Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Enseignements Cosmiques d’un Lama

Nous pouvons, et devons même, classer les multiples causes de l’existence en trois ordres :

A. Causes physiques

B. Causes métaphysiques

C. Causes karmiques

Evidemment, le premier ordre cosmique de causalité a déjà été étudié – bien que superficiellement – par les hommes de la science officielle. Il est indiscutable que le deuxième ordre causal a déjà été fouillé très en profondeur par les sages orientaux. Il est ostensible que le troisième ordre causal cosmique a été scruté par l’Oeil ouvert de Dagma, par les Jivanmukta ou Adeptes auto-réalisés.

Dans la première catégorie sont incluses toutes les lois physiques connues (gravitation, cohésion, poids, etc.)

Dans la deuxième catégorie causale, se trouve bien caché le désir de vivre dans le monde physique, l’aspiration de vie « senciente », une résultante manifeste de Nidana et de Maya (Illusion). Dans la troisième catégorie se trouvent les lois d’action et conséquence ; il n’y a pas d’effet sans cause.

Avant le lever de l’aurore du Mahamvantara, les deux premiers ordres causals avaient été détruits. Il s’avère ostensible que si le troisième ordre avait été détruit, l’univers solaire où nous vivons, nous nous mouvons et avons notre Etre, ne serait jamais né dans l’espace infini. Il est indiscutable que lorsqu’un monde quelconque ou un système solaire vient à l’existence cosmique, c’est le résultat du Karma.

Dans le système solaire passé, représenté maintenant par toutes les lunes de notre système d’Ors, les dieux travaillèrent intensément et commirent même des erreurs. Les dieux se trompent aussi.

Les mondes du passé sont, à présent, des cadavres, des lunes. Chacune des planètes actuelles de notre système solaire est en relation avec ces lunes. La Terre n’y fait pas exception. Ceci, les divins et les humains le savent bien.

La Terre est une vivante réincarnation de l’âme-lunaire. Ceci, n’importe quel Mahatma le sait. Malheureusement, et même pour comble de malheur, notre feu planétaire terrestre est très pauvre et chargé de Karma lunaire. Ceci est dû à ce que les fruits de ce feu furent autrefois très pauvres dans le monde lunaire, comme cela est écrit dans le livre de la loi. Nous avons sous les yeux, le résultat karmique, dans cette vallée de larmes ; l’humanité terrienne est, certes, un cas perdu, tu le sais.

Si les dieux ne devaient pas de karma cosmique, la Terre et tout le système solaire d’Ors n’existeraient pas actuellement.

Avant l’aurore du Grand Jour, l’invisible qui Est et le visible qui fut, demeuraient dans l’éternel Non-Etre, l’Unique Etre.