Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Conférences de Samael Aun Weor

Le mental-cœur de l’Animal Intellectuel (appelé être humain par sympathie) est plein de vaines théories et de suppositions mentales, qui ne peuvent nous conduire à rien de positif.

Les intellectuels modernes veulent créer un nouveau monde en accord avec le modèle fantastique qu’ils ont construit dans leur mental.

Les leaders politiciens dans le but de gagner le pouvoir font des promesses étonnantes aux multitudes souffrantes et affamées; cependant, une fois leur ambition satisfaite, ils rient largement aux dépens de la populace misérable et imbécile.

Le monde est en crise et partout il y a des guerres et des rumeurs de guerres, des promesses et des moqueries, des bombardements et des partis politiques qui se combattent mutuellement.

Il est absurde de supposer que nous pouvons sortir de ce chaos social avec tous ses combats et misères, si en effet, individuellement, nous ne nous résolvons pas à opérer un changement radical et définitif.

Inutiles sont les changements légaux ou illégaux de gouvernements, les dictatures sanglantes, les révolutions de sang et d’alcool.

Si nous voulons vraiment un changement absolument radical, alors tout d’abord, nous devons nous changer individuellement.

Ce que nous sommes en tant qu’individus, c’est ce qu’est le monde. En effet, le monde est l’individu, car le monde n’est rien de plus que la somme de tous les individus. Le problème du monde est le problème de l’individu.

Ainsi, si l’individu ne change pas intérieurement, alors le monde ne changera jamais non plus, même si beaucoup veulent le changer sur la base de doctrines extrémistes, de révolutions sanglantes, de dictatures abominables, etc.

Si nous étudions nos problèmes intimes en détail, nous devons arriver à la conclusion logique qu’aucun chef ne peut résoudre ces problèmes à notre place.

Ce que je suis, en fait, c’est le parti, le groupe, la famille, la société, la nation.

L’individu est le commencement et la fin de tout ordre de choses. Ainsi, si nous voulons une transformation radicale de ce monde amer et souffrant, alors nous avons besoin que chacun de nous se transforme individuellement de manière vraie et très intime.

Nous devons avec une urgence accélérée établir fermement dans notre mental les valeurs positives de l’esprit.

Lorsque les valeurs grossières du monde habitent notre mental, le résultat est la famine, la misère, la guerre, l’ignorance, les maladies, etc.

Ce n’est que sur la base d’une compréhension profonde que nous pouvons résoudre de manière positive et vraie tous les problèmes économiques et sociaux du monde qui nous affligent et nous torturent.

L’oppression et l’exploitation, l’agressivité et la cruauté économique de ces temps sont dues à l’absence des valeurs éternelles de l’esprit.

L’obscurité ne se dissout jamais avec les coups de la main, mais avec la lumière. L’erreur n’est pas non plus dissoute en la combattant avec violence, mais en enseignant la vérité.

Par conséquent, les doctrines politiques établies au moyen de la violence n’atteindront jamais la fin des dictatures, de la cupidité, de l’ambition, de l’égoïsme et de l’incompétence.

Lorsque la loi restreint l’être humain, alors il cherche des substituts, pour sa propre satisfaction personnelle. Ces substituts deviennent les véhicules de nos propres erreurs, haine, égoïsme, jalousie, ambitions, etc. C’est ainsi que les nouvelles dictatures sont ridiculisées.

En fin de compte, le Tsar et sa famille royale en Russie ont été remplacés par Lénine, Staline, Khrouchtchev et toute la société du Kremlin.

Le capitalisme individuel a été remplacé par le capitalisme d’État et la vieille bourgeoisie a été remplacée par la nouvelle bourgeoisie, déguisée en Prolétarienne.

Ainsi, en Russie, toutes les vieilles ambitions étaient déguisées avec la doctrine de Marx et de Lénine.

Tous les vices et la perversité se sont multipliés dans le secret, et la cruauté est devenue horrible à cause du manque des valeurs éternelles.

Si nous aimons vraiment l’humanité, si nous voulons coopérer dans l’initiation de cette nouvelle ère qui commence, il faut alors qu’une transformation intime et intelligente se produise volontairement au sein de chaque individu.

Certes, ce changement intime ne peut être produit au moyen d’aucun type de violence ou de co-actions extérieures, car si cela se produisait, alors de nouvelles catastrophes sociales et amères en seraient le résultat. La régénération intime doit être volontaire, intelligente et jamais obligatoire.

Nous devons être sincères avec nous-mêmes et faire une dissection du « Moi » avec le formidable scalpel de l’autocritique.

Il est absurde de critiquer les erreurs du voisin. Ce qui est fondamental, c’est de découvrir nos propres erreurs et de les désintégrer sur la base d’une analyse et d’une compréhension très profonde.

Lorsqu’une erreur a été totalement comprise de manière intégrale et dans tous les niveaux les plus profonds du mental, elle est inévitablement désintégrée.

C’est ainsi que nous pouvons dissoudre le « Moi ». Ce n’est qu’avec la mort du « Moi » que nous pouvons créer un monde meilleur.

Nous devons libérer le mental et le cœur de tout type de mal si nous voulons vraiment nous transformer intimement pour le bien du monde.

Enfants, Bons, Hitler, Tibétains et La Fin des Temps
Charité Universelle et Religion