Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Évolution Cosmique dans la Bible

dore_gevallen_engel_grt

Comment es-tu tombé du ciel, O הילל Hillel, fils de l’aurore! Comment as-tu été abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Car tu as dit dans ton cœur, [je vais descendre et par la suite] Je monterai au ciel, je vais élever mon trône au-dessus des étoiles de Dieu: je siégerai sur la montagne de l’assemblée, dans les parties du nord: Je monterai sur les hauteurs des nuages; [Je ne serai pas comme le plus haut, mais] je serai semblable au Très-Haut. Pourtant, [premier] tu seras abaissé à l’enfer, aux côtés de la fosse. – Esaïe 14: 12-15

Parlons de ces deux mots, lus dans le livre de la Genèse:

    Tohu VeBohu. (תהו ובהו)

Ceci, en hébreu, est traduit par «informe et vide.»

Dans la Kabbale (קבלה) nous parlons souvent de ce Tohu VeBohu qui est, bien sûr, un niveau que nous avons tous en entrant dans ces études. Il n’y a aucune lumière à l’intérieur de nous; c’est pourquoi nous nous sentons informe et vide.

Le livre de la Genèse déclare:

    Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, et la terre était Tohu VeBohu, et les ténèbres étaient sur la surface de la profondeur.- Genèse 1: 1, 2

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels

Lorsque nous parlons de la Terre, nous parlons de notre physicalité. Notre psychisme vient du ciel sur la terre, cela est de nous, psychosomatiquement parlant. Le Ciel, bien sûr, est l’endroit où nous trouvons Dieu.

Nous faisons partie du plan de Dieu, mais Dieu, notre Dieu intérieur, sait que nous sommes psychosomatiquement informe et vide et l’obscurité est sur la surface de la profondeur de notre âme, notre psyché. Ainsi donc, la déclaration suivante dans le livre de la Genèse se lit comme suit:

    Et l’Esprit de Dieu se mouvait sur la surface des eaux. – Genèse 1: 2

Donc, il y a de l’espoir pour nous, car même si nous sommes informe et vide (et c’est pourquoi nous venons à ces réunions, groupes, et retraites parce que nous voulons voir un peu de lumière à l’intérieur de nous). Nous voulons faire l’expérience du divin, et Dieu merci, nous avons les outils, les pratiques et les livres où nous pouvons trouver la voie dans laquelle l’Esprit de Dieu va se déplacer.

Nous savons que nous avons aussi les eaux parce que notre physique est environ soixante-dix pour cent fluide, liquide. Même si nous semblons solide, nous sommes plus fluide, liquide, que tout. C’est dans ce fluide que la vie de ce que nous appelons Dieu est en mouvement. Rappelez-vous que lorsque nous parlons de Dieu, nous comprenons qu’il n’est pas une personne.

Dieu est une force, une énergie qui pénètre l’univers.

Dans la Kabbale, nous avons une manière de parler de ce qu’est Dieu de différentes manières de sorte que, peu à peu, la compréhension de Dieu se formera dans notre intellect. Afin de comprendre ce qu’est Dieu, nous devons commencer à partir de notre point de vue, qui est notre niveau en Dieu. Sans Dieu, nous ne sommes rien. Lorsque nous avons commencé à faire ce type de travail nous ne devons pas oublier que notre Dieu intérieur est celui qui le fait et le fera à l’intérieur de nous. Notre travail consiste à se souvenir de Dieu.

Parce que Dieu, comme il est écrit, est un esprit, et un esprit demeure en chaque être, dans les éléments, au sein des forces de la nature dans l’Univers. Nous savons que, même scientifiquement, le corps reçoit de la matière et de l’énergie à partir d’autres endroits, non seulement de la planète Terre, mais des galaxies et des systèmes solaires.

    Ainsi, l’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité: le Père cherche de tels adorateurs. Dieu est Esprit, et ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. – Jean 4: 23, 24

Le problème est que avec les sens physiques seulement, notre psyché ne peut pas connaître d’autres réalités liées avec notre propre réalité. Notre travail est de permettre à l’Intelligence divine de pénétrer, et donner un sens à ce qui n’a pas de sens, pour commencer à faire une organisation psychique à l’intérieur de nous, dans notre propre tête, qui est informe et vide.

La Bible a enseigné tout cela avec la phrase: Tohu VeBohu.

Une bonne chose à comprendre est que nous ne sommes pas les seuls qui sont dans un tel état. Il y a des millions de personnes dans cet état; malgré tout, quelques naïfs commettent l’erreur de penser que tout va se passer par miracle, ceci, sur la base d’informations, de connaissances, etc., qu’ils ont de différentes religions; comprendre que si en effet certaines choses sont déjà arrivées par miracle, il y a eu une certaine action, l’agence d’une volonté divine dans ce miracle, puisque sans le Pouvoir de la Volonté Divine, rien est possible. Rien ne peut arriver juste accidentellement. Alors, dans la Kabbale, nous devons étudier comment utiliser le pouvoir de la volonté et l’imagination,

L’imagination est ce sens de la conscience qui nous permet de voir ce que nous ne pouvons pas voir physiquement. Exemple, si je vous dis, imaginons les millions de galaxies qui existent dans l’Univers, vous fermez les yeux et – grâce maintenant à la technologie, nous trouvons des photos de différentes galaxies dans l’Univers – nous avons maintenant la capacité d’imaginer, d’apporter dans notre mémoire ces images qui sont en réalité des faits, même si ce ne sont que des faits physiques, mais nous savons qu’ils existent et sont là, flottant dans cette immensité que nous appelons l’espace.

Eh bien dans la Kabbale, nous nous référons à l’espace de différentes manières. Différents maîtres, instructeurs, ont donné l’idée.

Le Maître Samaël Aun Weor, explique dans ses livres que Akasha est ce que nous appelons le «Anima Mundi». Akasha, un agent subtil qui pénètre et imprègne tout l’espace.

« Anima » est le mot latin pour l’âme, et « Mundi » pour monde.

Akasha, l’âme du monde, l’Anima Mundi – l’âme qui imprègne tout l’espace est donc universelle.

Quand nous avons dit Anima Mundi, nous ne parlons pas seulement de l’âme de cette planète Terre, mais d’une âme qui est liée avec l’espace de l’espace abstrait absolu, où nous trouvons des étoiles infinies, des planètes, et les forces qui existent. C’est ce que nous appelons la multiplicité dans l’unité.

Dans la Kabbale, il y a un mot, un nom pour cette âme universelle.

Yehidah (יחודה)

Avez-vous entendu parler de ce mot avant?

Yehidah – l’âme universelle.

Le livre de la Genèse traite de cette âme universelle très souvent.

Nous lisons dans la Genèse, au début de chaque verset, les mots hébreux: ויאמר אלהים Va Y’amar « Et Elohim dit, » et à la fin du verset, nous lisons les mots hébreux ויהי- כן « va yehe kn « Que ce soit fait. »

    Partout dans l’Écriture le mot יהי yehe (Que ce soit fait) est utilisé, il se réfère à ou signifie cette lumière divine [ou Anima Mundi], à la fois dans ce monde et le monde de devenir « -. Zohar

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels2
« Ye’hi (yeh-hee) » est une contraction de Yehidah (יחודה). Ye’hi (ye-hee) traite de la lumière divine, l’Âme Universelle qui est l’âme, l’âme cosmique. Elle est une avec ce que nous appelons L’Absolu Solaire. Qu’est ce que l’Absolu Solaire? C’est la force solaire qui soutient l’univers. Une lumière que nous ne voyons pas physiquement. Nous dirions qu’il y a une lumière au sein de laquelle toutes les lumières demeurent et cette lumière est représentée par le Saint Tétragrammaton que nous savons tous comme Yod-Hei-Vav-Hei (יהוה), les quatre lettres du nom sacré de Dieu. Nous le trouvons dans la Bible, il est traduit comme Jehovah. Observez que ceיהי yehe, et aussi le nom sacré de Dieu יהוה, n’a que trois lettres, c’est à dire, יהו Yod-Hei-Vav puisque le Hei est écrit deux fois.

    Maintenant, le mot hébreu יהי yehe (Que ce soit fait) est composé de trois lettres, Yod étant la première et la troisième lettre et Hei vient entre eux. Le Yod représente le principe mâle et femelle. Le mot complet est donc un symbole du Père et de la Mère divine, le dernier Yod étant le même que le premier afin de montrer que tous les trois aspects ou formes comme indiqué, en vertu de laquelle l’Ain Soph [la deuxième Hei de יהוה Yod- Hei-Vav-Hei] a opperé dans la création et la production de l’univers, étaient seulement les manifestations d’un seul et même Être divin.

  Le premier Yod de יהי yehe désigne aussi le Père, l’engendeur de la lumière; la seconde lettre désigne le Hei Logos; la troisième lettre Yod [qui, lorsqu’il est allongé vers le bas est la lettre Vav], représente la lumière originelle. – Zohar

Yehe יהי l’âme universelle n’est pas une propriété de la planète Terre. Elle appartient à l’Univers. Yehe יהי se divise lui-même en יהו Yod-Hei-Vav, les trois forces primaires.

Tout d’abord, nous imaginons les trois lettres de Yehe יהי formant un cercle. Einstein a dit: «L’infini est circulaire». Alors, imaginez Yehe יהי la force solaire comme un cercle; c’est l’unité. Et יהו Yod-Hei-Vav, le triangle dans ce cercle. Ce triangle est ce que nous considérons comme le premier triangle de l’Arbre de Vie, qui est appelé Kether, Chokmah, Binah; le triangle du Logos, Atziluth ou le Verbe du devenir. Si nous prenons le triangle avec ce cercle, nous trouvons quatre éléments Yod-Hei-Vav-Hei (יהוה).

Un cercle est ce que nous formons quand se tenant la main dans un groupe et réalisant la rune Hagal, qui se rapporte à la lettre Hei, qui est l’utérus cosmique d’où le triangle יהו Yod-Hei-Vav, émerge. C’est pourquoi, lorsque nous parlons du triangle nous disons «Yod Hei Vav» et afin de symboliser le cercle, nous disons «Hei» à nouveau. Yod-Hei-Vav-Hei (יהוה) est le fameux tétragrammaton qui est un mantra puissant dans la langue grecque, qui signifie « le nom en quatre lettres ». Tetra est quatre, la valeur de la lettre Daleth. Donc Yod-Hei-Vav-Hei יהוה est Yehidah (יחודה), l’Anima Mundi.

Par conséquent, la plus grande âme, יחודה Yehidah, est יהוה Yod-Hei-Vav-Hei, plus ד Daleth, parce Yehidah contient la porte à partir de laquelle nous pouvons expérimenter ce qui est appelé Elohim et Yod-Hei-Vav-Hei יהוה. Par la méditation, si nous avons l’expérience de pénétrer dans ce monde, alors nous verrons ce que nous parlons ici aujourd’hui. On ne le voit même pas, mais on l’expérimente. Pénétrant dans ce lieu de ce que nous appelons Dieu. Le sein du Père, le cosmique, le Père Universel. Ensuite, nous commençons à comprendre ce que les gens appellent Dieu sur cette planète, mais cosmiquement parlant il est partout et les planètes, les systèmes solaires et les galaxies flottent dans cette immensité. Nous vivons au sein de Dieu, et l’objectif de chaque unité qui s’y flotte, est d’avoir Dieu à l’intérieur. Afin de faire l’intérieur l’extérieur; et l’extérieur l’intérieur, telle est une grande œuvre. C’est un travail continu. Lorsque vous atteignez la réalisation de Dieu à l’intérieur, vous vivez dans un bonheur constant. Voyant, et pénétrant cela. Maintenant, pour ce faire, vous avez besoin d’aide d’une grande âme qui a déjà fait cela. C’est pourquoi il existe cette vaste immensité, une complexité, pour permettre à un enseignant d’enseigner aux étudiants. Les étudiants apprennent à développer et à enseigner à d’autres étudiants comme ça. Donc, il y a une âme maître au sein de cette âme qui n’est pas une, mais est une avec cela. Les êtres qui appartiennent à cela ont la capacité, la capacité d’aider quand ils pénètrent toute unité qui est préparée pour le recevoir. Cette âme maître, liée au Verbe de Yehidah est appelé l’Oint, le Messie.

Ainsi, toute âme qui est un avec le Père Cosmique Commun Universel pourrait être le véhicule, le Messie, qui peut venir à nous dans différents niveaux. Et bien sûr, notre devoir est de travailler avec elle parce que sans cette lumière, sans ce Messie, il est impossible d’acquérir l’unité à l’intérieur. Voilà précisément ce que ce grand Être, qui est venu il y a 2000 ans, qui est un parmi les nombreux êtres qui ne font qu’un avec l’Universel Père Cosmique Commun, et dont le nom est Aberamentho, oui tel est le nom sacré de cette unité. Les habitants de la Terre se souviennent de lui comme Jésus de Nazareth. Il a pris la physicalité, comme vous le savez, dans le Moyen-Orient et a donné sa doctrine. Que, jusqu’à cette époque, très peu de gens ont compris. Il existe une mauvaise idée dans des millions de têtes, dans les différentes parties de la planète, que si nous croyons en cette personnalité physique qui existait il y a deux mille ans, en quelque sorte nous serons un avec Yehidah. Quand vous comprenez la Kabbale et l’alchimie, vous trouvez que, en effet, cette déclaration est à cent pour cent ridicule.

C’est triste, qu’il y a des millions de personnes qui ont l’espoir qu’ils seront sauvés juste parce qu’ils lisent la Bible et croient à l’histoire qui est écrit là. Tout cela parce qu’ils ne comprennent pas la déclaration du Messie, la Force solaire, le Christ cosmique, qui a dit:

    « Je suis le chemin, la vérité, et la vie: nul ne vient au Père que par moi. – Jean 14: 6

    Aucun homme ne vient dans le sein de אהיה Eheieh, le Père que par moi (Daleth) « .

    En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui ne pénètre pas par (Daleth) la porte dans la bergerie, mais qui y monte par une autre manière, est comme un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par (Daleth) la porte est le berger des brebis. Pour lui, le portier ouvre; et les brebis entendent sa voix; il appelle ses propres brebis par leur nom, et il les conduit dehors. Et quand il se met en avant de toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Et elles ne suivront pas un étranger, mais elles fuiront loin de lui, elles ne savent pas la voix des étrangers.

    Jésus leur disait cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parla.

    Alors Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte (Eheieh est la porte) des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont pas entendu. Je suis la porte (Eheieh אהיה est la porte): si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé, et il entrera et sortira, et trouvera des pâturages. Le voleur ne vient pas, pour dérober, égorger et détruire: Je suis venu (Eheieh אהיה devient) pour qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. – Jean 10: 1-10

« Pour lui, le portier ouvre, » donc, nous devons ouvrir « Daleth » la porte pour que le Messie entre et travaille avec nous consciemment parce que ce qui pénètre à travers cette porte est Eheieh אהיה le berger de la Conscience.

    Voici, je me tiens à [Daleth] la porte, et je frappe: si un humain entend ma voix et ouvre la porte (le chakra de la couronne, le sahasrara), je viendrai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. – Apocalypse 3: 20

Comprenez que le corps physique est tout simplement le temple dans lequel est contenu les éléments dont nous avons besoin pour faire le travail.

Pourquoi? Parce qu’en bas, Malkuth, toutes les forces sont reçues à partir d’en haut. C’est un mélange. C’est ce que nous appelons la physicalité. C’est un mélange de forces, et la nature nous le donne gratuitement. Nous pouvons profiter de celle-ci. Malheureusement, comme vous le savez, le corps physique a tendance à mourir tôt ou tard, et est sujet aux maladies. Donc, si nous prenons soin d’elle, nous pouvons prendre tout de lui. Mais comme je l’ai dit, comme vous l’écoutez dans la conférence, nous avons besoin de l’aide des forces à l’intérieur, et à mesure que nous avançons dans cette voie, ces forces supérieures entreront en nous et nous aident à faire ce que nous avons à faire. Le niveau le plus élevé que nous parlons ici est le Messie. La bonne chose est que beaucoup de gens ont l’espoir dans le Messie, mais ils interprétent cela dans le mauvais sens. Des Messies, des Oints, sont venus sur Terre à différentes époques, dans différents pays, et leur doctrine est la même doctrine que nous enseignons ici, parce que la doctrine du Messie est toujours la même et elle est exprimée conformément à la lumière de l’âme du véhicule à travers lequel l’énergie se manifeste. Les êtres qui sont déjà un avec l’âme de Yehidah sont appelés, en sanskrit, Paramarthasatyas. Cela signifie un avec le bonheur absolu, mais consciemment. Ils reçoivent différents noms dans différentes religions. Par exemple, le mantra que nous devrions prononcé à cette fin doit être le chant, nous l’avons dit, « Om Tat Sat Om ». Les mots «Tat Sat» sont les mantras qui nous relient à cette lumière qui est très élevée. Et pour nous ramener dans notre corps. Le mantra Om est très populaire à cette époque.

Quand j’étais au Mexique, je parlais avec le Maître Samaël Aun Weor, qui est l’un de ces individus qui ne font qu’un avec cette force. « Maître, que devons-nous faire pour être un avec cette force, et de profiter cela; pour enseigner aux gens qui sont débutants » ?

Et puis il m’a dit, « Apprenez-leur le mantra Om Tat Sat Om. Tout le temps. Ils peuvent le faire à tout moment. Grâce à lui cette force christique descend. Le problème avec eux sera de conserver cela, mais vous pourriez leur enseigner la doctrine pour qu’ils la conservent parce que la force descend toujours, mais personne ne la conserve consciemment. Parce que vous devez travailler avec la Conscience. Rappelez-vous, la physicalité est seulement un véhicule. Vous êtes la Conscience. Vous êtes celui qui doit la garder. Quand vous mourez, vous gardez cette lumière, parce que votre corps physique va mourir tôt ou tard. Personne n’est immortel, mais nous voulons acquérir l’immortalité, et le seul moyen d’y parvenir c’est cette énergie. Donc, ne l’oubliez pas!  »

Donc Om Tat Sat Om est le mantra.

Donc, avec ce mantra nous commençons à réaliser ce que le livre de la Genèse déclare:

    Et Dieu dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. – Genèse 1: 3

Esotériquement nous dirions: « Et la Lumière a dit que la lumière soit parce que «je suis» cette lumière. » Comprennez que la lumière est. Ainsi, cette lumière se divise en morceaux et se modifie en entrant dans différents niveaux.

Donc, en disant: « Om Tat Sat Om », nous disons « Que la lumière soit. » La prononciation de « Om Tat Sat Om » est la lumière, c’est la même lumière; c’est un mantra. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Avoir une compréhension et la compréhension de ceci est indispensable, pour commencer à le sentir, le faire, afin que nous comprenions que la lumière de Dieu est partout. Il est omniprésent, ce qui signifie qu’il est partout en ce moment même. Il est ici avec nous parce que nous sommes en train de l’invoquer, mais il est aussi sur d’autres parties de la planète, dans d’autres planètes, dans l’espace, « Om » n’a pas de limites. Aum est illimité. C’est pourquoi, dans la Kabbale nous appelons la manifestation de cette lumière, Ain Soph Aur, la Lumière Infinie. Aur n’a pas de limites; il est toujours en activité à des niveaux différents.

Alors ne soyez pas insensés, mais comprenez que lorsque nous parlons du Messie, l’Oint, nous voulions dire, celui qui a reçu en permanence cette lumière, et peut donc la projeter.

    Le même [Krishna, Moïse, Bouddha, Jean, Jésus, Mahomet, Samael, etc …] est venu pour témoigner, pour rendre témoignage de la Lumière, que tous les hommes crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage de la lumière.

    Elle (Yehidah – יחודה) était la véritable lumière, qui éclaire chaque homme qui vient dans le monde. Il (Yehidah – יחודה) était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne le connaissait pas. Il (Yehidah – יחודה) était venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu (Yehidah – יחודה), il leur a donné (Yehidah – יחודה) le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en (mieux dit Comprennent) son nom: Qui sont nés, pas du sang , ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de (l’Esprit Saint de) Dieu. – Jean 1: 7-13

Cette lumière s’est manifestée dans différentes planètes. Et notre planète Terre, en ce jour, en a beaucoup besoin. Parce que nous, les âmes sont si loin de la lumière, nous avons tendance à penser que nous sommes perdus et en effet nous sommes vraiment perdus, mais si nous enseignons cela, et si la grande divinité nous a permis de venir ici pour enseigner, c’est parce qu’il y a toujours un espoir. Le Père Universel Cosmique, a un espoir en nous. Il veut faire quelque chose avant que la terre n’entre dans un nouveau processus de recyclage. Comme vous le savez, en ce moment, la Terre est en train de passer à travers un nouveau processus de recyclage. Globalement, tout le monde connaît, oui, la Terre, à l’échelle planétaire, tôt ou tard, cosmiquement parlant, entrera en Tohu VeBohu.

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels4

Les mots Tohu VeBohu sont très profonde, parce qu’ils sont appliqués à différents niveaux. Par exemple, Tohu VeBohu, informe et vide, signifie aussi le chaos et la confusion, ceci arrive quand tout ce qui est à l’intérieur de nous a besoin d’une organisation psychique. Avez-vous entendu parler de la Tour de Babel? Voilà Tohu VeBohu.

    Les mots « Ve-Ath ha-aretzs » (et la terre) possède un sens mystique, quii implique que [Vav] la Rivière Mystique [de la lumière] qui descend des cieux sur la terre apportera avec [Ath] ses [akashique ] eaux de paix et le salut à l’humanité, qui dans leur réalisation les premiers fruits quand ciel et la terre [Schamayim ve-ha-ath aretzs] deviennent unis et mélangés ensemble.

    Au moment de la création, il n’y avait pas de distinction, pas d’abîme sombre ou séparation entre le ciel et la earth. Mais quand ils se sont séparés, la terre est tombée dans l’état de chaos et de confusion (tohu et bohu) et c’est seulement par l’action et un fonctionnement silencieux de la lumière céleste qu’ils peuvent s’unir à nouveau. – Zohar

Nous ne voulons pas que vous tombez dans la confusion des langues, dans la Tour de Babel. Nous ne voulons pas que vous commencez à construire des tours de Babel, et de penser que vous allez monter, en attendant vous allez descendre, retourner au premier état que duquel vous avez commencé. Ainsi, pour éviter Tohu VeBohu, nous devons travailler très dur contre ces éléments chaotiques que nous avons en nous, qui sont nos egos.

Maintenant, écoutez, pour que Tétragrammaton, que les traducteurs de la Bible appelle Jehovah descend dans une unité, il se modifie en une autre âme, qui est aussi divine, qui est l’origine de la vie. En hébreu, elle est appelée Nephesh-Chaiah (נפש חיה) signifiant vie de l’âme ou âme vivante.

Donc, nous avons ici deux âmes divines: la première, la plus élevée est Yehidah, puis Chaiah qui signifie la vie.

Pour que Nephesh-Chaiah (נפש חיה) l’âme vivante soit, nous savons qu’il est nécessaire de mettre en activité les deux polarités hommes-femmes de Binah. Les deux polarités que nous appelons Père / Mère. C’est pourquoi, dans la Kabbale nous parlons de masculin / féminin. Toute personne qui veut faire de la lumière dans l’obscurité doit honorer la vie, doit honorer père et mère. Ceci est l’un des commandements donnés par Moïse qui était l’un des véhicules de cette lumière, un Messie.

    En lui était (Chaiah חיה) la vie; et (Chaiah חיה) la vie était (יחודה Yehidah) la lumière des hommes. Et (יחודה Yehidah) la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. – Jean 1: 4, 5

La lumière יחודה Yehidah l’a fait descendre en Egypte, Malkuth. Vous savez que l’Egypte en hébreu est Mitzrahim et se rapporte à Malkuth, non? Malkuth le monde physique. Mitzrahim est aussi appelé Assiah, le monde de l’action et de la matière. Ainsi, Mitzrahim est non seulement ce pays du Moyen-Orient qui en français a le nom de l’Egypte, et où la civilisation de Kem s’est développée.

Moïse, le grand Messager de יחודה Yehidah, en descendant du Mont Sinaï a donné les Dix Commandements à ceux qui suivaient le chemin et l’un de ces commandements est d’ « Honorer Père et Mère ». Nous devons respecter nos parents ici dans ce monde physique, mais ce commandement ne les concerne pas. Nous devons respecter nos parents physiques, et celui / celle qui ne respecte pas ses parents dans ce monde physique, comment va-il respecter ses parents célestes que le commandement concerne?

Chaiah חיה concerne aussi bien les forces, énergies, qui descendent et qui habitent au sein de notre physicalité. Dans d’autres conférences, nous expliquons que Dieu est une énergie qui se manifeste dans le positif et dans le négatif, ou masculin et féminin dans notre corps physique. Il utilise le liquide, le fluide pour se manifester. Vous savez tous cela, pour que l’électricité existe dans de nombreux endroits ils utilisent la force de l’eau, hydro, et physiquement nous sommes 70% hydro. Nous avons l’énergie dans le liquide céphalo-rachidien, où le cerveau et la moelle épinière flotte dedans. C’est la raison pour laquelle le système nerveux central est appelé le trône de Dieu, le Père.

Dans nos organes sexuels, nous avons un autre liquide, un autre fluide, qui est appelé le sperme – que ce soit masculin ou féminin; c’est là que les spermatozoïdes et les ovules flottent, ce sont les liquides, les eaux de la Mère. Dans d’autres conférences, nous avons dit que ces fluides masculins et féminins sont appelés אל-הים El Ha-Yam, le Dieu de la mer et אלה-ים Elah-Yam, la déesse de la mer. Chaque unité a son אל-הים El Ha-Yam, son Dieu de la mer et אלה-ים Elah-Yam, sa déesse de la mer; ils sont Chaiah חיה et ce que la Bible appelle אלהים Elohim, parce que Elohim est vraiment masculin et féminin.

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels5
Donc, nous avons notre propre Elohim particulier flottant dans nos propres eaux, les eaux créatives parce que quand nous parlons de l’énergie sexuelle, la vie, nous devons comprendre que nous parlons du liquide céphalo-rachidien et du liquide séminal sexuelle. Voilà Elohim. C’est dans ces fluides que l’énergie divine circule. Les animaux reçoivent cette énergie divine mais ils la gaspillent. Notre but c’est de conserver cette énergie, pour la transformer à travers nos différentes pratiques. La pratique principale est ce que chacun de nous sait déjà, elle est appelée la Magie sexuelle. Mais la plupart des pratiques que nous faisons ici, par exemple, la rune Hagal et les pratiques avec les éléments sont liés à cette énergie divine. Ainsi, nous l’invoquons pour qu’elle puisse circuler dans notre organisme pour que nous puissions en profiter et l’utiliser dans le travail individuel que nous devons faire.

Donc, notre Elohim intérieur est en charge des travaux, car Elohim dit: « Que la lumière soit, et la lumière fut ». Alors, cette communion de chacun de nous en tant que conscience avec notre Père et mère divins à l’intérieur de nous, est un devoir que nous devons faire. Nous devons nous rappeler de Dieu, nous devons comprendre, nous devons sentir que nous sommes des enfants de Dieu.

C’est ce qu’on appelle l’amour filial.

Bien sûr, il y a plusieurs niveaux pour sentir cette amour filial. Au début, quand nous commençons à se souvenir de Dieu; et à nous auto-observer et tous ce que nous avons dans notre mental, parce que nous avons dit que Dieu flotte dans les eaux de notre liquide céphalo-rachidien, mais notre cerveau est aussi un véhicule de notre mental, et ce mental est plein de péchés.

« Oh mon Dieu, vous voyez ce que je pense, non? » Et Dieu dit, « Oui, je te connais très bien, tu ne peut pas te cacher de moi. Tu peux te cacher des gens, mais je te connais très bien parce que je te pénètre et va à travers toi. Je sais à quel niveau tu es, comment ton mental est pécheur, et combien de travail tu as fait. Mais ait foi en moi,  » dit Dieu, » et je vais t’aider. Honores-moi! Honores père et mère. N’oublies pas que ta mère est là-bas dans l’autre fluide, ne la gaspillez pas. Utiliser votre esprit dans le droit chemin « .

Rappelez-vous de vos trois cerveaux. Travaillez avec Chaiah, et comprennez que nous avons tous cette force divine.

three-brains
Rappelez-vous qu’il est écrit: « Tu aimeras ton Dieu de toute ta force, de tout ton esprit, de tout ton coeur ». Cela d’abord, et ensuite le prochain comme toi-même.

« Donc, avez-vous fait cela à l’envers? Votre voisin d’abord, puis moi? Si oui, alors vous adoriez des idoles, parce que vous ne devez avoir aucun autre Dieu devant moi.  »

Dieu est un Dieu jaloux, votre propre Dieu, alors vous devez suivre votre Dieu intérieur, et respecter les dieux qui sont aussi à l’extérieur, parce que Dieu est la partie la plus haute en chacun de nous. Il est nécessaire d’étude et de méditer cela.

Qu’est-ce que c’est d’avoir une idole?

Avoir une idole à l’intérieur, adorer une idole c’est d’avoir la conscience endormie, être identifié avec quelque chose qui n’est pas votre Dieu intérieur. Donc, trouver quelqu’un qui n’est pas un adorateur d’idoles est très difficile. Les gens pensent, « Oh, je n’ai pas de statues » comme cette belle statue de Kuan-Yin ou Kuan-Shi-Yin que nous avons dans cette enceinte, qui est un symbole de cette force à laquelle nous nous référons maintenant. » Donc, puisque je n’ai pas de statue dans ma maison, je n’adore pas des idoles ».

D’une certaine façon les gens ont dans la tête qu’une idole est quelque chose comme cette statue en bois et parce que la Bible déclare que nous ne devons pas se tailler une quelconque idole en bois. Oui, cela est vrai, mais de quel « bois » parlons-nous ici? Des arbres? Nous devrions plutôt – symboliquement parlant – «arbres agréables à la vue». Peut-être que vous ne savez pas que nous avons עץ החיים Otz Ha-Chaïm, l’Arbre de Vie dans la colonne vertébrale. Chaiah חיה est la vie, c’est l’énergie. Ne pas utiliser Chaiah חיה, la vie de ce «bois» dans le mauvais sens.

    Et sur le champ יהוה אלהים Yod-Havah Elohim a fait croître chaque arbre qui est agréable à la vue et bon pour la nourriture – Genèse 2: 9

    « Yod-Havah Elohim יהוה אלהים » désigne le père et mère céleste; «Tout arbre qui est agréable à la vue,» le Juste (mieux dit, chaste); et «bon pour la nourriture», la colonne du milieu constitué des sephiroth Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth, desquels procèdent ces magasins d’aliments par lesquels les justes sont soutenus et, quand l’humanité devient purifiée et éclairée, contribuera à (Chaiah חיה) la vie du monde. Alors chacun prendra de l’Arbre de Vie au milieu du jardin, et mangera et vivra pour toujours encore. – Genèse 3: 22. – Zohar

Par exemple, la nuit dernière, nous sommes allés à la plage et avons fait un feu de joie. Et ce feu venait du bois. Ainsi, le bois est un symbole, de quelque chose que nous avons à l’intérieur, dans lequel l’énergie divine demeure. Savoir comment gérer l’énergie que nous avons à l’intérieur, c’est de cesser d’être dans Tohu VeBohu, informe et vide, et de donner un sens à ce Dieu en nous.

La Bible enseigne à propos de cette âme appelé Chaiah, la vie et aussi sur les polarités, père et mère, Adam et Eve. Et vous savez à travers nos études que Adam et Eve sont les deux polarités de la vie qui se manifestent de différentes manières. Ainsi, la première manifestation des deux est cette Force Solaire nommé Yehidah, puisque Chaiah émerge d’elle. Par conséquent, pour que la lumière se manifeste et évolue au sein de chaque unité cosmique, Yehidah doit travailler à travers Chaiah.

Je n’aime pas utiliser le mot «évolue», mais la langue française n’a pas d’autre mot à utiliser, parce que quand nous disons évolution, nous pensons toujours à quelque chose de mécanique. Nous choisissons un tel mot mais consciemment. Alors rappelez-vous de ça! Notre droit est d’être en contact avec Chaiah חיה, avec la lumière de Chaiah חיה, que nous appelons Père/Mère. Parce que ce Père/Mère est un avec ce Yehidah, avec cette « Armée de la Voix ».

Ecoutez, quand יחודה Yehidah descend à travers Chaiah חיה à l’intérieur de nous et se développe, nous avons alors יהודה Yehudah, ce qui est exactement le même mot mais avec une différence d’une lettre. יחודה Yehidah, la Lumière Solaire unie à tout Malachim en Tiphereth est Yehudah יהודה dans le centre de l’Arbre de Vie. Et c’est pourquoi il est écrit que le Messie est le Roi des Juifs. Roi de Yehudim.

Mais qui sont les Juifs de la tribu de Jehudah? Ce sont ceux qui travaillent avec la lumière de יחודה Yehidah. C’est ce qui est être un Juif יהו, parce que le mot Juif est orthographié avec Yod Hé Vav, les trois forces primaires du saint nom de Dieu. C’est la façon dont vous l’écrivez kabbalistiquement. Donc, c’est ce que nous devons comprendre. Chaque mot dans la Bible a sa signification.

Maintenant, quand Adam et Eve se sont mis à travailler sous Chaiah חיה, notre Père-Mère-Elohim, nous devons les honorer. Et avec quoi Elohim va-t-il travailler? Elohim va travailler avec ces éléments archétypiques que Yehidah a donné à notre Monade comme héritage pour que nous travaillons avec. Nous devons développer – avec l’héritage que notre Monade a reçu des forces de יחודה Yehidah – ce qui est appelé dans la Kabbale, Neshamah, l’âme divine. Chacun de nous ici présents, sans aucune exception, ont un embryon de Neshamah, l’âme divine. Ainsi, à l’intérieur de ce Neshamah se trouve l’image de Dieu, l’héritage que chacun de nous a pour faire ce que nous devons faire. Avec ces archétypes, notre Elohim, la lumière se développe conformément à nos propres particularités, car l’héritage est toujours différente en chacun de nous, mais elle est la même Lumière.

Où avons-nous l’embryon de l’âme humaine qui s’est détaché de Neshamah notre âme spirituelle? Nous l’avons à l’intérieur de nous; c’est ce que nous appelons Ruach, qui est relié au Ruach Elohim, le plus haut niveau de l’Esprit en nous. C’est la Monade, comme nous le disions en grec, notre propre individualité particulière, notre Dieu particulier en nous. Donc, vous voyez que nous ne sommes pas perdus? Chaque Monade, chaque Esprit, chaque unité a cet héritage et donc, les éléments de Yehidah attendent là en nous, pour être développés. Ces éléments sont ce que nous appelons les archétypes. Comment appelons-nous ces archétypes en union? Nous les appelons Israël.

Le même monde contient Israël; puisque Israël est partout dans le centre de chaque unité ou Monade, pas encore dévéloppé, sauf seulement dans quelques-uns. Dans de nombreuses conférences nous expliquons pourquoi et comment nous devons développer ces archétypes.

Ainsi, à travers les différentes pratiques, les exercices que nous savons et enseignons, ces archétypes commencent à se développer, car ils font partie de la lumière; ils sont le feu. C’est comme ça que nous commençons à voir la lumière. Parce qu’Israël est le Fils unique de Dieu, Israël est à l’intérieur de nous, mais nous n’avons pas cet embryon de Neshamah développé; notre conscience est seulement une partie de celui-ci. Le Neschamah, ou l’âme divine, demeure dans les étoiles, avec notre propre individualité, avec notre propre Dieu, et seulement une partie de celui-ci descend dans notre physicalité, c’est l’embryon de l’âme, l’élément avec lequel nous devons travailler. Cet élément est appelé Nephesh. C’est ce qui est communément appelé dans la Kabbale, Âme animale, animal sauvage, ou nous diront âme bestiale. Qu’est-ce que la bête? La bête est le corps physique. Il est animal. Où avons-nous ce Nephesh? Nous l’avons dans le sang; nous l’avons dans la peau, dans les os, et il se développe dans différents niveaux et nous avons le droit de travailler avec elle; Nephesh est lié avec les éléments. Notre devoir est de faire l’âme instinctive, Nephesh intuitive, et c’est précisément le travail dans lequel nous sommes, nous sommes tous dans ce niveau.

Les gens disent, « Oh, je le savais par instinct ». Cela signifie que leur connaissance habite dans Nephesh, dans leur âme, mais comme un animal (rappelez-vous, anima en latin signifie âme). Lorsque nous entrons dans le niveau auquel nous sommes en ce moment, nous avons le devoir de transformer cette Nephesh, cet instinct, en humain en travaillant avec les archétypes, mais pour cela nous devons faire le travail, organiser, et cela prend du temps. C’est un long processus. Si nous ne prenons pas soin de Nephesh, qui est l’âme animal, l’âme bestiale, cette Nephesh nous emmene au Kliphos comme des échecs. Malheureusement Nephesh est très instinctive, pleine d’elle-même. Elle tend à forniquer parce qu’elle est bestiale, par conséquent, nous devons enseigner à notre âne comment être chaste. Et c’est pourquoi, lorsque nous commençons à travailler sur Nephesh nous devons commencer avec notre physicalité. Peu à peu, nous entrons à l’intérieur, dans d’autres niveaux et faire cette transformation, mais nous devons être honnêtes et reconnaître que nous sommes des animaux. Les gens nous appellent par respect des êtres humains, mais réellement recevoir le titre de l’être humain est un niveau très difficile à acquérir. Et il y a plusieurs niveaux d’êtres humains.

Il y a aussi des avortons de la Mère Nature. Ce sont ces personnes qui commencent à faire le travail et ils échouent parce qu’ils pensaient que le travail peut être mélangé avec les pratiques de magie noire. Les sorciers sont des avortons. C’est précisément ce que nous ne voulons pas être; nous voulons aller vers le haut et non pas vers le bas. Nous ne voulons pas devenir des avortons de la Mère Nature. C’est ce qui arrive quand nous pensons que nous sommes en train de faire le bon travail avec l’ego animal vivant, alors que nous ne sommes pas.

Par exemple, le Zohar parle de cinq types d’échecs qui entrent dans cette voie et qui ne réussissent pas.

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels8

Après le déluge les âmes des antédiluviens se sont incarnés en cinq races ou nations différentes, à savoir, les Nephilim (les tombés ou dégradés), Giborim (les puissants), Anakim (les grands), Rephaïm (les géants), et Amalekim (Amalécites). – Zohar

Tout d’abord, le Zohar dit, les Amalécites. Amalek se réfère à notre tête. Amalek signifie décapité (sans tête). Le roi décapité (sans tête). Cela signifie que le roi, Kether (כתר), la force supérieure qui pénètre dans le corps par la tête, est utilisée dans le mauvais sens. Au lieu d’édifier, elle détruit. Développant la bête que nous avons en nous. Au lieu de transformer la bête en un être humain, nous éveillons la bête dans Kliphos (קליפות).

Il y a plusieurs façons dans cette civilisation de s’éveiller dans le mal. Les drogues, la marijuana, LSD, les champignons, et tous ces médicaments qui sont très commun à cette époque, facile à trouver et dont les gens utilisent afin de mettre ce Nephesh en activité et descendre, pour devenir un Amalécite. Il y a différents niveaux d’Amalécites. La Bible parle des anges déchus. Les anges qui atteignent un certain niveau, et parce qu’ils ont compris que la lumière émerge de l’obscurité, ils ont dit, « Je veux plus de lumière », puis ils tombent à cause de ça. Ces anges déchus sont punis très sévèrement par la loi Supérieure, non pas parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font, ni parce qu’ils sont ignorants, ou parce qu’ils ne savent pas, mais parce qu’ils savent ce qu’ils font. Et bien sûr, il y a beaucoup de personnes sur cette planète terre qui se transforment en Amalécites, et ils forment des groupes et cherchent des adeptes et leur parlent alors en faveur de la fornication. Ils ne disent pas que c’est mauvais. Ils disent: «Vous pouvez vous éveiller en étant fornicateur.» Oui, nous le savons, vous pourriez vous éveiller, mais là-bas, pas dans le ciel, mais en enfer. » C’est vrai. Vous pouvez contrôler les forces des éléments là-bas aussi parce que ces éléments, ces forces, sont partout. Mais devenir un échec, pourquoi? Nous venons à ce groupe, à ces enseignements, parce que nous voulons nous éveiller dans la lumière et pour la lumière. Nous devons donc travailler contre les forces négatives qui sont très abondantes et enseignent ce type de connaissances aussi.

Des chakras – Tout le monde a des chakras. Vous pouvez développer les chakras positivement ou négativement. Le chakra est une roue qui peut tourner dans un sens horaire ou un sens antihoraire et gérer la lumière pour le ciel ou pour l’enfer. Cela ne tient qu’à nous. Toute doctrine qui n’enseigne pas la désintégration de l’animalité que nous avons en nous est négative. Toute doctrine qui n’enseigne pas la chasteté, et qui accepte la fornication, la fornication animale, est négative. Nous sommes déjà animaux. Pourquoi devons-nous apprendre à être des saints fornicateurs? Il n’y a pas de fornication sainte. La fornication est négative. Se débarrasser d’elle prend beaucoup de temps. Donc, les Amalécites sont les individus décapités (sans têtes) que nous devons éviter. La sorcellerie, la magie noire, le vaudou, il y a beaucoup de cela. Les gens sont toujours aussi identifiés avec elle parce qu’ils sont attirés par les personnes qui ont des pouvoirs. Personnellement, j’ai eu de nombreuses expériences avec ces gens qui me paraissaient dans les plans internes me montrant leurs pouvoirs, et je leur disais, « Alors quoi? Vous avez des pouvoirs. Cela ne vous change pas « .

Maître Samaël Aun Weor dit,

« Ne convoitez pas des pouvoirs. Les pouvoirs viendrons à vous naturellement quand vous méditez et annihilez votre ego. Donc, préparez-vous pour cela, vocalisez. Mais si vous ne recevez pas ces sens intérieurs très rapidement, ne faut pas vous inquiétez, vous n’êtes pas prêt; voilà pourquoi. Annihilez vos défauts, vos vices. Finalement, ils viendront quand vous êtes prêt. »

Ne devenez pas un Amalécite. Parce que dans ce chemin il y a beaucoup de dangers. Habituellement, lorsque vous entrez, les gens pensent que, pour réussir dans cette voie vous avez besoin d’avoir des partisans et des personnes qui vous adorent. Si vous êtes un étudiant sérieux de cette doctrine et que vous avez des partisans et des personnes que vous adore, alors vous devez être inquiet et dire: «Mon Dieu, ils ne comprennent pas la doctrine.» Ainsi, vous devez tourner et leur rappeler, «vous devez aimer votre Dieu de toute votre force, de tout votre esprit, de tout votre cœur, et puis le voisin comme toi-même ».

Mais les gens ont la tendance d’idolâtrer. C’est précisément une tendance que nous avons tous.

Vous voyez, je pensais que le «American Idol» était seulement ici aux Etats-Unis, mais il existe aussi en Inde. Ils ne l’appellent pas «American Idol», mais un autre type d’idole. Les gens adorent les idoles d’Hollywood et de Bollywood! Ils dépensent beaucoup d’argent dans leur propagande et ils survivent et deviennent millionnaires parce que les gens les idolâtrent. Retirer les idoles et commencer seulement à adorer votre Dieu intérieur est quelque chose de très difficile. Et quand vous enseignez cela, quand vous faites en sorte que les gens comprennent cela, veillez à ne pas faire de vous-même une idole, parce que c’est une damnation. C’est une damnation de devenir une idole de quelqu’un parce qu’alors vous ne les guideriez pas vers la lumière, mais vers l’obscurité de l’enfer. La personne ou les personnes qui font cela oublie leur propre Dieu intérieur, leur propre être intérieur, qu’ils devraient adorer.

Respecter les dieux, mais aimez votre propre Dieu intérieur en premier.

Donc, si vous devenez identifié avec les adeptes vous êtes peut-être tombé dans ce type de niveau, qui est comme dire, «Je suis grand, parce qu’ils disent que je suis fort». Et puis vous oubliez que la seule grande chose qui est dedans est Dieu. Il y a rien de grand à l’Ego animal, ou le mental. Tout le monde peut stocker beaucoup de connaissances à l’intérieur de sa tête. Si vous vous identifiez à lui, alors vous devenez un Nephilim. C’est écrit dans le Zohar, Salomon dit « Nephil est un avorton ». Salomon, le prédicateur a dit:

    Si un homme a cent ans et vit de nombreuses années, de sorte que les jours de ses années se multiplient, et que son Nephesh n’est pas remplie de bien, et s’il n’a pas de sépulture; Je dis que l’avorton est meilleur que lui. – Ecclésiaste 6: 3

Dans l’ésotérisme, «Cent ans» concernent les âges acquis par l’Esprit dans les mystères majeurs par le feu de la Kundalini; « Jours » signifie initiations. Nephesh est l’âme animale qui se rapporte à la luxure, Nephesh doit mourir, toute l’animalité en nous, notre ego, doit aller à la tombe.

Et c’est vrai, parce que devenir à double polarité, acquérir le développement dans l’esprit et oublier que notre animalité doit mourir, que nous devons transformer l’animal en homme et penser que parce que nous avons déjà des jours, c’est à dire, des diplômes, des initiations, que nous sommes déjà grand, on devient un Nephil, et un avorton. Voici ce que la Bible appelle les Nephilim. La traduction littérale est un géant. Eh bien, c’est un symbole. Un géant est quelqu’un qui est suivi par des gens. Il est identifié avec lui-même. Non seulement les gens l’adorent, mais il se vénère lui-même aussi. Telle est le pire. Plus les gens l’adorent, plus il s’aime et pense: « Je suis accompli. » Je suis accompli. Et ce sont précisément les niveaux dans lesquels nous ne voulons pas tomber parce que souvienez-vous que notre ego est délicat.

Nous assistons à ces retraites pour recevoir la doctrine, et apprendre comment faire les choses, mais ne vous identifiez à nous. L’amitié est bonne, mais nous sommes au même niveau; nous luttons contre notre propre négativité. Nous avons différents vices comme vous tous. Nous devons éviter ce que nous voyons dans de nombreux groupes ésotériques, à savoir: ils parlent du développement d’autres personnes. Ils disent, cet homme est à un tel niveau, et pourquoi disent-ils qu’il est à ce niveau? Parce que cet homme se vante qu’il est à ce niveau. Qui se soucie s’il l’est. Ce qui est important est le niveau auquel nous sommes, non? S’ils suivent le chemin des Nephilim, qu’ils suivent. Ne tombons pas dans cette erreur. Parce que Dieu est Dieu, et nous serons toujours ce que nous sommes. Peu importe à quelle hauteur sera notre Dieu, nous sommes toujours faible, toujours là, dans Malkuth. La Bible dit:

    Et il arriva, quand Adam a commencé à se multiplier sur la surface de la terre et des filles leur furent nées et que le Beni Elohim a vu que les filles d’Adam étaient belles; et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Et Yod-Havah dit: Mon esprit « Rouah » ne luttera pas toujours avec Adam, parce qu’il est aussi chair, et ses jours seront de cent vingt ans.

    Il y avait des Nephilim sur la terre en ces jours; et aussi après cela, lorsque le Beni Elohim entra chez les filles d’Adam, et elles eurent des enfants d’eux, le même est devenu Giborim qui étaient des vieux, Enosh de renom. Et Yod-Havah vit que la méchanceté d’Adam était grande sur la terre, et que toute l’imagination des pensées de son cœur était uniquement vers le mal. – Genèse 6: 1-5

Cosmic-Evolution-02-Fallen-Angels7

Ainsi, la Bible appelle les adeptes des Nephilim – les avortons de Mère Nature – Giborim, qui sont également abondants, voyons, une chose est d’être un Amalécite, de pratiquer la magie noire comme objectif, et une autre chose est d’être un Nephilim. Vous devenez un Nephilim lorsque vous travaillez positivement et puis vous revenez en arrière parce que vous pensiez que vous êtes un géant, une grande chose.
Comment comprenons-nous cela?

« Les Nephilim viennent sur la terre en ces jours, » naturellement, ils sont ce que la Bible appelle les anges déchus. Ou nous dirons que c’est quelqu’un qui s’accroit spirituellement à un certain niveau, puis retombe dans la négativité à cause de l’ignorance. Parce que, pour sortir de ce Tohu VeBohu (confusion) dans laquelle nous sommes, nous devons connaître beaucoup de bien et de mal. Il y a beaucoup de bien dans le mal, et beaucoup de mal dans le bien. Connaître le bien du mal et le mal du bien est quelque chose que nous faisons en méditant, par la compréhension. Non pas en comprennant le mental du voisin, mais en comprenant notre propre mental, qui est le problème. Parce que c’est notre mental qui est dans Tohu VeBohu, dans le désordre.

Ainsi, le Giborim aime adorer les Nephilim. Les filles d’Adam sont Nephesh, les âmes parce qu’Adam est le vrai homme; Adam Kadmon qui est à l’intérieur de nous. Les filles sont les âmes. Nous sommes les âmes d’Adam. Si nous laissions un Nephilim venir et nous séduire, avec des fausses doctrines, alors ce Nephilim, ce géant engendrera avec la fille d’Adam, qui est notre âme, un enfant, un idole à l’intérieur de nous.

Ce que la bible aborde c’est précisément un problème qui est arrivé dans l’Atlantide au temps de Noé, parce que cela est arrivé après que Noé ait atteint un certain niveau de purification. Ces géants ou Nephilim étaient des étudiants de la doctrine de Noé qui sont tombés dans ces erreurs; Ainsi, certains des élèves de ces géants sont devenus des Giborim. Vous voyez, ce mot Giborim vient du mot Gibor, qui se traduit comme un héros masculin, un male. Qu’est-ce que cette force masculine que nous appelons Gibor? C’est la force de Mars, qui est appelé Ma’adim מאדים en hébreu.

Si vous observez la manière dont מאדים Ma’adim est prononcé en hébreu, vous trouvez le mot אדם Adam là à l’intérieur et aussi le mot sang. Le sang est דם dom. Le mot מים Mayim-eau, le fluide, représenté par la lettre Mem, est également là. Et c’est parce que la force de Nephesh, l’âme que nous avons dans le corps physique descend de Geburah (גבורה) dans les eaux de Malkuth. Qu’est-ce que Geburah? Geburah est la Sephirah de l’âme divine où l’on retrouve ces éléments, ces archétypes; Dans Geburah nous trouvons ce que nous appelons Neshamah (נשמת).

C’est là en Geburah que se trouve les archétypes, mais ils descendent de Geburah en Malkuth à travers le côté gauche de l’Arbre de Vie dans l’âme, Nephesh. C’est ce que dit le Zohar, « Depuis Mars, à partir de Samael descend le serpent. » Ou Samael, qui est le génie de Mars, est une force, la force masculine qui descend à travers le côté gauche de l’Arbre de Vie et devient, dans la physicalité, votre sang דם Dom, qui est אדום rouge A- dom.

Le Zohar se réfère à Samaël comme: « chevauchant un serpent, il est descendu, et a tenté Adam et Eve. » Et puis les gens pensent, «eh bien, qu’est-ce que le serpent? Peut-être un dinosaure géant avec des ailes en ce moment-là?» Ils ne comprenaient pas que le logos Samael est une énergie. C’est un logos, un ange ou un archange qui descend de Geburah en Malkuth dans le système circulatoire, parce Geburah dans notre physique est la partie du cœur qui fait la systole, diastole; systole, diastole est la puissance des logos que la Bible ou la Kabbale appele Elohim Gibor, la force masculine de Dieu. Tout le monde l’a. Ainsi, ce Elohim Gibor, lors de l’entrée dans notre physique devient une énergie serpentine, un serpent circulant dans la chair. Rappelez-vous que la division des sexes est fait dans la chair.

    Et (Chaiah חיה) Yod-Havah Elohim a provoqué un profond sommeil sur l’homme et il a dormi, et il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place; et de la nervure, de laquelle Yod-Havah Elohim avait pris de l’homme, il a fait une femme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair: elle sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de [le sang, la force, le feu de] l’Homme [Ma’adim]. – Genèse 2: 21-23

Alors, quand vous lisez cela vous pouvez dire, « Mon Dieu, la force de Samaël, le serpent est à l’intérieur de moi. » Elle est à l’intérieur de tout le monde. Le serpent est une force. C’est l’énergie de Elohim Gibor. Ainsi, si nous utilisons la force de Gibor dans le mauvais sens, nous allons devenir Giborim. Ainsi, si nous n’adorons pas notre Dieu intérieur, notre propre Neshamah et le reste des archétypes dans Geburah, mais que nous sommes identifiés avec notre chair ou la chair d’une autre, nous devenons Giborim. Rappelez-vous que le serpent a tenté dans la chair. Le tentateur est à l’intérieur de notre chair, mais aussi dans la chair d’autres personnes parce que ce n’est pas seulement vous qui avez le serpent, tout le monde porte ce serpent à l’intérieur circulant dans le sang.

Quand les hommes et les femmes sont dans l’acte sexuel, alors le serpent, le feu du sang, circule dans les organes sexuels, l’homme a alors une érection, la femme, de l’humidité, et le serpent est là en train de les tenter. Nous devons vaincre la tentation, même dans l’acte sexuelle. Nous devons transmuter et voler le feu, qui est dans notre propre sang.

Cela n’est pas facile, n’est-ce pas? La tentation est feu, et le triomphe sur la tentation, est lumière! Mais cette tentation vient parfois de notre propre Lucifer particulier, ou à partir du Lucifer d’autres personnes. Qu’est-ce que Lucifer? Il est appelé «Porteur de Lumière» en latin. Et celui qui porte la lumière dans votre physique est le sang. Voilà le feu que nous voyons, voyez la couleur rouge? Nous devons contrôler ce sang dans l’acte sexuelle.

Si nous le faisons, alors nous triompherons. Ainsi, nous serons comme Jacob qui a combattu avec vigueur ce feu une nuit ou comme il est écrit:

    Et Jacob resta seul; et un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. – Genèse 32: 24

Pourtant, cela est symbolique. Mieux dit: Jacob a lutté avec le feu de Samael mille et une nuit {des célèbres histoires arabes, un autre mythe ésotérique} et enfin en cas de défaite. Il est écrit que, l’ange, Samael dit à Jacob,

    Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël; car tu as trempé avec la puissance de Dieu [Gibor] et -נשים des femmes Anashim et tu as été vainqueur. – Genèse 32: 28

En d’autres termes, tu as été trempé sexuellement avec Elohim et vos épouses, et as atriomphé! Maintenant, je vais te donner, ton saint nom. Tu ne seras plus appelé Jacob mais Israël parce que tous les archétypes sont développés en toi. Vous l’avez fait en me battant dans la chair.

Donc, la lutte que Jacob avait fait est un combat que nous devons faire aussi, contre ce démiurge, qui demeure non seulement dans notre sang, mais dans le sang des animaux. C’est une force que nous devons vaincre, une force qui travaille à travers Nephesh, l’animalité en nous. Esaü est un autre nom de cette animalité qui aime forniquer. Rouge אדום Adum, voilà comment la Bible appelle cette animalité, puisque Esaü était rouge, le fils du péché d’Adam אדם, ce qui signifie également rouge.
Alors suivez-vous cela? Comprennez-vous cela? Ce que nous devons faire pour utiliser cela lorsque nous disons:

« Par Samaël Sabaoth et au nom de Elohim Gibor, éloigne-toi Andramalek! » Ceci est de la Conjuration des Sept.

Qui est ce Andramalek ou Adraméleck? C’est cet individu qui est un avorton, un Nephil. Andraméleck est un être avec une double polarité, un Nephil, un Nephilim, un géant.

Donc, « au nom de Elohim Gibor, » qui est la force positive de Ma’adim, « Retire-toi, Andraméleck! » qui représente tous ces Hanasmussen ou Nephilim, ou comme le dit le Maître Samaël, tous ces מארות Maruts ou מארת Maroth qui aiment être adoré.

Lorsque nous parlons de la grande déluge universelle, Moïse et Noé les symbolisent, avec des histoires différentes, avec des manières différentes, des manières kabbalistiques. Ainsi, les Giborim étaient ceux qui connaissaient cette connaissance, et qui se sont infiltrés dans d’autres groupes, en essayant de tirer les âmes dans leurs groupes. Ces groupes, ils appellent leurs organisations, les écoles, parce qu’ils pensaient que, pour être développé, il fallait appartenir à ce groupe ou à cette autre groupe sans comprendre que le développement vient de l’intérieur, pas de l’extérieur. Quand vous comprenez la doctrine, alors vous n’êtes pas identifiés à des groupes, à la politique, seul Dieu est important. Mais il y a beaucoup de groupes à cette époque, des personnes qui connaissent ce sujet, ils sont ce que la Genèse appele Giborim, des adeptes des Nephilim. En d’autres termes, les personnes qui connaissent cette doctrine et suivent מארת Maruts, qui suivent des Hanasmussen, des avortons! Et ils oublient la doctrine principale qui est précisément l’esprit de la doctrine. Quel est l’esprit de la doctrine? C’est Yeshuah, la force solaire. Yeshuah, le Christ cosmique, l’Esprit de Yehidah. L’esprit solaire a déclaré:

    Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui vous demande à boire un verre, vous lui auriez demandé et il vous aurait donné de l’ [chaiah] eau vive.

    La femme lui dit: Seigneur, vous n’avez rien pour puiser, et le puits est profond; d’où auriez vous de l’ [chaiah] eau vive?

    Êtes-vous plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et bu lui-même, et ses enfants, et ses troupeaux?

    Yeshuah répondit et lui dit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif;

    Mais celui qui boira de [chaiah] l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif; mais [chaiah] l’eau que je lui donnerai, sera en lui une fontaine d’ [chaiah] eau vive qui jaillira jusque dans la vie éternelle.

    La femme lui dit: Seigneur, je vois que vous êtes un prophète.

    Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, qu’à Jérusalem est le lieu où il faut adorer.
    Yeshuah lui dit: Femme, crois-moi, l’heure vient, quand vous adorerez le Père ni sur cette montagne, ni à Jérusalem.

    Vous adorez ce que vous ne savez pas: nous savons ce que nous adorons, car le salut vient des Juifs [qui sont ceux qui travaillent avec cette lumière. Parce que le mot Juif est Yod Hé Vav,].

    Mais l’heure vient, et il est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité: le Père cherche de tels adorateurs.

    Dieu est Esprit, et ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.

    La femme lui dit: Je sais que le Messie viendra, qui est appelé [Solar] le Christ: quand il viendra, il nous annoncera toutes choses.

    Yeshuah יהשוה lui dit: Celui qui te parle est [un avec] lui. – Jean 4: 10-26

C’est pourquoi, lorsque nous travaillons dans ce type de connaissances; nous travaillons avec l’énergie solaire et nous vous enseignons comment adorer cette énergie solaire qui est un avec votre Dieu, qui est universel. Voilà ce que nous voulons faire, et non pas de s’identifier avec un Nephilim qui dit que parce qu’il est dans un tel niveau, nous devons le suivre, ou la suivre. C’est faire une grosse erreur. Donc, nous vous prévenons, car il y a beaucoup de Giborim à cette époque, pénétrant, essayant de persuader les gens à suivre des groupes, ou d’aller dans ce groupe parce qu’ils pensent que c’est «beaucoup» mieux. Ils sont simplement en train de construire une tour de Babel. Ils sont de retour dans la Tohu VeBohu. Savez-vous cela? Ce qui se passe c’est qu’ils ont commencé ici très frais, essayant d’organiser, et devinrent très avancés, ils permettent à quelqu’un de l’extérieur de venir les désorganiser à nouveau, et de revenir au même niveau qu’ils ont commencé. Et c’est précisément la même chose qui est arrivé dans le temps de l’Atlantide avec Noé. Nous sommes dans la Loi de Récurrence. C’est pourquoi nous avertissons toujours les gens.

Un autre niveau inférieur existe après le Giborim, ils sont ce que la Bible appelle Anak, qui sont des narcissiques, des mégalomanes qui sont très fréquents et apparaissent sur des sites web à cette époque et se vantent en disant: «Je suis le bodhisattva de tel ou tel maître, je suis un illuminé, j’ai certains degrés, j’ai acquis certaines initiations.» On s’en fiche. Pourquoi avons-nous besoin de connaître leurs initiations? Pourquoi avons-nous besoin de connaître un Anakim, un autre géant? Mais un Anakim est un narcissique. Il s’aime beaucoup, et aime que les gens l’aiment. Alors ne suivons pas des narcissiques.

Les Anakim ont un ego très fort. En clair, nous les appelons mégalomanes. Permettez-moi de donner un exemple simple de la mégalomanie. Quelqu’un qui entre dans la connaissance, et parce qu’ils ont le soutien de la Loge Blanche ils pensent qu’ils sont infaillibles. Un exemple de celui qui avait à l’origine très bien fonctionné était Hitler. Il avait fait de bonnes choses et puis la Loge Noire envoya un messager de la Loge Noire pour lui laver le cerveau et l’a transformé en un mégalomane. Il a commencé à penser qu’en tuant certains groupes de personnes les choses allaient changer. Il a oublié son propre ego qui est précisément ce que nous devons détruire. Il n’a même pas touché les têtes de la Loge Noire. Il est devenu un mégalomane, dévié complètement de la voie, et vous savez ce qui est arrivé après. Mais au début, il a enseigné l’ésotérisme car tout le monde enseigne et parle aujourd’hui de l’ésotérisme qui existait en ce temps de l’Allemagne. Oui, ils savaient la doctrine solaire. Le plan était de donner la doctrine solaire dans les écoles pour le bénéfice de l’humanité, mais à la fin Hitler lui-même s’est dévié et a commencé à tuer des gens, pensant qu’il adorait Dieu et servait Dieu de cette manière. En fin de compte, l’ensemble de l’orchestration de la Seconde Guerre mondiale était juste une blague. La Loge Noire a fait la guerre et a terminé le plan et dit: les bons ici à droite et les méchants là à gauche mais les deux parties ont la même force sinistre. Ainsi, au moment de la fin de la Seconde Guerre mondiale, Hitler et le reste travaillaient tous déjà avec la Loge Noire. Maintenant, la Loge Blanche est en train de faire le dernier effort.

Raphaim; tel est le dernier géant. Il est appelé fantôme. Raphaim, ils sont une sorte de fantômes que vous avez en vous, une image de l’idole de vous qui pensez que vous êtes un grand initié, parce que vous êtes à la tête de quelque chose. Et c’est précisément très mauvais, de se sentir bien. Nous devons reconnaître que chaque bonne chose qui se passe autour de nous est l’œuvre de Dieu, et que nous devons respecter les gens. Pour apprendre, nous ne devons pas s’identifier en pensant que, « Oh nous sommes très bien parce que nous avons beaucoup de personnes qui nous suivent ». Nous comprenons que vous suivez la connaissance, la doctrine. Vous aimez la doctrine, la connaissance, mais nous ne sommes pas cette doctrine. Nous appliquons la doctrine à nous. Comme vous l’appliquez à vous, nous l’appliquons également à nous.

Il se trouve que nous parlons en face de vous, parce que tel est le travail que Dieu nous donne et il est très dangereux parce que si nous ne sommes pas équilibrés; nous pouvons tomber dans l’un de ces niveaux.

    Malheureusement, notre «moi» humain veut apparaître un peu partout. Notre «moi» humain veut être applaudi et admiré par tout le monde. Le «moi» humain se laisse pousser la barbe et les cheveux et porte des vêtements étranges pour apparaître publiquement dans les rues, de sorte que les naïfs peuvent l’appeler maître, frère aîné, etc. Par la suite, comme une prostituée, le «moi» humain se déshabille en public afin de montrer ses pouvoirs, qualités, et sa lignée.

    Oui, «moi» humain aime les chambres huppées et les festins, et les premiers sièges dans les synagogues, et les salutations dans les marchés, et être appelés par les hommes, Maître, Maître » [Matthieu 23: 6, 7].

    Le «moi» humain n’a pas l’humilité; il se vante de tout, il se pavane à propos de tout, il montre tout sans aucune modestie. Le «moi» humain est un acteur qui travaille dans le but d’être applaudi et admiré par d’autres.

    « Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. » – Ecclesiastes1: 2 – Samaël Aun Weor

C’est pourquoi je suis content que je suis malade. Voyez-vous que je suis faible? Un micro-organisme simple a pris le contrôle de mon corps. Donc, comprennez cela, comprendre cela, pour ne pas tomber dans ces erreurs, parce que nous voyons partout des groupes qui nous écartent de la Lumière, car le diable est très intelligent, et est à l’intérieur de nous. Ne laissez pas le diable vous tromper! Ceux qui entrent dans cette organisation sont précisément les derniers: Le Raphaim et Anakim déploient tout un gâchis et ils aiment critiquer. Nous devons parler clairement et critiquer aussi, mais sans dire les noms. Le seul nom que nous avons nommé ici aujourd’hui dans cette conférence est Hitler et on n’a pas besoin de le dégrader. Il l’a fait déjà par lui-même. Mais le reste, vous jugez. Toujours analyser les choses, et ne pas tomber dans des erreurs, parce que chacun de nous est coupé de la même vêtement. Rappelez-vous ces âmes: Nephesh, Rouah, Neshamah, Chaiah et Yehidah, toujours.

Questions et réponses

Public: Vous avez mentionné plus tôt dans la conférence que l’âme divine envoie uniquement une partie d’elle-même et que le reste demeure parmi les étoiles. Le Maître Samael l’a mentionné en relation avec l’être réel et dit qu’il reste dans la Voie Lactée. Qu’est-ce qu’il essaie de communiquer en disant qu’il reste parmi les étoiles; est-ce une localisation?

Instructeur: Oui; cependant, c’est dans la sixième dimension.

Public: D’accord. Je vois, je pense qu’il ne se référait pas physiquement.

Instructeur: Non, l’emplacement n’est pas physique; nous devons étudier l’Arbre de Vie pour comprendre comment Neshamah, l’âme divine est parmi les étoiles. Qu’est-ce qu’une étoile? Une étoile est le corps physique sidéral d’un être qui a atteint le niveau d’un Cosmocreateur et qui, avec beaucoup de monades comme des entités, résident dans la sixième dimension, le monde de causalité. Ainsi, chacun de nous, comme Monade, fait partie d’un rayon. Par exemple ma Monade intérieure fait partie d’un rayon; une telle rayon est contrôlée par une étoile et dans la sixième dimension de cette étoile se trouve et vit ma Monade. Comprenez que nous parlons de la demeure des âmes et non de notre physicalité parce que généralement quand les gens parlent d’étoiles, ils pensent physiquement car ils ne sont conscients que de leur physique ou corps physique.

Public: Alors, vous êtes en train de dire qu’une partie de cette âme n’est pas dans la sixième dimension.

Instructeur: L’âme est toujours dans la sixième dimension.

Public: Eh bien, vous avez déclaré qu’une partie de l’âme est dans notre physicalité et une autre dans la sixième dimension?

Instructeur: Les deux parties sont dans la sixième dimension, mais elles sont séparées. En d’autres termes, la partie qui se divise et qui déscend des étoiles et qui entre dans votre physicalité est piégée au sein de votre ego. Pourtant, l’autre partie qui reste dans les étoiles n’est pas pris au piège; c’est Perséphone. Notre devoir est de libérer notre âme piégée, celle qui est piégée dans notre propre matière; tel est le travail que nous devons faire. Donc, nous devons libérer non seulement notre âme, mais de prendre le contrôle de notre matière. C’est précisément le travail de l’âme: contrôler la matière. Ainsi, l’ensemble des travaux est d’ordre psychologique, à savoir: le travail de la psyché-âme et du Logos-Dieu. Tel est le sens de la psychologie dans l’ésotérisme. La psychée qui travaille avec le Logos signifie en d’autres termes, le travail de l’âme avec Dieu, ou comme indiqué dans la Genèse, l’âme qui marche avec Dieu en contrôlant les générations de la matière.

    Et Hénoc marcha avec Dieu: et il n’était pas; car Dieu l’a pris …. Ce sont les générations de Noé: Noé était un homme juste et intègre dans ses générations; Noé marchait avec Dieu « . – Genèse

Le gymnase psychologique est partout. Il est ici; il est là quand vous rentrez chez vous, où vous ne devez pas vous plaindre de quoi que ce soit. Les gens disent, «Dieu ne me donne pas les possibilités pour effectuer le travail psychologique». Voici Dieu vous le donne! Pire votre environnement est, mieux c’est car dans cet environnement que nous voyons tous nos forces psychologiques en activité. Si vous êtes là dans votre désert, dans une grotte, où de temps en temps vous voyez des scorpions, vous n’avez certainement pas un gymnase psychologique dur. Lorsque dans le désert, nous sommes placés dans différentes situations psychologiques parce que ce sont ce que nous devons, donc ne vous plaignez pas de votre vie dans le désert, parce que votre Dieu intérieur voit que c’est ce que vous avez besoin. Et quand votre Dieu intérieur voit que l’environnement est trop facile pour vous, alors Dieu vous pousse vers une autre situation, pour vous aider psychologiquement et c’est le travail.

Public: Notre âme est-elle Perséphone?

Instructeur: Dans la mythologie grecque, Perséphone est la déesse qui a été volé par Pluton qui l’a emmené en enfer. Qui est Pluton? Il représente cette force qui contrôle notre physicalité et Perséphone est piégée en elle. Elle veut être libre, mais Pluton est son amant; tout mythe a sa signification.

Public: Est-ce que cela veut dire que Pluton contrôle Ma’adim, la force de Mars ou quelle est la relation de Pluton et Mars?

Instructeur: Pluton est également lié au rayon de la puissance, mais Pluton contrôle le subconscient, l’inconscient et l’infraconscient; Pluton est Hadès et il est en relation avec notre psychologie inférieure. Il est en relation avec les forces d’involution qui détruisent ou recyclent la matière. Alors, ces âmes qui ne font pas leur travail psychologique au cours de leur vie physique, Pluton prendra soin d’elles après leur mort physique. Les forces de Pluton finiront par désagréger leur matière protoplasmique égoïste pour libérer les âmes de la défaillance des lois de l’enfer. C’est pourquoi les initiés qui veulent libérer leurs âmes au moyen de leur propre volonté descendent dans le royaume de Pluton ou Hadès et parlent ou négocient avec lui. Rappelons-nous Orphée descendant aux enfers pour libérer son épouse Eurydice; Orphée doit parler avec Hadès, il doit demander la permission de Hadès pour récupérer Eurydice des Enfers. Cela se produit lorsque l’initié commence à faire ce travail alchimique psychologique. Tout d’un coup, il éveille la conscience et prend conscience qu’il est là-bas dans l’enfer … pourquoi? C’est parce que normalement notre Conscience, notre âme est en enfer; l’âme est emprisonnée dans notre ego. Ainsi nous devons nous battre contre les forces de l’enfer, que nous portons dans notre sang, dans la moelle de nos os, à notre niveau psychologique. C’est dans le but de monter de Klipoth, vers la surface de la terre portant votre âme; pourtant, si nous commettons l’erreur de revenir en arrière, si nous doutons, si nous revenons dans notre comportement pécheur, notre âme retourne encore dans la géhenne. Revenir en arrière c’est retourner dans le passé, répéter nos habitudes bestiales, les comportements de notre vie de péché; si nous le faisons, nous redescendons en enfer. Rappelez-vous ce que l’ange dans la Genèse dit à Lot:

    Sauves ta vie; ne regardes pas derrière toi, et ne t’arrêtes pas dans toute la plaine; échappes toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses … Mais sa femme regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. – Genèse 19: 17, 26

Ainsi, ne regardez pas en arrière, allez toujours de l’avant; autrement, comme une âme échouée vous tomberez dans le règne minéral et souffrirez la seconde mort. Se transformer en une statue de sel est précisément ce que nous ne voulons pas. Nous ne voulons pas se transformer en mineraloide. Si ce que nous voulons est de marcher sur le chemin solaire, restons dans la lumière et ne nous identifions pas à l’obscurité, c’est à dire, notre passé lunaire pécheresse qui pleure dans notre sang et dans la moelle de nos propres os.

Public: Qu’est-ce que vous voulez dire quand vous dites qu’Israël concerne les douze archétypes? C’est un concept difficile à comprendre pour moi?

Instructeur: Archetype concerne le mot Archeos et le mot arche qui symbolise l’âme. Il contient la forme solaire primitive ou l’image de notre nature spirituelle collective que la Bible appelle Israël; dans d’autres mythes ces archétypes sont nommés différemment. Pourtant, ils se réfèrent toujours à nos origines divines conscientes. Ainsi, les douze tribus d’Israël se rapportent à ces très anciens éléments spirituels que nous recevons tous; pourtant tout le monde a tous ces capitaux ou valeurs spirituelles peu développées. Ils sont donnés à notre Monade afin de faire le travail que nous devons faire dans Malkuth. Ainsi, chacun de nous -afin de se développer spirituellement- a besoin de l’Aur, la lumière de ces éléments solaires; notre Ain Soph particulier sait cela. C’est pourquoi chaque Monade qui descend de l’Ain Soph expérimente la diaspora de la Aur ou rayons de lumière solaire qui émane du sein de l’Ain ou Ælohim, le Père Éternel Cosmique commun; les archétypes sont placés dans la lumière de ce rayon. C’est un cadeau que l’Éternel Père cosmique commun nous accorde afin de développer parce que le développement spirituel sans ces archétypes serait impossible; comment allons-nous acquérir un tel développement sans l’aide du Christ ou Soleil Absolu? Comprennez que le Christ est le rayon, la lumière qui développe tous ces archétypes en nous. Donc, la conjonction de tous ces éléments spirituels est ce que la Bible appelle Israël, le premier-né. Beaucoup de versets de la Bible nomment Israël en tant que telle, par exemple:

    Et tu diras à Pharaon: Ainsi parle Iod-Havah, Israël est mon fils, mon premier-né. Exode 4: 22

Le Zohar déclare:

    « L’expression, «Congrégation d’Israël,» en première instance, se réfère aux [archétypes] fils premier-né de la Lumière, ou, comme on les appelle dans le livre de Job, les étoiles du matin, qui, avec les Fils de Elohim, ont chanté leur chant de louange à la création du monde. Dans un sens large, il comprend les vrais enfants de la lumière qui ont atteint la vie divine ». – Zohar

Et Israël a trait à nos valeurs spirituelles, parce que ces archétypes sont précisément les enfants de Dieu en nous. Malheureusement, la plupart du temps nous avons ces archétypes piégés à l’intérieur de notre ego ou nos éléments inhumains que, par Nephesh, nous développons ici-bas en tant que race à travers nos croyances. Et cela est faux. Développer chacun des archétypes d’Israël est une grande tâche, ceux-ci ne peuvent être développés que par l’initiation; la manière, la procédure est décrite dans la Bible et d’autres livres sacrés, de toute évidence, d’autres noms. Nous mettons toujours l’exemple de la bible parce que dans le monde occidental c’est le livre que la plupart des gens savent. Donc, dans d’autres religions les mêmes archétypes sont connus avec des noms différents. Par exemple, le Mahabharata, le grand poème épique hindou décrit Krishna comme le Messie qui guide Arjuna, l’âme humaine, pour développer ses archétypes, qui sont représentés dans l’ensemble de sa famille et qui sont pris au piège à l’intérieur de l’ensemble de ces éléments négatifs qui proviennent d’un grande guerre; une telle grande guerre est également symbolisé dans la Bible dans le livre de l’Exode et de toutes ces guerres que Moïse lance contre les Amalécites, Nephilins et tous nos éléments négatifs décrits et écrites dans le livre des Nombres, Deutéronome, etc., des éléments que nous devons détruire grâce à notre travail psychologique. Beaucoup essaient de trouver des restes de ces races décrites dans la Bible, en ignorant que les initiés auteurs de ces livres ont utilisés ces noms afin de cacher les choses sacrées aux profanes. Les ignorants sont identifiés avec ces noms de race physiques parce qu’ils ignorent que les douze tribus d’Israël sont dans chaque âme de la terre. Ces archétypes font parties de notre être; la partie la plus élevée de ces archétypes est celle qui se rapporte à la tribu de Juda, qui est la partie qui en Tiphereth nous aide à devenir un avec Yehidah. Dans le poème épique sanskrit du Mahabharata cette partie humaine la plus élevée est Arjuna.

Donc, malheureusement, au sujet de ces mythes, tous nos egos commettent des interprétations erronées. Ainsi, c’est seulement par la compréhension de ces interprétations erronées au moyen de la méditation que nous arrêtons de nourrir nos esprits avec ces interprétations erronées. Lorsque vous méditez, vous comprenez, vous analysez vos propres erreurs et fautes; Ainsi, si vous comprenez leur effet, vous ne tomberez alors plus dans les mêmes erreurs. C’est pourquoi il est dit que les gens qui pour la première fois entrent dans ce chemin et qui ne savent pas assez sur le bien et mal sont facilement déviés par les Amalécites ou par le Nephilin. Mais quand, dans des vies passées, nous sommes entrés dans cette voie et avons échoué à plusieurs reprises à cause de ces situations, nous nous souvenons et disons: «Bon, je sens un « déjà-vu » comme si je suis à nouveau confronter aux mêmes situations anciennes. Pourtant, cette fois, je ne vais pas tomber à nouveau et sûr; Je ne me souviens pas exactement, mais je pense que je devrais me retirer» Ainsi, vous venez de vous retirer de ces situations et continuez votre chemin intérieur; il vaut mieux bien sûr, si nous nous souvenons à travers une expérience intérieure, comment nous avons perdu certain niveau spirituel parce que dans le passé notre mental était identifié à des situations similaires. C’est pourquoi le Maître Samael déclare, « une chose est de recevoir des initiations et une autre est d’atteindre la perfection dans la maîtrise ». C’est très difficile, parce que sur chaque niveau spirituel nous trouvons מארות Maruts qui veut nous écarter. Il y a des dieux (Nirvanis), par exemple, qui, quand nous entrons dans le droit chemin qui nous emmène dans l’Absolu (où nous devenons un dans le sein du Père Cosmique Universel Commun) des nirvanis apparaît pour nous séduire avec leur compassion et dire: «Frère / soeur pourquoi avez-vous pris un tel chemin douloureux, venez ici avec nous dans le Nirvana, ici nous sommes heureux. Alors arrêtez, regardez comment notre univers est belle.» Ainsi, si nous nous identifions à la beauté de ces univers célestes, pourrions-nous dire, «Oh oui, laissez-moi oublier ce dur travail et laissez moi être avec tous ces dieux dans ce paradis nirvanique»; Ainsi, nous restons là stagnant et ne continuons pas sur le chemin vers le sein du Père Cosmique Universel commun; Donc, pour les initiés du droit chemin, il y a non seulement des démons tentateurs, mais aussi des dieux tentateurs. Nombreux sont les initiés qui tombent dans ces tentations divines.

Public: Moïse est-il un archétype?

Instructeur: En effet, Moïse en tant qu’archétype représente la force, la volonté; diviser la mer rouge, c’est séparer les impuretés psychologiques de notre propre sang, ce, afin d’entrer dans la terre promise. C’est le fait de séparer les eaux inférieures des eaux supérieures. Les eaux inférieures sur la gauche sont impurs et les eaux supérieures sur la droite sont pures, en effet, cette séparation alchimique n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur de nous. Nous savons que notre sang est pur et impur; le sang purifié par l’oxygène, le souffle de Dieu, est pur; le sang impur est très sombre. Nous avons tous les deux sangs dans Malkuth, notre corps ou physique. Les forces du bien et du mal travaillent dans notre sang.

Public: Est-ce le même que d’entrer dans le Nirvana?

Instructeur: Non, entrer dans le Nirvana est différent; quand quelqu’un entre dans le Nirvana, il ou elle ne suit pas Moïse. Le Nirvana est l’abandon temporaire de Malkuth, notre physicalité. Les initiés nirvaniques se développent sous la loi de la réincarnation. Ils entrent dans le Nirvana et après une certaine périodes cosmiques de milliers et de milliers d’années, ils se réincarnent. Donc, ils ne sont pas obligés de descendre dans Malkuth. Pourtant, les initiés de la voie droite abandonnent le Nirvana et entrent en Malkuth pour avancer dans leur développement spirituel et pour aider cette humanité souffrante. Habituellement, la majorité des initiés qui atteignent la maîtrise, entrent dans le Nirvana et se développent à travers la trajectoire en spirale. Les nirvanis sont perdus dans les paradis nirvaniques et ne sont pas concernés par l’aide à l’humanité. Certains d’entre eux après s’être réincarnés à travers de nombreux cycles nirvaniques abandonnent le chemin en spirale et entrent dans le droit chemin, car ils ont le libre arbitre; mais il est très rare qu’un de ces Nirvanis renonce aux paradis pour descendre et devenir un Dieu Infernal. Les bodhisattvas qui renoncent à ces paradis nirvaniques sont appelés dieux infernaux. Ne les confondez pas avec les anges déchus; ils sont différents. Les dieux infernaux sont au-delà du bien et du mal. Ils renoncent au ciel pour descendre en enfer et aider les âmes perdues que nous sommes tous. Spirituellement, ces bodhisattvas de compassion sont très forts.

Public: Judas Iscariote l’apôtre est-il un d’entre eux?

Instructeur: En effet, il est dit que le Maître Judas Iscariote est un Dieu Infernal et pas seulement Judas, mais tous les apôtres du Christ sont des bodhisattvas de compassion ou des dieux infernaux. En ce qui concerne la doctrine de Judas Iscariote, elle se rapporte à l’annihilation totale de Nephesh ou Ego animal; c’est pourquoi le Nephesh des humanoïdes de cette humanité n’aime pas Judas Iscariote, le disciple favori du Maître Jésus. Judas suit Jésus dans l’ordre hiérarchique. Nonobstant, prenez garde, qu’en Amérique du Sud, il y a plus d’une personne qui prétend être Judas Iscariote. Pourtant, ce n’est pas vrai! Le vrai Judas Iscariote ne prêche pas ou ne se vante pas de cela. Ceux qui se vantent d’être lui ne sont que des Nephilim; malheureusement, à cette époque, il y a beaucoup de Giborim qui suivent ces mythomanes. Le Maître Samael a déclaré:

    Au sein du mouvement gnostique, il y a seulement quelques Turiyas. Faire cette clarification est nécessaire, parce que, à part quelques exceptions très rares, il y a seulement des pseudo-clairvoyants et des mystiques subjectifs.

    En réalité, toutes les écoles mystiques et tous les mouvements spiritualistes sont remplis de pseudo-clairvoyants égarés qui causent plus de mal que de bien. Ils sont ceux qui se donnent le titre de Maître. Parmi eux abondent des réincarnations célèbres, comme Jean le baptiste, de qui nous savons plus d’une douzaine, Marie-Madeleine, etc. Ce type de personne croit que l’Initiation est aussi facile que de souffler du verre pour fabriquer les bouteilles. Ainsi, sur la base de leur maîtrise supposée et leurs visions absurdes créées par leur mentalité morbide, ils prophétisent et excommunient les autres à leur guise, comme ils aiment, calomniant les gens et labellant les autres de magiciens noirs, affirmant que certaines personnes sont tombées, etc.

    Le mouvement gnostique doit se purifier de mal et de cette peste nuisible …

    Nous ne sommes pas prêts à tolérer davantage la morbidité malsaine de tous ces pseudo-clairvoyants égarés et de tous ces mystiques subjectifs.

    Nous diffusons la culture spirituelle intellectuelle, la décence, le raffinement, l’analyse logique, la synthèse conceptuelle, la culture universitaire, les mathématiques supérieures, la philosophie, la science, l’art, la religion, etc. Par conséquent, en aucune manière nous ne sommes prêts à continuer à accepter les ragots de personnes hallucinants, ni la folie de rêveurs. – Le Mariage Parfait.

Les Giborim aiment entendre les mensonges de ces mégalomanes, ils demandent: « Oh est-ce exact que vous étiez Napoléon? »

Pour se souvenir des vies passées, nous devons éveiller la conscience. Lorsque vous vous souvenez, vous savez alors combien d’erreurs vous avez fait et méditez sur elles pour ne pas les répéter. C’est pourquoi nous enseignons de nombreux exercices et des pratiques ésotériques pour développer nos sens intérieurs et comprendre dans quel niveau nous sommes. Si un jour nous éveillons complètement les sens de notre conscience et étudions nos vies passées, ce sera alors merveilleux; pourtant, si nous ne pouvons pas le faire en ce moment, ne vous inquiétez pas, il suffit d’étudier votre vie actuelle et les erreurs de ce moment présent, donc peu à peu votre conscience se développera. Il va s’éveiller alors nous serons en mesure d’étudier nos vies passées.

Si nous nous souvenons consciemment de nos erreurs, nous pouvons alors éviter de les répéter. Donc ce qui est important c’est de se rappeler consciemment. Alors méditons tous les jours et pratiquons le mantra Raaaaaoooooommmmm Gaaaaaaaoooooommmmm plusieurs fois. Ce mantra vous donnera accès au passé, à votre subconscient, de cette façon, vous finirez par vous souvenir de vos vies passées.

Public: Pour ce qui concerne des noix concassés pour le petit-déjeuner avec du miel et des fruits citriques, cela aide-t-il à se souvenir de nos vies passées?

Instructeur: Oui, un tel régime fournit des atomes solaires qui sont bons pour notre cerveau afin de se rappeler physiquement nos rêves et nos expériences astrales, et, comprennez que c’est la Conscience qui se souvient, et ici, nous parlons de la Conscience qui est l’élément qui a la capacité de pénétrer dans le passé. Ainsi, si notre cerveau n’arrive pas à ramener à la mémoire ce que nous, en tant que conscience avons expérimenté dans le plan astral, le Maître Samael conseille de manger des noix écrasées au petit-déjeuner avec du miel et des fruits citriques. De cette façon, notre cerveau physique se souviendra. Si nous avons une bonne santé du cerveau nous allons apporter ces souvenirs dans notre état de veille physique facilement. Malheureusement, le cerveau ne fonctionne pas très bien dans beaucoup de gens. Ils ont l’habitude de déclarer: je ne rêve pas, je n’ai pas des expériences dans le plan astral. Écoutez, tout le monde a des expériences astrales, ce qui se passe c’est que le cerveau physique n’apporte pas toujours ces souvenirs dans notre état de veille physique. Par exemple, pendant de nombreuses années, je ne me souvenais pas de ce que je vivais dans le plan astral; Je me demandais, comment est-ce possible alors que je faisais mon travail ésotérique? Mais, je ne m’en inquiétais pas plus à ce sujet, je continuais à effectuer mon travail ésotérique avec foi, puisque, dans le passé, j’avais beaucoup d’expériences spirituelles, donc je ne m’inquiétais pas trop sur la question. Puis, tout d’un coup, un jour durant ma méditation quotidienne, j’ai commencé à recevoir la mémoire de toutes mes expériences astrales comme si vous mettez un film dans un lecteur. Puis, je me souviens très bien que chaque jour au cours de ces mois, je projettais consciemment mon être dans le plan astral, mais mon cerveau physique ne me ramenait pas ces souvenirs. Pourquoi? Eh bien, mon Dieu Intérieur gardait ces souvenirs astraux, parce que je n’étais pas digne de se souvenir d’eux à cette époque. Pourtant, dans une méditation, il les envoya à mon cerveau physique. Maintenant, je sais que notre Dieu intérieur prend et nous donne sa lumière comme il lui plaît. Alors cette expérience était assez pour moi pour ne pas s’en inquiéter plus.

Au début, quand nous commençons à pratiquer, nous recevons de nombreuses expériences, mais tout d’un coup nous ne les avons plus, et c’est parce que nous parlons trop de nos expériences. Ainsi, notre Dieu nous châtie intérieurement. Donc, nous pensons souvent que nous sommes stagnants, que nous n’avancons pas spirituellement mais la vérité est que nous ne savons pas physiquement ce que nous avons vraiment. Alors ne nous identifions pas avec la gourmandise spirituelle et avancons.

Donc j’avais des projections astrales conscientes, mais lors du retour dans mon corps physique mon cerveau ne recevais pas les souvenirs astraux; donc je pensais, qu’est ce qui m’arrive, je ne me souviens de rien. Peut-être que je dois manger des fruits citriques; donc, je les mangeais avec des noix concassées et du miel mais toujours rien, rien, pas de mémoire. Alors je me demandais ce que pourrait être le problème. Et ce jour-là, j’ai reçus tout; Ainsi, il y a des moments où vous ne vous souvenez pas, c’est parce que votre Dieu intérieur empêche le courant du subconscient de la lumière astrale d’aller dans votre cerveau physique. C’est parce que quand notre ego est très vivant en nous, nous pourrions commettre l’erreur de mal interpréter de telles grandes informations astrales. Donc, notre Dieu intérieur pourrait dire: «continuer à travailler sur vous-même et si je vois que ces egos fauteurs de trouble ne sont pas vivant en vous, alors je vais vous donner la lumière que vous voulez pour se souvenir de ces projections astrales conscientes. Donc, c’est pourquoi je ne m’inquiétais pas à ce sujet.

Alors, les gens ont beaucoup d’ego qu’ils développent à tort parce qu’ils ne trouvent pas le chemin pour leur apprendre à transformer la lumière astrale positivement. L’ego de beaucoup de gens psychiques aime montrer leurs pouvoirs. Certains sont des sorciers dangereux; de nombreux étudiants gnostiques ont ces egos très vivants parce que dans les vies passées quand nous étions à la recherche de cette connaissance, des pratiques de l’ésotérisme, puisque nous avons toujours l’amour de tout ce qui est mystérieux. Ainsi, au lieu de trouver les mystères de la lumière, nous avons trouvé la sorcellerie, et nous pratiquions alors la magie noire; Ainsi, la plupart d’entre nous au moyen âge faisaient de très mauvaises choses. Maintenant, parce que nous trouvons la lumière, nous disons: «Je ne vais pas le faire», mais si nous nous souvenons de nos vies passées, alors nous dirons: « Oh mon Dieu qu’est ce que je faisais dans le passé? » Le Maître Samael a déclaré:

    « Avant de monter, il est indispensable de descendre »: c’est la loi.

    Chaque exaltation est précédée d’une humiliation affreuse et terrible. Pour anéantir de l’intérieur de nous ces éléments inhumains, ces sorciers, comme ces oiseaux de mauvais augure, était certainement ma tâche dans le Tartare noir.

    Même si cela semble incroyable, il est urgent de se rendre compte que tous les êtres humains, sans exception, ont dans leurs profondeurs inconscientes de nombreux éléments magiques. Cela signifie que dans le monde il y a beaucoup de gens qui, sans le savoir, inconsciemment pratiquent la magie noire. Incontestablement même les saints de toutes les religions souffrent quelque chose d’indescriptible quand ils découvrent ce trait en eux-mêmes; alors ils peuvent vérifier par eux-mêmes le réalisme brut de ces éléments inhumains que, en fait, ils sont obligés d’éliminer de leur psychisme. Tout Saint adepte ou mystique, s’il n’est pas radicalement mort dans chacun des quarante-neuf départements du subconscient, est plus ou moins noir. Voici l’un des grands motifs pourquoi nous ne devrions pas condamner quelqu’un: «Celui qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle» A ce moment de ma vie, je fus attaqué sans cesse et de manière impitoyable par les sinistres oiseaux qui peuplent les lacs de Stymphale … Aux endroits des sabbats sinistres dans les Enfers martiens, je trouve, étonné, de nombreux frères du sentier pierreux … Ils avaient en fait des agrégats de sorceleries que, manifestement ils ignorent dans leurs personnalités humaines … – Les Trois Montagnes

A cette époque, le Maître Samael n’a jamais rien dit à ces frères et sœurs qu’il voyait ayant ces éléments de sorceleries comme en enfer, parce qu’il pensait qu’ils devraient découvrir cela par eux-mêmes. Sinon, il aurait sans doute nui à leur développement personnel, car ils ne sont pas conscients de les avoir. Toutefois, faites attention au fait que beaucoup de sorciers et de sorcières viennent dans plusieurs groupes gnostiques et font semblant de ne rien savoir à propos de la sorcellerie. Pendant ce temps, ils pratiquent leur sorcellerie sur de nombreux naïfs gnostiques; ces sorciers aiment pratiquer le vampirisme sur le corps, le mental et la psyché de beaucoup de naïfs.

Néanmoins, nous savons que nous sommes tous des démons. Nous ne nous vantons pas d’être des anges parce que les anges sont là haut dans le ciel. Ici-bas, nous sommes tous des démons qui doivent mourir psychologiquement.

Public: Vous avez parlé de Yéhouda, pouvez-vous préciser ce que signifie ce terme?

Instructeur: La tribu de Yéhouda יהודה concernent les archétypes qui sont liés aux lion, qui est la maison de Shin ש ou שמש Shemesh, le Soleil ou Christ solaire, INRI. Le mot hébreu Yehouda en français est Juda et il vient du mot Juif. Ainsi, Yehudah, Juda, Juifs, signifie la même chose.

    Juda est un petit lion: à partir de la proie, mon fils, tu es monté: il se baissa, il se couche comme un lion, et comme un vieux lion; qui le fera lever? – Genèse 49: 9

«Le petit lion» Le terme est appliqué à ces initiés qui ont achevé leur christification individuel. La Bible les appelle communément les Juifs. C’est pourquoi Jésus a déclaré:

    Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car [יהשוה Yeshua] le salut vient des Juifs. – Jean 4: 22

Et le livre de l’Apocalypse chapitre 2 et 3 déclare:

    Je sais que le blasphème de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.

    Voici, je les ferai de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne sont pas, mais qui mentent.

Rascension

Voici, [יהשוה Yeshua] le Lion de la tribu de Juda [יהודה Yehudah], le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et rompre les sept sceaux. – Apocalypse 5: 5

Ainsi, vous appeler Juif est le même que vous appeler chrétien: une déclaration alchimique, très grave, et initiatique.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Fallen Angels

Catégories : Evolution Cosmique dans la Bible