Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Tout d’abord mes chers frères et sœurs, il est nécessaire de savoir avec vérité si ce que nous recherchons est la réalisation de l’Être.

À une certaine occasion, je parlais avec un directeur d’école (dont je ne mentionnerai pas le nom) et je lui ai posé une question. Le directeur (qui est physiquement mort maintenant) a répondu à ma question; sa réponse fut très décevante: « Non, nous ne cherchons pas à réaliser l’Être, cela ne nous intéresse pas; nous voulons la force du mental, nous voulons atteindre l’unité de la vie, etc., etc. » En conclusion, il m’a donné d’innombrables excuses malheureuses. Je me pose donc la question suivante: pourquoi devrions-nous participer à ces études si nous ne sommes pas à la recherche de la réalisation de l’Être? Quel pourrait être notre objectif? Notre objectif pourrait-il être de nous amuser? Notre objectif pourrait-il être de s’amuser?

Parce que, dans le monde profane, il y a tellement de façons de s’amuser (au théâtre, dans l’arène de corrida, etc., etc., etc.)!

Donc, avant toute chose, il faut être sérieux.

Des écoles de pseudo-occultisme et de pseudo-ésotérisme bon marché existent partout, mais en effet, il est difficile de trouver des personnes sérieuses parmi elles… Si nous devions appeler sur le chemin les cinq millions de personnes au Mexique (et dans le monde) qui se consacrent au pseudo-ésotérisme et pseudo-occultisme bon marché, si en effet nous les appelions à venir sur le Chemin, si nous devions mettre sur la table, devant eux, les postulats de la Gnose, si on leur enseignait ce qu’est le Chemin de l’Auto-réalisation, je suis sûr que la plupart d’entre eux s’enfuiraient.

Nombre d’entre eux sont érudits en Théosophie, en pseudo-Rosicrucianisme, etc., etc., etc. malheureusement, il est difficile de trouver des personnes sérieuses parmi eux; ils cherchent tous une forme d’amusement, presque tous ces pseudo-esprits de pseudo-ésotérisme bon marché veulent vraiment passer le temps, s’amuser, mais quand bien sûr nous mettons sur la table les postulats de l’Auto-réalisation et les invitons à travailler, alors ils s’enfuient.

Par conséquent, ce n’est pas une auto-réalisation qu’ils recherchent, mais une forme de divertissement. C’est tout.

Tout d’abord, nous devons être sérieux. Je ne pourrais pas qualifier de « sérieux » quelqu’un qui ne se soucie pas de son auto-exploration, quelqu’un qui ne se préoccupe pas de son auto-connaissance.

Les anciens ont déclaré: « Homo Noscete Ipsum. » « Homme, connais-toi toi-même… et tu connaîtras l’univers et les Dieux. » Mais, comment pourrions-nous connaître le Monde Astral si nous ne nous connaissons pas nous-mêmes? Comment pouvons-nous réellement connaître le mental universel si nous ne connaissons pas notre propre mental? Comment pourrions-nous connaître le monde des Causes naturelles si nous ne connaissons pas les causes de nos propres erreurs psychologiques?

Tant de choses ont été écrites sur les mondes intérieurs, mais si nous ne connaissons pas nos propres mondes intérieurs, comment pourrions-nous connaître les mondes intérieurs de la planète Terre, du système solaire, de la galaxie et de l’infini?

Nous devons être sérieux! Dans le monde du pseudo-ésotérisme et du pseudo-occultisme bon marché, il existe tellement de mentalisme inférieur…

Au Venezuela, par exemple, il y a un sanctuaire [Gnostique] où une femme est tombée en transe et a commencé à « donner des initiations ». Elle a dit: « Cette personne a la Quatrième Initiation », « Cette autre a atteint la Cinquième Initiation », « Cet autre est déjà un hiérophante » et des choses incroyables comme celle-là. En effet, nous devons être sérieux, très sérieux. De toute évidence, ceux qui ont accepté de telles choses dans ce Lumisial n’étaient pas des gens sérieux; il me semble impossible qu’une personne sérieuse puisse accepter ce genre de bêtises.

Beaucoup convoitent des initiations. Une médium a dit: « Cette personne est déjà dans la Cinquième Initiation et est un Mahatma. » À quelqu’un d’autre (la médium a dit) qu’il était déjà dans la Sixième Initiation et que demain il atteindrait la Septième Initiation… Toute cette absurdité est un manque de sérieux! Comment quelqu’un pourrait-il connaître les mondes intérieurs si celui-ci ne connaît pas ses propres mondes intérieurs?

Dans le mentalisme inférieur, il existe une grande quantité de bêtises incroyables (à savoir les personnes qui rêvent et qui croient être éveillées… le plus grave de toutes ces choses est qu’elles fantasment, rêvent et sont convaincues d’être éveillées). Ces rêveurs négatifs, ces rêveurs médiumniques, dirions-nous, ces rêveurs hallucinés, projettent leurs rêves sur les gens et voient dans ceux-ci leurs propres rêves négatifs, incohérents et absurdes. C’est la crue réalité des faits!

Nous voulons des réalités objectives, pas des rêves absurdes et incohérents. Je ne pourrais pas accepter les rêves; je veux des réalités objectives et c’est ce que je souhaite à tous. Toutes ces réalités objectives sont possibles lorsque la Conscience a effectivement été objectivée. Mais il n’est pas possible d’objectiver la Conscience si, avant, on n’a pas traversé l’Annihilation Bouddhique (ce terme « Annihilation Bouddhique » effraie les membres de nombreuses écoles).

En effet, « l’annihilation » dérange les écoles du pseudo-ésotérisme et du pseudo-occultisme bon marché. Cela se produit parce que l’ego ne veut pas subir d’annihilation; l’ego veut vivre à tout prix; il ne désire pas un tel annihilation.

De toute évidence, mes chers frères, nous devons comprendre la Doctrine des Multiples. Certaines personnes ont déclaré que je prenais la Doctrine des Multiples « Moi » de Gurdjieff, et « Comment cela est-il possible que Moi, l’Avatar du Verseau, je la lui ai prise… » Ils se trompent, car je n’ai pas pris cette doctrine de Gurdjieff, et Gurdjieff n’est pas l’auteur de cette doctrine. Gurdjieff a pris cette doctrine du Tibet; c’est une doctrine Tibétaine. J’ai pris cette doctrine de l’Égypte des Pharaons. Je la connaissais en Égypte. Je connaissais aussi cette doctrine dans de nombreuses autres écoles antiques. Cependant, les premiers à avoir enseigné cette doctrine ont été les Avatars de la Lémurie. Donc, Gurdjieff l’a pris du Tibet et je l’ai pris de l’Égypte.

Ainsi, je ne pense pas que ce soit une erreur, le fait que je l’aie pris d’Égypte. Dans l’Égypte antique des Pharaons, le « Moi » n’était pas appelé « ego » (« ego » est un mot Latin); le « Moi » pluralisé était appelé Seth, et les agrégats psychiques cités par les Tibétains (et non exclusivement par M. Gurdjieff) étaient appelés « les Démons Rouges de Seth ».

Nous, les Égyptiens, savions – et je dis « nous, les Égyptiens » parce que je suis un Égyptien, parce que ce cerveau que j’utilise actuellement pour penser et parler a été 4 000 ans sous terre… [Éditeur: cette conférence a été donnée après qu’il eut absorbé l’ancienne momie qu’il avait laissée en Égypte il y a plusieurs siècles.]

Nous déclarons que Horus a été capturé par les Démons Rouges de Seth. Lorsque nous parlions de cette manière, nous voulions dire ou expliquer à nos dévots que les Démons Rouges de Seth avaient piégé la Conscience humaine.

Les dévots du Haut et du Bas Nil l’ont compris et, en général, nous étions tous en train de nous battre contre les Démons Rouges de Seth. Évidemment, ce que je veux dire, c’est que nous nous sommes battus contre le « Moi » qui personnifie une erreur déterminée ; et parlant en Tibétain strict, nous nous battions contre les agrégats psychiques qui personnifient nos erreurs.

Au Tibet, la Doctrine des Multiples est à la base du « Lamaisme ». [Éditeur: Ce terme a été utilisé au siècle précédent pour décrire le Bouddhisme Tibétain.] Il ne fait aucun doute que M. Gurdjieff, qui vivait en tant que Lama au Tibet, a extrait la doctrine pour l’enseigner dans le monde occidental.

La Doctrine des Multiples est très bien connue au Tibet et quand ils disent « il est nécessaire de détruire les agrégats psychiques qui personnifient nos erreurs », les Tibétains expriment ce concept de la manière suivante: « Le Bouddha Intérieur doit détruire la doctrine de multiples à l’intérieur de lui-même », c’est-à-dire, « détruire les éléments inhumains que nous portons à l’intérieur de nous-même. »

Il y a aussi des Bodhisattvas tombés au Tibet, dans l’Himalaya. Plusieurs fois, leurs lanoos, c’est-à-dire leurs disciples, doivent accepter patiemment, toute la journée, les différents agrégats psychiques du Bodhisattva qui passent ou contrôlent dans l’ordre successif le corps de ces Lamas, des Lamas tombés, des Bodhisattvas tombés.

Ces lanoos doivent patiemment tolérer les stupidités des Bodhisattvas tombés, en attendant le moment où le cortège d’agrégats s’achève et enfin le véritable Être de l’un de ces Instructeurs-Lamas se manifeste, même un instant; alors ils reçoivent l’enseignement qu’ils attendaient de recevoir de l’Être. Ensuite, l’Être s’en va et les « Moi » continuent à tourmenter les pauvres disciples.

À cette fin, « la Doctrine des Multiples à l’intérieur de soi-même » n’est pas facile; de cette manière, nous, les anciens Égyptiens, pensions, et je continue à le faire. Il est nécessaire de tuer les Démons Rouges de Seth; l’Essence est piégée à l’intérieur d’eux…

Parmi les dévots de Chan et de Zen, l’Essence reçoit un autre nom: elle est appelée Buddhata. Vous pouvez donc voir que cette doctrine n’est pas la propriété exclusive de M. Gurdjieff ou de quelqu’un d’autre; c’est répandu.

Cette Buddhata, ou matériel psychique que nous portons en nous, est importante; c’est l’Essence qui est piégée dans les Démons Rouges de Seth, dans les agrégats psychiques.

Il est nécessaire de casser chacun de ces éléments indésirables que nous portons à l’intérieur afin de libérer l’Essence ; seulement sous cette forme nous atteindrons notre intégration et deviendrons des individus sacrés.

Nous savons bien que pour désagréger les agrégats psychiques, nous devons diriger la Lance contre eux, et cela est clairement expliqué par Richard Wagner, grand Maître sous-estimé par les esprits du pseudo-occultisme bon marché. Richard Wagner, avec son Parsifal, donne une leçon extraordinaire d’ésotérisme Tantrique. Son Parsifal représente le Christ Intérieur ou le Christ-Jésus; Parsifal peut certainement représenter l’Adeptus qui n’est pas encore un Exemptus; Cependant, je dirais qu’il représente l’Adeptus-Exemptus.

Évidemment, Parsifal a aussi sa Mère Divine, représentée par Herzeleide…

Amfortas, le Roi du Graal, avait une blessure au côté, une blessure terrible qui répandait le sang et l’eau ; ses disciples la lavent toujours dans un lac proche mais sa blessure ne guérit pas…

Un jour, la Roi du Graal, en présence de Kundri (une sorte de Madeleine), est tombée dans ses bras sensuels. En tombant dans ses bras, Klingsor s’empare de la Lance et blesse le Roi Amfortas…

Frères et sœurs, vous devez savoir que la Lance est un symbole Tantrique sexuel. Cela signifie qu’il était tombé; Parsifal non. Parsifal fut presque victime de Kundri, Gundrigia, Salomé, mais au moment suprême, il se souvint du Roi Amfortas et de sa blessure. Il a réclamé l’aide de sa Mère Herzeleide et du Christ Sauveur et, évidemment, il est assisté.

Elle (Kundri), chantant dans l’Opéra de Wagner avec sa voix délicieuse, pleure, demande de l’aide au terrible Klingsor, qui l’utilisait pour ses desseins pervers et apparaissant ainsi jetant la Lance contre Parsifal, mais Parsifal est en extase: il attrape la Lance et avec elle fait le signe de la croix; ensuite, le château de Klingsor tombe par dessus l’horrible précipice.

Parsifal passe le test avec succès. Plus tard, il retourne au château de Monsalvat où après avoir touché avec la Lance le flanc du Roi Amfortas, sa blessure est miraculeusement guérie… Cela me rappelle le principe de Hamlet: « Similiam Similius Curando », le même est guéri avec le même. Si la Lance, symbole de la force électrique sexuelle masculine, peut faire tomber les Dieux, il est également vrai qu’avec la même Lance, il est possible de guérir le côté, il est possible de retourner sur le chemin, il est possible d’atteindre la libération finale.

Parsifal fait le signe de la croix avec la Lance (vous voyez maintenant très bien que la connexion du phallus vertical à l’intérieur du Cteis formel forme la croix). Donc, Parsifal forme la croix. Certes, là est la clé de Richard Wagner, précisément au moment de la copulation chimique ou métaphysique, quand on a le pouvoir de détruire le château de Klingsor; ce château est porté par tout le monde. Dans le château de Klingsor se trouvent les Démons Rouges de Seth: colère, avidité, luxure, envie, paresse, gourmandise, orgueil, etc., etc., etc.

C’est précisément pendant le moment suprême de la copulation que nous pouvons utiliser la lance pour détruire les Démons Rouges de Seth. Ceci est enseigné par Krumm-Heller, mais sous une forme encore plus naissante, quand il dit « les hommes et les femmes, au moment suprême de la copulation chimique, sont entourés par les forces qui ont créé l’univers » et « en retenant ces forces nous pouvons nous purifier nous-mêmes… » Ainsi, les enseignements de Krumm-Heller sont naissants, mais existent.

Les Tibétains Tantriques qui enseignent l’utilisation de la Lance pour détruire les Démons Rouges vont beaucoup plus loin.

Il y a un Maître qui a écrit un livre sur la Magie Sexuelle, un Allemand très sage qui comprend la clé et l’explique.

Donc, il y a beaucoup de documentation, mais tout est en code et il faut savoir l’extraire des différents livres Sanskrit, Tibétain, Chinois, etc.

Bien, vous avez la clé; vous savez comment l’utiliser, il est donc nécessaire de l’utiliser pour détruire les agrégats psychiques. Cependant, tout agrégat doit être préalablement compris dans tous les niveaux du mental avant de pouvoir être éliminé directement dans le neuvième cercle Dantesque.

Je vous disais dans la conférence que nous avons eu à Chapultepec que la psyché des « êtres humains » est altérée, anormale. Ce malheur est survenu après l’élimination de l’abominable orguane Kundabuffer par le Archi-Physicien-Chimiste-Commun, l’Ange Looisos.

L’Archange Sakaki et sa haute délégation ont donné à l’humanité l’abominable organe Kundabuffer dans le but de stabiliser la croûte géologique de la planète: la stabilisation de la croûte géologique a été atteinte, mais il y avait une erreur dans les calculs mathématiques trans-infinis… L’abominable organe Kundabuffer a été enlevé en Lémurie, mais trop tard; les mauvais résultats, les conséquences négatives, les agrégats psychiques inhumains, ont été fermement établis dans les cinq cylindres de la machine humaine à la suite de ce retard cosmique.

Depuis lors, à la suite de cette erreur concrète, l’Essence a été piégée parmi les éléments indésirables que nous portons dans notre psychisme; la Conscience, l’Essence, la Buddhata, l’élément le plus pur que nous ayons, a été modifiée.

Depuis lors, un état psychique anormal s’est instauré en nous, car lorsque le matériel psychique, c’est-à-dire la Buddhata, l’Essence, est devenu piégée dans les différents éléments psychiques inhumains, le résultat ne pourrait être différent. Évidemment, depuis lors, la psyché humaine est altérée et les êtres tri-cérébrés qui vivent au-dessus de la surface de la Terre sont anormaux, je répète lentement ce mot A-N-O-R-M-A-L.

Cependant, je vous disais dans notre conférence à Chapultepec que l’on ne peut pas se rendre compte qu’on est anormal, qu’on est déséquilibré, jusqu’à ce qu’on élimine les agrégats psychiques. Quand on a atteint la désintégration radicale des éléments indésirables, l’Essence devient normale à l’intérieur de soi, la psyché devient normale et une fois que la normalité est établie, on perçoit évidemment l’anormalité de nos semblables.

C’est difficile à comprendre. Même si vous acceptez cela intellectuellement, vous n’avez pas conscience de ce que vous écoutez; ce n’est pas possible, car vous ne savez même pas à distance comment fonctionne la Conscience normale.

De toute évidence, vous croyez que vous êtes des humains et je ne vous en veux pas; cependant, je vous vois comme des êtres anormaux. Pourquoi? Parce que celui qui est en moi a désintégré les éléments psychiques indésirables, a désintégré ce que j’avais d’anomalie. Lorsque j’ai atteint cet objectif et pas avant, j’ai pu vérifier directement moi-même la crue réalité de l’anomalie de la psyché de nos semblables. Depuis lors, j’ai vu mes semblables comme des personnes déséquilibrées. Je sentais que je dormais dans un asile d’aliénés appelé la planète Terre.

Maintenant, vous pouvez vous expliquer l’origine des guerres, etc. Souvent, il suffit d’une catastrophe cosmique, qui produit des ondes cosmiques, [pour irradier vers la Terre et que ces ondes] touchent le cerveau de la machine organique (appelée humains par erreur) et ils, étant anormaux, vont à la guerre.

S’ils étaient normaux, ils ne le feraient pas, mais ils sont anormaux, ils brandissent différents drapeaux, justifient leurs batailles par différentes excuses, ils se croient normaux, mais en réalité, ils le font tous parce qu’ils sont anormaux. Une mauvaise conjonction planétaire suffit à provoquer une guerre: des millions d’humanoïdes contre des millions d’humanoïdes.

Existant dans de telles conditions anormales, comment peuvent-ils s’aimer? Cela me semble très difficile… l’existence de mariages qui dureront jusqu’à la vieillesse… Les hommes sont anormaux, les femmes sont anormales; Je ne comprends pas comment ils peuvent coexister ensemble.

Quand ils sont heureux, avec harmonie, paix et beauté, un mot apparaît que l’autre comprend mal, interprète à sa manière, sous une forme négative, et il s’énerve. Alors, il dit quelque chose qui fait mal à l’autre et finalement ils finissent, comme on disait chez moi, « de changer les assiettes… » [Éditeur: se faire un nouveau mariage] Cependant, pourquoi les couples doivent-ils « changer des assiettes? Pauvres assiettes, pauvres tasses, pauvres verres…! Bien, juste des anomalies!

Les amis ressentent de l’affection, ils s’apprécient. Cependant, pour quelque raison que ce soit, ils se disputent et l’amitié prend fin… Lorsque nous analysons la raison, nous constatons que c’était quelque chose de pas important, de sans valeur…

Les gens qui semblent être très respectables et sérieux finissent par faire de la bêtise, des stupidités… tout cela est le résultat d’une anomalie, et ce sont seulement des choses anormales.

De toute évidence, les êtres tri-cérébrés de la planète Terre n’ont pas une relation parfaite avec les êtres tri-cérébrés des autres mondes habités.

Sans aucun doute, il y a d’autres humanités planétaires qui (comme je vous l’ai dit en tant que fait) sont très intéressées par l’étude de ces anomalies.

De temps en temps, les extraterrestres « volent » quelqu’un; ils les prennent dans un vaisseau spatial cosmique, bien sûr; et comme je vous l’ai dit, veuillez pardonner à nos frères extraterrestres lorsqu’ils prennent quelqu’un. Ils le ramènent toujours, mais ils les prennent pour deux raisons: premièrement, les croiser avec des gens d’autres planètes, car la Sixième Race Racine est en train de se créer; deuxièmement, afin d’étudier l’anomalie de la psyché terrestre.

Ils (les extraterrestres) étudient en profondeur les humanoïdes anormaux dans le laboratoire de leur vaisseau cosmique. Comme les terriens se comportent de manière très étrange, ils attirent l’attention de tout le cosmos: les terriens n’ont pas d’harmonie, n’ont pas le contrôle de leurs paroles, de leur verbe; ils discutent de toute sottise, se battent sans raison, etc.

Les terriens sont si inhabituels qu’ils produisent l’étonnement dans tout le cosmos. Les extraterrestres en ont donc « volé » beaucoup et ils continueront à le faire pour les étudier dans les laboratoires. Ils les prennent comme des « lapins de laboratoire »; ils prennent les terriens pour les étudier avec des lentilles, etc. Bien, ils sont observés afin de voir, de comprendre et je dirais, de connaître tous ces processus psycho-physiologiques, les anomalies. Plus tard, ils sont ramenés et laissés là où ils avaient été pris.

Mais on ne peut pas voir ces états anormaux quand on a des agrégats psychiques à l’intérieur de soi-même.

Vous pouvez être ici en train de lire ces déclarations. Oui, je sais que vous lisez, mais je suis absolument sûr que vous n’êtes pas conscients de ce que je dis, et même si vous lisez, vous croyez en vous-même (au plus profond de votre psyché) que vous êtes normal et je ne peux pas vous condamner ou vous critiquer pour cela.

Vous ne connaissez pas l’état psychologique dans lequel vous vous trouvez; mais si vous détruisez votre ego, si vous le réduisez en poussière cosmique, vous atteindrez alors la normalité. Alors, seulement ce jour-là, vous réaliserez que vous étiez anormal; seulement ce jour-là. Avant cela, c’est impossible.

Alors, mes chers frères, dans cette conférence, je veux vous inviter à rétablir la normalité de votre psyché. Je veux que vous compreniez la nécessité de passer par l’Annihilation Bouddhique.

J’ai déclaré que l’ego de chacun d’entre vous ne veut en aucun cas mourir.

Je suis même étonné de réaliser que vous lisiez patiemment mes affirmations; Je suis même surpris, parce que l’ego de chacun d’entre vous me considère généralement comme un terrible démon. C’est évident: mon nom pour vous est la mort, mon vrai nom est « la mort » pour l’ego de chacun de vous; et votre ego n’aime pas ça.

Évidemment, vous lisez ces paroles et dites: « Bien, ce n’est pas le moment de mourir; ce sera une autre fois. Il faut être patient. Peut-être que le Maître a raison ou peut-être qu’il exagère… » Donc, l’ego tente de trouver différentes excuses afin d’éviter ce qu’il mérite: la mort… L’ego n’aime pas cette mort psychologique, il n’acceptera en aucun cas sa mort.

Alors, mes chers frères Gnostiques, parce que je connais vos conditions actuelles, je vous invite à étudier.

Comme [vous êtes] Imitatus, je vous entraîne pour que vous puissiez travailler sur vous-même. Vous devez avoir une continuité de propos, parce que l’ego ne veut pas mourir. Dans cette situation, comment pouvez-vous vouloir mourir, si vous êtes l’ego même?

La seule chose qui peut vous sauver est d’étudier et de pratiquer immédiatement [ce que vous lisez]; il serait intéressant pour vous d’étudier mes livres La Grande Rébellion et Psychologie Révolutionnaire.

J’ai demandé aux frères: « Bien frères, avez-vous étudié mon livre La Grande Rébellion? »

« Oui », disent-ils, « nous l’avons lu… »

« Bien, mais l’avez-vous étudié? »

« Bien, en réalité, non; nous le lisons à cinq cents kilomètres à l’heure… »

Alors je suis étonné: j’ai passé tant d’années pour pouvoir écrire un livre tel que La Grande Rébellion ou Psychologie Révolutionnaire, et ils l’ont lu en quelques heures!

Ils viennent constamment me dire: « Bien, je voudrais travailler sur moi-même, dissoudre mon ego, mais je me demande si vous pouvez m’apprendre comment… » Mais, quelle psyché anormale ont ces gens terrestres: ils me demandent de leur apprendre à dissoudre leur ego, après avoir lu mon livre Psychologie Révolutionnaire. Mais que se passe-t-il? Dans ce livre, j’ai donné toutes les indications et maintenant, ils me demandent de les enseigner! Qu’est-ce qui se passe? Ils ont complètement détruit le centre intellectuel!

Par exemple, en Atlantide ou en Lémurie, personne n’avait l’habitude d’étudier de cette façon. Un Lémurien considérait les lettres comme quelque chose de sacré; ils utilisaient un alphabet de 300 consonnes et 51 voyelles; en Lémurie, les lettres étaient sacrées et personne n’acceptait un paragraphe d’un livre sacré, si auparavant ils n’étaient pas conscients de ce paragraphe, et pour devenir conscient de ce paragraphe, ils passaient des jours entiers à méditer dessus; ils étaient donc conscients de ce qu’ils étudiaient.

Cependant, quand on lit à « cinq cents kilomètres à l’heure » et que plus tard déclare, « j’ai déjà lu le livre », « je connais ce livre », le centre intellectuel a été ruiné. Ce n’est pas une bonne façon d’étudier ; il ne faut pas passer au paragraphe suivant, si au préalable on ne devient pas conscient de lui. Nous devons savoir ce que nous allons apporter au centre intellectuel.

À une certaine occasion, lors de mes voyages dans les pays d’Amérique du Sud, j’ai connu un Indien vivant près du Summum Supremum Sanctuarium. Il était un « Mama », une sorte de Mahatma. C’était un petit homme d’environ un mètre; il n’avait pas plus d’un mètre [de hauteur] et quelques centimètres. Ses cheveux étaient longs, son menton noir et long, vêtu d’une tunique, il ressemblait à un petit Christ maigre.

Il a commencé à parler de thèmes que j’avais écrits dans La Révolution de Belzébuth. Je lui ai dit: « Comment se fait-il, Frère Bernardino Alfaro Torres? » (Il a été baptisé de ce nom Latin par un missionnaire.) « Comment se fait-il que vous sachiez quelque chose au sujet de mon livre « La Révolution de Belzébuth », si vous ne savez ni écrire, ni lire… si vous êtes analphabètes? »

« Monsieur, nous, les membres de la tribu des Mamas, n’avons pas besoin de lire un livre. Nous l’examinons dans le Monde Astral. Le livre La Révolution de Belzébuth est un livre de la Déesse Nature et nous l’avons sur les autels de notre sanctuaires temples… »

C’était un homme étonnant: il connaissait tout le livre; il a parlé de Nirvana, d’une ville dorée dans le monde Nirvanique…

« Nous avons connu deux êtres illuminés et totalement illettrés. L’un était un Indien primitif (Frère Bernardino Alfaro Torres) de la Sierra Nevada de Santa Marta (Colombie). L’autre était le puissant gourou Litelantes, un grand Maître de la Justice Cosmique. Ces deux puissants initiés ont le privilège de posséder une Conscience continue. Dans des conditions privilégiées similaires, ces deux initiés possèdent des enseignements qui ne pourraient jamais être écrits, car ils seraient profanés s’ils étaient écrits. » – Les Mystères Majeurs par Samaël Aun Weor

À une autre occasion, j’étais avec les « Arhuacos ». Ils parlaient de Karma, mais ils ne le firent pas comme le font les Théosophes ou les pseudo-Rosicruciens. Non; voir deux Arhuacos en train de parler dans un café était quelque chose de vraiment curieux; ils parlaient d’affaires: « Je dois de l’argent que mon parrain m’a prêté et je verrai comment je peux le lui payer. »

« J’ai déjà payé quelques traites, je vais voir si je peux obtenir un crédit, car j’en ai besoin pour mon affaire… »

« La dernière fois j’ai payé 500 pesos de crédit, je pense que je n’aurai aucun problème: je vais obtenir le crédit… »

Bien, tout était affaire. Toute personne profane croirait qu’ils parle d’affaires; non: ils parlaient d’affaire avec la Loi, du Karma et du Dharma, et ils le faisaient mieux qu’aucun pseudo-ésotériste, aucun pseudo-occultiste moderne ou érudit, mieux qu’Annie Besant et ses disciples.

Ils sont pratiques à cent pour cent et leur façon d’étudier mes livres a été à travers la Méditation. Comme ils ne savaient ni lire ni écrire, ils l’avaient fait à travers la Méditation, mais ceux qui savaient lire et écrire, les lisaient et les méditaient ensuite; mais la plupart d’entre eux ne savaient ni lire ni écrire. Leur centre intellectuel n’a pas été ruiné, comme le font les peuples civilisés, les soi-disant « civilisés » ou « bonachis », comme on l’appelle dans la Sierra Nevada.

Bernardino, l’Arhuaco, m’a déclaré: « Ces bonachis pensent qu’ils sont très cultivés, très civilisés, car ils ont de petites inventions comme des voitures, des avions, des bateaux et des jouets qui ne valent rien et ils ne connaissent rien aux Mystères de la Vie et de la Mort… » Que savent-ils au sujet d’un tel sage indigène, de ce véritable illuminé?

Alors, mes chers frères, ne détruisez pas le centre intellectuel, ni le centre émotionnel.

Une émotion doit d’abord passer par le filtre de la compréhension avant que le centre émotionnel puisse réagir. Nous devons devenir conscients de toutes nos perceptions, de tout ce que nous étudions, de tout ce que nous recevons.

Si vous étudiez attentivement mes livres Psychologie Révolutionnaire et La Grande Rébellion et que vous apportez cette connaissance au domaine pratique, au nom de la vérité, je vous dis que vous atteindrez l’Annihilation Bouddhique; alors vous établirez dans votre psychisme la normalité psychologique; vous serez comme les êtres tri-cérébrés du cosmos. Vous pourrez faire l’expérience directe de ce qui n’appartient pas au temps, de ce qui est au-delà du corps, des affections et du mental.

Ce sont mes derniers paroles. Si l’un de vous a quelque chose à demander en relation avec le thème, il peut le faire en toute liberté.

Question: Maître, vous avez parlé de l’abominable organe Kundabuffer. Est-ce que l’anomalie de notre psyché en provient?

Samael Aun Weor: En effet, l’anomalie de la psyché provient de l’organe Kundabuffer, car cet organe a cristallisé dans notre psyché toutes les mauvaises conséquences qui en sont à l’origine.

C’est-à-dire que les agrégats psychiques existent à cause de l’abominable organe Kundabuffer, sinon ils n’existeraient pas et, malheureusement, au sein de ces agrégats, la Conscience est piégée; à cause de cela, la Conscience est anormale. La Conscience (en nous maintenant) est la psyché qui fonctionne de manière anormale.

Les gens terrestres sont anormaux; il y a des cas cliniques qui sont actuellement étudiés par tous les frères du système solaire. C’est la cause, la principale raison pour laquelle de nombreux extraterrestres amènent une personne à étudier dans son laboratoire cosmique.

L’état anormal des peuples terrestres a attiré l’attention du cosmos: leur psychisme étrange, leur comportement étrange, n’a aucun rapport avec la culture cosmique de l’espace infini. Mais tout cela a été produit, malheureusement, à cause de l’abominable organe Kundabuffer.

Question: Une question Maître: Toute l’humanité est-elle tombée ou y a-t-il encore des êtres humains qui conservent leur hiérarchie primitive?

Samael Aun Weor: Bien, il y a de véritables humains qui ne sont pas tombés et qui conservent leur normalité.

Question: De cette époque?

Samael Aun Weor: Oui. Tous les habitants ne sont pas visibles pour les habitants du monde tridimensionnel d’Euclide. Dans la quatrième verticale de notre planète Terre, il existe d’autres humanités de chair et d’os qui sont normales; ils n’ont pas développé l’abominable organe Kundabuffer et continuent à se reproduire par le pouvoir de la Kriya-Shakti. Donc, les anormaux sont ceux qui vivent dans le monde tridimensionnel d’Euclide, ceux que l’on appelle communément les « terrestres ».

Question: Vénérable Maître, dans le Rituel Gnostique du Troisième Degré qui, comme nous le savons, vient de la sagesse Égyptienne (Le Livre des Morts), nous lisons ce qui suit: « Moi, défunt, je prononce les mêmes paroles quatre fois, » et « je souhaite que mes ennemis soient abattus et détruits » et « les Démons Rouges de Seth seront livrés à la grande destruction de l’abîme et du néant… » Quel est le sens de « je prononce les mêmes paroles quatre fois »?

Samael Aun Weor: Nous devons évidemment prononcer les paroles pour que le corps physique puisse marcher correctement ; les paroles sont à l’origine du verbe Astral; les paroles sont à l’origine de la naissance du Corps Mental ; les paroles sont à l’origine du corps de la Volonté Consciente. Ainsi, le verbe s’exprime sous quatre formes, afin de créer cette naissance quatre fois (physique, astral, mental et causal).

Et à propos des « ennemis », les Démons Rouges de Seth qui doivent être détruits dans l’abîme et le néant, évidemment, il faut que ce soit ainsi: nous devons les détruire. Maintenant, si nous sommes incapables, si nous ne nous engageons pas à détruire notre ego, le mal et ses éléments indésirables, la Nature, dans le monde souterrain, les détruira, dans le monde où nous n’entendons que des lamentations et des grincements de dents.

Je ne vous recommande pas de descendre dans ces régions [de cette manière] car on souffre trop. Oui, vous atteindrez la désintégration de l’ego dans les mondes infernaux; vous pourrez sortir de l’abîme et vous libérer de votre ego après des milliers d’années de souffrances, mais je ne le recommande pas, car là-bas, on souffre trop. Dans le monde submergé, il existe un matérialisme affreux; tout est plus dense. C’est mieux pour vous de faire le travail ici et maintenant, mais si vous ne voulez pas le faire maintenant, bien, la Nature le fera pour vous dans ces régions…

PAIX INVÉRENTIELLE

Samael Aun Weor

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Seriousness in the Esoteric Work

Savoir Écouter
Précarité de la Psyché Humaine