Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Volonté Christ

Rappelle-toi, ô Bouddha, ces actes violents de tes vies passées.

Tu as vu à présent ce qu’est l’usage négatif de la volonté.

La violence est l’usage négatif de la volonté.

La jalousie vient des bas-mondes de la raison et du désir.

L’homme jaloux réduit sa femme en esclavage et fait mauvais usage de la volonté.

Personne ne doit asservir qui que ce soit.

Personne ne doit exercer de contrainte sur la volonté de qui que ce soit.

Il faut respecter le libre-arbitre des autres.

Cependant, la femme doit remplir fidèlement ses devoirs au foyer, non à cause de la contrainte de la volonté de l’homme mais à cause de la foi en le Seigneur.

La femme qui abuse de sa liberté et qui se rend à des parties de plaisir, des soûleries, des clubs sociaux, etc., tombe dans la Magie Noire.

Le mari doit prendre soin de sa femme comme d’un vase fragile, mais en respectant son libre-arbitre, pour ne pas exercer de contrainte sur sa volonté.

« Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.

« Maris, aimez vos femmes et ne soyez pas brutaux avec elles. » (Paul, Épître aux Colossiens, III, 18-19).

Le Feu est entré dans la chambre septième du corps de la volonté.

Cette chambre est symbolisée par l’Arcane Sept du Tarot : le Char de Guerre.

Entre dans ta chambre pour y célébrer la fête, ô Bouddha !