Écrit par : Gnostic Instructor          Catégorie : Commencer Ici et Maintenant

Nous allons parler aujourd’hui du mot initiation. Nous le faisons afin de mieux comprendre que notre but, ou notre place ici dans le monde, est quelque chose que nous devons définir à l’intérieur de nous-mêmes. L’Initiation est quelque chose dont nous parlons souvent dans cette tradition, ainsi que dans d’autres traditions.

Souvent, dans notre culture moderne, les gens qui se considèrent spirituels ont l’idée qu’il y a un type d’évolution en cours, un type d’évolution spirituelle ou cosmique qui nous mènera à la perfection, à l’illumination ou à un âge d’or. Il y a beaucoup de beaux mots pour parler du futur âge d’or, mais nous devons clarifier cela afin de réaliser le développement de notre conscience et de notre âme, afin d’atteindre la religion (nous connecter à notre Intime), à notre Esprit, nous devons nous engager sur le chemin de l’initiation. Donc ici dans notre titre nous avons Initiation Christique et Démoniaque. Et ce mot démoniaque, dans le monde d’aujourd’hui, dans notre culture moderne, suscite un type particulier de réaction chez les personnes qui se considèrent spirituelles. Il existe une réaction à la mention de quelque chose qui est démoniaque comme un type de concept superstitieux et désuet.

Dans le monde d’aujourd’hui, nous devons développer deux qualités très importantes. La première qualité est la tolérance et la deuxième qualité est le discernement ou la discrimination de type conscient: discerner en nous ce qui se développe dans notre conscience, ou ce que nous développons dans notre âme ou à travers notre mental, de manière positive ou négative. Certains types modernes de spiritualité veulent en finir avec le discernement. Cela adhère à l’idée que nous évoluons tous mécaniquement vers un état spirituel, et par conséquent, parler de développement volontaire ou utiliser le mot démoniaque semble idiot ou désuet. Mais dans cette tradition, nous savons qu’il existe deux manières de développer la conscience, et nous savons également que nous ne pouvons pas développer la conscience pleinement sans effectuer d’efforts et de sacrifices conscients.

Cette idée de l’évolution est très proéminente et même dans notre tradition Gnostique, nous avons des enseignements sur les jours cosmiques précédents et les différentes périodes et humanités qui apparaissent à chaque ronde ou jour cosmique. Actuellement, nous sommes dans la période terrestre, nous sommes dans la cinquième race racine, et il y aura des périodes futures et des rondes futures. Dans un certain sens, il y a là une sorte d’évolution. Mais pour être en forme pour ces futures humanités, il doit y avoir un développement conscient.

Dans les conférences précédentes, nous avons parlé d’évolution et d’involution et nous avons dit que notre psychologie actuelle est le produit de l’évolution. Nous, en tant qu’âme ou essence, sommes insérés dans le règne minéral. On nous donne un corps physique lié au règne minéral et à travers un processus évolutif, à travers l’expérience, grâce à la direction de forces intelligentes supérieures, nous évoluons vers un corps végétal. Le corps végétal est plus sophistiqué que le corps minéral. Et à travers de nombreuses expériences, nous évoluons dans le règne animal où nous avons des corps qui ont deux cerveaux, des corps plus compliqués qui sont plus développés émotionnellement, qui gèrent des types d’énergie plus compliqués. Grâce à l’évolution, nous développons même l’intellect, où nous nous trouvons aujourd’hui dans l’humanité. Ici, nous avons une psychologie qui a évolué, dans notre état actuel: nous avons notre intellect, nos émotions, ainsi que nos instincts.

Donc, d’un certain point de vue, il semble naturel de penser que nous continuerons d’évoluer, mais c’est un concept erroné. Même dans de nombreuses écoles spirituelles de type nouvel age qui sont, dans l’ensemble, des choses très bonnes et positives telles que les écrits Théosophiques, les écrits de Rudolph Steiner et Max Heindel et d’autres occultistes qui étaient vraiment éveillés à un certain niveau et enseignent quelque chose de positif, ils étaient très vagues et se trompaient sur les nécessités pour réaliser le plein développement des possibilités de l’être humain. Ils n’ont jamais vraiment expliqué ce qu’est le processus d’initiation et ce qui est requis. Dans un certain sens, ce n’était pas leur devoir, ce n’était pas leur rôle de faire cela.

Si nous ne lisions que ces auteurs, nous aurions alors une idée qu’il y a un processus d’évolution, et si nous voyons des choses contradictoires se dérouler, des gens se développant négativement, alors nous pourrions penser que c’est juste une partie de la façon dont les choses se passent, que finalement ils seraient portés vers la lumière. Il y a cette idée que si quelqu’un agit mal, alors il n’est qu’un retardataire sur le courant de l’évolution, mais finalement il progressera et montera à un état supérieur de conscience. Ceci est une erreur.

Nous devons donc être clairs que l’évolution a son apogée et une fois que le sommet est atteint, c’est le point maximum. Après cela, cela va commencer à décroître et toute cette complication énergétique va commencer à disparaître. C’est pourquoi il est important de parler d’initiation.

Le mot initiation signifie initier quelque chose de nouveau, un nouveau type de courant, un nouveau développement. Deuxièmement, comme nous l’avons déjà dit, nous devons développer la qualité du discernement à l’intérieur de nous-mêmes, savoir quand nous nous développons d’une manière qui éveille notre conscience et libérant notre conscience, ou, en renforçant notre ego, renforçant nos désirs et nous mettant davantage dans la servitude. Dans un sens simple, ce sont les deux chemins que nous appelons Christique ou Démoniaque. Donc, quand nous disons démoniaque, nous ne faisons que pointer vers l’ego, envers nous-mêmes. En réalité, le travail avec le démon est le travail avec notre propre ego que nous ne devrions donc pas être scandalisés par cette idée.

Existentialisme Sisyphien

Nous nous trouvons aujourd’hui dans ce que nous pourrions appeler une crise existentielle. Si nous regardons le monde d’aujourd’hui, nous voyons que tous nos principaux systèmes vacillent et s’effondrent. Il y a beaucoup de problèmes partout. Si nous examinons les deux premières guerres mondiales, nous pouvons voir qu’après la Première Guerre Mondiale, il y a eu une terrible grippe, parfois appelée grippe Espagnole ou grippe de 1918, qui a été l’une des pires épidémies de maladie. C’était le produit de toutes les terribles conditions de la Première Guerre Mondiale et bien sûr aussi le produit du karma lié à cela.

« La Seconde Guerre Mondiale nous a laissé une peste mentale bien pire que la peste de la Première Guerre Mondiale. Nous parlons de l’abominable « Philosophie Existentialiste » qui a totalement empoisonné les nouvelles générations. La Révolution de la Dialectique se proclame contre une telle philosophie. » – Samael Aun Weor, La Révolution de la Dialectique

Alors, quelle est la philosophie existentialiste? Eh bien, cela englobe beaucoup de choses, mais ce qui nous intéresse, c’est l’idée qu’il n’y a vraiment aucun point à la vie autre que ce que vous pourriez y mettre vous-même; la vie est une sorte d’existence absurde, aléatoire et chaotique. Nous avons donc différents types de personnalités dans le monde. S’ils se trouvent plus spirituels, ils pourraient penser: « Eh bien, tout le monde évolue et je ne devrais pas discerner ce qui va être positif ou négatif. » Il y a d’autres personnes qui sont absentes du désir spirituel et elles trouvent que la vie a une nature absurde. D’où vient la philosophie existentialiste: « La vie n’est qu’une étrange comédie d’erreurs qui n’a aucun but derrière elle. » D’un certain sens, si vous ne développez pas votre conscience, si vous ne cherchez pas à atteindre l’initiation alors quel est l’intérêt de cette culture ou de ce monde? Où en est le fondement? Vous ne le trouverez nulle part ailleurs. Nous pouvons voir ce monde, d’un point de vue purement extérieur, semble n’être qu’un chaos d’événements divers.

Ce sont deux types de points de vue erronés que nous pouvons clarifier maintenant. Cette crise existentielle nous amène à ce personnage mythologique appelé Sisyphe.

Pour une raison quelconque, les philosophes existentialistes ont fait beaucoup de commentaires sur Sisyphe. Le mythe raconte l’histoire d’un pauvre homme condamné à porter une pierre très lourde sur une montagne, et chaque fois qu’il était sur le point de la placer au sommet de la montagne, elle tombait. Elle était enchanté par Zeus de telle manière qu’elle tombait toujours, et qu’il devrait donc refaire tout le travail, et il était condamné à répéter ce processus pour toujours.

On sait que cette histoire a un fort symbolisme initiatique de la personne qui fait un gros effort, mais à cause de ses erreurs liées au rocher (dont on sait qu’il a un rapport avec la transmutation sexuelle, au fondement de l’œuvre), le rocher tombe puis il doit refaire tout le travail.

Le philosophe existentialiste dit: « J’imagine que Sisyphe sourit en fait pendant cela, parce que la vie est absurde, et son calvaire est absurde, mais il l’apprécie d’une manière ou d’une autre. » C’est ainsi que le point de vue existentialiste est subtilement mis dans notre culture moderne. La personne moderne ne pense pas de lui-même en termes philosophiques, mais si elle n’a pas de penchant spirituel, alors elle voit la vie comme une collection d’absurdités aléatoires. Elle rit de tout ce qu’elle trouve drôle et fait ce qu’elle veut. C’est ça sa vie.

Mais le véritable symbolisme initiatique derrière cette histoire est en fait profond. Il existe diverses histoires à son sujet, mais le contenu général est que Sisyphe pensait qu’il était très intelligent. Il pensait qu’il était très intelligent et il essayait de tromper les dieux. Il pensait qu’il pouvait les déjouer, y compris Zeus, mais à cause de certains de ses stratagèmes, il était envoyé dans le Tartare, les enfers, et était censé être enchaîné par la mort, ou Thanatos, mais il a trompé Thanatos. Il a enchaîné la mort pour pouvoir s’échapper. Maintenant que la mort était enchaînée, personne ne pouvait mourir. Finalement, il était puni et sa punition était de soulever cette lourde pierre.

Sisyphe est vraiment l’ego. L’ego pense qu’il est plus intelligent que Dieu. L’ego pense qu’il peut faire ses propres choses à sa manière. Il n’a à respecter aucune loi, donc il pense qu’il est même plus puissant que le Christ, et l’ego ne laisse personne mourir. L’ego s’accroche à ses désirs. Il essaie d’enchaîner même la mort.

Vous pouvez voir psychologiquement que l’ego ne veut pas mourir. L’ego essaie de garder tous nos désirs vivants; il essaie de vaincre même la mort. Mais bien sûr, ce comportement ne conduit qu’à la misère, qui est la tragédie de Sisyphe. Telle est notre culture actuelle. Notre culture pense qu’elle est plus intelligente que la divinité qui l’a créée. Elle rejette cette divinité en vertu de sa propre ignorance.

Nous sommes donc actuellement ce personnage. Si vous ne connaissez pas la doctrine, si vous ne savez pas comment atteindre l’initiation, alors vous travaillez peut-être très dur. Même si vous êtes une personne spirituelle, il est très difficile de vous développer. Si vous ne connaissez pas le fondement fondamental de l’initiation alors vous serez condamné à être comme Sisyphe.

Chaque fois que nous voyons la pierre dans la religion, nous savons que la pierre se rapporte kabbalistiquement à la sphère de Yesod et nous voyons la pierre dans de nombreuses doctrines différentes. Par exemple, dans le Christianisme, la première pierre est appelée la pierre d’achoppement et le rocher de l’offense. Rien n’est plus une pierre d’achoppement et un rocher d’offense que le sexe. Voilà ce qu’est le rocher. De Yesod, nous avons la base. C’est ce que Yesod signifie. Nous pouvons voir que tout le reste, toutes les autres colonnes reposent sur cette base. Elles se reposent là-dessus parce que c’est là, dans l’énergie sexuelle, que nous avons notre énergie créatrice. L’énergie créatrice est le conduit ou la connexion que nous avons en tant qu’individu avec le Créateur. Nous avons la capacité, lorsque nous nous unissons sexuellement, de nous souvenir du créateur, des trois forces primaires. C’est de là que vient la création. Nous avons donc cela comme reflet en nous-mêmes mais bien sûr nous avons aussi le désir, nous avons l’ego.

Chasteté et Célibat

Quand nous pensons au sexe, nous pensons au désir, nous pensons à la luxure, nous pensons à la chose qui nous souille. Ou si nous manquons de discernement, nous manquons de discrimination, nous accepterions simplement que nous soyons juste ici pour nous amuser sexuellement de toutes les manières que nous voulons. La société d’aujourd’hui ne conteste pas cela. Au lieu de cela, la société déclare, pensez: « C’est la voie. J’ai été mis ici. J’ai ces désirs. J’ai cette énergie et la façon de l’utiliser est par le désir. »

Une partie du problème est que la doctrine de la transmutation de l’énergie sexuelle n’a pas été enseignée. L’autre moitié du problème est notre manque de conscience, nous avons un désir spirituel mais nous ne rejetons pas le désir ou la luxure. Ces deux choses combinées vous amèneront à vous initier à descendre, non à monter. Pourquoi? La moitié inférieure de l’Arbre de Vie, les Klipoth, est liée aux dimensions inférieures, qui sont symbolisées par l’enfer ou le Tartare ou tous les divers mondes inférieurs de l’enfer. Sur la moitié supérieure, nous avons les mondes célestes ou les dimensions supérieures. Le corps physique et le Corps Vital, Malkuth et Yesod sont vraiment connectés comme une seule chose, mais dans l’Arbre de Vie, nous les séparons en deux. C’est notre Corps Vital, notre énergie sexuelle, notre comportement sexuel qui est le point à partir duquel notre énergie descend plus loin ou est transmutée et monte. Alors réellement c’est la chasteté ou le manque de chasteté qui définit si notre conscience va se développer en se libérant du désir ou par la cristallisation du désir. C’est le nœud parce que l’énergie sexuelle créatrice est ce qui va développer notre conscience. C’est la base, l’énergie racine de ce que nous sommes. C’est l’extrait de tout ce que nous sommes.

Si vous y réfléchissez, nous mangeons de la nourriture, nous respirons, nous buvons de l’eau et d’autres liquides; tout cela entre dans le corps. Nous avons notre Corps Vital, nous avons le chakras, qui apportent de l’énergie et transforment l’énergie. Tout cela va dans le corps, dans la circulation sanguine et à partir de la circulation sanguine, toutes les hormones sont développées. Nous absorbons donc toute cette énergie et ces informations et elles sont condensées et purifiées et mises en un extrait que nous pouvons appeler notre énergie créatrice sexuelle. Maintenant que l’énergie créatrice sexuelle est nos hormones, tout fluide sexuel tel que le semen, mais c’est aussi cette énergie qui est contenue dans le Corps Vital, donc ce n’est pas seulement quelque chose de physique. Vous pouvez considérer nos fluides sexuels physiques comme le corps de cette énergie, mais nous avons aussi l’âme et l’esprit de cette énergie, donc ce n’est pas seulement une chose physique.

Nous avons donc toutes ces informations externes et cette nourriture qui entrent, plus nous avons cette énergie de l’Akasha qui descend et descend et entre dans notre chakras c’est donc un mélange de nos expériences, de notre état mental, de notre transformation des impressions, combiné à nos archétypes spirituels. Quels sont nos archétypes spirituels? Ceux-ci sont situés dans ce que nous appelons la sixième dimension, mais nous avons un lien avec eux. Nous les fertilisons grâce à notre comportement de chasteté ou non. Si nous n’avons pas la chasteté, mais que nous avons une aspiration spirituelle, et que nous essayons de diriger notre désir sexuel d’une manière qui se combine avec notre aspiration spirituelle, alors nous finissons par nous développer d’une manière négative. Si nous utilisons notre énergie sexuelle en combinaison avec notre aspiration spirituelle mais d’une manière qui transmute notre énergie, cette énergie monte et nous libère. Les deux types de pratiques développent la conscience mais un seul type de pratique libère la conscience du désir. Ceci, encore une fois, est le nœud et tout a à voir avec la chasteté.

Ce mot chasteté dans un sens moderne, cela peut être scandaleux parce que nous avons une culture qui rejette les valeurs Victoriennes, et ces valeurs représentaient un type très ignorant de répression sexuelle. Néanmoins, cela rejette non seulement les valeurs Victoriennes, mais aussi les valeurs d’il y a des milliers d’années, lorsqu’il y avait une idée que la pureté était trouvée en haïssant l’impulsion sexuelle, et en rejetant simplement le sexe, on deviendrait saint. C’est le type de fanatisme qui est né de ne pas connaître la vraie doctrine.

À l’origine, dans le Christianisme, l’Hindouisme et le Bouddhisme (dans toutes les grandes religions du monde), les moines et les nonnes devaient être célibataires, ils devaient se restreindre de l’expression sexuelle et ils devaient être chastes. La chasteté est quelque chose du mental et du cœur aussi.

Cependant, cette chasteté n’était qu’une préparation. Une fois que l’on était entré dans cela et s’était montré digne, l’enseignant pouvait dire: « Cette personne est sérieuse. Il a appris à travailler avec son mental, il sait transmuter en tant que célibataire. » Après cela, ils étaient initiés à une partie secrète de cet enseignement qui mettait en relation les moines et les nonnes. Cela n’avait lieu que dans le secret parce qu’ils ne voulaient pas que cette doctrine soit souillée ou détruite. Un moine travaillerait avec une nonne dans la coopération sexuelle. Nous pouvons voir des indices de cela ici et là dans la religion si nous regardons dans certains endroits, mais historiquement, ces sectes ou ces personnes étaient souvent bannies comme hérétiques. Vous voyez une certaine clarté dans certaines formes du Bouddhisme qui ont des enseignements Tantriques, qui ont survécu et ont toujours cette doctrine. C’est là mais c’est très isolé, pas enseigné publiquement et pas accessible.

Nous sommes donc ici maintenant, enseignant que ce type de pratique est le droit de toute personne qui souhaite développer sa conscience mais nous devons être très clairs. Lorsque nous utilisons notre énergie sexuelle en relation avec la spiritualité, il doit être clairement élucidé que certains types de comportement développent notre conscience en le libérant de l’ego et que d’autres types de comportement développent notre ego. Les deux manières peuvent nous donner des expériences, les deux manières peuvent renforcer la conscience à avoir une expérience en dehors de notre corps ou dans le Plan Astral, mais, c’est seulement lorsque nous libérons notre conscience que nous pouvons avoir une vraie connaissance objective. Si vous éveillez votre conscience dans le désir, vous êtes ce qu’Homère appellait un roi en enfer. Vous développez ces pouvoirs mais vous les développez en enfer. Il vaut mieux être un mendiant au ciel qu’un roi en enfer. C’est quelque chose que la plupart des gens ne réalisent pas: qu’il y a deux manières. C’est pourquoi le titre de la conférence est tel qu’il est.

Nous trouvons nos âmes évoluant à travers différents types de corps; subissant une métempsychose, une métamorphose de la psyché à travers des règnes de plus en plus complexes. Nous commençons dans le règne minéral, puis nous évoluons vers le règne végétal suivi du règne animal. Enfin, avec le règne humanoïde nous développons l’intellect et c’est dans le règne humanoïde que nous devons diriger notre énergie créatrice d’une manière particulière en fonction de la volonté individuelle, car nous avons la capacité de nous individualiser. Dans le règne animal, les animaux se comportent comme des animaux; les animaux se comportent comme un mental de groupe. Ils sont sous le contrôle de forces supérieures guidant leur évolution. Les animaux travaillent en meute, ils travaillent comme un mental de groupe et ils utilisent leur énergie sexuelle comme ils sont instinctivement enclins à le faire. À ce moment, la fornication est quelque chose de bon pour leur évolution parce que c’est à travers cet acte qu’ils font évoluer leur intellect (bien que ce ne soit pas encore vraiment appelé intellect.) Ce type d’activité sexuelle fournit également une énergie. Tout animal s’engage dans un niveau animal de sexualité, c’est-à-dire avoir des relations sexuelles instinctivement et forniquer, avoir des orgasmes, éjaculer. C’est ainsi que les animaux se reproduisent.

Donc, ce qui se passe, c’est que l’énergie créatrice des plans supérieurs descend, et elle se connecte et quand cela se produit, elle produit quelque chose de physique (progéniture), mais cette énergie lie également les animaux à ce courant évolutif et involutif. Cela fournit un type d’énergie pour toute la planète qui aide à maintenir la planète stable. Si les animaux ne faisaient pas cela, il n’y aurait aucune énergie entrant dans la planète pour la stabiliser. Elle n’aurait ni consistance ni forme, elle serait de la « bouillie ». Lorsque cette planète a été créée, il a fallu de nombreux jours cosmiques de développement, en commençant dans les plans supérieurs, puis en passant progressivement à des niveaux de plus en plus lourds. Elle doit être ici dans le monde terrestre pour jouer un rôle dans le scénario cosmique. Pour être ici à ce niveau, elle a besoin de l’énergie à ce niveau, cette énergie lourde. Une partie du rôle du règne animal est de fournir cette énergie.

En tant qu’animaux intellectuels dans le règne humanoïde, nous avons l’impulsion de continuer à nous comporter de la même manière que nous nous sommes comportés dans le règne animal, à utiliser le sexe de manière instinctive. Maintenant que nous avons l’intellect, nous trouvons des moyens de le rendre plus compliqué, d’en extraire plus de désir ou de justifier ce désir. Alors on aggrave les choses. En ce sens, nous sommes pires que n’importe quel animal. Lorsque nous accomplissons l’acte sexuel de la manière normale, qui est la manière animale, nous nous lions plus étroitement à cette roue évolutive et involutive. Parce que le règne humanoïde est au sommet de cette roue, nous fournissons l’énergie pour nous connecter plus étroitement à cet arc descendant. Nous nous connectons à ce courant descendant. Nous développons encore plus notre ego et nous nous lions avec plus de karma et nous finissons par descendre plus vite.

Sans sacrifice conscient, il n’y a aucun moyen de descendre de cette roue car tout ici est mécanique. Cette roue sert un but pour cette planète et cette planète a un but, non seulement de développer l’humain mais aussi de servir un but dans le cosmos dans son ensemble. Cette planète a plusieurs objectifs. Cette planète, pour sa propre économie, est parfaitement contente que personne n’atteigne l’initiation parce que cette planète fonctionne comme un organe dans un corps appelé notre système solaire. Pour que ce système solaire fonctionne, il doit transformer et transmettre certaines énergies à l’échelle cosmique. Il n’est pas nécessaire de créer des êtres humains qui atteignent l’initiation ; il lui suffit de réaliser cette économie d’énergie.

C’est notre héritage. Notre ego est juste un produit de cela. Avoir un intellect et réaliser que notre but est simplement de transformer l’énergie pour l’économie de la terre, peut vraiment donner l’impression que la vie est absurde, que la vie n’a pas de sens. Cela arrive parfois: quelqu’un voit le monde d’une manière qui ne reconnaît aucun but derrière lui. En fait, sans l’Esprit, sans initiation, il n’y a pas d’autre but, donc dans un certain sens, ce point de vue est logique si vous ne connaissez pas l’initiation.

Mais si nous ne rejetons pas l’Esprit, comment pouvons-nous travailler avec lui? Comment pouvons-nous réaliser quelque chose de plus? La fondation de l’initiation est la chasteté. Qu’est-ce que cela signifie?

Nous avons deux mots: chasteté et célibat. Souvent, ils sont utilisés de manière interchangeable. Mais nous devrions avoir un peu de discernement pour voir la différence entre eux. Chasteté signifie l’utilisation appropriée de l’énergie créatrice sexuelle. Le célibat fait référence à la contrainte de ne pas s’unir sexuellement. Chasteté signifie utiliser l’énergie sexuelle de la bonne manière, de la bonne façon. Si quelqu’un fait vœu de chasteté et ils savent ce que cela signifie, cette personne peut contracter une union sexuelle ou se marier et ne pas rompre ce vœu de chasteté parce que se connecter sexuellement et garder la chasteté est vraiment le moyen de réaliser initiation.

Cependant, cela ressemble à un énorme sacrifice pour beaucoup. C’est comme une douleur insupportable et une absurdité, de rejeter l’orgasme. Dans notre culture moderne, nous pensons que c’est tout l’intérêt du sexe. Mais nous devons voir qu’il existe différentes fonctions. La sexualité fonctionne d’une manière qui produit d’autres corps (progéniture), qui nous lie à la roue de l’évolution et de l’involution, et la sexualité a également un but spirituel. Chacun doit faire le choix de ce qu’il souhaite développer. S’ils veulent utiliser cette énergie pour se développer consciemment, pour développer leur âme et se connecter à leur esprit, alors c’est ce qui est nécessaire. Sinon, toute cette énergie diminue; elle n’est pas au service de votre Esprit. Quand ils s’habituent à la chasteté et la transmutation, ils voient que c’est vraiment le chemin de la paix et du bonheur. Nous ne savons pas quelles sont les causes et les conditions du véritable bonheur. Nous croyons que le bonheur passe par la satisfaction du désir, mais c’est en fait la cause de notre douleur et de notre ignorance dans la vie.

Cependant, il existe de nombreuses doctrines mystiques, types de doctrines Tantriques, qui ne rejettent pas l’orgasme, ils ne rejettent pas la fornication. Ils disent que vous devez être tendre, être gentil, faire de bonnes œuvres, vous pouvez développer des pouvoirs et ils parlent très délicatement. Ils habillent leur message de beaucoup de beaux mots et de concepts spirituels, mais quand il s’agit de l’essentiel, ils disent que nous ne pouvons pas conserver notre énergie sexuelle; nous devons nous en débarrasser. Ils disent que ce serait une violence contre notre corps si nous ne l’expulsions pas. Ce sont des doctrines qui essaient de mélanger l’aspiration spirituelle avec la fornication. Cela conduit toujours quelqu’un à être plus étroitement lié pour descendre dans les mondes infernaux.

Samael Aun Weor a écrit que les types les plus subtils de magie noire ou de doctrines inférieures sont liés au Monde Mental. Il écrit:

« Presque toutes les écoles spiritualistes enseignent comment développer la force mentale; ils veulent tous fortifier le mental. C’est ainsi que beaucoup finissent par pratiquer la magie noire; le mental est l’âne sur lequel nous devons monter pour entrer dans la Jérusalem Céleste. Le mental (le manas, l’homme) doit s’abaisser devant la majesté de l’Intime. Les dévots spiritualistes ignorent cela. Ainsi, ce qu’ils veulent toujours faire, c’est leur propre volonté égoïste et jamais la volonté du Père. C’est la terrible vérité de toutes ces choses. » – Samael Aun Weor, Les Mystères Majeurs

« La méchanceté est si fine dans le monde du mental… La méchanceté est si délicate et subtile dans le plan de la compréhension cosmique qu’en réalité il faut beaucoup d’intuition pour ne pas être trompé par les démons du Monde Mental. Les magiciens noirs du Plan Mental sont des millions de fois plus fins et délicats que les magiciens noirs du Plan Astral. » – Samael Aun Weor, Traité d’Alchimie Sexuelle

Aujourd’hui, nous pouvons voir de nombreux types de doctrines. Certains indiquent très clairement qu’ils essaient de développer de plus en plus de désir et certains types de personnes sont attirés par cela. Mais d’autres types de personnes ressentent vraiment une aspiration spirituelle et se retrouvent ligotés dans un langage spirituel qui semble agréable et semble rendre tout le monde heureux, mais ils s’engagent vraiment d’une manière qui essaie de rendre leur mental plus puissant. Ils essaient de développer des pouvoirs mais ils n’essaient pas de réduire leur ego.

Si nous pratiquons la chasteté, si nous pratiquons les pranayamas (qui sont un type d’exercice de respiration), si nous pratiquons certains mantras, si nous faisons quelque chose de sincère en nous-mêmes, si nous faisons du bon travail, alors nous commençons à conserver notre énergie. Cela ne passe pas inaperçu dans les mondes intérieurs. C’est comme allumer un feu dans une zone sombre et boisée. Il y a tellement d’obscurité que si une personne conserve son énergie, cela crée un type de lumière qui se remarque facilement. Cela attire l’attention de la Loge Blanche, les maîtres éveillés qui cherchent à aider. Alors ils disent: « Voyons si cet aspirant est prêt à travailler sur lui-même, s’il peut devenir un ennemi de lui-même. » Parce que dans ce travail, le véritable ennemi est vous-même, votre ego, votre propre volonté. Si vous avez peur de regarder en vous-même, si vous avez peur de votre propre image psychologique, si vous ne pouvez pas attaquer votre propre image psychologique, si cela vous fait peur, il n’y a aucun moyen de progresser.

Le Gardien du Seuil

La première épreuve dans ce sens est ce que nous appelons le Gardien du Seuil. C’est quelque chose qui se produit dans les mondes intérieurs, dans les mondes supérieurs, où l’aspirant doit invoquer son Gardien du Seuil et le vaincre, ou conjurer le gardien sans avoir aucune peur dans son cœur. Une image animale qui peut être terrifiante pour l’aspirant apparaît. S’il craint, il est évidemment incapable de travailler sur lui-même et échouera à cette épreuve. Si cela se produit, l’aspirant doit méditer davantage là-dessus. Être capable de passer cette épreuve, c’est être capable de voir cette image et de ne pas en avoir peur, de la traverser. Cela signifie que l’aspirant est capable de prendre les armes contre ses ego, est capable de se regarder sans avoir peur, de travailler sur lui-même, d’avancer. C’est vraiment la première étape.

Une autre possibilité est qu’un aspirant qui essaie de travailler en lui-même, essayant de se développer, s’intéresse à diverses doctrines spirituelles et devient amoureux d’une doctrine qui n’essaie pas vraiment d’atteindre l’initiation. Les écoles de ce type parlent de choses spirituelles mais au lieu que le Gardien du Seuil soit l’ennemi à abattre, elles supposent que ce « gardien » est le protecteur, que le Gardien du Seuil est leur véritable Être, que l’ego est le véritable Esprit. Alors quiconque est impliqué dans la magie noire, en initiation noire cherche à s’intégrer plus étroitement avec le Gardien du Seuil. On ne l’appelle pas toujours le Gardien du Seuil; cela pourrait simplement être appelé « votre vrai soi ». La doctrine peut dire diverses choses différentes, mais fondamentalement, ces types de doctrine parlent toujours contre la chasteté. Ils parlent toujours contre le Christ. Quelle que soit la forme ou le langage qu’ils utilisent, cela se résume à cela. Ils parlent contre le Christ et ils parlent contre la chasteté parce que c’est seulement par la chasteté qu’on peut même commencer à prendre les armes ou à se battre contre ses ego, contre le gardien. Sans carburant dans le moteur, nous ne pouvons aller nulle part.

De la même manière, si nous n’avons pas la chasteté nous ne pouvons rien faire de ce travail, mais les écoles de magie noire parlent toujours magnifiquement de la façon dont nous devons vénérer le gardien et même essayer de nous intégrer avec le gardien. Ils disent que le gardien est notre protecteur. Certaines écoles l’appellent le « Saint Ange Gardien » même si ce n’est pas ce que nous, en tant que Gnostiques, appellerions l’Ange Gardien. Ce ne sont que des mots, mais ils l’appellent l’Ange Gardien, notre gardien, et disent que nous voulons nous connecter avec cela et protéger cela. Donc, ce qui se passe dans ce sens, c’est que s’il y a une aspiration spirituelle, mais que l’aspirant est dans une école noire, il essaie de s’intégrer à son gardien, il essaie de s’éveiller et même de s’observer à l’intérieur de l’ego. Quiconque est impliqué dans une école de magie noire va chercher à développer son mental, à s’éveiller. Non pour supprimer tout désir, mais pour s’intégrer à ce désir. Ils essaient de s’éveiller ou de prendre conscience de cette énergie qui a de l’égoïsme ou de la haine, en disant que nous pouvons devenir concentrés à travers la colère, nous pouvons devenir concentrés à travers le désir, nous pouvons devenir uni-pointés à travers le désir, pas uni-pointés à travers la libération du désir. C’est ainsi qu’ils commencent à s’éveiller. Ils observent leurs désirs et ils les renforcent, ils s’intègrent plus étroitement, essayant de réaliser une sorte d’intégration serrée de l’âme et de l’ego.

Bien sûr, c’est un processus qui finira par causer beaucoup de douleur et de souffrance parce que sous l’ego et l’âme se trouve l’essence, qui appartient à la sixième dimension; elle vient de l’Absolu. Donc, finalement, elle va être extraite de là à travers un processus très douloureux. Cela pourrait prendre des jours cosmiques, selon le niveau d’initiation que la personne a réalisé dans ce sens.

Il existe différents types de magiciens noirs. Dans certains cas, une personne s’est développée dans des initiations Christiques puis il a construit des corps solaires, construit des véhicules liés aux mondes internes: des véhicules électroniques, Christiques. Si cette personne tombe alors et réaménage, ou renforce l’ego alors il aura deux polarités. Une polarité est liée à l’âme, qui est tombée, et l’autre polarité est liée à l’Esprit qui a le développement et peut même être un maître. Ces types de magiciens noirs sont les pires. Ils sont absolument les pires car ils sont très diaboliques et très puissants. Nous en avons parlé dans les conférences précédentes, ils sont appelés hasnamussen. Hasnamussen est le pluriel, hasnamus est le singulier.

Il existe différents niveaux de hasnamussen. N’importe qui avec l’ego peut être appelé un hasnamus mais les vrais hasnamussen sont ceux qui ont atteint l’initiation et développé des corps solaires, puis est tombé pour des raisons dont nous avons discuté dans d’autres conférences. La seule façon de développer ces corps est la chasteté donc à un moment donné, ces gens ont dû être chastes pour développer ces corps.

Cependant, quelqu’un qui n’a pas ces corps peut encore développer des pouvoirs à travers le mental. Il peut encore renforcer son ego mais il n’aura tout simplement pas les corps solaires. Ces personnes peuvent s’éveiller et elles peuvent avoir des pouvoirs et elles peuvent être capables de manipuler les gens ici dans ce monde physique ou de manipuler les gens dans un sens subtil. Elles peuvent être capables d’endormir les gens et d’hypnotiser les gens pour les rendre fascinés par tout ce qu’elles disent. Elles peuvent donner des cadeaux avec des malédictions à des personnes afin de blesser ces personnes pour une raison quelconque. Elles peuvent en faire un jeu.

Les Quatre Épreuves

Nous avons donc ces deux côtés du Gardien du Seuil. L’initié blanc ou l’initié Christique va essayer de vaincre le gardien tandis que le magicien noir va essayer de donner du pouvoir au gardien et il ou elle voit le gardien comme son vrai soi. Si nous vainquons le Gardien du Seuil, nous ne tuons pas réellement le gardien; nous le battons en une seule bataille. Passer cette épreuve n’est que la première partie du processus de mise à mort du gardien. Si nous réussissons cette épreuve, nous recevrons la première des épreuves liées aux quatre éléments. Voici une image représentant les épreuves du feu, de l’air, de l’eau et de la terre (de Atalanta fugiens, par Michael Maier):

L’initié ou l’aspirant avec son arme essaie de vaincre ces épreuves. Nous pouvons voir que c’est la même personne; c’est une personne qui se bat. C’est un travail alchimique. Il s’agit d’un travail de développement de soi que nous symbolisons à travers ces quatre éléments. Il existe différents types d’épreuves.

L’épreuve du feu est une épreuve qui fait bouillir votre sang. Si quelqu’un vous calomnie ou vous maudit, si quelqu’un bavarde sur vous ou vous critique, comment gérez-vous cela? Cela fait-il bouillir votre sang? Rendez-vous cela avec la haine? Pouvez-vous embrasser le fouet du bourreau, comme le dit le maître? Êtes-vous capable de renvoyer la haine avec amour et sérénité? Pas avec une fausse sérénité mais avec un cœur vraiment paisible. Cela transforme cette expérience. Cela passe par l’épreuve du feu. Mais l’épreuve du feu pourrait ne pas être juste un moment. Et si quelqu’un vous calomnie encore et encore? Cela vous mange-t-il le cœur? Cela vous fait-il ressentir de la douleur?

Ces épreuves peuvent survenir physiquement ou intérieurement. Si nous travaillons avec notre conscience, si nous travaillons avec la transmutation de l’énergie sexuelle, nous allons commencer à nous éveiller à travers de petites expériences, des choses qui ressemblent à des rêves mais qui sont différentes. Elles sont plus éveillées, plus spirituelles et plus puissantes. Ce sont des expériences éveillées dans le Plan Astral. Vous pouvez avoir des expériences où vous êtes brûlé, où vous êtes mis au feu. C’est une représentation symbolique de traverser une épreuve.

Vous pouvez simplement être calomnié dans le Plan Astral comme un test pour voir si vous pouvez passer par cette épreuve. Dans le Plan Astral, vous accédez à vos émotions subtiles beaucoup plus directement; vous ne pouvez pas leur cacher. Ici, dans le monde physique, vous pouvez compartimenter vos émotions. Vous pouvez penser que vous n’êtes pas en colère, bien qu’en réalité vous soyez très en colère.

Personnellement, j’ai eu des expériences dans le Plan Astral où je me suis vraiment mis en colère. Je me suis réveillé et j’ai réalisé qu’une personne me calomnie dans le Plan Astral. Je ne pensais pas que je serais en colère comme ça mais je l’étais vraiment. Cette expérience m’a montré que je n’étais pas capable de gérer cette critique. Donc, évidemment, je n’ai pas réussi cet idéal particulier. C’était une épreuve de feu. Cela signifiait que je devais m’asseoir et méditer. Je devais réfléchir à cela, l’examiner et voir à quoi j’accédais. De quoi s’agissait-il?

Si nous ne réussissons pas, il faut que cela nous soit remis. Si cela nous est donné à nouveau, ce sera probablement plus grave. Nous devons tirer la leçon. Nous devons appliquer les conséquences de manière plus directe. Parfois, nous devons être frappés carrément à la tête plusieurs fois avant de réaliser ce que nous devons réaliser.

Les épreuves de l’air sont liées à notre mental parce que l’air est le symbole du mental. Pour réussir, nous devons nous élever au-dessus des situations difficiles.

Par exemple, je me souviens de quelque chose qui m’est arrivé dans le Plan Astral où je voyais des nuages au-dessus de moi et ils étaient très puissants. Ils ressemblaient à du béton. Une rangée entière de nuages épais et denses est venue de la gauche et une autre rangée est arrivée de la droite. Ils m’ont terrifié. Ils venaient des deux côtés et ils se sont frappés au milieu, directement au-dessus de moi et ont explosé sous la grêle. Je ne savais pas quoi faire mais heureusement, j’ai trouvé un camion à côté de moi et je me suis caché dans le camion. Le camion a rebondi et a été battu mais j’étais en sécurité. Plus tard, la grêle s’est arrêtée et j’ai ouvert le camion et j’ai levé les yeux et le ciel était magnifique. Cette expérience avait un rapport avec une épreuve.

Il est intéressant d’observer la thèse et l’antithèse dans notre propre mental: deux théories ou idées concurrentes que nous ne savons pas traverser. Elles provoquent de l’angoisse. Un moment, nous pensons à une chose et l’instant suivant, nous en pensons à une autre. Alors trouver refuge dans le véhicule de la Gnose est la façon dont nous traversons les batailles du mental que nous subissons.

Nous vivons également des épreuves de l’eau. L’eau a la capacité de changer facilement les circonstances; il peut traverser différentes circonstances. Ces épreuves sont un test de notre capacité à gérer différentes circonstances. L’eau se rapporte plus particulièrement à notre énergie sexuelle et aussi à notre capacité à nous adapter.

Les épreuves de la Terre peuvent être liées à notre existence physique de vie mondaine. Nous devons être capable de surmonter les tâches quotidiennes banales sans être fascinés par elles ni être entraînés vers le bas. Les épreuves de la Terre peuvent être liées à notre paresse, à la fascination de gagner de l’argent ou de travailler dans des affaires terrestres qui n’ont rien à voir avec l’Esprit. Nous devons être capables de surmonter cela.

La Terre est liée aux gnomes. Les gnomes sont des ouvriers très diligents qui travaillent pour extraire l’or. Si nous réussissons les épreuves de la Terre, alors nous sommes comme un gnome qui extrait l’or.

Nous passons donc ces épreuves. Mais en réalité, chaque épreuve, que ce soit les quatre épreuves que nous passons au départ ou que ce soit une initiation, mineure ou majeure, chaque progrès que nous ferons sera une épreuve liée à ces quatre éléments ou combinaisons d’entre elles. Ne pensez pas qu’il n’y a que ces quatre épreuves et quand nous les avons terminées nous passons aux initiations mineures, puis aux initiations majeures et ne vous occupez plus jamais des quatre éléments. Chaque épreuve est liée aux éléments à un niveau ou à un autre. Nous continuons à passer des épreuves à des niveaux de plus en plus subtils.

Les Initiations Mineures et Majeures

Après ces quatre épreuves initiales, on est placé sur le chemin des initiations mineures : les mystères mineurs. Il y a neuf mystères mineurs. Quiconque pratique la chasteté peut y parvenir. Les neuf mystères mineurs sont liés aux neuf premiers sephiroth de l’Arbre de Vie. Nous les passons en travaillant dans la chasteté, à travers la méditation, et à travers la transmutation. On nous donne des épreuves, on nous donne certaines expériences et avec de l’aide, nous commençons à apprendre sur nous-mêmes, nous sommes testés. C’est toujours un processus de regarder en nous-mêmes et d’observer ce qui sort.

Pensez à un Alchimiste faisant bouillir tous les éléments et observant ce qui en sort. Si les éléments ne bouillent pas, nous n’obtenons pas l’extrait. Notre vie doit donc se résumer à ces moments, en extraire la connaissance consciente et se débarrasser du reste. Notre ego est ce que nous devons supprimer, détruire, mais notre ego détient notre essence et notre essence a cette expérience d’être dans l’ego. En apprenant, nous gagnons en sagesse, en amour et en compassion. Quand nous apprenons cela, nous pouvons extraire de nous l’ego et le détruire.

Alors on passe par neuf initiations des mystères mineurs et après cela, nous pouvons être placés sur le chemin des mystères majeurs. Cependant, pour atteindre les mystères majeurs, nous devons être non seulement chastes mais en coopération sexuelle. Les mystères mineurs peuvent être accomplis par n’importe quel individu, célibataire ou marié, mais il ou elle doit être en chasteté. Quand on atteint la neuvième initiation des mystères mineurs dans lesquelles on peut continuer à se développer dans la méditation et la transmutation, on peut travailler pour réduire l’ego de plus en plus. Les mystères majeurs, cependant, exigent qu’une épouse génère plus d’énergie. C’est à travers les mystères majeurs que nous développons les corps solaires. À partir de là, plus de types d’initiations se produisent. Il existe différents types de chemins; il y a le chemin spirale et le chemin direct. Il y a des véhicules liés au triangle supérieur de l’Arbre de Vie. Mais tout cela est lié à d’autres conférences. Cette conférence n’est qu’une introduction qui définit l’initiation.

En résumé, il faut être capable de discerner la différence entre des initiations vers le Christ et des initiations vers l’ego ou le démon. Ce n’est pas parce qu’une école a l’air spirituelle que ça veut vraiment dire quoi que ce soit. Nous devons investiguer intérieurement car c’est très subtil. Ils peuvent donner une doctrine qui semble très spirituelle, mais s’ils ne parlent pas d’utiliser l’énergie sexuelle d’une manière qui crée l’âme alors nous n’allons pas gagner grand-chose de cet enseignement.

De nombreuses écoles méditent. Il y a des studios de yoga qui font la méditation au début; c’est bon. Ils développent l’observation et la pleine conscience; c’est bon. Mais qu’en est-il de la luxure et la vanité affichée tout en s’engageant dans cette pratique? Vous pouvez également développer la pleine conscience en lavant la vaisselle. La pleine conscience est bien, mais si une personne gaspille son énergie sexuellement, comment va-t-elle développer son énergie émotionnellement? Comment pourra-t-il développer un cœur compatissant? Cela vient du centre sexuel. Notre énergie sexuelle est l’énergie de base qui crée toutes nos expériences spirituelles. Tout commence par Yesod, la Fondation. C’est pourquoi nous en parlons toujours et nous ne nous lassons pas de clarifier que nous devons travailler avec l’énergie sexuelle.

Questions du Public

Q: Dans le passé, lorsque tous ces enseignements étaient tenus secrets, comme vous l’avez mentionné, il y avait certaines procédures préparatoires avant que l’on puisse être accepté ou invité sur le chemin de l’initiation. Maintenant, à cette époque, c’est plus ou moins ouvert à tout le monde. J’ai toujours lu, en étudiant les différents chemins, qu’en initiation il y a eu un certain moment où on fait un vœu, on entre fondamentalement dans ce chemin définitivement et à ce moment-là, si on fait demi-tour, il y a des conséquences beaucoup plus graves que si on essayait seulement.

R : Maître Samael Aun Weor a déclaré que les personnes curieuses ne devraient pas trop s’engager dans ces études. Vous devriez être curieux, dans un sens, mais réalisez que le résultat de cette doctrine est soit des anges, soit des démons. C’est ce qu’il a dit. Parce que si vous allez travailler avec l’énergie sexuelle, vous allez commencer à vous renforcer et si vous ne détruisez pas l’ego alors vous vous développez en un hasnamus plus puissant, un démon plus puissant. Or, si vous vous détournez, c’est votre propre karma. Parce que vous en savez plus, vous obtiendrez plus de karma pour cela. Si vous vous en détournez simplement, vous faites face à des conséquences plus graves parce que vous savez quel devrait être le chemin.

Q: [Un membre du public pose une question sur la façon dont les magiciens noirs voient l’ego.]

R: Ils ne verraient pas l’ego comme quelque chose de négatif. La question est donc: que se passe-t-il si quelqu’un développe son Gardien du Seuil et s’unit à lui? Une telle personne ne verra pas que c’est une chose terrible. C’est de la même manière que tout le monde dans ce monde s’aime, et s’il est critiqué, alors il devient désinvolte, ou se met en colère et se sent justifié par la colère et la haine. Lorsqu’on les critique, à quelle fréquence disons-nous: « Je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour eux? » Ils n’acceptent aucun niveau de critique, car ils s’aiment tellement; alors ils aiment leur gardien. Ainsi, dans les mondes intérieurs, le gardien apparaîtrait d’une manière qui serait sympathique à cette idée. Le gardien apparaîtrait comme une chose spirituelle. Cela fait partie de l’idée du bien et du mal. Les mots bien et mal devraient être remplacés par les mots évolutif et involutif. Ce que nous pensons être mal est bien pour quelqu’un qui pratique le mal. Et ce que nous pensons être bien est mal pour eux. Donc si nous étions dans un temple de magie noire et que vous deviez parler du Christ, ils penseraient que vous parlez d’un démon parce que cette lumière les blesse et les fait se sentir faibles et que cela ne va pas. Donc, si vous vous proclamez pour le Christ alors, oui, ça va être contre eux… tout ce qui est bien est mal et tout ce qui est mal est bien. Tout est inversé.

Q: [Une question sur le fait d’être dans une école noire et de ne pas savoir qu’on fait du mal.]

R: Alors, y a-t-il un blâme? Cela entre dans tout le scénario cosmique du karma. C’est de la même manière que si je me gare à côté d’une borne d’incendie recouverte de neige à New York, j’obtiendrai toujours un billet même si je ne savais pas qu’il y avait une borne d’incendie là. J’ai appris ça. Même si je ne savais pas que la bouche d’incendie était là, j’ai quand même un billet. Le karma est comme ça, ce sont les résultats qui comptent, c’est pourquoi nous donnons ici cette doctrine, pour aider.

Commentaire supplémentaire d’un membre de l’auditoire: À propos de l’Ange Gardien, maître Samael dit qu’il est un archétype, une partie de votre Être, et il y a aussi le Gardien du Seuil. Et, oui, il y a des gens qui essaient de mélanger l’Ange Gardien et le Gardien du Seuil pour semer la confusion. C’est exactement ce qui est arrivé au Kabbaliste en Angleterre, Crowley. Il dit qu’il a tout reçu de son Ange Gardien, mais en réalité il travaillait avec le Gardien du Seuil, qui n’est pas un Ange Gardien.

R: Précisément. Le Kabbaliste qui a écrit beaucoup de livres et qui a une certaine popularité parmi les gens qui s’intéressent à l’occultisme, Aliester Crowley, parlait du « Saint Ange Gardien » mais en réalité il se connectait avec ce que nous appelons le Gardien du Seuil. Quand nous entendons quelqu’un parler de quelque chose de sacré… nous devons faire preuve de discernement. Si vous étudiez sa doctrine, vous voyez que ce n’est pas une doctrine de chasteté ou quelque chose comme ça et il parle contre Jésus, il parle contre le Christ dans ses livres. Et il fait un jeu de tout. Nous pourrions en parler longuement, mais la chose principale et fondamentale est que si vous développez votre mental mais que vous ne pratiquez pas la chasteté alors la seule chose que vous pourriez nourrir est votre ego ; cette énergie va aller quelque part.

Q: Nous sommes donc dans la cinquième des périodes cosmiques, n’est-ce pas?

R: Nous sommes donc dans la cinquième race racine de la période terrestre, qui est la période la plus basse du grand jour cosmique.

Commentaire du public: Le Kali Yuga

R: Oui, le Kali Yuga du cinquième, oui. [Rire]

Commentaire du public: L’Âge de Fer

R: Nous sommes donc à une époque où nous devons vraiment être clairs sur tout. Nous pourrions dire: « Pourquoi méritons-nous cela? Pourquoi ne puis-je pas naître dans une de ces choses ici? [rires] Dans la septième race, pourquoi ne puis-je pas être là? » Eh bien tout d’abord, nous avons plus de carburant ici pour travailler sur notre ego. Nous avons la capacité d’aller très droit et de nous définir très clairement. Vous savez que si vous allez au gymnase et que vous soulevez des poids plus lourds, vous développez plus de muscle. Nous devons en profiter et si nous le faisons, nous pouvons vraiment nous définir et nous développer très rapidement et puissamment. Deuxièmement, étant dans cette race, étant dans ce corps humanoïde en ce moment, nous avons traversé une énorme évolution pour arriver à ce point. Nous avons 3000 tours sur cette grande roue évolutive et involutive. Tout cela prend beaucoup de temps. Si nous redescendons puis remontons, cela ne durera pas longtemps. Nous avons 3000 de ces opportunités. Je ne connais pas assez bien mon karma pour le savoir, mais je pense qu’il y a peut-être une raison pour laquelle je suis dans cette situation particulière, par opposition à une meilleure, quelle que soit la « meilleure ». Si je suis ici, mon karma doit m’avoir mis ici. C’est ma situation, alors peut-être que j’ai fait le tour de cette roue plusieurs fois et c’est là que je dois être parce que j’ai besoin d’apprendre. Je ne sais pas et j’essaye de ne pas spéculer. Parfois, certains étudiants le perçoivent comme étant terrible, mais il existe un moyen de surmonter notre situation. Si vous ressentez une résistance ou le désir d’être dans une race racine différente ou un âge différent, vous devriez probablement rechercher d’où cela vient, car vous pourriez probablement apprendre quelque chose sur vous-même.

Q: Il y a donc une roue, non? Et vous avez mentionné que l’initiation est un moyen de sortir de la roue. Cela m’a juste rappelé le symbole de Mars, ou Bélier […]. Il y a un cercle puis une flèche…

R: Une flèche sortant? Oui. Je suis sûr qu’il y a une relation là. Cette flèche est une épée ou une lance, et le cercle est un bouclier. Les armes d’un guerrier, et nous devons avoir une guerre contre notre ego. Si je ne l’ai pas précisé auparavant, c’est comme une roue mécanique et la façon de descendre de cette roue est l’initiation, qui est tout en haut et vous montez pour descendre de cette roue. Il y a un autre type d’évolution que les gens choisissent lié à ce qu’on appelle le chemin spiral, qui est un chemin très lent, presque évolutif. C’est conscient mais c’est très lent. Parler du chemin spiral et du chemin direct serait une autre conférence. C’est pourquoi je me suis arrêté avant d’y arriver.

Q: Dans Les Mystères Majeurs, Samael Aun Weor dit que les initiations sont des réalisations intimes de la conscience. Alors qu’est-ce qu’une initiation démoniaque?

R: Si les initiations blanches sont les propres réalisations intimes de notre conscience ou quelque chose de similaire alors quel est l’initiation démoniaque? L’initiation démoniaque, selon moi, c’est se connecter à votre ego de plus en plus, vous réalisez de plus en plus votre désir. Nous dormons. Nous avons un ego mais nous sommes endormis à cet ego. L’éveil est polarisé. Nous pouvons nous éveiller dans l’ego, le sachant encore plus. Tels que nous sommes maintenant, nous avons de la colère et nous nous déséquilibrons. Mais si nous avons de la colère et que nous savons exactement comment concentrer cette colère, alors cette colère devient un courant d’énergie avec lequel nous pouvons travailler, nous pouvons nous concentrer dessus, pour connaître nos désirs de plus en plus profondément. C’est ce que les initiations noires seraient. Symboliquement, dans la 5e dimension, il y aurait des rituels qui représenteraient notre âme devenant plus lié aux royaumes inférieurs, prenant des étapes pour devenir « un roi en enfer ».

Q: Vous avez dit que la Terre ne voulait pas que les âmes évoluent. Voulez-vous dire que Melchizédek, le génie de la terre, ne veut pas que les âmes évoluent?

R: La question concerne la nature évolutive et involutive, liée à une planète, par rapport au génie de cette planète, qui est Melchizédek dans le cas de la Terre. Que se passe t-il ici? En réalité, il y a deux choses: il y a l’économie du monde, qui est comme une machine qui se soutient mais aussi les initiés travaillant pour fournir une récolte ou une moisson d’hommes solaires ou d’initiés solaires. Ce n’est donc pas que Melchizédek essaie de nous subvertir. Ce n’est pas du tout la vérité. Melchizédek est un maître ressuscité. Cela signifie simplement que cela doit se passer comme ça. Dans un autre sens, nous devons développer un certain niveau d’ego pour lutter contre ou se développer. Cette planète Terre est particulièrement difficile. Il doit y avoir cette énergie qui monte et descend et nous sommes à l’intérieur de cela. Nous devons avoir le choix de nous définir. Ce n’est pas qu’il est contre.

Q: Pour la planète, si tout le monde transmutait, toute cette énergie ne descendrait pas du tout parce que tout monterait, n’est-ce pas? La terre n’aurait donc aucune cohérence, n’est-ce pas?

R: Les mondes inférieurs seraient vides. Il y a différents niveaux de ce qui se passerait. Par exemple, le soleil, ou n’importe quelle étoile, est une planète qui a évolué à ce niveau. Notre soleil est donc aussi une planète. Lorsque nous l’étudions matériellement, nous ne voyons que des gaz, de la lumière et de l’énergie en sortir. Mais réellement, c’est une planète. Les gens y vivent mais ce sont des êtres solaires. Ce n’est pas grave parce que cette planète a atteint ce niveau; c’est à ce niveau de karma, à ce niveau d’énergie. Les royaumes de l’enfer sont toujours là mais ils sont propres; il n’y a rien là-bas. Nous avons encore beaucoup d’énergie à traiter parce que notre Terre est au niveau où elle se trouve. La Terre a dû être attirée dans le monde terrestre et finalement elle doit remonter, elle doit donc commencer à se débarrasser d’une partie de cette énergie. Mais ces derniers temps, elle avait besoin de stabilité.

Q: Cela signifie-t-il que la Terre finira par évoluer en étoile?

R: C’est le scénario cosmique qui est censé se produire. Toute planète est un type d’énergie qui veut être un hôte pour que plus d’énergie évolue ou progresse. Quand on atteint de très hautes initiations, on a le Bodhisattva, le Christique, Dhyani Bodhisattva mais alors vous avez aussi un Logos, le triangle supérieur de l’Arbre de Vie. Quand cela s’incarne, ce Logos a la capacité de devenir le régent d’une planète ou d’une conscience planétaire qui gère toute l’énergie au niveau d’une planète. Une planète est comme une manifestation physique d’un Logos. C’est un autre niveau d’initiation de la Monade de plus en plus dans l’Absolu. Ils doivent gérer parfaitement d’énormes quantités d’énergie. Une partie de ce plan est d’être l’hôte de l’énergie d’une planète. Ainsi, toute planète progresse pour devenir une étoile.

Q: Qu’est-ce que la lune alors?

R: La lune est un cadavre d’une planète précédente. C’est la représentation du jour cosmique antérieur de la planète. Alors cette lune s’est cristallisée parce que c’est le cadavre, les derniers restes de l’ancien corps de notre planète. De la même manière que lorsque nous mourons, si notre corps physique entre dans le sol et que nous sommes mis dans un autre corps physique, l’ancien corps physique est toujours en train de pourrir, il se décompose toujours. Voilà ce qu’est la lune. Toute lune d’une planète est liée à des événements karmiques antérieurs. Nous pensons que l’univers est venu comme une chose physique, que tout a explosé et que toutes ces planètes se sont condensées en même temps. Mais réellement, si nous remontons beaucoup plus loin que cela, le matériel physique a dû se condenser hors de son niveau karmique, depuis l’Absolu, depuis des niveaux très subtils, et il s’est condensé. C’est pourquoi la lune est le corps précédent de la Terre d’un jour cosmique précédent.

Q: Quand vous parliez de chasteté vous avez dit que si on ne pratiquait pas la chasteté et faisait le travail alors on nourri l’ego. Je pensais: si nous pratiquons la chasteté et faisons le travail, pourrions-nous aussi nourrir l’ego?

R: Vous pourriez. [Rires] Si vous ne pratiquez pas la chasteté mais que vous essayez de développer votre mental alors vous nourrissez définitivement l’ego. Mais même si vous pratiquez la chasteté, cela ne signifie pas automatiquement que vous ne nourrissez pas l’ego. Revenant à ce que le Maître a déclaré en termes de devenir soit un ange soit un démon, ce travail est le pacte Faustien, le pari avec le diable. C’est un pacte avec lequel vous allez travailler mais si vous faites une erreur, si vous tombez dans l’erreur, dans la confusion, si vous n’êtes pas en accord avec le Christ, alors vous allez être laissé seul, vous n’allez pas avoir cette direction, cette sagesse.

Simon le Magicien connaissait le Grand Arcane, savait tout sur la chasteté, il était un initié relativement élevé, à ma connaissance. Mais il n’a pas accepté le nouveau courant. Il a rejeté le nouveau courant du Christ par Jésus. Alors même s’il était éveillé, même s’il pratiquait la magie sexuelle et savait cela, même en l’enseignant, il n’acceptait pas le nouveau courant. Si le courant Christique de notre temps passe à travers un Maître particulier ou à travers un hôte particulier et que vous n’êtes pas en alignement avec cela, alors vous allez être comme un tumbleweed. Le seul moyen de revenir à l’Absolu est à travers le Christ donc si vous n’êtes pas aligné avec le Christ alors vous allez tomber au bord du chemin, même si vous connaissez tout cela.

Il y a beaucoup de dangers, de nombreuses façons dont nous devons être prudents et nous investiguer. Juste parce que nous pratiquons la chasteté, ce n’est pas parce que nous sommes dans une école Gnostique que vous éliminez votre ego. Vous savez que vous éliminez votre ego lorsque vous changez en tant que personne, lorsque vous faites face à des situations et que vous vous comportez différemment, vous avez des impulsions différentes. Vous pouvez également avoir certaines expériences dans les mondes internes. Ou vous ne pouvez pas, alors vous devez méditer et faire le travail.

Q: [Commentez le danger de faire des erreurs avant de parvenir à la résurrection.]

R: Avant la résurrection, il existe de nombreuses façons de tomber dans des erreurs. Et même pour un maître totalement ressuscité, à moins qu’il ne soit dans l’Absolu, il y a toujours un risque de chute. Même un esprit solaire propre a toujours la capacité de choisir sa propre volonté. Ce n’est pas un ego mais ils peuvent faire une erreur. Cela se produit généralement lorsque le corps physique tombe amoureux.

Commentaire du public: De nos jours, nous assistons à toutes les différentes écoles Gnostiques et à tous ces pseudo-maîtres. Tout cela se passe en effet et nous le voyons. Nous devons être très conscients de qui nous suivons. La meilleure chose à suivre est, comme vous l’avez dit, la force Christique, pas la personnalité, ne pas s’identifier à une personnalité.

R: C’est très important. Il existe différents types d’écoles, même dans le cadre de cette tradition particulière. C’est une réalité très malheureuse qu’il y a beaucoup de jeux politiques et de personnalités qui se battent. Si nous avons tous l’ego alors évidemment il y aura des désaccords, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et sur le travail et ne pas nous perdre dans: « quelqu’un a dit ceci et quelqu’un n’a pas fait cela », etc. Alors suivez ce qui est écrit dans les œuvres du maître. Si vous ne savez pas quoi faire, alors vous pouvez rester silencieux et méditer, mais ne faites pas d’histoires, ou ne faites pas un gros problème et parler, car la calomnie et les commérages peuvent tuer les écoles. Il y a peut-être quelque chose qui n’est pas parfait avec une école, mais si elle est tuée, vous pourriez causer une véritable blessure spirituelle, non seulement pour vous-même, mais aussi pour d’autres personnes qui auraient pu en bénéficier. Il y a beaucoup de problèmes délicats. Parfois, c’est un crime de parler, parfois c’est est un crime de se taire, mais il existe de meilleures et de pires façons de se taire ou de parler.

Cela me rappelle une autre chose dont je veux parler. Quand nous réalisons l’initiation, ce n’est pas nous, c’est l’Intime, c’est le maître qui réalise les initiations. Donc même si vous réussissez les initiations ce n’est pas votre corps physique, ce n’est pas votre ego, ce n’est pas votre personnalité, c’est le maître intérieur.

Même si une personne y parvient et a un maître intérieur, cela ne veut pas dire que la personnalité qui parle en ce moment est le maître qui parle. La première initiation provoque la fusion ou la connexion entre l’âme spirituelle et Atman, l’Intime. Cela crée une Monade maître. Mais ce n’est qu’à la toute fin de l’initiation que cette énergie est incarnée dans la personne. La personne doit mourir et un maître se cristallise à des niveaux de plus en plus bas et quand il ressuscite, le maître est là physiquement. Mais si quelqu’un est capable de réaliser une initiation, et peut-être même connaît le nom de son maître, alors il dit: « Je suis tel ou tel ». C’est la personnalité qui dit cela. Nous devons être très prudents.

Q: En ce qui concerne ce que vous avez dit, l’Intime atteint-il les initiations noires? Qu’en est-il de Simon le Magicien? Comment aurait-il pu rejeter la personnalité de Jésus? Comment pourrait-on être un Alchimiste et rejeter le Christ à la fois?

R: L’Intime n’atteint pas des initiations noires. Les initiations noires sont seulement atteints par l’ego, qui est dans l’aspect inférieur de la cinquième dimension.

Certainement si vous faites des erreurs et que vous passez par les initiations noires mais ensuite vous vous extrayez en empruntant le chemin blanc, vous apprenez de cela. Vous devez encore payer le karma; vous devez vaincre le bien et le mal (pour aller au-delà de l’évolution et de l’involution vers l’initiation) alors oui, dans un certain sens, les erreurs sont là où nous gagnons la sapience du péché, la sagesse des erreurs. C’est ce que vous demandiez?

Q: Oui. Et puis, à propos de Simon le Magicien: vous avez dit qu’il travaillait avec la transmutation sexuelle, il travaillait avec le Christ, alors qu’est-ce qu’il a rejeté à propos de Jésus lui-même? Était-ce sa personnalité ou qu’est-ce qui a été rejeté?

R: Je ne connais pas la décision particulière que Simon le Magicien a prise mais peut-être s’il se sentait mieux que la hiérarchie. Il y a une hiérarchie de maîtres descendant de l’Absolu. Si vous ne suivez pas cette hiérarchie, si vous rejetez ce maître (qui est en charge), mais que vous essayez toujours de travailler sur vous-même, vous allez tomber même si vous travaillez la magie sexuelle.

Commentaire du public: En relation avec l’Intime, apprenant de cela, Maître Samael Aun Weor dit dans La Révolution de Belzébuth que l’Intime d’Andramelek doit faire face au karma d’avoir créé ce démon avec la conscience parce qu’il manquait de volonté pour contrôler cette conscience. Donc, à la fin, il doit payer, car cela fait partie de lui. C’est un peu triste mais l’Intime doit payer quand il ne peut pas contrôler l’âme. Nous devons donc coopérer avec le père car, à la fin, si nous descendons, nous créons du karma. Mais qui nous a créés? Quelle conscience?

R: Quel que soit le karma, nous avons ultimement un lien avec notre Intime, avec notre maître. Si nous atteignons les initiations noires, une partie de la raison est que la Monade n’avait pas la volonté ou la capacité de nous aider à nous contrôler, elle doit donc payer pour cela. Parfois, nous demandons pourquoi certaines personnes s’intéressent à cet enseignement et d’autres non. Cela est également lié à notre Monade. Certaines personnes recherchent l’enseignement et ressentent un vide dans leur cœur et une aspiration spirituelle. C’est parce que la Monade nous fouette ou nous dit continuellement de chercher. Mais il y a des gens qui s’en moquent. Pour une raison ou une autre, ils n’ont pas cette connexion. Nous n’avons donc pas à juger qui que ce soit pour ce qu’il ou elle fait.

Q: Est-ce que travailler avec des pratiques pour augmenter la volonté est bénéfique dans cette situation? Même en étant dans une école Gnostique, on pourrait être très complaisant. On pourrait penser que parce qu’on est ici en train d’écouter des conférences ou qu’on fait une rune ou deux, on est sur le chemin alors qu’en réalité, on pourrait simplement faire des mouvements plutôt que marcher.

R: Il y a tellement de dangers à l’intérieur et à l’extérieur du chemin. Vous pourriez aller dans une école, faire toutes les bonnes choses, apprendre, étudier, parler et ne pas réaliser que vous faites tout mécaniquement. Vous n’engagez pas vraiment votre conscience, pas vraiment en vous regardant. C’est presque incroyable, mais même si vous méditez, vous pourriez le faire d’une manière très paresseuse. Vous devez continuellement vous regarder en vous. C’est pourquoi il y a un dicton étrange qui dit que parfois, lorsque vous pensez que vous faites bien sur le chemin, vous faites vraiment très mal et quand vous pensez que vous faites très mal, vous vous débrouillez très bien. Quand vous pensez que vous allez bien, vous ne vous regardez pas parce que vous vous pavanez, vous avez votre liste de contrôle et vous le faites avec complaisance, sans vraiment vous regarder en vous-même. Puis plus tard, vous vous rendez compte et vous dites: « Oh mon Dieu, j’ai été si complaisant. Je ne peux pas croire que j’ai commis toutes ces erreurs. » Et puis vous commencez à regarder en vous-même, à vous corriger et à travailler avec vous-même, alors vous pourriez faire des progrès à nouveau.

Q: Y a-t-il une relation entre le Gardien du Seuil et Lucifer ?

R: Oui. Nous savons que Lucifer est la partie scindable du Christ qui descend et se mêle à notre ego. Il y a donc cette nature diabolique de nous tester, mélangée à notre ego. Notre Gardien du Seuil en fait partie. On peut dire que Lucifer est la partie qui essaie de nous vaincre par le biais du Gardien. Lucifer veut nous tester. Il doit s’assurer que nous sommes ce que nous voulons être. Nous devons être testés. Nous ne connaissons pas la vraie nature de quelque chose jusqu’à ce qu’il soit testé. Lucifer est cette partie du Christ qui se mêle à notre ego. Et l’ego est le Gardien du Seuil.

Commentaire du public: Vous pouvez très bien le voir dans Méphistophélès, l’opéra.

R: Oui Mefistofele par Arrigo Boito. C’est très bien en fait. Vous pouvez le voir monter et descendre des échelles.

Q: Le Gardien du Seuil est-il lié à l’expérience de l’état intermédiaire, lorsqu’on dort et sort du sommeil? Parfois, j’ai cette expérience où je ressens une présence, comme une sorte d’obscurité diabolique. Cela a-t-il quelque chose à voir avec le geurre? C’est quelque chose qui se produit dans l’état intermédiaire. J’ai lu ça aussi, ce n’est pas seulement ma propre expérience. Cela ressemble à une sorte de présence maléfique, comme si elle voulait vous attraper.

R: Il peut y avoir tellement de raisons différentes à cela, liées à votre ego. Les petits bébés qui n’ont pas de personnalité développée mais pleurent parce qu’ils peuvent voir leur propre ego démoniaque essayer d’entrer. Cela pourrait être lié à cela. Si c’est lié à votre ego alors c’est lié au gardien. Si elle est liée à des types de peur innée et instinctive, elle est également liée au gardien, car elle vous maintient dans cette peur. Surmonter ce type de peur instinctive est quelque chose avec lequel vous devez travailler. Donc, dans un sens, oui, mais il pourrait y avoir d’autres raisons. Un magicien noir pourrait essayer de vous manipuler. Mais les gens projettent. Parfois, les magiciens noirs peuvent nous attaquer, mais parfois les gens sont trop fascinés par cela alors qu’il ne s’agit en réalité que de projections de leur ego, ils doivent travailler sur leur propre peur. Nous avons des pratiques liées à la défense de nous-mêmes, mais ce serait une autre conférence.