soleil et s’est fixé sur Terre par la force de gravité et le poids de l’atmosphère. C’est l’Azoth et la Magnésie des anciens alchimistes; c’est le Dragon Volant de Médée, l’INRI des Chrétiens, le Tarot des Bohémiens.

C’est un feu extraordinaire et merveilleux. Sans feu, il serait impossible, vraiment impossible, de faire le travail dans la forge des cyclopes. Pensez-y, mon estimé frère: la connexion du lingam-yoni ne pourrait pas être effectuée sans le phosphore Luciférien. Ainsi, sur la base de ce principe, il est évident que le travail dans la Neuvième Sphère serait plus qu’impossible sans l’agent Luciférien.

Lucifer, en somme, en soi, n’est ni bon ni mauvais; tout dépend de l’usage qui en est fait. S’il est utilisé pour le bien, il est bon, et s’il est utilisé pour le mal, il est mauvais. C’est comme l’électricité. Vous savez que l’électricité est utilisée, par exemple, pour éclairer les maisons, l’industrie, etc., mais aux États-Unis, elle est utilisée pour la chaise électrique, pour tuer. L’électricité a alors un double usage: elle est bonne ou mauvaise. Cela dépend de l’usage que les gens en font. De même le feu Luciférien, mon estimé frère.

Lucifer, en soi, est le Prométhée des anciens Grecs. C’est l’ombre du Logos Solaire, le Seigneur des Sept Demeures, le Gardien du Temple, qui ne laisse passer que ceux qui sont oints par la sagesse, ceux qui connaissent le secret d’Hermès et qui portent la lampe Gnostique dans leur main droite. Seuls ceux-là ont en effet le droit d’entrer dans le sanctuaire.

Lucifer est donc le fondement de l’Auto-réalisation Intérieure de l’Être. L’auto-réalisation est impossible sans feu, mes chers frères et sœurs. Sans feu, il est impossible de travailler dans l’alchimie. Qui pourrait, par exemple, transmuter le plomb en or sans l’agent Luciférien? Le creuset fait-il seul le travail? Le feu flamboyant doit être sous le creuset. Sans feu, l’auto-réalisation est impossible.

Lorsque le Logos Solaire a voulu nous aider à l’aurore du mahamanvantara, il a émané de lui-même, de sa réflexion, un puissant archange devenu Seigneur des Sept Demeures. Je parle dans un sens allégorique, donc je ne me réfère pas à un individu, je me réfère au feu. C’est avec ce feu, en effet, que nous pouvons transmuter le plomb en or, que nous pouvons devenir transformés en quelque chose de différent, en dieux terriblement divins.

Lucifer Promethée est le même Maha-asura des Hindoustani. Lucifer est celui qui est descendu du Soleil pour être crucifié sur notre monde. Les terribles vautours du raisonnement rongent ses entrailles et les flammes des passions humaines le brûlent horriblement.

Le Logos, voulant se manifester dans chaque monde, sur chaque planète, émanait de lui-même son ombre, son ministre, son feu Luciférien. De ce point de vue, je peux vous dire que le trône de Lucifer est le marchepied du Seigneur, et que l’apparence de Lucifer est le visage du Logos Solaire. « Demonius Est Deus Inversus », ce qui signifie « le diable est Dieu mais inversé », comme disent les anciens.

Je pense qu’avec cela, vous comprenez, mon estimé frère, ce qu’est le feu Luciférien: Prométhée enchaîné n’est rien d’autre que la roche dure du sexe. Prométhée, souffrant pour l’humanité.

Prométhée

Dans ce grand feu de joie que nous pourrions appeler « Lucifer », il y a des anges et des démons, des colonnes de dieux et de démons. Souvenez-vous des Agnishvattas, les Seigneurs de la Flamme, qui vivent du côté positif de la force divine Luciférienne. De même, il n’est pas inutile de se souvenir des Lucifères, des ténébreux, des échecs de l’ancienne Terre-Lune, des lugubres et affreux Hasnamussen-Lucifers. Donc il y a beaucoup de choses en tout: des anges et des démons. Le feu est le feu, mon estimé frère.

Étudiant: Vénérable maître, pour le bien des frères et sœurs et de tous ceux qui recevront ce message, pourriez-vous s’il vous plaît répondre si après avoir cherché si longtemps le chemin, pourrais-je trouver le chemin à mon âge, étant donné que j’ai soixante-dix ans d’age?

Samael Aun Weor: Évidemment, mon cher frère, maintenant tu es sur le chemin, tu l’as trouvé. Maintenant, ce que vous avez à faire, c’est de marcher fermement; c’est tout. Naturellement, vous devez travailler avec les trois facteurs de la révolution de la conscience. Jésus lui-même a dit:

« Si quelqu’un voulait me suivre, qu’il se renie, prenne sa croix tous les jours et me suive. » – Luc 9: 23

« Se renier », mon cher frère, c’est dissoudre l’ego, le moi-même, le soi-même.

« Prendre la croix quotidiennement », c’est autre chose. Rappelez-vous que la poutre verticale de la croix est masculine et que la poutre horizontale de la croix est féminine; au croisement des deux poutres, la clé de toute puissance se trouve. Éminemment, la croix est sexuelle, phallique. Il ne signifie rien de moins que la Neuvième Sphère. Il faut descendre dans la forge des cyclopes pour fabriquer les corps solaires pour atteindre la Seconde Naissance.

« Suivre le Christ » est le troisième facteur. Cela signifie sacrifice pour l’humanité, être prêt à faire ce qu’il a fait – c’est-à-dire donner la dernière goutte de sang à tous les êtres humains qui peuplent le monde.

Par conséquent, mourir, naître et se sacrifier pour l’humanité sont les trois facteurs de la révolution de la conscience. Ainsi, vous êtes arrivé sur le chemin, vous êtes sur le chemin. Suivez le chemin fermement, mon cher frère, suivez-le.

Étudiant: Merci, maître, pour vos sages enseignements. Oui, c’est vrai que je suis sur le chemin, mais je me souviens que vous nous avez toujours dit que marcher sur le « chemin du tranchant du rasoir » est difficile, et donc il faut nécessairement tuer l’ego, ces multiples « Moi » à l’intérieur de nous, les diables rouge, dont vous nous avez beaucoup parlé. Alors je vous demande, Maître, puis-je, malgré mon âge, atteindre cette lumière divine, que j’aspire avec tant d’intensité?

Samael Aun Weor: En effet, il est clair que vous le ferez, frère. Tout d’abord, nous devons prendre en compte le pouvoir de la lance sacrée; rappelez-vous ce qu’est ce grand pouvoir. La lance, en soi, est l’emblème de la force sexuelle virile masculine. Nous devons apprendre à utiliser cette merveilleuse énergie du Troisième Logos, et on peut le faire en travaillant avec la lance…

En ce moment, dans ma mémoire vient le souvenir du Parsifal de Wagner, au moment même où Kundry, la séductrice, entend le faire tomber. Des moments extraordinaires! Quand elle se voit échouer, elle appelle, elle invoque Klingsor. Le noir lance la lance contre le jeune – c’est la lance avec laquelle Longinus a blessé le côté du Seigneur, mais la lance ne pouvait pas lui faire de mal: Parsifal attrape la lance avec sa main droite, puis avec elle il fait le signe de la Croix. Le château de Klingsor s’effondre, il devient poussière cosmique, il tombe au fond du précipice horrible et terrifiant.

Il est donc intéressant de savoir que la lance n’est rien de moins que la force sexuelle, la célèbre IT, particule extraordinaire, formée par la lettre I, et le T, une magnifique clé Atlante. Si au moment suprême du plaisir, c’est-à-dire pendant l’acte sexuel, nous concentrons notre attention sur notre Mère Divine Kundalini, et nous la supplions de tenir la lance, c’est-à-dire d’exercer le pouvoir de l’énergie créatrice afin de détruire les démons rouges, en effet, elle le fera.

Mais dans tout cela, il y a une didactique. En effet, tout d’abord, il est nécessaire de comprendre le « Moi » que nous voulons éliminer, et cela doit être intégralement compris en profondeur dans l’une des quarante-neuf régions de la subconscience, et par la suite, nous implorons la Mère Kundalini. Si nous lui demandons de lancer la lance avec force, avec puissance contre tel ou tel « Moi », elle le fera et réduira en poussière, un par un, chacun des agrégats de ce « Moi ». Oui, au moment suprême, au moment de la volupté, il faut lui demander de manier la lance pour qu’elle réduise ce « Moi » en poussière cosmique. Ainsi, petit à petit, avec le pouvoir de la lance, elle peut désintégrer l’ego et ensuite finir avec les trois traîtres, et enfin finir, mettre fin au dragon des ténèbres et finir avec toutes les bêtes du monde souterrain, dans lequel notre conscience est embouteillée.

Je vous donne une clé extraordinaire, formidable et merveilleuse. Je sais, mon cher frère, que vous êtes déjà avancé en ages, mais le pouvoir de l’énergie créatrice ne vous est pas encore disparu. Le cycle sexuel dure jusqu’à quatre-vingt-quatre ans et vous n’avez pas encore quatre-vingt-quatre ans. Profitez donc de cette merveilleuse énergie. Voilà ce que je dis, mon ami, mon frère.

Parsifal

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Questions About the Path