Le Fond Vital

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Sexologie, Les Bases de l’Endocrinologie et de la Criminologie

Les scientifiques qui mettent en doute l’existence de l’Ether n’ont aucune base scientifique pour le faire. En réalité ils jouent avec les mots, avec les termes. Dire que l’Ether c’est la radioactivité ou le champ magnétique, etc., n’enlève ni n’ajoute quoi que ce soit à la réalité de l’Ether. En tout cas, leurs doutes, leurs analyses et leurs controverses terminologiques ne sont d’aucune utilité pour étudier et connaître ce qu’on appelle l’Ether. La plupart du temps, nous les hommes, nous nous battons uniquement pour des questions de termes, d’appellations, alors qu’au fond les faits sont les faits.

Les savants russes ont découvert grâce à leurs puissants télescopes des mondes à l’état protoplasmique. Ces mondes protoplasmiques ont surgi de l’Ether. Nous pourrions, par simple induction logique, les désigner sous le vocable de mondes éthériques. Peut-être que ce terme ne plaît pas à certains scientifiques, mais le terme importe peu : l’important, ce sont les réalités.

Tout monde ou planète, avant d’être protoplasmique, existe à l’état éthérique. Le grand scientifique hindou Rama Prasa dit : « Tout sort de l’Ether, tout retourne à l’Ether ».

Si le protoplasme sort de l’Ether, nous devrons accepter que l’Ether est le fond vital de tout ce qui existe.

Les Mystiques orientaux considèrent que le corps éthérique de l’homme comporte quatre sortes d’éthers. Les scientifiques de l’Occident refusent de l’admettre, bien sûr, mais lorsqu’enfin ils se mettront à étudier l’Ether (peu importe le nom qu’ils lui donneront), ils n’auront pas d’autre choix que d’accepter, au terme de leurs analyses et expériences, l’existence des quatre éthers dont parle l’Orient.

Ainsi donc, le corps éthérique de l’homme est composé de quatre éthers : 1° l’Ether chimique, 2° l’Ether de Vie, 3° l’Ether lumineux et 4° l’Ether réflecteur.

Chacun de ces quatre éthers a ses fonctions particulières, en relation intime avec toute l’économie organique.

L’Ether chimique est en rapport avec tous les processus d’assimilation et d’élimination organique. L’Ether de Vie est lié aux processus de la reproduction de la race. L’Ether lumineux est en relation avec tous les processus de perception sensorielle. L’Ether réflecteur se trouve en relation intime avec les facultés de la mémoire, de l’imagination, de la volonté, etc.

Le corps vital contrôle tout le système nerveux vasomoteur ; il est le siège de la vie. Un atome éthérique pénètre à l’intérieur de chaque atome physique et le fait vibrer. Si nous retirons définitivement à une personne son corps vital, la mort de cette personne est inéluctable. C’est le comble de l’absurde de présumer, ne serait-ce qu’un instant, qu’un organisme chimico-physique puisse vivre sans corps vital. Les athées matérialistes russes eux-mêmes, après avoir étudié profondément la matière, commencent à être plus prudents lorsqu’il s’agit de formuler des concepts sur le fond vital de la matière vivante. En explorant l’organisme humain, l’homme de science se rapproche du corps éthérique. Il y arrivera inévitablement, et bientôt il pourra le condenser en un ectoplasme pour l’étudier en laboratoire.

Toutes les fonctions de notre organisme, toutes les activités des calories, de la reproduction, de la combustion, du métabolisme, etc., ont leur base dans le fond vital.

Lorsque le corps vital s’affaiblit, le corps physique devient malade.