Écrit par: Gnostic InstructorCatégorie: Mystères Gnostiques

Le Microprosopus

« Le Pentagramme Gnostique est la figure humaine (Damuth Adam דמות אדם) avec quatre membres et un seul sommet qui est la tête. Le signe du Pentagramme est également appelé le signe du Microcosme. Il représente ce que les Rabbis Kabbalistes du livre Zohar appellent le Microprosopus. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samael Aun Weor

Aujourd’hui, nous allons expliquer le mystérieux Tetragrammaton, qui se trouve écrit autour du Microprosopus, et comme l’Hébreu kabbalistique Iod-Hei-Vav-Hei יהוה, sur le bras droit de l’étoile flamboyante. Ceci, afin que nous puissions comprendre comment ce Tetragrammaton est lié aux quatre éléments, et comment il se développe dans l’être humain, appelé Adam אדם dans la Kabbale, qui se trouve écrit sur le bras gauche de l’étoile flamboyante. Pour cela, il est nécessaire que nous expliquions les mots, Adam אדם, et Iod-Hei-Vav-Hei יהוה.

Ici, dans ce deuxième graphique, nous voyons le Tetragrammaton en haut: Iod-Hei-Vav-Hei יהוה. En bas, écrit en lettres Hébraïques, nous trouvons:

בראשית ברא אלהים את השמים ואת הארץ

Berashith Bera Elohim Ath HaShamayim Ve’Ath Haaretz

Traduit littéralement par: « Le commencement créa les Elohim, Ath les cieux et Ath la terre. »

Observez le mot Hébreu Berashith בראשית, qui est le premier mot à droite de ces lettres Hébraïques; à partir de ce mot, nous avons pris la lettre Resh ר, et nous avons écrit Resh ראש, comme vous le voyez au milieu de ce graphique. Rosh ראש est un mot Hébreu qui signifie « tête ». Il est curieux de voir que le mot Esh אש (« feu ») est écrit après cette lettre Resh ר. Ce Esh אש a la valeur numérique de quatre: Aleph = 1, Shin = 300, 300 + 1 = 301 = 4. Nous retrouvons donc ici le fameux Tetragrammaton dans le mot Rosh ראש (« tête »), la même lettre Resh. Ce Esh אש (« feu ») ou Tetragrammaton nous permet de voir les cinq autres lettres Hébraïques de Berashith בראשית dans cette lettre Resh ר.

Observez qu’avec ces cinq autres lettres de Berashith, nous pouvons former le mot Shabbatai שבתאי, qui est le mot Hébreu pour Saturne. En d’autres termes, nous pouvons clairement voir ici que Shabbatai שבתאי a créé אלהים Elohim, Ath Ha’Shamayam Ve’Ath Haaretz. Maître Samael a déclaré:

« Le quatrième degré du pouvoir du feu nous convertit en Arhats. Le Corps Mental (Netzach) a aussi sa moelle épinière et son serpent. L’ascension de la Kundalini du mental est réalisée avec les mérites du cœur. Nous avons parlé du mental en Capricorne (de caper-bouc + cornu-corne) parce que (le bouc) est dans la maison de Saturne, et dans une telle planète vivent les Hiérarchies vertes qui ont donné aux humains le Corps Mental. Le Capricorne (le bouc cornu) est la porte du ciel parce qu’il est dans la maison de Saturne. » – Astrologie Pratique par Samael Aun Weor

Lors de l’ascension des quatre Sephiroth inférieurs de Malkuth à Yesod, Hod et Netzach, qui se rapportent aux corps physique, vital, astral et mental – en d’autres termes, du premier, deuxième et troisième degré au quatrième degré du pouvoir du feu – la Sephirah Netzach, le mental, dans le monde de Yetzirah, reçoit le nom d’Elohim אלהים. Les Sephiroth Malkuth, Yesod, Hod et Netzach, se rapportent au royaume de Jehovah Elohim יהוה אלהים, Binah, dont le centre de gravité est dans les eaux de Yesod.

Binah est régit par Saturne, nous avons un atome de Binah dans la glande pinéale, la porte du ciel, qui dans le Bouc de Mendès est représentée avec une torche sur la tête du bouc cornu (lettre Shin ש). Les deux cornes du bouc (ainsi que celles de Moïse) se rapportent à Binah בינה et Chokmah חכמה. Binah se rapporte à l’hémisphère gauche du cerveau et Chokmah-Uranos au Verseau, l’hémisphère droit du cerveau. Ils forment le Tetragrammaton d’Esh אש (« feu ») dans notre Rosh ראש « tête ». C’est pourquoi le nom Iod-Hei-Vav-Hei יהוה, le Tetragrammaton, se rapporte à Chokmah et Binah dans le monde d’Atziluth. Au-dessus d’eux, dans la torche ou la glande pinéale se trouve Kether, la couronne, régit par Neptune, les eaux supérieures du Chaos; en d’autres termes, les Poissons, les émanations fluides du Théomertmalogos, la substance Christonique du Logos Solaire. C’est pourquoi il est écrit:

« Et Aaron imposera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël, et toutes leurs transgressions dans tous leurs péchés, les mettant sur la tête du bouc (lettre Shin ש), et le renverra par la main d’un homme en forme dans (Bamidbar במדבר) le désert (le quatrième livre de Moïse): Et le bouc (le léviathan לויתן) portera sur lui toutes leurs iniquités vers une terre non habitée: et il lâchera le bouc (le lévithanin לוי תנין, ou crocodile תנין tanin de Levi לוי) dans le désert (Bamidbar-Netzach במדבר). » – Lévitique 16: 21, 22

Le Logos est la parole, c’est pourquoi nous avons aussi ce mot mystérieux Ath את, Aleph-Tav, les première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu. Aleph 1 + Tav 400 = 401 = 5, qui est bien sûr le Microprosopus. Ath את, Aleph-Tav, encapsule les 22 lettres de l’alphabet Hébreu. Si nous additionnons kabbalistiquement les nombres de ces 22, une fois de plus nous trouvons 4. C’est très intéressant, très important; les nombres 4 + 5 = 9 et se rapportent à Ath את, qui symbolise Adam Kadmon קדמון אדם, le Macroprosopus, Arik Anpin dans le ciel et Adam Ha’Rishon אדם הראשון, le Microprosopus, Seir Anpin sur terre. Les deux se rapportent au fameux Tetragrammaton יהוה, dans Chokmah-Uranos et Binah-Saturne dans Atziluth. Chokmah et Binah sont des émanations de Kether-Neptune, les eaux d’Aelohim, le Chaos.

Comme nous le voyons dans le troisième graphique, « Chaos-Gae, Éros, la Trinité Grecque, nous invite à réfléchir ». – Pistis Sophia Dévoilée par Samael Aun Weor

Selon la mythologie Grecque, Saturne-Cronos a pris son pouvoir sur Uranos, car dans Atziluth Chokmah est Jehovah יהוה et Binah est Jehovah Elohim יהוה אלהים. Puisque, dans l’univers manifesté, au ciel et sur terre, Binah-Saturne a créé les Elohim manifestés, c’est-à-dire les Dieux, Jupiter, Neptune, Pluton, Junon, Cérès et Vesta.

Dans le livre Traité d’Alchimie Sexuelle, Samael Aun Weor a écrit:

« La terre est transmutée en eau, l’eau en air et l’air en feu. Prithvi est transmuté en Apas, Apas s’évapore en Vayu et Vayu se transforme en Tejas. Toutes ces transmutations Tattviques sont basées sur le Chaos, en d’autres termes, sur le Semen de la Nature, sur la substance Christonique du Logos Solaire. » – Samael Aun Weor

Avec cette explication du Maître Samael Aun Weor, nous voyons clairement que le Chaos de la mythologie Grecque est en effet lié à l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, qui est lié au feu. Sur le côté droit de ce mystérieux graphique appelé Magnum Chaos, nous voyons Gaea, ou Gaia, la Terre Mère et avec elle, Éros, Cupidon. Cet Éros est le même Anael, le prince de la Lumière Astrale. Ainsi, Éros-Anael est représenté dans cette trinité, et cela nous rappelle l’Espace Abstrait Absolu. Nous savons qu’à l’intérieur de l’Espace Abstrait Absolu, nous trouvons les quatre éléments que nous appelons le Tetragrammaton. Maître Samael Aun Weor explique très clairement que, à l’intérieur de l’atome de l’Ain Soph, qui est la matière primordiale, la Terre Mère, la substance, se trouvent les trois forces primaires: Kether-Chokmah-Binah, Père-Fils-Saint-Esprit, ou les trois lettres primaires de l’alphabet Hébreu, ou mieux dit, les trois lettres mères. On les appelle les trois lettres mères parce qu’elles sont dans l’Ain Soph, la matière immanifestée, la mère, la terre. Ces trois lettres sont Aleph, Shin et Mem.

אשם

Ashem אשם est un mot formé par ces trois lettres mères, et qui a la curieuse traduction de « l’accusateur, ou le coupable, l’origine de la création ». Ces trois lettres primaires, ainsi que l’Ain Soph, sont ce que nous appelons le Iod-Hei-Vav-Hei יהוה immanifesté, le Tetragrammaton, qui est la représentation ou le symbole des quatre éléments en équilibre. L’Ain Soph est la Terre, la substance primordiale; Aleph est l’air; Shin est le feu; et Mem est l’eau. Voyez les quatre éléments dans l’Espace Abstrait Absolu, en équilibre complet. C’est pourquoi, lorsque nous nommons le Tetragrammaton, nous pointons cette vérité. C’est pourquoi le Microprosopus est un symbole très fort, très puissant, et qu’il faut comprendre.

Dans le quatrième graphique, nous trouvons le mot Adam écrit en Hébreu, au sommet des corps féminin et masculin; à côté de cela, nous trouvons la tête kabbalistique d’Adam Kadmon. Le nom Adam Kadmon Sheni signifie « l’autre Adam ancien ou Adam primordial ». Adam Kadmon Sheni אדם קדמון שני, Sheni שני signifie « l’autre » ou « le second ». Avec ce mot Sheni שני, nous faisons référence à la femme. Souvent, quand les gens parlent de la Kabbale, ils pensent qu’Adam Kadmon est un homme. Mais ce n’est pas le cas. Adam Kadmon est une entité androgyne, un symbole homme-femme, qui symbolise la tête. Cette tête est elle-même symbolisée par les trois forces primaires du premier triangle de l’Arbre de Vie, Kether-Chokmah-Binah, qui ont émané de l’Ain Soph, la Mère immanifestée. Lorsque ces forces apparaissent dans la tête, nous trouvons Kether, qui est la couronne au-dessus de la tête. Ensuite, nous trouvons Chokmah, qui représente l’hémisphère droit du cerveau, puis Binah, qui est l’hémisphère gauche du cerveau.

Cette tête est toujours représentée avec le cou présent. Ce cou est l’endroit où nous trouvons la mystérieuse Sephirah Daath, qui est représentée par le Père et la Mère, qui dans la Kabbale sont Abba et Aima-Elohim. Dans cette Sephirah, nous trouvons le deuxième aspect de la Mère Divine, la Mère manifestée, qui se manifeste à travers la Parole. Rappelez-vous que le larynx d’Adam Kadmon est un utérus féminin, dans lequel Ath את, la Parole, le Logos est en gestation. La Parole elle-même est Logos, en Grec. Souvenez-vous que tout ce qui a été écrit dans le livre de la Genèse vient du Logos, de la gorge, de la Parole Ath את.

Le Logos, les trois forces primaires – Kether-Chokmah-Binah – s’expriment à travers la gorge féminine en tant que Parole. Vous voyez ici comment ces trois forces primaires montrent l’aspect féminin de Briah, création, à travers la gorge. C’est ce que nous appelons Adam Kadmon Sheni. Pourquoi nommons-nous Adam Kadmon Sheni? C’est parce qu’Adam Kadmon Sheni est Arik Anpin, en Araméen, qui signifie « le grand visage ». Ce grand visage est le Logos qui manifeste יהוה, le Tetragrammaton, à travers la gorge. Ce grand visage est celui qui parle et dans le livre de la Genèse dit: « Que la lumière soit, et la lumière fut. » Mais, rappelez-vous, Abba אב et Aima אימא Elohim אלהים sont la force masculine-féminine de Dieu et de la Déesse manifestée à travers la gorge disant: « Faisons Adam (Adam Ha’Rishon אדם הראשון) à notre image, à notre ressemblance. » Abba אב et Aima אימא Elohim אלהים dans la gorge font la lumière avec Esh אש (« feu ») de יהוה qui est caché dans la tête d’Adam Kadmon אדם קדמון.

L’exorcisme du feu se rapporte aux trois Génies: Michael, Samael et Anael (qui est le même Éros de la trinité Grecque). Michael est le génie qui représente le soleil et la foudre dans l’atmosphère; Samael est ce feu qui jaillit des volcans, la même force qui provoque les tremblements de terre; Anael est le Lucifer Latin, le prince de la Lumière Astrale, qui est dans les cieux. Si vous observez ces trois Génies en relation avec notre physicalité, nous constatons que Michael est au-dessus de la tête, l’Absolu Solaire, représentant l’Ain Soph Aur; Samael est en dessous, dans Yesod, le feu sexuel, et Anael, l’ange de l’amour est dans le cœur; dans le corps, ces trois feux sont ce que dans le Taoïsme sont appellés Shen, Chi et Jing. C’est pourquoi l’exorcisme du feu dit:

« Michael, Génie du Soleil et de la foudre; Samael, roi des volcans et des tremblements de terre; Anael, prince de la Lumière Astrale! Assistez-nous au nom du Christ, par la puissance du Christ, dans la Majesté du Christ! »

Ce feu vient d’en haut, qui descend, comme la puissance de l’Absolu Solaire dans nos trois cerveaux.

Maintenant, continuons avec ce mystérieux Adam אדם, dont le nom est écrit sur le bras gauche du pentagramme. Si on additionne la valeur numérique des lettres du mot Adam; א Aleph = 1, ד Daleth = 4 et ם Mem = 40, ensemble soit 40 + 4 + 1 = 45, 4 + 5 = 9. Le nombre 9 est très important; dans la Kabbale, nous étudions les 72 noms d’Adam Kadmon אדם קדמון manifestés à travers le royaume de Jehovah Elohim, Binah-Saturne dans Yesod. Comme vous le voyez dans le graphique; Iod = 10, Iod-Hei = 10 + 5 = 15, Iod-Hei-Vav = 15 + 6 = 21 et Iod-Hei-Vav-Hei = 21 + 5 = 26. 10 + 15 + 21 + 26 = 72, 7 + 2 = 9. C’est pourquoi le mot Adam אדם a la valeur 9, et c’est parce qu’Adam Kadmon אדם קדמון représente le Macroprosopus, le « grand visage ». Alternativement, lorsque nous observons l’Arbre de Vie, nous voyons qu’il est composé de quatre mondes: Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah. À chacun de ces mondes, nous pouvons attribuer une lettre du Saint Nom de Dieu: Iod à Atziluth; Hei à Briah; Vav à Yetzirah; et Hei à Assiah, qui somment 26, qui somment 8, l’Infinitude qui soutient tout à travers le nombre 9 qui se rapporte à Adam Kadmon אדם קדמון, le macrocosme, le « grand visage ». Ces quatre mondes sont basés sur le Chaos, l’essence primordiale, ou en d’autres termes, sur Tejas, Vayu, Apas et Prithvi, qui se trouvent dans l’Akash, le Semen de la Nature qui contient la substance Christonique de l’Absolu Solaire et de Gaea, la prima matter, avec le principe érotique de Lucifer; ici encore, nous voyons la Trinité de la mythologie Grecque.

Le nombre 9 est lié à la 9e sphère, Yesod, un mot qui en lettres kabbalistiques a une valeur numérique de 8. 8 est le symbole de l’infini. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de l’infini, nous imaginons le cerveau, le sexe et le cœur d’Adam Kadmon אדם קדמון, car cette force de création réside dans Yesod, qui est le pouvoir qui crée.

Lorsque nous parlons de Yesod, nous parlons de l’élément eau; et, lorsque nous parlons de l’élément eau, nous parlons d’Adam אדם, qui est représenté dans Yesod en tant qu’eau. Chaiah (« vie ») émerge lorsque les eaux de la tête et des organes génitaux de l’homme et de la femme, les quatre fleuves de l’Éden, se rejoignent comme une seule à travers les eaux de Yesod, le sexe. C’est pourquoi il est écrit:

« Écoutez, (12 tribus, signes zodiacaux, archétypes de) Israël: Jehovah יהוה notre Elohim אלהים est אחד Jehovah יהוה un אחד (dans Yesod, sexe) » – Deutéronome 6: 4

Écoutez Israël: Jehovah notre Elohim est Jehovah Echad. Le mot Echad a une valeur kabbalistique de 13; Aleph = 1, Chet = 8, Daleth = 4, 1 + 8 + 4 = 13, ce nombre se rapporte aux treize Attributs de Miséricorde, dont les 12 enfants, les signes zodiacaux, les archétypes de Jacob héritent; en d’autres termes, Jacob est 1, plus les 12 de la Congrégation d’Israël, héritent d’en haut. 13 est toujours attribué à Kether. 1 + 3 = 4, יהוה le Tetragrammaton.

Donc, c’est pourquoi les mots qui sont, Adam אדם et Iod-Hei-Vav-Hei יהוה sont écrits au-dessus du pentagramme, sur les bras gauche et droit du Microprosopus, parce qu’ils se rapportent au Macroprosopus; ou, comme on dit, le Microcosme est l’expression du Macrocosme.

Donc, c’est la beauté de cette étoile, ce pentagramme qu’il faut expliquer ésotériquement, pour que nous puissions comprendre pourquoi Adam est écrit sur un bras et Iod-Hei-Vav-Hei sur l’autre bras du Microprosopus, car ils renferme le mystère d’Adam, un mystère que nous devons comprendre. La lettre Aleph, qui est air, représente les deux eaux, les deux Iods, la tête et le sexe, unis par la lettre Vav, qui représente la moelle épinière. C’est pourquoi la lettre Aleph est dans le mot Adam.

La lettre Mem, qui est liée à Yesod, signifie « eaux ». Mais, le mot Adam est écrit avec Mem final, qui est fermé, contrairement au Mem normal, qui est ouvert. Pourquoi est-il fermé? Parce qu’il symbolise le fait qu’il s’agit d’une boucle fermée; ces eaux circulent de haut en bas et inversement, et ne quittent jamais les forces, le système d’Adam Kadmon.

Au milieu du mot Adam se trouve la lettre Daleth. La lettre Daleth renferme le Tetragrammaton, les quatre éléments, les quatre lettres du nom de Dieu. C’est pourquoi, dans le livre du Zohar, ils déclarent que lorsqu’on prononce le mot Echad (qui signifie « un »), on dois prononcer la lettre Daleth avec une plus grande emphase que les autres lettres du mot. C’est parce que le mot Echad a la valeur numérique de 4, et Daleth synthétise ce firmament qui doit émerger à l’intérieur de nous. En d’autres termes, nous devons avoir, créer les 4 corps solaires: les corps physique, astral, mental et causal. Ce sont les quatre, qui sont le mystère d’Adam. La lettre Daleth est également liée à Daath et Yesod, parce que, entre Daath et Yesod, nous trouvons l’Arbre de la Connaissance. Yesod contient les racines de l’Arbre de la Connaissance, et Daath contient la canopée, le fruit de l’Arbre de la Connaissance. Ceci est très important à saisir, afin de comprendre les mouvements ésotériques du Microprosopus, les mouvements ésotériques que les Gnostiques effectuent pour former l’étoile à 5 pointes, qui est la représentation des 5 aspects de la Mère Divine Kundalini.

Afin de mieux comprendre cela, regardons ce mystérieux graphique, qui nous montre le Microprosopus dans le ciel. Dans ce graphique, nous voyons comment ce symbole se déplace; ce mouvement représente les forces de l’Absolu Solaire, le feu. N’est-ce pas beau? Récitons l’exorcisme du feu.

« Michael, Génie du Soleil et de la foudre; Samael, roi des volcans et des tremblements de terre; Anael, prince de la Lumière Astrale! »

Avec cet exorcisme, nous invoquons les forces de ces trois Génies, et elles émergent de l’Absolu Solaire, parce que l’Absolu Solaire est feu et lumière. C’est pourquoi Maître Aberamentho, le grand Paramarthasatya a dit:

« Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité. Je ne prie pas non plus pour ceux-là seuls, mais pour eux aussi qui croiront en moi par leur parole; Pour qu’ils soient tous un (Ehad אחד); comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, afin qu’eux aussi soient un (Ehad אחד) en nous: afin que le monde croie que tu m’as envoyé. Et la gloire que tu m’as donnée, je leur ai donné; afin qu’ils soient un (Ehad אחד), tout comme nous sommes un (Ehad אחד): Moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient rendus parfaits en un (Ehad אחד) ; et que le monde sache que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, je veux qu’eux aussi, que tu m’as donné, soient avec moi où je suis; afin qu’ils puissent voir ma gloire, que tu m’as donnée: car tu m’as aimé avant la fondation (Yesod יסוד) du monde. Ô Père juste, le monde (inique) ne t’a pas connu; mais je t’ai connu (dans Daath דעת), et ceux-ci ont connu que tu m’as envoyé. Et je leur ai annoncé ton nom, et je le déclarerai: afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et moi en eux. » – Jean 17: 17-26

Le fait de voir la gloire que le Père a donnée au Christ nous rappelle le livre d’Ézéchiel. Certes, Ézéchiel explique, d’une manière très cryptique, comment il a vu la gloire du Christ, le Tetragrammaton, ou mieux dit, le Microprosopus. Il a dit:

« Il était une fois, la parole Iod-Hei-Vav-Hei יהוה-דבר vint expressément à Ézéchiel le prêtre, le fils de Buzi, au pays des Sheddim שדים près du fleuve Chebar; et la main (Iod יד) de יהוה était là sur lui. Et j’ai regardé, et voici, un esprit tempétueux סערה רוח (Ruach Sah-Arh) est sorti du nord (la tête, la glande pinéale, d’où descendent toutes ces forces), une grande nuée et un feu se déployant, et une clarté était autour de lui, et au milieu de lui comme la couleur de l’ambre (symbole du Kether, Chokmah, Binah), du milieu du feu. Aussi du milieu de celui-ci est sortie la ressemblance (Damuth דמות) de quatre (Chaioth חיות) animaux. Et ceci était leur apparence; ils avaient la ressemblance (figure) d’Adam (Damuth Adam דמות אדם). Et chacun (Ehath אח ת) avait quatre faces, et chacun (Ehath אח ת) avait quatre ailes. Et leurs pieds étaient des pieds droits; et la plante (Kaf, כ) de leurs pieds était comme la (Kaf, כף) plante du pied d’un veau: et ils étincelaient comme la couleur de l’airain bruni. » – Ézéchiel 1: 3-7

C’est ainsi qu’Ézéchiel voyait les quatre éléments, descendant de haut en bas. C’est précisément pourquoi nous associons toujours cette descente d’en haut en bas à l’exorcisme de l’air. Il est très intéressant de noter que le mot air en Latin est aeris, qui, si vous changez le E et le placez avant le S, vous trouvez le signe du (Aries) Bélier. Il est très important de comprendre cette association, car nous apportons ce feu dans l’air, (Aries) Bélier, qui est feu. Feu, en Hébreu, est écrit avec Aleph-Shin, Esh; Aleph symbolise l’air et Shin symbolise le feu. N’est-ce pas intéressant?

Voici les douze tribus d’Israël dans les étroites – Tzar צר – eaux – Mayim מים – ou Mitzrahim מצרים « Egypte », Malkuth, notre physicalité.

Lorsque nous effectuons l’exorcisme de l’air, nous lisons en Latin:

« Spiritus Dei ferebatur super aquas, et inspiravit in faciem hominis spiraculum vitae. Sit Michael dux meus, et Sabtabiel servus meus, in luce et per lucem. Fiat verbum halitus meus; et imperabo spiritibus aeris hujus, et refraenabo equos solis volontate cordis mei, et cogitatione mentis meae et nutu oculi dextri. Exorciso igitur te, creatura aeris, per Pentagrammaton et in nomine Tetragrammaton, in quibus sunt volunta firma et fides recta. Amen. Sela, fiat. Ainsi soit-il.

L’Esprit de Dieu plana au-dessus des eaux et insuffla au visage de l’homme le souffle de vie. Soyez Michael mon chef, et Sabtabiel mon serviteur, dans et par la lumière. Que mon souffle devienne une parole, et je gouvernerai les esprits de cette créature de l’air; J’arrêterai les coursiers du soleil par la Volonté de mon cœur, par la pensée de mon mental et par la prunelle de l’œil droit. C’est pourquoi je t’exorcise, créature de l’air, par le Pentagramme et au nom de Tetragrammaton, où sont la ferme Volonté et la vraie foi. Amen. Sela: Fiat. Ainsi soit-il. »

Michael « מי כאל » signifie, « qui est comme Dieu »; Michael est le roi du feu, le roi du Soleil et de la foudre. Sabtabiel est Shabbath-Abi-El, Shabbatai שבתאי, Saturne, notre Abbi-El אבי-אל, Dieu père, le Génie de Shabbatai (שבתאי) – Saturne dans Yesod. Abbi-El אבי-אל signifie « mon Père-Dieu »; dans Daath, Shabbatai שבתאי, Saturne, est Binah, le père de El אל, qui est Chesed, notre Dieu Intérieur.

Michael et Sabtabiel sont nommés dans le puissant exorcisme de l’air. Mais, vous rendez-vous compte que ces noms, Michael et Shabbath-Abi-El, sont les deux forces qui ici-bas dans le Taoïsme sont nommées Yin et Yang, et dans l’Hindouisme Ida et Pingala? Ce sont ces forces qui doivent s’élever, en tant qu’esprit, dans notre gorge, pour que notre parole émerge de notre souffle; ceci, pour que nous puissions commander les esprits de l’air, et pour « refreaenabo » qui signifie freiner les « equos », les coursiers, les chevaux. Ce mot Equos est très intéressant, car si vous remplacez la lettre E par A, nous trouvons le mot Aquos, eau. Ce qui nous rappelle que les Equos ont été créés par Neptune, le roi de l’Aqua de l’océan.

L’exorcisme de l’Air se rapporte à toutes les forces qui viennent d’en haut, de notre tête, et qui descendent dans notre Aqua ou Eve, nos organes génitaux. Ainsi, nous devons freiner, contrôler les Equos ou les forces sexuelles animales, afin de les élever à nouveau en tant qu’Aqua supérieure de l’Air, Verseau, vers notre gorge, pour que notre gorge tonne avec la foudre ardente de la parole à travers cet exorcisme. Comme nous le disons toujours, Adam est représenté par le cerveau, que nous soyons une femme ou un homme; le cerveau est toujours Adam. À travers Adam Kadmon, les forces d’Esh אש, feu, descendent dans notre sexe, et si nous élevons ces forces, alors nous faisons le firmament, qui est Daleth, les quatre corps solaires que nous devons créer, selon le Tetragrammaton, afin que nous puissions créer le vrai Adam ou Adam Ha’Rishon אדם הראשון, au sixième jour de la Genèse.

Le feu, Esh אש ou יהוה, descend du signe du Bélier, qui est le premier signe du Zodiaque, qui gouverne la tête. Si vous observez le graphique du Macroprosopus, les quatre éléments d’Ézéchiel, rappelez-vous que le premier mouvement que nous devons faire, lors de la formation de l’étoile microcosmique, est de lever les mains vers le haut de notre tête. Avec cette action, nous formons le premier triangle de l’Arbre de Vie, qui est Adam Kadmon, représenté par Kether-Chokmah-Binah, et Daath dans la gorge.

« Car יהוה ton Elohim אלהים est un Esh אש (feu) dévorant. » – Deutéronome 4:24

Cet Esh אש (« feu »), c’est ce que nous appelons Echad, l’unité. C’est pourquoi Adam a la lettre Daleth au milieu, parce que cette unité est l’unité des quatre éléments de l’Alchimie. Comme le dit Ézéchiel:

« Et ils avaient les mains d’Adam »

Main, en Hébreu, est Yod, Iod-Daleth; Iod = 10, Daleth = 4, 10 + 4 = 14, 1 + 4 = 5. 5 doigts. Lorsque nous élevons nos deux mains vers le haut de notre tête lors de l’exécution de l’étoile microcosmique, nous avons le nombre 10, la dixième lettre Iod, car avec les deux mains nous avons 10 doigts, et ces doigts sont les 10 Sephiroth d’Adam Kadmon dans Atziluth. C’est pourquoi c’est aussi une représentation de Kether, car Kether représente la première lettre, le Iod, du nom sacré Iod-Hei-Vav-Hei יהוה.

« Et ils avaient les mains d’Adam sous leurs ailes sur leurs quatre côtés; et les quatre avaient leur visages et leurs ailes. Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre; ils ne tournaient pas quand ils marchaient; ils vont tous directement de l’avant. Quant à la ressemblance de leurs visages, les quatre avaient le visage d’Adam אדם et le visage d’un lion du côté droit; et les quatre avaient le visage d’un bœuf du côté gauche; les quatre avaient aussi le visage d’un aigle. Ainsi étaient leurs visages: et leurs ailes étaient étirées vers le haut; les deux ailes de chacun étaient jointes l’une à l’autre, et deux couvraient leurs corps. » – Ézéchiel 1: 8-11

Le précédent passage nous montre comment unir les ailes de chaque animal: deux au-dessus, qui forment la première tête, la tête du Tetragrammaton, qui est liée à l’air, et au feu. C’est pourquoi nous retrouvons dans le signe du Bélier, dans ce tableau de Johfra, le magicien faisant la lettre Aleph; un Yod (main) en-dessous, et l’autre Yod (main) au-dessus, unis par la moelle épinière. C’est ainsi que nous comprenons comment l’air et le feu sont ensemble.

Après avoir formé le premier triangle, nous effectuons ensuite le deuxième mouvement de l’étoile, c’est-à-dire, nous abaissons nos mains au niveau de la gorge, afin de démontrer que la trinité est à l’origine de la dualité de Daath. Ici, nous trouvons les mots Chaioth Ha Kadosh, une expression Hébraïque qui signifie en Français « les animaux sacrés ». En dessous, nous trouvons le mot Shtáyim, qui signifie « deux » en Hébreu. Le nombre 2 est directement lié à Vénus, au Taureau. Ici, nous voyons sur le côté gauche de ce graphique, le symbole du Taureau, où le Bélier est vaincu par l’amour de Vénus. Volant dans les airs est Cupidon, Éros, Anael, prince de la Lumière Astrale. Ce sont de beaux symboles.

Pourquoi avons-nous écrit Shtáyim שתיים en Hébreu? Parce que, si vous additionnez la valeur des lettres, elles ont la valeur de 13, et 1 + 3 = 4. Cela signifie que dans la gorge nous avons l’expression sacrée du Tetragrammaton, à travers la gorge féminine de la vache, Aleph אלף la tête de la vache פרה du Taureau. Ici, dans cette conférence, je vous parle avec l’utilisation de mon Aleph אלף, la tête de la vache, la gorge féminine; c’est là que la parole est en gestation.

Ézéchiel déclare:

« Et ils allèrent chacun droit devant eux: où l’esprit (Aleph אלף, l’air) les amenait, ils allèrent; et ils ne se retournaient pas lorsqu’ils marchaient. Quant à la ressemblance (Damuth דמות) des animaux (Chaioth חיות), leur apparence était comme des charbons ardents, et comme l’apparence des lampes: elle montait et descendait parmi les créatures vivantes; et le feu était brillant, et du אש Esh, feu, est sorti la foudre. » – Ézéchiel 1: 12-13

Il est également écrit:

נעשה אדם בצלמנו כדמותנו

Na’aseh Adam Betzalmenu Kidmutenu

Faisons Adam à notre image comme notre ressemblance

« Le liquide céphalo-rachidien et le semen sont les deux pôles de l’énergie sexuelle. L’ange a les deux pôles vers le haut, vers sa tête. Les êtres humains communs et ordinaires et les démons ont un pôle vers le haut et l’autre vers le bas. Ils forment le cerveau avec un pôle, et ils forniquent (orgasme) avec l’autre pôle. » – Samael Aun Weor

Le liquide céphalo-rachidien porte l’image (Tzalem צלם) et le semen porte la ressemblance ou la figure (Damuth דמות), qui se cristallisent toutes deux dans le spermatozoïde ou l’ovule, représenté par la lettre Nun (« poisson ») du mot Na’Assiah נעשה et Nu (נו) à la fin de Betzalmenu Kidmutenu « notre image, et notre ressemblance ou figure. »

N’est-ce pas beau? Dans la gorge, nous avons Iod-Hei יה, le père-mère, qui est Jah יה, qui est écrit à la fin de Hallelujah הללויה. Aima et Abba-Elohim sont unis dans Daath, la gorge.

En suivant les mouvements ésotériques de l’étoile microcosmique, après le symbole ésotérique de la gorge, nous étendons nos Yods (mains) vers l’extérieur, à gauche et à droite de notre corps, et nos ailes sont ouvertes. Avec ce troisième mouvement, nous entrons dans le symbole mystérieux des Gémeaux, qui est le signe des jumeaux, Gémeaux, la femme et l’homme, les sexes séparés, qui dans le pentagramme (le Macroprosopus) sont représentés par Adam et Eve, avec le signe de Mars. Le symbole de Mars à droite, l’homme; le symbole Mars à gauche, avec la croix, la femme. C’est là que nous trouvons les pommes au sommet de la canopée de l’Arbre de la Connaissance. N’est-ce pas intéressant? La formation d’Adam et Eve – la séparation des sexes au sommet de l’Arbre de la Connaissance – se produit dans un seul but: les unir en bas dans Yesod. C’est pourquoi Ézéchiel dit:

« Et (la vie-âme des Chaioth חיות) les animaux couraient et revenaient comme l’apparence d’un éclair. Maintenant que je voyais (la vie-âme des Chaioth חיות) les animaux, voici une roue (Ophan אופן dans Yesod) sur la terre (Malkuth) par (la vie-âme des Chaioth חיות) les animaux, avec ses quatre faces (élémentales) (feu, air, eau et terre). » – Ézéchiel 1: 14, 15

Ici, dans Gémeaux, nous trouvons les aigles femelle mâle ou les éléments spirituels se divisant au niveau de Daath, et comment cette force androgyne spirituelle mystérieuse s’unit en une au niveau de Yesod au moyen du feu sexuel de deux dragons femelle mâle, qui proviennent du soleil et lune, cet androgynisme est synthétisé et symbolisé dans le caducée de Mercure que la femme et l’homme tiennent respectivement avec leurs mains gauche et droite. Cela explique comment le dragon, Lucifer ou Leviathan לויתן, descend de la canopée de l’Arbre de la connaissance pour tenter Adam et Eve nus dans Yesod, tout en bas, qui est le symbole du signe du Scorpion. Voyez-vous comment des Gémeaux les forces de Mars, l’air – parce que les Gémeaux sont un signe de l’air – les ailes de mercure descendent avec l’image, le Tzalem, dans le mercure brut ou le semen qui devient la ressemblance, qui est représentée par le babouin, ainsi, image et ressemblance se croisent sur les organes génitaux d’Adam et Eve au niveau du Scorpion, qui est le sexe.

« L’apparence des roues (Ophanim אופנים Chokmah dans Yetzirah) et leur travail ressemblaient à la couleur d’une aigue-marine: et les quatre (Malkuth, Yesod, Hod et Netzach) avaient une ressemblance (דמות אחד Damuth Ehad): et leur apparence et leur travail (d’alchimie sexuelle dans Yesod) étaient en quelque sorte une roue (masculine, Ophan אופן de lumière tournante) au milieu d’une roue (féminine, Ophan אופן de feu, dans Malkuth). Lorsque (leur vie-âme allait) ils marchaient, ils marchaient (à travers les eaux de Yesod) sur leurs quatre côtés: (Pishon פישון, Gihon גיחון, Hiddekel חדקל et Phrat פרת) et ils ne se retournaient pas lorsqu’ils marchaient. » – Ézéchiel 1: 16,17

Ici, nous devons étudier en profondeur les symboles du Bouc de Mendès, dont tout le monde a peur. Rappelez-vous que le bouc du Capricorne est le Léviathan symbole de Shabbatai שבתאי, Saturne. Le bouc est un animal qui a une incroyable capacité à grimper les falaises ; c’est pourquoi le symbole du Bouc de Mendès a des sabots à la place des pieds humains, indiquant que, si nous voulons atteindre le niveau d’Adam Ha’Rishon אדם הראשון, le Microprosopus, Seir Anpin sur terre, nous devons alors gravir le montagne de l’initiation.

Adam Ha’Rishon אדם הראשון est ce que Maître Jésus appelle, « le Fils de l’Homme », en d’autres termes, le Fils d’Adam Kadmon. Le centre de gravité d’Adam Ha’Rishon אדם הראשון est Tiphereth. Il est ce qu’on appelle dans la Pistis Sophia l’Enfant de l’Enfant. L’Enfant est Chokmah, qui ne fait qu’un avec Binah et Kether, le Père. Tiphereth est l’Enfant de l’Enfant, le Fils de l’Homme, le fils d’Adam Kadmon. Comme Chokmah est un avec Kether et Binah, de même Tiphereth est un avec Chesed et Geburah.

Le Bouc de Mendès pointe vers la lune blanche et la lune noire, ou en d’autres termes, Nahemah et Lilith, qui sont sous la terre, et que nous devons contrôler en désintégrant l’animalité que nous avons à l’intérieur. Ce bouc est assis sur la pierre cubique de Yesod, au sommet de Malkuth, la terre, indiquant qu’il la domine.

Le Bouc de Mendès symbolise les quatre éléments: nous avons un atome de Binah (intelligence, Saturne, Shabbatai שבתאי) dans la glande pinéale, la porte du ciel, qui dans le Bouc de Mendès est représenté avec une torche allumée avec une flamme, au dessus de sa tête, et qui avec les cornes forme la lettre Shin ש, qui représente le feu.

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une colline ne peut pas être cachée. Les hommes n’allument pas non plus une bougie et la mettent sous un boisseau, mais sur un chandelier; et cela donne la lumière à tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient (Shabbatai שבתאי) votre Père qui est dans les cieux. » – Matthieu 5: 14-16

Les deux mains (Iod יד) représentent les deux lettres Iod (יוד) de la lettre Aleph א unies par le Vav ו, symbole de la colonne vertébrale où ses ailes émergent comme le symbole de l’air.

En dessous, sous sa poitrine, on voit la lettre Mem fermée ם s’élevant en tant que symbole de l’eau: l’eau au-dessus, l’arc en ciel; l’eau en-dessous, Yesod. Le caducée de Mercure, que certains pensent n’est que le symbole de Zayin זין, le phallus du bouc, mais ce n’est pas seulement cela; le Caducée de Mercure ne représente pas seulement Zayin זין, le phallus, écoutez, la tête de la lettre Zayin זין représente également l’entrée du canal vaginal. C’est pourquoi Zayin זין est la septième lettre après la sixième, la lettre Vav ou la colonne vertébrale dans les deux sexes. Les deux serpents sont les deux cordes, Ida et Pingala, où surgissent le Yin et le Yang, que ce soit chez la femme ou chez l’homme.

Ce symbole ésotérique est appelé le Bouc de Mendès, car le bouc est un symbole du Capricorne, et le Capricorne régit les genoux et se rapporte à Saturne, qui est la terre, le symbole en Alchimie du sel.

« Vous êtes le sel de la terre; mais si le sel a perdu sa saveur (la terre Spiritueuse), avec quoi sera-t-il salé? Il n’est désormais bon à rien, sauf à être jeté et à être foulé aux pieds des hommes. » – Matthieu 5: 13

C’est pourquoi nous avons dépeint ce Bouc de Mendès comme blanc, car il représente le sel, le sel de la terre. Le feu est le soufre, qui est le sel du feu; l’eau contient aussi du sel. L’énergie qui s’élève sous forme de sel sublimé est le symbole de l’air. Les quatre mercures sont: le mercure brut, l’âme du mercure, le mercure fécondé (qui est représenté par les seins féminins) et le mercure sec, qui est l’animalité qui doit être désintégrée.

Le Bouc de Mendès et ses quatre éléments est le symbole du dragon, le Léviathan לויתן, qui est au-dessus de la terre, car au-dessus de Malkuth se trouve Yesod, le sexe, où convergent les quatre fleuves de l’Éden, qui est l’habitat des crocodiles (תנין tanin) de Lévi (לוי), les Lévitanins ou Léviathans לויתן; c’est pourquoi la tête du bouc a la microprosopopeia sur le front.

« Tu as cassé la tête du Léviathan לויתן, Tu l’as donné pour nourriture, aux habitants des régions arides. » – Psaume 74: 14

Donc, c’est un symbole positif qui représente tout ce que nous devons contrôler: nous devons contrôler les lunes noire et blanche, Lilith et Nahemah, avec la microprosopopeia. C’est pourquoi Ézéchiel dit:

« Quant à leurs jantes, elles étaient si hautes qu’elles étaient terribles; et leurs bords étaient pleins d’yeux (étoiles) autour d’eux quatre (Atziluth, Briah, Yetzirah, Assiah).

Et (pendant l’alchimie sexuelle) quand les animaux (vie-âme des Chaioth חיות) marchaient, les roues (אופנים Ophanim ou quatre mondes kabbalistiques) cheminaient à côté d’eux ; et quand les animaux (vie-âme des Chaioth חיות) s’élevaient (ou se sublimaient) de la terre (Malkuth), les roues (les אופנים Ophanim) s’élevaient (ou se sublimaient).

Partout où (Chaiah חיה, « vie ») l’esprit (de Binah, la Shekinah) les poussait, ils allaient, là leur (Chaiah חיה, « vie ») esprit allait; et les roues (les אופנים Ophanim) se soulevaient contre eux: car (Chaiah חיה, « vie ») l’esprit (de Binah, la Shekinah) des créatures vivantes était dans les roues (les אופנים Ophanim ou quatre mondes kabbalistiques).

Quand ils marchaient, elles marchaient; et quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient; et quand ils s’élevaient (ou se sublimaient) de la terre (Malkuth), les roues (les אופנים Ophanim) s’élevaient avec eux: car (Chaiah חיה, « vie ») le (saint) esprit (de Binah, la Shekinah) des animaux (Chaioth חיות) était dans les roues (les אופנים Ophanim).

Et la ressemblance du firmament sur les têtes des animaux (Chaioth חיות) était comme la couleur du cristal terrible, étendu sur leurs têtes au-dessus.

Et sous le firmament étaient leurs ailes droites, l’une vers l’autre: chacun en avait deux, qui couvraient de ce côté, et chacun en avait deux, qui recouvraient de ce côté, leurs corps. »

« Et quand ils marchaient, j’entendis le bruit de leurs ailes, comme le bruit des grandes eaux, comme la voix de Shaddai (שדי), la voix de la parole, comme le bruit d’une armée: quand ils s’arrêtaient, ils laissaient tomber leur ailes. » – Ézéchiel 1: 18-24

Quand ils « laissaient tomber leurs ailes », cela symbolise le quatrième mouvement de l’énergie de l’étoile à cinq pointes qui vient de l’Absolu Solaire, et dont le voyage se termine dans Yesod, la Neuvième Sphère, Scorpion. Nous voyons comment les ailes du Microprosopus pointent de Yesod vers les pattes du Microprosopus. Observez le symbole du Scorpion, le chevalier combattant le dragon. Ce dragon ou Léviathan est dans la force sexuelle. C’est très intéressant. Bien sûr, le Scorpion est un signe d’eau. Si vous observez les mouvements de l’étoile microcosmique; d’abord, nous avons le feu dans Alpha, l’air, avec les ailes ouvertes, et quand ils descendent dans la gorge, cela représente la terre, parce que le Taureau (Aleph) est un signe terrestre. Feu, terre, air et eau, les quatre éléments sont là dans les mouvements de l’étoile microcosmique. Ainsi, lorsque nous arrivons à ce signe du Scorpion, qui est la maison de l’eau, nous avons reçu les forces supérieures du Tetragrammaton, en relation avec les éléments feu, terre, air et eau, en atteignant la racine de l’Arbre de la Connaissance, la lettre Oméga de l’étoile à cinq pointes. Ici, nous trouvons le Tetragrammaton en tant que Iod-Hei-Vav-Hei, lié à la lettre Daleth ou à la porte d’entrée de Daath, l’initiation.

Ce qui est écrit, à partir des versets 18-24, se rapporte au travail avec le dragon, le Léviathan en nous, parce que nous sommes ceux qui existent sur cette terre physique appelée Malkuth. C’est pourquoi le signe du Sagittaire est le premier signe que nous trouvons après avoir croisé nos mains sur le dragon en Scorpion, car nous avons deux choix: monter en effectuant le cinquième et dernier mouvement à travers la Balance, la Vierge, le Lion et le Cancer, en apprivoisant le dragon en Scorpion, ceci pour revenir sur son dos, entre ses ailes dans Binah en tant que véritables êtres humains, en tant qu’Adam, ou continuer à descendre dans la neuvième sphère de l’enfer à travers l’involution. Dans ce cas, nous n’effectuons pas le cinquième mouvement, c’est-à-dire que nous n’élevons pas nos mains vers notre cœur; observez que dans le cœur se trouve Tipheret, le Fils de l’Homme. Mais, si nous sommes Gnostiques, nous transmutons l’énergie; si nous voulons créer Adam à l’intérieur, qui est Daleth, le mystère de l’un, qui est Echad, nous devons élever nos mains du Scorpion au Lion, puis du Lion pour passer par la résurrection à Binah. C’est pourquoi Ézéchiel continue de dire:

« Et il y avait une voix venant du firmament qui était au-dessus de leurs têtes, lorsqu’ils s’arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes. Et au-dessus du firmament qui était au-dessus de leurs têtes était la ressemblance d’un trône, comme l’apparence d’une pierre de saphir: et sur la ressemblance du trône apparaissait la ressemblance (Damuth דמות) comme une figure d’Adam אדם placé dessus. » – Ézéchiel 1: 25-26

En Alchimie, le Mem d’Adam est un symbole de l’eau. C’est pourquoi Adam est placé dans Yesod, et l’Aleph d’Adam est un symbole de l’air dans Tiphereth. Adam est le véritable humain, qui émerge de la transmutation de l’image et de la ressemblance, les deux fluides qui se rejoignent dans les eaux du Scorpion. C’est pourquoi nous lisons que lorsque nous atteignons le Scorpion, tout le monde doit apprendre l’Alchimie, car cette descente des quatre éléments supérieurs, dans notre sexe, arrive à tout le monde; mais, seuls ceux qui connaissent le mystère de Daath, l’Arbre du Bien et du Mal, représenté au milieu du pentagramme par le Caducée de Mercure, et qui se rapporte à l’exorcisme de l’eau, peuvent lever les mains à partir du Scorpion afin d’accomplir le cinquième mouvement, qui est d’accomplir le miracle de l’unité, le Daleth, les quatre corps solaires à l’intérieur. En Latin, il est écrit:

« Fiat firmamentum in medio aquarum et separet aquas ab aquis, quae superius sicut quae inferius, et quae inferius sicut quae superius, ad perpetranda miracula rei unius. Sol ejus pater est, luna mater et ventus hanc gestavit en utero suo, ascendit a terra ad coelum et rursus a coelo in terram descendit. Exorciso te, creatura aquae, ut sis mihi speculum Dei vivi in operibus ejus, et fons vitae, et ablutio peccatorum. Amen.

Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux et qu’il sépare les eaux des eaux, de sorte que ce qui est en haut puisse être comme ce qui est en bas, et ce qui est en bas comme ce qui est en haut, pour accomplir le miracle de l’Unité. Le Soleil est son père, la Lune sa mère, et le vent l’a porté dans son ventre, il monte de la Terre au ciel et redescend du ciel à la Terre. Je t’exorcise, créature d’eau, afin que tu sois pour moi un miroir du Dieu vivant dans ses œuvres, et une source de vie et une ablution pour les péchés. Amen. »

L’exorcisme décrit comment accomplir le miracle de l’Unité, qui est le firmament, le Microprosopus au milieu des eaux. Évidemment, nous devons faire le firmament au milieu des eaux, et le laisser séparer les eaux des eaux; les eaux supérieures des eaux inférieures. De toute évidence, les eaux supérieures sont ce que nous appelons les eaux du Verseau, et les eaux inférieures, les eaux du Scorpion.

De là, l’aqua de l’air (Verseau), à travers la lettre Aleph d’Adam, ces forces supérieures descendent d’en haut dans les eaux inférieures, le Mem final d’Adam. Il faut apprendre l’Alchimie pour savoir faire le firmament, pour que la lettre Daleth apparaisse au milieu, dans la colonne vertébrale. Le firmament est représenté par la lettre Daleth, qui est la quatrième lettre. Nous devons créer le véritable être humain, Adam, à l’intérieur. Ce véritable être humain est le corps physique, le Corps Astral, le Corps Mental et le Corps Causal: Daleth, le Tetragrammaton. C’est ainsi que nous accomplissons le miracle de l’Unité en nous. Tel est le mystère kabbalistique du mot Adam. C’est pourquoi il est écrit:

« Et יהוה אלהים prit Adam אדם et le mit dans le jardin d’Éden pour l’habiller et le garder. » – Genèse 2:15

D’où l’a-t-il pris?

Des quatre éléments – feu, air, terre et eau – qui forment la base du corps physique (ou jardin) d’Adam et sont symbolisés par les mots:

« Et un fleuve (Akashique) est sorti de l’Éden (supérieur dans Daath) pour arroser le jardin (notre physicalité), et de là, il a été divisé (en homme et femme) et est devenue quatre têtes (Yin et Yang, à l’intérieur de chacun d’eux) » (Genèse 2:10). » – Zohar

« Le Corps Astral n’est pas un outil indispensable pour l’animal intellectuel; c’est un luxe, un grand luxe que très peu de gens peuvent se permettre. Néanmoins, l’animal intellectuel a un corps moléculaire, un corps de désirs (Kama Rupa), qui est similaire au Corps Astral, mais est de type lunaire, froid, fantomatique, spectral.

L’animal intellectuel n’a pas de Corps Mental, mais il possède un véhicule intellectuel animal subtil, lunaire (Manas Inférieur), qui est très similaire au Corps Mental, mais de nature froide et fantomatique.

L’animal intellectuel ne possède pas le Corps Causal ou le Corps de la Volonté Consciente, mais il a l’Essence, la Buddhata, l’Embryon de l’Âme, qui est confondu facilement avec le Corps Causal.

Les corps subtils que Leadbeater, Annie Besant, Steiner et de nombreux autres clairvoyants ont étudiés chez le misérable animal intellectuel ordinaire sont les véhicules lunaires.

Quiconque veut atteindre la Deuxième Naissance doit construire les Corps Solaires pour lui-même: le Corps Astral authentique, le Corps Mental légitime, le véritable Corps Causal (ou Corps de la Volonté Consciente).

Il y a quelque chose qui peut surprendre les étudiants Gnostiques: les Corps Astral, Mental et Causal sont de chair et de sang, et après être nés de l’intérieur de l’utérus immaculé de la Mère Divine, ils ont besoin d’être nourris pour leur croissance et leur développement.

Il existe deux types de chair: la première est la chair qui vient d’Adam (pécheur); le second est la chair qui ne vient pas d’Adam (pécheur). Les Corps Solaires sont de chair qui ne vient pas (de la fornication) de l’Adam (pécheur) » – Samael Aun Weor

Lorsque nous créons les corps solaires astral, mental et causal, nous voyons alors le feu, l’eau et l’air, les trois forces primaires de l’Absolu Solaire liées aux 7 rayons-couleurs de l’arc-en-ciel et aux 12 archétypes, les 12 signes du Zodiaque, les 12 tribus d’Israël, que tout le monde a à l’intérieur. Lorsque nous commençons à transmuter les eaux du Scorpion, Ézéchiel dit:

« Et j’ai vu comme la couleur de l’ambre (les trois couleurs primaires, les trois forces primaires), comme l’apparence du feu autour de lui, à partir de l’apparition de ses reins » – Ézéchiel 1: 27

L’ambre est cette formation planétaire, dans laquelle les trois forces primaires de l’Absolu Solaire se mélangent en proportion égale.

Les reins sont liés aux reins, au signe de la Balance. Cela nous rappelle la loi de la balance, Anubis et ses 42 juges. Les gens pensent que rien qu’en évitant l’orgasme et en transmutant l’énergie sexuelle, tout apparaîtra mécaniquement à l’intérieur d’eux, mais ils n’observent pas que le premier signe qui se trouve dans le corps et au-dessus du Scorpion est la Balance. N’oubliez pas que la Balance est au-dessus de Samael-Scorpion.

Maîtresse Litelantes était du signe de la Balance, et c’est pourquoi elle représentait la loi à laquelle même Samael doit obéir. Ces deux gourous représentent Jachin Boaz, ceux qui préparent l’initiation ; c’est pourquoi après la mort de Samael, Litelantes a continué, mais de nombreux initiés ont préféré suivre le sud et non l’ouest. Le sud est sous l’ouest; le sud est gouverné par Andramelech, le chef des Hasnamussen qui sont sous Boaz, le symbole du Bouc de Mendès, sous le pilier gauche.

« Les seigneurs de la loi continueront à être des Régents tant que leurs personnes humaines respectent la loi. Cela se comprend facilement lorsque nous savons que les seigneurs de la loi se réincarnent également et que pour cette raison, ils possèdent un corps humain. » – Samael Aun Weor

En Scorpion, Samael nous prépare à renvoyer les forces fluidiques animales vers le haut, conformément à la Balance, la loi du karma. Nous ne pouvons pas nous moquer de la loi. Nous devons d’abord obéir à la loi, et cette loi est ce que nous appelons Torah en Hébreu ou Dharma en Sanskrit. Si nous obéissons à la loi, alors l’énergie, la quintessence – qui est la Mère Divine – émergera au « milieu », dans notre firmament. Vous devez payer ce que vous devez, le karma, dans l’initiation, car la Balance est le premier signe que nous traversons, lorsque nous montons. Ézéchiel continue:

« Même vers le haut, et de l’apparence de ses reins même vers le bas, j’ai vu comme l’apparence du feu, et il avait de l’éclat tout autour. Comme l’apparence de l’arc qui est dans le nuage le jour de la pluie (l’arc-en-ciel), il en était de même de la luminosité alentour. C’était l’apparence de la ressemblance (Damuth דמות) de la gloire de יהוה. Et quand je l’ai vu, je suis tombé sur mon visage, et j’ai entendu la voix de quelqu’un (Echad אחד, en d’autres termes, le Tetragrammaton) qui parlait. » – Ézéchiel 1: 27-28

Aralim, agissez!

Ophanim, tournez et resplendissez!

Chaioth Ha’Kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez!

« Écoutez, Israël: יהוה notre אלהים est אחד יהוה » – Deut. 6: 4. אחד Echad =) 1 + 8 + 4 = 13, 1 + 3 = 4 = יהוה

Echad אחד contient les quatre forces de יהוה en tant qu’unité, car la Vierge est la quintessence de notre énergie sexuelle; la Kundalini est le résultat du pancatattva. Les cinq tattvas de la nature font ce que nous appelons la matière sexuelle du Microprosopus, qui est dans l’eau, et qui s’élève dans les airs, qui est la Balance.

En continuant à monter l’énergie vers l’intérieur, nous découvrons que, dans ce retour du feu, le prochain signe que nous trouvons est la Vierge, la Mère Divine. C’est pourquoi il est écrit dans le livre de la Genèse:

« Et Elah-Yam ים אלה (« Déesse de la Mer ») dit: Que les eaux sous le ciel soient rassemblées en (Echad אחד) un endroit, et que la terre sèche (Daleth ד) apparaisse (dans le Corps Astral, le Corps Mental, le Corps Causal et dans le corps physique): et il en était ainsi. » – Genèse 1: 9

Maître Samael dit:

« Prakriti, la Mère Divine (Elah-Yam אלה-ים, « Déesse de la Mer »), est la substance primordiale de la nature.

Plusieurs substances, différents éléments et sous-éléments existent dans l’univers, mais tous sont des manifestations différentes d’une même substance.

La Grande Mère, la Prakriti, la matière primordiale, est l’Akasha pur contenu dans tout l’espace… »

« Rappelons-nous le signe de l’infini, le huit horizontal qui est égal au nombre cinq, qui, lu littéralement, est « infini égal à cinq », en d’autres termes, l’infini est égal au Pentalpha, égal à l’ineffable vache à cinq pattes, égale à l’étoile à cinq pointes ou au pentagone étoilé et régulier, qui a arrêté Méphistophélès lorsqu’il est venu à l’invocation ensorcelante du Dr Faust…..

Rappelez-vous:

« Et Jésus dit à ses disciples: « Je suis sorti de ce Premier Mystère (Alpha), qui est (Omega) le dernier mystère, c’est-à-dire le vingt-quatrième mystère (la Tisseuse).

Même si le Premier Commandement, les cinq Impressions de la Grande Lumière, les cinq Auxiliaires et tout le Trésor de la Lumière sont sous (Balance) la loi de la balance, ils sont contenus dans le Premier Mystère dans leur synthèse finale. – Pistis Sohia Dévoilé par Samael Aun Weor

La Gloire de la Shekinah, le Pentalpha, les cinq aspects de la Mère Divine Kundalini, se trouvent représentés dans le Pentagone au centre du Pentagramme ésotérique.

Définir ces cinq aspects est indispensable pour le bien de tous et de chacun de nos étudiants:

1. La Kundalini immanifestée

2. ISIS ineffable, chaste Diane (Sagesse, Amour, Pouvoir).

3. La Grecque Hekate, l’Égyptienne Proserpine, l’Aztèque Coatlicue (la reine des enfers et de la mort, terreur de l’amour et de la loi).

4. La Mère Nature individuelle particulière (celle qui a créé notre corps physique).

5. La magicienne instinctive, élémentale (celle qui est à l’origine de nos instincts).

Nous pouvons et devons travailler dans le magistère avec ces cinq pouvoirs du Pentalpha… »

« Les étudiants Gnostiques ne doivent pas trouver étrange si nous affirmons que la Prakriti particulière de chaque être humain a même son propre nom. Cela signifie que nous avons également une Mère Divine à l’intérieur de chacun de nous. La compréhension de ceci est fondamentale pour le travail ésotérique. » – Samael Aun Weor.

C’est pourquoi la Vierge est liée à l’utérus chez les femmes et au ventre chez les hommes. La Mère Divine est à l’intérieur; elle s’élève dans la moelle épinière, qui est l’utérus ésotérique de la Mère Divine. Ceci, afin de créer les Corps Astral, Mental et Causal. Elle a déjà créé le corps physique, même si, comme nous le montre Ézéchiel, il est de nature animale. Le travail le plus difficile est de transformer l’animal en humain.

Suite à l’ascension de l’énergie solaire, nous atteignons notre propre Apollon ou force solaire, qui est le signe du Lion, le cœur. Ici, nous trouvons les vrais êtres humains. Dans le livre de la Genèse, nous trouvons que Lion est lié à Judah. Bien sûr, le Judaïsme est la doctrine du cœur, du vrai homme. Ce n’est que lorsque nous atteignons le cœur que tous les serpents de feu et de lumière atteignent le cœur, le royaume du Christ, c’est pourquoi il est écrit:

« Les Douze Aeons sont à l’intérieur de nous, ici et maintenant. Les Douze Aeons sont atomiques. Les Douze Aeons sont liés aux douze ordres Zodiacaux. Lion est le plus élevé parmi les douze ordres.

Souvenons-nous des « Lions de Feu », des « Lions de la Vie », des « Souffles Ignés sans Forme », des Triple Pouvoirs Divins, qui ont émané de l’Okidanokh actif, omnipénétrant et omniscient.

Ces « Lions de Feu » sont Kether, Chokmah et Binah, de vrais Dragons de Sagesse. » – Samael Aun Weor

« Judah, tes frères te loueront: ta main sera sur le cou de tes ennemis; Les fils de ton père se prosterneront devant toi.

Judah est un petit lion. De la proie, mon fils, tu es monté. Il s’est penché, il s’est couché comme un lion, comme une lionne. Qui le réveillera?

Le sceptre ne s’éloignera pas de Judah, Ni le bâton du chef d’entre ses pieds, jusqu’à ce que Shiloh vienne. À lui sera l’obéissance des peuples.

Liant son poulain à la vigne, son âne à la vigne de choix; Il a lavé ses vêtements au vin, Ses robes au sang des raisins:

Ses yeux seront rouges de vin, ses dents blanches de lait. » – Genèse 49: 8-12

De toute évidence, le but de l’Absolu Solaire est de créer des hommes solaires. Un homme solaire est un homme de Judah, un Juif, en d’autres termes. Ces hommes solaires existent dans les dimensions supérieures de la nature. Acquérir les pouvoirs du cœur est très difficile. Tout le monde n’est pas Juif, de ce point de vue. Souvenez-vous que nous nous référons au Judaïsme du point de vue ésotérique; personne n’atteint le cœur s’il est fornicateur. Nous devons transmuter les eaux de Samael-Scorpion.

Adam Ha’Rishon est le Fils de l’Homme dans Tiphereth, le Fils d’Adam Kadmon; Adam Kadmon est l’Adam primordial, mais Adam Ha’Rishon est la première émanation de cet Adam primordial, celui qui a des Corps Astral, Mental et Causal à l’intérieur.

Du cœur, pour retourner à Binah, dans les mondes supérieurs, nous trouvons, entre Binah et Tiphereth, le signe mystérieux du Cancer devant nous. Le cancer est un mot qui suscite la peur chez les gens. Le cancer est le signe régit par la Lune; la Lune est la mère du Microprosopus. La Mère Divine Schekinah travaille très dur dans l’initié qui atteint le Lion. L’initié qui atteint le niveau de Judah, l’initié qui devient un vrai Juif, doit travailler avec la Lune. Pourquoi? Parce que le corps physique que nous avons a été créé à travers la fornication, la fornication animale. C’est un fait. Ainsi, nous devons transformer notre physicalité en un corps physique solaire. C’est le point principal de ce travail. C’est pourquoi Maître Samael a écrit:

« Cette question d’entrer dans les mondes ultra-sensibles avec le corps physique (ressuscité) semble étrange aux théoriciens parce qu’ils ne savent rien d’autre que théoriser; mais pour les gens qui comprennent, cela ne semble pas étrange puisque, bien sûr, c’est aussi vieux que le monde. Dans des temps pas si lointains, le corps physique a évolué et s’est développé dans le monde astral; alors quel est le problème?….. »

« Le Raskoano (la mort) sacré est plein de beauté intérieure. La vérité sur la mort (psychologique) n’est connue que de celui qui en a fait l’expérience.

La Lune emporte les défunts et les ramène. Les extrêmes se touchent. La mort et la conception sont intimement unies. Le chemin de la vie est formé par les traces des sabots du cheval de la mort.

La désintégration de tous les éléments qui constituent le corps physique est à l’origine d’une vibration très spéciale, qui traverse de manière invisible le temps et l’espace. Les ondes vibratoires du défunt sont similaires aux ondes de télévision qui véhiculent des images.

L’embryon est aux ondes de la mort, comme un écran l’est aux ondes des stations émettrices. Les ondes vibratoires de la mort portent l’image du défunt….. »

« C’est ainsi que le dessin de quelqu’un qui a souffert et est mort, vient se cristalliser à l’intérieur de l’embryon. » – Samael Aun Weor

Si nous appliquons la citation précédente au processus de résurrection, nous comprendrons. La Lune est la mère qui régit l’aspect féminin du Shabbath. Shabbatai, qui est Saturne. C’est pourquoi Yesod, qui est le royaume de Saturne, est gouverné par la Lune, car c’est la Mère Divine qui effectue tout le travail de création et d’annihilation de l’ego. Lorsque l’initié est préparé, il entre dans le processus du Cancer. Cela me rappelle le type de karma qui n’est pas négociable. Nous devons payer le karma de la fornication des vies passées, c’est pourquoi les initiés, avant d’atteindre Binah, le Saint-Esprit, doivent d’abord payer ce karma, et en conséquence, ils meurent. Mais, comme l’explique le Maître dans cet extrait, toutes les images et formes de l’initié qui meurt passent dans la quatrième dimension dans une octave supérieure, afin de former ce que nous appelons, le corps ressuscité. C’est pourquoi chaque Maître doit mourir et ressusciter avec une nouvelle physicalité solaire et immortelle. C’est pourquoi Maître Samael est mort avant la résurrection physique.

Je me souviens avoir parlé avec le Maître au Mexique. Je lui ai dit: « Maître, pourquoi ne voyage-tu pas dans la quatrième dimension, dans l’état Jinn, afin que tu puisses venir à nos conférences sans que nous ayons à passer par les tracas de collecter de l’argent pour vous amener dans un avion? » Il a dit: « Eh bien, parce que, physiquement, je ne suis pas encore un Maître ressuscité. Mais, en 1978, je le ferai facilement. C’est parce qu’un Maître ressuscité, un Maître qui a terminé la Seconde Montagne, a créé Chaioth Ha Kadosh, les créatures saintes et sacrées qui se rapportent à Kether. Ces Chaioth Ha Kadosh sont quatre: corps physique, Corps Astral, Corps Mental et Corps Causal, tous solaires. Avec le corps physique solaire, nous pouvons entrer dans la quatrième dimension, corps de cinquième dimension, sixième dimension… toutes les dimensions. Mais, le corps physique que j’ai maintenant n’est pas solaire, il doit être purifié, et c’est le processus de la résurrection physique. Lorsque nous entrons dans ce processus, nous entrons dans la quatrième dimension, Yesod, qui est régit par la Lune. Mais, après cela, nous devons payer pour nos crimes contre la Lune, contre la Mère Divine, ce que tout le monde a commis. Lorsque nous payons cela, nous recevons le corps ressuscité qui est immortel. Mais avant cela, non. Une fois que nous avons cela, nous gagnons le droit d’entrer dans la Troisième Montagne.

Expliquons maintenant les autres signes zodiacaux qui se rapportent aux jambes du Pentagramme. Oui. Expliquons le symbolisme des deux jambes du pentagramme. Pour cela, récitons l’exorcisme de la terre, que nous utilisons pour contrôler les forces de Saturne qui sont en dessous.

« Par le clou d’aimant qui traverse le cœur du monde, par les douze pierres de la ville sainte, par les sept métaux qui coulent dans les veines de la terre et au nom de Gob, obéissez-moi, ouvriers souterrains… »

Sous la Terre, nous trouvons les autres symboles: Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons; le feu, la terre, l’air et l’eau, qui concernent les cuisses, les genoux, les mollets et les sabots du Bouc de Mendès. La cuisse droite du pentagramme se rapporte au Soleil, comme vous pouvez le voir sur le graphique; le genou droit à Saturne. Pechad (« crainte ») est écrit sur la cuisse gauche du pentagramme, et il se rapporte à la Lune; cela indique directement le sexe. Kofer (« expiation ») est écrit sur le genou gauche et se rapporte à Saturne. Pechad (« crainte ») nous rappelle:

« Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement. » – Genèse 2:17

« Perce (סמר sumar – littéraire, être cloué) toi ma chair avec ton Pechad פחד (crainte): car j’ai peur de tes jugements. » – Psaume 119: 120 » – Psaume 119: 120

Ce mot Pechad se termine également par la lettre Daleth, qui nous rappelle le pouvoir de Iod-Hei-Vav-Hei, le Tetragrammaton à l’égard des quatre fleuves de l’Éden qui sont représentés par les quatre épouses de Jacob, Tiphereth.

« Et Jacob resta seul; et là lutta un homme (איש – feu) avec lui jusqu’au lever du jour. Et quand il vit qu’il ne prévalait pas contre lui, il toucha le creux de sa cuisse; et le creux de la cuisse de Jacob s’était désarticulé, alors qu’il luttait avec lui. Et il a dit: Laisse-moi partir, car le jour se lève. Et il a dit: Je ne te laisserai pas partir, si tu ne me bénis pas. Et il lui dit: Quel est ton nom? Et il a dit: Jacob. Et il a dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël: car comme un prince (de la Lumière Astrale) tu as lutté avec (יהוה) Elohim אלהים et avec Enoshim אנשיאנש, et as prévalu. Et Jacob l’interrogea et a dit: Dis-moi, je te prie, ton nom. Et il a dit: Pourquoi est-ce que tu demandes mon nom? Et il l’a béni là. Et Jacob a appelé le nom du lieu Penial פניאל : car j’ai vu Elohim אלהים face à face, et ma vie est préservée. Et comme il passait au-dessus de Penial פניאל, le soleil se leva sur lui, et il s’arrêta sur sa cuisse. Et comme il passait au-dessus de (la glande) Penial פניאל, le soleil se leva sur lui, et il s’arrêta sur sa cuisse. » – Genèse 32: 24-31

Kofer est lié à ce qu’Isaïe a dit ici:

« Car je suis יהוה ton Elohim אלהים, le Saint d’Israël, ton Sauveur: J’ai donné Mitzrahim מצרים (Égypte, ta physicalité) pour ton Kofer ((יום כפר jour d’expiation), Cush כוש (Chesed) et Saba סבא pour toi. » – Ésaïe 43: 3

Qu’est-ce que ce Saba? Saba signifie grand-père. Qui est ce grand-père? C’est le père de Chesed. Pour comprendre cela, descendons dans les Poissons, le dernier signe du Zodiaque.

Isbener Aldane a déclaré: « Je lève les yeux vers les étoiles, d’où l’aide me viendra, mais je suis toujours l’étoile qui guide mon Intime. »

« Lorsque le cœur du système solaire a commencé à palpiter, après la nuit profonde de « Pralaya », au début de l’aurore du Mahamanvantara, le Premier Logos immanifesté (ou Theomertmalogos) du grand souffle a fécondé l’Akash, et nos sept Logos planétaires ont émergé, façonnant l’Akash, ou matière primordiale, avec le feu de la vie, pour construire ce système solaire dans lequel nous évoluons.

Ces (Sabim סבים) architectes sublimes de la vie ont vu que nous étions simplement des « rayons » (Glorians) inconscients du Parabrahman suprême (le Père éternel, toujours obscur, que nous appelons « l’Absolu »). Ces (Sabim סבי) prajapatis exaltés, ou anges divins, étaient ceux qui ont doté ces rayons inconscients de l’Absolu de ce que nous appelons aujourd’hui « Monade », ou mieux encore, « Intime ».

Chaque être humain a son Intime, et chaque Intime a son (Saba סבא ou) Père qui l’a engendré; ceci (Saba סבא) est notre Père qui est aux cieux… »

« Cela nécessite une explication, voyons:

Notre (Saba סבא) Père est, avant tout, une flamme de feu ardent, et toutes les flammes sont sensibles à l’expansion et au développement ardents, au dédoublement, à l’évolution et à l’indépendance de chacune de ses étincelles. Faites une expérience avec n’importe quelle flamme et vous verrez que la flamme peut se propager partout et que chacune de ses étincelles peut devenir une flamme indépendante.

Maintenant, prenez cet exemple à l’aurore du Mahamanvantara, et vous comprendrez comment votre Père céleste a engendré votre Intime. » – Samael Aun Weor

Rappelez-vous que le symbole des Poissons, qui représente symboliquement les pieds, tout en bas, la 9e sphère de la terre, se rapporte également à la glande pinéale. Les Poissons sont gouvernés par Neptune et Neptune contrôle la glande pinéale. La glande pinéale est liée à Neptune, Poséidon.

Dans ses mains, Neptune-Poséidon a deux poissons. Ces deux poissons représentent les deux forces de la Monade, appelées Chesed et Geburah. Ces Sabim ont placé dans notre Glorian ce que nous appelons notre Intime. C’est ainsi que nous comprenons comment notre Intime est lié à l’un des 7 Cosmo-Créateurs, notre Rayon, mais également représenté par les 12 signes Zodiacaux, les 12 archétypes. Les Poissons sont dans les pieds car nous marchons avec nos pieds (comme les bouc du Capricorne le font avec leurs sabots), vers le sommet de la montagne, qui est la glande pinéale, gouvernée par Neptune. Rappelez-vous que nous avons un atome de Binah, le Saint-Esprit, dans la glande pinéale.

Mais, si nous ne voulons pas sublimer les eaux du Scorpion, alors du Scorpion, nous continuons vers le bas, dans le Sagittaire. Le Sagittaire est le symbole d’un Hasnamuss.

« Les Maîtres qui ne dissolvent pas l’ego lunaire deviennent des hasnamussen. Un hasnamuss est un sujet avec un double centre de gravité. Le Maître vêtu de ses corps solaires, et l’ego lunaire vêtu de ses véhicules lunaires, constituent une double personnalité, un hasnamuss.

Le hasnamuss est un mi-ange et mi-bête, comme le centaure du Sagittaire. Le hasnamuss a deux personnalités intérieures, l’une d’un ange et l’autre d’un démon.

Le hasnamuss est un avorton de la Mère Cosmique, un échec. Si l’étudiant Gnostique dissout l’ego lunaire avant la Deuxième Naissance, il est complètement guéri. Il résout son problème à l’avance et assure son succès.

Quiconque invoquera Andrameleck dans les mondes internes aura la plus grande surprise, car le démon Andrameleck ou Andrameleck, le Maître de la Loge Blanche, peuvent venir. Cette personne est un hasnamuss avec un double centre de gravité.

La dissolution de l’ego lunaire est fondamentale dans le Grand Œuvre. Ceux qui atteignent la Deuxième Naissance ressentent la nécessité d’éliminer les corps lunaires, mais cela n’est pas possible sans avoir d’abord dissous l’ego lunaire….. »

« La compréhension de tout défaut est fondamentale, indispensable, quand on veut éliminer le petit « Moi » qui le personnifie, mais le travail d’élimination en lui-même est impossible sans l’aide de la vache sacrée à cinq pattes.

La Mère Divine élimine les bouteilles cassées. Chaque petit « Moi » est une bouteille dans laquelle une fraction de l’essence est absorbée. Cela signifie que l’Essence, la Buddhata, l’Âme ou la fraction de l’Âme Humaine que possède chaque animal intellectuel est devenue des milliers de fragments, qui sont embouteillés. » – Samael Aun Weor

C’est pourquoi le Maître Samael a toujours utilisé Andramelech comme représentation des Hasnamussen. C’est pourquoi nous disons dans la conjuration des sept: « Par Samael Tsabaoth, et au nom d’Elohim Gibor, éloigne-toi, Andramelech! » De toute évidence, Andramelech est un Hasnamuss. Le Maître explique qu’Andramelech est un centaure.

Eliphas Lévi place Andramelech dans Malkuth, parce que le corps physique de tout hasnamuss est le résultat de la fornication dans Scorpion; rappelez-vous, le Scorpion est régit par Mars. Mais, ceux qui forniquent, qui ne vainquent pas l’ego, deviennent des enfants d’Andramelech, qui est le rayon négatif de Mars. C’est pourquoi il n’est pas surprenant que les initiés qui forniquent, et qui s’éveillent dans le mal et pour le mal, soient toujours connectés à Samael, car c’est Andramelech qui gouverne Malkuth, le chef des Hasnamussen, qui s’éveille en haut et en bas. Il existe de nombreux types de Hasnamussen, mais quand nous montrons Andramelech, nous désignons les initiés qui n’obéissent pas à la loi, qui oublient que les deux gourous, Samael et Litelantes, représentent Jachin et Boaz.

C’est pourquoi nous constatons que le Capricorne représente la cupidité. Ces ouvriers souterrains que la conjuration de la terre nomme sont ces gnomes et pygmées qui tombent esclaves de l’avidité, de l’or, de l’argent, de la renommée, etc. C’est pourquoi le Bouc de Mendès est représenté par une tête de bouc, parce que cette tête d’un bouc représente le mental Saturnien-Capricornien de ces Hasnamussen qui ne contrôlent pas les forces inférieures des quatre éléments.

« Toutes les trillions de Monades qui animent l’organisme humain doivent obéir au propriétaire, au chef, à la Monade principale (notre Dieu Intérieur, l’Intime)… »

Les Monades ou génies vitaux ne sont pas exclusifs à l’organisme physique; à l’intérieur des atomes des corps internes, de nombreux ordres et catégories de Monades vivantes se trouvent emprisonnés. L’existence de tout corps physique ou suprasensible, angélique ou diabolique, solaire ou lunaire, a des milliards et des milliards de Monades comme fondement.

L’ego lunaire en lui-même est un composite d’atomes de l’ennemi secret. Malheureusement, les Monades ou génies vitaux sont prisonniers de ces atomes.

Nous comprendrons maintenant pourquoi la science occulte déclare:

« Le démon est Dieu inversé. »

À chaque atome correspond un génie vital, une Monade; toutes les modifications infinies, toutes les innombrables transformations sont le résultat des combinaisons variées de Monades.

Dans les trois cerveaux de l’être humain, la nature dépose une certaine quantité de valeurs vitales; lorsque ces valeurs vitales sont épuisées, la mort est inévitable.

Les trois cerveaux sont:

1. le centre intellectuel

2. le centre émotionnel

3. le centre moteur

Après la mort du corps physique, l’ego, revêtu de ses corps lunaires, continue dans le monde moléculaire.

Trois choses vont au cimetière, au sépulcre:

1. le corps physique

2. le corps vital

3. la personnalité » – Samael Aun Weor

Si vous observez le Sagittaire, il est régit par l’élément feu; Capricorne est régit par l’élément terre; Verseau est lié à l’air; et Poissons à l’eau. Nous devons contrôler ces quatre éléments, comme le Maître Samael l’a mentionné dans plusieurs de ses livres, afin de les transmuter et de les élever à travers les quatre épreuves des éléments, que les Maîtres de la Balance qualifient, lorsque nous entrons dans le chemin. Voyez ici l’importance de la loi du karma. Si vous ne vous qualifiez pas, vous ne pouvez pas réussir. Vous devez passer la Balance pour éveiller votre Mère Divine Vierge, la Vierge, la Kundalini. Il est clair que la Balance, la Vierge, le Lion et le Cancer sont les signes liés au retour à Binah; mais, pour cela, nous devons contrôler le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons. Les eaux des Poissons représentent les eaux bruyantes inférieures de Yesod, la neuvième sphère, que nous devons sublimer; les eaux du Verseau représentent les fluides élevés, qui entourent notre cerveau et notre moelle épinière et à l’intérieur desquelles ils flottent, que nous devons purifier. C’est l’ésotérisme des mouvements de l’étoile à cinq points.

Si nous n’élevons pas nos bras du Scorpion au Lion, cela signifie que nous préférons descendre, vers les forces lunaires inférieures de Lilith et Nahemah, et nous éveiller dans le mal et pour le mal.

Le Verseau est régit par Uranos et Saturne, ainsi, il se rapporte à la connaissance de la création des corps solaires et à la mort de notre animalité, comme l’explique le Maître Samael dans le livre d’Astrologie. De toute évidence, le Verseau est le signe dans lequel nous sommes en ce moment, et nous enseignons cette doctrine du Verseau, comment créer le miracle de l’unité à l’intérieur de nous; en d’autres termes, comment créer les quatre corps solaires. N’oubliez pas que le corps physique est la partie la plus difficile ; car avant la résurrection, nous devons mourir psychologiquement à 100%. Maître Samael dit que transformer l’âne en un être humain est la tâche la plus difficile, et c’est la dernière tâche que les initiés doivent accomplir dans les eaux de la Lune dans Cancer. Si nous ne le faisons pas, nous descendons avec les lunes infernales Lilith et Nahemah.

Des questions?

Public: Qui est le père céleste qui a engendré notre Intime? Dans la première partie de la citation que vous avez fournie sur les Poissons, cela ressemblait à l’un des 7 Cosmo-Créateurs ayant engendré l’Intime, mais la dernière partie de la citation semble indiquer que notre propre Glorian a engendré l’Intime. Alors, qui a engendré l’Intime?

Instructeur: Notre propre Glorian est formé par l’Ain Soph et les 3 forces primaires: Kether-Chokmah-Binah. C’est notre Glorian, qui est inconscient. Mais, pour que ces 3 forces primaires commencent à travailler dans le chemin ésotérique, l’un des 7 Cosmo-Créateurs engendre l’Intime dans l’un de ces Glorians.

Ainsi, nous avons dans ce cas, notre propre Glorian particulier, qui est le rayon de l’Absolu, et notre Intime, qui est un enfant de Saba. Saba est le Sabim, les Archanges qui ont engendré, à l’intérieur de chaque rayon, l’Intime. C’est pourquoi il est écrit:

« Je lève les yeux vers les étoiles, d’où l’aide me viendra, mais je suis toujours l’étoile qui guide mon Intime. »

Public: Le Bouc de Mendès est-il lié à la première ligne de la Bible, Berashith Bera Elohim? Dans l’affirmative, pouvez-vous expliquer.

Instructeur: Taish est le mot Hébreu pour « bouc ». Bera Taish pourrait être l’une des interprétations de Berashith. Si vous lisez le chapitre que nous avons placé ici dans le graphique, les Juifs ont l’habitude de placer leurs péchés sur la tête d’un bouc vivant. Ce bouc vivant n’est pas l’animal lui-même, mais les forces du bouc vivant que nous avons dans les genoux. Nous devons faire cela, afin de corriger nos défauts et nos vices, en travaillant avec ces forces du bouc. C’est le commencement. Nous dirons que Bera Taish est la création de l’Adam à l’intérieur à travers la transmutation des forces du bouc, qui est notre propre sel, notre propre animalité. C’est ainsi qu’Elohim fait d’Adam sa propre ressemblance.

Le mot Damuth (« ressemblance ») représente précisément ces quatre animaux que nous devons créer à l’intérieur, en contrôlant le Bouc de Mendès, qui est le symbole des quatre éléments. Mais, malheureusement, les habitants de cette planète Terre ne contrôlent pas ce Bouc de Mendès; c’est plutôt le Bouc de Mendès qui les contrôle, car ils forniquent, comme les bouc, les animaux forniquent. Ces personnes deviennent des Hasnamussen, des individus à double polarité.

Public: Pourquoi les conjurations de la terre, du feu, de l’eau et de l’air varient-elles légèrement, là où elles sont écrites dans le livre « Mystères Majeurs » par Samael Aun Weor?

Instructeur: Pour expliquer les conjurations, ou dirons-nous, les exorcismes des quatre éléments, nous avons déjà donné de nombreuses conférences. Mais, cette conférence explique comment ces exorcismes se rapportent aux quatre éléments, en relation avec l’exécution de la pratique de l’étoile microcosmique, et comment ils se rapportent au travail que nous devons faire à l’intérieur.

Maître Samael enseignait différentes étapes, mais il savait tout cela. C’est pourquoi nous expliquons ces choses, afin de montrer comment les 12 signes zodiacaux sont liés dans notre physicalité. Les gens qui sont ignorants disent: « Il y a des tribus qui manquent, et la seule tribu qui existe maintenant est la tribu de Judah. » Ces gens rapportent ces questions ésotériques aux gens qui vivent au Moyen-Orient, ceux qu’on appelle les Israélites… Le point est ceci: les 12 tribus d’Israël existent; ils n’ont jamais disparu de la Terre, car ils se rapportent aux 12 signes zodiacaux. Ainsi, les 12 tribus sont partout. Non seulement à la surface de la Terre, mais aussi à l’intérieur de nous, comme vous le voyez dans le graphique des 12 signes zodiacaux en relation avec notre physicalité. Mais, maintenant, ici, nous expliquons comment on transmute les forces du Bouc de Mendès, les quatre éléments, pour qu’Adam émerge, avec la connaissance du bien et du mal. Le vrai Adam est un Elohim, connaissant le bien et le mal; et, vous ne pouvez connaître le mal qu’en transmutant les Poissons, le Capricorne, le Verseau et le Sagittaire, et en les envoyant, en les mélangeant avec les autres signes.

Public: Peut-on dire que la transformation ou la sublimation des Tattwas a son corollaire dans la transformation dans l’Alchimie Chinoise dans la transformation de Jing en Chi en Shen, transformations qui ont toutes lieu au sein de la Terre, le laboratoire.

Instructeur: Oui.

Public: Lorsque vous avez mentionné passer par le Sagittaire, par opposition à lever les mains vers Lion, peut-on descendre consciemment? Amener la lumière dans les ténèbres, afin de contrôler les jambes du Pentagramme. Ou travaille-t-on pour les contrôler en apportant les mains à Lion?

Instructeur: Le fait est que ce sont les principaux défauts qui nous font tomber. Le premier est le Sagittaire, qui est la luxure. Si vous forniquez, vous descendez. Puis le Capricorne, qui se rapporte à la cupidité; la fierté se rapporte au Verseau. Vous devez contrôler le Bouc de Mendès, qui est associée à Satan, qui est Lucifer en train de descendre, mais il a les deux polarités. Vous devez contrôler les deux lunes, Lilith et Nahemah, pour ne pas tomber en enfer. Le Maître dit qu’il y a quatre portes par lesquelles tous vont en enfer: la luxure, la colère, l’avidité et l’orgueil. L’envie se rapporte aux Poissons. Si vous lisez la Divine Comédie, vous trouvez que l’envie est associée à Judas, la trahison; vous trahissez la loi, vous trahissez les forces divines, en étant asservi par votre propre ego. C’est ainsi que les initiés s’éveillent dans le mal et pour le mal.

Public: Donc, en apportant ses mains à Lion, est-ce que quelqu’un se prépare à aller travailler avec l’ego?

Instructeur: Amener les mains au Lion représente symboliquement la création des Corps Astral, Mental et Causal; c’est ce que c’est d’amener les forces du Scorpion au cœur. C’est un processus de création. Après cela, vous devez comprendre que Chaioth Ha Kadosh est le nom des créatures de Kether. Il n’y a qu’une seule créature qui n’est pas solaire, qui est le corps physique, qui est le bouc en d’autres termes. Vous devez transformer ce bouc en un être humain, et c’est le processus du Lion, passant par le Cancer, payant votre karma. C’est pourquoi le Maître dit que le karma de la fornication est un cancer, associé à la maladie du cancer, mais aussi associé au passage du cœur et au retour à Binah, le Saint-Esprit, en payant le Karmasaya et le Kamaduro, qui se rapportent au signe du Cancer.

Public: Vous avez mentionné que le nombre 13 est lié à Kether. Pourquoi donc? Comment pouvons-nous voir cette relation?

Instructeur: C’est lié aux 13 Aeons. Le Zohar explique que 13 est lié à Kether, car il y a 13 cieux. Après avoir atteint le ciel de Kether, qui est le 10, Kether entre dans l’Ain Soph Aur, Ain Soph et Ain, et termine le travail.

Public: Samael décrit comment nous pouvons savoir de quel rayon nous sommes par les lignes transversales sur le front? Mais, la ligne ne compte-t-elle que si elle traverse complètement le front? Pouvez-vous expliquer comment l’identifier correctement?

Instructeur: Je répondrai à cette question avec mes propres lignes. J’ai quatre lignes fortes, de gauche à droite, mais un peu au-dessus de la ligne supérieure, j’ai une autre ligne qui est courte. En parlant avec le Maître Samael, il m’a dit que j’appartiens au rayon de Mars, le cinquième rayon, et vous pouvez voir un petit peu une autre ligne au-dessus de votre tête. C’est ainsi que vous découvrez cela, physiquement. Mais, il vaut mieux découvrir le rayon auquel vous appartenez intérieurement.

Public: Vous avez mentionné Maître Samael Aun Weor, et comment il a dû acquérir les corps solaires pour voyager dans l’hyperespace. Premièrement, je pensais qu’il était déjà un maître ressuscité, c’est-à-dire qu’il avait déjà terminé la Seconde Montagne, et était un habitant de l’Ain Soph avant de se réincarner dans ce monde, en Colombie? Alors, pourquoi vous aurait-il parlé de cette manière, affirmant qu’il n’était pas capable de se placer dans la quatrième dimension, parce qu’il n’avait pas encore acquis les corps solaires, qu’il vous a dit qu’il obtiendrait en 1978? Je pensais qu’un maître de l’Ain Soph faisait ressusciter les serpents, c’est-à-dire de la Première Montagne. Et deuxièmement, cette prophétie faite par Samael Aun Weor est-elle quelque chose qui doit être travaillé à l’intérieur de nous-mêmes, concernant l’achèvement de la Pistis Sophia?

Instructeur: C’est une très longue question, mais je comprends. Pour commencer, vous devez comprendre que le Maître est un Dyani Bodhisattva, en d’autres termes, un lionceau. Il était un Bodhisattva tombé. Le Maître ne tombe jamais, mais le Bodhisattva était tombé, et il l’a expliqué dans plusieurs de ses livres. Ainsi, il a récapitulé toutes les initiations. De toute évidence, sa physicalité a été transformée au cours de la dernière année de ce processus; de 77 à 78, toute cette année, il transformait sa physicalité en une physicalité ressuscitée, afin de terminer la Seconde Montagne. Il récapitulait cela; de toute évidence, il avait déjà accompli les Première, Seconde et Troisième Montagnes en Lémurie et sur la Lune. Il explique cela. Il faisait ce processus pour la troisième fois, mais quand je lui ai parlé, il a dit: « Eh bien, je ne suis maintenant qu’au sommet de la Seconde Montagne. J’attends le processus de résurrection, et cela se terminera l’année prochaine, 1978, et je serai un Maître ressuscité. »

Vous devez comprendre que, pour ressusciter physiquement, vous devez ressusciter dans le feu, et vous devez d’abord ressusciter dans la lumière. C’est un long processus. Afin de ressusciter dans le corps physique, vous devez vous qualifier et atteindre « Chaioth Ha Kadosh, Criez! Parlez! Rugissez! Mugissez! Kadosh! Kadosh! Koadosh! » Et pour émerger du fond. « Shaddai (qui est un mot très fort) Adonai Iod-Havah, Eheieh Asher Eheieh! » C’est tout le travail.

C’est pourquoi il m’a dit: « Je ne suis pas encore un Maître ressuscité. » Mais, il me parlait, parce que je comprenais; Je savais qu’il était un Maître ressuscité dans le feu et dans la lumière, mais physiquement, il n’était pas encore ressuscité. Il a atteint la résurrection en 1978, et le corps qu’il a maintenant est un corps physique solaire immortel, qui appartient à la 4e dimension. Tous les Maîtres ressuscités appartiennent à la 4e dimension. Et avec cette physicalité, il a dit: « Je vais te rendre visite, je pourrais même aller dans l’Absolu si je veux, parce que c’est solaire. Mais pour le moment, cette marionnette (s’adressant à sa physicalité) n’est pas encore solaire. »

C’est le travail que le Maître a accompli trois fois dans la Seconde Montagne. Après 1978, il est entré, avec ce corps ressuscité, dans la Troisième Montagne. Il est très important de le savoir.

Public: « Nous Samael Aun Weor, disons, au nom du premier mystère de Pistis Sophia et du Sauveur du monde, que je dévoilerai la partie restante de la Bible Gnostique dans la moitié de la moitié du temps. »

Veuillez élaborer sur cette prophétie.

Instructeur: La moitié de la moitié du temps. Le temps est lié aux trois jours et trois nuits de Jonah dans la baleine. Ces trois jours et trois nuits sont des Seconde et Première Montagnes. Le premier jour est la création des corps solaires; le deuxième jour est l’incarnation de Geburah et Chesed; le troisième jour, la résurrection. C’est cette prophétie de la moitié de la moitié du temps. Mais quelle est la « moitié » de ce temps? Eh bien, la moitié de ce temps est Tiphereth, parce que dans Tiphereth, si vous suivez le chemin direct, vous élevez les serpents de lumière, afin d’accomplir le deuxième jour; c’est la moitié de la moitié du temps. Il reviendra, afin de dévoiler cela, c’est-à-dire que pour comprendre cela, vous devez incarner le Logos. Quand le Maître Samael parlait, il a dit « Nous ». Qui est « nous »? « Nous » c’est Gabriel, Raphael, Uriel,Michael, Samael, Zachariel et Orifiel; c’est « Nous». Saba (le grand-père) doit se réincarner. Le Popul Vuh en parle. Qui est notre grand-père? C’est le père qui est au ciel, notre propre Christ particulier, parmi ces 7; et le père est l’Intime qui est venu de cela. Nous devons nous élever à travers Lui. Mais, pour cela, il faut atteindre la moitié de la moitié du temps, qui est Tiphereth, le 5e initiation des Mystères Majeurs.

Merci beaucoup.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Microprosopus

Prométhée Lucifer
Catégories : Mystères Gnostiques