Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Chemin de l’Initiation

Cette conférence se rapporte à ce que Jésus a dit:

« Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes logoi (λόγοι paroles) ne disparaîtrons pas. » – Matthieu 24: 35

Quand les gens lisent ceci, ils supposent que Jésus parle des paroles qu’il parle en ce moment même. Bien sûr, cela se rapporte à ses logoi; mais, en Grec, « Logoi » est pluriel pour « paroles ». Cela se rapporte aux trois forces primaires de la création: le Père, le Fils et le Saint-Esprit dans le Christianisme; Kether-Chokmah-Binah dans la Kabbale, etc. Ce sont les trois aspects du dragon de la sagesse, ou des lions de feu, qui se rapportent aux trois mondes Kabbalistiques, royaumes ou espaces de la Trinité au-dessus du quatrième monde kabbalistique, nommé Assiah, Malkuth, notre physicalité, dans l’Arbre de Vie.

« Les trois espaces du Premier Mystère sont les régions du Demiurge Créateur. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samael Aun Weor

« Demiurge » du Grec dēmiourgos (δημιουργός de ‘ergon’ constructeur; fabricant; créateur de ‘dēmos’ peuple).

Tout passe, mais pas ces trois aspects, car ils sont éternels. Ils sont dans chaque Monade qui réside dans l’Absolu. Les trois espaces extérieurs à l’Absolu sont représentés dans les trois triangles de l’Arbre de Vie, à savoir, Atziluth, Briah et Yetzirah; ce sont les cieux de la Genèse. La terre est Assiah, notre physicalité. De ce point de vue, nous devons comprendre les paroles du Maître Jésus, car le Maître Aberamentho est un Paramarthasattya, un habitant de l’Ain, premier aspect de l’ineffable, de l’Absolu.

Maître Samael déclare dans Tarot et Kabbale :

« Il y a trois aspects remarquables en haut (dans le premier triangle de l’Arbre de Vie): le Père, le Logos et le Saint-Esprit. Dans le monde Oriental, le Saint-Esprit est aussi appelé Maha-Chohan ou Seigneur Shiva.

Malkuth (Assiah) présente trois aspects en corrélation avec les trois précédents, à savoir: le souffle, le sang et l’eau.

Voici le sceau de Salomon (l’étoile à six pointes): » – Samael Aun Weor

Vous pourriez vous demander pourquoi le Maître a appelé le deuxième aspect des Logoi, le « Logos ». En effet, comme le titre de cette conférence le suggère, le royaume de chacun de ces trois aspects est en relation avec les trois triangles de l’Arbre de Vie. Le premier Trimurti est formé par Kether-Chokmah-Binah. C’est le royaume de Kether, le Père, qui est la vérité. En relation avec l’Absolu, Kether est Malkuth.

Le deuxième Trimurti est formé par Chesed, Geburah et Tiphereth. Ainsi, par rapport à Atziluth, Tiphereth est le royaume du Fils, Chokmah, c’est le royaume du Logos. Pourquoi? Parce que Tiphereth תפארת (splendeur) est le royaume du Logos qui se rapporte à cette mystérieuse sephirah appelée Daath, située en-dessous du premier triangle et au-dessus du deuxième triangle de l’Arbre de Vie. Daath – la canopée de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal – est placée exactement au niveau de la gorge d’Adam Kadmon; Daath, l’Eden supérieur, est enraciné dans Yesod, le sexe, l’Eden inférieur, qui est le centre de gravité du troisième Trimurti, formé par Netzach, Hod et Yesod, le royaume du Saint-Esprit, Binah. C’est pourquoi le saint nom de Tiphereth dans Atziluth est: וה ודעת יהוה Eloah Va Daath Iod-Hei-Vav-Hei.

Donc, le Logos – qu’il s’agisse de Kether, de Chokmah ou de Binah, qui forment une seule trinité – peut s’exprimer à travers la gorge de tout initié dûment préparé. C’est pourquoi le deuxième aspect de la trinité est appelé le Logos, le Fils, car le Deuxième Logos dans Tiphereth est connecté à Daath (la gorge) dans la colonne centrale. C’est le résultat des forces sublimées de Yesod, où Kether-Pingala, la colonne de droite unie à Binah-Ida, la colonne de gauche.

Rappelez-vous que Chokmah, le Deuxième Logos, incarné et représenté par Jésus-Christ, disait à travers sa gorge: « Mon père et Moi sommes un. » Le Père est Kether, le premier Logos et dans Briah (le monde de la création), Chokmah devient le fils de Chaiah, qui est Binah, le Saint-Esprit. Ainsi, Daath, la gorge, exprime les trois Logoi, Kether-Chokmah-Binah, à travers la gorge de Jésus.

« Maître Samael a écrit: « À l’aube du grand jour cosmique, le Premier Logos, le Père, a dit au Troisième Logos, le Saint-Esprit: « Vas, fertilise mon épouse, la matière chaotique, la Grande Mère, pour que la vie puisse s’élever, regarde dedans. » C’est ainsi que le Père a parlé et que le Troisième Logos s’est incliné avec révérence à l’aube de l’aurore de la création. »

« Trois Sephiroth de forme se trouvent dans le Pilier de la Sévérité (Binah, Geburah et Hod). Trois Sephiroth d’énergie se trouvent dans le Pilier de la Miséricorde (Chokmah, Chesed et Netzach).

Le pilier de l’équilibre se situe entre ces deux piliers, où se trouvent tous les niveaux distincts de Conscience (Kether, Tiphereth, Yesod et Malkuth). » – Samael Aun Weor

Le Saint-Esprit réconcilie, dans notre Conscience, à travers Yesod, le sexe – la fondation du pilier de l’équilibre – les énergies de la tête (gouvernée par Kether, le Père), qui descendent par le pilier de droite, avec les forces formant de Malkuth, la Mère Marie, qui montent à travers le pilier de gauche.

L’évangile de Jean déclare:

« Au commencement était le (premier) Logos, et le (deuxième) Logos était avec Dieu (Elohim), et le Logos était Dieu (Elohim). La même chose était (Barashyth Bara Elohim בראשית ברא אלהים) au commencement avec Dieu. Toutes les choses ont été faites (Bara ברא) par lui; et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. En lui se trouve (Chaiah) la vie (dans Daath); et la vie (Chaiah dans Yesod) est la lumière des hommes. Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris. » – Jean 1: 1-5

Donc, le royaume du Saint-Esprit est dans le troisième triangle de l’Arbre de Vie. C’est pourquoi, dans le Christianisme, lorsque vous faites le signe de la croix, vous pointez vers les trois royaumes logoiques, dans notre corps physique, Malkuth. Nous disons: « Au nom du Père » et nous pointons vers la tête; « le fils » et nous pointons notre cœur; « et le Saint-Esprit » et nous pointons nos organes sexuels. Ensuite, nous élevons cette force sexuelle au cœur, afin de former la ligne horizontale, complétant ainsi le signe de la croix. Donc, ces trois royaumes se reflètent dans les trois cerveaux que nous avons au sein de Malkuth, notre physicalité, en tant que les trois centres de gravité de nos trois Logoi.

Maître Samaël Aun Weor a toujours déclaré que nous avons trois cerveaux : le cerveau intellectuel, le cerveau émotionnel et le cerveau moteur-instinctif-sexuel. Donc, nous sommes tous – comme le soulignent Maître Samael et d’autres auteurs – des individus à trois cerveaux ou à trois centres. Seuls les individus à trois centres ont la possibilité d’auto-réaliser en eux-même les trois Logoi. Pour cela, nous devons étudier attentivement ces trois Logoi, car ils sont actuellement à l’extérieur de nous; mais nous pouvons les incarner à l’intérieur. Tel est le but de l’Absolu: cristalliser ces trois aspects, les trois Logoi dans chaque individu à trois centres. C’est ce que dit Maître Samael, les Êtres à trois centres et à trois cerveaux appelés « animaux intellectuels » peuvent devenir des êtres humains: tel est le but de l’Ineffable, de l’Absolu. En d’autres termes, nous ne sommes pas des êtres humains, mais nous pouvons le devenir si notre Intime utilise les trois cerveaux, en relation avec ces trois royaumes.

« Rappelez-vous, cher lecteur, que le « Moi », que la personnalité ne reçoit pas d’initiation. L’initiation est l’affaire de l’Intime ; cela a à voir avec la Conscience, avec les choses très délicates de l’Âme. Il ne faut pas parler de ces choses. Aucun véritable Adepte n’utiliserait jamais des phrases telles que « Je suis un Maître de la Loge Blanche », « J’ai tel ou tel degré », « J’ai tellement d’initiations », « J’ai ces pouvoirs », etc. » – Le Mariage Parfait de Samaël Aun Weor

Les trois principaux archétypes sephirotiques du deuxième triangle de l’Arbre de Vie sont mentionnés dans le premier livre de la Bible, Genèse, ils représentent notre Intime, notre Monade. C’est très important pour nous de comprendre, car c’est précisément dans le deuxième triangle que gravite le Christ, le Deuxième Logos. La Genèse appelle notre propre Atman ou Esprit, אברהם Abraham; et notre propre Buddhi ou Âme-Esprit, ou Âme Spirituelle, יצחק Itzahak. Le Maître Samael a déclaré:

« Le Maître est formé par Atman-Buddhi. Atman est l’Intime. Buddhi est l’Âme Divine, c’est-à-dire la Conscience Divine de l’Intime. »

Atman-Buddhi sont précisément ce qui forme la Monade en-haut, mais, une Monade qui est un Maître. Une Monade qui est un Maître est l’union d’Abraham avec Itzahak. Bien sûr, ces archétypes sont dans tout le monde, mais pas unis. Le but de la première initiation des Mystères Majeurs est d’unir Abraham et Itzahak dans le ciel. C’est pourquoi Jésus-Christ a dit:

« L’heure vient et le moment est venu où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité: car le Père cherche ceux qui l’adorent. Dieu est un esprit: et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en esprit et en vérité. La femme lui dit: Je sais que le Messiah vient, qui est appelé Christ: quand il viendra, il nous dira tout.

Jésus lui a dit: Moi qui (à travers Daath, la gorge) te parle est lui. » – Jean 4: 23-26

Il est également écrit:

« Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre. Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface des profondeurs. Et (Abraham) l’Esprit (Ruach) d’Elohim bougea sur la surface des eaux. Et Elohim dit: Que la lumière soit: et la lumière fut. Et Elohim vit que la lumière était bonne. Et Elohim sépara la lumière des ténèbres. Et Elohim appela la lumière Jour et les ténèbres il l’appela Nuit. Et le soir et le matin étaient le premier jour. » – Genèse 1: 1-5

Cette séparation de la lumière et des ténèbres en nous est représentée dans l’histoire biblique du sacrifice d’Itzahak par Abraham.

Maître Samael a déclaré:

« L’Intime est la flamme ardente de Horeb. Conformément à Moïse, l’Intime est le Ruach Elohim (l’Esprit de Dieu) qui a semé les eaux au commencement du monde. Il est le Roi Soleil, notre Divine Monade, l’Altergo de Cicerone. Le Ruach Elohim ou l’Esprit Divin du Seigneur flottant sur les eaux génésiaques du premier instant. »

« Dans la nuit profonde, seules les ténèbres remplissaient toutes les sans limites, car le Père, la Mère (Elohim) et le Fils (le Ruach) étaient une fois de plus un, car le Fils (le Ruach ou Abraham) ne s’était pas encore éveillé pour la nouvelle roue et Son pèlerinage à ce sujet. » – Samael Aun Weor

Shimon Bar Yochai רבן שמעון בר יוחאי a déclaré:

« Ceux-ci (אלה Alah) sont les générations des cieux et de la terre, ‘בהבראם behibaram'(quand ils ont été créés) Genèse 2: 4, mot qui est un anagramme de בהבראם beabraham (par Abraham). La création a été réalisée par la transposition des lettres du mot dissimulant ברא bara dans אבר Abra (mieux dit :בהבראם behibaram’ cache Abba אב Père et אם Am Mère dans « בראה Briah » création), le principe sacré sur lequel le monde a été fondé et continue de subsister. » – Zohar

Manas est le troisième aspect de notre Trimurti, notre Monade. Manas est appelé יעקב Jacob dans la Genèse et se rapporte à la Sephirah Tiphereth. Jacob יעקב est un élément ou un archétype que nous devons développer. Abraham, Itzahak et Jacob forment la Monade. Selon la Bible, ils sont le commencement du voyage archétypal du monde de Briah (création) à Assiah (le monde de la matière et de l’action) par le biais d’initiations Alchimiques, qui commencent par la descente de Chesed-Abraham, notre Esprit, dans Malkuth, Égypte, notre physicalité.

« À la naissance d’Isaac, la justice (Geburah) s’est unie à la miséricorde (Chesed); ces attributs divins, symbolisés par les patriarches Isaac et Abraham, se sont fondus dans la personne de Jacob, leur progéniture; et, par conséquent, il est écrit: « Tu es mon serviteur, oh Israël, dans lequel je serai glorifié (Tiphereth) » (Esaïe 49: 3). » – Zohar

Abraham et le Premier Logos:

« Et יהוה Iod-Havah apparut à Abraham dans les plaines de Mamre (ממ רא qui signifie regardez Mem): et il s’assit à la porte de la tente dans la chaleur du jour; Et il leva les yeux et regarda, et voici, trois (אנשים Enoshim, Kether, Chokmah et Binah humanisés) se tenaient à côté de lui. » – Genèse 18: 1, 2

Si nous inversons les syllabes du mot ממ רא Mamre, comme elles sont écrites en Hébreu – qui sont Mem-Mem-Resh-Aleph – nous voyons alors le mot רא ממ Ra-Mem, qui signifie « voici Mem ». Mem est orthographié avec deux ממ Mems et symbolise l’eau; alors, Mamre nous dit de regarder Mem, les eaux du ciel. Donc, pour que nous puissions comprendre ce que sont les plaines de Mamre, étudions le רא « RA » de ממרא Mamre.

La lettre ר Reish de רא RA représente ראש ‘Rosh’, la tête. C’est Chesed dans le deuxième triangle de l’Arbre de Vie. La lettre Aleph א de רא RA est le « A » d’Abraham, Brahma le créateur; Aleph est le symbole de l’Air, le souffle, le Ruach ou l’Esprit d’Elohim, qui plane sur la surface de ממ Mem (les eaux supérieures et inférieures) de Daath et de Yesod, respectivement. Abraham- Chesed leva les yeux et regarda la Trinité du monde d’Atziluth. Oui, la Sainte Trinité, Kether-Chokmah-Binah veut être (אנש-Enosh, « humanisé ») en chacun de nous à travers Abraham, qui est notre Ruach- Esprit qui plane sur (ים Yam) les eaux créatrices de la Genèse.

Le Zohar explique cela comme suit:

“Alors qu’il était assis à la porte de sa (אהל ohel) tente dans la chaleur du jour” (Genèse 18: 1), son sens ésotérique est le suivant: Quand Abraham était assis à la porte de (אל El, Chesed) sa (אהל ohel) tente ; qui (dans la colonne du milieu de l’Arbre de Vie) est (la tête du système nerveux central), à la porte (de Daath, la gorge, c’est-à-dire) séparant le monde supérieur (monde d’Atziluth-archétypes) et le monde inférieur (de Briah-Création), symbolisé par (les deux Iods dans la forme de) la lettre א Aleph. » – Zohar

Imaginez la forme de la lettre א Aleph : nous voyons deux Iods, un en haut et un en bas, avec la lettre Vav, le רקיע rakia (firmament), au centre, entre eux.

« il a senti la grande chaleur du jour »; c’est-à-dire qu’il a été illuminé mentalement et spirituellement par la lumière divine du (י Iod supérieur du ה Hei de הים Ha’Yam, les eaux de אל El, cachées dans le mot, אלהים Elohim) Premier Logos. » – Zohar

Quand vous imaginez le Iod en-haut, c’est le Nord, selon la Kabbale. Ceci est lié à י Iod dans la glande pinéale, le zénith du Soleil, lorsqu’à Midi il est au plus fort. Ceci se rapporte à l’ascension du י Iod de הים Ha’Yam, les eaux créatrices de Yesod, le royaume du Troisième Logos, Binah, le Saint-Esprit, à travers le Vav, le Fils, le Deuxième Logos, vers le י Iod de la tête, le royaume du Premier Logos.

Itzahak et le Deuxième Logos:

« La lumière (du Hei, du Iod-Hei-Vav-Hei) du Deuxième Logos a été vue par Itzahak (dans Geburah) quand, dans la fraîcheur du soir quand (de Briah-Daath) le soleil (à travers la colonne de gauche) était en train de descendre (de Geburah à Malkuth, le Sud dans la Kabbale, qui est le Coucher du Soleil, qui passe de la colonne de gauche à Malkuth et même à Klipoth), il a prié pour que cette lumière apparaisse, comme il est écrit : « Et Itzahak sortit pour méditer dans le champ (שדה Shaddah ou שדי Shaddai dans Yesod, sexe) le soir » (Genèse 24: 63). C’était alors qu’il a entrevue la contention (dans Yesod, sexe) qui s’élèverait entre Jacob et Esau. » – Zohar

Esau et Jacob, les enfants d’Itzahak:

La Genèse déclare qu’Itzahak, la colonne de gauche, Geburah, a eu deux enfants: Esau et Jacob. Le Zohar déclare qu’Esau était le fils de la colonne de gauche, mais Jacob, le fils de la colonne de droite. Vous pourriez vous demander comment cela pourrait être? Bien, lors de la première initiation des Mystères Majeurs, Itzahak et Abraham deviennent un ; c’est ce que nous appelons la Monade Maître. Tous ceux qui atteignent la première initiation des Mystères Majeurs, leur Monade Intérieure dans le ciel devient un Maître dans le Ciel, parce que l’Âme Divine est unie à l’Esprit, l’Intime.

Donc, quand Itzahak a eu deux enfants, il avait Esau venant de la gauche, venant d’Itzahak-Geburah lui-même et un venant de sa droite, qui est Abraham. Le deuxième fils était Jacob, c’est pourquoi nous disons que Jacob est le fils de la colonne de droite. Mais Jacob représente la colonne du milieu, car il unit Abraham et Itzahak en lui-même. En ce qui concerne les enfants d’Itzahak, à savoir Esau et Jacob, nous lisons dans le livre de la Genèse:

« Et le premier est sorti (אדמוני Adamoni) rouge, partout comme un vêtement velu; et ils appelèrent son nom (עשו Assu) Esau (deעשה-Assiah, notre physicalité). Et après cela, son frère sortit et sa main saisit le talon d’Esau ; et son nom était appelé Jacob; et Isaac était âgé de soixante-deux ans quand Rebekah les enfanta. Et les garçons ont grandi: et Esau était un chasseur rusé, un homme de connaissances (Aish Ida – איש ידע ou Kabbaliste intellectuel); et Jacob (Tiphereth) était un (Alchemiste-Kabbaliste intuitif איש שדה Aish Shadah) homme du champ (שדה Shaddah ou שדי Shaddai dans Yesod, Corps Vital, Linga Sharira), qui (physiquement) demeure dans des (organes génitaux masculins-féminins) tentes (אהלים Ahelim, qui est un anagramme de אלהים Elohim). » – Genèse 25: 25-27

Jacob et le Troisième logos:

« La lumière du Troisième Logos, qui provient (de l’union) des deux autres (colonnes, Jachin et Boaz), était celle vue par Jacob (dans Yesod), comme il est écrit: « Et comme il passait, פנואל Peniel le soleil (qui à travers le Vav) s’est levé sur lui (Tiphereth) et il s’est arrêté sur sa cuisse » (Genèse 32: 30).” – Zohar

Nous comprenons que אדמוני Adamoni dérive du mot אדמה Adamah (sol). Adamah אדמה est Malkuth qui est contrôlé par la lune. C’est pourquoi le travail alchimique sexuel est effectué le soir, sous le contrôle de (מלכות- Malkuth, עשה- Assiah) Esau ou de Ruach Behemoth רוח בהמות, l’âme bestiale en évolution. Ainsi, Esau est l’enfant du désir: Esau porte le karma de la Fornication. En effet, Esau se rapporte au bas du côté gauche de l’Arbre de Vie (le soir) et son destin est la mort physique et la seconde mort, car il fornique, c’est-à-dire qu’il mange le fruit de l’Arbre du Bien et du Mal comme une bête; le royaume d’Esau est אדום Edom (rouge), Malkuth, le royaume des morts. Le lever du soleil, cependant, est sous le contrôle de Jacob, Tiphereth (Ruach Ha’Kadosh הקדוש רוח), la sainte âme dans Tiphereth, issue de la transmutation sexuelle. Jacob tient le talon (pouvoir sexuel) d’Esau, la nuit, et se lève donc après s’être battu contre Esau dans sa propre physicalité, c’est-à-dire le puissant (איש Aish) feu de Geburah dans Yesod-Malkuth, comme il est écrit alchimiquement:

« Et Elohim dit: Qu’il y ait un firmament dans (Tiphereth) au milieu des eaux (les deux Mems), et qu’il divise les eaux (de Daath) des eaux (de Yesod). Et Elohim fit (Jacob dans Tiphereth) le firmament, et sépara les eaux qui étaient sous le firmament (Yesod) des eaux qui étaient au-dessus du firmament (Daath): et il en fut ainsi. Et Elohim appela le firmament Ciel (de Tiphereth). Et le soir (Esau) et le matin (Jacob) furent le deuxième jour (Deuxième Initiation des Mystères Majeurs). » – Genèse 1: 6: 8

En d’autres termes:

« Et Jacob fut laissé seul; et y luttèrent avec un (איש) homme jusqu’au lever du jour. Et quand il vit qu’il ne dominait pas contre lui, il toucha le creux de sa cuisse (Hod); et le creux de la cuisse de Jacob se rompit quand il lutta avec lui.

Et il dit: Laisse-moi partir, car le jour se lève. Et il dit: Je ne te laisserai pas partir, si tu ne me bénis pas. Et il lui dit: Quel est ton nom? Et il a dit, Jacob.

Et il dit: Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël : car comme un prince, tu as le pouvoir avec Elohim (Gibor) et avec (le נ Nun, le spermatozoïde de אש Ash, le feu à l’intérieur de) אנש Enosh (le pouvoir de Yesod, dans l’Alchimie), et a prévalu. » – Genèse 32: 24-28

Rappelez-vous, ce sont des histoires Kabbalistiques et Alchimiques de la Bible qui expliquent comment Jacob-Israël est né; il est né après Esau. Esau a émergé en premier du ventre de Rebekah, et Jacob tenait le talon d’Esau. Ainsi, Esau a tiré Jacob hors de Malkuth… Il y a beaucoup d’histoires à ce sujet dans d’autres religions.

Comme le talon d’Achille, le talon d’Esau symbolise le pouvoir sexuel du désir dans nos pieds, qui est le symbole de Malkuth, le pouvoir sexuel ou droit de naissance que nous avons tous dans notre physicalité, qui est féminine; comme il est écrit:

« Et je mettrai l’inimitié entre toi et la femme (Rebekah), et entre ta graine et sa graine (droit de naissance); elle te blessera la tête et tu lui blesseras le talon. » Genèse 3: 15

Maintenant, en ce qui nous concerne, les êtres à trois centres, à trois cerveaux ou « animaux intellectuels », appelés à tort êtres humains, notre centre de gravité se trouve dans le troisième triangle de l’Arbre de Vie, à savoir Netzach, Hod et Yesod.

Rappelez-vous que nous avons dit que nous avons trois cerveaux et que ces trois forces dans Malkuth, selon la mythologie Nordique, sont appelées Loge, Logi venant de Halogi (flamme haute). Voyez-vous le mot Logos ici? Ils ont la même racine, parce que Logi, Loki est l’ombre des trois Logoi que nous avons, qui est appelé en Hébreu Satan, l’adversaire, le prince de ce monde de Malkuth. Et où avons-nous ces trois ombres? Dans Netzach, Hod et Yesod : le troisième triangle, en-bas. Ce troisième triangle, Netzach-Hod-Yesod, se rapporte aux corps protoplasmiques lunaires que les minéraux, les plantes, les animaux et nous avons, en tant que Ruach et Nephesh. Ce sont les corps qui évoluent et qui sont les enfants de la force de Geburah. La force de la Sephirah Geburah est ce feu qui descend dans Malkuth. Nous disons toujours que Malkuth est un dédoublement de Geburah, que nous portons dans notre peau, en tant que sang, les forces de notre physicalité.

Les corps protoplasmiques sont ce que nous portons à l’intérieur en tant que désirs mentaux, émotionnels et sexuels. Dans les évangiles Chrétiens, on les appelle Judas, Pilate et Caïphe; les trois traîtres du Christ, le Deuxième Logos. Ce sont Korah, Dathan et Abiram, les trois traîtres du Kabbaliste Intuitif Moïse- Tiphereth.

C’est ce que la Kabbale appelle le Ruach et Nephesh. Maître Samael affirme que le Ruach est le mental émotionnel et intellectuel que nous avons ; et, Nephesh est la puissance sexuelle, qui est maintenant la dégénérescence sexuelle que nous avons. Ainsi, lorsque nous disons Nephesh et Ruach, nous désignons directement les corps protoplasmiques lunaires de tout le monde. Et, bien sûr, ils sortent de la force de Geburah dans Malkuth, notre physicalité. Dans la Kabbale, il est toujours dit que le désir vient de la colonne de gauche.

Comme le dit la Bible, nous devons nous battre contre les éléments qui sont, dans notre cas, des éléments animaux, Ruach et Nephesh, afin de créer un nouveau Ruach et un nouveau Nephesh. Le symbolisme d’être né comme Jacob, en tenant le talon d’Esau, nous enseigne que pour créer Jacob à l’intérieur – qui est le père des archétypes d’Israël, dans notre physicalité – et pour les développer, nous devons tirer parti de la force sexuelle d’Esau, dont parle la Bible, est né un homme au corps velu, aux cheveux roux, et que son habitude, sa coutume, était de chasser. C’est précisément le symbole de ce que nous avons à l’intérieur. Nous avons cela à l’intérieur, mais nous devons aspirer l’énergie d’Esau pour que notre Jacob naisse de Rebekah à Minkha (prière de l’après-midi) pendant l’Alchimie sexuelle.

Rebekah symbolise la Mère Divine, Mère Nature, qui peut donner naissance à Esau, un Kabbaliste intellectuel ou à Jacob, un Kabbaliste intuitif, s’ils savent tirer parti de leur propre Esau, représenté par leur propre physicalité et les corps protoplasmiques. Esau est dans Nephesh Behemoth et Ruach Behemoth dans le cœur et Ruach Behemoth dans la tête. Ce Ruach ou corps protoplasmique lié au mental est également lié au mental émotionnel, et c’est ce que la bible a appelé: Esau, un homme de connaissance (Aish Ida – איש ידע ou Kabbaliste intellectuel).

Au début, les forces de Behemoth de gauche doivent être transmutées et doivent être équilibrées avec les forces de droite au moyen de la croix, à l’intérieur de nous. Cela signifie renier les forces bestiales de la gauche et affirmer les forces de la droite pour entrer dans la chemin du milieu, le chemin de l’initiation.

C’est pourquoi Jésus a dit à ses disciples:

« Si quelqu’un voudrais venir après moi, qu’il se renie lui-même et prenne son ‘σταυρός stauros’ quotidien et me suive. Car quiconque voudrait sauver sa lψυχή-psychē la perdra, mais quiconque perd sa lψυχή-psychē pour moi la trouvera. Car que va-t-il profiter à un homme s’il gagne le monde entier et perd sa lψυχή-psychē? Ou que donnerait un homme en échange de sa lψυχή-psychē? » – Matthieu 16: 24-26

C’est une déclaration à laquelle nous revenons toujours, et que Maître Samaël explique très clairement: dans cette déclaration de Maître Jésus, « qu’il se renie lui-même, prenne sa croix et me suive », sont les trois facteurs de la révolution de la Conscience que nous devons effectuer. Cela se rapporte à nous: la première déclaration, « qu’il se renie lui-même », pointe vers son royaume, le royaume du Fils, qui est dans nos émotions, Hod. C’est pourquoi nous avons placé le Trimurti du troisième triangle (Netzach, Hod et Yesod) dans la colonne du milieu. C’est ainsi que nous devons voir ce Trimurti en nous-mêmes, car c’est ici que tout le monde commence: dans Netzach, nous avons Pilate, dans Hod nous avons Caïphe et dans Yesod nous avons Judas.

« Se renier soi-même », tel est le premier commandement. Rappelez-vous que lorsque quelqu’un nous accuse, en disant: « Vous l’avez fait! » Nous nous pointons toujours immédiatement avec l’index sur notre cœur et disons: « Qui moi? Non. Je ne l’ai pas fait. » Ou, « Oui, je l’ai fait. » De toute façon, nous pointons toujours notre cœur; jamais notre tête, ni notre sexe. C’est parce que c’est dans notre cœur que nous sentons où nous sommes. Mais, ce que nous sommes, c’est Ruach Behemoth, l’ego bestial lui-même, le corps protoplasmique, en relation avec nos émotions, nos sentiments, ce que nous ressentons.

« Prenne sa stauros », est la façon dont il est écrit en Grec; ‘σταυρός stauros’ est traduit en Français par croix. Certaines personnes disent que stauros signifie « bâton ». En Espagnol, on dit « estaca ». C’est vrai, c’est une poutre verticale. Mais souvenez-vous que cette poutre verticale est insérée dans la Terre et que la Terre est féminine et qu’elle symbolise l’horizontale. C’est pourquoi Pierre, l’Apôtre, a été crucifié à l’envers; afin de souligner que Pierre (qui est le Seigneur de la glande pinéale) doit contrôler la Terre, qui est la ligne horizontale, à travers la Stauros ou la colonne vertébrale. Mais personne ne peut contrôler la ‘σταυρός stauros’, la colonne vertébrale, s’il – dans ce cas, l’homme – n’insère pas son phallus dans la Terre, qui est l’utérus féminin, la ligne horizontale féminine. De même, la femme, doit recevoir la verticale, car elle est horizontale, et ces deux, en union, forment la croix vers laquelle nous pointons toujours.

Donc, Jésus a été crucifié sur la croix; mais celui qui pointe plus directement vers la Magie Sexuelle est Pierre, parce qu’il a été crucifié à l’envers, pour illustrer cela, lisons la déclaration Gnostique suivante à propos de la croix:

« Ton pied, comme une lance, est cloué au sol pour que tu puisses le racheter, pour que tu puisses aider dans ton impulsion volontaire, toutes les entités qui habitent sous la terre, dans les régions inférieures du monde et qui, à travers de multiples ‘incarnations’ peuvent atteindre la Divinité pour être réunies éternellement en toi. »

Maintenant, le mot « psyché » en Grec signifie âme. Mais, le mot psyché est traduit de manière à ce que les personnes qui ne connaissent pas l’Alchimie sexuelle et qui lisent littéralement puissent comprendre. Cela parle de la psyché, qui dans ce cas est une véritable âme, qui est Neshamah – ou, plus clairement, dirons-nous, c’est l’embryon de Neshamah, que nous avons tous à l’intérieur. Cet embryon peut se développer si nous nous renions d’abord; si nous prenons, chaque jour, la ‘σταυρός stauros’, notre croix, de cette manière, afin de transmuter l’énergie sexuelle; et ensuite « me suive ».

« Me suive », c’est faire la volonté de Dieu, car c’est le Deuxième Logos. Le Deuxième Logos fait toujours la volonté de Dieu, puisqu’il est la Sainte Négation. Renier qui? Renier le diable, l’ego, Satan que nous portons à l’intérieur. C’est tout le chemin: se renier soi-même. Ce n’est pas de s’affirmer en tant que personnalités, ce serait stupide. C’est ce que font les gens ; ils affirment leur orgueil mystique et leur vanité mystique et leur personnalité. Nous devons renier notre ego. Si nous ne le renions pas, nous continuerons d’être ce que nous sommes: Esau, un animal très velu, rougeâtre, doté d’un intellect, un Kabbaliste intellectuel… et non un être humain. Se renier, c’est entrer dans l’initiation. Voici comment la Bible l’explique.

Jésus, en se référant à ces trois aspects négatifs de nous-mêmes, à savoir ces trois aspects négatifs de Netzach, Hod et Yesod, que nous avons à l’intérieur, a dit:

« Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, en disant:

Ce peuple s’approche de moi avec sa bouche et m’honore avec ses lèvres; mais leur cœur est loin de moi. Mais en vain ils me vénèrent, enseignant comme doctrines les commandements des hommes.

Et il appela la multitude et leur dit: Écoutez et comprenez:

Ce n’est pas ce qui va dans la bouche qui souille un homme; mais ce qui sort de la bouche »

Rappelez-vous que le Deuxième Logos contrôle Daath, la gorge. Et c’est ce qui souille Esau, un homme de (Gnose) connaissance (Aish Ida – איש ידע ou Kabbaliste intellectuel). Alors ses disciples s’approchèrent pour lui dire: Ne sais-tu pas que les Pharisiens ont été offensés après avoir entendu cette parole?

« Mais il répondit et dit: Toute plante que mon Père céleste n’a pas planté sera déracinée. Laissez-les tranquilles: ils sont des aveugles guident d’aveugle. Et si l’aveugle conduit l’aveugle, les deux tomberont dans le fossé.

Alors Pierre répondit et lui dit: Déclare-nous cette parabole. »

Pourquoi Pierre demande-t-il de déclarer cette parabole? Parce que Pierre est dans la glande pinéale. Il demande au Christ d’expliquer cela davantage, de jeter plus de lumière sur ce sujet.

« Et Jésus dit: Êtes-vous aussi sans compréhension? »

Rappelez-vous: Binah, compréhension, est l’atome du Saint-Esprit qui se trouve également dans la glande pinéale.

« Ne comprenez-vous pas encore que tout ce qui entre par la bouche va dans le ventre et est jeté aux toilettes? »

Mais les choses qui sortent de la bouche sortent du cœur; et ils souillent l’homme.

Du cœur sortent de mauvaises pensées, des meurtres, des adultères, des fornications, des vols, des faux témoignages, des blasphèmes: ce sont les choses qui souillent un homme; mais manger avec des mains non lavées ne souille pas un homme.” – Matthieu 15: 7-20

Comprenez-vous cela? Les appétits, à savoir les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoins, les blasphèmes, etc., sur lesquels Jésus pointe, sont des appétits d’animaux, de Klipoth, le fond du côté gauche. Pendant que nous nourrissons la gauche, que nous jurions que nous croyons en Dieu, que nous aimons Dieu, si nous ne nous renions pas nous-mêmes, nous sommes, comme le dit Jésus, des « hypocrites » qui ne font que parler, mais n’agissent pas. Cela se rapporte à la colonne de gauche.

Passons maintenant à Pistis Sophia pour voir comment le Maître Samael explique cela; les trois aspects que nous expliquons – Netzach-Hod-Yesod, dans chacun de nous – qui est le triangle le plus bas, lié aux animaux.

Maître Samael a écrit:

« Le terrestre, le grand à triple-pouvoir Entêté a sa propre intellection. Il est facile de confondre la lumière de cette intellection avec la Lumière qui provient du Trésor de la Lumière.

De plus, cette intellection pense même qu’elle est très capable de voler la lumière du Grand Trésor et donc façonne pour elle-même la lumière-Aeons ou Génies. Ainsi, séquentiellement, il hallucine d’atteindre le pouvoir qui lui permet d’atteindre la Lumière des lumières, qui est à la Hauteur des hauteurs.

Par conséquent, nous devons faire une distinction claire entre Sophia et le raisonnement subjectif du mammifère intellectuel, appelé erronément être humain.

Mieux vaut penser au raisonnement objectif. Cependant, pour cela, nous devons connaître les trois mentals existants.

Le premier est le Mental Sensuel.

La second est le Mental Intermédiaire.

Le troisième est le Mental Intérieur.

Le premier mental élabore ses concepts avec son contenu, à l’aide des données obtenues avec les sens perceptifs sensoriels externes. Par conséquent, il ne peut rien savoir de Ce qui est la Réalité.

Le second mental est le dépôt des croyances religieuses.

Le troisième mental fonctionne seulement avec les données de la Conscience éveillée.

Le levain des Sadducéens matérialistes et incrédules est au premier mental.

Le levain des Pharisiens hypocrites, qui ne travaillent pas sur eux-mêmes, est dans le second mental.

Dans le troisième mental se trouve Sophia, la Sagesse Divine, qui est basée sur l’expérience directe et vivante de Ce qui n’appartient pas au temps.

Jésus, le grand Kabir, nous avertit en disant: « Prenez garde et gardez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens. »

Les doctrines matérialistes des Sadducéens tournent toujours à l’intérieur de leur cercle vicieux, qui est leur perception sensorielle externe. Par conséquent, ils ne peuvent rien savoir de ce qui est la Réalité, de Ce qui est au-delà du temps.

De toute évidence, la Vérité est au-delà du corps, des affections et du mental.

Les Sadducéens fanatiques, matérialistes et incrédules naissent dans le temps et se perdent dans le temps. Ils ne connaissent pas la Réalité.

Les Pharisiens hypocrites croient, mais ils ne connaissent rien de Ce qui est au-delà du temps.

Seule Pistis Sophia connaît par expérience mystique directe. Cependant, elle est seulement liée aux Mental Intérieur.

La véritable expérience de Ce qui est la Vérité n’est possible qu’avec Pistis Sophia.

Néanmoins, l’ouverture du Mental Intérieur et l’avènement de Sophia ne sont possibles qu’en éveillant la Conscience. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

L’éveil de la Conscience se fait par étapes, c’est progressif. C’est ainsi que nous expérimentons, à différents niveaux, à travers l’Arbre de Vie, ce qui est la vérité. C’est un processus d’éveil. Rappelez-vous que lors de la conférence précédente, nous avons mentionné que Jésus avait dit: « Recherchez la vérité et la vérité vous rendra libre ». Cette vérité est le processus de l’éveil de la Conscience. Nous commençons avec 3% de Conscience éveillée, et petit à petit, nous gagnons de plus en plus, conformément à notre reniement de nous-mêmes, à la prise quotidienne de notre croix et à notre suite du Seigneur.

Maître Samael a également déclaré:

« Au nom de la vérité, nous devons affirmer qu’en synthèse, nous avons trois mentals.

Le premier que nous pouvons et devons appeler le Mental Sensuel.

Le second nous le baptiserons avec le nom de Mental Intermédiaire.

La troisième nous l’appellerons le Mental Intérieur. »

Les trois mentals sont à l’intérieur. Les deux premiers – les mentals sensuel et émotionnel – se rapportent au Ruach. Mais le Mental Intérieur est différent. C’est quelque chose que nous devons créer, en éveillant la Conscience et en travaillant avec l’Alchimie sexuelle, afin de créer le Corps Mental Solaire.

« Incontestablement, le Mental Sensuel développe ses concepts de base via des perceptions sensorielles externes. Le Mental Intermédiaire est différent. Il n’a aucune connaissance directe de ce qui est réel; il se limite à la croyance et c’est tout. On trouve dans le Mental Intermédiaire des croyances religieuses, des dogmes incassables, etc.

Le Mental Intérieur est fondamental pour l’expérience directe de la vérité. Sans aucun doute, le Mental Intérieur crée ses concepts de base avec des informations fournies par la Conscience superlative de l’Être. Indiscutablement, la Conscience peut vivre et expérimenter la réalité. Sans aucun doute, la Conscience connaît la vérité. »

C’est pourquoi nous méditons toujours. À travers la Méditation, si nous le pratiquons quotidiennement – souvenez-vous que le pain quotidien du sage est la Méditation – nous pouvons expérimenter, à différents niveaux, la vérité. Et cela nous donne la foi, une foi très forte.

« Cependant, pour se manifester, la Conscience a besoin d’un médiateur, d’un instrument d’action, et c’est en soi le Mental Intérieur. »

C’est le Corps Mental Solaire. Nous devons ensuite exprimer de nombreuses choses que nous devons exprimer, avec notre gorge (le Logos) ou dans un livre écrit. C’est pourquoi nous insistons toujours sur le fait que pour être un bon instructeur, nous devons méditer, expérimenter ; et, sur la base de ces expériences conscientes, nous avons alors de la force lorsque nous parlons, car nous ne parlons pas de ce que nous lisons, mais de ce que nous avons expérimenté directement, avec l’âme, la Conscience.

« La Conscience connaît directement la réalité de chaque phénomène naturel et peut la manifester à travers le Mental Intérieur. Ouvrir ce Mental Intérieur serait une bonne chose à faire pour nous soustraire du monde du doute et de l’ignorance. Cela signifie que c’est seulement en ouvrant le Mental Intérieur que va naître une foi authentique à l’intérieur de l’être humain. » – Samael Aun Weor

Mais, nous devons nous battre contre Esau, parce que chez les hommes il est un chasseur; il aime les femmes ou, si Esau est chez une femme, elle aime les hommes et elle aime chasser pour manger. Et tous deux sont des enfants d’Itzahak (Geburah).

Dans le premier repentir, écrit dans la Pistis Sophia, Maître Jésus a appelé ces trois aspects dont nous parlons – le Ruach Behemoth dans le mental, le Ruach Behemoth dans le cœur et le Nephesh Behemoth dans les organes sexuels – le « grand triple-pouvoir (mental, désir et sexe). » Maître Samael citant Maître Jésus a dit:

« Le grand triple-pouvoir (mental, désir et sexe), en dégénérescence complète, n’a rien à voir avec les degrés de raisonnement objectif de l’Être. »

« Le pouvoir-lumière à face de lion, qui est le triple pouvoir inférieur: mental, désir et dégénérescence sexuelle, n’a rien à voir avec Ce qui est au-delà du corps, des affections et du mental; Ce qui est la Vérité.

Les grandes émanations de Barbelo (l’Absolu Solaire, d’où émerge la Trinité), la demeure de la Lumière, ne peuvent jamais être comprises par la lumière intellectuelle (seulement par la Conscience).

La Lumière Incréée est aussi distincte de l’intellect que l’eau de l’huile.

Lorsque l’initié se laisse tomber, il ne peut plus profiter des émanations de Barbelo. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samaël Aun Weor

Donc, répétons ce que Maître Samael dit à propos du Ruach:

« C’est l’âme émotionnelle pensante qui est insérée dans les corps lunaires du désir (les corps protoplasmiques lunaires). » – Samael Aun Weor

Le livre de Job déclare:

« Voici maintenant (l’âme des bêtes, נפש בהמות Nephesh) Behemoth (le mot Behemoth signifie « bêtes » parce que nous sommes nombreux à l’intérieur. Mais, l’âme est Nephesh Behemoth), que j’ai fait avec toi (ceci pointe à nous) ; il mange de l’herbe comme un bœuf. Et maintenant, sa vigueur est dans ses reins et sa force dans le nombril de son ventre. » – Job 40: 15, 16

C’est ici, dans le ventre, que nous avons tous nos désirs: de notre ventre montent nos désirs à notre tête. Où nous pensons toujours: « Qu’est-ce qu’on va manger après cette conférence? »

Maintenant, quand, à travers l’initiation, nous atteignons Tiphereth, qui est précisément le moment où nous créons Moïse, le Corps Causal, l’autre triangle s’ouvre à nous. En effet, משה Moïse, Tiphereth naît tout en bas du deuxième triangle. Lorsque nous atteignons ce niveau, nous devons placer la deuxième Trimurti sur nos trois cerveaux. C’est ce qu’est la volonté, un Bodhisattva : le résultat de la transmutation sexuelle dans le pilier du centre, à savoir, Ruach Ha’Kadosh רוח הקדוש, la sainte âme, Tiphereth ; Neshamah נשמה l’Âme Spirituelle, Geburah ; et Chesed le רוח אלהים Ruach Elohim.

Vous souvenez-vous du commandement donné aux êtres humains dans l’Eden? « Mais de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. » – Genèse 2:17 Ceci est égal au sixième commandement qui se rapporte au sixième sephirah Tiphereth, « Tu ne forniqueras pas. » C’est aussi un commandement donné à ceux qui veulent atteindre le niveau d’être humain, ou qui sont déjà au niveau de Tiphereth : ne mangez pas du fruit de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal comme les bêtes, comme Behemoth, un commandement alchimique 100% sexuel.

Dans La Voix du Silence de Madame Blavatsky, est écrit:

« Sachez que le Bodhisattva qui change la libération pour la Renonciation enfile les misères de la « vie secrète », est appelé « trois fois Honoré », ô candidat pour le malheur tout au long des cycles. Le chemin est un, Disciple, mais à la fin, double.

Ses étapes sont marquées par quatre et sept portails. À une extrémité, félicité immédiate et à l’autre, félicité différée. Les deux méritent la récompense: le choix est à toi. » – La Voix du Silence

Lorsque l’âme atteint le niveau de Tiphereth, la colonne centrale de l’Arbre de Vie s’ouvre de cette manière. Tiphereth, Geburah et Chesed. Un gardien du Nirvana vient et demande à l’âme: quel chemin vas-tu suivre? Si vous voulez vous perfectionner davantage, vous devez prendre le direct. Sinon, vous entrez dans le Nirvana et vous vous perfectionnez petit à petit, petit à petit, par le chemin en spirale.

Beaucoup de gens à qui j’ai parlé, dans beaucoup de conférences que j’ai données auparavant, disent des choses comme: « Je pense que je suis du Chemin Direct ». Et je réponds: « Vous pensez ça? » Bien, rappelez-vous que le Ruach Behemoth, Esau, n’entre pas dans le Chemin Direct. C’est celui qui crée Moïse, le Corps Causal… il ne s’agit pas de penser. C’est pourquoi, Maître Samael, lorsqu’il entra dans la 5ème initiation des Mystères Majeurs, écrivit:

Une Aventure Suprasensible, dans le Nirvana, la 6ème dimension, avec son Corps Causal :

« Question: « Par lequel de ces deux chemins allez-vous continuer maintenant? »

Réponse: « Laissez-moi y penser. »

Question: « N’y réfléchissez pas, répondez immédiatement, définissez vous »

Vous voyez? Ce n’est pas une question de penser.

Réponse: « Je suivrai le Chemin Direct qui conduit à l’Absolu. »

Question: « Mais que dites-vous? Ne vous rendez-vous pas compte que ce chemin est extrêmement douloureux?

Réponse: j’ai répété: « J’irai à l’Absolu! »

Question: « Comment vous est-il arrivé d’entrer par là? Ne comprenez-vous pas comment vous allez souffrir? Qu’est-ce qui se passe avec vous, monsieur?

Réponse: « J’irai à l’Absolu. »

« Bien, vous êtes prévenu! » (Ce sont les derniers mots du Gardien, après quoi il se retira solennellement). » – Les Trois Montagnes par Samaël Aun Weor

Ce gardien apparaît à chaque initié. Mais, quand il dit à Maître Samael, « Ne comprenez-vous pas comment vous allez souffrir? » C’est parce que la souffrance sera l’essentiel dans son parcours direct. Mais le gardien du Nirvana dit toujours une chose différente à chaque initié, qui est toujours liée à son propre karma. Ce n’est pas que l’avertissement soit toujours le même: le gardien voit votre karma et vous avertit en vous disant: « Oh, vous allez sur le Chemin Direct. Bien, ceci et ceci et cela », conformément à leur karma… Et quand ce karma est en train de s’accomplir, l’initié dans le monde physique dira: « Oh oui, je me souviens que le gardien m’a averti de cela. »

Le Maître dit que le Chemin Direct est très douloureux, mais cette souffrance est relative au niveau de l’initié. Maître Samaël était un Dhyâni Bodhisattva tombé ; ainsi, il a beaucoup souffert. Mais, il a fait le travail: il a ressuscité.

Rappelez-vous que Tiphereth descend dans Yesod, afin de développer sa volonté, afin de lever les serpents de lumière, afin d’incarner Geburah (son Âme Divine), et plus tard, Chesed (son propre Esprit). C’est facile à dire… mais pas à faire. Le Bodhisattva qui suivra ce chemin combattra beaucoup dans le monde physique. Ils doivent se renier à nouveau, mais à un niveau supérieur; ils doivent reprendre la croix et suivre leur Dieu Intérieur qui, dans ce cas, est Chesed.

Il est donc très important de comprendre pour pouvoir savoir où nous en sommes.

Dans la Bible, lorsque Jésus a terminé avec le deuxième triangle, il entre enfin dans le premier triangle – et, comme vous pouvez le constater, nous avons placé sur l’Arbre de Vie, les trois Logoi dans leurs royaumes respectifs: Kether, le royaume de la tête ; Chokmah, le royaume du cœur; et Binah, le royaume du sexe. Sainte Affirmation, Kether ; Sainte Négationt, Chokmah ; Sainte Réconciliation, Binah, parce que le Saint-Esprit réconcilie les deux colonnes.

Donc, Binah est dans Yesod sur l’Arbre de Vie ; c’est son royaume. Mais Binah est aussi dans le premier triangle. C’est pourquoi nous disons toujours que si l’initié incarne enfin Chesed et effectue tous les degrés qu’il doit accomplir, ici dans le deuxième triangle, il devient alors un Nirmanakaya, incarné dans le corps. Pour qu’un Nirmanakaya naisse dans la physicalité de tout initié, cet initié doit mourir physiquement, car c’est la dernière étape: il doit mourir à tous les niveaux de son Être, et la dernière étape est la mort physique.

Au cours du processus pour atteindre ce niveau, le Nirmanakaya est à l’intérieur, mais n’est pas incarné dans le corps. Pour que ce Nirmanakaya soit incarné physiquement dans le corps, il faut créer un nouveau corps physique. Par conséquent, ce corps que les initiés ont utilisé, pour tout le chemin, doit mourir physiquement. C’est pourquoi Jésus est mort, Bouddha est mort, Moïse est mort… tous les initiés meurent physiquement à la fin, car ils doivent ressusciter avec un corps pur et chaste qui n’est pas l’enfant de la Fornication. Ce corps que nous avons est l’enfant de la Fornication.

C’est pourquoi, lorsque l’initié ressuscité entre dans la Troisième Montagne, il entre par le pilier central, avec Binah, en tant que Nirmanakaya. Et, dans Binah, il doit se développer sexuellement dans un autre niveau supérieur, qui n’est pas lié au troisième triangle, mais au premier. Ensuite, ils entrent dans Chokmah et deviennent un Sambhogakaya; ensuite dans Kether, pour devenir un Dharmakaya; c’est la Troisième Montagne. Et, plus loin encore, dans l’Ain Soph Aur, et même au-delà, dans l’autre aspect de l’Absolu. Mais, ils commencent la Montagne de l’Ascension en tant que Nirmanakayas. C’est pourquoi Maître Jésus dit:

« Quand ils furent donc réunis (en tant que Neshamoth Chayim נשמת חיים – âmes vivantes), ils lui demandèrent, en disant: Seigneur, veux-tu maintenant restaurer le royaume d’Israël?

Et il leur dit: Ce n’est pas à vous de connaître les époques ou les saisons que le Père a mises entre ses mains.

Mais vous recevrez le pouvoir après que (Chaiah חיה) le Saint-Esprit soit venu sur vous: »

Cela se produit après la résurrection. C’est alors que Maître Jésus a dit: « Mais vous recevrez le pouvoir, après que (Chaiah חיה) le Saint-Esprit (qui est Binah) soit venu sur vous. »

« Et vous serez mes témoins à la fois dans Jérusalem, et dans toute la Judée, et dans Samarie et jusqu’aux confins de la terre.

Et quand il eut dit ces choses, pendant qu’ils le voyaient, il fut pris; et un nuage le reçu hors de leur vue.

Et tandis qu’ils regardaient les yeux vers le ciel lorsqu’il montait, voici, deux hommes se tenaient près d’eux, vêtus de blanc; qui a également dit, hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder au ciel? Ce même Jésus, qui est enlevé de vous au ciel, viendra de la même manière que vous l’avez vu aller au ciel.

Puis ils revinrent à Jérusalem à partir de la montagne appelée Olivetti (Tiphereth, le Mont des Oliviers), qui part de Jérusalem le jour du sabbath. » – Actes 1: 6-12

Le voyage de ce jour de Sabbath se rapporte au Sabbath, qui est Saturne, la mort. Donc, pour y aller, vous devez mourir complètement et incarner le Saint-Esprit, puis entrer dans la Troisième Montagne, Binah.

C’est-à-dire, en synthèse, en relation avec les trois royaumes avec lesquels nous travaillons toujours. Nous devons travailler avec ces trois triangles, mais nous devons nous situer dans le triangle dans lequel nous nous trouvons, afin de faire notre travail, afin de ne pas créer de confusion.

Se renier dans le bas du troisième triangle, c’est renier Esau, qui est « velu et rougeâtre »: c’est cet animal que nous avons à l’intérieur, physiquement et dans les corps protoplasmiques. Comment pouvons-nous nous renier? Nous commençons à nous renier, comme l’explique Maître Samael, d’instant en instant. C’est comme ça qu’on arrête de nourrir l’ego. Je me souviens d’une expérience que j’ai eu dans les plans internes, liée à cela. J’étais désespérée parce que je voulais savoir comment mourir en moi-même, comment annihiler mon ego, parce que j’ai découvert que j’avais un fort Esau à l’intérieur de moi. Mais je prenais toute la force de mon Esau pour que mon Jacob naisse. Mais, je voulais savoir comment annihiler cet Esau après en avoir pris toute la force. Je ne le voulais plus en moi. Alors, je méditais là-dessus et puis j’ai eu une expérience avec le Maître Samaël Aun Weor.

J’étais au bord d’une montagne et il descendait de la montagne. Je me suis dit, « Oh, il descend vers moi; c’est gentil. Je vais lui demander ce que je dois faire pour annihiler cet ego, parce que je sais que c’est le chemin: se renier. » Sans que je dise un mot au Maître, il me dit: « Là, dans mon livre, Psychologie Révolutionnaire, j’ai écrit toutes les étapes dont vous avez besoin pour annihiler l’ego! » Et je me suis dit: « Je vais étudier ça. » Il savait ce que j’allais demander avant que je ne le demande.

Étudiez le livre: voilà le guide. Après avoir écrit ce livre, il a écrit la Grande Rébellion et, dans ce livre, il a décrit tous les éléments que nous devons connaître. Dans ce livre, il dit que nous devons nous diviser en deux: observateur et observé, d’instant en instant. Cela signifie que nous ne devons pas être dans le passé, ni dans le futur, nous devons être dans le présent. Il explique cela dans d’autres livres: les Gnostiques s’observent, mais ils ne se souviennent pas d’eux-mêmes. Qu’est-ce que se souvenir de nous? C’est se souvenir de notre véritable Être. Notre véritable Être est celui qui est, dans le présent.

Dieu n’a pas de forme, même si dans les plans internes, votre Dieu peut prendre une forme pour pouvoir parler avec vous. Mais, si vous vivez dans le présent, en vous souvenant toujours de Dieu, vous vous observez de ce point de vue-là… nous n’avons que 3% de Conscience, nous sommes faibles.

Quand j’étais au Mexique, je discutais physiquement avec le Maître Samael, je lui ai demandé: « Maître, que pouvons-nous faire pour vraiment nous renier? Parce qu’il y a beaucoup de bestialité à l’intérieur, du cœur? » Il a dit, bien, enseignez à vos étudiants à utiliser le Logos, car se renier est le chemin du Logos et que le Logos travaille à travers Daath. Dites-leur, à tout instant de la journée, de pratiquer le mantra Om Tat Sat Om! Cela fortifie le présent, votre Être, dans votre Conscience. Et, de ce point de vue, observez votre négativité. »

Quand vous travaillez, quand vous marchez dans les rues, quand vous êtes avec votre famille, à tout moment, vous devez vous observer. C’est ce que se renier.

Cela ne signifie pas qu’en faisant cela, nous mourons ou, mieux, annihilons l’ego – l’ego n’est annihilé que lorsque nous le comprenons. C’est pourquoi, lors d’une session que nous avons eue avec le Maître en Troisième Chambre, il a pointé chacun de nous en demandant: « Sur quel ego vas-tu méditer aujourd’hui? » Et un étudiant hésitait, et Maître Samael disait: « Pourquoi hésites-tu? Pourquoi doutes-tu… tu dois savoir sur quoi tu vas méditer, ou es-tu endormi pendant la journée? Pendant la journée, tu dois te rappeler de toi-même, de ton Être, et t’observer toi-même, son aspect négatif, de sorte que lorsque tu entre dans la Méditation tu sais déjà quel est l’élément sur lequel tu vas méditer. Ou, tu dors, tu ne fais pas le travail? Nous devons nous souvenir de moment en moment, d’instant en instant. »

Puis il demanda: « Et toi? » Pointant vers moi. Et, j’ai dit: « Bien, Maître, je veux annihiler mon ego de colère, car c’est ce que j’ai observé hier. » Il a dit: « Quoi? Alors, tu ne t’es pas relaxé dans ton fauteuil, ni dans ton lit, en te concentrant sur cette colère hier? » Et j’ai dit: « Non, Maître, je l’ai gardé pour aujourd’hui, afin de pouvoir le méditer avec vous. » Et il a dit: « Alors, tu es drôle, hein? Quel est l’ego qui a été blessé en toi, pour que cette colère sorte de l’intérieur? » « Ma fierté; quelqu’un a blessé ma fierté et la colère est venue. » « Ok, alors, tu sais. Médite sur cette colère, et ensuite, médite et comprend ta fierté. C’est le processus. Après avoir compris ta colère et ta fierté de cette manière, alors tu demande l’annihilation à ta Mère Divine. »

Si vous demandez l’annihilation au moment où vous êtes dans une crise de colère, et que vous dites: « Mère, s’il te plaît, annihile cette colère », elle ne le fera pas, car vous ne l’avez pas compris. Mais, vous devez savoir de quel ego il s’agit pour pouvoir l’attraper et pouvoir ensuite méditer sur lui plus tard. C’est ainsi que vous vous reniez, de moment en moment, d’instant en instant.

De nombreux Gnostiques interprètent cela de manière erronée et demandent l’annihilation au moment où un ego apparaît, sans méditer sur lui, sans le comprendre. C’est absurde. Comment allez-vous obtenir la vérité de cet élément qu’est la Conscience, à l’intérieur de l’ego, si vous ne le comprenez pas dans la Méditation? C’est impossible. Même si vous demandez à la Mère Divine des millions de fois pendant la journée, elle ne le fera pas, car vous ne l’avez pas compris.

Être ici et maintenant, s’auto-observer pendant la journée, est indispensable. C’est pourquoi Maître Samael a dit qu’à la fin de la journée, ou lorsque vous allez méditer, effectuez une rétrospection. Si vous étiez alerte, comme un gardien en temps de guerre, s’auto-observant et se rappelant de votre Être, de votre Dieu, de toute évidence, vous aurez beaucoup d’événements sur lesquels méditer. Quand vous avez une crise de colère, quand vous avez une crise de convoitise, quand vous étiez paresseux, quand vous avez faim avec gloutonnerie, etc. etc. si vous vous auto-observez, vous aurez du matériel pour la Méditation. Alors, après avoir effectué cette rétrospection, vous devez vous demander lequel de ces événements a le plus besoin de compréhension. Si vous essayez de comprendre tous les événements d’une journée, vous ne comprendrez rien, car il y en a trop. Nous devons nous concentrer sur une, la plus urgente, pour la comprendre en profondeur.

Rappelez-vous: chaque ego, chaque défaut ou vice s’exprime à travers les trois cerveaux, à travers les trois royaumes – ils ont leur propre mental, leurs propres sentiments et leurs propres actions qui se manifestent à la vitesse de chacun des cinq centres.

Donc, lorsque nous sommes assis, en méditant et en comprenant cela, nous devons créer une séparation en nous-mêmes en observant ces défauts, qui consistent à « se renier soi-même ». C’est la première étape pour pénétrer intérieurement dans le cœur. Si nous voulons capter nos défauts liés au cerveau moteur-instinctif-sexuel, c’est très difficile, car ce cerveau est très rapide. Vous ne pouvez pas attraper ces défauts avec seulement 3% de Conscience libre. C’est pourquoi Maître Samael a dit:

« Beaucoup reçoivent nos enseignements ésotériques, mais s’ils continuent à penser comme avant, comme ils le faisaient il y a vingt ans, à quoi s’attendent-ils? Ils perdent leur temps… Nous devons changer notre façon de penser. Nous devons éliminer nos émotions négatives, car ces émotions négatives empêchent un véritable changement radical à l’intérieur… Au nom de la vérité, nous affirmerons que s’il y a un endroit où nous devrions commencer à travailler sur nous-mêmes, cela doit se faire en relation à notre mental et à nos sentiments. » Sinon, nous développerons la volonté de manière erronée, comme l’a dit Maître Samaël: « Évidemment, cela reviendrait à commencer par un fakirisme absurde ».

« Une fois que l’on a changé sa façon de penser, de ressentir et d’agir, on est parfaitement prêt à commencer à travailler sur les mystères du sexe. Nous commettrions une grave erreur si nous permettions aux personnes de commencer à travailler immédiatement dans la Neuvième Sphère sans même connaître le corps de la doctrine. Ce serait absurde, car les personnes qui n’ont pas changé leur façon de penser, qui continuent leur façon de penser, qui conservent leurs mêmes habitudes (mentales), celles qui ont le même sentiment, qui sont victimes d’émotions négatives, ne peuvent comprendre les mystères du sexe sans se détruire dans le processus. Alors, pourquoi ne souligne-t-on pas qu’il faut d’abord apprendre la science (de l’Alchimie) pour entrer ensuite dans la Neuvième Sphère pour travailler? Philippus Theophrastus Bombast de Hohenheim, Aureolus Paracelsus, avait raison en cela. Commençons alors par changer notre façon de penser et de ressentir. » – Samael Aun Weor

Ainsi, la première étape sur le chemin consiste à étudier la doctrine, à étudier la Gnose. C’est pourquoi Maître Samael a écrit de nombreux livres pour que nous puissions étudier la doctrine. Nous devons changer notre façon de penser, d’abord en intégrant les enseignements dans notre mental, même si ce mental est Ruach Behemoth, Esau. Mais il ne faut pas faire d’Esau, un fanatique. Pour cela, nous avons besoin de notre mental pour comprendre la doctrine à travers la Méditation. Et si notre Esau devient un Pharisien fanatique, nous devons lui couper la tête. Alors, annihilons notre Pharisien intérieur.

Donc, nous devons étudier la doctrine, mais cela ne veut pas dire que, simplement parce que nous mémorisons tous les livres du Maître, cela suffit pour nous envoyer à l’Absolu… non. Nous pouvons mémoriser tous les livres dans notre tête et devenir une grande bibliothèque ambulante, mais si nous ne faisons pas le travail alchimique, nous sommes perdus.

« Nous devons soumettre chaque écriture étudiée à une Méditation en profondeur au moyen de la relaxation du corps et du mental. Ainsi, dans cet état, nous devons essayer de saisir sa signification profonde. Ce système permettra peu à peu à l’enseignement de passer du centre intellectuel au centre émotionnel, et plus tard à la Conscience. Lorsque nous y parviendrons, la doctrine se manifestera naturellement en nous et ce qui est encore mieux ne sera jamais oublié. » – Samael aun Weor

Ainsi, la première étape consiste à comprendre la doctrine dans notre mental et dans notre cœur. La façon dont nous la comprenons est toujours à travers la Méditation, car chaque livre du Maître Samael contient deux choses: la Kabbale et l’Alchimie. Dans chaque livre du Maître, nous trouvons la Kabbale (l’Arbre de Vie) et l’Alchimie (l’Arbre du Bien et du Mal), à différents niveaux. C’est pourquoi il a écrit beaucoup de livres. Nous lisons et comprenons les livres en fonction de notre niveau de compréhension. Quel est votre niveau de compréhension? Écoutez, il y a 49 niveaux de compréhension, l’intellect n’est que le premier niveau, vous devez découvrir les autres niveaux à travers la Méditation.

Dans cette conférence que nous avons eue avec le Maître, un étudiant a dit au Maître: « Maître, pouvez-vous m’aider à comprendre mon ego? » Le Maître a dit: « Bien, c’est un travail que vous devez faire. Si je comprends votre ego, le bénéfice sera pour moi, pas pour vous, car cette compréhension entrera dans ma Conscience. Vous devez comprendre votre ego, et votre Mère Divine doit l’annihiler. »

Nous devons avoir la doctrine dans nos mentals, nous devons étudier la doctrine. Et, après avoir changé notre façon de penser, nous travaillons avec notre centre émotionnel, qui est le centre dans lequel nous nous sentons. Dans cette région de Hod, nous avons l’estime de soi, l’amour de soi, la haine, la colère et tout cela est facile à observer en nous-mêmes. Il y a d’autres egos très cachés dans les centres instinctif ou sexuel que nous ne sommes pas capables de voir lorsqu’ils émergent, et ils prennent en charge les trois cerveaux de notre machine. Mais, il est facile de les attraper depuis le centre émotionnel, je parle par expérience quand je dis cela c’est parce que je vois comment les défauts apparaissent, et comment mon défaut émerge de mon centre émotionnel, et comment ensuite ils reprennent possession de mes trois cerveaux. Ainsi, j’observe comment ils commencent à utiliser mon cerveau intellectuel puis mon cerveau moteur-instinctif-sexuel. Nous devons donc nous observer d’abord, d’instant en instant.

C’est pourquoi, pendant la journée, nous devons travailler de manière éveillée. Être éveillé signifie mettre en activité les 3% de Conscience que nous avons. Ainsi, en travaillant de cette manière, notre pourcentage de Conscience libre augmente, alors en conséquence, nous nous auto-observons mieux.

Maître Samael dit qu’au début, vous vous souvenez de vous-même, vous vous auto-observez, et tout à coup, quelque chose se produit et deux heures plus tard, nous réalisons que notre Conscience s’est endormie. Ne vous inquiétez pas, à ce moment-là, votre Être vous pousse de l’intérieur, vous pousse, en disant: « Et moi? Tu m’as oublié pendant 2 heures? » Alors, vous recommencez à faire des efforts, et vous commencez à vous observer, à vous souvenir de vous-même, puis trois heures s’écoulent et la même chose se reproduit. C’est normal, malheureusement.

Au début, Maître Samael a dit que nous devions faire de super efforts, nous obliger à faire cet effort, pour qu’à la fin, après de nombreuses années, le rappel de notre Être devienne instinctif; une activité de votre centre instinctif, où vous vous souvenez de vous-même, comme vous le faites instinctivement, sans avoir besoin d’aide. Par exemple, lorsque vous apprenez une autre langue, vous commencez avec l’intellect, et c’est très lent. Mais, lorsque cette langue est profondément ancrée dans votre instinct, vous pouvez la parler sans problème. Lorsque vous avez deux langues ou plus, vous devez en être plus conscient. Mais c’est parce que vous apprenez votre langue que vous parlez depuis votre enfance et que le premier cerveau développé est le cerveau moteur-instinctif-sexuel; de 0 à 7 ans. À partir de 7-14 ans, vous développez l’intellect, et ainsi vous comprenez ce que vous parlez. Ensuite, de 14 à 21 ans, vous comprenez la langue que vous parlez dans notre cœur. C’est ainsi que nous parlons mécaniquement, à travers le centre instinctif.

En lien avec la doctrine, nous devons faire la même chose, faire l’effort afin de placer cet effort dans le centre instinctif, pour le rendre routinier à l’intérieur de nous. Ainsi, nous aurons toujours du matériel pour la Méditation. Nous devons avoir du matériel sur lequel méditer. Nous devons observer nos trois cerveaux, mais qui doit observer ces trois cerveaux? La Conscience, avec le mantra Om Tat Sat Om… C’est ainsi que vous aimez votre Dieu de tout votre mental, de tout votre cœur et de toute votre force, et votre prochain comme vous-même. Ce « Aimer votre prochain » commence avec votre épouse, et puis les autres.

En fonction de notre comportement intérieur, nous agissons à l’extérieur: comprenez-vous cela? Ce sont les étapes. Lorsque vous êtes assis et que vous effectuez votre rétrospection, vous vous concentrez et observez tous les ego liés à l’événement que vous souhaitez comprendre. Les plus forts d’abord, puis vous analysez d’où ils viennent. Habituellement, les egos apparaissent toujours par paires. Par exemple, fierté et colère sont très étroitement liées, ou estime de soi et colère, voire haine. Mais vous devez l’observer, surtout quand vous êtes avec votre famille, quand vous êtes avec vos amis, quand vous jouez, parce qu’ils vous donneront de la matière pour que vous puissiez vous connaître. Suivez-vous cela? Comprenez-vous cela? L’évangile de Luc déclare:

« Et lorsqu’il lui fut demander par les Pharisiens, quand le royaume de Dieu devait venir, il leur répondit et leur dit: Le royaume de Dieu ne vient pas avec observation. Ils ne diront pas non plus, voici! ou, voilà! Car voici, le royaume de Dieu est à l’intérieur de vous. » – Luc 17: 20, 21

Posez des questions pour améliorer votre compréhension.

Public: En ce qui concerne la Mère Divine, beaucoup de gens prient parce qu’ils ont l’impression de trop souffrir et qu’ils ne veulent pas autant souffrir. Et parfois, ils recevront une consolation, la Mère Divine aura pitié de nous, nous permettra d’avoir de l’expérience, ou quelque chose du genre. Mais, ce n’est pas la même chose que détruire l’ego?

Instructeur: Exactement, ce n’est pas la même chose. En ce qui concerne cette question, j’en ai fait l’expérience: je me souviens d’une fois, lorsque j’étais avec le Maître et que j’avais une explosion de colère en moi et que j’ai prié ma Mère Divine, « S’il te plaît, enlève moi cet ego! » Parce que cela prenait toute mon énergie et rendait ma vie misérable. Alors, j’ai senti que la colère me quittait.

Quand j’ai parlé avec le Maître, je lui ai raconté cette expérience. Il a dit: « Bien, la prière que tu as faite était bonne, et ta Mère Divine t’a évidemment aidée. Mais, elle a pris cette colère qui te dérangeait à ce moment-là et l’a mise dans ta subconscience. Elle ne l’a pas annihilé. » Et, comme je l’ai déjà dit, il m’a demandé si j’avais médité dessus et je lui ai dit que je l’avais gardé pour pouvoir méditer dessus avec lui. Et il a dit: « Bien, maintenant médite là-dessus et demande l’annihilation à ta Mère Divine. Mais laisse-moi te dire que la prière que tu as faite à ta Mère Divine était bonne, car en faisant cela, tu ne nourriras pas l’ego, dans n’importe quel centre que tu l’as. » Mais ce n’est pas assez.

C’est ce que fait chaque initié sur ce chemin: il se souvient toujours de son Être – Om Tat Sat Om – et s’auto-observe toujours. Et, si l’ego qui apparaît et qui est observé est très fort et prend votre énergie, priez votre Mère Divine: « S’il vous plaît, aidez-moi à m’enlever ça! » Et elle vous aidera. Mais, après cela, votre devoir est de méditer et de comprendre cet ego. Seul un ego compris est annihilé.

J’ai demandé au Maître: « Je veux connaître Maître, si je coupe la queue de cet ego, est-il mort? » Et il a dit: « Non, il est toujours là, très gros. » Vous devez tout comprendre. Si cela devient une bouteille vide, en libérant toute la Conscience emprisonnée à travers la compréhension, alors la Mère Divine annihilera cet ego, qui est déjà une maison vide. Mais, si ce n’est pas une maison vide, l’annihilation n’est pas autorisée.

Public: Vous avez dit avec le Maître qui devait mourir, pour être ressuscité, ce corps devait mourir parce qu’il était né de la Fornication. Mais, Jésus n’est-il pas né d’une conception immaculée?

Instructeur: Bien, comprenons que nous sommes tous Malkuth, physiquement parlant. En d’autres termes, nous sommes Esau, dont le royaume est אדום Edom (rouge), (Mitzrahim Égypte). Klipoth, l’enfer, les royaumes des morts, sont dans les entrailles d’Edom. Les rois d’Edom sont représentés par les rois de toutes les nations du monde, nommés par les prophètes de la Bible: Babylone, Assyrie, Perse, etc. Ainsi, Edom est l’endroit où se trouvent nos archétypes (le peuple d’Israël) en captivité. Nous ne serions jamais capable de libérer nos archétypes, le peuple d’Israël, sans auparavant désintégrer Esau à l’intérieur.

« La religion, le Bouddha, la Sagesse, les particules dans la souffrance de notre Père qui est au ciel et toutes les informations dont nous avons besoin pour la réalisation de notre Soi Intime, de notre Être Intérieur, sont à l’intérieur de l’Essence (le garçon Israël). » – Samael Aun Weor. C’est pourquoi Hosea (הושע le sauvé) a écrit:

“Parce qu’Israël est mon garçon et que je l’aime, je de Mitzrahim j’ai envoyé Mon Fils à la recherche.” – Hosea 11: 1

Maintenant, en ce qui concerne Jésus, le sauveur, qui est Joshua en Hébreu, en tant qu’archétype, il doit naître d’une conception immaculée, à l’intérieur de tout initié qui, comme Moïse, parvient à Tiphereth. C’est pourquoi Jésus a dit:

« Mais en ce qui concerne la résurrection des morts (votre personnalité et votre ego dans vos corps protoplasmiques), n’avez-vous pas lu ce qui vous avait été dit par Dieu, disant: Je suis le Dieu d’Abraham et le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob? Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants (âmes,חיים נשמת Neshamoth Chayim). » – Matthieu 22: 31, 32

Donc, « Dans votre patience, vous possédez vos âmes (נשמת חיים Neshamoth Chayim). » Maître Samael a ajouté: « Encore plus: même le corps physique doit devenir une Âme (Nephesh Chaiah נפש חיה). Le moment vient, pour celui qui désintègre l’ego, de devenir un Mutant qui, déjà avec cette qualité physique, devient visible ou invisible à volonté; avec sa physicalité peut traverser un mur sans subir aucun dommage, parce que le corps physique a été transformé en quelque chose d’élastique, ductile. Il peut également, supposer un âge de vingt ou cent ans, car alors le corps physique n’appartient plus au temps, il est devenu une Âme et c’est ce qui est important. Malheur à celui qui perd son Âme au profit de celui qui ne cristallise pas l’âme en lui-même!… Une personne peut être très riche, elle peut posséder une érudition extraordinaire, elle peut être un grand occultiste, etc., mais tout cela ne l’aide pas s’il a perdu son âme. » – Samael Aun Weor

Ainsi, maintenant, notre physicalité est Esau, un corps qui appartient au royaume des morts. Votre physicalité est-elle née d’une conception immaculée, est-il un mutant? Non, n’est-ce pas? Ni la mienne. Donc, notre physicalité a été engendrée par l’orgasme des bêtes, avec luxure; ainsi, il appartient à Esau-Edom. Par conséquent, il doit être annihilé, mais il doit être annulé à la fin de la Deuxième Montagne. C’est pourquoi le Maître Aberamentho (Jésus-Christ) ainsi que le Maître Samaël Aun Weor sont morts à la fin de la Deuxième Montagne. Parce que, si nous mourons physiquement, afin de payer le karma de la Fornication à travers la mort de notre physicalité, avant le travail de la Deuxième Montagne, comment allons-nous accomplir cela? Nous avons besoin de notre physicalité avec ses trois cerveaux, car notre Trinité en a besoin.

C’est donc le dernier karma que nous devons payer, cela s’appelle Kamaduro. Kama, en Sanskrit, signifie désir. Duro vient du mot Duristha, karma très sévère, à cause de la Fornication. Nous avons tous ce karma. Nous devons payer cela avec la mort de la physicalité dans l’initiation de Judas. Après cela, le Saint-Esprit crée un nouveau corps issu d’une conception immaculée ; lui et la Mère Divine. C’est physique, mais pas de l’animalité, car nous sommes tous des enfants d’Esau. Esau a beaucoup de femmes et beaucoup d’enfants. Mais, nous devons être de cette manière, du côté de Jacob, initiation. Mais rappelez-vous, le seul qui est mort et ressuscité était Maître Jésus, parce qu’il expliquait le chemin.

Pourquoi Maître Jésus est-il mort s’il était né d’une conception immaculée? Parce que c’était son corps physique qui mourait. Marie représente la Mère Divine et Joseph? La Chasteté dans le chemin. Mais rappelez-vous, juste parce que vous êtes entré dans le chemin dans cette vie et que vous êtes dans la Chasteté dans cette vie… qu’en est-il de vos vies passées? Toutes les choses diaboliques que vous avez faites? Vous devez payer pour elles.

Public: Pouvez-vous parler des trois reniements de Pierre?

Instructeur: Oui. Jésus a dit à Pierre, tu me renieras trois fois, avant que le coq ne chante deux fois. Le coq est lié à la sexualité. Le coq est cet oiseau qui annonce toujours la venue du Soleil le matin, la naissance du Logos Solaire. Avant que cela ne se produise, le coq chante deux fois, dit Jésus à Pierre, tu me renieras trois fois. Le premier chant de ce coq est l’Initiation Vénuste, lorsque vous entrez dans le Chemin Direct. Ensuite, le Logos entre en vous en tant que sauveur. Et, quand vous avez fini le chemin et que vous voulez entrer dans Binah, afin de ressusciter, vous mourez physiquement, alors le sauveur revient pour la deuxième fois dans la Troisième Montagne, en commençant par Binah et en suivant par Chokmah et enfin Kether.. En réalité, l’incarnation de Binah, le Nirmanakaya, est en soi le commencement de la deuxième incarnation ou chant du coq. Le premier chant est impur, car nous avons l’ego vivant.

Comme vous le savez dans le Christianisme, il est enseigné que Jésus, le sauveur, prend les péchés du monde. Il se mêle à vos défauts, afin de vous aider, à partir de Tiphereth, en haut et en bas. Mais vous, en tant que Moïse, devez atteindre le niveau de Tiphereth pour pouvoir recevoir cette première incarnation. Puis, quand il aura fini, vous incarnerez Binah. C’est le chemin de la croix, qui est un long chemin.

Évidemment, au début, quand nous commençons à faire le travail, le Christ nous aide sur notre chemin avant d’atteindre Tiphereth. Mais cette aide est très faible par rapport à celle que vous recevez si vous l’incarnez pour la première fois dans Tiphereth. Et la deuxième incarnation a lieu lorsque vous devenez physiquement un « Nephesh Chaiah נפש חיה », c’est-à-dire une âme vivante. Encore plus d’aide dans la Troisième Montagne. Donc, cela est lié aux deux chants du coq.

Mais maintenant, si vous voulez entendre le premier chant du coq, incarner votre sauveur? Bien, travaillez, créez votre Corps Astral, Corps Mental et Corps Causal. Lorsque vous créez le Corps Causal Solaire, le Seigneur peut s’incarner, la première fois en vous; c’est le premier chant du coq. Et, laissez-moi vous dire que c’est le chant le plus difficile, car vous le reniez trois fois. Bien, nous avons trois cerveaux, cela est facile à comprendre. Nous le renions dans le cœur, le mental et le sexe.

Public: Vous avez dit que les défauts apparaissent souvent par paires, que la colère suit souvent l’orgueil. Maître Samael dit que l’ego de l’orgueil se rapporte au Soleil, à son aspect négatif et la colère à Mars. Lorsqu’on regarde l’Arbre de Vie, dans Geburah, nous avons le Soleil et Mars. Alors, pouvons-nous dire qu’il y a un lien entre ces ego qui ont ces deux éléments, le cas échéant?

Instructeur: Bien, chaque rayon est double, en relation avec les sept rayons de la création, les sept planètes. Le premier est la Lune, puis Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter, Saturne: ce sont les sept rayons. Mais souvenez-vous que ces sept rayons sont doubles et doubles en ce sens que, lorsque nous voulons évoquer l’aspect négatif, l’aspect gauche de ce rayon, nous disons: « Au nom de Michael, que Jehovah te commande et t’éloigne d’ici, Chavayoth! » C’est l’aspect négatif d’un rayon, le rayon de la Lune. « Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel! » C’est le deuxième rayon. De même, dans la Conjuration des Sept, vous invoquez au nom de l’aspect positif de ce rayon, l’aspect négatif. Dans l’aspect négatif se trouvent des millions et des millions de Monades, Esprits, qui souffrent parce que leurs âmes sont embouteillées, emprisonnées, dans la bestialité que nous portons à l’intérieur, et ces bêtes sont des têtes de ces démons ; à l’intérieur de nous et à l’extérieur de nous.

Ainsi, à l’intérieur de nous, comme dit Maître Samael, sous le Soleil, le plexus solaire, le centre émotionnel, nous avons la colère, la haine, l’orgueil, l’estime de soi, la vanité. C’est pourquoi le Roi Salomon dit: « Habel Habelim, Amar Kohelet, Habel Habelim, Hekol Habel! » Traduit en Français, c’est: « Vanité des vanités, dit la congrégation (dans le deuxième triangle), vanité des vanités (dans le troisième triangle), le tout (Malkuth) est vanité, quel bénéfice a un homme de tout son travail qu’il prend sous « ה בל – Ha’Bel » le soleil? » Abel est notre Conscience qui est morte mais qui à travers notre travail alchimique est libérée et ressuscite de l’intérieur de nos sept corps. Nous vous invitons à méditer sur ceci; alors, méditons.

APPRENEZ DAVANTAGE AU SUJET DE LA KABBALE

Alchimie et Kabbale dans le Tarot

La connaissance pratique et spirituelle cachée dans les profondeurs de chaque grande religion et tradition mystique.

L’Enfer, le Diable, et le Karma

Confirmez par vous-même la réalité des niveaux inférieurs de la vie, et comment les éviter.

Les Trois Montagnes

L’Autobiographie de Samaël Aun Weor

Tarot et Kabbale

Obtenez des Réponses de la Divinité à l’Intérieur de Vous

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Three Logoic Kingdoms

Hillel Ben Shachar, Partie Un
Catégories : Chemin de l'Initiation