Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Daath, l’Arbre de la Connaissance

La connaissance que nous cherchons à comprendre est symbolisée dans le livre de la Genèse comme un arbre dont le fruit est interdit à Adam et Eve d’en manger.

    «Maintenant, l’Éternel Dieu a pris l’homme, et il l’a placé dans le jardin d’Éden pour le travailler et le garder. Et le Seigneur Dieu a commandé à l’homme, en disant: «De tous les arbres du jardin, tu peux librement manger. Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal tu ne mangeras point, car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement.»-Genèse 2: 15-17

Adam et Eve font l’erreur de se laisser tenter par le fruit de l’Arbre de la Connaissance et à partir de ce moment la souffrance a commencé. Si nous le regardons historiquement, toutes les souffrances que nous avons, la souffrance de la mort, de l’âge, de la maladie, de la douleur, de la douleur émotionnelle, de la douleur spirituelle, ont commencé par cette erreur. Mais nous savons que chaque symbole de la Bible et de toutes les grandes Écritures contient plus d’un sens, et dans la tradition Gnostique, nous allons plus loin que le sens littéral et pénétrons dans les autres niveaux qui sont cachés à ceux qui ne sont pas spécialement éduqués ou initié.

    Les récitals de la loi sont les vêtement de la loi. Malheur à celui qui prend ce vêtement pour la loi elle-même! David avait ceci à l’esprit quand il a dit: Ouvrez mes yeux, afin que je puisse contempler des choses merveilleuses de votre loi (Psaumes 119, 18), c’est-à-dire ce qui est caché sous le manteau de cette loi. Il y a des gens fous qui lorsqu’ils voient un homme couvert de beaux vêtements, ne regardent pas plus loin que le vêtement, et pourtant c’est le corps qui prête de la valeur aux vêtements, et encore plus précieux est l’âme. La loi a aussi son corps. Il y a des commandements qui peuvent être appelés corps de la loi, et les récitals ordinaires qui se mêlent avec eux sont les vêtements qui couvrent le corps. Les simples d’esprit ne prennent garde de rien que les vêtements ou les récitals de la loi, ils ne savent rien d’autre, et ne voient pas ce qui est caché sous ce vêtement. Les bien informés ne pensent pas à l’habillement, mais au corps que couvre l’habillement. Les sages, les serviteurs du roi suprême, ceux qui habitent sur les hauteurs du Sinaï pensent à l’âme seulement, qui est le fondement de tout le reste, et qui est la loi elle-même, et dans les temps à venir ils seront prêts à contempler l’esprit de cet esprit qui respire la loi.» – Zohar, partie III, fol. 152a

daath-web

Dans Bershit / Genèse, l’original Hébreu dit Daath Tob vey Ra, qui signifie «connaissance du bien et du mal», et les lettres Hébraïques dans cette phrase cachent beaucoup de significations importantes.

Ceux d’entre nous qui ont des antécédents dans les religions Juives ou Chrétiennes sont familiers avec l’histoire de l’homme et de la femme dans le jardin primitif qui, disait-on, était là dans l’innocence complète et le bonheur, sans aucune manière de souffrance ou la mort. Il semble que c’est une compréhension assez répandue que si vous avez une histoire au sujet d’un homme nu et d’une femme nue dans un beau jardin, en quelque sorte le sexe doit faire partie de l’image, Il doit y avoir un aspect sexuel. Mais, malheureusement depuis de nombreux siècles, les religions publiques n’ont pas réussi à expliquer le symbolisme sexuel caché dans cette histoire antique. Cela est beaucoup au détriment de ce monde, parce qu’en fait, une compréhension en profondeur de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal est précisément la porte pour sortir de la souffrance. C’est la porte pour retourner à l’Eden. Nous savons que c’est vrai parce que la première lettre de Daath (connaissance) est Daleth, qui, dans la langue Hébraïque symbolise une porte; C’est la porte pour retourner à l’Eden. C’est à travers la connaissance, à travers Daath ou Gnose (Grec pour connaissance), que cette humanité déchue peut revenir à un état de bonheur, un état d’extase ou de bonheur, qui, en Hébreu est Eden. Le mot Eden signifie littéralement bonheur ou plaisir. Cela pointe encore pour nous que le jardin d’Eden et l’histoire de l’Arbre de la Connaissance doit avoir quelque chose à voir avec le sexe. Le nom Eden même signifie plaisir.

La Dualité de la Connaissance

ayin

La deuxième lettre dans ce mot Daath est Ayin, qui, en tant que symbole en lui-même signifie «connaître, expérimenter, voir, percevoir.» Il a deux Iod au sommet de sa forme, qui peut représenter les yeux; pas nécessairement les yeux physiques, mais la manière dont nous percevons, et acquérons l’expérience ou la connaissance.

Comme nous avons parlé dans la conférence précédente, Ayin a une dualité, il a un double potentiel, également représenté dans sa structure en deux parties. Daath, cette porte de la connaissance, peut conduire au bien ou au mal, Tob ou Ra. Ayin symbolise cette dualité, et c’est pourquoi dans la Kabbale  nous savons que Ayin est le chemin soit vers l’iniquité soit vers la pudeur (Chasteté). Ces deux mots en Hébreu commencent par Ayin.

  • Avon: iniquité
  • Anava: pudeur / Chasteté

Le Ayin représente aussi deux chemins. En réalité, il s’agit d’un chemin, mais qui va soit vers le haut soit vers le bas. Ce chemin est sexuel.

  • Avon: Iniquité, le chemin de la fornication, le chemin de la mort, le chemin de Ra [l’esprit impur].
  • Anava: Pudeur ou Chasteté, le chemin de Tob [bonté], le chemin de Gedulah et Geburah.

Le Ayin est le cœur de Daath. Ce sont les deux côtés de Daath.

tav

La troisième lettre est Tav, qui est la dernière lettre de l’alphabet Hébreu, la vingt-deuxième lettre, qui contient tout l’alphabet. Tout le mysticisme de la Kabbale est caché dans le Tav. C’est le sceau de l’alliance, le timbre qui enveloppe tout ensemble, et c’est la raison pour laquelle cette lettre Tav en Kabbale est également dit être double. Ces deux mots se terminent par Tav:

  • Emeth: vérité
  • Maveth: mort

Là encore, la Kabbale cache dans ses lettres mêmes les deux chemin vers lesquels Daath (connaissances) peut nous amener.

Si nous méditons sur ces symboles, nous pouvons facilement arriver à la réalisation qu’il y a deux voies à notre disposition à travers le sexe. Si Daath, la connaissance est sexuelle, alors il y a deux façons de l’utiliser:

  • Tob (bien, pur)
  • Ra (mal, impur)

Nous avons une autre preuve que la connaissance (Daath) ou «connaître» est sexuelle: par l’utilisation du mot connaissance dans la Bible.

    Maintenant, l’homme connaissait sa femme Eve, et elle conçut et enfanta Cain…-Genèse 4: 1

    Et l’ange lui dit: Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu concevras dans tes entrailles, et tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras JÉSUS…

    Alors Marie dit à l’ange: Comment cela sera-t-il, vu que je ne connais pas un homme?-Luc 1: 30-34

La connaissance implique la connaissance sexuelle.

Nous n’étudions pas ceci seulement pour des raisons de théorie ou parce que c’est intéressant. Nous étudions cela parce que nous sommes fatigués de la souffrance. Nous étudions cela parce que nous voulons un changement fondamental dans notre expérience de la vie. Nous voulons un changement fondamental dans notre expérience de la mort. Nous voulons connaître. Nous voulons connaître, Daath. Par conséquent, cette connaissance de Daath est très pratique, et lorsqu’elle est appliquée dans notre vie quotidienne peut rendre de grands changements si nous l’utilisons avec sagesse; Mais nous devons comprendre la différence entre Tob et Ra. Nous devons comprendre le symbolisme d’Adam et Eve dans ce livre, dans ce grand symbole kabbalistique.

Chaque symbole a plusieurs niveaux de signification. Adam et Eve ont une signification littérale liée à l’humanité antique qui a fait une erreur; Adam et Eve ont également une signification physique liée à notre corps physique et sa contrepartie énergétique. Dans ce contexte, Adam représente le cerveau. Adam, notre mental, est tenté par notre Eve intérieure, qui est les organes sexuels. Notre mental est tenté parce qu’il aime le plaisir, et il est tenté par le fruit du sexe (Daath) par Eve (les organes sexuels), qui, à son tour, est tentée par le serpent, Lucifer qui est un symbole de notre propre tentateur intérieur, notre propre Satan intérieur.

tob
ra

Adam et Eve représentent également le mari et la femme. À travers la coopération d’un homme et d’une femme, le retour à l’Eden peut se produire. Pour cela, cependant, nous devons connaître les lois de l’Eden, et comment revenir en harmonie avec ces lois afin que nous puissions retourner à l’Eden. Connaître comment discerner entre Tob et Ra est d’une importance cruciale.
Tob signifie bien ou bonté. Être en harmonie avec les lois de l’Eden c’est suivre Tob. Les trois lettres de Tob (Teth, Vav, et Beth) contiennent cette connaissance. Tob, bien, bonté, se rapporte à notre propre Esprit intérieur, Chesed : amour ou bonté. Chesed est notre Être intérieur, notre Esprit intérieur; Mais malheureusement nous avons été sous l’illusion du serpent et sommes tombés dans le chemin de Ra.
Ra ne signifie pas le mal dans le sens d’un grand méchant comme du cinéma. Ra signifie «l’esprit impur», la pollution: la pollution psychologique, la pollution spirituelle. Il est composé des deux lettres Reish et Ayin. C’est le Ayin négatif de l’iniquité et de la mort. Ra, la pollution, est spécifiquement sexuelle. Plus précisément, Ra se réfère aux crimes sexuels commis dans le temple de Dieu, qui est nous-mêmes.

    «Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas. Ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les homosexuels, ni les sodomites, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les révoltés, ni celui qui commet l’extorsion n’hériteront du royaume de Dieu.»-1 Corinthiens 6: 9-10

Tous ces noms ici sont des egos, des désirs. Les gens ont tendance à lire littéralement ce passage, comme s’il s’agissait d’une indication à l’égard de personnes particulières. Ce que nous ne réalisons pas, c’est que nous tous avons Ra à l’intérieur, cet esprit impur, et nous avons tous ces différents désirs ou tendances latentes dans notre propre esprit. Chacun de nous a les éléments de l’Adultère dans notre propre mental, parce que chacun d’entre nous avons rompu le commandement que Jésus a expliqué magnifiquement dans l’Évangile:

    Vous avez entendu qu’il était dit aux anciens : Tu ne commettras pas d’adultère : Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis l’adultère avec elle dans son cœur.-Matthieu 5: 27-28

Il est explicitement clair que ceci est une forme de d’Adultère, et nous sommes tous coupables, donc nous ne pouvons pas prétendre que d’autres personnes sont adultères alors que nous le sommes. Cet élément est dans notre mental, et la même chose est vraie de la fornication et de l’idolâtrie. Être idolâtre, c’est adorer autre chose que Dieu. Nous n’aimons pas vraiment Dieu; Nous adorons notre fierté, nous adorons notre besoin de sécurité, nous adorons notre personnalité, nous adorons l’argent, nous adorons notre peur, nous adorons nos souvenirs, nos ressentiments. Nous avons beaucoup d’éléments dans notre propre mental que nous idolâtrons, que nous adorons, et ce sont tous à cause de l’influence de Ra, l’esprit impur. Ra est notre propre psyché égoïste.

Tant de religions ne parviennent pas à expliquer pourquoi l’Arbre de la Connaissance est sexuel. Il y a tant de contradictions dans les religions et dans les enseignements de nos théories modernes. Ce que cet enseignement raconte quand nous le regardons dans sa profondeur, c’est qu’au début Dieu a placé un homme et une femme côte à côte dans l’Eden (béatitude). Ce n’est qu’en tombant dans la tentation que l’homme et la femme ont été expulsés de l’Eden, et c’est alors que la mort et la souffrance ont commencé. Cela nous dit qu’il y a une connaissance secrète disponible entre l’homme et la femme-c’est cette connaissance de Daath. Mais, il est très étrange que tant de religions rejettent maintenant l’union de l’homme et de la femme comme un chemin vers Dieu. Depuis des siècles, ils disent qu’une personne doit être seule, être un soi-disant «célibataire». Ce n’est nulle part démontré dans la Bible ou dans aucune religion, sauf lorsque Paul expliquait des choses très subtiles qui sont grandement mal comprises à propos d’être un eunuque. Jésus a parlé de cela, et nous avons discuté longuement de cela dans un cours intitulé Les Sacrements de l’Église Gnostique. Je le signale parce que, pour comprendre ce chemin de Tob, il faut rappeler que le mariage est un sacrement: un acte sacré. Le mariage, l’union de l’homme et de la femme, fait partie des lois divines de la nature. C’est la base de la création; La création se produit à cause de l’union de l’homme et de la femme. Sans cette union, il n’y a pas de création. De même, l’âme ne peut être créée que si un homme et une femme s’unissent. C’est ainsi que Jésus l’a expliqué: que nous devons naître de nouveau.

    Il y eut un homme des Pharisiens, nommé Nicodème, le chef des Juifs. Celui-ci vint à Jésus la nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un maître venu de Dieu; car nul homme ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est pas avec lui.

    Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu.

    Nicodème lui dit: Comment un homme naîtra-t-il alors qu’il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître?

    Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui naît de la chair, est chair; Et ce qui naît de l’Esprit est esprit.-Jean 3: 1-7

brashit-web

C’est la deuxième naissance, qui est le résultat du chemin de Tob. Voilà pourquoi Tob se termine par la lettre Beth. Beth est la deuxième lettre de l’alphabet Hébreu, mais il est aussi la lettre qui commence la Bible:
La Genèse (création) commence par la lettre Beth. C’est la lettre de la Mère Divine, celle qui a l’Immaculée Conception. Cela ne peut se produire qu’entre un homme et une femme. Il n’y a pas d’autre moyen. Il est écrit:

    Le mariage est honorable parmi tous, et le lit sans souillure; Mais les fornicateurs et les adultères Dieu jugera.-Hébreux 13: 4

Cette déclaration illustre très clairement les deux façons d’utiliser les connaissances sexuelles (Daath). En d’autres termes, la Bible dit que le mariage est honorable (Tob) s’il est sans souillure. Mais s’il est souillé, par la fornication, l’adultère, la luxure, par Ra, l’esprit inique qui tente le mental à travers le sexe pour se livrer à manger le fruit, alors Dieu jugera.

Nous devons rappeler que le premier miracle que Jésus a effectué pour démontrer sa maîtrise était lors d’un mariage. Ce n’est pas un accident; Ce n’est pas un hasard. C’est parce que le mariage est sacré, et dans le mariage se trouve le cœur et la racine de son enseignement, qui a malheureusement été excisé hors de la Bible par des gens ignorants, et seulement des éclats de celui-ci restent dans la Bible.

Cet enseignement qu’il donna au mariage, fut de transformer l’eau en vin; Qu’est-ce que le vin? C’est le vin de l’Eucharistie, le sang du Christ: c’est Shamayim, de l’Hébreu pour l’eau ardente qui descend d’en haut. Lorsque cette eau est transformée à travers la transmutation sexuelle, le Christ peut sauver.

    Celui qui a la foi [pisteuō] en moi [Christ], comme l’a dit l’écriture, de son abdomen [koilia] coulera des fleuves d’eau vivante [toute la vie émerge de l’eau sexuelle].-Jean 7:38

Le Christ sauve à travers le feu dans l’eau. Le feu est la force de l’Esprit.

Le Feu Créateur

    Car le Seigneur ton Dieu est un feu consumant…-Deut 4:24

Jésus a enseigné le chemin de notre Père intérieur, aimer notre propre Dieu avec tout notre cœur, notre mental et notre force, avec toute notre âme. Ce Père intérieur est notre propre Ruach Elohim intérieur.

ruach-elohim-web

    Au commencement [Bereishit] de la création des cieux et de la terre par Elohim.

    Or la terre était étonnamment vide, et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu [Ruach Elohim] planait au-dessus de la surface de l’eau.-Genèse 1: 1-2

ruach-elohim-shin-web

Au tout début de la Bible, nous lisons les jours de la Genèse, qui symbolisent la création de l’homme, la création de notre propre être spirituel, la façon dont nous marchons dans l’Initiation. Celui qui plane sur les eaux sexuelles est l’esprit de Elohim: le Ruach Elohim. C’est notre propre Être intérieur. L’Esprit de Elohim est Chesed, bonté, amour, miséricorde, notre Esprit intérieur, notre propre Père intérieur individuel. Chaque personne a son propre Père intérieur, et ce Père intérieur est une particule ou une étincelle du grand Brasier, que nous appelons Dieu. Notre Père intérieur est Dieu. Il est individuel en nous, et chacun de nous a cela à l’intérieur, mais non développé, et la collection d’eux tous est cette grande divinité inconnaissable. C’est ainsi que nous voyons que le polythéisme et le monothéisme sont en fait la même chose. Mais pour arriver à ce point, qui est caché ici lorsque nous analysons Tob et sa relation avec le Ruach Elohim, cet Esprit qui plane sur les eaux, si vous ajoutez les valeurs numériques des lettres Hébreuses du nom Ruach Elohim, le résultat est trois cents. Le nombre trois cents en lettres Hébreuses est Shin. La lettre Shin symbolise le feu.

La lettre Shin est semblable à un trident qui a trois points. On dirait une flamme ou un feu. Il a trois lettres Hébreuses Iod au sommet. Ces trois points sont la trinité:

  1. Kether, Chokmah et Binah
  2. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit
  3. Brahma, Vishnu et Shiva
  4. Le premier, le second et le troisième Logoi qui, dans leur union, sont le Logos Solaire, le Christ Cosmique, le grand brasier (feu), le feu de la vie, le feu de vie.

Quand il descend de ces mondes ineffables d’en haut, se manifeste d’abord comme Esprit, Chesed, Tob, bonté, notre Père intérieur qui est l’Esprit planant sur les eaux prêt à créer. Shin représente ce feu de la divinité. C’est tous ces niveaux en haut liés à Briah et Atziluth. A travers ces mondes célestes de la Kabbale, émerge Daath et de Daath émerge Shin.

Shin est profondément lié à Binah, la troisième Sephirah, qui est le Saint-Esprit. C’est dans ce troisième Sephirah, qui est un trois-en-un. Nous pouvons voir sa structure: trois points dans une forme. Binah est le Saint-Esprit, et l’Esprit Saint apparaît toujours comme un feu, comme un grand brasier.

    Et Iod-Hei-Vav-Hei allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin; Et la nuit dans une colonne de feu, pour leur donner la lumière; Pour aller de jour et de nuit…-Exode 13:21

    Et quand le jour de la Pentecôte était venu, ils [les Apôtres] étaient tous d’un commun accord en un seul endroit. Et tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux (Aleph), et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu (Shin), et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit (Binah)… – Actes 2: 2-4

C’est le Saint-Esprit, le pouvoir créateur et destructeur de Dieu, qui est le feu.

schamayim2

Lorsque cette force se manifeste, elle le fait à travers Daath, l’Eden supérieur, qui en Hébreu est appelé Shamayim.

Shamayim est habituellement traduit par «ciel» dans la Bible, mais littéralement c’est Shin-Mem-Iod-Mem, ce qui signifie «Eaux ardente.»

L’eau ardente est l’Eden supérieur, Daath. Dans la Bible, Dieu sépare les eaux des eaux, la supérieure de l’inférieure.

    Et Dieu dit: Qu’il y ait une étendue au milieu de l’eau [mayim], et qu’il y ait une séparation entre l’eau et l’eau. Et Dieu fit l’étendue, et il sépara l’eau qui était en-dessous de l’étendue et l’eau qui était au-dessus de l’étendue, et c’était ainsi. Et Dieu a appelé l’étendue Ciel [Shamayim]… – Genèse 1: 6-8

Les eaux inférieures (mayim: Mem-Iod-Mem) sont l’Eden inférieur, lié aux organes sexuels. Les eaux supérieures (Shamayim: Shin-Mem-Iod-Mem) sont l’Eden supérieur, lié à Daath et au Saint-Esprit. La différence entre elles est Shin: le feu.

C’est à travers le feu que Dieu crée et détruit.

Telle est le pouvoir de Shin dans la Shamayim, qui est séparée de la Mayim de Yesod, l’Eden inférieur, qui est le sexe. Il y a une relation profonde entre ces deux.

Tout au long de la Bible, nous trouvons des Écritures nous disant que Dieu est feu. Dans le livre de Matthieu, Jean-Baptiste dit: «Il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec le feu qui est dans sa main et il purifiera à fond son plancher et rassemble son blé dans le grenier, il brûlera le foin avec un feu inextinguible.» Dans Luc, il est dit: «Je suis venu pour envoyer le feu sur la Terre.»

    L’œuvre de chaque homme sera manifestée, car le jour la déclarera, parce qu’elle sera révélée par le feu; Et le feu essayera l’œuvre de chaque homme de quelle sorte elle est. Si l’œuvre d’un homme demeure sur lequel il a bâti, il recevra une récompense. Si l’œuvre d’un homme est brûlée, il subira la perte; mais lui-même sera sauvé; mais comme par le feu.-1 Corinthiens 3: 13-17

Daath, la connaissance du bien et du mal, est la connaissance du feu: comment utiliser le feu. Ce feu est sexuel. Ceux qui ont atteint la maturité savent que le feu est sexuel, car il fait bouillir le sang. Lorsque notre feu sexuel est activé, c’est parce que le Shin en haut est en train de remuer les eaux du mayim dans nos organes sexuels. C’est à travers le sexe que nous avons le pouvoir de créer comme des dieux. En effet, dans notre sexe se trouve le Shin, le feu de la création.

Mais, parce que nous avons l’esprit impur vivant dans notre mental, lorsque le feu sexuel fait bouillir notre sang, le tentateur est là dans notre psyché et physiologie appelant cette énergie, nous tentant. La tentation est feu, mais rappelez-vous: la lumière vient du feu. Si nous voulons de la lumière pour notre Conscience, nous la prenons à partir du feu. Lorsque nous vainquons la tentation, nous transformons ce feu en lumière. C’est ce que les enseignements enseignent tous: comment transformer ce feu sexuel en lumière.

esh-fire

En Hébreu, le feu est Esh, qui est orthographié Aleph-Shin.
Shin par lui-même peut représenter le feu, mais en tant que mot feu, nous mettons d’abord le Aleph. Pourquoi? Aleph est la première lettre de l’alphabet Hébreu. Aleph est une lettre sacrée qui représente les sphères supérieures de l’Arbre de Vie. C’est une des lettres mères de la création, et représente l’élément air. Shin représente le feu, et le feu pour brûler, il doit y avoir de l’air. Pour que Dieu puisse créé, Dieu doit d’abord respirer.

    Et Dieu dit: Que la lumière soit! Et il y eut lumière.-Genèse 1: 3

Ce qui est extrêmement curieux et ignoré par des siècles de théologiens, de savants et de débats est ce mot Esh (feu) dans la Bible, et comment il est caché et comment il est beau quand vous voyez la signification. Il y a des centaines d’années, Rabbi Akiba a donné la clé:

    «Si le mari et la femme le méritent, la présence de Dieu demeure au milieu d’eux; S’ils ne le méritent pas, le feu les dévore.»

Le mot Hébreu pour homme est Ish: Aleph-Iod-Shin. Si vous mettez un Iod dans le feu, vous fabriquez un homme.

ish-man

Si vous supprimez le Iod, on se retrouve avec le feu, Esh. Le Iod symbolise le phallus, l’organe sexuel masculin. Il symbolise également un homme ou une personne.

En outre, le mot Hébreu pour la femme est Isha: Aleph-Shin-Hei.

isha-woman

Le Hei en lettres Hébraïques symbolisent le ventre, l’utérus. Si vous enlevez le Hei du mot femme, le feu reste. Ainsi, dans la base même de l’homme et de la femme le feu reste et ce qui les distingue sont les organes sexuels, Iod et Hei. Ces deux lettres sont les deux premières lettres du divin nom de Dieu:

ihvh2

Iod-Hei-Vav-Hei : homme + femme, phallus + utérus: le sexe.

Dans chaque homme il y a le feu; Dans chaque femme il y a le feu. Si l’homme et la femme connaissent la connaissance de Daath, le chemin de Tob, ils peuvent profiter de ce feu, afin de marcher sur le chemin, pour être en harmonie et entrer dans l’Eden. S’ils ne connaissent pas cette connaissance, le feu les brûle. Nous voyons que cela est vrai: le feu du sexe est à la racine de tant de douleur, tant de souffrance, et pourtant nous continuons à croire que nous pouvons nous livrer à nos désirs et continuer à ignorer ces vérités fondamentales.

Si ces deux feux sont réunis dans le chemin de Tob, dans la pureté, ces feux sont unis et transformés et deviennent la base de la création.

    Et le Seigneur Dieu bâtit le côté qu’Il avait pris de l’homme en femme, et Il l’amena à l’homme.

    Et l’homme dit: «Cette fois, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair. Celle-ci sera appelée isha parce que celle-ci a été prise de ish (homme)».

    C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

    Ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, mais ils n’avaient pas honte. – Genèse 2

Lorsque ish et isha deviennent une seule chair, ils peuvent créer comme Dieu. Ils deviennent la base de la Genèse au sein de Bereishit. C’est pourquoi ils n’ont pas honte: ils obéissent à la loi et demeurent dans l’Eden, dans la pure sexualité, sans honte, sans souffrance, ni mort. Mais quand ils sont tentés par le désir, ils sont détruits par le feu, et Ra émerge.

La tradition kabbalistique dit qu’il est impossible de mettre ce feu dehors. Vous ne pouvez pas, parce que le feu est la vie. La vie elle-même est ce feu. Il ne peut pas être éteint. Il doit être maintenu ou détruit: il peut ne pas brûler rapidement, il peut être lent, mais c’est un feu. Cela exige une grande intelligence (Binah) pour le gérer correctement.

Les kabbalistes affirment que si l’on laisse le feu tel qu’il est et ne prend pas le contrôle conscient de celui-ci conformément à la loi divine, il est impossible de le gérer parce qu’il génère le mal (Ra). En d’autres termes, si quelqu’un essaie d’éviter le feu sexuel comme dans le soi-disant célibat, ce feu détruit. Nous en avons beaucoup vu au cours des dernières décennies, témoins de soi-disant célibataires qui deviennent des agresseurs d’enfants et abusent d’autres personnes sexuellement, ou qui deviennent des tyrans. En fait, l’abus du feu sexuel était la racine des horreurs de l’Inquisition Espagnole; Ces soi-disant célibataires étaient incapables d’utiliser leur énergie sexuelle correctement et elle pourrit leur mental, les rendant fanatiques violents. C’est pourquoi ils ont commis tant d’horribles actes de violence.

Ce feu sexuel, s’il n’est pas géré, devient la source de Ra, le mal ou l’esprit impur. Que le feu sexuel soit livré ou réprimé, il devient mauvais. La seule façon d’utiliser ce feu sexuel correctement c’est à travers le chemin de Tob, qui signifie attraper et maintenir ce serpent et le contrôler par la volonté. Ce n’est pas une tâche facile, mais il n’y a pas d’autre moyen.

L’Offrande de Feu

isha-woman-ishe

Dans la Bible, la femme n’a pas été appelée Eve jusqu’à ce qu’après avoir été chassée de l’Eden. Avant l’expulsion de l’Éden, Adam et Eve sont appelés Ish et Isha. Le mot pour femme (Isha) peut effectivement être prononcé d’une autre façon; il y a plusieurs façons de prononcer les mêmes lettres. Si vous dites Aleph-Shin-Hei comme Isha, cela signifie «femme». Si vous dites Aleph-Shin-Hei comme Ishe, cela signifie «offrande de feu.»
Avant que la femme a été tenté par le serpent, elle est appelée Ishe: offrande de feu. Elle n’est pas appelée Eve, elle est appelée offrande de feu. Pourquoi donc?

Rappelez-vous que l’homme et la femme ont une signification littérale, mais aussi une signification psychologique et physiologique. Ces symboles se rapportent à notre corps. Notre Malkuth, notre corps physique, est féminin. Cette sephirah est féminine. La femme représente nos organes sexuels, tandis que l’homme représente notre cerveau. Avant de manger le fruit, la femme est une offrande de feu. En d’autres termes, les organes sexuels retournent l’énergie sexuelle à Dieu. Ils offrent le feu à Dieu. Ils n’abusent pas de l’Arbre de la Connaissance. Ishe signifie offrande de feu. La femme symbolise la transmutation sexuelle: l’harmonie avec la loi, et le respect du fruit de l’Arbre de la Connaissance, le sexe. En d’autres termes, dans le corps d’une personne qui habite dans l’Eden, leur propre Isha est Ishe: leurs propres organes sexuels sont une offrande de feu. Les feux sexuels ne sont pas utilisés par Ra, l’esprit impur, mais par Tob, la bonté, notre Être.

C’est seulement après qu’elle mange le fruit qu’elle reçoit son nom:

    Et l’homme a appelé sa femme Eve, parce qu’elle était la mère de toute vie. – Genèse 3:20

En d’autres termes, ce feu sexuel qui allait auparavant vers l’intérieur et vers le haut pour illuminer l’âme et donner vie à l’Arbre de Vie à l’intérieur, est maintenant en train de descendre vers l’extérieur pour créer physiquement, à l’extérieur. A cause de cela, ils étaient chassés de l’Eden.

Ce secret au sujet du feu est la base du Tantra, et est l’antique base de toutes les religions, qui dans leur cœur sont toutes des religions du feu. Voilà pourquoi le feu a toujours été un aspect important de tout rituel ou offrande: le feu représente la lumière sexuelle qui doit être retourné à Dieu afin qu’il puisse créer à l’intérieur de nous, au lieu de l’extérieur de nous.

En nous, nous avons la Mayim, les eaux sexuelles au sein de notre corps, sur lesquelles plane le Ruach Elohim (qui équivaut à Shin, le feu). Tous les jours, cette Mayim dans notre corps physique reçoit Shin, le feu de Dieu, en tant que feu sexuel. Ce feu excite le sang sexuellement. C’est ainsi que nous avons une pulsion sexuelle. Le feu sexuel est généré chaque jour.

Lorsque l’homme et la femme s’unissent et ne mangent pas le fruit, en d’autres termes, ils se connectent sexuellement et par la volonté maintient les forces sexuelles, les guidant à travers le rappel de Dieu, la prière et l’amour pour l’autre, leur eau et feu se mélangent et forme un élément très combustible appelé Schamayim: les eaux supérieures, les eaux ardentes. En ce moment, le couple a le pouvoir de créer à travers Daath. Mais, ce pouvoir est double: créer à travers Tob ou Ra. S’ils mangent «le fruit de l’arbre,» l’eau est expulsée et le feu est éteint. Ce feu se polarise négativement et devient Ra. S’ils ne mangent pas le fruit, l’eau n’est pas libérée, les énergies sont conservées et sauvegardées et sont retournées vers l’intérieur et vers le haut, le long de la colonne vertébrale, symbolisée par la lettre Vav.

C’est pourquoi le Vav est le caractère central dans le mot Tob. Le Vav symbolise la colonne vertébrale, et c’est à travers la colonne vertébrale que Dieu crée. Vav est utilisé dans une phrase pour dire, «et». Voilà pourquoi, dans la Bible, il est dit:

    Et Dieu dit: «Que la lumière soit », et la lumière fut.

    Et Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres.

    Et Dieu appela la lumière jour et il appela les ténèbres nuit, et ce fut le soir et ce fut le matin, un jour.

    Et Dieu dit: «Qu’il y ait une étendue au milieu de l’eau, et que ce soit une séparation entre l’eau et l’eau.»

Chaque «et» est un Vav : la colonne vertébrale. La Genèse est une explication symbolique de la façon de créer l’homme dans l’Eden: à travers la colonne vertébrale.

En outre, après un rituel en Occident, les gens disent toujours «Amen» pour sceller le rituel. Amen a trois lettres: Aleph-Mem-Nun. En Hébreu, ce mot est appelé El Melech Naaman, qui signifie «Dieu, le roi fidèle» (El pour Aleph, Melech pour Mem, et Naaman pour Nun).

Les gens disent «Amen» comme un sceau ou alliance pour vaincre leur Ra intérieur. Vous dites «Amen» à travers la gorge (Daath) comme un sceau sur Ra, et il devient Amen-Ra, le nom du Logos Solaire dans la tradition Égyptienne. Amen-Ra, où ce RA est transformé et purifié, rendu propre. Amen-Ra représente la façon dont les trois forces font revenir le Ra à un état de pureté.

nun

Dans les lettres Hébraïques de Amen, le Aleph est l’air et le Mem est l’eau. L’Esprit (Aleph) plane sur les eaux (Mem) là dans les Amen. La lettre Nun représente «vie». La lettre Nun symbolise un poisson, le poisson de Jonas, le «Léviathan», le poisson qui est l’antique symbole du Christianisme.

Le Nun est caché dans la graine, le sperme, le semen, l’énergie sexuelle. C’est à travers le Nun, le poisson dans les eaux, le semen, que la vie émerge, et le Nun fait partie de Amen. Ce que nous devons comprendre est que le Nun (qui est aussi la dernière lettre du mot Eden) est cette force de vie qui descend et monte à travers la colonne vertébrale.

Si vous épelez les lettres pour Nun (Nun, Vav, Nun Sophit), ce mot signifie «la lumière supérieure.» C’est la lumière qui émerge du feu de Shin, si nous suivons le chemin de Tob. Donc, vous voyez, il y a beaucoup de correspondances cachées dans ces lettres et ces mots – des significations très profondes, qui demandent beaucoup de Méditation pour être pénétrées.

    «Et un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin» (Gen. ii. 10). Ce fleuve, qui sortait du lieu secret du Très-Haut, ne cesse de fluer sur le monde ou sur le jardin, comme on l’appelle. Ce lieu secret de son origine ou de source est symbolisé par B, la première lettre dans le livre de la Genèse. Elle comprend en elle-même toutes les autres lettres et symbolise aussi le fleuve qui donne la vie à toutes choses. Le lieu secret ressemble à un étroit sentier le plus difficile à découvrir et à emprunter, mais orné de nombreux joyaux inestimables.» – Zohar

Le lieu secret est Daath, le fleuve sort de l’Eden supérieur et flue vers l’Eden inférieur, que nous atteignons à travers le sexe. Eden signifie «bonheur», de sorte que le fleuve représente les eaux du sexe. Ce fleuve crée toute vie et donne la vie à toutes choses, et ce lieu secret est un chemin étroit «la plus difficile à découvrir.»

    Parce que étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie, et il peu sont ceux qui le trouvent. – Matthieu 7:14

daath-body

Cette porte étroite est Daath et est atteint à travers le fleuve qui flue à travers Yesod.

    «De là procède deux grandes forces de vie, indiquées par le mot ha-shamayim (les deux cieux) et utilisées dans l’Écriture pour désigner la source de ce fleuve mystique. Les mots qui suivent après, à savoir., «Veath haaretzs» (et la terre) possèdent un sens mystique, qui implique que le fleuve mystique qui descend du ciel sur la terre apportera avec ses eaux la paix et le salut pour l’humanité, qui sera dans leur réalisation soient les premiers fruits lorsque le ciel et la terre deviennent unis et mélangés ensemble.» – Zohar

Ce passage révèle le sens de nombreux symboles de la Bible et d’autres écritures. La synthèse de cela est que depuis l’Eden flue le fleuve qui apporte la paix et le salut si nous suivons le chemin de Tob: ne pas manger le fruit de l’arbre. Sinon, si ces eaux sont expulsées de notre terre (corps). Si le fruit sexuel est abusé, alors ces eaux qui fluent de la Shamayim vers Mayim en Yesod fluent vers l’extérieur et vers le bas et forment Ra, l’esprit impur, qui, dans l’Arbre de Vie est appelé Klipoth, ou Enfer. En d’autres termes, le fleuve qui émerge de l’Eden devient les fleuves qui fluent en Enfer.

Dante décrit les fleuves en Enfer, et ils sont décrits dans l’Enéide et dans de nombreux autres livres de différentes mythologies. Ces fleuves en Enfer sont les eaux du même fleuve qui émerge de l’Eden. C’est cette eau ardente qui émerge du Ciel, mais lorsqu’elle est mal utilisée crée la fosse de feu de l’Enfer: Ra.

Tout cela est caché dans l’Écriture. Cela ne signifie pas que c’est physique ou littéral, en dehors de nous, ceci est le point clé. C’est tout psychologique. Voilà ce qui arrive quand nous abusons du sexe. Nous pouvons l’observer dans notre propre vie lorsque nous tombons sous la tentation du serpent qui nous tente à travers le sexe. Notre propre Isha intérieure (femme, les organes sexuels), cède à la tentation d’avoir des relations sexuelles en dépit de la loi divine. Cette loi dit «tu ne forniqueras pas. Tu n’adultéreras pas.» Mais, nos désirs (le serpent) tente les organes sexuels (Isha, femme) qui veulent goûter le fruit sexuel (orgasme) et donc elle tente notre cerveau (Ish, l’homme), qui utilise le raisonnement pour justifier son intérêt dans l’accomplissement de son désir. Lorsque nous tombons dans la tentation et que nous commettons cet acte sexuel, l’eau sexuelle qui flue du ciel qui nous donne la vie flue hors de sa place en nous psychologiquement, et ce feu sexuel nous brûle. Ces eaux célestes deviennent les eaux de l’Enfer: les feux de Shin nous brûlent psychologiquement.

Tous ceux qui ont une vie sexuelle active ont connu cette transformation. Comment sent-on cette brûlure? Elle n’est pas physique, elle est psychologique. Quel est le premier signe que nous devrions savoir cela? C’est dans la Bible. Dès que Adam et Eve ont mangé le fruit, qu’est-ce qu’ils sentent?

    «J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’avais peur, parce que je suis nu, je me suis caché.» – Genèse 3:10

Honte. Ils avaient honte. Ils voulaient se cacher. Tous ceux qui ont commis cette erreur ont essayé de le cacher, même de nous-mêmes. Mais certains d’entre nous se cachent dans de drôles de manières. Beaucoup de gens le cachent complètement. Ils ne veulent pas en parler, ils ne veulent pas y penser, ils veulent oublier qu’ils ont fait l’erreur. C’est l’évitement ou la répression. Mais sur le côté opposé du pendule se trouvent ces gens qui se vantent de celle-ci. Ils essaient de cacher leur culpabilité et honte en faisant en sorte que les autres personnes les acceptent, les admirent, les envient. Mais cela est conduit par la culpabilité. C’est une forme de honte qui est extériorisée comme fierté.

L’expulsion de l’Eden se passe en nous tous les jours, et est une erreur que tout le monde fait parce que personne n’est éduqué dans Daath. A cause de cela, la souffrance se multiplie. Pour revenir à l’Eden, pour revenir dans ce bonheur, nous devons contrôler ces feux et transformer notre Isha, nos organes sexuels, en Ishe, une offrande de feu. En d’autres termes, nous avons besoin de prendre ces forces et les redonner à Dieu, laisser Dieu prendre le contrôle de cette partie de notre vie.

Ceci est une autre chose intéressante à propos de notre psychologie: beaucoup de gens sont très spirituels, sauf en ce qui concerne le sexe. Beaucoup de gens aiment Jésus ou Krishna ou Bouddha, mais ne veulent pas penser à Jésus ou Krishna ou Bouddha lorsqu’ils sont dans la chambre à coucher. Pourquoi? Dieu a fait le sexe; pourquoi devrions-nous avoir honte? Nous avons honte du sexe parce que nous savons dans notre cœur que nous en abusons. Lorsque nous apprenons comment respecter l’Arbre de la Connaissance en nous-mêmes, nous apprenons comment conserver ces feux. En d’autres termes, nous arrêtons de forniquer.

Fornication

Si vous regardez dans un livre d’étymologie, la plupart vous diront que la fornication vient d’un vieux mot du XIVe siècle: fornix, qui signifie «Une arche voûtée.» Mais, ce n’est pas la racine réelle, ce n’est pas la racine entière. C’est seulement une branche de celui-ci. La racine réelle de ce mot est Gwere, venant d’une ancienne langue anglo-saxonne. Gwere est la racine de beaucoup de mots communs, tels que «cuisiner, chauffer, brûler.» La Fornication vient de la même racine que le mot fournaise ou four. C’est logique si vous connaissez au sujet de cet enseignement et le rôle du feu.

Quand un couple ou un individu abuse des eaux sexuelles, cette eau ardente et cette eau est expulsée à travers l’orgasme: il en résulte un feu qui brûle, un feu qui nuit. Voilà la fornication : la fournaise, le feu, qui brûle.

Comment savons-nous donc? Telle est la doctrine secrète qui a longtemps été cachée. Mais, il existe de nombreuses preuves de celle-ci dans les Écritures.

    Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché; car sa semence demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. – 1 Jean 3: 9

Quelle est la semence? Le Nun, le poisson, la semence de vie, le germe, le sperme, le semen, l’eau sexuelle. Il ne peut pas pécher parce qu’il est né (à nouveau) de Dieu, grâce à la conservation de la semence sexuelle.

    Un homme de qui il y a une décharge de semen, doit immerger toute sa chair dans l’eau, et il sera impur jusqu’au soir. Et tout vêtement ou tout cuir [objet] qui a le sperme sur lui, doit être immergé dans l’eau, et restera impur jusqu’au soir. Une femme avec laquelle un homme cohabite, dans lequel il y avait [une décharge de] semen, ils doivent s’immerger dans l’eau, et ils resteront impurs jusqu’au soir. – Lévitique 15: 16-18

Malpropreté, impureté, Ra, provient de l’émission sexuelle: l’orgasme.

C’est explicite dans la Bible, et pourtant pendant des siècles les gens évitent ces passages parce qu’ils ne veulent pas faire face à des faits de ce qui est écrit là.

    Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se nie [ses désirs] lui-même, et qu’il prenne sa croix [sexuelle], et qu’il me suive. – Matthieu 16:24

Jésus a dit tous ceux qui cherchent à suivre son chemin doit d’abord se nier. Telle est la négation de nos propres fornicateurs internes, nos adultères, nos idolâtres, notre ego, notre propre Ra. Quand nous faisons cela, nous commençons à prendre le contrôle de ces énergies. Grâce à cela, nous commençons à développer la capacité de marcher dans le feu sans se brûler.

    Alors le roi Nebuchadnezzar était perplexe et se leva à la hâte. Il cria et dit à ses dirigeants, «N’ai-je pas jeté trois hommes dans la fournaise ardente, liés?» Ils répondirent au roi: «Le roi est vrai.»

    Il appela et dit: «Voici, je vois quatre hommes libres qui marchent au milieu du feu, et il n’y a pas de blessure sur eux, et la forme du quatrième est comme [celui d’] un ange.»

    Alors Nebuchadnezzar s’approchait de la porte de la combustion, fournaise ardente. Il cria et dit: «Shadrach, Meshach et Abed-Nego, serviteurs du Dieu Très-Haut! Sortez et venez!» Schadrach, Meshach et Abed-Nego sortirent du milieu du feu. – Daniel 3

C’est un symbole lié à la transmutation.

Dans les temps anciens, les débutants qui étaient introduits dans cette connaissance devaient passer par une période d’abstention sexuelle ou Chasteté. En Sanskrit, cet état est appelé Brahmacharya. C’est une période de préparation au mariage dans lequel l’individu commence à se former pour entrer dans le sacrement de l’union sexuelle. Voilà où nous avons la base de ce fameux célibat. Il y a deux principaux: l’un est avant le mariage, l’autre est après. Dans la Bible, Paul se réfère à ces deux états. Les gens comprennent mal ce qu’il a écrit. Néanmoins, Paul exhortait ses élèves à maintenir leur Chasteté:

   … Que ceux qui ont des femmes soient comme s’ils n’en avaient pas… – I Corinthiens 7:29

Signification: continuer à conserver l’énergie sexuelle, même si l’on entre dans l’acte sexuel.

Jésus déclare très clairement dans la Bible comment être un Eunuque pour Dieu. Néanmoins, si nous sommes célibataires ou mariés, l’enseignement est très clair. Dans la Bible, il est écrit dans Thessaloniciens:

    De plus nous vous supplions, frères, et vous exhortons par le Seigneur Jésus, que vous avez reçu de nous comment vous devez marcher et plaire à Dieu, alors vous seriez abondant de plus en plus. Car vous savez quels commandements nous vous avons donnés par le Seigneur Jésus. Car ceci est la volonté de Dieu, même votre sanctification, que vous devriez vous abstenir de la fornication: Que chacun de vous sache comment posséder son corps dans la sainteté et l’honneur; Pas dans la luxure de la concupiscence, comme font les Païens qui ne connaissent pas Dieu: Que personne ne va au-delà et fraude son frère dans une affaire: parce que le Seigneur est le vengeur de toutes ces choses, comme nous l’avons également dit et attesté. Car Dieu ne nous a pas appelé à l’impureté, mais à la sanctification. Celui donc qui méprise, ne méprise pas l’homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit (sexe). – 1 Thessaloniciens 4: 1-8

En d’autres termes, le sexe vient de Dieu, mais le sexe utilisé dans le droit chemin pour la sanctification.

Alors, comment fonctionne la sexualité correcte? Nous savons que par le fait de manger le fruit défendu à travers l’émission ou l’éjaculation, ces énergies sont jetés hors du corps. Si l’énergie sexuelle est retenue, les feux sont conservés, c’est la base du Taoïsme, Tantra et Daath. Ces traditions nous enseignent à maintenir cette force, à la transmuter, et à l’utiliser. Voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse dit:

    Et à l’ange de l’église de Laodicée écrit; Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu…

    Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu puisses être riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas; et oindre tes yeux de collyre, afin que tu puisses voir. – Apocalypse 3

« Acheter de l’or éprouvé par le feu» c’est d’utiliser ces feux de Shin dans le sexe, pour éliminer les impuretés. C’est ce que vous faites quand vous mettez l’or dans le feu: vous le faites fondre pour enlever toutes les impuretés. C’est l’antique symbole de l’Alchimie : la Chimie de Dieu, qui est d’extraire les impuretés et faire de l’or pur, l’or de l’Esprit, l’or des Corps Solaires, le Mercabah, le char de Dieu.

«pour que tu deviennes riche» c’est d’être riche en Esprit. Lorsque nous avons accumulé l’or de l’Esprit, nous devenons spirituellement riche. L’Esprit est notre propre Père intérieur, avoir cela à l’intérieur, au lieu d’être rempli par le vide spirituel et la douleur que nous avons maintenant.

Le vêtement blanc « pour que tu sois vêtu» c’est l’âme, le vêtement de mariage qui est nécessaire afin d’assister à la fête de l’agneau.

    Et lorsque le roi entra pour voir les convives, et il aperçut là un homme qui n’avait pas un habit de noces: Et il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Et il était sans voix. Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les mains et les pieds, et emmenez-le, et jetez-le dans les ténèbres extérieures, il y aura des pleurs et des grincements de dents.-Matthieu 22

Que ta honte de ta nudité ne paraisse pas. Rappelez-vous la honte et la nudité d’Adam et Eve: en ce moment, nous ne sommes pas vêtus. Nous vivons tous avec cette honte spirituelle quotidiennement. Mais, à travers la transmutation et la bonne utilisation de l’énergie sexuelle, cette honte est enlevée. Alors, il n’y a pas de honte au sujet du sexe. Alors, nous abordons le sexe avec honneur, avec sainteté dans le rappel de Dieu. Alors, nous pouvons se tenir devant quiconque, y compris Dieu, avec honneur et dignité. Nous pouvons retourner à l’Eden, le bonheur spirituel.

«Et oindre tes yeux avec des collyres.» Cela se rapporte à l’histoire de la conférence précédente, où Jésus met la salive de sa bouche mélangée avec le sol sur les yeux de l’aveugle pour le guérir. Cette guérison est liée à la lettre Ayin, la vue, la façon dont nous voyons et connaissons et expérimentons. À travers la transmutation de l’énergie sexuelle, notre vision intérieure est restaurée, notre lien avec Dieu est rétablie.

Rappelez-vous dans la Bible quand l’homme et la femme sont chassés de l’Eden, ils ne peuvent plus voir Dieu; quand nous reviendrons à l’Eden, nous pouvons voir à nouveau Dieu.

Les trois parties de ce passage représentent l’éveil de la Conscience. Voilà comment nous éveillons la Conscience. Voilà comment nous développons l’âme et devenons un véritable être humain.

Le feu qui tente l’or élimine les impuretés. Ceci est représenté dans le livre de la Genèse dans lequel Dieu détruit Sodome et Gomorrhe. Sodome et Gomorrhe étaient deux villes qui étaient célèbres pour leurs crimes sexuels.

    Alors le SEIGNEUR fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant du seigneur…

    Et il [Lot] regarda vers Sodome et Gomorrhe [villes détruites à cause des crimes sexuels], et sur tout le territoire de la plaine, et vit, et voici, la fumée du pays monta comme la fumée d’une fournaise. – Genèse 19:24, 28

Ce sont des villes psychologiques que nous avons à l’intérieur. Ce sont la sphère de Lilith et Nahemah, les deux femmes d’Adam, les esprits féminins tentants qui nous appellent à forniquer et commettre l’adultère. Lot qui était fidèle à Dieu est dit de quitter, et les villes ont été détruites par le feu. Et écoutez, il est dit: et la fumée du pays monta comme la fumée d’une fournaise. De fornication.

Donc, pour résumer ceci nous allons lire ce passage de Corinthiens:

    L’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle sera révélée par le feu; et le feu éprouvera l’œuvre de chacun, de quelle genre est-elle. Si l’œuvre de quelqu’un demeure sur ce qu’il a construit dessus, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il la perdra: mais lui, il sera sauvé; mais comme par le feu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, vous êtes ce temple. – 1 Corinthiens 3: 13-17

Question: Qu’en est-il lorsque Jésus dit que nous devrions être chaud ou froid?

Réponse: Ce passage a plusieurs niveaux de signification. Ils se rapporte à Brahmacharya: le chemin froid et le chemin chaud sont les deux façons de transmuter l’énergie sexuelle: soit en une seule ou en couple. Être tiède c’est de ne rien faire.

Ce passage peut également se rapporter au choix d’un chemin: direct ou en spirale. Être tiède c’est d’être au milieu et non défini. Être tiède c’est d’être dans l’Arcane 6, comme nous: n’allant nulle part. Si on est froid, on choisit le chemin le plus facile. Si on est chaud, on choisit le chemin difficile.

Question: Comment est-ce lié aux Atlantes?

Réponse: L’histoire littérale ou historique de l’homme et de la femme chassés de l’Eden se rapporte à l’époque de la Lémurie, qui était la civilisation précédente à l’Atlantide, et la chute des Lémuriens est symbolisé là. La chute des Atlantes est venue plus tard et est liée à la grande inondation. Pendant l’âge Lémurien, les êtres humains de cette époque étaient tentés et c’est là que tout ce problème a commencé à se désagréger. C’est une longue histoire.

Question… (Inaudible)

Réponse: Il y a beaucoup de connaissances cachées dans ces lettres. C’est très difficile de les diriger, comme je suis sûr que vous l’expérimentez en ce moment, mais si vous êtes patient et avez la fidélité que vous démontrez par vos actions à votre propre Être intérieur, que vous êtes sérieux et engagés et que vous faites votre effort, Il vous guidera.

Il n’est pas nécessaire de mémoriser tout cela. Ce qui est nécessaire c’est de faire le travail. Ce travail est quotidien et à chaque instant. Le feu qui émerge en nous est le feu sexuel, mais c’est aussi un feu psychologique parce que nous manipulons ces forces avec notre volonté.

Il n’est pas tant important d’affirmer à vous-même que vous allez marcher sur ce chemin. Ce qui importe est que à partir du moment où vous prenez les décisions de le faire, en contrôlant votre énergie, en utilisant votre énergie sagement. Nous avons en nous-mêmes tous les éléments dont nous avons besoin pour retourner à l’Eden, que nous soyons célibataire ou en couple.

Nous parlons beaucoup de la coopération sexuelle entre un homme et une femme, et c’est un aspect très important de Daath ; mais une personne qui n’a pas un partenaire peut travailler et peut réaliser de grandes choses, parce que ces forces de l’homme et de la femme, ou Adam et Eve, sont en nous.

Ne pensez pas que parce que vous êtes un célibataire que vous ne pouvez pas commencer à travailler jusqu’à ce que vous soyez mariés. Nous faisons le travail d’instant en instant, peu importe les circonstances, peu importe notre station dans la vie, peu importe nos difficultés ou limitations. Si vous avez un corps physique et que vous avez une Conscience, alors vous pouvez travailler. Ce travail se fait à chaque instant. Il est continuel. Il ne se fait pas seulement quand quelqu’un a des relations sexuelles ou n’a pas des relations sexuelles: il est fait à travers la façon dont nous utilisons notre énergie à travers nos trois cerveaux.

Daath, la porte de la connaissance, est en nous, pas à l’extérieur. Nous choisissons entre ces chemins de Tob et de Ra à travers nos actions à chaque instant, consciemment, et non par intention, non pas en souhaitant, mais par ce que nous faisons. Voilà pourquoi l’Écriture dit que nous sommes mesurés par nos œuvres, que nos œuvre seront rendues manifestes: cela signifie que nos travaux seront introduites dans la lumière du jour. Si nous faisons des choses desquelles  nous avons honte, si nous faisons des choses que nous voulons cacher, nous devrions reconsidérer nos actions. Rien n’est caché à la lumière de Dieu. Par conséquent, faites seulement ce qui est bon (Tob) et vous pouvez retourner à l’Eden.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Le Message du Verseau

La seule explication authentique des mystères Gnostiques cachés dans le célèbre livre de l’Apocalypse.

Le Tarot Éternel

Ensemble de Cartes et de Livres de Tarot

Les Enseignements Secrets de Moïse

Voyez les significations cachées dans les écritures Juives et Chrétiennes.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Daath, the Doorway to Knowledge (2)

Daath, la Porte vers la Connaissance (1)
Daath, La Porte vers la Connaissance (3)