Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : La Rose Ignée

1 Cet arbre du pommier symbolise la force sexuelle de l’Eden. Lorsque l’humanité a mangé du fruit défendu, elle fut chassée du Paradis.

2 L’Ange qui gouverne tous les élémentaux de cet arbre a le pouvoir de fermer nos chambres spinales, lorsque nous mangeons du fruit défendu.

3 Quand l’homme a violé les lois du Seigneur Jéhovah, l’Ange élémental de cet arbre ferma les chambres sacrées de notre colonne vertébrale, et nous jeta en dehors de l’Eden où les rivières d’eau pure de la vie dispensaient le lait et le miel.

4 L’épée flammigère de l’Ange élémental du pommier va et vient, embrasée, parmi les flammes qui gardent la porte du Paradis.

5 La porte de l’Eden, c’est la Sexualité, et l’Eden est cette même Sexualité.

6 Pour l’indigne, toutes les portes sont fermées, excepté celle du repentir.

7 Même si l’homme faisant pénitence jeûnait, et portait sac et silices sur son corps, il n’entrerait pas pour autant à l’Eden.

8 Même si l’homme étudiait toute la Sagesse des Cieux et de la terre, il n’entrerait pas pour autant à l’Eden.

9 A l’Eden, on ne peut entrer que par une seule porte, la porte par où l’on est sorti.

10 L’homme est sorti du Paradis par la porte du Sexe, et c’est seulement par cette porte que l’homme peut rentrer au Paradis.

11 Tout le secret se trouve dans le Lingam-Yoni des mystères grecs.

12 Dans l’union du Phallus et de l’Utérus sont renfermés les grands secrets du Feu universel de vie.

13 Il peut y avoir connexion sexuelle, mais on ne doit jamais éjaculer le Semen.

14 Le désir refréné transmutera le Semen en lumière et en feu.

15 Le désir refréné remplira notre calice sacré avec le vin sacré de la lumière.

16 C’est ainsi que s’ouvrent les chambres sacrées, ainsi que s’éveille le Feu, ainsi que nous ouvrons les portes de l’Eden, ainsi que nous christifions le mental au sein de la rose ignée de l’univers.

17 Les Maîtres célibataires ouvriront leurs chambres ignées grâce à la force terrible du sacrifice.

18 L’abstention sexuelle est un formidable sacrifice.

19 Dans les mondes internes existe un temple sacré où officie l’Ange élémental qui gouverne cet arbre merveilleux.

20 Ce temple est illuminé par trois lampes éternelles.

21 La première lampe est d’un rouge incarnat, comme la force ignée de l’étoile de l’aurore. La deuxième lampe est comme le feu bleu du Père, et la troisième lampe resplendit de la blancheur immaculée de la parfaite chasteté.

22 Les grandes mélodies du Feu universel résonnent dans les ineffables étendues de ce temple de l’Eden.

23 L’élémental de cet arbre merveilleux possède de terribles pouvoirs ignés.

24 Toute plante, tout arbre, a un corps, une âme et un esprit, comme les hommes.

25 Chaque plante, chaque arbre, a sa propre âme et son propre esprit.

26 Les âmes des plantes sont les élémentaux qui batifolent dans la rose ignée de l’univers.

27 L’élémental du pommier a des pouvoirs ignés qui étincellent au sein de l’aura de l’univers.

28 Tous les frères qui cheminent sur le sentier rocailleux des flammes ardentes doivent apprendre la magie élémentale de cet arbre sacré pour aider l’humanité souffrante.

29 Grâce aux pouvoirs élémentaux de cet arbre, nous pouvons semer de l’harmonie dans les foyers.

30 Avec les pouvoirs élémentaux de cet arbre, nous pouvons rendre justice à beaucoup de malheureux.

31 Une femme abandonnée par un mauvais homme, une jeune fille déchue, une malheureuse martyrisée par un homme méchant, etc., voilà des cas auxquels nous pouvons remédier avec les pouvoirs élémentaux de cet arbre prodige, lorsque la loi du karma le permet.

32 Ceux qui pensent pouvoir réaliser des merveilles avec la seule force du mental se trompent totalement, car tout, dans la nature, est duel, double en soi.

33 Penser qu’avec la seule force du mental on peut réaliser tous les travaux de magie pratique, c’est comme penser qu’un homme peut engendrer un enfant sans toucher une femme.

34 Penser qu’avec la seule force mentale on peut effectuer toutes sortes de travaux occultes, c’est tout comme croire qu’avec la plume seule nous pouvons écrire une lettre sans même avoir de papier, ou qu’avec la seule électricité nous pouvons nous éclairer sans utiliser d’ampoules.

35 Tout est duel dans cette création ardente, à chaque pensée correspond une plante.

36 L’élémental du pommier est d’une extraordinaire beauté, il ressemble à une jeune mariée vêtue de blanc.

37 Avec l’élémental du pommier nous pouvons éviter nombre de périls et redresser beaucoup de foyers.

38 Pour officier avec l’élémental du pommier, on mettra un tapis sur le sol, près de l’arbre.

39 « Ebnico Abnicar On », voilà les mantras de l’élémental du pommier, tels que me les a enseignés le Seigneur Jéhovah.

40 Tu commanderas à l’élémental avec l’empire de ta volonté et avec le tranchant de l’épée, vers la personne ou les personnes sur lesquelles tu as besoin d’exercer une influence.

41 Puis le Seigneur Jéhovah m’a montré l’ésotérisme du pommier.

42 Le pommier est la fleur incarnate que la bête dévore. Le pommier est l’Agneau et il est le porc de la passion animale.

43 Puis le Seigneur me montra le pommier et, dans ses racines, le poison du scorpion.

44 Puis il me désigna, le Seigneur Jéhovah, une colonne de lumière, d’un blanc très pur et immaculé, qui s’élevait jusqu’au ciel sur un plateau de braises.

45 Le pommier est le « Glorian », et autour de lui crépitent les sept degrés de pouvoir du Feu.

46 Puis le Seigneur Jéhovah me fit voir une grande montagne et plusieurs Maîtres de la Loge Blanche, chaque Maître au pied de son pommier.

47 Et le Seigneur Jéhovah me dit : « Toi seul sais ce que nous, les Maîtres, avons pu accomplir ».

48 Puis le Seigneur Jéhovah me montra un enfant innocent, nu et plein de beauté, et il me dit : « C’est ainsi que nous devenons lorsque nous parvenons au quatrième degré de pouvoir du Feu ».

49 Je compris alors les enseignements du Seigneur Jéhovah, pleins de lumière et de sagesse.

50 Ce sont les saints enseignements du Sauveur du monde.

51 Ce sont les saints enseignements de Jéhovah et du Messie souverain que nous, les Gnostiques, nous aimons.

52 L’Arhat se convertit en un enfant, ainsi l’ai-je appris du Seigneur Jéhovah.

53 O Jéhovah !, mon Dieu !, soutiens-moi avec le pouvoir du pommier !.

54 Un jour, me trouvant, moi, Aun Weor, plongé en profonde méditation, je dis au Seigneur Jéhovah : « O Jéhovah, aide-moi ! », et le Seigneur Jéhovah répondit :

55 « Je t’ai toujours aidé, et toujours j’aiderai tous ceux qui ont déjà passé par les écoles des Baals ».

56 Le Seigneur Jéhovah avait sur la tête une couronne triangulaire. Et son visage était comme l’éclair, et ses yeux comme des torches de feu ardent, et ses bras et ses jambes comme du métal incandescent.

57 Abandonnez toutes ces écoles des Baals, et asseyez-vous sous votre pommier.