Écrit par : Simeon ben Jochai   Catégorie : Sepher ha Zohar

Venez et voyez: chacun des six jours de la création a sa propre forme et son propre visage du grade qui le guide. Vous ne trouverez pas un jour qui ne contient aucun bien. C’est-à-dire, il est dit en eux: «Et Elohim vit que c’était bon» (Genèse 1:10). Bien que «que c’était bon» n’ait pas été mentionné le deuxième jour, vous le trouverez le troisième jour. Par conséquent, «bon» y est mentionné deux fois.

«Et Dieu dit: Que les eaux [du deuxième jour] sous les cieux soient rassemblées en un seul lieu, et que la terre sèche [Hod] apparaisse: et il en fut ainsi. Et Dieu appela la terre sèche Terre; et le rassemblement des eaux [du deuxième jour] il l’appela Mers [Yesod]: et Dieu vit que cela [le deuxième jour] était טוב [towb, bien]. Et Dieu dit: Que la terre produise de l’herbe, l’herbe produisant de la graine, et l’arbre fruitier produisant des fruits selon son espèce, dont la graine est en lui-même, sur la terre; et il en fut ainsi. Et la terre produisit de l’herbe, et des herbes produisant des graines selon son espèce, et l’arbre produisant des fruits, dont la graine était en lui-même, selon son espèce: et Dieu vit que c’était bon. Et le soir et le matin étaient le troisième jour.» – Genèse 1: 9-13

abraham-three-angels

Chaque jour [de la Genèse] a ses barrières extérieures, afin que tout le monde ne puisse pas entrer dans la bonté qui s’y trouve, ce qui signifie qu’il y a des ténèbres qui voilent la lumière, car vous trouverez la lumière le premier jour et vous y retrouverez également les ténèbres. Et ainsi, dans chaque jour il y a des barrières qui gardent comme des épines qui gardent la vigne, pour que les étrangers ne puissent pas y entrer. Il y a d’autres types de gardiens, comme des serpents, des scorpions et des serpents empoisonnés, qui protègent les biens, afin que des personnes indignes ne puissent pas y entrer. S’il n’y avait pas de barrières, tous les méchants auraient la possibilité d’accéder aux secrets [Kabbale] de la Torah.

Par conséquent, de nombreux anges de destruction [Apollyon] appelés ténèbres et obscurité, ainsi que des serpents et des scorpions appelés animaux sauvages, confondent le mental de quiconque est méchant et a accès aux secrets [Kabbale] de la Torah pour l’empêcher d’entrer là où il n’appartient pas.

Cependant, tous ces gardiens sont à l’assistance de celui qui est bon et le procureur devient un défendant. Ils l’amènent à la bonté cachée et ils diront à la bonté cachée: «Notre Maître, voici une bonne personne, vertueuse, craignant le ciel, qui souhaite entrer devant Vous. Et il nous dit: «Ouvrez-moi [Hei] les portes de la justice. Je [Vav] irai à eux, et Je louerai [Hallelu] Jah [Iod-Hei» (Psaumes 118: 19).» Alors, cette bonté cachée leur répondra de lui ouvrir la porte de l’amour [chaste] ou la porte du repentir [la mort mystique]. Chaque personne juste doit entrer selon son degré, la signification étant: «Ouvrez les portes pour que le Goyim juste qui garde la vérité [la chasteté] puisse entrer» (Ésaïe 26: 2).

Extrait de Sepher ha Zohar 38. Naso 4.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Guardian of Secrets

Fondation du Zohar
La Vraie Torah
Catégories : Sepher ha Zohar