Écrit par : VimalaprabhaCatégorie : Écritures Bouddhistes

Ceux dont le fluide blanc tombe

pendant leur compagnie avec la sagesse [prajna: épouse ou femme],

par quoi leur félicité augmentera-t-elle?

[La base de la félicité suprême est la rétention et la transmutation de l’énergie sexuelle].

Parfois, au moment opportun de l’année,

le lion mangeur de cerfs cherche le bonheur de l’accouplement,

tandis que le pigeon graveleux le fait constamment.

Parce que leur fluide tombe une ou plusieurs fois,

aucun des deux ne trouve le bonheur suprême.

De même, l’ascète et le lubrique

perdent leur fluide dans les rêves et lorsqu’ils sont éveillés.

Mordu par un serpent pendant son sommeil, on ne vivra pas;

De même, l’ascète affaibli en ne gardant pas son fluide

est ruiné par l’utérus d’une femme.

Extrait d’une écriture du Tengyur (Traités Canoniques): Grand Commentaire / Lumière Inoxydable (Vimalaprabha) par Kalki Pundarika (176-76 Av. J.C.)

Yeshe Tsogyal: Conseils sur le Sexe
Vashishtha et Bouddha
Catégories : Bouddhiste