Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Daath, l’Arbre de la Connaissance

La porte vers la connaissance est ce que nous cherchons quand nous entrons dans une religion, ou n’importe quelle sorte de spiritualité, cette porte dont parle Jésus dans l’Évangile :

« Demandez, et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira: Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et à celui qui frappe il sera ouvert.  » – Matthieu 7: 7-8

Pour frapper à cette porte, nous devons savoir où elle est, et pour nous aider, nous avons beaucoup de religions dans le monde, de nombreux enseignements mystiques à travers tous les différents groupes et âges de l’humanité. Les clés qui peuvent nous guider vers cette porte singulière ne réside pas dans une seule religion ou force ou groupe en dehors de nous mais sont contenues à l’intérieur d’elles toutes. Cette porte n’est pas dans un livre. Elle n’est pas dans un prêtre, un prédicateur, ou un maître. La porte est à l’intérieur de nous-mêmes. Voilà pourquoi l’ancien oracle Grec dit: « Homme, connais-toi toi-même. » La porte à laquelle nous avons besoin de frapper et passer à travers est à l’intérieur.

Nous appelons la synthèse de toutes les religions dans le monde sous le nom de Gnose, qui est un mot Grec qui signifie « connaissance ». Cette synthèse indique une science pratique pour découvrir et utiliser cette porte par la volonté consciente. Ce n’est pas une question de croyance ou de théorie. C’est quelque chose que nous avons à accomplir consciemment, psychologiquement et spirituellement en nous-mêmes. La découverte de cette porte dépend de nous. Tous ceux qui étudient la religion ou le mysticisme le font dans le but de recevoir les conseils et les instructions pour découvrir cette porte. Nous ne pouvons la trouver que si nous faisons l’effort, que si nous faisons réellement notre part.

Daath : Connaissance

En Hébreu, le mot pour la connaissance, ou Gnose, est Daath [דעת]. Il est généralement écrit en Français comme Daat, Da’ath ou Daath. C’est une sorte de connaissance particulière qui est unique à la Conscience. Elle n’est pas liée à l’intellect. Elle n’est pas liée à la croyance. Elle n’est pas sous forme de pensées, mots, idées, concepts, théories, dogmes, livres, etc. Elle est plutôt une sorte de connaissance consciente liée à l’Âme, qui doit être mise en pratique pour que cette connaissance spéciale, interne puisse se développer et se construire sur elle-même, et élaborer la création de l’Âme.

Quand nous cherchons la porte vers notre propre connaissance réelle, notre vraie Gnose, si nous venons d’une origine Chrétienne ou Juive, nous trouvons que cette porte est symbolisée dans le livre de la Genèse, ou Bereshit, le premier livre de la Bible. Cette porte est symbolisée dans le jardin d’Éden comme l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal [ עץ הדעת טוב ורע ]. L’Arbre de la Connaissance est Daath. C’est l’Arbre de la Gnose, l’Arbre de la Connaissance.

« Et le Seigneur Dieu fit germer du sol tout arbre agréable à voir et bon à manger, et l’Arbre de Vie au milieu du jardin, et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. » – Genèse / Bereshit 2: 9

Dans la Kabbale, lorsque nous étudions l’Arbre de la Connaissance, elle est symboliquement représentée dans le grand vide entre le premier et le deuxième triangles sur l’Arbre de Vie.
Lorsque l’Arbre de Vie est superposé sur le corps d’un homme, Daath correspond à la gorge. Dans la Genèse, Dieu crée à travers la gorge, en utilisant son Verbe (Logos). Ceci est symbolisé dans toutes les religions:

Et Dieu dit : « Que la lumière soit « , et la lumière fut. – Genèse / Bereshit 1: 3

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. – Jean (Chrétien)

J’ai (Osiris) apporté mon propre nom dans ma bouche comme un Verbe de pouvoir, et je suis venu immédiatement en étant sous la forme des choses qui sont et sous la forme de Khepera (Créateur). – Le Livre de la Connaissance des évolutions de Ra et du Renversement de Apep (Égyptien)

En un an, Il (Prajâpati) souhaite parler. Il prononca ‘bhurbhuva svar’. ‘Bhur’ qui signifie la terre; ‘Bhuva’ qui est devenu le fruit et ‘svar’ qui est devenu le ciel… avec sa bouche, il a créé les dieux. – Le Satapatha Brahmana (Hindoue)

Ceci est le début de l’ancien Verbe… le potentiel et la source pour tout faire. – Le Popol Vuh (Maya)

La création se produit à travers Daath.

daath-body
En Hébreu, דעת Daath est écrit avec trois lettres: ד Daleth, ע Ayin, et ת Tav. Les vingt-deux lettres Hébraïques symbolisent et codent le chemin entier pour éveiller la Conscience et avoir l’expérience directe de Dieu, le chemin entier pour devenir une Âme entièrement développée, ce qu’on pourrait appeler un Bouddha ou un Ange.

Daleth : La Porte

daletDaath est la porte vers Dieu, et nous savons que c’est vrai parce que la première lettre de Daath est Daleth [ד], qui symbolise une porte. Daleth est la quatrième lettre de l’alphabet Hébreu, et porte la valeur du nombre quatre. Elle est aussi un symbole d’une porte.

C’est à travers l’Arbre de la Connaissance que Adam et Eve ont été chassés de l’ Éden. Ils sont passés à travers la porte de Daath. Ils ont fait une erreur. Ils ont désobéi au commandement de Jehovah. A cause de cela, ils n’ont pas pris les avantages de Daath qui leur étaient destinés. Au lieu de cela, ils ont récolté la douleur. Ils ont mangé du fruit défendu et ont traversé la porte de Daath, mais dans le désert, dans la souffrance et la mort. Ils sont descendus à un état inférieur, un état d’existence accablé par la mort et la souffrance.

La première lettre Daleth résume tout ce qui concerne Daath. Il nous dit que cette connaissance spéciale est une porte. Cette porte est comme une porte: vous pouvez passer par là dans les deux directions. Cela dépend de la façon dont vous entrez et de votre volonté: comment vous utilisez la porte. Voilà pourquoi Daath est appelé l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, parce qu’il y a deux résultats potentiels de l’utilisation de cette porte.

Ici, nous devons préciser que les mots bien et mal dans le contexte de Daath ne sont pas aussi simple que la notion dualiste de vrai et faux, ou bien et mal, dans la façon dont nous le pensons toujours. Cela ne se limite pas à ce sens de la dualité. C’est beaucoup plus riche et plus profond que simplement « bon » et « mauvais », comme la façon dont un enfant pense du bon ou mauvais, ou la façon dont nous pensons à nos mœurs ou éthique comme bonne ou mauvaise, ou les bons et les mauvais gars dans les films. Cette forme de pensée est très limitée. Elle est dualiste, elle est intellectuelle. Elle n’englobe pas comment la nature fonctionne réellement. Nature en elle-même n’est pas bonne ou mauvaise, elle est juste « est. » La nature fonctionne conformément aux lois et Daath de même. Daath exprime certaines lois, et par l’application des connaissances (Daath), nous arrivons à certaines conséquences, ou résultats.

Ayin : L’Expérience

ayinLa deuxième lettre de Daath est Ayin [ע]. Ayin est la seizième lettre de l’alphabet Hébreux, et elle symbolise « voir, connaître, expérimenter. » Elle symbolise les yeux et la façon dont nous percevons.

Tav : L’Alliance

tavLa troisième lettre Tav [ת] symbolise une alliance, un sceau. Elle est la vingt-deuxième lettre, la dernière lettre de l’alphabet Hébreu. Ainsi, elle est le sceau ou l’achèvement des vingt-deux lettres. Les vingt-deux lettres contiennent toutes la connaissance sous une forme symbolique, et Tav est la synthèse de toutes. Elle est l’achèvement, la fin, le sceau, l’alliance. Lorsque vous signez un contrat et quelqu’un le scelle à la fin, c’est Tav.

Les lettres de Daath disent: Daleth est la porte, Ayin est la façon de voir, et Tav est la fin des travaux. Le mot Daath contient un message. À travers la connaissance vous pouvez arriver à la vision, la perspicacité, la perception du chemin entier, de tous les travaux, de toute la création. Les vingt-deux lettres symbolisent et englobent toutes les lois qui gèrent tout ce qui existe. Daath est la science pour percevoir cela, pour y accéder.
La porte peut aller de deux façons. Voilà pourquoi dans Jérémie il est dit:

« Ainsi parle Jah-Havah: Voici, je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort. »

Cela explique le bien et le mal (Tob et Ra en Hébreu ) de Daath : le chemin de la vie et le chemin de la mort. C’est une meilleure façon de penser au sujet du bien et du mal. Nous avons tendance à penser au mal comme un gars dans un costume rouge portant une fourche. Cette idée n’a rien à voir avec la réalité.

Dans la Gnose, nous utilisons le terme mal pour décrire des forces involutives. Tout ce que nous pourrions appeler mal est quelque chose qui dégénère, quelque chose qui est involue, qui est antithétique à l’Esprit. Nous appelons bien ce qui élève l’Esprit, ce qui évolue. Mais, il y a un autre chemin qui est au delà du bien et du mal. C’est quelque chose au-delà des limites de cette notion dualiste, et Daath peut nous conduire à ce qui est au-delà des deux: mais seulement après avoir terminé le chemin de Tob (bien).

Dans le mot Hébreu Daath, nous voyons ce caractère ע Ayin au milieu, qui a deux Iod au sommet de sa forme, et ces deux Iod ressemble une paire d’yeux. Cela symbolise la dualité du résultat potentiel de Daath : deux types de vision, deux types de perception qui résultent de la connaissance. Dans la Bible, le résultat de cette porte de Daath est symbolisé dans deux types de personnes: les prophètes et les devins. Les prophètes de la Bible ont la vision de Dieu. Ils voient purement ce que Dieu leur montre. Mais les devins voient impurement. Ils voient « à travers un verre sombre. » Ils voient, mais ils voient un mensonge. Il y a une différence entre eux, mais les devins ne voient pas la différence. Telle est la partie effrayante: quelqu’un qui a éveillé la Conscience à travers la connaissance de Daath, voit, mais savent-ils comment ils voient? C’est là que la science de Daath devient le chemin du fil du rasoir. C’est quelque chose de très délicat. C’est pourquoi nous avons besoin d’étudier la science très profondément.

Adam et Eve à l’Intérieur

Lorsque nous étudions l’histoire d’Adam et Eve, nous ne devrions pas prendre l’histoire littéralement. C’est une histoire initiatique. Elle est symbolique: elle est psychologique, elle est spirituelle. Lorsque nous appliquons l’histoire d’Adam et Eve à nous-mêmes pour comprendre comment nous pouvons accéder à la porte de Daath, et comment nous utilisons la connaissance maintenant, nous comprenons que Adam symbolise notre cerveau, et que Eve symbolise nos organes sexuels. Ceux-ci sont liés à deux canaux énergétiques qui sont enroulés autour de notre colonne vertébrale, symbolisés comme les deux serpents sur le caducée de Mercure. En Inde, ils sont appelés Ida et Pingala, et dans la Kabbale, ils sont appelés Od et Ob. Ce sont deux forces, canaux énergétiques, qui se rapportent à Adam et Eve. L’un est masculin, l’autre est féminin. L’un est Adam, l’autre est Eve. Adam se rapporte au cerveau et Eve se rapporte au sexe.

Dans l’histoire d’Adam et Eve, Eve est tentée par un serpent pour manger le fruit de l’Arbre de la Connaissance. L’homme et la femme étaient avertis de ne pas manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance. Ils pouvaient profiter de tous les fruits du jardin, mais ne pouvaient pas manger ce fruit. Alors le serpent tente Ève. Pour comprendre cela, nous devons aller en profondeur dans les lettres Hébraïques pour savoir ce que ces symboles contiennent, pour comprendre comment cela vaut pour nous.

Eve tombe dans la tentation et mange ce fruit, et elle donne à Adam, ce qui signifie que les organes sexuels prennent quelque chose qui était interdite et elle la passe au cerveau, qui l’aime. Le résultat est que Adam et Eve sont chassés d’Éden.

Eden: ( Hébreu עדן ) volupté, plaisir

En mangeant le fruit, Adam et Eve sont chassés de cette extase, ou volupté, de l’Éden, le plaisir de la volupté. A cause de cela, la souffrance commence. Ce qui nous arrive tous les jours. Nous persistons dans ces erreurs en nous-mêmes parce que nous ne comprenons pas que l’Arbre de la Connaissance est en nous-mêmes. C’est le point entier que nous devons saisir. Nous avons notre propre Adam et Eve à l’intérieur. Nous avons Eve, les organes sexuels, et nous avons Adam, le cerveau. Ils sont constamment tentés par le serpent qui est Lucifer, la force sexuelle, ce pouvoir tentateur, cette force ardente qui réside dans le sexe, et qui nous donne envie de manger ce fruit, de se livrer à ce fruit. Lorsque nous le faisons, le résultat est transmis au cerveau, qui devient identifié et attaché aux sensations du fruit. Et à cause de cela, Adam et Eve sont tous les deux chassés de ce plaisir dans la souffrance. Cela a de nombreux niveaux de signification – physiquement, spirituellement, psychologiquement.

Après qu’ils aient mangé le fruit, l’Écriture dit que leurs yeux se sont ouverts.

« Leurs yeux se sont ouverts et ils virent qu’ils étaient nus. »

C’est Ayin, le caractère central dans le mot Daath. ע Ayin se rapporte aux yeux. En d’ autres termes, à travers le sexe Adam et Eve ont les yeux ouverts. Ils voient quelque chose de différent. Dans l’histoire, Adam et Eve se rendent compte qu’ils sont nus et ils se sentent honteux. Ensuite, ils ont peur. Nous passons à travers cela. Quand nous sommes jeunes et que les hormones sexuelles commence à devenir actifs en nous, nous passons à travers d’énormes incertitudes et inquiétudes au sujet de la sexualité, et quand nous commençons à l’expérimenter, nous commençons à ressentir de la honte, de la culpabilité et de l’incertitude, et nous voulons cacher ce que nous faisons. Nous ne voulons pas qu’il soit ouvert. Nous ne le disons pas à nos parents. Nous pourrions le vanter à nos amis, mais aux endroits où nous sommes le plus intime, comme avec nos parents ou nos vrais êtres chers, nous ressentons de la honte. Cela concerne notre propre Adam et Eve, et comment notre propre Adam et Eve abuse de l’Arbre de la Connaissance, le sexe. C’est quelque chose à laquelle nous devons être très réaliste. C’est la racine de notre souffrance. C’est la racine de la raison pour laquelle nous ne pouvons pas voir Dieu. Vous voyez, la façon d’utiliser Ayin, qui est dans Daath, pour voir Dieu, pour voir comme un prophète, est aussi à travers l’utilisation du sexe, mais de la manière que Dieu enseigne, et la manière qui est conforme à l’Écriture, à la manière dont la nature devrait fonctionner en nous.

Adam et Eve avaient les yeux ouverts et ils virent qu’ils étaient nus. Ce que cela dit réellement est que, quand ils ont abusé de l’Arbre de la Connaissance, ils ont inversé le pouvoir, le feu de la sexualité, et ont transgressé ce commandement, et ainsi, étant nus, ils ont perdu l’innocence protectrice, le pouvoir protecteur, d’une Conscience qui est en harmonie avec le divin. Le revêtement protecteur était la lumière de la Shekinah. Cette nudité est le sentiment de ne pas avoir Dieu à l’intérieur. C’est un sentiment de vulnérabilité que la plupart d’entre nous connaissent très bien. C’est un sentiment d’être spirituellement nu, consciemment vulnérable, faible, peureux, honteux. Cela ne signifie pas être nu physiquement. Ce n’est pas la nudité littérale: c’est psychologique et spirituelle.

Nous avons besoin d’apprendre à utiliser cette porte de la connaissance de la bonne manière, d’être comme David. David dans les Psaumes, a chanté,

« Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta Loi. »

David a prié pour l’aide de Dieu à utiliser Daath pour ouvrir ses propres yeux et voir la loi, symbolisée par la lettre Tav.

La porte vers cette vision est la même porte que Jésus a mentionné, qui est un chemin, une porte. Il n’y a pas de multiples portes vers Dieu. Il y a une porte. Aucun des prophètes, y compris Jésus, n’a dit qu’il y a beaucoup de chemins. Jésus a dit qu’il y a un chemin, et il est étroit, et il est difficile, et il est difficile à trouver.

« Entrez par la porte étroite: Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par elle: Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la la vie, et il y en a peu qui la trouvent. » – Matthieu 7: 13-14

Beaucoup de gens suivent la voie facile, ce qui signifie qu’ils utilisent Daath, le sexe, et deviennent hypnotisés par le serpent à l’intérieur d’eux, et ils suivent cette voie de la destruction. Très peu vainquent la tentation et prennent le chemin étroit, qui est difficile, mais qui est le chemin de la vie.

Pour comprendre ce chemin, nous nous tournons vers les deux mots pour le bien et le mal en Hébreu.

Tob: Le Chemin de la Bonté

Le mot Hébreu pour bien est טוב Tob, qui a trois lettres.

tob
Teth : le Serpent

tethLa première lettre de Tob est ט Teth. Teth représente un serpent. Dans sa forme, vous pouvez voir un serpent recourbé. Tel est le serpent tentateur. C’est aussi le serpent de guérison de Moïse:

« Et le SEIGNEUR envoya des serpents ardent parmi le peuple, et ils mordirent le peuple, et beaucoup de gens d’Israël sont morts. Par conséquent, les gens sont venus à Moïse, et dirent: Nous avons péché, car nous avons parlé contre le SEIGNEUR et contre toi; priez le SEIGNEUR, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple et le SEIGNEUR dit à Moïse: Fais-toi un serpent ardent, et mettez-le sur une perche: et il arrivera, que chaque fois que quelqu’un est mordu, quand il regardera, il vivra. et Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et il arriva, que si quiconque est mordu par un serpent, quand il regarde le serpent d’airain, vivra ». – Nombres 21: 6-9

Rappelez-vous que Daath est lié à la gorge, donc quand les gens « ont parlé contre Dieu » ils ont utilisé la porte de la connaissance dans le mauvais sens. Ils étaient tombés dans la tentation de leur propre serpent intérieur et souffert à cause de cela.

Le serpent est toujours présent en relation avec l’Arbre de la Connaissance, et guérit ou porte préjudice selon notre relation avec lui. Teth, cette lettre qui représente un serpent, est la neuvième lettre de l’alphabet Hébreu. Si vous rapportez cela aux Sephiroth de l’Arbre de Vie (Kabbale), vous voyez que la neuvième sphère, en comptant vers le bas, est Yesod. Lorsque vous placez l’Arbre de Vie sur votre corps, vous voyez que Yesod est le sexe, et Yesod est lié à ט Teth, qui est le serpent. C’est la que nous sommes tentés par le serpent: dans le sexe.

Vav : La Colonne Vertébral

vavLa deuxième lettre dans Tob est un ו vav, qui est une ligne droite. Le Vav représente la colonne vertébrale. Le Vav est la sixième lettre de l’alphabet Hébreu. C’est également important.

C’est à travers la colonne vertébrale que Dieu crée. Vous vous rappelez dans la Bible, il est toujours dit, « Et Dieu dit: « Que la lumière soit »… Et Dieu vit que cela était bon… Et Dieu créa. » ו Vav signifie « et ». Donc, en Hébreu, le Bien et le Mal, est טוב ורע « tob veh ra » – le veh est un ו Vav, qui signifie « et ».

C’est à travers la colonne vertébrale (Vav) que Dieu crée. C’est à travers la colonne vertébrale que nous sommes tentés par le serpent. C’est à travers la colonne vertébrale que nous pouvons être guéris par le serpent.

« Fais – toi un serpent ardent (ט Teth), et mettez-le sur une perche (ו Vav): et il arrivera que quiconque sera mordu, quand il le regarde (ע Ayin), vivra. » – Nombres 21: 8

Lorsque nous vainquons la tentation du serpent, l’énergie de la sexualité se lèvera le long de la colonne vertébrale, qui est ce que nous appelons « le deuxième utérus. » Voilà comment l’Âme est créée en nous.

Beth : Création

bethLa troisième lettre dans טוב Tob est ב Beth. Beth est la deuxième lettre de l’alphabet Hébreu, qui représente une maison, la maison de Dieu. Beth est la puissance créatrice de la Mère Divine Shekinah. Beth est en relation avec les pouvoirs de création. En Hébreu le premier livre de la Bible est appelé Bereshit, qui se réfère à la création. La première lettre de Bereshit est Beth, et c’est à travers ce Beth que le reste de la Bible émerge. Il émerge de cette lettre Beth.

Le mot טוב Tob a le serpent (ט), la colonne vertébrale (ו), et la maison (ב) dans laquelle la création se produit. Tob signifie « Bonté ». Ainsi, « l’Arbre de la Connaissance du Bien. » La Bien est le premier. À travers Tob, ou cette bonté, la création droite peut se produire, la création de l’Homme Réel, ou le rétablissement d’Adam et Eve dans l’Éden.

Ce que nous avons besoin c’est de suivre le chemin de Tob, le bon chemin, le chemin droit, pour récupérer notre place dans l’Éden, alors nous pouvons aller plus loin et devenir une Âme entièrement développée, au delà du bien et du mal. Revenir à l’Éden corrige seulement l’erreur. Ensuite, nous avons un tout autre travail à faire après cela.

Les trois lettres de Tob racontent comment Dieu crée l’Homme Réel. Il est bon parce qu’il est lié à notre propre bonté, qui en Hébreu est Gedulah. Gedulah est un nom pour la sphère sur l’Arbre de Vie appelée Chesed. Ceci est lié à notre propre Esprit intérieur, qui, dans la Bible est le Ruach Elohim, l’Esprit qui plane sur les eaux dans le processus de création. Les six premiers jours de la Genèse symbolisent la façon dont notre propre Esprit, le Ruach Elohim, notre bonté, crée l’Homme Réel en nous, crée Adam en d’autres termes, l’Adam qui appartient à l’Éden. Donc, en d’ autres termes, si nous suivons le chemin de Tob, nous utilisons nos forces sexuelles pour renforcer notre propre Esprit intérieur pour nous ramener à l’Éden.

Malheureusement, Adam et Eve ne suivent pas ce chemin. Dans la Bible, dans les temps anciens, c’est arrivé à un niveau macrocosmique, avec l’ humanité dans son ensemble. Mais cela arrive en nous psychologiquement sur une base quotidienne, parce que tous les jours nous permettons à notre propre Adam et Eve intérieurs d’abuser du fruit de l’Arbre de la Connaissance, d’abuser de l’énergie, notre propre force sexuelle. Au lieu de suivre le chemin de Tob, nous suivons le chemin de Ra, qui, en Hébreu signifie pollution, ou mal, ou ce qui est nocif.

Ra: L’Esprit Impur

Le résultat de l’abus de l’énergie sexuelle est que Adam et Eve sont chassés de l’Éden et ils donnent naissance à Caïn et Abel, qui est l’arrivée de l’assassinat, de la jalousie, et de tous les problèmes qui sont décrits dans le reste de la Bible.

ra
Le mot Hébreu רע Ra a deux lettres: ר Resh et ע Ayin. Resh symbolise notre tête, là où nous avons le cerveau, Adam. Ayin représente nos yeux, ou la façon dont nous voyons et expérimentons. Quand nous tombons dans la tentation du serpent, nous éveillons Ayin, la vision à l’intérieur de la tête liée aux glandes pinéale et pituitaire. Mais Dieu n’est pas là. Il n’y a aucune lettre pour Dieu là. Dans notre tête se trouve seulement Ra: la pollution, le mal.

Il est écrit: « Et Dieu vit que le רע Ra des hommes sur la terre était grande et toutes les imaginations et les pensées de leurs cœurs étaient seulement רע Ra continuellement. (Gen. vi., 5.)

Rabbi Jehuda disait: « Tu n’es pas un Dieu qui aime la méchanceté, ni le mal n’habitera pas avec toi » (Ps v, 5..) Observez que celui qui cède à la colère et souffre lui-même en étant dirigé et guidé par elle, se souille non seulement lui-même mais aussi ceux avec lesquels il entre en contact personnel. Comme déjà dit, bien que la méchanceté des antédiluviens était grande et leurs mauvaises actions étaient nombreuses, mais le Saint ne voulait pas les détruire, mais supportait la souffrance avec eux, nonobstant, et leurs propensions honteuses et pratiques odieuses, dont il est écrit « qu’ils étaient uniquement tournés vers le mal. » Leurs mauvaises actions sont désignées par le mot (Ra) (pollution). De Er, le fils aîné de Juda, qui était coupable de ce péché; il est écrit que « il était méchant aux yeux du Seigneur, et le Seigneur l’a tué. » »- Zohar

Dans la Bible, il n’y a qu’une seule ligne écrite à propos de Er.

« Maintenant ע ר Er, premier-né de Juda, était méchant aux yeux du Seigneur, et le Seigneur l’a mis à mort. » – Genèse (Parshah Vayeishev) 38: 7

Il est intéressant de noter que le nom Er est écrit avec les mêmes lettres que רע Ra: Ayin-Resh. La définition de sa méchanceté n’a pas été dite explicitement, mais quand vous analysez cela, vous voyez que c’était fornication. En tant que fils de Juda, en tant que fils de la tribu d’Israël, en tant qu’initié, il a abusé de l’Arbre de la Connaissance.

Rabbi José disait: « N’est-ce pas ce péché synonyme de ce qu’on appelle rashang (méchanceté ou faute)? »
« Non, » répondit Rabbi Jehuda, « car rashang est appliqué au mal intentionnel avant qu’il devienne une réalité, mais רע Ra se réfère à celui qui se souille par la dissipation de ses forces vitales [la fornication, l’abus de l’ énergie sexuelle] et se donne ainsi à l’esprit impur appelé רע Ra. Celui qui se rend ainsi impur ne parviendra jamais à la vie divine, ni ne verra le face de la Shekinah, dont la disparition du monde avant le déluge était due au vice appelé Ra. Malheur à celui qui se livre à lui, car il n’expérimentera jamais la joie de vivre [Éden], en présence du Saint, mais traînera dans la vie comme un esclave captif dégradé et misérable de רע Ra, l’esprit impur…

Cette description ressemble à nous, cette humanité, parce que nous sommes esclaves de רע Ra. Nous sommes esclaves de l’esprit impur qui est à l’intérieur de nous. Dans la Gnose, nous appelons cet esprit impur « l’ego. » L’Ego est une multiplicité de désirs: l’orgueil, l’envie, la jalousie, la peur, la colère, la gourmandise, la paresse. L’ego est constitué par tous les attributs psychologiques qui utilisent notre énergie dans le mauvais sens. Ils ont tous leurs racines dans l’énergie sexuelle. L’esprit impur, ou Ra, est à l’intérieur de nous. Il n’est pas à l’extérieur.

« … si vrai sont les mots, » La crainte du Seigneur mène à la vie, il porte des nuits paisibles libres de visites de l’esprit impur רע (Ra). » (Prov. xix., 23). Et donc il est écrit: « רע (Ra) n’habite pas avec toi »(Ps. v., 4). Seul celui qui est pur dans la vie et dans la pensée et dans l’action peut dire: « Oui je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne vais pas avoir peur de רע Ra, car tu es avec moi et car j’habite dans la maison du Seigneur pour toujours. » (Ps. Xxiii., 4-6.)

Le Zohar, ce texte mystique qui nous explique la Kabbale, est très claire. Seul celui qui est pur dans le cœur, la pensée et l’action peut prétendre d’être libre de l’esprit de רע Ra, cet esprit impur. En d’ autres termes, nous devons éliminer l’ego. Il n’y a pas d’exception à cela. Ceux qui ont cet esprit impur à l’intérieur ne peuvent pas entrer dans la présence de Dieu. Les Écritures sont sans équivoque. Il n’y a pas d’exceptions. Il n’y a pas moyen de contourner cela.

Mais malheureusement, dans ces temps il y a beaucoup, beaucoup d’ enseignements, de nombreux rabbins, beaucoup de gens du « Nouvel Âge », de nombreux Gnostiques, qui enseignement des méthodes ou des théories qui suggèrent que vous n’êtes pas obligé de dissoudre votre ego. Beaucoup d’entre eux enseignent comment utiliser l’énergie sexuelle. Beaucoup d’entre eux enseignent au sujet de la transmutation, de la méditation, et de la projection astrale. Ils peuvent enseigner Daath. Ils peuvent parler de l’ego, mais ne parviennent pas à fournir la connaissance pratique de la façon d’éliminer effectivement l’ego tous les jours, cet esprit impur רע Ra reste vivant en nous. C’est un grand danger, et c’est très triste que tant de nombreux enseignements éviter de donner la pleine connaissance. Il y a quelques groupes qui enseignent effectivement (et qui sont très populaires, en passant) que si vous arrêtez simplement de prêter attention à l’ego, il se dissout de lui-même. Vous verrez cela dit à la télévision maintenant. C’est très populaire, mais c’est un mensonge. Ce que ces groupes oublient, ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que la matière et l’énergie sont interdépendantes.

L’ego est une cristallisation de forces sexuelles qui ne sont pas physiques, mais qui sont émotionnelles et mentales. Ces cristallisations sont à l’intérieur de notre propre mental. Nous pouvons appeler cela l’inconscient ou le subconscient, ou l’infra-conscient, ou nous pouvons simplement l’appeler enfer. Nous pouvons l’appeler Klipoth. Mais ce niveau de notre propre psychologie a de la matière. L’ego est la matière, mais pas la matière physique. C’est une matière dans une dimension inférieure. C’est une formation qui emprisonne l’énergie, et jusqu’à ce que la matière soit enlevée, l’énergie qui lui correspond reste emprisonnée. Vous pouvez ignorer vos egos autant que vous voulez, mais ils ne disparaissent pas ou ne se dissoudre pas de leur propre chef. Telle est la grande erreur que ces groupes font. Ils croient qu’il y a un moyen d’extraire cette énergie et de laisser cette matière derrière. C’est impossible. Cette énergie et cette matière est synonyme l’une de l’autre. Pour libérer l’énergie, la matière doit être détruite. C’est aussi simple que ça. C’est une fonction de base en physique.

En d’autres termes, ce que ces groupes enseignent c’est comment éveiller ce Ayin dans notre Resh, dans notre tête, et développer la perspicacité, les pouvoirs, la clairvoyance, la vision – mais à travers l’ego, רע Ra, l’impureté, la pollution. C’est ce que nous appelons un devin ou un voyant, quelqu’un qui a développé des pouvoirs, mais avec l’ego encore vivant. C’est ce que nous appelons un démon, en d’ autres termes. Ils pourraient ressembler à une personne physique régulière, ils pourraient penser qu’ils sont une personne physique régulière, mais leur Âme devient démoniaque parce que la Conscience s’éveille à l’intérieur de l’ego, et Dieu n’y est pas. Nous pouvons également appeler ces gens « Baalim, » qui est une sorte de terme respectueux qui signifie « Messieurs. »

La façon dont cette éveil se produit est à travers notre utilisation de nos propres énergies, à travers la volonté. D’instant en instant, constamment, tout notre organisme, psychologiquement et physiquement, reçoit et transforme de l’énergie. Nous utilisons cette énergie en fonction de la façon dont nous utilisons notre Conscience. Lorsque vous placez votre attention, vous dirigez les forces, les énergies, et il y a un événement réciproque qui se produit. Lorsque vous commencez à prêter attention à quelque chose, vous mettez de l’énergie dans cela et vous développez une relation avec elle. C’est naturel. Cela fait partie de la façon dont la nature fonctionne. Ainsi, lorsque vous choisissez d’investir votre énergie dans être en colère, ou être lascive, ou sentir un désir, ou se livrer à un désir, vous tombez sous la tentation de votre serpent, Lucifer, qui est en train de tenter cette énergie. Vous tombez dans cela et devenez hypnotisés par votre désir.

Cette énergie crée une formation dans votre mental. C’est de la matière, c’est réel. C’est quelque chose qui existe dans le plan mental et émotionnellement dans le plan astral. Mais c’est une fausse création. Cest ce que nous appelons un ego, ou une coquille. C’est de là que nous obtenons le mot Hébreu Klipoth. C’est un mot qui fait référence aux règnes inférieurs en-dessous de Malkuth dans l’Arbre de Vie. Klipoth signifie « le monde des coquilles. » Ce monde est le subconscient, inconscient, et les niveaux infra-conscients de notre propre mental, ces zones qui sont pour nous des ténèbres. Nous ne les voyons pas parce que pour le moment nous sommes aveugles à leur vraie nature. Nous sommes aveugles à toutes ces choses à l’intérieur parce qu’on n’a pas utilisé la puissance de Daath pour éveiller nos yeux.

Le fonctionnement de cet ensemble se fait à travers la lettre Vav, qui représente la colonne vertébrale. La lettre Vav est la sixième lettre de l’alphabet Hébreu. Si vous avez étudié le arcanes du Tarot, vous savez que le nombre 6 concerne l’Indécision. Elle est représentée dans le graphique de cette arcane comme un homme coincé entre deux femmes, une vierge et une prostituée. Il doit choisir entre elle. Voilà où nous en sommes tout le temps quand le serpent en nous est en train de nous tenter pour choisir. Choisissons-nous d’utiliser notre énergie, notre temps, notre mental, notre cœur et notre corps pour servir la vierge, notre Mère Divine? Ou utilisons-nous ces énergies pour servir la prostituée, Lilith, Nahemah, Jezebel, qui est en nous? Nous choisissons à chaque instant en fonction de la façon dont nous nous comportons, nous pensons, nous sentons, nous utilisons ces énergies.

Ce processus se passe à travers Vav, parce que c’est notre propre colonne vertébrale. Qu’est-ce qui se passe dans notre colonne vertébrale? Eve est à la base de la colonne vertébrale, qui est l’endroit où l’énergie créatrice réside: dans les organes sexuels. L’énergie racine de l’ensemble de notre organisme et psychologie est dans notre énergie sexuelle. Quand notre Eve intérieure est tentée et utilise l’énergie sexuelle pour nourrir son désir, elle utilise cette énergie et l’envoie à travers la colonne vertébrale à Adam, et infecte le cerveau avec le goût et la luxure et le désir des sensations de plaisir, même si ceux-ci ne sont pas explicitement sexuels à la surface.

Cela peut être juste, par exemple, que nous avons une situation avec quelqu’un de qui nous sommes envieux, et nous nous livrons à cette envie dans notre mental et notre cœur; cette indulgence est une utilisation de l’énergie sexuelle, mais nous ne sont pas conscients de cela. Le cerveau devient accro à cette sensation de l’envie, et nous devenons habitués, nous commençons à aimer, même si elle est une forme de souffrance. Voilà ce qui arrive avec les toxicomanes et les alcooliques. Voilà ce qui arrive avec les gens qui sont maniaques, les gens qui sont déprimés. Ils deviennent habitués aux sensations et ils commencent à aimer cela. La même chose arrive avec les gens qui subissent la torture, qui sont mis en prison. Ils deviennent habitués, et ils commencent à penser que c’est normal, et ils commencent à implorer cela. Voilà ce qui nous est arrivé. Cela semble étrange, et le mental dit: « Cela ne peut pas être, » mais c’est vrai. Et quand vous devenez vraiment honnête avec vous-même et que vous commencez à regarder dans vos comportements, vous commencez à voir des choses que vous savez que vous ne devriez pas faire mais que vous aimez faire. Nous les avons tous, et nous avons chacun notre idiosyncrasie. Certains d’entre nous aiment vraiment avoir peur, un sentiment d’insécurité, se sentir anxieux. Je vous parie que la plupart d’entre nous, même si nous ne l’admettront pas, aiment se sentir stressés parce que nous sommes devenus habitués à cela. Maintenant, quand nous nous sentons stressés, nous nous sentons comme si nous faisons quelque chose, comme si nous faisons partie de la vie, comme si nous sommes sur la voie du succès parce que nous sommes stressés. Quand on se sent détendu, nous nous sentons mal à l’aise, comme si nous ne faisons pas notre travail, comme si nous ne faisons pas quelque chose. Avez-vous déjà remarqué? Lorsque vous commencez à vous détendre vraiment, vous commencez à être inquiets et anxieux parce que vous n’êtes pas stressés? Pourquoi donc? Parce que nous devenons habitués à ces états d’être nocifs.

Le résultat final ici est que nous souffrons. Nous utilisons nos énergies pour cultiver et renforcer tous ces désirs inconscients, subconscients, et infra-conscients, ces peurs, angoisses, envies, aversions, toute cette impureté qui surgit du mental, au sujet desquels nous ne savons pas parce que nous sommes dans les ténèbres. Nous sommes aveugles; nous ne nous voyons même pas nous-mêmes. Au lieu de cela, nos yeux ne sont ouverts à nos désirs. Nous voyons tout à travers nos désirs et en relation avec nos désirs. Nous sommes tellement asservis par nos impuretés intérieures que nous ne le réalisons même pas. Pour nous, la vie est tout simplement la poursuite des désirs. Voilà pourquoi nous souffrons.

Cependant, si nous avons appris quelque chose à propos de Daath, si nous avons appris quelque chose à propos du Tantra, et au sujet de la façon d’utiliser consciemment cette énergie, l’énergie sexuelle, les enjeux montent. Alors, le jeu commence vraiment. Le problème est que la plupart des groupes et des mouvements qui enseignent au sujet de la transmutation de l’énergie sexuelle n’enseignent pas l’élimination de l’ego. Ainsi, les élèves commencent à pratiquer le karma mudra, le Maïthuna, le Tantra, le Taoïsme, – il y a de nombreuses techniques pour maintenir et utiliser l’énergie sexuelle. Mais parce qu’ils n’éliminent pas l’ego, leur propre Eve intérieure prend cette énergie, et nourrit Adam, le cerveau, avec. Toute cette énergie monte le long de la colonne vertébrale (Vav) à travers le système nerveux. Il y a une création qui se produit. Mais, la création est liée à רע Ra.

Toute cette énergie commence à stimuler et activer l’hypophyse et la glande pinéale dans le cerveau. L’énergie sexuelle est une force très puissante, très forte. C’est la force de l’être. C’est la force de la vie, et quand cette énergie imprègne le cerveau, sature le cerveau, les glandes hypophyse et pinéale deviennent activés. Dans la plupart d’entre nous, elles sont complètement atrophiées parce que nous les avons vidé de toute leur énergie. Lorsque ces glandes deviennent activées en étant imprégnées de l’énergie, ces glandes éveillent les chakras liés à la clairvoyance ou le pouvoir d’avoir des visions intérieures. Si nous n’éliminons pas agressivement notre ego, le résultat est que nous devenons un devin, un clairvoyant, mais quelqu’un qui voit à travers le filtre du « Je », l’ego. C’est ainsi que les démons sont faits. C’est ainsi que la souffrance s’approfondit.

En d’autres termes, à travers cette méthode, les yeux (ע Ayin) s’ouvrent dans רע Ra. Mais ces yeux s’ouvrent en enfer, en Klipoth. Ce type de personne qui a cette expérience est capable de voir clairement dans Klipoth, leur propre subconscient. Pour eux, cela semble être le ciel, car c’est un monde de leurs propres désirs. Pour eux, cela semble qu’ils sont avec des anges et des dieux, parce qu’ils voient à travers le filtre de leur propre mental subconscient. Ils voient les projections de leur propre mental, et non pas la vérité. Et le problème est que, nous tous qui apprenons la Gnose, qui apprenons la transmutation, devrons faire face à cela parce que nous avons tous l’ego. Même si nous travaillons pour éliminer l’ego, et que nous essayons de canaliser l’énergie sexuelle, nous commençons à éveiller notre propre vision intérieure, notre propre Ayin, la capacité de voir, mais alors: voyons-nous en enfer ou voyons-nous dans paradis? Mais nous sommes tellement excités parce que nous voyons quelque chose dans la méditation ou à l’extérieur du corps que nous pensons immédiatement au ciel. Nous manquons de discernement. C’est un problème très sérieux auquel les étudiants font face.

En synthèse, ceux qui n’éliminent pas l’ego, même s’ils sont en train de suivre le chemin, qu’ils soient en train de transmuter ou non, s’ils sont en train d’utiliser l’énergie et ne sont pas en train d’éliminer l’ego, ils suivent le chemin de Ra, l’esprit impur, même s’ils pensent qu’ils sont un saint, même s’ils sont un prêtre, même s’ils sont un évêque ou un lama. Ce n’est pas important. Ce qui importent ce sont les œuvres réelles qui sont exécutées consciemment dans l’Âme. Le résultat du maintient de l’ego vivant est symbolisé dans la Bible. Adam et Eve, après avoir été chassés d’Éden, avaient des enfants, Caïn et Abel. Bien sûr, nous connaissons l’histoire. Caïn tue Abel. C’est le début de tous ces problèmes, la jalousie, le meurtre, et la souffrance.

Tant que l’ego est vivant en nous, l’Arbre de la Connaissance intérieur de cette personne, le Daath à l’intérieur d’eux, ne produit pas de bons fruits. Le résultat de l’utilisation du fruit de l’énergie sexuelle ne produit pas de bons fruits. Le résultat est que cet arbre à l’intérieur de cette personne est inutile aux yeux de Dieu. Pour la personne, il semble abondant, car ils semblent avoir toutes sortes d’abondance spirituelle. Mais aux yeux de Dieu, ce n’en est pas. Et voilà pourquoi Jésus a dit:

« Et maintenant aussi l’axe est mise dans la racine (Yesod) des arbres (de vie et de la Connaissance du bien et du mal): chaque arbre (chaque personne) donc qui ne produit pas de bons fruits (de leurs organes sexuels) est coupé et jeté dans le feu (involutif des Klipoth) ». – Luc 3: 9

Voici à quoi Jésus faisait allusion, cet Arbre de la Connaissance en nous.

Il apporte de bons fruits lorsque nous suivons le chemin de Tob, le chemin du bien. Et c’est en suivant la Chasteté. Mais le chemin n’est pas une simple transmutation. La transmutation n’est qu’une partie de l’équation. Soyons très clair à ce sujet. Beaucoup de gens étudient la Gnose ou le Tantra et pensent que la transmutation est la totalité de l’enseignement, et que c’est le tout. Ce n’est pas ainsi. L’aspect principal est la mort de l’ego, le plus important. Vous pouvez transmuter tout ce que vous voulez, mais si vous ne travaillez pas sur votre ego, vous allez sur un chemin erroné. Cela doit être très explicite dans votre mental. Voilà pourquoi dans les Évangiles aussi Jésus dit,

« Et si ton œil t’offense, arrache-le et jette-le loin de toi: il vaut mieux pour toi d’entrer dans la vie avec un œil, plutôt que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans le feu de l’enfer. »

Cet œil (Ayin) à quoi il se réfère n’est pas notre œil physique. C’est notre Conscience. C’est la Conscience qui nous donne la possibilité de percevoir. La perception peut se produire dans tous les niveaux de la nature, symbolisés sur la carte de l’Arbre de Vie. Nous voyons physiquement, à travers les yeux physiques, parce que nous avons la Conscience, mais ce que nous voyons est filtré par le conditionnement de notre Conscience. Voilà quelque chose que vous devriez réellement considérer. Ce que vous voyez n’est pas ce qui est réellement là. Vous voyez les impressions créées par vos sens et votre mental, pas la chose en soi.

Jusqu’à ce que votre Conscience ne soit complètement éveillée et que votre ego ne soit complètement mort, vous ne voyez pas la vérité. Nous n’avons pas la vue droite, la vue de Prajna (Sanskrit, la huitième étape de l’Octuple Sentier Bouddhiste, la vue des deux vérités simultanément) jusqu’à ce que l’ego ne soit à cent pour cent mort. Une personne qui a acquis cela est une personne comme Bouddha, Jésus, Krishna ou Mahomet. Pas nous. Nous ne sommes pas comme ça. Donc, il ne faut pas écouter ces groupes qui nous disent que nous sommes déjà des Dieux, des Anges et des Bouddhas. C’est un mensonge. Tout cela est de l’auto-tromperie, fondée sur la peur. Vous voyez, ces groupes sont si efficaces maintenant à raconter ces mensonges parce que nous avons tous tellement peur. Nous voulons croire en quelque chose qui nous fait sentir bien. Il est donc très facile pour nous d’écouter ces idées, « Vous ne devez pas éliminer l’ego. Vous êtes déjà un Ange. Vous êtes déjà un Bouddha. Tout ce que vous avez à faire c’est de le réaliser. » C’est un mensonge. Il contient une vérité parce que nous avons le potentiel en nous pour devenir un Bouddha ou un Ange, mais pas pendant que l’ego est vivant. En aucune façon. Impossible. L’ego piège ce Bouddha intérieur. Ce Bouddha est en enfer, pas à cause de Dieu, mais à cause de nous. Personne d’autre ne l’a fait pour nous. Nous ne pouvons pas blâmer Dieu, nous ne pouvons pas blâmer l’Ange Sakaki, nous ne pouvons pas reprocher à un Lucifer à l’extérieur de nous, nous ne pouvons pas blâmer Satan à l’extérieur de nous, parce que nous avons Satan à l’intérieur. Notre propre ego est le diable qui a créé la souffrance. Donc, ne blâmez pas quelqu’un d’autre pour votre douleur. Blâmez-vous vous-même, et maintenant résolvez le.

La façon de résoudre le problème de la souffrance et de la mort c’est d’utiliser votre énergie sagement. Voilà pourquoi Jésus dit: « Si ton œil t’offense, arrache-le. » Qui est « toi? » Qui est le vrai « toi » à l’intérieur? C’est Dieu. C’est Gedulah. C’est notre Bonté, notre propre Esprit. En d’ autres termes, si la vision (le Ayin) de notre œil offense notre Esprit, arrachons-le. Tuons cet ego. Détruisons-le.

Mais ce n’est pas aussi simple que de le dire, ou aussi simple que de dire: « Eh bien. Je ne vais plus écouter cet ego. » Ceci est juste de la répression et de l’évitement. La façon dont vous dissolvez un ego est à travers la profonde pénétration consciente de cet ego. Vous devez bien vous connaître. Vous devez connaître très profondément toutes les impuretés qui se trouvent dans votre mental. C’est la seule façon que vous pouvez pour cesser d’être dupé par votre propre mental.

Vous connaissez ce vieux dicton: « Gardez vos amis proches, mais gardez vos ennemis encore plus près? » Le signification de cela est, vous avez besoin de très bien savoir ce que vos ennemis font. Vos amis, vous pouvez simplement les laisser être. Mais vos ennemis, si vous les ignorez, vous provoquez vous-même votre échec. Si vous ignorez vos ennemis, ils vous auront. Parce qu’ils savent que vous ne les cherchez pas. Alors, vous êtes une cible facile.

Malheureusement, nous sommes une cible facile, parce que nous choisissons d’ignorer ce qui est à l’intérieur de nous-mêmes. Nous commençons à entendre parler de ce discours sur l’ego, et Adam et Eve à l’intérieur de nous, et la luxure et l’orgueil, et nous ne voulons pas entendre. Nous voulons entendre à quel point nous sommes bien, que nous sommes tous des Anges, que nous sommes tous des Prophètes, que nous sommes tous sur cet arc évolutif, et que l’humanité est sur le point d’entrer dans un grand âge d’or. Et nous voulons tous se sentir bien. C’est un mensonge. Rien de tout cela ne se produira tant que l’ego est vivant. Il y aura un âge d’or, mais aucun ego n’y est autorisé. Zéro. Si votre ego est vivant, cet ego ne peut pas y aller. Et si vous voulez y aller et faire partie d’un royaume céleste, vous devrez vibrer dans ce niveau. Vous devez appartenir à ce monde. À l’heure actuelle, nous ne le sommes pas. Donc, si notre œil offense notre propre Esprit intérieur, nous devons l’arracher. Nous devons éliminer cet ego.

Dans les Évangiles, Jésus dit:

« La lumière du corps est l’œil: si ton œil est en bon état, tout ton corps sera plein de lumière. Mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » – Matthieu 6

Lorsque nous fermons les yeux pour voir ce qui est à l’intérieur de nous-mêmes, ou lorsque nous nous asseyons pour prier ou méditer, nous voyons la lumière ou les ténèbres? Lorsque nous fermons les yeux, lorsqu’on imagine Dieu, nous voyons la lumière ou les ténèbres? Habituellement, nous voyons les ténèbres. Habituellement, quand on regarde pour voir ce qui est à l’intérieur de nous, nous ne voyons rien. Nous voyons les ténèbres. Quand nous voulons résoudre un problème dans notre vie, nous ne voyons pas de solutions. Nous voyons les ténèbres, les ténèbres psychologiques, les ténèbres spirituelles. Pas les ténèbres littérales. Être dans les ténèbres signifie ne pas savoir où aller, ne pas être capable de voir votre chemin. Ne pas être capable de naviguer à travers la vie. C’est notre cas. Personne ne sait où nous allons aujourd’hui ou demain, notre karma, ce qui va venir pour nous, quand la mort va arriver, si demain sera bon ou mauvais. Nous n’avons aucune idée. Nous sommes complètement dans les ténèbres, et c’est parce que notre propre intuition est aveugle. Nous sommes aveugles.

Jésus dit: « La lumière du corps est l’œil. » Mais quand vous regardez en Grec, il est plus exact de dire: « L’illumination de l’Être est la vision. » Voici ce que dit le Grec. C’est totalement différent. Il ne parle pas du corps physique. Il parle de la façon dont vous devenez illuminés, et voyez votre chemin, est à travers votre Ayin, à travers votre vision intérieure, qui est ici au milieu de Daath. Directement entre la porte (Daleth) et l’achèvement des travaux (Tav) se trouve Ayin, cette vision.

Il dit: « Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera plein de lumière. » Mettons ce que dit le vrai Grec. Ça dit,

« Si ta vision est singulier, pur (pas de multiples facettes et divisée en un milliard d’ego, mais est une lumière de Dieu), tout ton Être sera plein de lumière. »

Moïse est toujours peint avec des rayons de lumière à partir de sa tête, et il est dit qu’il irradie tant de lumière, il est difficile de le regarder parce que son visage est si brillant avec Conscience. Jésus aussi. Ce n’est pas la lumière physique, pas la lumière littérale, mais la lumière consciente.

En d’ autres termes, Jésus dit: « Si ton œil offense ton Esprit, arrache-le. C’est préférable d’avoir un œil. » Voilà comment nous entrons dans le chemin de la vie. Cet œil, cette vision est la vision pure que l’on peut atteindre à travers Daath, à travers la connaissance. Cet œil singulier est la clairvoyance divine, la clairvoyance pure, ou vision intérieure pure du prophète. Si l’ego est vivant, notre vision est filtrée et impure. Donc, cette phrase au sujet de laquelle les théologiens argumentaient depuis des siècles est en fait très simple. Quand vous regardez l’Hébreu et le Grec, vous voyez ce qui est réellement écrit là.

[Par nos actions, nous] faisons en sorte que l’arbre soit bon, et son fruit bon; ou l’arbre soit corrompu, et son fruit mauvais: car l’arbre est connu par son fruit. – Matthieu 12:33

Nous devons rendre notre propre Arbre de la Connaissance bon. Nous devons convertir notre Arbre de la Connaissance et le faire fructifier. Rappelez-vous, Dieu dit: « Soyez féconds et multipliez-vous ». Il ne parle pas physiquement, Il parle spirituellement, de faire en sorte que Daath portent des fruits, des fruits spirituels, des fruits conscients. Et voilà pourquoi il dit ceci: « Nous faisons en sorte que l’arbre soit bon et son fruit bon, ou l’arbre soit mauvais et son fruit mauvais, car l’arbre est connu par son fruit. » Cela signifie que notre propre arbre, notre propre Daath à l’ intérieur, est connu par le fruit que nous créons nous-même.

Et donc, quel fruit avons-nous dans nos vies? Telle est la question pour nous. Il dit: « Tout homme est connu par son fruit. » Quel est le fruit spirituel de notre vie? Quel fruit spirituel avons-nous à montrer? La vérité est que spirituellement, nous sommes dans les ténèbres. Avons-nous la capacité de méditer et de voir Dieu face à face et recevoir les conseils dont nous avons besoin? Sinon, nous devons rendre notre propre arbre fécond, arroser cet arbre et le nourrir, en suivant le bon chemin. Et la façon dont nous le faisons est que nous suivons la direction qui est codée dans cette tradition. Nous devons apprendre comment arrêter d’enfreindre la loi, et à la place suivre le chemin de Tob, la Bonté. Cela commence avec notre propre pouvoir de créer, qui est dans notre propre Daath à l’intérieur, en rapport avec notre sexe et notre gorge.

C’est Pourquoi je vous le dis, toutes manières de péché et blasphème [mauvaise utilisation de Daath] sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre le Saint-Esprit [Binah] ne sera pas pardonné aux hommes.

Et quiconque parlera [à travers ses actions en Daath, le sexe] une parole contre le Fils de l’homme [les prophètes], il lui sera pardonné; mais quiconque parlera [à travers ses actions en Daath] contre le Saint-Esprit [la puissance de Dieu dans le sexe], il ne lui sera pardonné ni dans ce monde, ni dans le monde à venir.

[Par nos actions, nous] rendons l’arbre [de la connaissance à l’intérieur] soit bon, et son fruit [sexuel] bon; soit nous rendons l’arbre corrompu, et son fruit mauvais: car l’arbre est connu par son fruit.

Ô génération de vipères [les serpents tombés], comment pouvez-vous être méchants [Ra: impure], et dire de bonnes choses? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle [car vous commettez l’Adultère et la fornication dans votre cœur].

Un homme bon [Tob] [respectant Daath à l’intérieur] sort du bon trésor du cœur et produit de bonnes choses [fruits]: et un homme mauvais [Ra] sort du mauvais trésor et produit de mauvaises choses.

Mais je vous le dis, Que toute parole vaine que les hommes parleront [à travers leur propre Daath], ils se rendront compte au jour du jugement.
Car par vos paroles [de votre propre Daath] vous serez justifiés, et par vos paroles vous serez condamnés.

Il est très intéressant de voir comment ce chemin est présenté de différentes manières dans les différentes religions, mais contient toujours les mêmes outils essentiels. J’ai commencé par vous dire que ce que nous voulons c’est d’entrer par la porte vers la connaissance réelle. Pour voir par nous-mêmes. Pour avoir la Gnose nous-même, pour voir Dieu, pour recevoir des conseils de Dieu. Pas d’un livre ou d’ une personne, mais à l’intérieur. La manière dont nous le faisons c’est en utilisant cette porte dans Daath. Cette porte est à l’intérieur de nous. Cette porte est dans notre propre lettre Resh (notre tête), mais Resh doit être rendue pure. Resh est notre tête. Cette porte commence en Yesod, dans le sexe à travers le serpent, le premier caractère de Tob. Elle monte le long de la colonne vertébrale (Vav). Au fur et à mesure que nous utilisons ces énergies de la bonne manière à travers la transmutation, et à travers la volonté consciente, elle est créée à travers la lettre Beth de Tob. Voilà comment nous initions la Genèse en nous-mêmes, pour créer l’Homme Réel.

De cette façon, nous commençons à utiliser ces forces et passons à travers une série de tests et initiations qui nous aident à voir l’ego et le retirer. Telle est la grande aide que Lucifer nous fournit. Le tentateur a sa place. Il sert Dieu.

« … Les anges de Dieu vinrent se placer à côté du Seigneur, et l’adversaire, aussi, est venu parmi eux. […] Or, le Seigneur dit à l’Adversaire: » Voici, tout ce qu’il [Job] a est entre tes mains; que sur lui ne s’étend pas ta main. »- Job 1: 6, 12

Ce serpent tentateur est ici, la première lettre de Tob est la lettre Teth, en nous, qui nous tente. Et ce sont les tentations que nous traversons dans les étapes de l’initiation, au fur et à mesure que nous nous élevons cette énergie monte le long de Vav, la colonne vertébrale. C’est un processus lent, et n’est pas facile. C’est symbolisé dans le livre de l’Apocalypse, croyez-le ou non, par les sept églises en Assiah, pas en Asie. Assiah concerne le corps physique. C’est le premier royaume, le premier monde de la Kabbale. Les premiers livres de l’Apocalypse détaille le processus de travail à travers les sept églises en Assiah, qui sont les sept chakras de l’Hindouisme et le Bouddhisme. Ces sept chakras sont des centres énergétiques le long de notre colonne vertébrale, à travers lesquelles cette énergie doit passer au fur et à mesure que nous élevons chaque serpent de la Kundalini. Chaque processus est un processus d’examen psychologique, au sein duquel nous devons voir notre « Je », notre ego, et le vaincre petit à petit. C’est le rôle que joue Lucifer, nous guider dans ce domaine, en nous présentant des tentations. Nous devons les surmonter. Mais ce qui est très intéressant c’est quand nous arrivons à la tête, les deux chakras primaires, ou églises, que nous avons besoin de connaître sont liés aux glandes pituitaire et pinéale.

« Et à l’ange de l’Église de Philadelphie (qui est le chakra Ajna, lié au troisième œil), « Voici ce que dit celui qui est saint, celui qui est vrai, celui qui a la clef de David (la clé de la porte), celui qui ouvre, et que personne ne ferme; et ferme, et personne n’ouvre. Je connais tes œuvres: Voici, je mets devant toi une porte ouverte »..

C’est la première place où la porte est mentionné dans l’Apocalypse, la porte de Daleth, la première lettre du mot Daath, la connaissance. Cette porte est dans la glande pituitaire, lié à la clairvoyance, la porte vers la vision, Ayin.

« J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as un peu de force, et tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom. »

Donc, en d’autres termes, la personne commence à montrer un peu de persévérance dans le chemin, mais ils n’ont pas encore beaucoup de force. Et il continue à expliquer ce qui est nécessaire pour aller plus loin, c’est d’être patient, et de garder la vérité.
Un peu plus tard, il est dit,

« J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer, car tu as un peu de force, et tu as gardé ma parole, et tu n’as pas renié mon nom. »

« Je sais, » est Daath, la connaissance. En d’autres termes, Dieu sait ce que nous sommes, qui nous sommes, et ce que nous faisons. Et il est dit un peu plus tard,

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône. »

Le trône est la glande pinéale. C’est la couronne de vie. C’est là que l’énergie monte le long de la colonne vertébrale, en haut de la colonne vertébrale, atteint la glande pinéale, et la vue divine est ouverte. Ce processus est une combinaison de ces deux églises, Philadelphie et Laodicée (Ajna et Sahasrara en Sanskrit). Lorsque ces deux églises, ou chakras, sont éveillés, la clairvoyance et la Polyvoyance sont éveillées. C’est la vue divine du prophète qui voit par le pouvoir de Dieu dans Daath – sans ego.

La réalisation complète de ce processus, lorsque ce processus est entièrement accompli, qui est en beaucoup d’étapes, est symbolisé dans les six jours de la Genèse pour créer l’homme complet. Si vous avez lu le sixième jour de la Genèse, c’est le seul jour où Dieu dit c’est « très bien ». Les autres jours, il complète le travail de ce jour-là et dit: « Et Dieu vit que cela était bien. » Et Dieu vit. Le « et » est le Vav à travers la colonne vertébrale. Mais le sixième jour, il dit: « c’était très bien. » C’était tob me’od. Le mot « très » en Hébreu est écrit avec Daleth-Aleph-Mem, les mêmes lettres que Adam. En d’autres termes, le sixième jour, lorsque l’achèvement de la création se fait, Adam est restauré à l’Éden. Et nous avons alors un homme complet.

Donc, en synthèse, ce que nous devons faire c’est d’effectuer cette création en nous-mêmes, de revenir à l’Arbre de la Connaissance, mais de ne pas manger le fruit. Profiter de l’arôme, profiter de tous les avantages de celui-ci sans le manger, ce qui signifie de ne pas se livrer à elle, mais à la place de retenir les sens, de contrôler la luxure, de ne pas succomber à la tentation du serpent. Lorsque nous accomplissons cela, jour après jour, nous avons besoin d’utiliser cette énergie pour éliminer nos problèmes psychologiques, pas à l’extérieur – à l’intérieur. Ce sont ces problèmes qui filtrent notre vision. Nous ne voyons pas les faits de notre vie, la vérité de ce qui est autour de nous, parce que nos perceptions sont filtrées par nos ressentiments, nos souvenirs, nos désirs, nos peurs. Nous nous permettons seulement de voir selon ce que nous voulons voir. Nous ne voulons pas voir la vérité, et voilà pourquoi nous sommes aveugles.

Pour voir la vérité, nous devons éveiller notre Conscience. C’est possible pour n’importe qui de le faire, mais nous ne pouvons pas le faire seul. Nous devons suivre les étapes exactement, mais nous avons besoin d’aide, et cet aide vient de l’intérieur. Elle vient de notre propre Bonté, Chesed, Gedulah, mais elle vient aussi du Christ. Vous vous souvenez ici dans l’Apocalypse, il est dit à la septième église,

« Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu. »

Cet Amen est lié au triangle supernel de l’Arbre de Vie : Kether-Chokmah-Binah. C’est le Christ cosmique, cette force d’illumination de la lumière, l’Ain Soph Aur, qui éclaire tout. Pour que nous voyons la lumière, pour voir ce qui est en réalité, nous avons besoin de l’aide de cette lumière, qui est le Christ. Le Christ n’est pas à l’extérieur. Il est à l’intérieur. Voilà quelque chose que nous gagnons. Nous la gagnons par nos œuvres, par nos actes.
Cette aide est symbolisée ici dans le livre de Jean. Jésus ici représente Yeshua, qui est le Christ sauveur. Ce n’est pas Jésus la personne. Cette histoire est symbolique.

« Et comme Jésus passait, il vit un homme qui était aveugle (des mystères du sabbat) depuis sa naissance. Et ses disciples lui demanda, disant: Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? Jésus répondit: ni cet homme, ni ses parents n’ont péché: mais pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. Je doit réaliser les œuvres de celui qui m’a envoyé, pendant qu’il fait jour: la nuit vient, quand personne ne peut travailler. Tant que Je suis dans le monde, Je suis la lumière du monde. Quand il eut ainsi parlé, il cracha à terre, et fit de la boue avec la salive, et il oint les yeux de l’aveugle avec la boue, et lui dit: Va te laver dans la piscine de Siloam (qui est par interprétation, envoyé). Il y alla, se lava, et revint voyant. »

La signification est:

« Et comme Jésus passait, il vit un homme qui était aveugle de naissance (aveugles à cause de l’abus de l’Arbre de la Connaissance. Aveugle comme Samson, qui est séduit par Delilah, la nuit, Lilith, et qui, à cause de la luxure a perdu sa force, sa puissance). Ses disciples lui demandèrent: Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? Jésus (Yeshua) répondit: « ni cet homme, ni ses parents n’ont péché, mais pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. »

Si nous savons que le karma, la cause et l’effet, est la base de tout, cet homme est aveugle, alors pourquoi serait-il aveugle sinon à cause des conséquences? Jésus dit qu’il n’est pas aveugle à cause d’un péché, mais pour que l’œuvre de Dieu puisse être représenté à travers lui. La réponse est, cet homme a déjà éliminé la cause de ce péché. Il est aveugle, mais il a éliminé l’ego, et il est en train d’attendre que le Christ l’illumine. Donc, il est dit,

« Je (Christ) dois réaliser les œuvres de celui qui m’a envoyé (et c’est l’Ain Soph Aur), pendant qu’il fait jour (quand le Fils, le Christ, est là). La nuit (ou Delilah) vient (en Klipoth), quand personne ne peut travailler (car on ne peut pas être sur le chemin si on est en enfer). Tant que Je (Christ) suis dans le monde, Je suis la lumière du monde. »

Vous souvenez-vous que Jésus dit: « Si ton œil est unique, ton corps sera plein de lumière », c’est le monde. Quand le Christ est à l’intérieur, alors nous voyons et avons une vision illuminée.

« Quand il eut ainsi parlé, il cracha à terre, et fit de la boue avec de la salive, et il oint les yeux de l’aveugle avec la boue. Et lui dit: « Va te laver dans la piscine de Siloam. » Il y alla donc, et se lava, et revint voyant. »

L’ancienne communauté de Siloam était construite autour du « serpent-pierre », Zoheleth. La pierre est liée à Yesod, qui signifie la fondation, et c’est la fondation ou la pierre d’angle mentionné dans les évangiles. Le serpent est dans la pierre, et s’éveille à travers la transmutation de l’énergie sexuelle. Ainsi, Jésus dit à l’homme de retourner à son travail sexuel.

Jésus a guéri les yeux de l’aveugle, mais avec un très beau symbole. Quand Jésus crache sur le sol, il prend cette eau sacrée de la bouche d’où le Verbe émerge, le Logos. Cette eau est Shamayim, les eaux supérieures de l’Éden supérieur, qui sont liés à Daath. Si vous vous souvenez d’autres conférences, il y a deux Édens, Daath lié aux Shamayim, qui est habituellement traduit par « ciel », mais qui signifie « l’eau ardente » et le Mayim, ou Éden inférieur dans Yesod. Ce crachat émerge de Daath à travers la gorge de Jésus. C’est l’eau ardente sexuelle transmutée, la direction du Christ pour un initié, pour quelqu’un qui transmute. Ce crachat, ce feu liquide, qu’Il place dans la terre, Adamah (qui signifie sol, la terre en Hébreu ), qui est l’endroit où Adam est créé.

Adam vient de la poussière de la terre. C’est ainsi que l’Âme est créée, c’est ainsi qu’Adam est créé. Cette eau ardente est mélangée à la terre, et est ensuite extraite et guérit la vue de l’homme. Voyez-vous le beau symbolisme? Complètement kabbalistique. Si vous ne connaissez pas la Kabbale, l’histoire n’a pas de sens. Pourquoi cracherait-il sur l’œil de l’homme avec la saleté? Cela ne veut rien dire. Mais quand vous savez ce que sont les symboles kabbalistiques, c’est beau. Il montre cette relation profonde des raisons pour lesquelles ces eaux doivent descendre à la terre et s’élever à nouveau. C’est le processus du chemin.

Le chemin est dur, mais seulement parce que nous avons fait du mal. L’aide du Christ est là pour nous si nous la prenons. Le chemin est seulement difficile à cause de notre propre ego, que nous avons créé. Et plus nous tardons, et plus nous l’évitons, plus il devient difficile.

Si nous ignorons l’ego, nous ne pouvons pas le contrôler. Si nous ignorons ce qui se passe dans notre mental subconscient, notre mental inconscient, notre mental infra-conscient, alors nous ne sommes pas dans le contrôle, de sorte que nous sommes aveugles: ignorants.
Pour bénéficier de l’aide que cet homme aveugle a reçu, nous devons éliminer l’ego. Jésus a dit que ce n’est pas à cause de son péché, parce que le péché a déjà été absous. Cet homme n’avait plus aucun péché en lui-même. Il avait fait sa part, et le Christ vient alors l’illuminer. Ceci est possible pour chacun de nous, si nous faisons notre part.

Questions et Réponses

Public: … de grandes descriptions des egos ces jours… de nouveaux groupes… des écoles du New Age. Ils décrivent l’ego comme une illusion, et l’antidote… est aussi l’illusion. Et ils disent: « Pourquoi devrions-nous car cela n’est même pas la peine? » Et ils semblent commencer, ils disent: « Je vais commencer à partir de ce point à l’avenir avec des pensées droites, les sentiments droits, des actions droites, de la compassion, de l’amour. » Et ils disent « Pourquoi devrais-je me soucier de ce que je faisais dans le passé, si c’est aussi l’illusion… est illusion dans le passé. » Et pour moi, il semble que le point qui manque est qu’il y a cette illusion dans le passé qui avait une cause à effet, et elle est stockée dans le subconscient à cause de cela, et en quelque sorte… ego, où elle est stockée inconsciemment, n’est pas bénéfique pour…

Instructeur: Il me semble que tout leur point de vue est une illusion. Vous ne pouvez pas dissiper une illusion avec une illusion. Les gens qui disent que l’ego est une illusion sont des gens qui mentent à eux-mêmes et d’autres personnes, qui ne sont pas sincères, et ne cherchent pas en eux-mêmes pour voir les causes de la souffrance.

Il y a un aspect très important de notre tradition que je pense mérite d’être souligné, c’est que nous ne mettons pas des choses en place. Notre point de vue dans l’étude de cet enseignement est d’analyser les plus anciens enseignements de cette humanité, et de découvrir cette vérité pratique qui est à l’intérieur de chacun d’eux. Si vous avez appliqué la même analyse rigoureuse à ces nombreux enseignements New Age (Nouvel Age), ils se désagrégeraient complètement. Ils ne résistent pas à la comparaison de nos écritures anciennes. Ils se révèlent être ce qu’ils sont, qui est juste du marketing. La plupart de ces enseignements New Âge sont juste du marketing intéligent, c’est tout ce qu’ils sont. Ils ne contiennent pas la vérité. Ils ne contiennent pas de capacité à générer et à maintenir un véritable changement.

Donc, lorsque nous étudions la Gnose et que nous analysons cet enseignement, et que nous essayons de comprendre cet enseignement, il est à la lumière des enseignements qui étaient autour depuis des milliers d’années, et les enseignements qui était non seulement délivrés par des grands initiés, mais utilisés par des grands initiés, et éprouvés. Ces nouvelles idées qui sortent dans les librairies maintenant, personne ne les a prouvé. Elles sonnent juste bonnes, mais une fois mis à l’épreuve, il n’y a rien là.

Le fait demeure que chaque grande religion est explicite dans son symbolisme à propos de la destruction de l’ego. C’est seulement de nos jours que vous avez ces groupes qui disent que la destruction de l’ego n’est pas nécessaire. Ils disent cela, parce que ça sonne bien. La chose est que les gens maintenant apprécient tout ce qui semble facile. Nous pensons que, « Si cela semble facile, et cela semble confortable, je vais le faire, C’est sûr. Seulement 29,95 $, n’est-ce pas? Et si l’hôte du talk-show le fait, ça doit être bon, non? Nous pouvons croire les hôtes de talk-show parce qu’ils savent. » Je suis désolé, mais pour moi personnellement, je préfère compter sur Jésus ou Bouddha.

Le Dalaï-Lama parle explicitement de l’élimination de l’Ego.

Public: Il dit que c’est une illusion.

Instructeur: C’est une illusion, mais c’est vrai aussi. Tel est le problème, c’est le même problème que certaines écoles Tibétaines propagent. Oui, l’ego est une illusion, il est maya, mais cela ne signifie pas qu’il est sans matière ou énergie. Tel est le problème fondamental qui est arrivé dans le Bouddhisme il y a des siècles, et dans l’Hindouisme, qui a causé une grande scission dans diverses écoles. C’est ce débat intellectuel sur la vérité. Le problème est que lorsque vous analysez les Écritures comme la Vedanta ou la Madhyamaka ou certaines écritures tantriques qui parlent de la nature du maya, ou de l’illusion, ils déclarent très clairement, en particulier dans les écoles supérieures comme Dzogchen, que « l’ego est une illusion, il n’existe pas. Il n’est pas réel. Par conséquent, nous devrions simplement éveiller la Conscience et ne pas tenir compte de l’ego ». Donc, beaucoup de ces groupes modernes prennent cela comme leur preuve.

Ce qu’ils ne réalisent pas c’est que l’enseignement sur l’illusoire ego appartient à la neuvième yana, la plus haute Tantra, et pour atteindre cela vous devez avoir d’abord compris tous les yanas précédents (véhicules), qui stipulent que l’ego est réel et doit être éliminé. Alors, comment voulez-vous résoudre cette apparente contradiction? Les vrais pratiquants Dzogchen, Mahamudra, ou Taoïstes n’ignorent pas l’ego. Quelqu’un qui a un véritablement, consciemment atteint le niveau de travail à ce niveau a mis au point une vue droite, qui est la capacité à percevoir le Prajna, la sagesse. Prajna est la capacité de voir les deux vérités simultanément. Cette personne reconnaît que la vérité conventionnelle existe et il en va de la vérité ultime. En d’autres termes, vous avez un corps physique, mais il n’existe pas. Et il n’y a pas de contradiction. Vous avez un corps physique, mais il est surtout vide. L’ego est le même. Vous avez un ego, mais il n’existe pas.

Public: Il est impermanent.

Instructeur: Eh bien, il est impermanent, mais l’éviter ne provoque pas sa cessation d’exister. Ceci est l’idée fausse. Il y a certains groupes Bouddhistes tantriques qui enseignent cela, que vous ne devez pas vous soucier de l’ego. Ils disent que vous devez éveiller votre Conscience, et ne vous inquiétez pas au sujet de l’ego. Le résultat est que tous éveillent leur Conscience, mais dans l’ego, et ils ne le réalisent pas. Ils éveillent leur Conscience, mais en tant que démons, en tant que diables.
Public: Le Dalaï Lama a dit que le médicament est illusoire aussi, c’est comme un magicien qui couvre une illusion avec une autre…

Instructeur: C’est vrai, mais il faut le voir au niveau dont il parle. Il parle du plus haut Tantra Yoga, Dzogchen. Du point de vue du Dzogchen, c’est vrai. C’est vrai, mais jusqu’à ce que vous pouvez consciemment percevoir cela avec la Conscience éveillée, vous perdez votre temps. Voilà pourquoi, dans tous les temps anciens, tout au long des siècles, ces enseignements ont été cachés, parce que nous qui dormons ne pouvons pas comprendre. Nous qui sommes endormis, qui sommes aveugles, qui n’avons aucune vision spirituelle, entend que l’ego est une illusion, nous pensons, « Oh, bien. Je suis prêt à aller au ciel. » Non, nous sommes endormis, et ces enseignements nous étaient cachés parce que nous ne pouvons pas les comprendre jusqu’à ce que nous éveillons notre Conscience et que nous pouvons voir consciemment ce que ces enseignements signifient. Lorsque nous nous éveillons, nous pouvons comprendre un peu, mais ce n’est pas facile. Dzogchen et Mahamoudra et les enseignements qui relaient cette connaissance profonde sont très difficiles à saisir, même avec la Conscience. Avec l’intellect, c’est impossible, impossible. Malheureusement, tous ces groupes sont en train d’utiliser maintenant ces enseignements sacrés pour tromper les gens.

Public: D’un autre côté, vous pouvez nous dire au sujet du … les groupes qui disent que les enseignements donnés ici… sont des illusions eux-mêmes, ils ne sont pas réels, que c’est juste pour contrôler les gens, de sorte que… donner l’excuse pour continuer… forniquer, continuer à se mettre en colère, continuer à… plein de fierté, continuer à être envieux, etc.

Instructeur: La ligne de fond avec ces deux cas est magnifiquement résumée dans la conclusion du livre, Le Mariage Parfait. Samaël Aun Weor avait une expérience très émouvante et troublante dans les mondes internes, à travers sa Conscience éveillée.

Je me suis rappelé les salles de cours de certains professeurs de l’occultisme, toujours remplis de milliers de personnes. Je me suis rappelé les temples du monde, rempli de milliers d’êtres humains. Je me suis souvenu des loges qui se disent rosicrucienne avec leurs millions d’affiliés. Néanmoins, ici, maintenant, au milieu d’un temple authentique de la Loge Blanche, quelques-uns qui étaient présents se comptaient sur les doigts d’une main. Ensuite, je comprenais tout. Au début, beaucoup de gens sont venus à nos réunions ésotériques. Au fil du temps, le nombre de personnes qui ont assisté a notablement diminué, et maintenant seulement quelques assoiffés de sagesse et d’amour venaient à nous. Quand je compris cela, je me suis spontanément exclamé: « Les temples, loges et écoles du monde sont toujours remplis avec beaucoup de gens, parce que Satan les a séduits. Cependant, seuls quelques-uns sont ceux qui viennent dans les temples de la vraie sagesse divine. » Voilà comment je parlais, avec une voix qui m’a surpris ; ainsi, quand je parlais, je remarquai que le supérieur du temple hochait la tête en signe d’approbation. Puis il a ajouté: « Ainsi, C’est ainsi, Satan les a séduits. »

Seule une poignée de personnes atteignent véritablement la lumière. Ce n’est pas un certain Satan en dehors de nous, c’est le Satan à l’intérieur de nous qui nous maintient dans les ténèbres. Nous avons tous un milliard de raisons et de justifications pour expliquer pourquoi nous évitons le véritable enseignement.

Tous ces groupes ont de belles, intellectuelles, logiques, des concepts très raisonnables derrière leur point de vue. Si vous vous approchez de l’enseignement logique et raisonnable, vous allez les croire. En effet, les plus dangereux démons travaillent dans le mental. Les forces les plus dangereuses auxquelles nous sommes confrontées en dehors de nous travaillent à travers notre mental, tentant notre mental et obtient de notre propre mental : « Oui, cela a un sens. Pourquoi devrais-je m’embêter avec tout ce genre de choses que la Gnose dit? C’est trop difficile. » Cela se produit parce que notre propre Satan intérieur murmure, répète ce que ces sources extérieures disent. Donc, nous nous disons, « l’ego est une illusion, je vais juste l’oublier. » Cela semble facile. C’est facile. Vous éveillerez votre Conscience de cette façon, je vous le garantis. Si vous évitez votre ego mais que vous transmutez votre énergie sexuelle, vous éveillerez votre Conscience. Vous aurez des expériences et des visions, mais malheureusement, vous entrez aussi dans l’enfer parce que l’ego ne peut pas aller au ciel. Telle est la loi. Aussi belle que soit l’histoire que nous pouvons nous dire, et aussi sublime et attrayante que notre théorie de la religion pourrait être, aucun idolâtre, aucun assassin, aucun impudique, aucun voleur, aucun luxurieux, rien de tout cela ne peut monter dans le royaume supérieur. Nous avons tout cela à l’intérieur. Les Ignorer ne fait pas en sorte que nous nous débarrassons d’eux. Dire qu’il est une illusion ne fait pas en sorte qu’on se débarrasse de celui-ci. Essayez d’être une bonne personne au jour le jour est grand, mais ne permet pas de se débarrasser de l’ego.

Permettez-moi de vous poser une question: si vous réalisez soudainement que vous êtes perdu dans un endroit très confus et dangereux, vous vous dites que la menace de la mort et de la souffrance est juste une illusion? Voulez-vous simplement continuer à avancer, dans l’espoir que, en étant une bonne personne, vous éviterez les dangers qui vous entourent? Pour moi, cela semble fou. Il serait stupide de marcher aveuglément espérant trouver accidentellement notre chemin. Au lieu de cela, nous serions mieux en revenant sur nos pas, de sorte que nous pouvons être sûrs de sortir. En corrigeant nos étapes erronées, nous pouvons trouver notre chemin. Voilà pourquoi nous apprenons à méditer: à Retrospecter nos actions passées et à corriger nos erreurs.

Il n’y a qu’une seule façon de se débarrasser de l’ego, et c’est à l’aide d’un pouvoir qui est supérieur au mental. Ce pouvoir est la Mère Divine, la Kundalini, qui est ici, le Vav, la colonne vertébrale. Voilà où elle travaille, à travers Bereshit, Genèse.

Public: Je suis intéressé par l’élimination de l’ego. Vous faites appel à la Mère Divine pour le faire pour vous. Est-il préférable de le faire lorsque vous êtes dans une sorte d’un état de méditation, ou pouvez-vous le faire sans être dans la méditation?

Instructeur: Votre Mère Divine est toujours avec vous. Si vous maintenez une constante Conscience d’Elle, vous allez sentir cela plus fortement. Elle est toujours avec vous, et si vous transmutez votre énergie et que vous essayez vraiment de travailler sur votre ego, elle vous aide. Si vous ne travaillez pas sur votre ego, que peut-elle faire? Si vous créez plus d’ego et cultivez vos désirs et nourrissez vos peurs et votre orgeuil et votre envie, elle est toujours là, mais elle ne peut pas vous sauver, parce que vous ne voulez pas.

Vous pouvez faire appel à elle tout le temps, et vous devriez, à travers la prière. Que vous l’appeliez dans la méditation ou hors de la méditation, elle ne peut éliminer un ego que vous avez entièrement compris. La raison est que l’ego est animé et renforcé par votre la Conscience, ce qui signifie qu’une partie de votre Âme est à l’intérieur de celui-ci. Lorsque vous avez pleinement compris cet ego, cela signifie que vous vous êtes bien extrait de lui. Lorsque vous avez bien compris, lorsqu’il n’y a aucun moyen que vous puissiez répéter cette erreur parce que vous n’êtes plus en elle, alors elle peut l’éliminer. Et vous pouvez prier pour cela. Vous pouvez le faire pendant que vous êtes debout, ou en train de méditer, ou en train de dormir, cela n’a pas d’importance. Il est déjà mort. Cet ego n’a pas de Conscience en lui. C’est une coquille. Alors Elle peut le tuer. Jusque-là, elle ne peut pas, parce qu’une partie de vous est encore en lui. Elle ne veut pas blesser son enfant.

Public: Pourriez-vous s’il vous plaît expliquer ce qu’est Yaldabaoth (?)…

Instructeur: Je pense que nous y reviendrons dans une autre conférence. Voilà une autre conférence, juste cette question. Rien d’autre?

Public:… connaissance, Daath, est la connaissance intellectuelle ou…

Instructeur: Daath n’est pas la connaissance intellectuelle. Daath est la Gnose, c’est la connaissance consciente. Lorsque vous comprenez votre ego, lorsque vous comprenez que votre colère envers votre parent est mauvaise, et que votre colère vous fait d’être dans la douleur et provoque votre rapport à être dans la douleur, alors vous apprenez à aimer ce parent et à ne pas être en colère avec eux, mais à les aimer, alors vous avez compris cet ego et vous avez acquis Daath, la Gnose. Ensuite, vous n’avez pas besoin de répéter ce ressentiment. Ce qui est là donc est l’amour, pas la colère.

La même chose est vraie pour n’importe quel ego. La luxure, la peur. Disons que vous avez perdu votre emploi. L’argent est en baisse, et vous commencez à avoir très peur. Si vous apprenez à faire ce que vous avez à faire, et à faire confiance à Dieu pour vous aider, et vous continuez à lui faire confiance de sorte que finalement vous ne sentez pas la peur, mais vous commencez à ressentir la foi, la foi consciente, c’est la compréhension. Elle ne peut pas être falsifiée. Vous ne pouvez pas vous lever et dire: « Aujourd’hui, je serai fidèle à Dieu. Je n’aurai pas peur. » Vous pouvez le dire, mais cette peur est toujours là, non? Vous pouvez dire, « Oh, cette peur est une illusion, je ne vais pas y croire. » C’est très bien, mais cela ne dissipe pas la crainte. Ce qui dissipe la crainte est une réelle compréhension de celle-ci, de se pencher sur la peur et dire: « Vous savez quoi, cette peur n’a pas vraiment de sens. Je suis sur le chemin. J’ai mon Être intérieur qui sait ce que j’ai besoin, qui sait que je dois manger et que j’ai besoin d’un endroit pour vivre, et je dois être au chaud. J’ai besoin de ces choses. Il sait cela. Il veut que je fasse le travail, il me les donnera. Pourquoi devrais-je m’inquiéter? Pourquoi devrais-je avoir peur? » Et quand vous sentez sincèrement cela, c’est la compréhension. Ce n’est pas facile. Il n’y a aucune affirmation, il n’y a pas d’ argument intellectuel pour cela.

Voilà comment vous voyez la différence entre Tob et Ra, le bien et le mal. Lorsque vous avez une compréhension réelle d’un ego, la seule façon avec laquelle vous pouvez avoir cela c’est que si vous êtes conscient, si vous êtes centré et assis dans ce trône dans le mental, dans le cerveau, dans le cœur, dans le sexe, le trône de notre propre bonté, Gedulah, Chesed, notre Esprit. Notre Conscience est reliée à cela. Et quand nous avons notre Conscience présente, ici, et forte, cela apporte la compréhension. Et puis nous pouvons voir cet ego, cette peur qui veut que nous devenons identifiés à la peur, que nous soyons inquiets de savoir où nous allons vivre, ou comment nous allons payer pour ceci ou cela, ou comment allons-nous faire, et ce au sujet de toute situation qui nous est troublant.

C’est une question de perception, Ayin en Daath. Quand nous commençons à voir cela, et à l’expérimenter, c’est la Gnose, c’est Daath. Voilà la vraie connaissance. Vous voyez, je parlais de Ayin dans le contexte de la clairvoyance, mais ne pensez pas que la clairvoyance est seulement extra-physique. Chacun de nous est clairvoyant. Chaque image qui scintille dans votre mental est clairvoyance. Chaque mémoire, chaque rêverie, tous les fantasmes, toutes les projections, chaque pensée est liée à la clairvoyance. La clairvoyance, ou la puissance de la vue, est – ce Ayin au milieu de Daath. Donc, c’est selon la façon dont nous voyons à chaque instant que nous percevons ou comprenons. Lorsque la Conscience est présente en nous, nous comptons sur Dieu en nous, nous nous appuyons sur le chemin de Tob, de bonté, afin de voir Ra, l’esprit impur à l’intérieur. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de s’auto-rappeler, de s’auto-observer, de méditer.

Public: Pouvez-vous parler de l’étiquetage, parce qu’il se trouve que beaucoup d’étudiants marquent l’ego… est-ce est la compréhension. C’est ce qui se passe tout le temps dans la méditation… formes de… la compréhension.

Instructeur: Le point clé, la fondation clé ou la base pour la vue juste n’est pas d’avoir d’idée préconçue, pour être vraiment conscient, pour vraiment voir les choses comme elles sont. Vous ne pouvez pas vous attendre à voir quoi que ce soit. Il faut voir ce qui est là. Mais en nous, nous avons un mental qui est plein de projections, plein d’images et de filtres à travers lesquels nous voyons.

Quand vous êtes allé la première fois à l’endroit où vous vivez maintenant, il avait l’air très étrange. Il avait l’air très étrange, mais au fur et à mesure que vous vivez là-bas, vous arrêtez de voir cela. Vous ne voyez même pas cela après un certain temps, parce que ce qui est là est là, mais ce que vous voyez est ce qui est dans votre mental.

C’est la simple raison pourquoi quand vous allez partir, vous ne pouvez pas trouver vos clés, vous ne trouvez pas votre porte-monnaie, parce que vous voyez une image dans votre mental qui ne se rapporte pas à ce qui est réellement là. Vous pensez que vous l’avez laissé sur le comptoir, mais vous l’avez réellement laissé dans l’autre pièce; vous projetez une image qui n’a rien à voir avec la réalité.

Nous le faisons tout le temps. Nous le faisons quand nous rêvons. Nous ne voyons pas la réalité réelle en face de nous. C’est cette Ayin qui voit à travers la Conscience endormie, filtrée à travers des projections dans le mental.

Quand nous apprenons la Gnose, nous faisons la même chose. Nous apprenons l’enseignement, nous construisons toute une série de projections mentales au sujet de cet enseignement et de ce que nous pensons qu’il est. Et donc nous ne voyons plus pour ce qu’il est réellement. Et voilà pourquoi les gens deviennent fanatiques, les gens se fixent, ils deviennent adeptes, mais pas faiseurs. Il y a beaucoup de Gnostiques comme ça, de nombreux Bouddhistes et Chrétiens et Juifs. Ils ont beaucoup de concepts mentaux, mais ils ne voient pas ce qui est réellement là.

Quand nous apprenons à méditer, nous faisons toujours cela. Nous nous observons et nous sentons une émotion discursive, et nous disons: « C’est la colère, » et nous l’étiquetons. Et nous continuons au sujet de notre affaires en pensant que nous l’avons vu pour ce qu’il était, mais réellement tout ce que nous avons fait c’est, nous avons eu peur et nous avons mis une étiquette sur elle et sommes enfuis. Voilà ce qui arrive. Lorsque l’ego est réellement là pour que nous le voyons, nous ne voulons pas le voir car c’est effrayant et c’est inconfortable.

Public:… c’est une forme de méditation qui note l’ego…

Instructeur: C’est la raison pour laquelle la science de la méditation est si incroyablement importante. Lorsque vous développez réellement la capacité à méditer, vous apprendrez à positionner la Conscience d’une manière telle qu’elle ne soit pas distrait par quoi que ce soit, et vous verrez ce qui est là sans ciller, sans détourner les yeux. Cela n’a rien à voir avec les étiquettes, c’est de le voir tel qu’il est.

Cela concerne les étapes de Pratyahara, Dharana et Dhyana en Raja Yoga. Patanjali décrit cela très bien, si vous lisez les Yoga sutras de Patanjali ou vous pouvez lire Vivekananda ou Swami Sivananda ou Samaël. Chacun d’eux expliquent ces étapes très clairement. Ce ne sont pas des étapes intellectuelles, Ce sont des étapes de la perception consciente au sein de laquelle, au moment où vous atteignez Dhyana et pénétrerez le Samadhi, votre Conscience devient capable de voir sans filtres. Voilà ce qu’est le Samadhi. Vous ne voyez pas réellement sans filtres jusqu’à ce que vous pénétrez le Samadhi, jusqu’à ce que vous entrez dans cet état. Les filtres sont l’ego, jusqu’à ce que vous êtes en Samadhi, vous êtes dans l’ego. Alors, quel est le point de l’étiquetage? Un ego ne peut pas étiqueter un ego.

Publique: Mais dans les premières étapes d’un étudiant, il doit étiqueter pour calmer le mental, il n’y a aucun moyen de…

Instructeur: Il y a des techniques que vous pouvez utiliser comme ça, qui utilisent l’étiquetage et c’est très bien. Il n’y a rien de mal à cela. C’est très bien, mais nous parlons d’une tendance psychologique de l’étiquetage, une projection. Quoi qu’il en soit, nous pourrions parler pendant des heures à ce sujet. Il y a beaucoup à parler sur ce sujet.

Public: Quelle est la clairvoyance?

Instructeur: La clairvoyance est juste un mot fantaisiste pour l’imagination. C’est la même chose. La clairvoyance est du Français, cela signifie « vision claire ». Donc, chaque fois que vous utilisez votre imagination, vous utilisez la clairvoyance. Mais nous avons différents types d’imagination, non? La plupart du temps, notre imagination est égoïste. Nous imaginons ce que nous voulons, ce que nous ne voulons pas. Nous rêvons de nos fantasmes ou de nos peurs. Mais en apprenant à diriger l’attention et à cultiver la volonté à travers la Conscience, la volonté à travers l’imagination, nous apprenons la volonté consciente, la clairvoyance consciente, qui une capacité à percevoir, sans filtres de l’ego. Voir avec ce même pouvoir de l’imagination, mais voir ce qui existe réellement. Et c’est le grand pouvoir de l’Ayin dans Daath, c’est de voir la connaissance et d’avoir la compréhension, de voir ce qui est, non pas ce que nous aimerions, mais ce qui est.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Daath, the Doorway to Knowledge (1)