Précisions sur l’État de Jinas

Écrit par : Samael Aun Weor   Catégorie : Le Livre Jaune

Beaucoup de personnes qui ont pratiqué la science Jinas se sont vues soudain dans leur lit gonflées comme un ballon, excessivement grosses, enflées bien au-delà du normal, mais alors, au lieu de saisir l’opportunité pour sortir en état de Djinn, elles ont été effrayées, elles ne se sont pas levées de leur lit, elles sont restées là sans rien faire.

Il est indubitable que si nous nous voyons tout d’un coup dans cet état, c’est que le corps physique est entré en état de Jinas. On doit alors profiter de l’opportunité, se lever de son lit et s’en aller en marchant vers un endroit quelconque. Une des particularités du Jinas est que le corps commence à grossir de façon démesurée, à s’enfler à partir des chevilles vers le haut, et en regardant bien nous pouvons voir la graisse jaune du corps. Le spectacle est très curieux, nous nous voyons très gros mais nous pouvons flotter dans l’air car le corps physique est sorti de la région tridimensionnelle et a pénétré dans la région tétradimensionnelle (la quatrième dimension).

Tout corps physique en Jinas est élastique, plastique, ductile et peut prendre l’aspect de n’importe quel animal, pouvant se rendre visible en n’importe quel endroit sous cet aspect. Les médecins ne soupçonnent pas le moins du monde que l’organisme humain en Jinas puisse devenir très plastique et revêtir n’importe quelle forme.

Un des meilleurs ouvrages sur la science Jinas a été écrit par l’insigne écrivain théosophe, Mario Roso de Luna, et ce livre est intitulé : Le Livre qui tue la mort.

Nul doute que Don Mario parle admirablement de la science Djinn, ses relations et explications sur les terres et les gens du Jinas sont formidables, mais il est dommage qu’il ne donne pas de clefs. Il n’enseigne pas les pratiques de Jinas. Quant à nous, nous sommes totalement pratiques.

Si le mouvement gnostique se distingue par quelque chose de la plupart des mouvements spirituels, c’est précisément en ce que nous sommes avant tout pratiques. Nous aimons aller au but, au cœur, au fait. Les étudiants de toutes les écoles sont maintenant fatigués de cette profusion de théories qui nous environnent et ils veulent aller droit au but, au fait.

Les novices dans ce domaine ont l’habitude de confondre les sorties astrales avec la science Jinas. Il est nécessaire de savoir que voyager en corps astral n’est pas la sortie en Jinas. On doit distinguer les voyages en Astral des voyages avec le corps physique en état de Djinn.

Les atomes du corps physique sont, d’une certaine façon, en relation avec le mental, mais si la relation du mental avec la matière change, alors les atomes peuvent augmenter leur vitesse vibratoire et se mouvoir de façon différente. Le résultat, c’est l’état de Jinas, dont a tant parlé Don Mario Roso de Luna.

Le yogi Patanjali dit, dans ses Aphorismes, que si le yogi pratique un Samyama sur son corps physique, celui-ci devient comme du coton et flotte dans les airs, peut marcher sur l’eau sans s’enfoncer, passer dans le feu sans se brûler et traverser un rocher de part en part sans souffrir le moindre dommage.

Le Samyama hindou est composé de trois facteurs :

  1. La Concentration.
  2. La Méditation.
  3. L’Extase ou Samadhi.

Le yogi se concentre, dans ce cas-là, sur son corps physique, puis il médite sur lui, en combinant intelligemment la méditation avec le demi-sommeil ; lorsque l’étudiant entre en extase, il se lève avec son corps physique en état de Jinas. C’est la méthode enseignée par Patanjali pour la pratique Jinas.

Terres de Jinas

Il y a beaucoup de terres de Jinas, avec des lacs, des rivières, des Temples, des Palais, etc. Rappelons-nous le Shamballah, qui est situé au Tibet ; ce pays en Jinas est merveilleux, et les hordes sino-soviétiques ne pourront jamais l’atteindre.

Dans le Shamballah vivent beaucoup de Maîtres de la Loge Blanche.

Rappelons-nous également le Temple de Chapultepec, au Mexique, et celui de Montserrat, dans la province de Catalogne, en Espagne. Ils existent tous les deux en état de Jinas. Nombreux sont les lieux qui se trouvent en état de Djinn, l’important c’est d’apprendre à voyager en Jinas pour visiter tous les lieux sacrés qu’il serait trop long d’énumérer.

Il y a des Jinas, des Magiciens, Blancs et Noirs. Aucun Jina Blanc ne doit rendre visite aux Loges Noires. Tout Jina Blanc devra adorer le Christ et porter un Christ en croix sur sa poitrine. Il y a des antres de Jinas Noirs et jamais aucun étudiant ne doit se rendre à ces antres. Il existe des terres de Jinas Blancs et des terres de Jinas Noirs. Les Gnostiques ne visiteront que les terres de Jinas Blancs.