Les Deux Plus Grands Commandements

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Les Deux Arbres de l’Eden

011-jesus-nazareth

Les Évangiles de Jésus-Christ sont basées sur la science de l’Alchimie, qui est l’Arbre de la Connaissance, et la Kabbale, qui est l’Arbre de Vie.

Le glyphe de l’Arbre de Vie a trois piliers, où les dix sephiroth sont répartis comme suit:

Trois sephiroth de forme sont le pilier de gauche (Binah, Geburah et Hod).

Trois Sephiroth d’énergie sont le pilier de droite (Chokmah, Chesed et Netzach).

Tree-of-Life-2.0-plain

Entre ces deux piliers se trouve le pilier central, le pilier de l’équilibre, où se trouvent tous les niveaux distincts de la Conscience (Malkuth, Yesod, Tiphereth et Kether). Dans le pilier central entre Kether et Tiphereth, se trouve la sephirah cachée Daath, l’Arbre de la Connaissance, dont les racines se trouvent dans la fondation de יסוד Yesod, où se trouve שדי Shaddai.

«Daath, la Sephirah du mystère Hébreu, est produit par la conjonction ésotérique de (Adam-Chavah) Shiva-Shakti, Osiris-Isis, perpétuellement unis par (le pouvoir shakti du י Iod de יסוד) Yesod, la Fondation, la Neuvième Sephirah, la Neuvième Sphère, le sexe, mais caché par les mystères de Daath qui a la connaissance Tantrique, qui est traitée avec le Sahaja Maithuna, ou Magie Sexuelle, qui, lorsqu’elle est correctement utilisée, permet la l’autoréalisation intime de l’Être.» – Samael Aun Weor

Comme exemple de ces deux arbres, lisons l’Evangile de Marc:

«Et l’un des scribes (חכם, un Chakam) est venu, et les ayant entendus en argumentant ensemble, et en apercevant que Jésus leur avait bien répondu, lui a demandé: Quel est le premier de tous les commandement?

Et Jésus lui répondit: Le premier de tous les commandements commence ainsi:

«Écoutez, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah.»

Le mot écouter est שמע shema en Hébreu, et est associé à la capacité de comprendre (השם HaShem) le nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei de Elohim. En ce qui concerne cette compréhension, le livre de l’Apocalypse déclare:

«Quiconque a des oreilles, qu’ilécoute ce que l’Esprit dit aux églises.»

L’esprit mentionné ici est Mi מי, l’énergie créatrice de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei (le Saint-Esprit, la Sephirah Binah) qui circule dans le système endocrinien. Le prophète Osée a déclaré:

«Qui, חכם Chokmah et lui (Tiphereth-Israel) comprendront cela. Le sage les connaîtra. car les voies de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei sont vrais, et (les ישרים Ishrim) les droits marcheront en elles; mais les transgresseurs y tomberont.» – Osée 14: 9

En ce qui concerne שמע shema, l’audition interne ou la compréhension et l’assimilation de השם HaShem, le nom יהוה Iod-Hei-Vav-Hei de Elohim, par Israël ישראל les droits de Dieu ou les ישרים Ishrim les droits de Mi מי, le Saint-Esprit, il est écrit:

«Toutes les multiples parties autoconcientes et indépendantes (les ישרים Ishrim) de notre Être individuel constituent le peuple d’ ישראל Israël.» – La Bible Gnostique: La Pistis Sophie Dévoilée par Samael Aun Weor

Le son «EH» développe le chakra Vishuddha et les pouvoirs du mental. Ce son fait vibrer la glande thyroïde et nous accorde le pouvoir de שמע Shema, l’audition interne, la compréhension et l’assimilation de השם HaShem, «le nom».

Vishuddha2

«Le chakra du larynx est la porte qui nous permet d’entrer dans la grande cathédrale de Sardes. Le développement du chakra du larynx (église de Sardes) nous accorde le synthetisme conceptuel. Les grands maîtres du Nirvana ne rationalisent pas. Le synthetisme conceptuel et l’intuition remplacent le raisonnement.

«En effet, Satan שטן est celui qui rationalise. Le désir et le raisonnement appartiennent à l’ego, le «moi».

«Nous comprenons l’ésotérisme des livres sacrés avec le développement du chakra du larynx.

«Le Tattva Akash est le Tattva du chakra laryngien. Nous prenons conscience du passé, du présent et du futur, de tout ce qui existe dans l’univers, avec le développement du chakra du larynx. De même, avec le développement du chakra du larynx, nous éveillons l’oreille sacrée, et alors on peut entendre (et comprendre) les paroles du paradis et les symphonies ineffables des temples.

«Le pouvoir de la compréhension nous est accordé lorsque nous développons ce chakra. La compréhension et l’intuition vont remplacer le raisonnement.» – Le Message du Verseau par Samael Aun Weor

Maintenant, à propos de יהוה Jehovah, notre Elohim est un יהוה Jehovah. Ehad אחד en Hébreu signifie «un», et la valeur de la somme des lettres de Ehad est 1 + 8 + 4 = 13 = 4, le Tetragrammaton. Ainsi, Ehad אחד est יהוה Jehovah. Le Zohar déclare:

«Et la femme a dit au serpent: Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin; mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: vous n’en mangerez pas, ni ne le toucherez, sinon vous mourrez. (Genèse 3: 2, 3) «Le fruit de l’arbre» désigne la femme. Tu ne le mangeras pas, parce que comme l’Écriture déclare: «Ses pieds descendent vers la mort et ses pas mènent vers Hadès» (Proverbes 5: 5). Il y a des fruits salutaires lorsqu’ils sont rassemblés d’un arbre (de vie) et mortels lorsqu’ils sont arrachés à un autre arbre (de la connaissance). Ce dernier était le fruit auquel (חוה Chavah) Eve se référait.» – Zohar

Lorsque nous lisons cette explication de Genèse 3: 2,3, les laïcs pensent immédiatement que le Zohar se réfère aux femmes, et donc, en ce qui concerne l’alimentation du fruit défendu, nous, les hommes, sommes innocents. Cependant, ici, nous discutons de la connaissance ésotérique de l’Arbre de la Connaissance, ce qui est la science de l’Alchimie ; il s’agit de connaissance cachée liée aux deux polarités sexuelles créatrices que la Genèse appelle Adam et Eve, Bien et Mal.

Polarités Sexuelles

«L’Arbre de la Connaissance que nous avons discuté était nourri par la lumière sublime par laquelle il est devenu grand, merveilleux et beau à la lumière. Il est écrit aussi: «Et un fleuve est sortit d’Eden pour arroser le jardin». Le jardin ici mentionné dénote la femme (Malkutha-Eve), que le fleuve a rendue fructueuse. Alors (par l’acte sexuel), l’homme et la femme sont devenus de nouveau un, dans le sens où il est dit: «Jehovah est un et son nom est un». Après avoir désobéi au commandement divin, une détérioration de leur état céleste a eu lieu et ils (ces deux polarités) se sont séparés de la vie supérieure et divine comme intimé par les mots, et de là (le fleuve) était séparé et est devenu en quatre têtes» (c’est-à-dire deux polarités dans Adam et deux polarités dans Eve) – Genèse 2: 10. – Zohar

Adam est le cerveau, la tête, et est représenté par la lettre י Iod de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Eve représente les deux polarités sexuelles créatrices enracinées dans la lettre י Iod de יסוד Yesod (sexe), les organes génitaux des deux sexes, et est représentée par les lettres הוה Hei-Vav-Hei du Tetragrammaton.

Eve
EVE
Chava
CHAVAH

 

 

 

C’est pourquoi, alternativement, le mot הוה Eve en Hébreu est également écrit avec Chet comme חוה Chavah; la première lettre Hei est changée en la lettre Chet parce que la forme de la lettre Chet renferme le mystère des deux polarités de l’Alchimie unies par le pouvoir shakti de la lettre י Iod que nous étudions ici. En Hébreu, la lettre Chet est écrite חית, et cela signifie «vie» et aussi «bêtes».

Le «ch» de la lettre Chet se prononce dans un son léger et raclant comme lorsque vous détendez la gorge, comme le «ch» de Bach. C’est la huitième lettre de l’alphabet Hébreu.

letters2Il y a trois ѕ iods, une trinité, sous la forme de la lettre Chet, à savoir י iod du milieu qui unit deux י Iods ou les têtes des lettres Zayin et Vav, les septième et sixième lettres respectivement de l’alphabet Hébreu. En Alchimie, Zayin est la polarité sexuelle féminine et Vav la polarité sexuelle masculine qui s’exprime dans les corps masculin et féminin, qui sont représentés dans les lettres Vav et Hei du nom חוה Chavah (Eve). Dans le Brahmanisme, ces deux polarités sexuelles créatrices sont connues comme Ida et Pingala, et dans le Taoïsme comme Yin et Yang.

Observez que les lettres Zayin et Vav qui font la forme de la lettre Chet dans le nom חוה Chavah (Eve) ont des formes légèrement similaires. La lettre ו Vav qui est sur le côté droit de la lettre a la ligne verticale sur le côté droit de י iod, tandis que la lettre ז Zayin qui se trouve sur le côté gauche de la lettre, a la ligne verticale au centre de la lettre י Iod. De nouveau, Zayin et Vav montrent les deux polarités sexuelles créatrices des physicalités masculine et féminine, qui sont représentées dans les lettres Vav et Hei du nom חוה Chavah (Eve).

La valeur numérique des lettres du nom חוה Chavah est 8 + 6 + 5 = 19. 1 + 9 = 10 sephiroth. La valeur de la lettre י Iod, 1 + 0 = 1; c’est pourquoi il est écrit: « יהוה Iod-Chavah, notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah». En d’autres termes, le י Iod de יהוה Iod-Chavah notre Elohim dans la tête est le même י Iod qui unit Zayin et Vav comme une lettre Chet de חוה Chavah, nos organes génitaux.

Au temps de l’Eden, quand Adam était encore androgyne, ces deux polarités sexuelles créatrices n’étaient pas encore séparées ; ainsi, elles se manifestaient comme un gynandromorphe, ou un pouvoir sexuel créateur unifié, trouvé dans la physicalité hermaphroditique d’Adam. La physiopathologie hermaphroditique d’Adam contenait les deux polarités sexuelles créatrices actives, de sorte que l’hermaphrodite Adam était capable de se multiplier physiquement sans la nécessité de l’acte sexuel. Cet Adam physique hermaphroditique est abordé dans la Genèse comme suit:

CaduceusChakras

Les Deux Témoins Od et Ob

«Et Elohim a créé Adam à son propre image, à l’image d’Elohim, il créa Adam; (אב Ob) homme et (אד Od) femme il les (l’humanité Edénique Hermaphrodite) a créé.»

Ainsi, à partir des testicules du corps physique du père-mère de l’hermaphrodite, un spermatozoïde échappé, qui finit par féconder l’ovule détaché des ovaires du même corps physique du père-mère hermaphrodite; c’est ainsi que ces hermaphrodites se sont imprégnées physiquement. Lorsque le nouveau bébé physiquement hermaphrodite est né, le bébé était nourri du lait des seins de l’hermaphrodite. Ces physicalités hermaphroditiques n’ont pas la forme des corps physiques masculin ou féminin contemporains de cet époque; leur structure physique était différente.

Mais, dans le temps, comme l’indique le livre de la Genèse, le gynandromorphisme, le pouvoir sexuel créateur unifié de Jehovah Elohim dans le corps hermaphrodite, a été divisé en quatre flux d’énergie au moyen du fractionnement de ce gynandromorphisme en deux moitiés. Ainsi, au fil du temps, les corps physiques sont nés avec les organes sexuels féminins plus développés ou les corps physiques avec les organes sexuels masculins plus développés. C’est ainsi que le gynandromorphisme ou le pouvoir créateur unifié de יהוה Iod-Hei-Vav-Hei (le fleuve qui sortait de l’Eden pour arroser le jardin ou la physicité de l’hermaphrodite) s’est transformé en quatre flux à cause de la division des sexes; ces quatre flux sont représentés dans les deux polarités de la lettre Chet plus les deux polarités représentées dans la lettre Vav et Hei du nom חוה Chavah. En d’autres termes, les deux polarités du feu créateur (אש Esh) de la vie représenté dans la lettre Chet se manifestaient à travers Vav, comme איש Aish, l’homme, ou à travers Hei comme אשה Ashah, la femme.

Quand nous nous référons à חוה Chavah alchimiquement, nous nous nous référons aux deux polarités sexuelles masculine et féminine de la vie représentées dans la lettre Chet, que ce soit dans les corps masculins ou féminins. C’est pourquoi «Adam appela le nom de sa femme Eve, mieux dit, חוה Chavah; parce qu’elle est la mère de tout חי Chai (vivant).» – Genèse 3: 20. Observez que le mot Hébreu חי Chai contient quatre iods, le Tetragrammaton, au-dessus de Zayin et Vav.

Le vivant חי Chai développe les sept chakras dans la moelle épinière. Les cinq sens physiques plus les sept chakras sont les douze sens que le vivant (חי Chai), le peuple d’ ישראל Israël (c’est-à-dire toutes les parties multiples auto-conscientes et indépendantes, les ישרים Ishrim de notre propre Être individuel ou יהוה Iod-Hei-Vav-Hei) utilise pour percevoir la vie qui se manifeste à travers les sephiroth de l’Arbre de Vie.

La division des sexes que le livre de la Genèse décrit de la manière alchimique s’est passée à travers l’évolution, et pas d’un jour à l’autre, car elle est symboliquement décrite. La création d’Adam et Eve par l’intelligence de Jehovah-Elohim est accomplie à travers l’involution de l’Esprit dans la Matière; ainsi, les corps masculin et féminin qui sont apparus à travers le temps progressivement ont eu la même structure hermaphroditique, c’est à dire les deux polarités masculine-féminine. En d’autres termes, les deux polarités masculine-féminine dans les corps masculins étaient enracinées dans les testicules, et les deux polarités masculine-féminine dans les corps feminins étaient enracinées dans les ovaires. Il est déclaré:

«Les scientifiques savent très bien que les ovaires produisent non seulement des ovules, mais ils génèrent également une substance endocrine merveilleuse [oestrogène], un élixir très riche qui vitalise la femme et la rend féminine.

«En tant que sécrétion externe, les testicules ont l’ens seminis (le Mercure de la philosophie secrète) qui porte les spermatozoïdes recueillis par la prostate. L’incrétion hormonale intime du cortex des testicules est la force merveilleuse qui donne de l’énergie à l’homme et qui le rend essentiellement masculin dans le sens le plus complet du mot [testostérone].»

«Il y a des caractéristiques sexuelles primaires, et il y a des caractéristiques sexuelles secondaires. Les primaires sont liés aux fonctions sexuelles des organes créateurs, et les secondaires à la distribution des graisses, à la formation des muscles, des cheveux, de la parole, de la forme du corps, etc. De toute évidence, le corps d’une femme est différent de celui d’n homme et vice versa.

«Il est également très vrai que tout dommage aux organes sexuels modifie l’organisme humain. Les caractéristiques sexuelles secondaires d’un eunuque sont celles d’un dégénéré. Les caractéristiques sexuelles secondaires d’un individu de sexe intermédiaire, ou de sodomite, révèlent quelqu’un qui est inversé, une personne Infrasexuelle. Que pouvons-nous déduire d’un homme efféminé ou d’une femme viril? Quelles caractéristiques primaires correspondraient aux personnes ayant des caractéristiques sexuelles secondaires opposées à celles de leur propre sexe? Il ne fait aucun doute que l’Infrasexualité existe dans de telles personnes.» – Samael Aun Weor

Les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires normales masculines ou féminines chez les hommes et les femmes apparaissent naturellement à travers l’évolution des races, tout au long des siècles. Néanmoins, lorsque la Genèse déclare que Jehovah-Elohim a pris Eve depuis Adam, les laïcs ont développé une idée erronée selon laquelle l’Adam de la Genèse était un individu masculin présentant les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires normales, tel qu’il se trouve chez l’homme de cet époque, et ils pensent qu’Eve a été retirée de la masculinité d’un homme; cette idée est fausse. Comprenez qu’Adam-Kadmon, l’homme original, avait des caractéristiques hermaphrodites physiquement et psychologiquement normales qui ne se manifestent plus dans l’humanité de cet époque.

Les deux moitiés sexuelles qui ont été prises de l’hermaphrodite Edénique Lemurien sont ce que le livre alchimique de la Genèse nomme חוה Chavah, qui ne se réfère pas à une femme en soi, mais aux organes sexuels masculins ou féminins, parce que c’est ce que signifie le mot alchimique חוה Chavah. Chet représente la vie sexuelle animale qui se manifeste à travers Vav (le phallus) et Hei (l’utérus). Ainsi, la côte que Jehovah-Elohim a prise d’Adam, l’hermaphrodite Edénique Lemurien, était la force de vie sexuelle animale de Geburah, qui dans Malkuth s’est divisée dans les deux moitiés actuellement connues, l’homme et la femme. Actuellement, alchimiquement, Adam représente le cerveau et Eve représente les organes sexuels dans les sexes masculin ou féminin. C’est ainsi que nous devons visualiser Adam et Eve afin de comprendre pourquoi le Zohar dit que le fruit de l’arbre désigne la femme, c’est-à-dire l’organe sexuel.

Encore une fois, les deux polarités homme-femme de l’Alchimie sont appellées Yin Yang dans le Taoïsme; dans l’Hindouisme Ida et Pingala; et dans la Genèse Od et Ob ou l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Ces deux polarités sexuelles créatrices sont appelées la femme dans les deux sexes, car ces polarités représentent les deux forces sexuelles créatrices de la nature dans Malkuth, notre physicalité, qui est réceptive, féminine.

Les Trois Piliers

Dans l’Arbre de Vie, les dix sephiroth sont liés à différents points de référence dans l’organisme humain. Les dix sphères ou sephiroth sont divisés en trois colonnes ou piliers, à savoir la colonne de droite, la colonne de gauche et le colonne du centre, où nous trouvons la sephirah Daath, l’Arbre de la Connaissance. Par conséquent, le pilier de droite s’appelle l’homme, la force positive, qui kabbalistiquement parlant est connécté aux deux hémisphères du cerveau dans les deux sexes, et la pilier de gauche est la femme, la force passive qui est relié aux deux gonades des organes sexuels dans les deux sexes. Ainsi, lorsque kabbalistiquement ou Alchimie nous nous référons au pilier de droite, nous disons, c’est l’homme qui est connecté au cerveau; et quand nous nous nous référons au pilier de gauche, nous disons, c’est la femme connectée aux organes génitaux. La force du pilier de droite s’écoule de Chokmah en Chesed, Netzach et se termine alors dans Yesod (sexe); elle ne coule pas plus loin. Ainsi, lorsque le Zohar déclare que le fruit de l’arbre désigne la femme, il ne se réfère pas au corps féminin en soi, mais à la force du pilier de gauche de l’Arbre de Vie qui coule de Binah à Geburah, Hod, Yesod, Malkuth, et même vers le bas dans Klipoth (notre subconscience, infraconscience et inconscience). C’est pourquoi au sujet des piliers du centre, de la droite et de la gauche, il est écrit:

«Mon fils (Tiphereth, pilier central), assiste à (Chokmah) ma sagesse (pilier de droite) et incline ton oreille à (Binah) ma compréhension (pilier de gauche): afin que tu puisse considérer la discrétion et que tes lèvres puissent garder (Daath) la connaissance (dans le pilier central). Car les lèvres d’une femme étrange (la physicalité au fond du pilier de la gauche) tombent comme un nid d’abeille, et sa bouche est plus lisse que l’huile: mais sa fin (les organes génitaux) est amère comme l’absinthe, pointu comme l’épée à deux tranchants. Ses pieds tombent vers la mort; ses pas embrassent (Klipoth) l’enfer.» – Proverbes 5: 1-5

Le feu de אשה Ashah (la femme) se rapporte au pilier de gauche de l’Arbre de Vie, et c’est le אש Esh (feu) qui descend au Sheol שאול (enfer). Ainsi, אשה Ashah (la femme) se réfère aux organes sexuels et au feu créateur du pilier de gauche de l’Arbre de Vie dans les deux sexes.

Comprenez cela mieux; ces deux arbres, à savoir l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance, sont tous deux enracinés dans Yesod (sexe).

Il y a un fruit salutaire à Tiphereth, l’Âme Humaine; c’est le fruit qui naît lorsque nous rassemblons la lumière solaire à partir des racines de l’Arbre de Vie au moyen de l’Alchimie sexuelle. Mais, il y a aussi un fruit qui est mortel, qui est engendré lorsque nous arrachons la lumière solaire des racines de l’Arbre de la Connaissance à travers l’orgasme de חית Chet, Chaioth, les bêtes. Ce dernier était le fruit auquel (חוה Chavah) Eve a mentionné, et c’est parce que les piliers central, droit et gauche de l’Arbre de Vie sont enracinés dans Yesod (sexe).

Par conséquent, le fruit de la femme est le fruit de l’Arbre de la Connaissance, c’est-à-dire le fruit des organes sexuels. Chez l’homme, la graine de ce fruit est le spermatozoïde et chez la femme c’est l’ovule.

Si, pendant l’acte sexuel, l’homme et la femme atteignent l’orgasme de חית Chet, Chaioth (les bêtes), ils perdent leur graines, ainsi ils rassemblent la mort; c’est-à-dire les fruits de l’enfer. C’est ce qui se passe dans l’acte sexuel commun et ordinaire. Lorsque la graine du fruit de l’Arbre de la Connaissance est éliminée du corps pendant l’acte sexuel, le résultat est une grossesse dans Malkuth, le monde physique. C’est ce qui est normal dans le règne animal, mais c’est en effet anormal dans le règne humain.

Ainsi, tout le livre de la Genèse enseigne comment tirer parti de l’Arbre de la Connaissance à travers l’Alchimie sexuelle afin que l’âme puisse quitter l’animalité et entrer dans l’humanité. C’est ainsi que les animaux intellectuels deviennent humains: quand ils apprennent à transformer leur énergie sexuelle, c’est-à-dire l’énergie de leur חוה Chavah, leurs organes sexuels. C’est pourquoi il est écrit:

«Et le serpent était plus subtil que toutes les bêtes du champ (חית Chet, Chaioth), que Jehovah-Elohim avait fait. Et il dit à la femme: Oui, qu’Elohim a dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?» – Genèse 3: 1

Le serpent est le feu sexuel créateur qui descend de Geburah, le pilier gauche de l’Arbre de Vie, dans les organes sexuels de Malkuth, notre physicalité. Le serpent ne parlait pas à Adam, le cerveau, mais à הוה Chavah, Eve, les organes sexuels. Donc, c’est dans Yesod (Eden, les organes sexuels), où שדי Shaddai, le diable, nous tente. Ainsi, si nous mangeons le fruit défendu, c’est-à-dire si nous atteignons l’orgasme de חית Chet, Chaioth, les bêtes dans le champ Yesod, l’effet atteint Adam, le cerveau, comme il est écrit:

«Et quand la femme a vu que l’arbre était bon pour la nourriture, et que c’était agréable aux yeux (sept chakras), et un arbre à désirer pour rendre sage, elle a pris son fruit et a mangé, et a donné à son mari; it il a mangé avec elle.» (Genèse 3: 6)

Comment Adam, le cerveau, a-t-il mangé le fruit? Il l’a fait en absorbant les effets de l’orgasme de חוה Chavah, l’organe sexuel, à travers Pingala, le ganglion droit, le pilier droit qui se connecte au cerveau. C’est ainsi qu’Adam et Eve ont connus le mal; c’est ainsi que cette humanité est entrée dans le royaume de Klipoth, le royaume des démons. Ainsi, afin de quitter le royaume des démons, nous devons apprendre à transformer l’énergie sexuelle de חוה Chavah, les organes sexuels, par l’Alchimie sexuelle.

«Les ténébreux (les démons) affirment que l’Alchimie sexuelle ne doit pas être enseignée à l’humanité, alléguant que l’humanité n’est pas encore préparée pour elle; ainsi, de cette façon, ils ferment les portes de l’Eden à cette humanité malheureuse et souffrante. C’est ainsi que les Ténébreux (les démons) ferment les portes de l’Eden aux âmes qui désirent la Lumière. Alors, après avoir déclaré aux aspirants naïfs que l’Alchimie sexuelle est «dangereuse», les ténébreux (les démons) les enferment dans leurs systèmes de respiration compliqués. Donc, c’est comme cela qu’ils ferment les portes de l’Eden aux souffrants, et puis ils les asservissent dans leurs systèmes intellectuels. Les ténébreux (les démons) s’efforcent à tout prix, quoi qu’il arrive, à éviter le problème sexuel, parce que les ténébreux (les démons) détestent (l’Alchimie sexuelle) les portes du sexe.» – Les Mystères Majeurs par Samael Aun Weor

Voilà pourquoi Moïse a enseigné les mystères de l’Alchimie sexuelle au septième jour de la Genèse, parce que la femme est créée, ou mieux dit, la scission de la force sexuelle de Binah en deux moitiés, se produit au septième jour. La femme se rapporte aux organes sexuels ainsi que Zayin la septième lettre de l’alphabet Hébreu; la femme-Eve (חוה Chavah), est également appelée Adamah, Malkuthah et Mitzrayimah et est liée à la partie gauche de l’Arbre de Vie. En synthèse, la force créatrice féminine, la femme, est à l’intérieur des sexes masculin et féminin. C’est ainsi que la Genèse doit être compris de manière alchimique, sinon, sa signification alchimique est perdue lorsqu’elle est interprétée erronément. Voilà pourquoi les ignorants intéllectuels pratique le célibat, ils rejettent la femme, c’est-à-dire, ils rejettent l’activité des organes sexuels, ils abhorrent l’Alchimie sexuelle.

En tant qu’âmes, nous devons vaincre nos propres physicalités particulières individuelles, et cela se fait en vainquant notre propre femme individuelle particulière ou la force sexuelle féminine créatrice qui a trait à la procréation, que nous avons un corps masculin ou féminin.

Naître à Nouveau

Après que la gynandromorphe sexuelle d’Adam ait été divisée en sexes masculin et feminin, le corps physique féminin, Eve (חוה Chavah), a assumé la responsabilité de la procréation ou le développement de la graine masculin-feminin au sein de sa sexualité. Ainsi, il est écrit:

YinYang

«Ce sont les générations des cieux et de la terre quand ils ont été créés (בהבראם BeHeiAbraham, par le Hei – énergie sexuelle – d’Abraham), le jour où Jehovah Elohim fit la terre et les cieux, et toutes les plantes du champ avant qu’elle ne soit sur la terre, et toutes les herbes des champs avant qu’elle crût: car Jehovah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, car il n’y avait pas אדם Adam (genre masculin) encore האדמה HaAdamah (pour cultiver le genre féminin à travers l’acte sexuel)» – Genèse 2: 4-5

Cela signifie que tout est en potentialité à l’intérieur de notre physicalité avant son développement au moyens de l’Alchimie sexuelle, puisque c’est à travers l’acte sexuel que les polarités Yin-femme et Yang-homme provoquent la pluie de tomber sur leur corps; c’est la façon dont ils cultivent leur terre, ils la rendent fertile. En effet, pour qu’Adam puisse se former à l’intérieur de nous, nous devons transmuter l’énergie sexuelle. Nous cultivons notre sol et le rendons fertile au moyen de l’Alchimie sexuelle ; tout germe à partir de l’énergie sexuelle, que nous le cultivons de la manière animale ou dans la manière spirituelle.

«Et une brume [אד Od] est passée des (glandes sexuelles du gynandromorphique de la) terre, et arrosa toute la surface de האדמה HaAdamah (la physicalité hermaphrodite). – Genèse 2: 6

Notez que le mot האדמה Ha-Adamah contient les deux Hei de Iod-Hei-Vav-Hei, et au milieu de celui-ci se trouve le nom Adam. Qu’est-ce que ces deux Hei de Ha-Adamah nous montre? Ils nous montrent que le mystère de la création d’Adam est caché dans les deux polarités masculine-feminine physique. Dans la Kabbale, Malkuth (le corps physique), que ce soit masculin ou féminin, est symbolisé par la lettre Hei. La lettre Hei est réceptive. Physiquement, nous sommes réceptifs, féminins, parce que nous recevons physiquement les forces masculines d’en haut, de Geburah ; c’est ce qu’on appelle Kabbale. Afin de délivrer la connaissance d’en haut, nous devons être réceptifs. Il est évident que la physicalité des femmes est plus réceptive que celle des hommes.

Dans les Évangiles, la polarité féminine est nommée Miriam ou Marie. Quand nous forniquons c’est Marie-Madeleine, mais quand nous pratiquons l’Alchimie sexuelle, elle est Marie, la Mère de Jésus. Donc, si nous nous comportons vertueusement, l’Enfant-Dieu à l’intérieur de notre physicalité. Ainsi, voilà comment tout devient fertile à l’intérieur de notre âme et esprit. C’est ce que les Évangiles de Jésus-Christ nous enseignent quand nous les lisons à partir du point de vue alchimique.

Le mot brouillard (אד Od) est très important, car une brume (אד Od) monte de la terre, qui symbolise notre physicalité. Le brouillard (אד Od) monte quand on apprend à sublimer la rosée solaire de notre Eve (חוה Chavah, notre appareil génital); voilà comment nous nourrissons notre âme et esprit à partir de notre physicalité. C’est ce que cela signifie d’être appelé Naître à Nouveau, voilà comment nous atteignons la Seconde Naissance, notre naissance spirituelle. Cette brume (אד Od) monte lorsque nous pratiquons le pranayama ou l’Alchimie sexuelle, donc, voilà comment nous arrosons toute la surface de notre physicalité.

«Et (voilà comment) Jehovah-Elohim forma האדם HaAdam de la poussière de האדמה HaAdamah, et souffla dans ses narines un souffle de vie; et האדם HaAdam devint une âme vivante.» – Genèse 2: 7

Adam n’est pas une personne physique, mais une entité psychologique vivante qui naît à l’intérieur de nous, pas à l’extérieur; cela, si nous savons comment effectuer le travail alchimique que nous enseignons ici.

Daath, Connaissance

«Et (la force sexuelle créatrice de) Jehovah Elohim planta un jardin (Malkuth, la femme) vers l’Est dans l’Eden; et il y mit האדם HaAdam qu’il avait formé. Et de האדמה HaAdamah (le jardin) Jehovah Elohim fit croître chaque arbre (organisme humain) qui est agréable à la vue; et bon pour la nourriture, l’Arbre de Vie au milieu du jardin et l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal.» – Genèse 2: 8-9

L’Arbre de Vie est la moelle épinière, l’Arbre de la Connaissance est la force sexuelle, et les deux polarités de l’énergie sexuelle sont Adam et Eve, l’homme et la femme, le soleil et la lune, la plus grande luminaire et la plus petite luminaire.

Dans l’Arbre de Vie, le pilier gauche est la femme et le pilier droit est l’homme, et le pilier central est le trône de Shaddai El Chai שדי אל חי qui rééquilibre la gauche avec la droite. Shaddai El Chai שדי אל חי est Yesod, la racine de l’Arbre de Vie, et la racine de l’Arbre de la Connaissance. Chai חי est «vie» et Hayim חיים est «vies».

«Et Adam (le cerveau) a appelé le nom de son épouse Eve חוה Chavah; parce qu’elle est (l’appareil génital) la mère de toutes חי Chai (vie).»

La canopé de l’Arbre de la Connaissance est dans la gorge, où la Parole est en gestation. Il est situé sous la tête, sous le premier triangle de l’Arbre de Vie. Cette canopé est représentée par la sephirah mystérieuse Daath. Le mot Daath en Grec, est Gnose. Le roi Salomon a écrit:

«Comme le pommier entre les arbres du bois, tel est mon bien-aimé parmi les fils (Homme). Je me suis assise sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût.

«Il m’a amené à la maison de vin, et sa bannière sur moi, était l’amour.

«Soutenez-moi avec burettes (de vin), confortez-moi avec des pommes: car je suis malade d’amour.

«Son bras gauche (Geburah) est (en Daath) sous ma tête, et son bras droit (Chesed.) m’embrasse.» – Cantique des Cantiques 2: 3-6

Les versets précédents décrivent admirablement l’acte sexuel alchimique entre le roi et la reine de l’Alchimie. Rappelez-vous que lors du mariage de Cana Jésus-Christ a transmuté les eaux créatrices de Yesod en six cruches de vin de l’esprit; cela se produit lorsque la brume (אד Od) monte à partir des glandes sexuelles dans le cerveau à travers la colonne vertébrale. Le Zohar déclare:

«La signification ésotérique alchimique de ces mots est la suivante: Le pommier qui se distingue par sa couleur de tous les autres arbres dans les bois fait référence à (l’énergie sexuelle créatrice d’El Shaddai אל שדי, le) Saint (Saint-Esprit), le plus désiré de tous les êtres.

«Par conséquent, il est dit: «Je me suis assise sous son ombre», qui est, sous (El Shaddai אל שדי) le divin et non d’un autre souverain céleste inférieur.» (El (אל) signifie Dieu et Shaddai (שׁדי) signifie Diable; Shaddai (שׁדי) dérive du verbe שׁדד (shadad), qui signifie détruire, d’où: (אל שדי) El Shaddai signifie: Dieu mon Destructeur).

«'(El Shaddai אל שדי) Son ombre,’depuis quand? A partir du moment où (leאל El de Chesed) Abraham est apparu dans le monde (Yesod), dont il est écrit: «Abraham mon amoureux». (Esaïe 41: 8)

«Les mots, «et son fruit est doux à mon goût», se réfère à Isaac (le feu de Geburah), qui est le fruit sacré (de la transmutation sexuelle, Isaac représente la première initiation des Mystères Majeurs).

«Une autre interprétation de «Je me suis assise sous son ombre avec grand plaisir» se réfèrent à (Tiphereth) Jacob, comme il est écrit: «Ce sont les (archétypes ou) les enfants de Jacob (Israël),» tandis que «son fruit est doux à mon goût» désigne Joseph (dans Yesod), dont les enfants (Giborim ou Corps Solaires) étaient la quintessence des descendants de Jacob (Tiphereth), et à cause de cela a été appelé par le nom d’Ephraïm, il est dit, Ephraim mon cher fils»(Jérémie 31: 20).

«Abraham (Chesed, l’Intime) peut aussi être semblable au pommier parmis les arbres du bois, car sa vie pure était comme un doux parfum. Par sa foi et son obéissance à (El Shaddai אל שדי) le Saint il excellait plus que d’autres à la fois dans (Daath) le monde d’en haut et dans (Yesod) le monde d’en bas, et donc (ses générations) se distingua comme (בהבראם behibaram, créé par) Abraham (ou Brahma, le créateur) l’unique, à qui aucun homme qui n’a jamais reposé dans le monde est à comparer.» – Zohar

Donc, l’explication du Zohar sur le pommier est liée aux différents sephiroth de l’Arbre de Vie et de l’Arbre de la Connaissance ; à savoir Chesed-Abraham est notre Intime; Geburah-Isaac est notre Âme Divine; Tiphereth-Jacob est notre Âme Humaine.

Maintenant, nous, les âmes qui sommes ici en Egypte, Mitzrayimah, Malkuth, qui sommes-nous? Nous sommes les douze enfants de Jacob, nous sommes Israël, et ceux qui pratiquent l’Alchimie sexuelle représentons Joseph en Egypte, notre essence, la Bouddha-Dhatu, qui est cette partie de nous qui aime s’asseoir à l’ombre du pommier pour la pratique l’Alchimie sexuelle, la science de l’Arbre de la Connaissance, qui nous permettra de grandir spirituellement. Joseph est Yesod et ses enfants Ephraim sont les Giborim ou les Corps Solaires, à savoir, Hod, Netzach, et Moïse, la quintessence des descendants de Jacob-Israël.

Les sept Sephiroth inférieurs sont le fruit du pommier. Ils symbolisent la fleur des forces sexuelles créatrices à travers l’Arbre de Vie, dont les racines sont Yesod (sexe). Être assis à l’ombre du pommier signifie que חוה Chavah (nos organes sexuels) doit être, durant l’acte sexuel, couvert par les ombres, la fraîcheur de la Chasteté de la lettre «Iod» de El Shaddai אל שדי. La lettre י Iod est le sod סוד, secrète partie inférieure vivante de בינה Binah dans יסוד Yesod (sexe). Rappelez-vous que quand le mari et la femme subliment leur libido, leur י Iod pendant l’acte sexuel, leur חוה Chavah (parties génitales) devient la mère de tous חי Chai (vivants).

Encore une fois, les vivants (חי Chai) développe les sept chakras dans leur moelle épinière; les cinq sens, plus les sept chakras sont les douze sens que les vivants (חי Chai), le peuple d’ ישראל Israël (c’est-à-dire, toutes les parties multiples auto-conscientes et indépendantes, les Ishrim ישרים de notre propre Etre individuel) utilise afin de percevoir la vie qui se manifeste à travers les sephiroth de l’Arbre de Vie.

Maintenant, nous comprenons pourquoi Eve (חוה Chavah) a déclaré:

«Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous ne mangerez pas de celui-ci, ni ne le toucher, de peur que vous ne mouriez.» (Genèse 3: 3)

Car quand Eve (חוה Chavah) a mangé la pomme venant du pommier, elle, au moyen de l’orgasme des bêtes, a cueillit la vie d’Abraham, Isaac, Jacob et leurs descendants de sous l’Arbre de Vie, et par conséquent, pour leur crime, Adam et Ève se sont condamnés à mort.

Donc:

«Au nom divin et humain de El Shaddai אל שדי, et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main droite, au nom de l’ange Anaël, par la puissance d’Adam et Eve, qui sont Iod-Chavah, éloigne-toi Lilith! Laisse-nous en paix, Nahemah!»

Telle est la signification de «Écoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah,» parce que Binah-Intelligence, manifeste sa compréhension dans Daath, la voûte de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Comme nous l’avons déjà dit, la Sephirah Daath est situé au niveau de la gorge, car elle est liée au chakra Vishuddha, qui nous accorde le pouvoir des langues ou la compréhension de la parole de Dieu à travers l’ouïe vers l’intérieur.

Pour comprendre la Bible ou tout autre livre sacré, nous devons développer le chakra du larynx, ou comme on l’appelle dans la Bible, l’Eglise de Sardes. «Souviens-toi donc comment tu as reçu (קבלה Kabbale) et entendu (שמע shema), et garde, et repens-toi.» – Apocalypse 3: 3

Voilà pourquoi lorsque nous examinons le glyphe de l’Arbre de Vie, nous constatons que la sephirah Daath correspond au chakra du larynx dans le pilier central. Daath-Vishuddha est situé sous la tête, qui est représentée par le premier triangle de l’Arbre de Vie. Voilà pourquoi Salomon a déclaré: «Son bras gauche est sous ma tête,» parce que le bras gauche est représenté par Zayin, la septième lettre de l’alphabet Hébreu.

Au niveau du larynx (Daath-Vishuddha), Zayin relie, à travers Geburah, le Iod de Yesod (sexe) de Malkuthah, la reine, à la lettre Vav, le bras droit, formant ainsi la lettre Chet, la vie.

La Sephirah Daath est la connaissance, mais elle concerne également Binah, la compréhension. Voilà pourquoi il est écrit:

«Et le septième jour (Zayin) Elohim (Binah) a terminé son oeuvre qu’il avait faite; et il se reposa le septième jour (Zayin) de toute son oeuvre qu’il avait faite.» – Genèse 2: 2

Moses_Blake

Le Plus Grand Commandement

Le mantra Aum Shiva Tum Eh développe la clairvoyance mentale, qui est la capacité de comprendre ce que nous lisons dans un livre sacré.

«Les récits de la Loi sont le vêtement de la Loi. Malheur à celui qui prend ce vêtement pour la Loi elle-même! C’est dans ce sens que David a parlé, en disant: «Ouvres mes yeux (sept chakras), pour que je contemple les merveilles de ta Loi.»(Psaume, cxix 18.).» – Zohar

Le dévot clairvoyant mental comprend les symboles, le sens du vêtement, alors que les laïcs ne voient que le vêtement lui-même. Le prophète שמעואל Shamuel était un exemple biblique vivant.

«Et יהוה vint et se présenta, et appela à d’autres moments, שמעואל שמעואל Shamuel, Shamuel. Alors שמעואל Shamuel répondit: Parle; car ton serviteur שמע entend. Et יהוה dit שמעואל Shamuel: Voici, je ferai une chose en ישראל Israël, à laquelle les deux oreilles (bonne et mauvaise) de celui qui – l’ שמעו shemou-entend (אל El, Dieu) (le larynx) s’étourdira.» -1 שמעואל Shamuel 3: 10, 11

Séquentiellement, Jésus répondit et dit: Le premier de tous les commandements est comme ceci:

«Ecoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah,»

Et tu aimeras את Ath Iod-Chavah ton Elohim

de tout ton לבב coeur,

et de toute ton נפש âme,

et de tout ton דעת mental,

et de toute ta מאד. Force: c’est le premier commandement.» – Marc 12: 28-31

Lequel est:

«Et tu aimeras את Ath Iod-Chavah ton Elohim de tout ton לבב coeur (Tiphereth) et de toute ton נפש âme (Nephesh, l’âme animale qui se manifeste à travers Netzach, Hod, Yesod et Malkuth) et de tout ton דעת mental (signifie de toute ton Dianoia, compréhension, Daath) et de toute ta מאד M’Od, force (c’est le אד Od la brume qui monte de l’appareil génital, et les eaux de l’ensemble de la surface d’Adamah, notre physicalité).»

Ce אד Od (brume) monte quand nous pratiquons l’Alchimie sexuelle, sublimons l’énergie sexuelle, le יוד Iod de Yesod. Le Od אד est le יוד Iod lié aux forces sexuelles féminines d’Eve חוה Chavah, les organes sexuels.

Alors «Écoute, Israël ישראל » ne se réfère pas à ces multitudes de gens du Moyen-Orient, mais à ces multiples parties auto-conscientes et indépendants, les ישרים Ishrim, de notre propre Dieu individuel El אל. Les ישרים Ishrim se réunissent à Tiphereth, le cœur, le Moyen-Orient de l’Arbre de Vie. Kether est l’Orient et le Moyen-Orient est Tiphereth. Geburah est le Sud et Chesed est le Nord; du Moyen-Orient Tiphereth, ils descendent dans Malkuth, l’Occident, notre physicalité.

Entre le Moyen-Orient et l’Orient, qui est, entre Tiphereth et Kether dans l’Arbre de Vie, nous trouvons la Sephirah mystérieux Daath. Ainsi, Tiphereth (l’Âme Humaine) doit apprendre à écouter Kether à travers Daath, le chakra Vishuddha.

Alors, «Écoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah. Et tu aimeras את יהוה Ath Jehovah, ton Elohim.»

Ath Jehovah את יהוה est la parole de Jehovah. Ath את contient les première et dernière lettres de l’alphabet Hébreu; Aleph et Tav renferment les 22 lettres de l’alphabet Hébreu.

Les 10 sephiroth de l’Arbre de Vie sont liés à nos 10 doigts, 5 dans chaque main. Ces dix sont liés à Aleph, l’Air, qui s’exprime à travers la langue dans Daath quand on parle; ainsi Aleph, plus les dix sephiroth font la somme de 11.

La lettre Tav, la dernière lettre de l’alphabet Hébreu, se rapporte à la croix, qui pointe vers l’union du Lingam-Yoni, l’union des organes sexuels dans Yesod. Ainsi, la lettre Tav est l’autre unité qui s’exprime à travers les dix sephiroth de Klipoth ou de l’ombre de l’Arbre de Vie. Ces dix sephiroth d’ombre sont liés à nos 10 orteils, cinq dans chaque pied. Ainsi, les 10 sephiroth ténébreuses et la lettre Tav, ou organe sexuel, font la somme de 11. Ainsi, 11 plus 11 = 22.

Ainsi, comme ce qui est en haut ainsi est ce qui est en bas; le mot Ath את unit les 10 sephiroth d’en haut et le 10 sephiroth d’en bas; c’est ce que Moïse appelle Bien et du Mal. 22 est égal à 2 + 2 = 4, יהוה le Tetragrammaton. Tel est la signification de «Et tu aimeras Ath Jehovah את יהוה ton Elohim.»

«L’Arbre de Vie est la moelle épinière. Cet Arbre de Sagesse est aussi les dix Sephiroth, les vingt-deux Arcanes Majeurs créateurs, 22 lettres, sons et nombres, avec lesquels le Logos (le verbe) a créé l’univers.» – Samaël Aun Weor

Voilà comment le microcosmos est créé à l’intérieur de chacun d’entre nous. Quand nous commençons le travail alchimique sexuelle, nous commençons comme Moïse l’a déclaré:

«Et la terre était sans forme et vide; et les ténèbres était sur la surface de l’abîme. Et l’Esprit de Dieu planait sur la face des eaux.» – Genèse 1: 2

De ces ténèbres qui représentent Klipoth, notre infraconscience, subconscience et inconscience, notre Intime extrait la lumière. Voilà comment nous illuminons nos sephiroth au-dessus, voilà comment nous entrons dans le Royaume des Cieux, puisque nous habitons en ce moment Klipoth, le royaume des ténèbres.

Par conséquent, durant l’acte sexuel, à travers Tav (la croix ou l’union du lingam verticale avec la yoni horizontale) on extrait la lumière à partir des ténèbres et à travers Aleph (le souffle) nous prononçons les mantras nécessaires, prières, etc., à travers notre gorge; voilà comment nous sublimons le י Iod, l’énergie sexuelle de Yesod יסוד, l’élevant au cerveau, afin d’activer les sept chakras. Aleph et Tav unis en-haut et en-bas. Voilà comment Aleph et Tav deviennent le Logos, le Verbe, les 22 lettres, des sons et des nombres faits chair en nous.

«Berashyth Bera Elohim Ath Ha Schamayim Ve Ath HaAretz. Au commencement Elohim au moyens de את Ath créa les cieux et la terre.»

Prononcez les mantras à haute voix à travers la gorge ou silencieusement dans votre mental, de toute façon, ils ont le même effet.

La gorge est aussi un organe sexuel parce que le mot est en gestation dans la gorge. Rappellez-vous:

«Au commencement était (את Ath) le Verbe, et le Verbe (את Ath) était avec Dieu, et le Verbe (את Ath) était Dieu. Le même (את Ath) était au commencement avec Dieu. Toutes les choses ont été faites par (את Ath) le Verbe; et sans (את Ath) le Verbe les choses qui ont été faites n’auraient pas été faites.» – Jean 1-3

Lorsque Elohim créa l’univers, Elohim prononça le Verbe, et la force qu’Elohim utilisa pour prononcer le Verbe était prise à partir de l’énergie sexuelle créatrice.

«Elohim dit: Que la lumière soit et la lumière fut.»

D’où Elohim prend le fuel pour dire que la lumière soit? Elohim a pris ce fuel de la nébuleuse, l’énergie sexuelle créatrice.

«Et Elohim a dit, Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux. Et Elohim fit le firmament, et il sépara les eaux qui sont sous le firmament des eaux qui sont au-dessus du firmament. Il en fut ainsi.»

D’où Elohim a pris le fuel pour dire. «Qu’il y ait un firmament et qu’il sépare les eaux des eaux?» Elohim a pris ce fuel de la nébuleuse, l’énergie sexuelle créatrice. C’est la même tâche que nous devons accomplir; c’est ce qu’on appelle Alchimie sexuelle. Tout cela est magnifiquement caché dans le livre de la Genèse; maintenant nous expliquons pour que nous puissions comprendre ce que Jésus a dit dans Marc 12: 28-31.

«Ecoute, Israël; יהוה Iod-Chavah notre Elohim est un יהוה Iod-Chavah» parce que יהוה Iod-Chavah est le Seigneur du ciel et de l’enfer. Si nous affirmons que יהוה Iod-Chavah Elohim est seulement le seigneur du ciel alors un autre Dieu doit exister en tant que seigneur de l’Enfer.

Nous, les parties souffrantes de notre Dieu, sommes pris au piège dans la matière, à l’intérieur de notre ego, donc, nous, en tant qu’âmes, ne sommes pas dans le ciel, mais en enfer, dans Klipoth. Si nous ne comprenons pas notre ego, nous ne serons jamais comme Elohim, connaissant le bien et le mal, nous ne serons jamais maîtres de notre propre ciel et enfer. Puisque, que ce soit les vainqueurs ou les échecs, l’ego sera désintégré par le pouvoir de יהוה Iod-Chavah Elohim. Ainsi, lorsque nous comprenons que יהוה Iod-Chavah Elohim est un, nous comprenons que c’est à travers l’Alchimie sexuelle que Elohim dit:

«Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.» – Genèse 1: 26

Séquentiellement, aimer Dieu de tout ton cœur, signifie être béni, parce que: «Bénis sont les cœurs purs, car ils verront Dieu.»

«Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Un homme bon, du bon trésor de son cœur apporte de bonnes choses et un homme mauvais, du mauvais trésor de son cœur fait naître des choses mauvaises. Étant donné que les mauvaises choses qui sortent de la bouche vient du cœur; et elles souillent l’homme.» Ainsi, «quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.» «Car du cœur viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes: ce sont les choses qui souillent l’homme» «Ainsi, je vous le dis, que chaque mot que les hommes parlent, ils doivent rendre compte de celui-ci au jour du jugement.. Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.» «Ô génération de vipères, comment pouvez-vous, vous qui êtes mauvais, dire de bonnes choses (dans Daath)? – Evangile de Matthieu

Aimer Dieu de toute ton âme, signifie, avec toutes tes âmes, à savoir, Nephesh, Ruach, Neschamah, Chaiah et Yehidah, les cinq âmes. Nous devons être conscients de ces âmes pour aimer notre Dieu avec chacune d’elle. Nous commençons par Nephesh notre âme animale et ensuite au fur et à mesure que nous nous élevons, nous continuons avec les quatre autres de manière systématique, alchimique.

Aimer Dieu de tout ton mental signifie que nous devons méditer afin d’acquérir la compréhension et l’assimilation dans notre mental au sujet de ce que Dieu est à l’intérieur de nous, et cela est acquis en comprenant notre ego, qui est le mental. Le mental est le repaire de la luxure, la colère, l’avarice, l’orgueil, l’envie, la paresse, la gourmandise, etc. Nous devons nettoyer les étables de Bethléem de toutes les créatures rampantes que nous avons à l’intérieur.

Aimer Dieu de toute ta force devrait être avec toute מאד M’Od, ta brume, ce qui signifie, avec toutes les sécrétions hormonales de tes organes sexuels, ton énergie sexuelle, parce que «il y avait une brume qui montait de la terre, et arrosa toute la surface de la terre.» La brume de nos glandes sexuelles s’élève pendant l’Alchimie sexuelle pour nourrir les autres glandes de notre système endocrinien. C’est ce qui est appeler אד Od en Alchimie.

En outre, si nous ne sublimons pas le אד Od (la brume) de nos organes sexuels, comment allons-nous aimer Dieu avec toutes nos forces? Les fornicateurs ne peuvent pas accomplir ce commandement, parce qu’ils, à travers l’orgasme, éjaculent leurs eaux créatrices, et sans eaux; il n’y a pas de brume.

C’est pourquoi Abraham était appelé «amoureux de Dieu,» parce que c’est la façon dont nous aimons notre Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre mental et de toutes nos forces. Ceci est le premier commandement.

Le Second Plus Grand Commandment

«Et le second est comme ceci, à savoir: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-ci.» – Marc 12

Cependant, en ce qui concerne le second commandement, Jésus était seulement la synthèse de ce que Moïse a écrit dans le livre du Lévitique chapitre 19, lisons citation entière:

«Tu ne feras pas de tort à ton prochain, ni ne le voleras: le salaire du mercenaire ne restera pas avec toi toute la nuit jusqu’au matin.

«Tu ne maudiras pas le sourd, ni ne mettras pas une pierre d’achoppement devant l’aveugle, mais tu craindras ton Elohim: Je suis Iod-Chavah.

«Tu ne commettras point d’injustice dans le jugement: tu ne respecteras pas la personne du pauvre, ni n’honnoreras la personne du puissant, mais dans la justice tu jugeras ton prochain.

«Tu ne monteras et ne descendras comme un médisant (commérant) parmi ton peuple: ni ne t’élèveras pas contre le sang de ton prochain: Je suis Iod-Chavah.

«Tu ne hairas pas ton frère dans ton cœur: tu réprimanderas en toute sage ton prochain, et ne péchéras pas à cause de lui.

«Tu ne vengeras ni ne garderas pas de rancune contre les enfants de ton peuple, mais tu aimeras ton prochain comme toi-même: Je suis Iod-Chavah.» – Lévitique 19: 13-18

«Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-ci. Et le scribe lui dit: Eh bien, Maître, tu as dit la vérité: car il y a un Dieu ; et il n’y en a pas d’autre que lui et l’aimer de tout le cœur, et avec toute la compréhension, et avec toute l’âme, et avec toute la force, et aimer son prochain comme soi-même, est plus que tout les offrandes et sacrifices brûlés ensemble.

«Et Jésus, voyant qu’il avait répondu, lui dit: Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.» – Marc 12: 31-34

L’Évangile de Luc déclare:

«Qu’est-ce qui est écrit dans la loi? Comment le lis-tu? Il répondit: Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force, et de tout ton mental; et ton prochain comme toi-même.

Jesus-and-the-pharisees

«Et Jésus dit au scribe, tu as bien répondu : fait cela, et tu vivras. Mais le scribe, voulant se justifier, dit à Jésus: Et qui est mon prochain?» – Luc 10: 26-29

Expliquons «qui est mon prochain» sous la lumière de l’Alchimie et de la Kabbale, afin de mieux comprendre la réponse que Jésus a donné dans le chapitre 10 de l’Évangile de Luc.

«Aimer את יהוה Ath Jehovah, ton Elohim» c’est aimer notre Être Véritable, notre nature divine, durant l’acte sexuel.

Quand un homme et une femme sont vraiment amoureux, leur nature divine, Dieu, devient une flamme d’amour partageant deux cœurs. De leur cœur, Tiphereth, flue vers le bas leur sang, vers Yesod leurs parties génitales, leur nature animale devient excitée et stimulée par le désir sexuel dans lequel ils se plaisent. Le feu de Geburah dans la colonne de gauche pousse leur appareil génital à l’activité, parce que les organes sexuels sont le réceptacle des feux de Geburah. Alors leur amour, qui avant était divine et pure, a changé en désir charnel. Voilà comment, חוה Chavah, (leur femme, leurs organes sexuels) les conduit à l’acte sexuel, où elle prend du fruit, et mange. Mais s’ils évitent l’orgasme pendant l’acte sexuel alchimique et subliment leur libido, alors, la colonne de droite, אב Ob (Chesed) devient le réceptacle de אד Od, l’énergie sexuelle sublimée. Voilà comment Tiphereth, leur cœur, aime את יהוה Ath Jehovah (leur Elohim) au moyen d’un amour pur et est alors capable de surmonter les désirs charnels de חוה Chavah (leur appareil génital).

Notre nature divine, Chesed, notre Intime, est au sommet de la colonne de droite, et a son origine dans Chokmah la deuxième sephirah du premier triangle, le triangle Logoïque, de l’Arbre de Vie séphirotique; mais, notre nature animale est au fond du pilier gauche et a son origine dans Binah, la troisième sephirah du premier triangle, le triangle Logoïque, de l’Arbre de Vie séphirotique. L’alchimiste est Tiphereth, l’Âme Humaine, dans le pilier central de l’Arbre de Vie. Il est écrit:

«Le liquide céphalorachidien et le semen sont les deux pôles de l’énergie sexuelle. L’ange a les deux pôles vers le haut, vers sa tête. Les êtres humains communs et ordinaires (mieux dit, les animaux intellectuels) et les démons ont un pôle vers le haut et l’autre vers le bas. Les fornicateurs forment le cerveau avec un pôle, et ils forniquent avec l’autre pôle.» – Samaël Aun Weor

Ainsi, aimer ton prochain comme toi-même signifie aimer Geburah et Malkuth, notre épouse, en haut et en bas de la colonne de gauche, comme nous aimons Dieu, dans la colonne de droite. C’est faire de l’acte sexuel la cérémonie la plus pure et sacrée, un moyen de prière. Ceci est possible seulement en désintégrant systématiquement la totalité de notre luxure, colère, estime de soi, etc., dans les 49 niveaux de notre mental protoplasmique.

Ainsi, les sephiroth Chesed-Miséricorde, Kether-Couronne, Chokmah-Sagesse et Binah-Intelligence sont les parties divines de notre Dieu intérieur. Ils se rapportent à Pingala, le cordon ganglionnaire droit qui relie notre cœur à Adam, le cerveau.

Ida, le cordon ganglionnaire gauche est la femme qui descend de Geburah-Force; elle est Zayin couronnée par Kether-Couronne, Chokmah-Sagesse et Binah-Intelligence, sur le côté gauche. La femme contient le feu de Geburah-Force qui relie notre cœur au Iod de Yesod, Chavah, notre appareil génital.

«Quand les feux de Samael descendus de Geburah sur (Malkuthah) le plan de la terre, était monté sur un serpent (la lettre Zayin, la femme). Quand il est apparu sous la forme serpentine, il est appelé Satan שטן (ou שדי Shaddai). Quel que soit son nom, il est l’Être connu comme l’esprit du mal (ou Geburah, le côté gauche de l’Arbre de Vie). On dit que lorsque (les feux de) Samael est descendu d’en haut (de Geburah) que nous venons de décrire, toutes les autres bêtes (חית Chaioth, les bêtes ou les forces de vie de Chet) se sont enfuis effrayés et terrifiés.» – Zohar

Lorsque le système nerveux central, le trône de Chesed dans les initiés, absorbe, à travers l’Alchimie sexuelle, les feux du Iod de Yesod à travers la lettre Vav, ou le côté droit de leur Arbre de Vie, ils subliment les feux que Zayin, Chavah, la femme, ou le côté gauche de leur Arbre de Vie, collecte à partir de Geburah, le cœur. Ils forment alors la forme de la lettre טית Teth qui ressemble à un serpent. Ainsi le serpent symbolise la puissance sexuelle de שדי Shaddai, Satan שטן, la lettre טית Teth, que les fornicateurs, les חית Chaioth, les bêtes ou les forces de vie de Chet, ne peuvent pas contrôler. Notez que la seule différence entre חית Chet et טית Teth est que le Zayin et Vav de Chet sont joints à leur sommet, mais le Zayin et Vav de Teth sont joints à leur base.

Donc, aimer notre prochain c’est aimer le pilier gauche comme nous aimons le pilier droit. Rappelez-vous qu’au fond de la colonne de gauche se trouve la femme, Malkuthah, qui représente le corps physique de notre épouse. Il est écrit:

«Tu ne désireras point (la physicalité de) l’épouse de ton prochain, tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, son domaine ou son valet de chambre, ou sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. – Deuteronome 5: 21

«Car les lèvres d’une femme étrange (la physicalité du prochain au bas de la colonne de gauche) se dépose comme un rayon de miel, et sa bouche est plus lisse que l’huile: Mais sa fin (l’appareil génital) est amère comme l’absinthe, aiguë comme l’épée à deux tranchants. Ses pieds descendent vers la mort; ses pas mènent à (Klipoth) l’enfer.» – Proverbes 5: 3-5

Ainsi, aimer votre prochain comme vous-même, comme vous (Tiphereth) aimez votre Dieu (Chesed), votre véritable Être, commence par aimer votre femme comme vous (Âme Humaine) aimez votre Dieu (Intime) si vous êtes un homme, mais si vous êtes une femme, aimer votre prochain commence par aimer votre mari comme vous (Âme Humaine) aimez votre Dieu (Intime). Si Dieu (Kether) au sommet du pilier central de l’Arbre de Vie aime le juste du pilier droit et les injustes du pilier gauche, nous devons l’imiter, que nous pouvons être dans Tiphereth les enfants de notre Père Kether qui est au ciel.

Donc, si vous êtes en colère contre votre époux(se) parce qu’il/elle vous critique, vous n’accomplissez pas le deuxième commandement. Voilà pourquoi dit le Maître Samaël Aun Weor, lorsque votre épouse vous critique et blesse votre estime de soi, il faut aimer ton prochain comme toi-même en méditant et en comprenant votre colère et votre estime de soi. Une fois compris, demandez l’annihilation de ces défauts liés à l’estime de soi, à la colère, etc., et en accomplissant cela (la compréhension et l’annihilation de vos défauts), vous apprenez et développez la capacité d’aimer votre épouse comme vous aimez votre Dieu, qui est, jusqu’à ce que vous tolérez les erreurs de votre épouse comme Dieu tolère vos propres erreurs. Accepter les erreurs de votre épouse avec amour exige beaucoup de méditation et de compréhension. En effet, c’est facile à dire, mais très difficile à accomplir.

Car «Celui (le juste) qui habite dans (Yesod) la cachette de – עליון Elion – le plus Élevé (l’Ain Soph Aur), de son ombre – שדי Shaddai – le diable, il se plaindras.» – Psaume 91: 1

Donc, si nous n’aimons pas notre prochain comme nous aimons notre Dieu, nous sommes juste des hypocrites, Maître Jésus a dit:

«Vous avez entendu qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais je vous le dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent; que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense avez-vous? Les publicains ne font-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous plus que d’autres? Les publicains ne font-il donc pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est dans les cieux est parfait.» – Matthieu 5: 43-48

«Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites! car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, mais qui sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Même si vous paraissez justes aux hommes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité.» – Matthieu 23:. 27, 28

Alors, comment allons-nous aimer nos ennemis si nous ne méditons pas et ne comprenons pas nos egos d’estime de soi, d’orgueil mystique, de vanité mystique, d’arrogance, de suffisance, etc..? Comment allons-nous accomplir «Aime ton prochain comme toi-même?» Peut-on accomplir en truquant l’amour? C’est l’hypocrisie! Il ne faut pas être hypocrites.

Quand Jésus a été raillé, craché sur et insulté tout en étant sur la croix, il a dit: «Père, pardonne-leur; car ils ne savent pas ce qu’ils font.» Jésus l’a dit dans sa gorge sur le pilier central, parce que ce pilier est Daath, la connaissance, la gnose. Jésus en tant que Chokmah s’est adressé à son Père Kether, sur le pilier central, et a demandé pardon pour ceux du pilier gauche, parce qu’ils n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils font. Cela signifie que la compréhension, la compréhension du bien et du mal de la gorge, de Daath, est nécessaire afin de pardonner. Nous devons être conscients de cela, nous devons sentir cela, expérimenter cela à l’intérieur, à travers la Méditation.

Ainsi, le pilier gauche, le côté gauche de l’Arbre de Vie correspondent à חוה Chavah, Eve, les organes sexuels, elle est liée à nos prochains, les multitudes qui vivent dans Malkuth, les gens fornicateurs, les animaux intellectuels qui n’ont pas un indice de la valeur de l’énergie sexuelle. La seule chose qu’ils savent c’est la fornication, l’adultère, et toutes ces ordures qui sont malheureusement très populaires en cette époque. Les multitudes de la gauche adorent la dégénérescence sexuelle. Ils haissent tous celui qui «sort du placard», parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font, ils ignorent la valeur de leur énergie sexuelle.

Comprendre que nos prochains, les multitudes de la gauche, ne savent pas ce qu’ils font implique beaucoup de méditation. Rappelez-vous que Marie-Madeleine était une prostituée et Paul de Tarse un meurtrier, Milarepa un assassin et magicien noir.

«A cette époque d’involution raciale, les multitudes de la gauche involuent dans les sphères submergées de Lilith et de Nahemah. Les grands Êtres illuminés – c’est-à-dire Tzabaoth – combattent afin que les multitudes de la gauche comprennent les réalités brutes des faits. Malheureusement, les multitudes de la gauche pensent qu’ils font très bien…

«Tzabaoth-Christ proclame toujours ce qui concerne les Régions de la vérité. Le peuple, les multitudes qui vivent toujours dans la gauche, reçoivent les enseignements de Tzabaoth. Il est évident que ces multitudes qui vivent dans la gauche sont ignorants. Les foules évoluent sans cesse et involuent dans la vallée de Samsara. Les multitudes involuant de la gauche entrent dans les mondes infernaux. Le transfert dans l’utérus de la Terre dure jusqu’à la Seconde Mort. L’Essence est libre seulement avec la Seconde Mort, qui est la mort de l’ego à l’intérieur du ventre de la terre…. Malheureusement, les multitudes de la gauche pensent qu’ils font très bien.» – Samaël Aun Weor

Hélas! Toute cette dégénérescence sexuelle que l’on trouve sur le côté gauche est aussi à l’intérieur de nous, parce que nous vivons tous dans Malkuth, ce monde physique. Ainsi, si nous ne luttons pas contre notre propre dégénérescence intérieure, tôt ou tard, elle nous détruira psychologiquement et physiquement, car le mal peut être n’est pas actif en nous en ce moment, mais nous le portons tous en potentialité, parce que nous avons tous les egos qui sont reliés à Klipoth.

Surmonter notre dégénérescence intérieure n’est possible que si nous la comprenons, cela nous donnera de la connaissance pour dire ce que nous devons dire à notre prochain au bon moment; c’est très difficile, mais nécessaire pour aimer notre prochain avec amour conscient, parce que la tolérance à la criminalité est aussi un crime.

Lisons maintenant une autre citation de l’Évangile de Jean en ce qui concerne l’équilibre de Tiphereth, le Bodhisattva du chemin du milieu, dans le pilier central par rapport aux piliers gauche et droit de l’Arbre de Vie.

«Alors Jésus dit aux Juifs (alchimistes du pilier gauche) qui avaient cru en lui (à l’initiation de Tiphereth), si vous demeurez dans (le droit chemin, le chemin du pilier central) ma parole (le Logos Chokmah s’incarnera dans vos âmes), alors vous êtes (serez) mes disciples; et vous connaîtrez la vérité (à travers le Fils, Chokmah au sommet de la colonne de droite), et la vérité vous affranchira (de kamaduro, le péché de la gauche, le péché de la fornication).

Ils lui répondirent: Nous (selon la chair) sommes la semence d’Abraham, (et donc de אב Ob, le père, sur le côté droit de l’Arbre de Vie), et (donc) n’étions jamais esclaves de l’homme (de la gauche): comment peux-tu dire : Vous serez liberés (de kamaduro)?

Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis : Si quelqu’un (a commis la fornication dans des vies passées) a commis le péché (et donc) est l’esclave du péché (du pilier gauche).

Et l’esclave (le lubrique ego de la luxure) ne demeure pas dans (Daath) la maison (du Saint-Esprit) pour toujours: mais le Fils (Chokmah, du pilier droit, à travers l’initiation Vénuste) demeure toujours. Si le Fils (Chokmah depuis le haut de la colonne de droite) donc vous affranchiras (de kamaduro, le karma, le résultat du péché de la gauche, le péché de fornication), vous serez réellement libres (dans la résurrection le mort).

Je sais que vous (selon la chair) êtes la postérité d’Abraham; mais (à travers l’orgasme) vous cherchez à me tuer (dans Yesod), parce que (dans Daath) ma parole (mon Logos) n’a pas sa place en vous.

Je (Tiphereth) dis (à travers le Fils, Chokmah) ce que je l’ai vu avec mon Père (Kether du pilier central), et vous faites (dans Yesod) ce que vous avez vu avec votre père (שדי Shaddai, le diable du pilier gauche).

Ils répondirent et lui dirent: Abraham (Chesed du pilier droit) est notre (אב Ob) père. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham (qui est Chesed les enfants de la colonne de droite), vous feriez les œuvres de (אב Ob Chesed) Abraham.

Mais maintenant (à travers l’immonde orgasme de la bête) vous cherchez à me tuer (dans Yesod), un homme (du pilier central, un homme du chemin du milieu) vous a dit la vérité, que je l’ai entendu dire de Dieu (Kether dans Daath, le pilier central): Ceci (l’orgasme de la gauche) Abraham ne l’a pas fait.

Vous (dans Yesod (sexe)) faites les œuvres de votre père (שדי Shaddai). Alors, ils lui dirent, Nous ne sommes pas nés de fornication (qui est, nous ne sommes pas le résultat de l’orgasme de la gauche); nous avons un seul Père (אב Ob de la colonne de droite), même Dieu (Chesed).

Jésus leur dit: Si Dieu (Chesed) était votre (אב Ob) Père (sur la colonne de droite), vous m’amerez: car je (Tiphereth) suis sorti et venu de Dieu (Chesed et le Fils, Chokmah, qui est au-dessus de אב Ob, le père, Abraham de la colonne de droite); Je (Tiphereth) ne suis pas venu de moi-même, mais il (Chesed et le Fils, Chokmah, le Second Logos) m’a envoyé.

Pourquoi ne comprenez-vous pas mon discours (dans Daath)? Parce que vous ne pouvez entendre ma parole (mon Logos Chokmah).

Vous êtes de votre père le diable (ou שדי Shaddai ouשטן Satan du pilier gauche), et les désirs (bestiaux) de votre père vous faire. Il (à travers l’orgasme) était un meurtrier dès le commencement (Barashyth), et ne se tient pas dans la vérité (le pilier droit), parce qu’il n’y a pas de vérité en lui (le fornicateur). Quand il dit un mensonge (dans Daath), il parle de son propre fonds ; car il est un menteur (tout fornicateur), et le père de celui-ci.

Et parce que je (Tiphereth à travers Daath, le pilier central) vous dit la vérité (qui vient de אב Ob Chesed et Chokmah, le Fils, au sommet de la colonne de droite), vous (dans Yesod, au bas de la colonne de gauche) ne me croyez pas.

Lequel d’entre vous (de la gauche) me (Tiphereth) convaint du péché? Et si je (dans Daath) dis la vérité (du Fils, Chokmah en haut de la colonne de droite), pourquoi vous (de la gauche) ne me croyez pas?

Celui (l’alchimiste) qui est de Dieu (Chesed, la colonne de droite) entend (dans Daath à travers le chakra Vishuddha) les paroles de Dieu: vous ne les entendez donc pas, parce que vous êtes (spirituellement sourd et muet, vous n’êtes donc) pas de Dieu. – Jean 8: 31-47

El_Shaddai

Comprenez que El Shaddai אל שדי n’est pas Shaddai שדי. Ce qui signifie, si אל El (Chesed) n’est pas présent, seul Shaddai שדי reste: le diable. Les alchimistes du côté gauche adorent le diable Shaddai שדי. Les alchimistes du côté droit adorent El Shaddai אל שדי, qui est la puissance de El אל Chesed dans Yesod.

Et «elle» leur dit: ne m’appellez pas Naomi, appelez-moi Mara: car – שדי Shaddai – le Diable m’a mis une grande amertume. Je suis sorti plein et יהוה m’a ramené à la maison vide à nouveau: pourquoi [alors] m’appelez-vous Naomi, après que יהוה a témoigné contre moi, et – שדי Shaddai – le diable m’a fait du mal? – Ruth 1: 20, 21

En Alchimie אל El (Chesed) «Miséricorde» est parfois aussi appelé Gedulah «Amour».

Amour est loi, mais amour avec conscience, c’est ce que nous développons lorsque nous comprenons notre ego et l’annihilons; c’est la façon dont nous dans Tiphereth commencons vraiment à aimer nos prochains du pilier gauche comme nous aimons Chesed, notre véritable Être sur le pilier droit.

Comment allons-nous aimer notre prochain si nous n’aimons pas notre véritable Être d’abord? L’amour est une force consciente qui doit être mis au point à travers l’Alchimie ; ainsi, nous vous conseillons, ne soyez pas égoïste, ne faites pas semblant d’aimer votre prochain, développez d’abord l’amour à votre Dieu intérieur à travers l’Alchimie, de sorte que vous pourriez être en mesure d’aimer vraiment votre prochain comme vous-même.

Jouant le rôle que Jésus – qui représente Tiphereth (l’Âme Humaine) unis à Chokmah-Christ, celui qui est né dans Daath à partir de la puissance sexuelle Shakti de la chaste Marie (notre physicalité) – incarne, nous, les Initiés, doivent naître à nouveau, et expliquer respectueusement ce qu’est ce véritable, chaste, amour aux multitudes de la gauche; ceux qui préfèrent exprimer la volonté du diable (שדי Shaddai). Rappelez-vous, la volonté de la gauche est remplie à travers l’orgasme des bêtes… ainsi, si les foules de la gauche ne se soucient pas de la dégénérescence sexuelle, en effet, s’ils aiment se dégénérer sexuellement eux-mêmes, eh bien, nous devons respecter leur volonté.

Mais, ceux qui veulent changer, ceux qui veulent la doctrine, la connaissance du petit nombre, Aidons-les à entrer dans la porte étroite qui va de l’enfer au ciel,

«Parce que étroite est la porte et resserré le chemin (de El Shaddai אל שדי du milieu), qui conduit à la vie, et peu sont ceux qui la trouvent.» – Matthieu 7: 14

Et soyons tolérants à ceux de la gauche, mais avec conscience, parce que la tolérance au crime est aussi un crime. Avec l’aide de Chokmah, Tiphereth équilibre son mental, sa compréhension dans Daath ; Tiphereth-Chokmah équilibre le bien et le mal, équilibre les parties droite et gauche du cerveau à travers le chemin du milieu, ce qui est très difficile… mais pas impossible.

Ne coopérons pas avec la gauche en acceptant la dépravation sexuelle. Ne coopérons pas avec ceux qui empoisonnent le mental des gens ignorants en les convainquant que la dégénérescence sexuelle est correcte et qu’il n’y a rien de mal avec elle.

«Car large est la porte, spacieux est le chemin (de שדי Shaddai dans la gauche), qui conduit à la destruction, et ceux qui entrent par elle sont nombreux.» – Matthieu 7: 13

Alors, aimer ton prochain comme toi-même est remplie lorsque Tiphereth, l’Âme Humaine aime Malkuth, l’âme animale comme Chesed, l’Esprit de Dieu qui plane sur la surface des eaux. Ton Être n’est pas ton Moi égoïste, toi-même n’est pas la luxure, la colère, l’avarice, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise, etc. ton Être est El, notre Dieu Intérieur, ton Être est Chesed à l’intérieur.

L’homme, manas, le mental, dans la Kabbale est Netzah, dans le troisième triangle de l’Arbre de Vie, contrôlé par Binah-Comprehension. La racine de l’Arbre de la Connaissance est Yesod et sa canopé est en Daath (la gorge). Daath signifie la connaissance que le mental exprime à travers la gorge quand le bien et le mal, la droite et la gauche sont équilibrées à travers l’Alchimie sexuelle. Voilà pourquoi Moïse, Tiphereth, et tout Bodhisattva du chemin direct, élève son Être dans Netzach (le mental) au moyen de la Méditation et la science de l’Alchimie sexuelle ou l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, représenté par le caducée d’Hermès-Mercure.

Ainsi, «Et tu aimeras ton Dieu de tout ton mental» signifie sublimer, à travers l’Alchimie sexuelle, les feux sexuels de Geburah de Malkuth à Chesed, dont le trône est le système nerveux central. Voilà comment les feux de Geburah, Gabriel, Geburah-El, en Daath, annonce à Marie-Malkuth, la naissance des Giborim, les enfants d’Elohim-Gibor, les enfants du feu, à savoir, les Corps Astral, Mental et Causal, dans la moelle épinière, le pilier central, le trône de Chesed, notre Dieu intérieur.

Seven_Chakras

Dans notre physicalité, l’amour de Dieu (l’énergie sexuelle), monte du chakra Muladhara (tattva Prithvi, l’élément de la terre) au chakra Svadhisthana (tattva Apas, l’élément de l’eau); il continue au chakra Manipura (tattva Tejas, l’élément du feu); ensuite il monte au chakra Anahata (tattva Vayu, l’élément de l’air); quand il atteint la gorge, il développe le chakra Vishuddha (tattva Akash, l’espace), et Dieu dit: «Que la lumière soit» et il monte à l’hypophyse pour ouvrir le chakra Ajna (tattva Adhi, la lumière); et quand la flamme de l’amour atteint le chakra Sahasrara (la glande pinéale, tattva Samadhi) la flamme de Dieu illumine le vide, l’antichambre de la grande réalité, la Talité ou totalité.

Alors écoutez, Israël (notre Dieu Intérieur, Chesed) est l’Esprit de Dieu qui plane sur la surface des eaux féminines et masculines créatrices; ainsi, au moyen de la science de l’Alchimie sexuelle, c’est-à-dire, au moyen de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, Chesed devient un avec Adam et Eve, qui sont Iod-Chavah, dans le système nerveux central. Voilà comment Chesed aime son prochain comme lui-même.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Two Greatest Commandments

L’Arbre de Vie

Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Les Deux Arbres de l’Eden

Si nous voulons connaître le sens de ce qui est écrit dans la Bible, qu’il s’agisse de l’ancien ou du nouveau testament, il faut apprendre un peu l’Hébreu, puisque les significations réelles de l’Écriture ne sont pas visibles dans une autre langue.

«Et il dit à אליה Elijah, tu parles comme une des femmes folles. De plus, את-הטוב (Ath, le Logos), le bien nous קבל Kabel (recevrons) de Elohim ואת-הרע et (Ath, le Logos), le mal ne קבל Kabel (recevons) nous pas? – Job 2 : 10

«Écoute le conseil Va’Kabel (et reçoit) l’instruction, afin que tu sois sages dans la suite de ta vie.» – Proverbe 19: 20

Lorsque nous lisons קבל Kabel, «reçoit», c’est la racine du mot Kabbalah, une sorte de connaissance qui est reçue du divin pour nous aider à nous comprendre et à comprendre notre place dans la création.

La Kabbale n’est pas la connaissance intellectuelle ou dogmatique d’un groupe ou d’une tradition, mais en réalité est une connaissance intuitive, même abstraite, «reçue» par tous ceux qui ont éveillé la conscience et l’ont obtenu en suivant les instructions données par le divin. Donc, la Kabbale est la base de l’être humain et constitue aussi la base de toutes les religions. Le Bouddha n’a pas utilisé le mot «Kabbale» car c’est en Hébreu, mais il a enseigné la Kabbale, puisqu’il a enseigné la vérité au sujet de nous-mêmes et notre place dans le monde. Ceci est vrai pour tous les autres grands maîtres aussi.

En relation avec la Bible, nous devons parler de l’Arbre de Vie, qui est une structure composée de dix sephiroth. Ceux-ci symbolisent la structure de l’univers et de l’être humain.

Tree-of-Life-2.0-plain

Sur les dix sephiroth, neuf forment trois triangles, laissant une sephirah au fond («sephirah» est la forme singulière de sephiroth, pluriel). Ainsi, la sephirah au fond est appelée Malkuth, qui est de l’Hébreu pour «royaume». Nommons le reste en Français et en Hébreu, donc ce sera plus facile à comprendre.

Sur le haut du triangle supérieur se trouve la première sephirah, appelée «couronne» (Kether).

La sephirah à droite de lui est deuxième et s’appelle «sagesse» (Chokmah).

La sephirah de gauche est la troisième et s’appelle «intelligence» ou «compréhension» (Binah).

Entre le premier et le deuxième triangles, il y a une sephirah «cachée» ou «secrète» qui est considérée séparément, puisqu’il s’agit de l’autre arbre dans l’Eden: l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. En Hébreu, elle s’appelle Daath, qui signifie «connaissance». Nous en parlerons plus tard. Sachez seulement que lorsque nous numérotons les sephiroth, nous ne la comptons généralement pas.

Dans le triangle du milieu, la sephirah à droite est la quatrième et s’appelle «miséricorde» (Chesed). Parfois, cette sephirah s’appelle Gedulah, traduit de l’Hébreu comme «amour», mais Gedulah signifie «grandeur». En Hébreu Gadol signifie «grand» et Gedulah signifie «grandeur». Néanmoins, la grandeur de Gedulah est l’amour.

La sephirah de gauche est la cinquième et s’appelle «justice» (Geburah).

La sephirah au bas du centre du triangle du milieu est la sixième et s’appelle «splendeur» (Tiphereth), mais elle est aussi appelée «beauté» et parfois «gloire», parce qu’en Hébreu il y a plusieurs façons de dire les mots gloire, splendeur et beauté; ces mots se rapportent à différents aspects de l’âme humaine.

Sur le triangle inférieur, la sephirah à droite est la septième et s’appelle «victoire» (Netzach)

La sephirah à gauche est la huitième et s’appelle «gloire» (Hod). En Hébreu, Hod signifie aussi «splendeur, majesté, grandeur, magnificence, gloire, grandiosité, grandeur, princéité, pulchritude, resplendissance, solennité…».

La sephirah au bas du centre du triangle inférieur est la neuvième et s’appelle «fondation» (Yesod).

En dessous, c’est la dixième sephirah qui s’appelle «royaume» (Malkuth). Dans la Bible, nous pouvons trouver les mots Malkuth (royaume), et Malka (reine), et Melech (roi). Ils se rapportent tous à cela.

Donc, ce sont les dix sephiroth en Français et en Hébreu.

Il est bon de savoir que le «ch» du mot Hébreu Chokmah, Chesed et Netzach se prononce différemment que «ch» en Français; il n’est pas prononcé comme par exemple dans «challende», mais il est parlé comme un «G» plus dur, guttural venant de la gorge. À titre d’exemple, il se prononce comme le mot allemand sieg.

La façon dont nous devons étudier ces dix sephiroth est en relation avec l’Alchimie. L’Alchimie est la science de la transformation de l’énergie en matière et vice versa. Tout ce dont nous parlons ici, comme la méditation, les runes, etc., toutes ces pratiques concernent l’Alchimie – nous absorbons l’énergie et la transformons dans notre corps. Manger est également un processus de transformation de l’énergie dans notre corps; grâce à notre métabolisme, nous transformons différents types de matière en énergie – c’est l’Alchimie.

L’Alchimie est un mot qui dérive de Al, qui est une contraction d’Allah الله en Arabe, qui signifie Dieu; ou Elah אלה en Hébreu qui signifie aussi Dieu ou Déesse. Donc, Alchimie ou Allah-Khemia est Al qui signifie Déité + Chimie, qui vient du Grec khemia ou khemeia signifie, «la Déité de Khemet-Egypte». L’Alchimie est la science de la transmutation de la matière, ou de la poussière d’ אדמה Adamah, le sol ou Khemet, en énergie au moyen du souffle de l’énergie de vie ou de l’âme énergie. Ainsi, selon Moïse, l’Alchimie est l’art au moyen duquel יהוה, l’essence des Elohim à l’intérieur de Khemet-Egypte, la poussière de la terre, se transforme par le souffle de vie en différentes entités vivantes sensibles. Comme il est écrit:

«Et יהוה אלהים forma Adam de la poussière d’ אדמה Adamah (le sol), et souffla dans ses narines le souffle de vie; et Adam est devenu une âme vivante.» – Genèse 2: 7

Par exemple:

«Elohim a dit: Que (la poussière de) la terre produise de l’herbe.» -Genèse 1:11

La vache mange l’herbe, puis le métabolisme de la vache – à travers l’Alchimie – transforme l’herbe en lait, puis en ajoutant d’autres éléments de la nature, on transforme le lait en fromage, etc. La réalité ou l’état des choses qui changent en d’autres choses est l’Alchimie, et l’intelligence qui transforme l’énergie dans ces choses est Dieu. Comme la vache, nous avons également un estomac qui digère tout ce que nous mangeons et transforme ces aliments en énergie – mais, il est triste que nous en tant que consciences, en tant qu’âmes, ne sommes pas conscients, de ce processus. Nous sommes conscients que nous avons un ventre seulement lorsque nous mangeons quelque chose qui n’est pas bon pour notre corps, parce que nous avons un mal de ventre, et lorsque l’agent instinctif de Dieu, à travers notre centre instinctif, nous avertit avec de la douleur, alors nous disons ; «Oh, j’ai mal au ventre!» Mais, la plupart du temps, nous ignorons notre système digestif. Mais qui est cet agent intelligent qui fait tout ce travail digestif? Dans la Kabbale, nous l’appelons Binah, l’intelligence, la troisième sephirah.

Dans la Kabbale, nous relions les trois sephiroth du premier triangle à nos trois cerveaux. Nous les associons comme suit:

  • Tête: Kether
  • Coeur: Chokmah
  • Sexe: Binah

centers-male-2015

Nous sommes des êtres à trois cerveaux.

  • Cerveau Intellectuel dans la tête
  • Cerveau Émotionnel dans le coeur
  • Cerveau Moteur-Instinctif-Sexuel dans la colonne vertébrale et les organes sexuels (le troisième cerveau se rapporte à trois centres).

Le centre instinctif à la base de la colonne vertébrale est contrôlé par Binah, l’intelligence. Oui, l’intelligence (Binah) digère votre nourriture, fait fonctionner votre système circulatoire. Binah, l’intelligence, régule tous les systèmes que nous avons dans notre organisme. Les scientifiques, les personnes appelées «médecins» étudient notre organisme, mais en effet, ils n’ont pas la moindre idée. Ils devinent et tentent de contrôler le système intelligent avec des médicaments. Un vrai médecin sait comment traiter l’intelligence de ces systèmes et sait que ces systèmes sont liés aux corps internes – en particulier avec le Corps Vital, avec lequel nous travaillons aussi beaucoup dans nos pratiques afin de charger le corps physique avec de l’énergie solaire.

Les trois sephiroth du deuxième triangle sont également liés à nos trois cerveaux.

  • Chesed (miséricorde, amour) est lié à la tête
  • Geburah (justice) au coeur
  • Tiphereth (splendeur) dans le cerveau moteur-instinctif-sexuel

Nous expliquons cela de manière simple, mais cela peut devenir plus compliqué. Donnons une explication simple juste pour comprendre … Le sixième commandement stipule: «Tu ne forniqueras pas», ainsi il se rapporte à la sixième sephirah Tiphereth, qui est la luxure, liée au cœur. Il est écrit:

«Vous avez entendu dire qu’il leur a été dit autrefois, vous ne commettrez pas d’adultère: mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis l’adultère avec elle dans le coeur.» – Matthieu 5 : 27, 28

Maintenant, nous considérons le troisième triangle que nous relions également aux trois cerveaux:

  • Netzach (Victoire): tête. Netzach est dans la tête; il se rapporte au mot Hébreu Metsach, «front».
  • Hod (Gloire): coeur
  • Yesod (Fondation): sexe

La dernière sephirah est Malkuth; cela représente notre physicalité. Ainsi, Malkuth pourrait représenter le corps physique ou la planète Terre, ou beaucoup d’autres choses.

Une fois que nous comprenons kabbalistiquement et alchimiquement la structure de l’Arbre de Vie, nous pouvons utiliser l’intuition pour mieux le comprendre, car l’étudier seulement avec l’intellect ne suffit pas. Pour vraiment atteindre une compréhension approfondie de l’Arbre de Vie, nous avons besoin d’intuition.

Nous avons des exemples de cette méthode d’étude sur le site, comme les conférences sur les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreux.

Savez-vous comment lire des symboles? Je veux dire des symboles en général. Est-ce que vous ne savez pas comment lire des représentations symboliques pour comprendre ou décrire quelque chose? Oui, vous savez, mais vous ne le savez pas. Écoutez, les lettres de l’alphabet Romain sont également des symboles, et vous lisez tous des livres ou des conférences sur le site, alors vous lisez les symboles de l’alphabet Romain. Alors, savez-vous comment lire d’autres symboles? Des archétypes? Les gens disent non, mais la vérité est que vous le savez, mais vous ne savez pas que vous le savez. Lorsque nous entrons dans ce type de connaissance intuitive, les symboles représentent plus que des concepts intellectuels compliqués. Supposons que les gens de la Russie essaient d’apprendre le Français: puisqu’ils utilisent un autre alphabet, ils doivent apprendre nos symboles pour comprendre la langue. Donc, quand je vois les écrits en Russe, je n’ai aucune idée de ce que cela signifie, mais pour eux, c’est très normal. La même chose s’applique ici; lorsque vous faites l’effort d’étudier ces symboles, cela devient facile, mais au début, comme avec n’importe quelle langue, il faut de l’effort.

Cette langue intuitive est étudiée dans les plans internes. Quand Chesed, votre Être Intérieur, veut vous montrer quelque chose, il utilise le langage kabbalistique et intuitif des symboles que vous avez vu dans vos rêves: les situations étranges, les sentiments et les drames de nos rêves sont les structures symboliques de la langue des mondes internes. Comme vous utilisez des symboles écrits simples ici pour écrire des messages dans votre langue, Dieu écrit également avec des symboles archétypiques ou intuitifs dans les plans internes.

Au début de notre développement spirituel, nous n’avons aucune idée de la langue de Chesed que nous recevons dans les rêves et les visions, nous demandons donc: «Dieu, parlez-moi en Français». Mais les messages de Chesed portent tant de sens que notre langue et notre alphabet n’est pas suffisant pour les communiquer. Nous devons donc faire l’effort d’apprendre cette langue.

Cette connaissance archétypale dont nous parlons est quelque chose qui est partout, mais parce que dans notre langue, nous utilisons des archétypes différents, nous ne comprenons pas. Les messages archétypiques intuitifs sont ce que les grands avatars, messagers, donnent dans les Écritures, comme les histoires dans la Bible. Les histoires symboliques archétypiques dans la Bible Hébraïque ont été écrites pour les personnes qui comprennent cette langue. Ce ne sont pas une histoire littérale; au lieu de cela, ce sont des messages symboliques avec une profondeur incroyable, mais vous ne pouvez le voir que si vous connaissez un peu l’Hébreu et la Kabbale.

«Malheur à celui qui ne voit dans la Torah que des récits simples et des mots ordinaires. Car si, en vérité, il ne contenait que cela, nous aurions pu, même aujourd’hui, aussi composer une Torah qui serait, dans une manière différente, méritent d’être respectés. Pour ne trouver que des déclarations simples, il faut seulement que nous nous en tenions aux législateurs ordinaires, parmi lesquels nous pourrions trouver des mots précieux en quantité encore plus grande. Il nous suffirait de les imiter et d’en faire une loi selon leurs paroles et leur exemple. Mais ce n’est pas ainsi. Chaque mot de la Torah contient un sens élevé et un mystère sublime.» – Simeon ben Yoḥai, Zohar

Moïse, dont la sagesse est écrite dans les cinq premiers livres de la Bible – qu’on appelle la Torah – n’a livré en eux que le «corps de la doctrine» symbolique, la forme extérieure ou les symboles de l’enseignement. Ce corps symbolique de la doctrine est écrit sur la base de ce langage archétypique, et s’explique ensuite dans le Zohar, l’«esprit de la doctrine.»

«Les récits de la loi sont le vêtement de la Loi. Malheur à celui qui prend ce vêtement pour la Loi elle-même! C’est en ce sens que David a parlé, en disant: «Ouvrez mes yeux, afin que je voie les merveilles de la Loi»(Psaume, cxix. 18). David a voulu parler de ce qui est caché sous le vêtement de la Loi. Il y a des imbéciles qui, voyant un homme couvert d’un beau vêtement, ne regardent pas plus loin que cela ; et pourtant ce qui donne une valeur au vêtement, c’est son corps, et ce qui est encore plus précieux que cela, son âme. La Loi a aussi son corps. Il y a des préceptes qu’on pourrait appeler le corps de la Loi. Les récits ordinaires qui se mêlent aux vêtements dont le corps est couvert. Les nigauds ne regardent que les vêtements ou les récits de la Loi … Les mieux instruits ne tiens pas compte du vêtement, mais de ce qu’il renferme.» – Simeon ben Yoḥai, Zohar

Entre le Zohar (esprit de la doctrine) et la Torah (corps de la doctrine) se trouve la tradition, qui parmi les Juifs s’appelle le Talmud. Dans cette tradition, il y a des histoires et des contes qui cachent l’Alchimie. Si vous ne connaissez pas l’Alchimie, vous ne savez pas ce que vous lisez. Les gens de cette époque ont la Bible, le corps symbolique de la doctrine… qui, comme vous le savez, a été traduit dans de nombreuses autres langues. Chaque traduction littérale a perdu de nombreuses significations archétypales en raison du fait que les traducteurs ne comprennent pas le langage archétypique original. Ils ne connaissent pas l’Alchimie Hébraïque, donc ils traduisent ce qu’ils supposent. Mais, ces écrits Hébraïques archétypiques ont des significations différentes qui ne peuvent être comprises que lorsque vous avez une compréhension expérientielle de la science de l’Alchimie.

Par exemple, un symbole que nous retrouvons souvent dans toutes les religions est celui du baptême. Tous vous avez été baptisés dans votre religion, quelle qu’elle soit, mais les gens ignorent que toute cérémonie de baptême n’est qu’un symbole. Le baptême a été introduit dans le Christianisme, mais il apparaît dans toute religion antique. Nous savons ce que le baptême symbolise; quand nous étions en visite en Israël, nous avons supposé que les Kabbalistes connaissaient ce symbole, car dans le Judaïsme, la cérémonie du baptême s’appelle Mikveh, qui est une piscine, une fontaine, où ils plongent et prient, un type de baptême qu’ils pratiquent tous les Samedi afin de se nettoyer de toute impureté. Malgré cela, lorsque nous leur avons parlé, nous nous sommes rendu compte qu’ils ne connaissaient pas le sens alchimique de celui-ci. De même, les Chrétiens qui reçoivent le baptême et ne connaissent pas que cette cérémonie symbolise la transmutation des eaux vivantes, l’énergie sexuelle du prêtre et de la prêtresse, dans l’acte sexuel. Isaïe se réfère à cela comme suit:

«Chante, ô stérile, toi qui n’as pas porté; éclate en chantant et crie à haute voix, toi qui n’as pas travaillé avec un enfant; car plus sont les enfants des désolées que les enfants de la femme mariée, dit יהוה.» – Isaïe 54: 1

En effet, la majorité de ceux qui pratiquent ces cérémonies symboliques, religieuses et d’eau ont beaucoup d’enfants. Dans les plans internes, יהוה nous a montré que toutes étaient désolées, dans les ténèbres. Ainsi, nous étions vraiment étonnés et nous nous sommes demandés comment est-il possible que ces gens, même en connaissant la Kabbale, ne connaissent pas ces choses alchimiques… Nous avons appris que c’est parce que la Kabbale peut aussi être étudiée simplement comme une tradition. Beaucoup de gens étudient maintenant la Kabbale, mais pas aussi pratique que les Kabbalistes Alchimiques, puisque l’Alchimie est la seule science qui nous permet d’expérimenter chacun des dix sephiroth.

Nous pouvons parler au sujet des sephiroth, mais si nous ne percevons pas consciemment chacun d’entre eux, nous ne sommes que des théoriciens. Il y a un moyen conscient, c’est-à-dire par la méditation, pour expérimenter chaque sephirah, même la plus élevée, Kether, directement dans le monde d’Atziluth, qui est le monde des archétypes. Chacun d’entre nous a notre propre Kether. Dans le Christianisme, Kether s’appelle Père; Chokmah s’appelle le Fils; et Binah, l’Esprit Saint.

Chaque sephirah a de nombreux niveaux de signification et de valeur symbolique. Ils se rapportent aux mondes, aux cieux, aux régions de l’univers, alors qu’ils correspondent également à des aspects de notre conscience. Ils se rapporte également à nous ici et maintenant, physiquement. Par exemple, la glande pinéale se rapporte à Kether; le côté droit du cerveau à Chokmah; la gauche à Binah. Chesed se rapporte au bras droit ou au poumon droit; Geburah au bras gauche ou au poumon gauche; Tiphereth à notre coeur, mais cela pourrait aussi représenter notre âme. Notre jambe droite ou notre rein droit se rapporte à Netzach; la jambe gauche ou rein gauche à Hod; les organes sexuels à Yesod; et, les pieds à Malkuth. C’est ainsi que nous visualisons l’Arbre de Vie entier sur le corps.

tree-of-life-back-of-body

Alors, nous devons lire les écritures bibliques basées sur les sephiroth, nous devons connaître beaucoup de choses si nous voulons connaître le sens de ce que disent les prophètes.

Plus important encore, nous devons comprendre l’Arbre de Vie spirituellement en nous-mêmes: en chacun de nous, dans notre rayon spirituel astrologique, nous avons le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui sont les trois sephiroth du triangle supérieur. Par la suite, nous avons le deuxième triangle, la Monade; à savoir l’Esprit, l’Âme Divine et l’Âme Humaine. En bas de cela, c’est le troisième triangle et la dernière sephirah, qui forment ensemble un quaternaire (quatre parties); à savoir le corps mental, le corps émotionnel et le corps vital, et au fond, nous avons notre corps physique. Donc, c’est ainsi que nous sommes structurés.

tree-of-life-twelve-bodies-s

Nous vous conseillons d’étudier l’Arbre de Vie, patiemment, dans toutes ses parties, car de cette façon, vous comprendrez très facilement les livres du Maître Samael Aun Weor. Le Maître Samael ne nomme pas les sephiroth dans chacun de ses livres, mais il en parle toujours. Ainsi, lorsque vous lisez ses livres, vous saurez par intuition qu’il parle de telle ou telle sephirah même lorsque le nom littéral n’est pas là.

«L’intellectuel perd le sens d’une phrase seulement pour l’absence d’un point ou d’une virgule. L’intuitif sait lire là où le maître n’a pas écrit et écouter quand le maître ne parle pas.» – Samael Aun Weor, Tarot et Kabbale

Il écrit spécifiquement au sujet des sephiroth dans ses livres Tarot et Kabbale, Alchimie et Kabbalah dans le Tarot et enfin dans La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée, qui était le dernier livre qu’il a livré à l’humanité avant sa mort. La Pistis Sophia est une écriture Chrétienne Gnostique qui enregistre les enseignements donnés par Jésus après sa Résurrection, et comme il est maître de la Kabbale, les enseignements sont basés sur l’Arbre de Vie et les Sephiroth. Si nous connaissons la Kabbale, lorsque nous lisons la Pistis Sophia, nous comprendrons plus ou moins le sens de ce que le Maître Jésus y enseigne. Cependant, lorsque nous lisons l’explication que le Maître Samael a donnée sur chaque paragraphe, nous verrons beaucoup plus. Malgré cela, le Maître Samael n’a expliqué qu’une petite partie de ce que le Maître Jésus explique dans la Pistis Sophia. Donc, en comprenant l’Arbre de Vie, la Kabbale est le point principal.

Il y a beaucoup d’étudiants Gnostiques indolents qui disent que la Kabbale est trop compliquée; ils ignorent que la plupart des livres Gnostiques sont basés sur la Kabbale. c’est pourquoi ils sont si facilement confus: ils n’étudient pas.

De plus, lorsque les étudiants pratiquent l’Alchimie Sexuelle, la compréhension de la doctrine Gnostique leur devient facile.

C’est ainsi que nous développons le discernement pour savoir quand les écrits ou les enseignements de quelqu’un au sujet de la doctrine sont faux. Cependant, les étudiants indolents ne savent pas, parce qu’ils n’étudient pas la Kabbale, ils sont donc facilement induits en erreur.

Par exemple, le deuxième livre de Moïse qui, en Hébreu, s’appelle שמות Shemoth («noms»), traduit en Français comme «Exode», raconte simplement le départ de tous les archétypes d’Israël de l’esclavage en Egypte. Toutes les Monades transmigrent de l’Espace Abstrait Absolu pour apparaître dans l’univers et dans la Kabbale, cette transmigration ou dispersion s’appelle exil ou diaspora. C’est pourquoi de nombreux Kabbalistes affirment que toutes les âmes ici dans ce monde physique sont en exil; c’est compréhensible. Mais si nous écrivons un livre et que nous expliquons que cet exil ou cette dispersion est égal à l’Exode ou au départ des archétypes qui sont en servitude dans la matière (Egypte), c’est tomber dans l’absurde. Dans la Kabbale, le mot exode ne signifie pas l’exil, même si ces deux mots se ressemblent. L’Exil ou la Diaspora signifie la dispersion des noms (שמות Shemoth), les archétypes, de l’Absolu à la matière (Egypte, la roue du samsara); tandis que l’Exode ou Shemoth signifie le retour des noms, des archétypes dans leur propre place dans l’Absolu. Donc, l’Exode arrive ici dans Malkuth, alors que nous, exilés, descendons du sommet (l’Absolu) dans la matière, dans Malkuth, dans la roue du samsara. Ainsi, nous sommes ici en bas, Malkuth, en Égypte. En-dessous de Malkuth se trouve Klipoth, qui s’appelle aussi Enfer, Averne; Klipoth contient exactement le contraire de tous les sephiroth. Klipoth, malheureusement, c’est la plupart de nous en ce moment. Nous essayons d’inverser peu à peu les forces que nous avons dans Klipoth pour entrer dans l’Arbre de Vie. Klipoth est l’arbre de la mort.

«C’est seulement en entrant sur le chemin de la rébellion intérieure, c’est seulement en nous éloignant des chemins de l’évolution et de l’involution de la Roue du Samsara, que nous pouvons devenir des humains authentiques, réels et véritables.

«L’exclusion intransigeante de la doctrine de la transmigration des âmes telle qu’enseignée par Krishna, le grand Avatar Hindou, nous emprisonne dans le dogme de l’évolution.

«En matière d’ésotérisme, d’orientalisme, d’occultisme, etc., les savants ont la liberté d’écrire ce qu’ils veulent; cependant, ils ne doivent pas oublier le livre d’or, je veux dire le «standard des mesures», le Tarot …

«Personne ne peut violer les lois du Tarot en toute impunité, sans obtenir ce qu’ils méritent; rappelez-vous que la loi de la Katancia, le karma supérieur existe … Il y a une responsabilité dans les mots…

«Le dogme de l’évolution brise les lois cosmiques de l’Arcane 10 du Tarot, viole les desiderata du livre d’or… et mène de nombreuses personnes à l’erreur.»

«Évidemment, tous occultistes érudits, tous ésotéristes, doivent toujours appeler le «standard des mesures», le Tarot (la Kabbale), s’ils ne veulent pas tomber dans l’absurde.» – Samael Aun Weor

Donc, si nous étudions cela, c’est parce que nous comprenons que nous sommes en exil, et parce que nous voulons revenir dans l’Absolu Solaire, c’est-à-dire que nous voulons être dans l’exode. Nous sommes esclaves de la matière, de ce monde physique, comme l’explique la Bible, mais Moïse, qui symbolise la volonté, va nous sortir de cette servitude en Egypte, et dans l’Elysée, la terre promise.

Mother

«Et (אלה Eleh) sont les noms (שמות Shemoth) des enfants de (איש-ר-אל, le feu du Dieu Ra) Israël, qui étaient (ברוכים הבאים Baruchim Habim) bienvenus en Egypte (מצרימה Mitzrahimah, Malkuth, la terre); chaque (איש Ayish, feu) et sa maison sont venus avec Jacob (l’âme humaine).» – Exode 1: 1

Lorsque nous lisons ce qui est écrit dans Exode 1: 1, nous trouvons que la transmigration des âmes s’explique très bien d’une manière kabbalistique et alchimique. Cependant, cette transmigration, exil ou Diaspora des archétypes d’Israël dans la terre, Malkuth ou l’Egypte doit se produire avant pour que l’Exode se produise. Par conséquent, comprenons que l’exil et l’exode ne sont pas pareils.

Mais, si nous ne connaissons pas la Kabbale, nous pensons qu’ils sont pareils, comme le font les laïcs et même certains «Gnostiques» qui disent: «Oh, il y a des milliers d’années, la race Juive a émigré dans la terre des Pharaons et Moïse est arrivé et les a ramenés à la terre promise au Moyen-Orient.» C’est ce que tout le monde pense, littéralement, parce qu’ils ignorent que l’exode est le retour des archétypes d’Israël dans l’Absolu. Ceci est expliqué par Moïse de manière complètement kabbalistique et symbolique; de même, comme le récit du symbole de Noé et de son arche est kabbalistique.

Comme on le voit, maintenant, en ces temps-ci, beaucoup d’organisations parlent des temps de la fin, et nous y sommes en effet. Voici les tremblements de terre, les tsunamis, les ouragans, les tornades, etc… peu à peu, nous sommes physiquement effacés. Alors, que devons-nous faire? Nous avons besoin d’un exode. Mais, les gens pensent que l’exode veut dire quitter un pays et aller dans un autre pays… ok, donc entrons dans l’exode, partons en Angleterre et allons en Russie, mais il y a aussi des tremblements de terre en Russie… attend, allons en exode vers le Japon, nous partons vers le Japon, mais il y a des explosions atomiques au Japon. Donc, n’importe où nous allons il y a un risque. La vérité est que, en tant qu’âmes, nous devons sortir de ce monde physique. C’est ce que nous apprenons grâce à la Gnose, car en fin de compte, ce n’est pas notre physicalité que nous voulons sauver. Pourquoi voulons-nous sauver notre physicalité? Tôt ou tard, nous allons être vieux et mourir. Ce que nous voulons sauver, c’est notre âme, car en réalité, notre âme est piégée dans cette prison que nous appelons corps physique. Nous souffrons ici, où nous nous créons un enfer les uns sur les autres sur cette planète. Ainsi, pour partir, nous devons travailler psychologiquement.

Unknown- Moses parts the Red Sea (unk date): Psalm11918.org

Et, ne tombons pas dans l’erreur de penser: «Si j’appartiens à ce groupe Gnostique ou à n’importe quel autre groupe, je vais directement à l’exode.» L’exode est quelque chose de psychologique. Peu importe où nous sommes et à quel groupe nous appartenons. Si nous ne travaillons pas psychologiquement sur nous-mêmes, tout le reste n’est pas pertinent. Nous pourrions être le meilleur ami de Jésus de Nazareth, ce n’est pas grave. Personnellement, j’ai rencontré le Maître Samael au Mexique, mais si je ne travaille pas sur moi-même psychologiquement, cela est sans importance, sans valeur. Nous devons comprendre que nous devons travailler sur nous-mêmes, de la même manière qu’il l’a fait.

Je me souviens une fois que nous étions avec lui dans le temple, et l’un des étudiants, l’un des missionnaires, lui a demandé: «Maître, pouvez-vous m’aider à comprendre mon ego?»

Et le maître a dit: «C’est précisément la seule chose que je ne peux pas faire pour vous. Vous devez comprendre votre ego! Parce que si je comprends votre ego, vous resterez ignorant. Mais si vous développez la maîtrise de la compréhension de votre propre ego, évidemment, vous deviendrez un maître.»

C’est précisément le point. Beaucoup d’étudiants pensent que nous allons comprendre leurs egos pour eux. Même si nous le ferions, comme des psychiatres où vous allez à la thérapie et à qui vous commencez à chanter votre histoire de vie, pendant qu’ils essaient d’analyser vos traumatismes pour vous, en fin de compte, cela ne vous aiderait pas.

Si nous voulons être dans l’exode, nous devons libérer notre âme de son état actuel. Mais nous sommes pleins de luxure, de colère, d’avidité, d’envie, d’orgeuil, de gourmandise, de paresse, etc. Chacun de ces défauts est une multitude d’agrégats, et chacun d’entre eux a une partie de notre âme. Donc, si nous annihilons nos egos, nous recueillons alors les différentes parties de notre âme de chacun d’entre eux que nous comprenons et annihilons. Voilà ce qu’il faut pour «recueillir le peuple d’Israël». Le mot Israël est un symbole pour les particules ignées de Dieu, toutes les parties ignées de notre âme ou toutes les parties de notre Être. C’est ainsi que «Israël» doit aller dans l’Exode.

Il est écrit que toutes les personnes qui adoraient et servaient le pharaon essayaient de partir, mais la mer les avait emmené. Ces personnes sont un symbole de l’ego. Donc, lorsque vous écoutez cette connaissance et que vous écoutez avec votre ego, vous imaginez qu’un jour vous allez à la terre promise ou au ciel avec votre ego… mais non, désolé, ce n’est pas comme ça. Vous devez mourir psychologiquement. Nous devons tous mourir psychologiquement pour entrer dans l’exode. Telle est la vérité de toute la matière. Si vous lisez l’exode, vous verrez qu’ils endurent quarante ans dans le désert, et enfin, après quarante ans, ils sont entrés dans la terre promise. C’est un symbole Kabbalistique du travail que nous devons accomplir pour entrer dans l’Exode.

Moïse a écrit cinq livres. Le premier livre s’appelle Genèse, du Grec, qui signifie «origine, création, génération, genèse», qui provient de gignesthai «naître», et gynaika qui est le mot pour femme en Grec, parce que la femme est celle qui génère et nous jette ici dans ce monde physique. Nous sommes tous sortis du ventre d’une gynaika, une femme. C’est la genèse. Mais, kabbalistiquement, en tant qu’humains, nous devons être générés dans le ventre de notre mère מלכותה Malkuthah; c’est quelque chose que nous tous, en tant qu’initiés, savons. C’est pourquoi Jésus a répondu et a dit à Nicodème:

«En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le ventre de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît pas de l’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui naît de la chair, est la chair; et ce qui naît de l’Esprit est l’esprit. Ne soit pas étonné si je t’ai dit, il faut que naît de nouveau. L’Esprit souffle là où on l’écoute, et tu entends son son, mais ne peux pas dire d’où il vient, et où il va: ainsi est tout ce qui naît de l’Esprit.» – Jean 3: 3-8

Néanmoins, à cette époque, les laïcs pensent: «Puisque je crois en Jésus, je suis né de nouveau». C’est ce que les laïcs croient. Écoutez, le Maître Samael Aun Weor explique dans ses livres que naître à nouveau est une question de savoir comment utiliser l’énergie sexuelle, et c’est ce dont parle le premier livre de Moïse, la Genèse. Notre physicalité s’appelle מלכותה Malkuthah, le «royaume de la reine». Malka מלכה, la Reine (Marie, Isis, etc.) doit donner naissance à l’intérieur de nous. Malkuth מלכות est la planète, le royaume, et מלכה Malka est la reine ou la mère nature. Malka מלכה représente également la reine de notre Malkutha מלכותה ou physicalité, qui fait partie de la mère nature entière, n’est-ce pas? Nous devons donc apprendre à naître des eaux de Malkutha מלכותה, notre propre nature physique. Voilà pourquoi toutes les pratiques que nous accomplissons traitent de l’Esprit, l’énergie solaire et la Lune, l’eau, l’énergie sexuelle. Nous devons apprendre à naître à nouveau de l’eau et de l’Esprit, parce que «ce qui naît de la chair est chair; et ce qui naît de l’Esprit est esprit.» Les femmes ne donnent pas naissance en croyant en quelque chose. Si nous naissons physiquement à travers l’acte sexuel, alors de même nous naissons spirituellement; mais, pour cela, nous devons connaître l’Alchimie. Moïse donne toutes les clés dans le livre de la Genèse ou Barashyth בראשית «Au commencement» ; sur le site, vous trouverez toutes les conférences que nous avons déjà donné au sujet de la Genèse.

Nous continuons à répéter et à répéter cela, parce que c’est dans la Genèse que Moïse a placé la doctrine de la nouvelle naissance. Moïse a écrit: «Et l’Esprit (solaire) de Dieu planait sur la surface des eaux. Et Dieu dit: Que la lumière soit et la lumière fut.» Ainsi, naître de nouveau signifie naître internement de la lumière solaire en fécondant les eaux sexuelles créatrices de notre physicalité, parce que, pour naître à nouveau nous avons besoin des eaux sexuelles créatrices de notre corps physique.

Et par quel nom le Christianisme appelle le corps physique? Ou mieux dit, quel nom a été donné au corps physique au début du Christianisme? La physicalité qui doit donner naissance à nouveau? Questions difficiles, n’est-ce pas? Mais nous devons connaître. Notre physicalité était appelée Marie, qui en Hébreu est Miriam מרים. Les deux noms commencent par Mem, qui est la lettre dans la Kabbale qui symbolise l’eau. Alors, kabbalistiquement, notre physicalité est מרים Miriam. Nous aimons mieux מרים Miriam, car il a deux lettre Mem. Nous ne savons pas pourquoi מרים Miriam est traduit en Français comme Marie, qui est un nom qui est prononcé différemment dans d’autres langues. Alors, quand nous lisons Marie, c’est en fait un nom qui se réfère directement à notre propre nature physique. Marie symbolise aussi la Mère Divine Nature, et notre propre physicalité fait partie de cette nature. Mais de la manière que nous sommes en ce moment, notre physicalité est Marie-Madeleine.

Malkuth מלכות le bas de l’Arbre de Vie est féminine. Nous disons toujours que, dans l’Arbre de Vie notre physicalité est une sephirah féminine, que nous soyons homme ou femme. Marie symbolise aussi notre Mère Divine au-dessus, mais ici-bas, où nous sommes, Miriam מרים symbolise les deux eaux créatrices ou deux lettres Mem de מצרים Mitzrahim-Egypte, notre propre physicalité; à savoir, le fluide céphalorachidien et le fluide génital avec lesquels le juste, le צ Tzadik, travaille.

Si nous montons au premier triangle de l’Arbre de Vie, Miriam מרים est Binah, la partie supérieure gauche de l’Arbre de Vie. Le pilier gauche de l’Arbre de Vie est le pilier féminin, dont la cinquième sephirah est Malkuth. La cinquième sephirah du pilier droit, qui est masculin, est le mental, Netzach. Seul le pilier gauche va complètement jusqu’à Malkuth. Et c’est quelque chose de très important; c’est pourquoi quand nous parlons de מרים Miriam, nous nous référons à Binah, et le pilier gauche, et aussi à Malkuthah מלכותה, la Reine Mère Nature.

Iod-Hei-Vav-Hei Elohim יהוה אלהים est le nom sacré de Binah dans le monde de Atziluth. Iod-Hei-Vav-Hei יהוה est aussi appelé le Tetragrammaton. Notez que lorsque nous prononçons Iod-Hei-Vav-Hei, nous prononçons la lettre Hei deux fois – ceci est également montré précisément en Français dans le nom de Jehovah. La première lettre Hei de Jehovah est une lettre féminine qui symbolise notre Mère Divine. Et la deuxième Hei est représentée dans notre nature physique, dans notre corps physique, c’est la partie féminine qui est en exil, que les Kabbalistes appellent la Schekinah, le potentiel shakti de Binah, la Mère Divine.

Nous avons tous entendu dire que nous devons éveiller la kundalini, n’est-ce pas? Eh bien, kundalini-Shakti est juste le nom Sanscrit de la Mère Divine, la Schekinah. Dans le Christianisme, la Schekinah est appelée Marie, mais comme nous l’avons dit, nous préférons le mot Hébreu מרים Miriam, car il est écrit avec deux lettre מם Mem. Étant donné que dans la Kabbale les deux lettres מם Mem représentent מים Mayim, eau; et le nom Miriam מרים cache très bien la signification de מים Mayim, eau, qui est cet aspect féminin de Dieu qui est très caché dans la Bible.

Les gens parlent de Marie-Madeleine – ou mieux dit, Magdalena – mais la plupart des gens ne comprennent pas la signification alchimique profonde de ce nom. En Hébreu, Magdal מגדל signifie «tour» et נה nah signifie «contempler». Ainsi, à partir de ces mots Hébreux Magdal מגדל et נה nah, vient le mot מגדל-נה-Magdalene, «tour-contemplant». En Hébreu on dit Miriam Magdalena מרים מגדלנה. Maintenant la plupart des gens ont entendu dire que Marie-Madeleine et Jésus étaient mari et femme, ce qui est vrai. Mais, Marie-Madeleine est Malkuth et Jésus est Chokmah manifesté dans Tiphereth. Ainsi, «La beauté (Tiphereth) est dans l’œil du contemplateur», c’est ce que Jésus et Marie-Madeleine, en tant que maître-âmes, symbolisent et représentent à cette humanité.

Par conséquent, en fouillant dans la signification alchimique de Miriam Magdalena מרים מגדלנה, nous apprenons que nous devons savoir comment sublimer מים Mayim, les eaux créatrices de מרים Miriam, notre physicalité, vers notre ר Reish (tête), afin que « נה nah, » contemple le Seigneur. Une telle sublimation alchimique se fait à travers Magdal מגדל, une tour qui est notre propre colonne vertébrale. La colonne vertébrale est Magdal מגדל, une tour, au sein de laquelle se trouve la moelle épinière, l’utérus de Miriam מרים, notre physicalité. Ainsi, Marie-Madeleine représente notre physicalité, que nous avons prostitué, mais qui, au moyen de l’Alchimie Sexuelle, peut devenir la femme prêtresse du Christ, le Logos Solaire. Voilà pourquoi il est alchimiquement déclaré que Marie-Madeleine, avant d’entrer dans l’initiation, était une prostituée. L’Évangile de Luc déclare:

«Les douze étaient avec Jésus, et certaines femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies, Marie, dite de Magdalene, de laquelle étaient sortis sept démons.» – Luc 8: 1, 2

Ainsi, notre physicalité est une prostituée! Puisqu’à l’intérieur de notre psyché, nous portons encore ces sept démons, à savoir; Luxure, Colère, Orgeuil, Avidité, Jalousie, Gourmandise et Paresse, qui vendent des colombes, ou l’énergie sacrée précieuse de l’Esprit Saint. Voilà pourquoi Jésus a dit à ceux qui vendaient les colombes:

« Prenez ces choses (sept démons) donc; faites pas la maison de mon Père une maison de marchandises.» – Jean 2: 16

Et voilà pourquoi l’apôtre Paul a déclaré:

«Maintenant, ce (pourquoi) que je dis, frères, que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu; la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité.

«Voici, je vous dis un mystère; Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette: la trompette sonnera, et les morts (psychologiquement) ressusciteront incorruptibles, et nous serons modifiés.

«Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Alors, quand ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ton aiguillon? O tombe, où est ta victoire? L’aiguillon de la mort est le péché; et la force du péché est la loi.» 1 Corinthiens 15: 50-56

Ainsi, en travaillant sur notre physicalité avec l’aide du Seigneur, nous changeons notre comportement sexuel, bestial, et au moyen de l’Alchimie Sexuelle, nous rendons notre physicalité virginale, sainte; c’est la première étape. Le Seigneur est la lumière solaire que nous devons travailler. La force solaire est le Christ Cosmique que nous devons invoquer, pour qu’il puisse nous aider à enlever ces sept péchés de Marie-Madeleine, qui est physiquement représentée en nous. Le Seigneur est en effet positif, la force masculine. Nous sommes la force négative, féminine qui est cachée dans le mot Miriam.

Dans la Kabbale, la première lettre de Miriam מרים est Mem, qui représente les eaux ou les fluides de notre tête, qui est représentée par la lettre Resh, qui est le R de Miriam מרים. La lettre Iod est la force positive, l’Esprit de Dieu, l’énergie solaire, planant entre מים Mayim, les eaux supérieures et inférieures. La lettre Mem (finale), représente les liquides génitaux ou les eaux; c’est pourquoi nous disons que notre physicalité est מרים Miriam, et notre colonne vertébrale, Magdalena מגדלנה, la Tour contemplant, puisqu’au dessus d’elle se trouve le mont Carmel, où Stella Maris, l’étoile de la mer brille glorieusement. Ainsi, dans notre physicalité, nous avons deux types d’eaux ou de fluides, un au-dessus et l’autre en-dessous. C’est précisément la raison pour laquelle Moïse a écrit:

«Et Elohim dit, Qu’il y ait un firmament (colonne vertébrale) au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux des eaux. Et Dieu fit le firmament, et a séparé les eaux (ou liquides génitaux) qui sont sous le firmament (colonne vertébrale) des eaux (ou fluides cérébrales) qui sont au-dessus du firmament (colonne vertébrale): et c’était ainsi. Et Elohim appela le firmament (Magdalena מגדלנה, la tour contemplant du) Ciel.» – Genèse 1: 6-8.

Lorsque les Laïcs lisent la citation précédente, ils imaginent l’océan et les eaux dans les nuages, et en effet, cela est également lié à la planète; mais, ce qui est important c’est d’appliquer une telle citation à nous-mêmes, puisque nous avons ces deux eaux dans notre physicalité; parce que, nous sommes alchimiquement Miriam. Nous devons donc apprendre à séparer les eaux des eaux. Quelles eaux? Les eaux créatrices sexuelles.

«Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable, que les eaux supérieures sont comme les eaux inférieures, et que les eaux inférieures sont comme les eaux supérieures, afin d’effecter Une Oeuvre Alchimique Vraiment Merveilleux.» – Hermès Trismégiste

Maître Samaël Aun Weor explique que nous devons travailler avec les eaux sexuelles, ou mieux, les eaux créatrices sexuelles, qui sont polarisées en positif et négatif, ou, masculin et féminin. Quelles sont les eaux masculines? Ce sont les fluides céphalorachidiens. Nous savons que le cerveau et la moelle épinière flottent dans ce fluide, qui est appelé l’aspect positif de la force créatrice, ou de l’énergie sexuelle, de l’Esprit Saint. Et l’autre fluide, les eaux féminines, sont le fluide sexuel que nous avons dans notre appareil génital. En Gnosticisme, nous appelons ce fluide semen, que ce soit dans l’appareil génital masculin ou féminin. L’ovule flotte dans le semen féminin et le spermatozoïde flotte dans ce semen masculin; ces eaux sont symbolisées par la lettre Mem. Voilà pourquoi, lorsque nous écrivons le mot Miriam, le premier Mem est suivi par la lettre Resh, qui représente le ciel ou la tête, les eaux du ciel, les eaux de la tête, les énergies du père. La lettre Iod est dans les eaux de Yesod, les fluides génitaux sexuels, ou l’énergie de Malkuth, la mère. Voilà pourquoi nous sommes physiquement Miriam. Alors conservons les eaux de Miriam, Malkuth.

Malheureusement, l’humanité ne sait pas à ce sujet. Les Humanoïdes aiment déverser les eaux de Miriam, ils savent seulement comment utiliser les forces créatrices des eaux de la manière animale. Moïse a écrit:

«Au commencement Elohim créa, Ath le ciel et Ath la terre. Et Vav, «L’utérus (ventre) de la terre» était sans forme et vide; et les ténèbres étaient sur la surface de l’abîme. Et l’Esprit de Dieu plana sur la surface des eaux. Et Elohim dit, Que la lumière soit, et il la lumière fut.» – Genèse 1: 1-3

L’Esprit de Dieu a émergé des ténèbres à l’intérieur de l’abîme de Malkuth, la Terre, la Mère, et se perdit dans le sein du Père, l’Espace Abstrait Absolu.

Ainsi, si nous voulons naître de nouveau, il faut naître du ventre de Miriam (Malkuth), parce que Magdal מגדל, le ventre de Miriam, peut donner naissance au Fils de Elohim à l’intérieur de nous. Le Christ est la lumière du monde, la lumière de Malkuth, la lumière de l’énergie Schekinah à l’intérieur de nous; le Christ est une force, pas une personne.

Est-ce trop compliqué ou est-ce compréhensible? En termes Chrétiens, c’est assez facile de comprendre cela.

Maintenant, parlons de la sephirah Geburah. Vous avez entendu que cette race racine est contrôlée par le cinquième ange, n’est-ce pas? Le cinquième ange est Samael, et Samael régit Geburah; Geburah et Samael sont un. Si vous lisez le Zohar, vous verrez comment Geburah et Samaël sont toujours liés. Pourquoi? Parce que Samael est responsable de cette race-racine. Nous sommes à la fin de cette race racine, donc c’est pourquoi cette doctrine que nous recevons vient de Geburah. Ainsi, tous ceux qui veulent entrer dans le chemin doit recevoir le feu de Geburah. Comme par exemple, quand nous lisons les Écritures Chrétiennes, nous constatons que l’ange Geburael est celui qui annonce la naissance du Christ.

Dans l’invocation de Salomon nous disons: «Oh Geburael», qui est le même que Gabriel, car en Hébreu vous écrivez les noms de la même manière. Alors Geburael est celui qui va et dit à Marie: «Vous allez avoir le fils de Dieu». En effet, le feu de Geburael est celui qui doit engendrer la lumière en nous. Si vous êtes Musulman, vous saurez que Gabriel est celui qui enseigne Mohammed, celui qui lui a dicté le Coran. Le Christ, la Lumière, travaille à travers Geburael, à travers le El de la sephirah Geburah. C’est facile de voir cela en termes Islamiques et aussi en termes Chrétiens, puisque Gabriel est l’un des anges qui est proche de Binah, Jehovah-Elohim. Dans Briah, le monde de la création, le nom sacré de l’ange de Geburah est Samael. Quand nous disons Geburael, dans l’invocation de Salomon, on dit aussi; «Oh Gedulael», qui est amour, ou grandeur, c’est Zachariel. Ainsi, Gedulael est Zachariel et Geburael est Samael. C’est le même que si nous disons que nous sommes Américains, parce que nous venons de l’Amérique, mais nous avons aussi un nom. Ainsi, tout ange de Geburah est un ange de la justice. Et le chef de cette sephirah est Samael.

Ainsi, toute l’histoire de cette race racine est très compliquée, et si nous ne savons pas comment lire la Bible, nous ne comprenons pas qui est Christus-Lucifer, n’est-ce pas? Christus-Lucifer est celui qui était beau dans Geburah, mais en descendant est devenu Satan très laid à l’intérieur de chacun d’entre nous. Ce que nous devons faire maintenant c’est de blanchir Satan et le transformer en Lucifer à nouveau, l’étoile la plus brillante.

Lucifer signifie «porteur de lumière». Luce ou Lux est du Latin pour lumière et Fer est porteur, mais nous pouvons également traduire Fer comme force, de sorte que Lucifer signifie lumière et force, parce que Fer ou force est également feu, et les deux sont liés à la force sexuelle. Donc, quand nous parlons de Lucifer, nous parlons du porteur de lumière, qui est le feu, n’est-ce pas? Lorsque nous faisons un feu de joie, feu de joie qui donne la lumière, donc, c’est précisément Lucifer; qui signifie, la lumière, le feu d’en haut, piégé dans la matière. Lucifer est Prométhée, qui a donné le feu à l’humanité et a été puni: lié à la pierre, à la matière. Lorsque nous brûlons des morceaux de bois, nous libérons Lucifer de sa prison; ainsi nous utilisons le feu de joie, Lucifer, pour nous nettoyer et nous réchauffer de différentes façons. Voilà comment nous le faisons au moyen du feu des bougies dans tout type de rituel. Ainsi, à travers l’acte sexuel alchimique nous volons la lumière et le feu de Lucifer, pour devenir illuminés avec cette force; nous libérons la lumière du feu. Quel feu? Le feu sexuel. C’est Lucifer, l’un des aspects ou significations de celui-ci. L’Église Catholique fait de Lucifer quelque chose de mal. La vérité est que Lucifer est à l’intérieur de nous, mais n’est plus brillant; il est sombre, à cause de notre ego, maintenant il est Satan. Mais Satan est la même force, mais piégé dans la matière. Lorsque cette force est libre de la matière et libre du péché c’est Lucifer, ou Prométhée. Donc, il y a autant de Satans que beaucoup de gens sur cette planète. Jésus a déclaré:

«Je suis (lux mundi) la lumière (solaire) du monde (et son visage était comme le soleil quand il brille dans sa force. – Apocalypse 1: 16) Si vous me suivez, vous ne marcherez pas dans les ténèbres, parce que vous aurez la (lucem vitae) lumière de vie.» – Jean 2: 12

Lucifer1

«Je suis la racine et la postérité de David, et (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile brillante du matin.» – Apocalypse 22: 16

«Et celui qui vaincra (Satan), et garde mes œuvres jusqu’à la fin, je lui donnerai autorité sur les nations: Et il les gouvernera avec une verge de fer; comme les vases d’argile, ils devraient être brisés: comme j’en ai reçu de mon Père. Et je lui donnerai (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) l’étoile du matin.» – Apocalypse 2: 26-28

Et combien de הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, Enfants glorifiés de l’Aurore (Lucifers), trouvons-nous? Eh bien, seuls ceux qui ont surmonté leur Satan, ceux qui ont libéré la lumière de leurs ténèbres. Jésus est Lucifer, Moïse est Lucifer, Samael est Lucifer, Bouddha est Lucifer, complètement illuminés.

Quand nous apprenons à aimer, nous libérons alors Lucifer de sa prison, de l’ego, des ténèbres, alors il nous accorde la sagesse; il nous accorde «Lux» (la lumière).

«Et la lumière brille dans les ténèbres; et les ténèbres ne l’ont pas compris.»

Sagesse en Grec est Sophia, de Sophis «sage, instruit», et amour est Philos. Un philosophe est un homme sage, un amoureux de sophia, un amoureux de la sagesse, un amoureux du Christ.

«Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) son Fils unique, afin que quiconque croit (dont l’Être place la foi ou la confiance) en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

«Car Dieu n’a pas envoyé (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) son Fils dans le monde pour condamner le monde; mais pour que le monde à travers lui puisse être sauvé.

«Celui qui croit (celui dont l’Être place la foi ou la confiance) en lui n’est pas condamné, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru (הילל בן שחר Hilel Ben Shachar, le fils glorifié de l’aurore) le nom du Fils unique de Dieu.

«Telle est la condamnation, que «Lux» la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres (Satan) plutôt que «Lux» la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

«Car tous ceux qui fait le mal hait «Lux» la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ne soient dévoilées ses actes.

«Mais celui qui fait la vérité vient à la lumière (et porte la lumière), afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu.» – Jean 3: 16-21

Les traducteurs d’Isaïe 14: 12 traduit הילל Hilel en le mot Latin « Lucifer». Ils ont traduit הילל Hilel en Lucifer, parce Lucifer en Latin signifie porteur de lumière. Néanmoins, Satan est la polarisation négative de la lumière, la polarisation négative de Lucifer, en nous. Satan n’est pas ce que les gens ordinaires pensent qu’il est; ils pensent que Satan est un esprit individuel, qui est là dehors en train de contrôler le mental de tout le monde. Non! Satan est multiple, comme nous l’avons déjà dit: il y a autant de Satans qu’il y a de gens sur cette planète. Vous avez votre propre Satan, j’ai mon propre Satan; donc, nous devons transformer Satan en Lucifer. Nous devons blanchir notre propre Satan – qui est le même Lucifer, mais le noir – car à l’intérieur de nous, il est tombé. C’est à cause de la façon dont nous nous sommes comportés sexuellement qu’il est noir. Voilà pourquoi Jésus a dit: «Je suis le Lux (la lumière) du monde», qui est le Christ, et qui a dit: «Je suis le chemin, la vérité et la vie.» Donc, nous devons libérer la lumière des ténèbres, à travers l’Alchimie.

Voilà pourquoi nous entrons dans ce chemin, parce que c’est le moyen d’aider Promethée. Si vous voulez comprendre Lucifer, lisez dans la Mythologie Grecque ou Romaine l’histoire de Prométhée. Là, il est expliqué. Il vole le feu du ciel pour le donner à l’homme. A cause de cela, il est enchaîné à la roche, qui est le rocher de Yesod, la force sexuelle, qui est la pierre d’achoppement et un rocher de scandale.

«La pierre que les bâtisseurs ont rejetée, est devenue la pierre angulaire. C’est la roche sexuelle, la pierre angulaire; élue, précieuse, et celui qui croit (celui dont l’Être place la foi ou la confiance) sur elle ne sera pas confondu.»

Les laïcs disent: «Ce rocher est le Christ», oui, dans le Christ se trouve la vie; et la vie est la lumière des hommes. Le Christ est le chemin, la vérité et la vie; la vie est la force Christique sexuelle dans nos parties génitales, la vie dans la roche ou Petros; personne ne vient au Père, sauf en transmutant cette force vie sexuelleChristique créatrice.

La sagesse de Petrus, ou Pierre, est la sagesse de la transmutation sexuelle. L’apôtre Pierre, l’un des douze apôtres de Jésus, est lié à la glande pinéale, de là il contrôle les glandes sexuelles.

«Quand Jésus vit Pierre, il dit: Tu es Simon, fils de Jonah. Tu seras appelé Céphas, qui est par interprétation, une pierre.» – Jean 1: 42

«Et je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre (de Yesod) Je bâtirai mon église (à Laodicée); et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et (dans la glande pinéale) Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras (dans Muladhara) sur la terre sera lié (dans Sahasrara) dans le ciel et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.» 16 – Matthieu. 18, 19

Lorsque nous transmutons l’énergie sexuelle, nous développons la volonté, représentée par Pierre; c’est l’apôtre qui extrait la force sexuelle de la pierre de Yesod. Cachée dans la rune Perth se trouve l’explication. Ainsi, Pierre fut le premier pape de Rome, n’est-ce pas? Rome, en Latin, est Romae, qui, lorsqu’il est lu à l’envers est Amore (amour). Le prêtre et la prêtresse à Ephèse, l’Eglise de l’Amour, développe Pierre dans la glande pinéale, dans l’Eglise de Laodicée ou Sahasrara, le chakra de mille pétales.

L’Alchimie Sexuelle était cachée pour ne pas prostituer la doctrine. Mais, en cette époque, elle est donnée ouvertement et expliquée dans chaque mystère, et ce parce que nous avons peu de temps. Cette humanité est en train de disparaître, elle est en train d’être supprimé, donc ceux qui veulent être sauvés par leur propre oeuvre, ici se trouve la sagesse. Dans les temps anciens, afin de recevoir cette doctrine les néophytes ont d’abord dû supporter de nombreuses années dans les monastères et prouver qu’ils aiment vraiment le Seigneur en étant un moine célibataire ou une nonne célibataire, et en effectuant la prière et la méditation, et des pratiques différentes qui étaient enseignées dans les monastères. Après des années, ils étaient testés. S’ils réussi le test, les maîtres leur communiquent le secret de Iod, le secret de Yesod, qui est: «Maintenant, tu dois continuer à être célibataire, mais lié à une épouse du sexe opposé qui va se marier avec toi. Ne perd pas ta force de Christique. Tu l’as gardé pendant des années et maintenant tu dois faire un pas dans l’échelle de la chasteté.»

En cette époque vous venez ici trébuchant sur le rocher. Mais Dieu est miséricordieux, et la doctrine est donnée très librement, très facilement. Si facilement que personne ne l’apprécie. Seulement quelques uns.

Séquentiellement, afin d’expliquer la sephirah Geburah, nous associons Gabriel avec Geburael. Cela signifie que Samael-Geburah, le roi du feu, à travers le sang du cœur, donne de la force sexuelle à Gabriel dans Yesod, le sexe. La force de Geburah est gouvernée par Mars et le Soleil. Durant l’acte sexuel, la force solaire de גברה Geburah est reflétée par la lune dans Yesod, le sexe.

«Geburah, Buddhi, a été considéré exclusivement martien. Ceci est une erreur, car dans le monde de l’Âme Spirituelle, qui est féminine, on trouve le lion de la loi qui est solaire. Ainsi, nous trouvons la sévérité de la loi dans Geburah, mais aussi, nous trouvons la noblesse du lion. Par conséquent, le monde Bouddhique, intuitionel est totalement solaire.» – Samael Aun Weor

En Hébreu, les trois premières lettres de גבריאל Gabriel et גברהאל Geburael s’épèlle גבר Gibor, le nom de la force masculine de Elohim dans Geburah. Le chef de la sephirah Geburah est Samael. Cependant, Gabriel est l’archange ou archétype associé à la lune dans Yesod, n’est-ce pas? Mais si vous avez étudié l’Astrologie, vous savez que Samael est lié au Bélier, qui est dans la tête, mais aussi au Scorpion, qui gouverne la force sexuelle. Ainsi, lorsque vous étudiez Samael dans le signe du Scorpion, il est Gabriel, parce que la Lune reflète la force solaire de Geburah. Ainsi, Gabriel est dans Yesod – ce qui signifie, dans notre énergie sexuelle – qui reflète la force de Elohim-Gibor en nous. Donc, c’est Gabriel; il est l’archétype qui reflète la force masculine de Geburah dans Yesod; Gabriel donne la virilité «און Aun», force et volonté, mais selon notre comportement sexuel, nous donnons naissance soit aux גברים Giborim, corps solaires soit à הרמשת haromeseth (créatures qui se meuvent) qui sont, des egos ou enfants de fornication. A propos de ces créatures mobiles, egos ou enfants de fornication, il est écrit:

LilithBlake

«Et Elohim créa toutes les créatures vivantes qui se meuvent, que les eaux produisirent en abondance, selon leur (מינה minah) sexe. (Genèse 1: 21) Qu’est ce que נפש חיה Nephesh Chaiah (animal vivant)? C’est Lilith, la mère des (Egos ou) élémentaires, que (à travers l’orgasme) les eaux (sexuelles) produisirent en abondance et administraient leur croissance et augmentation… Les premiers enfants sortis par Eve (organe sexuel) étaient engendrés par (les feux de) Samael qui se sont présentés à elle sur le dos d’un serpent, et n’étaient donc pas dotés de corps humains.» – Zohar

Cela signifie que la force des feux solaires de גברה Geburah-Samael descendent à travers «Ida» le serpent lunaire et pénètrent dans les eaux de Yesod sexe de la terre, Malkuth, notre physicalité et sont perdus à travers l’orgasme des חיות Chaioth, les bêtes ; ainsi, c’est à travers l’orgasme que nous, les mammifères rationnels, favorisons la croissance et l’augmentation de nos egos. Voilà comment les fornicateurs fortifient Lilith, la lune noire, la huitième sphère klipothique submergée, la mère de toutes les dépravations sexuelles.

Maintenant, en ce qui concerne les גברים Giborim il est écrit:

the_annoucement_of_Gabriel_

«Et dans le sixième mois (6 l’amoureux) l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu (Elohim Gibor) vers une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une vierge (une femme chaste) fiancée à un homme (chaste) dont le nom était Joseph (IO-Cephas), de la maison de David; et le nom de la vierge était Marie (Miriam, Malkuth).» – Luc 1: 26, 27

Quand nous lisons la citation précédente nous imaginons que l’ange Gabriel est en face de Marie lui disant: «Voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils (un גברים Giborim), et tu lui donneras le nom de Jésus.»

Etudions les citations précédentes kabbalistiquement. Qui est au-dessus de la sephirah Geburah? C’est l’Esprit Saint, la colombe blanche, dans la sephirah Binah. Ainsi, Elohim-Gibor, de Geburah, descend à notre corps – qui est Miriam, Marie – et annonçant: «Voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.» Et c’est parce que vous êtes dans la chasteté et que vous le méritez vraiment. Alors Binah, le Saint-Esprit, descendra à travers Geburah dans Gabriel dans Yesod et vous deviendrez enceinte du Christ, la lumière solaire. Ainsi, Chokmah (Christ), à travers Binah, descend dans Geburah, qui est la force de Elohim Gibor venant dans votre corps Malkuth; Voilà comment vous devez comprendre. Et voilà ce qu’on appelle une conception immaculée. Immaculée à l’intérieur de vous, parce que vous êtes chaste. Bien sûr, nous symbolisons cette naissance comme à travers le corps féminin; c’est préférable, parce que Malkuth, la femme symbolisée ici, est féminine. Le maître qui a représenté il y a 2000 ans cet archétype dans ce drame dans le monde physique était la Vierge Marie, la Vierge du Mont Carmel, que nous savons être la mère de Jésus de Nazareth. Elle a représenté cet archétype dans l’ensemble de ce drame. Jésus représente toute la force Christique venant d’en haut à travers l’Esprit Saint, parce que Jésus, le Sauveur, qui est le Christ, peut descendre seulement à travers l’Esprit Saint. Binah est l’Esprit Saint, et Jésus est la force Christique qui dans la Kabbale, est appelée Chokmah. Le Christ entre dans par la glande pinéale, et à partir de là, descend dans Malkuth, le corps. On appelle cela l’Initiation Vénuste. Si vous avez lu les Évangiles d’une manière kabbalistique vous les comprendrez facilement. La naissance, la vie, la mort et de la résurrection et tous les miracles accomplis par Jésus-Christ est quelque chose qui doit se produire à l’intérieur de nous.

Tous les personnages dans les Évangiles sont des archétypes. De ce point de vue, nous dirons que chacun de nous a son propre Gabriel personnel particulier. Chacun de nous a sa propre Miriam particulière. Chacun de nous a son propre Jésus individuel particulier, et aussi son propre Samael personnel particulier. Nous avons rencontré bien sûr le Maître Samaël au Mexique, mais c’est une bénédiction si cet archétype devient actif en nous. Et c’est le point. Comprendre cela est très important, parce que les gens ont confondu Jésus de Nazareth, le Maître Aberamentho qui est venu il y a 2000 ans individuellement, comme celui qui sauve. Mais, chacun d’entre nous doit mettre en activité leur propre Jésus-Christ particulier, cet archétype à l’intérieur est celui qui nous sauve. Mais, nous devons faire beaucoup de travail pour que cet archétype se développe en nous.

Cet archétype est appelé Jésus-Christ parce que Jeshua signifie «sauveur» et Christ signifie ésotériquement «feu». C’est quelque chose à l’intérieur. Maintenant, de quelle manière il le fait? Eh bien… lisez les Évangiles, parce que le Maître Aberamentho est venu enseigner cela, tout comme le Bouddha est venu pour montrer la façon dont notre propre Budhha particulier pourrait être illuminé. Le Bouddha Gautama Sakyamuni est venu pour enseigner cela. Si vous étudiez le Bouddhisme vous savez que nous avons tous la Bouddha-datu, qui est cette particule de Bouddha, à l’intérieur de nous. De même, chaque sephirah agit conformément à notre propre signe zodiacal particulier.

Nous pourrions prendre une semaine pour en parler; ici, nous sommes en train de toucher la surface parce que c’est très profond, n’est-ce pas? Mais ce que nous voulons que vous compreniez c’est que tout cela est à l’intérieur de nous. Et nous devons comprendre cela ici, dans Malkuth, le plus bas; et cela parce que si nous ne comprenons pas cela dans Malkuth, le plus bas, comment allons-nous être capable de comprendre le sommet? Lorsque nous étudions la façon dont les niveaux plus élevés sont associés à Malkuth, nous devons commencer à travailler avec les énergies de Malkuth parce que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, tout ce qui est en haut est à l’intérieur Malkuth, en tant qu’énergie, en tant qu’archétypes. Ainsi, quand nous faisons des runes ou telle ou telle pratique, nous nous mettons physiquement, psychologiquement, spirituellement, en contact avec tous ce qui est en haut.

Voilà pourquoi nous devons étudier l’Arbre de Vie; car il est important pour nous de comprendre le chemin, sinon nous ne comprenons pas la déclaration kabbalistique qui dit:

«Voici, il vient avec les nuages; et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui, Amen. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, qui était, et qui sera, le Tout-Puissant.» – Apocalypse 1: 7, 8

Maintenant, le soleil, le Christ solaire est ce qui vient avec les nuages (un corps gazeux visibles de très fines gouttelettes d’eau en suspension dans l’atmosphère), les tout-puissant levers du Christ solaire (alpha) et les couchers de soleil (oméga), est aujourd’hui, hier et seront demain. Cependant, beaucoup de gens lisent littéralement la citation précédente, et pensent littéralement que le Seigneur Jésus apparaîtra dans les nuages pour prendre ceux qui sont sélectionnés. Ainsi, les ignorants affirment: «Nous sommes le groupe que le Seigneur sauvera!» Mais, d’autres répondent et disent: «Non, nous sommes les séléctionnés!» Dans le Christianisme, nous trouvons différentes sectes qui ont conçu différentes idées fantaisistes au sujet de l’enlèvement, et c’est parce qu’ils lisent les écritures littéralement. Malheureusement, ceux qui étudient le Gnosticisme pensent souvent encore de même; nombreux ne le comprennent pas… Ils ne comprennent pas que pour être sélectionné, tout d’abord, nous devons remplir nos sept églises ou chakras avec l’énergie solaire afin de sentir l’appel de l’intérieur, l’appel de notre Être Intérieur, notre Monade. Ce n’est pas un appel comme pratique les Témoins de Jéhovah, qui vont de porte à porte expliquant la Bible superficiellement, en ignorant sa signification kabbalistique en profondeur. La Bible ne peut pas être expliqué si nous ne savons pas ce que symbolisent l’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance. Et Kether, Chokmah et Binah ne peuvent pas être expliquées aux gens en allant de porte à porte! Surtout quand ils n’ont pas la moindre envie d’étudier cela. Je suis désolé, mais c’est la façon dont il est.

Même pour nous, c’est très difficile; savez-vous combien de conférences sont sur notre site Web sur le sujet? Des centaines; et encore les gens ne comprennent pas, n’est-ce pas? Donc, il est bon de le mentionner, parce que dans le Gnosticisme, actuellement, il y a beaucoup de différents groupes Gnostiques, et beaucoup d’entre eux pensent que pour faire le travail nous devons appartenir à leur groupe. Mais quand nous étudions sérieusement cette doctrine, nous constatons que non, nous n’avons pas besoin d’appartenir à leur groupe; ce que nous avons besoin c’est de travailler sur nous-mêmes. Nous devons étudier la doctrine, mais nous ne voulons pas vous convaincre à ce sujet afin que vous «appartenez» à nous.

Imaginons par exemple que nous allons dire à chacun d’entre vous qui vivez dans un pays différent, «Si vous allez à d’autres groupes Gnostiques vous serez éjectés de notre organisation!» Stupide, n’est-ce pas? Ce sera faux. Le travail est à l’intérieur, pas à l’extérieur. Mais, malheureusement, il y a beaucoup de groupes comme ça, très fanatique… mais que pouvons-nous faire? Peut-être un jour, ils comprendront.

Il y a différents types de fanatisme; tout dépend du groupe Gnostique. J’ai entendu parler de groupes Gnostiques qui disent que, même si vous pratiquez les trois facteurs de la révolution de la conscience très au sérieux, à savoir; la chasteté, la méditation et la charité, mais que vous ne faites pas partie de leur groupe, vous perdez votre temps. Une telle déclaration est tout à fait faux, ridicule. D’où ils ont obtenu cela, je ne sais pas. Ce que nous devons faire ici c’est d’étudier la doctrine et la pratiquer très sérieusement avec notre Conscience, ce, afin d’être fidèle à l’Avatar du Verseau, qui est Samael. Sa doctrine est vérifiée dans la Conscience et non dans l’intellect; toutes les forces archétypales sont à l’intérieur de nous, dans la Conscience.

Extraterrestrials

Maître Samaël Aun Weor a parlé des extra-terrestres, c’est l’homme des cieux ou Sephiroth, les planètes ou les sphères au-dessus Malkuth, la terre; il a dit que, dans un moment donné, ils nous contacterons et nous aiderons dans l’exode, cela est vrai. Ils, à un moment donné, peuvent nous aider physiquement, mais si nous ne travaillons pas psychologiquement sur nous-mêmes, comment vont-ils nous aider? Conformément à notre propre expérience, ils communiquent avec notre Conscience et nous aident internement. Si je dis cela, c’est parce qu’ils le font avec moi. Ils m’aident, parce que je fais mon travail. Mais si j’arrête le travail sur moi-même, ils diraient, eh bien, il ne veut pas travailler plus, pourquoi devrions-nous continuer à l’aider. De la même façon, si vous voulez être aidé, vous devez travailler sérieusement sur vous-même. Même s’ils ne viennent pas physiquement. Parce que pour une rencontre physique, vous devez être prêt. Néanmoins, ce qui est mieux c’est la rencontre interne, car ils commencent à nous guider et à nous aider dans notre travail psychologique, peu importe où nous sommes physiquement. Voilà comment nous commençons à comprendre et saisir que ce n’est pas pour sauver votre carcasse, mais votre âme, votre Conscience, que nous traitons ici. Car, comme nous le savons, tôt ou tard, nous allons mourir physiquement. Ou y a-t-il quelqu’un ici que la physicalité ne mourra pas? À moins que la physicalité soit momifiée, il n’y a pas moyen de préserver le corps physique. Cependant, nous ne sommes pas dans les temps de l’Egypte, nous devons donc faire face à la mort physique. Et, pourquoi devrions-nous choisir de momifier notre corps de toute façon? Savez-vous pourquoi la momification était pratiquée au temps de l’Egypte? Parce qu’à ce moment-là, il y avait beaucoup de grands initiés, entièrement développés. Ainsi, quand ils étaient en train de mourir physiquement, leurs physicalities étaient momifiés dans un seul but; ce but est précisément pour ces temps. Ainsi, l’âme de ces initiés viendra et libére ces momies. Ainsi, la façon dont ces âmes contribueront, sera à travers les atomes de ces corps physiques momifiés, qui, dans le passé, étaient en contact avec les forces, les forces naturelles sacrées, qui seront libérées pour que nous puissions recevoir ce bénéfice spirituel. Mais si nous momifions nos corps actuels, quel avantage l’humanité recevrait à l’avenir? Ce serait terrible! Et cela parce que le type de corps que nous avons sont dégénérées, et psychologiquement liés à nous… mauvais. Je ne veux pas personnellement momifier mon corps, je veux le brûler. Eh bien, je ne peux pas, mais j’espère que celui qui sera responsable de mes funérailles va le brûler complètement, et j’espère que je vais recevoir un meilleur corps. Néanmoins, en ce qui concerne la momification, c’est le Dieu Intérieur de l’initié qui est celui qui décide. Chacun de nous a son Dieu Intérieur à l’intérieur, leur Être Intérieur, qui fait le vrai travail, nous faisons tout ce qu’il commande.

Chesed remplit le travail, nous, les âmes sont en train de faire le travail ici, mais nous ne savons pas quels sont les plans de Chesed. Nous ne savons pas si, si, dans cette vie le travail sera terminé. Le seul que je connaisse qui a terminé le travail dans sa vie récente est Samaël Aun Weor. Pour le reste; malheureusement, Maître Samael a dit que du Venezuela et de la Colombie, viendra une récolte de hasnamussen, qui signifie les personnes avec un double centre de gravité, deux polarités. Maîtres à l’intérieur, mais avec l’ego très gras. Les Hasnamussen devrons retourner; ils devront revenir pour faire leur travail psychologique. Sommes-nous un? Oui, nous le sommes, parce que nous avons l’ego. Et, nous faisons de notre mieux, venant ici et enseignant partout, afin de payer ce que nous devons, et nous aimons le faire, mais l’annihilation de l’ego est l’affaire de Dieu, pas le notre. Pourquoi? Parce que Dieu est le seul qui peut le détruire. Notre devoir est de comprendre nos egos, de sorte que la Mère Divine va les détruire – si nous le méritons… parce qu’il ya toujours le karma impliqué.

Ce n’est pas facile de désintégrer l’ego, en particulier l’ego de la luxure. D’autres egos sont plus faciles, ils ne sont pas aussi forts que la luxure. Ainsi, pour désintégrer nos egos de luxure, nous devons travailler très dur, très dur, et enfin notre Mère Divine va les désintégré. Parce que la luxure est liée au karma de l’adultère et de la fornication, etc. Etudiez la Pistis Sophia Dévoilée, alors vous comprendrez. La comprehension est de notre devoir, mais l’annihilation vient toujours de Dieu.

Commencer à changer notre comportement sexuel est bien, oui, c’est une bonne étape à prendre de changer notre comportement sexuel. Arrêter la fornication et l’adultère est une bonne étape nécessaire, mais cela ne suffit pas; l’étape suivante consiste à comprendre la luxure parce que les egos sont encore à l’intérieur. C’est comme ces alcooliques qui vont aux alcooliques anonymes; ils arrêtent de boire pendant de nombreuses années et tout d’un coup, ils se mettent à boire à nouveau… Pourquoi? Parce que les egos sont encore à l’intérieur. Donc, vous devez méditer et les comprendre afin que votre Mère Divine puisse les détruire. C’est seulement ainsi que vous avez fait un bon travail, parce que le délinquant est désintégré. Mais nous avons beaucoup de ces délinquants à l’intérieur; ils aiment commettre la délinquance, tous ces différents défauts. Lorsque vous ne sentez plus aucun désir de ce que vous aviez l’habitude d’en avoir le désir; pas dans votre cœur, dans votre mental, rien… et comme exemple; si vous êtes un homme, et que vous voyez une femme nue, et votre réaction est comme celle d’un bébé voyant sa mère, si vous atteignez ce niveau de chasteté, vous êtes béni. Mais, c’est un très long chemin. Et si vous sentez toujours cette luxure, ce désir, même si vous n’agissez pas sur elle, méditez sur ce désir, parce que vous ne devriez rien ressentir. Mais de ne pas ressentir ce n’est pas facile. Maître Jésus de Nazareth dit:

«Il suffit de regarder une femme, de la convoiter, pour commettre l’adultère dans le coeur… Car du cœur sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes: Ce sont les choses qui souillent le mental…»

Ce sont les choses que nous aimons penser. Qui est le penseur? Si vous n’avez pas, dans votre cœur, la volonté de contrôler votre mental, alors il est contrôlé par vos désirs, et c’est précisément le problème. Par exemple, si vous avez des pensées de tuer quelqu’un, qui pense cela? C’est vous! Parce que vous êtes le seul qui sait que vous pensez de cette façon. Nous devons comprendre, prendre conscience de cela.

La compréhension est nécessaire afin de savoir comment réagir. Si vous êtes un individu pratique gnostiquement parlant, vous saurez comment réagir dans certaines situations. À titre d’exemple, nous parlons du grande Gnostique Saint François d’Assise:

Pendant les temps des croisades, François, avec quelques frères de son ordre, a navigué à travers la Méditerranée à la zone de guerre. François a compris que traverser en temps de guerre dans les lignes ennemies était un plan risqué et le résultat de cela pourrait être la mort ou l’emprisonnement. François prêchait le Christianisme pour eux. Ainsi, les conseillers Musulmans du sultan l’avertit que la prédication de François pourrait enfreindre les lois Islamiques.

Quand François se rendit compte que le sultan pourrait le tuer, il était si heureux. Il a dit: «Oh, oui s’il vous plaît, faites-le», parce qu’il voulait mourir couronné de la gloire du martyre. Donc, il n’a pas peur de la mort. Ainsi, le sultan, surpris par la sainteté de François, au lieu de le tuer, a offert à François une grande quantité de cadeaux précieux, mais François a tous refusé. Comme vous le voyez, le diable à l’intérieur est très attaché aux choses extérieures et à notre personnalité. La Conscience n’a pas peur de la mort. Mais bien sûr nous pourrions pleurer, «s’il vous plaît ne me tuez pas.» Voilà donc comment c’est quand vous êtes à un certain niveau. Maître Jésus, par exemple, a été crucifié, tout le monde se moquait de lui, mais, sachant qu’il allait mourir, il dit: «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font». C’est parce que son niveau de compréhension était très élevé. Atteindre ce niveau est un long chemin, nous sommes maintenant au plus bas. Si l’on compare notre travail avec un bâtiment, nous sommes au premier étage? Non, nous sommes dans le sous-sol.

En ce qui concerne la compréhension; l’intellect est le premier niveau, ainsi, à travers la technique de la méditation, nous plongons dans des niveaux plus profonds que notre Être atteint aussi à travers des initiations. Maître Samaël a expliqué que nous avons sept niveaux, ou le véritable homme est constitué de sept niveaux. Cependant, quand nous ne sommes pas nés deux fois, quand les archétypes sont juste là en potentialité mais pas en activité, ces niveaux sont très subjectifs, des niveaux peu profonds. Si l’on multiplie les sept niveaux par sept, nous trouvons les quarante-neuf niveaux du mental; c’est ce que le roi Salomon dans l’Ecclésiaste appelle: «Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.» Dans ces mots courts, sont décrits les sept Sephiroth inférieurs de l’Arbre de Vie, qui sont les sept niveaux d’Adam, l’être humain. Nous parlons de symboles. Alors, combien de vanités sont décrites? Elles sont sept, pourquoi? Parce que vanités est pluriel et implique deux. Et la vanité est une, si la vanité des vanités est de trois, à savoir; Chesed, Geburah, Tiphereth. Et comme il est dit deux fois, c’est trois fois, à savoir, Netzach, Hod, Yesod. Les deux triangles font 6 vanités. Enfin, «Et tout est vanité signifie», ils sont tous pris au piège dans Malkuth, qui est la 7e vanité.

«Quiconque donc tue Caïn (le mental, le tueur d’ הבל Abel, qui signifie vanité), la vengeance sera sur lui sept fois.» – Genèse 4 : 15

Chaque vanité est sept fois, ce qui signifie, chaque sephirah comprend sept parties ou âme-souffles qui sont reliés aux sept Sephiroth inférieurs. Ainsi, sept multiplié par sept égal à 49 vanités. Voyez-vous la Kabbale là? C’est facile à voir, mais si vous ne comprenez pas, vous pensez que Salomon parle de gens vains qui aiment aller au magasin et acheter de beaux vêtements et le maquillage et tout cela.

Lorsque vous étudiez la tribu de Lévi, elle est liée au côté gauche de l’Arbre de Vie, et aussi au mal. La droite se rapporte au bien, et la gauche au mal. La droite est Adam et Eve est la gauche. Beaucoup de femmes pourraient dire: «Alors, nous, les femmes sommes mauvaises»… La réalité est que la femme, notre physicalité est ce qui est lié au mal. Ainsi, la femme, Eve, kabbalistiquement parlant, est la physicalité. Que ce soit homme ou femme, c’est Eve. Malkuth a été prise de Yesod, de l’Arbre de Vie, d’en haut, et transformé en physicalité, c’est Eve.

Eve est notre mère, matière; tout type de matière est la mère. Si vous connaissez la Kabbale, vous comprendrez cela. Que ce soit une matière très lourde ou très légère, c’est la mère, et c’est le Mem. Dans l’espace, elle est appelée Akash, qui est le Mem de l’espace. Notre physicalité est le Mem inférieur. Les maîtres des temps anciens qui ont atteint des niveaux élevés d’autoréalisation, de toute évidence, leur matière réflétait cela et ils étaient momifiés pour ces temps. D’autres sont conservés pour l’âge d’or de la future race racine. Ces momies seront à nouveau actives dans la future race racine, et les maîtres recevront cette information parce qu’elle est maintenue dans les atomes. Et comment encore émergeront les grandes civilisations de cette race racine dans la prochaine race racine? Ils émergerons dans une octave supérieure… et c’est la raison pour laquelle nous avons certains éléments comme les momies qui seront actifs à ce moment-là et dans une octave supérieure; elles éleveront cette force. Dans l’âge d’or, tout est pur, à l’âge d’argent aussi. Mais, il y aura une baisse à l’âge de cuivre. Eh bien, pas à notre niveau; la dégénérescence se produit à nouveau, mais pas au niveau qu’elle est en ce moment. Et ce moment-là sera la dernière occasion pour ceux qui ne peuvent le faire en ces temps; ce sera une situation pire que même maintenant, parce que ce sera la dernière occasion sur cette planète. Ce serait triste si nous ne le faisons pas. Ayant cette occasion, étant donné cette doctrine ouvertement, et ne pas en profiter.

Habituellement, en d’autres temps, la première condition doit avoir, afin d’acquérir la connaissance qui est librement donnée en ce moment, la première exigence est d’être éveillé. Tous les grands Alchimistes du moyen âge par exemple étaient éveillés. Ils savaient comment voyager dans le plan astral. Et pour obtenir cela, ils travaillaient très dur. En général, la connaissance était reçue dans les plans internes, et non pas dans le monde physique. Maintenant, en cette époque, par exemple, si l’on est très intéressé par ce type de connaissance, mais n’avait jamais entendu parler de la Gnose et d’Alchimie, tout ce qu’il doit faire c’est d’aller sur Internet et il la trouvera. Au moyen âge, non. Il n’y avait pas Internet. Donc, nous sommes très chanceux en effet.

Nous devons nous connaître nous-même; nous devons connaître notre propre Être. Chaque atome de notre corps physique est contrôlé par une petite Monade qui appartient à notre Être; mieux dit, la conscience de chaque atome dans notre corps fait partie de notre Monade. Pour que notre Monade puisse créer le corps que nous avons, la Monade envoie de nombreuses particules de sa propre électricité, ou de l’énergie, afin d’activer chaque atome de chaque système de notre organisme. Ainsi, la conscience de notre corps appartient à notre Monade, et personne d’autre. Une autre chose est ceci; lorsque nous mangeons tout type de nourriture végétale ou animale, nous mangeons les atomes d’une autre Monade dont le corps a été sacrifié pour nous. Notre métabolisme transforme ces atomes, mais notre Monade est celui qui contrôle l’ensemble de ce processus. Et voilà comment notre corps est maintenu en vie. Mais nos atomes sont contrôlés par notre propre Monade, sinon la réalisation de notre Être serait très difficile.

Néanmoins, une autre vérité est que nous avons beaucoup d’égos ou d’agrégats psychologiques à l’intérieur. Ces défauts interfèrent dans la réalisation de notre propre identité, ainsi, au lieu que la Monade contrôle les atomes de notre corps, ce sont ces egos qui les contrôlent. Par exemple, quand vous sortez et buvez de l’alcool, ce n’est pas votre Monade qui vous dit: «Va et boit!» C’est votre ego d’alcoolisme. C’est un ego que nous devons désintégrer, car il est un intrus, un agrégat psychologique qui ne respecte pas votre Monade. Cet ego est un démon à l’intérieur de vous. Les Monades ne boivent pas d’alcool. Les démons aiment boire de l’alcool. Les démons parlent aussi à travers des médiums ou canalisateurs, qui disent: «Oh voici maintenant Maître Jésus parle à travers moi.» Non! Maître Jésus a son propre corps et peut parler pour lui-même. Il n’a pas besoin d’un médium ou canalisateur pour le faire. Mais un démon va le faire, un démon vous posséde. Dans une certaine mesure nous sommes tous possédés par différents agrégats psychologiques, vices psychologiques, etc qui, malheureusement, sont à l’intérieur de nous. Nous devons les annihiler. C’est à travers leur mort que nous sommes unissons notre Conscience avec notre Monade, à travers le processus de nettoyage de notre propre maison psychologique.

ArjunaKrishna

Dans la deuxième sephirah, qui est nommé Chokmah, la sagesse, toutes les âmes humaines sont une. Mais pas ici, seulement là-bas. Maintenant, si nous méditons ici, bien concentré et contrôlant de notre mental, nous laisserons notre physicalité avec la conscience éveillée. Dans l’état de Satori, toute âme peut monter dans le monde de Chokmah et si nous nous concentrons sur Jean-Baptiste – parce qu’au niveau de Chokmah, tout le monde est un – alors vous deviendrez Jean-Baptiste. Si vous vous concentrez sur Jésus de Nazareth, Bouddha ou Krishna, alors vous devenez Jésus ou Bouddha ou Krishna…. ce phénomène psychologique est arrivé à moi, je me concentrais sur Krishnamurti, et tout d’un coup je me sentais être Krishnamurti. Donc, suis-je maintenant Krishnamurti? Non! Parce que, quand je suis, en tant qu’une âme, retourné dans mon corps, j’étais à nouveau moi-même. Donc, cela se produit lorsque nous vivons Vishnu là-haut dans Chokmah, et quand nous revenons, nous ne sommes plus cela, nous sommes à nouveau dans le plan physique où nous sommes qui nous sommes.

Nous pourrions avoir une autre expérience dans une autre sephirah, mais pour les maîtres autoréalisés, ils résident dans Chokmah et tous sont un. Et bien sûr, notre Conscience peut être là aussi, mais ce serait comme un bourdonnement de moustiques autour de la lumière. Si nous expérimentons Chokmah nous nous rendons compte que Chokmah est Yehidah, Vishnu, l’âme-lumière qui a différentes incarnations, différentes individualités. Nous devons nous efforcer d’être unis à cette âme. L’Individualité est nécessaire pour être un avec Chokmah.

L’individualité est cet état d’être dans lequel nous avons acquis la compréhension de chaque partie de notre Être et la capacité de le contrôler. … Nous devons construire l’individualité. Nous ne l’avons jamais eu. L’Individualité est quelque chose de sacrée que nous devons construire. Comme le Maître Jésus a dit, il faut naître de nouveau; alors seulement nous sommes un individu. En effet, en ce moment, nous sommes un collectif d’agrégats psychologiques. La première étape en vue d’être un individu est de créer le Corps Astral Solaire. C’est la première étape. Et alors, vous êtes un individu après la mort, sinon vous êtes juste une collection de nombreux egos. C’est triste, mais c’est la vérité. En ce moment, apparemment, nous sommes des individus parce que nous avons le corps physique, et que nous nous sentons en tant qu’individus, physiquement parlant. Mais, après la mort cette individualité disparaît.

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Tree of Life