Étymologies, significations et définitions des mots spirituels, religieux et philosophiques commençant par la lettre C.

Cabeiri

Orthographié diversement comme Cabiri, Kabeiroi, Kabirs, etc.

« Les huit Kabirs, ces dieux sémitiques, puissants, ineffables et terriblement divins (qui furent plus tard adorés par les Grecs et les Romains, et dont le sanctuaire principal se trouvait toujours à Samothrace) sont intimement liés au saint huit, au symbole sacré de l’infini. Les huit Kabirs sont les enfants d’Epheste ou de Vulcain et une adorable fille de Protée. Ils sont nés du feu sacré (qui se manifeste dans les terribles profondeurs de la Terre) par l’action de forgeage de Protée sur cette substance universelle qui a naturellement la propriété de prendre toute forme. Ces huit Kabirs sont les intelligences fondamentales de cette Nature. Ce sont les extraordinaires régents des grands mystères de la vie et de la mort. Selon une très ancienne tradition ésotérique, l’un de ces huit Kabirs a été assassiné par l’un de ses frères; cependant, plus tard, il a été ressuscité avec l’aide d’Hermès. Cela nous rappelle la mort symbolique et la résurrection de Hiram, Osiris et Jésus qui doit être compris en profondeur par le M.M. » – Samael Aun Weor, Le Chemin Étroit

« Par conséquent, ces huit frères sont les recteurs de la nature, les générateurs des phénomènes vitaux, les régulateurs de toutes les activités fondamentales de cet organisme planétaire sur lequel nous vivons. » —Samael Aun Weor, Enseignements Cosmiques d’un Lama

Cagliostro

« Cagliostro était un disciple du comte Saint Germain. Cagliostro était un Alchimiste; il transmutait le plomb en or et fabriquait de véritables diamants. Ce maître était connu dans des endroits différents du monde, sous différents noms dans différents pays. Il était connu avec le noms suivants: Tis-chio, Milissa, Belonte, DÌanna, Fenix, Pellegrini, Balsamo, Mesmer, Harut et Cagliostro. Cette célèbre lignée historique a été enregistrée par Alexandre Dumas dans son ouvrage intitulé The Queens Necklace. Cagliostro avait de nombreux disciples Alchimistes à Strasbourg Il a été jugé et persécuté par l’Inquisition, envoyé dans la bastille et plus tard dans la forteresse de Leone. L’Inquisition l’a condamné à mort, mais l’énigmatique et puissant comte Cagliostro a mystérieusement disparu de la prison. La mort n’a rien pu faire à Cagliostro. » – Samael Aun Weor, Le Message du Verseau

Caïphe

Le grand prêtre des évangiles Chrétiennes qui a poussé à la crucifixion de Jésus. Il symbolise le Démon de la Mauvaise Volonté, l’un des trois traîtres à l’intérieur de nous qui trahit le Christ intérieur.

« Les multiples agrégats psychiques dans nos profondeurs psychologiques crient pour la crucifixion du Seigneur Intime. Sans aucun doute, chacun de nous porte trois traîtres dans notre psyché: Judas, le Démon du Désir; Pilate, le Démon du Mental; et Caïphe, le Démon de la Mauvaise Volonté. Ces trois traîtres crucifient le Seigneur des Perfections au plus profond de notre âme. » – Samael Aun Weor, La Grande Rébellion

« Il est écrit que tout animal intellectuel porte à l’intérieur l’horrible Caïphe, le troisième traître d’Hiram Abiff. Si Judas, le terrible Démon du Désir, l’abominable Apopi, est ainsi si dépravé, si Pilate le ténébreux du mental, le hideux démon Hai, nous cause tant de douleur avec ses justifications indignées et le lavage de ses mains, alors, que pouvons-nous dire de l’horrible Caïphe? J’ai vu mon propre (Démon de la Mauvaise Volonté) monter pas à pas tout au long des escaliers. Il est incontestable qu’il possédait un aspect Césarien, imposant et terrible… Réduire en poussière cosmique ce pervers Démon de la Mauvaise Volonté n’est possible qu’avec le pouvoir de la Mère Divine Kundalini, le serpent igné de nos pouvoirs magiques. » – Samael Aun Weor, Enseignements Cosmiques d’un Lama

Caïn

(Hébreu קין) Kain, Qayin ou Kayin. Fils d’Adam et Eve. Le nom Kahyin signifie littéralement « posséder ». Caïn, comme tous les symboles ésotériques, a des significations différentes.

« Et Adam connut Ève sa femme; et elle conçut, et enfanta Caïn, disant: J’ai acquis un homme du Seigneur. » – Genèse / Beresheet 4: 1

  1. « Le mental est appelé Caïn. Le mental est un chasseur. Le mental cherche des fortunes, des positions sociales, la renommée. Ce mental est utilisé par les scélérats qui savent tout pour triompher; ils se sentent sages et puissants avec ce mental lunaire animal qui est bien cultivé. […] Nous devons tuer Caïn, qui est le mental lunaire. Ce mental est sans valeur et il doit être éliminé. Il doit être tué parce qu’il est animal. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale
  2. « La troisième Race Racine, le peuple Lémurien, est née (toujours par modification) de l’Hyperboréen. Cette race était la séparation hermaphrodite Caïn et Abel, qui vivait sur le gigantesque continent Mu, ou Lémurie comme on l’appelait plus tard, qui était situé dans l’océan Pacifique. » – Samael Aun Weor, La Magie des Runes
  3. קין (Kuf, Iod, Nun-Sophit) signifie « forgeron », comme dans le forgeron de métal, ou plus précisément comme dans le forgeron de lame, une compétence requise (ou kenning = connaître) de l’Alchimie (la fusion des métaux). Ainsi, le nom (Caïn) dans le livre de la Genèse est une appellation descriptive pour les Alchimistes.

Cancer (maladie)

« (L’influence zodiacale du) Cancer produit la maladie qui porte son nom. Le cancer (la maladie) est le karma des fornicateurs. » – Samael Aun Weor, Cours Zodiacal

Le Gnosticisme universel présente à l’humanité plusieurs remèdes pour l’horrible maladie du cancer. Voir le livre Médecine Ésotérique et Magie Pratique par Samael Aun Weor.

Cancer (zodiaque)

(21 Juin au 22 Juillet) Le quatrième signe du zodiaque. Dirigé par la lune et lié à l’élément eau.

« Les natifs du Cancer sont tenaces et, comme le crabe, ils préfèrent perdre une jambe que de perdre leur proie. Les natifs du Cancer triomphent lors de longs voyages. Pendant le premier quart de lune et pendant les pleines lunes, leurs entreprises sont menées avec succès. Le caractère des natifs du Cancer varie selon les cycles de la Lune. Les natifs du Cancer sont romantiques et sentimentaux mais quand ils se mettent en colère, leur colère est terrible. » – Samael Aun Weor, Manuel de Magie Pratique

Capricorne

(22 Décembre au 19 Janvier) Le dixième signe du zodiaque. Dirigé par Saturne et lié à l’élément terre.

« Les natifs du Capricorne sont pessimistes et mélancoliques. Les natifs du Capricorne ont une grande aptitude à gagner leur pain quotidien. Les natifs du Capricorne sont travailleurs et industriels et ont un sens élevé de leur propre responsabilité morale. Un Judas qui les trahit ne manque jamais dans leur vie. Chaque Capricorne doit vivre une tragédie amoureuse… une terrible trahison de l’amour. » – Samael Aun Weor, Manuel de Magie Pratique

Caractéristique Principal

Voir: Caractéristique Psychologique Particulier.

Cathexis

Un terme couramment utilisé par Sigmund Freud qui fait référence à l’énergie psychique (sexuelle) investie dans une formation mentale particulière.

« L’énergie psychique, le cathexis, se transformant en force exécutive, est formidable. Les réserves d’intelligence sont les différentes parties de l’Être et sont dénommées cathexis liés ou énergie psychique dans un état potentiel et statique. Le cathexis lié nous oriente dans le travail lié à la désintégration de l’ego et à la libération du mental. Le cathexis lié, contenu dans le mental, nous guide dans le travail lié à la Psychologie Révolutionnaire et à la Révolution Intégrale. Les valeurs de l’Être constituent le cathexis lié. Seul le cathexis lié peut libérer le mental à travers la désintégration des éléments psychiques indésirables qui ont été séparés au moyen d’une analyse structurelle et transactionnelle. Le cathexis lié est différent du cathexis lâche, car ce dernier est l’énergie psychique que l’ego utilise pour dominer le mental et le corps pour sa manifestation. Nous devons permettre au cathexis lié (qui est l’énergie psychique dynamique) d’être celui qui dirige notre existence. Nous devons travailler psychologiquement pour que le cathexis lié entre en activité pour dominer et gouverner le cathexis libre. Ce cathexis libre est l’énergie du corps qui a toujours été pitoyablement dominée par le cathexis lâche, qui est l’ego. » – Samael Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

Causa Causarum

(Latin) « Cause des causes. »

Centres, Sept

L’être humain possède sept centres d’activité psychologique. Les cinq premiers sont les Centres Intellectuel, Émotionnels, Moteurs, Instinctif et Sexuel. Cependant, par le développement intérieur, on apprend à utiliser les Centres Émotionnel Supérieur et Intellectuel Supérieur. La plupart des gens ne les utilisent pas du tout.

« Chacun de ces cinq centres pénètre l’organisme tout entier; néanmoins, si on s’Auto-observe profondément, on prend conscience que chacun des centres a un point central, de base situé dans une zone spécifique de notre machine organique. Le centre de gravité de l’intellect se trouve dans le cerveau. Le centre de gravité des émotions est situé dans le plexus solaire. Le centre de gravité du mouvement est situé dans la partie supérieure de la colonne dorsale. Le centre de gravité de l’instinct se trouve dans la partie inférieure de la colonne dorsale. Le centre de gravité du sexe a clairement ses racines dans les organes sexuels. Chacun des centres de la « machine » a des fonctions spécifiques absolument définies. » – Samael Aun Weor

Chac-Mool

Le dieu Maya de la pluie, du tonnerre et de l’abondance. Cette divinité est vue sculptée sur les traces des temples dans une position qui est utile pour le voyage Astral. Il s’agit de la divinité Maya associée au Troisième Logos ou Saint-Esprit. C’est l’équivalent Maya de Tlaloc. Voir: Tlaloc.

Chaitanya

(ou Caitanya; du Sanskrit) Conscience éveillée.

Chakra

(Sanskrit) Littéralement, « roue ». Les chakras sont des centres subtils de transformation énergétique. Il y a des centaines de chakras dans notre physiologie multidimensionnelle, mais sept principaux liés à l’éveil de la conscience.

  1. Le Chakra Muladhara
  2. Le Chakra Svadhishthana
  3. Le Chakra Manipura
  4. Le Chakra Anahata
  5. Le Chakra Vishuddha
  6. Le Chakra Ajna
  7. Le Chakra Sahasrara

« Les chakras sont des points de connexion par lesquels l’énergie divine circule de l’un à l’autre véhicule de l’être humain. » – Samael Aun Weor, Magie Christique Aztèque

Chambres

Nous utilisons ce mot de deux manières principales.

  1. Chaque vertèbre de la colonne vertébrale peut être appelée chambre.
  2. Dans toutes les anciennes traditions spirituelles, il existe trois niveaux d’aide et d’instruction. Ils sont connus sous de nombreux noms, mais peuvent généralement être définis comme (1) instruction publique (exotérique), (2) instruction privée (mésotérique) et (3) instruction secrète (ésotérique). La Première Chambre est l’enseignement public d’introduction. La Seconde Chambre est pour ceux qui se sont engagés dans la chasteté et la mort de l’ego ; La Seconde Chambre est tenue secrète car il s’agit d’une confiance sacrée et profonde. La Troisième Chambre est un niveau d’aide encore plus avancé, qui est également maintenu hermétiquement fermé. Ces trois chambres reflètent le caractère universel de tous les véritables collèges initiatiques: en Égypte, les initiés de chaque niveau étaient appelés (1) Apprenti, (2) Compagnon ou Artisan, et (3) Maître. Au Tibet, le même système est conservé.

Il est important de noter que Samael Aun Weor a souligné la nécessité du système à trois chambres et toute école qui ne maintient pas cette structure manque de connexion avec le Logos Samael. Seules les institutions qui maintiennent les Chambres peuvent être considérées comme de véritables Écoles Gnostiques, où qu’elles se trouvent.

« Nous travaillons donc, mes chers frères et sœurs, pour initier l’Ère du Verseau. Nous travaillons pour sauver ce qui est possible, c’est-à-dire ceux qui se laissent sauver. C’est pourquoi il est nécessaire que nous façonnions nos Mouvements Gnostiques et que nous les organisons chaque fois mieux; que nous établissions les Trois Chambres. Nos Mouvements Gnostiques doivent avoir exactement Trois Chambres. Chaque Lumisial doit avoir Trois Chambres pour l’instruction de nos étudiants. Nos Centres Gnostiques reçoivent un nom dans une langue très pure qui coule comme une rivière d’or qui coule sous la jungle épaisse du soleil; ce nom est LUMISIALS. » – Samael Aun Weor, d’une conférence intitulée La Catastrophe Finale

Chaos

(Grec χάος) khaos « abîme, celui qui s’ouvre grand, est vaste et vide. » Il y a trois applications principales de ce terme.

« Le premier Chaos dont le cosmos a émergé se situe entre les Sephiroth Binah et Chesed. Le deuxième Chaos, d’où les principes fondamentaux de l’être humain ont émergé, existe au sein de Yesod-Mercure, qui est le centre sexuel humain. Le troisième Chaos, les Mondes Infernaux, existe en dessous des Treizième Aeons dans la région de Klipoth, dans le monde souterrain. » – Samael Aun Weor, La Pistis Sophia Dévoilée

L’abîme (pas l’abîme inférieur), ou la « Grande Profondeur ». Personnifié comme la Déesse Égyptienne Neith. La Grande Mère, la Vierge Immaculée d’où naît toute matière. Le Chaos est À L’INTÉRIEUR de l’Ain Soph. L’état primitif de l’univers. Ésotériquement, une référence au semen, à la fois dans le microcosme et le macrocosme. Alchimiquement, on dit qu’il s’agit d’un mélange d’eau et de feu, et il contient les graines du cosmos.

« En vérité, le Chaos vient à être le premier. » – Hésiode, Théogonie

« D’abord, j’ai chanté l’obscurité du Chaos antique, comment les éléments ont été ordonnés et le ciel réduit à être lié; et la génération de la Terre à poitrine large, et la profondeur de la Mer, et Éros le plus ancien, s’auto-perfectionnant, et de conception multiple. Comment il a généré toutes choses et les a séparées les unes des autres. » – Fragment Orphique (Grec)

Charité

Sacrifice pour l’humanité souffrante. Bonté de cœur envers tous les êtres. L’un des trois principaux facteurs de développement spirituel.

« La charité est une question de bon sens. Donner de la nourriture aux affamés est quelque chose de très humain, car même les prisonniers doivent manger, sinon ils mourraient de faim. Donner à boire aux assoiffés est quelque chose de très logique, car ce serait cruel de refuser un verre d’eau à une personne assoiffée. Donner une chemise aux nus est quelque chose de très naturel; consoler celui qui est affligé est très humain; donc, nous n’avons pas besoin de juges pour cela. Néanmoins, ce serait une absurdité de donner de l’alcool à l’ivrogne, ou de prêter une arme à un assassin. Amour est loi, mais amour conscient! » – Samael Aun Weor, Au-delà de la Mort

Chasmalim

(Hébreu) Selon la Kabbale, un être lié à la sephirah Chesed, équivalent aux niveaux hiérarchiques Chrétiens des « Dominations » et des « Puissances ».

Chasteté

Sexualité sans tache de luxure.

Voir aussi: Qu’est-ce que la Chasteté?

Chavajoth

« Chavajoth dirige le rayon négatif de la Lune… Chavajoth a un corps physique. Chavajoth est maintenant réincarné en Allemagne; il se fait passer pour un vétéran de la guerre et travaille pour la Grande Loge Noire. Dans les mondes internes, le magicien noir Chavajoth s’habille avec une tunique rouge et porte un turban rouge. Ce démon cultive les mystères de la magie sexuelle noire dans une caverne ténébreuse. Il a de nombreux disciples européens. » – Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

En relation avec notre psychologie personnelle, Chavajoth, Chavayoth ou Chavayot est lu kabbalistiquement Chava-Iod ; cela signifie que Chava (le pouvoir féminine du Saint-Esprit – Eve, « la Mère des Vivants » – les organes sexuels) à travers la fornication se rebellent contre le « Iod » (la volonté masculine du Saint-Esprit dans la glande pinéale d’Adam, le cerveau). Ainsi, le sexe domine le cerveau.

Chela

(Sanskrit, de cheta, « serviteur ») Littéralement, « enfant ». Un disciple, l’étudiant d’un gourou ou d’un sage.

Chenresi

(Tibétain SPyan-ras-gzigs) Littéralement, « regarder avec des yeux clairs ». L’équivalent Tibétain d’Avalokita (Avalokiteshvara). Une incarnation de la compassion des Dieux: en d’autres termes, le Christ Cosmique. Chenresi est la divinité protectrice du Tibet. Le plus souvent représenté comme debout avec mille bras tendus pour aider les êtres souffrants dans tous les mondes. Son mantra sacré est Om Mani Padme Hum.

Ne confondez pas ce nom avec Cherenzi. Samael Aun Weor a mentionné « le Cherenzi noir » en référence à une personne qui se faisait appeler « Cherenzi » mais enseignait le Tantra Noir.

Cherubim

(Hébreu כרבים) Pluriel de cherub כרב.

« Il chassa donc l’homme; et il plaça à l’Est du jardin d’Eden des Cherubim, et une épée flamboyante qui tournait dans tous les sens, pour garder le chemin de l’Arbre de Vie. » – Genèse / Bereshit 3:24

  1. Selon la Kabbale, un Cherubim est un être lié à la sephirah Yesod.
  2. Selon le Christianisme, un Cherubim est le deuxième type d’ange le plus élevé, lié à la sephirah Chokmah.

Chesed

(Hébreu חסד signifie miséricorde ou bienveillance) La quatrième sephirah de l’Arbre de Vie. Lié au Corps Atmique, à l’Intime, à l’Esprit Intérieur, notre propre Père Divin individuel. Aussi appelé Gedulah.

Symboles Associés:
  • Arthurien: Roi Arthur
  • Bouddhiste: Bouddha ou Yidam
  • Chrétien-Juif-Musulman: Abraham
  • Égyptien: Horus
  • Gnostique: le 7e Aeon
  • Hindou: Atman
  • Nordique: Odin
  • Wagner: Wotan
  • Représente: l’Esprit. L’Intime. Notre Père intérieur personnel.
  • Corps / Monde: Atmique
  • Dimension: Sixième
  • Ciel de: Jupiter et Mars
  • Niveau de Conscience : Hasmalim (Kabbale), Dominations

« Chesed, en Lui-même, est l’Intime; selon les Hindous, il est Atman. Il a été dit que Chesed est directement gouverné par Jupiter et rien d’autre. C’est faux, parce que l’Intime est Martien, un guerrier, un combattant. Ce n’est pas accepté par de nombreux Kabbalistes, qui pourraient même le considérer comme absurde. Mais, quiconque a une expérience directe dans Chesed sait très bien que Chesed est un guerrier. C’est l’Intime qui doit être dans une lutte à mort contre les ténèbres, qui doit se battre très dur pour Sa propre réalisation intime du Soi; Il est toujours au combat. Il est évident qu’Il a quelque chose de Jupiter, parce qu’Il peut saisir le sceptre des Rois; Je ne le nie pas, mais c’est une fausse déclaration qu’Il est seulement et exclusivement Jupitérien. Atman est notre Intime, notre Séité Divine, le septième principe qui est dans tous les Êtres, mais qui n’est pas dans tous les êtres humains. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Apprendre davantage: Tarot et Kabbale

Chet

ח (ou Cheth) Prononcé « het ». La huitième lettre de l’alphabet Hébreu. Chet symbolise le mouvement de la vie universelle, la lumière de l’Ain Soph Aur via la loi du Trogoautoegocrate cosmique commun. Sa valeur kabbalistique est 8.

Chidakasha

« Tout ce que nous voyons, imaginons ou rêvons, nous devons le percevoir dans l’espace. C’est l’espace ordinaire, appelé le Mahâkâsha, ou espace élémentale. Quand un Yogi lit les pensées des autres hommes, ou perçoit des objets suprasensibles, il les voit dans une autre sorte d’espace appelé Chittâkâsha, l’espace mental. Lorsque la perception est devenue sans objet et que l’âme brille dans sa propre nature, elle est appelée Chidâkâsha, ou espace de connaissance. Lorsque la Kundalini est excitée et entre dans le canal du Sushumna, toutes les perceptions sont dans l’espace mental. » —Vivekananda, Raja Yoga

Chit

(Sanskrit चित्) Conscience.

Chitra Nadi

Un canal énergétique dans la colonne vertébrale.

« Les sept églises sont similaires aux fleurs de lotus suspendues au fameux Chitra Nadi. Le canal de Shushumna existe à l’intérieur du canal médullaire. Le canal de Chitra Nadi se trouve dans ce canal de Shushumna. » – Samael Aun Weor, Le Message du Verseau

« À l’intérieur de ce Sushumna, il y a un Nadi du nom de Vajra qui est brillant comme Surya (soleil) avec des qualités Rajasiques. Toujours dans ce Vajra Nadi, il y a un autre Nadi, appelé Chitra. Il est de nature Sattvique et de couleur pâle. Les qualités d’Agni, Surya et Chandra (feu, soleil et lune) sont les trois aspects de Sabda Brahman. Ici, dans ce Chitra, il y a un très beau petit canal (connu sous le nom de Canalis Centralis). Ce canal est connu sous le nom de Brahmanadi à travers lequel la Kundalini, une fois éveillée, passe de Chakra Muladhara au Sahasrara. Dans ce centre existent les six Chakras (lotus, à savoir, Muladhara, Svadhishthana, Manipura, Anahata, Vishuddha et Ajna). L’extrémité inférieure du Chitra Nadi s’appelle Brahmadvara, la porte de Brahman, car la Kundalini doit passer par cette porte pour Brahmarandhra. Cela correspond à Haridwar qui est la porte de Hari de Badrinarayan dans le macrocosme (plan physique). Le Chitra se termine dans le cervelet. Dans un sens général, le Sushumna Nadi lui-même (grosse moelle épinière) est appelé Brahma Nadi parce que, Brahma Nadi est dans le Sushumna. Encore une fois, le canal dans le Chitra est également appelé Sushumna, car le canal est dans le Sushumna. Ida et Pingala Nadis sont sur les côtés gauche et droit de la colonne vertébrale. Chitra est la plus haute et la plus aimée des Yogins. C’est comme un mince fil de lotus. Brillant avec cinq couleurs, il est au centre du Sushumna. C’est la partie la plus vitale du corps. C’est ce qu’on appelle la voie Céleste. C’est le donneur de l’immortalité. En contemplant les Chakras qui existent dans ce Nadi, le Yogi détruit tous les péchés et atteint la félicité la plus élevée. C’est le donateur de Moksha. » – Swami Sivananda, Kundalini Yoga

Chitta

(Sanskrit चित्त) Ce mot Sanskrit a une grande variété de sens dans les traditions Asiatiques, donc le sens précis peut varier selon le contexte dans lequel il est utilisé. D’une manière générale, il fait référence au « mental ». Les significations littérales incluent « souhait, pensée, neuvième maison, pensant, but, intention, raison, observation, imagination, intelligence, mental, réflexion, attention, mémoire, cœur, connaissance ».

« Chitta est le mental subconscient. Il a deux couches. Une couche pour l’émotion et l’autre pour la mémoire passive. Le mental instinctif est la nature inférieure des êtres humains. C’est le mental du désir ou Kama Manas. Le mental spirituel est le Manas supérieur. Le siège du mental est le cœur. Le mental connecté au Somachakra de la partie la plus basse ou sous la surface du cerveau est appelé l’organe de la compréhension. Par Manonasa ou annihilation du mental signifie la destruction ou la dissolution de la nature inférieure, le désir-mental. Sankhya Buddhi ou Buddhi à la lumière de la philosophie Sankhya est la volonté et l’intellect combinés. Le mental est le microcosme. Le mental est Maya. Le mental occupe un état intermédiaire entre Prakriti et Purusha, la matière et l’Esprit. » – Swami Sivananda, Yoga dans la Vie Quotidienne

« Chitta est appelé comme la substance mentale. C’est le rez-de-chaussée, pour ainsi dire. De là procèdent les trois Vrittis, à savoir. Manas, Buddhi et Ahankara. Ce mot appartient à la terminologie Rajayogique de Maharshi Patanjali. Aussi dans la Gita, Seigneur Krishna utilise le terme Chitta à divers endroits.

« Chitta est une faculté ou catégorie distincte dans le Vedanta. Parfois, c’est Antargata, relève du mental. Dans la philosophie Sankhya, elle est incluse dans Buddhi ou Mahat-Tattva. La Chitta de la philosophie de Raja Yoga de la Chitta de Patanjali Rishi (Yogas-chittavritti-nirodhah) correspond à l’Antahkarana du Vedanta.

« Le mental subconscient est appelé « Chitta » dans le Vedanta. Une grande partie de votre subconscience consiste en des expériences submergées, des souvenirs jetés en arrière-plan mais récupérables. La Chitta est comme un lac calme et les pensées sont comme des vagues à la surface de ce lac et le nom et la forme sont les moyens normaux par lesquels ces vagues montent. Aucune vague ne peut monter sans nom ni forme.

« Les fonctions de la Chitta sont Smriti ou Smarana, Dharana, attention et Anusandhana (enquête ou investigation). Lorsque vous répétez le Japa d’un Mantra, c’est la Chitta qui fait le Smarana. Elle fait beaucoup de travail. Il s’avère qu’elle travaille mieux que le mental ou Buddhi. » – Swami Sivananda, Le Mental, Ses Mystères et Son Contrôle

Chittakasha

« Tout ce que nous voyons, imaginons ou rêvons, nous devons le percevoir dans l’espace. C’est l’espace ordinaire, appelé le Mahâkâsha, ou espace élémentale. Quand un Yogi lit les pensées des autres hommes, ou perçoit des objets suprasensibles, il les voit dans une autre sorte d’espace appelé Chittâkâsha, l’espace mental. Lorsque la perception est devenue sans objet et que l’âme brille dans sa propre nature, elle est appelée Chidâkâsha, ou espace de connaissance. Lorsque la Kundalini est excitée et entre dans le canal de Sushumna, toutes les perceptions sont dans l’espace mental. » —Vivekananda, Raja Yoga

Chnouphis

Aussi diversement comme Chnubis, Chnoubis, etc. Une figure symbolique trouvée dans les traditions Égyptiennes, Grecques, Romaines et Gnostiques avec une variété de formes et d’apparences.

« Dans l’Égypte antique, le Dieu Nahbkoon, « celui qui unit les doubles », (la lumière astrale réunissant par sa double puissance physiologique et spirituelle l’humain divin à sa Monade purement divine, le prototype « au ciel » ou la Nature) était représenté comme un serpent sur des jambes humaines, avec ou sans bras. C’était l’emblème de la résurrection de la Nature, comme aussi du Christ avec les Ophites, et de Jehovah comme le serpent d’airain guérissant ceux qui le regardaient; le serpent étant un emblème du Christ chez les Templiers aussi, (voir le degré Templier en Maçonnerie). Le symbole de Knouph (Khoum aussi), ou l’âme du monde, dit Champollion (Panthéon, texte 3), « est représenté entre autres formes sous celui d’un énorme serpent sur des jambes humaines; ce reptile, emblème du bon génie et du véritable Agathodaemon, est parfois barbu. » L’animal sacré est ainsi identique au serpent des Ophites, et figure sur un grand nombre de pierres gravées, appelées gemmes Gnostiques ou Basilidiennes. Ce serpent apparaît avec différentes têtes (humaines et animales), mais ses gemmes se trouvent toujours inscrites avec le nom [[CHNOUBIS]] (Chnoubis). Ce symbole est identique à celui qui, selon Jamblique et Champollion, était appelé « le premier des dieux célestes »; le Dieu Hermès, ou Mercure chez les Grecs, auquel le Dieu Hermès Trismégiste attribue l’invention et la première initiation des hommes à la magie; et Mercure est Budh, la sagesse, l’illumination ou l’ «re-éveil » « dans la science divine… Le symbole de Chnouphis, ou l’âme du monde, écrit Champollion », est entre autres celui d’un énorme serpent debout sur des jambes humaines; ce reptile, emblème du bon génie, est un véritable Agathodaémon. Il est souvent représenté barbu….. Cet animal sacré, identique au serpent des Ophites, se trouve gravé sur de nombreuses pierres Gnostiques ou Basilidiennes…. Le serpent a différentes têtes, mais est constamment inscrit avec les lettres [[CHNOUBIS]]. » Agathodaemon était doté « de la connaissance du bien et du mal », c’est-à-dire de la Sagesse divine, car sans le premier le dernier est impossible. Répétant Jamblique, Champollion le montre comme « la divinité appelée [[Eichton]] (ou le feu des dieux célestes – le grand Thot-Hermès), à qui Hermès Trismégiste attribue l’invention de la magie. » – HP Blavastsky, La Doctrine Secrète

« … le Chnouphis Gnostique solaire, le Christus Agathodaemon, le serpent de la Genèse, le Lucifer [Xolotl] Nahuatl, le resplendissant dragon de sagesse. » – Samael Aun Weor

Chokmah

(Alternativement Chochmah, Chockmah, Chokhmah; Hébreu חכמה ; signifie sagesse) La deuxième sephirah de l’Arbre de Vie.

Symboles associés:
  • Aztèque: Ehekatl Quetzalcoatl
  • Christien: Le Fils
  • Égyptien: Horus
  • Gnostique: le second Logos; Le 9e Aeon
  • Hindou: Vishnu
  • Maya: Chipí Kakulha
  • Nordique: Balder
  • Représente: Le principe passif / réceptif de la Trinité.
  • Corps: Sambogakaya
  • Dimension: septième ou zéro dimension
  • Ciel de: Uranus
  • Niveau de conscience : Sambogakaya (Bouddhiste), Ophanim (Kabbale), Cherubim (Chrétien)

« Le Deuxième Logos, Chokmah, est l’Amour, l’Agnus Dei, l’Agneau Immolé; c’est le Feu qui brûle depuis le commencement du monde, dans toute la création, pour notre salut. Chokmah est le feu et sous-tend la profondeur de toute matière organique et inorganique. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Apprendre davantage: Tarot et Kabbale

Chootboglitanique (Période)

Un terme de Gurdjieff, dérivé du Russe Чутбогглитанический: « source divine de la nature ». Samael Aun Weor a parfois dit ce mot comme Choot-God-litanique, qui est également exact, car la partie russe « bog » signifie « God » Dieu.

Le terme fait référence à un événement cosmique dans le passé antique. Gurdjieff explique cela dans son « Tous et tout ».

« Le fait est qu’avant cet événement cosmique terrifiant dont je parle, le Théomertmalogos sacré issu du Soleil Absolu Très Très Saint était encore dans un état pur sans le mélange d’aucune apparition de causes externes, quelles qu’elles soient, avec leurs propres propriétés subjectives, et lorsque ce sacré Theomertmalogos est venu aux sphères de ces planètes sur lesquelles les cristallisations sacrées surgit et à partir des résultats des transformations desquelles des corps d’être supérieurs étaient confectionnés et perfectionnés à travers des êtres-apparats, alors ces derniers ont reçu leurs présences exactement comme ils devraient, pour correspondre aux conditions d’existence dans la sphère du Soleil Absolu Très Très Saint. […] Mais après, quand le malheur cosmique-commun mentionné s’est produit, à cause duquel le Theomertmalogos sacré a commencé à émettre à partir du Soleil Absolu Très Très Saint avec le mélange de propriétés subjectives de survenances provoquées de manière extrinsèque, alors à partir de ce moment ces apparitions cosmiques sacrées ont cessé d’avoir la possibilité de correspondre aux conditions d’existence requises dans la sphère de la Très-Sainte-Première Source. » – Gurdjieff

Apprendre davantage: Fondement de la Transmutation Sexuelle et Purgatoire et l’Absolu

Chotavan

(Sanskrit.). Signifie littéralement « petit rythme » tandis que Mahavan signifie « grand rythme ». Ceux-ci se réfèrent aux rythmes du Feu de l’Espace, au rythme du Cosmos.

Christ

Dérivé du Grec Χριστός Christos, « l’Oint », et de Krestos, dont la signification ésotérique est « feu ». Le mot Christ est un titre, pas un nom personnel.

« Je [Jean] vous baptise en effet d’eau pour la repentance: mais celui [le Christ] qui vient après moi est plus puissant que moi, dont je ne suis pas digne de porter les souliers: il [le Christ] vous baptisera du Saint-Esprit, et [avec] le feu: dont le fouet [est] dans sa main, et il purgera complètement son plancher, et ramassera son blé dans le grenier; mais il brûlera la paille avec un feu inextinguible. » —Matthieu 3:12, Luc 3:16

« Je [le Christ] suis venu pour envoyer du feu sur la terre… » – Luc 12:49

Jésus [le Christ] a dit: « J’ai [le Christ] jeté le feu sur le monde, et voyez, je le garde jusqu’à ce qu’il flamboie. » —Évangile de Thomas

Jésus [le Christ] a dit: « Celui qui est près de Moi [le Christ] est près du feu, et celui qui est loin de Moi est loin du Royaume. » —Évangile de Thomas

« Si quelqu’un est près de moi [le Christ], il brûlera. Je [le Christ] suis le feu qui flamboie. Celui qui est près de moi est près du feu; celui qui est loin de moi est loin de la vie. » —Évangile du Sauveur

« Maintenant donc, si quelqu’un a reçu les mystères du Baptême, ces mystères deviennent un grand feu, extrêmement puissant et sage, afin de brûler tous les péchés: et le Feu [le Christ] entre secrètement dans l’âme, de sorte qu’il peut y consumer tous les péchés que la contrefaçon de l’esprit y a imprimés. » – Pistis Sophia

« En effet, le Christ est une Couronne Séphirothique (Kether, Chokmah et Binah) d’une sagesse incommensurable, dont les atomes les plus purs brillent au sein de Chokmah, le monde des Ophanim. Le Christ n’est pas la Monade, le Christ n’est pas le septénaire Théosophique; le Christ n’est pas le Jivan-Atman. Le Christ est le Soleil Central. Le Christ est le rayon qui nous unit à l’Absolu. » —Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

« L’Église Gnostique adore le Sauveur du Monde, Jésus. L’Église Gnostique sait que Jésus a incarné le Christ, et c’est pourquoi elle l’adorent. Le Christ n’est pas un individu humain ni divin. Le Christ est un titre donné à tous les Maîtres pleinement auto-réalisés. Le Christ est l’Armée de la Voix. Le Christ est le Verbe. Le Verbe est bien au-delà du corps, de l’âme et de l’Esprit. Quiconque est capable d’incarner le Verbe reçoit en fait le titre de Christ. Le Christ est le Verbe lui-même. Il est nécessaire que chacun de nous incarne le Verbe (la Parole). Lorsque le Verbe se fait chair en nous, nous parlons avec le verbe de lumière. En réalité, plusieurs Maîtres ont incarné le Christ. Dans l’Inde secrète, le Christ Yogi Babaji vit depuis des millions d’années; Babaji est immortel. Le Grand Maître de la Sagesse Kout Humi a également incarné le Christ. Sanat Kumara, le fondateur du Grand Collège des Initiés de la Loge Blanche, est un autre Christ vivant. Dans le passé, beaucoup ont incarné le Christ. Dans le présent, certains ont incarné le Christ. Dans le futur, beaucoup incarneront le Christ. Jean-Baptiste a également incarné le Christ. Jean-Baptiste est un Christ vivant. La différence entre Jésus et les autres Maîtres qui ont également incarné le Christ a à voir avec la Hiérarchie. Jésus est le plus haut Initié Solaire du Cosmos… » —Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

Christmas (Noël)

Christ-Mass, le rite solaire célébré au solstice solaire de l’hiver, qui se rapporte à la renaissance de la lumière solaire du Christ Cosmique dans la matière.

« Christmas est un événement cosmique qui doit être réalisé en chacun de nous. La Nativité (Christmas, Noël) est absolument individuelle. Il est nécessaire que le Christ naisse en chacun de nous. La Nativité du cœur est urgente. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Apprendre davantage: Symbolisme Alchimique de la Nativité du Christ

Chromosomes

La science matérialiste n’a identifié que quarante-six chromosomes comme étant liés à la physicalité (le monde tridimensionnel, la sephirah Malkuth). La science moderne ignore encore l’aspect vital ou éthérique de notre physiologie (la quatrième dimension, la sephirah Yesod) dans laquelle il y a deux chromosomes supplémentaires, ce qui fait le nombre réel de quarante-huit. Cela correspond aux quarante-huit lois du microcosme et de l’hydrogène 48.

« Le sixième ordre cosmique – tout organisme humain – est définitivement contrôlé par quarante-huit lois. Nous pouvons voir que cela est totalement prouvé dans la cellule germinale humaine, car elle est constituée – comme on le sait déjà – par quarante-huit chromosomes… » – Samael Aun Weor, L’Enfer, le Diable et le Karma

Clairaudience

« La Clairaudience est le pouvoir d’entendre dans les mondes internes. La Clairaudience est l’oreille magique. » – Samael Aun Weor, Manuel de Magie Pratique

Clairvoyance

Un terme inventé par les occultistes, dérivé du français « clair » et « voyance ».

La clairvoyance est simplement la perception de l’imagerie non physique, comme l’imagination. Les formes inférieures comprennent les hallucinations, les rêves, la rêverie, la fantaisie, la mémoire, etc. Les formes supérieures offrent la perception d’autres dimensions, sans les limitations de l’espace-temps physique.

« Il y a la clairvoyance et la pseudo-clairvoyance. L’étudiant Gnostique doit faire une distinction claire entre ces deux formes de perception extrasensorielle. La clairvoyance est basée sur l’objectivité. Cependant, la pseudo-clairvoyance est basée sur la subjectivité. Comprenez que par objectivité, nous entendons la réalité spirituelle, le monde spirituel. Comprenez que par subjectivité nous entendons le monde physique, le monde de l’illusion, celui qui n’a pas de réalité. Une région intermédiaire existe aussi, c’est le Monde Astral, qui peut être objectif ou subjectif selon le degré de développement spirituel de chaque personne. » – Samael Aun Weor, Le Mariage Parfait

« La clairvoyance positive n’est obtenue qu’avec une grande culture intellectuelle et une grande discipline ésotérique. Seules les personnes les plus élevées, soumises aux disciplines intellectuelles les plus rigoureuses, atteignent la clairvoyance vraiment positive. L’intellect illuminé est le résultat d’une clairvoyance positive. » – Samael Aun Weor, Notions Fondamentales d’Endocrinologie et de Criminologie

Les deux principales catégories de conscience sont objective (positive, liée à la conscience libre) et subjective (négative, liée à la perception et aux opinions illusoires des « Moi » psychologiques). En outre, il existe cinq types de clairvoyance, comme expliqué dans Notions Fondamentales d’Endocrinologie et de Criminologie.

1. Clairvoyance consciente: percevoir tout phénomène donné (qu’il s’agisse d’un phénomène interne lié à la psyché et aux mondes internes ou d’un phénomène externe lié aux circonstances du monde physique et de la nature) à travers l’intelligence de la Monade qui est essence ou conscience. La clairvoyance consciente est vécue lorsque l’on est capable de percevoir un phénomène physique ou psychologique tel qu’il est réellement, dans toutes ses causes et ses multiples dimensions.

2. La clairvoyance supra-consciente: c’est le niveau de conscience Logoique. C’est seulement pour ces Vénérables Maîtres qui terminent Le Grand Œuvre. Ce niveau de conscience est Turiya, ces Maîtres qui n’ont pas d’ego, qui sont ressuscités et pour ceux qui ne rêvent jamais.

3. Clairvoyance subconsciente: elle est liée à la perception des ego qui sont liés à des souvenirs d’expériences passées. Ces egos sont les egos les plus superficiels dont le schéma inhérent a été défini lors de la formation de la personnalité (de la naissance à sept ans). Ces ego peuvent être créés à tout moment de notre vie, mais le schéma est lié à la fausse personnalité et au PCPF. Un exemple d’un ego subconscient est celui qui évite le brocoli toute sa vie parce qu’ils se souviennent du dégoût qu’ils avaient lorsqu’ils ont été forcés de le manger par leurs parents. Rappelez-vous que la clairvoyance subconsciente est la façon dont l’ego perçoit cette expérience particulière; comme dans l’exemple, c’était la façon dont l’ego perçoit l’impression de brocoli dans cet exemple.

4. La clairvoyance inconsciente: c’est le type de perception qui se développe à travers la frustration des désirs. L’orgueil parle constamment de lui-même et de sa grandeur, car il est frustré que personne d’autre ne parle de lui; c’est une habitude inconsciente. La luxure devient frustrée parce qu’elle n’a jamais pu satisfaire son désir sexuel de forniquer avec une star de cinéma particulière, etc. Ce désir devient frustré et dans le plan astral projette ses désirs frustrés sous la forme de rêves sexuels avec l’image / l’impression de la star de film.

5. Clairvoyance infra-consciente: les aspects les plus profonds de notre ego, liés aux sphères de Lilith dans les Klipoth. N’oubliez pas que tout dans l’univers a son antithèse. L’antithèse de l’ange de l’amour, Anael, est Lilith, le démon de la fornication, de la magie noire et de l’homosexualité. Cette région n’est généralement vécue que lors des cauchemars. Une minorité de personnes ramène ces ego à la surface, incorporant ces éléments dans l’action et à la personnalité. Malheureusement, cette humanité compte de plus en plus de personnes qui font remonter à la surface de leur monde psychologique les éléments de magie noire, d’homosexualité et de brutalité.

Claire Lumière

(Bouddhiste Tibétain) Terme descriptif et non littéral, faisant référence à la nature de la conscience comme vide et lumineuse.

Coatlicue

Le nom Aztèque de la Mère Divine Mort. Elle est lié à la Déesse Hindoue de la mort, Kali. Voir: Kali

Cognisance (Conscience)

Du Latin cognoscere « apprendre à connaître, reconnaître », de « ensemble » + gnoscere « connaître ».

« Affirmer que « c’est bien » ou « c’est mal » est une question facile, mais avoir cognisance du bien et du mal est très difficile. De même, affirmer que 2 + 2 est 4 est très facile, mais avoir cognisance que 2 + 2 est 4 est une question qui appartient aux Dieux.

« L’ivrogne sait que la consommation d’alcool est mauvais, mais l’ivrogne n’a pas cognisance que la consommation d’alcool est mauvais. Si la conscience de l’homme ivre est devenu cognisant du fait que la consommation d’alcool est mauvais, alors il préférerait qu’un meulière soit accroché à son cou et qu’il se noie au fond de la mer que continuer dans le vice de l’alcoolisme.

« Notre conscience s’éveille au moyen de niveaux plus élevés de l’Être et de la vie. Ainsi, une connaissance qui ne devient pas cognisance n’a aucune valeur. Des millions d’étudiants spiritualistes étudient nos livres, mais la connaissance intellectuelle des vérités écrites seule est sans valeur, parce qu’avoir cognisance de ces vérités est ce qui est important. Des milliers d’étudiants spiritualistes croient qu’ils ont cognisance des vérités qu’ils ont lues ; êtres misérables… ils se trompent…

« Seuls les grands Maîtres des Mystères Majeurs ont cognisance de ces vérités.

« Les étudiants des écoles spiritualistes sont des perroquets bavardeurs qui répètent ce qu’ils lisent, c’est tout. Par conséquent, ce qui est important est l’éveil de la conscience, parce que l’intellect n’est qu’une fonction de l’âme animale, mais la conscience est une fonction de Dieu. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

« Seul celui qui possède vraiment la connaissance complète de son Soi Intérieur est éveillé de manière intégrale. C’est ce qu’on appelle la cognisance de soi… Devenir cognisant de soi est quelque chose de très difficile, cependant, on peut atteindre cet état en apprenant à être vigilant et attentif d’instant en instant. Si nous voulons atteindre la cognisance de soi, nous devons nous connaître de manière intégrale. Chacun de nous a le « Moi », le soi-même, l’ego, que nous devons explorer pour nous connaître et ainsi devenir cognisant de soi… Votre intelligence, dont la vraie nature est le Vide – qui ne doit pas être vue comme un vide du néant, mais comme cette même intelligence sans entraves: brillante, universelle et heureuse – est la Cognisance, le Bouddha, universellement sage. Votre propre cognisance vide et cette intelligence brillante et joyeuse sont inséparables; leur union forme le Dharmakaya, l’état d’illumination parfaite. Votre propre cognisance brillante, vide et inséparable du grand corps de splendeur, n’a ni naissance ni mort: c’est la lumière immuable, le Bouddha Amitaba. Cette connaissance suffit. Reconnaître le vide de votre propre intelligence comme l’état Bouddhique et le considérer comme votre propre cognisance, c’est continuer dans l’Esprit Divin du Bouddha. » – Samael Aun Weor, Fondementaux de l’Éducation Gnostique

Colère

Un élément psychologique d’hostilité ou de violence. Dans le Christianisme, l’un des sept péchés capitaux. Dans le Bouddhisme, la colère (haine, agression) est décrite comme l’un des trois principaux défauts sur lesquels tourne la roue entière du Samsara. Selon les Paramitas, la colère est le principal obstacle au développement de la patience (ksanti). Samael Aun Weor a déclaré que la colère (la haine) doit être transmutée en sa forme pure: l’amour, qui est lié à Mars (Samael).

« Il y a trois portes à l’Enfer autodestructeur: la luxure, la colère et l’avidité. » – Bhagavad Gita 16.21

« Trouvant son carburant dans le mauvais état du mental. Cela provient de ce qu’il provoque des choses que je ne veux pas et empêche ce que je souhaite, la colère, une fois enflammée, me détruit. » – Bodhicharyavatara de Shantidéva

« Pourquoi, monsieur, êtes-vous en colère contre quelqu’un qui est en colère contre vous? Qu’allez-vous y gagner? Comment va-t-il perdre par cela? Votre colère physique provoque le déshonneur sur vous-même; votre colère mentale perturbe votre pensée. Comment le feu dans votre maison peut-il incendier la maison du voisin sans engloutir la vôtre? » – Hindouisme Basavanna, Vachana 248

« Les agrégats psychiques de la colère sont multiples. Il y a de la colère à cause de la jalousie, de la haine, des désirs frustrés, des motivations monétaires égoïstes, des questions controversées, de la terreur ou de divers états d’esprit, du mental, du corps et du langue, etc. La colère est associée à de nombreux agrégats psychiques. Celui qui est en colère échoue dans le Grand Oeuvre du père. » – Samael Aun Weor, La Pistis Sophia Dévoilée

« Il faut de la sérénité pour avoir la clairvoyance. Pour voir dans les mondes internes, il ne faut pas se laisser conduire par la colère, car la colère détruit le Chakra frontal. Par conséquent, la sérénité est requise. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

« La colère est l’aboutissement violent d’un désir frustré… La colère, la rancune et la haine sont des formes distinctes de désir qui se transmute en une douceur suprême, un pardon infini et un amour suprême. » – Samael Aun Weor, Notions Fondamentales d’Endocrinologie et de Criminologie

« Quand la raison se termine, la colère commence. Par conséquent, la colère est un signe de faiblesse. » – 14ème Dalaï-Lama

Collège des Initiés

« … le Maître des Maîtres de la grande Loge Blanche… est Sanat Kumara, le fondateur du Collège des Initiés de la Fraternité Blanche Universelle. Il est l’un des Quatre Trônes, dont la Bible parle. Ce grand Être est descendu sur notre Terre au début de l’époque Lémurienne, avant la séparation des sexes, pour fonder le Collège des Initiés de la grande Hiérarchie. » – Samael Aun Weor

« Lorsque nous, les membres du Sacré Collège des Initiés, sommes hors de ce corps physique d’argile, nous fonctionnons avec le Corps de Libération, qui est fait à partir du musc le plus pur. Cependant, lorsque nous sommes incarnés, accomplissant la mission en faveur de cette humanité souffrante, nous traversons des endroits inaperçus comme tout le monde dans la rue. Nous nous habillons comme nos semblables. Nous vivons et travaillons pour gagner notre pain quotidien, comme tout citoyen. » – Samael Aun Weor, La Rose Ignée

« Actuellement, les frères du grand Collège des Initiés de la Loge Blanche sélectionnent le personnel humain; ils séparent les brebis des boucs pour que la Nouvelle Ère puisse être initiée. » – Samael Aun Weor

Collier du Bouddha

Physiquement, soit (1) un anneau d’os autour du cou ou (2) une chaîne de perles numérotées 108. Ces perles de prière sont courantes dans les religions Orientales et Occidentales, et elles sont normalement au nombre de 108. Ce nombre porte également de nombreux niveaux de signification, mais principalement les perles rappellent à l’aspirant spirituel que notre temps dans un corps humanoïde est court: le cycle normal de manifestations dans un corps humain est limité à 108; ceux qui ne parviennent pas à réaliser l’auto-réalisation de l’Être au cours de leurs 108 vies sont recyclés par la nature à travers le processus de l’involution et la Seconde Mort. Voir aussi Animal Intellectuel.

Collyrium

Une solution pour se laver les yeux. Lié à l’Alchimie, on trouve la citation suivante de Basil Valentin (Char Triomphant de l’Antimoine): « Vous docteurs titulaires, vous à qui je parle, qui écrivez de longs Scrolles de Recettes: vous Apothicaires, qui avec vos Décoctions remplissent des Pots, pas moins que Ceux (à Prince Courst) dans lequel la viande est bouillie pour la subsistance de quelques centaines d’hommes: vous, dis-je, qui jusqu’à présent étiez aveugle, souffrez qu’un Collyrium soit versé dans vos yeux et leur permettent d’être oints de baume, que la peau la plus épaisse de la cécité puisse tomber de votre vue, et que vous voyez la vérité, comme dans un verre le plus clair. Dieu vous accorde la Grâce, afin que vous puissiez connaître ses merveilleuses Œuvres et que l’Amour de votre prochain soit enraciné en vous, afin que vous puissiez rechercher la vraie Médecine, que le Souverain des Cieux possède, de sa propre main omnipotente, et sa Sagesse ineffable et éternelle, imprégnée d’en haut, impressionnée et communiquée à ses Nobles Créatures, pour le Bien de l’Humanité; d’où l’homme peut trouver de l’aide dans sa plus grande nécessité et un conseil pour la santé dans ses maladies. Pourquoi vous, misérable ver de la Terre et nourriture des vers, regardez-vous si intensément l’écorce ou la coquille et négligez-vous le noyau, ne faisant pas attention à votre créateur, qui vous a formé selon son image; quand, comme vous devriez lui rendre grâce et avec une étude diligente pour rechercher ses œuvres, dépassant la nature elle-même? Revenez et regardez en vous-même, voyez l’Image de votre propre ingratitude, afin que vous ayez honte de vous-même, surtout parce que vous n’avez pas recherché ces choses, que le Dieu le plus sage, pour le bien des Mortels; a infusé dans ses créatures; en sachant laquelle, vous auriez pu lui offrir le sacrifice de louange et de gratitude le plus acceptable. »

Commandements

La Seconde Loi donnée à Moïse, telle qu’elle est consignée dans Exode 20: 2-17 et Deutéronome 5: 6-21. Samael Aun Weor corrige leur ordre et explique leur vrai sens:

« Quiconque veut mourir dans le Seigneur doit pratiquer les Dix Commandements pour la nouvelle ère:

« Première: Tu aimeras ton Dieu intérieur et ton prochain comme ton Soi.

« Deuxième: Tu étudieras la doctrine secrète du Sauveur du monde.

« Troisième: Tu ne calomnieras jamais ton prochain, et tu ne prononceras pas de paroles impudiques ou vaines.

« Quatrième: Tu sacrifieras le soi par amour pour l’humanité et pour aimer tes pires ennemis.

« Cinquième: Tu obéiras à la volonté du Père sur la terre comme au ciel.

« Sixième: Tu ne commettras pas de fornication, ni d’adultère, dans ta pensée, tes paroles et tes actes.

« Septième: Tu lutteras contre le monde, le démon et la chair.

« Huitième, Tu seras infiniment patient et miséricordieux.

« Neuvième: Tu pratiqueras l’Arcane A.Z.F. avec ton épouse.

« Dixième: Tu te laveras les pieds dans les eaux du renoncement. » – Samael Aun Weor, Le Message du Verseau

Compassion

La forme la plus élevée et la plus profonde de l’amour, qui se manifeste comme sagesse, connaissance et action.

Le mot Français vient du Latin compati « ressentir de la pitié » et passionem (passio nominative) « souffrir, endurer ».

En Sanskrit, karuna. En Tibétain, rying snying. En Grec, σπλαγχνίζομαι (splagchnizomai). En Hébreu, rachamim רַחֲמִים, qui vient du mot racine pour « mère » ou « utérus ».

Compréhension

(Tibétain: go; Sanskrit: jna, « connaître. »)

« Comprendre est quelque chose d’immédiat, de direct, quelque chose que nous subissons intensément, quelque chose que nous expérimentons très profondément, et qui devient inévitablement la véritable source intime de l’action consciente. Se rappeler ou se souvenir est quelque chose de mort, quelque chose qui appartient au passé, et qui devient malheureusement un idéal, une devise, une idée, un idéalisme que nous voulons imiter mécaniquement et inconsciemment suivre. Dans la véritable compréhension, dans la compréhension profonde, dans la compréhension intime en profondeur, il n’existe que la pression intime de la conscience, une pression persistante née de l’Essence que nous portons à l’intérieur, et c’est tout. La compréhension authentique se manifeste comme une action spontanée, naturelle et simple, libre du processus déprimant de sélection; elle est pure, sans aucune indécision. » – Samael Aun Weor, Fondamentaux de l’Éducation Gnostique

« La connaissance et la compréhension sont différentes. La connaissance est du mental. La compréhension est du cœur. » – Samael Aun Weor, Traité de Psychologie Révolutionnaire

« L’annihilation des agrégats psychiques ne peut être rendue possible qu’en comprenant radicalement nos erreurs à travers la méditation et à travers l’auto-réflexion évidente de l’Être… Il est urgent de savoir méditer, pour comprendre tout agrégat psychique, ou en d’autres termes, tout défaut psychologique. Il est indispensable de savoir travailler de tout notre cœur et de toute notre âme, si nous voulons que l’élimination se produise. » – Samael Aun Weor, La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

« [L’Apôtre] Thomas est la partie de l’Être qui est liée au sens intime de la compréhension. Beaucoup d’analyse, de réflexion, et surtout, de méditation et d’auto-réflexion évidente de l’Être sont indispensables à la compréhension. » – Samael Aun Weor, La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

« Aucun phénomène de la nature ne peut être intégralement compris si nous le considérons isolé. » – Samael Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

C’est pourquoi l’étude de la Kabbale est si importante: la Kabbale est une carte montrant comment tout dans la nature (y compris notre âme) est lié à tout le reste.

Concentration

La capacité de concentrer l’attention sur une chose sans distraction. Le pouvoir de concentration consciente (attention dirigée) se développe dans toutes les traditions spirituelles authentiques. Dans les systèmes Hindous et Bouddhistes, la concentration (dharana, shamatha, etc.) est considérée comme une étape intermédiaire vers une véritable méditation.

« Sans une sage concentration de la pensée, l’expérience de la vérité est impossible. » —Samael Aun Weor, Le Pouvoir Spirituel du Son

« … la concentration est la première et principale chose qu’un sadhaka ou un aspirant devrait acquérir dans le chemin spirituel. » —Swami Sivananda

« Si vous concentrez les rayons du soleil à travers une lentille, ils peuvent brûler du coton ou un morceau de papier; mais, les rayons diffusés ne peuvent pas faire cet acte. Si vous voulez parler à un homme à distance, vous faites un entonnoir de votre main et parler. Les ondes sonores sont recueillies à un moment donné puis dirigées vers l’homme. Il peut entendre votre discours très clairement. L’eau est transformée en vapeur et la vapeur est concentrée en un point. Le moteur du chemin de fer se déplace. Tout ceux-ci sont des exemples d’ondes concentrées. Même ainsi, si vous collectez les rayons dissipés du mental et les concentrez en un point, vous aurez une concentration merveilleuse. Le mental concentré servira de puissant projecteur pour découvrir les trésors de l’âme et atteindre la richesse suprême d’Atman (le Soi), la félicité éternelle, l’immortalité et la joie éternelle. » —Swami Sivananda

Voir aussi: Questions Fréquentes sur la Méditation

Conscience

« Partout où il y a de la vie, il y a de la conscience. La conscience est inhérente à la vie comme l’humidité est inhérente à l’eau. » – Samael Aun Weor, Notions Fondamentales d’Endocrinologie et de Criminologie

De divers dictionnaires: 1. L’état d’être conscient; connaissance de sa propre existence, condition, sensations, opérations mentales, actes, etc. 2. Connaissance ou perception immédiate de la présence de tout objet, état ou sensation. 3. Un état cognitif alerte dans lequel vous êtes conscient de vous-même et de votre situation.

Dans le Gnosticisme universel, la gamme de la conscience potentielle est allégorisée dans l’échelle de Jacob, sur laquelle les anges montent et descendent. Ainsi, il y a des niveaux de conscience plus élevés et plus bas, du niveau des démons au fond, aux anges hautement réalisés dans les hauteurs.

« Il est vital de comprendre et de développer la conviction que la conscience a le potentiel d’augmenter à un degré infini. » – le 14e Dalaï-Lama.

Voir aussi: Niveau d’Être.

« La lumière et la conscience sont deux phénomènes de la même chose; à un moindre degré de conscience, correspond un moindre degré de lumière; à un plus grand degré de conscience, un plus grand degré de lumière. » – Samael Aun Weor, Traité Ésotérique d’Astrologie Hermétique

« Partout où il y a de la lumière, il y a de la conscience. » – Samael Aun Weor, La Grande Rébellion

Tibétain: rnam-par shes-pa; Sanskrit: vijnana

Voir aussi: Qu’est-ce que la Conscience?

Contre-transfert

Le contre-transfert est un obstacle psychologique qui se pose lorsque l’observateur est attaché aux phénomènes observés. L’attachement est un enchevêtrement émotionnel et empêche l’observateur de voir objectivement le défaut, ainsi la compréhension et l’élimination deviennent difficiles, voire impossibles. L’antidote au contre-transfert est de prendre conscience de l’attachement et de méditer dessus jusqu’à ce qu’il se dissipe; alors on devient capable de visualiser objectivement le défaut précédent.

Apprendre davantage: 3. Psychanalyse

Corps Astral

Le corps utilisé par la Conscience dans la cinquième dimension, le monde des rêves. Ce corps est lié au centre émotionnel et à la Sephirah Hod.

« …le Corps Astral est un organisme dense comme le corps physique. Le fait que la matière, dans sa dernière synthèse, soit réduite à l’énergie, ne nie pas son existence une fois dans cet état. Si nous ne pouvons pas le voir avec notre vision, c’est parce qu’il appartient à la cinquième dimension: nos yeux physiques ne serviront pas à voir le plan Astral tant que nous ne les aurons pas adaptés à cet objectif ou tant que nous ne nous placerons pas dans le plan Astral avec notre corps physique. Ainsi, l’organisme Astral est aussi dense que l’organisme physique, mais il appartient à un autre département du royaume. Le Corps Astral est beaucoup plus sensible que le corps physique. L’organisme Astral est comme une copie de l’organisme physique ; le corps doit être nourri avec des aliments en rapport avec sa nature, tout comme le Corps Astral. L’occultiste utilise le Corps Astral pour ses études et ses grandes investigations, car ce corps est avantageusement disposé par rapport au corps physique. Le temps et la distance n’existent pas pour le Corps Astral, et ce que l’on apprend à travers lui reste immédiatement enregistré dans la Conscience de l’Être, pour toujours. » – Samael Aun Weor, La Révolution de Belzébuth

« Pendant les heures de sommeil, tous les êtres humains voyagent dans le Corps Astral [lunaire], mais ils vivent de façon honteuse dans le plan Astral avec la Conscience endormie. Ils sont des vagabonds endormis. » – Samael Aun Weor, Le Message du Verseau

Ce que l’on appelle communément Corps Astral n’est pas le véritable Corps Astral, c’est plutôt le corps protoplasmatique lunaire, également appelé kama rupa (Sanskrit, « corps de désirs ») ou « corps de rêve » (rmi-lam-gyi lus Tibétain)). Le véritable Corps Astral est Solaire (supérieur à la nature lunaire) et doit être créé, comme l’a indiqué le Maître Jésus dans l’Évangile de Jean 3: 5-6.

« Si un homme ne naît pas d’eau et de l’Esprit, il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.

Le Corps Astral Solaire est créé à la suite de la troisième Initiation des Mystères Majeurs (serpents de feu) et se perfectionne dans le troisième serpent de lumière.

« On sait qu’on a un Corps Astral quand on peut l’utiliser, comme on sait qu’on a des pieds, parce qu’on peut marcher avec eux, ou des mains parce qu’on peut les utiliser; de même, on sait qu’on a un Corps Astral quand on peut voyager avec lui. » – Samael Aun Weor, Culte Gnostique à Agnostos Theos

« Réellement, seuls ceux qui ont travaillé avec le Maithuna (Tantra blanc) pendant de nombreuses années peuvent posséder le Corps Astral. » – Samael Aun Weor, L’Élimination de la Queue de Satan

« Le Corps Astral [Lunaire]. – Gaine d’atmosphère radieuse et fluidique qui enveloppe la forme physique et est vue par le troisième œil. Il enregistre nos passions et nos désirs et constitue un vestige du passé. » —M, Le Printemps de la Jeunesse

« Nous avons le désir ardent de visiter ou d’entrer dans les régions Séphirothiques de l’espace. Une chose est de saisir une Sephirah et une autre chose est d’y entrer. De toute évidence, les Sephiroth sont atomiques et nous, les Gnostiques, devons entrer dans l’Arbre de Vie. Nous devons savoir qu’il existe de nombreuses régions Séphirothiques dans l’espace; il est merveilleux d’y pénétrer. Comment allons-nous entrer dans la région Kabbalistique de Hod si nous n’avons pas de corps psychologique? Il existe des projections psychologiques (projections astrales). Les différents agrégats peuvent, à tout moment, s’intégrer pour entrer dans la Sephirah Hod (monde Astral, ou premier ciel), mais il ne s’agirait là que d’une entrée subjective, qui n’aurait pas d’objectivité, comme dans le cas où le deuxième corps (Corps Astral Solaire) a été créé. Ce corps doit être créé pour gérer les émotions de cette région. À quel type d’émotions je parle? Je parle d’émotions supérieures. Les émotions inférieures sont un obstacle à la découverte de la réalité (Dieu) et au développement psychologique de l’Être. Si nous voulons naître de nouveau, créer un deuxième corps, afin d’entrer dans la région Séphirothique de Hod (le royaume des cieux), il est évident que nous ne devrions pas gaspiller nos énergies par torpeur en nous laissant entraîner par des émotions négatives, telles que la violence, la haine, la jalousie, l’orgueil, etc. » —Samael Aun Weor, Alcyone et les Émotions Négatives

Corps Atmique

Dans la Kabbale, le Corps Atmique est lié à la Sephirah Chesed. C’est le corps supérieur de l’Intime, l’Être, le Père contenu dans la Trinité de chaque Monade. Le Corps Atmique est immergé dans la sixième dimension. L’homme est septuple (possédant sept corps) et le Corps Atmique est le septième corps.

Corps Bouddhique

Le corps de conscience, qui est lié à la sephirah Geburah.

Corps Causal

Le Corps de la Volonté Consciente, lié à la sephirah Tiphereth et à l’Âme Humaine.

Dans la philosophie Hindoue, on l’appelle Anandamaya kosha (gaine / corps de félicité).

« Et enfin, il faudra créer le corps Egoitoorasiana ou le corps de Volonté de l’Être, qui est le Corps Causal. » – Samael Aun Weor, Questions d’Importance pour les Femmes

Corps de Péché

Les corps lunaire mental, astral, vital et physique que chacun de nous possède. Ils ont été créés par la nature mécanique, appartiennent à la nature mécanique et sont donc périssables et peu fiables.

« Le guerrier ne peut se libérer des quatre corps de péché que par l’Arcane A.Z.F. (magie sexuelle). » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Corps de Désir

(Sanskrit: Kamarupa) Le corps astral lunaire protoplasmique, communément confondu avec le véritable corps astral, qui doit être créé à travers l’Alchimie.

« Il est clairement établi dans les écoles ésotériques que nous avons un Corps Astral Lumineux. Ceci est très discutable, car le Corps Astral doit être construit dans la Neuvième Sphère au moyen de la transmutation de l’Hydrogène SI-12. Ce que les gens communs et ordinaires possède sont le Corps des Désirs, qui est confondu avec le Corps Astral. Donc, affirmer que nous avons un Corps Astral est une grave erreur, une énorme erreur, parce que le Corps des Désirs n’est pas le Corps Astral. Dans les Mystères Égyptiens, ce Corps des Désirs est connu comme Apopi, qui est le Démon du Désir. Un tel démon est affreusement malin. Malheur à nous, parce que tout le monde a ce démon! Toutes les personnes dans ce monde sont malignes, et pour cesser d’être des démons, des efforts et des super-efforts sur ce Chemin sont nécessaires pour y parvenir. » – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Corps de la Volonté Consciente

Le Corps Causal (Tiphereth).

Corps de Libération

Le corps parfait d’un maître hautement développé. En Sanskrit, ce corps est appelé Svabhavikakaya.

« Le Corps de Libération a une apparence Christique. Il dégage l’arôme de la perfection. Ce corps remplace le corps physique; il est fait de chair, mais il n’est pas né de la chair d’Adam. C’est le corps des êtres paradisiaques; ce corps n’est pas soumis à des maladies ou à la mort. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

« Nous extrayons le corps de libération du corps physique. Ce corps est fait de chair, mais de chair qui ne vient pas d’Adam. C’est un corps rempli de perfections millénaires. Il est élaboré avec les atomes les plus évolués de notre corps physique. […] Le Corps de Libération n’est soumis ni à la maladie, ni à la mort. Le Corps de Libération est fait de chair et d’os, mais c’est de la chair qui ne vient pas d’Adam. C’est de la chair du Christ-Cosmique. Le Corps de Libération est semblable au divin Rabbi de Galilée. Le Corps de Libération est le corps des Dieux. » – Samael Aun Weor, Traité d’Alchimie Sexuelle

« Le corps de la libération nous convertit en citoyens de l’Eden. » – Samael Aun Weor, La Rose Ignée

Cosmocréateur

Une intelligence cosmique éveillée capable de créer une planète ou un soleil. Un Elohim.

Cosmos

ou kosmos. (Grec κόσμος) « Ordre, bon ordre, arrangement ordonné. » Un terme de la philosophie Grecque qui implique un ordre systématique, mais qui porte également l’implication de « ornementation, parure » en particulier sur les femmes. Dans la Gnose, nous utilisons ce mot pour décrire les niveaux ordonnés selon lesquels toutes les choses existantes sont arrangées, comme des ornements sur le corps du Divin.

D’une manière générale, le cosmos fait référence à tout système ordonné. Nous étudions principalement la relation entre deux systèmes:

  • macrocosme: du makros « grand, long » + kosmos, signifiant « grand système ordonné » comme référence l’univers qui nous entoure.
  • microcosme: du mikros « petit » + kosmos « monde », une référence à nous-mêmes, car nous avons un univers intérieur qui est le reflet de l’univers

Nous étudions également ces deux dans une structure plus élaborée:

  1. Absolu – Protocosmos
  2. Tous les mondes de tous les amas de galaxies – Ayocosmos
  3. Une galaxie ou un groupe de Soleils – Macrocosmos
  4. Le Soleil, Système Solaire – Deutérocosmos
  5. La Terre ou l’une des planètes – Mésocosmos
  6. La Terre Philosophale, l’être humain – Microcosmos
  7. L’Abîme, Enfer – Tritocosmos

Croix

L’un des symboles les plus anciens et universellement connus, visible dans les traditions des Aztèques, des Babyloniens, des Bouddhistes, des Hindous et bien d’autres.

« Les quatre points de la croix symbolisent le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre (également Esprit, Matière, Mouvement et Repos)… La croix a quatre points. La croix de l’initiation est phallique. L’insertion du phallus vertical dans le Cteis formel forme une croix. C’est la croix de l’initiation que nous devons placer sur nos épaules. » – Cours Ésotérique de Kabbale Alchimique

« La croix ne représente pas seulement une croix sur laquelle un homme était accroché, mais aussi une chose sur laquelle la gloire est descendue. La croix est le symbole d’une personne crucifiée et renaît dans l’Intime, et non une chose de torture et de douleur. La crucifixion signifie celui qui a maîtrisé sa nature inférieure et qui a été purifié dans la conscience de l’Intime. » – M, Le Printemps de la Jeunesse

Couronne de Vie

Le Triangle Supérieur de la Kabbale : Kether (Hébreu: « Couronne »), Chokmah (Sagesse) et Binah (Intelligence).

Cteis

(Grec κτείς Kteis) Également orthographié « ecteis ». Littéralement, « peigne » (d’un métier à tisser), utilisé pour râteau, corne, doigts, côtes, pétoncle, vagin, yoni.

« Le Cteis était un piédestal ou réceptacle circulaire et concave, sur lequel reposait le phallus, ou colonne [obélisque]. L’union de ces deux, en tant que principes générateurs et producteurs de la nature, dans une figure composée, était le mode le plus courant. Ici, nous trouvons l’origine du point dans un cercle, un symbole qui a été adopté pour la première fois par les anciens adorateurs du Soleil. La boussole disposée au-dessus du carré symbolise le Soleil (masculin), imprégnant la Terre passive (féminine) de sa vie produisant des rayons. La véritable signification est donc double: les représentations terrestres (humaines) sont de l’homme et de son phallus, et de la femme avec son Cteis réceptif (vagin). Les divinités homme-femme étaient communément symbolisées par les parties de l’homme et de la femme… Le Phallus et le Cteis (vagin), emblèmes de génération et de production, et qui, à ce titre, est apparu dans les Mystères. Le Lingam Indien était l’union des deux, tout comme le Bateau et le Mât, et le Point dans le Cercle. Le Cteis était symbolisé comme la lune. La personnification féminine du principe productif. Il accompagnait généralement le Phallus… et comme symbole des pouvoirs prolifiques de la nature, et était largement vénéré par les nations de l’Antiquité. » – Morales et Dogme, par Albert Pike, [1871]

« Le kteis, ou organe féminin, en tant que symbole des pouvoirs passifs ou reproducteurs de la nature, se trouve généralement sur les anciens monuments Romains comme la concha Veneris, une figue, de l’orge, du maïs et la lettre delta. » – PRIAPEIA, sive diversorum poetarum in Priapum lusus, traduction de Leonard C. Smithers et Sir Richard Burton [1890]

Cuauhtli

(Nahuatl pour « aigle ») L’Ordre des Chevaliers de l’Aigle parmi les initiés Aztèques. Voir: Tlamatinime.

Culte

(Latin; CVLTVS, cultus, culte, de colere, cultiver)

Objectivement, c’est un groupe exclusif de personnes éveillées (Initiés) qui cultivent et partagent une connaissance ésotérique, généralement vérifiée par les sens supérieurs de leur conscience. « Homme connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et ses dieux. »

Subjectivement, c’est un système religieux, philosophique ou scientifique d’adoration et de rituel; en d’autres termes, une manière d’exprimer une vénération dévouée d’une manière religieuse ou non religieuse (manière scientifique subjective, cinq sens). Par exemple: « Les méthodes scientifiques ou le régime des époques actuelles cultivent une connaissance subjective de l’origine de l’homme basée exclusivement sur leur raisonnement subjectif (cinq sens), qui est une dévotion obsessionnelle, faddish aux théories ou sophismes d’une personne. La source de tels la dévotion est l’orgueil et l’ignorance. L’interprétation de toute Écriture religieuse peut devenir extrémiste ou fausse lorsqu’elle est interprétée par un raisonnement subjectif (cinq sens) ou sans les outils ésotériques appropriés. Alors, ses disciples peuvent finir par vivre une vie d’une manière non conventionnelle et sous les conseils d’un chef ignorant, autoritaire et charismatique. »

Cybèle

(Grec: Κυβέλη Kybele) Un symbole de la Mère Divine Kundalini. Chez les Grecs, elle était connue sous le nom de Rhea, de METER THEON, de « Mère des Dieux », de Μήτηρ (Mētēr « Mère ») et de Μήτηρ Ὀρεία (« Montagne-Mère »). Dans la mythologie Romaine, son équivalent était Magna Mater ou « Grande Mère ».

Cynique

De kynikos Grecs, littéralement « chien », de kyon « chien ».

À l’origine, être un cynique signifiait être un adepte d’Antisthène, un philosophe Grec, dont le « but dans la vie était de vivre dans la vertu, en accord avec la nature. En tant que créatures raisonnantes, les gens pouvaient gagner le bonheur par une formation rigoureuse et en vivant dans un manière naturelle par eux-mêmes, rejetant tous les désirs conventionnels de richesse, de pouvoir, de sexe et de renommée. Au lieu de cela, ils devaient mener une vie simple, libre de toute possession. […] Au 19ème siècle, l’accent sur les aspects négatifs de La philosophie cynique a conduit à la compréhension moderne du cynisme pour signifier une disposition d’incrédulité dans la sincérité ou la bonté des motifs et des actions humaines. [Dans les temps modernes,] le cynisme est une attitude ou un état d’esprit caractérisé par une méfiance générale à l’égard des motifs des autres. Un cynique peut avoir un manque général de foi ou d’espoir en l’espèce humaine ou en des personnes motivées par l’ambition, le désir, la cupidité, la gratification, le matérialisme, les objectifs et les opinions qu’un cynique perçoit comme vains, inaccessibles, ou finalement dénués de sens et donc méritant d’être ridiculisés ou réprimandés. » [Wikipedia] En fait, en 2014, les scientifiques ont trouvé des preuves que le cynisme mène à la démence : « … les personnes ayant un niveau élevé de méfiance cynique étaient trois fois plus susceptibles de développer une démence… »

« Sans aucun doute, le karma régule nos vies. Mais nous ne devons jamais protester contre le karma. Il y a des choses que nous voulons être d’une certaine manière, car elles ne sont pas comme nous le souhaitons. Alors, nous protestons contre le karma, au lieu de remercier le karma. En fait, le karma est un médicament, mes chers frères et sœurs. Un médicament extraordinaire! Un médicament avec lequel ils veulent nous guérir. Alors pourquoi protestons-nous contre ce médicament? Fou est le patient qui proteste contre le remède qui lui est donné. Si ce remède est apporté pour nous guérir, pourquoi protestons-nous contre le remède? « Voici, béni est l’homme que Dieu corrige: ne méprise donc pas le châtiment du Tout-Puissant. » – Job 5:17. Évidemment, le Créateur veut nous guérir, et son médicament est appelé « karma ». Mais, lorsque nous n’avons pas de remède, lorsque le médicament ne nous aide plus, lorsque nous sommes devenus si cyniques que même le karma ne peut pas vraiment nous guérir, nous devons évidemment entrer dans l’involution submergée dans les mondes infernaux. Nous finirons là avec la Seconde Mort (comme écrit dans les Évangiles): là où c’est clair, l’annihilation des egos se produit. L’Essence est autre chose; elle s’échappe de l’abîme pour entamer un nouveau voyage évolutif. Donc, le cynisme est le dernier mot des perdus. Le cynique pour qui le médicament n’est plus efficace est un cas perdu… Évidemment, il ne peut plus exister; ils sont arrivés à leur destruction définitive, et personne ne peut les arrêter; leur involution est terriblement précipitée vers le centre de gravité de la Terre, où ils se transforment en poussière… » —Samael Aun Weor

« L’intellect est satanique lorsqu’il est utilisé au service de la bête interne [de l’Apocalypse]. Les méchants intellectuels (cyniques et sceptiques) sont le résultat d’un intellectualisme sans spiritualité. Ces méchants intellectuels sont l’image exacte de la bête. » —Samael Aun Weor, Le Message du Verseau

« Les vibrations Poisoninioskiriennes [qui résultent de l’abus de l’énergie sexuelle] produisent chez les gens un degré élevé de fanatisme et de cynisme expert. Ces types de personnes étaient abondants parmi les grands Inquisiteurs, par exemple Tomas de Torquemada. » —Samael Aun Weor, La Race Aryenne Condamnée

« L’involution des sécrétions sexuelles produit certaines vibrations malignes, connues dans l’ésotérisme sous le nom de « vibrations Poisonioonoskiriennes. » tandis que dans d’autres, elle se transforme en quelque chose de différent et les fait devenir éraflés, fins comme un râteau, couverts de boutons, avec des marques sur la peau, etc. d’un côté, il devient un fanatisme extrême, et d’autre part, un cynisme très expert. Regardons les hommes du Moyen Âge, les grands inquisiteurs: abstinents, célibataires, gros individus, chargés de graisse, vrais cochons; d’autres maigres, décharné, laid, horrible, avec leur peau pleine de taches. Après avoir brûlé une victime sur le bûcher ou l’avoir torturée, vous pouviez voir leur cynisme, leurs yeux brillaient de fanatisme. Donc, dans ce genre de personne, on trouve d’une part le fanatisme poussé à l’extrême, et d’autre part le cynisme déconcertant. Après avoir brûlé une victime innocente, ils haussaient les épaules et se justifiaient de manière réellement cynique. » – Samael Aun Weor, La Transmutation de l’Énergie Sexuelle (2)

Glossaire : B
Glossaire : D
Catégories : Glossaire