Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Commençons notre conférence ce soir; que chacun de vous fasse le maximum d’attention.

L’objectif fondamental de nos études ésotériques est d’atteindre la Christification.

Tout d’abord, il est nécessaire de comprendre ce qu’est le Logos. Les aspects ci-dessus sont remarquables: le Père, le Logos et le Saint-Esprit. Dans le monde Oriental, le Saint-Esprit est aussi appelé Maha-Chohan ou Seigneur Shiva.

Ici-bas, dans le monde de la forme, il existe trois aspects en corrélation avec les trois précédents, à savoir: le souffle, le sang et l’eau. Voyons le sceau de Salomon:

  • le triangle au-dessus: le Père, le Fils et le Saint-Esprit
  • le triangle en-dessous: le souffle, le sang et l’eau

Évidemment, se Christifier est remarquable, c’est sublime, c’est ce à quoi nous aspirons réellement.

Cependant, pour atteindre cette Christification, il est nécessaire de connaître l’ésotérisme Christique. Ceux qui pensent que le Christ est seulement une référence à un individu sacré appelé Yeshua Ben Pander, connu il y a 1976 ans et qui a enseigné la doctrine des Gnostiques, n’ont en réalité pas vraiment compris en profondeur le mystère Christique. Christ est l’Unité Multiple Parfaite, cela est évident.

Il y a trois vêtements de gloire:

  1. le glorieux corps de l’Ancien des Jours, qui est le premier et le dernier des mystères
  2. deuxièmement, le glorieux corps du Logos Intime
  3. troisièmement, le glorieux corps du Révélateur, qui n’est autre que le Saint-Esprit, le Révélateur

Néanmoins, ces glorieux corps doivent être créés. Normalement, les initiés possèdent les Corps Astral, Mental et Causal qu’ils ont créés dans la forge des Cyclopes [Magie Sexuelle, Tantra]. Cependant, pour se Christifier, il faut créer autre chose; il est nécessaire de créer les trois vêtements de gloire, le vêtement du Père, le vêtement du Logos et le vêtement du Révélateur, qui est le Saint-Esprit. Néanmoins, dans leur profondeur, ces trois vêtements appartiennent à l’Ancien des Jours. Ainsi, nous devons créer le vêtement pour l’Ancien des Jours; à savoir, nous devons créer le vêtement pour le Père, le vêtement pour le Chrestos ou Logos, et le vêtement pour le Révélateur ou le Consolateur, le Saint-Esprit. Puisque la Trinité est la Trois-Unité, à la fin, l’Ancien des Jours est le propriétaire des trois vêtements.

L’Ancien des Jours est le point à l’intérieur du cercle, la Grande Face, l’Omni-miséricordieux, la Miséricorde de la Miséricorde, l’occultisme de l’occulte, la Bonté de la Bonté.

Le Fils, le Logos, ne fait qu’un avec le Père et celui qui connaît le Fils connaît le Père. Les Trois – Pères, Fils et Saint-Esprit – émanent du Grand Souffle, profondément inconnaissable ; le Grand Souffle est ce rayon qui nous unit au Soleil Sacré Absolu; le Grand Souffle est le rayon de l’Okidanokh omniprésent, omnipénétrant, omniscient et omnimiséricordieux.

À l’aube de toute création, le Soleil Sacré Absolu expire le Grand Souffle, le très saint Okidanokh ou Okidanokh actif ; mais, ce rayon Okidanokh actif, omniomniprésent et omnipénétrant, ne peut créer ni effectuer aucune création. Il peut pénétrer dans toute unité cosmique qui naît à la vie, mais il ne restera jamais saisi ou piégé par aucune unité cosmique. Pour pouvoir créer, le Grand Souffle doit se diviser en trois ingrédients qui constituent le Saint Triamatzikamno, les trois forces originelles de la nature et du cosmos, à savoir:

  1. premièrement la Sainte Affirmation
  2. deuxième la Sainte Négation
  3. troisième Sainte Conciliation

Voilà les trois forces créatrices:

  1. positive
  2. négative
  3. neutre
  1. Père
  2. Fils
  3. Esprit Saint
trinity

Ces trois forces créent et recréent; mais, si elles fluent de manière dispersée, si elles ne visent aucun point donné, elles ne peuvent effectuer aucune création; mais lorsqu’elles se joignent à un point donné de l’espace, la création est immédiatement originée.

Pour que vous puissiez mieux me comprendre, je vais utiliser un exemple très humain: le masculin, l’élément masculin, représente la première force, la Sainte Affirmation. La femme, l’élément féminin, représente la deuxième force, la Sainte Négation. Maintenant, il y a une troisième force qui est la Sainte Conciliation; ainsi, si les forces masculine, féminine et neutre restent dispersées, si elles ne se rejoignent pas à un moment donné, la création ne peut pas se produire. Ainsi, lorsque les pôles positif et négatif, homme et femme, sont unis, alors la troisième force, la Sainte Conciliation, les concilie pour que la création soit réalisée. Ce qui se passe ici dans le Microcosme se produit également en-haut dans le Macrocosme, car comme ce qui est en-haut ainsi est ce qui est en-bas.

Le Soleil Sacré Absolu veut cristalliser à l’intérieur de nous les trois forces primaires de la nature et du cosmos. La Sainte Affirmation peut se cristalliser à l’intérieur de nous en faisant la volonté du Père sur Terre comme au Ciel. La Sainte Négation se cristallise à l’intérieur de nous lorsque nous apprenons à recevoir avec joie les manifestations déplaisantes de nos semblables en nous reniant ici et maintenant. La Sainte Conciliation, la troisième force, se cristallise à l’intérieur de nous lorsque nous créons les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être au moyen de l’accomplissement du Devoir Partkdolg de l’Être – c’est-à-dire lorsque, au moyen de la transmutation de l’énergie créatrice du Troisième Logos nous créons les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. C’est dans ces corps que la troisième force, le très sacré Saint Esprit, vient se cristalliser.

En résumé, nous devons commencer par la troisième force, qui est le Mercure de la Philosophie Secrète, le Mercure des Sages. Quand nous faisons en sorte que la troisième force se cristallise à l’intérieur de nous, elle fait de nous le Gentil-Homme plein de sagesse, plein d’omniscience, comme Kout Humi, ou Sérapis, ou Hilarion, etc.

Quand nous nous renions nous-mêmes, quand nous apprenons à recevoir avec joie les manifestations déplaisantes de nos semblables, quand nous apprenons à aimer nos ennemis, à rendre le bien pour le mal, à aimer ceux qui nous haïssent, qui nous maudissent, qui nous persécutent, alors la Seconde Force, la Sainte Négation, se cristallise à l’intérieur de nous, c’est-à-dire le Logos, le Chrestos, le Christus, Vishnu, Osiris. C’est ainsi que nous nous Christifierons.

Maintenant, la Sainte Affirmation prend forme, se cristallise à l’intérieur de nous lorsque nous faisons la volonté du Père sur Terre comme au Ciel. Ainsi, si on ne fait pas la volonté du Père, on ne peut pas faire en sorte que la première force se cristallise en nous. Tout d’abord, l’Adepte doit faire la volonté du Père; il ne doit jamais désobéir au Père.

Imaginez maintenant pour un instant un Adepte au sein duquel se sont cristallisées les trois forces: la Sainte Affirmation, la Sainte Négation et la Sainte Conciliation. Évidemment, il est un humain divin et ineffable, il est un Dieu avec un corps humain, il est un individu sacré dans le sens le plus complet du terme, et en d’autres termes, nous dirions: il est un Surhomme.

Je considère le Chrestos Cosmique comme une force transcendantale. En vérité, le Logos est en effet multiple; dans son unité, il a beaucoup de rayons. Chacun de ses rayons est caractéristique d’un Adepte Christifié; c’est l’Intérieur de l’Intérieur d’un Adepte Christifié.

La grandeur du Logos est sa capacité à travailler dans le Grand Œuvre. Le Logos doit expulser les marchands du temple avec le terrible fouet de la volonté. Le Christ Intérieur est ce qui compte. Malheureusement, les gens ne pensent qu’à un Christ historique, et c’est ainsi qu’ils se séparent de la réalité. Ils oublient que le Christ est ce qui est, ce qui a toujours été et ce qui sera toujours. Ils oublient que le Christ est la vie qui palpite dans chaque atome, comme il palpite dans chaque Soleil. Ils oublient que le Christ vibre d’instant en instant, de moment en moment. Incarner le Christ est fondamental.

Souvenons-nous: «Quiconque sait, la Parole donne pouvoir, personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, excepté celui qui incarne la parole.» Il est nécessaire de l’incarner.

Il a été dit que le Christ était né à Bethléem ou à Belen il y a 1976 ans. Mais Bethléem ou Belen en tant que village physique n’existait pas à l’époque du grand Kabir Jésus (Yeshua ben Pandira). Le mot Belen provient d’un mot Chaldéen qui rappelle la fameuse Tour de Bel, la «Tour de Feu». Dans 1 Corinthiens, Paul de Tarse dit à ses disciples: «Ne savez-vous pas que vos corps sont le temple du Dieu vivant, et que le plus haut habite en vous?» La tour de ce temple est la tête du corps. Le temple même de Salomon a la forme du corps humain. Vous l’avez déjà vu illustré, car nous en avons une dans notre institution. Ainsi, la Tour de Bel, la Tour de Feu, est formidable.

Ainsi, pour que l’Enfant d’Or de l’Alchimie, l’Enfant de l’Enfant, s’incarne à l’intérieur de l’Adepte, il est nécessaire que la Tour de Bel ait été construite. Quand est-ce construite? La tour est construite lorsque nous avons développé le feu solaire à l’intérieur de nous. Ainsi, dans ces conditions, l’Enfant de l’Enfant peut pénétrer à l’intérieur de nous pour prononcer le verbe d’or du premier instant.

Pourquoi appelons-nous le Christus incarné «l’Enfant de l’Enfant»? Expliquons le. En effet, l’Homme Réel demeure dans le Monde Causal. Lorsque le Logos veut venir au monde, il doit naître d’une vierge, puis pénétrer dans le Corps Causal ; de là il se projette, il pénètre dans le corps humain, dans la Tour de Bel. Oui, le Chrestos descend de son monde logoique pour s’exprimer dans le Monde Causal; alors dans le Monde Causal, il est l’Enfant de l’Enfant car, du point de vue Kabbalistique, il vibre dans Chokmah, se manifestant ainsi dans Tiphereth, le Monde Causal, il devient en fait «l’Enfant de l’Enfant». Ensuite, il pénètre dans le corps humain; ainsi, l’incarner est extraordinaire. La Christification ne serait en aucun cas possible si nous ne l’incarnons pas d’abord.

Un Grand Œuvre est assigné aux Magnes Intérieur de l’Alchimie lorsqu’il s’incarne. Il doit éliminer de nous les marchands du temple. Il doit se sacrifier effroyablement, devenir un homme parmi les hommes, se promener dans les rues sans être reconnu par personne, être calomnié, détesté, etc.

Le Fils de l’Homme est condamné par trois types de personnes.

  1. Premièrement: les Prêtres du temple – c’est-à-dire les religions de tous les temps, les dévots de tous les temps.
  2. Deuxièmement: les Scribes le condamnent – c’est-à-dire les intellectuels de son temps ne l’acceptent pas.
  3. Troisièmement: les Anciens, les gens pleins d’expérience, très judicieux, aux nombreuses vertus.
christ-condemned

Ils le jugent tous à travers leur propre perspective psychologique, ils ne le comprennent pas, ainsi, ils l’excommunient. Donc, frères, en fait, le Fils, le Chrestos incarné, est détesté par les multitudes, détesté par les Prêtres, abhorré par les Scribes, répudié par les Anciens. Le Chrestos ne rentre pas dans les moules humains, donc, pour une telle raison, il est rejeté.

Le Chrestos est révolutionnaire par nature. Il est terriblement rebelle. Il est au-delà du bien et du mal; les forces du bien ne le comprennent pas, les forces du mal le haïssent. Il agit conformément à ce que nous pourrions appeler une compréhension profonde et individuelle.

Par conséquent, mes frères et sœurs bien-aimés, la Christification est fondamentale, mais il est nécessaire que le chemin soit connu. C’est difficile au début, très assidu au milieu et terriblement dangereux à la fin.

Il est possible que celui qui essaie de se Christifier, de bien marcher au début, il est possible pour lui de bien marcher au milieu, mais il est possible qu’il peut échouer à cause des forces du bien ou peut-être à cause des forces du mal. Il est possible d’échouer à cause du bien et il est possible d’échouer à cause du mal. Pour cette raison, ceux qui réalisent la Christification sont très rares.

Dans une cheminée en Europe, à l’intérieur de la maison d’un Alchimiste, trois grenades ont été trouvées; que représentent ces trois grenades? Elles représentent les Trois Purifications par le fer et par le feu, que doit traverser celui qui tente de réaliser la Christification. Si vous observez un crucifix, vous verrez trois clous de fer et, au-dessus, le mot INRI (Ignis Natura Renovatur Integra): «La nature est sans cesse renouvelée par le feu».

inri

Et que signifient les trois clous de fer? Ce sont les Trois Purifications par le fer et le feu.

Dans la Première Purification, l’Adepte doit travailler intensément dans le champ initiatique et ésotérique.

Dans la Seconde Purification, l’Adepte doit travailler intensément dans les sphères de la Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Dans la Troisième Purification, l’Adepte doit nécessairement passer par l’Initiation de Judas dans la lune noire.

Voilà les Trois Purifications. Le Christ a dit à Pierre:

«Avant que le coq ne chante, tu me renieras trois fois.» – Matthieu 26: 34

Premier Reniement: Première Purification. L’initié doit descendre pour travailler avec le feu et l’eau, origine des mondes, des bêtes, des humains et des Dieux. Toute authentique Initiation Blanche commence dans la Neuvième Sphère. C’est là que Mars descend pour tremper son épée afin de conquérir le cœur de Vénus; Hercule, afin de nettoyer les écuries d’Augias; Persée afin de couper avec son épée flamboyante la tête de la Méduse.

Dans la Seconde Purification, l’Adepte doit travailler dans les mondes infernaux, dans les sphères de la Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, pour affronter toutes les horreurs du cosmos, pour aller au-delà de l’Aqueronte, naviguer dans la barque de Charon vers l’autre rive, subir l’innommable dans le trône de Dis, dans la ville maudite, vivre pendant un temps parmi les condamnés; voilà les horreurs.

Dans la Troisième Purification, l’Adepte doit faire face à des horreurs que nous ne soupçonnons même pas à distance. Je vous ai souvent dit que la lune psychologique avait deux aspects, à savoir celui qui est connu et celui qui est inconnu, le visible et l’occulte. Dans l’aspect caché de la lune psychologique, nous avons des éléments que nous n’accepterions jamais d’avoir, qui ne peuvent être dissous qu’à travers l’Initiation de Judas Iscariot.

Ainsi, frères et sœurs, une fois que l’Adepte a passé les Trois Purifications basées sur le fer et le feu, l’Ascension du Chrestos est réalisée à l’intérieur de nous, la Résurrection intime du Logos dans les sens psychosomatique et mystique, dans l’aspect psychique, purement psychologique transcendantal ; alors l’Adepte est converti, pourrait-on dire, en une colonne du temple. Pour cette raison, l’Apocalypse déclare:

«Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il ne sortira plus.» – Apocalypse 3:12

Et voilà la grandeur: devenir une colonne vivante du temple de Dieu et ne plus sortir. Il est donc bon que vous compreniez ce qu’est la Christification.

Aux frères et sœurs Vénézuéliens et Sud-Américains, je dois dire ceci: dans ces pays d’Amérique du Sud, les frères et sœurs Gnostiques se préoccupent seulement d’initiations, de degrés, de pouvoirs, mais en réalité, ils ne sont pas préoccupés de se renier, même si le Grand Maître a dit,

«Quiconque viendra après moi, qu’il se renier, prenne sa croix et me suive.» – Matthieu 16:24

Dans les pays d’Amérique du Sud, ils ne s’inquiètent pas de la dissolution de l’ego, et cela m’a suffisamment inquiété pour me faire craindre qu’en Amérique du Sud, nous aurons une grande moisson de Hasnamussen à double centre de gravité.

Si ces frères et sœurs se consacrent exclusivement à la transmutation sexuelle, ils obtiendront la création des Corps Existentiels Supérieurs de l’Être; néanmoins, s’ils ne travaillent pas correctement, en éliminant le Mercure Sec, c’est-à-dire les éléments psychologiques indésirables que nous portons dans notre intérieur, ils échoueront évidemment, ils deviendront, je le répète, des hasnamussen à double centre de gravité, ainsi, ils vont lamentablement échouer. On pourrait créer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, mais si on n’élimine pas l’ego, on ne pourrait pas devenir Christifié et c’est la Christification qui compte.

Ainsi, mes frères et sœurs bien-aimés, le Soleil de minuit, le Logos, vous invite à la Christification.

Nous devons comprendre qu’au moyen du feu lunaire Vulcanique, nous pouvons créer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, mais qu’il faut aller au-delà: il est nécessaire de créer les trois vêtements de gloire – le vêtement du Père, le vêtement du Logos et le vêtement du Saint-Esprit – et cela ne serait pas possible si nous n’éliminions pas de nous-mêmes tout le Mercure Sec [ego] que nous portons dans notre intérieur.

Quand on comprend ce travail de manière intégrale, sans aucun doute, au moyen de la transmutation de l’Exiohehary – c’est-à-dire du sperme sacré [matière sexuelle, qu’il soit masculin ou féminin] – nous élaborons le Mercure des Sages. Ce Mercure, associé au Soufre, qui est du feu avec du Sel sublimé, monte massivement à travers la moelle épinière jusqu’au cerveau. C’est l’Azoth, l’INRI. Sans aucun doute, le surplus de cet Azoth se cristallise en octaves très intimes.

tree-of-life-bodies

Dans la première cristallisation, le Corps Astral se forme dans notre organisme. On sait qu’on a un Corps Astral quand on peut l’utiliser, quand on peut marcher avec, quand on peut bouger avec lui.

Dans la seconde cristallisation, dans la seconde octave vibrante liée aux sept notes de la grande échelle musicale, le corps du mental individuel se cristallise. On sait que l’on possède un mental individuel quand on peut l’utiliser, quand on peut voyager avec lui à travers l’espace extérieur, quand par nous-même et directement on peut appréhender ou saisir toutes les vérités cosmiques de la Nature.

Dans la troisième cristallisation, dans une troisième octave lié aux notes, Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, le Corps Causal, le corps de la volonté consciente prend forme à l’intérieur de nous. Évidemment, on sait que l’on possède le corps de la volonté consciente quand on marche avec lui, quand on voyage à travers l’espace avec lui.

L’Homme Causal est l’homme véritable, tout le reste lui est ajouté. Le Corps Mental, le Corps Astral et le corps physique sont des vêtements. L’homme véritable est l’Homme Causal. C’est pourquoi, lorsque le Chrestos veut venir au monde, il doit d’abord pénétrer dans l’Homme Causal, puis dans l’homme physique ou physique-psychique-mental. Sans aucun doute, l’Homme Causal connaît la loi de cause à effet; ainsi, lorsque le Chrestos entre dans l’Homme Causal, l’Enfant de l’Enfant brille alors dans l’Homme Causal. Ensuite, le Chrestos vient et entre dans l’organisme humain. Il est nécessaire de comprendre tout cela, mes chers frères et sœurs.

Sans aucun doute, si quelqu’un a créé les Corps Astral, Mental et Causal, celui-ci deviendrait un Être Humain; il recevrait ses principes psychiques et spirituels et serait transformé en un véritable Humain. Néanmoins, devenir une personne humaine est une chose, et atteindre le statut de Christ est une autre chose très différente. Donc, pour que le Christ pénètre à l’intérieur d’un homme, il doit travailler intensément avec le feu et l’eau – je répète, l’origine des mondes, des bêtes, des humains et des Dieux.

Une fois que le Christ est déjà incarné, au début, il naît comme une créature faible et innocente, mais au fil du temps, le Chrestos se développe et se développe au sein de notre nature psychique, psychosomatique, et même aussi mystique-sensorielle, et enfin le Grand Œuvre est effectué.

Le Chrestos doivent éliminer tous les éléments indésirables que nous portons dans notre intérieur. Il souffre, travaille beaucoup. Il doit vivre à l’intérieur de nous tout le Drame Cosmique, comme il est écrit dans les Quatre Évangiles. Les multitudes demandent sa crucifixion. Les multitudes crient: «Crucifixia! Crucifixia! Crucifixia!» Quelles multitudes? Les multitudes de «Moi» que nous portons dans notre intérieur. Finalement, ils le capturent, ils le conduisent devant les autorités, à savoir Pilate, Caïphe, Hérode, etc.

N’oubliez pas que nous avons «trois traîtres» à l’intérieur de nous, à savoir:

  1. Premièrement, le démon de la mauvaise volonté, Caïphe.
  2. Deuxièmement, le démon du mental, Pilate, qui se lave les mains, qui se déclare innocent, justifie ses pires erreurs, cherche des évasions, etc.
  3. Troisièmement, le démon du désir, représenté par Judas Iscariot.

Voilà les trois traîtres. En les résumant de bas en haut, nous devrions d’abord faire face à Judas, le démon du désir, ensuite à Pilate, le démon du mental, et enfin à Caïphe, le démon de la mauvaise volonté.

Ces trois traîtres sont les trois furies. Ces trois traîtres, je le répète, sont à l’intérieur de nous, ici et maintenant; ils ont des expressions différentes, ils sont, dirions-nous, personnifiés par divers «Moi» hiérarchisés dans notre psyché.

Le Chrestos doit désintégrer les trois traîtres, mais combien le Chrestos doit souffrir à l’intérieur de nous! Ses souffrances sont écrites dans les Quatre Évangiles. Qu’il est attaché à la colonne…? Vérité! Qu’il doit recevoir cinq mille fouets et plus…? Certain! Qu’il soit couronné de sa couronne d’épines…? Personne ne peut en douter! Qu’il soit blessé, insulté, giflé…? C’est aussi très vrai!

Les trois traîtres le jugent. Pilate lui ordonne d’être fouetté. «Ecce Homo», dit Pilate, «Voici l’Homme»

Ecce-Homo-1

Le Chrestos, le Logos, subit l’innommable quand il s’incarne.

La souffrance du Chrestos ne date donc pas exclusivement de 1976 ans, non! Il n’est pas simplement historique. Il doit passer par toute sa Via Crucis à chaque fois qu’il vient au monde. Chaque fois qu’il est incarné, il doit subir l’innommable. Le Seigneur doit souffrir l’indicible. Enfin, il est crucifié dans le monde des causes naturelles. Les multitudes le grondent. Ensuite, il repose dans son saint sépulcre. Alors, finalement, lorsque la Troisième Purification est terminée, il se lève de son sépulcre de cristal pour ressusciter dans l’Homme et d’agir et de travailler pour l’humanité.

Le Chrestos Ressuscité dans l’Homme dévoile tous les mystères ; il enseigne les Extérieurs, et pas seulement les Extérieurs, mais les Extérieurs des Extérieurs, et pas seulement les Intérieurs de chacun, mais les Intérieurs des Intérieurs.

Chaque fois que le Logos ressuscite à l’intérieur d’un Homme, il effectue un travail monumental. Ainsi, voilà comment cela est écrit, et voilà comment cela se passe. Il doit ré-instruire les sept et les douze, les douze pouvoirs et les vingt-quatre Anciens, et les soixante-douze et les quatre, etc.

Les douze Apôtres sont cités dans l’ésotérisme Christique. Qui sont les douze? Ils sont dans les Évangiles. Mais en effet, ces douze puissances sont douze parties de l’Être de chacun de nous. Ceux qui pensent que les douze Apôtres sont seulement douze personnages historiques se trompent totalement. En effet, les douze sont douze parties de l’Être de chacun de nous.

apostles

Quant à moi, je ressens un grand respect, une vénération infinie pour Jacques l’Ancien. Écoutez, je ne fais pas référence à Jacques, le Jacques historique, datant d’il y a quelques milliers d’années. Non, je ne parle pas de lui. Je répète: je ressens une grande admiration pour mon Jacques intérieur, qui n’est autre que le Mercure des Sages. Nous savons très bien que le Mercure des Sages est l’âme métallique du sperme sacré, l’Exiohehary.

Fabriquer du Mercure était toujours un secret qui n’a jamais été révélé. Les Alchimistes étaient silencieux. Beaucoup de gens commencent à travailler dans le Grand Ouvrage et ils le font même sans soin, sans savoir comment le faire.

Prenons en compte que la Genèse ne se trompe jamais:

«Et Dieu dit… qu’il sépare les eaux des eaux… et sépare les eaux qui étaient sous le firmament des eaux qui étaient au-dessus du firmament: et il en fut ainsi.» – Genèse 1: 6, 7

C’est avec les eaux supérieures que nous faisons le Mercure des Sages. Ces eaux supérieures sont noires au début et sont représentées par un corbeau noir. Ils deviennent blancs, mais ils ne sont pas immédiatement immaculés; ils doivent passer par quelques changements, ils doivent devenir visqueux, épais, lourds, avant d’être blanchis. Finalement, ils deviennent jaunes; le Mercure est jaune. Lorsque les eaux sont devenues jaunes, elles peuvent être fertilisées par le Soufre.

En Alchimie, quatre animaux caractérisent ces opérations Alchimiques. Le premier animal est le corbeau noir qui représente les eaux noires. Le deuxième animal est la colombe blanche qui représente les eaux blanches. Le troisième animal est l’aigle jaune qui représente le Mercure jaune. Le quatrième animal est le faisan rouge qui représente les eaux fertilisées par le Soufre, c’est-à-dire le feu.

Lorsque les eaux sont fertilisées par le feu, elles initient leur montée à travers la moelle épinière. Alors, il est dit que l’Initié a éveillé la Kundalini, le feu. Cette Kundalini – c’est-à-dire un mélange de Sel, de Soufre et de Mercure – monte à travers la moelle épinière jusqu’au cerveau.

Le surplus de ce Mercure fécondé se cristallise, comme je vous l’ai déjà dit, en les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être.

Ainsi, mes frères et sœurs bien-aimés, c’est ainsi que l’on entre dans le travail de création des Corps Existentiels Supérieurs de l’Être, qui nous transforment en un Humain réel, en un véritable Humain.

Mais, si l’on veut dépasser le simple Être Humain, si l’on veut se Christifier, il faudra sans doute éliminer la totalité du Mercure Sec, c’est-à-dire tous les éléments indésirables que nous portons dans notre intérieur; c’est ce qui est fondamental.

Maintenant, vous pouvez voir à quel point le Mercure est important, comment il sert à la cristallisation à l’intérieur de nous des Corps Existentiels Supérieurs de l’Être. Ce Mercure est, je le répète, l’âme métallique du sperme. Ce Mercure, c’est Jacques, l’Apôtre Jacques, dans notre intérieur.

Jacques est représenté avec une coquille sur son chapeau qui ressemble à une étoile brillante. Nous savons très bien que l’étoile à sept pointes caractérise les enfants du Soleil. Jacques porte un bâton, un roseau ou une canne, symbole de la moelle épinière de l’Adepte, et une citrouille [gourde] contenant l’eau de vie. Il porte également entre ses mains l’Apocalypse, le livre de l’Apocalypse, qui est le livre de la sagesse, dans lequel sont écrits toutes les règles de l’Alchimie, toute la science des Alchimistes du Moyen Age.

saint-james-the-greater

Vous comprendrez maintenant pourquoi je ressens une telle admiration pour le bienheureux protecteur du Grand Ouvrage. Mais, écoutez, il n’est pas en dehors de nous. Jacques l’Ancien est à l’intérieur de nous. Pierre est également à l’intérieur de nous et nous enseigne tout le travail du Grand Œuvre. Néanmoins, il ne fait aucun doute que les principaux enseignements concernant le Grand Œuvre sont reçus par l’intermédiaire de Jacques.

Par l’intermédiaire de Jacques l’Ancien, le Père de toutes les Lumières, nous fait connaître la science transcendantale du Grand Œuvre.

À l’intérieur de nous se trouve également Jean, le verbe, la Parole cachée au fond de l’arche, attendant le moment précieux pour être éveillé.

À l’intérieur de nous se trouve également Marc, qui s’occupe de l’Onction Gnostique. C’est pourquoi lorsque nous assistons au rituel, nous devons prendre avec joie sur les lèvres le pain et le vin de la transsubstantiation. Le pain et le vin sont chargés d’atomes solaires Christiques au moyen du rite. Oui, le pain et le vin sont remplis d’atomes Christiques de très haut voltage. Ainsi, lorsque nous recevons l’Onction Gnostique, à travers le pain et le vin, les atomes Christiques pénètrent dans notre estomac. Ainsi, ces atomes Christiques se propagent dans tout notre organisme. C’est comme cela qu’ils nous aident. Ils nous inspirent, ils nous aident. Le pain et le vin sont extraordinaires pour la Christification. Recevoir l’Onction Gnostique est toujours essentiel, car nous avons tous besoin des atomes du Christ Cosmique, car nous sommes tous lourds et maladroits. Nous avons donc besoin de cette aide, qui ne peut nous être fournie que par le Chrestos dans chaque atome à l’intérieur de nos corps.

eucharist

Par conséquent, lors de la réception de l’onction, nous devons le faire avec une vénération infinie, avec un grand respect et avec un amour profond. N’oubliez pas que le pain représente le Mercure des Sages. N’oubliez pas que le vin représente le Soufre, c’est-à-dire le feu.

Nous devons libérer le Soufre de l’intérieur de ses prisons… C’est vrai! Nous avons besoin des différentes opérations arithmétiques du Mercure… C’est certain!

Nous devons séparer les différents éléments, les uns des autres. Il est nécessaire de séparer les éléments supérieurs des éléments inférieurs. Les éléments inférieurs des eaux de la vie doivent devenir clairs, précieux. Les éléments supérieurs de ces eaux doivent tout de même être mélangés au feu. Ce sont les processus du travail, de l’ésotérisme de grande industrie, qui consiste à séparer le supérieur de l’inférieur. Il est nécessaire de monter et de redescendre et de remonter et de redescendre, afin de prendre le pouvoir d’en haut et le pouvoir d’en bas, et de devenir ainsi des rois de toute la création.

«Il monte de la Terre jusqu’au ciel», déclare Hermès Trismégiste, puis redescend, puis remonte et redescend. C’est ainsi que vous aurez le pouvoir sur toutes choses. Vous devez séparer le supérieur de l’inférieur avec une grande industrie.

Je vous montre le chemin qui mène à la Christification, donc ne manquez jamais d’assister à l’onction [communion]. Cependant, il est préférable que le vin soit élaboré à partir de raisins purs. Pour l’Onction Gnostique, ici, en ces temps, il ne nous est pas justifié d’acheter le jus de raisin vendu sur les marchés, car cela indique un manque d’amour de la part de nos frères et sœurs. Quand les raisins sont abondants, il faut boire le jus de la vigne, le jus du raisin pur.

Observez comment la force du Chrestos agit dans les vignes, comment elle pénètre dans les stocks, comment elle fait pousser la tige, la vigne, et comment toute cette force Logoique est finalement enfermée dans le raisin.

Le prêtre en extase perçoit la substance du Chrestos dans le vin, il la sépare donc pour qu’il puisse agir au sein de l’organisme. Le prêtre en extase perçoit la force Christique dans le pain, dans le blé et sépare cette force afin qu’elle puisse agir à l’intérieur de l’organisme humain.

Ainsi donc, lorsque nous recevons le pain et le vin de la transsubstantiation, nous introduisons dans notre intérieur des atomes Christiques de très haut voltage, qui nous aidera, qui nous assistera efficacement dans ce travail.

INRI [Ignis Natura Renovatur Integra]. N’oubliez donc pas, mes chers frères et soeurs, ce qu’est le feu. Le Chrestos est le feu du feu, la flamme de la flamme, la signature astrale du feu.

Qui connaît le mystère du feu? Qui l’a révélé? En effet, le feu continue d’être une énigme. Si nous allumons, si nous frappons une allumette, en la frappant, nous verrons le feu. Vous pourriez dire que le feu est le résultat de la combustion! Mais, ce n’est pas le cas! Qui a fait bouger l’allumette? Écoutez, il était nécessaire que le feu soit dans notre sang, dans nos veines, c’est-à-dire qu’il nous fallait de l’énergie pour que l’allumette puisse être frappée, pour que le feu à l’intérieur de cette allumette puisse apparaître. Pourquoi le feu est-il apparu? Est-ce qu’il est apparu comme un résultat de la combustion? Absurde!Au contraire, la combustion est le résultat du feu qui était verrouillé, latent. Il suffisait que son enveloppe soit retirée… pour qu’elle puisse apparaître.

Le feu n’a pas de commencement, il n’a pas non plus de fin. Les créatures entrent dans le monde au moyen du feu. Ils meurent, leur vie finit quand le feu cesse. Ils se développent, ils se reproduisent au moyen du feu; ils finissent leur existence quand le feu cesse. L’essence que nous portons dans notre intérieur, qui est malheureusement embouteillée dans tant d’éléments psychiques indésirables, est feu. Lorsque les différents ingrédients dans lesquels l’essence est embouteillée sont détruits, l’essence reste alors dans notre intérieur transformée en une boule de feu, puisqu’elle est feu, c’est le feu du Chrestos, le Logos.

La signature astrale du feu est ce qui compte et c’est le Chrestos.

Si nous frappons un rocher avec du fer acéré, nous verrons le feu sauter; ce feu vivant est le Logos, le Chrestos. Le Chrestos est crucifié dans cette grande création; il est le feu, le feu cosmique. Le Chrestos n’est pas le feu ordinaire et ordinaire, mais le feu du feu, la flamme de la flamme, la signature astrale du feu.

Ce feu brûle sans cesse dans tout ce qui est, dans tout ce qui a été, dans tout ce qui sera. C’est INRI. On a beaucoup parlé de Christ, d’énormes volumes ont été écrits pour tenter d’expliquer le Christ, mais dans la Gnose, il est expliqué par un mot de quatre lettres que vous pouvez lire au sommet de la croix en bois grossière: INRI C’est le Christ.

Le Christ est INRI, c’est-à-dire le feu, le feu solaire, le feu qui brûle dans toute la création.

«Mais le jour du Seigneur viendra à l’improviste comme un voleur.» – 2 Pierre 3:10

Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie que le feu brûlera dans cette nature. Tout cela va être brûlé par le feu, qui est le Chrestos. Le Chrestos doit brûler tout cela avec du feu pour qu’un Âge d’Or puisse survenir. Le Chrestos est le feu. L’Âge d’Or apparaîtra après que tout ait été consumé par le feu vivant et philosophale.

Avec la présence d’Hercolobus, ce que je déclare ici deviendra un fait. Hercolobus attirera le feu à la surface, le feu liquide qui existe à l’intérieur de la Terre. Ensuite, des volcans vont émerger partout, ce qui va vomir le feu et le magma, une partie de la croûte géologique va éclater, vomissant la totalité du feu. Ensuite, des fleuves de feu couleront partout, brûlant tout. C’est pourquoi il a été déclaré que le jour du Seigneur viendra à l’improviste comme un voleur. Voyez ici une réalité énorme.

Bien, mes frères et sœurs bien-aimés, je vous donne maintenant la possibilité de demander ce que vous voulez demander ou de dire ce que vous voulez dire. Alors voyons…

Merveilleux, je vois qu’un frère a quelque chose à dire. Que personne ne reste avec des doutes. Ainsi, vous devez demander. Rappelez-vous que Parsifal n’a pas pu devenir Roi du Graal la première fois, car il n’a pas posé de question sur la raison des douleurs infligées à Amfortas. Alors entendons le frère.

Question: Maître, de quelle manière les forces du bien gênent-elles le chemin de la personne qui recherche la Christification?

Samael Aun Weor: Je précise: Le Christ est au-delà du bien et du mal. De toute évidence, vous devez toujours compter sur les forces du bien et du mal. Si, en cet instant, vous voulez dépasser le bien et le mal, bien, vous ne pouvez pas, vous ne pouvez pas encore, mais un jour arrivera dans lequel vous dépasserez les forces du bien et les forces du mal, alors vous comprendrez mes paroles. Maintenant, vous n’êtes pas encore préparé à cela. Maintenant, vous marchez avec les forces du bien. Cependant, vous devez commencer par devenir plus judicieux, car les «Moi» du bien sont également préjudiciables, ils ne savent pas comment faire le bien… Par exemple: quelqu’un (qui fume de la marijuana) vient nous demander l’aumône. Ainsi, un bon «Moi» à l’intérieur de nous met notre main dans notre poche et lui donne l’aumône; on croit alors qu’on a fait une bonne action, alors qu’en fait on a fait un acte mauvais (puisque cet argent va être utilisé pour la marijuana)… Un autre bon «Moi» à l’intérieur de nous, attristé par l’apparence de quelqu’un (peut-être un ivrogne), lui donne de l’argent pour que l’ivrogne puisse aller boire au bar. Ainsi, les bons «Moi» effectuent généralement le bien quand ils ne le devraient pas (car ils ne savent pas faire le bien).

Les bons «Moi» sont ces Pharisiens hypocrites que tout animal intellectuel misérable porte dans leur intérieur (chacun de nous a un Pharisien intérieur). Le «Moi» Pharisien ne parle que de choses saintes, c’est très bien, extrêmement bien, le meilleur. Néanmoins, maintenant vous pouvez voir qu’ils sont comme des sépulcres blanchis qui «semblent beaux, mais sont pleins d’ossements d’hommes morts et de toutes sortes de pourriture.» Les Pharisiens hypocrites «nettoient l’extérieur de la coupe et du plat, et paraissent en apparence justes aux hommes, mais en dedans ils sont sales.» Les Pharisiens hypocrites s’occupent d’un côté du plat et du verre et nettoient beaucoup l’extérieur, mais à l’intérieur ils sont tous sales (il n’y en a aucun qui ne possède pas le «Moi» Pharisien). Oui, le «Moi» Pharisien est un prototype du bien à l’intérieur de chacun de nous: très bon, très serviable, mais il condamne le Christ, il condamne le Christ chaque fois qu’il vient au monde.

Bien, ça y est, ce que j’ai dit est dit!

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Christification

La Loi Trogoautoegocrate Cosmique Commune
Culte du Feu
Catégories : Conférences de Samael Aun Weor