Le Verbe

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Rose Ignée

1 « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes les choses furent faites par lui ; et sans lui, rien de ce qui est fait ne fut fait. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière resplendit dans les ténèbres ; mais les ténèbres ne l’ont pas comprise. Il y eut un homme envoyé de Dieu, il se nommait Jean. Il vint comme témoin pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais le témoin de la lumière. Lui (le Verbe), était la lumière véritable, qui éclaire tout homme qui vient en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui ; et le monde ne l’a pas connu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom. Eux qui ne sont ni de sang, ni de vouloir de chair, ni de volonté d’homme mais que Dieu a engendrés. Et ce Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous (et nous avons vu sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique), plein de grâce et de vérité » (Evangile selon Saint-Jean, I,1 à14).

2 Le Verbe est déposé dans le Semen.

3 Le Fait lumineux et spermatique du premier instant dort dans le fond de notre arche sainte, attendant l’heure d’être réalisé.

4 L’univers tout entier est l’incarnation du Verbe.

5 Ce Verbe est la substance christonique du Logos Solaire.

6 Dans les temps antiques l’homme parlait la divine langue solaire, et toutes les créatures de la terre, de l’eau, de l’air et du feu s’agenouillaient devant l’homme et lui obéissaient.

7 Mais lorsque l’homme a mangé du fruit défendu, il a oublié la langue des fils du feu, et il érigea la tour de Babel.

8 Cette tour symbolise toutes les grammaires du monde.

9 Les hommes devinrent alors confus parmi tant d’idiomes.

10 Anciennement, on ne parlait que la langue de l’Eden, et ce fut avec ce Verbe sacré que les Fils du Feu ont créé toutes les choses.

11 Et le Verbe vint dans le monde, et on le cloua sur une pièce de bois, au sommet majestueux du Calvaire. Il vint chez les siens mais les siens ne l’ont pas connu.

12 Le Verbe est la lumière qui illumine tout homme qui vient au monde.

13 Lorsque le serpent sacré arrive à notre larynx, nous acquérons le pouvoir de parler la divine langue que nous possédions autrefois, dans l’âge des titans, quand les rivières dispensaient le lait et le miel.

14 Nous étions alors des géants.

15 Pour parler le Verbe d’Or, il faut pratiquer intensément la Magie Sexuelle, car le Verbe du Logos Solaire réside dans notre Semen christonique.

16 Ton mental resplendit avec le Feu sacré, ô Arhat !.

17 Ton mental flamboie parmi les flammes ondulatoires de l’espace.

18 Les roses ignées de ton corps mental étincellent ardemment au milieu des charbons incandescents de ton entendement.

19 Une nouvelle rose ignée resplendit maintenant avec ardeur dans ton entendement, c’est la rose ignée de la gorge du corps mental.

20 Le calice brille sur l’arbre de ton existence, le soleil resplendit dans l’espace ardent.

21 Entre maintenant, ô Arhat !, dans le saint temple du Mental Cosmique, afin que tu reçoives le symbole et la fête solennelle du Verbe qui résonne dans la création tout entière, parmi les rythmes fougueux du Mahavan et du Chotavan.

22 Les flammes de l’espace sifflent ardemment dans la rose ignée de ta gorge.

23 Rappelle-toi, mon fils, que toutes les choses de l’univers ne sont que les granulations du Fohat.

24 Ecoute-moi maintenant, mon enfant :

25 Ta gorge est à présent la vive incarnation du Verbe des Dieux.

26 Ecoute-moi, ô Arhat !. Les flammes de l’univers parlent maintenant à travers ton larynx créateur, déchaînant des tempêtes sur les multitudes.

27 Jérusalem !, Jérusalem !, cité chérie des prophètes, combien de fois as-tu voulu rassembler tes enfants, comme la poule ses poussins en dessous de ses ailes, mais ils n’ont pas voulu.

28 Le Verbe des flammes sacrées s’exprima à travers le larynx ardent des prophètes de Sion, et les murs invaincus de la cité chérie des prophètes tombèrent devant le pouvoir tout-puissant du Verbe.

29 La flamme brûlante de l’entendement cosmique, parlant le Verbe de la lumière, est terriblement divine.

30 Ton mental est à présent un bûcher enflammé, ô Arhat !.

31 Ton quatrième serpent t’a maintenant converti en un dragon ardent de la Parole.

32 La force sexuelle de l’Eden a maintenant fleuri, « faite verbe, dans tes lèvres fécondes ».